Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00097
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: January 30, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00097
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text

RECEIVED


Haiti en Marche edition du 30 Janvier au 5 F6vrier 2002 Vol. XV No 52


S EMBARRASS DE LAVALAS


n grain de riz dans la machine


devait revenir an treisor public. On parole de
117 millions de gourdes, soit plus de US$20
millions ainsi d6rob6s an contribuable. En
m8me temps que cette invasion du march
par le riz "Lavalas" import quasi
fraudulcusement, dessert .le commeryant
r6gulier (celui-lki qui paie ses taxes), elle
condamnelaproduction locale de riz (vall6e
de I'.\ruihbolut'iie)i ne pou%(oir 'eendre, done
falmant grand tort a une production iiauonale


devenue A ce train IA completement
inexistante. Comme nous disions la semaine
demiere dans ce journal ("Cons6quences de
la crise sur le pays profound Haiti en
Marche, Vol XV, No.51), "Aussi bien dans
le public que le priv6, une seule
preoccupation : tirer.son 6pingle dujeu.
C'c.,t un sauve qui' peut g6n6ral ... Les
importations mcnt unmondre cas :tate et
puls les (.ommlis'ions ont autoinatiques,


IANAL YSE.
PORT-AU-PRINCE, 26 Janvier
-L-es scandals se suivent, et meme si
le scandal en Haiti ne tue personnel, le
parti Lavalas au pouvoir se retrouve dans
un tel embarras que certain s6nateutrs ont
annonc6 leur intention de remettre leur
quota. De quoi ? Ddc riz, Ie scandal du
nz imporlt en IraiiIuse par dc potental- %
du regime qui cueilient an pa-sage ce qui


alors vive les importations etau diabile
1'effort national."
Onne croyait pas si bien dire...
La nation attend voir quelles
measures va prendre le chef du parti, le
president Jean-Bertrand Aristide, pour
corriger ce tort immense d a des
membres du comit6 central de Fanmi
La'al .i (prlemintaliire% c 11011on
(ioir Enibarras/ 4)


Liste de


Pr6sumis kidnappers arrt


kidnapp s

a PORT-AU-
PRINCE, 25 Janvier -
Voici une liste de(
Z' personnel qui ont &6
kidnappees en Haiti du
d6but de janvier A date,
liste qui a circul6 cette
semaine sur internet...
1) GeneviZve
ARMAND spousee de
Philippe ARMAND, de
Dynamic Enterprises,
Hertz, Insurance). Elle
a russi As'6chapperde
I'endroit o6 elle 6tait
d6tenue, quelque part
Cit6 Soleil.
2) M. D.
KARIS MA
(proprimtaire d'un busi-
ness A la Croix-des-
Bossales ...
3) Une em-
ployde de Promobank-
(la banque aurait pay6
7 pour sa remise en
liberty), mais le nom
n''a pas 6t6 rendn pub-
'q lic.
4) Cynthia
(voir Kidnappis / 7)
6s par la police


Charles Alerte
(au devant), et Edison
Mendez de l'Equateur,
se disputant la balle
pendant la lere mi-
temps du match
Haiti-Equateur


La Demission du P.M.

Cherestal en context
P 0 R T A U -
PRINCE, 22 Janvier --
Finalement Jean-Marie
Ch6restal a jet6 1'6ponge.
Le Premier Ministre haitien
a d6minissionn6 de son poste
le 16 janvier dernier par
unelettre au president Jean
Bertrand Aristide. La
nonvelle tardait a tre
confirn6e officiellement
jusqu'A ce 21 janvier,
lorsque Cherestal a pris
part a une ultime reunion
en conscil des ministres. -
Dans un discours
d'adieu prononc6 ce 22
janvier, Chdrestal a fait I
savoir que sa admission
6tait motive par "sa ferme
volont6 d'apporter sa con-
tribution A l'apaisement de
1'environnimement politique
et social du pays".
Maisenr6alit6,le
Premier Ministre demis-
sionnaire, qui gcre a
present les affaires
courantes, 6tait au bout du 'If 1
rouleau. Traqu6 par un
group de s6nateurs Le Premier ministry Cherestal prisentant le bilan
appartenant comme lui au de son administration devant des senateurs qui
(voir Demission / 6) recherchent depuis des mois sa admission, don't 2eme a
partir de la droite Gerald Gilles photo Yonel LouislHenM


2-0 le dimanche 20 janvier dernier ai
l'Orange Bowl de Miami


GOLD CUP 3q092
*
USA, Canada, Coree du

Sud et Costa Rica qualifies

pour les demi-finales

Bonne prestation

de 1equipe haitienne
PORT-AU-PRINCE, 27 En quart dc finale le pays h6te, les
Janvier Etats-Unis / Canada Etats-Unis ont battu le Salvador sur le score
/ Coree du sud / Costa Rica, sans appel de 4 buts a 0, don't trois buts de
c'est le tableau des demni l'attaquant Brian Mc Bride et un but de
finales de la 66me edition de Razov. Le Canada s'est qualifi6 aux depens
la Coupe d'Or qui auront lieu de la Martinique sur le score de 6 tirs au but
le 30 Janvier au Rose Bowl A 5 ; temps r6glementaire 1-1.
de Pasadena (Californie). La Core du Sud, co-organisateur


du Mondial 2002 avec le Japon invite a
cette competition r6gionale, a eu raison du
(voir Coupe d'Or / 20)
( Haiti en Marche)
Port-au-Prince
100 Avenue Lamnartini6rie
Bois Vera
T1: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150
T61: 305 754-0705 / 754-7543
New York 9143587559
Boston 508 941 6897
Montreal 514337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: ermnarche(@haiitiworld:comr
URL www.haitienmarche.comni
Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montri6al, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
.Port-au-Prince: 10 Gourdes


LI


~asr






Page 2


EN PLUS ...


EN BREF


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


UE : Pas de levee des

sanctions sans resolution


PORT-AU -
PRINCE, 25 Janvier -de la
L'Union Europ6enne a annonc6 une
decision similaire A celle communique la
semaine derniere par administration
Bush, savoir le maintien des sanctions
6conomiques centre Haiti tant qu'une issue
n'aura Wte trouvde A la crise politique.
Cette decision a Wte
communique par lettre en date du 24
janvier 2002 reque au nom du Premier
Ministre de la R6publique d'Haiti ...
Le Conseil de l'Union
Europ6enne announce au Gouvemrnement
Haitien que "des la signature d'un accord
entire les deux protagonistes, une reprise
gradu6e de 1 'ensemble des instruments de
cooperation affects ... sera mise en
oeuvre.


ri ePour 1'instant,
cr se "I'Union considere que
les principles d6mocratiques ne sont pas
encore rdtablis en Haiti."
L'UE se declare prEte A
d6bloquer 350 millions de dollars
am6ricains enfaveur d'Haiti, si un accord
est ttouv6 sur la crise post-6lectorale.
Cependant une omission dans la
lettre du Conseil de l'Union Europ6enne,
qui est adress6e A ...
"S.E. Monsieur l'Ambassadeur
Jacques Edouard Alexis
Premier Ministre de la
R6publique d'Haiti",
oblige A se demander si l'UE fait si peu de
cas de notre pays, on si c'est le
gouvemrnement en place qui ne maintient
pas assez le suivi sur un dossier aussi
important.


Le President Bush en


faveur d'un
Port-au-Prince, le lundi 21 janvier
- (HPN) Le Pr6sident des Etats-Unis,
George W. Bush, a mentionn6, le vendredi
18 janvier dernier, que la'solution de la
crise politique qui perdure en Haiti depuis
vingt mois est << entire les mains des
Haitiens . II a, de plus, affirm que son
gouvernement ne d6bloquera pas d'aide
financiere directed tant et aussi longtemps
qu'un accord ne sera pas intervenu entire
les diff6rentes parties concern6es.
<< Les Etats-Unis ont exprim6 leur
preoccupation concernant le processus
electoral en Haiti, particulibrement les
elections 16gislatives de mnai 2000.
Administration pense que la solution est
entire les mains des Haitiens eux-memes ,
a pr6cis6 le porte-parole de la Maison-


accord...
Blanche, M. Ari HFleischer.
<< L'aide directed A Haiti sera
rdexaminde une fois que tous les parties
impliqu6s parviendront A un accord
politique , a affirm M. Fleischer. << Le
gouvernement soutient les efforts de
l'Organisation des Etats Americains (OEA)
pour r6unir toutes les parties afin de
r6soudre l'impasse 6lectorale , a-t-il
ajout6.
Les Etats-Unis fournissent
actuellement une aide financiere de 70
millions de dollars amdricains par an A Haiti
par le biais d'organisations non
gouvernementales -(ONG). Mais l'aide
6conomique directed est gel6e depuis les
r6sultats contests du scrutiny electoral de
mai 2000.


Hai'tiens se noient au

large des Bahamas


NASSAU, Bahamas, 25 Janvier -
Des plongeurs professionnels fouillaient les
eaux au large des Bahamas vendredi a la
recherche des victims d'un naufrage d'une
embarcation remplie de migrants hailtiens.
Quatorze (14) corps ont Wtd sortis de lamer.
Les autorit6s avaient d6jh tir6 93
rescap6s du bateau mercredi, quand celui-
ci a coul6 au large de l'ile de New
Providence (Bahamas).
Malgr6 les dangers que cela
comporte, des milliers d'Haitiens prennent
la mer chaque ann6e pour essayer
d'atteindre la HFloride ou les Bahamas.
Vendredi, les Gardes C8tes
baham6ens avaient sorti de l'eau les corps
de 7 femmes et de 7 homes. Les autorit6s


n'6taient pas en measure de dire combien de
passagers se trouvaient A bord de
1'embarcation de 35 pieds. Celle-ci a coudl
dans environ 25 pieds d'eau.
Jeudi la marine baham6enne
localisait un autre bateau transportant des
Hailtiens dans la region des miles Abaco. La
police a arret6 les 24 passagers qui se
dirigeaienit vers Miami.
Une femme, enceinte de 8 mois, a
6te admise A I'hopital. Tous les autres sont
detenus par l'immigration qui ne tardera pas
A les refouler en Haiti.
Les troubles 6conomiques d'Haiti
sont aggrav6s par une crise politique qui a
port les pays donateurs A geler des
centaines de millions de dollars d'aide
financiere.


EnBref...
Le scandal du riz ...
Deux officials de Fanmi Lavalas, Jonas Petit, porte-parole du Parti et Rudy Hdrivaux, d6put6
sont intervenus pour apporter des 6claircissements dans I'affaire des 117 millions de gourdes
"soustraits" du Tr6sor Public, suite a l'importation hors de toutes taxes et des droits d'une
grande quantity de riz par des proches du pouvoir.
Leurs explications: Ce riz, 70 mille tonnes au total, a 6td requ par le Fondation Aristide et par
une cooperative du nom de "Pou nou tout" qui effectivement auraient bdndficid de franchise.
Le riz devait 8tre distribu6 par la suite a la population, par le biais des l61us locaux. La
distribution de ce riz sumomm6 Du Riz La Paix" aurait caus6, selon Jonas Petit, des
frustrations chez certain commergants de la place, d'ob l'origine, selon lui, de ce pseudo-
scandale. Le porte-parole de Fanmi Lavalas a par ailleurs apport6 un ddmenti formel aux
informations selon lesquelles des parlementaires seraient impliquds dans la
commercialization illicite du riz "La Paix". Toutefois, il declare condamner le comportement
de certain 61us qui auraient utilise le riz A des fins personnelles".
Autres reactions au scandal ...
L'opposition accuse le Chef de l'Etat, Jean-Bertrand Aristide d'etre le premier responsible
de ce scandal. Au course d'une rencontre avec la press le jeudi 24janvier, un porte-parole
de Convergence, Mr Paul Denis a demand au Pr6sident Aristide d'expliquer au people ce
dossier de 70 mille tonnes m6triques de riz qui ont fait un chemin d6toumr et r6ussi A laisser
le port de l'APN (Administration Portuaire) sans payer de taxes.
DWmission Cherestal...
Le Premier ministry Jean-Marie Ch6restal a expliqu6 le mardi 22 janvier que sa d6mission
traduit sa ferme volont6 d'apporter sa contribution A l'apaisement de l'environnement
politique et social du pays."
Jean-Marie Chdrestal estime qu'il fallait A tout prix arreter ou essayer d'arrater le scandal
navrant et d6gradant qui a 6t6 servi depuis cinq mois A I'opinion publique et-dpontni Fanmi
Lavalas, ni les institutions concern6es, ni la soci6t6 haftienne ne peut tire aucune fiert6. "
(voir En Bref!/16)


Spencer


G. Morgan


777 Brickell Ave, Suite 1114


305-423-3800


oswa 1- 866-667-4265


anmc psa aiksidarA ?
Fot cdokte?
A\bi sonu giranTmou-nL
naunL nmir sirn hLoxime ?
K]adej ajk ?

Ou pap peye senk keb toutotan nou pa genyen ka-a pou ou

Sitirasyon-ou ak imigrasyon pa enpotan

Konsiltasyon GRATIS

Nou ka rann.ou vizit lakay ou oswa nan lopital .


Se onjes enpbtan nouft l nou chwazi on avoka. Pa baze nou silman sou on reklan. anvan nou deside se avoka sa-a nap
pran, made konsky, made enfbmasyon sou avoka-a, sitou sou qualifikasyon iU ak eksperyans li.


I I


I I...-






Mercredi 30 Janvier 2002
ot;f f n en farrhp Vol YV MNo 52


JralUNE COMMVISOP RM C .OS


UNE COMMISSION POUR REMPLACER GASSANT

Le juge Claudy Gassant n'a pas

sollicite I asile politique
PORT-AU-PRINCE, 24 Janvier d'instruction pour ?


Le juge CLlaudy Gassant a dement les infor-
mations selon lesquelles il aurait sollicit6
1' asile politique aux Etats-Unis oi il se trouve
depuis trois semaines, selon un bulletin de
l' Agence Hailtienne de Presse.
Dans des declarations diffusees sur
plusieurs radios dans la capital haltienne, le
juge Gassant affirme n'avoir engage aucune
demarche officielle visant A obtenir I'asilc
politique.
Cette declaration du juge Gassant
intervient alors que 1'excutif a annonc6 la for-
mation d'une commission de trois (3) juges


poursuivre 1 investigation
sur 1'assassinat le 3 avril
2000 du PDG de Radio
Haiti Inter, Jean Leopold
Dominique, et du garden
de la station Jean Claude
Louissaint.
D'apres ces
dernuires declarations, le
juge Claudy Gassant
declare constater que son
mandate n'a pas Wtd
renouvel6 par le Pr6sident


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Grande Ouverture

de la Succursale

"Toussaint Louverture"


La Banque des





GonaiveS
105, Rue Egalite entire Rues F. Geffrard et Louverture


LUNDI-VENDREDI 8:30 am a 4:00 pm
SAMEDI 9:00 am a 1:00 pm





274-2700 a 274-2703
Fax: 274-2705


p eme



SUCCURSALE


de la R6publique. II serait pr8t,
dit-il, A travailler sur le dossier
de l'assassinat de Jean Domin-
ique, et sur tout autre dossier si
son mandate 6tait renouvel6.
Cependant dans une
r6cente interview au Miami Her-
ald, Claudy Gassant avait
d6clar6 qu'il n' 6tait pas sfir de
revenir en Haiti de si-t6t etmame
si le Pr6sident Aristide
renouvelait son mandat... "parce
queje sais qu'il ne peut pas me
prot6ger, vu ce que j'ai d6jA
exp6riment6. Je ne pense que
cela me ferait returnersr"
La commission
nommde par le tribunal de


premiere instance, et sur instruction
pr6sidentielle, se compose des
juges JosuaAgnant, Bernard Saint
Vil et Joachim Saint-Clair.
Ces trois juges
remplacent Claudy Gassant, don't
le mandate a expire le 4 janvier
dernier, dans la poursuite de
1' enqufte sur le double meurtre du
3 avril 2000.
Plusieurs organizations de
droits de I'homme avaient 6mis le
souhait que le mandate de M.
Gassant soit reconduit pour 6viter
toutlaxisme et tout nouveau retard
dans ce dossier qui n'a pas
reellement avancd depuis pres de
deux ans.


Affaire Jean Dominique :

Michele Montas ne

decolere pas


Port-au-Prince, le 25
janvier (HPN) Pres de deux
ans apres 1'assassinat, en avril
2000, dujoumaliste Jean Domi-
nique, la patience de Michele
Montas, son spouse, se
transform en colere face a la
lenteurdelajustice. Lors d'une
entrevue accord6e a un
journalist de Haiti Press Net-
work, Michele Montas a dit etre
en core centre la police, le
Senat de la R6publique, le Palais
de Justice, la Pr6sidence et le
pouvoir Ex6cutif. Hors d'elle
face A leur aveuglement A re-
fuser de comprendre que si le
cas de Jean Dominique ne
trouve pas une rdponse, < gallons avoir une peur panique aun
sein de la corporation des
journalists, nous allons avoir
des probl6mes de s6curit6 tres
graves dans le pays >>. Si ce cas
continue 4 trainur en longueur,


* 1st Communion
* Bridal Showers
* Christening


ce sera, selon elle, un enforcement
de l'impunit6 en Haiti.
D'autre part, Madame
Montas est plus qu'impatiente de
voir aboutir le dossier pour
I'avancement de la d6mocratie et
le enforcement de la Justice en
Haiti.
A propos de la nomina-
tion de trois nouveaux juges sur
1' enquete, Michele Montas n' a pas
de confirmation. Cependant, elle
considere conunmme un < d6veloppe-
mentinteressant>> d'assisterlejuge
Claudy Gassant de trois autres
magistrats. Cela pourrait d6bloqucr
certaines choses, a-t-elle fait
remarquer. Elle estime en outre que
le juge Gassant a fait un travail
correct. < S'il peut etre assist
d'autres juges qui peuventenrichir
l'instruction,je dis bravo. Mais s'il
devait etre remplacd et qu'on doive
tout recommencer A zero, alors je
(voir Michele Montas / 5)


* Baby Showers
* Birthday's
* Weddings


Special Occassion Souvenirs
By Sophia


)ne: 954-757-1662 www.sosdezine com


Page 3


ANALYSE SOMMAIRE
Un grain de riz dans la machine p. 1
ACTUALITE
Au moins 10 kidnapping en moins de 3 semaines p.I
POLITIQUE
D6mission du PM Ch6restal replace en context p.1
UE: pas de lev6e de sanctions avant la resolution
de la crise p.2
Le president Bush en faveur d'un accord p.2
Point de press de I'Ambassadeur am6ricain p.8
Nos amiss" ont failli; A vous tribunal
de cassation! p.9
JUSTICE
Une commission pour remplacer Gassant p.3
Michele Montas ne decolere pas p.3
DIASPORA
Un autre immigrant haltien tu6 par la police
de New York p. 17
Haftiens se noient au large des Bahanas p.2
Les invites du D6partement d'Etat nous sont revenues p.17
FOOTBALL / GOLD CUP
Brave prestation de 1'6quipe national p.1
SOCIETY
Ces traditions qui nous encombrent p.14
Cent millions de dollars pour le Sud-est p.16
Fun6railles de Manno p.10
Le Canado dit adieu A Frere Legris p.17.
Conjonction reparaIt p.11
^ 010


Cludlv fassmait







I UNE ANALYSE I


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


U'


(Embarras ... suite de la 16re page)
parlementaires) et surtout devant cette degradation rapid
de l'image de sa formation politique dans une interminable
liste de scandals certains sanglants, conumme le meurtre du
maire de Saint Raphael nar les eardes du 11 S ITm r


les pr6sidentielles de 2005 est d6ja ouverte au sein du part
Lavalas au pouvoir.
11 n'est pas difficile de distinguer les ligne de clivage,
A travers soit les querelles qui ont 6clat6 entire membres du


Lavalas versus Lavalas ...
Or la plus grande menace qui pese aujourd'hui
sur le pouvoir Lavalas, c' est le parti Fani Lavalas lui-
mame. Toute maison aussi divisde n'est pas loin de la
V chute ...


corps du d6put6 dela meme locality, tous Ce qui faith dire a certain
deux membres de Lavalas, et engagds observateurs qu'il n'y a plus de
depuis longtemps dans une querelle Lavalas. 11 y a les Aristidiens, les
Chdrestalistes, les Foureliens, les
personnelle).
Dany-istes etc ... Mais plus de Lavalas
Tous les coups sont -;. aproprement dit. D'oft la brutality
permis ..../croissante que prennent les luttes de
Le parti de M. Aristide n'est pas clans. Chaque jour le veris d'union
seulement d6chird par des luttes de clans qui existait, craque un peu plus ..
ou m8me de gangs, mais au fur et A 11 fault remonter aux
measure que les conflicts d'int6r8ts se 6lections16gislatives de mai 2000 qui
multiplient les colts parent d6sonnais, ont vu le parti envahi par des gens
et l'on n'h6site pas A se d6noncer les uns venus de tous les horizons, et non plus
les autres. C'est un parlementaire sur la base des luttes mendes avant et
Lavalas pro-Ch6restal qui a r&v616A la aprbs la chute de Duvalier (1986) et
radio le scandal du riz au lendemain de particulibrement contre le coup d'6tat
la d6mission du Premier ministry ... Done militaire de septembre 1991. Ce qui
on ne se fait point de cadeau, tons les se passe actuellement est done au
coups sont permis. depart le fait du president Aristide.
I'autre grand titre del'actualit6 Le President Aristide et le Premier ministry Chirestal recevant ricemment. A notre avis, les causes
c'est la d6mission du Premier ministry Jean-Marie les honneurs hl 'occasion de I'ouverture de In nouvelle session parlementaire pnncipales de cette d6gringolade de
Ch6restal, essentiellement sous la pression de s6nateurs qui photo Yonel Louis/HenM l'image Lavalas tiennent autant A la manibre don't M.
de leur ct6 se retrouvent compromise dans le scandal du gouvernement (Ch6restal aux prises avec son ministry de Aristide gbre son leadership de chef de parti, qu'A
riz ... l'int6rieur Henri-Claude M6nard qui aurait fait circuler des tracts l'inexistence d'une veritable opposition politique, ainsi
On est unanime dans le public A reconnaitre que appelant au depart du Premier ministry), soit la cabale qu'au sabotage du pouvoir Lavalas par international


Ch6restal a su se manager une sortie honorable. Rappelant
meme, par certain c6tes, un Georges Pompidou limogL
par de Gaule et annon9ant : "Je suis en reserve de la
r6publique", le Premier ministry d6missionnaire a trouv6
les mots pour dire le malaise actuel dans le parti au pouvoir
mais sans s'ali6ner personnel, ni dans le public ni dans le
priv6, pas plus c6t6 cour, que ct6tjardin ...
"11 fallait A tout prix arr8ter ou, en tout cas, essayer
d'arreter ce scandal navrant, tout a fait d6gradant qui a 6t6
servi a l'opinionpubliquehaitienne depuis tant6t cinqmois
et don't ni le parti Lavalas, ni les institutions concernmdes ni
m8me la soci6t6 ne peut tirer absolument aucune fiert6."

... La champagne presidentielle est ouverte
Car voila le fond de la question: la champagne pour


"i^c/u~et^e 0dxniM

ER / BEAUTY SALON l

14O DESIGNER C
First time customer only. Reg. 12.6
""CONDITION
SFRE EE TREATMENTN
With this coupon
Jow. eulen 30O5---940-90O
rI designer 16485 W. Dixie Hwy. Ste. N &
Since 1976 N. Miami.-FL. 33162


18 x 18 & 16x 16
Ceramiques espanoles et italiennes
Grand choix A votre disposition
.87 pied carr6


Gc-R A, TIUILJ X XT
Chramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carr6s
Apportez ce coupon


perpetuelle qui regne dans les deux chambres du parlement)...
- GCe dernier semble divise en une multitude de factions,
dontles deux plus bruyantes sontles "trois mousquetaires" (les
jeunes s6nateurs Dr. Prince Pietre Sonson, Lans Clones et Dr.
G6rald Gilles, allies a leur ain6e puissant et riche Fourel Cl61estin
pour pousser Cherestal hors du pouvoir).
L'autre p6le majeur est celui des anciens militaires
Dany Toussaint, Joseph Medard et compagnie...
La demiere passe d'armes entire Toussaint et Pierre
Sonson a encore marqu6 un pas de plus dans la violence des
chocs. La violence du chaos. Dany Toussaint r6v6lant que son
collkgue se trouvait dans la foule qui a mis le feu a la residence
du leader de Convergence G6rard Pierre-Charles (OPL) le 17
decembre dernier (alors qu'une resolution de l'Organisation des
Etats Amdricains appelle a poursuivre tous ceux qui ont particip6
a ces violences. Pierre Sonson replique que Dany
SToussaint, inculp6 dans l'assassinat de Jean
Dominique par lejuge d'instruction Claudy Gassant,
s'en prend aux s6nateurs qu'il craint de voir voter
rt' i en faveur de la lev6e de son immunity parlemnentaire.
ime! Tout cela se passant "en direct sur les
aUT ondes...
s0 Mais ce n'est que la face 6merg6e de
ING l'iceberg. Au fond, les ambitions pr6sidentielles
T pourraientmnme existerjusqu'auniveau des OP, ces
-- organizations de la base qui font a 'occasion le coup
7 0 de poing chaque fois que lepouvoir politique Lavalas
0 I parait menace.


&F-0 cZ


I---1^"r ^-c z-^^ t st


C6ramiques & Marbre

Tres grande salle d'exposition
D6pot Salle d'Inventaire


Accessoires
Ceramiques
. Marbre pour Salle de bain


Nous exportons vers Haiti


Le sabotage international (blocage de l'aide
financiere, campagne de d6stabilisation) n'a pas
gravement atteint la popularity d'Aristide dans la
majority populaire, comme on l'esperait. Par contre,
en s'en pregnant sans cesse a son image personnelle, on
a affaibli son autorit6, limit son ascendance sur ceux-
lA memes qui l'entourent. L'affaire de la d6mission de
Ch6restal en est la preuve, plus d'une tentative de
conciliation aurait etC tentde par le chef de l'Etat...

L'arroseur arrose ...
Tout comme la faiblesse, pour ne pas dire
l'absence d'une opposition politique effective
n'avantage pas le parti au pouvoir. C'est l'arroseur
arros6. En s'emparant de tous les postes 6lectifs
(l6gislatif, communales, territoriales), Aristide a ouvert
une veritable boite de Pandore. Aujourd'hui il n'est pas
bon de gouverner sans une opposition. Le secret du
pouvoir n'est pas dans l'unanimisme, mais dans la
Majority. Les parlementaires Lavalas n'ont aucune
retenue car il n'y a parmi eux m8me pas un seul
ind6pendant pour les forcer a mn certain decorum.
Une veritable opposition forcerait Lavalas a
rester davantage dans le rang, 6paule contre 6paulc. Qui
plus est, il n'y a plus la menace s6culaire de l'armde
putschiste. La tentative de coup du 17 ddcembre dernier,
loin de mettre les l61us Lavalas sur leurs gardes, a relance
au contraire leurs querelles. Ils sont pratiquement sirs
(voir Embarras / 5)


A] rzl i-i C) 2 ). l-tr~C~i
13.5 x 13.5
Ceramiques espagnoles
Diff6rents Styles et couleurs
75 pieds carries


Ceramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carries
Apportez ce coupon


Meilleurs prix de la place

Venez done voir par vous-meme

3306 N.W. 79&me Avenue, Miami, Florida T61.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673


Page 4


LES EMBARRAS DE LAVALAS


i grain de riz dans la machine


^A&
AM, .







I DE L'ACTUALITE I


Embarras de Lavalas ...


(suite de la page 4)
d'avoir la route grande ouverte devant eux ...
Mais pour aboutir a quoi ?

Une question de leadership ...
La situation actuelle de quasi chaos qui regne au
sein de ses lieutenants interpelle aussi, disons-nous, le
leadershiplmeme du chef du parti, le president Jean-Bertrand
Aristide. En dehors de l'accusation de ne pouvoir tolerer
aucune opposition, et le sabotage de son image par la grande
conspiration International-Convergence (une coalition de
parties d' opposition d'inegale importance), force est de croire
qu'il y a aussi un certain laxismine dans le leadership de M.
Aristide vis-a-vis de ceux qui l'assistent imm6diatement.
Quelque part 1' ancient pretre n' est pas mort, la parabole du
bon merger ... En tout cas, M. Aristide semble ignorer cette
maxime pr6cieuse: "Mon Dieu, prot6gez moi de mes amis,


quant A mes ennemis je m'en charge."
M. Aristide est certes un bon chef de guerre, mais
sa tolerance envers ses propres troupes d6passe
1'entendement...

2005, c'est pas demain la veille ...
Si la faiblesse de l'opposition se r6vele aussi dans
le fait que, alors que les aspirants prdsidentiels Lavalas se
ramassent a la pelle, on n'a encore vu merger aucun leader
de Convergence D6imocratique qui puisse passer la rampe
- entendez par la obtenant un certain echo au sein de la
population, en m8mc temps que faute d'une alternative et
par impuissance opposition risque de sombrer dans le
phantasme pur comme on 1'a vu sous le regime Duvalier,
malgr6 tout il n'est pas dit que les candidates Lavalassiens
trop presses auront assez de souffle pour parvenir jusqu' A
laligne d'arriv6e. 2005, c'est pas demain la veille...


LE No. 1 DES BUREAUX DE TRANSFER D'ARGENT
ET DE PROVISIONS ALIMENTAIRES SUR HAITI
AU SERVICE DE LA COMMUNAUTE HAITIENNE
DEPUIS PLUS DE 16 ANS



Livraison a domicile clans 2 heures, incluant les transfers

ef ctues jusCju'a keures de I'apres-midi aux Etats-LUnis

et au Ca nada.



NOS produits alimentaires, frais et varies, sont lives Ic

-lendemain a domicile a travers Mamti.


Un reseau de

tecknologie.


succursales moderne, a la pointe


de la


flus de 588.000 clients satisfaits, et les chiffres continent

dCaugmenter...


Av4 CAVO A RGENI T ARIVE A DE STIATONEN Og 'ECUIT


SE&RVfC&E R'AP(5&, iCOLzrrTOIS, 6AR'ANT(...





CONTACTEZ-NOUS POUR NOS FRAIS:


(U5A& Can.:


1-800-9 5-O+-O0


H ati: S00-25 6-8 6 8 7


Page 5


En conclusion, c'est Lavalas qui ale plus a perdre.
L impatience de ses presidentialistes de tout poil enleve au
president Aristide la cohesion et la discipline si necessaires
pour fair face aux assauts d'une champagne de
distabilisation scientifiquement menee...
Enfin leur hAte, leur indiscipline, et clur app6tit
de pouvoir, ses pompes et ses oeuvres (et ses richesses)
font qu'on peut douter qu'aucun d'eux ne voie jamais le
bout du chemin.
Et le combat finira faute de combatants !
C'est-A-dire Haiti qui sombre toujours plus dans
1' ingouvernabilit6.
Haiti en Marche, 26 Janvier 2002


Affaire Jean Dominique :

Michele Montas

ne decolere pas
(suite de la page 3)
me permettrais d'avoir beaucoup de doutes sur la
volont6 du pouvoir de faire aboutir cette enquete >>,
a-t-elle indiqu6.
Selon le << Miami Herald >>, Ie juge Claudy
Gassant, charge de l'instruction de l'assassinat de
Jean Dominique, aurait demanded 1' asile politique aux
Etats-Unis. Michele Montas a d6menti l'information.
Elle a indiqu6 avoir eu une conversation
t6l6phonique avec le Juge Gassant qui serait pret A
revenir dans le pays s'il 6tait reconduit sur 1' enquete.
< meme, il n'a pas fait de demand d'asile politique
aux Etas-Unis, il est parti se mettre A 1' abri pour des
raisons de s6curit6 >>, a cependant recorinu Michle
Montas.
Le mandate du Juge Gassant est arrive a
terme le 4 janvier dernier et n'a pas encore Wtd
renouveld. Selon les lois du pays, seul le Prdsident
dela R6publiquepeutreconduire unjuge a son poste.
Les organizations des droits de i'homme et de
journalists ont souhait6 que le dossier soit iA nouveau
confi6 au Juge Claudy Gassant.
HPN


I


U ________ I


RSF: le

mandate du

juge Gassant

n'est pas

renouvele
24 Jan 2002 17:14:55+0100
HAITI
Dans une lettre adressic au president Jean-
Bertrand Aristide, Reporters sans frontires (RSF)
a protest contre le non-renouvellement du mandate
dujuge Gassant, en charge du dossier d'instruction
sur le meurtre de Jean Dominique. Claudy Gassant
a 6tW remplac6 par les juges Josua Agnant, Bernard
Sainvil et Joachim Saint-Clair, le 23 janvier 2002.
"L'assassinat de Jean Dominique et les multiples
entraves au bon d6roulement de 1'enquete du juge
Gassant sont un symbol del impunity qui regne en
Haiti", a d6nonc6 Robert M6nard, secr6taire general
de RSF. "Le replacement dujuge Gassant ne laisse
quasiment plus aucun espoir de connaitre la v&rit,
du moins tant que les autoritcs continueront
(voir RSF / 8)


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM
RNOM S RENOUVELLEMENT
ADRES SE0
ADDRESS NOUVEL ABONNE CD
6MOIS UNAN
ETATS-UNIS US $ 40.00 US$ 78.00
CANADA US$ 42.00 US$ 780.00
EUROPE US$ 70.00 US$ 1380.00
AMERIQUE LATINE US$ 70.00 US$ 135.00
_S$ 135_00


Merredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol XV No .52


I Icil u %oll IVICLI 1 V ,% V I N -7 .11


* -








Page 6


I L'ACTUALITE EN MARCH I


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


La Demission du Premier Ministre Jean-


Marie Cherestal dans son context
(Dimission ... suite de la 1re page) le chauffeur du ministry et un ses gardes du corps. 6lectorale qui persiste depuis les elections 16gislatives de
parti Fanmi Lavalas, il n'avait plus le choix qu'entre la Au debut d'octobre 2001, il y a eu des tentatives mai 2000, le pays fait face A une situation
admission et une stance d'interpellation qui devait se de conciliation entire les clans face a face auseindu parti au d'"ingouvernabilit6", fondue en parties sur des conflicts
ddrouler ce 22 janvier, suivant une resolution vote la pouvoir. Plusieurs personnalit6s membres du parti, don't Jean d'int6rets au sein m8me du parti du Chef de l' iltat. Dans ce
semaine dernmire par le s6nat. Marie Ch6restal, Henri Claude Menard, Yvon Neptune, context, le choix d'unnouveau Premier Ministre se r6v6lera
Un group de s6nateurs, conduits par Gerald president du senat, et le s6nateur Gerald probablement ardu, alors que chacun essaie de tirer la
Gilles, Prince Pierre Sonson et Lans Clones, voulaient con- Gilles, se sont r6unis dans un hotel de P6tion-Ville, en couverture dans sa direction.
AW-T 3'1


frontier Ch6restal A son bilan, pr6sent6 le 14janvier, lors de
l' ouverture de la premiere session parlementaire de 1' ann6e.
Jean Marie Ch6restal s' 6tait donn6 un satisfecit tout en
reconnaissant que le blocage del aide international rendait
la situation tres difficile. Des s6nateurs avaient jug6 sa
presentation trufflee de mensonges".

Cherestal au carrefour des intirfts de
clan
Le Chef du gouvernement se trouvait en situation
difficile depuis environ 5 mois. Tout avait commence par
eclater publiquement le 10 septembre 2001, lorsqu' Ala tri-
bune du parlement, le vice-pr6sident du s6nat, Fourel
Celestin, avait accuse Jean Marie Ch6restal de gestion
douteuse. Principal fait avanc6 : l'achat au frais de 1'ltat
d'une maison luxueuse A Port-au-Prince en tant que
residence du Premier Ministre. On saura par la suite que le
tr6sor public avait du d6bours6 1 million 700 mille dollars
am6ricains.
Les accusations de Celestin ont fait l'effet d'une
bombe et A la mi-septembre Ch6restal s'est absent durant
une semaine de son bureau, menaqant de d6missionner. R
devait etre ramen6 a la Primature par le Pr6sident Jean-
Bertrand Aristide le 19 septembre. Et depuis, le Chef du
gouvernement n'ajamais eu le sommeil tranquile. II a 6t6
plusieurs reprises la cible de manifestations de groups
proches de Fanmi Lavalas qui ne faisaient aucune economic
de propos les plus virulents et mme d'injures A son 6gard.
A certain moments, I'autorit6 m8me du Premier
ministry a Wte entamde. En
octobre 2001, le ministry de l'Intdrieur Henri Claude
Menard a d6cid6 de passer outre les instructions du Pre-
mier Ministre concemrnant 1' utilisation de fonds g6ndr6s par
le service des passeports livr6s en urgence, au niveau du
service de l'immigration. Le Premier ministry a
d6nonc6 des malversations de son ministry de l'Int6rieur et
a parl6 de forfeituree" et d'"insubordination caract6risde".
Auparavant, des proches de M6nard avaient .et6
surprise en train de distribuer des tracts centre Ch6restal.
Parmi les personnel appr6hend6es par la police, il y avait


p6riph6rie de Port-au-Prince,


Le Premier ministry devant l'AssemblIe national, des senateurs se declarant
insatisfaits de son bilan voulaient interpeller le chef du gouvernement pour lui
puis au Palais National pour donner un vote de censure


tenter d'aplanir leurs divergences.
Les int6rets personnel ont probablement eu le
dessus, car aujourd'hui on apprend que plusieurs des tenors
de Fanmi Lavalas au parlement sont impliqu6s dans ce qui
est maintenant connu comme "le scandal du riz", et qui
aurait motive certaines attitudes. Relayant les declarations
A la radio du d6put6 Nahoum Marcellus, le quotidien le
Nouvelliste rapporte que "tous les s6nateurs qui experiment
leur hostility au Premier ministry, disposent d'une fiche leur
habilitant Ai mille (1000) sacs de 50 kilogrammes de riz
distribu6s A 1'Administration Portuaire National. Les
s6nateurs non z6l1s ont un quota de 400 sacs de 50 kilos et
les tides ont 200 sacs, selon des chiffres avanc6s par
Nahoum Marcellus."
Plus loin, citantunimportateur de laplace, lejour-
nal indique que "des s6nateurs et des d6put6s gerent des
quotas variant entire 4,000 et 20,000 sacs de riz,
d6pendamment de leur poids politique et de 1'efficacit6 de
leur r6seau de distribution". Ces transactions auraient
occasionn6 un d6tournement du fisc de 1' ordre de 117 mil-
lions de Gourdes.
D'autre part, des septembre dernier, le sinateur
Yvon Feuill6 avait mis en doute 1'intdgrit6 du s6nateur
Fourel C61lestin, don't les accusations centre Ch6restal ont
fait tache d'huile. Feuill6 avait soulign6 que Cl61estin lui-
mnme circulait dans une voiture luxueuse de plus de 100.000
Dollars US et qu'il aurait des comptes h rendre Apropos de
la gestion au Palais national de plusieurs centaines de
milliers de Dollars qui 6taient destin6s A appuyer des
boursiers haitiens A 1' stranger.
Est-ce en r6f6rence A ce tissus d'affaires sordides
que, dans son discours d'adieu, Jean Marie Cherestal a
d6clar6 qu'il fallait A tout prix arreter ou essayer d'arreter
'le scandal navrant et d6gradant qui a Wtt servi depuis cinq
mois A l'opinion publique et dontni Fanmi Lavalas, ni les
institutions concermn6es, ni la soci6t6 haitienne ne peut tirer
aucune fiert6" ?
II est clair done que parallklement A la crise


Jeu des acteurs et perspectives
Le s6nateur Dany Toussaint, inculp6 dans
1' assassinate en avril 2000 de Jean Dominique et Jean-Claude
Louissaint, respectivement Directeur et garden de Radio
Haiti Inter, a propose que les s6nateurs d6missionnent en
bloc pour faciliter la taiche au PresidentAristide. Le s6nateur
Prince Pierre Sonson a fait part de sa m6fiance vis-A-vis
d'une telle proposition, voyant derriere elle 1'expression
d'int6rets particuliers.
Au niveau de l'opposition, on estime simplement
quela admission de Jean-Marie Ch6restal ne peut en aucune
fagon r6soudre la crise politique. Les responsables de la
Convergence D6mocratique continent de prdconiser un
changement de regime.
Cette crise gouvemrnementale pourrait-elle avoir
une quelconque consequence sur 1'impasse 6lectorale ? On
sait seulement que les pressions international semblaient
se multiplier ala veille de la d6mission de Ch6restal. Le 15
janvier, le Conseil Permanent de 1'Organisation des Etats
Amnricains (OEA) a vot6 une resolution demandant A
1'Ex6cutif haitien de crder les conditions necessaires A la
reprise des n6gociations.
La semaine derniere, le president am6ricain
George W. Bush, qui aborde rarement la question haitienne,
a exprim6 ses preoccupations sur la crise, A savoir que, selon
lui, les Haitiens doivent eux-memes r6soudre leurs
problames. Cependant il a rdaffirm que 1' aide americaine
A Haiti continuera de passer par des ONGs tant qu'un ac-
cord ne sera intervene entire le pouvoir et opposition.

Dans ce context, quelle orientation du
movement populaire ?
En ce qui concern le movement populaire, tres
affaibli par diff6rentes conjonctures depuis le d6but des
ann6es 1990, il est pratiquement absent du d6bat politique.
Lors d'une stance d' changes organis6ele 18 janvier dernier
A 1'Institut Culturel Carl LIvEque A Port-au-Prince, autour
(voir Demission / 7)


9) /


*. f,/' /W'i/'f(/ // (/(Ulh /\aU'

IF n -s -w -w-a


NOW


116. ft



1) HOTESSES DE L'AIR.
Parlant une ou doux langues 6trangeres, on plus des deux langues officielles d'Haiti (minimun trois ans d'exp6rience)
2) AGENTS DE COMPTOIR DE VENTE.
| Hl Parlant une ou doux langues etrangores, en plus des deux langues officielles d 'Haiti. ( Minimun deux ans do ticketing).
3) AGENTS DE SERVICE DE PASSAGERS ET BAGAGES AUX AMROPORTS. (Minimun doux ans d'experience).
4) SECRETAIRES ADMINISTRATIVE.
Pariant une ou deux langues 6etrangeres en plus des deux langues officielles d'Haiti. (Minimun deux ans d'experience)


tant le Premier ministry, membres du gouvernement et du parlement


I1






Mercredi 30 Janvier 2002
Hamti en Marche Vol. XV No. 52


I HAITI-KIDNAPPINGS I


Dix kidnap
(Kidnappeis ... suite de la 1re page)
ZAMOR employeee de la Unibank). La banque aurait pay6
la ranyon...
5) Thelma BRYAN (propri6taire de Noveltex).
Remise en liberty par la Police Nationale, en meme temps
que Gerard ROMULUS. La police a pr6sent6 le meme jour
A la press quelque 15 individus come presumds membres
d'un gang de kidnappers.
6) G6rard ROMULUS (propri6taire d'unrmagasin
de mat6riaux de construction a Santo.) Lib6r6 par la police
en meme temps que Thelma BRYAN.
7) Gina PROSPER (proprietaire d'une station de
gasoline).
8) ILaura CINE (une parent A Frank CINE, PDG
de la Haitel).
9) Serge ROSENTHAL (propri6taire du magasin
Rosenthal, au Bld. Jean-Jacques Dessalines).
ROSENTHAL a 6td lib6r6 le lendemain
(mercredi), la famille aurait accept de payer une parties de


ppings en moi


semaines
la ranqon.
C'est lA une liste de personnel qui ont 6td kidnappers
du 2 janvier A date. Du moins celles don't les noms sont parve-
nus au grand public.
D'autres auraient pref6r6 obtenir la liberation de leur
proche enlev6 sans avertir la police, ni la press.
L'Aimbassadeur des Etats-Unis en Haiti, Brian Dean
Curran, s'est d6clar6 preoccupd par les nombreux cas
d'enl6vements enregistr6s ces derniers jours dans la capital
haitienne.
Au course d'un point de press, A occasion du ler
anniveisaire de son arrive dans le pays, le diplomat amiricain
a appeal les autorit6s haitiennes A travailler pour mettre fin A
cette situation.
"Si vous etes un homme d'affaires et que vous pensez


ns de trois
venir investor en Haiti, vous n'allez pas le faire dans la
conjoncture actuelle. Si vous 8tes un tourist et que
vous penscz venir visiter ce pays, vous n'allez pas le
faire quand vous apprenez par les joumaux ce qui se





.. 1-" W1


D mission du Premier Ministre
(Dihsion en Ion't intense activity de
suite de la pge 6)CheZ a en conte xte 'l"l' solidarity", ont-ils


du movementt populaire dans la crise du pays", certain
militants ont expliqu6 que cela n'amene A rien de prendre
part au d6bat lpolitique lorsqu'onne dispose d'aucunmoyen
d'action.
Pour ces militants, la tAche primordiale est la re-
prise du travail d'organisation A la base des secteurs
populaires. II faut patiemment organiser les luttes
revendicatives, ont-ils dit, aim de preparer "la nouvelle
sortie du-mouvement populaire".
Les acteurs populaires present ont ndanmoins
estim6 qu'il 6tait n6cessaire de "faire face" A la situation de
terreur dans laquelle le pouvoir actuel, qualifi6 de populiste,
enfonce le pays. "La lutte contre le populisme exige une


fait remarquer.
Constatant l'6chec du processus populaire de 1986
A nos jours, les acteurs presents ont r6affirm6 "la n6cessit6
d'un bilan" afin de cr6er les meilleures conditions de lutte
dans une soci6t6 en danger de "disparaitre".
Par Gotson Pierre, SICRAD, 22 janvier 2002
SICRAD "Informer sur les processus"

Service d'Information
du Centre de Recherche et d'Action pour le D6veloppement
BP 13241, Delmas, Haiti -Tel: 2463496, 2492242 Fax:
2492242 Courriel: sicrad@sicradhaiti.org


TV5, le Monde en


Fra*x-o!k

DISH Network et TV5 vous apportent le meilleur de la television
en langue frangaise!


"loft-fbnms, sportseniidre ct(Scccer et Rugby).
Teo rezji-ettie de, kne, poav ketre abo-nwnd plstot!
<- -TVn5 e st tiL, ";unst" pour le4e potrCetsetle
"^c^. n us-euSiB& d-^^ce' lc,^ cW/t^re' frcTvia.&e


KI lin


"C'est uuie' groVtade' chacnce ,de/pouvoir profited d/V(tfctrmatnumZtto
cavec' myv regard, d4ftere4tt Pour le- envtort, T7V5 offre La,
pcmrbai dde harderr uv teni/ oAvec la, cicotuwrel fravi e'"
(Cactherite&, Chamwre die, Ccnmnerce' Orlanodto-, Nov 2001)


Abonnez vous a TVS pour seulement $9.99/mois


w 1-877-586-9675
NETWORK
www.kbs-tv.com- www.dishnetwork.com Ncessitel'achatde
I'6quipament ou une offre special
Tous les prix, les bouquets et les programmes sont sujets b changement sans prdavis. Certaines taxes locales peuvent s'appliquer. Toute la programmation de DISH Network ainsi que tous
autres services qui sont fournis, sont sujets aux termes et aux conditions de I'agr6ment client rdsidentrel, sequel est valuable sur demand. Des restrictions importantes s'appliquent sur la
disponibilit6 des 6quipements, des programmes et des promotions de DISH Network. Pour plus de dMtails consultez votre d6taillant DISH Network ainsi que les ddpliants de DISH Network
ou blien visitez Ie site internet de DISH Network au www.dishnetwork.com http://www.dishnetwork.comn Toutes les marques et marques de commerce demeurent la propriitt de leurs tirtulaires.
2001. Echostar Communications Corporation. Tout droit rdserv. Photographies utilisees avec 'aimable autorisation de TV5.


Un autre policies ou ancien policies
present par la police comme un presum6
kidnappeur
photo Haiti en Marche


passe dans les rues de la capital" a fait remarquer
I'Ambassadeur Dean Curran.
II ajug6 n6cessaire de mettre un tenne A ces
enlevements dans 1'intir8t du pays et du gouvemrnement
lui-meme.

Le lundi 21 janvier, le Directeur G6ndral de
la Police national a pr6sent6 A la press une quinzaine
d'individus, don't deux anciens policies et deux
femmes, appr6hendds dans la region m6tropolitaine et
qui seraient impliqu6s dans des cas d'enlkvements.
M. Jean Nesly Lucien a 6galement annonc6
une serie de measures prises par l'institution policiere
pour contrecarrer ce flMau qui a d6jA fait de nominbreuses
victims, notamment dans la capital.
Selon le porte-parole de la PNH, une cellulet
sp6ciale a 6t6 mise en place au sein de 1'institution
pour trailer les cas d'enl6vements rapports A la po-
lice. Tous ne sont en effetpas connus, les fanilles ayant
peur pour la vie de leurs proches.

ABONNEZ-VOUiS A
HAITI EN NARCHE
Miami (305) 754-0705
P-au-P 245-1910


Page7


Policier accuse d'implication dans
les kidnapping


i-s







Page 8


POINT DE PRESS I


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol XV No. 52


1- 1. ".

Washington continue d'esperer un accord

politique entire les protagonistes hai'tiens

RENCONTRE AVEC L'AMBASSADEUR

PORT-AU -AMERICAIN EN HAITI
PRINCE, 24 Janvier -


Au sortir de deux annees perdues, dominoes par la crise n6e
des l6gislatives du 21 mai 2000, Washington voit poindre les
signes d'une reprise des discussions entire le part au pouvoir,
Fanmi Lavalas et la Convergence D6mocratique (opposition),
assure I'Ambassadeur des Etats-Unis en Haiti, Brian Dean
Curran, qui r6unissait le mardi 22 janvier 2002, un petit group
dejournalistes haitiens en sa residence privee A la rue M6traux,
Bourdon, A 1' occasion de sa premiere ann6e de mission diplo-
matique en Haiti oit il a present un bilan mitig6 de son travail
de diplomat, compete tenu de la crise socio-6conomique et
politique dans le pays qui a affect, dit-il, grandement ses
propres activities.


RSF: le mandate

du juge Gassant

n est pas

renouvele
(RSF ... suite de la page 5)
d'entraver 1'enquete", a-t-il ajout6. RSF a par ailleurs salu6 le
professionnalisme et le s6rieux don't le juge Gassant a fait
preuve au course de l'instruction, malgr6 les menaces et les
pressions permanentes don't il a t6 1'objet. La veuve de Jean-
Dominique, Michele Montas, ainsi que de nombreuses asso-
ciations haltiennes de journalistes, avaient r6clam6 la recon-
duction du mandate du juge GassantL
Selon des informations recueillies par RSF, Claudy
Gassant a 6t6 replaced sur decision pr6sidentielle par les juges
Josua Agnant, Bertrand Sainvil et Joachim Saint-Clair, le 23
janvier 2002. Lejuge Gassant se trouvait aux Etats-Unis depuis
le 9 janvier. Le 4 janvier, le mandate du juge Gassant arrivait A
tenne. Claudy Gassant avait replaced lejuge Jean Senat Fleury,
en septembre 2000, apres que ce dernier s' e-ait retire pour des
raisons de security.
Le bon d6roulement de 1' enquete par Claudy Gassant
a 6t6 en permanence contrari6. La designation par le magistrate
du s6nateur Dany Toussaint, membre des Fanmi Lalavas,
comme principal suspect, avait value au juge Gassant de
nombreuses menaces de la part d'organisations populaires. Par
ailleurs, plusieurs t6moins de l'assassinat de Jean Dominique
sont morts dans des circonstances suspects, qui mettent
directement en cause la police et les autoritds haltiennes. Le
juge Gassant a 6galement dui mener son enquete sous la pression
permanent d'intimidations policieres. La derniere d'une
longue liste remote au 21 d6cembre 2001, lorsqu'un v6hicule
de la s6curit6 du palais pr6sidentiel a d6lib6r6ment embouti la
voiture dujuge. Les policies 6taient ensuite descendus de leur
v6hicule et avaient mis en joue le magistrate. Dans un rapport
public le 2 avril 2001, RSF d6nongait le fait que 1'enquete a
failli etre 6touff6e A plusieurs reprises. En juin 2000, Jean
Wilner Lalanne, soupqonnd d'avoir servi d'intermkdiaire en-
tre les commanditaires et les ex6cutants, 6tait mort dans des
circonstances douteuses apres son arrestation. En janvier 2001,
le juge s'6tait heurt6 A opposition du S6nat lorsqu'il avait
demand A entendre le senateur Dany Toussaint comme t6moin.
Le 3 avril 2000, Jean Dominique 6tait abattu dans la
cour de sa station, Radio Haiti Inter. Connu pour son
ind6pendance de ton, le journalist critiquait aussi bien les
anciens duvali6ristes et les militaires, que les grandes families
de la bourgeoisie ou, plus r6cemmnent, ceux qu'il soupqonnait,
au sein de Fanmi Lavalas, le parti du president Jean-Bertrand
Aristide, de vouloir "d6tournmer ce movement de ses principles .

R6gis Bourgeat
Despacho Amiricas / Americas desk
Reporters sans frontieres
5, rue Geoffroy-Marie
75009 Paris France

tel.: +33 (0) 1 44 83 84 57
fax:+33 (0) 14523 1151
e-mail : ameriques@rsf.org
/ americas@rsf.org


"Le bon vieux temps"
Succes haftiens de 5 D6ccnnies
MELODIE 103.3 FM Port-au-Prince, Haiti


M. Brian Dean Curran qui s'exprimait sur la crise
post-6lectorale, dit que Fanmi Lavalas a beaucoup donn6 en
acceptant de renvoyer 7 s6nateurs au Parlement et de r6duire
de 2 ans le mandate de ses elus contests par opposition.
Quant A la Convergence D6mocratique, une coali-
tion de quelque 15 parties de opposition, le diplomat
americain croit que cette coalition a fait aussi des sacrifices
de son c6t6, par example en acceptant de ne plus contester
les r6sultats des elections pr6sidentielles du 26 novembre
2000.
Pour le repr6sentant del 'administration Bush, c'est
d6jA un acquis. 11 reste A crier un climate securitaire pour la I
reprise des n6gociations.
Quoi qu'il en soit, I'Ambassadeur am6ricain a
manifesto son d6saccord avec le President Jean-Bertrand Aristide
qui, estime-t-il, n'a pas respect l'accord en 8 points sign avec
1 administration Bill Clinton et renouveld avec le Pr6sident Bush.
Le diplomat laisse entendre que les Etats-Unis
continueront A serrer 1'e 6tau en Haiti tant que perdure la crise,
reprenant la derniere declaration de la Maison Blanche, savoir
que l'aide directed au gouvemrnement haitien ne sera pas reprise
tant qu'un accord n'aura Wte trouv6 entire les protagonistes
haitiens.
Concemrnant la lutte anti-drogue, Brian Dean Curran se
dit d69u qu'on ait laiss6.des 6lus de Fanmi Lavalas lib6rer certain
prisonniers d6tenus au Cap-Haitien, la 2e ville du pays, apres
l'Operation Ouragan men6e conjointement avec les agents
amdricains de la DEA et les policies dominicains, au course de
laquelle 26 personnel avaient Wte arret6es.
La question de 1'immigration clandestine a fait 1' objet
aussi de vives discussions entire 1'ambassadeur am6ricain et les
journalists invites, don't le responsible de la salle des nouvelles
de M61odie E.M.
Le chef de la mission amdricaine encourage les
compatriotes A emprunter la voie l6gale pour obtenir un visa


k


Amb. Brian Dean Curran
americain et non s'aventurer dans des embarcations
de fortune.
Selon l'Ambassadeur Curran, les gardes-
c6tes am6ricain sont continuellement presents dans
le Canal du vent, pour intercepter les passagers
clandestine Haitiens.
A propos des journalists haitiens qui
regoivent des menaces ou meme sont contraints de
laisser le pays, 1'ambassadeur am6ricain dit que
c'est bien dommage que Ia liberty de la press soit
menace et qu'il souhaite vivement F'arriv6e de la
commission inter-amnricaine de 1' OEA pour
enquater sur cette question.
Brian Dean Curran a conclu en disant que
la politique am6ricaine reste inchang6e, que c'est
aux Haitiens de r6soudre leurs problemes et qu'en
aucun cas les Etats-unis n' envisagent une possibility
d'intervention militaire dans le pays.
Yves Pauil Liandre
Pour Haiti en Marche


MOBILISATION POUR LE DEVELOPPEMENT NATIONAL

Le MDN reagit au 5eme rapport de POEA
Port-au-Prince, le 27 Janvier 2002 dans lequel elle a pr6sent6 une image positive du
Sous le titre PROGRES VERS UNACCORD INITIAL, regime Lavalas face aux n6gociations et une
1'Organisation des Etats Americains a soumis A son Conseil Convergence D6mocratique plutot r6ticente au
permanent et aux Missions permanentes un cinquieme rapport (voir MDN / 9)
.? .
Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions 8272 N.E. 2nd Ave. Miami, Fl 33138

3.OS 757 4915 8272 305 777 4A91

a FADKIDJ VARIETY STORE



4



OT .









Parfums CD's (Compas, Racine, Evangilique)
Cellulars & Beepers Zouk, franais, ambricain
Souliers et Sandales Video's (haitiens, ambricains, documentaires,
Produits pur la cuisine dramas)
*Cadeaux dramas). .
Tableaux Produits de beauty
Tableaux rdispuchvx
Moneygram* Money Order Produits pour cheveux
Reception de paiement pour Hell south, F1L, Ga, Cable T1V, Bell Mobility, etc...
connection t6l6phonique che. vous
TOLL FREE 877 485 4428
T61: (305) 757-4915
Fax (305) 757 6916


Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am ii 7:30 pm Denis/Joujou


Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am i 7:30 pm


Denis/Joujou







Mercredi 30 Janvier 2002
HaYti en Marche Vol. XV No. 52


Nos amiss"
MIAMI, 26 Janvier Depuis le d6but du conflict
qui oppose le gouvernement du Pr6sident 6lu Jean-
Bertrand Aristide et le group Convergence suite aux
61ections 16gislatives et pr6sidentielles des 21 mai et 26
novembre 2000, notre pays come un navire pris au mi-
lieu d'un ouragan, se d6bat pour 6chapper au naufrage.
Soi-disant pour nous aider a sortir de la tempete,
la Conmmnunaut6 Europ6enne avec la France come chef
de ligue, alli6e aux Etats-Unis et au Canada, ont commence
par se d6clarer Amis d'Haiti. Assur6s de la protection de
cet 6cran de fum6e, ils sont A 1'aise pour jouer leur vrai
r8le: faire obstacle A toute solution sense A la crise, leur
but inavou6 6tant de l'aggraver et non de la r6soudre.
Pendant ce temps, ils d6clarent sans sourciller que
la lev6e des sanctions 6conomiques et les versements
associd6s aux emprunts consentis a Haiti depuis plus de deux
ans, restent intimement liUs A la signature d'un accord en-
tre le Gouvernement et I'Opposition. Et pour renforcer le
c6t6 ironique de cette trag6die, ils s'empressent d'ajouter
qu'il appartient seulement aux Haitiens de trouver une so-
lution A leurs probl6mes politiques !!!
Le Professeur Ghrard Gourgues, Pr6sident
provisoire et symbolique du Gouvemrnement de facto de la
Convergence, a r6sum6 tout ceci en une declaration : << Le
gouvemrnement amdricain a remis un poignard A I' Opposition
et un poignard au Gouvernement Lavalas, et leur demand
de s'entendre. Conclusion: la Convergence plus que
personnel, connait le probleme et aurait diu contribuer A sa
solution pour sauver le pays. Hl61as ..
Cependantnos soi-disant amis n'ontpas ddsarmn.
En sous-main, ils encouragent 1'intransigence des
Convergents; m8me en deux occasions, coordonnent et
facilitent des actes terrorists contrele Gouvernement: les
28juillet et 17 d6cembre 2001, et quand ces actes terrorists
ont Wtd contrecarr6s, grace la vigilance du people haltien,
lesAmis d'Haiti firent 6cho aux declarations fantaisistes et
pu6riles des Convergents accusantle Gouvemrnement d'avoir
orchestra et mont6 lui-mgme ces coups alors que la preuve
deleur participation creve les yeux.
A plus forte raison quand le people, se souvenant
des massacres du 29 septembre 1991 par 1'infame Arm6e


I ECHOS DE MIAMI I


LA CRISE POLITIQUE


ont failli; A vous Tribunal


de Cassation !


PAR VITER JUST
d'Haiti, durant lesquels des milliers de compatriotes,
homes, femmes, enfants et vieillards ont 6t6 assassins, a
pris des dispositions pour se d6fendre en fabriquant ses
propres armes, << nesesite kreye envansyon >; alors nos
"Amis" expedient en vitesses leurs agents d6stabilisateurs
perfidement blotis derriere le paravent de la d6mocratie.
Parmi ces agents d6stabilisateurs, le plus connu est
certainement un certain Robert M6nard de Reporteurs sans
Frontidres (RSF). Ajoutons que nous avons su nous servir
de ses propres arms E-mail pour lui rendre la monnaie de
sa piece. Depuis deux semaines nous n'avons plus entendu
le bruit de ses canons qui bombardaient notre pays et son
gouvernement de ses demi-vdritds. Nous les avons peut-
Wtre rdduits au silence en 1' assaillant des boulets de la v6rit6.
Ajoutons que la foule ayant malheureusement
d6truit des immeubles appartenant A 1' opposition, apres tout
remplaqables alors que l'opposition avait d6truit des vies,
l'Ambassadeur americain s'etait empress d'aller faire une
visit des lieux pour certainement 6valuer les d6gats. Mais
A notre connaissance, il n'avait pas cmru n6cessaire de rendre
une visit meme diplomatique au Palais National pour y
constater aussi les ddgats. Certains observateurs, habiles
en evaluations criminelles, ont cru percevoir une certain
collusion et se demandent si l'Opposition elle-meme
n'aurait pas contribu6 aussi a 1'incendie de ses propri6tds
don't plusieurs rdclamaient d'urgentes reparations. L'un
d'eux auraientmeme exig6400.000.00 US pour ce que des
personnel avisdes qualifient avec mis6ricorde de v6n6rable
measure.
Apres ces tristes vdrit6s, 1'Organisation des Etats
Am6ricains se d6couragea. Apres plusieurs voyages
infructueux durant lesquels les declarations de
l'Ambassadeur am6ricain aupres des m6diateurs avaient
laiss6 poindre l'oreille de l'Ane, 1'OEA d6clara qu'elle en
avaitassez et qu'elle n'allait plus remettreles pieds en Haiti.
L'ineffable Mdnard cria victoire car une conference allait
se tenir h Washington et en profit pour demander que les
visas d6tenus par une
vingtaine d'officiels haltiens,
y compris le Pr6sident Jean-
Bertrand Aristide, soient
annules.


1971 MINI RECORDS 2001

30 ans d 'Excellence
ANNOUNCE LAPARUTION DE QUATRE NOUVEAUX CD's.


MICHELINE LAUDUN DENIS
en concert


Gina Dupervil
Les Plus grands succes de mon Pere

MINI RECORDS
13710 NE 11th Avenue
Miami, Florida
Phone/Fax: (305) 892-6200


Danzon by Six
The First Danzon


Haitiando 3
Comparengue

MINI RECORDS
221-14 LINDEN BOULEVARD
CAMBRIA HEIGHTS, N.Y
Phone/Fax: (718) 276-1794


VISITEZ-NOUS AUSSI SUR www.MINIRECORDS.COM


La Convergence
s'empressa de faire chorus et
dans un long paper r6clama
de l'OEA 1'expulsion d'Haiti
del'organisation pour non re-
spect des principles
d6mocratiques, alors qu'ils ne
ratent jamais occasion de
qu6mander l'ing6rence des
strangers dans les affaires de
notre pays. Mais passons ...
Pour sOr ils
comptaient sur l'appui de la
d6l6gation amdricaine, en
m8me temps que les
repr6sentants de l'Union
europ6enne se faisaient le de-
voir d'assister A la stance.
Mais c'dtait mal
connaitre les reglements de
1'OEA. Celle-ci ne se saisit
meme pas de la requete et
envoya le dossier collector la
poussiere dans la Commis-
sions. La Convergence, les
"Amis" d'Haiti, I'Union
Europdenne une fois encore
avaient perdu, mais le
Gouvernement Aristide
n'avait pas gagn6 non plus car
les sanctions n'avaient pas 6t6
levees (aussi bien la Maison
Blanche que l'UE, comme
pour se venger, n'attendirent
pas pour renouveler le
maintien de leurs sanctions,
r6it6rant que celles-ci ne
seront pas levies tant qu'un
accord n'aura 6td trouv6 en-
tre le part Lavalas et la Con-
vergence, en meme temps
qu'en sous-main on encour-
age ces dernier a tenir tate au


Page 9


pouvoir en place).
Le grand perdant reste les masses des taudis qui,
selon Haiti en Marche, attendent le lever du jour pour aller
dispute les poubelles avec les chiens !!!
Par ailleurs, le gouvemrnement americain, maitre A
penser de nos miseres, vient de d6clarer par la voix du porte-
parole du president Bush, que les Etats-Unis n'allaient pas
imposer une solution aux Haitiens et que c'est A ceux-ci
qu'il revient de trouver leur solution A leurs propres
problemes.
Cri du coeur ou 6cran de fum6e, qu'importe!
Alors, honorables Juges de la Cour de Cassation,
c'est le moment pour vous d'intervenir. La Constitution et
les lois du pays ont fait de vous et de votre tribunal les
interpretes et les gardens de la loi.
I est de temps pour vous de rancher la question
car notre pays se trouve au bord de l'abine, et chacun de
nous doit apporter sa contribution centre ce chaos qui men-
ace de nous engloutir.
Alors, Honorables Magistrats, A vous d'intervenir
(voir Cassation / 10)
(voir Cassation / 10)


Le MDN reagit

au cinquieme

rapport de POEA
(MDN ... suite de la page 8)
progres vers la signature d'un Accord de sortie de crise.
L'OEA dit au cinquieme paragraphe de son rapport
que sa d6l6gation a eu la nette impression que le document
de Lavalas repr6sentait une offre sdrieuse de discussions
plus approfondie et pourrait constituer-une base de solution
si l'opposition faisaitmontre d'une plus grande souplesse.
Ce que 1'OEA appelle une offre s6rieuse", c'est
l'imposition du fait accompli du 21 maietdu26novembre
2000,1l'organisation entire mars et juillet 2003 de pseudo
elections pour 18 s6nateurs pour la chambre des d6putes
et les Collectivit6s Territoriales a condition que les actuels
s6nateurs et d6put6s de facto ainsi que les Collectivit6s
Territoriales defactorestenten postejusqu'alafin de leur
pr6tendu mandate. L'OEA exhorte don't la Convergence
D6mocratique (CD) a renoncer a toutes ses exigences
constitutionnelles et a octroyer a Lavalas un cheque en
blanc pour la prolongation et la rdddition des crimes
6lectoraux de 1'an 2000.
L'OEA declare 6galement qu'au course des
negociations en face a face le2 Juillet 2001, la Convergence
D6mocratique afait une important concession en acceptant
de ne pas remettre en question les elections prdsidentielles
du 26 novembre 2000. Nous tenons a signaler que la
Convergence D6mocratique n'a, a aucun moment, sign
une declaration conjointe l6gitimant les elections du 26
novembre 2000. Au course des discussions, les n6gociateurs
ont regul'autorisation d'accorder la priority A des questions
relatives aux elections du 21 mai 2000, au Conseil
Electoral Provisoire, ala s6curit6, au calendrier de depart
des 6lus contests, a 1'assistance international. La
Convergence D6mocratique (CD) a recommand6 A la
Commission de n6gociation de mettre entire parentheses les
elections du 26 novembre et d'y revenir en temps opportun.
II s'agissait d'une simple approche m6thodologique du
simple au complex et non d'une concession important"
comme le pretend 1'OEA.
L'OEA conclut en d6gageant les avantages que la
Convergence D6mocratique et Lavalas auraient a tirer d'un
Accord.
Le MDN ( Mobilisation pour le D6veloppement
National ), membre a part entire du MPSN et de la
Convergence D6mocratique deplore l'attitude pro-
lavalassienne de l'organisme hdmisph6rique, attitude
incompatible avec son statut d'arbitre. L'OEA aurait pu se
souvenir de l'agressivit6 verbale de Lavalas a son endroit
et a celui de l'Initiative de la Soci6t6 Civile. Elle aurait pu
se souvenir de la cooperation de la Convergence
D6mocratique avec sa proposition de d6blocage de la date
des elections, du rejet par Lavalas a 9h31 le 14 octobre de
la dite proposition et de la rupture des n6gociations par
1' 6quipe au pouvoir. L' OEA aurait pu se rappeler que Jean-
Bertrand Aristide et ses serviteurs n'ont jamais respect
leurs engagements nationaux et intemationaux.

LE SERVICE D'INFORMATION DU MDN
http://www.mdnhaiti.org


..- - -- --- -.. I I I -- I I










Page 10 l


ADIEU L'AMI I


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


Funraiiies dMne


MONTREAL, 26 Janvier -- C'est samedi que se
sont d6rouldes A l'6glise Notre-dame d'Haiti A Montr6al,
les fundrailles de Emmanuel Pierre-Charles, d6c6d6 des
suites d'une longue maladie. Elles ont Wt c6l6br6es par le
Cur6 de la paroisse Pare Holland, en presence de plusieurs
centaines de membres de la communaut6 qui avaient fait
le d6placement pour rendre un ultime hommage a ce grand
peintre et compatriote.On notait la presence de
l'ambassadeur haitien au Canada l'ex-Sdnateur Renaud
Bemrnardin du Parti Louvri Bary6 (PLB).


Le jeudi 24, le Bureau de la
Communaut6 Chr6tienne des Haftiens de
Montr6al avaitorganis6 une veill6e patriotique
au course de laquelle plusieurs intervenaient
pour parler avec motion des qualit6s de
ce grand peintre qui a laiss6 A la prost6rit6
des oeuvres de toute beauty.
Condol6ances A la famille de ce
grand ami d'Haiti en Marche.


Emmanuel Pierre-Charles
Un sage, un philanthrope, un grand artiste-peintre le 14janvier 2002 vers 23 heures A l'h6pital
n'est plus Santa Cabrini A Montr6al, laissant dans le


N6 A Port-au-Prince le 18 f6vrier 1945, diplm6m
de l'6cole des Beaux-arts en 1970 dipl8m6 en art et creation
hl'Universit6 du Qu6bec A Montr6al, Emmanuel surnomm6
Man'no laisse dans le deuil sa famille et toute la
communaut6 haltienne de Montrial.
Homme politique sage et tolerant, il rEvait d'un
rdel changement pour son Pays natal tout en respectant
l'opinion de chacun. Artiste-peintre engage, il a fait du coq
le symbol de la lutte pour le changement.
Philanthrope, il s'est donn6 corps et ame aux
organizations d'activit6s sociopolitiques et culturelles, il
6tait membre actif des groups et -
organismes suivants: Dimanches
litt6raires, Maison d'Haiti, Bureau
de la Communaut6 chr6tienne des
Haitiens de Montr6al, Centre
haitien d'action et d'intervention
social (CHAIS), CEPHAM,
CADIGO, ORGANISATION DU
10e Dept A Montr6al, Consulat
d'Haiti pour ne citer que ceux-la.
Artiste-Peintre, il a Wtd
co-fondateur de FO-DI (FOUYE-
DIFE) A Montr6al, un group
d'artistes-peintres d'origine
haltienne don't le but est de faire la
promotion de 1'art haitien en
Amdrique du Nord, a fond6
Athd6nde, une cole d'art en Haiti
et tout r6cemment AFABEL (
Fondation artistique du Bel-Air) A
Port-au-Prince. II a plus d'une
cinquantaine d'exposition collec-
tives et solo A son actif don't les plus
r6centes:
Presence del'arthaltien
au Canada (Mus6e du Panthdon
national A Port-au-Prince, 99)
Peinture haitienne
couleurs et diversit6s (C6gep du
Vieux Montr6dal, 1998)
Camdliahommages Ala
femme (Hotel de Ville de Montreal
1997)
II avait expos aux
Galeries: Beauregard, France-Art,
Alyos, Port-Maurice, Pellan,
Laval, St-Jdrbme (Port-au-Prince)
Ses oeuvres ont Wtd
exposes au Canada, aux Etats-
Unis, en Europe et dans les
Caraibes. Au course d'une longue
maladie courageusement sup-
port6e jusqu'au dernier souffle de
sa vie, Emmanuel a peint dans un
nouveau style encore inconnu du
public. Sa deni;re oeuvre date du
14 janvier 2002 quelques heures
avant de nous-quitter. ID est ddcd6&


deuil son spouse Emmanuella Charles, ses
enfants: Lianna, Stanley et LamuelAndr6, ses
soeurs, freres, neveux, nieces, amis, colleagues
et les membres des Communaut6s haitiennes
de: Montreal, Ottawa, New York, Boston, Mi-
ami et 6videmment Haiti sa chare Patrie.


Man'no! Nous ne t'oublierons


jamais.


Jean Durandisse Emmanuel Pierre-Charles


Cassation ...
(suite de la page 9)
Un example proche est
celui des dernieres elections
amdricaines et la solution qui fut
impose par la Cour Supreme,
l'6quivalent de notre Cour de Cas-
sation. I y a eu des frustr6s et des
m6contents, mais tout le monde a
ob6i aux conclusions du tribunal
supreme.
Viter Juste















Le dernier num6ro de Conjonction, la revue franco-
litt6raire de l'Institut Frangais d'Haiti, a Wtd pr6sent6 au
public lejeudi 24janvier A lanouvelle annexe de l'Institut,
Avenue Lamnatiniere #99.
Ce num6ro frappe par sa presentation : paper
glac6, couleur, nouveau format. Mais il retient surtout
l'attention par la grande vari6t6 de ses titres se rapportant
tous au Patrimoine ", le theme de ce num6ro 206 de la
revile. C'est lA une innovation de Conjonction, a rv616 la
direction de 'Institut, les numero d6sormais ont chacunleur
theme. Les themes des 3 numeros A venir sont le Th6Atre,
la Ville de Port-au-Prince et la Critique litt6raire en Haiti.
Le comit6 de r6daction choisit une personnalit6 qui a la
tAche de coordonner les divers articles se rapportant au
theme en question. Et les 3 prochaines editions, les #207 -
208 et 209 de Conjonction, seront sous la coordination des
personnalit6s suivantes: Max Dominique, Franck Etienne
et Lionel Trouillot.
Et c'estjustemetit Lionel Trouillot qui a eu la tache
de preparer l'Introduction du #206 de la revue et il n'y va
pas de main morte.
Le Patrimoine Litt6raire Haitien n'existe pas et
Trouillot qui intitule son texte: "Patrimoine litt6raire,
connais pas" (soi-dit en passant, ce texte est extrait d'une
conference prononc6e par l'auteur en 1998), Trouillot donec
s'explique en ces termss" II n'y a pas de patrimoine


PUBLICATION


litt6raire Haitien au sens d'une propri6t6 transmise par les
ain6s et reconnue comme telle par les h6ritiers. "
II cite en example les poames creoles d'Oswald
Durand qui n'ont pas 6t6 conserves pour la plupart, toute
une s6rie de grandes oeuvres du pass qui n'ont pas 0t6
r66dit6es et il 6voque une << strat6gie en vue de la consti-
tution de ce Patrimoine litt6raire >>.
Par example, il conviendrait d'instruire, de cr6er
un statut aux oeuvres et aux auteurs.
Le patrimoine, explique Trouillot, se constitute en
tant que presence, pas forc6ment 6touffante ou constamment
en evidence, mais rappels ponctuels a des formes de
pr6sences int6gr6es au v6cu. Et pour etre encore plus pr6cis,
Trouillot cite le cas de la place Carl Brouard et de la rue
Oswald Durand, malheureusement la premiere gagn6e par
la salet6 et la second investie par les barbells du consulate
Am6ricain. Pourtant, les 2 auraient pu servir d'exemples.
II faudrait mettre les auteurs morts dans les rues, sur les
murs, organiser des manifestations culturelles r6gionales
ou nationals, a partir de dates. Dates de naissance de Jean-
Price Mars, anniversaire de la mort de Jean Fouchard, Etzer
Vilaire, Fr6d6ric Marcelin, pour citer des examples. Et
Lionel Trouillot parle d'un 6v6nement litt6raire qui a lieu
r6gulibrement aux Cayes, organism par la Fondation du
Patrimoine des Cayes. I1 s'agit du festival Molin qui a lieu
chaque ann6e autour de la date de la mort du potte-


Page 11


chansonnier. C'est sans doute ce qui se fait de plus
interessant dans ce sens et qui comporte animation
culturelle, concert, d6bats, festivit6s, etc


La revue franco-hatienne de I'Institut Frana is d'Haiti


Cela n'a pas l'air d'8tre sorcier. Cependant, il faut
la volont ; il faut commencer; mais surtout il faut la
continuity ...


*_-^/ aYs r -J^? 'n~jt i*=? -no -;djjjj I r-E j --^ ^ ^LA \LU f ^~ j ..


L'Editorial de ce
num6ro 206 de<>
a WtC prdpar6 par le redacteur en
chef de la Revue, Guy
Maximilien. II donne un aper9u
des divers articles constituent le
numero:
Quelle est le devenir du
vodou dans le context actuel de
lamondialisation, sujet trait par
Ladnnec Hubon tandis que
Rachel Beauvoir Dominique a
choisi de presenter le r6le des
socidt6s secretes dans notre
histoire.
Mushi Widmaier retrace
1'histoire de la musique de ville,
Arnold Antonin celle de l'audio
visuel et Yannick Lahens celle de
la notion meme de literature
haitienne. On trouve 6galement
dans ce num6ro trois contribu-
tions sur la litt6rature orale
habituellement si peu 6tudide : le
conte chant, le conte cric-crac,
la romance, article public par
Liliane D6vieux.
Guy Maximilien se
penche sur les proverbes haitiens,
leurs caract6ristiques et leur
port6e anthropologique tandis que
Maximilien Laroche examine les
divers aspects de la litt6rature
compare.
Ce numdro sur le
Patrimoine cultural touche aux
domaines de la religion, des arts,
de la litterature 6crite et orale, de
la m6decine de la musdologie....
11 constitute certainement
un ouvrage de r6f6rence, qui peut
devenir un outil indispensable
pour quiconque s'int6ressant a
son Patrimoine, cela d'ailleurs
devrait &tre chaque Haitien car
qu'est-ce qu'un people sans
m6moire ?
Que vous dire d'autre
sur la revue Conjonction ?
D'abord elle existe depuis 1946,
ce qui fait 56 ans ; 206 num6ros
sont done sortis. Ils ne sont pas
tous disponibles, mais bon
nombre peuvent 8tre consults a
la Bibliothtque de l'Institut
Franqais.
Si l'Institut Franqais ne
dispose pas de l'int6gralit6 de la
collection depuis 1946, le lecteur
pourra tres bientbt consulter le
site de Conjonction, actuellement
(voir Conjonction / 12)


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


Conjonction reparait t











I SORTEZ VOS MOUCHOIRS !


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


Yves Saint Laurent, le divin defil6 de I'adieu


PARIS, 22 Janvier Yves Saint Laurent a fait ses
adieux a la haute couture, lors d'une retrospective de
quarante ans de carriere pr6sent6e au Centre Georges
Pompidou devant un public 6mu et aimant, qui a longuement
applaudi, les larmes aux yeux, le "maitre" sur le depart.
Le final a 6t6 A la hauteur de 1'6v6nement. A
l'arriv6e du couturier, I'actrice Catherine Deneuve et le
mannequin Laetitia Casta ont chant la chanson de Bar-


Conjonction
(suite de la page 11)
en construction.
Les articles pourront etre retrouv6s sur une base
th6matique et une base d'auteurs. Done tous les articles
publids pendant ces 56 ans dans Conjonction, pourront etre
retrouv6s sur ce SITE.
La revue Conjonction don't le tirage est plut6t faible,
puisqu'il ne d6passe pas 1.000 exemplaires, est reconnue
dans le monde entier, oA on la trouve dans bien des
bibliotheques. Mais elle ne peut sortir que grace A l'aide de
la Cooperation Franqaise. Pour teacher d'atteindre un niveau
d'auto-suffisance, le comit6 de r6daction de la revue a lance
lejeudi 24janvier iune vaste champagne de souscription.
Les fiches d'abonnement se trouvent A 1'annexe
de l'Institut. Franqais, Avenue Lamatiniere, #99 au Bois
Verna.

L'adresse 6lectronique de Conjonction est
Revue-conjonction@yahoo.fr


bara "Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous". Et quelque
200 modules, toutes v8tues de smoking noirs, ont envahi
la schne.
Sur un
.... podium construit
sp6cialement pour
l'occasion sur le
parvis de Beau-
..bourg, don't la
facade 6tait illu-
mine par les
lettres de nron du
nom du couturier,
les quelque 2.000
invit6s ont vu
d6filer prbs de 300
creations, fruit de
I'imagination du
g6nied'Oran".
---A 65 ans,


Le
smoking pour
femme, un des
emblmes de la
maison YSL,
lors de 1'ultime
defile du
couturier, a
Paris, le mardi
22 janvier


~"hYb&~ dCV'


P) lrfta-Prince, I#

Le Plaza Hotel
Une oasis Creole au centre-Ville


Special Carnava
10, 11,12 f6vrier.
pour 1 ou 2 person

Compris par pe

* Cocktail de bi
f6vrier
* 3 Petits Dejei
(7 :30hres-1
* 3 buffets du C
* Acces au Sta
* Ticket de par

US$ 125 (P.P.)
personnel suppl<
chambre.
Les tarifs ordinal
appliques pour le
la p6riode carnav

La reservation se
de US$ 200 non-
I"r fvrier 2002.
1 enregistrement

De tres belle suit
chambres sont ai



RESEB

Tel.: 260-


il 2002
, 3 nuits, I chambre
onnes US$ 525.00

rsonne

bienvenue dimanche 10

miners Continental (P.P.)
1 :00 hres A.M)
Carnamaval (19 21 :30H)
nd + 3 T-shirts (P.P.)
*king gratuit

pour 3" et 4 "
6mentaire dans la

ires de l'h6tel seront
es jours avant ou apres
valesque.

era garantie par un dep6t
-remboursable apres le
La balance sera payee a
A l'h6tel.

;es d'une ou deux
iussi disponibles.


Special Carnival 2002
February 10, 11, 12, 3 nights US$ 525
per room (1 or2 persons in room)

Included per person

* Welcome Cocktail Sunday February
10th
* 3Continental Breakfast (P.P.)
(7:30 11 A.M.)
* 3 Carnival Buffet (7 9:30 P.M.)
* Free Entrance to stand + 3 T-shirts
(P.P.)
* Free Parking Ticket

US$ 125 per person for third or fourth
person in room.
The regular hotel rate will be charged for
accommodation before or after carnival.

All reservations for this package must be
guaranteed with a minimum of US$
200.00 deposit non-refundable past
February 1", 2002. Payment of balance
upon arrival at hotel.


Beautiful suites are also available one or
two rooms.


VATION *1-800 CHARMS *(1-800-742-4276)
10, rue Capois Champs de Mars P.O. Box 1429
4011 / 260-4012 / 510-4594 / 510-4595 Fax: 260-4410 / 260-4409
E-mail: hiplayaa aci2.net / hiplaza d hounail.com


fatigue par l'anxi&t6 qui l'a toujours rong6 et d6sabus6 par
la "guerre du luxe" des annees 1990, il a d6cid6 de se retire.
Pour cet ultime rendez-vous, elles 6taient toutes
lI : la saharienne, la blouse roumaine, les robes Van Gogh,
Mondrian, Picasso, la marine en noir, la jupe Arlequin.
Autant de v8tements, jug6s r6volutionnaires lors de leur
presentation, aujourd'hui devenus des classiques
reconnaissables, ind6modables, incontoumrnables.
Une quarantine de nouvelles creations ont
6galement Wte pr6sent6es. Des smoking, des pantalons
flous, et des robes de mousseline, "ce qu'il y a de plus dur.
Une histoire de tomb6, tout en souplesse", avait expliqu6
Yves Saint Laurent au journal le Monde.

"ON A TOUS APPORTE NOS MOUCHOIRS"
"C'est la fin d'une 6poque peut-6tre, mais Yves
Saint Laurent va continue au-delA du temps. Bravo A lui,
je ne peux qu'Etre 6mu. On a tous apport6 nos mouchoirs.
C'est le coeur surtout qui va parler", a d6clar6 le couturier
Jean-Paul Gaultier, just avant le d6but du d6fil.
La "troupe de Saint-Laurent", comme 1' appelle son
amrnie Loulou de La Falaise, n'aurait manqu6 ce dernier
rendez-vous pour rien au monde.
Comme A chacun de ses d6fil6s, 6gr6nds chaque
saison l'h8tel Intercontinental, les amis du couturier 6taient
au premier rang: Betty Catroux, son "double au f6minin",
la cr6atrice Sonia Rykiel, Loulou de la Falaise, I'amie-muse
promue cr6atrice de bijoux de la maison, 1' actrice Catherine
Deneuve qui fit si souvent gravir A ses robes les marches
du festival de Cannes ou encore Claude Pompidou, venue
assister A ce dernier rendez-vous dans le monument
d6di6 A son d6funt mari.
.On reconnaissait 6galement Bernadette
Chirac, l'6pouse du chef de l'Etat. Des stars
internationales aussi: Bianca Jagger, Lauren Bacall,
venue sp6cialement des Etats-Unis, Jeanne Moreau,
Paloma Picasso.
"On a eu vraiment eu la preuve ce soir que
c'6taitun g6nie", a ddclard Betty Catroux. Yves Saint
Laurent a v6cu cettejoum6e "comme il vit tout, avec
beaucoup d'angoisse et d'excitation aussi", a-t-elle
ajoutd.


Dans interview publi6e mardi par Le
Monde, le couturier estime que son dialogue avec les
femmes "n'est pas termin6".
"Ma vie est une histoire d'amour avec les
femmes. On peut espdrer que cette histoire ne
s'arr8tera pas lA (...) On continuera a vous 6tonner.
Qui sait ? Mademoiselle Chanel a bien recommence
A soixante et onze ans", glisse-t-il. .
Le d6fil6 du centre Pompidou a Wti suivi d'un
cocktail au restaurant le "George" et de la projection,
en avant-premiere, des documentaires de David
Teboul, "Yves Saint Laurent, le temps retrouv6" et
"Yves Saint Laurent, 5 avenue Marceau, 75116 Paris",
qui seront diffusds lors d'une soir6e sp6ciale sur Ca-
nal Plus, vendredi prochain. (Reuters)

La chanteuse

Peggy Lee

est morte a 81 ans
LOS ANGELES, 22 Janvier La chanteuse
am6ricaine Singer Peggy Lee, don't la voix sensuelle
a chant le blues, lejazz et les ballades pendant plus
de quarante ans, est morte lundi d'une attaque
cardiaque A son domicile, dans la region de Los An-
geles, AI l'Age de 81 ans.
Peggy Lee, don't la carriere a 6t6 courronndec
en 1969 d'un Grammy Award pour sa chanson "Is
That All There Is", compete A son palmares plus de 60
albums et plus de 600 chansons, don't de nombreux
classiques comme "Fever".
La chanteuse, qui s'est battue durant toutc
sa carriere centre la maladie, a 6crit pour les plus
grands du jazz come Duke Ellington, qui l'avait
baptisee "la Reine", Johnny Mercer et Quincy Jones.
Nee le 26 mai 1920 A Jamestown, dans le
Nord Dakota, Norma Deloris Engstrom, de son vrai
nom, s'est parfois inspire de son passed douloureux
dans ses chansons.
A quatre ans, elle perd sa mere et son pcre
quite le domicile. Elle est ensuite exp6diee chez sa
belle-mere qui la maltraite. Lee immortalise cette
souffrance dans un calypso, "One Beating a Day",
l'une de ses 22 chansons autobiographiqucs qu'elle a
co-6crites.
La chanteuse s'est aussi illustr6c A Holly-
wood obl elle a Wte nominee aux Oscars en 1955 dans
1; film "Pete Kelly's Blues", dans le r6le d'une chan-
ieuse de jazz ivrogne. (Reuters)


Page 12
- e


, IDl '9 -Z


.1


w^









Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


Radii
PortaiU-iPrince
Melodie 103.3 FM
de 5:00 a minuit
Tous les jours
7 jours sur 7
Musique retro, Jazz,
compas, salza, hiphop,
la bonne humeur est de
-nmise avec nous
captez Mdlodie et votre
vie ne sera plus la meme...

Chicago

Radio I'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm a 6:00 pm
tnodule anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch6
4:20
Module frangais
bulletin de nouvelles
Lionel Chary
4:50
Module Crdole
Nouvelles
Lionel Ch6ry

New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
T61l 516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
WLIR
S130 AM
every sunday
S9:00 am
A Midi

New York
Haiti
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am








*


Haiti en Marche
En vente des le mercredi
a Miami, Port-au-Prince,
Chicago Boston New
York Montreal, Paris
Bruxelles Berlin,
Geneve...
Pour etre a jour
avec I'actualitK,
abonnezvous
en nous
appelant:


Miami
305 754-7543
(305) 754-0705

Port-au-
Prince
245-1910
221-8567/68/96

New York
9143587559

Boston
508 941 6897

Montreal
514337 1286


Coiffeur

ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAYBEACH,
FL 33444
TOl: 243-1039
BEEPER:
524-0086
OPEN
MONDAY-
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3





Bel Fouchet
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!




Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
command
Tdl: 4092-4685
403-1958


Port-au-Prince, le
24 janvier (HPN) << Les
Enfants des H6ros >>, le
nouveau roman de Lionel
Trouillot, aparu aux editions

PUBLIC AUCTION
USED WEARABLE
CLOTHING
Thurs., Feb. 7, 2002 11am.
Inspect: 9am morning of sale.
Re: Pangola United, Inc.,
Assignment for the benefit ff
cediitons, Case /0t-19886 CAI13
7455 NE2 Ave., Miami, RFtorida


1141'jI lqI ;) 1;M'ibill lIJI

1,000 Ib. single chamber down
stroke bailing machine 500
lb. dual chamber down stroke
bailing machine *(170) plastic
carts Toyota LPG triple stage
go a ftfiphsa
forklitt i/side shitt attachment
Yale LPG triple stage forklift *
5,000 lb. cap. 40' flatbed trailer
platform scales strapping
machines dock plates beIt
conveyors sewing machine *
otfices
Moecker Auctions
(800) 840-BIDS
www.moeckerauctions.com
Au- 2537 W. H ech.
CAI,G PPA. AB-1098
Terms, cash, cashiers checks,
Buyers Premium All items sold
as is, where is Must maintain
25% deposit $100 refundable
cash deposit to register.


Nos petites annonces classes


Medecin
Dr Enock Joseph
Obstetrique Gynecologie
Accouchement Operation
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
CirconcisionCureage Tous
les tests pourl'immigration
toutes sortes d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertiesres Shopping Center
(305)751-6081

W)LYCUN3UE
de la Rue Gr6goire
45 RUE Gr6goire
PMtion-Ville
Hafitio

JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
M.D.,
M6decine Interne
Genriatrie

Tdl: 256-3017
256-3018
HEURE9DE
VISIT
LUNDI A
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:00
SAMEDI 8:00-16:00
Dr Sony Figaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des dalles
No 27


NMia mi


Points de Vente Haiti en


Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette
Barber Shop
154-55
West Dixie Highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 SW. 150 Ave.
Suite 104
954380 1616


Pom ano Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
9547812646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
Fl 33064
T61. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Ho 330608
954-941-7004


Actes Sud, le 14 janvier
dernier. A travers plus d'une
centaine de pages, 1'auteur
raconte Phistoire de Colin, le
narrateur, et de son
ins6parablegrande soeur,
Mar6lia, veritable incarna-
tion de la liberty et de la
beauty pour lui.

Deux pr6sum6s
enfants qui tentent de fuir
leur bidonville crasseux et
mis6rable,mais surtout leur
destin. Colin a aid6 Mari6la
A tuer leur pere.<< Les
Enfants des H6ros est ala
foIbis la confession d'un crime
et le r6cit d'une cavale, lit-
on en quatrieme page de
couverture. Colin et Mari6la
ont commis un meurtre dans
<< la logique de la violence
qui regne dans leur< cit6 >
aux allures de bidonville >>.

Ils s'enfuient et
laissent demrrire eux, vivant
ou mort, leur pare et leur


SAvis
Le Conseil d'administration de
PHOENIXGROUP prend plairir A annoncer au grand
public et a la communaut6 universitaire en particulier
que les personnalitis suuivantes sont nominees pour le
prix haitien de I'annde 2001:
Mme Mirlande Manigat
Dodley Dorival
Kesner Pharel
Robert Denis
Fritz Joachim

En consequence, il invite tous les secteurs A lui
faire parvenir leurs suggestions 6crutes ay 50 Rue
Carbone, Port-au-Prince, Haiti ou a son e-mail:
haitiphoenixgroup@yahoo.fr
Dubic Wolf
Directeur Ex6cutif
e-mail: woldub@hotmail.com


Page 13


MVarche
Fort auderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t6l.: 954-421-4777
RADIO PAW
1 1108NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, Fl 33311
T61- 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
9543450450
Delray Beach
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 T61:
561-272 3556


A Vendre

Palm Beach/Lantana
Huge 5 Bedroom 3 Bath Completely Remodeled. New Kitchen, Bathroom & Pool.
Perfect for a big family. Way below market value. $149.900.
(561)212-2375, (561)809-9900.

Pompano Beach
2 Bedroom 1 Bath with huge 2 car garage on oversized lot. New Kitchen,
bathroom and carpet. New tiles in Large Florida Room. 1 block from public
transportation. $84.900 (561)809-9900, (561)212-2375


mare, pour avoir trop
longtemps souffert de la
violence de F'un, Corazon
- un nom ironiquement
cordial et du silence de
l'autre, Jos6phine. Mais
aussi de la pauvretd
gourmande de leur pays.

<< Les Enfants
des H6ros >> dure trois
jours, le temps de la fuite
des enfants.

C'est surtout << un
universe embras6 par la
confession d'un coupable
innocent en qufte de sa


propre parole, d'une voix A
soi, capable de faire
apparaitre l'autre visage
d'une r6alit6 suppose,
d'6manciper un 8tre de la
condition a laquelle un
drame veut ddfinitivement
l'assigner >>.

N6 en 1956 a Port-
au-Prince, Lionel Trouillot
est Professeur al'Universit6.
II collabore
aujourd'hui, entire autres
publications d'Haiti et de la
diaspora, a la revue
<< Lire Haiti >>. II a public,


notamment aux editions
M6moire, des oeuvres
po6tiques et des romans
de premiere importance.

<< Les Enfants des
Heros >> est la troisieme
parution de l'auteur chez
Actes Sud.


I -iu si q t-I I

FESTIVAL DE MUSIQUE DU MAGHREB -11me Edition
du ler au 3 fevrier 2002
Au Kola Note 5240 ave du Parc A Montr6al tel (514) 274-9339
PROGRAMMATION
Vendredi l er F6vrier 2002 a 21h00 (ouverture des portes 20h00)
Said Benyoucef (Alg6rie/Qubec) Chbch Dino(Alg6rie)
Samedi 2 F6vrier 2002 A 21h00 (ouverture des portes 20h00)
Mel Rabet (Maroc/Ottawa), Canada Raf (Alg6rie)
Dimanche 3 Fevrier 2002 A 20h30 (ouverture des portes 19h30)
Hassan El Hadi (Maroc), Syncope (Algdrie), Salaam (Maroc)
Billets 15,00$
En vente sur r6seau Admission (514) 790-1245
Au Kola Note (514) 274-9339

Jocelyne Porcu, Resp communications
Tel (514) 499-9239 / cellulaire urgence (514) 409-6385
Dossier de press et entrevues disponibles sur demand.


I Livre
Le nouveau roman de Lionel Trouillot

Les Enfants des Heros


---~~~~~-wy ,k lr,


p"I L


-~- .1







Page 14
i


Ces traditions qui nous encombrent


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


Par Alix Ambroise
II y a de cela plus d'un demin-siecle, Me Mesmin
Gabriel proposait i la classes terminal du Lyc6e Petion
(1945) un sujet de dissertation relatif aux traditions et
pr6jug6s. Je ne me souviens pas de la fayon quej'utilisai
pour le traiter. Mais je suis sfir d'une chose: ce professeur
pointilleux et parcimonieux octroyailt difficilement une note
sup6rieure A 13 sur 100. Je doute fort, en d6pit de mes
inlassables efforts, que j'aie, en ce temps-la, accompli un
certain exploit m'habilitant iA franchir miraculeusement cette
c6te-limite.
Bref les traditions et les pr6jug6s sont rests tels
qu'ils avaient toujours Wt6, ne cessant d'imprimer un
caractere ind6l6bile sur le comportement de l'homme
haitien. On distingue mal les uns des autres, contribuant
imperceptiblement a la formation de I'Ame haitienne tout
au long de notre histoire de people. Une tradition, selon
les cas nous concemrnant, est "une maniere de penser, de
faire et d'agir, qui est un heritage du passe, et qui serait
"transmise de siecle en si6cle par la parole ou 1'exemple."
Le pr6jug6 s'entend plutot d'une "croyance, opinion
preconque souvent impose par le milieu, 1'6poque,
1'education"; ou encore un "parti pris, idWe toute faite."
Mais nous avons soin d'ajouter la coutume, un autre legs
du pass, consid6r6 comme une habitudee collective d' agir,
-transmise de g6n6ration en g6n6ration"; elle est
g6n6ralement fonduee sur une tradition et elle peut Utre
transmise oralement." En r6alit6 les limits de chacun de
ces vocables est presque indiscernible; et, si on n' y pr&te


Boby Expr

Rapidite Confiance et les Me

Ici c 'est pronto pro]
5401 NE 2nd ave Miami, Fl 33137
2807 Church ave Brooklyn NY 11226
1161 Flatbush ave Brooklyn NY 11226
300 Broadway Cambridge Ma 02139
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432
508 River street Mattapan Ma 02126
7177 rue St Denis Montreal Qu6bec H2R2E3
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1I
19 South main street Spring Valley NY 10977
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas
1552 Jefferson ave Boyton. beach F 33435
402 West Atlantic ave Delray Beach Fl 33444
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth Fl 3346C
19325 NW 2nd ave Miami Fl 33169
506 11th Street N Naples Fl 34102.
629 NE 125 Street North Miami Fl 33161
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando Fl 32805
4857North Dixie Hwy Pompano Beach Fl 3306
128 N Flagler ave Pompano Beach Fl 3306(
604-25 Street West Palm Beach Fl 33407
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316
Downtown Providenciales
N. Miami Beach Fl 33162
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands

J
Le nombre de nos succursales augmente...
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto !

En plus des operations de transfer a
Boby Express se charge de faire parvenir
cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tc
alimentaires. Boby

/ i.c'est 6galement
dontla
@g n'estjai

B.
C'est t


pas attention, 1'emploi de l'un pour l'autre n'est pas im-
possible. Un pr6jug6 semble se distinguer d'une tradition,
6tant assimil A un syndrome acquis par 1' education reque.
Par un simple hasard mon attention a 6t6 port6e
sur une remarque produite par M. David Gergen A propos
de la restauration de I' unite americaine, et destine A guider,
du moins apparenimment, les occupants de la Maison
Blanche. Selon lui, la culture politique am6ricaine "consiste
Amettrelapartisanerie etlepouvoirau-dessus des principles
du patriotisme" Une tell mise en garde, selon moi, n'est
pas d6nonciatrice d'un vice rddhibitoire propre au seul
politician am6ricain. Chez nous, c'est la meme chose : le
politician haftien a du mal A se d6barrasser du corset de
certaines habitudes entrees d'une faqon ou d'une autre dans
nos moeurs, et qui, A 1' instar d' une infection virale, aiguisent
son app6tit exag6re du pouvoir, 1'inclinent A n6gliger le
devoir qui lui income d'assumer pleinement ses
responsabilites de meneur de people.
Durant trois siecles d'esclavage se sont c6toy6es,
bouscul6es, des civilisations distinctes. Mais hormis les
brassages timides d6coulant in6vitablement de leur juxta-
position, et aboutissant finalement A un language de
compromise, la cohabitation s6culaire des cultures n'a pas
eu la vertu de d6boucher sur une sorte d'osmose. Le
multicuturalisme persistent fera son chemin A travers les
decades, cr6ant et entretenant des groups sociaux rests
attaches A leurs moeurs, A leurs privileges insaisissables et
incessibles. Autant de pr6jug6s de caste, dans une ambi-
ance politique d6bilitante, constituent des achoppements A
nos progres de people libre
et retardent en m8me temps
notre croissance dans tous
ess les domaines.
En s' 6vertuant A
-illeurs Taux admirer et A imiter
b6atement les manieres et
nto les modes en usage dans
'305-758-3278 les pays dits "civilis6s",
37185-3-3278 consid r6s come des pro-
718-693-3798 totypes "d' evolution",
718-287-5295 dans les milieux
617-354-6448 distinguish" onfinit par
718-523-9216 la pratique continue et
617-298-936 insens6e, par l'habitude
514270-596(3 burlesque, et 1' exercise
514-270-596u caricatural maladroit par
K4 514-852-9245 serendreautomatiquement
914-425-7747 familiar d'un exotisme
202-722-4925 cadrant peu tant avec le
milieu ofi 1'on vit qu'avec
-32-6040 les formes usuelles de
242-322-6040 comportement. On se
561-742-3046 trouve ainsi dans la situa-
561-265-2100 tion de celui qui subit les
954-524-1573 effects disphoriques d'un
0 561-585-1077 stupefiant pour en avoir
trop snif6, et don't il arrive
305-654-2800 difficilement a perdre
941-435-3994 l'accoutumance. "11 n'y a
305-892-6478 pas de drogu6s heureux!"
5 407-649-9896 s'ecriera le comporte-
4 954-429-9552 mentaliste Claude Olie-
4 954-429-9552 venstein. Sur le plan so-
S 954-946-4469 cial, en r6alit6, on perd peu
561-655-4166 A peu son identity culturelle
404-622-8787 jusqu'A se sentir mal at
l'aise en presence d'un
305-945-1390 stranger, A avoir honte de
son appartenance ethnique,
de sa langue national.
649-941-4172 D'ofi le refus de son
identity et I'abdication de
~son ips6it en faveur d'un
S snobisme imitable mais in-
digestible.
Les mauvaises
argent coutumes, elles sont
s Fim dia v nombreuses A nous assaillir
dans 1'immediat vos ,..
et A nous annihiler
us autres products quotidiemment. Certaines
r s d'entre elles la peur de
Express, parleretd'6crirele creole,
une carte de t6l6phone le stupid pr6jug6 de
iligne d'accs couleur et de caste -
nig dccp s tendent iA disparaitre depuis
mais occup6e ~ lapoussde des revendi-cat-
oby Express ions de 1946. Comme
out implement No j'eus a l'6crire : "la solu-
out simption du problme haItien


appartient aux Haitiens eux-memes, tout en 6pousant les
particularit6s de la nation elle-meme". Les peuples 6crivent
leur propre histoire, et "leur grandeur se measure a la toise
de celle de leurs actions." Demeurera 6ternellement
bliAmable, par example, cette honteuse habitude d'appeler
constamment le Blancc" A son secours pour remplir notre
s6bile ou nous aider A sortir d'une crise domestique en vue
d' acc6der par des manoeuvres tortueuses a des functions
publiques au detriment de 1'Etat ou du gouvemrnement que
1'on tient cofite-que-cofite A destabiliser.
La tradition des coups d'etat semble persistante
nonobstant 1'effacement de la soldatesque qui, jadis, la
couvait et 1' exergait A la moindre occasion. Le gr6garisme
porte des gens que 1' on croyait sages de par leur vocation
61itaire a s' accomoder aux circonstances passageres, sous
le manteau des colonels par. example, pour s'emparer
subrepticement du pouvoir, d'une faqon tout-l-fait
inconstitutionnelle. On ne saurait contester le droit d'un
citoyen d'aspirer A un titre, A une place, puisque la
d6mocratie nous arme d'un tel privilege; il lui suffira de
disposer des qualit6s et m6rites appuyant ses pr6tentions;
mais le recours A toutes sortes de machinations, de
compromissions immodestes pour y parvenir, incluant
1' elimination physique de 1'adversaire et 1'extermination
des fractions populaires trop exalties demeure une folle
marotte qui n' a d' autre effet que d' ensanglanter inutilement
les pages de notre histoire de people libre. La plkbe qui
paie toujours le pot cass6, n'oublie pas, elle connait tous
ceux qui, transigeant avec leur conscience, demeurent ses
bourreaux et mettent des freins A son essor; elle surveilles
leurs combines.
L'esprit partisan, d'un autre cote, demeure l'une
de ces incessantes traditions qui meriteraient
d' tre dradiquees de notre milieu. L' ilexistence.de parties
politiques structures incapables de v6hiculer leurs projects
de soci6td A travers les masses n'offre d'autre alternative
aux tenants du pouvoir que celle de faire appel, sous cou-
vert de militantisme, A la cohorte de prot6g6s pour combler
les avenues de la function publique, s' attendant A avoir des
salaires pharamineux. De sous les temps, le Pr6sident
incarne "une souverainet6 fr6lant I'autocratic; les ministres
le suivent 6galement dans cette voice en distribuant les lettres
de service a leurs adulateurs, leurs concubines, amnis et par-
ents, victimisant ainsi les fonctionnaires et employs
miraculeusement capables" Sous ma plume paraissait le
28 fevrier 1996, un article public dans "Haiti-en-Marche"
of je disais ceci : "Le temps est revolu des gouvernements
d6bonnaires. La function publique ... d6sormais exorcise
et modernisce, cessera automatiquement d'8tre un repair
de flibustiers, de rentiers, d'incapables et de parasites ...,
autant de facteurs qui, dans le passe, ont contribu6 au
ralentissement, A la stagnation et A la regression del appareil
de l'Etat." Je m'interroge encore A savoir si depuis cinq
ans quelque effort a t6 fait pour distinguer la tradition d'hier
de celle d'aujourd'hui. On n'a peut-Etre pas entendu ma
voix.
Enfin il y a ceux qui croient qu'une doctrine socio-
politique exotique serait le seuil rem&de applicable A nos
mots, au probl6me haftien. Je n'ignore pas les conditions
dans lesquelles le PCH et le PSP, n6s du courant d'air frais
d6mocratique qui soufflait sur Haiti a la chute du President
Lescot, ont fondu comme du beurre aprus quclques timides
tentatives d'adaptation aux realites du pays. Tous les beaux
discours furent mis au tiroir et vouds A l'ouhli. En 1978,
j'6crivais : "La situation haitienne nc changera pas
uniquement par 1'entreprise d'une reconnaissance culturelle,
par la priority donnie au creole, tout comme elle ne changera
pas non plus par la simple transplantation d'un socialism
import de rivages lointains. Cc socialisme, pour etre vi-
able, devra s'accomoder des circonstances endogenes qui
font qu' Haiti soit Haiti et non pas autre chose." Les socio-
d6mocrates de chez nous, membres de cette pseudo-6lite
qui n' a cess6 de faire faillite depuis de nombreuses decades,
anciens communists disenchantes depuis la chute du mnur
de Berlin, doivent d'abord prouver qu'ils son( au service
d' Hafti et non de l' stranger qui les stipendie pour aller vite
en besogne et commotionner les assises du pays. Leurs
approaches internationales ne produiront que des effects pen
durables; leurs protecteurs se servent d'eux pour arriver ai
leurs fins propres; au moment venu, ils seront lach6s comme
Conz6. Tout doit passer par la conscientisation des masses
avec lesquelles, malheureusement, ils n'ont aucune atta-
che.
11 y a encore d'autres traditions ct prejuges qui nous
encombrent et freinent notre statut de people souverain.
Nous en avons soulign6 les principaux, surtout cuix que
personnel n'ignore mais don't personnel ne parole
suffisamment.
Alix Ambroise


|
POLITIOUE & SOCIETY I






Mercredi 30 Janvier 2002 P 1D
Haiti en Marche Vol. XV No.52 Metro Dade Page 15











innnnnnrnnnnnnn
Nap Fete MIAMI-DADE PUBLIC LIBRARY SYSTEM
www.mdpls.orq


Mwa Konsakre a Isiwa ak KiM PeP Nwa
Nan Bibliyothk Piblik Miami-Dade nou yo!

Nou pral pase tout yon mwa ap onore e fete Literati, Istwa,
Tire Kont, Teyat, Mizik ak Dans nan bibliyotek piblik nou yo.


EKZIBISYON r ),
Kay Lwa Yo: Ev Atis Afriken Ameriken yo J
Travay atis ki va prezante nan ekzibisyon sa a va eseye define pou nou abri espirityel ak sikolojik ki soti de
relasyon nou ak nan souvnans nou. Se Ev atis say o, Willie Birch, Kabuya Pamela Bowens. Beverly Buchanan,
Edouard Duval-Carrie, Adler Guerrier, Mildred Howard, Gary Moore, Charo Oquet, Aramis O'Reilly, Raymond .
Saunders, Onajide Shabaka, Dinizulu Gene Tinnie ak Deborah Willis, ki va prezante nan ekzibisyon sa a. '. .
2 Fevrye 30 Mas Bibliyotek Prensipal Iki chita anba lavil la), 101 West Flagler Street f' '"

FE KONESANS AK EKRIVEN AN
Kayla Perrin
Ekriven ki genyen plizy6 pri epi ki deja ekri pli s ke nef roman e se liv roman liyan ki rele
S "Sweet honesty" ki genyen pri pou pi bon ekriven roman pou lan 2001. Denye liv liya, "The Sisters
of Theta Phi Kappa" se istwa amitye ak mist6 ki genyen sou limit Iwayote moun youn ak 16t.
Samdi, 9 Fevrye, 2:00 p.m. Bibliyotek Rejyonal South Dade, 10750 SW 211 Street

TIRE KONT
Tati Ree-Ree pral Tire Kont
Maria Bell, Metres tire kont ak dansez, pral pran nanm noumenm piblik la ak kont yo, pwezi yo, chanson yo ak jwet ki s6ti
nan dyaspora afriken an li pral prezante.
Samdi, 2 Fevrye, 11 a.m. Bibliyotek Piblik Key Biscayne, 299 Crandon Blvd.
Samdi, 9 fevrye, 2 p.m. Bibliyot&k Piblik North Shore, 7501 Collins Ave.
Samdi, 23 Fevrye, 11:00 a.m. Bibliyotek Piblik Homestead, 700 N. Homestead Blvd.

DANS
T Dialu Africa: Mouvman Kilti yo
l Atelye dans kote nap kapab patisipe tou, se Harambee Inc. ki va ni prezante ni aprann nou premye
f mouvman nan dans tradisyonel afrik de Iwes ak bat tanbou tou.
B. .Samdi, 2 Fevrye, 11:00 a.m. Bibliyotek Rejyonal North Miami, 2455 NW 183 Street.
S.Samdi, 9 frevye, 2:30 p.m. Bibliyotek Prensipal, 101 W. Flagler St.
Samdi, 16 Fevrye, 11:00 a.m. Bibliyotek Piblik Kendall, 9101 SW 97 Ave.
Samdi, 23 Fevrye, 2:00 p.m. Bibliyot6k Piblik Miami Lakes/Palm Springs, 6699 Windmill Gate Rd.

PREZANTASYON MIZIKAL YO
Men Ki Pale Yo
Se yon gwoup jon ti moun, de 7 a 18 tan, ki s6vi ak system Lang Siy Ameriken(tankou pou moun soud)
pou yo prezante plizy6 chan legliz. Se vreman yon prezantasyon ki chofe k6 nou pou nou w6 ak ki lanmou
e talan ak dedikasyon yo frappe piblik la.
Samdi, 2 Fevrye, 12:30 p.m. Bibliyot&k Rejyonal North Dade, 2455 NW 183 Street
Samdi, 9 fevrye, 2 p.m. Bibliyotek Piblik Coral Gables, 3443 Segovia St. .

... Sosyete Oratorio de Miami an Kons6
K6 chants pwofesyon6l sa a ki konpoze de swasant manm, pral voye chan tradisyonel afriken
ameriken monte pou onore mwa sa a.
Samdi, 9 Fevrye, 2:00 p.m. Bibliyotek Rejyonal North Dade, 2455 NW 183 Street



^""^>, ^R.^\.WEDR-FM
citibank Friends of the W S A :DR-FMry
VI I ll Miami-Dade Public Library IflADEW ^/Jv W/Z







Page 16


SOCIETY CIVIL


Mercredi 30 Janvier 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 46


Cent millions de dollars pour le Sud'Est


A I' invitation de MN. Daniel
Al lNE, Directeur dui Projet NMPCE /(
PNUD / BIT IIAI.01.001, le Pr6sident de
I'Apdese a participe6 al'Atelier R6gional dui
Sud'Est sur I'emploi productif et
I'Int6gration social, organism le 13 et 14
d6cembre 2001 au Paradis Night Club a
Jacmel.
S'agissant de dh6battre d'un th6nme
tr6s cher aux membres de 1'Apdese (c'est
ce que nous proposons depuis environ dix
ans) savoir, partenariat national: secteur
public, secteur prive et soci6tW civil pour
r6soudre les problemrnes collectifs majeurs de
rinotre pays don't, entire autres, le chinmage et
exclusion social, le Pr6sident n'a pas
h6sit6i une minute ai fair le d6placement,
laissanit son bureau pendant ces deux
journues malgr6 les difficultes-ohstacles
rencontr6s sur la route a Ldoganc ce 13
d6cembre 2001 pour se rendre a Jacmel,
adresser un message d'accord et de soutien
au PNUD, aiu MNIPCE et au BIT.
L' Association pour la promotion et
le d6veloppement economique du Sud-Elst
(APDESE) est uine association r6gionale qui
r6pond a un besoin fundamental et
imperieux de r6soudre les probl6nmes poses
par la p6nuric d'infrastructures dans le Sud-
Est, (p6nurie don't les degAts sont pires que
ceux causes par les diff6rents cyclones qui
frappent de temps en temps le D6partement),
et s'inscrit dans le cadre de la
d6centralisation avec concentration
prone par la Constitution de 1987. (cf': le
dernier paragraphe de son preambule et son
article 87-4).
Sa mission principal est de mnettre
sur pied les stnictures appel6es A prendre
en charge, dans un partenariat avec 1'Etat
Haitien et sur une base commercial, les
Infrastructures de base du D6partement du
Sud-Est: Electlricit6, T616communications,
Adduction d'eau courant, Routes, et tons
autres domaines se rapportant au
d6veloppement iconomique: Port, A6roport
etc. par I'entremise de Soci6t6s anonymes
simples oui mixtes, ou de Coop6ratives
mobilisant d'abord 1'6pargnie des Haitiens
originaires du Sud-Est mais aussi ouvertes
A tous Haitiens et Etrangers.
Sa devise: Enrichir d'abord son
milieu, son environnement pour pouvoir
s'enrichir; Enrichir autrui d'abord pour
pouvoir s'enrichir personnellement ensuite.
Les preoccupations majeures de


1 'Association pour la promotion et le
d6veloppement economique du Suid'Est
(APDESE) demneurent:
a) L.a creation d' emplois et la pro-
duction de richesses pout lutter contre le
chomnage et la pauvrete, b) La planification
familiale pour letter efficacement contre la
croissance trop rapide de la population et le
surpeuplement de nos centres urbains, c) La
protection de 1'environnement et le
reboisement de nos montagnes pour letter
contre 1'6rosion, d) La formation des
citoyens pour am6liorer sans cesse le
renidement et la quality de notre production,
e) La participation des femmes, f)
L' amn6lioration de la quality de la vie.
Et puisqu'il est question de cr6er
des emplois dans la lutte contre le chomage,
la pauvret6 et I'exclusion social, il n'est
pas superflu de se poser la question suivante:
Comment expliquer qu'un pays comme
IHaiti ot il y a tellement de besoins criants a
satisfaire, oti pratiquement tout est A faire,
oi il y ai des 6coles, des hopitaux, des
logements, des rues, des villes A construire,
des travaux d'urbanisme et de drainage A
faire, des routes, des barrages de retenue
d'eau, des citernes et des lacs collinaires a
construire, des travaux de protection de sol
pour refaire les surfaces de nos mornes
6rodees, des arbres A planter etc.; que ce
meme pays, ofi il y a tellement de travaux A
faire, Haiti, pr6sente le plus haut taux de
chomage au monde?. Etonnant paradoxe!!
C'est parce que les conditions
subjectives et objectives ne sont pas encore
r6unies pour la r6alisation de ces grands
travaux qui peuvent concourir A lib6rer Haiti
du chomage, de la pauvrete6 et de 1' exclusion
social.
Conditions subjectives: a)
L'inexistence, chez nos Responsables
politiques, d'une vision national du
d6veloppement base sur le d6veloppement
des regions en tenant compete des plans
d'am6nagement du territoire. b) Les
haitiens n'ont pas encore compris que 1' Etat
haitien ne peut pas seul suffire A la tiche.
Qu'il faut une large concertation et la mise
en commun des resources de toutes les
forces et de toutes les couches sociales de
ce pays, en un mot de tous les secteurs de la
vie national.
.Conditions objectives: La p6nurie
d'infrastructures de base est un handicap
majeur a la production de richesses et a la


E n B ref... (site de la page 2)
Le Premier ministry demissionnaire faith sans doute allusion entire autres aux attaques qui
ont 6t6 lancees contre lui par des s6nateurs de la R6publique, des attaques qui ont pris la
forme d'accusations, d'insultes ou de manifestations de rues.
M. Ch6restal affirme que l'id6al d6mocratique, auquel les Haiftiens aspirant, no sera atteint
" quc par la paix, la tolerance et le respect muituel. ine paix qui, selon lui, est
fondumentale pour la stability du pays et indispensable au d6eveloppemrnent durable d'I lafi.
II dit croire qu'il est encore possible que les I li'ftiens se parlent dauns leI respect mutual] pour
arriver a une unit historique come cell qui a prmiis la geste de I 8(4 on de I unit6 faite
autour du president Aristide on 1991. "
.Jean-Marie Ch6restal estime qu'au-dela des differences, les Haftiens peuvent s'asseoir
autour d'une table en vue de la defense des int6rEts du pays.
Jean-Marie Ch6restal a assure qu'il demeure attach la cause de la democratic don't le
president Aristide et Fanmi Lavalas ont fait leur cheval dc bataille. "

Reactions apres la d6mission du Premier Ministre haYtien ...
Le Shnateur Dany T'oussaint a sugg6r6 Ic lundi 21 janvier A ses colleagues la di6mission
collective des parlementaires issues des elections du 21 mai 20(X) pour aboutir ai un
denouement de la crise politique engendr6e par ce scrutiny contest par les parties politiques de
l'opposition ainsi que la communaut6 international, qui, depuis lors, a gel6 son aide ia I hlafti.
Pour le Shnateur Toussaint, Line tell decision scrait un geste patriotiquIe qui permcttrait de
troiver oine solution la crises px-olitiqire.
Le Sonateur Nahoum nMarcellus a appyc I proposition de admission collective faite par son
collguet Toussaint.
Cependant les s6nateurs Prince Sonson Picrre, Lans Clones et Louis G6rald Gilles ont
violemment protested. Lans Clon6s a accuse son college Toussaint de vouloir faire 6chec an
processus devant aboutir a la ev6e de son imnmunit6 dans le cadre de 1 'enqute sur
(voir En brcf/ 17)


L APDIiSE r6pond au PN I JD, an BIT et an MPCEdans le cadre du project MPCE
/PNUD/ BIT chA1.01.001.
Dr. Michel LOMINY


creation d'emplois productifs. Car, sans ces
infrastructures on ne peut pas attirer des
investisseurs ni, non plus, garder ou ramener
dans les regions les comp6tences, les
resources humaines don't ces regions ont
besoin pour se d6velopper et sortir du
marasme 6conomrnique et social. Ici on nage
en plein dans un cercle vicieux: Pinurie
d' InJ structures de base = pas
d'investissements directs strangers = les
energies et potentialit6s locales ne peuvent
pas s' exprimer = les forces productive sont
paralys6es = Pas de creation d'emplois =
ch6mage = Pas de production de richesses
=Pas de croissance = La monnaie national,
la gourde, se deprecie = le cout de la vie
augment = Pas minoyen de d6passer le stade
sterile actual de rehabilitation pour passer
au stade f6cond n6cessaire d'expansion de
ces infrastructures = p6nurie
d'Infrastructures(statu quo) et le cercle est
boucl6.
Ceci dit, nous sommes conscients
qu'il nous faudra beaucoup de patience, de
courage et de force de persuasion pour
convaincre les deux parties (1'Etat central,
les Autorit6s locales d'une part, le Secteur
priv6 et la Soci6t6 civil d'autre part) de
l'absolue n6cessit6 de conclure cec
partenariat national indispensable. Card'un
c6t6 nous sommes en presence d'un Btat
centralisateur et accapareur, encore fix6 au
stade d'Etat-Providence, don't les
repr6sentants, happ6s et pris en otage par la
politique politicienne de s'adonner aun
client6lisme* pour garder le pouvoir, ne sont
pas prets A perdre les privileges attaches au
fait d'etre propri6taire exclusif des
entreprises publiques vis6es par ce
partenariat, et de 1'autre un Secteur priv6
et une Soci6t6 civil essentiellement
individualistes et A court vue, qui ne- sont
pas prets A investor dans le milieu, dans des
domaines ou les rendements ne peuvent etre
qu' long term.

Que faire?
1). II faut briser, A tout prix, le
cercle vicieux de la p6nurie d'infrastructures
de base. 2). II faut une veritable
d6centralisation avec d6concentration et
d6l6gation de pouvoir pour
responsabiliser le secteur prive et la society
civil et permettre aux energies locales de
s' exprimer.
Pour se donner les moyens de lutter
centre le choimage, Ia pauvrete et 1' exclusion
social ect de cr6er des emplois productifs,
les citoyens et citoyeiuies du Sud'est se
doivent d'aborder d6s maintenant, avec
lucidity et clairvoyance, A la recherche de
solutions d6finitives A travers un partenariat
avec I'Etat central et les Autorit6s locales:
La probl6matique de
1'6lectrification din Departcment on tenant
compete des plans d'am6nagement dui
territoire. Les 3.8 m6gawatts d'6lectricit6
actuellement disponibles dlans la .one
inemtropolitaine, Jacmel et ses environs
immediats, Cayes-Jacmel, Marigot, assurent
surtout les besoins de consommation


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI DADE COUNTY
MIAM MIAMI, FLORIDA



Miauni-Dade County, Florida is announcing the availability of the following
hid(s), which can be obtained through the Dade County Department of Procurement
Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112,
Miaini, Fl 33128 ( Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for
each bid package (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00
handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through the
United States Postal Sevice. All requests by mail must contain the bid number, title,
opening d(late, the vendor's complete return address and phone number and a check
for the correct dollar amount made payable to:
"Miamni-Dade Board of Coutny Conunissioners".
Bids/proposals must he submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the suhmiital deadline. Bids/proposals received after the firs hid/
proposal envelope or container has been opened will not be opened or considered.
The responsibility lor submitting a bid proposal to Mliami-Dade County on or before
the stated lime and dale, is solely and strictly the responsibility of the bidder.. Miami-
Dade Couny is not responsible for delays caused by any mail, package or courier
service, including lthe I S, mail, or caused by any other occurence.
Bid proposals froin prospective vendors must be received in the Clerk of the
Hoard Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202 NliamtnFL33128, by
no later than 2:00 PMI on ithe bid opening date in order to be considered.
ThIis hid solicitation is subject to (thle "C(one of Silence" in accordance with
County Ordinance No, 98 I- ,

Tl'le following bid(s) will open at 2100 pmi on Wednesday. MARCH 06, 2i' "


13 12= WS


Selfl' I'ruilled Arial Work illatormn Cost $ 10.001


domestique et d'e6clairage des runics de ces
communes. II nous faut au moins 20
m6gawatts d'6lectricit6 pour faire marcher
des ateliers, des manufactures, des usines
6vcntuelles et par ainsi attirer des
investisseurs.(cofit approximatif: 30 mil-
lions de dollars).
La problematique de la construc-
tion d'un axe routier principal d' environ 200
kms, La Trans-Sud'Est, traversant tout le
d6partement, des Anse-a-Pitres aux C6tes
de Fer et faisant la jonction avec la Nationale
No:2 vers 1' oust. La construction de routes
secondaires surfaces mnenant a nos sites
touristiqucs (Etang Bossier, Basin-bleu,
Grotte Sejourn6, Plateau d c Ridor iA la
Vall6e, Fort Blockhautss, Fort Og6, Foret des
Pins, Parc la visit a Seguin, Chute Pichon,
Lagune des huTtres, Nan Pikct etc.) et a nos
greniers de denroes alimentaires. (Marbhial,
Cochon gras, Cap-rouge, Seguin, Thiotte,
etc.(cofit approximatif: 40 millions de dol-
lars).
La probl6matique de I'adduction
d'eau courant dans les 10 commrunes pour
une distribution r6guliere d'eau saine meme
en temps de pluie. (cout approximatif: 10
millions de dollars)
La probl6matique de fournir aux
Sud'Essois un service moderne de
t616conmmunications leur permettant de
communiquer centre eux et avec l'ext6rieur
et favorisantl'utilisation des nouvelles tech-
nologies de I'information et die's comimuii-
cations (NTIC).(couit approximatif: 10 mil-
lions de dollars).
La probl6matique de la construc-
tion dans le Sud'Est d'un Aeroport interna-
tional moderne. (cofit approximatif: 8 mil-
lions de dollars).
Et enfin la probl6matique de la
construction d'un brise-lames a 1' entr6e du
port de Jacmel pour le proteger centre la
houle et les vagues du large et la
probl6matique de le doter d'cquipements
pour I'embarquernenit et le d6barquemeint
des containers. (Cofit approximnatif: 2 mil-
lions de dollars).
Ce qui fait un total de 100 millions
de dollars pour doter le d6epartement du
Sud'Est des infrastructures de base indis-
pensables A son d6veloppcment. Comme il
y a environ 500000 habitants qui y vivent,
cela fait seulenient 200 dollars
d'investissemnent par tete d'habitant. Est-ce
trop cher? Est-ce impossible?
Pour que le D6partemnent du
Sud'Est puisse acc6der de plain-pied au
statut de <> d' laiti a la veille
de 2004, ann6e du bicenitenaire de la
foundation de notre pays, notre voeui le plus
cher est qu c le PNUD, le BIT et le NIMPCE
s'cngagent effectivement et concretement a
accompagner APDESE dans la r6alisation
de ce programme-miinimum certainemcnrit
non exhaustif, mais combien indispensable
pour atteindre les objectifs, chliers A nous
tons, d'emnip)lois productifs et de lutte contrc
le choimnage, la pauvrete et 1'exclusion
social danis le Suid'Est.
Dr. Michel Lominy







Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


I HAITI-USAI


Enquete demanded a propos
New Yorkl En3 dd a pA nouveau Maire de New York,
nrNe NYokIe 23 d1 mtr d 'un Hai ten Michael Bloomherg. La inort de
janvier (IIPN) La NCIIR du meurtre d'un HaItien M. Louisgene est une occasion,


(National Coalition for Haitian Rights on Coalition
National pour les Droits des iHaitiens), est profond6ment
attrist6e et concende par Ic recent assassinate dujeune umn-
migrant HaYtien Gcorgy Louisgene. Ag6 de vingt-trois ans,
il a 6tW abattu de cinq balles par la police, lors d'une miani-
festation organis6e sur les lieux d'un project d'habitations A
Brooklyn, lei mercredi 16 janvier de cette amnn6e.
A en croire la police, Georgy Louisgene Ctait arin6
d'un couteau et d'un outil dejardin contondant qu'il aurait
refuse de d6poser A terre, minalgr6 plusieurs injonctions des
forces de 1'ordre. Se sentant en danger, elles ont tir6 huit
balles. Cinq d'entre elles ont atteint lejeune home.
<< Nous sommes troubles par les circonstances
myst6rieuses qui entourent ce terrible incident >>, a dit Dina
Paul Park's, la Directrice de la NCHR. Alors que, le 16 au
soir, les m6dias ont bross6 le portrait de Louisgene come


celui d'un inconnu errant dans les rues, mentalement
derang6, il convient maintenant, pour la press en g6neral
ou la police, d' 6tablir plus pr6cis6ment ce qui s'est pass.
De plus, le corps de M. Louisgene n'a Wt formellement
identified que 27 liheures apres sa mort.
Ce manquement crucial dans le traitement de cec
cas done 1' apparence d'une indifference face a la trag6die,
a ajout6 Mine Paul Park's. << Notre comnunaut6 a besoin
d'avoir assurance qu'clle sera toujours trait6e avec re-
spect .
En consequence, la NCHR demand que la police
new-yorkaise et le Bureau du Commandant du District de
Brooklyn se livrent a une veritable enquEte, de manire A
determiner si les policies impliqu6s ont agi dans les limits
l6gales.
Cette affaire prend I'allure d'un test pour le


malheureuse, pour son administration et le Conunissaire
de police Raymond Kelly de rassurer la Communaute
Haitienne et la communaut6 en general, en apportant la
preuve qu'ils ne toldreront pas un usage excessif de la force
d6partementale.
o Nous applaudissons l'initiative prise par le 67'
assistant Chef de police Joseph Fox, qui a rendu visit a la
communaut6 dans laquelle incident a eu lieu et a tent6
d'6tablir un contact. Nous nous empressons d'encourager
de telles resolutions. Ayant souhait6 l'ouverture de telles
relations entire le NYPD et la Communaut6 Haitienne pen-
dant les deux ann6es passes, la NCIIR ne peut que les
encourager. Ellepr6senteenfinses condol6ances blafamille
de Georgy Louigene.

HPN (d'apres le site NCHR)


EDUCATION


Le Canado dit Adieu a Frere Legris


Port-au-Prince, le 18 janvier.- Une cer6monie
eucharistique a eu lieu ce vendredi 18 janvier A 4:30 pm a
la chapelle du College Canado-Haitien pour honorer la
m6moire du Frere Victor Roger Legris, fondateur de cette
prestigieuse institution acad6mique, deced6 la semaine
dernmire au Canada A l'age de 71 ans.
La c6r6monie a 6td c6l6br6e par le pare Andre
Ch6nier assist de plusieurs autres religieux en presence
du Frere Joseph Alexandre, Supdrieur des Freres du Sacr6
Coeur en Haiti, du Frere Roger Adolphe, responsible de la
formation et du Frere Kisly Joseph directeur du college
Canado-HaiYtien ainsi que des professeurs et des membres
de l'Amicale des Anciens du College Canado-Haitien.
L' animation religieuse a t assure par le group
religieux Stella Matutina (L'6toilc du Matin) dirigee par
Florence Augustin, une ancienne du Canado et Alphonse


Par Roosevelt Jean-Fran ois
Janvier accompagn6s par Pedro Jean-Jacques.
Le Frere Victor Legris a dirig6le Coll6ge Canado-
Haitien pendant de nombreuses anndes au course de sa longue
carriere en Haiti qui a dur6 de 1954 A 1996.
Le Frere Legris fut tour a tour h Gros Mome, aun
Trou du Nord, a Dame Marie, au Bicentenaire, a Port Salut,
aux Cayes, A Carrefour, a Cabaret, a Milot et au College
Canado-Haitien oiu il a occupy des postes de direction et
administration.
Le pere Andr6 Ch6nier qui a dirig6 le Canado tout
just apres le depart de Frere Legris a rappel6 pour
I' assistance que "Frere Roger (pour les intimes) aimait
passion6ment ses collaborateurs et ses 616ves".
La construction du Coll6ge Canado-Haitien a


ECHOS DE MIAMI

Les invites du Departement

d'Etat Americain nous sont
La semaine derniere, nous avions U S d6l6gu6s, nos apprehensions se sont r6v16es
signal la pres ee en Haiti de 5 compatriotes r ev e vaines. Et comme eux, nous avons conclu


Haitiens-am6ricains. Ils avaient 6td invites par le
D6partement d'Etat des Etats-Unis par le canal de
l'Ambassadeur am6ricain en Haiti, Mr. Brian Dean Curran.
Ce furent Messieurs Joe Celestin, Magistrat de
North Miami, ses Assesseurs Jacques Despinosse, et Osman
Desir, le D6put6 Philippe Brutus, et Marc Viilain. Sachant
le temperament de Messieurs nos d6l6gu6s, nous tions
particulireiment inquiets sachant qu'en leur quality de
repr6sentants de la commnunaut6 haitienne de Miami Dade
County, leurs interventions et declarations seraient capable
d'ameliorer on au contraire d'envenimer les relations ddja
assez difficiles entire les diverse composantes de la
communuautd.
Cependant A entendre le compete rendu des
rencontres, reunions, entretiens present par Messieurs les


que tout s'est bien passe. D'ailleurs des amis en Haiti
auxquels nous avions parld, rious avaient instruit que les
declarations sobres, balances, convaincantes assocides a
la tenue et retenue du comportement collectif de nos
6missaires, ontfaithonneur non sculement aux Haitiens de
Miami Dade County, mais aux hoimnes et fanumines haitiens
en g6n6ral vivant A-l'6 tranger.
Mr. Jacques Despinosse m'a mme laiss6 entendre
que mes r6flexions precedant cette historique reunion
publides dans Haiti en Marche, se retrouvaient dans le dos-
sier-guide remis a chacun d' eux.
Aussi nous prisentons nos profonds compliments
A Messieurs nos Ambassadeurs et les assurons de notre ad-
miration pour un travail bien fait.
.Viter Juste


La Lutte en faveur des


refugies haitiens continue


Vendredi 26 janvier, les Organisations haltiennes
du sud de la Floride ont organism un "picket" devant le Ser-
vice d'Immigration et de Naturalisation de Miami, pour
protester centre la detention prolong6e des 187 Haitiens,
panni lesquels des enfants en has age. Pres de 80 personnel,
selon Mme. Marlene Bastien, ont repondu a 1' appel. Comme
toujours, la protestation organisee par les groupement divers
qui constituent la militance haYtienne, a 0t6 conduite dans
l'ordre et la discipline. Durant 3 heures d'horloge, les


En Bref...


(suite de la page 16)


I'assassinat de Jean Dominique.
La Convergence D6mocratique applaudit a la suggestion du
S6nateur Dany Toussaint. L'ancien senateur Paul Denis
pense que la declaration du Senateur Toussaint fait appel a
la conscience de chaque Haitien et parle le language de la
raison.


v6hicules qui longent la 796me rue ou le Biscayne Boule-
vard out fait resonner leur avertisseur pour signaler leur
adhesion A la cause de nos r6fugi6s.
Haiti en Marche et la Voix de la Communaut6
haitienne ne cesserontjamais de lever la voix ou dejoindre
les rangs de ceux qui luttent pour le respect des droits des
r6fugies, commune indiqu6 dans la Convention de Gen6ve.

V.J.


Le President Bush en faveur d'un accord
entire les protagonistes haitiens
Le President des Etats-Unis, George W Bush, a mentionn6
vendredi dernier que la solution de la crise politique qui
perdure en Haiti depuis vingt mois est entiree les mains des
Haitiens". II a de plus affirm que son gouvernement ne
d6bloquera pas d'aide financiere directed tant et aussi
(voir En bref/ 18)


d6but6 devant lui en 1969. II 6tait le responsible du chantier.
C'est lui qui payait les ouvriers.
"Roger pouvait passer la nuit A preparer dc eau
qui 6tait si rare dans la zone de Turgeau A I'epoque", se
rappelle Frere Ch6nier.
Le Centre hospitalier de Sigueneau A L6ogane est
aussi une r6alisation du Frere Legris. La population de la
zone n'acceptait pas cette oeuvre arguant que ce genre
d'hopital pour des poitrinaires (tuberculeux) n'6tait pas le
bienvenu dans leur quarter. II a du n6gocier, amadouer,
expliquer pour 6riger cette construction si utile dans le pays.
II a pretW son concours, A la demand de 'la
nonciature apostolique, pour remettre en function le grand
s6minaire et la villa Manrese au haut de turgeau don't les
locaux ont 6t6 saccag6s apres le depart forc6 de la
congregation des J6suites sous la pression du Pr6sident
Francois Duvalier.
Le Frere Legris 6tait un passionn6 de sport. 11 ne
ratait aucune des finales du College au Gymnasium Vincent
(A 1'6poque Gymnasium Jean-Claude Duvalier). Chaque
annde, il etait toujours porter en triomphe sur les 6paules
d'un l ve A un autre de la rue Romain jusqu'au college
apres des victoires en basket, le plus souvent contre Saint
Louis et Union school.
II avait aussi des talents musicaux, nous renseigne
un de ses colleagues religieux qui precise qu''il 6tait trcs
habile dans I'accordeon". Dans les camps de vacances a
Kenscoff ou A Milot, il amusait ceux qui 6taients presents.
C' 6tait un hommne simple et effac6, qui se cachait
pour fuir les compliments. Il ne voulait pas Wtre toujours ai
1' honneur.
"C'est cette marque d'hunmilit6 qui le rapprochait
tant de Dieu", comment Frere Ch6nier, qui pursuit en
affirmant que "tout ce qu'il a sem6 au milieu de nous est
porteur d'esp6rance, porteur d'avenir. C'est un humble
serviteur et nous gardons toujours m6moire de ce farer qui
sait ce que c'est une vie dejoie, d'amour et de service".
Prenant la parole au nom des professeurs, Mine
Nicole Luly, professeur de Francais, aussi 616gante qu'il y
a25 ans, apr6sent6le Frre Legris comme 6tant un "homnne
de principle, d'int6grit6 et de discipline qui a v6cu pleinement
sa vie chrdtienne dans le travail, I'amour dans le plein sens
de la mission des freres du Sacrd Coeur qui est de servir,
encore servir et toujours servir".
L'actuel directeur du college, le Frere Kisly Jo-
seph, 6galement un ancien du Canado sous le leadership de
Frere Victor Legris, a remerci6 I'assistance pour son en-
couragement et sa sympathie. "Jusqu'ici, les freres
parraissentjouir d'une grande estime pour ce qu'ils sont et
pour ceux qu'ils font", a t-il d6clard.
Plusieurs anciens 6leves et professeurs avaient
rdpondu a la note d'invitation de l'Amicale des Anciens.
[Is en out profit pour se r6unir se retrouver et avoir un
moment dejoie sur la cour oi les slogans du Canado sont
toujours bien presents : "Plus haut, plus fort, plus loin".
Une bonne note d'appreciation a 6td octroyde au
fr6re Kisly Joseph qui a su garder bien haut le flambeau du
travail et de la discipline qui apportent le succes. Les an-
ciens 6taient fiers d'apprendre que les performances du
college aux examens officials 1' annde derniere ont 6t6
extraordinaires, avec 100% de r6ussite en Phlilo, 97% en
Rhdto avec des laur6ats au niveau national.
Le baitiment garde toute sa fraicheur et sa propret6.
Et avec un 6tage en plus.
L' Ame de Frere Legris peut bien se reposer en paix.
De ce cote-la, son travail continue.

Roosevelt JEAN-FRANCOIS
President de I'Amicale des Anciens du Canado


Page 17


I







I Les Jeux I


- I


B Q T E E


Alle
des
cha
TA S SE S

Solutions de la semaine passe:
O (S I N (G HA' N D 1) R G D J/B)
E VW FRP YR V C Z J BHI
P A P (U L H AQ) U BD U N
P X' QA B Y S I P F/TJS Y
SCNPYLHE~ITNVS
S GO F G. E H O X PNAV
W F 0 AS (CS/A/L A DH U D0D/IN)
V S RC J /P H/ ( KR H NY
MA P F O/F/A/R 0 0 Q)
BDOAEHBNQ Y 0 P ROPR
CLYHHAD'JA I T Y)ST
YECSD NBEGS 0 R X D
SOUBPADE W Q D KG X
C A D MOH B D E R Y Q S P J
G RHMN J K J Z SC D F Y N


z de BOTTEE a TASSES, en utilisant
mots du vocabulaire Frangais, et ne
ngeant qu'une lettre par ligne.



Mots Creises


HORIZONTAL:
1. Statuette 2. Exploites -
3. D6chiffr6 4. Fourmille -
5. University de Barcelone -
Vent 6. Exclaffe -
7. Couvertures -
8. Note-Scelle.
VERTICAL:
1. Briller-
2. Empereur mexicain -
3. Soldat americain-
4. Plantes a tubercules -


5. Exclaffe Note 6. Distingua Conjonction -
7. Negation Monnaie Neodymium 8. Enzyme.


GRILLE DES PROGRAMMES


1 Oi3?.3


F~A4


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
t61: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com


5h00 6h30

6h30-7h00


7h00- 9h00









lOhOO-Midi


Bon Reveil en musique

Au Pipirit chantant
premier journal crdole avec Yves Paul Leandre

Melodie Matin avec Marcus
Informations, Interviews, Analyses
7hl5 : Au quotidien avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Francois
7h35: L'Actualit6 en Bref avec Yves Paul Leandre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55: 1'Editorial
Le disque de l'auditeur
avec Jacques Lacour


12h00-12hl5 Le Midi


12hl5 2h00


2h00-3h00

3h00-5h00



5h00

5h30-7h00

7h00-8h30

8h30-9h00


lOhOO


9h00 ct ...


Un r6sume des informations avec
Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...


Nati Pioly


C'est si bon en chansons
Emission de chansons frangaises
Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

Nouvelles 5 Heures avec Villette Hertelou

Les Top Ten

Amor y Sabor con Lutchano

Soir Informations


Notre Grand concert
L'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir "Sous le Kiosque a Musique"
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
Cavaliers prenez vos dames Chaque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hicr


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


Solutions de la
semamine passee:
HAiTi


SCRABBLE N
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Frangais

BS

AMZ

YE
I VI I ..


Solutions de la semaine passee:
IS 0 T R 0 N


(suite de la page 17)


longtemps qu'un accord ne sera pas intervenu entire les diff&rentes parties concernees.

Le President Aristide ne reconduit pas le Juge Claudy Gasant ...
La decision tant attendue a Wte prise par le Pr6sident Aristide. Le Juge Gassant n'a
pas 6t6 reconduit. II est remplac6 par trois autres juges qui ont pour tAche dc
continue 1'enquete.

Detenteurs de "green card" dans la mire de certain membres du
Congres Americain
Dans une lettre envoy6e au Secr6taire d'Etat americain Collin Powell, le S6nateur
Mike DeWine, du Comit6 S6natorial sur les Renseignements a demand une listed
complete des membres du gouvernement haitien, du parti Fanmi Lavalas et des
forces policieres qui seraient d6tenteurs de visas, de carte verte et de documents
d'imnnigration am6ricains. M. DeWine qui a sign la lettre conjointement avec
Porter J. Goss, egalement membre du Comit6, a pris cette initiative A a suite d'unec
court visit en Haifti au debut du mois de Janvier, au course de laquelle il s'est
entretenu avec 1' Ambassadeur des USA Brian Dean Curran.
Dans cette lettre, Messieurs Gross et DeWine estiment que," compete tenu des
preuves de plus en plus persistantes de la nature hostile et antid6mocratique du
regime Aristide, nous croyons que le D6partement d'Etat doit determiner de fayon
claire si les membres officials du gouvernement doivent b6n6fiicier d'un acc6s sur le
territoire americain par 1'Finterm6diaire de documents officials comme des
documents d'immigration, des visas et des cartes vertes. "

La PNH en action ...
Le porte-parole de la Police national Jean Dady Simeon a present aux
journalists des membres d'un reseau de faussaires d6mantel6 dans la zone
metropolitaine. Panni eux, quatre jeunes garyons Raymond D61ol Jr, Jean Pablo,
David Auguste et Silom6 Jean Maxot. Le chef du group, quant a lui, aurait r6ussi a
s'enfuir. Selon les explications du porte-parole de la PNH, ces 4jeunes qui se
faisaient passer comme employes dc Radio Timoun, auraient 6t6 appr6hend6s au
local de 1'ONA, au Champ de Mars.
Arrestation 6galement de Philogene Edriss 34 ans, qui se faisait passer comme
agent de s6curit6 de la presidence de la R6publique. 11 avait meme a sa disposition
une carte d'agent de s6curit6 rapproch6e du president.

Insecurit6 ...
Les batailles entire habitants de Cite Soleil continent. La derniere en date a
oppose les habitants des quarters de Bilicourt et de Boston ia ceux de Souns Rail.
Bilan: 7 morts et plus d'une vingtaine de bless6s.
" II faudrait disarmer les groups, a comment le porte-parole de la police qui a
pr6cis6 que le haut commandement de la PNH 6tudie une strat6gie pour arriver a ce
desarmement."

Encore un cas de brutality policiere survenu a New York ...
Une fois encore, cela implique la police de New York, NYPD, et un immigrant
haitien. Le nom de la victim: Georgy Louis-Jeune, 23 ans.
If est mort, des suites du comportement ahusif d'un policier de New York qui a tire 5
coups dans sa direction, dans un de ces projectss> dc Brooklyn.
Cela s'est pass le mercredi 16 Janvier 2002. D'apres le policies, Georgy Louis-
Jeune 6tait apparemment arm6 d'un couteau d' un instrument de jardinage et a
refuse cat6goriquement de deposer ces instruments par terre, malgr les injonctions
des policies. Le ou les policies, craignant pour leur vie, ont tir6 en direction du
jeune immigrant haitien. En tout, 8 halles. Lexjeune hommne, atteint de 5 coups de
feu, est mort sur le champ.

L'AJH accuse le pouvoir de cautionner les menaces et agressions
centre la press
Dans un long communique, 1'Association des Joumralistes haftiens fait le bilan des
agressions don't la press a 6t6 victim ces dernmiers temps. Au chapitre des exactions,
le communique signal la praise A parties d'une dame, une employee d' line hanque de
la place, qui aurait 6t6 battue parce qu' elle portait un "badge" sutir la poitrine avec
son nom DELVA. Ses agresseurs auraient pens6 qu'il s'agissait d'un parent de ces
Sgens la qui se rangent aux cotis des colons", a savoir Guyler Delva, president de
I'Association des Journalistes IInitiens. C'est du minoins ce que dict la note de press
de I'AJHII. La meme note mnentionne aussi Ic recent communique dui chef' de cabinet
du President de la Reptibliique niant les agressions don't un grouipe de journalistes de
Signal [NI dissent avoir te victims de la part d'uin membre de la secunrit6
presidentielile, tandis quie la presidence ii'a toujours pas jug6 opportun de condamner
les menaces de mnort on ne pent plus explicites et les agressions exerces centre des
jouirnalistes, don't le Secr6taire g6n6ral de l'AJII, dit la note de press.


Page 18


Ahmad
Bandhopadhyaya
Beg
Bhutto
Farooq
Fernandes
Ghandi
Hussain
Jaitly
Musharraf
Nehru
Padmanabahn
Rahman
Salahuddin
Sharif
Singh
ulHaq
Vajpayee
Zedong
Zia


En bref...


L


=1111hL


'19BMON HE 7?nBEBA


WMBBII iU MUMnnM iM'ii^'H~ *'.iI:


2L1 ~2~ ~ c~ z' 13







Mercredi 30 Janvier 2002


i t out pa ti gout ak Jan Mapou


Haiti en Marche Vol. XV No. 52 IF" -. r'-- --i


YOU ARE INVITED
PLEASE BE OUR
SPECIAL GUEST
AT
A SPECIAL EVENT
TO COMMEMORATE THE
100th ANNIVERSARY
OF A GREAT POET,
WRITER, FRIEND OF HAITI


LANGSTON HUGHES


TO BE HELD AT HE LYRIC THEATRE
819 NW 2ND AVENUE, Miami
SATURDAY FEBRUARY 2ND, 2002
FROM: 7:00 TO 9:00 PM
KEYNOTE SPEAKER:
DR.WALLIS TINNIE,
PROFESSOR AT F.I.U

THIS EVENT IS ALSO AN HOMAGE
TO THE PEASANTS STRUGGLE
IN HAITI
SPONSORED
BY SOSYETE KOUKOUY OF MIAMI, Inc.
THE MAPOU CULTURAL CENTER
THE M-DADE DEPT. OF CULTURAL AFFAIRS
THE BOARD OF COUNTY COMMISSIONERS
LIBRERI MAPOU
HAITIAN ARTISTS NETWORK (H.A.N)
AND THE FLORIDA STATE HUMANITY COUNCIL
FREE ADMISSION


LANMO ATISPENT EMMANUEL CHARLES:

YOUN ZETWAL FILE... YOUN TRAS
DEY DEPI DYASPORA RIVE AYITI

Gen anpil moun k ap plede made kiyes Emmanuel
Pierre-Charles te ye ? Pou travay Manno fe pandan pasaj li sou te
a, ki radiyespbmet ki ta ka konprann yo ta ka vin di kiyes Msye te
ye. Pa gen anpil moun ki ka pran chans sa a. Manno limenm, se
pa yon kesyon ki te enterese 1 tw6p twbp. Pou moun ki pa ta vie
kw6, men yon l6sy6 nan sa li te ekri sou sa:
<< Pour me presenter, je me passerai d'6crire une vie d'artiste
longue de trente ans. J'ai touch a tous les mediums, essays toutes
les formes d'art plastique, du figuratif et l'art contemrporain en
passant par l'abstrait, le surr6alisme, le futurisme ", ect. Ce qui
imported, c'est ce que je fais en tant qu'artiste et comment je le
fais: mes premiers contacts avec le march de I'art, les themes
abordes, les natures mortes ", les kbk", la danse h travers les
movements et les formes .">>
Manno se yon neg moun pa ka pale de li. Ou ka selman
di sa ou konnen de li. Manno se youn nan pi gran atispentAyisyen
- yon pent popile e angaje" yon pent ki te toujou ap fe edikasyon
- yon pent ki te toujou gen yon souri sou vizaj li yon pent ki te
zanmi tout moun e ki te renmen tout zanmi kamarad li.
Manno chape poul li, li fe yon kraze kite sa. Pandan pasaj
li bb isit li plante penti, li simen desen, li anime atelye pou timoun
kou granmoun, li simaye zev li nan espozisyon toupatou : An
Ayiti, Okanada, an Frans, an Repiblik Dominiken, Ozetazini ak
anpil lbt kote. Li fe edikasyon popile, li goumen pou chanjman, li
melanje lamitye ak lanmou nan tout sot koule lakansyel yo pou fe
yo pale kreybl, li mache nan gage, li obseve kek peyi Dayiti yo, li
penn yojouk li pa konnen, li ri ak machann yo, ak travay6 travayez
yo, li ba yo lanmen, li kwape lamize yo pou I mete bel wbb, bel
rechany, bel kwafi, bel gangans ak bel makiyaj pou yo.
Lendi,jou ki te 14 fevriye 2002, apre anviwon karannkat
rek6t kafe depi li t ap penn, li deklare travay li bout bb isit. Granmet
la rele I pou yon l6t misyoni. L al penn yon lt kote, I al akonpaye
Jan Dantb nan lage pou lavi blayi, pou tout timoun ka manje, pou
tout ti Ayisyen ka al lekbl pou aprann li ak ekri an krey6l. L al
rasanble Jean-Michel Basquiat, Philome Obin, Rose-Marie
Desruisseaux, Hector Hyppolite elatriye pou fonde yon fouye dife
toundf pou kwape lenjistis ak lamize ann Ayiti, yon peyi li pa te
janm sispann remen.
Avan Manno mete te deyb gen kek zanmi kamarad ki te
gen chans retire chapo yo devan 1, pou yo te ba li yon d6nye
omaj. Pami yo te gen: gwoup Dimanch Liter6 nan lakou Monreyal,
gwoup zanmi atispent li yo nan lakou Boston epi tou, te gen Komite
Inisyativ Pou Kore Alfabetizasyon ann Ayiti (KIPKAA) ki te gen
chans sa a tou. Men teks ki sou plak onorifik denye omaj sila a:
Ochan pou Manno Pyechal gason total Poutet ou se yon neg
vanyan ki toujou ap kore moun ki pa konn li ak ekri poutet ou se


PWOFESE JEAN-CLAUDE EXULIEN:

< AP DETUI LIMANITE
DEPI TI KONKONM T'AP BATAY AK BEREJEN>>


PWOFESE J.C EXULIEN AK DOKTE IVES JODESTI NAN SANT KILTIREL MAPOU AP
METE PRESIZYON SOU DANJE ZAM BYOLOJIK YO POU LIMANITE (13 Janvye 2002)


Pou kbmansman atik sa-a w6 nimewo
journal senmenn pase-a. Met Zen ak Dokte
Jodesti te louvri ane-a ak anpil gangans
entelektyel dimanch 13 Janvye pase. Apre
Dokte Jodesti fin debleye f6m bakteri ki lak6z
youn dikdal maladi ap ravaje mounn sou late;
apre D6k la fin fe demonstrasyon sou ekran ak
imaj pwojete sou ekran, Met Zen kore
demonstrasyon an ak istwa zam byolojik yo.
Li derape ak maladi blan Angle yo te voye sou
endyen yo lI yo pran rad sal mounn ki te gen
maladi ki rele smallpox la epi yo fe endyen yo
kadorad yo pou kontaminen yo. Maladi sa te


yon neg ki toujou toupatou kote w pasekit se
Okanada kit se Ozetazini kit se ann Ayiti ou
toujou fe one pep Ayisyen ou toujou pataje
konesans ou ak tout fr6 ak s6 w san ou pajanm
nan fe chichad6 ak pyes moun KIPKAA mete
ansanm ak tout zanmi kolaborat li yo pou ba
w ochan lone resp6 yo mete yo ogadavou pou
di w mil fwa mesi pou di w yo renmen w anpil.
Manno ak pitit gason I anba bra 1 Gladys A.
Doutre, yon elev Manno Pierre-R. Bain,
kowedonat6 KIPKAA
Sa te pase nan lakou Monreyal nan
kad selebrasyon 19e aniv6s6 Jounen
Entenasyonal Lang Kreybl, jou ki te samdi.28
Oktbb la.
Pandan kat ane konsekitif, Manno se
te youn nan mey6 kolaborate KIPKAA nan
bganizasyon Selebrasyon Jounen Entenasyonal
Krey6l Monreyal. Li te toujou pran anchaj tout
espozisyon penti gwoup la entegre nan aktivite
I yo.
Nan mwa me 1999, li te youn nan
envite espesyal KIPKAA nan yon espozisyon
ki te pote non "exposition arts et culture -
d'Haiti au Quebec ". Nan okazyon sa a Manno
te fd yon kokenn rale sou penti ayisyen lan e li
te prezante liv konpayel li Patrice Piard,
Shubert Denis, Emmanuel Dostaly ak Patrick
G. ki pote non Haitian Art In America ".

Men kek dat ki make lavi Manno:
1945 : li pran nesans sou B6l1 nan lakou
P6toprens
1966 : li fonde atelye "At6n6 e Studio d'Arts"
1970: li diplome nan lekol des Beaux-Arts
", Potoprens
1975 : li derape nan anseyman nan lek6l des
Beaux-Arts "
1976 : li 6ganize premye espozisyon penti li
(Nature morte)
1986: li imigre Kebek
1990: li dekwoche yon bakaloreya nan domen
Arts et creation nan Inivesite Kebek, lakou
Monreyal, jou ki 21 oktbb 2002

Pou enfomasyon e sous :
Komite Inisyativ Pou Kore
Alfabetizasyon ann Ayiti ( KIPKAA)
Kipkaa@attcanada.net
Tel. (450) 651 0157


gaye tankou dite nan teybwa sech.
Met rakonte nou kijan lame Napoleon-
Bonaparte nan kanpay mache-pran-yo ki te fet an Ewop
ak an Afrik, Pandan masak ki te fet an Itali nan syej
Bantou-a an 1797 Napoleon Bonaparte te utilize zam
bakteryolojik kont Otrisyen yo.
Met la fe youn plonje nan peyi lakay kote li di
sepakonsa-konsalafyevjon te kraze dey6 blanFranse
yo nan Sen Domeng.Gen youn lt Toussaint Louverture
te voye bay tout ofisye yo, Nan lt sa-a ki te ekri 9 fevriye
1802, Toussaint di yo veye adwat, veye agbch.
Annatandan sezon lapli-a rive pou nou mete kilikiki
pou lennmi yo, s6l resous nou se mete dife. TR sa-a ki
gen sw6 travay nou ladann pa dwe bay lennmi yo okenn
manje. Mete pikan kwannan sou tout wout y'ap mache;
lage kadav chwal yo nan tout tisous yo, kraze-brize, boule
tout bagay pou mounn sa yo ki konprann y'ap tounen
vin remete nou nan esklave jwenn ak zo grann yo...
Anpil lame an Ewop itilize menm esklav yo,
teknik anpwasonnen lennmi-an. Jounenjodi-a zam sa-a
yo mod6nize. Yo pase yo nan laboratwa. Epi ak youn
kout ponp pouchpouch nan lI-a, mounn ap tonbe tankou
marengwen. Nou tout konnen zak Meriken nan peyi
Vyetnam Yo itilize zam bakteryojik ak chimik yo kote
yo defalke pyebwa pou anpeche lennmi-an kache,
De 62 a 1971, pandan lage Vyetnam, Stephen Barman
nan liv <>pibliye an 1994
montrejan menm Gwo peyi Etazini pa< Vuln6rable>>si
lage byolojik eklate. Nan epok Lage Vyetnam nan, yo
spre Imilyon galon youn sou Vyetamyen
yo plis anko 8 milyon lt kalite pwodui. Ak zam sa-a se
pa adv6s6-a senpman ou kraze ou kraze tet ou tou paske
mesyedam ki soti vivan nan lage Vyetnam nan devlope
tout fom kans6 ak maladi sou po yo. An Avril 1980 nan
* liv la montre
kijan Meriken nan ep6k lage Vyetrnam nan an 1971 pa
itilize bakteri, viris senpman menm ouragan yo te fe
souffle sou N6 Vyetnam. Plis pase 10 siklon soufle nan
zbn kote siklon pase chak sen Silves. Nan premye ge
Mondyal la Alman yo te itilize 168 ton klorin 50.000
mouri, 10.000 blese. Blan angle fe menm bagay nan peyi
Beljik.
Apre dezy6m g6 Mondyal la Etazini ak Alye pran tout
gran esp6 lasyans sa yo, li mennen yo Ozetazini kit se te
Alman, kit se te Japon6. Etazini ak Larisi pwoteje mounn
sa yo, ba yo mwayen pou yo fonksyone.
Pou fini M&t Exulien montre ipokrizi grann Pisans yo
espesyalman Etazini kote nanpeyi Jenev lbtrejou l'ap
made pou y'al fe enspeksyon nan peyi Irak aliske isit
faktori pwodui chimik fe mikalaw plis ank6 youn ti peyi
tankou Israel chaje ak zam byolojik ansanm ak zam
nikley6. Yo pajanm di Israel anyen se sa Suzanne Wright
rele nan <> Double lan-
guage!
NUt:
Konferans sa-a sitelman enpbtan nou panse li
nesese pou nou reprann ni. N'ap pwofite envite
tout pwofesyonel Aysisyen, espesyalman dokt6-,
enfimye, Pwofes6 tout mounn ki enterese mete
konesans sou yo. VEYE DAT LA nan mwa
Fevriye-a pou Black History Month lan. Mesi.

KONFERANS SOU VODOU NAN WOUT
TOUTBOULIN 27 FEV RIYE 5-7PM


Page 19


- --







I GOLD CUP 2002 I


Mercredi 30 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol. XV No. 52


Etats-Unis, Canada, Coree du Sud et

Costa Rica qualifies pour les demi-finales


Bonne prestation de 'Equipe Haitienne


(Coupe d'Or ... suite de la there page)
Mexique 3 fois vainqueur de cette competition (93 96 et
98) : 4 tirs au but A 2 temps r6glemcntaires 0-0.


Silvio Pedro de Cuba (13) entraine le ballon loin de R
des Etats-Unis durant la second mi-temps au Rose Bowl
Californie, le lundi 21 janvier dernier. Les USA ont ga
Le Costa Rica de son c6t6 s'est qualifi6 aux d6pens
de la selection haiftienne de foot-hall au but en or: 2 a 1.
C'est Ronald Gomez qui a marqu6 le but gagnant pour le
Costa Rica, A la 8' minute de la preminire prolongation,
k'd6marquant quatre d6fenseurs haitiens pour seretrouver face
A utin Geteau Ferdinand, le goal haitien, tout a fait
d6contenanc6. Le but haitien a &t I'ceuvre de 1'in6vitable
Golman Pierre de la tate ( 62'"').
tine venture amn6ricaine qui s'est anrrt6e pour


Haiti le saminedi 26 janvier, mais aprcs tine brillante
qualification des bleus et rouges pour les quarts de finales.
Cette qualification a 6t6
acquise dans la soiree du
mardi 22 Janvier, suite ai
I'6prouvant exercise du /
. . ..tirage au sort auquel a eu
recours la CONCACAF.
En effet, suite ai la victoire
de 6quipe 6quatorienne
S2-0 aux depens du Canada,
le Comit6 d'organisation
de la Competition a du
proc6der au tirage au sort
pour d6partager les trois
equipes du group D :
Equateur-Canada et Haiti
les trois fornnations, 6tant
S6galit6 parfaite pour Ie
inmeme nombre de huts
inscrits: soit deux (2) ; le
nmemne nombre de buts
encaiss6s, 6galement deux
(2) ; et pour la m8me
difference de buts soit 0.
Le Canada a eu
la chance de sortir sain et
sauf de cette seance
Sfatidique, malgrs sa
ichie Williams d6convenue face a
ichie Williams 1' Equateur, tandis que
I de Pasadena, Haiti a eu la deuxieme
agn 1-0. place.
Retour a la maison de la selection
Equatorienne don't les sp6cialistes du foot ball avec I'
I'avaient consid6r6 conmme l'un des favors pour
reporter la Gold Cup 2002. Sans nul doute, a cause
de la belle performance en 61iminatoires des co-equipiers
deAlex Aguinaga qui avaient terming en deuxieme position
des 6imininatoires zone Amnrique du Sud, devant le Br6sil
et le Paraguay.
Le parcours de la selection national de football


au course de la Coupe d'Or 2002.
Haiti Canada 0-2


van Hurtado de Equateur (3) dans un marquage serre
'Haitien Johnny Descollines le dimanche 20 janvier an
Miami Orange Bowl (2-0 en faveur d'Haiti)
f. Hafiti Equateur 2-0
Quart de Finale:
Hfaiti/ Costa Rica 1-2 au but en Or.
La delegation haiticnme est de retour a Port-au
Prince depuis le dimanche 27 Janvier.


4E%, ZAEV AT XX




Miami Port-au-Prince Miami




RT (Tax included)



Departure Feb 04,06,09


Return Feb 13, 16, 18,



Attention:
Seats are limited


b Tickets are non refundable

A penalty of US$ 100 will apply for all reservation changes (no exception)
Please contact your Travel Agent or
ALM
1-800-327-7230

fJAeY CAJHA I VALf__r


Page 20


K


/ .CLy/


I I


MmI


I


4%b


lq


~S(kitB~


~BP4


L




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs