Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00079
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: September 26, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00079
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text













Haiti en Marche edition du 26 september au 2 Octobre 2001, Vol. X V, No. 34


MOBILIZATION MILITAIRE AMERICAINE
Les Taliban abattent un petit avion espion sans pilot P.14

APRES LES ATTENTATS

Bruits de bottles

et Marasme


Impact probable


pour Haiti ?
ANALYSE
PORT-AU-PRINCE,22 Septem- D'autre part, les terrorists du
bre Le consommateur amricain est 11 septembre ont d6tourn6 des avions de
d'humeur morose. On peut comprendre. ligne utilis6s comme bombers volantes
Le choc des attentats du 11 september con- pour commettre leurs monstrueux atten-
. tre le World Trade Center & New York, et tots (on en est & 6.333 morts ou disparus
.. le Pentagone & Washington. Les officials enregistrds au seul World Trade Center)
amricains et les allies occidentaux annon-
Le ch 'itat major d PU.S. Air Force salue les troupes de la base de gant une guerre de dix ans pour 6radi- Du coup nait un climate de psy-
Whiteman, dans le Missouri. Les Etats-Unis poursuivent leur plus grande querle terrorism. Tout cela comcidant avec chose vis-A-vis du transportarien ... Les
mobilization militaire depuis la Guerre du Golfe... une menace de plus en plus certain de rd- gens annulment tous leurs projects de
& P: cession m8me A court voyage. Les companies ariennes se
ou moyen terme, pro- d6clarent au bord de la faillite. Le tou-
. voque un return forc6 risme coule A pic ...
vers la politique do
bas de laine. La pre- Cette situation va taxer
mibre tendance dans durement la diaspora ...
ces cas-14 est toujours Qu' est-ce que tout cela repr6-
A dconomiser, A 6viter sente pour Haiti ?
A routes d6penses non Que veut dire pour nous cette
indispensable. guerre de dix ans announce ? IViais
Mais la gout- d' abord, quelles sont les consequences
te d' eau c' est le choc imm6diates pour 1' 6conomie haftienne de
du 11 septembre. Stu- 1' 6tat de choc, de mauvaise humeur, du
peur. Colbre. Anxi6t6. blues que traverse en ce moment le
Un sentiment de vul- consommateur amricain ?
n6rabilit6, de se re- Oui, les investissements 6tran-
trouver soudain face gers dans notre pays sont actuellement
. totalement A 1' in- quasi inexistants -pour cause entre autres
. connu, et qui se mani- d'instabilit6 politique et social ... Mais
Li feste pour le moment quoique n'ayant presque pas de produc-
dans le refus de cou- tion national, ni d'exportations dignes
rtr les magasins com- de ce nom, ce sont malgr6 tout des fonds
. muniment appeal tenant en particular des Etats-Unis qui
shopping dis- font vivre le pays.
traction par excel- La situation aprbs les attentats
lence de1' american du 11 september va taxer durement la
way of life "
Violent manifestation anti-ambricaine vendredi dans la capital du Pakistan, voisin de I'Afghanistan (voir Economie / 4)

PORT-AU-PRINCE MIAMI SPECIAL Haiti en March)
Port-au-Prince

Voyager en avion n'est Les USA CAnnueLamardnibre
a ; redouteralent T61: 245-1910 Fax 221-0204
plus ce qu 11 etart ---
de nouveau 173 N.W. 94th Street
REPORTAGE EN PLEIN CIEL Miami, Fl. 33150
attentats Tdl: 305 754-0705 050543
MIAML 23 Septembre Pren- devenir une arme tranchante, comme un New York 914 358 7559
dre l' avion ces jours-ci n' est pas une miroir. Vous n' y aurez pas pens6, hein Cette SemalHe noston son ow ns<
mince affaire. Une scurit& nulle autre Oui, le petit miroir, que nous P. 2 103ontrinI 514 337 1286
pareille a itd6ployie dans les different mesdames aimons tellement avoir dans Fax: 305 756-0979 513-548
airoports du monde, et Port-au-Prince .le sayA main, le clou de la trousse de Toulouse : e nud: eninarche@haidworkeoit
n'dchappe pas blarkgle. maquillagenonplusddsormaisnepeutStre URL www.haidenanarche com
Trois contr81es different sont amen6 A bord de l'avion. Tout cela, A la L'Explosion
exerces desormais A l'adroport mierna- cale !
tional de Port-au-Prince Le premier, Etsivous arrive Aledissimuler, dans une usine Ubran ou'aneums I \ 10@ man
aussitSt entri dans I'a6rogare I.A, on re- on le trouvera peut -8tre au deuxibme M i.ann, New York. 110nt u al linton,
cherche sp6csalement rasosts, ciseaux, contrble, avant d'enter dans la salle fast 29 morts washinson sense sa
couteaux mais aussi tout ce qui pent (voir En avion / 5) pp ( Port on-Prince 10 Qundre


C.~LL~))(









EN PLUS EN B REF


. . . .


*

Les US Ar ed outer a xent

de nouveau attentats
TOKYO 23 exprim6 son
September Les Etats- ce tte sesame soutien & d'6-
Unis ont averti leurs allies qu'une ventuelles ripostes amdricaines aux
deuxibme s6rie d'attentats encore plus attentats du 11 september.
important que ceux du 11 september St elle a lieu, cette deuxibme
pourraient avoir lieu Alafin de la semaine vague d'attentats se produira A la fin de
A venir, rapport l'agence japonaise Jiji, cette semaine au plus tard, out declare les
citant des sources gouvernementales sources & Jip. ,
nippones. Les responsables de la s6curite
S'ils sont effectivement perp6tr6s, publique japonaise sont en alerted renforc6e
ces attentats seraient d'une ampleur encore depuis qu'ils ont requ ces informations de
plus grande que ceux qui ont frapp6 New Washington.
York et Washington, faisant plus de 6.000 Les Etats-Unis soupgonnent un
morts ou disparus, selon des informations group dirig6 par le milhardaire d'origine
fournies au Japon par les Etats-Unis, saoudienne Oussama ben Laden d'avoir
pursuit Jiji. foment des attentats qui s'6taleraient sur
L'ambassade des Etats-Unis 1 plusieurs annies et seraient commit &
Tokyo a d6clar6 ne pas 8tre au courant l'aide d'armes biologiques et chimiques,
d'informations au sujet del'6ventualit6 de comme le gaz sari* .
nouveau attentats. Washingtonposshde des mforma-
Des sources out affirms & tions selon lesquelles le group a d6ji
I'agence que "les moyens terrorists" acquis de petits avions pour pulv6riser
seraient "plus cruel et choquants" que dans l'air des bactries provoquant la
ceux utilis6s le 11 september. Des pirates variole oul'anthrax, selon Jiji.
de I'air avaient d6tourn6 plusieurs avions Time magazine rapport dans son
delignepourlesfaires'6crasersurlestours edition de samedi que les policies
jumelles du World Trade Center et le am6ricains enqu8tant sur les attentats du
Pentagon. 11 septembre ont d6couvert au domicile
Les cibles de ces nouveau de suspects un manuel de pulverisation des
attentats sont inconnues, mais pourraient cultures, faisant resurgir le spectre
se trouper dans des pays members de d'attaques & l'arme chimique ou
1'Otan ou au Pakistan, precise Jiji. bact6riologique.
Les sources gouvernementales AWashington,1e FBI s'estrefus6
indiquent 6galement qu'une attaque centre A tout commentaire concernant cette in-
le Japon n'est pas A carter, car Tokyo a formation. (Reuters)

TOURISM
.
Arme aussi pour la construction

de la paux dans le monde


/ -
Couleurs du carnival jacmilien photo Yonel Louis /HenM
a pu s'61ever au rang du premier 616ment indirect (commergants, artisans)-
du secteur tertiaire. Elle consist en Activit6 conomique capable de
d6placement de masses de populations g6ndrer des fonds, elle est domine par de
pour des loisirs. grand groups multinationaux des pays
En 1950, le tourism international industrialisis-
touchait 25 millions de personnel, il Les flux touristiques refl6tent
concern aujourd'hui plus de 530 millions. avant tout l'ordre dconomique mondial.
C'est done un fait iggggymique et social Plus de 90% des departs et des arrives
majeur A l'aube du 3 millionaire. concernent les pays industrialists. L'Union
Dans les pays d'accueil, le (voir Tourisme / 11)


M OR T DE FRITZ BRIER RE


Mercredi 26 Septembre 2001


Page 2


Haitions disparus dans l'attentat du World Trade Center
Voici une liste partielle d'Haitiens ou de personnel d'origine haltienne dont la
disparition a 6t6 confirmed dans les attentats du World Trade Center le mardi 11
septembredernier:
. Farah Jeudy (mort confirmed)
. Andr6 Bonheui- (mort confirmed)
. Wilber Muraille (mort confirmed)
. Joel Cartright (mort confirmed)
. Ralph Bijou (port6 manquant)

Autres disparus depuis le 11 Septembre:
. Frangois Jean-Pierre
. G6rard Jean-Baptiste, sapeur pompier de New York
. Jacqueline Monpoint
. Nolbert Salomon
. Charles Laurencin

D'aprbs Haitian-Advocacy, pas moins de75 Haitiens peuvent avoir p6ri dans les
attentats au World Trade Center.
Nombreux sont des immigrants, haltiens ou autres, qui travaillent au noir. Done leurs
noms ne sont pas ports sur les registries des companies ...

Sud-Est
Jaemel Construction prochaine d'un centre de sapeurs pompiers
dans la ville. L'annonce a 6t6 faite par le docteur Gabriel Jean L6ger,
coordonnateur du project CIMA/IMPACT, finance en grande parties par l'USAID.
Le cost de ces travaux s'616vera A deux millions de gourdes. M. Jean I.Ager
r6clame le soutien de tous les secteurs de la ville pour l'aboutissement de
ce project.

Ouest
La Gonive Les habitants d'Anse-A-Galets sont tris inquiets aprbs
les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers jours sur la region. La
Ravine la Source qui traverse la ville a d6ji caus6 pas mal de d6gits. Les
paysans appellent les autoritis A venir Aleur scours.
Artibonite
Gonaives Le trongon de route comprise entre Gros-Morne et le
carrefour de I'ODVA se transform en un veritable chanter. En effet, depuis
le d6but de cette semaine, le Centre National des Equipements a commence des,
travaux de reparation de cette route. Les chauffeurs qui empruntent cette
voie experiment leur satisfaction face A cette initiative.

Nord-Ouest
Port-de-Paix Depuis quelque temps, des b6b6s morts sont
abandonnis dans plusieurs endroits de la ville. Pas une semaine ne passe
sans qu'un cas soit constant, soit au bord de la mer, soit sur les berges
des rivibres. Ces nourrissons sont solvent retrouv6s avec le cou ligot6.
Deux corps de sexe oppose ont 6t6 encore d6couverts ce mardi, d6pos6s dans
une boite. Les habitats de la ville lancet un appel aux instances
concerns pour que des measures soient prises pour radiquer ce probl6me.

Nord
Cap-Haitien La grbve du personnel de l'h8pital Justinien se
pursuit. Toutes les activists sont pratiquement bloquies. Les m6decins ne
se pr6sentent plus pour reason de s6curit6. Entre-temps la condition des
maladies s'aggrave de jour en jour, certain meurent, faute de soins. Cette
situation inquidte beaucoup les gens qui fr6quentent ce centre hospitalier.

Sud
Les Cayes Toutes les personnel soupponnies de jeter des detritus
et ordures de routes sorts dans les rues de la ville sont dor6navant
passibles d'arrestation. Ce sont les dirigeants de la municipality qui ont
d6pos6 use plainte dans ce sens. Administration communal compete ainsi
6viter que la ville des Cayes ne soit couverte d'immondices. Ne fandrait-il
pas d'abord organizer un ramassage des d6chets ?
Sud-Est
Jacmel Une important reunion s'est tenue le week-end dernier
pour un project d'alphanitisation. La Chambre de Commerce et
d'Industrie du Sud-Est, le << Group Croissance >>, I'Universit6 Notre-Dame
d'Haiti et I'USAID sont les principaux initiateurs de ce project. Le maire de
la ville, M. Hugues Paul, a promise d'apporter son soutien A cette
entreprise.

Artibonite
Saint-Marc Le Mouvement R6sistance Populaire de I'Artibonite
projette de manifested centre le government dirig6 par Jean-Marie
Ch6restal. L'OP, proche de Jean Bertrand Aristide, estime que le regime n'a
rien fait pour am61iorer la vie quotidienne de la population. Le
porte-parole du regroupement, M. Platoon Sylv6us, a dit que le Premier
Ministry Jean-Marie Ch6restal avait viol6 la confidence du Chef de
l'Ex6cutif. Il r6clame la admission du cabinet minist6riel.

Centre
Mirebalais/Hinche Le Centre National des Equipements a entam6
depuis la semaine dernibre des travaux de reparation sur le tronqon reliant
ces villes A la capital. Cette initiative survient quelques jours apris les
terrible accidents qui ont cofxt6 la vie A des dizaines de personnel sur la
route national # 3, A cause de l'6tat deplorable de celle-ci.

Nord-Onest
Port-de-Paix Les planters de diff6rentes zones r6clament
I'application de la riforme agraire dans ce d6partement. A cet effet, ils
out uns sur pied une association d6nomm6e < Saint-Louis-du-Nord >>. Celle-ci aura pour objectif de porter les cabiers de
doliances des paysans devant le MARNDR et de promouvoir des projects au
.
b6n6fice des cultivateurs.
(voir En Bref ... / 18)


tourism peut representer une part


A la fin de la deuxibme guerre


Des fundrailles emouvantes out
rduni samedi parents et amis de Frit?
Unerre, unprivisiblement parts pour I'au-
delb, 5 CAge de 40 ans.
Le jeune bomme d'affaires s'est
donne la mort en sa rdsidence & Laboule
23. le lunds 17 september 2001.
Nos sympathies sincares A sa
mire. Afme Marie-Alichele Rey ; son


6pouse NTme NTargareth Dessources-
Brierre; a ses infants; a ses securs Chan-
tal et Chrystelle-Sylvic Brierre et A tous les
autres parents et allies cruellement allli-
gis.
us edrimouse d'adicu et I'inhu-
mation our eu lieu au Pare du Souvenir, A
Torcelles







POLITQUE |


. l


I -L


REPORTAGE
Voyager en avion n' est plus ce qu'il 6tait p.1
Un rude coup portau tourism p.11
Tourism : une arme aussi pour la construction
de la paix p.2
NATIONAL
Liberation des 4 militants de la KID p.3
Arrestation de Bernard Cassagnol p.3
Retour du Premier ministry A la Primature p.8
LES EVENEMENTS
Les Etats-unis redouteraient de nouveau attentats p.2
Les Amdricains s' attachment A diaboliser ben Laden p.10
Its psychologues face aux angoisses des infants
new-yorkais p.10
La puissance am6ricaine condamn6e A la modestie p.16
HAITI USA
I'Am6rique par la voix de son Ambassadeur p.16
Messe recommand6e par les associations patronales p.15
DIASPORA
Candidates en champagne & Little Haiti p.6
La communaut6 haftienne inscrite dans le budget
de Dade County p.8

d6tenus, dit-il, dans plusieurs commissariats
du pays.


Les dirigeants et les members de la
KID avaient toujours soutenu que les armes
confisquies au local du parti y avaient 6t6
d6pos6es par les policies avant op6r6 la per-
quisition du 22 aoiit. Mais les policies ont
affirm pour leur part n'avoir rien invent.
(AHP)


Arrestation

de Bernard

Cassagnol
PORT-AU-PRINCE, 22 Septembre
- La police a proc6d6 samedi soir A1' arresta-
tion de Bernard Cassagnol, propri6taire d'une
agency de s6curit6, Thomas Security ", sise
A Musseau.
Selon une source bien informed, les
policies auraient op6r6 cette arrestation en
vertu d'un mandate d'amener d61ivr6 par le
juge instruction Agnant.
On croit savor que ce juge enqu8te
sur le dossier des attaques en juillet dernier
centre des 6tablissements de la Police Natio-
nale qui ont fait 5 morts dans les rangs des
agents de l' ordre.
I'arrestation de samedi soir a 6t6
faite par une unit sp6ciale de la police, les
Swat Team.


Mort d'un pri-
Sentateur de la
TNH : Pierre-

JOil JORH
Dimanche la change national TNH
interrompait ses missions pour observer une
minute de silence en annongant le d6chs de
Pierre-Joel Jean, pr6sentateur de nouvelles et
reporter trbs connu du grand public.
Joal "pr6sentait encorela semaine
dcoulde le journal du soir.
La t616vision n'a donn6 dimanche
aucune information sur les causes de la mort
desonpr6sentateur.

MOOdie 103.3 FM

"Au bon vieux temps!"
succhs haltiens de 4 dicennies
de3hh5h
103.3 FM, Port-au-Prince


: 79- 2 'tg'y: ': -

... tout en pr6servant votre 6pargne.


Mercredi 26 Septembre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 34


Pae3


SOMMAIRE


L


MNL tsetmm.


Liberation des 4 militants de KID
PORT-AU-PRINCE, 21 Septembre Le tribunal de guerre.
correctionnel a ordonn6 vendredi la liberation de 4 mili- Il s' agit des nomm6s Jean Esnold (alias
Brisilien), Emile Dorlus'
Ernst Brutus et Bernard
Decroisil.


,I


Le juge du tribu-
nal, Me Bernard Saint-
Vil, a d6clar6 avoir fond6
son verdict sur le procks
verbal du juge de paix,
Berge-Haut Surpris, qui
s' 6tait rendu sur les lieux
lors de la perquisition au
local de la KID.
Ce verdict sera


soumis au commissarre
du government prbs le
tribunal civil de Port-au-
Prince pour les suites nd-
,, r cessaires.
I'avocat des mi-
litants de la KID, Me
Les 4 militants de la KID trouvent leur liberation aprbs plus d'un mois Reynold Georges, s' est
photo Yonel Louis/HenM f61icit6 de la decision du tribunal correctional. II d6-
tants de la Convention UnitD6mocratique (KID) arrat6s clare souhaiterl'61argissementd'autres sympathisants de
le 22 aox^xt sous l'accusation de detention ill6gale d'armes la Convergence D6mocratique (opposition) qui seraient


CR ED
..
*
si vous avez un Compte d'Epar ne ou
.
un Dep6t & Terme & la UNIBA K...
00mpl4tez
un formulaire
COUrt et simple!

Votre argent .

vous sera remis
en 1 heure.


4 Payable en 48 mois
& Credit illimits

4 Taux d'interits imbattables .
Le CREDIT RAPID, 'T- -. - - -
des advantages incomparables!,i. . .

CREDIT RAPIDE est disponible dans tout le r4seau de la UNIBANK. .
Pour plus d'Informations contactez le service Ha clientele .
de n'importe quelle succursale de la UNIBANK. .




II |) UNIBANK
IIIll WA #1.

"Faisons route ensemble" -






I UNE NALYSE


Etats-Unis
(Economie...suite
diaspora (le I rend p s- dans
Unis en g6n6ral, et & New York en particular oil elle est
trbs important d6mogra-phiquement ... Plusieurs Hal-
tiens ou citoyens amricains d'origine haltienne ont dis-


Monocotura D6pot et Salle d'Inventaire
18x18&16x16
C6ramiques Accessoires / C6ramiques/ Marbre pour Salle de bain
Espagnols et
Italienne
Orand Choix & votre
disposition .
.87 pied carr6

Nous exportons vers Haiti


Meilleurs prix de la place

UBRBZ done uoir par uous-m@me


3386 N.m. 796me Ruenue, Miami, Florida

Tel: (585) 592-2558

aN: 385-477-2675


""scrdi 26 ptenbre' 200?'i


Page 4 .


: Les attentats ddbouchent
a ; e Tout doit 8tre reconsider, et
une cr Ise e conomiq ue ::::7 d les prote snes alle
restaurants, le secteur le plus primaire si l'on peut dire en assemblage de v6tements et en articles de decoration int6rieure
... Ce sont eux les plus menaces, non pas par des con- doivent done probablement s'attendre A des annulations de com-
currents amdricains qui ne veulent plus faire ce genre mandes. Consequence : ce sont autant de compatriots qui retour-
de travail, mais d'un c8t6 par la fermeture probable de nent au ch8mage dont le taux n'avait jamais 6t6 aussi 61ev6 (pro-
nombre de petits business les PME qui financibrement bablement 80% et plus) ...
n'ont pas les reins assez slides pour affronter la crise; Selon un bulletin de I'agence IPS (21 september), les


I


Les factories haltiennes doi-
vent s'attendre A des annu-
lations de commandos ...
De son c8t6, quoique en situa-
tion de quasi embargo conomique dit
& une interminable crise politique issue
des 16gislatives de mai 2000 dont les
r6sultats sont refuses par opposition
appuyde dans sa cause par les princi-
paux bailleurs d'aide et de credits (Etats-
Unis, Canada, UE), Haiti n'a pas pour
autant ferm6 boutique. Les rapports
avec l'6tranger n'ont en rien diminu6.
A preuve, Port-au-Prince est l'une des
premieres capitals du monde dont les
liaisons ariennes avec les Etats-Unis
out 6t6 r6tablies aprbs les attentats. D&s
le vendredi suivant ...


Le president George Bush tient le badge de I'officier de police George
Howard qui a trouv4 la mort durant les attentats au World Trade Center


industries d'assemblage et de materiel 61ectronique out export
l'ann6e dernibre pour $245.1 millions.
Les deportations de mangues ont compt6 pour $7 mil-
lions en 2000.

L'un des plus important fournisseurs en artisa-
nat aux iles*environnantes ...
On sait queles tourists out disparu d'Haiti depuis l'6cla-
tement de l'6pid6mie du Sida au d6but des annies 80 ... Mais pas
tous les revenues du tourism. La chute du tourism amricain aura
un impact indirect en Haiti. En effet, nous demeurons l'un des
plus important fournisseurs en artisanat aux ^Iles environuantes.
(voir Economie / 5)


Ensuite, I'artisanat, l'industrie d'assemblage
Les artisans haftiens habillent les foyers am6-
ricains. Leurs articles en fer forg6, en t81e d6coup6 aux
motifs natif-natal solit sur les rayons de J.C. Penny, de
Pier One et autres importance grades surfaces ...
Au parc industrial en bordure de la capital
haltienne, des factories, m8me si les cinq doigts d'une
main sont trop pour les computer, continent d'assem-
bler T-shirt et sous-v8tements pour des cha^mes comme
Wall-Mart- -
Orlam&vente ambricainen'apas quedes con-
s6quences imm6diates. C'est un march programme.


Les mollah out fait savoir que le regime de
Kaboul n'itait pas dispose & liver Oussama ben
Laden, mais que celui-ci pouvait partir
volontairement de I'Afghanistan...
paru dans l'effondrement des twin towers. "
Ce sont ceux-lk qui portent le pays natal A bout
de bras, grice aux transfers en dollars. De source g6nd-
ralement bien inform6e,1a diaspora transfer en Haiti de
6 & 8 millions de dollars par semaine.
Et ce sont surtout les petits salari6s.1Ceux qui
travaillent dans le nettoyage des bureau, plongeurs de


T&eC EO S


Gratuit
C6ramiques gnses
(Maximum a sacs)
avec tout achat nummum
de 200 pieds carries
Apportez ce coupon












Quelles consequences pour Ha'iti ?
(Economie ... suite de la page 4) l'industrie 61ectronique, principalement amdricaine, et ap-
On compete prbs de 5 grades maisons haltiennes exportant gnes adriennes nationals ... pel6e couramment petite industries pour la diff6rencier de
des objets d'artisanat AAruba, St. Martin, Curagao, Bonaire, D'autant plus que les problbmes des grades com- l'industrie d'assemblage.
SaintDomingue, Jamaique, SteLucie. Ces changes se font pagnies a6riennes peuvent constitute une chance unique N'6tant pas directement li6e au march de con-
soit directement, soit via la diaspora haltienne dans ces pour les petites lines locales. C'est & une veritable crise summation, cette dernibre se place sous un angle un peu
Antilles ... Ce sont des containers enters de peintures, quest confronted industries abronautique. Alors que plu- different. Alors que le project militaire anglo-ambricain an-


. ?


PORT-AU-PRINCE MIAMI


-Voyager en avion n'est plus ce qu'il 6tait
(Avion ... suite de la premiere page) badinent pas. C'est s6rieux, trbs s6rieux! brown!!!" Cela veut tout dire. Pour une fois, nous avons la
d' attente de la companies empruntde. Ou au troisibme Une fois dans 1' avion, c' est le voyage comme A bonne couleur, il fait bon d' 8tre noir, bien noir ... sans aucune
contr81e qui, lui, se fait sur la piste meme. l'ordinaire. On essaye de ne pas penser aux deux tours du petite touched de lait dans le caf6! Du moins, A en croire
Mais oui, Port-au-Prince n'a rien & envier aux World Trade Center, ni au Pentagone. Un coup d'oeil sur cettebonnedameam6ricaineselonlaquelleles"terroristes"
autres a6toports du monde enter! les passages r6vble que nous sommes entre nous, rien que en veulent seulement aux personnel de race blanche,
Et tout cela se fait de manibre trbs professionnelle. des Haitiens. C'est tout simplementrassurant. Nous pensions oubliant que les plus de 6.000 qui ont disparn dans les
Avec beaucoup de courtoisie, certes, et m8me une petite A cette dame amiricaine qui aurait dit au petit gargon d'une attentats du 11 september au World Trade Center
pointe de sourire, mais les douaniers de Port-au-Prince ne de nos amies: "Aren't you glad that you are black, and not (voir En Avion / 6)


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH


I L~lh~Cr~ilr~n~n~n I~.ml~r


RENOUVELLEMENT
O
NOVEL ABONNE
UNAN
US$ 78.00
US$
U .


S


111111


Mercredi 26 Septe~ml X 2 0.34


rater


nonce une guerre de dix ans ", il se peut que la
petite industries puisse profiter d'un quelconque
boom que pourrait susciter une nouvelle indus-
trie de guerre "
Mais cette cat6gorie de factories est en-
coremoins nombreuse plusieurs ont 6migr6 chez
notre voisinela R6publique Dominicaine pendant
embargo 6conomique international impose au
r6gimemilitaire qui avait renvers61'ordre consti-
tutionnel (1991-1994), et ne sont pas revenues
malgr61er6tablissementd6mocratiquemaisavec
A la barre le regime Lavalas qui n' est toujours
point parvenu A trouper une entente cordial avec
le secteur capitalist du pays.

Un choix d4cisif A faire ...
Pour finir, nos gouvernants sont directe-

meev ai i rera as s
que Washington par les 6v6nements du 11 sep-
tembre.
Dans un message prononc6 jeudi soir au Congrbs,
ent George W. Bush n'a pas mAch6 ses mots, d6-
ue ceux qui ne sont pas avec nous, sont centre

Ces mots qui ont fait bondir plus d'un ( en effet,
e pas 14 une devise de la dictature Duvalier ) n' an-
pas seulement un re-positionnement des relations
u politique et diplomatique. Un veritable turning
Un carrefour.-Mais les d6cideurs dconomiques aussi
hoix & faire. Et suivant qu'ils sauront saisir on non -
on du vent, Haiti pourrait peut-8tre trouper ou non
haines ann6es de quoi s'offrir en 2004 un cadeau
a Cit6 de exposition ou Bicentenaire que le pr -
stim6 lui a fait en 1950, au lendemain de la
e guerre mondiale.
Ha"iti en Marche, 22 Septembre 2001


sculptures, cannes en bois sculpt, bols en aca-
jou etc.
Tout ralentissement dans le mouve-
ment des croisibres qui parent chaque semaine
de Miami pour honored ces divers paradise tou-
ristiques, represented done indirectement un
manque A garner irremplagable pour les petits
artisans de Jacmel, de la Croix-des-Bouquets
et autres, mais 6galement de Cit6-Soleil, prin-
cipal bidonville de la capital ...
Or nous parlors d'un pays qui,
aujourd'hui plus que jamais n' offre absolument
aucune autre alternative. Perdre son gagne pain
6quivaut quasiment hune condemnation A mort


II faut mettre encore plus l'ac- .. - C
cent su e e 'i a t governmental

de reliance du tourism haltien ou Projet du Le president frangais Chirac survolant le site ddvasti du World Trade Center
grand Nord peut faire long feu, du moins A terme ... R6- sieurs de ces companies avaient d6ji du mal A survive,
comment on recevait viala croisibre hebdomadaire de La- voici queles Am6ricains d6cident qu'ils neprendrontl'avion
badie, ou" Labady ",unpremierpelotonde tourists Afro- qu'en cas de force majeure. Secondo,1es nouvelles mesu- le pr6sid
am6ricains members d'organisations de lasoci6t6 civileli6es res de s6curit6 d6cid6es par administration am6ricaine im- clarant q
au Congressional Black Caucus. I'id6e est de d6velopper potent un revient plus lourd. Tout cela va se r6percuter sur nous. "
un certain tourism ethnique A partir de nos grand monu- les tariffs, le prix des billets ...
ments historiques (Citadelle, Palais Sans Souci) comme Mais une ligne national n' a pas forc6ment autant n' 6tait-c
locomotive en vue d'une reliance g6n6rale du tourism hai- de contraintes financibres. 11 faudrait profited de cette fen8- noncent
tien ... dont le tournant strait le Bicentenaire de l'Indipen- tre d'opportunit6 resultant des nouvelles circumstances et au nivea
dance en 2004. pouvant former les majors multinationalse) A relicher un point ".
D&s lors il faudrait done mettre encore plus 1'ac- tant soit peuleur concurrence brutal contreles petites com- ont un c
cent sur le tourist haltien de la diaspora. Aprbs les atten- pagnies nationals ... Depuis le 11 september, Air d'Ayiti la direct
tats du 11 september, lui aussi doit 8tre A la recherche d'un vole sur une base plus r6gulibre. ces proc
coin plus tranquille, et celui-ci ne peut 8tre que la terre na- comme l
tale ... There is no place like home. Une industries de guerre ... silent E
Reste au parc industrial une deuxibme cat6gorie Deuxibm
Une fen@tre d'opportuniti pour des li- de factories, cells qui produisent des petites pieces pour


Pour recevoir par la poste votre billet de participation au tirage du ler janvier 2002, d6coupez, remplissez et
envoyez cette anonce avec un cheque ou money order mandatet bancaire) de US$ 50.00 A I'adresse suivante:
LA VOIX DE L'ARTI BONITE r ----------------------*---------*-----------------------'s
j Ecoutez nous sur: Radio Tropicale (NY) RadloTeleHorizon200.com j
The Empire State Building
350 Fith Avenue, Suite 1829 1* Radio Collectivit6 Internationale (FL) La Voix des Palm Beaches I
New York, NY 10118 I (FL) Radio T&te-h-tete (Saint-Marc, Artibonite) Et autres... !
Nom et Pr4nom....................... .........................Tel:....

Adresse.....

Note: Si le gagnant ou la gagnante du premier prix habit Haiti, it (ou elle) b6n6ficiera d'une lettre d'invitation et d'un billet d'avion
Faites vos jeux amis auditeurs et BONNE CHANCE A TOUSI* Pour plus d' informations 1-800-758-1412 ext. 111


ler prix- Une Jeep


28me Prix: Un televiseur


46me Prix: Un apparel


36me Prix- Un televiseur


DE L'ACTUALITE


NOM

ADDRESS
6 MOI
ETATS-UNIS US $ 4
CANADA US$ 4
EMMBO EUE LATINP US 7





PORT-AU-PRINCE MIAMI


Voyager en avion n'est plus ce qu'il 6tait


Monseur err a baucup prl6plus de soixante quinze personnel des deux


NOHVelles de Veye-yo et


Ces tributs peuvent aulssi 8tre posts via


Mercredi 26 Septembre 2001


Page 6 _


une fois d6barqu6 Al'a6roport de Miami.
AussitStdescendus del'avion, tous
les passages sont pri6s de monster dans un
autobus. Nous y restons prbs de quinze min-
utes. Aprbs quoi,1e v6hicule se met en route
pour nous d6poser deux minutes plus tard (
pas plus ) devant la porte de l'a6rogare.
Et tout le monde de s'esclaffer !!!
"Pou ki sa yo pa fb nou al a pye
... A la blan-an parese ..."
Paresseux !!! Je suis persuade que
cette attente force et qui nous a paru vide
de sens, avait toute sa signification.
En effet Apeine enters dans l'a6rogare,
nous sommes accueillis par deux
contr81eurs. Deux lines d'attente. I 'une est
contr816eparunlatino.I'autreparunblanc.
Ceux qui sont dans la premiere
ligne, sont l'objet d'un contr81e
particulibrement minutieux. Le passport
est scrut6 & la lumibre. Est-ce que l'ombre
de la photo correspond effectivement A la
photo ?
Puis c'est immigration, rien de
bien special. La question habituelle: How
long have you been out of the country ? "
(combien de temps 8tes vous rest6 hors du
pays ?), pourles residents et citizens; tandis
que les tourists s'entendent demanded "


elles, se


How long are you going to stay here ...
(combien de temps comptez-vous roster ?)
Business as usual ? Pas du tout.
A present tous les passages de
notre avion sont dirig6s sentiment mais
fermement vers le carousel Number 15".
Pour un ultime contr81e de leurs bagages,
Autrefois, les douaniers
choisissaient auhasard on selonl'apparence,
un ou deux passages pour ce contr81e. Mais
aujourd'hui, pas deception, c'est tout le
monde qui passe au contr81e des bagages.
Et chacun de s'ex6cuter ... Pas le
choix.
Une fois au dehors, on remarque
encore beaucoup de drapeaux, flottant aux
portibres des v6hicules. Certain
automobilistes en affichent m8me deux !
Et en entrant daris les quarters
rdsidentiels, beaucoup de drapeaux flottent
A la devanture des maisons. Les grades
avenues, les causeways conduisant &
Miami Beach sont 6galement pavois6s.
Rally behind the flag C'est la
devise. Et il n'est pas rare d'entendre des
gens sander USA! USA "hlamoindre
occasion.
L'Am6rique est d6finitivement
sous le choc. On resserre les rangs ... -


consacrent entibrement A la campaign
centre Ossama ben Imden, "I'ennemi pub-
lic num6ro un", dont le president George W.
Bush a d6clar6 qu'il le veut "mort ou vif"
pour les attentats du mardi 11 september
dont, selon Washington, le milliardaire
saoudien r6fugi6 en Afghanistan et qui voue
une haine froce aux Etats-Unis, aurait 6t6
l'instigateur ...
C'est la surenchbre. CNN a
inaugur6 une srie : Knowing our enemy
" (connaitre notre ennemil). Eh bien, les
Taliban, d'abord, les Afghan ensuite et le
monde arabe en g6ndral, n'est pas pr6sent6
sous son meilleur jour. Tant pis pour les
g6n6ralisations !
Nous venons tout juste d'arriver.
Mais il nous semble que peu de media
s'attachent A expliquer comment une telle
horreur a-t-elle 6t6 rendue possible !
C'est peut -8tre encore trop tit
aprbs un tel choc !
Enattendantles plaisantins ont vite
fait de remarquer :
September 11 ou 911, qui
ironiquement est le num6ro des urgences
aux Etats-Unis.
E.E.


(En avion ... suite de la page 5)
appartiennent A routes les races et ethmes
de la terre.
Dans 1' avion, beaucoup de
drapeaux ambricains, agitis par les infants,
6pingl6s au corsage etc. Nos compatriots
ont r6alis6 aussi qu'il est de bon ton ces
jours-ci d'afficher son ralliement an
"FLAG!".
Un passage d'ailleurs a failli
I'apprendre A ses d6pens! Agac6 par cet
6talage de patriotism, il n'a pu s'empacher
de sortir & une mama qui portrait un b6ret A
l'effigie du drapeau 6toil6, en m8me temps
qu'elle en avait un deuxiame blamain et en
avait plant un troisibme A la vertical dans
lacheveluredesapetitefille: "Ouapachte
figi blan-an hen!!!..." Traduisez, assez de
flagornerie.
Ehbien, celaaurait pumal turner
pour notre voyageur, qui n'a pas comprise
que le temps n'est pas hl'humour. La dame
courrouc6e s'est pr6cipit6e vers un
contrbleur pour lui dire : II va un
terroriste parmi nous. II veutnous tuer tous!"
Par bonheur, le contr81eur avait
d'autres chats Afouetter et n'apas portat-
tention A cet incident.
Mais passions Apr6sent au contr81e,


eulieu Aa FistBaptistChurch duPasteur


Ferre, c
Miami,
haltienn


Li~ Ah cette reunion avaient r~pondu


Des repr6sentants de la
communaut6 haltienne se trouvaient dans
Assistance.
Le Candidate Diaz, selon les
sondages publics dans le Miami Herald,
devancerait de loin ses concurrent dans
1'obtention des donations.
Parmiles point de son programme,
nous avons retenu son d6sir de
promouvoir l'6ducation, de travailler A
l'am61ioration des relations entrees les divers
groups ethniques.

assisted Al ese cut n que us aHus
quelques 7 candidates bla function de Maire.
Nous suivrons de prbs l'6volution de la
champagne.


t ancient
verrous.
istration,
.lla


Un Autre candidate M. Many
Diaz, a visitela zone onest dela Petite Haiti,
limitrophe au quarter
Afro-am6ricain de Lib-
erty City.


Le candidate
d'une allure avenante, a
pr6sent6 un beau
discourse exposant ses
projets pour as youvean
depart pour la Ville de

"": ."::qg al
marque, dit-il, I'actuelle
administration de Mr
Carollo : des officials


.
n ce temps de deuil national, Memorial Plan Cemeteries & Funeral
Homes vous invite & exprimer votre sympathie aux families des victims des
attentats terrorists, et aux families des sapeurs pompiers et policies qui
out perdu la vie en tenant des les secourir.
Yous ites inviti & nous visited, et & Signer les registres mimoriaux qui
seTont places avec d'autres & travers 1' mirique dans un memorial

.
Alors que beaucoup se demandent quoi faire, meetre nos sentiments en
mots peut 8tre la meilleure premiere tape.
Les lives de registres sont disponibles tous les jours de 9 a.m. & 5 p.m.
aux endroits suivants:


et en voie de realisation, tellers que
Installation de lines telephoniques A Port-
de-Paix;1'ouverturederoutesunpeupartout
sur le territoire national.
Ensuitele samedi, de Shres 17hres
pm, le Club Veye-yo se r6unit au local du
group. A la reunion du samedi 22
september, il 6t6 rapport les demarches
d'unmembre envoyd11arecherche de docu-
mentation afin d'envisager I'acquisition
d'une blanchisserie par le Club. A la suite
de ce rapport, les members out d6cid6 de
surseoir aux n6gociations, faute de moyens
.
financiers. Ensuite les members ont 6t6
entretenus sur la n6cessit6 d'61aborer les
r6glements intrieurs et les lois du Club, afin
de commence le processes de 16galisation.
La tache de preparer un draft pour
les lois int6rieures et incorporation, a 6t6-
confi6e A un member du Club, votre
serviteur Viter JUSTE.
II aura aussi pour mission de mener
des demarches pour contacted un avocat afin
de proc6der avant long temps A la
16galisation du Club Veye yo.

V.J.


C'est A la salle
de reunion du group
Veye-Yo que se
rencontrent la plus
grande concentration des
lectures de Haiti-en-
Marche.
La reunion de
vendredi soir a r6uni un
public des grand jours.
En effet on passait sur le
petit cran les derniers
videos en provenance
d'Haiti et montrant les
efforts du government
de Mr. Jean Bertrand
Aristide pour faire face
A l'etranglement
6conomique des puis-
sances dites "amies."
Pendant queles partisans
de 1' opposition
convergence essaient de
faire passer un message
dehaineinnacceptable et
inaccept6e, les lutteurs
de Veye-yo presentaient
desr6alisations tangibles


Mason Fundraire:
Branam Funeral Home
809 N. Krome Avenue
305-247-3131
Lithgow-Bennett-Philbrick
Funeral Chapel
15011 W. Dixie Highway
305-940-6304
Inwe-Hanks Funeral Home
4850 Palm Avenue
305-885-3521
Memorial Plan Funeral Home
Flagler Chapel
2690 W. Flagler Street
305-642-7141


Memorial Plan Funeral Home

H5 O ke Road
305-885-9400
Memorial Plan Funeral Home
Westchester Chapel
9800 Coral Way
305-227-3333
San Jose Funeral Home
250 East 4th Avenue
305-887-9830
Cimetteres:
Miami Memorial Park
6200 SW77th Aven
305-274-0364





(arteries & unend nes


Flagler Memorial Park
0 W. Street

Dade South Memorial Park
14200 SW 117th Avenue
305-255-8378

Dade Memorial Park
1301 NW 135th Street
305-685-8378

Southern Memorial Park
15000 W. Dixie Highway
305-947-3543


EXCLUSIF


SLes chaimes de te?6vision,


Miami: Candidats en champagne & Little Haiti
Le dimanche 16 ao1^xt, Mr Maurice aux jeunes rassembl6s et les a exhorts A sexes et de tout Age. Nous souhaitons bonne icrou6s, un chef de la Police e
andidat A la Mairie de la Ville de roster A l'6cole, A se garden de la drogue et chance au Candidat Maurice Ferre qui s'est administrator de la ville sous les
rendait visit & la communaut6 de son commerce illicit. II profit de toujours montr6 int6ress6 & la cause II a affirm que sous son admin
e de Little Haiti. Cette rencontre a travailler A la renaissance 6conomique de haltienne. I'int6grit6 sera r6tablie 11a City H


N OUS OUV TODS nos por tes


pour vous per rnettre

OUVT1T Vos coeurs






' E VENEMET S 1


. .


? v <

Des pomplers secourant une victim sur les lieux de Pexplosion


,-r


I II I I "


hi rf


I


eve J'I


Merpredi 26 Septembre 2001
Haiti en Marche Vol XV No 34


GL,


M




M


Des syndicalistes de l'usine
doutent que cette poudre, qui sert &
la fabrication d'engrais, ait pu
explorer sans intervention exterieure
ou erreur humane mais des
pr6cidents existent, notamment au
Texas en 1947.
Le Premier ministry, Lionel
Jospin, a affect une premiere
envelope de 10 millions de francs
aux scours d'urgence. Thierry
Desmarest, PDG de TotalFinaElf, a
6galement mis une somme
6quivalente A la disposition des
collectivit6s locales.
Le maire de Toulouse,
Philippe Douste-Blazy, a rendu
homage au calme et au sens de la
solidarity de la population, fait
reloger des famdles et mis en place
des cellules de soutien
psychologique.
Prbs de 400 sauveteurs
6taient toujours a pied d'oeuvre


p r o s si
de la catastrophe, qui offre l'aspect
d'un pay sage lunaire.
Outre la recherche
e urs 'beffo Tt en curls
le site chimique en transferant dans
I des citernes tous les products
dangereux encore stocks. Leur
second mission consist A
trongonner les poutrelles
m6talliques qui formaient
1'ossature de la tour principle
d'AZF, qui s'est effondrde.
Les enquateurs
n'icartent aucune piste
Les enqu8teurs charges
d' 61ucider la catastrophe de l'usine
AZFprivil6gientl'hypothbsed'une
explosion accidentelle mais
n'6cartent a prior aucune piste.
Lamissionconfideparle
procureurdelaR6publiqueMichel
Br6ard, an SRPJ de Toulouse, se
pursuit dans le cadre d'une
enqu8te en fragrancee" pour homi-
cides et blessures involontaires.
"I'ouverture procaine
d'une information judiciaire ne
changer rien & la mission et aux
,,
pouvoirs des enquateurs a
soulign6 un porte-parole du par-
quet. Trois experts ont td
charges d'6paulerles policies.
"Le travail d'identifica-
tion des victims 6tant en grosse
parties terming, nous nous sommes
r6part erels ede x qu r ones
recherche du moindre indices a
expliqu6 un enquateur & Reuters.
"Nousn'6cartonsbienstr
aucune hypoth6se mais nous
travaillons plut8t, c'est vrai, sur la
base d'une origin accidentelle.
Rienpourl'instantnenouspermet
de retenir la th6se d'un attentat",
a-t-ilajoute.
II a soulign6 que les
enquateurs n'6cartaient pas
cependant l'hypothbse d'un acte
criminal interne, susceptible
d'expliquer explosion d'un silo
renfermant 300 tonnes de nitrate
d'ammonium, servant A fabriquer
des engraisarallblement au travail
sur le terrain, les policies
poursuivent 1' audition dans les ser-
'teoixq idrtahr de la ville des


La CAM est fare d'stre de Iain le Bureau de Transfert d'Argent le plus important 8
desservir la Ripublique d'Haiti.
,,

@|Bi dB 2 ilBUrBS, 8 dOmicile et 8 travers Halti, Ceci, pour tout transfert effectud jusqU'g


NOUS SOmmes jusqu a present la sale companies 8 liver les transferts sur Halti dans un
5 heures de I apres-midi, aux Etats-Unis at au CanadB*
Les prods.Iits alimentaires commandos a nos bureaux sent lives le lendemain sans
BXception,
Notre excellent service de reclamation, notre bone renommie, notre sirieux et notrB
systime complitement informatisi sent sans aucun doute la raisin pour laquelle nOUS
SOmmes le Leader de nutre industries et avans une clientele qui ne fait qu'augmenter.
(Plus de 388 000 clients)

MBPCI URB (015 de plus 8 la Communauti Haltienne pour SH CDnfinCB HI Son appui !


Contactez-nous A notre numbro gratuity:
tats-Unis 1-800-934-0440
Haiti: (509)256-8687


d


rf


TOULOUSE


blesses
TOULOUSE, 23
September Quarante-huit
heures aprbs la catastrophe de
l'usine AZF de Toulouse, la
population tente de reprendre
une vie nonnale dans une ville
durementmeurtrieparl'ondede
choc.
L'explosion vendredi
du complete chimique du
group TotalFinaElf a fait 29
morts et 1.170 blesses, selon un
bilan encore provisoire.
Pris de 200 personnel
6taient toujours hospitalis6es
dimanche matin. Pour 30 d'entre
elles, gri6vement atteintes, le
pronostic vital 6tait toujours
"rdserv6".
Sur le plan de
I'enquite, les autorit6s
privil6gient toujours la th6se de

me
officiellement, aucune piste
n'est encore 6cart6e.


.
La CAM a nuvert ses premiers bureaux de transfert d'argent a New York at Miami.
NOUS SU01mes fiers d'itre les premiers a livrer I'argent a domicile a travers tout IB
territaire de la Ripublique d'Halti. Dilai de livraison: le lendemain

.
NOUS SOmmes devenus le plus important bureau de transfert d'argent sur la RipubliqUB
d'|-|gtj,
.
NOUS BVORS Introduit la livraison de products alimentaires comme service additionnel afin
de satisfaire les besuins de nutre clientelB.
RidUction du temps de livraison des transferts: les transferts provenant des Etats-Unis
81 dU Canada offectues avant une (1) houre de I'apris-midi, sunt livris le mime j0UP &
80micilB-







I DIASPORA I


Le Maire Alex Penelas inclut la communauti


-
L anfonnation au
(JUOtidien de bon matin ..

Milod ie Matin
7h-9h

L

103.3 FM
Port-au-Prince, Haiti
,
(509) 221-8567/ 8568
FAX 221-0204


.

f
ARBER / BE AUTY SALON C'fairen,
r
| 10ao DESIGNER CUT
I First time customer only. Reg. 12.50
| CONDITIONING
WIth1hR E'oATM ENT
----------------------- -
Jean-WoodJullen 30 5-940-9070
Educator/Designer 18455 W. Dixie Hwy.* Ste. N & O
StpUst Since 1976 N. Miami, FL. 33162


Allo Miami

FADKIDJ VARIETY STORE
Le magasin pour routes les occasions 8272 N.E. 2nd Ave. Miami, FI 33138

aos vs> ess oz-r-> aos we ev


as FADKIDJ VARIETY STORE



L'
De.

.
I
ameord,-,s ( (

/


-
. ..

Parfums
Cellular & Beepers CD's (Compas, Racine, Evangilique)
Soldiers et Sandales Zouk, frangais, amiricain
Products pur la cuisine Video's (ha"itiens, ambricains, documentaries,
Cadeaux. dramas)
Tableaux Produits de beauty
Moneygram Money Order Produits pour cheveux
Reception de pavement pour Bell south, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc...
connection t616phonique chez vous

TOLL FREE 877 485 4428
Til: (305) 757-4915
Fax (305) 757 6916


MIAMIHoride- Lemardil8septembre6coul6,sur
la recommendation de Mme Emeline Alexis, repr6sentante de la
communaut6 haftienne auprbs du Maire de Dade County, M. Alex
Penelas, une large et important d616gation de notre communaut6
a 6t6 reque par le premier citoyen du Comt6. Un 6chantillonnage
de plus de 50 personnel avait r6pondu hl'invitation.
Pour la premiere fois depuis plus d'un quart de sibcle
que nous vivons A Miami et buttons pour le d6veloppement
6conomique de notre communaut6, c'est la premiere fois knotre
connaissance que le Comt6 de Miami-Dade a propose dans son
budget une allocation de 6 millions de dollars et plus en sa faveur.
Invite A parlor surlebudget Ala stance consacr6e A ce vote, nous
avons non seulement parl6 en faveur de son adoption mais nous
avons m8me renchdri pour interceder auprbs de la Comnnssion
en faveur d'une demand de plusieurs millions sollicit6s p"
Monsieur Arthur Teele, I'honorable repr6sentant de la Petite Haiti
("Little-Haiti") A la Commission municipal de la Ville de Mi-
ami. Selon Mr. Teele, cet argent servirait A acquisition de ter-
rains pour l'6rection d'un Parc moderne, dernier cri, dans la Pe-
tite Haiti; mais un refrain qu'il semble fredonner A cheque
approche de la p6riode 61ectorale.
Nous avons 6t6 heureux d'apprendie que la proposition
du Magistrate Penelas ab6n6fici6 d'un vote favorable et deviendra
parties int6grante du budget 2001-2002.
Iss valeurs qui y figurent seront affect6es exclusivement
A la mise en march d'un processes de d6veloppement
6conomique ausein delacommunaut6haltienneparticulibrement
& Little Haiti.
Voici les 7 recommendations sp ciales qui ont 6t6
proposes par le Maire Alex Penelas.
1.- Family Out Reach Ministries
2.- Haitian Cultural Heritage Month
3 Haitian Television Net Works

5.-Galata Program for Elderly (Homestade)
6.- Haitian art Historical Museum
7.- Le Park pour North Mian
Noussoulignonsavecbonheurlarecommendationfaite
par le Commissionnaire Dorin D. Dolle qui estintervenuen faveur
de la Station de t616vision Island Magazine de Mr. Philippeau.
Cet acte est d' autant plus m6ritoire qu'il a tu6 dans 1' aeuf
une possibility de ressentiment entre nos deux Net Works. Ce
ressentiment aurait certainement contribute & contrarier
l'efficience de leur service A la communaut6. Bravo
Commissionnaire Dolle!
Mais A c8te de cela, d'autres opportunities sont offertes
A la communaut6 dans le budget g6n6ral; tells que des prets A
bas int6r8ts de 10 & 50.000.00 dollars pour permettre aux petits


GOVERNMENT

Re tour du

Premier Ministre

A la Primature
Port-au-Prince, le mercredi 19 sept (HPN) Le
President Jean Bertrand Aristide a r6install6 A son poste,
mercredi,1e Premier Ministre Jean-Marie Ch6restal. Celui-ci avait
quitt6 son bureau, il ya un peu plus d'une semaine, A la suite
d'une pluie accusations lances centre lui par le S6nateur lavalas
Fourel C61estin.
Jean-Marie Ch6restal a exprim6 sa joie de se retrouver
parmi ses amis et le personnel dela Primature qui l'ont accueilli
aux cris de bon retour "inscrits sur des pancartes places A -
l'entr6e du bAtiment. Il n'y a pas de admission, ni pour M.
Chirestal, ni pour le Ministre de l'Education Georges Gaston
M6risier, qui, je le r6phte, fait un bon travail ", a d6clar6 le
President.
Toutefois, M. M6risier s'6tait abstenu de prendre part &
la r6cente c6r6monie officielle du Gouvernement au stade Silvio
Cator et il 6tait aux abonnis absent A la Primature mercredi. Les
deux homes, MM: Aristide et Ch6restal, ont reconnu que
quelque chose ne tournait pas rond au sein du
government et du parti. Au miliett de toute famille, certaines
chose ont besoin d'8tre tires au clair, quelques jours pour le
faire ne sont pas de trop ", alanc6 M. Aristide A des journalists
qui tentaient de savoir ce qui s'6tait pass .
Le Premier Ministre quantA lui n'a pas voulu faire de
commentaires surles accusations port6es centre luiparle S6nateur
Fourel C61estin. Pour Jean Bertrand Aristide, il s'agit d'une
r6ponse de quelqu'un qui veut lapaix et non des prices de gueule
inutiles. Pour cooper court A' la rumeur faisant 6tat de
d6tournement de fonds publics par M. Ch6restal pour I'achat
(voir Ch6restal / 10)


Mercredi 26 Septembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 34


Page 8 -


ferHaitientelqu'ilseretrouveaujourd'huiestunexemple
vivant du manque de collaboration dans la pour suite du bien
faire, du culte de l'individualisme, et de la pers6v6rance
dans notre pratique du<< Chire Pit>>. Il est facile de retrouver
nos d6fauts chez d'autres peoples, malheureusement jusqu'd
present nous ne sommes pas arrives & les identifier chez
nous, encore moins A prendre des dispositions pour les
combattre. C'est pourquoi nous ne blamons personnel, car
commettre une faute m8me grave n'est pas un malheur
irreparable; c'est sa r6p6tition qui est condemnable. Et,
comme les oies du Capitole, nous suivrons de prbs
I'ivolution de ces programmes pour encouraged ceux-lk qui
progressent et critique d'abord et d6noncer ensuite ceux-
14 qui r6gresselit et qui sembleraient s'y plaire. L'histoire
du March en fer Haitien (qui est plus excitement un
melange de bois et de plywood) ne se renouvellera pas de
notre vivant.
Nous salons avec beaucoup de respect le
changement attitude du Magistrat Penelas et des Membres
de la Comanssion du Comt6 de Miami Dade. De m8me
que je n'avais pas h6sit6 une minute A signaler au candidate
Penelas son indifference notoire A l'endroit de notre
Communaut6 ainsi que les profondes lacunes de son ad-
ministration, tout en y mettant le respect que je lui dois. De
meme aujourd'hui jeluirends homage, ainsi qu'hla Com-
mission, pour avoir r6pondu & nos justes r6clamations et
esp6rons qu'ils continueront dans lem8me sens, tant quele
permettront les circonstances.
F61icitations aussi & Mme. Emeline Alexis.
Viter Juste


commerce dans l'aire de la Petite Haiti soit
d'augmenter leur stock, ou acheter l'ddifice oil se
trouve leur commerce, soit pour combattre le crime et
le commerce de la drogue etc.
Elle pourvoit aussi des fonds pour la con-
struction d'un centre artistique dans la Petite Haiti, .
ob les artistes haltiens et strangers pourront parfaire
leurs connaissance dans les divers domains
artistiques, dances, peintures, sculptures, etc.
Ces nouvelles activities ouvriront
certainement des perspectives nouvelles k nos artistes,
faciliteront le d6veloppement du tourism,
encouragerontle brassage des diverse ethnies et cul-
tures, races et leagues qui font de Miami-Dade un
melting pot en voie de d6passer New-York et Los
Angeles.
Nous nous proposons de r6server avec le
bureau de Haiti-en-Marche & Miami toute une page
du journal, afin de mieux exposer tant au
Gouvernement qu'Anos frdres haltiens del'intdrieur
et de l'ext6rieur les efforts que nous d6ployons pour
m6riter attention des autorit6s 6tablies qui sont, que
nous le voulions ou non, les dispensateurs de la
richesse et de la pauvret6.
Nous nous ferons aussi le devoir de suivre
de trbs prbs 1' execution de ces programmes pour nous
assure que les erreurs dans le comportement de nos
leaders d'hier ne se retrouvent dans nos leaders et
administrators d'aujourdh'ui. Exemple,1e March6 en


Ouvert 6 Jours par semaine: 8:30 am 1r7:30 pm


Denis/Jonjou





YO~TR~EXETENTION I


Mecei26 34tebr 20


Bimsts^.0 le rs.us...Is cle la Ludinologie en 5-laTt:i sera 1-soulevers&


. rek








| INTRNATONAL


I


Les AmiB~ricains s'attachent hriv


souligne Fred Greenstein, professor de sciences politiques &
I'universit6 de Princeton: "cela enforce les attentes. Et peu faire trop
monster les enchares. II faut ensuite absolument aller chercher le type".
Il rappelled I'6vidence: quel que soit le discourse, Saddam Hussein est
toujours aux commander de l'Irak, dix ans aprbs la guerre du Golfe.
Et pour Richard Murphy, ancient secretaire d'Etat adjoint,
aujourd'hui consultant au Conseil sur les relations 6trangeres, cette
r6thorique est destine A des oreilles amricaines".
Au reste du monde, surtout du monde arabe, elle envoie des
messages contestables, voire inqui6tants: Richard Murphy raconte
qu'un journalist d'une radio arabe lui a demand si la r6f6rence aux
terrorists enfum6s dans leurs trous, employee en anglais par George
Bush, voulait dire que les Am6ricains allaient employer des armes
chimiques...
Pour beaucoup d'Am6ricains, Ben Laden est une figure
myst6rieuse. Et rares sont ceux qui s'aventurent A critique la duret6
du lang age employ , et ce en reason de I'ampleur du massacre du 11
september.
"Nous sommes en guerre centre Oussama ben Laden depuis
plus de huit ans, et jusqu'ici nous avons echou6 A la mener", estime
Daniel Goure, ancient responsible du Pentagone aujourd'hui 6galement
consultant dans lepriv6. Mais il estloin aussi de reprocher sar6thorique
actuelle & Bush. "Si vous allez vous en prendre A quelqu'un, il faut
continue A s'en prendre A ce quelqu'un". (AP)

Re tour du Premier Ministre

a la Pr nature
(Chirestal ... suite de la page 8)
d'une mason priv6e, le Pr6sident a confirm que acquisition de la
Liaison en question avait td faite par 1'Etat Haitien.
Toutefois, ni Jean Bertrand Aristide, ni le Ministre des Finances
present A la premature, n'6taient en measure d'indiquer le montant de la
transaction. Faubert Gustave a pr6f6r6 invited les journalists A son bu-
reau pour avoir cette information.
Par ailleurs, le Premier Secr6taire du Bureau du S6nat, G6rald
Gilles, a fait savoir que le Grand Corps avait d6ji demand au Premier
Ministry Ch6restal de lui communique le rapport de ses sept mois de
gestion pour analyse. Nous gallons passer sa gestion au peigne fin,
aprbs quoinous saurons quelled decision adopter ", a d6clar6 le S6nateur
lavalas G6rald Gilles.
HPN


Lav~i a al Trb Dousman


Mercred 26 Setenbre 20013


Page 10


ne croient pas

de ben Laden
aurait disparu.
Interrog6 sur ces informations, la conseillbre du
president George Bush pour la s6curit6 national,
Condoleeza Rice, a d6clar6 sur la change de t616vision Fox:
. "Nous gallons le retrouver".
Elle a ajoutd: "Nous n'allons
pas nous laisser dissuader par des
commentaries faisant 6tat de sa pos-
sible disparition".
"Les taliban vont devoir
commence A comprendre qu'ils sont
places deviant un choix tras difficile".
Rice commentait les infor-
mations d'un porte-parole du mollah
4 Mohammad Omar, guide supreme des
ancient ""6tudiants elf religion", selon
sequel le milliardaire int6griste
saoudien, h8te ces dernibres ann6es
des taliban, aurait dispitru
d'Afghanistan.
De son cSti, le secretaire
ministrye) am6ricain & la D6fense,
Donald Rumsfeld, a r6fut6 les
affirmations des taliban en d6clarant
que ces derniers savaient trbs bien oh
yrer anx Amiricains ... Ben Laden se troupe. (Reuters)


Les psychologues

face aux angoisses

des infants
*

new y or kans
NEW YORK, 20 Septembre Les psychologues
ont du mal A r6pondre aux angoisses des infants de New
York traumatis6s par les attentats du 11 septembre,
reconnaissant que leur experience professionnelle ne les a
pas pr6par6s A de tels 6v6nements.
Selon eux, les difficulties ne font que commence
pour les quelque 1,1 million d'enfants scolaris6s dans cette
ville, oh les attentats A l'avion suicide centre les tours
jumelles du World Trade Center ont fait plus de 5. 000
morts ou disparus.
Huit coles process de la zone des attentats ont
6t6 ferm6es, depuis le 11 september, et 7.000 616ves ont
6t6r6partis dans d'autres 6tablissements scolaires delaville.
Chacune des 11.000 6coles de New York a son
propre conseiller mais des psychologues suppl6mentaires
ont 6t6 envoys dans certain quarters.
Selon Daniel Neuspiel, directeur de I'association
de p6diatres Beth Israel (BIPA), les infants r6agissent de
manibre diff6rente aux d6sastres selon leur Age. "Les plus
jeunes infants sont susceptible depr6senter des symptines
psychosomatiques comme le mal & la t$te ou au venture
tandis que les adolescents manifestent plus de peur et
d'anxi6t6", d6clare-t-il.
Le fits de Donna Williams, Jason, Ag6 de six ans, a 6t6 trop
rs6 pour pouvoir aller A l'6cole pendant plusieurs jours. "Il
fie vraiment aux pompiers. Pour lui, le moment le plus impor-
rosvacancescet6t6a6t61avisited'unecasernedespompiers",
e-t-elle.
Plus de 300 pompiers sont ports disparus aprbs s'8tre rendus
a tours jumelles, juste avant leur effondrement, pour tenter
les gens a evacuer.
"Les infants ont tendance A 8tre assez concrete a cet Age ,
Daniel Neuspiel. Les tours 6taient un monument important .
fants commencent A jour en empilant des cubes", ajoute-t-il.
Ainsi, cheque matin, Marina, six ans, frapp6e'par les photos
mes se jetant des stages sup6rieurs du World Trade Center,
xx fen8tres de l'appartement od elle habit et demanded A ses
"Qu'est-ce que ga fatt de mourir?
Les adolescents sont particulibrement vuln6rables, selon le
, et les parents ont requ la consign de surveiller tous les
mes chez leurs infants, comme les troubles du sommeil, la
la consummation de drogue.
"Nous ne voyons que le d6but", ajoute-t-il. "Nous devrious
r d'autres former d'anxi6t6 post-traumatique, y comprise la
:e au suicide". (voir Enfants new-yorkais / 12)


Ben Laden
il l'agr6mentait d'une grimace et d'une accen-
tuation nasale.
Saddam Hussein avait 6t6 pr6cid6 par
Manuel Noriega, traits de noms peu ambnes,
avant d'8tre chasse du pouvoir au Panama par
I'invasion ambricaine en 1989 et emprisonn6
poor traffic de drogue.
Bill Clinton et ses conseillers en ontfait
de m8me avec l'ancien president yougoslave
Slobodan Milosevic, d6peint en dictateur
sanguinaire en pr61ude A la champagne de
bombardments de l'OTAN au Kosovo et en
Serbie en 1999.
Car d6shumaniser l'ennemi est non
seulement une pratique courant pour les
dirigeants cherchant A mobiliser leur opinion
publique en vue d'une intervention militaire,
"c'est une n6cessit6", es time Anthony H.
Cordesman, specialist des questions de defense
auCentred'6tudesstrat6giquesetinternationales
de Washington. Et cela "donnele signal quenous
sommes totalement s6rieux", ajoute-t-il.
Mais cela compote aussi des risque,


1 *
a dxabobser
WASHINGTON, 23 Septeinbre George W.
Bush le veut "mort ou vif ". Dick Cheney veut sa "t8te sur
un plateau". Administration am6ricaine fait feu de tout
bois pour diaboliser Oussama ben Laden, responsible
d6sign6 des attentats qui ont frapp6 les
Etats-Unis.
Les preuves, publiques en tous cas, des liens entre
les 19 kamikazes et l'organisationAl-Kaida dumilliardaire
saoudienrestentpourlemomentpurementcirconstantielles.
Mais cela n'emptche pas le president amricain et ses
principaux ministries et conseillers d'user d'une r6thorique
particulibre, d6shumanisante, sous-entendant quele cerveau
terrorist pr6sum6 et les siens sont des savages
sanguinaires.
"Hs s'enfuient dans les collins; ils trouvent des
trous oh se catcher. Nous les d6nicherons deleurs trous", a
notamment dit George Bush.
C'est loin d'8tre la premiere fois qu'un president
amricain se livre hune enterprise verbal de diabolisation
del'adversaire.
Saddam Hussein 6tait pr6sent6 comme l'ennemi
absolu par George Bush phre, qui comparait le president
irakien & Hitler. Quand il pronongait le nom de "Saddam",


kbk Lide pon fb Bagay yo mache Pi vit?
a .
gwo Reymyon pou bay kek Lide
Komite Citizen's Transportation Advisory (CTAC) ansanm ak
Metropolitan Planning Organization (MPO) ap bganize yon
reyinyon ki pral televise pou diskite son kijan yo ta ka bganize pi byen a
laveni Transpotasyon nan Miami-Dade County. Men Lide pa ou yo ki
ka piblive nan Plan Transportation Miami-Dade pou jouk lane 2025.
Madi, 2 Oktob 2001
Stephen P. Clark Center
Commission Chamber 2nd Floor
111 N.W. 1st Street, Downtown Miami
7:00 pm 9:00 pm
Vm-n tou pare pou pataje Lide pa ou son kijan pou yo Agrandi ak
Amelyore Sisthm lan, ak ki Finansman e ak ki Technoloji.
Pa rate okazyon sa-a pou mete Lide pa ou nan yon program ki
pral televise. (Miami-Dade County's cable access station-Channel 34,
ke pif6 system ak Kab ka reseywa, ap televise rankont lan).
Tout moun ki interest invite pou yo asiste et ap gen posiblite pou
f6 Khmanth. Si ou pa kapab asiste meeting lan, men ke on ta renmen f6
kbk kbmanth pandas rankont lan, on ka voye kbmanth pa email :
mpo@miamidade.gov oswa fax (305)375-4950 pandas reyinyon an ap
fst. Ouswa on ka rele tou nan nimewo: (305) 375-1843
Se ragleman Miami-Dade County pou li aksepte tout ekzijans
American with Disabilities Act. Pou langaj ak siy,.tanpri rele (305)
868-4407 a lavans.

TUNE IN LIVE ON
MIAMI-DADE TELEVil51014

IAM p

Si on ta vle wk Plan Tranpotasyon-an, on ka monte sou sit enthn&t
MPO nan adrbs sa-a: http://www.miami-dade.fl.us/mpo. Ou ka reseywa
yon kopi Plan an si sa interest ou.


Les Etats-Unis

A la disparition
WASHINGTON, 23 Septembre Les Etats-Unis
ont fait savoir qu'ils ne se laisseraient pas impressionner
par les affirmations des taliban selon lesquelles Oussama
ben IAden, suspect no1 dans les attentats du 11 september,
n -- -. -


t .
Oussama ben Laden que les taliban ne sont pas prats A


~Men







| 7 J (


Mercredi 26 Septembre 2001


. -


Page 11


g
Msann Port-an-Prince Msarm


-J Tarif Sp cial




aller-retour + tax
Valuable lus u'au 01 Decembre
7 Attention: Les places sont limit&es. Faites votre reservation
Z. imm6diatement. Ces tickets ne sobt pas remboursables
et ne peuvent Stre changes. Une p6nalit6 sera 1
applique pour tout changement a
de reservation. r- ~~
-- **-.71 m. 7 /1- F


POMT infOTTHadOR et T/SCTVGNORS,.
contacted votre agency de voyage ou Air ALM



1-800-327-7230 (USA)


RHS e mon e
perspective qu'a 6t6 cr66e en 1946, I'UNESCO
(Organisation des Nations Unies pour I'6ducation, la sci-
ence et la culture). Elle s'attelle & resserrer les liens entre
les peoples par l'6ducation, la science,1a culture et la com-
munication.
Aujourd'hui,1'ondoitreconnaltrequedespasont
6t6 faits depuis. Toutefois beaucoup reste A faire dans la
direction choisie.
Depuis quelque temps, des homes et des femmes
plus nombreux encore cheque jour, se mettent A r6flichir
sur importance des contacts entre les peoples comme
stratigie intelligence pour donner forme A la paix
ambitionnde. Comment ne pas porter r6flexion sur le
judgment 6mis par un farouche d6fenseur des relations en-
tre les peoples : Plus les peoples se rencontrent, plus ils
se connaissent, plus il ont envie de vivre en harmonic".
Dans ce sens, encourage, promouvoirle tourism
dans le monde, rendre les relations entre les peoples plus
fluids c'est poser les salons 6clair6s dans la vote de la con-
struction de la paix r6elle.

Poisons le problkme
L'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a
choisi cette ann6e pour c616brer la Journ6e Mondiale du
Tourism le thbme : "Le Tourisme, un instrument au ser-
vice de la paix et du dialogue entre les civilizations."
N'y a-t-il pas lieu pour nous en tant qu'Haitiens
de regarded en quoi sommes-nous concerns de pras on de
loin par ce pr6cieux instrument?


L'industrie Touristique en Haiti pour son
6panouissement doit tenir compete de l'histoire du pays et
de sa culture dans touted ses composantes (danse, mode,
nourriture musique etc.). Les chercheurs, les tourists et
.1es curieux d6couvriront ce Titan qui lutte jusqu'au bout
pour occupier une place de choix surl'6chiquier 6conomique
mondial.

Hal'ti une culture mouvement6e et
Originale
Lap6riodisationdelamosaiqueactuelleduproduit
touristique haltienrepr6sente un atout non seulement comme
un instrument de paix et de dialogue entre les civilisations,
mais une opportunity pour se signifier aux yeux du monde
en tant que people qui lutte pour son independence
econonuque.
L'authenticit6 historique et culturelle du
patrimoine d'Haiti r6sulte des p6rip6ties des occupations
successive de cet space gographique par des groups
humans aux origins, objectifs et intir8ts diff6rents et qui
aufil du temps, se sont succid6s, affronts et m61ang6s sur
ce territoire en tissant par leurs actes la trame de la soci6td
national haftienne actuelle.
En suivant la chronologies de l'histoire de notre
vie de people, ce patrimoine peut 8tre divis6 en trois
-
periodes : 6poque pr6colombienne, epoque colomale et
6poquenationalehaltienne.Lesoriginesdenotrepatrimoine
national cultural remontentbien avant l'arriv6e des peoples
europ6ens sur le nouveau continent. Les premiers occu-
pants de l'lle que Colomb appeal: Indiens 6taient des
Ciboneys, des Arawaks et des CaraIbes. Ces indigenes qui
.
occuphrent ce territoire ont larsse
partout sur cette Ile des traces de leur
passage : outils et armes rudimentaires,
ustensiles domestiques, objets de cults
- et de s6pulture. Ces vestiges, premiers
616ments de notre patrimoine retrouv6s
rarement intact, t6moignent que nos
anc8tres avaient su mattriser les tech-
niques de la pierre 6clat6e, de la pierre
polie, de la c6ramique, du bois et des
os sculpts, ainsi que leur interpretation
du destiny de l'homme.
A ce segmqut de notre histoire
apparat une belle figure d'Ayiti :
An on i di n Amo hs
et I'6pouse de Caonabo, Cacique de la
Managua. Anacaona est l'unique
femme cacique connue d'Ayiti,
po6tesse et reine des compositeurs
d'Areytos, elle 6tait une c616bre
animatrice des fates et des jeux du
Xaragua.
L'6poque colonial dont les
ball;utiements remontent & la fin du
XV pour s'implanter d6finitivement en
1697, durera environ trois sidcles.
La p6riode colonial
espagnole, quoique relativement
6ph6mbre, nous a 16gu6s cependant
quelques 616ments de notre patrimoine
historico-culturel : le fortin la
g Natividad le premier 6tablissement
.::::::=::::-,':.d e
Santa Maria ", une des caravelles de
Christophe Colomb qui fit naufrage au
M81e Saint Nicolas ; et I'arriv6e des
premiers noirs venus d'Afnque.
Enfin, la p6riode colonial
frangaise prit officiellement naissance
en 1697 par le traitde Ryswick lorsque

d e 9e ae Ip oe
que nous demons notre double heritage
racial et culture, arricain et noir,
occidental et m6tis. Le fait colonial
frangais,1a soci6t6 esclavagiste, clivage
de castes : colons blanco, enclaves noirs,
affranchis de couleur et n6gres libres,
les structures urbaines et rurales, la
costume, le parlor creole, tout le tissu
de la vie dominguoise et 6galement la
lutte des marrons qui d6boucha plus
tard sur la guerre de I'Ind6pendance.
Tels furent les 616ments qui formbrent

laazmathee dont naquit la nation


Arme aussi p
(Tourisme ... suite de la page 2)
europ6enne reste le premier p81e touristique du monde
deviant les Etats-Unis.
Les flux Nord-Sud ont progress, en particular
ceux & destination de l'Asie et del'Oc6anie, mais ils resent
fables.
Les principaux concernent le basin des CaraYbes,
la rive m6ridionale de la M6diterran6e et ceux qui
aboutissenthl'Asiepacifique.

La Caral'be et Vactivit6 touristique
Is Caraibe pour son solely et ses pages represented
une zone de grande destination touristique (pour l'annde
2000, les recettes dans ce secteur s'616vent & 2.9 milliards
de dollars pour la region). Les pays de la zone qui voient
I'Etat intervenor pour apporter sa contribution au
d6veloppement touristique, soit en facilitate I'acchs du
territoire aux soci6t6s d'investissement, soit en am6nageant
des spaces touristiques sont : Cuba, R6publique
Dominicaine, Jamaique, Porto Rico, la Barbade etc. Ils
arrivent aussi en tete dans la quantity de tourists requs.
Notre pays est en train de faire des efforts pour
tirer son 6pingle du jeu en pr8nant le tourism comme
priority gouvernementale.
Le tourism et la paix dans le monde
Consid6r6 par plusieurs comme demarche
6conomique, le tounsme n6aumoms peut 8tre approach
comme arme pour la construction de la paix dans le monde.
La paix constitute pour les Nations Unies, cr6des
en 1945, la finality existentielle. It s'agit de preserver les
g6ndrations futures du fl6au.de la guerre. C'est dans cette


L'6poque national haltienne


251711-" .!:" .72
de l'amalgame complete de tous nos
anticidents. Aujourd'hui prbs de deux
sidcles aprbs cet 6v6nement, nous
poss6dons les plus 610quents 616ments
(voir Tourisme / 12)


~


~


our la construction de la paix


ede Saddeem 344/







I rp


Un rude coup port au tourism


Un plan de 15 milliards de


Tourisme : pour la construction de la paix


BAYCO AUTO SALES
9105 NW 27 AVE. MIAMI FL 33147
aggy
OFFICE (305) 836-4333 SPECIALIST
FAX (305) 836-0230
rro s ... es E-MAIL: BAYCOAUTO@AOL.COM 4X4 VEHICLES
.; - .; I -
. ty... '
-


Mercredi 26 Septepxbry.001


Page 12


ddvastatrices et les plans sociaux se multiplient depuis
plusieurs jours.
Si les professionnels du tourism pr6disent de
prochaines semaines particulibrement 6prouvantes, ils
estiment niammoins que la situation se r6tablira, donnant
en example San Francisco aprbs les tremblements de terre
ou Miami apr6s les ouragans.
a
II viendra un moment od les gens arraterons
d'avoirpeuretreprendrons1'avion",indique A1' AFPAlyson
Flint, responsible d'une agency de voyage & Washington.
Impr6sidentdelagrandecha^mehotelibreMarriott,
,
J.W Bill Marriott, s'affirme egalement optimist et pr6dit
une normalisation dans quelques mois.
.
'L'huile qui fait turner la machine des affairs
aux Etats-Unis ce sont les voyages, la presentation de
nouveau products, les gens qui vendent et qui ach6tent,
.
qui se r6unissent et parentt, affirme-t-il Jeudi dans le Wash-
ington Post. (AFP)


WASHINGTON, 20 Septembre H8tels vid6s,
vacancies annul6es, lunes de miel envol6es, voyages
d'affaires remis ind6finiment: les attentats qui ont frapp6
les Etats-Unis out aussi port6 un rude coup au tourism.
Jamais depuis la guerre du Golfe, il ya 10 ans, la
.
situation d'une industries brassant cheque ann6ee des
centaines de milliards de dollars n'avait td jugde aussi
,,
unanimement "catastrophique par les professionals du
tounsme.
Le president de la R6serve f6d6rale amdricaine
Alan Greenspan a reconnu jeudi que "les companies
a6riennes et industries du tourism ont subi une baisse
s6vbre" de leurs activities.
Les annulations en masse n'affectent pas
seulement les villas touches par les attaques du 11
septembre, New York et Washington, deux des destinations
favorites des Am6ricains mais sussi des tourists strangers,
ob les reservations out chut6 de moiti6. A Washington, oh
d6filent chaque ann6e 20 millions de visiteurs, certain
hotels out commence A licencier du personnel.
A New York, les professionals du tourism
indiquent ne plus pouvoir table sur les 37 millions de
tourists, dont.7 millions d'6trangers qui affluent
habituellement cheque annie et d6pensent 17 milliards de
dollars dans les quelque 18.000restaurants, 10.000 magasins
et 150 muses de la "grosse pomme". *
M8meloin des lieux du carnage, ALas Vegas, San
Francisco on en Floride, on & Hawaf, les annulations
continuentdepleuvoiretlespliges,1esh8tels,1escasinos,
les restaurants resent vides.
En Fluoride, qui abrite Disney World et oix un
employ sur cinq depend du tourisme,1e gouverneur del'Etat
Jeb Bush s'est d6clar6 "tras, trbs prioccup"des retomb6es
.

Les psy chologues face
RHX RRgOiSSES des infants
(Enfants new-yorkais ... suite de la page 10)
Pour lui, "il n'est pas reasonable de laisser des
infants ou des adolescents voir et revoir des scenes
d'6vinements traumatiques". "I1s ne devraient pas les voir
seuls",indique-t-ilajoutantqueladiscussionestunportante
dans ce type de situation.
Interrog6 sur le fait de savor si la declaration de
guerre centre le terrorism du president George W. Bush
pouvait ajouter Ma d6tresse des infants, 1e Dr Alan Lyman,
member du m8me group de p6diatres, estime: "C'est un
message difficile pour des infants, parce que nous essayons
de leur enseigner A ne pas 8tre violents. Cependant, "cela
peut les reassure sur le fait que les m6chants sont
pourchass6s". (AFP)


,
economiques des 6v6nements dans sa region.
.
'll ya beaucoup d'incertitude dans l'air et quand
les visiteurs ressententeela, ils ne voyagentplus",reconnait
pour sa part Rob Powers, porte-parole du Las Vegas Con-
vention and Visitors Authority. Depuis les attaques -
terroristes et pour les trois prochains mois, plus de 240 an-
,
nulations de conventions, fires, s6minaires, out 6te
enregistr6es & Las Vegas.
Soudainement paralysis par la peur de prendre
I'avion, les Amricains annulent.aussi leurs voyages per-
sonnels, vacancies, voyages de noce ou croisibres pourtant
.
plarnfids de longue date, pr6f6rantrester chez eux en famille.
Certain op6rateurs de croisibre, un des secteurs
.
les plus touches, ont d6cid6 de table sur la ferveur tricolor
qui balaie 1' Amrique, proposant des "croisibres
patriotiques"au depart de Boston pour 79 dollars la nuit.
Iss retomb6es pour les companies adriennes sont


Le ministry de la Justice sera habilit6 & nommer
un m6diateur sp6cialis6 charge d' examiner ces plaintes et
- de fixer, le cas 6chiant, le montant des didommagements,
a expliqu6 Daschle. Pri6 de dire qui d6bourserait ces
sommes, ce dernier a r6pondu: "le governmentn.
SelonHastert,1eplandevraitb6nificierd'unvaste
soutten.
Le directeur du budget de la Maison blanche,
Mitchell Daniels, a affirmpour sa part que cette dernidre
soutenait les measures envisages, qualifies de novell
example de cooperation bipartite r6ussie".
Les attentats du 11 september ont
consid6rablement affect 1' activity des companies
a6riennes am6ricaines, et par ricochet celle des .autres
companies A travers le monde. I'espace a6rien amricain
avait 6t6 ferm6 pendant cleux jours aux vols commerciaux,
et 1' angoisse g6n6r6e par les 6v6nements a encore
maintenantunimpactn6gatifsurlafr6quentationdes avions.
Des repr6sentants des diff6rentes companies
ariennes ont pass6 la majeure parties de la semaine au
CapitoleetAlaMaisonblanchebrandissantlamenace d'une
banqueroute g6ndralisde de leur secteur A moins d'une in-
tervention de la Maison blanche.

Risque de faillite
La crise est telle que des faillites ne sontnullement
exclues.AWashington,1esecr6taireauxTransportsNorman
(voir Faillite / 14)


WASHINGTON, 23 Septembre -- Les dirigeants
du Congrbs amricain et la Maison blanche se sont mis
d'accord'sur un plan de sauvetage de industries adrienne
de 15 milliards de dollars, out cl6clar6 des 61us et des
responsible de administration Bush.
Une aide directed de cinq milliards de dollars et
dix milliards de dollars de guaranties de prets seront allou6s
au secteur du transport a6rien, dont certaines compagmes
sont menaces de faillite aprbs les attentats de la semaine
dernibre, perp6tr6s au moyen de quatre avions de ligne
d6tourn6s.
11 a fallu une nuit de negotiations entre 61us de
tous bords pour aboutir A cet accord.
Selonle president dela Chambre des repr6sentants,
Dennis Hastert, les deux Chambres r6unies en Congrbs
devraient entiriner le plan dans la jourit6e.
Le chef de file delamajorit6 d6mocrate au S6nat,
Tom Daschle, a d6clard pour sa part que le plan strait
pr6sent6 aux s6nateurs dbs que possible, m8me s'il a dit
vouloir le sonmettre dans un premier temps hune commit
sion s6natoriale.

Responsabiliti limited
kplanpr6voituneclauselimitantlaresponsabilit6
des deux companies ariennes directement concerns par
les attentats American Airlines, propri6t6 d' AMR Corp.'s,
et United Airlines, propri6t6 d'UAL Corp.'s en cas de
poursuites judiciaires par les familles.de victims.


AII Your Beaut


(Tourisme ... suite de la page 11) -
de notre patrimoine cultural : architecture monumental, at
architecture civil, architecture rdsidentielle, ville bourgade,
hameaux dontles caractdristiques nationals se sont 61abories
& partir des sch6mas urbains hdritis de 1'dre colonial,
6volutiondenosstructuresruralessurvivancesetmutations
de notre culture populaire.
Toutes nos traditions sont issues de ces-profondes
transformations dont se sont nourries les racines de notre
folklore et oix se situent les fondements de nos moeurs et notre


En guise de conclusion
Au ddbut des ann6es 1950, Harti faisait fig-
ure de pricurseur, en 6tant avec Cuba la premiere
destination touristique dans la Caralbe. Cela 6tait dt^x
au remodelage du littoral de sa capital, Port-au-
Prince, qui a 6t6 le sidge d'une exposition
internationally' occasion de la commemoration du
bicentenaire de la foundation de cette ville. C' est &
cette 6poque que l' activity h8telibre et touristique
prit un 61an remarkable.
Malgr6 sa fable capacity h$telibre actuelle,
Haiti peut d6velopper un tourism qui cultive sa
difference et son originality, celle d'un pays et pas
seulement l'une des Iles des Caralbes.
Avec les composantes de ses richesses
patrimoniales culturelles et historiques singulibres,
Haiti deviendra certainement A moyen terme l'une
de destinations privil6gi6es du futur dans la Caraibe.
Le d6veloppement du tourism ainsi conqu
peut avoir des consequences durables sur le niveau
de l'emploi, les rentries de devises, la production
artisanale ainsi que expression culturelle et
artistique mais il reprdsentera 6galement un 616ment
cl6 pour la sauvegarde de notre patrimoine national,
pricieux, mais fragile et la participation de routes
nos Institutions Nationales concerned.
Haiti demure un reservoir oft il ya
beaucoup & tirer de son histoire et c'est un pays
unique qui stimuli la curiosity de connaltre. 11 nous
revient d'exploiter ces opportunities avec le
d6veloppement d'une nouvelle forme du tourism
bas6e sur la richesse historico-culturelle du pays.

Jean Camille Bissereth
Directeur Ex6cutif
Centre Haitien pour la Promotion
de l'Agriculture et la Protection de
l'Environnement

223-7632(CEHPAPE)
Haiti 1999


Telephone (954) 784-1717


2031 N. Dixie Hwy


style sp6cifique de vie.
Tout ce par quoi
s'identifie"HaitiThomas ",la
vitality de sa league creole et
popular, sa francophonie,
1'originalit6desalitt6ratureses -
vestiges historiques, son
indig6nisme,1es coutumes de sa
vie rural, impr6gn6e de
survivances africaines et
frangaises, et celle de sa vie
urbane disparate et cosmopo-
lite, la ferveur de son carnival
et de son rara ", la sp6cificit6
de sa musique langoureuse et
envottante, la candeur de sa
peinture popular et
l'ing6niosit6 de son artisanat
sont autant de facettes qui
composentsonidentit6actuelle,
son authenticity, sa richesse
propre, bref, sop patrimoine
cultural.
Le tourism embrasse
et coordonne tout un ensemble
de questions complexes d' ordre
technique, financier, cultural,
ecologique que soul6ve dans
ch Em

visiteurs voyageant dans le
cadre de leurs loisirs touristt)


-------



DDE ELSPECIALIST.my.




































Aidow s 1'H8pital



de De s chap elle s !


Attention,
UHe OCCRSIOR EXceptionnelle
A Vendre your cause de depart
Une Salle A manger 6 places enAcajou
Un Lit double avec table de chevet
Un Four A gaz 4 foyers
Un R6frig6rateur
Une Mitsubishi Montero Pick Up
Un Fax SAMSUNG
Une T616vision 20 Pouces RCAStereo Receiver
Amplifier, Equalizer, Tourne disque, Radio, Cas-
settes, Deux speakers
Tout pour monster votre propre garage:
Container 20 pieds am6nag6 : lumibre,
table 6tagbre, bureau
Compreseur 80 gallons
5 Chevo 220 Volts / Scie circulaire
Meule Appareil A sounder Bonbonne A oxygine
Appelez
Andrd 249-00015
u Philippe 257-2916


W-ow, quelle cruelle tragedle en face du monde?
O-h! C'est la consternation sur toutes les undes
R-ien que le deull et 'es pleurs Jan< loutes lesfamilies.
L'humanit6 soufre des acts des terroristes des villes.
D-es victims gar millers, originaires de routes les national
T-ous des mnocents: passagers et employA ignorant faction.
R-cjoints par d'autres pns en ounge le 11 Septembe dans lespace
A-b. quelle brhe dmotion! Quelle horrible senallon Jo glace'
D-estuction compible de deux ancient et importants batiments
E-n un clin -d'oeil un crime sadique contre I'bumanild.
Quel chitiment!
C-entre merveilleux et splendide. vieux de cinqumue-Irois ans
E-n berne sent hisses tous les drapeaul, mass bien flatant
N-ulle reason arouable, mon Dieu. pour celle affreuse catastophe
T-ous les course sont en agonie et les membranes amorphes
E-grenant leur chapelet, important le scours de la Divine Providence
R-abbit, bien vivant, recommended la patience dans le silence

A-gissant pour la devastation mattrielle et la disparition des 6tres
N-ulle doute pour la pribre et le repos des imes supris des ancitres.
E-nsemble, on doi[ rdagir contre I'acle crapuloul des terronstes
W-ashington. Jefferson. Lincoln et King doivent 0tre bien tristes
Y-a 1-il eu nuparavant et peut-il advenir encore un pareil desastre?
O-unf! Plus de 5.000 cadavres et ddji trop de pertes sous les astres.
Resignation et sympathie 6 lous. ddposant cette lamentable tragedie.
K-ermesse (non). Alesse pour le repos des victimes de ce taste Mardi
Herard Bermer
Boston


C


M$rcredi 26 Septembre 2001
Hiiti en Marche vol XV NO. 34

Nos Annonces Class6es

Radio M6decins Real Estate Points de Vente Harti en Marche en Floride


Polligno Beach
Danilos Resto
3760 N.E. 3rd Ave.
PompgpoBeach
954 781 2646
.OhWstiephanie's
;5811BC East
Sample Road
Pompano Beach
FI 33064
954 781 7424
chiropractic
Office
910 East Atlantic Blvd
Pompano Beach
954 781 2500
Teleco Paw
206 North Flagler Ave
P ppano Beach
Flob30608
954 941 7004


Pompano


Dr Enock
Joseph
Obst6trique'
Gyn6cologie,
Acouchement,
Operation, Fairfily
Planin L gpature des.
circoncision,
curetage
Tous les tests pour
immigration. Nous
acceptons routes les
M c sudles
femmes enceintes.
Nos maladies
accouchent dans des
h$pitaux priv6s
5650 N.E. 2nd Av,
Vertib s oping

(305) 751-6081
DrSony Figard

Che d Dalles
No 27


Miarni
Bonjoly Records
13148 West Dixie Hwy
305 893 8950
Etiquette
rber Shpp
15 WestbD sedHwy
Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
305 940 9902
B&.L s erxnar-
& Produce
12041 West Dixie Hwy
Miami
305 893 0410
Eclipse
Communication
9290SS. .11nAve
305 380 1616


Port-au-Prince
Milodie

.- dt TRIDult
Tou s jours

Musique Retro, Jazz
ompa, a, Salz '
Hip-hop'

L ed bursest
Capez M6odie et vote
vie ne sera plus la
m8me!
Boston
Boston

I'Union
-- -**
WLUW
ggrygg

4: o e agl0a m
Bull he ocuh6elles


Module frangais
Bulletindenouvelles
Lioriel Chiry
4:50
Module Crdole
Nouvelles
Lionel Ch6ry
New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Chaque.samedi
11:00 am
(516)333-1487
Haiti Diaspo
Inter
1330 AM
Chaque jour
6-9 PM
Dimanche
7-9hAM


(frl petit
7710 TCCall
.
d' Hard eli
1001 C !!'
1 1/2 acre) de tbrre
plants d'une
centaine d'arbres
frutiers, incluant:
Mangtliers
Avocitiers,
Bananiers,
Cachiman, Cocover
etc "
La propri6t6 a aussi
une facade sur I'eau
pour lajpPchp
Location
Redland
Prbs de Kendall

(30C5 867


Notre Dame
Restaurant
4859 N.()ixie Hwy
Po pano
954 4 1 4777
Fprt
Lauderdale
Radio Paw
1108 N.W. 9th
Av)ntibTriite 2
Fort Lauderdale, FI
33311
T61: 954-523-07676
Island
Supermarket
By Spply
8079 st Sainple
d
954 3#5 0450


Who: Hospital Albert Schweitzer
What: Friendraiser and Fundraiser
When: Thursday. October 25, 2()01, 6:30 9:30 pm
Where: Tap Tap Restaurant 819 Fifth Street, Miami Beach
Why: Awareness-building and celebration of HAS'health and community
development advances, the philanthropic spirit and Haitian culture
Contact: Leita Kaldy 941-752-1525
email: ashaiti@kudos.net

Hospital Albert Schweitzer invites friends to the Ta-Tap Restatirant for a
Haitian BufMt;,andto celebrate the successful programs in theArtiboite
Valley and Haitian culture. With special guests from Haiti and the
University lifMiami, School of Medicine. Entertainment provided by
Gold Coast Theater Company
A donatioti of $ 50 will cover costs and needed support of HAS

RSVP, Leita Kaldi 941752 1525
email: ashaiti@kudos.net

The Grand Fondation in Sarasota, Florida is a 501 (c) (3) supporting
Hospital Albert Schweitzer

Hospital Albert Schweitzer was founded 45 years ago by Dr William
Larimerand Gw6wGrand Mellon, modeled after DrAlbert Schweitzer's
famous hospital in Gabon. HAS serves nearly 300.00 people in a 610
square plile legion of Haiti'sArtibonite Valey, and employs 600 people,
95% of whom are Haitian, in integrated health and community develop-
ment progiums, HAS's mission is to collaborate with the people of its
district as thby strive to improve their health and quality of life. By 2010,
HAS's vision is to make major advances in reducing childhood
malnutrition, HIV/AIDS and tuberculosis and to become a health and
development model for Haiti, as well as the entire developing world.






1 LA G UERR E I


.
* *
(sulte de la page 12)
Mmeta a ainsi indiqu6 qu'une des grades companies
ariennes amricaines 6tait menace de disparition si, A
Washington,1'adroport national Reagan n'6tait pas rouvert
dans les dix jours. -
L'adroport, centre important pour US Airways, est
ferm6 depuis l'attentat centre le Pentagone. Sa riouverture
depend du Secret Service responsiblee de la s6curit6 du
or6sident des Etats-Unis) et du Conseil national de s6curit6.


MONTE GRATIS
AVEK TI KAT GOLDEN PASSPORT
.
Tout moun ki ginyin 65 ane ou plis ki
abite nan Miami-Dade e ki fe
$ 20,000 ou pipiti kapab monte
Metrobus, Metrorail. oubyin
Metromover, GRATIS avek ti
Kat sa-a. Ou kapab anrejistre anba
nan vil Miami nan Sant Gouv6nman estasion
Metrorail la ki nan 2em 6tage nan ti ofis Infomasion
Tranzit la. Ou bezouin pote numbo Sosial chkirite ou, yon kat
( ID) ki kapab monte lage ou ak foto ou souli, e yon papid ki
pou lirouve konbyin kob ou f6. Yon group de 10 moun ou plis
kapab anregitre han zone lakay yO.
Lundi a Vendredi (ekcepte jou kenge) 8 a.m. a 5 p.m.


Ofhmz-leur le Pack basic


IAMI DADE


MeceLi2,22"i'x"M'g&i4r/


Page l4


Le president Bush, qu s e orce de monster une
coalition mondiale centre le terrorism et les Etats qtu le
soutiennent, a d6clar6 lors de son allocation hebdomadaire
radio-diffusde que "les terrorists qui ont attaqu6 les Etats-


amiricain. Le


taliban de livrcr Oussama ben Laden.
.
De source militaire autorisde, on mdique que le
secretaire ambricain 4 la Defense, Donald Rumsfeld, prepare
un deuxieme ordre de d6ploiement, qui portrait & 200 le
nombre d'avions amends drejoindre
dans le Golfe les quelque 350 qui ,
s' y trouvent d6jh.
L' administration
am6ricaine a confirmqu'elle avait
perdu un petit avion espion sans
pilot appeal "dr8ne" prbs de
Kaboul.


Aprbs des FF 4




arrirms avoir
abattu non
sculement un
dr8ne, mais *
anssi un
hdlicoptbre
de 1' Alliance 4
du Nord, e
dans le nord q
dps l' Afgho Une famille afghan fuyant la guerre sur le point d'4clater
opposition affirme avoir gagn6 du entre son pays et les Etats-Unis...


terrain.
L' Alliance de feu le com-
mandant Ahmad Shah Massoud,
principle force opposition, a
confirm avoir perdu
"accidentellement" un h61icoptbre.
Le myst&re demeure cependant sur
I'originedel'avion-espionaindiqud
l'ambassadeur des taliban &
Islamabad,1emollahAbdoul Salim,
qui n'a pas pu pr6ciser si l'appareil
portaxt des signs distinctifs pouvant
indiquer son origin.
Selon la t616vision qatarie


Unis le 11 september ont pris pour cible notre dconomie
tout comme notre people". "Ils ont d6truit un symbol de la
prosp6rit6 amricaine sans toutefois pouvoir rapper A la
source".
Le secretaire d'Etat amdricain Colin Powell a
affirms vendredi que les Etats-Unis poss6daient
suffisamment de preuves pour poursuivre Oussama ben
Laden, suspect nol pour Washington, devant un tribunal
am6ricain et n'h6siteraient pas haller l'"enlever dans son
repair afghan". Les taliban ont refuse de liver le
milliardaire saoudien intigriste tant qu'il n'y aurait pas de
preuves suffisantes de sa culpability.
(voir La Guerre / 15)


.
Pou plis mfomasion rblA: 305-884-7567
de Lundi a Vendredi, de 8am a 5pm
TTY/TDD (Pou moun ki pa tarnde)
305-654-6530
M
www.miamidade.gov/transit


Apparel + activation + 100 minutes de communication gratuites

Envoyez le A votre famille par.[ig UNITRANSFER
Sur presentation de votre regu, Comcel activera gratuitement
.- e... votre cellulaire TDMA stranger dAs I'abroport servi
. NeW YOrk New Jersey Boston Miami Montr&al 40
D Info : 1-877-864-8726 Toll Free Number

2001 Nazon Frdres A ort Martissant Cap-Haltien Cayes...


Mobilisation ambricaine, les taliban
WASHINGTON/ISLAMABAD, Al-Djezirails'agiraitd'unavion
22Septembre-IssEtats-Unispoursuivent a attend un drone ---ta--
laplus grandemobilisationmilitairedepuis d'appareils lors de ses operation
la guerre du Golfe, George Bush se
ped xtrant 5 rapper 1' Afglumistan en reason du refus des l'Irak, n'a pas souhait6 faire de c
i
'
ff


ce a In clientele







| T


Le Pakistan diment


dans le monde en g6ndral ne sera satisfaite
que si la preuve est pr6sent6e en public,
deviantt la) communaut6 internationale, a
encore estim6 Aziz.
II a pr6cis6 qu'une 6quipe de trois
n6gociateurs amricains devait arrived
bientit au Pakistail pour discuter des projects
amricains, mais aussi de ce que les Etats-
Unis pourraient 8tre autoris6s A faire sur le
sol pakistanais, a-t-il conclu. (Reuters)

Washington prompt de
COIRInuniquer A ses allies leS
DFOHVOS de implication de
Ben Laden
WASHINGTON, 23 Septembre -
b secretaire d'Etat Colin Powell a annonc6
dimanche que les Etats-Unis allaient
prochainement montrer A leurs allies les
(voir La Guerre / 16)


Ala cirdmonie recommand4e par les associations patronales ont assists
Pambassadeur des Etats-Unis, Brian D. Curran, et le ministry
de la Justice Gary Lissade photo Harti en Marche
des victims des attaques terrorists du nationdtaitrepr6sent6eparmilesvictimes.
mardi onze septembre dernier. II a aussi appeal les Haitiens A la vigilance
C'est & 1'6glise Sainte Th6rbse et & 1'unit6. Ce sont les seules voies qui
que plusieurs membres associations mbnent A l'harmonie social.
patronales, l'Ambassadeur Am6ricain en De son c8t6, le repr6sentant des
Haiti, M. Brian Dean Curran, le Ministre associations patronales, M. Ren6 Max
Haitien de la Justice, Me Garry Lissade, Auguste, a dit que les Haitiens devraient
des repr6sentants de American Airlines et se servir del'exemple des Am6ricains pour
des citoyens am6ricains vivant dans le essayer d'avancer vers la route du
pays, se sont r6unis. La c6r6monie s'est changement et de la d6mocratie pour le
d6roul6e dans le calme et lerecueillement. bien du pays. II a aussi dit son admiration
Le r6v6rend Phre Nicolas Chris- pourl'attitude des Am6ricains deviant cette
tian, dans son hom61ie, a qualifi6 les trag6die.
attaques perp6tr6es contrele World Trade M. Max Augustes a invitd:1es
Center et le Pentagone de <>. Haitiens A se mettre ensemble pour
Selon lui, il n'y a que des criminals hors (voir Messe / 16)

MIAM MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA
E NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS
MIAMI-DADE AVIATION DEPARTMENT

Please be advised that the following two (2) solicitations have been CANCELED
until further notice :

MIC-MIA CONNECTOR MAINTENANCE AND STORAGE FACILITY (B115C)
PROJECT NIX AO1-MDAD-01
AND
MIC-MIA CONNECTOR GUIDEWAY FROM LEJEUNE ROAD TO MIC (B115B)
PROJECT NOCK EO1-MDAD-02


LEGAL ANNOUNCEMENT OF BIDS
MIAMI-DADE COUNTY
"'^" MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the follow-
ing bid(s), which can be obtained through the Dade County Department of
Procurement Management, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1st
Street, Suite 112, Miami, Fl 33128, Phone (305) 375-5773. There is a non-
refundable dollar fee for each bid package (see cost of each bid package below)
and an additional $ 5.00 handling charge for those vendors wishing to receive
the bid package through the United States Postal Service. All requests by mail
must contain the bid number, title, opening date, the vendor's complete return
address and phone number and a check for the correct dollar amount made
payable to : "Miami-Dade Board of County Commissioners".
Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and
will be opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after
the first bid/proposal envelope or container has been opened, will not be opened
or considered. The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade
County on or before the stated time and date is solely and strictly the responsibil-
ity of the bidder. Miami-Dade County is not responsible for delays caused by
any mail, package or courier service, including the U.S.mail, or caused by any
other occurrence.
Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of
the Board Office located at 111 NW 1st Street, 17th Floor, Suite 202, Miami,
FL 33128, by no later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be
considered.
This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance
with County Ordinance No. 98-106.
The following bid (s) will open at 2:00 PM on Wednesday, NOVEM-
BER 07, 2001.
4637-2/04 OTR-CW Athletic & Recreational Items Cost$ 10.00
This contract is County-wide


Mercredi 26 Septembre 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 34


Page 15





(La Guerre ... suite de la page 14)
Soutien europden -
Des responsible duPentagone ont
annonc6 qu'une dizaine d'avions
suppl6mentaires, dont des apparels de
ravitaillement, seraient bientSt d6ploy6s
dans le Golfe et 1'Oc6an indien. Ces
apparel viendront s' ajouter hun dispositif
de 350 avions de guerre bas6s A terre et sur
deux porte-avions.
Un bitiment militaire am6ricain de
40.000 tonnes, le navire amphibie "Essex",
a par ailleurs quitt6 samedi la base naval
de Sasebo, dans le sud du Japon, rapport
l'agence Kyodo.
La population afghane continue de
fuir en masse le pays en provision des
attaques tandis que les m6decins ont 6t6
places en 6tat d'alerte.
Les Amdricains ont obtenu le


soutien total des dirige urop6ens qui
ont adopt vendredi & Bruxelles un plan
d'action contrele terrorism dans sequel ils
jugentqu'uneriposteam6ricainecontreles
auteurs des attentats du 11 september oules
pays qui les ardent serait legitime.
La Turquie, les Philippines et
1' Irlande out propose samedi un soutien
logistique 11' arm6e de 1' air am6ricaine.
I' Arabie saoudite rechigne quant
A elle Alaisser les Etats-Unis utiliser un poste
de contrble strat6gique situ6 sur l'une de ses
bases militaries, rapport le Washington
Post, citant des sources militaires
ambricaines non identifies.
Les Emirats arabes unis ont fait un
geste en direction de Washington en
suspendant samedi leurs relations
diplomatiques avec les taliban, d'aprbs
1'agence officielle WAM. (Reuters)


Port-au-Prince, 21 Septembre -


du commun qui osent ex~cuter des inno-


ISLAMABAD, 23 Septembre -
Aucune troupe ambricaine n'est encore
arrive au Pakistan et les negotiations se
poursuivent sur leur 6ventuel d6ploiement,
en cas de frappes centre l'Afghanistan, a
d6clar6 Tarek Aziz, le principal secr6taire
du president Pervez Musharraf-
"En coop6rantavecles Etats-Unis,
nous pouvons mod6rerles actions et garantir
qu'il n'y aura pas de victims civiles", a-t-
il dit dans une interview A Reuters Televi-
ston.
"Mais en ce qui concern les
troupes, non, elles ne sont pas encore
arrivess"
Les Etats-Unis doivent "se
presenter avec des preuves" del'implication
d'Oussama ben Laden dans les attentats du
11 september centre Washington et New
Yorka-t-ilpoursuivi.
'I'opinionpublique au Pakistan et


City of Miami
.
Housing and Commercial Loan Committee Meeting

The City of Miami Housing and Commercial Loan Committee will
conduct a public meeting:
Friday, September 28, 2001, 9:00 AM
7' Floor Conference Room, South Side
444 Southwest 2nd Avenue
Miami, Florida 33130
The following items will be considered:
1. Discussion/ establishment of Committee's role, policies and pro-
cedures

2. Discussion/recommendations pertaining to reinstatement work-
outs, modifications or other proposals regarding the following
delinquent loans.

Zogby and Pelaez Loan

T. Cameron Jacobs/John B. McVeigh Loan

Such other loans as may come before the Committee

Interested individuals are encouraged to attend the public meeting.
The meeting site is accessible to the handicapped. For additional
information, please contact the Department of Community Develop-
ment at (305) 416-2080


AD No 09771


HAITI
* -
MOSse celebr ee en memoire
*
des vIc times des US Aa

S amte Therese


M/obilhsation















































































. 5301 N.E.
629 N.E 1
19325NW
fort I U
28 West Su
604 25th S
4875 North
28 Fla
2469 South
71'T1Rue
3820 Hemi
Massach
Mattapan 5
Cambridge


La pulssance americaine condamnee


I


*

8 R IHO 0StIt
PAR JEAN-LUC ALLOUCHE
ET JEAN-DOMINIQUE MERCHE

systhme inter6tatique. Lapens6e strat6gique doit s'aligner
sur les donnies nouvelles de cette mondialisation os tout
le monde communique avec tout le monde, pacifiquement
ou none Nos techmques de communication donnent A la
violence une dimension qu'elle n'a jamais eue, en
particular son immidiatet6.
Les mddias entrent done dans cette stratigie
de violence...
Nombre d'6tudes expliquent l'6troite corr61ation
entre l'action violence et sa m6diatisation. De sureroit, la
catastrophe de mardi a overt un d6bat public mondial dans
sequel routes sorts arguments apparaissent, qui sonteux-
m8mes charges de violence, tells larapidit6 avec laquelle
on a d6sign6 le responsible et la construction collective
qu'onfaitdece1ui-ci.Sileterroristesel6gitimeparl'islam,
aussit8t ses victims oix ceux qui en sont solidaires vont
commettre, A leur tour, un second abus en assimilant cet
acte11acultureemprunt6epourlel6gitimerI'islam.Cette
autre forme de violence risque d'annoncer de nouvelles
catastrophes,

Pensez-vous qu'on soit dans lalogique du "choc
des civilizations" de Samuel Huntington?
Absolument pas! Car, A regarded froidement ce
qui se passe, en admettant que les terrorists soient


RELXOS|


I


Bobby Express
RapidiM Conflance- et les Meillears Tear
Iri c'est pronto pronto!


~_~~~_~_~ ~ ~ ~_~_~_ ~~~~~


Page16


MeCrdi 26e anpbe 2 1. 4


musulmans, ce n'est pas l'islam qui est en cause mais l'usage
politiquequ'ilsenfont.Dansl'islam-unmilliardd'hommes,
cinquante Etats -, il peut y avoir nombre de choix et quantity
d'autres usages politiques de la religion. II deviant urgent de
distinguer une culture des multiples usages politiques qui en
sont faits, de faire le procks non pas d'une culture mats de
ses manipulations.

Certes, mais les opinions publiques ne peuvent pas
ne pas 8tre msensibles en apercevant telle ou telle manifes-
tation deliesse. Comment d6connecter ces diff6rents slams
et ceux qui s'en r6clament amsi?
Ces scenes ont certes choqu6. Mais prenons garde
A trois aspects. On afilm6 des scenes dans certaines rues du
monde musulman, mais en quoi sont-elles significatives et
r6v61atrices de l'6tat de l'opinion dans le monde musulman?
De m8me faut-il toujours partir de la surcharge de violence
du monde actuel,1a violence appelle la violence. Des homes
vivent une violence quotidienne depuis leur naissance et ils
sentient que celle-ci commence A envahir des zones qui en
6taient prot6g6es et dont ils soupqonnent, a tort ou & reason,
qu'elles sont responsables des drames qu'ils vivent. Ainsi
apparaissent des reactions du type que toutpsychosociologue
peut analyses. Derridre ces manifestations plus ou moins
spontandes merge I'id6e qu'on est en train de changer de
monde et quela violence, qui 6taitlelot common de certain
et dont d'autres semblaient dispenses, tend disormais A se
r6pandre partout.
Enfin, par-dessus tout, ce qui s'est pass& mardi est
un acte centre la puissance. Ce n'est pas un acte terrorist
contrela d6mocratie. Ce n'estpas un acte contrel'Occident
ou le christianisme. C'est un acte centre une puissance
consid6r6e, A tort ou & reason, comme extr8mement

geloppi p ut-8tr ur u6e p popon A 1 pa
occupy A peu prbs l'ensemble de la planted. Dans les
r6jouissances terriblement choquantes qui ont pu se produire
ici onliapparaitl'id6e que, pourlapremibrefois, cettepuis-
sance vacille.

Une puissance qui a sembl4 pourtant
.
Impulssan 1 ra ai ru uvoir d6crire l'ordre
international A travers I'id6e d'unipolarit6 et
d"'hyperpuissance", telle qu'elle est d6velopp6e par Hubert
176drine. Or, semble-t-il, cette hyperpuissance 6tait en parties
fictive et d6cal6e. Fictive parce qu'on 6tait sensible a la for-
Widable accumulation des resources technologiques,
econounques, matdrielles etmilitaires des Etats-Unis. Mais,
en meme temps, on n'evaluait pas l'essentiel, c'est-A-dire sa
capacity d'utiliser cette accumulation, et, surtout, de alre
face A un certain nombre d'enjeux.

Une double culture
Or, depuis 1990, les vrais enjeux se d6placent: ce
n'est plus la confrontation Est-Ouest, ce n'est m8me plus la
(voir US / 20)


Preuves pour I'implication
de ben Laden ?
(La Guerre ...suitedelapage5)
preuves montrant I'implication d'Oussama ben Laden et son
r6sean terrotte al Kmaida dans les

Invite de1'6mission "Meet The Press" sur NBC,
le chef de la diplomatic amdricaine a ainsi d6clard: "Dans
un avenir proche, nous sermons en measure de produire un
document 6tablissant ses liens avec les attentats".
M. Powell et la conseillare A la s6curiti national
Condoleezza Rice ont par ailleurs annoned que Washington
avait itabli des contacts avec la Syrie et l'Iran, deux pays
long temps accuses de souvenir le terrortsme. Ils ont toutefois
soulign6 que tout pays soutenant le terrorism devait arrater
sous peine de sanctions.' 'On ne va pas dire qu'il ya de bons
terrorists et de mauvais terroristss, a indiqud Mme Rice
sur la change Fox.
Colin Powell a rdalErm6 que le ddmanthlement du
r6seau terrorist Al-Kaida de Ben Laden 6tait son premier
objectif. II a 6galement pr6cis6 que toute operation militaire
en Afghanistan, oh Ben Laden est cens6 se catcher, n'aura
pas l'ampleur de la guerre du Golfe.
M. Powell a par allleurs d6menti les informations
felons lesquelles l'Arabie saoudite avait refuse une demanded
am6ricaine d'utiliser la base a6rienne Prince Sultan, prbs de
Riyad, pour lancer des raids sur l'Afghanistan et les camps
de Ben Laden. Les Saoudiens "se sont montr6s trbs
compr6hensifs A touted nos demanded", a-t-il affirmen se
refusant A pr6ciser le type de demanded.
Enf in, la decision de M. Bush de lever les sanc-
tions imposes A l'Inde et au Pakistan aprbs leurs essais
nucl6aires en 1998 constitute 'un signal important montrant
que nous nous tiendrons au c8t6 de nos amis qui nous
soutiennent". Il s'est dit conflant dans le fait quela collabo-
ration du Pakistan dans lalutte antiterrorism ne d6boucherait
pas sur une crise r6gionale. (AP)


Lesamedi15etdimanche16septembre2001
Il y aura donc l'avant et l'apras 11 september 2001.
Qu'est-ce qui a chang sur la sche international depuis
ce jour-lh?
Un changement majeur dans les perceptions, et
c'est peut-8trepour cela quele traumatisme est 6nonne. Le
Inonde n'est plus compose de deux parties, I'une oh la vio-
lence est nonnale, banale et quotidienne que d'aucuns,
cyniquement, appellent les wild zones (les zones savages)
et d'autres, plus pudiques, les zones grimes et le monde
d6velopp6 qui serait A l'abri de la violence sauf quelques
touches terrorists, au total, assez limit6es... Le choc, c'est
que cette masse 6norme de violence qui structure la vie
international ne se concentre plus au Sud mais tend A se
diss6miner. Cette dissemination est double, et c'est peut-
8tre 14 le deuxibme traumatisme: d'abord, la violence se
r6pand sur toute la surface du globe, y comprise dans ses
zones les plus sanctuaris6es. Et, deuxibmement, elle n'est
plus le fait d'Etats mais elle deviant celui d'individus ou
d'associations d'individus, voire entrepreneurs spicialis6s
dansla"vente"deviolence.Brefnoussommesentrisdans
un monde oh le march de la violence est complement
d6r6glement6. Du coup, m8me si cela cox^xte de le dire, il y
a, depuis inardi, une 6galit6 devant la violence. C'est un
traumatisme que le comfort de nos soci6tis aura beaucoup
de mal A assume.
Pour le reste, d'une manibre plus ou moins con
fuse, on commence A se rendre compete de routes parts qu'il
est urgent de penser une nouvelle strat6gie dans la vie
international. Car nos sch6mas stratigiques surtout aux
Etats-Unis resent marquis par la guerre froide et par le


Messe Associations

Patronales ***
(suite de la page 15)
qu'enfin les querelles de routes natures, les intrigues
politiques, soient une fois pour routes abohes, en vue d'une
nouvelleterreottouslesfilsdecettenationpourraientvivre
en hannonAmbassadeur Brian Dean Curran, pour sa part,

aremerci61es Haitiens qui, d'une fagon ou d'une autre, ont
apport6leur appui & son Gouvernement lors de ce tragique
6v6nement. Il a ajout6 que le monde, pour une fois, a reussi
A s'unir pour une seule cause. 11 faisait ainsi allusion aux
diffrentes manifestations qui ont eulieu & travers le monde
pour que justice soit rendue aux victims. << Je veux attire
votre attention sur ce signe d'union, de fraternity, quimontre
qux sont les peoples amis des Etats-Unis. Dans leurs
souhaits, il ya bien stir de la douleur, mais aussi de la
determination >>, a-t-il conclu.
Signalons que, depuis les 6v6nements du 11
september, en Haiti trois messes ont 6t6 dites A la m6moire .
des victims et en signe de solidarity au Gouvernement
Am6ricain. A la Cath6drale Episcopale de Sainte Trinit6, A
l'6glise Mission Evang61ique Baptiste du Sud d'Haiti et A
l'6glise Sainte Thdrbse.
HPN


L' Ambrique remercie

HaItI par la voIx de son

Ambassadeur
Port-au-Prince, mardi 18 september 2001 (HPN)
- L'Ambassadeur Am6ricain en Haiti, Brian Dean Curran,
a remerci6 mardi les nombreux Haitiens qui ont adress6,
dit-il, des messages de sympathies aux Etats-Unis aprbs
les attaques terrorists du mardi 11 september. << Les

1H 66 at men 61e n6 nn s arv et doul v.
et d6pos6 des fleurs A l'entrie de l'Ambassade >>, a dclard
M. Curran 10rs d'une messe dite en faveur des families
des victims Ma chapelle Ste Trinit6 mardi.
Lerepr6sentant des Etats-Unis en Haiti aindiqu6
quel'Amdrique et touts les autres Nations devraient s'unir
afin d'6viter toute r6pitition d'un tel scenario. L'ensemble
du corps diplomatique, les members du government, A
I'exception du Premier Ministre Jean-Marie Ch6restal, ont
assists& cette messe.
Par ailleurs le parti Konvansion Inite Demokratik
(KID) a boucl6 ce mardi le processes de signature d'un
registry de condol6auces aux Etats-Unis aprbs la trag6die
du World Trade Center. Prbs de six mille personnel y ont
appos6 leur signature, selon Mme Rose Laure Aubourg,
l'une des responsables du KID.


New York .
2nd Avenue T61. 75&3278 Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
25 St. 8924378 C3mrch 2825Church Ave (718)693-3798
2nd Avenue Tdl 654-2800 Queens 15435 B Hillside Ave (718)523-9216
derdale Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
nrise Blvd 524-1374 Wmbrigton
835 Jumper Street T612017224925
treet 6554166 Cormeeticut
953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
Dixie Hwy 429-9552
gler Ave 1 3/ 22-8855
Orange Blossoms Trail (407)2652100 Pour toute information, appelez Toll Free
1-800-388-3875 ( Floride)
St Denis, Montrial (514)270-5968 1-800-427-2622 (New York)
Bourassa, Est (514)852-9245 Naples :
usetts 5061IthAveN.(941)435-3994
08 River Street (617)298-9366 Immuskalso
300 Broadway (617)354-6448 10H W Mah Street Kage Pleas (941) 688-9229
]'wildras
2219 Fewler St. (941) 461-8343
Quel que soit I'endroit sur la planted oh vous voulez eavoyer
use sonune parate pronto, Faites conflance=1
BOBBY EXPRESS

En plus des opdralians de transfest d'argent, sons nous deargeons do faire parvenir
immMiatementas vascassettes,1suressacadesizgallansd'lmile
at tons annes prodnits dimensmises

ggy
&est 4galement one carts de Imphn** dant la ligne d'accas dest ' occupEc.









WORLD TRADE CENTER


nXOY~lYI Moirirt de ressort'issnts dea Caraibe


MIAMEDADE MIAMI-DADE COUNTY, FLORIDA

M participation in the EDP, the firm will be placed in the EDP Pool in each of the catego-
NOTICE TO PROFESSIONAL CONSULTANTS ries for which the firm is technically certified. The firm will remain in the EDP Pool
EQUITABLE DISTRIBUTION PROGRAM (EDP) for a period not to exceed three (3) years, provided that the firm maintains the eligibil-
ity mandates. The terms will commence upon award of the first work assignment and
MISCELLANEOUS ARCHITECTURAL, ENGINEERING & end three (3) years from the date of the first award. The firm's initial position in the
LANDSCAPE ARCHITECTURE PROFESSIONAL SERVICES EDP Pool under each qualified technical certification category will be based on the
firm's last three (3) years of dollars awarded and paid, for professional services ren-
The County Manager, Miami-Dade County, announces the establishment of the Eq dered on County projects. Work assignments will be issued on a rotational basis. Sub-
uitable Distribution Program (EDP) for the purpose of distributing the County's sequently, the firm's position in the EDP Pool will be adjusted based on the value of
the work awarded and/or payments to the firm for all County professional services as
procurement of architectural & engineering (A/E) services fairly and equitably.
County miscellaneous A/E service contracts as defined in Chapter 287.55, Florida a prime andlor sub consultant. Please be advised that no minimum or maximum
Statutes and Chapter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code, will be amount of compensation or work will be guaranteed to the professional service con-
administered through the EDP. The County announces that professional services sultant retained under this agreement. These contracts will serve to meet the unantici-
from qualified firms who elect to participate in the EDP are being requested, to pro_ pated needs of various County departments for A/E professional services.
vide miscellaneous architectural, engineering, landscape architecture, planning ser-
vices, etc., on as needed services for various projects where preliminary scopeand The following criteria must be met in order for consultants and/or firms to be eligible
estimated construction costs are identified for various Miami-Dade County Depart- for the EDP, pre-qualification certification, a business owner, alone or as a member o
ments. These services include, but may not be limited to : design and plan prepara- a group, shall own or control only one firm including affiliates in the EDP, and indi-
tion of capital project development; preparation of architecturallengineering studies, visual design professional can only qualify one firm pursuant to their respective gov-
and summary reports; updates and modifications of previously-designed projects to earning boards of the State, executed the continuing services contract, submitting
conform with current code mandated/1egal requirement; construction phase services monthly utilization reports on all new and existing County contracts, submittmg affi-
as necessary; and provision of office and field personnel as support to staff and any davit affirming its three years past history of dollars awarded and paid for County
other miscellaneous services scope permitted by Horida Statute 287.055 and Chap- projects as a prime and/or sub consultant, and having an actual place of business in
ter 2, Section 2-10.4 of the Miami-Dade County Code. Miami-
Dade County. Please be advised there will be no further direct mdividual mailings
To fulfill such miscellaneous architectural, engineering and landscape architecture advising consultants and/or firms of architectural and engineering solicitations
services, the County intends to contract with all pre-qualified professional consult- for any projects in the future. All advertisements will be made via the Depart-
ants, interested in participating in the EDP program, under separate but similar non- ment of Procurement Management's Internet web site (www.co.miami-
exclusive miscellaneous professional service agreements for specified terms which dade.fl.us!dpm) and the following periodicals : The Miami Times, Daily Business
will not exceed three (3) years in duration. Upon successful approval of a firm's Review, Diarios de Las Americas, and Haiti en Marche.


M d Ze O


Pagel17


R6publique Dominicaine compete un mort et sept disparus
parmi ses ressortissants. M. EdwardA. Alexander, originaire
de la Dominique, aurait apprise la mort d'un de ses
compatriots. 15 autres habitats de cette petite^tle ne sont
pas renters chez eux depuis les attaques. Les Bahamas et
Montserrat auraientrespectivement chacunun disparu, Saint
Vincent,2,1aBarbade3,SamtKitts,3,Trnndad,3,Antigua,
3 et une personnel hospitalis6e.
Iss Consuls G6n6raux des pays de la Caricom,
accr6dit6s & New York, invitent les families A signaler les
morts oules disparitions deressortissants delaCommunaut6
Cara Yb6enne.


de la catastrophe. A Port-au-Prince, le responsible du
Secretariat Haitien dela Caricom, M. Edward A. Alexander,
avait annonc6 & un reporter de << Haiti Press Network >>, la
tenuemardi d'une reunion sp6ciale auniveaudela Caricom.
Uncommuniqu6duConsulG6n6rald'HaitihNew
York, Madame Th6rbse Guilloteau, a indiqu6 qu'au moins
cinq compatriots avaient p6ri dans la s6rie d'attentats
terrorists perp6tr6s centre le World Trade Center. Une
Haitienne voyageait aussi & bord de l'avion de ligne de
la American Airlines qui s'est 6cras6 sur le Pentagone.
. Des bilans provisoires ont confirm la mort de
deux Jamaicains. Six autres sont ports disparus. La


PORT-AU-PRINCE, Mardi 18 september -
(HPN) Toute la communaut6 cara ib6enne de New York,
mobilis6e aprbs la catastrophe du 11 september, continue
d rechercher ses disparus, hl'instar des autres ressortissants
strangers dela "Big Apple". Les plus de 6.000 victims
seraient originaires de 62 pays. Des Caralb6ens exergatent
des employs varies au sein du World Trade Center. Ils y
travaillaient comme porters, gardens de s6curit6, employs
de restaurant, comptables et informaticiens.
Les consulate des pays du March Commun
Caralb6n ont overt des registries en vue de collector des
infonnations sur leurs ressortissants morts ou disparus lors


TECHNICAL CERTIFICATION REQUIREMENTS

1.00 Transportation Planning
1.01 Urban Area and Regional Transportation Planning
1.02 Mass and Rapid Transit Planning
1.03 Aviation Systems and Airport Master Planning
1.04 Port and Waterway Systems Planning
2.00 Mass Transit Systems
2.01 Mass Transit Program (Systems) Management
2.02 Mass Transit Feasibility & Technical Studies
2.03 Mass Transit Vehicle & Propulsion Systems
2.04 Mass Transit Controls, Communications & information Systems
3,00 Highway Systems
3.01 Site Development and Parking Int Desip
3.02 Highway Design
3.03 Bridge Design -
3.04 Traffic Engineering and Operations Studies
3.05 Traffic Operations Design
3.06 Traffic Control Systems Analysis, Design
4.00 Aviation Systems
4.01 Engineering Design
4.02 Architectural Design
5.00 Port and Waterway Systems
5.01 Engineering Design
5.02 Architectural Design
6.00 Water and Sanitary Sewer Systems
6.01 Water Distribution and Sanitary Sewage Collection and
Transmission Systems
6.02 Major Water and Sanitary Sewage Pumping facilities
6.03 Water and Sanitary Sewage Treatment Plants
7.00 Solid Waste Collection and Disposal Systems
8.00 Telecommunication Systems
10.00 Environmental Engineering
10.01 Engineering Design
10.02 @ Geology Services
10.03 @ Biology Services
10.04 @ Chemistry Services
11.00 General Structural Engineering
12.00 General Mechanical Engineering
13.00 General Electrical Engineering -
14.00 Architecture


16.00 General Civil Engineering
17.00 Engineering Construction Management
18.00 Architectural construction Management
19.00 Value Analysis and Life-Cycle Costing
19.01 Transportation Planning
19.02 Mass Transit Systems
19.03 Highway Systems
19.04 Aviation Systems
19.07 Solid Waste collection and Disposal Systems
19.08 Telecommunication Systems
19.09 Soils, Foundation and materials Testing
19.10 Environmental Engineering
19.11 General Structural Engineering
19.12 General Mechanical Engineering
19.13 General Electrical Engineering
19.16 General Civil Engineering
19.17 Engineering Construction Management
19.18 Architectural Construction Management
19.20 Landscape Architecture
20.00 Landscape architecture
A copy of the Notice to Professional Consultants (NTPC), pre-qualification package,
and submittal instructions may be obtained at the Vendor Information Center (VIC)
which is located at 111 NW 1 Street, Lobby, Suite 112, MIAMI, FL33128, (305) 375-
5773, or on-line at www.co.miami-dade.fl.us!dpm and www.co.miami-dade.fl.us!!dbd.

CONTRACT MEASURES REQUIREMENTS
There are No Contract Measures.

SUMITTAL REQUIREMENTS
The submission deadline date for Letters of Participation is November 15, 2001 at
2:00 P.M., LOCAL TIME, all sealed envelopes must be received at the Vendor Infor-
mation Center (VIC), 111 N.W. 1 Street, Lobby, Suite 112, Miami, FL33128. Be ad-
vised that any and all sealed envelopes received after the above specified response
deadline shall not be considered for eligibility to the EDP Pool for calendar year
2001. The VIC with the date and time of receipt shall stamp each submittal. This
stamp shall constitute definite evidence of such date and time. The EDP will be
opened for new members semi-annually, thereafter.

This solicitation is subject to Miami-Dade County's Cone of Silence Ordinance 98-
106.








I LesJeux


I


1~


/ SCRABBLE
Arrange les sept letters ci-dessous
pour former un mot Frangais

WE

TH L
-
A
I I I I I I

Solutions de la semaine passe:
ABA J 0 U E


Mats Stelsd s

HORIZONTAL
1. Plac6 sur la poitrine -
2. Nymphe de la mer -
3. Pibce 4tanche En ville -
4. Anneau Ville du Maroc -
5. Elements 52 semaines -
6. En dernier D6clare -
7. Monnaie europeenne Voiture
europeenne 8. De la ville de
JOSUS.
VERTICAL:
1. dieu de la mer 2. Isolera 3. Arreterez -
4. Pronom Rivibre d'allemagne 5. Poss6dent Argon -
6. Exclaffe Tenue 7. Ville d'Australie -
D tes de la Mbditerranbe crientale


Allez de SEGALA A GONFLE, en utilisant des
mots du vocabulaire frangais, et ne changeant
qu'une letter par ligne.


....... ..... .


1


GRILLE DES PROGRAMMES
-
Me1odie 1 03.3 FM
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
t61: 221-8567 / 221-8568/ Fax 221-0204
email: enmarche @haitiworld.com
URL; www.haitienmarche.com

5h00 6h30 Bon R6veil en musique

6h30-7h00 Au Pipirit chantant
premier journal creole avec Yves Paul L6andre

7600- 9h00 M6Iodie Matin avec Marcus
Information, Interviews, Analyses
7hl5 : Au quotidian avec Elsie
7h24 : La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7h35 : 1' Actualit6 en Bref avec Yves Paul L6andre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : 1' Editorial
10h00-Midi Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
12h00-12hl5 Le Midi
Un r6sum6 des informations avec Villette Hertelou
12hl5 2h00 Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

2h00- 3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons frangaises
3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

5600 Nouvelles -

5h30-7h00 Les Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Lutchano

8h30-9h00 Soir Informations

10h00 Notre Grand concert
I' Heure classique (lundi et mercredi)
Dimatiche soir Sous le Kiosque & Musique"
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi, jeudietdimanche)
9h00 et ... Cavaliers prenez vos dames Chaque
Samedi Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


En bref ...
(suitedelapage2)

Cap-Haitien Reprise des activists A l'adroport du
Cap-HaYtien. Le directeur des installations, M. Aramus Jean-Baptiste, a
indiqu6 que les measures de s6curit6 seront reinforces pour permettre aux
gens de voyager en toute quietude. Rappelons queles vols A destination de
Miami et de Nassau avaient 6ti suspends suite aux attentats qui out frapp6
les Etats-Unis,1e 11 september dernier.
Grand'Anse
J6r6mie Deux ressortissants jamaicains ont td arratis par les
agents du commissariat de J6r6mie. Selon le chef de la police, M. Gaspar
Hyppolite, ces derniers, qui se trouvaient sur un petit bateau, seraient des
trafiquants de drogue. Leur embarcation s'6tait ichoude entre les communes
d'Anse-d'Ainault et des Irois. La population, qui a vite comprise que 16
fr81e esquif contenait de la cocaine, I'a rapidement pill. Elle a 6galement
emport6 tous les effects appartenant aux navigateurs. Ces derniers ont
affirmqu'ils 6taient des pecheurs et que leur barque avait 6t6 emport6e
par le vent.
onest
L60gane Un terrible accident, survenu dans la nuit de mercredi &
jeudi, a fait deux morts et plusieurs blesses. IL la base de ce drame, une
collision entre une voiture et une ambulance dans la locality de Morel. Les
deux homes qui out trouv6 la mort 6taient des employs de l'h8pital
Sainte-Croix. Its venaient tout juste de participer & une veill6e. Selon des
t6moins, le chauffeur de la voiture 6tait tellement ivre qu'il a perdu le
contr81e de son v6hicule. Ce strait la principal cause de accident.

Is Gonive Les dirigeants du Mouvement de R6sistance pour le
Diveloppement de la Gonive demandent au MENJS d'envoyer du materiel
scolaire pour aider les 616ves de l'^de. Le porte-parole du MOREDGO a fait part de
l'incapacit6 des paysans & acheter les instruments pour que leurs infants
puissent traveller.
Centre
Mirebalais Des organizations f6minines de la ville ont organism une
journey de reflexion pour aider les femmes A connaitreleurs droits et
devoirs au niveau de la soci6t6. Cette stance a permits aux organisatrices de
se pencher 6galement sur les problbmes rencontr6s par les femmes. L'une des
dirigeantes, Madame Fleurette Dubuisson, a d6plor61es violence, sous
routes les former, exerc6es sur les femmes. Elle s'est pronounce en faveur
du respect des droits de la femme.

Le cur6 de la paroisse, M. Oblas Louis, a c616brd une messe en mimoire des
victims des attentats du 11 september dernier. Dans son hom61ie, le
pr61at a invit61es peoples du monde enter A souvenir la cause de la paix.
Le pr8tre catholique a demand & Dieu de console routes les families qui
ont 6t6 frappes par ces scenes de violence.

Nord-Ouest
Port-de-Paix Le d616gu6 d6partemental, le Docteur Flaubert
Duroseau, a annonc6 que des demarches seront enterprises auprbs des
Autoritis afin de r6soudre les divers problbmes auxquels la population fait face.
L'insuffisance d'eau potable,1'absence de centre de sant6 et
d'infrastructures sont parmi les difficulties r6pertorides par le
repr6sentant de l'ex6cutif. M. Duroseau a 6galement fait part de intention
de son administration de cr6er des employs pour diminuer le ch8mage et la
misbre dans lar6gion.

L'infonnation au quotidien
de bon matin ... . FAX 221-0204
Melodle Matin


Mercredi 26 Septembre 2001


Page18


SEGA LA


Solutions de la


PE
PA
PA

MA
MA
MA


G0NFLE


Solutions de la semaine passee:


me one
Belgique
ne""^
Finlande
Grrarne
liarie
Irlande
Luxembourg
us
Royaume-Uni
Subde








I


. Page 19


Mercredi 26 Septembre 2001


Majistra Miami-Dade County-a msye Alex Penelas antbtatht ak Emeline Alexis ansanm ak
County IVianager Msye Steve Shiver pou mande County Commissioners yo lapbmisyon pou yo
depanse youn kbb byen pwds nan bidjb 2002-a nan dombn kiltirdl pou kominote Ayisyen-an..
Nan Pwogram sa-a gen plan pou youn mize pou konsbve mbvby atistik Ayisyen-yo pou edikasyon
kominote-a sou atizay Ayisyen. Tankou nou te di deja nan pwen devlopman ekonomik san lakilti.
Lakilti se.zo kolin v6tebral tout deviopman ekonomik. Majistra penelas konn sa. Komisyond
Art Teele limenm pwopoze pou l'bay lebra ak County-a pou yo monte youn Pak pou Little Ayiti
k'ap gen ladann teren foutbbl, teren volebbl, Sant kominoth, Net Office, Polis, pisin, ... Bonjan
frech6 pou timounn kou granmounn viv amize yo....An nou lapriyd pou bbl pwojd sa yo ak koze
teworis yo pa koule kou ti kokoye sou pye.
MEN DEKLARASYON MAJISTRA ALEX PENELAS
-The Haitian residents in Miami-Dade County represent one of the most exciting and rich cul-
tures in our community.
-They bring to our community a richness and depth of culture- exotic, colorful and proud in
.
their traditions, music and foods.
.
-Here, you find art that has lost none of its dazzling color and people who have lost none of their
honor and values.
-Yet, there are deep and abiding problems. While traditions flourish, economic development has
not kept pace.
. .
-As their numbers grow, their understanding by fellow residents languishes.
.
-That's why I have inaugurated FREE CLASSES IN CREOLE for non-Haitian-American em-
. . .
employees of Miami-Dade County. This will create an environment within County government
.
that will attract entry-level Haitians into the work force.
.
-Additionally, it will open the doors to faster advancement withm the system
.
-Haitian-Americans are an esteemed segment of our community. That's why, in my Budget
Message to the Board of County Commissioners last week, I allotted more than $600.000 to
their causes and needs.
-We have allotted $100.00 for the Haitian art and Historical Museum to create a venue where
-
Haitians and non-Haitians can learn to understand each other and appreciate the rich and color-
ful Haitian culture.
-In May 2000, we will once celebrate Haitian Cultural Heritage Month. To assure its success,
and provide our neighbors with a added sense of pride, we allotted $75.000
-SAK PASE MIAMI is a Haitian-television that is devoted to the both the opportunities and the
problems of Haitians in Miami. Not always serious, it also kids Haitian idiosyncrasies and ythe
humor of its people. A $150.000 segment of my budget is going to fund this show.
-The Haitian Youth Center is re-evaluating its construction and programs. To assist them in
hiring a consulting and finding an appropriate site, we have given the center a $100.000 budget
.
line.
-The Haitian elderly face great difficulties in obtaining housing, legal advice and medical ser-
vices. To assist them, we have given $100.000 to the Haitian Elderly Culture Enrichment in
Homestead.
-The Haitian Family Outreach Ministries works with 50 Families in Little Haiti to provide them
with education and financial support. To assist them, we have allotted them $200.000 from next
year's budget.
-These are but a part of the way that the Miami-Dade government serves its residents


LIBRERI MAPOU BOOKSTORE THE BEST AND THE ONLY
HAITIAN BOOKSTORE IN THE DIASPORA SERVING THE COM-
MUNITY-FOR THE PAST 11-VEARS..591.9NE 2NDAVEN1)E.


EUGUY SAINVIL *
< SOLID POU OUN DEVLOPMAN
EKONOMIK TOUTBON>>
Youn konferans piblik la mande bis nan Sant
Kiltirbl Mapou. Li drape a 66 tapan, Dimanch
23 Septanm. Konferansye: Teknokrat: Euguy
Sainvil.
Euguy pa bezwen mounn prezante-1.
Boitch li bon. Koze rale koze. Li chaje ak
esperyans. Li konnen sijb-a ki se Devlopman
ekonomik nan kbk zbn.Peyi Ayiti. Euguy
kbmanse pou li monte wil lakilti nan
devlopman ekonomik la. Li leve Sant Mapou
lan anl6, byen wo pou li monte jan li enpitan
pou espesyalis tankou atizan lakilti k'ap panse
peyi chita ansanm pou reflechi sou peyi lakay.
Li f6 youn koutpye OKAY DIFON.nan
katchemen kote te gen youn izin sikriyb. Li di
tou te gen youn bbri kote yo te konn fi bb...
youn faktori ki te konn founi tout peyi-a bonjan
bb fre, bb 16t, Jounen jodi-a, se zokbkbwbs
anplasman-an ki rete.... Poukirezon tout bon
bagay nou te genyen dispardt olye y'amelyore
tankou tout peyi civilize. Li di Ayiti manke
planifikasyon manchlonng. Chak mounn
bezwen fb ti bagay pa yo. Ak non yo. Poukont
yo. Chak pwojb ki kbmanse pa janm fini. Chak
otorite ki pardt li detui sa lit la te kbmanse.
Kalite politic grenn senk sa-a pa bon pou peyl-
a. Si n'ap panse peyi fbk nou kole zepil, fik
gen kontinuite. Li bay ekzanp peyi Lasuis ki
pran 20-an pou monte youn chemen d'f6.
Program nan planifye, li kbmanse, Apre 20~
an li fini. Kounye-a Lasuis rezoud pwoblEm
transphtasyon li.
Euguy ki angaje-1 ak youn asosyasyon
pou deviope zin Nb peyi-a, etidye devlopman
ekonomik nan peyi Lasuis Li gen youn bon
.
dbz konesans sou li ak esperyans li fe nan blwo
leta Ayisyen yo monte enpatans <>
ekonmik sa yo. S'oun seri jalon, youn seri poto
byen djanm ki ka kore nenpbt ki gwo pwojb
deviopman youn zbn nan peyi-a. Dyaspora-a
gen wil li. Anpil bin volonte nan diaspora. Se
.
pwoteksyon yo bezwen. Tankou Dokth Mivil
di se ...< twip politic. Politik divide. Ak divizyon nan
pwen reyalizasyon>>.
Euguy mande tout bbn volonte pou yo vin
kontinye poze pwobldm yo, pote patisipasyon
yo nan program devlopman zbn Nb peyi-a.

ESPOZISYON VIL POTOPRENS
NAN TAN LONTAN NAN
SANT KILTIREL MAPOU
Youn espozisyon k'ap fen ret gaga. Pitoprens
nan tan lontan. Youn achitekti wololoy. Youn
anviwopnnman chaje ak bbl fld, bbl pyebwa,
gazon, ak lapwbprete. N'ap wi Theatre
Parisiana, rue ROUX, Rue Traversibres ak
tout mache anba, ri Bas peu de chose, Rue des
Miracles, Ecole St. Louis, Cathidrale ak anpil
latankb.5919NE2ndAve. (305)757-9922

BON FET KIKI
Atis powbt-akth-dansh-mizisyen Kiki Wainwright fete
fbt li Dimanch pase. Se youn jounen lakontantman pou
tout zanmi Kiki ki pa te blive rele-1 pou swete-1 Ban
Fbt. Kiki Pansyond-retrete jounen jodi-a. Li gen tan pou
li li, ekri, simaye mizik sou nou. Bbn Rt Kouzen!

BON FET JINET
KouzenakkouzinKoukouyyorele-lpakapala.Malgre
laj li, li toujou la nan tout aktivite Koukouy osnon lbt
bganizayonSamdi22setefbtJindtEtienne...Nsatres=-
youn kouwbn choublak pou li pou nou swete-1 Bbn F6t!


ti gut p tigoutak an Mpou


KREYOL NAN MIYAMI

MAJISTRA ALEX PENELAS -EMELINE ALEXIS
STEVE SHIVER AP PLANIFYE DEVLOPMAN
KILTIREL KOMINOTE AYISYEN-AN NAN MIYAMI
,








1 T (


Saturday November 3 rd 2001
Bayfront Park Amphitheater
301 N. Biscayne Blvd. IVliami 2:OO PlVI IVIIDNICBHT


Mercredi 26 Septembre 2001


page 20


(US ... suite de la page 16)
confrontation entre Etats. C' est la proliferation de ce que
j'appellerais les nouveau conflicts international, qui cor"
respondent A une tout autre grammaire, A l'usage d'autres
resources, d'autres types de violence. On a vu comment
les Etats-Unis, depuis la Somalie, I'Irak, le Liberia, la
Yougoslavie, ont 6t6 en quelque sorte t6tanis6s face A ces
manifestations de violence dis s6minde, extra ou
para6tatiques, une "violence du pauvre".
Cette puissance apparait done telle qu'elle est:
extraordinaireme6n fr ilet A prendre en compete: cette

puissance n'est pas seulement fictive mais aussi d6calie
parce que l'idie de novel ordre mondial donnait aux Etats-
Unis une responsibility suppl6mentaire de regulation de ce
novel ordre. Les Etats-Unis, qui avaient gagn6 la guerre
froide, changeaient de r81e: de gladiateurs ils devenaient
r6gulateurs. Or, depuis 1990, non sculement les Etats-Unis
ont failli dans leur r81e de regulation, mais la position qu'ils
ont 6t6 amends & prendre dans la plupart des conflict n'a
pas 6t6 celle du juge mais de la parties. Cela a accumul6,
depuis dix ans, une formidable tension: le sentiment, chez
les parties combattantes, que intervention des Etats-Unis
n'6tait pas neutre, 6quilibr6e, mais partisan. Ainsi, dans le
conflict du Proche-Orient, ils etaient juges et grand
conciliateurs mais aussi la grande puissance dont on savait
qu'elle soutiendrait Isra61 quells que fussent les initiatives
que prendrait ce pays. Insensiblement, les Etats-Unis, qui
se tiennent pour r6gulateurs, ont 6t6 perqus A nouveAu
comme gladiateurs. Et ont accumul6, de ce fait, sur leurs
6paules, une masse de violence dont ils n'avaient peut-8tre
pas pris toute la measure.
D6sormais, les Etats-Unis sont amends A
doublement repenser leur r81e pour faire face A ces riouvelles
former de conflictualit6 et pour d6fimr les contours d'une
puissance d6soimais relativis6e. Cela ne conduit pas
ncessairement AI'isolationnisme mais Ar6viser en un sens
plus modest leur implication dans les conflicts
international.
Avant m8me ces attentats, on pressait les Etats-
Unis d'intervenir au Proche-Orient. Ce conflict est-ille point
nodal de ce qui vient d'arriver? .
C'est un point nodal parce que ce conflict dure


p


1. .. -,,
a to 1.. 4 sy
7,. E. v. 11 0 k _. o .*
depuis tr6s long temps, qu'il est deforteintensit6 et, surtout,
c'est un conflict carrefour. 11 article le monde palestinien
au monde arabe, le monde arabe A ensemble du monde
musulman, le Proche-Orient & l'Europe au travers dela
Miditerrande, le Nord au Sud. L' exceptionnaliti de ce
conflict tient A ce qu'il est b la frontibre de tout: il chevauche
tous les spaces sensible dans la construction de l'ordre
international, avec la charge de violence et de haine qu' on
connait.

internatio uls lof teamentr n scen ent s a
York A ce qui s'est product & G8nes,10rs du sommet du G7.
Tout en 6tant different, G8nes 6tait, d'un certain point de
vue, le signe que cette masse de violence 6tait prete A
d6border.
A G8nes est apparue cette duality du monde entre
un secteur riche, prot6g6, et un inorme monde d6muni: cette
couture n'6tait plus possible, ni supportable. Le message
de G8nes 6tait, dans une.certaine measure, la necessity de
r6guler le monde sur un mode cosmopolite, avec la chance
or sh tous artici1poe sur untipied dC6 t6 ad
contrecoups delamondialisation, c'est quenous devons en
fimr avec l'id6e de tutelle apparue avec les empires
coloniaux, puis avec l'imp6riahsme et avec ce qu'on appelle'
plus pudiquement, I'aide au d6veloppement, cette manibre
de paternahsme qux s'exprime dans le G7, le G8, les insti-
tutions de Bretton Woods.

L'Etat semble impuissant, dans cette nouvelle
regulation, face A des organizations d6termindes ...
Non, il reste des moyens d'une regulation
ex o re r7pe7uqe n ceeT nsceox ic t
bricol6s, imports, qui ne correspondent pas A notre
grammaire institutionnelle mais qui entretiennent avec
l'Occident des relations ambiguds, obles rapports d'autorit6
ne fonctionnent pas comme en d6mocratie. Qui est derriere
les terrorists: des Etats ou des individuals? Probablement'
quelque chose entre les deux. Dans le monde extra-
occidental, I'entre-deux est plus important: il d6signe tout
ce qui se passe A la lisibre entre l'Etat et des actions
individuelles, aux merges des Etats, dans les circuits
d'autorit6 plus ou moins institutionnalisds, plus ou moins
branches sur les resources de violence dont disposent les


Etats mais non contr816s institutionnellement. Lorsque nous,
Etats institutionnalis6s, avons A n6gocier avec ces Etats,
nous avons du mal h ies tougher: od est l'Etat iranien? M.
Khatami, M. Khamenei, une addition de bureau
d'ayatollahs? On ne sait pas.
Ensuite,1esEtatsdoivents'associerides616ments
de la soci6t6 civil. I' Etat doit 8tre interactive et ne peut plus
ignore ces acteurs sous pr6texte qu'ils ne soutpas16gitimes,
d6mocratiquement contr816s. II doit agir avec les ONG,
rdpondre A des former d'int6gration social qui n' ob6issent
pas forc6ment A cells de l'int6gration citoyenne.
L'exemple de Durban ne plaide pas forciment
pour certaines ONG ...
Meme si certaines ONG out donn6 le spectacle
quel salt, la rigullation m iale ne peut resterice qu'elle
conflicts, cette association 6troite avec les ONG deviant
n6cessaire. L'exemple de cette semaine monte quele dan-
ger ne vient pas des Etats mais des soci6t6s: la violence
n'est pas due, comme au temps de Bismarck, I la politique
militaire des Etats mais & des int6grations socials qui se
font mal, A des spaces sociaux oh I'insertion des droits
est trbs incertaine. C'est sur ces soci6t6s qu'il faut agir; nous
sommes dans un monde oh la posture de souverainisme,
d so otT mes s pous e. pdoer em n Un

risque sanitaire en Afrique nous frappera domain: le sida
en estun example terrible. La philanthropic, I'altruisme sont
presque d6pass6s pour laisser la place h l'utilitarisme: il est
urgent d'aider maintenance pour ne pas pitir domain. Nous
n'avons pas le choix: un conflict qui semble p6riph6rique
nous menacera domain.

Et surtout, nous ne devons pas oublier cette rigle
d'or, qui va devenir l'aune des relations international:
e e6au rc uttteusne ne t
la mort de plusieurs Palestiniens... Et lorsque nous saurons
r6agir au genocide de 500 000 Rwandais comme nous avons
r6agi au sort tragique des victims emport6es & New York,
nous aurous fait un progrbs dans la regulation de la vie
international. Or nous sommes encore dans un monde od
un homme ne vaut pas un autre homme; c'est en ces terms
que le Sud r6agit A la catastrophe de New York. La
mondialisation aggrave les in6galit6s mais suscite une as-
piration hl'6galit6 comme il n'y en a jamais eu. Parce que
chacun a d6sotmais les moyens de se comJiarer aux autres.


"LaW pou Aylti"

reichrus Haitian Roots Music in the heart of Downtown, Miami, Florida,
The Annual Festival is organised for the purpose of proubling Haitian
culture in South i-laralu and encouraging young Haitian Americans to
value their culture. The event is by thr the most attended Haitian celebration
in South Florida. In 1997. Over 8000 thus attended RASIN 97 and the
event was named "The BEST FESTIVAL of Miami" by the Miami New
Times: RASIN 98 drew a crowd of 9000; RASIN 99 was attended by
10.000 and RA \iN 2(KK) was attended by over 18.000. This year the
crowd is expected to be over 20.000!

"Lavi pou Ayiti" is the theme for the Eighth Annual Haitian Roots Music
Festival "RASIN 2001" which will be held on Saturday November 3rd,
2001. Lavi pouAyiti (Life for Haiti) is used in this context to urge citizens
and friends of Haiti to make a concerted effort to bring the once beautiful
portion of Hispaniola back to life. This is a call to save the lives of
thousands of God's children who are suffering in dire poverty and dying
of malnutrition. It is also a call to plant one seed of hope so that the once
lush forestation that covered the mountains of Haiti can one day bloom
rich and green again, This call is for justice for the thousands who have
fallen victim to the senseless wave of crime and violence that terrorize
the populace. The committee of RASIN dedicates the celebration of the
2001 festival to those who have lost their lives and to those who continue
to struggle in the homeland for a better tomorrow. Let them live. Lavi
pou Ayiti
The eighth presentation of RASIN festival in Miami continues the mission
of bringing to the forefront a small slice of Haitian culture. Through this,
the Center for Haitian Studies, which is the principle producer, offers to
Haitian Americans in Florida and to the rest of the world the opportunity
to revel in one aspect of our culture of origin and, to do it with other
members of the multiethnic American society. For those who, for one
reason or another, live far from their homeland. the festival offers the
rare and precious opportunities to touch base and to fortify themselves.




MHAVE


RAS TN


200 1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs