Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00091
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: December 19, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00091
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text













Haiti en Marche edition du 19 au 24 D6cembre 2001, Vol. XV, No. 46 a ,


A TOUS UN JOYEUX NOEL !


UNE JOURNEY CHAUDE


Attaque centre le Palais National

Lavalas reprend le contr81e


SIEGE DE CONVERGENCE INCENDIE


FUNERAILLES DE BRIGNOL
LINDOR
La enPsion reos vive.6


C..ax::Marche
100 Avenue Lamartinibre
Bois Verna
T61: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
et" 25/754-7543
New York 914 358 7559
"odon6 5% 17 6898
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitiworld.com
URL www.haitienmarche.com
Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montrial, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
ort-au-Prince: 10 Gourdes


AIDE ECONOMIC UE
PORT g g a g ministers haltiens
A PRINCE, 1: Les ministres ar tlens:LAs"

(HPN) Les Etats- g g Finances, en
m crontadge FOVIennent bredouIlle::: :
part de leur m6contentement aux de r6formes cruciales, a rapport61'Agence deprogrbs r6alis6s par M. Aristide sur son
responsables haltiens concernantl'6chec France Presse (AFP)- plan de r6forme en huit points transmit A
du President Jean-Bertrand Aristide, qui De hauts responsables du l'ancien Pr6sident Clinton,1es Etats-Unis
n' a pas r6ussi Amettre en ceuvreune sbrie D6partement d' Etat ont d6clard aux (voir Aide / 3)


Fluoride : Un immigrant ha'itien -
Un autre immigrant haltien agricoleaprbs qu'il aura suivi des cours
gne Loto de Horide d'ua total de $ OtO -
11 ya quelques ann6es, un autre
C'estimuben Moncoeur,33ans, I tisage a en lieu le 24 novembre immigrant haitien gagnait djh le Loto de
resident 4 Pompano Beach (Honde), et dernier.II amis plus dedeux semaines pour Horide. Il se trouverait actuellement en
plombier de profession, qui a gagni le rclamer sa prime, parce qu'il evait 6gar6 son ence ill6gale aux Etats-
dermer gros lot de la laterie de cet Etat. le billet. Vous vous rendez compete Tnis. Cs 1' x colonel Carl Dorelienm
It recevraplus de $ 6 millions ... Moncoeur dit qu'avec sa fortune des auteurs du coup d'Etat militaire de
Louben Moncoeur avaIt goud le toute neuve, il compete abandonner la septembre l991.
nam6ro 1-3-8-15-22-26. plomberie pour construire une ferme


munication de la Pr~sidence a 6t6 lanc6


sain et sauf avec sa famille en sa residence


l'ddifice. Iss barribres 6taient bloqu~es


PORT-AU-PRINCE, 17 d6cembre
Les forces de s6curit6 gouvernementales
avaient reprise le contr81e de la situation lundi
matin, aprbs 1' occupation du Palais National
pendant toute la nuit par un commando arm6,
dont des members ont6t6plus tardarr8tis alors
qu' ils s' appr8taient ifuir le pays en se dirigeant
vers la frontibre haitiano-dominicaine.
I'un des assailants avait 6t6 ramen6
au Palais National en d6but d'aprbs-midi,
tandis que les units sp ciales de la Police
National d' Haiti 6taient lances aux trusses
des envahisseurs du c8t6 de Thomazeau. Selon
des sources policies, des individus captures
n' allaient pas harder & 8tre ramen6s 6galement
A la capital.
Le president Jean-Bertrand Aristide
a prononc6 un message A la radio pour de-
mander A ses partisans de roster vigilantsmais
d' 6viter toute violence.
En effet, la rapidity avec laquelle le
government a pu reverser la situation est
due pour beaucoup A la r6ponse immediate des
partisans Lavalas qui sont descendus
massivement dans les rues aux premieres
heures du jour armis de machetes, bAtons,
barrels de fer, mais beaucoup aussi d'armes A
feu, dont des pistolets de fabrication artisanale.
Une marie Lavalas ...
11s arrivaient de tous les quarters
populaires (Bel-Air, Martissant, Carrefour-
Feuilles, Cit6 Soleil etc.), pregnant d'abord la
direction du Palais National. Homes, femmes
et infants.
Un communique du service de com-


A




oto Harti e;i Marche
Dans les rues auteur, la mar6e
Lavalas menagante continuity de grossir
A vue d' oeil ...
(voir Attaque / 4)


La mare Lavalas descendant vers le Palais national ph(


Lavalas g se mobiliser pour barrer la


les assailants n'avaient aucune possibility






I


1 -- --------


La Voix de MiamI
Par ViterIUSTE


Mercredi 19 D~cembre 2001


Page 2


Encore un mot d'ordre de grive ...
L'Initiative Syndicale alanc6 un mot d'ordre de gr6ve pour le jeudi 20 d6cembre
prochain. L'objectif de cette grave, lit-on dans le mot d'ordre, serait de former I'6quipe
Lavalas & donner sa admission pour mettre un terme A la misbre actuelle du people
""""

Des sanctions centre les lavalassiens qui dishonorent le Parti
Les responsables du bureau politique de Fanmi lavalas ont annonc6 que des sanctions
Alaient 8tre prises centre tout member du parti qui commettrait des actes malhonnates &
travers le pays, d6shonorant ainsi le Parti. D'autre part, le s6nateur Yvon Neptune,
president par interim de Fanmi Lavalas, a demandaux members du parti de respecter
les journalists, de leur donner protection dans le cadre de leur travail.

Un bras de fer entre le juge Claudie Gassant et le Doyen du Tribunal
Civil de Port-au-Prince, Mme Lise Pierre-Pierre
Le Juge Lise Pierre-Pierre a remis en liberty le commissaire de police de L60gane,
Michel-Auge Jean-Baptiste, qui avait 6t6 plac6 sous les verrous sur ordre du cabinet
instruction. Le commissaire a pass6 quatre jours enferm6 au P6nitentier National,
accuse par le Juge Gas san de n'avoir rien fait pour prot6ger le pr6venu Panel R6n61us,
un prdsum6 assassin de Jean IAopold Dominique qui 6tait sous sa responsibility et qui a
6t61ynch6parunefoule.
La Juge Gassant n'a pas du tout appr6ci6,cette premise en liberty et I'a fait entendre
dans diverse radios de la capital.

Rfugibs: Semaine de sensibilisation ...
L'Office National pour la Migration (ONM) organize une semaine de sensibilisation sur
la probl6matique des migrants en Haiti Al'occasion dela Journ6e Internationale des
Migrants, le mardi 18 D6cembre.

Miami: Un immigrant haltien gagne au Loto
Un autre immigrant haitien gagne le Imto de Floride d'un total de $ 11 millions ...
C'est Inuben Moncoeur, 33 ans, resident & Pompano Beach (Horide), et plombier de
profession, qui a gagn6 le dernier gros lot de la loterie de Floride. Il recevra plus de $ 6
millions ...
Louben Moncoeur avait jou6 le numro 1-3-8-15-22-26.
Le tirage a eulieule 24 november dernier. II a mis plus de deux semaines pour r6clamer
sa prime, parce qu'il avait 6gar6 le billet !

rogue ...
Une d616gation de quatre experts mternationaux sur les questions de drogue et de
blanchiment d'argent s6journe cette semaine en Haiti sut I'invitation du government
,
haltien. Le but de cette visit est d'evaluer les progrbs r6alis6s par le government dans
lalutte centre la drogue.

16 D6cembre ...
16 d6cembre 2001- 16 D6cembre 1991 : 10 ans que le people se pr6sentait massivement
aux urnes pour voter le candidate Jean-Bertrand Aristide, dans 1 'espoir d'un
changement.
Pour comm6morer cet anniversaire, le Pr6sident de la R6publique a inaugur6 dimanche
une nouvelle place publique, la Place Saint Martin, dans le quarter du m8me nom, et a
effectu6 une tourn6e dans divers quarters populaires de la capital.

La mission des 2 ministries du government Lavalas n'a pas about

8 s'agissait d'une d616gation de deux ministers du government, Joseph Philippe
Antonio (Affaires 6trangbres) et Faubert Gustave des Finances qui 6taient months &
Washington la semaine dernibre pour r6pondre A une invitation des parlementaires du
Black Caucus. Bs ont rencontr6 des members du Congrbs Am6ricain, du D6partement
d'Etat ainsi que des responsables de la Banque Inter-am6ricaine D6veloppement. Le
dossier d'Haiti a 6t6 pr6sent6 mais les responsables dula BID ont pos6 comme
condition au d6blocage des fonds, la signature d'un accord politique. Les ministers
haltiens out fait ressortir que si les fonds continuaient & Stre bloqu6s, le pays risquait
d'8tre plong6 dans une catastrophe humanitaire et des bouleversements sociaux, vu
l'6tat de grande misbre qui y rbgne.

Un communique invisible ...
Selonles commentaires de certain media de la capital, il y aurait un communique
selon sequel le D6partement d'Etat amricain a annonc6 qu'il ne comptait d6bloquer
aucun financement pour Haiti, parce que le government Aristide n'aurait pas
respect61'accord en 8 points sign6 pr6c6demment avec administration Clinton,
Le S6nateur Yvon Neptune, r6pondant 4 ce communique, opine que s'il ya quelqu'un
n'ayant pas respected communique, ce serait bienl'administration am6ricaine. Citant
les divers accords ratifi6s pales 2 chambres et ceux concernant lalutte contrele traffic
dela drogue et le blanchiment d'argent, Yvon Neptune a fait part de sa deception
deviant attitude de administration Bush hl'endroit du people haitien. II a aussi
mentionn6 un consensus trouv6 avec opposition pour la constitution d'un nouveau
CEP, la formation d'une commission pour une garantie 61ectorale. Jonas P6tit, le porte-
parole de Fanmi Lavalas, a de son c8td mis I'accent sur l'intransigeance de opposition,
qui est le v ritable facteur de blockage, selon lui.

Riponse de Convergence...
Evans Paul, un des members du director de la Convergence D6mocratique, a d6clar6
que si le government Lavalas vient d'essuyer cette "honte tenantt du government
amricain, c'est parce qu'il a trop tard6 avant de passer A l'action. Le leader du KID a
affirm que c'est le non respect de l'accord en 8 points sign6 entre le Prisident Aristide
et le Pr6sident Clinton qui expliquent I'attitude actuelle de Washington, vis-h-vis du
government haltien.
Les declarations du Ministre Gary Lissade
Le Ministry haltien de la justice, Maitre Gary Lissade a d6clar6 que quelle que soit
l'appartenance politique des assassins, la Justice doit les arrater dans l'imm6diat et les
(voir suite p.18)


PARTENARIAT

L' ONA r eg oIt les


Chefs d'Entreprise
PORT-AU-PRINCE 14 hypoth6caires pour l'achat d'une mason
mbre L'Office National (121 millions de gourdes invests en
urance Vieillesse a offer un buffet hypothbques), sans consideration dusalaire
l vendredi au Ritz Kinam II, P6tion- mais ce qui compete c'est depuis quand
enl'honneurdesChefsd'Entreprise. vous Stes member, des salaries 4 400
-
ion de rappeler les buts, ainsi que les gourdes par mois peuvent b6ndficier d'un
iff6rentes initiatives de institution, tel pr8t. C'est le project ONAVIL, destiny &
id'honorerles 6tablissements priv6s mettre des logements dcents Ala disposi-
ys qui se sont particulibrement tion des assures.
gu6s dans leurs rapports avec l'ONA A ce sujet, I'ONA dit souhaiter
rs des dernibres d6cennies. une plus grande collaboration avec les
Ces Prix de R6gularit6 out td. employers pour encouraged leurs
6s tout d'abord A la Maison Valerio employs A s'acquitter dealers obligations,
z, la Comme II Faut, les quite hoprer un pr616vement Ala source.
segments Raymond Flambert, la Occasion de rappeler aussi aux
A et American Airlines. Patrons que leur quote part est deductible
La mission 6trangbre A avoir, la ensuite Ma DGI.
bre, enregistr6 son personnel haitien A c8t6 delapension vieillesse, on
s de 1'ONA est l'Ambassade aparl6aussidelapensionproportionnelle,
agne. Elle en a 6t6 6galement c'est en cas d'un accident ...
cide. Is project Epargne Cr6dit So-
La soir6e 6tait place sous le cial ou possibility de b6ndficier de pr8ts
: "Assuronsles jeunespourprot6ger permettant aux assures d'entamer des pe-
eux." Dans ce but, le Directeur tites activists commercials.
al del'Office National D'Assurance Des pr6cisions out 6t6 6galement
esse, M. Joseph Oliva Franklin, a apport6es sur le calcul de la pension, qui
dans un discourse de circonstance ses est faite sur la base des 10 dernibres ann6es
s A la n6cessit6 de enforcer la de salaire ...
ration ONA-Patrons, "unpartenariat Malgr6 tout, le tanx de la popu-
aire aubien-8tre des travailleurs (...) nation couverte est fable, et souverit en
prosp6rit6 repose non seulement sur diminution ... Consequences de la crise
vailleurs mais surtout la volont6 des economtque.
s de cotiser de manibre r6gulibre en D'od, a dit le Directeur G6n6ral,
des travailleurs." JosephOlivaFranklinn6cessit6d'articuler
La repr6sentante de Val6rio l'6conomique et le politique au social, en
, Mme Michaelle Auguste S6natus, meme temps que chacun travaille dans sa
6 des excellent r6sultats enregistr6s sphere.


par leurs employs auprbs de institution;
elle a aussi pos6 de nombreuses questions
au sujet des autres initiatives del'ONA en
dehors de l'assurance vieillesse ...
Toutes questions auxquelles le
Directeur G6n6ral Adjoint, Joseph
LeprinceAugustin, a sur6pondre avec une
parfait connaissance des objectifs et
accomplissements del'institution. Ainsi on
a apprise comment I'ONA participate bla vie
de ses assures, accordant des prets


D6ce
D'Ass
sp6cia
Ville,
Occas
plus d
etauss
du pa
distin
au cou

d6cern
Cane
Etabli
SHAS

premi
auprb
d'Esp
remer

thbme
les Vi
G6ndr
Vieill
appeal
invite
coop6
n6cess
car la
les tra
Patron
faveur

Canez
a parl


"Ma vision de ce Partenariat ne
ventpas selimiter sculementilacotisation
des Patrons pour leurs employs, a dit le
Directeur G6n6ral. Mais je veux aussi
qu'ensemble nous puissions determiner
d'autres pistes de cooperation."
Bient8t I'Office National
D'Assurance Vieillesse entrera dans un
nouveau sidge social, sis hl'Autoroute de
Delmas, en face de Delmas 17.


Merci au Black CaucuS
Le Black Caucus n'apas oubli6 ses frbres
haftiens, en tenant de pousser & un
renversement de la politique amdricaine
vis-h-vis du people haltien. C'est ainsi que
Aleur demanded deux ministers haltiens ont
6t6 invites A monster & Washington pour y
d6fendre le cas haltien. Si l'entreprise n'a
pas td couronn6e de succhs, il n'en
demeure pas moins que le people haltien
demeure reconnaissant au Black Caucus
qui aujourd'hui encore se retrouve A ses
c8t6s. Nous ne savons pas sile seul d6put6
afro-amricain de race noire et qui soit
d'ob6dience r6publicaine, a rejoin les
elques 40 Repr6sentants qui sont tous
mocrates.
Qu'un homage soit rendu au
Congressional Black Caucus pour avoir
tentd'aider le people haltien.

Parlons communaut6
Pourquoi ne pas tenter d'6tablir un
dialogue entre nous pour mieux nous
comprendre. Croons des clubs sociaux oh
I'on pourra ser6unir et discuter en groups
les problames communautaires et
envisager ensemble leurs solutions. C'est
dans cette vision que nous invitons les
divers groupements A as sister en nombre
aux diverse manifestations sociales qui
auront lieu en cette season des fates. Qu'il
s'agisse de kermesses, fires, pieces


th6Atrales, de concerts, de conferences.
Notre communaut6 est riche de touted
sorts de talents. Multiplions1es occasions
de nous rencontrer.

Arrives massive de
refugliS
Lundi matin, 3 D6cembre, les Garde C8tes
americanns annon9aient avoir arraisonn6
une embarcation en provenance d'Haiti.
Aussit8t, les organizations haltiennes qui
s'occupent des affairs de r6fugies et de
voyageurs haltiens ill6gaux, A savoir la
Coalition des Associations Haitiennes'
dont le Pr6sident est Jean-Robert
an anm A nD a o 6
.
des Officiels Haitiens Elus et plusieurs
autres se nurent imm6diatement en bran1e
A exception du Centre des R6fugi6s
Haitiens dont absence a 6te
remarquablement signaled.
Le6septembre,1esGardesC8tesdansun
memorandum official sign6 de John
Sherairy, chef du personnel de
I'inunigration dans le district de Horide'
remettart un d6compte des passages
r6particomme suit: en tout 185passagers,
dont 142 adults miles, 27 adults
femelles, 15 miners de sexe masculine et
un mineur de sexe f6minin. Les homes
ont 6t6 enferm6s dans des centres de
detention, les femmes et les infants gard6s
(voir Miami / 8)


EN PLUS


EN BR EF









AIDE CONOIOUE


%"",9=:,-.- SOMMAIRE
Sidge de Convergence incendid p.1
"===:=.65mortsp.6

ECONOMIC
L'ONA regoit les chefs d'entreprise p.2
s tr ha ti m re uneent re le p.1e

humanitaire p.3
Un communique bien secret p.3
LA CRISE POLIQUE
La tension reste vive a Petit-Goave p.6
Arrive d'une ddligation dans la lute anti-drogue p.7
Silence radio, on tue p.6
SOCIETY, ARTS ET LETTERS
Iss racines du mal Stre haltien p.11

mors:me-

ETWONALtteauparcoursmystrieuxp.10
Le phre de Mohamed Atta estime que la cassette
est un faux p.20
Al Quaida en d6route, Ben Laden disparu p.12
REGIONAL
Premier change commercial 616mentaire entre Etats-
Ums et Cuba p.17
Paraguay : Des mutins mettent le feu A leur prison p.17


e e e
Les mmistres avertissent d un


#Ventuel disastre humanitaire
.
La d616gation pr6sid6e par le minister des Affaires dcembre), la r6ponse de la BID a 6t6 : impossible de
6trangbres, Joseph Philippe Antonio, et celui del'Economie ddcaisser avant qu'un accord n'ait 6t6 n6gocid pour
et des finances, Faubert Gustave, a rencontr6 des officials mettre fin A la crise politique haltienne.
du Congrbs ambricain et du D6partement d'Etat, ainsi que La d616gation haltienne a avert que s'obstiner
des responsables de la Banque Interamricaine de A bloquer assistance, A cause de opposition du
D6veloppement (BID). government amricain au pouvoir en place, risque de
Selon le Washington Post editionn dumercredi 12 longer Haiti dans une catastrophe humanitaire et des


Un communique


I


Mercredi 19 D~cembre 2001


Pae3


la crise 61ectorale et mettent en uuvre le plan en huit
points a-t-il communique .
Le plan de M. Aristide compared la resolution
de la crise 61ectorale de l'an dernier, I'amilioration de
la cooperation anti-drogue, le enforcement de la
d6mocratie, le treatment des problbmes li6s A
I'6migration et A la s6curit6 et l'am61ioration du respect
des droits de l'homme -

HPN (Source Agence France Presse)


(Aide ... suite de la 16re page)
continueraient A s'opposer A toute aide financibre
international pour Haiti. Nous avons inform les
ministers haltiens que le government harden n'avait pas
fait suffisamment de progrbs dans la mise en muvre du plan
en huit points du Pr6sident Aristide a d6clar6 le
D6partement d'Etat dans un communique.
u
Les Etats-Unis ne soutiendront aucun pret
international et n'accorderont pas d'aide directed au
gouvernementhaltien, Amoins queles Autorit6s ner6solvent


et refuse un accord,1e plus le pays
risque un cataclysm social a
r6it6r6 le ministry Antonio.
Si vous allez en Haiti,
vous verrez qui sont les victims
dela crise. Vous les verrez dans les
rues de Port-au-Prince. Vous les
verrez dans les provinces a-t-il
encored6clar6auWashingtonPost.
Le m6diateur de
l'Organisation des Etats
Amricains, Luigi Einaudi, qui
vient d'achever une 6nibme
missionenHaitis'estd6clar6hson
depart prudemment optimist "
sur les chances de trouper un
accordavantlafindel'ann6eentre
le pouvoir Lavalas et la
Convergence D6mocratique, une
coalition de quelque 15 parties
d'oppositiond'in6galeimportance.
Les ministries haftiens
6taient les invites A Washington du
Congressional Black Caucus, en
vue d'apporter des 6claircisse-
ments sur les efforts entrepris par
le government haftien pour
r6soudre la crise n6e des 61ections
16gislatives du 21 mai 2000.


bouleversements sociaux.
Les efforts pour fournir
la sant6, I'eau potable et
I'6ducation sont cruellement
handicaps par la suspension de
l'aide, a dit le ministry Antonio
au journal.
Selon son collbgue des
Finances, Faubert Gustave,
300.000 personnel ontle virus du
Sida en Haiti. II a avert que ce
pourrait 8tre un d6sastre si le
milliondedollarsapprouv6parla
BID pour combattre cette
maladies, n'6tait d6caiss6.
Le plus tit strait le
mieux, a dit Faubert Gustave.
Nous pensions que c'est 14 une
situation dramatique ", rappelant
que le government haftien
continue A payer des int6rats sur
ces pr8ts, sans les avoir
effectivement A sa disposition.
Le people haltien ne
peut pas 8tre maintenu en otage
entre d'un c8t6 l'aide, et del'autre
I'intransigeance de opposition
(Convergence D6mocratique). Le
plus opposition trame les pieds


PORT-AU-PRINCE, 16
D6cembre Le fameux
communique est d'abord parn
sous laforme d'un article dans le
quotidian haftien Le Matin,
annongant que la demarche des
ministers haitiens (Affaires
6trangbres et Econornie) A
Washington pour obtenir la lev6e
de embargo de 1'aide
6conomique, a 6chou6.
Pais c'est une d6peche
de 1'agence haltienne HPN,
intitulde Washington insatisfait
des r6formes en Haiti ", elle-
m8me s'inspirant d'un bulletin de


l'Agence France Presse, et celle-
ci rapportant des declarations de
hauts responsables du
D6partement d'Etat, qui se
seraient exprim6s ainsi : A
d6fant de progrbs r6alis6s par M.
Aristide sur son plan de r6formes
en 8 points transmit A l'ancien
president Clinton, les Etats-Unis
continueraienths'opposeritoute
aide financidre international &
Haiti. "
'' Nous avons inform
les ministers haltiens que le
government d'Haiti n'avait pas
(voir Communiqud / 7)


* 1st Communion
* Bridal Showers
* Christening


*Baby Showers


SpeialOcasson ouenr


Phone: 954-757-1662


www.sosdezine.com


Les ministres ha'itiens







I AICIE


Attaque contre le Palais National


CIP~


'I"


Children
/ BEAUTY SALON nelcorne!
?'10" DESIGN ER CUT
I First time customer only. Reg. 12.@
5"5"$ R"'CONDITIONING
5'" g"t Z".TREATMENT
With this coupon
. 3 O 5 940- 90 70
r .. 484IAB W. Dixie Hwy. Ste. N & O
N. Miaml, FL.33162- ..LL-' -





D6pot et Salle d'Inventaire
18xl8&16xl6
Cdramiques Accessoires / C6ramiquest Marke pour Salle de bein
Espagnols et
Italienne
Grand Choix & votre
disposition
.87 pied carr6

Nous exportons vers Haiti


Meilleurs prix de la place

Benez done uoir par uous-m@me


5386 N.1D. 79eme Ruenue, Miami, Florida

Thal: $505) 592-2558

aN: 585-477-2675


r --"~-"I- .-' :- Rj~-:-r; .-. I,,~--; .,. .,j. miVc~T-.~. ;rc~~~;Lb


Mercredi 19 D~cembre 2001


Page 4


LAVALAS R
(Attaque ... suite de la 16re page)
Il y eut quelques changes de tirs entrelapolice et
le commando qui apparemment 6tait retranch6 dans une
ailedupalaisappel6e"lecabinet",celle
oix se trouvent les services
administrations.
Aux alentours de 8h am, le
service de communication de la
Pr6sidence annouga que les units de .
la police avaient reprise le contr81e de A . ,
la situation, et que la contre-attaque
avait 6t6 victorieuse.
Les alentours du palais furent ~
ouvertshlacirculationdespidtons.Dbs
lors, la marde Lavalas a voulup6n6trer
dans la cour du palais pour s'emparer ". -
desagresseursmaisellefutempach6e. .
Incendie des locaux de -
Convergence et de r residences
de leaders opposition ...
D'autres groupesprirentalors
la direction des sibges de parties
politiques de opposition. Peu aprbs, le QG de la Conver-
gence D6mocratique, une coalition de 15 parties opposition
engage dans un bras de fer avec le pouvoir Imvalas depuis
les 61ections 16gislatives du 21 mai 2000, 6tait incendi6. Is


-, La police protege
Caral'bes FM ...
Une foule s'6tait assemble
aussi devant les studios de Radio
CaralbesFMruelleChavannesavecdes
vieux pneus et des bidons d'essence.
Mais la police arrive pour assure la pro-
tection du confrbre. Des vitres de
v6hicules et des fen8tres ont vol6 en
L -7 6clats. D'autres stations de radio avaient
d6cid6 d'arreter de diffuser pendant le
- 4 d6roulement des 6v6nements.
Cependant des residences de
leaders de opposition ont 6t6
incendides, dont partiellement la mason
du professeur G6rard Pierre-Charles
(OPL), ainsi quele sibge du parti ALAH
de Reynold Georges, 6galement member
de Convergence. Pierre-Charles est en
voyage & l'6tranger. Selon Paul Denis,
ex-s6nateur OPL, entendu A la radio, tout cela n'est qu'un
scenario mont6 par le parti au pouvoir pour se d6barrasser
de ses opposants.
Personnalitis Lavalas attaquies dans la
matinee ...
Mais aux premieres heures du jour, on avait
annonc6 aussi des attaques centre les residences de
personalities dupouvoirLavalasdontcelledelas6nateure
MyrlandeLib6rus, ex-responsabledelaFondationA.ristide
- pour la D6mocratie, ainsi quela mason du directeur gin6ral
del'AdministrationPortuaire Nationale (APN), FritzAristil.
Un v6hicule passant A toute vitesse aurait
6galement tir6 sur la residence du president Aristide &
Tabarre.
Mais une fois que les forces de s6curit6 s'6taient
rendus mattres de la situation au Palais National, la rue
(voirAttaque/5)


Lavalas aux portes du Palais photo Haiti en Marche


fois les masons consommes par les flames,
les jeunes pyromanes se mirent ensuite en de-
voir de tout d6monter pibce par pibce important
omme butin jusqu'aux barrels de fer qui
6titouratentles edifices.
.. Puis ils envahirent des locaux sittlds A
quelques mbtres plus loin et abritant des services
cle'la section culturelle de l'Institut Frangais
41Haiti. Is pillage avait d6ji commence quand
arrivarent in extremist des forces de police. On
dit que le president Aristide lui-m8me aurait
rendu visit aux responsables de 1'Institut
Frangais qui 6taient accourus sur les lieux.
Car entre inps le president Aristide


Gratuit.
e es sed

avec tout achat minimum
de 200 pieds carr6s
Apportez ce coupon


EPREND LE CONTROL


T&::CEOMSS





GRAND MIRAGE AU SORT
I I .
-- -'J '
- '






de &Stent OffiOff


GRAND TIRAGE AU SORT FATESS DE VOS REVES UNE REALITY" DE WESTERN UNION REGLEMENT OFFICIAL AUCUN ACHAT NECESSARY POUR PARTICIPER OU POUR GAGNER. 1. COMMENT PARTICIPER
AurousnQUEMENT- A partir du ler novembre 2001 jusqu'd I'heute normal de termeture des bureau hi 31 d@cembre 2001, chaque fois que vous effectuerez un transfers d'argent ordinaire eligible aux Etats-
Unis on vers I'6tranger, via Western Union (y comprise les services Dinero Dia Siguiente et Dinero a Domicilio effects vers le Mexiqu ou une operation Quick Collect@ on Swift Pay@ (A I'exception des
transactions Quick Cash, Quick Pay, GiroTelegrifice ou de celles initi@es sur internet et les transfers d'argent par tbitphone), Ipartir de n'i rte quelle soonce auxEtats-Unis ("Transaction eligible"), yous serez
automatiquement s61ectionn6 r participer au tirage au sort. Le participant doit 8tre la ersonne dopt le nom apparait comme "Sender" su formulaire"To Send Money" et sera alout6 au mirage correspondent
d6tini par le point n*4 de ce r ment Si un Parlicipant autom ea refuse ht divu on de son nom & un tiers en accord avec ta loi de protection des informations privies de Westem Union, son nom ne
sera pas inclus dans letirage e ne sera pas 61igibl ur gagner AUCUN ACHAT N ESSAIRE POUR PARTICIPER OU POUR GAGNER- Pour particI er sans effectuer de transaction 6ligible, 6crivez, en lettres
d'im rImerie, votre nom complete, votre adresse, ostal et votre num#ro de tdit hone oil yous pouvez 8tre contact@ pendant la joumbe on le soir acultatit) sur une teuille de pa ier de 62 x 12,7 cm (3 x
5 et envo ez ces informations &: Westem U in Your Dream" Sweepstak P.O. Box 4895, Blair, NE 68009-4895. IMPORTANT: Pour indi er le tirage an uel vous old n 4),
I vez, on lettres d'imprimerle et en has 2 gauche de I'enveloppe, I'une des me sons suivantes Atrique; Asia/Australie-Pacitique; Caraibes; ique central; r de on-0rtant-
Am6tique du Sud; Asle du Sud; Europe occidental; Etats-Unis national, Quick Collect@ on Switt Pay@. Limited, une inscription par envel e. Aucune demanded inscr tapbe otoco i@e
ou reproduce par des mayens m6caniques ne sera autorisde. Seules les demands crimess 4 la main seront accepts. La date limited de r6c on des bulletins d'inscripti le 8 janvier 2002. 3 TIRAG AU
SORT: Les 0agnants seront sblictionn6s partirage au sort le 9 Janvier 2002 ou aux environs de cette date, parmitous les bulletins d'inscripti s dligibles regus par D. L Blair, Inc., une organisation ind6pendante
dont les d6cisions serpent finales. Les gagnants seront prbvenus par courier Limite, un soul prix par personnel ou fo er Les chances de gagner d6pendront du numbre total des bulletins d'inscription 611gibles et
regus. 4. PRIX ET VALEUR COMMERCIALE APPROXIMATIVE: Quarante et un (41) Grands Prix: 25 000 dollars U.S r prix, accords aux gagnants s6lectionabs an hasard parmi les participants automatiques
et ceux sans achat prialable, remis sous forme de chbque, rdpartis de la fagon sulvante: 4 prix our les bulletins 61 les des transactions vers I'Afrique; 2 x pour les bulletins 61igibles des transactions vers
I'Asie/Australie-Pacifigue; 4 prix pour les bulletins iligibles des transactions vers les Caralbes; our les bulle s eligibles des transactions vers I'Am ue central; 1 pr pour les bulletins dligibles des
transactions vers I'Europe de I'Est 4 prix pour les bulletins 61igibles des transactions vers le IVle 2 prix pour les bulletins bligibles des transactions verse Mayen-Orient; rix pour les bulletins eligibles
destransactionsvers I'Ambrique du Sud; 2 prix pour les bulletins bligibles des transactions vers I' u Sud; 1 prix pour les bulletins bligibles des transactions vers I'Europe occi ntale; 4 our les bulletins
eligibles des transferts effects 6 l'intideur des Etats-Unis; 4 prix pour les bulletins 41GI Ibles des transactions-Quick Collect@ et 1.pnx pour les bulletins 61igibles des transactions Swift Les prix offerts
consistent uniquement on coux spdcifibs. Tous les rix serpent remis. 5. REGLES GENERALES: Ouvert uniquement aux individus r4sidant dans les 50 Etats des Etats-Unis on & Washin on, C., Agds de 18 ans
ou plus A la date du ler november 2001. Les empt is de Western Union, de ses affilids, filiales, agencies de publicity et de promotion et tes members de leur famille immediate et/ou es personnes vivant sous
le mome wit ne sent gas bliQibles. Invalid 15 oil m rdit par la lot Tous les impits ibdbraux, des Etats ou locaux reinvent uniquement de la responsibility des gagnants.11sera demand@ aux gagnants de remplit
une 04claration d'dligibilitildbgagement de responsabilite foumie par D.L Blair, Inc.et, lorsele permi par la loi, une Autorisation de publicity dans les 10 jouts de b notification. Le non respect de ces conditions
dans les dilais imparts risque d entrained la disqualification du gagnant et la siledon d'un autte cipant. Le renvoi stal d'un pnx on d'une notification de prix entrainera la disqualification du gaunant et la
selection d'un autte participant. Par leur participation A cette promotion, les participants accepted respecter son R& ement officieI et les decisions des juges. I'achat on I'acceptation d'une offro de produIt
n'augmente pas vos chances de gagner. Toute reclamation et tout diff6rend relatifs A ce riglement est soumis aux to de I'Etat de New York. Lorganisateur n'est pas responsible des erreurs d'imprimerie ou
des arreurs typographiques ouvant 6tre pr#sentes dans les documents concemant le tita au.sort, ni du vol, de la perte, du retard, de figarement, de
I'endommagement, du rempt ssage incomplete ou illisible des bulletins d'inscription ou du fa ne des bulletins d'inscription ne sent pas requs & temps pour le
tira e au sort, ni destransact ons traittes avec retard ou incorrectement, ou perdues on reason 'une panne informati ue, de tblicommunication on 61ectronl ne.
cet e promotion est organisse par westem union Financial servicesa Inc.,100 Summit Avenue, Montvale, NJ 07645, tats-Unis. 6. LES NOMS DES GAGNA 5:
,"g"pifoe gsair,'M"sinega zE otusUju ir rst uneaenvte op 8efoe p sde (# 10): Westem Union "Win Your Dream
@2001 Western Union Holdings, Inc. Tous droit Reservis. Le nom Westem Union, la conception ainsi que les marques deposes et les marques de service relatives, propri4t6 de Western Union, sont registers
et/ou utilisis aux Etals Unis et dans beaucoup dautres pays.1-800-235-0000


. .g e- ". ** 1 a 5 1" ***k


E -


. .


26me Prix: Unteleviseur





FIH 'BNEET AT NMRH


0


Mec" d 19 D~cmd"Li i.,


Pag es


ATTAQUE ...
(suite de la page 4)
n'appartenait plus qu'aux OP, les fameuses
organizations populaires pro-Lavalas et que le
president Aristide a appeal & son aide dbs que la
nouvelle du coup de force a 6clat6 pendant la nuit.

Des morts dans les deux ca s ...
Dans l'aprbs-midi c'6tait l'heure du bilan. Il
y aurait deux morts du c8t6 des forces policies, et
deux aussi dans les rangs des assailants. Selon le
porte-parole de la Police Nationale d' Haiti, Jean Dady
Simon, le commando aurait 6t6 au nombre de trente
personnel, dont la majority avait eu le temps de
s'enfuir du Palais National avant la contre-offensive.
Ils serontpoursuivis parles units sp6ciales delaPNH
dans la region de Thomazeau, oix les accrochages
auraient fait des blesses dans les deux camps. Certain
des envahisseurs ont 6t6 arr8t6s et ils devaient 8tre
conduits incessamment & Port-au-Prince.
D'aprbs le porte-parole de la PNH, les armes
et munitions trouv6s en leur possession 6tablissent
qu'ils sont en liaison avec le group qui avait invest
des 6ablissements de la Police Nationale en juillet
dernier, dontI'Acad6mie de Police de Frdres, laissant
un bilan de 5 policies tu6s. Le commando avait pu
ensuite traverse tranquillement en R6pubhque
dominicaine pour y trouver refuge. Is government
dominicain a r6cemment annonc6 leur avoir donn6
l'asilepolitique.

Mercenaires dominicains ? ...
Des rumeurs avaient voulu que dbs *
mercenaires dominicains se seraient trouv6s aussi ,
parmi les assailants. Mais cette information n'a pas .
6t6 confirmed. Selon d'autres sources, le commando
aurait 6t6 d6pos6 en Haiti par uit h61icoptbre venu du
territoire voisin.
D' autres di sent qu' aprbs s' 8tre renduS
maitres du Palais National, les envahisseurs auraient
mentionn6 sur le circuit radio de la PNH le nom de
Guy Philippe, l'un des commissaires de police qui
avaient gagn61'exil en R6publique Dominicaine aprbs
les 61ections 16gislatives "contest6es" de mai 2000,
en accusant Imy as de fraudes. Mais Guy Philippe
t d6ment1
RUrd .
IThe ORTRde Cilaude les coles le commerce
et les bureau publics sont rests fermis lundi.
Le president Aristide a donni en fin de
journey une conference de press pour saluer la per-
formance des forces policies et la vigilance de la
population Lavalas. "Plus jamais de coup d'Etat, a
lanc6 M. Aristide. Le people ne retournera plus danS
le maquis", faisant allusion au sanglant coup d'6tat
a a *
militaire de september 1991 qui l'avait force a 1 exil
et instaur6 un rbgne de terreur dans le pays pendaitt
(voir Ataque / 6)
)


"arri -I -i-'-


Chaque loss que 10us transf4rez cle Iargent par Iintermedia re
^en esseen Un.on aux Etars- Lints ou sers, un were p.st s, ou que
vous etTecruez une cransacnon Quck Collect ou semi Pay.
10us eres auromatiquement selectionnd pour parnaper
au rirage au sort pour faire cle mos remes une realue .kec
.
Des grand prax de $25,000 dollars chacun!


Pour recevoir par la poste votre billet de participation au tirage du ler janvier 2002, d6coupez, remplissez et
envoyez cette anyone avec un chbque ou money order mandatet bancaire) de US$ 50.00 & I'adresse suivante:
TE -
LA VOlX DE L'ARTIBONI j Ecoutez nous sur: Radio Wopicate (NY) RadioTeleHorizon200.com j
The Empire State Building i Radio Collectivit6 Internationale (FL) La Voix des Palm Beachee I
350 Fith Avenue, Suite 1829 .
NY 10118 I (FL) Radio T6te-6-t6te (Saint-Marc, Artibonite) Et autres... I
NeWYOrk, L. . . ....._.----.--------------------------------

- Nom et Pr6nom .......Tel*

Adresse


Note: Si le gagnant ou la gagnante du premier prix / e Hati, it (ou elle) b6n6ficlera d'une lettre d'invitation et d'un billet d'avion
pour participer comme invite (e) special (e) a la grande ceremonies organisbe & New York par LA VOlX DE 1'ARTIBONITE .
Fbitae me inny amic anartitature at Rf'tMNW PMAMPF 8 Tr"Ills.1 Danr nine of Intmenatinue 1 9tlfl 749 1419 DVt 111


ler prix Une JeeP


36me Prix: Un televiseur
14" couleur


RENOUVELLEMENTO


US$ 78.00


UNAP


HAITI -CRI S E


pf g


me
C'est simple.


NOM

ADDRESS
6 MOIS
ETATS-UNIS US $ 40.00
CANADA US$ 42.0
EUROPE US$ 70.00
AMERIQUE I..ATINE US$ 70.00








| VEEETS


PORT-AU-PRINCE, 17 Dcembre (AHP) Des
individuals lourdement arm6s ont invest lundi matin (2h am) le
Palais National dans le cadre d'une tentative de coup d'6tat
centre le president Jean-Bertrand Aristide.
Cette operation qui aurait 6t6 foment6e par un group
d'anciens militaries s'est sold6e par aumoins 5morts, dont deux
assailants et tieux policies (Th6ag6ne Frangois et Raymond
Jean Eustache). La 5e personnel tu6e est un member du service
de s6curit6 d'un responsible de1' opposition aux Gonalves, Luc
M6sadieu (MOCHRENA). II a 6td lynch aprbs avoir bless
par balls plusieurs manifes-
tants devant la residence de


leA (xo o a
(suite de la page 5)
trois ann6es, jusqu' A intervention d'une force
multinational envoy6e par le president Clinton, qui a
remis Lavalas au pouvoir.
Aristide a 6t6 r661u en novembre 2000 pour
un second mandate presidential. Mais la crise politique
n6e des 16gislatives de mai 2000, contest6es par
1' opposition, n'a cess6 de le mettre en difficulty.
Hati en Marche, 17 D6cembre 2001


TENTATIVE DE RENVERSEMENT
DU POUVOIR LAVALAS

17 Dicembre : Retour

au "Dechoukaj"
PORT-AU-PRINCE, 17 Vers les 9 heures du matin, on
D6cembre Une journ6e inoubliable que apprendra que les units d' 61ite de la PNH
mGD6mmbmi co uAnm Euphs ohn Nakn se d'Ha@ Man donna

r6veill6 par des tirs nourris. 11 ne s' agit occupants.
pas de fortes detonations, mais plutSt de Toutes les sorties sont gard6es. Des
tirs qui percent le silence de la nuit. tirs nourris sont entendus. Et avant 10 heures
Gependant on n' est pas tout A fait stir qu'il du matin, le tour est jou6. Iss responsables de
s' agit bien de tirs et non pas de ces p6tards la s6curit6 au Palais National donnent une
quidepuisplusieursjours,6clatentunefois conference de press, annongant que les
la nuit tomb6e, pr61ude aux fates de fin envahisseurs se sont tous enfuis, laissant
d'ann6e derriere eux un cadavre en habits de
Mais cette fois, il s' agit bien de camouflage.
tirs et non de p6tards. Le t616phone Onapprendraparlasuitequelechef
commence 3 sooner et on se chuchote de la s6curit6 rapproch6e du president de la
'Tincroyable de mason en mason. r6publique, Nazaire, aurait requ deux balls.
"Le Palais national a td pris I.acommissaireprincipaldel'USGPN-Unit6
d' assault par des homes lourdement Sp6ciale Garde Palais National seraitlui aussi
-6s qui l'occupent." Qui sont-ils? Que bless par belles.
veulent-ils? Mais quid des assailants? Que sont-
Un communique du ils devenus ?
government confirmed la nouvelle et Dans l'aprbs-midi, on apprendra
demanded aux OP (Organisations qu'unevritablechasseil'hommeestengag6e
Populaires) de voler au scours du regime pour tenter de les apprehender dans leur fuite
Lavalas.Celaprendraunpetittempsmais en direction de la frontibre haltiano-
peu A peu les abords du Palais national dominicaine. Plusieurs units d' elite de la PNH
sont noirs de monde. Ces homes, ces y participant, ainsi qu'unhelicoptbres. On n'a
femmes accourus sur les lieux ont routes pas encore beaucoup de details sur les
sores d'armes artisanales: des machetes, operations. Il y aurait en des morts, de part et
mais aussi des revolvers qu'ils ont d'autre. Mais des prisonniers allaient 8tre
fabriqu6s eux-memes .... De temps en ramends & Port-au-Prince pour 8tre pr6sent6s
temps, d6barque un pick up charge de civil A la press.
arm6s et on verrameme un tracteur lui aussi Pendant toute la journey delundi, une
rempli de passages. Et tout ce monde hurle atmosphere de d6choukaj ragzie A travers
" Aristide ou Lanmb. (voir Dechoukaj / 7)


Georges EDOUARD
M.D. F..A.C.O.G.
Diplomat American Board OB-GYN


GARDY MARCELIN
M.D.
Diplomat American Board OB-GYN



ALL WOMEN MEDICAL CENTER


Obstetrics-Gynecology

-Accouchement
Infection Vagmale
Tumeur-Fibrome-Hemorrhagie
-
Incapacity d'avoir des enfantS
Kyste de l'ovaire et de l'ut6ruS

Plantation Pavillon OB/GYN CENTER
8320 W. SUNRISE BLVD SUITE 208

PLANTATION, FL 33322
T61.: 954-370-9909
Fax: 954-370-7551
Office hourS
By appointment

AH Women Medical Center
11845 West Dixie Highway
Miami, Florida 33161
T61: 305 899 0345
Fax 305 891 7260


Mercredi 19 D~cembre 2001


Page 6


Depuis plus d'un an, le government essaie de
n6gocier en vain une sortie de crise avec les parties
d' opposition regroups dans la Convergence D6mocratique,
cela grice aux bons offices de l'Organisation des Etats
Amricains.
Deux jours aprbs les funrailles de Brignol Lindor,
les manifestations anti-gouvernementales continuaient de
plus bel. Jeudi des barricades enflamm6es handicapaient &
nouveau la circulation sur la Nationale 2 & hauteur de la
ville de Petit-Goive.
Les manifestants protestaient centre 1' absence
d' arrestation dans 1' enquate sur 1' assassinate du jeune
journalists.
Particulibrement dans le collimateur est le maire
adjoint de Petit-Goive, Dumay Bony, accuse d' avoir lanc6
quelques jours avant le meurtre uneliste de personnel centre
lesquelles devrait Stre applique la "zdro tolerance". Le nom
de Lindor se trouvait sur cette liste.
En juin dernier,1e president Jean-Bertrand Aristide
a appeal Al'application dela "z6ro toldrance"vis-h-vis des
criminals qui out maintenu la capital sous un regime de
terreur depuis plusieurs ann6es. L'opposition soutient que
certain partisans duparti Lavalas au pouvoir ont interpr6t6
cet appel comme un blanc seing pour s'attaquer en toute
impunity aux supporters de I' opposition.
Le president Aristide et des porte-parole du
government, souligne l'agence Reuters, ont condamn6
le meurtre et demand que justice soit faite.


PETIT-GOAVE, 14 D6cembre La tension est
toujours vive & Petit-GoAve au lendemain des fundrailles du
journalist Brignol Lindor, 32 ans, assassins A coups de machete
le lundi 3 d6cembre par un group d'individus se rclamant du
parti au pouvoir, Fanmi Invalas, et volant avenger ainsi, ont-ils
d6clar6, une attaque pr6c6dente commie centre un
coreligionnaire.
its fundrailles du Directeur des Nouvelles de Radio
Echo 2000, chant6es le mardi 11 d6cembre & Petit Goive, out
donn61ieu hune manifestation anti-gouvernementale monstre.
Prbs de 2.000 manifestants chantant "A bas Aristide", "A bas la
Police Nationale". On a entendu aussi quelques "Vivel' Arm6e"
et des slogans en faveur de opposition, entendez la coalition
Convergence D6mocratique, dont plusieurs members 6taient
venus as sister A la c6r6monie.
Les forces armies d' Haiti ont 6td abolies en 1994 pa
le president Jean-Bertrand Aristide, suite au sanglant coup d' 6tat
militaire de september 1991 et du regime de terreur qui
s' ensuivit.
La foule a attaqu6 la police A coups de pierre et de
lessons de bouteille. Celle-ci a r6pondu en langant des gaz
lacrymoghnes et en tirant des coups de feu en l'air. La semaine
pr6c6dente, une dame septuag6naire 6tait morte pour avoir
respire ces gaz. ,
On n' eut cependant A d6plorer aucun mort ni blesses
graves.
La ville de Petit-Goive est an haut lieu de tension
politique depuis les 61ections16gislatives contest6es de Mai2000'
reporters massivement par le parti Lavalas au pouvoir.


ia .,


z 7


~~.W.


\


~~'~~~~r 0 i~rr*


. I


M. M6sadieu que ceux-ci essayaient probablement de pren-
dre d'assaut.
Une vingtaine de personnel, dont 5 policies et
des civil pour la plupart, ont 6t6 6galement blesses lors de
ces 6v6nements.
un premier assailant, r6pondant au nom de Perez
ainsi connu, a 6t6 tu6 dans des changes de tirs au Palaxs
National. Un autre a 6t6 abattu & Terre-Rouge, non loin de
Mirebalais.
Un des ancient militaires, Pierre Richardson, a
6galement 6t6 arrat6 & Terre-Rouge. Ces homes auraient
eu Aleur tate1'ancien commissaire de police, Guy Philippe.


La tension reste vive & Petit-Go~ve


~I


Bilan du coup de force de lundi







DEPARTMENT D'ETAT


nMaceV. .46


I


'oeu 'o 01


Merrei 9 tcmbre20


Page7


Un communique
(Communiqud ... suite de la page 3)
fait suffisamment deprogrbs dans lamise en oeuvre du plan dudit accord en 8 points, de d6cembre de
en 8 points du president Aristide "a ddclar61e D6partement 6t6 conclu entre MM. Aristide et Clinto
d'Etat dans un communique, derit un peu plus loin AFP. evaluation de ce qui a pu 8tre fait, et de c
Or justement personnel n' a encore vu ce accompli.
communique. On a jusqu' A present des articles de journaux Tandis qu'un article ou un bulletin
haltiens, et des d6paches d' agency, mais point de pas suppose 8tre dans tous ces secrets ...
communique D'autre part, les communiques
On sait queles articles et d6peches peuvent colored d' Etat relatif sA la crise politique
diff6remment une information, suivant l'actualit6 du jour. habituellement distdbuds aux m6dias haltie
Tandis qu'un tel communique est plus susceptible de dresser de l' Ambassade des Etats-Unis A Port-au-
un bilan, de faire 6tat d'une evaluation ... Une evaluation adresse, soit par fax on par mternet, ou le


rni
n A
e q

n d

du
ha
ns
Pri
s tr


* *








g g g


TENTATIVE DE RENVERSEMENT
DU POUVOIR LAVALAS

7 D4cembre : Retou
situ6s
j ... au De chouka3 Lamarti
page 6) Verna, l
t-au-Prince et de P6tion-Ville. C' 6tait la rude tout ce qu'ils contenaient. Dossiers, mat6r
x des parties politiques de opposition, et les affiches, 6quipements de salle de bain, WC, L
es de certain leaders. La mason de G6rard tout est parti .-
(OPL) au Morne Hercule (P6tion-Ville), est Puis il ya eu une accalmie et un deu
x v6hicules qui se trouvaient dans la cour est arrive. Cette fois sont parties les portes, f
i6s et la mason partiellement brilde, a 6t6 de vitres, t81es. Les d6chouqueurs ont utili
son contend. pierres pour desceller les fers forges. Enfin c'
d aux locaux de la CONVERGENCE et du group qui a en reason de ces fers forges qu
ils out subi pendant toutela journey et jusqu' A ensuite dans la rue pour aller les mettre en
sez avanc6e de la nuit I'assaut de bands de Plusieurs cars de police sont pass
uqueurs qui sont venus par vague. Dans un aucune intervention ... Quand les pomp
, ils out mis le feu aux deux locaux, tous deux (voir Dec


1
(Dechouka
suite de la
les rues de Por
vers les locau
maisons privi
Pierre Charles
attaqu6e. Deu
out 6t6 intend
vid6e de tout
Quan
KONAKOM,
une houre as
jeunes d6cho
premier temps


bien secret
Le communique en question n' a pas ~td distribu6
er u'i auaitaux m~dias haltiens, qui nous permettrait d' entrer en
ce jur.Uneconnaissance de sa teneur exacte, en connaissance de cause
ui na pa 6t6 ... Tout le monde est contraint de se r~f~rer soit g 1' article
du Matin, soit aux d~paches AFP-HPN ...
agece n estPourquoi 1' Ambassade a~ian 'etel
gard~e de distribuer un communique aussi important ?
D~partement
Y a-t-il rdellement un communiquC onpas ? Y a-t-
ltiebnne soint il anguille sous roche ?
aux ons oinsSout-ce seulement des declarations g 1' emporte
nce, soit Aleur pcede hauts responsables du D~partement d' Etat ?
oisb l fos. En effet, tantbt la d~p~che de 1' AFP se r~fbre B des
declarations, tantit & un commumique ..:
Ces ai unm tel communiqu4ve" lamati e cncered
accord en points ...
Les d~paches AFP-HPN nous rappellent les

g l'Avenue le enforcement de la dtmocratie; le traitement des
nibre, au Bois problbmes li~s g l' migration et g la s~curit6 et
res vidant de l' am61ioration du respect des droits de l' homme. "
iel de bureau, Nous n' entrerous pas dans les problbmes politiques
avabo, 6viers, proprement dits (laissant ce casse tate aux dirigeants et aux
politicians), savoir la resolution de la crise 61ectorale, le
xibme group enforcement de la d~mocratie, 1' am61ioration du respect
enatres, lames des droits de l'homme ...
is6 de grosses Par contre, s'agissant de la cooperation anti-
estle troisibme drogue ", il est difficile de ne pas remarquer que depuis
l'ils traineront plusieurs mois aucune d~couverte de chargement de cocaine
lieu s~r. n' a 6t6 rapport~e ni par mer, ni par air, ni a l' airoport de
6s. Sans faire Port-au-Prince. Ni sur le Miami River ...
iers ont tent Ce qui fait d'ailleurs dire au correspondent dans
:houkaj / 20) la region du journal frangais Le Monde qui ne peut 8tre
suspectC d'aucune sympathie pro-Lavalas que la
violence est telle en Haiiti que m~me les trafiquants de
drogue ont pli6 bagage ...
Par ailleurs, n' annonce-t-on pas la vi site
justement cette semaine PotaPrcedued1gin
Ir rwate ared oso Txs et anie


LE NO.1 DES BUREAUX DE TRAIN


Arrive d'une

ddligation dans la
lutte anti-drogue
NOTE DE PRESSED
PORT-AU-PRINCE, 14 D6cembre A
invitation du government haltien, use d616gation de
4 experts international dans les probl6mes lids au traffic
de la drogue et au blanchiment d' argent, sera en Haiti les
17 et 18 D6cembre du courant.
Leur mission sera d' valuer les progrbs d6ji
r6alis6s en Haiti dans lalutte centre le traffic de drogue et
le blanchiment d'argent, et de formuler des suggestions
appropri6es en vue de1'avancement du processes.
Cette d616gation, qui compared M. Lee Brown,
I'actuelmairedeHoustonauTexas, etancienno.1 dela
Maison Blanche dans la lutte anti-drogue sous
administration Clinton, rencontrera entre autres des
officials haftiens du Ministbre dela Justice et de la Police
National d' Haiti, dont les gardens c8tes locaux et I'unit6
de lutte anti-narcotiques.
Avant de laisser la capital haltienne, la
d616gation donnera une conference de press ce mardi
18 D6cembre, A 2h PM, 11' a6roport international de Port-
au-Prince.







SLE RAND ORD !I


H~elExeior apHlte pooYvsPalLinr


--. i -


Destination Cap -
Port-au-Prince, le 10 d6cembre (HPN) Le Cap-
Haitien se trouve A 255 kilometres de la capital. 11 compterait,
selon les derniers recensements, plus de 150.000 habitats, des
ancient et des nouveau Capois, tous fiers de leur ville, classes
en parties monument historique, de architecture colonial de
ses maisons trbs color6es et de son grand pass6 historique. Une
ville, h61as, qui s'effrite.
Is trac6 gdom6trique et ludique de la deuxibme ville
du pays, qui ne manquait pas de charge A la belle 6poque de la
splendeur suctibre colonial, d6borde aujourd'hui de ses fameuses
<. Is Cap-Haitienne contr81e plus ses limits et ses
arribres. A l'instar de touted les grades villes qui n'arrivent pas
A contenir leur d6veloppement, la cit6 christophienne est rong6e
par une p 1sd e doun da6p j tr s reestles, quadrillaient

le charge architectural de la ville. Mais la restauration souvent
arbitraire des facades de la cit6, sans aucun respect de
architecture colonial typique, la degradation des chaussdes et
des canalisations, relbvent de l'ind6cence. Les projects de protec-
tion et de conservation, longtemps pr8n6s par l'Institut de
Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN), ne semblent gubre
avancer. Dans ces conditions, la m6tropole septentrionale pourra
difficilement Stre classes auregistre des patrimoines mondiaux.
Is Parc National Historique Citadelle, Sans-Souci, Ramiers -
y est inscrit pour le << symbolism universal de ces premiers
bitiments 6rig6s par des enclaves noirs qui avaient conquis leur
liberty >>
Is d6boisement des Mornes du Cap centre lesquels une
bonne parties de la ville est adoss6e, transform en torrent la
moindre rigole qui se diverse sur la commune. Le contrast est
fort L'une des rares villes citibres A donner face & la mer,


La Voix *de Miami
(suite de la page 2)
dans des endroits plus hospitaliers. Iss d6tenus serontinterrog6s
pour determiner s'ils n'avaient jamais 6t6 impliqu6s dans des
actions criminelles et si relich6s, ils ne constitueront point
une menace 11a s6curit6 des citoyens. Cette enqu8te, tougours
d'aprbs les services de immigration, pourra prendre plusieurs
Jours.
Ce communique d61ivr6 aux repr6sentants des organizations
haftiennes fut discut6 et il en sortit une resolution adressde au
service immigration, signalant la volont6 de la communaut6
hatienne de collaborer avec celui-ci pour la premise en liberty
de ces infortunds et sollicitant une urgent mise en' liberty d"
infants qui seront pris en charge par des members de la
communaut6.
Le R6v6rend firitz Bazin, Pasteur de l'Eglise Episcopale St.
Paul et les M rs d'Haiti, profit de solliciter l'appui dunouvel
assistant del'Eveque en charge dela Congr6gation. Ilfutd6cid6
d'adresser une letter A FINS (Service d'Immigration et de
Naturalization) lui assurant des dispositions prices pour assure
le bien Stre des r6fugids, une fois lib6r6s.
A une conference de pressed, les journalists out voulu savoir
pourquoi ce brusque changement de comportement de la part de
administration Bush vis-A-vis des r6fugi6s haltiens. Nos
compatriots ont su habilement r6pondre A touted les questions,
fa t resso rbq e o copnl outn changement de


Bravo Marlbne -
C'est avec beaucoup de joie que la communaut6 haftienne de
Miami a accueillilabonne nouvelle concernant le prix octroy6 &
Marldne Bastien par la revue : Ms Magazine de New York. C'est
le 6 d6cembre qu'a eu lieu la c6r6monie de premise du prix, en
presence de c616brit6s tellers que l'activiste Jane Fonda. Nos
sinchres compliments & Mme Bastien.

Foire de Sant6 & Miami
Is samedi 8 d6cembre 6coul6, une foire de sant6 6tait organise
par l'International Anna Pierre Health Education Center, dans la
cour de & Eglise Notre Dame d'Haiti. Au total 400 cas de
diabetes, 700 hypertension, 200 & haut degr6 de cholesterol
ont 6t6 d6pist6s et 100 personnel ont 6t6 r6f6r6es A des cliniques
desservies par des specialists hautement qualifies pour le
treatment de ces diverse maladies.
Une rafle de voiture pr6vue pour ce jour a 6t6 renvoy6e au 23
d6cembre, pour permettre A advantage de personnel de se

o mplk ents A Madame Ana Pierre pour cette heureuse
initiative

Viter Juste
Is Voix de Miami

"Le bon vieux temps"
Succhs haftiens de 5 D6cennies
MELODIE 103.3 FM Port-au-Prince, Haiti


* P 1 1 s & Beepers CD's (Compas, Racine, Evangilique)
* et S dales Zouk, frangais, ambricain
Soldiers an Video's (hailtiens, ambricains, documentaires,
* Produits pur la cuisine
dramas)
* Cadeau Produits de beauty
* Tableaux Produits pour cheveux
* Moneygram Money Order
* Reception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* connection t616phonique chez vous


_ -- ---7ii


Denis/Jonjou


En plus des operations do transfer d'argent, nous nous chageans de faire parvenir
in.. rhtenant an & ves cassetres,1states, sacs desiz, gallans d'hnile
ettonsautresproduitsdinesda
.
BOBBY ExrxacSS,
dest 4.1....* me caste do adamps- doet latino d'accas dest jamais occup6c.
C'est rout simplesnent le No.1 !


""frdi1 D~cembrXV201 4


Page 8


FI 33 138


TOLL FREE 877 485 4428


Rapidid Coasjiance- et Iss MetBears Tams .
Id o'est pmasM pmaste!
New York
Avenue Tdl* 758-3278 1 AvblT
SL 892-647B Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
uoTdl 654-2800 Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
se Blvd 524-1374 .gg g 4
Connecticut
et 6554166 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
xie Hwy 429-9552 Centre # 175
Ave W T61 23-0865 / 22,7913122-8855
Poor toute information, appelez Toll Free
ange Blossoms Trail (407)265-21W 1-804388-3875 ( Floride)
enis, Montedal (514)270-5968 1-800-427-2622 (New York)
massa. Est (514)852-9245 th Are N. (941) 435-3994
River Street (617)298-9366
0 Broadway (617)3m lell W Main StreetKamp Plass (941) 658-9229
19 ewlerst.(941)461-eS43
geMit Sul" la pW Oh VOUS VOUltz eBVOver
une sonune pronto pronto, Faltes conflance A
BOBBY EXPRESS


. 2nd
629 N.K 125
25
28 West Sunsi
604 25th Stre
487 Di
128 b). Flagler
Orlando
2469 South Or
St D
a Hami Bo
Madapan 508
Caminidge30


Ha'itien
d6veloppe de plus en plus une
phobic del'eau. Mais aussi de
la poussibre ... Le march
Cluny, au beau milieu de la
ville, tend sa crasseuse main &
l'autre march, plutSt
informal, 6tabli & l'ex-place
publique de la rue 3. Cela fait
un grand 6cart de promiscuity
et on pied de nez A toute
collected de d6chets et A
l'hygibne publique.
La p6renniti des

ob d w u
(voir Cap-Haltien / 10)

Allo Miami

FADKID J
Le maRasin pour toute


VARIE TY STORE


SBdbby Express





I*


Mercredi 19 D~cembre 2001


Page9


1


tidrM


.. "SI~i g 4 C


1 I


Keep your food fresh in one'of our refrigerators with features


il__


i


ExpressCod Amfigerlr;


a LG
Digitoug yours







| RENEIGNEENTS


? Comment est-elle arrive darks les mains des Am~ricains


Destination Cap- Ha' tien


les details de son cheminement, de la mason de Jalalabad
A sa diffusion jeudi par les changes de t616vision am6ricaines.
"Je ne vais pas enter dans tous les details de la
change de commandmentt, a d6clar6 M. Fleischer. II a
toutefois laiss6 entendre qu'elle avait 6t6 premise aux
Am6ricains.
"Bonne deduction", a-t-il r6pondu k un journalist
qui affirmait : "Les responsables amricains ne Cont pas
trouv6e. Elle est venue en leur possession. Done quelqu'un
d'autre que les troupes ambricaines..."
M. Rumsfeld a indiqud que la cassette, qui portrait
une date imprim6e 9-11-01, avait 6t6 obtenue "il ya
quelques semaines".
Et Ari Heischer a pr6cis6 que le president George
W. Bush avait 6t6 inform de son existencele 29 novembre.
"It en a visionn6 des parties le 30 novembre", a-t-il ajout6.
II a fallu ensuite la traduire de l'arabe A l'anglais,
etinclureletextedelatraductionpoursadiffusiont616vis6e.
Elle a"6t6 traduite en anglais par un expert et puis
ensuite mise entre les mains de deux autres experts pour
s'assurer de la fid61it6 de la traduction", a expliqu6 M.
Rumsfeld.
Dans cette viddo, un ben Inden souriant explique
notamment A deux invites avoir "calcul6 & l'avance le
nombre" de personnel qui seraient tu6es dans les attentats
dit 11 september et admet qu'il n'avait pas pr6vu

es:-::,-g des deux tours du World Trade Center
Le de Moh d Atta
PEER 8**
OS time que la cassette de Ben Laden
OSt un "faux"
LE CAIRE, 13 D6cembre Le pbre de
Mohammed Atta, I'un des' pirates de l'air pr6sum6s du 11
september, a estim6 jeudi que la cassette dans laquelle
OussamabenLadenexpliquequesonfils6tait"encharge"
du group qui amend les attentats aux Etats-Unis 6tait "un
faux".
Mohamed al-Amir al-Sayed Awad Atta a jug6 que
(voir Cassette / 12)


e e 11* -


11*.11 1.. 1. li k ut
Extrait de Penregistrement distribute pa


M"'"chd 19D~cmmw VM01 4


Page10


Elle a 6t6 obtenue dans une mason de Jalalabad,
dans 1'est de l'Afghanistan, out affirms jeudi le Pentagone
et la Maison Blanche. Et le minister de la D6fense Donald
Rumsfeld a insists sur son
authenticity.
"La bande a 6t6
examine par un certain
nombre de personnel au
sein de 1' Administration
pour s'assurer itu'elle 6tait
authentique et de fait, il
semblebienqu'ellelesoit",
a-t-il dit lors d'une
conference de press.
Des experts out
6galement examine la cas-
sette, oh ben Imden se vante
d'avoir organism les
attentats de New York et
5 -- Washington, pour voir
qu'elle n'avait pas 6t6
"manipulde", a-t-il ajout6.
-- a Mais comme le
porte-parole de la Maison
r les autoratis US


par le charge << sabl6 >> de nombreuses plages du littoral
atlantique, par la proximity de la commune de Milot od se
dressent encoreles vestiges et quels vestiges du Palais
Sans-Souci, de la Citadelle Henri Christophe et bien d'autres
sites historiques du department du Nord. -
LavillesemblesceptiquequantAlaconcr6tisation
de tous ces potentiels en sources de d6veloppement, tant
'
social qu'6conomique, pour ses fils. Ah que la ville fut
belle!Qu'elle6taitpropre!MaisHaitidevra-t-elletoujours
ne computer que sur ses souvenirs ? << La sauvegarde de ce
patrimoine commune nous concern tous >>, profess
I'UNESCO. Et si elle avait reason ?
HPN


(suite de la page 8) .
parler que de ceux-lk, handicap consid6rablement le
d6veloppement du Grand Nord, qu'il soit industfiel,
conomique on touristique.
La renomm6e et l'attrait du Cap-Haitien out
traverstoutel'histoired'Harti.I.xchef-lieuduNordfrappe
par son histoire, riche, depuis le mois d'aott dernier, de
331 annies. La grande fiert6 des Capois, I'originalit6
culturelle et architecture de la ville sont revenues
proverbiales. Lar6gionreprdsente depuis longtemps leprin-
cipal attract touristique du pays. La route du Cap 6tait un
passage oblige pour les nombreux tourists qui sillonnaient
le pays dans les annies 80. Un pble d'attraction renforc6


RFQ No. 48
Community Small Business Enterprise (CSBE) &
Community Business Enterprise (CBE) Outreach
Services Pool
Miami-Dade County is seeking interested partieslentities to provide ourteach services to
promote the County's Community Small Busines Enterprise (CSBE) Program for
construction and design-build firms and the Community Business Enterprise (CBE)
Program for architectural and engineering firms. The minimum qualification require-
ment for admittance into the CSBE & CBE Outreach Services Pool is registration as a
vendor with the County's Department'of Procurement Management.
Partieslentities admitted into the CSBE & CBE Outreach Services Pool will identify
potential CSBE or CBE firms (see CSBE & CBE Program requirements below) and
provide assistance to those firms during the CSBE or CBE certification process.
Admittance into the CSEE & CBE Outreach Services Pool is a pre-requisite for
providing these services to the County. A Pool member shall receive $ 500.00 for each
new firmit assists in successfully obtaining certification as a CSBE or CBE, as evi-
dence by written confirmation from the County's Department of Business Development
(DBD) or the approved certification.
CSBE & CBE Program requirements:
The CSBE & CBE Programs are gender/race neutral programs designed to provide
contracting opportunities for small and medium sized firms. The following are the basic
program requirements for CSBE and CBE certification:
1. Total net worth of all owners of the firm does not exceed $ 750,000;
2. Firm qualifier for a CSBE owns at least 10% ofinterest/issued stock and for a
CBE owns at least 25% of interestlissued stock;
3. An owner can have only one certified firm in each Program;
4. Payment of required fee ($75.00, renewable annually for $ 25.00); and
5. Average gross revenues for the last three (3) years for a CBE firm does not
exceed $2.000,00 or for a CSBE firm does not exceed
$2.500,00 for SIC 17/NAICS 235 (Specialty Trade Contractors)
$3.000,000 for SIC 16/ NAICS 234 (Heavy Construction other than
Building Construction)
$5.000,000 for SIC 15 / NAICS 233 ( Building Construction, General
Contractors and Operative Builders)

To Apply for Admittance:
To apply for admittance into the CSBE & CBE Outreach Services Pool, please send a
letter requesting admittance and include the firm's name, address, telephone number,
fax number, e-mail address, contact person and County vendor registration number
(federal identification numer) to Heather Fraser, Division Manager, Department of
Business Development, 175 NW 1st Avenue, 28th Hoor, Miami, FI 33128-1836. For
further information or to learn more about the County's CSBE & CBE Programs, please
call DBD, Certification Unit at (305)349-5960.
Vendor Registration:
To obtain a vendor registration application or for assistance in registering as vendor,
contact this Vendor Information Center (VIC), Department of Procurement Manage-
ment at (305) 375-5773 or visit the VIC at 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FI
33128-1919.


MINI RECORDS


VISITEZ-NOUS AUSSI SUR:


Ben Laden : Une cassette au parepurs mnystirieux


SCORD 2RE1 MINIl 7 -

30 ans d 'Excellence


ANNOUNCE LA PARUTION DE

QUATRE NOUVEAU CD's POUR LA
FIN DE L'ANNEE 2001


EN VENTE ACTUELLEMENT *
MICHELINE LAUDUN DENIS : en concert -
DANZON BY SIX : The First Danzbn

EN VENTE A PARTIR
DU 15 DECEMBER 2001
GINA DUPERVIL : Les plus grand succbs de Mon phre
HAITIANDO 3 : COMPARENGUE

Pou fit la of i yon CD MINI, se yon
kado ki f& anpil pleti !


MINI RECORDS







|


Les ra,,cines du mal 8tr,'e,: ha'iien


Consulate Gdndral de la Rdpublique d'Harti
271 Madison Avenue (17th jfoor)
New York, New York 10016

Tel (212)697-9767 Fax (212)681-6991

50UHAIT DU CONSULATE GENERAL DE LA REPUBLIQUE D'HAITI A NEW YORK A LA COMMUNAUTE HAITIENNE



Le Consulate Gindral de la Rdpublique d'Hafti & New York,

tout en remerciant la Communautd hartienne pour son support au cours de l'annie 2001,

profit de occasion pour lui souhaiter

an Joyeux Noll et une Nouvelle Annie 2002

de Paix, de Joie et d'Amour

Marie Thirdse Guilloteau, Consule Gdndrale


Mercredi 19 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 46


Page 11


NAPOLEON BONAPARTE fut le personage 6mergeant
et I'Empereur le plus conqu6rant de son temps. Avec lui,
la France allait connaltre une tongue pdriode de conquates,
quifitd'elleunegrande puissancedominatriceayantacquis
une stature international.
Pour clore ce chapitre, nous apportons A votre
appreciation les conclusions que voici : La Revolution
Frangaise de 1789 est knos yeux un Monument historique,
qui demeure grav6 dans les annals politiques de
l'humanit6. Sans doute, elle a eu un impact certain sur les
autres nations r6gionales; r6v8tant son caractbre interna-
tional, elle a influence beaucorip de movements
rdvolutionnaires qui surgissaient dans un monde dont le
triomphe 6taitfavoris6 par les circonstances conjoncturelles
de l'6poque. Quoique post6rieur A la R6volution Anglaise
(1642 -1649 ), dont OLIVER CROMWELL fut le
redoutable artisan, la R6volution Francaise de 1789 est de
loin plus 6mouvante, captivate et fascinate. Les
chercheurs en science-po et en sociologie sont done bien
serves.
La Revolution Frangaise est aussi d6positaire de la
DECLARATION DES DROITS DE L' HOMME,. qui est
une reference universelle dans ce vaste domain. Elle
embrasse plusieurs aspects tels que: Droit Ala vie, Droit A
la personnel humane, Droits sociaux, Droit A
1'Autod6termination des peoples etc. C'est anssil'ensemble
de ces progrbs compl6t6s par la Culture l'Art, I'Economie
et la Politique, qui d6terminent le degr6 de civilization qu'un
peuplepeut conqu6rir dans le cadre d' unprojethautement
civilisateur et d6mocratique.
Nous salons donc l'oeuvre 8 combien ahurissant des


fagon de penser, est exprim6e A partir de KARL MARX
sous une forme beaucoup plus 61abor6e, objective et
rationnelle. Nous basant bien sr^ir, sur les donn6es Marxistes
qui captivent les espnts les plus progressistes de notre
temps.
Mais d'un autre c8t6, la R6volution Frangaise a
aussi montr6 que les raciness de la bourgeoisie sont bien
profondes. Cette dernibre, avecune Apret6hors du commune,
amend saproprelutte qm s'est transformed en Rdvolution,
d'oix elle tient sa victoire triomphante sur l'ancien systhme
f60dal. Solicieuse de la r6ussite de la R6volution, la bour-
geoisie a tout fait pour en garden intact les acquis et la
perp6tuer dans le temps et I'espace.
Dbs lors que la R6volution a 6clat6, elle a en un effet
oc6anique; elle a su container routes les regions du monde.
Elle garde encore aujourd'hui la supr6matie mondiale,
malgr6 les survivances fdodales qui existent encore chez-
elle. Sa presence est tr6s manifesto dans routes les actions
gouvernementales et para-gouvernementales.
Etonnamment, elle 6tend ses tentacles jusque dans les
civilizations les plus anciennes pour tenter d'imposer la
ienne, ce au grand dam des codes d'6thique que celarequiert.
LecontinentAfricainetenparticulier lapartiem6ridionale
par example, est en train de subir influence aggressive de
la culture occidental, et devant I'impuissance du monde
Africain de r6agir, I'on se porte A croire que 1'Occident
finira par r6ussir.
Mais, il ya une chose sur laquelle nous voulons attire
Inattention de certain esprits acquis & 1' iddologxe bour-
geoise. Dans leur comprehension s61ective, ils attaquent
(voir Histoire / 16)


Port-au-Prince, Haiti
25 28 Septembre 2001
Iss m6faits de la conjoneture qui out s6vi dans le pays
pendant et aprbs la priode post-duvalibrienne, devraient
8tre occasion pour 1'61ite du savoir et pour celle d6tenant
I'industrie et la finance du pays de prendre conscience et
de tirer les deductions logiques et cons6quentes de celourd
heritage
Jusque-lk, les analyses et opinions qui sont 6mises
sur cette conjecture ne sont que l'arbre qm cache lafor8t.
Elles n'en r6fldtent pas toujours les causes fondamentales'
& notre humble avis. Et c'est dans ce cadre-11, que nous
voulons sitter notre pr6sente analyse, A intention de nos
lectrices et lecteurs. Nous ne pr6tendons avoir aucune
espbce de science infuse, mais nous aDons tenter de faire
du mieux que nous pouvons pour produire des r6flexions
qui auraient le m6rite de motive la conscience des gens et
d'interroger la conscience collective.
LES RELATIONS SOCIATALES
EXISTANTES :
La Revolution bourgeois et leS
claSSeS SOCialeS
La prise de la Bastille vers la fin du XVIIIbme
sidcle devait metire fin A la noblesse et A la royaut6 absolute
au profit de la bourgeoisie. Les privileges et prerogatives
qui furent, pendant des sidcles, I'apanage de la communaut6
royale, allaient Stre abolish et devaient marquee une rupture
avec l'ancien regime. Les nouvelles structures sociales et
politiques introduites par la R6volution marqubrent aussi
le debut d'une nouvelle Are dans la soci6te franchise d'alors.
In bourgeoisie r6formiste qui succida au systhme fdodal,
avait dit entreprendre des r6formes administrative qui
eurent le mente d'ouvnr l'espace du pouvoir politique A un
plus grand nombre de gens. Voiciles grades lines direc-
tives ayant servi de cadre A la nouvelle venture qui vit le
jour en juillet 1789 : Formation de l'Assembl6e Nationale,
Monarchies Constitutionnelle, Assembl6e Nationale
Constituante, Assembl6e Legislative, Constitution Civile
du Clergy etc.
Nous voulons signaler pour vous que tout ce beau
peqd s I cbo dr s cl i pOn
XVIn'6taitpas tonjours concluant. Etdoncilfallaitobtenir
non seulementladestitutionduRoimais son procks et son
execution. Ce qui fut fait selon l'agenda des
R6volutionnaires de l'6poque (D6c. 1792 Jany. 1793).
Cette measure avait surtout pour objectif de pr6venir touted
nouvelles resurgences des royalistes dont la sacro saint
personnel du Roi repr6sentait la loi m8me( avec le droit
divin). 11 fallait anssi rendre p6rennes les conqu8tes bour-
geoises et aboutir Ala proclamation dela Ibre. R6publique
frangaise. Pour ce faire, touted les measures et dispositions
devaient Stre prices pour favoriser la supr6matie et
l'iddologie bourgeoises. Et il en fut ainsi. La Ibre.
R6publique Frangaise 6tait done proclam6e en Septembre
1792 et elle fut I'oeuvre de la Convention qui, d'abord
domine par les Girondins, fut marque par le procks et
I'ex6cution du Roi.
Les Montagnards devaient plus tard prendre le
contr81e de cette structure aprbs que les Girondins eussent .
6t6 exclus. Sous l'impulsion jacobine avec les figures de
premiere ligne : ROBESPIERRE, SAINT-JUST,
COUTHON; la violence r6volutionnaire provoqua
beaucoup de massacres dans le camp des royalistes et la
peur s'y install en mature. Cette violence fut telle quel'aile
lib6rale etmod6r6e delabourgeoisie dutreprendreles renes
du pays. Elle organism, elle aussi, une campaign de
repressions tant jacobines que royalistes dans le but de m&ter
les insurrections provenant des deux camps belliqueux.
Mais elle ne devait pas faire long feu, puisque gangrene
par la corruption qui attisa l'instabilit6 r6gnante. Elle se
retire done au profit du CONSULAT (1799-1804), qux
devait prendre la forme d'un Empire (1804-1815) dont


Leaders r6volutionnaires qui
ont conduitla R6volution en
Francejusqu'hlaprisedela
Bastille, le 14 Juillet 1789.
Et aussi le caractbre
popular dont ils out fait
monte lors du d6roulement
de ce grand 6vbnement qui a
marque l'histoire de
I'humanit6. Nous sublimons
6galement le courage et la
pertinace avec le t is
movement d6mocratique
par rapport au systhme
f6odal, qui avait fait son
temps.
Cependant, nous
demeurons engages dans la
lutte d6mocratique et
popular; done nous
souhaitons 6mettre cette
r6flexion avant de conclude.
A la lumibre de la
Revolution Frangaise
esquiss6e pr6c6demment,
nous nous permettons de
diceler deuxconstantes dont
elle est porteuse. D'une part,
elle a permits I' closion de
nouvelles id6es qm ont eu
pour effet de neutraliser
voire m8me 6clabousser
cells qui pr6valaient pen-
dant la longue p6riode
m6di6vale. Ces nouvelles
id6es ont 6videmment initi6
la philosophic politique
international et overt la
voie aux grades valeurs
d6mocratiques qui
fasconnent le monde
d'aujourd'hui. C'est tant
meiux Car cette nouvelle


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s),
which can be obtained through the Dade County Department of Procurement Man-
agement, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FI
33128 (Phone : 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid
package (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling charge
for those vendors wishing to receive the bid package through the United States Postal
Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the
vendor'scompletereturnaddressandphonenumberandacheckforthecorrectdollar
amount made payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners".
Bids/proposals mustbe submittedin a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/pro-
posal envelope or container has been opened will not be opened or considered. The
responsibility for submitting a bid proposal to Miam-Dade County on or before the
stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-
Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package or courier
service, including the U.S. mail, or causedby any occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received m the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, FI 33128 by no
later than 2:00 PM on the bid.opening date in order to be considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No 98-106.
The following bid(s) will open at 2:00 PM on lkednesday, JANUARY 16, 2002


I










(
I


7004-2/04-OTR-SW


Lycoming Gas Turbine Engine (Repair &2


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, JANUARY 23, 2002


Polygraph Services


5871-3/06-OTR-SW


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS


MIAM





9
La veuve d une des
Victims de 1' attentat du
Orld Tr ade Center se sui-


STROUDBURG, Pennsylvanie, 13 D6cembre -
Unefemme que ses amis disaient d6prim6e depuis lamort
de son mari dans 1'attentat centre le World Trade Center
s'est suicide cette semaine en Pennsylvanie, ont annonc6
les autorit6slocales.
Pat Flounders, 51 ans, s'est suicide en utilisant
une arme A feu & son domicile lundi, a annonc6 Dave Tho-
mas, coroner au comt6 de Monroe, en Pennsylvanie. Son
.,
corps a 6t6 retrouve par un ann.
Son mari, Joe Flounders, 46 ans, travaillait pour
la soci6t6 Euro Brokers Inc. au 84e 6tage de la Tour sud du
World Trade Center, le second gratte-ciel d6truit par les
pirates del'airle 11 septembre.
"Elle 6tait tellement perdue. Elle avait perdu son
envie de vivre, elle avait perdul'eslYoir", a affirmKelly
Lewis, qui l'avait aid6e dans ses demarches aprbs la mort
de son mari. AP


I


,


code are prone u se sol.nvier 2002, 1.@ promodon West valuable que pour los nouveaux abonnes DISH Mfabonn6 regoIt un cr&& mensual de $9.99 pour TVS qul prondm
stret on more of avrls soon. Lan evennument ersual at exiod. TABles Prix, offres at prograrranes sonIsounds a des changements satis preavis.Des taxes locains at federates pouvent
etro appliqueea. Les programmet 50ni Valables pour up abonnementiamilial, localise sur le teni(Dirt COntinentaldes US. Tous les programmes DISH Network et lea easvices alteriants annt soumla
aux termeset conditions did "Residenital Qustomer Agreement", disponible sur demanded. Les abonnes qul no souscrivent pas a DISH Latino, DISH tatinoDosAmerica'sTops0, America's ToP
100 00 America's Top 150 IMrofit fracture Un droit d'acces monsual de $5.00. Destimapteurs adifIonnels dolvant erre adives on conjondian avoc Un iticapteur principal et sent toUmia a une
relevance moneuelle do5400 per reaspiour Tous les receplours dolventerre connecies a ane ligne telephonique. Une second anianne dish est namesake pour les progranurse amedcains.
Tous les name de Marques at logog apportionant a lours proptiolaires msliectifs, CGOD1;EchoStar Corninunications Corporation. Tous talk resenna PhoIDE IDumies graciousementpar TV5.


miumillialuminuin


Merred 19DicenabmV2000 4


Page l2


aden disparu
par les forces locales afghanes. "Nous avons nettoy6 notre
terre d'Al-Qaida", a affirmHaji Zaman, un des trois com-
mandants ayant men offensive, pr6cisant que 200
members dur6seau avaient 6t6 tu6s.
II a aussi annonc6 que ben Laden, recherche "mort
ou vif" par Washington, n'6tait pas & Tora Bora et que les
recherches dans leriseaude grottoes et de souterrains, dernier
repair du chef islamiste, n' avaient rien donn6.
Selon le secretaire am6ricain A la D6fense Donald
Rumsfeld, qui s' est rendu bribvement dimanche en Afghani-
stan & occasion d'une tourn6e dans la region, 2.000
combatants d'Al-Qaida ont fui les grottes de Tora Bora
vers les collins avoisinantes. I'un de leurs responsables a
6t6 capture, a-t-il pr6cis6.
Pour le secretaire d'Etat Colin Powell, selon sequel
ben IAden est "en fuite", Al-Qaida semble vaincu en Af-
ghanistan, meme si quelques poches de resistance subsis-
tent.
La conseillbre pr6sidentielle am6ricaine pour la
s6curit6 national, Condoleezza Rice, a toutefois mis en
garde centre l'annonce primatur6e d'une victoire. "11 est
trbs clair qu'Al-Qaida est d6sorganis6 de manibre
important" mais "nous devons container A nous inqui6ter
des cellules d'Al-Qaida dans d'autres endroits" dans le
monde, a-t-elle dit.
La bataille "continue", a d6clard le g6n6ral Tommy
Franks, commandant des operations militaires ambricaines
en Afghanistan, enparlant de situation"confuse", alors que
le commandant Zaman avait affirms auparavant que
dimanche 6tait "le dernier jour d'Al-Qaida en Afghanistan".
Selon Tommy Franks, le nombre de sites en Af-
ghanistan suspects abriter la fabrication d'armes de de-
struction massive a augment pour atteindre quelque 50.
I "C'est effrayant", a-t-il comments sur ABC.
L'offensive sur Tora Bora a 6td lance
d6but d6cembre par les forces de la Choura
counsell) del'Est, maitre de Jalalabad depuis la
fuite des talibans. Elle a 6t6 appuy6e par des
bombardments incessant de aviation
ambricaine et au sol par des commandos
am6ricains et britanniques.
La guerre a td lance par les Ernts-
Unis le 7 octobre en Afghanistan, pays
transform par les talibans en sanctuaire pour
ben Laden, consid6r6par les Am6ricains comme
le commanditaire des attentats du 11 september
(3.251 morts ou disparus).
La fuite de ben Laden risque d'autant
plus d'Stre considrde comme un reverse aprbs
l'dmotion suscit6e aux Etats-Unis par la diffu-
sion jeudi d'une cassette viddo oh il se vante
d'avoir organism ces attentats.
"Nous ne savons pas od il est"mais "il
est en faite", a indiqu6 Condoleezza Rice, le
qualifiant de "liche" parce qu'il ne combat pas
avec ses troupes. Colin Powell alui aussi affirms
"ne pas savoir" oh est ben Laden mais s'est dit

I convaincu que les Am6ricains 1' attraperaient tit
ou tard.


6tait en faite, et mis en garde centre l'annonce pr6matur6e
d'une victoire.
Les raids ariens am6ricains surles montages de
I'est de l'Afghanistan out reprise dimanche dans la soir6e
avant d' 8tre suspends vers 23600 locales (18630 GMT,
selon un journalists de I'AFP. .
La d6route des combatants d'Al-Qalda dans les
Montages Blanches de Tora Bora a 6t6 announce dimanche


TORA BORA (Afghanistan), 16 D6cembre Le
r6seau islamiste Al-Qaida en Afghanistan semblait vaincu
dimanche, 6cras6 dans les montages del'est & Tora Bora,
mais son chef, Oussama ben Laden, a disparu, 6chappant
aux Amricains et aux forces locales afghanes.
Alors queles combatants afghans ont annonc61a
d6faite dimanche des volontaires islamistes strangers A Tora
Bora, les autorit6s amdricaines ont indiqu6 que ben Laden


Ben Laden cassette ...
(suite de la page 10)
la vid60 diffuse sur CNN et montrant Oussama ben Laden
d6taillant les pr6paratifs des attentats du 11 september 6tait
"une farce" et "une fabrication".
"Tout le monde r6phte ce nom (Mohamed Atta).
Oh Ben Laden est-il allcherch6r ce nom? Ben Laden l'a
eu de l'Am6rique", a d6clar6 le phre de Mohamed Atta,
Ag6 de 65 ans, dans an entretien te?6phonique hl'Associated
Press. Bien que n'ayant pas vu la cassette, il a jug6 qu'il
s'agissait d'une "farce". "L'Am6rique est la terre de
I'aberration et delafraude", a-t-il d6clar6, hurlant"sacr6e
Am6rique" avant de raccrocher brutalement.
Is Are de Mohamed Atta, un avocat Ala retraite,
a d6menti & plusieurs reprises que son fils ait pu Stre
impliqu6 dans les attentats du 11 september. Mohamed Atta,
33 ans, est consid6r6 comme celui qui contrSlait le vol 11
lorsque l'appareil a heurt6 l'une des tours du World Trade
Center. II a 6ti li6 & des pirates de l'air pr6sum6s qui se
trouvaient Abord de deux des trois autres avions d6tournis.
Selonles enquateursilfaisaitpartie d'une celluleterroriste
de Hambourg en Allemagne et avait suivi des cours de pi-
lotage en Floride. (AP)


Des responsables militaires amricains
peasaientil ya quelques jours encore qu'il 6tait
each6 & Tora Bora. Vendredi, I'agence Afghan
Islamic Press (AIP) qui, ces dernibres semaines,
amaintenu des contacts 6troits avec les talibans,
avait annonc6 qu'il n'6tait plus & Tora Bora.
Fin november, le minister des Affaires
6trangbres de 1' Alliance du Nord, Abdullah
Abdullah, avait d6clar6 & Kaboul que ben Imden
se trouvait dans le sud du pays et non dans l'est.
En Afghanistan, Donald Rumsfeld a
effectu6unevisite6clair surlabasea6riennede
Bagram, A une cinquantaine de kilometres au
nord de Kaboul. Pour ce premier placement
d'un dirigeant amricain de ce niveau depais
20 ans sur le sol afghan, il s'est entretenu avec
des soldats am6ricains et a rencontr6 le chef
d6sign6 du government intrimaire afghan, le
chef pachtoune royalist Hamid Karzai, ainsi
que son ministry de la D6fense, Mohamed
a

Etats-thuames Dob ins, l"eny 6 p6cial des
& Kalx)ul pour Strele charge d'affaires amricain
dans la capital afghan. II pr6sidera lundi un
lever du drapeau A l'ambassade des Etats-Unis
fermde en 1989.


AbonneZ VOUS entre le Iet Dec. 2001 at le 15 Jan.2002 et profitez de 2 moi5
d'abonnement gratuits (lViars et Avril 2002).
Apprefie2.Ie:mellieutdes informations des reporters, des films,.di.s sport..'
EA FrancaiS


POWW SOWIOttSeagg ggg$ pgg Agig

d & 1.872.586.9675
NoO RK


www.kbs-tV.com WWw.dishnetw m


Nde11 RJ""'as.wos r


INTERNATIONAL


Al-Qa'ida en diroute, Ben L







NOS
p
teites announces classes


en arc e o o.


I


I


I I


.


__________~__


__1______


-
- Medecin

Dr Enock .Joseph
Obst6trique
Gyncologie
Accouchement
Operation pour .
fi om 1 m eng


Tolm le ests6 ur
Nous acceptons touted
sorts d'assurance ainsi
que la carte Medicaid
pour les femmes
enceintes.mNo al es

h8pitaux priv6s
3650 N.E. 2nd Avenue
t ppmg
(305)751-6081
Dr Sony VIgaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des dallies
No 27


As children

everywhere begin asking
forallkindsoftoys,
riders and electronics for
Christmas, a group of
second graders have not

forgotten to include gifts
for less fortunate chip
dren.
The second
graders at St. Stephen's
Episcopal Day School,
3439 Main Highway in
Coconut Grove, galva-
nized surrounding area
schools in collecting 730

gift boxes to donate to
children in Haiti. For
weeks the second-graders
worked with students at ^

Plymouth Congregational
Pre-school, Coconut
Grove Montessori School


i&-


1 rl --~- -


Mercredi 19 D6cembre 2001
Haiti M h VlXV N 46


Pagel13


Points de Vente Harti en Marche
Miami Pompano Beach Fort L


.
Radif
Port Milodie 103.3 FM
de 5:00 & minute
To s jours

Musique retro, Jazz,
1 bmp Am a to

capt a7vo& t otre .
vie ne sera plus la m8me...
Chicago

Radiol'Union

88.7 FM
4:00 pm & 6:00 pm
bul nddemo es
HarryFouch6
4:20
Module frangais
bulletin de nouvelles
Lio SCh6ry
Module Crdole
Lionel Ch6ry

New York
Radio Eclair

1 B
Chaque samedi
11:00 am
T61516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus

130 AM
every sunday
9:00 am
& Midi
New York
Haltx
Diaspo Inter
1330 AM

di cm,
7-9 am
Haiti en Marche


auderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompimo
t61.: 954-421-4777

1 NW 9 veP 2
Ft derdaled 11

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
9543450450
Delray Beach
Classic Teleco
B V
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delmy eh, FI
561-272 3556


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette Barber

15455 WesSho e Highway
305 940 9070
Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie



Eclipse
.
Conununication

929 S 15 cAve.
Suite 104
59 4 380 1616


...{dmence
" "

The gift box
project is a part of a
national movement

sponsored by LifeLine
Children International, a,
charitable organization
that provides assistance
to children in Haiti. The
national goal is to collect
more than six thousand
Love Boxes during the
holiday season.
To find out
about donating Irve
Boxes to children in Haiti
call St Stephen's Viviana

Rangel at 305-445-2606.
St. Stephen's Episcopal
Day School
3439 Main Highway,
Cocount Grove Horida
33133


and Ransom Middle and light clothing. for the project. "They under-


School in collecting


'"Ihe children were


stood that the more Love


En vente d6s le mercredi
a MiamI, Port-au-Pnnce,
Chicago Boston New
York Montrbal, Paris
Bruxelles Berlin,
Gen&ve...


Pour 4tre b jour
avec I'actualitd,
abonnez vous
en nous appellant:


Miami
305 754-7543
(305) 754-0705

Port-au-
Prince
245-1910
221-8567/68/96

New York
914 358 7559

Boston
508 941 6897

Montreal
514 337 1286


Restaurant



Bbl Fouchht
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le 77tellieldr
griot de la ville!


Boulangerie


.18&11 MRYC
57 Avenue Muller
Port-a-Prince, liani
ti lasbich pain au bourrt
manchoite Bagal sur
commander
T41 40s> '--&.MA
403= 1958


Du Lundi au


NOil


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie's
581 BCr

Pompano Beach
133064
T6t. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.

P 7ano h

TELECOM PAW
206 North Hagler Ave
Pompano Beach

9 9 10 804


Second graders lead effort in holiday







































































Xmas2001is aSeasn toshar !!


Mercredi 19 D~cembre 2001


i:


IV n






YON JES SOLIDARITY
POU FETE NWEL AK TOUT TI MOUN
PEYI DAYITI 110IST RE DES HAIT ENS
VIVANT AL STRANGER
Minist& Ayisyen kap viv nan peyi etranje rele
tout AyIsyen
Anba drapo Pataj ak Solidarite a !
Ayisyen tout kote, Ayisyen toupa ou .
Pote patisipasyon nou pou pote lajwa nan ke ti
moun peyi Dayiti L I MI FA isitiU.
nan okazyon Nw61 2001 n. news n
Pote solidarity nou:
sanble kado, rad, medikaman, ak manje .
pou tl moun ka p viv nan kondisyon difisit
Depoze kado nou nan Anbasad
oswa Konsila Peyi Dayiti ki pi pre lakay nou ., men 1. Es.mis at Etrar
advan 26 desanm I ..so

Minist@ Ayis n kap Vi b Peyi Etranje ap
mete yo nan avyon epi fi distribisyon an Ayiti

NwAI, yon fet esipesyal, yon jou pataj, yon jbs
solidarity, Yon konbit entenasyonal
pou ti moun peyi Dayiti !


A XMAS TO CELEBRATE WITH ALL
HAITIAN CHILDREN

The Ministry of Haitians living abroad is calling
on all Haitians
To rally around the flag of sharing and solidarity
e
Haitians from around the world, come together a
:
to bring some happiness to the children of our 5
homeland
For this holiday season 2001

Offer a gift of love by sending clothes, dry
goods or medication
To your closest haitian Ambassy or Consulat
Give for the needy children a
Before December 26th

The Ministry of Haitians living abroad will send
them to Haiti and
Distribute them among our daughters and sons
in need of a helping hand


UN EST D SLDAIE


Le Ministbre des Haitlens Vivants & I'Etranger fait
appel & tous les Haltiens
Sous le drapeau du partake et de la solidarity
Haltiens de part le monde
Apportez votre participation pour le bonheur
des SFifahts & I'occasion de Noel 2001

Ce geste en est un de solidarity :
Offrez des cadeaux, des v4tements, des
medicaments pour premiers solns
ou de la nourriture
Au profit des infants qui vivent dans des
.
conditions difficiles en Haiti
Deposez vos paquets A I'Ambassade ou au
Consulate Haltien le plus proche de votre domicile
avant le 26 d&cembre

Le Minist&re des Haitiens Vivants & I'Etranger les
acheminera en Halti

Noel 2001, un No@l de Partage et de Solidarit6

Consulted le site du MHAVE: halti20041akay.com





Hati en Marche Vol. XV No. 46 I


Yon mesal gouv6nman Konte Miami-Dade voye bannou pou ep6k f&t yo

Wan phyt nou pandan epak fit go ept heabe fourt non sea e sof .
Pou nou menm nan Konte Miami-Dade se epbk fet, e sa vle di dekorasyon yo, bal yo, bon manje ak anpil plezi ak zanmi e fanmi nou.
Pandan epbk fbt la se pou nou sitou sonje pran prekosyon nan tout preparasyon nou yo. Reflechi byen ak ki moun nou pral fete an epi 16 sa a
na f6 meni manje an dapre kalite moun sa yo pral ye. Se pou nou genyen yon ekstenth dife nan kwizinn la epi tou youn nan chak pyds kote nou
genyen boujilchand61 limen. Mete tout nimewo telef6n an ka dijans anba je tout moun nan kay la, yon kote tankou p6t frijid4 an. Planifye ft yo
byen pou nou kapab jwi yo tht kale san danje ak fanmi nou yo e zanmi nou yo.


Mercredi 19 D~cembre 2001


Pae1


EKLERAJ LIMYE FET YO
Limy& eletrik ak chand61 tr& enp6tan 0 A A
nan f6t fen dane sa yo ke nou fete nan
kominote nou an tankou; Hanukah(f6t
Jwif), NwAI, Kwanza(f6t Afriken), ak
Ramadan(f4t Mizilman). Li enpbtan anpil
pou nou f6 atansyon 16 nap sbvi ak bagay
sa yo kblke swa pou seremoni relijye .
oubyen dekorasyon f6t.
' Itilize anpoul ki genyen ti wat tou piti pou
dekore pye ab de nw6I nou yo. Fil ranje ti limy&
sa yo pa chofe twbp 16 yo rete limen lontan.
Avan nou konekte yo, tcheke yo pou nou asire nou ---
ke yo pa genyen fil kale oubyen defripe, anpoul kase, sbket kase
oubyen fele oubyen koneksyon ki lach.
Tcheke pou nou asire nou ke ni limy& nwhi yo ni limy& menorah
elektrik yo genyen etikat ke yo te pase tchbk "Underwriters
Laboratory" (UL).
Si nap s&vi ak fil ekstansyon, ranplase vye yo ki agenda kale
oubyen defripe. Pa chaje twbp aparey sou yon grenn pl6g la. Pa
pase yo anba tapi paske yo chofe 16 yo an s&vis. F6 yo lonje yon
mi pou moun pa tonbe/kroke pye yo la dan yo. Tepe yo a t& pa ni
kIouwe ni agrafe yo.
Se pou nou etenn limy& dekorasyon yo 14 nap s6ti ak tou Is tout
moun ale dimi.
Si nap s6vi ak chandhi oubyen bouji, f6 tr& atansyon kote nou
poze yo. Poze yo twen rido, bagay an papye, epi sitou twen ti
moun ak ti b4t kay. Asire nou ke yo byen chita epi yo byen poze
sou yon bagay ki pa kapab pran dife. Anka ke ta genyen anyen,
mete yon ekstenktd dife tou pre nou pa janm konnen.

FE MANJE AK RESEVWA
MOUN/ENVITE
Si f6t la ap f6t lakay nou ane sa a, men plizy&
bagay nou agenda f4 pou nou asire nou ke li g
pase an tout sekirite.
Pandan ep6k sa yo se kwizinn la ki se santral
la, kote tout moun plis travay la dan li, pran yon
moman pou nou f4 yon tchbk sekirite.
Asire nou ke genyen yon ekstenkth dife sou la men anka dife
gres ta pran.
Vire manch chody6 yo pou yo pa kapab frape yo ni chavire yo
s6ti sou founo dife an.
Toujou s6vi ak gan oubyen kare pwotbj yo pou nou ranmase
oubyen deplase chody& sou founo yo.
Pa mete gwo moumou ak manch long sou nou pandas nap f6
manje. Se yon fason pou nou asire nou ke manch rad la pa
manyen dife an oubyen li pa antrave nan manch yon chody6 epi
chavire II.
Se pou nou kenbe ti moun yo Iwen fou cho yo, Iwen likid ki cho
yo, ak tout 16t danje nan kwizinn yo.
Pa kite ankenn gato/bonbon tou pre fou an pou yo pa boule nan
lonje lamen pran yo.
Pran anpil pekosyon 16 nap f6 friti. Grbs cho se kbz anpil gwo
boule.
Si nap shvi ak yon fou mikwo ond, pran prekosyon pou nou pa
boule 16 nou dekouvri pla yo, vaph ki s6ti la dedan yo cho anpil.
Epi tou, si se likid cho nap retire de fou mikwo ond lan, atansyon
li agenda vole tonbe sou nou epi boule nou.


FET YO AK TI BET KAY NOU YO
Li tr& fasil nan monte desann f&t yo ke nou bftye ti b6t > *,@
kay nou yo, m6zaid, se pou nou asire nou ke yo rete
kb kontan e an sante. Li tr& enpbtan pou nou f6 atan-
syon kouman nap dekore kay, sitou pou nou f6 atan-
syon pou tout ti jwbt ak ti anplis ki dekore kay la pa
trennen.
* SI nou pral limen chand61 pandan f6t la, f6
atansyon kote nou mete yo. Pa mete yo la
epi kite yo nan kay vid la. Asire nou ke yo byen
chita epi tou yo pa anba ni pye ni ke ti b6t yo
oubyen ti mid yo.
* Fil elektrik ak limy6 ab de nw61 se danje serve pou ti b@t yo si yo
m6de yo.
* Sonje ke tout plant dekorasyon f6t nw61 yo se pwazon pou ti b6t yo,
tankou seriz aw61 yo, ti fby gi, grenn bwe ki genyen ti seriz rouj yo,
rododendwon ak fl& krisent6m blan yo.
* Men chokola agenda anpwazone chyen yo, aidske f6 atansyon pou
yo pa jwenn av6k bon Jan bonbon sa yo menm.
* Asire nou ke si nou genyen yon ab de nwbi pa mete ankenn vitamin
plant la dan li pou si ti b&t nou yo bw6 li pou li pa anpwazone yo
epi asire nou ke pye bwa a byen chita pou ti b&t yo pa chavire li
non plis.
* Dekorasyon pye bwa yq se gwo danje tou, ti gilann yo, riban yo ak
fisel yo f@t an mbse vit kase, si ti bbt yo manje yo ,yap mouri paske
trip yo ap koupe e bouche. Menm lagal/Iagrathl li gendwa be yo.
* Nan ouv6 f6men p6t tout la sent jounen veye pou yo pa sove dey6.

TI MOUN YO AK FET YO
Genyen plizy& fason pou nou ranje kb nou pou nou asire nou ke f4t
yo pase byen san aksidan. Fet yo se remain bon 16 pou fanmi,
zanmi ak tout ti moun tout laj pran plezi yo tbt kale.

* LA nap dekore kay nou pandas epbk f6t yo, mete nou nan plas ti
je ak ti men inosan yo. Pwoteje yo de tout aksidan, mete tout sa
ki ka blese yo oubyen f6 yo dimal Iwen ti men yo. De tout fason pi
bort garanti nou se veye yo, mete yo anba je granmoun.

pi gwo danje ti zanj yo se toufe sou vye bagay yo mete nan bouch
yo, na sezi w6 jan yo konnen sa pou yo jwenn mete nan ti bouch
yo. F6 sitou atansyon a ti jw&t, ti jwbt ki demontab yo, sirbt, pis-
tach/nwa, ti anpoul limy& yo, ak ti py6s dekorasyon tou piti yo.

Anpwazonnman se you nan pi gwo danje ki ekziste pandas epbk
f6t yo. S&ten plant tankou gi, seriz nw61, fl6 nw61 se pwazon. Pa
blye mete sou kle tout pwodui netwayaj yo, kr&m pou siraj yo,
medikaman yo, vitamin yo. Li pa pran anpil pou yon ti moun gen
tan mete ti gout nan bouch li pou li tonbe malad.

Aprann ti moun nou yo rete an ka dijans. Asire nou ke yo konnen
kouman pou yo rele "911" pou yo bay non yo ak adrbs yo.
Aprann yo sa pou yo f6 si dife ta pran nan kay la, bagay tankou
pou yo s6ti a kat pat de py6s la kote dife a ye epi tou ki kote pou
yo ale rankontre avbk nou yon fwa ke yo finn s6ti deyb.


MIAM I-DADE


V OTRE AT TENSION I







SL'HISTOIRE AU PRESENT I


Les racines du mal Stre hai'tien


UNDCP
CARIBBEAN REGIONAL OFFICE

COMMUNIQUE DE PRESSED

31 octobre, 2001, Port-au-Prince, Haiti

CONNAISSANCES, ATTITUDES ET COMPORTMENTS DES GLOVES
DE LA REGION METROPOLITAINE VIS-A-VIS DE LA DROGUE

Ilatti, 31 octobre, 2001- Une nouvelle 6tude sur la probl6niatique de la drogue parmi les jeunes de la region
m6tropolitaine de Port-au-Prince a 6td ricemment publide et content des r6sultats fort int6ressants pouvant Stre
une source information important notamment face A l'dlaboration de programme de prevention en toxicomanie.
Constatant la situation pr6caire des jeunes haltiens et leur vulnerability & 8tre confront aux drogues dues A leur
situation 6conomique difficile, leur manque de soutien psycho-affectifainsi que de maturity psychologique, le
Government Haitien, appuyd par le Programme des Nations-Unies pour le Contrble International des Drogues
(PNUCIDE requdrait une meilleure comprehension de la situation de ces jeunes face A la drogue. Commanditde
alors par le Gouvernement Haitien et r6alisde par l'Institut Haitien de I'Enfance (IHE), I'Association pour la
Prevention de l'Alcoolisme et Autres Accoutumances Chimiques (APAAC) et en collaboration constant avec le
PNUCID, cette 6tude visit A d6terminer notamment le niveau de connaissance, les attitudes, les comportments
et la perception des 616ves de 28 6coles secondaires de la zone m6tropolitaine de Port-au-Prince vis-A-vis des
drogues ainsi que des moyens de prevention. Depuisles dix dernibres annies, aucune autre 6tude de cette nature
et de cette ampleur n'a 6t6 effectude appuyant done I'importance des r6sultats obtenus.

D'abord, une certain miconnaissance face aux drogues a 6t6 soulignde dans cette enquate. Effectivement, m8me
si la majority des jeunes reconnaissent la marijuana, la coca-me/crack, I'alcool et la cigarette comme 6tant des
drogues, plus de la moiti6 des r6pondants n'y considarent gubre les medicaments. II parait 6galement que tous les
products identifies comme drogues auraient 6t6 consommes par les utilisateurs mais & divers degr6s, I'alcoolrestant
la drogue la plus utilise. QuantA l'accessibilit6 aux drogues, it resort de I'6tside que, pour la plupart des
6tudiants, certaines drogues (la cigarette, I'alcool et certain medicaments) se procurent assez facilement- les
drogues dures, tels que le LSD, I'hdroine et la cocaine/crack, et A un degr6.moindre la marijuana, semblent plus
difficile d'acc6s. L'enquite note aussi que l'Age d'initiation aux drogues est relativement bas od pr6s de 50% des
616ves sond6s client avoir d6jd consomme une drogue avant l'Age de 16 ans. Plus sp6cifiquement, les filles et les
gargons, dans des proportions semblables, mentionnent avoir d6jd utilis6 des drogues avant I'Age de 14-16 ans.
Encore plus inqui6tant, plus de 1/3 des filles s'initient A la marijuana assez prdcocement, soit avant 11 ans. L'6tude
rapport 6galement que les filles utilisent beaucoup plus les tranquilisants et les somnif&res que les gargons. Les
donndes sur la frequence d'utilisation montrent qu'une pratique addictive et pr6-addictive se prdsentent chez les
utilisateurs de marijuana et de coca"me/crack qui consomment au moins 2 & 3 fois par semaine. L'enquate signal
6galement I'existence d'une sous-estimation des taux d'utilisation surtout dans le cas de tabagisme et de drogues
dures

L'6tude pr6sente d'autres r6sultats pertinent sur la probl6matique des drogues tel que pergu par les 616ves de la
region Port-au-Prince. On y retrouve 6galement plusieurs recommendations se rattachant surtout A I'dlaboration
de nouveau programmes de prevention, d'6ducation et de soutien psychosocial. Une approche multisectorielle
est notamment sugg6r6e pour letter centre cette probl6matique. C'est entre autres en vue de enforcer les
programmes de prevention que cette 6tude a 6ti r6alis6e.

Pour des informations suppIdmentaires, venillez vous dresser & M. Flavio MlreUa, Reprdsentant adjoint,


Adresse: Pine Hill, Belleville, St. Michael. Adresse posiale: P.O. Box 625C, Bridgetown, Bartmdos, West Indies.
T616phone: (246) 437-8732 T616copieur- (246) 437-8499: courriel: undeptertedos@undepbb.org


Mercredi 19 D~cembre 2001


Page 16


(Histoire ... suite de la page 11)
sempiternellement routes les actions mendes par les Masses. Quand
celles-ci s'organisent pour traduire en actes leurs DESIDERATA'
dans le cadre du Parti d'Avant-garde,'ils en out I'6cume A la bouche.
Alors que la R6volutionbourgeoisecondens6eetdeenteplushauta
montr6 comment la violence est aveugle. La bourgeoisie d'alors s'en
estbien serviepour asseoir soupouvoir tantpolitique qu' 6conomique,'
comme elle l'a toujours fait et le fera certainement au cas od 1
6ventualit6 se pr6senterait. Ainst donc, la violence se troupe dans un
camp comme dans l'autre; elle apparat done comme uneloi qui dirge
les d6bats dans la conduit de la R6volution. Malheur aux esthetes
qui ne r6alisent pas ce point de vue et qui demandent comment et non
pourquox !
Nous autres de la ligne progressiste, nous disons A ces esprits
de bien vouloir prendre du recul avant d'intervenir sur des 6ventuels
evenements qui, devanteuxse produisent et dontilsn'ontpasle
contr81e.Etdansleurbalbutiement,1erecueildelar6action se d6chaine
comme dans un chant de cygne, dont les notes solf6ges sont mal
accord6es. Aussi estimons-nous quela violence sous touted ses former
doit 8tre beanie, et que l'on soit capable de rechercher ensemble la
medleure formula de cohabitation afin d'eviter que celle-ci ne soit
pas permanent dans le cadre d'une R6volution.
Nous en venons done au sujet pour sequel nous nous proposons
gl'approfondir I'analyse et mettre l'emphase sur les causes qui out
engendr6 la dislocation du pays, voire m8me son dysfonctionnement
dans ses Institutions les plus sensible et strat6giques. Pointn'estbesoin
de mentionner ici combine le pays est affaibli par ces sympt8mes
chroniques, qui affectent terriblement ensemble du corps social
haltien. Cependant, nous esp6rons que ces quelques cliches historiques
tir6s dans la R6volution de 1789 permettront de mieux saisir la
port6e r6volutionnaire dela bourgeoisie en tant que classes, et aunom
de laquelle elle revendique le pouvoir politique et 6conomique.
"sonseys' Jar""'"'?"ft's"A"it""""''si'""$"
contemporain, la tendance actuellepriorise les marches de telle sorte
que ceux qui d6tiennent la finance et 1' 6conomie, ont le pouvoir
politique par ricochet.
Nous semblons retenir votre attention sur une argumentation
prolixe, dont le sujet pos6 est A peine voil6. Nous voilk done arrives
au coeur de notre analyse.
Les .pages de notre histoire 6mouvante r6vblent que,
contrairement A l'avis des conservateurs de l'6poque, la R6volution
de 1789 en France a eu une incidence heureuse sur le movement
revendicatif des Noirs d'Haiti. La declaration des droits de l'homme
proclaim: Tous les homes naissent et emeurent 6gaux en droits."
Celle du Conventionnel ROBESPIERRE : P6rissent les colonies
splut8t qu'un seal des principles Et plus tard celle de SONTHONAX :
Les terres de Saint-Domingue doivent appartenir anx Noirs ; ils les
ont acquires A la sueur de leur front. Tout cela allait changer de
faqon radical le cours de l'histoire dans la colonies. En substance, ces
pertinentes declarations devaient mettre enlumibre 1' 6tat d' esprit
. des dirigeants de 1'6poque et surtout celui de la majority des
enclaves, dont les conditions existence 6taient en-dessous du bes-
tial, A cause du comportment immonde de la classes des grand
planters et leurs supp8ts.
Selon ce que nous connaissons de cette trance d'histoire, 1'lle
de Saint-Domingue 6tait sous l'obddience de deux principles puis-
sances coloniales: L'Espagne et la France. La p6riode espagnole s'
tend de la D6couverte 1492 A 1625 et celle dela France dbs .1625
jusqu' en 1791; il ya eu une situation r6volutionnaire, qm devait
favoriser une prise de conscience par les enclaves. La p6riode
espagnole devait surtout consisted enla conquate de l'lle, en chassant
vigoureusementles Indiens quil'babitaient etcommencer la campaign
d' esclavagisation de ces derniers. Alors que la France devait plus
tard consolider l'oeuvre des Espagnols en organisant la colonies au
point de vue administratif et territorial, BERTRAND D'OGERON
ns Tr t e S CKp8 9 d temuss ua esodceans
position frangaise de la parties occidental de 1'Ile, et mettre son
emprise sur I'organisation de la colonies. I'objectif principal des co-
lons 6tait d'organiser et de d6velopper la production agricole pour en
faire le grenier le plus prospbre en exportation vers la M6tropole.
Tout ceci n'est qu'616mentaire, puisque l'expirience a montr6
que sans l'apport efficacy des Noirs imports ga et 14 des c8tes
d'Afiique, l'ambitieux project des colons Espagnols et Frangais n'
aurait pas pu aboutir. D6cim6s sous le poids de l'esclavage et n'6tant

Nas habitues a va forces eCOM ensOV DOm ea s are, s
nomm6 en 1501 enlieu et place de BOBADLLA qui avait6t6 r6voqu6.
II d6barqua dans l'lle en Avril 1502 avec la mission express d'en finir
une fois pour touted avec la question indienne et promouv our
rapi"dementlaprosp6rit6del'lle parled6veloppementdel'agriculture.
Ce fut lui aussi qui, en premier lieu, introduisit les premieres importa-
tions des Noirs(1503) dans l'lle caribbienne dommguoise. Depuis lors,
la traits des Noirs ne cessa d'augmenter selon les besoins des grand

et ,dqmt sts ns ro s leave
d'aprbs leur novel statute.
Cette situation d' esolavage qui fut on ne peut plus intenable
et insoutenable, allait se perp6tuer dans la vie de millions de
personnel. L' on n' a jamais song6 & prendre leur defense comme
s' il s' agissait d' une cause ind6fendable, m8me de Phre LAS
CASAS dans sa conscience religious s61ective, a d61ib6r6ment
choisi de prot6ger les Indiens des souffrances affreuses et
inhumaines dont ils futent 1' objet. Mais pas un seul instant, il n
a r6agi en faveur des Noirs qui, eux aussi, furent astreints aux
memesoco di oncsnsinon pnes s Ps pcontre, ce Phre Es agnol 1

poursuite de la trite des Noirs. Alors jugez-en par vous m8me !
Et alors, il a fallu attended la cir6monie du Bois-
Caiman( Aott 1791) dont BOUKMAN d' origin jamarquaine fut
1' instigateur et 1' organisateur pour yoir le d6but du fameux
soulbvement des enclaves. Aprbs la deportation de TOUS SAINT
LOUVERTURE as fort de joux en France, les masses esolaves
trouvbrent un fervent Ind6pendantiste en la persomxe de JEAN
JACQUES DESSALINES. Ils lui rendirent done gloire et honneur
our la oursuite de 1' oeuvre 8 combien memorable dC
TOUSSAINT, qui se fit prendre au pidge du Pro-Consul de


du pays. II faudrait peut-8tre singer A trans-
former ces hameaux on ces lacou qu' ils
habitent en de v6ritables villages modernes, qui
donneraient un sens human & leurs conditions d'
existence. Nous sommes presque si^xrs que c' est
la meilleure formula envisageable pour dchapper
A un 6clatement social, qui est peut-8tre pr6visible.
Nous rappelons que c' est un simple aspect que
nous 6voquons sur le chapitre social comprise
dans un plan national de d6veloppement, qui n
est pas le but du present texte. Nous y reviendrons
dans une autre circonstance.
De tout temps, ces grades Masses auxquelles
nous faisons allusion, constituent, dans leur
diversity professionnelle et dans leur faculty phy-
sique, les forces de production. Cependant, nous
constatons que malgr6 les progrbs techniques et
scientifiques qui s' opbrent dans le monde agro-
industriel; nos paysans demeurent encore de
simple ouvriers agricoles gr6gaires. Ils travaillent
avec des instruments d6faillants, des outils
1-udimentaires d6suets qui rendent leur effort trbs
p6nible. 11 faudrait peut-8tre envisager d' introduire
de nouvelles techniques modernes dans ce vaste
domain avec une m6thode nouvelle; le but serait
non seulement de motive 1' esprit cr6atif du
paysan mais d' augmented sa capacity de produc-
don. Enfin de compete, c' est eux qux nournssent
le pays et A ce titre 1' itat d' Haiti est redevable
enters eux, et doit leur permettre de jouir et tirer
profit du travail accompli. Sans parlor, bien st^Ir,
des millions de jerries personnel de la population

6 dun p au nedpn en dearg
point de vue, nous pensions qu' il est imp6ratif
que 1' on tienne compete d' elles et que 1' on
impnme une nouvelle pens6e haftienne pour elles
aussi.
(voir suite page 17)


BONAPARTE dans la personnel de LECLERC.
G6n6ralissime de son 6tat, DESSALINES
assume la relive du Commandement g6n6ral de 1'
arm6e indighne. Dot6 d' une intelligence
extraordinaire sur la strat6gie militaire et jouissant
d' une ascendance certain sur ses troupes, il
pronon9a sans ambages le mot INDEPENDANCE.
Ce mot tombant des lbvres de DESSALINES allait
Stre requ comme une declaration de guerre centre
la M6tropole frangaise. Et ce fut I' overture d'
embl6e des hostilities qui se soldbrent par une grande
premiere, la victoire de DESSALINES sur les
troupes napol60niennes. La proclamation de 1'
Independence national eut lieu sur la place d'
Armes des Gonalves le ler. Janvier 1804, et le
reste est connu de tous.

CONCLUSIONS ET PROPOSITIONS DE
REPONSES :
Comportment et inconsistence des
.al Hait
sses son es en i
De ce qui prichde, nous voulons faire ressortir
que depuis 1' Ind6pendance national; les classes
privil6gides du pays manifestent une m6prise
incongrue enters les grades masses haitiennes. Cs
dernibres pour la plupart vivent en rase champagne
dans des conditions de vie en-dessous du seuil de
pauvret6; elles sont gardens et oublides comme si
elles n' appartrennent pas au pays. I' exode nu
dont on parle micaniquement est, pour nous, 1
expression visible de cet 6tat. Mars, nous sommes
o;:s"'e"nlo a dem a solush n aum t6 pm
une sorte de palliatif. Fuyant la unsere atroce qux

r patnot a 6eba, s n1esd euxa Sh hon, dn7
les villes de ovince recherchant un soi-disant
mieux 8tre. Une demarche qui, un tantinet, vient
grossir les bidonvilles et encourage la paup6risation


PROGRAMMlE DES NATIONS UNIES


UNITED NATIONS $i3:








- I


.


Premier change commercial alimentaire

navire tLAHMANE ce r entre Etats-Unis et Cuba


gggyp
CARIBBEAN REGIONAL OFFICE

COMMUNIQUE DE PRESSED

31 octobre, 2001, Port-au-Prince, Halti

CONNAISSANCES, ATTITUDES ET COMPORTEMENTS
DES INFANTS EN DIFFICULTY DE LA REGION
METROPOLITAINE VIS-A-VIS DE LA DROGUE

Hard, snercredi 31 octobre, 2001 Une nouvelle 6tude sur le ph6nom6ne des drogues parmi les jeunes en
difficulty y comprise les infants des rues de la zone m6tropolitaine de Port-au-Prince a 6t6 rdalis6e et compared
sles donn6es importantes pouvant 6tre tiles quantA la mise en place on l'am61ioration des programmes de
prevention en toxicomanie. Mame si les jeunes de la rue sont identifies comme vuln6rables face A la drogue, trbs
peu d'dtudes s'adressent A ce group. Priv6s notamment de soutien psyche-affectifet vivant dans un environment
agressif, les jeunes de la rue peuvent Stre ports A pratiquer des conduits d6viantes comme la prostitution on
encore, la consummation de drogues pour survive. La toxicomanie demure done une probl6matique important
chez ce group & risque. Face A ces coastatations, le Gouvernement Haltien, avec l'appui du Programme des
Nations-Unies pour le Contrble International des Drogues (PNUCID), a commandit6 une 6tude s'adressant aux
infants en difficult de la region m6tropolitaine de Port-au-Prince pour determiner leurs connaissances, leurs
attitudes et leurs comportements vis-d-vis des drogues ainsi que leur perception des strategies de prevention. Cetty
6tude a 6t6 ef fectu6e par I'Institut Haitien de l'Enfance (IHE) et I'Association pour la Pr6vention de l'Alcoolisme
et Autres Accoutumances Chimiques (APAAC) en collaboration constant avec le PNUCID.

Il resort de I'6tude que les infants de la rue ont un degr6 de connaissance assez 61ev6 face A la drogue et ce, en
d6pit de leur fable niveau de scolarisation. Les products identifies par ces jeunes comme drogues sont
principalement la marijuana, la coca"me/crack et les inhalants. Cependant, plus du tiers des jeunes ne considbrent
ni l'alcool ni la cigarette comme des drogues. 11 parait que l'alcool, la cigarette, les somnif'eres, les inhalants, les
analg6siques et les tranquilisants resent facilement accessible. La marijuana et la coca~me sont d'acc6s difficiles
et plus particulibrement, I'h6rorne et le LSD qui, semble-t-il, sont plus difficiles A se procurer. L'Age d'initiation
A la consummation des drogues, surtout pour les gargons, semble 6tre relativement bas, soit avant I'Age de 11 ans.
Une polytoxicomanie des substances relativement facile A obtenir se pr6sente 6galement chez les filles. Il resort
aussi que les infants de la rue rapportent une consummation plus important que les infants vivant dans les
centres d'accueil. Une consummation pr&addictive et addictive se r6vble chez les utilisateurs d'inhalants (57%),
de marijuana (50%) et de cigarette (40%). L'enquate rapport 4galement une sous-estimation du degr6
d'accessibilit6 et du taux d'utilisation se rattachant surtout aux drogues dures.

L'enquate souligne d'autres rdsultats important sur la perception des jeunes en difficulty provenant de la
region riI6tropolitaine de Port-au-Prince. Suivant les r6sultats obtenus, plusieurs recommendations out 6t6
proposes dont : la mise en place on le reinforcement des programmes, des measures 16gales existants et des
services de soutien psychosocial. C'est entre autres en vue de enforcer les programmes de prevention que
cette 6tude a 6t6 r6alis6e

Pear des infornsations supplintentaires, reallies vous adresser 6 M. Flavio MIrella, Reprdsentant adjoint,
Programme des Nations-Unles pour le Contedle International des Drogues (PNUCID), Ididphone: (246) 437-8732



Adresse: Pine Hill, Belleville, St. Michael. Adresac postal: P.O. Box 625C, Bridgerown, Barbados, West Indies.
T616phone: (246) 437-8732 T616copicur: (246) 437-8499: courriel: undepharbados@undepbb.org


an aza an enre ans e por e a avane avec une
cargaison de ma'is ambricain
L'agitation avait commence en d6but de matinee, aprbs qu'un
candidate hl'6vasion eut 6t6 tu6 par un garden qu'il avait agress6 avec
un couteau de fabrication artisanale. Les quelque 500 autres d6tenus
se sont alors soulev6s, mettant le feu & des matelas.
I'incendie arapidement 6t6 impossible A contr81er. Plusieurs
d6tenus sont morts br016s vifs, tandis d'autres ont p6ri asphyxids par
lafum6e. Plusieurs corps out 6te retrouv6s entibrement carbonis6s.
Certain d6tenus out eula vie sauve en se r6fugiant dans une
cour arribre de l'6tablissement oix l'eau d6vers6e par les pompiers les
a prot6g6s des flames.
La prison de Ciudad del Este, A 390km de la capital
Asuncion, 6tait conque pour accueillir 200 d6tenus. Or, selon les in-
formations de la pressed locale, la population carc6rale 6tait bien
superieure. Un juge instruction a 6t6 d6pach6 sur place, tandis que
les families commengaienthserassembler devantf6tablissementd'oil
continual de se d6gager une 6paisse fum6e. (AP)

*
LOS YRCIlleS GH IllRI

etre haxtren
(suite de la page 16)
Certain diront qu' il s' agit de vains mots, mais nous autres,
nous croyons qu'il fautenfin commence, puisqu'il n' y aura pas
de miracles; et done il faut serrer les rangs pour une nouvelle
r6g6n6ration de 1' homme haltien. Nous croyons aussi qu' il faut
sa suesn eeng Pune ae d di n rpal tei ell el
6tablissant des differences entre 1' e?6mentnoir et 1' e?6ment mulAtre,
entre le riche et le pauvre, entre le paysan et le citadin, entre
celui qui est instruit et celui qui ne 1' est pas etc. Pour nous, c'
est de la foutaise Et nous enchamons avec .KARL MARX qux,
dans ses etudes thdoriques sur lalutte des classes, avait r6sum6
les classes sociales entre deux classes distinctes : La classes des
exploiters et celle des exploits. Il prevent done aux ouvriers,
aux paysans et aux Masses de former et de d6velopper leur
conscience de classes, car les classes que nous appelons privil6gi6es
ont bien conscience de lears int6r8ts de classes. Cette conscience
est bien rdelle chez-elles, elles en produisent la petite bourgeoisie
pour serva de remorque au cas ou il leur adviendrait de perdre
le contr81e du pouvoir politique. A ce compete, les illustrations
abondent dans notre histoire; tous les movements populaires et
d6mocratiques amorc6s jusqu' ici, ont 6t6 tous 6touff6 dans l'oeuf
par cette dernidre.
Dans les p6riodes d'interlude, I'exprience monte qu'il est
permits aux gens de s'exprimer sur la conjecture, maxs les
intellectuals de gauche sont toujours rests sous surveillance strict
de peur qu'ils agissent sur les vraies causes. Ce qui aurait pour effet
de bouleverser le STATU QUO dont les esprits de l'autre bord
sont les tenants. Cette strat6gie a 6t6 habilement et tactiquement
mise A execution lors des 6vanements de Juillet 1946 dans le but
d' 6m e le6 pemen d6moNcran eNe popTular ddont lle control
Comportment qui a malheureusement valu au pays un coup d'
Atat (10 Mai 1950), une suite de Gouvernements successifs et une
dictature trentenaire. Is grand movement de F6vrier est en train
de connaltre le meme sort, dd 4 un manque de vision des forces
politiques sur I'dchiquier et surtout Al'absence du Parti d' Avant-
garde.
Aussi mettons-nous 1' emphases et insistons sur la formation
de la conscience de classes des Ouvriers, Paysans et Travailleurs,
meme si nous reconnaissons que ce probl6me relive surtout d' un
manque de travail dans le pays. Ce qui participate probablement
du sch6ma tactico-strat6gique de la classes dominant et de nos
politicians dont 1' esprit mercantile parait trbs present dans leurs
actions. Mais, nous enchainons avec le po6te frangais : Vingt fois
sur le metier, on remet son courage. Et nous terminons en disant
ceci & 1' intention des jeunesses haitiennes et aux progressistes :
On ne peut pas traitor 1' Histoire comme en Physique, la difference
c' est qu' en Physique on peut rdp6ter mille fois 1' experience,
mais en Histoire on ne peut la r6p6ter qu' une seule fois.


Mercredi 19 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 46


Pag el7_


les destruction subies par les cultures cixbaines lors a expliqu6 ces ventes ambricaines & Cuba par les d6gits causes par
du passage de l'ouragan Michelle le 4 novembre l'ouragan Michelle dans l'^11e. "Cette vente aun caractbre unique",
dernier. avait-il d6clar611apresse car pour Cuba, ajoutait-il, il est impossible
Ces livraisons constituent le premier r6sultat d'accepter l'id6e d'un "commerce unilateral". (Reuters)
concrete d'une loi qui, depuis un an,
soustrait les products alimentaires et les
medicaments aux sanctions commercials
am6ricaines.
Le president George W. Bush 9 .
s'est prononc6 pour le maintien de
embargo commercial centre Cuba, mais
nombre initiatives en cours aux Etats-
Unis visent & obtenir un novel
assouplissement du regime des sanctions.
Le president cubain Fidel Castro
avait promise de "ne pas acheter un seul
grain de riz ambricain on une seule
aspiring", peu apris que la loi eut 6t6
signed. Il estimait qu'elle 6tablissait
toujours une discrimination envers Cuba z
parce que les financements priv6s ou pub-
lics amdricains 6taient toujours interdits et .
que son pays ne pouvait pas vendre ses
products aux Etats-Unis en change.
Mais la semaine dernibre, Castro
L'"Ik M tl
"
t d l t d l H


volailles am6ricaines est arrive dimanche
enmilieudejourn6e&Cubadanslecadredupremier
change commercial entrees deuxpays depuis lalevee
de embargo impose en 1962 par Washington A l'^xle
commumste.
Le porte-conteneurs M.V. Express, de la
companies Crowley Maritime Corp 6tablie en Floride,
est entr6 dans la baie de La Havane avec 500 tones
decuissesdepouletcongel6es.11devaitStresuividans
la journ6e.par un autre navire transportant 24.000
tomes de mais vendu par le group alimentaire
amdricainArcherDanielsMidland(ADM).. .
Nous esp6rons que ces premieres hvraisons
directed de volailles des Etats-Unis A Cuba entraineront
un service maritime direct et continue entre les Etats~
Unis et Cuba pour les cargaisons autoris6es", indiquait
Crowley le mois dernier aprbs avoir signun contract
de transport maritime & La Havane.
Les deux navies marchands avaient quittd
les Etats-Unis vendredi et d'autres bateaux devraient
prendre la route de Cuba dans les semaines qui
viennent, ADM et d' autres companies ayant conclu
avec l'^11e des contracts estim6s 130 millions de dollars
pour la livraison de 200.000 tonnes de bl, mals'
grains de soja, riz, poulet et d'autres products aprbs


PROGRAMME DES NATIONS UNIES


Jean-Marie Beaudouin


Des mutins met tent le feu & leur prison
/ .
au Paraguay: 25 mor ts, 200 blesses
ASUNCION, Paraguay, 15 D6cembre Un guay situ6e blafrontibre avec le Br6sil etf Argentine.
violent incendie s'est d6clar6 lors d'une mutinerie Au knoins 25 d6tenus ont p6ri et 200 autres ont 6t6
samedi & la prison de Ciudad del Este, ville du Para- blesses, selon les autorit6s.


UNITED NATIONS





SCRABBLE 1
Arrange les sept letters ci-dessous
pour former un mot Frangais
a

I I


*


Solutions de la semaine passe:
CATLE YA


GRILLE DES PROGRAMMES

Me 1od ie 1 OS 3 FM
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
161: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com


En Bref (suitedela2)
punir selon1aloi. Le ministry haltien a d6clar6 n'avoir pas de mots pour tradxure son
indignation deviant l'assassinat du journalist Brignol Lindor, un acte qui r6volte sa
conscience. 11 a pass des instructions, affirme-t-il, pour que le commissaire du
government de la ville de Petit Goive fasse proc6der hl'arrestation des coupables et
pour qu'ils soient traduits en justice.

Nouveaux troubles & Petit-GoAve
Un group d'hommes arm6s se r6clamant de la Convergence D6mocratique ont 6rig6
des barricades et y out mis le feu en divers endroits de la ville de Petit Goive. La
police est intervene pour enlever les barricades et comme les homes arm6s
tentaient de s'y oppose, des coups de feu out 6t6 tirds et l'un des manifestanth a 6t6
atteint d'une balle. Par ailleurs les manifestants ont tentde mettre le feu au local du
college de Petit-GoAve qui, timidement avait overt ses portes. 8 faut dire que
depuis l'assassinat du journalists Brignol Lindor, routes les 6coles sont demeuries
ferm6es & Petit GoAve.

Un Sminaire sur la violence domestique
La Ministry de la Condition feminine, Ginette Rivibre Lubin, et celui de la Justice
Gary Lissade ont pr6sid6 un s6minaire sur la violence dans les foyers au local de
l'Ecole de la Magistrature & Frdres. On remarquait la presence du Repr6sentant de
1'UNICEF en Haiti, celle du Mme Horence Elie, responsible de I'OPC Office de
Protection du Citoyen. La situation de la femme b la mason a 6t6 expose avec les
diverse violence qu'elle subit.

Siminaire sur l'iducation en Haiti
II a td inaugur6 au KINAM II & P6tion-Ville. Son objectif : examiner le cofit, le
financement et la quality de l'6ducation en Haiti. Les divers partenaires du ministbre
6taient presents. Un attention sp ciale a 6t6 accorded au prix de l' colage qui monte
d'ann6e en ann6e. Le Ministre de I'6ducation national, Mr Georges Gaston
M6risier dans une interview & M61odie 103.3 FM a fait ressortir que leur objectif
6tait de donner la parole aux directors d'6cole, aux organisms international
oeuvrant dans ce domain et d'identifier les diverse sources de financement.
Cependant le coordonnateur g6ndral de PUNOH (Union Nationale des Enseignants
Haitiens), Josu6 M6rilien, a fait ressortir qu'un tel s6minaire ne changerait absolument
rien A ce genre de pratiques parce que, d'aprbs lui,1es secteurs-cl6 n'itaient pas
represents A ce colloquy.

Premise en liberty de l'homme d'affaire Victor Chatelain
L'homme d'affaire trbs connu du milieu haltien, Mr Victor Chatelain, propri6taire de
Chatelain Tours a 6t6 remis en liberty aprbs avoir pass6 prbs de 8 jours en prison.
Monsieur Chatelain avait 6t6 arrat6 pour tentative de corruption de fonctionnaire de
l'6tat ". L'avocat de Monsieur Chatelain, Maitre Fritzo Canton, a fait part de son
intention de poursuivre les autoritis de la Direction G6n6rale des Imp8ts et de
r6clamer d'elles des excuses publiques vis-h-vis de son client.
Victor Chatelain a 6t6 lib6r6 asur une ordonnance du Doyen du Tribunal civil de
Port-au-Prince, le Juge Lise Pierre-Pierre .

Des gens armis s'emparent
du Palais national
(suite de la page 20) port6 le movement Lavalas au pouvoir avec Jean-
Une dernidre information nous Bertrand Aristide.
apprenait que les inconnus arm6s n'auraient A occasion du 16 Ddcembre, le president
paspnspossessiondetoutlePalaisNational Aristide a inauguri dimanche une nouvelle place
et que les coups de feu entendus publiquedansunquartierpopulairedelacapitale,1a
proviendraient de members du corps de Place Saint Martin. Le Chef de l'Etat en a profit
sicurit6 essayant de les diloger, pour entreprendre une grande tourn6e dans les
D' aprbs certaines sources, un quattiers populaires, dont Citi Soleil.
complot avait ddji 6t6 dejoud la semaine En juillet dernier, des inconnus armds,
pricidentedontl'objectif6taitd'attenterk qu'on a identified comme 6tant d'ancjens membus
la vie du Chef de l'Etat des ex-Forces armies d' Haiti, ont envahi le princi-
Rappelons que ces 6v6nements pal 6tablissement de la Police Nationale d'Harti,
surviennentle jour mame de l'anniversaire I'Acad6mie de Faires, tuant au moins trois agents,
des 61ections du 16 Ddcembre 1990, qui ont avant de.s'enfuit.


7h00- 9600 Milodie Matin avec Marcus ,
Information, Interviews, Analyses
7615 : Au quotidian avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7635 : I' Actualit6 en Bref avec Yves Paul L6andre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : 1' Editorial
10h00-Midi Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
12h00-12hl5 Le Midi
Un r6sumi des informations avec Nati Pioly
12hl5 2h00 Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

2h00- 3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons frangaises
3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

5600 Nouvelles 5 Heures avec Villette Hertelow

Sh30-7h00 Les Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Lutchano

Sh30-9h00 Soir Informations


10h00 Notre Grand concert
1.' Heure classique (lundi et mercredi)
,,
Dimanche soir SousleKiosqueft Musique
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
9h00 et ... Cavaliers prenez vos dames Chaque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


.. . . .


1


L


Mercredi 19 D~cembre 2001


Page 18


F A


Allez de FARDER g CIDRES, en utilisant des motS


CDRES


A B

Balenciaga
salmain
serett.
Calvin Klein
=>
ceauu
chan .
Christian Lacroix
Dior
vug,
Gu
Guertain (
Lancome
.a ley
Ninan
Paco Rabanne
Prada
en uren
Roches
lel

ess surent


HORIZONTAL
1. Parlementaire -
2. Peut rouiller 3. Note Noix -
-
4. Vieux Propre -
-
5. Pronom Rotira -
6. Indium Situb -
-
7. Secret -
8. Neon 10000 pascals.
VERTICAL:
1. Acquisition de caract&res -
2. Revendication 3. Grande ville -
4. Language informatique Choc -
5. Anglais, pour goudron Lithium -
6. Menuisier 7. Froissiez -
M


5h00 6h30


Bon R~veil en musique


Les Jeulx


Solutions de la
semame passed:
HAiTi


M018 flrisiS





Hait en arc e o. o. ,
AN AYITI GEN TWi)P MOUNN


Mercredi 19 D6cembre 2001
i M h VlXV N 46


Page 19


Nou pa manje, nou pa bwd
nou pa agenda pran youn ti repo
Se koupe kann tout lament jounen
pou fleri grenye Zafra

LE younn nan nou f6 youn aksidan
Youn ponybt oubyen youn janm
blese
yomare-1akmosochemizbyensal
epi yo di-n ba li, boule gra!

San nou.tache tout fty kann
ki donned nan th batey
chak senk liv sik ki vann
gen douz gout san-n ladann

Nou santi chenn nan mare pye nou
n'al travay di, nou pa wk lajan
lb nou fb wondonmon pou n'touche
yo di-n Tonton Nwdl gentan tou-
che

Kidwa Tonton Nwdl pou li touche
pandas f'ey kann ape blese-n
annipye, ghp panybl mbde-n
misye chita nan bonjan van

Pandan n'ape ranpe tankou koulby
ak pitit, madam, fanmi dbyb-n
anba chay kou pwasenkant Zafra
Tonton Nwbl woule nan b61
Ese d6s

Lb nou di nou bouke nou malad
bouwo yo reponn ak dan sere
Nou pa agenda ni bouke ni malad
Tonton Nwdl vann nou lajan
kontan

Kidwa Tonton Nw61 pou li vann
nou
nou pa bbt volay, nou pa zannimo
nou se peyizan, gwo travay&
ki toujou pote peyi-n sou do-n

Yo di chen k'jape wi vbl6
bbf k'ap begle anthtye
si chak jou n'ap rele anmwe
gen youn bagay ki f6 nou mal

Nou tout ape soufri menm soufrans
ak fr6 nou ki nan kan Miyami
ki dbt nou dwe n'ape peye?
kila n'ape jwenn youn remid?
1 7
MOVEMANNYE
Monph renmen change lanmbs,
konfese jenn gengenn,

Mamb kominven san konfese

Dbk renmen mete sonn
sonn devan pou gaz,
sonn dbyB pou emowoyid

Enjenyd renmen bati kay
kay chanmbt san pht;
vant kalbas, nkf mwa soufrans

Abitan renmen bbl manchht pou
koupe bwa gayak, kokoye ole

Mizisyen fb bbl mizik pou
dodomeya ti demwazil


Tankou youn ti sous dlo k'ap fofile
nan fant youn pakht sab ak wbch
galbt
youn bon Zanmi glise kb-1 nan
mitan-n
pou l'lage limyb verite nan zye-n

Li di-n kann o se pou Wachintonn
Tonton Nwil respire nan bouch
misye
Sendomeng chita sou janm misye
Tonton Nwdl voye-n pou chen
manje-n

Li di-n nou pa bezwen dezespere
li pote pawbl espwa pou nou
youn sN wout pou sove peyizan
se pou nou "koupe tht boule kay"

Zanmi-an kontinye boule avb-n
li pa lage-n kite-n pou kb-n
li ban nou rembd jeklere
ki f'e nou dekouvri rasin dould-n

N'ap mande tout patriybt sensk
ede-n mache pran Tonton Nw61
pou peyizan d'Ayiti Tonma
sispann drive nan kann vwazen
Andrefritz Dossous
(Papadds-Desanm 85)

Kouray pou tout mounn ki nan kalamite
-
kouray pou tout fre ak sh
ki kenbe la nan tht ansanm
Kouray pou tout fanmi desepsyon,
dezespwa, lanmizb ap degbje
Kouray pou tout mb, ph, pastb ak kretyen
ki pa ph defann pbp la
Kouray pou tout abitan k'ap vann jounen

Touu y tout fi y'ap f'e abi nan travay
faktori
Kouray pou tout bouretye, chany
mounn k'ap bwete anba chay ki two lou
on
P 7
Kouray pon tout pby k'ap rale youn kalvb
ki pa janm fini
Kouray pou tout misyonk vanyan ki pa chita
ap gaga pip la ak bbl pawbl ak lacharite
Kouray pou tout mounn san defans lbt ap
souse
Kouray pou tout vanyan ayisyen ki cache,
ki dekouvri rasin pwoblbm pbp la
Kouray pou tout mounn k'ap soufri lopital,
nan prison, anba galri
a
cKhoa he c js irno pkenbe la k'p
Kouray pou ou k'ap rele anmwe, kaba
lenjistis, kaba abi, kaba esklavaj
Kouray, mantalite-a gen pou change,
sa p'ap ka rete konsa, kouray!
Yves RegIs
(Lek51Abraham Lincoln Pbtoprens
nan: Bbn Nouv61-1980)




MARYANNA
Maryanna dous pase kann kreybl
ay manman s'oun tablet lake

Tout tan do-1 pa touche th
on pa ka di w'amath
men kon w'pase pye
se li k'pi prese

Maryanna dous pase kann kreybl
ay manman s'oun tablet lakb1

vant li fre tankou nannan kbk ole
li cho pase tizon dife
se jodi w fin bout
Maryanna ap di-w cheri pa ban-m tout!
PM Larak


An Ayiti gen twbp mounn
Gen twbp mounn ki pale san konprann
Gen twbp mounn ki konprann san pale

Gen twip mounn ki avbg ki bezwen wa
Gen twip mounn ki wb san yo pa santi

Gen twbp mounn ki pran san renmbt
Gen twop mounn ki bay san reseywa

Gen twbp mound k'ap swe
Gen twbp mounn ki gra

Gen twbp san k'ap koule
Gen twbp Leyopa k'ap tire

Gen twip mounn k'ap pote mak
Gen twbp Tonton Makout k'ap voye
makak

Gen twbp timounn san jwbt
Gen twip lelit ak machine

Gen twip manman k'ap krive
Gen twbp rbstavbk y'ap maltrete

Gen twbp kann k'ap rekblte
Gen twbp abitan san manje

Gen twbp timounn ki pa kab change
Gen twbp tourism k'ap benyen nan solby


n p otuw la 1 san konprann
Gen twbp mounn ki konprann san pale
Mako
(Etidyan Brooklyn College
Desanml980
nan: Tonbl, Edisyon Jeune Clart6)


TONTON NWEL
Tonton Nwdl
LE ou ap pase simaye nan gran lakeu

rel Efizi Benbon Avyon
Pou Rolan ak Murybl
Tanpri pa blive ti pitit Sb Ybt ayo
Yo gen bon lizay tou
F'oun jbs av6 yo
Pa ph antre andedan joupa yo
Kot marengwen ak pinbz ap paweze
pa blive Tonton Nwbl
Pa blive
M'a live-on
p sip
M' ap ekri pawbl yo nan men-ou
Pa blive timounn san manman san papa
cheve yo sable dbgizman
Chemiz yo an relenng
Tonton Nwil louvb bwbt la
Ba yo youn ti kado.

I z wal Betleybm lan
Te file nan sybl la
Kb yo va kontan
Y'a met ajenou pou yo bere pye-ou
y'a rele byen f'o "Viv Tonton Nwbl"

Dominik Batravil
nan: (Boulpik, Edisyon Choucoune-1978)


KOURAY

neges yo plede pase monte
Nbg yo tou
Nbghs yo plis toujou
Neg yo younn younn
Fanm ak nonm
Nonm san fanm
Fanm san nonm
YO ri youn ri lamizb
Youn mizb darasi
Kb yo plen dby

Jean Armoce Dug6
nan: Tribb Babb


Avoka plede kbz devan-dbyib...


I1;Vli


ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


VIV NWEL!

NRL NAN CHAN KANN

Kou zannimoy'ap mennen labatwa
nan kamyon bwat yo marinen-n
lapli mouye-n, pousyb kouvri-n
malfekth yo age-n nan ann
vwazen

Tankou manman poul yo tate-n
pouki rezon? nou pa konnen
yo konfiske papye nou tout
nou pa agenda mache sou mounn

Nan youn ti kay panache youn bb
san fenit, kouvri ak pay kann
anvente lajb pla men
yo f6se nou disht rete

LE lapli, nou pa ka dims -
do kay la koule kou paswa
anndan tounen youn marekay
li tht koupe ak pak kochon

Rat panyb1 ape banboche
chak swa nan mitan lannwit
nan youn konsk tuitui-tuitui
ape lanbe bouch pitit nou

Maladi reklame kaday ko-n
nou mbg pase tako lambgrb
2 7 oun kafenbl, youn aspirin
dokth koupe kounouk la koutje

Gaya, malad, f6k nou kanpe
koutoup-koutap nou nan chan kann
depi anvan poul desann bwa
jis apre poul remote bwa

Okis marengwen jwe nan zbrby:
nou
tout mizik sou nbt esplwatasyon
ki chita kb-1 nan chan kann
Sendomeng
ap tann peyizan d'Ayiti Tonma

Lb youn van vante nan batey
li anbonme tout Sendomeng
ak vaph swe nan fon nou tout
k'ape koule nan pbch Zafra

PANZOU
Nou koupe panzou
Nou mare asbs
Nan tout bougay
Ban-m
M'a ba-w
Se lavi
Kb sansib pa jwe
Kaminize-w
Tout
Tout m'vle
Ou pa travay
Ou gen tousa
Tousa pou ou
Pou ou sbl
Pwenn bay tout
M'a spare bay tout mounn
Ou, mwen, Li
Nou tout va jwenn kichby
N'ap jwenn tikal
Pou n'travay
Pou n'manje
Pou n'viv
Nou koupe panzou
Nou mare asbs
Ban-m; M'a ba-w
Se lavi
Kb sansib pa jwe!








DENEEHUEi


d'une demi-heure. Le
passageduchefdel'Etat
a eu un effet de
dissuasion sur les
d6chouqueurs qui out
stopp6netleurop6tation,
sans avoireuletempsde
tougher A ce magnifique
bitiment r6cemment
restaur6 aux bons soins
de l'Institut Frangais.
Mais il n' en a
pas 6td de m8me pour les
locaux de la
Cover gence
d6mocratique et du
K ONAK OM ,
complement d6molis,
ainsiquelamaisonsitude
entre les slides de ces
deux parties politiques et
appartenant a un
particulier. Le garden de
la mason a racont6 que
s. . son propri6taire n'habite
pas Haiti. Il s'agit de
EdouardThdodore qui vit
a New York depuis de
nombreuses annies et
qui, ayant d6cid6 de.
retourner vivre en Haiti
avec son spouse A nue
date ultrieure, avait
Photo: Thony Belizaire commenc616quiper petit
A petit la mason, en y exp6diant des
as press . meubles. Eh bien tout cela a disparu sous
vent de
. Soudain 1 6d Fea u m6qtaldlioq e a
President demeur
v6hicules. e.
policlers' Lib ration de trafiquants
pick-up de dro e
de touted go ...
Tonjours au cours de cette journey
dans les dulundi17Decembreunh61icoptereauratt
dur6 prbs largui & Thomazeau un commando qui
aurait saccag6 le commissariat de la ville.


ent 100t d'ordre

m, les premiers
population ne se
s du Palais Na-
defeureprendre


- 1 31 1 I I I


LAYITE RECORDS)


rM tcred 19 h~e XV 4


Page 20


Le commando a eu. le temps d'ouvrir les
cellules, librant lesditenus, lapluspart
des trafiquants de drogue.
Quant aux assailants du Palais
National, plusieurs d'entre eux auraient 6t6
arrat6s A Morne & Cabrits, alors qu'ils
tentaient de regagner la R6publique
domino caine d' od ils seraient venus. On dit
aussi qu'une stationde radio dominicaine
avait en le temps d' announcer que le
president Aristide avait 6t6 fait prisonnier.
Les assailants qui avaient p6n6tr6 au Palais
National, se seraient empar6s du systhme
de radio communication de la PNH qu'ils
ont pubrouiller pendant un premier temps.
Les assailants seraient aussi
arrives A brouiller les r6seaux de la
COMCEL et HAITEL, deux service de
t616phonie sans fil, private ainsi leurs
abonn6s de service dans lamatinde de lundi.
Mais en d6but d'aprbs-midi, le problbme
avait pu 8tre r6gl6. Quant aux abonnis de
la T616co, ils out vu eux anssi leur t616phone
tomber en panne de fagon sporadique
pendant la fameuse nuit et pendant une
parties de la matinee. Pourquai ? Les
assailants seraient-ils arrives Abrouiller tout
le systhme de communication, oubien est-
ce parce que tout le monde essayait
d'appeler en m8me temps. Cela en tout cas
n'a fait qu'augmenter l'inqui6tude de la
population.
Que voulaient ces homes ?
Combien 6taient-ils au juste ? Une
trentaine, selon le porte-parole de la PNH.
Is President Aristide a donn6 une
conference de press en d6but de soir6e.
Mais les questions demeurent. Et la
population continue de s'interroger sur ce
qui s'est vraiment pass...
On apprenait que les units de la
PNH avaient requ 1'ordre de quadriller
tous les quarters pour enlever aux
envahisseurs 6ventuels l'envie de
recommencer leur performance..


.* ...:/
, J x :


Partisans Lavalas danns les rues de Port-au-Prince
leur t8te, merchant d'un p
17 D / * * Les autorit6s out eu
(suite de la page 7) I'attaque contrel'Institut Frangais
indrel'incendie,1es ddchouqueurs s'y un cortege est arrive, avec le
opposes. "Nan pwen dife kap tenyen Aristide lui-meme dans un des
. Et les pompiers s'en sont all6s. Is chef de l'Etat 6tait escortde
Puis des "d6chouqueurs" se sont mais aussi de trois yoitures
duits au local de la nouvelle annexe replies de jeunes civil munis
Institute Frangais situde non loin de 11, sorts d'armes.
nt la barribre d'entr6e. On les a vu La visit du president
rtiravec Faxordinateursfauteuilssur locaux de l'Institut Frangais a


d'6te
sont
la-a"

intro
de l'
for9a
resso


de manibre mtermitente.
Apparemment les forces loyales au
government attendaient le lever du jour pour
passer A faction.
o (voir suite page 18)


confirmant quun group dhommes armis ont
pns effectivement le contr81e pendant la nuit du
siage de la Presidence, le Palais National, et
appellant les partisans du pouvoir Lavalas,
particulibrement les Orgamsations Populaires


important dans les premiers moments, les tirs
ont diminu6 d'intensit6, pour reprendre de temps
A autre, cela pendant toute la nuit Cependant il
ne s'agissait pas d'armes lourdes, comme si les
gens bien arnids qui auraient pris possession des


On apprendra peu aprbs que le Palais
se trouvast aux mains d'un group de gens
lourdement arm6s, qui en auraient pris posses-
sion par surprise, A moins.gu'ils aient bindficid
de complicitis hu sein dri forps de s6curit6.


~5886~ (


. .


Des gens armis s'emparent du Palais National
PORT-AU-PRINCE, 17 D6cembre Le president Jean-Bertrand Aristide ne lieux ne r6agissaient pas. (OP), A se mobiliser immidiatem
Une attaque centre le Palais N imal a eu lieu sle t h up ri esp tTab t sirdned'a ul n deopnin a entemiu aucune : Barean2pbean aan v rs 5 h a
dans la nuit de dimanc eA sq e de savor s'il ya eu des blesses. tap taps 6taient dans les rues, la
situds dans les parades de la residence president et sa famille 6taient done pour le mo- Dbs 4 h du matin, le Bureau de Com- doutant de fien, sauf les liverain
pr6sidentielle ont entendu des detonations toute ment en s4curitd. .
lanuit. Aprbs quelques accrochages munication de la Pr6sidence entrait en schne tionalquientendaientlescoups


LA~IYIT~EI RECORDS


954C 7/39




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs