Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00083
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: October 24, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00083
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















Hai~ti en Marche 6dition du 24 au 30 ~Octobre 2001, Vol. X V, No. 38~


USA TALIBAN P.17


La Chambre des Reprisentants restie fermie jusqu'd Jeune manifestant pakistanais portent un poster
ce mardi, liour cause d'une alert & Panthrax de ben Laden
A * 4
ArlSilOO
4 .
An 17 Octobre :


ANALYSE
PORT-AU-PRINCE, 20 Octobre Mer
credil70ctobre,1'anniversairedelamortdufon-
dateur de l'Ind6pendance, Jean-Jacques Dessah-
nesgrandiosementcomm6mor6.Dessalinesassas-
sin6 par ses ex-lieutenants, premiere victim du
radicalism politique hailien. Rien n'a chang& de-
plus ..
Le rai du nord, Henri Christophe, faisant
disparaitrele hros de Vertibres, Capois la Mort et
ainsi de suite ... Dessalines lui-mame n'avait pas
h6sit6 & conspirer lamort de Charles et Sanite Belair
pour prendre le commandment.
195 ans plus tard, le radicalism haltien
fait toujours rage rbgne tonjours en nialtre. Tou-
jours la mSme impossibility de compromise, d'une
paix des braves. Et sculela violence peut rancher
les conflicts politiques, mime quand ce sont les ar-
mes des autres, comme en 1914 avec la premiere
occupation am6ricaine; et le 15 september 1994
lorsqu'une force multinational dut venir chaser
les g6n6raux putschistes de september 1991 du
pouvoir ...
Aujourd'hui c'est encore la communaut6
international appellant d'une seule voix le pou-
voir et I'opposition (derni&res en date, le Vatican
et nos amis japonais) 5 trouper un accord politi-
que, sans quoile pays est condamn6 de disparition
au propre comme au figure ...
Comme quoi la seale stability possible en
Haiti c'est soit la dictature A la Duvalier, soit I'oc-
cupation 6trangbre ...
D6nominateur commune : Haiti continue
ded6p6rir depuis deux sidcles d'ind6pendance, ses
fils ne pouvant jamais s'entendre ...

La volonti de puissance
...
Ainsi, le dernier 6chee des n6go-
ciations entree pouvoir Lavalas et Con-
vergence D6mocratique, une coalition des
principaux parties opposition ...
Pourtantons'entendsurl'essen-
tie1: scules de nouvelles 61ections peuvent
d6bloquer la situation. Prochaines 16gis-
latives fixes A Novembre 2002. Et les
61ections territoriales voulues d'un c8t6 en
.
Mars 2003, et del'autre en Jum 2003. Oui,
une difference de deux mois & peine. Mais,
erreur, ce n'est point 14 I'essentiel. C'est
la volout6 de puissance, I'orgueil des uns
et des autres qui mbne ...
.
Evidemment, cela ne so dit pas.
Convergence fait valor que les
61ections ont 6t6 condamn6es par la quasi
totality de la classes politique, y comprise
des secteurs pr6c6demment allies A
Lavalas tels PLB, Eskanp-Corega etc.,
ainsi que par la communaut6 internatio-
nale. Dbs lors, les dirigeants de cette al-
liance estiment pouvoir reclamer la reprise
de routes les 61ections.
Imvalas so dit victim d'unpidge
(voir La Crise / 4)

Ch HI T0 SSRT
*
le lobbyIng

haltien au x
*
Etats-Unis
a
P.3


photos Jean-Claude Pierr
c


Esclavage =
a
TerrorIsme
A occasion de la comm6mora-
tion du 17 Octobre, 195e anniversaire de
la mort du Fondateur de l'Ind6pendance
haltienne, Jean-Jacques Dessalines, le pr-
sident haltien Jean Bertrand Aristide a
renduhommage aux Phres dela patrie. "Is
(voir Esclavage / 3)
Halti en Marche>
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinibre
Bois Verna
T61: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150
T61: 305754-0705 / 754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montrial 514337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitiworld.com
URLah6mhm

Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montrial, Boston,
ass.....cseaso a.oo
Port-au-Prince- 10 Gourdes )


Cirimonies du 17 Octobre au Blvd. Jean-Jacques Dessalines


---_~


( j


HAITI-CRISE








SEN PLUS ...ENBRF..


HAITI-PRESSE **


Un journalists de Radio

Ha'iti Inter agressi
Liberty de la press agress6 dans le quarter de Cit6 Soleil &
16 octobre 2001 Port-au-Prince, alors qu'il 6tait le t6moin
Dans une lettre adress6e A Jean involontaire d'une violent operation de
G6rard Dubreuil, secretaire d'Etat A la police. Le journalist avait 6t6-envoy6 A
scuriti publique, Reporters saus frontibres Cit6 Soleil pour enquater sur la mort de n
(RS F) a protest centre 1' aggression par trois jeunes, impute k la police. Le 20 juin


Jeudi 18 Octobre : Convent des Salisiennes, Avenue du Chili.
Inauguration par le Charg4 d'Affaires du Japon d'un dortoir de
40 places pour orphelines, en presence du Nonce Apostolique,
Mgr Luigi Bonazzi. Photo: Teyo

L'Ambassadeur dominicain appelle A la reprise de I'aide
international A Haiti
L'ambassadeur Alberto Despradel Cabral a appeal jeudi A la reprise de l'aide
international & Haiti, en reason des graves souffrances du people haltien.
Mr Despradel Cabral qui s'exprimait lors de l'arriv6e en Hati d'uli nouveau consul
g6ndral dominicain, a estim6 n6cessaire que l'aide international reprenne afin de
soulager la misbre des masses d6favoris6es.
Des centaines de millions de dollars d'aide et des montants pour lesquels Haiti est
oblige de payer des intir8ts, ne sont pas d6caiss6s en reason de la crise politique.
D'autre part, selon M. Despradel Cabral, la crise conomique haltienne a des impacts
sur la R6publique dominicaine. Il souhaite la reprise des negotiations en vue de
r6soudre la crise n6e des 61ections du 21 mai 2000.
Is diplomats dominicain a 6galement appeal au respect des Hatiens. Car, a-t-il fait
remarquer, c'est aux Hatiens qu'il revient de trouver des solutions bla crise.

Fanmi Lavalas et la Convergence d6mocratique rejettent
toute possibility de faire des concessions pour r6soudre la
priSe post-61ectorale ...
It porte-parole de Fanmi Lavalas, Jonas Petit, s'est d6clar6 vendredi surprise que la
convergence et des secteurs de la communaut6 international continent de riclamer
des concessions de la part de son organisation politique dans le cadre des negotiations
engages avec la Convergence d6mocratique.
Jonas Petit a indiqu6 & l'AHP, que Fanmi Lavalas n'envisage pas de faire de nouvelles
concessions, ayant d6ji consent & tout ce qu'on lui avait demand.
Convergence, de son c8t6 a elle aussi rejet6 l'id6e de faire de nouvelles concessions
pour favoriser le d6blocage de la crise.
I'un des porte-parole de ce movement, Micha Gaillard, a indiqu6 que sa coalition
politique a fait elle aussi d'importantes concessions, notamment sur les eTections
pr6sidentielles du 26 november 2000, auxquelles cependant elle n'avait pas particip6 et
dont elle avait contestau depart la16gitimit6.

Les points de divergence des deux camps ...
La dernibre ronde de negotiations avait achopp6 notamment sur le terme 61ections
"anticip6es" contend dans la proposition de Lavalas, mais rejet6 par Convergence.
Cette coalition politique a 6galement exig6 que les elections pour les collectivit6s
territoriales se tiennent en Mars 2003, alors que I.avalas propose le mois de Juin 2003.
Is mandate des collectivit6s territories arrive A terme en Novembre 2003. Expliquant
quel'dlection des collectivit6s n'avait td I'objet d'aucune contestation, Fanmi Lavalas
fait savoir que si elle accepted des joutes anticip6es, c'est pour 6viter toute collision avec
les pr6paratifs des festivities deviant marquer le bicentenaire de l'ind6pendance en 2004.

Un journalist de Radio Haiti Inter agress6 ...
Dans une lettre adressde au Secr6taire d'6tat A la s6curit6 publique, Reporters Sans
Frontibres (RSF) a protestcontre l'agression par deux officers de police de Jean-
Robert Delcin6, journalist de Radio Haiti Inter. Im materiel du journalist a 6galement
6td saisi. RSF a demandl'ouverture d'une equate afin de punir les auteurs de cette
aggression. "La violence de l'agression, ainsi que le rang des policies concerns, doivent
conduirelegouvernmenthprendredessanctionsdanslesplusbrefsd61ais",d6clare
Robert M6nard, secretaire g6ndral de RSF. Depuis le- ler Janvier 2001, une dizaine de
journalists ont 6t6 menaces on agress6s par des forces del'ordre on des partisans de
Fanmi Lavalas.
Selon les declarations fates par Pierre Emmanuel, Responsable de la section des
Nouvelles A Radio Haiti Inter, Jean Robert Delcind se trouvait & Cit6 Soleil pour couvric
une manifestation qui s'y d6roulait. L'Inspecteur de police Yrvens C6sar & qui le
joumaliste a pr6sent6 sa carte de press l'a insult et gif116 en lui criant aussi se bann
moun Jean Dominique yo nou ye".Un autre policies, Marcellus Camy, commissaire de
police & Cit6 Soleil, a frapp6 aussi Jean Robert Delcin6. Les deux agents lui ont alors
confisqu6 son magn6tophone, avant de le laisser partir.

Des experts de la CARICOM animent une s4rie de
54811881005 & I'intention des members des secteurs public et
priV4 ...
Is Bureau de Coordination et de Suivi des Accords CARICOM/OMC/ZLEA a inform
vendredi qu'une sdrie de s6minaires sur le regime conunercial de la Communaut6 de la
Caraibe (CARICOM) s'est tenue & Port-au-Prince du 9 au 11 octobre 2001, A intention
des repr6sentants du secteur public et des members du secteur priv6.
Dans une note de press, le bureau indique que ces s6minaires ont 6t6 organisms en

(voir En bref / 16)


Les 2 policies, Camille Maredlus (Innettes) et Yrvens Cisar (main en poche)
sortant la semaine dernibre du Parquet de Port-au-Prince. IIs sont accuses de
brutalitis sur le journalist Jean Robert Delcin6 photo Yonel Louis/HenM
deux officers de police de Jean Robert demier Fritson Orius, journalist de Ra-
Delcin6, journalist de Radio Haiti Inter. dio Haiti Inter, 6tait menace de mort par
Is materiel du joumaliste a 6galement 6td deux ancient policies.
saisi. RSF a demand l'ouverture d'une Le3avril2000,JeanDominique,
enquate afin de punir les auteurs de cette le journalist et analyst politique hMtien
agression."Laviolencedel'agressionainsi leplusconnudupays,6taitabattudansla
quelerang des policies concemis doivent cour de Radio Haiti Inter dont il 6tait le
conduire le gouvemement A prendre des directeur. Dans son editorial du l9 octobre
sanctions dans les plus brefs d61ais", a 1999, le journalist avast vivement mis en
d6clar6 Robert M&nard, secretaire gnral cause les ambitions de M. Toussaint'
de RSE Depuis le ler janvier 2001, une membre de Fannn Lavalas. En aoat 2001'
dizaine de journalists ont 6t6 menaces on le juge instruction a demand la lev6e
agress6s par des forces de l'ordre ou des del'immunit6parlementaire de ce dernier'
partisans de Fanmi Lavalas, le parti au 61u shateur en mai 2000, pour son.impli-
pouvoir. cation prdsumbe dans l'assassinat du
Selonles informations recueillies journalist.
par RSF, Jean Robert Delcind a 6t6 insult
puis gifl6, le 12 octobre 2001, par R6gis Bourgeat
I'inspecteur de police Yrvens C6sar alors Despacho Am6ricas /
que le journalist pr6sentait sa carte de Americas desk
press Ace dernier. L'officier depolicel'a Reporters sans frontibres
alors menace avec une arme et projetau 5, rue Geoffroy-Mane
sol. Marcellus Camy, commissaire de Cit6 75009 Paris France
Soleil, a frapp6 & son tour Jean Robert
Delcind. Les deux policies lui ont 161.: +33 (0) 1 44 83 84 57
confisqu6 son magn6tophone avant de le fax : +33 (0) 1 45 23 11 51
laisser partir. Jean Robert Delcin6 a 6t6 e-mail: ameriques@rsf.org
/ americas@rsf.org


15 October 1994 15 Octobre 2001

7 RHS aprbs le re tour d'Aristide


mar '


populaires sur le plan socio-6conomique.
Iss r6alisations sont maigres : quelques
routes, des coles souvent trbs faiblement
6quip6es, un programme de r6forme
agraxre qm latsse les paysans sur leur soif.
L'impunite et la corruption
ragnent. C'est la toute puissance des chefs
d'organisations dites populaires process de
Fanmi Lavalas. Cette semaine encore'
Ren6 Civil de Jeunesse Pouvoir Populaire
(JPP), qui est cens6 8tre
recherche par la police, s'est rendu en
v6hicule official au sidge du parliament
pour une demonstration de force et un
deputy a 6t6 agress6.
Izs querelles intestines fondues
surdesmt6r8tsparticuliersminentleparti
aupouvoir et envoient des signaux n6gatifs
Ala population. Cheque semaine ambne ses
nouvelles accusations de d6tournements de
fonds, d6penses non prioritaires, etc. Ef-
fervescence au sein des cartels
municipaux, entre parlementaires et
magistrates et au sein m8me du
(voir 7 ans / 3)


Mercredi 24 Octobre 2001


Page 2


Ce 15 octobre 2001 marque le
76me anniversaire du r6tablissement du
gouvemement constitutionnel avec le re-
tour d'exil dupr6sident Jean Bertrand
Aristide en 1994, suite au sanglant coup
d'6tat militaire qui l'avait 6vinc6 du
pouvoir en 1991.
Durantles7 dernibres annies,1es
r6alit6s politiques du pays ont. 6t6
substantiellementmodifides. Des alliances
d'hier se sont d6nou6es etrecompos6es en
tenantcompte des ancient duvalidristes. Le
pays est paralys6 par des disputes
interminable et une lutte acharn6e pour
le pouvoir.
Au lieu de contribute A assainir
la situation, les diff6rentes 61ections
16gislatives et locales organises dans le
pays depuis 5 ans out plut8t renforc6 le
blockage. C'est le cas des 61ections de
l'annie 2000, jusqu'd present contests.
Ce cadre politique a favoris6
I'inaction au niveau du pouvoir en terms
de satisfaction des revendications





_______


Pae3


. .Y


as.,............ jMMAIRE

AGUSEispublientdeschiffressurlelobbying

Lavalasdelapropositionde

Aristide compare l'esclavage au terronsme p.1
15 Octobre 2001, 7 ans aprbs le retour A1'ordre
constitutional p.2
ACTUALITE NATIONAL
Un joumaliste de Radio Halti Inter agress6 et des
policies comparaissent p.2
Message du Prisident A occasion du 17 Octobre p.16
SWW'I'E
Et comment faire fluctifier ses petites 6conomie p.7
Haiti : Du pain sur la planche p.7
P P t6 centre communautaire p.8

DIASPORA
Un Haitien-Amdricain nomm6 Juge & Miami p.3
Haiti, hier, aujourd'hui et peut-8tre domain p.10
LETTERS
28 October: Journ6e international du Crdole p.14
INTERNATIONAL
Afghanistan : Washington encore loin de ses objectifs p.17
Anthmx: les media dans l'oeil du cyclone p.17
Pluie de stars et de dollars au concert de NY p.17


DIASPORA


15 October 1994 15 Octobre 2001
(7 ans ... suite de la page 2)
government. Une misentente entre le Premier Minsitre Jean-Marie
Cherestal et le-ministre de l'int6rieur, Henry Claude M6nard, se rbgle A
coups de tracts.
L'oppositionpour sapartfaitpreuve d'une v6ritableincapacit6
& dresser les problbmes auxquels fait face le pays. L'obsession du
pouvoir ne laisse place & aucune demarche articul6e aux themes
prioritaires de l'heure.
Confronts & de graves problbmes de definition, d'orientation
et tiraill6s par des difficulties socio-6conomiques de touted sorts, les
secteurs populaires ne parviennent pas A surmonter la confusion
ambiance, relancer le processes d'organisation et de mobilisation des
secteurs populaires.

SICRAD "Informer sur les processes"


Aristide compare

Esclavage au Terrorisme
(Esclavage ... suite de la premiere page)


M
ttFen arcO
1
e No 38


queles secteurs "bourgeois"dela soci6t6 civilehaltienne.
Est-cepour16pondreaux accusations dupouvoir de Port-
au-Prince, voici qu'une agency de press haltienne pu-
blie dans une d6pacheles sommes qui ont 6t6 englouties
ces dernibres ann6es par le government Invalas dans
sa campaign de public-relations aux Etats-Unis. Nous
parlors de plusieurs millions de dollars U.S.
Est-ce une faite d61ib6r6e? Toujours est-il que
ces chiffres sont tonjours disponibles sur consultation
au D6partement ambricain de la Justice. Mais l'agence a
pu recevoir un tuyau tombant, comme par hasard, au mo-
ment opportune.


PORT-AU-PRINCE, 21 Octobre La parties
de bras de fer s'annonce de plus en plus serr6e entre le
president Jean Bertrand Aristide et administration r6pu-
blicaine de Washington, alors quel'international fait pres-
sion sur les protagonists haitiens pour trouver use solu-
tion A la crise post-61ectorale, et que le parti au pouvoir
Fanmi Lavalas multiple les declarations rejetant toute so- .
lotion imposede" Dans ses dernibres declarations, le re- -
pr6sentant national de Fanmi Lavalas, le s6nateur Yvon
Neptune, a accuse pale-mble les puissances "amies", la
coalition de opposition Convergence D6mocratique ainsi


Port-au-Prince, vendredi 19 octobre- (HPN) ricain dont nous don
On a souvent parl6 des intense demarches enterprises par nent la p6riode 1997-
le Gouvernement en place pour s'attirer les faveurs des Kurzban: $ 328'849
Etats-Unis viales membres du Congrbs Am6ricain. On sa- Ross-Robinson: $ 33
vait de manibre diffuse que de nombreux cabinets de con- Wides ; $ 41'000.00
sultans am6ricains avaient 6t6 contacts pour de juteux Kurzban: $ 302'483
contracts. Mais jamais encore, on n'avait public de chiffres Ross-Robinson: $ 4
pr6cis. C'est fait anjourd'hui, avec une shche, mais prScise Arent-Fox : $ 30'000
inumbration, publide par le D6partement dela Justice Ami- Wides : $ 45'000.00


nons lecture. Ces chiffres concer-
2000.
.09
'000.00

.28
5'339.69
.00


Kutzban : $ 317'387.90
Mike Izvy : $ 21'011.31
Ross-Robinson: $ 45'000.00
Wides : $ 45'000.00
Kurzban: $ 288'115.12
Ross-Robinson: $46'117.45
Arent Fox : $ 45'000.00
Kurzban: $ 402'000.00
Ross-Robinson: $ 52'552.00
Sandler & Travis : $ 5'000.00
Arent Fox : $ 52'500.00


Kurzban : $ 627'484.49
Ross-Robinson: $ 47'958.00
Kurzban: $ 384'940.00
Ross-Robinson: $ 66'000.00
Ceci donne un total de $ 3 millions
271.738.33.C'estdirel'importanceque
rev8t pour le Gouvernement Haitien le
fait d'8tre agr66 par l'Oncle Sam.
HPN


Miami, jeudi 18 oc-
tobre (HPN) Le Gouver-
neur de la Horide Jeb Bush a
annonc6 mercredi la nomina-
tion de M. Fred S6raphin & la
Cour de Justice de Miami-


Dade, dans le onzibme arrondissement
judiciaire. Me S raphin replace A ce
postele Juge Kevin M. Emas, promu &
la Cour d'Assises. Fred S6raphin est le
premier Juge Haitiano-Amricain & 8tre
(voir Sdraphin / 6)


c616bration du 17 Oc-
tobre, loin d'8tre une
tradition fig6e dans
1'immobilit6, interpelle
toutes les victims du
Terrorism
d'aujourd'hui et de
1'esclavage d'hier a
d6clard le chef de
l'Etate
M. Aristide a
aussi d6nonc6 le ter-
rorisme 6conomique ".


Tout en ayant condamn6 & maintes reprises ces
derniers jours les actes terrorists perp6tr6s le
11 september dernier aux Etats-Unis, il a 6ga-
lement compare I'esclavage et ses consiquen-
ces au terrorism et condamn6 la violence 6co-
nomique dont Haiti, dit-il, est victim depuis
200 ans.
Un porte-parole de I'opposition, M.
Micha Gaillard, a estim6 que l'heure n'est pas
A la d6nonciation des m6faits de la colonisa-
tion, mais il est plut8t n6cessaire, dit-il, dans
un monde en pleine globalization, de voir com-
ment utiliser les appuis extrieurs.


HAITIPOLIIQUE


Le D~partement Amiricain de la







I I


Ha'iti:Politique ou guerre sainte !


94

R EAUTY S LON J I .
si0" DESIGNER CUT
First time customer onf y. Reg. 12.so
FREE CONDITION ING
TREATMENT
--


L'information au
quotidien de bon matin ...
Milodie Matin
7h 9h
MEL ODIE
103.3 FM
Port-au-Prince, Ha'Ai
(509) 221-8567/ 8568
F LX.221-0204


-~---- - - -- .


^
Uenez done uoir par uous-meme


53e6 N.lD. 796me Ruenue, Miami, Florida

Til: (585) 592-2558

an: 585-477-2675


Page 4


Mercredi 24 Octobre 2001


A retardement, qui s'est referm6 peu & peu. Et de crier au
coup d'6tat eTectoral. Cela a commence par le president
d'une commission d'observation 61ectorale de l'Organisa-
tion des Etats Amdricains (OEA) contestant 7 19 posters de
sdnateur qui devraient, selonle barbadien Orlando Marville,
fairel'objet d'un second tour. Mais alors que l'Assembl6e
g6n6rale de l'OEA vote, A l'unanimit6, en juin dernier &
San Jose (Costa Rica) sur une proposition dupr6sident Jean-
Bertrand Aristide, de refaire les 61ections pour les slides
s6natoriaux contests, en plus d'61ections anticip6es pour
la totality de la chambre basse en Novembre 2002, voild
que cette m8me resolution du 5 juin dernier est jet6e sans
aucune explication aux oubliettes au profit de la reprise de
routes les 61ections, y comprise les territories dont les r6-
sultats, s'insurgent les dirigeants de Fanmi Lavalas,
n'avaient 6t6 contests par aucune mission observation
national ni international aux urnes du 21 mai 2000.
Evidemment, on peut se demanded pourquoi les
strategies Lavalas n'avaient pas saisi la balle au bond tout
de suite aprbs les premieres contestations autour des 7 & 9
slides s6natoriaux (alors qu'ils n'ignoraient pas les diffi-
cultis de leur position) ? Pourquoi ont-ils laiss6 la crise A
ce point s'envenimer ?
R6ponse : Orgueil probablement ...
Excis de zble ...
De son c8t6, Convergence D6mocratique a saisi


prestement la planche de salut qui lui 6tait tendue par le
barbadien Marville, car pour tout observateur dela r6alit6
politique, cette coalition purement de circonstance et cons-
truite de bric et de broc n'avait aucune chance d'empacher
la victoire de Fanmi Lavalas aux 61ections parlementaires
et locales du 21 mai 2000 ...
Mais voilk, mauvaises moeurs, ici on ne prete
qu' aux riches. Certain ont fait, di sons, de 1' exchs de zble
afin de mieux mriter la reconnaissance du pouvoir ...
Aujourd'hui chacun des deux camps a son point
fort, mais aussi son talon d'Achille ... Celui de Lavalas,
qui occupy actuellement routes les avenues dupouvoir, c'est
la corruption. La chronique quotidienne ne retentit que de
villas dans les hauteurs aux frais de la reine, de v6hicules
de luxe et de d6tournements de fonds publics. Chaque d6-
put6 oumagistrat est un godfather, et des s6nateurs s'accu-
sent r6ciproquement de prot6ger des trafiquants de drogue.
Tandisquele talond'AchilledeConvergencen'est
pas tant sa dependance quasi total vis-A-vis de la commu
naut6 international que sahaine ... d'Aristide. On se sou-
vient de la declaration d'un des leaders de cette alliance
faite au correspondent du Miami Herald, savoir que 99%
de leurs discussions se consument dans la haine d'Aristide


" Melting pot "2...


(voir La Crise / 5)


Mackenson Fleutimond, resident de Cit6 Soleil,
dontle fils Ag6 de 16 ans a td abattupar des policies an
cours d'6meutes dans le plus grand bidonville de la
capital, oil au moins 5 personnel auraient perdu la vie,
dont 1 agent de police.
Sont accuses principalement dans cet acte de
repression l'inspecteur Yrvens C6sar et le commissaire
Camille MarceTus, 6galement accus6s.dupassage A tabac
subi par un reporter de Radio Haiti Inter, Jean Robert
Dekind. Les deux responsables policies comparaissent
actnellementastribunal.


18xl8&16x16
Cdramiques .
Esynagnols a
Italienne
Orand Choix & votre
disposition .
.87 pied carr6


Gratuit


avec tout achat minimum


recr ou S

Cdramiques & Marbre


a Grande Salle d'Exposition

D6pot et Salle d'Inventaire

Accessoises / Cdrmniqued Marbre pour Salle de bein
fDi




Nous exportons vers Haiti


Meilleurs prix de la place


































































































NOM

ADDRESS
6 MOI
ETATS-UNIS US $ 4
CANADA US$ 4
EUROPE US$ 7
AMERIQUE LATRINE US$ 7


1 DEL'ACUALIE 1





. ,ge- .". ** 1 s 5 1" **@k


HIIiti en Marche, 20 Octobre 2001


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH


. . .


2.00


_ ____ I


tlFen cO oV 1No. 38


rage s


aucune reason pour Lavalas d'avoir pear de nouvelles elec-
tions mais le parti d'Aristide pourrait plut8t avoir peur
aujourd'hui de lui-meme. Ce n'est pas tant au pouvoir lui-
m8me que s'accrochent la plupart des blus en question,
qu'aux advantages qu'ils en tirent. Depuis quelques semai-
nes, il est evident que le principal ennemi aujourd'hui du
president Aristide, ce n'est pas tant Convergence D6mo-
cratique que la corruption et le goilt du luxe qui font rage
dans les rangs de son parti et de la camarilla au pouvoir ...
et dans une d6bauche de scandals en sbrie.
Enunmottoutend6tenantlepouvoirLavalasau
fond n'en mbne pas large, min6 tant par le boycott 6cono-
mique international qui a assich6 totalement les caisses,
mais plus gravement encore par la corruption qui menace
de d6mobiliser les bases populaires du movement ...
Et en m8me temps que sonno. 2,1e sinateur Yvon
Neptuned6noncelamainmisedel'internationalsurlacrise
(le laboratoire "), c'est encore le jusqu'au-boutisme d'un
camp comme de l'autre qui facility cette main mise.
On comm6more avec motion l'anniversaire du
17 octobre 1806, quand rien n'a change depuis ..
Aujourd'huicommehier cen'estpas de politique qu'il s'agit
mais de vendetta, de guerre saints ... (malgr6 quele secr6-
taire ginral adjoint de l'OEA, Luigi Einaudi, eut insist
r6cemment encore que international ne contest pas la
16gitimit6 dupouvoir Aristide,1es communiques ni les porte-
parole de Convergence ne diront jamais president Aris-
tide ", au grand jamais !), et cela juste au moment oil une
actuality mondiale nous rappelled de combien d'abomina-
tions sont capable les guerres saints.
Paisquele mot est 41a mode, Haltine devrait-elle
pas accuser tous ses leaders politiques, aussi bien d'hier
que d'aujourd'hni de terrorism ", pour cause de dispa-
rition d'une nation, afin de satisfaire en premier lieu leur


at
u
fi
d


..
D'un c8t6, en
adepte du pragmatism,
Aristide a su manoeuvrer
pourd'abordmettrelamain
sur le pouvoir rdel, occupy
aujourd'hui par Fanmi
Lavalas dans tous ses com-
partimentspossiblesetima-
ginables. Puis, on verra ...
De l'autre, Con-
vergence se pose en pou-
voir moral ", expression de
Me G6rard Gourgue, 75
ans, nomm6 president
provisoire "symboliquepar
cette f6d6ration, mais qui
depuis s'est prudemment
6clips6 ...


Le president Aristide an "'Village alpha" (centres ~d'alphabitisation) an Ranch


D'un c8t6, Lava
'
las protest quil a d6fi fait trop
de concessions ...


dictature Duvalier et du militarism macoute, Haiti: Ja-
mais, Jamais Plus ", parn aux editions Cresfed dirig6es
par M. Pierre-Charles, coordonnateur national de l'Orga-
nisation du Peuple en Lutte (OPL), membre de la Conver-
gence.
Un outrage A premiere vue irr6prochable ... (et
que M. Pierre-Charles voudrait sans doute aussi pr6moni-
toire !). Le venture delab8te qui a enfant61a dictature, est
encore f6cond. "
Or de nombreux serviteurs z616s de la dicta-
ture Duvalier, ainsi que du sanglant coup d'6tat militaire de
septembre 1991, appartienneat aussi Ala coalition Conver-
genceD6mocratique... .


Del'autre, Conver-
gence a bean jeu d'accepter
Alalettre touted les proposi-
tions del'internationalpuis-
- qu'elle n'a rien & perdre, ne
poss6dantrien... nipouvoir,
ni non plus de popularity ( .
tangible.
D'un c8t6, Conver-
gence recherche une solu-
tion"politique"delacrise,
une solution im-
pos6e par le
haut pour la
auty bonne reason
ries que si elle ne
pouvait 1'em-
porterle21mai,
on ne voit pas
trop comment
elle pourrait y Les leaders de Convergence (opposition) en apart at cours des conversations qui
arriver le week-end du 13 et 14 octobre out about & un novel dcher
aujourd'hui ... photo Yonel Louis/HenM
Haiti ne devrait-elle pas accuser ego ?
tous ses leaders politiques de terro- Voict le seul d6fi & reliever en ce moment par la
risine ? ... dasse politique hditienne.


De l'autre cat6, il n'y a apparemment


Pour recevoir par la poste votre billet de participation au tirage du ler janvier 2002, d6coupez, remplissez et
envoyez cette anyone avec un ch6que ou money order mandatet bancaire) de US$ 50.00 & I'adresse suivante:
.---.-.-.---.--------------------------------------------1
LA VOlX DE L'ARTIBONITE "Ecoutez nous sur: Radio'IYopicate (NY) Radlo TeleHorizon200.com j
The Empire State Building I
i Radio Collectivit6 Internationale (FL) La Voix des Palm Beaches 1
350 Fith Avenue, Suite 1829 .
I (FL) Radio T&te-A-t&te (Saint-Marc, Artibonite) Et autres..
New York, NY 10118

Nom et Pr6nom .... ..... Tel-

Adresse


Note: Si le gagnant ou la gagnante du premier prix habite Haiti, it (ou elle) b&nbficlera d'une lettre d'invitation et d'un billet d'avion
pour participer comme invite (e) special (e) a la grande ceremonies organisde & New York par LA VOtX DE L'ARTIBONITE .
Faites vos jeux amis auditeurs et BONNE CHANCE A TOUS!* Pour plus d' informations 1-800-758-1412 ext. 111


lor prix: Une JeeP
Izuzu Rodeo


28me Prix: Un televiseur


36me Prix: Un televiseur


RENOUVELEMENTO


US$ 78.00


e e e

POldlque on guerre sarnte !
(La Crise ... suite de la page 4) Mais ce melting pot est peut-8tre la condition
Evidemment, cela ne se dit pas. Is thbme de ba- du support de la fraction dure de international (en pre-
ille de Convergence D6mocratique c'est la lutte centre mier lieu, les R6publicains de Washington) qui appuie les
n nouveaupouvoir dictatorialnaissant. L'un des chefs de revendications del'oppositionhanienneetaimposiaupays
ledelacoalition,1eProfesseur G6rardPierre-Charles, vient un embargo 6conomique: $500 millions de pr8ts et assis
e pr6facer un courage sur les crimes abominable de la tance gel6s depuis le d6but de la crise.
' ,?4' Pou v oir
if 4 hr riel et pouvoir
"
moral "










Echos de la Communaute Hai'tienne du sud


Rendons homm age a qmi ii est du


de la or Ide
personnelle, est le fils de
Frank Sdraphin, ancient d6put6 de la 2bine Circonscription
de Port-au-Prince aux 61ections du 22 september 1957. 8
fut avec Amerlin Cond6 les deux seuls candidates du Parti
Agricole Industriel National (PAIN) de Louis D6joie havoir
6t6 61u
Nous esp6rons rencontrer Fred Sdraphin pour
presenter un profile de sa personality. Il faut dire que
jusqu'ici Mr. S6raphin avait choisi de garden une attitude
plutSt r6serv6e contrairement au temperament combatif de
son fen phre, mort dans les eachots de Duvalier, sans pour
autant se d6sint6resser des chooses haltiennes. Dansl'attente,
la Voix de la Communaut6 haltienne de Miami lui envoie
ses voeux de plein succ6s dans ses nouvelles functions.


Trop solvent dans notre communaut6, nous
entendons des Haitiens et non des moindres se plaindre de
leurs freres comme s'ils 6taient la personnification de tous
les d6fants du genre human.
Dans les transports publics, ils sont bavards, a la
factories ils s'entredichiretit I coups de leagues et de
tripotages; dans les bureau ils se d6nigrent pour se faire
valoir aux yeux des superviseurs au detriment de leur


Un Ha'itien-

Amiricain A la Cour

e US tice de Miami-

dD (Siraphin ... suite de la page 3)
nomm6 AlaCour de Justice de Miami-Dade. << La patience,
la compassion et I'exp6rience de Fred en font un excellent
choix pour ce poste >, a d6clar6 le Gouverneur Bush. << II
servira trbs bien la communaut6 de Miami-Dade >, a-t-il
ajout6.
Ag6 de 43 ans, Fred S6raphin 6tait avocat public,
rattach6 au onzibme arrondissement. Un poste qu'il a oc-
cup6 de 1986 & 1991 et de 1999 haujourd'hui. Auparavant,
il avait td dans le priv6 de 1991 A 1995. De plus, il est
responsible adjoint du Conseil de Direction d'un Centre
de Resources consacr6 aux Familles Ha'itiennes (Haitian
Families Neighborhood Resource Center), une corporation
A but non lucratif qui defend la communaut6 haltienne. Ba
obtenulePrixHumanitaire2001d6cerniparl'Association
des Avocats Haitiens. Fred S6raphin est un gradu6 du City
College de New York en 1983. II a obtenu son Doctorat A
l'Ecole de Droit de l'Universit6 Hofstra en 1986.
HPN


TV5 / 5 TV en une ...
vous propose la semaine

prochaine

Des INFORMATIONS : tous les jours
15 rendez-vous en DIRECT;
Jeudi 1" Novembre A 6:30 pm Questions ouvertes,
magazine de d6bats politiques

Du SPORT avec
Samedi 27 Oct & 2:00 pm en
DIRECT Monaco/Lyon, championnat de France de
16re division;
Samedi 27 & 11:00 am Sport Africa

Duntanche 28 17:00 pm Jour de

Des EMISSIONS POUR LES
JEUNES ; tous les jours de la semaine A 4:15 pm
Les Zapp pour les 8-12 ans

Des DOCUMENTAIRES avec par example
.
Outremers dimanche 28 Octobre A 9:00 am

Du CINEMA avec Lundi 29
"Fatou la Malienne",
Mardi 30 & 8:15 nm
Romuald et Juliette


Pour sewleanent 9.995 par anois
EST
1-827-586-9675
dish
z www.kbs-ty.com* www.dishnetwork.com NoO RK
----------------- ---
------ ----


Mercredi 24 Octobre 2001


Page 6


20.00 dollars et me tendit le reste.
Je venais de d6couvrir un autre aspect de l'homme
haitien, mon frbre. Il m'aida A renter mes bagages et partit.
II s'apelle Danzy Holly. MERCI DANZY.
Encore il n'y a pas deux jours, je me rendis au
centre ville pour r6pondre a une obligation. Je d6cidai de
prendre an "Jitney "surla 26me. Ave North East Je fis signe
hl'un d'eux quipassait. Mais j'6tais d6jhil'int6rieur quand
dans un bref coup d'ceil, je remarquai qu'il n'y avait pas de
places vacates. Je me dis en moi meme que j'allais me
contender du"cerceau"; selonles bones vieilles habitudes
de cher nous ...
Je vous chde ma place, me dit un jeune homme
avec un large sourire.
Non c'est pas la peine, lui dis-je, j'ai les jambes
encore fortes.
Cela ne fait rien, car vous Stes moins jeune que
mol.
J'6tais battu. Je dus accepted et le remerciai pour
ce geste exceptionnel de comprehension. M8me les
strangers qui ne comprenaient rien A notre conversation,
lui envoybrent des regards d'admiration. Son nom est
Ronald Jonassaint.
MERCI RONALD. Mercy Danzy. Vous avez
raviv6 ma foi dans la comprehension et la gentillesse de
l'homme haltien
* Cependant nombreux sont encore ceux-lk qui
present que l'homme haitien est irr6m6diablement perdu
et qu'il n'y a rien & esp rer de ce people. Souvent on les
rencontre parmi ceux-lk & qui le pays a tout donn6 mais qui
estiment qu'ils ne doivent rien en return. Sur leurs Evres, il
n'y a que haine et malediction, ignorant delib6r6ment les
efforts que font d'autres pour apporter un changement qui
s'impose. Ils sont comme le "Maitre Zabelbbc"de Maurice
Sixto. Sans eux rien ne peut se faire, pensent-ils, aucune
solution ne sera jamais trouv6e. Je suis certain qu'ils sont
dans l'erreur.
11 ya d'autres qui present qu'ils sont le nombril
de la terre et qu'ils n'ont rien & apprendre de personnel.
Personnel n'est autoris6 & discuter leurs iddes. Aprbs eux
c'est le n6ant. Je pense qu'ils sont tout aussi bien dans
I'erreur
Heureusement entre ces deux extremes, se
retrouvent ceux qui sont prets A interroger, et A 8tre
interrog6s, I comprendre et m6ritent d'8tre comprise, A
donner sans s'attendre Arecevoir. Ils pensent A acc6der au
pouvoir mais se refusent A participer & un escamotage.
Ceux-14, on les retrouve dans routes les classes sociales et
dconomiques. Mais le grand probl6me est d'arriver A les
mettre ensemble pour accomplir un travail collectif de
sauvetagenational.
Bien que pour notre pays, il soit minuitmoins cinq
hl'horloge du destiny, frbres et sceurs qui croient encore dans
(voir Diaspora / 7)


PAR VITER JUSTE

Frank S er aphin
*

Jr premier juge

H ** *
RItnaIno-

A / *
MIAMI, 21 Octobre C'est avec surprise et joie
que la communaute haltienne de Miami a apprise la nomi-
nation de Fred S6raphin Jr. comme juge pour le Comti de
Dade.
Le Juge S raphin, qui est une connaissance


cong6ndres. -
Dans mes relations personnelles avec notre
communaut6, si j'avais A me plaindre, c'aurait 6t6 centre
un nombre heureusement infime parmi mes meilleures re-
lations. QuantA la majority issue de la plbbe comme moi,
comme aurait dit mon ancient professor d'espagnol au
Lyc6e P6tion, Maitre Kleber Cantave, je n'ai pour lui que
du respect et de l'amour. Aussi en retour j'en regois au
centuple ...
Example : revenant de voyage, je monte dans un
taxi toujours hditien. Arriv6 chez moi, je dois le convaincre
"""**'""""**
En mai dernier, je d6barque A l'aeroport de Fort
Lauderdale revenant d'un voyage dans l'Etat de Kentucky,
je h61ai un taxi dont le chauffeur 6tait naturellement un
haltien. Dbs qu'il me reconnut A ma voix, alors que je
trimbalais mes effetsilmefitasseoirpassal'air condition
et arrengea mes effects dans le coffre arribre.
Au moment delamise en march, jelui demandai
combienla course allait colter car habitat Miami, je voulais
m'assurer que j'avais assez d'argent pour payer la course
et 6viter de lui faire perdre son temps inutilement. << Ah
phre Juste, me r6pondit-il, pa okipe-ou. > Tout au long du
parcours qui dura plus d'une demi heure, je lui expliquai
que j'6tais parti & la recherche du bois brut pour Stre
transport en Haiti afin de ralentir le processes du
d6boisementetimporterdesplantulespourlareforestration.
' Arrive Alamaison,1e compteur marquait $35.70.
Je lui tends $40.00. "Oh non! s'exclama-t-il, je ne peux
pas vous faire payer, non non Ecoute mon cher, lui
dis-je, ce que vous faiths c'est votte travail, votre gagne
pain, moi cela ne me d6range nullement de vous payer et
d'ailleurs en definitive l'argent me sera rembours6. Ce qm
n'6tait pas forc6ment vrai. Peu imported, me dit-il, et il prit


1


.
/


TVS
(e monde en frangais
Offrez vous des bulletins d' actualitis quotidiens,
des films, des missions culture/Ies, de varidtds,
d'art de vivre, de sports et des ivinements
en direct.


DI D R


TV5, le Monde en

FY
Le rneilleur rdseau international
de td/dvision.en league frangaise
disponible 24h/24 sur DISH Network!







SSOCIETE & DEVELOPPEMENT I


M rretin ar ctObeV N.38


Par Rend le Clbre
Collaboration sp6ciale -
Dans le cadre des activists d'aide au d6veloppement inter-
national dela Fondation Paul Grin-IAjoie (qui vient de se
m6riter le Prix d'alphab6tisation roi S6jong 2001, dicern6
par l' UNESCO), avec la collaboration de la secr6tairerie &
1' Alphab6tisation d' Haiti, un Hditien, jeune et dynamique,
enseigne aux paysans du Bas-Artiboniteles grand secrets
del'art de faire fractifier ses petites economies. Cet article
est le quatribme d'une s6rie de cinq sur les activities de la
Foundation Paul Gdrin-Lajoie dans le Bas-Artibonite).
D .
laspora ...
(suite de la page 6)
I'avenir du pay sA travers 1'amour, le travail, la
compre'hensionlepartage equitable des resources quinous
resent, la foi dans le destiny et dans on avenir meilleur,
unissons nous. Unissons nous centre tous ceux qui font
faisceau avec nos ennemis de toujours et qui sollicitent les
trente deniers de Judas pour faire avorter le r8ve de nos
fondateurs.
Si loin de veiller au grain nous continuous &
persisted dans la politique du Ote toi que je m'y mette, le
ler janvier 2004 nous retrouvera dans humiliation d'une
occupation 6trangbre dont nous sermons les premiers arti-
sans.
Viter Juste


I -


La r6ussite du project ne
peateneorestremesursemaisme
evaluation sera faite sous peu. Et
14, si n6cessaire, des measures
correctives serontapporties.
Bien sGr, on espbre et on
compete que tous les projects fone-
tionneront bien, et lorsque la m6-
canique sera bien rod6e, les Cen-
tres pourront alors ouvrir leur pro-
precomptebancaire.
Les journeys sont parfois
tongues, mais << la fatigue et les
difficulties du moment sont
accept6es A bras grand ouverts >>,
de me confer Michelet Rilfin.
Rend le Clbre


___ ______ ^___ ______ ~~__~__ ~


Page 7


Ces sessions de formation comportent Alafois de
la thdorie le mot est un peu fort, car il s'adresse A des
analphabbtes de niveau z6ro et de la pratique.
Il leur demand d' abord une petite cotisation, et
le montant requ sera appuy6 par une aide financibre de la
Foundation Paul G6rin-Lajoie, aide fix6e A 2 000
gourdes
I es micro-projets, tous commences en avril 2001,
sont les memes pour tous les Centres.
Et en uoi cela consiste-t-il ?
Il s'a t de lancer un project pouvant rapporteur
on peu d'argent A la communaut6. Des petites recherches
farent initialement fates et il a 6t6 d6cid6 d'investir dans la
marine, dans le sucre, mais sortout et avant tout dans les
engrais, explique Michelet Rilfin.
I.e Comit6 de gestion est form de members du
Centre : un president, un secretaire, un tr6sorier, un
conseiller etun de'l6gu6. Ces cinqne sacharit g6n6ralement
ni lire, ni 6crire, ni computer, c'est le moniteur du Centre qui
tient les competes et qui remplit les formulaires.
Ces cinq personnel ont done la responsibility
d'acheter la merchandise et de la revendre avec un 16ger
b6ndfice. Par example, un sac d'engrais de 50 kilos, achet6
200 gourdes, est revendu entre 245 et 250 gourdes. La
difference ne represented pas les b6n6fices net puisque des
frais de transport, des frais g6ndraux qu'il faut justifier -
viendront se d6duire.
Bien str,1es lives de competes sont soigneusement
tenus, avec les entries et les sor-
ties, les dates, les montants, les
pieces justificatives et autres details
administrations ncessaires A la
bonne gestion du micro-projet.
Les apprenants, me dit
Michelet Rilfin, sont trbs int6ress6s
au project, et toute transaction se fait
au comptant, et surtout, au grand
jamais, pas une sede gourde de
credit n'est tol6r6e !
Les engrais sout
maintenant achet6s uniquement
auprbs de l'Organisation pour le
d6veloppement de la Vallie de
1' Artibonite (ODVA), organism
i- gouvemementatsitnessaint-uare,
tnut 19 alors qu'autrefois les paysans
devaientcoutiriciethchezlesuns
et les autres.
Puis les apprenants
ubliqUB s'arrangent entre eux pour assure
l'entreposage des sacs d'engraisen
attendant qu'ils puissent se trouper
nel afin unlocalad6quat.
Mais le but de l'exercice
ts-UniS n'est pas de s'enrichir
personnellement. Le Count de
jour 8 gestion a des objectifs en tate:
ouvrir une boutique commu-
nautaire oft, cette fois-ci, les
apprenants vendraient n'importe
rtant b quoi-oupresque;implanterun
dispensairecommunautairesuivant
les besoins de la zone, une cole
ans un communautarre, on tout autre
usqu'g objectifidiscuter et happrouver.


M




M


M I


n~m


S


La CAM a nuvert ses premiers bureau de transfort d'argent a New York at Miam
NDUS SOmmes fiers d'stre les premiers 8 livrer I'argent a domicile a travers
territaire de la Ripublique d'Haiti. Dilai de livraisun: le lendemain

NOUS 50mmes devenus le plus important bureau de transfert d'argent sur la Rep
d'Haiti.
Nous avons introduit la livraison de products alimentaires comme service addition
de satisfaire les besuins de notre clientalB.
RiductiOn du temps de livraison des transferts: les transferts rovenant des Eta
at du Canada effectues avant une (1) houre de I'apris-midi, sunt livris le mime
60mililB.

La CAM est fiare d'stre de loin le Bureau de Transfert d'Argent le plus impo
desservir la Ripublique d'Haiti.
Nous summer jusqu'B present la soule companies 8 livrer les transferts sur Haiti d
di ai de 211BUPBS, 8 dOmicile at 8 travers Haiti, Ceci, pour tout transfert effectui
j
5 hours de I'apris-midi, aux Itats-Unis at au Canada.
.BS pf0duits alimentaires commandos a nos bureaux sunt livres le lendemain son


BXception.
otre exce ent service de reclamation, nutre banne renammie, notre serioux et notfB
systime complitement informatisi sunt sans aucun doute la reason pour laquelle nOUS
summer le Leader do nutre industries at avans une clientile qui ne fait qu'augmenter.
(PlUS dB 388 000 clients).

MBPCI URB (015 de plus 0 la Communautd Haitienne pour so confidence et son appui!


Contactez-nous A notre numbro gratuit:


Et comm~~~tr~~ren~~-t faieE~ frciirsges petites


/ *
0 COHOmle S .
II a seulement vingt-quatre ans mais Michelet
Rilfin sait d6ji de quoi ilparle. D'abord << moniteur >>, puis
<< superviseur >>, il est maintenant responsiblele >> du volet
Micro-projets du project Alphadessalines.
Dbs les trois premiers mois de son entire en
function, il a visit quelque 50 Centres d' alphab6tisation. .
Comme chacun des responsables d'un volet de project, il
devra en visitor 70.
De la meme manibre que tout le monde au sidge
social de la rue Surplus-Laurent, dans le centre-ville de
Saint-Marc, il travaille au bureau dans la matinee, d6jeune
rapidement, enfourche sa moto Yamaha rouge et se rend
sur le terrain, thdoriquement de quinze A dix-huit heures,
quatre jours par semaine. Dix-huit heures, en prmcipe, oui,
mais fort souvent le travail se prolonged plus tardivement.
Son travail : aller dans les Centres
d'alphab6tisation, sensibiliser les apprenants a des notions
d'conomie, les aider A mettre ensemble leur petite
conomie pour monster un modest commerce.

Que voild tout un programme !
Dans un Centre d'alphab6tisation l'attendent en-
tre 50 et 60 personnel par classes. Parfois, pour lui comme
pourles autres responsables, des Centres seregroupentpour
former des classes d'environ 150 apprenants attentifs, dont
la majority sont des femmes. Priority du project oblige.


iEtats-Unis


1-800-934-0440







I APAEIAIN


Allo Miami -


* Parfums
* Cellular & Beepers CD's (Compas, Racine, Evangdlique)
SPor uistse a uTsine ZV' Anal ins, docuntentaires,
* Cadeaux dramas)
* Tableaux Produits de beauty
* Moneygram*Money Order *Produitspourcheveux
* Reception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
* connection t616phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428
T41: (305) 757-4915
v.,sy sss.


1~-~3


Publi61e 11 octobre 2001
Activity febrile dans les locaux de la Fondation Paul
Gerin IAjoie (FPGL) A Saint-Marc, ville moyenne situde & 100
lan au nord de Port-au-Prince, capital d'Haiti. H est midi.
Quarante moniteurs et supervisors du programme <>
pr6parent la c6rimonie qui va se d6rouler & Port-au-Prince, au
cours delaquelle la Fondation va recevoir le Prix Roi Sejong de
1' UNESCO 2001. La fiert6 se lit sur leurs visages.
,
Bien que l'ecole primaire y soit obligatoire, Haiti
compete 1 300 000 infants non scolaris6s et 2 500 000
analphabbtes de plus de 15 ans pour huit millions d'habitants.
Seuls 44 % des adolescents sont scolaris6s. En trois ans, dans
le cadre d'un project de la Fondation finance par le Canada et le
government d' Haiti, 3 000 personnel ont 6t6 alphab6tis6es,
dont 90 % de femmes, et prbs de 120 centres d' alphab6tisation
ouverts dans lar6gion del'Artibonite.
La Foundation intervient 6galement & Dessalines, A 30
km au nord de Saint-Marc, depuis octobre 2000. 11 faut deux
heures en 4x4 pour s'y rendre par use route cahoteuse et
poussireuse. Une 6tude de milieu et une campaign de
sensibilisation out 6t6 r6alis6es afin de preparer le terrain,
explique Louisdort Dorcent, coordonnateur du project,
6galement dfx au partenariat canado-haltien. 8 touched 3 500
personnel & travers 74 centres. Un des moniteurs forms dans
ce cadre, Germilus Dieulissa, a le niveau dela 46me annie de
secondaire. Lamerci Louis et Mercifille Josaphat, routes deux
quinquag6naires, se r6jouissent aprbs six mois d' apprentissage
de pouvoir <<6crire [ieurs] noms et pr6noms, ainsi que certain
nombres>>. Une evaluation de mi-parcours affiche 85 % de
rbussite en calcul, 75 % en orthographe et 80 % en lecture.
Mais 1' alphabetisation ne se resume pas & la lecture et A
l'6criture et le programme compared des violets sur l'dducation
sanitaire, les droits humans, I'environnement et les micro
projects.
Charles Emmanuel,1e responsible p6dagogique, tient
A souligner l'impact direct, et positif, de l'alphab6tisation des
adults sur la scolarisation des infants. Mais, explique-t-il, c' est
A litat d'assurer I'acc6s & l'dducation, sinon d'alphab6tisationnepeuventproduirequedeseffetspassagers>,
comme le montrent les maigres r6sultats des diff6rentes
champagnes d'alphab6tisation conduites dans le pays depuis


TELECOMMUNICATIONS
*
TItelefon 2004

Un nouveau
*

prodmt sans fil
Port-au-Prince, le 16 oct. -(HPN)- Pour commence,
la TELECO dispose de cent mille lines qui seront
progressivement fonctionnelles sur me pbriode d'une anade.
En presence du conseil administration de institution, de
members du corps diplomatique et d'employ6s, les technicians
de la companies ont pr6sent6 le << Titelefon <<. Its promettent
d6jila meilleure performance et le meilleur service.
Selon le Directeur de la Planification de la TELECO,
M. Inevil, I' execution du project co11tera cinquante-deux mil-
lions de dollars hl'6tat haitien. Is "Titelefon" sera disponible
dans peu de temps et il est actuellement en phase d'essai dans
des zones comme Turgeau et les environs. II fonetionne sur des
lines de la companies, que tout le monde pourra utiliser sans
crainte de taxes suppl6mentaires.
Its responsables de la companies de t616phone se sont
gard6s de tout commentaire additionnel aux declarations fates
pendant la c6r6monie de lancement, mais suggarent d'attendre
la commercialization du product pour mieux 1' appricier.

HPN


TE CHNO LO GIE/PNUD
,
Projet Tele centre
communautaare
Port-au-Prince, le 19 octobre (HPN) Afin de com-
m6morer la journey international pour l' eradication de la pau-
vret, le Programme des Nations Unies pourle D6veloppement
(PNUD) a d6voil6hier un project visant Amettre sur piedun t616
centre communautaire des nouvelles technologies de l'infor-
mation et des communications (NTIC) A intention des habi-
(voir PNUD / 11)


Englus des op radons de MM & mm clungeons do A parve
** *-*as Voscasseths, Ictaxes, sacs desiz, gallons dlesile
et tons autres produits .ii... was

- BOBBY EXPRESS, '
; Ast dealems.* ween casts do selepheme an.u Is ligne tacob destM occupde.
0 &St tONE Siresplearserat le No.1 !


Mercredi 24 Octobre 2001


Pag 8


travaille 6galement sur
'
1 education formelle. Elle
construct et rdhabilite des sales de classes et cherche &
am61iorer la quality de l'enseignement. En coordination
avec le ministbre del education et toujours avec l'appui
desCanadiens,1eProjetd'appuihl'6colenouvelledans
I'Artibonite (PAENA), lanc6 en 1998, concern 20 000
616ves et 400 professeurs dans trente 6coles publiques et
dix 6tablissements priv6s. Par ailleurs, grice hun systhme
de parrainage 450 infants sont suivis hl'dcole anssi bien
que dans leur famille : une autre manibre d'inciter les
parents analphabbtes & rejoindre les centres


I__ __~~~~~ ~ _ __ _ _ _


Extrait


Pierre Gotson, correspondent & Haiti

SICRAD "Informer sur les processes"
Service d'Information du Centre de Recherche et
d' Action pour le D6veloppement
BP 13241, Delmas, Haiti -Tel: 2463496, 2492242 -
Fax: 2492242
Url: http://sicradhaiti.org
Couniel: sierad@sieradhaiti.org


Onvert 6 Jours par semaine: 8:30 am in 7:30 p


Denis/Joujou


Coasjiance** et ter MeiRears Taux
Jd gagg praggap ppyggy f
New YA
d Avenue T61- 75&3718 Flalbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
St. 892-6478 Church 2825 Gaunch Ave (718)693-3798
d Avenue Tdl &%2800 Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
sdale Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
ise Blvd 524-1374 Washagton
@@0521 835 Juniper StreetTdl 202-722-4925
et 6554166 Connecticut
933 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
ixie Hwy 429-9552 .BIEli -
r Ave Rue du Centre # 175
Tdl 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
range Blossoms Trail (407)265-2100 Pour toute information, appelez Toll Free
1-800-388-3875 ( Floride)
Denis, Montsdal (514)270-5968 1-804427-2622 (New York)
ourassa. Est (514)852-9245 Nggin
etts #GS 11th Are N. (941) 438-3994
River Street (617)2929366 Immakalso
0 Bsoadway (617)3%6448 . 1911W Matm Street Keeup Plus (941) 658-9229
EartMsers
2219 Fewler St. (941) 4514343
e.es q....a s*ener an s.r sa ps..ass es v... v..s..v.ver
une sonne panto pswato, Faltes conflance &
BOBBY EXPRESS


Haiti : du pain sur la planche

e d Sources revue de l'UNESCO Au-deld de l'alphab6tisation, la Fondation d'alphab6tisation,


3 O5 7 57 4 9?1 5 82 05


BObby Express


.5401 N.E. 2n
629 N.K 125
19925 NW 2n
Eart I ami
28 West Suns
M him
604 25th Stre
Pompano
4873 f4osth D
128 N. Flagle
Orlando
2469 South O
.CanadB
7171Rue St
3820 Henri B
Mn-Imm
Mattapan 508
Caminidge 30









Banquet de la R6publique d'Halti


n a so. ss


anarra mammmemmiimes e am ann


*IDidistilfPlelA);4s]Q[.15


4-Eil d hault p.pasantJ.Eildakirite ou ka we
RAMftiQLFIE DIE 5 M

c o



.1




6 Balmiersetaiffres dores Pye palms ak chif dore
BMAFQIJE DE It
0 1. M IMC"L 531 F ttit) I
mean
AHOM 9 .< AH097395
mm







E IFF













8-( o or s varies / Anpel koule
are
MNGUE DE IJt I
II si E*
98


mm@ no


de

Bl


5 assumana


Merred 24Ocob 20


Page 9


X Ulll9tS


~_


I';


-- -


ma la
rg edilP'ipWWITaf 2 e
1 itresposeqqr-r*




1. TTP ELWA
* LL


SWrit ife Wh fla la ning* b Ye dealnen nan
Ire W





P.,Emi HilEl 115il
Male -, :


Banque de la Republique d'Hai'ti







ENR OS' I


~~~~~~~~~ -------I ---t- -


canas
sEaces




The Children's Services

COURCil Of EPOward County

Request for ProposalS
.
The Children's Services Council of Browrd County "CSC" an-
nounces the following Requests for Proposals (RFP):

- Replication of Family Strengthening Models
- Banking Services

Copies of both Requests for Proposals and related forms are avail- .
able Oct. 19, 2001 Nov. 9, 2001 in person at CSC, 351 N. State
Road 7, Suite 200, Plantation, FL 33317 OR electronically via
email at
.
Jicaza@cscbroward.org

There will be a Pre-Proposers' Conference for each RFP on the
following dates and times:

- Family Strengthening October 30, 2001 at 9:00 am at 351 N.
State Road 7, Plantation, FL 33311. All questions regarding this
RFP should be directed via email to -
Kswartzbaugh@cscbroward.org

.
- Banking Services November 1, 2001 at 1:00 pm at 351 N.
State Road 7, Suite 200, Plantation, FL 33317. All questions re-
garding this RFP should be directed via email to
Mlarsen@csebroward.org


Page 10


Mercredi 24 Octobre 2001 ~
Haiti en Marche Vol XV No 38


grandissantilfallait quitterpapamamanpour
aller A1'dcole. Cefut d'abord1'6cole des Frbres
de Carrefour, un an & Jean Marie Guilloux et
six ans au Lyc6e P6tion. Arratons-nous un
moment dans ce bastion de la connaissance et
du savoir fond par le grand humanist
Alexandre P6tion. Sa grande barribre ou porte
cochbre, selon le professor Ulrick Duvivier,
a vu passer tant d'616ves et d'illustres
professors strangers comme Jules Molles, ou
haitiens comme Emile Saint Lot, Ulrick
Duvivier, Daniel Fignol6, Auguste Fabius,
Felix Diambois, Mesmin Gabriel, Dr. Cats
Pressoir, Manes Pierre Pierre, Cantave,
Auguste Boisson, Fernand Prosper, Felix
Devieux etc Enfin A cette liste incomplete, il
faudrait ajouter le souffre-douleur de cette
grande lign6e d'dducateurs, le professor de
dessein Maitre Ldon Bance.
Ma dernibre visit au Lyc6e P6tion
date de 1994. Combine cruelle futma douleur
en constatant I'6tat d'abandon dans lequel nos
divers gouvernements out laiss6 timber cette
auguste institution. Qui aurait pens6 que la
cour,1'un des bitiments et la bibliothbque aux
boiseries enboispricieux servaient dedortoirs
et de vespasiennes aux sans abris, tout comme
aux habitats et aux pass ants du quarter.
Jelaissais vagabondermonespritsur
les murs 16zardis de ce vieil 6tablissement
scolaire, probablement le plus ancient de la
capital depuis l'incendie de 1' ancienne
cathddrale quand la radio m'apporta l'expos6
de Mr. Emmanuel Justima.
Dans cet expose, Mr. Justima fit une
evaluation de la situation politique,


PAR VITER JUSTE .

La semaine derriere Alarecher-
. che d'un sujet pour notre rubrique
hebdomadaire, je me retrouvai ressassant
mesvieuxsouvenirsd'enfanceetfermant
les yeux, je leur laissai la liberty de me
guider A travers les hauts et les bas dema
vie d'adolescent, de jeunesse et de
maturity responsible. Initement, ces sou-
venirs me conduisirent A l'or6e d'un vie
remplie tant bien que mal.
Je me revis gosse A la Pointe-h-
Raquettes,1aGoniveaud6butdesannies
30. Mon pbre, mes oncles et tastes se
livraient au commerce et Ala speculation.
Personnel n'6tait riche, mais l'abondance
rignait. Denr6es deportation, coton, ri-
cm, peaux de ch6vres se retrouvaient en
grande quantity. Les denr6es de
consummation, mals, petit mil, pistache,
melon etc. 6taient tout aussi bien en
abundance et faisaient de La Gonive le
grenier de routes les villes c8tibres depuis
Gonaives jusqu'd J6r6mie. Personnel ne
connaissait la faim, encore moins la
misbre.
Le dimanche, c' 6tait jour de
pxibre A l'Eglise catholique Saint Louis
Roi de France on Al' Eglise batiste.
Si onpouvait turner en sens in-
verse les aiguilles de l'horloge du temps,
on serait surprise de voir commentilfaisait
bon de vivre en ces-temps-lh. Compare 4
nos jours, ce fut le paradise sur terre.
Comme Petit Jean en


H~a'nti : hier,


















































de darddease Sdq/


'


I


28 Oktob

OH He R

Entenasy onal

Kr ey ol
NOT POU IAPRM
Pou selebre XIXe aniv6sa Jounen Entbnasyonal
Kreybl, ane sa a KIPKAA (Komite Inisyativ pou Kore
Alfabetizasyon ann Ayiti) kase randevou ak popilasyon
monreyal la pou samdi 27 okthb nan 1212 ri Panet, anfas
Radyo Kanada, depi midi tapan, jiska diz6 diswa. Se
katriy6m ane konsekitif KIPKAA pral selebre jounen
enthnasyonalkreybl. Konferansye prensipalla, sepral dokth
Pierre Vernet, dwayen fakilte lenguistik alike Iniv6site d
Eta d ti
Ap
Jounen Enthnasyonal Kreyb1 te pran nesans nan
yon kblbk entbnasyonal etid krevol gwoup Bann zil te
bganize nan mwa me 1983, nan Eta Lwizyin, peyi Etazini.
Kblbk la te pote non "Croles et frangais r6gionaux: cul-
ture, education, league et soci6t6". IL yo te rive nan moman
pou cliwazi dat jounen enthnasyonnal kreyM la, se
reprezantan peyi Ladomininik yo ki te pwopoze d6nyb
vandredi mwa oktbk. Yo te declare se nan perybd sa a, yo
abitye selebre kreyb1 nan peyi yo. Khm an 1983, d6nye
vandredi mwa oktbb la te tonbe yon 28, se konsa, anpil
moun toujou kenbe dat 28 la. Gen kbk peyi nan Karayib la
oswa nan Oseyan Endyen an ki pran plizyd jou pou yo
selebre kreybl. Nan Monreyal ane sa a,
se samdi 27 oktab KIPKAA pral selebre,
men pwomosyon jounen an kbmanse
depi plis pase de mwa.
Objektif yo ane sa a, se
sansibilizetoutmountoutenstitisyonki
konsenepouyorezbveyontannanmwa
oktbb la pou make jounen sila a. Pa
egzanplekb1annAyitiyo tadwe chwazi
moman espesyal sa a pou ft kbk aktivite
ak timoun yo, pou ede yo dekouvri e
ranfbse idantite yo. Nou dwe mize anpil
son humun yo pu Amje aMd nee aM

lang kreybl1a.
Akote doktd Pierre Vernet, ki
pral pale sou politik lenguistik ann Ayiti,
baz pou trase wout devlopman,
dimansyon istorik, sosyo-politik ak
-1. (Jounen kreybl ap rapouswiv paj 14)


MM *
MIRIIII POf f-all-PFlilCC aIIII

,
Tarif Special




$ 016 6 W aller-retour + tax
Valuable jusqu'au 01 Decemb re
Attention: Les places sont limitbes. Fates votre reservation
imm6dlatement. Ces tickets ne sont pas remboursables
et ne peuvent 6tre changes. Une p6nalite sera .
applique pour tout changement -,.. .
de reservation. .. .> ... .
.-, d :4. '

n .
FOMT 171.forrnation et reservations,
contacted votre agency de voyage ou Air ALM



1-800-327-7230 TUSA


Mercredi 24 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 38
6conomique et social d' Hati et sans conclare d'une facon
arbitraire, d6clara que1' avenir du pays devrait Stre confi6 &
cette multitude de jeunes n6s en Haiti ou descendants des
expatrids des ann6es 60 & nos jours.
Selon Mr. Justima, un tras grand nombre de ces
jeunes qui ont mattris6 des disciplines techniques,
scientifiques et intellectuelles diverse ne revent que de
retourner au pays pour mettre leur connaissance
scientifiques, techniques, 6ducationnelles mais surtout leur
patriotism au service de la terre de leurs ancatres. Pour
lui, ce seralar6colte des semences del'exode qui d6butah
la fin du Gouvernement de Paul Magloire, qui va prendre
un 61aarapide A partir de 1957 avec P ammoncellement des
nuages qui annongaient la terreur des gouvernements de
Duvalier phre et fils. Avec le depart de nos intellectuals, de
nos teheniciens, de nos professeurs et ouvriers qualifies vers,
l'Afrique et de nos travailleurs agricoles vers les bates de
la R6publique Dominicaine, une saign6e blanche avait td
pratiqu6e dans le corps social, politique et 6conomique de
notre pauvre petit pays.
Par centre, der autre cSt6 delafrontibre, ler6gime
Trujillo articulait le d6veloppement iconomique de la na-
tion dominicaine. C' est dans centre vision qu'il avait donn6
refuge A des millers de r6fugi6s juifs et autres citoyens de
1' Europe Centrale et qui vont 1' aider A restructure le
d6veloppement 6conomique de son pays sous sa f6rule
d'acier. Aussi avait-il besoin une fois encore de la main
d'ceuvrehanienne taillable et corv6able. Disons en passant
qu'il fut un dictateur plut8t 6clair6, en ce sens qu'il visit
les int6r8ts de son pays, contrairement aux nStres dont
ignorance, la m6chancet6, P absence de tout patriotism
et d'appartenancenationale ont contribu6, avec le concourse


I


Page n1


du terrorism 6conomique am6ricain international, h faire
de notie pays ce qu'il est devenu aujourd bui, 1' Etat le plus
pauvre du nouveau monde.
Rappelons en passant que la course blectorale *
1957, habilement manaeuvr6e par des mains inconnues -
bien connues, va d6stabiliser le pays en ruinant son
6conomie encore relativement prospbre et prometteuse
durant le rbgne de Paul Magloire. 11 faut dire aussi que le
gouvemement de ce dernier avait b6n6fici6 de circonstances
particulibrementfavorables. Le caf6,notreprincipaledenr6e
d'exportation, avait connu les r6coltes abondantes et
successive des ann6es 50 & 57, et un prix e'lev6 sur le
march international jamais connu depuls. ll en fut de meme
pour le sucre product par les 3 usines sucribres de la Hasco,
de Welsh dans le nord et celle des Cayes. Non seulement le
sucre product en Hati r6pondait pleinement aux besoins de
la consummation locale, mais de plus, le surplus exports
apportait des devises 6trangeres hl'6conomie national.
Le sisal avait connu un 61an extraordinaire avec
1' exploitation des plantations industrielles de Derac, de la
Plantation Dauphin & Fort Libert6 dans le Nord, de Hatte
Latan et de Montrouis 16gades par la SHADA et exploiters
par les Frdres Nadal, des plantations artisanales de la Gonive
et de la region des C6tes de Fer et enfin du Plateau Central.
Ajouter A celal' exploitation des builes essentielles
par les Etablissement Louis D6joie, de Mme Ganot et
d'autres petits industries de 36me cat6gorie. Et enfin le
tourism qui remplissait la Capitale et la ville du Cap-
Haitien de millers de visiteurs. L'abondance delapro-
duction vivribre, h travers toutlepays,1' aphaltage des routes
nationals et la mise en chantier du Barage de Petigre qui
(voir Haiti, hier... / 12)


J


. Si :.2
.


PNUD ...
(suite de la page 8)
tants des diff6rentes communes du pays.
Selon Mme Diene Keita, repr6-
sentante locale du PNUD, P organism se
veut << hl'avant-garde des efforts en vue
de Pintigration des NTIC & des fins de
d6veloppement durable >>. De plus, elle
......us se r ves.....ass,
ment d'excellentes opportunities de dd-
veloppement pour les zones reculdes du
pays. Cette initiative donne suite notam-
ment aux recommendations des partici-
pants A la Confdrence de Rio en 1992,
qui se sont traduites par la mise sur pied
du R6seau de D6veloppement Durable
d' Haiti (RDDH).
Raymond Noal, coordonnateur
du project RDDH pour le PNUD, estime
'1"*"implantation d'un t616 centre com-
munautaire use A d6mocratiser l'acc6s
auxnouvelles technologies definforma-
tion, dont Internet, et d enforcer la com-
municationentrelesdiff6rentesadminis-
trations locales. Pour ce, le PNUD aura
besoin, toujours selon M. Noel, du sup-
port des secteurs public et priv6 ainsi que
de la communaut6 international afin de
, <>.
Pour le responsible du project,
Alain Grimard, le t616 centre s' adressera
notamment aux enseignants, aux profes-


tions non gouvernementales (ONG), etc.



jouer le PNUD. Il n' est pas seul A penser
ainsi. HPN


r


HAITI ET NOUS







I~I





Notice of Intent to Request Release of funds
And
Notice and Public Explanation of a Proposed
Activity in the 100-Year Floodplain
October 20, 2001

City of Miami
Department of Community Development
Housing Division
444 SW 2nd Avenue, 2nd Floor
Miami, Florida 33130

(305) 416-2080
The following notice satisfies two separate but related procedural requirements of the U.S.
Department of Housing and Urban Development for activities to be undertaken by theCity of
Miami through its sub-recipient, Habitat for Humanity of Geater Miami, Inc.

Request for Release of Funds
On or about Novemble 9, 2001 the City of Miami will submit a request to the U.S. Department
of Housing and Urban Development (HUD) for the release of Home Investment Partnership
(HOME) Program funds under Title II of the Cranston Gonzalez National Affordable Housing
Act of 1990 as amended, for the Habitat for Humanity Scattered Sites project The project, to
be carried out by Habitat for Humanity of Greater Miami, Inc. will involve the construction of
approximately sixteen (16) affordable single family houses for homeownership to be developed
on vacant lots scattered throughout the north side of the City of Miami, Florida. Estimated
funding in the amount of $ 400.000 will be allocated to the project

Notice and Public Explanation of a Proposed Activity in the 100-Year
Floodplain

The City of Miami has conducted an evaluation as required by Executive Order 11988 and
11990 in accordance with HUD regulations at 24 CFR 53.20 to determine the potential affect
that its activity in the floodplain will have on the environment.
The City of Miami has determined that it has no practicable alternative other than to approve
the proposed project, described above. This activity will have no significant impact on the envi-
ranment for the following reasons:

1- This pmject will help address the high level of demand for affordable, code standard, new
single family homes for the northside neighborhoods as well as the city.
2- Construction will be in compliance with all floodplain protecting measures as stipulated by
the city and county as a part of their participation in the National Flood Insurance Progmm
3. Flood insurance will be mandatory for all homes developed.

Public Comments

Any individual, group or agency disagreeing with this determination or wishing to comment on
e n v u 30 n n n 30 M n pm t e v

b 911wHle nsis end e u Manu p onau on ag subanus on of a m-
Release of Funds .

The City of Miami certifies to HUD that Mr Carlos A. Gimenez, in his capacity as City Man-
ager, consents to accept the junsdiction of the Federal Courts if an action is brought to enforce
response abilities in relation to the environmental review process and that these responsibilities
M sa sG aH n Rh TGcad n Go Es syn 1 He un wUnc.
to use Program funds.

Objections to Release of Funds
HUD will accept objections to its release of funds and the City of Miami's certification for a




RutS8 aC Sa0m ass u Hund f n2 a ad ag nsc ungry

mr an e iv mn us 8 beamdd sd btomth HD
gmnd d wh o ah Hou an & o m3t Envi-
lanta, Georgia 30303-2806. Attn: Environmental Divison. Potential objectors should contact
HUD to verify the actual last day of the objection period.

Carlos A. Gimenez, City Manager

dNmg her


Notice of Intent to Request Release of Funds
And
Notice and Public Explanation of a Proposed
Activity in the 100-Year Floodplain

October 20, 2001

City of Miami
Department of Comunity Development
Housing Division
444 SW 2nd Avenue, 2nd Floor
Miami, Florida 33130

(305) 416-2080
The following notice satisfies two separate but related procedural requirements of the U.S.
Department of Housing and Urban Development for activities to be undertaken by the City of
Miami through its sub-recipient, the Little HaIti Housing Association, Inc.

Request for Release of Funds
On or aboutNovembre 9, 2001 the City of Miami.will submit a request of the U.S. Department
or Housing and Urban Development (HUD) for the release of Home Investment Partnership
(HOME) Program funds under Title II of the Cranston Gonzalez National Affordable Housing
Act of 1990 as amended, for the Little Haiti Housing Association Scattered Sites project The
project, to be candied out by the Little Haiti Housing Association, Inc. will involve the
construction of approximately twenty (20) affordable single family houses for homeownership
to be developed on vacant lots in the Little Haiti area in thhe City of Miami, Florida. Estimated
funding in the amount of $360.000 will be allocated to the project

Notice and Public Explanation of a Pamposed Activity in the 2001-
Year Floodplain

The City of Miami has conducted an evaluation as required by Executive Order 11988 and
11990 in accordance with HUD regulations at 24 CFR SS.20 to determine the potential affect
that its activity in the floodplain will have on the environment
The City of Miami has determined that it has no practicable alternative other than to prove the
proposed project, described above. This activity will have no significant impact on the environ-
ment for the following reasons:

1- This project will help address the high level of demand for affordable, code standant, new
single family homes for the neighborhood as well as the city.
2- Construction will be in compliance with all floodplain protecting measures as stipulated by
the city and county as a part of their participation in he National Flood Insurance Program-
3. Flood insurance will be mandatory for all homes developed.
Public Comments

Any individual, group or agency disagreeing with this determination or wishing to comment on

2:."@: r "2 n n n 3 TB n d M3 Man
?""No "is""?" "Mead 2hheo sO un no o caeu onzing subsn n on of
Release of Funds

The City of Miami certifies to HUD that Mr Carlos.A. Gimenez, in his capacity as City Man-
ager, consents to accept the jurisdiction of the Federal Courts if an action is brought to enforce
responsibilities in relation ot the environmental review process and that these responsibilities
ha b sa sG aH m oHh Oca n isa s Hoe sons bHio 2ndec. to

use Program funds.

Objections to Release of Funds
HUD will accept objections to its release of funds and the City of Miami's certification for a





o o"i" n 2 d ndi g n agry

go .men -ddda d sdubm ddnD
grand An at no anhe Uc v Hou an & pm En i-
lanta, Georgia 30303-2806. Attn: Environmental Divison. Potential objectors should contact
HUD to verify the actual last day of the objection period.

Carlos A. Gimenez, City Manager

C fNmg OfHeer


Mercredi 24 Octobre 2001


Page 12


government portent des accusations injustifiables centre
descoll6guesetcontribuentparleurligbretietleurmanque
d'esprit de corps A fournir h opposition des armes

::janutilis6espourd6stabiliserlalutteenfaveurde
Qui pis est, des personalities politiques et des ac-
quaintances du government se placenta au dessus de la
justice et ne r6pondent qu' A des injunctions choisies. La
Police se declare incapable de proc6der A leur arrestation,
souspr6textequecesintouchablesoutprislemaquisalors
qu'ils organisent des manifestations au vu et au su de tout
le monde. Et pendant ce temps, lamisbre etla faim accablent
le people. Alors comment bl8mer ceux-11 qui present tout
basque tout ce monde devrait Stre d6pos6 dans une boite A
recycler, pendant que Mr. Emmanuel Justima affirmed bien
haut qu'il ya une 6quipe de jeunes forms hl'6tranger dans
routes les disciplines et qui est prete I assure la relive.
Est-ce un crime centre la nation que de demanded qu'un
remue manage ordonn6 soit op6r6 tant dans les rangs du
(voir Ha"iti, hier ... / 14)


traditionels du people et de la nation haltienne et qui se
retrouvent dans cet autre organism de d6stabilition qu' est
1' IRI et dont les manoeuvres qui s' apparentent au terrorism
politico-6conomique, sont habilement enrobes dans des
declarations d6mocratiques qui ne visent en fait qu'd
assouvirleur haine d'un chef d'Etat, Jean Bertrand Aristide,
61u par le people pour r6pondre aux besoins de la majority.
Cependant il faut dire en toute honnatet6 que le
government d'Aristide n'est pas sans p6ch6. Il ne l'est
pas quand des s6nateurs d'ob6dience Fanmi Lavas refusent
de voter les lois du pays sous pr6texte que des voitures
nerves, coAtant des dizaines de millers de dollars plus frais
d'entretien, se font attendre. Alors qu'en Israel, ministers
et members du Parlement organisent des "pools" pour se
rendre & leurs bureau. Des members import ants du


(Harti ... suite de la page 11) -
suspicion et la haine traditionelle des tenants de la
g60politique.
Dans I'espoir de ramener cette prosp6rit6 m8me
en parties, Mr. Justima pense r6unir cette reserve de
connaissances varies des jeunes haltiens del'6tranger.Nous
souscrivons sans reserve A cette initiative. C' est d' ailleurs
notre opinion que la gent politique actuellement en Haiti, A
quelques rares exceptions prbs, est incapable de r6soudre
les probl6mes du pays. Parce qu'elle a accumul6 trop de
haines, elle n'est prate A aucune concession dans l'esprit de
la nation qui se meurt. Pas plus queles quelques dinosaurs
qui ferment la soi distant opposition, soient capable de
produire un plan de government alternatif. Tout se r6sout
Aune motitagne d'intrigues, en association avec les ennemis


H3


[aiti : hier, aujourd hux





Mercredi 24 Octobre 2001 13
Haiti en Marche Vol. XV No. 38 NOs petites announces classes rage







EWO NOU YO NAN ZON ZEWO


e non te la menm, oubyen non te la an espri. Ke nou te bay don,
ranmase lajan oubyen jis voye lapriy4 monte. Nou menm, nan
Gouv6nman Konte Miami-Dade, voye yon gwo kout chapo a
tout rezidan nou yo pou tout sipb yo bay pandan epbk trajik
nasyon an te soufri le Madi, 11 Septanm, 2001.
Yon gwo mbsi espesyal a 72 manm Ekip Inite Miami-Dade Sekou e
Rechbeh, Gwoup de Travay Florid (Florida Task Force) #1, ki te ale travay
nan debri New York yo. Gwo mbsi a kat manm ekip ki te ede nan Pentagon
la. Epi gwoup kat manm de biwo "Office of Emergency
management"(Biwo Administrasyon An ka Disjans) ki te kole zephl yo nan(
Sant Operasyon61 Dijans) Emergency Operations Center, New York nan
"ground Zero"(Zhn Zewo).
Pou lakou lakay nou, nou ta renmen bat bravo pou Depatman Polis e
Ponpye ak Sekou Miami-Dade ki fb gwo travay nan ranmase kotizasyon a
trav4 tout Konte an. Epi tou gwo kout zephl nou jwenn nan men tout
rezidan kominote an ak anplwaye konte yo. Ke sak te rete yo oubyen sak te
ale yo, nou tout se ewo. Se av6k anpil fykte ke nou di non se s6vith piblik nou
epi se av4k anpil rekonesans pou jenewozite nou, fbs nou, ak Inite nou te
monte nan moman nasyon nou an te sou frap.
Alex Penelas, Mayor
Board of County Commissioners
Betty "E Ferguson, District 1, Dorrin D. Rolle, District 2, Dr. Barbara M. Carey-Shuler, District 3, Gwen Margolis, District 4,
Bruno A. Barreiro, District 5, Rebeca Sosa, District 6, Jimmy L. Morales, District 7, Katy Sorenson, District 8, Dennis C. Moss, District 9,
Javier D. Souto, District 10, Joe A. Martinez, District 11, Dr. Miriam Alonso, District 12, Natacha Seijas, District 13
Board of Fire Commissioners
Neil Hall, District 1, Dr. Roberto R. Del Cristo, District 2, Teresa Everett, District 3, Roberto A. Godoy, District 4, Marilyn Smith, District 5
Harvey Ruvin, Clerk of Courts, Steve Shiver, County Manager, Robert A. Ginsburg, County Attomey
R.D. Paulison, Fire Chief, Neil Flaxman, Fire Board Attomey, Carlos Alvarez, Directoe Miami-Dade County Police Department


This advertisement is sponsored by Miami-Dade County's Fire and Rescue, Police, and Communications Departments





Selebrasyon pou Jounen Entbnasyonal Kreybl nan New York


Jounen Entenasyonal Krevo~l


1


Pierre-Charles pou kontribisyon 1 nan edikasyon
popild frb ak sh nou yo. Tout moun invite,
kdlkilanswa kote ou ye sou plant la.

Bbn fatpou toutpitit ak zanmi lang kreybl.

Pou KIPKAA:

Pierre-Roland Bain, kowadinath
Monreyal, okthb 2001

.. .
Hasts, hier ...
(suite de la page 12)
Est-ce un crime centre la nation que de demanded
qu'un remue manage ordonn6 soit op6r6 tant dans
les rangs du Gouvernement que de l'Opposition. 11
y aun tas de gens qui present comme Mr. Justima.
Et si la tAche parait plus ou moins difficile dans le
Gouvernement, ce sera certainement un jeu d' infant
dans l'Opposition qui ne compete qu'un trbs petit
nombre d'adh6rents ipeine visible.
Mr. Emmanuel Justima, si vous Stes capable
de joindrele geste et la parole, mettez vous Al' oeuvre
avant que la barque del'Etat ne sombre dans le chaos
important dans ses flancs Gouvernement, Opposi-
tion et Nation. Viter Juste


.


O~rmz-leurrlePack basic


Mercredi 24 Octobre 2001


-Page 14


Dimanch 28 oktbb, n ap bganize yon fowbm nan antwonphtpouyosuivanonspou
oditorybm kgliz Sen Jerome (kwen Newkirk Ave. ak Nostrand detay son div6s aktivite sa yo.
Ave.) a 4 6 pm kote:
diferan moun ki soti nan peyi kote yo pale Kreyblkapab Pou Kontak:
rankontre pou yo braselide son devlopmanlang Kreyb11a ak son Dahoud Andr6:
jan yo pale kreybl nan diferan peyi janpetro@aol.com
n ap f6 yon espozisyon materybl ki genyen nan lang Mends D6joie:


Date: Mon, 15 Oct 2001 10:57:18 EDT
From- JANPETRO@aol.com

N nes ese
14 Okthb 2001
28 Oktib se Jounen Ent6nasyonal Kreyb1
Nou se yon gwoup ayisyen ki mete ansanm pou
nou bganize yon seri aktivite pou nou selebre Jounen
Enthnasyonal Kreyblnan New York.
Soti 21 Okthb pourive 28 Oktab n ap bganize yon
kanpay edikasyon nan divbs medya nan kominote a pou
nouesplike enphtans lang Kreyblla genyenpoudeviopman
peyi d Ayiti, epi pou nou analyze ki sa ki fb lang Kreyb11a
poko janm jwenn plas li merit nan tout sekth nan lavi pbp
Ayisyen an jiskaprezan.


mdejoie@aol.com
Yves Raymond:
ivremon@aol.com
Jean Refus6:
tsf2004@yahoo.com
Paul Tulc6:
viloul36@excite.com


718-835-2695,
718-951-0537,
718-951-9756,
718-252-0979,
718-339-3908,


Kreybl la
n ap genyen okazyon pou nou aprana li Kreyb1 ak pou
nou aprann ekri Kreybl
n ap brase lide son travay nou dwe fa pou rive mete
Kreybl la nan plas li n
an sosyeteAyrsyen an
n ap jwenn enfbmasyon son ophtinite travay ki genyen
pou moun ki konn lang Kreybl la fen


N ap made tout


(Nou sot lan paj 11)
ekonomikepwopozisyonteknik
ak leng wistik, KIPKAA pral
akeyi pwofesh Yvon Lamour,
direktb Sant Devlopman Kreybl
Ayisyen nan Boston, Madame
Marilyn Mason, prezidan "Ma-
son Integrated Technologies Ltd
nan Boston, pwofess Joseph
Proph6te, direkth
konbitayisyen.com epi Pwofesh
Grard D. Months, responsab
"Societ6 de Recherches
Historiques Culturelles
Antillaises"
Bb kote atis yo,
KIPKAApralakeyiRaraMizik,
yon gwoup k ap f6 mbvby nan
Kanada, aktris teyat Gladys
Demosthbne, chants solo Gerald
Williams, dramatic e methanshn
Pierre St-Sauveur, komedyen
Jean Robert Bellarmin ak
Claudette Ciriaque, pow bt
Jacques Pascal e gwoup atispent
Pipirit Chantan.
PoufimKIPKAApral
onore atispent Emmanuel


- :
Cy OAUTOL AOL.COM
? : ..- ., ~ . ..4 -
. e. ...4,- : ,


IST


* Nw Yr k New Jersey Boston Miami Montrial


e c 6 la client61e


NATIF NATAL


BAYCO AUTO SALES
9105 NW 27 AVE. MIAMI, FL 33147 DIESEL
OFFICE (305) 836-4333
u ro sau-- j FAX (305) 836-0230 EA
EMAIL BA


DQ~~~~~~,~~0~~~O~b~~-~,~>


Apparel + acttVation + 100 minutes de communication gratuites

Envoyez le A votre famille par unrrRANSFER
Sur presentation de votre regu, Comcel activera gratuitement
votre cellulaire TDMA stranger d4s I'abroport
ivreS





MIAMI-DADE


MIAM EDADE


'


Haiti en Marche Vol. XV No. 38 I *


MIAMED~


PUBLIC HEARING NOTICE REGARDING


The MCA has scheduled a meeting for October 26, 2001 at the Fruit and Spice Park, 24801
SW 187 Avenue. The meeting is scheduled to begin at 3:00 PM.
Multiples members of individual community councils may be present. All of these sessions
are free and open to the public.

For sign language interpreter services and for materials in accessible founal, call 305-375-
2842 five days in advance of the meeting you plan to attend.

REQUEST FOR PROPOSALS
RFP # 324

Broker Selection for a General Liability Insurance Program for the -
Miami River Dredging Project

Miami-Dade County is seeking proposals from insurance brokers to provide bmkerage and
related services for a General Liability Insurance Program to cover liability arising out of the
Miami River Dredging Project The selected Broker must be a licensed insurance agent in the
State of Florida for the duration of any agreement issued as a result of this RFP. It is antici-
pated that the County will issue an agreement for it three (3) year period with five (5), one (1)
year options to extend the term at the County's sole discretion. There are no contract measures
for this RFP.
The RFP package, which will be available starting October 22, 2001, can be obtained through
the Vendor Information Center, Department of Procurement Management, 111 NW 1 Street,
Suite 112, Miami, FI 33128-1919 at a cost of $ 10.00 for each solicitation package and an addi-
tional $5.00 fee for a request to receive the solicitation package though the United States
Postal Service. For your convenience, we now accept VISA and MasterCard. To request the
RFP package through the United States Postal Service, mail requests with the following info:
the RFP number and title, the name of proposer and contact person, complete address to be
mailed to, telephone number and fax number, along with a $15.00 check or money order made
payable to: Miami-Dade Board of County Commissioners. For further Information regarding
obtaining an RFP package, contact the Vendor Information Center at (305) 375-5773.
A Pre-Proposal Conference is scheduled for October30, 2001 at 10:00 AM (local time) at
Stephen P. Clark Center, 111 NW 1" Street, Conference Room 18-4, 186 Floor, Miami, Fl-
Attendance is recommended, but not mandatory. The contracting officer for this RFP is Rita
Silva at (305) 375-1081
Deadline for submission of proposals is Friday, November 16, 2001 at 2:00 PM (local time) at
Miami Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1 Street, 17"
Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983. This RFPis subject to the County's Cone of
Silence Ordinance 98-106.


The Miami City Commission will hold a Public Hearing to discuss the rollover of previously
appmved Community Development Block Grant (CDBG) and Emergency Shelter Grant Funds
to the 2001-2002 Program Year as specified below in the proposed Agenda Items. The Public
hearing will be held:
Thursday, October 25, 2001 at 9:30 A.M.
City of Miami Commission Chamber
3500 Pan American Drive
Miami, Florida 33133

The proposed Agenda items relating to the aforementioned Public Hearing will include:
1. Discussion and pmposed resolution to rollover $ 210,000 of previously approved Com-
munity Development Block Grant (CDBG) funds.for the Tacolcy Economic Develop-
ment Corporation, Inc. to the 2001-2002 Program Year in support of the Edison Plaza
Economic Development Project in the Model City neighborhood.
2. Discussion and proposed resolution to rollover $ 151.170 of Emergency Shelter Grand
(ESG) funds previously approved for the Catholic Charities of the Archdiocese of Miami
Inc to the 2001-2002 Program Year in support of the Agency's rehabilitation projects for
shelter programs operated at the New Life Family Shelter, Pierre Toussaint Little Haiti
Homeless Project and Little Havana Emergency Services Pagram.
Interested individuals are encouraged to attend this public hearing. The meeting site is acces-
sible to the handicapped.

(AD NO. 09782)


Mercredi 24 Octobre 2001


Page 1s


p
reason et du droit la Convergence D6mocratique appelle
les citoyens de toutesdcat6goriesc cialee A se dresser centre
l'entrepnse dictator et s


Port-au-Prince, le 15 octobre 2001.


orepar


c s s he altre em nhudi, Secr6taire
G6n6ral-Adjoint de 1' OEA, entre la Convergence
D6mocratique et le Pouvoir Lavalas. I'impasse a surgi du
rejet par la de?6gation Lavalas de la formula de concilia-
tionprisentieparl'ambassadeur Einaudi, Apartir des propo-
sitions respective des deux parties, pour la tenue de
nouvelles elections deviant mettre on terme bla controversy
61ectorale surge en mai 2000.
Laproposition del'Ambassadeur visanthpriciser
une date pour ces comics tenait compete des acquis des
n6gociationsmendespar1'OEAetl'InitiativedelaSoci6t6
Civil entre Lavalas et la Convergence D6mocratique. En
6purant les propositions des deux parties deleur r6f6rence
respective aux elections anticipates et aux 61ections "
contests ", cette formula neutre de l'OEA pr6voyait la
realisation d'61ections parlementaires pour novembre 2002,
et territoriales pour mars 2003 Une telle formula,
approuv6e par la Convergence, d6rangeait les men6es de
Lavalas pour prolonger son contrble de facto de routes les
institutions du pays. Elle contrariait son propose de con-
timer, sous covert d'ane soi-disant adhesion au principle
des negotiations et d'un accord politique, h contrer les ac-
tions de opposition et les demands de la communanut6
international pour un retour hl'Etat de droit.
La de16gation Lavalas oil se retrouvaient Yvon
N chef de la Fanmi Lavalas et s6nateur
epturne, sous- *
contest et les Ministres des Affaires etrangbres et de
l'Intirieur a d6montr6 clairement le refus du regime
d'accepteruncompromis. Monsieur Neptune, tout enfaisant
march arribre par rapport aux positions convenes en
juillet, n' a pas hisit6 & accuser 1' organism continental de


violet la << solution de San Jos6 >> et de comploter centre
le pouvo ette attitude outre, exhib6e vis-h-vis de la Con-

vergence, des repr6sentants diplomatiques des pays amis
ainsi que de1' Initiative dela Soci6ti Civile, a mind le destiny
des pourparlers et a conduit au blockage. Dans la logique
& un discourse visant A diaboliser Ala fois 1' opposition et la
communaut6 international, une telle attitude cherchait, de


fagongrotesque, h conferer
une 16gitimit6 au regime
Lavalas ; un regime qui a
perdu toute cr6dibilit6 et
pretend attribuer A d'autres
la responsibility de sa
faillite, de plus en plus
6vidente.
L'intransigeance
des tenants du pouvoir a
ruin6 encore une fois a
possibility deparvenir hun
compromise et l'espoir p
partageaient de nombreux
Haiti et d' Haiti de
ens amis
voir se crier les conditions
pour an accord politique qm
aiderait le pays A sortir de sa
dramatt ue situation
La Convergence
D6mocratique renouvelle sa
ferme volont6 de continue
le ombat I retour A
c pour
l'ordre d6mocratique. Tout


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BID
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI-FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), which can
be obtained through the Dade County Department of Procurement Management, Vendor Infor-
mation Center (VIC), 111 NW 1^ Street, Suite 112, Miami, FI 33128 (Phone 305-375-5773).
There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below)
and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package
through the United States Postal Service. All request by mail must contain the bid number,
title, opening date, the vendor's complete return address and phone number and check for the
correct dollar amount made payable to: "Mianu-Dade Board of County Commissioners .
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container will be opened promptly at
the submittal deadline. Bids/pmposals received after the first bid/proposal envelope or con-
tainer has been opened will not be opened or considered. The responsibility for submitting a
bid pmposal to Miami-Dade County on or before the stated time and date, is solely and strictly
the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by
any mail, package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occur-
rence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office
located at 111 NW 1 Street, 17* Floor, Suite 202, Miami, FI 33128, by no later than 2:00 PM
on the bid opening date in order to be considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Ordi-
nance No. 98-106.
The foBowing bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday NOVEMBER 28, 2001


Redland Area Municipal advisory
Conanninee (RAMAC)
Meeting Notice

The RAMAC, a committee created by the Miami-Dade County Board of County Commis-
sioners, has been studying the possibility of incorporating the Redland area into a separate
municipality. The study area is defined by the following boundaries:


Aga Ammonia
This contract is County-wide
This contract requires Insurance

Bogg Repairs. Accessories and Parts
This contract is State-wide


Cost $10.00


6883-3/05-CYIR-CW


On the North -


188* Street
360* Street
The Urban Development Boundary
(with 134* Avenue as its most easterly end)
C111 canal and the 131N levee


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, DECEMBER 19, 2001


Spray Paint Tmes Cost $10.00
Attendance at a Pre-Bid conference is
Scheduled for November 16, 2001, at 2:00 PM at the
Stephen P. Clark located at 111 NW 1^ Street,
13* Floor, Room # 4, Miami,
FI 33128


1274-AV


COMMUNIQUE


CONVERGENCE DEMOCRATIQUE


Rejet par Lavalas de la Proposition
p
M / * en r6it6rant sa disposition
I'attitude intractable des e la r xce de 1 OE x--------st.s-- ---
repr6sentantsdeJean-BertrandAristidea
ouvoir A s'engager dans la v


LIIIIlIUIl









17 OCOBRE


A l'occalFs*:1UCi~,r;on~ del 61baioq du 17Otobre 2001


Chers Concitoyens, Chbres Concitoyennes, Mes- .
dames, Mesdemoiselles, Messieurs,
La Premiere Dame et Moi avons l'honneur delvous
accueillir au nom de Jean-Jacques Dessalines le Grand.
La ce?6bration du 17 octobre, loin d'8tre une tra
edition fig6e dans I'immobilit6, interpelle routes les victims
du terrorism d'aujourd'hui et de l'esclavage d'hier.
I'analyse du terrorism r6vble des exactions et des
cruaut6s qui transcendent les frontibres et remontent la
tongue histoire de l'humanit6 jusqu'au premier crime de
l'homo habilis.
Un peu plus pr&s de nous, le pire
ethnocide observe & travers notre conti- '
nent, nous prepare A mieux comprendre
les souffrances inflig6es A nos ancatres:
Dessalines, Christophe, Toussaint,
Geffrard, ...
Pour avoir 6t6 la zone la plus
peupl6e, le Mexique central a vu le
terrorism d6capiter la population
indig6ne. Si en 1519, on y trouvait 25.3
millions d'habitants, en 1523, il n'en
restait que 16.8 millions; En 1568, 2.6
millions d'habitants
En 1605, 1 million d'habitants.
Settlement 1 million de ces 2.5.3
millions ont pu survive!
Ici chez nous, lorsqu'en 1515
Las Casas chercha & obtenir une
regulation plus favorable aux Indiens, il
6tait d6ji trop tard car A peine 10% de la
population 6taient encore vivants.
H6catombe! Barbarie! Auri C4ri
sacra fames! Ex6crable faim de l'or! .
De fait, les travaux forces andantirent les peoples
am6nndiens et assassinaient nos anc8tres.
Tout kb dessalines se te mak kout fwbt!
Tout po l te taripe ak mak rigwaz!
On ta di po bdt yo tanpe ak fd cho!
Lacolonisationde1'Am6riqueauXVIesidcle reste
et demeure le pire ethnocide que l'histoire ait enregistr6.

Chers concitoyens, Chbres concitoyennes,
Les raciness du terrorism sont lh!
IA au coeur de1'esclavage.
L'esclavage de ce temps 14 ou l'esclavage
moderne
Enbrisantles changes del'esclavage, Jean-Jacques
Dessalines ah6roiquement combattule terrorism sous ses
former multiples.
Et nous dignes fils et files de Jean-Jacques
Dessalines le Grand, nous luttons aussi contrele terronsme
avec lucidity et discernment. Qu'il s'agisse du terrorism
gdopolitique ou du terrorism iconomiqueil faut articuler
une demarche rationnelle et respectueuse des droits de la
personnel. -
La force sans intelligence s'6vanomt sous sa
propre masse, s'6cria Horace. En utilisant sa force et son
intelligence, Dessalines dress en 1804,1'are de triomphe
oil s'entrelassent Libert6, Egaliti, Fraternit6. L'esclavage,
n'est-ce pas un crime centre l'humanit6! Qu'il est grand
cet Homme- IA qui l'a combattu jusqu'd faire de cette Terre
la Premiere R6publique N6gre du Monde!
Qu'un homage special soit rendu hl'Empereur!
Et en sonnomnous prot6gerons les libert6s fondamentales,
les droits 6conomiques, civil et politiques.
Tous les 8tres humans naissent libres et 6gaux en
dignity et en droit
A1'ombre de Dessalines, ce combatpourlalibert6
implique tant le cerveau que la conscience humane. En .
I'absence du cervean, la vie humaine perd le fondement de
sa sup6rioritd: En d'autres terms, sa conscience, sa volont6,
sa pens6e rationnelle.
Tous ceux qui, comme Jean-Jacques Dessalines,
rejettent la vie v6g6tative, s'61dvent en altitude pour que
nul ne soit tenu en esdavage. Nos h6ros apportent une
contribution objective A l'humanisme.
A l'aube de ce millionaire trbs fragile et trbs
vulnerable, le cerveau au besoin, peut Stre r66duqu6 pour
la construction d'une soci6t6 plus humane et un monde
moins violent.


fE
.
o n Sd t decent


impliquer de manidre effective touted les institutions
haltiennes dans ce processes.
Ces s6minaires ont 6t6 l'ocasion pour les fonctionnaires

sl'T d noG o g n,


Direction G6ndrale des Imp8ts de mieux apprehender les
dispositions en vigueur Ala CARICOM et de se
familiariser avec touted les rdgles et procedures r6gissant


1101 region e na ecnodant la


1954me Anniversaire de la mort de
Jean-Jacques Dessalines ...
Cet anniversaire a 6t6 grandement comm6mor6 par toute


Mercredi 17 Octobre 2001


Page 16


Nou dekouvri nan Papa Desalin
IA yon jou, Jeneral Bazlb
Mennen yon doktd yo te rele Miranbo ba li:
Woy! Dokth a kraponnen!
Li ph e li tonbe tranble
Tankou yon fby bwa.

Desalin di 1:
- Dbk, pouki wap tranble konsa?
-Dbklareponn:
Gouvans, lamedsin poko envante
Rembd pon maladi laperbr!
Dessalin tonbe souri e li di:

-Ba dbk la lavi
Pou l al bay lavi
Nan geri malad.
Dbk la jwenn nominasyon
Chbf chirijyen nan lopital..

Se konsa anpil dokth ak
Famasyen te jwenn
Pwoteksyon pou yo
Ka pran swen moun malad.

17 oktbb ane sa a
Raple n ke Desalin pat gen tan
Jwenn swen nan men dokth
Lb trayizon moun san konsyans
Asasinen1 Pon Wouj, Jou 17 octbb
:. 1806 la.


Sa mande konviksyon ak kontwbl,
Desizyon ak dethminasyon.
Nan tan pal, Desalin te itilize ladrbs pa
200 zan apre
Vyolans ekonomik la change Am
Men 1 pa change direksyon.

Konsyans Desalin pat kite l domi


Smonie religiense au Palais National B P'occasion du 17 Octobre


photo Jean-Claude Pierre-Louis
IA apre lendepandans,
Mizb kontinye fonse sou P6p la.

Si nan1ane 1804, 1806
Li tap egzije moso tb pou Peyizan yo'

Joe an lane 2001,

E tout Analfabbt yo ?
E tout Pitit Php la
Ki nan f6 nwa, chomaj ak
grangou?
E tout mas P&p la ki swaf,
Alfa ekonomik, travay, sante,
Jistis, ak sekirite 24 sou 24?

Depisekotechodybabouyiyon
s61 bb,
Desalin batay ak konviksyon
pou change sa.

Dayd, li pat ni chdf
Poul chbche enters phsonbl,
. Ni Nbg ki pot.kanson1
Poubbl twal-

Nan lane 1791, li pote kole ak
Boukman.
Nan mwa okthb 1794,
Sou rekomandasyon Tousen,
Gouv6nd Lavo nonmen Desalin
Chbf batayon.
Nan Lane 1795, li vin kolonal.
.
E, nanlane 1797,1i jwenn grad:
General brigade.
An 1802, Desalin pran tbt lame

Pou mennen nou dirbk dirak
Nan lendepandans.

LA w gen bon kb,
Ou pa ka fbmen je konsyans on
Devan soufrans frb w ak sb w.


Sa fb 1951ane.
Nou sonje Defile! Fanm vanyan ki
te fou
E fou pou Desalin.
Yo asasinen KS Desalin men,
Yo pa ka asasinen r6v libate a.

Paske li pa mouri tou mouri,
Lespri 1 ap toujou vivan nan
nou.

Qu'un homage special soit
rendu
hl'Empereur!

Pour honorer sa m6moire en ce 17
octobre de l'annie 2001, par Arrati presidential, Je
declare: Article 1 La Dessalinienne doit.8tre ex6cut6e le
matin, A 1'heure de la monte du drapeau dans tous les
6tablissements scolaires publics et priv6s. Article 2 I 1
est fait obligation A tous les Doyens, Directeurs et
Professeurs de ces 6tablissements, A tous les niveaux de
l'Enseignement National, de s'assurer que cheque 6tudiant
et cheque 61dve m6morise parfaitement la Dessalinienne.
Chers concitoyens
Chores concitoyennes,
Pour le Pays, pour la Patrie
Marchons unis.
Unis au-deld de nos differences
Iddologiques et politiques.
Pour le Pays, pour la Patrie,
Marchons Unis.

Al'Empereur, Honneur et Respect!
A Jean-Jacques Dessalines le Grand, Honneur et
Respect !

Au D6fenseur de la race! Honneur et Respect !
Aux Fondateurs de la Nation! Honneur et Respect !
A Nous les dines fils et filles!
Respect et REPARATION
Pour une civilization de Paix.

Merci


Se menm boate ak konsyans sa


une s6rie de c6r6monies qui se sont tenues tant & Port-au-
Prince que dans plusieurs villas de province.
Dans un premier temps, une c6r6monie solennelle



r a d Ateur de
la patrie, qui s'est sacrifi6 pour nous 16guer un pays libre
et ind6pendant. Le Pr6sident Aristide qui a condamn6 A
maintes reprises les actes terrorists perp6tr6s le 11
september dernier aux Etats-Unis, a d6nonc6 touted les
(voir En bref I18)















1


les midias dans P'oeil


'


I


Haiti en Marche Vol. XV No. 38 I



"Campagne d'Afghanistan": Washington
WA SHING e * 1'inivitabilit6 du recourse ides forces
TON, 21 Octobre OHOOre lom de ses objectifs ;::::.e.
April deux semaines de


Pluie de stars et de dollars pour


le "Concert pour New Yor k"


Mercredi 24 Octobre 2001


Page 1


gens", avait ironis6 Donald Rumsfeld.
La tactique a toutefois 6t6 adapted blamenace et
au terrain: pas d'engagement massif defantassins mais des
operations commando, ponetuelles, cibl6es et si possibles
16tales.
Cette deuxibme phase des operations militaires
prompt d' 8tre plus delicate, plus meurtribre et hl'issue plus
incertaine, alors que l'hiver arrive et que les critiques se
multiplient sur les objectifs Along terme de1' administration
Bush.
"Its frappes a6riennes devront, A mon avis, 8tre
termindes de toute faqon avant la mi-novembre et le d6but
du Ramadan, le 17", souligne Bill Taylor. "Maxs les
operations des forces sp6ciales, etnotamment des comman-
dos entrainds pour agir par tout temps, pourront tout A fait
se poursuivre' .
"Nous entrons dans la phase la plus difficile avec
les operations terrestres", estime pour sa part le diplomat
europden, qui souligne l'impact psychologique de ce type
d'engagement.
La capture de ben Laden et des chefs d'Al-Qaida
n'estpashorsdeport6eselonlui."Ilfaudradutempsmais,
avec dubonrenseignement et en comptant sur des defections
de taliban, I'objectif est r6alisable". (AFP)


bombardments intensify et une operation au sol qualified
desucchs,1esEtats-Unis ontremport6unepremibremanche
dans leur guerre centre le terrorism enAfghanistanmais
resent loin deleurs objectifs: capture Oussamaben Laden
et briser le r6sean d'Al-Qaida.
Face hun ennemi fuyant, impr6visible et fut6, le
president George W. Bush et les strategies du Pentagone ont
opt6pourune strat6gie militaire risque, A mi-chemin entre
l' operation de police et la guene ouverte traditionnelle, dans .
un pays A la gdographie hostile, r6put6 pour ses impitoyables
pidges.
Aussi, plutSt que de se lancer dans une invasion
massive A la sovi6tique, Washington a mis en oeuvre une
forme de guerre qui, meme si elle a connuun d6but somme
touteclassiquerestelargementindditerev8tantancaracthre
Ala fois limitet clandestine.
Deux semaines de frappes a6riennes semblent
avoir rempli le but initial que s'6tait fix6 le secr6taire A la
Defense, Donald Rumsfeld: s'assurer la complete mattrise
du ciel afghan.
"La puissance de combat des taliban a 6t6
6visc6r6e", a r6sum6 le lieutenant-g6n6ral Gregory
Newbold, directeur des operations & 1' 6tat-major
interarm6es.
"C'est presque un sans fame pour I'instant. Les
deux premiers objectifs ont 6t6 r6alis6s: la destruction dela


defense anti-arienne et des infrastructures militaires des
taliban", comment un diplomat europ6en, sous covert
de1'anonymat.
"On a bombard tout ce qu' on pouvait
bombarded", explique A l'AFP Bill Taylor, ancient colonel
de l'US Army et expert militaire au Centre d'6tudes
strat6giques et international (CSIS).
Mais, relbve-t-il, "il n'y a gubre pour l'instant de
signed objectifs que 1' on ait r6alis6 des progrbs vers les buts
fix6s par le president George W. Bush: capture Oussama
ben Laden et bruiser le riseau terrorist d'Al-Qaida".
N6anmoins, I'entr6e en jeu spectaculaire des forces
sp6ciales ambricaines ce week-end avec le raid de plus de
cent soldats des commandos d'61ite prbs de Kandahar, le
fief des taliban a montr6 la determination des gnbraux
amdricains & aller chercher l'ennemi lb od il se cache, as
risque de subir des pertes.
Dans cette "guerre asym6trique", comme
l'appellent les experts une guerre od I'ennemi frappe
derriere les lines adverse avec l'arme de la terreur mais
ne dispose sur le terrain ni de divisions blind6es, ni de
regiments d'infanterie, ni de flottilles on d'escadres
ariennes les strategies ambricains savent qu'ils ne peuvent
faire l'6conomie d'un engagement tactique direct.
- Depuis plusieurs jours, le Pentagone soulignait


casquette de pompier s'empressaient de coffer celle que la
fouleleur langait. Derribre eux, un cran giant diffusair des
photos panoramiques delaligne des grarte-crel, avec les tours
- jumelles.
Intervenant apths sa femme,1e s6nateur de 1' Etat de
New York Hillary Clinton, son mali Bill a lanc6: Un petit
mot pour les pompiers: j'entends ces gens 15, ces terroristes,
affirment toutle temps queles Amricains n'ont pas de cour-
age.Iruts chefs se cachet dans des grones. Vos chefs som
,
es premiers dans le Wodd Trade Center !'
I'id6e d'un grand.concerf de charity a la suite des
attentats du ll september a germidans unavion entre Londais
et New York, A 1 occasion d'une rencontre entre Paul
McCartney et Hasvey Weinstein, co-pr6sident de Miramax
ms.
Aprbs avoir obtenul'accord d'une star du calibre de
I'ancien Beatles, qui a chanten tee-shirt du New York Fire
Departmentilfutfaciled'obtenirceuxde David Bowie, Elton
John, Mick Jagger, Bon Jovi,1es Who, Eric Clapton, Billy
Joel, Bono et tant d'autres, mais aussi des stars du cindma
comme Spike Ire, Martin Scorsese on Woody Allen, qui ont
chacun r6alis6.un court-m6trage pour la circonstance.
Des tates d'affiche plus jeunes, cornme le rappeur
Jay-Z ou le group f6munn Destiny's child, talent aussi
pr6sentes.
Addition des tickets d'entrde (les meilleures places
6taient en vente pour 10.000 dollars), des droits de retrans-
missionte?6, des disques et des DVD devraient en faire, selon
le New York Times, "I'un des 6v6nements de charit61es plus
rentables del'histoire".
De nombreuses veildttes du sport et da show-busi-
ness avaient pour l'occasion fait don d'objets qui ont 6t6 mis
en vente sur le site de vente aux enchbres "E-Bay".


NEW YORK, 20 Octobre Iss pompiers, policies new-
yorkais et les families deleurs "fares" disparus dansle drame du
World Trade Center ont tiles h6ros, tes invites d'honneur d'une
exceptionnelle brochettege vedettes du rock set du show-business
r6unis samedi soir au Madison Square Garden pour le "Concert
pour New York'.
Ces cinq heures de concert, organism par la change musi-
cale VH1, Miramax Films, AOL et Datavision, propsi6taire de la
c616bre salle de Manhattan, dialent destines a lever des fonds pour
les families.des quelque 5.000 vacumes et les 1614spectateurs out
416 mentis toutela soirded se montrer gdn6reux.
Les incilleures places, au centre .de -l'arkne, avalent 6t6
-
assery.es aphilieursinilliers de pompiess et de pokeiersamst qu'aux
families de leur colleagues disparus. Entre rire et larmes, ils out
chants, hurl6, hu61e nom d'Oussama Ben Ladenet acclam6 celui
dumaire de New York "Rudy" Giuliani.
Des infants portaient la casquette de leur phre pompier,
mort dans1'6croulement des tours jumelles, et brandissaient son
portrait:Dejeunes veuvesontpass61asoir6eitenirkboutdebras
le casque de leur mari 2nort. Des pompiers aux yeux humides
montraient aux cameras les photos de leurs amis perdus sous les
ddcombres
I.e show s'est ouvert aux accents de "Heroes", par David
Bowie. Une incroyable affiche de m6ga-stars s'est ensuite succ6dd
pour rendre homage aux pompiers et policies qui ont p6ri en
tenant de faire 6vacuer le plus de monde possible des deux tours.
"Grace & la bravowe des policies et pompiers de cette
ville, les gem( partout se traitent avec advantage de respect et de
compassion", a d6clar61'acteur Jim Carrey. "C'est la fin d'un bre
d'6golsnie et de cynisme, car vous nous avez sappel6 qui nous
sommes raiment !".
Lafouleles interrompaitr6gulibrement aux cris de "USA
! USA !" Sur schne, ceux qui n'arrivaient pas Al'avance avec une


Mick Jagger an grand concert intitul6
"Sel de la Terre" honorant les victims et les
secouristes du World 'Ikadecenter
"Au nom do. monde enter, merci!" a
lanc6 Paul McCartney encl8turantlasoirde, avant
dientonner
"Yesterday". Toutlemande est remonti sur sche
pour le final: "Let it be". (AFP)


Bacille du carbon:
NEWYORK, 21 Octobre Iss grand m6dias am6ricains,
bas6s & Manhattan, sont places depuis dix jours dans la position
inconfortable de devoir couvrir des 6v6nements dont ils sont les
protagonists.
En pregnant pour cibles des pr6sentateurs vedettes de brand son flacon
journaux t616vis6s, les trois grades changes nationals (CBS, NBC et lanc6 "Dans le
et ABC) et au moins un quotidien new-yorkais, le New York Post, Au cour
les bioterroristes, qu'ils soient on non li6s & Oussama ben Laden, et pomplers sp6c
ont cr66 un d6but depsychose dans les redactions qui, grice hl'effet courier et de rida
multiplicateur de la press, s'est propag6 & tout le pays. pour tenter d'y d
Racontant dans son journal une fausse alerte provoqu6e du charbon-
par la reception d'une lettre remplie d'une poudre blanche qui s'est Des pr6
1
r6ve?6einoffensive, Judith Miller, journalist specialist duProche- les parties comm
Orient et dubioterrorisme au New York Times, 6crit "Je ne couvrais stages ferm6s,
plus une histoire. J'6tais l'histoire". consigned de pru
Lorsque l'une de ses assistants a contract la forme des machines A s
cutande de la maladies du carbon, Dan Rather, I'un des grand corner avant dis
noms du journalism audiovisual, a transformun studio de CBS Des mil
en salle de conference de press pour y recevoir les conf&res et queue pour pass
r6pondre Aleurs questions. I'immensemajor
i
Terminant son journal teT6vis6 du soir, Tom Brokaw, la I'6ditori
star de NBC dont une assistant est 6galement tomb6e malady, a dans le New York


lire a 6t6 tap6 par des mains ganties de cuir noir.
Des cam6ramans font le pied de grue
devant I'entr6e d'une change rival, interrogent
leurs confreres, pour apprendre le lendemain que
c'est au tour de leur change d'8tre sous le feu des
projecteurs.
Par le jeu des relations et des amiti6s,1es
journalists apprennent solvent bien A l'avance
qu'une alerted A 'T anthrax" (nom am6ricain de la
maladies du carbon) a 6t6 d6clench6e dans une
enterprise concurrence, mais doivent en attendre
confirmation de la bouche d'un directeur ou d'un
r6dacteur en chef, souvent accompagn6 du maire
de New York, Rudoplh Giuliani.
Les autoritis sanitaires multiplient les
messages apaisantsfaisantremarquer queles con-
taminations remontent d6ji & plusieurs semaines
et que le nombre de personnel infect6es est
remarquablement fable (quatre en tout & New
Yorkdontleb6b6d'unemploy6delachaineABC
dont on ne sait toujours pas comment il a 6t6
contamin6). (voir Presse et anthrax / 20)


personnel d'antibiotique centre lamaladie
Cipro, nous croyons !"
s des derniers jours, des 6quipes de policies
ialis6s out 6t6 d6pechies dans les sales de
ction de tous les grand m6dias A New York
6tecter la presence du bacille de la maladies

6vements sont effects dans les bureau,
unes. Des studios ont 6t6 d6m6nag6s, des
des gardens de s6curit6 embauch6s, des
dence affich6es. Certain m6dias ont achet6
t6riliser dans lesquelles ils font passer leur
tribution.
liers de journalists et d'employds font la
er des tests de d6pistage, n6gatifs dans
t&des cas.
alisteMaureenDowdpr6cisedseslecteurs
Times que l'article qu'ils sont en train de


NI INTERNATIONAL







__


I


1


: T- M~t8 CiOiSCS


SCRABBLE
Arrange les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Frangais



RIT


I I'
Solutions de la semaine passe:
LACERIE


HORIZONTAL
1. Deblaye 2. Nivelees -
3. Argon Obsoldte -
4. IVianiera 5. Aval6 -
Conjonction Erbium -
6. CIA Pronom Ville antique -
7. Apprendre, en anglais -
Pronom 8. Rodasses.
VERTICAL:
1. Erre 2. Labourera -
3. Franc Argon -
4. Ramona A I'essentiel 5. Descendants des remains -
6. Abandonne 7. Content -
8. Plaies.


_ I


GRILLE DIES PROGRAMMES


5600 6h30 Bon Riveil en musique

6h30-7h00 Au Pipirit chantant
premier journal creole avec Yves Paul L6andre

7h00- 9h00 M6Iodie Matin avec Marcus
Information, Interviews, Analyses
7hl5 : Au quotidian avec Elsie
7h24 : La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7h35 : I' Actualit6 en Bref avec Yves Paul L6andre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : 1' Editorial.
10h00-Midi Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
12h00-12hl5 Le Midi
Un r4sumi des informations avec Nati Pioly
12hl5 2h00 Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

2h00- 3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons frangaises
3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

5600 Nouvelles 5 Henres avec ViHette Hertelou

Sh30-7h00 Les Top Ten

7h00-8h30 Anior y Sabor con Lutchano

8630-9600 Soir Informations

10h00 Notre Grand concert
I' Heure classique (lundi et mercredi)
,,
Dimanche soir Sous le Kiosque & Musique
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi eudi et dimanche)
9h00 et ... Cavaliers prenez vos dames Cheque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd' hui et d'hier


Mercredi 24 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 38


Page 18


Les Jeux


E S


0 RT
0 RT
0 RT

oND
OND
gag


Allez de LONGES A CINCLE, en utilisant deS


CI C E


Solutions de la semaine passe:
Q T W BA J MP F Y WU I W
R Z S E KM I MOS D F MF
Q K D J (E TP Y GE YE T F
TVX SX TU I u 7' c
AO Y F Q TS I BI '8'
U UOS E J CUA
R G I UPN J G Q R
Y J R BONAR II
D KY P ERDWOU G
YA (HSE G NAB G
T F Y SGW N I H TX K
Z G F J L J N TK E N) 1 li C)
v (cOR A, M) L Q V DOU I H
GI HG QAONANP KA Y
vPGSIWIUF DPDW


Algerie
Bangladesh
e
Inde
ndnonesie
raqu
Nigeria
k an
Soudan
Uu uie


En bref ...

fit 2@oCqui endeuillent actuellement le monde, notamment le terrorism
6conomique auquel notre pays est sonmis depuis des temps.
Peu avant la c6r6monie au Palais National, le chef de l'Etat accompagn6 de la
Premiere Dame de la R6publique et du Premier Ministre Jean-Maire Ch6restal, s'est
rendu au Pont-Rouge ofil'Empereur Dessalines avait td assassins le 17 octobre
1806.
Plusieurs millers d'6coliers venus de different 6tablissements scolaires de la
capital ont d6fil6 du Pont-Rouge au Champs-de-Mars et jusque deyant le Palais
- National.
La journey a 6t6 cl8turde A Port-au-Pirnce au kiosque Occide Jeanty par un ensemble
d'activit6s culturelles anim6es par des groups musicaux de tendance Racine.
Aux Gonaives, une messe d'actions de grace a td chant6e A la Cath6drale.

C616bration en Haiti de la Journ6e Internationale des
Cooperatives ...
Plusieurs dizaines de responsables de caisses populaires venus des neuf (9)
d6partements du pays out particip6 jeudi hune c6r6monie organise par l'Association
- National des Caisses Populaires pour ceT6brer la journey international des
cooperatives.
Dans son discourse de circonstance, le secretaire ex6cutif de l' ANACAP, Frantz
Prinvil, a indiqu6 que cette association dispose actuellement de 42 caisses affilides,
de 95.752 members actifs et de 470.000 dirigeants b6n6voles.

Le gouverneanent frangais appelle A la poursuie du dia-
logue entre Famni lavalas et Convergence ...
.
Is Ministbre frangais des Affaires 6trangbres declare regretted que "le movement
Lavalas au pouvoir n'ait pu en d6pit des efforts du secretaire g6n6ral adjoint de
l'OEA, Luigi Einaudi, parenir A signer un accord avec Convergence, lors des
dernibres n6gociations.
Selon le porte-aprole du Quai d'Orsay, la poursuite du dialogue sur l'oganisation des
prochaines 61ections entre le parti Fanmi Imvalas, la Convergence, la soci6t6 civil et
les Eglises reste plus n6cessaire que jamais afin de relancer le processes
d6mocratique en Haiti."

Le Japon finance un project de la Croix-Rouge Haitienne
Is Charge d'Affaires du Japon en Haiti, M. Kanji Kitazawa, a remis mardi A la
Pr6sidente de la Croix-Rouge Haitienne, Mme Michaelle Am6d6e G ddon, les clefs
d'une ambulance. Le v6hicule sera affectau Dipartement du sud.
Ce don entre dans le cadre du programme Aide non-remboursable pour Petits Projets
Locaux. Dans le cadre de ce programme, plus de trente (30) projects haltiens out 6t6
finances par le Japon pour un montant de 1.2 millions de dollars.

L'OMS s'interroge sur une reprise
de la vaccination antivariole
GENEVE, 21 Octobre Craignant que ce virus ne soit utilis6 comme arme
bact6riologique, I'Organisation mondiale dela sant6 s'interroge sur la n6cessit6 d' appeler
les government A reprendrela vaccination contrela variole. La variole, officiellement
radique de la surface de la planted il ya un quart de si6cle, fait parties des onze
maladies pouvant, selonl'OMS, Stre utilis6es par des groups extr6mistes dans le cadre
d'une guerre biologique.
"Nous conseillons aux gouvernements de v6rifier leur niveau de preparation
face A ces maladies, dont la variole", a d6clard Iain Simpson, porte-parole de l'OMS
pour les maladies contagieuses.
La directrice g6n6rale de organisation, le Norv6gienne Gro Harlem
Brundtland, a charge une 6quipe d'experts d'6tudier le bien-fond6 d'un changement de
recommendation de l'OMS qui, jusqu'h present, conseille aux Etats members de ne
pas vaccine centre la vanole.
La vaccination anti-variolique pr6sente en effects des effects secondaires
potentiellement motels dans une proportion d'un cas sur 13.000.
Contrairement Ala maladies du carbon, qui a entrain6 une psychose aux Etats-
Unis et dans le monde aprbsJes attentats anti-am6ricains du 11 septembre,1a variole est
hautement contagieuse. (Reuters)


el od re 1 OS. 3 F
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Harti
tdl: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com


M L


Solutions de la





Pae1


Hait en arc e o. o. .


LIV LIBRERI MAPOU
FENK RESEVWA
-KREYOL ANGLE (Pawol TOULEJOU)
Ekri ak Pwononsyasyon oth: Moril Cyprien
Liv ak 3 kasit pri $50.-
-Construire ensemble: Marc Bazin 222 paj
-Le d&fi d6mocratique Marc Bazin 200 paj
-Si Bas Pen de Chose 'm'itait conti(
1936-1964) Marcel B. Auguste
-Haiti, une nouvelle structure economique:
William Joseph
-Open GATE an anthology of Haitian Creole
Poetry
EditE: Paul Laraque ak Jack Hirschman
Youn ti trench nan refleksyon
Powbt Paul Larak nan
< kreybl ki tradui nan lanng angle-a. Ide sa-a te pase
nan tht mwen nan ane 1993. Milith yo CIA te
kore ankatimini te bay Prezidan Aristid youn kout
panzou koudeta ki te voye-1 an ekzil, Ozetazini Se
konsa, Alexandre Taylor ak Judy Doyle, de ko-
direkth Curbstone Press ki te piblive powbm
<> mwen yo an 1988 te bezwen
konnen kijan nan fason pa yo, yo ta kab ede pip
ayisyen-an. Mwen te panse youn autoloji an Franse
ak an Kreybl epi tradui an Angle. Mwen tyeke ak
zanmi mwen Jak Hirsman younn nan pi gran powbt
meriken k'ap viv jounen jodi-a. Jak te fonde
Jacques Roumain Cultural Brigade nan San Fran-
ciscoekiabityetraduipowbmnantoutlanngFranse
ak Kreybl tou. Jak di mwen an nou boule ak powem
Kreybl. Li jwenn kolaborasyon Boadiba youn bon
powbt ayisyen ki bon an Angle pou ede-Jak nan
tradiksyon-an >>
----
OPEN GATE louvri baryk pou literate ayisyen-an.
nan lanng Angle-a, Gen youn seksyon espesyal pou
TOUT powbt Koukouy yo. Kapten Koukouwouj'
Pyd Banbou, Kiki Wainwright, Janjan Dezire,
Dorcely Dede, Gary Daniel, Togiram, Mapou
,Papiyon Nwa, Maks Maniga, Jozafa Laj...ets.... tout
bon bout zo koukouy yo chita sou tab la...MEN
NOU! '
Plase kbmann nou nan LBRERI MAPOU 5919
NE 2nd Avenue. 305-757-9922


RASIN 2001
3 Novanm BAY FRONT, TOU PRE BAY
SIDE SOU BISCAYNE BOULVA-A se la
plezi-a pral bbl.. RASIN 2001. Mizik
.
Rasin..M1zrk Lakay. KOUKOUY yo ap la.
Achte tikh nou nan Libreri Mapou $15 davans.
Timounn $5.-

YOUN POWEM
Lavi genlb pa vle wb-m

mouud eb-m gb apre-m
Nan youn pwblybm
Ou pa kwb-m vye frb-m!
Biskht mwen sou kb-m
Mov6z nouv61 fann kb-m
M'bezwen youn powbm
I'ou m' skine mizh-m

M' zwen un powbm oun teworkm

Youn peo 6m pu m'f'e priyb-m
-
Smon demen ou pap wb-m.
,Jorel Jean-Baptiste- Fort- Lauderdale, Fl. ,

FENK PARET TOU CHO:

GALATA YOUN SANBA
Youn CD powbm KREY(')L: GALATA YOUN
SANBA ak Yvette Israel Leroy. (Wandg6s)21
powim byen balance, byen prezante...Sa k'pa ka
li...Y'a tande. Vant siyati Dimanch 28 Okthb
5:00PM nan SANT KILTIREL MAPOU 5919 NE
2nd Avenue.305-757-9922


Mercredi 24 Octobre 2001
i M h VlXV N 38


ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


ENNG
KREYOL AYIS YEN-AN: Enphtans lanng
Kreybl nan devlopman peyi-a sou plan sosyal.
Se ti koze sa-a dokth Izidore ap vin f'e ak nou.
-
Dbk la ap viv Ozetazm depi 1974. Se younn
nan premye Koukouy yo ki t'ap lite ak nou nan
ane 65 yo pou respb lanng Kreybl la.
Dbk Guy Izidore f'et nan Peyi Dayiti
Pbtoprens an 1940. Li f'e etid primb- 1 yo ka Ph
ak kay Frb Instructions Chretienne. Li f6 tout
klas segondb li yo nan lise Tousen Li rantre
nan fakilte medsin kote li soti dokth an 1966.
Depi 1974, Dbk Guy Izidore ap pratike
medsin nan peyi Etazini. An 1981, li ekri youn
rekby powam ki rele Trois Po6mes Sans
L6gende, an Franse. Li gen nan kouti youn lbt
rekby powbm ki pral rele < l'Elixir des Requins>>. Travay liters Dbk
.
Izidore makbnen ak listwa, plbtonnen sk
anviwonnman.
Dokth IZIDOR fenk pardt ak < REYINI>> Youn grap b61 powbm lomeyans
pou peyi Ayiti. Powbm sa yo s'oun kout klewon
pou anyone 2004, bisantnd endepandans Dayiti.
Youn rekby powbm an Kreybl chaje ak espwa
pou youn denmen san mank.
..............
<<...Ayiti reyini, sot lan Nb al nan Sid
poukouldsy61lakachanje
avak youn lakansybl ki koulb laviktwa
pou l'montre lakolad verite
avbk lacharite, pon memwa
dould nou sispann gen kould san.

NSdwbs reyini, Ayiti reyini
pou asasen yo vin di
san menas san vyolans
devan konpatriybt-kbmilfo
ki pa genyen ni-bit-ni-wouzi-nan-do-yo
wi pou asasen vin di
se f'ot mwen, konpatriybt, se Cot mwen
m'ap sispann pou toutan anverite
mwen vle frathnite pou youn demen
miyd ak patisipasyon son ban lekbl listwa

Ankou jasmen beni ak lila prentan
ak mapouagul chtem ak'ap change libbte

I
n sab n mab kenbe
kamyondt konfyans la sou woulib lajistis
avbk aganizasyon pou kontinye
we kle sou chemen vrb pwogrb


/oeuy iut reyini
Ban-m moso pran moso gato-a-pou-nou-tout
Sonje byen, rivyb pote solby-la
Sou do li, pou zandolit pa di mabouya: kokomakak
Bwa pini fe lamitye fleri>>
(Dr. G. Izidore)


ENCYCLOPEDIE
BIOGRAPHIQUE HAITIENNE:
YOUN DOKIMAN AN DYAMAN
NAN LITERATI AYISYEN-AN














Anonse depi plis pase youn ane, finalman,
Ansiklopedi-a pardt, fre kon kola kenz. E si nou wk
edisyon <>-la menm, nou ta ka konprann
poukirezon mwen rele atik la < dyaman nan literati ayisyen-an.>> Nou di < Chelbn an Dyaman>> paske li bbl, li gen gangans, li
dekalite. Youn travay pwofesyonbl. Dokiman ki anndan
vant dyaman sa-a, se dijambvi. Dijamb ekri. Se ansyen
prezidan madan Ertha Pascal Trouillot ki akouche
dokiman sa-a nan < Lonard Canada>>.
Ansiklopedi sa-a, se rezilta travay 40 ane travay
ki ranmase galita eritaj pbp ayisyen-an mete chita nan
de planmen nou. S'oun ansiklopedi "non" grannbg
Ayisyen kit sedtte politisn iben alen(i aweMy

enpbtan nan konstriksyon sosyete Ayisyen-an. Pa gen
de ansiklopedi konsa. Se premye dokiman ki pral gen
plizyd thm ki ft travay sa-a; e se pby defen Ernst
Trouillot ansyen batonye lid avoka nan P6toprens, jiris,
istoryen, antwopoldg ki te kbmanse-1. Apre lanmb Ernst,
Ertha Pascal Trouillot madanm ni, premye Fanm ki te
vin prezidan nan peyi nou, ranmase travay la epi li
kontinve-1.
Se pa travay krbktibbt. Se anpil fouyay nan
bibliyotbk, nan achiv, nan pale ak mounn, fouye, mande,
vwayaje grate ekrito sou tonbo, koleksyone foto, li tout
kalite liv... pou deylope youn travay ki pral savi peyi-a,
ede jenerasyon k'ap vini yo konnen kiyds ki kiybs, f'e
lakonesans ak istwa peyi-a toutbonvre. Etidyan, iniv6sith
ayisyen kou etranje ak tout lbt mounn k'ap etidye sosyete
ayisyen-an jwenn bonjan bbt sou istwa peyi-a. Mbt Ernst
Trouillot menm ki ekri:<< I'Histoire est le phare du
pass6, du present rallum6 pour 6clairer l'avenir>>
Pretitye tbm nan gen 480 paj. Li kouvri tout
"non" Ayisyeir ki koumanse ak lit Arive jouk nan lbt G.
An n'pran youn ti goute:
Auguste. Albert fut l'un des plus grand ap6tres de la
defense national. II public lhebdomadaire < Phare>>, qui parut au Cap- Haitien de 1891 & 1892. il
fonda la ligue du Bien Public et cr6a aussi un organ
patriotique, I'opinion national, I'une des principles tri-
bunes du nationalism sans peur et sans reproche 1920).
Le Pasteur Albert Auguste mourut au Cap-Haitien le 18
Avril 1926.

FIGNOLE PIERRE EUTACHE
Pierre Eustache Daniel Fignole, fils d'une repasseuse
professionnelle et d'un instituteur rural mort en 1927 vit
le ,jour dans le D6partement de la Grande Anse, plus
precisement a Pestel en 1913.
Vers 1940 sa reputation de professeur de
mathdmatiques se r6pandit A l'6chelle national. II
conqut done l'idde de fonder une 6cole primaire sur la
rue Magloire Ambroise...
Install sur les auteurs de Bel-Air avec sa

p f o al eTpr 6 D ni 1 1 fo
d6sir d'aider A la promotion des masses rurales, crda un
parti politique vers 1946 sous le vocable < Ouvrier Paysan>> le MOP. Ce parti, dont le poste de
secretaire g6ndral 6tait occupy par Frangois Duvalier,
constitute au nom des fractions laborieuses et d6favoris6s
du pays, se targuait de proper des id6aux de fraternity et
de progrbs dans le travail, I'dducation et l'avancement
social. Kimande L'Encyclop6die Biographique

Haitienne nan Libreri Mapou 5919 NE 2nd Avenue Mi-
ami Fl. 33137. Tel; 305-757-9922.
E-mail: sales@librerimapou.com

2 8 OKTOB-B6N FiT Y6YOL


1
DOKTE GUY IZIDORE

NAN MIYAMI
JOUNEN KREYOL AK
KOUKOUY YO NAN SANT
KILTIREL MAPOU

ENVITARYON









HAPPY HAT LOWEEN !


.


Les masques de Ben Laden font fureur & Rio


A Papproche d'Halloween et du prochain carnaval


L UNDI NOSTAlLGIE ..


Saturday November 3 rd 2001
Bayfront Parl< Amphitheater
301 N. Biscayne Blvd. IVIiami 2:OO PlVI IVllDNIC31-IT


Layl pou Ayiti"

Celebrate Huninn Roots Music in the heart of Downtown, Miami, Florida.
The Annual Featal is organized for the purpose of promoting Haitian
gg cullme II. South Honda and eneminging young Haition Americans to
value their collus a The event is by for the most attended Haitian celebration
in South FloriJn. In 1997, over 8000 fans attended RASIN 97 and the
event wus named "The BEST FESTIVALof Miami" by the Miami New
IIme,; RAblN 98 drew a crowd of 9000; RASIN 99 was attended by
J 10,000 nnd RASIN 2000 was attended by over 18,000. This year the
elowd is expected to be over 20,000!
"Lavi pou Ayiu" is the theme for the Eighth Annual Haitian Roots Music
Festival "RASIN 2001" which will be held on Saturday November 3rd,
2001. Lnvi pan Ayiti (Life for Haiti) is used in this context to urge citizens
1 und friends of Haiti to make a concerted effort to bring the once beautiful
portion of Hispaniola back to life. This is a call to save the lives of
thousands of God's children who are suffering in dire poverty and dying
of malnutrition. It is also a call to plant one seed of hope so that the once
lush forestation that covered the mountains of Haiti can one day bloom
rich and green again This call is for justice for the thousands who have
fallen vieriIn to the senseless wave of crime and violence that terrorize
the populace. The committee of RASIN dedicates the celebration of the
*** 2001 festival to those who have lost their lives and to those who continue
to struggle in the homeland for a better tomorrow. Let them live. Lavi
pou Ayiti
The eighth presentation of RASIN festival in Miami continues the mission
of bringing to the fortfront a small slice of Haitian culture. Through this,
the Center for Haitian Studies, which is the principle producer, offers to
Hailian Americans in Florida and to the rest of the world the opportunity
< to ret el in one aspect of our culture of origin and, to do it with other
members of the multiethnic American society. For those who, for one
reason or another. live far from their homeland, the festival offers the
rare and precious opportunities to touch base and to fortify themselves.


exhibitionouthority -
OMCIM SPONSOR
MI-LAVE


Mercredi 24 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 38


I


Page 20


pas B faire face A la demand, selon son


du turban et les cheveux sont faits gla main",


RIO DE JANEIRO, 21 October -
Les masques de l'islamiste Oussama ben
Laden battent des records de ventes & Rio, A
l'approche de la c616bration d' Halloween (le


Anthrax : la

PreSse dans le
COllimateHT
(suite de la page 17)
"S'il y avait ici un risque
significatif pour la sant6 pubhque, nous
aurions plus de maladies" assure, dans les
studios de CBS, le docteur Stephen Ostroff,
6pid6miologisted6pach6hNew Yorkparles
Centres pour le contr81e des maladies (CDC)
d'Atlanta. "Or il n'y en a pas. Done le ris-
que est ne 1 eable".ciblant ainsi leur

champagne les bioterroristes out d6ji
remport6unevictoire:ilsontmistoutlepays
en alerted. "Aujourd'hui notre principal
problbme n'est pas l'anthrax", assure Dan
Rather. "Notre principal problbme, c'est la
peur". ..
Une envelope contenant ce tru
est une arme de terreur assez efficacy
ajoute, dans les colonnes du New York
Times, un scientifique d'un laboratoire
f6d6ral effectuant les tests. "Mais c'est une
arme d'hyst6rie de masse, pas de destruc-
tion de masse". (AFP)


31 octobre, veille de la Toussaint) et du
prochain Carnaval.
Selon les venders de la
traditionnelle boutique de
d6guisements du centre de Rio, Casa
Turuna, plus de 25 masques de ben
Laden sont vendus cheque jour centre
moins de cinq du president br6silien
Fernando Henrique Cardoso ou de son
adversaire, le president d'honneur du
Parti des Travailleurs (PT, gauche),
Luis Inacio "Lula" da Silva.
"Jusqu'd present le masque
de Lula se vendait bien, mais
maintenance tout le monde veut celui de
ben Laden", a d6clard le vendeur
Carlos Alemida au journal Folha de
Sao Paulo.


president ma ca Geom usdhu
lances simultandmentil y adix jours,
avec ceux du.milliardaire d'origine
saoudienne soupqonn6 d'8tre le 4 -
commanditaire des attentats du 11
september aux Etats-Unis, ils resent Les masques d'Oussama ben Laden battent des records de vente & Rio de Janeiro
sur les 6tagbres: "on en vend moins de deux "Nous n'arrivons plus A faire face "Si les ventes continent A ce
ar our", souli M. Almeida. aux commandos. Uneboutique de Sao Paulo rythme, il faudra que j'embauche du per-
Un masque de ben Laden, avec nous a command4.000 masques de ben sonnel a conclu cet artisan d'origine
turban etbarbe, coilte 15 r6als (5,5 dollars). Laden", a pricis6 M. Valleys. espagnole, arrive A Rio en 1956 pour faire
Is Condal, qui fabrique de fagon "Nous n'utilisons les machines que des mod61es de poup6es dans une usine de
semi-artisanaleles masques & Rio, n'arrive pourfairelemoule. Lapeinture,1es couture jouets. (AFP)


avec Don Luciano
7:00 8:30 PM
MELODIC 103.3 FM
.
Port-au-Prince. Hasts


Les informations au quotidien de bon nation ...
C'EST MELODIC MATIN
7h 9h a.m.
Milodie 103.3 FM
Port-au-Prince. Haiti




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs