Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00090
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: December 12, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00090
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text





/*


Haiti en Marche edition du 12 au 18 D6cembre 2001, Vol. XV, Nbo. 45


Deces de Clovis
P PORT-AU -D sn "Papa Doc Duvalier
LPR NCEl9esg6nbre- r en 1957 Clovis97
Les nouvelles genera- D esL' Mr Ddsinor est ministry


tions ne sauront probablement pas grand
chose de ce vieux monsieur, nonagenaire,
qui %ient de mourir vendtredi en sa
residence a Port-au-Prince .
Ex-ministre des finances et
'comftaignon de la premiere heure de
Franoi' Dualier. egalemnient maitre A
penser de diff'renls cInacles au sein de
la class moyenue, ainmi que de la
bourgeoisie, enfin eteruel candidate a la
presidence, Clovis Desinor aura
cependani peu marque la poliiuqiie
haiUenne, sinon que par ouw-dire.
On sail taguement qu'il a
paricip ai la creation du MOP
(Mousement Ou ricts Paysans) aiec
Francois Dualier et Darnel Fignole, cec
dernuer en reuendra la direcuon alors que
Duvalier et Disinor foni hande a part
A I'accession de Francois


des finances et F'un des plus puissants
barons du r6gime...
L'on retiendra qu'il afacilitdla
fortune, immense fortune, de nombre
d'oligarchies de la place, distribuant les
monopoles a tours debras. elinunani routes
traces de competition 6conomique, y
compris auniveaudupetit artisan (lapetite
cordonnene haitienne qui cluil en pleine
llorai-on) et h blissant quelques-uns des
plus grands empires financiers que nous
connaissons encore en Haiti
MNais, pour paraphraser Flugo.
deLa Clo is perail sous Desinor .
Les aines passeint, le tlyran se
fait vielu, un lion seniant senir la tin ...
Le tout Port au-Princnee de la pohliuque et
de lai finance n'ad')cux que pour Clo' is.
N') w'aii-il pas un pacee sign entric
'voir Desinor / 2)


journalist


Brignol Lindor


assassin
PO RT-A U
PRINCE, 9 D6cembre -
Dans une lettre adress6e au
president Jean-Bertrand
Aristide, Reporters Sans
Frontieres (RSF) a demand
S que les responsables de la
mort du journalist Brignol
S Lindor soient imm6dia-
tement arretes. "Nous vous
demandons 6galement que
S M. Dumay Bony, l'adjoint au
S maire de Petit-Goave qui
avait publiquement appel6 au
meurtre de Brignol Lindor
soitlui aussi arrt6", a d6clard
Robert M6nard, secr6taire
g6n6ral de RSF.
Le Directeur des
(voir Presse / 6)


HAITI-CRISE

La guerre civil


aura-t-elle lieu?


Ben Laden dirigeraitP

lui-meme la resistance


S i f -


Le midiateur de P'OEA,
Luigi Einaudi
vendredi qu'il n'a pas perdu espoir
d'arriver A un accord avant la fin de
l'ann6e, mais que les deux protagomnistes
se raidissent toujours aussi bien l'un que
l'autre,jouantselonlui: "lapolitiquedu
pire ". Le secr6taire g6ndral adjoint de
1'Organisation des Etats Am6ricains est
de retour A Port-au-Prince depuis
mercredi pour une 6nieme mission de
n6gociations dans le cadre de la crise n6e
des l6gislatives de mai 2000.
Des commenitaires faciles A
comprendre. En effet, en mme temps que
les deux bellig6rants rencontrent les
m6diateurs de 1'OEA et de la Caricom
don'tt l'assistant secr6taire general Albert
Ramdin fait aussi parties de la d6l6gation),
F'un commel'autre essaie de prendre son
adversaire A revers ... Aristide A
Washington; opposition sur le terrain
meme en Haiti.


Le president Jean-Bertrand
Aristide a deux 6missaires h Washington
(les ministres des finances et des affaires
6trangeres) essayant d'obtenir la levee de
1'embargo de l'aide am6ricaine ... alors
que celle-ci est conditionn6e l'obtention
d'un accord politique ...

Un carcan de dictature
sanguinaire ...
De son c6td, l'opposition mene
tambour battant sur le terrain une
formidable entreprise de d6stabilisation,
visant a enfermer le pouvoir Aristide dans
un carcan de dictature sanguinaire don't il
nepourrapas se reliever. Des lors,pourquoi
opposition n6gocierait-elle quand elle
considered avoir le vent en poupe, A la
faveur des derniers 6v6nements ouI un
journalist a 6t6 lynch par une foule de
partisans du pouvoir, cela spfcifiquement
a cause de ses commentaires en faveur de
la Convergence D6mocratique, une
coalition de 15 parties d'opposition
d'indgale importance engage depuis
bient6t deux ans dans un terrible bras de
fer avec M. Aristide ... Et don't la nation
fait cruellement les frais.
Ce qui a change, ce n'est pas le
double jeu d6nonc6 par le m6diateur de
I'OEA. Mais le passage de la guerre
psychologique A une guerre ouverte entire
partisans du pouvoir et ceux de
opposition, veritable pr6-guerre civil (la
premiere fois qu'on doive rdellement le
craindre depuis la chute de Duvalier en
1986)...
Mais Haiti a-t-elle les moyens
d'une guerre civil ? C'estpeut-etre A cette
question qu'a voulu r6pondre la capital
en boudant un appel a la greve g6n6rale le
mercredi could ...
Lundi dernier 3 d6cembre, Petit-
GoAve (68 km au sud de Port-au-Prince)
(voir Guerre civil / 4)


( vj*.
1)1
.\ I


(4W
y -:
I.


POLITIQUE

Emnaudipropose une treve

aux act ews politiques
PORT-AU-PRINCE, 8 D6cembre
- Luigi Einaudi a d6cid6 vendredi de r Haiti en Marche)
prolonger un peu plus son sdjour en Haiti. Port-au-Prince
Selon le secr6taire g6ndral adjoint de 100AvenueLamartinikre
'Organisation des Etats Americains, les Bois Verna
protagonistes haitiens doivent se rendre Tl61: 245-1910 Fax 221-0204
compete que la situation ne saurait 6tre pire. Miami
II a appeal ces demrniers A observer une trave 173 N.W. 94th Street
afin de favoriser les n6gociations. Miami, Fl. 33150
M. Einaudi a toutefois fait Tl61: 305 754-0705 / 754-7543
remarquer que des progres important New York 9143587559
avaient 6t6 enregistr6s dans les tractations, Boston 508 941 6897
citant un accord de principle trouv6 sur la Montreal 514337 1286
creation d'un Conseil electoral ind6pendant Fax: 305 756-0979 / 513-5688
Quoi qu'il en soit, d'apres le email: enmarche@haitiworld.com
m6diateur de l'OEA, la m6fiance est URLwww.haitienmarche.comin
toujours aussi forte de part et d'autre, alors Library of Congress #ISSN 1064-3896
que les deux parties semblent mener, selon iami, New York, Montr6al, Boston,
lui, "la politique du pire. Washington, Chicago: $ 1.00
Selon le ministry de la Port-au-Prince: 10 Gourdes
(voir Negociations / 3) Lor


Un nouveau








Page 2


E. N PLUS


EN BRREF


Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


Deces de Clovis Desinor


(suite de la lere page)
Francois Duvalier, Lorimer Denis et Clovis
D6sinor (les trois D). Lorimer Denis
ddc6d6, D6sinor 6tait done tout d6sign6
pour le trine !
Soudain, coup de theatre,
Duvalier renvoya D6sinor, son camarade
et alter ego, sur un quelconque pr6texte:
le ministry des finances sabotait
1'avancement des travaux de la central
hydro-6lectrique de P61igre que Duvalier
entendait inaugurer avant sa mort.
Un an plus tard ou presque, Papa
Doc partit pour le pays sans chapeau... Et
le "joufflu lui succkda ...
Commenqa alors pour Clovis
D6sinor une interminable traverse du
desert. Et c'est un tout autre personnage
qui apparut: le sage, le gourou, le griot.
Personnage plein de charme et
d'enseignement qui marqua plus d'un
jeune loup de la classes politique actuelle.
Baby Doc fut enfin renvers6 le 7
f6vrier 1986.
Clovis est sur les rangs pour
r6cup6rer sa pr6sidence (parmi de
nombreux autres barons du regime ddfunt
et se consid6rant tout aussi l6gitimes ...),
tous comptant sur l'arm6e duvali6riste
encore aux commander.
On connait la suite: le massacre


electoral du 29 Novembre 1987, oiu
l'arm6e haitienne mit fin dans un bain de
sang A toute vell6it6 d'l61ections
d6mocratiques, ouvrant le cercle infernal
of nous demeurons prisonniers
aujourd'hui encore ...
Clovis D6sinor a-t-il Wte ml16 de
pres ou de loin a ce massacre, furieux que
sa candidature ait Wtd rejetde par le CEP
(conseil electoral provisoire) de 1987 ? On
ne sait...
Cependant & la chute du g6n6ral
Namphy, sa residence fut incendi6e par une
populace, oil ses proches ont crdi
reconnaitre des gens qui auraient bdndficid
d'une maniere ou d'une autre des largesses
de l'ex-puissant ministry des finances ...
Mais cela ne devrait en principle
pas surprendre outre measure celui qui
professait que rien ne doit 6tonner dans ce
pays oi il faut s'attendre A voir tout et le
contraire de tout. Mais dans cet incendie,
il aurait perdu sabibliotheque d'une valeur
inestimable.
Depuis, Clovis D6sinor a plong6
dans l'ombre, don't volontairement il ne
sortira pas jusqu'a l'annonce de sa mort
vendredi.

Haiti en Marche, 9 D6cembre 2001


Tropical Airways,

une grande fierte
Poursuivant sa politique D'aiilleurs, affirifie-t-il, les pilots
d'expansion, la Tropical airways d'Haiti am6ricains et m6caniciens hadtiens qui
S .A., cette compagie haitienne qui a 3 ans travaillent a son entreprise, ont requ la for-
d'existence, afaitl'acquisition cette ann6e mation adequate r6pondant aux normes
de 2 nouveaux avions SHORT 360, de 36 internationales pour assurer le suivi en
places chacun, afin d'accroitre ses matihre de s6curit6 des avions.
capacit6s de vols quotidiens. Actuellement Tropical Airways


Nouveau SHORT 360 de Tropical Airways photo Yves Paul Liandre/HenM


Pr6sente en Haiti depuis le 13
novembre 1998, Topical Airways est
devenue par 1'extension de sa flotte, la
premiere compagnie a6rienne r6gionale de
File. Elle dessert actuellement 4 destina-
tions reporters sur les 4 grandes villes du
pays: Cap Haitien, Port-de-Paix, JMr6mie
et Port-au-Prince. Le PDG de la Tropical
Airways, Philippe Gornail, lors d'un point
de press, le samedi ler Ddcembre could,
a l'h6tel Montjoli au Cap Haitien, en
presence d'une dizaine de journalists de
medias de la capital invites par la
compagnie, a ddvoil6 son secret le plus
grand : celui de pouvoir un jour desservir
l'ile des Providenciales (Turks and
Caicos), ou vivent pres de 15.000
ressortissants d'Haiti, ainsi que la
Jamaique.
Philippe Gornail indique que la
mission premiere de sa compagnie est
d'offrir a chaque Haitien la possibility de
voyager par avion vers la destination de
son choix, de fournir un service fiddle et
sfir, d'assurer la s6curi6 des passagers.


dispose de 6 avions d'une capacity total
de 140 places. La rapidity de ses vols
quotidiens, environ 25 minutes de Port-au-
Prince au Cap Haitien, fait d'elle la plus
grande compagnie national. 70 dollars
amenricains pour un vol r6gulier aller-re-
tour Cap Port-au-Prince. Une reduction
de 25 % est accord6e aux journalists
haitiens d6sireux de voyager a bord de
Tropical Airways. Us doivent etre munis
de leur carte de press et d'une lettre de
leur media.
Cette journ6e a bord du nouveau
SHORT 360 a Wte rendue possible grace
au staff dirigeant de Tropical Airways:
Philippe Gornail, Pr6sident Directeur
General, Franck Stut, Vice-president,
Patrice Baker, Directeur financier, Henri
Frish, Directeur de 1'exploitation, Charles
Gauvin, pilot en chef, Alejandro Cabrera,
Directeur des operations de vol et Mme
Marie Louise A. Russo, Directeur de Mar-
keting.
Yves Paul Leandre
pour Haiti en Marche


Mort de Clovis Desinor
Clovis D6sinor, Ministre des Finances sous le gouvernement de Franqois Duvalier, an-
cien candidate malheureux A la pr6sidence, est mort dans sa residence vendredi soir a
Port-au-Prince. Clovis D6sinor aura marqu6 toute une g6ndration. Membre fondateur du
Part Mouvement Ouvrier Paysan ( MOP) du Professeur Daniel Fignol6, il avait 6t6
aussi R6dacteur au journal official du parti: Chantier ".
Apres son 6chec a presenter sa candidature aux elections de 1987, apres la chute du
regime Duvalier, Clovis D6sinor s'6tait totalement retire de la vie publique.

Arrestation du commercant bien connu Victor Chatelain
Le propri6taire de l'Agence de voyage Chatelain Tours aurait 6t6 arret sous
l'inculpation de fraude fiscal et de tentative de corruption de fonctionnaires de l'Etat.
Le comptable en chef de l'Agence, Nicolas Reynald, a 6t6 6galement arr&td. D'ars le
journal Le Matin, cette arrestation a 6td effectu6e dans le cadre d'une enquete mende
apres la disparition a administration fiscal de 3 millions de gourdes, une affaire qui
fait grand bruit. L'avocat de Monsieur Chatelain a fait savoir que son client n'a rien a
voir avec cette affaire et que la v6rit6 aurait plutbt a voir avec une tentative de main-
mise sur des terrains don't Victor Chatelain est propri6taire et qui, aujourd'hui, sont
convoitds par des pontes du pouvoir.

Scandale a la DGI
Le porte-parole de la Direction Gn6rale des Impots, Muray Lustin, a annonc6
I'dmission de deux mandates d'arrestation a l'encontre de deux autres
employs de l'institution dans le cadre du scandal des trois millions de
gourdes disparues a la DGI. II s'agit de Lemerre Polynis et de Jean Class6us
Emmanuel, respectivement Directeur des operations au bureau central et
responsible d'unit6 de gestion et de contr6le a la succursale de P6tion
Ville. Rappelons que Noel Saint-Kerlin, lib6r6 quelques jours apres son
interpellation, et Reynold Augustin, encore retenu dans les locaux de la
police, avaient d6ja tW arret6s pour la meme affaire.

La 17eme mission de Luigi Einaude a Port-au-Prince ...
Le chef de la mission de bons offices OEA/ Caricom, l'ambassadeur Luigi Einaudi, est
arrive en Haiti le mercredi 5 d6cembre pour faciliter le d6blocage de la crise haitienne.
I est accompagn6 du repr6sentant de la CARICOM, Albert Ramdin. Les deux officials
ont eu des rencontres avec le Pr6sident Jean-Bertrand Aristide, d'un c6t6 et de l'autre
avec les repr6sentants du la Convergence D6mocratique. Au course d'une conference de
press le vendredi 7 d6cembre, Luigi Einaudi s'est estim6jusqu'a present optimiste.
"Nous avonis beaucoup progress" a-t-dit, soulignant qu'il comptait passer le week-end
en Haiti pour tenter de provoquer un face-a-face entire les deux camps. Concernant
l'aide de la communaut6 international a Haiti, bloqude jusqu'a present, le no 2 de
l'OEA a soulign6 que les conditions fixes par les pays donateurs demeuraient la signa-
ture d'un accord entire les protagonistes. Pour Luigi Einaudi, les deux parties veulent
appliquer la politique du pire, c'est a dire que pour l'un si la situation devait devenir
encore plus difficile une porte pourrait s'ouvrir pour Haiti; tandis que d'autres n'ont pas
manqu6 de souligner que si la situation actuelle persistait davantage, le gouvernement
Lavalas pourrait finir par perdre 1'equilibre.

Les Ministres des Finances et des Affaires Etrangeres
haitiens invites A expliquer la situation du pays devant le
Congress Americain...
Le Congressional Black Caucus (CBC) a lance une invitation a MM. Faubert Gustave et
Joseph Philippe Antonio, respectivement Ministre des Finances et des Affaires
Etrangeres d'Haiti, afin d'6clairer les membres du Congres americain sur les derniers
d6veloppements et 6v6nements sur les plans politique et dconomique en Haiti.
Cette initiative du CBC entire dans le cadre d'une champagne de pressions pour tenter
d'obtenir la lev6e des sanctions 6conomiques amnricaines centre Haiti. Cette rencontre
permettra aux membres de la Chambre des Repr6sentants de comprendre la situation
actuelle en Haiti et de d6cider comment la politique am6ricaine pourrait contribuer au
d6veloppement et a la prosp6rit6 du pays. La rencontre 6tait pr6vue ce jeudi 6 d6cembre.

Un journalist tue a la machette ...
Brignol Lindor, responsible de information de Radio Echo 2000, une station priv6e de
la ville de Petit-Goave (68km au sud-ouest de Port-au-Prince), a Wte tu6 A coups de
pierres et de machettes le 3 d6cembre dernier par des partisans pr6sum6s de
Fanmi Lavalas. Le journalist a WtW tue alors qu'il se rendait a son travail
en voiture. Un ami de la victim qui conduisait le vdhicule, a eu le
temps de prendre la fuite au moment de 1 'attaque.
Brignol Lindor avait requ, affirme-t-on, de nombreuses menaces de mort de la part
d'autorit6s locales membres du parti au pouvoir et pour avoir invite des
personnalit6s de l'opposition.aintervenir dans son emission "Dialogue".
Brignol Lindor, 32 ans, ancien correspondent local de Radio Signal
FM et ancien secr6taire g6ndral adjoint de l'Association des Journalistes de
Petit-Goave, etait aussi directeur d'&6cole et inspecteur de la douane de la
ville.

Petit Goave apres Passassinat...
Les activities reprennent difficilement dans la ville de Petit-Golve, une semaine apres
l'assassinat du journalist Brignol Lindor et la tentative d'assassinat centre Joseph C6us
Duverger, qui a Wte grievement bless.
Les portes de la mairie de la ville 6taient toujours fermies vendredi, de meme que les
6coles. Les agents des CIMO unit6 sp6ciale de la Police national) qui auparavant
avaient quadrill6 la ville et repouss6 les manifestants avec des gaz lacrymogenes, ont
fait du porte-a-porte vendredi pour presenter leurs excuses aux notables de la ville. D'un
autre c6t6, une d6l6gation de Convergence D6mocratique (opposition), avec a sa tete
Micha Gaillard, a rendu visit a la famille de Brignol Lindor vendredi et a pr6sent6 les
sympathies de la formation politique aux parents dujournaliste. Micha Gaillard a
promise son aide a la famille Lindor, pour que justice soit faitc.

Les propos du President Aristide ...
Le President Jean-Bertrand Aristide a condamn6 ces acts de violence, en prdcisant
qu'il y avait eu violence dans les deux camps. Une commission d'enquete a 6t6 form6e
pour enquater sur ces tragiques 6v6nements. Elle se compose des agents de la Brigade
d'Action Criminelle (BAC), des membres de l'Inspection G6n6rale de la PNH ainsi que
d'autres unites du corps de police.

8 Decembre: Fete de 1'Immacule Conception
La Fete de l'Immaculee Conception a ete cl16ree en presence du chef de l'dtat et de son
spouse a Cite Soleil. La population du bidonville a applaudi le president Aristide et lui a
(voirEn Bref/ 15)


I


.-.I.-








I L'ACTUALITE EN MARCH I


Einaudi propose une treve


aux acteurs politiques


(Nigociations ... suite de la lire page)
Communication Guy Paul, les recents &v6nements de Petit-
Goave n'ont rien A voir avec les negotiations, que le
gouvernement dit encourager.
Selon le ministry, la reprise des pourparlers peut
contribuer A normaliser la situation politique et le climate
politique.
De son cote, Convergence D6mocratique
(opposition) entend maintenir, dit-elle, deux fers aufeu: la
n6gociation d'un c6t6, la mobilisation del 'autre.
A entendre Serge Gilles, secr6taire g6n6ral du
PANPRA, parti membre de cette coalition, la Convergence
se limited A 6couter le secr6taire g6ndral adjoint de l' OEA.
Ce que nous recherchons pour 1' instant, c'est un
accord partiel qui puisse redonner confiance et espoir A toute
la population. Car, on ne peut pas tout r6soudre d'un seul


coup a d6clar6 vendredi Luigi Einaudi, et la seule
faeon d'arriver au plus vite A cet accord, c'est que tous
les secteurs cessent de pratiquer la politique du pire. "
M. Einaudi a renouvel6 que de nombreux
secteurs de la communaut6 international n'attendent
que la resolution de la crise pour d6bloquer 1'aide
international, autrement dit pas avant cette resolution.
Actuellement se trouvent A Washington deux
6missaires haltiens, les ministres de l'Economie et des
Affaires 6trangeres, Faubert Gustave et Joseph Philippe
Antonio, dans une tentative d' obtenir le d6caissement
de aide americaine grace aux bons offices de membres
du Congressional Black Caucus, auxquels s'ajoutent
aussi les efforts de 1' eminent s6nateur d6mocrate
Christopher Dodd.


Haiti : Eventuelle reprise des

N6gociations politiques dans u

context de violence

3< 7-


in


Page 3


SICRAD "Informer sur les processus"
http://sicradhaiti.org
Le Secr6taire G&neral de 1'Organisation des Etats Americains
(OEA), M. Cesar Gaviria, 6tait a Port-au-Prince ce 30 novembre pour la
16eme mission de 1' OEA en Haiti. Toujours le meme objectif: porter les
acteurs politiques A n6gocier une sortie de crise. Une reprise des discus-
sions ne serait pas A carter dans les jours qui viennent.
Gaviria qui a rencontr6 s6par6ment le president Jean Bertrand
Aristide et les dirigeants de la Convergence D6mocratique, a indiqu6
que les deux parties ont reconnu que la situation est allie trop loin. "11
est temps qu' on en finisse avec cette crise, II est temps de trouver un
accord", a marteld Cesar Gaviria, qui 6tait en Haiti pour exprimer, a-t-il
dit, "les grandes preoccupations" de la communaut6 international.
D' autre part Gaviria a insist sur la n6cessit6 que les diff6rends
entire les acteurs soient r6solus A travers des elections et par aucun autre
moyen. 11 faut dire que depuis quelques temps la situation semble turner
au vinaigre entire Fanmi Lavalas et la Convergence D6mocratique. Des
escarmouches se sont produites entire les partisans des deux secteurs dans
plusieurs regions du pays.
Ce lundi 3 decembre, une vive tension a r6gn6 A Petit-Goave,
au sud de la Capitale, oiu une personnel a Wtd tude et plusieurs autres
blesses lors d'affrontements entire partisans de la Convergence et ceux
du pouvoir. Les correspondents locaux ont rapport que le journaliste
Brignol Lindor, accuse d' &tre favorable a 1' opposition, a Wt d6capit6.
A Saint-Marc, au Nord de Port-au-Prince, on avait 6galement
enregistr6 un mort et plusieurs bless6s le 29 novembre, lorsqu' un group
arm6, partisan du pouvoir, avait ouvert le feu sur des manifestants qui
scandaient des slogans hostiles au president Aristide. Suite a ces inci-
dents, plusieurs proches de l' opposition A St-Marc sont recherch6s par la
police, don't un porte-parole de la Convergence, Nerestan St-Fort.
Ce movement entrait dans le cadre d'une s6rie de graves
r6gionales, lance par 1' opposition. Ces mots d' ordre qui n' ont pas eu le
succes escompt6, ont toutefois eu quelques incidences sur la vie
quotidienne au niveau local. Les dirigeants de la Convergence out fait
savoir que, par la mobilisation, ils entendent contraindre Aristide A la
n6gociation veritable ou A la d6missioni. "La mobilisation va se
poursuivre" a indiqu6 1' ancien sdnateur de 1' Organisation du people en
Lutte (OPL), Paul Denis.
De leur cot6, les responsables d'organisations allies au parti
au pouvoir ont lanc6 depuis la semaine derniire une operation baptis6e
"bouclier populaire", pour faire dchec, ont-ils dit, aux initiatives de la
Convergence. On a appris ce 3 decembre que des organizations du Nord-
Ouest ont lanc6 un "mot d'ordre de solidarity avec Aristide".
Dans ce context de tension politique, les 6glises semblent se
faire du souci. Tout en r6prouvant la violence, la hierarchie catholique
exprime son accord avec les manifestations qui se d6roulent A travers le
pays, car "lapopulation n'a pas d' autre choix", quand les besoins sociaux
restent insatisfaits. La Conf6rence Episcopale, qui encourage les secteurs
politiques A trouver un consensus, announce unejoum6e national de priere
le 14 d6cembre prochain.
(voir Negociations / 5)


* 1st Communion
* Bridal Showers
* Christening


* Baby Showers
* Birthday's
* Weddings


Special Occassion Souvenirs
By Sophia

Phone: 954-757-1662 www.sosdezine.com


Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


ANALYSE SOMMAIRE
La guerre civil aura-t-elle lieu ? p.1

L'EVENEMENT
Un nouveau journaliste assassin p.1
Amnesty &crit au Ministre de la Justice p.6
Un autre journalist martyr de l'intol6rance p.7

LA CRISE
Einaudi propose une trEve aux acteurs politiques p.1
Eventuelle reprise des n6gociations politiques p.3

SOCIETY
D&c6s de Clovis D6sinor p.1
Tropical Airways, une grande fiert6 p.2
Nouvelles technologies de 1' Information p.17

LIVRES
Le pouvoir ex6cutif et l6gislatif en Haiti p. 10
Eventail d' Histoire vivante d' Haiti p. 10
Prix de musique attribu6 A Claude Dauphin p.11

NOTRE EPOQUE
La nouvelle guerre centre 1' intelligence p. 11

INTERNATIONAL
Ben Laden dirigerait personnellement la resistance p.12
Mumia Abu-Jamal Citoyen d' Honneur" de Paris p.11







I UNEANALYSE I


Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


HAITI-CRISE La guerre civil aura-t-elle lieu?

(Gu erre civile ... suite de la 1re page) d6nonciations des organizations de defense des droits d6pech6s par des officiies 6trangeres auraient pret6 leur
est le theatre d'6vdnements homrblement sanglants. Un humans selon lesquelles ce mot d'ordre ouvre la voie A concourse.
journaliste, Brignol Lindor, Directeur des nouvelles d'une toutes sorts de rcglements de compete et d'exdcutions Cela fait quelque temps que les critiques de la
station locale, Radio Eco 2000, est tu a coups de machetes sommaires. press en g6n6ral (et de la press pro-Convergence en
apar unepmeutead6chaen6e. ai i e 'attau particulier) n'6pargnent pas ces fameuses OP, le bras arm6
Peuauparavant,uneautrepersonnedelazoneavait La premiere ligne d'attaque de du pouvoir Lavalas ... d6nonant leurs d6bordements de
failli y passer aussi, Joseph C6us Duverger, employ 1 'opposition ... chim (casseurs), sans computer des exactions commises
1'Administration portuaire national (APN). Attaqu6 lui centre les petits
aussi A la machete, il a tW grihvement bless ... -ment u
,~ commerqants du
Lay Boy a t o dn e defront de mer de
ll a z6ro to rance dans le Port-au-Priice...
collimateur ... La diff6-
C' est pour se venger de cette pr6c6dente agression rence est que,
reprochide A des proches de opposition que des commeonl'adji
coreligionnaires de Duverger seraient descendus en ville vuailleurs dam des
depuis un faubourg de Petit-GoAve nomm. 1'Acul ... Ils situations
rencontrbrent, h6las, le journalist Brignol Lindor sur leur i
cheninsinilaires, les
c nsecteurs de la
Mais pas tout A fait par accident, car Lindor aurait p s s e
1 press qui seraient
Wt d6sign6 par un official de Petit-Goave, membre du part ainsi acquis exclu-
au pouvoir, come un home A abattre. Le maire adjoint sivement ala cause
Dumay Bonny aurait 6mis une liste de personnel contre de opposition
lesquelles devrait etre applique la z6ro toldrance ", parce fonctionnent
qu'ils utiliseraient des biens de 1'Etat A des fins de come qui dirai
d6stabilisation (il a expliqu6 plus tard, Wi1as bien trop tard, selon un agenda
avoir voulu dire que ces gens devraient 8tre traduits en 7 prd-dtabli
justice). D' autant
Dans une communication officielle le 18 novembre q'a les
I- A.4.t;- 1 A -9- Des urnultesqui durent depuis ddjh plusieurs annies ... photo Haiti en Marchepu 'iyals


dernier, le prdsidentAristide rditrait la consign de zdro
tolerance centre la vague d'ins6curit6 qui fait rage dans
le pays, en dehors de la crise politique, et malgr6 les
-


Z.
-;'; i'J ^ i -

Child
R/ BEAUTY SALON lIc
e100 DESIGNER C
First time customer only. Reg. 12.1
SE CONDITION
FREfcTREATMEN
SWith this coupon
1JUUM 305-940-90'
esiger *Ms W. Dixie Hwy. Ste. N &
'e 1976 W ilair.amlFL 33162 ,


Brignol Lindor,32 ans,&tlamalheureuse victim associations de journalists, locales et internationals
d'une situation qui paraissait fatale aux esprits lucides, car (Reporters Sans Frontihres), et organizations de defense des
les choses ne sont pas aussi simples qu'on le dit. droits humans qui sont al'affilt des moindres soubresauts
La press est devenue aujourd'hui la de cette difficile et presque impossible experience
Spremiere ligne d'attaque de opposition au d6mocratiquehaitienne,particulibrementdepuisl'assassinat
pouvoir Lavalas ... 1'andernierduplus c6l6brejournalistehaitien, Jean Lopold
ren Tandis que les organizations populaires Dominique, abattu aux portes de sa station, Radio Haiti Inter,
me! dites "OP ", jouent le r681e de fantassins,'de la et don't les meurtriers courent toujours..


;UT
50
UNG
IT
7 O
70
0
A, -.-


soldatesque pour le pouvoir aristidien.
On sait que Convergence
D6mocratique, coalition politique lance avec le
support de secteurs de la communaut6
international, demeure a ce jour une force
principalement m6diatique, grace a un excellent
travail de relations publiques men6 en Haiti et a
1' stranger, et auquel des experts en la matiere


Quand la guerre psychologique devient
guerre tout court...
Le probl6me est que la crise politique a trop dur6,
plus que ne pouvait se 1'imaginer la communaut6
international qui a aussi sa responsabilit6 dans le drame
affreux du lundi 3 d6cembre a Petit-Goave ...
Ce qui devait etre une guerre psychologique
(voir Guerre civil / 5)


/ Monocotuara
18x18& 16x16
C&ramiques .
Espagnolset
Italienne
Grand Choix A votre
disposition..
.87piedcarr6


Precious

Ceramiques & Marbre


Tits Grande Salle d'Exposition

D6pot et Salle d'Inventaire / Monocotura


Accessoires / C6ramiques/ Marbre pour Salle de bain






Nous exportons vers Haiti


Meilleurs prix de la place

Uenez done uoir par uous-meme


3306 N.W. 79eme Ruenue, Miami, Florida

iTel: (385) 592-2558

OaN: 385-477-2673


Gratuit
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum
de 200 pieds carries
Apportez ce coupon


Page 4


-rn--i


- -







Mercredi 12 Dacembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


I DE L'ACTUALITE I


Haiti peut-etre pour la premiere fois confronted

reellement a la menace de guerre civil ...


(Guerre civil ... suite de la page 4)
(" character assassination "), destine A briser l'image
d'Aristide, A casser sa popularity, dans le but soit de le
demettre, soit de le soumettre, devient, a cause aussi de la
misere noire decupl6e par la suspension de 1'aide
6conomique, un champ ouvert de confrontations de plus en
plus violentes. Les moindres critiques de la press, quand


r6gulierement depuis la chute de Duvalier en 1986.
Mais ce qui a change aujourd'hui, c'est le pays
qui n' a plus aucun garde fou, aucune forme de protection.
Les slogans entendus aujourd'hui sont invariablement les
memes qui ont pr6c6d6 le renversement des g6n6raux
Naniphy (1986-1988) et Avril (1988-1989), ou de Leslie
Manigat (1988) etc. Mais
aujourd' hui il n'y a plus
d'arm6e pour r6cup6rer le.
pouvoir ... Ni de Prre
Antoine Adrien oun de Dr.
A Louis Roy pour organizer
apidement un nouveau
Conseil d'Etat. Ni les
moyens politiques de jouer
la comAdie constitutionnelle
(remise du pouvoir au
president de la Cour de
cassation). Ni de forces
armies d' Haiti, comme lors
s r- du coup d'6tat du 30
septembre 1991 qui
renversa d6jA un certain
,. president Jean-Bertrand
Aristide, pour mitrailler
impitoyablement la
population ...
Aucune institu-


Un precedent choc entire partisans de Lavalas et de Convergence i Port-au-
Prince au debut de 'ann6e photo Yonel LouislHenM
bien mme elles sont fond6es, et en premier lieu les reporters qui puisse reprendre la sin
radio qui sont en contact direct avec le terrain, deviennent appeler au came. Rien nip
des provocations aux yeux du petit fanatique Lavalas de la table rase. Un pays livi
base, ainsi que de l'61u local contest ". Pour les uns une populace a ses instinct
comme les autres, le suspense a trop dur6, n'est plus en train incroyablement de
soutenable...
DMs lors rien ne vaplus ... Le sort en estjet6. Apris moi, le
Pourquoi 1' 6chec delagrevedejeudi estrequavec Convergence foi
unimmense soupir de soulagementpar tous les observateurs declarations de ses dirigea
qui voient ce pays en train de s'engouffrer rapidement dans ne sont pas de saison, la
le venture d'un volcan don't il n'aura plus les moyens Bien sur 1'occasion est ti
d'6merger ... C'est la seule indication que les gens aristidien confronted aux
r6fl6chissent encore dans cepays etquetoutn'estpas encore semble h6siter devant une i
jou6 definitivement.

Haiti pour la premiere fois confronted N tg ociat
reellement a la menace de guerre civil ... (suite de la page
Entre un pouvoir qui parait disposer de pen d' atouts De leur cote les 6
face a ce pinge de la d6stabilisation psychologique des milliers de personnel
orchestr6e, il est vrai, de main de maitre ; et une opposition prinre le premier decembre
qui n' a pour toute arme que de jeter toujours plus d' huile du gouvemrnement et des rep
sur le feu, Haiti parait pour la premiere fois confronted pris part.
r6ellement Alamenace de guerre civil alors qu' on en parle Entre-temps, a l'i


tion, pas une seule
personnalit6 credible, rien
tuation en main ou simplement
personne qui en impose ... C'est
6 compl6tement A lui-m8me, et
s. Voil le feu avec lequel on est
e jouer en ce moment...

chaos ...
ice tete baissde, les dernieres
nts en font foi: les n6gociations
mnobilisation doit se poursuivre.
rop belle, alors que le pouvoir
provocations de toutes sortes,
repression qui risque de le vouer


ions dans un
3)
glises protestantes ont mobilis6
lors d'une journm6e national de
SA Port-au-Prince. Des ministres
pr6sentants del'opposition y ont

nt6rieur du parti au pouvoir, les


ler prix: Une Jeep
tzuzu Rodeo


36me Prix: Un televiseur
14" couleur


I X.i.IL. E ... .R M


26me Prix: Un televiseur
24" couleur



a
46me Prix: Un apparel
Photo(kodak)


Pour recevoir par la poste votre billet de participation au tirage du lor janvier.2002, d6coupez, remplissez et
envoyez cette anonce avec un cheque ou money order mandatet bancaire) de US$ 50.00 & I'adresse suivante:
LAVOIX DEL'ARTIBONITE r ---------------------------------------------
The Empire State Building Ecoutez nous sur: Radio Tropicale (NY) RadioTeleHorizon200.com I
350 Fith Avenue, Suite 1829 Radio CollectivIt6 Internationale (FL) La Voix des Palm Beaches I
New York, NY 10118 I (FL) Radio Tete-a-tete (Saint-Marc, Artibonite) Et autres...
'--------------
Nom et Prenom Tel:.

Adresse.......... ............

Note: Si le gagnant ou la gagnante du premier prix habite Haiti, il (ou elle) b6n6fidera d'une lettre d'invitation et d'un billet d'avlon
pour partiper xcomme invite (e) spedal (e) a la grande ceremorUie organise A New York par LA VOIX DE LARTIBONITE.
Fates vos jeux amis auditeurs et BONNE CHANCE ATOUSI Pour plus d' Informations 1-800-758-1412 ext. 111


FICHEABONNEMENT A HAITI EN MARCHED'
FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH


NOM

ADRESSE

6MO0
ETATS-UNIS US $ M
CANADA US$
EUROPE US$ 7
AMERIQUE LATINE US$ 7


IS
0.00
42.00
0.00
'0.00


RENOUVELLEMENT0C


NOUVEL ABONNE
UNAN KC>
US$ 78.00
US$ 80.00
US$ 135.00
US$ 135.00


Page 5


Grande Raf le de LA VOIX DE UARTIBONITE


.... .._


I


I -


une fois pour toutes aux g6monies de 1' histoire ...
Comment Lavalas a-t-il pu se laisser ainsi battre
de vitesse, pour se retrouver aujourd' hui quasiment d6sarm6
au plan de la guerre psychologique proprement dite ?
Pour les uns, Aristide s'est entour6 de gens n' ayant
aucunepr6parationid6ologique ... Pour les autres, Lavalas
s'est endormi sur ses lauriers ... gros et gras, ajoutent-ils.
Toujours est-il que face A un movement organism
et bien coordonn6 que constitue cette formidable machine
de relations publiques et d' assassinate psychologique qui
a entour6 le lancement de la navette Convergence, Lavalas
apparait soudain r6duit a sa plus simple expression: une
immense vague populiste aux comportements difficilement
contr6lables, l61us ou barons qui se chamaillent ou qui se
fontla guerre, des porte-parole en veux-tu en voilA, caciques
de village ou de bidonville se croyant ouvertement au-dessus
des lois, une absence aussi bien d' autorit6 de 1'Etat que de
discipline depart ... Bref, tout enrestant aujourd'hui encore
la seule personnalit6 politique qui compete, les sondages le
montrent (ceux-liamemes que l'Ambassade am6ricaine tient
r6gulinrement dans le pays : Convergence s' est r6v6l6e une
formidable machine de guerre, mais paradoxalement don't
aucune t8te n'a 6merg6 au-dessus de 1'eau), Aristide n'en
laisse pas moins le people haitien sdrieusement sur sa faim
.. Le veritable danger de cette politique est surtout de
vouloir dire: Apres moi, le chaos!

La vraie politique du pire ...
Mais tel n' est pas 1' avis del'opposition qui semble
plut6t penser : coupons la tete (renversons Aristide) et le
reste, suivant uine expression haItienne, battra comme une
pole, se d6sint6grera de lui-meme. Sans avoir besoin de
savoir comment ... Car la difference avec la chute des
Namphy, Avril, Manigat et compagnie, c' est quele Lavalas
a ses racines au coeur meme des masses populaires.
En some, la vraie politique dupire... Le dernier
saut au coeur du volcan.
La responsabilitd de international n'en est pas
moins grande que celle des acteurs haftiens, pour avoir
pouss6 ces derniers directement ou indirectementjusqu'au
bout...
L' Histoire n' absoudra les uns ni les autres.

Haiti en Marche, 8 D&cembre 2001

context de violence
frictions restent encore vives. Le S6nat dela RWpublique a
finalement vote, la semaine dernire une resolution visant
a interpeller le Premier Ministre
Jean-Marie Cherestal.

SICRAD "Informer sur les processus"
Service d' Information
du Centre de Recherche et d' Action pour le Developpement







Page 6


I LACTUALITE EN MARCH I


Un nouve
(Presse ... suite de la lere page)
Nouvelles de Radio Echo 2000, de Petit-Goave, a Wt6 tue le
lundi 3 d6cembre could A coups de machettes par une foule
surexcit6e de partisans du pouvoir en place.
Au course d'une enquPte sur place,
l'Association des Joumrnalistes Haitiens (AJH)
a pu recueillir les declarations de membres
de l'organisation populaire (OP) "Dmi Nan
Bois", proche de Fanmi Lavalas, qui
reconnaissent avoir tu6 le journalist.
Ces aveux out ete-recueillis par
Guyler C. Delva, president de 1'AJH, qui s'est
rendu, avec la police, sur le lieu du crime.
Selon Delva, les pr6sum6s meurtriers de ..
Brignol Lindor ont affirm avoir pos6 cet acte
en repr6sailles A une attaque de pr6sum6s .,
partisans de la Convergence D6mocratique
contre l'un des leurs, Joseph C6us Duverger.
Les membres de l'organisation
Dbmi nan Bois ", pr6sum6s proches de I'.
Fanmi Lavalas, se sont attaqu6s aujournaliste *;
connu, ont-ils dit, comme un membre de la
Convergence, A la suite d'informations selon *-
lesquelles Joseph Duverger serait d6c6d6 des
suites de ses blessures. Le
Par ailleurs, les agresseurs se seraient dirig6s vers
le v6hicule de Brignol Lindor en faisant express6ment
reference au fait qu'il s'agissait du journalist d6sign6 par
le maire assesseur Dumay Bony comme 6tant un de ceux A
qui il fallait appliquer la tolerance zero.
Convergence D6mocratique, une coalition de 15
parts d'opposition engage dans une lutte a mort avec le
president Jean-Bertrand Aristide, aappel6 aune solidarit6
active et militant "avec la population de Petit-Goave.
Pour l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL),
membre de la coalition Convergence, l'assassinat du
journalist est l'oeuvre d'une bande de voyous au service
d'un pouvoir aux abois et assoiff6 de sang.
S Au course d'une conference de press, l'un des
membres du directoire de cette coalition, s'est d6clar6
r6volt6 par ce qu'il appelle la dictature caract6ris6e "
impose au pays par le pouvoir Lavalas.
Convergence a appeal A des fundrailles
symboliques ce mardi A travers le pays et dans la Diaspora,
en signe de solidarity avec la population de Petit-Goave.
De son cot6, le secr6taire g6ndral del'AJH, Guyler
Delva, a appeal les autorit6s A mettre 1'action publique en
movement centre les personnel impliqu6es dans les
incidents violent du 3 d6cembre A Petit-Goave.
Cependant jusqu'a cette heure, on n'a rapport
aucun mandate d'amener a avoir 6t6 d6cern6.
La d6l6gation de l'Association des Journalistes


Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


au journaliste assassin
s e.Dans un communique, 1'ambassade condamne la
Haitiens afailli se retrouver elle aussi en mauvaise posture. violence qui a occasionn6lamort dujournaliste alors qu'il
Alors qu'elle se trouvait chez le maire de Petit-Goave, dans vaquait A ses activities professionnelles en tant que reporter."
le cadre de leur mission d'information suite aux 6v6nements L'ambassade dit esp6rer que dans la poursuite
d'une justice equitable, les auteurs de cet
acte cruel seront arretds et traduits par devant
lajustice.
De son c6t6, I'Ambassade du
,Canada en Haiti a lanc6 un appel A la
tolerance, se d6clarant prdoccup6e du
d6veloppement alarmant de la situation tout
en condamnant la violence qui rbgne en
Haiti.
"Quand nous vivons une situation
oiu les passions peuvent atre exacerb6es, il
devient encore plus important de chercher
V le d6nominateur commiun qui nous unit"
souligne la note, ajoutant que le respect des
droits de lapersonne,le respect du caractbre
sacr6 de la vie humaine sont des valeurs que
nous devons tous partager.
Le r6le des autorit6s
judiciaires est d'assurer le respect des lois
internes, tout comme des obligations
omite directeur de 1'Association des Journalistes Haitiens (AJH), accept6es et ratifies qui sont includes dans
au centre le sec. gen. Guyler C. Delvaphoto Haiti en Marchqes conventions et accords internationaux en matibre de


du 3 d6cembre, la maison a Wte attaqude par des pr6sum6s
partisans de opposition A coups d'armes A feu et dejets de
pierres.
Le gouvernement haitien declare dans un
communique d6plorer "les actes de violence et de
banditisme qui se sont d6roul6s A Petit-Goiave le lundi 3
d6cembre causant la mort du journalist Brignol Lindor et
blessant grievement le militant politique Joseph Duverger.
Tout en exhortant les partisans des organizations
politiques A se ressaisir et A ne pas emprunter la voie de la
violence qui ne menera A rien ", le gouvernement announce
qu'il prendra les measures policieres etjudiciaires n6cessaires
pour que la lumiere soit faite autour de ces 6v6nements.
Par la voix du ministry de la Culture et de la
Communication, Guy Paul, le gouvernement a aussi r6it6r6
son engagement en faveur d'une press compl6tement libre
et ind6pendante ainsi que le fonctionnement r6gulier et
pacifique des parts et organizations politiques.
Pour sa part, l'Ambassade am6ricaine A Port-au-
Prince a exprim6 sa vive preoccupation "... L'ambassade
r6affirme son soutien pour la libre circulation de
l'information en Haiti et appelle la Police Nationale d'Halti
et le systdme judiciaire A exercer la plus grande vigilance
en prot6geant les droits prbfessionnels des journalists de
couvrir des 6v6nements aussi bien que d'informer sur les
6v6nements affectant la soci6t6.


droits de la personnel ", conclut la note de 1'ambassade du
Canada.
La Coalition Nationale pour les Droits des
Haitiens (NCHR) se declare horrific par ce crime d'une
atrocity inqualifiable.
La NCHR se dit 6tonn6e que l'action publique ne
soit toujours pas mise en movement contre les auteurs et
commanditaires de ce crime odieux.
Par ailleurs, la NCHR condamne les interventions
des commissariats de police de Jacmel, de Saint-Marc et
de Petit-Goave qui ont interdit, dit-elle, des manifestations
pacifiques sur la voie publique au m6pris de la constitution.
La NCHR r6prouve attitude des autorit6s qui
refusent, selon elle, de sanctionnerles groups paramilitaires
semant le d6sordre, la violence et la desolation au sein de la
population civil notamment, dit-elle, A Saint-Marc, Cit6
Soleil, La Saline, Petit-Goave, Plaisance et Gonaives.
Enfin, dans sa lettre ouverte au president Aristide,
association Reporters Sans frontidres precise encore
: Nos craintes de voir un nouveau journalist assassin si
la mort de Jean Dominique restait impunie, se confirment
tragiquement."
Lepatron de Radio Haiti Inter, ainsi qu'un employ
Jean-Claude Louissaint, ont 6t6 abattus le 3 avril 2000.
Personne n'a Wte encore officiellement accuse de ce double
assassinat.


Amnesty ecrit au Ministre de la Justice
M. Gary Lissade entreprises au sujet de deux faits survenus rdcemment en Goave aurait appeal A la << tolerance zdro >> ei
Ministre de la Justice et de la S6curit6 publique Haiti. personnel, don't Brignol Lindor qu'il accusa
Ministere de la Justice La nouvelle de la mort de Brignol Lindor, au parti Fanmi Lavalas. D'apres certaines
19, avenue Charles Sumner journalist A Radio Eco 2000,lynch6 par la foule le 3 quelques heures avant que Brignol Lindor
Port-au-Prince d6cembre dernier A Petit Goave, a suscit6 une vive militant de Fanmi Lavalas avait Wte blessed pi
HAITI preoccupation au sein d'Amnesty International. Cet homi- tants de l'opposition. (voir A
Londres, le 7 d6cembre 2001 dcide aurait fait suite a une
N/R6f. : TG AMR 36/01.13 conference de press tenue N w e
Monsieur le Ministre, plusieurs jours auparavant, Dish Network "e
Monsieur le Ministe, I --,r. ^ -*-* .^ITw n
au course de laquelle le
C'est avec respect que je m'adresse A vous pour maire adjoint de Petit Tw R VOUS offIrent 2 mois GRATI
vous demander quelques informations sur les enquetes TWO *


Georges EDOUARD
M.D., F..A.C.O.G.
Diplomate American Board OB-GYN


GARDY MARCELIN,
M.D.
Diplomate American Board OB-GYN


ALL WOMEN MEDICAL CENTER

Obstetrics-Gynecology

Accouchement Incapacit6 d'avoir des enfants
Infection Vaginale Kyste de l'ovaire et de 1'ut6rus
Tumeur-Fibrome-Hemorrhagie
Plantation Pavilion OB/GYN CENTER
8320 W. SUNRISE BLVD SUITE 208
PLANTATION, FL 33322 All Women Medical Center
T61.: 954-370-9909 11845 West Dixie Highway
Fax: 954-370-7551 Miami, Florida 33161
Office hours Tel: 305 899 0345
By appointment Fax 305 891 7260


rivers plusieurs
it de s'opposer
informations,
ne soit tu6, un
ir des manifes-
kmnesty /7)


tTV5

UITS


du meilleur de ia television en rrangais!
A l'occasion des fetes de fin d'ann6e, DISH NETWORK et TV5 s'associent pour
faire d6couvrir le meilleur des programmes en franqais aux nombreux francophones
et francophiles des US. L'offre est la suivante:
- abonnement A TV 5 via DISH Network entree ler Dec. 2001 et le 15 Janvier 2002
souscription annuelle pour l'offre international TV5 (offre pour les nouveaux
abonnis uniquement)
un credit correspondent A deux mois d'abonnement sera donn6 en mars
et avril 2002.
TV5 est la chaine de r6f6rence pour tous les Franqais des US souhaitant rcstcr en
contact avec les informations nationals; c'est aussi le media permettant A tous les
Francophones et Francophiles de ddcouvrir les multiples aspects de la culture
franqaise au travers des films, reportages et emissions sp6ciales. Enfin, l'offre d6dide
aux fans de sports n'est pas oubli6e avec par example la retransmission r6gulibre en
direct des journ6es de championnat de France de Football de Dl.
Cette offre n'est valuable que par l'interm6diaire de DISH Network. Renseignements
et abonnements imm6diats au num6ro gratuit 1-877-586-9675
Vincent Trinquesse International Programming Manager French Services
Kelly Broadcasting Systems 414 Eagle Rock Avenue, # 200 West Orange, NJ 07052 Phone:
973 736 0800 ext 274
fax: 973 736 5185 vtrinquesse@kbs-tv.com www.kbs-tv.com


ME"







I ASSASSINATE DE JOURNALIST I


Amnesty ecrit au Ministre de la Justice


(suite de la page 6)
Lors de leur visit en Haiti, au mois d'octobre,
deux de nos d6l6gu6s ont eu Fl'occasion de s'entretenir avec
vous d'un certain nombre de questions d'actualit6 relatives
aux droits humans. Suscitdes parles menaces et agressions
don't des journalists ont fait l'objet ces dernires annfes,
ces questions portaient notamment sur la liberty
d'expression en general, les violations des droits humans
commises par des groups arms proches de personnalites
locales, et le fait que les militants de Fanmi Lavalas n'ont
pas toujours Wtc obliges de rendre compete de leurs actes
devantlapolice et l'appareiljudiciaire, comme par example
dans l'enquete men6e sur la mort, en avril 2000, du
journalist Jean Dominique et d'un garde, Jean Claude
Louissaint.
Amnesty International serait reconnaissante
d'obtenir toute information que vous pourrez lui fournir
sur le meurtre de Brignol Lindor, sur 1'enquAte en course A
son sujet et sur les mesures-prises A l'encontre des
personnalit6s locales qui auraient lanc6 publiquement un
appel A la violence centre lui.
Nous vous prions aussi instamment de veiller A ce
que les conclusions de cette enqunte soient rendues
publiques et que la police et les repr6sentants de l'appareil
judiciaire y donnent pleinement suite, et cela dans les
meilleurs delais.
Vous n'Etes pas sans savoir que, lors de leur visit,
les del6gu6s de notre organisation ont soulign6 certaines
progres constat6s dans le systeme carceral, notamment en


Cette nuit-la, quatre prisonniers au moins, don't Neptune
Sony et Leonard Gomrnail, auraient Wt tu6s alors que les
units sp6ciales de la police tentaient de r6primer une
mutinerie. Une dizaine de prisonniers auraient Wte bless6s
au course de ces dv6nements.
D'apres des informations parues dans la press,
cette 6meute avait etW d6clench6e par le dc&s du detenu
Max Ambroise, battu A mort par des gardens de prison.
Nous croyons savoir que vous avez annonc6 la
creation d'une commission d'enquete, compose d'un
membre de l'Inspection g6nerale de la Police national
d'Haiti, d'un substitute du commissaire du gouvernement
pr6s le tribunal de premiere instance de Port-au-Prince, et
d'un reprisentant de votre ministere. L'organisation vous
serait reconnaissante de bien vouloir lui fournir tous les
renseignements en votre possession sur la port6e et le
mandate de cette commission d'enquete ainsi que sur ses
conclusions, y compris en ce qui concerned les sanctions
prises contreles surveillants qui auraient battu unprisonnier
a mort et les agents des unites sp6ciales de la police qui
seraient responsables de la mort d'autres detenus, tues par
balles.
Nous vous prions instamment de rendre public
l'ensemble des conclusions de fin d'enquate, en gage de
transparence et pour preuve de votre engagement a respecter
les normes en matiere de droits humans.
Nous nous permettons de vous informer, avec tout
notre respect; que la teneur de lapr6sente lettre sera rendue


Page7


publique. Nous en transmettons 6galement une copie, pour
information, a:

Messieurs Jean-Marie Ch6restal,
Premier ministry;

Henry-Claude M6nard,
ministry de l'Int6rieur;

Jean Nesly Lucien,
Directeur g6n6ral
de la Police national d'Haiti;

Arvel Jean Baptiste,
Inspecteur general en chef
de la Police national d'Haiti;

Clifford Larose, Directeur de l'Administration
p6nitentiaire, ainsi qu'a Madame Florence Elie,
Directrice de l'Office de la Protection du
citoyen(OPC).

Je vous prie d'agr6er, Monsieur le Ministre,
1'expression de ma tres haute consideration.

Susan Lee
Directrice de la Division Amriques
Programme regional


ce qui concerned admiunistration putentiuuaire ei
des detentions provisoires de longue duree.
Cela 6tant, Amnesty International a
lorsqu'elle a eu connaissance des faits qui se s
dans la nuit du 15 au 16 novembre au Pnoitenc
I


A ^i H


Lid nicuudur l L
6t6toul Un autre journalist martyr
W t~roublke
ont products 1 *1j Port-au-Prince, le 5 dec.- (HPN) Lapressepleure
ier national. de x in tolxer anc e encore la brutale disparition, en avril 2000, du confrere Jean
Leopold Dominique, qu'elle est a nouveau victim de
1 l'extr6misme et de l'aveuglement des camps politiques
I qui s'entredechirent pour la conquate du pouyoir. Le 3
ddcembre 2001, Brignol Lindor, responsible de la
redaction d'une petite radio de province (Echo 2000 Petit-
GoAve), tombe sous les coups de machette d'un group
de partisans fanatiques qui se laissent mener par les
LE NO.1 DES BUREAUX DE IRANSFERTS discours irresponsables de nos dirigeants politiques. Une
D'ARGNT 1SUR HAITI mort atroce de trop. Une nouvelle victim sur Ia longue
listed de femmes et d'hommes, de jeunes et de moins
jeunes, qui ont donn6 en vainleur sang pour voir s'dloigner
davantage la democratic de nos moeurs et de nos pratiques
politiques. A quand la fin de cette sdrie noire ?
La liberty de parole, de la press est garantie par
la Constitution, mais on se rend a l'6vidence encore
d e L e a e rsp aujourd'hui combien ces libert6s sont fragiles et rendues
vuln6rables par les dechainements de passion et le
pourrissement du climate politique. Mais pourquoi doit-
on, a chaque fois que les conflicts politiques s'exacerbent,
d e [Z'Ie ir J i c s'attaquer a la press et aux journalists, symbols de la
liberty et de la d6mocratie ?
Au-dela de lamort d'un confrere, qui affected les
membres de la profession et fait craindre le pire pour
l'avenir delalibert delapresse, ily alaperte d'unjeune
b o n s se rv ic es* J'.['41r de 32 ans, espoir de toute une famille, avenir des siens.
L'assassinat de Brignol, le meurtre de Jean Dominique,
comme la perte de nombreuses filles et fils de la soci6t6,
entraine le pays dans les profondeurs de la haine et attise
la division qui dechire les families. LI deuil est aujourd'hui
national, cen'estpas seulement celui des journalists, c'est
celui de tout un pays.
Entre les partisans des parties politiques qui
fourbissent leurs armes et attendent le mot d'ordre pour
engager la lutte fratricide finale et les parents de la victim
l qui pleurent la perte brutale de leur enfant ch6ri, Petit-
Goave est a l'image du pays, une ville meurtrie et
ddboussolee, en proie A l'incertitude.


Jopeux Poel 2001,


uonne et 3}eurenEe inniet 2002


a nos aimablesI clients.



USA & CANADAs I-800S-954-@440
HAITI 25-8G87


HPN

La press etrangere

et assassinatet du

journalist Brignol

Lindor...
Un coup d'oeil nous confirme que cette nouvelle
est apparue dans la plupart des grands quotidiens aux
Etats-Unis.
Mais il y est question d'autres choses dgalement
: une nouvelle vague de boat people, toujours un sujet
d'actualit6 dans la press du sud de la Floride et aussi un
article sur Randal Robinson, president sortant du group
de pression TransAfrica.
(voir Presse US / 8)


Mercredi 12 Dtcembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45






Page 8


I CE QUE DISENT LES AUTRES I


Mercredi 12 Ddcembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


Comment la press etrangere voit les evenements


(Presse US ... suite de la page 7)
Commengons avec le New York Times ...
Unjoumaliste radio haitien a tW tu A coups de machete
au course d'une 6chaufourr6e de nature politique survenue da
la ville de Petit-Goave, a annonc6 une radio priv6e de la capital
haitienne, oil Brignol Lindor avait travaill6 avant de dever
commentateur dans une radio de Petit-Goave: Radio Echo 200
Brignol Lindor travaillait 6galement A temps partiel A la douar
de Petit-Goave.
Le Sun Sentinel de Fort Lauderdale parole aussi
1'assassinat du journalist Brignol Lindor, en mentionnant ui
declaration pret6e au chef de la police de Petit Goave Al
Alexandre, qui a confirm 1' assassinate dujournaliste en pr6cisa
que les suspects 6taient des activists del'opposition plut6t qi
des partisans de La Famni.
Le quotidien Sun Sentinel precise que Lindor 6tait dai
sa voiture quand la foule d6jA en colare apres une altercati
avec des manifestants pro-opposition, a commence A jeter d
pierres sur la voiture. Lindor aurait tent6 de se r6fugier derrie
une maison toute proche. Mais la foule 1' a rattrapp6.
Ce r6cit a 6t6 fait pas le journalist Junol Casimi
6galement de Rado Eco 2000.
Pas plus tard que la semaine pr6c6dente, rapporte 6galement
Sun Sentinel, Lindor avait requ des menaces de mort venant <
partisans du president Aristide, parce qu'il avait invite dt
politicians de 1' opposition a participer A un talk show dans sc
emission.
Le Sun Sentinel dit n'avoir pas pu joindre di
responsables de Fanmi Lavalas pour d' autres pr6cisions.

183 Haitiens debarquent aux Etats-Unis
Le Sun Sentinel de Fort Lauderdale, de son c6t
rapporte que les gardes cotes americains ont permis A 183 Haitiei
trouv6s le long des Keys, d'entrer aux Etats-Unis.
L'embarcation de 31 pieds transportait au moins 18
personnel, environ 5 fois sa capacity. Le voyage aurait dur6 1
jours, du Cap Haitien A la Floride.
Le bateau, le "Si map viv", a 6t6 retrouv6 du cit6 c
Key Biscayne, un quarter hupp6 de Miami. Les passagers 6taiei
d6shydrat6s, ils avaient autour d'eux des bouteille vides et di
bibles.
"C'est vraiment triste d'imaginer comment ces gei
n'ih6sitent pas A mettre leur vie en danger pour tenter d'entr
ici" a dit un t6moin.
A 8 heures du matin, les gardes c8tes avaient recueil
les passagers: 145 hommes, 26 femmes, 12 petits garqons et
petites filles, pour les conduire A leur quarter g6n6ral A Mian
Beach. D'habitude les haitiens qui tentent d'entre
clandestinement aux Etats-Unis sont imm6diatement refoulds.
Les autorit6s ont continue & chercher pendant toute ]
nuit deux autres passagers qui 6taient senses voyager avec I
group et qui ne r6pondaient pas a 1' appel. Us sont pr6sum6
avoir disparu.
"Nous voulons croire qu'ils ne se sont pas noy6s"
d6clar6 le capitaine des gardes c6tes, Mark Kerski.
Les passagers recueillis ont 6tW conduits au camp d
Krome pour les fonnrmalit6s n6cessaires. Les femmes, quant &elle
ont tW conduites A une autre prison, tandis que les meres ont di
emmen6es A un h6tel avec leurs enfants.
Cet incident fait suite A la disparition de deux bateau
transportant des haltiens qui avaient laiss6 l'ile A Vaches dan
les premiers jours de novembre, et don't on est sans nouvelkl
depuis.
Les avocats des immigrants sont un peu surprise de 1
decision prise par les gardes c6tes de permettre A ces voyageui
haitiens clandestins d'entrer aux Etats-Unis. I y a 3 semaine:
les gardes c6tes ont rapatrid 350 Haitiens qu'ils avaient attrap
en mer. Et I'on se souvient qu' en janvier 2000, un bateau tout
fait analogue au "Si map viv" et transportant 400 Haitiens et qi
6tait arrive tout pres de Elliot Key, avait Wte d6truit apres que le
passagers furent places dans des bateaux des gardes cotes pot
8tre reconduits en Haiti.
"Je pense que cette fois avec le Si map viv, ils ont pri
la bonne decision. Mais je ne sais vraiment pas ce qui a motiv
cette decision" a dit un avocat pro-immigrant.
En emmenant les Haitiens sur la terre ferme, les official
ont pr6cis6 que leur preoccupation premiere 6tait de d6truire leu
embarcation qui 6tait vraiment en tres mauvais dtat. Mais quan.
on a voulu savoir pourquoi les Haitiens n' avaient pas 6t
transf6r6s A bord d'un navire des gardes c6tes amdricains c
refoul6s, comme cela se passe ordinairement, uan porte parole d
1'immigration am6ricaine a exliqu6 que les eaux n' 6taient pa
assez profondes pour permettre au gros bateau des gardes cote
de s' approcher de 1' embarcation haitienne.
"Quelquefois vous avez A prendre une d6dcision based
sur ce que vous pouvez faire pour le moment" a expliqu6 ui


survenant en Hail
te autre porte-parole. "Notre preoccupation 6tait de les
ns enlever de ce bateau et de les conduire vers un
le environnement plus sir."
ur
0. Radall Robinson cede la place A
ne Danny Glover A la t te de TransAfrica
Le Washington Post, quant Alui, consacre un
e article A Randall Robinson, fondateur de TransAfrica, 1'un
ne des groups de lobbyists les plus influents de Washing-
ix ton pour 1' Afrique et la Caraibe. Randall Robinson 6tait
nt jusqu' A present, president de TransAfrica.
ue Randall Robinson a pr6sent6 ses adieux la
semaine demiere au course d'un gala qui a eu lieu au


quarterr g6ndral de TransAfrica, un building de 4
L millions de dollars.
Un hommage special a Wtd rendu &
Robinson par l'acteur Danny Glover, qui le replace
comme nouveau president de l'association Trans Africa.
C'est en 1977 que Randall Robinson a inaugur6
l'organisation TransAfrica, destine A influence la
politique am6ricaine concernant l'Afrique et la Caraibe.
En 1980, il a protest contre l'apartheid en
Afrique du Sud et en 1994, il a fait une grave de la faim
qui a dur6 27 jours pour protester contre la politique de
rapatriement des boat people haitiens et pour attirer
1'attention sur 1'injustice de la politique amdricaine
concernant Haiti lors sous la botte des militaires qui
avaient fait le coup d' 6tat de septembre 1991.
(E.E.)


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE

Le magasin pour toutes les occasions 8272 N.E. 2nd Ave. Miami,


Fl 33138


305 757 4915 8272 305 75749

FADKIDJ VARIETY STORE .
in iw fj


5401N.E.:
629N.E 1:
19325 NW
28West Su
We.& E
604 251h S
4875 fodh
128N. Fla
Oriad
2469 South
Canda
7177 Rue S
3820 Heamnid
Massw-i
Manapan5
Camlbidge


"Le bon vieux temps"
Succes haitiens de 5 Ddcennies
MELODIE 103.3 FM Port-au-Prince, Haiti


* 1Parfums CD's (Compas, Racine, Evangelique)
* CelSoulers & Beepers Zouk, francais, americain
* Produits e Sandales Video's (haltiens, amiricains, documentaires,
" Products pur la cuisine dramas)
* Cadeaux dramas)
adeaux* Produits de beauty
* Tableaux
* Moneygram Money Order Produits pour cheveux
* R6ception de paiement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* connection t6l6phonique chez vous

TOLL FREE 877 485 4428
Tel1: (305) 757-4915
Fax (305) 757 6916


Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am i 7:30 pm


SBobby Express


Rapiditi- Confince-et Ik Meilem Tax .
Idc cest prnto prudent!
NewYork
2nd AvenueTM 758-3278 Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
2SL892-6478 Chuinch 2825 Church Ave (718)693-3798
2nd Avenue T 654-280 Queens 15-35 B HlsideAve (718)523-9216
d A wv i MenT 2 Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
nrise Blvd 524-1574 Wanhington
m Bec l- 835 Junip StreetTal 202-722-4925
Mifteet65416 Connecticuit
reet655-4166 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
Dixie Hwy 429-9552 HaW1-5
gler Ave 946446 Rue du Centre # 175
r Ave 69 TEE 23-0865 / 22-7913/22-8855
kOrange Blossoms Trail (407)265-2100 Pour toute information, appelez Toll Free
1-800-388-3875 (Floide)
t Denis, Montral (514)270-5968 1-800-427-2622 (New York)
Bourassa, Est (514)852-9245 NaiBs
inmetts SIM Ulh AveN. (941) 435-3994
08 River Street (617)298-9366 I-Wl
300 Broadway (617)354-6448 9 1UW Makm Street Kem Plha (941)58-9229
2219 Fewbr St. (941)461-43
Quel que sot I'endrolt mr la pante o y vous voulez envoyer
wune some pronto pnHito, Faites conflance i
BOBBY EXPRESS

En plus des opdraiois do teasfert d'argaet. sns ons chargeauns do faire pwvanir
in....ah -..- da natie vos casaseattaes, Iesttrea, sacs de riz, gdalos d'hAile
et tousaut.eaiprodits sfuai't

BOBBY EXPRESS,
c'cst egdmaitiae carte dc e t-~doit laligne d'acca n'estjamaisoccupdc.
C'est tout implement le No.1 !


Denis/Joujou


I


L ___S~CiY


__~I


I~


( t


m





Mercredi 12 D&cembre 20Q1 -
Haiti en Marche Vnl XV No 45


I VOTRE ATTENTION! I


I
*1


A.
I* p *
4i


-"
-
* *~w
%. I, -*



19~


J.* .4;.>*
**-fli


'aiza'1 \rt ^ '~ i sy^i,^ S ( a^ ^i



Keep your food fresh In one of our refrigerators with features
as No Frost, CFC Free. Mutti Air Flow, and Energy Saving
System.


arlr
i ems --v


*LG
Digitally yours


Swwwjge.com.pa
aa


irs~~


Page 9


C


LUULL tl IVZLIWAA VWA.tX T 1 W. I -


..^^


P







Page10


I LIVES I


Le pouvoir executif et legislatif en

Haiti: une cohabitation difficile


Par Mac-Ferl MORQUETTE

Un article sur 1' ouvrage de 1' ex-ddput6 et s6nateur
Samuel MADISTIN : Le r6le du pouvoir l6gislatif dans
le fonctionnement moderne de 'Etat

Iln' arrive pas souvent qu' un parlementaire haltien
entreprenne de livrer au public des t6moignages sur une
experience legislative, la sienne, forc6ment enrichissante
pour lui et ses 6ventuels lecteurs. Cette initiative devient
rarissime'dds lors qu'il ne s'agit plus de faire seulement
acte de t6moins mais de partir de son v6cu personnel pour
l61aborer << un travail de recherche astreint A la rigueur
scientifique. C'est cet objectif que s'est donn6 Samuel
Madistin, le << plus jeune d6put6 de la 456me legislature, le
plus jeune s6nateur haltien de tous les temps >> (des 6pith6tes
qu'il s'octroielui-meme) dans son ouvrage "Cooperation
et d6veloppement : le r6le du pouvoir 16gislatif dans le
fonctionnement moderne de 1' Etat."
Ce livre ambitieux, a 1' ordonnancement clair et
rigoureux, traverse de r6f6rences historiques et acad6miques
prestigieuses, soutenue par une armature juridique
omnipr6sente est une approche, de la creation de I'Etat
d'Haiti A nos jours, du parlementarisme haltien en butte A
I'autocratisme du pouvoir traditionnel, aux survivances
archaiques de celui-ci, A ses resistances A la d6mocratie.
Trois moments forts du texte: Le parlement haitien et son
evolution (chap. II); Les obstacles au processus de
d6mocratisation (A travers les chapitres III, IV et V de la
26me parties) et la diplomatic parlementaire (36me parties)
nous paraissent particulierement propices A l'explication
de cette incomprehension et de cet affrontement entire deux
instances de pouvoirs, deux institutions 6tatiques, 1'une, le
pouvoir l6gislatif incarnantla modernity d6mocratique c'est-
A-dire l'6quilibre dans la gestion de la chose publique, le
respect des lois, la garantie des droits et des libert6s et
l'autre,l'absolutisme ex6cutif reldguant laconduite de I'Etat
dans l'archaisme, le confinant dans l'arbitraire, c'est-A-dire
r6duisant le bien commun A celui d'un seul et soumettant


1971 MINI RECORD


30 ans d'Excell


ANNOUNCE LA PARUT

QUATRE NOUVEAUX CD's

FIN DE L'ANNEE 2(


EN VENTE ACTUELLEA
MICHELINE LAUDUN DENIS : en conf
DANZON BY SIX : The Fir


EN VENTE A PAR

DU 15 DECEMBRE
GINA DUPERVIL : Les plus grands succ
HAITIANDO 3 : COMPARENGUE

Poulfet la o C jor: CD .
I o ki il p


MINI RECORDS
13710 NW 11lth Avenue
Miami, Florida
Phone/Fax: (305) 892-6200


MINI
221-14 LI
CAMBRL
Phone/Fax


VISITEZ-NOUS AUSSI SUI
www.MINIRECORDS.CO


ce bien A la volont6 et aux caprices de ce dernier.

Des rapports conflictuels
L' histoire du pouvoir 16gislatif haitien est celle de
ses rapports conflictuels avec le pouvoir ex6cutif, eux-
memes r6percut6s a travers les innombrables textes
constitutionnels redig6s apres presque chaque changement
de pouvoir comme autant d' exorcismes contre les demons
de la division, de l' anarchic qui habitent nos dirigeants, et
pr6pos6s A faire disparaitre, comme par enchantement, leur
propension au desordre et A leur octroyer par advance un
satisfecit de cette bonne governance qui leur faisait tant
defaut auparavant. Apres Claude Moise, auteur de "Consti-
tutions et luttes de pouvoir en Haiti" (en 2 tomes), don't il
reconnait s' 8tre inspire, Samuel Madistin a entrepris dans
un r6sum6 saisissant de precision (ceci n' empeche pas cela)
de retracer I'historique des constitutions hatiennes du 20
mai 1805 au 27 aoilt 1985. En deux temps : celles du
XIXeme sickle qui sont au nombre de douze (12) et cells
du XXeme si6cle qui totalisent onze (11) jusqu' Ala chute
de Jean-Claude Duvalier.
Au total trente-trois (33) Chartes fondamentales
qui illustrent ce va-et-vient constant entire 1' autocratisme et
le lib6ralisme politique, et qui, chemin faisant, decrit
parallklement parfois, mais le plus souvent en filigrane dans
le texte, 1'histoire parlementaire d' Haiti < Aces soubresauts et aux turpitudes politiques qui ont marque
notre vie de people. Le parlement, 6crit 1'auteur, est tantot
vassalis6, tant6t mis au service d'un Ex6cutif totalitaire ou
parfois sert de lieu institutionnel de la parole critique.
L'histoire du parlement est done une histoire de combat.
C'est une longue quate pour la mise en place d'un system
politique attache A la defense des grandes valeurs
universelles dejustice, de liberty, de democratie... >> (page
39)
Ce combat a connu des moments extremes. La
Constitution impcriale du 20 mai 1805 et celle du 17 f6vrier
1807 16galisant le pouvoir autocratique de Christophe,
ignorent le 16gislatif. Celle de 1816 enforce le pouvoir du
president PNtion en lui
permnettant de soumettre pour
chaque s6nateur une liste de
trois noms, desquels la
Chambre des repr6sentants
choisit un seul. Contre la
dictature institutionnalis6e
par Boyer, successeur
D S 2001 d'Alexandre P edition, la Con-
stitution de 1843 apparait
comme un sursaut du
ence liberalisme : elle fit 6chec a
1'absolutisme et 6tablit un
pouvoir 16gislatif fort
rION DE controlant et surveillant le
fonctionnement de1'ex6cutif.
s POUR LA Ce meme scenario
se r6pete jusqu' A la fin du
001 XIXme sickle, mais
s'infl6chit progressivement
vers un pr6sidentialisme pur
MIENT : et dur des la premiere moiti6
du XXeme siecle. Avec la
cert Constitution du 2 juin 1935,
st Danzbn reconnait 1' auteur, << c'est la
premiere fois qu'on ose
TIR donner une base legale A
r 1' absolutisme >(page 51). Le
S2001 principle de la s6paradtion des
pouvoirs a disparu : le chef
c;s de Mon pare de 1'Etat, en l' occurrence le
president St6nio Vincent,
detenteur de la puissance
publique, est (seulement)
vo assist du Corps 16gislatif et
/ du Corps judiciaire. Cette
tendance ne fera que se
confirmer A partir de 1957 :
la Constitution de 1935 avait
RE ORD pr6figur6 les Constitutions de
IRECOR IS 1964, 1971, 1985, 0
NDEN BOULEVARD couronnement institutionnel
A HEIGHTS, N.Y de la dictature macoute. o
: (718) 276-1794 (Claude Moise)
La Constitu-
R: tion de 1987 : Un
M espoir vite estompe


Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


Leslie F. Manigat

Hlistorien-politologue, diplmd de I' Universitd
de Paris (Sorbonne et Sciences Po ")
Professeur des Umn ersitis
Ancien Prisident de la R6publique d' Hati


Eventail

d'Histoire

Vivante d'Haiti
Des preludes a Ia Revolution de Saint
Dominguejusqu' A nos jours (1789-1999)
Line contribution A la Nouvelle Histoire
Haitienne

U existe deux registres de lecture de la reality
hailtienne. Le premier se situe au niveau du rationnel et
de la science de type occidental. Le second registre, qui
accompagne le premier, relieve non seulement de
'unaginaire, mais plus precisement de 'in-rrationnel "
et de l'ordre mystique, plongeant ses racines dans la
culture eg)plo-africaine et dans les cro ances medid\ ales
europeennes. E( je crois qu'il faut integrer cette
dimension irrationnelle dans une etude historique sur
Haiti, au-delA meme de ce qu'a fail MNlichelet trudiant la
sorcellerie au NIoyen Age ou Marc Bloch consacrant un
livre aux Rois thaumaturges ", ia la recherche d'une
rationality scientifique nouvelle, plus large,je dirais plus
englobante ... "

A I' nonce d'un tel bilan de desastre collect I,
faut-il pour autant desesp6rer d' Haiti 1' histoire si belle,
au people si attachant et a la culture don't on a note si
souvent I' effect d' envotlement sur ceu\ qui ont dicouvert
le miracle hatien "? Faut-il continue a soupirer qu'il
va un malheur haltien empruntant un titre,,"Le
matheur russe ". A une ancienne college et amieMadame
Hel-ne Canrre d' Encausse et que ce pays d'Hati n'a
pas eu de chance, voire qu'il serait foutu ?
Les voices de l'histoire, meme la plus
scientifiquement conduite, sont parfois imp6netrables
comme celles du Seigneur, etla chance perdue se retrouve
souvent sous une autre forme h saisir ... Une nouvelle
histoire d'Halti peut surgir du naufrage, selon le jeu des
forces nouvelles en gestation, puis Al'oeuvre."

TRAMTE D'HISTOIRE D'HAITI
Etudes de quelques 65 conjonctures-problhmes
dans I'6volution historique du people baitien
en quatre (4) tomes

Collection du CHUDAC
Port-au-Prince, Haiti, 2001-12-09

v La Constitution de 1987, nous dit Madistin, est
un effort de rupture avec le pass. Elle pr concise sans
ambages le systeme parlementaire pour mettre un terme A
pres de deux si6cles de pouvoir oppressif en Haiti. >>.
Comme en 1843 apres la longue dictature de Boyer, la situ-
ation social et politique qui pr6vaut en Haiti en 1987, apres
30 ans d'exercice sans partage du pouvoir par les Duvalier,
est celle d'une remarquable effervescence populaire en
faveur de la d6mocratie et de 1' Etat de droit. < >> fut 1'un des slogans qui revenait constamment sur les
16vres du militant de la cause d6mocratique et meme du
simple citoyen. Comme en 1843, les constituents de 1987
se sont efforcds de donner un cadre l6gal aux aspirations du
people dans la nouvelle Haiti liberee
La Constitution qui en est r6sult6e fera la parties
belle au pouvoir l6gislatif en le confortant dans son r6le de
contre-pouvoir pour pr6venir les exces du pr6sidentialisme.
Elle se caract6rise d' abord par ses innovations : institution
d'une dyarchie A la tete de I'Etat et creation d'une Com-
mission de Conciliation appel6e A r6soudre les conflicts en-
tre 1'ex6cutif et le l6gislatif. Elle instaure une separation
rigoureuse des pouvoirs, augmenteles prerogatives du Senat
et de la Chambre des d6put6s et proscrit toute idWe de dis-
solution de ces corps.
C'est surtout dans son analyse des institutions et
organismes de la Constitution de 1987 (chapitres III, IV et
V) qu'on notera le travail remarquable de rigueur entreprins
par 1'ex-s6nateur Madistin : definitions, remarques
judicieuses sur la decentralisation et la deconcentration,
leurs avantages et leurs inconvenients et surtout
considerations a valeur pedagogique sur les institutions a
caractere 6tatique (Cour Supericure des Comptes et du
(voir Legislatif / 12)







I NOTRE EPOQUE I


La nouvelle guerre centre

CE MESSAGE VOUS PARVIENT CAR, DANS LES DEUX DERNIERES ANNEES, NOUS
AVONS EU L'OCCASION DE COMMUNIQUER APROPOS DE SUJETS QUI NOUS PREOCCUPENT
MUTUELLEMENT, CE QUI ME LAISSE A PENSER QUE VOUS SEREZ TRES CERTAINEMENT
INTERESSE PAR LE CONTENU DE CE MESSAGE.
J' ai le plaisir d' annoncer la publication du premier tome de mon livre
intitul: < pr6fac6 par Philippe de Saint Robert. Ce premier tome est sous-titr6 <(Les mythologies artificielles>
et comprend 319 pages.


nouveau type de guerre de nature furtive, une "guerre de
velours", don't le but est la conqueate des intelligence et
1'asservissement des esprits, ouvrant ainsi la voie aux
conquerants du XXIe siecle...
La guerre de velours est de nature
informationnelle. Elle se propage un peu alamaniere d'un
virus qui reprogramme son hate pour le reproduire et le
r6pandre A son tour en 1' amplifiant. Pour tre efficace, cette
guerre doit construire et propager un certain nombre de
mythologies artificielles qui s'enracinent comme autant de
croyances visant A modifier le comportement des individus
de fayon durable pour qu'ils servent les int6rets de la
minority menant ce type d'agression. Notre vision dumonde
est ainsi devenue une deformation important de la r.alit6.
Se faisant de maniere furtive et agissant principalement aun
niveau des zones d'incertitude inconscientes, en vassalisant
des populations entieres, la guerre contre intelligence fait
des d6gats bien r6els, meme s'ils ne se competent pas en
morts et en destruction physiques. La conquAte arm6e
preserve presque toujours le potential mental de resistance
des nations envahies alors que ce dernier type de guerre le
detruit efficacement.
Bien que certain pays semblent occuper un r6le
central dans ce type d'action, ils n'en sont pas pour autant
les unique protagonistes. Ignorant les frontieres nationals
et contoumrnant habilement les structures de pouvoir qu' elle
contamine g6n6ralement au passage, la guerre contre
l'intelligence est difficile A combattre car ses cinquiemes
colonnes sont nombreuses et puissantes meme si elles ne
sont pas toujours conscientes du r6le qu' elles jouent, et les
limits du front demeurent ardues Arep6rer. Si cette guerre
est si efficace, c'est qu'elle attaque, entire autres, notre prin-
cipal outil de pens6e, c'est-A-dire notre langue, un peu A la
maniere don't le SIDA attaque notre systeme immunitaire.
Ses motifs sont aussi vieux que l'humanit6 elle-meme. II
s'agit de dominer, poss6der, surveiller, commander,
contr6ler, recompenser et punir tout autant que de s' enrichir.


t m . _-'- -
. ,- '
PARIS, 5 D6cembre Mumia Abu-Jamal,
condamnd a mort aux Etats-Unis pour un meurtre qu' il nie,


iMUMIA ABU.JAMAL


HOMAGE

Prix Opus du livre

de 1'annee attribu e a

Claude Dauphin,

professeur a l'UQAM
Montrial, le 27 novembre 2001 -
L'UQAM est beureuse de souligner I'attribution
du Prix Opus du livre de I'annee decernm
par le Consedil qudb6cois de la musique le
25 novembre A l'un de ses professeurs du
Departement de musique, Claude Dauphin.
L'ouvrage prime, La Musique au temps des
encyclop6distes, a etW public par le
Centre international d'dtude du 18e sikcle
(Ferney-Voltaire, France).


La guerre centre l'intelligence est en train de subvertir nos
regimes d6mocratiques en les vidant de leur substance et
en les transformant, lentement mais sfurement, en dictatures
deguis6es en d6mocraties al'int6rieur desquelles le citoyen
n'est plus soumis A la coercition physique directed mais est
puissamment endoctrin6 et conditionn6. contre l'intelligence offre une description detaill6e des
techniques les plus importantes mais aussi sans doute les
plus ignores parles m6dias qui sont utilis6es dans la guerre
informationnelle et la manipulation mental a 1' 6chelle des
soci6t6s.
A moins que l'humanit6 ne prenne conscience de
1' existence de ce nouveau type de guerre, n' explore les tech-
niques qu' elle utilise pour s'en d6fendre et ne se decide,
une fois pour toutes, A admettre le droit des peuples A dis-
poserfl'eux-memes en toutelibert6 d'esprit, dans la diversity
deleurs langues et lapluralit6 deleurs cultures comme con-
dition n6cessaire A sa survive, ce que 1'on nomme
actuellement civilisationn" ira au mieux vers la stagnation
ou, au pire, vers l'autodestruction impliquant, cette fois,
une troisieme guerre mondiale avec ses destruction
materielles et ses morts bien reels.
Je remercie ceux d'entre vous qui, au course des
trois dernires anndes, m'ont adress6 des informations
pertinentes a ce sujet ou des commentaires don't beaucoup
ont Wte inclus dans mon ouvrage. C'est ainsi que vous
pourrez 6ventuellement y retrouver, au fil des pages,
certaines de vos idees, suggestions etr6f6rences. J'ai essays
de < etje crois que vous ne trouverez pas d'injustices par omis-
sion dans mon ouvrage.
< les conditions dans lesquels cette nouvelle < l'intelligence>> r6vle sonefficacit6. Le deuxirme tome, qui
paraitra dans deux mois pr6sentera La manipulation
mental par la destruction des langues. In expliquera que
ce 1'on nommne commundment defensese de la langue, des
cultures et de la plurality> n'est pas une petite gu6guerre


S a etW fait "citoyen
S d'honneur" de la
Ville de Paris, titre
decemn6 pourladernire fois en 1971 APicasso,
a annonc6 mercredi le PCF parisien A 1' origine
del'initiative.
Sur proposition du group
communist, le Conseil de Paris a vot6 mardi
soir un voeu 6levant le prisonnier afro-
americain A ce titre qui n'6tait plus attribu6


depuis trente ans. La droite
n'a pas particip6 au vote.
"De nombreuses
Spersonnalitds don't Danielle
Mitterrand ou Mgr Jacques
Gaillot s'6taient adress6es
en ce sens au maire de
Paris", a indiqu6 le group
communist dans un
communique.
IL precise que
Pierre Mansat, adjoint PCF
de M. Delanoe charge des
l ~collectivit6s territoriales,
representera le maire de Paris "dans la
de'l6gation du collectif national de soutien
aL MumiaAbu-Jamal qui lui rendra visit
les 8 et 9 d6cembre A occasion de la
206me annie de son incarceration".
Ancien journaliste et militant
des Black Panthers, Abu-Jamal est
condamn6 A mort pour avoir tir6 de sang-
froid sur le policies Daniel Faulkner en
1981. II a toujours plaid son innocence.
(AFP)


"Intellectuellement je peux
comprendre que les tribunaux
am6ricains sont des reservoirs de senti-
ment racist et historiquement ont 6t6
hostiles aux accuses de race noire, mais
toute une vie de propaganda sur la Jus-
tice amdricaine est difficile A rejeter.
J'ai besoin d'explorer
davantage la nation, oil, jusqu'a


Page 11


Intelligence
d'op6rette. Elle conditionne notre survive et donc, A terme,
notre ind6pendance 6conomique et politique. Une
fantastique operation de ndocolonisation A travers la langue
a 0t6 enclench6e a 1'6chelle de la planted. I est indispens-
able de la reconnaltre pour ce qu'elle est r6ellement si on
vent la combattre efficacement. Enfin, le dernier tome, qui
paraitra avant le mois de mai 2002 decrira < programme pour la conscience. Nous assistons A un re-
tour du colonialisme qui ne vise plus sp6cifiquement les
pays en voie de d6veloppement mais aussi les pays
industrialists. La seule difference par rapport aupass6 n' est
qu'un changement de language. C'est ainsi que les missions
dites "huimanitaires", la"coop6ration 6conomique", les prets
pour favoriser le "d6veloppement", "I'aide" a 1'education
ne deguisent souvent qu'une prise de contr6le des leviers
de command des pays qui en sont la cible. La
mondialisation des changes masque en fait une volont6 de
ligoter certaines populations par la creation de liens les
rendant d6pendants 6conomiquement, politiquement et
ideologiquement, et cela en permanence.
Ce livre a 6tW conqu pour servir d'arme
intellectuelle a tous ceux qui luttent pour 1' emergence d'un
monde multipolaire dans le respect des langues et des cul-
tures. II ne s'agit pas d'un "essai" au sens traditionnel du
terme mais d' une demonstration claire qui constitute un ver-
dict sans appel prononc6 A 1'encontre de ceux qui veulent
dissoudre nos cultures et nos sp6cificites respective pour
nous longer dans un bouillon indiff6renci6 au nom d'un
mondialisme d6structurant qui annihilerait notre cr6ativit6
tout autant qu'il nous vassaliserait politiquement et
economiquement.
Les idees ne deviennent mobilisatrices que dans
lamesure oi elles sont sous-tendues par des raisonnements
indemontables eux-memes 6tay6s par des faits v6rifiables
et entrainant ainsi des conclusions irr6futables. C' est ce que
j'ai voulu accomplir pour tous ceux qui partagent mes
preoccupations et, si le but n' 6tait que partiellement atteint,
je considererais m'Etre rendu utile malgr6 tout.
Vos commentaires a toutes et A tous seront bien
sfir les bienvenus!
Ce livre peut etre achet6 ou command dans
n'importe quelle librairie et il figure 6galement au cata-
logue des principles libraries enligne (www.chapitre.com,
www.alapage.com, www.amazon.fr, etc.). Onpeutle trouver
par ISBN, titre ou sous-titre.

Charles Durand, ECC
University de technologies de Belfort-Montb6liard


decembre 1994, les noirs constituaient environ 40% des
hommes.condamnds a lapeine capital, et oil dans 1'Etat de
Pennsylvanie, toujours A lameme date, 111 des 184hommes
dans le couloir de la mort soit plus de 60% 6taient de
race noire, pour voir la v6rit6, une verite cachee sous la
robe noire des juges et les promesses d'Egalit6 devant la
Loi. Les Noirs constituent a peine plus de 9% de la
population de Pennsylvanie et moins de 11% de la
population des Etats-Unis."

(extrait de Live from Death'Row (En direct du
couloir de lamort), 6crit par MumiaAbu-Jamal de la prison
oiu il se trouve depuis 20 ans comme condamn6 a mort.)


Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marrche Vol XV No 45


KIMU--. -1 I layt LM u- i v 11 I I








I INTERNATIONAL I


Mercredi 12 Ddcembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


Ben Laden dirigerait la resistance de Tora Bora


KABOUL/CHAMAN, Pakistan, 9 D6cembre -
)ussama ben Laden dirige personnellement un miller
hommess dans une bataille en course dans les montagnes
e 1'est de 1'Afghanistan, a affirm un porte-parole de
Alliance du Nord.
Mohammad Amin, joint par t6l6phone satellite A
alalabad, a d6clar6 que les forces antitaliban avaient chassd
s combatants dur6seauAl Qaida hors deleurs bases dans
!s grottes de Tora Bora et que les affrontements s'6taient
6plac6s vers les forces du massif voisin de Spin Ghar.
"Oussama en personnel a pris la direction des com-
ats. Lui et un miller de ses hommes, don't des responsables
diban, sont maintenant retranch6s dans les forces de Spin
Yhar depuis que nous avons envahi toutes leurs bases A
bora Bora", a-t-il dit.
"1 (ben Laden) est l1, c'est certain. Les avions
m6ricains ont effectu6 plusieurs bombardements intense
tr6guliers pour le tuer", a-t-il ddclard, ajoutant qu' aumoins
n des combatants arabes d'AI Qaida avait 6t6 tu6 dans
es affrontements "tres intenses.
Ces informations n'ont pas pu etre confirmees de
ource ind6pendante.
Selon CNN, don't des journalists se trouvaient sur
s lieux, plusieurs vagues de bombardiers am6ricains B-


52 et d'appareils plus l6gers ont pilonn6 Tora Bora dimanche
d&s le lever du soleil.
Selon CNN, des combatants d'Al Qaida cach6s
dans le secteur ont maintenu samedi pendant plusieurs
heures un barrage de tirs de mortier, bloquant une route
menant A Tora Bora et contraignant les chars des forces
anti-taliban A se replier.
Dans le nord du pays, un h6licoptere de l' Alliance
du Nord s'est dcras6 dans la nuit de samedi A dimanche
pour des raisons non elucidd6es, entrainant dans la mort 20
Afghans, don't deux commandants anti-taliban, rapporte
l'agence Afghan Islamic Press.
Tensions a Kandahar
L'agence prdcise que l'helicoptere s'est ecrase A
Farkhar, ah35 km environ au sud-est deTaloqan, capital de
la province de Takhar.
S L'une des victims est le commandant d'une unit
de l'Alliance du Nord qui assuraitla s6curit6 du d6funt com-
mandant Ahmad Chah Massoud, assassin6le 9 septembre.
L' autre est un commandant pachtoune qui avait rejoint les
rangs de l'Alliance apres la chute de taliban dans la prov-
ince de Kunduz.


Dans le sud, des forces tribales afghanes se
disputent le contrOle de Kandahar, selon certaines informa-
tions.
Un commandantpachtoune a affirm que les clans
rivaux avaient echang6 des tirs d'artillerie, mais Khalid
Pashtoon, porte-parole de Gul Agha, ancien gouverneur de
Kandahar, a d6menti ces allegations.
"Hfier soir, la situation A Kandahar 6tait absolument
camee, a-t-il declare A Reuters par t6l6phone satellite.
Pashtoon a ajout6 que les responsables tribaux et
militaires avaient r6uni samedi soir une jirga assemblee
traditionnelle) pour d6samorcer les tensions dans la ville et
qu'ils se r6uniraient a nouveau dimanche, peut-8tre avec
Hamid Karzai, Premier ministry d6sign6 du gouvernement
provisoire.
"Nous esp6rons bien que la situation sera r6gl6e
aujourd'hui. Nous sommes d6terminds A travailleren6quipe
avec Hamid Karzal et determiner A travailler pour la paix",
a assure Pashtoon.
Gul Agha est en disaccord avec 1'accord de
reddition conclu parKa rzai avec les taliban, aux termes
duquel la milice a remis la ville A Naqibullah, un ancient
dirigeant moudjahid consid6r6 par Gul Agha comme un
proche des taliban.


Pouvoir executif et legislatif: une cohabitation difficile
(Legislatif ... suite de la page 10) de la Cour Sup6rieure des Comptes et du Contentieux Ad-
ontentieux Administratif, 1'Umniversit6 d'Etat d'Haiti, auxsurvivancesdupasseaurontcontribuemettrehmalle ministratif (CSC/CA), nomination des ambassadeurs,
Institute National de la RMforme Agraire) ou non 6tatique processus initi6 par le 7 f6vnrier 1986. Sous cette rubnrique, atermnnoiements du Premier Ministre Ren6 Pr6val avant de
les parties politiques, les Organisations non et cit6 par 1'auteur, le dasintrAt du Gdneral Namphy pour r6pondre A son interpellation en aofit 1991 (page 92)
ouvernementales). la nouvelle Constitution, d6clarant n'avoir jamais pris le


Mais malgr6 le soutien populaire aux
hangements et application des constituents de 1987 A
raduire dans un texte de loi cette volont6, << 1''Etat
raditionnel et pr6dateur >> aura continue A faire obstacle au
rogres. Les resistances au renouveau d6mocratiquejointes


temps de lire ce texte don't il etait pourtant charge de la
mise en place (page 88); les .obstructions du gouvemrnement
de Ren6 Pr6val contre le pouvoir l6gislatif, provoquant des
conflicts majeurs avec le parlement: nomination unilatdrale
des juges A la Cour de Cassation, nomination des membres


4A Aird'Ayiti


La Ligne aerienne de

The Airline of


RIIALCEIF


For

Best PossibleService

at the

LOWEST POSSIBLE RATES


Special super saver

Promotion




$ 151 + Tax



Round Trip

Not valid for travel 12/05/01 01/15/02


Buy One ticket
Get One Free !



$ 206 +TA



Round Trip


Not valid for travel 12/05/01 01/.


HOLIDAY AIR FARE $ 303.00 + TAX


Purchase your AIR D'AYITI Ticket at These Travel Agencies


Burnett Travel Service
D-Tour International Vacations
Federal Travel & Cruuises
Park Aenue Travel
Rita Olwel Travel
Sambra Travel
Sea Gulf Travel
Chang Travel
Florida Travel


954-584-6780
954-359-8385
954-942-5666
954-741-3003
954-764-1570
954-943-7944
561-394-6030
954-781-7130
954-975-4044


Fort Lauderdale, Florida
Fort Lauderdale, Florida
Lighthouse Point, Florida
Lauderhill, Florida
Fort Lauderdale, Florida
Pompano Beach, Florida
Boca Raton, Florida
Pompano Beach, Florida
North Lauderdale


Faire obstacle a la diplomatic
nentaire
Des anndes apres la geste du 7 f6vrier 1986, les
n'ont pas r6pondu A la promesse des fleurs.
L' exclusivisme pr6sidentiel continue de faire
S obstacle come par le passe au
fonctionnement du pouvoir 16gislatif. II con-
tinue de 1'exclure des grandes decisions de
1' Etat et refuser sa collaboration critique dans
des domaines oI 1'inthrft national en tirerait
profit. C'est ce que s'est 6vertu6 A prouver
Madistin dans la parties peut-etre la plus
original de son livre, celle qui traite de la
diplomatic parlementaire (36me parties Les
accords internationaux qui requirement le vote
parlementaire, le role de relais important en-
tre le pouvoir et les organizations
internationales quest appelde a jouer la
diplomatic parlementaire, la Coop6ration
entire les parlements dans des activities de
nature intraparlementaire prouvent que la
destine des peuples et dans le cas d'Haiti
et des Haitiens ne doit plus stre le
privilege exclusif de 1'Exdcutif, mais une
demarche n6cessaire et decisive A laquelle
doivent etre convi6es toutes les forces vives
de la Nation (page 138). C'est seulement h
la condition d'une repartition equitable, d'un
respect scrupuleux des prerogatives de
chaque pouvoir et surtout d'une collabora-
tion adulte et responsible entire eux que
1' affiliation de notre parlement A des institu-
tions parlementaires comme la Commission
permnnanente interparlementaire Quebec-Haiti,
la COPA, 1'Assemblde paritaire ACP/UE,
pour ne citer que celles-lA, pourrait nous etre
S b6ndfique.
Le role du pouvoir l6gislatif dans le
fonctionnement moderne de 1'Etat reprdsente
L la contribution de 1'ex-deputp et sdnateur
Samuel Madistin A notre patrimoine
intellectual et politique. Son passage aux
456me et 46eme 16gislatures n'aura pas 6t6
vain. Sa formation dejuriste, de pedagogue
du droit, son respect tatillon de la
terminologie juridique et son utilisation
rigoureuse de celle-ci se joignent A son
experience de deux 16gislatures pour nous
donner cette oeuvre de 263 pages, qui nous
laisse cette impression dominant, parmitant
d'autres, que la multiplicity de nos constitu-
tions d6note outre une volont6 de soumettre
les lois A nos caprices, mais une incapacity
primitive d'oeuvrer dans les limits trop
restrictives pour nous de la 16galit6.

"Coop6ration et D6veloppement
LE ROLE DU POUVOIR LEGISLATIF
DANS LE FONCTIONNEMENT
MODERNE DE L' ETAT HAITmEN"
de l'ex-s6nateur Samuel MADISTIN
263 pages, Presses de l'Imprimeur Hl,
Port-au-Prince, Haiti


'age l2


I I I II 'I I


' " '' ' '''






Mercredi 12 D6cembre 2001
H-iti en Marche Vol-XV No\4- 5


Nos netites announces classes I


RadiQ
Port-ii- -Prince
Melodie 103.3 FM
de 5:00 minuit
Tous les jours
7jourssur7
Musique retro, Jazz,
compas, salza, hiphop,
la bonne humeur est de
rise avec nous
captez M6lodie et votre
vie ne sera plus lameme...
Chicago

Radio I'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm A 6:00 pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch6
4:20
Module franpais
bulletin de nouvelles
Lionel Ch6ry
4:50
Module Crdole
Nouvelles
Lionel Ch6ry

New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
T61 516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
WLIR
130AM
every sunday
9:00 am
A Midi
New York
Haiti
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am
Haiti en Marche







En vente d&s le mercredi
6 Miami, Port-au-Prince,
Chicago Boston New
York Montreal, Paris
Bruxelles Berlin,
Geneve...


Pour etre a jour
avec I'actualit6,
abonnezvous
en nous appelant:


Miami
305 754-7543
(3Q5) 754-0705

Port-au-
Prince
245-1910
221-8567/68/96

New York
914 358 7559

Boston
508 941 6897

Montreal
514337 1286


Noel



A



/
i "t '


Restaurant



Bel Fouchet
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!


Boulangerie


Jean Marc
57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
command
T61l: 4092-4685
403-1958


.auderdal e


I p1 --


Medecin

Dr Enock Joseph
Obst6trique
Gyndcologie
Accouchement
Operation pour
fibrome Family Planing
Ligature des trompes
CirconcisionCureage
Tous les tests pour
1'immigration
Nous acceptons toutes
sortes d'assurance ainsi
que la carte Medicaid
pour les femmes
enceintes. Nos maladies
accouchent dans des
h6pitaux priv6s
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping
Center
(305)751-6081
Dr Sony Figaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des dalles
No 27


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette Barber
Shop
15455 West Dxie Highway
305 9409070
Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6thAv.
3059409902

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
9547812646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
FlH 33064
T61. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Ho 330608
954-941-7004


Livre de Cuisine

The new Haitian Cook-Art Book,
LE GOUT DTIAITI By St6phanie Armand,
is now available at ArtMedia Haiti.
http://www.artmediahaiti.com/
http://www.artmediahaiti.com/amh/
http://www.artmediahaiti.com/amh/c75.html
LE GOUT D'HAITI is the result of a love
affair between Parisian born Stephanie Armand
and Haiti's unique art and cuisine.

The book is an enticing blend of Haitian Art
and exotic Creole recipes from Haiti. You will
find all the classic Haitian foods that you know
and love. This first limited edition of 2000
volumes is in French and an English transla-
tion is in the works.

Peinture

Pascale Monnin

Galerie Monnin cordially invites you to an
exhibition of etchings by PASCALE MONNIN. Also
included will be sculptures by Killy.

The Exposition starts on Thursday, December
13,2001 at 5:00 PM and can be viewed until the end
of the month.

Galerie Monnin
19, Rue Lamarre
Petionville, Haiti
Telephone: (509) 257-4430,403-5696


D'ces de Thomas Roche I
Nous annongons avec infiniment de peine la mort de Thomas
Roche survenue le Dimanche 18 Novembre 2001 e New York. En cette
douloureuse circonstance, nousprisentons nos sincires condolkances:
A safemme nWe Alie Mombeleur;
A ses enfants Gina, Magalie, Patrick, Gladys, et Jocelyne.
A sonfrere ThUlus Roche;
A ses soeurs Therese Torchon Roche et Edith Victor Roche;
A ses beaux-fils Lesly Pardo, Louis Nelson, Emile Jules.
A sespetits-enfants:
Christina, Chritopher, Maniya, Claire, Patrick, Dominique, Rudy, Cliff,
Gilberte, Jean-Paul.
A ses arrierespetits-enfants:
Jules-Alexis, Joel-Andrg, Rudy-Marc.
A ses belles-soeurs:
Therese Cator Roche, Lina Vaval Roche, Carme Matheus Roche,
Laurence Mombeleur Verrier, Louise Mombeleur Jocelyn.
A ses nieces et neveux; a ses cousins et cousins;
Auxfamilles Roche, Smarth, Torchon, Victor, Cator Nelson, Appollon,
Dominique, Bertrand, Mombeleur, Vaval, Matheus, Riboul, Noel,
Charles, Pinard, Salomon, Jean-Louis, Mondisir, Duperval, Bernard,
Rousseau, Perdriel, Pardo, Desroches, Verrier, Jocelyn, Perrier,
Dubuisson, Larosiliere, Saint-Eloi, Castor, Chery, Leva, Sperduto,
Dowling, Rohner, Jean-Claude, Lassogue, Gornaille, Lamarre, Joseph,
Pierre, Lhdrisson, et d tous les autres parents et allies, ainsi qu'aux
amis affects par ce deuil.
Lesfungrailles du regrettW Thomas Roche ont ete chanties a New
York le Samedi 24 November 2001 en 1'dglise St. Boniface de Elmont.
Le mime jour une messe a ete cgljbrge 6 Port-au-Prince d la memoire
du difunt a la chapelle Notre-Dame du Perpetuel Secours du Bel-Air a
10hres du matin.

O^c~caE.sinolt T~i- qucn^
f A Vendre on A Louer
Sur la route de l'Aroport International de Port-au-Prince
Immnuneuble moderne de 10.000 pieds carr6s avec
S show room et climatisation central.
Iddal pour banque, supermarch6, magasin, bureaux,
quincaillerie, factorie etc...
A Vendre en tout ou en parties
Terrain de 6.000 metres carrds. Ideal por construction h6tel,
bureau magasins, station d' essence
Pour tout renseignement
Tel1: Haiti 509 250 1606 / 250 1847
USA 305 343 7638 / 954 714 0500


^N


00

1l


Du Lundi au
Samedi

Melodie MATIN


103.3 FM

Port-au-Prince


Points de Vente Haiti en Marche
Miami Pomano Bn Reach Fort L


Page 13


aromux


a en arc e o. .


I


l


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t6l.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, Fl 33311
T61- 954523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
9543450450
Delray Beach
Classic Teleco
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846
OUR LADY Bakery
102 SE 2nd Ave
Delray Beach, Fl
33444 T61:
561-272 3556


,







Page 14 AIlAVV I Mercredi 12 D6cembre 2001
Pg1M AVE Haiti en Marche Vol. XV No. 45












VIAN L-TANE
-.1 ? ', .:. *; : .h ,* V. ij * *fi :^ ^ -; ^ ^>






lei
. ..1 4







Miit ysenkpviv nan peyi etranje rele .*' .v E
A tout Ayisyen
oPataj ak Solidarite aE!
Ayisyen tout kote, Ayisyen toupatou !
Pote patisipasyon nou pou pote lajwa nan k 1]. ti *L.-..;.1 ni,..i.

nanokazyon Nw6I 2001 u- ..Ln s, sLir.., ari iL'e A
Al.j .u r trl i .1 II rist kwj
Pote solidarite nou: 1-n l.-' -0 Unico a t I h" a
sanble kado, rad, medikaman, ak manje
pou ti moun ka viv nan kondisyon difisil. . .. -
Depoze kado nou nan Anbasad
oswa Konsila Peyi Dayiti ki pi pre lakay nou Li I- flII E, "r.e
anvan 26 desanm !n i i ..f

Minist& Ayisyen. kap Viv Nan Peyi Etranje ap
mete yo nan avyon epi f6 distribisyon an Ayiti

Nwbl, yon fet espesyal, yon jou pataj, yon jbs
solidarite, Yon konbit entbnasyonal
pou ti moun peyi Dayiti !




UN GESTE DE SOLIDARITE A XMAS TO CELEBRATE WITH ALL
POUR FETER NOEL AVEC TOUS LES HAITIAN CHILDREN
ENFANTS D'HAITI I
I 00
The Ministry of Haitians living abroad is calling
Le Minist~re des Haltiens Vivants I'Etranger faito iia
on all Haitians
appel a tous les Haitiens
To rally around the flag of sharing and solidarity
Sous le drapeaudu partage et de la solidarity
Haitiens de part le monde Haitians from around the world, come together I
SApportez vote participation pour le bonheur to bring some happiness to the children of our
des enfants l'occasion de Noel 2001 homeland
For this holiday season 2001
Ce geste en est un de solidarity:
Offrez des cadeaux, des vtements, des Offer a gift of love by sending clothes, dry
mpdicaments pour premiers soins goods or medication
ou des lanourriturentr d i
A protoude kadonourinAnsaTo your closest haitian Ambassy or Consulat '
Au profit des enfantfs qui viv'ent dans des Gv o h ed hlrn4
conditions difficiles en Haiti Give for the needy children
D6posez vos paquets i IAmbassade ou au Before December 26th
Consulat Haitien le plus proche de votre domicile
avant le 26 d6cembre The Ministry of Haitians living abroad will send
them to Haiti and
Le Minist&re des Haytiens Vivants Pi'Etranger les Distribute them among our daughters and sons
mto acheminera en Haieti.. -in need of a helping hand

Noel 2001, un Noel de Partage et de SAoidarit a 20 a
.Xmas 2001 is a Season to shareffll

Consulted ie site du MHVE: hait2 aka corn
V3 -'- .i *-'^r'^^
pou i mon pei Dyiti I "^M '^;:







Mercredi 12 Dcembre 2001
Haiti en Marzche Vol XV No. 45


I HAITI-SPORTS I


Page 15


Vers I'avancement du Centre Civico Sportif
4mr A~r a "WrIva.


Le jeudi 6 d6cembre 2001, un cheque de 1.4 I
million de dollars a 6t6 6mis au Secr6taire d'etat des J
Sports, Mr Herman Nau, par I'ambassadeur de la
R6publique de Chine en Haiti, Monsieur Michel Lu Ching
Long, pour l'avancement des travaux du Parc Civico Sportif
Jean-Marie Vincent, situ. a l'emplacement de l'ancienne
aviation militaire (Bowen Field). La c6r6monie s'est
ddroul6e A la salle de conference de la Secr6tairerie d'6tat.
Ce montant repr6sente le 36me versement; 3.6 millions ont
d6jiA Wt versds sur les 10 millions pr6vus par la R6publique
de Chine. Le Parc Civico Sportif Jean-Marie Vincent est
un project d'envergure du gouvemrnement haitien, qui entire
dans le cadre de la c6l6bration des 200 ans de
l'Ind6pendance en 2004. I comprend des terrains de foot-
bal, de-volley-ball, de basket- ball, une piste en tarton pour
athl6tisme, un space vert etc...

Football : la Coupe d'Haiti A nouveau
reported
Le Comit6 ex6cutif de la Fdderation haitienne de
football avise tout un chacun qu'A la demand d'une
majority des 32 clubs qualifies pour la Coupe d'Haiti mais
qui sont en butte A d'6normes difficulties pour mobiliser
dans un si court d6lai leur troupe, que la competition qui
devait d6buter le 26me week-end du 8 decembre a We
reported au vendredi 11 janvier 2002. Le vainqueur de la
coupe d'Haiti sera le deuxieme qualifi6 pour la coupe des
pays et regions francophones d'Am6rique qui r6unira les
clubs d'Haiti, de Ste Lucie, de Guadeloupe et de la
Martinique au course de la saison 2002. II demeure entendu
que les r6sultats du tirage au sort effectu6 le 4 d6cembre ne
sont pas concerns par cet ajournement. Le tableau des
166me de finale se pr6sente comme suit:
- Ascar de Carrefour / Triomphe de Liancourt
- Baltimore de St Marc / Don Bosco de P6tionville
- AS Fort Libert6 / US Papaye de Hinche
- Dynamite de St Marc / Aigle Noir
- Etoile Haitienne / Association sportive de St Louis du
Nord
- Tempete de St Marc / Racing Club Haitien
- New Stars de Limonade / Cavaly de Leogane
- AS Mirebalais / FICA du Cap Haitien
- AS Pediff d'Aquin / Racing des Gonaives
- Carrioca / Olympic de Cabaret
- Amateur de Cit6 Soleil / AJS de Port-de-Paix
- Roulado de la Gonive / AS Petit Goave
- AS Rive Artibonitienne / All Stars de P6tion Ville
- Rangers de Miragoane / Violette Athletic Club
- Zenith du Cap Haitien / Valencia de Leogane
- Excelsior / Association Sportive Capoise.

Cette coupe d'Haiti regroupe les 16 clubs de la
26me divisionles mieux classes et les 4 clubs dela division
r6gionale les mieux classes cette saison.
Cette competition format special, project pilote de
la F.H.F., servira de match de preparation pour les clubs
qualifies avant le lancement des championnats nationaux
le 15 f6vrier 2002.

Tournoi "Bloke SIDA", le Violette
remporte la palme
Le Violette Athletic Club, vice champion national
en titre, a remport6 le samedi Premier D6cembre 2001 le
tournoi "Bloke SIDA" en battant son grand rival le Racing
Club Haitien par 3 tirs au but A 1. Temps r6glementaire 0/0.


an- frB gQ VI I jf j I ng t une petite d6l6gation d'Haitiens conduite par le
e anlJalrT L PAR SMITH GRIFFON i un certain moment A la tel6visionnationale haltienne. Cette
Cette finalejou6e au Stade Sylvio Cator s'est d6roulde en rencontre a eu lieu A Affiano Gentile, le centre
pr6senceduministredelaSant6 publique,DrHenry-Claude d'entrainement de l'Inter de Milan. Quelques livres sur Haiti
Voltaire, du secr6taire d'etat Herman Nau, du del6gu6 du out tW remis A Ronaldo ainsi qu'un tableau du peintre
d6partement de l'ouest, le Dr Marie Antoinette Gauthier haltien naYf Aur6lien.
Buteau, et du president de la F6d6ration haitienne de foot- "Je veux bien venir en Haiti bient6t pour apporter
ma petite contri-
r b u t i o n
d'encourageent
aux jeunes
haltiens. Je leur
V- souhaite d6jA une
< ann6e 2002 dans
le signe de la
Paix" a d6clar6 la
vedette du foot
ball mondial A
N 1'issue de la
rencontre.

Volley
Ball: Des
entraineurs
haftiens en
a: stage en R6-


0
ball,

Lesp
la luti
finale
tirs a
ing a


Hail
Mia

finale
Janvi
matcl
tional
la dir
selon
satisfy
Coup
du C
r6gio
en cc
estcc
alors
Costa
le 18
Rica

les de
de Pa


d0l6

Milai


I p ub bIi q u e
& -~ /.SPT M~ll'^rSW- **-*Udomnicaine
Tournoi "Bloke Sida" avec 4 iquipes, remport6 par le Violette photo Yonel Louisdom ae
le Dr Yves Jn Bart. La Fe4dration haitienne de Volley ball announce A
Ce tournoi a Wtd organism par Konesans Fanmi se tous les intdressds que les entraineurs don't les noms suivent
waTimoun dans le cadre delajourn6e Mondiale pour sont parties le dimanche 2 d6cembre could pour aller
te contre le SIDA le ler D6cembre. Notons qu'en demi participer A Santo Domingo A un s6minaire : Mario Louis
e, le Violette avait battu le Cavaly de L6ogane par 4 Jeune, Hogarth Jean Frangois Lazarre, entraineur du college
n but A 3, temps r6glementaire 2/2 alors que le Rac- St Frangois d'Assise et du college La Providence, Ralp
vait battu le Roulado de la Gonive 2/0. Adolphe, entraineur du college Roger Anglade, Rood
Lamadieu, entraineur du CCfrt, Roody Etienne, entraineur
Match amical de preparation entire au St Frangois d'Assise.
ti et le Salvador ce samedi 15 decembre a
mi Mondial 2002: Le tirage au sort de la
Dans le cadre de leur preparation pour la phase phase finale
Sde la Coupe d'Or qui aura lieu aux Etats-Unis du 18 Tirage au sort des groups du premier tour de la
er au 2 F6vrier 2002, le Salvador et Haiti jouent un phase finale de la Coupe du monde de football, qui se tiendra
h amical ce samedi 15 d6cembre A Miami. Le 11 Na- du 31 Mai au 14 Juin en Cor6e du Sud et au Japon:
I pursuit son stage de preparation en Agentine sous Groupe A ( en Cor6e du sud). France, S6n6gal, Uruguay et
section del' entraineur argentin Jorge Hugo Casteli qui, Danemark,
Sides informations en provenance d'Argentine, est tres Groupe B ( en Corde du Sud ) Espagne, Slov6nie, Para-
ait*de la performance des joueurs haitiens. Pour la guay, Afrique du Sud
e d'Or, Haiti se trouve dans le group D en compagnie Groupe C ( en Cor6e du Sud ) Br6sil, Turquie, Chine et
anada et de l'Equateur invite A cette competition Costa Rica
nale, alors que le Salvador se trouve dans le group A Groupe D (en Cor6e du Sud) Corde du Sud, Pologne, Etats-
mpagnie du Mexique et du Guat6mala. Le group B Unis et Portugal
empos6 des Etats-Unis, de la Cor6e du Sud et de Cuba, Groupe E ( au Japon) Allemagne, Arabie Saoudite, Eire et
que le Groupe C content des formations come le Cameroun
SRica, Trinidad et Martinique. En match d'ouverture Groupe F (au Japon) Argentine, Nigeria, Angleterre, Suede.
janvier A Miami, la Martinique joue contre le Costa Groupe G (au Japon) Italic, Equateur, Croatie et Mexique.
A 7h PM et A 9h Haiti Canada. Groupe H ( au Japon) Japon, Belgique, Russie et Tunisie.
Les quarts definales aurontlieules 26 et27janvier;
mi finales le 31 et la finale le 2 f6vrier au Rose Bowl Le match d'ouverture France / Senegal aura lieu
isadena. le vendredi 31 Mai A Sdoul, A 6:30 AM, heure haitienne.
Les match du 26me tour auront lieu Apartir du 15
Rencontre entire Ronaldo et une Juinetlafinaleserajoudeledimanche30Juin AYokohama
gation haitienne (Japon).
L'International Brdsilien et attaquant de l'Inter de Smith Griffon
i (Italie), Ronaldo, a rencontr6 le 5 d6cembre 2001 Haiti en Marche


En Bref
(suite de la page 2)
demand de continue ses efforts en vue de favoriser le
dialogue entire les groups en conflict dans la cit6. La
population en a profit aussi pour demander au chef de
l'6tat de cr6er du travail, et d'entreprendre aussi la
r6fection du wharf.

Un contrble plus strict pour.les
demandeurs de visas
Plus de cinq cents (500) haitiens se pr6sentent chaque
jour au Service Consulaire de l'Ambassade des Etats-
Unis A Port-au-Prince en vue d'obtenir un visa de tourist
leur autorisant A visiter le pays de l'Oncle Sam, a
confirm A Haiti Press Network le Consul
Gen6ral amnricain.
Selon M. Roger Daley, un peu plus de deux cents
cinquante (250) Haitiens sont requs chaque jour an
Consulat. Mais les demands connaissent une nette
augmentation pendant les mois de d6cembre, janvier et
juillet, pdriodes pendant lesquelles les Haitiens cherchent
A immigrer pour diverse raisons.
G6n6ralement, les applications chutent iA cent par jour


entire fdvrier et mai.
Sur le circuit des voyages clandestins, plus de 850
haitiens ont cherch6 A entrer ill6galement aux USA pen-
dant le mois de novembre. La plupart d'entre
eux ont 6t6 intercepts en mer et refoul6s par les garde-
cotes. Selon l'Office National pour la Migration, le
rythme des voyages clandestins connait habituellement
une hausse ai l'approche des fetes de fin d'annde.
Face aux drames humans enregistrds plus de 200 boat
people auraient pdri en mer ces demrniers jours -
l'Ambassade des Etats-Unis encourage les
haitiens aprendre la voie 16gale pour se rendre aux Etats-
Unis. Cependant, les candidates qualifies sont de moins en
moins nombreux. Si aucune measure
formelle de restriction n'a &t6 prise depuis les
&v6nements du 11 septembre dernier, les autorit6s exigent
plus de rigueur dans l'6tude des dossiers, a expliqud le
Consul des Etats-Unis. Le tri est devenu plus serr6
et rares sont ceux qui passent avec succ6s la redoutable
confrontation devant le Consul. En revanche, selon M.
Daley, plus de 45.000 visas d'immigrants residentss) ont
6td octroyds ces trois dernires anndes,
mettant Haiti an premier rang des b6ndficiaires, en 6galit6
avec la R6publique Dominicaine. Le Mexique et la Chine
sont les pays qui viennent ensuite.


Enlevements dans la capital
Deux gargons de six et sept ans, fils du propri6taire de
"Polo Borlette ", ont Wte enlev6s A proximity du Lyc6e
Frangais. Peu de temps apres, la police a r6ussi A
proc6der h l'arrestation de l'un des ravisseurs, a affirm
une source policire. Les bandits s'6taient fait passer pour
des policies. L'enl6vement s'est produit dans la zone de
Delmas 40.

La Greve fait un "bide"
Le mot d'ordre de greve lanc6 pour le mercredi 5
d6cembre dans la capital par certaines associations
syndicates n'a pas 6t6 suivi et les activities se sont
d6roul6es normalement au niveau du commerce et des
6coles, tandis que des autobus Service Plus avaient 6t6
mis A la disposition de la population pour lui permettre de
vaquer librement A ses occupations.
La non-observance de ce mot dordre de grnve qui avait
pour but de dire NON an regime Lavalas, montre que la
population est fatigue et ne veut surtout pas se lancer
tete baiss6e dans n'importe quelle aventure...

Un plan de destabilisation ?
C'est ce qu'a annonc6 le Ministre de l'Int6rieur Henri
(voirEn Bref/ 18)





Page 16 XJ7bTD1) ATTENTION I I Mercredi 12 Decembre 2001
V OTRE A ATTENTION Haiti en Marche Vol.XVNo.45





400 PERSONNEL NOURRIES

CHAQUE DIMANCHE!



Chaque dimanche, pour
a ider les plus d6munis,
le pere Jean Juste de la
Paroisse Sainte Claire
S de Delmas, sert plus de
400 repas chauds. Une
grn initiative que Comcel a
souhait a soutenir avec
un don de 100.000
gourdes A Ia paroisse.
Le don de 100,000.00 gourdes fait la joie de la Paroisse Sainte-Claire.

'est une petite paroisse, mais elle fait beaucoup pour un
grand nombre de riverains de la zone nord de Delmas, 6 Petite
Place Cazeau. La paroisse Sainte Claire, avec ses paroissiens
et paroissiennes et sous I'impulsion d'un cur6 dynamique, le
Pere Jean Juste, met en pratique ses principles de gen6rosit6
qui consistent non seulement a nourrir I'Sme, mais aussi le
corps.
.... .l . .IAider les autres
Depuis le mois de mars 2000, la paroisse a ouvert une cantine
n j hebdomadaire installee au presbytere de I'Eglise Sainte Claire.
Chaque dimanche, elle rdussit 6 servir plus de 400 repas
Un don g6ndreux pour une entreprise gendreuse chauds aux plus ddmunis, notamment aux tres jeunes ainsi
du PAre Jean Juste. qu'aux vieillards.
Par ailleurs, grace au concours d'amis m6decins, m6dicaments
et soins medicaux sont rdgulierement offers aux paroissiens
n6cessiteux. Le Pere Jean Juste a 6galement sdcuris6
I'education scolaire de certain jeunes en leur apportant une
aide financiere. Tout cela represente une oeuvre
communautaire qui bdneficie du support de plusieurs hommes
et femmes de bonne volontd.

Comcel r6pond present
Face 6 cela, et soilicit6 par le pare Jean Juste, Comcel a
e r apporte un veritable soutien a cette oeuvre de partage et
Pencadrentra lais et ertran duste d e dCo-en d'entralde, sous la forme d'une contribution financilre de
100.Q0O gourdes quci permiettra a Ainstitution de poursuivre
ses ambitfoIs, niotamment en ce qul concern la cantine
____ I e6 ihebdoridire. 5 1
Comme elle 'a falt pr6eidemment pour Timkatek, l'Orphelinat
dela Fraternit6 Notre-Dame, ou encore l'Asile Communal de
Port-au-Prince, Comcel a tenu 6 participer h une amelioration
durable des conditions de vie des plus defavorises. Cette fois
encore, toute la famille Comcel est fibre de contribuer h un
amieux- tre pour quelques-uns.

Lacaf~t~ria du presbytvre. m EIl









I INTERNET I


Page 17


NOUVELLES TECHNOLOGIES DE

INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION


Vers une politique de r6glementation des NTICs


Port-au-Prince le 7 decembre (HPN) << Politique
etr6glementation > estl'un des themes qui out tW debattus,
ce jeudi, A 1' occasion de la deuxieme journm6e du Sommet
HT2001 A 1' Htel Montana.
Jean-Marie Maignan, Joses Jean-Baptiste et Jean-
Jaunasse Elysee ont Wt6 les intervenants sur ce sujet lors
d'un panel pr6sid6 par Kesner Pharel.
Parmi les buts fixes par Jean-Marie Maignan lors
de son expos, il y a un 6tat des lieux de la politique de
r6glementation dans le secteur des NTICs A faire. II s'agit
6galement d'aborder leur probl6matique en Haiti. Dans la
presentation de son 6tat des lieux, il a fait mention d'un
manquement au niveau du cadre l6gislatif et r6glementaire
du secteur des communications en Haiti. II a regrett6 le
fait que les seules lois existantes datent de 1977 et 1987 et
qu'elles n'aient de provisions que pour quatre categories


de service, la t6l6phonie de base, la t6l6graphie, la radio-
messagerie et la radiodiffusion. Dans sa probl6matique,
Jean-Marie Maignan a relev6 la menace que reprdsentent
les NTICs pour les op6rateurs conventionnels. II a6galement
dvoqu6 le prix exorbitant des ordinateurs et des accessoires
n6cessaires h 1'acces, la contrainte 6nerg6tique. 11 a conclu
en declarant que les NTICs qui ne sont pas encore int6gres
dans un plan de developpement national.
Joses Jean-Baptiste, un expert du CONATEL, a
pos6 le problkme de la r6glementation A deux niveaux : le
contend et la technique. Le CONATEL ne peut pas entrer
dans la gestion du contenu, a declar6 Joses Jean-Baptiste.
Par contre, pour la technique, il veut s' assurer que la quality
du service soit acceptable et le tarif abordable. Parmi ses
recommendations, Joses Jean-Baptiste suggere adoption
de nouvelles lois, la vulgarisation des codes de procedure


applicables aux NTICs, le renforcement de la participation
d'Haiti aux forums intemrnationaux sur les NTICs et la for-
mation de resources humaines pour le d6veloppement de
ce secteur.
<< Internet le malicieux , c'est le theme utilis6 par
Jean Jaunasse Elys6e pour d6montrer comment 1'Internet
met toutes les lois de reglementation des
communications en 6chec. II a indiqu6 que 1'Internet
parviendrait A destination malgr6 les blocages. I s'adaptera
A tous les milieux et il est oppose h tout systeme de mono-
pole, ce qui cr6e une sorte de panique dans certain pays oft
celui-ci est frequent. Pour terminer, Jean-Jaunasse Eys6e
a avanc6 que 1' Internet ira partout on a besoin de lui. H n' y
a pas de barriere.

HIPN


Personnaliser les addresses Internet et encourager
Port-au-Prince, le 7 d6cembre 2001 f r n iEnfin, M. Guerrier souhaite que 1'existence des petits
(HPN)-Afin delimiter les cofitsd'accshl'Internet l1 S O 1-I se r UloA ISP's soit garantie,
et de favoriser l'interconnexion des fournisseurs Peering au niveau regional (au lieu d'acheter une une politique de regulation afin de preserver la con-
locauxetl'enregistrementd'undomainelnternetstrictement connexion aux Etats-Unis, acheter un ISP avec la currenceetencourager
haftien, plusieurs pandlistes ont mis en avant la solution R6publique Dominicaine a titre d'exemple) la cooperation entire les fournisseurs ainsi que la transpar-
d'un pr6fixe haltien pour faire b6n6ficier un plus grand Solution cable au lieu de satellites comme A l'heure ence dans les accords de peering.
nombre d'utilisateurs. ] HTN


lT.ITh


actuelle


Domaine .ht
Le DNS (Domain Name Server) est une base
de donn6es d'informations sur toutes les addresses
accessible par l' Internet. Tout comme plusieurs pays
qui ont des addresses d'identification locales (.fr pour
la France, .ca pour le Canada par example), Haiti doit
pouvoir posseder sa propre identification, en
occurrence .ht. Selon Stephane Bruno, consultant
au Group Croissance et au RDDH, cette adresse
pourrait 6galement servir A identifier un champ plus
sp6cifique avec une terminologie comme .ht.gouv
pour identifier des sites gouvernementaux, par
example.
L' enregistrement a un domaine ext6rieur
(auix Etats-Unis par example) engendre des couits qui
pourraient etre 6vit6s par la creation d'un parc Internet
haltien. C'est 6galement une fuite de devises qui
pourrait revenir directement A Haiti. Ce que vise M.
Bruno, c'est de < donner une identity A Haiti sur
1'Internet> et la << possibility de crder un domaine en
function des structures sociales locales .
Un protocole d'accord a d'ailleurs d6jA 0t6
l61abor6 entire le Ministere des Travaux Publics, des
Transports et des Communications, la Facult6 des
Sciences et le RDDH. La configuration technique et
la mise en place d'une charte de distribution des noms
(nommage) et de tarification ont notamment 6te
6laborees.
Quant A la procedure d'enregistrement, on
privil6gie l'approche de la R6publique Dominicaine
qui repose sur la < simplicity et 1' overture , en ten-
ant compete des structures sociales. C'est-a-dire du
secteur d'activit6s des addresses comme .shop pourle
commerce de detail, .adult pour les sites avec de la
violence ou de la nudity par example. Les couits pour
une adresse oscilleraient entire 500 et 2.500 gourdes,
souligne M. Bruno. L'approche preconisee pour
1' octroi des addresses privil6gie 1'enregistrement fac-
ile tout en favorisant l'automatisation
d' enregistrement.

L'interconnexion : economic de
coits pour les fournisseurs
L'un des principaux problemes auquels les
fournisseurs d'acces Internet (ISP) font face est celui
des cofts parfois trds vlev6s. Des solutions doivent
permettre de trouver un chemin plus court Ao des frais
moindres. < Nous avons besoin de trouver un accord
pour couvrir le territoire , souligne pour sa part
Reynold Guenrrier. L'une des solutions, selonlui, serait
un change de traffic entire les diff6rents fournisseurs
Internet du pays. Sur le plan technique, il serait plus
b6n6fique de favoriser les changes par routeur et
les r6seaux locaux notamment.
Devant la concurrence fdroce des diff6rents
fournisseurs d'acces A l'Internet, vaut mieux s'unir
que de crofiler sous le poids des grosses companies
6trangeres. Get big or get out , lancera M. Guerrier
pour illustrer son propos.

Solutions
En plus d un accord pour couvrir I' ensemble
du territoire haitien, M. Guerrier propose quelques
pistes de solutions pour favoriser 1' interconnexion des
ISP's locaux:
Point d'6change situ6 A Boutilliers
Partage des coits par les participants
Frais d'entr6e pour les nouveaux ISP's r6gionaux
(par example Teleconet)


GRAND TIRAGE AU SORT

x/







de Western Union







tz-
~. ^j






a 1an01

|B^ WB1"^~--dyJ





C'est suin pie.

Chaque fois que iou irran ticrez de I argenr par l'inrermediaire
de WVestern Union aux Ecats-ULnis ou \er; un aurre parz-. ou que
roui eiecruez une rraniacnon Quick Collect- ou Swift Pay."
Loui -ie- auromanriquernent selectionne pour ptiruciper
dau rage au -ort pour laoe de os reqe une rei.rte 'A ec
Des grands prix de $25,000 dollars chacun!


'lus de


U)Cm

N LIOUIDE!


'i


GRAND TIRAGE AU SORT "FAITES DE VOS REEVES UNE REALITE" DE WESTERN UNION REGLEMENT OFFICIAL AUCUN ACHATNECESSAIRE POUR PARTICIPER OU POUR GAGNER. 1. COMMENT PARTICIPER
AUTOMATIQUEMENT: A partir du ler novembre 2001 jusqu'A I'heure normal de fermeture des bureaux le 31 d6cembre 2001, chaque fois que vous effectuerez un transfert d'argent ordinaire 61iible aux Etats-
Unis ou vers letranger, via Western Union (y compris les services Dinero Dia Siguiente et Dinero a Domicilio effectues vers le Mexique), ou une operation Quick Collect ou Swift Pay (5 'exception des
transactions Quick Cash, Quick Pay, Giro TelegrAfico ou de celles initides sur Internet t les transferts d'argent par telephone), A partir de n'importe quelle agence aux Etats-Unis ("Transaction eligible"), vous serez
automatiquement sdlectionne pour participer au tirage au sort. Le participant doit etre la personnel don't le nom apparait comme "Sender" sur le formulaire To Send Money" et sera ajout6 au tirage correspondent
d6fini par le point n*4 de ce reglement. Si un Participant automatique a refuse la divulgation de son nom A un tiers en accord avec la loi de protection des informations privies de Western Union, son nom ne
sera pas inclus dans le tirage et il ne sera pas eligible pour gagner. 2. AUCUN ACHAT NECESSAIRE POUR PARTICIPER OU POUR GAGNER: Pour participer sans effectuer de transaction eligible, 6crivez, en lettres
d'imprimerie, votre nom complete, vote adresse, code postal et votre numdro de telephone oi vous pouvez etre contact pendant la joume ou le soir (facultatit) sur une feuille de paper de 7,62 x 12,7 cm (3 x
5 po) et envoyez ces informations 5: Western Union 'Win Your Dream" Sweepstakes, P.O. Box 4895, Blair, NE 68009-4895. IMPORTANT: Pour indiquer le tirage anquel vous participerez (voir point n 4),
Inscrivez, en letires d'imprimerie et en has A gauche de I'enveloppe, I'une des mentions suivantes: Afrique; Asie/Australie-Pacifique; Carailes; Amerique central; Europe de I Est; Mexique; Moyen-Orient;
Amerique du Sud; Asle du Sud; Europe occidentale; Etats-Unis national, Quick Collect on Swift Pay. Limite, une inscription par envelope. Aucune demand d'inscription tape a la machine, photocopied
on reproduite par des moyens mdcaniques ne sera autoriste. Seules les demands 6crites A la main seront acceptxes. La date limited de reception des bulletins d'inscription est le 8 janvier 2002. 3. TIRAGE AU
SORT: Les gagnants seront selctionnes par tirage au sort le 9 Janvier 2002 ou aux environs de cette date, parmi tous les bulletins d'inscriptions eligibles requs par D. L. Blair, Inc., une organisation inddpendante
don't les decisions seront finales. Les gagnants seront pr6venus par courier. Limite, un soul prix par personnel ou foyer. Les chances de gagner d6pendront du nombre total des bulletins d'inscription eligibles et
requs. 4. PRIX ET VALEUR COMMERCIALE APPROXIMATIVE: Quarante et un (41) Grands Prix: 25 000 dollars U.S. par prix, accords aux gagnants s6lectionnes au hasard parmi les participants automatiques
et ceux sans achat prealable, remis sous forme de chdque, rdpartis de la favon suivante: 4 prix pour les bulletins d1ligibles des transactions vers I'Aflrique; 2 prix pour les bulletins ligibles des transactions vers
I'Asie/Australie-Pacifique; 4 prix pour les bulletins ligibles des transactions vers les Caraibes; 6 prix pour les bulletins ligibles des transactions vers I'Amerique central; 1 prix pour les bulletins eligibles des
transactions vers I'Europe de I'Est; 4 prix pour les bulletins ligibles des transactions vers le Mexique; 2 prix pour les bulletins ligibles des transactions vers le Moyen-Orient; 6 prix pour les bulletins ligibles
des transactions vers I'Am6rique du Sud; 2 prix pour les bulletins eligibles des transactions vers I'Asie du Sud; 1 prix ur les bulletins eligibles des transactions vers 'Europe occidental; 4dx pour les bulletins
6ligibles des transferts effects a I'interieur des Etats-Unis; 4 prix pour les bulletins eligibles des transactions Quick Collect et 1 prix pour les bulletins eligibles des transactions Swift Pa. Les prix offers
consistent uniquement on ceux sp6cifi6s. Tous les prix seront remis. 5. REGLES GENERALES: Ouvert uniquement aux individus resident dans les 50 Etats des Etats-Unis ou A Washington, D.C., ag6s de 18 ans
ou plus A la date du ler novembre 2001. Les employs de Western Union, de ses affilies, filiales, agencies de publicity et de promotion et holes membres de leur famille immediate et/oules personnel vivant sous
le mdme toit ne sont pas eligibles. Invalide IA 0o interdit par la loi. Tous les imp6ts f6d6traux, des Etats ou locaux relivent uniquement de la responsabilit6 des gagnants. 11I sera demand aux gagnants de remplir
une D6claration d'diglitt/ddgagement de responsabilite fournie par D.L. Blair, Inc. et, lorsque permis par la loi, une Autorisation de publicity dans les 10 jours de la notification. Le non respect de ces conditions
dans les delais impartis risque d entrainer la disqualification du gagnant et la selection d'un autre participant. Le renvoi postal d'un prix ou d'une notification de prix entrainera la disqualification du gagnant et la
selection d'un autre participant. Par leur participation A cette promotion, les participants acceptent de respecter son R6glement official et les decisions des judges. L'achat ou I'acceptation d'une offtire de product
naugmente pas vos chances de gagner. Toute reclamation et tout different relatlis a ce reglement est soumis aux lois de I'Etat de New York. Lorganisateur nest pas responsabhe des erneurs d'impnrimerne ou
des erreurs typographiques pouvant etre prdsentes dans les documents concernant le tirage au sort, ni du vol, de la perte, du retard, de I'6garement, de
I'endommagement, du remplissage incomplete ou illisible des bulletins d'inscription ou du fait que des bulletins d'inscription ne sont pas regus A temps pour le
tirage au sort, ni des transactions traitles avec retard ou incorrectement, ou perdues en raison d'une panne informatique, de telecommunication ou 6lectronique. I 1I
Cette promotion est organisde par Western Union Financial Services, Inc., 100 Summit Avenue, Montvale, NJ 07645, Etats-Unis. 6. LES NOMS DES GAGNANTS:
Pour connaitre les noms des gagnants, envoyez sous courier sopard, une envelope preaffranchie et pradressee (n" 10): Western Union "Win Your Dream"
Winners, P.O. Box 4638, Blair, NE 68009-4638, Etats-Unis, pour reception avant le 8 tevrier 2002 au pius tard.
@2001 Western Union Holdings, Inc. Tous droit Reservds. Le nom Western Union, la conception ainsi que les marques deposees et holes marques de service relatives, propridtt de Western Union, sont registr6s
et/ou utilises aux Etats Unis et dans beaucoup d'autres pays.1-800-235-0000


Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45








I Les Jeux


Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


AIezeRU UPeilisantdeslmotsId


Allez de TRAQUE a GUIMPE, en utilisant des mots du
vocabulaire Frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.

CMets Cache~sD
H C H E E I G A I P P K S P N V F Y M Y
VYDYLPIWHAAEOLEAFOGH
JJETPRNPNTNEEONMXLOC
L UB LP K E DB N H IC'C I RA N IN
C KYEHG VZASK RXO0LT WCFE
OS UC RBCSHRED NERRV
W RXI 0 RCAL[NA ITS IRH COG
SAHCRV Y D Y L P I W H A A E TRSSDYIU L E A F W G H



PXUCINNERUALHPLARZCN
J J E T P R N P N T N E E 0 N M X L Q C
L U B L P K E D B N H I C- C I R A N I N
C K Y E H G V Z A S K R X 0 L T W C F E
0 S E U C S R B C Y H R E D E N E' R R V
C N I A M L A B R S U 0 0 G C E U K F I
W R X 1 0 R C A L N A I T S I R H C 0 G
S A H C 0 R I T R S S D Y 0 1 U W 0 H I
P X U C I N N E R U A L H P L A R Z C N
O Y A B O C I X A G A IC NE L A B D I
K P O S W.T A T KT DL G K I T B S SE
IBHOLHLJNOTTIUVSIU O L
P N A U I I R B S E P E F B E S H X RK
O W A C K T E X C C L B R N O E I V G N
W G C F S G U V Z A E A G E Z V G Y A I
E U X R L C G R J S N A V Y B Y L L DV
G V X W PA FOR RA Z M EM O C N AL.
G F Z C W L L S XE H K B U IN AM RA
Y L K X D R H V X V C L M K LM J BPC
Trouvez 30 masons de haute couture dans le carre ci-dessus


Solutions de la
semaine passee:
HAiTi


( SCRABBLE N
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Fran9ais

CL

ATE

YA


Solutions de la semaine passee:
0 RI G NAL


I- rm: hm'Fnlrmur- - I *III-Ir *I


GRILLE DES PROGRAMMES


A4L l cd i J ~


1 O3.3


TFIVM


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
tel: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com


5h00 6h30

6h30-7h00


7h00- 9h00








1 OhOO-Midi

12h00-12hl5

12hl5 2h00


2h00-3h00

3h00-5h00


5h00

5h30-7h00

7h00-8h30

8h30-9h00

lOhOO





9h00 et ...


Bon Reveil en musique

Au Pipirit chantant
premier journal crdole avec Yves Paul Leandre

Melodie Matin avec Marcus
Informations, Interviews, Analyses
7hl5: Au quotidien avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Franyois
7h35: 1' Actualit6 en Bref avec Yves Paul Leandre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 :1' Editorial
Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
Le Midi
Un resume des informations avec Nati Pioly
Lady blues (elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...


C'est si bon en chansons
Emission de chansons franqaises
Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

Nouveles 5 Heures avec Villette Hertelou

Les Top Ten

Amor y Sabor con Lutchano

Soir Informations

Notre Grand concert
L'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir "Sous le Kiosque a Musique"
Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche)
Cavaliers prenez vos dames! Chaque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


En Bref


.00


(suite de la page 15)
Claude M6nard, sans toutefois pr6ciser le secteur A l'origine de ce complot. M6nard a
fait mention de tracts distribu6s contre les dirigeants Lavalas et de movements de
soul6vement organisms un peu partout A travers le pays. En consequence, il a demand au
President Jean Bertrand Aristide de prendre les measures qui s'imposent afin de r6tablir
l'ordre dans la cit6.

Marleine Bastien reqoit le Prix Women of the Year
C'est le Jeudi 6 Ddcembre que notre compatriote a requ ce prix de MS Magazine
Women, au course d'une c6r6monie a laquelle plusieurs leaders de la communaut6
haitienne de Miami, Floride avaient 6t6 convi6s. Marleine Bastien a su trouver les
mots justes pour remercier de l'honneur qui lui 6tait fait. Compliments A notre
compatriot.

Sanglants affrontements a Cite Soleil
Au moins cinq personnel ont 6t6 tu6es et des dizaines d'autres blesses au course des
affrontements sanglants entire des habitants des quarters Belekou et" Cit6 Boston "
de Cit6 Soleil. Parmiles victims, on trouve un b6b6 de cinqmois, d6c6d6lors de l'incendie
qui a d6truit plusieurs maisons A Cit6 Boston. (voir En Bref / 20)

LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA
Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following
bid(s), which can be obtained through the Dade County Department of Procurement
Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st Street, Suite 112,
Miami, Fl 33128 (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for
each bid package (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00
handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through the
United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title,
opening date, the vendor's complete return address and phone number and a check
the for the correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade Board of County
Commissioners".
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will
be opened promptly at the submittal deadline. Bid/proposals received after the first
bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or consid-
ered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or
before the state time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder.
Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package or
courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occurence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the
Board Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami, Fl 33128,
by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with
County Ordinance No. 98-106.
The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, JANUARY 09,


2002



2002


7001-I-03-OTR-LW Towing Services For Miami Dade Transit Cost$ 10.00
This contract includes Living Wages
The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, JANUARY 16,


4549-2/04-OTR-CWBallast & Lamps
This contract is County Wide


Cost $ 10.00


5398-3/05-OTR Uniform Rental Or Purchase W/Laundry Cost $10.00
This contract requires Insurance
The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday FEBRUARY 13,


2002


4535-0/07 Refuse Packer Trucks (29YDS) For Solid
Waste Mginmt


Cost$ 10.00


Page 18


T RAQ U E


G U I M P E


Solution de la semaine pass6e:


L0 B S 0 1L EI T EI
PP 0 CH A DE S
P UR I L E
0 D IN T E.S.
R E PU E VE
T U T R I
U SE RA S E
N E RO0 N I E N


- I I


I


sk- 1 -







Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


I ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


OUN <> POU
TIZANFAN LAKAY YO
SOUPLE!
Yo di mounn Miyami vin chich... Ou
kw6 se vre?. Menmsi yo di-m mwen pa p'kw6
paskeAyisyen Miyami toujou sip6te lakay. Nou
toujou ede fr6 ak s6 nou yo ki pa p'ni leve lou
ni leve lej6.
Depi youn senmenm, nou voye youn
SOS pou nou ta depoze kek tijwet pitit nou pa
p'sevi ank6 e ki nan bon kondisyon osnon achte
youn ti jwet pou youn ti monnen pou depoze
pou zanfan yo an Ayiti. Jouk kounye-a bekek6.
Si nou resevwa 3 ti bwat, pa gen 4. Al6s mesye-
dam se chich nou chich konsa osnon se raze
nou raze?...Kote Dokte yo? Pwofesyonel yo,
Pwofes6 yo, Ayisyen Ofisyel ki chef
Talahassee,Majistra ak reprezantan kominote-
a nan North Miami, El Portal, Little Haiti...
Anplwaye Ayisyen k'ap naje nan bbl gres gwo
zotobre yo; chef kabinkt prive Majistra ak
komisyon6, Sant kominote yo...Men KOTE
NOU? Oun ti jwet souple pou zanfan yo!
An nou lonje men bay timounn Ayiti
yo. Youn ti jwet pou efase lamiz6 ak chagren
sou vizaj yo nan ep6k f6t la.
Nan Miyami...Depoze-1 nan LIBRERI
MAPOU ak nan Tout Sant Kominote yo. Nan
Southwest depoze-1 nan CACEC (305-233-
7215) Nan Broward depoze-I nan PMP Produc-
tion...
Se biwo Konsila Ayisyen-an ki pral
responsab pou voye jwet yo; pou Biwo Minis
Zafe Mounn L6tbb Dlo-a distribiye an Ayiti bay
timounn malere yo... GADE NON MOUNN
MIAMI... PRAN MEN NOU!


YOUN TI FLE SELMAN

Youn ti fl6 selman
ka f6 k6 youn mounn kontan
pou l'pa dekouraje
16 I'santi 1'atriste

Youn ti fl selman
ka f6 youn mounn kontan
nan moman detres
pou chase tristes

Youn ti fl6 selman
ka f6 youn mounn kontan
lI 1'te panike
pou kek kriz li t'ap travese

S61man youn ti fl6!

E.W. Vedrine


YOUN TI FANM
Youn ti fanm ki pa t'tw6 wo
Youn ti fanm ki pa t'two kout
Oun ti fanm koule kannel
Oun ti fanm chaje ak gangans
Le l'ap pase se woulala!...
LU I'ap mache se youn yanvalou
K6-m te chaje ak lapenn
Mwen pa t'gen kouraj
Pou m'te di-1 mwen renmen-1;
Chak fwa I'pase
Mwen gade-1, mwen souri
Men li pa t'janm vire gade-m...

Ernst Registre(Nene Lezince)
Oktob 1994


JOUNEN MONDYAL SIDA: YOUN
CHITA TANDE REFLECHI
NAN SANT KILTIREL MAPOU
Youn bel sware refleksyon sou vemin
yo rele SIDA-a k'ap ravaje kominote-a atife.
Ane sa-a tankou chak ane, se te toujou oun
6ganizasyon benev6l ki te pran inisyativ la pou
envite kominote-a vin pran enf6masyon sou
maladi-a. Malgre piblisite; malgre lt
envitasyon kite voye pasi-pala, apen site gen
30 mounn ki te reponn. Men se pa t'mal. 30
mounn ki ka gaye enfbmasyon yo te pran
anba bouch dokte George Mitellus pou yo
pataje ak 10 lbt zanmi bay 300. 300 ak 10 16t
zanmi ak fanmi sa f6 3.000. 3.000 mounn
enf6me ki pral kase moso bay fre ak s6 nou
nou. De 30 nou tonbe a 30 mil. e si nou kontinye
miltipliye, nou ka di 30 mounn ki te la yo sifi
pou blayi koze-a nan kominote-a epi pimpe-1
Ayiti.
D6k la te devlope HIV, Sa li ye?...
Kijan youn mounn trape-l? Ki pwoteksyon pou
mounn ki malad pran pou l'pa gaye maladi-a.
D6k la di si ou gen HIV-a sa pa vle di ou gen
SIDA. PONGONGON-an se SIDA.
Pou maladi SIDA mounn lakay rele "TI
MOURA"-a, DRk la di: pa gen sa pyes kounye-
a. Gen medikaman ki penmet mounn kenbe
f6m. Nan pwen meg kou zotalas. Dyare k'ap
f6 mounn tounen zonbi...Nan pwen sa pyes!
Medikaman yo depi ou pran yo jan pou pran
yo, ale ak kantite yo preskri ou la, w'ap enganm
pou fonksyone san pwobl6m.
D6k la di kounye-a nan Miyami, dapr6
d6nye chif yo, gen 2,655 ka Ayisyen ki gen
SIDA(rap6 CDC-de 1981 a Jen 2001). Danje-
a seke pa gen anpil edikasyon k'ap fat. Radyo,
televizyon,jounal, radyodybl...Tout sanble bay
maladi-a legen. Nan salon kay fanmi Ayisyen
yo, konv6sasyon SIDA pa alam6d ankb... Se
tankou Ayisyen yo anvi di << an nou bliye
SIDA epi l'a val fe wout li....>>
Danje!. Gwo danje. Dbk la di. Pito nou
fe bri pou SIDA kouri... Prekosyon pa kapon.
Mey6 fason pou nou goumen ak SIDA se
abstinans ... sa vie di se pou ni fanm ni gason
f6 sevi remesye....Pa pran dwbg. Pa fe lanmou
dous pou dous. METE KAPOT. Prekosyon pa
kapon!
Sware edikasyon sou maladi SIDA-a,
se Hudes Desrameaux, MPH, Miami Family
Care Program, University of Miami ki te
maj6jon konferans lan. Dokte George M6tellus
t'a bay enfomasyon; Marie Rolande Cadet ki
gen SIDA te fe temwayaj JM


METE YOUN BON
KREMAS SOU TAB LA...
POU FET LA
OFRI BOS NOU YOUNG
BOUTEY KREMAS MAPOU


KREMAS MAPOU
PA GEN DE!
TOUT LOT YO SE YAS!
NOU BAY GOUTE!
5919 NE 2nd AVENUE,
MIAMI, 305-757-9922
[Si w'achte youn kes(12
Kremas) nou delivre]


KANDYANWOU KILTIREL AK
C. A. C.E.C NAN SIDWES MIYAMI
Marcel Alexis prezidan Direkt6 C.A.C.E.C
envite tout Miyami dimanch 16 Desanm 2001
depi 1:006 PM a 9:006 PM nan youn
kandyanwou kiltirel, youn sbl6k6t6
chante,danse, mizik ak solo atis tankou Marcel
Alexis, Kim Bankson, Louise Blaesdell,
Yolande Thomas, Panthaleon Guilbaud, Ricot
Mazarin, Max e Maggy Piquion, Gwoup
Mizikal Island Beats, Nadia Pressage, Gwoup
Mizikal Panybl, Seksyon Dans Sosyete
Koukouy...
Ap gen anpil manje lakay, espozisyon penti,
kostim, atizay, Sen nativite, teyat timounn...
Youn apre midi nan lakou legliz Christ-Roi-a
(Southwest)nan bonjan frech6 lanati ki pral
degaje youn lansan toubouyon VIV NWEL sou
tout pitit Bondye yo.
ANTRE GRATIS

MIRYAM PHILIDOR DORISME
NAN WEST PALM BEACH
ENVITASYON
Se GWOUP ALLIANCE GONAIVIENNE ki
nan St. Ann Church nan West Palm Beach ki
envite tout mounn nan zbn Broward ak tout
fanatik li yo nan Miyami nan youn konse l'ap
f6 Samdi 22 Desanm 2001 a 7:00PM
Aktivite atistik sa-sa, < For the Glory of God>> ap f6t nan Roosevelt
Middle School ki nan 1900 North Australien
Avenue, West Palm Beach,
Gospel Singers "Marie Fortune Jean-Charles"
ak "Renord Jean-Pierre", Gwoup < With Me nan Miyami Mis Addle ap dirije.
Atis envite k'ap soti Nouy6k : Zetwal Dancers
ak direkt6 Edele Clerg6 Williams Mizisyen
Marc Rousseau Telfort, Gabriel Dorism6,
Philippe Pierre.
Antre $15 davans $ 20.0 nan p6t.
Timounn $10.0
N'apjwenn biye nan Libreri Mapou. 305-757-
9922; nan Broward ale nan Christephanie nan
581 E Sample, Pompano 305-954-781-7424,
Nan Fort-Pierce ale nan Notre-Dame Catholic
Mission Church nan 217 US Highway -1 tel.:
561-466-9617, Nan West Palm ale nan St. Ann
Church 310 North Olive Ave, tel: 561-832-5301


6 JANVYE 2002 KONFERANS
SOU ZAM BYOLOJIK
ISTORIK: ak Met J.C Exulien
SYANTIFIK: ak Dokte Jodesky
Youn konferans istorik. Youn konferans sou
lasyans. Youn konferans edikatif ak de gwo pilye:
dokt6 Jodesky prezidan Asosyasyon Dokt6 Ayisyen
yo ak Pwofes6 Jean-Claude Exulien nan C.O.I.N...
Konferans lan pral chita sou kozman zam byolojik
yo.... kote yo soti, depikile zam sa yo ap fe dega
sou limanite, la ki maladi
noujwenn an Ayiti; kisa li ye menm? ki dega maladi
sa-a te fe an Ayiti.. kote li soti? Sa ki bay li? Eske
gen maladi sa-a Ayiti toujou? ... Kijan pou nou
pare nou si lag6 ak zam byolojik eklate.... Se tout
bon "bet" sa yo D6k la ak Met la pral vide sou nou
Dimanch 6 Janvye 2002, depi 56 rive pou 76 diswa
nan Sant Kiltirel Mapou 5919 NE 2nd Avni,
Miyami. Kenbe dat la wi... M'av6ti nou bone-bone.
Konferans sa-a se rezilta tetkole de 6ganizasyon:
C.O.I.N ak Sant Kiltirel Mapou.
ANTRE: DONASYON
TOU CHO NAN LIBRERI MAPOU
Les 7 MOIS D'Aristide-Preval
La Transition d'Haiti vers La Democratie:


de Pierre-Raymond Dumas $15.-(757-9922)


Page 19


I







I BACKPAGE I


Mercredi 12 D6cembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 45


En Bref...
(suite de la page 18)
Fin des affrontements a Cite Soleil...
Le porte-parole de la Police Nationale, Jean Dady Simeon,
a d6clar6 au micro de M61odie FM que les affrontements
avaient cess6A Cite Soleil. 1 en a profit pour inviter la
population A collaborer avec la police pour faire r6gner la
paix a la Cite, demandant a tous les d6tenteurs d'armes
ill6gales de les rapporter au local du sous-commissariat de
Cit6 Soleil.
Refugies
Les gardes c8tes am6ricains ontrecueilli cent quatre-vingt-


quatre (184) Haitiens lundi dernier, sur les cotes de la
HFloride. Les passagers ont rapport qu'ils 6taient parts du
Cap Haitien et avaientpass6 quinzejours abord delapetite
embarcation.
Rappelons que plus de deux cents (200) de nos compatriotes
auraient peri en mer, au d6but du mois de novembre. Mais
les corps n'ont toujours pas 6t6 retrouv6s.
L'enquete sur implication probable du
Depute Jean-Robert Placide
Le rapport de la commission charge d'enquater sur
1 'implication probable du D6put6 Jean Robert Placide dans
des actes louches, pourrait etre public instamment.
Rappelons que deux proches du Parlementaire, d6tenus
actuellement par la police, ont tW accuses de l'assassinat


dedeux cambistes, d6trouss6s de quatre-vingtmille (80.000)
dollars americains. Lors de leur audition, le 28 novembre
dernier au Parquet, ces malfaiteurs ont confirm qu'ils
avaient fait usage de la voiture et des armes A feu du
16gislateur pour commettre leur forfait.
Inauguration du sous commissariat
Cafeteria...
Ce sous-commissariat a t transf&r6 A la Rue Pav6e et a
6t6 inaugur6 par le secr6taire d'etat a la S6curit6 publique
Jean G6rard Dubreuil et le directeur g6n6ral de la Police
Jean Nesly Lucien. Ce nouveau local entire dans le cadre
des efforts du gouvernement pour l'am61ioration des
conditions de travail des policies.


Sm cerr 200 I


Premiere Prestation de
la Selection Haitienne de
Football.


Apres leur stage en
Argentine, le Pays de
Maradona, Un Match de
Football a ne pas rater.


Prix Ticket:
$ 15.00al'Avance
$ 20.00 a la Porte
Tickets en vente a
Maxi Sound
305 895 8006
Christephanie's
954-781-7414
West Palm Beach
561-315-1742


..~"


K


O*rrarage


LAYITE RECORDS


LAYITE RECORDS


2704


Ft. Lauderdale, Fl. 33311


I,. -, -
w-,. -~


t~"-:


F',
"1.'
'4;-,, ..~-


T61e: 954


954


770


739


5886


Page 20


3449


.I- i


,


ZL fi;


lia'mi' 7:4yat5 PM


~VV,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs