Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00059
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: May 2, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00059
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Haiti en Marche edition du 2 au 8 Mai 2001 Vol. XV No.

JOURNEE INTERNATIONAL DE LA LIBER' DE LA PRESS

Le nom de Jean Dominique ajout au Memorial

-.AR2 des Journalistes h Arlington Russe sot pa"" '"' arsu o d les"
sont morts dans 1' exsercice de leur I' ann6e 20(X). Uni tiers de:s jo>urnalistes
profession durant I'amide 2000, seronit Le journalist et historien Harold Le MemIoral des Jo~urnalistes est don't les noms seront ajouit6s aui
ajout6s au Freedom Forum Journalists Evans, auteur de Le Sicle Amdricainl ", un t6mo~igniage supreme ceux qui ouit fait Miemiorial, ont 6t6 tuds dan~s ces pays.
Menoral, situ6C aui Freedomn Park, prononcera un hommnage 10 :00 am ; I'ultime sacrifice dans la recherche de lai I'Amtiquielatinle de~me~ure uine
Arling~toni, ce jeuidi 3 Mlai, l'occasiorn ensuitelecs noms des 26 journalistes seront v6rit6 "dit Charles L. Overby, chairmani et zone rouge pour les journalistss qlui
de la Journie Initernationale de la Libert cit6s. La c6rimonie aura lieu en pr6sefice dlirecteuir ex6cutif du Freedomi Foruim. couvlrent I' actual t6 politique, le traffic de
de la ~Presse. ,de parents, amiis et colleagues des dfunits. La Sierra Leone, la Colombie et la (voir Jean Domiinique / 2)


La chance a la soclete civil mass la vraie .
ANALYISE enigagtnements A n6gocier avec l'opp~osition puissent aboutir et neanet nloguu, les init6ress6s s' entenident sur une chose :
PORI'-AU-PRINCIE, 29Avrl et la soci6t6 civil uni d6blocage de la de dilato~ires en dilato~ires, alors qlue les deuxc l'urg~ence de sortir du (uiimel.
Dans toute ngociation, it faut uin levier situation. parties n' arrvent toujIours as s' enitendre: On vloit bien cette ncessit6 du
qui puisse agir des deuxc c8t6s. Ilne peut Mais pour que des ngociations~ sur un format initial, faut e is 6 d prtiaupouoi. Misell nes
tre question qu'uin seuil des pas aussi \vidente chez
protagbonistes soit sous pression. Ii/A't 1;9 I'opposition ...
D>urant les n6gociaitions poiurRAitil D'us desd le pr6sident
mnettre fini la guerre du R ,.Aitdaprsesngemt
Vietnam, la Maison Blanche PER OiliI; solenniels auprs de
6tait d6bord6e par les cercuieils i? l'administrationi am6ricaine
de je:unes soldats US morts au ..: (accord e:n hutit pointss, puis la
combat quii d6b>arquaienit par semaine dernire devant les 33
carg~os entiers,aninsi quiepar les -- autres chefs d'Etat et de
manifestationi s conitre la guerre rR~~j Ii ,i ~L -j~~,-.-'- gouverniement dui continent
parou ax tas-1ni. usi rduinis B Qu6bec (except.Cubha).
chaque fois qlue le n6gociateur ,, I De: l'autre, il doit tout
amiricain, Henry Kissinger, o!, faire poulr dbloquer les fonds
pensait que le camp> enniemi B$ Fgl s $ rik 58/ bisPalss ~ tL3`g&$ (centfaines de millions de dollars
semblait avoir la pairtie trop ~ en dons et prts) gelCs par
belle, il inviitait son pr6sidenit, I'inentonlpu6vtrul
Richard Nixon, h lancer de catastrophe dconomnique ne
nouveaux bomnbardemenit s rBg:jA!.1~~ ended le pays enicore pluis
conitre Hanioi. ; r .; totalemenzt ingouverniable.
En H-aiti, la crise ~f7f;i;I"~----,, p~ ~%D'ailleurs, c' est Mi. Aristide qui
politico-61ectorale parait ~ "` -" as ;ru4iLC d6clare h sonr retour de Qu6iihee
interminaible. Le:prsidenitlJeani- ~"~"IE~inRL que la BID (Baiquie
Bertrand Aristide revienit du interamricaini e de d6ve~lop1-
sommet des Amnriques aprs pement) continue B conidioionner
avoir renuveld sesLes 34 chefs d'Etat rcemment runis au Sommiet des Amriques Qubec, Cainadai phzoto de coulrtoisie(viSoitcvle/4


Le Bureau de

Communication et de


n Presse de la Prisidence

/3t rpond Ha'iti en Marche
e noir La Pres;id1'lene. 61

i "Copyrighted Material '2', ,,,C.:.... /HITI EN MAI;RCHE
.. **Syndicated Content ...e, ,,, ,,,n Port-aiu-Prince
11 \.III C \ nl I.nion1 i n1iclL. IB.~. \ rnal
Available from Commercial News Providers" '"' "';' non "'' "on e rol,,een no U

fetllc;i le l 3r L IL 1 1 .11.11i~~. cl4.111irilu
ofr' I-r. c L c 1. i 'L, J i clls! c ciii LJo 1 to 1 1 I JU
U t tlllT L c \ ib.ii ItIstIa e .1[`'' ` I 'Ill F \ ( 1 1 .$ 4

Cli it 1. dt\f.t i lifeill'll l i lT ( 1.f i U 1 .11 1.1 411 1i t 1 .1 Il

1~ I Iil ~irllC. 'r '. wel l>uta URL :~ \ www rl.ha ~irienr .II e.coilr







Page 2 En Plus ... En Bref ...Mecdi2ai01
Haiti e~n Marche Vol. XV No,.13

JOURNEE INTERNATIONALE Crise politi ue: la rencontre pre aratoire aux nouvelles
discussions Convergence/Fanmi Lavalas finit en queue de
DE LA LIBERTE DE LA PRESS possson ...
La rencontre pr6palratoires aux prochaines series de discussions enitre f organisation politique
Le nom de Jean D om iniq une anni iLu aluL ( FL tot la Conv'ergence dCimocratique vendriedi l'Htel V;illa Crdole i' a

al Ut RUMeIOnl esqu'>elle n'accepta*it pas dle dliscuter avec les d616gus du parti du president
JJeani Bertirand Anistide.
J 1*La d616gation de Fanimi Lava~las tait comnpose du repr6sentaint national a.i du~ pariti Y'von
JOUTHR ISteS a qrlington Neptunie, du porte-parole, Jonas Petit, dlu chef dle cabinet du Pri-sident de la R\publiquie, Dr-
Jeani-Claude Desgoranges, et du s6niateur Louis Girald G;illes.
(Jean Domin2ique ... et que anus des douzaiunes de pays dans le La dligation de C:onviergence comnposee notamment de MMl\/ Paul Denis (O)PL),
suite dle la puemiidne page) mond ~ s publicationi s sonit cenisuries, M~icha G`aillard (Conacom), Mlarcel Per-eira (R~DNP) et de
drou et a riinalIeiati organise e suspen taiSr ou fermdes, tandcis qlue des l'avocal Osner F6vry a r~efus de discuter avec ces
La Jurne Inerntioale e l esponsables: de Lavalas, excprimnant le souhait de pouvoir discuter
journal itts, auiteurs et editeurs sont directemenlt avrec le president Aristide ou des r~eprSsentants qlui ser-aient,
Liberti~ de la Presse, qui est comm6mliorde hiarcelds, agrsss d6tenuis ou assassins. dit-elle, clairement mnandats par ce dernier_
le 3 Mai, a t 6tablie par l'A4ssemble Le 3 Avril 2000, le directeur- Cependant Jonias Petit a fai t savoiri que Fanimi Lavralas va tout teniter. pour-
G6ndirale dles Nations Uniies le: 20 f ondateuir de Radlio Ha.;ti Initer, Jeani aider la popuilationi a sortir de isa difficile situation. (AHP)
D6cemb~re 199')3, sur recommanndation de Lopold D)ominiquie, a 6t6 assassin6 sur la Le president Aristide invite P'opposition au Palais National
l'UNESCO. cour de la station alors qlu'il venait Le chef du cabinet particulier du PrCsident de la Rpublique, D Jean-Claude Desgranges, a
Chaquie ann&e, le 3 Mlai est uni pr6.senter le journal parid dui matini. invite de la part de ce dernier les partis d' opposition, et tous les secteur-s imnpliquis dans lai
jor icpors omm6ne; mre det. c616brfer les Son nlom faith artie des 26 q cafse politique, une rencontre ce jeudi 3 mi Dau Palais; national.
p m ependant un porte-par~ole de Convergence, I ex-sinate~ur (OPL,) Paiul D)enis, rejetait cette
prinipe fodamntax dea lberi d la seront ajouit6s cette aiinne au Freedom -invitation au moment mme ot} elle 6tait formule.
press. Forumi Jommlalists Memorial, Arlinigton,
Cette late est auss iune occasioni Via commne un supreme hommage auux Assassinat Jean Domini que : le j ug~e d'instruction entend le
pour informer les citoyenis sur les sacrifices conse:ntis danis la recherche de Sinateur de P~Artibonite, Mdar~d Joseph
violations quni mnacent laliert6depressel v6i.~t6e.t la lutte pourla libert6. Le slnateur de l'Aribionite, Mildard Joseph, a t entendu co~mme (6moin vendredi par le
juige d' instructions Claudy? Gassanit qui enquete sur I assassiniat dui PDG~: de Riadio Hati Inter,
Jeain L. Dominirique.
~~OLE TTRE OUVE E A sa sortie du cabinet d'instructioni, le pairlementaire a inidiqu que lai stance d' auditioni s'est
bien d&roule. II declare av~oir rpondu A f invitation du juge d' instruction en vue de
contribuer If avancemnent de I enqute.

AU PRESIDENT JEAN- Vers la remise en march du processus 1ectoral
Unie delgation du Coinseil 61ector~al provisoire a mnis fin venidredi 27 avril h une mission de
~SBE TR ND ARI TIDE deux jours danis les dpartemnents du Nord et du Nord-Est.
Cette mission a permis aux; responsa~bles de l'institution 61ectorale de recueillir des
suggestions et recommendations r~elatives a f organisation des pr-ochaines elections
A lliance ~ ~ ~ 16ena i na eIgislative s anticipies dans ces dpartemnents.
AliaceIneratonleLe trdSsorier du CEP>, Hariold Julien, a qualifi de fr-uctueuses les de:ux sCances de travail
r6alises par les membres de la delegation avec~ les reprSsentants de diffrentes organisations

de Justice pour Jean Domimique rpii dn roess lci.
25 Avrl 2001 de menier des enqutes. Tourne d'une dlgation gouvernementale
Pr6sidlent Aristide, I'A~lliance dans le Nord..
Ch~:rPrsdeii.~isi~e, pprie l haite prorit quevous Le Pr-emier~ M/inistr-e JTean Marie Chrestal a prcc6d jeudi A f inauguration des nouvelles
CherPr6idet Aistdeapp ci lahaue piort6 ue ous installations du port de Sailnt-Maric.
Merci pour votre r6ponse knuotre accordez traduire en justice ce:uux qui sont D>ans son allocution, le Pre~mier M;inistre a e~xhor-t6 les autorits locales
lettre du 12 Miars. Nous avons 6t6 responisables de I'assassinat de Jean, assumer leurs responsabilits dans le cadre de la gestion du port. II a
encourages par votre visit subs6qluente de Dominiqlue et nous atte:ndons une rCponse encoureg 6a ad'synation dela rt6 iol s inivestisedavantaP p rt atind
solidarit6 Radio Hati Initer et par votre opportuime de votre cab~inet nos requates products haltiens.
support pour les objectifs ex l'Aliance Internationiale de Justice pour Alors que niotre Allianice s'est des travauxi effectu6s par les technicians du consortium BGAS/SOU.TH P>ort
Jean Domini ue. 61argie pour inclure: des memnbre~s de 10 Dredging .
9 Le Premier M~inistre Chrestal a galement eu jeudi soir une stance de
V'os reentes~ d6clarationi s ont mis pay's diff6renits,1es rapports de la SIP et de tra~vail avec les 1us locaux auitour des pro~jets re~latifs au d6veloppemnent
en relief votre engagement personnel RSF refltent de mme I'attention tour~istique de la zone Nord.
continue pour la justice et la d6mnocratie en initernationale croissanlte autour de Parmi ces pr~ojets fi gur~ent nlotamment la construction d' un nouvel arioport
Hati. Commue vous le savez, I'objectif de I'assassinat de Jean Dominiquie. Nous I enatoa rd1 C*i 6Haiien c leiuiaeet ttdud sieTdu e is Caina csd
notre Alliance est de contribuier esp6rns sincrement qlue vous saurez tire~r la Culture et de la Commniiiication et du Tourisme. Cette d16gationi a r-egagnd Port-au-Prinice
l'avi\ancement signiificatif de l' enquate sur profit de cet 61an, samnedi.
I'assassiniat de Jeani Dominiiique en A cet 6gard, nious vous priouis .
sensibilisanit I'opinioni publiqlue suir inistamme~nt de continuer h fournir des DOS OrganIiSatiORS 11atilennes presentent le bilan de leur
certainis problb.mes enitouirant le ca7s. mnoyens finanuciers, et logristiques aui juige partlic ation au 2eme sommet des Peuples de P'Amrique
A cet e:ffet, nous esp6rons avoir Claudy Gassant pour assurer la poursuiUte et a la 2lue RSSemblee des Peuples de l~a Cara'ibe
la posiion de otre arninistatioiisur de 'eri~lute et arDeux organization haltiennes travaillant dans le domaine du dis le dmaiveloppement et la d ladfense
la osiionde otr adinitraionsurdel'equae e gaantr l prtecionde des droits de la Femmne conitinuent de protester contre la decision d'Haliti de signier f accord
certaines. questions s6rieuses soulev6es touis ceux~ qui sont imlpliqu6~s danis ce ca7s, sur la Zonie de Libre Echange des Amiriquies.
Jans les rapports r6cenits de la Soci6t6 y compris les t6moinis. La Plate-Formne Haltiennie de Plaidoyer pour uni D6veloppement Alterna~tif
Interamdricaine de Presse et de Reporters M ~onsieur le Prsident, nouis (PA~PDA) et la SOFA qui avaient participb. du 19) au 22 av~ril denuier alu 2me
sommet des Peuples de f Amenique et h la 2me assemble des Peuples de la
Sanis Frontires, spcificquemnent : savonis que vous 6prouvez commlie nouis' Caralibe out dnoncS le cara~ctre sexiste, racist, injuste et inequitable,
1 La mort, eni detention le besoin urgent de r6pondre auxc rapports seloin elles, de la mnondlialisation.
policire, d'uni suspect cl, Jean W~ilner 'de la SIP et de RSF. Nous prions Au courts d'une confSrence dle presse vendre:di, les responsables de ces
Lalanne, en Juillet 2000, et la di anution instamment votre administration d'6mzetire organisations ont fait savoir' que la mondialisation contr-ibuera couip sCir
de son corps de la morgue: de l'hipital. une d6clarationi officielle sur l'6tat Um"' tix cng a l p; auis
2 -La possibilit66voqluee, quie la d'aivancement de l'enqcute, d'6claire:r et Le Prsident reoit au Palais National plusieurs centaines
mort de Lalanine eni dtenitioni policitbre de clarifier toutes les questions cls d'enfants ha'itiens
aurait impliqu6 le D>r Alix Charles, souilevies par ces rapports et de spcifie:r Le~ prsidenit Jean Bertrand Aristide a r~eu jeudi au Palais Naitionail plusieurs centainies
f orthop6diste qlui op6rait Lalanine qluand vos plans actuels pour uine action future. d' enfanits halitienis dans le cadre du lancemnent official du mnouvement monidial en faveur des
il est mort, et ses explications Respectueu:isement v8tre d0ttaln6Afcainuecman at&ietfe e nat
conitradictoires delI'6v6nemient. <> g travers tout le pays. II a demand aux professeurs et aux responsables
3 L'6tat d'avanceme:nt dle vos A\lhanice international de Justice d' institutions travaillant avec les enfaints d' aider le gouvernement en ce sens.
enqutes sur les activists de Ronald pour Jeanl Dominiqlue II a promnis que des bourises d' 6tudes secont accordes ces enfants.
II a7 appel au respect des enifanlts quii vivent encolre malheureusement eni
Cadavre, cit6 dans les rap~ports comime un domesticity et dans les rues.
suspect notoire et donit uni lieutenant Suivent 2414 signatures. Le president a fait savoir. qu'il allait demander aux parlemnentaires de
prsum6 "G;asolinie" a 6t6 tu en plein jour Les tinos qui suiivent ont 6t6 pr6parer unie loi interdisant les mnauvais traitemnents infig6s auxt enifants.
eni Janvier 2001 alors qu'il aurait 6t6 p>r8t ajout6s aprs le 12 mars 2001 B la liste De nombreux chefs d'tat et de gouvernement doivent par-ticiper en septembre
a New-Y'ork a une grande rencontre sur- la situation des enfants, qui ser~a
doinner des informations sur le meurtre initiaile parue pIIc6demlment ( voir Hati organise par les Niltions;-Unies et 1'U.nicef.
de Jean Dominiiquie la police. eni Marche No 7, 21 Mlars 2001)
4 La presence: controve:rse du Quiinc~y Jones, Robert Redford, Foire Agricole au Champs de Mars
Sinateur Dany Toussaint danis ce cas et la Victor Halm ( Franice), StingC, Mlilos C'est une initiative des ministies de I'Agriculture et des Affair~es Sociailes. La foire
conduiite du S6niateur en r&ponse auxr Forman,. Jolmi Cusak, Richard Ge~re, Luc inaugurde le samedi 28Av~:ril, devai t ducer jusqu' au mar~di Premier' Mai.
efforts du judiciaire haltien de le Besson (Franice), Claire Den~ris (Franice), Ce~tte foire est organisSe a f'occasioni de la fte de ]'Agriiculture et du
Travail c616bree cette anne auteur du theme: Par le travlail et I agricuilture, nouis
questionner en coninexrion avec le meurtre Trudie Styler,Alain C:orneau (Fanice) ,Luc construisonis la paix "(aivek travay ak agr-ikilti nap. tabli la ph) .
de Jean Domniniqlue. Beraud (France), Normani Jew'isoni, Lisa Le coordoninateur de cette activit, I agr.onome W7ilsonl Durand, a inidiqu6i que
5s Les intimnidations r6centes et Gay~ Hamilton, MIathilda Mlay (IFrance) f'objectif de cette fa~ire est de: prsenter' aux visiteurs haltiens et
conistanites de la presse hatiennie,yvcom prs Dominiquilie Ardeni (France), Andrea trangCers les produits aigricoles et artistiques du pays.
pn our cette anne, Wilson Dur-ant a annonc quelques nou\eauts dans
par des groupes de "chim" et les menaces Belokopi tsky-Medard, Patricia Benoit, le programime de cette foire agr~icole.
de mort ciblant dles journialistes qui tenitenit (vois Jean Domiinique / 6) Un cy:ber caf6 sera mis en place pour permettre aux participants de chercher
sur internet des mnformations relatives a fagricultur-e. (voin En B9ef ... / 18)






Mercredi 2 Mlai 2001 LA CRISE Pg
Hati en Mlarche Vol.XV No. 13

I CTUAITESOMMAIRE
Echee des n6gociations entire le parti au pouvoir
1r crise2 pltiu haltienne n'est pas~ insoluble,
*Le Secr6.taire G6ndral de l'OEA~ attenldu h Port-au-Prince p.3
.. .. rcccupationis de la Commissioni des Droits del'Homme
e l'ONU~ p.9)
Exitraits du rapport de Mlr Adamia D)ieng p.9
.I Premnier M~iniistre: ordionne la liberation de :plus
. *-- *de cinquiante d6tenius p.12
*Reyniold Denioyer mnis auxi arrts pour le meurtre de W~lfrid
-- -L6ger avec quii il partagveait la mnme matresse ... p7
n os Dos p. 15
"LCopy righted M material LaB Ritu nIdal romet 16m billiards pourluitter
Miss Franice 2001 est-elle bien:i une fenuiine? p.1

Syndicated Content .Ela soci6t civil, mais lav\raie! p.1
PRESS
Available from Commercial News Providers" I. Nomlde Jean Dominiqueajouit6 auMemoral
des Joiurnalistes Arlingtonu p.1
.. .. .Tro~is radios victims de la violence p.15
COURRKIER
Le b>ureaui de Presse de la Pr6sidenice r6ponid



'' n c l~ ~~~ C)lEd: L te ,oneecelhdalire eni Haiti,
ARTS ET IEITRS
* -Lire en Haiiti p.10
e . ** Thtre en Haiti p.10
. ** Le cinema mexricain suir nos 6crans p.11
. LA VOIX DE MIA~MI
.. .. .Pr6sident Arinstide B Miamni p.12





















sxii vous aviez un Comple d'Epergne ou un Ddp&t bTermie l a UNIBANK..






Votre argent ~ o*1~i"

en 1heure. *l






J Credit illirnit s;o

Is Taux d'interits imb~atables i
SLe CREDIT RAPID,
des avantages incomparablest -1~ 1




CREDIT RAPIDE est dispronibe dans jL~ 4 ,~
tout le niseau de la UNIBAlK.
Pour plus d'wnformations contactez
le service a la clientele de n'importe
quelle succursale de la UNIBANK





UlNIBANK~~

"Faisons rouite ensemble"





Mercredi 2 Mai 2001
Page 4 UNE ANALY 'SE Hati e:n M\arche Vol. XV No.13


La chance a la society civi le ...
(Socidtd civil ... suite de la premiibre page) I' oppositionl. Celle-ci de son citC fe:rait tout pour rester danis souffrante ? O sont les masses innomibraibles qui onit port
son assistance Ai la resolution de la crise ndet des 61ections le confort douillet quii est actue:llemenit le sien,. avec le Lav:alas au pouivoir le 16i dcemnbre 19)90 ? Odi sonit les
dui 21 mal. support en tout ge~nre que lui app>orte l'initernational ... y cohortes qui ont miis en 6chec la tentative de coup d' 6tat de
Bref, eni tant quie parti alu pouvoir, Lavalas a pouir compris sous forme de p~lacarrds puiblicitaires pays par Roger Lafontant ? Et qui opposeronit une resistance, serait-
obligation de faire marcher la nation. certaines organt-
I'opposition n'a pas uine telle obiligationi. Du stos6rnde
moins, pas directemenit. Mais sa responsabilit6 danis le sort A l' occasion du
de l naion 'enestpas oinre.Troisime Som-

La guerre est trop important pour Stre nqus.~~
confine aux seuls gndraux ... L'initernationail
Or juistement, quanid I' opposition se se:rt de cette a des difficultis
obligation m8me incombant au pouvoir en place commne faire' la dirff6re~nce,
arme pour' le comblattre ce qui est de boiime guei~rre, il y a car il ya
toujours ncessit6 de respecter uni certain 6quilib~re. Et quand international et
I'opposition nie respect pas cre b>esoini d'quilibre, il fauit international. Ce
chercher aLilleur-s ... dernier nie parle
Il n'est pas question bien sir de bomb>arder pas d'une seule
l' opposition, comme Kissiniger le Nord VCietnam ... voix. Lavalas et
Alors? l'opp>osition
De:puis long.temnps, il est aipparu que cette crise ne reg oivent par
peuit tre r6soluie si onl eni laisse le soin aux deuxs seuls consequent des
protagbonistes eux;-memes. Commne ce diplo~mate qiu disait signaux mnixtes ... ac-
quie la? guerre est tro>p impo~rtante poiur tre confine auxc seuils D'> autre '
g6ndraux ... par,~f quel int6rt a I9
Les pr0~opo mmes donit les de:ux parties usenit pour ineatol
s' accuser I'une l'auitre, compontent une part de v6rit. Si le h"ter' la solution de r -
pouvoir Lavalas avlait les mioyens d'assurer la gestion du la crise quand les Le president Aristide recevant quelques centaiines d'enfanits la semaine dernire
pay, i s paseaitvoliiier d tote gcirtin aecacte~urs haltienis eux-m8emes i l'occasion du lancemnent du Mouvement Mondial en faiveur des Enfants
pay, i s paseaitvoonter detoue 6goiaionavc ... s' auiisen:t h trainer le piedl ... photo Yonll Louis / H.en.M
ce muette, au r6gime sangcuinaire: dui g6nral Cdras ?:
Pourquoi Lavalas n'appuie-t-il Pourquai Lav~alas n' appuie-t-il pas sur le mouton ?
.{(pas sur le bouton ? ... I'oppositioni rpondrait: parce quie Aristide a
Ne reste par cons6que:nt qlue Haiti elle- perdu sa popuilarit6 !
BARBER / BEAUTY S)A LON)I / ", m8me, Haiti laqluelle cette crise n'a apport6 quie Mais la virit6 est plus complex. Aristide~ ne peut
plusiot c demsr t otsls be ossibles et pas utiliser auijourd'hui cette arme absolue sur laqluelle
f.$~&B- D S iGEG R~ b~0 imaginab~les. Lavalas P"" version fondait tout l essentiel de sa? force. Et
SFirst time customer only. Retg. 12.50 Ve i~nons enl donec la socit civ~ile ... pourquai ? Eh bien,. c'est 14 l'uni des secrets de cette
CF1I~~IECONDITION ING Pour cormme:ncer, quielle socii6t6 civivle ? extraordinaire: campag~ne de propaganda anti-La7valas ou
m wt'R EATMENT Coimnie ilni' estpIaspIossible de runir tous d'assassiniat .psychologique (" character
-:---------------------- les citoyens en un m8me: lieu aul mme moment, on assassination ") orchestr6e de main de mIntre par, on dirait,
JenWood Julien '3 O~ f 5 -; 940-p 9 7 O3 a appeHe soci6t6 civil une sore d' 6chiantillonl de la des professio>nnels dle la question : profiter des actions d'unie
Taacto/Dsine 15455 W. Dixie Hwy. Ste. N & O I population. minority de casseurs d6nomm6ils chimb pouir 6tejndre leuir
Styllkt Since 1976 N. Miami, FL. 33162~ i Mais ou es t-elle cette population (voir Socit civil / 5)




T&eCEo uS

Cramiques & Marbre


Trs Grande Salle d'Exposition

Monocotura\ Dpot et Salle d'Inventaire Monocotura
18 x 18 & 16 x 16 13.5 x 13.5
C6r-amiques Accessoires / Cramniques/ Marbre pour Salle de bain C6ramiques
Espagnols et espagnoles
Italienne Diff6rents Styles et
Grand Choix it votr-e Couleurs
disposition
.87 pied carr6 .75 pieds cairrs


Nous exportons vers Ha'iti


Meilleurs prix de la place Gratuit
C6ramiques grises
Uenez done voir par uous-meme (Mvaximum a sacs)
avec tout achat minimum
5tifi N.W. 79'me Ruenue, Miami, F~lorida de 200 pieds carr6s
Apportez ce coupon
~(505) 592-2558 Date d'expiration
aV* 05-47-265 .Fin 2Mars 2001








Hti eI h41 c e2 1.XV No. 13 DE L 'ACTUALITE es
mnanifester soni inisaisfactioni devanit la persistanice de la

... MRis 18 V raie t crse Mais faut-il d'abord qui'elle nie d6missionnie pas,
(Socidtd civil ... suite de la page 4) Le sentiment de malaise, le ras-le-bol est cmeo eliarIoh rpsu~n .
Qu'elle soit solidaire, sinoni le chantage la
rdpuatin Atou 1'ensmbl dumouemen. 1 sufitde ujord'ui 6ndal.violence aura vite fait de la faire replong~er dans son trou ...
brandir le qualificatif de chim A chaquie fois que des Par aille~urs, tout le monde n' a pas de cap~itaux
manifestations partiraient dui sein dui pe~uple, et le touir est transporter eni
jou6. Qui dit Lavalas, dit aujourd'hui chim. C' est R 6puibliq ue
srement le plus g~rav:e coup quii ait Ct port6 iun mouvemnent d omrin"i ca in"e
don't l'arme decisive 6tait reste le nomibre. Le peuiple v'oisme, et on ne
Lav:alas est cloud aui sol par nui tel strataghme ... Lavalas peut tous aller se
battui sur soni prop~re terrain. Cela, bien entenidu, parce quie terrer b Miami.
Lav\alas ai accept d'entre:r danis cette diedlectique, pour se Lai socid-
retrouver aujour~d'hui pi6g6. Et encore, ce n'est toujours trel\vera-t-dellel
qlu' un choice Quie ce choixt soit impo>s6 ou conseniti ... d6~fi ?>Aujourd'hui
il nie reste pluis
La s>ci6t rel\vera-t-elle le d6fi :'?... qu' elle B pouivoir
Mlais la situation n' est plus tout fait la mime que faire une diff6-
sous le r6giime militaire issu dlu coup d'ttat de septembre renice devanit les
1991, qui s'etait dclard ouvertement anti-peup~le, et qui a chassCs-crois6s
fait effectivement~nt des dizaines de milliers dle victimnes chez des protagoniistes
les plus d6favoiis6s. A~ujourd' hui il n'y a pas~ que ces derniers et les calcuils
tre vlictimes de la crise. Prol6tarisationi des classes my'st6ri eux de
mioyennies ;fermieture d' en:treprises cause des problmes l' international.
combind:s dle d6cote: de la gourde, hausse dlu prix de l' inergie On sait ."
et rationni:rement de l'lectricitd ; les profe~ssionnels face quedlle rpugne A
iune clienitle d6snrg:enit6e etc. Sanis oub~lier l' insciurit6 qlui des"cendre dans la Leadews de P>opposition rrpondant B une invitation de la Socidtd civil ph~oto Hardt en ~Matrche
frappe aiveugl6menit ... rue. Mais elle a encore des moyenis persuasifs pour Ensuite, que son approche ne soit pas partisan
mnais incite h bo~uger auissi bien d' un ct6 quie de l' autre.

trouiver iune solution definitive, c'est par une alliance de
) r r li I---- I.L to~us ceux qui out perdre, c' est-g-dire qui ne veuilent p>as
p~erdre: Haiti. Uni nouveau contract social, s' il y en avait jamais
euun oild la scuile soci6t6. civil quii soit ca7pable de faire

"Co py rig hte dMate ral bouger les choses. Ce n'est pazs pour dcourager celle qui1
est eni ce mnomen.t h piedl d' oeuv're essaylant de pouLsser auitanit
que possible vers un comp~romis, mails qui n'a pas~ touite la?
... y n ic ted C o n entrepr6senitativit n6Ccessaire pour imposer auix diffrenits
acteurs, y comp~ris 1' 6traniger, la volont6 du pays tout entier
Available from Commercial NewNs Providers" d' en finir.
Les politiciens peuvent &tre initraitaibles, muais la
soci6t civil est indpuisable. Si elle n' avait pas touijours
d6miissionn6~ dev\ant ses devoirs, la face d' Hati aurait t
. . . ., -- .. iff6renite.
- - *** - -***we Haiti en Manche, 29 Aviril 2001



- -Allo Miami

- -* -- *FADKIDJ VARIETY STORE
.. .- .---Le magasin pour toutes les occasions


8272 N.E. 2 nd Ave. Miami, FI 33138

* * * Parumas
= CD's ( C:omplas, Raicine, Evangdlique: = Celhdlars &t Beepers
Lisez Hai'ti en Marche Zouk, Frangais, Amricain) = Soildiers et Sandales
= Video's (hatiens, am6ricains, documentanires, dramias) = Prodluits pour la cuisine
GlbaAk.om I = Produiits de beauty = Cadeauxi
= Produiits pour cheveux = Tableaux

106 91 Tel 954-721-0943
Tel 1-866-721-0943
= Reception de paiement pouu Bell South, FPL, Gaiz, Caible TV, Bell Mobility, etc ...
A Month The First Haitian Internet Servsice Provider
Internet Access Coverng allofthe USA, Canada and the = Connection t616phoniqlue chez vlous
EuropeanCountries TOLL FREE 877 485 4428
Specializing in Canada and hioEun PrionsVa
T41: (305) 757 4915
*Internet Access
DSL Service Fax (305) 757 6916
*Web Hostne eing Also Available 9 9

*Custom Built 10 % off wbosngOuvlert 6 jours par semaine : 8:30 am 7:30 pm
Computers Menltion Dns/Juo
This Ad

FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH




AD RESS E

6 MOIS UN AN
ETATS-UNIS US $ 40.00 US$e 78.00
CANADAUS420 US800
EUROPE U$7.0U$150
AMERIQUE LATINE USS$ 70~.00 US$I 135.00






Mercredi 2 Mai 2001
Page 6 SOMM/ETT DES AMERIQUES naiti en husrce\'vl.xr(v No.1


Le Bureau de Communication et de Presse

de la Prsidence repond Ha'iti en Marche
(Prisidence ... suite de la premiere page) harde~n panr Il'hte du Sommet le Psremier auraienit march pour d6no~ncer la Nous n'attendionis pas noni plus une
r6v61er ses sources. Touitefois, 1'anrticle qui'il Ministre Jean Chr6etieni, n'est pas unie presence dlu Chief de l'Etat A ce Sommet apothOSe. C'>est cette humility politiquiequi
a r6dig6 parait tre beaucoup plus le produit victoire politiquie pour le Pr6side:nt Jeani- des Pays D6mocratiqlues ". nouis permettra d' 61ab>ore:r un diialogue franc
de considerations g6ndrales qlue d'une Bertraind Aristide. S'il fallait tirer Si l'envoyd special a choisi inter-haltien pour pacifier le pays et
enquate de terraini. Enitre l'6ditorial et le quielqu' orgoueil personnel de cette d'6couter les~ m6dias ca7nadiens au lieu de combattre: pour le respect de~s opiniions des
reportagSe, la difference est de: taille participationi aui Sornunet des Am6riques, faire un travail de reporter, c' est son droit. journalists et de 1' Opposition politique.
Le Bureaui de Communication et alors les mots dul Pr6sident Aristide j la Mais il y a uine paresse physique qlui i'~est La, presence d'Haiti a7u Qu6blec
de Presse de la Pr6sidence: precise pour conference de press tenuie A l'A6.roport pas reconuniandableauijournailiste de m6tier n'est pas pazs~s6e iniaperpiue. Elle a permis
" Haiti en Marche que la 16gitimit6 International, g soni retoiur dui Qu6bec, sonit surtout quand il fait de:s consid6rationis quii au Prsiden:t, par delhle show m6diatique~,
international duPr6side:ntAristide "ni'a 6t6 juistes. En ~effet, 1e Pr6sident avarit parl6 de sont plutt du domine des procedures de dialoguer face a face avec ses
mise eni cause par aucune Inistitution. la "victoire des vaincus ". Si les de justice, homologues de l'h6misphre et les
I'OEA~ (Org;anisation des Etats A.mdrcains) controverses p>ersiste~nt auitour des 61ectionis En ouitre, pourquioi la clause responsables d'Inshtitutions financires,pour
et 1' ONUr (Organisationi des Nationis U.nies) dui 21 mai, le Pr6sidenit est prt au dialogue d6mocratiqlue devrait-elle viser Haiti ? mnieux initier le dialogue initer-haltien et
ont toujours sp6cifi6 danis leuir rapport, des~ av~ec touites les instances conIcer:nies pour Selon quels critbres l'envoyd special a-t-il stab~iliser d6finitivement le pay)s tanit sur le
problmes que leurs ob>servateurs eni Hati le d6blocage de la crise haltie:nne. abouti cette conclusion htive, quand on plani 6conomiquie qlue politiqlue.
disent avoir constat6 autour des 61ections Monsieuir I'Ediiteur, en de:hors de: sait que le processus d6mnocratiquie dans
du 21mai. I'inciden:it del1'A6roport Internationall dle le conitnrenit est mnis en danger uni peu Pouir le Buireaui de
I'invitationofficielle auiPr6sident M~iami, il n'y a pas eui d'opposanits qui partouit dlans la r6gi.on ot rIgnent des Communicationi et de Presse de la
traditions d'autoritarisme ? Pr6sidence
DEMIENTI DE CHIAVANNES Nouis conic6dons A l'envoy6'PulAt
sp6ciacl que 1' accueil & Haiti a 6t6 itig6 m ril noie
JE AN-B AP TIS TE de la part des partenaires de i'hmisphre. Coordonnateur.
Chavannes Jeani-Baptiste, le dle se fa~ire passer pour un~ membre de la
dirigeant du Mouivman Peyizan Papay, d616gation of~fici.elle d' Hati et essay~ait de ---
dans une note parvenue auxc org~anes de rejoind press, a dnmenti les informations Chav~annes Jean-Baptiste qui a "COpyrighted M material
transmises par le Service de press et de conifirm6 sa presence Qu6blec, pour ccM
commiimicaton delaPresid nce qui avait p>articiperau Sommet de peuples, qui se Sy nd icated Contont' '
aninonic6 que le leader dui MPP (ex-b>aron tenait en mtarge du Somnmet des* *
Lavalas pass l'opposition) avait td Amriques, a re:jet61es d6clarations du' Available from Commercial News Providers"
refould par les services de s6curit6 du service dle press de lai Pr6sidenice.
Sommuet des Amriques alors qlu'il tentait I .. ... .. -*



~ga8~--. I LISEZ HAITI
EN MARCH



JEAN DOMINIQSUE ...
*~.. (suite de la page 2)
**vt --Marcel Bluwal (France), Judith Boukhanef-Ha'im ( France), Shari
** Cavin, KCader Bo~ukhanef (France), Claude Brul6 (France), Alix Cond6,
***^"'1-Jean Clauide Carrire (France), Claudle Confortes (France), Ricot
Dupuyl, Sophie Deschamnps (Franice), Inuise Doutreligne (Franice), VTera
Feyder ( Franice), Alain Franck ( France), Spallding G;ray, J. C.
Gruimberg (France), Margareta Hairn (Fran~ce), Laiuren:it Heynemann
(France), Caroline Huppert (F;rance), Maruy Beth Hurt, Nelly Kap~lan
Miaxni~~~~~ o t R r nc i in (Flanice), Phiilippe Kelly (France).
.Copl>e de cette lettre a 6t6 enivoyde aux personnialitis suivanites:
FOrSe les~ JORU rs Prime: Minister of the Republic of Hati S. E. Jeain-Marie Ch6restal ;
Minister for F;oreign AITa;irs andt WM~orship of the Repubic of Haiti,
( Ma rc~l l A EIxtce~p td; ) I S.E7. Joseph Phiilippe Antonia;
Miniister f'or Justice anld Public Saifety of the Repuiblic of Haiti. Mr
Gariy Lisande ;
President of' (Ith Unitdcc Satecs of' Amierica.'l~ The onorable Mrli George

Depart MIA 8:00Q am Arriv6e PA P 8:50 am Srcrariiiy o>f State of the< Unrited States of1 Ameirica, Thei H D6bpart. PAP 9:40 amr Arriv6e MIA 12:35 pmnIr rnhrii'"','i fo o naii Mr eviiiLen ii Cinn i ca;
Prrime Mrinistero of Francie, M\lr jione Jospin;
Foreign M~iniisJter of FrLance, Mir IInher1~tt Vedrine;
Frnchid Ambassaducior to Ha~iti, S.11, Y"vesj Giiauel ;
b Ltos meIoIurspri Pr'X11Itimelt Mlinister of 11 the Uited Kingedom.rll KTh 11011 Hon Toy Bla~ir ;
Un serivis c~ deualitd h bord,~~rii? sale ,f o~rli st or ther F'ore.gig andt (iannnclwearthi office, thie Ri
Un billet gratuit upi~s '7 ;viroynges penldaint I'anage~t !li AmbusanZlldor tO fliniti, Mrt D. (i. word;i
Scre~clyCltary-enerl Uniiiste Nationris Mri Kofi Annoniii:
Ex~ecuive~\~ D)ilrecto'r of AmetlZy( Internat(\ional Mr hill ~1 elSCixI:


Pour infolrmations at r4s~ervatiions, conitater~ votre~ agencel de; voyige. ou la ALM ,-l~l t id fditx(1 'ilil; IK l isi: )vi
Assistant Direauctri O`cncrarl of' UNE3SCO( Priograml for, Freedtomt ofl

DemnoclPracy anld Peaice, Mir MAliin M~odlous;

r)lPou vo)te reser'ivatliio SUr internelt, viSite% noulS aiu: Mdculti ;
Executiive D)irector of IThe Commiiittee to P>rotect Jlournarlists Mis Anni
Knoperc :
WWW.RiV r, a lT.C IT AnuApc~ ri.:\irrinat,'lThe Ilater-Ameriicanci Precss A~ssociaition:
PHIN Ameriennil Ceniiter;
AlicholTigu''icr Esq.
Krumsey C'larik I'yc.





Pague7
Mlercredi 2 MLai 2001 NOUVELLES ENTREPRISES
Haiti eni Marche Vol.XV No. 13


ComCel: Le tliphone cellulaire en Ha'iti
II et "rma"qi= Un outil de travail indispensable 'l,:::
soienit unie commodity elpy aie o ',
poplareau EttsUns t dnsd'utesle celluilaire estdevrenuien Haiti unv6ritable rnnajeur dans l'obtention du prcieux assisted cette croissance des services de
ppuar u Eays d6elopps Cepedantla demandeest outil de travail. t66hn.communicaltion sans fil, d' aprs les chiffre~s
m8meluscrossate anscerains ntios &oins de 1%~i des 8 millions Les dlais et la raret6 de lines de de l' Union Internationale des
ine lu coisane an crtiesiitinsd'Haitiens b6ndficient dui t816phonie t616 hone exipliquent
pauvres, don't Haiiti, oii le t&16phone sans fil o\etoi~l oiagpisd 5~ ix p,,q, e nmr
est devenu unie veritable n6cessit, bien P
Etats-Uniis. Et quoiquele t616phone regidlier l' abonniIs au t16phonie
Avtnu oi ei mm de gouernemen~ts: est moins cotiteux quie le (616phonie sans fit cellulaire en Haiti a pu e
Avec ds _roverneeiit sen Haiti, if y aurait 40)0.000 demands augmeniter de 150%~ eni 1999
finanicieremnent handicaps, et souivent dfabonnemnent sur~ la liste d'attente de la compare l'annie prc6-
inicapables de foumnir des services publics TE~LEC'O (T616commuiinicationis d'H-aiti). denite, assant & 25.000 1 ~" I i .
ad6qluats don't le t16phonie, les gens ont ,P.Lf
accueilli favorablemnent des companies ,t w lc t prons eqnrpdet
prine de t616communcations, e dut coupe .u esau ,tes e tlstu
~n\esde lc~Imuictiois, et u cupsocial et politique dui candidate est uni facte:ur (616phone dans le pays. ~7=
Selon Berniard Fils- h t!iieY
Ir, r - -'Aim6, direteuir gCndral de i
ComCel, unie des comn- r .




*~~e 191 *p ui sub6qen (191194) l

- Pr6sident Jean-Bertrand
--* *Aristide avis6 les services de`g~~iit;2Ei ~ ~
*coimmunicationis sans fil /iji,88%-.d"BB~~aYIai
"C p ri h e g gi comnme une sphere vritale
Copyri hted ateri l pou de possibles
investissements en Haiti.
Sy indicated Content Ceci a conduit au processes
Available from Commercial News Providers" crappels d'offres~, qui par la
suite a d6bouch6 sur l'octroi
. de sa licence b ComCel.
-- - Nous pensions, dit
hl. ils-\ii, qe la Geneaal ManageiF de laiComnCel, M. Bernard
** presence dyianmique de la ComCel suir le T14communications Genave.
- *- -* march local, grlce a la quality de son Dans certainis pays latino-
,, ~service et la satisfaction de sa clientele, dont am6icans,,~ les aboundls aui t16phione sans
elle s'enorguieillit, est une confirmation de fil d6passent en nombre les clients des
cette vision de: crer uin env\irotmiement qiui vl oCl/
stimzule d'impor-
tanits inivestisse-
ments pour le Avis de Vente de Certificats de
d6veloppemnent des
iui~nfrstructures dui Taxe par le Bureau de Collection

des Taxes du Miami-Dade

#1~ DES BUREA\UX DE Cut
TRANISFERTSi D'ARGENIT II -
SUR HAITI II MIMDB


LESA\ VEZ- 1/VOL/S/I En ac:cord avec le Florida Statute 197, si les taxes
8 CAM donne du travail a pres de 1000 haltiens en Hal'ti sur vlotre propri6td pour I'anne fiscal 20003 ne sont
aux USA et aiu Canada. Aucun autre bureau de transfert pspite ititl rrirJi O1 n eiia
sera lissu et voutre propri6t6e pourria 8tr'e vendue h une
n'offre autant d'emploi B la communaute haltienne- date ultdrieur.e.

I CAM, le seul bureau qui respect les 2 heures de I) Pour \viter tout coCit additionnel et toute taxre
livraison domicile de vos transferts d'argent. C'est I IsupplmentIaire, yous devesz payer vaos taxes sur voitre
une grande publicity et une grande r6alite. I Iproprid~td au Bureau de Collectionl des Taxses:

SLa Ilyralson des products allmnentaires se fait le Miam"i-Dade Flagler Buildingi
lendemain toujours Ci domicile. 140 West Flaigler Street Room 101
MIamli, Florida 33130)


pl~l''R~lr~ib"~ IIIT( Scuth Dadea Geroinmencrt Center
107101 S.Wi. 211 Street -Room 104~
M i.imii, Flo~irlid 33189B

Pour informations aPppIelez-nous gratuitem ent auX Le Paiemenctt doiit eltre versc on Cash, Chbque
nurn$ro iva~ e~.: ~Ceritifd, CihEyque-Cash ou Moniey Order.

Pour toute inforirmatlio addcitioanneclle, arppelez le
1-800- 934- 0?c440 a ux Etats-Un is (305) 270 1'6 (di;~iisaible 24 heum~s sur 21D.

(509)25 6-868 78 en Ha Tti is axs "'ii, (Insc SOnl h Iin uhame dln Piopriitaiir






Page 9
Mlercredi 2 M~ai 2001 HAITI ONU
Haliti eiin Marche VolI.XV No. 13


La Commission des Droits de l'Homme examine


le Rapport sur la Situation des Droits
" d'un inspecteur g6n6ral de la Police
La Commission est 6galemenit d e 1 Ho m m e en H aiti nationiale comp6tenit,intgre etiind6pendant,
saisie dlu raiplxrt de I' Expert mid6pe~ndant sur pour qlue les dossiers puissent tre traits
la situation des droits de l' honune~ en Haiti, qu,,, pour I'essenitiel, la solution est enitre grand mail don't souffre Halti, savoir avec c616rit6 et qlue les responisables dles
M. Adama D>ienig. Noimm6 derniibremenit les mains des Haiitiens et des Haitiennies, qui l' absence de rgigueuir dans l' application der violations soient d6f6rds en justice, jug6s et
Sous-Secr6~taire g6n6ral au Tribunal pCnal doivent avant tout computer sur leurs propr'es la loi qlui se traduit par un grand niombre de conidamn6s s'ils sont reconnius couipables.
international pour le Rwanda, M. Dieng ni' a forces touit en demiandanit la communautC criminals et de d61inquiants qlui 6chapp~ent L ovreethlindi 'nae
pu quitter Aruisha o il assume d6sormais international de poiursuivre les programmies auix mailles de la justice et jo~uissenit d' une aotrue1gsaincnr acruto
ces fonIctionis, pour prend~re part aux trav:aux d'assistance et de cooperation technique impunity choqiiuane. Il ne fauit pas se voiler e etee lc e ytmsditgi6
de la Commnission et pr6seniter soni rapport. dans les domines de l' adminiistrationi de la la face. Le succs sera au rendez-vous laI fur enoaerls nqte
M. DiengC, dans iun message adress la justice, des dr~oits humans, des prisons, de condi~ition que chiciun accepted de jouer:i son administrativres et traduire les officials
Commiission, rap~pelle unie position qu'il a la police, de la lutte contrec le tr~afic illicite r1e dans le respect des principles de larepnalsdatlejudiiose
d6j ex:prime dans uniprcidenitrapportl, des stup6fiants et du blanchimient de culture d6mlocratique. M. Dieng tienit jugemenits. L'Expert recomnmande au
savloir que la coop6ration avlec Haiti dorit tre l' argent. rappeler, unre fois encore, que pour Gocuvernet~ment hiatien de mnettre eni oeuivre
planifie danis le cadlre d'iune stratigie sur Le repr6snta:ntci de Haiti a pris la l'essentiel, la solution est enitre les mains uepltqee n 6ilto etnn
le long_ te~rme et non pas, commne cela 6t6 la parole la suite de la p>rsenitationi du des Haitiens et des Hatienines, qui doivent pu m1oe le contrle et
r_gle juisqui'ici, sur le court termne. II a estim rapport. avant tout comp>tersur le:urs propres forces. I"' enregistremetdsame e.L
Rdunis autour dui Prsidenit Anstide avec la
conItreb'~ande des armnes doit tre radiquSe.
Extraits du Rapport de 1M. Adama Dieng fermev\olonit6d' oeuvre:rpour1' amelioration L'Exrpert fait 6galement plusieurs
des conditions de vie, la sauvegarde de la
nr.Adaa Diiigestine li' 1 et istittio s de1' tatde Ofice diirecomnmanidations au gouvernemenit qui
M. AamaDieg e tie q'il st nsttutonsde Ett, e 1 Oficedu ignit huimaine dles populations hatiennes,
besoin ~~~ ~ ~ OP delr~ee u acoaii vc pctcei i io~n ()CJ Ecct ide traitent plus particuilirement du systme
besin e rppeer ue a cop6atin aec rotcter d cioye ( ), celes acteurs politique et les miemb~res de la
Hat di r paif: as ecdr l'n l iaisrtu-, de I' dni stai de 1 juidiciaire. Il imported de poursuivre
Hait dot 8re lanfid dan lecade dunela agitratree aminstrtio easoci6t6 civile contribueronit metire un
state i elobt~iiee nn a, oiii jitieais yi de 1a soit' c le. II ls 'organuisation de couirs de formation en
stra6gisurelog trmetnopascome jutic ami qe e soie cir .es!termne la tendanice la politisationi de la
c~l ~ l 2:peiiyi ii sul c~rtt:me viel q~ l oanaio oitiu i droits de l'hommlie pour les juges, les
cel 6t larkge jsquici su lecout trme 6vden qu lapolristio poi iue uiPolice nactionaile, B l'impuinit des policies
Il est urgent que la communaut6 rtgne diepuiis bien tiun ani en Haliti conistituie responsable de vioaton deeit droitsare E v
resptisble: devioatins d dritsd'amiliorer la coordination de la chaine
initernationiale poursuivie les programmies une des mnenaces les plus sen'euses au 11umlains, la lutte contr~e la corn~iption,
d'assistanice et de coop6ration techniique renforcemenit de la d6mccra7tie et de l'E~tat l'rdcto el otead e re.pnale, il est urgent qlue les institutions
concern6es se renicontrenit mensuellement:n
danis les domnaines de l' administration de la de droit. Force est de reconnaltre que ces hatis ils devront galemet~nt fair~e preuve d'iun
justice, les droits humans, les prisons, la dlerniiers temps le Irsident Aristide a enaemn r6el pou las prmoio ete laoii de-in
1 ~ ~ ~ eiaenn d'e Iou D' Irmt> t lafndrsurelspolmsc mnst
police, la luttle contre le traffic illicite des multiplied les appelsau dialogue. es ors, il proecio des droitsdr 6cnoiqe etbt~e .oiiii
protctin ds doit cnomque etrenforcer ainst la chaine p6inale. La
stup6fiants et le blanichimnent de l' arg~ent. fauit esprer que" la volonit de btir les sociaux r6duisarnt ainisi le foss6 6norme qui
n. ;nles l'~vscl~ l Hu- onaiosd' 11 ouel H-ai logistiqlue et les conditions de travail danis
M. ien es d'visquele aut fodatons unenoue e tispar~e les mlasses haltiennes de la mninorit
Commissari,?t~~ Iu ri~ eIh~iedi r~p'""e d apmu d les parqluets et cabinets d' instructioni doivent
Commssaiatauxdrots d l'onue dit espctuese e lpriaut cuque constitute >. Il Iimporte que le
e:ngager uni vaste progranmme de cooprationi droit l' emporte sur toute aiutre consid6r~ationi. Govreetd t mtetu nour galemienit tre amliores.
C;oiiv~:nit:inLa corpto dans- I'tt adminis-euv
et d' assistance technique, notamment pour M\~. Die~ng n'ai pas9" maqu d'ttire:r pou queutii dsoien arrti et ug6sas d1a
le enforcement des capacit6s, des l' attention dui Pr6.sidenit Ar\iistide sur le pluslerspnaesd 'sasiadea trationi de la justice doit faire l' objet
d' enqlutes administrative e~t juidiciaiires. II
~dmocratie dlont 1' assassinate du journalist
faut veiller ce quie les responisables soienit
Jean Dominiquie est le symibole vivant.
ONU : DROITS DE L'HO M MR/ E .. .Degaetm uee eouadtos traudut ren j istice. I'Ex~pert recomimaid chretii
qu~'il a faites dans son rapport mritent le ainl 'm ioe
(smt de ea p>age crimes coniformiment la loi haltienne, de soutie:n de la communiaut6 interniationale et piietar
vienit dt'une mauvlaise m6thode de d6compte mettre eni place des procdiures udiciaires uni effort du Hauit Commissariat auix droits d' urgence sa gestion, sp6cialemnent e:n ce qlui
concern la distrbibtion de la nourrture: et
des r6suiltats du premier tour des diections contre les anteurs dle violations dles droits de l'homme pour le reinforcement des 1 sitic iaeaxdtns
et d'autres controversies 61ectorales et de l'homme idenitifi6s par la Commission .capacirds.U~n plan d'urge:nce s impose don't
re:grette que les efforts de mediation n'aient nationiale V6rit6 et Justice, et d'assurer la la mise e~n oeuvre n6cessite que le systme
pai~s permit d'6tablir un diialogue fructueux.nurlt6d aoi. dsNtosUise at rvil nL' Expert recomnmande g la
La Comisson dmrine aucomnmunauit6 internationaile de poursuivre
LaCmiso ead uLa Commissioni exprimie son synergie eni vue d'unie prise en complte dassac td
gouverement 'Hait d'enqater sr les i 6tude aui suljet des Restav\ek ", c' est- effective et efficace de I' 616mnent droitleprgamsdsitnc ete
crimes politiques, nota7mment sur -dire des enfants places en domesticity, humain dans routes ses activrit6s. oprU icnq la e daie e
I' assassinat du journaliste Jean Dominiiquie, proscnr ervln6e asdsc 1' administration de la justice, d~es dlroits de
d afi Iotelu ootee asdscn l'homme, des prisons. 11 recommande aui
de poursuivre e~n justice les a7uteuirs de te s ditionis d6plorables, et encourage les efforts I' Expet~rt ind6pendanit fait plusieurs
du gouvernemenit r~comimandations auG Couvernement hatien "sedsNtoi !ie nHiid
d' Hati travailler en synergie en vue d'iune prise en
d' Hati hpro- au sujet des forces de police. II lui demand
mou\ror les roitscomplte effective et effIcace de l'616menit
movi e risde pre~ndre toutes les measures n6cessaires .rishu~isduJtotsssatvts r
des enifants,~ en eni vue: de mettre uni te:rme B la dangbereuse
project de cooperation techniqlue eni droits dle
particulier le droit g tendance de la politisation de la Police
l'hornmne doit tre mis en place d'urgence
1' education. niationiale. Il recomnmande la nomination
(ONU-Ha'iti / 10)

L SANS-SOUCIS PRODUCTIONS


rc~ilrSans Sou 1 Productions


3 May World Press Freedom Day P ~ --Rb~-


3 de mayo Dia mundial de la libertad de prensa



3 mai Journie mondiale de la liberty de la press

mm UNESO 1an~g6i ;



DISK~HAIITI
Serge Duviella
42 nd Street
Brooklyn,
NY' 11210-44-4
F;ax/Phone:
1-718-9)51-79)18 E-MA~IL: serge.duviella@prodig uigyne






Mercredi 2 Mai 2001
Page 10 ARTS & LETTRES Hati en MlarcheV'ol.XV No.13



Lir e en Haiti
Le dernier mcunro de la revue franicophone: No>tre la R uelle M/arcellin, Port-aui-Prince. Avrec l'initernet et quielques auitres outils de la
Librairie a 6t6 prcdsent6 la semaine derniidre au public hatien. Comment s' eist 6tab>li le lie:n enitre le R6dacteur communication, iI est possible de travailler avec des
U!niimunro consacr6.aiux Liti~.ratures Insulaire~s dui Sudl, avec enChe:f de Notr~e Librairie et Haiti ? collaborateurs r6partis travers le globe. I'article de
anu sommaire entree: autres des 6crivaiins et diteurs hai'tiens J'ai 6t6 ameien travailler eni Hati en 1989, danis Georg~es Ocenia qui vrenait de Tahiti et cehri de Jeain-Frangois
tels GJeorget s Castera, Rodniey St ELoi, Evelyne Daniticat, le cadre 'u projet qui s'pp~e:lait le R4,SEP- Projel d'AIppui Rversibe de La R6uinion ouide Gieorges Caste~ra qlui arrivait
A~naise C:hav'enet ... au Systme Educatif en Provinice, quii m'a permiis de de Port-au-Prince ... tous converg~eaienit la revue quelle
C:e n'est done pas patr hasardl que: le lanicemnent de coinnaltre: l'intdrieiu du pays l' 6poquie. Et puis ce project q1ue so>itla distance e:n temps r6el, y compris les corrections,
ce:dernier nudreio it eu lieu en Haiti. Larplaced(' Hati dans eni 199'1 a 6rt6 interromnpu pour des raisons quie tout le ltis navettes, tout ceci est facility par ces moyens de
ce numto n' est pas uisurp6e, les articles d'auteuirs hal~itiens monde connat. J'ai alo~rs s6joiurn6 dans un pays africain ~ommunicati on.
somtno~mbreux et fouills. qlu n'est pas sans: rapport avec Haitli, p>uisqu'il s'aeit du Plus concrtement, lorsqu'on a une revue
La7 revue littraire Notre Libririe exriste depuis B6i etars4asps6a 6nn nmadmnij trime~strielle, pour arriver B p>roduiire: iu nmundro dans les
plus de trente ans. souhaiiterais, tmie fois l' ordre: constitutionniel r6tabli danis le d61ais raisomiiables, il fauit la programmaition de ce numro
C'est iune revue qui a eui un chemninemenit pas payis, retourner en Haiti. Mai rponse a 6t6 positive et j'ai. et il fau't iun hox se~mestre, avant de pouivoir passer la p>hase
comime les aiutres. En un premiier temps, elle se consacra eu travaille~r en~ Hati pe:ndanit 4 ans, comme conseiller pratiqlue. II falut d6gr~ossir le sommnaire, le soumettre un
a7ux littirturTes nationai~les des jeunies pays d6~coloniis6s. techniques au ministre dle la Culture et responsible d'uin conseil scientifique (c'est unie revue qlui s'aldresse des
Pendant toute une p6riode, prsentant des numCros project de promotioni du livre et de la lecture, projet assez milieuxi unive~rsitaires, culturels), les collaborateurs ont le
" nationaux. "Tout rice:mmenit encore, if y a eu des num6ros vaste qlui eniglobait touis les maillons de la cha^ine dui livre, droit d' exp>rIimer leuirs poIints die vuie, mnais nous tenons ium
sur le Nigoeria, sur le Grhana et il n'y a pas trRbs longtemps, de l'uteur alecteur, en passant par l'6diteur,1I'impinmeur, certain sreieux dans l' argumentation, ne serait-ce que par
Notre Librairie a eui dleux~ mun6iros couip sur coup suir Haiti. le distributeur, le libraire, le bibliohicaire etc... respect pour le lecte~ur.
Aujourd'hui ntio aprbs avoir fanit cel torei dut mode deiii Voil donec 6 ans passes en Hati, et lorsqluele poste Tout ceci p~rend du te:mps. Ce numro sur~ les
lit6raurs "natontes",l frmue dlareve et eveue de: r6dacteur en chef de la revue Notre Librairie m'a 6t6 Lifttiratures insulaires dlu Sud a 6ti conu en octobre et etn~
plus~ tranisversale. Note Libraiiene irs' adresse plus h un pays propos6, apres avoir coordonn6 plusieurs nlum6ros de cette sorti just avant le salon dlulivre de Paris, done le 9 mars.
en particulie:r, mais plutSt comme dans ce numero sur les revue et ayant dl'autres points de repaire dans d'a7utres ^les Comment la redaction s'est-elle comp>orte vis-
Littratures inisulaires du Sud, h une th6ma~tique particulibre. 6gale:ment, il a 6t6 trs facile de composer un numro qlui A-vis dui problme linguistique?
Celle-ci peut tre la langue,1les probleImes d'immigration, intSgre Haiti. A\vec beaucoup d'ambitioni et de modestie.
la quate de l'ailleurs etc... Le prochain num6ero, par Qu'est-ce qlue cela repr6s~ente comme travrail de I'ambition 6tait de vouloir affronter cette question
exemple, se penchera? sur la question dlu sav-oir. Et qiuand coordonner le numro d'iune revuie don't les auiteurs sont linguistique qlui est une question incontournable. Donec 11
on parle du savoir, on peut s'intdresser aussi bien Hii rpris taer e ode?6ti hors de propos de parler de literature insulaire du sud
qu~''hla C8te d' Ivoire, I'^de Murice. Dominiquie Montovoni n'a pas sembl6 s'en sans parler de ce quie nouls avons appel6. ce bouque~t de
C' est D>ominique Montovoni qui parle ainsi. Il es t 6mouvoir autremenit. langues. Done il fallait n6cessaireme:nt affronter le problme
le r6dacteur eni chef de Notre Libririe et nouis 1'avlons Av~ecles moyeis modernes del'iniformation et de linguistique et en mme temps avoir la modestie de
renconitr6lemnercredi18 avril de~rniera~uxcEditionsM6vlmoire, la conunmunicationi,1aquestion.est moins ipineuse qu' avant. reconnaltre que nious n'avions pas nous mme la
comnptence pour le faire, done nouis nouis sommues tournis
vlers des personnel qualifies. A5insi un Gieorges Castera qui,
dlepuis 19)56, traite dle cet aspect de la relation litt6raire en'
SPECTACLE langue crole. Nous nous sommes toiurnes anssi vers Marie
Christine qlui est touit fait comp6ltenite, Heinrette Voltaire
1804 Ballet Theitre Histo;rique surl:::;P '-:- ranophonie dasce ls tt air.. l
,, phiriiong cui sme Au chauefois, cnouis os esay des dietonn~er
Samezdi soir, 1' Auditorium des Siiligsm ca~ oiu vis sy d Me
Coeur de Turgeaiu, la C:omnpgnie de Danise Viviane Le spectacle a besoin d'8tre peaTufin6. La la parole, ou tout au moins I'6criture .des persozmues qui
Ga~uthier- et les Productions Artistiques Fr6d6ric Sulpris repr6sentation de samedci avacit parfois f'air d'iuer6p6trition avaient qluelqlue chose a dire sur ces questions et j' espre
ont offert uin ballet-thdahre-histori qlue, spectacle de plus g6n6rale. Mais I'effort est colossal. UTne ex dle deux heures, od chants et danses retracent les r6vloltes, p>r6c6dent. L'inispirationi coule de source,1es chor6graphies La revue pr6sente aussi beauicoup> dIn6dits : un
les espoirs, les tr-ahisons, les hauts et les has de :notre r6vblentuna~rt consomm6, et pertains personnages croqu6s d acErvecni ,rlsijosMnie;i n~i
Hi.stoire de peuple indpendant. pourfinir sur des "raisons avec bonheur et une grande originalit6, ex. ~D6file-la- du oa eLoeToilo.nyaa~s e ndt eu
d' es drer.' Folle.
1-La place de~s In6dlits danis la revue devrait 8tre plus
Certains tableaux sont extcraordinaires, commuie
les fundrailles pr6moniitoires de l'Empereiu Dessalines, Suivezles annonces: importanlte, souihaite M~onitovonii.
,, aLes Inedits sont des moments important pour
on encore la maruche "Grenadiers a I'aszsauit. 1804 "la? premiere com6diie musical hatienine
Certains arias "6galement sont splendcides, te:ls Textes etcration : Frid6ric Surpris msit: 'ttd:acto itriee o e~d IaI
Enfini nous avons voulu savoir I'opinion du
la Chanson de l'Imp6,ratrice ", oft Claire-Heuireuse Cr6ation de la miusiquie : Loniel Laguierre,
r6da7cteur eni chef de Notre: Lib>rairie suir la lecture en Haiiti?
pressent le triste destin de son 6pouix l'Empereuir M6tellus Armstrongb
D>essalines ; galemenit bien enllev6e la chanison Raison Directioni de la Chor6graphie : Viviane G;authier, Dominique M~ontovoni est plutt optimiiste. n parle
Jeani Ev~ens Cadet, Dainielle Jeudy~ d'un v6rita7ble engCouement en Hait pour la revue Notre
Librairie. Si nouis fatisons deuxs fois plus, il y aura en Haiti
un public pour la rece~voir.

Rapport de M. Adama Dieng La lectiuL st:0l rl oi eaci lu nr macu HM
de mnagistrat. Haiiti mise be~aucoup sur uni progranunre de dans laiquelle ils vont trouive~r ce que peut-etre l'6tat de leur
(ONU Hai'ti ... suite de la page 9) coprto tdassanetcnqed at existence ou de leur formnation ne le:ur a pas enicore: dounn.
par le Haut-Commissariat auxt droits dle Il'homme et le Commissariat des Nations Uniies auix droits de l'hommie II n' y a qlu'j voir la demand e:n bibliothbqcue, le succ s des
PNUD ainsi qlue par les auitre~s organismes du systnme dtans ce domiaine. De nomrbreuix efforts ont t6 d6ployds aui operations" de promotion dui livr~e par exem:~ple, pour voir
associ6s sa mnise en oeuvre. niiveau 6tatiquie pour faire face aui problrme de: l'impuniit6. qu~e ce: go^t pour la lecture est 6v~ident eni Haiiti. Maintenanit
En ce qlui conicerne la question dui droit la reparation, A un got^xt re~ste iun gro^t. II fauit voir eisuiite les probl>lmes des
Le Repr6senitant d'Hati, M. FRITZNER l'indemnisation et la r6habilitation des victims des moyens, de l' accs la lecture. et 1 je crois qu' il y a lI la
G~ASR4~RD, a d6p~lord que la d6miission de l'ex;pert principales violations de droitss de l'hommle, aspect lid h la question dle la responsabilit6 de ceuc quiU ont la charge de
iind6pendant, M. Adama Dieng,, nie lui ait pas 6t6 lutte conitr.e l'impunit6, deniombreux efforts seronit d6ployds (voir Lire / 11)
commuinique officiellement, mais a souhait6 ndanminoinis en vue d arriver la
craticEn vent pa .r-touto
transmnettre par le truchement dlu Hauit-Commissariat ses cr6atio deit la Cnunisio
voeuxir de succs l'expe~rt indpendanit danis ses nouvelles national de rparationi
fonictionis. Eni ce quii concerne le conitexte po>litique eni HI-zti, (CNR) que la Comnmissioni
des iniitiatives se muiltiplienit du ct dui gouv\ernem~ent, des national de virit6 et de
pnrincipaux acteurs politiques, de la soci6t6 civil et de la justice avait recommtand.
comnmunaut6 international pour trouiver un agendca de La d16gationi d' Haiti
n6gcociationi susceptible de d6boucher, de fagon durable suir es time opp>ortuin d'attirer
la resolution de la crise politique. Il n'est pas suiperflu de I'attention de la
rappeler les r6centes projpositions dui Gouveme~ment hationi, Commiission sur l'urg~ente
quii pr\voient, entire autres, I'organisation dl'61ections ntcessit d'61aborer unl
aniticip6es eni 2002 pour reniouveler les deux tiers dui Sinat prog3ramme de cooperation
et la totality de la chambre des dpuit6s. Il convienit technique avec Haiti quii
6g~alemenit de signailer quie I'appel aui calme et b la paix lanc6 dlevra contribuer au
par~ le Pr6sident Aristide, lors des r6cents v6nements a 6t renforcnement des capacit6s,
entenidu- des institutions de li tat, de
Le gouiverniement entend appliquier un vaste l'Office de protection du
programme de r6.forme de la justice, prvoyanlt notamment citoven et de lI'cole de la-
la re:fonte des prinicipaux< codes de lois, le reinforcement de magistrature.
I'6cole de la magistrature, la revalorisation de la profession







Page 11
Mlercredi 2Mhai 2001 HEB D O-T HEAT RE
Hati erin Marche Vol.XV No.13


art damaRto ta::::= T h Atre et odon :::-e et le p6tro la mnarche
art ram~tiqe. aprsntle 7~\il Au niiveau des danises
2001 iune 6tude approfondie suir les
liens forts qui existent entire le th68tre et le vodou. C'est de possession on tranise consid6re comme l'acte central profanies ou profaniies, on aurait d'un ct61 e banda? qui est
dan lecade 'uncyce d cnf6encs, Jcme, iaugr6du vodoui, la religion dramiatique: dui people haltien. la d6faite du g~raive, derision de la mnort, fete paennie de la
AP udiorim d1' col deMuiqu Desai Batise -leITne certain ambivalence s' est fait remarqluer chez vie dans le mime de I'accouplemient; et de 1' auitre, le congo,
compositeur de I'hymne patriotiquie "Fibre: Haiti" que~ le pratiqiuant vod~ou qui est partag6 enitre le christianisme danse dle l'amour avrec comme initerm6diaire le djouba et
Bauuy exos6sathbe, Th6treetVodu".Rice pr'occidental et le vodouisme afncaini. Cette ambivalenice la conitre-danse quii se placent sur le plan de la vie
son contenu et simple dans sa forme, un tel travail m6rite marqlue dj la pe:rsonailit6 du loa7 qui porter: enlui unie double commiunautaire avec des thrmes individuals on collectifs".
d'tre public par tranches dans 1' Hebdo-Thailre et danis son ide:ntit6 liturgiqlue. Si les dramaturges hatiens d' aujouirdl'hui recourent
intgrait6dan "ntrActs",le riestieldu h68reDeux types d'exrplications g cela; celle dui Dr. A l'ethnodlrame, le thtre haltien connialtra de granides
Natona d'Haii e voe d pautin.Dorsainvil par la psychopatholog~ie et celle du Dr. Jeani avanc6es et enrichira la culture hatienne par le haut, par la
NaoiL d ie u Thidte etVd oue Robertno Bu y Price-Malrs par l'anthropologiec culture:lle sont des voies vroie de la creation dramatiquie. II fauidra souiligner, touijours
comnprend 32 pages dlactylog~raphi6es double initerlig~ne. 6clairanites au ph6nombnihe de la tranise qlui, selon Robert selon Baudluy, quie les adlap~tations de Morisseaui Leroy et
n et ivie n B captr~s ui pae t c~:Ie~: moene, Baudluy, ai un caractre cathartiqlue, en ce sens qu'elle de Franick Fouch6 dle Anitigone et de Oedipe Roi de
assz curs pur aclitr l lctue."suscite uine liberation de passions coniteniues. La Sophocle, ne gnent e:n rienla traditional comimunautaire de
Le premier qui e:n est le plus long, unie dizaine de possession po~urrait se d6fnuir coinune une pnse de parole l'ethnodlrame hatien, un uinivers ouvert toutes les
images, site le th68tre conitemporaini hatien danis le conitex:te pour s' affirmner, dit enlcore Bauduy, xui lecteur inicontestable constellations.
dui mouve:menit indig6rniste et de la panrtion d'"ALinsi paria de Jac~ques Lacan, le psychanalyste frangais, "le matre H6niock Trouillot dans sa pice "LKSLes mours des
I'Ocl"deJenPrceMar. e odo, elo Budu, stabsolu", I'homme "de touis les combats, dle tous les d6bats Loas~", Max Valls dans "Roi Ango~le" et danis le "Nouvreui
l' occasion d'une: dramnatisationi spontande. Dans les paroles de son temp~s". Bouiki", Pierre: Blaini dans "Les Rebelles", Franck Etienine
de I Oncle co>mme dans les travauxr d'ethnopsychiatrie de Irn p>arcours initressant, de l'espace mythique dans "Tro~u Fob>an" et G6rard C'henet dans "Les Zomlbis
Louis Mars, s'inspirer des traditions populaires et du vodou l'espace thtral, conduit l'initiation qui, de l'avis de N6gres", ont touis recouru, chacuni selon son talent et ses
serait la d6_marche recommand6lte tout dramaturge voulanit Bauduy, reprsente unle mnise e:n th64tre de I ethniodrame- proc6dds, l'ethnodrame halitien qlui attend encore, selon
atte:indreles~ masses souffranites. Il n'exirrste point de grande II affirme qui'il existe dans les possessions des cas de le: voes de Louis Mars, son Eschyle et so>n Euripide.
diffrenice enitre le th68tre de Dionysos des G;rees et la simulacre. A titre de r6f6renice, il indiqcue une schnie de Cette conference pr6sent6e par Robe~rt Baiuduy g
relgin damtiue esHaties;levodudeeurntun "Bouiki nani Paradlis"' de Franck Fouich6, dans laqluelle le Jacmel sur le thbmie "Thatre et Vauidoui", s'inscrit dans le
pr-thitre. Le poss6d6 ni'est pas e~nco~re l'acteur qui, lui, personinagoe Bouki a 6t6 d~up6 par uni hounigan, uni faux cadre de faction cr6atrice du Thitre National d'Haiti 9-
joue iun r81e travers iun personage. poss6d&, qui exrploite sa crdulit6 pour lui souitire:r de travers nios villes dle province. Cette iniitiative amor6e h la
Robert Bauiduy, Bla fin du premier chap~itre, relate l'arg~ent. "Le faux poss6d6 est alors uni acteur, en ce senis Croix-des-Bouquiets, dans le cadre du Thatre: d'Ariane,
quiele grand nombre de loas du panithon vodouipeut couiper qu'il joue un r81e en pleine: conscientic et connaissance". s' 6tendl d6~jh dans d' autres rgions du pays, comme: en
le souffle celui quii voudraitles citer tous. Selonilui, ceux Le vodou peut foumiir au th6Atre tout ce quIil faut t6moignaent les reentes manifestations B St. Marc et aux
du rite radla sont les pluis connuis en comparaiULson avec ceux pour tr total: "un theatre oft le chant et la danse ont un Gonalves oil la danse et les jeuix sc6ni~iqes se conifonide~nt
du rite p6tro et dui rite conigo. n eni identifie une bonne r1e de premier plani". C'est en se rfranit la thse de pour traduiire la multiplicity de nos languages artistiques.
qiiunzaine~ qui'il d6finit par leur caractre et leur r81e. Urn Roger Bastide dlans soni livre "LesA\miriques Noires", que I 'entreprise de Robert Bauduiy a su offrir uine bonnie
dynamismie de vieille provenance alimente la cosmogonie Bauduy fait ressortir les delux aspects, tagiqueet comique, d6gustation AP intelligentsiajacmdlenne, qui s'estime avoir
vodouesquie qui, avec la di.sagr6gation des commiunaut6s constati~s danis les c6r6monies vodouies. Legba, Ogoui, Loko, t bien servnie.
du LAK(OU, perd en intensity. I'auiteur d~u "Th61tre et Aizan2;u qui sont les loas~ de la te:rre e:t du feu, ouit plutSt ium Hebdo-Thda~tre se fait le canacl de transmissioni de
Vodou"parle aussi dles soci6ts scrtes, des bizango, des caractbre 6pique ou tragiquie, tandis que ceux du cycle de toute la mouvanoce theitrale hatieonne, percue comme une
ph6nomenes tels la pris e de "pw en" et d' auitres Zaka et des~ gu6ds timoigonent dlu satirique ou du comnique. r6ponse A la vastle entreprise de decentralisation enclienche
manifestations relatives aux sacrifices d' anima7ux, Alacrise Au niveaui des rites oni dirait que le yanvalou traduit la aul couirs de la dlernibre dicennie.

PORT-AU-PRINCE ThAtne National d'Ha'iti

Le emnema mexicamn sur nos ecrans "-"rofssemZ Crstophe Ph. C:harles nouis prie
de signaler que le texte "En faveur d'unie littratutre
Cinq films mexicains seront pr6sent6s au public de l'Un.iYversit6 de Puebla ont 6t6 agress6s, tuds couips de indig6trne"ni'est pas deluiU, maiis diu critiquie H6ntx-k Trouiillot,
haitieni, dans le cadre du C:ycle de Cin6 Mexicaini, qlui se machettes par les habitants du village, sous influence du exttrait de son livre "Les origines sociales de la litt6raiture
d6rouilera pendant deuxc week-e~nds conscutifs au Cinrma curb qlui accuisait les jeiunes gens d'8tre de "danigereuxc haitienne".
Imperial. commuunistes".
C'est une initiative de l'A~mbassade du Mexiquie Cuarrtelazo", diu r6alisateur Alberto Isaac, qui retraice iun VENTE-SIGiNATURE
en Hati qui, pour la deuxiime fois coniscutive, a d6cid6 episode de l'Histoire dlu Mexiqlue, celle de la Dizaine I'6crivain et pote Christophe Ph. Charles
de mnettre ainisi le cin6_ma mexicain la porte du public Tragiqlue qui a? co~mmenc6 qiuand le g6ndral V'ictorino (Christoph616s) a pr6sent6 au public son nouveau livre
Huierta envoie assassinier le Pr6sidenit Franicisco Mvadero, CONTES E4NTA~STIQUES,< le samedi 28 avril aux Editions~
le vice-prsident Jose Maria Pino Cocue
Suarez et le S6nateuir Belisario
Domninguiez.
Le~s autres films sont plutt caractere g
social, tels que La Pasion Segin
Berenice, Retrato de Unia Miujer
Cascade, taindis quie le cinqiuime film
de la s6rie, Retornio a Aztlan, est
. :plutSt iun film de fiction abordant le
~ thime dlu Mextique pr6colom bieni, r" -1;
Cinq films, tous prnims, ayanit touis : S_;
Retorno a Aztibn rempotrt plusieurs M6dailles.
C'est lb iune occasion unique pour le
iSamedi 5, 1 4:00hr. et 16:00hr. plih en sponrindas O her RtiRes 3ror Pu urva o:
l'iunivers me:xicain. Il en pro~fite dj H AR OEBS FWRDMSC
hao ~~~~ COLLECTION' f l~~ CONTEMPORARY FOLK
hatien. au maximulim lors des premieres "gr,,,~:II:aLaeu ueno rsn me3flk
Le troisime Secr6taire de I' Ambnassade du s6ances avcdsdzie 'cler y mits dAananeGf oures.:
Mlexique quii renicontrait la p>resse au local du la Fondation se bousculant A l'entre de la salle. ""~~: ,the oung Vu2m
Culture Cration, a regrett6 quie les films choisis nie soient Unie initiative vraimentl ~C.2- E ~~~"
pas plus r6cenits, tout eni inivitant le public ne pas rater appreciable qlue celle de f Ambassade
parille occasion. dlu Mexiqlue en Hati, qui apu&i ,8tre:::a"""
Les cingq films choisis pour ce Festi.val sont: r6alis6e grce la participation du a :gntf""inseuflog
- "Canioa", dur6alisateur Fe:lipe Cazals. Un film retraant Cind Impirial quii a mnis f une de ces, ,ni c:anisCae Cra.aua oe els eee a
PUTuie-2,4aCetio c JamesTaylo r
des 6v6nemients q!ui se sont dirouls dans le village de sales j la dlispositioni du festival, et oes2..,,rv
C:anoa, pro~che de la collinie "La Mlaliniche" au course dlela Fonidation Cultuire Crdationquiii
desquiels uin grouipe de jeunes excursionnistes employs a assure la coordiniation de
l' entreprise.
L entre auix diversesTHETOONMORY

filmslms eni versionI originale sonit souis- 8%i;~m.Freifedy Johnston.
,David Wilcox and more C- .7,z ji
(suite de la paige 10) titr6s en frangais pour facilite~r leur """atus2-
s'occuper de ces questions en Haiti. comprlhensioni.
Commnent faire: lire? Quii doit fair: lire ? Q)ue faire Lai premIibre parties du Cycle 'p
lire ? L'asLpect 6conomnique duilivre ? D' otr 'init6rt de ces de Cind Mexicaini a euilieui au couirs
deuxr joiurnes de rflex en fini de semainie Port-au-Prinice. seconide aura lieu du 4 au 6> mai. hddup 5 IOh ~up CxD1thq






M~ercredi 2 Mai 2001
Page 12 R ETOMB EES DE QUEB EC Haiti en M~arche Vo>l. XV No.13








''Copyrighted iMaterial


- Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"






Le President Jean-Bertrand Aristide Miami
MIAMI, 22 Avril La participation de la l' accueillir et le rend~re confortable. Enisuite, il a r6pondu mnains et donnuant1' accolade, s' enqcuit de celui-ci et de celui-
R6publiquie d' Hai.ti au Sommnet des A\m6riquies a fouirni aui aui moinis 20 questions relatives sa participation au li pendant quie1' assistance se r6galait d' une I6g6re collation
President Jeani-Bertrand Aristide l'opportcunit6 de visiter Sommuet. Il expiquia qu'il a e:u des rendez-vous aves les 33 offerte par la Prisidence. Enfin, oni se s6parit bien au-del
Miamii en deux fois en moins de 4 ~jours. chefs d' Etat, comme~ncer par le "Pr6sidet~:i Clinton" ... un de minuit. Le Pr6sident Aristide 6tait touit heureuxu de
En route pour le Qu6ibec, soni escale B Miami a lapsuis vite corrig
failli tre l'objet d'~un incident heureuisem:ent d6samiorc6 b eni Prsident
temips grace la pr6sence dlu Service Secret secoind6e par~ George Buish. II a i
la v:igilanice des partisans Lav:alassien s to~ujour~s en veil et renicontr6 aiussiL le B"1l~gi
leuIr cri dle ralliement : << Veye Yo, vleye yo eni haut, veye Prdsidenit Mejia de
y-o en bas, veye yo gauiche, veye yo h dlroite, v~eye yo la Republiqlue
par~tout. Dominicainie, -et
Vioici la relation quii nious a t6 faite de1' incidlent. discuta avrec ces
D' ordiniaire, quanid le Pr6sident Aristide arrive chefs d' Etat des
M~iami, il est toujours accueilli au p>ied del' avioni et le m8mne p r ob 1 mie s 41~r8a"'
itineraire 6tait pr6vui cette fois encore. Mais le plan a 6t6 s oc iaux ,x
boulevers, dit-on, parles autorit6s en chanrge de la scurit6 conomiiques et
du ~Prsidenit sanis pour auitanlt eni aviser le Consul Gndral, gdo-politiques.
Mr G;abriel Auigustin, qui B partir du ler mai devienidra, Il rpondit I ;9": c" r iJi% +
selon certaines souircens, A~mbassadeur Gjabriel Augustini. aux questions
Cepe:ndant I' Etat-Major de Veye Yo 6tait aussi suir relaitivles I la
place, mnais pas avec sa force de dissuasioni habituelle. s6rcurite, I' co-
Le President et son spouse 6tale:nt accompagon6s nomie, le haisse
jusqui'r leur voituire qui manoeuvrait pour d6mnarrer, quand contiinuie de la ~ ~ ~ iBii9E
un certain monsieuir Sami Moura tenta d'avancer jusqlu'h g ourdepyar rapport.
la portiere pour d6bite:r comme un forcend une litanie au dollar. M. Jeani-Bertrand Aristide et lMme Mildred T. Aristide photo Yonel Louis/HenM
d'injures coutumnire aux disesp6rds. Naturellemient, il fut Ins6curit ? Haiti n'est pas le pays ay~ant le plus constater que sa popularity est enicore solide l' tranger et
interceptet qluestiounn par le Service Secret. fort pourcentage de crimes. Parmni les facteurs quii encor'e pllus en Floride.
Ceuix-l qui ontpuivoir la scene de loin oit dclar6 1'alimentent, il y a la politiquie. Le rapatriement des Nous pr6sentons nos complimnents g Madame
que Mlr Moura s' 6tait rap>idementr et docilement calm6, aussi criminels, qu'il entend ren6gocier, la d6cote de la gourde Farah Juste, pr6sidente et coordonna7trice des activit6s
la police jugea bon de le relche~r. Cela nie l' a pas empch par rpp~ort au dollar : nous: ne produisonis pas et importons lav~alassienines dans le Sud de la Floride, au Conisul sortant
de parler en h6ros donquichotien sur les onides de Radio presquie tout. La Douible Nationialit rattach6e aux 10'r. Ga-briel Augiustin et au M:inistre: de la Culture et de la
A4ntenne Plus et qua~nd uni auditeur le qluestionna? sur sa restrictions imnpos6es par la Constitution etc. Communication, G~uy Paul.
conniaissance du trjet, il d6clara sans un battement de cils, Ensuite le Prisidenit, qlui se dit prt A passer la niuit ie ut
qu'il avait ses sources d'information B l' aroport. Fauix oui jusqlu' h six heures AM, p~rit un baini de foule, pressant lesVieJut
vrai, c'est lb une declaration qui r6clame une enquate des
autorit6s comp6te~ntes. Mais Mvme. Carine Sylvestre: est all6e
plus loin sur les ondes, pour affirmer qlue n' 6tait leur
repudiation de la violence, les choses aiuraient pui 8trel)ES pires.ii ,L~i
Je nie donnite point ces iniformnations comme texstes bibliques,
mails iune nouve le amudt on de la bandle magniquie poiurrait c Cli Ir

Cependanit le cortege arriva sans autres difficulties
1' H8tel Continiental oh1' attendcait une d616gation de 1' Etat- --
Major lav:alassien. Aprs une couirte reunion, l e couple *
pr6side:ntiel se retira dans ses appartemnents pour y passer
la nuit et reprendre l' avion destination de Qubec.
A soni retour dimianche 22 avril, la famnille
pr6sidentielle fit encore escale B Miami qlui juistifie son nom
de plaque tourniante de I'avlenir d'Hati. Cette fois-ci tout
se passa dans le calme, sanls auicun inicidenit. Tant mieuxr.
Danis unie granide salle de 1' HOte~l Continental, se retrouivalent
eniviron 400 invits g une: r6union spciale organise par Avec Milodie fmt, la
l'Organiisationi Fanmiii Laivalas que preside Mliamni Mmie
Far-ah JusJte. Ces inv\it6s avalent it6 trids suir le v:olet et vre n'est plus la memez
reprsenitaienit uin chanitillonnrage de la socite haltiemxet
du Sudi de la Floride. S'y trouvacient des repr6senitants *** F ,Prta-Pic
di'Orlanido, de Naples, Delray, F;ort Lauderdaile, MIiami etc. -
Le PrCsidenit et son escorted fire~nt leuir rentre
9.30 et il entlama, aprs les saluits d' usage, un compile renidu C.I.T.-The Caribbean Institute of Technology
de sa pairticipation au Soimnet de~s Amndrqiqes. II parla de Register now for Evening: Classes!
ses renicontres avec le GJouverneur de la Banq~ue M\ondiale Computer Basic Courses Microsoft Word Processing
qui, a mon avis, ni'ont pas f'air d'8tre des plus A+A Professional Certification*A+ HardwareMaintenance Class
enicourageantes puisqu'il a signal6 que $P150 millions des G.E.D Program Nurse's Aide
valeuirs promiises rcernunent la conifrenice des ministres After Scho>ol program for High School and College Students
des Finanices a Santiago dui Chili titre de p>rts, sont en
passe de devlenir lettre morte. C.I.T.
Evoquiant le titre de soni propre Programmie de T he Caribbean Institute of Technology
G;ouvernement, le Prsident parla de la ncessi t6 d' Investir 1382 Flatbush Ave. Brooklyn NY 11210
danis 1' humain, c' est--dire dains I' education, la sanit6. II parla (718) 692-0738 (718) 434-8870/8872
du touiisme national, des efforts dployds en Hati pour Fax: (71) 434-7531






Mm-riendhi 25h ilo200 V No.13 Votre Attention aei

Nos petites annonces de partout

Radio M6decins Courrie r lectronique Points de Vente de Ha'iti en Marche
Port-au-Prince Dr Enock Joseph Job Job COURRIER Miami Pompano Beach
M610ie 03. FMObs6trqueAvons besoin de Plaidoirie pour une 1o IyDanilos Restaurant
de 500 miuitA cuce at "Driver~ ou chauffeur "nouvelle Classe Hgwy3760 NE 3rd Ave.
Tou le jorsOp6rationi pour pour Politique 305 893 8950 Pompano Beach
7 jours sur 7 fibrome distribution de Date: Sun, 22 Apr 2001 954 7831 2646
Musique retr-o, Jazz, Fmily Planing 23:07:34 -0400 Etiquette Barber
Ligature des tromples journaux pour la From>: "Rodrigue Sho rnod
compas, salza, hiphop Circonicision region de New York. Nazont' 15455 Wet Dxie Exansnor
C~ureaige Drvrae a.Eprs
la bonne humeur est Touis les tests pour Highway 575 E Sample Road
de~1 mieae osIimmigaration Bon salaire. Chiers amiis, 305 940 9070 954 951 2414
Nouis acceptons touites Aper
sortes dl'assuranice a~insi le(845)358-7559 pu Acceptez mnes plus Maxisound
captez Mlodie et quie la carte infor-mation. sineres flicitations Music Hall Chiropractic
vote iene er pus Medlicad pour les pour votre article Mc
femmes enceinites. Lucas intituld: 184Ws
la mme... Nos malades I accouiche:nt dans des toujours plus loin en 305 895 8006 Blvld
Chicago h8pitauix priv6s < Radio 1' Union 5650 N.E. 2nd AvYenuie beaucoup votre fagon Holy Family
WLUW Ve:rtires Shoppinig Lyric tout fait Restaurant 9_54 781 2500
Center .7professionnelle de
88.7 FM (30171-6081 COncert '"'f"er es.cormt'on 9900 N.W. 7lthAv,. Freeman
4:0)0 pm 6:00 pm d'une part, et de IVultiservices
module anglais DR JEAN-CLAUDE Series '" ""'C'j'"orea Lucas SuperMarket 1032 NW 9Ave
buletn d nueles DESGRANGES Featuring la situation politique. II AvenueFtluede
Harry Fouch6 ne fait nul doute que ce 0 4 92 954 767 0444
4:20 ~~~Miaml-Dade journali est dans le camp 359090
InterniIste County Public progressiste. (vous me Eclipse
Module fraingais 12570 N.E. 7th Ave. pardoninerez cette B &L Supermarket Commu~nication
bulletin de 305 891 8020 SchoolS dernire phrase, & Produce 'Services Inc.
nouvelles Cnr1dudate SueirRtd 'ouhis osls12041 West Dixie 9290 S.W. 150 Avre.
Lionel Ch6ry de la tension Jazz Ensembles journax solenit Highway Suite 104
4:50 ardile aaisimpairtinux et Miami 954 380> 1616
Module Cr6o~le 6:00 pm 8:00 pm progressistes. Mais
des personnel g6es, Fia pi 7mlerueet e 305 893 0410
Nouelesdoculeurs, arthrites, Mliami Central Sr nest pas le cas. Island Supermarket .
Lionel Chr lege.Dr Michael M~. Drop Sr D'autres ments patriotiques et Beauty Supply
New York alri s hebdomadaires offers g dpourvus, du mioins 8079 West Sample
Radio Eclair Saturday April 28 lai commiunaut sont dans P'inandiat, de a
124() AMDr Sony Figaro Miamni Killian Sr carriment partisans, toutes ambitions rod
1240AM ofNew W~orld School ofth r6trogrades et guides politiques ni pour eux- 954 345 0450
WGBB I ynic logue Arts par la traditionnelle mimes, ni pour un tes
Chaquesamediaccoucheur politique < Chemin des alle Friday June 1 inspire d'ha'itianneries qu'en diaspora, et Boulangerie
11:00 amn No 27 2001 Coral Reef Sr (d'autres diraient qui pourraient d14guer
T61 Mliamii Sunlset Sr ngreries). des reprsentants pour Bouilang~erie Jean Marc
516 333 1487 509 245 6487 Saturda~y, June~ 2 J'aidmire tout la tenue d'un "con-
2001 Miiami Beach Sr particuliremient, votre claive" si 57 A\venue Mvuller
Horizon 2000 Plus falon de critiquer j'ose emprunter le Port-au-Prince, Haiti
WLIR~~ Lecmt vertement le regimie en termie, pouvant
WLRL c mt place actuellement en riflichir sur ti kabich
130 AM de Association Ha'iti pouressaiyer, en l'aboutissemient d'unpanubre
ever suda absence d'une relle large consensus, la I" ubur
deS opposition, de le suite d'un profound etmacee
9:00 am COHSn IduciOH nine ramener sur les rails sincere men culpa, pour Bagel suir commande
&~~d Mid non sculemnent une longue riflexionsu|
de la 61ves du dnmocratiques, P'individu ha'itien et sa T61:
Haiiti Diaspo Inter Cathdrale sacr- mass encore conscience (au sens 4092-468
1330 AM progressistes. Vos tymiologique), pour la 403-19-58
COeHP critiques sont ni plurs ni consolidation des
6-8 pm de Jeremie L e sonvrlne ntttosRestaurant
dimancheet son president a omani endroit de cette dite dmocratiques, ainsi
7-9 am d' honneur Danse Viviane opposition, qui n'est pas qepu ardfnto Bl Foucht Resto
NIai onseineurG uth.e encore parvenue or me des structures 8267 North Miami
3 M i snsegne, a xerconvaincre de la conomniques et sociales Avenue
Willy Rom61us Les Produictions pertinence, ni de la de ce paiys. Le Japon, T1
Journ6e Mondiale on ov6&u.Atsiusjustesse de sa r6flexion n'aivait-il pas
de la Libert6 de la on oveaun ritqe sur P>option z6ro ou emiprunter cette vole (305)757 6408
Pr-esse diner-lev6e de Frd6ric SurpriS table rase, dans un la fin de la guerre, avec
fonds pour processus de les resultats que P'on L ~ilu
Remsede Prx ux presenter leur u om ec ngociation. sait. Mnme si leLem ler
participants du re leS L'heure est si grave, temiprament bouillant grior de la ville!
pr je et je nous sens tellement de P'ha'itien est
concours d' 6criture. reprsenitationS coupable, tous tant que bien loin de la culture
<< ou ue cltre le samedi 28 avlril du nous sommes, que je me imnprgne de sagesse pr itosndbranler
de la Paix et de la 201&6 msuis mis rver d'e du japonais, il vaut le dains tout le paiys, dans
Non-Volenc 6' H8te Rial quelques leaders coup d'essaiyer. Il est la diaspora et dans la
d6d Vilan 'HtlRtz intellectuels star qu'en definitive une commiunaut
i a mmoir~e Kia I Pto sortis je ne sais d'oil nouvelle claisse international.
de Jean L. Ville. Theatre (pourquoi pas de votre d'homimes plus Si rien nest faiit
Dominiqlue. journal), car je n'en suis anodernes, plus rapidement, ce pays va
La crmonie de Aritsivts1804 > pas, qui pourrtment pragmatiques et plus violemment heurter le
Artitesinvtdsprendre P>initiative de techniques que fond, le difoncer et
remise de prix se les musiiens du Preminire freungrdepolitiques, pourraient poursuivre
tiendra le 3 mai coalition apolitique, voir le jour, et inexorablement sa chut
2001 entire 11h00 Comdie perma~nente, semblatble qu'avec une vers le trifonds.
Groupe .au Congrs Juif concertation des mdias
a.m. et 1600 p.m. StiMusicale Internationaile, progressistes et non Sans parti pris.
aux; Ateliers 16r8me, 11rigs laiatienne rdunissant des ha'itiens partisans conune le
Rue apos #7 SuveznOSde bonne volont6 vtre, une champagne de Rodrigue Naizon
R Cha os de Mars I Suvz animbs de rels senti- conscientisation et de Laval, Qubbec
Chmps eMr annonces.







Pagel4LA VOIX DE MIAMI hler""" e2 XV No 1




Municipales a Nor th Miami
MIAMI, 28 A~vril Le 8 mai prochain, les Victor Robinisoni Pierre-Louis l'Immigrationi d'alors, M4r.Perry RCivkiins, lui permirenit de
habitants de la V~ille de North Mliami ironit auxs urnes pour ,iir 'er-oisvtcasclecmnlat fare pencher souven:it la balance e~n fav-eur de ceux-15l quii
61ire le M~aire et, 3nouveaux Assesseuirs. Le marire M. Frank ceusnvrnduensI adbtavcneuo oldisputaienit 1'6norm-e gteau des papers des r6fuigies avec
W~ooland ay;ant d6cid6 de ne pas briguer un second miandat' eora6l6oe negacmepoesu ep les a-vocats qu~i vouilaienit s'en accaparer au se:ul profit de
la luitte 61ectorale va pouivoir se concenitrer entire deux ate aslsdclspbiuse nfnovi nbra leurs collgues.
candidates : Duke Sorey' et Joseph Cdlestin. de services {documents d immigration, rdlactioni de lettres,Nepuatnrrencm tionveMr
Incoe taes tc.) L'~in~ dc~iir Despiniosse sur le terrain des activities communiautaires, Le
Duke Sorey candidate Vitor Pierre:-Louiis pressenitanit venir la question
il dlog~ea Jacques D>espinosse de soni sittge dle repr6sentanit
Duke Sorey e~st unAfro-ambricain, peu' connu dans d6ort orlsznsd itl atE otl im educationn, s'6vertua arroser et saupouidrer ses
le miilieu hatien. Danis uni feuillet suipportant sa champagne' Shrs ot Mai aqe Dsiosa cusduedclarations de dfinitionis capable de rehauisse~r l'clat de
iil est dit qui'il a occuple pluisieuirs fonetioni s admninistrativesenrvaaifitmedcrtonodnubeocrnt son passages dans dive:rs Collt&ges et U.niversit6s. Il y mnit
Victor Pierre-Louis. Celui-ci est mie:ux connu dans la d nIhs !i Dpnoe \a a ne n rt
Par ces mnanires av~eniantes, Duike Sorey, un qluand le sujet soulev6 par uni auiditeur lui fuit adress6 par~ St.
commuiinauit pour ses activiitis professioninelles et
d6miocrate, a Panir d'iun monisieur facile g ap~procher. Bieni cmeias. Surin. II d6clara sans h6siter que nuille part danis les lois de
que le poste de Mlaire soit iune position nion partisanie, son la Floride, il est dit qu'uni candidate aiu poste d' assesseur de
aippartenance au Parti D6miocrate versus Jo Clestini qui est Jacques Despinosse la ville de North Mliami doit, pour 8tre: qualifi6, fire run
rpublicain, pe:ut htli valoir des votes fav\orables danis la 6talage de diplmes. Rench6rissant, il d6clara que ses
Des trois candidates, Jacques Despiniosse est
commnunaut6 haltienne fortement d6mocrate.. positions, ses efforts et son d6vlouemeitnt eni fav-eur de la
certainemennt le plus coninu Arriv6 M;ianu dans les anniies
a. .,,commuunaut6 haitiemxie en g6ndral, lui ont valu le respect~
80 peui de temp>s avant I' affaire Winn Dixte ", Jacquies
Joseph Clestin .~ii lse~ mrsa vt acrir oiil~ 'fii de la commnunaute et la consideration des politicians
Le fait anr M. Wo~oland de se retirer de lai course .am6lricains dles deux cts die la barricade. Ce sonit lb ses
au Parti D6miocrate qui primait lors sur toute la Hlonde, ce
va certainemnent laisser plus d'espace au candidate Jo clpi lui favorisa l'accs B des pesngsiprat esprincipaux atouits. Ds lors il sera le plus capable de fair:
C:lestlin,unHal;tie:namnricin d' appartenance:r6pubilicailne. quMuieereRp6etn lueoprDneavanicer son agenda, en ajoutant ses fortes relations
Danis iune premiere tentative en 1999) et face j M~. W~ooland'FseWila emnne urs politiquies Tallahassee~ touit comme & W~ashington B celles
M/. C61est;in a failli rempo~rter la victoire aui premier tour de Sosl arng eCad epr lmtsrde ses colltbgues.
scrutin grice la pr6seicet la forte participaitionihaltienne pa in soati oliq u o d qel e Aussi face au long pass politiquie de Jacqlues
dans la vlille de North Miiami. Aui second tour, il fut battu ptnealoespraViedeM mit eC t6eDdeDe~spinosse, sa qlualification et son t~lexpdrince acquises sur
par une marge relativemient fable. Le candidate WI~ooland le tas compares aui mianque de maturity dlujeiune D6sulm
lui peninirent di'org~aniser des programmes d'6t6 pour les
usant d' annnces publicitaires: balanccJ, rallia en sa fave~ur enat tasid uvve o hrse aq es e le palmars points plume de Victor complar6 au poids lourd
le soutie:n financier et la pr6senice aux urnies des dliverses de Despinosse, nious recomimandons la co~mmunauit6 de
supplanlta tous les autres conicurrenits qlui hui disputaienit la
ethnies qui fo~nt de North M/iamii unle ville parfaite~menit voter en faveur de De:spinosse.
faveuir des politicians. Il ne tarda point rebaptiser son
int6gor6e. organiisationl eni Bureau politiquie du Parti D6mocrate~. Il enl
Comme nouis l'avons 6crit dans notre ,.Viter Juste
riihiyuepr~e das l No 1 deH,?ti ei h~che M.restera le President apIparemment B vlie.
rubiqupaue ansleNo 1 d Hitien arheM.Toujours surlabhrche il participait activemenitaux
C61lestin a 6td candidat plus d'unie fois dlive~rses positions cm ans etrls ronsi e etose
61ectives sous la bannire du Parti R6p~ublicain. Indompt6'lhnerds6us tmnrin esrslaspu e
iune fois encore il s'est port candiidat pour la Mairie de favreurs obtenues. On le renicontre auxr diverse camipagnies
North Miaimi. A ct6 de ses activities politiqlues, Ml. C61estini de MIme Carie M/eek, il participe de loinl d' abord, de pres
est un ing6nie~ur civil, iun indlustriel dans la confe:ctioni des enut u og uPriDmcaee osd ene
v&tements et possde actuellemenit iune entreprise de location Conrgrios de Los Ang~eles, il fut plac6 suir laliste des d616gu6s..
de oiurs.Ce qui fut un hoinneuir bie:n m6rit6.
L'opposant de C61estin. M~..D>uke Sorey est Nomm6 un desgros chap~eauxdcuParti D6mocrate
inconinu danis la communaut6 haltienne et je doute fort quie ceFoie ulqesi eP6iet iep6ieto
ses atouts politiques d6passent ceuix de M. C61estin MnsrSntuGuenu t. aqe-s aal
Cependantre uniaeir rallyeni: autour dequ ss sacaddaur arle ute
Celencantun all aitoi d sacanidaure parlesautesd' exhiber iune photo prise en sa compagnie. Ajoute:z ce
ethniies runies, ajIoutes g quelques voix que soni palmars, ses incessantes d6marches pour inciter les
ap~partenance d6mocratiqlue peut lui valoir, peuivenit causer Haitie:ns deve~nir citoye~ns amricainis. Aui nom de la luitte
une auvisesurrise& C1esin.conitre Duvalier, elles lui valuirent toutes les critiquies de ses
Aussi" La voix des Ha'itienis de M/iami de
conicurrents politicians haltiens, mais l' appui sans faille des
recommander Joseph C61estin comme Magi.strat de membres dui bureau politique du Parti D6mocrate. Ce fut
North Miamni, et souihaite quie les Haitiens-am6riccain votent
au tempIs oix le tempo tait: mwen pap f'm amerikin,
en masse en sa faiveur.
m.pa bezwen ng de
fwa. Et quanid
t .2'aadeaniatarinusice:rtains luie~nfaisaient GLOBA L FINANCIAL SIERVI-
nous n'avons acn e opinion surss candidates 6ventuels.'poh, lLu
Cep)endant 18 oft cela peuit barder, c'est aui District -3, otx 3 caevi:C S & L N E P E S I C
Haitiens-ambricains sonit candidats pour la position
II avait crc6
d'A~ssesseuir. Comme d6jhi annionc6, ils sont Jacquies
danus la cour de l'Egiise LS AH AH
Despinosse,Aix Dsulm6etVictorRobinsonPierre-Louis. E isco ale "les FLS FAHFAH
A les ente:ndre A la radio dans iune entrevue dirig6e par M. Di novupu Pcm init el lni tlscm u
Maryrs d'Hati ",avec Dunueupulacm u utdelFlreeteso mu
Alexi St Surin, les 3 candidates ont tenu un langage qui aclabrtond auits voisinies Boston, Chicago, New Yor~k, Philadelphia,
indiquie uin changement dans la7 mentality haftienne danus a d.
Pre Fritz Bazin, le Cna .
les domaines dlu savoir-faire et du savoir-dire. Les politiciens pr iecapd t Pour tous vos problmes de credit e~t de financemnent, Contactez nious.
hal~ties tradlitionnels auraient bea7ucouip apprendre dansporlseftsd Le: divouemnent qui serai d6p~loyd votre: 6gard n'est paireil aucune autre institu-
le comportement face aiu micro de ces trois gentlemen. pu e naisd
Little Haiti et des tioni financire.
enivironis. <>.
AlixDislm6Ses d6mar- Pouir planificationi, d6veloppemenit de projet, placement, restructurationi et
Alix Disulm6 est ium jeiime plein d'activit6s et ce nfvu el financement de projects et d'e~ntreprises, FS. &~ L. E. Inc. est la seule source.
conscient de son rle de leader parmii les jeunles die sa am e nc u os fri:
cause des r6fugi6s Prie evcsqeosofos
g6ndration. Ayant acqluis imie solide 6ducationi, il s'est mis htintat M mi Achat, V:ente et finaniceme~nt d'immeuble priv6 et commercial.
au service dles jeuines pour les inciter h roster a l'ecole' ue at es Achat et V;ente de Maison
Ss' loigner du crime et de la rogue. O~nle retrouive ausisi t opetpls pi Place~ment de Fonds
toues esmanfetaton enfavurdesr6ugis.la chute des Duvalier et U.nificiationi des enitreprenieurs et des invlestisseurs
Aui course de l'entrevue accorde aux candidats lecosarimnt CudeVccs
Pierre-Louis, Despinosse et Desulm6, le mod6rateur, M.alen qi'en RpaiodeCdt
St. Suirin, sollicita lavlis de D6sulm6 sur une opinion non suvt aqusrni ecouvrement / Collection ':
controverse et acceplt6e par les deux auitres comp6titeuirs. Bourse d'Etudles etc.
M. D6sulm6, le benjamin des candlidats, ne trouivant auciun beauicoup de services
espc purple iieopniii onrareetnevolat asgrace a ses bonis
espcepor pacr neopiio cntrir e n volat asrappor ts avec les Pour de plus am~ples informations, composez sans frais le
faire chorus, r6pondit avec une feinte bonhomie : M/ox de cogese Clade- | a 1 888 298 8300
lafagFon dlont j' a16 te eduqu6,i Iit a t6 eniseign6 de ne jamisPe retDne- .Fa:1882547
conredre es ind. "Fa cll, lors Pr6sidenit Site Inter:net
Questionn sur ses connarissance de la ville dedu Cmt de FINALNCIAL SERV;ICES & LOAN EXiPRESS INC.COMl
North M/iami, il fuit un peu h6sitanit mnais s'arrangea? pour
relations exct6rieuires h
r6ponidre avec beauco~up de tact. Lai r6ponise candcide miaisaCabeds Professionalisme, Competence, Courtoisie et Ddvouemenit
pleine di'astuce du jeiune Dsuilm6 est digne d'iun perso>ntage
D6put6s. Ses relations sont les traits~~ caraict4ristiques attribuds notre entreprise.
de Mlolibre et nious fait miser sur lui commne un politician
pleini dl'avenir s' il pense choisirla politiquie comme: carrire. avcl chfd








tteren 21 ca e2001 1VN.3ACTUALITE NATIONALE aei


La crise politique ha'itienne n'est Dos Dos

pas insoluble, seloni Arstd ....... depisi mmea ouvai s'
PORT-AUT-PRINCE, Haiti, 24 Avril Le L'alliance des 15 parties d' opposition, attendire, malgr61 es promesses fallacieuises de dialoguer
president haitien, Jean-Bertrand Arinstide, de retouir dui Convergence, estime que les 61ections de l'an dernier out et la date buitoir exiig6e par le colon blanc. Le contraire
Sommet des A\mriques, a d6clar 1undli qu'il 6tait optimiste 6t6 truqu6es, et a boycott la campalgne pr6sidentielle de nous aurait surprise parce que nos politiciens sont si
quant A la r6soluition de la crise politiquie chroniqlue qui novembre dernier, a l'issue de laquelle Jean-Bertrand m6fiants l'un vis--vis de l'autre qui'ils s'accusent
frappe Haiti. Aristide 1' a trs facilement emport6. mnutuellemnent, se rejettent les torts et refusent d' endosser
"Grice au dialogue, nous pensions obtenir des Coniverg~ence, qui refuse f'autorit6 du pr6sidenit leursresponsa~bilit6s. Selouitoute logiquienoiusdevrions
r6sultats substantiels" d'ici le 2 mai, date laquelle Aristide et app>elle de nouvelles 61ections dans les deux les laisser se d6brouiller tout settls, puisqu' ils persistent
l'Orgaanisation des Etats amricains (OEA) se r6iunira prochaines ann6es, a instaur uni gouveremen~it alternatif, dans leur enfantillage, mais comme le pay~s n' appartient
W'ashinlgton pour 6valuer la situation politiqlue danis le pays, dirig6 par P' avocat G6rard Gourguie. pas e.ux seuls, nouis sommes oblig6s de les aider,
a d6clar6 Jean-Bertrand A\ristide lors d'unie conference de Nous sommes prts g n6gocier, mais Comument y parvenir alors que les bellig6~rants (ApIrendre:
press 1' A6roport de la capital haltienne~. sdrieusement. Jusqu' ici,les n6gociations; se sont r6sumes dlans le sens haltient) resent sur le:ur position initialle et
Iss dirigeanuts r6,unis au Caniada ont adress des dui brassag!e d' air", a d6clar6 G6rard Goiurgue lundi. d6clarent, chacun de son ct6, que sa proposition est la
reproches Hati pour les d6faillances observes lors des Des millions de dollars d' aide initernationale sonit meilleuire, sous qluel critre?! Nous n' en savons rien. Nous
61ections et out charge P6~tat-major de l' Orga~nisation des retenus da7ns f attente d'une clarification des rsultats exhortons les patriots d~e tendance politiqlue different
Etats ambricains de tenter d'ap>aiser le chaos p>olitiquie qui 61ectoraux. oSi un miracle patriotique s'accomplissait ce solunettre des 616ments de solution pour uin choix
r,gne dans ce pays appauvri. soir, et qlu'iun accord 6tait atteinit, demain matin" Haiti judicieux susceptible de favoriser une sortie heureuse de
Le leader de 1' opposition, Evanis Paul, a qualifi6 pourrait obhtenir ces pr8.ts de la Banquie initer-ambricainie de la crise.
I' accue~il r6serv6 au president A4ristide d"'"hiuniliation." d6v~eloppement, a d6clar6 le president Aristide. (AP) Dnsm d' aiures circonstances, que d' examples
n'a-t-oni vus dans le pass? A titre d'illustration, nouis
6voquons aujourd'hui la mmoire de deux valeureux.
L'Education Nationale announce _ierie:s de or hitcre :Couidhnotsand diu on

de nouveaux examens officials qui "" p:::" enmn "2" ";:"iprurJanJcqe
Port-aui-Prinice, mercred~i 25 avril (HPN) Le secondlaires. Or, peu d' 616ves y parviennent. Is novel exna- patriotisme.
M/inistere de I Education Nationale (MEN) prend de meni sera done une tape intermdiaire. Quiandnios d6cideuirs politiques comiprendront-
nouv~elles~ measures et instaure de nouveauxr examens. Selon M. M\lersier, a partir de juin 2001, ces ils qu'on ne trompe pas to~ut le monde tout le temps sans
Lors d'une renconitre avec la press, le M~iniistre evaluations commenceront g I'6chelle national, pouir tre d6masqu6'?
de 1 Education Nationale (MEN), M. Gaston G;eorges sanctionner les etudes du troisime cycle. La r6ussite d'un Quiand accepteront-ils de perdre parfois lu lieu
M/erisier, a fait savoir que son Ministre a d6cid6 616ve lui donnera droit g un diipl8me, le~quel confirmera? son de gagner quelles qlue soient les conditions?
d'introduire cette aunnie officiellemenlt dans le p>rogrramme passage au niveaiu seconidaire. Quand se sacrifieront-ils, le cas ch6ant, po>ur
de 1' cole classiquie hatiennel' exiamen iu neuvime arnnie Is tituilaire: du MEN indiquec qlue cette decision le pay-s comme le Christ 1' a fait sur la croix dui calvaire
fondamientale. intervent eni faveur des tcoliers hatiens qui, souvent, ont pour nos p6ch6s ?
Is MEN pense qu'il est urgent pour I'6tat Hatien de la peine accder h une classe supcrieure et sont obig6.s Quand sauronit-ils que: leur mission sacr6e est
de parachever l' 6dification de 1 Ecole Fondlamentale en de choisir un m6tier contraire a le:ur ambition dans la vie. de d6fendre le terrtaire au p il de leur vie ? ..
mettant en place le troisime cycle que les parents et les Ce Ministre entend auissi r6viser dlans les jours h venir le Alors vriendra le temps dLu dialogue franc et
616ves attendent. Le baccalaurdat alctuiel est en effet la seule niveau de formation professionnelle et technique des sincere entire les fils de la patrie commimie pour trouver
evaluation sanctionnant la fin des 6tuides coliers haltiens. les solutions souhait6es tous les problmes qui nious
dlivisenit.

HAITI LIBERTE DE LA PRESSEHitsranleelire
*ri *aio *1tie *e *avoe Samedi 28 Avril 29)001
ROISrados ictmesde a volece atnoions...nt vow.
25 avril 2001 biles de ces agressions et dl'en sanctionner les auteurs. "Ces
Dans iune lettre adress6e Henri-Claude M6lnard, 6v6nements illustrent quiel point le climate de violence quii Musset LOMINY
minitrede 'InriurReprtes sns ronibrs (SFrgne B Haiti porte gravement atteinte A la liberty de la
presse", ae d6clar6iir Roberte M6nard secr6taire g6rl e SF
www.rsf.org) a protests conitre les attaques des stations deese" dca Rbr irL erar tSr l S l:trois cents personnies arm6es dle revolvers, de machettes
Radio V:ision Nouivelle, Radio Lumire et Radio Vision Ce dernier a rappel6 que Jean Dominique, directeur de Ra- et de biitons out attaqu6, le 20 avril 2001, les 6metteurs
200, a cors esueles rit Anoie Jangariende dio Haiti Inte:r, a 6td assassin61le 3 ?vril 2000. Dans un rap- grrandes ondes de Radio Liunibre et Radio Vlisioni Nouvelle,
Radio Vision Nouivelle, a trouv6 la mort, et deiux autres port public en avrl 2001, RSF a' d6nonc6 que 1' enqute sii situ6s B M6ndilas, danis la banlieue nord de Port-au-Prince.
vigiles onit 6t6 bless6s. RSF a demand fouv~emrtue d'une l'a7Ssassinat a failli tre 6touffe plusieurs reprises. Fritz Antoinie Jean, gardlien de: Radio Vision Nouvelle, a
enquate sur chacun de ces incidents afin d'6tablir les mo- Selon les informations recueillies par RSF, prs ftd tu6 coups de machettes par les agresseurs. Uni autre
g~ardien de la station, Alcis Delce, ainsi qu'iun vigile de Radio
B obb E xp essLumire, F61ix Jean Charles, out 6galement 6t6 blesses lors
lations et emport une partie du matriel. Radio Vision
Rapidite' Confia~nce- et les Meilleurs Taux Nouivelle estimne les pertes 200 000 dollars (eniviron 220
Ici c 'est pronto pronto! 000 e:uros). La radio, qui n' 6met que sur grades ondes, a
New Yorik 6t6 contrainte de cesser ses missions.
Flatbuish 1161 Flatbush Ave (718)287-5295 Les agresseuirs auiraient d6clar6 tre la recherche de
6~0 NNE 1d Ave9n2ue T1 758-3278 Ch.lurch 2825 Church Ave (718)69)3-3798 Inalfaiteurs each6s danis cette zone. Deux jours plus tt, une
629 .E. 23 S. 89-~78Queens 159-35 B Hillside Avre (718)5>23-93216
193~25 NW 2nd Avenue T61 654-C280() Sprinig VIalley 19 Souith M\ain Str.eet (914)425-774~7 expedition punitive avait eu lieu:i dans le quarter voisin de
Fort Lauderdale Washingtoni Bois Neuif, soupgonn6 d'abriter de nombre:ux ddliniqiunts.
28 Ust Sunrise Blar 524-11574 83~5 Juniper Street TIl 202-722-49'25 Pour Pierre Josep~h Louissainit, directeuir de Raidio V7ision
ConnIecticut
6,04 25th Stimet 655-4166 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816 Nouivelle, il est ~trbs difficile de d6~sigEner les responsables
Nmp< ODxeHy4-92 Ha:iti de cette attaquie. Cependant, le directeur de la radio n' carte
1287 N. Flagler Ae 94642-44955 Iu du 65 '2 -17 1/2285 pas I hypoths~e d'un "acte pr6midit6", soildigniant que la
OrlndoPour toute information, appelez Toll Free radio regoit auijourd'hui des meniaces et que la fini des
2C469 Soth Orange Blossomns Trail (407)265-2100 1-800-388-3875 ( Floride) missions repr6senite "iun coup dur pour les paysans" A qui
717ReSt Denis, Montr6al (5141)270-5968 1-800-427-2622 (New Y~ork) 6tait destine sa programmationi. Luviaud D>uvernard,
3820 Henri Boumlssa, Est (514)852-9245 NaE- dire~cteur de Radio> Lumitre, considre 6galement qu'il
N Iattapa 5 Eilr Street (617)298-9)366 506 11tlAe N 91 439 s' agit d' uni"acte: troubilant", raippelant qlue le mme 6metteur
Camlbridge 300 Broadw~ay (617)354-644~8 1011 W Main Street Kemp Plaza (941) 658-9229 avait d6jh 6t6 la cible dl'une attaqlue eni 2000, au course de
Fort Myers laquelle un gardien de la station av~ait 6t6 bless. Station
,21 Fole St(4)4104vang61ique, Radio Linimire avait 6t6 oblige de former
Quel que soit l'enIdront sur la plante ois vous voulez envoyer (voir Radios / 16)
une some pronto pronto, Faites conflance in
BOBBY EXPRESS Avec Milodie FM, la vie

Eni plus des operations de tranisfert d'argent, nous nous chargeonis de faire parve:nir 1'eSt pluS la IN Ile ...
imm6diiat~nemet aui destinataire vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile
et tous autres products alimentaires. I MELODIE 103.3 FM
BOBBY EXPRESS, I Port-au-Prince, Ha'iti
c'est 6gale:ment unie crte de tblephonie don't la ligne d'accs n'est jama~is occupe. II 1(509) 221-8567 / 8568
C'est tout simp~lemnent le No.1 I FAX 221-0204







Pagel6i MONDE Mercredi 2 M/ai 2001
Haiti e:n Marche Vol. XV No.13


Baie des Cochons : 40e anniversaire

Extraits d'un message de Fidel Castro l'occasion du 40e anniversaire de la victoire
Sept compatriotes moururenit et cinquiante- COntre I'Invasion de la Baie des Cochons imminent. To~utes les forces fuirenit done
trois autres furenit blesss, donlt cIinq enfants qui mobilises et mises en 6tat d'ale~rte rouge.
vivaienti pres de l'a6roport de Ciudad Libertadl. Nord-Am6riecains, et 62 p. 100 des avionis 'ourniis par les Pour la gouverne des nouvelles g6ndrations n6es
Le:s aviouis dles attaquants avanientr dcoll6 d'unie Eftat-I.rus. ensuite, je va~is repre:ndre qluelqlues extraits des d6pches de
base niicaraguayenne. L'iun d'euxt fut abattu, deux nutre~s Unie fois repoussee Il'attaque du 15 avril, la presse que j'av\ais utilis6s ce 16 avril-l pour d6noncer la
durent atterrir e~n catastrophe differenits enidroits et touis RYvolution comptait encore plus dl'aviouis de combat qlue condlcuite cy~niqlue des dlirigeantrs nord-amenricns : Miamni,
cux~ qlui rentrbr:ent la base de d6part portaient de numbreuxii de pilotes qui, qu~'arante-hiuit heures plus tard, au petit mnatin 15 avril (U.PI). Des pilots cub>ains ayant d6sert6 des forces
impacts de projectiles anitiaeriens. dui 17, assneraient uni coup destruicteur aux forces cle l'air de Fidel C:astro ont afterri e~n Floride au'jouird'huii
A la fini des comibats de Playa Gir6Sn, I'emiiemi d'mvas"ion. Cette aggression aerienine nous permit de bord de bombardiers de la second gouerre monidiale aprbs
avait, malgr6 sa ruse, pe:rdu qluatorze pilots, don't quatre comprendlre, trente-six heures l'avlance, quell' invasion 6tait avoir attaqlu6 des installations mnilitaires de fI'le. [...] L'uin
de~s bomnbardiers B-26 des forces de l'air cubaines a atterr

i f IS R G OS IC( mesde a v ole ce de DCA et de mitrailleuises, un seuil de ses deuxr moteuirs en
tat de march. Unr autre bomblardlie~r a atterr~i la station
(sutedelapag 1) ,arienne de lai marine K~ew? We~st; uni troisiime ai atterr
penidant pluisieurs mois en 199)2 aprs l'irrup~tion des d'intimidation alors quie son pr6dcesseur avait pr6fere dans uni pays 6tranlger dliff6re:nt de: celuii quii avait 6t6 pr6vui
mnilitaires dans ses locaux. abanidonnier le dossier aprs avoir galemnent subi des aud6part aprs l'attaquie. Selon des ve~rsionis non confirm6es,
Par ailleurs, le 15 avril 2001, dans la soir6e, iun pressions. Au le:ndemaini de l'investiture: la prCsidence de un atre avion s'est cras6 en mner prs de l'lle de la Tortue.
groupe d'hommies arm6s a p6nitr6 dans les locaux qui Jean"-Bertrand Aristide, le 7 f6~vrier 2001, de nombreux La? marine nord-am6ricaine pouirsuit dles recherches. I.ms
abritentles studios delara~diopriveRadioV:ision2000,et obse:rva"teurs conisidbrent qluel'issuie delI'enquate depend pilots, qui ont demiand6 girder I'anionymiat, sonit
les m6d~ias Radio Exp~ress et T616 Express, situs Jacmel. ava"nt tout des mioyens qlue la niouvelle administration est descendcus des appareils en uinifo~rme de combat et out
Les agresse:urs ont vol6 duimatriel. prte Li mobiliser. L'assassiina t de Jeanl Dominiqiue, le aussit8t demanid6 l'asile aiux Etats-Uniis.
Jeani Dominique, directeur dle Radio Haiti Inter, a 6t6 joumaliste le plus c616bre dui pays, est v6cui comme iun Autre d6pche,qcuelqluesmiiinuites plus tard:Mh~iamin
assassin le 3 avlril 2000. Bien que six personnes aienit td avertIssemenit par l'enisemnble de la professional. (UPI). Le pilote dui bombardier ayant atterr Miamni a
expliqu6' qlu'il 6tait I'iun des douze d'avions pilots B-26
arrt6es pour leur participation pr6sum6e l'assassinat les R6gis Bourg~eat encore dans les forces de l'air cuibaines. [...] << Mes
commaniditaires n'ont toujIours pas 6t6 d6sig~n6s. L'enqlute Despacho Amiricas / Americas desk camarades onit d6coll6 plus tt pour attaqluer les arodiromes
a failli tre 6touff6e plusieurs reprises. En juin 2000, Jean Reporters sanis frontires quie nous avions dcid6 de frapper. Ensuite, comlme j'6;tais
Wiilner Lalanne, soupgonn6 d'avoir servi d'interm6diaire 5, rue G;eoffroy-Marie B court d'essence, j'a~i d nmettre le cap sur Miami parce que
viitre les commanditaires et les ex6cultanlts, est morlt danls 7.50093 Paris Franice je nie pouivais pas atteindre la destination qlue nouis aviouis
les circonstances douiteuses aprbTs son arre~stationl. Pendlant prvue.>> Miami, 15 avril (A~P).
plusieurs mois, le S6nat s'est oppose la convocationi du t61.: (33 1) 44C 83 8471 Trais pilots cubains de bombardiers, redouitant
:6na7teuir Dany Touissaint comme timzoin par le juge fax : (3~3 1) 45 23 11 51 d'tre trahis alors qu'ils prdparaient un plan pour cha7pper
d'instructioni. Ce der:nier a par ailleurs 6t6 victim d'actes e-al mrqe@s.rau gouver:nement de Fidel Castro, ont fui auijourdl'huii auxc
e-inil: un~:ique(rs.frEtats-Uniis aprs avoir mnitraill6 et bombard les adroports
de Saniago et de: La, Havane.
L'un des deuxi bombardiers bimoteuirs a atterri
a aa aa a *l'airoport international de Miamii, et le pilote a racont61la
Sfaoni don't trois des dtouze pilots d'avions B-26 restanit
encore auix forces de l'air cubaines et lui-mnime av-aient
pr6par6 pendanit des mnois le:ur faite de Cuiba. [...] Les
b >> )b ) )b )) )) )) ) )) )) auitoritis d'immnigrationocnt plac61e~s Cub~ains souisbonne
garde et saIsi les avlions. Autreme~nt dit, ils avaien:it saisi
9 aA aaleuirs propres avions Mex Le bombardement de bases cub~aines par des
pilots d6serteurs a 6t6 accuieilli ici avlec b>eaucouip de
satisfaction par la pluparut des journauxs qui sont tomib6s
d'accord avec les gsrouipes de Cuibains exil6s pour dire
que c'6tait lb le d6but d'un mouvet~ment de liberation dlu
SOui Vous avez le droit de ei q y .IIcommlunisme. [...] On cons~tatait iune grande activity parmi
-, .recevoir de l'argent pour le les Cuibains exil6s.
moindre dommage survenu Une source cubainie a commient dansvotr maion, otr gouvernement cuibain en exil se rendrait & CIuba just aprs
'entreprise ou votre building Y ._ la preminire vaguie d'invasioni conitre le r6g:ime cubaini de
v'~. on attend qu'il sera? reconnu rapidement par de nombreux
Cesdom age cmprnnet:pays latinio-am6cricains anticastristes. A~mado Hernicndez
Un toit qui coule, un conduit V~ald6s, repr6sentant ici du Front r6volutionnaire
d'eau bris6 aussi bien que des d6mocratiqlue cubain, a dit quiele mnomenit de a alib6rationi
dommages dus au feu, aux 6tait proche et queles trois av\ions cubainis pilots par des
cl ~innondations, cyclone, vols et d6serteurs avalent bombard6 quatre bases.
actes de vandalisme... Les deuix agencies de press firent savoir la
nouvelle suivante : D6claration 6mise par Mir6 Cardonia.
U!n certain nombre d'officiers des forces delI'air cubaines
Vous avez le droit de r6clamer oit port ce miatiil an coup, h6roique enfaveur de la liberty
sans pour autant voir votre cubaine. Avant de s'envoler vers lalibert6 Abord deleurs
prune d'assurance augmenter. ap~pareils, ces vrais r6volutionna~ires se sont efforc6s de
d6truire: le plus grand nombre possible d'avriouis militaires
de Castro. Le Conseil r6volutionnaire, qui 6tait en contact
Permettez nous de vous -,e~- 1ePR"R ;~~ ave~c ces courageux pilots et les a encouragds, est fie~r
representer contre ces ~ ,_ ~~iP~ d'aninoncer quie leurs plans ont 6t6 couronn6s de succ6s.
companies d'assurance aux ~-;i,:.c:~ nT':'~-'~ I Leulr action est un exemnple de plus du disespoir auquiel
procedures tellement \ ~. la tyraninie implacable de Castro pouisse les patriots~ de
compliqu6es. toutes les classes sociales.
Tand~is quie celui-ci et ses partisans tentent de
convainicre le monide que Cuba est menace d'une
Si vous n'8tes pas satisfait du invrasioni de:puis I'6tranger, cette atta7que en faveur dle la
montant que vous avez reu libe:rt6, comme d'autres antrieures, a 6t6 r6alis6e par des
suite vote plainte... Nous Cubihnis vivaint Cuiba et ay~ant decid6 de lutte:r con~Itre la?
pouvons vous obtenir de tyrannie et I'oppression ou de mourir dans cette tentative.
meilleurs r6sultats Nous nie donnerons pas d'autres details pour des raisonis
de s6curit.

Mais la kyrelle de mensoniges ne finiissait pm?
1. Les agences de press iniformaient ce mme jour dans
I'aprs-midi : L'ambas.sadeur nord-am6rcicin auprs les
Nations UnTiies, Adla Stevenson, a ricus6 les affirmations
Sde Roa [...] et a montr6r la commission des photos de
Sl'Uited Press Internationial oh l'on voit dleux avionis qui
onit atterr aujIourd'huii en Floride aprs avoir particip6 B
l'inicursion contre trois villes cubinhies. << Ils portent les
insignies des forces de l'air cubaines sur la qlueue, ils

LICENSED PUBLIC ADJUSTERS JEFFREY SHAMMAH LICENCIA NO. 106980 1 Stevenson a ajouitd que les deux~ avions en question 6taient
(voir Baie des cochons / 17)






Pagel7
Mercredi 2 Mai 2001 ECONOMIE
Haiti en M~arche VolI.XV No. 13.


Le Venezuela maintient ses reserves sur la zone
/et augmnenterait la concurrence.
CARACAS, Venezuela, 24 Avrl De retour du
mHugo C=havez dit craindre quie les produiits
Sommet des Am6riques, le p>rside~nt Hugao Chavez a declare .el b e h n e vnziisn upotn rsl ocreied in
que le Vienezuela maintena~it ses reserves sur la Zone de pour le sommet ouit accept d' inaugurer la ZLEA d' ici fini provenant de pays induistrialis6s comme les Etats-UTnis. II a
libre-6change des Am6riques (ZLEA4) qlui doit voir le jour 2005, malgr des divergences senisibles sur la definition aussi estim6 inqui6tant que l'acccord oblige le V;ienezela
en 2005. exacte de cette zone, qlui serait la plus vase dui monde. d6mnanteler ses barrires commierciales sur des products
Si nous estimonis que cela nuira au pay:s plus Forte de 800 millions d' habitants, elle relierait les provlenant de pays riches, alors quie dans le mme temlps
que cela ne le servira (...) alors nous nie dirons tout marches de la Te:rre de Baffin la Te~rre de Feu:i, uinirait les cles pays comnme les Etats-Unis mnaintienidraient des
simpl~:iemet pas 'oui"'" a d6clar6 Hugo Chavez tard lunidi coniomies des pays concemis, quii psentiensemnble 13.000 "m6canismes protectionnistes" qui banniiraient la
soir son arrive l' aroport international de Caracas. inilliards de dollars (soit enivironi 14C.000 milliards d'euros, p>roduictioni vin6zu1iennie. (AP)
Les dirigeants de 34 des 35 p>ays r6unis Qu6bec 90).000 miilliar~ds de francs), et supprimerait les subventions


Aux Etats-Unis l a reprise n'es t pas garan tie,
WAISHING;TON, 26 Avril -L'6coniomielntep"
amircaie, otaemetanmidporratreartravcl'ideLe deficit de~s comptes couranuts, qui est paiss6 de
de niouvelles, baisses de taux; d' int6rt miais la reprise nest infla.tionniistes", ex;plique le FM\I eni pr6voyant unie hausse: 1,5%; du PIB en 1995 4,5%, la fini de l' ann6e dernire,
pas: garantie, a estim6 jeudi le Fonds montaire international g6n6rale des prix de 1' ordr-e de 2,6%u cette ann6e aprs 3,4%~ absorbe 7%~ de l' 6~pargneit mondiale, uine parg~ne attire par
(FMI). 1' u eir une croissance 6conomiqi Avec uni rythmie de croissance de 1,5% du P>IB Si un assouiplissement mon6taire peuit aider la qu'elle ne l'6tait jusqlu'ic:i danis le. reste du mionde.
(Produit int6rieur brut) cette ann6ie pr6vu par le FMI' erse eacedsrsqe oraete eprrs L'histoire montre qui'un deficit importanIt des
l'6conomie amnircamne est pratiquiement aui pomnt mort' v:igueur. La persistence de march6s bour~siers d6prim6s,1a cmtscuat rvqexefredp6ito el
compare la croissance de ,5%7 l'an derniet~r. baisse des investissemients et le ralentissemnent de la mannaie, et c' est ce qlui s' est pass6" p)our le dollar la fin
ULn ralentissemient des investissemenits et un osmaindsmngs sn uatd ugspu des annes 80, rappelle le FM\I.
ajustemienit la baisse des stocks des entreprises conitribuenit 1' iconomie am6nriicaine, 6rcrit le FM:I. C' estle risque majeur pouir l' 6conomrie amrn~icainie:
A "une croissalice faible~" aux~, Etats-UTnis pour la premiere C'amplZeur du d6ficit de la balance des comp~tes 'tme forte dpr6ciation du dollar po:urrit provoquier une
moiti6 de1' ann6e encours, explique le FMIdans sonirapp>ort couirants est uin autre rsisqu, selon le FMYI qui note quie hausse des prix des biens importss, ce qui relancerait
bi-annuel ~~~ ~ '1 su '6ooi odae exp6rience: passe monitre qlue des d6ficits des comptels l' inflation et casserait lareprise initide par des taux d'int6r8t
U.n l6ger mieux est attendiupour la seconide moitie courants de cete amplitude ne ontpas supportables trs plus bas, soulignele rapport. (AFP)
de l' anude, notammioent grce aui remade administer par la
Reserve fid6rale sous la forme de qluatre basses successives TR AFIC DE DRO GUE
de taux d'intir8t en moins de quatre: mois.
d'intr t, amuoxc ns,ela bais a pe siv des tul Beira Mar : Son long car net d'adresses
le FMI. BRASILIA,~ 25 fatw .m b tte pttFri
"La politique mon6taire devrait roster la premiibre Avriil- Lebaron e a t u om b t r :\" "2
ligne de d6fenise et d'autres baisses de taux d'int6ret de la drogue
pourraient tre n6cessaires dans les prochains miois", brsilien, Luis Fer:nando da? Costa,, dlit "Fernandinho Beira du~ bordl de mer), qui contr<^1erait, seloni la police de R~io,
pursuit le Fonds qui, il y-a tout just sixc mois, prchait Mlar", capture: samedi en Colombie et arrv6 mercredi prbs de70 pour ce~nt dlu trafic de d ex~acteme~nt le contraire. Brasilia, a donn6 L la police plusieuirs nioms d' hommes dans" une situation R "hauit risque .
Enitre temnps, I' atterrissage presqlue brutal de po(litique"s, d' hommes d'af~faires et de policiers lids alu traffic A sa descence du petit avion de la force arie:nne
I'conomie a change la donne notamnment en matibre de drogue, miettanut ainsi ses jours en da7nger. brsilien~ne, Beira Mar~, prot6g6e d' uni giletp>are-balles et souis
d' inflation. "Le ralentissemIent a attiuu6 les p>ressionis Le secretaire de la s6curit pubiqu~dle ade 1' Eat e fortes'c~rate lcmdiibrea tcodit immditmet usi
Riio, le colonel Josias Quinital a affirm& la pressed mercredi de la police f6dtrale (PF1). Plusieuirs voitures de police et
quie Beira Mar, "au course deux h61icoptres ont particip6 A l' operation.
d' une conversation Contre toute attenite, Beira Mar a d' abord it6 plac6
inlfonnrielle" e~n Colomibie dans unie cellule de 12mi2 o se trouvaient d~ji trois
otx il 6tait all n6gocie:r le tralfiquaints de dlrogue, aucune cellule individuielle n'6tant
retouir diu trafiquiant luii disponible, a indiqu6 le service de press de la PE Mais un
avait fourni les noms d'uine peu plus tardl, les trois trafiqluants ouit 6t mis danis d'autres
s rie de personnel locaux
NOTICE~~~~~ ~ ~ ~ ~ ~ D E T CRlTA D OS ml' es dans le trafic de: A Rio de Janieiro, oii la justice locale 1' a condamnu
NOTIC DE VETERAN DE CERTFCATLS DE BONDS p~is u en 19)96 B 21 ans de prison et o il ne se:ra transf6r6 que sur
SRDSTERRAI DNS OA U PRDCELLES DE -su atolonel Josa d6tcision de la justice f6d6rale, les auitorit6s lui ont d6jh
TERRAN DANLLEADEURIDICTION a ajout6 qi ous ces io r6~serv6 une cellule sp6ciale danis le p6nitencier de s6curit6
d'homme~s politiquies, de maxmum de Bangu I pouir 6viter qlu'il ne soit tu par
Notice of Sale by City of Miami of Delinquent Real Property Liens. policies et d'inidustriels, d'dventuels ennemis oui des policiers corrompus.
seraie~nt remis aui ministre Par ailleuirs, la chaine de t16visioni cble Globoo
NOTICE IS HEREBY GIVEN that at 9:00 o'clockAM on Tuesday May public et qu'une eniqute News a affirm m'ercredli que l' expulsion du chef du traffic
15th 2001 ( and possibly Wednesday May 16th), at the Athletic Club of the serait ouvrerte sur tous les de drogue aui Brsil avait 6t dcide trs rapide~ment "car
Orange Bowl Stadium, Gate 12 B Entrance, located at 1501 N.Wj~ 3rd suspects". lai gurilla des FARC (Forces armes rvolutionnaires de
Street, Miami, Florida, certificates against all lots and parcels of land Pour Mme Eliza?- Cdolobie, maurxistes) avait un plani pour l' assassinier".
located inside the corporate limits of the City of Miami, upon which there beth Sussekind, secretaire Ferniandinho Beira Mar a avou6 lundli que la
are delinquent sanitary sewer; paying, sidewalks, lighting, demolition, lot nainl e aJsieguii~lla de~s FARC~ avait 6t6 so>n principal partenaire dans
clearing, trashA DIAuspecial assessment, and solid waste fee liens, will be (u rodxduinsrele trafic de, drogue et d'armes, selon le commandant des
Anhd Foce miliaire colombennes leum g6ndra Ferand Taptas.
Interested persons are hereby charged with knowledge as to d aJsieFra
whether they have paid of failed to pay City of Miami liens against their (voirf~.~m drb rU"~'rd~minP.pni ~D rogu / 2
real estate and of the faict that the same are subject to sale for delinquencies.
Lien Sale Certificates issues at said sale shall'bear interest from thie Ex traits d'un message de Fidel Castro
date of the certificate at the rate of eighteen percent (18%) per annum (or at
such lower rate of interest as may be bid by the purchaser other than the (Baie des cochonrs ... suite de la page 16)
City). The holder of a Lien Sale Certificate at any time two years after date pilot6s par7~ des officiers des forces de du gouvernement provisoire~, il ne pouvait bIien
of deliquency, may foreclose and obtain title to the land acquired in l'air cubaines et que leurs 6qluipages ente:ndui que r6p6ter la meime version. Le ~cas de
accordance with the law, unless such certificate be redeemed prior thereto. 6taient constitus de d6serteurs dui l' ambassadeur nord-amiiricain auiprs les
The list of properties on which the liens are delinquent may be regime caistriste. << Aucuni personnel Naitionis UTnies est plus triste : ancien caindidai
inspected by the public during business hours at the onfce of the City of des Etats-Unis n'a particip6 . la pr6sidence, il jouissait d'un certain prestige
Miami Finance Department, 4144 S.W. 2 Avenue, 6 th Floor, Miami, l' incident dI'aujourdl'hui, et ce ne sont danis l' opinioni publiquei et parmi les hommies
Florida. Printed lists of such properties are available for sale to the public pas des avions de:s Etats-Uniis, mais des politiques de son payrs. Beauicoup estiment qui'il
for a fee of $ 30.00. avions de Castro eni pe:rsotmne quxi onit a 6t6 leurr sanis le mioind~re 6g~ard. Quarante
This advertisement is placed in lieu of any published list of d6coll de leurs propres bases. ans se sont couilSs. N' empche que les
delinquent properties. Inquiries received by mail, telephone, or in person II se peut q!ue les agaences de In6thodes mensongrs et tromnpeuises de
during business hours, as to lots and lands included in sale, will be press aient Btd tromnp6es par les I empire et de ses allies merceniaires n ont *'
answered completely by the Office of Billings and Collections, astuceis et les versions mnensongres dlu abso>lumeit pas chang: voilk quatre: ans peine,
phone 416-1570. cou\ernement nord-amnricin. quand des bombes ont commenic6 explose~r
CITY OF MIAMI Onr peur constater clairemnent dans des hotels de la caipitale. des bombes poses
By: Seepersaud Chircut que cette 16gende avait te mise au par de sinistres terrorists venues d'Amdrique
Treasurer point au pr6alab~le et transmnise auix centrale et pays par la Fondation niationale .,p
pilots don't chacun propageait le cubano-am6ricaine, ils ount fait croire au mocnde
# 5859 mme mensonge en l'ornanti des qu'il s'agissait d'actions ralis6es par des
4/12-19-26-5/3 99-S-041-1401Mv mmes diails. mmrsd ascrt uan 6otnsd
Quant au president manqudlaRvouto






Mercredi 2 Mai 2001
Page 18 pp 'p ~ P IY Haiti en Mlarche Vol. XV No.13




Allez de ATELES a SPARTS, en utilisant des mots du
vocabulaire Frangais, et ne changeant qu'une lettre par ligne. Solutions de la VE UI VES
semaine passe: V EIULES

0 MesSad d 1-lhS: :AIT M i u 0 UL E s i
S PlA RlTS B WF UV AK OMW RF B KA RA C HI MIOL LEIT
HAIVDCREFUKU 0KAYD GVS 1CO1 L L E T I
X ZNWAP FNMADDMNASUPI W
V GWDB 0 0AK 0 BB WMCRG G
G N 0GATTI HCTIA Z HCEH N H
Solution de la semaine passe: H UMR A( SNN H 0 U U IM H / SCRABBLE
MITEF J G X L K L E GSB X D M LT NEG C Arrangez les sept lettres ci-dessous
PVRUSPPIRUPMULALAU KporfreunmtFaai
0 G I N ES N H ORI M JV SIA CE BA NG K OK
R E N TA P DoEEROLAGNA BNEBM YIENA E
SC GNI 0G N 0HCEGBVT XL G
I 0 RIADHBANDUNGORGZUIONAH I
B ERlE M E J PT A IPE I LNL O JA H CU KX P
0 T A LW EEG ZEDJN0FS DA 0PSMWOII YS N
~ ~MSIV LGAHJHMACAUAUTJO
N NU ELKEXMJPM0CSBGRKKVNRYY
D OUT EIU SE BDORERYANGON JAKARTA F 11`1
B GP W J Y 0 Z Z W GS S DJ Y 0 R W F Solutions de la semaine passe:
Trouvez les 40 meinleuresvilles d'Asie (d'aprs I'Hebdomadaire F R 0 N C ER
Asian Times) dans le carr6 ci-dessus



GRILLE DES P RO GRAlMMES En Bref ...
(suite de lai page 2)
114e1oI=cjl ie 1 0 3.3 FMLe nouvel ambassadeur du Prou remet
74 bis Rue Capois ses lettres de crances au president
Aristide
Portau-rinc, HltiLe president Jean Bertrand Aristide a reu jeudi aui Palais Nationial les
t61: 221-8567 / 221-8358/ Fax 221-0204 lettres dle crdanices dui nouivel ambassadeuir extrao~rdinacire: et
~.i : nmcrce ~' hi tw lrd cmilTL; www ha ela- c e o plrnipotenitiaire du P6rou en Hati, Aberto Galvez de Rivero.
Smai: emarhe haiiword.milR ; w w.hltinmachecom Dans soni discours de circonstance, le diplomat pirvien a promnis de
travailler en vue de mainteniir les bonne~s relations existant entire les deuxc
pay)s.
Sh00 6h30 Bon Rveil en musique M. Riv\ero declare souhaiter qlue leProu et Haiti puissen:it d6veloPler
des rapports de coop6rationi, notamnment dans le domname commercial.

6h30-7h00 An Pipirit chantant Inscurit
premier journal creole avlec Yves Paul L6andre La? Police Nationale a pr6sent6 mercredi trois pr6suim6s bandits arrts le
wveek-e:nd~ coul6 & Port-au-Prince.
Selon le porte-parole de la PNH, Jean Daidy Simon, I'op6rationi qui a
7h00- 9h00) Mlodie Matin avec Marcus conduit l'arrestation de: ces indLividuis a 6t6 menCe par des pohercers
cantoInn6s au conunlissanat de Delmas.
Informations, Interviewls, Analyses Le porte-parole de la PNH a inidiqu6 que les trois hommes sont
7hl5 :Au quotidien avec Elsie spciais6s
dans les vols main arm6e. Deux de ces pr6sium6s criminals, pr6cise-t-
7h24 : La chronique Economique avec Roosevelt Jn Fr~angois il, sont acculs6s d'implication danis l'assassinat la semiaine dernib:re d'uni
7h35 :I' Actualit6 en Bref avrec Yvres Paul L6andre policies et de sa femime sur la
<>.
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Captain Bill De leur ccat, les deiux bandits accusCs danis la mnort dui policies churnent
7h 55 : 1' Editorial leuirs innocence et rejettenit les accusations porties conltre euix.
Cependanit, le niomm Lioniel Jeudli a avoue avoir vol6 mercredi derniet~r
une M;onite~ro B P6tion-Viille.
100-Md e iqe esu.tu Vers la fmnalisation d'un project de loi
avIec Smith Griffon sur I'autonomie de l'HUEH
Le Ministre de la Sanit6 Publique e:t la Commission Sant6 dui S6nat de
12h00-12hl5 Le Midi la R6pyubliquie ont org~auise mercredi une stance de r6flex;ioni et de
Un rsumdesinfomatons vecVilltteHertloupropositions sur ~un proet de loi relatif l'auitonomie de l'Hpitail de
Unr6um6desnfomatonsavecVilett Hetelu Pniversiti d'Etat d'Haiiti (HUEH).
Le M~iniistre de la Sant6 Pubhlique~, Henry Clauide VoCltaire, a indiqu6 quie
ce projet de lo>i devra d6finir iun cadlre 16gal visant B red~orer le blason dlu
12hl5 2h00 Lady blues ( Elsie) plus grand centre hospitalie:r public dui pays et luii permeltre de r6ponidre
Jazz,~~~Seo Swnbus Rgie esinoH d Claude Vroltaire,1les auitorit6s attendenitles positionss et
recommea1ntions de toutes les institutions trav\aillant d 1rs 7e domainie
2h00- 3h00 C'est si bon en chansons de la sant6 en \u deldMmre de tro. pt mue talah .cetehsiair
Emission de chansons frangaises avlec Lucien tre abandonn6 hxiU-rimtm>, a indiqu6e le M\inistre de la Sant, ajouitant
qIue cette d6marchie vise plut8t renforcer sa capacity et de fonctionnier
saus trop de dlifficultis.
3h00(-5h00 Le Bon Vieux Temps Pour sa part, le s6nate~ur Prince Sonsoni Pierre qlui a particip6 la
a\iecDoc anieet CatainBillprep~aration de ladite propositioni de loi, a fait ressortir la necessit6 pour
avecDocDanel t Cptan Bll 'Hpital g6tnral d'avoir iun cadlre l6gal d6finissant ses oljectifs, sa
mission et son mode de fonictionnemennt.
5hI)O N uvellesLe parlemnentaire: a indliqu6 que ce projet de loi qui pourrait subhir des
560 Novelesmodifications devrait permiettre auxs autor-its de r6soudre les problmes
auxqu~els est confront l'H8pital g6ndral.
D>iverses institutions et personnialitCs travaillanit danis le domlaine de la
Sh30I-7h0>0 Les Top Ten sant don't les anicienis ministres de la Sant Michalle A\mde Gdon
et Jean Joseph Mfolire, ouit particip6 cette journle de rflexioni et dle
7h00O-8h30 Amor y Sabor con Lutchano pI ropositions.

Sh30-9h0>0 Soir Informations .
10h00 Notre Grand concert A e ior m l r
L'Heure classique (lundi et mercredi) A l& tp i a i e z .
Dimanhe soir Sous le Kiosque is Musique P espu w w2 .
Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche) /I1 103.3 FM Port-au-Prince
Li 9h00) et ... Cavaliers prenez vos dames Chaque Samedi
~Tel. 221-8567 / 68 / F;AX 221-0204
Tous les airs populaires d' aujourd' hui et d' hier-






M~ercredi 2 Mai 2001
Page 20 MONDE Haiti en M~arche V'ol. XV No. 13

BUSH : UN BILAN DES CENT PREMIERS JOURS




soni frre Jeb~, gouvlenieur dle Floride, pour I'inte:rmiiinable
WAS~,HINGiTON, 29 Avril Le diner an uiel d6soeuvr6, errant dans les couiloirs de la Maison Blanche btil ot6etrl u i aedn o tt vn
offert aux correspondents accr6dit6s A la Maison Blanche alors qlue sa fe:mme HIillary (candidate au Snat) avait elle d oiffrir l' assistance, en guise de venlgeance, une photo de
est unle insititution, devenue l'occasion de~ tester le sens de pleini de choses h fairei... famnille duidi t Jeb, b6b6, les fesses g l' air...
I'autod6rision de. ses locataires: Samedi soir, le dbutanit Greorge W. Bush avait lui choisi de se moqluer dle Le Texana aussi montr6 une photo du cheval favori
George WF~. Bulsh a emnball iun parterre de journialistes, en touis ces petits travers qu'oni hiU attribue... notnuinient son de soni enfance, uin solide animal. "Je faiisais totalemnent
aligniant les bons mots poiur commenter les photos de son inculture: et soni man~que d' intelligence prdstundLs. Projetanit confiance B ce cheval", a-t-il excpliqlu6. Avant d' ajouter: "'et
albumum de famnille". une photo d'uni de ses carnets scolaiires de fI'cole primaire le tu-ic vraimenthbizarre, c' est qui'il s'app>elait D)ick C:heney" .
Il n' a pourtanit pas r6colt mutant de succs de son (que des excellentes notes...), il commienita: mon coniseil, A la tabhle d' honneur, son v-ice-pr6sident, consid6r6. commne
pr6d6cesseur: Ianniue dernire, Bill Clintoni le com6iei~n nepas atteindre le sommnet trop tSt le veritable cheval de labour qui faith tout A la pir6sidenice,
avait eni effet fait sensation avec un hilarant film vid60, danis Miais tout son e:ntourge en a pris pour soni gradle. 1'a sans doute pris commlre un compliment ... (AP)
lequel il se mettait eni scrne en president pr-retrait6 et Le~ president a affirm.qcue non, ii n'enr voulait pas du touit


George W. Bush minimise importance
CRAW~FO RD, Tex;as, 28 A.vril A la veille ewc p d s 1 0 j u s~ ngen:idre paru les mioteurs dliesel", a assiur6 M.
dui centime jour de: soni accession bila Maison Blanche, d u c p d s 0 o r s ...
le president amdlricain Gieorge W. Buish a miinimis6 sam~edli Le president al 6galemnent vant soni
l'imp~ortance de cette tape, quialifide de siniple "repre miniimiser laport6e pe~rsonnelle dle l'6vCnement lors de soni programme de reductions d'imp8ts, mime si le S6nait l'a
mdiatique", mais n'eni a pas moins trac6 un premier bilani allocution radio heb:~domadlaire. Ce que nous c16bro;ns, ramend dle 1.600 milliards de dollars suir dlixr ans 1.200
danis lequiel il vante uin climnat politiquie plus serein ce nie sont pas les 100 jours dle mna pr6sidence; ce sont les mnilliards. "Le gaouvernement f6d6ral prend plus d'argent
Wa~shingtoni ainsi que quielques succs domestiques. 100 jours de collaboration entre le Congrbs et le president qui'il n'en fauti des poches de~s gens et nious av;ons besoin
Le 4~3e prCsident des Etats-Un~Iis c616brera ses cent au profit dlu people amdricain", a-t-il dit. d'en restituer une partie (...) La reduction d'imp8ts
jouirs au pouv\oir par un grand diner lundi auquel out 6t6 Seloni lui, le ton change W~ashinigton: "11 y a repr6sente un 616ment important de notre strat6gie
convis les 535 61us du Congrs. Touitefois, certainis moins d'invectives et d'accuisations (...) Nous apprenlons econiomiqlue. Elle acc1brera notre: croissance 6coiinoiquie
opposants n'assisteront pas la r6ceptioni la Maison que nous pouvons ex;poser nos id6es sans nouis faire etcrierapylus d'emplois et d'opportunitis". (AP)
Blanched. Officielleme:nt pour des raisons de calendcrie:r. Ce d'enne:mis. L'amnertuime et les divisions ' WashIington
sera notamment le cas de Tom Daschle, chef dui group empoisonnenit l' atmosphere dans tout le payls".
d6mnocrate aui S6nat, et Dick Gephardt, chef dlu group Mais les D6mnocrates ne sont pas torus dl'accord
d6_mocrate gla Chambre des repr6sentants. avlec cette analyse. Certains out profit de cette 6tape Avec M ilodie FM la vre
Il n'en res te pas mioinis quiele prsidient a souihait6 sy;mboliqlue des cent jours pouir parcl~tir n guierre contre la
Mlaison Blanche. M. G;ephardt affirmie ainsi que I 'eSt plus~ la meme ...
I'aidministrationiBushni' apas essay une se.ule fois de faire
.des comproimis et que le president a tendance dire que: MEL~ODIE 103.3 FM
SDrogue: Baron mexicamn c' est Iei em p isn. .. Un site Internet a m8me 6t6 miont6 pour- faire un Port-au-Prince, Ha'iti
empisone ..bilani critique des 100 premiers jours en attaquant
(suite de la page 16) notammrrent M. Bush sur ses decisions controversees eni(0)2186 86
Ag6 de 34 anis, Beira Mar, qui est accuse aui Brsil matire d' environnemrent. Dans son alocutrion radio, George FAX 221-0204i
d'aui moins dix homicides, de traffic de dlrogaue et d'armes, Bush y r6pond eni disant tre partisan d'un environinement
de blanchiment d'arguent et d'enirichissement illicite, sera plus propre:, mnais qu'il nie prendi~ra ses d6cisionis qui'en seemah@htwolcm
interrog6 ds mzercredi par le chef dle la brigade des fondant sur des faits scientifiques solides et non des id6es nac hiwolm
stup6fiants dle la PF, Odiniei M\irandJa. cologistes h la mode.
Met~rcredii matini, des m6decius onit examine le bras "'Nous ag~issonis de fa90on raisonn6e pour d6fendlre
droit du trafiquiant, bless6 alors qlu' il tentait d' 6chapper auxi notre environnieme ous ..
muilitaires colom`bie:ns, et ont indiqlu6 qui'il pourrait subir aidopto s, de nouvelles
une intervention chirurgic~ale. r 6 g 1 emi1en t at ioni1s ,
A\prbs quatre ans de cavarle depuiis s;on evasion scientifiquiemnent fiables,
avec la comiiplicit6 de policies corromplu de la prison dte pour d6courag~er les fa IB19;i
Betim (Minas Ge~rais, suid-est) en 19)97 oii il purgenit iune emissionis de plomb, pour :
peine de 12 anis de d6tentioni -il aviait 6t6 condamndi eni proteger les maralis, p>our
juin 1996 12 ans de detention par la justice de l' Etat dlu r6duire le tauxt d'arsenic dans

Ssamedi dernier eni pleinie jungle dans l'Est de la Colomnbie pesticides dangereuxn et ii i;
parl'am6ede err coombenn. (FP pr"ot6e 'air''"" de a olltin

Productions ANTARA antaral@microtec.net $


'jY~ :,:in L -, i







@. DOWNTO N MIAMI








I. I 4,C! II:~iA m e rica nA~i riiines*




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs