Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00093
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: January 2, 2002
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00093
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Haiti en Marche edition du 2 au 8 Janvier 2002 Vol. XV No 48


LFS E
DU 17 DEC
ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 29
D6cembre La situation reste
inchang6e. Les protagonists n'ont
pas attend plus d'une semaine
pour retrouver leur discourse
habitual. Bientit la tentative de
coup d'6tat du 17 d6cembre aura
disparu de l'actualit6. Le sidge de
la Convergence D6mocratique,
coalition de quelque 15 parties
,
opposition & 1'origine, qui a 6te
incendi6 par des partisans du
pouvoir Lavalas enrages a la
nouvelle d'un nouveau putsch, est
d6ji en voie de reconstruction ..
gr^xce probablement aux bons soins
de l'internationy.
Dans songditionnelmessage



PTOjet de

Double n
DEVANT-LE-
PORT-AU- PRINCE, 27
D6cembre Nous avons pris
connaissance du texte d'un project
de los diposi par I'erdcutif hatizen
deviant le parliament et relatif au
statute des Haitiens lit ant 5
I'Etranger.
St ce project de loi est a ole,
toute personnel jouissant
actuellement d'une autre
nationalird, mais nie has tienne ou
de parents haltiens, dea tendra
eligible tant & la fonction publique
qu'au marebd de I'emploi. saul
dans les cas express6ment interdits
par la Constituuon. **
D'autre part, autorisde &
acqudrar route propri6t6
immobilieresansaucunerestriction
on ce qua concerned la superficle .
Habilatee 5 Joutr


Bref, un lang age trbs peu
Le president Aristide relevant les voeux du corps diplomatique, s'entretient
diplomatique ... (voir La crise / 4) avec l'ambassadeur ambricain en Ha'iti photo Yonel Louis/HenM


L


- *

Guy Phthppe

EXtrad6 en
/ *

epu Ique

Dommicanne

DISPAR AIT PUIS ES T
-- ARRETE


nements P.14

p sur coup

Th















c
1. ...

Rapport AJH sur
assassinal Brignol Lindor

( Haiti en Marche
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinibre
so<.v.
T61: 245-1910 Fax 221-0204

me.94thStreet
Muum,5H 05 / 754-7543

"es'v H>rk 9 83 1 7
Montrial 514 337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitiworld.com
URL www.haitienmarche.com
Library of Congress #ISSN 1064-3896
Iviiami, New York, Montreal, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
ort-au-Prince: 10 Gourdes


devoeuxadress6sauchefdel'Etat,1e
Nonce apostolique, doyen du corps
.
diplomatique, ne falt aucune allusion
& l'attaque centre le Palais National
par un commando d'ex-militaires qui
a fait 7 morts, dont 2 members des
forces de police haftiennes, mais par
centre insisted lourdement sur les
instiffisances gouvernementales eu
6gard h opposition et A la pressed.
Qui plus est, alors que la
c6r6monie se d6roule au palais
presidential, le Nonce fait vertemetit
la legon au chef de l'Etat, h la barbe
m8me de celui-ci, lui reprochant
,
impression de gouverner le pays
en faveur d'un group tout en excluant
,,
un autre.


oi sur la
. ,
ationalate
ARLEMENT
pleinement des m8mes droits sur
la succession que tous les
Haitiens ".
Outle les dispenses de
l'accomplissement du permit de
sdjour; des formalirds dupermis
de travail, du pennies d'empion;
des formahtes & In licence des
etrangers eldu paiemenides taxes
atTdrenteseronerdetantcomme
demanderesse qu'imerr senate de
la caution udicatum solva du
moment que la personnel justifle
6tre propne alre d'immeubles ou
pr6sentant d'autres garanties
tellers quepr6vues parle Code de
Procedure civil.
le project de loi justified
ces dispositions "considirant
I'apport considdrable des Hairiens
(voirDoubleNationalite/3)


communaut6 haltienne,
dans le nord de la
R6publique dominicaine.
Guy Philippe est
accuse d'8tre le principal
anstigateur de la tentative
de coup d'6tat du 17
(voir Guy Philippe / 3)


PORT A 11
PRINCE, 28 D6cembre La
police dominicaine a procid6
vendredi & l'arrestation de
l'ancien commissaire de po-
lice haltien, Guy Philippe,
dans la region de Cibao, oh
reside une important


oruy rmaslppe necenu sa semalne semalere en r.,quateur a


EMRIE r, ca, y-ma.~~


,
..


ARGENTINE
Deux gouver

dimissionnent cou
an, .


P]





ASSASSINATE DE BRIGNOL LINDOR
1 *

LAH ac c use DomI
9 9 "
nan B wa et le maIre


adjomt de PetIt- Goave
Mais d&nonce aussi Pagressivit6 deS
.
militants de Convergence
PORT-AU-PRINCE, 26 D6- agressifs des partisans de Convergence
cembre L'Association des Journalistes dans la ville de Petit-Goive, peut-8tre la
Haitiens (AJH) a accuse mercredi les plus acquire & opposition A travers le
dirigeants et membres de l'organisation pays.
"Dbmi nan bwa et . va w- g ages -
le maire adjoint de inggR. *
Petit-GoAve, Dumay -0 '
Bony, comme anteurs
et complied dans .
l'assassinat, le 3
d6cembre dernier, du
journalist Brignol
Lindor.
Le jeune .
journaliste*a 6t6 tud &
coups de machete en
repr6sailles A une
autre attaque A la
machete perp6tr6e .
plus tit le m8me jour
par des partisans dela
Convergence f
D6mo cr ati que ', ,.
(opposition) centre un *
employ de 1'APN
(A dminis tr ation :.
Portuaire Nationale) ..y
de Petit-Goive'
Joseph C6us
Duverger. ,
Dans son .
rapport d'enquate sur .
1'assassinat du
journalist, I'AJH ".
es time que les Les fundrames & Petit-GoAve de Brignol Lindor
declarations dumaire le mardi 11 dcembre photo Harti en Marche
adjoint de Petit-GoAve peuvent avoir jou6 Ce climate de tension entre les
un r81e dans la motivation des members deux parties, lit-on dans le rapport de
de Dbmi nan bwa pour s'attaquer au l'AJH, s'est particulibrement exasp6r6 &
journalist occasion de la commemoration du 1"
Selonl'AJH,1es declarations du anniversary de l'61ection du president
maire adjoint Dumay Bony au sujet de Aristide le 26 novembre dernier et &
occasion d'un mot d'ordre de grbve
Brignol Lindor, ajout6es & la colbre g6n6rale lanc6 par la Convergence le 29
spontande produite par la nouvelle de novembre 2001. Depuis lors, Petit-GoAve,
l'attaque mortelle perp6tr6e centre Joseph situ6 & environ 68 km au sud-ouest de la
C6us Daverger, semblent avoir influence capital, n'a connu que des journ6es de
les auteurs de l'assassinat- tension, d'agitation et de violence.
Trois jours avant I'assassinat, le Contrairement A ce qui se passe
maire Dumay Bony avait donn6 une dans le reste du pays, oil les militants
conference de press pour demanded & "la d'organisations populaires process de
elation de s'or aniser en bri ades de Fanmi Lavalas sont g6ndralenient connus
vigilance pour appayer la Police et la pour 8tre les plus violent et les plus
Justice en vue de application de la dominant, A Petit-Gokve la situation est
formula Z6ro Tol6rance centre tous les tout auwe'
terrorists. ,, Les militants de opposition


Mercrd 2Jnve 20


Page 2


Armstaf el'an id ne GIHHHSSaiRmde qo@s atTu e luHppe

commissaire de police hilitien Guy Philippe.
Ce dernier accuse d'8tre le principal instigateur de la tentative de coup d'6tat du 17
d6cembre dernier avait 6t6 arr8t6 par la police 6quatorienne et d6port6 d'abord au
Panama, puis en R6publique dominicaine. Cependant Guy Philippe 6tait arrive &
s'enfuir aussit8t d6barqu6 & Santo Domingo.
La nouvelle de son arrestation a 6t6 confirmed par le president Hipolito Meyia qui a

?::'::::Ps le dossier au chandelier dominicain Hugo Tolentino Deep pour

L'OEA et la crise haltienne
Le repr6sentant de l'Organisation des Etats Amricains en Haiti, Sergio Rom60 Cuevas,
ar6affirm6 jeudila volont6 del'organisationh6misph6rique de jouer un r81e de
m6diateur entrees protagonists dela crisepost-61ectorale.
Selon Mr Romo, les 6v6nements du 17 d6cembre dernier constituent une entrave A la
reprise des negotiations entre Faumi Lavalas et la Convergence D6mocratique.
Cependant il reste convaincu que les negotiations resent la scule voie de sortie de crise.

Sit-in deviant le local de l'OEA
Plusieurs organizations, dont la Fondation 30 september et le Comit6 Initiative des
Organizations Ppulaires, ont r6alis6 jeudi un sit-in devant le local de l'OEA pour exiger
intervention de l'organisation aurphs du government dominicain en vue de
I'extradition de l'ancien commisaire Guy Philippe. Ces organizations estiment que
l'OEA doitintervenir pour favoriser l'aboutissement de cette demarche si elle veut
contribute A l'avancement de la justice et I'instauration d'un 6tat de droit dans le pays.

7 mortS : bilan des inondations dans le Nord et le Nord-
Ouest d'Haiti
Des pluies diluviennes qui se sont abattues jeudi soir sur les d6partements du Nord et du
Nord-Onest, ont fait au moins sept (7) morts, plusieurs blesses et des dizaine de maisons
inond6es.
Selon des informations rapport6es par le correspondent de l'AHP au Cap Haitien, deux
personnel out 6t6 tu6es dans lalocalit6 de Bande-du-Nord, premiere section communal
du Cap-Haitien dans des 6boulements. Des dizaines de masons out 6galement 6t6
inond6es dans la zone du Cap. A Port-de-Paix, 5 personnel ont trouv6 la mort, tandis
que de nombreuses autres dont 2 infants sont hospitalis6s A la suite des d6gats causes
par des pluses torrentielles dans ces 2 d6partements.

IVIagik Stereo: 29 D6cembre 1991- 29 dicembre 2001:
10 ans.
Une soir6e de F8te r6unissait dimanche soir Ala salle Horizon de l'h8 el Montana des
amis et fiddles auditeurs de Magik Stereo, autour de sonprisident direeteur g6n6ral,
l'Ing. Fritz Joassaint et de l'6quipe de la station. I.e 100.9 c616bre son dixibme
anmversatre.
Un programme bien conqu a permits 'a assistance de faire connaissance avec les Voix
de Magik Stereo. Un ho'mmage special a 6t6 rendu A deux collaborators de longue date
de la station: Madame Mona Gu6rin qui pendant 10 ans a'repris sur Magik Roye les
voilk ", un feuilleton radiophonique trbs pris4 de l'auditoire haitien, et Richard
Bertrand, animateur de la popular mission Parfum d'Autrefois. Le PDG de Magik a
euunmot gentilpour chacun de ses employs et I'assitance a beaucoup apprici61a
"surprise artistique "en fin de soirde. Il s'agissait de talentueux artistes : le pianist Edy
Proph6te et le percussionniste AZOR, qui out gratified assistance de splendides
morceaux 'ti particulibrment soigne.
Parmi les invites, plusieurs directeurs-propri6taires de radios A la capital qui ont
r6ponduprisents hl'invitationdel'Ing6nieur Fritz Joassin.
Bonne F8te Magik !

Les voeux au Palais National de Port-au-Prince
Impr6sidentAristideare9ules fonctionnaires del'administrationpublique. *
Plusieurs containers de ceux-ci avaient 6t6 invites le vendredi 28 d6cembre as Palais
National pour presenter leurs voeux au chef de l'Etat. Celui-ci aremerci61es
fonctionnaires pour le travail r6alis6 au profit du people haftien. Avec accent sur la
champagne d'alphab6tisation
Voeux du corps diplomatique ...
Is jeudi 27 dicembre le Prdsident Aristide recevait les members du corps diplomatique
pour le traditionnel change de voeux & occasion des fates de fin d'annie. M. Aristide
s'est A nouveau engage h faire la promotion de la parx et 6 tout mettre en oeuvre pour
rdsoudre la crise socio-6conomique que connait le pays.
Le Nonce Apostolique, Mgr Luigi Bonazzi, doyen du corps diplomatique, s'est d6clar6
prioccup6 par la d6t6rioration de la situation des droits de l'homme en Haiti A cette
occasion, le Nonce a aussi d6nonc6 une attendance chez les officiels b mettrela
responsibility du blockage 6conomique du pays sur le dos de la Communaut6
International. "Dans quelques discourse olTiciels, de temps & autre, if ya le risque de
faire porter 4 la Communaut6 Internatiomde la principle responsabilit6 de absence de
d6veloppement Sconomique et social en Haiti. Ces positions, Monsieur le president,
nous semblent loin de la v6rit6 des faits et dangereusement capable de
ddresponsabiliser les Hailtions 4 l'6gard du d6veloppement de leur propre pays." Le
Nonce Apostolique regretted 6galement que l'on tende A minimiser les efforts consentis
par la Communaut6 Internationale pour favoriser un denouement A la rivalit6 politique.
Pour sa part, Monsieur Aristide a assure qu'il allait prendre touted les measures
n6cessaires pour r6soudre le conflict en sollicitant le support actif des pays amis d'Haiti.

Descent de la PNH au domicile d'Albert Dorilien in
Bourdon
Cette descent delieux a 6t6 eiTectude dans le cadre de l'enquate mende sur l'attaque de
bandits arm6s au Palais National dans la nuit du 16 au 17 d6cembre dernier. La police a
arr8t6 le garden de la mason, Jean Dumel. Celui-ci, atteint d'une balle au pied au mo-
ment de intervention des policies, est accuse de ne pas avoir avert les autorit6s de
cette tentative de putsch. Signalons qu'Albert Dor61ien est le frdre de l'ancien colonel
des Forces Arm6es d'Haiti Carl Dordlien qui vit actuellement en Floride.
Albert Dordlien lui aussi strait pour le moment hors d'Haiti.

Message Pastoral des Eva es d'Haiti au Peuple de Dieu et
aux homes et femmes de onne volonte ...
"Si done nous voulons la paix pour notre people, soyons cons6quents aver nous-mames,
Commenqons par 6tablir des structures politiques et sociales fondues sur I amour, la
v6rit6 et la justice"rappellent les 6v8ques qui, dans ce message, se sont adress6s aux
dirigeants et aux leaders politiques de notre pays, les invitant "A regarded ce people qu
n'en pcut plus et qui crie au secours. 11 se d6bat dans son agonic, mais sa volont6 de
survive le fait sursauter et tressaillir d'espoir. C'est le temps pour vous de vous
(voirEnbref/17)


os nt riputis les plus agressifs et les plus
redoutables, dans cette ville oil la
Convergence semble b6n6ficier d'une
grande sympathiepopulaire "dit encore le
rapport de l'AJH.
Dans la matinee du 3 d6cembre,
Joseph C6us Duverger, habitat de la
locality de Lacul, A environ 6 km de la ville
de Petit-Go&ve, employed de l'APN et
member fondateur d'une organisation
populaire (OP) d6nomm6e Dbmi nan
bwa (proche de Fanmi Lavalas), alors
qu'il s'6tait rendu & Petit-Go&ve pour une
affaire de fim6railles, a 6t6 attaqu6 & coups
de pierres, de machetes et de bAtons par
des militants process de la Convergence.
Gribvement bless, Joseph C6us Duverger
n'a eula vie sauve que grice A l'arriv6e in
e de la police qui le transport A

Les members de Dbmi nan
bwa "se sont vite mobilis6s pour tirer leur
vengeance. Ils rencontrbrent sur leur
..
chemin le journalists Brignol Lindor .. A
qui trois jours plus t8t le maire Dumay
130ny disait qu'il fallait appliguer la z6ro
t drance.01 "


Le maire avait aussi appeal la
population A pourchasser notamment
("lagekoukourouy dbyk ') Brignol Lindor
qu'il accusait de completer centre les
intir8ts de la population au profit de la
Convergence, alors que lui aussi (Lindor)
travaille dans administration publique. Ce
que Dumay Bony a qualifi6 de traitrise ...
Toujours selon le rapport de
l'AJH, le journalist Brignol Lindor qui
recevait d6ji de la part de process du
pouvoir des menaces constants avait
accueilli deux jours auparavant 4 son
mission Dialogue "des reprdsentants de
Convergence.
L'AJH exige l'arrestation, pour
men tr sh ',a mp qm 1

lynchage du journalists, ainsi que
I'arrestation et la mise on examen du maire
t de Petit-G citati
adjoin oave pour in on ha
violence et complicity de mourtre centre
la personnel du journalists Brignol Lindor.
Cependant le rapport d6nonce
aussi fortement les comportements


IEN PLUS ...


EN B REF ... I





I --


EAT Edul7D6cembre
La toile d' araign6e p.1


ews extrad6 en R6publique dominicaine p.1
Rapport AJH sur l'assassinat de Brignol Lindor p.2
Un trafiquant de drogue s' 6vade p.7
Une crise pohtique permanent et sans frontibre p.12
17e mission de l'OEA on sanglant engrenage ? p.11
DIASPORA
Project de loi sur la double nationality p.1
Little-Haiti garde le souvenir de Mgr Brian Walshp.12
TEMOIGNAGES
Revoir la face du Leviathan p.6
Propose de fin d' ann6e p.10

=:sMoisep.9
SOCIETY
Istempsdespluiesp.8

LIVRE
D6bat ex6cutif-16gislatif p.15
INTERNATIONAL
Is nouveau government argentin d6missionne aprbs
moins d'une semaine p.14
Oussama ben Laden entre rnmeurs et 16gendes p.16
Adieux de Giuliani p.15


BONNE ET HEUREUSE


Mercredi 2 Janvier 2002


Pae3


d' outre-mer A l' conomie national ... (ainsi que) leur
important contribution & 1' enrichissement du patrimoine
cultural national tant par 1' exercise dealers talents que par
leurs creations littraires et artistiques, rehaussant et
valorisant le prestige du pays A travers le monde.
Consid6rant ailssi que c'est sous la pressing de
circonstances historiques particulibres qu'un grandnombre
d' Haitiens vivant actuellement 4 l'6tranger ont dit fair le


Enfin, la pr6sente Ini (si elle est vot6e) abrogera
routes Lois ou dispositions de Lois, tous D6crets-Inis
ou dispositions de D6crets-1xis qui lui sont contraires.
En effet, comme on le sait, la dictature Duvalier
a laiss6 un lourd heritage de D6crets-Lois les plus
menagants hl'encontre des Haitiens vivant hl'6tranger,
aprbs qu'il eutlui-m8meforc61a grandemajorit6 h garner
1' exil.


Guy Philippe extradd en
/ * *

Republique Dominicanne

DISPAR AIT PUIS ES T ARRE TE
(Guy Philippe ... suite de la 14re page) Iss autorit6s haltiennes avaient demandson
D6cembre dernier centre le president Jean-Bertrand extradition, mais le government 6quatorien a essay
Aristide. de le d6porter d'abord au Panama, dernier pays qu'il
Arrat6 le 19 Dcembre en Equateur alors qu'il avait touch avant d'arriver en Equateur. Le Panama
rentrait de la R6publique dominicaine via le Panama, Guy s' y est oppose, alors Guy Philippe a 6t6 refoul6 mardi
Philippe a 6t6 expuls6 mardi du territoire 6quatorien. & Santo Domingo aprbs que 1' Equateur lui eut retire &
- la fois
d'invest

Philipp
entrain


et d61its politiques.
En Haiti m8me, la Police
National a annonc6 Parrestation
d'un homme d'affaires haftien,
d6tenteur de la nationality
am6ricaine, Antoine Saati, dans le
cadre de f enquate sur la tentative
de coup. Cette information a 6t6
confirmdepar Ging Saati, sasoeur,
vice-pr6sident de la firme One
World 6tablie & Miami, son lieu de
residence.
Antoine Saati, 47 ans, est
la quatridme personnel interpell6e
dans le cadre de cette u8te.
Trois autres suspects, ierre
Richardson, I'ex-colon 1 Guy
Frangois et le garden de l matson
ob, selon la police, les as aillants
avaientveill6avantl'at ne, Jean
Dumesle, 6taient d6ja en tension.
Le porte-parole de la
PNH, Jean Dady Simon, a
rapportquela police auritarrat6
plusieurs personnel, (ans en
indiquer le nombre. ?
Le lundi 17 D6dembre,
des homes arm6s, au nombre de
23 ou 24 selon le d6tenu Pierre
Richardson, avaient attaqu6 le
Palais National. Le president
Aristide ne s' y trouvait pas. Les
assailants out gard6 le contr81e des
lieux pendant plusieurs heures
avant queles units sp6cialis6es de
la police eurent reprise la situation
en mains.
Selon le garden Jean
Dumesle, les reunions du group
en Haiti se faisaient au domicile de
Albert Dor61ien, un frbre de l'ex-
colonel Carl Dor61ien, en exil en
Fluoride. Albert Dordlien est
activement recherche. Il seraitparti
pour les Etats-Unis.


son visa et son permits
isseurpriv.
Une fois d6barqu6, Guy
e a disparu dans la nature,
ant la revocation d'un
'


inspector de 1 immigration
dominicaine qui 6tait de service A
son arrive et ne 1'a pas arrat6
malgr6 des orders forniels du
government.
Le president Hipolito
Mejia aurait demand alors que
Guy Philippe soit retrouv6 touted
affairs cessantes.
La nouvelle de
1'arrestation a 6t6 confirmed
vendredi par le chef de 1' Etat
dominicain.
I'implication de Guy
Philippe dans le coup d' 6tat avort6
du 17 D6cembre, a 6t6 confirmed
par un ancient militaire, Pierre
Richardson, ayant 6galement pris
part A l'op6ration. Selon lui, le
putsch manqu6 a 6t6 planifi6 en
R6publique dominicaine par les
ancient commissaires Guy
Philippe, Jean-Jacques Nau et Gil-
bertDragon.EnHMtil'opration
a 6ti dirigde, a-t-il dit, par un an-
cien militaire nomm6 Ravix.
Dans une mterview peu
aprds le 17 Dicembre Aune station
de radio de Miami, Radio
Carnival, Guy Philippeani6 toute
implication dans ces 6v6nements.
II avait toutefois ajout6
que quand son heure sera venue,
son coup russira inivitablement.
La R6publique
dominicaine et Haiti, qui se
partagentI'^xled'Hispaniolan'out
cependant par de trait
d' extradition en matibre de crimes


* st Communion


*Baby Showers


Special Occassion Souvenirs
By Sophia


one:954757-662ww w.sosdezine .com


SL'ACTUALITE EN MARCH I


Project de Loi sur la







I' UNE ANALY A 1


H Al Z!:9, 5.?, ? ? Latoiled araig n 6 e
It president Aristide r6pond avec un grand sens se faisait attended ...
de l'hyperbole sur I'hospitalit6 haltienne, mais dont seuls Nouveau retournement de la situation. C'est sur mandate pour Albert Dorblien ...
des initi6s peuvent saisir la signification ... Aristide que le Nonce apostolique, en l'occurrence porte Toujours est-il quele 17 D6cembre a certainement
Tout comme l'ambassadeur amricain visitant les parole de international, tombe A bras raccourcis. Tandis perans & Aristide de reverser la vapeur aprbs la grande
rested calcin6s du QG de I'opposition, en notant que ses que le repr6sentant special du secretaire g6n6ral de manifestation anti-gouvernementale qui a marque le 11
conseillers 6taient d6jipassis, peut-8tre dresser an premier l' Organisation des Etats Am6ricains, Sergio Romeo Cuevas, D6cembre & Petit-Goive les fun6railles du journalist
inventaire des d6gits ... Brignol Lindor assassins & 1'arme
En un mot, les camps resent blanche par des partisans du pouvoir.
aussi solidaires et referm6s sur eux- Les forces de s6curit6 sont
memes. Les positions aussi tranch6es activement Alarecherche des auteurs et
qu' avant le 17 D6cembre complies duputschmanqu6 et d'autres
International soud6 & I'opposition arrestations ont 6t6 op6r6es cette
(Convergence)etcelle-cirenforc6edans .L 4 T Fif semaine, dont celle de 1'homme
son radicalism aprbs l'incendie des t+ d'affaires Antoine Saati, d6tenteur d'un
locauxdepartisetdemeuresdeplusieurs passport amdricain et dirigeant A
de ses leaders par des partisans du MiamidelacompagnieOneWorld.
pouvoir. Est-ce en rapport avec Georges
EtAristidedeplusenplusisold Saati, lui aussi citoyen am6ricain
.. Mais sGr, aprbs le test du 17 r6sidant en Horide, et president d'un
D6cembre, que ses partisans les plus parti politique (haftien), et qui d6nonce
dans une lettre adress6e A l'ambassade
farouches, aux quatre coins du pays,
n' ont pas tout A fait d6mobilis6. US & Port-au-Prince la mise A sac de ses
.. enterprises en Haiti.
A qui le crime profit ? Un autre d6tenu est le garden
... de Albert Dor61ien, frbre de1' ex-g6n6ral
Alors quela veille m8me du 17 Carl Dorelien, lui anssi un immigr6 en
D6cembre, I'OEA semblait indiquer que le Le president Aristide en conversation avec le Nonce Apostolique sprbs la presentation Floride. D' aprbs ce pr6venu nomm6
pouvoir Lavalas avait fait des concessions par celui-ci des voeux du corps diplomatique photo Yonel Louis/HenM JeanDumesle, c'estdanslamaison d'AlbertDorelien
majeures, susceptible de d6bloquer la situation, comme annon9ait aux journalists que le processes de n6gociations (actuellement Al' stranger) que les conjures se r6unissaient
soulignait le m6diateur Luigi Einaudi rentr6 d'une mission est A nouveau ensabl6 aprbs les derniers 6v6nements ... & Port-au-Prince pour planifier leur operation.
A Port-au-Prince, et que c'est lemot dela Convergence qui Donc, comme la tentative de coup, de la meme


Ch r
.0..*
*10" DESIGNER CUT
First time customer only. Reg. 12.so '
g**WS E CONDITIONING
WWW E TREATMENT
With this coupon L --
n 4-0-9070
or sawy. Ste. It (k Q ..,
5 ; j 4 Ph..littigl.@,alth.


D6pot et Salle d'Inventaire
18 x 18 & 16 x 16
Cdramiques Accessoires / Cdramiquest Marine pour Salle de bain
Espeagnals et
Italicone
Or and Choix & voire
disposition .
.87 pied carr6

Nous exportons vers Hard


Meilleurs prix de la place

Uenez danc uoir par uous-m@me
a
5506 N.ID. 796me Roenue, Miami, Florida
. '
Idil: $505) 592-2558

an: 585-477-2675


,," r.\ e~~a~ C:~\ ~ F


Page 4


Voici la page A nouveau tourn4e sur les
n4godations ...
A qui le crime profit ?
Sil'onrevientauxd6clarationsdesresponsables
de l'OEA avant le 17 D6cembre, indiquant avoir requ du
president Aristide des propositions capable, selon eux, de
d6nouer la crise post-eTectorale, et qu'on n'attendait plus
que lar6ponse de Convergence, alors c' est celle-ci qui gagne
aux graves 6v6nements dont le pays vient d'8trele th64tre,
car A present voici la page A nouveau tourn6e sur ces
negotiations. Alors que la situation risquait de devenir
embarrassante pour opposition ainsi qize ses appuis
international (le president Aristide aurait fait, comme on
(voir La crise / 5)


fagon bientSt on ne parleraplus de cette avanc6e
que les negotiations auraient connue bla veille
du 17 D6cembre (Einaudi dixit), et A laquelle il
ne manquart que la collaboration.de la
Convergence ...
De quoi se demanded & qui le crime
profit ...
On aurait cru au pouvoir Lavalas, qui
si l'on en croit I'opposition a invent cette
situation de touted pieces ("mascarade selon
K-Plim) comme un pr6texte pour andantir une
fois pour touted Popposition ...
Arrestation de Antoine Santi et


T&rCEO uS


Gratuit.
e nes8 p

vec tout achat minimum
de 200 pieds carr6s
Apportez ce coupon








*4
Pour recevoir par la poste votre billet de participation au mirage du lor janvier 2002, d&coupez, remplissez et
envoyez cette anyone avec un cheque ou money order mandatet bancaire) de US$ 50.00 A I'adresse suivante:
LA VOIX DE L'ARTIBONITE r---------------------------- --------------------*---------s


actuellement d6tenu, aprbs
intervention du president
Hipolito Mejia. Une affaire
A suivre ...

M. Aristide
comme la mouche
3 dans la toile
d'araign6e ...
Un processes de
n6gociation qui bouge mais
comme le crabe, toujours A
reculons ...
Une campaign
d'assassinat psychologique
(de d6nigrement ",
expression qui a 6chapp6 au
chroniqueur d'un quotidien
de la capital pourtant peu
suspect de sympathies
Le Premier minister Jean-Marie Chirestal et son spouse au Palais National Lavalas) on ne peut plus
pour la presentation des voeux du corps diplomatique photo Yonel Louis/HenM oriented ... Silence total et
de I'enquate officielle sur I'attaque centre le Palais concert sur tout qui affectele pouvoir et ses partisans (tel A Petit-
National; le government a obtenu de l'Equateur GoAve, omission volontaire de 1'attaque centre Joseph Duverg6
la deportation de l'ex-commissaire de police Guy par des partisans de Convergence qui conduira hl'assassinat du
PhilippedanslaR6publiquedominicainevoisineets confrbre Brignol Lindor par des amis de Duverg6 assoiff6s de
vengeance; puis c'est la tentative de coup d'6tat du 17 D6cembre
ABONNEZ VOUS A HA1TI EN MARCHE qualified indiff6remment, et sans aucune autre forme de procks,


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM
RENOUVEREMENT
ADDRESS O

NOVEL ABONNE
6 MOIS UN AN
ETATS-UNIS US $ 40.00
CANADA US$ 42.00 US$ 78.00
EUROPE US$ 70.00 US$ 80.00
AMERIQUE LATINO US$ 70.00 U 5.%


HMercredi 2 anver 202V~.8


Page s


(La crise ... suite de la page 4)
dit, une offre qu'il 6tait impossible de refuse mais
qui n'a pas td r6v616e, et pour cause), ces deniers
soit qu'ils ne veulentpas n6gocier, soit qu'ils veulent
n6gocier seulement Aleurs propres tennes (lafamense
option z ro "), ch bien, on peut parier que cette
phase des negotiations est d6ji oublide. On efface
tout A nouveau et on recommence A z6ro. Tout comme
ce fut le cas de I'accord en huit points n6goci6 entre
Aristide et le president Clinton en d6cembre 2000;
puis dela resolution vot6ele 5 Juin dernier au Costa
Rica par I'Assembl6e g6ndrale de l'OEA fixant les
terms de sortie de la crise etc, etc.
Ainsi done petit A petit, grice surtout A une
campaign m6diatique orchestra de main de mature
par les puissants supporters de1'oppositipn, voici
Aristide qui se retrouve le dos aumur, ni plus ni moins
qu'avant. Ne r6coltant aucun dividend quand bien
m8me la tentative de coup aurait voulu attenter A sa
propre vie, selonles porte-parole officials; pas plus
de l'avanc6e qu'aurait enregistr6e le processes de
n6gociation suite A ses dernibres propositions au
m6diateur Luigi Einaudi. Gros Jean comme devant


Guy Philippe ditenu & Santo
Domingo -
TouJours est-il que pour le moment,
I'assi6g6 ne semble pas d6cid6 Abaisser pavilion. Iss
arrestations continent tambourbattantdanslecadre


selonle chandelier haftien Joseph PhilippeAntonio,1es demarches de mascarade ou" scenario", coup de thditre ", coup
,, a ,, a
se poursuivent pour son extradition en Haiti (cependant il n'existe centre la press coup d'Etat ou coup de l'Etat ? coup
pas de traits& ce niveau entre les deux r6publiques se partageant de gang etc. Lepouvoir est constamment accul6, toujours
1'^de, une lacune dont les "amis de Guy Philippe ne vont pas sur les dents, histoire de le pousser A commettre d'autres
manquer de faire grand -
usage). D'ailleurs,
lorsqu'on a entendu que
ce dernier avait pu
s'6chapper au moment r .
de son 46barquement & .
Santo Domingo de 9 -
I'avion qui l'emmenait
de Quito (Equateur)
pour disparaitre ensuite
danslanaturepersonne .
n' ya crd ... comprenant
plutSt queles comphces
de Guy Philippe en
r6publique voisine sont
haut places,
probablement dans la I
hidrarchie militaire (la
moiti6 des membres du -- -- e'
commando qui a frapp6
le 17 D6cembre dernier
seraientvenusdel'autre
c8t6 de la frontibre, selon
le t6moin Jean Dumesle). En La foule des partisans Lavalas ddfilant pris du Palais National au cours
dernibre heure, I'ex-commissaire serait des 6v6nements du 17 dicembre photo Haiti en Marche


b6vues et de plus en plus irr6parables, A s'ali6ner. Pas de
cadeau. Une vraielutte Amort ...
Et ga march. Parce que I'organisation est
impeccable, et quele pouvoir Lavalas, trop siir de lui-meme
et pendant trop longtemps, de ce c8t6 s'est laiss6 depuis
longtemps distance. Battle A plate couture ..
Voici done M. Aristide comme la mouche dans la
toiled'araign6e.Pluslaciblebougepluslepidgesereferme.
Mais il est vrai aussi que malgr6 ses puissants
supports, il est difficile hl'opposition de trouver use autre
strat6gie quele niet en tout et pour tout, en tout temps et
en tout lieu: entre autres dbs que la n6gociation risque de
devenir s6rieuse ...

L'opposition simple cheval de Troie
pour I'international ...
Ala v6rit6, quelle opposition ? Alors meme qu'elle
annon9ait avec tambour et trompettes le d6clenchement d'un
vaste movement de mobilization pour reverser le pouvoir
en place, coup de th6Atre. C'est le 17 D6cembre et les
principles permanence dela Convergence incendides par
les partisans dupouvoir. En dehors dela condemnation quasi
unanime de cette barbaric, qui pis est I'incendie des
residences de plusieurs chefs de parties politiques parmi les
plus notables, mettant en danger leur vie et celle de leurs
process, on n'a vu cependant aucune manifestation
publique, aucune march de protestation pacifique, y
(voir La crise / 6)


j Ecouter nous sur: Radio Tropicale (NY) Radio TeleHorizon200.com a
The Empire State Building
350 Fith Avenue, Suite 1829 I Radio Collectivit6 Internationale (FL) La Voix des Palm Beaches 1
New York, NY 10118 I (FL) Radio T6te-A-t6te (Saint-Marc, Artibonite) Et autres..

Nom et Pr4nom............ Tel-

Ad resse .. ..........


ler prhe Une Jeep


26me Prix: Un televiseur


36me Prix Un televiseur 46me Prix: Un apparel
14" couleur Photo(kodak) Note: Si le gagnant ou la gagnante du premier prix habit Haiti, iI (ou elle) b6n6ficlera d'une lettre d'invitation et d'un billet d'avion

Faites vos jeux amis auditeurs et BONNE CHANCE A TOUSI Pou 2 ext. 111


D DE-'A CT UALITE


LES RETO~MBEES DU 17 DECEM~BRE











Georges EDOUARD
M.D. F..A.C.O.G. <
Diplomat American Board OB-GYN


G ARD Y M AR CEL IN
M.D.
Diplomat American Board OB-GYN



ALL WOMEN MEDICAL CENTER


Obstetrics-Gynecology

Accouchement
.
Infection Vagmale
Tumeur-Fibrome-Hemorrha ie
.
II1CapaClt6 d'avoir des enfantS
Kvste de l'ovaire et de l'utdruS

Plantation Pa villon OB/GYN CENTER
8320 W. SUNRISE BLVD SUITE 208


PLANTATION, FL 33322
T61 954-370-9909
Fax: 954-370-7551
Office hourS
By appointment

All Women Medical Center
11845 West Dixie Highway
.
Miami, Flonda 33161
T61: 305 899 0345
Fax 305 891 7260


REQUEST FOR PROPOSALS

= R HON O E SWNTIAL BATCH REACTOR TYPE WASTE

MIAMI-DADE County through the Department of Solid Waste Management (DSWM)
desires to solicit and request proposals from capable, qualified and experienced waste
water treatment plant operator firms meeting the requirements of this RFP to operate
and maintain the two Facilities on behalf of the County. DSWM has designed and is in
the process of constructing and testing two (2) wastewater treatment systems. The sys-
tems are located at the South Dade Landfill and the Old South Dade Landfill. They are
being constructed to meet the General Pre-treatment Standards for sewer discharge con-
tained m Chapter 24.11 (9) II (d) (6) Miamx-Dade County Code and the Horida Depart
ment of Environmental Protection Permit No. EI-13-0138315-00 for ground water
remediation, respectively. The South Dade Landfill system is designated to pre-treat
landfill leachate for discharge to the sanitary sewer system, whereas, the Old South
Dade Landfill system treats anunonia contaminated groundwater and includes an influ-
ent supply system and an effluent disposal system.
It is anticipated the County will issue an agreement for a five (5) year period basis.
A Pre Proposal Conference is scheduled for January 23, 2002 at 10:00 a.m. (local
time) at the Department of Solid Waste Management, 8675 NW 53rd Street, Room 108 ,
Miami, FI 33166. Attendance is recommended, but not mandatory. The contracting of-
ficer for this RFP is Fred Simmons, Jr. at (305) 375-4259.
Deadline for submission of proposals is February 22, 2002 at 2:00 PM (Local Time), at
Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1st Street,
17* Floor, Suite 202, Miami, Florida33128-1983. This RFPis subject to the County's
Cone of Silence Ordinance 98-106.
The RFP document, which will be available starting January 4, 2002, can be obtained
through Vendor Information Center, Department of Procurement Management, 111 NW
1" Street, Suite 112, Miami, FL33128-1919 at a cost of $ 10.00 for each solicitation
package and an additional $5.00 fee for a request to receive the solicitation package
through the United States Postal Service. For our convenience the county now accepts
VISA and Master Card. To request the solicitation package through the United States
Postal Service, mail requests with the following Info: The RFP number and title, the
name of proposer and contact person, complete address to be mailed to, telephone num-
ber and fax number, along with a $15.00 check or money order made payable to; Miami-
Dade Board of County Commissioners.


Mercredi 2 Janvier 2002


Page 6


Par Je
Dir.ex. C
Centre O
Proclamerl'au


viathan
prendre.
Separation des pouvoirs, contr81e des institutions
l'une par l'autre, vote p6riodique des citoyens, limitation
des mandates, contr81e par opinion publique, sanctions par
les tribunaux, statute et prerogatives du ou des citoyens qui
vont diriger l'6tat, les Constituants r6unis & Philadelphie
n'en finissent pas de consulter leurs classiques. Qui paie
destaxesdoit8trerepr6sent6,quid6pensedoitatrecontr816,
qui represented doit rendre compete, et qui triche ira en prison.
Cinquante ans apr6sla D6claration universelle (qui

a u m mb n Uu

ne jouent pas le jeu. Comme d6clarait l'ambassadeur
trinidadien Orlando Marville, dans son c616bre article du
17 juin 2000, "Le government actual est sorti d'une
61ection qui a 6t6 manipulate d'une manibre qu' aucun d' entre
nousnetrouveraitnormales'ils'agissaitdesonproprepays"
("The present government is the result of an election, which
was manipulated in a way that none of us would accept as

n mmentopwarolw pa o sCee an & 2al6 ce
2001, utilisant une formula lapidaire : Seul le

ae sl e an u on ed e n me ns
attend par le people haitien.
Cette position rejoin celle que Lyonel Trouillot
avait prise dans un article public dans le Nouvelliste du 23
juillet 2001 : "Ce dont Haiti n'a pas besoin, c'est qu'on


m o y n

y auraujquurco hrim danger d en eH es p2

qu' on lui dise qui est popular (ou qui l' a 6t6), mais qu' on
I'aide A constraire ses institutions dans la plus strict ob-

r 1 ned proct6ddres d6mocratiques. C'est par la

comme a ce que ean- acquetsoRousseau bconcevait
m8me soci6t6 est devenu, avec le temps, larbgle gnrale,
une condition sine qua non du fonctionnement global du
monde. Vouloir s' en affranchir, c' est se mettre hors jeu, et
ce hors-jeu, surtout pour les petites nations, entrance des

bconse nees op stro s lat
.
internationales normales, coup6 des sources normales
d'investissement. C"estlafameuseclaused6mocratiquequi
vient d' 8tre exprim6e, on ne peut plus clairement, dans la
.
'Charte d6mocratique interamricaine" approuvee en
stance pl6nibre, par les pays members de 1' OEA, A Lima,
(voir Leviathan / 7)


ar aagnee
A ne plus savoir A quel saint se vouer, litt6ralement parlant
(c'est ce qEns teTpto el'Tpep bah tiennn ten

une sorte de contestation civique permanent qui pourrait
be dans de erol
culminer, qui saitun au jour, Im concert cass es
comme celui qui vient d'avoir reason dupr6sident argentin
De la Rua ...

populatiCn n 6r ,pouvoir sa directement sur 10
mentionnis, il s'agit de chefs d'Etat populaires, de vrais
leaders charismatiques, des sorts de symbols. Est-celile
mal ? Un p6ch6 motel. S'agit-il de transformer tous les
pays en simple comptoirs coloniaux d'achat et de vente ?


Trop grande acculturation politiquie hl'ordre imperial ...
Faiblesses de cette strat6gie en Haiti: aves plus
de 80% des haltiens en ch8mage chronique et un pays sans
production national, difficile de parlor de former touted
les usines comme lors de la r center grbve g6n6rale au



dn eoe me la 3 u s em

ausnoem sa d gmMs du mismu e vi on de quahM
les detritus) comme le movement qui vient d' avoir reason

Ent ,n' H tx n upeuple aun r6flexe quasi tribal
d'abandonner tres difficilement ce qu'il aador6.
Mais de son c8td aussi, la plus grande faiblesse du
president Aristide, c'est sa dependance quasiment corps et
biens, et surtout peut-8tre sa trop grande acculturation
politique h l'ordre imperial ..
Si politiquement on considered 1' opposition comme
un cheval de Trole du novel
e rdro mondial ; beaucoup de


-izi vas a
accuser M. Aristide d'8tre
plutSt celui qui joue
idologiquementeerile. Du
moins objectivement ...

Ha'iti en Marche,
29 D4cembre 2001


T EM O I G NA G E


Revoir la face du Le
Sparer religion et systdme 6tatique, c'est bien. Proclamer
an-Claude Bajeux
I'6galit6 de tous, dans une nuit du4 aofit charge d'6motion,
EDH' tout le monde est d'accord. Mais quand vient le moment de
ecum6nique des Droits Humains
penser & une forme de government qui r6aliserait ces
tonomiedelapersonne, c'estbien. principles, on n'en finit pas de discuter des precautions &


La toIled
(La crise ... suite de la page 5)

m ns1dans des vi lebs quedl op vsitio avait annonc6
Voild done ui vient confirmed si besoin 6tait ue
la Convergence a fait 6chee au niveaupolitique proprement
dit, qu'elle n'a pas gagn6 un pouce de terrain au sein de la
population en large; persuasion de1' 61ectorat, nulle, ou alors
ellen'estD 1 di uaeul o nm a n oq

cheval de Troie pour international
En effet, Haiti n'est pas la seule de son esphee.
Dans sa dernibre livraison (27 D6cembre 2001), le Monde
Diplomatique parle dans un article intitul6 Du Venezuela

lb aj ut7trudw 1 ds ransd m sTs an e
nationaux qu'internationaux avec international et les
moyens de communication, pour impose le novel ordre
mondial






"t "':" """ ::s"" odeReu 1 qsu
Sr.) ; la pdruvienne qui a en reason de Fujimori et celle qui
s7e d6 eloppe actuellement au Venezuela centre Hugo
Les militaries haltiens d6mobilis6s r6fugi6s de
1'autre c8t6 de la frontibre jouant un rble semblable A celui
des contras nicaraguayens qui 6taient charges par leurs
incursions r6p6t6es denepas cesser derendrelavie toujours
plus difficile au pouvoir sandiniste, d6ji sous le coup d'un
embargo financier, mais surtout Ala population condamn6e







S TEMOGNAGE I


ducitoyen.Lepaysn'avaitplusalorsdroitqu'Alaterreur
et au silence, gu6ris, comme 1'avait annonc6 Duvalier,
du d6sir d'etections. Aprbs ces 14 ans, il fallout, honte
sans nom, supporter encore 15 ans dufils, Ag6 de 19 ans
AlamortdeDuvalierphre.
Is "changement" survenu en 1986, signifiait
done, avant tout, le return Maloi, le return A un concept
oft I'Etat se trouve 6tre le protecteur des droits de la
personnel, garantit A tous la protection des lois centre
I'arbitraire, centre les abus, centre la barbaric d6finie
comme non-r6f6rence au droit, centre la folie d'un
pouvoir sans limited, "6ternel", pr6dateur et assassin. Le
movement d6mocratique, dans sonoppositionfarouche
au macoutisme, pr6tendait, le 16 d6cembre 1990, avoir
remis 1' 6tat sous 1' obedience des lois, et les personnel
sous leur protection et limits les pouvoirs de fagon
raisonnable.Ilpr6tendait, defagonplus profonder6tablir,
au niveaule plus haut de l'ex6cutif, la distinction entre
le bien et le mal, et bannir de fait une longue litanie de
comportements, dont le 26 avril 1963 nous avait fourni
de tristes et sinistres examples.
Et voici que la face monstrueuse du L6viathan
s'6talait, ce 17 d6cembre, deviant nous, comme il 6tait
appear A Petit-Goave, sous les yeux horrifies de Brignol
Lindor. Voici que des commandos livraient au feu des
locaux de parties et des demeures d'hommes politiques,
crimes quele CodeP6nal sanctionne delapeine demort
changee sous la Constitution actuelle en travaux forces
A perp6tuit6). Voilk qu'on s' autorisait n'importe quoi,
contren'importe qui, sous le pr6texte que "le people avait
identified ses ennemis" (expression que I'on trouve dans
tons les fascismes etautres Polpotismes). Toutredevenait
possible : tout citoyen redevenait coupable, par le fait
meme d'exister. Impire redevenaitpossible. Un s6nateur
r clamait pour les "pouchistes" la peine de mort alors
que, 16gislateur, il devrait savoir que la Constitution
1'interdit le slogan tolerancee z ro" continual ses ray-
ages et 1'on demandait au people d'8tre "veillatif" et de
montrer du doigt "ceux qui refusaient de croire & la ver-
sion officielle des 6v6nements" (sic!).
Alors, voir brGler les maisons de Victor Benoit
et de G6rard Pierre-Charles, ce n'6tait pas seulement voir
br01er la mason de Victor Benoit ou de Grard Pierre-
Charles, colleagues universities et compagnons de route.
Voir broiler des masons aux Gonaives et & Petit-Goave,
des locaux de parties politiques, des voitures, c' 6tait
antempler la possibility que domain on apris domain,
oute maison, toute enterprise, tout local, dcole,
ibliothbque, qu'ils appartiennent A un opposant on & son
cousin, soientlivr6s aux flames. Par dessus tout, c'6tait
voir braler, de nouveau ("jamais plus !"), le Livre de la
Ini, c'6tait effacer la frontibre du permits et du d6fendu,
rendre possible tout ce qu'on pensait impossible parce
que prohib6, c'6tait conf6rer au mal une impunity
officielle, une existence op6rationnelle, au coeur de la
cit6, de jour on de nuit, c'6tait mettre Anu tout citoyen de
ce pays en attendant qu'il soitpass6 Ala chambre A gaz
et jet6 & Titanyen.
C'est pourquoi, ce 17 d6cembre, je n'6tais pas
perplexed ou disempar6. J'6tais, et le suis encore, dans la
plus haute d6tresse : j'avais revu la face terrifiante du
Evbthan, qui ne m'avait plus quitt6 depuis le 26 avril

Mais aussi, regardant autour de moi, je savais
que ceux qua voulaient r6p6ter l'histoire, cette histoire-
th, se trompaient d'holloge: car ce monde a quand meme
change et les peoples savent tirer des lemons quand en
cettec616brationdeNo81,ilsentonnentlecantiqued'Isaie
:" Le people qui vit dans les tindbres a vu une grande
lumibre". (9,1-6)

Jean-Claude Bajeux
25 d6cembre 2001


Un trafiquant de


drodeu s's6 nade
Port-au-Prince, le 21 d6c. (HPN) Un
traf1quant de drogue de nationality dominicaine, Anto-
nio Lopez, incarc6r6 depuis plusieurs mois au Commis-
sariat de P6tion-Ville, s'est 6vad6 de la prison en ddbut
de semaine, a apprise Haiti Press Network d'une source
digne de foi.
Ix d6tenu aurait rdussi & s'6chapper de sa cel-
lule lors des 6v6nements du 17 d6cembre, alors qu'il 6tait
plac6 sons haute surveillance, avons-nous apprise.
Cependant, la nouvelle n'a pu 8tre confirmed au niveau
de la Direction dela PNH. Contact par Haiti Press Net-
work, to porte-parole de la police a refuse de commented
la nouvello (voir Tratiquant / 8)


Tel. USA Canada:1-800-934-0440

HaYti* 256-8687

-


M erendi 2 anvier 20 Vo.8


rage 7


podmes de Pablo Neruda, expression
paradigmatique de la barbaric.
M'imaginantla d6tresse des militants
tir en fum6e leurs lieux de reunion, de ces
dont la mason represented plusieurs dizaines
travail, d'6conomies et d'efforts, et une vie de
je me rendais en m8me temps compete de la
exigdepar cettepyromanie: les voitures, les com-
outils et instruments,1es instructions et les iden-
opographiques.
pendant, on ne comprendra cette d6tresse que lide
uenous vivons et quenous avons v6cus, hl'histoire
ce demi-sidcle, dans l'attente, quelled attente ? de
ne dictature qui adur6 29 ans. Jerevois clairement
tte dictature a affirmsa volont6 de se d6barrasser
6rence aux lois, 11a loi, au droit Ce jour-11, j'ai
u L6viathan, dumonstre qui vit en tout 6tat, et qui
l'avidit6 des gouvernants, de lafolie des tyrants,
e des complies. I'Etat devenait officiellement
hors loi, renongant A sa function apodictique de
e mal du bien, et de le sanctionner
6tait le 26 avril 1963, le jour de "1' attentat", deviant
College Bird, centre Jean-Claude Duvalier.
idi, d'une classes de trois heures de philosophic A
al, on m' annon9a qu'il y avait du grabuge en ville.
ux corps ensanglant6s, gard6s par les homess en
nt sur le trottoir, face au college des Sceurs. On
is-Verna, brilaitlamaison des Benoit:1ephre,1a
bonne avaient 6t6 tuds, un b6b6 de plusieurs mois
port6. Plus de soixante-dix ex-officiers de l'arm6e
ce jour-lk "sans laisser de traces". D'autres
ue le hazard avait mis au mauvais endroit A la
are, Andri Riob6,1es deux frdres Didier et Paulo
une Bance, Benoit Armand qui payait de sa vie
lpr6nom, et tant d'autres encore. I'ann6e d'aprbs,
e dite "h-vie" proclamait officiellement la mo


rllR~A~R~~


1~R~a


-141


V * *
(suite de la page 6) voyant par
P6rou, le 11 september dernier, reprenant un accord du professeurs
troisibme sommet des Amriques & Que'bec (20-22 avril d'ann6es de
2000) et la resolution 1080 de Santiago du Chili. souvenirs,
Les articles 2 4 6 d6finissentles caractbres del'Etat planification
de Droit parmi lesquels figurent la tenue d'blections mandos, les
pdriodiques ("libres et justes "), le regime plural des parties, tifications t
le respect des droits dela personnel, en particulier la1ibert6 Ce
d'expression et la liberty de la press. 11 faut A tout prix aux temps q
citer Particle 19 qui content la famense "clause tragique de
d6mocratique": la sortie d'u
"I'interruption inconstitutionnelle de 1' ordre le jour od ce
d6mocratique oul'alt6ration dans un 6tatmembre del'OEA, de toute r6f
constitute, tant que dure la situation, un obstacle vulaface d
insurmountable a la participation de son government aux se nourrit de
sessions de l'Assembl6e g6n6rale, de la R6union de con- et du sadism
sultationdes ministers des relations extideures, des conseils delinquent,
del'Organisation et des conferences sp6cialis6es, commis- distinguer l
sions, groups de travail et autres organs de 1' OEA." C'
C'est dans un sentiment deprofonde d6tresse que le Nouveau
j'ai v6cu les deux journeys du 11 d6cembre et du 17 Sortant A m
d6cembre, la mise A mort du journalist Brignol Lindor et Saint-Marti
la destruction par le feu des locaixx des parties dela Conver- A Lalue, de
gence et des maisons particulibres d'une vingtaine de bleu" gisaie
citoyens dontles professeurs Victor Benoit et G6rardPierre- stt qu'au Bo
Charles. Journalism te moi-m8me, d' une famille de mbre et une
journalists, directeur de l'Effort Camerousais, de Rond- avait 6t6 em
point, de Sondeos, de la Voix du CEDH, et professor disparurent
universities dont le travail est li6 & la frequentation citoyens, q
quotidienne des lives, A la tenue d'archives, de notes et de mauvaise he
documents, jeressentais ces incendies comme j'ai toujours Vieux, le je
ressenti I'incendie de la bibliothbque d'Alexandrie ou les d'avoirun te
br^xchers op6r6s par les-nazis, livrant au feu les oeuvres de la Pr6sidenc
Thomas Mann ou par les militaires du Chili d6truisant les


Le 22 d6cembre 2001, 3 jours avant la Nobl, nous
avons d61ivr6 14,374 transfers sur une seule

JOUmbe, SOit 23% en plus q ue I'annbe pr4c4dente
CAM ne fait q ue prog dresser g rice A son service

unique sur le march& .


MerciA la Communauti Hal"tlenne pour sa

Confiance et son appui!











Le temps des rijouissances !


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour toutes les occasions 8272 N.E. 2nd Ave. Miami, FI 33138

3O5 757 4915 8272 305 757 45)1

FADKIDJ VARIETY STORE


E Obby E express


Id that froM@ fresh!
New York
.5401 N.K 2nd Avenue Tdl* 758-3278 Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
629 N.K 125 St. 8924478 Gurch 2825 Gurch Ave (718)693-3798
19325 NW 2nd Avenue T41 654-2800 Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
Emi I e Spring Valley 19 South Main Street (914)425-'T147
28 West Sunrise Blvd 524-1574
MEBlmH.easil MT41EM
604 25th Street 655-4166 CS Blvd. Suite 1 (203)324-2816
487 DixieHwy429-9552
128 19. Flagler Ave g Roe du Conse # 175
OrlM Tdl 23-0865 / 217913122-8855
W Sout Orange Blm Trail (407)265-2100 MM MMon, TM M
1-800-388-3875 ( Floride)
7177 Rue St Denis, Montrdal (514)27 5968 J X-M (No YM)
3820 Hami Bourassa, Est (514)852-9245 Naging .
MassacImmetts Bad 11th Are N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Immshire
Cambidge 300 Broadway (617)3546448 1011 W Malm Street Kemp Plaza (941) 658-9229
EgatMggra
MIS F R (941) MIM
Quel que soit Pentirelt sur la oh Vous woules enVoyer
une semine pawate pangate, Faites conflance I
BOBBY EH RESS


Un trafiquant de drogue
S 0 0 a
H L 0
.
(sulte de la page 7)
Les informations que nous avons pu obtenir de sources
cr6dibles indiquent qu'Antonio Lopez 6tait activement recherche
par la R6publique Dominicaine. Le Commissaire de police de
P6tion-Ville, Patrick Guillaume, qui avait 6t6 plac6 en isolement,
a 6t6 relich6 aprbs avoir 6t6 interrog6 par l'Inspection G6ndrale
de la police, avons-nous 6galement apprise.
Pour l'instant, le ressortissant Dominicain serait toujours
en faite.

Le bon vieux tempS
Succbs haftiens de 5 D6cennies
MELODIE 103.3 FM Port-au-Prince, Haiti


En plus des operations do transport d'agent, sons sous deargeons do faire pervasir
ina...Mis.g...--4 as ves cassettesletires, sacs desiz, gallous d'hnile
et tons asses moduits sunk Maises


dest galoness one caste do dra inlign d'acces dest jamais occup6c.
C'est tout implement le No.1 !


MauedM2Ja al2 2No. 48


Page"


au prix de sacrifices cruel pour les prochains mois.
M8me les bourgeois calculent aujourd'hui, ce qui ne
s'6tait pas vu depuis longtemps. La crise 6conomique
frappe A touted les portes, plus personnel n'y 6chappe.
L'imbroglio politique qui paralyse le pays est
laraisonprincipaleduralentissement6conomiqueetdes
probl6mes sociaux qui en d6coulent. M government
lavalas, avec le Pr6sident Aristide A sa tate, aurait dit, A
cette occasion, offrir aux lialtiens un denouement de la
crise, cadeau dont la population a le plus besoin en cette
p6riode de r6jouissances, d'amour et de rapprochement.
Noel devrait se f8ter dans la paix et le respect,
deux 616ments vitaux qui manquent en Haiti. On a offers

:==: .-Mantvenud'en
HPN, Martin, joumaliste stagiaire canadien


Port-au-Prince, le 24 dcembre 2001 (HPN) Pour un
stranger, fater Nob1 en Haiti offre quelque chose de paradoxal.
La temperature, la v6g6tation et I'exotisme font rapidement
oublier importance de cette date. L'extreme pauvret6 cStoyant
I'immense richesse choque un jeune Canadien habitu6 & plus
d'6quilibre. Par centre, ce qui rambne Ala r6alit6, c'estl'aspect
commercialization de cette fate, qui l'emporte sur tout le reste.
Ce ph6nombne est universal. 8 faut acheter des cadeaux, acheter
et acheter encore, au point de s'endetter pour les mois A venir.
Cette p6riode de surconsommation fait le bonheur des


commergants quirdaliserit plus dela moiti6 deleur chiffre
d'affaires annual. L'6conomie du pays en profit, le
government empoche les taxes sur les ventes, tout
parait parfait.
Mais la crise 6conomique qui secoue le pays
depuis prbs de deux ans se fait ressentir. Les pauvres,
toujours plus pauvres, n'ont plus les moyens de
<< magasiner >> en cette p6riode de r6jouissances. Laclasse
moyenne, A peu prbs inexistante en Haiti, tire le disable
par la queue pour offrir des presents aux process mais


(voi


...

ir Pluies / 9)


Port-au-Prince, le 24 d6cembre 2001 (HPN) Depuis
une semaine d6ji, bien que nous soyons enp6riode de s6cheresse,
de nombreuses pluies s'abattent sur le pays. Avec les 6v6nements
des dernibres semaines (soul6vements populaires, assassinate du
journalists Brignol Lindor, tentative de coup d'Etat au Palais
National, pillages de maisons et attaques centre des stations de
radio et des members de la pressed c'est A so demanded si ces
pluies inattendues ne sont pas illustration del'6tat dripays.
En cette p6riode de fate, ombrag6e par des averse
diluviennes et une crise politique qui perdure, pai-alysant
6conomiquementlepays,1aprochaineannierisqued'8treriche
en rebondissements. D'abord1a crise politique qui oppose la Con-
vergence au parti Lavalas. Malgr6 17 visits du repr6sentant de
I'Organisation des Etats Am6ricains (OEA), Luigi Einaudi, un
consensus n'a pas encore 6t6 trouv6 entre les deux parties.
Engag6s dans un bras de fer dont personnel ne connatt I'issue;
les deux clans rivaux auront du pain sur la planche aprbs les
6v6nements dulundi 17 D6cembre.
Ms manifestations populaires des dernibres semaines
out 6galement fait les titles de l'actualit6. Des gens de tous les
horizons sont descends dans les rues pour apporter leur soutien
aux members de la Convergence ou du Gouvernement. Les
6v6nements du 17 D6cembre out envenim6 le climate entre les
deux rivaux. Qui sort gagnant de ces affrontements qui, pen A
peu, prennent la forme d'une insurrection civil A l'6chelle du
pays ?
Comme les fatras les jours de pluie, le pays glisse et
s'6parpille dans un brouhaha dont 1'issue demeure incertaine.
Haiti a assez souffert des injustices historiques, sociales et
dconomiques. II est temps pour les different acteurs politiques
de se prendre en main pour trouper des pistes de solution con-
structive.
Lapremibrer6publiquenoireind6pendante se doit, afin
de souligner son rapport dans l'histoire des peoples de ce monde,
retrouver le statute, qui, jadis, faisait 1'envie des autres nations
sous le joug de la colonization ou de occupation politique et
6conomique. La d6mocratien'estpas un conceptfrivole quel'on
peut utiliser A routes les sauces. C'est un fait, un choix de soci6t6,
une volont6 qui, pour 8tre atteinte, se doit d'inclure toutela soci6t6
haftienne. De la classes pays anne A la bourgeoisie en passant p"
les ancient macoutes et les members des organizations en place,
routes les couches dela soci6t6 sont appel6es A se prononcer sur
le type de soci6t6 auquel elles aspirent.
Commelapluiec'estavecquelquesnuagesquelacrise
achelle pourra e urmont6e Le iel a 6t6 gris tro lo toems'

prendre. Les dirigeants politiques auront A faire un examen de
conscience. Tant surle plan national qu'international,1es demiers
6v6nements out soulev6 indignation. Pas pour les m8mes
reasons, mais il n'en demure pas moins qu'une volont6 com-
mune a clairement 6t6 exprim6e: plus personnel ne vent des coups
d'Etat. Un petit pas dans la bonne direction, mais le combat n'est
pas terming.
Justice, transparence et participation 6taient les mots
d'ordre de la campaign de Jean-Bertrand Aristide en 1990.
Pourquoi pas, afin de d6buter l'ann6e en beauty, reprendre les
m8mes themes pour 2002 et s'engager dans une veritable


revolution haltienne ?


* Parfums
* Cellular & Beepers CD's (Compas, Racine, Evangilique)
* Soldiers et Sandales Zonk, frangais, ambricain
* Prodwits pur la cuisine Video's (haltiens, ambricains, documentaries,
* Cadeaux amas)
* Tableaux Produits de beauty
* Moneygram Money Order Produits pour cheveux
* Rception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
. connection teT6phonique chez vous


TOLL FREE 877 485 4428


Denis/Joujou


MINI REPORTAGE


I


Le temps des pluses





Dr. Rudophe Moise : Oui, je suis, done je peux !


MIAMI, 28 Novembre "Rudy ", comme il est
connupar ses amis et d'autres dans le monde dela midecine,
commercial et politique, le docteur Rudolph Moise est une
force vibrant et positive dans la communaut6 haftienne de
Miami, et dans le monde en g6n6ral.
Il ya actuellement le fameux Rudy, maire de New
York, mais nous avons aussi le n8tre dans le Sud de la
Floride. .
Rudy Moise est jeune, grand de taille, beau type,
charismatique et dynaillique. Al'Age de 47 ans, un citoyen
Haitien-Am6ricain qui inspire la confiance et la force quand
on est en sa compagme.
*
Le temps des plmes...
(Pluies ... suite de la page 8)
Aprbs la pluie, le beau temps. Aprbs les sombres
annies, le people haltien mrite enfin un pays digne de sa
patience, de sa tolerance et de sa volont6 de crier une soci6t6
meilleure.

HPN, Mathieu, journalists stagiaire Canadien


PLUS DE 230 ACTIVITIES MISES SUR PIED PAR LES
ORGANIZATIONS DE LA SOCIETY CIVIL A TRAVERS LE
PROJECT DEMOCRATIC DE L'USAID AU COURS DE
L'EXERCICE FISCAL 2001 sh travers les neufs d6partements du
r6parti
Dans le cadre du project << D6mocratie > pays. Des 536 organizations qui ont pu
de l'USAID, I'Institut National pour la changer leurs points de vue etd6fendreleurs
D6mocratie, le 'Management Systems intrets avec les diff6rentes instances du
International"etl'Americas Development government, 230 d'entre elles ont-rialis6
Foundation" out, au cours de l'exercice des activists conjointes impliquant leurs
Escal 2001, mis sur pied plusieurs activities communaut6s et les 61us locaux. Le
visant A encourage les organizations government d'Haiti leur fourni la main
lutitiennes dela soci6t6 civil Apriviligier d'oeuvre,1e materiel etl'assistance technique
les pratiques d6mocratiques dans leurs pour effectuer des interventions ponetuelles
relations avoc Icurs dlus locaux. A ce ti- urgentes tellers que: installations de
tro, I1,000 participtuals apparterunit 4 950 lampadaires, agrandissements d'6coles,
ne ganianions out requ ime formation dans ramassage de d6chets solids, reparations de
co domaine, routes et construction de systhmes
Can organization de la socidt6 civil d'irrigation.
comptont plus de 200,000 members (voir USAID / 10)


M
tiPen Malm 210 V No. 48


Page 9


Pendant ces huit derniers mois (comme le temps


hanien aux Etats-Unis, Trevor Duhaney, PDG de Duhaney
Pontiac-Buick, Anne-Marie Armand, fondatrice dela Magic
Island Tours A Port-au-Prince, et beaucoup d'autres invites
dans le monde des affairs, de la m6decine et de la
politique.
Rudolphe Moise DO, MBA, JD, est n6 en Haiti
le 22 Septembre 1954. A 17 ans il immigrant & Chicago, et
requt les dipl8mes suivants. 1977, Business Administra-
tion, Universitdel'Winois; 1981, dipl8me de m6decine
en
Ostiopathie; 1994, Mattrise en Business Administration,
University d'lllinois; 1997, dipl8me d'avocat, dipl8me
de chirugien de l'Ecole de l'Aviation A6ronautique de,1a
Mddecine & San Antonio, Texas.
L'espace ici est trop limits pour
mentionner les honneurs, les prix requs, 1'expirience
m6dicale du docteur Rudolph Moise au cours des ans.
Ses projects d'avenir, comme il a les d6crits lors d'une
r6cente visit chez moi & Miami dans une ambiance
d6tendue, sont les suivants :
A) La pratique de la m6dacine. Elargir
ses enterprises, il dirige actnellement deux cliniques.
I'une & Miami avec cinq pourvoyeurs et un personnel de
40 employs. L'autre clinique est & Orlando ot il se rend
cheque semaine par avion, avec une assistant.
B) La radiodiffusion. Sa creation, Radio
.Carnivale, 1020AM & Miami, en quelques mois est revenue
lastationlaplusicout6eparlesHaitiensetplusieursautres
groups ethniques, grice bla vari6t6 des programmes, C'est
la premiere station radiophonique haltienne regulibre aux
Etats Unis, et Rudy est I'Actionnaire majoritaire, avec des
associ6s qui ne sont pas tous des haltiens.
Leminimumd'investissementaccepable
par personnel est de $20,000 dollars, avec des facilities de
pavements. Le personnel est de vingt-deux employs dans
un novel edifice en pleiit coeur de Miami. Les ambitions
futures du Dr. Moise sont multiples pour Radio Carnivale,
et l'une des principles, est d'avoir
des maillons supports de la station, en ligne directed avec
Haiti, New York, Canadaet ailleurs, ainsi devenir une vraie
chain dans le monde de laradiodiffusion .
C) Service bla Communaut6. Le docteur
Moise est trbs actif dans-les coulisses A Miami dans les
organizations civiques et dans la politique. Je lui ai demand
s'il comptait briguer an poste 61ectif hl'avenir. Sa response

tPas pour le moment, Carl, mais qui sait de quoi domain
Iz docteur Moise estun Lieutenant-Colo-
nel en reserve dans les Force de l'Air des Etats Unis. Son
niariage hune jeune allemande insulaire de Cayman Islands,
il ya moins de deux ans, fut I'6v6nement de l'ann6e & Mi-
ami. La c6r6monie religieuse eut lieu Ala cathddrale Saint
Mary, I'6glise historique ob le pape ce?6bra la messe lors
de sa dernibre visit a Miami. La r ception qui suivit eut
lieu auprestigieux hStel Sheraton Bal Harbour, en presence
d'une liste imposante d'invit6s, parmi eux des membres
unportants du commerce, de industries, et du monde
politique.
Rudy et Mirjam Moise attendant
l'h6ritier du 'tr8ne" ce mois de dcembre. Naturellement
ce sera un gargon et le nom est d6ji choisi. Vous devinez?
Rudolph Moise, Jr.
Cette histoire est A son commencement
'
et Je compete etre en premiere loge pour assisted A son
evolution.

Carl Fombrun
earl@fombrun.com
http://www.fombrun.com


Dr Rudolph MoTse
.
Tunes par l'6diteur Garry
PierrePierreunautrejeune
citoyen Haitien-Amdricain
'
fatsant de son journal une
t8te de pont entre la
Diaspora Haitienne et le
.
people Americain. J'ai
aus si rejoin la Radio
Carnival A Miami avecune
version parl6e du 'Coin de
Carl Is Dr. Moise est le
PDG de la station.
Aprbs avoir v6cu
touted ces ann6es en Haiti,
A New York et Miami, il fut
un temps oil les affairs
haltiennes me laissaient
indifferent. J'ai encore
reprise mon haleine grAce &
un Garry Pierre Pierre du
Haitian Times A New York,
et un Rudy Moise & Radio
Carnival et son 6quipe *
Miami. Esperons que ce
n'estqu'uncommencement
et que les g6n6rations A
venir suivront cet example.
Il n' y a pas
long temps, le 8 Novembre
dernier, j'6tals present hune
reception & Radio Carnivale
oh Rudy recevait des
6minents members del'elite
m6dicale, commercial et
politique du Sud de la
Floride et d'Haiti, pour les
introduire A sa nouvelle sta-
tion radiophonique. Etaient
presents le Maire Joe
CelestindelavilledeNorth
Miami, la D616gu6e Bar-
bara Carey de Miami-Dade,
le Chef du Protocole de
Miami-Dade; Emeline
Alexis, Ira Kurzban'
l'Avocat du Gouvernement


LE PROGRAMME D'Avro-ASSURANCE DE LA FUNCTION
PUBLIQUE :
QUELLES AMELIORATIONS ?
(24me. parties)

En optant pour l'auto-assurance, I'Etat haltien a jug6 ce module plus apte A garantir les
advantages sociaux qu'il s'6tait propose de mettre A la port6e de ses employs. En effet'
par rapport A assurance traditionnelle, le nouveau Programme pr6sente des advantages
notables, en tenant compete des aspects suivants :
- la cotisationpayde par l'employd est modique par rapport au nombre et Ma quality des
services mis A sa disposition. Pour la categories 4, par example, oix se recrutent prbs de70
% des fonctionnaires publics,1a contribution est de 14.02 gdes par mois, pour l'employ6
seul, et de 31.47 pour l'employ6 et sa famille, quelque soit le nombre de dependants, ce
qui represented 10 % de la prime versus 90 % supports par 1'Etat;
- I'employ6 a acc6s plus facklement aux soins, parce qu'il n'apas A effectuer d'abord des
d6penses pour payer son m6decin, et demanded reimbursement aprbs; il ne paie qu'un
ticket mod6rateur de 50 gdes; aucune franchise n'est exig6e;
- un r6seau de prestataires de soins et de services (m6decins, h8pitaux, cliniques, et
laboratories) est mis A la disposition de l'employ6;
- deux options sont Alaport6e de l'assur6 : il peut, soitpayer d'abord les soins et services
chez les m6decins et prestataires de son choix et solliciter reimbursement du Gestionnaire
de Programme, le Groupe Sant6 Plus, selon le barbme 6tabli; soit recevoir les soins

sa s6 auprbs des prestataires du r6seau du programme en payant uniquement le
dans le cas de d6cks de l'employ6, le b6n6ficiaire de son assurance regoit, sur demanded,
et dans le meilleur d61ai, une advance de frais fun6raires de 20.000 Gdes, et ensuite la
balance du capital dic6s; -
1'employ6 ainst que ses dependants eligibles sont converts A l'6tranger. Les
remboursements de frais pour soins requs A l'6tranger se font au taux du jour de la BRH,
et non A celui de 5 gourdes pour un dollar
le r6seau de prestataires de soins favorite une meilleure prise en charge des assures;

A c8t6 des b6nifices mentionn6s pour les employs, le programme pr6sente, au plan de
sa gestion, des advantages socio-dconomiques pourl'Etat haltien, dont les plus significatifs
sont les suivants : -

le Programme est pris en charge non pas par une companies d'assurance, mais est g6r6
par une firme sp6cialis6e, le Groupe Sant6 Plus (G.S.P), qui regoit uniquement des frais
de gestion
les coi1ts de gestion, tous volets confondus, sont deux fois moins 61ev6s que ceux des
companies privies, dans le cadre du modble traditional;
A cause des costs de gestion r6duits, 1'enveloppe budg6taire disponible pour honored
les r6clamations est de 50% plus 61ev6e que celle dont disposaient les companies
d'assurance, ce qui permit de faire face A l'utilisation croissante des services;
I'exc6dent financier d6gag6, loin de constitute un profit pour l'assureur est retourn6 au
programme;
les institutions 6tatiques acquibrent une plus grande capacity institutionnelle en matibre
de gestion des dossiers d'assurance de leurs employs, dans la measure oil elles sont
encadr6es par des repr6sentants du Gestionnaire de Programme;
dans le but d'accroitre la quantity et I'efficacit6 des structures de soins de sant6, le
programme a retenu parmi ses priorities leur enforcement et leur extension A travers un
syst6me de partenariat.
Avec adoption de la formula d'auto-assurance, le Gouvernement Haitien a overt le
champdunepriseenchargeeifectivedelas6curitisocialedesfonctionnairespublicset
deleursd6pendants61igibles. Aprbsunande gestionduprogrammeparle Groupe Sant6
Plus, les structures mises en place ne fonctionnent pas encore au niveau de performance
souhait6. Mais, des efforts consid6rables ont 6t6 entrepris et se poursuivent, pour am61iorer
sans cesse la quality des services et permettre aux assures de profiter au maximum des
bin6fices offers. Dans cet ordre d'id6es, il est essential que l'employ6, de son c8td, ait
une comprehension suffisante des modalit6s d'utilisation des services, en cherchant A se
.renseigner auprbs de son responsible de Groupe on de l'Agent du GSP plac6 dans
institution oh il travaille.

La pleine jouissance des advantages offers par le programme depend non sculement du
fonctionnement efficace des units pr6posdes A la ddlivrance des services, mais aussi de
lacollaborationdel'employ6,parsonintdret6 s'informerauprdsdes instancesconcom6es,
en vue d'une meilleure connaissance des m6canismos mis on place dans to cadre de
l'auto-assurance, pour r6pondre A ses attentes on matibre de soins sanitaires,

Service des RelationsPubliques
Programme d'Auto-assurance
des Agents de la Fonction Publique


LE COIN DE CARL


1 *



























































































~MINI RECORDS


'


I


l'industrie de la viande des grand centres de Chicago, se
declare aujourd'hui en 6tat de faillite 6conomique. Malgr6
tout, le Miami Herald a rapport que le Gouvernement du
Pr6sidentBushavaitpropos6hl'ArgentineetauBr6silvers
lemois de mai, uncontrat de 12 billions pourl'achat d'annes
modernes. Et voilk Comprendra qui pourra et qui voudra.
C'est pourquoi malgr6 la peur d'un lendemain
uncertain, tout le monde souhaite le depart de cette ann6e
de malheur. Mais gardens nous de juger, et encore moins
de pr6dire pour 6viter qu'd la fin'de 2002 nous ne nous
retrolivions parmi ceux-lk qui, deI'Orient Al'Occident et
duZenithauNadir, semettent Aregretterlebonvieux temps
de 2001.
Avant de finir, souhaitons tant & Haiti notre mbre
naturellequeauxEtats-Unisnotrembre.d'adoptionun
Joyeux No61 et une bonne ann6e 2002.
A tous mes amis, parents et connaissances, tant en
Haiti qu'd travers le monde, je souhaite un joyeux Noel et
une bonne ann6e 2002, esp6rant que Dieu reculera la date
d'Armaguedonle plus loin que possible pour nous accorded
un delai pour riflichir s6rieusement sur les horreurs qui
nous attendant et solliciter du Grand Maitre son pardon on
au moms sa misdricorde.
Viter Juste

I.x 27 Dicembre 2001
No. 2001/54
L'USAID FINANCE UN ATELIER

TCLOENS ETRVCATONUD S SDOTE DES 'EAU
A initiative du D6partement del'Agriculture des
Etats-Unis (USDA), an atelier sous le thbme < du Sol et de I'Eau en Haiti: Rendons la Durable > s'est tenu
les 18 et 19 d6cembre en cours, A l'h8tel Villa Crdole a
P6tion-Ville. Cet atelier a 6t6 finance par l'USAID, dans le
cadre du project << Relabilitation aprbs le Passage du Cy-
clone Georges >.
Pendant deux jours, des cherchears amricains
de I'USDA et de l'Universit6 Aubum ont changleurs
connaissances et partag6 leurs experiences avec des
responsables de programme du Ministbre haitien de
I'Agriculture, des Ressources Naturelles et du
Ddveloppement Rural, des experts et technicians
d'Organisations Non Grouvemementales et d'Organisations
International tellers que: FAO, CRS, PADF, Winrock In-
ternational, et l'Universit6 Quisqueya. Al'issue de cet ate-
lier,1es quelqueS 25 participants ont 6tabli un ensemble de
repbres et pr6sent6 des recommendations visant A rendre
plus durables les activities de conservation de sol et del'ean
en Haiti.
Un des objectifs de l'USAID est d'augmenter la
productivity & travers une gestionrationnelle des resources
agricoles, la commercialization des products et le
enforcement des organizations rurales. Parle biais du project
Appui Al'Agriculture de Montagne de I'USAID, 250.000
exploitati
case somanenteentele"'or (sr xesconiom

comme l'6rection de murs secs, de seuils, de haies vives et
de cultures sur coupe de niveau ou en terrassse. De plus, A
travers le Projet Rdhabilitation aprbs le Passage du Cyclone
Georges, I'USAID a finance sept activists de protection de
ravines qui ont permits de re'habiliter plus de 1.700 hectares
enutilisantdespratiquesam61ior6esdeconservationdesol,
ce qui permit, en outre, de r6duire l'impact de futures
d6sastres sur l'environnement.


L'USAID support des


VISITESZ-NOUS AUSSI SUR:


""Trcrh 2 Janvier 20 N.


Page10


PAR VITER JUST


Deux tentative claironnies plusieurs mois &
I'avance par des propagandists del'opposition, sont mises
au compete des magouilles du Gouvemement aprbs avoir
6t6 contr816es et d6samorcies par les forces de police
justement places pour faire respecter la loi et maintenir
I'ordre sur tout le territoire dela R6publique. Et quand la
Police pr6sente des preuves, alors opposition clame que
le Gouvernement contr81e la police.
Et le Peuple des bidonvilles et des quarters
populeux diss6minds & travers tout le pays et qui ont un trbs
mauvais souvenir du coup d'Etat du 29 september, ces
peoples ne jurent quepar Aristide et se disentprets & pdrir
lamachette ouleuzi Alamainpour 6viter leretour decette
bande d'assassins quest l'Arm6e d'Haiti. Ils out profits
des6v6nementsdul7dicembrepourr6glerleurscomptes
aux principaux leaders de la Convergence en incendiant
quarters g6ndraux et maisons priv6es-A Port-au Prince, au
Cap Haitien, aux Gonaives, A Saint Marc. 11 est p nible de
se trouver dans la p6nible situation de prendre on d'8tre
pris. Je n'ose 6crire de tuer ou d'Stre tu. J'ai v6cu le 29
september 1991 & Port-au-Prince et j'ai eu le dangereux
privilege de jeter un coup d'oeil furtif Alamorgue de Port-
au-Prince 10 jours aprbs le coup d'6tat.
I.es misbres haltiennes, comme cells de tout un
chacun sur la planted, vont augmenter Ala suite de cet acte
impensable du 11 september 2001 & New-york et & Wash-
ington. Le Christ ne dit-il pas quela fin viendra comme un
voleur aumomentodl'ons'y attendlemoins. Toutlemonde
a 6t6 pris de court exception faite d'une quinzaine de par-
unm mane sta, m so aeux-em ma

liberty. Onn'en saura jamais rien, ils ont tous p ri important
leur secret. Quant knous qui 6crivons ces lignesnous nous
gardens bien de juger car la bible encore nous recommended
de ne point juger les autres pour ne pas 8tre jug6 nous
memes. Ne jugez point et vous ne serez point jug6s.
Et m8me en d6mocratie comme n'importe od, les errears
judiciaires sontfaits courants. Allezle demander aux d6tenus
des couloirs de la mort.
Sur le plan 6conomique, les 6v6nements du 11.
september ont pr6cipit6 & travers le monde la crise
6conomique qui s'annon9ait depuis bien long temps avant,
passeulementenHaitiouaux
Etats-Unis, les deux
e x t r 8 m e s .
Le bouleversement
g6n6ralis6 et les premiers
soubresauts de la r6volte des

1S 200
peoples centre la
privatization outrancibre
D
prach6e par les 7 pays qui
contr81ent l'6conomie
ence mondialesemanifestentd6jh
en Argentine. On compared
bien les reticences du
Government Lavalas aux
ION DE pressions internationates

s POUR LA f o"mi iter a "x e rp ems

001 resources qui resent knotte
pays. L'Argentine, un pays
tout plein de resources tant
MENT I ".lm qu'induPhHe e
ge
cert bler au temps de Peron


MIAMI, 28 D6cembre Lentement I'anade 2001
s'en va aprbs avoir inflig6 & la planted Terre des f16aux
sans nombre. Commenqons par souligner rapidement les
catastrophes naturelles qui ont d6vast6 nations et peoples
del'Am6rique Centrale: le Honduras,1e Nicaragua, Costa-
Rica y comprise les Antilles, particulibrement Cuba.
Soulignons que la majority des Hardens, vivant
tant en Haiti qu'hl'6tranger, tiennentla R6publique de Cuba
et le people cubain, particulibrement ceux qui vivent & Cuba'
en grand estime A cause de la similarity de leur culture
latino-africaine qui se retrouve dans leur musique et dam
leur art. Les deux Etats sont tras process l'un de l'autre et
garden le souvenir de la presence d'une important
communaut6 haftienne dans le Sud-est de Cuba,
particulibrement dans la Province de Santiago, suite &
I'6migration de nombreuses families haltiennes vers Cuba
au cours des annies 1920 et suivant. Fort heureusement'
Haiti a 6t6 plus ou moins 6pargn6e.
Plusieurs catastrophes naturelles, sp6cialement des
tornadoes, ontfrapp61es Etats du centre am6ricain. Isra61ies
et Palestiniens, catholiques et protestants irlandais
continent a s'6gorger au nom de la for.
En Haiti, depuis les eTections du 21 mars et 26
novembre2000,1epays d6cripite hl'ombreden6gociations
sans issue A cause de l'intransigeance de la Convergence
qui refuse d'accepter les diverse concessions offertes par
les gouvemements Pr6val et Aristide. Pour eux, une seule
solution, la solution zro et le partage du pouvoir dont ils

d o I eu I an eTeec o xd
ses dirigeants
Je dois souli er ue le gouvemement Aristide a
aussi overt ses flanks h des attaques qu'il aurait pu
s'6pargner. Nous les avions d6nonc6es sans hesitation dans
de pric6dents numros de ce journal. Pendant ce temps, la
propaganda intresse laisse A croire que tout est le pire
dans le pays alors que des cassettes videos envoydes par le
Gouvemement font croire que si toutn'est pas comme dans
le meilleur des modes, mais des efforts sont faits pon
contrbler les d6ghts voulus et planifi6s par nos amis
i n t e r n a t I o n a u x


communaut6 pour creuser des trous et installer les poteaux
61ectriques fournis par la companies battienne d'61ectricit6.
Par le biais du project deformation de l'USAID, cette
organisation a apprise comment entretenir la collaboration
qui s'est d6velopp6e entre le government et la
communaut6 pour la r6ahsation de cette activity. Le
"Komit6 Developman F6s St Marc", qui a 6galement
particip6 au project de foundation del'USAID, a mis sur pied
un centre d'alphab6tisation, grace A une coordination
efficace des contributions du government et du secteur
priv6.
Plus de 230 activists similaires ont td r6alis6es
au cours de l'anade dcoulde A travers le project de foundation
de l'USAID dont I'objectif est d'encourager les
organizations dela soci6t6 civil A traveller conjointement
avec les 61us locaux & la realisation d'activit6s d'int6r8t
common. Au cours de l'exercice fiscal 2002, le project
<< D6mocratie a de l'USAID mettra l'emphase sur le
reinforcement des m6dias et I'Etat de droit.


(suite de la page 9)
Par ailleurs, A Bonbon, dans
le d6partement de la
Grand'Anse,1e << Komite pon
Developman KLISANsmis
sur pied avec assistance de
I'USAIDardussihmobiliser
plusieurs members de la
communaut6 pour r6parer an
kilombtre et demi de route et
planter plus de 1,000 arbres
fruitiers A partir de plantules,
matiriels et outils fournis par
laMairie ousformededons.
L'Organisation pour le
D6veloppement de Ste.
H6ldne qui s'est r6unie A
Jacmel a, de son c8t6,
b6n6fici6 du concourse de la


| CODEMAI


Pro~pos de fin d'annie


RE1 MINIl 7 COR

30 ans d 'Excell


ANNOUNCE LA PARUT

QUATRE NOUV E AUX CD'
li'IN DE L'ANNEE 2


EN VENTE ACTUELLE
MICHELINE LAUDUN DENIS : en con
DANZON BY SIX : The Fi

EN VENTE A PAR

DU 15 DECEMBER
GINA DUPERVIL : Les plus grand suc
HAITIANDO 3 COMEARENGUE


Pouft la opi yon CD MI
.
kado ki p anpd plez


rst Danzbn

TIR

2001
cbs de Mon phre
,



NI, se yon
.
z !


MINI RECORDS








| J ( |A


17i6me mission de 'ObE~A on sanglant


<

dans fuyant les nazis, elle avait acquis la nationality
ambricaine et avait m8me accompagn6 les troupes
am&ricaines sur le front europ6en pendant le Seconde
guerre mondiale, chantant pour les GI's.
Sex-symbole de toute une gdnration, elle
a tourn6 avec les plus grand du cinema, d'Ernst
Lubitsch & Fritz Lang, en passant par Orson Welles
et Alfred Hitchcock
Fille d'un officer prussien, Maria
Magdalena von Insch cachait on caractbre s6vbre,
h6rit6 de sa strict education, derriere ses allures de
vamp & la voix ranque et sensuelle.
< le course, avait d6clar6 A son sujet Ernest
Hemingway, I'un de ses nombreux amants, aux c8t6s
de Yul Brynner, Jean Gabin, Ernst Lubitsch... mais
aussi Edith Piaf ou Greta Garbo.
Ses relations avec sa fille, Maria Riva, qui
vit aujourd'hui & New-York, ont toujours 6t6
orageuses.(AFP)


Mercredi 2 Janvier 2002


Page. 11


Nous savons qu'en d6mocratie, les m6dias sont
n6cessaires A information du citoyen, lui-meme
retirement majeur, pour se former sa propre opinion on
conviction sur la base des faits indiscutables.
Tous les pouvoirs, sans parlor des anciennes
dictatures militaires/civiles, et de cette nouvelle
governancee mondiale"des multinationals, ont toujours
souhait6 une information prompted A chanter leurs lounges
plut8t qu'd critiquer leurs errements. In point de rupture
est toujours tenu entre ce qui relive de1'information libre
et de la propaganda til6guid6e.
Comme vous le savez, il est du droit de cheque
citoyen, en d6mocratie, de se determiner librement, de
professor les opinions qui sont les siennes. Nul ne saurait
done contester le droit d'autrui & afficher ouvertement sa
d6testation du courant politique "Famm Lavalas" dont je
ne suis pas un des responsables et, au-deld, dumouvement
ouvrier, pay san et populaire auquel j'appartiens. Cela
autorise-t-il pour autant les proc6d6s malsains de cette
nouvelle technique de information speculative? Ce
boutrage de crane d'un genre nouveau qu'on appelle 'inob-
bing", pour reprendre expression de Heinz Irymann sur
la soi-disant dix-septibme mission de l'OEA.
Est-onencoredansledomainedel'expressiontles
id6es lorsqu'onment, calomnie et falsified des faits pourtant
v6rifiables par tous?
Comme toujours, fiddle k notre m6thode, voici les
preuves appuydes sur les faits fournis par Le Nouvelliste -
v6ritable Tribune libre dans ses deux dernibres livraisons
(36345 et 36346) des jeudi et vendredi-dimanche 13 et 14-
16 d6cembre 2001, pages de couverture.
"Mobbi ,,
ng
Nous voulons ici, publiquement, d6voiler le
micanisme par sequel les ')ro-consults" journalists Ala
solde des tenants de cette conomie de guerre d'un genre


nouveau (Les Echos du 21 september 2001), MM. Robert
M6nard, Jeazi-Michel Caroit et autres, abaiss6s & ces
proc6d6s "la strat6gie visant A assimiles la press A
oppositiono. La manoeuvre est grossibre se situant comme
par hazard hl'approche dela dix-septibme mission del'OEA
concernant la "crise politique", et de la premiere visited
officielle de la d616gation haltienne auprbs de son homo-
logue amricain eu 6gard au "gel de l'aide".
Aprbs avoir analays6 ces deux textes: "La con-
duction de l'aide & Haiti, sous condition" et 'Yvon Nep-
tune 6voque knouveaule terrorisme dconomique"(meme
si nous reconnaissons l'inad6quation des tires aux sujets
traitis),nous sommes particulibrementint6ress6parlalec-
ture du livre de Heinz Leymann (Mobbing, la persecution
au travail, Editions du Seuil, 2001, 231 pages).
Is concept de "mobbing"d6finitl'enchainement,
sur une assez longue pdriode, de propose et d'agissements
hostile, exprim6s ou manifests par une ou plusieurs
personnes/institutions envers une autre personnelinstitution
(appel6e la cible, oula victime.
.La r6p6tition soutenue, prolonged, de ces
agissements, suffit implement A d6stabiliser, hangoisser la
victime.choisie, A la briser et A l'exclure suivant les
recommendations de certain lobbyistes/m6diacrates
"[1estimportantpourl'administration Bushd'aller
au-deld de la question des stupdfiasts, et de se concentrer
surlemeurtre de Dominique ainsi queles autres assassinate
politiques". (Rapport de IAPA sur l'assassinat de Jean Do-
minique, janvier 2001).

Acte I: "actes pyromanes"
L'agression peut ainsi porter sur des "actes
pyromanes", selon expression de Stanley Hoffman dans


le bi-mensuel Manibre de voir/Le Monde diplomatique
(novembre-d6cembre 2001)
I.es 6v6nements, soudainement surgis A Plaisance,
Saint-Marc, Petit-Goive, Port-au-Prince, ces dernibres
semainesconstituentdespointsd'appuihunestrat6giede
la tension dans des pays d6sign6s comme "points de fixa-
tion", d'aprbs le jagon dela politique amdricaine. Ce, dans
le but de renvoyer des negotiations sine die et de pousser
administration am6ticaine "A durcir sa position vis-A-vis
de Port-au-Prince en matibre d'aide 6conomique". (Le
Nouvelliste du 13 d6cembre 2001)
Acte II: le label droitss humans"
Comme on le voit, les probl6mes existent, certes,
mais ils n'ont pas la simplicity que semble leur donner
certain commentators delapresseinternationale.Eneffet,
il s'agit d'utte champagne plus cibl6e, ayant pour axe cen-
tral, deprdf6rence,1apression dconomique et diplomatique
empreinte drilabel droitss humans" des ONG.
La possibility pour la victim de s'exprimer : on
veille A ce que la victim (personnelinstitution/Etat) n'ait
plus accbs & information diffuse dans la grande press
international comme Le Monde
"Depuis son ascension au pouvoir, c'est la
premiere fois que Jean Bertrand Aristide fait face A une
campaign international de d6nigrement aussi active.
(...) La F6d6ration international de journalists
(FU) a qualifi6 l'actuel government de despotique et
announce qu'elle va intensifier une side d'actions centre
les autoritis lavalas, enles d6nongant dans tous les forums
internationalx" (Le Nouvelliste, 13 d6cembre 2001)

Acte III: ses relations 6conomiques
L'isolement d'un government est la demarche
pr6f6r6e des pers6cuteurs pour terroriser leur cible
, .
'Le retrain a 6te decide par la Banque
interamdricaine de d6veloppement (BID) Banquer6gionale
de la Banque mondiale, NDLR sous la procession du
government ambricain". (Note duministbre des Affaires
hangbres / I.e Nouvelliste 36344, mercredi 12 d6cembre

La militarization de l'6conomie et de la soci6t6
combine avec la guerre 6conomique, la guerre social
contreles travailleurs,1es peoples etles libertis, estr6sum6e
dans un article du journal financier anglais
"Le FMI et la Banque Mondiale deviennent un
614mentdel'arsenal anti-terroriste des Etats-Unis. Les Etats-
Unisn'ont pas perdu de temps pour r6compenser leurs
nouveau allies dans la guerre centre le terrorism. En
quelques jours, les Etats-Unis ont lev6 les sanctions
6conomiquesquifrappaientl'IndeetlePakistanrestructur6
la dette de 379 millions de dollars du Pakistan, propose
d'6tendre les measures qui favorisent le commerce avec
1'Indon6sie et conclu un accord de libre-commerce avec la
Jordanie (...).
Les nouveau allies des Etats-Unis ne se
component pas que de pays dont on pourrait dire qu'ils
m6nent une politique 6conomique reasonable:
1'Outb6kistan estune assez detestable dictature quin'a que
peu d'6gards pour les droits de l'homme et pas d'int6r8t
dans une r6forme dconomique bien qu'elle tienne A recevoir
des prets du FMI. Il ya quelques mois, le FMI semblait
pret A abandonner l'Ouzb6kistan et n'avait plus de
repr6sentant sur place. Mais maintenant que les troupes
amdricaines vont y stationery, il serait difficile aux institu-
tions de Bretton Woods d'ignorer ses dernandes d'argent
(...)". (The Economist, 29 september 2001)

Acte IV: Sanglant engrenage
le film des derniers 6v6nements qui viennent de
s'dcouler monte qu'un cran a 6t6 franchi dans le sanglant
engrenage. Aprbs ces "actes pyromanes", tout semble se
concentrer sur une question: Faut-il avoir des n6gociations
oupas? La communaut6internationale, en premier chef les
Etats-Unis, semble determiner haller jusqu'au bout en
conditionnant la reprise de la soi-disant aide international
'hon sculement & un accord politique sur les 61ections de
l'ann6e dernibre, mais aussi au respect des droits de
l'homme". (Le Nouvelliste du jeudi 13 d6cembre 2001)

Le "Tonton No81" de Einaudi et Cle?
Plus d'une ann6e et demie s'est 6coul6e depuis le
d6but de cette crise 61ectorale provoqude dans les condi-
tionsquel'onsaitparl'ambassadeurdel'OEAOrlando
Marvile. Aujourdhui, chacun measure, contrairement aux
articles et analyses '3 la mode" sur la nouvelle guerre
informatique dans la politique international, qui ont plutSt
tendance A examiner les problames sous l'angle
moralisateur.
Les deux rcents articles de Le Nouvelliste du
(voir Mddias / 12)


PARIS, 27 D6cembre L'actrice Marlene Dietrich,
d6c6d6e en 1992 A Paris A 90 ans et dont I'Allemagne c616bre
jeudi le centenaire de la naissance, s'est vraisemblablement
suicide, a affipn6 mercredi sa confidence, Norma Bosquet,
qui l'a accoinpagn6e A lafin de sa vie.
Selon Norma Bosquet' sa secretaire revenue amie,
dans son lit, a certainement mis fin A ses jours de peur d'8tre
hospitalis6e.
< overdose de somnifdress, a expliqu6 la scule personnel qui
rendait une visited quotidienne A l'actrice et chanteuse. < Marlene> vivait recluse dans son appartement d'un quarter
hupp6 de la capital, depuis une fracture du col du f6mur.
Marlene Dietrich avait 6t6 victim d'une h6morragie
cir6brale deux jours avant sa mort, le 6 mai 1992. < pouvait plus, das lors, roster dans son appartement, elle aurait
dikallerdansunemaisonderetraitemaiscelaellenelevoulait
A aucun prix>, selon Mme Bosquet, aujourd'hui Ag6e de 76
ans. L'actrice lui aurait alors demanded de lui mettre & port6e
de main un parquet de somnifbres.
NormaBosquet et le petit-fils del'actrice, Peter Riva,
avaient tout de meme entrepris des d6marches pour obtenir
une chambre dans un 6tablissement. En vain. < revenue dans son appartement del'avenue Montaigne,1epaquet
de somnifbres avait disparus, a ajout6 la confidence: < qu'elle les avait aval6s>.
Is corps de l'actrice avait 6t6 inhum6 & Berlin, sans
qu'une autolisie ait 6t6 pratiquie. C'est elle qui avait choisi de
retourner dans sa ville natale, se distant, < Berlinoise>.
NonnaBosquet -1'6pousedel'6crivainfrangaisAlain
Bosquet- avaitrencontr61a< secretaire, ellel'avait aid6e Ar6diger ses m6moires en anglais.
I'Allemagne a fet6 jeudi le centime anniversaire de
lanaissance de la star mythique qui doitrecevoir les honneurs
officials du president Johannes Rau. La Berlinoise avait
pourtant entretenu des rapports conflictuels avec son pays tout
aulongdesacarridre- .
Si le president allemand a d6cid6 d'honorer < artistehorspair quis'estengag6epour1alibertietlad6mocratie
4 l'6poque de la dictature national-socialistem, nombreux ont
6t6 les Allemands qui, bien aprbs 1945, ont continue & la
consider en traitresse.
PartiepourHollywoodaulendemaindesar6v6lation







ECHO DE MIAMI


SLittle Haiti garde le souvenir de:Mgr Brian Walsh


170me IIisslon de 1 OE~A


OH Sanglant
(Midias ... suite de la page 11)
week-end 6coul6 d6montrentbien quelaracine duprobl6me
se situe au niveau de la communaut6 international
"Ilconsisteselontoutelogiquehpousserlespar-
tisans du chef de l'Etat & utiliser la violence sur des mani-
festants de opposition afin de ternir l'image des dirigeants
actuels auprbs des organizations international des droits
del'homme". (Is Nouvelliste du vendredi 14 audimanche
16 d6cembre 2001)
Nul ne peut contourner cette r6alit6 nouvelle'
renforc6e par le communiqudu department d'Etat faisant
6tat de l'6chee de la mission offictelle dirig6e par le


Haiti, une crise

politique

permanent et
*1
sans frontier
Miami, le 26 d6c. (HPN) La crise
politique haltienne n'a jamais suscit6 autant
d'int6r8t et de d6bats. Sur les radios, animateurs,
chroniqueurs et journalists nen finissent pas
de commenter les 6v6nements du 17 d6cembre
dernier. Coup d'6tat manqu6 centre le Pr6sident
Aristide, coup de th64tre foment par Lavalas
lui-meme, les interrogations et les affirmations
pleuvent sur les ondes. Rares sont ceux qui
-tentation de se prononcer sur la
crise ou de faire valor leur point de vue sur les
6v6nements. Le ton des commentaires et les
sujets de pol6mique ne laissent aucun doute sur




Bonne et Heureuse Annde !
vous souhaite Haiti en Marche "


Abonnez ous atte le terbec. 2001 et le 1934n.2002 et profited db 2 moiS
d'abonnement gratuits (Niars.et Avril2002).
Appreded Mailleur des informations, des reporters, des films, did sport."
En FrancaiS


ggggg

2.586-9675
N OR
www.kbs-ty com ww.dishnetwork corn


Mercredi -2 Janvier 2002


Page 12


ouvrit son bureau avec un budget annual de 65.000 dollars,
don de la Catholic Charity. Nous aurions pu signaler bien
d'autres initiatives heureuses de Monseigneur Brian Walsh
A l'endroit de la cause haltienne, mais je m'en garde car il
m'aurait certainement d6savou6. Dans son humility il a
tonjoursrefus6deprendrecr6ditpourlar6ussitedesgrandes
causes qu'il services. Quandeettenoteparaitra,1a d6pouille
de Monseigneur Walsh sera d6ji mise en terre au cimetibre
de Notre Dame de la Mercy. Tout ce que nous souhaitons
pour lui et de tout coeur, c'est que cette terre lui soit16gbre
car enlui, la communaut6 haftienne des premiers jours,
surtout la cause des r6fugids haltiens, avait trouv6, tout
comme en Monseigneur Thomas Wenski, son successeur
* Viter JUSTE


C'est avec beaucoup de pei'ne quela communuanti
haltienne de Miami Dade a apprise le ddchs de Monseigneur
Brian O Walsh.
Dans les premiers jours de la formation de notre
communuat6, Mgr. Walsh fut I'un des grand et influents
supporters de la cause des r6fugi6s haltiens et de la
communaut6 haltienne en g6n6ral. Ce fut comme
repr6sentant de la zone scolaire de Little River, auprbs de
l'organisation << Teacher Corps >> que je rencontrai
Monseigneur Walsh au cours d'une reunion des Ddligues.
Cette organisation avait 6t6 mise sur pied par
I'Administration Carter pour enquater sur les causes de la
degradation au niveau 6ducatif des &coles publiques
desservant les communautds pauvres.
J'avais d6cid6 avec les autres members du Board
de faire une presentation 6crite et je profitai de l'occasion
pour presenter le tableau sombre de la situation des r6fugids
haltiensvictimesdel'insoucianceetdel'incomprdhension
des autorit6s locales d'alors. Je signalai les efforts des
""""'":sdelaHaidanAmaPnOmnun eAsm adon

pour presenter at plaider la cause de ces r6fugi6s pas sur le
terrain de la lutte politique, mais plutat dans les domains
de l'6ducation (admission des infants de r6fugi6s dans les
coles publiques) et socio- 6conomiques authorizationn de
traveller etles faire b6n6ficier des advantages socianx : soins
dans les hopitaux, bons de nourriture etc) -
Aprbs ma presentation Moriseigneur Walsh qui
n'6tait pas encore 61ev6 & ce titre, mais jouait un r81e tr6s
influent en tant que repr6sentant du Diockse de Miami dans
la coordination des activities enfaveur des r6fugi6s cubains,
m'aborda et me demand en quoi il pouvait 8tre utile. Jelui
r6pondis sans h6siter denous fairetrouver des scours pour
I



E v


finance les d6penses de fonctionnement de la HACAD,
dont le cost relativement minime 6tait quand meme asser
lourd sur nos sedes 6paules. Mgr Walsh me donna render
vous en ses bureau pour en discuter. Ala date fix6e, je me
presentai avec Mr. Michel Armand qui lors 6tait secretaire
del'organisation. Mgr Walshs'enquritdelaHACADde
son organisation et fonctionnement et nous indiqua que la
Catholic Charity qui a son sidge & Washington, acceptait
des demanded defends de diverse organizations Abutnon
lucratif, et que cela valait pour nous lapeine de remplir une
application. Nous le remerciames de ses bons services et
parties. Ce project de financement fut d6pos6 & la poste
par David Dorc6 et moi ce soir 115 minutes avant l'heure.
Et certainement grice hl'intervention de Monseigneur
Walsh, la demanded de la HACAD fut approuv6e et elle


engrenage?
Chandelier Antonio-, que le secretaire g6ndral de l'ONU a
indiqu6 dans un rapport sur la situation de la d6mocratie et
des droits de l'homme en Haiti
"(...). Le disengagement de la communaut6
international et le retreat de son assistance pourraient avoir
I'effet ficheux d'inciter des personalities politiqifes &
adopter des positions extremes." (rapport du secretaire
g6n6ral de I'ONU, 19 avril 2001)
Le risque est aujourd'hui celui d'un embrasement
g6ndralis6, remettant en cause existence meme de ce qui
reste de la nation.
Peut-on sortir de ce sanglant
engrenage sans prendrele mal Alaracine? Peut-
il avoir une solution & Haiti tant que, "depuis le
d but des negotiations, (...), il n'existe presque
pas d'indice permettant & un observateur de
d6celer la volont6 (...) de parvenir & un accord
sur la crise 61ectorale de l'ann6e dernibre". (Le
Nouvelliste du vendredi 14 au dinianche 16
d6cembre 2001).
Peut-il y avoir une solution sans
reconnaitre au people haltien le droit de choisir
librement ses repr6sentants?
IlestgrandtempsdedirehEinaudiet
Cie que nous comprenons leur jeu macabre.
. Telle est la signification r6elle du cadeau
empoisonn6 et ensanglant6 de la dix-septibme
mission de l'OEA.
On portrait beaucoup dire de la situa-
tion haitienne hl'heure actuelle: le pays est un
baril de poudre humide qui peut s6cher A tout
moment, si on n'arrive pas & empacher le
d roulement d' "actes pyromanes" comme ceux
survenus d'il ya trois semaines.

17 d6cembre 2001
Ronald Saint Jean
Directeur de la Publication
Bayakit


, 8 .~s:t'2"































































































Boulan gerie


Jegg Mare
57 Avenue Muller
Port au-Prince, Ham
ti Icnhich pain nu bount
inanchetta Bagel of
commando
T6l: 4092=4688
403= 1958


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie'S
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
H 33064
T61. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECOM PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Flo 330608
954-941-7004


Restaurant



B41 Fouchbt
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le friedleur
griot cle la ville!


N~s etits anonce clasdes


.-- I~--- .~- ~- "


/111~-1111


.


Mercredi 2 Janvier 2002
Haiti en Marche Vol XV No 48


Pagel13


I POSYTIONsANNOUNCE1VIENr
Refugee
Youth -
Counselor
This position
oversees an After-School
prevention program aimed
at helping at-risk Haitian
girls remain outside of
academic probation and
the Juvenile

positi Justicel tem. This
implements the activities
of the program, attends
training and meetings
a ocia swit mplemen-
candidate must be bi-
lingual (Creole/English),
od ve thF on cents.
The candid will conduct

trips, and recreational
activities for the clients.
Qualifications:
Bachelors degree in
sociology, psychology or
social work and/or a
related field or 3 to 5 years
experience may substitute
in lieu of a degme. The
candidate must be
bilingual (Creole/English),
and have at least to 5
years experience m
working with at risk and/or
refugee youths. Back-
ground in domestic
violence and child abuse a
plus. Salary & Benefits:
Salary range: $22,000-
$24,000.00. Benefits
include full employee
medical insurance, life
insurance, and dental.

Mental Health
Counsel
This position will
provide one-on-one and
geni, munse Ntian
community infected/
aff cted by HIV/AIDS.
This position will
overseethe psychological
well being of individuals
diagnosed with HIV/AIDS
by providing group and
individual sessions. The
candidate will providing
individualized counseling
and treatment plans for
infected individuals and
refer them to other
continuum of care services
in Broward County.
Qualifications: Masters
Degree in Social Work,
Counseling and/or related
fields. Bilingual (Creole/
English) a plus, and have
at least 1(one) year
experience workmg with
infectedlaffected individu-
als. Salary & Benefits:
Salary range $28,000-
$32,000. Benefits include
full employee medical
insurance, life insurance'
and dental.
Employment
Specialist (1) (F/T)
This position will be
in charge of providing
intakes, and assessments of
participants into available
job openings. The position
calls for interfacing with
clients seeking jobs and
positions throughout
Broward County and in
various fields. The
candidate will work


. *
Medecin

Dr Enock Joseph
Obst6trique
Gyndcologie
Accouchement
Operation pour .
fibrome Fannly Plamng
Li ature des trompes
Ci concisionCureage

Tolus les tests ur
Nous a po touted
sorts d'assurance ainsi .
que la carte Medicaid
pour les femmes
e co enNo al es
h8pitaux priv6s
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertiates Shopping

(305) 081
Dr SOHy FIgaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des dalles
No 27


Points de Vente Halti en Marche
Miami Pompano Beach Fort Lauderdale


Radi
PortWrince
M61odie 103.3 FM
de 5:00 & minute
To s

Musi we retro, Jazz '
compass, salza, hiphop,
la bonne humeur est de
mise avec nous
captez M61odie et votte
vie ne sera plusiameme...
Chicago

Radio I'U nion

88.7 FM
4:00 pm A 6:00 pm

bul de 11es
Hay Fouch6
Modulefrangais
bulletin de nouvelles
Lionel Ch6ry
4:50
Module Crdole
Nouvelles
Lionel Ch6ry
N Y k
OW Of
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11.00 ant
T61516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 ant
& Midi
New York
Halti
Disspo Inter -
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am

Ha'iti en Marche


-

1


t
En vented le mercredi
& Miami, Port-au-Prince '
Chicago Boston New
York Montr6al, Paris
Bruxelles Berlin,
Genbve... -


POur 4tre & Jour
8VGC I'8Clu8//td,
abonnez vouS
en nous appelant:


191-Ian11
305 754-7543
(305) 754-0705

POft-atl-
Prince
245-1910
221-8567/68/96

New York
914 358 7559

BOStOn
508 941 6897

IVIOntreal
514 337 1286


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t61.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, FI 33311
T61: 954 523 0767

Supe annadrket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
9543450450
Delray Beach
Classic Teleco
DO NBD
56 2
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Del B h FI
y ea
-
561-272 3556


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette Barber
Shop
15455 West Dxie Highway
305 940 9070

Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410

Eclipse
Conununication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954 380 1616


field or 3 to 5 years
experience may substitute
in lieu of a degme. The
candidate will have at least
3 to 5 years experience
working with at-risk
youths. Backgmund in
domestic violence and
child abuse a plus.
Salary & Benefits:
Salary range: $22,000-
$24,000.00. Benefits
include full employee
medical insurance, life-
insurance, and dental.

Targeted
Outreach for
Pregnant Women
S li
pecia st
providT'his position 11
Haitian women in the
Pompano community on
issues of pregnancy,
phrenataan nSce
Coordinator will be
responsibic for providing
education and information
leganting IIIV/AIDS
nw xT2 tx $fits


Salary & Benefits:
Salary range is $22,000-
$25,000. Benefit includes
full employee medical
insurance, life insurance,
403(b), and dental.


sociology, psychology or
social work andlor a slated
field or 3 to 5 years
experience may substitute in
lieu of a degree. The
candidate must be bilingual
(Creole/English), and have
at least 3 to 5 years
supervisory experience in
working with youths. A good
background and ability to
work with youth and the"
famdies a plus, as well as a
capacity to supervise staffs.
Salary & Benefits: Salary
range: $30,000-$32,000.00.
Benefits include full
employee medical insurance,
life insurance, 403(b), and
dental.

Domestic
Violence Counselor
This position oversees
am After-School prevention
program aimed at helping at-
'" san main

pmbation and the Juvenile
Justice Systent quala n
tiona Unchelors deatuoin
Weiology paythology or
usual work adfor a mInted


directly with both the Haitian
Refugee population
and various members of
Other ethnic populations
informing them of the
various programs, as well as
a list of potential employers.
Qualifications: The
ideal candidate must be
bilingual (Creole/English),
and have at least 3 to 5 years
experience in the field that
may substitute in lieu of a
degree. An intricate
knowledge of Refugee INS
codes a plus, as well as
afugee programs throughout
the County.


Program
Coordinator
S.T.A.R.S.
This position will
oversee two youth programs
dealing exclusively with
Haitian males and
Haitian females. This is a
full-time position coordinat-
ing after-school activities for
participants in areas of
, tutoring, after-school
activities, field trips, health
and social activities, self-
steem work ops etc. The
-
coalinate and implement
it ad dpmgrain'
sung a neinted with the
n p
grate I nel 10. and have
expedenue worki with
Adolowoonia Qualit untion
linehelors dogma in








I


u


La crise argentine vide
a 111 = psychothdrapie 4tait autant
IOS GIVRIIS GOS parties int4grante du style
de vie que 1' &td A la pl age

pSychanalystes e t;';:::: ,du weekend


BUENOS AIRES, 26 D6cembre -
Buenos Aires, longtemps auto
proclam6ecapitalelatinede la ndvrose
et cens 6 e comp ter un
psy chanaly ste p ou r d eu x
habitats, est en train de
perdre sa reputation. A cause
de la recession, la classes
mo yen ne pour q ui 1 a

discussions au sein du parti p6roniste au
pouvoir, crise 6conomique et financibre et
explosion social, semble faire de
l'argentino une monnaie morte-nde.
Et la devaluation on la
dollarisation, ou les deux & la fois, rejet6es
d'embl6e par le nouveau chef d'Etat,
pourraient de nouveau 8tre envisages
comme options pour venir au scours de la
troisibme 6conomie d'Am6rique latino.
(AFP)


Mercredi 2 Janvier 2002


Page 14


Le nouveau
BUENOS AIRES, 29
D6cembre En place depuis moins accu
d'une semaine, le government l
provisoire argentina pr6sent6 sa admission samedi, A la
suite des violentes manifestations qui out A nouveau secou6
Buenos Aires pendant la nuit. .
Tous les ministres duprisident par interim Adolfo
Rodriguez Saa, qui a 6t6 nomm6 dimanche dernier par le
Congrbs, ont pr6sent6 leur admission, a annonc6 un porte-
parole du government; on ignore si ces admissions out
6t6 accept6es.
Une semaine aprbs de violentes <<6mentes de la
faime, qui avaient fait 27 morts, plusieurs millers de
personnesontmanifestisamedidevantlepalaisprisidentiel
argentin, avant depiller le congrbs pour exprimer leur colbre
face & la gestion de la crise 6conomique par le nouveau
government.
Une douzaine de policies out 6t6 blesses alors
qu'ils avalentrecours aux gazlacrymoghnespour disperser
la foule, au terme d'une manifestation relativement
contest6es dans le nouveau gouvernement. .
Quelques feux ont 6ti allum6s prbs du palais
presidential, dont les murs ont it6recouverts de graffitis, et
quelques fen8tres ont 6t6bris6es dans des banquet du centre
de la capital. Des manifestants ont en suite pris la direction
du congrds, oix ils ont fait main basse sur une parties du
mobilier. IA police a arr8t6 33 manifestants.
< ,
s'agit d'accusations trbs vagues>, a d6clar6 Jose Vernet,
minister des Affaires 6trangbres, faisant allusion aux plaints
des manifestants contrele principal conseiller dupr6sident,
Carlos Grosso.
Ce dernier a 6t6 constraint A la admission pour nae
affaire de corruption pr6sumde remontant AT 6poque oh il
6tait maire de Buenos Aires. Sa admission a 6t6 accepted, a
fait savoir & Reuters le government argentin.
<>


government argentin
/ 1 / * Lavaguedepillagesetd'6m

e a la de mission ----
consicutive de recession et confront


lentes qui avait


La lune de miel entre le president intrimaire, qui colossal, avait fait 27 morts.
restera en function jusqu' A la tenue d'61ection en mars >, a lanc6 une femme
prochain, etles Argentins aura ainsi 6td de trbs court dur6e. & la t616vision, tandis que les manifestants jouaient des
Sa proposition de cr6er une a a en .
nouvelle devise au cours flottant, E-
1'argentino, a laiss6 sceptique la
population, qui craint qu'elle ne A :9
perde rapidement toute sa valour / .
initial. *:4 L .0 .%k .


Cette measure risque, selon
certain, de reliance la spiral
inflationniste.
A ce sujet, le president
am6ricain George W. Bush a appel6
samedi Saa pour l'enjoindre de
mettre au point avec le FMI et les
institutions financibres
international un < viablesaindiqu61aMaisonblanche.
< n6cessit6 pour le government
argentin de mettre au point un plan
conomique viable et d'oeuvrer
6troitement avec le FMI et les autres
institutions financibres


--
'


Manifestants devant le si6ge du government argentin. En place depuis
moins d'une semaine,1e government provisoire a pr6senti sa admission A la
suite des violentes manifestations qui ont k nouveau secou6 Buenos Aires


international dans ce sens>>, a d6clar61e porte-parole de
la pr6sidence ambricaine Scott McClellan & Crawford, au
Texas. .
le Fonds mon6taire international a d6jh pret6 20
milliards de dollars AP Argentine cette anade, mais il a gel6
son aide au d6but du mois en reason de l'incapacit6 du
government A mattriser ses d6penses.
Les incidents delanuit semblaient sans commune
measure avec ceux de la semaine dernibre.


percussions sur des casseroles de cuisine, comme le font
souvent les Argentins pour laisser paraitre leur colbre.
Certain ont 6galement d6nonc6 1a decision de la
Cour supreme qui a ent6rin6 les measures de restrictions sur
les retreats bancaires, prices par le government De la Rua
pour sauver un systhme financier exsangue.

gbrent, p p ur ne o et t po v lireq suk
banderole dans la capital argentine. (Reuters)


,
I'Etat argentin apay6 & temps une 6chdance
de 17 millions de dollars au Fonds mon6taire
international (FMI), a annonc6 samedi le
ministbre de l'Economie dans un
communique en d6pit du moratoire sur le
reimbursement de la dette d6cid6 par le
government
Le nouveau president argentin,
Adolfo Rodriguez Sah, avait annonc6 en
d6but de semaine un moratoire sur le
reimbursement de la dette argentine, pour
ainsi6seidonner une marge de manoeuvre
E
Le government a par ailleurs
r6cup6r6 108,7 anllions de dollars, grice A


placement & des bons du
Trisor, a 6galement annonc6 le ministbre.
Lapremibre souscriptionporte sur
une somme total de 54,2 millions de
dollars, avec arrive A 6ch6ance au 22 f6vrier
2002. La deuxibme subscription concern
un montant total de 54,5 millions de dollars,
pourune6ch6anceau22mars2002.I.etaux
d'intir8t de ces deux missions est de7,5%,
apr6cis61eministbre.
Sur une dette total de 132
milliardsdedollar 3,7millianis 11kars
.
donn6es officielles, en date du 30 juin.
(AFP)


titre qu'un rench6rissement des prix.
-
Personne en Argentine n'a oubh6
hyperinflation du d6but des annies 1990
ni les 6talages de supermarch6s et de
magasins A moiti6 vides, avant 1' adoption
en 1991, sous la pr6sidence du proniste
-
Cn e eMo tedml(1989-1999) du lien fixe
L' argentino < d6valu6 qu'il est impossible de le
ressusciter>>, resume ainsi le s6nateur
pdronisteEduardoDubalde.
< d'une nouvelle monnaie) est une decision
irresponsible se trompent, car nous gallons
garantirl'argentino>>,amartel6jeudilechef
de l'Etat, assurant que cette nouvelle
monnate allait permettre de r6activer
l'6conomie argentine, en recession depuis
43mois.
La nouvelle monnaic scra garantie
pa mus kt bl snakhblNi n aq]

de 1'Etat, la Casa Rosada (sibge de la
pr6sidence), le Congrbs et les ambassadors
de la Ripublique argentine>>, a-t-il
6galement indiqu6.
La pol6mique sur la monnaie en
gestation a ddjh coat sa place A son pbre,
David Exposito, directeur de la banquet
publique Banco Nacion Argentina, premier
6tablissement bancaire du pays.
Mercredi, David Exposito avait
indiqu6quelesargentinosseraient6mispour
15 milliards de dollars, une somme
faramineuse significant une devaluation dbs
les premieres heures. Vendredi, le president
argentina ainsi dd rclamer sa admission.
Si aucune information officielle ne
d6taille l'ampleur de l'6mission
d'argentinos pr6vue, la fourchette
fr6quemment mentionn6e va de 4 & 10
.
milhards de dollars/pesos au maximum.
.
Mais la situation argentine, entre


BUENOS AIRES, 29 D6cembre -
I'argentino, < deviant circular parallblement au peso et au
dollar et dont la creation a 6t6 announce
dimanche par lenouveaupr6sident p6roniste
Adolfo Rodriguez Saa, araissait samedi
di tomb6 en disgrace avant meme de

D6put6 et principal economist dia
Parti justicialiste (p6roniste), auquel
appartient le chef de l'Etat, Jorge Remes
Lenicov s'est ainsi d6clard centre cette
troisibme monnaie, destine A cobbler le
manque de liquidit6s qui afflige le pays en
reason de la crise financibre.
< monnaie ne me plait pas. Dans de teller
circonstances, il me semble advantage
pr6f6rable d'augmenter I'dmission de
Lecopse, des bons non convertibles
actuellement 6mis par les autorit6s fid6rales

pourtfaire a eaumanquedeliquidit6,a-t-
IlexisteenArgentine2,5milliards
de Lecops (Lettres d'annulation
d'obligations provinciales) en circulation,
un montant jug6 insuffisant par les
economists p6ronistes pour ranimer la
demand de consummation.
Adolfo Rodriguez Sah avait
annonc6 son project de creation de
1' argentino, destiny A accroitreles liquidit6s,
lors de sondiscours d'investiture, dimanche
dernier, 6vitant ainsi de choisir entre la
dollarisation de l'6conomie et la
devaluation, pour sortir de la rkgle de
convertibility d'un peso pour un dollar mise
en place en 1991.
Pour nombre de responsables au
sein du parti au pouvoir, le project de
Pargentinoreckle lusd'inconvnients ue
de bin6fices. Car avan mame sa mise en
circulation, la d6priciation de la nouvelle
monnaie est largement attendue, au m8me


les divans des psys.
I'Argentineestauborddugouffre
et beaucoup de "portenos" habitantss de
Buenos Aires) n'ont plus les moyens de se
payer un "psy", en cette p6riode oil ils en
aurasent pourtant tant besoin, diplorent les
principaux int6ress6s. Le nombre des
patients a d'ailleurs tellement chut6 que les
psychanalystes, hier classes priviligi6e,
bataillent cux aussi pour roster A flot.
La "bronca" (la coldre) est de
return, dans ce pays qui persist A se voir
comme un il8t de richesse dans an oc6an de
s ous-d6veloppement. Quatre ans de
pauvret6 et de ch8mage croissants font pescr
un lourd fardeau suppl6mentaire sur la
psyche6" du pays, d6jh fragile aprbs des
anniesdeterribledictaturemilitaire.Suivies
du r6apprentissage de la d6mocratie sur
fonds de chaos 6conomique dans les anndes
(voir Argentine / 15)


L'argentino, tomb

en disgrAce avant .

m@me de nature


Dette: I'Argentine paie

17 millions de dollars

RIA E
B
S 9UDE eN
eS la souscri tion de Fonds
m








SDEBAT LEGISLATIF/EXECUTIF I


z .

Le rble du pouvoir ligislatif dans le


fonctionnement moderne de l'Etat Ha'itien
ParMiguelDumay premibrespersonneshlierconnaissanceaveclaprimipare tuition de 1987 attribute un r81e important, voire
A un moment od le pouvoir 16gislatif patauge, de Madistin. Pour un coup d'essai, I'auteur a pu, A mon h6g6monique aupouvoirl6gislatifdanslefonctionnement
depuis les eTections de mai 2000, dans une crise infernale, humble avis, r6aliser un coup de maitre. Ce qui est loin de I'Etat et que la faiblesse du parlement haltien ne lui a
oft certain members des chambres haute et basse seraient d'6tonner quiconque quand on se r6fbre auprofil de ce jeune permits de dynamiser la cooperation en vue du
tremp6s dans des histoires sordides, plus d'un est curieux parlementaire, aujourd'hui jeune 6crivain, qui, dans le sens d6veloppement dconomique et social du pays n, Madistin a
de savor avec exactitude le rble que devrait jouer notre positif, afortement marque son long passage au parlement pu bitir un solid cadre conceptual et thorique lux
parlement dans un Etat moderne. haltien (456me et 466me 16gislature). permettant de trailer sa probl6matique dans toute sa
Justement, cette curiosity trouvera A coup stir sat Commel'a soulign6 Me Mehu Milius Gargon dans complexity.
isfaction dans la lecture de cet excellent livre crit sur ce lapr6face, Madistin a 6vit6 d' 6crire unlivre de t6moignages Dans la premiere partir dulivre, 1' auteur a su, par
sujet par I'ancien s6nateur de la R6publique, Samuel sur le parlement pendant ses neuf ann6es passes comme une approach syst6mique, faire le diagnostic de l'Etat
Madistin. Cet outrage de 264 pages, divis6 en trois par- d6put6 et s6nateur un sujet qu'il a sans doute inscrit sur la traditionnel d' Haiti caract6ris6 par << l'mstabilite et
ties, subdivis6 en sept chapitres et paru en octobre 2001 liste de ses projects futures il s'est plut8t ing6ni6 & r6aliser l'absolutisme a pendant la p6riode allant de 1804 & 1986,
sous les presses de l'Imprimeur II seralivr6 au public port- un travail de recherche scientifique portent sur pris d'une se r6f6rant Ma th60rie g6n6rale de l'Etat et A notre histoire
au-princien le 8 d6cembre prochain. douzaine d'ann6es (1987-1999). mouvement6e de people libre. Ce qui, par la suite, lui a
J'ai en entre-temps le privilege d'8tre parmi les Partant de l'hypothbse selon laquelle << la consti- permits de retrace pour cette m8me p6riode I'historique
duparlementhaftien hlalueur des diff6rentes constitutions


dlhG
R e e e e qui se sont succ6ddes et du principle de la separation des
u on lulIans falt ses -


La crise argentine vide les divans


Dans la second et troisibme parties qui sont en
quelque sorte le coeur de l'oeuvre Madistin a proc6d6 &
une analyse en profondeur de la constitution de 1987 pergue
comme < l'Etat pr6dateur, oligarchique et exclusiviste a vieux de
prbs de deux sidcles. Avec un esprit critique et le recul
n6cessaire A tout travail qui se veut scientifique, il a pass6
en revue routes les institutions, les structures nouvelles ou
modernis6es pr8n6es par notre charter fondamentale dans
le cadre d'un Etat de droit 8 s'est, en effet, beaucoup attard6
sur la nouvelle organisation de l'Etat, le processes de
democratisation, la decentralisation et la concentration
en passant par la dyarchie institute, le r66quilibrage des
pouvoirs publics avec les relations solvent conflictuelles
constaties sans oublier les sept (7) places inh6rentes A la
decentralisation. Ce quilui a permits de signaler que le mode
de gestion de proximity comporte certain risques et doit,
par consequent, 8tre mani6 avec dext6rit6 et prudence.
Pour confirmed on informer son hypoth6se de tra-
vail, Madistin anormalement concentr6 une forte parties de
son travail sur son objet d'6tude, A savoir le pouvoir
16gislatif, le parlement haltien en regard de la constitution
de1987etsonpoidsdanslacoop6rationinterparlementaire.
<. Mais
cette assertion resemble advantage A un vaeu pieux, un
id6al & atteindre quand on lit le constant assez d6sastreux
pr6sent6 par Madistin Ala suite des faits analysis et du bilan
de la cooperation interparlementaire et de la cooperation
pour le d6veloppement dconomique et social dress.
Pregnant toutefois laprcaution de ne pas biaiser
son beau travail de recherche, I'auteur n'a pu resister A
l'envie de formuler A la fin quelques pr6cieuses
recommendations commel'amendement delaConstitution
de1987,lerenforcementdupouvoir16gislatifdanssamis-
sion de contr81e,1a creation d'une structure permanent de
gestion de la cooperation interparlementaire, la transfor-
mation de touted les entit6s de section communal en com-
mune, Y 6tablissement d'une loi sur la transparence des
patrimoines des 61us, le rapprochement entre les pouvoirs
excutif et 16gislatif dans le cadre des programmes de

"t'"""""'"I'::t*,":":"'ot"""""'r,"""
carribre d'homme politique, de sa formation de juriste, de
politologue, de << d6veloppementiste > et d'ing6nieur. Ecrit
dans un style simple et dynamique, << Le r81e du pouvoir
16gislatif dans le fonctionnement moderne de l'Etat a de
Samuel Madistin est un ouvrage de vulgarisation, acces-
sible A tous. Essai de droit et de diplomatic parlementaires
- disciplines nouvelles et m6connues en Haiti -, ce livre
trbs bien documents, bourr6 d'informations indites et
cohdrentes se pr6sente comme un br6viaire pour tout
parlementaire, homme d'Etat, maire, diplomat, chercheur,
journalist, 6tudiant, universitaire, militant des droits de
l'homme ou simple citoyen d6sireux de mieux apprehender
la crise to tale et global du pays 11' bre de la mondialisation.

Miguel Dumay

BONNE ET

HE URE US EA NN EE '*

Haiti en Marche
POft 8 U- Prince H ait i
TEL 221-8567

IL1iarni (305) 754-0705
FAX 756-0979


.- ..-,;.-~i I


M
t dain 1 2V No48


rage is


NEW YORK, 27 D~cembre Rudolph Giuliani


dans sa gestion de la crise du 11 september.
"M8me si je dois vous quitter bientSt en tant que
maire, je reprends le titre bien plus honorable de citoyen de
New York, et citoyen des Etats-Unis", a d6clar61e maire sortant
dans un discourse prononc6 en la chapelle Saint-Paul &
ManhattanunlienhistoriqueoixGeorgeWashington6taitvenu
prier aprbs son investiture en 1789.
I'6glise, situ6e A une centaine de mbtres de Ground
Zero, le site des ruins du World Trade Center, est sortie
indemne de l'effondrement des tours jumelles.
Le republican Rudolph Giuliani, 57 ans, doit terminer
son deuxibme mandate le 31 d6cembre avant de c6der la place A
un autre r6publicain Michael Bloomberg qui prendra ses
functions le ler janvier.
Le maire de New York quite son poste au sommet de
sapopularit6.Sonsang-froidetsond6vouementapr6sl'attentat
centre les tours jumelles du World Trade Center, qui a fait plus
de 2.900 morts, out td unanimement salud. Les Am6ricams
out salu6 en "Rudy" I'un de leurs nouveau h6ros et "Time
Magazine"I'ar6cemmentnomm6personnalit6del'annie2001.
"Quand je suis devenu maire de New York en 1993,
il me semblait que je devait faire quelque chose de different
des autres maires", s'est-il souvenu. "Il me semblait que je
devais totalement changer" la direction que prenait New York'
. a-t-il ajout6, en reconnaissant qu'il savait bien que cela
susciterait hostility6 et colbre" chez ses critiques.
Lors de ses anades au pouvoir, Rudolph Giuliani a
oeuvr6 pour faire chuter la criminality, r6nov6 Times Square,
et contribute & rendre & New York sa place attraction
touristique. Mais le maire ne s'est pas fait que des amis. Et ses
relations avec les minorities de la ville out 6t6 tendues,
notamment aprbs la mort d'Amadou Diallo, un homme noir,
abattupar la police, et les brutalities commises par des policies
sur Abner Louima. (AP)


Rudolph Giuliani


(Argentine ... suite de la page 14)
80. Puis dumiroir aux alouettes du "miracle dconomique"
du d6but de la dcennie suivante.
"L'Argentin moyen a toujours 6td soucieux et
.
pessimiste, mais cela falsait des annies que ce pessimisme
n'avait pas 6t6 aussi profound, et r6pandu", estime la
psychologue Ana Kohn, qui vit et travaille dans le quarter
de Palermo, surnomm6 Villa Freud" en reason de sa forte
concentration d'analystes.
11 ya quelques soir6es, des psychologues avaient
organism une stance de thdrapie gratuity dans une 6glise
des faubourgs. Et il y avait foule. Tous s'y plaignaient de la
reprise du d6but des ann6es 90, oh lafin de hyperinflation
leur avait laiss6 croire A des temps meilleurs.
J'ai 6t6 licencide il ya trois ans, dans le cadre de
ce qu'ils appellent larestructuration de1'entreprise", a g6mi
la chimiste Silvana Bixio au cours de ce d6foulement
collectif. "Je n'ai pas retrouv6 de travail depuis. Vous y
croyez, yous? Quelqu'un qui aun dipl8me de chimie et des
ann6es d' experience en laboratory, qui aujourd'hui n' arrive
pas A trouper de boulot? C'est d6primant et je suis
d6prim6e". .
D'autres sont frustr6s de vivre dans un pays dont
le revenupar taten'est quele tiers de celui des Etats-Unis,
et od traveller dur ne permit pas d'8tre r6compens6. Si ce


n'est at I'incertitude dulendemain.
"Vous travaillez dur et on vous paye moins. Allez
. comprendre", lance Pablo Gomes, un professeur de lyc6e
qui travaille 60 heures par semaine pour 800 dollars par
mois. Dans le priv6, les salaires ont chut6 de 20% en un an
et dans le public, de 13%.
Les th6rapeutes dirigeant ce d6bat-d6fouloir out
sugg6r6 aux participants de canaliser leurs angoisses: faire
du sport, passer du temps avec des amis, voire, en cas
extreme, prendre des medicaments.
Mais les "r6ducteurs de tate" eux aussi ont le
cafard: les clients qui hier venaient s'allonger sur leurs
divans se tournent d6sormais vers les consultations meilleur
march de l'h8pital public on ces therapies de group dans
les 6glises.
8 ya deux ans,1a psychoanalyst Claudia Ber""
a drifermer son cabinet. Elle est aujourd'hui secretaire. "En
quelques mois, je me suis retrouv6e dans les queues de
demandeurs d'emploi dont tant de mes clients m'avaient
parl6", dit-elle...
Ana Kohn, elle, a r6duit de moiti6 le prix de ses
stances: 20 dollars l'heure centre 40 auparavant. Mais elle
a de plus en plus de mal A garden ses clients. "Nous avons
aujourd'hui autant besoin d'aide psychologique que nos
patients", soupire-t-elle. (AP)


deII~PI OJCIICI FORC WeXRHI








I INTRNATONAL


I _


; 4 n
.


..
Le terrorist pr4sumd Oussama ben Laden
a accuse POccident de hilir PIslan dans une
nouvelle cassette ...
sa pr6sences, a rdsum6 le porte-parole du ministbre
dela D6fense afghan, Mohammad Habeel.
Lapr6sence de Ben Laden sur son sol n'est
un cadeaupourpersonne. Pour embarrassante qu'elle
serait pour Islamabad, la faite du milliardaire
. int6griste arrangerait le government int6rimaire
afghan, qui souhaite la fin des bombardments
amricains sur son territoire.
<, a
toutefois assure le ministry des Affaires 6trangbres
pakistanais. (Reuters)


ISLAMABAD, 29 D6cembre Oussama ben Imden est-il
vivant on mort, et od ? Certain le croient avec le mollah Omar au
coeur de l'Afghanistan, d'autres le voient d6ji au Pakistan, prot6g6
par des islamistes, ou bien encore enterr6 dans un lieu secret.
Si les rumeurs et les declarations contradictoires vont bon
train, une chose parait certain : personnel n'a vu l'homme le plus
recherche du monde. En tout cas, personnel qui ait 6t6 tentpar les 25
millions de dollars de recompense promise pour sa capture.
Beaucoup pensent qu'il s'est enfui au Pakistan, pour la simple
reason qu'il s'agit du pays le plus proche del' Afghanistan, avec sequel
il partage use frontibre longue et difficile A surveiller. C'est en tout
cas la thorie du ministbre de la D6fense afghan, selon qui Ben Laden
aurait trouv6 refuge & Peshawar, et serait sous la protection d'un chef
islamiste pro-taliban.
< informations concretes>>, a estim6 le ministry des Affaires 6trangbres
pakistanais Abdul Sattar. La dernibre vido de Ben Laden, diffuse mercredi par la
change qatarie al Djazira, n'offre en tout cas aucun induce probant sur
sa date on son lieu de tournage.
Le president amricain George Bush a promise qu'il serait
capture, tSt ou tard.
Mais oh ? Dans le nord du Pakistan oule sud de l' Afghanistan

La dernibre personnel A avoir interview Ben Laden,1'6diteur
pakistanais Hamid Mir, le situepour sa part dans les zones d6sertiques
et montagneuses du Sud afghan.
C'est 6galement ce qu'a affirm6 un habitat de cette region,
mais les rumeurs vont bon train dans les villages, od I'on a vite fait de
prendreunArabe ouun stranger member dur6seau al Qaidapour Ben
Ladenlui-m8me.
Selon Abbas Adilli, un pharmacies de Naymaish, dans la
province d'Helmand (Sud), des riverains out vu Ben Laden et son
protecteur, le mollah Mohammad Omar, s'enfuir & Baghran, une


Une Annie Heureuse !


Mercredi 26 D~cembre 2001


Page 16


province recul6e du nord du pays.

Mort et enterri & Tora Bora ?
C'est 6galement & Baghran que Gil Allalai, le
nouveau chef des services secrets de Kandahar, situele
mollah Omar.
A Naymaish, deux Arabes flanqu6s d'une
important escorted ont 6t6 aperqus pregnant la direction
de la valley de Naway Garray conduisant 23 Bashlan, A
une journey de march de lh, aracontiAdilli. Les Arabes
ont 6t6 accueillis par le chef de Bashlan, Shadi Khan,
et Ben Laden se trouvait peut-8tre parmi eux, a-t-il
ajout6.
Ces informations sont impossible A v6rifier,
sachant que le i6seau al Qaida, soupgonn6 d'avoir
organism les attentats du 11 september & New York et
Washington, compete encore sans doute des centaines
de combatants en Afghanistan.
Jusqu'd trbs r6cemment, les Etats-Unis
situaient Ben Laden dans les montages de Tora Bora,
queleur aviation a soumis & d'intenses bombardments.
Washington avoue aujourd'hui ne plus avoir aucune
certitude.
De l'avis du joumal Pakistan Observer, Ben
Laden a succomb6 & une infection pulmonaire et a 6t6
enterr6 & Tora Bora selon les rites dela secte wahabite.
mine fatigue dumilliardaire d'origine saoudienne sur
sa dernibre vido, transmise A al Djazira depuis le
Pakistan. Ben Laden y apparat affaibli, amaigri, et il
semble incapable de mouvoir son c8t6 gauche.
<>, a affirms
pour sa part le chef des renseignements taliban, Qari
Ahmadullah.


Le prinom Oussama fait

fureur dans le nord du
NIGERIA, 29 D6cembre *
I OrlR h6ros.Jel'aimepourson
Izpr6nomOussamafaitflordsh cran A l'6gard des
Kano, ville musulmane dunord du Nigeria, Am6ricains et pour la guerre qu'il mbne en
d uh tn nH t nheda 1 s> rea sde ais

Un correspondent de l'AFP a SadiqAhmed.
constant une augmentation sensible ces < derniers mois du nombre des b6b6s notre troisibme infant le 15 september et je
pr6nomm6s Oussama dans la capital de l'ai appeal Oussama en l'honneur
I'Etat de Kano, dont le government a d'Oussama ben Laden qui a prouv6 au
introduit la loi islamique (charia) en monde que seul Allah 6tait invincible, en
novernbre 2000. humiliant les Etats-Unis qui se proclament
<, poursuit-il.
soins postnataux, au moins sept sur dix portent le nom courage>, ajoute-t-il.
d' Ous samas, raconte Jamila Shehu, Sa' adam Ibrahim, 28 ans, une
infirmibre dans le service p6diatrique de femme au foyer marine depuis six ans, se
I'h8pital public de Kano,1e plus important dit heureuse d'appeler son premier infant
de la ville. <

bib6s Oussamas,1ance-t-elle. .
Selon un employed du centre de
registry civilles earegistrements d'enfants
appeals Oussama ont consid6rablement
augment6depuisoctobre.
< benImdenquiestdevenuwh6rospourles
gens>>, d6clare-t-il sous covert de
I'anonymat.
Et le nombre rdel d'Oussama
pourrait exc6der largement celui
officiellementrecens6parleregistre.< les parents ne present pas & inscrire leur
enfanthlanaissanceexpliquel'employ6,
done des Oussamanon enregistris abondent
en ville>>.
Des parents qui out choist
d' appeler leur infant Oussama expnment
leur admiration pour le milliardaire
d'origine saoudienne, chef du r6seauAl-
Qawla.
<

Oussama ben Laden est "perqu
comme un Che Guevara", selon Boutros
Boutros-Ghali
PARIS,27D6cembre- Oussama
ben Laden est perqu par de nombreux
fundamentalists musulmans comme oun
Che Guevara", a d6clar6 jeudi 1'ancien
secretaire gdnral des Nations unies Boutros
Boutros-Ghali.
"Ben Laden est populaire chez de
nombreux fundamentalists dans le monde
arabo-musulman.C'estunpeul'dquivalent
de Che Guevara", a d6clar6 'a la radio
parisienne RCF M. Boutros-Ghali,
aujourd'hui secr6taire g6n6ral cle
I'Organisation international de la
Francophonie. L'interview est 6galement
publide vendredi dans La Croix.
Ces fundamentalists, constate
Boutros Boutros-Ghali, admirent le suspect
num&ro un des attentats du 11 september


parce qu'il "a pu attaquer une super-
puissance. Une op6ration-suicide si bien
pr6par6e ne peut qu'enthousiasmer des
jeunes",a-t-ilestim6.
"Evidemment, on r6alise ce
qu'une telle action represented comme
menace pour la s6curit6 et la paix
internationales. Mais celles-ci n'int6ressent
que des specialists. La reaction de la rue,
c'est une grande admiration pour une
operation techniquement r6ussie".
I'ancien secretaire g6n6ral de
l'ONU s'est par ailleurs dit inquiet pour
I'avenirdel'Afghanistan. "Ma grandepeur
pourl'Afghanistandemain, c'est ce qui est
arrive en Somalie. Une fois queles troupes
occidentales se sont retires, plus personnel
ne s'est intdress6 A ce pays alors qu'il ya le
mimenombred'atrocit6setdemortschaque
jour". (AP)


< l'appeler Oussama & cause de mon amour
et de mon respect pour Ben Laden, que je
considered comme un h6ros car il a fait
trembler les Etats-Unis jusque dans leurs
foundations, affirme-t-elle.
Egalement pbre d'un petit
Oussama, n6 le 22 octobre, Umar Yinusa,
un homme d' affairs de 34 ans, exprime son
< lui pour I'oppression des Etats-Unis et de leurs
alli
6s>. Kanoplusgrandevilledunorddu

Nigeria et principal ville musulmane du
pays, avait accueilli dans la joie l'annonce
des attaques le 11 september A New York et
Washington, qui out fait plus de 3.000 morts.
La ville avait ensuite 6t6 le thditre en octobre
d'6mentessanglantesdansleprolongement
d'une manifestation centre les frappes
am6ricaines en Afghanistan. (AFP)


M. Rumsfeld, qui s'exprimait lors
d'un briefing au Pentagone, a estim6 que la
base de Guantanamo constituait le "moins
mauvais endroit" pour accueillir les
prisonniers. II a pr6cisd que la pr6papation
de leur lieu d'incarc6ration prendrait
plusieurs semaines.

queM.c"No one p 6pm s
confi6 le ministry ambricain, interrog6 sur
la reaction du president cubain face A
(voir Guantanamo /17)


WASHINGTON, 27 D6cembre Le
secretaire amiricain A la D6fense, Donald
Rumsfeld, a confinn6 jeudi soir quel'arm6e
am6ricaine s'apprStait A transfer ses
prisonniers d'Afghanistan, talibans et
members d'Al-Qaida, sur la base naval
am6ricaine de Guantanamo, A Cuba.
II a cependant ajout6 qu'aucune
decision n'avait encore 6td prise quantA
l'utilisation de cette base pour la reduction
des prisoners deviant des tribunaux
miHtaires.


Oussama Ben Laden, mort ou vif,


Oussama ben Laden est


"pergu comme un Che
99
HOVRTR SCIOR

BOutros Boutros-Ghah


*
RShangton va transferer
*
SOS prisonniers
9 *
d Afghanistan sur la base
*
cubanne de Guantanasno












Liopold S~dar Senghor a Ctd inhumC B Dakar


Mercredi 2 Jan~:wxvie 202


Page 17


< (pouvoir), geste rare dans l'histoire de la politique
contemporaines, aditlepr6sident Wade dans sonhommage
& Senghor.
As pr6alable, un office religieux en la cath6drale
du Souvenir africain a eulieu, dans un savant melange de
chansons de chorales et du territoire par la cantatrice
pr6f6r6e de Senghor, Yand6 Codou Sene, qui, d6s l'arriv6e
de la d6pouille sous le porches de la cath6drale, entonna un
air qu'affectionait le <.
< musulmans ont maintenu Ala tate du pays pendant 20 ans>,
a dit dans son hom61ie Mgr Theodore Adrien Sarr,
archev8que de Dakar. Prbs de 95% de la population
s6n6galaiseestmusulmane.
L'ancien president s6n6galais Abdou Diouf, A qui
Senghor avait transnns le pouvoir en 1981, 6tait 6galement
present pour rendre homage A son pr6d6cesseur.
Le S 6n6gal a d6cr6t6 un deuil de 15 jours A
I'annonce de lamort du premier president de cette ancienne
colonies franchise. (Reuters)


(Ilatti... suite de la page 12)
DAKAR, 29 D6cembre L'ancien president
s6n6galais Hopold S6dar Senghor, d6c6d61e 20 november
A l'Age de 95 ans, a 6t6 inhum6 au cimetibre catholique de
Bel Air, A Dakar, au cours d'une c6r6monie dans l'intimit6
enpr6sence de son spouse, Colette, et d'autres members de
sa proche famille.
Dans la journey, des millers de personnel lui
avaientrenduun dernier homage, parmi lesquelles l'actuel
president s6n6galais, Abdoulaye Wade, ainsi que cinq autres
chefs d'Etat africains et des d616gations 6trangdres.
< et universellement ressentle que la disparition de Liopold
S6darSenghorsaditlepr6sidentWadedanssonhommage
officielau< expose devant le palais pr6sidentiel oh il a log6 peridant
les 20 ans od il a dirig6 le Sindgal.
< ressenti b l'annonce de son d6chs, se sont 61ev6es des voix
qui out pleur6 le pobte, chantla gloire du grand Africain


oumagnifi6 l'humanistem, a dit Wade hl'endroit de Senghor,
qui avait permits hl'actuel president du S6n6gal de crier, en
1974, le premier parti opposition.
< de d6mocratie moderne d'Afrique, construction dans
laquelle je fus son opposant et n6anmoins partenaires, a
6galement dit Wade.
Iss presidents de Guinde-Equatoriale, Theodoro
Obiang Ngema, du Niger, Mamadou Tandja, du Mali, Alpha
Oumar Konar6, de Mauritanie, Maouya Ould Sid Ahmed
Taya ainsi que celui du Cap-Vert, Pedro Pires, sont venus
rendre un dernier homage A celui qui fut un pr6cursear de
I'union africaine.
La d616gation frangaise, compose de Raymond
Forni, president de l'Assembl6e national, du ministry
d616gu6 & la Coop6ration, Charles Josselin, et Michel
Dupuch, conseiller del'Elys6e pourles Affaires africaines,
sont 6galement venus au S6n6gal pour le dernier homage
A celui qui s'6tait retire en France, h Verson dans le Calvados
- depuis qu'il a quitt6 de son propre chef le pouvoir en [980.


<< Haiti & flear de peau, Haiti & fleur de c9ur >.
Dans tes conversations privies comme dans les d6bats pub-
lics, c'est la m8me regained, les m8mes commentaires qui
reviennentcommeunrefrain.< > C'est que le Haitien reste trbs attach& son pays en d6pit
des souffrances qu'infligent les tergiversations et les
p6rip6tiesd'unesoci6tienpleind6sarroi.< n, << Home sweet Home a le rave de tout Haitien est de
retourner un jour ou un autre sur cette terre ch6rie, aim6e
mais bale en meme temps. Cet amour et cette haine se
manifestent dans les occasions de crise obl'opportunit61ui
est donn6e de s'exprimer. Librement.
Ici aux Etats-Unis (Floride), les Haitiens profitent
largement de lalibert6 d'expression garantie par la consti-


intervenant d6voiler le contend d'une reunion politique
sense 8tre secrete et an autre se presenter en informateur
b6n6vole dupouvoir en place pour faire des r6v61ations sur
un autre complot en gestation pour reverser le
government. Dans ce grand d6bat public od tous out droit
Alaparole, les leagues se d61ient sans revenue et cette liberty
dont jouit chacun fait plus de tort que de bien A la
communaut6 qui s'enfonce dans la division et laisse passer
les occasions de donner le ton de la reconciliation.
Iss ann6es changent mais pas les chose. Is ton
des discourse et la virulence des propose laissent augurer que
2002 ne sera pas une ann6e de paix pour Haiti.
HPN


tuition amiricaine. Tous peuvent parlor saus crainte de
repr6sailles, sans crainte de se voir agresser par an partisan
on un ennemi. Les attaques resent verbales, fortement
agressivesmamesiparfoislesaffrontementslaissentle
champ de la dialectique pour faire des victims dans larne.
Mais ces cas sont rares.
Invectives, insulted, injures publiques, les
intervenants mesurent rarement leur propose quant it s'agit
de prendre position on de commented une nouvelle venant
de Port-au-Prince et mettant en cause tel on tel personage
de la classes politique, telle on telle figure de l'actualit6.
Ces derniers jours, le ton est mont6 dans les
missions od I'on d6nonce et accuse A tort et A travers. Du
coup, il n'est plus 6tonnant d'entendre sur les ondes un


(suite de la page 16)
am6ricain USS Peleliu en mer d'Oman.
Comme lors de ses interventions
pr6c6dentes, Donald Rumsfeld a apport6 des
r6ponses 61usives aux question's des
journalists portent sur Ben Laden ou sur
ses enregistrements vido diffuses par la
chaineAl-Jazira. II a cependant affirm6 que,
depuis la mi-d6cembre, il n'avait requ
aucune information des services de
renseignement amricains indiquant quele
milliardaire d'origine saoudienne serait
vivant. .
"Il est soit en Afghanistan, soit
ailleurs, soit mort", a dit le secretaire A la
Defense. (AP)


requj ottobha Ithe r ( anlect oniled s))r M idualse o are nro t hnnical fied
fiction. Be advised that current technical certifications must be held by all firms, when
applicable, the time of submittal of responses to this Construction Manager at Risk during
the contract award, and throughout the duration of the contract.

For questions regarding Miami-Dpde County's Technical Certification Process, not in con-
nection with this project, certification committee meeting dates, and to obtain technical
certification request, forms, please contact Mr Jerry Borbolla of the Public works Depart-
ment at (305)375-1925
INFORMATION FOR CERTIFIED OR REGISTERED GENERAL CONTRACTORS
A copy of the Notice and the Performance Data Sheets may be obtained at the Vendor
Information Center (VIC), which is located at 111 NW 1 Street, Imbby, Suite 112, H
33128. The phone number for the VIC is (305) 375-5773 and the fax 1s (305) 372-
6184.

CONTRACT MEASURES REQUIREMENTS
One (1) Agreement 10% CSBE Goal applied to the Construction Manager at Risk
fees.

PLEASE BE ADVISED THAT CSBE GOALS WILL BE APPLIED TO THE CON-
STRUCTION COSTS ALSO. AN ADDENDUM WILL BE ISSUED TO ADVISE OF
THE MEASURES PRIOR TO NEGOTIATIONS.

The Proposer(s) shall fully comply with the Community Small Business Enterprise
participation as stated in Ordinance 97-52 and administrative order 3-22 as amended
and timely submit all Forms required thereby. (Attached).

A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on January 16, 2002
at 2:00 PM at the Seiport's Main Conference Room, located on the 2" Floor at 1015 N
America Way, Miami, Florida. While attendance is NOT mandatory, interested parties
ARE ENCOURAGED to attend.
Deadline for submission of proposals is February 8, 2002 at 12:00 PM, LOCAL
TIME, all sealed envelopes and containers must be received at Miami-Dade County,
Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1^ Street, 17* Floor, Suite 202,
Miami, Florida33128-1983. BE ADVISED THAT ANY AND ALL SEALED PRO-
POSAL ENVELOPES OR CONTAINERS RECEIVED AFFER THE ABOVE
SPECIFIED RESPONSE DEADLINE SHALL NOT BE CONSIDERED.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence Ordinance 98-
106.


.ADIEUX i*


Ha'iti, une crise politique permanent et sans frontibre


11 1 aaa
(suite de la e 2)
d6pouiller de votre amour propre et de vos intir8ts partisans, de tout sentiment
d'agressivit6 et de vengeance, pour ne voir que le salut du people qui soupire et g6mit. "
Nomination d'un juge d'instruction pour mener I'enquate sur les
ivinements du 17 decembre ...
Iz Commissaire du government Josu6 Pierre-Inuis a annonc6 la nomination
d'un Juge d'Instruction pour conduirele dossier relatif aux 6v6nements du
17 d6cembre. Il s'agit de Maitre Bernard Sainvil. It convoquera, dans les
pro chains jours, plusieurs acteurs politiques pour que la lumibre soit faite
siir le coup d'6tat rat6 au Palais National, ainsi que sur l'incendie des locaux de
opposition et des residences de plusieurs dirigeants de la Convergence
D6mocratique. (voir En bref I18)


GUANTANAMO ...
I'arrivie prochaine de ces prisonniers de
guerre.
Jusqu'd present, 45 homes sont
d6tenus parl'arm6e am6ricainectinterrog6s
sur leur parcours et leur lien 6ventuel avec
I'organisation d'Oussama ben Laden.
Vingt combatants pr6sum6s d'Al-
Qaida, captures alors qu'ils fuyaientla zone
montagneuse de Tora Bora, od Ben Laden
se serait eachun temps, out 6t6 transf6r6s
jeudi vers le centre de detention des Marines
AKandabar. Dix-septhommes y 6taient d6jh
emprisonn6s, tandis que huit autres out 6t6
transports sur le porte-h61icoptbre


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA

Notice to Professional Consultants / Miami-Dade
County Seaport Department / Deepwater Port Cruise Ter-
minal Development by Construction Manager at Risk
CM01-SEA-01,E
The County Manager, Miami Dade County (County), pursuant to Chapter
287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code
as amended by Ordinance 01-105, as applicable, announces that professional services will

1 ) motdt e7sj0 .se ru s ct o rMa nd
terminal) on a fast track schedule in accordance with construction documents provided by
the Seaport Department. In addition, the Construction Manager at Risk must provide proof
of $50 million of greater bond capacity and proof of $ 10 million or greater insurability.
The estimated scope of work for this project includes, but shall not be limited to, the fol-
lowing:
1. Demolition of existing structures to accommodate footprint of new terminal(s).
2. Relocation of exiting utilities and provisions for new ones.
3. Foundations (auger piles or others).
4. Site improvements (storm drains, paying, etc.)
5. Mooring improvements, including bollards, fenders, ship-to- shore passenger gantry,
etc-
6. Fast Track Construction ofTerminal(s) (as per latest drawings and specifications)
7. The project shall meet all construction industry standards, local, state, and Federal
code requirements, as applicable.
8. Furniture, Fixtures & Equipment (FF&E) items, including baggage handling systems,
etc.
9. Inter-modal areas for buses
10. Buildings) for short term storage. .
11. Security components (fences, Closed circuit TV (CCTV) cameras, X-ray machmes'

Relevant experience with deepwater Port Cruise Terminal Development is required. Also,
direct involvement, supervision, and experience constructing on fast track schedules are
paramount for the success of this project. The project completion date shall be twelve (12)
months from the date of contract award.
CERTIFICATION REQUIREMENTS
To satisfy the certification requirements for the requested services, valid certification must
be held by the construction manager at risk team. Furthermore, if an individual is provid-
ing services that require technical certification by Miami-Date County, the individual is







LesJeuxI


-- 9


SCRABBLE
Arrange les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Frangais



OUR

EP
I I 1 1
Solutions de la semaine passe:
IRIDIEE


Allez de BALEZE A CALINS, en utilisant
des mots du vocabulaire Frangais, et ne
changeant qu'une lettre par ligne.


.
**


GRILLE D)ES PIRO G'RAMMIE S


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
t61: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
.
email:.enmarche @haxtiworld.com
URL; www.haitienmarche.com

5h00 6630 Bon Rveil en musique

6630-7600 Au Pipirit chantant
premier journal creole avec Yves Paul L6andre

7h00- 9600 M6Iodie Matin avec Marcus
Information, Interviews, Analyses
7615 : Au quotidien avec Elsie
7h24 : La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7635 : I Actualit6 en Bref avec Yves Paul I.andre -
7650 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : 1' Editorial
10h00-Midi Le disque de Pauditeur
avec Jacques Lacour
12h00-12hli Le Midi
Un rsumb des informations avec Nati Pioly
12hl5 2600 Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...


En bref ... (suite de la page l7)
I'ancien S nateur de l'OPL, Paul Denis, a applaud cette initiative du Chef du
Parquet de Port-au-Prince, Josu6 Pierre-Louis. Cependant, il met en doute
I'aboutissement de cette enquate. 11pense que les poids lourds du pouvoir
en place vont comme d'habitude jouer routes leurs cartels pour bloquer ce
processes, malgr61a bonne volont6 de la Justice. Dans le meme register, le
coordonnateur de l'Organisation du Peuple en Lutte, G6rard Pierre Charles, a
indiqu6 quel'opposition allait fonnuler des plaintes contrel'administration
lavalassienne, tant au niveau national qu'international.

L'UE et la crise haltienne ...
L'Union Europ6enne a public une note dans laquelle elle demand aux
autorit6s haitiennes de prendre fermement position centre les agissements
des partisans de Invalas Al'endroit del'opposition et des m6dias,
Cependant, le porte-parole du parti, Jonas Petit, n'a pas fait cas de cet
appel, critiquant la Communaut6 Internationale qui continue A bloquer son
aide financibre A Haiti II pense que l'UE n'est pas en position de donner
des lemons aux dirigeants actuels.

Le rapport de I'AJH sur I'assassinat de Brignol Lindor
L'Association des Joumalistes Haitiens a rendu public le rapport de son
equate sur I'assassinat du journalists Brignol Lindor & Petit-Goive. I'AJH
r6clame la convocation dumaire adjoint de cette commune, Dumay Bony, et
I'arrestation des members de l'OP proche du pouvoir Dbmi Nan bwa qui out
revendiqu6 ce meurtre. Is Directeur de information de Radio Echo 2000 "
avait 6t6 lynch le 3 dicembre dernier.

L'actualiti dans les villas de province
Sud-Est
Jacmel L'Association des Journalistes du Sud-Est a exprim6 sa vive preoccupation
face aux actes intimidation que subissent les journalists. Is secretaire g6ndral de
I'AJSE, M. Jacques Philippe Jovin, appelle ses confrbres & redouble de prudence
. pour pratiquer le m6tier. II continue de ric1amer justice pour Brignol Lindor.
Onest
Petit-Go&ve Le Substitut du Commissaire de Gouvernement, Maitre Dumels6 Bellande,
a fait savoir que son institution travaille d'arrache-pied pour tendre Justice A la famille
de Brignol Lindor. Me Bellande a indiqu6 que des mandates avaient d6ji 6t6 dcernis
centre des individuals suspects d'8tre les auteurs on les complies de l'assassinat du
directeur de la salle des nouvelles de Radio Eco 2000.
Artibonite
Gonalves Iss members de l'Association des Travailleurs de Presse des Gonalves ont
d6nonc6 les menaces dont la press est I'objet ces derniers jours. Its experiment leur
. inquietude. L'ATPG lance un appel aux autoritis pour qu'elles prennent des measures
pour prot6ger les journalists.
Nord-Ouest
Port-de-Paix Les plies diluviennes qui se sont abattues sur la zone ont caus6
d'importants d6gsts matriels. Des plantations ont 6td d6truites, des masons inondies
et les diffrentes voies de communication sont impraticables.
Nord
Cap-Haitien Une d616gation conduit par le S nateur Martino Guerrier aproc6d6 mardi
hune distribution de products alimentaires et de jouets. Cette initiative du government
entre dans le cadre du programme baptism Nw61 2001, kichby pou tout moun ". Des
chantiers utilisant une nombreuse main d'oeuvre ont 6t6 ouverts dans le d6partement du
Nord pour permettre aux gens de se procurer un pen d'argent pour les f6tes de fm d'annie.
Is d6put6 de Trou-du-Nord, Roody H6rivaux, a d6nonc6un vaste complot ourdi par des
secteurs politiques locaux et international visant Iassassiner le Pr6sident Jean Bertrand
Aristide. Le parlementaire a indiqu6 que ces secteurs veulent utiliser tous les moyens
pour tenter de renverser le chef de l'Etat. Ha fait savoir que le coup d'6tat avort6 du
lundi 17 D&cembre est une tentative d6sesp6r6e de ces mames personnel, qu'il n'a pas
identified et qui, selon lus, cherchent I soulever la population centre le Pr6sident Jean
Bertrand Aristide.

BONNE ANNEE 2002 !


I


Page l8


Mercredi 2 Janvier 2002


L 'mn~rrr~ -- c~ldYmr~uil~IUill~;RI; 1


1


L


ALEZE


CALIN


Solutions de la semaine passe:


HORIZONTAL:
1. Dblicat -
M
2. Poches du visage -
3. Article Madame L
4. Aussi 5. Proph6te
h6breux D6sert -
6. M6tal Esprit arabe -
-
7. Subconscient Saison -
0
8. Parapheras. I
VERTICAL: S
1. Berger belge 2. D&g6n6rb -
3. Article Rivibre de la Russie -
4. Ville hollandaise -
5. Homonyme 6. Combatant -
7. Note Greffa 8. D4campes


me
one
bilhm"
Boeuf
souse
Boule
Cadeau
rshe
Gaspar
JGu nde
Joseph
Lumieres
made
Melchior


2LI~~~~ c -3


1 OS 3 ~


FM


2h00- 3h00 Cetsibne ch sos


Emission de chansons frangaises
Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

Nouvelles 5 Heures avec Villette Hertelow

Les Top Ten

Amor y Sabor con Lutchano

Soir Informations

Notre Grand concert
L'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque & Musique"
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi eudi et dimanche)
Cavaliers prenez vos dames Chaque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


3600-5600


5600

Sh30-7h00

7h00-8h30

8h30-9h00

10h00





9h00 et ...


Solutions de la








| ti g out pa ti gout ak Jan Mapou I


. Page 19


_______ __


M credi 2 anvier 20
TV No. 48


Y OUN ZE T WAL

FILE: LEOPOLD
,
CEI)AR SENGHOR






.





LEOPOLD CEDAR SENGHOR youn
zetwal file nan literati inivesal-la.
Senghor s'oun powbt, youn powbt toutbon
nan literati-a. Li te chaf-deta nan peyi-1
Senegal P&p la te.re-eli-1 3 fwa. Pou
mounn ki poko konnen, li mouri 20
Desanm ki sotpase la-alakay li nan youn
vil ki rele VERSON nan Normandie nan
peyi Lafrans. Li te gen 95-lane.
Senghor se premye ndg entelektybl ki
chita nan gwo enstitisyon franse ki rele
Acadimie Frangaise-la.Yo te konsidere-
1 kim pi bon ekriven afriken, youn nbg
solid ki pa t' ap jibidb, e ki te adapte lanng
franse-a poul'f'e kolon franse-yo respekte
Lafrik, respekte Ag. Li remote moral
pbp nig yo, li bay yo valk ak diyite. Se te
misyon li 16, ak youn lbt bon zanmi-1,
Aimi Cisaire, youn Matinikh yo limen
flanbo "Negritid"-la ki rebondonng an
Ayiti e ki vin tounen youn lekbl liters.
Aimi Cisaire, ak younlbt zanmi-1 ki soti
Lagiyhn Lion Damas, li fonde revi
:<> k'ap pouse monte
filozofi negritid la. Pandan l'a leve Ag
nwa nan youn lbt nivo, li tou fe-n
konprann gen de mistifikasyon, nou pa
dwe aksepte< de s'assimiler, de se perdre dans
I'autre...c'est I'affirmation du soi>>
Nan anel960, L60pold C'dar Senghor vin
prezidan peyi Senegal apre li te fin fonde
youn pati politik BDS( Bloc Democratic
Senegalais) ak zanmi li Mamadou Dia
an 1965, Mouvman Krevol Ayisyen te
monte sou do prensid imen sa-yo ki bay
nbg valk e ki plase Ag nan konthks istorik
li, pou nou te chita filozofi operasyonalis
Mouvman-an ki vin ba-1 plis f'os e ki vin
f'e-1 tounen youn zam pou n'batay kont
-
tout kolon kit II te nwa kit li te blan.
Senghor kite politic an 1980. 24 mas 1984
yo nonmen-m manm akademi franse-a...
BON ANE- BI')N SANTE SE SA
LIBRERI MAPOU AK KREMAS
MAPOU SWETE POU TOUT
KLIYAN YO AK KOMINOTE-A.
MtSI POU SIPO NOU!


6 JANVYE 2002
KONFERANS
SOU ZAM BYOLOJIK
ISTORIK: ak Mbt
J.C Exulien .
SYANTIFIK: ak Dokth
Yves Jodesky
Youn konferans istorik. Youn
konferans sou lasyans. Youn
konferans edikatif ak de gwo pilye:
dokth Yves Jodesky prezidan
Asosyasyon Dokth Ayisyen yo ak
Pwofesh Jean-Claude Exulien nan
C.O.I.N..-
Konferans lan pral chita sou kozman
zam byolojik yo.... kote yo soti,
depikilk zam sa yo ap fe dega sou
.
limanite la kx malady
nou enn an Ayiti; kisa H
ye menm? ki dega malady sa-a te f'e
-
an Ayitt.. kote li soti? Sa ki bay h?
Eske gen malady sa-a Ayiti toujou? ..
Kijan pou nou pare nou silagh ak zam
byolojik eklate.... Se tout bon "bbt"
sa yo Dbk la ak Mit la pral vide sou
nou Dimanch 6 Janvye 2002, depi 56
rive pou 76 diswa nan Mant Kiltirbl
Mapou 5919 NE 2nd Avni, Miyami.
Kenbe dat la wi... M'aybti nou boni-
bonb. Konferans sa-a se rezilta titkole
de 6ganizasyon: C.O.LN ak Sant
Kiltirbl Mapou.
ANTRE: DONASYON

PREMYE FEVRIYE 2002
.
SI LANGSTON HUGHES
TE VIVAN
LI T'AP GEN 100-AN
Ane sa-a Sosyete Koukouy pral
karyonnen-pou youn seri atis-ekriven-
powbt toupatou ki Te chase-kwaze nan
literati ayisyen-an. Rezon-an shke
Dyaspora-a pran Pos ase pou entelektybl
nou yo bay lebra, f'e koneksyon ak lbt
entelektyb1 espesyalman Afriken-
Ameriken ki gen menm vizyon ak
noumenni Aysyen-an. Se bb1 bagay lb
n' aprann ofisybl han peyi SAVANA
debate nan Miyami vin rankontre ak Hai-.
tian American Historical Society youn
Aganizasyon ki fenk fonde pou idantifye
reyalizasyon Ayisyen epi konsive sa ki
posib toujou. Nou bat bravo tou lb ilou
wk liv youn jenn demwazil ayisyen
Edwidge Danticat klase nan Club OPRA
epi tout etranje kblkilansa kould-1 ap f'e
elbj jenn ekriven sa-a...
Ane sa-a, pou 100-Am aniv6sh
dat f'et LangstonHughespremyeFemye
1902, nou pral f's nouvil jenerasyon-an
fb lakonesans ak powit ekriven sa-a ki te
fou damon pou peyi Dayiti depi pasaj an

73 sbang osnR younn anmp gwn
prison pou konviksyon politic li.
Langston Hughes s'oun powit ki kite
anprent li nan pwezi meriken-an. Ak
mouvman "Harlem Renaissance" lannan
ane 20 yo, pwezi Afriken-Ameriken vin *
chita sou kadans rit Afriken yo, soufrans
y ayak bat on libbte ak jistis.

<< I am the darker brother
The send me to eat in the kitchen
When company comes'
But I lau h '
And eat well'
And grow strong>>
Konferans Langston Hughes ap
fbt nan Lyrics Theatre
(Overtown) Samdi 2 Fevrive 6-
8PM nan kad Black History
Month-lan.Make kalandrive


IL FAUT SAUVER ELIZABETH


chak madam jwenn moso lawont nan
relasyon yo. Nou vle di kachotri, manti,
ipokrizi, ki brase ak lanmou, karks,
soufrans, rembdkonsyans ...nan lavi-a.
.Nan kbmansman liv la s'oun
.
kou sou istwa Dayxti. Nan youn rapidity
kout zekib, trade, oth-a gentan dekouvri
tout riches ak bblte Kiskeya, batay
esklay yo pou endepandanswbl -Tousen
Louv6ti ak Janjak Desalin, ... Boukanye,
ak Flibistye... Blan razb ki te andekadans
an Frans ki nan detan twamouvman rantre
an Ayiti epi ki vin gwo bacha chaje &
.
mago. Youn woman ki raple nou kilan
<> ap
kontwole peyi-a finansybman kenbe pbp
ayisyen-an nan gagann paske se yo sM ki
gen mwayen ekonomik, se yo sN ki gen
lamama e ki ap f'e e defe. ..
.
Men si Miredle lage moso istwa
politic ak sosyolojik peyi-a nan de pla
men nou, se youn kasekoub pou li f'e lekth
yo konnen kote Elizabit soti, ras li, fanmi
li malady li soufri, etid li nan fakilte
medsin... Se youn jan tou pou li Fe nou
renmen Marilin, youn <> nan
maryaj ki pral sove Elizabbt ki malad
gray... ap tann sh li k'ap sot Okay rantre
Miyami vin pataje ak li Zren Granmbt la
te ba li....
FSk Elizabit Sove...Youn bbl
antre- soti ki fini sou lavi k'ap kontinye
apre lanmb youn papa (Jean Legrand) te
kite pawbl bond pou tout lafanmi malgre
kout ponya nan ka madanm ni (Diane) te
ba li ak zanmoure-1 (Rodney Martin).
Nou f'e Mireille Konpliman. Li rantre nan
Literati ayisyen sk youn gangans ki Fe onb
laras!
MIRELLE SYLVAIN-DAVID ap pre-
pareyounvant-siyatithtchajenanLibreri
Mapou nan fen Mwa Janvye 2002-a.
Siveye anons yo. Men antretan, Woman-
an
<<1 FAUT SAVER ELIZABETH>>
ap vann nan Libreri Mapou nan 5919NE
2nd Avenue Miami, Fl. 33137. Pri $15.-
(ad. 6.5% pou tx ak $4 H&S)-757-9922


<>
parit anba plim ak souri lakontantman

M ei ese loua Pt rdnn te at t
etid primb-1 ak segondd-1. Li rantre
Ozetazini, li tabli li Nouybk kote li te
travay pou Nasyonzini nan seksyon
administrasyon. Depi 1979, I'ap
vivMiyami.I'ap etidye sosyolojie travay
nan FIU (Flonda International University)
kote li se manm konseye klib etidyan
Ayisyen yo. An 1998, li fonde Haitian
American Youth Organization of Kendall
(HAYO),youn bganizasyon k'ap fbme,
edike epi ede jenbs nan zbn Sidwds la
kenbe kilti yo. Mireille piblive atik nan
revi sosyolojik FIU-a.
Mireille soti nan youn fanmi
ekriven.-Powbt, dramatic Marcel Sylvain,
Se li ki te konpoze change "Mwen f'e nan
youn bbt ti peyi...ki rele Ayiti"Apre
Edwidge Danticat, Maude Heurtelou ak
tandbt ankb k'ap fb ond Ayisyen nan
dyaspora-a, Miredle si younn nan d6nye
powbt-ekriven Fanm solid ki pbsenan li-
teratz ayzsyen-an.
Yo toujou di daye tout gason
vanyan gen youn fanm ki kenbe dyanm
enben sou kote Mireille nou jwenn youn
gason kanson, youn enjenyb teknisyen
Joslen David. Jocehn ak Mireille de bbl
zetwal k'ap briye nan sosyete Ayisyen
nan dyaspora-a.
<>
129 paj pa plis. Oun woman senp. Elegant
ak youn estil rapid, swa. Istwa-a koule
luil ak paj yo k' ap glise file younn apre
lbt. Youn istwa ki f6-w chagren, ki fb-w
reflechi sou Lavi Jean Legrand madam
nan trayi, pote youn pitit pou youn lbt
matyo. Jan ap viv ap gwo lapenn sou
konsyans li men li renmen madam ni .
Li renmen Pitit li Elizabbt ki gen de ren-
.1 bloke, li renmenn pitit ki pa pitit li'
Marlin youn zanmi adopte...Nan
woman-an ki malgre oth-a pa di-1, men
nou santi-l; se youn istwa verite sou
tanbou, chak gason, chak fanm chak mari,


feon em"p n h TNw
Radyo Kanival te iganize nan Miyami.
Nan mitan 56 patisipan ak youn seri bbl
konpozisyon younn pi bbl pase lbt Sanba
Kiki ki youn powat twoubadou pete youn
chanpayn pon selebre viktwa sa-a lb
maypl la tonbe. Richard Nemorin ak
change<< NWEL ANBA TONEL>> ki
pote premye pri-a ki se konpozisyon -
aranjman Assad Francoeur.
<> ki pote dezybm pri-a se
.
konpozisyon, pawbl ak melodic Kiki
Wainwright sou bagit mizikal Eddy
Estim6. Nan koral la te gen Kiki, Mikette
wainwright, Jeanette Gr6goire, Ernst
Registry Rose Bl6us, Eddy Estim6 .
Tanbourink.: Ti Wouj.

500 0 .yo ka
bravo pou Radyo Carnival ki dekouvri
youn bann talan ki te anba pay nan
kominote-ae k'ap ankouraje jends la nan
owodiksvon mizikal natif-natal.


FAYACH '


FARAH JUSTE
NAN JAMES L. NIGHT
CENTER
Youn tradisyon ki retounen. Youn
larin Solby ki repardt dbyd th mbn
nan ak youn kouwbn lakansybl sou
tat li. Farah s'oun atis militant
konsistan pbsistan .. Lb tout
mounn konnen li fb fon li repardt
pi bbl, pi fre, pi wouye, pi koupe.
Nan James L. Night Center kote
foto-1 sou tablo donb paske li te
rive plizy6 ane plen sal la ragagann
enben ane sa-a li bay tout
kominote-a randevou pou youn
konsk ki pral sable youn bann lbt
vedbt nan mizk ayisyen-an. Youn
randevou san mank. Premye
Janvye. 7-6 Diswa.


FRANTZ-KIKI
WAINWRIGHT

POTE 2-tM PRI

NAN MAYOL

MIZIK AL
MA }}J(1 CAR N[{\TA J





ATTENION I


I FC GOLD CUP 2 002 2


Sunday/ January 20 Costa Rica vs Trinidad & Tobago 3:00 pm
Ecuador vs Halti 6:00 pm
General Admission Tickets: Advance $ 21 Reserved tickets : $ 30.00 Day of Game $ 25 Premiere tickets : $ 40.00
For Information contact 1) New York (646) 210-1551 / 2) Boston (617) 825-4271/ 3) West Pam Beach (561) 315-1742
/ 4 Pompano Beach (954) 942-8269
For Information: Sport passion: (305) 895-8006 (954) 781-7424


LAY1TE RECORDS
2704 W. OAKLAND PARK BLVD .
Ft. Lauderdale, Fl. 333 11
T61- 954 770 3449
954.739 5886


""rrei 2Janve of so


Page 20


stars...


The National Teams of
HaYti, Trinidad & Tobago, USA, Mexico, Costa Rica, Canada, Cuba, Guatemala, El Salvador,
Martinique, Korea and Ecuador fight for GOLD, and the championship of the North, Central America
and the Caribbean region

Miami Orange Bowl


7:00 pm


Friday/ January 18


Martinique vs Costa Rica


The best teams and brightest


~tLAYrITE( RECORDSI)




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs