Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00068
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: July 4, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00068
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text













Haiti en Marche edition du 4 au 10 Juillet 2001/01o. XV, No. 22 /


Un nouveau CEP en formation

Et avec la participation de Convergence


PORT-AU-PRINCE, ler Juillet Eureka!
Selon les temoins, tous les participants ont &clatW en
applaudissements lorsqu' une formule a t enfin trouv6e
pour la formation du nouveau conseil electoral provisoire

NOUVEAU CE
LES 9 INSTITUTION
REVENUES


"On s' est f6licit6 nous-memes en quelque sorte"
nous a dit le president de la Conference Episcopale
catholique, Mgr Hubert Constant.
C'6tait le premier objectif des
P negotiations conduites ce week-endi
1'h6tel Montana, PNtionville, banlieue de
[S la capital, sous la pr6sidence du secr6taire
S3 |i .


Gaviria en Haiti en 1'espace d'un mois pour aider a
vaincre 1'impasse entire les deux adversaires politiques,
Fanmi Lavalas, le parti du president Jean-Bertrand
Aristide, et Convergence DMmocratique, une coalition
de 15 parties politiques d'opposition.
objectif premier des n6gociations en course est
de convaincre les dirigeants de la Convergence de
participer A la formation du nouveau conseil electoral,


. Conference Episcopale
catholique
. Eglise Episcopale
. Cultes reforms
. Judiciaire
. Convergence Democratique
. Fanmi Lavalas
. Organismes de Droits
humans
. Associations Patronales
. Autres parties politique


Cesar Gaviria harcele par les reporters photo YonelLouislHenM
general de I'Organisalion des Etals qui serai charge de rectifier les irr6gularitis d6noncees
Americains, Cesar Gaviria. assisle de dans les legislatives du 21 mai 2000 et d'organiser des
I'assistant secretaire general de la Caricom elections anticip6es l'an prochain. C'est du moins la
(communauW carathe), Alfred Ramdin. proposition faitepar Fanmi Lavalas.
C'est le troisieme voyage de N1. (voirAccord CEP/3)


HAITI POLITIQUE

La crise laisse les deux

adversaires aussi affaiblis
ANALYSE Cependant aussi bien Fanmi Lavalas que la Convergence
PORT-AU-PRINCE, 30 Juin- Le radicalisme, seul gagnant. D6mocratique ne sortiront de l1 sains et saufs ... On ne s' engage
Les deux camps (pouvoir et opposition) sont susceptibles pas dans une guerre de tranch6es aussi f6roce, oA tous les coups
sontpermis, et pendant aussi
longtemps, pour en ressortir
frais comme une rose.
Le pouvoirAristide
2001 i' est plus celui contenu
dans les belles theories 61a-
bor6es an course de nombreux
s6minaires A Tabarre avec ses
fiddles et de rencontres avec
de nouveaux allies : bour-
geoisie d' affairs, cadres
professionnels ...
De son c6t6, Con-
vergence n'est qu'une al-
S lance de circonstance, for-
4.1m6e de bric et de broc, qui
"Ane resistera pas au contact
brutal de la vraie rdalit6 po-
litique: ambitions personnel-
les, luttes d'influence, 6lec-
k -.6 tions et surtout les pr6siden-
Une march oecuminique aux flambeaux organisde ii Port-au-Prince par les paroisses tielles an bout ...
catholique (Basilique Notre Dame) et 6piscopale (Ste Trinit6) photo Eddy Photos Jean-BertrandAris-
d'y laisser des plumes, et pas des moindres. N'6tait l'interven- tide a dfi multiplier les concessions. Trois conseils 6lectoraux en
tion 6nergique del'international, nul ne peut direjusques A quand cinq mois. Un government don't la composition n'est pas loin
aurait dur6 cette crise qui n' a aucun fondement politique ni id6o- de ressembler A celle de la Convergence, don't les membres vien-
logique, voire moral, sinon consumer le pays, comme le para- nent d'horizons tout aussi divers, c'7est le moins qu' on puisse dire.
site 1'arbre, jusqu'h ce que mort s'ensuive ... Et ce n' est sfirement pas tout ... (voir Affaiblis / 4)


Football:


la Copa

America

n aura pas

lieu en

Colombie
P. 15

SHaiti en Marche. -
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartiniere
Bois Verna
T61: 245-1910 Fax 221-0204
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Fl. 33150
T61: 305 754-0705 / 754-7543
New York 914358 7559
Boston 508 941 6897
Montreal 514337 1286
Fax: 305 756-0979 / 513-5688
e mail: enmarche@haitiworld.com
URL www.haitienmarche.com
Library of Congress #ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montr6al, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
. Port-au-Prince: 10 Gourdes


I








Page 2


I EN PLUS ... ENBREF...I


LA CRUISE POLITIQUE

Un petit pas de franchi


PORT-AU-PRINCE, 1-Juillet -
Une ambiance tendue, anxieuse ... c'est
celle qui regne dans le lobby de I'h6tel
Montana. On est dimanche ler Juillet.
Les journalists ont envahi tous les petits
salons antiques du Hall" d'entr6e de
l'h6tel.
Us sont A l'affftt de la moindre
information. Dans une salle tout au fond,
herm6ntiquement ferm6e, les deux d6l6ga-
tions sont face A face. Celle de Fanmi
Lavalas: les S6nateurs Yvon Neptune et
Gerard Gilles, le Dr Jean Claude
Desgranges, chef de cabinet du chef de
l'Etat, les ministres Guy Paul (Information)
et Joseph Antonio (Affaires 6tranghres).
La delegation de la Convergence
D6mocratique comprend G6rard Pierre-
Charles, Suzie Castor, Micha Gaillard,
Serge Gilles, Paul Denis, Osner F6vry,
Victor Benoit.
Et au milieu, les m6diateurs, prin-
cipalementla d6l6gation de l'Organisation
des Etats Amrricains. En tate, le Secr6taire
Gen6ral de 1'OEA, Mr C6sar Gaviria, le
Secr6taire G6ndral Adjoint Luigi Einaudi,
Mr Alfred Ramdin de la CARICOM et
1'ex-ambassadeurmexicain Sergio Romeo,
nouveau representant de 1'OEA en Haiti.
Les repr6sentants de la commu-
naut6 international sont 6galement nom-
breux : les ambassadeur de France (Yves
Gaudeuil), des Etats-Unis d'Am6rique
(Brian Dean Curray), du Canada ( Gilles
Bernier) et le repr6sentant de 1'Union
Europ6enne, 1I'Espagnol Rafael Matos.
De temps en temps, l'une de ces
personnalit6s sort,histoire derespirer. Elle
est alors assaillie par les reporters laiss6s
sur leur faim pendant de nombreuses heu-
res. ,
Les r6v6rends Rony Desroches,
Edouard Paultre et Pauris Jean-Baptiste
sont 1A aussi. Us repr6sentent la Soci6t6
civil.
La rencontre a d6but6 en milieu
dejourn6e ce dimanche ler juillet.
Et au fur et Amesure que le temps
passe, les journalists arrivent A recoller


les morceaux, grace aux explications four-
nies par les uns et les autres.
En gros, il semblerait qu'on est
arrive A un semi-accord.
La formation d'un nouveau con-
seil electoral provisoire (CEP) est accep-
tede. Et la Convergence democratique ac-
cepte d'en faire parties.
C'est ce quoi on voulait arriver
pour le moment, premiere tape pour la
resolution d'une crise qui bloque le pays
depuis plus d'une annde. Les 9 membres
du nouveau CEP seront designs par les
institutions suivantes : 1'Eglise catholique,
1' Eglise 6piscopale, les cultes RMformds,
le Judiciaire, Convergence D6mocratique,
Fanmi Lavalas, le secteur Droits Humains,
les associations Patronales et le 96me
membre serait issue des "autres" parties po-
litiques.
Les divers acteurs sortent ext6-
nu6s, certain accompagn6s de leurs gar-
des du corps. Les chauffeurs avancent les
4 x 4. Et on s'en va jusqu'au lendemain
lundi pour reprendre le meme calvaire.
On est fatigues. Nous avons
franchi un grand pas. La Convergence fait
parties du Conseil Electoral. C'est ce qu'on
appellerait un 'Accord Prdliminaire'. Pas
encore d'accord definitif. Mais au moins
quelque chose est sorti et la date du ler
Juillet a 6t6 respected."
C'est peu. Mais c'est beaucoup
quand on pense Al'intransigeance des uns
et des autres pendant cette longue p6riode
'des-n6gociations-h-n'en-plus-finir.'
C'est triste", nous dit une-
cliente de l'hitel qui, d'un ceil intrigue,
suit le va-et-vient des uns et des autres.
" Oui c'est triste que pour arriver a un si
petit point, il aura fallu l'intervention du
secteur stranger, parce que les deux camps
haitiens ne peuvent pas arriver tout seuls
aune entente. C'est bien triste tout cela et
je dirais meme plus, c'est 6coeurant".
Mais laissons l1 les r6flexions
6motionnelles et souhaitons que le mnieux
se poursuive ...
Haiti en Marche, 1cr Juillet 2001


Haitiens emprisonnes


vivants dans un navire
NASSAU, 28 Bahamas a dpech6une
Juin Six boat-people i 2u fra g unit vets 1 'le d6serte
haitiens restaient dans l'espoir de sauver
bloqu6s le dimanche 24 juin dans le ven- les Hatiens rests emprisonn6s dans le
tre d'un navire en bois, dans une mer venture du navire.
infest6e de requins, au large de la petite Selon un official, 76 immigrants
ile Rum Cay, dans les Bahamas. 68 hommes et 8 femmes ont surv6cu au
Onze haltiens sont morts quand naufrage. Un homme a Wt6 transport A
leur embarcation, avec plus de 90 Nassau pour 6tre soigne.
personnel A bord, a apparemment heurt6 Selonunpasteur r6sidant surl'ile
un r6dcif, puis a capot6 et s'est cass6 en de Rum Cay, undes haltiens dit avoirperdu
deux. UIls essayaient d'atteindre les Etats- sa soeur et sa fiance.
unis. "Ils risquentleur vie en haute mer
Des requins-tigre ayant 6t6 parcequ'enHaitiiln'yaninourriture,ni
remarqu6s r6dant autour du navire argent, mni travail" a dit le pasteur.
naufrag6, 1'immigration bahamdenne a Les gardes-cotes am6ricains ont
decide d'envoyer des plongeurs dans la par ailleurs rapatri6 183 haitiens en Haiti
parties submerge de 1'embarcation. mardi, apres les avoir secourus dimanche
Ces derniers ont retire huit dernierd'une embarcationenbois Al'ouest
cadavres 4 hommes et 4 femmes, mais de Great Inagua, dans les Bahamas.
n'ontpas 6t6capables d'atteindre3 autres Cette annee, les gardes cotes US
corps flottant dans 1'eau. ont intercept 852 haitiens en mer.
La Force de Defense Royale des


Lactualiti au quotidien de bon matin
6:30 AU PIPIRIT CHANTAN

7:00 Melodie Matin
MELODIE 103.3 FM, PORT-AU-PRINCE, HAITI


Mercredi 4 Juillet 2001
HaYti en Marche Vol. XV No 22


Les Pauvres se rassemblent devant le Palais.
Plusieurs centaines de d6munis s'6taient donn6s rendez-vous jeudi aux abords du Palais
National. Ces personnel r6clamaient de 1'aide du Chef de 1'ex6cutif. Vingt quatre heures
plus t8t, le Pr6sident Jean Bertrand Aristide avait demanded aux n6cessiteux de
s'adresseraunchefdel'6tat. "Nuln'ale droitdederoberlebiend'autrui, si vous etes au
ch6mage ou dans la misere adressez-vous k moi", avait-il notamment d6clar6.

Formation du nouveau CEP: Les negociations
Le secr6taire g6n6ral adjoint del 'OEA, Luigi Einaudi, est arrive jeudi A Port-au-Prince
pour tenter de convaincre la Convergence d6mocratique de designer un repr6sentant au
nouveau CEP et d'apporter sa contribution aux d6marches visant A tire les masses
d6favorisdes de la misere. M. Einaudi a Wt6; rejoint en fin de semaine par le Secr6taire
Gen&6ral de 1'OEA, Mr C6sar Gaviria. Participaient A ces n6gociations entire Fanmi
Lavalas et la Convergence D6mocratique Le S6nateur christopher Dodd, le repr6sentant
de la CARICOM Albert Ramdin et Peter Romeo repr6sentant de 1'OEA en Haiti.
Les repr6sentants de la communaut6 Internationale ainsi que ceux de la soci6t6 civil
participent 6galement aux n6gociations.

L'Union Europdenne et les ndgociations
L'Union Europeenne accueille favorablement les efforts de 1'OEA qui vise k aider les
acteurs politiques haltiens A trouver une solution A la longue crise politique. Le
repr6sentant de l'UE en Haiti, 1'ambassadeur d'Espagne Raphael Matos Careca, invite
les protagonistes k oeuvre pour la mise en place du Conseil electoral Provisoire le pre-
mier juillet prochain.

Les diverse rencontres prdliminaires aux negociations
proprement dites
Une rencontre s'est d6roulde jeudi soir entire la Convergence Ddmocratique, les 6glises
et l'Initiative de la Socid6t6 Civile. Au menu des discussions, preparer les pourparlers du
week-end. Les dirigeants de la Convergence se prononceront sur les modalit6s du choix
des conseillers electoraux et sur les moyens de trouver un accord politique sur les
elections de l'annde 2000.

Les visiteurs et les negociations
Le Senateur Amdricain, Christopher Doll, est arrive vendredi dans la capital. Le
Congresman d6mocrate, qui a travaill6 sur le dossier d'Haiti pendant administration du
President Bill Clinton, doit rencontrer le Pr6sident Jean-Bertrand Aristide et d'autres
secteurs du pays. L'ancien Pr6sident v6n6zudlien, Carlos Andrez Perez, est en visit
aussi depuis jeudi A Port-au-Prince. I a rendu une visit de courtoisie au President Jean
Bertrand Aristide. Les deux hommes se sont retrouv6s en tete-a-tete au Palais National.

Z6ro tolerance et Insecurite
Des cambistes de la region de Port-a-Piment ont appuy6 la declaration du Pr6sident Jean
Bertrand Aristide relative la formule "zero tolerance ". Ces petits commerqants
apportent un ferme soutien A la police contre toute action allant Al 1'encontre des bandits.
Le Porte-parole de la PNH, Jean Dady Simeon, a d6nonc6 des intimidations et des
appeals anonymes sur la ligne sp6ciale 114 par des individus mal intentionnds. D'apres
M. Simdon, ces manoeuvres ne pourront pas arreter les policies dans leur determination
a letter contre les bandits. I r6affirme la volontW des agents de la police de garantir la
s6curit6 de la population.

Une delegation de la PNH visit le department de la Grande-
Anse
Une delegation de la police national d'Haiti, conduite par le porte-parole de
l'institution policire, Jean Dady Simeon, a effectu6 mercredi une visit dans la Grande-
Anse en vue de consolider le travail des policies de ce department dans la lutte contre
le banditisme. Au course de son passage dans ce d6partement, le porte-parole de la PNH,
a pr6sent6 & la press quatre (4) pr6sum6s "zenglendos" arretds par la police de la
Grande-Anse. Selon Jean Dady Simeon, ces "zenglendos" 6taient recherch6s par la po-
lice de Port-au-Prince. lUs se seraient r6fugi6s dans la region, apres avoir commis des
forfaits dans la capital. (voir suite page 18)





R Tihe Beacon Counci

Requete pour Proposition
Profile Economique et Analyse de Marche
RFP No. HRI
Le Beacon Council recherche des propositions dans le but de- d~velopper des
profils 6conomiques sectoriels pour la zone g6ographique du Miami-Dade County localisde au sud de
Eureka Drive ( SW 184 Street). Ce profile 6conomique devra foumir la base pour I'analyse par un pane
d'experts en immobilier r6unis par le Urban Land Institute (ULI) Advisory Service, qui developera un Plar
de Reutilisation des 717 acres adjacent A la Homestead Air Reserve Base.
Toutes propositions peuvent etre soumises pour le project global ou pour des sections individuelles.
Les Sections comprennent:
Section 1: Housing Market Conditions courantes et Tendances historiques
Section 2: Retail Development Conditions courantes et Tendances historiques
Section 3: Office Development Conditions courantes et Tendances historiques
Section 4: Industrial Developement Conditions courantes et Tendances historiques
Section 5: Tourism : Conditions courantes et Tendances historiques
Section 6: Agriculture: Conditions courantes et Tendances historiques.
C'est I'intention du Beacon Council de publier des accords pour un ou plusieurs
consultants dici le 13 Juillet 2001. D'apres les reglements de cette requete (RFP), le travail doit com
mencer le 13 Juillet 2001. Et tout travail devra 6tre remis au plus tard le 15 Aoat 2001.
Les documents pour cette requete seront disponibles a partir du 27 Juin 2001. Des copies peuvent Etre
obtenues au Beacon Council, 80 SW 8th Street, suite 2400, Miami Florida 33130. Vous pouvez auss
obtenir une copie par fax ou par e-mail en contactant le Project Coordinator Diana Gonzalez au (305) 579
1348
Toutes les propositions doivent 6tre acheminees au plus tard A 4:00 pm, le 9 Juillet 2001. Les proposition;
ne seront pas accept6es par fax ni par transmission 6lectronique.
Les proposition's devront -tre premises au Beacon Council, 80 SW 8th Street, Suite 2400, Miami, Florid
33130.







I -L'EVENEMENT I


Un nouveau CEP en formation

Et avec la participation
(Accord CEP ...suite de Convergence ours precedents.
de la premiere page) M. Luigi Einau-
Finalement, un accord pr61iminaire est sorti vers di, le secr6taire g6n6ral adjoint de l'OEA, est en Haiti
8:00 PM. I porte surle choix des institutions qui enverront depuis jeudi. Son sup6rieur, Cesar Gaviria, est venu le
des reprdsentants au nouveau CEP. Ce sont 1'Eglise rejoindre vendredi.
catholique; I'Eglise c une
6piscopale; les cultes i
r6form6s; le judiciaire; la :
Convergence
Ddmocratique; Fanmi.W
Lavalas; les organismes
de droits humans; les
organai-ssatiton s .on
patronnales; et les autres
parties politiques. Les
membres du CEP sont au
nombre de 9, qui seront
done designs par les 9
institutions sus-
mentionndes.
International
6tait dimanche aungrand
complete k l'h8tel Mon-
tana. A part les officials
del'OEA et la Caricom,
on notait la presence des Les dveques Serge Miot (catholique) et Zach6 Duracin (4piscopale) conduisant une
ambassadeurs des Etats- march en faveur d'un compromise politique pour mettre fin k une crise qui a cause


..1 . i tant de soufl
Unis, de France, et de plusieurs diplomats. tant de sou
d'autres pays, don't la R6publique Dominicaine.
Des leaders religieux; des representants de la
soci&t6 civil baYtienne, don't 1ISC (Initiative de la Soci6ete
Civile) et de nombreux membres de la classes politique, en
dehorsdes delegations de Fanmi Lavalas et de Convergence
Democratique, ont particip6 aux pourparlers qui se sont
d6roul6s A huis clos pendant de longues heures.
Le s6nateur d6mocrate am6ricain, Christopher
Dodd, a fait aussi le voyage h Port-au-Prince A occasion.
I1 n'a pas participe directement aux negotiations, mais il a
trouve des mots d'encouragement pour les diff6rents
protagonistes, plus sp4cialemnent Lavalas et Convergence.
Solon des informations colletades n et Ia, on a pu
compruedre que leos deux principaux adversaires out 6t6
appld h travailler sur Un agenda mis aU point par les
mddiateurs intenationaux, aprbs que ceux oi ouront
renoontrld prdalablemenit las divers acteurs sdparldmet legs


UNIRMANSFER,Iinc,


'.D a & u I:m m
Iw. C~QieU MEU


frances au peuplephoto Eddy Photos
Les negotiations se deroulent autour de cet agenda
commun, et les diff6rents points abordes au fur et Amesure,
en essayant de considdrer en priority les points les moinms
litigieux.
Les points principaux sont:
La formation du nouveau conseil electoral;
Le mandate du conseil;
Le nouveau gouvernement;
L'environnementpolitique global.
Etc...
Les conversations ont etW suspendues dimanche
soir au-delA de 10 heures, les participants visiblement
fatigues, pour reprcndre lundi.
La soul objectif utteint est la formnule de composi-
tion du iinouveau CBP, conmuniqude plus haut.
On n'dtait mama pas encore parvenu & la
eonsiddratlon du mandate du nouveau conseil, qul no sera


Page 3


LEVENEMENT SOMMAIRE
Le nouveau CEP en formation
Et avec la participation de la Convergence p.1
Un petit pas de franchi p.2
ANALYSE
La crise laisse les deux adversaires affaiblis p.1
ACTUALITE
L'UE appelle les acteurs de la crise ... p.5
Un accident de la route fait 41 morts p.5
Haitiens emprisonnds vivants dans un navire naufrag6 p.2
Entre le juge S6nat et le ministre Lissade ... p.15
GOUVERNER
D6mocratie et d6mocratie p.6
La zero tolerance p.7
L'OPLpourun vrai combat centre l'ins&curit6p.9
SOCIETE
Sur 1'6volution des moeurs en Haiti p.10
Jeux de la francophonie avec on sans theatre haitien p.9
Les pays pauvres sont corrompus, les pays riches
corrompent p.11
SPORTS
La Copa America n'aura pas lieu en Colombie p.15
INTERNATIONAL
Fidel Castro 6voque sa succession p.15
Kofi Annan r6lu h 1'unanimit6 p.14
Montesinos dispose "A tout dire" p.14
SANTE
Haiti se positionne dans la bataille contre le sida p.12

pas non plus une mince affaire...
Convergence continue de souhaiter que toutes les
elections du 21 mai 2000 legislatives et locales) soient re-
pnses.
Et avant de prendre cong6, le porte-parole de la
coalition, Micha Gaillard, est revenue 6galement sur
1'hypoth6se d'une 6valutation des pr6sidentielles du 26
novembre 2000 par le nouveau CEP.
Lundi matin, les different acteurs auront d'abord
a mieux cerner le profile des 9 institutions appel6es A
participer au nouveau conseil electoral. Pour certaines
comme I'Eglise catholique, ou 1'Eglise 6piscopale, ou la
justice, cela va de soi. Mais quand on dit cultes r6form6s,
on droits humans, voire "les autres parties politiques", cela
nd6cessite une certain coordination.
Enfin, les observateurs commenqaient dimanche A
passer au crible les tendances de ces 9 diffarentes institu-
tions, essaynut de deviner qui, du pouvoir Lavalas ou de
(voir Accord CBP / 4)


Encore une fois,


.de votre

lance!


20,000 Clients en 18 mois!

Un service delivraison a domicile
en molnsde2 HeruresI

Un Rdseau National de pavement.

Une entrorise d sa conmunautd.

Un Leadership qui fait bouger les autres!


UNE COMPANIES A 100I% HA ENNE
AU SERVI DC LA COMMUNAUTE NATIONAL


0 a El M a f- I


Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 22


I.--- ---- -- ~- -.-II


----- -


w ***


ti & ir %a n i 9







I UNE ANALYSE I


Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 22


HAITI POLITIQUE

laisse les deux


(Affaiblis ... suite de la premiere page) g 1 *
Vanitas, vanitatis ... aussi affaiblis
Mais la crise, laiss6e au fur et A measure A la vais perdants. Qui a fait roi ? Qui t'a fait prince?
m6diationintemrnationale, quandleshaftiens eurentbr&l6 i
tous leurs arguments qui ne pesaient done pas tres lourd, a Les interfts parent plus fort que le reste..
privil6gi6 seulement les tetes de chapi-
tre. Les stars. Comme ditAndy Warhol,
tout 6tre human a la possibility d'etre
c6l6bre pendant au moins cinq minutes
de sa vie pour peu qu'il sache saisir la .I
chance qui passe. G6rard Gourgue, 75
ans, a su saisir la sienne. ILeon Manus
aussi ... De plus jeunes 6galement. .
Mais aujourd'hui, terminus, tout le .
monde descend. Vanitas, vanitatis..
Mais que deviennent les se-
conds r6les ? C'est le principal pro-
blkme auquel Aristide va devoir se col-
leter, dans son propre camp. Tout en
6tant partisans, onn'estpas pour autant
des soldats de plomb. .
A quoi ressemblera l'6quipe
au pouvoir dans quelques jours ? Nul
n'est en measure de le dire ..., peut-etre
meme pas le president Aristide lui- I
meme. Enfants du bidonville de Cite Soleil venus manifester devant le Pi


Ensuite, en temps de cruise, tout le monde se cram-
ponne, 6paule contre 6paule. Mais une fois 1'orage passe,
les reglements de compete ne se font pas attendre. Qui a
perdu la guerre? De tradition, les haitiens sont plutbt mau-

Un nouveau CEP

en formation...
S. (Accord CEP ... suite de la page 3)
l'opposition, pourrait trouver une plus grande satisfaction
A tel choix ou tel autre...
En tout cas, 1'OEA a gagn6 son panri. L'6ch6ance
du ler juillet est respectee. Un nouveau conseil electoral
provisoire est en voie de formation et la Convergence
Dnmocratique accepted d'en faire parties. Et c'est dejA
apparemment un pas important.
Haiti en Marche, ler juillet 2001


centre la crise photo Haiti en Marche
Concessions veut dire frustrations car elles font obli-
gatoirement des victims. Les accusations
pleuvent. Pour l'instant, en coulisses. Mais de
nouvelles lignes de force sont en train de se des-
siner, d'autant que la militance n'est plus ce
qu'elle 6tait. Lavalas 2001 n'est plus le Lavalas
de la lutte h6rdique contre le regime militaire BA
C6dras-Michel Frangois. Les interats (et parfois B
puissants int6rets! !) parent plus fort que le
reste ...


A ce propos, on peut d6nombrer dcja au
moins six courants parallkles a l'int6rieur de la
mene famille ", et s'6piant les uns les autres.
D'autant que personnel ne pourra accuser per-
sonne de trahison car, en vertu de la constitution,
le chef historique ne pourra pas se repr6senter A
nouveau A la pr6sidence.


La crise


alais National


Quoi que puisse dire
aujourd'hui M. Marville !...
Le plus gros handicap de l'op-
position anti-Aristide, lors des 16gisla-
tives de mai 2000, a Wt sa division, de
se presenter en ordre disperse. D'ol la
demarche de Convergence. Regrouper
1l'opposition pour en fare une force de
frappe. D'apres des revelations parues
dans la press americaine, c'est I'IRI


ou branch intemationale du parti R6publicain am6ricain
(voir Affaiblis / 5)


iqa/


Jean-Wood Jullen
Educator/Designer
Stylist Since 1976


/BEAUTY SALON
DESIGNER CUT.
S First time customer only. Reg. 12.50
CONDITIONING
TREATMENT
With this coupon


3 05 --940--90 70
15455 W. Dixie Hwy. Ste. N & 0
N. Miami, FL. 33162


Precious

Ceramiques & Marbre



Tris Grande Salle d'Exposition


Monocotura Depot et Salle d'Inventaire
18 x 18 & 16x16
C6ramiques Accessoires / Ceramiques/ Marbre pour Salle de bain
Espagnols et
Italienne
G rand Choix & votre
disposition
.87 pied carr6

Nous exportons vers Haiti


Meilleurs prix de la place


UDenez done uoir par uous-meme


3306 N.W. 79eme Rluenue, Miami, Florida

Tel: (305) 592-2558

Fax: 505-477-2673


Gratuit
C6ramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum
de 200 pieds carr6s
Apportez ce coupon


Page 4


adversaires
Mais quand Lavalas pEche par exces de fougue de
jeunesse, la valeur n'attendant point le nombre des ann6es;
du c6t6 de Convergence c'est au contraire l'age qui n'at-
tend pas. La moyenne d'age du Lavalas est autour de 35
ans ; celle de la coalition Convergence se situe au delA de
60 ans. Gourgue a 75 ans, Leslie
Manigat est tout pres ; G6rard Pierre-
Charles, Serge Gilles etc ne sont pas
de premiere jeunesse ...
D'oiiun autre aspect dela tra-
-. g6die que nous vivons : les plus exp6-
riment6s sont presque tous d'un seul
c6t6, mais sans rdelle prise sur un corps
pectoral dontlamoyenne d'age corres-
tt pond a celle des dirigeants actuels ...


I






Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No. 22


DE L'ACTUALITE


Aussi affaibfi
(suite de la page 4)
qui en a eu l'initiative. On devine qu'il a fall tout unjeu
de garanties m8l6es de pressions, et aussi de dollars ...
Si le parti R6publicain amdricain a consent un tel
effort, c'est done qu'il reconnait indirectement la victoire
de Fanmi Lavalas aux 61lections du 21 mai 2000, moins peut-
6tre les exceptions soulev6es par la commission d'observa-
tion 6lectorale de 1'Organisation des Etats Am6ricains. Le
barbadien Orlando Marville, lors chef de cette commission
d'observation, 1'a reconnu lui-meme dans son rapport fi-
nal, soulignant toutes les faiblesses de opposition et que
Fanmi Lavalas 6tait le seul parti reprdsentW sur tout le terri-
toire de la rdpublique ... quoi que puisse dire aujourd'hui
M. Marville!
Mais tenir tAte au niveau des luttes d' 6tats-majors,
c'est une chose; c'en est une autre d'affronter la rdalit6
6lectorale en face. Et il n' est pas sftr que Convergence soit
encore prete pour le test fatidique ... D'autant que la crise
a Wt6 si longue et cruelle que la strat6gie peut bien produire
I' effet contraire. Dans certaines couches populaires, le mot
Convergence signifie aujourd'hui mal6diction.

C'est kif-kif...
Mais ce n' est pas encore le plus important. Cer-
tains signes de dissensions apparaissent de plus en plus au
sein dela coalition de l' opposition. Certaines nuances d' ap-
proche par rapport A telle situation ou telle autre. Parfois un
mot, un geste. Mais quiijusqu'ici restaient toujours camou-
flds, contenus, retenus, maintenus soigneusement sous le
boisseau...
^ Quand GdrardPierre-Charlestrouve ncessairede
prendre un communique pour fixer la position de son pro-


pre parti, 1'OPL, sur la declaration pr6siden-
tielle zero-toldrance (dans la lutte contre
l'insdcuritd, mais que opposition d6nonce
comme une menace de crackdown g6ndral),
ce n' est pas un hasard ...
Voire lorsque Leslie Manigat (RDNP) fait un dclat,
accusant les autres parties membres de mener des n6gocia-
tions en catimini ", et menagant de quitter la coalition en
claquant la porte ...
Mais si 1'on en croit d'autres sources, Manigat a
aussi sa propre petite strat6gie ... C'est kif-kif.
Dans un recent texte produit par un proche de
Convergence, le consultant amdricain Georges A. Fauriol,
on lit que la coalition a fait un bon travail pour stopper la
monte d'Aristide vers le pouvoir total ", mais que le
moment est venu de d6gager une veritable alternative a
Lavalas. Certains veulent voir dans le mot alternative 1' an-
nonce d'un prochain leader providentiel ...
Enfin, n'oublions pas que, en vertu de 1'actuelle
constitution, le president de la r6publique doit d6tenir la
majority parlementaire s'il veut avoir les moyens de sa po-
litique. Les prochaines l6gislatives, que 1'on est en train
actuellement de n6gocier A l'h6tel Montana sous la pr6si-
dence du secr6taire g6ndral de l'OEA, Cesar Gaviria, sont
done capitals, et les Rdpublicains auront fort A faire pour
pr6venir I'dclatement de la Convergence, sous la pression
croisde de tant de leaders providentiels annonces ...

Le partage du manteau d'Alexandre ...
Mais c' est le meme defi qui attend le president
Aristide dans son propre parti, oil le partage du manteau
d'Alexandren' attendrapas les pr6sidentielles de 2005, loin
de I. C' est ici 6galement la m8me demarche ...
Dans quel 6tat se trouvera Fanmi Lavalas apres
ces n6gociations ? La discipline de parti sera-t-elle plus forte


L'UE appelle les acteurs de la

cruise a monter un CEP equilibre


Port-au-Prince, le 28 juin (HPN) L'Union
Europdenne a invite jeudi le Gouvernement Haitien, les
parties politiques et laSoci6t6 Civile A s'engager etA cooper
en vue d'un accord politique. La premiere tape est la con-
stitution d'un Conseil electoral Provisoire honnte, credible
et neutre d'ici au premierjuillet.
Dans une declaration commune, les quinze de UE
accueillent avec satisfaction les efforts d6ployds par OEA
et la CARICOM pour trouver une solution A la crise. Grace
A la resolution de r'OEA A San Jose, an Costa Rica, ils
esperent voir se multiplier les signes d' ouverture et de dia-
logue, ainsi que les parties en conflict en ont fait la
demonstration lors de la derniere visit du Secr6taire
Gendral de I'OEA, C6sar Gaviria, en Haiti.
Les pays de 'UnionEuropdenneprientinstamment
le Gouvemrnement Haitien, les parties politiques et la Soci6td


Un accident de la.

route fait 41 morts
Le bilan d'un accident d'autobus survenu mardi
sur la route national #2 (sud), A hauteur de Saint Louis du
Sud, est de 41 morts.
Dix neuf personnel sont mortes sur les lieux de
accident, et vingt deux autres ont succomb6 a leurs
blessures A l'h8pital.,
L'autobus assurant la liaison Cayes Port-au-
Prince, transportait 53 passagers.
I est tombc dans un foss6 en essayant d'&viter un
camion gar6 sur la voie.
En outre, des douze survivants de accident, huit
sont grievement bless6s; et les 4 autres sains et saufs.
Les parents des victims out demand FI'aide de
1'Etat pour les aider A faire les funerailles.


Civile, entire autres, de s'engager et de coophrer dans un
esprit de compromise et de normalisation politique, en
explorant les nouvelles pistes de solution offertes par la
resolution de I' OEA.
L'UE souligne que de nombreuses questions,
comme la s6curit6, 1'observation du scrutiny, et le


= Parfums
= Cellulars & Beepers
= Souliers et Sandales
= Produits pour la cuisine
= Cadeaux
= Tableaux
= MONEYGRAM MONEY ORDER


... disons, que le chant des sirenes ? Aristide trouvera-t-il
le g6nie n6cessaire pour recoller les morceaux cass6s et re-
partir A 1' assault des prochaines joutes 6lectorales ddcisives
... s'il n'accepte pas que son second mandate soit une sim-
ple parenthese ! !
Inutile de dire que le premier programme politi-
que du chef de Fanmi Lavalas qui dtait forc6ment baiti sur
un contrOle quasi total du parlement, est ddsormais quasi-
ment irr6alisable ... A moins de reporter une victoire aussi
massive que celle du 21 mai 2000, au vu et au su du monde
entier, et sans aucune contestation possible. C'est la per-
formance que dut r6aliser un Hugo Chavez du V6n6zu6la
pour couper court aux critiques des mEmes milieux inter-
nationaux.
Mais, comme nous disions tantot, beaucoup d' eau
a could sous les points. D6ji le pouvoir Lavalas 2001, sous
maints aspects, ne semble avoir de Lavalas que le nom;
comprenne qui voudra. Et si cela continue, Lavalas peut
n'etre bient6t qu'une notion d'usage n'existant plus que
dans les critiques et attaques de l'opposition. Et dans la
nostalgic des reves fous de d6cembre 1990 ... et de fWvrier
1986 !
Ensuite, le r6le majeurjou6 par 1' international pour
mettre fin A cette crise lui garantit encore plus de pouvoir
sur les affaires haitiennes pour abattre les derniers pans de
ce qui reste de social dans le systeme pour lequel la grande
majority a vot6 si massivementle 16 d6cembre 1990 etport6
Lavalas au pouvoir dans une victoire qu' aucune puissance
au monde n' avait lors os6 contester. Quel recul Quelle re-
chute !
Ainsi la seule conclusion que 1' on puisse tirer, est
que cette crise a aide A encore plus enlever Haiti aux Hai-
tiens.

Haiti en Marche, 30 Juin 2001

financement de la champagne sont encore A r:soudre. Les
pays d'Europe Centrale et Orientale, associds A 1'UE,
Chypre, Malte et la
Turquie, ainsi que 1' Islande et la Norv6ge, membres de
l'Espace Iconomique Europden, se rallient 6galement A
cette declaration.
'Cette communication est d'importance, lorsque
1' on sait que I' UE est 1'un des plus gros bailleurs de fonds
d' Haiti et que des sommnes importantes sont actuellement
bloqudes.
HPN


= CD's (Compas, Racine, Evangdlique
Zouk, Frangais, Amdricain)
= Video's ( haltiens, americains, documentaires, dramas)
= Produits de beauty
= Produits pour cheveux


= Rception de pavement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility etc ..
= Connection t616phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428
T61: (305) 757 4915
Fax (305) 757 6916

Ouvert.6jours par semaine :8:30 am 7:30 pm
SDenis/Joujou


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM RENOUVELLEME

ADRESSEENOUVELLEMENT

6MOS NOVEL ABONNE
6 MOIS UNAN C
ETATS-UNIS US $ 40.00 US$ 78.00
CANADA US$ 42.00 US$ 80.00
EUROPE US$ 70.00 US$ 135.00
AMERIQUE LATINE US$ 70.00 US$ 135.00
U&$ 0.00US$ 135.0


Page 5


Allo Miami


FADKIDJ VARIETY STORE

Le magasin pour routes les occasions


S8272 N.E. 2 nd Ave. Miami, Fl 33138







I REFLEXION I


Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 22


D6mocratie et democratic !


Un article paru le dimanche 24juin dans le New
York Times, section The Week in Review, invite A r6fl6-
chir sur 1' application de la d6mocratie.
Suffit-il qu'il y ait des elections, et des dirigeants
6lus au course d'elections, pour qu'on puisse r6ellement
parler de d6mocratie ?
A en croireles grandes d6mocraties occidentales
(Washington, Paris, Ottawa, Berlin), il s'agirait d'un pac-
kage A prendre on h laisser D6mocratie = D6veloppe-
ment 6conomique = Mieux-etre ...
Autrement dit, la d6mocratie amene la libre en-
treprise, et la combinaison des deux conduit automatique-
ment A une amelioration des conditions de vie du plus grand
nombre ...
Dans la r6alit6, relive 1' article du New York Ti-
mes, rien n'est moins vrai. Cela est loin de se passer de
cette fa0on.
Actuellement, dans le continent am6ricain, tous
les gouvernements Cuba except ont 6t6 6lus au course
d' 61ections. Ces governments I leur tour ont privatis6
abondamment; I'Etat a abandonni ses monopoles deja-
dis ; les barrirres douanieres ont Wt6 abattues ouvrant le
march A la competition. Or les chiffres ne montrent aucune
veritable amelioration des standards de vie de la popula-
tion ...
Selon la Commission Economique des Nations
Unies pour l'Am6riquelatine, 224 millions d'habitants de
cette parties du monde vivent dans la pauvret6, soit 36% de
la population global. En 1980, ce chiffre 6tait de 35%.
D'une manirre gen6rale, les peuples se sont done davan-
tage appauvris ces 20 dernmires annees.


D'autre part, le foss6 s'est aussi davantage 61argi
entire les riches et les pauvres de ces pays qui en gros, sou-
ligne 1' article et c'est grave, ne se portent pas mieux que
sous les dictateurs et les caudillos d'autrefois.
Aux yeux de certain penseurs latino-am6ricains,
ces dirigeants qui lient d6mocratie, commerce et prosp6rit6
sont on des reveurs, ou des bluffeurs ...
Qui plus est, les regimes qui ont pu arriver A la
meme 6poque A une certain 616vation du standard de vie
de la grande majority, ne sont autres que ceux-lA qu' on ac-
cuse de populisme, et de ne pas sacrifier suffisamment h
tous les principles de la d6mocratie.
Ex, un Alberto Fujimori, 1'ex-pr6sident p6ruvien
qui a Wtd forc6 d' abandonner le pouvoir au d6but de l'an-
nde, mais qui jouissait encore d'une grande popularity chez
les d6favoris6s ; ou encore le president v6n6zu61ien Hugo
Chavez, qui avait tent de prendre le pouvoir par un coup
d'Etat militaire en 1991, et qui sera 6lu quelques annees
plus tard dans un raz-de-mar6e ...
Second, il arrive que la floraison de gouverne-
ments d6mocratiquement eus en Am6riquelatine coincide
avec la globalisation &conomique, et pour se mettre au dia-
pasonde la comp6titivit6 international, ces gouvemements,
unefois l61us, doivent op6rer des coupes sombres dans leurs
d6penses sociales, tandis que des industries locales doivent
former ou proc6der A de nombreux licenciements.
Dans ces circonstances, la tendance n' est pas aux
largesses. Or, pursuit 1'article, nous parlons de pays aux
structures sociales tres rigides, peu habitues M laredistribu-
tion des richesses nationals. Et cela, h6las, est aussi vrai
des d6mocraties d'aujourd'hui que des autocraties d'hier.


Ainsi le Guatemala d6mocratique ne peut rien
pour empecher une minority de continue A d6tenir toutes
les richesses dupays. Onenarrive ides cas commel'Equa-
teur, oi les riches refusent a tel point de payer les taxes
que le gouvernement ne trouve rien d'autre A faire que:
abolir les taxes, pour chercher une autre formule.
Le probleme, dit encore le New York Times, est
que ces fragiles d6mocraties se r6velent trop faibles pour
d6fendre 1'intdr8t de leur majority, de ceux-la qui leur ont
donn6 le pouvoir.
Conclusion: le d6senchantement ne tardera pas
A grounder contre la d6mocratie ...
L' example de Hugo Chavez est lI qui le montre.
Le president v6n6zuelien ne se prive pas de rappeler que
la d6mocratie representative a fait la mruine du Venezuela.

Rappelons aussi le coup d'Etat (" correction d6-
mocratique ") de 1'ann6e dernire en Equateur; action
appuyee par les populations indiennes, et don't 1'une des
principles revendications portait sur la decision de
dollariser 1' 6conomie du pays.
La dollarisation a Wt enterprise malgr6 tout; seuls
les riches en ont b6n6fici6.
L' article finit sur une r6flexion de Hernando de
Soto: Les pays latino-americains choisissent aujourd'hui
leurs leaders, mais une fois que ceux-ci sont en function,
ce sont les memes vieilles cliques exerc6es aux rouages
du pouvoir qui prennent le contrble. "

adaptede d'un article paru dans le New York Ti-
mes, section The Week in Review, 24 juin 2001)


Ministere de 'Environnement: Vers la formation d'une

commission interministerielle sur les polluants

Par Dischler MARCELIN Or fgam iques p ersistants sion inter-minist6rielle don't objectif principal est de
Dans sa determination de travailler pour un veiller sur la sant6 de la population et d'alerter les
environnement samin, propre et vivable, le titulaire du Minist6rielle / Convention de Stockolm sur les polluants responsables concerns sur les 6ventuelles degradations de
Ministere de 1'Environnement, le Docteur Webster Pierre, organiques persistants". 1'environnement A quelque niveau que ce soit. Selon-le
assist des Docteurs Gabriel Nicolas et Wilfrid Joseph, Dans ses propos d'introduction le Ministre Pierre Ministre, "Un environnement sain dans un pays propre"
respectivement Directeur G6n6ral et Chef de Cabinet au a fait comprendre aux repr6sentants des autres ministries pent grandement contribuer 2 la reliance de 1'industrie
dit ministere et de plusieurs cadres de l'institution, a pos6 que cette premiere rencontre de travail entire dans le cadre touristique qui constitute une source sfre d'entr6e de de-
la premiere pierre, le jeudi 21 juin, dans la mise sur pied d'une demarche pr6paratoire en vue d' arriver A la forma- vises 6trangeres.
d'une commission d6nomm6e: "Commission Inter- tionproprement dite dela mise en oeuvre de cette commis- (voirEnvironnement / 7)


POU METE


LAJAN WNAN


-ON CHIMEN.


Wout ki pi laj, ki fk asfalte. Bann pou oto kouri SekiW e ak Rapite nan Travay. Lb w ralanti
Sunpass" gwo teknoliji, pou ft oto w woule dous. pou double trakt yo, ou kapab ap made kouman
Sistem transp entelijan, pou plis sekirite sou wout C R Miami-Dade pral kapab travay pi vit Travay
yo, epi pou f6 sikilasyon pi fasil. MDX, ki se Ajans konstriksyon yo bann tou n6f pou oto kouri sou
Miami Dade Express ki tabli depi 5 an, rive f6 anpil Gratigny ak sou Dolphin fet nan yon tan rekI. Epi
bl travay sanli pa bay reta, episandepasebidjeli. 7 5kounye a, sou SR 836, MDX ap bati yon estasyon
Men, iskew vie diybpral f6 peye plis, pou -- peyajWkipimodn,pirapid,epikigendenyeteknolob-
pase sou woutyo? Wi, koumanse nan dat premye jiye 2001, lajan pou pase sou ji ladan 1. Nan pi ta, ou pral w plis bIl travay toujou
wout yo pral rive 75 kbb pou SR 836, SR 874, ak SR 924. Pou SR 112, li pral rete sou wout
50 kob.Poukisa ? Chak ane, MDX gen pou di si li dak6 pou yon plan travay ki dwe yo, epi ou pral wM chimen tou nWf ki bati pou f i
^ fet pandan 5 an ki pral vini yo. Lajan pou pase sou
wout yo dwe kapab kouvri depans pou P
operasyon, mentnans, ak devloprnan sistim '
MDX la nan tan ki pral vini yo. Erezman, nou
.-' d .<^ pa kwe a jan an pral monte anko I It CoC IO
Bn-' pdan 5 an ki pral vini yo. LAJAN W K AP sikilasyon an pi fasil.
- Yon zanjap vin ede w. Nan tout TRAVAY SOU Ou kapab pase san rete
sistem MDXlIa, gen ekipyo kontaktenan WOUT YO nan bann pou peye
radyo pou voye ede chof ki bbloke sou wout, epi W S unPass* nou yo, epi
retire o Wkipran pn yo.Si oto wkanpe,oswasioupran pn gaz, resewa yon diskont 10 pousan sou tout wout
zanjMDXyolapouedew, sanw pou peye MDX yo. Kounye a, li pi fasil toujou pou
pa gen pou peye okenn moun pran yon SunPass.
ljan anpils, chak jou, Epi tou, MDX pral mete 1it bann pou oto ki sbvi ak
24r6 sou 24. SunPass silman.



8n36


1,z7) F4 MIAMLI-DADE EXPRESSWAY AUTHORITY
I|am. le 35 Ap V e
(305) 6-37=7wwwAnxixwm


Page 6


-- . .-- ... -







Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol XV No 22


I INSECURITY I


Le gouvernement haitien n'a uea zero-toleranc(


trop longtemps attend pour d6cr6ter la
"z6ro tolerance" centre la criminality.
N'est-ce pas depuis plusieurs
annies le cas A New York City ? Qui s'en
plaint ? C'est aussi ce qui a donn6 un cer-
tain r6pit A nos voisins de la Jamaique, des
Bahamas, du Trinidad, de la R6publique
Dominicaine ... et aussi de Cuba.
La "zero tolerance" c'est pas de
pitid pour les criminals ... Point.
Evidemment, une telle politique
content beaucoup de risques de d6rapages.
Mais la "zero tolerance" c' est aussi etre pret
A affronter les consequences de ces
d6rapages, A faire face aux critiques des
organismes de defense des droits humans.
Mais aussi A sanctionner
rigoureusementles auteurs de ees d6rapages
toutes les fois que leur responsabilit6 est


6tablie.
Mais la "zero tolerance" ne peut
pas concerned uniquement les perp6trateurs
d'actes d'ins6curit6. Lameme determination
doit s'appliquer aussi A combattre les
principaux foyers d'ins6curite que sont la
corruption et le traffic des stupffiants, qui
pourrissent tout particulibrement les deux
corps responsables de la lutte centre
I'inskcurite: la police et la justice.
Le grand maitre de la "zero
tolerance" reste le maire r6publicain de New
York, Rudolph Giuliani, ex-procureur
f6d6ral des Etats-unis, dontle titre de gloire
est d'avoir d6livr6 cette ville de la
criminality. New York, hier capital
mondiale du crime, est devenue une mecque
touristique. Aussi les prix des appartements
sont months en flMche; meme A Harlem


qu'on ne trouve plus une chambre A louer.
Avant Giuliani, le m6tro 6tait
infr6quentable, on davalisait les gens en
pleinjour et toutes les grandes firmes et in-
stitutions, y compris 1'ONU, pensaient A
d6m6nager.
Evidemment, on connait le prix de
cette "revolution" Ala Giuliani, don't les cas
les plus notoires sont le supplice endure par
1'haitien Abner Louima dans un commis-
sariat de Brooklyn, et les quasi-executions
de Patrice Dorismond et deAmadou Diallo,
le premier tu6 par des policies en civil qui
1' avaientprovoqu6 en lui demandant de leur
vendre de la drogue. Quant A 1'immigrant
guinden, Diallo, il arequ plusieurs dizaines
de balles de 4 policies qui ont ouvert le feu
sur le malheureux sans aucune raison
valuable.


Page 7


Dans ces deux derniers cas, les


policies ont Wt6 mis hors de cause.
Ces 6v6nements ont boulevers6 la
conscience universelle, A commencer par
celledesNewYorkais (NewYorkrestel'une
des villes les plus tolerantes des Etats-unis,
qui vote depuis toujours d6mocrate).
Mais concemrnant les acquis r6alis6s
dans la lutte contre la criminality, ils ne sont
pas n6gociables, et Rudolph Giuliani de-
meure, malgr6 les critiques qui pleuvent de
toutes parts, un maire populaire. Hillary
Clinton aurait eu fort A faire dans la lutte
pour le siege senatorial de 1'Etat de New
York qu' elle a remportd en novembre
dernier, si le maire n' avait Wt diagnostiqud
avec un problkme de prostate.
Pour Giuliamni, ce n' est pas de
tolerance z6ro qu'il s'agit, mais tolerance
au-dessous de zero...
(voir Insicuriti / 8)


(suite de lapage 6) M/
Toutefois, le num6ro un du
Ministere de 1' Environnement admet la
complexcit6 d'un tel travail qui demand la
bonne volont6 de tous les partenaires dans
le but de reliever avec le gouvernement ce
grand d6fi, ajoutant: "nous avons pour de-
voir de r6ussir avec le president Aristide".
Dans un deuxieme temps, le
Docteur Fritz Nau, conseiller en Sant6
Environnement au ministere, a accentu6 son
intervention sur la "Convention de Bale",
signed le 22 mars 1989 et entree en vigueur
le 05 mai 1992; convention qui traite du
contr6le des movements transfrontidres de
d6chets dangereux et deleur 61imination, et
qu' Haiti, malheureusement, n' a pas encore
ratifi6e pour des raisons d'instabilit6
politique.
Selon le Docteur Nau, la produc-
tion mondiale de dechets, d'apres des
statistiques fiables, s'616Lve A 400 millions
de tonnes, don't 10%, soit 40 millions de
tonnes, d6versdes dans des pays A faible in-


rinistere de 1'Environnement


frastructure. D' apres 1'Article 2 de ladite
Convention: "On entend par "d6chets" des
substances ou objets qu'on elimine, qu'on
a l'intention d'l61iminer on qu'on est tenu
d' eliminer en vertu des dispositions du droit
national".
Cetteprestation a provoqu6 un tour
de table avec des interventions int6ressantes
et aussi des reserves justifies. Des cas
d' especes ont aussi 6t6 agit6s surla n6cessit6
de prendre au s6rieux 1' agenda de travail que
les membres auront sous pen A l61aborer, dans
le cadre de cette Commission Inter-
minist6drielle, sous la tutelle du Ministere de
1'Environnement.
M. Webster Pierre pense qu'il y a
tant de d6fis Arelever, surtout dans un pays
oi tout est Afaire et o presque-toutle monde
est d6missionnaire. Une telle motivation est
A encourager selon les participants
Dis-moi 1'6tat de
1'environnement de vote pays et je vous


dirai quel genre de tourists vous recevrez ".
A souligner que ladite commission
sera constitute de repr6sentants des
ministries de 1'Evironnement, de
1'Agriculture, des Affaires Sociales, du
Commerce et de 1'Industrie, de la Sant6
Publique et de la Population, d'un
repr6sentant de l' Organisation Mondiale de
la Sant6.
Pour donner suite A des interroga-
tions pertinentes de certain intervenants, le
chef de Cabinet du Ministre Pierre, le
Docteur Wilfrid Joseph, a promise A ces
derniers d' entamer des consultations avec
le Ministere de l' Economie et des Finances
et celui de la Justice en vue de les associer A
la Commission Interministerielle pour les
questions relevant de leur competence.
La constitution de cette commis-
sion augure de grandes perspectives
d'avenir et d'amelioration sur la prise en
charge de 1'environnement du pays. Mais


*00
le principle "il n'y a pas d'omelette sans
casser des ceufs ", sera-t-il respectV?
Entre autres, cette Commission
Inter-minist6rielle parviendra-t-elle A
empecher la construction anarchique dans
les zones interdites et r6servdes; bloquer
1'exploitation anarchique des carrieres; a
combattre la pollution de la Capitale et des
bords de mer: boites de Juna, sachets d'eau
en plastique, I'importation des d6chets (le
cas des Gonaives et de Miragoine), et
l'importation des products avarids et
toxiques sans aucun contr6le douanier? Si
tel est le cas, sera-t-elle en measure de faire
appliquer la loi dans toute sa rigueur, sans
exclusive et de gagner le pari?
Mais, reste A savoir une chose. Pour
un Ministere don't le budget de
fonctionnement est inferieur de trois fois A
celui allou6 pour le carnaval 2001, le
titulaire a-t-il vraiment les moyens de sa
politique?


#1 DES BUREAU DE
TRANSFERTS D'ARGENT
SUR HAITI







44 CAM donne du travail 6 pros de 1000 halitiens en Haiti
aux USA et au Canada. Aucun autre bureau de transfer
n'offre autant d'emploi a la communaute halitienne.


CVAM, ie seui bureau qui respected ies 2 neures de
livraison 6 domicile de vos transferts d'argent. C'est
une grande publicity et une grande r6alit6.

La livraison des products alimentaires se fait le
lendemain toujours 6 domicile.









Pour informations
C .A.M. Tel6. Gratuit USA:1-800-934-0400
Tel. Gratuit Haiti: (509)256-8687


Officer, Training


& Audit

A growing Money Transmitting
Service company seeked well-orga-
nized individual with strong written
and oral communication skills in En-
glish, and Spanish ( if aslo speaks
French a plus) to implement training
program and conduct audits to verify
compliance with law and regulations.
Responsibilities include providing
guidance preferred. Must be familiar
with MS Work, Excel, Power Point,
and Database Management. Travel-
ing through Florida involved in order
to train and audit agents.
Competitive salary and benefits.
Please send or fax resume to:

CAM

Attn:

Compliance Department
9425 SW Sunset Drive

Suite 249
Miami, Florida 33173

Fax: 305 598-6431


IlaIl .I llm_ _ul_ v INU. I I


I -


f


4m


^
k^


c~







Page 8


I EDITORIAL I


Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 22


(Insicuritd ... suite de la page 7)
Pareil la Jamaique, aux Bahamas,
A Trinidad oil la pine de mort aujourd'hui
n'est pas une exception. L'6chafaud
fonctionne A longueur d'ann6e, malgr6 les
protestations des grandes d6mocraties
europ6ennes, A commencer par 1'ancienne
puissance colonial, I'Angleterre.
R6cemment, un condamn6 a 6t6
pendu sans attendre la decision d'une
jurisdiction en appel britannique.


Le president Aristide au milieu de
photo Yonel
D'un c6t6, la drogue a fait bondir
le taux de criminality dans ces lies de la
Caraibe hier encore de tout repos.
D'un autre cWt6, les Etats-Unis leur
envoient des criminals ddportds par charters
enters.
Or, A part le bien-6tre de leurs
paisibles habitants, leur industrieprincipale
est le tourism. Qui dit criminality, dit la
mort du tourism. -
II faut done faire un choix.
C'est la "zdro tolerance" qui,
malgr6 les critiques des organismes de
defense des droits humans et des institu-
tions d6mocratiques europ6ennes hostiles a
la peine de mort, reste populaire...
Hillary Clinton s'est toujours bien
gard6e d' attaquer Giuliani dans ce domain.
Pour le new-yorkais, la s6curit6 retrouv6e
n'est pas n6gociable, constitute un sujet
tabou. Bref, ce n' est plus un sujet politique.
Tout comme opposition A la
Jamaique, aux Bahamas, au Trinidad serait
mal inspiree de s'en servir comme argument
de lutte partisan.
Mais de plus, le tourism dans ces
Miles continue de bien se porter malgrd la


La zero-tolerance


hausse de la criminality. L'effet
psychologique est important On sait que les
autoritds ne plaisantent pas avec les
criminals, qui seront recherch6s et punis
avec la plus extreme rigueur.
De facon r6guliere, les rapports
d'Amnesty International d6noncent les
executions sommaires aux mains de la po-


1T w t-M -
P'Etat-major de la Police national
Louis/HenM
lice. Mais sur une population d'h peine 2.6
millions, ce sontplus de 800 jamaicains qui
sont morts par balles 1'-an dernier.
l y a done un choix afaire. Et dans
ce domaine, c'est la r6alit6 A present qui
I'emporte, la realpolitik ... La politique des
r6alites et Apartir des r6alit6s.
En Haiti aussi, I'appel A la "zero
tolerance" n' 6tait que trop attend, compar6-
aux pays de la region, et a commencer par
les Etats-Unis (les dernieres statistiques
montrent que la France est plus criminogene
aujourd'hui que les Etats-Unis).
Mais ofi sont done passes les
616ments criminals aux Etats-Unis ?
L'ambassadeur amdricain invite le
president Aristide A apporter plus
d' claircissements sur sa declaration...
Les Etats-Unis se debarrassent de
leurs immigrants crimimiels en les d6portant
par centaines en Haiti ...
Dans le meme temps, le
D6partement d'Etat maintient Haiti sur sa
liste de pays infr6quentables ... pour cause
d'insecurit6 !
L'ambassadeur de France declare
que 1'on ne combat pas 1'ill6galit6 par


l'ill6galit6 (un conseil qu'il pourrait adresser
A 1'assembl6e des maires de France qui se
penchaitla semaine dernire sur ce dilemme,
qui est aussi aujourd'hui le leur).
En meme temps, la France met
aussi Haiti l'index apres l'assassinat d'un


Franqais et de sa fille 1' ann6e dernire dans
la region de Jacmel.
Reste A nous autres aussi de faire
un choix. Entre aller tous au ciel; ou con-
tinuer de risquer A chaque coin de rue de se
faire expdier ad patres.

(un editorial de Ml61odie 103.3 FM,
Port-au-Prince)


. ,.Y b9


0476-3/05-OTR-CW Turf & Irriation Supplies
This contract is County-wide.


Cost: $10.00


1488-2/05-OTR-SW Gloves,. Latex
This contract is State-wide Cost: $10.00

4604-2/05-OTR-CW Hydrogen Peroxide Cost: $10.00
This contract requires Insurance.
This contract is County-wide.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, AUGUST 15, 2001:

6869-3/05-OTR-LW Landscaping & Lawn Maintenance Service Cost: $30.00
This contract requires Insurance.
This contract includes Living Wage.
Attendance at a site visit is scheduled on
July 10,11,17, 18 and 24 2001, for site visit
location see invitation to Bid Package section
2.0 para 2.42. Attendance is mandatory.
This is a Section 3 covered activity, as
stipulated in the HUD 24 CFR 135, for
Miami-Dade Housing Agency projects
only. Section 3 requires that economic
opportunities be directed to low-and very-
low income persons and to business that
provide economic opportunities to these
persons. Call 305-644-5333 for further
information.


INVITATIO) I
Les Productions Kat Kat
invitent le grand public A la vente-signature du disque compact:
Haiti Poesie, Les plus beaux textes de la litteratuure
Hartienne
ditpar Lucien Anduze
Cette vente signature aura lieu
New York Queens Nouveau Manoir 30 Juin
Brooklyn Le Priv6 ler Juillet
Miami Little Haiti Libreri Mapou 8 Juillet


SMIMAE LEGAL ANNOUNCEMENT OF

N jp BIDS MIAMI-DADE COUNTY
MIAMI, FLORIDA

Miami-Dade County, Florida is announcing the availability of the following bid(s),
which can be obtained through the Dade-County Department of Procurement Man-
agement, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1" Street, Suite 112, Miami, FL
33128 (Phone: 305-375-5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid
package (see cost of each bid package below) and an additional $5.00 handling
charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United
States Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, open-
ing date, the vendor's complete return address and phone number and a check for the
correct dollar amount made payable to: "Miami-Dade Board of County Commis-
sioners".

Bids/proposals must be submitted in a sealed envelope or container and will be
opened promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after the first bid
proposal envelope or container has been opened will not be opened or considered.
The responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before
the stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-
Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package or courier
service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1" Street, 17" Floor, Suite 202, Miami, FL33128, by no
later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.

The bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, AUGUST 01,2001:

5504-4/06-OTR-LW Electrical and Mechanical Security Gates Cost: $10.00
Services
This contract requires Insurance.
This contract includes Living Wage.
Attendance at a site visit is recommended,
for site visit, call contact person for each
location in Bid Package section 3, for
appointment.
This is a Section 3 covered activity, as
stipulated in the HUD 24 CFR 135, for
Miami-Dade Housing Agency projects
only. Section 3 requires that economic.
opportunities be directed to low-and very-
low income persons and to business that
provide economic opportunities to these
persons. Call 305-644-5333 for further
information.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, AUGUST 08,2001:







INSECURITY


Hait en Mviarchne Vol. XA.V No. 22 -

L'OPL POUR UN VRAI COMBAT CONTRE L'INSECURITE


A-t-on d6ji entendu un responsible politique se
prononcer de facon aussi surprenante et cynique contre le
droit A la vie et en faveur des executions sommaires ?
Brandissant la consigne Z6ro Tol6rance ", M. Jean
Bertrand Aristide a exhort, le 20 juin dernier, la Police
haitienne A declarer coupable tout" zenglendo ", tout
delinquantpris enflagrant d6lit Point n'estbesoind'amener
le delinquent au Commissariat ou devant les tribunaux...
Pas question de se r6f6rer aux lois on aux conventions
internationales garantissant la vie des citoyens.
Personne en Haiti ne peut mettre en question la
n6cessit6 de combattre 1'ins6curit6. Cependant, avec de
telles m6thodes on ne d6livre pas la justice. Au contraire,
on dechaine les pires instincts de violence. Tout citoyen,
tout opposant est menace. II suffit que lui soit coll6
1' 6tiquettefatale. 48 heures apres cette strange harangue aun


Quarter G6n6ral dela Police, 3 citoyens ont tW lynch6s et
brdl6s A Cabaret, A 30 kms de la capital. En fait, depuis
d6jA un certain temps des informations faisaient cas
d'ex6cutions sommaires effectu6es a la capital par une"
police sp6ciale ".
Dans ce domaine encore, se manifeste toute une
conception du pouvoir fondue sur le m6pris des institu-
tions et des droits individuals. Le MNinistere de la Justice et
lajeune Police Nationale sont victims d'une politique qui
vise A les mettre au service de l'impunit6 et de l' arbitraire.
Les resources attributes A ces institutions par 1'Etat et la
Communaut6 international n'ont pas servi A leur
professionnalisation et A assurer la s6curit6 des citoyens.
L'OPLr6pudie toute pratique de justice exp6ditive
appliquee sous le covert de combattre le banditisme. Les
menaces que de telles pratiques font peser sur les libertis


Page 9


de tous les citoyens et sur le droit A la vie sont parties
int6grante de toute une strat6gie par laquelle le pouvoir
personnel pretend faire main basse sur les institutions,
detruisant les fondements meme de l'Etat de droit.
L'OPL appelle 1'opinion national et
international les organizations des droits humans et
chaque citoyen en particulier a se dresser contre cette
consigne intolerable qui ouvre la porte A tous les abus.
Toute politique efficace contre l'ins6curit6 passe
par le respect des principles democratiques, application
des normes de justice et la lutte contre 1' impunit6 A tous les
niveaux.

Port-au-Prince, le 24 juin 2001,
G6rard Pierre-Charles
Coordonateur Gen6ral


Jeux de la Francophonie Ottawa Hull 2001

<<1804>> Drame Haitien en cinq actes raconte par Frederic Surpris


Reprise

Dimanche 8

Juillet au

Rex-Theatre,

annIiversaire

de la Consti-

tution de

Toussaint

Louverture

Un Defi A reliever
Premier Acte
Tout a commence un 18 mai
2001, de passage au Canada, j'ai eu la
curiosity de m'informer de la participa-
tion d'Haiti au volet cultural des jeux de
la francophomnie & OTTAWA le 14 Juillet
prochain. Je connaissais d6jiA les coor-
donn6es des personnel responsables dans
le comit6 organisationnel, en 1'occur-
rence Camille Cherron, Rheal Leroux.
Mais c'est Mme Genevieve Barriere,
Directeur du volet cultural qui me con-
firmera la mauvaise nouvelle: Haiti ne
participe pas au volet cultural des jeux,
faute de candidature valuable.
En un tour domain, j'ai appris a
travers une conversation tel6phonique ce
18 mai 2001 avec Mme Barriere que la
non participation d' Haiti ne pouvait atre
imputable au Canada, vu que ce pays,
riche et structure, pr6parait cet6v6nement
deux ans A 1'avance et particulirement
avec une vigueur acc6l6rde ces derniers
six mois. Conclusion : Notre pays, notre
gouvernement ont encore rat6 un rendez-
vous important & impact maximum aun
moindre coat.

Deuxieme Acte
J' ai dcid6 de contacter les re-
pr6sentants du gouvemrnement haitien et
de mon pays au Canada, c'est-A-dire
I'Ambassade d'Haiti. Eux, come moi,
sont d6qus de 1'absence d'Haiti. Haiti
est d6jA mal vue. Haiti est consid6r6e
commeunepestifdr6e. Haiti lamalaim6e
n'a rien A dire culturellement parlant,
ronronnait-on. Peut-on reliever ce d6fi ?

Deuxieme Acte, deuxiime
scene
Je vais done porter la bataille sur
le front diplomatique. J'insiste auprds de
la directrice du volet cultural, Mme Bar-
riere, qui m'append tout de go que le
dossier d'Haiti est ferm6, que les ins-
criptions sont closes. D'ailleurs les bud-
gets, A cet effet, sont 6puisds. II n'y a


Scne
plus d'argent Jer6ponds tout de
go quej'allais reliever le defi de
laparticipationhatienne avec ou
sans leur soutien financier, A la
condition que le comit6 d'orga-
nisation veuille bien reconsidd-
rer la candidature d' Haiti et nous
ouvrir une porte. II faut com-
prendre que le Canada, riche et
structure, a engrang6 des exc6-
dents budg6taires de l'ordre de
19 milliards de dollars, que ce
pays ambitionne desjeux exem-
plaires dans une francophonie
exemplaire, et que nous som-
mes les seules nations franco-
phones en Am6rique: Haiti et
le Canada
La premiere manche
est gagn6e. Une troisieme scene
allait sejouer entrele 25 etle
28 mai quandj'en ai appeal A des
amis diplomats canadiens en
posteen Haiti pour appuyerma
position aupres des responsa-
bles A Ottawa. Je remercie en-
core Messieurs Sylvestre et Jac-
ques pour leur sympathie agis-
sante dans ce dossier vis-a-vis
d'Haiti.

Troisieme Acte
L'ambassade d'Haiti
estmobilis6e. Tout le personnel
dans toute la hirarchie est ga-
gn6 A ma cause et A celle d'Haiti
et se laisse aussi gagner par
mon optimism. II faut orches-
trer les d6marches pour reliever
le d6fi de la participation cultu-
relle haltienne. Les autorit6s
canadiennes des jeux ont-elles
agi avec negligence ? avec pr6-
m6ditation on condescendance ?
Nous n'en sommes plus lA. No-
tre pays doit r6pondre present.
Notre gouvemrnement, notre so-
cidt6 civil, le secteur des affai-
res doivent se montrer A la hau-


du


Ici commence notre descent
aux enfers. Malgr6les enjeux, malgr6
les retards accumul6s, le dossier d' Haiti
qui a d6jA fait bonne impression parmi
les strangers, eh bien ce dossier pi6dtine
lamentablement dans les tiroirs de no-
tre gouvernement ( affaires 6trangeres,
culture etc...).Lar6publiquenemourra
pas si Haiti n'est pas pr6sente.
D' ailleurs ce qui aurait cof^t si peu aux
contribuables hatiens serapeut-&treun
jour relanc6, une prochaine fois, mais
au centuple du cofit.
A moins de deux semaines de
cet &v6nement qui est une excellent
tribune pour refaire 1'image de notre
pays ( qu'en pensent le bureau du Pre-
mier Ministre, la Pr6sidence de la R-
publique,le Ministre du tourism ?),
(voir Francophonie / 10)


ballet-thd&tre "1804"


,. "* -.
w e4w,%" 5.ff












]VMiaxi I rt-aui-rinkce Vianmi

Tous les j ours

( 1a1rdi Excepte)




Depart MIA 8:00 am Arrivee PAP 8:50 am

D6part PAP 9:40 am Arriv6e MIA 12:35 pm



Les meilleurs prix
Un service de quality a bord

Un billet gratuit apres 7 voyages pendant l'ann6e




Pour informations et reservations, contactez votre agence de voyage ou la ALM
1 -800-3Z'7-7230



Pour votre reservation sur internet, visitez nous au:
I www.airalm.com


Mercredi 4 Juillet 2001
Tff.VZ -k-- I -1 Vi %I XT-


___ I


I


I







SOCIETY


Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 22


Quelques reflexions sur I' evolution


des moeurs en


Je deviens vieille. Je me fais vieille. Bien-sur, tout
le monde vieillit. Des le premier jour de notre existence, en
fait, nous commenqons tous A vieillir. C'est une loi de la
nature. Alors, oil est le problem ?

Nostalgia de temps revolus
F ai not6 que, depuis quelque temps, je compare
souvent en pens6e la situation en Haiti h celle qu' elle 6tait,
il y a de cela quelques ann6es. Or, je me souviens
parfaitement que, lorsque j' entendais ma grand'mere
s' exprimer en pareils termesj' en concluais inexorablement
qu'il s'agissait IA d'un comportement de vye granmoun.
Vieille, je le suis certainement. J'ai d6jia d6pass6 50 ans et
atteint le niveau correspondent A 1' esp6rance de vie en Haiti.
Je suis consciente d' 8tre plus ag6e que la grande majority
de mes compatriotes. Je reconnais done que je peux avoir
des reflexes de vye granmoun. Pourtant, j'ai l'intuition et
meme la forte conviction que ce que je vais exprimer ne
trouve pas uniquement son explication dans la nostalgia
d'une vieille. C' est pourquoi, non seulement je n' h6site pas
A mettre par 6crit ces idWes revenues de v6ritables
preoccupations, mais je me permets meme d'insister aupres
de ceux d'entre vous, plus jeunes, qui seraient peut-6tre
tents de toumrner la page, afin que vous preniez le temps de
lire et de reflechir sur ces sujets d'inquietude. Au risque de
paraitre me contredire, je vous dirai que je ne me crois pas
si vieille que cela. Et pourtant, je vois d6jia defiler devant
moi des comportements et attitudes si diff6rents de ceux
auxquels je m' etais habitue, que je commence a prendre
peur. J' ai d'ailleurs peine A croire qu'il s'agit IA d'une
evolution uniquement due hun changement de g6n6rations.
Je cherche done d' autres explications au ph6nomene.
Ayant grand au Cap-Haitien mais ayant pass une
grande parties de ma vie d'adulte A Port-au-Prince, je suis
parfois tent6e de me rallier Ai 1' hypothese souvent 6voquee


d'ailleurs de differences r6gionales ou entire la province
et la capital. Mais ce serait trop facile! Et puis, la difference
dans les comportements des gens esttellement marque qu' il
s'av6re n6cessaire de trouver d'autres explications. Car on
a parfois de la peine A croire que les diff6rents
comportements se r6ferent a des personnel issues d'un
meme pays. Jugez-en vous-memes!

Apropos d'argent et de mendicitei
Petite, je le r6pete, j'ai grand au Cap. C'6tait
1' 6poque oi les rues se vidaient pratiquement entire 11 heures
30 am. et 1 heure de 1' apr6s-midi, simplement parce que
c' 6tait 1' heure du repas. Se rendre chez quelqu' un ou rester
chez quelqu' un a pareille heure, correspondait A mettre vos
h6tes en situation de devoir vous inviter a table. Pour 6viter
pareil embarras, le mot d' ordre 6tait passe (tradition orale
oblige) et suivi, g6n6ration apres g6n6ration, qu' Amoins
d'avoir Wte invite ant6rieurement et de fagon express, on
devait rester chez soi autour de midi. A cette 6poque-1A,
comprenez-le, non seulement on ne mendiait pas, mais on
ne se mettait pas non plus dans la position de celui ou celle
qui a besoin ou qui attend une faveur.
Quelques ann6es plus tard, dans le meme pays,
non seulement on s' arrange pour participer A des veill6es,
des marriages ou des communions sans avoir 6t6 invite ou
m8me sans connaitre les gens; mais on n'h6site pas non
plus A demander de 1'argent. Les gens qu6mandent ou
mendient tellement qu' un ami, revenue au pays r6cemment,
me disait son 6tonnement en constatant que:" Se tout moun
k ap made Serions-nous, dans 1' space d' une g6n6ration,
devenus un people de mendiants ?

Autre temps, autres moeurs
A 1' 6poque oiu j'ai grand toujours, on rendait
volontiers service. Bien plus, on se sentirait vex6 et on
percevrait comme une giflTe, une offre d' argent en retour


Justine Marie
Juin 13, 2001


1804> Drame Haitien en cinq actes
(Fraophoe.raconte par Frederc Ptieaiee continue de
suite de la page 9) a par Frdei Surpris d6clamer bien fort ses bon-


1' Haiti de l'int6rieur, le gouvernement, la society ne sont
toujours pas convaincus des enjeux et dans le cas contraire,
des deficits pour notre pays. La participation culturelle
haitienne pourrait avoir des retombees futures de 1' ordre
de plusieurs millions de dollars, pour un investissement de
60.000 dollars US seulement.

Quatrieme Acte
Voici done les autorites canadiennes d'ici et
d' Otawa gagnees h la cause d' Haiti. Ce n' est pas pen dire.
Des correspondances 6lectroniques et verbales en attestent.


Le premier secr6taire de l'Ambassade du Canada A Port-
au-Prince nous r6pondait en ces terms : Je regrette
comme vous que Haiti ne participe pas au volet cultural
des Jeux. L' ambassade ne dispose pas de fonds pour aider
en cette circonstance; Je vous souhaite bonne chance dans
vos d6marches gouvemrnementales et international. "
J'ai done vite fait en guise de r6ponse de preci-
ser pour cette chancellerie que le fait d'appuyer morale-
ment notre position etait le plus grand des supports. De-
puis, le dossier s'est acc6l6r6 du c6t6 canadien meme
sans affectation financikre de leur part. Parallklement la


nes dispositions. II faut reconnattre h la decharge de 1'ac-
tuel gouvernementhaftien que le dossier cultural a 6t laiss6
A 1' initiative de la secr6tairerie d'6tat A la Jeunesse et des
sports dans un gouvemrnement en transition, souvent truff6
d'opposants, done tres peu efficace. Ceci n'excuse pas
pour autant leur manque de vision et d'agressivit6 dans la
defense de l'int6r&t national.


Cinquieme acte
La parties, gagnde d
Haiti a une candidature valab


S p6cIal 6t6 2001, Vacances Haiti




lwncs Oasias. uu c *ntrel de. Port--au-JPrinu ce


SoWide4 103,chwimbrt jlitua es, tout confort te0ixsjion.Qol4ur,pki surveill


Gagnez des miles American Airlines

:~~[ '^ I i"i |IffilBI 9, #,
Sejournez 7 nuits payez pour 6, recevez 500 miles American Airlines
US 485.00 + Taxe 2 personnel en chambre plus petit d6jeuner, 3" Personne US $12, enfant gratuit

:4644444
Stay 7 nights pay for 6, Received 500 miles American Airlines
US 485.00 + Tax Room and Breakfast 2 person, 3rd person same room US 12.00 daily, children free

Reservation USA 1-800-CTARMS (1-800-7424276)
Haiti : 260-401112604012/260-4013
PARIS : 1-4897-1644
HMtel Le Plaza (IH. Inn), 10 Rue capois Champs de Mars, P.O. Box 1429 Fax :(509)260-4010 E-mail:
' hiplaza(acn2.net / hiplaza(ahotmail.com


advance est peut-etre perdue.
le. Par notre organe, elle s'est
battle quand il 6tait trop
tard. Elle a eu gain de
cause. Elle s'est battue
quand il n' y avait plus de
fond disponible du c6t6
del'organisation desjeux
de la francophonie. No-
tre pays ne semble pas
pouvoir reliever ce.dffi.
Probleme d'argent ? Pro-
blme de vision? de Pla-
nification ? Probleme
d' opposition ou de con-
version ? Probleme ma-
thd6matiques ?
Le pays inves-
tira peut-trei un jour des
millions pour proposer
une image alternative: ce
que nous avons d6ja com-
menc6 i faire et que nous
aurions fait A si peu de
frais.
Jen'ai plus rien
a dire. Je laisse parler ces
images fortes.

Frederic Surpris
Createur Ballet-Theitre i
1804


Page 10


Sd'un service rendu.
IaYti Or, un ami nouvellement
retourne au pays me raconte que,
cherchant de quoi 6crire une note A 1' a6roport, il s' est vu
tendre une plume. U s'en est servi puis a pr6sent6 ses
remerciements pour ce service rendu. Mais quelle n' a pas
6t6 sa surprise lorsque la personnel a r6clam6 d' etre pay6.
Les temps ont certainement change et j'ai bien
appris et compris que time is money ". Eske sa vie di
ke moun pa rann moun sevis ank6 ?
Juste pour me conforter dans 1' id6e qu' il ne s' agit
pas uniquement d'une question d'6poque, je mets en
parallkle un autre fait, v6ridique 6galement, qui s' est pass,
il y a tout just quelques semaines, dans un autre pays. Mais
attention qu'on ne brandisse pas tout de suite 1' argument
de la difference culturelle car il s'agit du Congo, un des
lieux de provenance de nos ancEtres, pays avec lequel nous
avons beaucoup d' affinit6s.
Un group de visiteurs est reru dans une famille
brazzavilloise. Pour prendre cong6 de nous, la plus jeune
(une petite fille d'environ dix ans), r6cite.un poeme. Tout
le monde applaudit. Les parents sont avec raison -
visiblement tres fiers. L' enfant fait alors le tour des invites.
On la compliment et chacun lui fait la bise. Quelqu'un
glisse un billet A la fillette. Le charme est rompu: le pere est
estomaqu6; pour peu, il tomberait en syncope. La soir6e
menace d' etre gach6e. L' invite se rend compete de la gaffe
et pr6sente des excuses.
Choc de cultures? Mentalit6s diff6rentes? L'invit6
n' avait nullement eu 1' intention defroisser. Venant, nonpas
d'une autre planete ou d'un autre monde mais d'un autre
continent et space geographique, plus pr6cis6ment d'un
pays du Nord; c' dtait sans doute safagon a lui de t6moigner
son appreciation et de recompenser 1' effort fourni. Pour le
pere de 50 ans done, de ma g6n6ration le geste du billet
tendu avait Wte per9u et ressenti comme une offense. De
toute evidence, lui et sa famille n'avaient pas besoin de
1'argent donn6. Le repas auquel ils nous avaient convi6s
(voir Socikti / 11)













avait vraisemblablement coIt6 plus de cent fois la some
offerte A 1'enfant.
Ayant v6cu quelque temps aux Etats-Unis et en
Europe, je comprenais le geste de l'invit6. Mais
culturellement,je m' 6tais sentie proche de ce pere congolais.
Jen'aurais peut-8tre pas exprim6 ma disapprobation comme
lui l'a fait mais je serais 6galement bless6e: "m ta mouri,
andedan".
Cet incident m'a rappelk ce que j'ai 6prouv6
certain soirs oai je suis allke donner un course ou plutot
partager mes connaissances et ma lecture des 6v6nements
avec des visiteurs strangers. Au moment de sortir, je me
suis vu tendre une envelope par le responsible du group,
un amenricain 6tabli en Haiti depuis quelque temps. J' ai v6cu
ces moments et ressenti ce geste comme une insulte, une
blessure a mon amour propre. Pauvre X, s'en est-il jamais
dout6? Je savais pourtant qu'il ne voulait pas m'insulter.
Devais-je lui rendre le billet en lui expliquant: Comment
se fait-il qu'6tant chez nous depuis si longtemps, il n'ait
pas compris ? J' ai alors pens6 et r6solu de prendre pr6texte
d'un change sur la culture pour illustrer devant lui, en
utilisant cet example pr6cis, ce que j'appelle le choc de
cultures diff6rentes.
Me voil, semble-t-il, bien loin de mon histoire
initial. Pourtant, je ne crois pas avoir d6vi6 du sujet: je
n'ai fait qu'illustrer et tirer parti de l'occasion pour dire
quelque chose que j'ai depuis longtemps sur le coeur.

Phenomene des vieux tontons
Dans le r6cit 6voqu6 precedemment relatif au
Congo", il y a 6galement une autre lecon A tirer; une autre
explication possible A la reaction du pere de famille: ce
dernier ne voulait sans doute pas que sa fille accepted de
recevoir del' argent d'un homme, en change d'une faveur
accord6e et d'un moment agr6able pass.
En Haiti, ces temps-ci, selon ce que 1' on
raconte, le ph6nomene des vieux tontons semble s'8tre
g6n6ralis6: de toutes jeunes 6colibres offrent leurs services
(devrais-je dire leurs charges?) a des hommes plus ag6s.
Et beaucoup de parents toujours A ce que 1'on dit fer-
ment les yeux sur la provenance de 1'argent ou des bijoux
en possession de leurs enfants.

Changement de valeurs
Nous assistons 4 ne pas en douter A un
changement profound dans les valeurs transmises. Une
evolution des moeurs, au fil du temps, est inh6rente A toute
soci6t6. Ce quin tonne, par contre, c'est la vitesse fulgurante
avec laquelle ces changements se produisent chez nous. Ce
qui etonne 6galement, c'est que nous n'ayons pas d6cid6
de garder certaines des valeurs d'autrefois.
Apres tout, les valeurs d'aujourd'hui: argent,


I NOTRE EPOQUE I


maisons, bijoux, telephones cellulaires, v6hicules tout-ter-
rain sont-elles incompatible avec les valeurs d'autrefois:
dignity, serviabilit6, triple respect: de soi; de l'autre (des
parents et personnel ages en premier chef); respect aussi
de la parole donn6e ?

Du chen manje chen et de la surpopulation
Petite, nous avions des tourterelles A la maison.
Des couples se formaient et se multipliaient. Nous prenions
un 6norme plaisir A 6couter le chant de ces oiseaux et A les
regarder 6voluer. Bien vite, nous nous sommes rendu
compete que lorsque les tourterelles d6passaient un certain
nombre dans la cage, elles commenqaient a se quereller, et
l'une a d6truire le nid et les oeufs de 1' autre. I suffisait
qu' on leur procurat plus d' space pour que tout revint dans
1'ordre.
En r6f6rence A la tendance A la destruction et aun
chen manje chen qui existe actuellement en Haiti, je ne peux
m'empecher d'6voquer ce souvenir d'autrefois et de
m'interroger : les comportements de nos compatriotes
seraient-ils en parties dus A la density de la population, au
manque de resources et d'espaces verts A Port-au-Prince
en particulier ?

De l'agressivit6
II n'y a pas tres longtemps encore, des amis
strangers, en visit en Haiti, me disaient qu'une des choses
qui les avait frapp6s est que, mame lorsqu'ils se rendaient
dans les marches publics ou visitaient des bidonvilles, ils
n'6taient jamais agress6s. Des gens s'approchaient d'eux,
offraient leurs provisions on objets d'artisanat local, oubien
encore demandaient de 1'argent, mais jamais ces visiteurs
n'6taient agress6s ou se sentient en ins6curit6.
Aujourd'hui, qu'on soit haitien ou stranger, on
prend peur des 1'arriv6e au pays; on craint de donner
l'adresse exacte du lieu oi l'on se rend; on prend soin
d'enlever tous ses bijoux si l'on va en ville.
Pointn' estbesoin d' Etre tres bon observateur pour
se rendre compete que les murs ext6rieurs de la plupart des
maisons ont 6t6 sur6lev6s et que les fenEtres et portes en
bois ont Wt6 doubles de grilles enfer forg6. Dejour come
de nuit, les gens s'enferment ces jours-ci A double tour, se
faisant prisonniers dans leur propre demeure.
II est sans doute plus que temps pour nous de tirer,
la sonnette d'alarme et de nous interroger: Est-ce vraiment
lal'heritage que nous voulons l6guer a nos enfants ?

Souvenir d'&colire
Nous sonmmes au Cap-Haitien, dans les annees
soixante. Je suis en classes secondaire et c'est jour
d'examens. Le professeur nous tend les feuilles puis nous
dit:" Ecoutez J'ai vraiment autre chose a fairequ'A rester


Page 11


(Socitd ... suite de la page 10)


SOCIETY

Les pays pauvres sont


corrompus, les pays riches
PARIS,27 Juin- enqutes trois ann6es de suite
Les pays pauvres restent r pour closer t pays, ce qtuin' est
perqus come les plus "M iM, pas toujours possible.
corrompus de la plankte, selon le rapport 2001 de Si l'Alg6rie ne figure pas dans la
1'organisation Transparency international (TI) public liste, "mon pays semble etre un s6rieux con-
mercredi, mais les multinationales, les banques et les parties current pour decrocher une des places peu
politiques des pays riches sont appel6s a tre plus vertueux. honorables, si ce n'est la lanterne rouge", a
"Les niveaux de corruption paraissent plus hauts d6clar6 lors du point de press Djilali
quejamais, tant dans les pays d6velopp6s que dans lemonde Hadjadj, president de 1'Association
en d6veloppement", a d6plor6 lors d'une conference de alg6rienne centre la corruption.
press A Paris Peter Eigen, president de TI, organisation "Les milliers d'Alg6riens qui
non gouvemrnementale base & Berlin. manifestent (depuis le 18 avril) mettent en
Le Bangladesh a remplac6 le Nigeria come le avant la d6nonciation de la corruption", ,a-t-
pays perqu comme leplus corrompu, sur labase d'enquetes il ajout6, pr6cisant que les deux premiers
aupres d'hommes d'affaires et d'universitaires. Suivent partenaires commerciaux de son pays, les
l'Ouganda, l'Indonesie, le Kenya, le Cameroun, la Bolivie Etats-Unis et la France, classes 176me et
et I'Azerbaidjan. 236me par TI, figurent parmi les pays
"Nous rejetons ce rapport, car l'6tude ne dit pas occidentaux perqus come les moins
clairement sur quelle base scientifique elle se fonde", ar6agi vertueux.
un porte-parole du gouvernement de Dacca interrog6 par "Notre indice est celui de la corrup-
1' AFP. TI a lui-meme pr6cis6 que le score du Bangladesh tion passive, de la main qui reqoit", a pr6cis6
devait etre trait6 avec prudence" car il est fond6 sur M. Eigen. "Les companies multinationales
"seulement trois sources d'6etudes" aux "r6sultats tres sont les vraies sources de la corruption ac-
diff6rents". tive, la main qui donne, de maniere
A l'inverse, la Finlande est perque comme le pays syst6matique. Pas toutes, mais la majority
leplus vertueux, devantle Danemark, la Nouvelle-Zdlande, d'entre elles", a-t-il ajout6.
1' Islande, Singapour, la Suede et le Canada. L'indice "se concentre sur les cas de
Seulement 91 Etats sont classes, du moins corruption impliquant des agents publics. In
corrompu au plus corrompu, dans cet "indice de perception ne rend pas compete des paiements occultes
de la corruption" 2001. En effet TI s'oblige A r6aliser des destin6s au financement des campagnes


1ectorales, de la complicity des banques dans le blanchiment d'argent
ni de la corruption due aux multinationales", explique son communique.
"De nombreux pays d6velopp6s sont mal places pour faire la
morale aux pays plus defavoris6s en matiere d'intgrit6 dans le
(voir Corruption / 12)


Mercredi 4 Juillet 2001
H aiti en Marc1h Vol XV MN 227


Degradation morale


CA. .I


1A A vous surveiller. Vous savez ce que signifie un examen
et vous etes assez grandes pour pouvoir vous comporter en
personnel responsables. Je vais done vaquer A mes autres
occupations. Vous etes cens6es travailler de telle heure- A
telle heure. La derniere d' entire vous A finir son examen,
sonnera et je descendrai chercher les feuilles. Sur ce, le
professeur nous laissa seules. Je peux vous assurer
qu'" okenn much pa vole : Pas une seule d'entre nous
n'essaya de tricher.
A compare avec cet autre fait, v6ridique
6galement, qui s'est d6roul6, une g6n6ration plus tard. C'est
jour d'examens de Baccalaur6at. II s'est produit une fuite
(fourberie et escroquerie sont sans doute des mots plus
appropri6s). Certains parents, avertis, seruent vers l'endroit
oi les examens 6taient vendus, se procurent les questions
(certaines, semble-t-il, ont 6tW trafiquees pour des sommes
depassant 100 dollars) puis se depechent de les porter A
leurs prog6nitures. Les temps out vraiment change!!!

Dgradation morale
Toujours dans le domaine de 1' education, voici un
autre fait illustrant cette degradation des valeurs morales A
laquelle on assisted, ces temps-ci.
Nous sommes enl'an 2000. Des 616ves n'ont pas
eu A temps les fiches d'inscription qui devraient leur
permettre de composer. Leur reaction est incroyablement
rapide et violent: ils escaladent les enceintes des 6coles,
surgissent dans les sales d'examens, molestent des 6tudiants
qui n' ont commis d'autres crimes que d' avoir pu avoir acczs
aux examens, dchirentleurs feuilles, detruisentlemobilier
et menacent de mettre le feu 1' 6tablissement.
Les journalists ayant accouru, les t6l6spectateurs
ont pu voir en gros plan sur leur petit 6cran, unejeune fille
- dans la vingtaine tout au plus -, brandir sans retenue son
gallon de gasoline. Elle 6tait prete physiquement et
psychologiquement A mettre le feu dans une batisse pleine
d'616ves de son age!
II est plus que temps que nous nous ressaisissions
comme people et que nous commencions enfin A r6-
inculquer a nos enfants cette valeur fondamentale jadis
transmise par nos parents qu' est le Respect: respect de soi,
respect du bien d'autrui, respect du bien commun, respect
de la vie.
Au fil du temps, voici done jets pele-mele
quelques r6cits concernant une certain D6pravation des
moeurs en train de se produire. Alors,je reviens A mon in-
terrogation initale: Bien sur, je me fais vieille; je n'en doute
pas mais... S'agit-il vraiment de nostalgia de vye
granmoun ? Le debat est ouvert. J'invite jeunes et moins
jeunes (les jeunes surtout) A donner leur avis.

Jmc@haiti2004.com







ONU / SIDA


Haiti se positionne dans la

Par Roosevelt JEAN-FRANCOIS centre le VIH/SID)
CECOSIDA (New York).- Iasautoritishaltiennes quelqu'un pense le contraire, qu'onm'appelle".... (If they
se sont engages du c6t6 de l'ONU, dans le premier grand think the contrary, just give me a call.)
front communlanc6 par plus de 160 pays dela communaut6
international contre le VIH/SIDA au course de la session
extraordinaire de l'organisation universelle A competence
mondiale, tenue A New York du 25 au 27 juin dernier, a
constat6 sur place le Centre de Communication sur le SIDA
(CECOSIDA).
La d616gation haltienne dirig6e par Madame
MildredTrouillotAristide, Premire dame de la R6publique,
a associ6 directement lalutte contre la propagation du VIH/
SIDA A cell contre la pauvret6 et du enforcement de la
d6mocratie. "L' 6pid6mie du VIHISIDA a des consequences
d6sastreuses sur le tissu 6conomique et social d'Hafti", a
d6clard Madame Aristide qui participait A une table ronde
sur l'impact du VIH/SIDA sur la Pauvret6 A la salle de
Conference du Secr6tariat des Nations Unies organis6e par
I'Administrateur du PNUD, Marck Malloch Brown avec
la presence du Premier Ministre du Burkina Faso, Ernest
Yoly.


Le Dr William PAPE, responsible des Centres
GHESKIO, l'une des ONGs qui participait A la delegation
officielle A c6t6 de VDH, FOSREF et POZ, a invite les
responsables du PNUD ANEWYORK anepas conditioner
le support et 1' aide financiere dans le secteur du VIH/SIDA
aux alas politiques. II a 6galement mentionn6 le fait que
les fonctionnaires en poste dans le pays mettent toujours en
avant le fait que la situation politique est un obstacle pour
le d6blocage des fonds pour des projects sociaux come le
sida qui n' a rien A voir avec la politique. A ceci, la r6ponse
de I'Administrateur du PNUD a 0t6 on ne peut etre plus
clair. "Notre position c'est de combattre ce flMau. Si


Pauvres corrompus,

riches corrupteurs
(suite de la page 11)
gouvernement d'unenation", aprdcis61'ONG, en citantla
condemnation de 1'ex-chef de la diplomatic franqaise
Roland Dumas dans 1'affaire Elf et le scandal de
financement qui vient de faire chuter 1'ex6cutif municipal
de Berlin.
TI, qui public son septi6me rapport annuel, a
n6anmoins note quelques progres des pays riches,
notamment 1'entr6e en vigueur en 1999 de la convention
de 1'OCDE destine A letter contre la corruption des
fonctionnaires strangers dans les transactions commercials
internationales.
Depuis la transposition en 2000 de cette conven-
tion dans le droit frangais, les pots-de-vin verses par les
entreprises frangaises A 1' stranger ne sont plus deductibles
des impots, ce qui etait le cas jusqu' alors. (AFP)


Mildred T. Aristide a presid6 la delegation officielle
haitienne A la conference de l'ONU sur le sidaphoto
Haiti en Marche
Esther Bouccicault, personnel vivant avec le VIH,
a 6galement elev6 la voix au nom de tous les s6ro-positifs
hatiens pour demander le plein support et 1'entiere
cooperation de la communaute international pour
combattre ce fl6au qui a caus6 la mort de plus de 21 mil-
lions de personnel dans le monde pendant les 20 dernieres
ann6es, selon des statistiques obtenues par CECOSIDA de
la Division Information au siege central de l'ONU A New
York.
Le PNUD renvoie la balle dans le camp des
Haitiens. L'administrateur Brown invite les autorit6s
haitiennes A preparer un Plan Strat6gique National dans un
delai d'ici 3 mois.
Le Ministre de la sante Publique, Henri Claude
Voltaire, qui est intervene A la tribune des Nations Unies
s' est dit satisfait de la participation haitienne et announce la
mise A execution d'un plan interm6diaire pour r6pondre A
la demand de l' ONU. "Nous avons une experience et nous
avons, malgr6les resources limities, men6 des actions qui
ontfaitbaisser lapropagation du virus. I nousfautrenforcer


L'actualiti au quotidien de bon matin
6:30 AU PIPIRIT CHANTAN

7:00 Melodie Matin
MELODIE 103.3 FM, PORT-AU-PRINCE, HAITI


BAYCO AUTO SALES
S9105 NW 27 AVE. MIAMI, FL 33147 DIESEL
L *L^JOFFICE (305) 836-4333 IiT
FAX (305) 835-0230 VEHICLES
E-TL:A SALES 4X4AVEHICLES
E-MAIL:-BACOAUTOSAOL.P0M











cMI


ce que nous taisons et qui
donne des r6sultats et
planifier de nouvelles ini-
tiatives" a d6clar6 le
ministry Voltaire qui
participait avec la
delegation haYtienne A un
cocktail au local de la
Mission Permanente
d'Haiti aupres des Nations
Unies.
Le Centre de
Communication sur le
SIDA qui regroupe des
journalists et des
communicateurs engages
dans la vulgarisation des
informations sure SIDA,
a appris que les autorites
haitiennes projettent de
relancer la formation du
Comit6 National sur le
SIDA avec A sa tete, une
personnalit6 proche de la
Prdsidence et avec la par-
ticipation de plusieurs in-
stitutions multisectorielles
du secteur public et du
secteur priv6.
A r n o u x
Descardes, Directeur
Ex6cutif du Volontariat
pour le D6veloppement
d'Haiti une ONG
haYtienne sp6cialis6e dans
la mobilisation des jeunes,
a d6clar6 A CECOSIDA
que les "Haitiens ne


Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 22


Sbataille
peuvent plus faire march arriere". "Nous sommes
%JL dans la bataille pour de bon et nous devons nous as-
surer que les suivis soient faits pour avoir de meilleurs
r6sultats", a-t-il poursuivi.
Avis partag6 par Eddy G6n&c6, dirigeant de la
foundation Promoteurs Zero SIDA. "I nous faut avancer et
surtout continue les actions deja entreprises tout en les
renforqant et en les am6liorant", dit-il.
De son c6te, le Directeur ex6cutif du Programme
commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA s'est dit
6galement pret A supporter notre pays. "Mais vous devez
6tre prets", a-t-il laiss6 entendre A des membres de la
delegation. ONUSIDA a accept unprojet de prise en charge
des personnel vivant avec le VIH, pr6sent6 par le ministare
de la Sante publique et ex6cut6 par les centres GHESKIO.
Peter Piot qui 6tait I'annie dernikre en Haiti, se
dit toujours pr8t A revenir dans le pays A la demand des
autorit6s haltiennes. Il a salu6 1' engagement desjournalistes
et des conmmunicateurs dans lalutte contre cette pandemic,
comme un "grand effort dans la bonne direction" pour la
victoire contre ce flMau.
Le Programme commun des Nations Unies dis-
pose d'unpointfocal permanent A Port-au-Prince pour servir
de canal de transmission des projects et dossiers relatifs au
VIH/SIDA.
Au course de la tenue de cette session extraordinaire
des Nations Unies, le chef de la diplomatic am6ricaine
Collin Powell a donn6 une note positive pour la participa-
tion haitienne dans la communaut6 de la recherche
scientifique, en mentionnant les efforts men6s par le Dr
William Pape des Centres GHESKIO, l'une des toutes
premieres institutions dans ce secteur. "Dans ma vie de
soldat, j'ai di faire face A plusieurs ennemis. Mais je n'ai
jamais affront un ennemi aussi cruel, aussi irr6p6rable
que ce virus", a declare Collin Powell indiquant que "nous
sommes sur la voice de la victoire'".
Mais les moyens manquent. Le fonds mondial
annonc6 n' est que pour le moment illusion. La communaut6
international cherche A obtenir36 milliards de dollars pour
finance le plan mondial. Pour le moment, les bailleurs ne
sont pas encore au rendez-vous.
Mais les initiatives convergent. Les jeunes Sud-
africains sont dans la bataille. Le grand Harry Belafonteet
son spouse Juliet ontfaitl'61oge dupresident Sud-Afficain,
Thabo Mbeki, au local de I'Unicef A New York. Une
organisation sud-africaine denomm6e Lovelife a tenu une
table ronde sur le leadership des jeunes dans la promotion
des valeurs anti VIH/SIDA.
"Les jeunes sont les plus concerns par le VIH/
SIDA; il leur faut de l'espace", a declare le Directeur de
VDH, Arnoux Descardes, ne cachant pas son regret du fait
qu'il n'y avait pas de jeunes A participer A la d6el6gation
haitienne. Haiti est Je pays le plus frapp6 pour toute
l'Am6rique, mais c' est le pays qui regoit le moins. Le con-
stat est clair. Du c6t6 des pays africains et cararbeens, la
mobilisation est total. Les documents et autres supports
de communication sont disponibles en grande quantity. Les
campagnes de relations publiques sont bien tenues aupres
des correspondents de press et des grands r6seaux de com-
munication.
Le Centre de Communication sur le SIDA
(CECOSIDA) a pu couvrir cette session extraordinaire de
l'ONU avec le support de ses membres et 6galement de
l'agence pharmaceutique PROPHALAB ainsi que les
ONGs POZ et GHESKIO qui sont toutes des institutions
et entreprises engages dans la lutte contre le SIDA.

Roosevelt JEAN-FRANCQOIS -


L'ONU approve

un plan mondial

centre le sida
NEW YORK (Nations Unies), 27 Juin LUs Na-
tions Unies ont approuv6 mercredi le premier plan mondial
de lutte contre le sida qui encourage chaque pays A mettre
1'accent sur la prevention et le traitement mais 6vite, sous
la pression des pays musulmans, toute r6f6rence
controvers6e aux homosexuals.
Les del6gu6s des quelque 160 pays qui participent
A la session extraordinaire de l'Assembl6e g6n6rale de
I'ONU sur le sida, ouverte lundi A New York, sont enfin
tombs d'accord sur le texte d'une declaration finale.
Le document devait etre adopt formellement
mercredi A l'issue des travaux.
"Nous avons un document exposant un plan de
bataille bien defini dans la guerre contre le sida, avec des
(voir Sida / 14)


Page 12


I


I


I


I






Mercredi 4 Juillet 2001
Hti e.n Marrche Vol YV Mrn .7


Nos Detites annonces classes I


Radio

Port-au-Prince
M odi 103.3 FM
e 5: ahminuit
Tous s jours
7jo s sur 7
iqu r ,azz,
c I Ihi hop,
ne meur et
Ise a ec n
aptez M die
votre vie ne s plus
la..miii

Chicago

Radio l'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm A 6:00 pm
module anglais
bulletin de nouelles
Harry Fouch6
4:20
Module frangais
bulletin de
nouvelles
Lionel Chery
4:50
Module Creole
Nouvelles
Lionel Chery

New York
Radio Eclair
1240AM
WGBB
Chaque samedi.
11:00 am
T61
516333 1487
New York
Horizon 2000 Plus
WLIR
130AM
every sunday
9:00 am
a Midi

New York
Haiti Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 am

Haiti en Marche






En vente des le
mercredi a Miami,
Port-au-Prince,
Chicago Boston
New York Montreal
Paris Bruxelles
Berlin Geneve...
Pour etre a jour
avec l'actualit6,
abonnez vous en
nous appelant:
305 754-7543
ou 221-8567 ou 68


courier 1ectronique


Subject: Pedir un
favor
Date: Sat, 30 Jun 2001
13:01:22 -0600
From: "Escolasticado
(Residencia Marista)"

To:
hem@haitienmarche.com

Je suis un haitien; je
vis au Guatemala. Je
ne sais pas si vous
pouviez
m'envbyer, sur
Internet, la chanson
"Ayiti cheri pi bon
peyi pase w
lanpwen...". Car
parfois on a a
representer Haiti a des
endroits, on
ne sait bien les chan-
sons par coeur. Je
compete sur votre
amabilit6.
Mon email c'est:
frisnelfms@hotmail.com.
Merci baucoup.



Subject: (no subject)
Date: Sat, 30 Jun 2001
19:32:39 EDT
From:
F BShADYIl4@akan
To:
hem@hailienmarche.com

HAITI, PLEASE
GIVE A CHANCE TO
BREATHE, THE
MATTER
WHO COMES IN
POWER, THERE IS
A PROBLEM. I WAS
READING THE .
NEWSPAPER,
A MAN BY THE
NAME OF GEORGE
IN BEHALF OF
U.S.A.
WANTS TO STOP
U.S. AID, UNTIL
NEGOTIATION IS
DONE.
MY DEAR FELLOW
HAITIANS, IT'S
TIME FOR ALL TO
WAKE
UP AND TRY LIKE
OTHERS DO TO RE-
PLENISH HAITI IS
STILL IN PRIMI-.
TIVE STATE.
ALL OF US IN-
CLUDING ME,
STOP
DISCUSSING POLI-
- TICS. NONE OF
YOU NEVER CAME
WITH
GOOD IDEAS HOW


Medecins

Dr Enock Joseph
Obst6trique
Gyn6cologie
Accouchement
Operation pour
fibrome Family Planing
Ligature des trompes
CirconcisionCureage
Tous les tests pour
1'immigration
Nous acceptons toutes
sortes d'assurance ainsi
que la carte Medicaid
pour les femmes
enceintes. Nos malades
accouchent dans des
h6pitaux priv6s
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertieres Shopping
Center


For Immediate Re-
lease
Contact: Michele A.
McDonald
305-
250-9133 ext. 2249





DOCENTS
NEEDED




IF YOU HAVE
AN INTEREST IN
THE DECORATIVE
ARTS AND WANT

TO SERVE THE
COMMUNITY AS A
TRAINED VOLUN-
TEER AT VIZCAYA

MUSEUM & GAR-
DENS, PLEASE
CONTACT
MICHELE A.
McDONALD AT

305-250-9133 EXT
2249 FOR MORE
INFORMATION. .


THE SIX WEEK
TRAINING
COURSE WILL BE-
GIN ON MONDAY,

OCTOBER 1,2001.
CLASSES WILL BE
HELD ON MON-
DAYS AND

THURSDAYS
FROM 10:00 A.M.
TO 12:30 P.M.


Points de
Miami


Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
305 893 8950

Etiquette Barber
Shop
15455 West Dxie
Highway
305 940 9070

Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th
Avenue
3059409902

B & L Supermarket
& Produce
12041 West Dixie
Highway
Miami
305893 0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
9543801616


SLivre


The Art and Soul of
Haitian Cooking.
A beautiful hardcover
book which keeps
Haiti's rich cultural
heritage alive, it contains
over 260 pages of
traditional and popular
recipes.


The Art and Soul of
Haitian Cooking is
greatly enhanced by
Creole proverbs
and superb representa-
tions of paintings by
some of Haiti's finest
artists.
The vivid color and
culinary themes of the
works of art will
certainly
appeal to the most avid
collector of Haitian art.

The book is available for
$20.20 each (includes
shipping) from:

The Haitian Institute
P.O. Box 65564
Washington, DC 20035

Make checks payable to
The Haitian Institute

THIS IS A
FUNDRAISER-FOR
THE HAITIAN INSTI-
TUTE, SO BUY
SEVERAL AND
SPREAD
THE WORD!!! START
YOUR CHRISTMAS
SHOPPING EARLY.
AND DON'T FORGET
THOSE
BIRTHDAYS.


Vente Haiti en
Pompano Beach


Danilos
Restaurant
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
9547812646

Christephanie's
581 BC East
Sample road
Pompano Beach
FI 33064
T61.: 954-781-7424


Chiropractic
Office
910 East Atlantic
Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500



TELECO PAW
206 North Flagler Ave
Pompano Beach
Flo 330608
954-941-7004


Subject: Richard
Augustin
Date: Sat, 16 Jun 2001
21:02:50 -0400
From: "Rosey
Marchiori"

To:


NEW YORK, June 16,
200L

My name is Rosey
Marchiori and I am
Richard Augustin's
Manager.

This Haitian-born
artist, writes all his
songs, that are instru-
mental only,
and is the creator of
his particular style of
music called "Jamba
Rhythm", a
mixture of Haitian
troubadour, Cuban
sounds and Brazilian
Bossa Nova where
the acoustic guitar
plays the main lead.

Richard has played in
several venues and
will perform at the
Midsummer Night
Swing at the Lincoln
Center on July 20,
2001.

For more information,


Marche
Fort Lauderdale


Notre Dame
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t61.: 954-421-4777

RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, H 33311
T61: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample
Road
9543450450


Bo'ulangerie

Boulangerie
Jean Marc


57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich
pain au beurre
manchette
Bagel sur command
T61:
4092-4685
403-1958

Restaurant




Bel Fouchet


Restoran
8267 North Miami
Avenue
T61:
(305)757 6408
Le meilleur
griot de la ville!

please visit Richard ,
Augustin's website at
www.richardaugustin.cn
or call (718) 670-
7222.

Sincerely,
Rosey Marchiori

Jamba Rhythm
Email:
info@richaidaugustincon
Phone: (718)670-
7222
URL:
www.richardaugustin.con


Page 13


Il~u r~ I*l~r~u








NATIONS UNIES


Kofi Annan reelu a 'u
NEW YORK (Nations Unies), 27 Juin m 1w ,
- Salu par les diplomats come par les a la tete de 1'O N
d6fenseurs des droits del hommee, Kofi Annan a Wt r66lu A "De tous les secr6taires g6nfraux, Annan est celui
l'unanimit6 mercredi par le Conseil de s6curit6 pour un sec- qui a le mieux compris que les droits de 1' Homme 6taient
ondmandatdecinqanscommesecr6taireg6ndraldel'ONU. au coeur du travail des Nations Unies", a dit une
Cette decision doit Wtre formellement entirinie
vendredi par les 189 Etats membres de l'Assemblde
g6ndrale.


Le Conseil "recommande A 1'Assemblde g6ndrale
que M. Kofi Annan soit nomme secr6taire g6n6ral des Na-
tions Unies pour un second mandate du lerjanvier 2002 au
31 decembre 2006", a dit 1'ambassadeur du Bangladesh,
Anwarul Chowdhury, qui preside le Conseil en juin.
11 n'a fall que quelques minutes aux quinze
membres du Conseil pour proceder A huis close a 1'61ection
et voter par acclamation la resolution 1358.
"Je suis profond6ment honor par le vote qui vient
d'avoir lieu au Conseil et je suis reconnaissant pour la
confiance et le soutien qu'ils m'ont donnas", a dit M. Annan
lors d'une conference de press.
De nationality ghanienne, Kofi Annan a eu 63 ans
le 8 avril et a fait toute sa carriere au sein des Nations Unies,
don't il a dirig6 le d6partement de maintien de lapaix. Entr6
en function le lerjanvier 1997, son mandate s'acheve le 31
d6cembre de cette ann6e.
Seul candidate et ben6ficiant du soutien d6clar6 des
cinq membres permanents du Conseil de s6curit6 (Chine,
Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie),1'61lectionde
M. Annan a 6t6 avanc6e de plusieurs mois sur le calendrier
habituel.
M. Chowdhury a d6clar6 aux journalists que cela
6tait "un geste de reconnaissance pour r excellent travail"
qu'il avait accompli en cinq ans.
L' organisation am6ricaine de defense des droits de
I'homme Human Rights Watch s'est elle aussi felicit6e,
saluant la r661lection de Kofi Annan comme "une veritable
victoire pour les droits de Homme".


Kofi Annan photo Jean-Edouard Rigaud
repr6sentante de HRW, Joanna Weschler, dans un
communique.
Discret, tolerant, d'une inlassable courtoisie, le
principal atout de Kofi Annan est la confiance qu'il in-
spire A tous ses interlociuteurs, selon les diplomats qui le
cr6ditent d'avoir rendu sa cr6dibilit6 A 1'organisation


Mercredi 4 Juillet 2001
Haid en Marche Vol. XV No 22


mnanimite
TT Tintemationale.
q U }"Le soutienunanime accord a Kofi
Annan pour un secondmandatmontre que son
d6vouement, son sens des responsabilit6s et ses efforts pour
que 1'ONU joue un plus grand r61e dans les affaires
international ont 6t6 hautement apprecids par les Etats
membres", a dit 1' ambassadeur de Chine Wang Yingfan.
"Nous consid6rons son premier.-mandat come
1'exemple par excellence de ce qu'un secr6taire general doit
faire pour cette organisation, et de la maniere don't il doit la
diriger", a renchcri 1'ambassadeur britannique Jeremy
Greenstock.
M. Chowdhury a salu6 son action en faveur de la
r6forme de l'organisation et ses efforts de mediation dans
les conflicts internationaux. "Il a mis 1'ONU sur le devant
de la scene", a-t-il dit.
Le repr6sentant chinois a cependant rappel6 que
M. Annan devra aussi computer avec les pays du sud qui
1' ont parfois considered comme trop proche des Occidentaux.
Le vote unanime "signifie aussi que nous attendons
beaucoup du secr6taire general et que nous lui souhaitons
de faire beaucoup mieux lors de son second mandate a
affirm M. Wang.
M. Annan est le septidme secr6taire general de
I'ONU. Trois de ses pr6d6cesseurs 6taient Europ6ens, les
autres venaient d'Asie, d'Amdrique latine et d' Afrique.
Pour les prochains mois, Kofi Annan s'est donn6
comme objectifs d'6tablir le fonds contre le sida, de
poursuivre ses efforts de paix au Proche-Orient et de mettre
en oeuvre les engagements du sommet du
Mill6naire pour le d6veloppement.
"Je ne vais pas etre au chomage", a-t-il dit
"Je peux assurer les Etats membres que je vais
continue mes efforts et travailler aussi durement que je
I'aifaitces cinqdemires ann6es. J'attends qu'ils sejoignent
h moi pour faire face A ces d6fis", a-t-il ajout6. (AFP)


Montesinos dispose "h tout dire" a la justice


IMA;.26 Juin L'ex-chef des renseignements
pdruviens, Vladimiro Montesinos, homme fort du regime
dupr6sident destitueAlberto Fujimori, s'est declar6lors de
sa premiere comparuation devant un magistrat disposal "a
tout dire", suscitant A la fois une grande attente et aussi une
apprehension diffuse.
"J' ai conscience de la gravity des faits qui me sont
reproch6s etje suis dispose A tout dire ala justice", a d6clar6
Vladimiro Montesinos au president de la cour supreme du


(Sida ... suite de la page 12)
objectifs clairs et un calendrier pricis", s'est nianmoins
feclicit6lesecr6taire g6neral del'ONU,lors d'une conference
de press.
Bien qu'il n'ait pas de caractere.contraignant pour
les Etats, ce texte invite les 189 pays membres del' ONU A
intensifier leur lutte centre la pandemie qui a d6jA fait 22
millions de morts dans le monde.
Environ 36 millions depersonnes sontaujourd'hui
infectdesparlevirusdel'immunod6ficiencehumaine(VIH)
on sont malades du sida. Et si rien n'est fait, les experts
estiment que d'ici 2010, le bilan de la pandemie pourrait
atteindre les 100 millions de morts.
Intitul6e "A crise mondiale, action mondiale", la
"D6claration d'engagement sur le VIH/sida" fixe quinze
objectifs assortis d'un calendrier en matibre de prevention,
de soins et traitements, de non-discrimination, de droits de
l'homme et de protection des personnels vulnerables".
Le texte demand ainsi aux Etats de garantir la
protection des veuves et orphelins du sida centre les saisies
de propri6t6 et pertes d'h6ritage qui pr6cipitent ces groups
dans la misere.
11 appelle aussi a un effort renouvel6 dans le
domaine delarecherchepourlamiseaupointde traitements
et de vaccins.
En matidre financidre, le texte demand que les
d6penses annuelles mondiales relatives a la lutte centre le
VIH/sida atteignent sept a dix milliards de dollars d'ici 2005.
Il s'agit d'un "texte fort et progressiste", a estim6
le president de l'Assembl6e g6nbrale, le Finlandais Harri
Holkeri.
Les apres n6gociations qui se sont d6roulees dans
un context "tr6s dur", selon un diplomat occidental, ont


P6rou Sergio Salas, lors la premiere entrevue qu'ont eue
les deux hommes tard dans la soiree de lundi, rivele le
quotidien populaire Correo, dans son edition de mardi.
Sil'arrestation a Caracas de'Thommeleplus puis-
sant, selon la press, de toute 1'histoire du pays" a Wt6
accueillie a Lima come "un grand acte moral", elle a en
m8me temps provoqu6 un malaise car son pouvoir ne
pouvait se fonder que sur un vaste r6seau de complicites et
d'alliances tant a 1'6chelle national qu'internationale.


fait 6clater au grandjour les divergences culturelles face aun
sida et aux tabous de la sexuality, rivelant 1'ampleur du
foss6 cultural entire pays occidentaux et musulmans.
Le group des pays de l'Organisation de la
conference islamique (OCI) a r6ussi a bloquer dans la ver-
sion finale toute mention des homosexuals, drogu6s,
prostitutes et migrants, pourtant les groups les plus
s6v6rement touches par la pand6mie.
.Le texte se content de d6finir les situations des
groups "qui ont des taux de s6ropositivit6 6lev6s", sans
jamais les nommer prcis6ment.
Dans les pays appliquant la charia (loi islamique),
comme 1'Iran, 1'homosexualit6 est possible de la pine de
mort.
En d6pit de ce comproinis, les Occidentaux ont
estim6 n6anmoins avoir remport6 une important victoire
surplusieurs autres points. Letexte affirmed ainsi la ncessit6
de "l'autonomisation des femmes" et reaffirme le droit a
"la mattrise de leur sexuality".
"C'est tune grande victoire pour 1'Union
europeenne et une dafaite pour des pays come l'Egypte
et 1'Iran", s'est felicitc ce diplomate occidental.
M. Annan areconnu queles d6bats avaient expos
"au grand jour de douloureuses differences". Mais, a-t-il
ajoute, "s'il y a une idWe forte dans cette declaration, c'est
que les femmes sont a la pointe du combat" centre le sida.
L' absence de reference explicit aux groups a ris-
que a toutefois suscit6 de vives critiques d' organizations
non-gouvernementales.
"Ce texte affiche un discours d'exclusion et de
stigmatisation des toxicomanes, des homosexuals et des
prostitutes. Ces personnel sontparticulihrement vulndrables
vis-a-vis du virus du sida et doivent etre reconnues come
telles", s'est indign6 M6decins du Monde. (AFP)


D'autant, toujours selon le Correo, il a ajout6 que
sa presence devant un magistrate faisait que 1'heure 6tait
venue pour lui "de parler et de me d6fendre." (AFP)


Washington affirme

avoir joue un role cle

dans I'arrestation de

Montesinos
WASHINGTON, 25 Juin Les Etats-Unis ont
affirm lundi avoir jou6 un r61e cd6 dans l'arrestation de
1'ancien chef du renseignement p6ruvien Vladimiro
Montesinos, grace Aune enquete du FBI sur celui qui 6tait
jadis l'un de ses contacts privil6gi6s dans lalutte centre le
traffic de drogue.
"Les Etats-Unis ont aid6 le P6rou et d'autres A
capture M. Montesinos", a d6clar6 Philip Reeker, porte-
parole du d6partement d'Etat, sans donner plus de details
sur la participation amnricaine dans cette arrestation.
En fuite depuis huitmois, Vladimiro Montesinos
a 6t6 arrt6 ce week-end A Caracas, la capital
v6n6zu6lienne, et expuls6 lundi vers le Perou.
A Miami (sud-est), des responsables am6ricains,
sous covert d'anonymat, ont pr6cis6 lundi que trois
personnel arret6es samedi par le FBI avaient r6v616 le lieu
oii se cachait Montesinos au Venezuela.
L'arrestation de ces personnel est intervene dans le
cadre d'une enquete sur un blanchiment d'argent pr6sum6
de 1'ex-chef du renseignement p6ruvien, a-t-on pr6cis6 de
meme source.
Certains resppnsables am6ricains A Washington
avaient affirmed au prialable que les enquEteurs amdricains
avaient indiqu6 aux autorit6s du P6rou et du Venezuela ofu
se trouvait Montesinos.
"Ce sont les gens du FBI qui, en enquetant sur les
transactions financibres lies h Montesinos, ont localism
des gens en contact avec lui", a d6clar6 A 1'AFP un
responsible du d6partement d'Etat sous covert
d'anonymat.
Les enqueteurs leur ont propose "d'int6ressantes
opportunities" en change d'informations permettant
d'arreter Montesinos, a-t-il prcis6.
"Nous avons pu ainsi le pister, fournir des infor-
mations aux V6n6zu6liens et Pdruviens, qui ont permis son
arrestation", a-t-il ajout6.


Page 14


L'ONUapprouve un plan

mondial centre le sida


I


I


_ I







Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 22


I FOOTBALL I


La Copa America n'aura pas lieu en Colombie


BUENOS AIRES, 28 Juin La Colombie s' est vue
retire 1' organisationdelaprochaineCopaAmerica, grand-
messe sud-am6ricaine du football qui se deroulera enjuillet,
en raison de la violence qui s6vit dans le pays.
"La Copa America ne se d6roulera pas en
Colombie", a annonc6 le vice-president de la Confd6ration
sud-americaine de football, Eugenio Figueredo, ajoutant que
1'6preuve se d6roulerait probablement au Br6sil.
Les doutes de la CSF avaient Wt definitivement
confirms apres 1'enlevement lundi, par des membres
pr6sum6s des Forces armies r6volutionnaires (FARC), du
vice-president de la Fed6ration colombienne de football,
Heman Mejia Campuzano, entrainant la suspension sine
die de la competition.
Les FARC ontliber6 Campuzano jeudi, mais cette
liberation est arrivee trop tard, apres que la CSF eut indique
que la Copa America ne se deroulerait plus dans le
pays, avant d'ajouter que le nouveau site serait annonce
samedi.
S Plus tot dans lajourn6ee, neuf des dix f6d6rations
d'Am6rique du Sud avaient demand que le site de la
competition, qui doit se d6rouler du 11 au 29 juillet, soit
modifi6.
La demand des federations etait motive par la


recente monte de la violence en Colombie, qui avait
notamment caus6 la mort d'un journalist sportif. Ce
changement de site est un veritable camouflet pour les
autoritis colombiennes, qui avaientfait de cette competition
la "Coupe de la paix", apres 37 ans de guerre civil.
"Il y a de la tristesse et de la deception, pace que
la Colombie est prete pour accueillir la Copa America", a
declare le president colombien Andres Pastrana.
"Voilh qui donne carte blanche au terrorists du
monde entier", a-t-il regrett6 apres avoir pr6cise que 20.000
hommes auraient t6c d6tach6s a la sdcurit6 dela competition.

Problemes logistiques
Au meme moment, des responsables r6gionaux
6tudiaient une solution de replacement.
"II y a des chances pour que le Brdsil organise
l'6preuve", a indiqud Figueredo A la radio locale.
"Les pays qui ont plus de chances que nous
d'accueillir 1' 6vnement le P6rou, 1'Argentine et le
Ven6zuela nous supportent", a dit le president de la
Fed6ration br6silienne, Ricardo Teixeira.
Le president de la CSF, Jorge Barraza, a quant A
lui declare que le Mexique et 1' Uruguay 6taient candidates,
avant d'ajouter que les dates seraient peut-Etre decal6es,


Fidel Castro evoque sa succession


NEW YORK, 29 Juin Fidel Castro evoque sa
succession, pour la premiere fois depuis son malaise du 23
juin dernier. Le Lider Maximo a explique h la chain de
television americaine NBC que son frere Raul etait le mieux
plac6 pour prendre sa suite.
"Raul est en tres bonne sante (...) il est sans aucun
doute le camarade qui, apres moi, alaplus grande autorit6",
declare Fidel Castro dans cette interview diffusdejeudi soir.
"Et il ala plus grande experience. Je pense des lors qu'il a
capacity de prendre ma succession". Ce n' est pas quelque
chose qui m'inquiete, ma succession", a-t-il ajout6.
Fidel Castro, qui aura75 ans en aoft, estaupouvoir


Fidel Castro parole au pbre de Elian Gonzales au
course d'une manifestation anti-americaine a
Cotorro, pres de la Havane


Milosevic

derriere les

barreaux

a La Haye
LA HAYE, 29 Juin Apres avoir subi unepremiere
visit medical A son arrive dans la nuit dejeudi A vendredi
dans la prison du Tribunal de La Haye, Slobodan Milosevic
a passe sa premiere nuit derriere les barreaux.
Desormnnais, le president yougoslave dechu devra
s'acclimater ala vie du centre de detention de Scheveningen,
pres du Tribunal penal international sur 1'ex-Yougoslavie,
oil il serajuge pour des crimes de guerre et des crimes centre
l'humanite commis contre desAlbanais du Kosovo en 1999.
Alors que le jour se levait sur sa nouvelle prison,
les mouettes criaient, inspirant ce commentaire h un voisin
nerlandais:."Au moins, il sera au calme."
Car la nuit a ete mouvement6e pour Milosevic.
Anrrive enhelicoptere vers 0lhl5 locales (23h15 GMTjeudi)
hl'interieur du complex penitentiaire, il avait auparavant
fait le voyage de Belgrade A La Haye a bord d'un avion
militaire britannique via une tape restee inexpliquee a la
base americaine de Tuzla, en Bosnie.

Images fugaces
La television n6erlandaise 1'a ensuite montr6
traversant la cour carc6rale escort par deux surveillants,
seules images fugaces de sa chevelure blanche et de sa sil-
houette corpulente h avoir 6te diffuses sur son transfer.
Les examens medicaux n'ont reve616e aucun
probl6me, a declare Jim Landale, un porte-parole du TPIY.
L'etat de sant6 et le comportement de Milosevic
continueront d'etre suivis de pres pendant une period


depuislar6volutiondejanvier 1959. SonfrereRaul,ministre
de la Defense, est ag6 de 70 ans.
Fidel Castro avait Wt pris d'un malaise dimanche
matinlors d'une allocation televis6e filmee en direct devant
quelque 60.000 personnel, sous un soleil brolant.
"Je n' ai pas pris conscience de ce qui s'estpass6",
a-t-il expliqu6 h NBC. "J'6tais vraiment tremp6 de sueur.
Et puis soudain, je n'ai pas compris ce qui arrivait". Le
numero un cubain pense avoir perdu conscience pendant
environ 15 seconds. "Comme quand on s'endort, alors
qu'on regarded la television". Fidel Castro est revenue sur le
podium apres une dizaine de minutes. (AP)


HAITI JUSTICE

Entre le juge Jean Cenat Fleury et

le ministry Garry Lissade, les accusations
Port-au-Prince, mercredi 27 juin t proc6de A des perquisitions, muni d'un
(HPN) Les accusations semultiplient entrele leV.u mandate valide ", a expliqu6 le Juge.
Juge d'Instruction Jean C6nat Fleury et le Le Juge limog6 avoue avoir snquestr6 des objets
Ministre de la Justice Garry Lissade. jug6s suspects. Par example une valise contenant des dos-
Dans une interview accordee A Haiti Press Net- siers important pour 1'enquete, une montre et une bague,
work, le Juge d'Instruction mis h pied par son Ministre de des gilets pare-balles, des 6tuis d'armes A feu, etc...
tutelle, reagit centre les accusations portees centre lui, et Les deux hommes r6voqu6s s'interrogent sur
indique que.le vrai responsible dans cette affaire est le l'impartialit6 du Ministre Garry Lissade dans ce dossier.
Ministre Lissade. Selon les magistrats incrimines, le Ministre Lissade serait
JeanCenatFleuryetlesubstitutElcoSaint-Amand, de connivence avec les criminals. Pour prot6ger ses
tous deux impliqu6s dans une affaire de corruption, trafiquants de drogue, le Ministre a decide d'avilir la Jus-
reconnaissent que, deux ans plus t6t, ils ont effectu6 une tice dans le pays", ont-ils expliqu6.
perquisition dans une maison, sur la route de Freres, dans Jean Cenat Fleury etElco Saint-Amandontindique
laquelle une forte quantity de cocaine, des voitures volees, que la decision du Ministere ne les empechera pas d'aller A
des armes A feu et 41 mille (41.000) dollars americains ont leurs bureaux respectifs comme de coutume.
ete retrouves. Depuis, un avis de recherche a t6 lanc6 contre Signalons que, lors d'une rencontre centre le
Wista Louis, Amos Marseille, Jos6 Louis-Jacques, Marie President et les Juges au Palais National, le Doyen du Tri-
Qu6tant et Emmanuel Thybean, les occupants dela maison bunal de Premiere Instance, Me [ise Pierre Pierre, avait
qui avaient pris la fuite. La Justice avait appose des scell6s d6plor6 la faqon de faire du Ministre Lissade, qui, selon
sur les portes de la demeure. elle, n' a aucune base 16egale.
Selon le Juge d'Instruction, A la fin du mois de La Justice est l'un des secteurs les plus touch6s
mai, des informations faisaient etat que cette maison 6tait A par la corruption. Depuis plus de trois ans, 1' tat ne cesse
nouveau occupee. Accompagne d'un substitute et du deprbner la reforme de ce milieu. Sans succes, semble-t-il.
commissaire de police le plus proche, je me suis rendu sur
les lieux en 1'absence des habitants. C'est alors que j'ai HPN


d'acclimatation de quelques jours, pour s'assurer qu'il "n'a
pas 6td plac6 dans un environnement hostile", a expliqu6
Landale a Reuters.
L'unit6 oil se trouve Milosevic compete trois stages
s6par6s. Les responsables du tribunal de La Haye vont 6viter
de le placer en compagnie d'autres criminals de guerre
pr6sum6s avec qui il pourrait avoir des problames, a-t-il
pricis6.
D'ici quelques jours, 1'ancien president le pre-
mier chef de 1'Etat jug6 pour des crimes de guerre commis
alors qu'il 6tait en exercise sera confront h ses juges, et
devra plaider coupable on non coupable des crimes qui lui
sontreproch6s.
Mais Landale a 6galement estim6 que le "proces
Milosevic" ne commencera probablement pas avant 1' ann6e
prochaine. (Reuters)


ASSASSINATE JEAN DOMINIQUE

La loi est

favorable au

Juge Gassant
Port-au-Prince, mercredi 27 juin (HPN) Les
avocats du Sdnateur Dany Toussaint ont demand A la Jus-
tice de r6cuser le Juge d'Instruction Claudy Gassant dans le
dossier de l'enquate sur 1'assassinat du journaliste Jean .
Dominique, pour cause d'impartialit6 dans la conduite de
1'enquate. Dans une interview accord6e A Haiti Press Net-
(voir Gassant /16)


Page 15


mais de pas plus d'une semaine.
Toutefois, des problemes logistiques commencent
a poindre derriere le soulagement general.
La CopaAmerica, plus vieille competition de foot-
ball au monde, r unit depuis 1910 dix pays d'Am6rique du
Sud, plus le Mexique et un invite (cette ann6e le Canada).
Un porte-parole de la Fderation canadienne a
declare a Reuters qu'il serait "difficile" aux Canadiens de
participer A la competition en raison des changements de
vols impromptus.
Des responsables r6gionaux avaient en effet assure
depuis des semaines que la CopaAmerica se d6roulerait en
Colombie.
Mais les r6cents attentats h la voiture pi6gde dans
les grandes villes et 1'enlevement de Campuzano ont jet6
un voile sur cette assurance.
La Colombie est en proie A la guerre depuis 37
ans, qui a d6jh fait environ 40.000 morts, entire la guerilla
d'extreme gauche, des milices d' extreme droite et 1' arm6e.
Mercredi, Pastrana avait appeal h un cessez-le-feu
le temps de la Copa America.
En 1986, la Colombie devait accueillir la Coupe
du monde, mais avait deja dft abandonner 1' organisation de
1'6v6nement au Mexique. (Reuters)








Page 16


I L'ACTUALITE EN VRAC I


Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 22


SPlusieurs centaines de d6munis
s'etaient donnes rendez-vous jeudi aux
abords du Palais National. Ces personnel r6clamaient
de l'aide du Chef de l'ex6cutif. Vingt quatre heures plus
t6t, le Pr6sident Jean Bertrand Aristide avait demanded aux
n6cessiteux de s'adresser au chef del' 6tat. "Nul n' ale droit
de d6rober le bien d'autrui, si vous ftes au chomage ou
dans la misfre adressez-vous A moi", avait-il notamment
declare.

L'Union Europeenne accueille
favorablement les efforts de l'OEAquivise
h aider les acteurs politiques haitiens A trouver une solution
Alalongue crise politique. Lerepr6sentant del'UE en Haiti,
l'ambassadeur d'Espagne Raphael Matos Careca, invite les
protagonistes a oeuvrer pour la mise en place du Conseil
Electoral Provisoire le premier juillet prochain.

Une rencontre s'est deroulee jeudi
SOir entire la Convergence D6mocratique, les 6glises et
l'Initiative de la Soci6t6 Civile. Au menu des discussions,
preparer les pourparlers du week-end. Les dirigeants de la
Convergence se prononceront sur les modalit6s du choix
des conseillers electoraux et sur les moyens de trouver un
accord politique sur les elections de 1' ann6ee 2000.

Le Senateur Americain, Christo-
pher Doll, est arrive ce vendredi dans la
capital. Le Congresman democrate, qui a travaille6 sur
le dossier d'Haiti pendant 1' administration duPr6sident Bill
Clinton, doitrencontrerle Pr6sident Jean-BertrandAristide


et d'autres secteurs du pays.

L'ancien President venkzuflien, Carlos
Andrez Perez, est en visit aussi depuis
jeudi a Port-au-Prince. II a rendu une visit de
courtoisie au Pr6sident Jean Bertrand Aristide. Les deux
hommes se sontretrouv6s en tete-a-tete au Palais National.

L'veque de la ville, Monseigneur.
Willy Romelus, s'est prononce sur la forma-
tion prochaine du Conseil electoral Provisoire. I invite tous
les secteurs, y compris la Convergence, a se faire reprdsenter
au sein de ce CEP. Mais il pense toutefois que c'est le droit
de l' Opposition de refuser d?y participer.

Des cambistes de la region de
Port-a-Piment ontappuye la declaration
du President Jean Bertrand Aristide relative h la formule
<>. Ces petits commerqants apportent un
ferme soutien A la police contre toute action allant A
1'encontre des bandits.

Une delegation composee d'une
cinquantaine d agriculteurs de la commune
de Marmelade (Artibonite), ayant I leur tete quatre
technicians du Fonds des Nations-Unies pourl'Alimentation
(FAO), a visit le Sud-Estjeudi. Les paysans del Artibonite
devraient discuter avecleurs homologues dejacmel de ques-
tions relatives A agriculture et faire des changes d'idees
en la matiere. Les cultivateurs de Marmelade devraient
observerlafagondontprocedentleursamisjacmehliens pour


GLOBAL FINANCIAL SERVICES &

LOAN EXPRESS INC.
FLASH FLASH FLASH
Du nouveau pour la comninunaut6 de la Floride et les commu-
naut6s voisines Boston, Chicago, New York, Philadelphia,
Canada.
Pour tous vos problems de credit et de financement, Contactez nous.
Le d6vouement qui sera dqploy6 A votre 6gard n'est pareil iA aucune autre institu-
tion financiere.
>.
Pour planification, d6veloppement de project. lancement, restructuration et
financement de projects et d' entreprises, FS. & L. E. Inc. est la seule source.
Parmi les services que nous offrons:
BAILBOND
Assurance g6nerale
Achat et Vente de Maison
Unification des entrepreneurs et des investisseurs
Recouvrement / Collection
Pour de plus amples informations, composez sans frais le
S 1-888 988 8300 Fax: 1888 235 4774
6116 S. W. 7th street Margate Florida33072
FINANCIAL SERVICES & LOAN EXPRESS INC.COM
Professionalism, CompEtence, Courtoisie et Devouement
sont les traits caract6ristiques attribuds A notre enterprise. *


g6rerles projects
tion du sol.

Arri
plusieurs c
e refugie
en mer cette ser
Garde-Cotes am
voyageurs clan
tentaient de gag
Sla Floride, ot i
douleur face a
-de plusieurs
compagnon apr&
de leur voilier
quele voilier ava
101 passagers, t
eux ontp6ri dan
au large des Bab

Lei
role de 1
Jean Dady
a denonce
timidatio
appeals anonyme
sp6ciale 114


Bobby Express


Miami
5401 N.E 2nd
629 N.E 125!
19325NW2n
Fort Laude
28 West Sunri;
West Palm
604 25th Strei
Pompano
4875 North Di
128 N. Flagler
Orlando
2469 South Oi
Canada
7177 Rue StD
3820 Henri Bo
Massachus
Mattapan 508
Cambridge 30


Rapiditd Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
New York
I Avenue T&L 758-3278 Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
St 892-6478 Church 2825 Church Ave (718)693-3798
d Avenue Tl61 654-2800 Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
rdale Spnring Valley 19 South Main Street (914)425-774
tse Blvd 524-1574 Washington
Beach 835 Juniper Street Tl61 202-722-4925
et 655-4166 Connecticut
953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
xie Hwy 429-9552 Hai _ti
* Ave 946-4469 Rue du Centre # 175
T61 23-0865 /22-7913/ 22-8855
ange Blossoms Trail (407)265-2100 Pourtoute information, appelez Toll Free
1-800-388-3875 ( Flonde)
penis, Montr6al (514)270-5968 1-800-427-2622 (New York)
urassa, Est (514)852-9245 Naples
etts 506 11th Ave N. (941) 435-3994
River Street (617)298-9366 Immokalee
0 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941) 658-922
FLrl Myers
2219 Fowler St. (941) 461-0343
Quel que soit Pendroit sur la planeteou o vous voulez envoyer
une some pronto pronto, Faites conflance i
BOBBY EXPRESS


de conserva-


ivee de
lixaines
S intercepte6s
naine par les
iricains. Ces
idestins, qui


individus mal intentions. D'apres M. Simeon, ces
manoeuvres ne pourront pas arreter les policies dans leur
determination A lutter contre les bandits. I r6affirme la
volont6 des agents de la police de garantir la s6curit6 de la
population,

Des organismes de defense des
droits humans se montrent inquiets face
A 1'6volution du dossier sur 1'assassinat de Jean L6oplod
Dominique. Ils soulignent I'indiff6rence du Ministere dela
Justice dans cette affaire. Ils se disent pessimistes quant a
l'aboutissement de 1'enquate. IUs demandent au President
Jean Bertrand Aristide de dire clairement s'il est pour ou
contrel aboutissement de 1' enquate sur l'assassinat du PDG
de Radio Haiti Inter.

Le gouvernement et les
representants de plusieurs maisons
d'edition de la place ont signejeudiuncontrat
d'un montant total de 94 millions de gourdes. Ce contract
porte sur la reduction du prix de certain manuels scolaires
pour 1'ann6e academique 2001-2002. Cette initiative de
l'ltat haftien vise A aider les parents face a la hausse du
prix des mat6riels scolaires A l?occasion de la prochaine
rentree des classes.

L'organisation feministe "Fanm
Soley Leve appelle a la conclusion d'un
accord entire Lavalas et la Convergence. L'association
estime que le people ne peut plus continue A tergiverser
dans la crise. II est indispensable pour que les acteurs
politiques trouvent un terrain d'entente pour sortir enfin le
pays de l'impasse conclut 1'organisation.

HPN


LISEZ HAITI EN MARCH


;ner les c~tes
exprim6 leurt La loi est favorable
[a dispanition
de eaur au Juge Gassant
s lenaufrage (suite de la page 15)
. Rappelons work, le Doyen du Tribunal de Premiere Instance, Me Use
aitAsonbord Pierre Pierre, a explique que la loi Etait du c6te du Juge
rente d'entre d' Instruction et que larequete des avocats de M. Toussaint
s un accident avait tres peu de chance d' aboutir.
bamas. Selonle Doyen, il est possible d'assigner un Juge,
mais il faut passer par les voices E16gales, et, surtout, des
ortePe preuves doivent etre avanc6es pour que cette requete soit
a P NH, execute. Les textes de loi indiquent tres clairement com-
Simion, ment rEcuser un Juge. Par example, si ce dernier divulgue A
des in- 1'avance des informations sur ce qu'il va faire; ou bien s'il
fS et des y a un lien de parentA entire lui et des personnel concemernes
s surlaligne par le dossier sur lequel il travaille.
par des Pour ce qui est d'une 6ventuelle prolongation de
---- l'enquEte men6e par le Juge Gassant, le Doyen ULise Pierre
Pierre a fait savoir que 1' on attendait de pouvoir remettre le
dossierC alandy Gassant, peine rentr6 de-voyage. Me
Uise Pierre-Pierre a indiqu6 en outre qu'il est impossible
de dire si oui ou none rapport est complete et s'il y alien de
le compl6ter. II revient, selon elle, au Juge Instructeur
Claudy Gassantlui-meme de r6pondre A ces questions, parce
qu'il est le seul responsible de son enquete.
Le Commissaire du Gouvemement, Me Josu6
Pierre-Louis, a remis, la semaine derniere, au Doyen du
7 Tribunal de Premi6re Instance de Port-au-Prince, son
r6quisitoire sur le dossier de l'assassinat dujournaliste Jean
Dominique. Selon des sources proches du Parquet, le
r6quisitoire de Me Pierre-Louis r6clame du juge Gassant,
qui a conduit instruction, un complement d' enquete.
Ce r6quisitoire, dit suppl6tif, souhaite entire autres
de nouvelles confrontations de temoins et davantage
d'ele6ments susceptibles d'6tayer l'accusation.


29


,En plus des operations de transfer d'argent, nous nous chargeons de faire parvenimr
immddiatement au destinataire vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile
et tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est 6galement une carte de telephone don't la ligne d'accAs n'estjamais occupee.
Cest tout simplement le No.1 !


HPN

L'actualite au quotidien
de bon martin


6:30 am An Pipirit chantan

7:00 MELODIE MATIN

Melodie 103.3 FM
221-8567 / 8568







Merredi 4 Juillet 2001 T I irlll ERATURE Ta I
Hai enlMarche Vol.sXVNo.22 cLI 1ni tl es les goe. Page 17

L'Alliance social continental press les gouvernements de rendre


c SICRAD "Informer sur les pro-
cessus" http://sicradhaiti.org
P-au-P., 28 juin. 01 (SICRAD) -
L'alliance Sociale Continentale (ASC), un
reseau d'organisations syndicates et
citoyennes repr6sentant plus de 45 millions
depersonnes dans les Am6riques, s'insurge
contre le secret qui continue d'entourer
1'accord devant mener kl'6tablissement de
la Zone de libre-6change des Ameriques
(ZLEA).
Deux mois apres la tenue du


Sommet des Am6riques, dans la ville de
Qu6bec au Canada, le document paraph6 par
les Chefs d'Etat qui ont pris part a cette
rencontre, n'a toujours pas 0t6 rendu pub-
lic, malgr6 de multiples promesses.
"Si les gouvernements sont
vraiment animes par un souci de transpar-
ence, ils doivent rendre ces textes publics
et egalements' engagerifairedememepour
tous les accords A venir ", press le


Secretaire G6n6ral de I'ASC, Hector de la
Cueva.
Un chapitre de 1'accord, celui
consacr6 a l'investissement, a cependant
W obtenu de faqon non officielle. L' analyse
de ce chapitre, effectue
par l'ASC,r6vle quelaZLEA devraitaller
beaucoup plus loin que tous
les accords de libre change paraphas
auparavant.


La ZLEA pr6voirait une libre cir-
culation des capitaux accrue et donnerait aux
entreprises 6trangres le droit de recourir
un systeme d 'arbitrage international
exclusif et non imputable aux tribunaux
locaux pour renverser des lois et reglements
adopts democratiquement par les
gouvemements partout en Amerique, cri-
tique I'ASC.
Selon le document d'analyse de
l'ASC, le chapitre sur l'investissemient de
voir ZLEA/18)


Krey6t lavqq' ldcycavlw ak*, vn4tca+

A vruLL' womua4vwPiew-re M chel Chd.y : Eritye- VWrkcati

suitp du num6ro Pierre Vernet, Dwayen Fakilte Lengwistik Aplike, Inivesite Leta Ayiti
precdent) Komansman atik sa-a te part nan Haiti en Marche Vol. XV No. 19


V Ranmase-pawbl.-
1- R&v timoun Dazile
triyonfe : yon bel fet eklate.
"Eritye Vilokan" se yon woman; yon
woman ki vin pote yon gwo pyes nan
literati Ayisyen ki ekri an kreybl, nan
yon kreybl tout bon, yon kreybl-baz
ki marye ak rasin kilti majority
popilasyon ayisyen an.
Li rakonte istwa yon popilasyon,
moun Dazile, nan tribilasyon li, nan
batay li, nan dezespwa li, nan lespwa
li, nan rev li. Rayisman, "tout pou
mwen s6l", gwo-je, patatis, divizyon


; men tou linyon ak solidarite kont tout f6s
gwo-manje-piti nasyonal ki ap egzekite
l1d fos entenasyonal.
Ot6 a di nou tou sa ak yon plim lej6, djbl-
loulouz, vivan, ki f6 nou glise desann,
swa, tou dous, sou pant istwa a, jis nou
rive nan finisman li... tankou yon fim
sinema... yon veritab plezi pou sans nou,
kivibre... Chakmomannanistwaa -lavi
pesonaj yo, sa ki rive yo, sa y'ap f6, kote
yo ye, evenman k'ap pase, aktivite
popilasyon an... se yon bel kout penso,
yon tablo atis ki pote evenman yo anbaje
nou, ki f6 nou viv yo, ki souke nou, ki f6


nou fremi, ki f6 nou reve, ki f6 nou anvi
leve kanpe doubout...
R6v timoun Dazile triyonfe, yon bel f6t
ekiate...
2 Kreyol : lang lasyans ak
militans
Lavi a f6 moun reflechi. Woman an
mennen devan je nou lavi moun Dazile,
woman an pote kalkilasyon moun Dazile
son lavi yo : relijyon pote-vini kontre
bab-pou-bab ak relijyon rasin ; lafwa ak
kwayans nan fas-kare ak lasyans ; lasyans
moden bdpote nan maryaj li ak rasin


kiltirl. Anpi tou kwayans popilasyon an
nan bati yon lek6l nan rasin -: s6l wout ki
kapab wete moun Dazile nan nwase ak
miz6 fyl-kaloml pou mete yo sou wout
devlopman.
Filozofi, teyoloji, fizik, newoloji, byoloji,
etsetera... tout kesyon sa yo pale nan
woman an, an kreybl silvouple.
Ot6 a te bezwen leve yon defi. Li f6 li nan
"ErityeVilokan".
Kreybl se lang lasyans ak militans pou
yon devlopman konsekan... pou tout pitit
Dazile... alawonnbade


Les Etats-Unis fournissent

des armes a des regimes dit
WASHINGTON, compagnies americaines,
28 Juin En depit du desir r ep r essifs leur permettant de de6livrer
proclaim de promouvoir la d6mocratie et aHaitipour 190.000 dollars d'&6quipements
les droits humans A travers le monde, les de toutes sortes pour lutter centre les mani-
Etats-Unis delivrent des armes ades regimes festations.
qu'ils sont les premiers ensuite a qualifier Le rapport comprend divers autres
derepressifs etdefoulerauxpieds ces droits, examples oales Etats-Unis contredisentleur
dit le dernier rapport de 1'organisation objectif declare, tels les programmes de
americaine "Council of the Educational training pour forces de 1' ordre de plusieurs
Fund for a Worthy World." pays latino-americains qui ne sontnullement
Le document dit que, selon les des modeles de respect des droits huiains,
chiffresduD6partementd'Etat,78pays sur ainsi que l'exportation de technologies et
151 auxquels les Etats-Unis ont vendu des d'equipementspourmanufacturer des armes
armes en 1999, orit commis de graves vio- americaines dans d'autres pays.
nations des droits humans pendantlameme Le document dit que le droit de
annee. manufacturer des armes americaines dans


Par example, Haiti, connue pour
une police sans merci, a obtenu du
Pentagone, en 1999, 30.000 dollars
d' equipements divers pour contrerles mani-
festations. Le Departement d'Etat a d6livre
cette annie-lk des licences A plusieurs


ces pays sans un contrble americain,
augmente substantiellement la probability
que ces armes tombent aux mains de gens
qui violent les droits humans, et aux mains
de pays patronnant le terrorism ou abritant
des terrorists.


HAITI TOURISM

Le Tourisme et la Presse

ont rendez-vous au Cap
Port-au-Prince, le 26 journalists haitiens a 6t6
jumin- (HPN) Leatout nouveau Ha tien oudisde.
MinistereduTourisme deMartineDeverson iLe premier d'entre eux a lieu ce


prend le taureau par les comes et s'attaque
a l'image du pays, tel qu'il est pernu A
1'ext6rieur. Partout, Haiti n' evoque
qu'insecurite et mishre, pauvrete et crime.
Or, il y a cinquante ans, Haiti etait la Perle
des Antilles, les tourists etaient nombreux
a apprecier le charme inegalable de notre
petit pays si accueillant.
Faire revenir les tourists en Haiti,
tAche immense? Par ol commencer? Ma-
dame Deverson afait son choix. D'un c6te,
elle a promulgu6 le Nord du pays comme
etantprioritaire pour le tourism; del autre,
elle a decide d'offrir a quelques dizaines de
journalistes haitiens 1'opportunite de se
sp6cialiser au language touristique. C'est
ainsi qu'un premier cycle de quatre
seminaires de formation A l'intention des


week-end, pendant cinqjours, AI 1' Habitation
Labadie du Cap Haitien. Apres le voyage le
long de la C6te des Arcadins et a travers les
montagnes du Nord, les journalists
prendront leurs quarters avant la petite
ceremonie d' ouverture.
C'est la prestigieuse Universite
Quisqueya qui apporte son concours en
choisissant les intervenants, parmi lesquels
onnotelapresence de Kesner Pharel, Bobby
Chauvet et Clarens Renois. Ceux-ci
proposeront des exposes, des videos, ainsi
que des travaux en atelier. Plusieurs excur-
sions sont au programme, pour permettre
aux futurs spdcialistes de sefamiliariseravec
les tres atouts touristiques du pays.


L'agriculture haitienne sur un nouveau depart


Port-au-Prince, le 27 juin (HPN)
- La paysannerie hatienne est encore la cible
des grandes r6flexions surlaproblematique
de l'agriculture avec le colloque sur
agriculture durable dans le pays, organism
du 27 au 29 juin au Montana par la Plate-
forme d'Agriculture Durable (PAD), une
organisation regroupant plus de seize ONG
travaillant dans le secteur agricole.
L'objectif de ce colloque est de
sensibiliser 1'opinion publique sur la
ndcessite d'inverser le processus de
degradation de 1' environnementli6 aux pra-
tiques agricoles defavorables et A la
deforestation massive. Les organisateurs
envisagent 6galement de creer un forum per-
manent de reflexion et d' change favorisant
la participation citoyenne A la promotion de
1' agriculture et encourager les exploitants a
reintroduire et A renforcer 1' agriculture du-
rable dans le pays.


Les responsables de la PAD
estiment avoir lance le debat autour de la
question et ont invite tous les autres acteurs
Aprendre part A cette initiative. Ils esphrent
par ailleurs qu'une solution politique sera
apportee aux nombreuses difficult aux
quelles fait face le secteur agricole haitien.
< Si la solution n'est pas encore
apportee c'est qu'il n'existe pas de volonte


politique dans ce domaine car en touchant
ce dossier, le probleme de l' environment,
celui de la s.curite alimentaire, la question
sur la cherte de la vie, la sant6 et surtout la
question de l'economie sont aussi agites>>,
ont fait remarqu6 les iintervenants.
En pregnant cette initiative, laPlate-
forme d'Agriculture Durable (PAD) entend
que des decisions soient prises par les


responsables du pays pour d' abord, r6duire
la pollution des sols, am6liorer les condi-
tions de vie au niveau economique, social
et agricole.
La Plate-forme d'Agriculture Du-
rable (PAD est une structure regroupant
seize institutions et Organisations Non
Gouvemementale (ONG) oeuvrant dans le
secteur HPN


Des fonctionnaires de la Police Nationale impliques

dans une affaire de corruption revoques
Port-au-Prince, le 27 juin (HPN) de Lutte centre le Trafic des Stupdfiants policies qu ttaient sur le coup. UIls ont par
- Des fonctionnaires de la PNH impliques (BLTS), ainsi qu'un membre de la Direc- la suite tent de corrompre un autre
dans une affaire de d6toumrnement d'argent tion Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ). responsible de la Police, qui a port PaTaire
seraientrenvoyes del'institutionetd'autres Cespoliciers auraient confisqu6 plus de sept devant la Direction Gdendroe.
incarc6r6s, a appris Haiti Press Network cent mille (700.000) dollars d'un group de Sdelon des sources proches de la
d'une source digne de foi. quatre commer9ants qui s'appretaient A PNH, la Direction del'Institution a pris des
Parmi les policies mis en cause prendre un avion pour les Etats-Unis. Cette dispositions pour sanctionner avec une
danscetteaffaire,unresponsableduBureau somme a 6t6 ensuite partag6e entire les extreme rgueur toutes les personnes
impliqu6es dans cette affaire.


public l'accord de la ZLEA







Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 22


TY POTE


-LE i V']NBERMLA'N


Allez de TYPOTE a HAREMS, en utilisant des mots du
vocabulaire frangais, et ne changeant qu'une lettre par
igne.ts ac s


Solutions de la
semaine passe:


HAREMS


Solutions de la semaine passe:


xv
GX
OD
CE
t I
FR
PC
DT
OA
JD
I I
IC
TM
MN
XR


TC
GN
K.U
I C
TS
0 I
LE
UR
NC
IC
O S
RK
L L
I U
CE


Trouvez 18 membres du cabinet ministdriel de la Republique
I F6derale de Yougoslavie dans le carr6 ci-dessus


r SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Francais

RO

I CE

RS


Solutions de la semaine passe:
SSE B K HAS )


- - S ..-11


GRILLE DES PROGRAMMES

1eVTAcdtie 1 03-.3 F-3
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
t61: 221-8567 / 221-858/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiwolrd.cmURL;
www.haitienmarche.com

5h00 6h30 Bon Reveil en musique

6h30-7h00 Au Pipirit chantant
premier journal creole avec Yves Paul LIandre

ThOO- 9h00 Melodie Matin avec Marcus
Informations, Interviews, Analyses
7h15 : Au quotidien avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7h35: U'Actualit6 en Bref avec Yves Paul LIandre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55: l'Editorial
lOhOO-Midi Le disque de Pauditeur
avec Jacques Lacour
12h00-12hl5 Le Midi
Un r6sum6 des informations avec Villette Hertelou
12hl5 2h00 Lady blues (elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

2h00- 3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons franyaises
3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

5h00 Nouvelles

5h30-7h00 Les Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Lutchano

8h30-9h00 Soir Informations


lOhOO Notre Grand concert
12 'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir "Sous le Kiosque a Musique"
S Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche)
9h00 et ... Cavaliers prenez vos dames! Chaque Samedi
Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


En bref... (suite de la page 2)
Le porte-parole de la PNH a indiqu6 que
la police est determine A combattre
1'inscurit6 tant A Port-au-Prince que
dans les campagnes. En ce sens, a-t-il
indique, un travail de coordination se
fait entire la direction g6n6rale et les
directions departementales. II demand
h la population de collaborer, sans vio-
lence avec le s policiers dans cette
demarche.


Jean Dady Sim6on a fait savoir que le
president de la RWpublique se fait
beaucoup de souci quant A la security et au
bien etre de la population lhaidtienne.

Rdfugids
Port-de-Paix Arriv&e dans la ville, jeudi,
de plusieurs dixaines de r6fugids
intercepts en mer cette semaine par les
Garde-Ctes am6ricains. Ces voyageurs
clandestins, qui tentaient de gagner les
suite p. 20


Rendre public l'accord de la ZLEA...
la ZLEA montre que les n6gociateurs des gouvernements A prot6ger '
n' ont retenu aucune leron de 1' usage environnement et I'int&r&t public ainsi qu'b
abusif des regles sur l'investissement s'assurer que les investissements
continues dans 'Accorddelibre-6change soutiennent le developpement socif!.
nord-ambricain (ALENA). Ce qui a (SICRAD 28106/01 5:
rdsult6 enun affaiblissement de lacapacit6 00)


Page 18


I I


I


mm_


I


A IM









Haiti en Marchle Vol. XV INo. 22-


I ti gout pa ti gout ak Jan Mapou I


YOUNG APREMIDI
ISTWA AK KILTI
SOU TERAS CITY HALL
AK MAJISTRA JOE COROLLO

Premye Manman Lwa peyi Ayiti gen 200
lane byen plen. Majistra Joe Corollo ak estaf li pa
ta renmen kite moman sa-a pase san yo pa rape
moman istorik sa-a. Se konsa gen youn seri
envitasyon ofisyel biwo Majistra Joe Corollo voye
bay youn ofisyel ak pesonaliteAyisyen nan Miyanmi-
an pou vin pase 2-6 d'tan refleksyon sou
Konstitisyon 1801-an ak kilti ayisyen-an. Sosyete
Koukouy ak atis chantrel Yolande Thomas se 2
envite ofisyel nan sware istorik sa-a.
L nou w6 ofisyel Miyami yo ap voye kilti
ayisyen-an monte kon sevolan k'ap pran van nan
syMl... nou bat bravo. Nou di konpliman pou estaf
ayisyen-an ki antoure Majistra-a e ki ap ankouraje-
1 pou 1'rete byen soude ak kominote nou-an. Nou
pa ka bliye se Majistra Joe Corollo ki te resevwa
k6msadwa gwoup <> nan mwa Jen-
an. Sou non Majistra-a ak Vil Miyami, Linda Cesar
Noel te prezante bay mesye-dam <>
yo youn << Silver Plate>>. younn nan pi gwo
dekorasyon Majistra-a te ka ofri youn gwoup
vizite...Konpliman Majistra. Kenbe la. Nou pap
make raple majistra-a Caribbean Market la pral
gen 4 ane depi li femen.. Nou kwe ld-a sonnen pou
li ta koumanse mete kek estrikti anplas pou ede atis
Ayisyen yo ak kominote Ayisyen nan Little Haiti-
a. JM

KOUDYAY

F&k nou tout nou la.
Younn pase pran 16t pou n'al kaladya.
Nan pwen men kwaze nan pwen kalkile.
Se antre nan won pou fe bann nan mache.
Yanvalou, Merennge, Salsa, tyatyatya, konpa
N'ap danse tout tipa tipa
Koudyay la pa ka kanpe
Se pou nou tout li ye.
M'ap pot kleren, w-a bay mizik
Epi zbt a bay p6tdrapo.
N'a chante ansanm
N'a bat tanbou pou l'mache ranmase
Lot zanmi rekalsitran ki refize danse.
N'a souffle lanbi pou reveye sa k'ap d6mi
N'a woule tanbou twa fwa
Nan tet tou sa ki gen movezfwa
N'a depoze tout zam ate
N'a sere tout lajan anba t6
N'a voye pouvwa nan rakbwa
N'ap bezwen tout mounn ak youn sMl vwa
Pou nou chante youn lbt fwa
<>
Yvette Israel Leroy
Waniges(16-5-01)

MEN MAY61 la : VIZITE
LIBRERIMAPOU.COM. Voye kbmante,
sijesyon osnon kritik nan
janmapou@aol.com ...resevwa youn liv
Mapou gratis *-

REFLEKSYON:
Radyo nan Miyami se zen!
Youn odite dy6lb6ky6 k'ap fe youn analiz sou
sitiyazyon politik peyi-a deklare:
Konsetasyon di <>
Enben noumenm Lavalas nou reponn
<>

Nouvelle de Derniere Heure youn espike
anonse:
Gen youn bato refijye ki bebake ak 300
zenglendoun. Imigrasyon femen yo tout nan
Khrome... Kiyes ki vie al fe manifestasyon?


ATCHABA POU POWET
LOCHARD NOEL
Lochard kite nou depi 2 kafe. Li retounen lakay ak
tout lafanmi...Nan tet sous la, sou tet mbn Sivadye
nan Jakmbl, se la li jwenn enspirasyon pou li ekri.
Lochard Noel rive nan Miyami pou youn ti vakans.
Nou di-1 byenvini. Kamarad Lochard, se ak plezi
m'ap dedye-w ti powem sa-a ou ekri an 1992 e ki
toujou fre kon kola 15...
<< Que de fers/ Que d'ennuis/ Que de jalousie/ Que
de miseres/ Pour ce petit monde/ Pris entire le d6sir
/ De construire/ Et la volont6 formelle/ De d6truire.
(Lochard Noel 176me verset in D6chirure suivi de
M6lodies pour Lili (1992)

SOSYETE KOUKOUY SANTO AYITI
ap fete 56m Ane siks6 yo
ak Pyes Teyat "CHALOSKA"
Mizansen Dorcely Dede
Samdi 14 Jiy6 2001 a 6:00 PM .
Nan SANT KILTIREL DORCELY
Santo 6, #4
Kbmandan KastwbIl : David JEANTY
Vyejeli : Joanne PROPHETE
Bokal : Gary OSIER


GALATA YOUN SANBA


Galata youn sanba rale tichez chita
Nan bonjan sous ak mes lakay.

Li manyen lawouze k'ap degoute sou zeb
Pou 1'rive tipa pa tipa jis nan fetay kay.

Lanati pa gen dey6 pou l'chita.
Lanmou reprann fos ak tout pouvwa.

Li rankontre ak anpil souvni ki pedi
Tankou serenad nan tan lontan
Jenn gason k'ap karese k6d gita lanmou
Pou woule ti plim nan zbrey ti demwazel

Kote tou l'al fouyejis nan fon lanm6
Pou l'pataje ak mounn sou lath.

Galata youn sanba pa bliye nonplis
Tout manman ki pedi pitit yo
Nan kondisyon larepiyans

Li made nou tou pou nou sanble
Pou nou krabinen tet divizyon

Li fe nou sonje nou se pitit Ginen
Kisa nou ye,nan ki ras nou soti
Nou pa dwekite pesonn bat tanbou nou pou nou

Galata youn Sanba
Se f6s lanmou ak linyon
Se tou sa ki bon ki te sere
K'ap demare chiket pa chiket
Nan fon k6 Waneges
Ki se youn fanm zantray
Ki f6t nan k6 Ench, Plato Santral
Nan mitan peyi Dayiti
Yvette Israel Leroy
Wanegis 13 Mas 2001


TRADIKSYON
KREYOL-FRANSE-ANGLE
Tradiksyon enpotan nan literati-a. Se konsa
enf6masyon pataje ant mounn, ant pep.
Dekouvet ki fet, fet pou pataje. Se konsa mounn
aprann pou fbme tet yo, fanmi yo, kominote
yo ak pep yo. Youn liv gendwa tradui nan dives
lanng. Plizye radyo, plisy6 lanng. Plizye
televizyon chak nan youn lanng depaman. Ak
devlopman lasyans ak teknoloji-a depi youn
nouvl61 tonbe, li vwayaje nan tout lanng ki
genyen sou late beni. Nan pwen peyi ki izole.
Tout peyi patisipe nan mouvman
globalizasyon-an kit li te vie, kit li pa te vie.
Se youn fenom6n natirel. S'oun van k'ap
bwote tout mounn nan menm direksyon.
Kidonk gen youn gwoup pwofesyonel espe nan
lanng Kreybl, Franse ak Angle ki met sou pye
you komite tradiksyon pou ede tout mounn,
tout enstitisyon ki bezwen tradui dokiman. Ekip
la sou direksyon Jan Mapou Manm ATA (
American Translation Association)CEO Libreri
Mapou nan Miyami. Pou plis enfbmasyon al
vizite ti joupa Libreri Mapou monte sou
entenet la ki rele: www.librerimapou.com.
Osnon rele Libreri-a nan 305-757-9922/ Fax
305-757-3606

RECITAL KEK BEL TRANCH
PWEZI FRANSE
VANT SIYATI CD
LUCIENANDUZ
NAN SANT KILTIREL MAPOU
Se pou Dimanch 8 Jiy6 de 5-6 a 7-6 Diswa nan
Sant Kiltirel Mapou, Lucien Anduz ap vin lanse
premye CD sou pwezi Franse li pibliye-a. Tout
mounn ki ta renmen tande kek b6l tranch pwezi
Franse, an Franse, ak youn vwa ki t'ap f6 lapli
ak bontan nan ane 60 yo nan Radyo Ayiti,
Lucien Aduz te gen program chansonet fransez
ki te konn chame tout odite li yo. Lucien Anduz
envite noutout dimanch k'ap vin la-a. Li f6
youn seleksyon powem franse ki pi bel nan
literati Ayisyen-an li mete sou youn CD ak youn
vwa, youn aksan, youn kadans mizikal ki fe
tout mounn fou kouri...
Tout mounn envite. Antre gratis.

LIV...LIV...LIV...
RESTAVEK ot6 Jean-Robert Cadet an Krey6l
depi kek mwa. Komande -1 nan Libreri Mapou
.comrn osnon nan Libreri Mapou PO Box 6146
Miami Fl. 33299. Pri $12 ajoute $ 4 pou H&S
CD...CD...CD...
N'ajwenn :
CD gwoup Koral DESANDANN-nan nan
Libreri Mapou selman.
CD Pwezi an franse Anthony Phelps
CD Pwezi an Franse ak Lucien Anduz,
CD Pou aprann Kreybl ak Roger Savain,
CD Sou istwa D'Ayiti ak Jean Julien
CD Baget Mayango ak Pierre Antoine Jules
CD Manno Charlemagne
CD Kiki Wainwright
CD Jean-Michel Daudier
CD Sou Jewografi Dayiti
Video sou pyesteyat P 6lentet F. Etienne
Video sou DPM Kannt6 Mapou ak Koukouy
rele LIBRERI MAPOU (305)757-9922 osnon
al nan website www.librerimapou.com

NOU di atache Kiltir6l anbasad Ayisyen nan
BUENOS AIRES la mesi pou apel ak
enfomasyon kiltirel li te pataje ak nou. Mesi e
konpliman!


Page 19


Mercredi 4 Juillet 2001







I BACK PAGE I


Mercredi 4 Juillet 2001
Haiti en Marche Vol XV No 22


En Bref...
suite de la page 18
c6tes la Floride, ont exprim6 leur douleur face A la
disparition de plusieurs de leur compagnons apres le
naufrage de leur voilier. Rappelons que le voilier avait A
son bord 101 passagers, trente d'entre eux ont peri dans
un accident au large des Bahamas.
Livre
Le gouvernement et les repr6sentants de plusieurs
maisons d' edition de la place ont sign jeudi un contract


d'un montant total de 94 millions de gourdes. Ce contract
porte sur la reduction du prix de certain manuels
scolaires pour 1' amnne acad6mique 2001-2002. Cette ini-
tiative de 1' Itat haltien vise A aider les parents face A la
hausse du prix des mat6riels scolaires A 1' occasion de la
prochaine rentr6e des classes.
Sante
17 cas de paralysie due A un polio-virus confirms en
Haiti et en Republique Dominicaine depuis juillet 2000.
Dix sept (17) cas de paralysie dus A un polio-virus type 1


deriv6 du vaccin anti poliomy6litique oral (VPO) ont Wt6
confirms depuis juillet 2000 A Hispaniola (Haiti et
R6publique Dominicaine), rapporte cette semaine un
bulletin de 1' Initiative mondiale pour 1' eradication de la
poliomydlite.
Le gouvernement haftien via le Ministere de la Sante
Publique et de la Population (MSPP) a lanc6 A travers
tout le pays une champagne de vaccination centre la
poliomy61ite. Le ministry de la Sant6 Publique, Henry
Claude Voltaire, s'est declare satisfait du succks qu'a
connu cette champagne de vaccination.


La meilleure connexion


Achetez a votre
famille un telephone U


par Unitransfer


Comcel se chargers de iactiver et de
le remettre au beneficiaire dans I'un
de ses points de vente a Port-au-
Prince, au Cap-Haitien ou aux Cayes !




UNITRANSFER
103 points de vente:
New York
New Jersey
Boston
Miami
Montreal
Info: 1-877-864-8726 ToiP..Numb.r


*HAITI


Faites programmer
votre cellulaire TDMA des
votre arrive a I'aeroport
Au comptoir de I'aeroport, Comcel
programme immediatement votre
cellulaire TDMA pour:
llou$)
Taxes induses /



ComC EL
5 points de vente:
Nazon
Freres
Carrefour
Cap-Ha'itien
Cayes
,Service a la clientele: 401-5566


Des occasions exceptionnelles !!!
Good credit Bad credit


Page 20


I I ..-- --- -- T"A. v Alu


FAWssk




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs