Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00100
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: February 20, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00100
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text






































































POLITIQUE


--`--~I ----~-~----- ~


__ ~ 1_


TRAGEDIES

UR CamiOH fait
un massacre dans

des bands de raras

BILAN : 10 MORTS
ET 25 BLESSES v 2


ANALYSE CRISE ETATS-UNIS / HAITI \BRARY


Les prdjug6s plus forts que la reason ...

L'EMBARGO DEVIANT UN N(EUD GORDIEN
PORT-AU-PRINCE,16F6vrier fivrier could, avec les ministries des Affaires Pr6sident Jean-Bertrand Aristide 16gislativesdemai2000.
R6uni & Nassau, Bahamas, le jeudi 7 6trangbres des 14 pays members de la n'aurar6solula crisepolitiquen6e des (voir Etats-Unis Ha'iti / 4)
Communaut6 cara- *
ibe (CARICOM) -- '
le Secretaire d'Etat
am6ricain Colin .- wr 1
wr Powell a annonc6 -
que Washington est
oppose & toute
reprise de l'a is-
tance financiere 4
international &
Haiti, tant que le
government du


.

,
, -... 1 A
La ddligation Caricom venue & Port-au-Prince rencontre la Convergence,
ici Julian Hunte et Hubert Deronceray photo Yonel Louis/HenM


Les 2 homes
qui peuvent
dinouer la crise
ratent"
Jean-Bertrand
Aristide et
G4rard Pierre-
Charles
photo Thony
Bilitaire/AFP


ACTUALITY

Militants politiques arr8tis

dans le cadre d'une


operation anti-kidnapping
PREMISE EN LIBERATE D'UN

JOURNALIST ARRETE SUR LES.LIEUX


l'arrestation d'une quinzaine de
personnel, parmi elles des activists
de opposition, members
principalement de la KID
(Conf6d6ration Unit6 D6mocra-
tique), ainsi qu'un ex-d6put6 Jean
Mandenave, etun journalist Genet
Morin.
11 n' est pas clair si ces
arrestations avaient aussi un
quelconque rapport avec l'attaque
rapport6e centre une patrouille
policibre & Petit-Goive (sud de


Port-au-Prince) au cours de laquelle
un policies a 6t6 tu6 par ballet.
Mercrediunporte-parolede
la police a li6 ces arrestations A une
oprationmeniecontreunrbseaude
kidnappers. (Plus d'une dizaine
d' actes de kidnapping out eu lieu
dans la capital haltienne au cours du
seul mois de janvier could. On n' eut
& d6plorer aucun mort ni bless du
c8t6 des victims, la plupart ayant
consent & payer une rangon en tout
(voir Arrestations / 6)


PORT-AU-PRINCE, 16
F6vrier Un journalist arrat6 au
cours d'une rafle policibre A la
veille du week-end du carnival (9
au 13 f6vrier), a 6t6 remis en
liberty vendredi. Genet Morin,
reporter A la station privie Magik
Stereo, a d6crit commehumiliante
son arrestation et dit regretter que
laloi haltienne ne privoit aucun
recourse dans ce genre de cas.
La police haltienne a
proc6d6 le samedi 9 f6vrier A


( Harti en Marche)
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinibre

1:s24T1a910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
MiamiFl.33150
T61:305754-0705/754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montrial 514 337 1286
Fax: 305756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitiworld
URLwww.haitienny
Library of


etTel une guerresans merci sous
0 eaon(Rea
all
C" n at, "'oyaa td s
d abil d
':',ou'vo "
E nalernentl'IRIpartira
du pa accusant les OP de


PORT-.\ i.PRINCE

,'. jn noon
t'2 n
I
:-
an n

'"""' e on n n


PORTI-~'AU-PR~INC]E








EN BREF I


EN PLUS !


__ ~____


TRAGEDIE


DIASPORA


JUSTICE

O OO OE I N U ND P N *


Une cond amn atlon


pour tra Ic de drogue peut


Mercredi 20 F~vrier 2002


Page 2


Un d4put6 abattu en plein jour ...
Cela s'est passdimanche aprbs-midi A Port-au-Prince. Le D6put6
des Gonaives, Duroghne MareAndr6, se trouvait dans sa voiture A la
Ruelle Nazon, en companies de sa famille et d'un garde du corps,
quand deux individuals circulant h moto ont surgi deviant le v6hicule.
Une brbve altercation. Les deux importuns ont fait feu sur le parlementaire. Le
D6put6 Duroghne Marc Andr6 (membre de Fanmi Lavalas ), atteint de 3 ballet, a
. expire peu aprbs hl'H8pital del'Universit6 d'Etat d'Haiti. Le garde du corps a 6t6
6galement bless. Aucun mobile n'a encore 6t6 avanc6.
Grave accident & Ldogane
Bilan: 10 morts et une vingtaine de blesses, dont certain dans un 6tat grave.
L'accident s'est product dans lalocalit6 de Brache quand un camion en provenance
de Port-au-Prince a fonc6 sur une bande de Rara.
Aprbs I'accident, le conducteur apoursuivi sa route sans se soucier des victims.
Iss blesses ont 66 achemin6s & 1'H8pital Ste Croix de Ldogine et h l'H8pital de
I'Universit6 d'Etat d'Haiti & Port-au-Prince. Selon des sources hospitalibres,
certaines de ces personnel auraient trbs peu de chance de survive.

Lan cement official d'un programme
d'iodation universelle du sel en Ha'fti
Le Ministbre de la Sant6, de concert avec le Fonds des Nations-Unies pour
I'Enfance (UNICEF), a proc6d6 le vendredi 15 f6vrier aulancement official du
programme d'iodation universelle du sel en Haiti. Cette initiative du
government, a fait ressortir de ministry de la Sant6, Mr Henri Claude Voltaire, va
permettre & Haiti de sortir du lot des pays qui ne se sont pas encore engages daas
la lutte centre la carence diode. Ce sel iod6 sera product par la Coop rative des
Producteurs de Sels lod6s des Gonalves et sera disponible sur .le march au prix de
2 gourdes le sachet d'une livre. Ce product sera disponible dans les regions du
pays les plus touches par la cadence d'iode, notamment le Plateau Central, le
Massif de la Hotte et la Chaine des Matheux. La Premibre Dame de la R6publique,
Mme Mildred Aristide, qui participant au lancement de ce programme a encourage
les femmes haltiennes A utiliser le sel iod6 dans la preparation de leurs plats.

Electrocution : Les parents des victims
r4clament reparations
Il s'agit des onze personnel mores 61ectrocut6es par un cable de haute tension qui
s'est abattu sur leur tete au marchTunnel, zone Carrefour -Feuilles.
Au cours d'une conference de presse,1es D616gu6s de ville, membres de CASECS
et d'ASECS ont r6clam6 quela Compagnie d'61ectricit6 d'Hditi prenne A sa charge
les frais des fundrailles des victims. Les personnel tudes r6pondent aux noms de
Marie-Esthdre Die (21 ans) Julienne Benjamin (23 ans), Yvrose Nekerson (34
ans), Aumonde Lajeunesse (34 ans), Julise Pierre (21 ans), Avelicia Joseph (32
ans), Mme Duverger Venise et Pierre Edner phre de 4 infants.
Une d616gation conjointe EDH, OPC, Cabinet particular du Pr6sident a rendu
visited aux parents des victims le 15 f6vrier. Le Directeur g6ndral de I'Ed'H,
',,Pierre Frangois Syldor, a fait savoir quela companies avait decide de prendre en
-chargeles funrailles des victims et de d6dommagerles parents. Une veill6e
patriotique sera 6galement organism dans la zone de Carrefour-Feuilles aux frats de
la companies, a encore inform61e directeur g6n6ral de l'Ed'H.

Kidnappings et Arrestations
15 personnel ont 6t6 arrat6es sous l'accusation d'8tre li6es & des r6seaux de
kiduappeurs. Parmi les personnel arrat6es figurent un ancient d6put6 de la 466me
16gislature, Jean Mandenave, et un journalist de Magic St6r6o Genet Morin, qui a
6t6 relich6.
La Convergence D6mocratique (opposition) a fait savor que ces citoyens ont 6t6
abusivement incarc6rds. L'accusation est demeur6 plut8t vague.. Appartenance A un
r6seau de Kiduappeurs ? Membre d'un complot pour gicher le carnival ?
Selon Evans Paul, la PNH aurait arratd les membres de son organisation ( KID)
dans une tentative de discr6diter les militants de opposition. Selon M. Paul, il
s'agirait d'un complot ourdi centre la KID par le Palais National et la PNH.
Visit au Palais National
6sident de la R6publique a requ au Palais National une d616gation de jeunes
haltiens 6tudiant en R6publique Dominicaine, de repr6sentants d'organisations
religieuses et de defense des droits de l'homme. Cette rencontre a fait suite A la
visit le mois dernier du president Aristide en R6publique Dominicaine et s'inscrit
dans le cadre du suivi des engagements pris par les deux chefs d'Etat A travers la
Declaration Conjointe du 16 Janvier dernier.

Violence & Citi Soleil
Des actes de violence perp6tr6s au cours du week-end du carnival & Cit6 Soleil et &
Petit-Goive out fait 7 morts, dont un agent de police.
Un policies a 6t6 tu& Petit-Goive suite A une attaque armie centre le commissariat
de police de cette ville.
A Cit6 Soleil, au moins 6 personnel auraient 6t6 tu6es pendant le week-end du
carnival au cours d' affrontements entre des bands armies de Boston, Soleil 4 et
Soleil 13. La Police a reconnu n'avoir pas en mam le contr81e effectif de la Cit6.

Bilan du Car naval 2002
Immense succ6s popular. Plusieurs centaines de millers de personnel de touted
les couches socials ont dans6 dans les rues de la capital au son de la musique
d'une vingtaine de groups avant pris part cette annie au cortege official du
carnival. De nombreux haltiens de la diaspora avaient 6galement fait le
d6placement pour participer aux festivities. La PNH a fait savor dans un
communiquque 3 personnel avaient 6t6 tudes par ballet, plus de 200 autres
blesses et une soixantaine de personnel auraient 6t6 interpellies et premises en
liberty par la suite.
Contrairement aux anndes pricidentes, les couleurs 6taient au rendez-vous cette
anndc. Les chars all6goriques, tout comme les stands out 6t6 mieux d6cords que les
anndes precedents. Le d6fild des bands A pied a commence un peu plus tit que
d'habitude. Les groups motorists 6taient lus nombreux et plus r6guliers dans le
cortege. M8me si il reste encore beaucoup & faire pour que le carnival haltien
devienne une institution des efforts notables out &td consentis pour la realisation du
carnival Je klere sous chemen 2004 ". (voir En bref ... / 18)


BIL AN : 10 MORTS
LEOGANE, 15 F6vrier Un
poids lourd fonce sur des bands de raras
sur la national # 2 (sud). Bilan : 8
personnel tudes surle champ et deux autres
& l'h6pital, ainsi que 25 blesses, dont
plusieurs dans un 6tat grave.
Le terrible accident s'est product
dans la locality de Brache, non loin de
L6ogane (sud de Port-au-Prince). Le
chauffard aurait pris la faite au volant de
son engin.
Les raras sontlependantrural du .
carnaval, et ces bands qui se d6placent aux
sons trbs rythm6s de bambous, tambours
et trompettes artisanales vont la nuit sur
les routes nationals qu'elles eloquent,
causant des problbmes au traffic


ET 25 BLESS ES
automobile.
Beaucoup de conducteurs
craignent de les rencontrer surleur chemin.
Maints accidents se sont parfois aussi
terminus avec le conducteur lynch par la
foule.
Le poids lourd responsible de ce
dernier massacre, qui 6tait charge de sacs
de riz, a pris la faite, mais selon la police,
il a 6t6 finalementrattrap6, ses reins ayant
lich6.
It est urgent que la police
national prenne des measures pour
encadrer les raras et en m8me temps
faciliter la circulation sur ces voies qui sont
trbs fr6quent6es jour et nutt. -


Au deuxisme jour de l'audience,
& Qu6bec, I'enquateur qui a interrog6
Ginette Constant a d6clar6 que celle-ci
n'avait pas manifestlamoindre motion
au moment d'avouer son forfeit.
Dans sa confession, elle raconte.
comment elle a entrain6 la petite dans la
salle de bain, I'a d6v8tue et fait voucher
sur le dos au fond de la baignoire, avant
d'ouvrit sur elle la douche froide. L'eau
tombait tant surlecorps que danslabouche
de l'enfant, qui s'est mise A pleurer et &
grelotter. Bien que maintenue de force, elle
ar6ussi ise d6gager. Mais ellelui aintim6
1'ordr d' ell
e y retourner, aprbs quoi ea
referm6 le rideau de la douche et
abandonni 1'enfant en pleurs dans la
p6nombre pendant quarante-cing minutes.
Pais elle a retire le corps sans vie de la
petite Francesca de la baignoire, l'a s6ch6
puis habill6. Ensuite, I'accus6e est all6
rapper A la porte d'une voisine pour de-
mander de l'aide.
Le procks se pursuit. La
Communaut6 Haitienne qui vit au Canada
suitavec beauc d'6motioncette affaire

HPN (de notre correspondent au Canada)


Qu6bec, le 14 f6vrier (HPN) -
Accus6e dumeurtre dela fille de son man,
qui n'avait que deux ans au moment des
faits, le 20 d6cembre 1999, Ginette Con-
stant, une jeune Haitienne de vmgt-cmq
ans, r6sidant & Charlesbourg au Qu6bec,
n'a pas montr6 la moindre motion au
moment de ses aveux.
S'il a fallu autant de temps avant
que l'accus6e se retrouve deviant un tribu-
nal, c"est parce qu'd l'6poque le
pathologist avaitconclublamortnaturelle
de Francesca Daigle. En r6alit6,.elle est
morte d'hypothermie, aprbs avoir 6t6
maintenue de force dans de l'eau glace.
Appel6 & t6moigner, le phre de
1'enfant, Ga6tan Daigle, ar6v616 qu'il avait
lule journal intime de sa.femme aprbs son
arrestation. 8 ya d6couvert qu'elle 6tait
jalousie de cette infant au point de reporter
sur elle ses frustrations. Ce qui ne l'a pas
empach6e, ajoute *Ga6tan, le jour des
fundrailles de Francesca, d'6crireunelettre
experiment son amour pour cet ange que
tout le monde aimait .


crime par la loi f6d6rale.
Ainsi, une personnel qui est
condamn6e dans tel Etat otx le traffic de
drogueestconsid6r6commeuncrimepeut
8tre possible de deportation, alors qu'une
personnel condamn6e pour le m8me fait
dans un autre Etatpeut 8tre habilit6e A roster
dans le pays. .
Ce verdict signifies que David
Gerbier, un ressortissant haftien qui est
devenu resident permanent aux Etats-Unis
depuis 1984 et qui a td condamn6 dans le
Delaware pour une affaire de drogue, peut
rechercher maintenant I'annulation de la
measure de deportation qui pend au-dessus
de sa tate,
Si la cour d'appel de Philadelphie
n'avait pas renvers6 le verdict du tribunal
de premiere instance qualifiant Gerbier de
a
r6crimmined "utom antds etd
(voir Justice / 3)


*

ne pas sur Itre
PHILADELPHIA, 12 F6vrier -
Le verdict d'une cour d'appel de
Philadelphie peut faire l'histoire et en
m8me temps empacher la deportation d'un
ressortissant haltien condamn6 pour traffic
de drogue
I)ans cette decision sortant de
l'ordinaire par rapport aux autres
jurisdictions d'appel du pays, la 3me Cour
d'appel f6d6rale sise & Philadelphie 6tablit
qu'un immigrant n'est pas
automatiquement possible de deportation
sur la base d'une condemnation pour
drogue pronounce dans un Etat.
La cour a d6cid6 qu'unimmigrant
devraitatreconsid6r6 comme" un criminal
dangereux et automatiquement
susceptible d'8tre d6port6, seulement si le
fait incrimind est consid6r6 comme un








POLITQUE |


____________ _________


' A H spelarmsonp.1SOMMM \

ACTUALITY
-sons...
Un journalist arr8t6 aussi remis en liberate p.1
Un camion fait un massacre dans des bands
de raras p.2
POLITIQUE
L'IRI de return p.1
DIASPORA
Une jeune haitienne accuse de meurtre p.2
Deportation ou non ? p.2
Piment Bouc candidate au poste de 1" Ministre p.16
MEDIA
Journalists haitiens en exil des m6thodes
d'Aristide p.6
Pourquoi cette champagne calomniatrice
dans Le Monde ? p.8
Lettre ouverte & Broussard Philippe p.7
Is Comity pour juger Duvalier demanded
la condemnation du gvt. Aristide p.8
SOCIETY, ARTS ET LETTERS
Vie Haiti p.11
Hommage & Emmanuel Pierre-Charles p.12
Immense succ6s populaire du Carnaval 2002 p.10
INTERNATIONAL
Pr6sidentielles frangaises p.20 .


DEPORTATION ?

Une condemnation


pour traffic de drogue

peut Stre insuffisante
(Justice ... suite de la page 2) qui se trouvent dans ce circuit, soit
Naturalization, sa deportation sEy De w en irgx slNa ed
aurait 6t6 automatique.
La decision de la 3*, (Iles Vierges).
Cour d'appel de Philadelphie II n'est pas encore clair si
le government f6d6ral intend
implique routes les juridictions .
faire appel centre cette decision.

Avec Milodie FM, la vie n'est plus la m&me ...
103.3 FM, PORT-AU-PRINCE, HAITI
Phone 221-8567 / 8568 "MELODIE MATIN"
FAX 221-0204 (7:00 9:30 AM)


I


M
t end ar n 12 2I No2


Page3


t *


(L'IRI ... suite de la 16re page)
Toujours est-il que dans la press am6ricaine'
l'Institut R6publicain International est cr6dit6 d'avoir
reconstruit opposition politiquehaltienne. Onlui donne
m8me la paternity de la formation de Convergence
D6mocratique ", le plus grand rassemblement de forces
anti-Aristide, du centre-gauche 11a droite de l'extr8me-
droite, une coalition d'aumoins 15partis politiques, dont
le d6faut aurait 6t6 de s'8tre pr6sent6s en ordre disperse
aux 61ections 16gislatives et locales de mai 2000, erreur
que l'IRI a done voulu corriger en aidant A organizer la
Convergence D6mocratique.
Une operation dont le cost se serait 61ev6 & pas
moins de 3 millions de dollars (toujours de source


amricaine, mais non officielle).
Toutefois, faut-il rappeler que les fonds de l'IRI
(aussi bien que ceux du NDI /.National Democratic
Institute, (a branch correspondent du Parti D6mocrate,
'mais qui reste la bienvenue en Haiti et n'a jamais eu &
connaltre les m8mes difficulties que les fonds d6pens6s
par ces deux institutions proviennent aussi de l'USAID,
et done sontport6s au compete del'aide amdricaine & Haiti.
Mais direz-vous, avec 3 millions, que d'enfants
enverrait-on hl'6cole, que de b6b6s vaccines ...
Qu'est-ce qui a pu convaincre l'IRI de revenir,
aprbs 8tre parti en claquant la porte ?
Serait-ce pour reprendre son travail auprbs de la
coalition Convergence ?


Serait-ce que
Convergence strait tomb6e, ou
retomb6e, en panne d'essence ?
En effet, ga ne gaze pas fort
depuis le 17 D6cembre (tentative
de coup centre le pouvoir) ...
alors que la veille mSme, la
coalition semblait sur le point de
proclamer certaines villas du
pays territorio libre ...
Voici deux semaines,
une d616gation de Convergence
a 6t6 reque & Washington par des
officials de haut rang de
administration Bush ...
Celle-ci a-t-elle
mandate 1' IRI pour retourner en
Haiti bay Konvbjans lan kbk
jawbt ...
Combine cela cofitera-
t-il cette fois au contribuable
amricain, et done au titre de
l'aideam6ricainehHaiti!

dupouv es "partisan z61 '6
le 17 D6cembre des sibges de
parties opposition, ainsi que des
domiciles de leaders, jusqu'au


centre cultural CRESFED.
L'IRI est-il charge
d'apporter un support materiel ..
ouquiditmieuxorganisationnel!
La d616gation deviant
arrived ce dimanche serait conduit
par M. George Fauriol, vice-
pr6sident de I'IRI ...
M. Fauriol, un militant
ambricain confirm de lalutte anti -
Lavalas, est advantage un homme
de plume, un publicist reconnu,
ayant actuellement pigeon sur rue
A Washington.
On sait combine le
support m6diatique a jou6 un rble
eminent dans la mise en orbit de
la capsule Convergence, h61as qui
prend vraiment du temps A se
d6ployer au niveau souhait6 par ses
promoters.
Le return en Haiti de
I'IRI, c'est done un nouveau
d6veloppement...

(Editorial Mdlodie 103.3
FM, Port-au-Prince, lundi 18
F6vrier 2002)


L'IRI de re tour !


La UNIBANK, soucieuse d'itre
encore plus roche de"vous,
30 19 S8UV me succursal *




La Banquet de
""""


Route Nationale No. 1, A cit6 de D41imart







1 UN ANAY SEI


_ ____I_ _ I_


're c z~ o us


...


MOYZOCOLIA-FO
18 x 18 & 16 x 16
C6ramiques espagnoles et italiennes
Grand choix & votre disposition
.79 pied carr6


Monocozura

Cdramiques espagnoles
Diff6rents Styles et couleurs
69 pieds carr6s

anATuxx
C6ramiques crises
( Maximum 8 Sacs )
avec tout achat minimum de 200 pieds carr6s
Apportezcecoupon


GRATuxT
C6ramiques crises
(Maximum8Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carr6s
Apporter ce coupon


Meilleurs prix de la plage


Page 4


Merrdi 20 Fvnae O2 No.2


CRISE ETATS-UNIS / HAITI


Les prijug6s plus forts que la r
(Etats-Unis Harti ... suite de la 16re page) haltiens pour un total de 1.956 enregistr6s enl'ann6e 2001. cour assidue au
Cependant le refus par Colin Powell de la D'aprbs la m8me source, la garde c8tibre amricaine desuite...LePre
proposition des nations de la Caraibe de reprendre m8me rapport aussi dans le meme temps un chiffre de 1.034 pas un module de
MI it interdictions d'haftiens par s'est r6cemme
?bi d'autres agencies ou par des physiquement Y
gouvernements strangers (ex. les incursions isra61
Bahamas) pour seulement les mois Liban (massacre
d'octobre etnovembre 2001. R6pons
Bien entendu ces statistiques en Haiti que le g
nepeuventStreignordesduSecr6taire que nous putssio
d'Etat Colin Powell ... Haiti & travers le
Pour le Premier ministry appropnee. Nous
jamaicain Hubert In graham, faute de de toute fagon q
u
prendre en consideration cette Autrem
nouvelle conjoncture, on va droit pas r6pondu & la
vers une catastrophe P" --
Outte que, pour le ministry Car la
des Affaires 6trangbres de Guyane et financibre & Hait
porte-parole en 1' occurrence de la ne peut plus en i
communaut6 caribe, Rudy Insanally, boiler la face.
de r6centes decisions prises par le L'Unio
p -d A tide d 1 parisienne) essa
Le Secretaire d'Etat Colin Powell et le Secrdtaire-Gindral de la r6st ent ris vont ans a sentimental sur
Caricom Edwin Carrington & une conference de pressed tenue bonne direction aussi Haiti devrait-elle Les d69us d'A
a r
prbs la rencontre de Nassau, Bahamas le 7 fivrier dernier recevoir, d'apr6s lui, les fonds en question.


...


Le S~ec


g6n6ral putschiste de Islamabad. Et ainsi
mierministreisra61ienArielSharonn'est
respect des droits humains,1ui-meme qui
nt reproch6 de n'avoir pas 61imin6
asser Arafat dans les ann6es 80 lors des
iennes centre les camps palestiniens au
de Sabra et Shatila).
e de M. Powell: il ya une crise politique
ouvernement doit d'abord r6soudre, avant
ns avoir confiance que l'argent donni &
government sera d6pens6 de manibre
sommes prets A apporter notre assistance
i sera jug6e n6cessaire.
ent dit, le Secr6taire d'Etat am6ricain n'a
question. Probablement qu'il ne pouvait

question de embargo de assistance
i en est arrive 14. Pendant que personnel
gnorer les d6gits, tout le monde pr6f6re se

n Europ6enne (traduisez, la gauche
ie de s'en tirer par une entourloupette
la trahison d'Aristide (voir Le Monde
istide 30 Janvier 2002) ...
r6taire d'Etat Colin Powell n'a aucune


1


Trbs significatifs aussi certain changes au cours
de la conference de
pressed qui asuivila
rencontre de Nas-
sau le jeudi 7
f6vrier 6coul6.
Tellecette question
d'un journalist
adressde au Secrd-
taire d'Etat am6-
ricain: les Etats-
Unis approuvent
1 assistance ,
bilat6rale, aus si
bien que multila-
t6rale, pour une
nation comme
1' Ouzb6kistan, par
example, 6gale- ..sA.
ment critique
pour de nom-
breuses violations


partiellementl'assistance, par example des credits dela BID
(Banque Interam6ricaine de D6veloppement) de1' ordre de
$200 millions consacr6s 11a sant6 et l'6ducation, ce refus
n'6puise pas la question car d6s ce moment il ne s'agit plus
sedement d'Haiti ...

Hausse dramatique du nombre de boat
people ...
Une resolution vot6e le mardi 5 f6vrier par la
CARICOM demand aux bailleurs international de
restaurer leur support & Haiti, car c'est A la fois, explique
cette resolution, encourage les attitudes en faveur de la
d6mocratie et fournir une aide humanitaire de plus en plus
urgent, 6tant donn61a progression dramatique pendant ces
trois derniers mois du nombre de r6fugi6s qui laissent le
pays sur des embarcations de fortune pour finir leur course
dans les eaux baham6ennes, dernibre scale avant d' essayer
d'atteindre les cStes de la Fforide.
Selon des chiffres fournis par le Consul g6n6ral
des Etats-Unis en Haiti de passage & Miami, M. Roger
Dailey, sculement pour les trois derniers mois de l'ann6e
6coul6e les Gardes C8tes US ont arraisonn6 en mer 854


Une rencontre au Palais National avec le patronat ha'itien
de droits humans, ainst que photo Jean-Claude Pierre-Louis
pour des 61ections imparfaites, alors pourquoi r6ponse pour ses h8tes baham6ens qui voient leur pays A
Haitiest-elleuncassiparticulierpourlesEtats- nouveau menace d'8tre noy6 sous des flots de r6fugids
Unis ? haltiens ...


''8"' J 1,


BEAUTY SALON ChHdren
Welcome! .

$10" DESIGNER CUT
First time customer only. Reg. 12.50 *

EERF CONDITIONigge
TREATMENT
With this coupon a ..

n 40- 907
er .Hwy.* Eite. N 8
6 .*lillegagg. (


Tout le monde pr6fbre se voiler
sa race ...
Evidemment, le journalists aurait pu
mentionner aussi le Pakistan, voisin de
l'Afghanistan, et dont 1'actuel president, le
g6n6ral Musharaf, apris le pouvoir dans un coup
d'Etat qui a it6 condamni par les Etats-Unis ...
cela jusqu'aux attentats du 11 Septembre ,
aujourd'hui c'est George W. Bush qui fait une


L'IRI de return ...
En attendant, en Haiti m8me la situation reste
inchang6e, le blockage aussi total, le signal devant venir de
Washingtonmaisluiaussibloqu6carlacrisehaltiennen'est
pasaussisimplequ'ondevaitsel'imaginersousleslambris
dor6s de la capital f6d6rale ...
Tout comme l'OEA, qui reste la balle au pied
attendant elle aussi le signal ... Quand on espbre des
(voir Etats-Unis Ha'iti / 5)


/ *
Ceramiques & Marbre


. Trbs grande salle d'exposition
D6p8t Salle d'Inventaire = (R' M
Accessories it1


Cdramiques
-- -"t**g Marbre pour Salle de bain
- .. ,,...


aison


Nous exportons vers Ha'iti







| DE L'ACTUA ITE


SERVrc (OE IPDS CO1,4RTO S, C1AT NT.....


---


I


ENOUVELLEMENT

NOVEL ABONNE


M tcreni20F~arF n2 I0.2


Page 5


QUAND L'EMBARGO DEVIANT UN N(EUD
(Etats-Unis Haiti ... suite de la page 4) selon la version officielle, le Pr6sident Aristide n'a en la vie sauve
missions de l'Organisation des Etats Am6ricains comme nT que parce qu'il se trouvait en sa residence privde & Tabarre), faut
annonc6 dans la resolution de janvier dernier, c' est 1' IRI qui 17 .1 croire que cela represented plus qu'on ne pensait un moment charnibre
d6bar que sans avertis s ement ... I' Institut R6publicain Qui donc est mieux qualifi6 pour le job dans la bataille politique en cours depuis mai 2000, mais plus silrement
International que l'on cr6dite d'avoir reconstruit opposition que celle qu'on donne dans la press amricaine depuis le sanglant coup d'Etat militaire de september 1991 (d'ailleurs
anti-Lavalas aprbs la d6b^mcle aux 16gislatives du 21 mai 2000 pour avoir mis sur pied (les mauvaises leagues 1'un des conseillers des g6n6raux putschistes, 1' ex-assistant Secr6taire
(voir rapport du directeur de la mission d'observation disentpourlabagatellede3millionsdedollars) d'Etat Elliott Abrams, sidge au Conseil National de S6curit6 &la
61ectorale del'OEA,1e barbadien Orlando Marville, pricisons la coalition politique d6nomm6e Convergence Maison Blanche de Bush Jr.)... car la veritable opposition n' est peut-
son premier rapportpas les autres quilui seront inspires plus D6mocratique, le plus vaste rassemblement de 8tre pas celle qu'on voit & Port-au-Prince (et qui, pour son malheur, a
tard par les souffleurs sur le feu de cette crise qui n'en finit forces anti-Aristide, du centre gauche11a droite subi toutelafune des partisans Lavalas aprbs l'6chec de cettenouvelle
pas de devenir un around d'honneur pour tous les del'extreme droite. tentative de renversement de leur idole) mais 1'autre opposition
protagonists, y comprise les international : socialists souterraine qui tireless ficelles depuis l4-haut elle aussi sous les lambris
frangais, administration Bush, IRI, OEA ...). Le 17 D6cembre un moment dords des hotels particuliers de Washington on de Aventura (Miami).
Faut done croire que opposition a besoin d'8tre charnibre ... L'IRI qui avait fai le pays, sous pr6texte de menaces de la
r60rganisde encore une fois avant que ne puissent arrived les Faut done que 1' attaque du 17 part des OP pro-Imvalas, mais bien plut8t parce que son travail 6tait
missions announces de l'OEA ... D6cembre dernier centre le Palais National (ob achev6 et comment quellede orchestration, bravo, tout a fonctionn6 en
effet comme paper musique ... cela jusqu'au 17 D6cembre !), voici
done nos stratbges republicans et docteurs bs (on ne sait

divergent dans leur fonctionnement pour 8tre efficaces, en
LE No. 1 DES BUREAUX DE TRANSFERT D'ARGENT unemachinesinonunem6caniquequel'onbaptiseradone
trop s'il faut dire en consolidation de parties jug6s trop
ET DE PROVISIONS ALIMENTAIRES SUR HAITI tout naturellement convergence ou si ce n'est
sp cialistes en d6stabilisation tout court), roye les voilk done
AU SERVICE DE LA COMMUNAUTE HAITIENNE quirappliquentdare-dare ..
DEPUIS PLUS DE 16 ANS


Imite m men pa IRI-te m ...
Si vite que leurs adversaires pr6sum6s, les
organizations populaires pro-Lavalas, n'auront pas le temps
deleursouhaiterlabienvenue.Onsesouvientdeces graffiti
qui ont fleuri & un moment sur tous les murs de la capital :
" Imite m men pa IRI-te m. "
La d616gation de l'IRI dont on announce l'arriv6e
dimanche, aurait A sa tStele Docteur Georges Faurio1, vice-
pr6sident de l'Institut R6publicain International. M. Fauriol
a un peu plus pigeon sur rue & Washington depuis le return
des Bush A la Maison Blanche. Il est devenu le principal
publicist de la cause de opposition anti-Aristide dans la
capital fid6rale, gallant 1'ann6e dernibre jusqu'd fixer dans
on fameux memorandum un d61ai de trois mois pour un
changement drastique en Haiti. Mais c'6tait juste avant les
attentats du 11 Septembre ... Puis la Maison Blanche sera
plus occup6e ailleurs.
Dans ce m8me memorandum, M. Fauriol traduisait
aussi une certain lassitude deviant 1'impossibilit6 par la
Convergence D6mocratique de d6gager une quelconque
alternativetangibleaupouvoirLavalas...Lel7D6cembre
viendra d'une certain fagonlui donner reason. On avait aussi
impression quele savant docteur avait saproprepetiteid6e
A ce sujet. L' ennui est que tant de remue-mininges c' est pour
aboutir & une scule conclusion, savoir une mainmise total
ni plus ni moins sur Haiti par les Etats-Unis ...
Toussaint Louverture, nous voici !
Comme si ce ne sont pas les Etats-Unis qui dictent
d6jilapolitiquehaftienne ... Mais faut-il queles Etats-Unis
aient d' abord une jolitique pour Haiti (le seul point surlequel
on peut Stre d'accord avec Georges Fauriol), une carence
que la presence d'une force arm6e d'Haiti servile
(aujourd'hui dissoute de fait) permettait jusqu'd present
d'ignoraMalgri tout, que faut-il de plus pour le bonheur de
administration amdricaine, d'autant que M. Aristide s'est
ali6n6 ses allies naturels europ6ens, la gauche frangaise
todans cadio oudh6umsanhaire, Am acpar uneMd6cle e

des values (deux commentaires dans notrepr6sente edition).
Faut done croire qu'd Washington comme dans certain
circles revanchards haftiens,1es pr6jug6s sontplus forts que
la reason ...
Sans vouloir insinuer aucun sentiment facial, force
est de reconnaltre que les seuls secteurs A contester
aujourd'hui le nouveau blocks international dont le people
haltien est innocemment victim, sont nos cong6ndres de la
(CaraYbe ainsi que ceux des Etats-Unis comme le rappelait la
(voir Etats-Unis Ha'iti / 6)


Livraison a domicile dans z heures, incluent les transfe
,
b di *d'
CCEUCS US U'A J CUreS e '8 FCS-mi 1 BUX tatS- DIS

et au Ca na dB.



OS FO UltS 3 Imentaires, rals et varies, sont Ivr&s l' F I I

lendemain a domicile a travers Marti.

.
,
n rdSeau de succursales moderne, a la pointe de18

100 DO O IC.



Plus de a 8.000 clients satisfaits, et les chiffres continuent

0 "'


hja'i't: 8 00-2.5 6-8 6 8 7


CIS & a n.:


1 -8 00-$ 3+-OffO


L~ ~YVI'I/IIG


6 MOls
AN
ETATS-UNIS US $ 40.00
CANADA US$ 42.00 US$ 78.00
EUROPE US$ 70.00 US$ 80.00
AMERIQUE LATRINE US$ 70.00 US$ 135.00
US$ 135.00


FICHE D'ABONNEME'NT A HAITI EN MARCH


.NOM.





(Etats-Unis Haiti ... suite de la page 5)
presence r6cente & Port-au-Prince de Martin Luther King
Junior III. Toussaint Louverture, nous voici !

La politique de l'autruche ...
Car plus que la tentative du 17 D6cembre, c'est
peut-Streautour del'embargo que se joue aujourd'huil'issue
dela crise politique ...
Peu qui osent d6fendre publiquement une measure
d6cri6e par des non-haltiens eux-m8mes, mais qui semble
pour l'instant la sede politique de international face au




MIAM I-DAD


APLIKASYON AK LIV GID
POU BOUS KILTIREL YO
POU ANE FISCAL FY 2

Depatman Af6 Kiltir61 Konte Miami-Dade anyone ouv4
fiscal FY 2002-2003 ki vize Gwo Enstiti Kiltird yo, Ca
Advancement, Festival yo ak Evennman Espesyal
Cox Jr. Cultural Grants Program. Program konpetit
sip6 li a atis Konte Miami-Dade yo, 6ganizasyon kiltir
likratif. Nou agenda reklame liv gid pou bous Depat
"Guide to Grants Programs and Technical Assist
Espay61, ak kreybl), Gid r4gleman pou bous yo ak a
nou reklame yo nan 305-375-4634 oubyen TDD 1-80
yo disponib tou an kas6t tep epi an gwo f6ma gwo l
espesyalman.


1111111111111111111111111111111111111111


Page 6


Mercredi 20 F~vrier 2002


press des members de gangs de pr6sum6s kidnappers
appr6hend6s).
Cela n'a rien A voir avec la politique, a d6clard
le porte-parole Jean Dady Simdon, ils ont 6t6 arrat6s parce
que soupgonnis d'appartenir hun r6seau de kidnappers. "
Selon Simion, la police a identified la plaque
d'immatriculation d'un v6hicule dans sequel se trouvaient
cinq des suspects comme un v6hicule qui a 6t6 utilis6 lors
d'unrcentkidnapping.
Le directeur central de la police judiciaire, le
commissaire Jeannot Frangois, a confirm que des militants
politiques ont 6t6 arrat6s lors de ce coup de filet. Mais il
precise que c'est parce qu'ils ont 6t6 trouv6s en companies
de personnel recherch6es par la police.
Cependant Evans Paul (K-P1im),1eader de la KID,
parti auquel appartiennent au moins 8 des personnel
arrat6es, a formellement d6menti que des members de son
parti puissent avoir 6t6 impliquis dans de pareils actes.
La police a encore mont6 une mascarade pour
pouvoir r6primer I'opposition a d6clar6 Paul, d6nongant
le caractbre, selon lui, illegal de ces arrestations qui, dit-il,
ont 6t6 op6rdes sans mandate.


Policier assassins & Petit-GoAve ...
Toujours le week-end du carnival, des actes de violence
ont 6t6 enregistr6s & Petit-GoAve, ainsi qu'd Cit6 Soleil,
bidonville dela capital, faisant aumoins 7 morts (bulletin
de l'Agence Hai-tienne de Presse).
Un poli-cier a 6t6 tu & Petit-GoAve suite A une
attaque arm6e contrele commissariat de police de cette ville.
Le commissaire Jeannot Francois a confirm cette
information, pr6cisant que cet incident est survenu aprbs
qu'une patrouille policibre eut essay des coups de feu tir6s
par des inconnus arm6s.
A Cit6 Soleil, aumoins 6 personnel ont 6t6 tudes
au cours d'affrontements devenus courants entre bands
armies.
Cependant le bilan en victims du carnival de Port-
au-Prince en lui-meme a 6t6 consid6r6 comme mod6r6 par
rapport aux andes pric6dented : 3 morts et plus de 150
blesses, dont tous ne sont pas directement li6s au carnival,
d' aprbs un porte-parole de 1' H8pital G ndral.

Haiti en Marche (sources AHP, M6lodie FM et AP)


Faisant savoir que les militants de la KID sont
d6tenus dans de mauvaises conditions, Evans Paul r6clame
leur liberation immediate et sans condition,
De son c8t6, I'ex-s6nateur Samuel Madistin a vol6
au scours de son collbgue, I'ex-d6put6 Jean Mandenave,
6galement d6tenu, notant que Mandenave est un militant
dela cause d6mocratique hl'engagement confirm qui avait
pris nergiquement position centre le coup d'6tat militaire
de september 1991 et lutt6 pour le return du president
constitutionnel Jean-Bertrand Aristide, lors en exil pendant
trois annies A Washington,
Selon le directeur de la salle des nouvelles de
Magik Stereo, Wakim Exum6, son coll6gue Genet Morin a
pu s'8tre trouv6 aumauvais moment, aumauvais endroit "
En d6cembre dernier, un journalist, Brignol
Lindor, a6t6 assassins APetit-Goivepar des members d'une
organisation pro-gouvernementale qui lui reprochaient ses
sympathies cliclar6es en faveur de opposition,
A occasion d'une tentative de coup d' 6tatmanqu6
centre le pouvoir Lavalas le 17 D6cembre dernier, des
journalists de plusieurs m6dias de ht capital ont 6t6


Fin dicembre, ils avaient contest la rdaliti
Le jeudi 07 f6vrier 2002 qui se passait r6ellement au palais national. Ils out diffuse
Si la R6publique dominicaine peut apparaitre des informations qui relativisaient la menace. Et done
comme une terre d'asile "un merveilleux pays", selon contredit les communiques de la pr6sidence. Inscrits sur
I'ex-61u RPR des Hauts-de-Seine Didier Schuller -, Haiti, unelistenoireils ontfui Haiti pour Paris oixils viennent de
son voisin sur l'^ile des Grandes Antilles, est plutSt de ceux d6poser une demanded d'asile ...
que l'on fuit. Au lendemain du coup d'Etat avort6 du 17 "Montage"
d6cembre, trois journalists haltiens ont tent6 de savoir ce oOn avait l'habitude de se mettre A covertt,


CRISE ETATS-UNIS / HAITI

Les prijugis plus forts que la reason ...


d'un coup d'Etat
raconte Weibert Ar thus, de Radio Caraibe FM. "On
n'utilisait pas notre carte de press, on 6vitait d'apparaitre."
Arthus, comme Philom6 Robert de Radio Vision 2000 et
Abel Descollines de Radio Galaxie avaient apprise A vivre
avec les menaces et les aggressions dont les journalists des
m6dias independents, assimilds Al'oppositionparles parti-


sans du president
Aristide, sont

'Mt"""
du l6ed6mnhes

coup d'Etat.
J'6tais persuade que
c'6tait un montage,
commelasuppos6e
tentative de coup
d'Etat du 28 juillet,
raconte Philomb
Robert. C'est une
. fagon pour Aristide
de mesurer sa
popularity, comme
ailleurs on ferait un
sondage, et de
montrer qu'il tientla
situation en main.


monopoly du pouvoir d6tenupar Aristide. Georges Faurio1
vient-il essayer de mettre au point avec ses prot6g6s une
nouvelle parade pour r6pondre au d6fi de cenceud gordien ?
L'opposition s'est f61icit6e de la r6ponse du
Secretaire d'Etat Colin Powell ANassaumais en se gardant
de trop le crier sur les toits ... L'opposition peut-elle elle
aussi se contender de se voiler la face A l'instar des d69us
d'Aristide ", de faire la politique del'autruche ?
Et si c'6tait au contraire le moment comme nous
y invitent la quasi-totalit6 des themes du carnival 2002 qui
fut remarquable par son aspect convivial et police, comme
un vivant d6menti & ceux
quine prevent que de semer
la division et les zizanies
pour une rencontre
auteur de la m8me table
ENTRE NOUS, pour une
paix des braves
REGLEMAN Conscients des
souffrances endures par
DISPONIB la nation. Comme le
.
002-2003 gouvernementcolomblen
et la guerilla pro-castriste
ELN qui se r6unissent & La
ti sezon bous liyo pou ane Havane pour 6tudier les
pital Development, Cultural conditions d'uncessez-le-
yo, ak program Hannibal "' Vous me direz,
iv bous Depatman an bay Washing ton ne le
61 yo ak sant yo ki a bi non permettrait jamais, sinon
man an pou FY 2002-2003 de quel autre lever
ance Workshops" (Angle, disposerait-il enl'absence
plikasyon yo disponib depi I'histaire le dira
0-955-8770. Tout materyO mais elle n'absoudra pas
it depi nou mande pou sa pour aurant ...


. k


En quittant la mason, j'ai vu des barricades, des pneus
enflamm6s. Je suis arrive Ala radio, on a essay de v6rifier."
De son c8t6, Abel Descollines, pr6venu par sa ra-
dio, passe des coups de fil, finit par joindre l'ambassadeur
de la R6publique dominicaine, le pays vision, qu'un
communique de la pr6sidence accuse d'avoir abrit6 les
putschistes haltiens. L'ambassadeur d6ment : "C'est de la
folie!"RadioGalaxiediffuseled6mentiDescollinescom-
mence & recevoir des coups de t616phone. Les menaces de
mort se pricisent, et la radio decide de cesser d'6mettre.
De Radio Caraibe, Arthus appelle un contact au
palais presidential, cens6, selon le porte-parole de la
pr6sidence,8treoccup6par80putschistes.Soninterlocuteur
lui assure que tout est calme, qu'il n'y a personnel au palais.
Arthus diffusel'information. Leretourestimmddiat:"Nous
recevons alors tellement d'appels de menaces que nous
n'avons m8me pas le temps de mettrela main sur le combine
pour appeler nos journalists qui sont en ville. On a 6teint
l'6metteur et on est parties ser6fugier chezle directeur dont
la mason est s6curis6e. Arrives chez lui, on a apprise que
des gens 6taient en train de saccager nos locaux."
"Z6rotoldrance"
Il est un peu plus de 9 heures du matin quand
Philom6 Robert sort de Radio Vision 2000 : "J'ai vu des
(voir Journalistes exiles / 7)


Hai'ti e


1 L'ACTUALITE EN MARCH I


Militants politiques arr8tis dans le cadre
(Arrestations ... ? * *
- del, d une operation anti-kidnapping ',hys que dut
ta ru: PREMISE EN LIBERATE D'UN JOURNALISTEoever......
Une dizaine de

,to. zzoq.,se'loirst ARRETE SUR LES LIEUX reynersontprispeuretgagn6NA


MIEDIAS


MondePar M~arie-Laure COLSON


Trois journalists ha'itiens en exil des m~thodes d'Aristide


.




0.
,
4 at
: --mw&







SLES DE(;US D'ARISTIDE! |


Page 7


M trei n0vair n 2 I0.2


JOURNALISTS PARTIES POUR L'EXIL


"J'apprecie cle beevefilmssoeveutterrupttery
publicitaire et ctes reportages* comme, "Evvvoyd
Spiciall'. TV5 esertatterpasserelletcovectriotr
pays-cUortghte?' (SybvLes NJ, Oct2001)
Rhonnea vous A TV5 pour settlement $9.99/moss
.
1 -8 2 2 -5 8 6 -9 6 7 5
N ORK WWW.kbs-ty.com www.dishnetwork.com ,z, *-f*;**g *
.ms....n...................,-,,.............. ......weMaappaq r Twish 0 anonshmthDISHushmansm
autree seivices qul sent Fournis, sent mulets sanc lerines et sea condiBons de raUr6ment chant Asidengel, isqual at volable our dentende. Des saidctions impostantes a appilaserst our la
---- ---------- -- ---*-DISHEdmiqualed6puntedeDISH Networ
2.= e.....r Camwoudcaouns Corporadon. Tout drol r*sed. PhopapNew Ma a fabunue auIadsadon & TV'



FOOtball Europ6en en direct sur T T-*'S

Jeudi 21 f6vrier, 2:45 pm EST: coupe UEFA Lille-Borussia Dortmund
Samedi 23 E6mer, 2pm EST: championnat de France de football PSG-Sedan -
Pour un abonnement de seulement $ 9.99 / mois suivez en direct les grades rencontres de
football europden.

Plus information sur l'offre TV5 et DISH NETWORK au

a m m
1 8 86 9677 5 75 ( 9 am & 10 pm EST)


T~V5 vous apportent le meilleur de la ticl~vision


Cher Monsieur,
,,
Vous avez public dans le journal Is Mgnde ,
edition du31 janvier 2002, un article intitul6 Les ddqus


__


d'Aristide ".


du malheureux people haftien ne peuvent 8tre qu'attrist6s par
.
1' acharnement mis A diabohser et d6molir Jean-Ber tr and ARISTIDE
comme l'avaient fait le Gouvernement de George Bush, Phre de
l'actuel Pr6sident Am6ricain et les r6actionnaires du Parti
R6priblicain.
Ilnous faut aussi questioner les r6f6rences oules cr6ances
de certain d69us d'Aristide qui se la coulent douce dans leur
comfort parisien, loin des misbres et de l'extreme pauvret6 de la
mworh6dahatiens n Frantz Merceron qui a 6t6 Ministre de

l'Economie (1982-1985) du regime de Baby Doc, qu'il a servi avec
zile pour s'enrichir scandaleusement aux d6pens du people haftien,
comment ce m8me Frantz Merceron peut-il 8tre un d69u d'Aristide
qui s'6tait courageusement oppose au duvali6risme pr6dateur du
bien ublic ?

Y avait-il jamais en un point common entre Jean-
Bertrand ARISTIDE et Frantz IVIERCERON ?
Comment un Max Bourjolly qui s'6tait toujours oppose
au pr8tre des bidonvilles depuis le commencement, peut-il se
dire un d69u d'Aristide ? Oh est lalogique de sa deception ?
En effet, comment Max Bourjolly peut-il, pourrait-il se
consider comme un d69u d'Aristide ? Monsieur Bourjolly
s'est toujours r6v616 un ardent porte-parole d'un communism ath6e.
Alors que Monsieur Aristide demure un apitre du christianisme

6b601aultionnaire, d auni ersalisme reh odela thdologi d1e la
D&s la campaign 61ectorale de M. Aristide, en 1990, le Parti de
Max Bourjolly, d6sesp6r6 de pouvoir garner les 61ections, s'est
mis A tirer A bullets rouges sur le candidate et le pr6sident-61u. Ces
attaques ont d'ailleurs conduit au coup d'6tat militaire du 30
september 1991. Aujourd'hui oil est Max Bourjolly, le pr6tendu
leaderduprol6tariathaftien? Ilafuilepaysabandonnantlesmasses
populaires Aleur tragi sort. L peupleehaltien est d69suodx e

frangais dont il est membre, n'avait jamais soutenu Jean-Bertrand
Axistide, mais le socialiste Serge Gilles, il a omis de mentionner
que le poulain du PS, M. Serge GILLES, qui n'6tait m8me pas
candidate d6clar6 Ala pr6sidence, a donn6 un soutien inconditionnel
au Coup d'6tat du 30 september 1991 qui a mis fin dans le sang, A
I'expdrience prometteuse de la d6mocratie que le people haltien
ravait de faire avec le Gouvernement Aristide-Pr6val. Serge Gilles,
61u s6nateur dans la foul6e des 61ections parlementaires de 1991,
n'avait pas d6fendu la d6mocratie en danger. Au contraire, il a
ralli61es putschistes. II a6t6 m$me r661u s6nateur sous leur 6gide
en 1993. Sa r6flexion poignardante aprbs le Coup d'6tat: La
politique comme la nature a horreur du vide a confort6 les
militaires putschistes dans leurs actions criminelles, anti-
d6mocratiques et anti-peuple. Cetter6flexion" opportuniste entrantt
parfaitement dans lalogique du coup d'6tat, si elle ne l'a pas initid.
M. Wargny pretend que son PS n'avait jamais soutenu
Aristide mais le Socialiste Serge Gilles. C'est14 le drame pour
ces donneurs de legon de d6mocratie. Souvent ils soutiennent leurs
poulains non pas au nom de la d6mocratie, mais au nom d'une
certain solidarity iddologique. L'appui du Parti Socialiste frangais
aux socialistse" haltiens en estun example evident. Is PS frangais
ne soutenait pas le PANPRA, parti que dirige Serge Gilles, mais
l'individu. Ainsi la France, cette France de la R6volution de 1789,
est revenue au sein de1'Union Europ6enne, le chef de file de tous
ceux-11 qui veulent affamer par un embargo 6conomique les de-
scendants de Toussaint Inuverture. Que cherchela France de Jospin
et de Chirac dans cette politique mal intentionn6e ? Peut-8tre une
cellule au Fort de Joux pour le people haltien et son president !
Nous regrettons que le sieur Broussard Philippe n'ait pas
fait l'effort de chercher A comprendre les causes multiples et
profondes de la crise haftienne qui existed depuis notre accession &
l'Ind6pendance et I'assassinat parricide et crapuleux du Fondateur
de notre patrie, Jean-Jacques Dessalines. Iss masses haltiennes,
la majority du people haftien, ont toujours 6t6 excludes de la vie
politique, 6conomique et social du pays par une petite minority,
mulitres et noirs, commergants ou intellectuals. En votant
maSsivement aux 61ections du 16 d6cembre 90, ces masses
pOpulaires ont ilu Titid, Prdsident dela R6publique parce que dans
leur lutte pour la d6mocratie et la justice social, Titid s' 6tait mis
de leur c8t6. Elles out voulu signifier A la minority
qu' elles avaient mis fin et pour toujours A la politique
d' exclusion dont elles 6taient les victims s6culaires.
Elles peuvent 8tre frustries aujourd'hui, mais Titid
incarne encore leur farouche voloat6 et
determination d'8tre includes dans la vie national.
Et cette farouche volont6 et determination, Jean-
Bertrand Aristide, malgr6 ses erreurs, I'incarne en-
core A leurs yeux. Le Pr6sident Aristide represented
en d6pit de tout reproche qu'on peut lui faire, le seul
grant du calme des masses populaires toujours
frustrdes. C'estlui,1eporteurd'esp6rances.
IsConvergenceD6mocratiqueconsid6rde
injustement par la Communaut6 Internatio
(voir Lettre on


A appliques "z6ro tolerance" A opposition, en citant le
nom de Brignol Lindor, responsible de information
de Radio Echo 2000. Ce journalist de 32 ans avait os6
invited des personalities de opposition dans son
mission. Le 3 d6cembre, Brignol Lindor a 6t6 tu6, en
pleinjourhcoups depierres etdemachette.

Ranqon
Robert, Descollines et Ar thus ontpass6 quinze
jours b la mission diplomatique frangaise avant d'8tre
embarqu6s, sousla protection de gendarmes frangais,
sur un vol pour Paris. Un million et demi d'Haitiens
vivent en exil, sans espoir de return rapid dans un pays
paralys6 par la crise politique, mind par la.mistre et la
drive mafkeuse. Un an aprbs le dibut du secondmandat
d'Aristide, Haiti est A la drive. I'aide international
est gel6e, la croissance est negative et les enlbvements
centre rangon font fair ceux qui auraient encore des
vell6itis d'investir. Il y aune semaine, les repr6sentants
dikpatronatontcollectivementd6nonc6"1adit6rioration
unacceptable du climate de s6curit6". Face A ces critiques,
1'ancien pr8tre Aristide reste 6nigmatique, d6clarant
lundi: "Je suis ce que f 6tais pour 8tre ce que je serai.
Un million et demi d'Haitiens vivent en exil,
sans espoir de return rapid dans un pays & la drive,
paralys6 par la crise politique, min6 par la misbre et la
drive mafieuse.


(Journalistes exiles ... suite de la page 6)
gens arrived avec des machetes et des armes A feu. Ils
scandaient: "On va broiler Vision 2000, Galaxie, Radio
Caraibe, Radio Signal, Radio M6tropole ..."" Toutes
cells qu'6coutent les Haitiens pour avoir uneinforma
tionquin'estpaslabellis6eLavalas,1epartiduprisident
Aristide. Robert et un de ses colleagues sont reconnus et
intercepts par des manifestants. Ils les forcent, sous la
menace des armes, A crier "viveAristide, vive Lavalas".
Ils parviennent A s'6chapper et current se r6fugier A
l'ambassade de France. Une liste de journalists
condamn6s A la "zdro tolerance" circle en ville et
l'ambassade n'h6sitera pas une minute & accueillir ceux
et leurs families qui frappent A sa porte.
Car en Haiti, quand on parle de "z ro
tolerance", on ne plaisante pas. Le president Jean-
BertrandAristidealanc61emotd'ordrele28 juin2001,
cinq mois aprbs son investiture. Depuis, plusieurs
dizaines de criminals pr6sum6s ont 6t6 lynches par la
population, avec la complicity suppose de policies,
selon les organizations de droits de l'homme. Dans le
climate detestable qui s'est install& Haiti depuis les
61ections s6natoriales controversies de 2000, celui qui
s'opposella"familleLavalas"avitefaitd'8tred6sign6
bla vindicate popular, ou plut8t A celle de jeunes gens
pay6s et armis par plus puissants qu' eux. Le 30
novembre,1'adjointaumaireDumay Bony avaitappel6


DISH Network et


Lettre ouverte & Broussard Philippe


T~c~j; le Ni.*d %








I 1 I


I


LETTRE OUVERTE A BROUSSARD PHILIPPE


Osez dimentir ces faits !
Nous voulons ici, publiquement, d6voiler le
m6canisme par sequel Le Monde combine un mensonge
par omission avec un mensonge pur et simple, et une
houteuse calomnie, pour tenter de porter atteinte A l'image
dupr6sident delaR6publique. Nous voulons montrer com-
ment Le Monde n'h6site pas A reprendre A son compete cette
fabrication et A franchir un cran dans l'ignominie.
En voici les preuves, appuydes sur des faits fournis,
dans le pass, par le m8me Le Monde. Osez les d6mentir.

amerie g essonsiss."a.30,d h pan a pre srnMs
florissant dela cocaine. Le quotidien frangais, sous la plume
de Jean-Michel Caroit, dans un article sign6 le 11 d6cembre
2001, a affirm "M8me les trafiquants de cocaine
colombiens qui avaient transforms Haiti en entrepot de
transbordement abandonment le pays":
C'est un fait qu'avant le depart des troupes
am6ricaines, "des infants sont arm6s. Ils s'amusent A voler
les armes des soldats delaMinuha. M8meles GI's se sont
(voir Campagne / 15)

Arec Mdlodte fm,
,CSf ph5 Id Ill IIIC .

ME LODIE 103.3 FM
Port-au-Prince, HaYti
PHONE 221-8567 / 8568


.
Allo Miami

FADKIDJ VARIE TY STORE
Le magasin pour routes les occasions
Reception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
connection t616phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428 Til: (305) 757-4915 Fax (305) 757 6916
8272 N.E. 2nd Ave. Miami, FI 33138
Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am & 7:30 pm Denis/Joujou

305 757 4915 8272 305 757 49

a FADKIDJ VARIETY STORE
ggg .#me a ---


(Lettre ouverte ... suite de la page 7)
comme l'Opposition haltienne, sans nul doute se r6jouit de
-lire des articles, tels que celui de Broussard Philippe, alli6
natural de Robert M6nard. Cette Convergence, tristement dis
parade, sans un programme politique, sans un project de soci6t6,
n'a qu'une cible: Jean-Bertrand Aristide. Certes, elle a son
" carr d'intellectuels." Elle a m8me sa soci6t6 civil
"triangulaire". Mais c"est une Opposition sans une base
popular. La Communaut6 Internationale le sait. L'Union
Europ6enne le sait. I'OEA le sait. La CARICOM le sait. Les
61ites haltiennes le savent. Tout le monde le sait.
La Nation Haitienn6 a besoin de se r6conciliar avec
elle-meme. Mais il faut que tout un chacun fasse preuve
d'intelligencp et de maturity politiques. Ce n'est pas en
diabolisant Jean-Bertrand Aristide qu'on va cr6er le climate
propice A cette reconciliation national, tant ncessaire. S'il y
ades strangers se distant amis d'Haiti et qui veulentnous aider
& cr6er ce climate, qu'ils comprennent cette r6alit6 !
Cette Convergence D6mocratique semble n'avoir
qu'une mission: diaboliser et d6molir politiquement, par tous
les moyens imaginable, le Pr6sident Jean-Bertrand Aristide.
Elle veut que ce dernier passe les cinq ans de son mandate sans
mettre en oeuvre son programme de government. Elle refuse
de s'engager patriotiquement dans la construction de notre
avenir. T6moin, son mutisme sur la campaign
d'alphab6tisation dont le Pr6sident Aristide a pris initiative.
Hditine peut pas progressed avec son taux 61ev6 d'analphabbtes.
Bien des regimes qui ont pric6d6 celui d'Aristide ont
volontairement et sciemment tenu le people haltien dans
ignorance afin de pouvoir mieux 1'exploiter. Aristide,
conscient de cette honteuse situation, lance le programme
d'alphab6tisation, dont on peut ne pas 8tre d'accord avec la
mise en application. I'analphab6tisme pour Haiti est un
problbme national et tous les haltiens, quelled que soit leur
orientation politique et/ou iddologique, devraient trouper les
moyens de le r6soudre. Jusqu'd present, I'opposition
traditionnelle haltienne n'a pas fait connaitre sa position sur
cette important et vitale question pour le people haltien. (Les
" d69us d'Aristide non plus n'y out apport6 aucune contri-
bution concrete jusqu'd ce jour). Elle s'acharne A attaquer
l'homme, Jean-Bertrand Aristide, et non sa politique en
proposant une autre alternative qui permettrait A la jeunesse
haltienne et aux strangers comme Broussard Philippe et con-
sorts de mieux comprendre Haiti et son people qui sont
"lisibles ", lorsqu'on a assez d'honnatet6 intellectuelle pour
se pencher objectivement sur leur histoire. Jean-Bertrand
Aristide represented en Haiti un ph6nombne politique que ses
adversaires et ennemis, haltiens et strangers, n'arrivent pas A
g6rer. Aux yeux de la majority des masses populaires
haitiennes, Titid c'est l'espoir. Les manifestations populaires
en reaction Ala tentative de coup d'6tat du 17 d6cembre 2001
en sont la preuve irrefutable.
Le President Aristide, Titid, sera vraiment menace

44 ,,
Le bon vreux temps
Succbs haftiens de 5 D6cennies
MELODIE 103.3 FM Port-au-Prince, Haiti


* Parfums CD's (Compas, Racine, Evangdlique)
* Cellular & Beepers Zouk, frangais, amdricain
* Soldiers et Sandales Video's (haltiens, ambricains, documentaries,
* Products pur la cuisine dramas)
* cadeaux Produits de beauty
* Tableaux Produits pour cheveux
* Moneygram Money Order


Mercredi 20 F~vrier 2002


Page 8


champagne

Le Monde?
depuis deux on trois ans, nous avons 6mis des critiques trbs
JEAN nettles sur la corruption ou la drogue. Maintenant, il est
imbres) process de exact que nous n'avons pas encore 6crit le paper d6finitif
les quarters ; des de demolition". ( soulign6 par nous)
policies ont recourse C'estlebouquet C'estle comble Il est dudroit de
s pour 61iminer les chacun, en d6mocratie, de professor les opinions qui sont
t6 saccag6; I'aide les siennes. Nul ne saurait done contested le droit de Le
aos politique..." Monde diplomatique & afficher ouvertement sa detestation
re de Fanmi Lavalas et de Aristide. Cela autorise t-il pour
es dictatoriales, et autant tous les proc6d6s. Est-on encore dans le domain
tontons macoutes", de expression des id6es lorsqu' on ment calomnie et falsifle
des faits pourtantindiscutables ?
quinze "d69us", 11estchaquejourplus6videntquecette"campagne
stide (1993-1996), de demolition" n'a rien de conjoneturel et ne dispose pas
ard d'un seul orchestra. Partout, des "informateurs"
t archi-nulle, cela complainants se chargent de r6pandre la calomnie.


Une champagne haineuse de calomnies est engage
depuis des mois centre le president Aristide, leader de Fanmi
Lavalas. Une campaign qui, cheque jour, s'enfle de
nouvelles declarations, de nouveau articles dans la grande
press international. Comme c'est le cas, aujourd'hui, de
"I'616gant" quotidienfrangais Le Monde qui vient de publier
un article sous la plume d'unfaux nez Philippe Broussard.
Un tombeau d'immondices est d6vers6 sur le Chef de l'Etat.
Les faux, les trucages, les mensonges le disputent aux
pr6tendues "r6v61ations" d'une quinzaine de specialists
haitiano-frangais "m6tamorphos6s" en d69us d' Aristide"
par des proc6d6s inadmissible de leur "confident"
Broussard.
Le President Aristide se voit tour A tour accuse de
s'8tre m6tamorphos6, d'8tre victim, comme tant d'autres,
dela maledictionn" haltienne... unm6galomane, prisonnier
d'un discourse "mystico-populiste",... un personage
6minemment trouble, sans aucune culture d6mocratique,...
de faire usage de manipulation...
L'article d'un d6nomm6 Philippe Broussard, Les
d69us d'Aristide, pretend r6v61er A opinion publique
national et international
"Depuis cette 61ection, (26 novembre 2000,
NDLR), contested par opposition, le pays est toujours A
l'agonie; le pays est en ruine; le traffic de cocaine reste


l'homme."


nlaborieuse de Le
nterroge: tout cela,
onn6e par Ignacio
matique
te qui le justifiait,
e & Aristide. Mais,


Par Ronald SAINT-
florissant; des bands de jeunes (les ch
la Famille Lavalas font la loi dans
journalists sont assassins; certain p
A la torture et aux executions sommaire
contestataires ; I'Institut frangais a 6
international est gelde en reason du ch
Et le folliculaire Broussard assu
"Haiti a renou6 avec les pratiqu
les "chimbres" n' ont rien & envier aux "
les miliciens duvaliristes d'autrefois".
Par la plume de l'un de ses
Christophe Wargny, ex-conseiller d'Ari
s'est joint lui aussi Ala cur6e de Brouss
"M8me si son opposition es
n'absout pas les atteintes aux droits de

Tout cela, dans quel but?
A la lecture de la demonstration
Monde, le lecteur, n6cessairement, s'i
dans quel but ? La r6ponse, la voici d
Ramonet, directeur de Le Monde diplo
"Par le pass , dans un context
nous avons apport6 un soutien explicit


.quand les masses populaires perdront confiance en lui.
En attendant, sa pr6sidence peut dormir en paix si les
"d69us d'Aristide" continent de se la cooler douce
dans les Caf6s et bars de Paris ou d'ailleurs. Ces
"d69us d' Aristide" n'apportent aucunecontribution tan-
gible & la lutte du people haltien centre la misbre et
l'injustice social. Titid a encore A ses citis les masses
populaires haltiennes, hier excludes de la vie national'
et qui competent sur lui pour les include enfin dans la vie
politique, conomique et social du pays.
Dans l' espoir que vous mettrez d6sormais,
Monsieur Philippe Broussard, votre plume au service
dupeuplehaltiendanssalongueetdifficilemarchevers
cette d6mocratie humane qu'elle veut tant avoir, nous
vous saluous haltiennement avec fiert6 et dignity. .

Camy D6pas
K16ber Vielot


Pourquoi cette







| COMMUNIQUES


~''"~ Union des Patriotes Ha'itiens pour le Progrbs


Le ComitC pour Juger Duvalier appelle la communautC


I'UPHAP r6affirme :
1. Son opposition A toute politique visant A faire
d'Haiti un enfer pour les Haitiens.
2. Son attachment au respect des principles
d6mocratiques et condamne toute tentative de prise du
pouvoir par la force.
3. Sa foi en l'unit6 de la nation Haitienne pour
que soit instaur6e une paix durable, gage de d6veloppement.
4. Son appui au Comit6 des 16gislateurs noirs au
Congrbs Am6ricain (The Congressional Black Caucus) dans
ses efforts pour r66valuer la politique am6ricaine vis-A-vis
d' Haiti.

Faith Boston le7 F6vrier 2002

Pour le Comit6 ex6cutif:

Fritz Gerval Octave, Prisident
Roselande Estimable, Vice- Pr6sidente de
l'Information
Jean Horty Bourdeau, Vice- Pr6sident de la
Planification
Jonas Firmin, Vice- Pr6sident des Finances
Rose Bernard, Conseillbre
Mistral Thompson, Conseiller


U.P.HA.P
United Haitian Patriots for Progress
P.O. Box 95 Dorchester, MA 02121
Phone: (617) 710-4014
Web site: www.uphap.com
E-mail: contact@uphap.com

Communique de Presse de l'Union des Patriotes
Haitiens pour le Progrbs (U.P.HA.P) .
L'Union des Patriotes Haitiens pour le Progrbs
(U.P.HA.P.) declare
unacceptable la situation pr caire et d6gradante dans laquelle
le parti au pouvoir, la Convergence D6mocratique, et
I'Organisation des Etats Am6ricains (OEA) retiennent le
people Haitien.
I'UPHAP constate que :
1- Le parti Lavalas qui se baigne dans la corrup-
tion et l'incomp6tence n'a rien fait pour combattre le
ch8mage, la chert6 de la vie et I'impunit6, pendant que les
barons du regime, eux, agent dans un luxe indolent. Oh
sont les r6sultats des enqu8tes sur les assassinate de Jean
Lamy, Jean Dominique, et Jean-Claude Louissaint; les
victims des bombers artisanales, et tant d'autres dossiers
qui resent ouverts? Peut-on b^mtir un 6tat de droit sur
l'impunit6?


MIAM 1-DADE
M LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid (s),
which can be obtained through the Dade County Department of Procurement Man-
agement, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FI
33128 (Phone : 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid
package (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling
charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United
States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, open-
ing date, the vendor's complete return address and phone number and a check for the
correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade Board of County Commission-
m".
Bids / proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submital deadline. Bids / proposals received after the first bid
.proposal envelope or container has been opened will not be opened or considered.
The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before
the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-
Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package or courier
service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board -
Office located at 111 NW 1st Street, 17th Hoor, Suite 202, Miami, H 33128, by no
later than 2:00 PM on the bid opening day in order to be considered,

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" accordance with County Or-
dinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday MARCH 20, 2002.

7036-1/04-OTR Renovation of Metrorail Vehicle Flooring Cost $ 10.00

This contract requires Insurance

A Pre-Bid conference is scheduled for
March 6, 2002 9: 30 AM, at
The Stephen P. Clark Center, 111 NW
1st Street, Room 18-2, Miami, Fl.

Attendance is recommended.


NOUVO HIV + REYINYON AN KREYOL
vi-n reymi ak nou Twazibm madi chak mwa 7-9 pm nan lokal
Center for Positive Connections.
12570 N.E. 7th Avenue Suite 104 North Miami.
Rele pou plis enf6mason: 305 891 2066






REQUEST FOR PROPOSALS
MIAM 1-DADE RFP # 332

South Florida Van ool Pro ram

Miami-Dade County, hereinafter referred to as the 'County' as represented by the
Metropolitan Planning Organization (MPO), is seeking proposals from
transportation providers to operate a van program, including leasing of vehicles
and the provision of maintenance, repair, insurance, marketing, ride-matching and
fleet administration.
.
To Request a copy of the RFP Sohcltation package
The RFP document can be obtained through the Vendor Information Center (VIC),
Department of Procurement Management, 111 NW 1st Street, Suite 112 (lobby).
Miami FI 33128-1919 at a cost of $ 10.00 for each solicitation package and an addi-
tional $ 5.00 fee for a quest to receive the solicitation package through the United
States Postal Service. For your convenience, VISA and Master Card are now ac-
cepted. To request the solicitation package through the United States Postal Service,
mail requests with the following info: the RFP Number and Title, the name of '
proposer and contracting person complete address to be mailed to, telephone num-
ber and fax number along with a $ 15.00 check or money order made payable to:
Miami-Dade Board of County Commissioners.

Pre-proposal conference/site visit
A Pre-Proposal Conference is scheduled for February 26, 2002 at 9:00 AM (local
time) at the Stephen Clark Center, 111 NW 1st Street, Miami, Florida in the Large
conference room on the 9th floor. Attendance is recommended but not mandatory.

Deadline for Submittal
Deadline for submission of proposals is Friday March 15, 2002 at 2:00 PM (local
time) at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners 111
NW 1st Street, 17th floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFPis sub-
ject to the County's Cone of Silence Ordinance 98-106. The issuing Department for
this Request for Proposals (RFP) is the MPO. The contracting officer for this RFP
is Jesus Guerra at (305) 375-2069.


M
t end n 12 21No2


Page 9


2- Les membres dela Convergence D6mocratique
(dont la repr6sentativiti popular est tras douteuse) font
une opposition destructive et malhonn8te. Ils agissent
comme des apatrides t616guidis par la communaut6
international. Ils se montrent insensibles face & la
souffrance du people et ils sont prets A tout pour s' accaparer
du pouvoir. Est-ce qu'un parti politique responsible peut
s'arroger le droit de nommer un president au detriment des
principles constitutional du pays dans sequel il 6volue?
3- I' OEA contribute v olontairement au
prolongement de la crise haltienne en annulant de temps A
autre des resolutions pr6alablement adoptees. Si le pays
plonge dans une guerre civil, 1'OEA sera le premier
responsible. Car, son attitude hypocrite nefait qu'aggraver
la situation socio-6conomique d6ji critique. Pourquoi l' OEA
se montre-t-elle si determine A bloquer le pays au nom de
la crise 61ectorale alors qu'elle reste ordinairement muette
quand des probl6mes similaires s'616vent dans les pays
d6veloppis?
Bref, le parti au pouvoir, la Convergence
D6mocratique, et l'OEA jouent la com6die mais le grand
verdant c'est le people Haitien. Ainsi 1'UPHAP donne 30
jours A ces trois acteurs pour se ressaisir et mettre un terme
A la crise, sinon elle va d6clencher une champagne
international pour d6noncer ce complot centre le periple
HaYtien.


P-au-P, 12 fev. 02 [AlterPresse] Une centaine
de personnel s'est reassemble & Paris le 9 f6vrier, hl'appel
du Comity pour Juger Duvalier, en vue de d6fendre "la
d6mocratie, des droits humans et la liberty de la press en
Haiti", selon ce qu'a apprise AlterPresse auprbs des
orgamsateurs. -
Les participants au rassemblement ont vot6 une
motion dbnongant "les violence & 1' encontre des


democrats haltiens qui ont eulieule 17 d6cembre dernier, peuvent pas Stre consid6r6es comme le fait d'une simple
particulibrement centre des journalists et des personalities tentative de coup d'6tat, initi6 par un petit group d'hommes
politiques". Suite a une "tentative de coup d'6tat" le 17 ayant tent6 de s'emparer du Palais national", a d6clar6
d6cembre 2001, des locaux de parties politiques, de centres G6rald Bloncourt, president du Comit6 pour Juger Duvalier.
cultures et des residences d'opposants ont 6t6 saccag6s et La motion vot6elors du rassemblement demand
incendi6s. aux different groups du Parlement Frangais, aux
"11 apparat de plus en plus evident que les vio- Responsables du Quai d'Orsay, A l'Union Europdenne, A
lenses ciblies centre les organizations d6mocratiques ne (voir Communiqud / 10)


Nuts & Bolts Inventory (Setup & Maintain) Cost $ 10.00
This contract is County Wide.
This contract requires Insurance.
A Pre-Bid conference is scheduled for
March 1, 2002 at 10: 00 AM at The Stephen
P. Clark Center, 111 NW 1st Street, Room
18-1, Miami, Fl-


7038-2/06-OTR-CW


Attendance is recommended





__ __ __


Jessica Wilt/KSR 305/444-0004x3014
Jack Wolfe/KSR 305/444-0004/3031
Pam Mason/KSR 303/44 0004s3035
Juan Mendieta/Konte Miami-Dade 306375/3953
KONKOU DISETASYON NAN TOUT KONTE MIAMI-DADE
LA POU KLAS KAP DIPLOMA HIGH SCHOL ANE SA-A.
Pou nou kapab enterese lajends nan kominote a patisipe nan Inisyativ
Planifikasyon Etratejik Konte Miami-Dade la, yo etabli yon konkou dishtasyon
nan tout Konte an n6t pou ti moun ki nan klas kap diploma high school ane sa, ke
yo nan lekb1 piblik ozalb prive. Se pou asire nou pou nou jwenn le pli de
patisipasyon posib de kominote j6nn adilt nou yo, ki trb souvan souzestime.
Yo mande etidyan yo pou yo ekri yon dishtasyou ki va dekri vizyon yo pou yon
layni ranpli de pwombs pou Konte an epi tou pou bay sijestyon son kouman pou
gouv6nman Konte an ede yo devlope vizyon sa a pouli vini yon reyalite.
Etidyan ki genyen yo va reseywa $ 200 kbm prim anplis lekb1 yo va reseywa $

Op ua n g ua dp 1 k r .okasyon Seremoni Kominoth
Planifikasyon Estratejik Konte Miami-Dade la, pou le 20 Mas, 2002, epi tou yo
va avize yo sou tout aranjman ki fat pou yo rekonkt efb yo nan divds seremoni
distribisyon prim, seremoni remiz de diplbm ak anons no journal avan le 1 Avril '
2002. Dishtasyon ki genyen yo, pral piblive sou sitwbb Konte an nan
www.co.miami-dade.fl.us/stratplan.
Rbglemanpon ekri dishtasyou se swivan yo:
Se pou dishtasyon an genyen ant 700 -1.000 mo, tape a la machine espas doub, an
anglais sklman, av6k bbdi sou kote yo (marj yo) de 1' (pous). Pa agrafe li, sbvi ak
klips papye oubyen chemiz pon dosye. Se pon nou enkli ansanm ak dis6tasyon
an fbm aplikasyon o konpl6 epi tou mete Bibliyografi, Lis de Referans oubyen
Lis de enfbmasyon utilize pon ekri li. .
Nou pral baze nou sou kreyativite, enfomasyon mik, epi ak akonplisman rech&ch
pbsonb1 son sbvis gouv6nman konte Miann Dade bay ak sa lbt gouvbnman ki deja
pase pwosesis planifikasyon sa yo. Nou va analyze kontni an, presizyon, teknik
ektiven yo ak gramb.
Se pou dishtasyon yo vinn jwenn nou avan le 28 Fevrive, 2002 nan:
Miami-Dade County Strategic Planning Essay
C'o Kelley Swofford Roy
355 Palermo Ave.
Coral Gables, H 33134
Nou pap aksepte disatasyon pa e-mail.
Pa blive tcheke nou sou sitwbb nounan ivww.co.miamidade.fl.us/stratplan pou
nou rete enfbme sou div&s lbt reyinyon planifikasyou estratejik kominoth ki pral
f6t nan plizy6 lokal nan tout Konte Miami-Dade ndt. Nou kapab rele liy dijans
nou an (305)175-1111 pou plis enf6masyon sou pwosesis planifikasyon estratejik
Konte an.


Mercredi 20 F~vrier 2002


Page 10


Port-au-Prince, le 14 f6vrier (HPN) -1.4 carnival
2002 (10-11-12 f6vrier), plac6 sous le signe des deux cents
ans de l'ind6pendance haitienne (2004), a connu un im-
mense succhs populaire. En t6moigne le nombre de
personnel qui ont particip6 au d6fil6 des trois jours gras A
Port-au-Prince.


Le Comity pour

Juger Duvalier

appelle ...
(Communiqud ... suite de la page 9)
I'OEA et Al'ONU de "condamnerle gouverneinenthaltien,
et de prendre les measures qui s'imposent pour que de tels
actes ne soient plus jamais commit".
"Il faut quele pouvoir accepted d'accomplirles en-
gagements qu'il a pris devant les instances international
et qui, non tenus, nous talent la suppression de 1' aide des
Etats-Unis et de l'Union Europdenne", a exig6 G6rald
Bloncourt. 500 millions de Dollars d'aide demeurent
bloqu6s par la communaut6 international depuis les
61ections contest6es de mai 2000. .
Le rassemblement du 9 f6vrier & Paris a eu le
soutien d'Amnesty International et de Reporters sans
frontibre. Dans son message, G6rald Bloncourt s'est r6f6r6
& Amnesty International qui, a-t-il dit, a appel61e president
Aristide, les dirigeants des parties politiques, les 61us oules
repr6sentants del'administration A tous les nivaux & pren-
dre, dans les plus brefs d61ais, "des measures pour stopperla
deterioration de la situation des droits humanss"
I'ancien ministry haltien dela culture, le cindaste
Raoul Peck, a 6galement soutenul'initiative du Comit6 Pour
Juger Duvalier, selon ce qu out rapportles organisateurs
du rassemblement. 3 en est de meme de la Centrale G6ndrale
desTravailleurs(CGT)etdel'AssociationFranceAmrique
Iztine. [GP AP 12/02/02 00:32]

AlterPresse
Reseau alternatif haltien information
du Group Medialternatif
URL: www.medialternatif.org/alterpresse/
E-mail: alterpresse@medialternatif.org
Inscription et desinscription :
w w w comunica or g / mai 1 man / 1 istin fo /
. alterpressecomunica.org

MIAMI DADE


En effet, plusieurs containers de millers de Haitiens comme un signe de la volont6 du people de vivre
personnel de touted les couches sociales ont dans6 dans les en harmonic.
rues de la capital, au son des musiques de la vingtaine de Par ailleurs, la Police a annonc6 mercredi que trois
groups qui ont pris part cette annie au cortege official du personnel avaient 6t6 tu6es, dont une par ballet, et plus de
carnival. De -- C,-
nombreux
Haitiens de la 1 -
diaspora 9500'
am6ncame avalent ,.. 4 "E
6 -' "*
d6placement pour
samers, ..x
festivities, v6cues */*
comme un mo-
ment de r6pit et de M
detente dans le
pays en proie hune
grave crise politi-
que. En effet, le
temps du carnival, i.
les protagonists
politiques ont tu set
leurs querelles et ..
mis en veilleuse La
leurs divergences Un carnival trbs convivial et polled qui jure avec le climate de tension politique
avant de reprendre leur bras de fer qui dure depuis d6ji deux cents autresblessdeslors des festivities carnavalesques
prbs de deux ans. dans la capital. Selon le porte-parole de la PNH, une
La Pr6sidence s'est r6jouie de la forte participa- soixantaine de personnel, interpell6es & occasion du
tion des Haitiens qui se sont d6plac6s en masse pour pren- carnival, seront relichdes dans les prochains jours. Jean
dre part A cette grande fate populaire ". Dans une note Dady Simon s'est f61icit6 du travail effectud par les
publi6e mercredi, le bureau de communication de la diff6rentes units dela police qui ont assur61a s6curit6 des
Pr6sidence a interpr6t6 la participation compact des participants. HPN

"K NAVAL JE KLER ES OU CHIMEN 2004"
A *
0 YTOSIGelli ATIStide


OXprune sa satisfaction
BUREAU DE COMMUNICATION ET DE PRESSED DE LA RESIDENCE
Palais national, mercredi 13 F6vrier 2002


NOTE DE PRESS


nombre record de groups musicaux et la presence


Avi pou Laprbs


Pou Piblikasyon Imedyat


";"~ .~;~; 1


6v6nement grandiose une projection sur I'avenir en
regardant en direction du Bicentenaire de l'ind6pendance,
ferment de notre citoyennet6 et de notre equilibre social.
Le President de la R6publique f61icite trbs
vivement les members du Comit6 d'organisation pour le
travail accompli, la population haftienne dans touted ses
composantes pour avoir fait du Carnaval un haut lieu
cultural, un moment d'unit6 et de fraternity et une thdrapie
hautement social aux valeurs inestimables. Ces felicitation
s'adressent 6galement aux groups musicaux pour leurs
brillantes performances et leur esprit de sacrifice au cours
des trois jours gras, aux members de la Police national,
routes unit6 comprises, pour le maintien de l'ordre et un
d6vouement sans faille au devoir, A la press haltienne :
journalists, m6dias, pour son engagement envers la paix,
la fraternity et la diffusion de messages de sensibilisation
et de conscientisation en plus de son rapport inestimable A
l'am61ioration d'ensemble des fates canavalesques.
Im Pr6sidence dela R6publique voit dans le succas
(voir Kanaval Je Klere / 11)


couches de la nation
Le President Jean-
Bertrand Aristide s'est r6joui
du bon d6roulement du
Carnival Je klere sous
chimen 2004 et se f61icite de
appropriation par les partici-
pants des thbmes-cl6s ayant
constitu61a toiledefond de son
message: lapaix,1afraternit6,
la conviviality, le respect
mutual, le sain divertissement
A occasion de l'ouverture
officielle de cette grande
c616bration culturelle.
L'immense succ6s
traduit par la participation
massive de ensemble de la
population, les d6fil6s aux
couleurs 6tincelantes, le


CARNAYAL 2002


Immense succihs populaire du carnaval


~j~sarr








HUMOURPOLITIQ UE I


Haiti en Marc e o. o.


ParlevicomteLeNobledePuipen

governance g6n6ralement advises dans les pays
d6mocratiques, et tenir compete des instruments
international auxquels le pays a adh6r6. Aprbs des 61ections
tenues en toute limpidit6 et liberty, ces autoritis sont alors
investies d'un pouvoir 16gitime ". Mais on double que la
d6mocratie represented la pr6carit6 par son pouvoir de
toujours changer.
Malheureusement, trop souvent 1' 61ecteur
s'abstient de voter, par indifference, par incomprehension
del'enjeu, par manque de conscience civique; trop souvent
encore 1'61ecteur ne peut librement s'exprimer ou le fait
alors suivant les instructions dict6es sous la menace d'une
kalachnikov ou d'une machete.
L'autorit6 61ue est done en place en vertu d'un
principle d'op6ration 616mentaire de math6matique :
addition dans sa plus simplette expression. On
comptabilise les bulletins : un & un. Un, deux, trois, quatre
... jusqu'd 6puisement. De prime abord, cette manibre de
proc6der afait ses preuves dans certain pays, mais faut-il
encorequel'61ecteursoitsuffisamment6clair6pourvoter
intelligemment et surtout avoir lalibert6 d'exercer son vote
... et que la machine A computer fonctionne et fonctionne
bien Alors nous pourrions parlor de glasnost et de
perestroika!
M8me si la Constitution du pays et le processus-
d'61ections sepr6sententbien sur paper, ces 61ections sont
g6ndralement entachdes d'innombrables irr6gularit6s -
connues, reconnues et d6nonc6es. Les homes sont des
homes, et cela partout dans le monde.
Defait,1'autorit6 qui vient tout juste d'8tre 61ue se
troupe d6ji sur la trajectoire d'un ex-gouvernement !
]Ru, ce government, aux repr6sentants parfois
mal pr6par6s, n'est pas source de respect encore moins
d'admiration -, ni de la part des citoyens ni des Affaires
6trangbres des pays tant amis qu'ennemis. Et I'exercice du
pouvoir ne peut alors perjurer qu'en s'adonnant Ala cor-
raption.
La solution serait quel'autorit6 supreme ne soit ni ,
61ue, ni nomm6e, ni le rdsultat des manigances perp6tuelles
delaclassepoliticailleuse. Voilh.
Id6alement, il faudrait que le chef de 1'litat soit
une personnel pr6par6e de tongue date A assume ses
functions, qu'il soit au-dessus de tout soupgon. Bref, qu'il
soit au-dessus des m816es, m61is-mdlos et imbroglios
politiques et autres. Tu me grates le dos et je te grate le
dos, disent les Anglais. Tume tiens par la barbichette... "
chantent les Frangais du primaire.
Le chef d'litat doit 8tre un symbol credible, fort,
une source inspiration et pas sculement d'honneurs, pas
un dispensateur de subventions discr6tionnaires. Bref, il doit
donner le bon example, et 8tre assis A la place d'honneur
auprbs d'un dieu, peut-Stre de Dieu. (A suivre).

Les opinions exprim6es dans le present article ne sont pas
n6cessairement le reflect de l'orientation r6dactionnelle de
la direction d' Haiti en Marche.


Vive Haiti !
Le texte qui suit est un travail de laboratorye, une
hypothbse de solution & une situation qui dure et perdure
depuis l' Ind6pendance d'Haiti obtenue dela France en 1804
.
Le present article est le premier d'une sene de deux
*
Etat de la situation
Rien ne peut 8tre cach6, d'ailleurs tout finitpar se
savoir La situation dela R6publique d' Haiti, sous tous les
aspects, est dramatique. Quelles que soient les personnel
au pouvoir, quells que s oient les pers onnes dans
1'opposition,1aR6publiquebientitbicentenairen'ajamais
putrouversavitessedecroisibresarespectabilit6politique,
son 6panouissement social, et le pays, noir de monde, vit
toujours non pas dans la pauvret6 mais dans la misbre.
Mais od est done l'litat de droit ? Hein !
Vous n' avez pas besoin de plus ample
demonstration, dans le Rapport mondial sur le
d6velypement human 2001 de l'Unesco, le pays occupy
le 134 rang sur les 162 pays 6tudi6s dans le monde. Tristes
statistiques !
Puis-je rappeler que, depuis l'Ind6pendance,
quelque 68 pour cent des chefs d'litat gitiens ont 6t6 tuds,
exiles, d6pg6s (l'empereur Jacques 1 a 6t6 assassins, le
rei llenri 1 s'est suicid6,1e-pr6sident Sylvain Salnave a
6t6 fusilli, le president Florvil Hyppolite est mort d'un arrat
cardiaque en gallant mater une insurrection, le president
Cincinnatus Lecomte a saut6 avec son palais national, le
president Vilbrun Guillaume Sam s'est fait lyncher, le
president Jean-Bertrand Aristide s'est fait chasser... une
premiere fois en 1991 !), et cela malgr6 les parterres de
sourires, les universitaires surpatent6s z6br6s d'ignorance
et de pr6tentions,1es diseurs de riens ", les bavards et les
oublieux de leurs engagements 61ectoraux, et dont
I'activisme est comparable A celui des eunuques dans un
harem. Hs savent le faire, ils aimeraient le faire mais ... ils
ne peuvent pas le faire !
Triste tableau de chasse, direz-vous. Situation
enters laquelle les grand et les puissants du monde enter
(mame Dieu le Phre) sont, certes, sensible mais
actuellement indiff6rents. Les instances international
d6bitrices sont padres pour le d6collage, mais stationnent
en bout de piste, moteurs en train de vrombir, n6anmoins
les ONGs sont en vol.
Actuellement,1e government 61u est confib aux
repr6sentants du pouvoir : les ministers.
En d6mocratie,
our ouverneril faut avoir


p g ,
6t6 invest du "pouvoir ".
II faut avoir 6t6 61u suivant
des r6gles pr6-6tablies par la
Constitution du pays qui
doit aussi re specter les
ragles de bonne


ABONNE Z- V OUS

A HAITI EN MARCH
Inf. Miami (305) 754-0705
P-au-P 245-1910 / 221-8568
FAX 221-0204
enmarche@hai(iworld.com


Mercredi 20 F6vrier 2002
h VlXVI N 2


rage 11


Bermhan Gay


COURIER
Subject: besoin de vous
Date: Sat, 16 Feb 2002 16:29:09 -0500
From: SYLVAIN VOULIGNY
Organization: SYLVAN VOULIGNY
To: hem@haitienmarche.com
Bonjour A vous,
Je suis une jeune qu6b6coise de 19 ans. Je me nomme Evelyne No61 et
j'habite & Nicolet, au Quibec. J'ai le grand project d'animer une mission
radiophonique sur les ondes de la radio communautaire de la mauricie. Cette
mission diffuserais uniquenient de la musiqixe haitienne-cr ole et le
continue strait uniquement ax6 sur la culture haltienne. C'est un project
qui me tient beaucoup & coeur car j'ai moi-meme des haftiens dans ma famille
et c'est une culture, un mode de vie et une facette artistique qui m'a
tonjours fkcin6. Je series fibre de faire connaltre cela A d'autres
personnel et permettre aux haltiens de ma region d'6couter leur musique et
d'avoir des nouvelles de leur pays d'origine. Malheureusement je manque
d'informations sur I'actualit6 du pays. J'espbre que vous serai en measure
de m'en donner. Je crois aussi que je vais m'abonner A votre revue. Je
vous pris de m'envoyer tout ce que vous croirez utile sur 1' Haiti et sur les
haltiens qui habit le Quibec. Je vous remercie kl advance,


Cracouille@hotmail.com


Evelyne Noi1


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY.
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following
bid(s), which can be obtained through the Dade County Department of Procure-
ment Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite
112, Miami, FI 33128 (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar
fee for each bid package (see cost of each bid package below and an additional
$5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package
through the United States Postal Service. All requests by mail must contain the
bid number, title, opening date, the vendor's complete return address and phone
number and a check for the correct dollar amount made payable to: Miami-
,,
Dade Board of County Commissioners .

Bids / proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids / proposals received after the first
bid / proposal envelope or container has been opened will not be opened or con-
sidered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County
ori or before the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the
bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail,
package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occur-
rence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the
Board Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, H
33128 by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with
County Ordinance No. 98-106.


6023-2/05-OTR-CW Electrostatic Painting Services Cost $10.00
This contract is County Wide
This contract requires Insurance


7043-4/07-(YTR-C1V aS iCsuntyWide Cost$10.00

This contract requires Insurance


KANAVAL

EERKLEJ * *
(suite de la page 10)
retentissant de cette grande manifestation au cours d'une
p6riode de perturbations politiques, le symbolism de la
renaissance de notre pays selonla nouvelle carpenter trace
par le chef del'Etat dans son message du ler janvier 2002,
en vertu de laquelle les valeurs f6d6ratrices constituent le
fondement de la citoyennet6 de la nation.
La Pr6sidence de la R6publique invite tous les
citoyens A traveller sans reliche sur la base de cette r6ussite
afin de faire de ces spaces de fraternity et de ces moments
d'unit6 des valeurs et des sentiments de tous les jours.







IPOTA PRNE I


NOUVELLES MEASURES DE ADMINISTRATION

COMMUNAL DE PORT-AU-PRINCE

Transformer la plithore d'agents de scuriti
IsMaire de Port-au-Prince, I homme de th6Atre Rassoul Imbuchin.
M. Yves M6dard, a fait part de la en ag ents de de veloppement Une parties des recettes g6n6r6es par
volont6 de la nouvelle conunission les ventes de places pour l'6rection
communal de transformer la pl6thore d'agents de s6curit6 qui ne favorite, en aucun sens, la bonne march adminis- des stands au Champ-de-Mars et sur le parcours du d6fil6
delaMairie(environ150)enagentsded6veloppement.A trativedelaMairienilabonner6putationduGouvernement canavalesque sera consacr6e A des travaux
cet effet, un s6minaire de trois jours sera organism Aleur delaR6publique.Toutd6sordeestvitesaisiparl'opposition, d'assainissement, A la reparation de l'immeuble et A la
Intention afin de leur inculquer certaines notions, entre et lui permit de mal juger et de discr6diter l'actuel r6fection de son mur d'enceinte, mais surtout au
autres des techniques de gestion. M. M6dard s'exprimait government qui s'6vertue & amiliorer sa politique, A programme d'alphab6tisation (centre Alfa) qui va y
ainsi au cours d'une conference de press donn6e le 31 satisfaireles desiderata de la population, et enm8me temps d6marrer bientit.
janvier dernier A 1' occasion de la JOURNEE arrive hune entente avec opposition defa90n Arisoudre In guerre et la violence n'ont jamais rien r6gl6,
INTERNATIONNALE DE LA NON-VIOLENCE ET DE les probl6mes politiques cruciaux que confront le pays tant sur le plan national qu'international, au b6n6fice de
LA PAIX, en presence de M. Raynall Louis, member de depuis belle lurette. I'humanit6 qui en a toujours souffert; ces v6ritables fl6aux
la commission. Ces agents dits de s6curit6 seront transforms et laissent toujours beaucoup de handicaps physiques et
Depuis la nomination de Yves M6dard et de ses non r6voquis, a pr6cis6 le maire, A moins de cas de force mentaux qui en souffrent encore. Le grand 6crivain TolstoY,
assesseurs, des decisions ont 6t6 prices A cette fin, et il a majeure ou de flagrant d61it de viol, de vol ou de kidnap- auteur de "Guerre et paix ", n'aurait-il pas reason de
6t6 clairement d6battu, non sculement au cours de ping. Dans ces cas,1'agent dit de s6curit6, m8me tranform6 proposer un dialogue human entre deux adversaires au
diff6rentes rencontres avec les agents de s6curit6, mais en agent de d6veloppement, sera d6f6r6 & son juge natural lieu d'en arrive Ala guerre et h l'affrontement, v6ritables
encore au cours de la conference de press, de la n6cessit6 pour 8tre condamni selon la loi. ennemis de l'humanit6 qui, A l'heure oft nous parlors, ris-
de traformer ces agents de s6curit6 en agents de Iss trois 6diles sont d'un commune accord pour que de disparaitre sous des poussibres atomiques. Une
d6veloppement et en finir du m8meroup avec l'oisiveti, voir se r6aliser dans un temps relativement court de tels troisibme guerre mondiale serait & 6viter si nous voulons
la violence au sein dela Mairie, et tenir compete aussi des objectifs qui seront approuv6s sans nul doute par le que l'espbce humane poursuive sa carribre sur cette
actes de violence perp6tris sur les marchandes par des Gouvernement et par la population enti&ire, quel que soit planted Terre que nous avons laresponsabilit6 de conserve
inspecteurs qui les violent, et s'accaparent de leurs le camp politique de chacun. pour qu'y rbgnent la joie et l'amour, tant que vivront les
machandises De tellers attitudes 6tant consid6r6es comme Nous sommes A quelques heure du carnival, une homes.


HAITI-CULTURE Hommage g Emmanuel Pierre Charles


Le programme d'auto-Assurance de la Fonction Publique :
Une formula nouvelle de gestion de cou rture sanitaire

Al'analyse du fonetionnement du Programme d'Auto-Assuramce, on constate qu'il pr6sente une difference essentielle avec l'assurance traditionnelle: Son mode de gestion.
Quand il a 6t6 d6cid6 de remplacer l'ancien programme par le module d'Auto-Assurance, c'6tait pour adopter d'autres modalitis de gestion garantissant une plus grande
efficacit6 dans la furniture des soins et la d61ivrance des services sanitaires aux employs publics. En ce sens, I'une des exigencies de la reorientation op rde a 6t6 de d6finir un
certain nombre d'objectifs op rationnels pour permettre au Programme de remplir son r81e de manidre optimal.

Parmi ces objectifs, il convent de retenir: le enforcement des structures existantes de d61ivrance de soins de sant6, Ta creation de nouvelles units de soins au b6n6fice des
assures en particular, et de la population, en g6n6ral; la formation d'un r6seau de prestataires de soins et de services de sant6; la mise en place A moyen terme d'une mutuelle
national de sant6.

R6aliser ces diff6rentes operations constitute l'une des principles conditions de mise en oeuvre de la formula d'auto-assurance. En effet, 1'inexistence de centres de soins
ad6quats s'accomode mal de l'61argissement de l'accbs au services de quality vis6 par le Programme. Les faiblesses du secteur sant6 sont tellers qu'on ne pouvait concevoir
l'am61ioration de la couverture sanitaire des assures en dehors de extension et du reinforcement des structures de soins. Or, une telle measure d'accompagnement n'a jamais pu
Stre ex6cut6e dans le cadre de I'ancien prcigramme. La reason fundamental expliquant cette incapacity est que assurance traditionnelle, de par son mode de fonetionnement, ne
permettait pas le r6investissement de l'exc6dent d6gag6 dans la consolidation des structures sanitaires.

Le systhme de Gestion du Programme
Une des particularit6s du Programme d'Auto-Assurance est le caractbre adapt et transparent de sa gestion. Iss diff6rentes structures mises en place et A cr6er r6pondent bla fois
aux exigences de la gestion autonomy pr6conis6e et permettent le contrble de cette gestion. En effet, la gestion du programme s'ophre A trois principaux niveaux
organisationnels: orientation strat6gique, le suivi et l'6valuation,1'administration.
C'est hun Conseil administration qu'il prevent de d6finir les grades orientations stratigiques et d'assurer la supervision des activists du programme. Ce Conseil est
constitute du Ministre de l'Economie et des Finances, Pr6sident et Repr6sentant de l'Etat haftien, du Ministre des Affaires Sociales, Vice-Pr6sident et de trois members qui sont
les ministries de la Sant6 Publique et de la Population, de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports et du Ministre A la Condition F6minine et aux Droits de la Femme.
Is Suivi et l'Evaluation du Programme sont effects pour le compete de l'Etat haltien par une fine spcialisde, la IBAs.a Cette firme a pour r81e de favoriser la tran-
sition vers la mise en place du nouveau systhme d'assurance et de r6aliser 1'audit de performance du Programme.
I'Administration du Programme a 6t6 confine A une firme priv6e, le Groupe Sant6 Plus (G.S.P) qui a pour mandate de mettre en place la structure organisationnelle
devant en permettre le fonctionnement. II devra 6galement, avant la fin de ses prestations, am6nager les conditions de creation d'une mutuelle national de sant6.
Les 616ments dela structure 6tablie par le Gestionnaire (G.S.P) sont appeals A concourir hune gestion efficacy au plan administration et financier, afin de pouvoir mettre A
la port6e des assures des services dont la quality r6pond aux objectifs du Programme. Il s'agit des institutions suivantes responsables des diff6rents violets du Programme :
La IIC charge de girer les dossiers de r6clamations soumis par les assures on prestataires de soins et de services, la Banque Nationale de Cr6dit joue le r81e de
fiduciaire. Elle d6tient les fonds du Programme et s'occupe de leur trouver les meilleures opportunities de placement.
Le Groupe d'Appui Institutionnel (G.A.I.) qui fournit un encadrement technique aux responsables d'assurance des institutions b6n6ficiaires.
Le choix de l'auto-assurance fait par l'Etat haltien aun caractbre novateur & un double point de vue: sur le plan iconomique, ce module permit une gestion saine
favorisant des investissements dans la croissance du secteur sant6; sur le plan social, il met I'Etat en measure d'envisager 6quitablement la satisfaction des besoins samtaires de
ses employs dans une optique de justice social qui ne subordonne pas l'acc6s aux soins A la capacity de payer. Cette consideration r6pond bien aux preoccupations de
l'Association Internationale de la Mutualit6 exprim6e dans laD6claration de Montevideo, A savoir que les "objectifs publics et fondamentaux d'un acc6s aux soins bas6s sur la
solidarity et sur unebonne gestion des soins en terms d'efficaciti-costs peuvent Stre considers comme des objectifs d'int6r8t g6ndral qui prevalent sur les intir8ts
commercial priv6s."

Le Service des Relations Publiques
du Programme d'Auto-Assurance des Agents
de la Fonction Publique


Page 12


Mercredi 20 F~vrier 20 No2


fate quipermet un d6foulement sain de la population et qui
colucide plus oumoins avec le7 f6vrier, jour delalib6ration
du people du joug de la dictature-duvali6rienne. Une
nouvelle opportunity de r6affirmer les objectifs de non-vio-
lence et de paix de la Mairie de Port-au-Prince et du
Gouvernement dela R6publique, a ajout61e po6te-maire et


.
n6fastes Ala paix et 11a s6curit6 dans la capital et, compete
tenu de la volont6 de la nouvelle commission de r6pondre
au voeu du Pr6sident dela R6publique qui promise la
paix dans le venture et la paix dans la tete, cette decision de
la commission s'aybre d'une urgent n6cessit6.
II 6tait temps de mettrefin A ce climate de d6sordre


La Mairie de Port-au-Prince, par sa nouvelle com-
mission communal, jure avec une foi ardent, que la Terre
demure et que la joie s'6ternise telle que I'homme I'a
toujours rev et elle ne saurait se concritiser que si nous y
mettons toute notre bonne volont6.

Mairie de Port-au-Prince


Port-au-Prince, le 14 f6vrier (HPN) Le Mus6e
d'Art Haitien du Collbge Saint-Pierre, A Port-au-Prince,
pr6sente actuellement un homage & Emmanuel Pierre
Charles. Cette exposition de plus de 20 toilets, qm retracent
la carribre du peintre et montrent les aspects les plus
saisissants de son oeuvre ", durera jusqu'hla fin dumois de
feyner.
I'artiste, dont les oeuvres out 6t6 pr6sent6es dans
plus de 50 expositions collectives ou solo en Haiti, au
Canada, aux Etats-Unis, en Europe et dans les CaraYbes,
est d6c6d6 A MontriaHe 14 janvier dernier, quelques heures
sedement aprbs avoir achev6 sa dernibre creation. Le peintre


allait fater ses 57 ans le 18 f6vrier prochain,
Pour Marc Bernard Philippe, Emmanuel Pierre-
Charles est indiscutablement I'un des plus grand artistes
haltiens. Son oeuvre remarquable ne connait pas de
frontibre et a d6jifait cooler beaucoup d' encre. Elle ne peut
8tre r6sum6e car elle est tentaculaire et rares sont ceux qui
connaissent sa pleine 6tendue ", a-t-il 6crit au sujet du
peintre.
Emmanuel Manno Pierre Charles est n6 & Port-
au-Prince oil il a obtenu en 1970 le dipl8me de l'6cole des
Beaux-Arts. Amigr6 en Am6rique du Nord en 1986, il


d6croche un dipl8me en art et creation & 1'Universit6 du
Qu6bec & Montr6al.
Emmanuel*Pierre Charles 6tait un h'omme
politique sage et tolerant, qui r8vait d'un r6el changement
pour son pays natal ", a soulign6 Jean Durandisse dans un
homage A 1'artiste. Un changement symbolism, A travers
lapeinturedeMannoparlecoqquitraduit"I'engagement
de l'artiste et illustre les d6chirements de son pays et le
combat de son people ". Le peintre a 6galement particip6 &
de nombreuses activists socio-politiques et culturelles, au
sein de la Communaut6 Haitienne de Montr6al, en
particulier. HPN








NOs vetites annonces classes


. .Y


I'VIIUIIp


Chiots & Vendre


I
Livre |
La campaign anti-superstitieuse en
Hatti n'a pas eu lieu.

de 30C'es e thbm st d6velo po6ndans le roman"

LES ENTRAILLES
DU SOLELY
Le livre est distribute par
GAMMA PRESS INTERNATIONAL
P. Box 4436
Hollywood, H 33081 USA

Envoyez votre chbque de $ 29.95
& GAMMA PRESS INTERNATIONAL

Banquet

United Haitian-Americans of Florida
UNHAF
cordially invites you to its
First Annual Banquet

GUEST OF HONOR .
MR JEAN V. GENES
FORMER MINISTER OF HAITIANS LIVING
ABROAD

MR JEAN GABRIEL AUGUSTIN
FORMER CONSUL GENERAL OF HAITI IN
MIAMI

KEYNOTE SPEAKER -
HIS EXCELLENCE LESLIE VOLTAIRE
Minister of Haitians Living Abroad

SATURDAY, FEBRUARY 23rd
2002 at 7:00 PM
Hotel Inter Continental

111 Chopin Plaza .
Miami Florida 33131

Donation $ 60.00 per person
Cocktail hour 7:00 to 8:00 PM

Cash Bar, business attire
Dinner/ Dance 8:00 PM


Ancienne Race: Allemande


Cirque

FLA/ BRA is back !
A Mini-Festival to take place in Miami River
Park and East Little Havana
March 15 & 16 March 17, March 22, 23 &
24, 2002
Tigertail Horida's Pioneer of New, Cutting
Edge and Innovative Arts Presents
The Tigertail FLA/BRA (Horida / Brazil)
Festival
Nouveau Cirque
Navigators by Pia Fraus from Brazil
March 22, 23 & 24, Friday, Saturday and
Sunday, 8 PM Free
Jos6 Marti Riverfront park Swimming Pool
Miami River at SW South River Drive and
SW 4th Street

Air Giants by Pia Fraus
A Puppet Show for Children
March 17, Sunday 3 PM, Free
Jose Marti park amphitheater, Miami River at
SW South River Drive and SW 4th Street
Reservations required, Limited seating
Call Tigertail 305 545 8546 for reservations
and parking directions

City of Miami Department of Park &
RecreatioMois de 1' Histoire des Noirs n and
Tigertail Productions Present Air Giants by the
Brazilian company Pia Frauus with giant inflatable
animal puppets and lively action


Mercredi 20 F6vrier 2002
Haiti en Marche Vol XVI No2


Page l3


Points de Vente Harti en


March
Fort Lauderdale


Radi
Port M61odie 103.3 FM
de 5:00 & minuit
Tous les jours
7 jours sur7
Musique retro, Jazz,
compass, salza, hiphop
la bonne humeur est de
nnse avec nous
captez M610die et votre
vie ne sera plus la m8me...
Chxcago

Radio I'Umon
88.7 FM
4:00 pm & 6:00 pm
bul nddeTlles
Harry Fouch6
4:20
Module frangais
bulletin de nouvelles
Lion 50 dry
Module Crdole
Nouvelles
Lionel Ch6ry

New York
Radio Eclair

WGBB
Chaque samedi
11:00 ain
T61516333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 am

New York

Dias nter
1330 AM

d 8apme
7-9am





1 v i


Haiti en Marche
En vente d6s le mercredi
& Miami, Port-au-Prince,
Chicago Boston New
York Montrbal, Paris
Bruxelles Berlin
Genbve '
Po tre UT 4 jOur
avec I'actualitd,
abonnez vouS
en nous
appelant: -

Mianli
305 754-7543
(305) 754-0705
POtt-au-


221 6179 196

New York
914 358 7559

BOStOn -
508 941 6897

MOntreal
514 337 1286


Medecin

Db y oe
Accouchement Op6ration
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
CirconcisionCureage Tous
les tests pourl'immigration
routes sorts d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
Sr sE.S p nge ter
(305)751-6081


de la5Rue Gr6goimre

P6ti VI
H he

JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
M.D.,
M6decine Interne
G6riatrie

T61: 256-3017
256-3018
HEURES DE
E

VENDRE I
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:00
SAMEDI 8:.00-16:00
Dr Sony Figaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des dalles
No 27


Coiffeur
ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAY BEACH,
FL 33444
Tbl: 243-1039
BEEPER:


y_
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3




Bhl Fouchst
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!



Jean Marc -
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti, kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
commander
T61: 4092-4685
403-1958


Miami


Pom ano Beach


Notre Darne
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pomp
t61.: 954-42704777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI33311
T61- 954 523 0767

Supe annad ket

807 e sS pp Road
954 345 0450
Delray Beach
Classic Teleco
DOELS YNBD
FL33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 T61:
561-272 3556


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
Boujolly Records
13148 West Dixie
gh
30 893 50
Etiquette
Barber Shop

West D xx ghway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse -
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954 380 1616


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646
Christephanie'S
581 BC East
Sample road
Pom ano Beach

T61. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECOM PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Ho 330608
954-941-7004


nez Rouge


Conference ]

Exploring America:
Dows the Census
Really Tell Us Who We
Are?

Census 2000
Finding the Story
in the Numbers
7:30 9:00 PM
Tuesday February
19
Wolfe University
Center Theater
FIU Biscayne Bay
Campus
Join us as three
leading American
journalists share their
strategies for transform-
ing census data into
compelling human
stories.
Steven Doig
Knight Chair in
journalism, Arizona State
University
Timothy Egan
New York Times
Nicholas
Kulish
Wal street Journal


PIT-ULL







I


USA: Colin Powell provoque une tempBte
e / / *

pour avoir recommended le preservatif
WASHINGTON, 15 F6vrier Des conservateurs dant en chef. Nous devons pr6sumer qu'il ne contredirait l'6ducation sexuelle avec la distribution de pr6servatifs".
r6publicains et la droite religierfse am6ricaine ont jet6 pas le chef sans avoir d'abord requ son approbation. St ce L'administration Bushne s'est jamais oppose au
l'anathbme sur le secretaire d'Etat Colin Powell pour avoir n'est pas le cas,1e president doit d6noncer ces declarations pr6servatif mais s'est toujours fait I'avocat de abstinence
encoura 6 les eunes A utiliser des r6servatifs our se publiquement et imm6diatement", a-t-il ajout6. comme moyen de prevention des maladies sexuellement


b
BO J TOSS

Rapidit6 Confiance et les Meilleurs Taux
Ici c 'est pronto pronto !
5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137 305-758-3278
2807 Church ave Brooklyn NY 11226 718-693-3798
1161 Flatbush ave Brooklyn NY11226 718-287-5295
300 Broadway Cambridge Ma 02139 617-354-6"
159-35B Hillside ave .htmaica NY 11432 718-523-9216
508 River street Mattapan Ma 02126 617-298-936
7177 rue St Denis Montreal Qu6bec H2R2E3 514-270-596(
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1K4 514-852-9245
19 South main street Spring Vall6y NY 10977 914-425-7747
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901 202-722-4925
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas 242-322-6040
1552 Jefferson ave Boyton beach FI 33435 561-742-3046
402 West Atlantic ave Delray Beach Fl 33444 561-265-2100
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311 954-524-1573
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 33460 561-585-1077
19325 NW 2nd ave Miami Fl 33169 305-654-2800
506 11th Street N Naples FI 34102 941-435-3994
629 NE 125 Street North Miami FI 33161 305-892-6478
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando Fl 32805 407-649-9896
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 33064 954-429-9552.
128 N Flagler ave Pompano Beach FI 33060 954-946-4469
604-25 Street West Palm Beach FI 33407 561-655-4166
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316 404-622-8787
Downtown Providenciales
N. Miami Beach Fl 33162 305-945-1390
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands 649-941-4172


transmissible, notamment chez les jeunes.
Des responsables du d6partement d'Etat ont
soulign6 vendredi que M. Powell n'avait pas d6vi6 du
,
message de M. Bush en ce sens qu il n' avait pas promu
les relations sexuelles pour les jeunes, leur conseillant
seulement d'utiliser des pr6servatifs s'ils avaient des
rapports.
Le sexe non prot6g6 met en danger la vie
meme des jeunes, et il faut done que vous preniez des
precautions", avait-il ajout6.
II avait dit respecter la position de l'Eglise,
mais ne pas 8tre d'accord avec elle. Je respected
certaines des vues de l'Eglise catholique et du Saint-
Pbre (mais) j'estime queles pr6servatifs sontunmoyen

Ide r sti spa s esn
sexuellement et qui out besoin de se prot6ger", avait aussi
affirmM. Powell, consid6r6 commel'un des 616ments les
plusmod6r6sauseindel'administrationBush.
"M. Powell et le president George W. Bush sont
sur lam8me longueur d'onde", a affirmM. Fleischer: "lls
font et dissent la m8me chose". (AFP)
Assassinst du d6puti des Gonalves.
Cels s'est pass6 dimanche en fin d'aprbs-midi & Port-au-
Prince. Le d6put6 se trouvait dans sa voiture A la Ruelle
Nazon quand il a 6t6 crois6 par deux individuals circulant A
bord d'une motocycleue.

MO iS de

1' Histoire

de s Noir s P. 16


Rolling Stones Sax Player, Bobby

Keys to Visit Haiti to play with Ram
Subject: Rolling Stones Sax Player, Bobby Keys, to Visit Haiti to play with Ram
Date: Sat, 16 Feb 2002 16:22:34 -0500 (EST)
From: ArtMedia Haiti News
To: enmarche@haitiworld.com

Dear Frieird,

"The Rolling Stones" Sax Player, Bobby Keys, is to visit Haiti to play with The
Haitian Band "RAM" February 21, 2002 at The Hotel Ofoffson, in Port au Prince,
Haiti.
Bobby Keys, of Nashville, TN, saxophonist with "The Rolling Stones" for the
past 33 years, will be arriving via American Airlines in Port au Prince at 1:05 p.m.
Mr. Keys is a world-renown saxophonist who has performed professionally all
his life and on world tours with "The Rolling Stones." When not performing with The
Stones, Mr. Keys performs with Keith Richards and "The Expensive Wmos," and he
has performed with John Lennon, Eric Clapton, Joe Cocker, Buddy Holly and many
other artists of similar stature.
Mr. Keys has heard the band's recordings and has talked to Richard Morse
through mutual friend and music industry representative David Reese, who has
traveled to Haiti on several prior occasions.
For further information about Mr. Keys' visit to Haiti, please contact Richard
Morse at The Hotel Oloffson at 509-223-4000, or David Reese at (615) 414-8230 (in
the US) or (011) 509-407-6537 in Haiti on February 21 and after

CONTACTS
David Reese
Artist Representative
Nashville, Tennessee USA
Telephone: 615-414-8230
Fax: 615-297-6998
Pam Fair: 615-414-3669
Mobile Phone in Haiti: 011-509-407-6537,

:Not to be missed if you are in town, ATTEND the RAM CONCERT, featuring
Bobby Keys on saxophone, Thursday Night, February 21, 2002 at The Hotel Oloffson
in Port-au-Prince!

ArtMedia Haiti
http://www.artmediahaiti.com
info@artmediahaiti.com

To be unsubscribed from the ArtMedia Haiti News mailing list simply click on
the link below
http://www.intermediahaiti.com/cgi-locallsubscribeprog/
s.plr-1&1=8&e--enmarche-:haitiworld.com


Mercredi 20 F~vrier 2002


Page 14


prot6ger des maladies, certain allant m8me jusqu'd
r6clamer sa admission.
Deux ancient candidates republicans A la
residence et plusieurs organizations de defense de la
famille out attaqud le secretaire d'Etat et demand au
president George W. Bush de s'en s6parer.
"Les declarations de M. Powell sont
imprudentes et irresponsables", a estim6 le president
du group Family Reseaich Council, Ken Connor.
"Le resident Bush devrait d6noncer les
commentaries du secr6taire Powell et le rdprimander
,,
publiquement pour ses remarques irresponsables a-
t-il dit.
Le chef de la diplomatic amdricaine avait
appeal & "oublier les id6es conservatories" sur les rap-
ports sexuels, au cours d'une mission de t616vision mter-
active de la change international MTV avec des jeune]
appelant de sept pays du monde. Il n'avait pas cite
I'abstinence, recommand6e par les milieu conservateurs.
Pour James Dobson, president de Focus on the
Family, M. Powell "a parl6 d'rin sujet qu'il ne compared
pas. Il est clair qu'il ne compared pas les r6alit6s
scientifiques de l'efficaciti du pr6servatif". ,
'Colin Powell est un militaire de carribre", a note
M. Dobson. Il sait ce que c'est que de suivre le comman-


-------MM. Connor et Dobson ont fait 6tat d' etudes
montrant que le pr6servatif n'itait pas silr A 100% centre
les maladies sexuellement transmissible.
L'ancien candidate republican & 1'61ection
pr6sidentielle Alan Keyes a estim6 pour sa part que M.
Powell se faisait I'avocat de la "roulette pr6servatif". Un
autre ancient candidate du parti r6publicam, Gary Bauer, a
d6clar6 au journal Washington Post que M. Powell "devrait
suivre la ligne de administration Bush, qu'il sert". .
La pr6sidence a vol6 vendredi au scours de M.
Powell, son porte-parole Ari Fleischer d6clarant que. "la


Maison Blanche et le
secretaire d'Etat partagent
la m8me approach".
II a rappel que le
budget pr6sent6.par la
usiana 10ane entil

rogmunws pr6ceon san


Le nomibre de nos succursales augmente...


En plus des operations de transfertif2Ergent
Boby ExpreSS se charge de faire parvenir dans l'immidiat vos
cassettes, letters, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products


alimentaires.


EOby Express
c'est 6galement une carte de t616phone
dont la ligne d'accbs
n'est jamais occup6e -

Boby Express
C'est tout implement No 1 !


a A &







SMEDIASI


n ei tiaH Marc e o o. .

Pour quoi cette champagne


calomniatrice de Le Monde?


~ ~k ~ _CC ~


I


Mercredi 20 F6vrier 2002
h VlXVI N 2


Pa= e 15


qu'ils encensaient. Leurs 6mules d'aujourd'hui prennent
directement leurs ordres de valets du PS frangais ou de
I'internationale socialist, une caisse de resonance de
l'Administration amricaine. Leurs m6thodes resent les
m8mes. Leurs objectifs aussi.

Pourquoi Bayakh (Etoile qui announce la levie
du jour)?
Rappelons ce que nous avons 6crit dans Bayakh
(Imprimeur II, octobre 2001, D6pit 16gal No 01-10-326) A
propose de cette campaign de "ddlegitimation d'Aristide'
pr8n6e et ex6cut6e, d'il ya excitement un an, par des
intellectuals de Chemins Critiques
"Toute preparation A cette politique de coups
d'6pingle, soigneusementpr6par6epar unnombre d'experts
nationaux et international, faite par une suite de menus
changements, requiert dans ensemble un ingredient: le
trucage.
Le principle en est simple: il s'agit, en touted
circonstancesauxfinsdecamouflageunraisonnementen
apparencelogiquement correct C'estlepropre du sophisme,
la philosophic des j6suites applique A la letter par les an-
clens thurif6ratres du stalinisme se convertissant aujourd'hui
en plumitifs de la mondialisation. It s'agit de fabriquer un
faux qui, reprise etrelayb des containers defois sous deformes
diff6rentes et par des "sources" diffdrentes, finira par 8tre
reconnucommeune"virit6"justifianttoutesleschimbres
qui se "convergent" dans cette pr6tendue
opposition d6mocratique centre l"'anarcho-
populisme" de Fanmi lavalas.
(...) Il s'agit bien 6videmment,
avant tout, de la preparation d'une
campaign moralisatrice visant A preparer les
conditions de ce qu'ils appellent eux-m8mes
une politique de "d616gitimation d'Aristide.
(Jacky Dahomay/La tentation tyrannique in
Chemins Critiques, Vol.V Nol, janvier
2001)"
Une champagnee de demolition"
Pourquoi, auJourd'hui, cette nouvelle
campaign calommatrice centre Aristide?
Notre revue thdorique et les articles que
nous avons publics dans Le Nouvelliste,
avancent d6jiune premiere explication.
Cette guerre psychologique,
campaigne de demolition", d6clench6e par
Le Monde au lendemain des 6v6nements
tragiques du 17 d6cembre 2001, a donn6 une
brutal acc616ration & toute cette politique

art ieroen tre pm6sidean A tied .
champagnee de demolition" centre le leader
de Fanmi Lavalas est, elle aussi, entire dans
une nouvelle phase comme l'a affirmle
directeur de Is Monde diplomatique. Les
plumitifs aux ordres redoublent de bassesse,

;: ---.- a
I'article de Philippe Broussard a
un advantage: il insinue, il suggbre, il
affirmed e pas. Mais il affirmed, par
l'intermidiaire de ses quinze "d69us", ce
que les grand du monde ne peuvent pas
6crire, noir sur blanc, dans des documents
officials et resolutions, comme jadis
l'expliquait, sans detour, un des conseillers
du president Aristide.
"Les authorities amricaines vont
tout entreprendre pour que le jeune
president tr6buche, pour qu'6choue
l'exp6riencesocialeetpolitiqueuniquequ'il
initie et incarne avec tant de passion."
(Christophe Wargny et Pierre Mouterde,
Apre bal, Tanbou loulCinq ans de duplicity
amricaine en Haiti -1991/1996, Editions
Austral, D6p8t 16gal, mai 1996, No
d'impression:1662)
Tels sont les faits 6tablis par tous,
y comprise, r6p6tons-le, par les "d69us
d' Aristide". Tels sont les faits indiscutables.


(Campagne ... suite de la page 8)
faitvolerleursarmes",at6moign6unjeunedelacit6soleil,
d'aprbs Is Monde du3 janvier 1996.
Le Monde dit vrai concernant des bands de
jeunes. Mais pourquoi omettre la suite de l'histoire
concernant la nouvelle Route ("Amdricaine") A la Cit6
Soleil via la Route national #1, La seule construction
enregistr6e dans le bilan 6conomique de la dernidre occu-
pation amricaine ?
Qui est responsible de ce chaos politique ?
Contrairementhlapremidre occupationmilitaire
du pays (1915-1934) qui int6grait des facteurs de progrbs
et de civilization humane, touted proportions gardens, -tel
un vaste chanter a 6t6 rdalis6 dans le domain des Travaux
publics, de l'Enseignement, de la Sant6 Publique, et de
l'Agro-industrie-, celle de 1994 nous a donn6 le
"zenglendisme", comme l'a r6v616 le communique du
D6partementd'Etatamiricain
"This later area (the new -"American"- Road,
NDLR), in particular has been the scene of numerous rob-
beries, carjackings and murders. Due to high crime, Em-
bassy employees are prohibited from entering Cit6 Soleil
and La Saline and their surrounding environs (...)" -Cette
dernibre zone (la nouvelle Route -"Am6ricaine"-, NDLR)
surtout a 6t6 le thditre de nombreux vols, d'enl6vements et
d'assassinats. A cause du crime, les employs de


l'Ambassade sont interdits d'entrer Ala Cit6 Soleil et & La
Saline (...). (US Dept.Of.State/Haiti:Travel Warnings &
Consular Information Shetts -Dec.28, 2001 Extract,
Traductions de Haiti Observateur, 9/18 janvier 2002)
Broussard, un falsificateur, un faussaire, un calomniateur
Honte AM Monde de falsified ainsi des faits qu'il
est pourtant bien plac6 pour connattre!'
B Monde ne saurait 8tre soupqonn6 d'imposer
gratuitement semblables distortions aux faits. Il ne s'agit
pas delapart du grand quotidien frangais d'une quelconque
fantasies. I' objectif est d'aboutir & une minable
demonstration, dont nous avons parl6 dans notre revue
thdorique Bayakh (le sophisme). Ilne faitpas de doute que,
our Le Monde, ce paperr d6finitif de demolition" de
Aristide A venir justified tous les moyens.
D'autres temps reviennent brusquement Ala sur-
face. Ms falsificateurs, les faussaires, les calomniateurs
d'aujourd'hui ont eu, en effet d'illustres et sinistres
pr6d6cesseurs. Les falsificateurs, les faussaires, les
calomniateurs de 1991-1996 ob6issaient aux ordres de
Washington et de Paris. Ils accompagnaient de leur plume
servile l'embargo et1' occupation du pays (Al' exception de
Jean M6t61us, voir le journal frangais Lib6ration, juin 1994).
Ceslaudateurs selivraienthdes attaques farouches
centre tous ceux qui, dans le movement ouvrier, pay san et
popular, se r6clamaient de prbs on de loin d'une position
declasseind6pendanteparrapportheepogrome(embargo)


~i~t~ tde deuddeeenc 54l/


MneL'impayable jesuitisme de Le


e a e e e
$181111* PON-8tl-Prance Msann


Tarif Sp6cial




175 W aller-retour + tax .
Attention: Les places sont limities. Faites votre
reservation immbdiatement.
Ces tickets ne sont pas remboursables
et ne peuvent 6tre changes.



Pour information et reservations,
contacted votre agency de voyage ou Air ALM



.800-327-7230 (USA)








Page 16


ECHO E MIAI


I


PROHL
PAR VITER JUSTE
MIAMI, 16 F6vrier Depuis
longtemps je caresse l'id6e de dresser le

Pourquoi
cette champagne ?
(Campagne ... suite de la page 15)
l'impayable j6sultisme de votre style (le
trucage) Philippe Broussard mrite
vraimentd'8trel'unedestatespensantesde
lar6daction de Le Monde.
Osez dire "N'est-il pas victims
(Aristide, NDLR) comme tant d' autres, de
la "malidiction"haltienne": c'estlahaine
delar6volution de 1804, du people haltien,
qui s'exprime sous votreplume.
On notera qu'd la date oh nous
6ditons Bayakh, avec en titre, Aristide
l'homme A abattre, pourquoi cet
acharnement ?, plus de deux mois aprbs la
publication de notre revue th60rique, nulle
r6ponse ne nous est parvenue de nos
specialists 'experts", intellectuals. On
peut outer qu'elle vienne jamais. Cour-
age ... point trop n'enfaut.
Ronald SAINT-JEAN
Directeur delaPublication
Bayakd
Le 2 f6vrier 2002


CHANJ MAN SE BON BAGA Y Li W


rv e ces n-
formations relativement importantes A tout
profile, mais pas forc6ment indispensable
pour comprendre et juger les activists du
personnagehl'echelle communautairenous
nous accrocherons A nos experiences
personnelles pour en faireunr6sum6 car de
1'avis de beaucoup, par sa presence Piment
Bouc a d6finitivement marque le parcours
delacommunaut6haftiennedeMiamiDade
County et m8me au delA de ses limits.
Aussi, je vais essayer de suivre
l'homme dans ses diverse demarches de
journalist, si les purists du m6tier
acceptent les definitions du Petit Larousse
cities plus haut, double d'un garagiste et
d'un restaurateur. Trois activists en tout
point diff6rentes et dans lesquelles il a
singulibrementbrill6

Ses debuts de journalist ...
Je me rappelled, il y de cela fort
longtemps, sortant un dimanche matin de
l'Eglise Episopale Saint Paul sur l'avenue
North Miami, je fus abord6 par Lesly
Voltaire qui me d6clara qu'il allait com-
mencerunprogrammeradiophonique. Jefus
particulierement 6tonn6 car ma
connaissance de Mr. Voltaire n'indiquait
absoluement rien capable d'en faire un
.,........ as -, e. stso s. s -
tion WLQY sous un autre nom. Mais bien
everwome


""rrei& 20 FAni 2001o.4


communaut6 haltienne du sud de la Floride
'"i out particip6 A la formation on &
1'6volution de leurs communaut6s
aspshve.. Nous avons pens6 que ces ob-
servations prices sur le vif, de bonne foi et
publides du vivant des profiles, pourront
servir aux chercheurs de domain comme
matriaux pour l'6valuation et la descrip-
tion de l'6volution 6conomique, social,
culturelle, artistique, sportivereligieuse de
ces groupements communautairees. Nous
n' avons pas la pr6tention de presenter un
travail exhaustif mais nous tAcherons
comme dans tous nos 6crits, d'y apporter le
maximum de bonne foi tout en fixant nos
regards sur l'avenir. Nous essaierons de
presenter notre personage avec le maxi-
mum d'objectivit6 pour faciliter la
comprehension et le jugement des lectures
d'aujourd'hui et de domain, tout enprenant
lesmeilleurespr6cautionspour6viterlasur
ou sous-6valuation.
Aujourd'hui, nous commenqons
avec Mr. Issly Voltaire, mieux connu sous
lenomdePimentBouc. Cenomluiestvenu
etlui est rest6 en tant qu'animateur de son
programmeradiophoniqued6nommiRadio
Piment Bouc en existence depuis 15 ans.


Cependant, si on se r6fbre11a definition des
mots journalism et journalists, tel que
d6finis dans le dictionnaire Larousse, A
savoir : Journalisme: Profession de ceux
qui 6crivent dangles journaux, participant A
la redaction d'un joumal parl6 (radio) ou
t616vis6 "; Journaliste: Personne qui a pour
occupationprincipaler6gulibreetr6tribu6e,
l'exercice du journalism dans un ou
plusieurs organs de la pressed 6crite on
audiovisuelle", on pourrait sans erreur
appliquer le titre de journalist & Mr. Voltaire
Cependant pour 8tre honnate, il faudrait
aussi mentionner ses profondes lacunes
intellectuelles, qui d'ailleurs ne le genent
point dans l'exercice de sa profession. Au
contraire !

Mais qui est Lesly Voltaire dit
Piment Bouc ?
Disons tout d'abord que j'avais
contactle personage pour avoir certain
renseignements sur sonpass6, sonenfance,
sa jeunesse, une photo, ses parents, sa
famille, ses infants s'il en a. Autant
d'informations qui auraient pu 6clairer la
schne de sa presence dans le monde
ondoyant et divers des communaut6s


. .--.;g -----w--- Jo
.... 4


Pral gen gwo chanjman ki pral vini, nan estasyon
peyaj MDX SR112 la chanjman ki pral pbmht
moun ki s6vi ak SunPass yo deplase pi vi anpil.
112 Biento, nou pral ranplase yon vwa ki di < change>> (monnen ekzak) pou nou mete nan plas li
-tra-' yon vwa anplis ki di <>.(SunPass
sblman), sa ki vie di SR 112 pral genyen, anvan
VBX lontan, de vwa ki di <> (SunPass
s41man). Pandan travay sa a ap f6t, ou kapab
jwenn vwa ki f6men pou yon tan. Men pa enkyete
w. Pou ede w pbdi mwens tan, n ap afiche mesaj sou kote wout la
epi n ap ekri anons nan journal lokal yo, pou f6 w konnen byen kilk
pral gen travay k ap f&t, pou w kapab pare pou sa.

RESEVWA 10% ANMWENS SOU PEMAN DWA PASAJ SOU
TOUT WOUT MDX.
Pi bon jan pou w ekonomize tan ak lajan nan estasyon peyaj MDX


yo, se pran yon SunPass. Av4k SunPass, ou reseywa yon
diskont 10 pousan sou peyaj, epi nan SR 112 ou pral peye
s61man 45 santim, pase pou w peye 50 santim, pandas w ap
pase devan Ibt chof6 k ap bay monnen nan 16t vwa yo. Men
s41man, pi bon bagay la dbyk toujou. LA tout travay la fin fbt, chofe
ki genyen SunPass yo pral pase nan estasyon an pi vit toujou,
paske pral genyen plis vwa <> (SunPass sblman), ak
mwens vwa ki di <> (monnen). Se yon bagay ki kl& n4t.
SunPass, se s61 jan pou sa mache byen. Ebyen, kisa w ap tann?
Pran yon SunPass. Epi f4 chimen w.




MIAMI-DADE EXPRESSWAY AUTHORTH ,
Mlaml-Dade Ap Vanse
wwwak-waymom


Piment Bouc candidate au Poste
* haltiennes du Sud de la
olnna t6s cedteaint: de Premier mmistre Ede.
d6 iP i


Mois de

1'Histoire des

Noirs
From:info@vuesdafrique.org

Reply-To:"info@vuesdafrique.org"
.
To:
Date: Friday, February 15, 2002 11:31
AM
Subject: Mois de1'Histoire des Noirs

Mois de 1' Histoire des Noirs

Le Rallye-Expos de Vues d'Afrique 2002
d6butele ler f6vrier, pour s'inscrire dans
le Mois de l'Histoire des Noirs.


Sc sc eee n u tdo au Sud, et
& Haiti.
Le passport de ce Rallye, gratuity, tir6 &
20.000 exemplaires, donne acc6s & routes
les expositions du parcours. A'L cheque
tape, le visiteur fait viser son passport.
Imrsque ce passport compete au moins 10
visas, son d6tenteur gagne des entries
pour les Journ6es du cinema afficain et
cr ole (du 19 au 27 avril) et participe au
mirage du grand prix : "Une semaine pour
deux en Afrique", d6couvrir le
Kilimandjaro grice & Ethiopian Airlines.

Vingt tapes serontpropos6es jusqu'au
mois de juin. Is tirage auralieu & 19600,
le l3 juillet, pendant les Cind-spectacles
au clair de lune de Vues d'Afrique f8te
1'6t6, au Thditre de Verdure du Pare
Lafontaine.

Bonne Chance !

-30-

67 rue Sainte-Catherine Ouest bureau 500,
Montr6al, Qu6bec H2X 1Z7
T61. (514) 284-3322 Fax (514) 845-0631
email: info@vuesdafrique.org site web:
http://www.vuesdafrique.org








4 p


SERVICE D'IMMIGR ATION
ET DE NATURALIZATION SUR
LA SELLETTE
Dans son num6ro du samedi 16 F6vrier, le Miami
Herald a public un rapport du General Accounting Office
(sorte de Cour Sup6rieure des Comptes ambricaine) accu-
sant le Service d' Immigration et de Naturalisation (INS)
de negligence dans le processes investigation des
b6ndficiaires de Visas am6ricains. Disons que le General
Accounting Office est l'organisme du pouvoir 16gislatif
amricain charge de contr81er les activists de l'Ex6cutif.
Selonl' article et d'aprbs le GAO, "1' INS ne connait
pas l'6tendue du problbme dela fraude" Plus loin, ce rap-
port ajoute que "I'INS a d6pens6 2. 8 milliards de dollars
pour l'exercice fiscal 2000. De cette valour 26 millions,
soit 1% de la valeur total a 6t6 affect & la detection et la
prevention de la fraud, y comprise la fraud dans
Application des visas.



UNE HISTOIRE DE CARTE
TELEPHONIQUE
I'Ambassade amricaine en Haiti pr6sente sur le
march une carte t616phonique cox^xtant 10 dollars pour
acc6der avec facility & un ordinateur special installdans
les locaux du Consulat amdricain & Port-au-Prince.
Cette carte qui, selon les agents A qui sont confides
la propaganda et sa distribution sur tout le territoire
amricain, est utilise A reason de 2 dollars 25 par minute,
soit un usage de 4 minutes et 10 seconds.
, .A en croirele distributeur principal aux Etats-Unis,
les benefices delavente de cette carte (on6reuse) qui facility
le contact avec le Collsulat amdricain pour 1'obtention du
Visa, sont r6partis entre une banquet en Haiti qui en assure
impression, le distributeur exclusif aux Etats-Unis et
I'Ambassade am6ricaine.


tory and inhumane.- Since early December, it has system-.
atically detained Haitian asylum seekers and speeded up
their proceedings, which prevent them from obtaining le-
gal representation and damages their ability to earn asylum
on the merit of their cases,
Significantly, the INS has found each one to have
a "credible fear of persecution," the first hurdle in obtain-
ing political asylum. Advocates estimate that more than 200
such Haitians are now incarcerated.
Before December, the INS routinely released refu-
gees who passed credible-fear interviews unless they
were deemed special security risks connected to Sept. 11.
That is still the case for asylum seekers from Colombia,
Venezuela, Central America and almost any place else -
for everyone except Haitians.

VIOLENCE IN HAITI
Even as the INS erects these barriers, political vio-
lence in Haiti is on the rise. There are many examples. One
is the recent dismemberment by a machete-wielding mob
of radio journalist who invited government critics to speak.
That was the fate of news director Brignol Lindor in Petit-
Goave on Dec. 3.
That same day, an overloaded sailboat with 187
Haitians aboard floundered south of Elliot Key. Usually,
when the Coast Guard interdicts Haitians, it returns them
to Haiti without delay. This time, the situation was so peril-
ous that the Coast Guard brought them ashore to ensure
their safety. By then, 20 Haitians had jumped overboard,
and two among them ultimately were presumed drowned.
Nearly all of the remaining 167 taken into custody
passed the credible-fear test, yet they remain confined.
Worse, the Miami INS District has sped up the asylum pro-
ceedings again, only for Haitians. This combination of
INS detention and expedited process makes it nearly im-
possible for any Haitian to win asylum, regardless of the
legitimacy of his or her case.
Imagine trying to prepare your case for asylum -
legal papers, evidence of political violence, witness affida-
vits, expert witnesses while jailed at Krome or transferred
to another lock-up out of state. You have only a few weeks
until your asylum hearing, instead of the months or years
that such cases often take. You don't have a lawyer be-
cause immigration and pro bono lawyers already are over-
whelmed with Sept. 11 cases. Then imagine facing an im-
migration judge who may determine your fate.
To their credit, the Haitian Imwyers Association,
Church World Service, Florida Immigrant Advocacy Cen-
ter and Catholic Charities Legal Service are attempting to
provide legal services. But they can't possibly do it all, not
in the shortened time frame. According to FIAC executive
(voir Rifugids / 20)


acme meaissana m&anique. Li aussi, tout le monde
se trompe. Garage Piment Bouc devient encore un nouveau
succas. Poussant sa chance toujours A l'avant, il acquit un
restaurant qux apparemment p6riclitait. Encore un nouveau
success.
Tant de succas rapidement accumul6s, 14 oh tant
d'autres ont pi6tin6 on failli, t6moignent des qualit6s
d'administrateur de Mr. Lesly Voltaire.

Consent de ses succhs d'hommes d'affaires,
Piment est pris de vertigo
Le succ6s en affairs certainement engendrela jal-
ousie. Piment boucn'6chapperapas Alarbgle. Ses r6ussites
lui valet beaucoup de jaloux. Ils n' osent 1' attaquer de front
car sa rectitude indiscutable dans ses rapports avec la
communaut61eprothge. Mais aussi son aptitude Alar6ponse
maintient ses d6tracteurs A distance respectable et leurs cri-
tiques se resolvent parfois & des insuffisances & peine
audible. Piment ne s'en soucie gubre car elles ne
1'emp8chent point de r6ussir. Mais pour les confondre,
Piment s'obtient un dipl8me de High School. C'est sa
r6ponse A ceux qui lui reprochent son manque d'6ducation
livresque. Pendant qu'il fait des efforts pour r6parer les
dommages, la fagon de presenter ses announces publicitaires
en sont un timoignage concrete, il se garde de se senior
morveux. Au contraire bien humblement, il accepted ses
lacunes, et confess qu'il n'est d6tenteur d'aucun "pl8me",
aucore moins de dix ving t ou trente plumess." C' 6tait avant
I'obtention de son dipl8me de High School. De plus, il les
invite m8me hl'aider pour combler ses lacunes.
Toutefois, 6bloui par ses succhs fantastiques, Piment
est pris ou feint d'8tre pris de vertigo. Personnel n'en sait
rien pour str. Ses slogans invents par lui, et pour lui, sont
sur touted les lives. Nou pa pi gro men nou pi lou. Piment
Bouc Power man passent dans le language courant.
: 11 n'a pas r6ussi dans ses activists financibres
seulement par chance, mais surtout grice apparemment A
son ardeur au travail, sa discipline personnel et
certainement d'autres facteurs positifs que nous ignorons.
Le fait de ne parler ni frangais, ni anglais & la perfection,
encore moins d'expliquer Cic6ron et Price Mars, de d6clamer
Racine et Voltaire, en un mot de faire preuve d'intellectuel
parfait n'emp$che le succ6s en aucune faqon si l'on est ca-
pable de faire monte de probity, de capacity de travail, de
discipline etc-
En politique ceux-lk ne sont pas des plus heureux.
On n'a qu'd turner les yeux vers Haiti oiles intellectuals,
en collaboration avec la g60politique, ont conduit le pays &
un veritable d6sastre 6conomique social et politique. Dans
la "Petite Haiti", les maisons d'affaires haftiennes p6r6clitent,
tout le monde s'en plaint. Les processes de revitalization
6conomique sont loin de se mat6rialiser. Les
programmatearsdeRadioseplaignentblongueurdejournee
du ralentissement des affairs, compliqu6 par le debacle du
11 september dernier. LA encore les intellectuals ont failli7
Cantonn6s dans les quarters du South West de Miami
baptisms Duvalier-Ville, ou dans l'ouest de Broward baptism
Exode-Ville, ces intellectuals bourgeois, A 1'encontre des
Cubains, passent le meilleur de leur temps A rever du paradise
perdu transform en enfer gr Ace & leur manque de
patriotism. Faute d'esprit d'entreprise, ils continent &
manger leur bl6 en herbe aulieu d'investir dans des activities
6conomiques capable deprouver qu'eux aussisontcapables
de r6ussir mieux que Piment Bouc, qui ne poss6de ni leur
avoir ni leur savor en administration ni en science
6conomique.
Aussi Piment Bouc etlamajorit6 des citoyens n'ont
pour eux aucun respect car ils ne se sont pas prouv6s aprbs
200 ans ni dans leurs activists personnelles ni dans la g6rance
des affairs de 1' Etat, A moins que ce ne soit par la fraud on
la malversation.
C'est dans cette optique que Pon doit consider la
declaration de Piment Bouc, A savoir qu'il s'aligne au rang
des candidates A la fonetion de Premier Ministre du
Gouvernement Imvalas. Ill'afait avec d'autant plus de con-
viction quecertains denos chefs d'Etatles plus progressistes
furent enfait des illettr6s sonores. Antoine Simon, Florville
Hyppolite, Nord Alexis pour ne citer que ces trois. C'est sa
fagon & lui de d6nigrer les intellectuals et de signaler leur
impuissance A r6soudre les probl6mes du pays.
Ceci nous conduit & une dr81e de constatation. En
Haiti, ceux qui veulent ne peuvent pas, ceux qui peuvent ne
veulent pas.


Miami Herald editorial
Miami Herald Editorial
Posted on Sun, Feb. 10, 2002
Cruel and discriminatory
How the INS treats Haitian asylum seekers

The U.S. Immigration and Naturalization Service's
Miami District is engaging in a practice that is discrimina-


Mercredi 20 F~vrier 2002


Page 17


PIGMENT BO UC ,,,
(Profil ... suite de la page 16)
vite, son ton agressif qu'il baptism A juste titre de Piment
Bouc ne tarda pas A lui cr6er rapidement une 6coute, mais
aussi des probl6mes avec des auditeurs tout aussi agressifs.
Aussi ne tardera-t-il pas & atteindre le bout de son rou-
leau. Suite A une algarade avec un auditeur outrage, celui
4 lui comptala monnaie de sa pibce dans un corps A corps
violent.IsslyVoltairequiavaitprislenom"demicro"de
Piment Bouc, n'ent sortit point vainqueur mais plutot
mortifi6. Il ne change point de cap pour autant mais
diminua sa vitesse de croisibre car il lui fallait nourrir ses
auditeurs.

Piment Bouc se jette dans la lutte politique et
social ,
La politique lui ouvritunemine d'orintarrissable.
Ilselancadansdesattaquescontrelesnombreux etdivers
gouvernements qui vont suivre la chute des Duvalier. Il
s'adjoint des correspondents A travers Haiti et le Canada
et en pdriode chaude, oblige meme ses critiques et ses
d6tracteurs A se mettre A l'ecoute de ses programmes varies
mis de minuit A six heures du matin. Il ne rate jamais une
occasion pour fustiger la gent duvali6riste en des terms
fortpeucomplaisantsetparfoisagriment6sderagots.Dans
son discourse, il ne se g8ne point des fautes de
pronunciation, encore moins de ses multiples offenses A la
grammaire, la syntaxe des leagues anglaise et frangaise.
Son auditoire diversifi6 tant par la classes, 1'6ducation, la
culture et la fortune ne se prdoccupe pas d'en faire la
remarque. A ceux-lk qui timidement soulignent
l'imperfection de sarh6torique, ilr6pond avec malice : E
byen nou menm ki konnen ce pou nou ede m aprann olye
nap pase m nan rizib. Piment Bouc avait cr66 par son
discourse convaincant, honnate et constant sa propre
popularity et celle de son programme radiophonique.
Dans le m8me 61an; Piment Bouc attaque les
probl6mes sociaux de la communaut6.
11sefit des allies naturels parmiles infortun6s enles aidant
6conomiquement, mais surtout en r6pondant present &
l'appel de quiconque est frapp6 dans sa famille par la
fatality de la mort, se retrouve dans 1'impossibilit6
financibre de r6pondre aux frais des fundrailles.
SitSt averti, Piment Bouc mobilisela communaut6
et ne tarde pas A collector le montant n6cessaire pour des
funrailles d6centes. Mais le meilleur de tout ceci, c'est
que dans un esprit de transparence, il s'arrange toujours
pour faire un compete rendupublic de l'utilisation des fonds
collects. Ce qui va augmenter sa cr6dibilit6 11a procaine
solicitation.
Il se livre tout aussi bien A des collections de
materiel d'h8pitaux et de medicaments A l'adresse des
h8pitaux en Haiti sans computer la distribution de jouets
aux infants A l'6poque de la Nobl.
Radio Piment Bouc domine ses adversaires et les
organisateurs de festivities Dou6 d'un sens aigu dela com-
munication et d'une capacity exceptionelle de son exploi-
tation, Piment augmented A vue d' oeil la liste de ses
commanditaires. II devientl'un des rares programmateurs,
pour ne pas dire le seul, A n'avoir pas de solliciteurs pour
partir A la recherche d'annonces publicitaires.
En plus, A chaque anniversaire de Radio Piment
Bouc, il mbne adroitement avec son auditoire on jeu
psychologiquepourfixerleprixd'admissiond6clarantau
public qu'il demeure lui-meme le juge. Pendant 3 ou 4
mois A I'avance, il organize un matraquage m6diatique &
travers la collaboration de ses confreres dela press parl6e.
Au jour fix6 il fait salle comble. Parfois il est oblige de
preadreles ondes pour announcer qu'il n'avait plus de places
disponibles.

Piment Bouc sermoneur et 6ducateur
Poussant plus loin son audace, Piment d6bute
chacun de ses programmes radiophoniques par un mes-
sage religieux. LA encore, c'est le success. Selon le sujet
choisi, il I'6taye de passages approprids de la Bible et le
pr6sente dans unlangage Ala fois vibrant et 6mouvant mais
aussi capable de confondre bien des pasteurs.
Que dire de son programme & i'intention des
infants od il leur inculque I'amour de leurs parents, les
incite haller et A roster A l'6cole, A respecter leurs
professeurs etc. Les r6sultats positifs et futures de ce
programme d'dducation dont peu de gens comprennent et
appr6cient la valour educative darts le present,
commenceront certainement I se faire sentir d'une fagon
positive Ala procaine g6n6ration d'adolescents d'origine
haltienne.

Piment Bouc garagistes et restaurateurs
Piment Bouc allant de succhs en succas dans la
radiophone, d6cida de renter dans exploitation d'un
garage. LA encore, des routes s'blev6rent. Piment bouc n'a





I


I -


Allez de MALART A BAVARD, en utilisant des mots du


Solutions de la semaine passe: W S S C B

PARNASSE V 0 G Z 0 UL G CDSHRWR
SJ ATEPH HEICRAND
AV I AT EU R MUIRLDOGONHINZA
RI PI UJVWHNXHUAIDCMA
AFGHANES XIPODJDPGRLIERZ
CA TU CA LISOD0A0UKLTIYY
LUXATION MVAWOCBRINIA.PES
VTYRPN NR Y CNYUN N
EN LR LA BFPLDOLLARG00IM
T ET IE RES ASNKFYRLRNRFRDD
Trouvez 23 monnaies d'Afrique
dans le carr6 ci-dessus.


I


G-RILLE D)ES PIROG~-RAMM[RES


Sh00 6h30 Bon Riveil en musique

6h30-7h00 Au Pipirit chantant
premier journal creole avec Yves Paul L6andre

7600- 9h00 Mdlodie Matin avec Marcus
Information, Interviews, Analyses
7hl5 : Au quotidian avec Elsie
7h24 : La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7h35: L'Actualit6 en Bref avec Yves Paul L6andre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : l'Editorial
10h00-Midi Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
12h00-12hl5 Le Midi
Un r6sumb des informations avec Nati Pioly
12hl5 2h00 Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

2h00- 3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons frangaises
3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

Sh00 Nouvelles 5 Heures avec Villette Hertelou

5h30-7h00 Les Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Lutchano

8b30-9h00 Soir Informations

10h00 Notre Grand concert
I 'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque & Musique"
.
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
9h00 et ... Cavaliers prenez vos dames Chaque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


Mercredi 20 F~vrier 2002


Page l8


I


Les Jeux


MALART


Solutions de la


BAVARD


HU


En Bref ... (suite de la page 9)
Une jeune haYtienne accuse de meurtre au Qudbec
Accuse du meurtre de la fille de son mari une petite fille de 2 ans, Ginette Constant,
Ag6e de 25 ans, n'a pas montr6 la moindre motion au moment de ses aveux. S'il a
fallu tout ce temps avant que l'accus6e se retrouve deviant le tribunal (l'acte aurait 6t6
commit le 20 d6cembre 1999), c'est parce que A cette 6poque le pathologist avait
conclu Ma mort naturelle de Francesca Daigle. En r6alit6,1a petite fille est morte
d'hypothermie aprbs avoir 6t6 maintenue de force dans de l'eau glace.
Appel6 & t6moigner, le pbre de l'enfant Ga6tan Daigle a r6v616 avoir d6couvert que sa
nouvelle femme Ginette Constant 6tait jalousie de 1'enfant A un point tel qu'elle
n'avait pas h6sit6 & comploter sa mort.

Haiti est-elle prate pour le grand march& regional (HPN)
La pricarit6 de la situation 6conomique en Haiti intrigue ses partenaires caraibdens
quant Al'avenir de ce pays dans la constitution procaine d'un MarchCommun entre
la Caribe et l'Am6rique Centrale. Iss chefs d'Etat et de government de la Caraibe
ayant particip6 au sommet regional de B61ize, out engage un nouveau traitde libre-
change avec des pays de l'Am6rique Centrale.
Quel r81e Haiti pourrait-elle jouer dans ce grand march? Devenu membre de la
CARICOM, la principle communaut6 6conomique de la Caraibe en 1997, la
R6publique d'Haiti n'a toujours pas ratifi61e trait6.devant rendre fonctionnelle son
adhesion au sein de l'organisation.

Le FMI inquietude la situation iconomique en Ha'iti
Le Fonds Mon6taire International s'est affirminquiet de la deterioration de la
situation iconomique en Haiti dans son dernier rapport sur la situation mondiale. IX
Fonds a d'autre part donn6 son appreciation dela politique suivie par les autorit6s des
pays members de l'Institution. Les Etats Unis continent de s'opposer A des prets
international pour Haiti, en d6pit d'un appel A revenir sur cette position des members
dumarch6 common de la Caraibe ( CARICOM).
Les members du conseil administration du Fonds Mon6taire International ont fait
part de leur grande pr occupation deviant la baisse du revenue par tete et la persistence
d'une pauvret6 g6ndralis6e dans le pays.
Le Fonds regretted que les negotiations avec Haiti pour 6tablir un plan de redressement
avec assistance du FMI aient 6t6 interrompues. Celles-ci pourraient donner lieu A un
Programme de reduction de la pauvret6 et encouragement de la croissance
accompagn6e d'une aide financibre.
Le FMI s'est toutefois f61icit6 qu'un budget ait 6t6 pr6sent6 au parlement pour l'ann6e
2001-2002, le premier depuis 1996. Sur le plan politique, le Fonds Mon6taire
International encourage adoption d'une solution Ala crise nde des 61ections de mai
2000.

Project de creation d'une Cour cara'ibbenne de justice
Les chefs de government de la CARICOM appellent A la creation d'une Cour
caraYbdenne de justice pour la region. L'aunonce a 6t6 faite le jeudi 7 fivrier 2002 par
le repr6sentant de la CARICOM en Haiti, Hayden Blades. Ce tribunal aura A rancher
les diff6rends opposant des Etats members. Le repr6sentant de la CARICOM a encore
soulign6 que cette Cour de justice sera 6galement un tribunal d'appel oil des citoyens
pourront faire appel de decisions de justice prononc6es dans leurs pays.

La T414co met le paquet
13764 nouvelles lines t616phoniques installers partout A travers le pays pendant une
p6riode de 10 mois, c'est l41e bilan communiqupar la direction de la companies A la
press pour la p6riode gallant du 1" Avril 2001 au 30 Janvier 2002. 12 r6partition des
lines installs par zone g ographique est la suivante : Zone m6tropolitaine 6.477, les
villes de province7.287.
Pour celles-ci, c'est Saint-Marc qui vient en tate de liste avec 1,398 lines installers
en 10 mois suivie des Gonalves, puis du Cap Haitien et de Port-de-Paix.
En moyenne la companies a install1.076 lines par mois et a pu porter son pare
total de lines au 15 Janvier 2002 & 09.800.


.
Me to re


1 OS 3


, ~2L


74 bis Rue Capois
.
Port-au-Prince, Hart1
161: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com


SCRABBLE
Arrange les sept letters ci-dessous
pour former un mot Frangais
p
I

Ivi

AA


Solutions de la semaine passe:
C Y PH 0 SE








i t gout pa ti gout ak Jan Mapou


MttenMe IX INo.2


ENVITASYON


3 :. :


Manbo Carol Delynch, Dokth Yves Jodesti ak Atispent Wilfrid Darlius
nan youn refleksyon son enphtans penti Ayisyen-an (13 Janvye 2002


UNHAF ki se United Haitian
American Federation invite tout
mounn nan youn resepsyon-gala l'ap
6ganize nan Intercontinental Hotel ki
anba lavil la. (Biscayne ak First
Street) Resepsyon sa-a se pou onore
3 gran sitwayen Ayisyen ki f6 sa yo
te kapab pou ankouraje dyaspora-a
patisipe nan vi sosyal ekonomik ak
kiltirdl frb ak sh nou yo an Ayiti.
UNHAF ap onore: Gabriel Augustin
ansyen konsil Jeneral Ayisyen nan
Miyami ki se anbasadd kounye-a nan
peyi Jamayik, Jean G6n6us ansyen
minis 10bm Depatman ki te bganize
2 fwa senmenn diaspora pou Lakay
te bay lebra ak dyaspora-a plis anki
liveyalizeKAMAYITIpou rekonekte
Ayisiyen nati Kiba-Kamaguey yo ak
Ayisyen Lakay. Twazy6m pisonalite-
a se: Minis Leslie Voltaire, ki se minis
10bm nan kounye-a Se Minis
Voltaire ki pral f'e diskou kwann nan
pwa-a. Tout mounn invite. Samdi 23
Fevrive 2002 7-6 Diswa.
Rele Libreri Mapou pou plis
enf6masyon ak Tikh osnon JC
Cantave nan 123 St e 66m av. NE.
Jou swa sa-a UNHAF pral bay
program travay li pou ane-a. Younn
ladan yo se bganize youn senmenn
Dyaspora nan dyaspora-a,....
Patisipe nan Dine-a ki se $60.- pa t6t.
Pou plis enfomasyon ak rezhvasyon
rele JC Cantave nan 305-899-7712
osnon 305-757-9922.

se youn Antwin nan Gomye pouAnzikl6.
Misye ka wb. Li gendon preywayans.
Poudayd, narath a di nou depi li te tou piti,
li te konn ede zanmi li ki ap soufri anba
toumant nan men pwofesh yo. < Yeux de l'Anse du Clair>>, se tankou nou
ta kab di: pitit sa a se de grennn je nan
thtfanmi li. Konsa, <>on se de
grenn je nan tht mounn nan canton an. Yo
renmen li pou bonte li. < I'Anse du Clair>>, se je ki bay direksyon.
Kidonk, < mounn nan canton an. < l'Anse du Clair>> se youn liv total-
kapital. Avbk < Clair>> se pwezi, istwakont, ak
revandikasyon sosyal ki ap machemen
nanmenanbamenmkouvbtia.Mwenpap
kenbe nou lontan. Mwen kab senpman di
nou bbl lekti.
Michel-Ange Hyppolite


BREATH OF A ROSE

LOn as ddewn:
Comes the swift sun
An the dew is gone.

Love is star-light
In the sky at morn:
aastar-light that dies When day
is born.

Love is like perfume
In the heart of a rose:
The flowers withers'
The perfume goes -

Love is no more
Than the breath of a rose,
No more
Than the breath of a rose
Langston Hughes

ODE SOUF YOUN ROZ
Lanmou se tankou lawouze
Sou ilan-ilan nan douvanjou:
Depi reyon solby pbse
Tout lawouze sefwe.

Lanmou se tankou limyb zetwal
Nan syb1 granmtimaten:
Limyb zetwal ki tenyen
Depi bayou-kase.

Lanmou se tankou pafen
Youn roz nan kb-1 ap degaje:
Depi fA roz fennel
Pafen-an evapore -
.
Lanmou pa phs pase
Odd souf youn roz'
Pa phs pase
Odd souf youn roz...
Tradiksyon kreybl:
Jama
.
mistik pyismounn pakab neglije.
Sou pwen sa a, se kontans lekth a
nan branch lan ki va limited li.
Gen youn lit nivo
senbolik ki pardt nan liv la ankise
nan tit liv la menm nou jwenn li-
<.
Lb nou pran tit la pou kont li, nou
kab remake se youn bbl imaj
powetikmenlinoumanbrelespri
nou nan youn nivo natif-natal,
grenn imaj franse bout fraz sa a
charge a kapab redouble plizyd fwa
anba je nou, epitou chak
dedoubleman ka mennen nou nan
youn nivo sans diferan.< de l'Anse du Clair>> se tankou
mwen ta kab di nou <>


AN LYRIC THEATER 2 FEVRTYE NAN SELEBRASYON 100EIV


Mece 2 vi 20


Page 19


Nouv611a gaye nan kominote-a
kon dife nan chan kann. Tout televizyon
meriken yo ak radyo Ayisyen yo, blije
voye journals yo al. fb repitaj sou
kokennchen zakbriganday sa-akif'etnan
Gallery Darl6us. Se gwo lapenn kay tout
atis espesyalman kay atispent yo ki
konnen konbyen tan, pasyans ak
emosyon youn atis pou li realize youn
travay atistik konsa.
Wilfrid Darl6us se younn nan
m6y6 atis nou yo. S'oun Ayrsyen byen
senpatik. Li gen youn ti machine antik
dekapotab, youn mwayen pou li salye tout
mounn sou wout li. Li spare ide ak
konesans li ak tout mounn. Li gen youn
kreyativite ki pa vaykevay. Li toujou ap
panse, fi tht li travay pou devlopman
atizay la nan tout sans-
Akote bel pyds original li yo li Fe T-shirts
li f'e posth, li ankadre posth, li Fe kat postal
pou penmbt tout mounn apreseye travay
li yo. Yo fb abi, Li souri. Yo f'e kadejak
sou tablo li, mete sou po liv san mande


.
lapbmisyon tankou youn inivbsite nan Kalifbm
ki piblive youn tonton liv vodou ki rele < cred Art of Haitian Voodoo>>
Wilfrid Darl6us pidi 14 tablo. VME yo
kase pit dbyd, koupe fil alam elektwonik epi
anbake tout pi bal tablo yo.... Youn vil
pwofesyonb1 lapolis di. Darl6us estomake jou
maten sa-a lb li louvre Galri-a ki nan 123 St ak
16 Ave..epili jwenn miray yo blanchhhhh..Youn
kould dezespwa ki te anonse-1 vbl6 pase. Epi li
pa gen asirans. Se lite l'ap lite... Tablo pa pate
cho, Atis la pa te ko gen mwayen pou li pran
asirans
FBI ap f'e envestigasyon. Tablo sa yo
gen valb.... Yo original e se tout anndan atis la
k'ap ravaje-1. FBI evalye tablo yo a $800.000
dola. Darlius di yo vo plis pase youn milyon...
Nou prezante senpati bay kanmarad -
zanmi nou Wilfrid ki te f'e nou kado younn nan
pi bb1 tablo li yo ane pase pou te konplimante
nou pou aktivite atistik nou nan Miyami.
Si nenpht ki mounn ta vin vann nou
youn tablo ki siyen Wilfrid Darl6us, pran tout
enf6masyon nou kapab epi vit rele Lapolis.
Jan Mapou


KONFERANS KESYON-REPONS SOU VODOU AYISYEN AK MANBO
KAROL DE LYNCH DIMANCH 24 FEVRIYE 2002 5-7PM NAN SANT
KILTIREL MAPOU 5919 NE 2ND AVE. MIAMI. ANTRE GRATIS

<>
GRANMOUNN NAN TOUT KO LI.
R6: 'Alichel-Ange flygolite
Aprbke Jacqueline Beaug6-Rosier fin kite mak plim li nan pwezi branch franse
literati Ayiti a, jodi a li decide delete fbm liters ki rele woman-an ak liv li a ki rele: < Yeux de l'Anse du Clair>> (2001). LE nou tefenk louvre woman Jacqueline Beaug6-Rosier
a, nou te santi youn mawonay sosyal ansanm ak youn mawonay kiltirdl ki te ap deplitonnen
devan je nou. Sepandan, plis nou te ap rantre nan nannan liv la, nou te remake mawonay
la vin transfbme an militants wbdpbte. Youn militants ki sizle andoush,
men ki rem. Nou pa gen plas pou nou tabli devan je nou tout nivo militants
ki anndan liv sa a, men nou kab senpman di nou, si nou ale nan paj 135- 4
136, nan paj 17-18 nou ap jwenn militants sosyal ak militants kiltirdl pou
nou pa chape.
Nan youn Ibt nivo, nou remake <>,
se youn istwa ki byen tanpe nan esans Ayisyen natif-natal nou. Jacqueline'
sbvi ak pwovbb nou yo. Li sbvi afon ak div6s gam imaj.1i jwenn nan
vivasyon nou epi nan langay nou kbm pip kreybl. Jacqueline rantre an ,
granmounn kanzo nan dombn mesye ki ekri an franse yo rele < merveilleux haftien>> an, epi bb kote panou n' ap tradui ak youn mo kou
ISTWAKONT.
<> se youn istwa, men se anmenm
tan youn kont ki chaje ak pwezi epi ki pote senbbl nan tout kb li. Nou dwe g
siyale nou, nan lanng kreyb1 la kont ak istwa pa menm.
Nan <> nou jwenn youn senbbi
dedoubleman kote narath a, nou vle di mounn ki ap rankonte istwa a,
redouble pou li tounen akth prensipal istwa a, ki rele <> Li
nou rantre nan youn nivo semantik, not kab remake <> se youn
pisonaj biblik ki jwe wbl pwotekth pou pbp Izraybl la kbm jij. Piske, ti
non jwet misye nan istwa a  se<>an franse. La nou pran
non sa a nou vire li nan lanng kreybl mod6n lan, nou remake non an ban KOUKOUY N
ANIVESE NES
nou <>. Epitou tout anndan istwa a ki ap dewoule tankou youn
riv, Jacqueline ap dekri nou youn pisonaj ki abiye kou Gede nou konn AKTE ROSE
B
wb nan lari epbk Latousen yo. Sa vle di, istwa a dewoule nan youn nivo ETIDYAN YO


NAN MIYAMI VbLE VOLb TOUT TABLO







| PREIDENTELLES


Le candidate du Mouvement des
citoyens, Jean-Pierre Chev6nement, "troisibme
homme" de 1'61ection pr6sidentielle, recule d'un point,
passant de 12% des intentions de vote avant I'aunonce de
Jacques Chirac & 11% aprbs.
Le president du Front national d'extreme droite,
Jean-Marie Le Pen, perd deux points, passant de 10 & 8%.
Is candidate communist Robert Hue recule d'un
point, passant de 7 & 6%.
La candidate de Lutte ouvribre, Arlette Laguiller,
reste stable A 6% tandis que le Vert Noel Mambre recule
d'un point, de 6 & 5%,
Le candidate D6mocratie lib6rale Alain Madelin
recule d'un point, de 4 & 3%.
Frangois Bayrou, candidate UDF, reste stable a 3%.
Charles Pasqua, candidate du RPF, perd un point,
.
de 3 A 2%, falsant jeu 6gal avec le candidate des chasseurs,
Jean Saint-Josse, qui passe de 1,5% A 2% des intentions de
vote.
Viennent ensuite Christine Boutin dissidentse
UDF), Bruno M6gret (MNR), stables & 1%. Corinne Lepage
progress de 0,5 A 1%. Christiane Taubira (PRG) et Olivier
Besancenot (LCR) resent & 0,5%. (Reuters)


LIV RES
Lasez
LES ENTRAILLES
DU SOLER
Su jet : La cam pag ne
antisupersatIeuse
" bu am"

PO B 4436
nony'wood, FM 33081 US.4
Ent oyez un ch8que de 529.95
A Gamma Press


AL LO MONT RE AL !
*
En Concert sameds 23 Fevrler

OOE THBE JILF
.
en compagme d'Emeline Michel
*
et Harold Faustxn
,
Salle Destlets du Cegep Marie- Victorin
Billets : 25,00$ taxes includes *
,
Infos et billeterie : Maison de la culture Rivibre-des-Prairies
TEL 514-872-9814


Une Date rare !

Ce numbro d'Ha'iti en Marche

porte la date du mercredi



20.02.2002


Une date rare, en effet !



Voire ceux qui out 20 ans

ou 02 ans


Heureux anniversary !


I


HMrcredi 20 F~evrier 2002N2


Page 20


"8~ 'C BI


PARIS, 13 F6vrier L'annonce de sa ..
candidature permit & Jacques Chirac de --- j
reprendre l'avantage sur Lionel Jospin dans


_


. -


les intentions de vote pour l'eTection pr6sidentielle, selon de 1.018 personnel soit aulendemain de la declaration de
r, candidature du chef del'Etat, Jacques
Chirac sortirait vainqueur d'un duel
de second tour, avec 53% des voix,
centre 47% A Lionel Jospin.
Une enquate r6alis6e par le
,
m8me institute les 8 et 9 feyner, avant
1'annonce d'Avignon, auprbs de 908
personnel, indiquait une advance plus
,f r6duite, le president sortant ne
1'emportant sur le Premier ministry
: qu'avec 51% des voix, centre 49%.
Dans les intentions de vote
de premier tour, Jacques Chirac fait
d6sormais la course en t8te, avec 27%
des voix dans le sondage du 12
f6vrier, centre 23% dans-le bondage
,
des 8 et 9 feyner
L lionel Jospin progress lui
Le president Jacques Chirac candidate 4 sa propre succession auss passant de 21% d'intentions de vote
un sondage Ipsos pour France 2, Le Point et Vizzavi. les 8 et 9 fivrier A 23% le 12 f6vrier.
Selon cette enquate, r6alis6e le 12 f6vrier auprbs


Miami Herald editorial
(Rifugids ... suite de la page 17)
director Cheryl Little, a petition for delaying pro-
ceedings was turned down by Immigration Judge
Rex J. Ford, who has been assigned to handle these
expedited cases and some Haitians already have
been deported.

POLICY IS WRONG
This policy eerily harken to the 1980s
when Haitians were herded into immigration court-
rooms and given final orders of deportation en masse
- practice that ultimately was struck downing fed-
eral court. The INS hasn't clearly stated the reasons
for this de facto policy shift. But its actions
are clear. INS wants to deter other Haitians from
coming illegally. It is doing so by practices that en-
sure that Haitians asylum seekers will be deported.
Asylum exists worldwide for one reason :
to offer refuge to desperate people forced to flee
persecution. The fact that political violence in Haiti
.is escalating is reason to ensure that Haitian have a
fair chance to make their case.
The INS should be giving credible-fear in-
terviews to all interdicted Haitians, before repatri-
ating them just as it does with Cubans picked up
at sea. It should release Haitian asylum seekers who
pass that interview allowing them time needed
to find counsel and prepare their case. Those already
in custody should be released, and expedited pro-
ceedings stopped.


Fluoride : Acquittement de gardens


soupponnes du meurtre d'un prisoner
STARKE, Horide, 16 F6vrier Trois ancient Floride. Ils affirmaient avoir retenu le d6tenu devenu violent.
gardens de prison qui risquaient la r6clusion A perp6tuit6 It prisonnier Ag6 de 36 ans a 6t6 retrouv6 mort aprbs avoir
pour avoir pi6tin6 & mort un d6tenu condamn6 & la peine requ des coups. II avait requ 22 blessures et son torse 6tait covert
capital ont 6t6 acquittals dans la nuit de vendredi & samedi de marques de chaussures.
par un tribunal de Horide. L'accusation affirmait qu'il avait 6t6battupour fempacher
Le capitaine Timothy Thornton, 36 ans, et les de parler aux journalists des mauvais traitements subis par les
sergeants J.D. Griffis et Charles Brown, tous deux Ag6s de d6tenus. Cinq autres gardens doivent 8tre jug6s dans cette affaire.
28 ans, ont 6t6 d6claris innocents des charges de meurtre Valdes avait 6t6 condamn6 & niort pour le meurtre en 1987 de Fred
avec pr6m6ditation et de violence aggrav6es pour la mort Griffis, officer charge des pines, Ag6 de 40 ans, sans lien avec le
le 17 juillet 1999 de Frank Valdes & la prison d'Etat de garden Jason Griffis. (AP)




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs