Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00081
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: October 10, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00081
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text


















Les Etats-Unis frappent ...

Les Amiricains dans la crainte de nouveau
WASHINGTON/KABOUL, 7 d'entrainement du r6seau attentats du 11 Le secretaire am6ricain A la
October Les forces ambricaines et islamiste al-Qaida d'Oussama attentats september avaient D6fenseDonaldRumsfeldapr6cis6que
britanniques out lanc6 dimanche soir ben Laden. commence et que plusieurs types d'armes, sol-sol et mer-
deux series de frappes centre plusieurs Is president ambricain George W. d'autres pays, dontla France etl'Allemagne, sol, avaient 6t6 utilis6es, et que des bom-
objectifs militaires des taliban aupouvoir BushetlePremierministrebritannique Tony apporteraient ultbrieurement leur contribu- barriers furtifs B2 avaient particip6 aux
en Afghanistan et centre les camps Blair ont confirm que les reprisailles aux tion. (voir Frappes / 7)


Des combatants taliban paradent sur un char dans les rues
de la capital afghane, Kaboul. Selon les talibans, aucune perte on
trks pen n's itenregistrde dimanche aprbs les premieres frappes
ambricaines, mais selon le Secr6taire d'Etat Colin Powell, seuls
des objectifs stratigiques ont itvisis ...


s


Personnel ne s' arrate plus deviant la
(voir Tourisme / 2)
Harti en Marche
Port-an-Prince
100 Avenue L4martinibre
Bois Verna
Til: 245-1910 Fax 221-0204.
Miami
173 N.H'. 94th Street
Miami, Fl. 33150
Te'l: 305 754-07051754-7543
New York 914 358 7559
Boston 508 941 6897
Montrdal 514 337 1286
305756-0979 / 413 %RK
0 mail: estimache I hailaw artist on
110. W H hittratitsela140 Luth

. attagic st MANN IM
>hand ow Yisk \tewitts'st b
\Vastat it. 4 bi Agn 1 1 Ut%
M'


APoccasion du 10e anniversary du coup d'6tat du 30 september 1991, le pr4sidentAristide a prononc6 sur la Place de
PInd6pendance aux Gonalves (nord), devant one foule d'environ 10.000 personnel, an message dans lequelil a qualifi6 de "ter rur Mr ."
les militaries putschistes et demand Pextradition par les Etats-Unis du chef para-militaire Emmanuel "Toto" Constant, qul vit
actuellementh New York. A Pambassadeur amiricain qul a didard que Washington pourrait extrader Constant mak que Hatti n'en a
pas falt olliclellement la demanded, le government haYden a soulign6 dans une note de presse que cotte requ8te a iti formulds, on
honne et due forme, depuis le 14 mass 1995, par letire du ministry des Affaires 6trangbres d'alors, Mnw t'lundrilr Her klgh, an
secritaire d'Etat Warren Chaktopher. Cette correspondence 6tnit accompagnde des documents 6manant do juge din..ss m<1... prbs de
Tribanalde Premlbre instance de Port-au-Prince. Mah le gouvermanent amiticalu d4cide pina tard do hisers-a Conwant le 14 ).ts. ina.'R
en vertu d'ane lol flxant an ddlal d'emprhounement dca personnon happdes d'une measure respaston. On o's pea I ***=re* **** *Ins- 14
m8me hd jous en faveur des clandeation hallions que I'lnunigurinn unerkninr your garder prianaders do uniste darnals,
photo Jean-Claude rn-rr,--I.ouiv


Le porte-avions "Kitty Hawk, qui participe B operationn "Libertd immnable."


Les attentats du 11
september dernier constituent
6galementun "turning point "
dans la politique 6trangbre
am6ricaine ... Mais les temps
ontchang6,d6mocratieoblige.
Au lieu de carte blanche, c'est
dans une approach un pen plus
6quilibrie que les Etats-Unis
cherchent aujourd'hui & proti-
ger leurs arribres. Une appro-
che, president Bush cette se-
maine dixit, "plus humaine "

On a entendu ainsi
George W. Bush prononcer
pour la premiere fois les mots
de Etat palestinien ...
En Haiti aussi, depuis
le 11 september, on ne compete
(voir N6gociations / 4)


GUERRE OU PAS ...

Washington n'oublie pas Ha'iti

Lutte anti-Drogue et N6gociations politiques
ANAIXSE oh des anti-castristes armis et entrainds par A tous les homes forts de la region. Dbs
PORT-AU-PRINCE, 7 Octobre la CIA dchoubrent b reverser le regime de lors, Papa Doc pouvait dormir tranquilly
- Au lendemain de la Baie des cochons Fidel Castro, Washington donna un feu vert


TOURISM

Coup de
d/ 1
.epnme a
9
MIAMI BEACH (Etats-Unis), 2
October Restaurants et hStels A moiti6
vides, avenues d6sertes le long des facades
art-d6co de Miami-Beach... La c616bre sta-
tion baln6aire amricaine d6prime, sans
parvenir dricup6rerdel'impact 6conomique
et psychologique des attentats du 11
september.








EN B REF ...


EN PLUS ...


I -- -----~~~ -


TOURIS~ME


TI

Dix ans aprbs le putsch
* *
InshtaIre de Septernbre 1991 la
,

logique du coup d'Etat persiste


Mercredi 10 Octobre 2001


Page 2


LA CRISE *
Prochaine reprise des negotiations
Mr Sergio Romio Cuevas, repr6sentant permanent de l'OEA en Haiti, a en jeudi des
rencontres s6par6ment avec les dirigeants duparti Fanmi Lavalas et des membres du
Directoire de la Convergence auteur de la reprise des negotiations.
is Secretaire g6n6ral-adjoint de l'OEA, Mr Luigi Einaudi, pourrait arrived le 10 Octo-
bre & Port-au-Prince, en vue de preparer l'arriv6e du Secr6taire g6n6ral Mr Cesar
Gavilia.

Des responsables de I'OEA mettent en garde centre des exigences
irrialistes
Alors que s'exercent des pressions sur les parties en conflict pour qu'elles facilitent la
resolution de la crise post-61ectorale, des responsables de l'OEA auraient expliqu6, se-
lonl'Agence Haitienne de Presse, que les protagonists doivent savoir qu'ils ne sont pas
seuls en Haiti et qu'ils se doivent de donner une chance au pays et permettre aux Hai-
tiens de fagonner an avenir meilleur pour leurs infants.

Les responsables de la Confidration Nationale des Educateurs
d'Haiti appellent les protagonists de lit crise A cesser la prise en otage de la popu-
lation "
La CNEFI appelle aussi les pays amis d' Haiti & accompagner non seulement la
classes politique, mais le people haltien dans sa qu8te d'un mieux Stre. La CNEH inter-
pelle la classes politique sur les d6fis d reliever au seuil du troisidme mill6naire et Ala
veille du bicentenaire de l' Ind6pendance d' Haiti.

L'Ambassadeur ambricain et la reprise des negotiations ...
Mr Brian Dean Curran, ambassador des Etats-Unis en Haiti, a estim6 mercredi que
routes les conditions sont actuellement r6unies pour la reprise des negotiations entre
Famm Lavalas et la Convergence d6mocratique. Les pourparlers, ad clar6 le diplomat
amricain, devaient commence sitat aprks la liberation des 4 militants du KID arrat6s
pour d6tentionill6gale d'armes. I'ambassadeur s'est dit cependant prioccup6 par des
arrestations op6r es dans le pays et qu'il juge arbitraires.

Creation par l'OEA d'un nouveau group 61argi de pays

Leagrm pe ssH id6rablement 61argi, poisqu'il est passde 4 & 14.
Ce group compared en plus des Etats-Unis, du Canada, du Chili et de l'Argentine, un
ensemble d'autres pays de l'Am6rique Latme et de la Caraibe dont le Guatemala,1e
Mexique, les Bahamas, Belize, la Ripublique dominicaine et le Venezuela.
Washington appelle les differences parties haltiennes

aeudi ma omux ff6rentes composantes en Haiti a 6t6 lanc6 par le porte-parole du
D6partement d'Etat, Richard Boucher. Il est temps maintenance de trouver an compro-
mis qui permettrait & Haiti d'aller del'avant ".
" Les Haitiens doivent revenir A la table des negotiations, se focaliser sur l'avenir de
leur pays et aller au-deld de positions intransigeantes et non raisonnables. C'est1'opi-
nion quele Groupe des amis d'Halti partake et soutient a soulign6 Richard Boucher.

Assassinat de Jean Dominique : les assassins current toujours,
dinonce Reporters sans frontibres ...
I'organisation Reporters sans frontibres s'est dclarde de nouveau prioccupde dela
non-ex6cution par la police de 4 mandates d'arrat d61ivr6s dans le cadre de I'enquate sur
l'assassinaEdu journalist Jean LAopold Dominique. RSF demand au Chef del'6tat de
" tout mettle en oeuvre pour que les personnel concerns soient arratdes dans les

"LauseMah".campagneinternationalecontrel'impunit6
Cette campaign a 6t61anc6e & Montrial conjointement par la Fondation Echo Voix Jean
Dominique et Amnesty International. Elle vise A r6clamenjustice pour de nombreux
citoyens assassins au cours de ces dernibres annies, notamment le Pr6sident Directeur
G6n6ral de Radio Haiti Inter, Jean Liopold Dominique.

Jacmel : Projet de d4pistage des maladies sexuellement
transmissibles
Ce project, lanc6 par la Premibre dame, Mme Mildred T. Aristide, durera un an et vise &
informer la population des measures de protection A adopter centre la propagation du
virus du Sida dans le pays. Mildred Aristide a surtout d6plord, dans son address A la
population, que les fonds destined au programme d'amilioration des soins de sant6 aient
6t6 bloqu6s par la communaut6 international pour des reasons politiques. De tells
attitudes sont injustes et contraires aux principles humanitaires ", a-t-elle d6clar6.

Haiti dit avoir demandofficiellement extradition
de Emmanuel Constant
L'ambassadeur des Etats-Unis en Haiti apricis6 qu'"aucun nom de citoyens am6ricains
n'a 6t6 ray6 de ces documents ".
Concernant I'extradition de l'ancien dirigeant du FRAPH, Emmanuel Constant, le di-
plomate a affirmqu'aucune demand officielle n'a 6t6 formulae en ce sens aprbs des
autorit6s am6ricaines. Toutefois l'ambassadeur a indiqu6 que les Etats-Unis seraient
disposes & extrader l'ancien numro 1 du FRAPH, si touted les conditions 6taient riu-
nies.
Cependant, le Ministbre de la culture et de la communication, dans un communique
press, former la population des diff6rentes d6marches qui ont 6t6 mendes par le gou-
vernement haltien sur le dossier Emmanuel Constant.
14 mars 1995: Le ministry des Affaires 6trangbres, Mme Claudette Werleigh, adresse
une letter au secretaire d'Etat amdricain Warren Christopher, sollicitant I'extradition de
Emmanuel Constant et son adjoint Jodel Chamblain.
14 d6cembre 1995 : I.x government amdricain sollicite par letter un document de
voyage en faveur de Emmanuel Constant, afin de le reconduire en Haiti ce qui a 6t6
fait par l'Ambassade d'Haiti & Washington.
Depuis lors le government haltien continue ses demarches pour quela measure de dd-
portation soit effective et que Emmanuel Constant puisse r6pondre de ses actes crimi-
nels deviant la Justice haitienne.

Poursuite de I'Opiration Ouragan Atravers le pays.
J6r6mie : I'ancien maire de la commune d'Anse-d' Hainault, Georges Simon, aurait pris
lapondre d'escampette aprbs que les policies eurent trouv6 chez lui plusieurs armes
lourdes et des munitions. Une perquisition a igalement 6t6 mende cher un ancient de16-
gu6 de la ville, Mme Junie Hilaire. Plusieurs objets suspects ont 6t6 saisis en cette occa-
ston.,
Cap : Aprbs plusieurs heures de tension, la situation est revenue au calme dans la cit6
capoise. Rappelons qu'un movement de protestation avait 6t6 organism pour exiger la
liberation des personnel arr8ties dans le cadre de l'op6ration anti-drogue qui a vu plu-
sieurs arrestations.
A cause de ces troubles, les dirigeants de la companies de croisibre Royal Canbbean
Cruise ", ont annual l'escale du bateau Explorer of the Seas "la semaine demiere a

e aboard cheque mardi le port touristique de Imbadie avec & son:bord.environ
passages. (En bref / 18)


journey assise, regardant... le vide",
comment Noelia Moron, une
Colombienne employee comme serveuse
dans l'un des innombrables bars qui se
succhdent sur Ocean Drive.
-
Que faire? Le matre du comt6 de
Miami-Dade, Alex Penelas, a appeal ses
concitoyens & remplir leur devoir
"patriotique" en sortant, en gallant faire des
courses, en dormant A l'h8tel... II a lui-
meme donnil'exemple en emmenant toute
sa famille & Miami Beach le week-end
dernier, baptism pourl' occasion "week-end
de la liberty".
Maiscommeunmalheurn'arrive
jamais seul, des pluses torrentielles se sont
alors abattues sur le sud de la Floride,
vidant les rues encore advantage.
Jeb Bush,1e gouverneur del'Etat
et frbre du president amdricain George W.
Bush, est intervene en personnel pour
enregistrerlundidesannoncespublicitaires
invitantles habitants A visitor "d'abord"la
Fluoride, dont I'6conomie depend
essentiellement du tourism.
Un design humoristique public
dans le quotidian El Nuevo Herald de Mi-
ami illustrate cependant mardi le
sceptiscisme suscit6 par de tels appeals
officials.
Assis deviant son t616viseur, un
homme dcoutele commentateur dire: "Les
autorit6s demand quelapopulation sorte",
puis "les terrorists peuvent r6pandre le
virus delamaladieducharbon!"Perplexe'
il s'interroge: "Alors que faut-il faire?"
(AFP)


(Tourisme... suite dela premiere page)
CasaCasuriani,1'extravagant"palazzo"de
Gianni Versace, sur les escaliers duquel le
stylist avait 6t6 assassin en 1997. Il ya
trois semaines encore, c'6tait pourtant un
lieu de pdlerinage qui attirait des fouls de
tourists, curieux et photographers sur
Ocean Drive, en plein coeur de Miami
Beach.
Cette station baln6aire, qui
comp te sans doute le plus grand nombre
d'h8tels art-dico du monde et des plages
de carte postal, se resent plus qu' aucun
autre site de Floride du d6sastre touristique
caus6parles attaques terrorists.
Le maire Neisen Kasdin assure
'il n'a s vu a: 'Tout le monde a
qu jamai
d6ji enregistr6 de terrible pertes ces
dernibres semaines. Que se passera-t-il si
les chooses ne s'am61iorentpas dans les huit
ou dix semaines A venir?"
Les restaurateurs estiment,
unanimes, que les affairs ont baiss6 de
50% A 60%. Pour la premiere fois de son
histoire, le bar du Breakwater Hotel a
accus6un "zro vente"jeudi dernier, selon
un responsible.
La chasse au client tourney A
1' obsession. De nombreux hotels ont
diminu6 leurs prix de 30% A 40%. I'un
d'eux, I'Edison, qui compete 42 chambers,
a meme baiss6 de 135 & 49 dollars la nuit.
Mais iln'enregistrepas pour autantun taux
d'occupation sup6rieur & 50%, selon la
pressed locale.
"Je passe quasiment toute la


acteurs populaires ont 6t6 cooptis dans des
Petits Projets de la Pr6sidence", et, au fur
et A measure "le people a 6t6 6cart6".
Parallblement, explique Phelps,
se sont d6velopp6es des bands armies,
alimentantle banditisme d finality diverse.
h d
Od6nmoa ss tion d na &oe m eavaie
d'ailleurs finance le coup d'6tat", tandii
quepoursuitPhelps,1es"gangspolitiques
peuvent aussi bien travailler pour le
pouvoir, "c'est-h-dire Lavalas et les
niacoutes aveclesquels il s'estr6concili6",
que pour opposition, "dont beaucoup de
members avaient soutenule coup d'itat".
Voild une ambiance g6ndrale de
grande confusion, oh la violence est
"banalisde". A titre d'exemple, Phelps ob-
serve queles gangs de Cit6 Soleilr66ditent
les exactions du group para-militaire
Front pour 1' Avancement et le Progrbs
Haitien (FRAPH), en semant impun6ment
la terreur dans ce bidonville du nord de la
Capital.
Dans d'autres quarters
populaires, "des fonctionnaires on parti-
sans du pouvoir terrorisent la population.
On ne sait pas quand ils agissent comme
employs du Ministbre de l'Int6rieur,
comme groups arm6s A la solde des
Res on macoutes". On parle de la dis-
solution de l'arm6e, pursuit Phelps, "en
fait, avec les gangs, on est en face d'une
arm6e encore plus dangereuse."

Retour du president Aristide et
rehabilitation des ancient bourreaux
Stephen Phelps s'insurge centre
la vision qui veut queleretour en Haiti, en
1994, du president Aristide, tenu en exil
i o taynon tour

duprisident Aristide, dit-il, avec des con-
(voir Dix ans apris / 10)


SICRAD "Informer surles processes"
http://sicradhaiti.org
Interview avec Stephen Phelps
Par Gotson Pierre, octobre 2001
"Il est vraiment difficile de
trouper des 616ments positifs dans le sens

HeMla co sc Insd aSde6pmenr len
traduisent I'amertume d'un agronome de
formation qui aoeuvr6 auprbs des paysam
et des jeunes dans la mise en place de
certaines organizations qui, depuis le mi-
lieudes ann6es 80,mbnentle combat pour
le changement en Haiti.
La situation telle qu'elle se
pr6sente en 2001, suscite beaucoup
d'inqui6tudes et de critiques de la part de
ce militant dumouvement social, qui s'est
confi6 au SICRAD, I occasion du
dixibme anniversaire du sanglant coup
d'6tat militaire des 29 et 30 september
1991, qui a fait officiellement 5000 morts
en 3 ans.
La thbse de Phelps est que la
logique du coup d'6tat domine encore la
rdalithaltienne. Le coup d'6tatestunpro-
cessus, dit-il, et sa phase militaire n'a 6t6
qu'une6tape.Itajoutequedepuisquelques
ann6es Haiti s'est transform& eh Etat
"d61inquant et mafieux", oh le people est
6cart6" du pouvoir, dans un context
d'accroissement sans pr6c6dent de la
dependance.
Carter le people de la sphere
politique et semer la confusion
Stephen Phelps se souvient des
premiers moments du return A l'ordre

p 1 o eprmn art ue
affairs du pay s comme en 1990 ".
Contrairement A ce qui 6tait attend, "les








SHAIT USAI


. .


-L


I -


?
ITIs a de verse

des trombes

d'eau sur

HaitI
La temp8te tropical Iris a
d6vers6 des trombes d'eau samedi sur la
cSte sud-est de la R6publique
dominicaine et d'Haiti et poursuivi sa


i'"."!"o
Domingo, et d'autres villes du sud-est du
pays. Des douzaines de families ont td
6vacu6es deleurs maisons trop exposes,
dans les villas d'Azua et de Barahona.

cStibres d Hu Its seine ,d mees
avaient 6t6 averts par les autorit6s de ne
pas s'avepturer en mer et de s'attendre A
de s6v6res troubles m6tdorologiques. ,
Samedi soir, l'alerte 6tait levee
en Haiti.
Dunanche matin,1e centre d'Iris
se trouvait au sud de la point sud-est
d'Haitiheaviron305kmbl'est-sud-est
de Kingston, capital de la Jamaique.
Is tempete tropical devait con-
tinuer son chemin vers la P6ninsule du
Yucatan auMexique, et ne pr6sente aucun
risque pour les Etats-Unis, selon le cen-
tre m6tdorologique bas6 & Miami.


de relations normales avec la Communaut6
International, notamment avec les pays et
institutions donateurs, tant qu'il n'y aura pas
d'accord formal entrees parties politiques sur
la question des 61ections contests >. Ceci
implique la creation d'un Conseil Electoral
credible et l'6tablissement d'un accord-cadre
pour an dialogue national, a-t-il ajout6.
On croyait les Am6ricains trop
prdoccupis par la guerre centre le terrorism
et ses consequences sur I'6conomie pour
s'occuper du dossier d'Haiti. La declaration
du D6partement d'Etat vient rappeler que la
question haltienne
reste malgr6 tout prioritaire & Washington.
L'OEA vient aussi de montrer sa
preoccupation vis-A-vis de la crise haltienne,
enrenforgantle Groupe des pays amis d'Haiti.
D6sormais, ce Groupe, qui compete dans ses
rangs des pays de la region comme la
Ripublique Dominicaine, aura pour vocation
de souvenir des activities renfor9ant la
d6mocratie, le respect des droits de 1' Homme.
Il stimulera le d6veloppement social et
iconomique du pays. A I'image de ce Groupe,
une 6quipe aussi large, qui avait pour mission
de r6tablir la d6mocratie en Haiti, avait 6t6
constitute en 1994.
Ilestd6sormais tempspourlanation
de chercher & identifier ceux qui sont
responsible de sa souffrance. Entre la Con-
vergence qui n'a pas vraiment l'air de vouloir
n6gocier mais plut8t de bloquer Aristide et
Lavalas qui ne
veut pas entendre parlor opposition et ne
monte pas de d6sir r6el de cohabiter, les
Haitiens doivent trouver la troisibme voie,
celle qui mbnera A la r conciliation rationale,
celle quimbnera Ma Paix, la vraie, pour une
convergence authentique.

HPN


Un nouveau

group blargi
*
des Pays Amis
9 "


14 nations dont
/ *
la Repubhque
domino caine
Port-au-Prince, le 3 oct. (HPN) -
Ce group, d6ji form6 en 1991 par l'Argentine,
le Canada, le Chili, les itats-Unis, le Guate-
mala et le Venezuela, est rejoin par le
Mexique, la R6publique dominicaine et les Ba-
hamas. I'Allemagne, la France, I'Espagne et
la Norybge y sidgent comme observateurs.
Il s'agit d'un group de conseillers
et d'appui du Secr6taire G6ndral de l'OEA
(voir Groupe d'"amis" / 1


Mercredi 10 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 36


Pae3


CEVENE
Les Etats-Unis
Les Amricain
Dans le monde


MENT SOMMAIRE
frappent... p.1
s dans la crainte de nouveau attentats p.6
arabe, la colbre de I'homme de la me p.12
d'tOussy a Ben I n aprds les) f a snp.14
-Unis p.15
veulent s'assurer la mattrise du ciel afghan p.15

Washington n'oublie pas Haiti
ue et N6gociations p.1

esse les protagonistes & trouper un compromise p.3
oupe 61argi des pays "amis" d'Halti p. 3
TE

ao q e coM u d 3Port-de-Paix p.16
A
Haiti
l'affaire Linda Noel vs Antoine Jean


ion sportive haitienne p.20
E
Yves Volel, d6ji 14 ans p.20
E
me & Miamt Beach p.1


Mais ces incidents, qui out lais s6 de
Ln ent on
nombreuses victims surle terrain, out 6galementr6ve?6 tacite des Etats
la faiblesse de institution policibre et la quasi-inexis- Les Etats-Unis
tence du service intelligence national, deux institu-
tions-cl6s dans le systhme de defense national, mises ANALYSE
en droute par une poign6e d'hommes arm6s, l'espace Guerre ou pas!
d'une nuit, le 28 juillet. Trois mois Lutte anti-drog
aprbs, la nature exact des 6v6nements n'est toujours LA CRISE
pas connue. Les auteurs de l'attaque, refugees en Washington pr
R6publique Dominicaine, sont hl'abri d'un retour vers Un nouveau gr
Haiti. Il n'y a pas de traits d'extradition entre les deux
pays. Is 28 juillet est d6sormais entr6 dans l'histoire ACTUALI
d
comme mMax eur esMfe 1 h victims, les places ne

sont loin d'8tre cicatris6es. Une jeune femme, veuve & DIASPOR
prbs de trente.ans, et un infant de quatre ans orphelin' Echo de Little
s'interrogent encore et attendentles r6sultats del'enqu8te Les dessous de
ouverte par les autorit6s gouvernementales. / Veye Yo p.11
D'un autre c8t6, les parties de la Convergence, SPORTS
s6vbrement frapp6s par la repression qui a sinvi les Vers la16gislat
6v6nements, denombreux militants des parties members
del'opposition ayant 6t6 arrat6s, d'autres battus par des MEMOIR
agents du pouvoir envoys dans le Plateau Central pour Assassinat de
nettoyer les poches de resistance, avaient fait de la
liberation de leurs sympathisants la condition sine qua TOURISM
non pour retourner Ala table des n6gociations. Celles-ci oup de d6pri
devraientpermetire au pays de sortir dela crisepolitique
qui strangle les plus d6munis, appauvrit la classes moyenne et ruine le
secteur priv6. Mais ni les appeals rditrds des responsables de l'Eglise
Catholique en faveur d'une reprise des pourparters, ni les demarches
inlassables de la Soci6t6 Civile n'avalent r6ussi & convaincre Lavalas et
la Convergence deretourner au dialogue afin de trouver un compromise A
cette crise qui, on est unanime A le reconnaitre, n'a que trop dur6. Mais
plus elle dure, plus cela fait l'affaire de
ceux qui en sont les principaux
responsables. Et dans les deux camps,
ceux qui en profitent sont nombreux.
Mais voilk que Washington
vient rappeler aux uns et aux autres qu'un
compromise est indispensable. Cet appel
vient quelques heures aprbs les nouvelles
demarches diplomatiques entreprises par
1'OrganisationdesEtatsAm6ticainspour
remettre sur pied les discussions en
veilleuse depuis trois mois. Is porte-pa-
role du D6partement d'Etat, Richard
Boucher, a, jeudi, dans la foulde des
pr6paratifs pour une action punitive &
I'encontredel'Afghanistanquihiberge
sur son territaire le milliardaire S aoudien
OussamaBenLaden(reconnucommele
mature A penser des actes terrorists du
11 september), appeal les diff6rentes
(NK soucieuse composantes en Haiti & parvenir & un
<< compromise >, faute de quoi, elles
are plus proche risquent d'isoler le pays sur la sc6ne
111VTA Eq 98 MO internationale.<

Port-au-Prince,1e 5 octobre (HPN) Laplemibre
semaine du mois d'octobre est marque par d'intenses
activists diplomatiques dans la capitalehaltienne, pour ten-
ter de relancer les n6gociations politiques entre Lavalas
et la Convergence, refroidies par prbs de trois mois de si-
lence. L'envoy6 special de l'OEA en Haiti a pris le relays
de l'Ambassadeur des Etats-Unis Brian Dean Curran, qui,
lors d'une tourn6e dans la Grand'Anse, a appeal les deux
bellig6rants Areprendreles pourparters afin de trouver une
solution Ala crise politique.
Pourtant,1a designation, aud6butdumois de juillet
parl'OEA d'unrepr6sentant en Haitidu Secr6taire G6n6ral,
av t ene ur eKet ddeerdTcense les proobmstes de la se

Romro (Mexique) avait, A son arrive, r6ussi & mobiliser
les acteurs et Aprovoquer des r unions de travail qui avaient
laiss6 croire qu'un denouement dela crise 6tait proche. Un
pr6accord entre Lavalas et la Convergence avait 6t6 trouv6
& propose de la tenue de nouvelles 61ections et la formation
d'un Conseil Electoral Provisoire. Mais, depuis
ces demibres avancies,1esn6gociations sontretomb6es dans
une sorte de 16thargie.
Les deux parties, se rejetant mutuellement la
responsibility du blockage, se sont retranchdes dans leur
camp, chacune derriere sa position. Iss v nements de fin
juillet, attaques de posters de la Police Nationale qui se
sont soldiers par la mort de 5 policies, avaient 6galement
eu pour consdquenceimm6diate demettreles negotiations
en veilleuse, de retarder, voire d'61oigner toute possibility
de solution. Seloncertains analystes,1'affaireavaitl'air d'un
coup mont4 ; comme si on avait tout fait pour d6tourner
attention des negotiations et impose hl'opinion d'autres
sujets de preoccupation.


LUNIVEDEI83am 30pm


Washington press les protagonistes


Rue Toussaint Louverture







| UNEANALYSE |


GUERRE OU PA4S ...


(voir N4gociations / 5)



Miami -Dade
PalmettoBayMunicipalAdvisoryCommittee
Avis de Rencontre Publique
16 October 2001 & 7:00 PM
Coral Reef Branch Library
9211 Coral Reef Drive
Is Conseil des County Commissioners (BCC) a cr66
un Comity Municipal de Consultation (MAC) pour la
m o tx tz dM 6e
par les rues suivantes:
Au Nord: SW 136th Street et City of Coral Gables
Au Sud: SW 184 Street
A l'Onest : Centerline of US1 et
A l'Est : Biscayne Bay
Diff6rents membres de conseils communautaires
individuals peuvent Stre presents. Toutes ces
rencontres sont libres et ouvertes au public.
Pour an interpreted en language des sourds-muets et
pour tout materiel special, appelez (305) 375-2842,
5 jours avant la rencontre A laquelle vous d6sirez
pardciper.


Washing
(Nigociations ... suite de la premiere page)
plus le nombre de rencontres entre le president Jean-Ber-
trand Aristide et I'ambassadeur des Etats-Unis Brian Dean
Curran, lors de c6r6monies en m6moire des victims des
attentats aux Etats-Unis, puis la semaine dernibre au lance-
ment par la Premibre dame Mildred T. Aristide d'une cam-
pagne anti-Sida A Jacmel ... Mais plus important, dans le
cadre des nouvelles d6marches pour reliance les n6gocia-
tions deviant trouper une issue A la crise politique n6e des
elections de l'annie 2000 ...
Car, consequence tout A fait inattendue du 11 sep-
tembre, alors que jusquelhles Etats-Unis semblaient avoir
pris le parti de garden une distance mystrieuse et charge
de menaces pour le pouvoir en place, comme quoi laisser
Haiti mijoter encore plus dans son jus et routes les misbres
et abominations qui en d6coulent; soudainla semaine der-
nibre, brank bas de combat !
1) Les deux principaux protagonists, Fanmi
,
Occasion umque sur
la Route de PAbroport:

A Vendre on in Louer :
Immeuble moderne de 10.000 pieds
carr6s avec Showroom et Climatisation
central. Iddal pour Banque, Super market,
Magasins, Bureaux, Quincaillerie, Factory,
etc...
A Vendre en tout on en D..artie 1
Terrain de 6.000 mbtres carr6s. Id6al
pour construction H8tel, Bureaux, Magasins,
Station de gasoline, etc...

POUR TOUT RENSEIGNEMENT :
Til# : Haiti : (509) 250-1606 / 250-1847
USA (305) 343-7638
(954) 714-0500


r cemment un Comit6 Municipal de Consultation
(MAC) pour la zone de West Kendall, dans le but
d'envisager de changer cette zone en une
municipality ind6pendante.
Cette zone est delimitde comme suit:

AAuSN rd:SSW1 2nthdSSteett
A l'Est : le Florida Turnpike
Al'Onest : KromeAvenue
Is Comity Municipal de Consultation (MAC) a
planifi6 les rencontres suivantes qui auront lieu au
West Kendall Regional Library, 10201 Hammocks
Boulevard:
Lundi 15 octobre
Jeudi 8 Novembre
".di2191NDo mmbre
Toutes les reunions commenceront & Sept Heures du
soir (7:00 PM ). Appeler pour informations
(305) 385-7135
Diff6rents members de conseils communautaires
individuals peuvent Stre presents aux rencontres.
Celles-ci sont gratuities et ouvertes au pubhc.
Pour demanded les services d'un interpreted pour
sourds-muets et pour tous genres de documents
sp6ciaux, Appelez : 305 375-2842, cinq jours avant la
rencontre A laquelle vous avez choist de participer.


I)6pot et Salle d'Inventaire
18 x 18 & 16 x 16
Cdramiques Accessoires / C6tamiques/ Marbre pour Salle de bain
Espagnols et
Italienne
Orand Choix & votre
disposition
.87 pied carr6

Nous exportons vers Haiti


Meilleurs prix de la place
- ^
Uenez done uoir par uous-meme


5386 N.1D. 796me Ruenue, Miami, Florida
I '
Idil: (.505) 592-2558


__:_____~ I~u i 1. ii. m -I


Mec"d 1d O ctoar 001o3


Page 4


on n'oublie pas Ha'iti
Lavalas au pouvoir et Convergence D6mocratique (oppo- sortie de crise, souvenir des activists renfor9ant la d6mo-
sition), annoncent sans que rien ne le laissait pr6voir qu'ils create, les droits de l'homme, et stimuler le d6veloppement
sont prets & revenir A la table des n6gociations d'ici le 15 social et 6conomique du pays. "
octobre ... Is nouveau group (14 nations) compared les Etats-
2) Mise sur pied d'un nouveau group r6vis6 des Unis, bien star, le Canada, I'Argentine, les Bahamas, Be-
lize, le Chili, le Guatemala, le Mexique, la R6publique do-
pays amis d'HKiti pour accompagner la recherche d'une minicaine, le Venezuela, I'Allemagne, I'Espagne, la France
et la Norv6ge.
MIAM 3) Afin de ne laisser aucun doute sur la d6termina-
Miami Dade don ambricaine, le porte-parole du D6partement d'Etat Ri-
West Kendall Area Municipal Advisory Committee chard Boucher, quoi de plus significatif, interrompt jeudi
sa conference de press jusqu'1ct totalement monopolis6e
Avis de R union par la campaign diplomatico-militaire centre le terrorism
dans le monde, pour communique les dernibres nouvelles
Is Conseil des County Commissioners a cr66 d'Haiti ...


T&CEOMS


Gratuit.
C6ramiques grises
(Maximum asacs)
avec tout achat minimum
de 200 p.ieds carr6s
Apportez ce coupon



























































































NOM

ADDRESS

6 MO
ETATS-UNIS US $ 4
CANADA US$
EUROPE US$ 7
AMERIQUE LATINE US$ 7


'


Haiti en Marche Vol. XV No. 36

Lutte anti-Drogue et Nigociations politiques


1 1~:11~11:111111~~1~I~III~;~F~~~'rr~;


36me Prix* Un televiseur


I


FIH 'BO N M N AHIIENIIR H


IS
0.00
42.00
0.00
0.00


Mercredi 10 Octobre 2001


Page s


(Nigociations ... suite de la page 4)
Accord-cadre pour un dialogue natio-
nal ...
IA:s Haitiens doivent revenir Ala table des nigo-
ciations, se focaliser sur l'avenir de leur pays et aller au-
deld de positions intransigeantes et non raisonnables dit
Richard Boucher, qui semble savoir de quoi il parle ...
Faute de quoi, ils risquent d'isoler leur pays sur la


Charles, Serge Gilles, Victor Benoit, Evans Paul, Hubert
Deronceray etc) entendent 8tre les seuls A signer tout ac-
cord politique avec Aristide ...

Les deux camps pris par surprise ...
Personnen'a encore commentbles declarations du
porte-parole du D6partement d'Etat necessity6 de trouver
un "accordformel", "aller au-deld de positions intransigean-


Avant I'arr8t des negotiations en juillet dernier,
les deux bellig grants s'6taient entendusnon sans peine, sur
une formule de composition d'un nouveau counsel electo-
ral provisoire ou CEP ...
Par contre,1amention"accord-cadrepourundia-
logue national ", 6voquie par le porte-parole du D6parte-
ment d'Etat, est tout A fait nouvelle sur le tapis ...


schne internationale- Fanmi Lavalas recherche une solution tes et non raisonnables", "accord-cadre pour un dialogue
Haiti ne pourra jouir de relations normales avec af electoral et COHVergence une solution national") ... ni questions leur port6e veritable.
lacommunaut6internationalenotammentlespaysetinsti- politique "... ,. WW Il est probable
Le- parti que la nouvelle initiative
Lavalas au pouvoir prend les deux camps par
voudrait plutat renfer- surpnse ...
mer la crise dans sa di- Fanmi Lay alas
mention 61ectorale, seditpreteAreprendreles
proposant comme so- a negotiations sans attendre
lution d'organiser un et sans aucune condition
second tour pour 7 pos- pr6alable ...
tes de s6nateur dont la Mais en meme
victoire par Fanmi temps, porte-parole du
Lavalas a 6t6 contested parti et du government
par une mission d'ob- Lavalas insistent que la
reservation de l'OEA ... bataille pour 1'alphab6ti-
Pais, des elections an- station, la lutte centre le
ticip6es l'ann6e pro Sida, ainsi que le juge-
chaine pour tous les ment des terrorists "
parlementaires 61us en (Emmanuel Toto "
mai2000,dontleman- Constant) du coup d'Etat
dat strait ainsi r6duit du30 september 1991 qui
de deux ans. a fait plus de 5.000 morts
Par centre, civil etc., sont aussi des
Convergence D6mo- preoccupations majeures
critique, use coalition pour le pouvoir; comme
Une ram rencontre du president Aristide et de son rival quoi les negotiations po-
Girard Piera-Charles photo Thony Bilizaire de l5 parties d' opposition, a toujours
tuitions donateurs, tant qu'il n'y a pas d'accord former en- recherche une resolution politique : lit ques ne6sont pas la
tre les parties politiques sur cette question electorate ", a delacrise (faute sans doute depou- 04 . s e priDe son c8t6, la
poursuivi M. Boucher. voir reporter la victoire L'Ambassadeur ambricain Brian Dean
Ceci implique la creation d'un counsel eTectoral eTectoralement) ... Ses propositions Curran au cours d'une des nombreuses coalition Convergence a
credible et l'6tablissement d'un accord-cadre pour an dia- posent tonjours comme exigencela crimonies organisdes en Hah'ti en mimoin r6agi, dans un premier
I onal el lui creation d'un environmental po- des victims des attentats du temps, en reprenant les memes accu-
ogue nati s on litique ", que ses leaders estimentin- 11 september aux Etats-unis ... stations qu'elle avait toujours mises en
dispensable & la tenue d'eTections non fraudu- avant : arrat de totes les persecutions dont ses members
leases dans les circonstances actuelles. Autre- seraient 1' objet un peu partout dans le pays ...
ment dit, que des functions politiques important Mais elle a perdu en cela un allid de poids : I'Am-
Amas rie7 tes leur soient confides dans le government, bassadeur ambricain qui rip6tait lui aussi, il ya seulement
aum8me titre queleur participation d6jhacquise quelques jours, que l'atmosphbre dans le pays n'6tait en
au counsel eTectoral ... effet pas propice A des negotiations ... Puis ce fut le 11
Cependant lorsque Aristide convoqua septembre !
th Pede meant Beauty supps) "Ze.gad abre d t s ganiAus Popposi D'angst, I nunhnesde pagan& locak de
comme our orter la question au niveau d'un reste hl'avenant.


p p
dialogue phis large, Convergence rejeta l'invi-
tation... Forts del'appui -unilat6ral jusqu'hdate
- de la communaut6 international, principale-
ment de l'Institut R6publicain International, les
poids lords de la Convergence (G rard Pierre-


En toile de fond la Charte Dimocra-
tique Interambricaine ...
Quelle est la marge de manoeuvre des deux prota
-

(voir Nigociations / 8)


2031 N. Dixie Hwy


Telephone (954) 784-1717


Pour recevoir par la poste votre billet de participation au tirage du lor janvier 2002, d6coupez, remplissez et
envoyez cette anyone avec un cheque ou money order mandatet bancaire) de US$ 50.00 & I'adresse suivante:
LA VOIX DE L'ARTIBONITE r----'~'-'~~~~~~'"'"'"'"'"'~~~~~~~~'"'"'"'"'~~'1
j Ecouter nous sur: Radio Wopicate (NY) RadloTeleHorizon200.com I
The Empire State Building .
350 Fith Avenue, Suite 1829 | Radio Collectivit6 Internationale (FL) La Voix des Palm Beaches I
New York, NY 10118 I (FL) Radio T6te-6-t6te (Saint-Marc, Artibonite) Et autres... I
L.....-.-.-.-.-.-- -*-.-*---*-*-------*-*-*-*--- --*-*-*-***
Nom et Pr6nom........ Tel:.

Ad resse.....

Note: Si le gagnant ou la gagnante du premier prix habit Haiti, il (ou elle) b6n6ficiera d'une lettre d'invitation et d'un billet d'avion
f aitae une insent arnic neartitmare at Ett'ttitlE PMAtlP5" A Trtilot Dear nhan or Intmannelann 1 ftAA 70 1 419 nM 111


lor prix* Une Jeep


26me Prix: Un televiseur
24" couleur



46me Prix: Un apparel
Photo(kodak)


RWOmmum
O
NOVEL ABONNE
UNAN
US$ 78.00
US$ 80.00
U .WOO


| DE L'ACTUALITE







I LA UERREI


Les Etats-Unis dans la crainte


____ Y


Manifestations pro-ben Laden et anti-am6ricaines au Pakistan, pays
voisin de PMghanistan. Le Pakistan qui a condamni les attentats du 11
september, n'approuve cependant pas les frappes de dimanche. Mais le
government pakistanais n'en est pas moins un alli6 des Etats-unis
c6narios possibles d'un novel at- (...) pour nous assure que les tactiques du
11septembrenepeuventpasatreemploydes
6culations vont bon train, de centre nous une nouvelle fois", explique
ommable: une attaque chimique ou Michael O'Hanlon, expert de la Brookings
n m6tro bond, missiles visant des Institution & Washington. Mais "je ne suis
nune bombe nucl6aire, cache dans pas shr que nous ayons fait de vrats progress
pour parer d'6ventuelles attaques centre
avons sculement qu'il s'agira sans d'autres cables", ajoute-t-il.
chose que nous ne pouvons pas Selonplusieurs responsables ayant
de", a indiqu6, peu rassurant, le t6moign6 deviant le Congrbs la semaine
norit6 r6publicaine au S6nat, Trent dernibre, le risque reste considerable.
e Fox. Martin O'Malley, maire de Balti-
dent de la commission s6natoriale more (65 km aunord-est de Washington), a
ment, Bob Graham, a pour sa part ainsi soulign6 la fragility du r6seau
chain attaque serait different. ferroviaire. "Nos voies de chemins de fer.
roristes cherchent A cr6er un senti- pleines de wagons transportant des products
ins6curit6 chez les Am6ricains", a- chimiques et des munitions, repr6sentent
t-ild6clar6surlachaineABC. une des cibles les plus vuln6rables", a-t-il
Pour y arrived, ils vont "nous dit.

"""2""'""ot,"".'""" stories "s"Z"esd preparation des
"Et oui, d'urgence a 6galement 6t6 soulign6.
malheureusement, les armes Avecles attentats hl'avionsuicide,
de destruction massive sont "nous avons franchi un nouveau senil de
run des multiples moyens terreur que nous ne pouvions imaginer, a
auquelnousnousattendonset estim6poursapartDickDoubravadirecteur
par consequent nous avons excutif del'Associationpourlas6curit6du
besoin de enforcer nos transport adrien. (AFP)


Les New-Yorkais

attendant une


riposte aux frappes

en Afghanistan


'2 M

?
' Offrezvousdesbulletinsd'actualitisquotidiens,
des films, des missions culturelles, de varidtds,
d'art de vivre, de sports et des dvdnements
an direct.

Pour souleanent 9.99$ par anois!
1.8 2 2 -5 8 6 -9 6 7 5

esa,"'::".',.YL... www.kbs-ty.com* www.dishnetwork.com N ORK
-,**.*****"*1-, "'"SL*****.""." -11-,.,"""'"'""".'g----; "- **** *
"L*"**"" ."',;""""":"""""""""""""^'""""""'""""""'""""'"""".. 1-


Mercredi 10 Octobre 2001


Page 6


defenses", a-t-il ajout6.
Depuis les attentats du 11
september, qui ont fait prbs de 5.500 morts
et disparus, la s6curit6 a 6t6 renforc6e.
Les garde-c8tes oatintensifi61eurs
patrouilles, tout comme l'arm6e de I'Air et
la Garde national, appel6e en renfort pour
prot6ger abroports et centrales electriques
on nucl6aires. Un nouveau service
gouvernemental,1eBureaupourlas6curit6
intrieure, a 6t6 cr66.
Mais, selon certain experts, 11
s'agit 14 de measures trop conventionnelles
etd6pass6 usavonsfaituntrbsbonboulot


du Qatar, il a promise que les Etats-Unis ne
connaltraient "plus jamais la sicuritd".
Depuis plusieurs jours, les autorit6s ont
estim6 que le risque d'une nouvelle attaque 6tait
61ev6, surtout si Washington passait & offensive
militaire. Et les measures de s6curit6 ont 6threnforc6es
dans plusieurs grades villes, dont Ins Angeles, New
York, Washington et Miami.
Un responsible des services de
renseignement avait m8me la semaine dernibre
indiqu6 au
Congrbs
amdricain qu'il
y avait"100%"
de risques
qu'un novel -
attentat se .
produise.
Les
attaques du 11
sept em bre
n'ont pas
se ul ement
6branl6 la
confidence des -
Am6ricains en
l'invulnrabilit


de ler


MMEDADE
MAJISTRAALEXPENELASAPPREZANTE
YON SEINE SOU
FINANSMAN BIZNIS

17 OKTOB, 2001
NAN PO MIAMI AN
TEMINAL #12
DE 10:00 AM a 1:00 PM

OPOTINITE POU NOU JWENN PRETE LAJAN
POU
BIZNIS Kl VLE DRAPE OUBYEN
AGRANDI
KiB KASH POU TRAVAY OZALi ACHA
EKlPMAN YO
ENVANTi OZALO IMOBILYE
GWO PWOJI- DEVELOPMENT EKONOMIK
YO ( NAN ZiN DEZIYE YO)
ESTABILIZASYON TI BlZNIS
RANKONTRE FAS A FAS AK AJANS YO,
OGANIZASYON YO, AK BANK YO KI
GENYEN DIVE PROGRAM FINANSYE
POU YO OFRI NOUMENM BlZNIS YO KI
NAN KONTE MIAMI-DADE LA ($500.00 A
PLIS KE $10,000,000.00 )

R.S.V.P. (305) 579-1345
POU PLIS ENFOMASYON (305) 375-5071
PAKINN GRATIS AK YON DEJENE LEJE
AP DISPONIB


de Pandore des s
tentat.
Les sp
l'effrayant hl'inn
biologique dans u
avions de ligne, o
aH
une v se.
"Nous s
doute de quelque
pr6dire A ce sta
dirigeant de la mi
Intt, sur la chain
Is pr6si
sur le Renseigne
estim6 que la pro
"Iss ter
ment insidieux d'


pas sem6 de panique ni fait renter les
promeneurs chez eux, pris d'un mois aprbs
l'attaque du World Trade Center qui a fait
plus de 5.000 morts on disparus.
Aux portes de l'Empire State
Building, rest6 overt, une longue queue de
visiteurs attendaientenmiliend'aprbs-midi
de monster sur la terrasse du 1026me 6tage.
Iss rues etles magasins duquartier branch
de Soho 6taient noires de monde, les res-
taurants et leurs terrasses combles.
Dans le sud de Manhattan,1a foule
(voir New York attend ... / 7)


NEW YORK, 7
October Les New-Yorkais
out continue Aprofiter deleur
aprbs-midi automnal di-
manche aprbs les premieres
frappes en Afghanistan mais
ils attendant une riposte
terrorism te A tout moment,
quelque part chez eux on
ailleurs.
L'annonce des
frappes men6es phr les Etats-
Unis avec les Britanniques n'a


WASHINGTON, 7 Octobre -
I.es autorit6s amdricaines, conscience du
risque de repr6sailles aprbs les frappes AR my v
lances dimanche en Afghanistan, sont hant6es par I'id6e Les declarations d'Oussama ben Laden, commanditaire pr6sum6
de nouvelles catastrophes imprdvisibles, tels les attentats des attaques du 11 september, n'ont fait que enforcer ces craintes. Dans
de New York et Washington. un message viddo diflus6 dimanche par al-Jazira TV, change de t616vision


TV5, le Monde en

F *'
Le meilleur riseau international
de tilivision en league frangaise
disponible 24h/24 sur DISH Network!






| LA UERREI


Mercredi 10 Octobre 2001


T L f


du Nord, P opposition afghan au
regime de Kaboul, ont d6clench6
un puissant barrage d'artillerie
centre des positions des taliban au
nord de la capital, peu aprbs le
d6but des frappes am&ricaines. Des
t6moins out entendu et var des obus
explorer dans laplaine de Shomali,
A 40 km au nord de Kaboul.
Selon 7agence iranienn
Irna, des combats ont 6galement
6clat6 entre les taliban et environ
150 habitats dela ville de Zaranj,
prbs de la frontibre iranienne, qui
out d6cid6 d' enprendrele contr81e.
(Reuters)

NOW YOrk
attend ...
(suite de la page il)
se pressait toujours pour apercevoir
les ruins des tours jumelles &
'Oround Zero': Im m6tro n' 6tait pas
d6sert6.Iss ponts etles tunnels sont
rests ouverts, dimentant des
rumours de black-out dela ville.
Le enforcement des
mesuresdes6curit6,annonc6parle
maire Rudolph Giuliani, n' 6tait pas
particulibrement visible A premiere
vue, ni prbs des bitiments de
1' ONU, ni prbs du centre civique qui
abritediff6rentescoursdejusticeet
bitiments f6diraux.
, M. Giuliani a d'ailleurs
precise quele dispositif de s6curit6
serait sup6rieur Acelui des derniers
joursmaisinf6rieuriceluidesjours
qui ont imm6diatement suivi
l'attaque du ll september.
S'ils n'ont pas change
leursplanslesNew-Yorkaisencore
traumatis6s par les attentats, ne s' en
dissent pas moins inquiets et
s'attendent avec certitude b une ri-
poste.
Interrog6s au hazard dans
la rue, ils ne semblent pas
convaincus par l'utilit6 des frappes
meme si celles-ci visent Oussama
ben Laden, accuse d'8tre
Finstigateur des attentats A New
YorkethWashingtonetsonr6seau
sonia
(voir New York attend ... / 8)
Harti en Marche
en vente tous les mercredis


m


MBPCI UHB (015 de plus 8 la Communautd Haitienne pour so confidence et son appui !

< *
Contactez-nous A notre numero gratuit:
Etats-Unis 1-800-934-0440
Haiti: (509)256-8687


I


Page 7


nericames
la residence du guide spiritual des taliban, le mollah
Mohammad Omar.
Selon CNN, les bombardments out 6galement
touch67 a6roport d' Herat, dans Y ouest du pays. Il s' agit de
l'un des meilleurs abroports du pays, obles taliban avaient
saisi plusieurs avions de combat de Y bre sovi6tiquelors de
la prise de la ville aux moudjaliidine en 1995.
Jalalabad, la plus impor tante ville
afghan Aproximit6 delafrontibrepakistanaise,
a 6galement 6t6 vis6e A deux reprises, rapport


(Frappes ... suite de la premiere page)
debuts de 7 operation "Libert6 unmnable".
Rumsfeld a 6galement d6clar6 que des avions C-
17 avaient ensuite commence A larger 35.000 colis d' aide
humanitaire destinde aux civil afghans.
II a ajout6 qu'aucun avion ambricain n'avait 6t6
endommag6 pour l'instant. I.e vice-ministre de la D6fense
des taliban, le mollah Noor Ali, a d6clar6
qu'un avion non identified avait tb abattu par les
talibanau-dessus del'Afghanistanmais ses propose
n onter teaucune confirmation de source
Paran les cibles figurent des sites de
defense antia6rienne et de commandment du
regime des taliban & Kaboul, ainsi qu'une base
a rienne prbs de Kandahar, le fief des taliban dans
le sud du pays, ont d6clar6 des respotIsables sous
covert d'anonymat. Hs ont pr6cis6 que des mis-
siles de croisbre Tomahawk avaient 6t6 tirds depuis a
des navires et des sous-marins am6ricains et
britanniques.
Les raids centre l'aroport de Kandahar
ont touch les bitiments mais ne les ont pas 6t6
endommag6s, selon une source proche des taliban.
Les raids ont aussi touch un quarter
r6sidentiel de Kandahar oh Ben Laden a autrefois
s6journ6.Iln'yapaseudevictimesselonl'Agence
islamique de press (AIP).


et 50 missiles de croisibre ont 6t6 utilis6s dans la premiere
phase de cette operation qui a commence peu aprbs 16600
GMT, 21 heures A Kaboul, a d6clar6 un responsible
am6ricain
La change de t616vision CNN a ensuite ajout6
qu'une second s6rie de frappes, plus intense, avait de
nouveau vis6 Kandahar, et au'elle avait peut-8tre pour cible


IA capital n' a pas 6t6 6pargn6e par la
deuxibme srie de frappes. Un responsible du
ministbre des Affaires 6trangbres du regime de
Kaboul a d6clar6 & la change qatarie al-Djazira
que les attaques avaient reprise. Le corresponsand
de la change A Kaboul a ajout6 que la DCA des
taliban ripostait centre des forces aroportdes.
Des t6moins ont rapper t6 que de
violentes explosions avaient retenti dans le nord
Kaboul, dans la zone de 1' aroport, lors de cette
nouvelle vague d'attaques.
Auparavant, des habitants de Kaboul
avaient commence a fuxr cette zone, passant
outre au couvre-feu impose par le regime,
rapporte l'AIP.
U61ectricit6 a 6t6 couple A Kaboul,
sans que 1' on sache s'il s' agit d'une consequence
des frappes ou d'une measure preventive.
Parallblement, les forces de P Alliance


Theresa Barber de Hyattsville, Md. dit goodbye a son tils Dwight


Riposte de la DCA des taliban


M




M


M I


La CAM a ouvert ses premiers bureaux de transfert d'argent a New York et Miami.
Nuus summer fiers d'itre les premiers a liver I'argent a domicile a travers tout le
territaire de la Rdpublique d'Haiti. Oilai de livraison:le lendemain

NOUS 30mmes devenus le plus important bureau de transfert d'ergent sur la Republique
d'I-|alti.
Nous avans introduit la livraison de products alimentaires comme service additionnel afin
de satisfaire les besoins do notre clienthlB.
Reduction du temps de livraison des transferts: les transferts provenant des Etats-UniS
et du Canada effectuds avant une (1) heure de l'apris-midi, sent lives le mome jour a
d0mililB.

.
La CAM est flire d'itre de luin le Bureau de Transfert d'Argent le plus important 8
desservir la Ripublique d'Haiti.
Nous summes jusqu'B present la soule companies 8 liver les transferts sur Haiti dans un
dilai de 2 heures, 8 domicile at 8 travers Haiti, Ceci, pour tout transfert effectud jusqu'b
5 heures de I'apris-midi, aux Etats-Unis at au Canada.
Les products alimentaires commands 8 nos bureaux sunt ivres an main sanS
exception.
Notre excellent service de riclamation, nutre banne renommes.notre serieux et notrB
systime complitement informatisi sunt sans aucun doute la raisin pour laquelle nOUS
summer le Leader do nutre industries et avons une clientele qui no fait qu'augmenter.
(Plus de 3BB 000 clients).


J


P


Premnieres Frappes







I ANAL SE |


I


Allo Miami


Les New-Yorkais

attendant une riposte

RHX fr appes ...
(suite de la page 7)
"Je suis plus nerveux, quand j'entends un
h61icoptbre, je regarded en 1'air. Quelque part, A un moment
donn6 il va se passer quelque chose. Oui, j'ai pear", dit Ja-
son Forrest, artiste de 29 ans qui a vu les tours jumelles
s'dcrouler depuis le toit de son immeuble & Brooklyn.
"Je ne suis pas trbs heureux (des frappes). Des gens
vontmourir, des civil Afghans on des Ambricains", pursuit
le jeune homme interrog6 dans le m6tro.
"J'attends l'inattendu. C'est present dans ma tete,
je suis inquiet, mais cela ne dicte pas mon quotidien", dit
Jeff Wine, ch8meur de 30 ans, interrog6 & Union Square oil
des dizaines de da2ibao "peace and love" ont flott6 aprbs les
attentats.W non plus ne soutient pas les frappes en Afghani-

stan. "Cela n'ambnera que d'autres atrocit6s. If y aura un
impact sur des innocents mais cela ne va rien faire centre le
terrorisme, dit-il.
"Je n'ai pas vraiment peur pour moi mais pour le
monde. Quelque part, A un moment donn6, en Afghanistan,
ici ou ailleurs, des gens vont mourir", es time son amie, Tif-
fany Peuett, 6tudiante de 25 ans.
"Je nepensepas queles bombardments vontmettre
Tm terme au terrorism. La situation est trbs complete et c'est
une r6ponse simpliste. II fant s'occuper des raciness du
terrorism, voir les mentalit6s, peut-8tre se demanded
pourquoi ces gens ont choisi cette voie, celle de
l'extremisme", dit-elle. .
Prbs des ruined encore fumantes du WTC, Monique
Bueno, 31 ans, n'a pas peur. "J'ai parl6 aux homes de la
gardenationale,1es Etats-Unis sont ens6ctuit6". Enrevanche'
elle ne se sentirait pas en scurit dans un avion ou un
aroport.
Elle aussi est plutSt d6favorable aux frappes. "On
devrait agir de fagon plus diplomatique pour atteindre le
r6seau terrorist. On ne peut pas r6pondre A la violence par
la violence. Iss Etats-Unis devraient changer leur politique
6trangbre, on doit devenir moins-arrogants plus tol6rants et
un pen plus spirituals", dit-elle. (AFP)
ACTUALITY DES FRAPPES P. 12)


-- **Mi'
* Parfums CD's (Compas, Racine, Evang61ique)
* Cellular & Beepers Zouk, frangais, ambricain
* Soldiers et Sandales Video's (haltiens, ambricains, documentaries,
* Products pur la cuisine dramas)
* Cadeaux Produits de beauty
* T In gm Money Order Prodults pour cheveux

Reception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
connection t616phonique chez vous


BOBBY EcxrurESS,


Mercredi 10 Octobre 2001


Page *


autant de menaces que les Etats-Unis ne veulent pas lais-
ser A d6couvert sur leur flanc, alors qu'ils se lancet
aujourd'bui dans la plus difficile enterprise internatio-
nale peut-8tre de toute leur histoire.

BanqueMon e ma te oslod I re ti tc
de mener une campaign centre la terreur, mais le com-
pl6ment ncessaire est une champagne de reconstruction.
Sinon, on s'attaque aux sympt8mes du terrorism mais
on laisse en place le cadre dans sequel grandiraune nou-
velle g6n6ration", a-t-il allirme.
(voir Nigociations / 10)


international.


Pour commence, anssi bienle pouvoir Lavalas que Con-
vergence D6mocratique ne peuvent ignore que les Am6ricains
ne sont pas d'humeur A supporter en ce moment la moindre dd-
fai

tiate: H n o ad I tio n v d
munaut6 international, notamment les pays et institutions do-
nateurs .
Le government haltien est financibrement aux abois'
ce n'est un secret pour personnel ...
Quant hl'opposition,1'avertissement contreles "posi-
tions intransigeantes et non raisonnables s'adresse aussi & elle
bien entendu. Or la Convergence D6mocratique ne tient, ce
n'est un secret non plus pour personnel, qu'hun fil: l'inter-
national.
Enfin, il est courant que lorsqu'une grande puis-
sance se lance dans ce genre d'op6ration, elle dispose habi-
tuellementaussi d'unplan derechange (" contingency plan
"); autrement dit, une troisibme voie ...
Pour finir, en toile de fond la Charte D6mocrati-
que Interam6ricaine vot6epar les pays members del'OEA
lors de leur reunion les 10 11 september derniers & Lima,
P&rou.
Article 21 (a) : Larsque l'Assembl6e g6n6rale,
r6unie en Session extraordinaire, vdrifie qu'il ya eu une
interruptioninconstitutionnelledel'ordre d6mocratique dans
un Etat membre et que les demarches diplomatiques se sont
r6v616es infructueuses, A lalumibre de la Charte de l'OEA,
elle d6cidera de la suspension de l'exercice par cet Etat
membre de son droit de participation h l'OEA, par le vote
affirmatif des deux tiers des Etats membres. La suspension
prend effet imm6diatement. "
Est-ce aussi cela que le porte-parole du D6parte-
ment d'Etat extend par risque d'isoler (leur) pays sur la
schne international ?
Est-ce aussi & cela que doit veiller le nouveau
group de pays "amis" elargi d6sormais aussi & nos voi-


La drogue comme une autre voie de
passage du terrorism international ...
Mais, me direz-vous, comment1'administration


cm s eepd gr e y n u a
I.es rares exceptions depuis le 11 september con-
cement priticipalement le conflict isra61o-palestinien ...
C'est done que Haiti entre sans doute aussi, et
sans le savoir, dans le cadre de ces memes prdoccupa-
tions. Haiti, la passoire; or la drogue est pergue
aujourd'hui par les autorit6s amricaines comme une


Le agsinpor outs esoccsins 8272 N.E. 2n


d Ave. Miami, FI 33138


E Obby E express

Co d MM TM .


Avenue Tdl- 7523278 1 vbly W %5
A @2800 Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
rdale Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
se Blvd 524-1374 105 Street T61202-722-4925
Connecticut
et6554166 933 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
xie Hwy 429-9552 Centre # 175
Ave W Tdi 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
range Blossoms Trail (4(TI)265-2100
1-80D427-2622 (blew York)
RMonk 1
. un 506 11th Are N. (941) 435-3994
RiverStreet(617)298-9366
0 Broadway (617)354-6448 Malm Street Esup PhER ( 41) 468*9229
2319 Fewler St. (941) 441-8343
1 qWe SOtt Feath'Ott sur ls ot? Volls VOUlez ellVOver
agle solalae pmate pl atte, Faites coultance al


. 2nd
M
fa ade-
28 est Sunsi
a 25th Stre
487 Di
128 b). Flagler
2469 M O
Canada
7 Rue pB
h&nannelms
Mattapan508
Cambidge 30


]Fnplns~~ d opaim et tnosia a gnes prdmis -line r~acns r prepaa


GUERRE OU PAS ...


Washington n'oublie pas Ha'iti
(Nigociations ... suite de la page 5) autre voie de passage du terrorism i
gonistes ? sins delar6gion (R6publique dominicaine et Caricom) I.x drogue, I'instabilit6 polit


1 II _________^;~_~_ I__^








Banqu de l R~bliqu d'H Iti


Page 9


I


I-~1~C-~Ze~B-+urrr-9II ---- -----l,,~t4~


- -- IAlmingmuluma .
mammm .....


ax Ballets


meeemmm -


_i I I


~gpE~Si~tf~


Emia'lr eea04W


3 ressid da I mar / Yo desin











4-Fil dea quite pDB at,1,,5Rackirite


j


Kels):Ial-4..-W


6=0almier et hiffres=dores4 Pye palms
..... malism awarouse on a.m
I ME*15)>Bal F.It@
H09 39is :- AH,09 398 7






WigARE IIIIIIR
BMar2%21 Y TOMESS 1 li FT M







Id


IP at .

s Anpil koule
HAREQUE DE 1.4




*I

L ,P E
sm. A


---C-l --- -------


- Banque de la Republique d'Ha'iti


Mecrd 1 c oVr No.36


fl11I


d


3
m nan maj Ia




94.5 Wh!Ent 8 2 . I 1 .
EE an=!-IsemiiE 9:i r rr *





ou ka wi


c)


thre aim


''i' 7 r''


ak chif dore


CYlg I.'






Page10 I


Mercredi 10 Octobre 2001


God nan Tegori pou Rntre nan Rkegon

PatlGIpe nan eegano pou pran deengen ea a, Id pral nan televizgon,

Depatman TI'aneph FlorIda ap Oganize.


Vln Kontre ak Lbt Rezldan ki Enterese, epi ak Responsab nan Transph,

pou Tabil Prlyorite nan Mwayen pou Rezoud Pwoblem Transpbpou
Kominote nou an Grandi ak pou Varyete


Moderate: JIII Beach

Si w vie patisipe kbm manm asistans nan estidyo a, tanpri kontakte Biwo Enfbmasyon Piblik la.

Reponn pa pi ta pase 12 okthb 2001.
Telefbn: (305) 470-5349 Faks: (305) 470-5610
Lb w voye kodmasyon pou di w ap vink y ap ba w enf6masyon sou lopstik pou reyinyon kominote nan televizyon an. ansanm ak Ibt enfbmasyon.


Dix ans aprbs l

1991 la log
(Dix am aprds ... suite e la page 2)
.
ditions claires, tel que le plan ado-libdral n6goci6 a ParIs'
l'amnistie pour les criminals; mais pas de return & la
d6mocration
,
Avec le retour d' Aristide, pr cde du
d6barquement de 20.000 soldats am6ricains sur le sol
haitien, "on avait implement voulu metire en miettes les
organizations populaires, les d6mobiliser, leur cooper la
tate", affirme Phelps, falsant allusion aux itats-Ums. Voild
pourquoi, en plus de la repression, "I'asile politique a 6t6
accord & prbs de 5000 personnel et les organizations
populaires ont 6t6 fichdes,,
Pour Phelps, A travers le return d'Aristide,
I'administrationamricainenevisaitqu'unbut:"contrbler
les masses". Elle savait, dit-il, que seul Aristide avait la

lp 60 e 'omn t en o annies, les
ancient partisans dela dictature des Duvalier se sont hiss6s
A des posters important dans administration publique et
Aristide lui-meme a requ au Palais national plusieurs
duvalieristes notoires, dont un ancient conseiller des
putschistes, Serge Beaulieu
D'autrepart, Phelps critiquel'adoptionparleparti
aupouvoir des pratiques politiques traditionnellesrejetdes
at les sdect p ares. n ,t rxont -H, R

Lavalas offraient un gallon de clairin A cheque famille,,
Quelle difference, se demande-t-il, avec la pratique, au
temps des Duvalier, de "mener sa campaign 61ectorale en
,,
mettant un peu de riz dans le chapeau des paysans ?
** > .
HaItI : Neg locations
(suite de la e 8)
1 La Banque Mondiale se tient pr8te A accroitre son
soutiedinancier aux pays les plus pauvres pour les aider A
surmonter l'onde de choc 6conomique des attentats du 11
september aux Etats-unis, aindiqu6 le president de l'insti-
tutionle 4 octobre dernier.
De touted fagons, en dehors des acteurs politiques,
les Haitiens sans distinction out comprise aujourd'hui que
le prix des divisions et delahaine fratricide, c'est lamisbre
la plus noire, une nationhumili6e partout et un horizon en-
tibrement ferm6 sur lui-mame.
Haiti en Marche, 7 Octobre 2001


Ces m8mes critiques s'adressent 6galement A
l'opposition anti-lavalas : "les uns et les autres veulent se
servir du vote popular Une foss au pouvoxr, "on ach6te
des maisons de plus d'an million de Dollars amricains pour
un ancient chef d'itat ou pour un Premier Ministre, alors
quele pays croupit dans lamisbre". Cetteremarque concede
I' affaire de la mason achetie par l' Atat haltien pour l'ancien
president Ren6 Pr6val Alatin de son mandate en f6vrier 2001,
et l'autre residence que le government vient de payer au
Premier Ministre Jean-Marie Ch6restal.

Pris au pidge entre le pouvoir,
I'opposition et la communaut6 international
Apropos de la crise 61ectorale qui perdure depuis
les 61ections 16gislatives et locales de mai 2000, Stephen
Phelps pense que "le people est pris au pidge entre la
communaut6 international et ses marionettes locales". Li
,,
encore, aucune difference entre "les populists aupouvoir
et le regroupement opposition Convergence
D6mocratique.
Pour Phelps, d'un cot6 comme de l'autre, on ne
fait preuve d'aucune vision en faveur de l'avancement du
pays. II qualified toute la classes politique de "v6ritablement
immoral". "C'est une home de constater qu'il ya une
constant entree' 6poque du coup d' 6tat et lap6riode actuelle
: toujours des 6missaires strangers qui viennent A Port-au-
Prince pour passer des ordres. Les noms ont change, mais
le rapport avec la communaut6 international n'a pas
change .
QuantA attitude sp6cifique des tenants du
pouvoir, Stephen Phelps croit que ceux-ci "profitent"dela
crise. Its out "le pr6texte du gel de l'aide international pour
expliquer leur inertia". Autrement, "le pouvoir se verrait
oblige de mettre en oeuvre des programmes pour am61iorer
les conditions de vie dela population". In somme en ques-
tion s'elbve A environ 500 millions de Dollars.

R6forme de la justice "made in USA"
Interrog6 sur I'administration de la justice,
principle revendication popular depuis 15 ans en Haiti
et surtout depuis le return hl'ordre constitutionnel en 1994,
Stephen Phelps souligne l'absence de volont6 politique des
dirigeants. Pour lui, c'est la scule reason qui explique que,
par example, des personalities comme Marc Bazin, actual
ministry de la Plamfication, n'a pas & rendre des competes,
alors qu'il 6tait un des Premiers Ministres de facto de la


p6riodeducoupd'6tat.
Apropos delar6formejudiciaire, sedeputs
quelques ann6es, c' est une r6forme "made in USA,
pr6fabriqude", avec notamment des contracts & des ONGs.
Prbs de 20 millions de dollars US ont 6t6 6s &
pay
des consultants international, indique Phelps. Le project,
souligne-t-il, 6tait dirig6 par un technician agricole, reprise
de justice aux Etats-Unis: "un pays peut-il timber plus bas
? ", s'interroge-t-il.
Phelps admet cependant 'il faut "rendre
homage" au pouvoir lavalas d'avoir r6alis6 le procks du
massacre de Raboteau. "C'est un cas exceptionnel, ajoute-
il, qui monte comment on peut, avec une certain
cooperation international intelligence, r6aliser quelque
chose. Is conduit du procks de Raboteau prove que s'il
avait la volont6, le pouvoir aurait pu faire aboutir d'autres
dossiers .
A Raboteau, quarter populaire des Gonaives, 170
km au nord de Port-au-Prince, plusieurs dizaines de
personnel out 6t6 assassindes en avril 1994. Iz 10 november
2000, 16 des 22 accuses jug6s dans le cadre
delapremidre parties du procks, tenu aux Gonaives, ont 6t6
condamuds. Six jours aprbs, 37 ex-militaires et members
du FRAPH ont 6t6 condamn6s par contumace Ala prison &
vie et aux travaux forces.
D'un autre cot6, Phelps se monte plutSt r6serv6 &
propose du procks de 6 des 13 auteurs pr6sum6s du massa-
cre,1e 28 mai 1999, de 11 jeunes dans le quarter popular
de Carrefour-Feuilles, au Sud-Est de Port-au-Prince. "En
tant qu'observateur, affirme-t-il, je n'estime pas que toute
la v6rit6 a jailli". II pense que ce procks traduisait plutSt
"un rbglement de compete" au sein de la police. Quatre des
six accuses ont 6t6 condamn6s en september 2000 & trois
ans d'emprisonnement et les deux autres lib6r6s.

Riforme n6o-lib6rale de litat pour
augmenter la dependance
Depuis la pr6sidence de Pr6val en 1996, "le slo-
gan Changer I'Etat a 6t6 oubli6", dit Stephen Phelps. De
pr6f6rence, ajoute-t-il, il 6tait question de "restaurer
I'autorit6 de 1'Etat". Vouloir restaurer l'autorit6 d'un Etat
"non transforms", a conduit A la resurgencee de l'arbitraire
"
D'autre part, en accord avec ies bailleurs de fonds
international, "dont Pobjectif est d'affaiblir l'Etat" la
(voir Dix ans aprbs ... / 11)


e putsch m~ilitair-e de Septembre







1 DIASORA |


Les dess:ous d~~e afaireLina No~l


MIAMI, 5 Octobre Mardi 2 *
octobre6coul6,ausidgeduTribunaldeMi- VS AntoIne ean/Vey
ami-Dade << Circuit Court Division >, situ6
& North Dade Justice Center, Bis Blvd., Miami, Fl.
cayne PAR VITER JUSTE
33160-0000, Chambre 2-5,1e Juge Sheldon R. Schwartz a
enteadu la plainte port6e par Mme Linda C6sar Noal brouill6s, ou entre touted personnel et gens se trouvant en
plaignante, centre Mr. Antoine Jean, d6fendant- dispute, afin d' 6viter des attaques violentes capable de
Dans sa petition, Mme No8 sollicitait du Juge un produire des dommages corporels graves hl'un oul'autre
ordre restrictif on injection centre Mr. Jean lui faisant parti
obligation de garden en tout temps et A tout moment une Dans sa requ8te, Mme No61 avait employ le mot
distance minimum de 500 pieds entre lui et la requ6rante, << acquaintance a pour designer Mr. Jean. Cemotenfrancais
anssi long temps que le tribunal n' awa pas mis fin A cette d6signe une connaissance, mais dans le jargon anglais il
injonction. Dans les lois ambricaines cette requ8te s' appelle d6signe aussi une personnel avec laquelle on a des relations
an < et est solvent utilis6 centre un process oumame intimes.
membre d'un manage, des 6poux, des parents, des voisins Mr. Jean 6tantunmembre de1'organisation Veye-


La logique du coup d'Etat persisted
(Dix ans aprds ... suite de la page 10) en d6cembre 1994, c' est Aristide qui, au sommet des
tendance, indique Phelps, est la privatization de tous les Am6riques, invitait American Rice A venir s'6tablir A vie
services, pendant qu' on distribute "des contracts en Hati.7 ans aprbs, on constant que malgr6 les discourse
mirobolants". Les changements qui se sont products sont surlar6forme agraire, Haitiimporte annuellement l00.000
alors "d'ordre technique et16gal pour faciliter I'int6gration tones de riz, soit 20 fois la quantity imported en 1986. Ce
d' Haiti A la mondialisation dconomique". qui fait d' Haitile troisibme consommateur deriz amdricain".
Il en r6sulte que 10 ans aprbs le coup d' 6tat, la
dependance d' Haiti s'accentue, selon Phelps. "Si en 1992, SICRAD "Informer sur les processes"
Marc Bazin, en tant que Premier Ministre de facto, autorisait Url: http://sicradhaiti.org
la Rice Corporation & envahir le pays avec le riz amdricain, Couryiel: sicrad@sicradhaiti.org


Mercredi 10 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 36


Page n1


Yo, celle-ci soutila le lambi d' alarm et de

e-yo rassemblementetee2octobreplusde300
personnel, membres ou sympathisants de
l'organisation, r6pondirent hl'appel deviant le tribunal.

Quel est done l'objet du litige?
Comme nous 1' avons relate tout au d6but, Mme
Linda Noa a demand au Juge Schwartz d'interdire & Mr
Antoine Jean de 1' approcher pour quelque reason que ce
soit, vu que toujours aux dires de Mme Noel, ce dernier
1' aurait attaqu6e A deux reprises lors d'une reception
organis6e le 8 aoGt dernier, au local du Museum of Con-
temporary Art de la ville de North Miami, en l'honneur de
I'Ambassadeur Amdricam en Haiti, son Excellence Brian
Dean Curran de passage.
Bien que sur les lieux pour un reportage, et aussi
comme timoin A dicharge pour avoir public un article sur

2; '".deas at nous n'ay on as s
h huis clos. Cependant pour information de nos lectures,
j'ai pu compiler les renseignements suivants.
D'abord, Linda No81 apparemment n'avait pas
sollicit6 l' assistance d'un homme de loi. Sa petition,
ordinairement conquer et formul6e pour des cas de violence
domestique, s' applique difficilement A l' esphce invoque.
D' autre part, laplaignante aurait exhib6 une letter
dont le signataire pretend que Mr Antoine Jean lui aurait
confi6 qu'il allait prendre des measures pour liquider Mme
No8.14 juge refuse de consider cette letter et de la verser
dans le dossier.
Toujours selon les sources
pr6sentes 11' audience, elle report cour-
age pour expliquer comment lors de la
reception en l'honneur de
1' Ambassadeur ambricain, en deux
occasions, d'abord A1'int6rieur du
bitiment et ensuite & l'entr6e de
1' edifice, elle a 6t6 attaqu6e et
malmen6e par Antoine Jean.
De son c8t6, ce dernier
pr6senta au Tribunal une letter du Chef
de la Police de North Miami, indiquant
clairement qu' A aucun moment de la
dur6e de la r ception, la Police de
North Miami a 6t6 touche des attaques
mentionnies par Mme. Nobl. Si les
faits sus-mentionn6s avaient
r6ellement cu lieu, elle n' aurait pas
h6sit6 une minute A proc6der A
1' arrestation de Mr. Jean.
Le juge renvoya les
plaignants, mais ne rendit pas son ver-
dict sur l'heure, attendant d'avoir des
informations suppl6mentaires pour
mieux 6clairer salanterne.
Le lendemain 3 Octobre, le
tribunal d6clarait (et nous traduisons):
"1.- P6tition pour une
Injonction de Protection centre la vio-
lence domestique, selon 1' article
741.30 des S tatuts de 1' Etat de la
g Floride, ou de violence r6p6t6e
conform6ment A article 784.046 des
A Status de la Floride,
Is tribunal, se basant sur les
allegations pr6senties dans lap6tition,
determine ce qui suit :
Les allegations (pr6sent6es)
ne rencontrent pas les critbres
statutaires 6tablis dans l' article741.30
des Statuts de la Floride ou de Violence
R6p6t6e conform6ment A 1' article
784.046 des Statuts de la Floride.
Il n' ya aucune apparence de
danger imm6diat de violence
domestique comme requis par l' article
741.30 des Statuts de la Horide ...
Dbs lors, avons ordonn6 et
adjug6 quela dite petition soit d6ni6e."

L'Agence de Relations
Publiques The Edge Worl-
wide, Inc.
Bien que Mme NoEl eut
employ le terme << acquaintance a qui,
dans le jargon anglais, pent impliquer
des relations trbs, trbs process pour ne
pas dire intimes, Mr. Antoine Jean a
ni6 tout genre de relations avec la
plaignante.
Maintenant essayons de jeter
quelque lumibre sur les dessous de
1' a re.D A s d


(voir Little-Haiti / 12







I LA GERRE |


I


Dans le monde arabe, la colbre de I'homme
DUBAI, 8 Octobre- I'annonce dud6clenchement "Qu'est-ce que croient les Am6ricains ? Its Af-
des raids am6ricains en Afghanistan a provoqu6 la colbre ghans vont r6pliquer et rapper au coeur de l'Amrique. Ce
de l'homme de la rue dans le monde arabe, pour qui les (voir Colbre / 16)
Etats-Unis n'dchapperont pas A de nouveau attentats. ans vivant & Ryad, la capital de I'Arabie saoudite.
Tandis que les chancelleries arabes observent le "Je ne peux pas croire que les Amricains ont
plus profound mutisme A 1' exception de 1' Irak, qui frapp6 des innocents, risquant ainsi inouveaula vie de civil
condamne les raids -, la rue dans le monde arabe critique innocents. Que Dieu d6truise lear masonn, declare au Caire
largement la decision am6ricaine. une autre femme de manage, Maha, 47 ans.
"Quand les personnel les plus riches de la terre La plupart des personnel interrog6es se dissent
tuent les plus pauvres de la terre, c' est haram (un pach6 persuades que les raids provoqueront en return de nouveau
dans l'islam)", es time Asma, une femme de manage de 32 attentats.


ECHO DE LITTLE-HAITI
p *
Les dessous de I affaire Lmda

Noil vs Antoine Jean/Veye-yo
(Little-Haiti ... suite de la page 11)
am6ricain en Haiti, avait 6t6 arrange par une agency de relations publiques d6nommie The
Edge Worlwide, Inc., dont la Pr6sidente est Mme Linda No8.
Mme Noel travaille aussi auburean du Maire de Miami, Mr. Joe Carollo. Elle en
profit apparemment pour jouer un r81e predominant tant au bureau du Maire qu' auprbs de
l'AmbassadeAm6ricaineenHaitigraceauxbonssoinsdeMr.AdyJeanGardyquiluisert
d'intermidiaire-Mr. Jean Gardy aurait, selon des sources bien informies, des relations tras
process avec Mr.1' Ambassadeur et serait mame le chef de la section des relations publiques
am qm WRume IM im MERM.
Mr. Ady Jean Gardy, en collaboration avec Mme Noel, sdrt
toujours de mentor aux journalists haltiens et autres personalities qui
visitent Miami aux frais de l'Ambassade. Mme NoEl est en charge des
accommodations, invitations, h8tel, restaurant, visited etc.; que ce soit
pour les jeunes journalists, les personnalitis gouvernementales dont le
Ministry des Haitiens vivant Al'Etranger et sa suite; et cette fois la visited
& Miami de l'Ambassadeur amdricain en Haiti.
h can be Il se dit quele cost des ses visits s'eTbve A $45.000.00 aumoins
information pour chacune d'elles.
). There is Personnellement, nous avons toujours souscrit A ces visited, car
nd an addi- nous y voyons un 61argissement des horizons des b6ndficiaires, en mettant
gh the A leur port6e les b ndfices du progrbs, la possibility d'acqu6rir des id6es
ening date, nouvelles A utiliser dans le domain et les obligations de 19ur tiche re-
ar amount spective.
En plus, nous pensions que ces rencontres pourraient A la longue
opened abaisser oumame 61iminer ces diverse barribres quinous divisent etnous
envelope or empachent d'avancer m8me A petits pas sur le chemin du d6veloppement,
hitting a dors les autres communaut6s y vont au pas de course.
strictly the que
any mail, S'il faut donner credit A certaines sources, la manifestation de
l'organisation Veye-Yo, d'ob6dience gouvernementale et Lavalassienne,
oard Office va crier deux problbmes pour l'Agence de Relations Publiques et son
:00 PM on Pr6sident Mme. Linda Noel.
D'abordl'Ambassadeur Curran, debonne source, avait 6t6 assure
que la popularity & Miami du Gouvernement Lavalas et du Pr6sident
finance Aristide appartenaitaupass6. Mais les pancartes et slogans quil'accueillent
& son arrive et qui l'ont oblige A partir par la sortie des jardins, font vite
dissuade.
D6s lors, point n'6tait besoin d'8tre grand devin pour pridire le
tarissement A brbve ichdance du Pactole.
0.00 Et tout ce malheur fut plac6 au credit de l'Organisation Veye-
Yo.
Sur ce, Mme. No81 fit publier par son agency, The Edge World-
wide, Inc., une note de pressed accusant Veye-Yo de terrorismme.
0.00 En dernibre heure, Veye-Yo aurait intention d'organiser une
manifestation en face des bureau du Maire de Miami, oil travaille Mme
Linda No61, pour protester centre sa position d'interm6diaire de la
communaute haltienne de Miami auprbs de Miami City Hall.
0.00 Rappelons quele Maire de Miami, Mr. Joe Carollo, va faire face,
aux municipals de novembre prochain, A une meute de 9 candidates, y
0.00 comprise l'ancien Maire Maurice Ferre. Le vote de 6.000 57.000 hMtiano-
ambricains residents de la ville de Miami n'est point A n6gliger.


Reyinyon sa a se pou tout rezidan yo kapab bay opinion yo
an piblik sou keksyon pwosesis chanjrnan nan lizy@ distri yo.
Pou plis enf6 rnasyon tan pri rele 305-375-5311 .
Pou nou jwenn enfdmasyon an f6m aksesib ozald entbpr&t pou moun
soud, tanprl role 305-375-5311 an avans-


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), whic
obtained through the Dade County Department of Procurement Management, Vendor I
Center (VIC), 111 NW P' Street, Suite 112, Miami, FL 33128 ( Phone : 305-375-5773
a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below) a
tonal $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package throu
United States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, op
the vendor's complete return address and phone number and a check for the correct doll
made payable to : "Miami-Dade Board of County Commissioners".
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid/proposal e
container has been opened will not be opened or considered. The responsibility for subm
bid proposal to Miann-Dade County on or before the stated time and date, is solely and
responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by
package or courier service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the B
located at 111 NW P' Street, 17* Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no later than 2
the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County Or
No. 98-106

The following bid(s) will oppn at 2:00 PM on Wednesday, OCTOBER 24, 2001


Maerchd lO Octobre 2V001o.3


Page l2


Un nouveau group elargx

des Pays Amis d'Haiti
(Groupe d"'amis" ... suite de la page 3) Nous avons certaines pr occupations
dans la lutte en faveur du enforcement de la d6mocratie, climate de violence, mais ensemble des li
de la promotion et de la protection des droits de l'homme, enregistrdes ces derniers jours encourage la repri
du d6veloppement social et 6conomique d' Haiti ", a indiqu6 cushions ", a d6clard pour sa part l' Ambassadeur
un communiqudu Bureau de l'OEA en Haiti, dirig6 par le en Haiti, Brian Dean Curranlors d'une conference
Mexicain Sergio Romero Cuevas. It group d'amis aidera conjointe du group d'amis d'Haiti.
Apr6senter 6galement aux autorit6s politiques haltiennes et Le bureau de 1' OEA en Haiti en
au people des points de vue et des sujets A traitor, a ajoutile actuellement des demarches auprbs des protagonist
porte-parole de I'OEA en Haiti. d'unereprise des pourparlers. Il y aunepridisp
I'OEA a par ailleurs estim6 que les conditions part et d'autre A revenir autour de la table ", a
6taient aujourd'hui r6unies pour la reprise des discussions Sergio Romero Cuevas, qui dit attended par ai
interrompues. Les militants du KID 6tant aujourd'hui r6ponses de M. Aristide en ce sens.
lib6rds, elles devraient reprendre bientSt. Aucune date ne Interrog6 sur son insuccbs jusqu'ici A re
peut 8tre pour autant advance par Sergio Romero Cuevas. pourparlers haltiens, Sergio Romero Cuevas aind


ne s' agissalt pas de sa d~faite


quant au
b6rations
se des dis-
Amricain
de press

treprend
tes en vue
position de
fait savor
lleurs des

lancer les
iqu6 qu'il


.
Mme Gishle No'dl, installed comme nouveau
Directeur G6ndral du programme PL480 qui gkre
une parties de Paide alimentaire & Haiti
photo YonelLouis/HenM


Madi, 9 Oktob, 2001
7prn
South Dade Government Center
10710 SW 211 Street, Room 203
M6kredi, 10 Oktbb, 2001
7 m
J ephNC lebnCenter

.........6,
7prn
Miami senior High School
245 sw 1 t6str2ota
Opm
North Miami Beach Library
1 60 1 NE 1 64 Street


Madi, 16 Oktbb, 2001
7pm
North Dade Regional Library
2455 NW 183 Street
M6kredi, 17 Oktbb, 2001
W.R. ThomaspMmiddle School
soo, swo'"'l.'"'"'

7pm
Barbara Goleman Senior High
14100 Nw seth Avenue


Cost $ 1I


1249-WS


Self Propelled Aerial Work Plaform


The following bid (s) wil open at 2:00 PM on Wednesday, NOVEMBER 14, 2001


Cost$ 1


55/2-2/04-0TR-CW


Paoe~r and Plastic Items


6879-3/05-0TR/CW ILW law Eimeent Replacement Parts &


Viter Juste


Cost $ 10.00


MIAM I-DADE





. .


I I


I


I


Delra Beac


AR T MIIA2MI 2002


Occasion exceptionnelle

A Ve nd re
Appelez: Andrb 249-0015
Ou Philippe 257-2916

Une salle a manger en Acajou ( 6 places
Une chamber a voucher ( lit, commode, coiffeuse)
Une Tblevision 20 pouches
Un Four a Gaz
Une chain Stereo
Articles divers pour garage ...
COntainer 20 pieds amenag6 : bureau, lumiere,
Table, Etag6re


Mercredi 10 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 36


L


N~s etits anonce clasdes


Pagel13


M
iP ints de Vente Ha i n Marc
ohreLauderdale


Radio /
Port=all-Prince
Melodie 103.3 FM
de 5:00 & minuit
Tous les jours

Musi Jowsetro, Jazz
comp alza, hiphop,
labonne humeur est de
mise avec nous
captez Melodie et votre
vie ne sera plus la m8me...
Chicago

Radio I'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm & 6:00 pm
bullm ne oueHes
Harry Fouch6
4:20
Modulefrangais
bulletin de nouvelles
Lionel Ch6ry
4:50
Module eCredole

Lionel Chry
New York
Radio Eclair
1240 AM

Chaq amedi

Tel 516 333 1487
New York

Horizon 2000 Plus
WLIR
130AM
every sunday
9:00 am
& Midi
New York
Halti
Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am

Peinture
Ottawa, Canada
L'Ambassade de
Lituanie as Canada et
l'Alliance Frangaise vous
invitenthl'inauguration
de l'exposition des ouvres
de Nijol6 Saltenyt6 et
Jurat6 Stauskait6
Mardi 9 Octobre
de 18h & 20h 352 rue
Maclzen, Ottawa
Exposition jusqu'au 26
October 2001 TeT: (613)
234-9470

Ha'iti en Marche


En vente dbs le mercredi &
Miami, Port-au-Prince,
Chicago Boston New York
Mon

Pouritredjour
avec l'actualite,
abonnez vous
ennowsapperant

30 54- 3
(sos 7ssovos
rort-an-rrince

221-8567/68/96
NewYork
9143587559

50Buton97
Montreal
514337 1286


M6decins

Dr Enock Joseph
Obst6trique
Gynicologie
Accouchement
Operation po" .
fibrome Family Plamag
i s sn mepg
Tous les tests pour
Immigration
Nous acceptons toutes
sores d' assurance amsi
que la carte Medicaid
pour les femmes
enceintes. No alades

h8pitaux priv6s
5650 N.E. 2nd Avenue
t oppmg
(305)751-6081
Dr Sony Figaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des dallies
No 27


leL la le doy
la diaspora, auquel la


sp no 3e

pri mp uTeur
entre autres lives, de
"Fistibal" "Lespwa" "Le
vieux n6gre et l'exil";
Frantz Voltaire, directeur
d a
qu6b6coise de Montrial
CIDIHCA, et co-auteur'
d'un
documents ville
de Port-au-Prince. Ces
cinq personalities
arleront de leurs
96riences re ectives
eds les domai es de la
recherche de l'6dition et
de la creation litt6raire.
Ily aura une
t oo tee e ente-
slatifs A Haiti, des infor-
mations extremement
pr6cieuses edrocdhain
Livre de la Fondation
M6moire et une
ddlicieusepartiemusicale
Venez d6marrer la
season 2001-2002 en
beauty dans un cadre neuf
et 616gant avec les esprits
les plus percutants et les
plus subtils de la
r6flexion intellectuelle
sur Haiti. Retenez cette
date: dimanche 21
octobre 2001, I'heure: 2
heures de I'aprbs-midi;
le lieu: Restaurant
Elm teRd. El 3nt.
Ticket
d'entrie: 5 15. 00,
buffet inclus
Pour
-tecomue

Eddy Magloire
Hugues 51.Fort


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
teT.: 954-421-4777
RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, H 33311
T61: 954 523 0767
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample Road
954 345 0450


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950
Etiquette Barber
Sh
15455 West De Highway
305 940 9070
Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th Av.
305 940 9902

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
5 Miami


Eclipse
Conununication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954 380 1616


A Vendre
Magnifique
Propridt6 de plus
de 3000 mhtres
cards.
Situde & Debussy.
Vue impregnable
sur Port-au-Prince, la
mer, la plane du Cul-
de-Sac.
Hectricit6,
T616phone,
T616 Haiti & port6e

Prix tris
interissant
Tdl-
(509) 245-7454
6: 30 & 8: 30 AM
ou
5.00 & 8.00 PM

LettreS
La rentr6e litt6raire
de la Fondation M6moire
se tiendra le dimanche 21
octoble 2001 & 2 heures de
1'apr6s-midi au restaurant
"Mixed n es'e de la

journ6e de ce dimanche

Ind r2
Pour fater cette rentr6e, la
Foundation M6moin
pr6sentera ce jour-li A son
aeepa untr un
quelques-ons des noms les
plusprestigieuxparmiles
chercheurs, les 6diteurs et
les cr6ateurs qm ont 6crit
et public sur l'expenence
et la production litt6raire
hartienne.
Il y aura en
effet: Carrol Coates'
professor de literature
compare A Binghamton
University et traducteur
6m6tite des plus grand
6crivains haltiens ---
contemporains; il a deja
traduit en anglais le roman
de Ren6 D6pestre "Le mit
de c aG el 3

ainsi que le chef-d'oeuvre
de Jacques Stephen AleM
Compere G6n6ral Soleil'
(GeneralSunmy
Brother, 1999). Il travaille
actuellement en collabora-
tion avec la romancidre
haltienne Edwige Danticat
- a la version anglaise d'un
autre chef-d'oeuvre de
Jacques St6phen Alexis,
'L'espace d'un cillement';
L6on-Frangois Hoffmann'
professor de litt6ratum
frangaise A l'Umversit6 de
Princeton et I'un des
specialists les plus
haltire 6s s 3Cubli6
entre autres lives sur

Ha 1 LeeRonian haleien.
.. ogl '
crol s o H
publieratris
prochainement un outrage
collectif surl'deritain
haitien Jacques Roumain;


CIRSSIC


OUR LADY Bakery


of Miami'sgrowingposition
as an international arts
hub within diverse cultural
milieu. The
show has increasingly
come to reflect Miami's sta-
tus as the
gateway to Latin
America, and in 2002, more
than one-third of the
show's exhibitors will
be Latin American and
Spanish galleries; no
other international art
fair specializes in Latin
American art on this
scale.
With more than 70
new galleries joining Art
Miami, we are excited
to present some ex-
traordinary work bemg pro-
duced in Europe, .
North America, Asia
and Latin America. Whether
Chinese,
Peruvian, German or
Canadian, the art presented
at the next
edition of Art Miami
is sure to provide a refresh-
.ing view of today's
contemporary art
world.


Art Miami 2002
launches Friday, January
4th with a gala opening
reception from
7:00 p.m. to 10:00 p.m.
Exposition hours are
noon -
8:00 p.m. on Satur-
day, Sunday, Monday;
noon 6:00 p.m. on the
show's final day,
Tuesday, January 8th. A
private, invitation only
VIP
collectors' preview
will take place preceding
the grand opening
7:00 mm p.@ato
January 4th. Art Miami is
open to the public.
Daily admission to Art
Miami: $12 adults; $9
seniors, students,
groups; $30 Permanent
Pass; free for children
under 12.


ART
MIAMI 2002
TO RING IN NEW
YEAR WITH
UNPREC-
EDENTED MIX OF
INTERNATIONAL
AND LATIN
AMERICAN
ART

Art Miami's re-
turn to the Miami
Benh F mentionn
January 4th -
Tuesday, January 8th,
2002,nmarm sed hof
one of South Florida's
most important cuhural
events, and the
show's second year un-
der the stewardship of
director Ilana
Vardy.
Welcommg more
than 120 galleries from
24 countries with afull
slate of special
projects and events, Art
Miann 2002 will con-
tmue
namic istal yeas I


chaque mercredi


Restaurant



Bil FOuchht
Restoran
8267 North Alami Av
(305)757 6408
Le meffleMF
gr/Of cle fa viffe!


Boulangerie


Jean Marc
57.Menue stale"
Port-au-Pnace, Ilan.
ti kabich pain au beurre
manchett I sur

Til: 4092-4685
403-1958


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954781 2646

Christephanie'S
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
FI 33064
T61. : 954-781-7424

Chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd.
P mo Bexh


TELECOM PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach

9 9 1 0






9 p


gg W gilm 907 u LI IA IN


OI-erl Pc ai


Mercredi 10 Octobre 2001


Page 14


,
I'Amdrique a 6t6 remplie d'horreur du nord au sud et de pour
d6fendre l
l'est & 1'ouest et, que Dieu en soit remerci6, ce que de Palestine et
l'Am6rique exp6rimente maintenant n'est qu'une copie de enter a rugi, les
ce que nous avons exp6riment6. "An m
"Notre nation islamique a v6cu la m8me chose innocents meur
depuis plus de 80 ans d'humiliation et de honte, ses fils ont culpability. No
6t6 tu6s et leur sang a 6th vers6, ses lieux saints ont 6t6 n'entendons auc
profanes. Aujourd'hui, d
e
"Dieu a b6ni un group de musulmans d'avant- Ramallah, Rafa
la terre de l'isla


interv
d'Ous
change

73


eurs infants affaiblis, leurs frares et soeurs
des autres nations musulmanes, le monde
infiddles suivis par les hypocrites.
oment oft nous parlors, un million d'enfants
ent, tu6s en Irak sans aucun sentiment de
us n'entendons aucune d6nonciation, nous
un 6dit delapart des dingeants h6riditaires.
s chars isra61iens saccagent la Palestine, A
h, Beit Jala et dans bien d'autres endroits de
m, et 1'on n'entend personnel 61ever la voix


our6agir. Mais lorsqu'aprbs
so ans r 6pde s'est abattue
sur I'Amerique, l'hypo-
crisie, tete haute, a plaint
ces tueurs qui out jou6 avec
le sang, rhonneur et les
lieux saints del'islam.
"Le moins que
l'on puisse dire au sujet de
ces hypocrites est que ce
sont des apostates 6gar6s sur
le mauvais chemin. Ils out
soutenu le boucher aux
d6pens de la victim,
1' oppresseur face AP infant .
innocent. Je trouve refuge
en Dieu centre eux et Lui
demand de nous les
montrer dans ce qu'ils
m6ritent.
"Je dis que Paffaire est
trbs claire. Aprbs cet 6v6nement,
cheque musulman (doit
combattre pour sa religion),
contreles responsables des Etats-
Unis d' Am6rique, en
commenqant par le chef des
infiddles internationaux (George
W. Bush) et son 6tat-major, qui
out 6tal6 leur vanity avec leurs
homes et leurs chevaux, centre
ceux qui ontretourncontrenous


BAYCO AUTO SALES
9105 NW 27 AVE. MIAMI, FL 33147
OFFICE (305) 836-4333 DIESEL
SPECIALIST
FAX (305) 836-0230
4X4 VEHICLES
E-MAIL: BAIC AUTO(a)AOLCOM

-
g


Oussama ben Laden tonjours vivant aprbs
les frappes de dimanche
monde, le Japon, des containers de millers de gens,
jeunes et vieux, ont 6t6 tu6s et (ils dissent) que ce
n'est pas un crime mondial. Pour eux, ce n'est pas
une affaire claire. Un million d' infants (ont 6t6 tu6s)
en Irak et pour eux ce n'est pas une affaire claire.
"Mais quand un peu plus d'une dizaine de
personnel ont 6t6 tu6s A Nairobi et & Dar es Salaam,
1'Afghanistan et l'Irak out 6t6 bombards et
I'hypocrisie tr8nait derriere la tate des infiddles
international, derriere le symbol du paganisme du
(voir ben Laden menace / 15)


Apparel + activation + 100 minutes de communication gratuites

Envoyez le A votre famille par [ilf] uurrRANSFER
Sur'pr4sentation de votre regu, Comcel activera gratuitement
votre cellulaire TDMA stranger d&s I'abroport service & la clientale
New York New Jersey Boston Miami Montrial 401-5566
Info : 1-877-864-8726 Toll Free Number

)Of Nazon Frdres Abroport Martissant Cap-Haitien Cayes...


Intervention d'Oussama ben Laden
DUBAI, ? October Voici le texte d'une 1 m8me les pays qui croient en l'islam, nous, ce
mention enregistr6e sur cassette vid o group qux a recourse A Dieu,1e Tout-puissant, ce
sama ben Laden, diffuse dimanche par la group qui refuse d'8tre contraint au silence dans
de t616vision qatarie Al Djazira. sa religion.
"Voici F Am6rique frappe par Dieu tout-puissant garde, fer de lance de f islam, pour d6truirel'Am6rique. Que Dieu "Hs (les Am6ricains) n'ont cess6 de dire au
? ""
s:'"":: T"t"isi as brMm no mD us a leura o sd un am de Adx an esuexsonve ad sm age en a e


c1







I LA UERRE


n eta arc e o o. .

Les taliban sont arrives au pouvoir avec

I'a
p
probation tacite des Etats-Unis


WASHINGTON, 7 Octobre Les taliban au
pouvoir & Kaboul ont pris les r&nes de1'Afghanistan en
1996 avec l'approbation tacite des Etats-Unis, motives par
les gisements 6nerg6tiques de la region et leur volont6
d'isoler 1'Iran.
Recherchant un pouvoir fort et centralise en Af-
ghanistan, qui permettrait A un consortium dirig6 par les
Etats-Unis de mener A bien un project de construction d'un
ol6oduc p6trolier et glazier, Washington a encourage


Menaces de ben

Laden centre le s

E tats -unis
(ben Laden ... suite de la page 14)
mondemoderne,1'Amdriqueetses allies.
"Je leur dis que ces 6v6nements ont divis61e monde
en deux camps, le camp des fiddles et celui des infiddles.
Que Dieu nous protege, et vous aussi, d'eux.
"Chaque musulman doit se lever pour d6fendre sa
.
religion. Le vent de la for est en tram de souffler,1e vent du
changement est en train de souffle pour chasser le mal de
la P6ninsule de Mohammed, la paix soit avec lui.
"Pour ce qui est de l'Amrique, je lai dis, ainsi
qu'd son people, ces quelques mots: je jure devant Dieu
que l'Am6rique ne vivra pas en paix avant que la paix ne
.
rbgne en Palestine, et avant que toutel'arm6e des mfiddles
ne quite la terre de Mohammed, la paix soit avec lui.
"Dieu est le plus grand et gloire soit A l'islam.
(Reuters)


Paldstanais et Saoudiens A
soutenirlamilicefondamentalisteselonplusieurs experts.

1996, lesM ap Ass Ina v6e6au pouvoir des taliban, en
La malice a rapidement impose sa version brutal
de la charia (la loi islamique), entrainant de violentes pro-
testations A l'6tranger, notamment d'orgamsations
am6ricaines de defense des droits des femmes.
"Maintenant, des annies plus tard, les Etats-U s
r6coltent des <> dont ils sont en parties responsables ,
estime Radha Kumar du Conseil des relations 6trangbres,
urans6M b rm6 m derivain et expert des affairs

toghnes, ce soutien indirect de Washington ne fait pas de

senses As"" """ """" "'o'""""o"ilt"'"""
les nannies quatre-vingt, les Etats-Unis "ont encourage
I'Arabie saoudite et le Pakistan raider les taliban,
certainement jusqu' Aleur arrive A Kaboul",1e 26 septembre
1996, a-t-il d6clard de Lahore, au Pakistan.
Les dirigeants du grope Unocal, dont le sidge est
en Californie, pourraient, du moins en parties, fournir une
explication A cette approbation tacite.
Unocal 6tait Ala tate d'unconsortiuminternational
constitu6pour construire un olodue de4,5milliard de dol-
lars deviant relief le Turkm6nistan au Pakistan, en passant
par I'Afghanistan. Or, pour que sa sicurit6 soit assure, un
government fort et "stable"6tait indispensable.
Dans les mois pr6c6dant I'accession des taliban
au pouvoir,1' ancient secretaire d'Etat adjoint amricain pour
l'Asie du sud, Robin Raphel, avatt fait plusieurs fois la


Secretaire d'Etat Colin Powell
qui 6tait commandant en chef
des troupes allies lors de la Guerre du
Golfe... On prend les m8mes et on recommended


Les informations au
MELODIC IVIATIN

6- *
Port-au-Prince, Haiti
Phone (509) 221-8567
FAX (509) 221-0204


Western Union*envoie plus d'argent dans plus de localit6s haltiennes que n'importe qui*

Nous avons maintenance une cinquantaine d'agences partout en Haiti et nous en ouvrons constamment

de nouvelles. Quelle que soit la region oh vivent ceux qui vous sont chers, nous ne sommes pas bien loin

d'eux. De plus, d&s l'arrivie des transfers, nous appelons' maintenance les destinataires pour qu'ils

puissent venir les tougher sans retard. C'est presque aussi
bien que si vous leur remettiez l'argent vous-mime en
Le moyen le plus rapid d'envoyer de
mains propres. Rapid, viable, cheque fois. 1-8( 2354000. I'arrent de par le monde"


Mercredi 10 Octobre 2001
Hii M h VlXV N 36


Page 15


navette entrees gouvernements de ces trois pays, defendant
les int6rets d'Unocal, selon an ancient responsible afghan.
O consortium comprenait 6galement Delta Oil
(Arabie saoudite), Crescent Group (Pakistan) et Gazprom
(Russie).
Ms Etats-Unis avaient un int6rat stratigique &
l'arriv6e des taliban: celui d'isoler l'Iran, tout en 6touffant
anprojetconcurrent d'oldoducfavoris6par Tdhran, selon
les experts.
Cette strat6gie"s'inscrivait dans ce que j'appellerai
an +nouveau grand jeu+ impliquant la Russie, les Etats-
Unis, la Chine, I'Iran et les enterprises europ6ennes, dont
le but 6tait de contr81er les gisements p6troliers et gazers
qui venaient d'8tre d6couverts", a expliqu6 M. Rachid.
En outre, les taliban, qui avaient promise de tarir le
conune eye dre la U

avait m8me sembl6 pret A reconnattre le nouveau regime.
Un diplomats ambricain en poste a Pakistan avait
ainst de se rendre A Kaboul quelques jours plus tard,
et un responsible du department d'Etat avait esp6r6 que
les "taliban restaureraient rapidementl' ordre etla s6curit6".
.
Washington avait fim par annuler le voyage du
diplomat, alors que les premieres protestations centre le
treatment r6serv6 aux femmes par les taliban se fatsatent
entendre.
Deux ans plus tard, Unocal se retirait du consor-
Si des responsables am6ricains ont d6menti par le
p s un son am c dauxo man lo -paro e
o ,,
Je ne peux pas le confirmed. Je ne peux pas 1'infirmer .
De sources process de l'ancienne administration
Clinton, on a 6voqu6 une "brbve"p6riode pendant laquelle
I'id6e de souvenir les taliban fut envisage, ajoutant que
cela ne s'est jamais traduit par un soutien actif. (AFP)


Les Etats-Unis

veulent s'assurer
A*
la martruse du

ciel afghan
WASHINGTON, 7 Octobre Its Etats-Unis ont
engage dimanche leurs operations de bombardment de
l'Afghanistan en privil6giant un premier objectif
strat6gique: s'assurer la mattrise du ciel en d6truisant les
(voir Objectif / 17)





MIANH-DADE COUNTY, FLORIDA
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMIDM MIAMI-DADE DEPARTMENT OF ENVIRONMENTAL RESOURCES MANAGEMENT
GROUNDWATER, SURFACE WATER, AND SOR CONTAMINATION CLEANUP SERVICES
PROJECT NO. E01-DERM-02
The County Manager, Miami-Dade County, pursuant to chapter 287.055, Florida Statutes, and Chapter 2, Section 2-10.4 of the
Miami-Dade County Code as amended by Ordinance 01-105, announces that professional services will be required from quali-
fled firms to provide federally-funded environmental services at Miami-Dade County owned and/or operated facilities includ-
ing, but not limited to performing environmental rehabilitation at sites contaminated with petroleum, petroleum products and/or
non-petroleum products in accordance with Chapter 62 770, 62 782 and 62 785 of the Florida Administrative Code (FAC),
Chapter 24 of Miami-Dade County Code; and all other applicable regulations. The scope of work also includes but is not hm-
ited to performing the installation, modification, repair, replacement, abandonment and/or removal of any underground or
abovegmund storage tank systems in accordance with Chapter 62-761, FAC and Chapter 24 of the Miami-Dade County Code;
and other related work necessary for environmental compliance and clean up of gmundwater, surface water and/or soil contami-
nation not identified above.
Two (2) qualified consultants will be retained under non-exclusive professional services agreements with an effective term of
three (3) years and a maximum compensation of $ 5,000,000 per agreement The agreements will provide two one-year renewal
options with no additional increase in the maximum compensation limit of $ 5,000,000 per agreement.
Miami-Dade County reserves the right to re-use the work products of the retained firms and to retain other firms to provide the
same or similar services at its sole discretion.


(Coldre ... suite de la page l2)
conflict va s' 6tendre et se propager au monde enterr, pridit
Shaaban, un chauffeur de taxi 6gyptien.
Hassan Abu-Hassan, un Indien travaillant &
Bahrein, juge stupidd" la decision am6ricaine de
bombarded l'Afghanistan. "Cela va envenimer les rapports
entrees musulmans etles Ambricains, c'est stir", juge-t-il.
"Les taliban sont-ils les seuls responsables des
attentats contreles Etats-Unis ? Ena-t-onlapreuveAlors,
pourquoi les Am6ricains r6servent-ils A 1' Afghanistan
l'exclusivit6 de leurs sanctions ?", demand Manal, une
6tudiante del'Universit6 amdricaine du Caire.

"Du pur terrorism"
A Ramallah, ville deCisjordanie sous administra-
tion palestinienne, un militant du Hamas, Hassan Youssef,
considered que les raids amricains constituent "du pur
terrorisme.
A Manama, capital de l'6mirat de Bahrein, les
habitats se sont rassembl6s dans les caf6s pour suivre les
6v6nementil A la t616vision
"Nous ne soutenons pas le terrorism, mais nous
rejetons toute attaque centre un Etat islamique", dit I'un
des clients, Radouan.

Pierre Antoine Paulo, ble 6v4que
coad'uteur de Port-de-Paix
Port-au-Prince, vendredi 5 september (HPN) -
It novel Ev4que Coadjuteur de Port-de-Paix, Mgr Pierre
Antoine Paulo, a 6t6 requ au Palais National, vendredi, par
le President Aristide, en presence de la Premibre Dame, du
Nonce Apostolique, Mgr Luigi Bonazzi, du Ministre des
Affairs Etrangbres et des Cultes, M. Joseph Philippe An-
tonio et de members dudit Ministbre.
I 'Evaque fraichement 61u, de retour de sept annies
en Colombie, souhaite que le pays sorte dela crise blaquelle
il fait face depuis trop long temps. It a fait savor que ce qin
manque aux haltiens, c'est la sinc6rit6 et le s6rieux, mais
surtoutlafiddlit6. << Lafiddlitestun engagement respecter
sa parole, quoi qu'il arrive, quoi qu'il en cofxte et au prix
des plus grand sacrifices n, a-t-il dit.

REQUEST FOR PROPOSALS

MM RFP No. 297, 298, 299 .
Golf Instruction License Lease Agreements
Miami-Dade County, hereinafter refened to as the
"County", as represented by the Miami-Dade County Park
Department (Department), is seeking proposals from expe-
rienced and appropriately financed parties to provide golf
instruction and related services at three (3) GOLF Courses:

1) RFP 297 Greynolds Park Golf Course located at
17530 West Dixie Highway, North Miami Beach,
Florida
2) RFP 298 Palmetto Golf Course located at 9300 Coral
Reef Drive (U.S. 1 & SW. 152nd SL) Miami, Florida.
3) RFP 299 Crandon Park Golf Course located at 6700
Crandon Boulevard, Key Biscayne, Florida.

C It is the County's intent to issue separate agreements for
each location for a period of three (3) years with options to
extend for two (2) additional one(1) year periods, exercised
at the sole option of the County. Proposals must be submit-
ted separately for each Golf Course, in compliance with the
applicable RFP requirements. There are no contract mea-
sures for the RFPs.

The minimum qualification for the RFPs is the following:

Proposers must be certified by the Professional Golf Asso-
ciation (PGA) as a Class A Golf Professional. Supporting
documentation to this requirement must be provided to be
considered for the RFPs.

The RFP documents, which will be available starting Octo-
ber 15, 2001, can be obtained through the Vendor Informa-
tion Center (VIC), Department of Procurement Manage-
ment 111 NW 1 Street, Suite 112, Miami, FI 33128-1919
at a cost of $.10.00 for each solicitation package and an
additional $ 5.00 fee for a request to receive the solicitation
package through the United States Postal Service. For fur-
ther information on how to obtain the RFP documents,
please contact the VIC at (305) 375-5773.
A Pre-Proposal conference will be held on Monday, No-
vember 5, 2001, at each Golf Course (see addresses above)
at the scheduled times below. Attendance is recommended,
but not mandatory.

1) Greynolds Park Golf Course 8:00 am at the Golf Pro
Shop
2) Crandon Park 11:00 am at the Links Grill
3) Palmetto Golf Course 2:00 pm at the Golf Building
Community Room

Deadline for submission of proposals is Friday, November
16, 2001 at 2:00 PM (local time), at Miami-Dade County,
Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1"
Street, 17* Floor, Suite 202, Miami, Florida 33128-1983.
This RFPis subject to the County's Cone of Silence Ordi-
nance 98-106. The contracting officer for this RFPis
Yanette Bravo.


A copy of the Notice and the Performance Data Sheets may be obtained at the Vendor Information Center (VIC) which is lo-
cated at 111 NW 1st Street, Lobby, Suite 112, Miami, FI 33128. The phone number for the VIC is (305) 375-5773 and the fax
(305) 372-6184.
CONTRACT MEASURE REQUIREMENTS
Two (2) Agreements 20% DBE goals
A pre-submittal project briefing for interested firms will be held on OCTOBER 26, 2001 at 1:00 PM in Conference Room 18-4,
18th Floor at the Stephen P. Clark Center, located at 111 NW 1" Street, Miami, Florida. While attendance is not mandatory,
interested parties are encouraged to attend.
Deadline for submission of proposals is NOVEMBER 09, 2001, at 2:00 P.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes and contain-
ers must be received at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County Commissioners, 111 NW 1 Street, 17' Floor, Suite
202, Miami, Florida 33128-1983. Be advised that any and all sealed proposal envelopes or containers received after the
above spelled response deadline shaR not be considered.

This solicitation is subject to Miami-Dade County'Cone of Silence Ordinance 98-106.


Mercredi 10 Octobre 2001


Page 16 L URE


afghan, c'est du terrorisme, estime son voisin de table,
---
A Beyrouth, c'est I'hypothbse de futures attentats
qui domine. "8 semble queles terrorists aient des millers
de manibres de r6pliquer", juge Elias, un chauffeur de taxi.
Pour Nizar Mansourmembre dumouvement chiite
Hezbollah, les Etats-Unis out ouvert une boite de Pandore:
"C'est facile de commence une guerre, mais c'est trbs
difficile (pour les Amricains) de connaitre1'issue de cette
guerre", dit-il. (Reuters)


de la r ue
"Touted6cisiond'attaquerdevaitvenirduConseil
de s6curit6 des Nations unies. Mais l'Am6rique a d6cid6
seule d' attaquer des musulmans. Ceci ne peut qu' 8tre
totalement rejet6", ajoute-t-il.
"Je ne peux pas souvenir une attaque centre des
innocents. Si 1'on veut attaquer, il faut le faire centre la
personnel impliqu6e et ses partisans, pas centre le people


TECHNICAL CERTIFICATION REQUIRED


17.00 Engineering Construction Management


Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s), which can be obtained through the Dade
County Department of Procurement Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1" Street, Suite 112, Miami, FI
33128 (Phone 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below)
and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United States Postal
Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete return address and phone
number and a check for the correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade Board of County Commissioners."

Bid/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be opened promptly at the submittal deadline. Bis/
proposals received after the first bid/proposal envelope or container has been opened will not be opened or considered. The
responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the stated time and date, is solely and strictly
the responsibility of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package or courier ser-
vice, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board Office located at 111 NW 1" Street, 17'
Floor, Suite 202, Miami, FI 33128 by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence"in accordance with County Ordinance No. 98-106

The following bid (s) will open at 2:00 PM on Wednesday, OCTOBER 17, 2001


6962-1/03-OTR


Rental of Holuday Decorations, Exterior
& Interior (Furnish.Install & Remotel
This contract requires Insurance
A Site visitation is scheduled for October
03, 2001 at 10:00 AM at Miami
International Airport, located at4200 NW
36* St Bldg. 5-A (4m floor, Interior Section)
Attendance is mandatory.


Cost $10.00


The following bid)s) will open at 2:00 PM on Wednesday, OCTOBER 24, 2001


3556-2/05-OTR


C~onveyo~r parts &~ Accessories


Cost $10.00

Cost $10.00


Cost $10.00

Cost $10.00




Cost $10.00

COST $10.00


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, NOVEMBER 07, 2001


Plastic Laminates (kljigh Elessure)

Veterinary Services
This contract requires Insurance
A site visit is scheduled for October 11,
2001 at 1:30PM at 7401 NW 74' St
Miami, FI

Domestic Eassenge.r Vehicles Repair/Parts

ECG-Electrodes


0984-2/04-OTR-CW


Dans le monde arabe, la colbre de I'homme


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS


























M .


NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
EQUITABLE DISTRIBUTION PROGRAM (EDP)

MISCELLANEOUS ARCHITECTURAL, ENGINEERING &
LANDSCAPE ARCHITECTURE PROFESSIONAL SERVICES

The County Manager, Miami-Dade County, announces the establishment of the Eq-
uitable Distribution Program (EDP) for the purpose of distributing the County's
procurement of architectural & engineering (A/E) services fairly and equitably.
County miscellaneous A/E service contracts as defined in Chapter 287.55, Florida
Statutes and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code, will be
administered through the EDP. The County announces that professional services
from qualified firms who elect to participate in the EDP are being requested, to pro-
vide miscellaneous architectural, engineering, landscape architecture, planning ser-
vices, etc., on as needed services for various projects where preliminary scope and
estimated construction costs are identified for various Miami-Dade County Depart-
ments. These services include, but may not be limited to : design and plan prepara-
tion of capital project development; preparation of architecturallengineering studies,
and summary reports; updates and modifications of previously-designed projects to
conform with current code mandated/legal requirement; construction phase services
as necessary; and provision of office and field personnel as support to staff and any
other miscellaneous services scope permitted by Horida Statixte 287.055 and Chap-
ter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code.

To fulfill such miscellaneous architectural, engineering and landscape architecture
services, the County intends to contract with all pre-qualified professional consult-
ants, interested in participating in the EDP program, under separate but similar non
exclusive miscellaneous professional service agreements for specified terms which
will not exceed three (3) years in duration. Upon successful approval of affirm's


1 LA GUERRE j


Hiti en Marche Vol. XV No. 36


Mercredi 10 Octobre 2001


Page 17


strat6giques B-1, furtifs B-2 et B-52, ainsi que des missiles
de croisibre et des bombers A guidage de precision, avaient
6t6 utilis6s. 11 a affirm6 ne pas avoir 6t6 infoun6 d' apparels
am6ricains touches paroles tirs des batteries de defense anti-
abrienne (DCA) des taliban.
Environ 50 missiles de croisibre Tomahawk ont
6t6 tirds lors de cette premiere vague, selonle g6n6tal Myers.
"Une quinzaine de bombardiers bas6s & terre,
quelque 25 avions de combat bas6s sur des porte-avions
am6ricains et des sous-marins britanniques ont 6t6 utilis6s
pour rapper des cables terrorists et out tir6
approximativement 50 missiles Tomahawk", a-t-il dit.
(voir Objectif / 20)


.
nts "vise a
ong terme
ire en Af-
que nous
enennes et
a Defense.
p6rer dans
mbardiers


participation in the EDP, the firm will be placed in the EDP Pool in each of the catego-
ries for which the firmis technically certified. The firm will remain in the EDP Pool
for period not to exceed three (3) years, provided that the firm maintains the eligibil-
ity mandates. The terms will commence upon award of the first work assignment and
end three (3) years from the date of the first award. The firm's initial position in the
EDP Pool under each qualified technical certification category will be based on the
finn's last three (3) years of dollars awarded and paid, for professional services ren-
dered on County projects. Work assignments will be issued on a rotational basis. Sub-
sequently, the firm's position in the EDP Pool will be adjusted based on the value of
the work awarded and/or payments to the firm for all County professional services as
a prime and/or sub consultant. Please be advised that no minimum or maximum
amount of compensation or work will be guaranteed to the professional service con-
sultant retained under this agreement. These contracts will serve to meet the unantici-
pated needs of various County departments for A/E professional services.

The following criteria must be met in order for consultants and/or firms to be eligible
for the EDP, pre-qualification certification, a business owner, alone or as a member of
a group, shall own or control only one firm including affiliates in the EDP, and indi-
vidual design professional can only qualify one firm pursuant to their respective gov-
ermag boards of the State, executed the continuing services contract, submitting
monthly utilization reports on all new and existing County contracts, submitting affi-
davit affinmng its three years past history of dollars awarded and paid for County
projects as a prime and/or sub consultant, and having an actual place of business in
Mian-
Dade County. Please be advised there will be no further direct individual mailings
advising consultants and/or firms of architectural and engineering solicitations
for any projects in the future. All advertisements will be made via the Depart-
ment of Procurement Management's Internet web site (www.co.miami-
dade.fl.usidpni) and the following periodicals : The Miami Times, Daily Business
Review, Diarios de Las Americas, and Haiti en Marche.


TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

1.00 Transportation Planning
1.01 Urban Area and Regional Transportation Planning
1.02 Mass and Rapid Transit Planning
1.03 Aviation Systems and Airport Master Planning
1.04 Port and Waterway Systems Planning
2.00 Mass Transit Systems
2.01 Mass Transit Program (Systems) Management
2.02 Mass Transit Feasibility & Technical Studies
2.03 Mass Transit Vehicle & Propulsion Systems
2.04 Mass Transit Controls, Communications & information Systems
3,00 Highway Systems
3.01 Site Development and Parking Int Design
3.02 Highway Design
3.03 Bridge Desip
3.04 Traffic Engineering and Operations Studies
3.05 Traffic Operations Design
3.06 Traffic Control Systems Analysis, DesiP
4.00 Aviation Systems
4.01 Engineering Desip
4.02 Architectural DesiP
5.00 Port and Waterway Systems
5.01 Engineering Design
5.02 Architectural Design
6.00 Water and Sanitary Sewer Systems
6.01 Water Distribution and Sanitary Sewage Collection and
Transmission Systems
6.02 Major Water and Sanitary Sewage Pumping facilities
6.03 Water and Sanitary Sewage Treatment Plants
7.00 Solid Waste Collection and Disposal Systems
8.00 Telecommunication Systems
10.00 Environmental Engineering
10.01 Engineering DesiP
10.02 @ Geology Services
10.03 @ Biology Services
10.04 @ Chemistry Services
11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineering
13.00 General Electrical Engineering
14.00 Architecture


16.00 General Civil Engineering
17.00 Engineering Construction Management
18.00 Architectural construction Management
19.00 Value Analysis and Life-Cycle Costing
19.01 Transportation Planning
19.02 Mass Transit Systems
19.03 Highway Systems
19.04 Aviation Systems
19.07 Solid Waste collection and Disposal Systems
19.08 Telecommunication Systems
19.09 Soils, Foundation and materials Testing
19.10 Environmental Engineering
19.11 General Structural Engineering
19.12 General Mechanical Engineering
19.13 General Electrical Engineering
19.16 General Civil Engineering
19.17 Engineering Construction Management
19.18 Architectural Construction Management
19.20 Landscape Architecture
20.00 Landscape architecture
A copy of the Notice to Professional Consultants (NTPC), pre-qualificationpackage,
and submittal instructions may be obtained at the Vendor Information Center (VIC)
which is located at 111 NW 1 Street, Lobby, Suite 112, MIAMI, FL33128, (305) 375-
5773, or on-line at www.co.miani-dade.fl.us/dpm and www.co.miami-dade.fl.usildbd.

CONTRACT MEASURES REQUIREMENTS
There are No Contract Measures.

SUMTITAL REQUIREMENTS
The submission deadline date for Letters of Participation is November 15, 2001 at
2:00 P.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes must be received at the Vendor Infor-
mation Center (VIC), 111 N.W. 1 Street, Lobby, Suite 112, Miami, FL 33128. Be ad-
vised that any and all sealed envelopes received after the above specified response
deadline shall not be considered for eligibility to the EDP Pool for calendar year
2001. The VIC with the date and time of receipt shall stamp each submittal. This
stamp shall constitute definite evidence of such date and time. The EDP will be
opened for new members semi-annually, thereafter

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence Ordinance 98-
106.


Les Etats-Unis veulent s'assurer la mailtrise


(Objectif ... suite de la page 15) *
defenses anti-a6riennes et I'aviation des taliban.
Ces premieres frappes chirurgicales, qui ont
mobilis6 avions et navies ambricains ainsi que des sous-
marins britanniques, sepoursuivaient toujoursplus de trois Cette premiere vague de bombardeme
heroes aprbs lear d6clenchement & 12H30 (heure de Wash- cr6er les conditions pour la conduit sur le l
ington, 16H30 GMT). d' operations antiterroristes et d'aide humanity
"Ce n'est pas terming", a assure le secr6taire Ala ghanistan. Pour cela, il fant, entre autres,
Defense Donald Rumsfeld, lors d'une conference de press supprimions la menace pos6e par les defenses a
au Pentagon. les avions des taliban", a expliquble secretaire bl
"Iss premieres cables out 6t6 touches vers 12H30, "Nous avons besoin d'8trelibres pour o
a pr6cis6 le chef d'6tat-major inter-arm6es, le g6ndral Ri- les airs et au sol", a-t-il ajout6.
chard Myers, present A ses c8t6s. M. Rumsfeld a confirm que des bo


MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA








I





Souin e a GUE I


i I


Allez de SOUPIR & BARDES, en utilisant
des mots du vocabulaire Frangais, et ne
changeant qu'une letter par ligne.
.
:-;


SCRABBLE
Arrange les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Frangais

4 T
/**1 1






Solutions de la semaine passe:
ANH YDRE


GRILLE D)ES P~IROGRAMMES I


. .y--- -->- -- --


i L


LI rP~ m


Mercredi 10 Octobre 2001


Page l8


SOUP


BARDE


Badakhshan
Badghts

nn
b
Ghazni
Gh.
e
Kabul
n nor

z
aghman
rter
n
Paktia
kuka
n

a ark
Zabol


Solutions de la semaine passe:


OF STY J A
CPTAE 99

ONO R Rs
H S B T P
G 'NA Q I A
D D RU N K
A A I I O T
B H P K I
Q AO R A
T R 'LO B A
I A K N F
O Z O H K A
GWO L H R
GOTKKGT


VB .ESMQJ
G X MCT FO
D R A

(Z UD N' U K J
,GR AHR A
B E L MA N
L AG HMA N
C Z AG Z K
A N AC B
S I S S S A
(TAK HAR Y
I (N AG Z U R
ON C J (R A
IHEBVD


HORIZONTAL:
1. Vents fronds d rd
2. Nom grec de Maro eilles -
3. 12 mois Poisson -
4. Plants japonaises -
Pronom 5. Courant marin -
Travaux pratiques -
6. Exclamation Grimpante -
7. Arbre fruitier 8. Sensuality.
VERTICAL.:
1. C&citb total 2. Ville de I'Afghanistan 3. Habitude -
Once Fleuve italien 4. dbesse de la fertility -
Assortiment 5. Jeune gargon Gavroche -
6. Exclamation Broutes 7. Conjunction -
Pat6 vietnamien 8. Carribre de sable.


En Bref ... (suite de la page 2)
Ratification des ambassadeurs dsignis par PEx6cutif
La commission Affaires 6trangbres du s6nat a indiqu6 que six des nouveau ambas-
sadeurs d6sign6s par l'Ex6cutif ont d6ji 6t6 ratifi6s par la commission.
Il s'agit de Antonio Rodrigue pour l'Espagne, Idalbert Pierre Jean pour le Mexique,
Raynald C16rism6 auprbs del'OMC (Organisation Mondiale du Commerce), Ray-
mond Valcin auprbs de l'OEA (Organisation des Etats-Ambricains), Guy Lamothe
pour le Chili et Jean Gainiel Augustmpour la Jamaique.
Note de pressed de Pex-chancelier Fritz Longchamp
Compete tenu de certain faits et allegations relates dans la press au cours de cette
semaine concernant ma gestion du Ministbre des Affaires Etrangbres, je souhaiterais
attire attention de l'opinion publique sur les points suivants :
1- Je n'ai & aucua moment fait acquisition A titre personnel d'immeuble on de
villa A Rome;
2- aprbs constant de plusieurs hauts responsables de la situation unacceptable dans
laquelle se trouvaient un grand nombre de missions diplomatiques et consulaires
du pays, I'Etat haltien avait d6cid6 d'initier un programme acquisition d'im-
meubles destines A loger ces missions afin de sauvegarder la dignity du pays et
rendre plus efficace la diplomatic hatienne.
3- C'est dans cette perspective que fut achet6 un immeuble & Rome (rapport de la
transaction a 6t6 achemin6, aux fins tiles, Ala chancellerie et au Ministbre de
l'Economie et des finances par l'ambassade d'Haiti dans cette ville).
4- A ce jour, je n'ai 6t6 aucunement inform d'une requate que le Ministbre des
Affairs Etrangeres aurait adress6e A la Cour Sup6rieure des competes et du con-
tentieux Administratif en vue de proc6der 11'audit de ma gestion. Toutefois,
j'accueillerais trbs favorablement une telle initiative, ce qui serait conform aux
lois du pays et utile A mes propres activists futures. Fritz Longchamps
Port-au-Prince, le 4 Octobre 2001
.
La entree litteraIre de

IR FOndation M6moire
Le 20 septembre 2001... New York
La entree litt&raire de la Fondation M6moire qui avait du Stre annulde A cause
des tragiques 6v6nements du 11 september dernier, aura finalement lieu. Cet 6v6nement
extraordinaire se tiendra le dimanche 21 octobre A 2 heures del'apris-midi, au restaurant
"Mixed notes", situd au 333 Elmont Road, A Elmont, tel. (516) 328-2233.
Le thbme de la journey de ce dimanche sera: Ecrire en diaspora: la rentr6e litt6raire
de la Fondation M6moire. Pour f8ter cette rentrie, la Fondation M6moire pr6sentera ce
jour-ld A son fiddle public de NY un plateau qui rdunira quelques-uns des noms les plus
prestigieux parmi les chercheurs, les 6diteurs et les cr6ateurs qui ont 6crit et public sur
I'expdrielTy f ch ns eur de literature compare & Binghamton
University et traducteur &mdrite des plus grand 6crivains haltiens contemporains; il a d6ji
traduit en anglais le roman de Ren6 D6pestre 'Le mit de cocaine" (The Festival of the
Greasy Pole, 1983) ainsi quele chef-d'oeuvre de Jacques Stephen Alexis "Comphre Gndral
Soleil" (General Sun, my Brother, 1999). Il travaille actuellement en collaboration avec la
romancibre haltienne Edwige Danticat A la version anglaise d'un autre chef-d'oeuvre de
Jacques St6phen Alexis 'L'espace d'un cillement"; Lon-Frangois Hoffmann, professeur
de littrature frangaise A l'Universit6 de Princeton et I'un des specialists les plus r6put6s
des letters haltiennes; il a d6ji public entre autres lives sur Halti: "Le Roman haltien:
id&ologie et structure", "Haiti: couleurs, croyances, cr ole". II publiera trbs prochainement
un outrage collection sur I'crivain haltien Jacques Roumain; Paul Laraque, le doyen des
letters haltiennes de la diaspora, auquel la Fondation M6moire rendra un homage special
Al'occasion de ses quatre-vingt-un printemps; il est I'auteur entre autres lives, de 'Fistibal",
'Lespwa", 'Le vieux n6gre et I'exil"; Frantz Voltaire, directeur de la c616bre mason
d'6ditions haltiano-qu6b6coise de Montrial, CIDIHCA, et co-auteur d'un poignant
documentaire sur la ville de Port-au-Prince. Ces cinq personnalitis parleront de leurs
experiences respective dans les domains de la recherche, de l'6dition et de la creation
littdratre.
Il y aura une trbs important vente-exposition de lives relatifs A Halti, des infor-
mations extr8mement pricieuses sur le prochain placement du Club du Livre de la Fondation
M6moire et une d61icieuse parties musical Venez d6marrer la season 2001-2002 en beauty
dans un cadre neuf et 616gant avec les esprits les plus percutants et les plus subtils de la
reflexion intellectuelle sur Haiti. Retenez cette date: dimanche 21 octobre 2001, I'heure: 2
heures de l'aprbs-midi; le lieu: Restaurant "Mixed notes" 333 Elmont Rd., A Elmont.
Ticket d'entrie: $ 15. 00, buffet inclus
Pour le comity


2LI~~~~ c/ ~


1 OS 3


F M 'L~


-
74 bis Rue Capols
Port-au-Prince, Haiti
t61: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: en march @haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com


5h00 6h30


Bon Rveil en musique

Au Pipirit chantant
premier journal creole avec Yves Paul L6andre

Mdlodie Matin avec Marcus
Information, Interviews, Analyses
7615 : Au quotidian avec Elsie .
7624 : La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7h35 : I' Actualit6 en Bref avec Yves Paul L6andre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : 1' Editorial


Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
Le Midi
Un r6sumi des informations avec
Lady blues ( elsie)
Jazz Swing, blues, Ragtime


10h00-Midi

12600-12615

12hl5 2h00


2h00- 3600

3600-5600


5600


Villette Hertelou


C'est si bon en chansons
Emission de chansons frangaises
Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

Nouvelles

Les Top Ten

Amor y Sabor con Lutchano

Soir Informations


Notre Grand concert
L'Heure classique (1undi et mercredi)
a n
Dimanche soir Sous le Kiosque & Musique
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
Cavaliers prenez vos dames Chaque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


Sh30-7h00


7h00-8h30


Eddy Magloire


HAi'Ti








No. 36


KITE-M KRIYE
.
Kite-m krive.. Wi mezannu
Kite-m kriye!
Soufrans lan di wi mezanmi
Kite-m rele( '
Dould-a rbd wi mezanmi
Lapenn nan ap manje tout zantray mwen wi
Mezanmi tanpri kite-m krive, kite-m rele

Se fann anndan-m ap fann
Se rache kb-m ap rache
Se fy61 mwen wi mwen santi k'ap pete
Se plezi non m'ap pran
Se doulb k'ap rabote plafon lestonmak mwen
Rachonnen tout kritkrit mwen

Adye mezanmi, ide-m non
Ide-m rele, ide-m krive
Kenbe do-m mezanmi
Soutni do-m mezanmi
Youn ti zephl couple pou m'apiye
Pase men nan tay mwen... Ay!
Soutni-m, wi soutni-m...woy!
Kite-m dy e...Kite-m rele
Ay! kite-m rele pou fra ak sh m' yo
Kite-m rele... Houn! Kite-m krive

Laywa... Wi laywa pou n'reveye Bondye
Sable li blive yo...
TCakofoni r61 va monte nan sy61 .
Pou lbsen, 16mb bese je gade...
An nou houke jouk langinen tande.
Vwa yo fbb wi mezanmi
Grangouzenglendounlagekoukouwouj
Yo dezespere, y'ap sipliye, y'ap mande sekou
Yo vie viv... Yo kite lakay ak espwa lavi
Ba o lebra non... Sove yo non...
Gade ian reken ap devote yo mezanmi!

Ay! kite-m krive non pou tout kaday sa yo
Lanm lanmb triangle, toufe nan woulawoup
Kite-m krive pou yo...Yo, reken fin depose
Kite-m pale pou yo...Yo, malfini ap tyake
Kite-m krive pou tout phy malere sa yo
Refijye sou lanmb ki pa janm rive
Espwa denmen pou lanmb jodi

Wi, kite-m. Kite-m krive ak tout fbs mwen
Pou yo tout... Owi yo tout wi
Ki pa gen kay pou pare lapli
Ki pa gen rad,. ki pa gen soulye
Pou y'al legliz priye Bondye

Wi, kite-m rele pou yo...
Kite-m dyaye pou yo!

Alade malb papa!
Alade soufrans manman!
Ki dould sa-a mezanmi!
Kisa yo fb, kisa yo di?
Depi nan koton y'ap mande
Moso lavi tanpri souple...
Pesonn, wi person pa tande...
Nanpwen mounn ki vle tande

Woy!.. Alade soufrans! Alade lapenn!
Ide-m non mezanmi... Ide-m rele anmweeee!

Jan Mapou
(mas 1999 jou 40 refijye
ayisyen neye nan lanmb Miyami)
I
LIBRERI MAPOU
PREMYE LIBRERI AYISYEN
SOU ENTENET
www.librerimapon.com


i t gout pa ti gout ak Jan Mapou


Page 19


01


Mercredi 10 Octobre 20(


IN MEMOIHAM

Moriso-Lewa
nan pwen Bondye nan sybl
ni lesenlbmb
kras chifdeta ni prezidan
K'ap vin f'e mirak
pou sove pbp ayisyen
se pbp la ki pou sove tit li
se pbp la ki pou pran pouvwa-a
k'pou manchte gouvbnay la
pou l'koumande
se pbp la k'pou goumen
pou l'regle zare-1
san kwa l'pap janm regle.
sa k'ap pwenti lanng yo
pou declare yo kandida
yo pral pran menm mizh-a ban nou
menm grangou san lekM
sblman vant plen vb
pou timounn lan yo
pou grannbg lavil yo
ka plen pich.ak lajan pbp la.
gen senk bagay ki dwe f'et
si pbp ayisyen pa vle disparit
YOUNN
bay pip la lapawbl
dekrete lang kreyb1 ofisybl
se pbp la ki pou di sa li vle
sil lanng li kab di-1 se kreybl
tou sa k'ap pale franse
k'ap foubi lanng yo pou bay manti
dekrete krey61 lanng ofisybl
w-a tande verite
pbp ayisyen ap di sa l'vle
nan tout mbn lan
nan radyo, nan journal
apre yo mbt aprann franse angle
panybl sa yo vle
men krey61 se sM lanng ofxsyel yo.
se premye nan senk bagay
youn revolisyon serve dwe f'e
"
De
bay chak pbdfanmi youn moso th -
pou l'plante
pou l'ka bay fanmi-1 manje

se younn nan dezybm bagay youn
revolisyon ki respekte tht li dwe f'e
TWA
dechire tout move trete yo siyen
kont enters pbp la
tout akb reken ki sht lbt bb lanmb
yo pase ak reken peyi yo
pou vbA tout byen pbp la.
f'e tout vbl6 etranje
tounen kote yo soti-a
apre yo fin renmht tou sa yo Alb
se younn nan twazbm bagay
youn revolisyon
yo rele revolisyon dwe f'e
KAT
Ouvri youn lekM nan plas f6 dimanch
lan pou sMda lapolis ak madam yo
ak pitit yo ale
Sa k'konn li ekri kou sa k'pa konnen
pou y' aprann li ekri kreybl
lanng ofisybl la men pou y'aprann tou
lame ak lapolis f'et pou pbp la pa kont
pbp.1a
se younn nan kat bagay youn
revolisyon tout bon dwe f'e.
SENK
vit kite OEA
Oganizasyon Eta Ameriken
sa nou pbdi kote konsakote yo pa janm
respekte-n
kote nou pa agenda chwazi zanmi-n

Se younn nan senk bagay youn
revolisyon yo rele revolisyon dwe f6

Si nou pare sa n'ret pou n'f'e
se souffe lanbi-a


On Friday October 19,
from 6 to 9PM, please join
State Representative. Marie
Saint Fleur, Mr. Jacques
Borges of FHRM (Fondation
Haitienne de Reconnaissance
du Mirite), and Professor Marc
Prou (Haitian Studies Associa-
tion) for the release of our
friend Charlot Lucien first
CDTi Oma, collection of sto-
ries in Creole that look into the
often bizarre behavior of
Haiti's social elite.
Bring your friends, and
enjoy rare Haitian regional
dishes, such as Tonm-Tonm
and Tchaka, while listening to
Gifrants and Ninon performing
unique folkloric songs!
The author will sign
copies of his CD ($10). The
event will take place at
BAYOU CAFE, 215 FIRST
ST, CAMBRIDGE, MA -
Phone:
494-1115 for directions.
Admission is free and ample
parking is available.
RSVP, or order your CD at:
(617)276-31741781-963-7872.
Sincerely,
Carly Moise
Marketing Consultant

WHAT THEY ARE SAY-
ING
Caustique, trbs observateur,
beaucoup d'humour et un
grand talent pour constraire un
texte Je proph6tise un
feuilletoniste A succhs
Mona Guirin

Je vois pointer A horizon un
contour dont le talent semble
de taille & reprendre et vivifier
.
lamerveilleuse tradition laiss6e
par le maitre genial que fut
Maurice A. Sixto,
Ludovic Comeau Jr.

Charlot Lucien lage youn
klorat sou oralti lanng Kreybl
Ayisyen an. Mounn va rive
konprann se pa kould ki f6
mounn nan lavi-a; men se
mounn ki bay lavi-a kould.
Z8v sa-a, se youn teyat vivan,
youn boul pik pou edikasyon
pbp Ayisyen. Mwen damou
fou kouri pou moso :Estrateji
Epidbmik la
Jan Mapou, ekriven, librb


SUMMARIES OF THE STO-
RIES: Ti Oma
An eight year old boy is
brought in an upper middle
class family is Port-au-Prince
to help with housework. There
.
he is subjected to the family's
abusive treatments. They re-


.
luctantly agrees to let him
attend a poor school, so
that he can master basic
reading skills that will en-
able him to do grocery
shopping and collect
changes. To the family's
shock, Ti Oma's story
takes a surprising twist
when, despite the beatings
and the insults, he moves
ahead of the fanuly's chil-
- dren to complete higher
education;

Manto Tropikal
Barzol reports to
Coriolan on a classy lady
that he just met at a diplo-
matic reception in Port-
au-Prince. The lady,
wearing a fur coat under
the 90-degree heat, played
into Barzol's playful ques-
tioning and proudly vol-
unteered that she some-
times travels to Miami to
clean her precious coat.
To woman moved to give
Barzol apiece of her mind
when she realized that
Barzol has been making
fun of her all along
Maitre Monplaisir
,
Tribune, Senateur de la
R6publique AlsoStrategie
Epider-mique de Classe.
Monplaisir Tribun is noted
as a young man with key at-
tributes to make him a good
recruit for the establishment:
the adequate liquidity to
adopt any shape as needed,
and the necessary flexibility
to bend in whatever direction
indicated by the leaders.
He is coached by his
mentors into adopting "la
strategic epidermique de
classes" (class epidemic
strategy), a "revolutionary
concept" designed to pre-
serve the ethno-sociologic
fabric of the Haitian society,
where the mulattos enjoy too
much privileges, according
the strategists of "the class".
Senator Monplaisir will
learn to his detriment, the
pamful reality behind the
strategy. He will precipi-
tously seek a safer place in
theDiasporaafterheclashes
with a prominent official in
the course of applying the
strategy. There, he suddenly
proclaims himself a victim
of the regime and a leader of
the opposition; This story
also provides a glimpse at
the story of Casal, a little
knownregionintheWestem

ou ,f N e e de-
land soldiers still live.


CHARLOT LUCIEN:







1 T


Ver s la 14gislation sportive ha'itienne


- I --


301~ N.


Saturday NVovem~ber 3 rd 2001


Celebrate Mailinn Room Music in the heart of Downtown, Mlami. Floridn.
The Annual Festival is organued for the purpose of promoting Huition
culture in South Floridn and encournging young Haition Amenenn.s to
value their cultuit. The event is by fur the most attended Hultian celebration
in South FloriJu. In 1997, over 8000 fans attended RASIN 97 and the
event was mined "The BEST FESTIVALof Miumi" b\lhe Miami New
Times: RASIN 98 dww a crowd of 9000. RASIN 99 we unended by
10,000 and RASIN 2000 was attended by over 18.000. This.\car the
crowd as expected to be over 20,000!
"Luvl pou Ayiti" is the theme for the Eighth Annual Haitian Roots Music
Festival "RASIN 2001" which will be held on Saturday November 3rd.
2001. Lnvi pou Ayiti (Life for Haiti) is used in this context to urge citizens
and hands of Haiti to make a concerted effort to bring the once beautiful
portion of Hispanioln back to life. This is a call to save the Ilves of
thousands of God's children where suffering in dire poverty and dying
at mainutrillon. It is also a call to plant one seed of hope so that the once
lush forestation that emered the mountains of Hans can one day bloom
rich and peen again Thh call is for justice for the thousands whe have
fallen victim to the senseless wale of enme and violence that terrorize
the populace The committee of RASIN dedicates she celebrallon of the
2001 festival to those w he hnve inst their hves and to those who contenne
to struggle in the homeland for a better tomorrow. Let them live Lavi
pou Ayiti
The eighth presentation of RASIN festival in Miami continues the mission
of bringing to the forefront a small silce of Haitian culture Through this,
the Center for Haitian Studies, which is the principle producer, offers to
Haitian Americans in Florida and to the rest of the world the opportunity
to revel in one aspect of our culture of origin and, to do it with other
members of the multiethnic Amencan society. For those who, for one
reason or another, live far from their homeland, the festival offers the
rare and precious opportunities to touch base and to fortify themselves.


Off1818SPONSOR '".an,
MilAVE


Mercredi 10 Octobre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 36


SPage 20


Par Smith Griffon
Is edrdmonie d'installation de la
commission devant 61aborer la 16gislation
sportive haltienne, a eu lieu & Ph8tel Villa
Creole, le jeudi 4 octobre, dans l'aprbs-midi
enpr6sence du secretaire d'6tat Ala Jeunesse
, aux sports et au servicecivique Mr Herman
Nau. Le document, A 61aborer par les mem-
bres de la commission, content des dispo-
sitions gdadrales del'6ducationphysique et
sportive, du sport r6cr6atif (pre-scolaire et
scolaire), des associations sportives corpo-
ratives, des f6d6rations sportives, du con-


et Ernst Laraque.
Dans son allocation de circons-
tance lors de la c6r6monie installation, le
secretaire d'Etat Herman Nau devait d6cla-
rer : 8 est vraiment malheureux de cons-
tater qu'en l'an 2001, an pays comme le
n8tre qui ne vit que pour le sport, use jeu-
nesse oriented vers le sport, une nation qui
aprouv6 Alaface dumonde ses capacit6s A
accomplir des exploits sportifs, ne posshde
pas une16gislation r6gissant la pratique du
sport et les conditions d'6volution de ceux
qui le pratiquent. Il est tout A fait inconce-
vable qu'd l'approche de 2004, le sportif
haltien vit encore dans le doute pour le len-
demain, etl'inquiitudelaplus caract6ris6e
pour son avemr


seilnational des activists physiques et spor-
tives, du tribunal du sport, des infrastructu.
res sportives, de assurance m6dicale et du
contr81e des associations sportives scolai.
res et universitaires, dufinancement du sport
(taxes sur l'alcool, cigarettes, adroportlotto,
borlette, products de luxe, t616phones cellu-
laires etc...), du sport A statute profession-
neldusportdu36me Agedelapresse spor-
live, des measures disciplinaires et del'6cole
de formation de cadres techniques et admi-
nistratifs.
La commission del6gislation spor-


tive est ainsi compose: Mr Herman Nau,
secr6taire d'Etat; Mr Guy Philippe, chef du
cabinet; Mr Roland Roy ( sport scolaire );
Mr Ernst Gilmus, Consultant; Mr Ronald
Auguste, aspect 16gal; Mr Philippe Vorbe,
aspect football; Mr John Ch6ry, member du
cabinet; Mr Frantz Liautand, aspect f6d6ra-
tion; Mme Carline Choute, sport f6minin;
Mr Jean Chevalier Sanon, aspect sport han-
dicap6s; Dr Raynald Devilm6, aspect m6
dical; Mr Charles Vorbe, secteur priv6; Mr
Rudy H6riveaux et Mr Francky Ex6us,
Chambre des d6put6s; Mr Hugues F61ix,
aspect press; Mr. Jose Ulysse, Cabinetpr6-
sidentiel; Patrice Dumont, Jacques Des-
champs fils, Bernard Gousse, Jean-Robert
Argant, Thierry Mayard-Paul, Marc Antoine


.
Assassmat de Yves Volel,
-g / 1 .4 a
ue jR 14 RIIS
I.e 13 Octobre rambne le 146me A bout portent.
anniversaire de l'assassinat de Me. Yves Laclameurpubliqueai
Volel, un ancient Officier des Ex Forces assailants et a qualifi6 de cri
Arm6es d'Haiti, avocat militant des droits members et dirigeants des R
civil, fondateur du RASSEMBLEMENT Criminelles et de la Police d
DES DEMOCRATES CHRETIENS (RDC) continent A nager aujourd'hux
et candidate Ala Pr6sidence dela Ripublique. ans plus tard, dans 1'impunit6.
Dans la matinee du 13 Octobre 11 ya eu beaucoup
1987, il annon9a d'abord par la voix de la sinchres. Mars il y en a en
Radio qu'il allait se presenter deviant les bu- crocodiles. Et pour cause ...
reaux de la Police de Port-au-Prince pour Yves Volel 6tait un mi
exigerla1ib6rationd'und6tenuquiavait6t6 d6mocratie. Totalement d6vou
ill6galement gard6 en prison. jusqu'h la tim6rit6. Pour r6p6te
Tenant sa promesse, il se pr6senta c'6tait un homme "en chair de p
A l'heare announce avec sa toge d'avocat en os de saphyr (...)." M816 & la
surlebras etlaconstitutiondansunemain. "commelarivibreises alluvion
Au moment oft il commengait A parlor et II disait toujours : La G
pointaitl'article dela constitutioninterdisant rend pas ...
l'mcarc6rationill6gale, des agents identifies Avec son ins6par
commemembres du Service des Recherches d'enfanceun autre d6vou6, Gdra
Criminelles sortirent des locaux de la Po- il finissait toujours ses intervene
lice de Port-au-Prince en criant VIVE cri de : VIVE HAITI.
VOLEL! C'6tait un pidge. Me Yves Volel
fut assassinen plein jour d'une balle tirde HAITI VIVRA ET SU


(Objectif ... suite de la page 17)
Selon le consul g6n6ral afghan A
Peshawar, au Pakistan, prbs de la frontibre
afghan, des missiles de croisibre se sont
abattus dimanche soir en Afghanistan sur
des zones process des bases a6riennes de
Kaboul et de Kandabar (sud), ainsi que dans
labanlieue de Jalalabad (est).
Le Pentagon n'a donn6 aucun
detail sur la nature des cables revenues pour
cespremibresfrappesmaisil6taitprobable
u'outre les centres de commandment et
les sites ded6fensesa61iennes,1esinfrastruc-
tures abroportuaires aient 6t6 parmi les
premieres vis6es.
Les taliban, qui affirment avoir
lev6 une arm6e d'environ 40.000 & 60.000
homes, posshdent peu d'6quipements
strat6giques militaires, et la plupart sont
relativement ancient, selon le Jane's Intel-
li ce Review
gen L' enal de d6f anti
ars ense -arienne
des taliban compared quelques batteries de
missiles sol-air, des canons d'artillerie anti-
a6riens (DCA), des lancers de roquettes


multitubes ainsi que des missiles portables
sol-air Stinger de fabrication amdricaine, qui
avalent it fournis par Washington aux
moudjahidine pendant leur lutte centre
l'occupantsovi6tiquedansles annies 80.
I.zuraviationseliantehquelques
avions de combat rushes, parmi lesquels des
Mig-21, des Sukhol 22, des jets
d'entra^mement L-39 Albatross, ainsi que
quelques vieux h61icoptbres, 6galement de
fabricationrusse.
M. Rumsfeld a aussi annonc6 le
d6but des operations de largage d'aide
humanitaire sur I'Afghanistan. "Cela a
commence il ya environ 20 130 minutes",
a pr6cis6 M. Rumsfeld vers 18H45 GMT,
en ajoutant que l'op6ration en 6tait encore
"danssaphaseinitiale".11aparl6d'unenvoi
de 37.000 rations alimentaires.
Interrog6 pour savor si les forces
amricaines avaient s6curis6 le ciel afghan,
M. Rumsfeld a r6pondu: "Nous n'aurions
-
pas commence Afaire des parachutages dans
certames parties du pays sinous n'6tions pas
satisfaits des conditions de s6curit6". (AFP)


dentifi61es
mines les
echerches
'alors, qui
encore, 14
de larmes
aussi de
litant de la
6 et brave
r D6pestre,
rintemps et
resistance
s".
arde ne se
able ami
rd Gousse,
ions par le

RVIVRA !


"L~avi pou Ayhil"


.
Les Etats-Unis veulent s'assurer
A *
la nuartrase du clel afghan


RA 8 IN


20 0 1


0

0




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs