Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00084
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: October 31, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00084
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Haiti en Marche edition du 31 Octobre au 6 Novembre 2001, Vol. XV~i, No. 39


antiterroriste


Un arsenal rdpressif

d'enver gure





Un visiteur suspect peut

Stre gard6 en detention >.*

preventive pendant 7 jours


pulaire. En vertu de 1' argument : 6tant donn6
que les negotiations mendes depuis plusieurs
mois, et malgr6 les bons offices de I'OEA et du
group des pays amis ", n'ont pas about, seul
le people est habilit6 & dire 16gitimement le der-
nier mot. De plus, poursuivent-ils, Lavalas b6n6-
ficie de la pr6f6rence du people et reste capable
de reporter n'importe quelled competition 61ec-
torale possible et imaginable ...
C'est I'6v4que de J6r6mie, Mgr Willy
Rom61us, un proche de Lavalas, qui a le premier
6voqu6 cette hypothbse en d6but de semaine. Mgr
RomeTus a ituninspirateur du grandmouvement
de revendications populaires dans les annies qui
ont suivi la chute du dictateur Duvalier en f6vrier
(voir Ha'iti-crise / 4)


des negotiations avec la coalition de parties d' op-
position nomm6e Convergence D6mocratique,
aprbs 1'ichee des conversations tenues le week-
end des 13 et 14 octobre derniers sous les auspi-
ces de I'Organisation des Etats Am6ricains,1'in-
founation a 6t6 jet6e nonchalammentpar le nonce
apostolique A Port-an-Prince, Mgr Luigi Bonazzi,
savoir" Lavalas s'estappropri61atotalit6 dupou-
voir, et il lui revient dele partager avec les autres
forces politiques et sociales du pays, selonle vaeu
dupeuplehaltien (dumoins, tel quelerapporte
un bulletin du parti MDN de Hubert Deronceray, .
un membre de la Convergence).
Par consequent, la communaut6 interna-
tionale, ou ce qui se d6signe comme tel, se range
du c8t6 d'une solution politique de la crise, et


F,_ H Marche
100 Avenue Lamartinitre
Bois Verna
TeT: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, H.33150
T61: 305754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montrial 514 337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitiworld.com
URL www.haitienmarche.com

Library of Congress #ISSN 1064-3896
NIiami, New York, Montrial, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.oo
>ort-awprince: 10 Gourdes


ANAIXSE
PORT-AU-PRINCE, 27 Octobre Iss
chooses se pr cisent, en m8me temps qu' elles se
compliquent. Alors que le parti au pouvoir sem-
ble s'eloigner de plus en plus de la perspective


done en dehors des elections, et en dehors aussi
de la constitution strict sensu ...
D'un autre c8t6, des partisans de Lavalas,
et non des moindres, veulent lancer en ce mo-
ment use campaign pour une consultation po-


I' atmosphere de troubles revient petit petit sous forme de manifestations et rixes quasi
quotidiennes opposant les forces de l'ordre A des groups de jeunes residents des bidonvilles.
Tous les pritextes sont bons : un crackdown de la police & Cit6 Soleil faisant trois victims;
protestations centre le Premier minister Ch6restal pris dans une 6preuve de force avec le ministry
de l' Intdrieur Henri-Claude M6nard; installation d'un nouveau directeur au Cimetibre municipal
par la mairesse de la capital, centre l'avis de ses assesseurs etc., etc.


Oussama ben Laden qui, selon le secretaire ambricalls A la
Defense, n'a tonjours on Stre localism malgrd trois semaines de
bombardments intensifs


L'EVENEMENT

Ha'iti au cour des 6vinements
PORT-AU-PRINCE,27 0c- du septem re ----
tobre Haiti impliqu6e dans chef des kamikaze du 11 sep-
les 6v6nements dramatiques qui frappent dans cette actuality, et de bien di- tembre aurait v6cuhPort-au-Prince, yous
aujourd'hniles Etats-Unis. Incroyablemais vrai verses faqons, et non des moindres. avez pu meme le rencontrer dans les rues,
Non, il ne s'agit pas de la au supermarch6 ou chez une
maladies du carbon, I'hypothbse que connaissance ...
ce mal qui rdpand la terreur portrait Son nom est Mo-
hammed Atta ..
8tre venu d' HAti, via de la viande de .... .
e.g. Eh bien, ce jeune
cabri, comme1'avait sugg6r6la cha^me -
amricaine international MSNBC. ( homme qui a dirig6 un avion
Depuis,1'enquate s'estresser- '- remplidepassagers,1atatela
rde, et vous savez que depuis jeudi la premiere, sur une des tours du
World Trade Center, aurait
thbse qui a le plus cours vent que le
bacille d'anthrax en question, haute- v6cu en Haiti au cours des
ment sophistiqu6, serait product dans ,, derniares annies. Qui plus
un laboratoire aux Etats-Unis ... est, d'aprbs certain, il avait
Mais c'est pour apprendre meme 6pous6 une haltienne'
aussit6t que Haiti reste quand m8me Mohammed Atta, I l'Age de 10 ans, avec ses parents i5 o al


HAITI CRISE


Etats-U~nis


: Loi







Mercredi 31 Octobre 2001


1


HAITI-MED
; e a
Un Semmarre sur les
*
CilVag es Soc xaux en HaIti

Quelques propositions PAR HUGUETTE HERARD
"Surmonter les barridres" est le titre du 116me s6minaire organism par Haiti-Med A
Dusseldorf au d6but du mois d' octobre. Comme parlant d'une scule voix, les
conf6renciers ont, tous, vulanicessit6plus qu'urgente, d'61iminerles clivages sociaux,
condition sine qua non pour le reinforcement de la d6mocratie. Des measures sociales


l'Association des Etudiants haitiens de
UM (Universit de Miami) et du
programme ACTION qui soutient en
quelque sorte la culture haitienne dans
Broward, y organisant expositions de
tableaux, .des s6ances de lecture
d'ouvrages hditiens etc... etc...
Durant sa visit dans le Sud dela
Horide, Micheline I.Audun Denis assistera
aux reunions des organizations
estudiantines surlecampus etrencontrera
30 infants du programme Harambee, ainsi
que le programme After School de la
Federick Douglass Elementary School.
Micheline Laudun Denis a
enseign6 la musique pendant plus de 50
ans et r6cemment vient de terminer unlivre
de musique A intention des infants. Is
Jardin Musical, c'est le nom du livre qui
d6montre les diverse m6thodes
d'enseignement delamusique aux infants,
utilisant des petites histoires, des signed,
des designs animus enlieuet place denotes
de musique. Les infants associent la
musique A ces jeux, et apprennent la
musique en s'amusant.
faime les infants, aime & dire
Micheline et je prends soin d' eux. Je ne
me lasse jamais de les observer. C' est
d' ailleurs ce quime maintient jeune. Mais
le but ultime de la venue de Micheline
Laudun Denis en Floride est d'aider A re-
dresserl'image des Haitiens, Adonner aux
Floridiens une autre vision des Haitiens.
"Nous voulons montrer.h la
communaut6 am6ricaine la diversity que
nous avons dans notre culture et la
diversity des artistes dans notre pays (...).
Les concerts vont aider aussi les immi-
grants hardens qui sont loin de leur pays
depais de nombreuses ann6es, A se rendre
compete de la valeur des artistes dans leur
pays" rappelled aussi Ana Laudun
Beaubeef. .
Elle planifie de faire ces recitals
devenir an 6v6nement annual, qui devra
se d6rouler A l'avenir pas sculement dans
.le sud dela Floride, mais dans le pays tout
enter.
"Je suis bourrde d' ambition pour
le people haitien" aime-t-elle A dire. "J'ai
beaucoup de projects "

Pour touted informations
concernant ces concerts, contacted Anna
Laudun Beaubeuf au305 493-0701.


l'envie, la peur et l'isolement, les exclu-
sions constituent done un champ potential
de frictions et de tensions, qui empachent
1' entente, done l'int6gration. D' od la
n6cessit6 urgent d'enrayer ce monde de
clivages en lib6rant les capacit6s et les
connaissances, souhatte-t-11.
L'ancien premier ministry,
Claudette Werleigh, ne ditpas autre chose.
Il n'existe pas de pays oh I'6cart entre
riches et pauvres sort aussi grand qu'en
Haiti,1es barribres sociales n'ontfait, selon
elle, que s'accentuer sousl'effetduprogrbs
(voir Ha'iti-Med / 10)


Page 2 I~ ,


L'Assemblie Nationale convoquie & Pextraordinaire
pour ce lundi 29 octobre
le President Jean-Bertrand Aristide, dans I'intervalle des Sessions ordinaires, a
convoqu6Al'extraordinairel'Assembl6eNationale.
Cette Session extraordinaire sera consacrde au vote des projects delois et lois suivantes:
1. Project de Ini cr6ant le Fonds d'Entretien Permanent du R6seau routier National
2.ProjetdeInimodif iantleCodedesInvestissements
3. Project de Ini 61argissant le nombre des communes et quarters de la R6publique
4. Trait6 de Chaguaramas cr6ant la CARICOM
5.Accordconstitutif del'OIM
6. La loi relative au Minist&re du Tourisme
7- LaloirelativeauMinistbredel'Environnement
8. La loi portent creation de nouveau tribunaux civil (Croix des Bouquets, Miragoine
et C8teaux)
9. Laloi portant sur les privileges des personnel n6es haltiennes mais jouissant d'une
autre nationality
10. La loi sur les Zones branches
11. Loi sur le Budget de la R6publique ( 2001-2002) et les lois y aff6rentes.

Le conflict Chirestal M6nard ...
R6pondant hune invitation du Pr6sident du Sbnat relative A la gestion des fonds
pr61ev6s sur les passeports delivrds en urgence A la Direction de 1'Immigration et de
I'Emigration,1e Premier ministry Jean Marie Ch6restal s'est rendu au parliament le
mardi 23 octobre. Cette rencontre faisait suite A celle tenue le mardi 16 octobre
pr6c6dent entre la Commission des finances du Sdnat et le minister de l'Intdrieur Henri
Claude M&nard-
Is chef du government a en & expliquer sa position sur ce qu'il appelle la forfeiture
de Lalue" quantA la collected et la gestion de ces fonds sur laquelle le minister de
1' Intrieur a 6tabli une chasse garden.
M. Ch6restal a d6nonc6 aussi l'attitude d'"insubordination caract6risde" duministre de
1' Intbrieur, "comportement unacceptable au sein d'un government s6rieux", a ajout6 le
Premier ministry.
Ch6restal dit esp&rer que les informations apporties au S6nat vont permettre aux
parlementaires de "prendre une resolution sur cette situation extremement grave" afin
"d'aboutir kne gestion plus transparent du dossier de l'Immigration".
IA Premier minister dit Stre en consultation avec le Pr6sident de la R6publique sur les
measures approprides & adopter sur ce dossier, conform6ment hl'esprit del'article 158 de
la constitution.
Le Minister M6nard s'est refuse & tout commentaire.

Brutalitis policies en Haiti ...
Des policies auraient tu6 trois personnel & Cit6 Soleil.
Is Commissaire du government Josu6 Pierre-Louis a assure que les autorit6s ont
overt une enqu8te sur ces d6chs, I'Inspecteur de police Yrvens C6sar et le commissaire
Marcellus Camy avaient 6ti convoqu6s as Parquet pour interrogatoire. La convocation a
6t6 interrompue par des habitats de Cit6 Soleil furieux de lamort des jeunes de leur
locality. Par la suite une nouvelle convocation a eu heu, oble commissaire Marcellus
Camy a 6t6 deli6 de toute responsabilit6 dans cette affaire par 1'Association des
Journalists Haitiens (AJH) qui avait intrbduit une action car les deux agents 6taient
6galement accuses d'avoir maltrait6 un journalist. Mais Radio Haiti Inter, oh travaille
le reporter Jean-Claude Delcin6, a mamtenu sa planted centre les deux policies.

La R6publique dominicaine accord Pasile aux ancient
IHilitalreS haftiens accuses dans les attentats du 28 juillet
centre des 6tablissements de la police ...
11 s'agit du group d'anciens militaires haltiens qui auraient pris part Al'attaque du 28
juillet dernier centre plusieurs 6tablissements de la Police Nationale. C' est ce qu'a
annonc6 le journal dominicain El Siglo ", selon 1' agency HPN.
Le chancellery dominican Hugo Tolentino a expliqu6 jeudi dans la pressed que ces
haltiens avaient obtenule droit de roster provisoirement sur le territoire dominicain. Le
chandelier dominicain a par ailleurs indiqu6 qu' aucune preuve n'avait pu 8tre jusqu'd
present fournie par le Gouvernement baltien" sur I'implication de ces ancient militaires
dans une tentative de coup d'6tat.
, .
L'Umon europeenne reagit sur la situation en Haiti ...
"I'Union europ6enne observe qu'en d6pit du temps 6coul6, la resolution adopted par
l'OEA & San Jos6 le 5 juin 2001 qui prend note des propositions du Pr6sident Aristide et
recommended adoption de measures acceptable par tous en vue de trouver une solution
Ala crise issue des 61ections contests de l'ann6e 2000, n'apas encore 6t6 applique
dans sa totality & ce jour. Elle regretted que malgril'action du Secr6taire g6n6ral adjoint
de l'OEA, M. Einaudi, un accord pour progressed vers organisation des prochains
elections n'ait pu 8tre trouvb. Elle attend du government des garanties suffisantes
pour la poursuite du processes d6mocratique, notamment s'agissant de la s6curit6 et de
lalibert6d'opinionetder6tnion.
Renouvelant son plein soutien au Secr6taire g6n6ral et au Secr6taire g6n6ral adjoint de
1' OEA, 1' Union europ6enne les encourage A poursuivre leurs efforts de mediation et
invite instamment I'ensemble des parties & renouer le dialogue dans use approach
constructive et responsible.
I'Union europdenne appelleles diff6rentes parties A consentir, dans un esprit de
reconciliation national, aux compromise n6cessaires au denouement dela crise, dont le
prolongement ne peut qu' accrottre l'inqui6tude et le disarroi du people haltien."
Ce communiquporte la date du 26 octobre 2001.

Deux arlementaires ha'itiens favorable A une "consulta-
,,
tion p^opulaire pour r4soudre la crise ...
Il s'agit de Lans Clonbs et de Odly Dubr6us, respectivement s6nateur de la Grande-
Anse et-d6put6 de la premiere circonscription de Port-de-Paix. I.x s6nateur de la
Grande-Anse reconnait que la constitution haltienne ne pr6voit pas de referendum pour
r6soudre un problbme politique. Il mdique toutefois que Fanmi lavalas n'a peur
d'aucune consultation populaire, notamment des 61ections.
Rappelons quel'6vaque de J6r6mie, Monseigneur Willy Rom61us, alui aussi 6voqu6
l'hypothbse de l'organisation d'une telle "consultation popular ", sans toutefois
prononcer le mot de "Referendum".

Comity de PInternationale Socialiste : Projet de resolution
Sur Ha'iti ...
R6uni dans la ville de Managua, capital du Nicaragua les 20 et 21 octobre 2001, le
Comity de l'Internationale socialist pour l'Amrique latine et la CaraYbe (SICLAC),
alarmpar la degradation de la situation politique et social en Haiti
(voir En bref / 17)


Un bel 6v6nement cultural va
avoirlieubientbtenFlorideetlesHaitiens
1' attendant avec impatience. II s'agit d'une
s6rie de concerts de la Grande Pianiste
Haitienne Micheline Laudun Denis, qui va
se produire pour la premiere fois en
Floride.
Ces concerts, 3 au total, auront
lieu & Miami Beach (Lincoln Theater, le
30 November), au Gusman Theater, le 8
D6cembre, et au Broward County Public
Library, le 7 D6cembre prochain.
Ces concerts, tellement attends, sont dans
an double but.
D' abord 6videmment pour
satisfaire les m6lomanes, les amants de la
grande musique quin' ont pas tous les jours
1' occasion d' entendre une pianist de
1' envergure de Micheline Laudun Denis,
mais 6galement d'aider A redresser en
quelque sorte l'image plutSt negative de
la communaut6 hanienne et des Hardens
en g6n6ral.
"It s'agit de montrer qu'il ya de
grand artistes chez nous, qu'il ya autre
chose que cette crise qui n'en finit pas de
durer, que cette misbre qui est
constamment expose Ala face du monde,
qu'il ya autre chose enfin que cette zizanie
qui d6molit tout".
Ce n'est pas Micheline Laudun
Denis qui dit cela. Non. C' est sa nikce qui
parle, Ana Laudun Beauboeuf, fille de la
soeur del'artiste quihabite A Miami, avec
son 6poux et ses deux infants depuis de
longues ann6s, et possade & Miami Beach
un magasin instruments de musique.
AnaLaudun Beauboenf, unbeau jour en a
tout implement en marre de la mauvaise
image entourant tout ce qui est banien, et
a d6cid6 de faire appel A sa tante pour
1'aider A faire iguelque chose.
Et c'est ainsi quel'id6e des con-
certs a germer petit A petit. Micheline ya
tout de suite souscrit. Elle ne s' est encore
jamais produite en Floride. Elle y 6tait tout
dernibrementpour1' enregistrement de son
premier CD. Mais cette fois-ci, c'est autre
chose. Elle y offrira trois concerts. Elle n'a
pas h6sit6 une minute raider sa niace.
L'artiste a vul'importance de la cause et a
donn6 tout de suite son adhesion.
Iss concerts, tous les trois, seront
au profit de trois organizations n6cessitant
un coup de main. It s'agit du programme
Harambee, qui organize routes sorts
d'activit6s artistiques pour infants, de


s'imposent d' abord, recommandent-ils.
Avec l'ambassadeur d' Haiti en
Allemagne, Dr. Alrich Nicolas, qui a
prononc61e discourse d'ouverture, tous les
conf6renciers sont d' avis que
I'abaissement substantial des barribres
sociales est le meilleur grant pour la
d6mocratie. A la veille de la
commemoration du bicentenaire de la
revolution haltienne, c'est un thbme de
r6flexion qui passe bien, selon Nicolas.
Pour Jurgen Tannert, membre de
Haiti-Med, ces clivages sont, en effet, une
menace pour I'ensemble de la soci6t6. En
coupant la communication, en provoquant


EN BREF


COHCertS de

1chelme Lau un

D Tr-1 *
OHIS OH YIOTIde






I L' V ENMENTI


a t en arc e o. o. ,


9= .. .... ....... se ...... i' " "
A AR NM du 11 septembre p.1
Santo Domingo accord l'asile aux ex-militaires haltiens
du 28 juillet p.8
I'Union europ6enne appelle les protagonists
A reprendre les negotiations p.3
USA: LOI ANTI-TERRORISTE
Immigration: Un visiteur suspect peut 8tre gard6
en detention preventive pendant ? jours p.6
ARTS
Concept de Micheline Laudun Denis en Floride p.2
Gros plan sur le cinema et I'audiovisuel en Haiti p.14
SANTE
Un s6minaire sur les clivages sociaux en Halti p.2
R6ponse de Gheskio sur les essays d'un vaccine anti-sida
en Haiti p.3
PSYCHOSEANTHRAX
Is piste ambricaine : extr8me-droite et n60-nazis p.15
Tous les ambricains doivent se m6fier de leur courier p.14

aogosuecettecampagneded6nigrement
qui tend A enforcer I'isolement d'Haiti cesse ... p.7
SOGETE
Journey mondiale du refus de la misbre p.8
Faire connaltre aux paysans leurs droits p.11
SPORT
Haiti aux prochains jeux Centre-ambrique et Carnibe p.20


IH UEA TI

Declaration de la Prisidence, an
a
nom de I'Umon europeenne, sur la
a e e
Port-au-Prince, ven- a = As d'Espagne, pays qui as-
dredi 26 octobre (HPN) SRHR HOH OR xxas (I sume en ce moment la pr6-
Aprbs la France et les Etats-Unis, I'Union Europ6enne a silence tournante de l'Union europ6enne, a rendu pu-
rdagi sur la situation en Haiti, souhaitant que les acteurs blic vendredi le texte du communique dans sequel les
politiques puissent trouper un compromise. L'Ambassade pays de l'Union demandent au government 1)ailien
des ga
du pr
s ad


R~ponse de Gheskio sur


Mercredi 31 Octobre 2001
Hii M h VlXV N 39


Page3


nos murs, ans e ca re e son nves g
tentats du 11 september qui ontfait pras de 5.500 morts
on disparus aux Etats-Unis.
On parle aussi de passports haitiens qui
auraient 6t6 vendus & de pr6sum6s terrorists. Et aussi
(dumoins, Ien croirele quotidien haltien Le Matin ")
de grosses transactions financiares douteuses. "
On rapport enfin que des compatriots d'ori-
gine maghr6bine auraient rencontr6 quelques difficul-
t6s dans les aroports aux Etats-Unis. Certain de ces
derniers auraient 6t6 retenus, puis relich6s.


Mais selon d'autres, Mohammed Atta avait plutat .
une girl friend haitienne. Et, tenez vous bien, le terrorist
aurait confi6 dans une letter A cette dernitre qu'il ya deux
dates auxquelles il strait pr6f6rable de ne pas prendre
l'avion. C'est le 11 september (n'est-ce pas !), ainsi que le
31 OCTOBRE. Autrement dit, ce mercredi ...
C'est en tout cas information, grave s'il en est,
qui circle en ce moment dans different milieux de la ca~
pitale haltienne.
Est-ce A cause de touted ces rumeurs, on rapport
que le FBI, police f6d6rale ambricaine, est tr6s actif dans


n le py .
leurs allies n'envisagent pas
dereprendreleur aide & Haiti
avant la signature d'un ac-
cord politique entre Lavalas
et opposition.
Voici in extenso le
texte du communique de
press de l'Union Euro-
p6enne.
<< L'Union euro-
pdenne observe qu'en d6pit
du temps dcoul6,1ardsolution
adopted par l'OEA A San
Jos6,1e 5 juin 2001, quiprend
notedespropositionsdupr6-
sident Aristide et recom-
mandel'adoptiondemesures
acceptable par tous en vue
de trouper une solution A la
crise issue des elections con-
test6es de 1'annie 2000, n'a
pas encore 6th applique dans
sa totality h ce jour. Elle re-
grette que malgril'action du
Secretaire g6ndral adjoint de'
I'OEA, M. Luigi Einaudi, un
accord pour progressed vers
I'organisation des prochaines
elections n'aitpu8tre trouv6.
Elle attend du government
des garanties suffisantes pour
lapoursuite duprocessus d6-
mocratique, notamment
s'agissant dela s6curit6 et de


ranties surlapoursuite
ocessus d6mocratique
a s Les douze et


la1ibert6 d'opinion et de reunion.
Renouvelant son plein soutien
au Secretaire g6n6ral et au Secr6taire
g6ndral adjoint del'OEA, I'Union euro-
p6enneles encourage Apoursuivreleurs
efforts de mediation et invite instam-
ment l'ensemble des parties & renouer
le dialogue dans une approach construc-
tive et responsible.
L'Union europdenne appelle
les diff6rentes parties A consentir, dans
un esprit de reconciliation national,
aux compromise n6cessaires au d6noue-
ment de la crise, dont le prolongement
ne peut qu'accroitre l'inquidtude et le
d6sarroidupeuplehaftien.
Its pays d'Europe central et
oriental associ6s & 1'Union euro-
p6enne, Chypre, Malte et la Turquie,
pays 6Lialement associ6s, ainsi queles
pays de l'AELE (Association Euro-
pdenne de Libre Echange) members de
1'Espace 6conomique europ6en, se ral-
lient A cette declaration >>.

<< Un group de Parlementai-
res Lavalas se rendra A Bruxelles du 26
au 28 octobre dans le cadre d'une ren-
contre ACP (Afrique-Caraibe-Pacifi-
que)-Union Europ6enne. Iss 61us hai-
tiens en profiteront pour demanded la
reprise de l'aide financibre de l'UE &
Haiti. La mission sera dirig6e par le
S6nateur Prince Sonson Pierre, Pr6si-
dentdela Commission des Finances du
Snat >>.
HPN


6thiqueinstitutionnel(CDH),1ecomit6
d'6thique national et ceux des institu-
tions affilides. Is Comit6 Provisoire de
Bio-Ethique et de Protection des
Personnel a 6t6 cr66 par arrat6
ministriel en date du 23 december
1999 et public par le journal official de
la R6publique, Le Moniteur (# 99,
156eme annie). Il est compose de 13
associations choisies par l'6tat.

GHESKIO a requ touted les
autorisations pr6alables ...
Afin d'informer la population,
les Centres GHESKIO ont organism en
1999 et 2000 & l'h8tel Montana des ses-
sions informative avec le personnel
medical et paramedical sur le project.
Dans les curricula des s6minaires
de formation offers aux Centres
GHESKIO, une session formelle sur le
vaccine a 6t6 int6gr6.
De plus, un Conseil
Consultatif Communautaire d6nomm6
(voir Vaccins / 18)


Les Centres GHESKIO
(Groupe Haitien d'Etude du
Sarcoine de Kaposi et des
Infections Opportunistes), au
c8t6duMinistbredelaSant6
Publique de l'Association
M6dicale Haitienne (AMH)
et d'autres organizations
oeuvrant dans le domain du
SIDA, ont fait le choix de
s'engager dans la recherche
d'unvaccinAlafoisefficace
et scuritaire : ce choix est le
fruit d'une longue r6flexion
bas6e surlar6alit6 du terrain.
Les Centres
GHESKIO ont entrepris
plusieurstravauxsurleSIDA
dont le dernier en date est le
project sur la recherche
vaccinale centre le VIH. Ce
project avant d'8tre ex6ctit6 a
6t6 soumis et approuv6 par le
comity d'


Haitiaucourdes vinements
(MohammedAtta ... du 11 september e
suite de la premiere page)
nom circle actuellement de bouche en bouche ...
d l d d i ti ation sur les at-






Merre 10ct~obre 2V00103


HAITI CRISE

Solution "dlectorale" et solution "politique"!
(Haiti-crise suite de la premiere page)
1986. On se souvient de son fameux appel rache Imposer un partage du pouvoir ... une solution "politique. "Autrement dit, impose un par-
manybkla, banm tb a blanch ", qui donnera des cauche Mais, direz-vous, si Lavalas est sdre de tagedupouvoir.
mars Ala junte militaire lors au pouvoir & Port-au-Prince. reporter les 61ections A tous les niveaux, pourquoi alors Cependant ni l'une ni l'autre de ces deux hypo-
Ni le pr61at, ni les autres qui lui ont aussitSt em- ne pas accepted la dernibre proposition del' OEA ? Celle-ci theses, qu'il s' agisse de consultation popular on de par-
bott61e pas n'ont utilisile terme de r6f6rendum. La consti- recommended d'organiser des parlementaires en Novembre tage du pouvoir, ne sont encore endoss6es officiellement.


--

AUTY SALON Children
Welcome!
.
r 10" DESIGNER CUT
First urne customer only. Reg. 12.Iso **
EE CONDITIONING
FR TREATMENT
With this coupon a
3.... 3 O 5 940- 9 O 7 O
r 1 W.DIxie Hwy.* Ste. N & O
e 1976 -r k MiamI, Fl... Spilip.


__


Meilleurs prix de la place

Uenez done uoir par uous-meme


3596 N.lU. 79eme Ruenue, Miami, Florida

Idil: (5115) 592-2558

an: 585-477-2675


Page 4


Le President Aristide relevant M. Sergio Romero Cuevas, reprisentant Le reprisentant national a.i. du parti Lavalas, Yvon Neptune (droite) et le
special du Secrdtaire gndral de POEA, selon qui "les negotiations se poursuivent" ministry Henri-Claude M6nard engage dans une 6preuve de force aux intentions
photo Jean-Claude Pierre-Louis 2002 et des 61ections pour les collect mystirieuses avec le Premier ministry Jean-Marie Chdrestal
tuition de 1987 fait un usage trbs restrictif du proc6d6 dit vit6s territories en Mars 2003. photo Yonel Louis/HenM
r6f6rendum ...
R6 l ii d l'OEA On se bat hfleurets mouchet6s, Amots converts. On s'6pi


It repr6sentant national a.i. de Fanmi Lavalas, le s&nateur
Yvon Neptune, accuse A la fois I'opposition anti-Lavalas,
international et des secteurs de la soci6t6 civil haltienne
de vouloir effacer le vote populaire d'un coup de chiffon;
les porte-parole de Convergence D6mocratiqueluirenvoient
la balle, accusant Lavalas d'avoir fait capoter les n6gocia-
tions pour conserve un pouvoir acqtus par des 61ections
selon eux, truquees; tandis que les puissances amtes
(particulibrement les pays del Union Europ6enne) appel-
lent les deux protagonists A revenir Ala table des n6gocia-
tions, insistent que pas un sou ne sera d6bloqu6 en faveur
d'Haiti tant qu'une solution acceptable par touted les par-
(voir Ha'iti-crise / 5)


e.


ponse : a proposton e n
e
couvre qu'une parties du probl6me, n'est que la
face 6merg6e de l'iceberg ...
La declaration du nonce apostolique a
aussitat provoqu6, comme on l'a vu, un grand
branle-bas dans le camp Imvalas. Mais Mgr Luigi
Bonazzi a dit tout hant, ce que tout monde pen
sait tout bas (et que nous-mames & Haiti en Mar-
che avons mis en avant dans nos dernibres di-
tions). Lavalas recherche une solution electo-
rale de la crise, mais 6tant donn6 que l'opposi-
tion est dans l'incapacit6 de reporter la victoire
aux urnes, alors les secteurs qui la soutiennent,
en premier lieu international, se tournent vers


18 x 18 & 16 x 16
Chamiques
Espagnols et
Itationne
Orand Choix & votte
disposition
.87 pied carr6


Accessoires / C~ramiques/ Marbre pour Salle de bain


Gratuit.
C6ramiques crises
(Maximum asacs>
avec tout achat minimum
de 200 pieds carries
Apportez ce coupon


UNE ANALYSE


T&eCE~O uS








SDE L 'ACTUALITE |


I


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM
RENOUVELLEMENT
ADDRESS O

6 MOIS NOVEL ABONNE
ETATS-UNIS US $ 40.00 UN AN
CANADA US$ 42.00 US$ 78.00
EUROPE US$ 70.00 US$ 80.00
AMERIQUE LATRINE US$ 70.00 US$ 135.00
US$ 135.00


. . . . ,


tzrcen~ are obe V o.39


Page s


HAITI CRISE ... "'". '"'"" J""^k on on urimme edit more
.
tiesmes ee ent dit, 1' opposition) n'aura 6t6 trou- La barre aurait it6 place trbs haut ...
vie A la crise n6e des 61ections 16gislatives, municipals et Depuis plusieurs mois, Convergence defend la
locales du 21 mai 2000. Abse d'un environmentt politique" comme deviant ga-
rantir1'organisation d'Elections libres et honnates. Tradui-
Aristide versus Washington ... sez : opposition veut non seulement participer A la com-
position du counsel
61ectoral provi-
: .... A soire, mais recher-
'"" Oj | 1 0 che aussi des posi-
.....) tions stratigiques
dans le gouverne-
ment ...


une crise constitutionnelle en Ha'iti ...
Pas on mot non plus de la part des porte-parole
attitr6s de Fanmi Lavalas, sinon des accusations d' ordre
g6ndral ... Mais la campaign de "consultation populaire"
est unemanifestation onne peut plus claire de ce volteface.
A present, supposons que les ambricains placenta
Aristide deviant un ultimatum, comme cela pourrait 8tre
actuellement le cas, celui-ci n' est pas sans atout ...
Le principal de ces touts est que I'homme du 16
D6cembre 1990, qui avait gagn61es elections avec une par-
ticipation de prbs de 90%, n' a toujours personnel pouvant
l'affronter dans un test de popularity, bien qu'il ait beau-
coup perdu de cet enthousiasme qu'il dclenchait automa-
tiquement autrefois, voire A l'6poque du regime militaire
qui l'avait renvers6 dans un sanglant coup d'6tat ...
Aristide aujourd'hui encore n' aurait qu' A jeter son
poids personnel dans la balance. Malgr6 une baisse de po-
pularit6 manifesto aux pr6sidentielles du 26 Novembre der-
nier qui l'ont ramen6 au palais national pour un second
mandate de cinq ans, Washington peut difficilement risquer
une telle crise constitutionnelle en Haiti au cas oix Aristide
d6ciderait de jouer son va-tout, de mettre sa propre tate,
son propre mandate dans la balance ...
Mais un tel d6fi exige uneunitencore plus total
que celle qui r6gnait dans les rangs Imvalas lors de la lutte
pour le renversement du regime militaire et le r6tablisse-
ment du government constitutionnel ...
Or c'est IA que le bit blessed. Le parti au pouvoir
est aujourd'hui une veritable foire d'empoigne, dichir6e
aussi bien par la corruption et le gor^xt du luxe, commis-


Restait &
s av oir jus qu' A
quel niveau ...
Selon les
rumeurs circulant
& Port-au-Prince,
les envoys sp6-
ciaux du president
Bush, lors des der-
nidres conversa-
tions, out dfx pro-
bablement border
ces questions, sans
plus de detour,
avec le pouvoir
Lavalas ...


-- - ----
Les negotiations s'eloignent et reviennent les troubles, policies tenant en respect
des manifestants pendant que deux des leurs accuses de la mort de trois residents du
bidonvWe de Cit6 Soleil sortent du cabinet instruction


photo Yonel Louis/HenM
En quelque sorte, rien n'a change. Mais quelque
chose a boug6 ... On connait encoremieux les positions de
part et d'autre ...
D'abord, la configuration n' est plus la m8me : ce
n'est plus Fanmi Lavalas versus Convergence D6mocrati-
que et vice versa ... Haiti en Marche avait not6 avec insis-
tance la presence au dernier round de negotiations de l'h8-
tel Montana d'an envoy special de l' administration Bush,
1'ambassadeur des Etats-Unis pres de l'OEA, Roger No-
riega, I'un iles stratbges avec Elliott Abrams, actuellement
membre du Conseil National de S6curit6 (en anglais NSC)
A la Maison Blanche, dela nouvelle politique amricaine
dans la region. D6nominateur commune : des conservateurs
notoires. Certaines sources veulent que Elliott Abrams, an-
cien conseiller des g6n6raux putschistes haltiens de sep.
tembre 1994, se soit trouv6 6galement & Port-au-Prince ce
week-end-lh.
A lire entre les lines des dernibres interventions,
aussi bien cells des parlementaires Lavalas sur les ondes
quelaremarqueimpromptuedunonceapostolique(ycom-
pris le quasi silence dans sequel se tiennent les leaders dela
coalition Convergence), ce n'est pas tant la question elec-
torale qui prioccupe disormais les gouvernants Lavalas que
celle du partakee du pouvoir" qu' on veut impose au pr6si-
dent J.B. Aristide ...
De ce c8t6, aucun detail n'a encore filtr6 ...
Mais de toute evidence la lutte se transport A un
autre niveau (" yon 15t nivo ", comme on dit chez nous).


Ainsi s' expliquerait le volte face qui a 6t6 cons-
tat6 imm6diatement chez
les de?6gu6s Lavalas, qui se
sont braqu6s sur eux-m8-
mes, alors qu'un consensus
avait 6t6 trouv6 pour la to-
nue de nouvelles 16gislati- -
ves en Novembre 2002 et
que ce n' 6tait plus qu'une
difference de deux ou trois
mois pour r6concilier les
positions quant aux elec-
tions territories (entre
Mars et Juin 2003 !).
Sur ce, le chef de
la d616gation de Fanmi
Lavalas, Yvon Neptune,
levala stance ...
L'actuellelev6e de
boucliers enregistr6e du
c8t6 du pouvoir voudrait
dire que la barre a 6t6 pla- Le midiateur de l'OEA, Luigi Einaudi, en companies de membres de PInitiative
de la Socidtd civil, les professors Rony Desroches et Guy Alexandre
c6e trbs haut par les mis- photo ELJHenM
shares ambricains ... I.x partage du pouvoir, dont a parl6 le sions, d6penses somptuaires aux frais de lareine, que par la
nonce apostolique, irait beaucoup plus loin que prive ... lutte pour le pouvoir. Comme si la campaign pour les pr -
Cependant aucun detail n' a filtr6 jusqu' A present, on en est sidentielles de 2006 avait commence pour certain barons
toujours aux conjectures et suppositions. aristidiens ... A sept mois sculement de 1' centre en fonc-
tions du leader le 7 f6vrier dernier. Qui pis est, le plus cu-


Washington peut difficilement risquer


(voir Hariti-crise / 6)


Pour recevoir par la poste votre billet de participation au mirage du ler janvier 2002, d6coupez, remplissez et
envoyez cette anyone avec un chbque ou money order mandatet bancaire) de US$ 50.00 & I'adresse suivante:
LA VOIX DE L'ARTIBONITE r---------------------------------------'---*---*------a
The Empire State Building Ecouter nous sur: Radio Tropicale (NY) RadIo TeleHorizon200.com j
350 Fith Avenue, Suite 1829 Radio Collectivit6 Internationale (FL) La Voix des Palm Beaches I
New York, NY 10118 I (FL) Radio T&te-A-t&te (Saint-Marc, Artibonite) Et autres... 1

Nom et Prinom........................... ...........Tel:....

Adresse....


Note: Si le gagnant ou la gagnante du premier prix habit Haiti, il (ou elle) b6nbficiera d'une lettre d'invitation et d'un billet d'avion
pour participer comme invite (e) special (e) a la grande ceremonies organis6e & New York par LA VOIX DE L'ARTIBONITE .
Faites vos jeux amis auditeurs et BONNE CHANCE A TOUSI Pour
plus d' informations 1-800-758-1412 ext. 111


ler prix* Une deep


26me Prix: Un televiseur


36me Prix* Un televiseur








SLUTTE ANTI-TERRORISTE I


ETATS-UNIS : LOI ANTI-TERRORISTE


Un arsenal rdpressif d'envergure


IMMIGRATION

Un visiteur suspect peut 8tre gard6 en detention


preventive pendant 7 jours


WASHINGTON, 25 Octobre Le Congrbs
am6ricain s'appretait jeudi & donner son accord d6finitif A
un arsenal de measures qui renforcent substantiellement les
pouvoirs de police sur lesquels le government pourra
s'appuyer dans sa lutte centre le terrorism. En voici les
grades lines:
Surveillance: adaptation de la loi actuelle aux
nouvelles technologies enpermettant aux autoritis f6d6rales
de mieux suivre les communications de personnel qu'elles

Solution "& Iec tor ale"
Solution "politique" !
(Harti-crise ... suite de la page 5)
rieux est que celui-ci semble transform en statue de sel !
Au-deld de la question Aristide ...
Quant au pays, il ne sait & quel saint se voner,
n'ayant plus la force de computer ses blessures d'ane crise
qui l'a catapultune fois pour touted au fond de l'abime ...
Elections ou partage du pouvoir ? L'homme de la
rue ne croit plus & rien ... persuade que c'est toujours lai
"-as sea eu d'autres declarations ces dernibres

semaines, par example ce dirigeant du PLB (ex-alli6 de
Invalas)commentantqueFanmiLavalasafait6chec-
son exercise du pouvoir et que Aristide devrait se d6mar-
quer de "son" parli et revenir vers le grand movement
Lavalas ...
En d'autres mots, peut-on passer totalement par-
dessus latte delamajorit6, au-delidela question Aristide
? Il y alb un amalgam qui est vite franchi mais que l'am6-
ricain, qui se vent le seul mature d'oeuvre, aurait tort de
prendrepour argent comptant.
Haiti en Maxthe, 27 Octobre 2001


Lutte anti-ter ror iste: les pouvoir s


REQUEST FOR PROPOSALS No. 338
MIAM)DADE
W Hdit.EN SAWYER ASSISTED LIVING FACILITY
MANAG EM ENT SERVICES
-- *

Miami-Dade County as represented by the Miami Dade Housing Agency, is seeking the
services of a qualified firm to provide on-site management services to the Helen Sawyer
Assisted Living Facility (ALF) and Adult Day Care, located at 1150 NW 11 Street Road, Mlami,
Florida

To Reqpept a Copy of the RFP Solicitation Packatle
-The RFP document, which will be avaHable starting November 1, 2001, can be
Obtained through the Vendor information Center (VIC), Departmentof Procurement
Management, '(11 NW 1st Street, Suite 112, Miami, FL 33128-1919 at a cost of $10.00
for each solicitation package and an additional $5.00 fee for a request to receive tile
solicitation package through the United States Postal Service. For' your convenience,
VISA arid MasterCard are accepted. To request the solicitation package through the
United States Postal Serylce. mail requests with the following info: the RFP number and
tide. the name of proposer and contracting person, complete address to be rnalled to=
telephone number arid fax number, along with a $15.C-0 check or rnoney order made
payable to: Miami-Dade Board of County Commissioners.
Miami-Dade County requires business entities to complete a registration application
with Depa-tment of Procurement Management prior to award of any contract. as failure
to Register may result in the rejection of the Proposal. For assistance in registering'
contact the Office of Vendor Assistance at (305) 375-5773-

Pre-Prqposal Conferapee/Site Visit
A Pre-Proposal Conference is scheduled for November 15, 2001 @ 10:00 (local time)'
at the Miami Dade Housing Agency, 1401 NW 7u' Street, Miami, FL Aitendance is
recommended, but not mandatory. A site visit is scheduled immediately following the
conference.

Deadline for Submittal
The issu;ng Department for this Request for Proposals (RFP) is Department of
Procurement Management. Deadline for submission of pecposals is Friday, November
30, 2001 at 2:00 PM (Iocal time), at Miami-Dade County, Clerk of the Board of
County comm!ssiotters, lit NW la Street, 17th Floor, Sulte 202, MiamI, Florida
33128-1983. This RFP is subject to the county's Cone of Silence Ordinance 98-106'
The contracting officer for this RFP is Rita Fenwick at (305) 375-5018-


Page 6


Mercredi 31 Octobre 2001


terrorists pendant 7 jours (48 heures actuellement) sans
avoir A fournir d'acte d'accusation. Administration Bush
avait initialement demandun d61ai ind6termin6.
Frontibres: reinforcement des moyens, en person-
nel notamment, A la frontibre entre les Etats-Unis et le
Canada.
Durcissement des pines: laloi durcit les pines
en matibre de terrorism et criminalize, par example, le fait
d'abriter une personnel suspected de terrorism.
Argent sale: plusieurs clauses sont consacrdes A
lalutte centre le blanchiment d'argent, notamment l'argent
de la terreur. Inloi donne plus de pouvoirs au secretaire au
Tr6sorpourgelerlesavoirsdeterroristespr6sum6srenforce
les sanctions et s'efforce de limiter la possibility de trans-
actions entre les banquet amricaines et des banques
6trangbres aux activists consid6r6es comme suspected.
Dur6e: un certain nombre de ces dispositions,
notamment celles relatives Ala surveillance electronique,
. doivent expire dans quatre ans, soit en 2006. Le Congrbs
aura alors A examiner I'efficacit6 de ces measures. (AFP)


jugent suspects notamment sur l'internet, ainsi que leur
courier 61ectronique.
En outre, 1a loi assouplit les conditions r6gissant
la mise sur coute te'l6phonique en autorisant, sur decision
de justice,1amise hl'6coute d'appareils multiples utilis6s
par un suspect et non plus une seule ligne t616phonique,
comme c'est le cas actuellement. .
Enfin, elle 61argit les mandates de perquisition &
tout le territoire en matibre de surveillance electronique.
Partage des informations: la collaboration entre
le FBI, qui depend du department de la Justice, et les Ser-
vices du Renseignement est consid6rablementrenforc6e afin
qu'ils puissent changer des informations sensible
recueillies dans des dcoutes t616phoniques ou obtenues sous
scell6s au sein des chambers d'accusations.
Toutefois, des limited sont pr6vues sur la
divulgation de ces informations, ainsi que les personnel
abilities Ales recevoir.
Pouvoirs de detention: la loi donne authorization
A la justice ambricaine et les services immigration de
maintenir en detention an stranger suspects d'activit6s


exaucer les voeux des autorit6s f6d6rales en donnant son accord
ddfinitif hun arsenal de measures qui reinforce consid6rablement
les pouvoirs de police et de repression du government.
Aprbs la Chambre des repr6sentants mercredi, le S6nat
devait A son tour voter jeudi hunelarge majority ce project deloi,
et I'envoyer as president George W. Bush pour signature.
Ce dernier a signle texte vendredi, selon l'Attorney
General ministrye de la Justice) John Ashcroft en saluant le fait
qu"'une nouvelle bre dans le combat de l'Amrique centre les
terronstes a commence .
"Je mets en garde les terrorists qui sont parmi nous :
vous serez mis en prison et d6tenus dans le cadre de laloi et de la
constitution pour prot6ger la vie et am61iorer la s6curit6 en
Ambrique",a-t-ilajout6.
Ce project de loi comporte an ensemble de measures que
le Congrbs s'est toujours montr6 hesitant A avaliser par le pass6
etquiontfaitl'objetd'Spresn6gociationsentrelaMaisonBlanche
etlabranchel6gislative.
"Cela n'a pas 6t6 facile mais il est gratifiant de savoir
que nous avons pu trouper un 6quilibre entre la protection des
libert6s publiques (..) tout en donnant aux autorit6s les outils dont
elles ont besoin", a indiqu61e chef de la majority d6mocrate au
Snat, Thomas Daschle.
Cen'estpasl'avisdetous.
Nombre d'61us et repr6sentants associations de
defense des liberties individuelles ont eraint an contraire que ces
libertisnesoientbafou6esaunomducombatcontreleterrorisme.
"Cette 16gislation est fondue sur la fansse perception
que la s6curit6 doit se faire au detriment des libert6s
individuelles", a estim6 Laura Murphy, une responsible de
l'Association pour la defense des liberties civiques (ACLU) en
s'inqui6tant notamment des dispositions concernant la surveil-
lance 61ectronique.
"Nous devons nous assure que nous ne r6compensons
pas les terrorists en leur abandonnant nos pr6cieuses libert6s,
celles-limamequ'ilsontcherchhdtruire",ad6clar61'undes
rares opposants au project de loi, le s6nateur d6mocrate Russ
Feingold, lors d'un d6bat jeudi au S6nat.
Certes, la plupart de ces measures doivent expircr dans
quatre ans, un d61ai accord dans le but d'apaiser ces craintes.
In Congrbs devra alors enrediscuter, pour determiner notamment
del'efficacit6desmesures.
Cet arsenal juridique a 6t6 ridam6 A cors et A cris par
administration, qui a estim6 ne pas disposer des moyens
suffisants pour traquer les mouvances terrorists.
Outre des measures renforgant la surveillance
61ectronique, le project de loi assouplit les conditions de
perquisition des domiciles, durcit les pines dans les affairs de
terrorisme, am61iorele partage d'informations entre le FBl et les
agencestravaillantdanslerenseignementetrenforcelespouvoirs
(voir L4gislation/7)


WASHINGTON, 25 Octobre Pouvoirs de
police et de surveillance accrus, aux frontibres, sur
I'internet et le courier 61ectronique : dans la guerre
centre le terrorism sur le sol amdricain,
administration Bush va disposer de tous les outils
n6cessaires.
Six semaines aprbs les attentats du 11
septembre, les plus graves jamais commit sur le
territoire am6ricain, le Congrbs s'appr8tait jeudi &







SDESNFORMTIONI


Metzreni are oVr 01N39


.... -- == s uses_


~C -I-----~PCI


Page 7


Les plus connus sont le bacille du carbon, le
germe du botulisme, de la variole (smallpox), de la fi6vre
h6morragique (ebola), de la tular6mie etc...
En ce qui concerned la maladies du carbon, nous
savons qu' elle 6tait pr6sente dans de nombreux pays, dont
les Etats-Unis d' Am6rique, jusqu' A son eradication to tale
dans les annies 70.
M8me quand on d6tient le bacille, pour produire
et diss6miner les spores qui provoquent la maladies, c' est &
dire pour en faire une arme bact6riologique, il faut aussi
poss6der les moyens financiers et
logistiques, la capacity technique de le synth6tiser, de le
conserve, delemultiplier et 6ventuellement dele distribuer.
Haiti ne posshde sur son territaire aucun laboratory ayant
ce degr6 de sophistication qui lui permettrait de faire de
(voir Anthrax-Ha'iti / 8)


panique, mais il est utile de jeter un 6clairage intelligent
sur ce sujet qui domine P actuality aux USA et qui devrait
retenir davantagenotte attention. Nous irons cette sonnette
d' alarm afin de mieux comprendre les enjeux, de modi-
fier nos comportements pour limiter, autant que faire se
peut, les effects d6vastateurs de ces micro-organismes.
Cette nouvelle arme biologique d6nommie "an-
thrax" par les amricains et maladies du carbon par les
francophones, mobilize beaucoup de resources aux Atats-
Unis et dans d'autres pays dela coalition antiterroriste. Cette
bactrie est un des agents cultiv6s dans des laboratories des
pays dot6s du savoir-faire et des moyens pour produire le
cas dchdant des vaccines qui sont utilis6s dans la prevention
de certaines maladies. Ils peuvent aussi malheureusement
server d'armes de destruction massive trbs difficiles A
contenir.


Par Dunois Erick Cantave
Le monde fait face aujourd'hui & une menace
rielle de guerre chimico-bact6riologique sans pr6c6dent
dans P histoire de l'humanit6, dont les consequences peuvent
8tre incommensurables. Cette arme invisible et redoutable,
qui est utilise maintenant centre les Etats-Unis d' Am6tique,
s6melamaladie,1amortPinqui6tudeetlapeurdans routes
les familles-
Il est important de comprendre, qu'au delh des
graves atteintes physiques et corporelles quepeuvent cause
ces agents bact6riologiques et chimiques dans Pimm6diat,
elles s'accompagnent A moyen et A long terme de lourdes
consequences 6conomiques et de sdrieuses repercussions
icologiques surlaplandte. .
8 n'est pas question pour nous de verser dans la


Lutte antiterroriste: Un arsenal rdpressif d'envergure
(suite de la page 6)
des Services de Timmigration (INS). basse, Dennis Hastert. "Cette 16gislation n'est pas parfaite et le pro
c
"
Enfinune s6rie de clauses concernelalutte centre C' est pricis6ment ce qui inqxubte. sus n'est pas celui que tout le monde aurait soubait6
1' argent du terrorism. "Ce qu'il ya de plus insidieux dans les attentats reconnu Jim Sensenbrenner, president de la commission
"Notre objectif global doit Stre d' arrater les terrorists c'est que dans la soci6t6 attaqu6e, tout devient affairs judiciaires dela Chambre des repr6sentants. "M
terrorists plutSt que de gaspiller du temps, de 7 6nergie et acceptable"au nom de lalutte centre cette menace, relevant la pdriode est diff icile et cette 16gislation est terrible
m
des resources pr6cieuses en combatant des obstacles mardi un 6ditorialiste George Melloan dans le TYall Street n6cessaire."
bureaucratiques",indi
n
quait jeudilepr6sident delachambre Journal. Certain 61us d6mocrates ont mis en garde co


_I__ ~


es-
, a
des
ais,
ent

tre


des lois qui donnent, selon eux, trop
de pouvoirs aux forces de police.
" C' est f une des measures les plus

retomb6es dans de nombreux
domainss, a pr6venu John Conyers,
membre d6mocrate de cette m8me
COmulSS10D.



adoptil ya trois ou quatre semaines
sans trop de discussions."
Pour parvenir A ce texte de
compromise, plusieurs semaines de
negociations out en erret as
necessaires entre la Maison Blanche,
la Chambre des repr6sentants et le
S6nat. Ainsi, I'administration Bush a
acceptune concession de taille en
renongant A rendre permanent ce
dispositif antiterroriste. Finalement, les
dispositions les plus sensible, qui
concernent les dcoutes t616phoniques
et la surveillance 61ectronique,
resteront en vigueur pendant quatre ans
pour expire fin 2005.
Les autres dispositions
continues dans ce dispositif 16gislatif
antiterroriste pr6voient notamment:
d'autoriser les autorit6s
f6d6rales A 6mettre des mandates de
perquisition valuables dans tout le pays
pourles enquates antiterroristes;
de enforcer le partake des
informations entre le FBI, le
d6partement d'Etat, le Service
immigration et de naturalization et
les souvemements strangers:
de rendre ill6gale la
detention de substances pouvant 8tre
utilises comme armes chimiques on
biologiques (sauf utilization
pacifique") ;
-d'autoriserl'Attorney Gen-
eral ministrye de la Justice) A placer en
Mtadon esdmadssana 6tungen

demier cas,1e minister dela justice doit
soit entamer une procedure
RexhadihondurandaqueHef6kanger

re p a onS 6cds6 6 er t
ne sont pas faites dans les sept jours
suivant I'arrestation, P6tranger doit
stre lib6r6. (AFP)


Ir.


I


M




M











M


Qi~b


ANTHRAX /HAITI


.9 CAM 8 OUVert ses premiers bureau de transfer d'argent a New York et Miami.
.
Nous summer fiers d'itre les premiers 8 livrer I'argent a domicile a travers tout le
territaire de la Ripublique d'Haiti. Dalai de livraison: le lendemain

NOus summer devenus le plus important bureau de transfert d'argent sur la RepubliqUB
d'Haiti
NDUS BVORS intf08Ult la livralson de products alimentaires comme service a tionne in
de satisfaire les besains de notre clientelB.
RidUdi0n du temps de livraison des transferts: les transferts provenant des Etats-UniS
at du Canada effectuis avant une (1) houre de I'apres-midi, sent livres le mome jour 8
80mbi B. .

.9 CAM est fare d'itre de luin le Bureau de Transfert d'Argent le plus important 8
dBSSBrvir la Ripublique d'Haiti.
NOUS SOmmes jusqu's present la scule companies a livrer les transferts sur Haiti dans un
delai de 2 heures, a domicile at a travers Haiti, Ceci, pour tout transfert effectud jusqu 8
5 heures de I'a ris-midi, aux itats-Unis at au Canada.
i.es products alimentaires commands 8 nos bureaux sunt livris le lendemain sans
BXception.
Notre excellent service de reclamation, notre banne renommee, nutre serieux et notre
systime complitement informatise sent sans aucun doute la raison pour laquelle nOUS
SOmmBS IB I.BBiBP dB 00tfB indUStriB et evens une clientele qui ne fait qu'augmenter,
(9 US de 3BB 000 clients).


iderci une fois de plus I le Communautl Haitienne pDUP 50 CDnfiBBCB Bt son appui!


Atats-Unis


1 -800-934-0440










Journde mondiale du refus de la misbre:


la parole
Il ya eu deux temps forts de prise de parole :
le jour meme du 17 octobre, A Pemel ( Fonds-
des-N6gres ) oh le Mouvement ATD Quart Monde a
commence il ya 20 ans, en presence d'environ 300
.
personnel,
-le 21 octobre au college Canado Haitien (Port-
au-Prince) en presence d'environ 200 jeunes et adults
de la zone Bolosse Sous-Dalle ( Grand'Ravine, Sion,
Ti-Bois, Impasse Valquez ...) et de notabeux amis du
(voir Refus / 11)


Est-ce queles trbs pauvres peuvent vraiment prendrela
parole ? Comment leur permettre une expression dont ils puissent
Strefiers, grandis et renforc6s ? Une expression vraiment libre (
lorsqu'on est confront quotidiennement A une r6alit6
dconomique extreme, le premier but est de trouver de quoi man-
gerpourlesenfantsetpoursoi:parfoislaparolepeut8treachet6e)
et qui ne relate pas sedement des catastrophes et des probl6mes
( catastrophes maturelles, non acchs aux droits fondamentaux,


Santo Domingo

accord I'asile

aux ex-mshtatres

Ha'itiens

du 28 pallet
Port-an-Prince, le 26 octobre (HPN) Is R6publi-
que Dominicaine a d6cid6 jeudi d'accorder la residence tempo-
raire A un group d'anciens militaires Haitiens qui avaient pris
part hl'attaque,1e 28 juillet 6coul6, centre plusieurs posters dela
Police Nationale Haitienne, a annonc6 vendredi le journal domi-
nicain << El Siglo >.
Le chandelier dominicain Hugo Tolentino a expli-
qu6 jeudi dans la press que les ex-militaires haitiens avaient
obtenule droit de roster provisoirement surle territoire domini-
cain. Is Ministre apar ailleurs indiqud << qu'aucunepreuve n'avait
pu 8tre jusqu'Apr6sent fournie par le Gouvernement Haitien sur
l'implicationde ces ancient militaires dans une tentativede coup
d'6tat >.
<< Il ya eu des attaques centre des posters de police en
Haiti et ces personnel se sont r6fugtees en R6publique Domini-
caine >, a reconnu le Chancelier Hugo Tolentino. << Comme le
Government Haitien, qui avait promise de communique la si-
tuation de ces gens par le biais de la chancellerie, n'a rien fait
depuis, nous avons d6cid6 de leur accorded la residence tempo-
raire >, a indiqu6 M. Tolentino. 11 a d'autre part pricis6 que les

ha v de ces Hardens seront contr816es et leurs d6placements
I.e 28 juillet dernier, des posters de police de la PNH
avaient 6t6 attaqu6s par des inconnus, faisant cinq morts et une
quinzaine de blesses parmi les policies. Neuf ancient militaires
s'6taient alors r6fugi6s en R6publique Dominicaine od ils avaient
sollicit6 l'asile politique.
HPN


ANTHRAX /HAITI...
(suite de la page 7)
tellers manipulations. De plus, cette affection ne se transmit pas
d'une personnel hune autre et r6pondparfaitement aux treatments
A base d'antibiotiques.
A lalumibre de ces faits et informations, contrairement
aux assertions des autorit6s de la R6publique Dominicaine
relates par Monsieur Kesner Pharel dans son mission du 22
octobre sur Radio M6tropole, yous comprenez bien que nous ne
saurions 8tre responsables de la propagation de la maladies du
carbon. Nous ne constituents nullement une menace sanitaire
pour nos voisins de l'est, encore moins pour la region et pour le
monde.
Dans le but de consolider les liens et les rapports qui
existent entre nos deux pays et afin de promouvoir la paix et
I'harmonie entre nos deux peoples, il serait souhaitable que cette
champagne de d6nigrement qui tend Arenforcerl'isolement d' Haiti
cesse. Nous convions done tout un chacun & prendre ses
responsabilit6s et A adopter les measures ncessaires pour faire
face A ces nouveau fl6aux qui nous menacent tous.
Port-au-Prince, le 24 octobre 2001
Dr Dunois Erick Cantave


Allo Miami
9 4p 99 y g y
1 1111'd .I. 1 .I. 11.51
Le m m our toutes les occasions 8272 N.E. 2nd Ave. Miami, FI 33138

305 757 4915 8272 305 757 49
-
FADKIDJ.VARIE TY STORE' .
5







*




.* 4,

Parhans CD's (Compas, Racine, Evangilique)
Cellular & Beepers
Soldiers et Sandales Zonk, frangais, ambricain
Products pur la cuisine Video's (hailtiens, ambricains, documentaries,
Cadeaux dramas)
Tableaux Produits de beauty
Moneygram Money Order Produits pour cheveux
Reception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
connection t616phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428
Til: (305) 757-4915
Fax (305) 757 6916
Overt 6 Jours par semaine: 8:30 am & 7:30 pm Denis/Jonjou


IS Obby E express
Coasjilusce- et les AfetMean's Term
Jgg as
New Y
. 5401 N.E 2nd Avenue Til* 758-3278 Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
629 N.E. 125 St. M Omach 2825 Gaurch Ave (718)693-3798
19325 NW 2nd Avene Tdl 654-2800 Queens 159-35 B Hillside Ave (718)5219216
])gg I aghadale Spsing Valley 19 South Main Sheet (914)425-7747
28 West Sunsise Blvd 524-1374
Msams. 8":"m'".v.2osomoas
487 Dixie Hwy 429-9552 Washinglan Blvd. Suite 1 (203)324-2816
128 8. FlaglecAve 946-4469 Rue du Centre # 175
Orlando Tdl 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
South Orange Blossoms Trail (4(17)265-2100 MM on, Toll &
7171Rue St Denis, Montedal (514)270-5968 1-80D427-2622 (New York)
3820 Henri Bomassa, Est (514)852-9245 Nagha
Melausann W He Aw N. (941) EE
Matiapan 508 River Street (617)298-9366 Immeehalso
Cambridge300 Bsandway (617)354-6448 len W Mah streetK.mp Phma (941) ass-9229
EartMana
SW F R WI) 41@
Quel que soit I'elMiroit sur la (pW oilk Veggs Vollies enVoyer
tlBe volume pleate IRDBt0, Faites conflance 31
BOBBY EXPRESS


BOBBY AM,
c"est galems.*me caste do a ImpshnAAP dold 12 I pa d'accas dest jamais occupde.
C'&St told% 3 lettId*Fat & NO.1 /


Page 8


Mercredi 31 Octobre 2001


Des trbs pauvres prennent
A occasion de la journde mondiale du refus de la Par Hilke Rozet
misbre,1e 17 octobre, diverse manifestations ont en lieu A Port- violence ...) mais qui monte au contraire jusqu'd quel
au-Prince et & Fond- des-Nbgres. point les trbs pauvres, par leurs gestes quotidiens, sont
Is c616bration de la journey & Port-au-Prince a en lieu acteurs dans la lute centre la misbre et centre la vio-
le Dimanche 21 Octobre : plus de 200 personnel ( jeunes et
lence
adults) se sontretrouv6es au college Canado Haitien. Laplupart "" La semaine auteur du 17 octobre, journey
venaient du quarter Bolosse Sous-Dalle ( Grand' Ravine, Les mondiale durefus de lamisbre, a 6t6 pourle Mouvement
Bains, Is Cour Watson, Ti Bois, Fort Mercredi). Des zones ATD Quart Monde en Haiti et de nombreux amis et
extremement d6favorisdes de cette parties sud de Port-au-Prince.
groupes(associations)prochesuntempspourdonnerla
D'autes sont des amis du Mouvement ATD Quart Monde, qui
parole aux tris pauvres et les clouter.
appr6cient f action de promotion humane de ce movement qui
se bat aux c8t6s des plus pauvres pour le droit & la vie et A la


dignity. .


En plus des opdralians doe transfet d'arget, nos nous chargeoans do faire parreir


SOCI[F;rE










Banquet de la R6publique d'Haiti


Vru .~ o. r


X Ballets


__ 1_1 _YI___~__~_LIilY_UYI_- I L--


3 ressionTilhn :hs rrHerde Yo deninen nan maj
l
as r- it aas .1


JR jyAre*.r
]:gg![gqu ggag"abbitT e.. .







4-Fil do and ..ap.par.ant. Makirite ou ka we
*Mana EZif materwarm uses
*I.Tmt" *Angel ral




.L's a r .Is to
.1 11 7 AL m n q _


_._.. ....


Ta shapers PFF A T


I


____:____ __


_~


11


~eP~e~B~i~


* *


I


el "h'ig aE 515J ; 4 s3--4.'W
a -


-.=6=Paknier et chiffresdores Pye palms ak chif dore
IBMltiet]E DE E.M
r .que-q.c-ro-e.2 so
AHo979 AMas"3ps 1







WillagAT&TRalM
Rill ER 'CHAK11SelmilFFAS IIFdP
MR 9 rdPJR 3 2


mosenan
9) MHPhim Hi R\la




& RtsmNS r .. -

8 o TAnpil koule
BARlQUE DE LA





*myt,"6'leare qas $ .


i


2 XEN 39


Page 9


rl f


:.


~1 ,-~;rlS~:i*KJC~IBli~


Il*i


-* -


.


- - -


r.



sa


a
- iEARF.T Its


enthat#td ---.f
..r .varns%"Ma rn-


.. ...t **,


Banque de la Republique d'Hfaiti








I


Un Sdminaire sur les Clivages Sociaux en Haiti


des deux dernibres legislatures en matibre de redressement
social. Echee qu'ils attribuent au blockage effectu6 par
certain parlementaires. Actuellement, le parlement
travaillerait sur de nombreux projects visant sinon & 61iminer,
dumoins r6duire cette tare. Iss s6nateurs ont 6galement
cit6 quelques measures concretes prices par le government
pour r6duire les in6galit6s sociales. Parmi elles, la construc-
tion delyc6es modernes,1apromotion de services sanitaires,
le project de mise en place d'aumoins une Ecole national
et/ou profesionnelle dans cheque section communal, le
reinforcement dumouvement coop6ratif afin de promouvoir
le micro-crddit etc. Is project d'alphab6tisation r6cemment
annonc6 par le government avec le financement des
employs de l'Etat (10% de leur honoraire) et la participa-
tion des futures bacheliers reste initiative qui parait avoir
le plus s6duit I'assistance. 'Pourvu que cette measure
d'envergure parvienne A ses fins, souhaite tout un chacun,
meme si certain pessimists doutent del'aspect volontariste
des programmes sociaux. En tout cas, cette ann6e HaIti-
Med a mis le doigt sur un problame crucial, qui concern
non pas un petit secteur de la soci6t6, mais le pays tout
entire. L'avenir de celui-ci depend dela facon dont il saura
transformer tout Haitien enun citoyen conscient de ses droits
et capable de participer A l'effort common, se dit-on.

Huguette Hirard
Berlin

NB : Mme Rog6e Lamothe, s6nateur de Fort-
Libert6, M. Clones Lans, s6nateur de la Grande-Anse

Ha'iti en Marche en vente
dis le Mercredi dans les rues de
Port-au-Prince et dans tous les
stands de New York, Boston,
Montrial
Pour announce et suggestions :
Phone (305) 754-0705
Haiti (509) 245-1910 ou 221-8567


Page10


Mercredi 31 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 39


(Hani-Med ... suite de la page 2)
et de la globalization. L'existence de pr6jug6s de touted
sorts empache le pays de fonctionner et de vivre r6uni
comme une nation. M foss6 entre citadins et paysans n'en
est qu'un example de dualisme parmi d'autres. Im plus
fort des clivages, c'est I'in6galit6 devant laloi. "Nul n'est
sens6 ignore la loi" un axiome des plus absurdes pour
elle, quand on essaie de le traduire dans les faits.
Pregnant en example le d6bat politique actual,
Mme Werleighregrette que celui-cine s'articule qu'autour
de l'exercice du pouvoir, alors qu'il devrait plutSt Stre
centre sur les problbmes fondamentaux de la population.
Autrementdit,1agestiond'unpaysrequiertnonseulement
la competence, dont celle de g6rer les crises
conjoneturelles, mais aussi une conscience de la mission
queles dirigeants sontappelds A exercer, en ayant toujours
en vue "le plus grand bien pour le plus grand nombre".

LA SOCIETY CHANGER
Pour Werleigh, seul le d6passement des clivages
peut renforcer la d6mocratie. Pour rdduire les inbgalitds,
elle propose un ensemble de measures dans les domains
sociaux et 6conomiques devant aboutir A use nette
amelioration des conditions de vie de la grande majority.
Abordant le domain de la sant6, elle a 6voqu6 la perti-
nence de la cooperation avec Cuba, une bonne measure qui
devrait, selon elle, s'6tendre A d'autres domains. Comme
autre measure, elle sugg6re d'int6grer, dans le programme
scolaire du baccalaureate, I'alphab6tisation A titre de
matibre obligatoire. Cette sorte de service social obligatoire
pourraitmeme s'6tendre au secteur priv6, qui, par exernple,
pourrait voir ses taxes baisser en cas de participation hun
programme d'alphab6tisation. Le parlement pourrait
6dicter des lois de sanctions centre ceux qui s'y
d6roberaient.Brefchacundevraitmettrelamainklapite
pour enrayer ce mal end6mique et s6culaire. Volont6
politique et participation de la population, voild les deux
ingredients indispensable pour la r6ussite de tout project.
Comme quoi il ne suffit pas d'avoir un project de soci6t6
en t8te, encore faut-il le mettre A ex6cution-
Pour Renaud Bernadin, qui n'a pas pu Stre sur
place mais qui a tenu A envoyer & Halti-Med le texte de


sa conference, on devrait d6passer la crisepolitique actuelle,
qui reste an 6piph6nomine. 11 aurait fallu, selon lui, mettre
surtout I'accent sur la crise structurelle, qui se r6fbre A un
besoin de modemisation des micanismes de fonctionnement
delasoci6t6ethunsoucid'am61iorationdelasituationdes
gens. Pour cela, il faut, selonlui, proposer des alternatives,
prendre des measures concretes tout en ayant une vision claire
des objectifs I atteindre. Plut8t que de c6der A la tentative
facile du "replitrage", qui ne r6soud rien, il faut, de
pr6f6rence, 6tablir des m6canismes pour changer
durablement les institutions. En terms simple, il faut des
actes pour changer la vie des gens. D'oikl'importance du
concept de justice social qu'il a ensuite d6velopp6. "La
socidtd changera, croit Bemadin dur commefer. On devrait,
pour cela, computer sur nous d'abord et seulement ensuite
sur l'aide internationale-

ELIMINER CETTE TARE
Deux s6nateurs Roger Lamothe et Clonbs Lans -
invit6s par Hditi-Med ont, quant & eux, pr6sentf une analyse
plutSthistorique duph6nombnedel'exclusion.I'esclavage
en soi 6tait d6ji la premiere forme d'exclusion. Aprbs
l'ind6pendance, les nouvelles 61ites auraient poursuivi le
m8me systhme de marginalization, et meme A travers les
16gislations. De 1801 A 1987, le ph6nombe aurait 6t6
officials par diverse lois centre les paysans, les femmes,
le vaudou, le crdole etc. "M8me la constitution de 1987,
malgr6 sa grande lib6ralit6 et son caractbre "redresseur de
torts"n'enapasmoinssespetitesexclusionspuisquedans
un pays aussi pauvre, on doit Stre consid6r6 comme eligible
A un sidge de parlementaire, jugent les sinateurs. Que ce
soit au niveau de l'6ducation, de la sant6, de la justice, la
grandemajorit6delapopulationearesteexcluepriv6eainsi
de ses droits les plus e?6mentaires.
Comme les autres conf6renciers, les s6nateurs
soutiennent que, sans la satisfaction de ces droits
eT6mentaires de la population, on n'avance pas. "Seule la
justice social peut garantir durablement la.paix et la
s6curit6", prachent-ils, tout enpricisantle r81e du parlement
dans l'61imination du ph6nombne. Edicter des lois qui
limitent ou 61iminent les clivages, c'est, en principle, le rble
du parlement. Les sinateurs ont 6voqu6 avec regret I'6chee


Etre PEdifice le plus Nouveau et le plus Beau de Miami n'est pas Notre Attraction
Majeure ... Notre attention principal est de prodiguer les meilleurs soins.

Vous Stes cordialement invite in Nous visitor.
S'il yous plait, Venez et Visitez nous.

Nous vous ferns effectuer un tour complete de nos installations.


Jaclasexu Plaza
NURSING & REHABILITATION CENTER

1861 N.1V. 8th .Avenue
IVIianxi, Florida 33136
(305) 34-7-3380







ALPHABETISATION ET DROITS I


___________~~ ______


Journ~e mondiale du refus de la misbre


LAYITE RECORDS


LAYITE RECORDS

2704 W. OAKLAND PARK BLVD

Ft. Lauderdale, Fl. 33311

T61: 954 770 3449

9547395886


LAYITE RECORDS

3702 W. OAKLAND PARK BLVD

Lauderdales Lakes, Fl. 33311

T61: 954 360 9084

9547148375


txa zPen Mare e
1
V No. 39


Page 11


EXCLUSIF A L'IIEBDOMADAIRE IIAh'I EN MARC

Faire connaitre aux paysans
Par Ren6 le Clbre, Collaboration spiciale des Droits dela Pgonne ont commence, en ce qui concern
Dans le cadre des activists d'aide au d6veloppement Alfatibonit, le 1 juillet 1998 ; et en ce qm concern
international de la Fondation Paul G6tin-Lajoie (qui vient Alfadesalin, le 19 f6vrier 2001.
de mriter le Prix d'alphab6tisation roi S6jong, d6cern6 p" Mais en quoi consistent excitement les fonetions
I'UNESCO), avec la collaboration de la secr6tairerie A et responsabilit6s de ces deux jeunes femmes ?
l'Alphab6tisationd'Haitideuxjeunes
Haitiennes vont par monts et par vaux
donner des rudiments de droits & des / / 1 ./ ,
paysans qui, parfois, n'ont pas .
d'existence 16gale, leur naissance .. .
n'ayant jamais 6t6 enregistr6e ..

Ce matin-lk, il faisait trbs.
chaud & Saint-Marc, en Artibonite.
Dans un bureau du rez-de-
chauss6e du sidge social de la
FondationPaulG6tin-Lajoieau65de
la rue Surpris-Laurent, j'6tais en
companies de deux jeunes femmes :
JulietteAlc6naagenteetresponsable,
au bureau et sur le terrain du volet -
Droits de la Personne du project --
Alfatibonit; et Carline Luma, agent
et responsible, elle aussi, au bureau
et sur le terrain, du volet Droits de la
Personnel mais pour le project
Alfadesalin Le Pr6sident Aristide honorant responsables et animateurs de Alfatibon
membres de PAssociation Paul-Girin Lajoie, gagnants du Prix Alpha
Ces deux different projects


...
Tout implement, me r6pondent-elles en choeur :
d'informer les citoyens du pays deleurs droits et de leurs
devoirs "!
Simple, semble-t-il, au premier abord, mais en fait,
toutunprogramme, sdrieux et complete. En effet, ces deux
jeunes femmes, form6es par des
repr6sentants de l' Onu, doivent amener
JAt./ les apprenants des Centres
d'alphab6tisation A prendre conscience
dealers droits et deleurs devoirs en tant
que citoyens du pays ; A venir en aide A
ceux qui sont victims de violence de
touted sores, d'abus de confiance, etc.,
en les accompagnant au tribunal local;
de proc6der Ala formation des monitrices
et des moniteurs afin qu'ils puissent
devenir A leur tour des agents
multiplicateursdansleurlocalitrespec-
tive.
La ville de Saint-Marc, tout
comme la ville de Dessalines, compete
chacune 6 sections communales. Dans
chacune de ces sections peuvent se
d6nombrer entre 80 et 100 localit6s
diff6rentes. Voilkle territoire couvertpar
nos deux Haftiennes
t / Alfadesalin,
tisation Dbs les premieres visited
(voir Droits / 12)


e d PUNESCO photo Y M


i
ib


zotobre ali menm nenpht sali bezwen li fs, yon ti moman
li annik foure men nan phch li, li f61 paske li gen lajan.
Malerbzlamenm ap reflechi si jodialivoye timounnanl
ap panse demen si Dye vle ankh koman poul voyel lekbk,
koman li pral fe pon li manje, tout sa se panse la p panse .
A Fonds-des-Nbges, le t6moignage 6mouvant d'un
jeune anjourd'hni directeur adjoint d'une grande dcole a
6t6 compl6t6 par son ancienne directrice: comment cheque
jour, quand ce jeune 6talt infant, il a dit se battle pour aller
A 1' 6cole, parce que sa famille 6tait trop en difficulty.
Aujourd'hui il compared les infants qui sont comme Im
. 6tait, il ne veut pas oublier
La participation de tous par le chant et la danse
6tait en elle m8me un t6moignage du courage de ces
personnel qm refusent de selaisser enfermer dans lamisbre
et qui choisissent de se r6unir chaque mois pour se donner
du courage et pader ensemble.
Movement ATD Quart Monde & Port-au-Prince
245-8887, 510-3670 on haiti.quartmonde@hainet.net


menm on gen ti pitit ou, ou voye 1 legliz mesye a gen tou
pilit li, li voye li legliz, msye kite kay li, li vin legliz, li vin
laphyd,1ipakareseywayonkoutwochnanthtlinoutounen
jida ka p trayi Jezi. Mwen fb yo santi sa."
Nbg yo di "leph ou pale twbp, men yon kout
gwbg", mwen di yo "map bwd ansanm av6 nou, men mwen
pa vle tande whchla (...)"
I' an pass , un ami du Mouvement ATD Quart
Monde avait eu cette r6flexion : Oficamezi, otan ke mizb a
rad, otan yo panse ke moun kinan mizb yo pa ka reyini. Yo
sodri trdp. Yo pa ka panse, yo baba, yo panse ke si on pa
gen mwayen oupa ka panse. Se sa k fb dwa moun sa yo pa
kt
respe e
Une jeune de la cour Watson (Sous-dalle) a
r6ponds : "Bon, se moun ki nan mizb yo ki ka panse plis,
paske yo panse anpil avbk lamizd a, yo panse anpil avbk
lavi yo demen. Yo wb yo nan mid, sa yo ta renmen fb yo
paka f6 1, yo ta gen dwa wk yo bezwen voye timoun yo
lekbl, yo pa kapab, y ap panse son sa, yo ap reflechi. Gwo


(Refus ... suite de la page 8)
Movement ATD Quart Monde.
Chaque fois des t6mognages ont 6t6 donnas: pa-.
roles, chants, expressions de souffrance mais anssi de joie.
La fanmi an nou leve kanpe, souke kb n, pase
men nan je nou, bganize nou pou demen timoun yo" ont
chants deux femmes de Cit6 Coicou ( Grand'Ravine, Port-
au-Prince) repris en choeur par la fanfare des frbres Sal6siens
et par tous les participants, enthousiastes.
Un homme de Ti-Bois ( Martissant, Port-au-
Prince), ranconte comment il cr6e la paix en allant parlor A
des jeunes qui jettent des pierres sur le temple. "Mwen di
mesye kondisyon yo pa bon konsa, fby tbl la vann 14 dola,
siyonmaleremalerbzfinbatikaylinoupagendwakraze
li (...). Yonlbt fwamwen wb 5 j6n gasonkap fimen, bouthy
yo devan yo, chakndg av6k yon wbch devan yo. Mwen di
yo, se paposib mesye, si moun yo ap priye mezanmi, priya
aseyonbenediksyonlivepoulath,1iyonbenediksyonpou
ou kap f6 sak pa bon an, wa p voye wbch li pa bon, on


HE

el urs droits


1







I SCEEI


I~~~~~~~ __I___ IllIV_


une chapelle, dans une cole privde, on en-
core dans une 6cole presbyt6rale ou
gouvernementale.
Quelque 80 A 90 pour cent des
personnel qui assistant et qui participent
activement A ces seances sont des femmes,
dont l'Age s'dchelonne entre 15 et 80 ans -
et ce sont les plus Ag6es qui sont les plus
intdressdes et les plus curieuses !
Et cheque jour, nos deux
superviseures vont sur le terrainrendre visited

6coutant attentivement ce qui se dit,
apportant des am61iorations aux cours,
apportant des examples concrete aux inter-
rogations du moment.
Le project Alfatibonit compete 64
formateurs, et le project Alfadesalin, 72, tous
r6mun6r6s par la Fondation Paul Gdrin-
Lajoie, et les Centres travaillent de quinze
A vingt heures.
Parfois, les responsables se
d6placent en companies d'un policies, d'un
juge de paix, histoire de faire constater que
tout le monde travaille en harmonic, et que
policies et juges de paix sont des amis au
service des citoyens, meme ordinaires.
Iss Droits de la Personne sont un
important volet des actions enterprises dans
le cadre des activists de la Fondation Paul
Gdrin-Lajoie, et I'efficacit6 des r6sultats
obtenus a td grandement remarquie par les
juges de paix qui timoignent que le nombre
de cas qu'ils r6glent dor6navant devant les
tribunaux, ne cessent de diminuer.
Maintenant, les citoyens ne vont deviant les
tribunaux que s'ils n'arrivent pas h r6gler
leurs diff6rends entre eux et A l'amiable, et
cela grice aux connaissances acquises lors
des seances de formation sur les Droits de
la Personnel offertes par la Fondation Paul
G6rin-Lajoie.
Actuellement, quelque 3600
apprenants regoivent les notions concernant
les Droits de la Personne.

Renb le Clbre


LUNDI NOSTALGIC ...
les succhs latino-ambricains
de toujours pour tonjours
avec Don Luciano
7:00 8:30 PM

MELODIC 103.3 FM
Port-au-Prince, Haiti


Page 12


Mercredi 31 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 39


Pour information et rdservations,-
contacter votre agency de voyage ou Atr ALM



.800-327-7230 (


aysans
formation traitant de l'6tat civil, de organisation de
litat, de la Dclaration universelle des droits des
infants, de la famille et des lois (viol, marriage, divorce,
d6chs, etc.), de l'organisation communal, et mille et un
autres sujets.
Tonjours dans le cadre de leurs activists, quelques
dates se r6vblentimportantes : celle, par example, du 8 mars,
qui est la Journ6e international de la Femme; la Journ6e
d6partementale de la scolarisation des filled dans
I'Artibonite; et le 10 dicembre, le Jour de la D6claration
universelle des droits de l'Homme.
Ces dates sont toujours niarquies par de grades
manifestations. Par example, le 8 mars de cheque ann6e
des millers de jeunes filled, de femmes et d'hommes,
marchent dans les rues de Saint-Marc, protestant ainsi centre
la violence, lapauvret6, I'in6galit6 des sexes; pour I'acc6s
hl'dducation; pour l'int6gration et la participation active
des femmes dans le processes de d6veloppement du pays.
Une declaration dite de Saint-Marc ", gallant dans ce sens,
a 6t6 signed le 8 mars 1999.
Nos deux responsables ont A leur disposition une
quinzaine de manuals imprim6s, ainsi que des documents
photocopies, en frangais mais surtout en league creole, la
communication sefaisant, faut-il le rappeler, dans la league
vernaculaire du pays.
Iss seances deformationdesDroits delaPersonne
sont dispenses l'aprbs-midi, une fois par semaine, et
s'ins&rent dans les cours d'alphab6tisatiozi qui durent trois
heures. Ces seances sont donnies soit enplein air, soit dans


Le montant des frais & payer est de 25 gourdes
pour se procurer I'acte lui-m8me. Dans le cas oit I'acte est
perdu, le demandeur doit s'adresser au Bureau des Archives
nationals, A Port-au-Prince, et payer 125 gourdes pour
obtenir un extrait
Cet acte de naissance officials donel'existence
16gale du citoyen.

La carte d'identit4 fiscall)
A partir de 18 ans, toutepersonne doitposs6der sa
propre carte d'identit6 6mise par la direction g6ndrale des
Imp8ts, qui sert, bien ssr, I des fins d'identit6, en g6ndral,
mais aussi & des fins fiscales, en particulier.
Pour obtenir cette carte, cheque citoyen doit
s'acquitter de la somme de 20 gourdes lorsqu'il est sans
employ, et de 250 gourdes lorsqu'il travaille:
Cette carte mentioned Ala fois les nom et pr6nom
de son d6tenteur, sa date denaissance, son sexe, sonlieu de
naissance, le lieu et la date d'6mission dela carte et la date
de son expiration et, ce qui est trbs important en cas
d'accident, son group sanguine.
Inutile d'insister sur I'importance des deux docu-
ments ci-dessus mentions.
Le travail de Juliette Alc6na et de Carline Luma
ne se borne pas A cela uniquement-
Ainsi, nos deux femmes pr6parent des seances de


civique, A savoir leur acte de naissance et leur carte
d'identit6.
De toute evidence, les parents ne connaissaient pas
leurs obligations en la matibre et n6gligeaient d'enregistrer
officiellement les naissances. Il est vrai que leur
6parpillement sur le territoire faisait que les distances &
parcourir n6cessitaient des marches 6puisantes sous le solely
durant des heures et des heures pour venir s'enregistrer &
Saint-Marc. Rappelons ici que si Gonaives est la capital
du d6partement de l'Artibonite, la ville de Saint-Mare est
le centre administratif du Bas-Artibonite.
Force est aussi de constater que les bureau
d'enregistrement de I'6tat civil ne regoivent que les lundis
et jeudis, de 8 heures & 10 heures pour r6diger les actes de
naissance, et que, trop souvent,1es citoyens seprisentaient
un jour oftpricis6mentles bureau 6taientfermis Ilfallait
done trouver des solutions. Et des solutions furent trouv6es,
avec la bonne volont6 des fonctionnaires concerns.
Iss besoins primordiaux identifies furent done :

L'acte de naissance *
Toute personnel peut et doit poss6der son propre
acte de naissance. Actuellement, plus de un million de
citoyens (laR6publiqueencompteenviron8millions)n'ont
pas d'acte de naissance et n'existent done pas au regard de
la loi.


J


EE
F -s
.


A

Faire connaltre aux
(Droits ... suite de la page 11)
exploratoires sur le terrain, en 1998, les constatations
furent queles citoyens haftiens ne poss6daient que fort le HP Sdr olts ...
peu solvent les documents indispensable & leur vie


~rci~teruic~ t~e ~cvz~e$ecuc S~cl/


gini g ota-rne g g g







N~s etits anonce clas~es


. U





Radio /
Possa'ta-Prince
M61odie 103.3 FM
de 5:00 & minuit

Musique retro, Jazz'
lb n mm
nnse avec nous
captez Melodie et votre
vie ne sera plus la meme...
Chicago
Radio I'Union
88.7 FM
4:00 pm & 6:00 pm
bullm eo es
Harry Fouch6
4:20
Module frangais
bulletin de nouvelles
Lionel Chry
Mod 50 rdol e


New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque samedi
11:00 am
T61516 333 1487
New York
Horizon 2000 Plus
1TM
every sunday
9:00 am
& Midi
New York
Haiti
Diaspo Inter
1330 AM
e
7-9"
.. *
Hait en Marche .
-

ea 0




En vente d6s le mercredi
Port-
Miami, au- ance,
C a nBr6s nPa
Bruxelles Berlin,
Geneve...

Pour 4tre & jour
avec I'actualit6,
abonnez vous
en nous appelant:

Miarni
305754-7543
ownwas

Prince
221 5 79 196
New York
914 358 7559
Boston
508 941 6897
Montreal
514 337 1286


II~ICY


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646
Christephanie'S
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
FI 33064
Tel : 954-781-7424
Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500

TELECOM PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
954-941-7004


Delra Beac


Avis

Le Comity Exdcutif de la Soci6t6 Haltiano-Am6ricaine ,
des Amis de Petit -Goive ( Haitian American Society of
Friends of Petit-Goave Inc) announce la tenue de sa reunion
ordinaire mensuelle le Dimanche 4 Novembre A 5 hres PM
au restaurant Le Roseau

12900 N.W. 7th Ave. North Miami
Tous les haltiens originaires de Petit-Gotve vivant en
Floride ainsi que tous les amis de Petit-Gotve interess6s &
contribute au d6veloppement dconomique, cultural et social
de cette commune sont invites.



Occasion unique sur la
Route de I'A6roport :


A Vendre on in Louer 1
Immeuble moderne de 10.000 pieds carries
avec Showroom et Climatisation central.
Iddal pour Banque, Super market, Magasins,
-
Bureaux, QUlnCalllerie, Factory, etc...


A Vendre en tout on en parties I
Terrain de 6.000 metres carries. Iddal pour
COnstruction H8tel, Bureaux, Magasins, Sta-
tion de gasoline, etc...

POUR TOUT
RENSEIGNEMENT

Tdl# : Ha'iti

(509) 250-1606 / 250-1847


Occasion exceptionnelle
A Vend re
Appelez: Andr6 249-0015
ou Philippe 257-2916

Une salle A manger en Acajou ( 6
places)
Une chamber a voucher
( lit, commode, coiffeuse)
Une Television 20 pouches /
Un Four & Gaz
Une chain Stereo
Articles divers pour garage ...
Container 20 pieds menage : d'un
bureau et dote de lumiere,
uantite impressionnante de
places pour garage: compresseur 80
gallons, 5 Chevo 220 Volts simple
phase scie circulaire ( MAKITA)
apparel A sounder complete( tube,
manometre) Une bonbonne a oxygen
deux bonbonnes acetildne, torchya
sounder, apparel a sounder( Migl70
amperes) Quatre tables de travail
( Lourdes) tourney vis, pines,


Mercredi 31 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 39


I


Pagel13


Real Estate

AV d
Excellent
opportunity
00m V
A
et 1000 m
& Mayotte
Terrains de
828 m2 & Berthd
Maison &
Pegguy-Ville

Prix int6ressant
Contacted le :
256-5751
558-1044

BOIlllO
Aubaine !!!

A VENDRE
1 Carreau de
terre
situ6 en Plaine
Village
.
Ramah Thdodore
T61: 556-3603
Harti
954-322-2116
Miami


MiaP
points cle Ve e
m Ha in
Sn Marc
rohteLauderdale


M6decins

Dr Enock Joseph
Obst6trique
Gyndcologie
Accouchement
fibrmM ypow .
igao sn mea5
Tous les tests pour
Immigration
Nous acceptons touted
sores assurance ainsi
que la carte Medicaid
pour les femmes
m mNo aldds
hapitaux priv6s
5650 N.E. 2nd Avenue
VerIibres Shopping
Center
(305)751-6081
Dr Sony Figaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des7dalles


Carribre
A Major Corp
seeking to expand in
the Haitian Market
seeks two career
minded Individuals..
Initial Compensation
up to US$ 800.00 [
week to start. Out-
standing Benefits and

Prl oamr
Dominique at
305-308-7597
or 954-987-5518
or 561-416-4802.


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette Barber

15455 Wen e Highway
305 940 9070
Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902
B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway Miami
305 893 0410
Eclipse'
Connnunication
services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
9% 8011 16


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano -
te'l.: 954-421-4777

9 vePS
Ft Lauderdale, FI33311
Tdl: 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450


Classic
ygge,
203 SE 2ND AVE.
DELRAY BEACH
FL 33483
561-279-8846


OUR LADY Bakery

102 SE 2nd Ave
Delray Beach, FI
33444 Tit
561-272 3556


Restaurant


Bhl Fouchbt
Restoran
8267 North Miami Av.
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!


Boulangerie


Jean MarC
57 Avenue slaue'
Port-au-Prince, Ham
0 kabich pain au beurre
manchette Bagel sur
commander
Tel: 4092-4685
403-1958


(305) 343-763 8


US A :








SLA PSY CHOSE D'ANTHRAX I


Tou~s lfe"~le""ns Amriais oien


s postaux de la region de Washington font la queue
pour Stre examines pour Panthrax
Au total, trois personnel sont dicid6es aprds avoir
contract61a forme pulmonaire de lamaladie: outre le d6chs
des deux posters, un collaborator d'une enterprise de
press de Boca Raton (Floride) est mort le 5 octobre.
Deux employs des posters sont par ailleuis dans
un 6tat jug6 critique, dans un h8pital de Virginie, prbs de
Washington.
Le bacille de la maladies a aussi 6t6 d6couvert sur
une machine A ouvrir le courier au centre de tri postal
desservant la lvJaison Blanche. (AFP)
.
Les Informations au quoti de bon matin ...
Au Pipirit chantant Mdlodie 103.3 FM
6:30 7:00 am
MELODIE MATIN Port-au-Prince, Haiti
7h 9h a.m'


BAYCO AUTO SALES
9105 NW 27 AVE. MIAMI, FL 33147 DIESEL
OFFICE (305) 836-4333 SPECIALIST .
FAX (305) 836-0230
E-MAIL: BAYCOAUTOMAOLCOM 4X4 VEHICLES


DIESE S ECI L8T.E .


Mercredi 31 Octobre 2001


Pag e 14


a pas de guaranties dans la vie".
Iss posters, aux premieres loges de la lutte centre
le bioterrorisme, fondionnent d6sormais en coordination
avec les consigned de s6curit6 6tablies par les responsables
de la s6curit6, notamment le coordinator de la lutte
antiterroriste Ala Maison Blanche, Tom Ridge.
Is public est mis A contribution. Is FBI, en ac-
cord avec les posters, a d6cid6 de*publier trois letters
contamindes addresses hun snateur
et.h deux m6dias am6ricains,,afin
d'aider la population I en identifier
d'autres.
M. Bush a d6clar6 mardi
qu'il avait d6gag6 175 millions de
dollars pourrenforcerla sdcurit6 des
bureau de poste A travers tout le
pays.


colleagues de la region de Washington.
Des instructions trbs precises A l'adresse du per-
sonnel des posters (800.000 personnel) A travers les 40.000
bureau de poste des Etats-Unis, out it 6mises.
Depuis les attaques du 11 september, qui ont
plong6 tout le pays dans l'urgence, plus de 15 milliards de
lettres et colis out td distributes aux Etats-Unis. Ce chiffre
plafonneh208milliardspouruneannie.


WASHINGTON, 24 Octobre Les posters
amiricaines ont admis mercredileur incapacity A promettre
aux Am6ticains qu'ils ne serontpas contains par le bacille
du carbon en retirant le courier de leur boite aux letters et
en l'ouvrant.
Ce constant du directeur g6n6ral des Postes
amdricaines, John Potter, estintervenuaprbslamortdedeux
posters d'un centre de tri de Washington qui avaient
contractla maladies du carbon.
M. Potter a 6td jusqu'd conseiller h cheque
Am6ricain de "se laver les mains" aprbs avoir touch son
courier.
"Les risque sont minces (...) mais il n'y a pas de
garantie que le courier soit sans danger", a affirm M. Pot-
ter sur la change de t616vision ABC. "C'est pourquoi nous
demandons aux gens de manipuler le courier avec beaucoup
de precautions", a-t-il ajout6.
"La majority du courier est sans danger. Puis-je
16 garantir ? Non", 4 aussi d6clar6 John Potter A la change
dete'l6visionNBC."Jenepeuxpasoffrirdegarantieiln'y


Avec ces fonds, etpoutlim-
iter les risque extension de la
maladies, I'US Postal Services
(USPS) envisage de s'6quiper
rapidement d'un materiel
61ectronique de pointe
permettant de neutraliser les
effects des spores.
M. Potter a indiqu6
mercredi que cet appareillage,


Des employs


qui resemble A celui servant A d6tecter lapr6sence de
germe dans l'industde agro-alimentaire, commencerait
A fonctionner dbs le d6but novembre.
"Notre plan blong terme est de faire en sorte
que tout courier que nous recevons a 6t6 traits ou que
son origin a 6t6 identified", a affirmM. Potter surla
change de tilivision CNN.
Mais la grogne monte au sein des posters,
premiers exposes A la maladies et principles victims
jusquk present des spores du bacille continues dans
des envelopes contamindes.
D'autant que le Surgeon general, David
Catcher, la plus haute autorit6 m6dicale du pays, a
admis mercredi que les autorit6s amricaines avaient
eu "tort" de ne pas avoir prescrit imm6diatement des
antibiotiques aux employs de la poste, apr6s lamort
de deux posters contammes.
Ils sont d6sormais 6quip6s de masques et de


On the North:


S.W. 40th Street


The MAC will be evaluating the potential incorporation of this area into a
separate municipality; it will also be meeting with staff to discuss the County's
concems regarding any adverse impacts to the remaining unincorporated
area or other regional municipal-type services that could occur due to any
such incorporation. The MAC will also be discussing potential increases or
reductions in taxes and service levels for the proposed area if it were to
incorporate.

en i sissi cds ts reeIts thoughts nco rationathe pro s
information that may assist the MAC in its deliberations.
Multiple members of individual community councils may be present. All of
these sessions are free and open to the public.

Ogn an 16n se s a rn t as tonuapcc s ae a
person who decides to appeal any decision made by any board, agency or
commission with respect to any matter considered at its meeting or hearing,
will need a record of the proceedings. Such person may need to ensure that
a verbatim record of the proceedings is made, including the testimony and
evidence upon which the appeals based.


gants en plastique
lorsqu'ils manipulent le
courier dans les centres
de tri. A titrepr6ventif,

7.000 posters de New
York vont recevoir de la
ciprofIaxine ,
I'antibiotiqueutilis6 dans
le treatment de la
maladies du carbon, dg
m8me que tous leurs


de proue du cinema haltien et diji silec-
tionn6 au prestigieux Festival Internatio-
nal de Cannes, pour son film << I 'Homme
sur les quals >.
Enmai2000, << Lumumba > avait
6t6 project & la quinzaine de r6alisateurs
lors dum8mefestival. En outre, Raoul Peck
a6t6r6compens6 du prix del'organisation
international Human Rights Watch pour
ensemble de ses films.
Une vingtaine de films de
r6alisateurs haltiens des oeuvres de m6-
trages varies, des fictions, des documen-
taires, en noir et blanc ou en couleur, for-
mat vid60 ou pellicule sont projects pen-
dant toute la dur6e de l'6v6nement. La pu-
blic s'est rendu compete que beaucoup de
professionnels d'ici et de la diaspora arri-
vent Ir6aliser des courts et des longs-m6-
trages de grande valour artistique. Citons
par example : Carl Imfontant, Roland Paret,
R6ginald Lubin, Raynald Delerme, Jean-
Gardy Bien-Aim6, Raphael Stines, Mario
Delatour, Jean Fabius, Arnold Antonin,
Rach61e Magloire, Michble Lemoine,
Claudette Coulanges, Laurence Magloire,
Raymond Cajuste et Edouard Guilbaud, A
qui un homage a 6t6 rendu & la c6r6mo-
nie d'ouverture.
Avec une telle initiative, le ci-
n6ma et I'audiovisuel de ce pays peuvent
esp6rer voir un jour plus loin que l'oeil de
leur camera. Inin de ces ceuvres emma-
* lies de bananes dans la soupe, de navets
dans la salad, de ces claques si glauques
que m8me les claques en craquent.
HPN


Port-au-Prince, le 26 octobre
- (HPN) La production culturellehat-
tienne jouit ces jours-ci d'un certain
regain gr&ce au concourse, notamment,
de quelques particuliers initiateurs de
divers 6v6nements dans le domain.
Aprbs la folie des lives et de la musi-
que, c'est au tour du cinema. En effet,
la << Fondation Forum Eldorado a abra-
qu6, du 19 au 28 octobre 2001, les pro-
jecteurs sur une plithore d'oeuvres de
rdalisateurs haltiens et caraib6ens, A tra-
vers leur regard sur Haiti. << Haiti ...
mythe ou r6alit6 pour la Caraibe >, la
premiere edition du forum du cinema
et de l'audiovisuel en Haiti a propose
aux cin6philes, amoureux et profession-
nels du cinema des films, des ateliers,
des conferences et des animations.
Le 2 avril dernier, la premiere
edition du Prix << Anita > del'Audiovi-
suel et du Cin6ma, avait d6ji honor
quatre personalities du septibme art
local Rassoul I.abuchin, de son vrai
nom Yves Midard, p'our la realisation
en 1979 dufilmAnita. Arnold Antonin
pour l'ensemble de son oeuvre. Les prix
dumeilleur r6alisateur et delameilleure
jeune actrice ont 6t6respectivement at-
tribu6s A R6ginald P. Lubin et A
St6phanie St-Louis, pour << La Peur
d'Aimer >.
Pour sa premiere edition, le
forum a pr6sent6 une retrospective des
oeuvres dur6alisateur, auteur, sc6nariste
Raoul Peck, solvent cit6 comme figure


MIAMIDADE

West Kendall Area Municipal
Advisory Committee (WKAMAC)
Public Hearing Notice
W. R. Thomas Middle School
Auditorium
13001 S. W. 26 Street
Miami, FL
November 7, 2001 7:00 P.M.
The Board of County Commissioners recently created a Municipal Advisory
Committee (MAC) for the West Kendall area. This area is defined by the
following boundaries:


FORUM ELDORADO









MALADIES DU CARBON


r t Mar h V No.3

ANTHRAX : LA PISTE AMERICAINE
/ / y*


Suspects : Extr8me-droite
/ bon s'6paissit, 5 g

et groups neo-nazis p;:
WASHINGTON, 25 Octobre Le mystbre qui montrant encore incapable de tirer e'
entoure l'origine des lettres contamin6es au bacille du char- des conclusions d6finitives.


MIAMEDADE

West Kendall Area Municipal
Advisory Committee
(WK AMAC)
Meeting Notice
The Board of County Commissioners recently created a Municipal Advisory
Committee (MAC) for the West Kendall area. This area is defined by the
following boundaries:
On the North: S.W. 40th Street
On the South: S. W.152nd Street
On the East: the Florida Tumpike
On the West: Krome Avenue
The MAC will be evaluating the potential incorporation of this area into a
separate municipality; it will also be meeting with staff to discuss the County's
concems regarding any adverse impacts to the remaining unincorporated area
or other regional municipal-type services that could occur due to any such
ir u on oi taHeaMd e cea elbe discuss potential incman or
incorporate
The MAC has scheduled the following meetings at the West Kendall Regional
Library, 10201 Hammocks Boulevard:
Thursday, November 8
Thursday, November 29
Tuesday, December 11
AII meetings are scheduled to begin at 7:00 P.M.
Multi e members of individual commudy councils may be present. All of these

For sign language interpreter services and for materials in accessible format'
call 305-375-2842 five days in advance ofthe meeting you plan to attend.


MIami-Dade County Board of County Comm!asioners

UMSA Committee Meeting
The Miami-Dade County Board of County Commissioners' UMSA
Committee will entertain the proposed corporations of PALMEYTO BAY
and REDLAND on November 1, 2001. The Committee meeting will be held
In the Stephen P. Clark Center, Commission Chambers, 111 NW 1 Street
at 9:30 AM
For sign language interpreter services and for materials in accessible
format, call 305-375-2842 five days in advance of the meeting you plan to
attend. A person who decides to appeal any decision made by any board,
agency, or commission with respect to any matter considered at its Meeting
or hearing, will need a record of the proceedings. Such pairson may need
to ensure that a verbatim record of the proceedings is made, including the
testimony and evidence upon which the appeal is based,


RFQ No. 48
Community Small Business Enterprise (CSBE) &
Community Business Enterprise (CBE) Outreach Services Pool.
Miaml-Dade County (County) is seeking interested parties/entities to provide outreach services to pmmote the
County's Community Small Business Enterprise (CSBE) Program for construction and design-build firms and
the Community Business Enterprise (CBE) Prograrrt for architectu'al and engineering firms. The minimum
Qualification requirement for admittance into the CSSE & CBE Outreach Services Pool is registraton as a
vendor with the County's Department of Procurement Management"
Partieslentities admitted into the CSBE & CBE Outreach Services Pool will identify potential CSSE or CBE
farms (see C$BE & CBE Program requirements below} and provide assistance to thoss Orms during the CSBE
or CBE certification process. Admittance into the CSBE & CBE Outreach Services Pool is a pre-requisite for
pmviding these services to the County. A Pool member shall receive $500.00 for each new firm it assistain
successfully obbining certiiication as a CSBE or CSE, as evidenced by written confirmation from the County's
Department of BJsiness Development (DBD) of the approved certification.
CSSE & CBE Program rwuirements:
The CSBE & CBE Programs are gender/race neutral programs designed to provide contracting oppodunitios
for sma'.1and medium sized firms. The following are the basic requirements for CSBE and CBE certify catiory'

1. Total net worth of all owners of the iimt does not exceed $750,000; .
2. Firm qualifier for a CSBE owns at least 10% of interest/issued stock and for a CSE owns at least 25%
of Interestlissued stock" -
3. An owner can have only one celllfled firm in eein Program;
4. Payment of requked fee ($75.00, renewable annuaFy for $25.00); and
5. Average;)ross revenues for the last three (3) years for a CBE firm does not exceed $2,000,000 or for a
CSBE firm does not exceed:
$2,500,000 for SC 171 NAlcS 235 (Specially Trade contractors)
$3,000,000 for SIC16 / NAlCS 234 (Heavy Construction other than Building Corstruction)
$5,000,000 for SIC 15 ? NAICS 233 (Building Construction, General Contractors and Operative
Bu'lders)

To ADpIV for Adrnittance:
To apply for admittance into the CS8E & CBE Outreach Services Pool, please send a letter requesting
admittance arid. Include the firm's narne, address, telephone number, fax number, email address, contact
erson and Courity vendor registration number (federal identification nurnber} to Heather Fraser, Division
manager, Department of Business Development, 175 NW 1" Ave., 28e' floor, Miami, FL 33128-1835. For
further information or to leam more about the County's CSBE & CBE Programs, please call DBD, Certincahon
Unit at (305) 349-5960.
Vendor Registration:
To obtain a vendor registration applWation or for assistance in registering as vendor, contact the vendor
information Center (VIC), Department of Procurement Management at (305) 375-5773 or visit the VIC at il l
NW 1" Street, Suite 112, Miami. FL 33128-1919.


M O o e 1
9


Page 1s


La procession sur les
enquateurs est d'autant plus
forte pour trouver celui ou ceux
qui terrifient actnenement
l'Amdrique en recourant au
bioterronsme, que les autorit6s
amricaines redoutent encore de
nouveaux attentats.
Une cohorte experts
estactuellementpench6esurdes
copies des trois letters
contamin6es qui ont 6t6
envoydes successivement & un
m6dias amdricains.


Employees des Postes en Israel, depuis les attentats du 11 septembre


Its militaires am6ricains, qui conservent
les letters, ne permettent pas pour instant d'en
prdlever les empreintes on d'en recueillir
d'6ventuelles traces d'ADN, en reason des risque
elev6s de contamination.
Acestadeprbsd'unmoisaprbsl'apparition
de spores dubacille anx Etats-Unis, les hypotheses
foisonnent tandis queles certitudes sontinexistantes.
Tant sur le contend que sur la calligraphic
des letters, les specialists, parmi lesquels des
orientalistes et des graphologues mobilis6s par la
police f6d6rale, sont perplexes.
La forme des chiffres, notamment le "1"
qui apparait dans lar6f6rence au 11 septembre, date
des attentats centre les Etats-Unis, 6voquerait le
meme chiffre en calligraphic arabe.
Mais la mention "Allah est grand", qui
apparat dans les trois letters, formula prononc6e A
cheque pribre par un musulman, pourrait d6mentir
l'appartenance il'islam de ou des auteurs des letters.
"Est-ce qu'un vraimusulman, s'exprimant
en anglais, await 6crit cela ?", s'interroge sceptique,
dans les colonies du quotidien USA-Today, Heidi
Haralson, president d'une foundation de graphologues
amricains.
Une reduction correct de cette phrase, qui
ouvreles cinqpribres quotidiennes de toutmusulman
pratiquant, serait en effet: "Allah est le plus grand".
"Nous pensions que l'origine de ces letters
est locale", estime dans le Washington Post Gerald
Brown, an officer A la retraite de l'US Air Force,
sp6cialistedelalutteantiterroriste.
Dans le meme jomnal, un orientaliste de
1'Universit6 Georgetown, A Washington, le
professeurJohnVollpenseaucontrairequelalangue
maternelle de celui ou ceux qui ont 6crit les lettres
n'est pas l'anglais.
"C'est le type de caractbres que l'on
retrouve chez des personnel qui essaient de d6guiser
leur 6criture", explique pour sa part David Moore,
un graphologue de Fair Oaks, en Califorme (ouest).
"Cette personnel est brilliant. Cela ne fait
pas de doute", considered G6raldine Schram,
6galement graphologue, A Midland, dans le Michi-
gan, qui estime que l'on ah faire avec des gens
d6terminds, isolds et desesprds.
Les enquateurs present que deux lettres,
cells envoy6es au s6nateur Tom Daschle et l'autre
au tabloid New York Post, sont en fait des photo-
copies.
Elles proclament: "C'estla suite", "Prends
delap6nicillinemaintenant", "Morthl'Am&rique",
"Mort & IsraEl".
Les agents f6d6raux ont commence helargir
le champ de leur investigation auteur de Trenton,
dans le New Jersey, oix ont 6t6 apparemment postdes
les trois envelopes, et s'int6ressent notamment &
une cinquantaine de bodies au letters auteur du cen-
tre de tri de Hamilton, dans la meme region.
Ils craignent enfin que d'autres letters
contamin6es aient r6ussi h chapper hl'attention des
inspecteurs des posters et soient actuellement
achemin6es vers des destinations inconnues, A
I'intdrieur des Etats-Unis.
Impremibrelettreesteellequia6t6adress6e
le 12 octobre au journalist vedette de la chaine de
t616vision NBC, Tom Brokaw. Aprbs l'avoir ouverte,
son assistant Erin O'Connor, 38 ans, a d6velopp6
(voir Anthrax / 16)


MIAkMI-DADE COUNTY, FLORIDA


#PnP~mEs oe #CCaVN CIISQFi


Announcement


STEPHEJ\l ? CLARK CENTER












Linda Cesar-NoEl honored par


American International Press Club


Bacille du carbon: les autoritis reconnaissent


9

Ap ocaly p se now .
WASHINGTON, 23 Octobre Des Ces groups conservateurs, qui
communaut6s de chritiens aux Etats-Unis font parties des courants religieux ambricains
voient dans les attentats du 11 september et n6s au d6but du 206me si6cle au sein du
dans les 6v6nements qui ont suivi, le movement 6vang61ique avant de s'6tendre
d6clencheur d'un processes & l'issue auprotestantismefondentleurspridictions
indluctable: 1' Apocalypse. (voir Apocalypse / 17)


Mercredi 31 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 36


Page 16


de Massachusetts et de Horide respecti-
vement. Elle vit & Miami depuis de nom-
breuses annies et peut Stre consid6rde
comme l'un des meilleurs products d' Haiti
Al'6tranger. Surnomm6e PNB (Produit Na-
tional Brut) par ses colleagues et amis, Mme
Linda C6sar-No8 ne cesse de bAlir cha-
que jour d'avantage une reputation so-
lide pour les Haitiens de sa communaut6,
tout en combatant avecrigueur ceux qui
essaient de l'annexer dans le ghetto du
silence ou qui voudraient lui impose une
lignepolitique quelconque. Ellefaitpartie
des rebelled qui sortent du ghetto commu-
nautaire qm a ses lois pour aider les uns et
les autres & devenir des 8tres libres.
Directrice des Affaires Communau-
taires du maire de Miami, elle extend con-
timer le meme combat en faveur des cau-
ses qu'elle defend localement A Miami et
internationalement, aux c8t6s dumaire Joe
Carollo. Mme C6sar croit dur comme fer
que le Maire Joe Carollo va 8tre r6-61u et
elle travaille pour que cette r661ection ait
lieu.Elleaime ceposteohonpeutl'appe-
ler tous les jours pour obtenir les services
reclierch6s et 8tre orient convenablement,
qu'il s'agisse de medics on de tout parti-
culier en relation avec le City Hall.
Pour le moment, Mme Linda C6sar-
No8 se porte de mieux en mieux avec ses
r us sites professionnelles. Elle a toujours
6td git6e par les technocrats colleagues, et
des contacts diplomatiques de haut rang
auniveau international.
Aujourd'hui c' est la press qui vient
A elle, reconnaissant ses multiples efforts
et pour couronner son talent.
La communaut6 peut en Stre fibre
Enock Jean-Juste


elective International, Ed Lozama et Dr
Rudolph Moise de Radio Carnivale et plu-
sieurs autres leaders de la press haitienne
de Miami.
M m e
Linda C6sar Noa
est aujourd'hui ac-
tionnaire de trois
enterprises de
press en Floride '
tout en dirigeant ,
une Important
companies de rela-
tions publiques,
d' etudes et de re-
cherches connue
sous le nom de The
Edge Worldwide
Inc.


qui la concernent, tout en se battant pour
qu' Haiti b6ndficie d'une aide conomique
am6ricaine s6rieuse A tous les niveaux, A
commence par la formation des cadres vi-
vant en Haiti.
M. Joseph Maloof,
Directeur Ex6cutif de
l'America Internatio-
nal Press Club, a fait
- 1'610ge de Linda Cb.
sar-Nodenlapr6sen-
tant comme une
moddledeforce etde
courage, non scule-
mentpourles femmes
p haltiennes mais anssi
gl' pour les femmes des
Sk autres pays d'immi-
grants. C' est avec
detellespersonnesa-
sar NoEl t-il ajout6, que le
monde libre s' est construit en donnant un
sens A la liberty publique, et A celle de la
press.
Mme C6sar-Nod, qui soutient en Flo-
ride 6galement la ligue anti-diffamation,
semble croire d'autre part que la liberty de
Information ne saurait se confondre 11a
liberty de diffamer. Elle s' e'lbve cheque jour
contrela diffamation et encouragelapresse
de la diaspora A construire la communaut6
dans l'aniti, seul moyen de r us sir politi-
quement et iconomiquement et d' en faire
profiter les uns et les autres.
America International Press Club re_
connait que ce combat est utile et rev8t an
caractbre humanitaire de premier ordre.
Mme C6sar, ing6nieur et planificatrice de
d6veloppement de formation, a d6croch6
ses dipl8mes universitaires dans les Etats


M me


Mme Linda C


Linda C6sar-Noa dans son parcours a d6jh
g6r6 plusieurs ONG ambricaines, en les di-
rigeant notamment vers un soutien cons-
tant aux journalists, surtout ceux de la
press communautaire. Les journalists de
la diaspora qui n' ont pas lam6moire cowte'
lui sont tous reconnaissant pour le finance-
ment de leurs programmes de radio on de
te?6vision par la companies The Edge, de
Mme C6sar, qui continue de d6montrer a
amour sans partake des Etats-Unis et
d' Haiti.
b mois dernier, elle a tenu tete A des
individus qui ont tent6 dela diriger A cause
de cet amour du people ambricain et del'Etat
amricain suite A une visit de l'Ambassa~
deur ambricain en Haiti ; elle continue
d' oeuver A la prospirit6 et A la r6ussite de
ce pays dans les domains professionals


"recouvertes d'xm produit lear permettant
desedisperseravecplusdevirulence".
La conclusion des enquateurs de
I'arm6e confirmel'avis des principaux ex-
perts de la bact6rie du carbon, qui
contredisent egalement la version officielle
du government.
Op6rer le s6chage A froid et

ob qce type de mout e constitue an d6fi
b 1' Mich IP du
octo re, expert ae owers,
Chemical and Biological Institute a Wash-
Ington.
Quatre critbres font des spores du
carbon une arme de guerre: leur volatility,
leur finesse, leur taux de concentration, et
la quantity p Idmdt6estrenduepossiblepar

un treatment chimique antistatique pour
6viter queles spores ne s'agglombrent pour
bomber au sol. Lam6thode ambricaine a 6t6
mise au point dans lescann6es 60 par le
scientue Bill Pann91i e Tept c
par oratoiree c tairde 1' envelope

adress6e au s6nateur Daschle, la finesse est
confirmed : 1,5 & 3 microns de diambtre,
selon le s6nateur republican Bill Frist, qui
est 6galement m6decin.
Le taux de concentration 6tait
egalement 61ev6, expliquant quelplusieurs

n ed mal e. ut pour la
inhaler de 2.500 & 55.000 spores, selon les
anteurs d'une 6tude publi6e par 1' American
Medical Association. Deux posters sont
morts cette semaine & Washington de cette
forme de la maladies.
Seul un e?6ment manque encore au
tableau : la quantity de bacille du carbon
de quality militaire d6tenu par le on les
auteursdes attaques bioterroristesauxEtats-
Unis. (AFP)


WASHINGTON,250ctobre-us
autorit6s am6ricaines reconnaissent
ouvertementavoir sous-estim61aportie des
attaques aux lettres pi6g6es au bacille du
carbon, qui ont dji fait trois morts, en
assurant d6sormais prendre les measures
n6cessaires, alors que presque cheque jour
apporte son lot de contaminations on de cas
suspects.AWashington, oila maladies a d6jh

tudeux posters, une journalist travaillant
au Congrbs et pr6sentant des symptimes
suspects a 6t6 admire & l'h8pital de Holy
Cross de Silver Spring (Maryland), en
proche banlieue, a-t-on apprise jeudi de
sources hospitalibres.

n'a pm 6C tte journ sed identity6
dans le Hart Building, une des annexes du
Congrbs, le jour oh une letter pi6g6e au
bacille du carbon avait 6t6 d6couverte dans
le bureau du chef de file de la majority
d6mocrate au Sinat, Tom Daschle.
Vingt-huit employs du parlement
out 6t6 contaminds par la bactrie, sans
c toutefois d6velopper la maladies.
C'estpr6cis6mentdans cebStiment
que les services de detection sanitaire ont
trouv6 mercredi un nouveau site contained
parlabact6riecequiporteheinqlenombre
de sites touches au Congrbs et dans les
bitiments annexes.


An thrax ...
(suite de la page 15)
la forme cutan6e de la maladies
Trois jours aprbs, le S6nat avait
annonc6 qu'une letter envoy6e au chef de
lamajorit6, Tom Daschle, 6tait contamin6e.
I.x 19 octobre, une employee du New York
Post tombait malady aprbs avoir contracts
la forme cutande de la maladies. (AFP)


Les analyses men6es par le
laboratory des armies amricaines
(USAMRIID) de Fort Detrick (Maryland)
sur la nature du treatment chimique de ces
spores oriented vers une fabrication par un
laboratoire ambricain, selon une source
proche del enquate citde jeudi par le Wash-
mg .
La marque de fabrique am6ricaine
n' est pas suffisante pour conclude que le
bacille utilis6 dans la contamination a tb
obtenu aux Etats-Unis, tant on sait peut de
chose sur la fagon dont cette arme
bactdriologiquie a 6t6 stock6e et gard6e au
cours des 40 dernibres ann6es, soulignent

Cependant, le simple constant que
les spores pr6sentes dans plusieurs couriers
requs en octobre par des m6dias et le
s6nateur Daschle ont requ un traitement
chimique est en contradiction flagrant avec
les propose apaisants tenus par les
responsables du government depuis le
d6but de la contamination.
Le directeur de la s6curit6
int6rieure Tom Ridge, qui coordonne
I'ensemble de la lutte antiterroriste de son
bureaullaMaisonBlancheallaitjusqu'd
affirmed le 19 octobre que les spores
n'avaient td ni r6duites en taille ni


la Cour supreme, le sidge dela CIA ne sont

e di, le bilan de ces attaques au
courier pi6g6 anx Etats-Unis s'61evait A
trois morts, neuf maladies, dont trois
victims delaforme pulmonaire et six dela
forme cutan6e, 32 personnel contamindes
et aumoins 45 cas suspects, dont 35 au cen-
tre de tri ostal de Brentwood, A Washing
ton '

apaisantAp oq n e s 6p
plusieurs responsables ont admis jeudi que
lebacilleducharbonutilis6danslacontami-

1 6et6tr cm em e
probablement ambricain, bacille, sorte de
sp
dmui 'm2Tu sad b t6 tl
volatility, une technique mattrisde par les
laboratoires de trois pays connus pour avoir
traitla bactdrie A des fins militaires : les
Etats-Unis,1'ex-URSS etl'Irak.

Etats-Um e e laar
jeudi le d6mocrate Tom Daschle, chef de la
majority du Snat, en reconnaissant
implicitement un treatment chimique.
M. Daschle avait 6t6 vis6 par une


I INSERTION DEMANDED


Par Enock Jean-Juste

Mme Linda C6sar Nod (37 ans),
une Haitienne-Amdricaine qui joue d'une
excellent reputation dans les milieu po-
litiques am6ricains, a requ cette semaine
en Floride, dans les locaux de la Florida
Atlantic University, I'une des plus hautes
distinctions de la America International
Press club, le Community Excellence
Award.
En presence de plusieurs personna-
lit6s de la press ambricaine, Mme C6sar
Nod, qui actuellement travaille Afond sur
la r661ection du Maire Joe Carollo, d' ori-
gine cubaine, dont elle est I'une des prin-
cipales assistants, a d6clar6 qu' elle 6tait
profond6ment 6mue de cette marque d' at-
tention de la part des members de
1' America International Press Club, disig6
actuellement par le Brisilien-Am6ricain
Roberto Carvalho. .
Quelques members de la press
haltienne en Floride, parmi lesquels cer-
tains reporters de radio A Miami, estiment
que Mme Linda C6sar-Noa m6rite gran..
decent cette distinction, ayant Aplusieurs
reprises elle-meme fait montre de courage,
et avant dcor on fait d6corer des journa-
listes haltiens de la diaspora, de manitre
ddsintbressde, par les plus hates autorit6s
de Miami. Parmi ceux qu' elle a d6ji fait
distinguer, citons Viter Juste de Haiti en
March, Claude Mancuso de la Haitian
Television Network, Alex St. Surin de Ra-
dio Carrefour, Jean-Robert et Tamara
Philipeaux de Island Magazine Television,
S vbre Livinqueur de Radio Haiti Antenne
Plus, Carmelo Monestime de Radio Col-


R D~part- *1 ete





tia en arc e o o.


o


TERRORISM ET ARGENT SALE

La "haw ala" mithode d' Asie

Oriental pour blanchir I'argent sale
SOFIA, 24 Octobre La "hawala", virement sur 16gislation centre ce blanchiment, aprbs les attentats du 11
I'honneur, estl'une des m6thodes utilis6es parles terrorists september aux Etats-Unis.
enAfganistanauPakistanetenIndepourblanchirl'argent M. Seaman a qualifle de "faiblesse de la-
sale qui finance leurs activists, ont
affirm des experts am6ricains
mercredi & Sofia.
"Bas6e sur la confiance, la
<> est r6pandue parmi les
communaut6s ethniques d'Inde, du
Pakistan, et de I'Afganistan", a
d6clar6RichardSeamanexpertfin-
ancierdud6partementambricaindes
Finances hl'issue d'un s6minaire sur
la coordination de la 16gislation
international pour combattre le
blanchiement des capitaux.
Dans ces pays, est pos-
sible de s'adresser & un courtier vs a -
"hawala" aux Etats-Unis pour lui =; ..1
demanded d'envoyer, par example,
1.000 dollars au Pakistan.
Le courtier prend alors con-
tact avec un correspondent dans ce La conseillbre du president Bush en scurit6 national, Condolezza
pays, lui demandant de remettre la Rice, a pens4 tout d'abord qu'un pays stranger aide peut-Stre ceux qui
somme A telle personnel, m8me sous un faux nom, a envoient des lettres d'anthrax aux Etats-Unis
expliqu6 M. Seaman. Al'issue de la transaction, il n'existe 16gislation am6ricaine son incapacity6 & contr81er les
aucune trace comptable, a-t-il soulign6. banquet de correspondence" qm blanelnssent de I'argent
"Le potential de blanchiment d'argent par ce au moyen de competes ouverts aux Etats-Unis. Un
systhme est tout Afait illimit6", a-t-il ajout6. amendment delal6gislationen cours obligerales banquet
Mais les activists terrorists ne sontpas sculement am6ricaines A v6rifier quels sont les cents de la banque de
finances par de l'argent sale. Les experts ont d6couvert correspondence, a-t-il indiqu6.
une autre m6thode qu'ils ont appell6e le "blanchiment Pat Molloy, du d6partement ambricain de la Jus-
d'argent renvers6". tice a, pour sa part, recommend des amendments & la


P4titioll

U S11 cep our leS
MRSSRC'rdS de 0617110

Nous, parents, amis et sympathisants du Club des Amis d'Isaac Dana, croyons
qu'il est grand temps que le Ministbre de la Justice prenne en mains le dossier du
massacre perp6tr6 & J6r6mie en 1964 par le Docteur Jacques Fourcand, Pierrot
Biamby, Sonny Borges, malheureusement morts, tandis que William R6gala vit en
paix en R6publique Dominicaine et que Abel J6r8me, coule des jours heureux &
Jacmel, demeurant deux complies d6nonc6s par la clameur publique.

Nous persistons A croire qu'un pays oh le crime reste un fait divers, od la justice
n'est pas observe, ne peut pr6tendre 6voluer dans I'union et la paix.
II faut que le government fasse la preuve de ses bloquents discos sur la justice,
car, en ce qui touche aux abominations et A ce crime centre l'humanit6, il n'y a pas
de limited dans le temps pour la responsibility p6nale.

Cette lutte pour la justice est aussi celle de tous les Haitiens s6rieux et conscients.

Iss victims:
Mme Chenier Villedrouin, 86 ans,
Mme Fernande Villedrouin
Guy et Roseline (nde Drouin) Villedrouin
Frantz Villedrouin
Inuis Drouin et Mme
Guy Drouin
G6rard et Alice (n6e Drouin) Guilbaud
Pierre et Louise (nde Laforest) Sansaricq
Mme Lily Sansarick
Melle Edith Laforest
Jean-Claude et Graziella Sansaricq
Jean Pierre Sansancq
St6phane Sansaricq
R6gine Sansaricq
Fred Sansaricq
Hubert Sansaricq
Pierre-Richard Sansaricq
Reynold Sansaricq
Marie-Christine Sansaricq

Pour le club, Daniel Boney, Secr6taire


16gislation des different pays en matibre des banquet "off-
shore". "Non sculement ces banques doivent
connaitre leurs clients, mais elles doivent faire part de leur
information A la police et aux organs
investigationo, a-t-il d6clar6.
Selon Roger Wilson, enquateur financier en
Grande-Bretagne,1es attentats du 11 september ont prouv6
la n6cessit6 d'une cooperation 6troite entre la police, les
douanes, les autorit6s fi scales et la justice pour letter centre
le blanchiment d'argent. (AFP)

g pg
11 1 0 ***
(suite de la page 2)
"1. condamne les violations de Droits dont sont victims
de plus en plus des journalists independents, ainsi que
des partisans de opposition et d'autres citoyens
2. deplore que jusqu'A present le processes de
negotiations en cours sur Haiti n'ait pas encore about &
un accord politique, accord n6cessaire pour cr6er les
conditions propices A la tenue d'61ections cr6dibles et
d6mocratiques dans le pays
3. invite ses parties membres et allies A persisted de
maibre rdaliste dans les N6gociations pour sortir Haiti
dela crise politique de fagon pacifique et au moindre
cost social possible.
4. encourage le choix de ses parties members A former
avec d'autres allies un large movement social-
d6mocrate, capable d'aider le people haltien A accomplir
ses aspirations d6mocratiques et A changer sa vie
quotidienne sur le plan 6conomique et social."
La F6d6ration Protestante en faveur de la reprise des
negotiations ...
IA F6d6ration Protestante d'Haiti a indiqu6 jeudi ( 25
octobre) vouloir continued A rechercher la resolution de
fagon pacifique de la crise n6e des 61ections du 21 mai
2000.
Dans une note rendu publique, la FPH, membre de
l'Initiative de la Soci6t6 Civile, se dit dispose A
contribute A jeter les bases pour la construction d'une
nouvelle soci6t6 en Haiti. (voir En bref / 18)


Mercredi 31 Octobre 2001
H i M h VlXV N 39


|


Page l7


(suitedelapagel6) Ap
sur plusieurs textes des Evangiles.
Ils s'inspirentnotamment de ceux delaR6veTation
de Jean, en rapprochant certain versets consacr6s au sort
de "la grande ville", d'une actuality parfois saisissante, avec
la catastrophe qui s'est abattue sur New York.
Pour ces croyants, tout a d6ji 6t6 6crit et il n'y a
"rien de nouveau sous le solely".
"(...) en art meme jour, ses fl6aux arriveront (...) et elle (la
grande ville) sera consume par le feu [18,8] Et tous les
rois de la terre (...) pleureront et se lamenteront A cause
d'elle, quand ils verront la fum6e de son embrasement
[18,9]", 6crit Jean en 96 aprbs J.C.
"Et tous les pilots, tous ceux qui naviguent vers
celieu (...) se tenaient 61oign6s [18,17] et ils s'6criaient, en
voyant la fum6e de son embrasement : quelled ville etait
semblableklagrandeeville [18 8 'abylone des temps

bibliques, auquel ces versets font r6f6rence, seraient Aleurs
yeux une description pr6monitoire du sort qm a frapp6 New
York, la m6tropole touch6e par le feu de la destruction.
"C'est comme lire les gros titles de journaux
d'aujourd'hui", constate le pasteur Ernesto McKenzie, qui
dirige une paroisse pentec8tiste & Washington, un courant
fort de 10 millions de fiddles aux Etats-Unis.
Selonlui, le doute n'est pas permits : "nous sommes
bl'aube de jours horrible, de jours de tribulations comme
nous n'en avons jamais connus et comme nous n'en
connaitrons plus, aprbs".
Ces tribulations, qui pourraient durer sept ans,
selon des pr8tres, auraient d6ji commence avec la pear
suscit6e anx Etats-Unis et A travers le monde par la menace
bioterroriste et la contamination au bacille du carbon.
Du coup, les services religieux battent des records
d'affluence chez les pentec8tistes, les adventistes, les
presbytriens eteertainscourantauseindelefoim6thodiste.
Les catholiques remains semblent moins concerns par le
ph6nombne.
Iss lives coixsacr6s 11a fin des temps enregistrent
6galement des records de vente aux Etats-Unis, de meme
que les diff6rentes versions de la Bible dont les ventes out
augmentde 30%.
"Cela acommenc6 das le premier week-end aprbs
les attentats, et cela continue depuis, sans que les vents ne
s'essouflent", se f61icite la porte-parole de la principle
change delibrairie chr6tienne "Family Christian Stores"
qui compete 350 magasins A travers le pays.
I.es meilleures ventes, confine Tara Powers, sont
"Are we living in the end of time" (Vivons nous la fin des
temps) de Tim Lahaye et "Battle for Jerusalem" de John
H
agee. "Iss gens ontle sentiment que nous marchons dans


mener A la dernibre conflagration mondiale qui hitera le
retour de notre Seigneur et Sauveur J6sus Christ", affirme
le prStre en appellant ses fiddles A jeOner cheque mardi.
D'autres religieux pr6fbrent en revanche garden la
tate froide.
L'un d'eux, Hank Hanegrasif, president du Chris-
tian Research Institute, en Californie, s'insurgeait
ricemment dans le Washington Times centre ces predictions
relevant d'une "th6ologie de bas 6tage". (AFP)


le sens de ces predictions", poursuit-elle.
Ce sentiment proph6tique est aussi v6hicul6 dans
des paroisses parsibles.
AMemphis (Tennessee, sud),1'6v6que Gilbert Earl
Patterson, dela"Church of God in Christ", vient d'adresse
ises ouailles (5,5millions depersonnes) un message "pour
tous les croyants" (http://www.bbless.orglindex.htm).
"Ce que nous avons vu (le 11 september) pourrait
trbs bien Stre le ddbut du compete & rebours qui va nous


"Il est de plus en
plus certain que l'argent ser-
vant A finance des activists
terrorists n'est pas blanch
mais qu'il es t en fait de
l'argent +propre+", a
indiqu6 M. Seaman.
Cet argent "peut
8tre pr8t6 par des individuals
riches on provenir d'Etats
financent le terrorism
Aprbs avoir transit par
diff6rentes institutions et
organizations, y comprise
des organizations carita-
tives, cet argent trouve son
chemin vers les terrorists,
alors que sa source reste
cachee, a-t-il expliqu6.
A september, le
president amdricain George
W. Bush avait rendu
publi une liste de 27
ciblesq sa lutte centre le
terrorism international,
dont 11 organizations, 12
individuals et 4 entit6s
caritatives ou commer-
ciales. Leurs avoids aux
Etats-Unis out td gel6s et
Washington a demand &
tous les gouvernements
d'adopter des measures
similaires.
Maury Taylorn, du
FBI, la police f6d6rale
am6ricaine, a qualifi6 de
"p6niblement 6vidente" la
n6cessit6 d'amender la


NOTRE TEMPS


,calypse, now ?


V






Les Jeu


I


(:. mots cacrcs


SCRABBLE
Arrange les sept letters ci-dessous
pour former un mot Frangais

HC

EAT

1 1 I I I I I

* ' '
Solutions de la semaine passe:
C 0 RTTIN


EILAM 0 SDR 0 PV Z X S
ETP Y GE W 0 E J NEME Y
XII JRN NARIEIR Y S
Solutions de la semaine passe: ELND FEISSURSP Z F
0ZNAULGZAIREGIN
DE FRICHE
BTAI Z 0 W BUX CNGIN
ECRETEES NATSINAHG FA 0 EL 0
AR CADUC AISILSASUYBDRAA
MODELERA DEIPOIHTELNNRAB
BU NI ER UTKSENIPPILIHPM
OXEISYALAMBHXT-V
UT TE UR SQBNPNATSIKAPCU
LEARN SE U0ZQIAZEEIU0RUT
ERRASSES NYU Y G HSEDAL G NAB
EMAX F DCAG 0 WK RU U
Trouvez les 25 pays du monde ayant les populations musulmanes les
plus 61ev6es (d'aprbs islamicweb.com) dans le carr& ci-dessus.


GRILLE DES PROG'RAMMES .


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Harti
t61: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche @haitiworld.com
URL- www.haitienmarche.com


R (OT ,,,
(suite de la page 17)
L'AC et la crise ...
L' Alternative pour le Changement ( AC ), un regroupement politique de
I'oppositionmais non anti-Lavalas, s'en est pris jeudi Ala communaut6
international qu'elle rend responsible en grande parties de la situation de crise que
connait le pays.
" Vous ne pouvez pas advance de pseudo principles d6mocratiques pour r6soudre un
problkme alors que vous Stes en train de voler ces memes principles en refusant de
vemr en aide A un pays en situation 6conomique difficile" a lanc6 un responsible de
cette formation, Simon Jean Poix.

Inquietude du S nateur de la Grande'Anse ...
Is S6nateur G6rard Gilles de la Grande'Anse a exprim6 mercredi ses inqui6tudes
en ce qui concern la cr6dibilit6 du gorivernement, aprbs les declarations fates
mardi au S6nat par le Premier Ministre Jean Marie.Chrestal, lors d'une rencontre
avec la commission finances du s6nat de la r6publique autour d'un conflict
1' opposant au Ministre de 1' Int6rieur, Henri Claude M6nard, sur I'utilisation de
fonds g6ndr6s par le service des passports en urgency.
Le s6nateur de la Grande-anse a fait savor que cette situation n' est pas favorable &
l' dquipe au pouvoir h un moment oil l' aide international est bloquie et les
revendications de la population insatisfaites.
Grard Gilles se demand si d' autres cas similaires A celui soulev6 par le Premier
minister n' ont pas cours dans d' autre ministries.
Une soci4t6 pharmaceutique pr6sente un test rapid
de detection du sida ...
La soci6t6 pharmaceutique "Comercialisadora international" des Etats-Unis, a
pr6sent6 mardi & Port-au-Prince un test rapid permettant de determiner si une
@se 2smtri loep t les cliniques et les pharmacies
communautaires pour quil soit A la portie des petites bourses, a indiqu6 le '
secretaire de cette companies, Henry Claude Beliard.
Des stages de formation sont 6galement pr6vus pour les technicians en laboratoire
et des possibilities de bourses d'6tudes A Trinidad-Tobago seront envisg6es pour les
6tudiants en m6decine dans le cadre d'un programme conjoint avec la CARICOM
au niveau medical et para-m6dical.


CAB, a 6t6 cr66 pour
transmettre les informal.
tions a la communaut6 :
il est form6 d' 6ducateurs,
de journalists, de
repr6sentants des cultes
(catholique, protestant,
vodou), d' 6tudiants en
m6decine, de patients vi-
vant avec le Sida. Ils
repr6sentent tous des
canaux de diffusion des
messages de prevention et
information sur le
SIDA. Des interventions
ponetuelles ont eulieugur
le sujet A intention des
journalists dans le but
evident de les tenir


Mercredi 31 Octobre 2001


Page l8


Allez de ROSEES A BATTUE, en utilisant des mots dU


Solutions de la


ligne.


1 OS.~3


FM


Me Iod ie


Sh00 6h30


Bon Riveil en musique

Au Pipirit chantant
premier journal cradle avec Yves Paul L6andre

Milodie Matin avec Marcus
Information, Interviews, Analyses
7615 : Au quotidian avec Elsie
7h24 : La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7b35 : I' Actualit6 en Bref avec Yves Paul L6andre
7650 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : 1' Editorial
Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
Le Midi


10h00-Midi

12h00-12hl5

12615 2600


2h00- 3h00

3600-5600


5600

Sh30-7h00

7h00-8h30

8630-9600

10600





9600 et ...


Un r4sumi des informations avec Nati Pioly
Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

C'est si bon en chansons
Emission de chansons frangaises
Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

Nouvenes 5 Hemas avec Villette Her telon

Les Top Ten

Amor y Sabor con Lutchano

Soir Informations

Notre Grand concert
I' Heure classic (lundi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque & Musique"
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
Cavaliers prenez vos dames Chaque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


(suite de la page 3)


infounds, en particulier CECOSIDA, une association de
journalists totalement d6di6e au Sida. Les Centres
GHESKIO ont fonctionn6 dans un esprit d' overture.
Avant d' 8tre enr816s, les volontaires ont b6n6ficle
de plusieurs sessions de counselling individuelles sur les
justifications et objectifs de1' 6tude, les products utilis6s,
les risque etbindfices etles responsabilit6s des diffrents
intervenants. I.e caractbre volontaire deleur participation
est renforc6 A cheque 6tape et ils peuvent A tout moment,
sansrisqued'8trep6nalis6sabandonnerl'6tude.Unebro-
chure en creole couvrant les aspects important del'6tude
a 6t6 d6veloppde et leur a 6t6 distribute. Iss volontaires
ont 6t6 pleinement informs et out donn6 leur consentement
6clair6.
Effectivement, les candidates vaccines n'ont pas
encore ddmontr61eur efficacit6 et c' est ce qui justified cette
recherche. C'est aussi pourquoi les volontaires sont trbs
encadr6sparunserviced' assistance-conseilspourlesaider
& 6viter tout comportement non s6curitaire pouvant les ex-
poser au VB et conduire A une contannnation.


1999


Champion FICA
Champion Violette
Champion Racing Qub Haitien
Champion FICA
Smith GRIFFON


Champion Tempete


1992


R~ponse de Gheskio ...


Hat'ti-Sports ...





Mer!c ,redi 31 Octo3bre 2001 ~


ZEE KARAYIB
(Kaptenn Koukouwouj)

Nou se zile karayib
Douvanjou nou neye nan sann
Prentan nou fieri
fl;& kendp mal
Yo anba z'shl nou
Y'ap dechbpiye lakansybl

Nou se zile Karayib
san nou tranpe nan soufpasyans
N'ap tann septanm
pou nou file grenn nbde
nan kolye timounn karkm
Kaptenn Koukouwouj
nan <> paj 81


TAKS XXX
(Jozafa Laj)
se sa!
chire liv mwen nan bibliyothk
mete dife sou non mwen
efase figi-m nan libreri
touye lonbraj mwen
se sa!

kraze glas la
ak tout phtre-m ladan-1
se sa monkonpb!

masakre memwa-m
bonbade souvni-m
se sa monkonpb!

tonna mht detwi sybl la
van mbt bwote vil Jeremi ale
lanmb mbt anvayi lath

we pa we
zby mwen ap rete la tennfas!
Jozafa Laj
nan paj.124


OPENGATE

AN ANTHOLOGY
OF HAITIAN
CREOLE POETRY
IN CREOLE
AND
IN ENGLISH
EDITED BY
PAUL LARAQUE
AND JACK IIIRSMAN
ON SALE AT
LIBRERI MAPOU
5919 NE 2nd Ave. Miami.
305-757-9922

add $5.- (for shipping ,
handling +tax)
800000000
RASIN 2001
MIZIK RASIN AGOGO!
VIN BAT BRAVO POU
SOSYETE KOUKOUY
NAN YOUN KOREGRAFI
DANS AS6TO... Youn
grand6t tanbou 6 pye...
N'ap jwenix tik6t nan
LIBRERI MAPOU
5919 NE 2nd ave.


I


| I gu at ot


ak Jan Mapou


Page c


ZONBI
(Moriso-Lewa)
Depi m'piti m'ap tande
yo di gen zonbi
m'pa janm wb younn

pita y'esplike-m
.
zonbi se mounn y'antere
san l'pa mouri
yo detere-1 pou l'f6 travay

m'reflechi
si l'pa mouri
fbk youn jou li mouri

m'pa janm tande
y-ap antere
youn zonbi ki mouri

se jodi m'ap mache
nwit kou jou
nan tout peyi-a
m'pa janm kontre
ak youn zonbi bab pou bab.

m'a janm tande
sa yo f6 ak kaday
zonbi ki mouri

Qggggggan

ZONBI
(Jan Mapon)
Depi twa jou
depi twa nwit
lavi-m kite '
pasi-pala
m'ape chache-1
sanzespwa.

Depi twa jou
depi nwa nwit
lavi- na o e'ale
m'ape chache-1
m'pa sa twouve-1.
si son wont nos
nou ta kontre-1
P new le>ze
si nan bese leve
je-n ta kwaze
tanpri...Di li
sda ipousemz i
m'pa sa viv
men non...Koute
koute byen
si toutbon vre
son wout non
nou ta kontre-1
bab pou bab
di li

di ilpou mwen
I'ap retounen menmjan-an
mwen, pitit lamizb
mwen, pitit lasoufrans
mo 6 uk
si li konnen
anba-anba m'ape rete
pou lazat maltrete-m
pou lbzbt meprize-m
anba anba m'ape rete
pou lezbt pilonnen-m
tb men-m

Di li
tanpri... di li pou mwen
li met ale
m'pa fwenk bezwen-1 ankb
Jan Mapou
(nan: Open Gate paj. 68)


KOUT POUD DESOUNEN
(Denize Lotu)

Desounen poud desounen
Yo badijonnen figi peyi nou ak kout poud desounen
Yo simen poud desounen nan tout sybl peyi nou
Yo kouvri tout fbybwa ak poud desounen
Tout branch bwa tout rasin bwa ak pou desounen
Desounen poud desounen
Yo mare machwk peyi nou ak poud desounen

Desounen poud desounen
Yo poudre anbazbshl peyi nou ak poud desounen
Yo simen poud desounen nan tout chemen peyi nou
Yo kouvri tout tat mbn ak poud desounen
Tout manman plenn tout lakou bitasyon
ak poud desounen
Desounen poud desounen
Yo mare nou debra dbyk ak poud desounen

Desounen poud desounen
Yo badijonnen pati entim peyi nou ak poud desounen
Yo simen poud desounen nan tout sous dlo peyi nou
Yo kouvri tout ti tizon dife ak poud desounen
Tout ti zetwal tout ti lalin ak poud desounen
Desounen poud desounen
Yo chatre peyi nou ak pou desounen

Desotmen poud desounen\
Yo maspinen solby peyi nou ak poud desounen.
Denize Lotu
nan <> paj 182

000000000
LANNG MANMAN-M
(Gary Daniel)
Van vante nan ti chimen
Desann wete chalk
Chalb gran chimen
Chalb gran lizy6,
Van vante nan gran chimen
Maske kould wanganbghs
Dechire pwdl z61
Vwa manman-m ban mwen.
Lb l'lb pou l'pase
Pil plbt kwasan chbche
Pye Ag Ginen
Ake younm panyen chagrin
Wosiybl kale boul je li .
Gwo jounen pye lasigal kase
Ake jaden kreybl madichon
Anba tonnbl zobop pichon.
Pran kouray, pa kwd vye frd;
Ti tak lajwa nan ghd6t kb
Kokobe grangou twa jou
Pouvwa Ag bakoulou.
Nan kannal korldb kb-m
Change lang manman-m f'e-m
toupizi jbm mikwbb zbt
Anba fey twa kalbt.
Gary Daniel
(Nan Open Gate, paj 192)

0000000000
LESEPASE '
(Sito Cave)
Bri zorye-a f'e-m leve
bi cheve-w lan rby mwen
bri je-w anndan kb-m
bri pye-w lan sho-m
bri tout kb-w
sou do-m
Mache pitit!
Mache sou kay la jan ou pito!
Kite lalin ede-w janbe-m
kite lorye jwenn wout cheve-w!
Mache itits
P -
Mache sou kay la jan ou pito!
Pa kite pyds mounn kontrarye-w
F6-m santi pye-w lan fondasyon-m!
Sito Kave
nan <> paj.152


MOUVMAN NIL
(JAj Kastra)

Lamizb Fe tout bagay blaze,
kwochifannendekrenmen
degrennen, rabi, ebete, graj,
doukdouk
lb fini
nou boukante ri pou krive
nou boukante la mizb ak fra
pou nou sa kenbe ti bren.

Lesamdi, se tout vil lakbt
ki pati jete kb yo nan lanmb
tankou moun ki an chalb.

Isit, lavi boule!
JAj Kastra.
nan paj 34

800000000

PWEZI WONGOL
Pa ban-m manje
si m'grangou
M'pa bezwen.bezwen-w
Se travay mwen mande.

000000000


Nan peyi d'Ayiti
ou bezwen rich
louvri youn kombs mbg
Pyd Bimbon
nan : paj 82
000000000
ZING
(Dorcely Dede)

Pou youn ti moso demokrasi
Wachintonn f'e Ayiti filalanng
Ala Wachintonn chich papa!

agagnogan

Nan youn peyi
Kote pa gen jistis
Krimin61 se sb1 wa
Pa gen malady
CHaje ak lanmb!

agonagong

Pami tout bbt ki konn ranpe
Politisyen Ayiti pote premye pri
Dorcely Dede
nan <> paj106


agagggagg

YOUN FILOZOFI
Nan kwen Ridbfon ak Granti
twa kokobe kanbe ap ri
youn ri foli.
youn ri vivi
youn ri rabi
youn rs matt
Sou tit youn pil fatra santi
yo wk younokaday k' e
.
pou yo pa fm pedi gou lava

Ala youn filozofit
Janjan Dezire
nan <> paj. I12







I HAII-SPOTS |


I


LEINDINOSTALGIE... avec Don Luciano Les informations an quotidien de bon matin ...
les sueds latino-ambricains 7:00 8:30 Phi C'EST MELODIE MATIN
7h 9b a.m
de toujours pour toujours MELODIE 103.3 FM
Milodie 103.3 FM
Phone 221-8567 / 8568 Port-au-Prince, Halls
Port-au-Prince, Haiti
I


Saturday November 3 rd 2001
Bayfront Park Amphitheater
301 N. Biscayne Blvd. IVliami 2:OO PlVI IVlllDNIC31-IT



"Law pou Ayld"
2U1 Ogg Celebrule Hnition Roots Music in the heart of Downtown, Miuml, Florida
as The AnnunI Fostival is orgunized for the purpose of promoting Hnition
culture in South Florida und encouraging young Haition Amerienns to
vulue their cultuit. The event is by th: the most attended Haitinn celebrution
in South Florida in 1997, over 8000 lims uttended RASIN 97 und the
event we named The BEST EESTIVALof Miami" by the Miami New
limes, R ASIN OS diew n crowd of 9000, RASIN 99 was unended b)
10,000 mid RASIN 2000 uns attended by over 19.000. This year the
a crowd is 01pated to (le over 20,000!
"Lnvi pou AyIts" is the theme for the Eighth AnnunI HuiIinn Rools Music
Festival "RASIN 2001" which will be held on Suturdayi November 3rd.
2001. Lavi pou A)iti (Life for Haiti) is used in this context to urge citizens
and friends of Haiti to muke a concerted effort to bring the once bcontiful
portion of Hispanioln back to life. This is a call to save the lives of
thousands of God's children who are suffering in dire poverty and dying
of mainutrition. It is also n cnil to plant one seed of hope so that the once
lush forestation that covereJ the mountains of Haiti can one day bloom
rich and green again. This call as for.justice for the thousands who have
fallen vicum to the senselew wave of enme and liolence that terronze
the populace. The committee of RASIN dedicules the celebration of the
2001 festival to those who hate lost their lives and to those who continue
to struggle in the homeland for a bener tomorrow Let them IIve. Lw.*i
pou Ayili
The eighth presentation of RASIN festival in Miami continues the mission
of bringing to the forefront a small slice of Haitian culture. Through this,
the Center for Haitian Studies, which is the principle producer. offers to
Haitian Americans in Flonda and to the rest of the world the opportunity
to revel m one aspect of our culture of ongin and. to do it with other
members of the multiethnic American society. For those who. for one
reason or another, live far from their homeland, the festival offers the
rare and precious opporton te to ouch base and to fortify themselves.


:oo'PR MI NIC 1-02'-
DFFICIM SP01150R
MHAVE
II


Merr"d 310cctokre 2V001o3


Page zo


difference de
teurColmon
r buteur de la
ons.
FICA lors du
AF des clubs-
, le Violette
26me avec 54


Haiti aux prochains Jeux Centre-
/ * ont encaiss6 23 soit une
tobre--HMT REE 7n eAmerIque et Caraxbes plusde21. Meilleurbu
2002 aux prochains jeux Centre- Pierre, 6galement meilleu
Football premiere division. Iss Capois terminent en competition avec 24 r6alisati
amrique et caraibes. Pour la premiere foxs
dans l'histoire de notre ti ation & ces Championnat National de pre- premiere position avec 57 points, soit 16 Accompagnera le
par cip midre division 5 kme Titre pour le FICA victoires, 9 nuls et 4 d6faites pour 29 match championnat de la CONCA
C
jeux r6gionaux, 7 disciplines sportives se-
ront repr6sent6es: athl6tisme, boxe, -- champion cette season
equitation, judo, karate, taekwondo et Athl6tic Club qui terrine
net pomts.


.
Is budget de cette participa-
tion s'616ve A 8.500.000 gourdes selon
Jean-Edouard Baker, le president du
Comity olympique haltien, declaration
faite le samedi 20 octobre dernier au
cours de 1' Assembl6e g6n6rale. Dans
le programme de preparation pour les
Jeux Centre-Am6rique et CaraYbes au
Salvador en 2002, certain athletes
comme Ernst Laraque junior et Jo61
Brutus (Judo), Joel Cartrigmo, Jean
Gary Laur6us (Taekwondo), Neyssa
Etienne (Tennis) et Nadine Faustin
(Athl6tisme) b6ndficieront d'une atten-
tion sp6ciale A leur preparation finan-
c6e par des organisms strangers.
Quant au programme de bour-
ses olympiques pour entraineurs, le se-
cr6taire g6n6ral Mr Roland Roy a parl6
de la venue d'un expert entraineur de
boxe (de nationality cubaine), Santia
Quintero Pedroso, deviant sojourner ne
mois en Haiti pour former des entraineu
haltiens dans cette discipline.


Selon son vice-prisident I'in-
dustriel haltien Freddy Mazourka, le
doyen des clubs haltiens aura dans ses
rangs un entraineur italien qui sera se-
cond6 dans sa t*xche par le professeur
Rodolfo Rodriguez de nationality argen-
I tine qui se chargers de la preparation
11 physique de 1'6quipe. D'autre part, les
3 joueurs br6siliens IAandro Mengao,
Fabiano Guarilla et Markinho Dos San-
tos qui out 6volu6 cette season au sein
du club out prolongleur contract avant
leur depart pour Rio de Janeiro oft ils
.. -- --- doivent passer deux mois de vacancies
au Br6sil. Ils rejoindront le group du
VAC en Italie Apartir du 16 janvier 2002,
oh le club sera en stage de formation et
":r-- de preparation pour la prochaine season
et aussi pour preparer le pro chain cham-
Golman Pierre (#12), capitaine du FICA, marquant le 24e but face & Tempste de St pionnat de la CONCACAF des Clubs
go Marc, et devenant le meilleur butter de la Cara'ibe photo Yonel Louis champions. Le palmarks du championnat
uf It football Inter Club Association jouis car le match FICA / Racing Club has national a cours de ces 10 dernibres seasons:
rs du Cap Haitien (FICA) aremport6 son56me tien n'a toujours pas lieu. 1989 Champion FICA
titre A l'issue de la 306me et derniare jour- Les homes de la cit6 du Itoi 1991 Champion HCA
n6e du championnat national de football de Henry Christophe ont marque 51 buts, ils (Sports ... suite page 18)


2 OO 1


RA S:


: N




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs