Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00096
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: January 23, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00096
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text













Haiti en Marche edition du 23 au 29 Janvier 2002 Vol. XV No 31





NOMIE

de la c



profon
de sucker une tasse de th6, la marine'
oir et surtout le riz.
Sauf le pois noir, tout vient
.Isrizcoilte40gourdeslagrande
Eutendezlerizimportde Mi '
haftien (" Madame Gougousse


culdv6dansl'Ard-

rise?.-Ziti
ne sommes pas A
une contradiction pras ...

d....-a
mais il ne trouve plus d' acheteur. Le
sp6culateur a depuis belle lurette rentr6
sa balance. On dit que les exportateurs
ne donnent plus signe de vie. Le caf6
haftien a 6t6 ray6 de la carte
(voir Reportage / 4)


,
Les Prisidents haltien et dominicain Jean-Bertrand Artstide et Hipolito Mejia
photo Jean-Claude Pierre Louis


COUPE D'OR

Ha'iti bat

Equateur:
2-0 e zo
.
( Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinidre
Bois Verna
Tel: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150
T61: 305 754-0705 / 754-7543
New York 9143587559
Boston 508 941 6897
Montrdal 514 337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitiworld.com
URL www.haitienmarche.com
Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montr6al, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
ort-au-Prince: 10 Gourdes


DERRIERE HEURE

Le juge Gassant

choisfit Pex ...
MIAMI, 18 Janvier
- Un article paru vendredi
cy ,. ,
dans le Miami Herald 4 ;gy .
2
rapport que Me Claudy '
Gassant, le juge instruisant
l'enquate sur l'assassinat du .
PDG de Radio Haiti Inter, -a _
Jean Liopold Dominique,
s'estenfuicitantlapeurpour
sa s6curit6 et le d6goilt pour
ce qu'il voit comme un
manque d'ind6pendance de ,,,,, .
la justice


ANALYSE
&REPORTAGE COHS6quences

AUTEURS DE
N I P P E S / .
'AeN clh9ng6depuis Sur le pays
notre dernier passage voilk quelque
trois mois, sinon que les m8mes consideration de la chute vertigineuse de la capable
indicators out empire. La coupe de bois monnaie national (au moins 25 gourdes le pois n
s'intensifie et se g6ndralise. La livre de aujourd'hui pour 1 dollar US).
caf6 ne d6passe pas trois gourdes au Jeudi au march de la section d'ailleurs
cultivateur, 11 oil jusqu'en 1999 elle lui rural, les principaux products exposes sont marmite.
6taitpay6e entire et 10 gourdes, cela sans le sucre en sachets minuscule h peine car le ri z


La lettre
de admission de
Chrestal serait
dat6e dumercredi
16 janvier et
premise au Prisi-
dent Jean-Ber-
trand Aristide, a
confi6 un official
du government & Associated
Press sous le covert de 1' anonyma
Un group de s6nateurs Im
ont vot6 lundi pour interpeller le Pre
ministry Ch6restal dans les proch


Jean Marie Chirestal
confidence, le forgant A se
t.
retired.
valas "Nous avons une
mier
majority et Ch6restal sera forc6
ains
(voir Chirestal / 2)


Cloudy Gassant se
trouve dans le Sud de la
Floride et pense y roster pour
une ann6e au moins. II
considered m8me la
possibility de demanded
l'asile politique, selon le Miami Herald'


Claudy Gassant


POLITIQUE-EC


HAITI REP.DOMINICAINE
RENCONTRE ARISTIDE ET MEJIA
Actes de Naissance pour as
. - -- -
Dommicalns d'Origine Haitienne

SIGNATURE ACCORDS COMMERCIAL



-


Admission du
,
PM Cherestal
POR -AU-PRINCE,20Janvier jours, dans ce qui a tout I'air
a-_Le Pre a unin a 6h sh n Je ungemnoeu pdoeFnloun
milieu d'une
campaign de
d6nonciations A
son endroit au
sein du parliament
et parnu ses
pr opr es
camarades du -
parti Lavalas au
pouvoir.


r- a
L^

UBe IIllSSIOn

dePOEA

pavehainement

Port-au-Prince, le 16 janvier 2001
(HPN) Le Conseil Permanent de
1'Organisation des Etats Amiricains (OEA)
aadopt6,1emardi 15 janvier, hl'unanimit6'
une resolution en vue de d6pacher une mis-
sion permanent en Haiti. Dans cette
resolution, les members du Conseil ont
exprim6 leur preoccupation face aux actes
de violence enregistr6s le 17 d6cembre
dernier et la deterioration du climate social,
.
politique et 6conomique en Haiti.
L'OEA a condamn6 les pertes en
vies humaines et la destruction de biens qui
se sont produites A la suite des 6v6nements
du 17 dcembre et demand < pied d'une enquete approfondie >>. Elle a par
dlleurs exhort le government haltien,
tous les parties politiques et la soci6t6 civil
(voir OEA / 3)





I


___~~ ___~ ___ ___


* 3
De mis sIon du '
C '
PM herestal
(Chdrestal ... suite d la 16re page) savor que le government s est livr6 au
de artir" declare A qui vent l'entendre le gaspillage des fonds publics.
s6nateur G6rald Gilles, I'un des chefs de Le government aachet61a villa
file du movement anti-Ch6restal au d'un homme d'affaires am6ricain, Marc
parlement. "Bush" Ashton, pour US$1.7 million, afin


DEVIANT L'ASSEMBLEE NATIONAL
9 * *
BIlan de I ad mmistratlon

Ch a *
erestal optimisine et
*/
Inquietude
Au risque de choquer ou de dicevoir, il est de mon devoir aujourd'hui
d'affirmer clairement qu'il n'y a pas de recette miracle pour sortir Haiti de la difjicile
situation politique, social et dconomique dans laquelle se troupe actuellement le pays.
Je suis cependant venu vous dire aujourd'hui que l'espoir n'est pas mort. ,,
Port-au-Prince,1e 15 janvier 2001 Sur le plan 6conomique, Haiti
- (HPN) Le Premier Ministre de la termite l'ann6e sur une note plutst


77 Bickl Ave Suie 11


Aksidan machi-n ?
Reseywa Chbk ?
Lanmb pa aksidan ?
F'St doktd ?
Abi son granmoun
nan nursing home ?
K ade j ak ?

Ou pap peye senk kab toutotan nou pa genyen ka-a pou ou

Sitirasyon-ou ak imigrasyon pa enpatan

Konsiltasyon GRATIS

Nou ka rann ou vizit lakay ou oswa nan lopital .


Se on jds enpatan nou f& lb nou chwazi on avoka. Pa baze nou sdlman sou on reklam. anvan nou deside se avoka sa-a nap


Mercredi 23 Janvier 2002


Page 2


Admission du Premier Ministre Jean-Marie Chirestal
Le Premier Ministre aurait 6crit lel6 Janvier au Pr6sdient Jean-Bertrand Aristide pour lui
presenter sa admission. Une rencontre a eu lieu entre le Prdsident et le Premier Ministre sur
la question, mais rien n'a filtr6 de cette rencontre et jusqu'd present la nouvelle de admission
n'a pas et6 confirmed officiellement.
Visit d'ilus ha'itiano-ambricains & Port-au-Prince ...
R6pondant Iune invitation du State Department, via l'Ambassade ambricaine & Port-au-
Pnnce, S 61us haltiano-amencains de Flonde ont pass6 4 jours & Port-au-Prince.
Durant leur visited, ils ont particip6 & 2 d6bats, les 17 et 18 Janvier, sur :
"Les Fondations d'une D6mocratie" et La Non-Violence et la R6solution de Conflits".
Ils ont 6galement rencontr6 des repr6sentants de divers secteurs, au cours de cocktails offers
par la representation amencaine a Port-au-Prince.
Ces personnalitis haltiano-ambricaines de la Floride sont:
M. Philip Brutus, Repr6sentant de l'Etat de la Floride;
M. Joseph C61estin, Maire de la ville de North Miami;
M. Ossman D6sir, Membre du cartel de la Ville de North Miami;
M. Jacques Despinosse, member du cartel de la mime Ville;
M. Marc Villain, Prdsident/CBO du Metro-Broward Capital Group.
'Nous avons assez essays la violence"telle est l'une des id6es fortes sur lesquelles les
visiteurs out mis l'emphase. Message de reconciliation, de non-violence, d'appel A d'autres
alternatives, appel aux jeunes qua constituent I'avenic du pays, que les acteurs politiques
mettent fin au circle vicieux qul alimente un climate de vengeance dans le pays.
Cette visited n'est que la premiere 6tape d'une s&rie de rencontres du mime genre, a d6clard
I'ambassadeur ambricain Brian Dean Curran, qui aurait d6cr6ti l'annie 2002, Annie de la
Fluoride.
Le d6put6 Jocelyn Saint-Louis sous control judiciaire ...
Le d6put6 de Saint-Raphael, Jocelyn Saint-Louis, dont le nom a ti cit6 en premier lieu
dans l'assassinat du maire de la ville, Femand S6vire, a 6td plac6 sous contr81e judiciaire
avec obligation de roster A la disposition de institution judiciaire.
Le parlementaire qui a 6td entendu vendredi au Parquet, a ni6 toute implication dans
l'assassinat du maire, en d6pit de sa presence sur les lieux du crime. Une enquite a 6td
ouverte et le vice-pr6sident de la chamber basse, Phdlito Doran, dit attended les r6sultats.
Une quinzaine de mandates d'arr8t ont d6ji 6t6 dicem6s par le commissaire du government
de la Grande-rivibre du Nord dans le cadre de l'enquite. Le d6put6 Jocelyn Saint-Louis et un
ancient maire de la commune de Dondon, Pierre M6nard, sont concem6s par ces mandates.

L'Ambassade des USA A Port-au-Prince et la ricente
resolution de I'OEA ...
I'Ambassadeur des Etats-Unis & Port-au-Prince a applaud la resolution adopted le 15 janvier
demier par l'Organisation des EtatsAm6ricains sur le dossier d'Haiti. M. Brian Dean Curran
pense que la Communaut6 Intemationale ne peut pas impose une solution au pays. Rappelons
que l'OEA a d6cid6 de d6pacher, dans les prochains jours, une mission quitsi permanent en
Haiti.

L'Opposition et la resolution de I'OEA ...
Les din giants dela Convergence ne partagent pas totalement le contenu dela dernibre resolution
de l'OEA. Evans Paul, du KID, estime que la crise haltienne d6passe la competence de
organisation international, en reconnaissant toutefois que ce manifesto pr6sente des aspects
-positifs. Cependant Serge Gilles, du PANPRA, insisted vigoureusement pour quel'organisation
applique purement et implement la Charte Interambricatne de la D6mocratie A l'encontre du
pouvoir en place.
Soutien au CHRESFED
Des universitaires, des &crivains ainsi que des diplomats ont manifesto, jeudi, leur soutien aux
difigelints dit CHRESFED, dont les locaux out &td saccag6s lors des 6v6nements du 17 d6cembre
(voir En Bref .. /18)


Pendant des mois, des
organizations populaires pro-Lavalas n'ont
cess6 d'appeler au depart de l'actuel Pre-
mier minister au cours de manifestations
de rues, se plaignant quele government
n'a rien fait pour letter centre la
deterioration de la situation 6conomique.
Ch6restal, 54 ans, maintient que
les checks du government sont dus &
I'oppositionpolitique et aumanque de sup-
port de la communaut6 international.
Gilles supporteles accusations, A


deloger le Premier ministry'
Un autre US$1.2 million a 6t6
d6pens6 pour acheter une residence
destine au pridicesseur d'Aristide, I'ex-
Pr6sident Ren6 Pr6val.
Pour opposition politique,
Ch6restal a 6t6 d6sign6 pour porter la
responsibility de l'incomp6tence du parti
au pouvoir.
- Aristide doit maintenant choistr
un nouveau chef du government.


R6publi que, Jean-Marie Ch6res tal,
pr6sentait le lundi 14 janvier le bilan de
son government pourlap6riode courant
de mars & d6cembre 2001. Contest par
certain parlementaires, M. Ch6restal a
saisi cette opportunity pour announcer les
orientations et les priorities du
government pour 1'ann6e A venir.


inqui6tante. Ainsi, selon M. Ch6restal, le
Product Int6rieur Brut (PIB) a chut6 de 1.7
% par rapport & 1999-2000, le deficit de
I'Etatau30 september dernier 6tait de plus
de 2 milliards de gourdes, la monnaie
national a subi une d6pr6ciation
important par rapport au dollar ambricain
(voir Chirestal / 7)


oswa1- 866-667-4265


IENPLUS


EN BREF


SCHCOT


. O rga


3 05 -423 -3 800





. .


'=== delacrisesurlep y pWo47
L'EVENEMENT
Le Premier ministry Chdrestal aurait dimissionn6 p.1
DERNIEREHEURE
Gassa nns epde demanded l'asile

LA CRISE
Une mission de I'OEA prochainement en Haiti p.1
Resolution de l'OEA sur la crise haltienne p.3
Opposition: reactions mitig6es aprbs appel
d'Aristide p.5

Ao g Pr6sident Aristide en R6p.
Domini caine p.8
Declaration conjointe des deux Pr6sidents p.9
POLITE
Le Prisi e Aristide est-il un tyran? p.11
ADIEU L'AMI !
Mort du peintre Emmanuel Pierre-Charles p.10
DIASPORA
Leaders haltiens amiricains en visit en Haiti p.12
FOOTBALL/GOLD CUP
Haiti bat Equateur 2-0 p.20
INTERNATIONAL
Les Congolais retournent & Goma ddvast6e p. 20


LE COUNSEL PERMANENT DE L'ORGANISATION DES
ETATS AMERICAINS,

PROFONDEMENT PREOCCUPE par les actes de violence
qui se sont products en Haiti, notamment les 6v6nements du 28 juillet
et du l7 d6cembre 2001, ainsi que parla situation politique, 6conomique
et social en voie de deterioration dans ce pays;

PREOCCUPE par I'impasse actuelle que connaissent les
negotiations visant h r6soudre la crise politique persistante;
AYANT VU le Cinquibme Rapport de la Mission de

ifanhadades5Ens2Am6ricains intitul6 "Progrbs vers un accord

RAPPELANT que l'Assembl6e gnrale, par sa resolution
AG/RES. 1831 (XXXI-O/01), a r6it6r6 sa profound preoccupation face
A la persistence de la crise politique en Haiti d6coulant des 61ections
du 21 mai 2000, et a charge le Secr6taire g6ndral de multiplier ses
efforts en vue de contribute au denouement de la crise politique en
Haiti, A son d6veloppement 6conomique et social, au enforcement de
la d6mocratie et & la promotion du respect des droits de la personnel
dans ce pays, (voir R4solution / 16)


ulrr~


one:954757-662www.sosdezine.com


Mercredi 23 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol XV No 51


Pae3


enforcer leur systhme et leurs institutions
d6mocratiques >>. En outre, 1'OEA invite Haiti & faire
appel A la Commission Interam6ricaine des Droits de
l' Homme pour lui demanded << d'effectuer une visited
sur le terrain pour consulter la soci6t6 civile,1es parties
politiques etle government d'Haiti en vue d'analys"
les pr6sentes conditions et les 6v6nements li6s au 17
d6cembre 2001 et de soumettre un rapport sur ces
pomts >>.
Pourl'Ambassadeur d'Haiti auprbs del'OEA,
Raymond Valcin, il est important de r6tablir an climate
de confiance entre le government et I'opposition.
S'adressanthl'oppositionhaltienne, IIaindiqu6quele
government pr6conisait < m


(OEA ... suite de la 16re page)
A condamner touted les former de violence politique et A
oeuvrer en faveur de leur 61imination.
Apropos de la mission pr6vue dans la resolution,
elle sera pilot6e par le Secr6taire G6n6ral de l'OEA C6sar
Gaviria et devra soumettre un rapport au Conseil Perma
nent, au plus tard le 31 mars 2002. Contact par Haiti Press
Network, le Ministre Haitien de la Communication Guy
Paul aindiqu6 quele government 6tait pr8t A accueillir la
mission de l'OEA.
L' Organisation des Etats Amricains pressed
6galement le government d' accepted 1' envoi de
repr6sentants en Haiti < la situation et aider le government et le people Haitien A


g s a


dialogue plut8t que de
murs d'exclusion 4.
Selon 1'OEA, cette
decision monte la volont6 du
government haftien de
coop rer avec la Communaut6
International pour mettre un
terme Ala crise, en plus de lancer
un appel A la mission de l' OEA
de travailler selon l'esprit et les
principles de la Charte de l'OEA
ainsi que de la Charte
D6mocratique Interambricaine.
Cette dernibre, adopted en
september dernier, pose les bases
d'un cadre d'action lorsque la


d6mocratie est menace ou pergue
comme telle dans 1'un de ses pays
members.
Enfin, I'organisation
souhaite qu'Haiti puisse garantir
<< A la mission de 1'OEA, la Com-
mission Interambricaine des Droits
de 1' Homme ainsi qu' aux
organizations internationales non
gouvernementales, dont la
presence est reconnue en Haiti, un
acchs libre et silr A touted les
composantes de la soci6t6 civil,
notamment la pressed et les parties
d' opposition >>.
HPN


COUNSEL PERMANENT
16 Janvier 2002
CP/RES. 806 (1303/02)
LA SITUATION
EN HATTI


OEA/Ser.G
C'P/RES. 806 (13031
02) corr.1
16 janvier 2002
Original: anglais


*Baby Showers


* st Communion


Special Occassion Souvenirs
By Sophia


LA CRTS


Une mission de l' OE A


La UNIBANK, soucieuse d'itre
encore plus proche de vous,
ouvre sa 30ame succursale.




La Ban ue d 9


RESOLUTION DE


Route Nationale No. 1, g cit6 de D611mart


510-7694







I ANAY SE


I


Morracot ura
18 x 18 & 16 x 16
C6ramiques espanoles et italiennes
Grand choix & votre disposition
.87 pied carr6


am
( Maximum a sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carr6s


13.5 x 13.5
C6ramiques espagnoles
Different Styles et cou eurs
75 pieds carries


0 It ATHIT
C&ramiques crises
( Maximum a sacs)
avec tout achat minimum de 200 pieds carr6s


Apportez ce coupon .
Nous exportons vers Haiti Apportezcecoupon



Meilleur s prix de la plack

Venez done voir par vous-m8me

3306 N.W. 796me Avenue, Mianxi, Florida T61.: 305 592 2558 Fax: 305 477 2673 .


Mercredi 23 Janvier 2002


Page 4


anssi de l'em
'
bargo, s interroge-t-on de tout c8td.
Ne reste alors que le carbon, la coupe des arbres-
Comment faire quand on n'a plus aucune autre resource,
nous explique-t-on Ma ronde.
a
Oui, mais m8me si le caf6 ne
se vend pas, il yous reste encore le pois
noir, les bananes, les noix de coco, les
ignames, alors pourquoi tant couper le
,,
bois ?


(Reportage ...


de la crise
negligence et I'imp6ritie

profound :
caf6 remontent A la colonies. Le cultivateur en est fier,
avec reason. Mais un pen de vari6td (ou de recyclage
qu'en d6cembre dernier prudent) ne ferait pas de anal A l'heure oil le gott
s A terre ... international se diversified sans cesse sous les assauts
,
-r dinne concurrence effren6e, m8me
Taiwan qui devient producteur de la
fbve noire. Vive la difference, mats
dans la diversity ...
Tout comme les infants qui
ne jurent plus que par le riz de Miami,
a les millers d'6coliers en uniform
.. d6gringolant de la montage avec le
meme sac au dos que tous leurs petits
camarades dans le monde, les fillies en
tenue pin up, etc.
D'un c8t6, lamondialisation
fonce jusqu'au plus profound du pays
profound, transformant impun6ment
1? s. .r les gotts .et les habitudes de la
population, et surtout ses traditions et
manibres de survive .
D'im autre c8t6, on reste les
bras crois6s .,.
Maintenantsurvient la crise
politico-6conomique, avec son
e national photo llatti en Marche Nortbge d'embargo del 1' aide
. finaticibre aust6rit6, plong6e de la monnain locale,
es il en existed car nous galopade ucoatdelaviechamagequasitotalmisbre
re trbs fertile du pays, des none...
ommer6serves nationals, I paysan, qui a toujours 6t61eparent pauvre,
e mais grasses esthenac66 est le cadet des soucis des grand acteurs politiques de
rtout ailleurs .;. qui s'en la"r6publiquedePort-au-Prince. Lepays sed6tourne
de ses propres resources, aussi bien par ignorance que
l comprend quel mal il fait par esprit de lucre ...
nue, quel mal il faith lui- Les ancient grand sp6culateurs, on plutSt
re qui le nourrit avec ses leurs infants qui ont grand bourgeoisement A la
mander de mourir de faim capital, n' ont pas de coeur A se colleter avec la
m8me, insiste-t-il. concurrence revenue beaucoup plus rude et plus risque
ructure. Une vell6it6 de (plussophistiqudeaussi)surlemarch6international...
caux de caf6 n' est pas all6e Les fortunes fates hier dans I' exportation du
sur la carte de la r6publique caf6 sont.reconverties en stations-service ...
ce surnom donn6 par un Is petit cultivateur abandonn6 par les secteurs
d west. anssi bien public que priv6, est en train de se ruiner et
lus d6fonc6es aprbs les de ruiner aussi avec lux les quelques resources
ns souventinfranchissables naturelles dont dispose encore un pays qu'il est de bon
ton de consider comme d6finitivement ruind ...
NotrevieilleJeepht About


-Quoique F~argent est devenu si rare


R6ponse : ce sont 11 des r coltes
de subsistence qui stiffisent A peine A
nourrir les infants, mais comment payer
I'6cole, les soins de sant6, la corv6e, les
impr6vus ?

Quelq nes dernie rs
parents de verdure ...
Cependant qui gagne le plus A la
coupe des arbres ? Le sac de carbon
vendu 40 gourdes par le cultivateur, est
revendu Ala capital jusqu'h 200 ou 250
gourdes ...
D' abord simple d6brouille, voici
le d6boisement en train de passer & use
vitesse superieure. En effet, onnous parle
de paysans qui vendent tout un rak bvira partiese Une zone qui devrait Stre didar6e r6serv
bois6e deleurs plantations) pour faire du carbon. Une telle Wild, wild west ..
op6rationpeutrapporterd'unsculcoupjusqu'h500dollars Cependant; des alternative
haitiens (25.000 gourdes). sommes dans I'une des regions enco
Vous rendez-vous compile de la troupe ... A ce zones qui auraient dG Stre classes c
traiii-lk les quelques derniers parents de verdure que mais la terre tant8t rouge, tant8t noir
constituent les regions montagneuses des Nippes et de la de d6bouler vers la mer comme pa
Grand'Anse ne tarderont pas & rejoindre le desert en quoi soucie !
consist d6ji la presque totality de lar6publique ... Oui, le pay san affirme qu'i
Haiti, un Rocher. en d6boisant ainsi sans aucune rete
Yoild des:chiffres qui & eux seuls r6sument meme, A ses enfants, il faith la ter
implement la trag6die que nous vivons, mais qui s'ea infants. Mais on ne peut; pas lui de
soucie alors qu'il est abandonni seul A lui-
Le riz de Miami continue inexorablement son Absence de toute infrast
chemin au plus profound du pays profound; les infants le cooperative par de petits planters lo
pr6fbrent A la cassave et au petit mil. Manioe, pois congo, bien loin; ce coin de terre ne re Matt
mais et autres cultures de montage n'ont plus la cote. Car qu en p6riode 61ectorale .... D' oh
ici 6galement, il faut vivre avec son temps. Les transistors observateur de l'ONU: Wild, wil
quicaptentlaloteriedeSaintDominguebourdonnentaussi Les routes sont encore p
des dernibres meringues carnavalesques en FM st6r6o. dernibres pluses, transfoun6es enravi
o Acausedes6boulements..


de souffle. Eur6ka Une 6quipe des TFTC. On est:h
hauteur de Bonne-Fin, au-dessus de la ville de
CavaiHon Des camions et tracteurs presque flambant
neufs (dons de Taiwan), mais unrouleau compresseur
aurait 6t6 plus utile: Pour totxt r6sultat, une couch
de terrejaunitre et boueuse r6pandue sur les parties
les plus rocailleuses ou day zonbi, .Carence de
matdriaux Ouvriersmal r6tribuds. Puis adieu, on se
d trois ou uatre arts Atlst6rit6 oblige


Sa ki mouri zafb a yo ...
Aussi bien dans le public que le priv6, une
scule preoccupation: tirer son 6pingle du jen. C'est un
sauve qui peut g6n6ral ... Les importations sont un
moindre casse t&te et puis les commissions sont
automatiques, alors vive les importations et au disable
l'effort national. Sa ki mourizaf6 a yo !
Cependant les consequencess de la crise


reverra ans q ...
actuelle ne s'arratent pas kla destruction des derniares
Vitre la difference deris la dikrsit6 ressources forestieres, L'abandon de certaines cultures
qui dans une astre approche auraient pu permettre
Mais ce n'est pas tant 1'aust6rit6 que la (voir Reportage / 5)


C6TampueS & Marbre

Trbs grande salle d'exposition
D6pot Salle d'Inventaire
Accessories
Cbramiques
.
,r e..-g Marbre pour Salle de bain


Consequences
page) .

cons6quence--sur le pays


&


U SALON OR
-- ----- --
.10. DESIGN ER CUT
First time customer only. Reg. 12.so '
E* RS EE CONDITIONING
F 5"$ E. TREATMENT --
With this coupon ,- L
50.5.40 9074







11I


.


Consequences de la crise politico-dconomique ...
(Reportage ... suite de la page 4) terriers de la valley de l'Artibonite. 6ti 61us en vertu de la Constitution, mais institution
d'all6ger les difficulties locales autant que de redonner au Avec la dissolution.des forces armies d'Haiti, n'existe toujours pas ... sinon sur le paper et les affiches
pays quelque pigeon sur rue sur le march mondial bien abolies de fait en 1994 par le president Jean-Bertrand de propaganda 61ectorale.
str inevitable, ni ne s'arr8tent A l'ali6nation du pay san et la Aristide pour cause de coup d'6tat ayant provoqu6 pas moins De plus, la contestation 61ectorale qui n'en finit
grande misbre morale qui, en plus de la pauvret6, menace de 4.000 morts, a disparu aussi institution s6culaire des pas depuis mai 2000, et qui cause en parties nos malheurs
d6sormais celui-ci (et nous avec lui) en le private de ses chefs de section on mar6chal. actuels, n'a rien arrange.
moyens de survive traditionnels et 6prouv6s depuis des Aujourd'hui quel est le bilan ? Ovez plutSt : Alors Laloi etl'ordre, connais pas. Et cela pas seulement
sidcles, mais c'est de tout un 7', -- dans les sections rurales, mais aussi
ensemble qu'il s'agit, une sorte de 1 91.- dans un grand nombre de communes;
mini-crise argentine mais aux ex. les Baraddres oil il n'y a ni juge de
dimensions d'Haiti. C'est le 7. paixniunseulpolicier...Niuneligne
novel ordre ... mais face auquel ,- .. de t616phone.
les n8tres, contrairement aux ( Or la police ne sert pas
argentins, n'ont pas la force de se sediment A maintenit l'ordre. Pour un
redresser, sont en train de runner arpentage (en cas de confit frontalier
toute chance d'avoir jamais la 6ventuel), il faut done faire venir un
force de se redresser. policies depuis 1'Anse-h-Veau ... et y
Et les plus progres- mettre le prix. Bien str, hors de port6e
sisters "n'en contribuentpas moins . du paysan moyen.
A cette fin announce ...
Pourtant ee n'est toujours G4ndralis ation de
pas le plus grave. L .- I'instruction primaire ...
En effet, une grande La. 's L'absence de l'Autorit6 de
apparition : le vol. Hier inconnu, I'Etat a done des consequences que
nous assurait-on, aujourd'hui il est M- 1 personnel ne peut encore imaginer, avec
devenu courant de constater un une crise qux se propane en progression
beau matin que votre regime de g60mitrique ...
Reste le cur6 de la paroisse
bananes, vos oranges out 6t6 Un 4tang dans les hauteurs des Baradbres photo Hatti en Marche tant qu'il accepted aussi le r81e d'agent de
arrach6s, vos ignames emporties ... que le salaire d'un mar6chal qui avait pour mission de d6veloppenient, de d6senclavement, d'homme A toutfaire,
Simple chapardage mis au compete delamisbre de maintenir 1'ordre sur plusieurs sections rurales A la ronde, quoi. Oui, pareil d6vouement existed eitcore, nous 1'avons
plus en plus aigu8 pour des paysans sans terre, phres etmbres par example depuis l'Anse-h-Veau jusques aux contreforts rencontr6.
de plusieurs infants ...
En dehors de l'arriv6e des
Mais on rapport aussi une m6decins cubains dans cheque commune,
augmentation des menaces prof6r6es
avec comme prochaine 6tape oblige, la
entre voisins, de cas d'invasion de
construction d'une petite clinique dans
plantations (chose encore plus grave
chaque section rural pour les premiers
que invasion de domicile) sous des
soins ; un bon point ... c'est la
pr6textes les plus futile ..
g6n6ralisation de instruction primaire.
On craint queles machetes
I'Ecole universelle aussi existed, en tout
ne sortent un beau matin.
cas elle a pris un bon-d6part.
En un mot, Ja m8me
Par monts et vaux, par tous les
instability qui s'61argit hl'6clielle du : 7
chemins escarp6sils arriventpar dizaines,
pays.
i if bl d


POLITIQUE



Opposition : Reactions mItigees apres I appel
/ e e d6mocratique.

vergence D6mocratique, ce n'estpas lapremibre
Bertrand Aristide mercredi, pour une reprise du dialogue d6mocratie et son avenir, une opposition et son avenir "' fois que le Pr6sident tient de tels propose aprds une visit &
avec "ses frbres del'opposition ", a 6t6 accueilli de fagon avait lanc6 M. Aristide A son return d'un court s6jour en l'6tranger. Les appeals au dialogue de M. Aristide sont
mitigde. R6publique Dominicaine. Is Prisident de la R6publique toujours rests letter morte, car il fait toujours le contraire
Au-deld des intirSts des parties politiques, d'un affirmait que le jeu entre l'opposition,1e government et
(voir Opposition / 6)
profit politique, je vois une nation et son avenir, une le Parlement 6tait incontournable dans tout processes

FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM

ADDRESS RENOUVELLEMENT

6 MOIS NOVEL ABONNE
BTATS-UNIS US $ 40.00 UN AN
CANADA US$ 42.00 US$ 78.00
BUROPE US$ 70.00 US$ 80.00
AMERIQUE LATINO US$ 70.00 US$ 135.00
US$ 135.00


Mercredi 23 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol XV No 51


Page 5


centanes en un ornies et carta es e
touted les cottlburs. Les bitiments
scolaires proprement dits soilt encore
rares, mais quelques feuilles de palmiste
.
mont6es sur 4 poteaux font l'affaire. Des
classes jtich6es A flanc de morne. Et il ya
uti gotter A midi, ce qui n'est point
n6gligeable,


La loi et I'ordre,
connais pas ...
Mais renseignement pris, ce
n'es t pas tant use attitude incite par
la faim ou par la crise 6conomique
que par l'absence de force publique,
de dissuasion ... I'autorit6 de l'Etat.
Autrement d t, les


;3~S;Y


e~r~s~kC~k~sl~l~lce~pp' i---~-


.,
Le paysan n'a qu'un mot
du pays aujourd'bui & la bouche : Certificat. "
Entendez par 14, le dipl8me de fin d'6tudes primaires que
ses infants doivent coste que coste obtenir. On se scandalize
qu'un tel laisse grandir des infants jusqu'hl'Age de 10 ans
sans les eni'oyer & P6cole. Le Certificat d'6tudes est
aujourd'huinneobligationun" must "aumame titre que le
High School aux Etats-Unis. Pas mal, n'est-ce pas.
A notre avis, ce sont done 11les seuls hros du
jour. Ces instituteurs de village, et ces parents-ld.

Haiti en Marche, 19 Janvier 2002


consequences de la crise politiqueproprement dite peuvent
se r6v61er A la tongue encore plus catastrophiques que tout
ce qu'on avait jusqu'ici envisag6 ...
Quelle alternative autre que la machete ?
Dans d'autres regions plus pauvres du pays, cela
ne tarderait pas. Dans les hauteurs des Nippes, du Sud, de
la Grand'Anse, oilPonn'estpas en 6tat de diskette absolute,
cela peut arrived malgr6 tout, et avant trop longtemps.
Rivibres de sang, pour paraphraser Rizibres de sang de
Paul Farmer, vibrant6crivaindudrame sdculaire des conflicts


photo Hatti en Marche
de J6r6mie n'a jamais d6pass6 100 gourdes, avec pour
tout moyen de transport un mulet; le CASEC qui lui a
succ6d6 aujourd'hui touche entre 20.000 et25.000 gourdes'
Et nul ne peut dire quel est son employ du temps ...
A entendre tous nos interlocuteurs, le CASEC
membere eTu du Conseil d'Administration de la Section
Communal) ne sert pratiquement h rien. Pour la bonne
reason que lui-meme ne connait pas sa mission. Ne semble
pas en avoir encore 6t6 instruct. Le mot existed, des gens ont





I


I


m


contribute A l'aboutissement de l'enquate sur l'assassinat du journalist Jean Lopold

; e * /
Reac tions mx tIg ees


apr bs I'ap pel du
/ * *
Pr resident Ar Istude


SCANDAL~ EN DIASPORA


Mercrei 23Ja'ier2002N.1


Page 6


droits humans, d
'
it quil compared les frus-
trations du juge Gassant.
"Is juge Gassant s'est beaucoup


C


Le principal suspect est le s6nateur
Lavalas Dany Toussaint dont le juge a
demand6aus6natdelaR6publiquelaJev6e
de l'immunit6 parlementaire. Mats les
s6nateurs haltiens n'ont toujours pas honor
cette requate.
Le juge Claudy Gassant dit avoir
encore 6t6 victim de menaces physiques
pas plus tard que le 21 d6cembre dernier,
lorsqu'un v6hicule du Palais National a
embouti sa voiture, brisant ses phares avant.
Ce fut la goutte d'eau.
n .
Je ne pouvais pas faire mon tra-
vail" dit-il, se plaignant d'8tre sabot6 y
comprise par ses colllbgues. M8me A
l'int6rieur du tribunal, je ne me sentais pas
en security.
Sa decision devint plus urgent,
poursuit-il, lorsque prit fin son mandate de
trois ans de juge instruction sans avoir &td
renouvel6, tandis queles cl6s de son bureau
lui 6taient enlev6s.
"Le non renouvellement de mon
.
niandat m'expose advantage" dit Gassant
qui au d6but avait A sa disposition deux
gardens munis d'armes lourdes. II ditn'avoir
requ aucune protection particulibre depuis
plusieurs mois.
D'aprbs le Miami Herald, Gassant
arait dans une position ambivalent.
"J'ai beaucoup de respect pour le
President Aristide" dit-il; "et s'il venait A
renouveler mon mandate, je me .trouverais


dans la position difficile de d
'
ire Non
"
'.
"Mais parce que je sais qu'il ne
peut pas me prot6ger vu ce que j'ai d6ji
F4
a
---


(Gassant ... suite de la 16re page)
"La seule chose que je sache est
que je ne retourne pas (en Haiti) pour le
moment" a d6clar6 Gassant, 36 ans, durant
une interview jeudi. "Je suis en train de
r6fl6chir.,,
Gassant laisse Haiti au moment oil
le pays vient de connaitre une escalade de
violence entre les groups rivaux de Fanmi
Lavalas (au pouvoir) et la Convergence
D6mocratique, une coalition de plusieurs
parties opposition; accompagnde de men-
aces centre des journalists et une attention
.
mternationalecroissante.
La semaine dernibre,
l'Organisationdes Etats Amricains aappel6
A une investigation ind6pendante dans les
violence du 17 d6cembre (attaque centre
le palais presidential par un commando
arm6, suivie de gepr6sailles centre
l'oppositionpar des supporters dupouvoir).
Et mercredi, durant une visited
offictelle en R6publique dominicaine, le
President Aristide a exprim6 sa voloat6 de
rencontrer opposition.
Avant que Claudy Gassantn'arrive
& Palm Beachil ya 10 jours, il a dirig6 pen-
dant 15 mois investigation sur le double
meurtre du journalist Jean Dominique et
de son garden de s6curit6 Jean-Claude
Louissaint. Dominique a 6t6 abattu de 7
belles le 3 avril 2000.


"' WHMi@il
Gassant sortant du Palais de Justice sous la protection d'un garde du corps
photo Yonel Louis/HenM
exp6timent6, je ne pense pas que cela me plaint de ne pas avoir certaines chose, et
ferait retourner." s'illes avait eu il aurait 6t6 capable de faire
D' aprds un porte-parole de la plus. Mais en meme temps, il a eu ce
pr6sidence haltienne, Aristide est toujours qu'aucun autre juge n'a jamais en dans toute
en train de revoir le dossier. I'histoire d'Haiti" dit Concannon, qux
- Brian Cancannon, un avocat considered que Caludy Gassant a pu cr6er
am6ricainquiaaid61egouvernementhaltien aussi certain de ses propres probl6mes,
dans investigation de cas de violations de


ais sans
montrent quele S6nateur Sonson et le Juge
Gassant font tout ce qui est en leur pouvoir
pour me d6truire sur la schne politique >>, a-
t-il d6clar6.
Le S6nateur Dany Toussaint pense
qu'd partir de ces faits, la population saura
sequel de tous les acteurs impliqu6s dans ce
dossier represented un obstacle A la Justice

do ep qu e o e
autre Juge responsible de l'affaire, mais il
faut que Claudy Gassant soit 6cart6 de
I'enquate.
Rappelons que le S6nateur Dany
Toussaint est le principal suspect dans
l'affaire du double meurtre de Delmas du 3
avril 2000. Aprbs plusieurs auditions au
Cabinet d'Instruction, il avait tentune ac-
tion en Cassation centre le Juge Instructeur
du dossier, Me Claudy Gassant, l'accusant
de partiality dans cette affaire.
Dany Toussaint a enfinindiqu6 que
le fait que son nom soit cit6 parmi ceux qui
empachent I'aboutissement de l'enquate ne
lui faitni chandni froid, et qu'il continuerait
A remplir sa tAche, toujours dans le respect
des lois.
HPN


Port


Dominique, avec ou sans immunity
parlementaire, a-t-il confide mardi & Haiti
Press Network.
Dans une interview accord6e A
HPN,1e S6nateur soupgonn6 dans le double

- "f ::"I'::".:"s0 n qvu6 qu
ce dossier, mais pas A cells du juge Claudy
Gassant. II a d'ailleurs rendu ce dernier
responsible delalenteur del'enquate. Dany
Toussaint a 6galement d6nonc6 un complot
centre sa reputation, concoct par le Juge
d'Instruction et le S6nateur Prince Pierre
Sonson.
Le S6nateur Toussaint s'est dit
inquiet dela situation dans laquelle se troupe
actuellement I'enqu8te sur la mort du PDG
de Radio Haiti Inter. Selon lui, le complot
visant A salir son image vient de trbs haut. <<
Je d6tiens des preuves que le Juge Gassant
touchait de l'argent qui ne venait pas du
Ministbre dela Justice. Cette somme, trente
mille (30.000) dollars, venait du Palais Na-
tional >>, a-t-il encore confi6 & Haiti Press
Network. .
<

(Opposition ... suite de la page 6)
de ce qu'il dit ", aindiqu6 M. De Ronceray
A Haiti Press Network. Selonlui, M. Aristide
parle de reconciliation depuis maintenant 11
ansalors qu'ilfaitsimultan6ment,1a guerre
hl'opposition. A l'instar de M. De Ronceray,
Serge Gilles, 6galement dela Convergence,
estime que M. Aristide aun double discourse.
" Arretons les grades phrases et poisons des
actions concretes ", a lanc6 M. Gilles.
De son c8t6, Rosny Desroches,
member de la Soci6t6 Civile, aindiqu6 qu'il
accueillait avec int6r8t et satisfactionl'appel
du Chef de l'Etat et que le dialogue
repr6sentait, selon lui, le seul moyen pour
arriverhunesolution.IIatoutefoisreconnu
" qu'aujourd'hui, les paroles ne suffisent
pas, il faut des actes ", en ajoutant que des
measures devront 8tre prices pour garantir le

e d speo us in 4
M. Desroches a de plus insist pour
que les responsables des actes de violence
du 17 d6cembre dernier soient traduits
deviant la Justice. II a 6galement d6nonc61a
a
proliferation des bands armies qui
agressent des citoyens sans que la police
n'intervienne .

Resolutions de l'OEA
Quant aux resolutions prices par le
Conseil Permanent de l'Organisation des
Etats Am6ricains, M. Desroches a accueilli
favorablement ces dernibresmais souligne
que 1' organisation devra continue A
exercer une influence auprds du
government pour que les measures
adoptees deviennent effective ". En outre,
il a indiqu6 que l'OEA devra agir
rapidement, notamment par la mise en place


de la Commission Interamricaine des
Droits de 1'Homme et la Commission
Permanent en Haiti, compete tenu des
61ections pr6vues cette annie encore pour
les deux tiers des S6nateurs et D6put6s au
Parlement.
Rappelons quel'OEA avait adopt
des resolutions demandant une equate sur
les 6v6nements du 17 d6cembre dernier, la
nnse sur pied d'une mission permanent de
I'organisation en Haiti et d'une invitation A
la Commission Interamdricaine des Droits
de l'Homme afin de faire rapport sur la situ-
ation dans le pays.
Hubert De Ronceray croit, quant &
lui, que engagement pris par le
government risque une fois de plus de
demeurer sans effet car il est habitue &
signer des engagements avec la

Cpoec an ill od es
engagements pris par le Pr6sident Aristide
envers BilltClinton en 2000 lors de son re-

Certaines recommendations'
comme l'indemnisation des victims dont
-
les locaux et les maisons ont 6t6 pills et
saccag6s le 17 d6cembre dernier, sont
cependant positives, selon M. De Ronceray.
Pour Serge Gilles, le government
est en measure de r6pondre efficacement aux
n
recommendations de l'OEA. les noms des
coupables des incidents du 17 d6cembre
dernier sont connus et, par la rdeente pro-
motion de jeunes policies, il dispose de tous
les instruments pour ramener un climate de
,,
paix et de stability en Haiti a conclu M.
Gill es.

HPN


t616phonique d'un de ses sup6rieurs
hi6rarchiques qui lui intima l'ordre de se
presenter le
.
lendemain du jour A son bureau pour affaire
le concernant. Arrive & destination, le pa-
.
tron en question lui dit qu'il ne falsalt plus
parties de cette institution. Notre compatriot,
sans piper mot, est rentr6 chez lui
pour raconter cela & sa femme. Vous
.
imagine la suite A la veille des festivit6s de
fin d'ann6e ...
Cette situation combien
d6plaisante nous incite A nous poser des
(voirDiaspora/12)


Eustache Fleurant, Haitien-
Am6ricain, manager et vice-pr6sident de
Bank of America, une annexe situ6e au
coeur m8me de la communaut6 haltienne de
Miami, a 6t6 d6mis de ses functions. Aucune
reason valuable n'a 6t6 6voqu6e.
Monsieur Fleurant travaillait dans
cette institution commercial depuis vingt
ans, passant du stade de caissier au tilre de
vice-pr6sident, il a toujours 6t6 un employ
exemplaire b6n6ficiant de I'estime et
I'appr6ciationdesessup6rieurs.Etpourtant,
sans crier gare, Ala veille des f8tes de Noal
2001, Monsieur Fleurant a requ un appel


| DERNIERE HEURE


Le juge Gassant choisit I'exil ...


Dany Toussaint pri~t B contribuer, n







SACTUALITE POLITIQUE I


ta en arc e o o.

CHERESTAL AURAIT DEMISSIONNE !



d in isltr ation


travaux qui d6buteront vers la fin de l'ann6e en cours et l'on
estime Aplus de 20'0001enombre d'emplois qui seront cr66s
dans le cadre de ces projects.
En ce qui a trait au d6veloppement 6conomique, des
fonds de1' ordre de 250 millions de gourdes ont 6ti d6caiss6s
pour agriculture, car << environ 80 % du financement
allou6 habituellement par la Coop6ration Internationale A
titre de support au d6veloppement agricole en Haiti a td
bloqu6 >. Pour les infrastructures routibres, un montant de
250 millions de dollars a 6ti octroy6 Al' entretien des struc-
tures et des r6seaux existants en plus de la rehabilitation de
certain tronqons, celui de Pont Neuf A 1' aroport du Cap
ar example
2 '
Des measures out 6galement 6td praises pour
faciliter 1'acchs A la Justice, soulager la surpopulation
carc6rale et la violence domestique faite aux femmes.

Perspectives 2001-2002
Pour l' annie A venir, le government compete
concentrer ses.efforts auteur de tr'ois axes stiat6giques
: la valorisation du capital human alphabetisationn,
scolarisation universelle, soins de sant6 primaires), la
pour suite de la reliance de la production national (taux
de croissance de 2 %, entre autres) ainsi que
1' amelioration de la governance reorganisationn du
syst6me judiciaire, politique de decentralisation).
Pour M. Chrestal, <<1'am61ioration des con-
ditions de vie dela population ne pourra se concr6tiser
que dans un environment financier sain, notamment
en s'assurant que le taux inflation ne franchise pas
la barre des 10 %. De plus, les politiques budg6taires
mises en oeuvre viseront A accroitre les recettes fiscales
et I atteindre une procession fiscal de l'ordre de 8.5 %,
obliger les enterprises publiques et organisms
amonomes a verser resourement s recanes taxes
byr r le rmptedeceded tor6ddmr ed6ficit
Lapolitiquemon6tairequiseramiseenap-
plication pour I'exercice 2001-2002 << vise
essentiellement la stabilization des prix et du taux de
change, 1' amelioration de la balance des paiements et
lesoutienaux activities deproductiondusecteurpriv6 >.
Les sept secteurs prioritaires identifies par le
government sont : le transport, I'6ducation.
l'alphab6tisation,1'agriculture, le tourism, la justice
et la s6curit6. A eux seuls, ces secteurs se partageront
environ 71 % des resources nationals.
<< Au risque de choquer ou de d6cevoir, il est
de mon devoir aujourd'hui d'affirmer clairement qu'il
n' ya pas de recette miracle pour sortir Haiti de la
difficile situation politique, social et 6conomique dans
laquelle se troupe actuellement le pays. Je suis
cependant venu vous dire aujourd' hui que l' espoir n' est
pas mort. Le Pr6sident de la R6publique, Son Excel-
lence Jean-Bertrand Aristide, dans son message A
occasion de la nouvelle annie, rappelait justement
que 198 ans de paix auraient d6ji conduit 11' Haiti de
nos reves. C' est cet espoir de paix (paix politique, paix
social, paix 6conomique) qui guide notre action >, a
conclu le Premier Ministre.
HPN
ABONNEZ-VOUS A
HAITI EN MARCH
Miaml (305) 754-0705
P-au-P 245-1910


Tel. USA/Conada:1-800-934-0440


Mercredi 23 Janvier 2002
Hii M h VlXV N 51


rage c


rll ~


rJR ~


optimisme et

mquietude
(suite de la page 2)
(il s'dchange A plus de 25 gourdes alors qu'il ya un an, on en 6tait A peine
A 20) en plus de < aujourd'hui, atteint environ 60 % de la population active >.
In Premier Ministre Ch6restal a 6galement profits de cette tri-
bune pour d6noncer le maintain des sanctions 6conomiques par la
Communaut6 Internationale alors << que l'6chee des negotiations est dfx au
refus de certain secteurs d'accepterles choix dupeuplehaltien >. Ce dernier
point, combine au d6sit de certain groupuscules de reverser le
government strait, selon le Premier Ministre, << A 1' origin des
condamnables mais in6vitables reactions dela population vis-h-vis de ceux
qu' elle considered comme responsables dublocage politique et 6conomique
du pays >. .
Quant aux r6alisations du government, le Premier Mimstre a
scrut6 la plupart sinon tous les secteurs d'activit6s. Ainsi, pour 1' education'
le government a pris notamment des measures pour augmenter l'offre
scolaire, am61iorer la quality del'6ducation et enforcer la governance du
systhme 6ducatif. De plus, le7 septembre dernier,1e Pr6sident Jean-Bertrand
Aristide a lanc6 une campaign d' alphabetisation avec la volont6 de r6duire
de 40 % (55 % A 15 %) le taux d' analphab6tisme en Haiti.
En sant6, environ trois millions d' infants de moins de 10 ans ont
6t6 vaccines. Le 4 octobre dernier, la Premibre Dame d6voilait un plan
int6rimaire de lutte centre le VIH/SIDA alors que certaines initiatives out


Les couples Aristide et Chirestal recevant les honneurs devant le Palais L~gislatif


6t6 prices par le government afin de
r6duirele taux de mortalit6infantile (450
personnel pour 100.000 naissances). << La
mise en place de 1' Ecole Nationale des
Infirmibres Sages-Femmes est un 616ment
fundamental de cette stratigie >, a
soulign6 M. Chdrestal.
Quant aux logements sociaux,
des travaux et des etudes sont en cours
sur plusieurs chantiers. Notamment & Cit6
Soleil, dans le Quartier 2004, A La Saline
et Ala Cit6 Universitaire, pour ne nommer
que ceux-ci. Un budget de plus de 260
.
gallons de gourdes est privu pour ces


Le 22 d6cembre 2001, 3 jours avant la No@, nous
8VOns dblivrb 14,374 transfers sur une seule
JOUTOie, Soit 23% en plus que I'annbe pr6c4dente *
CAM ne fait que prog dresser g rAce A son service
uniq ue"sur le march& -

*
MerciA la Communauth Hal'tienne pour sa

Confiance et son appui!








REU EL RSE


RENCONTRE ARISTIDE-MEJIA


Allow Miami


* 1 1 s & Beepers CD's (Compas, Racine, Evangelique)
* Soldiers et Sandales Zonk, frangais, ambricain
* Products pur la cuisine Video's (haltiens, ambricains, documentaries,
* Cadeaux dramas)
* Tableaux Produits de beauty
* Moneygram Money Order Produits pour cheveux
* Reception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* connection t616phonique chez vous


"Le bon vieux temps"


Meredi 2a Janvier2 02N.1


Page 8


SANTO-DOMINGO, 17 janvier Is R6publique et ne se pose plus.
Dominicaine s'est r6veill6e hl'heure haltienne en ce jeudi Par ailleurs, les deux gouvernements ontratifi6 leur appui
17 Janvier, c' est-2-dire aulendemain dela visit de 11 heares au m6canisme de rapatriement des sans-papiers, suivant les accords
d'horloge du Pr6sident Jean-Bertrand Aristide enripublique signs le 2 D6cembre 1999 et qui fixent les conditions (ainsi que
les restrictions) pour la
deportation des immi-
. grants ill6gaux et pour
empacher les violations
des droits humans.
e.
Entente entre
.s les secteurs priv6s


Aristideafait observer que cette questionlui apporte
l'opportunit6 de remercier le Pr6sident Mejia pour
avoir plaid la cause d' Haiti devant la communaut6
international.
De son c8t6, le Pr6sident Hipolito Mejia a
d6clar61apolitiquemigratoiredesongouvernement
vis-h-visd'Haiticommepleinederespectenmame
temps que son government encourage des
investissements priv6s massifs dans le pays vision.
Iss 2 presidents sont d' accord pour encouraged des
investissements priv6s des deux c8t6s de f ile.
El Caribe a un grand reportage sur Haiti,
mettant entre autres I'accent sur le dernier rapport
de Human Rights Watch concernant 1' 6tat
deplorable des prisons haltiennes et les professions
dont sont 1' objet les journalists haltiens. Le jour-
nal fait aussi mention du blockage de l'aide
international & Haiti, 6valu6e A 500 millions de
dollars'

Un FONDS de d6veloppement
common ...
Le journal Hoy titre: D6claration conjointe
des presidents Aristide et Mejia, les deux chefs
d'6tat sont d'accord sur la n6cessit6 de doter les
nationaux haltiens de pieces d'identit6. Le journal
(voir Aristide-Mejia / 9)
RF


hat'tien et dommacam
"'
Le Listin Diario
.
titre en premiere page: "Au
mois de Mars prochain,1es
Haitiens vivant en
R6publique Dominicaine
P vont b6n6ficier d'une
Carte d'Identit6."
Le journal met
aussi l' accent sur 1' entente
entre les secteurs priv6s
haltienetdomimcampour
l'6tablissement prochaine de quatorze zones branches qui seraient
installers tout au long de la frontibre entre les deux pays.


, .,
Le President Aristide et la Prdsidente de la Chambre
des D6putis, la Seliora Rafaela Alburquerque
voisme.
Dans tous les quotidiens, c' 6tait pleins feux sur
Haiti.
Is Listin Diario, El Caribe, Hoy, le Diario Libre,
tous ont consacr6 leurs manchettes et de nombreuses pages
intrieures A ce qui a constitute l'6v6nement de la semaine
dans le pays, la visit d'un chef d' 6tat haltien.
Selon El Caribe, les gens ont 6t6 6tonn6s de voir
que la question Guy Philippe n'a pas 6t6 abordde au cours
des entretiens entre les deux presidents, le chef d' 6tat haltien
ayant de prime abord d6clar6 qu'il faisait totalement
confiance A ce sujet au Prdsident Mejia et qu'il respecterait
ses decisions.
Ces entretiens out surtout port sur la n6cessit6 de
doter les Haitiens vivant en R6publique Dominicaine d'une
carte d'identit6.
Fait important, les Haitiens pourront payer en pe-
sos leur carte d'identit6, et n'auront pas A sortir des dollars
.
am6ricains pour le faire.
El Caribe consacre une page entire hl'Assembl6e
G6n6rale de l'OEA qui s'est tenuele mardi 15 janvier et au
cours de laquelle des decisions relativement importance
ont 6t6 prices concernant la crise haitienne.
Question changes commercial, le mandataire
haltien a "ouvert les bras" pour invited les homes d'affaires
dominicains & investor dans son pays, souligne 6galement
le m8me quotidien. Aristide a annonc61a construction d'un
pont linutrophe dans la zone frontalibre et a appuy6 les
int6r8ts du secteur d'affaires dominicain dans
l'6tablissement de 14 zones branches A la frontibre.
Le President Aristide a accompli le mercredi 16
janvier sa premiere visit d'6tat eli R6publique dominicaine
et les themes qui out 6t6 6voqu6s sont particuildrement ceux
de la migration et du statute des Haitiens vivant dans ce pays.
Les deux gouvernements ontmanifestdans une declaration
commune qui a 6t6 signed au Palais National de Santo
Domingo, leur intention de commence dbs le 4 mars
prochain un programme pour d61ivrer des documents
identification aux ressortissants strangers vivant dans les
pays respectifs.
Quoique les deux governments out voulu
manifested leur int6rat en fixant une date pour d6buter ce
programme, il n'est pas clair comment le government
haftien compete d61ivrer descartes d'identit6 aux millers
d'Haitiens vivant en R6publique dominicaine sans aucune
sorte de document, aucun micanisme concrete ne semble
encore exister en Haiti pour ce faire.
D'un autre c8t6, concernant le statute 16gal des
personnel n6es en R6publique dominicaine mais d'origine
haltienne, le Pr6sident Mejia a assure que ce probl6me a
d6ji trouv6 sa solution dans le plan de la Secr6tairerie d'6tat
de I'Education pour doter d'acte de naissance tous les
miners inscrits dans les 6coles de la R6publique
dominicaine, quelled que soit leur ascendance.
"Que disons-nous lorsqu'on pose devant nous ce
probldme? Nous disons que notre r6ponse est claire et
cat6gorique et que tous les miners doivent b6n6ficier du
m8me treatment dans touted nos 6coles". Pour le president
IViejia, ce problbme a 6t6 r6solu dans 100 pour 100 des cas


Le Lis-
tin Diario
mentionne aussi
que le Pr6sident
Aristide a re-
connu les efforts
du President
Mejia pour
amener la com-
.
munaute mterna-
tionale A de
meilleures inten-
tions vis-h-vis
d' Haiti. En
r6ponse A une
question du Listin
Diario sur ses dis-
positions vis-A-
vis du Pr6sident
Meija dans sa .
campaign
promotionnelle
pour Halti,


"
..
r a
,,,,-- v.-, J .
Mildred Trouillot Aristide et la fille du Prisident Mejia jouant le r81e
de Premiere dame photos Jean-Claude Pierre Louis


TOLL FREE 877 485 4428


\

Destis/Jonjou


3 O5 7 57 49?1 5 82 057"-








HAITI REP. DOMINO CAINE


~~1411l ~ ~ il VLIL


DECLARATION CONJOINTE DE LEURS

EXCELLENCES MESSIEURS LES PRESI-

DENTS DE LA REPUBLIQUE D' HAITI ET

DE LA REPUBLIQUE DOMINICAINE
R6pondant A une invitation de Son Excellence Monsieur Hyphlito MEJIA,
President de la R6publique Dominicaine, Son Excellence Monsieur Jean-Bertrand
ARISTIDE, Pr6sident de la R6publique d'Haiti, accompagn6 d'une d616gation, a effectu6
une visited officielle en R6publique Dominicaine, ce 16 Janvier 2002.
Dans le cadre de cette visit, Messieurs les Pr6sidents ARISTIDE et MEHA ont
proc6d6 & de large changes de vues, its se sont mis d'accord sur des pistes d'actions de
grande importance, touchant les themes del'agenda bilateral, et ils ont d6cid6 de signer la
pr6sente

DECLARATION CONJOINTE
Les Pr6sidents se r6jouissent de mettre en relief excellent niveau dans sequel se
trouvent auourd'hui les relations entre les deux pays, et 6galement lan6cessit6 de enforcer
ces relations, en mettant en oeuvre une plus grande cooperation et des changes actifs,
fond6s dans les id6aux delibert6, de d6mocratie, de justice social, de d6veloppement et de
souverninets.
Ils partagent la conviction de la n6cessit6 de stimuler les relations entre les deux
governments, en promouvant les micanismes bilat6raux effectifs, et ils conviennent de
r6aliser une revision profound des themes de l'agenda bilateral dans les champs de
l'Economie, du Commerce, du Tourisme, de la Technique, de l'Education, de la Culture,
de la Migration, de la Promotion des Investissements et de l'Environnement, entre autres.
(voir Aristide-Mejia / 14)


uma vupervil Haitiando 3
Les Plus grand succ6s de mon Phre Comparengue

MINI RECORDS MINI RECORDS
13710 NE 11th Avenue 221-14 LINDEN BOULEVARD
MiamiFlorida CAMBRIAHEIGHTS, N.Y.
Phone/Fax: (305) 892-6200 Phone/Fax : (718) 276-1794
VISITEZ-NOUS AUSSI SUR www.MINIltECORDS.COM


M rcredi 23 Jany
12 2 No 51


Page 9


Rencontre

Aristide Mejia...
(suite de la page 8)
parle aussi du moment de recueillement observe par le Pr6sident Aristide sur la
tombe de Peiia Gomez. Hoy demand qu'il y ait plus de compr hension entre
les citoyens des deux portions del'lle, et qu'ils puissent arrived A vivre comme
frbres sur la m8me fle.
Le President haltien, 6crit Hoy, a lou6 une initiative dominicaine pour
avoir recourse A des resources internationals en vue de cr6er un FONDS de
d6veloppement common pour faire face A la dramatique situation de
marginalization social existent A la frontibre entre les deux pays, A travers des
projects de creation d'emplois et de preservation du milieu ambient.
Le gouvemement dominicain propose A la communaut6 international
qu'une parties de la dette extreme des deux pays auprbs des organizations et des
government strangers soit converted en un fonds qui servira & finance des
projects de d6veloppement dans la zone frontalibre.

"Mariage sans divorce entre les deux pays"
Le Diario Libre met l'accent sur l'accord signentre les deux chefs
d'6tat, insistent sur I'aspect commercial et politique de cet accord. Cet accord
est qualifi6 d'ailleurs par le Pr6sdient Mejia, souligne le Diario, de marriagee
sans divorce entre les deux pays."
Le Diario Libre insisted sur le fait que le Pr6sident Aristide s' est d6clar6
pr8t A respecter la decision des autorit6s dominicaines concemant le sort de
l'ex-commissaire de police Guy Philippe, impliqu6 dans la tentative de coup
d' 6tat du 17 d6cembre dernier centre le Palais National de Port-au-Prince.
Is m8me journal parle aussi de la visited effectu6e par le Chef d'Etat
haltien A la Cour Supreme de Justice. Il mentioned le casse-tate du service de
s6curit6 dominicain deviant les libert6s prices par le Chef de l'Etat haltien
qui, visiblement, supportait trbs mal le fait d'8tre mis dans une sorte de carcan
par la s6curit6 et n'h6sitait pas A se prcipiter vers la press, par example, on
vers un ami aperqu dans assistance.
Tou ours dans le Diaro Libre, une allusion a un incident survenu lors
de la visit du Pr6sident Aristide11a Cour supreme de Justice. Les journalists
haftiens ayant voyage pour couvrir l'6v6nement, se sont vus refuse 1'entr6e de
la Grande Salle oix allait se d6rouler la rencontre.
Les journalists haltiens out qualifi6 de violation A la liberty
depression un tel comportment du service de s6curit6 dominicain, et se sont
ambrement plaints de ce comportment "sigr6gationiste" A leur 6gard. A noter
en effet que la pressed dominicaine avait requ, elle, I'autorisation d'entrer dans
lasalle.


-
-- -
'L
Le President Aristide se recueillant sur le tombeau du leader* Francisco Pelia Gomez


occasion employer la main d'oeuvre haitienne.

Une nouvelle bre ...
Cette visit du Pr6sident Aristide en R6publique
donunicaine marque une nouvelle bre dans les relations
bilat6ralesselonlespropresparolesduPr6sidentAristide.
Les 2 mandataires se sont engages & donner une nouvelle
impulsion A la Commision Mixte dont les 9 sous-commis-
sions recherchent depuis 1996 la solution des problbme bi-
lat6raux, en m8me temps qu' elles travaillent sur des projects
commercial, 6ducatifs, touristiques, de sant6 et de
d6veloppement conjoint.
Une surprise : au lieu d'aller s'incliner deviant
l'Autel de la Patrie, comme cela se passe lors des visits
d'Etat, le Pr6sident Aristide a 6t6 sur la tombe de son
"inoubliable ami" Jose Francisco Pefia Gomez. Les autres
visits fates par le Pr6sident Alistide ont it Al'ex-Pr6sident
Joaquin Balaguer (au 25 delarue Maximo Gomez), A l'ex-
Pr6sident I.conel Fernandez (A la Fondation Global) et au
G6n6ral Antonio Imbert Barrera en sa residence priv6e.
E.E.


II a fallu intervention de
I'Artibassadeur d'Haiti & Saint
Domingue, Mr Guy
Alexandre, pour ouvrir les
portes A la press haltienne
et la laisser pin6trer A
I'intirieur.
Concemant les re-
lations commercials entre
les deux pays, le Pr6sident
Aristide, rapport le Diario
Libre, a invite les homes
d'affaires dominicains &
investor dans les zones
branches qui seront 6tablies
au long de la frontibre.

opportunity& unique pour le
"C' es t une
secteur priv6 dominicain "a
fait ressortir le president
haftien qui pourra en cette


"I
1. -dfor*



Rencontre avec la communautd haltiano-dominicaine photo Elsie Ethdart








ADIEU 'AMI !


MORT DU PEINTRE EMMANUEL "MANNO"
Veillie artistique et patriotique pour scenes de la vie quotidienne de son pays : le march, la
PIERRE- CH AR LES rue, la mer, etc. et signson engagement dans le combat


EXPOSITIONS
ET HONNEURS
Plusieurs publications et
biographies out paru sur I'artiste.
Depuis 1976, date de sa premiere
exposition (Nature morte), les
oeuvres d'Emmanuel Pierre-
Charles ont 6t6 pr6sent6es dans
plus de 50 expositions collectives
ou solo, surtout en Haiti, mais aussi
dans les Caraibes, au Canada, aux
Atats-Unis et en Europe. Ci-aprbs
quelques expositions del'artiste

EXPOSITIONS IMPORTANCE

1998 Peinture haftienne couleurs
et diversity C6gep du Vieux-
Montr6al
1997 Cam61ia, homage A la
femme: H8tel de Ville de Montr6al
1997 Exposition Gu6d6: Boston
Art Center Assembl6e g6n6rale
des artistes de Boston
1997 Ouverture de la galerie
Beau-Regard : Exposition Picolo
1996 Fondation du group
d'artistes peintres Fouye Dife
Overture de la galerie du Consulat
haitien 1995 Exposition City Hall
Boston Mass / Assembl6e des
artistes du Massachussetts
1994 Boston State House :
Assemble des artistes du Mass.
Howard
1993 Exposition & New York
octobre 1993
1993 Juillet Mus6e de Village de
Saint-Laurent : 20 Artistes 20
Nations
1992 Chez Flora Restaurant :
University du Qu6bec & Hull
1991 Galerie Alyos Montrial -
Woodstock Galery USA-- SAVAH
Galerie Port-Maurice, Saint-
L6onard, Hampton University,
USA 1990 Latinarca 90, Salon
des Arts Visuels Afrikaiti,
complex Guy-Favreau, Montr6al
1989 Ogilvy, Place des Arts, Salle
Wilfrid Pelletier Eaton
87 89 University York, Toronto
1987 Galerie Pellan, Maison des
Arts de Laval
1986 Galeria Theatro Santo-
Domingo, Mairie de la Barbade
1986 Kok, Galerie J6r8me, Haiti
1976 OEA, Washington, Banque
interambricaine de d6veloppement
(BID).


Mercedi23 anvis m so st0


Page10


de son people en utilisant notamment, de manibre
r6currente et esth6tique, la figure du kok (coq) dans son
oeuvre picturalenHaitien profond6ment enracind dans sa
culture, Manno s'estlaiss6 6galementinspirer par le vodou,
.
a travers ses dances c6r6monielles riches en movement et
en couleurs.
Emmanuel Pierre-Charles est connu aussi comme
un remarquable professeur d'art qui a su transmettre A ses
616ves l'amour des arts plastiques qu'il portrait. II a anim6 &
,
Montreal plusieurs ateliers de peinture A des groups
d'enfants et d'adultes, tant dans la communaut6 haitienne
que dans Pensemble de la collectivist qu6b6coise.
Rassembleur et animateur culture hors pair,
Manno a mis sur pied, en collaboration avec des artistes de
differences origins, diverse galleries d'art et maintes ex-
positions. D6voud au d6veloppement de sa communaut6, il
,
a initie et anim6 des missions A la radio communautaire,
comme il a offers sa participation b6n6vole a touted sorts
de projects et d'activit6s d'organismes A but non lucratif.
,
Merci Manno de tant de gnrosite et de
disponibilit6!
Merci de cette manibre d' 8tre A la fois simple et
profonde, authentique et lumineuse, qui colored ton muvre!


Le grand peintre Emmanuel (Manno) Pierre-
Charles s'est 6teintlelundi 14 janvier 2002 hl'h8pital Santa
Cabrini de Montrial, aprbs une farouche bataille men6e
centre le cancer.
Its Dimanches litt6raires dont le regrett6 Manno
Pierre-Charles 6tait le chef d6corateur prend I'initiative
d'une veill6e artistique et patriotique le jeudi 24 janvier
courant au BCCHM, 6970, rue Marquette & Montr6al.
Touteslespersonnesetassociationsint6ressdessontinvities
A venir t6moigner de l'engagement de Manno I'artiste du
Bel-Air,1'8trehumainsolidaire,1'Haitienirr6ductible,1'ami
ind6fectible, le g6n6reux animateur communautaire, e I
professeur d'art,1'infatigable militant du Xe D6partement,
lepeintreuniversellementreconnu,1'amateur inconditionnel
d'esth6tique et de po6sie..-
Al'occasiondeson57eanniversairedenaissance
qu'il n' aura pas v6cu, et A sa demanded, Les Dimanches
-
litt6raires pr6sentera, le 22 feyner prochain, au cours de
son super dansant annual, le spectacle Sept portraits de
l'amour.
Bien que Manno ait t6moign6, jusqu'au dernier
moment, de sa ferme confiance enla vie qui doit continue,
le depart de cet homme de courage, de pers6v6rance.
d'oilverture et d'engagement laisse dans le deuil de
nombreux parents et amis A quinous pr6sentons nos sinchres


condolences
La disparition de Manno a cr66 tout un 6moi dans
la communaut6, d6sormais orpheline de l'un de ses plus
di nes re r6sentants. Durant le week-end dernier, les
.
Haitiens et les Haitiennes de Montrial aussi bien que
d'Ottawa ont rendu un vibrant homage A leur artiste et
compatriot bien-aim6.
N6 APort-au-Princele 18 f6vrier 1945, Emmanuel
Pierre-Charles a fait ses etudes primaires chez les Freres
du Sacr6-Coeur du Bicentenaire. Tras jeune, il a d6montr6
beaucoup d'aptitude et de passion pour la peinture.
Surnomm6 l'Artiste, alors qu'il faisait ses 6tudes
secondaires au Lyc6e Pition, il dessinait d6ji avec talent
descartes de vaeux.
En 1966, Manno afond61'atelier Ath6n6eArt Stu-
dio au Bel-Air, quarter od il a grand. Dipl8m6 de
1' Acad6mie des Beaux-Arts de Port-au-Prince en 1970, il a
commence & enseigner en 1975. En 1986, il a immigr6 au
Qu6bec odil apoursuivi des etudes artistiques et obtenuun
baccalaur6at en arts et creation hl'Universit6 du Qu6bec &
Montrial enl990, tout en continuant A peindre et A exposed
gulibrement
r6 .
. I'artiste a travaill6 divers mediums, I'acrylique,
la peinture A l'huile... II a puis6 son inspiration dans les


Paix g ton Ame!


Manno Pierre-Charles







Mercredi 23 Janvier 2002 PLTQ E|v,


Ai la me~moire de notre ami M~annao


Dans une interview avec Nancy Roc, sur Radio
M6tropole, Mr Robert M6nard, Secr6taire g6n6ral de
Reporters Sans Frontibres, a qualifi6 le government du
President Aristide de regimee tyrannique". M. M6nard n'a
sans doute pas d'exp6rience directed de la tyrannic, ayant le
bonheur de vivre dans un pays d6mocratique. Nous autres
haltiens, nous en avons connu plusieurs. Aussi pouvons-
nous clairersalanterne.
Car enfin, qu'aurait fait un authentique tyran, aprbs
le raid manqu6 du 17 d6cembre dernier?


Par Andrd Charlier
Avent l'aube, les leaders de l'opposition ceux du
moins qui n'avaient pas eule temps de se mettre A covert
- auraient 6t6 tir6s de leur lit par la police, arr8t6s, et
emmen6s vers une destination inconnue. Les stations de
radio, de t616vision, les journaux opposition auraient 6t6
fermis manu military, avec bris du materiel et passage &
tabacdesjournalistespr6sents.I.esjournalistestenusAtort
ou A reason, pour des opposants, auraient 6t6 6galement
arrat6s. La loi martial (qu'en France, on appelle "I'6tat de


sidge") aurait 6t6 proclam6e, le couvre-feu instaur6 de six
heures du soir A six heures du matin et les rassemblements
de plus de trois personnel interdits. Dans I'aprbs-midi, le
Parlement, r6uni sous forte surveillance policibre, aurait
suspend les garanties constitutionnelles et vot6 les plains
pouvoirs, pour une dur6e ind6termin6e, au president.
Dans la nuit, les personalities politiques
empnsonn6es, on dumoins les plus marquantes d'entre
elles, auraient 6t6 fustll6es. Les corps n'auraient pas 6t6
rendus aux families, mais jetds dans une fosse commune
anonyme.
Voild ce qu'un veritable tyran, par example
Frangois Duvalier ou Rafa81 Leonidas Trujillo y Molina,
aurait fait. Or, force est de constater que le Pr6sident Aristide
n'a pris aucune measure repressive centre opposition, ni
d'ailleurs centre qui que ce soit. Iss opposants continent
de s'opposer (et d'injurier le governmentn, les radios
d'6mettre et de dire ce qu'elles veulent, et personnel n'est
le moins du monde inqui6t6. J'ai entendu de mes deux
oreilles 1'un des tenors de la Convergence qualifier le
government actual de"r6gime sanguinaire." S'il en avait
fait autant sous Duvalieril aurait couch au Fort-Dimanche,
ou serait en train de manger les pissenlits par la racine,
dans quelque charnier gouvernemental. Au lieu de cela, il
estbien vivant, "alive andkicking"diraientles Amdricains,
gras comme un voleur, et fait la navette entre les radios de
la capital, qui ne se font pas prier pour lui tendre leurs
micros. Est-ce cela, la tyrannic?
Un autre tinor
Convergent proclame, lui, que
2002 sera "I'ann6e de la mise A
mort du regime Lavalas".
Qu'arriverait-il si des lavalassiens
sans sens de l'humour, et peu au
fait des subtilit6s de la league
frangaise, se mettaient en tete de
le mettre lui-m8me A mort, et
litt&ralement cette fois, parce qu'il
les aurait menaces? La liberty de
parole est une excellent chose, A
-g . condition d'en respecter les
. . -c limited.
. Nous ne sommes pas
.- dans une tyrannic ou une
dictature, mais dans un regime qui
essaie, de peine et de misdre pour
parlor qu6b6cois, d'itablir la
d6mocratie en Haiti. Ce n'est ni
facile, ni rapid, mais pour quel
pays celal'a-t-il 6t6? La France a
commence & letter centre le
despotisme avec les philosophies
des Lumidres au XVIIIe sidcle.
Mais prenons, pour la commodity
de l'expos6, une date ultrieure,
1789 par example, comme d6but
de la lutte our la d6mocratie. Et
quand done celle-ci a-t-elle 6t6
instaur6e d6finitivement en
France? En 1946, avec adoption
du droit de vote pour les femmes.
Cela fait 157 ans de luttes Et l'on
voudrait que nous l'ayons
complete, avec tous ses falbalas,
cette d6mocratie, en moins de
vingt ans C'est insens6 ..
Monsieur M6nard ne
connait sans doute pas l'histoire
d'Haiti. S'il en avait sedement
feuillet6 un manuel, il se strait
rendu compete que notre pays a
derriere lui une solid tradition de
despotisme et de violence. Citons, ,
pour m6moire, quelques faits:
Le 27 d6cembre 1993,
militaires et attaches
mirent le feu & Cit6
& Soleil, le plus grand
bidonville de Part-au-
Prince.
En plusieurs occasions,
les grand dons
(propridtaires fonders)
en fired autant des
maisonnettes des
paysans, dans le Nord
Onest et I'Artihonite.
En 1957, pendant la
pdriode trouble que
(voir Tyrannie / 12)


1. Le jeudi 24 janvier 2002, A partir de 20 h, au
BCCHM, 8970rue Marquette,1e Bureaudelacommunaut6
chr6tienne des Haitiens de Montr6al (BCCHM) et Les
Dimanches Litt6raires s'associentpour rendrehommage au
grand artiste et militant que fut Emmanuel Pierre-Charles.
Tous sont convi6s h venir partager leurs souvenirs. Chacun
apporte son boire et son manger.

2. Is vendredi 25 janvier, de 10 h & 22 h, exposition de la
d6pouille au Salon Magnus-Poirier, 7388, rue Viau (angle
Jean-Talon).


d"'Haiti, rue Saint-Denis angle Beaubien, le samedi 26
janvier, A 13 h.

Une lev6e de fonds est organise pour venir en aide 11a
famille pour les d6penses aff6rentes aux fundrailles. Vous
pouvez faire parvenir vos dons au
ROCHAD, aux soins d'Me Faustin 271 2075, 1e jour,
jusqu'au 24. Vous pouvez aussi les apporter A la veill6e du
24.

Note: A la demanded de Manno, pas d'envoi de fleurs ni de


couronnes. Enlieu et place, il a mis le souhait que chacun
3. Le service fundbre sera c616br6 enl'6glise Notte-Dame- porte une fleur de couleurs vives A la << boutonniere >.








.EHSD MAI|


Leaders ha'tiens americains en visit en Haiti ~~


l~e PrOSldent Aristide


Avant son depart, M. Despinosse nous avait
d6clar6 que cette d616gation a voyage en Haiti sur
invitation du D6partement d'Etat d61ivrde par le biais
de l'Ambassade amdricaine en Haiti.
Quant au but de cette intervention, M.
Despinosse apparemment n'avait pas routes les informa-
tions car, toujours d'aprbs lui, s'il s'agissait d'une
invitation & intention des officials 61us, M. Villain
d6finitivement ne r6pondait point aux critbres. Apropos
des motivations de la visit, il nous expliqua
qu'apparemment, 6tant donn6 la composition du group,
il s'agissait d'exposer au public haltien comment des
personnel d'opinions politiques diff6rentes sont capable
de s'entendre pour analyser, comprendre et r6soudre les
probl6mes de leur communaut6. C61estin et Vilain sont
r6publicains; Despinos, Brutus et Desir sont d6mocrates.
De tout coeur, nous souhaitons qu'ils nous
reviennent plus imbus que jamais de leur filiale
responsibility envers lear mbre naturelle courb6e sous
le poids des pressions de leur mbre adoptive, pressions
appliques, du moins officiellement, pour promouvoir
la d6mocratie.
C'est pourquoiles communaut6s haltiennes du
(voir Leaders haltiens / 14)

que des lives, si le commando du 17 d6cembre 6tait
parvenu & ses fins...
Pour finir, personnel ne nous fera prendre Jean-
Bertrand Aristide pour un tyran, car nous savons
d' experience ce qu' est une tyrannic. C' est un chef d' 6tat
progressiste, qui fait de son mieux dans des
conditions difficiles. Et il a une grande quality: il est
6zilinemment r6aliste.


Special Car naval 2002
10, 11,12 f6vrier, 3 nuits, 1 chamber
pour 1 ou 2 personnel US$ 525.00

Comprise par personnel

* Cocktail de bienvenue dimanche 10
f6vrier
* 3 Petits D6jeuners Continental (P.P.)
(7 :30 hres-11 :00 hres A.M)
* 3 buffets du Carnaval (19 21 :30H)
* Acc6s au Stand + 3 T-shirts (P.P.)
* Ticket de parking gratuity

US$ 125 (P.P.) pour Same et dame
personnel suppl6mentaire dans la
chamber.
Les tariffs ordinaires de l'h8tel seront
appliques pour les jours avant ou aprbs
la p6riode carnavalesque.

La reservation sera garantie par un d6pit
de US$ 200 non-remboursable aprbs le
ler f6vrier 2002. La balance sera pay6e A
l'enregistrement A l'h8tel.

De trbs belle suites d'une ou deux
chambers sont aussi disponibles.


RESERVATION *1-800 CHARMS *(1-800-742-4276)


Page l2


"""
et'st'
han w MU
No 51


Mercredi 16 janvier, une d616gation compose du


L~gislateur Philippe Brutus et de M. Marc Vilain, president


(Tyrannie ... suite de la page 11)
1'on appelle habituellement "la campaign
61ectorale",1es partisans de Duvalier mirentle feu
Ala ville de J6r6mie.
Sous Magloire, le pr6d6cesseur de Duvalier,
dictateur pas trop sanguinaire,1e frbre dupr6sident,
ArshnemitlefeudlamaisondelafamilleD6sinor
aprbs l'avoir copieusement mitraill6. La famille
6tait dedans.
Avantl'occupation amricaine (1915-1934),1'un
de nos presidents fit r6duire en cendres par son
artillerie la ville de Ouanaminthe qui avait en le
mauvais gox^xt de se revolter.
- Un autre de nos chefs d'dtat s'arrangea avec
1'ambassade d'Angleterre pour faire bombarded le
Cap, en insurrection, par un croiseur de Sa Majest6
Britannique. II faut savoir que nos villes 6taient
alors construites en bois, et que explosion d'un
obus y mettait presqu'immanquablement le feu.
En september 1883, le Pr6sident Salomon, qui n'6tait
pas un ignorant, loin de ls, fit incendier et miller le Bord-


de-Mer, le quarter des affairs de Port-au-Prince, parce
.
que la bourgeoisie s'6tait avisde de voulo1r le reverser.
Le pillage et 1'incendie durbrent trois jours. Certain
magasins avaient des. portes de fer : on les d6fon9a au
canon de campaign. Les d6sordres ne cessbrent que grice
A un marin frangais, le commandant Courjerolles. Celui-
ci, dont le croiseur 6tait en visit dans la rade, mit son
plus bel uniform et alla voir Salomon. Il lui signifia
sans trop de managements qu'il ferait bombarded le Palais
National par son croiseur, si les exactions ne cessaient
pas imm6diatement. Le pillage cessa comme par
enchantment.
L'on pourrait multiplier A l'envie les examples. Nous
sommes un pays violent, intolerant. Iz m61ange des sangs
Africain et Frangais a 6t6 explosif. Nous n'adopterous pas de
moeurs plus deuces du jour au lendemain.
Ce qui ne veut pas dire que j'admets, par example, quel'on
brtle des lives. L'incendie d'une bibliothbque est pour moi
un coup de poignard : depuis mon enhance, je vis dans les
lives, et j'en connais la vertu civilisatrice. Nous n'en aurons
jamais assez. Mais le people ha:itien aurait perdu bien plus


S ;; l


Special Carnival 2002
February 10, 11, 12, 3 nights US$ 525
per room (1 or2 persons in room)

Included per person

* Welcome Cocktail Sunday February
10*
3Continental Breakfast (P.P.)
(7:30 11 A.M.)
3 Carnival Buffet (7 9:30 P.M.)
Free Entrance to stand + 3 T-shirts
(P.P.)
Free Parking Ticket

US$ 125 per person for thinI or fourth
person in room.
The regular hotel rate will be charged for
. accommodation before or after carnival.

All reservations for this package must be
guaranteed with a minimum of US$
200.00 deposit non-refundable past
February 1", 2002. Payment of balance
upon arrival at hotel.


Beautiful suites are also available one or
two rooms.


Florida, 18 janvier 02


c~1S~o u-PrtS",~%a~in tr


~


La revocation

d'Eustache Fleurant
(Diaspora ... suite de la page 6)
questions quant knotrepr6sence, en tant que citoyens,
contribuables, professionnels qui apportons notre con-
tribution, au meme titre que tout le monde, A
1' 6panouissement de cette soci6t6. A un moment ob la
communaut6 haltienne commengait A s' af firmer en tant
"qu'animal politique" ot, pour la premiere fois, dans
l'histoire de cette diaspora, nous avons brigu6 des
posters important dans administration publique :
mairie; congrbs; justice, cet acte de discriminationnous
incite A nous interroger et, dumame coup, A questioner
le systhme lui-meme. Nous considbre-t-on toujours
comme des "boat people" fraichement d6barqu6s sur
les c$tes de "Miami River", ou comme des citoyens &
part entire qui constituous, nous aussi, un poids dans
la balance socio-politico- 6conomique? Je pensais que
c'6tait fini l'6poque A laquelle on nous consid6rait
comme des "citoyens de second zone".
Et, A bien consider les chooses, n'est-il pas
Impeneux, aujourd'hui m8me, qui que nous soyons,
de prendre position centre cet acte de barbaric qui est

on pn eeetcontradictio vecllleadcons)tit lon
1' Homme. Oui, puisqu'il faut appeler les chooses par
leur nom: c'est un acte de barbaric. C'est une home,
une ignominie pour le syst6me d6mocratique dont ce
pays, mon pays, se porte grant.
Il est temps pour nous, peut-8tre, de nous
red6finir. Sommes-nous des citoyens A part entire
ou des individuals qui n'ont aucun droit dans ce pays

Ce qui vient de se passer n'est pas un acte
isol6. Celaferaitpartie, probablement, d'une strategies
global visant A d6courager tout individual qui aurait
tendance A croire dans le noble R8ve de Martin L.
King Jr. qui pensait que la valour d'un 8tre human ne
reside pas dans la couleur de sa peau, mais dans ce
qu'il a dans la tate.
Le licenciement d'Eustache Heurant, vice-
lir6sident de Bank of America, estun acte unacceptable
qui ne mdrite pas d'8tre pass6 sous silence.
Il est de toute urgency qu'on fasse une change
de solidarity autour d'Eustache Fleurant pour aider A
freiner cette attitude pour le moins rdvoltante et
inhumane.

Lochard NoEl








NOS petites annonces classes I


---`- ~ ~ ~ .~~---~ ` ~~ ~~-L. ~...--.


~auderdale


-------- f


Appel au secours !


| DichS



Nous annonqons avec peine la triste nouvelle
de la mort de Mr Dieun6 R6my, d6c6d6 & New York
des suites d'une crise cardiaque.
Monsieur R6my vivait & New York depuis de
nombreuses ann6es et 6tait professor au Middle
School de Nyack, New York,
A Port-au-Prince, il avait 6t6 professeur de
math6matiques et directeur d'6cole.
.
Ses funerailles ont 6t6 chant6es Al'Eglise Ste
Anne le samedi 12 janvier et la mise en terre s'est
faite au petit cimetibre de Nyack.
Condol6ances A son spouse Mme Marie
Jacquedesse Raymond R6my, ses infants Mara,
Marc, Pierre Richard, Jacques, Auguste Philippe.
Ses freres: Edgard, Fritz, Serge, Jean Max,
Frantz Charles Arnoux et Yvon R6my.
Condolences aux families R6my, Arnoux
et Charles


*
Medecin
Dr Enock Joseph
Obst6trique Gynicologie
Accouchement Op6ration
pour fibrome Family Plan-
ing Ligature des trompes
circoncisioncureage Tous
les tests pourl'immigration
routes sorts d'assurance
Carte Medicaid pour les
femmes enceintes.
Sr 6 sS pp nge ter
(305)751-6081

POLY
de la Rue Gr6g ioire
P6ti Vil
on-


JEAN CLAUDE
DESGRANGES,
M.D.,
M6decine Interne
Gertatrie

T61: 256-3017
256-3018
HEURES DE
VISITED
LUNDI &
VENDREDI
MATIN 7:00-9:00
SOIR 17:00 19:00
SAMEDI 8:00-16:00

Dr Sony Figaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des dalles
No 27


SUPRE1VIE COURT OF THE STATE OF NEW YORK
COUNTY OF ROCKLAND

tvillia Hyppolite, Index No. 0027/02
Plaintiff Summons
against Basis of Jurisdiction:
Alix Hyppolite (X) Plaintiff () Defendant
Defendant (X)Resides m the county

To the above named defendant (s):
You are hearby Summoned to answer the complaint in this action and to serve a copy of your answer, or, if the com-
alaint is not served, with this summons, to serve a notice of appearance on the Plaintiff's Attorney (s) within 20 days after the
service of this summons, exclusive of the day of service (or within 30 days after the service is complete if this summons is not per-
sonally delivered to you within the State of New York), and in case of your failure to appear or anwer, judgment woll be taken
against you by default for the relief demanded in the complaint
NOTICE TO ALIX HYPPOLITE:
The foregoing Summons is served upon you by publication pursunnt to an Ordre of the Hon. William K. Nelson, an
Acting Justice of the Supreme Court of the State of New York dued Junuary 14, 2002 und filed with the Complaint and other
papers in the office of the Clerk of the County of Rockland at New City, New York,
This action was brought for the reformation of a certn Deed dnad October 17, 1994 to corroot the description of the
property.
Said Deed represented a (master between Alix Hypolite and Milin Hyppolite of the promina located nt319 Roosovelt
Avenue, Spring Valley, New York f/k/s 19 Removelt Avenue, Spring Valley, New York, Soution SV, Block (8) 932, 933 & 881.
>utfalled to included the 100 x 20 foot pises of vacant land designated as Parcel IL Plaintiff demandejudgment Jitecting and do=
seeing that the Deed be reformed to contain a description of both Parcel I and Paral 11 in the paparty description
Dated: Nanuet, New York
January 16, 2002
Emily R Fabrizio, Esq. Law Offices of K.D. Rothman Attorneys for Plaintiff, Milk Ez ppnino $3 Old Turnpike Road, Suite 202
Nanual, New York 10954 Phonot 843=627=3200


Mercredi 23 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol XV No 51


Pagoel3


Points de Vente Harti en Marche
Miami Pompano Beach Fort L


Radi
Port M61odie 103.3 FM
de 5:00 & minuit
Tous les jours
7 jours sur7
Musique retro, Jazz'
compass, salza, hiphop,
la bonne humeur est de
mise avec nous
captez M61odie et votte
vie ne sera plus la meme...
.
Chicago

Radio I'Umon

88.7 FM
4:00 pm & 6:00 pm
bul de 1 es
Harry Fouch6
4:20
Module frangais
bullet dle nouvelles

4:50
Module Cr601e
Nouvelles
Lionel Ch6ry

New York (
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Cheque samedi
11:00 am
T61516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
ever xmday

& Midi
New York
H .. atti *
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am





r,
C-- \
1,



Haiti M rch
En vente d6s le mercredi
& Miami, Port-au-Prince,
Chicago Boston New
York Montr6al, Paris
Bruxelles Berlin,
Genbve...
Pour 6tre & jour
8VOC I'8Clualilds
abonnez vous
en nouS
appelant.


MialT11
305 754-7543
(305) 754-0705

Port-au-
PrinOO
245-1910
221-8567/68/96

New York
914 358 7559

Boston
508 941 6897

MOntreal
514 337 1286


Coiffeur

ORIGINAL
BARBER
CHARLEMAGNE
COIFFEUR
103 S.E. 2nd Street
DELRAY BEACH,
FL.33444
Tbl: 243-1039
BEEPER:
524-0086

y_
SATURDAY 1-7
SUNDAY 10-3




Bhl Fouchht
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!

-* R
as

.f ean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
commande
T61: 4092-4685
403-1958


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie'S
581 BC East
Sample road
Pompano Beach

T61. : 08 -7424

Chiropractic
office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECOM PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Ho 330608
954-941-7004


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pomp
t61.: 954-4270-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI33311
T61: 954 523 0767
Island
Supermarket

807Be yS ppp oad
954 345 0450
Delray Beach
Classic Teleco
DO S 2NBD
FL33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 T61:
561-272 3556


Lucas Su erMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highw
305 893 50

Etiquette
Barber ShO P

West D xxe highway
305 940 9070
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954 380 1616


peripesi pa bb kote n
tankou:
1_ Pwoblbm
malnitrisyon deja
ki lakbz
a) apil nannou deja
frape pa malady tankou
ilsh estomak
b) Randman nou
desan-n
c) Khk nan nou
abandon etid la
2- Men-m 50
dola sa yo pa ban
non an f'e nou gen
problbnm pwodwi
twalkt, sa vle di
- men-m savon nou
paka achte pou-n
benyen.-
H n'ap gade
tretman pa raph ak lit
nasyon k-ap viv nan
iniv6site-a, nou wd se nou
men-m ki pi maltrete de
pwbp gouv6nman nou. Pa
egzamp si nou pran Beliz
ki pran endepandans li nan

e dy1a9 yo a chak
mwagn rattan. E si nou
pran menm Ayisyen parby
nou yo ki kouvri palbt
ministb tankou: Sante


piblik, Planifikasyon,
Sekreteri defa menm lb se
paregilye yo peye yo bay
yo avyon pou yo ale nan
vakans. Men nou men-m
ki kouvri pa ministh
agrilkilti, yo pa sonje si
lion egziste, Nou fb ap61a
gouv6nman an ansanm ak
ministb agrikilti et tout
kouch sosyal ki nan peyi-a
pou yo panse sou move
sitiyason ( mizb) ke ti
ayisyen ap pase nan peyi
Kiba.

Men medya yo : se
rad o Kara Ib FM'
Vizyon 2000, Kiskeya,
Ayiti enth Ginen, Galaksi,
Nasyonal, Limy6. San
nou pa blive Nouvelis,
Ayiti an Mach, Palb
nasyonal, ajans. Prbs Ayiti
( Prbs Nasyonal) eksetera

Nou tout 25 etidyan
sa yo voye di nou mbsi

d ua i p -saaelce
nou voye salye nou, ept
kouraj nan sa n'ap fe a.

Non etidyan yo:

Adrien Emmanuela,
Alphonse Godson,
Augustin Rdney,
Driianaude-Marie, Genius
Vanel, Jacques Simon Jn
rodney, Jean Spencer,
Marcelin Fantzy, Point du
Jour Jhonne, S6vbre
Pierre Wizor, Elsaint
Charles Henry, Wilnes
Macela, Alerte Viler,
Amazan Daniel, Caircin
Grand Pierre, Desauguste
Matino, Henry Alexanda
Elayiz, Jean Boby Pierre,
Jean Verna Cldophat,
Mweneus Pedro, Saint
Preux Aason, Silien Carl
Henry, Thomas Jn Rich-
ard, Wislat Vidbrun,
Zavier Bruno.


Now menm 25
etidyan pou premye
pwomosyon medsIn
veterink e zootekni,
nou voye salitasyon
a tout media sa yo
ke nou gen pou n
site nan fen Ikt la.
Nou mande yo pou
ran non sbvis
piblive dokiman sa
pou nou.
Nou menm 25
etidyan ki te rantre Kiba
nan kad kooperasyon ant
Ayiti ak Kiba sou banyd
MARNDR depi avan
tonbe minis SEVERIN ki
te f6 nou jwen-n 3 mwa
salb e ki te voye
ankouraje nou ak kat
ministh-a ke'1 te voye
bay chak etikyan,
riveminis SEBASTIEN ki
te nan chita pale av6k 3
nan nou menm nan
mwa Dawou ki sht pase-
a te fe nou konpran-n ke
ministb a pa gen anyen a
wd ak nou ankh ki vi-n
okazyoney on ta de


NW&c








SHAITI REE. DOMINICAINE I


DECLARATION CONJOINTE DE LEURS EXCELLENCES MESSIEURS


Mercredi 23 Janvier 2002


Page 14


(Aristide Mejia ... suite de la page 9)
Ils r6affirmentl'engagement deleur government
respectif quantA la promotion et A la defense du systhme
d6mocratique et de ses institutions, et ils experiment leur
satisfaction quantA la consolidation de la d6mocratie dans
l'h6mishbre, laquelle d6mocratie est le fondement du
reinforcement de l'6tat de droit, lui-m8me garantie
d'harmonicetdepaixsociales.
Its Mandataires mettentl'accent surl'importance
de promouvoir application pleine et effective des droits
humans et des libert6s fondamentales dans leurs pays
respectifs, donnant la priority A la n6cessit6 d'impulser des
actions communes destinies & d6fendre ces droits et libert6s,
et b enforcer le systhme interm6ricain des droits humans.
De m8me, ils experiment leur conviction que
l'61imination de la pauvret6, I'investissement dans
I'6ducation et les programmes de sant6, r6pondent A des
d6fis fondamentaux pour r6aliser un d6veloppement
6conomique et social equitable, 6tant acquis engagement
de leur government A accorded la plus hante priority &
1'ex6cution d'actions visant A r6aliser ces objectifs.
Les deux Pr6sidents partagent une vision positive
commune des r6sultats atteints par les Commissions
haltienne et dominicaine cr66es pour la Relocalisation et la
Reparation des Bornes Frontalibres, et en particulier le
Protocol Normatif, sign le 14 d6cembre 2001, pour
I'inspection, 1'inventaire et la relocalisation de ces bones.
Covenant de fixer au 15 f6vrier 2002 la date limited du
travail de terrain queles commissions auront engager dans
la parties nord de la frontibre, conform6ment A ce qui a 6t6


b
.Bo y Expr

Rapidit6 Confiance et les Me
.
ICl c 'est pronto pro
5401 NE 2nd ave Miami, FI 33137
2807 Church ave Brooklyn NY 11226
1161 Flatbush ave Brooklyn NY11226
300 Broadway Cambridge Ma 02139
159-35B Hillside ave Jamaica NY 11432
508 River street Mattapan Ma 02126
7177 rue St Denis Montreal Qu6bec H2R2E3
3820 Henri-Bourassa est Montreal Nord H1H1
19 South main street Spring Valley NY 10977
953 Washington blvd Suite 1 Stanford Ct 06901
Wulfs rd of East across Windsor park
Nassau Bahamas
1552 Jefferson ave Boytori beach FI 33435
402 West Atlantic ave Delray Beach FI 33444
28 West Sunrise blvd Ft lauderdale FI 33311
30 South dixie hwy Suite 2 Lake Worth FI 3346
.4
19325 NW 2nd ave Miami Fl 33169
506 11th Street N Naples FI 34102
629 NE 125 Street North Miami FI 33161
2469 So. Orange Blosson Trail Orlando FI 3280
4857North Dixie Hwy Pompano Beach FI 330
128 N Flagler ave Pompano Beach Fl3306
604-25 Street West Palm B each Fl 33407
1232 Moreland ave Suite A Atlanta Ga 30316

DowM on Proh
Butterfield Plaza near Scotia Bank
Turks and Cacos Islands

Le nombre de nos succursales Jiugmente... f
Et avec nous, c'est toujours pronto pronto TC


I


En plus des operations, de.transfert a argent
Boby ExpreSS se charge de faire parvenir dans l'imm6diat vos
cassettes, letters, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products
1 &
a imen Ires. Boby Express,

c'est 6galement une carte de t616phone
dont la ligne d'acchs
P n'est jamais occup6e~
/ /
p: :: : Boby Expres?
C'est tout implement No 1 !


les postulats de neutrality absolute et de refus de toute forme
d'hostilit6 fomentde sur l'un on I'autre des deux territories
contrel'Etat vision, conform6ment aux principles contends
dans la Convention entre la R6publique d'Haiti et la
R6publique Dominicaine signed le 9 octobre 1880.
Les Pr6sidents reconnaissent le droit l6gitime des
autorit6s nationals face aux strangers qui se trouvent en
condition d'ill6galit6. En ce sens, ils ratifient leur
attachment aux terms du Protocole d'Entente sur les
Mdcanismes de Rapatriement sign61e 2 d6cembre 1999par
les D616gu6s des deux pays, sequel protocol 6tablit la
procedure pour effectuer les rapatriements,
Les Pr6sidents conviennent de importance de
r6aliser des pas concrete qui permettent d'amplifier, de
r6gulariser et16galiser les changes commercial entre les
deux pays, s'engageant Aprendreles measures n6cessaires A
mettre en pratique par leur government respectif, dans le
cadre des negotiations bilat6rales visant & organizer et
6tendre ce commerce.
Les Pr6sidents conviennent de la n6cessit6 de
maintenir une ferme attitude de refus au transit de mat6riaux,
substances et d6chets toxiques et radioactifs dans les eaux
teritoriales et la zone continue de leur pays respectif,
ritrant leur position sur le thbme de l'Environnement
exprimbe lors du III6me Sommet des Etats de la Caraibe,
r6uni ricemment Al'^11e de Margarita, Venezuela.
Us valorisent les r6sultats obtenus dans la lutte
centre le traffic des stup6fiants, la contrebande et d'autres
former de criminality qui affectent le bon d6veloppement
des activists dans les zones frontalibres et A I'int6rieur des
deux territories et r6itbrent leur int6r8t de maintenir la
cooperation bilatdrale pour 6radiquer ces maux centre
l'humanit6.
Les deux Mandataires reconnaissent les efforts
d6ploy6s pour structure les plans de d6veloppement et les
projects binationaux. 11s invitent la Communaut6
International A leur offrir un appui d6cid6, reconnaissant
ainsi importance d'une participation plurielle et ouverte &
la concr6tisation des objectifs socio 6conomiques des deux
nations qui partagent cette^Ile.
Its r6affirment leur voeu que les projects conjoints
en matibre de sant6 continent A se d6velopper et A
s'am61iorer, conform6ment anx terms convenes par les
Ministers concerns des deux pays en aofit 2001. A cet effet,
les d xcgouvernements continueront A donner leur ferme

Au terme de sa visited en R6publique Dominicaine,
le President Jean-Bertrand ARISTIDE a exprim6 ail
President Hip61ito MEJIA les remerciements pour la
cordiality de l'hospitalit6 donn6e A sa personnel et aux
members de sa d616gation, de meme que pour l'accueil
fraternel du Peuple et du Gouvernement dominicaitis et, en
la circonstance, le Pr6sident Jean-Bertrand ARISTIDE a
transmit au P6sident Hyp61ito METIA une invitation A ce
qu'il effectue prochainement une visited officielle en
R6publique d'Haiti.
Cette declaration est signed & Santo Domingo de
Guzman, en deux exemplaires originaux, dans les langues
frangaise et espagnole, chacun des deux texts faisant foi,
ce 16 Janvier 2002.

Jean-Bertrand ARISTIDE
President de la R6publique d'Haiti

Hip61ito MEHA
President de la l(6publique Dominicaine


DOMINO CAINE
convenu & Particle ler du Protocole 6tabli. .
D6sireux de poursuivre cette 6tape nouvelle des
relations entre les deux pays & travers les negotiations et le
dialogue constructif overt le 13 mars 1996 avec lamise en
place de la'Commission Mixte Bilat6rale Haitiano
Dominicaine,1esdeuxPrisidentsexprimentleurint6r8tpour
le progrbs de la discussion des agendas pendants des neuf
(9) sous commissions qux component cette comnussion,
disposant que dans un d61ai maximal de 60 jours A partir
d'aujourd'hui se mettra en place la Ve R6union Bilat6rale
de la Commission dont la coordination sera bla charge des
deux chancelleries.
Reconnaissant les advances r6alis6es par la Sous.
Commission pour les Affaires Migratoires et Frontalibres
qui a d6ji tenu six sessions dans le cadre de la Commission
Mixtebilat6raleHaitiano-Dominicaineetconvenantdela
n6cessit6 d'un suivi consiquemment aux accords d6ji
6tablis, les deux Mandataires experiment leur volont6 de
commence au plus tard le 4 mars 2002, A mettre en pra-
tique la procedure de rotation de documents d'identit6 &
leurs nationaux, obligation mutuelle convene A travers
engagement et I'approbation par change de notes de la
Declaration sur les Conditions de Recrutement de leurs
Nationaux-
Les Mandataires ratifient leur determination &
amplifier defagon conjointeleurs efforts afin quela Com-
mission Pour le Fonds de D6veloppement de la Frontibre
R6publique Dominicainel R6publique d'Haiti et la Com-
missionPr6sidentiellepour
la Gestion des Fonds de
D6veloppement Frontalier
ess de R6publique d'Haitil
R6publique Dominicaine
illeurs Taux puissent continue les
demarches en vue
nto d'obtenir des resources,
305-758-3278 projetant de tenir une
prochaine reunion
718-693-3798 bilatdrale A cet effet avant
718-287-5295 le 15 f6vrier 2002,
617-354-6448 conform6ment A
718-523-9216 intention exprim6e p"
617-298-936 urs Excellence s-
514-270-5966 DIPP, Secr6taire d'6tat des
K4 514-852-9245 Relations Ext6rieures et
914-425-7747 Joseph Philippe ANTO-
202-722-4925 NIO, Ministre des Affaires
Etangbres, durant la visit
du Chandelier altien en
242-322-6040 R6publique Dominicaine
561-742-3046 le 23 aox^xt 2001.
561-265-2100 Ils r6affirment
954-524-1573 leur attachment strict aux
0 561-585-1077 principles denon-ing6rence
dans les affairs interest .
305-654-2800 des autres 6tats, tels que
941-435-3994 consacr6s dans les accords
305-892-6478 y relatifs del'Organisation
5 407-649-9896 des Nations Unies (ONU)
64 954-429-9552 tade 6r manisatio es
0 954-946-4469 Les Chefs d'Etat
561-655-4166 des deux nations ratifient


404-622-8787


Leaders haitiens ambricains

epage 12) OR Vi site en Ha'iti
delaFloridepartisans, contribute effectivement & 6claircir I'atmosphbre politique
opposants, attendent haftienne pour une sortie de crise honorable oft il n'y aurait
c auxi6t6 le retour de ni vainqueurs ni vaincus, mais que des frdres et saeurs assagis
constituents qu'ils et riconcili6es.
brent en masse, pour se Alors ils seront certain qu'aux prochaines
urer delardussite ou de 61ections,1es communautis haltientres du Sud de la Floride
aillite de leur mission. front l'unitt autour d'eux pour les reconduire au pouvoir.


Ceux qui ailment leur pays
d'origine, autant que leur
pays adoption'

s teendents5>cequ snqu1s
indiquerait que comme
d6mocrates et comme
r6publicainsilssesoutbien
comports dans leur mis-
sion de professeur de sci-
ence politique et ont


en
sud
et
ave
nos
vot
rass
la f


V.J.

Manifestation en faveur des
Y fHgi S du 3 dicembre 2001
C'est aux cris de Equal rights for Immigrants,
Equal rights for Haitians, Justice pourles Haitiens"r6p6t6s
en chteur par des centaines de manifestants de diverse
origins ethniques, races et pays d'origine et appurtenant A
des associations diverse tellers que United Workers Rights,
Association for equal treatment for Refugees, United work-
(voir R6fugids / 17)






MetrODadeI


a1~ ICI~I


FE KONESANS AK KOMISYONE KONTE NOU


Mercredi 23 Janvier 2002
Hiti en Marche Vol XV No 51


Page 15


Li renmen pale ak tout moun yo ki abite nan div6 kominote Florid di Sid, travay
pou rezoud pwobl6m yo, epi batay pou tout sa ki pa kapab batay pou tht yo. Sa
se kilke rezon ki f6 Komisyond Natacha Seijas toujou travay ak anpil siksh nan
gouv6nman lokal nou an. Depi pli de wit an, Seijas ap travay kbm Komisyond
Distri 13 pou rezidan Hialeah yo, ak rezidan Miami Lakes yo. Li re-eli senk fwa,
dam sa a yo rele "komisyonb ki sou beton an" deja ap ranje zaf6 li pou li tounen
sou beton an ak rezidan distri li yo. Depi mwa Janvye koumanse, Komisyond
Seijas pral mache nan tout nouvo katye ki tonbe nan nouvo lizy6 distri liyan depi
yo te change lizyd yo. Nouvo patisyon distri liyan ap genyen koulicyan tout Miami
Lakes, Palm Springs North ak klib Country Club of Miami".
"Se entansyon mwen pou mwen mache nan tout katye sa yo, frape nan pbt
moun mwen yo epi prezante tit mwen ba yo. Mwen vie bay moun yo yon chans
pou yo rekonbt mwen pisonblman. Mwen vie yo konnen tou ke mwen se yon
komisyonb ki abidab pou yo pa janm jennen vini kote mwen," Seijas di.

lasy n aNn 6 ew d sk Komisyond Seijas vle travay sou se pwoblim siki-
"Genyen d[vb zbn kote sikilasyon an gonfle ak kote limy4 sikilasyon yo pa
mache ansanm ansanm ki rezon plen z6n ki plen reta. Genyen anpil travay ki pou
fit nan tout zbn nbdwbs 87ybm Avni ant 138ybm ak 154ybm ri," Seijas te eksp-
like.
Komisyond an te deja rezoud yon pwobl6m parey a sa a nan Hialeah. Lb yo
te ba li nouv61 ke plizy6 ti moun tap trav6se yon gwo bouIva nan Hialeah ki
genyen anpil sikilasyon, de lekil yo Edison Private School", Li travay di anpil pou
li te jwen lajan nesesh nan bidj6 konte an pou yo te kapab enstale de limy6
espesyal kap limen tenyen sou is 4ybm Avni an. Epi sa a se youn de pli de de
san limy6 sikilasyon ke Komisyond fb Distri li an jwenn. .
Gras a limy6 sikilasyon sa yo, de milye etidyan jwenn
bon jan sekirite nan wout chak jou pou yo ale lekil. > e-.e.'
Komisyond Seijas se youn nan pi gwo reprezantan $'^ 1
dwa victim vyolans a domisil ak dwa victim vye gran- -,
moun abize, li patwone plizy6 Iwa enp6tan pou pwoteje
gwoup moun ki pi f6b nan sosivete nou an Fanm, ti
moun ak vye granmoun yo. An Janvye 1999, li te pat- *
wone Iwa konje pou vyolans a domisil "Domestic
Violence Leave Ordinance". Lwa sa a, se premye nan
nasyon an, li di konsa ke tout patron nan konte Miami-
Dade fit pou kreye sbten jou konje pou travayb yo ki vik-
tim vyolans a domisil. Biwo li te menm piblive de
depliyan sou koze vyolans a domisil sa a epi vyolans ,
abize vye granmoun. Depliyan sa yo avize victim yo sou
dwa yo ak enf6masyon sou kote pou yo jwenn Ad nan
Konte Miami-Dade. Nan Chanm Lejislatif Florid la,
Seijas kanpe nan tit gwoup ofisy61 yo pou etabli pwos-
esis nan tout Eta a pou vye granmoun jwenn pwoteksy- Komisyonb Segas nan
nan Amelia Earhart Pa
on de vyolans abi sa yo. nan Konte Miami-Dad
"Vyolans a domisil, abize vye granmoun, dwa la fam .
se koze mwen pap janm lage. Map toujou batay pou toutfanm ki jwenn tit yo nan
de sitiyasyon kote ki genyen abi kap f6t sou yo," Seijas s6mante. "Li trb enp6tan
pou nou ede victim yo pou yo santi yo pwoteje, ke yo kapab jwenn abri si yo kouri.
Li enp6tan anpil tou pou nou change opinion moun genyen sou vyolans a domisil.
Map toujou kanpe batay pou egalite lafam nan travay, lekbl, ak nan tout 16t koze."
Komisyond Seijas, nan youn nan d6nye vwayaj li f6 nan capital Eta a, te ran-
p6te yon viktwa pou li te jwenn $1.3 million pou bay vye granmoun mal nitrisyon
manje. Program sa etabli pou li idantifye ak jwenn vye granmoun ki ale manje
nan sal a manje kominoth yo, ede yo jwenn manje pou yo ale lakay yo le swa ak
pou wikenn yo. Sak te manje senk repa pa sem4n jodya manje 14 repa pa sembn.


Pandan epbk f~t yo KomnisyonB Seijas kap vizite sant vye granmoun yo nan


"Mwen te trayb swen mental epi tou assistant direktd ekzekitiv YWCA. Jodiya
mwen se vis-prezidan YMCA de Miami. Si pou nou kwd nan sbvis sosyal, se
pou nou kwb nan moun. Pwograrn pou manje vye granmoun sa a map travay pou
mwen jwenn kob pou li ank6 nan bidji ane kap vini an."
Amelia Earhart Park se youn nan pi gwo fy6te komisyond an. An mwa de
Novanm pase an, li te inogire "Bark Park," yon z6n byen detimine pou vizith yo
ak ti b6t kay yo.an Bark Park premye pak kosa nan
Konte Miami-Dade planifye remain pou b6t, ak zan-
touraj, yon fontbn dlo pou chyen ak yon bbl espas ki
genyen gazon pou yo kapab jwe ak f4 ekzbsis.Anplis de
sa, genyen yon zbn pou ti moun f6 paten ki trb popil6 ak
jends la pou yo vini f6 mbvby sou wou yo. Seijas ta ren-
men nan lavni, wb ekip bezbbl ti moun kap jwe sou teren
prepare pou yo ak pou ekip foot ball yo.
"Mwen vie rezidan mwen yo konnen ke mwen la pou
yo. Mwen genyen yon ekip pwofesyonb kap travay pou
. mwen ki la pou reponn a tout bezwen yo epi rezoud
pwobl6m yo," Seijas di. "Epi si yo rele mwen, map
retounen aphi yo. Oplis, Seijas di, li disponib a tout moun
ki nan distri liyan. "Mwen toujou pre pou mwen koute tout
kritik pozitiv, se opinion pa mwen, 16 nou kapab koute kri-
3 tik bon oubyen move nap kapab jwenn eksperyans kbm
ofisybi eli pa pbp la."
Komisyond Seijas rann tout glwa siksh li nan sbvis
piblik a manman li, ki bali tout sa li ye jodiya. Manman
ogirasyon "Bark Park" mwen te f premye gwoup ki grade nan Iniv6site La
Premye pak estil sa
Havane, Cuba k6m assistant sosyal. Li te patisipe nan
mouvman ki travay pou garanti dwa de v6t lafam."
Alb kouman li balance lavi li kbm Komisyond, manman, granmb ak zanmi?
"Mwen mete kontwil sou lavi mwen, fanmi ak zanmi mwen yo konnen ke depi
yo bezwen mwen yo kapab tele mwen oubyen pase kote mwen yap jwenn
mwen."
Komisyond Seijas fit nan La Havane, Cuba epi li te vini Zeta Zini nan fen ane
1950 yo. Li genyen twa pitit ak twa pitit pitit.

MIAM)DADE

Nimewo Telef6n Biwo (305) 375-4831


tin


Se Kanpay S~vis Piblik gouvgnman Miami-Dade ki prepare Lbt prezantasyon sila a.








I RESOLUTION OEA |


Resolution de l'OEA sur la Crise Ha'itienne


RAPPELANT AUSSI que le Conseil permanent, par sa resolution CP/RES. 772
(1247/00) adopted le 4 ao11t 2000, h la requ8te du Gouvernement d' Haiti, a autoris6 le
Secretaire g6n6ral k d6tacher une mission en Haiti "en vue d'identitler avec le Gouvernement
d' Haiti et d' autres secteurs de la communaut6 politique et civil, des options et
recommendations visant Ar6soudre dans les plus brefs d61ais possibles les difficult comme
cells qui ont surgi des diff6rentes interpretations de la loi 61ectorale, et de continue A
enforcer la d6mocratie dans ce pays"; et que depuis lors, plusieurs missions ont 6td
organisdes dans ce but;

AYANT PRESENT A L' ESPRIT:

Que la Charte de 1' OEA 6tablit que la d6mocratie representative est une condi
tion indispensable bla stability, A la paix et au d6veloppement de la region et que l'un des
buts essentials de 1'Organisation est de promouvoir et de consider la d6mocratie
representative dans le respect integral du principle de non-intervention;

Que la Charte d6mocratique interambricaine adopted A la Session extraordinaire
'de f Assembl6e g nrale tenue & Lima (P6rou) le 11 september 2001prescrit queles peoples
des Am6riques ont droit bla d6mocratie et queleurs gouvernements ontpour obligationde
la promouvoir et de la d6fendre et que "au nombre des composantes essentielles de la
d6mocratie representative figurent, entre autres, le respect des droits de l'homme et des
libert6s fondamentales, 1' accbs au pouvoir et son exercise assujetti & litat de droit, la
tenue d' 61ections p6riodiques, libres, justes et bases sur le suffrage universe(et secret, 4
titre d' expression de la souverainet6 populaire, le r6gimeplural de parties et d' organizations
politiques, ainsi que la separation et l'ind6pendance des pouvoirs publics",

PRENANT NOTE de la condemnation par le Prdsident Jean-Bertrand Aristide
d'actes de violence provenant de n'importe quelled source, des declarations fates par le
Secretaire g6n6ral en relation avec les 6v6nements du 17 d6cembre 2001 etudes actes
subs6quents de violence, ainsi que des communiques 6mis par la Commission
interam6ricaine des droits de Phomme surles attaques eties menaces centre des journalists;

NOTANT quele G8uvernement d' Haiti a entam6une enquate sur les 6v6nements
du 17 d&embre au noztibre desquels figurent 1'attaque centre le palais presidential et les
actes de violence contie les quartibrs-g6ndraux de parties politiques et les r sidences de
particuliers;

CONVAINCU quie la situation politique en d6t6rioratiorgeil Haiti, laquelle a
r6cemment about aux violent ivinernents du 17 d6cembre 2001, timoigne du besoin
urgent de enforcer les institutions de la d6mocratie representative dans ce pays;

ENCOURAGE parl'intbr$t et la volont6 exprimbs par le Gotivernement d' Haiti
de collaborer avec la communaut6 international aux efforts.d6ployds pour r6soudre la
crise politique qui persist encore en Haiti;

PRENANT NOTE de la decision de la Cominunaut6 des Caralbes (CARICOM)
d'envoyer d'urgence enHaitiunemission sp6cialedebautniveauayantpour t&ched'6valuer
la situation dans le pays; .


DECIDE:


REQUEST FOR PROPOSALS
MI RFP No. 297A
Greynolds Park
Golf Instruction License Agreement

Miami-Dade County, hereinafter referred to as the "County", as represented by the
Miami-Dade County Park Department (Department), is seeking proposals from expe-
rienced and appropriately financed parties to provide golf instruction and related ser-
vices at Greynolds Park Golf Course located at 17530 West Dixie Highway, North
Miami Beach, Forida.
It is the County's intent to issue one (1) agreement for a period of three (3) years with
options to extend for two (2) additional one (1) year periods, exercised at the sole op-
tion of the County. There are no contract measures for this RFP.
The RFP document which will be available starting January 28, 2002, can be obtained
through the Vendor Information Center (VIC), Department of Procurement Manage-
ment, 111 NW 1st Street Suite 112, Miami, FL 33128-1919 at a cost of $ 10.00 for
each solicitation package and an additional $ 5.00 fee for a request to receive the so-
licitation package through the United States Postal Service. For your convenience we
now accept VISA and MasterCard. To request the solicitation package through the
United States Postal Service, mail your request with the following information: the
solicitation number and title, the name of Proposer's contact person, Proposer's name,
complete address to be mailed to, telephone number and fax number, along with a $
15.00 check or money order made payable to: Miami Dade Board of County
Commissioners. For further Information on how to obtain the RFP document, please
contact the VIC at (305)375-5773'
A Pre-Proposal Conference will be held on Thursday, February 7, 2002 at Greynolds
Park golf course (see address above) at 9:00 am at the Golf Pro Shop. Attendance is
recommended, but not mandatory.
Deadline for submission of proposals is Friday, February 15, 2002 at Greynolds Park
Golf course (see address above) at 9:00 am at the Golf Pro Shop. Attendance is recom-
mended, but not mandatory.
Deadline for submission of proposals is Friday, February 15, 2002 at 2:00 PM (local
time), at Miami-Dade County, clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW
1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Horida 33128-1983. This RFPis subject to
the County's Cone of Silence Ordinance 98-106. The contracting officer for this RFP
is Yanette Bravo.


1. De condamner les pertes de vies humaines et la destruction de biens qui
se sont products b la suite des 6v6nements du 17 d6cembre 2001.
.
2. D' exhorter le Gouvernement d' Haiti, tous les parties politiques, la soci6t6
civil M d' autres institutions pertinentes de la soci6t6 haltienne A condamner touted les
fonnes cle violence politique et A oeuvrer en faveur de leur 61imination.

3. 6pauler le Gouvernement d' Haiti dans son interest et sa volont6 de travailler
conjointement avec la communaut6 international pour trouper une solution A la pr6sente
crise politique en 6tablissantune Mission de l' OEA en vertu des dispositions de la resolution
AG/RES: 1831 (XXXI-0/01) adopted par la trente et unibme Session ordinaire de
1' Assemble g6ndrale de l' OEA, laquelle accomplira sa t*Iche dans 1' esprit de la Charte de
1' OEA et de la Charte d6mocratique interamricaine.

4. D'appeler le Gouvernement d' Haiti Apoursuivre avec diligence ses efforts visant
A r6tablir un climate de s6curit6 propre A crder les conditions n6cessaires & la reprise de
negotiations patronnies par 1' OEA, A savor:

a. la realisation d'une enquate approfondie, ind6pendante sur les 6v6nements li6s
au 17 d6cembre 2001 et des jours suivants;

b. la poursuite de toute personnel et le licenciement, le cas 6chiant de tout individual
dont la complicity aura 6t6 6tablie dans les actes de violence perpitr6s le 17 d6cembre et
les jours suivants;

c. lar6alisation d'une equate approfondie sur tous les crimes politiquement motives;

d. des reparations aux organizations etindividus qui out subsides dommages comme
r6sultat direct des actes de violence du 17 d6cembre 2001;.

e. une invitation Al' OEA pour qu' elle envoie des repr6sentants en Haiti pour mener
une enquate, 6valuer la situation et aider le Gouvernement et le people d' Haiti Arenforcer
leur syst6me et leurs institutions d6mocratiques;

f. uneinvitationAlaCommissioninterambricainedesdroits del'hommepour qu'elle
effectue une visited sur le terrain en Haiti.

5. De rendre homage au Secr6taire g6n6ral pour les efforts constructifs d6ployds,
commeled6critleCinquibmeRapportdelaMissiondel'OrganisationdesEtatsAm6ricains:
"Progrbs vers un accord initial",(CP/doc.3541/02).

6. De lancer un appel A la commlitiaut6 international pour qu' elle fournisse un
support effectif et concrete au Gouvernement d'Haiti, kla soci6t6 civil hMtienne et aux
parties politiques d6mocratiques qui fonctionnent dans te cadre dela Constitution hatienne
et de la primaut6 du droit, en vue de enforcer les institutions d6mocratiques en HMti.

7. D'appeler le Gouvernement d' Hati et tous les parties politiques, avec P appui de
la soci6t6 civil et d'autres institutions pertinentes en Haiti, A renouer d'urgence les
negotiations sous le patronage de P OEA, aussitSt queles conditions seront favorable ala
tenue de discussions, en vue d' aboutir A un accord destiny A rdsoudrela crise politique en
Haiti.

8. De r6affirmer le mandate du Secr6taire g6n6ral en vertu de la resolution AG/RES.
1831 (XXXI-0/01) et delui demanded de poursuivre, en consultation avec la CARICOM
(voir Rdsolution / 17)


Les Tribunaux appuient les locataires

dans leurs actions pour s'6quiper de

TOCCVeurs satellites
Washington ( Juillet 2001- Multichannel News)
Une cour d'appel s'est prononc6e r6cemment en faveur des locataires et
propri6taires d'appartements faisant parties de buildings, ceux-ci ont le droit d'installer
des antennes satellites dans les lieux sous leur contr81e falconss par example) sans
avoir h obtenir l'autorisation des "landlords"
Cette decision est une victoire pour la commission f6d6rale des communications
(FCC), DirecTV et EchoStar par rapport aux proprit6aires immobiliers qui cherchainet
A garden le contr81e du placement de paraboles satellites.
Les propri6taires et locataires d'appartements ont done le droit, pour placer un
receiver satellite, d'occuper un space (comme balcony, patio) qui leur a td alloud
auparavant par le landlord.
La FCC a donele droit de faie annuler une decision de restriction de reception
par satellite (qui a 6t6 prise par un landlord) sans 8tre en contradiction avec le
cinquibme amendment, ce pouvoir donn6 aux consommateurs via la FCC va dans le
sens des regulations gouvernementales qui impotent un contr81e des lovers ddcid6s par
les landlords ainsi qu'une obligation par ceux-ci d'accepter des locataires qui "ne leur
plaisent pas" (sic).
Dans ce context, la proposition DISH network (TV5 et RFI) est rdellement un
plus pour les Frangais expatrids, les communaut6s francophones et les Francophiles.
Dans les grades m6troples (comme NYC) qui comprennent une forte concentration
de francophones,1'offre DISH/TV5 est trbs souvent la seule alternative offered pour
avoir TV5 et dans tous les cas l'avantage concurrently procure par rapport A d'autres
solutions comme le cable (prix, accessibility, quality de reception) est determinant.
Vincent Trinquesse, International Programing manager
French Services Kelly Broadcasting Systems
414 Eagle Rock Avenue # 200 West Orange, NJ 07052 Phone: (973)736-0800
est.274 fax (973)73605185 vtrinquesse@kbs-ty.com


SMrcredi 23 Janiel.2001N.4


Page 16


(suite de la page 3)


CONSEIL PERMANENT 16 JANVIER 2002





I aei


,


12. D'appeler le Gouvernement d'Haiti & garantir A la Mission de l'OEA
dont fait 6tat le paragraph 3 ci-dessus, A la Commission interam6ricaine des droits de
I'homme, ainsi qu'aux organisationsinternationales non gouvernementales dontlapr6sence
est reconnue en Haiti, un acc6s libre et sOr A touted les composantes de la soci6t6 civil,
notamment la press et les parts opposition.

13. D'exhorter le Groupe d'amis d'Haiti 6tabli conform6ment aux disposi-
tions de la.r6solution AG/RES. 1831 (XXXI-0/01) et compose d'Atats membres et
d'Observateurs permanentes int6ress6s, A continued & 6pauler les efforts que d6ploie le
Secretaire g6n6ral.

14. De charger le Secr6taire g6n6ral de soumettre un rapport int6rimaire au
Conseil permanent aussitSt que possible et au plus tard le 31 mars 2002, et un rapport
complete & la trente-deuxibme Session ordinaire de l'Assembl6e g6n6rale sur la mise en
oeuvre de la pr6sente resolution.

15. De demanded au Secr6taire g6n6ral de transmettrela pr6sente resolution
au Secretaire g6n6ral des Nations Unies.




La TELECO : deux p oid sdeux

measures pour le telephone ft xe.


(Rdsolution ... suite de la page 16)
et le Groupe d'amis d'Haiti, ses efforts en vue de contribute advantage A r6soudre la
pr6sente crise politique en Haiti:

a. en effectuant un suivi des 6v6nements en Haiti, notamment en veillant au respect
des composantes essentielles dela d6mocratie representative, ainsi qu'd lamise en oeuvre
de tout accord qui pourrait 6maner des negotiations mendes sous le patronage de l'OEA;

b. en aidant le Gouvernement d'HaYti & enforcer son processus d6mocratique
politique et institutional.

9. De charger le Secr6taire g6n6ral d'affecter des experts techniques A la
Mission de l'OEA en Haiti pour aider le Gouvernement A d6velopper et A enforcer son
processes politique et ses institutions d6mocratiques.

10. De charger le Secr6taire g6ndral d'aeuvrer conjointement avec les Etats
membres & la normalization des relations entre Haiti et la communaut6 international,
notamment avec les institutions financibres international, au fur et A measure que des
progrbs sont r6alis6s vers une solution durable de la crise d6coulant des 61ections du 21
mai 2000, et de soumettre un rapport sur ses activities.

11. De demanded A la Commission interamdricaine des droits de l'homme,
dans sa sphere de competence, d'effectuer une visit sur le terrain en Haiti pour consulted
la soci6t6 civil, les parties politiques et le Gouvernement d'Haiti en vue d'analyser les
pr6sentes conditions et les 6v6nements lids au 17 d6cembre 2001, et de soumettre un
rapport sur ces pomts.


DIASPORA *"

Ivanifestation en faveur des r6fugids
du 3 dicembre 2001.


THE CHRISTIAN ACADElWY
An American Learning Zonk

De2A6ans(KindergardenBilingueFrangais-Anglais)
Section Primaire At Secondaire (bilingue & Inforazatis6e)

HIGH SCHOOL EQUIVALENCY (GED)
EquivalentduBac.Baltienen9Mois/+
De la Se de (Recalis du con ac ou autres de 17 ans ou plus).
Les examinateurs accr6ditis viendront des USA dans nos sites
pour administer les examens

DIPLOME INTERNATIONAL EN ANGLAIS
.Sciences de l'Informatique (2 & 4 ans)
.Gestion Administrative *
.Finance Intle 86cr6tariat Bilingue
80% A I & 20'% F .
80 als a rancals
La mattrise de l'anglaisn'est pas obligatoire.
[1 ordinateur/dtudiant -Internet Salle Climati de]

CYCLE COURT D'INFORMATIOUE


____


__


E-MAIL: Christianacademy@ Starband.net







26 Mahtbr 5- arfour- .A. '


M rcrd 3 Janye 12 No 51


L'arriv4e sur le march& de la
telecommunication en Haiti du t616phone fixe
sans fil a permits, depuis tantit deux ans. A
un grand nombre de familIes de roster en
goen w eum per hd' HI j
munication offre la possibility d'6tre branch&
le jour meme ou la demanded de t616phone
est formulbe.' En toute 6videhce, it
semblerait que o'est le coGt 6(ev4 de
I'appareil et la charge & la minute quI limitent
jusqu'd present le nombre d'abonn6s de la
compagnIe ayant introduit chez nous cette
technologies.
and nfinnla com agnid' tEeCrO a
technologies du t616phone fixe sans fil pour
pouvoir r6pondre valablement A la demanded
de -la.clientdle, les familIes haftiennes,
pauvres dyns leur grande majority, ont
16gitimement fond6 beaucoup d'espoir sur
cette demarche dans I'id6e d'acc6der
rapidement A ce moyen de communication
et de b6ndficier des m&mes treatments que
les abonn6s utilisant I'appareilfixe classique.
c'4tait un mauvais calcul de la part de la
populationquiavaitplac6toutesaconfiance
dans une structure dont elle a confit la
gestion aux autorit6s ayant la direction de
I'6tat. En effet, ce n'est qu'apr4s avoir pris
connaissand:e du contract liant les abonn6s
4 la companies que la population s'estrendu
comptequ'ellea6t6dupe.
En essence, ce contract pr6volt, A I'image des
companies privbes,,de chargerla clientele,
en plus des frais d'abonnement mensuel, de
0.70 gourde par minute pour garden son
apparel active. L'espoir plac6 en cette .
compagniepourdonnerl'acc6sf unappareil
de tbl6phone 4 un plus grand nombre de
families surtout cells comptant parmi les
plus d4munles, habitat les zones one n'amve
pas encore le r4seau de la TELECO, s'6st
d4s lors &vanoui.
Quelle reason a pu done pousser les
dirigeants de cette companies A prendre une
seeille decision, se demanded la clientele?
Si elle est prise dans I'id4e de ne pas passer
Initiative priv6e dans ce champ
d'Investissement, ce n'est pas un bon calcul
de la part de nos dirigeants. Alors qu'on
s'attendait & voir la TELECO jouer son rdle
r6gulateur en forgant les companies
privies, par une politique tarifaire saine, 4
s'aligner sur elle, nous avons, centre toute
attente, assist& 4 un ph6nom&ne inverse.
Dans ce cas, c'est une forme d6guis6e de
subvention qui est accorded A celles-ci.
Quinnd on sait qu'd terme les companies
locales doivent affronter la concurrence
6trang4re dans un context de libre
&change, on est en droit de se demanded si
cette strategies est appropriate. N'6tant pas
habitudes a rationaliser leurs d6penses, A
cause justement de cette forme de subven-
tion dont elles b6ndficient, ces companies
front face difficilement A la concurrence. Sur
cette base, est-ce la meilleure fagon
d'appuyer les companies locales?
Alors, pourquoi les dirigeants de la
companies s'obstinent-ils A tous prix &
aligner leur tarif sur celui des companies
privies quand le service ne relive pas du
luxe? Quelle est done la mission que cette
companies s'est-elle donn6e ? Car I'usage
d'un tbl4phone fixe, classique ou sans fit
est reconnu partout ailleurs comme 6tant un
besoin primaire Une pareille decision, A
notre sens, seralt justified pour le t616phone


portable pour sequel nous n'avons pas
accord&, jusqu'd present, notre bulletin aux
mandataires de la nation.

s chey o ee nes au
pouvons nous permettre, en absence de
routes donnees, d'en poser une autre.
I..e co0t des apparels, les frais d'installation,
les frals r6currents et de fonctionnement
sont-ils plus de cing fois sup6rieures 6 ceux
deviant 4tre invests pour &quiper les families
de t616phohe classique? Car en faisant une
utilisation rationnelle du tbl6phone fixe sans
f' b one etmelni mi te vedne
s'blever sans exag6ration & environ 750
gourdes. Alors que I'abonn6 utilisant le
tbl6phone classique ne paie que-les 150
gourdesdeI'abonnementmensuelppurles
appeals sur Port-au-Prince. Dans ce cas,
cette option ne seraitgubre un bon choix de
la part des dirigeants de la companies? Elle
gr&ve le budget des familIes dbji appauvries:
par routes scores de calamit6s. En agissant
ainsi, yous vous attribuez, messieurs les
dirigeants, la triste mission qui consisted 4
eniever dans le maigre pahier de la
m6nag6re du pain, du sucre, etc.
Les familIes, .doivent-elles pour autant
renounce 4 ce moyen de communication ?
Ou bien, ce syst6me est-il mis en place
uniquement pour le monde des affairs?
Nous sommes convaincus que la r6ponse
est non et qu'il revient 6 vous messieurs
d'adopter une politique permettantd'&quiper
les families du pays en moyens de commu-
nication les plus 4I6mentaires.

Pourquotdone routes ces conjectures,
n'existe t-il pas une fagon pour les abonnbs
de connaltre les reasons qui sont 4 la base
du tarif incrimind pour le t616phone fixe sans
fil? Les abonn6s ne sont-ils pas en th&orie,
4tant que mandants de la nation, members
de I'assembl6e- g6ndrale du conseil
d'administrationdelacompagnie.Acetitre,
nous, les abonn6s, demons avoir acc4s au
rapport financier de la companies? ET en
consequence, nous demons 4tre represents
dans le counsel administration par les 61us
mandates A cette fin. Alnst fait, nous nous
adresserions aujourd'hui directement & eux
pour nous enqubrir de pareille information.
Alors, comment expliquer le fait que
certaines banquet de la place publient leur
rapport financier A cheque exercise ? Est-
ce une contrainte de I'institution de tutelle
ou une obligation statutaire ? Et pourquoi
pas la TELECO, institution autonomy de
I'6tat?
Nous disons tout ceci sous reserve que
d'autres citoyens, ayant des connaissances
dans des domains relatifs A cette question,
nous 6clairent la lantern. Nous saurions
gr& & tout citoyen averti de la question de
partager avec nous son appreciation de la
pertinence de notre dernibre remarque. Ceci
peut se faire par les journaux ou sur les
ondes des radios, comme le fait monsieur
Pharel dans son mission INVESTIR ".
Ce strait aussi une fagon de lancer les
d6bats auteur de la politique deviant stre
mise en oeuvre par la TELECO pour 6quiper
les familIes haltiennes, dans un d61ai
raisonnable, en moyens de communication.

Rostant SAVANT


(Rdfrigids ...suitedelapagelZ)
-ers Union, Fanm Haitiennes, VeyeYo, Hai-
tianRefugees Cause, etc. e s'est d6roul6e
une grande manifestation eli faveur des
rifugi6s haftiens arrives le 3 d6cembre de
l'ann6edernibre. Ils 6taient 185 en tout, dont
142 gar ns, 12 infants et 31 femmes. 11s
sent tous gard6s en d6tention;les homes
et les infants au centre de Krome Ave.; les
femmes & RGK West Miami Dade. M8me


unb6b6de3moisestaussigard6eaprison,
selon les 46clarations de M. Robert
Lafortune, Pr6sident du Comit6 des Asso-
ciations Haitiennes de Miami Dade County.
Plusieurs orateurs ont pris la pa-
role, dont Mme Marlene Bastien, Maude
SicartleCouncilman PhilippeDerosepour
stigmatiserlaconduitedes Gouvernements
am6ricains successifs Al endroit des
r6fugi6s haftiens. Un accent special a 6t6


plac6surl'adminis-
trationduPr6sident
Georges W. Bush,
qui profitant de la
commotion
g6n6rale cr66e par
les 6v6nements du
11septembreapris
des Tuesures
exceptionnelles
centre les immi-
grants en g4ndral,
16gaux et ill6gaux-
Plusieurs
avocats tant
haltiens qu'6tran-
gersparmilesquels
on peut citer Mes-
dames Cherry et
Alexis, ont pris la
parole pour ex-
horter les Haitiens
et les strangers A
musineerial=====
faveur des r6fugi6s,
quels qu'ils soient.
Monsieur
Lafortune n'a pas
h6sitedd6nonceret
d6plorer le sort de
ce b6b6 de 3 mois
gard6 prisonnier,
alors qu'il ya
nombre de volon
tires d6cid6s A
l'h6berger. La
manifestation prit
finversles 6heures
et comme d'habit-
ude, dans l'ordre et
la discipline.

Viter Juste


LiseZ

Ha'iti en
March


Windows, Word Excel& Outlook/Internet
Cheque Samedi matin du 9 Mars 25 Mai
Cours de Journalisme

WWW.THECHRISTIANACADEMY.COM


RESOLUTION OE;A







I Les eux |


I


Page 18 .


3


(:Mostslacnst d


EIR Rg CLYHHADJAITLYST
REQUETES YECSDMNBEGSORXD
I U NIVA EYOUBPADEWQDKGX
CADM 0 H BDER Y 0 SP J
E VE NT RES GRHMNJKJZSCDFYN
Trouvez 20 principaux acteurs du conflict Indo-Palestinlen
dans le carr& ci-dessus.


I


LE No. 1 DES BUREAU DE TRANSFER D'ARGENT
ET DE PROVISIONS ALIMENTAIRES SUR HAITI
AU SERVICE DE LA COMMUNAUTE HAITIENNE
DEPUIS PLUS DE 16 ANS

ivraison dom c le -dans z heores, incluent lee transferts
e ectuBS lusqu eures de I apres-midi auxttats-(.Jnis
et au anada


os produits al menta res, Fra s et varies, sont lives le
endemain a domicile a travers Marti.
U I d I d I
ri- reseau de succursa es mo erne a a nointe
r
te no ope..


Plus de ass.ooo clients satisfaits, et les chiffres continuent
d'au mentor





SSRVICS TEAPIDE, COL/01%TOIS, QARANT(....



CONTACTELNOUS POUR NOS FRAIS:

USA & Can.: i-soo 0+..0++0 Ma: soo z> so sa y


Mercredi 23 Janvier 2002


ACER BE


Allez de OMBLES in ACERBE, en utilisant des mots dU


Solutions de la


lIone.


Solutions de la semaine passde:


..(suite de lapage 2)


par des members d'OP process du government. Ils ont fait des dons en matdriels
informatiques et apport6 des outrages pour aider A la reconstruction du centre.

Des journalists ha'itiens laissent le pays ...
Plusieurs journalists haltiens qui ont gagn6 r&cemment I'exil aux Etats-Unis, ont particip6
& Washington A une reunion organise par l'IRI (Institut R6publicain International) en quite
d'informations sur l'6volution de la situation politique en Haiti. Parmi ces professionals de
la pressed, 6n reconnaissait Phards Duvern6 de Vision 2000, Gary Bilizaire de Signal-FM, et
Francine L60nard de Radio M6tropole. Signalons que des responsible de la Convergence
D6mocratique ont 6galement pris part A cette rencontre.
Le Juge Claudy Gassant ne retournera pas ...
C'est du moins ce que le juge instruction charge de I'enquite sur l'assassinat du Journaliste/
PDG de Radio Halti Inter, Jean Dominique, a annonc6 dans une interview au quotidlen de
Fluoride, The Miami Herald, pricisant qu'il ne comptait pas retourner en Halti. II craignait
beaucoup pour savie et dit avoir mime intention de presenter une demanded d'asile politique.
Rapprochement entre Ha'iti et la R4publique
D ..
ommicaine
Dans une declaration conjointe, les presidents Jean-Bertrand Aristide d'Hati et Hippolito
M6jia de la R6publique Dominicaine, se sont entendus mercredi au Palais Pr6sidentiel de
Santo Domingo sur diffbrents plans d'action en vue de solidified les relations entre les
deux pays.
Satisfaits de la cordiality des relations entre les deux pays, Messieurs
Aristide et M6jia ont indiqu6 qu'ils partagent la conviction de la
necessity de stimuler les relations entre les deux gouvernements ,
notamment en ce qui a trait aux domains de I' conomie, du tourism, du
commerce, de l'environnement, de la culture et de la promotion de
l'investissement, pour ne citer que ceux-lh.
Les deux Chefs d'Etat, qui se sont rencontr6s pour la premiere fois, ont
insist sur I'importance de promouvoir I'application pleine et effective
des droits humans et des liberties fondamentales dans leurs pays respectifs, donnant la
priority & la n6cessit6 d'impulser les actions communes destinies A d6fendre ces droits et
libertis, et A enforcer le systime interambricain des droits humans ".

L'opposition rejette l'appel d'Aristide aux negotiations
.
La Convergence d6mocratique a rejet6 du refers de la main l'appel du President Jean-
Bertrand Aristide A reprendre les pourparlers le plus rapidement possible
pour trouper une issue A la crise politique. Je suis pr8t A rencontrer opposition en privi
ou en public, et je rdithre ma determination A traveller avec la Convergence
afin de reconstruire le pays ", a affirm& M. Aristide A son return de la
R6publique Dominicaine le mercredi 16 janvier, aprbs une visit de 11 heures A son homo-
logueHippolitoMejia.
"On en a assez de ce discourse trompeur, a d6clar6 Paul Denis. "A present, Jean Bertrand
Aristide doit poser des actes concrete dans l'esprit de la resolution de la dernitre
declaration de l'Organisation des Etats Am6ricains (OEA) ", a poursuivi ce porte-parole
de l'Opposition.
La resolution du 15 janvier 2002 invite M. Aristide & agir le plus
rapidement possible afin de r&tablir un climate de s6curit6 propice 4 la
r nsne des n30 iloe 7 6 eursbdr r0ella Itumi ilsi rn te de
l'OEA en ce sens.
"Nous sommes quelque peu d49us que l'OEA n'ait pas condamni plus fermement le
government de Port-au-Prince, mais nous nous rangeons derriere ces exigences avant
toute reprise des discussions avec le parti lavalas ", a conclu M. Denis.
Jacmel : Quatre Colombiens soupponnis de traffic de
drogue sont actuellement deviant fa Justice ...
Le juge qui instruit I'affaire, Mattre Marc-Christophe Saint-Ange, a fait savoir que les
strangers seront interrog6s Apropos de accusation qui pbse centre eux. Au cas oh its
plaideraient non coupables, ils seront imm6diatement lib6rds. Le Consul de Colombie en
HaIti, M. Jorge Enrique Riez Gomez, a rendu, en ce sens, une visit aux autoritis
judictaires de la ville, de manibre A faire active ce dossier. Rappelons que la police du
Sud-Est avait proc6dd A l'arrestation des nommis Gomez Zaragua de Jesus, Abraham
Marin Gutierez, Ricones Jonate et Fernando Rincon Hernandez, le 28 octobre 2001 &
Brisilienne, premiere section communal de Bdnet.
Thiotte D6boisement & outrance
Plusieurs citoyens de la For8t des Pins d&noncent le
d6boisement I outrance pratiqu6 par certain habitants de la zone. Ces
residents sont trbs prdoccupis par cette situation qui pourrait constituer
un grave danger pour l'environnement. Un appel est lanc6 aux autoritis
comp6tentes pour y mettre fin.


t' SCRABBLE 1
Arrange les sept letters ci-dessous
pour former un mot Frangais

IR

NST

OO


Solutions de la semaine passe:
STERT 0 R


En bref








Iti g out pa ti out ak Jan Mapou I


Page 19


Mercredi 23 Janvier 2002


ZAM BYOLOJIK AK ZAM CHIMIK SOU LATi>>

Youn konferans wbdphte, youn dokimanth nan Sant Kiltirbl Mapou ak Pwofesh JC Exulien
ak Dokth Yves Jodesti Dimanch 13 Janvye pase. Youn konferans ki merited double pou tout
dokth, enfimyb, pwofesk Ayisyen ak tout mounn ki enterese men ki pa ta kab vini.Jodi-a
m'ap ban nou moso nan prezantasyon Dokth Jodesti-a prezidan Asosyasyon Medsen
Ayisyen nan Florid la. Senmenn pwochenn n'a kontinye ak ent&vansyon J.C. Exulien-an.


mounn. An Ayiti kabrit ak chwal genyen-1 sou pwal yo.
Si on gen youn youn ti blese, mikwbb la rantre epi li
koumanse fi dega. An Ayiti gen mounn ki bouyi chabon
epi yo bwd dlo chabon-an pou tretman... Sa-a se kilti pa
nou. Eske lisefektik? Dbk la souri, li di, li pa konnen.
16t ka se lbt ou pran-1 nan respirasyon. Se ka ki pi gray
la. Se ka teworis utilize pou yo eliminen plis mounn. Li
rantre nan poumon-w epi li koumanse ravaje-1. Si ou pa
gentan detekte-1 atan, epi trete-1 l'ap voye-w nan peyi

onu lab k kph ele anthrax gastwo-entestinal. Nan
manje vyann kabrit, baf elatrive, si bbt la malad ak
maladi-a epi ou manje vyann nan e si vyann nan pa
byen kuit w'ap peye konsekans lan. W'ap gen dyare,
vant f'e mal, tata san. Si ou pa pran atan w'ap mouri.
Anthrax sa-a malgre li la depi lontan parbt an 1938. Yo
izole-1 an 1877. Pasteur, youn syantis develop vaksen
kont malady chabon-an an 1881.

KIJAN LI MANIFESTO SOU MOUNN?
LA ou koumanse devlope maladi-a li pran ant 2 a 5 jou.
Sa rele perybd enkibasyon. W'ap wk youn ti tach wouj
sou po-w. Apre 1 ou 2 jou, li vin tounen youn ti boul di.
Epi anba boul la vin gen youn ti pi blanch Apre sa h
tounen youn ilsh ak youn kwout nwa fonse tankou
chabon nan mitan enfeksyon-an Si li pa trete ou ka
mouri.. Estatistik monte gen 20% mounn ki te konn
mouri. Men kbm gen medikaman ki youn antibyotik
jounen jodi-a ka mounn ki mouri yo pa anpil..mwens
pase 1%.
Lb li rantre nan poumon-an l'ale dirbk nan sisthm anfatik
la. Mounn nan gen malbz, li gen lafybv, kb-1 f'e-1 mal,
l'ap touse.
LSyounmounngenflumounnnanpagengwopwoblbm
pou li respire. Nan Flu se 6% ki gen difilkite pou yo
respire albs lb se Anthrax la se 85%.
Nan malady chabon-an 80% malad yo gen dould nan
lestonmak. Nan Flu malad la pa gen kb plen ni li pa
vomi. Nan malady chabon-an malad yo gen noze epi
y'ap vomi. Si malad la tonbe touse san. Se pa ni Flu, ni
anthrax. S'oun lbt ka ki pi gray.
Jan Mapou ;
Senmenn pwochenn m'a ban-n youn ti goute
sou prezantasyon mbt Exulien-an ki te chita son
pati istorik zam byolojik yo. Mbt la te fb youn
chase-kwaze sou zam sa yo ki son parkt son tout
fbm lakay tankou nan At peyi.

Konferans sa-a sitblman enpbtan nou panse li
nesesh pou nou reprann ni. N'ap pwofite invite
tout pwofesyonbl Aysisyen, espesalman dokth-,
enfimyb, Pwofesh tout mounn ki enterese mete
konesans son yo. VEYE DAT LA nan mwa
Fevriye-a pou Black History Month lan. Mbsi.

YOU ARE INVITED
PLEASE BE OUR
SPECIAL GUEST
AT
A SPECIAL EVENT
TO COMMEMORATE THE
100th ANNIVERSARY
OF A GREAT POET'
WRITER, FRIEND OF HAITI


LANGSTONHU G HES

TO BE HELD AT HE LYRICS THEATRE
819 NW 2ND AVENUE
SATURDAY FEBRUARY 2ND, 2002
FROM : 7:00 TO 9:00 PM
KEYNOTE SPEAKER:
DR.WALLIS TINNIE,
PROFESSOR AT F.I.U

THIS EVENT IS AN HOMAGE
OF THE PEASANTS STRUGGLE
IN HAITI
SPONSORED
BY SOSYETE KOUKOUY OF MIAMI, Inc.
THE M-DADE DEPT. OF CULTURAL AFFAIRS
THE BOARD,. MAPOU CULTURAL CENTER
OF COUNTY COMMISSIONERS
AND THE FLORIDA
HAN & STATE HUMANITIES COUNCIL
FREE ADMISSION


DEPI LATE-LATE ZAM BYOLOJIK EKZISTE
Se pa jounen jodi-a y'ap itilize zam byolojik
ak zam chimik dokth Jodesti declare dimanch 13 Janvye
pase nan Sant Kiltirdl Mapou. Kpnferans sa-a te f'et ak
kolaborasyon C.O.I.N kote Mb t JC Exulien se te dezybm
mounn ki te pale sou asph istorik zam byolojik yo. Youn
konferans serve ak 2 konferansye konpetan, chaje ak
bonja dokimantasyon tou free ki mennen sijb-a nan
pbk ak anpil konpetans. Dokth Jodeski se prezidan
asosyasyon Dokth Ayisyen yo. Li drape ak pwojeksyon
<> ki ilistre pawbl syantifik I'ap pale yo. Dbk
la di depi lantikite koze sa yo sa yo pale. Nan lagh ki te
koan f'et nan tan lontan yo, yo potko rive nan nivo pou
izole bakteri yo, men lame yo te konn polye dlo anwo
ak kaday konsa, lb lbnmi yo utilize dlo sa-a pa anba, se
youn pwazon vyolan ki defalke yo a milye.

TOUT GWO PEYI YO GEN ZAM BYOLOJIK
Jounen jodi-a kozman Zam byolojik la nan
bouch tout mounn tout journals e simen gwolaperbz
nan lemon antye. Gwo peyi endistriybl yo krapondeen
devan kbk lbt ti peyi yo di ki iresponsab ak youn seri
lidb sanfwa nilwa ki pa p'ezite utilize yo. Poutan zam ki
ka detui nou yo kiyds ki developed yo. Nan ki asnal yo
remen? se Peyi Etazini, Angleth, Japon, Lafrans, URSS,
Almayn ak Kanada. Peyi sa-a ki konnen ki dega zam sa
yo ka f'e, nan konvansyon enthnasyonal, yo mande pou
yo detui yo men gwo peyi yo kenbe fis defrap nikleyb
yo pou defans peyi yo. An 1968 premye minis Harold
Wilson an Angleth te premye chbf leta ki te lanse lide
pou youn konvansyon enthnasyonal pou bani zam
byolojik yo pou li te mate pwotestasyon ki t'ap boulv6se
peyi-1 sou kozman zam thrib sa yo.

GWO PEYI GWO ZAMTIPEYI SOU KONTWOL
An reyalite si peyi okidan yo pa te genyen anyen
pou yo pbdi si yo ilimine zam byolojik yo paske yo
gen zam nikleyb men yo te gen pbdi anyen lb yo mande
pou ti peyi yo pa fe rechbch nan domhn nan paske ti
peyi sit yo, pa gen zam nikleyb ki ka menace peyi yo. e
sa ki f'e Richard Nixon an Novanm 1969 te decide
demantle program meriken sou zam byolojik epi soutni
Langleth nan demach li-a BWC(Biological Weapons
Convention
Se konsa Dbk Jodesti di, ti Peyi tankou Libi, Kore Lirak,
Iran emenm Kiba toujou sou kontwol. Si yo ta penmbt
utilize zam byolojik y'ap dechalbore yo ak zam nekleyb.

ZAM CHIMIK SA YO AP TOUYE MOUNN DEPI
NAN TAN BENBO
Nan ane 1541 te gen 2 gwo epidemic ki te ravaje
lentonn, Younn ladan yo, te touye 70 milyon mounn nan
peyi Lejip; apeprb 1/3 popilasyon Lafrik Nb -a te detui.
Menm bagay-la te pase nan youn vil nan peyi Lucrene.
Pandan youn lagh t'ap boulvbse peyi-a, lame Tartarre la
ki te victim nan pwazon chimik sa yo te utilize menm
teknik lan. Sa yo f'e, yo lage kaday lame pa yo k'ap
mouri nan epidemi-an nan vil la ki lakbz youn dal mounn
kontaminen. Refijye sove, yo pran bato y'al Veniz, nan
meditarane-a ki lakbz mwatye popilasyon Ewbp la ant
20 a 30 milyon te mouri kontaminen.

MALADY SMALLPOX DETUI RAS ENDYEN YO
Nan lagh Japon ak Chine nan 25m gb Mondyal
la, Japon utilize Smallpox la. Yo brase-1 sou fbm
awewozil, epi yo aspbje youn seri vil nan peyi Lachin
ki te lakbz youn bann mounn malad. Yo enfekte plis pase
10.000 prizonye ki mouri. Dbk la kontinye pou l'esplike
gwosh dega smallpox okazyonen nan I86m sybk la.
Ozetazini, pandas lokipasyon lame angle-a, te gen youn
kimandan britanik ki te bezwen detui popilasyon
endyen-an. Sa li f'e? L'ale nan lopital nan zbn Ohio, kote
te gen malad ak smallpox. Yo pran dra sal, mouchwa dra
mounn malad sa yo, rad yo fin sava ept y'ap fe endyen
yo kado Youn bann endyen mouri nan epbk sa-a (Men
youn ekzanp ki enpbtan pou fre ak se nou yo k'aP
bwote vye matla, vye jwbt ak pbph al vann osnon f'e
kado an Ayiti. Jan zbt pa renmen binkt nou, se
andetan-twamouvman yo ka blteget nou son lath)


MALADY CHABON (ANTHRAX)
Kanta malady anthrax la nou konnen-1 sou non
<> nan peyi lakay, Dbk la di anthrax pardt
an Almay nan premye GE Mondyal la, se Alman yo ki
te devlope zam byolojik sa-a. Yo te anpwazonnen mou-
ton ki te an Roumani yo te pral voye nan peyi Larisi.
Yo monte mouton yo pou lame Ris la. Depi mouton yo
kontaminen lb lame Ris la manje mouton-yo, sa yo pran
se pa yo. Y'ap devlope anthrax (chabon) gastwo-
entestinal ki se timoura-pwenn-f'e-pa.

5,000 BONM CHAJE AK ANTHRAX
Pou Etazini -koute byen Dokth Jodesti di nan
prezantasyon -an Peyi Etazini ki jounen jodi-a ap pran
pbz ti Jezi nan pokrab e ki ap akize lbt peyi te prepare
nan lagh mondyal la 5.000 bonm ak anthrax pon l'te
banbade mounn. De 1949 a 1968 Nouybk Siti ak San
Francisko se te de vil yo te chwazi pou f'e esperyans. Se
konsa youn malady devlope ak I. Coli la eklate nan Sub-
way Nouybk an 1984. Menm bagay la pase nan youn
lopital San Fransico kote youn banm mounn kontaminen
ak youn bakteri ki soti nan esperyans Etazini t'ap f'e.
Arsenal lagh peyi Etazini chaje ak zam bakteri ak viris
men tou gen ajan patojbn ak parazit ladan yo.. Gen youn
dokiman ki te siyen nan peti Jenby an 1925 pou yo pa te
pwopaje zam byolojik yo, epi eliminen ajan chimik y'ap
utilize nan lagh, Anpil peyi te dakb. Yo siyen dokiman-
an. Etazini se younn nan peyi ki PAte siyen deklarasyon-
an sa-a. Se jouk nan lane 1975, Etazini siyen dokiman-
an paske yo te vin gen zam pi puisan, gwo zam nikleyb
ki ka disparkt latb.

EPIDEMIC FRAPE TOUT POT
Etazini malgre fis li, shl gwo towo k'ap
gwonde nan patiraj la. Yo gen lame. Yo gen lajan. Yo
gen Zam... To kou yo fb yo agenda victim tankou nenpht
ki peyi soulath. Ekzanp 11 Septanm nan se younn.
Rezon-an se paske anpil At peyi devlope menm zam
nias destriksyon sa yo. Plis ankh gen youn grap group
. teworis ki pa vle wk peyi Etazini e ki ta renmen wk peyi
sa-a disparbt sou lath, Reyaksyon zam byolojik yo pa
parbt tousuit. Men Dbk la di men si se oun zam chimik,
mounn yo agenda koumanse mouri pil pa pil. Zam
byolojik yo gen youn titan reyaksyon ki rele
<>, sa vle di maladi-a pran youn ti tan
anvan ef'e yo parbt. Depi l'fin parbt se ravaje l'ap ravaje.

ESKE <> SE <>?
Nan ka malady sa yo kiyds ki koumanse gen
premye sty yo? si se nan anviwonnman ayisyen-an
premye victim nan malerezman gendwa youn dokth ...
Kidonk, f'ok dokth ak enfimyb yo konnen senthm maladi
sa yo. Maladi ki rele chabon-an lb se poumon youn
mounn ki atake, respirasyon mounn nan difisil. Li parbt
tankou << Flou>>, ki se youn grip, tous, pituit nen ap
koule, je ap grate. Dokth-enfimyb dwe konnen ki ajan ki
ap f'e plis dega lb ajan byolojik sa-a yo atake. Yo divize
Ajan byolojik yo an kategori. Kategori (A) se ajan ki
gen plis risk pou youn sisthm sekirite nasyonal. S'oun
ajan ki gen dwa gaye antrapde de youn mounn a youn
lbt e ki agenda koze plis domaj nan youn kominote.
Nan kategori(B)-a, ajan pa p'gaye rapid-rapid. Li trb
modern. Li pa p'koze twb domaj. Se veye-1 epi trete-1 sa
pbditan
Gen youn ajan chimik. Gen youn ajan byolojik. Ajan
chimik lan gendwa pran plizyk f6m. An angle yo rele li
<> ki kbmanse deviope de 1930 a 1960.
Se an Almay li te premye fabrike.
Ajan sa-a yo ki gen dwa atake sisthm nd yo osnon sistem
respiratwa-a ka koze lanmi-w de kblke minit al 86 d'tan.
Gen youn lit ajan ki rele <>, Ajan sa-a
limenm Irak te itilize-1 kont Kurd yo ak peyi Iran. Li pa
gen odb. Li pa gen kould. LA li tonbe sou po-w, li fb
glbb ak youn f6m grathl ki pral koze youn blokaj nan
poumon anpeche-w respire. 100kilogram anthrax ka
touye 130.000 a 3 milyon mounn.

MALADY CHABON SA-A AN AYITI TOU
Gen 3 f6m pou malady chabon-an Li parkt sou po


'
DOKTE YVES JODE STI:

<






TRAGEIE I


4 4 If :C9 9


..__. .


LAYITE RECORDS

27 O 4 W. OAK LAND PA RKB I..,V D

Ft. Lauderdale, Fl.. 333 11

T61: 954 770 3449


II ~ I_ s I


Mercredi. 23 Janvier 2002


Page 20


Les Congolais retournent & Goma malgr6
e e / e d6plac6ess'appr8taient cheApasserune
RE3u i An du I RCtlVIte volcamque --t:::::::::::b H sa
ines de millers de Congolais d6plac6s jeudi, vers la ville jumelle de Gisenyi, c8t'6 rwandais, on envisageait d'envoyer surplaceune d616gation
du volcano Nyiragongo out pr6f6r6 dimanche encore plus A l'est, en territoire congolais. minist6rielle et d'allouer une aide de 1,5 million de dollars
a plutSt que de s'installer dans les camps de "Nous assistons A un movement massif de la & Goma ville contr816e par les rebelled soutenus par le
wanda voisin. population de return & Goma, et demons done faire preuve Rwanda depuis 1998.
ouvement de retour a incit6 les Nations unies
de souplesse", a expliqu6 Jules Frost,
ise en garde aux r6fugids, compete tenu de la de World Vision, qui travaille de con-
l'activit6 volcanique.
. cert avec le Pam et d'autres
nu est extr8mement preoccupee en ce qux
organizations humanitaires pour ,,.
curit6 & Goma, a declare Lara Melo, porte- .
il i di l
"
E
venir en aide a la population.


parole du Programme a mentare mon a. n terms
d'activit6s volcaniques, il n'est pas str de retourner &
Goma .
Et pour les organizations humanitaires, un detour
massif va compliquer les efforts des scours pour distribuer
des vivres et autres products de premiere n6cessitd.
Un premier bilan dress par les Nations unies fait
6tat de 45 morts, mais les organizations humanitaires ont

e f s il faudrait attended plus longtemps pour des
Des homes, des femmes et des infants se sont
fray6 un chemin A travers les coul6es de roches encore
.
flunantes, courant parfors sur le magma qui ne se refroxdit
que progressivement.
Les d6plac6s out pr6f6r6 retoumer & Goma, grande
ville de R6publique d6mocratique du Congo (RDC, ex-
Zaire) partiellement d6vast6e par la lave. Ils semblaient
representer une part considerable du demi-million de
personnel qui se sont enfuies depuis le d6but del'6ruption,


M
Congo,2GOan
plusieurs diza
par l'6ruption
revenir & Gom
r6fugi6s au R
Ce m
a lancer une m
persistence de
..
L'O
concern la s6


CATASTROPHE
HUMANITAIRE
.
Il ya des maisons encore
debut, mais la zone est
incroyablement; surpeupl6e. Les gens
vont devoir partager leurs habita-
tions",a- la .d6pitdel'arriv6e

attendue d'6quipes de scours
britanniques avec du materiel de
couchage, des v8tements et autres
.
mat6riels, et de 1'aide financiere
promise par l'Allemagne, la France,
la5 Bel quedt set rU
humanitaire semble considerable.
La plupart des personnel


Un habitant de Goma, en R~publique d~mocratique du Congo,


la ministry de l'Information, Kikaya Bin Karabi,
a d6clar6 que cette initiative 6tait A caractbre exclusivement
humanitaire et ne signifiait nullement une reprise du dia-
logue politique avec les rebelled.
Les vulcanologues refusaient d'exclure une
nouvelle eruption du Nyiragongo, mais le flot de lave
semblait avoir cess6 d'avancer dans sa course d6vastatrice
jusque dans les eaux du lac Kivu.
Il n'y a plus qu'un petit jet, mais sa procession est
tr6sfaible", aexpliqu61e vulcanologuerwandais Dieudonn6
Wafula, pr6venant toutefois: "Le principal risque est
represent A present par le gaz, y comprise A Gisenyi."
Autre danger: l'eau dulac Kivu.
Ceux qui reviennent a Goma sont affam6s,
assoiff6s et affaiblis, tout comme ceux qui out choisi de
roster au Rwanda en attendant I'aide 6trangbre. Pour eux,
la priority 6tait de trouper de la nourriture et de 1'eau, et
d'6viter de tomber maladies. Dans la ville couple en deux
par la rivibre de magma, il n' y avait plus ni eau, ni 61ectricit6.
LES DANGERS DU LAC KIVU
Or, certain habitats out bu l'eau lacustre, qui
pourrait selonles specialists avoir 6t6 rendue toxique par
lalave qui s'y est d6vers6e etpar les cendres del'6ruption.
L'eau du lac, unique source d'eau potable de la
r6gionpourlemoment-faitactuellementl'objetd'analyses
sur sa toxicity 6ventuelle, et les r6sultats seront connus
domainn) lundi.


Al'Equateur. .
me Le dimanche 20 janvier 2002 a 6t6 done
un jour historique pour Haiti qui, h la surprise
indrale s'i ose sur l'Equateur at 2 buts A 0.
I.e premier but est un auto-goal inscrit par un
dfenseur 6quatorien centre son camp sur un centre de
Golman Pierre
Le second est mar qu6 par le jeune Charles Alerte
Junior dans les arr8ts de jeu de la premiere p6riode.
U6quipe haltienne ayant A sa tete I'Argentin
Jorge Hugo Castelli, s'est dilendu du bec et des ongles
pour arracher une qualification pour le prochain tour.
11est plus que temps pour Haiti de se refaire une
sanid sur le plan international.

Jacky Marc


PORT-AU-PRINCE, 20 Janvier Dans

la capital baitienne, les pitards out 6claid avant 2
meme le coup de sifflet final, tandis que les corteges
.
prd-carnavalesques n'avalent plus qu'anseulcrt "Haiti1
HMu .
Dans les grading de I'Orange Bowl & Miami'
les centaines de spectateurs haniens americains sont en
trance
.
Qux oseratt croire en une victoire d'Haiti aux
depends d une formation equatorienne qualifide pour le
Alondial 2002 en Coree du Sud-Japon (31 Alai-30 Juin).
Aprbs une prenubre sortie catastrophique devant
I'dquipe canadienne tenante du titre (le onze national a
did battu par le Canada par 2 burs 5 0), le riveil a 16
surprenant. Nul n'osail esperer une victoire d'Haiti face


S54 L~


c739


S8 86~


I~


L AY~ITE: RECORDS~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs