Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00067
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: June 27, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00067
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Haiti en Marche edition du 27 Juin au 3 Juillet 2001, Vol. XV, No. 21


Miami : L'ex-colonel Carl Dordlien


emprisonni attendant sa deportation

JACKSON JOANIS VA EN APPEL PAGE3
Le gagnant du Prix Jean Dominique pour fa Libert6 depression, le photograph Thony LA CRISE POLITIQUE
Bilizaire (2e A droite) entour6 de Michble Montas et d'officiels de I'Unibank qui a dot6 ce
prix d'un chbque de Gdes 50.000; au bout A gauche le president de l'AJH Guyler Delva
RETURN DE

CESAR GAVIRIA

Suspense auteur

d'un nouveau CEP !
PORT-AU-PRINCE, 24 tienne. Le nouveau CEP organi-
Juin- Le Secr6taire gindral de l'Or- sera d'abord dans les prochains
ganisation des Etats Am6ricains, mois des 61ections pour le rem-
Cesar Gaviria, est arrive dans la ca- placement de 7 s6nateurs qui ont
pitale haltienne dimanche pour r6cemment d6missionn6, leur
aider Ar6soudreles derniers proble- victoire aux 61ections du 21 mai
mes en vue de la formation d'un 2000 ayant 6t6 contested en par-
nouveau conseil 61ectoralprovisoire ticulier par une mission d'obser-
(CEP) avec la participation de Pop- ovation de l'OEA.
position et de la soci6t6 civil hal- (voir CEP / 2)
photo Yonel Louis/HenM
Hal'ti en Marche 3

Georges FaurIol : un IIAITI-POLITIQUE Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinibre

oracle tomb en panne .Ionas retit ti'2Maa910Fax 221-0204
e * Miami
Ou Punterventionmsme victilne d'un 173N.W.94thStreet
ANALYSE Ou le nihilism desedemAaudp nt graVe accident "g W5/7R7543
PORT-AU-PRINCE, cerveau de cette opposition se troupe en Haiti, PORT-AU-PRINCE, 24 Juin New York 914 358 7559
22 Juin M. Georges A. Faurio1 lance on plutat aux Etats-Unis et dans entourage Le porte-parole official du parti Boston 508 941 6897
comme un scoop que le government m8me de Georges Fauriol .... Fanmi Lavalas, M. Jonas Petit, a 6t6 Montrial 514 337 1286
Aristide a engage une nouvelle firme de En tout cas, c'est ce qui resort d'un victim dimanche d'un grave accident Fax: 305 756-0979 / 513-5688
public-relations & Washington, Patton strange larus qu'il vient de distribute sous le de voiture alors qu'il revenait de la e mail: extmarche@haitiworld.com
Boggs Inc, sans aucun doute plus proche titre de Alarecherche d'une Politique pour age par la route du Nord (Nationale URL www.haitienmarche.com
des milieu R6publicains. Mais que fait Haiti : Iss Prochains Quatre-vingt dix jours " Jonas Petit a 6t6 transport di- Library of Congress #ISSN 1064-3896
M. Fauriol sinon la m8me chose pour ( Searching for Haiti Policy : The Next Ninety finance soir dans un hSpital de Port- Miami, New York, Montrial, Boston,
cette parties de opposition engage dans Days.). au-Prince dans an 6tat de semi incons- Washington, Chicago: $ 1.00
une lutte A mort centre Jean-Bertrand Que doit-il done arrived pendant ces science. Il souffrait d'an trauma cr^snien.
Aristide et son parti IAvalas (voir Un oracle / 4) Port-au-Prince: 10 Gourdes


C


LA HAVANE 24 Juin Le rapid
r6tablissement de Fidel Castro aprbs unl6ger
malaise a suscit6 dimanche un d6bordement
de reactions officielles de soulagement & la
mesuredelaconsternationqu'avaitsem6dans
I'^ilelapremibre d6faillance physique publique
du leader cubain en plus de 40 ans.
"Nous demons 8tre reconnaissants A
la chaleur 6touffante de samedi qui nous a
d6montri combien nous aimons Fidel",
6crivait dimanche en"une"le journal Juventud
Rebelde, qui 6voque"I'angoisse d6brid6e qui
a saisi l'^xle",1a "douleur intense mais br6ve",
lors du malaise & la tribune d'un
rassemblement de 60.000 personnel de Fidel
Castro.
"Ces minutes resteront graves dans
nos.m6moires", ajoute le journal, 6voquant
ensuite"les millions deCubains s'embrassant
de joie en voyant remoter sur le podium cet
homme infatigable qui avec sa d61icatesse


habituelle n'a pas voulunous inqui6ter et nous
a fait un cadeau inestimable en nous distant:
-+je suis enterr+.
Le president cubain, 75 ans dans
deux mois et seul leader qu'aient jamais
connu deux g6n6rations de Cubains, avait tenu
1ui-meme la veille A dissiper les inqui6tudes
sur son sort en reprenant dans la soiree de
samedi pendant plus de deux heures, son
discourse interrompu traitant notamment des
activists d'espionnage ambricaines A Cuba.
Le president cubain, qui paraissait
d6tendu et en bonne forme, a reconnu dans
les studios de t616vision oft il a 6t6 accueilli
par des applaudissements prolongs, qu'il
avait "sous-estim6 la chaleur" et il a inform
ses compatriots que prbs de 600 personnel
participantAlamanifestationavaientdt^xaussi
recevoir des soins en reason de temperatures
suffocantes.
(voir Castro / 2)


n
--- eggs
Fidel Castro revenant terminer ilon discourse aprbs avoir 4td pris
samedi d'un malaise deviant les cameras de la tilivision








EN PLUS. EN B REF ...


. .


Arrive de Cesar Gaviria en Ha'iti ...
Is Secretaire g6n6ral de l'OEA, Cesar Gaviria, 6tait attend dimanche & Port-au-Prince
pour apporter son soutien A la formation do nouveau CEP counsell 61ectoral provisoire).
M. Gaviria est accompagn6 de son adjoint, Luigi Einaudi, et du nouveaurepr6sentant de
l'OEA en HMti,1'ex-ambassadeur du Mexique en Haiti, Sergio Romo.
Le Secretaire g6ndral de l'OEA profitera de occasion pour installer officiellement son
nouveau repr6sentant en HMti, a-t-on appris de source diplomatique.

Le President Aristide appelle la PNH A sdvir avec la der-
Bibre rigHOUr COHire leS < Le president Jean-Bertrand Aristide a appeal mercredi la Police Nationale d' Haiti
(PNH) A s6vir avec la dernibre rigueur centre les < < z6row, alanc6 le chef de l'itat qui s'exprimait lors d'une visit A la Direction g6n6rale
de institution policibre,
Le president a 6galement f61icit6 les policies pour le travail accompli ces derniers jours
en vue de maintenir un bon climate de s6curit6 & Port-au-Prince et dans les villas de pro-
V1RCe.
< ment au service de la population et vous en f61icitents, a lanc6 M. Aristide qui encou-
rage les policies A continue dans le m8me sens.
< ment de vous encouraged pour les bones chooses que vous avez accomplice, a encore
d6clar6 le president de la R6publique.
M. Aristide a dit esp6rer que la question de s6curit6 deviendra sous peu nne r6alit6 sur
toute l'6tendue du territoire. II a annonc6 un ensemble de measures visant A combattre
l'ins6curit6 dans les campaigns. Au nombre de ces measures figurent le d6ploiement de
policies dans les zones les plus reculdes du pays.
M. Aristide demand aux citoyens des campaigns de ne pas hisiter A d6noncer A la po-
lice les zenglendos et les criminals qui se r6fugient dans ces regions, 6tant dans l'impos-
sibilit6 d'op6rer dans la capital.
Aprbs sa visit A la Direction g6n6rale de la PNH, le chef de1'itat s'est rendu dans le
centre commercial de Port-au-Prince en vue de constater le travail des policies sur le
terrain.
M. Aristide a 6galement visit plusieurs commissariats de police dela zone m6tropoli-
taine. II a promise que des solutions seront trouvies aux probl6mes d'ordre materiel et
logistique auxquels est confronted institution policibre.

Affaire equate sur Assassinat de Jean Dominique
Le Commissaire du government remet son rapport
Is Commissaire du government Josu6 Pierre-Louis a remis vendredi au Doyen du
Tribunal Civil de Port-au-Prince, Lise Pierre-Pierre, son r6quisitoire sur le rapport du
Juge d'Instruction Claudy Gassant qui a enqu8t6 sur l'assassinat de Jean
Dominique. Malgr6 quatre jours de retard, le Commissaire Pierre-Inuis estime qu'il a
transmit un travail bien fait en d6pit de sa complexity et de son volume. De son cit6, le
Doyen Lise Pierre-Pierre dit attended le retour du Juge Gassant, en voyage de famille A
l'6tranger, pour la suite de l'enqu8te. Toutefois, les avocats de Dany Toussaint, inculp6
dans cette affaire, ont r6cus6 le Juge Gassant dans pe dossier pour des reasons de partia-
lit6, disent-ils. Mme Lise Pierre-Pierre souligne que le Juge Instructeur a le devoir de se
prononcer sur cette r cushion, c' est-h-dire si oui ou non il extend poursuivre l'enquate on
la laisser entre les mains d'un autre magistrate.
De source silre, HPN a apprise quele rapport du Commissaire du Gouvernement
n'est pas d6finitif. Josu6 Pierre Louis aurait estim6 que l'enqu8te est incomplete et le
Juge Instructeur devra interroger d'autres personalities dans le cadre de cette affaire.
Is Juge Lise Pierre-Pierre dit avoir fait des propositions au juge Claudy Gassant, actuel-
lement en vacancies aux Etats-Unis. < dossier avec ce que lui avait demandle Juge d'Instruction. On attend le retour du juge
qui 6tait un peu fatigue. II va revenir probablement cette semaine et quand il reviendra,
il reprendra son dossier pour le continuer>

Mme Mildred T. Aristide conduit une d616gation ha'itienne
A I'ONU
Une de16gation haftienne participe du 25 au 27 juin Ala session (voir En Bref ... / 18)


e. '
47

e Beacon Council

Requ6te pour Proposition
Profile Economique et Analyse de March6
RFP No. HRI
Le Beacon Council recherche des propositions dans le but de d6velopper des
profits @conomiques sectoriels pour la zone g60graphique du Miami-Dade County localise au sud de
Eureka Drive ( SW.184 Street). Ce profile @conomique devra fournir la base pour I'analyse par un panel
experts en immobilier rbunis par le Urban Land Institute (ULl) Advisory Service, qui d6velopera un Plan
de R6utilisation des 717 acres adjacent 6 la Homestead Air Reserve Base.
Toutes propositions peuvent 4tre soumises pour le project global ou pour des sections individuelles,
Les Sections comprennent:
Section 1: Housing Market Conditions courantes et Tendances historiques
Section 2: Retail Development Conditions courantes et Tendances historiques
Section 3: Office Development Conditions courantes et Tendances historiques
Section 4: Industrial Developement Conditions courantes et Tendances historiques
Section 5: Tourism: Conditons courantes et Tendances historiques
Section 6: Agriculture: Conditions courantes et Tendances historiques.
C'est I'intention du Beacon Council de publier des accords pour un ou plusieurs
consultants d'ici le 13 Juillet 2001. D'aprbs les r6glements de cette requite (RFP), le travail doit com-
mencer le 13 Juillet 2001. Et tout travail devra itre remis au plus tard le 15 Aott 2001.
Les documents pour cette requite seront disponibles A partir du 27 Juin 2001. Des copies peuvent 6tre
obtenues au Beacon Council, 80 SW 8th Street, suite 2400, Miami Florida 33130. Vous pouvez aussi
obtenir une copie par fax ou par e-mail en contactant le Project Coordinator Diana Gonzalez au (305) 579-
1348
Toutes les propositions dolvent 4tre acheminbes au plus tard & 4:00 pm, le 9 Juillet 2001. Les propositions
ne seront pas accept6es par fax ni par transmission 61ectronique.
Les propositions devront 4tre premises au Beacon Council, 80 SW 8th Street, Suite 2400, Miami, Florida
33130.


Le repr6sentant au futur CEP de PAlternative pour le Changement (AC),
Patrick Brutus (droite) .
qui s6vit depuis plus d'une ann6e, et qm a de l'Etat, comme il l'avait promise samedi
forc6 au blockage d'une assistance interna- dans une note de press, le nom du futur
tionaledeplusieursmillionsdedollarsdont repr6sentant de cette institution dans le
le pays a cruellement besoin. nouveau CEP.
En fin de semaine, les derniers Les 6vaques ont longtemps d6-
obstacles les plus important se situaient (voir CEP / 5)


Fidel Castro saisi d'un malaise


Macedi Juin 2
0T10V No 21


Page 2


7 -
Dirigeants de Convergence, G6rard Pierre-Charles (gauche) et Serge Gilles, en
companies de visiteurs du PRD dominicain, dont la veuve de Pefia Gomez
photo IIafti en Marche
lution stipulant la formation d'un tel con- Debonne source, le president de
seil 61ectoral comme un premier pas vers la Conf6rence Episcopale, Mgr Hubert
la solution d'une crise politico-e'lectorale Constant, aurait envoy dimanche au chef
-


(Castro ... suite
de la premiere page)
Il s'est excuse "pour
interruption du discourse" avant de
plaisantersurlefaitque"c'6taitun"essai"
"On pourrait dire que j'ai fait le mort pour
.
voir quel enterrement on me feratt", a-t-il
dit en riant, citant un proverbe-
Fidel Castro s' est d6clar6
reconnaissant des "innombrables preuves
de solidarity internationale, mentionnant
notamment"entre autres amis"lepr6sident
du Venezuela, Hugo Chavez, etlepr6sident
de l'Autorit6 Palestinienne Yasser Arafat.
Mais au deld du prompt
r6tablissement du president cubain, la
press officiellerelevait 6galement A mots
converts que incident, inidit dans
l'histoire de la R6volution cubaine, place
Cuba"huncarrefoursentimentalquinous
confronted A nos propres limited et nos
propres vertus".
Souhait6e publiquement par
certain dirigeants am6ricains et les lead-
ers de la communauti anticastriste exile
de Fluoride, la mort de Fidel Castro,


jusqu'ici sujet tabou, a 6galenient 6t6
6voquie A trois reprises ces derniers mois
parsonfrbreRaoulCastronumrodeux
du pays et h6ritier official, mais pour
r6affirmerlacontinuit6dur6gimeau-deld
de la personae physique du leader cubain.
Quelles que soient leurs opinion
personnelles, relive Marta Beatriz Roque,
une economist dissident quiapass63 ans
en prison pour "subversion", les "Cubains
n'ontpas assimil61'6ventualit6 delamort"
de Fidel Castro, omnipresent dans la vie
du pays depuis 42 ans.
"Is malaise de samedi a 6t6 un
veritable choc, dit-elle A l'AFP, cela a
surprise et d6contenanc6 les gens car c'est
la premiere fois qu'on voit Fidel ayant utt
malaise. Cela a provoqu6 un sentiment
d'incertitude sur l'avenir".
Dans les milieux diplomatiques
dela capital cubaine, meme sil'onattribue
I'effondrement momentan6 du president
Castro "certainement Ala chaleur et la fa-
tigue", on relive anssi que "naturellement,
cela reliance les speculations sur l'6tat de
sant6 de Fidel Castro". (AFP)


RE TOUR DE CESAR GAVIRIA

Suspense au tour

d un nouve au CEP !
(CEP ... suite de la premiere page) du c8t6 de la Conf6rence Episcopale ca-
Le 5 juin dernier, I'Assembl6e tholique et bien silr aussi de la coalition
G6n6rale de l'OEA si6geant & San Jose, d'une quinzaine de parties opposition
Costa Rica, a vot6 Al'unanimit6 une r6so- d6nomm6e Convergence D6mocratique.







I L'ACTUALITE EN MARCH I


____ _________ I~


f ee.g..tivieUE SOMMAIRE
- Suspense autour de la formation du nouveau CEP p.1
ACTUALITE
Jonas Petit victim d'un grave accident p.1
L' ex-colonel Carl Dordlien emprisonn6 h Miami
attendant sa deportation / Jackson Joanis de son c8t6

of ed sdn6ehHo .12

I dTIECRasNAT AunLmalaisep.1
Ted Kennedy : le return p.6
PRESSEDE
Unjoumaliste de Radio Haiti Inter agress6 p.14
Ma conception du journalism p.10
DIASPORA
Haitiens en RD:
A 1 an de Guayubin p.8
Veye Yo et le d6veloppement conomique p.10
SPORTS
Iss Jeux de la Francophonie p.11
AFFAIRS SOCIALS
Nouvelle politique ... p.15
LANGUES : Kreybl, lang lasyans p.17
F
doutable unit Anti-Gang sous le regime issu du coixp d'6tat
militaire de septembre 1991.
Aprbs intervention militaire amricaine qui a res-
taur6 Aristide au pouvoir en 1994, beaucoup de militaires qui
avaient 6t6 impliqu6s dans le sanglant coup d' 6tat de septem-
bre 1991 se sont 6tablis aux Etats-Unis.


20,000 Clients en 18 mois!

Un selyice de livraison A domicile
en molns de 2 Heures!

Un Rbseau National de pavement.

Une entreorise-citoyenne, proche .
de sa conimunaute.

Un Leadership qui fait bouger les autres!


UNE COMPANIES A 10o/o HAITIENNE
AU SERVICE DE LA COMMUNAUTE NATIONAL!

POUR PLUS D'INFORMATIONS CONTACTED NOUS

* A A * A *
* * * * o


-" Page 3


Mercedi 27Juin 2001


JACKSON JOANIS VA
MIAMI, 22 Juin Un ce massacre a 6t6 vu comme un
colonelhaltienquia6t6condamn6 EN APPEL ::-'"';"'.de I ause des
par cozitrunacel'ann6e derniare en -
Haiti a 6t6 arrat6 en Floride et risque d'8tre.d6port6, ont La fortune devait sourire & Dor61ien qui quel-
annonc6 vendredi les officials de immigration & Miami. ques ann6es aprbs son arrive aux Etats-Unis, a gagn6
Carl Dorblien, qui a 6t6 condamn6 A la prison vie laloterie de Floride (US$3.2 millions). -
pour son r81e dans un massacre de civil survenu en 1994 & Mais sa demand d'asile politique a 6t6 reje-
Raboteau (Gonaives), a aussi jou6 un role cl6 dans le coup t6e et en juillet 1997 il se trouvait sur une liste d' expul-
d'6tat qui a renvers6 le Pr6sident Jean-Bertrand Aristide sion de immigration am6ricaine. II obtint l'autorisa-
pen de temps aprbs le d6but de son mandate en 1991. tion de faire appel de cette decision. Appel qui fut re-
I' ancient officer des forces armies d' Haiti (abo- jeti, et en juin dernier il lui fut ordonn6 de laisser le
lies depuis) a laiss6 Haiti en 1995 et s'est 6tabli & Port St. territoire am6ricain.
Lucie, en Floride. Im porte-parole de l'Immigration n'a pu dire
Dor61ien a 6t6 arret6 jeudi par des agents du Ser- quand excitement Dor61ien pourrait 8tre d6port6.
vice d'Immigration et de Naturalisation am6ricains qui lui "Nous devons travailler aveclepays d' origin,
ont pass6 les menottes alors qu'il sortait de sa mason. II a en I'occurrence Haiti, pour obtenir les documents de
6t6 conduit & un centre de detention & Miami pour les pro- voyage et au moment opportune nous pouvons 1' emb""
c6dures de deportation, a indiqu6 Rodney Germain, un quer pour son pays. "
porte-parole de immigration. Un ex-t-onfrdre de Dor61ien risque le m8me sort
Carl Dor61ien est l'un des 37 hauts grades & avoir Il s'agit del' ex-capitaine des forces armies d' HMti, Jack
tb jug6s et condamn6s A la prison A vie par un tribunal son Joanis, 6galement d6tenu dans les prisons de Miam
haltien en novembre dernier pour leur participation dans luttant centre la deportation.
unmassacresurvenuenavril l994danslavilledes Gonaives Jeudi le Service d'Immigration et de Naturali
(nord). Des residents du bidonville de Raboteau ont 6t6 station a demand & un juge de d6porter Joanis pour s
battus, tu6s et leurs maisons incendi6es. On suppose que participation & des crimes centre les droits humans en
jusqu'A 15 personnel ont 6t6 tu6es. Haiti (meurtres, tortures etc).
Le jugement I'ann6e dernibre des responsables de I.e capitaine Jackson Joanis commandant la re


.
-
i
-
a

-


Saisie de Cocaine
BOGOTA, 23 Juin La police colombienne a
saisi vendredi deux tonnes de cocaine qui auraient 6t6 des-
tindes A la Dominique, A Haiti et aux Etats-Unis, ont an-
nonc6 samedi les autorit6s de Bogota.
Is G6n6ral Gustavo Socha, chef des forces anti-
drogue, a d6clar6 que la cocaine 6tait camoufl6e dans des
sacs en plastic que des inconnus ont enterr6 dans le sable
prbs de la ville de Punta de San Bernardo, au nord de la
Colombie.


Enc


Mia mi : L'e x- colonel
/ * /
Carl Dorehen emprisonne
/ *
attend an t sa d ep or station


Vladimiro

MOntesmos ar r ete


CARACAS, 24 Juin I'ancien chef des services
secrets p6ruviens en faite V1adimiro Montesinos, accuse
d'avoir amass une fortune grice A des traffic d'armes et de
(voir Montesinos / 7)


destine & Ha'iti
I.es autorit6s anti-drogue n'ont capture aucun
suspect, mais ils out conduit une important operation
dans les provinces de Bolivar, Cordoba et Sucre A la re-
cherche de chefs de cartels op6rant sur la c8te nord du
pays.
Selon les autoritds, ces trafiquants collaborent
avec des groups criminals du Mexique et de certain
pays dela CaraYbe.


lilIll





UNff SFER, Inc.
Asubsdaryof--

..now, u.. 0...""

onae


~ore une fois,






I UN ANAY SEI


HAITI-POLITIQUE


Georges Fauriol : un oracle tombd en panne
(Un oracle ... suite de la premiere page) ITnstitution 61ectorale qui s'est r6fugid aux Etats-Unis nihilism ilL
trois prochains mois ? l'ann6e derniare en accusant le pouvoir Lavalas d' avoir II commence par mettre en doute la faisabilit6 du
Inutile de chercher plus loin la reason de voululeforcer Aproclamer des r6sultats electoraux truqu6s. plan OEA-Caricom dont il pr6voit qu'il butter sur des ob-
1'intransigeance de Convergence D6mocratique, une coali- En effet, tout d6voud qu'il parait A la cause de stacles de totes sores (logistiques, financiers etpolitiques),
tion de 15 parties d' opposition, face A la resolution vot6e le 1' opposition haltienne (et Convergence en particulier), que des mains experts s' arrangeront bien entendu pour \ui
5 juin dernier par 1' Assenabl6e g6n6rale de 1' Organisation entonnant le m8me leitmotiv : toute solution doit passer par glisser sous les pas ...
desEtatsAm6ricainsappelanthlaformationd'unnouveau un "accord politique global", bien entendu strictement De touted fagons, le seul objectif d'Aristide est
counsel 61ectoral provisoire (CEP) A liase plus 61argie pour entre les dirigeants de Convergence et Aristide, Georges d'obtenir le renouvellement de1'aide, d6crdte Fauriol; qui
organizer les prochaines 61ections ... Fauriol reconnait que si cette coalition 6clectique est pursuit : Aristide et son regime paraissent h6sitants
Fauriol proclame d' entire de jeu: la notion qu'un capable de s' oppose au deal de Costa Rica (traduisez deviant leur propre proposition, que dire d'un processes
CEP puisse Stre mis en place avant le 25 juin est hautement la r6solutioritEA/Caricom du 5 juin), cependant sa (rdellement) d6mocratique. "
improbable et suggbre un travail trop httif qui ne peut 8tre creation d'un president alternatif ", en la personnel d'un
b6n6fique qu'h Aristide. vicil avocat old fashion des droits humans (Me G6rard Repousser I'OEA et la Caricom de cat6
II affirme que la resolution de l'OEA a rencontr6 Gourgue),n'apas 6t6 entibrement satisfaisante "; ensuite ***
" une rdponse negative et immediate d'un laige segment de elle a besoin aujourd'hui de contre-attaquer avec des Mais 1' argumentation d6velopp6e parfait Abien des
opposition d6mocratique et de la soci6t6 civil. Et que propositions de son propre cril (ce qui reste A voir). 6gards plutSt fable. Cela commence ainsi : 1' arrive d'une
ler6gimeha'ttishnerecherche qu'une chose:1e d6blocage En un mot, ce d6fenseur de la cause de Conver_ nouvelle administration & Washington devrait 6tre une
del'aide 6trangbre.11met en garde centre toute sympathies gence admet que si celle-ci peut constituer une formidable opportunity de relancer les relations avec Haiti sur de
international face aux actuels probl6mes 6conomiques force de nuisance, par centre elle ne pr6sente nine represent nouvelles bases, d' autant que le novel h8te de la Maison
d'Haiti. En meme temps, il affirme que "les finances du une "alternative spcifique". Blanche, croit savoir Fauriol, n'a pas le meme genre de
government haltien sont un gichis ... ". D'autre part, cette soi-disant option z6ro qui relations sp6ciales avec le leadership Lavalas que


l'administrationClinton.
Or en m8me temps, il nous apprend que ce sont
les Etats-Unis qui ont fait 6nergiquement champagne, et
qui ont ralli6 une assemble autrement ambivalent ", pour
la resolution vot6e le 5 juin Al'unanimit6 par l'OEA sur la
cnse haltienne ...
(voir Un oracle / 5)

.


Meilleurs prix de la place
^
UBDBZ done voir par uous-meme


3586 N.D. 79eme Ruenue, Miami, Florida

Tel: (305) 592-2558

Fax:505-477-2675


*'-


Mercedi 2 rJuin 2Ull No


voudrait dire rosterr assis sur ses mains attendant une
6ventuelle auto-destruction de la machine politique
d' Aristide ", n' est pas une solution ...
Ou la mainmise to tale, on I'auto-
andantissement ... z
Alors que faire ? Quelle surprise nous
attend pour ces "prochains quatre-vingt dix
jours ?
Eh bien, A supposed que M. Fauriol soit
I'avocat d'une certain branch ultra haltienne, -
celle-ci reste ici passablement sur sa faim. A sa BA
R
place, nous exigerions m8me d' 8tre rembours6e
..
En effet, tout ce quepropose ce strathge *
washingtonien, c'est oubienune reprise en main
encore plus totaled'Haitiparles Etats-Unis, on
bien de laisser ce pays mourir de sa belle mort
Jean-Wo
Ou la mainmise total, ou l'auto- Educator
an6antissement Stylist Si
Ou l'interventionnisme, ou le


"CNE ou corrupt new elite ...
Georges Fauriol va jusqu'd inventor, c'est son job
comme public-relations bien shr, un n ologisme (pour
r6pondre probablement A celui qu'une certain press
utilisait centre les partisans du coup d'6tat militaire de
september 1991, vous souvenez-vous de MRE ou "most
repugnant elite"). II qualified l'actuel regime haltien de
"CNE on corrupt new elite (traduisez nouvelle eTite
corrompue) ... .
Les prochains quatre-vingt dix jours seront
sombres ", nous avertit Georges Fauriol ...
C' est un advertisement qui ne saurait tomber dans
I'oreilled'unsourd.
Cependant aprbs tout ga, aprbs avoir jur6 qu' Haiti
n' est qu'une plate-forme pour le blanchiment d'argent et
le transit dela drogue ", aprbs ce scenario catastrophe s'il
en est, que nous propose Georges Fauriol ?

Une formidable force de nuisance ...
Tenez-vous bien,1a seule personnel qui trouve gr^rce
& ses yeux s'appelle L60n Manus, I'ex-pr6sident de


BE~R


tou Jlunen


Gratuit
C6ramiques anses
(iviaximum s"sacs
avec tout achat minimum
de 200 pieds carr6s
Apportez ce coupon


-~~--II


iI*BL11I~UN:z .- ni:LrtIZC-YrZLli


'r r~JIY~IS--Clrr-I.,L~L-OP~i~M----


/ BEAUTY SA LON CMdren
IR Icorne ?
10" DESIGNER CUT
First time customer only. Reg. 12.50
ye 9.4 gu" E CONDITIONING
E g'"n. TREATMENT
With this coupon
30 5'-940- 9070
r 15455 W. Dixle Hwy. Ste. N & O
N. M iami, FL. 33162


FrectortS.

Cdramiques & Ma.rbre



Trbs Grande Salle d'Exposition

D6pot et Salle d'Inventaire

Accessories / C6ramiques/ Marbre pour Salle de bain C
Diffs


5.7


Nous exportons vers Haiti








| DE 'ACTULITE


zt en o o.


Suspense auteur de la composition d'un nou au CEP !
(CEP ... suite de la page 2) D'autrepart,1'OEA estprete hoffrir son aide pour torales,1e personnel etlefinancement,1'acc6s hl'expertise
battu entre eux de l'opportunit6 de donner tout de suiteleur garantir la s6curit6, I'ind6pendance des operations blec- technique de la communaut6 international. "


es occasions


mi, FI 33138

, Racine, Evang61ique
Am6ricain)
ns, am6ricains, documentaries, dramas)
ud
heveux


= Rdeeption de pavement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, BeB Mobility, etc ..
= Connection t616phonique chez vous
TOLL FREE 877 485 4428
Tdl: (305) 757 4915
Fax (305) 757 6916

Ouvert.6 jours par semaine : 8:30 am 7:30 pm
Denis / Joujou


FICHE ~D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH -


Cependant dans des declarations au Miami Herald,
A la veille de leur arrive en Haiti, le Secr6taire g6ndral
adjoint de l'organisation, I'Am6ticain Luigi Einaudi, aver-
tissait que lear patience a des limited (personnellement Ei-
naudi est A sa dixibme visit en Haiti dans le cadre de cette
crise politique).
Il ya un mandate, une date et ils ne peuvent Stre
renvoy6s pour toujours a-t-il dit.
La question n'est pas si Convergence fait parties
du counsel 61ectoral, a-t-il encore prdcis6, mais si c'est un
bon conseil. "


0


i.\


race s


M d 2
P
XV N 21


le pihilisme !
Jent mots que les finances du government haltien sont
dans un 6tat bord61ique "et que Washington devrait traiter
avec un leadership entrepreneurial et non avec les
repr6sentants de la CNE- corrupt new elite" (nouvelle
61ite corrompue), Fauriol propose soudainune sorte de com-
mission international priv6e pour diriger les affairs
d'Haiti:
Une Commission Internationale de
D6veloppement pour Haiti (" Haiti International Develop-
ment Commission "I HIDC), sanctionnde par les cinq plus
grand donneurs d'aide, conduit par des experts non
gouvernementaux en governance d6mocratique et en
d6veloppement dans un cadre de libre enterprise.
Sa mission : travailler sur des initiatives de
-- (voir Un oracle / 6)


Ou l'interventionnisme; on
(Un oracle ... suite de la page 4) Mais ce n'est toujours pas le vrai fond de lapens6e
Ce que notre)mnhommeA6plore idemment. de Georges Fautiol. Ce qu'il youdrait c'est que les Etpts-
Washington, derit-i(ne saurait renoncer & unk"-tertgife Unisprennentlepas surl'OEAetlaCaricom.(conuniinaut6
histoire. association dans les affairs haltiennes caribee, repoussant les deux organisation h6misph6rique
(autryment dit renoncer A ses allies traditionnels), pour et r6gionale de cat6, car le multilateralism sans un lead-
s'aniarrer 4 une seule option politique et & la fortune ership strat6gique clair de la part des Etats-Unis, n'a
politique d'un scul leader "... probablement pas de chance de r6ussir en Haiti. Les Etats-
Comme strat6gie, Fauriol propose A UnispeuventvouloirtenirHatiddistancemaistatoutard
administration Bush : la Maison Blanche se verra oblige d'appuyer et d'appliquer
aucun support politique on iconomique & Haiti en HMti des solutions politiques auxquelles elle n'arien A
'de reconnaissance diplomatique, A moins d'un voiroutrequ'elleseratenperesponsabledeleurs checks. "
compromise plus large et transparent entre les acteurs ---1
politiques cl'"- ----- Une mise sous tutelle A laquielle il ne
"une politique qui engage et reinforce les vrais manquerait que le nom ...
supporters de la d6mocratie et de1alibert6 ... Ensuite, passant du coq h l'Ane, ayant conclu en


accord, on s'il fallait exiger que soient
replies d'abord des conditions de sd-
curit6 et autres rendant r6ellementpos-
sibles des elections libres et honnetes
et avec la participation de touted les
parties sur une base equitable. '
Quant Ma Convergence, elle
aeudeux reunions exploratoires "en .r
d6but de semaine avec le partl au pou-
voir, mais en vain. Ses dirigeants exi- . ----,..---
gentd'abordun" accord politique glo-
bal avant de donner leur approbation )
A la formation du nouveau counsel 61ec-
toral.
Le parti gouvernemental y
voit une nouvelle tactique dilatoire de
la part de ce secteur de opposition
qui regrouped des parties dont certain
fortement appuy6s kl'ext6rieur (Inter-
nationale socialist, D6mocratie chr6-
tienne, Institut R6publicain Internatio-
nal & Washington, etc).
Eu dernibre heure, Conver- .
gence contestelapr6sence d'unrepr6- Le Prdsident Aristide relevant un bain de foule en allant rendre visit an Haut-Etat major
sentant del'ex6cutif et d'un repr6sentant du judiciaire dans de la police la semaine dernibre photo Yonel Louis/HenM
la nouvelle formula de composition du CEP. Celui-ci doit --
repr6senter aussi opposition, dont Convergence; le parti Allo Miami
Lavalas au pouvoir; les Eglises catholique et protestantes.
Le President Aristide a invite par lettre touted ces
institutions & designer leurs repr6sentants respectifs. A.
Iss propositions sont request sous pli cachet. A fA? 7HagaSin pour routes l
I'exception de celle d'une autre coalition de opposition,
1'Alternative pour le Changement, qui a d6sign6 publique-
ment son repr6sentant au futur CEP en la personnel del'ex- 8272 N.E. 2 nd Ave. Wria
candidate A la deputation aux 16gislatives du 21 mai 2000,
Patrick Brutus, ex-anchorman de la change de t616vision
haltienne, HTN, diffuse en diaspora. = Parfums = CD's ( Compas
Aristide a 6galement obtenu l'accord des mem- = Cellulars & Beepers Zouk, Frangais,
bres de l'actuel CEP pour d6missionner de leurs functions. = Souliers et Sandales = Video's (haltie
Is gros morceau reste la Convergence D6mocra- = Produits pour la cuisine = mm & M
tique. La presence du Secr6taire g6ndral de l'OEA, Cesar = Cadeaux
= Produits pour c
Gaviria, pourrait peut-8tre aider A faire bouger ce dernier = Thbleaux
obstacle. = MONEYGRAM MONEY ORDER


M. Cesar Gaviria est 6galement
accompagn6 de assistant Secr6taire
g6n6ral de la Caricom (communaut6 ca-
raibe), Alfred Ramdin, ainsi que d'un
nouveau repr6sentant de l'Organisation
des Etats Am6ricains en Haiti, M. Sergio
Romero Cuevas, 53 ans, ex-ambassadeur
du Mexique en Haiti.
Celui qu'on appelle couram-
ment Sergio 6tait en poste en Haiti
au moment du coup d'6tat militaire qui
renversale Pr6sident Aristide en septem-
bre 1991, et il compete des amis dans tous
les camps politiques. C'est hl'ambassade
du Mexique que beaucoup des leaders
qui font aujourd'hui I'actualit6, aussi
bien ceux du pouvoir que de l'opposi-
tion d6mocratique, avaient trouv6 refuge.
Is President Aristide a promise
que la composition du nouveau conseil
61ectoral serait connue ce lundi 25 juin.


RENOUVELLEMENT

NOVEL ABONNE
UNAN
US$ 78.00
US$ 80.00
US$ 135.00
US$ 135.00


NOMv3


ADDRESS
6 MOIS
ETATS-UNIS US $ 40.0
CANADA US$ 42.0
EUROPE US$ 70.0
AMERIQUE LATRINE US$ 70.0(


























































































I


1 ANAY SEI


POU

LA JAN


B.0N C





Wout ki pi laj, ki fik asfalte. Bann pou oto kouri Sekidle ak Rapidite nan Travay.1.6 w rabnti
Surpass' gwo teknoliji, pou f6 oto w woule dous. pou double trakti yo, ou kapab ap mande kouman
Shtim transpo entelijan, pou plis sekirte sou wout Miami-Dade pral kapab travay pi vit. Travay
yo, epi pou fi sikibsyon pi fasil. MDX, ki se Alans konstriksyon yo bann tou nif pou oto kouri sou
Miami Dade Express ki tabli depl 5 an, rive fi anpil Gratigny ak sou Dolphin fit nan yon lan rekb. Epi
bil travay san li pa bay reta, epi san depase bidje li, kounye a, sou SR 836, MDX ap bati yon estasyon
Men, 6ske w vie di yo pral f6 peye plis, pou peyaj kI pl modin, pi rapid, epi ki gen dige teknolo-
pase sou wout yo? Wi, koumanse nan dat premye jiye 2001, lajan pou pase sou li ladan I. Nan pi ta, ou pral we plis bil travay toujou
wout yo pral rive 75 kib pou SR 836, SR 874, ak SR 924. Pou SR 112, li pral rete sou wout
50 kib. Poukisa ? Chak ane, MDX gen pou di si li daki pou yon plan travay ki dwe yo, ept ou pral wi chimen tou nif ki bati pou fi
fit pandas 5 an ki pral vini yo. Lajan pou pase sou .
wout yo dwe Rapab kouvri depans pou $ilidiiti *

.4 pa kw6 lajan an pral monte anki ELECTISHIC 10kL COLLECTION
pandas 5 an ki pral vini yo. I.AJAN WK AP sikilasyon an pi fasil.
R Yon zanj ap vin ede w. Nan tout TRAVAY SOU Ou kapab pase san rate
sist6m MDX%, gen ekip yo kontakte nan WOUT YO. nan bann pou peye
radyo pou voye ede chof6 ki bloke sou wout, epl SunPass* nou yo, epi
retire oto ki pran pin yo. Si oto w kanpe, oswa si ou pran pin gaz, reseywa yon diskont 10 pousan sou tout wout
zanj MDXyo la pou ede w, san w pou peye MDX yo. Kounye a, li pi fasil toujou pou
pa gen pou peye okenn moun pran yon SunPass*.
lajan anplb, chak jou, Epi tou, MDX pral mete lit bann pou oto ki shvi ak
24r6 sou 24. SunPass' shiman.


e^6 -


""rcredi 27 Juin 2001


de lapr6sidence de la puissante commission s6natoriale des
Affairs 6trangbres par I'ultra conservateur J se He-
(R6publicain de Caroline du Nord) est on rude coup ...
Autre point A signaler : pas une seule r6f6rence
dans tout cela & la situation de d6tresse v6cue en ce mo-
ment par la presque totality de la population hartienne, et
pas seulementles d6sh6rit6s traditionnels ... Au contraire,
Fauriol met en garde international centre toute tentation
de selaisser 6mouvoirpar "les durs probl6mes 6conomiques
d' Haiti "

Ce sont les nations voisines qui en
pitissent en premier ...
Tout comme il fait semblant d'ignorer que ce n' est
pas par hazard que les nations de la Caricom sont en
premiere ligne dans la recherche d'une solution A la crise
haltienne. Quand la mason Haiti prend feu, ce sont les na-
tions voisines qui en pitissent en premier sous la forme de
millers der6fugids (Bahamas, R6publique Dominicaine etc)
... Avant la Floride.
Enfin, il yah peine cinq ans que 20.000 US Ma-
rines d6barquaient en Haiti. Quand ils se sont retires,
1'ins6curit6 6tait plus grande,1e pays plus pauvre et le traffic
de drogue plus florissant ...
Washington n' a certainement pas intention de
recommencer tout de suite cette experience ... Haiti n' est
pas une entity chaotiqueingouvernable ", quoi qu' en dise
Georges Fauriol, en tout cas ce n' est pas tout A fait le cas.
A moins d' en confer la direction des operations A
notre strathge en chambre de Washington ... ou & son
nouveauprot6g6 Ldon Manus.
Ou & la fameuse troisibme voie dont on parle
parfois, et qui sera peut-8tre la surprise au bout des
"prochains quatre-vingt dix jours ! !
Pour finir, Georges Fauriol a d6ji 6t6 un mature A
penser pour les dictatures successive des g6n6raux
Namphy-R6gala (1986-1988); Raoul C6dras (1991-1994)
et autres ... avec les r6sultats que l'on sait.
Pour en arrived 14 aujourd'hui, avec pour toute al-
ternative : soit la mainmise to tale, soit I'auto-
andantissement; ou l'interventionnisme, on le nihilism,
cela aprbs plus de 14 ans de bons et loyaux services, faut
done que notre bonhomie soit r6ellement au bout du rou-
lean. C'est un aveu d'impuissance.
Haiti en Marche, 22 Juin 2001


cation. In HIDC pourrait 8tre aussi un point de contact

pour la multitude d'organisations individuelles privies
volontaires oprant en Haiti, et un instrument pour ouvrir
la voie A la diaspora.
En meme temps, une renovation substantielle de
lamissiondel'USAIDenHaitidevraitrefl6terunenouvelle
forme d' engagementdisciplin6 "delapart des Etats-Unis.
Engagement discipline ? Comment avoir le
moindre doute sur la portde r6elle de cette expression car si
Famiolnefaitpas confiancehlacommunaut6internationale,
a
que dire des Haitiens eux-memes ... La gestion de la
politique des Etats-Unis vis-4-vis d' Haiti ne peut 8tre .
totalement divolue A d' autres dans la communaut6
internationale.,
I' autre alternative A ette mise sous tutelle A
laquelle il nd' dianquerait que le nom et baptis6e en
I'occurrence "engagement discipline ", c'est laisser Hiti
glisser vers une mort certain, et qui ne saurait tarder,
puisque Fauriol se donne un d61ai de quatre-vingt dix
jours sans nous dire trop pourquoi ...
L'Union Eur op6enne plus r adicale
que Washington ...
A cela il n' a aucun doute ... Pas un sou aux
" CNE ", Aristide n'6tant int6ress6 qu' A la restauration de
1' aide ...
Il se declare certain que les institutions
international de financement sontloin d' 8tre unanimes -
dans leur approach d' Haiti ; mais surtout que les
gouvernements europ6ens cl , ainsi que 1' Union
Europ6enne, pr6sentent depuis 1'ann6e dernibre xme posi-
tion plus radical que Washington dans le dossier d' HKiti,
et dans certain cas sont plus directement li6s aux
opposants AAristide. "
N4anmoins le principal casse-tate de Georges A.
Faurio1 est que les chooses A Washington ne semblent pas
piendre ces jours-ci excitement la direction qu'il souhaite.
Sa principal b8te noire est 1' Am6ricain Luigi Einaudi,
secretaire g6n6ral adjoint del'OEA. Plus d'unefoisilnous
parle du deal Aristide-Einaudi .
Aprbs avoir d6nonc6 1' engagement par Aristide
d'une nouvelle firme de public-relations plus proche
probablement des R6publicains, Patton Boggs, il relive
anssi avec d6pit le changement de majority au S&nat des


UR Orade-tombe en panne
(suite de la page 5) a
d6veloppement cl et commence A coordonner leur appli Etats-Unis, d6tenue maintenant par les D6mocrates. I.2perte


WASHINGTON
d AMMD *
W L H H LU e

le re tour
WASHINGTON, 19 Juin Is s6nateur Edward
(Ted) Kennedy ophre un return remarqu6 sur le devant de
la sche politique amricaine depuis que le Snat est pass&
d6but juin sous le contr81e des d6mocrates, meant
1' offensive sur plusieurs fronts centre le president
r6publicain George W. Bush.
De 1' education A la sant6, qui figurent parmi les
principaux sujets de preoccupation des Ambricaitis, I'61u
d6mocrate dit Massachusetts (nord-est), consid6r6 comme
un repr6sentant de 1'aile gauche de son parti, a retrouv6
une position de meneur de jeu qu'il avait dit c6der A d' autres
d6mocrateslorsquelesr6publicains 6taientmajoritaires au
Sdnat.
Quoique toujours passionn6, M. Kennedy, 69 ans,
avait perdu un peu de son influence, les r6publicains ayant
r6ussi & le tenir A l'6cart et des d6mocrates mod6r6s A lui
faire de l' ombre.
Mais le patriarch du clan Kennedy peut savourer
une petite revanche: le changement de majority au S6nat a
donn6 aux d6mocrates une voix de plus qu'aux r6publicains
(50 centre 49 eton ind6pendant), plagant M. Kennedy, parmi
d' autres, sur 1' autel du pouvoir.
"Que cela please on non (..) vous ne pouvez plus
le sober ou lui passer par dessus", confiait dimanche un
haut responsible r6publicain au S6nat, Trent Intt, interrog6
sur la change CNN.
Et M. Kennedy, orateur redout6 au Sdnat, intend
bien en profited.
En tant que nouveau president de la Commission
charge de la Sant6, de 1' Education, du Travail et des
Retraites, c'est b lui par example que revient la t&che de
conduire les d6bats, au nom de son camp, dbs quele S6nat
aboard ces questions.
Or, aprbs avoir approuv61a semaine dernibre une
r6forme historique de 1' enseignement primaire et
secondaire, que M. Kennedy a d6fendue bec et ongles, le
S6nat dpvait entamer mardi un d6bat sur un autre sujet qui
lui tient A coeur: un project de loi renfor9ant la protection
des maladies visA vis des companies d'assurance-maladie
(HMO's).
M. Kennedy s'est alli6 pour la circonstance avec
(voir Ted / 11)


METE


MIAMI-DADE EXPRESSWAY AUTHORITY
IManal-Daile Jtp Vaase
(305) 637-3ZH www.nxix-way.com







I MONDEI


.IU .Y l~~-


Pour informations
T41. Gratuit USA:1-800-934-0400
T&I. Gratuit Haiti: (509)256-8687


Mercredi 27 Juin 2001
Haiti en Marche Vol XV No 21


Pge


Panama. Its autorit6s ayant refuse de lui
.
accorded l'asile, 11est retourn6 se catcher au
Pirou.
FuJimori a men6 personnellement
une improbable chasse A l'homme pour
retrouver le fugitif, qui est parvenu A quit-


*

o Montesmo
gouvernementn'abritait pas de criminals et
qu'il ne soutenait pas advantage des
movements r6volutionnaires A l'6tranger.
Le chef de l'Etat v6n6zu61ien a
expliqu6 qu'il avait requ un coup
de t616phone des renseignements
0: militaires samedi soir,1'informant
: de l'arrestation et du d6roulement
des procedures de transfer.
2 Montesinos, 55 ans,
serait d6tenu au sibge des services
derenseignementduministbrede
la Defense, A Caracas. Des soldats
munis d'armes automatiques
gardiaent le bitiment.
II 6tait I'objet d'une
chasse & l'homme A travers
l'Amrique latino depuis sa fuite
du P6rou en octobre, suivant son
implication dans une vaste affaire
de corruption, qui a aussi entrain6
la chute du president Alberto
Fujimori.
"Nous savious depuis
hier matin onze heures qu'une
operation 6tait engage pour
.. arrater Montesinos et nous
I attentions anxieusement des
nouvelles", a d6clar6 le president
p6ruvien Valentin Oaniagua,
depuis Arequipa (sud du pays), oil
il 6tait venu constater les d6gits du
tremblement de terre.
D'apras les enquateurs p ruviens,
Vladimiro Montesinos a amassiune fortune .
issue de trafies d'armes, de drogue et
d'extorsion de fonds pendant les dix ans de
mandate de Fujimori. L'ancienne eminence
grise du president p6ruvien est poursuivie
dans son pays pour corruption, traffic
d'armes, blanchiment d'argent, traffic
influence et enrichissement illicit. .
La chute de Montesinons a
commence en september 2000, apr&s lapub-


*

Vladimir
de la page 3)
6t6 arrat6 & Caracas, a annonc6
e le president v6n6zu61ien Hugo


(suite
drogue, a
dimanch
Chavez.


Parralblement,1es speculations sur
la presence de Montesinos au V6n6zu61a
avaient 6t6 raviv6es par des informations
selon lesquelles il avait subi une operation
de chirurgie esth6tique & Caracas en
d6cembre.


LIMA, 24 Juin Le trds violent
tremblement de terre qui a affectile sud du
P6rou, I'ouest de la Bolivie et le nord du
Chili a fait environ71 victims.
D'autre part,
les d6gits
matdriels sont
important,
sans toutefois
rendre
1'ampleur d'un
d6sastre, selon
les t6moi- .
gnages recueil-
lis par les
t616visions et
radios locales.
Le dermer
bilan official
pub 1 i 6
dimanche
matinpenavant
09600 locales
(14600 gmt)
fait 6tat au .
P6rou de 71
morts, 814


sont les plus touch~es.


Montesinos
"Nous avons eu Montesinos lanuit
dernibre", a-t-il d6clar6 hlapresse enlarge
du sommet andin, qui se d6roule dans la ville
de Valencia, dans le centre du V6n6zu61a.
Des instructions ont 6t6 donn6es au minister
de l'Intrieur Luis Miquilena pour qu'il
renvoie le fugitif aux autorit6s p6raviennes
"plus vite qu'un coque change".
M. Chavez a remarqu6 deviant ses
homologues ancient que 'certaines
personnel vont dire qu'il s'agit d'une
heureuse coincidence", affirmant que son


Areqipa Pue ds vlle le pls afecies'A


`a~W1~8~~81


blesses, 10 disparus et762
sinistr6s.
Le s6isme s'est
product samedi & 15h33
(heures locales du Pdrou),
21h33 gmt. Son 6picentre
a 6t6 situ6 dans l'oc6an
Pacifique, A 82 km au
large, A la latitude
d'Ar6quipa, A une
profondeur inf6rieure 4 40
km.
Le bilan devrait
augmenter dans les
prochaines heures,
aucune indication sur le
nowbre des victims
n'ayant 6t6 6tablie
dimanchedanslamatin6e
concernantles villages et
hameaux isol6s dans la
cordillbre andine.
Toutefois, la region est
tr6s peupeuplie. .
Les victims
recens6es jusqu'd ce
dernier bilan se
concentrent essentielle-

"&#:1 dansurtr as He
*-
pourl'conomieduProu
: Ar6quipa, classes par
l'UNESCO aupatrimoine

de11'Humanit6, A 1.000
*
Moquegua, A 130 km au
sud de cette dernibre, et
Tacna, A 60 km de la
pr6c6dente,1imitrophe de
la frontibre avec le Chili,


boue s6chie, mat6riau peu resistant.
Dans les autres villes comme
Cuzco, ancienne capital del'empire, Puno,
sur la rive du lac Titicaca, La Paz, capital
de la Bolivie, oft la secousse a 6t6 ressentie,
ni victims fatales, ni d6gits d'importance
n'ont 6t6 signals.
Danslar6gionlaplustouch6equi
s'6tend sur une franche c8tibre des Andes
d'une longer de 200 km et d'une
profondeur de 50 km, au sud du P6rou, les
d6gits mat6riels, qui n'ont pas 6td encore
estim6s, sont trbs important sans toutefois
prendrela dimension d'un disastre, malgr6
laviolencedelasecousse.
D'une magnitude exceptionnelle
de 7,9 degr6s sur 1'6chelle ouverte de
Richer, elle a dur6 de prbs d'une minute, et
a affectune vaste zone s'inscrivant dans
un triangle constitute par Lima au nord,
Cochabamba A 200 km A 1'est de La Paz,
capital de la Bolivie, et Arica, ville
chiliennefrontalibreduP6rou.
La secousse a 6t6 en outre suivie
notamment & Ar6quipa par plus d'une
trentaine der6pliques Ar6p6tition, crdantun
climate de peur dans la population.
Des milliers depersonnes, selonles

r sos haleeant sordme T on son
est originaire l'6crivain mondialement
connu Mario Vargas Llosa, ainsi qu'd

IMo eguaetTacnalocalit6frontalibreavec
Les communications t616phoni-
quesetroutibres6taientdimanchematintrbs
difficiles depuis Lima avec la region
sinistr6e. La cath6drale d'Arequipa, joyau
de l'art colonial, a 6t6 gravement
endommagde. Une des ses deux tours s'est
effondr6e et la second risque de s'6crouler
h tout moment.


....


CAM donne du travail 8 pr&s de 1000 haltiens en Halti
aux USA et au Canada. Aucun autre bureau de transfer
O'Offre autant d'emploi & la communaut6 haltienne-


CAM, le seul bureau qui respected les 2 heures de
.
livraison & domicile de vos transfers d'argent. C'est
une grande publicity et une grande r6alitd.
.
La livraison des products allmentaires se falt le
lendemain toujours 8 domicile.


A/ / / /
s arrete au Venezuela
Section d'une cassette vidio montrant ter le pays. Le president s'est enfui A son
Montesinosentraindecorrompreund6put6 tour au Japon, pays natal de ses parents,
de opposition. Alors que les accusations & avant d'8tre officiellement d6chu de son
son encontre se multipliaient, il a fai au poste.


SEISME AU PEROU
/ ^
71 H10r ts et de ats
y a e
IllRieflelS HI1 OF RIMS


#1 DES B UR EAUX DE






I HAIT RD


DOSSIER : HAITIEINS EN REPUBLIQUE DOMINICAINE


L'actualite' au quotidien de bon matin


Les presidents Prival et Leonel Fernandez et leurs ministries des Relations
extrieures Fritz Longchamp et Eduardo Latorre photo Haiti en Marche
communaut6delaprovincedeMontecristi, Les militaires dominicains out
une patrouille d'un corps mixte sp6cialis6 imm6diatement overt le feu, sans savor
r6cemment cr66 pour lalutte contrele traffic dans un premier temps qu'il y avait des gens
dela drogue et des ill6gaux, avait fait signe hl'arribre du camion. Commengaune course
au petit camion qui transportait les ill6gaux poursuite du v6hicule enfuite avec des feux
haltiens de s'arreter. nourris d'armes automatiques.
Is chauffeur surnomm6 "Volante" Les voyagers clandestine
pour sa grande experience dans le transport entendant les- rafales de tirs et voyant les
d'ill6gaux et ses astuces pour 6chapper au manoeuvres dangereuses du chauffeur, se
contr81e official, pour des reasons jusqu'A mirent A crier etrejethrentla biche pour sig-
pr6sent inconnues, sinon la n6cessit6 de naler leur presence.
prendrelafuite, continuasarouteentrombe A ce moment-lk, la patrouille
dans l'obscurit6 de la nuit. militaire 6tait conscience qu'il y avait
Deux reasons pourraient expliquer plusieurs personnel dans le camion. Aprbs
la decision du chauffeur : plusieurs kilometres de cette course folle,
Lapremibre,1ar6centeapplication, et sous les ballet ayant d6ji provoqu6 des
quelques mois avant incident, de la loi blesses et des morts Abord,1e vdhiculefinit
contreles organisateurs de voyages ill6gaux par chavirer hune courbe.
visant entre autres le traffic clandestine de Selon les t6moignages de certain
dominicains vers Puerto Rico dans de survivants, deux passages qui essayaient de
fragile embarcations. s'6chapper en traversant un barrage de


Les Productions Kat Kat
invitent le grand public A la vente-signature du disque compact:
Haiti Podsie, Les plus beaux textes de la littratuure
Haltienne
dit par Lucien Anduze
Cette vente signature aura lieu
New York Queens Nouveau Manoir 30 Juin
Brooklyn Is Priv6 ler Juillet
Miami Little Haiti Libreri Mapou 8 Juillet


The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday, AUGUST 15, 2001:

6869-3/05-OTR-LW Iandscaping & Lawn Maintenance Service Cost $ 10.00
This contract requires Insurance.
This contract includes Living Wage.
Attendance at a site visit is scheduled on
July 11, 12, 17, 18 and 24 2001; for site visit location see
invitation to Bid Package section 2.0 para 2.42. Attendance
is mandatory.

This is a Section 3 covered activity, as stipulated in the
HUD 24 CFR 135, for Miami-Dade Housing Agency
projects only. Section 3 requires that economic oppor-
tunities be directed to low-and very-low income per-
sons and to business that provide economic opportuni-
ties to these persons. Call 305 644-5333 for further in-
formation.


Mercredi 27 Juin 2001


Page >


Guayubin
barbells d'une propri6t6 privie, ont 6t6
froidement abattus.
Selonlaversionofficielledel'Etat
Major militaire dominicain,1e camion a 6t6
confondu avec un v6hicule qui devaitpasser
danslazoneavecunecargaisondedrogue.
Version pr6-liminaire 6galement
offered par le Secr6taire d'Etat des relations
ext6rieures Eduardo Latorreh son homo-
logue haftien Fritz Longchamp, par
t616phone quelques heures aprbs incident,
tout en signalant que le Pr6sident Isonel
Fernandez avait ordonne une equate
minutieuse du cas.
La soci6t6 dominicaine dans son


2
dominicain, tous condamndrent
ouvertementl'acteetdemandbrentquejus-
tice soit faite. A exception de certain
programmes et m6dias anti-haltiens,
maintenance une position de defensee du
territoire national centre invasion
haltienne" et qui ont assume que les
militaires dominicains faisaient leur devoir.
Mais c'est justement ce point qui
sera utilis6 & partir d'une disposition
juridique du fonctionnement des forces
armies et de la police dominicaines par
l'Etat Major dominicain pour s'opposer &
ce que le cas soit entendu par la justice
Ordinaire et non par une cour martial. Ceci
(voir RD / 9)


riveillait v====:
mort de 6 ressortissants haltiens tu6s par
une patrouille militaire A la suite d'une
poursuite de plus de 20 Km.
Its6taientrentr6s clandestinement
par la frontibre de Ouanaminthe-Dajabon.
Comme d'habitude, les passers d'ill6gaux
avaient pu trooper la vigilance des
militaires dominicains A la frontibre et se
pr6paraient A continue leur route en
soudoyant les responsables des different
posters de contr81e reliant la frontibre aux
centres urbains.
Au poste de Guayubin,
-.


D* AD
E MIAMI, FLORIDA
Miami-Dade County, Horida is announcing the availability of the following bid (s),
which can be obtained through the Dade County Department of Procurement Man-
agement, Vendor Information Center (VIC), 111 NW 1" Street, Suite 112, Miami, FI
33128 ( Phone : 305 375 5773). There is a non-refundable dollar fee for each bid
package (see cost of each bid package below) and an additional $ 5.00 handling
charge for those vendors wishing to receive the bid package through the United States
Postal Service. All requests by mail must contain the bid number, title, opening date,
the vendor's complete return address and phone number and a check for the correct
dollar amount made payable to: Miami-Dade Board of County Commissioners".

Bids/proposals mustbe submitted in a sealed envelope or container and will be opened
promptly at the submittal deadline. Bids/proposals received after tlie; firit bid/pro-
posal envelope or container has been opened will not be opened or considered. The
responsibility for submitting a bid proposal to Miami-Dade County on or before the
stated time and date, is solely and strictly the responsibility of the bidder. Miami-
Dade County is not responsible for delays caused by any mail, package or courier
service, including the U.S. mail, or caused by any other occurrence.

Bid proposals from prospective vendors must be received in the Clerk of the Board
Office located at 111 NW 1^ Street, 17* Floor, Suite 202, Miami, FL 33128, by no
later than 2:00 PM on the bid opening date in order to be considered.

This bid solicitation is subject to the "Cone of Silence" in accordance with County
Ordinance No. 98-106.

The following bid(s) will open at 2:00 PM on Wednesday,,JULY 25, 2001:


Cast Iron Meter. Valve Boxes and Covers


Cost $ 10.00


1114-2/05-OTR


3123-3/06-OTR-CW Pre-qualification / Rental of Office Trailers


Pre-qualification Body Work Regair


3881-4/06-OTR


6878-/05-OR-CWVariable SpedDiePrsadSrie


A 1 an de
La deuxibme, la presence d'une
nouvelle patrouille A bord d'une Pick Up
Toyota double cabinet, lourdement armie,
pareille A cells utilis6es par le service anti-
drogue DNCD.
Le chauffeur aurait pens6 qu'il
serait plus difficile pour lui de soudoyer "
ces nouveau gardens afin de continue son
chemin.
Les Haltiens 6taient transports &
I'arribre du petit camion, couches les uns
sur les autres, et recouverts par une bache


LEGALJ ANNOUNCEMENT OF BIDS







SDOS SIER HAITIENS EN RD I


A 1 an du drame de Guayubin


SPage 9


M
h ta Mr Vo XV No. 21


MIAMI*DAD REQUEST FOR PROPOSALS



hiatric Consulting S viPces 8
Day Treatment of Children & Adolescents


Miami-Dade County (" County'lis seeking proposals from interested and
capable parties to provide psychiatric consultative services to families and
children served by the various programs provided by the County's Depart-
ment of Human Services, Office of Youth and Family Development. It is
the County's intent to issue an agreement for a two (2) year period with
two (2) one (1) year options to extend the term at the County's sole discre-
tion. There are no contract measures for this RFP

The minimum qualification for this RFP is the following :

Proposers must be medical doctors, either M.D. or D.O.; be certified or
eligible for certification by the American Board of Psychiatry and Neurol-
ogy; be licensed to practice medicine in the State of Florida; and licensed
by the Drug Enforcement Administration (DEA) to prescribe and dispense
medication.

The RFP document, which will be available starting June 18, 2001, can be
obtained through the Vendor Information Center (VIC), Department of
ProcurementManagement,111NWP'Street, Suitell2,MiamiFL33128-
1919 at a cost of $ 10.00 for each solicitation package and an additional
$5.00 fee for a request to receive the solicitation package through the United
States Postal Service. For your convenience we now accept VISA and
MasterCard. To request the solicitation package through the United States
Postal Service, mail your request with the following information: the so-
licitation number and title, the name of Proposer's contact person, Proposer's
name, complete address to be mailed to, telephone number and fax num-
ber, along with a $ 15.00 check or money order made payable to: Miami-
Dade Board of County Commissioners.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for June 29, 2001 at 10:00 AM (
local time), at Family and Children Development Center, 11025 SW 846
Street, Administrative Bldg., Miami Fl. Attendance is recommended, but
not mandatory. The contracting officer for this RFPis Yanette Bravo.

Deadline for submission of proposals is Friday, July 13, 2001 at too
PM (local time), at Miami-Dade County, Clerk of the Board of County
Commissioners, 111 NW la Street, 17* Floor, Suite 202, Miami, Florida
33128-1983. This RFP is subject to the County's Cone of Silence Ordi-
nance 98-106


~t~


;
D6part MIA 8:00 am Arnvee PAP 8.50 am
D6 art PAP 9:40 am Arriv6e MIA 12:35 pm



Les meilleurs prix
Un service de quality & bord
Un billet gratuity aprbs 7 voyages pendant I'ann6e




Pour informations et reservations, contacted votre agency de voyage ou la ALM
1-800-327-7230



Pour votre reservation sur internet, visited nous au:
w ww.airallII.COH1


I


(RD ... suite de la page 8)
& 1' encontre des recommendations et suggestions
d'organismes international, tels que la CIDH ou
d'organisations de droits humans comme Amnesty Inter-
national.
Les survivants avaient 6t6 emmends & 1'h8pital
Cabral y Baez dela ville de Santiago. I.es cadavres ont 6t6
inhum6s au cimetibre de Gurabo, A Santiago.
Plusieurs commissions d'enquate ont 6t6 form6es:
une commission de g6n6raux des Forces Armies
Dominicaines, une commission du S6nat dominicain
prdsidde par le s6nateur Jose Gonzalez Espinosa, une com-
mission d'ONG sous la coordination du Comit6 Dominica*
des Droits de l'Homme. .
Le chandelier haftien Fritz Longchamp, 5 Jours
aprbs, devait rencontrer Eduardo Latorre et le Pr6sident
Leonel Fernandez au Palais National. Iss deux ministers
offriront ensuite dans la salle de press du palais pr6sidentiel
un point de press oitle fonctionnaire dominicain r6pondant
A une question, dira qu'il 6tait "positivement surprise de la
g nbrositet dela comprehension des autorit6s haitiennes"?
Tout le monde s'attendait qu'enfin Haiti, qui
maintient une politique de non-affrontement avec la RD
depuis le return au pouvoir de Jean-Bertrand Aristide en
1994, malgr6 touted les tribulations de nos compatriots'
exigerait du pays voisinune action concrete de justice et de
compensation aux victims, ainsi qu'un engagement en
faveur du respect des droits des haftiens vivant sur son sol.
L'on reprocha particulibrement aux autorit6s
haitiennes de n'avoir jamais condamn6 6nergiquement
l'acte.
La nouvelle a 6t6 diffuse en Haiti deux jours aprbs
Alaradio. La chancellerie&Port-au-Princen'aoffert aucun
commentaire official, jusqu'au voyage de Mr. Imngchamp
& Santo Domingo.
Une commission multisectorielle haftienne
pr6sidde par l'ancien directeur des affairs politiques du
Ministbre des Affaires Etrangbres a rencontr6 par la suite
les autorit6s dominicaines les plus concerns sur cette af-


faire, etles commissions d'enquate formies sur le cas. Elle
s'est aussi rendue sur les lieux des incidents pour sa propre
enquite. .
Cette Commission s'est r6unie notamment & la
Secr6tairerie d'Etat des Forces Armies avec la Commis-
sion de g6n6raux qui menait l'enquate officielle. Elle a eu
un change d'informations avec les hauts grades
dominicains, a pu prendre des photos du camion qui 6tait
toujours d6tenu. Elle a requ les guaranties qu'un jugement
impartial serait effectu6 par un tribunal militaire.
Cependant elle n'a pas pu obtenir les noms ni le
lieu de detention des members de la patrouille impliqu6s
dans cette triste affaire.
Pourlemoins,1es noms des victims sont connus:
Nadbge Dorsema, une 6colibre de 19 ans;
Ifodia Dorsema, couturibre de 22 ans;
Noupadi Fortilus, 6tudiant de 22 ans;
Germilor Louis, mcanicien de 27 ans;
Roselene Thermeus, mbre de 7 infants, enceinte
de 5 mois, Agde de 37 ans,
Sur leur tombe, aucun nom n'est inscrit, juste des
croix.
D'autre part, plusieurs manifestations de protes-
tations ont eulieu et meme l'archev$que de Port-au-Prince,
Mgr Serge Miot, a demand que justice soit faite.
Vu la mobilization national et international
effectu6e sur le cas,1'on 6tait port6 & croire qu'enfin la RD
prendrait des measures ddfinitives pour 6viter que de tels
actesser6phtentetenmametempsassurerquelescoupables
soient sanctions et les survivants, comme les parents des
d6funts, d6dommag6s.
Cependant moins d'un mois plus tard, un autre
citoyen haltien subissait le meme sort en trouvant la mort
pour avoir refuse de payer RD$20, somme r6clam6e par un
militaire dominicain pour laisser passer les ill6gaux. II
s'appelait Jeannot Succbs.
Puis en janvier dernier,1'opinionpublique des deux
pays et la communaut6 international tombaient des nues
en apprenant certaines declarations du Secr6taire d'Etat des


Forces Armies Dominicaines,1e G6n6ral Soto Jim6nez. Ce
dernier est toujours en poste.
Aprbs qu'une patrouille militaire eut 6galement
mitraill& le camion qui transportait Thodore Alexandre,
22 ans et Telvi Jean, 28 ans, morts sur le champ,1e G6n6ral
dominicain, sans aucune condemnation de l'acte, laissait
tomber laconiquement qu'il n'y a pas d'autres moyens de
contr81er le traffic d'ill6gaux que de tirer sur les camions
qui les transportent.
Il n'y a aucun doute que la politique dominicaine
vis-h-vis d'Haiti est actuellement influence fortement par
les militaires. Il ya d6ji eu des contradictions entre la
chancellerie dominicaine et le haut 6tat major militaire sur
la question du traffic d'ill6gaux. D'ailleurs les deux
principaux responsables de l'arm6e ont de grades
connaissances.d'Haiti. Le secretaire d'Etat des Forces
armies, Soto Jim6nez, a beaucoup crit sur Haiti. II aurait
6t6 choisi par Pelia Gomez, avant sa mort, pour occupier
cette function A n'importe quel moment que le PRD
arriverait au pouvoir. Tandis quele G6ndral Manuel Salva-
dor Polanco, Chef de l'arm6e de terre, a 6t6 en poste en
Haiticommeattach6militaire.Ilparleassezbienlefrangais.
Ses meilleurs amis haitiens se competent parmi les ancient
militaries (haltiens). Un 616ment bretenir. Dans les milieu
diplomatiques en RD,1'on affinne meme queles militaires
ont en main la question haltienne. Il est evident qu'ils ont
remplac6 la Direction G6ndrale de l'Immigration, dans les
rapatriements par example.
A Port-au-Prince, dans la conjoncture politique
actuelle, il est evident qu'il faut 6viter du cot6 dominicain
une decision de rapatriement massif des ill6gaux et que le
territoire vision ne soit utilis6 pour des actions centre la
street de l'Etat.
Comment lier ces deux eTdments A la protection
des droits denos compatriots? C'estle grand dilemma pour
le government haltien, face A I'absence total d'une
volont6 delapartdes dirigeants dominicains defairepreuve
debonnefoimeme dans des cas anssi tragiques et 6vidents
que celui de Guayubin.
(voir RD / 10)


IMia m~i Port-au-Prinlce IMiarmi


,Fous les J Ours


V








I LA OIX D MIAI I


Ma conception du journalism


Miami 17 Juin 2001
Aprbs avoir renou6 nos relations avec Haiti-en
March pour la nibme fois, nous nous proposions de traits
des sujets en proche relation avec les probl6mes des
communaut6s haitiennes du sud de la Horide et h l'avenir
ceux des autres communaut6s 6parpill6es dans les 5 conti-
nents.
Nous avons pens6 que le manque de communica-
tion entrees diverse couches de notre soci6t6 tant en Haiti
qu'hl'6tranger, est Alabase de notre stagnation en tant que
people et group ethnique. Et cette stagnation nous
rapproche cheque jour de la faillite social, politique et
6conomique collective. Ce qui nous posse A retourner &
I'ordinateur, c'est surtoutnotre d6sir d'instruireles diverse
communaut6s des efforts, des chutes et des succ6s collectifs
de chacune d'elles dans la lutte incessante pour

A 1 an de Guayubin
.
(sulte de la page 9)
Cependant la mort de Elie Jean Baptiste le l7 mars
2001, tu61ui aussi par un militaire dominicain d'une balle
au thorax, a laiss6 entrevoir une certain possibility de
pressing.
Des organizations populaires de Ouanaminthe ont
d'une fagon spontande organism des manifestations qui ont
en comme consequence la feu eture doeula frond o n::

commergants dominicains eux-meme qui, affects par cette
situationicausedespertes6normesdeproduitsprissables
et d'autres products d'exportation vers Haiti, out demand
intervention immediate des hauts responsables militaires
dominicams.
On vit alors le g6n6ral Salvador Polanco venir en
heticoptbre & Ouanaminthe, pour rencontrer les autorit6s
haYtiennes dela zone etpromettre que justice sera faite dans
ce cas pr6cis. Le G6n6ral devait meme d6clarer que le
militaire dominicain sera jug6 & Dajabonparlajustice civil.
Incroyable mais vrai. Posture qui n'avait pas 6t6 adopted
lors du cas de Guayubin, num6riquement plus grave que ce
dernier, mais qui n'avait pas provoqu6 des reactions
populaires affectant le commerce entre les deux pays, vu
que les victims de Guayubin 6taient de 'Tilate", tandis
que Elie etait un commer9ant connu et appr6cid & la
fronsibre.
Malgr6 cela, jusqu'd cette date rien n'a 6t6 fait.
A 1 an, jour pour jour, du drame de Guayubin, les
parents des victims et des organizations haltiennes de droits
humans ont rencontr6 des fonctionnaires de la chancellerie
& Port-au-Prince. Aucune donn6e officielle n'a pu 8tre
offered sur l'affaire.
Ce cas et celui des autres haltiens tuds entre janvier
2000 et mars 2001, une quinzaine au total, resent toujours
pendants.
Quand verrons-nous justice pour nos frbres et
soeurs en RD ?
Jean B. Smith


L'or g anisation "'Veye Ylo"


91 I


M"ered 2 Juinsol~ 210


Page 10


notre longue experience nous ont apprise qu'avec le
d6veloppement rapid de la communication A travers le
monde, un journalistepeut aider i construire s'il est inspired
par un d6sir ardent de server dans l'amour et la paix.
Par centre, ilpeutfaire beaucoup de tort A son pays,
A sa communaut6 et A sa propre reputation si se servant du
tremplindelad6mocratieilprendunmalinplaisiriplonger
dans les marais bourbeux de ses fantasies personnel, pour
trouper des sujets depr6dication delahaine et dela discord,
ignorant d61ib6r6ment le tort qu'il faith son pays, A sa
communaut6 mais surtout b la corporation.
Il est tout aussi r6pr6hensible quand un directeur
de la pens6e choisit la flatterie pour s'attirer des faveurs et
ignore les rdalitis quotidiennes quepergoiventles aveugles,
discutent les muets et font fr6mir les sounds.
Entre ces deux extremes, se place le journalists
conscient de ses responsabilit6s, surtout en p6riode de crise
ott le devenir de la patrie est en p6ril. 11 d6nonce avec cour-
age mats sans haineles travers et les torts, propose dans ses
analyses des solutions qui certainement ne seront pas des
panac6es mais peuventretenir attention de ceux qui r8vent
d'une sortie de crise A l'amiable. C'est A cette tAche que
j'aurais voulu m'atteler en invitant la jeunesse A apporter
sa contribution.


PAR VITER JUSTE
l'avancement social, politique et le d6veloppement
conomique. Nous nous proposions de nous 610igner autant
que possible de la politique partisan.
Cependant ceux qui 6crivent pour 8tre lu par le
grand public et qui & tort ou & reason se pr6tendent
journalists, ne sont pas souvent mattres de leur choix et
'fort solvent sont entrainds par des courants politiques qui
les forcent A nager pour en sortir.
Nous avons 6crit plus d'une fois qu'en p6riode de
crise qu'elle soit familial, communautaire ou national, il
est difficile de garden laneutralit6 car elle peut s'apparenter
A1alichet6. Mais m8me quand on se decide Aprendre posi-
tion, il faut que la v6rit6 qui affranchit soit notre boussole.
Is journalist qui se respect et respected ses lectures se
doit d'6viter d'8tre un semeur de discord, un propagateur
de mensonges sciemment invents, mais qu'avec audace il
essaie de camoufler sous 1'anonymat de sources bien
informies, confidentielles, sources combines et autres
6crans de fum6e qui n'aveuglent point et n'excitent mime
pas l'imaginationla plus fertile.
Nos pratiques de lecture de la press 6trangbre et


Pour qui ne le sait pas, organisation Veye Yo a
6t6 former par le Phre G6rard Jean-Juste, lors directeur du
Centre des R6fugids Hartiens de Miami, avec la participa-
tion de jeunes volontaires qui actuellement commencent A
grisonner. Elle devait servir comme "force de frappe" A la
lute ardue du "Centre des R6fugi6s Haitiens." Support6e
financibrement par la b6n6volence de ses members, Veye
Yo organisait des protestations de rue, rejoignait les Afro-
ambricains dans leurs demonstrations pacifiques A
I'occasion de crises comme le meurtre de Mc Duffie, mais
surtout se vouait A l'6ducation politique de ses members.
Samilitance ne tardera pas A faire de cette organisation qui
b6n6ficiait de la protection du climate d6mocratique
amricain et du soutien popular A la cause des r6fugi6s
haltiens, I'arme la plus efficace de lalutte centre le regime
duvalidriste.
Malgr6 le depart de son fondateur G6rard Jean-
Juste retourn6 en Haiti A la chute de Duvalier, Veye Yo pra-
tique un code de discipline rare chez les organizations
haltiennes bas6 sur 1'ordre et la discipline. Cette education
disciplinaire est visible dans ses r6unons des mardis et
vendredis soir tenues r6gulibrement et hl'heure, de 8hpm &
10hpm, et qu'il pleuve, qu'il grale, qu'il tonne. Son agenda
est suivi A la1ettre.
La parole est accorded par un chairman dont
l'autorit6 bas6e sur la moderation et le respect des normes


6tablies depais plus de 20 ans, est accepted sans discussion
oiseuse. Jas manifestations de rues, qu'elles soient pour
des reasons politiques ou d'ordre social et communautaire,
sont conduits, suivant les normes traces, "dans l'ordre et
la discipline". Il en est de meme pour les 61ections de son
Comity Directeur.
A la chute du regime Duvalier, Veye Yo tout en
gardant sa militance sur le plan local, acc616ra sa position
de force intervention dans la politique haltienne. Elle opta
pour les courants A tendance popular. D'ailleurs ses cris
de guerre les plus connus et qui sont rdp6t6s en choeur A
cheque fin de r6unon sout: "Veye, Veye, Veye, Veye anro,
VeyeanbaVeyeadwatVeyeagbchVeyesoukoteVeye
nan mitan, Veye patou" .
De tous les politicians haitiens de passage & Mi-
ami, seulement deux ont pu franchir la porte du local de
"Yeye Yo".
Aucun politician ambricain de la Floride, candidate
hunefonction61ectiveoblevotehaltiencomptequ'ilsoit
r6publicain ou d6mocrate, ne peut d61ib6r6ment ignore un
phlerinage A la salle de reunion de Veyo-Yo.
A la chute du regime Duvalier, on organism une
formidable manifestation de rues A laquelle se joignirent
m8me des strangers A exception naturellement des
duvalidristes qui se lamentaient dans le deuil.
L'actuel Pr6sident Jean-Bertrand Aristide est un


saint patron de Veye Yo et
bien avant sa candidate
blaPr6sidence. C'est hune
grande manifestation de
rues lors de son passage A
Miami en route pour une
conference au Br6sil et en
companies lors de Ti Sony,
que r6pondant A une ques-
tion d'un member de
assistance, A savoir s'il
6tait candidate A la
pr6sidence, il d6clara et
nous rapportons ses
propres paroles: 'Mwen
pa soufri de presidential,

7:: et


La suite, nous la
connaissons. Veye Yo
participate activement h la
campaign 6lectorate de
Jean-Bertrand Aristide,
populairement et
financi 6 cement .
Loraqu'dclata le coup
d'dtat de september 1991,
I'organisation manifesta
cheque soir et sans inter-
ruption jusqu'au 15
(voir Veye Yo / 11)


sp6clal 6t6 2001, Vacances Narty




4.lne Oasis ana centre cle Port-au-Prince


H$tchde 103 chambres climatisbes, toutconfort, t616vision couleur, parking surveill6



Gagnez des miles American Airlines


Sdjournez 7 nuits payes pour 6, recover 500 miles American Airlines
US 485.00 + Taxe 2 personnel on chamber plus petit dbjeuner, 3** Personne US $12, infant gratuit

666666
Stay 7 nights pay for 6, Received 500 miles American Airlines
US 485.00 + Tax Room and Breakfast 2 person, 3" person same room US 12.00 daily, children free


1~o-80CHARMhS (1-800-742-4276)


1


Reservation USA :
HaTti :
PARIS :
H8tel Le Plaza (H. Inn), 10 Rue capois Champs
biolayafa1acn2.net / hiplaza(alhotmail.com








ATHLETSME |


LLU


Secr6tairerie d'Etat A la Jeunesse et aux Sports
Tous les quatre ans, les Jeux de la Francophonie
rassemblent 3000 jeunes des pays francophones, pour des
competitions sportives et culturelles. Cr66s en 1987 &
Initiative des Chefs d'Etat et de Gouvernement lors du
Sommet dela Francophonie A Qu6bec, ils concernent les
Jeunes de tous les pays et gouvernements appartenant A
1'espace francophone. Le Maroc ( A Casablanca et Rabat
) en 1989, la France ( A Paris) en 1994, et Madagascar ( A




Veye Yo .
(suite de la page 10)
octobre 1994 qui vit partir les militaires du pouvoir, sans
computer diverse manifestations A Washington en faveur
duretour hl'ordre d6mocratique.
Depuis quelque temps, I'alliance tacite entre le
Centre des R6fugids et Veye Yo s'est dissoute mais avec
trbs pen de fracas.
Pendant que la vicille garde advance vers la retraite'
une 6quipe plus jeune assure la relive et la continuity. La
militance continue mais la r6alit6 6conomique prend corps
et l'esprit de corps est plus vivant que jamais.
I.x samedi 16 juin, c'6tait jour de reunion du Qub
Veye Yo, une branches nouvelle qui prendra en main les
intdrdts conomiques du group. Je dois dire que, sans le
savoir, j'avais attire plus d'une fois attention de assistance
sur la n6cesit6 d'une aproche 6conomique pour des
investissements d'ordre financier en faveur de ses members.
ParticipantIcetter6union, jefus heureux et surprise
de constater que J'avais enfonc6 une porte ouverte. Iss
members de Veye Yo, prudemment mais allbgrement'
prenaient la voie du d6veloppement 6conomique.
A ce Comit6 Directeur plein de vision pour le bien-
8tre collectif de ses membresnous crions Bravo Messieurs,
vous Stes dans la bonne voie, et vous pouvez computer sur
notre concourse.
.
Nous reviendrons certainement sur la question.
Viter Juste


REQUEST FOR PROP
M DADE RFP# 312

Arbitrage Rebate Consult
Miami-Dade County, hereinafter referred to as the "County
by the Miami-Dade County Fmance Department, is seeking
qualified consultants to provide arbitrage rebate calculate
existing and future bond issues of the County and its Enterp
It is the County's intent to issue an agreement for a period o
with options to extend for two (2) additional one (1) year pe
at the sole option of the County. There are no contract m
RFP

The minimum qualification for this RFP is the following :

Proposers must have performed arbitrage compliance ser
previous three (3) years. Supporting documentation to this re
be provided to be considered for this RFP. There is no exc
to this requirement

The RFP document, which will be available starting June
obtained through the Vendor Information Center (VIC), De
curement Management, 111 NW 1st Street, Suite 112, Mi
1919 at a cost of $10.00 for each solicitation package and
5.00 fee for request to receive the solicitation package thr
States Postal Service. For your convenience we now ac
MasterCard. To request the solicitation package through th
Postal Service, mail your request with the following info
licitation number and title, the name of Proposer's contact pe
name, complete address to be mailed to, telephone munber
along with a $15.00 check or money order made payable t
Board of County Commissioners.

A Pre-Proposal Conference is scheduled for July 11, 200
(local time), at Stephen P. Clark Center 111 NW 1st Str
Room 184 Miami, FL, Attendance is recommended, but
The contracting officer for this RFP is Yanette Bravo,

Deadline for suinnission of proposals in Friday, July 20, 20
(local time), at Mismi-Dade County Clark of the Board o
missioners, 111 NW 1st Street, 17th Moor, Suite 202,
33128-1983, This RFP is subject (@ the County'# Cone o
nance 98-106,


T~ed Kemnnedy : le re tour


s I___II_


Mewre
adi2 Juin 200
XV No. 21


vage n


d'Etat Bla Jeunesse aux Sports et au Service civique, Mon-


Tananarive) en 1997 out accueilli successivement les trois
premieres editions de ces Jeux. Ceux de 2001 seront orga-
nis6s & Ottawa et Hull, du 14 au 24 Juillet.
Au fil des editions, les Jeux de la Francopho-
nie", devenus une veritable fate, ont obtenu un succ6s po-
pulaire de plus en plus remarquable, en particular avec
les derniers Jeux de Madagascar. D6ji en 1994, Paris avait
accueilli 43 pays participants.
Les Jeux connaissent aussi une important adh6-
sion politique; ils sont A present consid6rds par les gou-
vernements concerns comme un rdel project d'animation

:::::::.d'illustrationdelar6alit6et delasolida-
Pour cette nouvelle edition, six 6preuves sporti-
ves ( athl6tisme, football, judo, boxe, tennis de table,
basket ball) complktent sept concours cultures (peinture,
sculpture, contest, literature, po6sie, chanson, danse d'ins-
.
piration traditionnellephotographie). Trols disciplines sont
en demonstration: pour le sport, le volley ball de plage et
les 6preuves pour handicaps; pour la culture, les arts de la
rue.
Les Jeux se d6roulent syst6matiquement les an-
n6es post-olympiques, dans le but d'y r6v61er des talents
pour la future 6ch6ance olympique. C'est ainsi que certain
athletes, comme David Douillet, Hicham El Gurrouj on
Marie-Josde P6rec, s'y illustrbrent avant de monster sur un
podium mondial on olympique.
Pour les 6preuves culturelles, les artistes doivent
obligatoirement presenter une oeuvre original. L'appr cia-
.
tion du jury repose avant tout sur la notion de cr6ativit6.
Ev6nement sportif et cultural, 1es Jeux de la Fran-
cophonie sont un carrefour d'6changes et d'expression de
la richesse, de l'originalit6 et de la diversity pluri-cultu-
relle des pays francophones.
Dans un souci d'6quilibre et de compl6menta-
.
nt , les 6preuves, choisies dans le respect de la parity, com-
.
portent autant de disciplines fennnines que de disciplines
masculine. Les sports choisis sont repr6sentatifs de la
.
r6alit6 sportivefrancophone; Alaforspopulaires etprati-
quis 4.un haut niveau- par une 61ite national. La duality
des Jeux de la Francophonie se traduit
aussi hun autreniveau. En effet,1e prin-
OSALS cipe fondateur de la Francophonie est
la solidarity et la cooperation Nord/Sud.
Dans cet esprit, les Jeux doi-
vent se d6rouler au moins une foxs sur
ant deux dans un pays du sud. Le budget
d'organisation est alors finance & moi-
"as represented tipar les pays du Nord. Ce qui permit
proposals from au pays du Sud organisateur de r6habi-
on services for liter ses infrastructures.
rise Operations. Un 6v6nement national de cette enver-
f three (3) years gure est trbs avantageux pour un pays
nods, exercised du Sud et implique une dynamique com-
easures for this mune, 6conomique, social, humane et
tout implement festive.

Ottawat-Hull, un site symbo-
lique de la r6alit6 franco"
vices during the phone
quirement must
Les IV6mes Jeux de la Fran-
eption allowed
cophonie auront lieuriu 14 au 24 Juillet
2001dans les villes d'Ottawa et de Hull,
au Canada. Le site Ottawa-Hullillustre
25, 2001, can be
arfaitement la duality s mboli ue des
apartment of Pro- 2 7 9
Jeux dela Francophonie : deux villas de
ami, FL 33128-
I'Ontario et du Qu6bec, relies par des
an additional $
ponts qui experiment la r6alit6 de la
ough the United
situation francophone dans ce territoire.
cept VISA and
e United States La d616gation haltienne A ces
ration: the so- Jeux, forte d'une cinquantaine de per-
sr on Pro oser's sonnes, sera conduit par le Secr6taire


Dudley Dorival a domino la course de 110 mbtres
hales avec 32 seconds 40 & la reunion d'athldtisme
de Helsinki (le Nouvelliste)
volet cultural. Cependant le pays sera present dans quatre
disciplines sportives : football, boxe, judo, athl6tisme. Un
premier group de la d616gation laisse Port-au-Prince le
samedi 7 Juillet, le deuxibme group le samedi 14 juillet.
La c6r6monie d'ouverture se tiendrale 14 Juillet
2001 A 19 heures au Parc Lansdowne A Ottawa et la c6r6-
monie de cloture auralieu sur le site du Lac Leamy/Casino
de Hull le 24 Juillet vers 19 heures.
Iz 12 Juillet, Haiti jouera centre la s61ection na-
tionale de football de la Roumanie. Is tournoi de football
se d6roulera du 12 au 24 Juillet 2001. Il est plac6 sous I'auto-
rit6 de la FIFA et est r6serv6 aux joueurs n6s aprbs le 1"
Janvier 1979 ( moins de 23 ans ). Les douze 6quipes sui-
vantes r6parties en 3 groups de 4 :
Group A: France Roumanie Haiti Burkinafaso
Group B : Canada Bulgarie Egypte Gabon
Group C : Cameroun Pologne Maroc Mali
Les competitions d'Athl6tisme se d6rouleront du
19 au 23 Juillet sur la piste Ferry Fox. HMti sera repr6sent6
par : Dundley Dorival, Nadine Faustin, Wagner Marseille,
G6rald Clervil, Jean Marc Destin6, Wladimir Afrian,
St6phane Belfort
Cells de boxe se ddrouleront du 13 au 24 juillet
2001 & I'arkne Robert Guertin de Hull. Trois boxers re-
pr6senteront HMti & ces Jeux. 8 s'agit de : Julio Jean, Evens
Pierre et Jean Philizieu.
La competition de Judo auralieu les 15, 16 et 17
Juillet 2001, Al'arkne Robert Guertin de Hull. Six judokas
d6fendront les couleurs haltiennes : Jean Robert Charles,
Mare Arthur Francilien, Ernst Laraque Junior, Variotho Ti-
bbre, Andr6 Vertus et Joel Brutus.
Bon voyage et bonne chance A la d616gation hM-
tienne
Service de Presse, de Communication et des Re-
lations Publiques dela SEISSC


(suite de la page 6)
un s6nateur d6mocrate de Caroline du Nord'
John Edwards, et avec le r6publicain de
1'Arizona, John McCain, tous trois auteurs de
ce project de loi qui, en cas d'adoption, est
menace du veto du president Bush.
S'adressant lundi & ses pairs, M.
Kennedy a indiqu6 attendede le d6bat avec
.
plaisir' 'J'espbre que nous pourrons adopter
ce project de loi dans un d61ai raisonnable (...)
en travaxllant de concert avec
I'ndministration", a-t-il ajout6.


En vieux regard dela politique,1e s6nateur
Kennedy sait faire entendre sa voix, parfois
coldrique, tout en se montrant pragmatique et pret &
n6gocier dans les coulisses, comme il l'amontr6 en
6tant le principal artisan d'un compromise avec le
president Bush concernant le project de loi sur la
r6forme de l'6ducation.
Administration Bush n'h6site d'ailleurs
pas, non sans ironic, A le courtier, puisqu'elle l'a
d6ji invite & de multiples reprises A la Maison
Blanche.


r


Les Jeux de la 1Francophonie


p
and fax number,
o : Miami-Dade


1 @ 12:00 PM
eet, Conference
not mandatory.


01, at 2:00 PM
f County Com-
Miami, Florida
f Silence Ordi-







COMMUNIQUE DE PRES SE I


I


Ambassadudes EAt -Usnis d' ique


L'USAID FINANCE UN SEMINAIRE SUR
LA PRODUCTION DES DEGREES TROPICALES
A L'UNIVERSITE AMERICAINE DES CAYES
Le Centre International pour I'Agriculture Tropicale (CIAT) en collabora-
.
tron avec l'Organisation pour la R6habilitation de l'Environnement (ORE), organize
a s6minaire sur la Production des Denrdes Tropicales qui se tiendra du 18 au 29 juin
en cours, hl'Universit6 Amricaine des Cayes. Le s6minaire est finance par l'USAID
dans le cadre du Programme de Rdhabilitation aprbs le Passage du Cyclone Georges
(HGRP),programmeex6cut6parlaFondationPanAm6ricainepourleD6veloppement
(PADF)
-I'objectif deces6minaireestd'6valuerl'6tatactueldumat6rielv6g6taldes
semences de pois, de manioc, de fourrage, de figue banana et de banane; d'identifier
les problbmes et de decider des domains futures de recherches. Prendront part A cette
,
formation th60rique et pratique, des agronomes travaillant dans les projects finances
par l'USAID, des agronomes du Ministbre de l'Agriculture et ceux travaillant pour
des Organisations Non Gouvernementales en Haiti. Au cours de ce s6minaire qui
durera deux semaines, les participants prendront connaissance des advantages et
possibilities que introduction de materiel v6g6tal et de semences am61ior6s peut
apporter A la production agricole en Haiti.
Dans une allocution prononc6e lors de la c6r6monie d'mauguration, le
Directeur de la mission de l'USAID en Haiti, Monsieur Lewis Lucke a exhortles
agronomes haltiens A jouer un r81e actif dans la reliance de agriculture dans les
zones rurales du pays, en encouragement les fermiers hutiliser des semences ameliordes.
A ce propose, Monsieur Lucke a rappel6 que l'un des objectifs de l'USAID est
d'augmenter de fagon durable la productivity et le revenue agricole en Haiti, par la
transformation et la commercialization des products agricoles et le enforcement des
organizations rurales tout en prot6geant les resources naturelles.
A travers le Programme de Re'habilitation aprbs le Passage du Cyclone
Georges del'USAID,1e CIAT, conjointement avec ORE, introduit actuellement en
Haiti du materiel v6g6tal et effectue des essais sur le terrain en vue d'identifier les
vari6tis les plus productive de pois, de manioc et de fourrage. Le d6veloppement
de vari6t6s de semences r6sistantes aux maladies et Ala s6cheresse devrait permettre
aux fermiers d'obtenir des rdcoltes plus abondantes et de se reprendreplus rapidement
des effects Along terme du cyclone Georges, sans avoir A cultiver des terres en pente
et moins productive. I'USAID avait mis sur pied ce programme aprds le passage
du cyclone Georges en september 1998 qui avait fait400 victims et caus6 des d6ghts
estim6s & US $180 millions.
(Fin texte)


ZERO TOLERANCE : TU NE
TUERAS POINT .
ONE RESPA HON NEUR RESPECT
Sant Ekimenik Dwa pou Tout Moun Centre Oecum6nique des Droits de l'Homme
Les declarations faites, par le president Jean Bertrand Aristide, le 20 juin 2001, hl'occasion
d'une vi site au secretariat g6n6ral de la police national, out suscit6 beaucoup d'6motions,
de commentaires et de controversies. Vue importance des themes qui sont impliqu6s, le
CEDH tient A fixer sa position.

Dans un context qui se caract6rise aujourd'hui par laprise en otage d'une population
victim quotidienned'actes criminels de routes sorts allantdukiduapping aurangonnement
systimatique, dans les marches, sur les routes, dans les pieces des bidonvilles, avec
arrestations et disparitions de jeunes des quarters populaires, en passant par les attaques
de maisons de commerce, et autres institutions, tant Ala capital qu'enprovince,1aformule
"Z6ro tolerance" trouve un cho national. Elle correspond hun immense "Cela suffit", cri
d'une population qui n'en peut plus.
,,
Mais la situation actuelle demanded de manner avec prudence cette formula Zro tol trance
.
afin qu'a travers elle, la porte ne soit pas ouverte A des abus pires que le mal. En fait, le
concept "Zdro tol6rance"n'est conceivable que comme base bla formulation et consolida-
tion du systhme judiciaire en responsabilisantles magistrates, les policies, les fonctionnaires
d'autorit6 af in que n'existent aucune indulgence pour le crime, aucune complicity avec le
criminal, quels qu'ils soient.

En effet,1e flagrant delit ne saurait constituer, en aucune fagon, une authorization et absolu-
tion g6ndrales couvrant executions sommaires, bastonnades mortelles, lapidations, ou
autres lynchages, comme cela vient de se produire & Cabaret, ou trois personnel ont perdu
la vie, au lendemain des declarations du president.

IA Centre (Ecum6nique des Droits del'Homme, CEDH, exprime son disaccord total avec
la thbse selonlaquelle, en cas de flagrant delit, on n'a plus besoin de tribunal, la personnel
. .
6tant coupable. En fait, il s'agit1ct del6gitime defense qui est un droit. Mais ilne peut Stre
question cependant que des citoyens s'adjugent un r81e qui appartient exclusivement aux
tribunaux, aux juges, aux jur6s, A tout l'appareil de la justice, celui de juger, celui de
sanctionner. M8me la police ne peut jouer ce r81e. Elle doit scrupuleusement se harder
d'entrer dans un chemin dangereux, celui des 6x6cutions sommaires, qui ferait de ce corps
un troupe de ndo-zenglendos ...

A part le cas de 16gitime defense, le pr6cepte biblique TU NE TUERAS POINT" (Exode
20,13) s'impose A tous, agents de l'6tat comme simple citoyens. C'est la condition sine
qua non d'une soci6t6 rigie par le droit, selon an exercise institutional du droit de juger
et de sanctionner les crimes.

L"article 3 de la D6claration Universelle des Droits de l'Homme, stipule que :"Tout
individual adroit A la vie, Ala liberty, et Ala stiret6 de sa personnel La Constitution de 1987
et les lois haniennes n'autorisent personnel A se substitute hl'appareil judiciaire, le seul
qui soit habilit6 & determiner la culpability d'un pr6sum6 coupable et la sanction & lui
infliger, conform6ment aux lois et conventions en vigueur. Hors de cela, nous tombons en
pleine barbaric.
Dans ce domain oil se rencontrent les souffrances et les frustrations de tout un people, le
language d'un chef d'Etat ne doit pr8ter A aucune confusion
Port-au-Prince, le 22 juin 2001.

L'actualiti au quotidien de bon matin
6:30 AU PIPIRIT CIIANTAN
7:00 Milodie Matin
MELODIE 103.3 FM, PORT-AU-PRINCE, HAITI
""""""""
BAYCO AUTO SALES
9105 NW 27 AVE. MIAMI, FL 33147
OFFICE (305) 836-4333 DIESEL
SPECIALIST
FAX (305) 836-0230
u-ro swees E-MAIL:BAYCOAUTOthAOL.COM 4X4VEHICLES


DEE:EIt9~y


a a
C x ty of Mr amI

. a
Reunion du Comite Prets pour

Logement et Commerce

Le Comity Pr8ts pour Logement et Commerce organize une rencontre
avec le public :
Mardi 26 Juin 2001, 9:OO AM
3rd Floor Conference Room # 301
444 Southwest 2nd Avenue
Miami, Forida 33130

Les sujets suivants seront considers:

1. Discussion / 6tablissement du rOle du comity: rbglements et
procedures
2. Discussion / 6tablissement de rbglements sur reinstallation, modifi-
cation ou autres propositions concernant les pr8ts non rembours6s.
3. Discussion / recommendations pour l'obtention du Programme de
Fonds HCME & trois programme de d6veloppement de logements &
prix mod6r6s.

Les personnel int6ress6es sont encourages & assisted A ce meeting
public. Le site de la rencontre est accessible aux handicaps. Pour
toute information additionnelle, pribre de contacted le Department of
Community Development au (305) 416-2030

( AdMp09760)


Mercredi 27 Juin 2001


Page 12







NOs
p
etite s announces assetss


r t M 0 o.


___~


M n 2
XV N 21


Pagel13


Points
Miami


de Vente Halti en
Pompano Beach


M/arche


Courier


II ana smdat, and
Date: Sat, 23 Jun 2001
16:32:28
From: "Ana Maria
Menese"
mM

a my name sC am
and i am doing a report
on human rights and I
choose HAITI.
Could you tellme in what
way do your country vio.
lates these rights
special against minori-
ties

o a t for your co

PLEASE
GIVE US A
CHANCE
Date: Sat, 23 Jun 2001
20:23:40 +0900
From: "Pierre, Woody
H M 3 "
@ .nays
Gentlemen'
Je suis Pierre, un jeune
haitien et un agent
hospitalier au US Navy. Je
a e t e s 1
bas me fait pleurer
presqu'a cheque instant.
Un pays avec une infra-
structure virtuellement
inexistante, on plus de la
moitie d'une population
n'a pas acces meme aux
plus courants products de
premiere necessites, ne
merit pas d'etre trait de
cette mamere par m yous
de la Cohvergence ou ni
par Lavalas. Entendez
vous messieurs.
Lorsque je parle a mes
tauasNd sest@
"r consternation am s
cequisepasseen .
11s savent tres bien de par

oup% verge ce),1a
ete cree pour bloquer tout
changement en Haiti
Et le pire, c'est que feur
taxes(des millions de dol-
lars) a ete gaspille pour
vous tenir en vie parce
an'a la question de
popularity vous ne
repondez a aucun appel.
Aux etats ums, par
example, si 15
groupement politiques
d'opposition avatent recu
nae response comme celle
que vous aviezreculors de
votre derriere greve
generate as pays, its "'
felons que de declared lew
defaite a opponent, et
aussi lui presenter des ex-
cuses. Mais, helas! nous
sommes en Haiti, un pays
on les interests mesquins
surpassent la reason par
plus de dix mille coudes...
Je comprends parfaitement
votre situation:" Nou
manje lajan change fon
peye change", le blanc a
defense son argent pour
yous creer, yous devez lui
rendre centre et faire son
travail malgre vous.
Laisse-moi vous dire
quelque chose, s'il nous
faudrait faire un marathon
pour rassembler cet argent
afin de le remettre a votre
maitre pas de problem.
La jeunesse d'Haiti est
fatigue, lessee, a bout de
souffle, elle vent voir son
pays dans une optique


-
MedecinS

Dr Enoc6kM Joseph

Gynicologie
Accouchement
Operation pour
fibrome Family Planing
Ligature des trompes
CirconcisionCureage
T sti
Nous acceptons touted
sorts d'assurance ainsi
quela carte Medicaid
pour les femmes
enceintes. Nos malades
accouchent dans des
hSpitaux priv6s
5650 N.E. 2nd Avenue
Vertibres Shopping

(3057751-6081
.
Dr Sony Figaro
Gynicologue
accoucheur
Chemin des dallies
No 27

different. NOUS
SOMMES AU 21EME
SIECLE...UNE PETITE
CHANCE S'IL VOUS
PLAff -
ler etat noir independent,
nous avons aide beaucoup
d'autre etats de
.1'Amerique a obtenir leur
md enkneenC Hains

etatpresquepnmitif aude-
but du dernier siecle.
Cependant, aujourd'hniils
nous depassent, ils nous
donnent des ordres et
achetent certain de nos
politicians pour meme un
repas.
Je suis fatigue des
comment u je travM
avec ou pour, concernant
cetted etaill terneHe des

qui ne s'en fou meme pas
delaloudeur deleur deci-
sion sur les haitiens qui
vivent en Haiti voire sur
ceux qui vivent en terre
etrangere. Tout le monde
vent diriger le pays en
meme temps, ce n'est pas
possible. Si vous gaspillez
tout votre temps a depose
des clous sur le chemin
d'un automobiliste,
qu'est-cel que 'ilvous
esperxez orsqu est
temps pour vous de
pa on ePememe
5 annees, yous avez de
grand travaux aeffectuer.
Regagner la confiance du
people, elargir vos bases,
construire quelque chose
de durable, je vous
garantie qu'avec cela les
elections ne vous front
pas peur. Nous avons
besoin d'une balance de
pouvoir, mais avec une
opposition qui a au moins
une certain base. -
Dans le contratre, yous
senez touJours un group
opposition de nom, une
opposition fantome, qui
n'a aucune force, et
aucune reason d'etre, qui
attend toujours les
consignes de son master
poew agIr. aime tous mes
frees, j'aimerais que
quelque chose change
pour le meilleur dans ce
pays, c'est le reve d'un
grand nombre d'haitiens
qui vivent a l'etranger.
Merci.
Pierre.


Boujolly Recor

Highway
305 893 8950

Etiquette Barber

15455S pt Dxie
Highway
305 940 9070

Lucas SuperMarket
14759 N.E. 6th
Avenue
305 940 9902

B & L Supermarket
& Produce
- 12041 West Dixie
Highway
M iami
305 893 0410

Eclipse
Conununxcation
S I
services nc.
9290 S.W. 150 Ave.
Suite 104
954 380 1616


Notre Dame .
Restaurant
4859 N. Dixie Hwy
Pompano
t61.: 954-421-4777

RADIO PAW
1108 NW 9Ave Suite 2
Ft Lauderdale, H 33311
T61: 954 523 0767

Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 West Sample
Road
954 345 0450


Port-au-Prince
M' odi 103.3 FM
e 5: A annuit
Tous s jours
7 jo s sur 7

c iqu r hi ah
e meur
ise a ec n
aptez M di
votre vie ne s plus
la many
/
.
Chicago

Radio l'Union
WLUW
88.7 FM
4:00 pm & 6:00 pm
-
module anglalS
bulletin de nouelles
Harry Fouch6
4:20
Module frangais
bulletin de
nouvelles
Lionel Ch6ry
4:50
Module Crdole
Nouvelles
,
Lionel Chery

New York
Radio Eclair
1240 AM
WGBB
Cheque samedi
11:00 am
T61
516 333 1487
New York
Horizon 2000 Plus
WLIR
130 AM
every sunday
9:00 am
A Midi

New York
Haiti Diaspo Inter
1330 AM
6-8 pm
dimanche
7-9 ain

Haiti en Marche


aurannilos t
3760 NE 3rd Ave.
Pompano Beach
954 781 2646

Christephanie's

Sample road
Pompano Beach
FI 33064
T61. : 954-781-7424


Chiropmetic

910 East Atlantic
Blvd.
Pompano Beach
954-781-2500


'Livre |


The Art and Soul of
Haitian Cooking.
A beautiful hardcover
book which keeps
Haiti's rich cultural
heritage alive, it contains
over 260 pages of
traditional and popular
recipes.


Peinture (
Solanges Jolicoeur-Art-
ist of the Month at The
Carrie Art Collection

Carrie Art Collection is
pleased to present the vir-
tual exhibit of Haitian
Artist Solanges Jolicoeur.
Daring and innovative
colors, confident mastery,
an atmosphere, a mo-
ment. A subtle sensitivity

timent. An ability to cap-
ture and reflect serenity,
a pause. Unique impres-
sions of Haitian people,
places and time. These are
but a few of the images
evoked by Solanges
Jolicoeur's beautiful
paintings currently ondis-
play at the Carrie Art Col-
lection.
h t t p : / /
www.canicartcallection.can/
artist/bio.htmt
Ms. Jolicoeur is the third
artist to be featured in the
"Artist of the Month" se-
ries. On the 15th of every
month, Carrie Art Collec-
tion will feature an artist,
their work and an inter
view with the preeminent
Haitian art critic, Michel
Philippe Isrebours. Car-
rie Art Collection has se-
lectedfromamong Haiti's
finestartistsrepresenting
various schools and me-
diums. Visit now and dis-
cover the magic of Hai-
tian art We thank you for
your time and attention
and hope you will for-
ward this e-mail to fam-
ily and friends so they can
stay up to date on thelat-
estHaitianArtNewsfrom
TheCarrieArt Collection.
Carrie Art Collection
www.canicartoollection.axn
info@canieaticallection.ann
121 Juvenat, # 5
Petionville, Haiti
(509) 401-0145


Boulangerie

OU angerle
Jean IViarC


57 Avenue Muller
Port-au-Prince, Haiti
ti kabich .
pain au beurre
manchette
Bagel sur commander

4092-4685
403-1958

Restaurant (


Bhl Fo hht


UC
Restoran
8267 North Miami
Avenue
761;
(305)757 6408
rnedleur
griot de la ville!


The Art and Soul of
Haitian Cooking is
greatly enhanced by
Creoleproverbs
and superb representa-
tions of paintings by
some of Haiti's finest
artists.
The vivid color and
culinary themes of the
works of art will
certainly
appeal to the most avid
collector of Haitian art.

The book is available for
$20.20 each (includes
shipping) from:

TheHaitianInstitute
P.O. Box 65564
Washington, DC 20035

Make checks payable to
The Haitian Institute

THIS IS A
FUNDRAISER FOR
THE HAITIAN INSTI-
TUTE, SO BUY
SEVERAL AND
SPREAD
THE WORD!!! START
YOUR CHRISTMAS
SHOPPING EARLY.
AND DON'T FORGET
THOSE
BIRTHDAYS.


I Invitation I
I
The Urbanleagueof
Greaer Miami, Inc
58th Annual Meeting

Making Achieve-
ment Matter
June29, 2001
from 10:30 am 1:30 pm
at the
Arthur Mcduffie Family
enrichment Center
8400 N.W. 25 Ave
Miami
call: 305 696-4450
ext. 100


En vente dbs le
mercredi & Miami,
Port-au-Prince,
Chicago Boston
New York Montr6al
Paris Bruxelles
Berlin Genbve...
Pour 8tre A jour
avec l'actualit6
abonnez vous en
nous appellant:
305 754-7543
ou 221-8567 ou 68


Radi o


TELECOM PAW
206 North Flagler Ave
Po ano Beach
Flo 330608
954-941-7004






* /


Un journalliste de Radio Ha'iti Inter agressi


SOCIETY & CIVILIZATION

Des millers de leagues du monde
WASHING recens6s dans le monde, entre 50%
TON, 19 Juin Parlez- V Ont dis par astr e et 90% risquent bien de disparaitre
-

Aeetl yAoular"=="d'ici 2100 "'" "APONG
sur les quelque 6.800 langues et dialects part 6voquantles menaces peasant sur la
diversity linguistique.
II faut au moins 100.000 locuteurs pour qu'une
league puisse se transmettre de g6n6ration en g6ndration
estimel'UNESCO.Orlamoitiddeslanguesrecens6essont
parl6es par de petites communaut6s de moins de 2.500
personnel, souligne le WI, une organisation priv6e bas6e &
Washington. L'udihe, I'eyak et I'arikapu, employs
respectivement en Sib6rie, en Alaska et dans la jungle
amazonienne, font parties de ces nombreuses leagues
apparemment condamn6es.
Une centaine de personnel parent udihe, six
1'arikapu et une scule l'eyak, selon le WI. Marie Smith,
une femme de 83 ans habitat Anchorage en Alaska, declare
Stre la dernibre personnel A parlor eyak, une affirmation qui
a 6t6 v6rifide par les linguists. 'C'est horrible d'8tre seule",
souligne-t-elle dans un entretien hl'Associated Press.
II va Stre de plus en plus difficile de trouper des
gens capable de dire merci en navajo (ahehee), bonjour en
maori (kia ora) ou de dire fibrement en cornish: "Me na
vyn cows Sawsnak!" (Je ne parlerai pas anglais!). Le cornish
6tait la league des Cornouailles (sud-ouest de l'Angleterre),
qui aurait disparu auteur de 1777.
Le nombre de locuteurs n'est pas le sed facteur.
La guerre et le genocide, des catastrophes naturelles,
l'adoption de leagues dominates comme le chinois et le
russe, et les r6glementations interdisant I'usage d'une league
contribuent 6galement au d6clin.' 'D'une certain manibre,
c'est comparable avec ce qui menaceles esp6ces", souligne
Payal Sampat, un chercheur du WI qui parle frangais,
espagnol et les langues indiennes hindi, marathi, gujarati et
kutchi.
g La mort d'une league a des consequences qui vont
bien au-deld de la communaut6 touch6e. Les linguists,
anthropologues et autres scientifiques percent une mine
d'informations pour leurs recherches sur l'histoire, les
savoirs et les migrations des peoples. Et la diversity
p a linguistique se rdduit dans le monde.
L'extinction de leagues n'est pas un ph6nombne
nouveau. Le manx, dialect de file de Man, a par example
disparu en 1974 avec la mort du dernier locuteur. En 1992,
le d6chs d'un fermier ture a marque la fin de l'ubykh, une
league de la region du Caucase qui d6tient le record du
nombre de consonnes: 81.
Des millers de leagues auraient d6jh disparu. ' La
de localit6s haltiennes que n'importe qui, difference est que ga se product & une rythme alarmant
maintenant", souligne Megan Crowhurst, president du
partout en Haiti et notis en ouvrons constamment comity des leagues menaces de la Soci6ti linguistique
amdricaine. Its linguists present que 3.400 16.120 leagues
qui vous sont chers, nous ne sommes pas bien loin (entre 50% et 90 pourraient s'6teindre d'ici 2100, une
provision plus sombre que l'estimation g6n6ralement
ppelons' maintenant les destinataires pour qu'ils avanc6e jusqu'ici d'une disparition tous les quinze jours.
Huit pays repr6sentent plus de la moiti6 de routes
aussi les leagues: la Papouasie-Nouvelle-Guin6e, I'Indonisie, le
Nigeria, I'Inde, le Mexique, le Cameroun,1'Australie et le
e en Br6sil.
Le moyen le plus rapid d'envoyer de Toutefois, des leagues disparnes on au bord de
-0000. I'argent de par le monde' l'extinction peuvent Stre relanc6es. On tente ainsi de faire
(voir Langues / 16)


""" "' '


Western Union*envole plus d'argent dans plus

Nous avons maintenant une cinquantaine d'agences

de nouvelles. Quelle que soit la region otz vivent ceux

d'eux. De plus, dis l'arriv4e des transfers, nous a

puissent venir les tougher sans retard. C'est presque

bien que si vous leur remettiez l'argent vous-mam

-mains propres. Rapid, viable, cheque fois. 1-800-235


Mercredi 27 Juin 2001
Haiti en Marche Vol XV No 21


Page l4


l'enquate et les menaces qui pbsent sur la vie du juge
d'instructionDanyToussaintuns6nateurdeFanmil.avalas
(au pouvoir), s'est r6cemment vu notifi6 son inculpation
dans cette affaire. Depuis, ses partisans multiplientles mani-
festations pour d6noncer un complott" suppose centre lui
et demanded 1'arrestation du juge instruction. Le 12 juin
2001, au cours d'une conference de press, Dany Toussaint
a lui-m8me pr6sent6 le procks-verbal r6dig6 par un juge de
paix suite & l'interrogatoire, ill6gale, de trois des six
pr6venus en prison en vue d'obtenir des t6moignages
discr6ditantl'instruction.LeministredelaJusticeaannonc6
que des sanctions seraient praises centre le juge de paix.
Connupour sonind6pendance de ton, JeanDomi-
nique critiquait aussi bien les ancient duvalidristes et les
militaires, que les grades families de la bourgeoisie ou,
plus r6cemment, ceux qu'il soupgonnait, au sein de Fanmi
Lavalas, le parti du president Jean-Bertrand Aristide, de
vouloir "d6tourner ce movement de ses principles Dans
un rapport public le 2 avril 2001, RSF d6non9ait que
1' enquate a failli Stre 6touff6e A plusieurs reprise es.
I.'assassinat de Jean Dominique, le journalist le plus
c616bre du pays, est v6cu comme un avertissement par


ensemble dela profession.
Reporters sans frontibres defend les journalists
emprisonn6s et lalibert6 de la press dans le monde, c'est-
A-dire le droit d'informer et d'8tre inform, conform6ment
& Particle 19 de la D6claration universelle des droits de
l'homme. Reporters sans frontibres compete neuf sections
nationals (Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne,
France, Grande-Bretagne, Italie, Sudde et Suisse), des
representations AAbidjan, Bangkok, Montrial, Tokyo et
Washington, et une centaine de correspondents .dans le
monde.

R6gis Bourgeat
Despacho Am6ricas / Americas desk
Reporters sans frontiers
5, rue Geoffroy-Marie
75009 Paris France

t61.: (33 1) 44 83 84 57
fax : (33 1) 45 23 11 51
e-mail : ameriques@rsf.org
/ americas@rsf.org


URGENT
22 juin 2001

HATTI
Dans unelettre adressde & Eric Dubreuil, secretaire
d'Etat Ma s6curit6 publique, Reporters sans frontibres (RSF,
www.rsf.org) aexprim6 saprioccupation aprbs1'agression
dont a 6t6 victim Fritson Orius, journalists de Radio Haiti
Inter. RSF a demandl'ouverture d'une equate afin
d'identifier et de punir les auteurs de cette aggression. "A
travers le journalist, il se pourrait que ce soit la redaction
delaradio qui ait 6t6 vis6e pour son suivi de l'enquate sur
I'assassinat de Jean Dominique", s'est inqui6td Robert
M6nard, secretaire g6ndral de RSF.
Selonles informations recueillies par RSF, Fritson
Orius, animateur du journal de 20h sur Radio Haiti Inter, a
6t6 menace et agress6 par deux homes arm6s le 20 juin
2001, peu aprbs son depart de la station. Its deux inconnus
out d'abord tent6, sans r6sultat, de bloquer son v6hicule sur
le parking d'un supermarch6 de Port-au-Prince. Ils out
ensuite poursuivi Fritson Orius jusque dans une station es-
sence oft ils l'ont contraint A descendre de sa voiture puis
font tenu en joue pendantun quart d'heure deviant plusieurs

m 8thlon I t ar denht i v c:
comme 6tant celui de Jean Dominique. In police a depuis
d6menti qu'il s'agisse de policies.
Le 3 avril 2000, Jean Dominique, le journalist et

"takpoh hMm a dupaysa ta du
reprises la radio a d6nonc6 les obstacles rencontrdes par






1 SOCIAL


Hati en Marche Vol. X o. -


Les principles preoccupations du MAST s'articulent auteur de la gestion des questions traitant de la probl6matique lide A
l'emploi, au Travail, des regimes de s6curit6 social, A l'encadrement des miners, A la definition d'une politique plus
efficace en matibre de logements sociaux. En effet, installation du Dr Eudes St. Preux CRAAN A la tate de ce Ministbre,
11epuis tantit 3 mois, est une pierre posde dans l'6rection de l'6difice que compete construire le government A travers
I'6nonc6 de la politique g&ndrale du Premier ministry Jean Marie CHERESTAL inspire du livre blanc
Investor dans l'Humain ".


Jerson PHILIPPE


Mercredi27 Juin 2001
V N 21


Page 15


...


D'entr6e de jeu, tout a 6t6 mis en chanter par le Dr. CRAAN
pour s'attaquer A divers problbmes relevant du social. II a 6t6 conqu et
61abor6 un plan d'action courant les diff6rentes activists des direc-
tions sectorielles et organisms d6concentr6s du MAST. Ce plan
.
d'action d6fim pour les cent premiers jours du government porte
sur les axes priorities et strat6giques suivants: Elaboration et ex6cu-
tion des projects relatifs A l'emploi, A la protection social et a la s6cu-
rit6 social de la population dans le cadre de la lutte centre la pau-
vret6, condition indispensable A un-d6veloppement human durable.
Conscients des multiples problbmes sociaux aigus auxquels
est confronted la soci6t6 haltienne, les responsible du MAST, ont
entam6 un travail colossal avec toute la rigueur administrative en vue
d'apporter des 616ments de solution. Pour ce faire, la titulaire des Af-
faires Sociales et du Travail a pris tout un train de measures adminis-
tratives dans le but de redresser le systame de gestion des diffdrentes
entit6s du MAST, tant au niveau de administration central, dans le
domain de administration des relations de Travail, dans le champ
de la s6curit6 social, que dans la lutte pour la defense et la protec-
tion social de l'enfance.

Au niveau de la protection
social de Penfance
En ce qui concern la protection social de l'enfance, la titu-
laire des Affaires Sociales Dr Eudes St Preux n'a pas m6nag6 ses ef-
forts pour r6aliser des projects visant A l'am61ioration des conditions
de cette categories, en vertu de la priority qu'elle accord aux jeunes,
particulibrement aux infants de rues. L'action du Ministbre a 6t6 mar-
qude par de grades r6alisations tells que: le placement le 26 Avril
dernier au Palais National, par le Pr6sident Jean-Bertrand ARISTIDE
de concert avec le MAST, du movement mondial en faveur des en-
fants; la constitution d'une commission intersectorielle de s61ection
.
et d'encadrement des infants surdou6s; I'ouverture d'une garden
communautaire sur la route de Mais Git6 pour les infants des fem-
mes travaillant au parc industrial, conform6ment aux conventions,
resolutions et recommendations de l'OIT; le d6marrage des travaux
du Centre d'H6bergement pour miners en conflict avec la loi, en
partenariat avec le Ministbre de la Justice, I'APENA et d'autres or-
ganismes oeuvrant dans ce domain (ce project permettra d'orienter
les miners du milieu carc6ral vers des centres de rehabilitation) ; la
c616bration de la journ6e national de l'enfant dans les neuf d6parte-
ments auteur du thbme: Nap envesti nan timoun (A l'occasion,
plusieurs centaines d'enfants de routes les categories avaient 6t6 requs
.
au Palais National, le vendredi 8 juin, par le Pr6sident ARISTIDE en
presence de la Ministre des Affaires Sociales, Dr Eudes St. Preux
CRAAN); enfin le renouvellement du contract d'appui du foyer Ste
.
Famille de Delmas 3 visant particulibrement I'augmentation de sa
capacity d'accueil.

Defense social des vieillards
et des femmes en prison
Ce m8me souci majeur a guid6 les responsables du MAST
dans leur lutte en faveur des vieillards, pour un bien-8tre du troi-
sibme Age et dans la recherche de solutions pour une meilleure d6-
tention caredrale des femmes. Un appui ponctuel fut accord &
l'Asile communal de Port-au-Prince, la furniture de deux T616vi-
seurs, d'appareils de radio et un four industrial visant A l'am61iora-
tion des conditions de vie des ain6s qui sont admis & l'Asile com-
munal. Par ailleurs, le MAST a appuy6 un project d'encadrement des
femmes en prison dans un partenariat avec le Ministare b la Condi-
tion.f6minine en vue de donner une formation appropriate aux fem-
mes incarc6r6es et faciliter leur rdinsertion dans la soci6t6.


Mise en place d'une nouvelle politique de
.
legislation social

Le Ministbre des Affaires Sociales et du Travail vient d'entrepren-
dre :
a) La finalization du project de Code du Travail, achemin6 & la Pr6st-
dence et au Bureau du Premier Ministre pour 8tre d6pos6 au Parle-
ment;
b) La tenue de la Foire Nationale du Travail & occasion du 1" Mai
2001, exposition des oeuvres artisanales et la mise en valour des
Cooperatives;
c) La restructuration du project d6nomm6 Point de Ralliement ".
Pavement des arri6r6s de salaries des employs du dit project ;
d) La participation d'Haiti & la 896me Session de la Conf6rence In-
ternationale du Travail de l'OIT
e) La finalisation du project de lois abolissant routes former de violen-
ces physiques sur les infants, notamment dans les 6coles
f) La preparation de la participation du government A la session de
New York sur les droits des infants qui se tiendra en Septembre
2001.

Dans le Champ de la S4curite Sociale ...

Sur le plan de la s6curit6 social, des measures importance ont 6td
prises par les organisms du r6seau de la s6curit6 social en vue de
centraliser leurs interventions vers extension du regime de s6curit6
social dans routes les branches d'activit6s 6conomiques A travers le
pays. Selon le Dr. CRAAN, la modernization de ce regime est I'un des
imp6ratifs du moment. Il s'aybre urgent d'adapter le systhme de s6cu-
.
rit6 social 6tablie en Haiti aux norms et pratiques internationals
en vigueur. De ce fait, des dispositions mettant ainsi en application un
systhme de gestion plus rationnel des subventions allou6es aux diverse
cat6gones sociales nicessiteuses de la population ; I'ex6cution d'un
inventaire des logements sociaux r6alis6s par l'EPPLS devant con-
duire b la preparation d'un plan national de l'Habitat; la mise en fonc-
tionnement de la Maternit6 & 1'H8pital de I'OFATMA au profit des
.
femmes travailleuses b6n6ficiant de la police d'assurance de la dite
Institution, cette dernibre realisation r6pond aux exigencies du BIT.
Le programme social mentionn6 dans le Livre Blanc de l'Orga-
nisation Fanmi Lavalas qui se resume A la reduction de la pauvret6, la
creation d'emplois et la r6insertion social constitute le leitmotiv de la
nouvelle politique social du government. Et c'est A cette tache que
.
s'est attel6e le Ministre des Affaires sociales durant les cent premiers
,
jours de gestion ministirielle. Le maigre budget du MAST chiffre
.
auteur de 95 millions de gourdes, r6partis entre les different orgams-
mes semi autonobles 6voluant sous sa tutelle tels que: ONM,
.
IBESR, CAS, ne saurait satisfaire aux besoins des projects retenus et
les exigences imm6diates du Ministbre pour conjurer de fagon systi-
.
matique les disparities sociales.
Les besoins sociaux sont nombreux, estime la Ministre, souli-
gnant qu'il faut une articulation cohdrente entre le technique, le social
et le financier, le secteur public, le secteur priv6 et la soci6t6 civil
particulibrement dans un cadre 16gal bien d6fini, mise a part 1'octroi
d'un appui financier reasonable au secteur des Affaires Sociales dans
la perspective d'att6nuer les tensions socials provoquies par la
chert6 du coGt de la vie, le ch8mage et le sous employ. Toutefois, le
MAST continue d'appliquer les axes priorities du plan strat6gique du
secteur au b6n6fice des groups cibl6s dans le cadre de la lutte centre
la pauvret6, en vue d'arriver & un d6veloppement human durable du
people haltien.


Affai res-- -


Ministi~re


des


Au


Travail


du


Sociales


et








IDRLDEPAEE!


____ ________ __~_1 )V II


Fin de cavale pour Foster le vautour


REYDON, Grande-Bretagne, 24 Juin II a fini
par se poser. Foster, le vautour d' Afkique dont 1' evasion
d'un zoo britannique avait d6clench6 une veritable traque
m6diatisde, a 6t6 capture dimanche, Al'issue deprbs d'une
semaine de cavale.


Des millers de leagues
^
Vont disparaxtre ...
(suite de la page 14)
revivre le cornis ou encore d'anciennes leagues mayas au
Mexique. En 1983, des Hawarens ont cr66 une association
pour reliance leur league originelle, notamment dans les
6coles. Elle avait presque disparu avec interdiction
instaur6e par les Etats-Unis d' enseigner en hawalen aprbs
l'annexion de l'archipel en 1898.
Le nombre des locuteurs est remont6 & une
fourchette de7.000 & 10.000 contremoins de 1.000 en 1983,
se r6jouit Luahiwa Namahoe, porte-parole del'association
'Aha Punana Iso (P6pinidre de league). D'autres initia-
tives visent h relancer le gallons, le navajo, le maori et
plusieurs langues du Botswana. (AP)


- Bobby Express

Rapiditi Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
New_ York
5401 N.E. 2nd Avenue Tdl: 758-3278 Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
9 2 W n A8 81654-2800 Quu 3 mM1vdee (T8)35 89216
, Fort Lauderdale Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
28 West Sunrise Blvd 524-1574 Washington
4 MPM1A 83 mcper Street T61202-722-4925
Pompo 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
4875 North Dixie Hwy 429-9552
81Nn gler Ave 946-4469 le 0 2 -1779513/ 22-8855 .
2469 South Orange Blossoms Trail (407)265-2100 Pour toute information, appelez Toll Free
Canada 1-800-388 3875 ( Floride)
7177 Rue St Denis, Montrdal (514)270-5968 1-800-427-2622 (New York)
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245 NaDles
10assachusetts 506 11th Ave N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Immokalee
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941) 658-9229
M Mr seasan> ass-ous
Quel que soit I'endroit sur la planted ots vous voulez envoyer
une somme pronto pronto, Faites conflance la
BOBBY EXPRESS

En plus des operations de transfer d'argent, nous nous chargeons de faire parvemr
imm6diatement au destinataire vos cassettes, letters, sacs de riz, gallons d'huile
et tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS, '
c'est 6galement me carte de t61ephone dont laligne d'acc6s n'est jamais occupde.
C'est tout simplernent le No.1 !


Colloque sur I'Agriculture

Durable

Du 27 au 29 Juiri 2001 se tiendra le colloquy sur
I'Agriculture durable, une initiative du PAD Plate-
Forme d'Agriculture Durable-une structure regroupant
seize Institutions et Organisations travaillant au niveau du
d6veloppement particulibrement dans les domains de
agriculture et de 1' environnement.
U agriculture haltienne connait un d6clin depuis
trois decades. Les causes en sont diverse et varies. On
peut citer:
la degradation de l' environnement
fable investissement tant public que priv6
ddcapitalisation des exploitation paysannes
manque ou absence d'encadrement technique
en faveur des paysans
ins6curit6 foncibre
faible infrastructure g6ndrale (routes, ouvrages
d'irrigation, march6s...)

IA colloquy qui sera inaugur61e 27 juin se
propose de r6unir les different acteurs dont la mission
est d' appuyer et de conduire des actions visant la
protection et la conservation des resources naturelles
dans le cadre d'une meilleure prise en charge veritable et
responsible.
Les themes suivants seront discutis:
1. Historique du PAD
Anne-Marie Coriolan
2. L'Agriculture durable, definition et

AndeathAcone ouis
3. Situation de1'Agriculture Haitienne.
Carl Monde
4. Exp6riefices de gestion conservatoire
des sols, des eaux et des resources
forestabres en Haiti.
Panel: Edmond Magny, Paul Verlaine,
Ronald Toussaint
5. 12recherche-actionpour une agricul
ture durable. Le k81e de I'universit6.
Panel: Ariel Azael Philippe Mathieu,
Vernet Henry
6. I' Agriculture durable dans le context
du libre-6change et de 1mondialisation.
Quelle strat6gie adopter pour Haiti?
Yves-Andr6 Wainright, Camile
Chalmers
7. La s6curit6 foncibre, 616ment indispens
able bla durability des amnagements
et de mise en valeur des terrors
agricoles
Hugues Joseph, FrantzieDubois,
Bernard Ethdart
8. La concertation inter-institutionnelle,
demarche important dans lalutte pour
1' adoption et 1' explication de politique

":.
I'Agriculture, de l'Environnement, de
la Planification, Repr6sentants d'ONG
6voluant dans le domain.
9. Experiences locales et 6trangbres
d'am6nagement durable de terrors
agricoles. Possibilit6s d'appropriation.
Panel
10. Financement de agriculture durable en
Haiti. Enjeux, modalit6s, perspectives
FAO, ACDI, OXFAM, MARNDR.

Le but ultime de ce colloque est de constitute un forum
permanent de rd/Texion et d'dchanges sur agriculture
durable.

Is Colloque se d6roulera A l' H8tel Montana.


L'actualitd au quotidien
de bon matin


6:30 am An Pipirit chantan

7:00 MELODIC MATIN

MilOdie 103.3 FM
221-8567 / 8568


Pagel6


it,=efi"e$o VNo 21


- Un cerf-volant gdant a permits samedi de dresser un
ob61isque de plus de trois tonnes dans le desert de Mojave,
en Californie, laissant penser que les Egyptiens de
I'Antiquit6 auraient pu se servir du vent pour diplacer les
pierces les plus massive.
Au bout de deux tentative, mais en moins de cinq
minutes, 1' ob61isque de b6ton armi, qui avait 6t6 couch
sur le sol, a 6t6 soulev6 par un parachute d'une couleur
brillante, modifi6 pour voler comme un cerf-volant.
"Il est sacrament plus facile de le lever avec le
vent quelepousser ou dele tirer", s' est exclam6e Maureen
Clemmons, une consultant commercial de Reseda
(Californie), qui.a consacr6 les quatre dernibres annies &
mener le project et a d6pens6 30.000 dollars (225.000FF/
34.000 enros).
Seules deux personnel ont 6t6 n6cessaires pour
faire voler I'engin long de neuf mbtres, qui a fourni une
pouss6e estim6e A 180 kilos tandis qu'il oscillait dans des
vents soufflant jusqu'd 25km/h. Un systhme complete de
poulies a aussi apport6 un appui m6canique.
Maureen Clemmons, 44 ans, a expliqu6 que1'id6e
d'avoir recourse au venthi 6tait venue en 1997, aprbs qu' elle
ait lu un article sur les tentative contemporaines pour
reproduire le mode de construction des pyramids. Les
pierces utilis6es par les Egyptiens dans 1' Antiquit6 pesaient
environ 2,25 tonnes.


homes en train de pousser, de tirer, de suer, les rampes et
le sable, et rien ne fonctionnait", a-t-elle ajout6. "Il devait
y avoir an autre moyen".
Inspire par les 16gendes sur les bateaux des Vi
kings traversant les terres sur des rondins grAce A la force
du vent, elle a sonmis son project hl'Institut de technologies
de Californie en 1999, oilun petit group s' est saisi du project
comme d'un ddfi d'ing6nierie.
Mory Gharib, professor d'adronautique & Caltech,
qui a perfectionn6 le concept pendant trois ans, a affirms
qu"'il est possible de soulever n'importe quel poids A con
edition de se servir d'un cerf-volant bla taille adequate".
Maureen Clemmons a commence avec un cerf-
volant pour infant et un ob61isque d'une trentaine de
centimbtres de haut. Et elle a augment les proportions
graduellement. Son 6quipe espbre disormais dresser un
ob61isque de neuf tonnes.
Saconceptionde1'6dification des pyramids laisse
cependant sceptiques les experts Es cerf-volants et les
6gyptologues. Ce n' est pas logique. Cela ne support pas
1' examen minutieux des connoisseurs de cerf-volants", a
remarqu6 Valerie Gobvig, 6ditrice et ridactrice-en-chef du
magazine Kite Lines", dontla publication a 6t6 r6cemment
interrompue. Quant aux experts en art 6gyptien du Metro-
politan Museum of Art de New York, ils ont jug6 cette id6e
"hautement improbable". (AP)


C'est la fauconnibre Jo Lobb, qui travaillait avec
Foster au zoo de Banham & Norfolk (est de 1'Angleterre),
qui a r6ussi & s'emparer de 1 animal, aprbs 1' avoir fait
descendre de son arbre A I'aide d'une carcass de poulet.
Le volatile fugitif a 6t6 emball6 illico dans une couverture
et emmend dans une Land Rover.
Jo Lobb est ravie. Elle a toujours ti stre qu' elle
r6ussirait au bout du compete A attraper Foster: "il est
descend quand il m'a vue, et dbs qu'il a mang6 dans ma
.main, j'ai so que tout irait bien".
Foster s' 6tait 6chapp6 lundi lors d'une
demonstration de fauconnerie au zoo. Vendredi, il avait 6t6
rep6r6 dans la station balndaire de Southwold, A 110km plus
au sud, avant de s'installer pour de bon au sommet d'un pin
dans la locality voisine de Reydon.
C'est 14 que depuis trois jours, tout avait 6td tent6
pour le faire descendre de son per choir intervention amicable
d'un autre vautour, morceaux de viande... En vain,
Les changes de t616vision britannique avaient
assure une important couverture de la cavale de Foster, la
press 6crite diffusant pour sa part des photographers de
I'imposant rapace, A la tate blanche et A l'envergure, ailes
(voir Foster / 20)


`1II-C~eff-VOlRnt COlOssal pour












Kv'e3~E~ ~w~laaycr/n~ak/ wti7~ita~


'


Haiti en Marche Vol. XV No. 1 a


____ __


Pierre Vernet, Dwayen Fakilte Lengwistik Aplike, Iniv6site Leta Ayiti
Kbmansman atik sa-a te parbt nan Ha-fti en Marche Vol. XV No. 19


Oth a monte kouman syans ak relijyon pa

obthj 1 ak s o on brj tkapbab
monte ton kouman lafwa tankou lasyans
genyen yo chak filozofi pa yo, mouvman
pa yo, kouman yo chak itil nan lavi moun.

n t ann


"Laverite gen fos pou l' kase chenn, men li
lage w' de bra balan 14 ouJn chwad.." (pal
59)
"Konesans Vilokan, se wa, prens ak gran
pritkite ka shri ak yo. Paskese yo sil ki te*
bezwen mwayen pou yo double pisans
lespri yo ak pouvwa yosou lanmb. Laptiyd,
maji ak lasyans te fe yon sil." (paj 66)
Nan moso thks sa a oth a monte brasay la
pa f bt ak syans epi relijyon sNman, men ak
maji tou. Li monte mouvman sa a ap f6t
depi nan sous listwa peyi a piske li te deja
la depi an Afrik ak relijyon zansht nou yo.
ap asyon Ad t k
aplikaSyon IRSyaHS
Yoilmoun kabap etidye yon syans anl6-anlb
saulimenmlipakabab shvi akli pourezoud
pwoblbmlavi a pote devan ni. AnpilAyisyen
nan ka sa a. Yo etidye youn osnon plizy6
syans. Men, nan tou sa, yo gen yon ti kal
konesans osnon yo pa gen ditou son bonkou
reyalitepeyiyo ; tankounon plantyonon
rivy6 yo, istwa peyi a etsetera...
Yo pa janm gen je, pannan y' ap etidye syans
la, lion yo fe yon kouddy, menal tou rapid,
soukotey'apvivla.Konsayopakapabsdvi
ak syans la pou f 6 peyi yo vanse. Syans
moun sa yo pa gen ni konsyans, ni nannan.
LA on gade kouman moun sa yo ap aji, se
kbm si yo pa te janm mete pye lekbl.
Pyd Michal Cheri, nan woman an, di, nan
aprann syans fbk konesans syantifik yo
marye ak matrix reyalite peyx Dazile.
a) Adaptasyon filozofi, syans,
relijyon nan reyalite
popilasyon Dazile.
"Poukise pa syans pou nou fe pant ant tit
man ak baz man tounen endfi pou n' pote
moun ak machandiz...
Poukisepasyanspounoudontefotontebil
nan myon soldy."(Paj56)

o skaalakau k n don ele
kouman pou yo fe kia bat o ralantisan yo
pa mere lavi pasyan yo an danje ". (paj
135)

b) Aplikasyon syans pou etidye
kilti popilasyon Dazde.
Otd a etidye yon dans yo rele "Tiloz". Pou

I t6 6 60aox do 6 1 oTsa
konekte ak mizik.
"Nankadans Tilozla... mouvmanfraktal
la chita sou pozisyon 2 manm kikoleyoun
ak 18t nan yon jwenti. De manm ki kole
fet pou yo pran de direksyon depaman 19
jwenti yo an aksyon. Chak jwents
trpreante yon divizyon pou kantire pati
nan ka a li koumande. Anchennman
m a nlyo apati jwnenti yo bayefe frak-


Si yon mizisyen ka kreye chediv ak sit ndt
mizik, kisa yon dans& p'ap fe ak sit jwenti
(ren, koud, kou, jenou, ponydt, je pye,
repal) plisyonrk, debra, dejanm, dekwis,
de pla men, de pye... Filozdf k'ap ref lechi
tewdTiloztankouegzanpamoniantsaki
depaman... "(paj 105)
Pierre VERNET

Suite, nowy:
ffEM Vok XV Wo: 22


Mercredi 27 Juin 2001


Page 1


r


18[. Wonn sdk yo se mourman regilye

mymm in sdk re ezante yon
Dezybman li pale son fizik
"Poukise pa syans ki pou pbmk nou estoke
enlyi k'ap gaspiye nan kout zekid."

& bp s o9eoen a .

reyon soldy." (Paj 56)
. yo utilize pozisyon yon pl foton
makonnen. Yon foton se yon pay limyd nan
> *
dinye limit... '(pay 148)
Twazybman li pale son fizik alike sou
bdinath :
"Tourmounkivlekonekteakyonadinary
fet pou konnen kouman pou l' kadone seri
foton pa li yo ak yon bary? foton k'ap
pwotefeddinat@yo. Toutotanderanjefoton
fas pou fas yo pa makonnen san fot'
kominikasyon an p'ap posib."(paj111)
Katriybman li pale son newoloji
"... ekzp la remake nan lab paryetalgoch,
bb tanp la, lakay moun ki kanzo yo, no
flelektriksivoa (newonnyo) pikonsantre
pase moun ki pa kanzo yo" (paj 110)
,
Aske pa gen may san koneksyon ki ta
lakoz in ye yo desounen. ...

Apardy la pral pimk yo venfyest gen twou
vid nan nas newonn svo kanzo malad
yo... apar By la pral pbmit ekie la gade nan
18< direksyon, rankou dyamit may yo,
malfomasyon aksikilasyon eleman tankou
oksign, fosfo ak lbt ". (paj110)
2 Devlopman lasyanS
ak konsekans sou
moun. *
Yon lbt kesyon syantifik fondalnatal oth a
trete nan woman an, yon kesyon ki mete
s6vo tout savan an boulatcha, se konsekans
devlopman lasyans kapab genyen soulavni
kretyen-vivan.
Lasyans rive lwen : jodiya yo kabap f6
klonaj... sa vle di yo kapab pran selil yon
moun pou yo ref6 menm moun sa a. Yo
kapab fe wobo (moun-machin) ki gen sevo
sable ak pa moun.
Men lasyans kapab ale pi lwen toujou !..
Aske moun-machin pa ap rive detwi ras
moun ? Eske lasyans moutr f6 pa ap rive
elimine o u t yon filozofik


a) lafwa ak doutans syantifik.
Otd a deviope yon bH refleksyon filozofik
-
trete val tyans, vald teyoloji, vald youn

Premye eleman refleksyon an se kesyon
lafwa ak baz syans ki se doutans ; youn
sanse do-pou-do ak lbt.
"Lage yon nas nan lativyd, dlo travise l'
nan tout sans, kam si nas la pa t' egziste.
Konbyen moun sou lati ki gen konsyans
ka yo sanble ak yon nas k'ap benyen nan
materyo yo pa ka sand. Depi ven
jenerasyon m'ap s&vilafwa, inwen travise
tan, mwen pile td, mwen janbe dlo. Tout
kote m' pase gen yon zanmi ki pa janm
lage m'. Doute pa janm ban m' chans dd mi
trankil. Chak fwa kalmi asirans vie pote
m' ale, dout souke nannan m', fe m'
reveye." (paj 59)
.
'Kr .word asirans konesans beke pou yo
konprann yo ka pale sou sa yo pa konnen.
Genlatfoveritepiegzafere men nmo.
Lonran nou te konprann elektwon t'ap fe

Itaa mpn a o m,-
anpil pwogrd ak yon moso verite konsa."
(paj 58)
b) Brasay syans ak
relijyon.
Dezysm eleman refleksyon an se brasay
syans ak relijyon.


ab ko At. Poutan kr bl te

t pjaanb6an lbtlang tankeone
akou chak lang sa yo te fbt gras ak
kwazrnan plizyd lbt lang. Men malgre sa,
malgre esklay vini lib, ansyen esklay sa yo,
Ayisyen, toujoukontinye pabay tht yovalk

k o up n t k t Ig oNm3
Ayisyen pa moun tankou tout moun. E Jan
sosyete Ayiti vin devlope f6 sitiyasyon sa a
pa j anm change vre jouk j od iya.
Se saki f6Ayisyenki paselekbl jwenunan
lekb1 yon bann lide yo mete devan pou f6
tht yo kwd lang manman yo enfery& devan
tout lbt lang. Nan tout vye lide yo ap plede
cache yo, genyen ki di kreybl pa gen
gramb ; genyenyonlbt ki dikreybl ap f'emen
nou : Li pa p6mst nou ouvb sou lbt peyi.
enyen yon lbt ankh ki di kreybl pa kapab
2- Lang pa janm manke mo pon
li re syans.
Sou d6nye vye lide sa a : Syans pa ka f6t an
kreybl, paske li pa gen mo syantifik, moun
ki ap di sa yo te gen dwa sispann di sa depi
lontan. Yo ta annik gade yon lang tankou
franse, yo ta wk pifb mo lang sa a, sitou mo
syantifik, shti nan laten ak grbk (pou mo yo
di ki savan yo) Pa egzanp, mo : sant6,
maladies, remade, shti nan laten. ; hygiene,

pM Tan re pp p, r le dnannan the
A nan 9& .
Mo "hasard "sbti nan arab avek
sans "jwbt de"
Mo "abb6 sbti nan lang arameyeh
Mo "vacarme "shti nan lang
ney61anda
,,
Mo turban, 6pinard sbti nan
pbsan
Mo agrafe, 6pargner sbti nan
j6manik
Sapa anpeche yonlang gen dwapran pwbp
mo pa li pouli di menm bagay la. Nan lang
angle yo di "eye doctor"; an kreybl: dokta
Je.
Sou kesyon sa a, kesyon lang ak syans, se
pamo kimanke ki fs yon moun pa kapab fa
syans nanlang ni. Slide apou genyen, apre
ou ap toujou kapab jwenn mo a. Sa v1e di se
sa yon moun konnen, sa yon moun
konprann, jan li konprann ni, ki enphtan.

Y6n a2en lide en konp
oubyen pran menm mo a ki genyen nan yon
lbt lang ophthalmology ophtalmologie'
oftalmoloji). Menyon mounki konprannki
li se nan zbthy li sa ye p'ap janm kapab
konprann "kadyoloji" menm si lbt moun ki
appalemenmlang saananmenmpeyiak
moun sa a, ap shvi ak mo a depi lontan.
Kidonk pa gen okenn pwobl6m pou yon
moun f6 syans an kreybl. .
B Demonstrasyon oth a : h pale
pawM lasyans an kreybl.-
Se demonstrasyon sa a Pyd Michel Cheri fd
nan womanli a. Li demontre li plizyk jan :
1- Matematik Fizik Fizik ak
sainate newosoji.
Premybman li pale sou matematik.
"Se te epdk save t'ap fouye nan matematik
fraktal. Nan penti, nan mizik, naneskilti,
nan tou sa moun ap fe fo fraktalla te parit.
Gen save ki di lanati fe tout zafe 1' an
fraktal. Matematisyen te admit depi yon
moun, yon machine osnon lanati ka repete
yon mouvman kld ki byen detaye sou
deferan mezi, lechil osnon dimansyon, fok
yomerel'nanloevenmankirespektelalwa
frakta yo (pay
Yo pranegzanp yonwdchld litonbenan
dlo, se egzanp ki pi senp pou moun
konprann fraktal. Li wdch la tonbe nan
dlo,)6s wach la fe dlo a desinen, sou anld
dlo a, yon rado wonn sik, youn anndan


Yon moun ki ta pale franse (sblman) p'ap
kabap konprann anyen .
'Mnesa a se tou pa Jaja, yon ti pwodaynan
,--danse Dept 18 li te gen diz an li te gen tan
gensouplisyon chwalmisrdsele." (paj102)


fe s 2a iny I
ranmase nan konkou lanmou "(paj 99)
'R&l dekonstonbre k'ap pidi ji nan moulen
lekal p'ap tive wo ase pou papa ta di ann
areye yon ldt chimen" (paj 133)
"Ren dans? yo egzisepou tay la vin lakal
tankou yon lajil y'ap pase nan moulen
askiltd"(paj 106)
"Labou pa bon pou]Id. Fld nan mati f letri
anvan lawouze mande 1' louvri."(paj 82).
S&nli dekri yo bwotenou, yo vlopenou, yo
pote nou ale pou yo mennen nou nan lavi
tout bon.
"Madiba se rezilta melany tout halite ras
moun k'ap viv nan zile Sent List Cheve
bouklit, po Madiba menm kould ak ch;
yon abriko ki koumanse twd mi. Madiba
kanpe sou tk yon mit swasant kenz, zepal
li kare tankou yon fanm d'Ejap nan epak
dinasti farawon. "(Paj 60)
"Brikoral klaksonn nan frape nan nyaj yo

na Talboan ks n.
mitandemiray."(Paj145)
"Eko a twd fo pou mbn nan. Wou ary?
youn nan kamyon kola yo pidipyesou yon
mosomankir'apdeboulonnen;sepremye
kamyon ki pran wout faliz la... Asfat la
ap depatcha ansanm ak kouch rd man nan
; bousalleve nan tout ka man nan tankou
moun ki fe malady virat. Wout la
rachonnen, yon gwo manman chat
grafouyen l'sou tout longd..."(paj148).
3- Yon plim zwazo, yon
Stil lejh
Yon ekriven se yon atis-plim ki kapab, ak
sa li ekri, fa moun viv sa li menm li santi.
Men fbk sa fbt tou fasil, albz, san moun ki
ap li a pa blije bay tat li twsp pwoblbm.
Penso atis Pyd MichM Cheri tankou yon
plim... zwazo. Liekri akyonplim, yonsd1
lejb: san oupaf'e jeth on suiv mouvman yo
ap as an je on oeudwd, klb k u


the ap antre anba kamyon, youn ap frape
Idt, balansm adwat; balansm agach, loupin
devan, loupin d2yd; panik pran nanm tout
pasaje."(paj 148)
"Gadeoto, gadesatelit, gademounkiddyd
mobil li. P& Lemiran tire de pwent vis li
pou li pa pran pli, eskanp la fer pou rete
rid."(paj 146)

"Wot& epriv, mezi lafwa..." (paj 146)

IV- 'Ikavay syantifik :
a
travay pou pale pawol-

IRSyRHS
Men tout travay sa a oth a fb a pou li ekri
woman an makbnen ak lide ekri woman an
li menm : lide a se leve yon defi, defi monte
tout moun lang kreyb1 tankou tout 15t lang
kapab sbvi pou fb filozofi, pou fb syans.
A- Konsiderasyon sou
laRg
1- Kondisyon kreybl fbt
se kondisyon pbp
Ryisyen fit.
Kondisyon kreyb1 fbt la t'ap toujou f6 yo
gade li mal. Piske se lang esklay te f6 pou


LIT TERATURE






I


1


L


Allez de BEURRE A CONDES, en utilisant deS
mots du vocabulaire frangais, et ne changeant
qu'une letter par ligne.


SCRABBLE
Arranged les sept letters ci-dessous
pour former un mot Frangais

BE

SKS

HA


Solutions de la semaine passed:
M 0 DIFIE


HORIZONTAL
1. D'un ton 2. Instruites -
3. Femme distingube -4. Pench6 -
5. Argon Choisi -
6. Bureau de Standards ambricain -
--
Lettre grecque 7. Quote-part -
En matibre de 8. Cot6 gauche.
VERTICAL:
1. Centrales 2. Rh6toricienne -
3. Membre fusill& de Jeune Halti -
BrUlt 4. Petit po6me -
5. Titane Pronom -
6. De I'oreille 7. N6gation Trois fois
8. Enzyme.


-
-
---
5


L ~r,,,,


z ..


I


GRILLE DES PROGRAMMES

He I od re 1 03 3 FM
-
74 bus Rue Capois .
Port-au-Prince, Hart1
t61: 221-8567 / 221 -858/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiwolrd.cmURL;
.
www.haltienmarche.com
.
Sh00 6h30 Bon Riveil en musique

6h30-7h00 Au Pipirit chantant
premier journal creole avec Yves Paul L6andre

7600- 9h00 Mdlodie Matin avec Marcus
Information, Interviews, Analyses
7hl5 : Au quotidian avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec
Roosevelt Jn Frangois
7h35 : I' Actualit6 en Bref avec Yves Paul L6andre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Kaptenn Bill
7h 55 : 1' Editorial
10h00-Midi Le disque de I'auditeur
avec Jacques Lacour
12h00-12hl5 Le Midi
-
Un r6sum6 des formations avec Villette Hertelou
12hl5 2h00 Lady blues ( elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

2h00- 3h00 C'est si bon en chansons
Emission de' chansons frangaises
31100-5600 Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Kaptenn Bill

5600 Nouvelles

5h30-7h00 Les Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Lutchano

8h30-9h00 Soir informations


10h00 Notre Grand concert ..
I'Heur classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque & Musique"
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)

Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
9600 et ... Cavaliers prenez vos dames Chaque Samedi
Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


EnBre f ...
(suitedelapage2)
extraordinaire de l'Assembl6e G6n6rale de l'ONU sur lalutte centre le SIDA ...
Une d616gation haltienue, conduit par la Premibre dame de la R6publique, Mme
Mildred Trouillot Aristide, participate du 25 au 27 juin prochain & New-York A la ses-
sion extraordinaire del'Assembl6e G6n6rale del'Organisation des Nations Unies
(ONU) sur la lutte centre le SIDA.
La d616gation haftienne participera non seulement A la stance pl6nidre mais aussi aux
seances spcifiques qui serontr6alis6es sous forme de tableronde.
Cette delegation est compose notamment du Ministre dela Sant6 Publique, Henry
Claude Voltaire, du responsible du programme national delutte centre le VIH, le Dr
Joalle Daize et de repr6sentants du secteur priv6. Lors d'une conference de press
vendredi, le Ministre de Sant6 Publique, Henry Claude Voltaire, a indiqu6 que dans
le cadre de cette session extraordinaire, le Secr6taire g6ndral de l'ONU, Kofi Annan,
lancers un appel aux gouvernements du monde enter pour qu'ils contribuent A rele-
ver le d6ft que represented le Sida.
Kofi Annan doit insisted sur la n6cessit6 pour les Etats membres de concentrer leur
action autour des sept (7) points qui devraient contribute & endiguer l'6pid6mie du
SIDA.
Le Minister de la Sant6 Publique estime pour sa part que les Etats members devraient
61aborer un leadership common sur cette maladies et travailler ensemble pour-rbduire
son impact social et 6conomique.
Ces pays devraient 6galement, a-t-il dit, mettre en place des micanismes de coordina-
tion sur le plan national et international en vue de mobiliser des resources financi6-
,
res A different mveaux.
Selon le Ministre de la Sant6 Publique, A la fin de la session les repr6sentants des
Etats auront A signer une declaration d'engagement contrele VIH/SIDA.
Dans cette d6claration,1e SIDA sera consid6r6 comme une crise mondiale qui n6ces-
site use action mondiale. Un fonds de lutte centre le SIDA d'un montant de un mil-
lion de gourdes, a 6t6 cr66 par litat haltien.

Rencontre entre le Prisident Aristide et le CEP
actuellement en place ...
Le Chef de litat a rencontr6, jeudi au Palais National, les actuels conseillers 61ecto-
raux. A cette occasion, les members du CEP ont A l'unanimit6 r6it6r6 qu'ils 6taient
prets A partir pour permettre le d6blocage de la situation actuelle.



GLOBAL FINANCIAL SERVICES &
LOAN EXPRESS INC.
FLASH FLASH FLASH
Du nouveau pour la communaut6 de la Floride et les commu-
naut6s voisines Boston, Chicago, New York, Philadelphia,
Canada.
Pour tous vos problbmes de credit et de financement, Contactez nous.
Le d6vouement qui sera d6ploy6 & votre 6gard n'est pareil A aucune autre institu-
tion financiare.
<>.
Pour planification, d6veloppement de project, lancement, restructuration et
financement de projects et d'entreprises, FS. & L. E. Inc. est la seule source.
Parmi les services que nous offrons:
BAIL BOND
Assurance gindrale
Achat et Vente de Maison
Unification des entrepreneurs et des investisseurs 7. :
Recouvrement / Collection
Pour de plus samples informations, composer sans frais ie
] 1-888 988 8300 Fax: 1 888 235 4774
"a 6116 S. W.7th street Margate Florida33072
FINANCIAL SERVICES & LOAN EXPRESS INC.COM
Professionalisme, Compdtence, Courtoisie et Devouement
sont les traits caractdristiques attribuds A notre enterprise.


Mercredi 27 Juin 2001


Page l8


Solutions de la


CONDES


Solutions de la semaine passde:
PTL vSS UJHXDKR




F~ N
PR Y\\ CLN\BL/H NVQ
A AI H P\U Q O E J G PLN
G Q R\ BL A\GUK\GBG VV
A Q X AS T /ZJ\ UCR
SMDU EBA
O F B V N \J L P\: SALL
PO E R SIRIRZD
H- v


ntine

h
Colombie
EPa y
Perou
Uruguay
venezuela


F
o
T
G
O
F
L
D
W
H
X
. Q
v
W







ti gut p tigoutak an Mpou


Haiti en Marche Vol. XV o.


1


KOUKOUY AYITI
AP PREZANTE CHALOSKA
Youn michan py6steyat ki te f6 siksh plis foul
nan Miyami nan ane 86-87 la pral jwe nan
Pitoprens nan Sant Kiltitrbl Dorcely Dede nan
Santo-6. Chaloska se youn pyesteyat kouzen
Ralba (Dr. Serge Frangois ekri, Jan Mapou
ranje, epi mete sou shn nan Joseph Caleb Cen-
ter, akth presipal yo se te Dorcely Dede nan
wbl kbmandan Kastwbl, Yolande Thomas nan
.
wbl Vybjell ak Janjan Dezire nan wbl Bokal.
Te gen plis pase 2000 mounn ki te vin we
-
pybsteyat sa-a. Mounn te tounen. Se lapolis ki
te blije vin mete lbd, enben,
SOSYETE KOUKOUY SANTO HAITI
ap fete 5 ane siksh
,,
ak Pyds Teyat "CIIALOSKA
Mizansin Dorcely Dede
Samdi 14 Jiyd 2001 a 6:00 PM
Nan SANT KILTIREL DORCELY
Santo 6, # 4
Khmandan Kastwbl : David JEANTY
Vybjeli : Joanne PROPHETE
Bokal : Gary OSIER

LIV AN FOLI: YOUN INISYATIV
KI MANDE KASE-DOUBLE
.
Plis pase 500 tit liv, 13 oth nan tout disiphn
t'ap siyen liv nan Petyovil, Okap, SenMak,
Phdpe, sou lobedyans <> ak journal
<> Max Chauvet declare
76m edisyon Liv an Foli sa-a se youn gwo
.
siksh. Yo vann plis pase 10,000 liv nan youn
grenn jounen.. Te gen kbk oth ki te soti nan
Dyaspora-a tankou Dany Laferriere ak George
Anglade. Men Nou panse f6k gen pibon lyezon
ki pou kodone lojistik pou ekriven nan diaspora
yo. Fok envitasyon yo f6 5-6 mwa davans pou
oth yo prepare yo, pou liv nan dyaspora-a
. s
patisipe nan michan mamfestasyon kiltirel sa-
a. Deplasman Ayisyen antrapde pou ale Ayiti
pafwa difisil Sa depann ki travay mounn nan
s
ap fe. Travay nan peyi isit bay vakans youn


DAUDIER-LOUIS

Roselord Daudier Louis, manman atis-
chante Jean-Michel Daudier, youn ved6t
nasyonal ak change <>
nan ane 86 la, Rose-Daudier Louis, manman
enjenyb KenN Daudier, Mirlbne ak Sabrina
Daudier. Rose Daudier Louis (tout zanmi-
fanmi rele Wozi)manman adoptif Jan Mapou
pandas youn ti vizit nan Miyami pou li vin wk
2 pitit li yo Jean Michel ak Jan Mapou tonbe
malad. Roz dyabetik depi plis pase 25 ane. Nan
vwaya) Okay -Phtoprens li pran youn grip ki
tounen youn nemoni. Nemoni ak malady sik,
se lbt ak sitwon. Sou konsky Dokth Joel
Henriquez Poliard, Roz te blije rantre
Adventure Hospital kote li pase 8 jou ap pran
tretman. Roz soti lopital Lendi pase. Nou swete
li byen vini nan Miyami epi pou vye kb-a pran
fbs, sante ak kouraj pou li jui bonjan solby cho
Mi arm-an
7 *
fwa chak ane. Deplasman san otorizasyon e
menm ak otorizasyon ka lakbz youn mounn
.pidi travay li. Kidonk, pou invite, wi yo te
invite nou, men se te kbk jou anvan ki lia
t'penmbt kodinasyon yo f6t kbmsadwa. Nou
. .
swete lane pwoch6n diaspora ap fe pl bbl figs
epitou liv Kreyb1 yo monte sou tribin
menmjan ak liv Franse yo. Men youn ti repitaj
.
kozen Pierre-Michel te fe sou entinbt nan
salonkay REKA
< vant liv Ayisyen yo bganize Pitoprens-


Couple ede-m bat bravo. Ti jennjan nou
yo ak briye kon kombt nan sybl peyi Etazini.
Madmwazbl Marie Similien, pitit Jean Similien
tout mounn konnen sou non Toto Nesesite pral
reprezante Miami Beach nan Miss American
COED Pageant ane sa-a. Nan konkou pou
chwazi bebe ki pral reprezante Miami Beach
la se Marie ki pote premye pri. Bebe-a elegant,
li byen kanpe, li entelijan. Se ak fykte Papa
Marie te ban nou nouv61 la. Toto kontan. Li
kontan paske Mari f'e lonb fanmi-an, f6 lon6
kominote-a ansanm ak peyi li Ayiti.
Jounen jodi-a se nan tout domen
Ayisyen ap briye. Nan gradwasyon k'ap fbt
nan lekb1 yo Ti Ayisyen pote premye pri nan
tout matyb. Nou menm aprann gen ti Ayisyen
ki youn tijan wont pou wb se bwote y'ap bwote
twofe albske tizanmi nan klas la va ka rive
nan degre konpetisyon ak yo... Nan politic nou
.
bat blan, nou bat afriken-Ameriken. Nan Kilti
.
de pi yo di "Ayiti" tout je louvre. Gwoup
Desandann, youn gwoup pitit Ayisyen ki sot
Kiba retounen ak kat twofe ki soti nan Biwo 2
majistra yo ak Board of County Commission-
ers. Jan mounn sa yo mabyal lb yo tande Kiben
ap jwe nan Miyami... men fwa sa-a mo Kiben-
an te sikre ak ti moso rapadou Ayisyen...epi
tout mounn dou...!
Konkou Miss Ameriken COED la ap
fit Orlando nan senmenn Thanksgiving 2001-
an. Gen anpil kbmbsan ak mounn ki konprann
nan kominote-a ki ede Marie nan piblikasyon
.
program pou aktivite-a..Libreri Mapou achte
.
youn tx posyon...Se ti piblisite sa yo ki penm6t
Marie f'e ti monnen ki penmbt li achte tikh pou
l'vwayaje al (')1anndo. Nou woule tankou, nou
bat kata nou lage youn s&1 koudyay
lakontantman pou Marie Silimien ak Papa li
Toto Nesesite. Si nou v1e voye konpliman ak
flb osnon si nou te vle bay Marie youn ti
bourad finals (paske gen gwo depans) rele Toto
Nesesite nan 786-427-0198/ 305-467-7229
--""***
REFLEKSYON:
Ki diferans ki genyen ant prezidan Aristide ak
Prezidan Estimd?

Repons: P&p la rele Prezidan Aristide : TITID
P&p la te rele prezidan Dumarsais Estime:
TITIM

Preyidan-an di: <>
Zht reponn: KISA? Ou fout fou Preyidan!
Pa janm monte sou zbthy pye Zenglendo
tande... Yo se chen, y'ava mbde-w wi Preyidan.
Tht Zenglendo chby ...Se karese pou karese-1
epi mete siwo... lage foumi flanman..Ou
konprann! (jama)


.
Petyonvil jou Fbt-Dye. Ane sa-a
li te tonbe 14 jen. Yo vann plis
pase 12000 liv jou sa-a. Pou
youn oth patisipe nan Livre en
Folie, fbk li asepte bay achth yo
yon rabb 30% sou pri nbmal liv
la (youn liv ki vann 200 gd, achth
a ap peye-1 136gd). Kontrkman
ak sa bganizath yo te di m: yo
t'ap amenaje youn espas
espesyal pou liv kreybl. Sa pa
t'fbt,.kidonk ti ponyen liv kreyb1
ki te la yo (mwens pase 20) pa
gen mounn ki te konnen yo la.
Se pa f6t Livre en Folie si oth
kreybl yo pa pardt, pa gen mounn
k'ap f6 Kreybl kado, si gen
mounn ki vie kreyM vanse an
.
Ayxti, se yo ki monte
bganizasyon pou pouse travay k
pa f6t an kreybl. Se pi gwo leson
mwen aprann nan Livre en Folie
2001 an. 3 pi gwo Mezon-Kombs
ki patwone Livre en Folie se
Journal Le Nouvelliste,
Imprimeur II (youn mezon
edisyon) ak Unibank.(repbtaj :
Pierre-Michel
Manm: REKA

MEN MAYOL LA:
WWW.librerimapou.com
VIZITE LI... CACHE LIV OU
BEZWEN EPI GAYE NOVEL LA.


Mercredi 27 Juin 2001


Page 19


D


NADEGE QUEVEDO (devan);NANCY ST.LEGER(nan
fon) AP LAYE YOUN KONGO POU KIBEN-AYISYEN
YO <> NAN SANT KILTIREL
MAPOU(10 Jen 2001)
Te gen plis pase 150 invite Anba pye Mapou-a. Te gen plis
pase 25 invite ki te soti Ayiti ak kbk journals Ayisyen an Ayiti. .
Nan seremoni byenvini sa-a, anpil mounn te pran lapawbl. Younn
ladan yo se te Sheila Smith ki te blayi youn tapi wouj sou non
Depatman Zafb Kiltirdl nan Dade County. Sheila responsab
asosyasyon HAND ki vie di Haitian Artists Network of Dade ki
son lobedyans Sosyete Koukouy. S'oun bganizasyon k'ap ede jenn
ti 6ganizasyon yo bganize yo, monte yo kijan pou yo alike pou
sibvansyon, asiste yo ak teknik plis konsky. Nan dans Koukouy
yo te ofri gwoup Desandann nan, Naddge, Nancy, Yanouwi,
Guerline, Ledson te laye youn kongo ki te drape ak de ti lanj Omar
Desire al Alice Velasquez.


MARIE SIMILIEN






| EIIATO S I


cra e o .
Mlle Anne Marie BRUTUS, Avocate


Port-au-Prince, le 23 Juin 2001
Chbre M6, .
Nous avons 1'honneur de vous
faire part denos voeux de joie doubles d'un
culte de sinc6rit6 dans le but de tracer pour
vous le chemin du devoir ainsi que des mots
du droit

Foster, le vautour ...
(suite de la page 16)
d6ploy6es, de 2,4 mbtres.
Oiseau le plus haut au monde, 1e
griffon de Ruppell peut voter hune altitude
de 11.000 mbtres et des vitesses de 35 km;
h. Originaire d'Afrique oriental, c' est
principalement un charognard, mais il
s'attaqueparfoishdepetitsanimauxvivants.
(AP)


UNITRANSFER
Hil a subsidiary of UNIBANK HAITI

UNITRANSFER USA, INC.,
the fastest growing money remitter to Hal'ti is seeking an accountant
for its Headquarter located in Miami, Florida
Job Description:
General Accounting duties including preparation of Financial
Statements, follow up of the Inter-company activities and
Bank Account Reconciliation.

Requirements:
- 4 Year Accounting Degree
- Knowledge of MS Windows and Accpac
- Minimum of 3 Years work related experience

Please send resume no later than June 27th 2001 by fax at:
(305) 757-0775

Att.: Human Resources Department


Page 20


Mercredi 27 Juin 2001
Haiti en M h VlXV N 2


o


Chbre M6,nous nepouvons penser
A part ce qui n'est pas donn6 & part. Cela
laisse dire que, dans les sillons de votre vie,
vous n'allez pas sculement faire face A ce
que vous avez souhait6 mais aussi & des
impr6vus. Dans cette optique, nous n'avons
qu' A vous demanded de garden la t8te
tranquille, le sang froid. Seuls les yeux de
votre coeur auront le pouvoir de piercer
I'impersable, de percevoir I'impercevable,
de p6n6trer l'imp6n6trable pour satisfaire les
insatiable, pour rallied les s6paratistes.
On est unanime i croire quela con-
science haltienne est controversies sur la
question de droit common. Chaque fois
qu'un 616ment de notre classes brigue un
niveau parcel, nous croyons que cela se
r6alise dans la perspective du bien-8tre
collectif Dans cette accepting, nous


imaginons que vous ferez parties de la solu-
tion de la justice haltienne.
Comme nous, yous souffez de la
crise de justice qui s6vit en Haiti; vous Stes
aux aguets quand vos droits individuals sont
menaces. Aussi long temps que la corruption
fait loi en Haiti, notre justice s'enlise dans
la mddiocrit6 et la crispation.
CherM6,vousallezbiensilrlutter
pour que la justice soit faite A qui elle est
due.
Ainsi done, nous n'aurions qu'd
vous renouveler notre 6tat d' Ame qui
r6clame de vous le d6vouement, le courage,
la determination, la tolerance et surtout de
prouver votre competence sur le chemin du
devoir et du reste, de les prouver par votre
eloquence.
Patrick H. Eughne


Melle Ane Marie Brtus et Me Desk P. Rigis


Achetez f votre
famille un telephone

par Unitransfer
Compel se chargers de I'activer et de
le remettre au bindficiaire dans I'un
de ses points de vente & Port-au-
Prince, au Cap-Haitien ou aux Cayes !


Faites programmer
votre cellulaire TDMA d4s
votre arrive A I'abroport

Au comptoir de I'abroport, Comcel
programme imm4diatement votre
cellulaire TDIVIA pour
/' s so


~~e~


La meill eu re conn exion


UNITRANSFER

103 points de vente:
* New York
* New Jersey
* Boston
* Miami .
* Montrial
Ihfo: 1-877-864-8726 war,........,


COmC L"

5 points de vente:
Nazon
Frdres
Carrefour
Cap-Haitien
Cayes
Service A la clientele: 401-5566




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs