Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00058
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: April 25, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00058
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Haiti en Marche edition du 25 Avril au ler Mai 2001 Vol. XV No. 12


Vive la Rconciliation national !
PORT-AU-PRINCE, 20 Av'ril La Prospe:r Avril. Quand on se rappelle les 1' 6v6iineent, alors il faut dire chap~eau !
journ6e de R6flexion de la coalition de partis relations qlue celui-ci a eui dans le pass avec On ne sauirait pouisser plus loini en effet
d' opposition ionomme Conv ergenc e certain dies princip>aux organlisateulrs de la"~~rconciliation national. "
D6muocratique qui s'est Le g6ndCral Av~Iril se
teniue jeudi, a 6t place dans saiisit du pouvoir eni septrembre
le mssag d'uverure1988, aprs uin coup d'tat
prononic6 par I'exu-maire decnreocmpgod'ne
Port-aui-Prince, Evanis Pauil Henri Namphy ; et trois mois
(niom de guerre K-Plum), aprs quie celui-ci eit lui-m6miie
sous le signe dLe la repris le pouvoir B son
Reconciliation nationiale. C1 rtg esyMngt
En effet, if y avait Jeudi il ne mnaniquait quie
14 en premitbre range des o, Namphy la renconitre de
leadrsplitquesuisson l'htel V'illa Crole. II vit
ru~demsplaue u en c omb t tus toujours en Rpublique
ruendnt ladcnnie 6coulde, dominicaine, oil il avait gagn6
M3ais parmi les Iext .
PiaospeP Avail jeudi au cong4iks de inv\its se trouvanit 6galement (v eR oivraneomnt)
Converlgence photo Har'ti en Maurche 1' ex- g6ndral-pr6sideni t Ceux qu'on avait appelds "les torturds de la Toussaint"(ou Rcniinin /3

SOlMMET DES AMERIQUES SOMMET DES AMERIQUES

Avertissement des 34 Les leaders appellent

chefs d'tat & Aristide Aitd copi
DE NOTRiE ENVOY~E SPECIAL
Q'~:~~ UEBEC, 22 Av~~`ril Le -Slectiotns conitrovers6es. 1~g e mim en t ses
President Jean-Bertrand Aristide a 6t6 Pouir commencer, la? presence du
au centre de tous les commienitaires des Prsidenit Aristide a souilev6 beauicoupl de QUEBEC,' 22 bientt afin de
auitres chefs d'6tat et de gSouvernetment polmiques alu sein de la comumunaut6 et de la Avril -Les enire ga m tS"""eo*
participant au 3e Somnmet des diiaspora ha'itienines. D'iun cbtd des opposantrs leadet~rs aui SomS- .p
Amr~iques, qui s' est droul6 Qlu6bec veixus d'ult peu partout des Etats-U~nis. et du met des Am6rqiques ont chocisi dimnanche plis et laiss6 enitendre que, dans le cas
du 20 au 22 avril 6coul6. Toutefois, Canada, onit mnarch6 pour d6noncerla prsenice Hati commie le pays o la d6:mocratie est contraire, I'aide si vitale pour le pays le
selon des observ~atexirs,1e chef de l' Etat du chef de Lafanmi La,?valas ce sommet des en pleini bouileversemenlt et ont aplpelC le plus pauvre dul continent, n' existera plus.
haltieni a laiss6 le sonrnet avec uni pays d6miocratiquies. De l'autre cit, des Prsident Jean-BertrandAri~stide B respecter Les officials haltie:ns, selon unie
senitiment m816l de satisfaction, partisans du pouvoir eni place: out aussi d6f~il ses engagement:n s b accomplir les rformes d6pche de Reuters, out aninul6 unie
obtenanit unie sorte de 16gitimit avec pancartes, drapeaiux et portraits dui alppropr.i6es conference de press qui avait 6te
initernlationale pour son regime, et de Prside:nt Aristide: et lui' out renouvel6 leiur 1s ouitd6lsign61 e Secrtaire g6n6:ral programme, et n' taieniti plus
gIne pour s' 8tre fait poiniter du doigt aIppui inconditionnel. de l'Organiisation des Etats Amdicains dtisponibles pour des commentaire:s.
conunie avantr pris le pouvoir par des (voir Aventissement / 2) (O)EA), Cesar Ga'iria, pour visiter Haiti (vois Engagemients / 7)


Z-L-E)-A Hati toujours plus

ANAiLY'SE IOIH OH RETr ...
PO)RT-AUr-PRINCE, 22Avril ne semb~le pas du toutles rassurer. Ilni'yaurait citoyeni de tel pays ou tel autre de cet
- Les H,?tiens ont soudain d6couvert qlu'un seulg~Frand march, del' Alaska bla Terre h6misp~hre mais citoyen de l'Amnriqe
"1 --7 ; . ri touite entire. Alors oh est le
j~~~~ .i~~o~~ ; problime ? Pour Man-rine-Fac
Joachim de SOEA~ (Solidarit
~des femmes haltiennies) : io PM 6
Haiti est devenu uni vaste
dip8t oii les Etats-UTnis
diversent tous les pro~duits donit HAITI EN MIARCHE
; ils n' ont plus besoini. Pita-~~i c
.s$a-i~~- !~~,: ~ Le iiiiiistr dii 100 Avenuie Laimartinire / Bois Vernali
ComLuimerce et de 1'Industrie' ,!Fx2511
'i ~~Stal~ey Th6ard, qlui a particip ian
~,~to~$r;L' i:;i;jBla semainie pr6c6denite la 17.3 N.W-. 94th Street
.In_gociation du dossier NimFoia35
econmiqu de la ZLA5 T1 30)7400 u 7541-754.3
Buenos Aires (Argentinie)' e ok(1)3875
Ses time prioccupante la otn 58 9169
position d' Haiti dans cet Motal(4)3718
ensmbl; cpedan 11aflme FAX (305,~) 513-5688 ou 7576-0979)
qii Hitip~:t n biiicer ur E-mail: enmarche@~hai tiworld.comn
~Iles plans de la dmocrarie, de UL .ateii~ci ci
Le Pil6sident Aristide leg;oit nu Palais National le miaadi 24 avail une imporitante l' env\ironnIemeni't, dui Lourisme
dligation du secteuii priv domiinicain photo Harri en Ma~rche et de la pche l'chelle continental. Library of Congress #f ISSN 1064L-3896
cette semnainie un nouiveaui sigle : Z-L- de feui, o tous les products traverseront les Pouir le prsidenit de la C~hambre ~Ifiamii New Yo>rk, Montlreal, Boston,
E-A oni Zone de libre change des fr~ontires sans renconitrer la moindre barriare, franico-hatiennie de commerce, Philippe 1~Vashingtoni, Chicago: $ 1.00
Amriques, et ce qu' ils eni ont e:ntenidu et oh pe:ut-tre: aussi uin jouir on ne serait pas (voinr ZLEA / 4) Port-aui-Prince: 10 gouirdes







Pasei E Plu ',. 'EnBre...Mercredi 25 Avril 2001
Pag 2 n P us .. n B ef ..Haiti en Miarche Vol. XV No.12


SOMMET DES AMERIQUES ses e"i'g ede Ai-i -16 q se
Ie Premier ministre canadien Jea7n Chr6tien a dit espirer un rglemnent rapide de la crise
Aver tassement des 34 pour que le pays puisse b6n6ficier de l'a~ide des institui~ons internationales et ne soit

ch ef d tat a A Is ad eL'OEA~ et la CARICOM out lanc6 un message direct, sanis 6qluivoque au president
Aristidle qlui leuir a promnis de corriger dans l' imm6diat la situationl. Deuxr missions de
(Avertissemlent ... coupure dans le budget militaire des plus bonnie volonit6 de ces deuxw organisations doivent se rendre en Hati, d'ici le mois de
suite de lai premiere page) riches pour trouver de l' argent frais pour Juin.
Tout s'est pass sans incident, ces pays quii prnent la d6mocratie, mais
mnais des commentaires ont fus6 de toutes n'ontpyas de mayenis pour y parventir. Hati signe la clause d6mocratique Quebec ...
parts. M8ime les mdias cana~diens se sont Interview6 par Radio-Canada suir Politiquemenit, la clause dmocratiquie a 6t6 signee par tous les dirigeants pr6sents aui
Sommet dtes Am6riques. Cependlant cette clause est une sorte d' p6e de Damocks sur la
tte d'iun quielconqlue regime qui s'aviserait de ne pas respecter les droits de l'homme
dans soni pays.

"1' i~sAide aux pays les plus panlvres ...
Iss particip~ants aui sommuet des pays conomiquemen:it les moins avanc6s onit fait
ressortir que la d6miocratie ne peut p>as fonctionner dans la misre et la pauvret6.
i r& I i ZTUn engagement financier a 6td. pis par la Banqcue initeram6ricainie de d6veloppemnent
? : ~~(BID~) et la Banqyue mondiale (BM). On parle d'une enveloppe de $43~ miilliards aifini
d' appuiyer diverse iniitiatives. C.ette some devra servlir rend~re acessible l' internet g
:nll des couches d6favoris6e de ces pays les ma~ins avanic6s et lutter contre le sida.
Haiiti sera l' un dies pays b6ndeficier de cette aide.


C;.. attaque verbalement de president Aristide ...
"iii-I~~~ - R'F. Au miomenit oil le pr6sidenit Jean-Bertraind Arstide venait det d6bharqluer l' a6roport de
~~81 ~iamii en route pouir Q~ubec, Samyl Mourra, I'un des hommes en noir surnonmm6s
:.I "Ninjas"- de 1' ex-g6n6ral Raoul C6dras, et qlui 6tait marid &Joannie Bennuett, soeur de
;~ hiMichle Benniett (et done ex-beau-frtre de Baby Doc Duvalier) s' est mis h lancer des
= ~invectives et des mienaces 1' endroit dui chef de 1' Etat haltien qui'il a trait6 de
"dictateur." La scene s' est passSe aul moment oii d6marrait la limousine dans laquielle
venait de prendlre place le Pr6side~nt hatien.
Saluant les ministres Bazin, Lissade et Guy Paul avant de prendre
P'avion pour le Qubec, (au bout droite) P)ambassadeur du Canada Convergence ~Dmocratique organise une < en Hati photo Yonel Louis/HenM rifleXion>> a Villa Cr dole ...
mnis de la parties, critiquant trs dlurement sa pr6senlce aui somnmet, le Pr6sident C'6tait le jeuidi 19 avril et des representants de plusieurs parties de l' opposition y ont
le leader Lavalas, y compris pour Airistide a d6clar6 qui'il a 6t6 61u particip6. Etait lb aussi l' ex-g6n6ral ProsperAvril, qui refait surface aprb:s twelongue
l'a~ssassinat du journaliste Jeani Dominiquie, d6mocratiquement le 26 novembre denier dlisparition de lai scne politiqlue. Ne voulant pas ravir le showv B Conv~ergence, a-t-il dit,
et en g6~ndral pour le climnat d'ins6curit6 avec 60%h de votes, selon les r6suiltats dlu il a promise la prIesse de l' inviter bienitat pour une interview.
permuanent en Haiiti. Coniseil 61ectoral provisoire, a-t-il dit. Le buit de la rencontre 6tait de trouver une position commune face aux propositions de
.Politiquiement, la clause Mais uine bonne parties de Famli Lavalas pour d6bloquer lepay~s.
d6_mocratiquie qui a 6t6 sigsn6e par tous ces I' opposition regroup6e au sein d'une a m lVlSflcie OVe ne
dlirieants des 3 Am6riqlues (sauf Cuiba), co>ali tion niomm6e Civreiie Fn ilaaa iie Convergence .
est ne ~e d D~uocle poi tou ce;u Dniocatiqe, aait oud les L'Organisation politique Fanimi lavalas a f6hicit6 jeudi la Conv~ergence D6mocratique
estune6p6 deDamcl6 por tusceu D6ocrtiqe, vai bodd es pouir son initiative d'organiser une rencontre de r6flexrioni sur la crise haitienne.
quii s'arrogeeraientdeviolerimplun 6mientles r6sidentielles tdel~mandel'annulation des Dans unie letter adress6e: B cetrte coalition, Fanmi Lavalas a d6clard formuiler ses voeux
droits fondanenitaiux de:s citoyens et les 16gislatives de mai 2000 qmi, seloni elle, ont de succs, touit en apportant son soutien g cette enitreprise qu'elle quialifie dle louiable.
principles de la d6mocratie. Haiti est 6t6 enitach6res de fraudes massive. I'Organsation politiqlue a touitefois soulign6e quie cette: renconitre colnc~idait aivec la date
directement vise par cette clause. La Lalegon de d6mocratie se~rvie au du d6par"t du Chef del'Etat aiu Qu6bec pour le sommuet dets Am6riques.
communa~ut6 des Am6riques, par Prsident Alistide par ses homnologuies des "Connaissant vote attacheme:nt la presence du Pr6sidenit Jean-Bertrandc Aristide ce
l' intermdiaire de C OEA et de la Caricomi, Am6riquies, va?-t-elle permiet tre la type de rencontres, il nous 6chappe que vous ayez choisi la date de son depart comme
a lanc6 iun message direct, sans 6qluivoqlue, resolution de la crise haltiennie? Dans jour de cet intressant ras~emblement", fait remarquer 1' Organiisationl Faimni Lavalas.
au President Aristide qlui de son ct6 a l'inte:rviewv r Radio-Caniada, le Pr6sident
promis de corriger dans l'imm6dr~iat la Aristide a ajout6 qu'il tenid lainaini i L'ISC lance un ultime appel au dialogue ...
situation. I' opposition pour r6~soudre la crise. I'Initiative de la Soci6t6 Civile (ISC) a lanic6 je:udi ce qu' elle appelle "tm ultima: appel"
II a 6t6 d6cid6. quie des missions Mais celle-ci est m6fiante de ces l' endro~it dui parti Fanmi Lavalas et dle son chef` eni vue dle la reprise officielle des
de bonine volont de ces 2 organisationis propositions quii i' ont pas toujours td n6goci ?ions av;ec les pa6ti pe ve npo t aotr asintredu acr
jorgines s6ju r inernt, efn H'alti dan les ten es. iitede at~ii ia historique permettant de mettle fini de manire diurable a cette grave crise politiquie,
jous qi vennntafi d'actverlaLe initredesHaiien viant5 conomique et social qui meniace l'a~venir du pay-s.
rdsolutioni de la crise une fois pour touites. I'6tranger, Lesly Volta~ire, a d6clar6 pour ,Elle dit exp>rimer le souhait qui'un d61ai soit fix6 e~n vuie de la reprise dets po~urparlers.
I'enjeu est trs srieux et le sa part qui'ils vonit faire tout ce quxI est
President Aris tide est coniscient des possible pour airriver a uni d6blocage avaint PrSence en Hati d'une mission du FMI
prdccpaios t ouis esdiigans esla date du 2 juini fix6re par 1' OEA pour Cette mission d' valuaition a s6journ6 la semaine dernire a Port-aiu-Princ:e. soni buit tit
Irocpayios) am cis uesdn 6changde, u trouver unie solution la crise. de mesurer la viab>ilit6 de l'acord de relais sign6 en novembre de~rnier. II fallait suirtout
pays mis iii, n carige luiJean-Bertrand Aristide a laiss6 le savoir uiel ajusteme~nt fire en function des recettes internes et de la situation
promrettenit leur aide eni vue d' arriver
soinnet de Qu6be~c ni la? tte haute, ni 6coniomique actuelle du paya~s, a Iniqilcu le miniistre des finanices Gjustavle Faubert. Les
stabiliser la situation politique: d' Haiti. oenoiux ; son r6gimer ni'apas~ 6t6 sanctionni d616gu6bs du FMiI ont fait des recommnandaitions aux< autorit6s hatie:nnes. UTne nouvelle
Dans ses diff6rentes re:nconitres msilaruuncueliig.missioni sera d6pach6e en Haiti en juiillet prochain,
bilat6railes et mnultilat rales, le Pr6sident Selon ies observa~teurs, 1a balle est
haitien aregul'a~pp~ui moral qu'il 6taitv\enu danis le camp> d'Aristide qlui s'il chouie, Inscurit : Arrestation de bandits
cherher et le plus important pour lui a 6t6 n' obtiendra pas unie deuxime chance en Ils sonit unie dizaine' avoir 6t6 arrt6s dans la z.one: de< Drouillard, pluspr6cis6menit dains
de si6goer parmi les grands de ce monide qui Agnieqisr 'tedpocan la localit de Rue Neuf. Ces individus se:raient imliqu6ts dans des actes de baniditisme
n'ont pas: r6pudid son pouvotir. perp6tr6s sur la route dite "Ro~ute Neuif' .
Le Premiier miniistre ca~nadien sommet dles Amriques, qlui donnerat le Le coup de filet, selon le p>orte-parole de la PNH, aurait 6t6 r6alis6 peu de temps aprs
Jea Ch6tin di es6re u r&lemntcoup, d'enivoi B la Zone de libre-6cha7nge uin affrontemenit entire deux grouples arms de la zone.
~eanChrtie a it spt~ n rCleent des Am6tiqlues ou ZLEA en 2005, malgre
Inpd l creh dtene pourqcu l ,y la r6ticenice et les r6serv~es de certain La DGI passe I'action
leaders qlui pen'sent que ~l' chiance est trop La Direction G ndrale des Imp8ts a annonic6 uine s6rie de measures pour porter iune
initernationales et ne soit I' objet courte- ving~taine d'eritreprises coinune~rciales de Port-au-Prince se mettre en rgle avec le fisc.
d' exclusion. Si on plaide pour uine Le Pr6sident George W. Bush qui Ces entreprises sont en reste avec la D)GI. Le montanit de leur dette s' 616ve de: 100 600
6venituelle entr6e de Cuba dans ce libre a rencotr6 en tete tte en deuix occas~ions mnille gourdes. Des sanctions pourraient tre ap>pliqu6es centre les responisables de ces
mnarch commercial inte~rconitinentll, on le Pr6sidentt Aristide et ses coniseillerts, entr~eprises, a d6clar6 le porte-pariole de I' institution, Murray Lustin Junior.
veut d' autant phiis garder Haliti consid6re attend les r6sultats des prochaines Lai DGTI envisage 6galemnent d' adopter des dispositions pour r6cuprer un montant de
comme le plus p>auvre de I'hmisphre. neociationsJ inter-haltiennes avant de 200 mnillonis de gourdes de TCA dI &1 administration fiscal par- des e:ntreprises
Coniscient alussi que la d6mocratie doner sa b6n6diction Lafanmi~ Lavalas pub'liques.
nie peut pas fonctioniner avec la mnisbre et qui dirige le pays depuis dix ans, mais sans Le po'rte-parole de la DG;I a fait ressortir la n6cessite poiur cette institution d1'entrer en
la pauvret6 qui sont le lot de nombreux avnr esablsr possession de ces montanits quii vont permetre aui gouvernement de la r6pubhlque dle
peuiples des Amriquies, le: sommet a nsout mmtuerus finanuce~r certain travauxt de d6v:eloppement.
demand la Banqcue Initeramdricaine de pour Jeani Chr6tien, GTeorgne WV. Bush et Amnesty International et le president de Jean-Bertranid
Ddv\eloppemienit (BID)de dlier les cordonis Vicenite Fox, les trois eni ddbuit de mandate Aristide
dle la bourse pour une aide 6coniomiique, et fe:rvents dfeniseurs du libre-6chiange Izes actionsi mecner penidanit les premiers miois de cette prcsidenice serontc cruciailes pour
mnalgr tout coniditionnielle.430 mnilliar-ds dle nord-~americaini (l' A\LENA) qui fait le l'avenir des droits de l'hiommie eni Hal~iti, ai d6cla-6~rd Anesty Inteirnaitional~.
dollars US seronlt ddbloqu6s sur5 ans,pour boniheur des granldes multinaitioniales nord- Dans uni r6i.cnt rapport, Amniiiesty Initernational invite le president Ariistide~ relever le
aider les plus pauv\res. Haiti devrait amri~cainecs- dfi que reprdsente le rcspect des; dr.oits humnains et de trava.~iller oni vule de I'aipplicatiioni
bendficier de celte aide. Le pr6sidenit Si la conunierciailisationi a did 1' un effecctiv;e dles recommanii dationi s formuiiLles cnt ce sens.
miexricaini Vicnte Foxi sugbre minme unie (voir Avertissemient / 6) (voir En Bref ... / 18)







Mti en h2arch 12o .V No.12 POLITIQUE LOCALE Pg
Vive la Rconciliation national ATAIEAINL SOMMAIRE
(Riconciliation ... suite de lai premiere paige) fraichement ratifie p>ar les Etats-U~nis. Avril plaida v o~rnc 1u Pcf ssnu atuPilerre-Char.les p.14
militaire de Prosper Avril fut ardemiment combattu par les non coupable. Pouir un peu, oni auirair cru quieles 3 La Conivergence pra~te pour de no~uvelles n6gociations p.16
mmes qui ont souihait6 jeuidi une si cordiale bienvenue B tortures dela Toussaint "6taient simplemient tomb6s U ~ne foule en fune lynche 5 voleurs ... p.3
ce dernier. Mais depuis la chute dle Duvalier en f6vrier 1986, sur la tate en montant un escalier. RFEIN
Avril fut celui quii r6prima le plus brutalement cette Avril fut condlamn6. La veille du verdict La crise hdiitienne: quelle sortie ? p. 10
opposition. qui comprenait le paiement de certa~ines reparations, Le: pays survivra-t-il l'intransigeance des politicians ? p. 11
ANAL;YSE
6p>reuve de forces ZLEA\: Hati toujouris: plus loin en arriire p.1
fut marque des
faits les plus NOTRE RZEGION
r6pugniants comme U!n pas positif dans la construction de nouvelles relations
solidaires entire les peuples de la Caraibe p.15
l'arrosagoe de parties Les canadiens d'origine dominicaine et haltienne interpellent
politiques et de l iiiess si~l 8 es gouvernements hatien, dominincain et canadien p.15
si,ges syndicanix de
matirs fcaes parHAITI AU~ SOMMP~ET DES AM/ERIQUES
matiresf6clesparLes leaders appellent Aristide a accomplit urgemmnent
des commandos I 6~i. bses engagements p. 1
militaires. igi Le respect du systme dmocratiqlue : condition pour adhrer
Mais le b r;g ~ rscasJ la ZLEA p.6,
clou -a laLa presence du Pr6sident haltien, test de la volont6
d6mocratique p 18
presentation unjour a, Les exigences dmocratiques aui coeur du projet de Zone
la t616vision de libre-6chanige p.6
d'Etat de leaders Haiti n'est pas encore prate sig;ner I'accord ZLEA,
~D- selon Leslie M/anigat p.8
poltiuesetLe So~mmet des Amriqlues clips6 par les manifestations p.9
sydcrue xllem entbu-1 ZLEA: Les opinions divergent ... p.17
souifl6e aprs un p.,. p .t grnd biiie dueod sil aaineP
passage tabac dans les Les mmes, Evans Paul (vu de dos), Marino Etlenne et Mzyeux jeudi SOCIETE
locaiuxd le 1" Novembre 1999. Parmi les victimes, on reconnuit Evans 11 s' enfuyait de Miann. Aprs une escale a Port-aui- d"e Birminhm ren 196 p.20uxQnrpodd 'atna iai
Paul (K(-Plum), Jean Auguste M6~zieux et Marino Etienne. Prince (o i un coup d' 6tat militaire venait de
Au course du mme cra7ckdowrn suir l' opposition au renvlerser le president Jeao-Bertrand A4ristide qui
r6gime militaire du g6ndra Arl, d'autres dlirigeants avait 6t6 61u lors des 61ectionis d6mocratiques de de la Rconciliaition national lanc6e par Conivergenice
politiques avaient 6t6 tabass6s don't Abby Bruin dui dicembre 1990), il s'installa temporairement en D6mocratcique, une coalition de 15 parties politiques, oft siegent
CONACOMI, Serge Grilles du PANPRA~. Tanidis que le Dr R6publique dominicaline. Evans Paul, M6lzyeux, Marino Etienne, Serge GJilles, Hubert
Louis Roy, Antoine Izmry. et Huibert Deronceray A~prs pluisieurs ann6es de silence, I'ex- Deroniceray~ etc..
atterrissaienit en exil M~iami, sans m8mne avoir eu le temps g6ndral Prosper Avril a fait sa rentr6e politiqlue par .Pouirune rdconiciliation national, c'en est une !
de faire leurs valises. la gErande po~rte le jeuidi 19 avril 6coul6, B la faveur
Mais la victoire du gouvernement militaire fut de
court dure. Peu de temps a7pras, Avril fut re:nvers6 alprs
un mini-soulvemenit populaire, mais aussi l'instigation I r kC~ ~ h~ r i
d'un nouivel ambassadeu:ir amdricain en. Haiti suni>rnom6
" Bourik Chje paKIanpe ".,de son vraiAlUvin Adamis,qcui le St.. COpy rig hte M material 4
souiponnait de vouloir retarder les 1ections afin de garder
epuv 'affaire ne s'arrta paslk. Un procs pouir crimess Syndicated Content -
contre l'humainit6 fut introduit contre l'ex-g6n6ral- Av ia l r m C m e c a e s P o i e s"
president exil6 a7ux Etats-Unis par ses victimnes devant iun v ia l r m C m mer i lN w r v d r
tribunal f6d6ral Miamni, cela en-vertu d'iune jurisdiction




I 111111i Encore une fois,





UN SFERERinc.Mec
Asubzs dayofASSA~NKHabii .de v;otre

lNulepi NuGrai"Con~flance!i



: I ~* 20,000 Clients en 18 mois!

e~~u~* eUnnmse 'ce.de2jveaison domicile

*Un Rseau National de pavement.

i Une entire rise-citoyenne, proche
de sa co rmunautef.

*Un Leadership qui fait bouger les autres!


UNE COMPAGNIE A 10o/o HqTIENNE
AU SERVICE DE LA COMMUNAUTE NATIONAL!
.~~iiBsb~POUR PLUS D'lNFORMATIONS CONTACTEZ NOUS
~:"~pP91-* ** ** *






Page 5
Mrcredli 25 Avrl 2001 D C U L T
Haiti eni Marche Vol.XV No.12 C U LT


Ha'iti tonjours plus loin en arriere ...
(ZLEA ... suite de la paige 4) 1' 6ter~niit6.
qu'il ne s' est jamais rien pass de fondlamental dans ce pays D comme Dpass ... C'est la premiere fois de:puis 15 ans que dure cette
depuis la guerre de l' independence dle 1804. Afi bieure. d' enter en libre competition aivec les 33 rise di'adtapta~tion post-dictature, que les aicteurs politiques
I.ano~uvelle menace concerneaussibhien les classes auitres nations du continent (moins Cuba) car c'est cela manifestent iune insensibility a7ussi total h la mnisre et
d6favoris6es que les d6tenteuirs de II ".".~i'c.~~.-i.' toutes les misres qlui accablent le pays
grandes fortunes. L' argent n' est plus un
abrianussi sfr.I'inq Or le danger n' est pas~ socialist, il vrient gi:.mme les plus fortunes se senitenit euxi
du capitalism luii-mIme. aussi inifortun6s ...
Hati a-t-il jamais 6t6 un pays .C'est la premnire fois que
capitalist ?> Touit est 1 ... toutes les vieilles recettes de raifistolage
Ausl~si loini que puisse remonter chores 1' Etat ne mnarchent plus, le
la nm6moire, I'6conomie hal'tienne a br tepse tlaD mocratie systme D est en panne. D comme
toujouirs fonctioinn6 au monopole. IsLe D6pass6.
business engraisse le pouivoir, le pouvoi~or Bref, la crise avec un grand C.
le hxi renid bien. La competition est unie
notion inicomxuie dans le monide haltien Mais un pays ne meurt
des affa~ires. Qlui dit competite~ur dit pas !..
ennemi, et sous le r6g:_ime tre~ntenaire dles Vouis mne direz, puisqu' il eni est
Duvalier c' est lb une d6clarationi de ..ainsi, qui'on en est coniscient, alors cela
guierre donit l'une des deuxc parties va bouger. Attention Conscience
pouvaitfaicilement finir danis les basses n6gatie ... p~ a asi dcli e
fosses de Fort Dimaniche-Fo~rt Lamourt.. Cenespsprhadqule
i~ti,. r politiciens conitinuent leurs grimaces
Un cer~cle vicieux ... Inteavenants au colloque du CLED, don't deux experts dominicainis photo Hai.W en Alaurche commuesi deren n'6tait; que les dollars
Auijourd'hui les choses doivent changer, par la d'abord la Zone de libre changoe des Amdriques, imaginez restent dlormir dans les b>anques ; que la yraie soci6t6
force des choses. M/ais la competition n' a toujours pas uni pays oill'61lectricit, le 616phone, 1'eau potable sonit trs civil se retrouve impuissanite et d6sarme et que le peupyle
vraiment pignion swi rue. Iss so~llicitations et appeals dumped rarissimes, quii pis est, oilrien n' est en vue pour y rem6edier, n' a pour tout espoir qu'un passage clandes~tin pour Miami
aui pouvoir restent la rgle. Mais les monopoles nie sont plus oilla production n' est encoiurag6e ni par le priv6 ni parl' Etat, .
aussi intouchables. o sculs continent de grimp~er vie chre, pauvret6 et Haiiti, pays anti-changement. Anti-droits de'la
Alors D'uni ct6, beauicoup des plus gros anicienis ch8mage, la surpopuilation, 1' rosion qui a d6jh emport6 plus fe:mme, anti-droits de 1' enfant. Anti-diasp>ora. Anti-
monopoleurs vendent leurs affaires et reconvertissent de 90%/ de la terre arable, la destruction del' enivironnement, prog~ressiste et anti-lib6ral ...Anti-d6mocratie. S6quelle tout
leur fortune en cash ... les bidonvilles et I'enfanice abandonn6e ... ainsi quie naturelrlemenit des monopoles s6culaires.
De i lauitre chtd, les banques ne font pas de credit. I'inisicurit6 et le baniditismne. Enfin, dsespoi"r, disillusion, Mais un pay~s ne meurt pas, nlous ont appris les
O~u alors c'est poiur l'importation des mmes marchandises cynisme g6ndiralis, en uni mot co~mme eni cenit, tel est le lot vieuxc.
mentionnies plus haut, autrement dit remboursement du citoyeni hatien. Faut-il encore de nouvelles 1ites qui ne
immdiat. Pour nous r6siuner, le problme v6cu par les s' enfoncenit pas auissitat rate baiss6e dans les mmes ornibre~s
On ne saurait manifester mieux son rejet de touite Haiitienis aujourd'hui ce n'est pas tant qlue tout s' en va et laisses par les r6gimes dictatoriauxu cleptomanes.
competition. Pas de credit, pas d'investissements. Pas de que comme saeur Anne on ne voit rien venir c' est iun vieux. Fauit-il iume classes politique plus sensible ses
competition. C' est un cercle vicieux. cliche auqyuel oni ne pr8te plus attention. Mais c' est comme devoirs qu' au pouvoir, ses pompes et ses mov\res.
Ensuite, la libre competition n'est pas une jung!le, qui dirait la premiere fois quie les Haiitiens n'ont vIraiment Faiut-il un Etat qui ne se content pas dle perp6tuer
comme certain le disent, c' est le monopole aiu contraire la plus espoir de jamnais pouvoir 6mnerger de I' abime ; pis le clienit61isme, I' incompetence = corruption = Moniopoles.
jungle, comme on I' a vu, oh la seulle r_gle est 1' 61imninationi encore, qlu'iun nouveau train va d6ma~rrer et cette fois nouis
phy~sique du comp6titeur. laisser suir les quiais, seuls et abanidoinn6s, danis la niuit de Ha'iti en Mavche, 22 AvaFil 2001
Auitre cons6quience de cette tradition ou
institutionnalisation du monopole, il n'exiiste en Haiti pas
le moindre consensus qui permette l'6tablissement de
v6ritables rgles de conduite, en business ou en politique Allo Miami
ouaaie p'oLu e s s sun louipapour labounne,uc'est le FA D K ID J VA R IE TY STOR E
commium, les d6bats finissent en queue de poisson, chacunI Le rnagasin pour toutes les occasions
se perdant dans l'6vocation de ses propres d6boires.
C'est vrai qlu'aujourd'huii il ne sauirait eni tre
autrement. Les d6boires personnel ne laissent aucumne 8272 N.E. 2 nd Ave. Miami, FI 33138
chance de regarder plus avant. Comment croire B un
quelconque projet d' envergure nationale qiuand toutes les
infrastructures disparaissent sans quierien ne soit fait conitre. = Parfums
= CD's ( Comp~as, Racine, Evanig61ique = Cellulars &Z Beepers
Lisez Hat'ti en 2Marche Zoukr, Fraingais, Am6ricain) = Souiliers et Sandales
Video's (haltiens, ambricains, documnentaires, dramas~) = Produits pour la cuiisine
= P>roduits de beauit6 = Cadeauix
.GlobalAks6.Com aew

16.00Tel 954-721-0943
Tel -866721-943= Rception de pavement pour Bell South, FPL, Gaz, Cable TV, Bell Mobility, etc ...
A Month The First Haitian Internet Service Povider
Internet Aeccess coveringalloftheUSACanadaandthie = Connection t616phonique chez vous
EuropeanCountries TOLL FREE 877 485 4428
Specializing in Canada and En men Pdoes V
Tl: (305) 757 4915
*Internet Access
DSL Service FRX (305) 757 6916-
*Me os[gWeb Design 499
*CustoITIBuilt 10 % off wbHsigOuvert 6 jours par- semaine : 8:30 am 7:30 pm
Computers Mention Dns/Juo
This Ad a

FICHE D'ABONNE1VENT A HAITI EN IVARCHE

NOM EOVELMN

ADR ESS E
6 MOIS UN AN
ETATS-UNIS US $ 40.00 US$ 78.00
CANADA US$ 42.00 US$ 80.00
EUROPE US$b 70.00 US$ 135.00
AMERIQUE LATINE US__U$ 70.00 UTS$ 135.00






Mercre~di 25Avrl 2001
Page6 L' EVENEMENT Hati eni Marche V~ol. XV No.12





"Coopyrig h t ed M a teri al--..


- -- -yn ica ed on en -


Available from Commercial News P ovide s"



Avertissement des 34 chefs d'4tat Aristide C. - --
(Avertissement ... suite de la page 2) ferr..a ***
Au sommet des peuple~s ", qui s' est tenu .,
des themes majieurs du sommet, la pararlllement e:n marge de celuii de la ZLEA4, on a e
d6mocratiei les droitss hiumains, la luitte remiarqlu6 la presence de plusieurs miemb>res de la.
contre la pauvrret6 et 1' ex>clusion sociaile onlt soci6t6 civil haitienne qui ont compr~is quie lalutte
6td aussi fermement discut6s par les pour le d6velopipement du pays passe par des ec_
d616gations dles 34 pays qui demande~nt plus tribunes internationales d6mocratiquies, qui peuvent -
d'aide aiux g6ants qu'ils estiment les aider r6soudre des problmes qui concernent -
avor assidesdevirsenvrs ux.d'une manire oui d'une autre toute la region ...
En touit cas, la presence d' Hati aui a *-
sommet de Qu6bec n'est pas passe Serge C6sar* *
inaperiue. Elle a permis au Prsident
A\ristide de s'e.primer sur les diff6rents (Nous vous recommandons le document m
problames internes auxquiels il faith face pour Sommet des Am6,riques : Vers la Cr6aition de la e ***** **
d6velopper la clauLse d6mocratique, en Zone de Libre Echange des A~mriques (ZLEA~)" . a.
remembrant les institutions comme la justice produit par le Bureau de Coordiniation et de Suivi g..... ..
qui est corrompue etmal 6quip6e. Il espbre, des Accords CARICOMiOMC!ZLEA, Mars 2001. m e .* *
a-t-il conclu, trouiver I' aide ncessaire pour Pour informations 2.56-.5762/256-5760. Fax : 256- .. -.. - -
y parvenir pour que la d6mocratie puisse i76;6) .e **


















Un service d qu7alit6w & bord

& ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~, Un bille grtut prs7 oyge pnan lan


Pour ~~~~~ ~) inomtin t 6evain, otctzvtr gnc evoaeoul L


Pou vtr rsevaio su itene, iste nos u:- *- -- *
RTaWWW. Pr11'u-ri111CO11e . - *






Page7
Mlercredi 25 Avril .2001 SOMMET DES AMERIQUES
Hati en Marche Vol.XV;\ No.12


Les leaders appellent Aristide accomplir
(Engargements ... suite derniier (61ections boycott6es par
de a wemd pae)g emment ses eng ag ements I'opposition), a promnis dans uin
I'h8te du sommet, le accord eni huit points n6goci6 en d6cemb~re
Premier Ministre canadien Jean. Chr6tien, a la d6mocratie en Am6rique latine et danis la d6veloppement social, 6conomique' dernier avec administration amricaine,
d6clar6 dans son discours de cl8tre que Caraibe a6t6un thme majeur. politique et d6mocratique dece pays "a dit d'entrepreidre des r6formes pu~ our 6odre
SChr6tien.
Selon lui, Aristide a fait I' impasse politique, en tenanit des 61ections
p'arlementarires et snatoriales anticip6es.
quielquie effort pour solutionnier la "No an dm d u
A ou vosdeada
C. Wise, ajoutant : Nous sommes aui
President Aristide de pas~ser rapideme~nt
: courant aussi d'efforts dle la part
b ~~d'autres parties politiques et acinurouleengmntqulapi
en d6cembre a? dit Jeani Chr6tien.
d'auitres secteuirs de la vie
Le President de la Banquie
politiyue, ~, Matclet~n e ondiale James Wolfensohn, annongant ium
memb~ress de la socidt6 civil. .
finanicemenit de $150 nullionis pour la luitte
Une coalition de parties
d' opositon nmme contre le Sidla danis la Caraiibe, a dit qlu' it
Convegenc I)iocraique existe une possibility pour Haiti d'en
Convergenc D6mocratiqueqii
accuse Aristide de repression diceraccetbnqe
Pouir le Secrtaire g6n6ral de
politiquie et d' 8tre en train de
l' OEA, Cesar Gaviria, certaines conditions
mettre eni place une dictature.
doivent tre re~mplies avant l'envoi d'unie
I' opposition et les pays
:L: mission sp6ciale en Haiti. Mais il
donateurs se plaignent aussi
;ult ~~ C~: ~ ~ I ~gj ~R ~ ail"~Fii~grai d'irr6guliaritis dans laconduite des ajout~a : " Tout le monide reconnat qlue Haiiti
61ections 16gislatives de mai 2000, n etpssr sle
Selon uin diplomat latinio-
soutenant que plusieuirs sige
am6ricain, le Sommet a decide de
s6natoriaux onit 6t6 remport6s
Vg;~:: commnenter sur Haiti parce quie les~leaders
injustement par le parti Lavailas au
Le Padsident Aalstide pastant jeudi deanies pous Qu6bec est aiccompagnd h ne veulent pas~ quieAristide retourne chez
'ainoposrtpan des memibes dugouvennement phrotoYonelLouis/HenM~ pouvoir. lui en triomphe, ayant particip6 B uine
Haiti avait attire une attention particulibre L a7u cours du sommet ohi le renforcemIent de problmes qui conitinuent limiter le second fois bla7 prsidenice le 26 novembre









S ndicated~ Content


'Available from Commercial News Providers"~



#1i DES BUREAUX DE - -~
TRANSFERTS D'ARGENT *
SUR HAITI -~ --~t~


LE . VEZ- VO US/
M CAM donne du travail prs de 1.000 hatiens en Halti
aux USA et au Canada. Aucun autre bureau de transfer .
n'offre autant d'emploi la communaut haltienne.

M CAM, le seul bureau qui respect les 2 heures de
livraison domicile de vos transferts d'argent. C'est CI ~ i
une grande publicity et une grande ralit6.
** w -
La livraison des products alimentaires se fait le .
lendemain toujours domicile.







Pour informations appelez-nous gratuitement aux ..-
numros suivants:

1-800-934-0440 aux Etats-Unis -

Me (509)256-8687 en Halti






M~ercredi 25 Av\ril 2001
Page 8 L' EVENEMENT Haiti eni Marche Vocl. XV No.12












~ ~~~~ ydctdCnei















*--
GROU 1- AO WU 1-MJSR
Vots fo on 1 AYKHITN5 *5 MR ITNvoepuyu
*i JFFEYA.MIHON56**56JEFRYA.MIHCN Cie
L LLo pyri hte Matri*

** *
GRU 31 CUCLESON d GWOUP 3 AN OS InISPA ma




-- *- .
vot for on 1 ENT .DFLIO6 *6 EN EHA eILP oepuyu 1

onlyw r BRUC LABET 69pr 68tr BRC ABROsl

ui~~~~~~a *i *L *Li" L Ir~Mii
GRU 4-CUNIPRSO WU ABKNk IIIA
Vot fr oe 1) AYR.CHEHOF 6 6 JA R CERNFFYet pu yun(1









ROUP 6 CO NCIPRSON GWOU 6EC *EUA LClO fEDY MAMB KONS MINISIPM
VoteL forT OneM (1)C SIMONYO BARZALYi 81D 81E SIMON BEL Vt po you (1)



GROUP *- COUNCIPRO GWOUP 7 MAMBKOS'IY MINISIPAL

vote o one til(1 JAIME AlfNGLS7 C 87 JAIME NGELES v ote pou youn (1) -
Olt \ RAYMOND F. MAIS(N 88 ao 8 RAYOD F. MARICN sesmean





velrfn your O ( identity H DanplIP y~ ~on aENfHmAsyo kIfLP po verif Idetir ou. ()










Ha:t e Mrh o"!V\'No. 12 L'EVENEMENT ] agei






II a m sAus4













CO fl htedC Ma erial




ndca~icated Cnten-



~Availa le from ,Commercial News Providers"
























--FORIMMEDATE RLEASE
Putumayo~~ Sumr at
SumrRless aaia rbc roe ndClms
Also~~~~~r lite fo h ainlysnia


Putuayo orl Musc Hur'sSum er Srie

NOW~ SYDCTDO 2+SAIOSAON H ONR


March~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 1,20-e okTesud ftesme i2l ste"uuaoSme at"bg
Memorial, Da Wekn.T ec miainJ mlawl etela iefo h u mrpo oinsatn A S S U I R D C I N
in L May foloe by A i Grv and Coobai ueadJl.Tecmag d nld Tae
The~~~~ Wol"ti otsst aacBrzl eioadohrcutis ihntoa eodrti
no-rdtonlsoean pca "umrSris ftePuuaoW rd ui or
OpnngwthaMeoil a ween ume peiltePumyoWrl lsi ou' 1 a
summe seiswl u hog ao a ekn.Hstdb CO esnlt oal oa- n
Purmao EO ndFonde, anStrpe, hePutmao ord Msi Hur s wekl rdi jnme a S 0 P od cton

through~~~~ ~~~ th ui fmn ifrn utrs etrn ppaigadacsil og gaaIe omk
you~~~~ feel god Th W Hi h is ydctdwrdmscsowo omrilrdomteUtd. f 5 n a
Scares Canda an h aiba.Sae nth umro 99 h rgami o noe 2 tos
bohcm eca n no-omr ca Plyssicuewl-nw aeslk o aly tn,.
LoeesMceni. n Snan. lngwthexenoa, ndrxpsd meaioa atit. h oe
hour rai poam lofetrsntriw wth old clasmscmkr uha o ooGo
Harion JckonBrwn, oni Rin JanOsorean Tj aal wo upor ad av be
influenced~ ~~ bywrdmsc h W HWel n umr eisi h efc onrakfrt
sume- bec aterBQtaeo hl noigtegetwahri h akad oeo h
thems iclue FurrhofJlyNorh Amricn Smme Fesivas, nd ruiss t Trpicl Isand suh a
Jamaica.
Als lunhig n emril ayWeked s hePWMI poliht adalydoe f nfctou wrl





JMCA(y8 20)Putumayo viis Jmicheomeanofrega micandIcenay aritssch
Ji m 'myCifPeer Tos. lack s Uhuuand ci Tols&th aytls hee Grother l nds Coof egaear fetu
onth Pruay cmp lat on "Jm ica lns iden f rsm star aondl d scove ieswo revea th umesapelo
Jaac'sget etm ucalo exort. Wih oo s i icn Ioradiio an ifuec es asvr edsBritish oko
A eme rican R ~ & and. soul regg iario has iake h world by somwthc lcdits iorreithbe buMeata prmtowefu mesan ges
"Jamasca ceeratloes th y ofili Cregg e with tsolotlction oclassc and ly new tracks i selece to hlp yo "forgvet o
7rubes andd ti dance." oJmil Ri cioadohrconiiwi sinlrr si n
A o-RABIC ia G ROOVE. (Jne 12 2001) i andmc daneale" "Arbih c Grfmao ov"reveals te was u nk, hipho and ;I,
dacehveben blnd wi tha Asm riab musicLn Swocr Sea e itangnwsud. Thts cuttmi ng-eYo dg lrc omrr 4plaon faue
inte r raiona names like Amrog D ab, r Kha wled nd Natacha Atas l casts H oamidy e of NM~ the fuur suc a A dy, Sawr El Alali SimaYInl p an d Cheb C Tai .Y "Aa Ic Grove"as a11 cool I nux of funkyo
A hrab h h music h atw ll kepyo diarnci ungfo r, 100 ninghts cand n more!sil ogr"unicdt ak iP~ne
COLOBl (July 10,d! 200 PutmHy ireums ton rniasd wroot wuith this dalng coll>eciona rdof dn ~cl Colombian
swicr. Putuayos anamie w n bas n Spaired by batiu driver val 9Y.icy Colognmba adis albun fvemrs some riiof t
g orrea rhtms nll and meoi s fomthea c ofcubaprro an d o salsa e oniRll anObrr ndT i~.worpo n rsbc
For urther infworldmation rearn Putmay W orlt id Music, onr to het upinerveiews, pmleas cott Serge Duviella
Punur ess:Jmch ultzu T:pr 212-625140 X242c F:on 21-40-09 E:cs wimircrprmv com 1103 Eastud .O OC -
Radio: Jen nid e r Daun t T:ly 415-701-1894 F 415-7 1-189 E:riv3r Jnd Ni fe r r(2p utu lm ayo con' -1 tr e


mui lreomri. acartlos a4aroui i cutr. ... Sio..q.. ..at NYth 11210-4 WDl-4ui
Hor.oucsie oeisoS rm ru ie.,m o.l nc s-o-porm Fa5 x/Phone:lypmdc
1-71-951791 E-MIL serge.duviella@ptodigy.nety






Mercredi 2.5 Avri 2001
Pagel10 HAITI Haiti eni Marche V'ol. XV No.12


La crise ha'itienne: quelle sortie ?
Il importerait, sans nul doute, de prciser ce qui'on Jacky DAHOMAY ces partis politiqlues (lavalas compris), aucun d'entire eux
entend par la rise politiqlue hrtienne. Car il semble qlue car sa vie 6Stait mienac6e, encore: unefois par des proches du ne peu't prtendre une16gitimit6 sans passer par la regle.
beaucoup d'acteurs halitienis tout co~mme des acteurs leader lavlalassien ? Touit cela, c'e~st la v6rit6 crue et nuie 10ai n'e~st-ce pas lb la nature d'iun r6g~ime d6mocratique ?
initernationux~ cornunel'O)EA~, ne sont pas tr&es clairs A ce L'origine de la crise. est 1 et le Pouvoir issu d'un tel Cen'estpazslecharsised'unleaderquiil6gitime sonpouvoir
sujet. Le conflict est souvent ramen6 une opposition processuis fondamuentalement anitid6mocraitique ne peu:it &tre politique ; c' est le processuis d6mocratiqlue qui valide son
politicienne dlivisant lavalassiens d'uni c8t6 et parties enacunasupouvoirl6gitime. charisme. En r6alit6, le conflict opposant Lavtalas et
regroup6s au se:in de la C]onvergence, de l'autre. U!n te~l Si cela est une v6rit6 incontestable, la? seule sortie C:onvergence est paradloxalemient l'expression d'uine
conflict est dlone souivent inte:rpret en terms de manuvaise de crises possible doit partir delh; elle doit viser d refaire ce authentique transition d6mocratiqlue. Il signifie coup sr
volont6 manifesto de part et d'autre. La confusion r6gonante qui a 6t6 mal fait, B repr~oduire un proce~ssus authenitiquemenit 'Ie miaturation de I' opinion publiquie haitienne. Mais Al
qiuant la d6fterminationi de la nahure de la crise est l' un des d6moc~ratiquie ayant pour but de 16gitimer durablement condition de le saisir comme une exigen:ce incontournable
obstacles majeurs h toute sortie de crise. l'a7utorit6 politique~. Or, c'est pr6cis6menit cela qlue certain, de la rbgle et du droit.
On ne peuit non plus: raisonnab~lement pense:r qu'il diont la miauvaise foi est 6vidente, nomment l' option z6ro. Si la refutation de ces deux arguments ne suffit pas
s' agitlid'une crise de "gouvernalbilit6". nlestv~rai quie1'Etat Essayonis de comprendre, encore iune fois, les arguments a satisfaiire les Lavalassiens, c'est quie leur vision de la
haitien est dans I'incapacit6 actuelle de gouverne~r le pays de ces deniers, lesquels refus~ent ce qui est pourtant une politiqlue est tout sauf d6mnocratique et c'est lb quie nous~
avec un minimum d' efficacit6. On ne cesse de d6plorer la 6videnice, ab~ordons les r6quisits don't nouis parlions phiis haut. Aui fond,
d6graidation de la situation 6coniomiquie et sociaile, de I-eurs arguments se rBsument en deux< points l'essentiel des militants lava~rlassiens se moqluent de la
d6noncer le climate d'ins6curit6, de corrption g6n6ralis6e esntlsmiquipiun darsrquitco e d6mocratie mais il faut tout de m8me distingue~r e~n le~ur
et de subir les consequences d'une mauivaise gestioni des nous le verrons plus loin: 1) la 16gitimit6 d'Alristide est sein deux< tendances qui iront ve`rs l'affrontement:
services publics .(T614sco, EDH etc..). Sans done nier incontestaIble, eni dehors m8me de touit processes electoral 1- lai premiere s'oppose aux principes d6mocratiquies
l'incurie actuelle du gouivernemenit haltien, la p~roblbme est et 2) les partis dela Convergence sonit tout aussi pourris et parce qu'elle repr6senite les forces mafieuses les phiis
autre, plus p>rofond. n'ont auciune base populaire. p>ourres du mouvement lav\alas. Or, il est de1' essence
Haiti vit en ce moment iune crise grave touchant la Le premier argument est unacceptable pour meme de touite Mafia de s' opposer~i uDroit. En regime
16gitimit6 dle I' autorit politique et I'histoire nous a appris quiconquie pr6tend~ Stre d6mocrate. Dans n'importe qu'elle mafieux, les juges sont soit vendus, soit, s'ils sont
qlue lorsqui'unie socit6 vit ce genre de choses, elle e~st au soci6t6 d6mocraltique, la popularity d'un leader ne suffit A hoinnates, des morts en puissanice. R. Pr6val et J.B.
bord d'une implosion tragique. Les amis d'HaIti et la liuiconf6rerdJela l6gitimit politique. La chose n'estpossible Aristide et d'autres responsablesde Lavalas savenitbie~n
comimunaut6 international laisse:ronit-ils la catastrophe que lorsqu'un leader inicontest6 p~rend la direction d'un qui'il y auirait beauicoup B retire sur la gestion et
adveniir ? Car il y a crise parce qlue la rgle d6mocratique mouvemnent de lib6rationi dans un Etat de dlictature on danis l'utilisation des fonds publics. D'o leur hostility
n' a pas 6t6 respect6e. Puisqlue le droit a 6t6 bafou6, I' Etat unpays colonist, quiand les conditions 16gales d'un touite tranisparence parlementaire. De de~voir rendre des
n'est plus un Etat de droit. Qui peut honn8tementniier que processes dtmocratiqlue n'ex;istent pas. Or, ce n'est pas le compltes A l'opinion publique, B la nation, leur est
les prc6dentes 61ections de1' anni.e 2000 aient 6t6 pr6c6d6es cas ici. Seules done des 61ections lib>res et -honn8tes insuppo>rtable. Il serait intressantr, eni I'occurrence, dle
d'un climate de terreur, d'assassinats politiques, pouvaient conf6rer de la? 16gitimit6 alux parlementaires savoir comment le petit prtre des hidonv~illes de Port-
d'intimidationis de jouirnalistes, d'interventions lavalassienis actuellem:nent contests et J.B. Aristide, aui-Prince estde~venuacujourd'hui une~homme riche et
inaccep~tables, dans la rue, de troupes de pression violent president lui aussi contest. La chose est d'autant plus puissant !
(Chim) ? Peut-on en toute sinc6~rit6 refuser de reconnaltre 6 trange qu' en rgle g6n6rale, lo~rsqu' un canidida~t est sr de 2- la deiuxime tendance du mouvet~ment lavalas, la moinis
que l'assas~sinat de Jeanu Dominiqlue est, jusqu' ce jour, reporter massiveme~nt des 1ections, il se bat pour que de pourrie si on peut s'exprimer ainsi s'oppose g la
rest6 dans I impunit6 et quie des proches dlu parti de J.B. tells 61ections solent le plus honnates possible. -d6mocratie pour des reasons i~ld6oloiques. Issue die la
Aristide sont suspects d'avoir particip6 au meurtre du Ledceuximearugumeit est touta~ussi irrecevab~le. Que: probl6mantique miarxiste-l~iiniste, elle considre qlue
c616bre journaliste: don't les propos eussenit 6t6 d6ranigeanits dles parties soient nuls ou qu'ils manqyuent dl'assise populaire les 61ections, selon la c16bre expre:ssioni de L6nine,
en p6riode 61ectorale. Enfin, les orgamisations ne les interdit pas de particip>er auxi 61ections. Les souitdes "piges i cons". Et, qu' auifond,1ladilmocratie
interna~tionacles elles-mmes reconnaissenit qu'il y a eu lavalas~siens, en toute mauvaise foi, font comme s'il s'agit c'est bon poJur les pays riches, d'une auitre tradition
fraude massive et que le Pr6sident du CEP a d fuir le pays de choisir entire, d'une culturelle. Lai dmocratie est ici penisde comme uni
ga m m m mm m m m mm m m m par iiiiiii '' 'I it, lbs options politiqTues ensemb~le de rgles' visanit Amnasquer lal lutte des classes
I I ~de tel ou tel p>arti de la et la domination de la bourgeoisie. Dans ce cas, seuils
I I Convergence et celles du competent la ruse et les rapports de force. Tel est leuir
o~~~uCI-,mouvemient Lavalas cynisme: on se dit d6mocrate car oni ne peut faire
I i* I: ~d'auitre part. Je dois autre~menit mais on d6.veloppe souterrainement touites
i4o. I personnellemenit avouer sortes dle pratiques antid6mocratiques. I'assassinat
"que, bien quie n'6tant pas d'un opposanit est dlone un moindre mail, un mal pour
hateacu at e un bien, ium N6gaitif qui travaille pour le Positif, seloni
laieCovrenen latriste lo,~giquedialectique.Le~s pluis "claird~s" d'entre
I I ~produit chez moi le euxi pensent qlue, couple teniu de la r6alit6 hatienne et
g Runion publique concernant les Opportunits de Logement I moindre enthouisiasmne det son histoire, un passage par iune forme de dictature
I pour 2001-2002 don't les personnel souffrant du SIDA seront les I: politique. De l'autre ct6, du people exerc6e pariu Itmleder chalrismatique, est
I bnficiaires I le movement Lavalas n6cessaire mme templorairement pouir I'6voluitioni
I City of Miami et son partenaire Miami-Dade HIV-AIDS g .m'apparait commie un positive dlu pays.
I organiseront deux rencontres avec le public pour discuter du I mo~eetpoils n- ?i tu e rmns pvu chr ft
(I program 00112002HOP A adinisr ar Cty o Mimi pur fascisant. D)oit-on done- quie le movement Lavalas est perdant court on moyen
I aprogramme 2001/ 2002 HOPWA 20 administr6pamre City ofMaipu coniclure: "Tous poutris" ? terme. Pourqluoi ? Parce que si durant deuix sicles, le
I lan p6ides allante du r ler u Octo re00 Mau 30 Sepembe 2002.y tadi Rapplelons simplemnent ce pouvoir en Haiiti a pui s'extercer de faon autoritaire,
SLune desrencontrese aura dasle ud dot iai-Dd Com. e nidunty tnis ( que disait le c616bre antid6miocraitique, c' est que cela correspondait h un certain
I qe l seond sefer das l Su duComd. es ndiidu 5 hilosophe K(ant: "mame 6tat de l'opiniion haitienne. Celle-ci, en effet, 6tait peui
Sinteress6s sont encourages participer ces rencontres qui auront I upeleddmosa ouv\erte d1 option d6mocratique et on trouvait plus ou moins
I lieu dans les lieux suivants: I besoin dergles". Je veuxt normal quie le pouvoir ne: s'exerqAt point par la loi et fCitt
g North Meeting direpar14quie,quelles;que done arbitraire. Ce qui a done cha7ng6, c'est I'ex~p6rience
I Mecei 5Arl20 soient les options ou les halitienine. Cette dernire~ s'est ouverte uine dimenisio>n
I I diffrenices opposant tous (voin La esise / 12)
6:00 pm
I Miami-Dade Community College North Campus v l-ISas frr F I" ,
I ~~Building 2000/ Wolfson Center Roomn 2151 1~
1 11380 N.W. 27th Avenue g
g Miami, Florida I
g '
I ~South Meeting
I ~Lundi 30 Avril 2001
6:00 pm
Homestead City Hall Commission Chamber
790 N. Homestead Boulevard
I ~Homestead, Florida

g Les personnel interess6es sont encourages assister ces g
I rencontres. Pour toute information additionnelle, yous pouvez I
I entrer en contact avec City of Miami Department of Community I
I Development au (305) 416-2080
g I
I I
Ad. No 09754
I I
ammmmmemmmmmmmmmmmmmmmmmmmmZIII






Page 11
M~ercredi 25Avrl 2001 L R S
Haiti en Marche Vol.XV' No.12 ~ R S


Le pays survivra-t-il l'intransigeance
AVL~~~~~~~~~~NT~~ ~ *RPS~i *eN 0d at nMrh,'vi uld s p l t c e s dans leur anialyse sa r6ussite pourrait assurer au parti Lavalas

Dan leNo 0 d Hftien arcej'aaispubi6(suite) Iss granudes masses des bidonvilles et des taudis
um article du m8me titre et promise an suivi. Cependant avanit qui disposent cepe:ndant d'une haute incidence electorale,
d'aborder le suivi, laissez moi faire deux mises au point VITER JUSTE ont dcid6. de bouder les leaders de la\ Convergence pas
avec mes lecteurs quej' avais invites hr6capituler avee moi d'exrprimer la sienne, prfre prendre cette attitude bien seulement cause de leur pass politique r6cenit, mais
les 6v6nements r6cents. connue de chez nlous : si mwen p>a kapab manje'1 niaP surtout parce qu'ils ne repr6sentent point pour eux unie
Certains ont vu dans l'article noni settlement un gate'1 ". alternative valable.
matraquage partisani de la Convergence d'unie part et mue E effet,1e succs duplanuilav'alassienib6n6ficierait A l'int6rieur comme l'exrtrieiur la propaganide
indulgence coupable envers le pouivoir lavalassieni et de ses non seuileme:nt aux~ masses qlui ne se prioccupent pas de la convergenciste d6peint le Pr6sident Aristide comme 6tant
leaders, de l' autre. Naturellement cette critiquiem' a 6tonn6. questioniner, mais auissi la bourgeoisie r6ticente et ce qui aniti-d6mocratique et corrompu, feignant d'ignorer quie
Cep>endant j'y ai trouv6 une certain satisfaction et m8me reste de la soi-disant classes moyenne partag6e entire les deux.. pa~rmi ses membres pro6minients il est a7is6 de rencontrer
grand plaisir, rassuir6 que ce que je griffonne est lui et Si ce plani est app>liqu6 commue expose, son succs nie se des protagonistes de la dlictature dle droite ou de gaiuche,
provoque lacritiquie.. confinera pas seiidementiauniiveauide la Rpublique de Port- des b6nficiaires d'61ections plus qu'ill6gales, des
D'autres lecteurs qui sont de mes amis et des au-Prince commre d'habitude, mais facility par la niouv~elle trafiqiuants de la drog~ue internationalement connus, et dles
habitues de mes articles depuis plus de 35 ans, mn'onit adress6 division terrtoriale, il pourra s' 6tendre lentement masis corr;ompuis notoires d' anciens r6gimes. Divorcez d' avec eux
des 61ogees qui sont alls au-deld de ma pens6e et de mes sarement A travers le Pays tout entier. Ainsi1' exode vers la et il ne restera que 2 ou 3 convergents valables et cr6dibles
buts. capital serait certaine:ment r6dluite. On verrait se reproduire capables d'engager un dialogue< valuable en vue :du sauv~erage
Euxr de s'6crier on de n' envoyer des messages par une paysannerie engpag6e dlans la r6surrection de la terre national.
E-mail qui entire parentheses est la suivanite aifin de nourrr non sc:ulement un large segment de la NoJus pensions que c'est face ces 6pouvantables
.(vitju@~bellsouith.net}: "AhU Juste, Pre Juste On manije yo. population, mais encore crer des surphxs~ pour f exportation r6ait6s que le gouvernemient Aristide-Ch6resta a d6cid6
Ba yo! etc. comme touit cela fut au d6buit du sicle dernier. La petite de payer plus d'attention a7ux ralits de la gopolitiquie.
Mes chers amis, pouir votre: information, je ne suis bourgeoisie des provinces qui vivait dle sp6culationis eni S'il est diabolis6 par l' Op~position et ses allies hypocrites et
ni un cannibale pour manager quiconqlue, ni uni pourfenideur. denr6es et dui commerce, re~naitrait de ses cendres. Ainsi le d'occasion, il s'est taill6 des amis beaucoupl plus sinicres
Mon seul et unique but est de travailler avlec M. tout le d6veloppement et le progrs au lieui de s'aggriper sans dans le pays de la CARICOMI et des relations beauicoup,
monde difier une nouivelle Hati faite d'amour, de paix, succs Port-au Prince, se dirigerait vrers les provinces plus rapproch6es avec soni voisin la R6publique
de dveloppement par et pour tout le monde. accompagn ~de tous les agr6ments de la vie moderne: Dominicaine qlui, depuis la monte du President Mejia,
D'autres moins exalts, par la communication 61ectricit6, t616phone, belles maisons, bonnes routes, pense cooperation aulieuiide conflagration.
directed on par I'eectronique, ont retrouv6 ma v~raie pens6e. 6ducationi B tous les niveaiux mais et surtouit, bonnues P~our cefaireil d616guaprs del'OEA son Ministre
Celle de presenter mes points de vue sur les chooses de moni adminiistrations publiques et priv6es. En peu de mots, la des A~ffaires Etrangbres, M~. Joseph Philip>pe Antonio, pour
pays natal avec iune bonne moyenne d'honnatet6, 6tant province aui lieu de se d6sint6grer eni venant e~ncomb~rer la solliciter nouveau sa pr6senlce en Hati et aider r6duire
convaincui que la perfection n'6tant pas de. ce monde, caipitale la recherchedc'un mie:ux8tre~,1e progrs partag6 les risques d'un conflict capable de mettre en pril la7
spcialemnent en politiquie, "NuJil ne peut sat~isfaire touit le irait au conitraire s'installer chez elle en apportantla s6curit6 souverainet6 nati~onale. Cette possibility est largemient
monde et soni pre." et le confort dans iun cadre dmocratiquie durable. Lar redout6e par les vrais patriots suiffisammenit imbus des
Ensuite,1laissezmioi remercier le Pr~ofesseur Grard d6mocratie occidentale, telle qlue formuil6e, pr end rsoluitions dela Conf6_renice de Santiago du Chili, y compris
Pierre Charles pour I' dloge public renidu ma personnel lors difficilement racine dans la pauivret. le professeiur I'historien et homnme de savroir, le Professeuir
de la r6uniion tenue par le PUD M/iami, le dimanche 15 Mais pour les thoriciens de la Convergence ce G6rard Pierre: Charles, qui en a fait honnatemzent mention
avril dernier. Sanis le vouloir, je fis monter le tauxc qui imported, c'est de prendre le pouv\oir d'abord et tout lor de son entrtien Miami.
d'adr6naline chez un bruyant segment de l'assistance prix, nonl pas en1 prouvant leur capacity dle diriger mais en 'i La Convergence, de son cot6, voulut se servir de
complos6e en b>onne p>artie d' ancienis mnilitaires, lorsque je d6nigrant ceux?-15 qui out 6nionc6 uin programme de la mme tribune pas seulemenit pour objecter conitre la
demandai au Professeur de sign.aler poiu moi les services gouvernemenit et demnand6 la nationi de se joinidre eux demiandedu Gouvernement haitieniimais surtout pour exiger
rendus au pays par I'A3rm6e d'Haati capables de justifier pouir en commencer l'ex6. les d6,marches pour sa remnise en service. Le Professeur bord~. Et c'e~st exactemenit ce que nos ennemis de toujours (dechoukaj) en demiandant Bl'institution inter-ambricainie
Pierre: C.harles, aprs avoir calml ardeur de ces nouv~eauix se re:fusent accepte:r car Ha7iti doit croupir dans la mist:re de d6clarer nuilles et nion avenuies les elections de mai et de
et ardlents convertis la d6mocratie,-leur exrpliquia qule la pour ne pas servir de mauvais exemplle comrme jadis aux novembre 2000
question n'avait rien d'insidlieux et qu'il reconnaissait eni peuples qlui luttent. Et naiturellement les hommes de la Sollicit6e comme ju~e par les deux parties quiU trol
moi iun lutteuir de vieille date. Enfinil ajouta que son support Coniver~enice ne sont pas prts A y participer, mnoinis quie souvent s' en prennent g elle quiand elle nie fait pas~ penche
et celui dela Convergence par 1' organie de son President ce soit pour le torpiller. Autremlent ce. serait suicidaiire car (voir Intransigeance / 12)
he. Cr Ararr Conroom venait dui fait quelI' Armde avcit.
6t6 limog6e en dehors du processus exig6 par la
Constitution du pays. Ce qui est a7ussi notre opinion.
Aujourdl'hui encore, je veuxr bien inv~iter
critiques, ddquis et satisfaits, reprendlre ensemble la
ranidonne. TEIO
Reprenons la march ...
Deuix 6v6nements assez significaitifs m6ritent
iune certain consideration jusqlu' au moment oh nous
6crivons ces lines. LaI presentation du Ministre haltien On April 10, 2001,
des Aiffaires Etrangres d'un c8t6, et le plerinage dles these two subjects
6miissaires de la Convergence a7U Quartier G6ndral de robbed a woman just
I'Organisation des Etats Amricains (OEA) A as she arrived home
W~ashington, de l' autre.
D'abord la visit dui Ministre des Affaire~s from the airport .
Etrangbres. following a trip to
L'hostilit6r de la Commiunaut Europ6enine, Haiti. The subjects
avec en tte la France, a dd certainement inqui6ter le .shot and killed the
Giouvernement Aristide-Ch6restal. Is Premnier Ministrewoas72y rol
Lionel Josp>in est, dlit -on, I'amii intime et le supporteur ; ,swr"* omn 7-e-l I "i
a7ttitr6 de l' ancien s6nat~eur Serge Gilles. Rappelonis que husband. They fled in
l'ex. S6nateur Gilles a 6t6 61u lors des 61ections Cedras-~~, two vehicles a white
Bazini-Michel Frangiois. Ajouitez cela l'agre~ssioni .a~ir sport utility vehicle
verbale et chimrique de certainsa grands leaders de la with blue neon lights f
Conivergenice nourre patr des mains secretes bien underneath, and a *nsI
connues, le Gouvernement pr6voit que cette .- .mll ,,, oord
conjon>ction es~t capable de dg6nrer en confrontations mldrkclrd
vliolente entire grouipes d'aippartenanices politiquies four-door car.
dliff6rentes. Ceci viendrait polluer encore plus
I atmosphere de s6curit6 que le Giouverneme:nt s' efforce
de rtablir. Enisuite l'6tau coniomique qui 6tre:int dle If anyone has information about this crime, please contact the North Miami
~jour en jour le pays, est capable d'6trangler le Police Department at (305) 891-8111, or Crime Stoppers at (305) 471-8477. You
pro>gramme 6conomnique qluinquiennal annionic par le can remain anonymous.
President lors de son installation. C'est ce carrefour Le 10 Avril 2001 ces deux individus ont d6valis6 une femme qui arrivait chez elle sortant de.
qii I aten l Coivreiie lui ic~7pnle d'ttierla I'aroport otx elle venait de d6barquer venant d'Haiti. Ces individus out tir6 et tue le mari de
symplathie des masses, juire de ruiner les foundations de
son idole. E.lle a r6ussi e:n parties ralentir le flot dui la femme, g6 de 72 ans. Ils se sont enfuis dans deux v6hicules : une voiture blanche avec
tourisme national en meant une propagande intensive une lumire au n60n bleue et une petite voiture 4 portes de couleur fonce.
contre les personnalit6s du gouverniement, Si quelqu'un a des informations au sujet de ce crime, prire de contacter le D6partement de
particuliirement contre la personnel dui Pr6sident. LaI Police de North M~iami (305) 891-8111 ou Crime Stoppers au (305) 471-8477.
Cloniverg~ence, faute de: pouvoir attaqluer la politique dui
Vous pouvez rester anonyme.
gouve~rnement exrpos6 dans sonlivre blanic et incap~able







Mercredi 25Avrl 2001
Pagel12 HAITI Haiti en Marche Vol. XV No.12



La crise ha'itienne: quelle sortie ?
(Lndae crsise .. saduite de la pn,~ageo 10) iv pas ourrait qlu'en face, nombre de leaders de la Convergence logiqlue mortifre de la violence. Le: dilatoire aristidlieni on
monial, result ansdoue d1' migatin mssie misne soient pas plus d6mocrates que JB. Aristide. Malis connat, et personne ne peut plus en tre dupe. Lai violence
auissi de I'6volution d'iune opiniion publiquie interna~tionale 'eenilstqilsttoscdmns ednereset le meurtre: alors ? Je crois sincremnent quie le peuiple
qui ne peut 6tre r6duite la logique des Etaits oui des rgeetdecpondeveepaouselaCvrecehatien, avcc l'aide intenrnationale, pourrait I'empacher et
puissances plan6taires. Aujourd'hui, I'exp6rienice des es uq'c asfue tcrtisd e iienssn ue la d6mocratie triomphera, avec o~u sans Aristide. De
peuples ne peut plus se ramnener aiux frontires d'un Etat rasAmuilsamsAl ansi efupu avrtouites faonis, le choix est clair et personine ne peuit pluis
national. Ainsi,l Iid6al d6miocratique, mime balbutianit, n6 prsmur e ue amiis ll ~upu a~e
en at a fn d rgim d J.. D1Trlie, n pet ps1' iddal d6miocratique dlu peuple halitie~n. Al1' 6poque dlu coup, tromper personnel:
en~~~~~~~~~~~~ HtiAlfndurgmdeJCDulirnepuplsdEtat de C6~dras, certain. nouis accuisaient d'ado>pte~rl' optioni 1- ou on pense, de fagon tout fait populiste et
tre tari. La d6mocratie n' est pas forciment le triomphe de zrpacquonxieiprmntesilmnterturantid6mocratiquie, que 1'iunit dle la nation doit s' op6rer
la logique capitalist ultra-lib6rale.BEle peuitpermettrea~ussi duriencsitioelJArsdeAjrdhios autouir d'une personnel charismatique, Aristide eni
ua afnre d6poee nt dllute delittoi as c 'lasss I 6ocr atio e n'~es t souhaitons tout auissi vive mnent poiu H aiti le retour au x 1' occurrence, quii incarnetrait I'unit6r du peuplie. Ainsi serait-
perias la fi d tue expoitati on mais fr' 61brtio de rmgest rkles constitutionnelles et A leiur 6thiquie authenitique. Il y il uni vrai phre et la nation serait iune famille (lavalassienne
d6trmiantla ie ocile nuveux ral etperettnta, il est vrai, une autre possiblit6 d' accord enitre Aristide et on pas). La? paixc se fera~It autour d'un pbre qui pardoninerait
quie la question de la? justice socia7le soit pose auitremenit se desie.L rsdn onetpu nie l al ses enfants prodigues ou turbulents. Cette fagon de peniser
qlue seloni le miodle de la dictature du prol6tanial ayant de'ttcran essopsnsAatgrl lta vcla paix ouila conicorde niationale est celle d'AristIde. On est
echu6ailleuetrs. Cettbe logique dmocaiti qu e.. rsti lui: "je te donnie iun poste ici et tu fe:rmes les yeux~ th". Ce encore dans la logique d'un pouvoir patrimonial et
cerainmen inviabl das l ca dHaii. .B.Aritie gere: d'accord sanis principes peut convenir a certainies auitocratique, mais qui accepterait certalines concessions.
est le symnbole vivant de la contradiction1 entire, d'une part, ognstnsitraoalsqiemqunufoddu Cettemani;itre de penser I' unit d~u people commne 6tanit celle
cet idal d6mocratiqlue quie le prtre de Sainit-Jean Bosco a omhdlad octienHtieteietvabemm d' une famnille est tout g fait dangoereuise, car c' es t iune unit
sui utiliser son profit et, d' autre part, la persistanice orlsRpbian mrcan u n otn ecu qui excluit et le pouvoir, dans ce cas, doit toujours donner
chez beaucouip de leaders politiqlues dontt Aristide, d'une c, l ot
d'Etat de C6dras~. Un certain apaisemient dans les spheres orl ot
tradition du pouvoir autoritaire.poiiuspurtenrulrmisacreprdeaicr 2- ou on admet quie1' unit dl'un peuiple s' ophre dans
Ce ontcesconitinshitorqueentnouellselle est, avlons-nouis dit, rise total qui secouie la soci6t6 l' space public, leqluel n' est pas dui tout r6dluctible A la
qui empchen:it les leaders lavalassiens de manifester trop etbe 'etl 6alac el 6iii6d 'atrt famille, au pater families, 1' espalce priv. Dans ce cas, ce
ouvertemenit leurs ambitionis an.tid6rmocratiqlues. Ils sonit poiiu.Snasnc dlepog a oit aten ui imiifie, ce n'est pas une personnel danis son incarniation
oblg6d'ffcheunad6sonaxvlers6moraiqesdanls ce qui'on poiurrait appeler "I' 6tat de nature:" qlui est charsmatique. Auicont-airie, uinit6dcu peuple estunit dans
dans le m8me temnps oil ce qlui les caractdrise, c'est lacomonstu6atdgereprnee la diversity, dans le respect des convrictions individuelles
problmatique etaid'sun pouv oir. pan etrimonial, harism'atiue La solution alors ? Il y en a une: seule: uni nouveaui plurielles. En d6mocratie, I' unit ultime est introuvarble. Ce
arbtrare taudesus es oi. Sns ett ouertre 'Haticontrat social. II faut tout rejouer selon les r,gles qui unilfie des citoyens dans leur diversity, c'est la loi
sur I'expirience internlationale, ces der~niers mois eussenit oiue rsc d at l. re t p a i
constitutionnielles. Tant quie les 1ectionis ne seront pasco uelreptdeaieli.Ctent6prali
6t6 beauicoup plus sang~lants et le nombre de morts chez les rfiednunliasoalpis vcuejuteetinterdit touit pouvoir autocratiquie et ramb~ne la paix duirable.
joiurnalistes, les intellectuels et les opposants pohtciqueieplieidpnes, su E rietnurdn eOu Aristide fait ce deuxime choix et la n6gociation
et 6t6 impressionnant. Saluons au passage le rle heroque repc e ietsidvdelse otclsu otae est possible. Oni pourra? ainsi esprer s'en sortir sans nag~er
jou6 par les jo~urnalistes hatiens en cette p6riode Il y a de inentoaHiin 'nsotr a.J ri u a 6erdumnent. Ou il fait le choix contraire et dlans ce cas il
quai' rendre fou1' exi-petit prtre des b>idonvlilles Car oni ne Covrec s d codsrce rnie.EtAitd tapartient auix d6mnocrrates et a7u peupyle haltien, avec 1' aidel~
voit gubre comment il poiurrait se sortir de cette trs dure se atsn lr ot oot iued erpr ede lacommuniaut intemrnaionale, de1' obliger se soumettre
contradiction: donner l'impression q~u'on adhere auix .e atsn lr oie\olusres eli atd
I~'ncie s mora~lue tot e prtiqian uIe plit~l n 6gocier ne peut s'exprimer quie dans le respect de ces ou g se d6mettre.
autoritaire e:t no-duvali6riste Quelle qlue soit la ruse prinicipes inicontournables. Le reste seraLt dui dilatoire ouila Jacky DAHOMAYI
16gendaire de JB. Aristide, il est d6ji historiquement

con t pourtant, il fauidra~bien qlu' Hati s' en sorte. Il seINRS G EC!
(suite de la page 11) Panamna. Rapp~elons pour nos lecte:urs qlue ce S6nateur Helms
la balance en leur faveur, est Pr6sidenit du Comit6 des Relationis Exut6reures du s6nat

/o e f r I'Organisation se retrancha gentimenit Am6ricaini. Publiquiement if aurait d6clar6 qlue tous les
refuisa l'accs du p>r6toire B la de la Convergence, haftiens de naissance oni pai
New CD releaseConverg~ence et r6f6ra la demanide du circonstance, ne vailent pas iune seule goutte de sanig d'iun
Ne C rleseGouiveiniement haftien unie soldat am6ricain. Danis 1'entourage des officials de la
<< The Good News is the Bad News was wrong... Commission. Ceci permit auix deux Convergence, il se dit qu'il se trouv-e en t8te de liste des
parties de crier victoire et h l'auguste Conseillers, Protecteius, Idoles, Chouichou et D6miarcheur
organisation de couvrir ses arrires eni se Finanicier de~l'Oppositioni. Jusqlu' A ce joiur on peut dclarer
refusanit cr6er iui n muvais pricdent. A sanis tre tax6c de partisannierie qlue la Convergence a subi
i ses yeuxt le G;ouveriiniemet restait deux 6checs diplomatiques retentissanits.
G;ouvernemnent et la Convergenice,
I' Opp'ositioni. Comprenne qui voudra?. Si (h suiivre)
le Gouvernemnent fit bonine figure, la
Conv\ergenice fut d69ue. Elle r,agira? par Viter Juiste
une bniruyate maniifestation en face dlu
sige de 1' Organisation.
UTn de:uxime 6v6nement tout ,
aussi dine de consideration est Avec IMeldie
l'invitation adlress6e au Pr6sident 61u
Jeani Bertra~nd Aristide aui sommet des f l a P & 1 S
Am6riques, tenuir chaqlue quiatre ans et f ,l i ~s
cette fois-ci au Canadac~ dans la vlille de lS l 1811
Qu6~bec, de la province du mime niom, p2c I 'en
dui 20 au 22 avril en couirs.
Co~nsiderran t les*prc6denites *** 1 33 M
declarations tonitruantes du Sinateuir10 FM
Jesse Helms s' opposanit h la pr6senice du
-- -Pr6side:nt 61u hai'tien auxr instances du Po rt-au-P rince
JahizNewStyle Instrumnental Qu6bec, on s'aittenidait dIplorer21-5/56
e-mail: bemol@bemol.telfortcomi l'absence une fo~is de plus d' Haiti a iune 2186/8
Website: ww\~w. bemoltelfo~rt.com reunion dles pays dui continent amdricain, FAX 221-0204
la premiere 6tanit la Confrence de
En vente PARTOUT
Cii p/in ~ temR ord 531N.E. It\eseee it8e) 96(23000)2147 C.I.T.-The Caribbean Institute of Technology
J.B.T. Records (305S) 758-9)018 / 94C5-3305 1II Register now for Evening Classes!
Bluie Note Records 16401 N.E. 15th Av.\enuie (3~05) 940O 3394! 9 40-7342 1)I Computer Basic Courses Microsoft Word Processing
Etiquiette U!nisex (,305) 940-9070 A+A Professional Certification A+ Hardware Maintenance Class
K & B Beauty supply (305) 687-1017 G.E.D~ Program Nurse's Aide
New Ykork Mini Records Cambria Heights (718)-276-1794~ After School program for High School and College Students
C.I. T.
KIlrd of Ja zz lRabordaille III The Caribbean Institute of Technology
1382 Flatbush Ave. Brooklyn NY 11210
Si voui aimez le JAZZ, ce CD doit faire partie de votre 1 (718) 692-0738 (718) 434-8870/8872
collectioni. Vouis en serez 6merv;eill6 I IFax: (718) 434-7531








Mr~t end 2.ch Avr .i0V No.12 Votre A attention aes

Nos lpetites annonces de partout

Radio Mdecins Courrier 1ectronique Points de Vende de Haiti en Marche
Port-au-Prince DrEokosp DEMANDE DE RENSEIGNEMENT Miami Pompano Beach
.rEokJsp Date: Sat, 3 Feb 2001 14:29:14I+0100 Boujolly Records
M6lodie 1033 FM b q eFrom: "aiibe:" 131483 West Dixie DnlsRsarn
de :0 & initAccouchement To: enmrn~che@haitiworld.comHiha 3760) NE 3rd Av;e.
Tosle ousOpdration pour BJR, 30 9 90Pompano Beach
7 jours sur 7 fibrome I' Association Internationaile de Box Musique r-etro, Jazz, Fmily Planing pour objectif eni juillet 2001 d'organiser iune Etiquette Barber
.Ligature des trompes oprationi Ville Vrie Vac~ances Solidarit6 Sho Inor
pa, ala hphpCirconcision Internationiale auitour de la restauirationi d'unie salle155WetDe
Cuireage de boxe et l' animation de boxeEprs
la bonne humeur~ est Tous les tests pour 6ducative avec des je:unes des qluartiers en france. Highway 575 E Sample Road
de mise av~ec nous I'imangratioii Pourriez vouis nous miettre eni contact avec des 305 940 9070 954 951 2414
Nous acceptonis toutes soio hteue
sortes: d'assurance ainsi Maxisound
captez M610die et que la carte E ci eria p \lue Music Hall Chiropractic
votr vi ne erc plu hMedicaid pour les Saluitations sportive ...
vote iene er pus femmes enceintes. I Pr6sident Cyril Malg:laive 11854 West Office
la m8me... Nos malades AIBE Dixie Highway 910: East Atlantic
Chica oaccouchent dans des 39 rue du docteur Blaniche 305 895 8006 Blvd
Chicagohhpitaiux priv6s 75016> Paris tel 06 18 92 13 09 Po~mpano Beach
Radio 1' Union .56.50 N.E. 2nd Aivenue fax 01 40O 50 71 74~ Holy Family
WLUW Vertires Shopping Restaurant 954 781 2500
Center Subject: support rntesssage
88.7 FM (35)51-6081 Date: Wed, 0,4Apr 2001 11:41:07 -0400 9900 N.W. 7th Av. Freeman
4:00 pm 6:00 pm From: Defauilt Urser IVultiservices
moduleanglas cIh s8~enll>roard.c.n~usLucas SuperMarket 13N A
moul ngai R JEAN-CLAUDE bulletin de nouelles DEG AGS.To: hem@haitienmarche.com AvneFt lauderdalle
Harry~ Fouch6 954 767 0444
DEAR HAITIENMARCHE 305 9~40 9902
4:20
Interniste Eclipse
Module frangais 12570 N.E. 7th Ave. E m please of what have learn in your web B &L Supermarket Cornsnunication
bulletin de please keep up the good LPodc e:e I.
nouvelles305 891 8020 work;you could write me at 8 rdc evcsIc
nouveles Contr81e du diabbte, dradynie@hotmal.com or 12041 West Dixie 1 9290 S.W. 150 Ave.
Lionel Ch61y de la tension zoren@,colleclub.con. Highway Suite 104
4:50 ar6ile aaisSincerely yours truly Miarni 954 3`80 1616
Module Crole de esne genew~ fan 305 893 0410
Nouvelles dolus rhieIsland Supermarket
LionelCh6ryallergies. Subject:BeuySpl
New York Date: Mon, 9 Apr 2001 20:58:19 +0200 8079 West Sa.mple
Radio Eclair From: "julesbert"
124 AMDr Sony Figaro To: enimarche@-haitiworld.com road
1240 AMclou 954 345 0450
WGBBGyncoloue r JEAIN Juiles Bert
alccoucheur Av\rill6, le 10 mars 2001
Chaque samedi
Chemin des dalles Boulangerie
11:00 am Associationi Soley Lakay
TI No 27 2, rue Alcide de Gasp6,ri Boulangerie Jeain Marc
509 245 6487 49240 Avrill6
516 33 1487Tel ou Fax : 02 41 34 47 17
57 Avenue MY~uller
Horizon 2000 Plus La Fondation & .L rsdn enBrrn RSIEPort-au-Prince, Hati
WLIR M6moire ,New York
130 AM cloture ses activities ( Palais*National ti I kabichi
pain au beurre
every sundayi par un Objiet : dernande de franchise douanire poulr manlchette
9:00 amArs midi cultural
am .un project hurnanitaire Bagel sur commiande
Midi Iss invrit6s du jour
seront Jean-I.on T61:
Ha:iti Diaspo Inter Auguste, historieni et Monsieur le Pr6sidenit, 4092-4685
philosophe hatien,
1330 AM '403-19.58
professeur de C' est au nom de 1' association << Soly Lakay >> cr66e le 2 juillet 1998 que je vous
6-8 pm philosophie B la adresse cette lettre. Cette association a pour objectif d'app~orter notre soutien Restaurant
dimanche Sorbonine ; G6rard aux paysans Hatiens dans les endroits les plus reculds de la capitale tels que
7-9amBarth61emy, I'ile die la Gonave. IIBhlFouchet Resto
anthropologue et 8267 North Miami
F r o m : politologuie frangais,
Mloberflubin@aoLeoni grand sp6cialiste de Eni 1995, avec beaucoup die difficulties au passage de la douanie, Avenue
Je sis d Jermiel'histoire: et de la culture une premibre pompe solaire a 6t6 inistall6e dans la 116tme section Petite .T1:
actuellement hatiennue, auteur, enitre A4nse grAce la collaboration de diff6rentes associations locales ((357760
ie uautres livres, de : "Le groupemenit de mamans et de paysans ) et sans oublier les habitants. 357 60
je vis aux Etats-Unis
pays en dehors. Essai
Je reste toujours sulr l 'univers rural Certe po>mpe alimente actuellement 9 villages environnants en eau portable Le meilleur
preoccupy par la httitien~"et "La ( envi nt 15m3 d'eau par jour) maiis le dbbhit est nettement insuffisanlt pour la gitd avle
situtionpoliique Rpublique ha'itienne. po on
tres tendue qui Etat des lieuxci et Lv tTeLrc
En fivrier 2000, nious somnmes retourn6s sur place voir avec les habitanits regnait depuis perspectives". (dd.). Ces les am6nagements apporter ce project pour r6p!ondre aux besoins de la Concert Series
quelque~ temps dans deux invites arriveront population local~e. Nouis avons d6cid6 ensemble: :ecun iuiDd
la ville d'Anse directemenit de Paris. IsFaurn iaiDd
d'Hainaiult .Je tr'oisibme intervenant d umne acpct el op County) Public Schools
voudrais avoir des in- sera Mr Edy Magloire, Superior Rated Jazz
formations exactes corontu ed' en installer une 2me 10 km plus loinEnmle
laFondation. La 6:00 pm 8:00 pm
concernant les inci- Fi~7 pi2
rencontre auira lieui: Pour cela, nouis avons besoin del'aide dui gouivernement HA'ITIEN afin de FdyArl2
dents qui ont eclates dimanche 29 avril r6aliser la deuxpime phase de ce project, cite ci-dessuis. Mliami Cenitral Sr
au moment de 20 ers Dr Michael M. Drop Sr
I'investiture du Monsieur le Prsidenit, comme vouis avez dit : "MEN ANPIL CHAY' PA~ LOU!" Saturdayy Apnil 28
nouveau MagistratDonMais sur les plans matiriel et lIgislatif, la taxe douanire nous a beaucoup MaiKlinS
Necuel Belcombe au Restauranit & coi1t6 lors de la premiere implantatio>n. Aussi, nous demandons en tre I New W;orld School of the
course de laquelle Catering ,situd au 20 affranchis lors de cette second phase. Ar its
deux personnel New Hyde Park Road Friday Junel
avaien tiouees laDans l' attente de vote r6ponse que je suppose positive, veuillez 2001 Coral Re~ef Sr
avaenttroveela, Franklin Square, agr6ez, Mons~ieur le Prsident, I' expression de mes sentiments les plus distingu6s. Mliami SiunsetSr
mort. New Y'orkr, Tel.: Satuirday, June 2
ING. Flobert Lubin. (516) 354-9173. M.Jules Bert JEA~N Jules Bert presidentt de l' association << Soly Lakay >>. 2001 Miamni Beach Sr







Pagel4 LA V OIX DE MIAMI Mercrdi rR Fvner 2X No1


Conference du Professeur Grard
semanel i~dio a~lkeri~7yuit ouruiiaters P e rr -C h a le sCependant la Conivergence n'a pas de fonids. (Quid des
......=:se la'" ndAdeon ae Pie re-C h rl s -or:::Rno 1de 1arnont: uent3
I.nuis Ernest M6nard et Mmire. Canine Sylvestre, avait hiis le Profes~seur Gilbert invite? la salle i se mnettle debouit janvier 2001 & l'H8tel M~onitana entire les repr6sentaints dle
aninonc6 l'arriv6e. & Miamii du Professeur G6rard Pierre- puenoerlDsaiiee.la Convergence et le Pr6sident 61ui Jeani Bertrand Aristide,
C~harles qui participe:ra i la r6tmnion dlu dimianche. Aprs une: couirte interventioni de Mme Carine qui ne comprend absolument rien Bla situation, dit-il. Enfin
M~r. G6rard Pierre-Charles, qui n'est pas un nouveau venu Sylvestre, la parole fut pazss6e au Professeur Pierre-Charles. les Etats G6ndraux qui devaient se tenir au Rexc n'ont pu se
dans la politiquie haitienne, fit son entre danis la salle 7 Aprs aivoir remerci6. l'assistance et reconnu tenir que dans les d6pendlances dte l'O~PL. 800 membres
heures pmn, heure haitienne, la conference ayant 6t6 que~lque~s personnalit6s dans la saille, d'une voixr pose, Mr. venius de tous les coins du pay-s y out assists, et des disposi-
annonc6e pour 5 heures. II fut accueilli par de vifs Pierre Chazies d6buta7 soni entretiett en d6clarant qu'il a pass tions importantes onit 6t6 pi>ses pour la lutte e~n faiveur de la
applaudissements d'iume foule de 300 350 personnies, 25 ans dle sa vie en extil. Il retoruna aui pays apres la chute d6mocratie.
d'a~prs des estimations diverse. II 6tait accompagn6 du de Jean Cla7ude Duvalier en 1986. II nouis diit qlu'il continue II a appr6cid le travail dle la press qlui a d6nonc6
Dr G~r6goire Eughne, de Mlr Samni M~oura, dui Professeur haimer le payls, malgr6 les difficulties dle tous ordres. n renidit I'immoralit6, I'ill6gait6 et 1Iill6gibilit6.
Sauveur Pie:rre Etienne, le gladiateur de la Convergence' hommage aui PUD et iA son animatrice Mmne. Carine .Le Professeuir, -quoique sur ium ton iun peui pluis
de l'anlcien S6nateur Yrvelt Ch6ry, des memnbres de sa Sylvestre. Pendant plus d'une demi heure, il entretint mod6r6, a fini par les traditioninelles dinonciations contre
s6curit6 etc. Raippelons aussi que Mr~ Yrvelt Ch6ry fut 61u l'assemble suir ses theories dui D6veloppemnent Social, des le Prtsident Aristide qlu'il accuse de touis les mauix qui
S & la faveuir des 61ections s6niatoriales contres ties de 199Y7. vie oud nag", dit-il, a cr6 la noni confiance chez 1'hommne Lavalas car, aninonce-t-il la granlde satisfaction du public,
Rappelons a7ussi pourla complrhension de nios lecteuirs quie haiitien, qui le rend incapable de s'unir pour les grades et Aristidle est dja tomb6 ... Men se kroke li kroke.
le single OPL signifiait lors Orgarnisation Politique Lavalas' boinnes actions B long terme. II parla de la scission de l'OPL II n'a pas rat6 l'occasion pour faire l'610ge de
Ce sigle retenu par le professeuir G6rard P~ierre-Charles g la en Organisation Pp Ka~p Lite et Parti Fanmi Lavalas. L'OPL Maitre G6rard Gourguie et d6clara que le gouvernement
scission enitre la faction Aristide et la faictIion Pierre-Charles' pouirsuit I'id6e d'une 6quipe capacble de dionner une direc- 'Aristide n'a aucunie auitorit6 pour p>roc6der A l'arre~station
sera? rebaptis6 pour devenir Organisation Pp Kap Lite, tion au pays dans le sens dlu d6veloppemient 6coniomique. d'aucun membre de la Convergoence qui net reconndt pas~
tandis que la faction aristidliste sera rebaptis6e elle aussi C'est ainsi qui'il parla d'Estim6 en termed heureuix, de Pauil ce gouvernement.
pouir devenir Organuisation Fa-nmi La7valas. Magloire quii renversa Estim6 du pouvoir, sans pourtanit II a parl6 du refus de l'OEA de donlner accs auxi
A 7hre.s 15, le Professeur Pie:rre-Charles prit place mentionnier le ro1e anti patriotiquie de l'A\rmie, dle Vincenit reprsentants~ de la Convergen:e et expliqlu6 que la Charte
entire MLr. Sami M~oura et le Dr Ford. La rumion d6buta Aristide, sanis oublier ses m6faits d'avanrut l'O-ccupation. de l'OEA n'accorde ce droit qui'aui x repr6sentants de
avec une introduction de Mr. Sami Moura, suivie d'une in- Probablement dlans le camp dui Parti la Fanmi, il ne sera pas GTouvernemnent. Cependant, tojoiurs seloni hai, I'intervenition
vocation du Paisteuir Charles qui sera cltur6e par uin dlifficile de retrouver des 6chantillons touit aussi r6pressifs. de Conivergence a 6t6 un succs plein. Touitefois, le
retentissant << Grand Dieu Nous te B6nissonis. Mai;s au.moins, on pourra retrouiver um module de fid61lit6 Profe:sseur a? fait une d6clara7tion qui n'a en rien retenu~
Puis le Dr. Gr6gooire Eugenen Jr. remplaga le Pas- aul devoir en la personne du Capi~ataine Fritz Pierre Louis. I'attention del'~auditoire, c'est quandil a d6clar6 qlue si nouis
teur Charles ?u podium.11 parla du sort des enfants d'Haiti, Nous comprenons bien son embaruras, car la salle 6tait truff6e continuons dans cette voie, le pays poiurra perdlre sa
de l'Organisation PUD! P euple Uni pour la Democratie et d'anciens tortionnaires des armies duvali6ristes et SOUVrERAINETE. Disons, pour parodier I'ancien
fer de lanice de la Conivergence dans le sud de la Floride. R putchistes. Sans computer les macoutes,1eurs allies naturel~~~ttt~~t~~~s. President Elie Lescot : Lai Nation est pr6venuie, le monde
souhaita7 sous les applauidissements nourrs, la bienvenuie Le Professeur Pierre-Charles nous ap~prend que dans entier est averti !
aux Professeurs Pierre-Charles, Sauveur Pierre Etienne et I'6qluipe de la Convergence se retrouivent des hommrles Aprs l'entretien du Professeur, on pa~ssa aiux ques-
aui S6nateur Yrvelt Chery. Avlec l'abondanite agressivit de qualifies, qui chaqyue jour se penchent suir les problemes dle tions. Parmii plus d'une quinzaine d'interventionis, nious
langage qu'onl]ui connait,1e Dr Eughne parla du Parti Fa7nmi l'61ectricit6, delI'eau, du d6velopppement 6conomique etc. n'avons retenui que trois. C'est d'abordl celle dui Dr. Serge
Lavalas, des n6gociations en gestation. H invoqlua la n parla des 61ectionis du 21 mai et dui 26 niovembre~. Theodore du MOCRENAQ. La? voici:
m6moire du G6n6rl Toussainit Imuverture qui fut, dit il, un II parla dle la Convergence quii comprend 6 Q. Je suppose que vous travaillez siu un project de
homme de compromise et noni de compromnissions. II parla partenaiires, h savoir I'OPL, le MDN, le MOCRENA, le gouvernement, avez-vous un programme oil MOCRENA
de Manifestations manches lonigues, du succs de CONA\COM,,:1e RDNP dle Manigat, le R~FDM d u Dr Ford, pouirral ins6rer ses vues religtieuises?!
l'O~pposition en Youg~oslavie etau iP6roui,et parodinit lecri le Parti des Frres Pairenits. A cela il fa7ut ajou;ter les .' R. Oui. Nous: av~ons des points fondamaentaux sur
de ralliement du Pr6sident Aristide qui est devenu son cri repr6sentants des paysans, du secteur priv6, des lesqluels nouis travaillons. Nous allons mettre au point imi
de guerre, il conclut: "Youn sal yap vale nou; anisanmi nalp Organiisations Popuilaires~. La Converg~ence comprend, en programime conicernant la S6curit6,1a r6forme de l'Etat etc.
kroke nani gbj yo; ansanm anisanm nap tounen yoium touit, 1,5 partis politiques. Urn rep>r4sentant de chacium des 6 La deuxime inte:rventioni fut la mienne, qui
bouildo>zkalp brote ylo al jete."It fut fi6vreuisement applauidi. partenaires formenit le Directoire, don't le nom e:t le concept soulev~a iun toll dans la salle, vu la composition de
Ensurite ce fut le tour de Myr. Jackson Bellevue datent de la R6volution Frang;aise, et le Directoire se l'aluditaire donitj'ai parld plus ha7ut:
d'initroduire M~r Pierre-Charles. Au cours de sa presentation' subdivlise en directeuirs de ddp~artemenits, de communes et Q1. Professeur Pierre-Charles, je vous connais
Mr Bellevue commit un lapsus languiae quand ildclarai:Si de sections commuinales. comme politician, commne historien et avec des
le Professeur n'est pas lb? ...". Mr Pierre Charles rectifia II accepted qlu'il y a souvent danis les discussions connaissances e~n conomie; qu'est-ce quie l'arm6e en tant
promptement par un: <


Isuzu GLOBAL FINANCIAL SERVI-

Vre pys de rechanj, Original CES & LOAN EXPRESS INC.
NPR -FSR FTR
FLASH FLASH FLASH
Rele nou: (305) 594-1922 Dui nouveau pour la communauit6 de la Floride et les commu-
oubyen vin-n vizite nou nan biwo Miyami nauit6s vroisinies Boston, Chicago, New Yor-k, Philadelphia,
Canada.
110U-anlI Pouir tous vos problb.mes de credit et de financement, Contactez nous.
7211 NW 46 St Le d6vouemnent qui sera? d6p>loyd votre: 6gard n'est pareil aucune autre institu-
MIAMI, FL 33166 to iacae
< Pouir p~lanification, d6veloppemenit de projet, lancement, restructurationi et
Miami ISUZU ap chache oni dealer pou finanicement de project. et d'entreprises, FS. &t L. E. Inc. est la seule source.
. .Parmi les services qlue nous offrons~:
reprezante hi an Ayiti ak an Dominikani Achat, V:ente et financement d'immeuble priv6 et commercial.
Achat et Viente de Maison
I Place~ment de Fonds~
ISHZu Unification des enitreprenieurs et des investisseurs~
C:lub de V:acances ~V
Genuine Replacement Rparation de Cr6dit
PartS Recouvrement / Collection -,I;(
Bourse d'Etudes etc.
NPR-FSR- FTR ~
Call: 305 594 11922 Pour de plus amples informations~, composez sans frais le
or vsit iamiIsuz r -.;?1-888 9818 8300
or vsitMiam Iszu I- )Fax: 1 888 235 4774
7211 NW 46StsieItre
Miami, FI 33166 FI LNA4NCIAL SERVICES, & LOA~N EXPRESS INC.COM~
Miami Isuizu is currently looking for a dealer Professionalisme, Compitence, Courtoisie et Dvouement
to represent us ini Ha'iti and the s ont les traits caractristiques attribuds notre entreprise.
Dominican Republic







Pagel6i HAITI-POLITIQUE Hat nAercredi 25 AvrilN2001















"Co~ri yng e Ma erial-


yndicted ontent


Available from Commercial Newvs `Providers".

















**~ *- * **
A lesell pisd tuela. .. ..* -
probl6matiqueF frnair._n..C *
En- oure Ime tel sssaced
.~~ *
Canada~~~ pemtr- I'ccssbli6 u
baler e od nerainu porl



fiacmn e rjt ed6eopmn
trasfonaler enRpbiu oiiaie H II g n eb ne il d u ea d
et aieri laRpblqed'at




dollars sur 5ag ans au pypavedel tremlmnsd ers uaa
REincan Yi INt YON PIBLI K r6gionu dan 28 prjt ifret.HIiinnain
MubIAM di*DADE in obten lau plsgrsepat oi 3milos ninlA6rqedusdreer
pou d6vlope I'6ucaion 50 mllion pour leit trnfr e ehoo
La Fondatio Paul- trin Lajoienc gies Seo taalssricspbi

fo ein yoemn ce priblik d peou pemet tut sitwae ini paiip an disiyranes nHiiv e une picarie ece Steam1orsgrc Ate asistne. 's
aide Selonai plsiur sourcesqu Ottawai a n ies u eCnd codr
enreou de e chajm n-oj nans koe konsi tiyo n sa- kUeK mieE speya saa t 6i e odn elabus asl u u asle lspursdsA diu
awopoze. Reyinon vr Rpiblik ayoap vlnu r f6t:i dee faire fc auxciiusdies oues sous leconitons que leurs drigleants
I'ouertre d 3eSomet ds Anrilue anti-matonde ?ria l~isionqia den daunns le Hurss rpeet les drits umi a L7Sions fasen
3 Me, 20!01 a 6:30) ubc amnsr l diswato nan North D Dad ReginlN O Librry,245 NWgon 183 Stee l'6ishroe nont frien A Hagner enn ecteurs dlsnt tdl'dcton. e
15Me, 001 6:0 diwa nn sinutgrantdanslaplsvs ptezonede mlibr- as doive mnt respecte sule droits
Sout dad Goernmnt ente, 1710 W 2 1 Sree dchane a onde, Ilua ZLEA. f5 ilondametux de l ra p ersomle tetpr omouvi
Toutsitayengen dwa evie chnjmn keyo wopoe f yo an ponartio Haii,'ut;res pydela l dmocate, sino el n t tsa nes feront ps pariehis
ww.ommii-dsesad e.fl.us/ca rt vzo ca ositso"l pgner rigion von qt 6a~lem rent iU b indficier de c tte du Club esmdtr iqe l ajFic ddcilard Marc
Snreije yon ak li koat pou voye y o u bay: c arer( )o. iami-dad iie .fl.us.sy aidne. Lesi Antile an gloriephonies dout la Lotie erepair 6s ,;ientan~te du PMiean Ch ertin
u chajman-o na kozekonsttisyn sa- ke KmiteEspesal s Jamaique, partaeont tre ntbue mailios de bu ?xPar aleus, plusieauresds 6cnmisies,
wopoz. Reynyonpibli sa-o ap tdollafrs~ dnse nixcrdd'n campagn d: e-ues haultens A ondtrial iet anrs l diaprga ison
onte Miai-Dade ay toutmoun ake ak opoinite tavay e i pa jcpwejife aprt lute conte le sia. L'Ameique central dvis s sr la quetion del'int6gation d

nflmit e nn 1 po am oalo seisw liy.Pumtrv a o o am nertmu sou Sigau rita pu ialalions pareour soccuer p>ays loie i plspure dee l'cient danis l
ube outh lot e ara njmantanr re/ter (3 705 375-491 omwen t jo navn.Pir hd ant6. e t616-ensi gnee nt ler utilis mdg~unna-m rh qui sea, d'prso is eux trom\ours
nanb Idi onsey omn ot gen chwa le e caja e y w pz y an to pou fo rmer t des nfimires p) d e anl torte iii lsle (v f~ont C anada / 17)







Mlercredi 25Avrl 2001 Z--EAa on
Haiti eni Marche Vol.XV' No.12 -E A








P Y, Gkb





Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"










Ha'iti au Sommet des Amriques : les opinions
SICRAD "Informler *participation halitienne B la
sur les processus" http://d v r e td u s c e ra u r C:onununauit conomique de
sicradhaiti.org~ la Caraibe (CA;RICOM).
G6n6ral dui Parti Louviri Bary (PLB), devrait 6galeme:nt
Le president de la? Chamnbre Franco-Hcitiernne de
accompIagner le president Aristide g Qu6bec. Le P>LB qui a
Le president Jean Bertranid Aristide laisse la Commerce, Philip~pe Lahens, a fait savor qu'HaIti pourra
exig6 des~ corrections danis le processus 61ectoral de l' annie
cap'itale haltienne ce jeuidi pour prendre part au Sommiet init6grer B moyen:r et longe terme la ZLEA. C:ependanut, suir
2000 a toujIours critique la strat6gie de lutte de la Ia d pouli, it nc ; rd hs fi,
des Am6riquies, Quiibec, C:anada. La, d16gationi qui l lnd apoutoHii a rn hs frr
aempoe e Cef deI.ra h;irei er cmps Co~nverene D 6mo cratiqlue qiuirclam e l 'annulaind e
accmpane e Cef e lita hatie es copose 6ectonsrappelle P>hilippe Lahens.
d'officiels du gouivernement, de parlemnentaires et Pour sa part, Daniel Holly;, professeur hatien de
La Coordiniation de Faumi Lavalas Newv-York a
d'hommes d'affaires. ..Scienices Sociales A l'Universit6 dui Qubec Montria~l, croit
annnc6 la venuie de partisans d'Artstude de pluisieuirs
O>n note la presence dans la d616gation qu'Haiiti n'a pas attendre grand chose du sommiet des
commiunlaut6s haltiennies d' Am6riquie du Nord afini de
pr6sidentielle, d~u vlice-prsident de la chambr-e des d6~put6s, A~mnriques. ~La, mond~ialisationi n' est profitable qlu' aux pays
supporter Aristide.
Phlito Doran, dui PDG de la Socit6 G6Sndrale de Banqcue quii se sont dots d'industries fortes et comp6titives,
(SOGJEBANK), Charles Beaulieu et de celui de la Soci6t etisscer oiile 'opstoi s ei soulignie-t-il.
contre le fait quie le president Aristide ait t inv'it ai aupiet d 'soiaiI e cnmse
G6ndrale dle Distribution SOGiED, Jean-Malrie Vocrbe.Lepsintd Asciiode onmse
Sommet. C'est le cas de I' Action D6mnocratiqlue pour Btir
L'ancien s6nateur Ret~naud Bernardlin, Secr6taire Haitiens, Henry Bazini, estime qui'il n'y a aucuine
Haiti (ADEBAH) et du parti Mobilisation pour le .cicrainntoil u a oiinqev 'idel
Divlopemet Ntioalgouvernemenlt haltieni au Sornnet dles Amdriques et critique
(MDN), membre de la Umnieraspec.
coalition C:onvergence La Plate-forme Haitiennec de Plaidover pour iun
D6mnocratique. D6veloppt:nemet Alternatif (PA;PDA) cro~it qu'iI se:rait plus
Haiti a? certai-
sage pour Haiiti et d'autres pays moins aviancs des
'neentquequechoe &Amnriques de rejeter en bloc leur adhesion l' accord dans
tirer de son int6g-ration la les condicitions actuelles. Elle alppele la mobilisation des
NOTICE DE VENTE DE CERTIFICATS DE BONDS Zone de Libre Echange organisations de trava~illeurs, des organisations de petits
SUR DES TERRAINS OU PARCELLES DE des A\m8riques, la ZLEA', 6pargiants poiur conrtrer ce qlu'elle assimile iun detourr b
TERRAIN DANS LA JURISDICTION slnl iited l'esclavage."
DE LA VILLE DE 1MIAMI. Commerce et de L AD edtiqit evi uu ose
1' Indus trie, Stanley aussi dangereuxc pour le devenir de la nationihaltie:nne poisse:
NtcofSale by City of Miami of Delinquent Real PoetLin Th6ard. Le Ministre teocpeardsentselalsepliquaurft

NOTICE IS HEREBY GIVEN that at 9:00 o'clock AM on Tuesday May Bin~ice qe ut deE ler urllsd lnsvi e ouet
15th 2001 ( and possibly Wednesday May 16th), at the Athletic Club of the lspa dadmorteParmi les militants anti-ma~rch libre qui ont pris
Orange Bowl Stadium, Gate 12 B Entrance, located at 1501 N.W5 3rd 'rendez-vous Qu6bec, fig~urent phuisieurs Hatiens venant
de l' environnemenit, du ietmi d ota-nc: a l Jr i nu s
Street, Miami, Florida, 'certificates against all lots and parcels of landdietmndePrauPic.D sleareufonde
located'inside the corporate limits of the City of Miami, upon which there tuim td apceAfmeMreFac ocie'raiain6iit
are delinquent sanitary sewer; paying, sidewalks, lighting, demolition, lot 'chleoninte Solidarit6 dles Femmes Hatiennies (SO)FA), dclare: "Haiti
clearing, trash, DDA special assessment, and solid waste fee liens, will be tanidis que le pays a est devenu un vaste d6pbt ob les tats-Unis d6versenrt tous
sold at Public Auction. beaucoupl phiis h cra~indre leprdisonisnotpusboi"
Interested persons are hereby charged with knowledge as to sur le plani 6conomiqlue. Oni note 6galement la pr6senice j Qu6bec d'uni
whether they have paid of failed to pay City of Miami liens against their 72 heures avant mmr el olto ainl orlsDo e
real estate and of the fact that the same are subject to sale for delinquencies. I 'ouv'emrtur du Sommet des Hiin NH) nmmr elIsiu utrlKr
Lien Sale Certificates issues at said sale shallfbear interest from the Am6riques, le Centre pour
date of the certificate at the rate of eighteen percent (18%) per annum (or at lLirEnepietla(voir Opinions / 20)
such lower rate of interest as may be bid by the purchaser other than the D6mnocratie (CLED) a ,aa a a d
City). The holder of a Lien Sale Certificate at any time two years after date iniaugur6 mardi Port-au- C ada a e ..
of deliquency, may foreclose and obtain title to thie land acquired in Prince, uine C:onf6renice (suite de la page 16)
accordance with the law, unless such certificate be redeemed prior thereto. Itraine atu u dmn a e S, l aaa ehercul rsl
The list of properties on which the liens are delinquent may be ntern a tional "e auou du domiin par les USAle Cranada, inspected by the public during business hours at the office of the City of 1Ithbmeiou Haoiti face g L'Anrgen itines qetle Chli Ceritasin s d lar; ent quH intinaren
Miami Finance Deparmnent, 444 S. W. 2 Avenue, 6 th Floor, Miami, IItgainiooiu frr 'ursq'len etsioe;du onsd
Florida. Printed lists of such properties are available for sale to the public R6gionale. vue qlui alimnentent les comnmentaires dans les cercles
for a fee of $ 30.00. Au course de: cette intellectuals. Quiant la qluestioni que le Sommet donne iune
This advertisement is placed in lieu of any published list of conference qui a diur 2 certain 16g~itimit aui pouvoir du president Jeani-Bertrand
delinquent properties. Inquiries received by mail, telephone, or in person jours, les sp6cialistes ALristide, lb auissi les avis sont trs partag6s.
during business; hours, as to lots and lands included in sale, will be natIionaux et Iinternatio- Auicune renicontre n' a 6t6 p~rvue entire le Prsiden~t
answered completely by the Office of Billings and Collections, niaux invites par le C:LE~D Aristide et des memnbres de la communiaut6 haltienne. La
phone 416-1570. onti rflchi suir la s6curit6 serait, dlit-on, la base de cet inconv6nrienit,les chefs
CITY OF MIAMI participation d'Haiti g lai d'6tat avant t6 conifindsJ dans un lieui gard6 secret. La
By:Seepersaud Chircut ZLEA, la1 politique des r6alisation de ce plus grand soninet des Amirique a cFi>t6.
changes comimerciauxi 50 millions de dollars caniadiens, mobilis 6000 policies,
# 5853 enitre Haiti et la des dizainies de d616gEu s pro-6coniomie librale et manifes-
4/12-19-26-5/3 99-S-041-1401M R6publique Domimicaine tants antimondialisation pour des ra~isons diffdrenites.
et la probl6matique de la
Serge Csar







Mercredi 25 Avril 2001
Page 18 O 1 Hati en Marche Vol. XV No.12





Solutions de la lF 0l IRE S
semamnepassee: lM 0 IRElS
Allez de VEUVES COLLET, en utilisant HAIT M' 0 ITE'S
M10RITEIS
Aguna des mots du vocabulaire Frangais, et ne M A R T E S
An o changeant qsu'une lettre par ligne. P AIRT E S
Bas COLL TP R E

Caewba Solutions de la semaine passe: B CCOde
E P LA GLEB n/~A/C G VI PO SCRABBLE
FoD m / XA OIOTL Arrangez les sept lettres ci-dessous
Francais H- N\J M TO N/YPKI L A 1) ;B T A W 1. Membre de cabinet -porfmeunotFaai
Gu u nchema (IDN E" FR NCA IS' F 2 ore
Hausa M A UER YUQ 3. Note Dance- -
|"ac MFDI W AE 4. Trompette Exclaffe -
ire 5. Boisson Pronom- -R
ije U L X H J
Kweblye XO TOI 6. Lit d'un course d'eau -
Laa SFKPY 7. Remarque Devtu- -
Mbelime Article espagnol --I
Maoke N, GOKble Ul I
cotni SABBILTL VE
Pila Q C L SK K E
sola 1. Agonisant 2. Colere Bore Solutions de la semaine passe:
Wa IO LSL 3. Conjonction Dmonstratif 4. Non-averti (A N T
Yoruba SLKYYDJ 5. Note Revue 6. Explosif 7. Remises en 6tat -
SCE RSKFM LQCZT
8. Coquin.




En Bre f ...
(suite de la page 2)
L'Organisation dnonce l'dmergence de groupes ill6gaux de scurti
attaches certain 61us locaux. S-elon elle, ces groupes sont accuses de:
jouer um r81e dans de nombreux cas de violation de droits humans
travers le payrs. Amnesty International appelle les auitorits haitiennes A
/ agir rapidement en proc6dant la dissolution de ces groups arms et g
'"'poursuivre en justice ceux qlui sont imp~liqu6s dans des violations de
.. -- droitss humnains.

Le pwisident Geon~ge W. Bush gwend hommage
E~~C ,, ,.~ au numboo 2 de l'OEA ...
II s'agit de M~r Luigri Enauidi et le president am6ricaini lui a rendui
Ir ~~hommiuage pour tous les efforts qui'il a dployds eni vue de favoriser le
dialogue entre le president Aristide et les partis membres de l'oipposition
hatienne.
"M~erci M~r I'ambassade~ur!" a lanic6 le president am6ricain quii
~~L1 gae I Ji~i~r~ r~an. 1 I s'explrimait lors d'iun discours devant I'org-,nisaition de l'OEA~.
-aLors d'unie renicontre la sentraine derniitre alvec iune vingtainie d'Hatiens-
cr* 'I am6ricains, membres de l'O~rganisation Nationale pour l'Av~ancement
des Haitiens Am6r-icains (NOAH), le Secr6taire G6ndiral adjoinit de
l'Organisation des Etat A~mdricains (OEAi), Luigi Einaudi, avait
souhait6 qlue les diffrentes parties impliquies dans la crise haitienine
cherchent h trouiver elles-mmes unie issue au conflit n des iections
t` 16gislatives dui 21 mai 2000.
,aLuigi Einaudi avarit prcis6 qlue M. Aristide est iun prSsident 61u recomriu
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ a l1J~p8~ BsLr ;- 1I 1~ 'ensemble de la communaut6 international et de ce faiit, aucun
secte:ur hatien nie devrait mniser sur ium pseudo plan secret qlui viserait
wesoni reniverseenitit. II b>analisait ainsi les rumeurs qui out 6t vhicules
en ce sens.
Le manidat de Luigai Einaiudi arrive extpiraition en l'an 2005.
Par ailleurs, les Etas-Unis devraienit d6signer bient,t un nouv\el
r~~~T~ 11~? ~ ambassade:ur l'OEA\. Il s'agi~ra tras probablemienit de M. Roger
Noriega, uni des principauxt adjoinits du snateur de dtroite, Jesse Helms.
Roge:r Noriega devraiit ainsi re~mplace:r M. Luis Lauredo.

Sig~natume d'un accowd d'assistance financiwe
entn~e le Japon et le gous~vennement ha'itien
Le~ Miniistre Haiitie:n des Affaire:s Etrangires, Jose~ph Philippe Antotnio,
assists du M/inistre de la C]oop6ration1 Excternie, Marc Louis Bazin, a
sig~ncrmardi avec le Charg6 d'ALffaires aii dui Jap~on e~n Hai'ti, Ts~uyoshii
Ebihaira, un accord d'assistance finanicire non remboiursable d'un
mnontanit de 300 millions de yens, soit 2,8 millions de dolhars amricains.
Selon les termies dui dit contrat, I'argoent fournii par le gouvernemuent
Western Unions envoie plus d'argent dans plus de localit6s haltiennes que n'importe qui. japonais
servira finanicer l'acquisition de produiits et miatiriels divers: engrais,
Nous avons maintenant une cinquantaine d'agences partout en Haiti et nous en ouvrons constamment machines et 6quipements ag~ricoles eni vuie de conitribuer
l'augmei~ntation de la production agrincole.
de nouvelles. Quelle que soit la region 06 vivent ceux qui vous sont chers, nous ne sommes pas bien loin Dans uni discours prononic610'rs de la signiature de l'accord, le charg6
d'affaires ai du Japon a indiqu6 qlue le gouv:nernemnt niipponi pursuit
d'eux. De plus, ds l'arrive des transferts, nous appelons maintenant les destinataires pour qu'ils son aide Hati danis le domaine de I'alimenitationi, I'augmenitationi de la
production agricole, la sant et l'amiSnagemenit des infrastructures en
puissent venir les toucher sans retard. C'est presque aussi
vue de contribuer au d6veloppemnent coniomiqiue et social d'Haiti.
bien que si vous leur remettiez l'argent vous-mme en
Le moyen le plus rapide d'envoyer de
mains propres. Rapide, fiable, chaque fois. 1-800-235-0000. I'argent de par le monde: A ve *o ie m *a v

'1 edtur~ne ~oniv,,. Fe sricent ilabei n.u and Barbuda. Cuba, French St. Martin. Guadeloupe, and Martinique. Western Unio uses publicly avariable telephone kines and ass~ures no IlaiC abllt lietlu ame..
atbe cmpleed.2000Westrn UionHoldings, Inc. All Rights Reserved.


103.3 FM, Port-au-Prince
Tel. 221-8567 / 68 / FAX 221-0204







Mlercredi 2-5Aril 2001 t o tpat o t ak Jani Mapou
Ha'iti eni Markhe Vol.XiV No.12 tig u ,t g u ae1

MAJISTRA JOE COROLLO VIZITE APHEC INTERNATIONAL: YOUN REYALITE TOUTB ON
LITTLE HAITI DEFON-AN-KONB
Vandredi pase 20 Avril Net Office ki nan I): Ii
NE 2nd Avni-an ak 78 ri-a la te envite kk ..- girwr~ ,
psonalite nan Vil Miyami.-an pou vin akoupaye - B~r
majistra Joe Corollo nan youn vizit nan zon--
Little Haiti-a. Malgre pa te gen anpil Lid *
Ayisyen ki te reponn, Majistra-a te estomake
lb otobis la rantre nan zon Keystone Trailer
Park ak NE Premye avmi ak 64m ri. Se lamiz
se salte, pil fatra, labou, vye machine kraze, kay
kraze....youn dal timounn ak granmounn k'ap )' IkIE;BO~
viv nan kondisyon ki sanble kou degout dlo ak
lakou lakay yo.
Majistra-a te bbb. Tout mounn te sezi
men nan bouch. Youn bann kay dekonstonbre. !:
Youn bann trel kote dwbg ap vann gwo I lr-IiP ~ r I .~3~
lajounen; youn kote dapr sa lyetan polis la di
ki danjre menm pou yo k'ap f patwouy nan
zon nan. Majistra-a pwomt pou l'mete tout
de atman konsnen yo anbranl pou vin f I Il"aEl~i~
NOGIRASYON APHEC INTERNATIONAL(ANNA PIERRE HEALTH EDUCATION CENTER)
nan zon sa yo.
Kanta pou Caribbean Marketplace la, nou APHEC (ANNA PIERRE HEALTH EDU- Devouman Anna pa gen pary. Ak zonng li,
made Majistra-a pou li f youn Youth Center CATION CENTER) vle di Anna toupi. Ki di ak ti chk travay li, li kole-pyese, made sekou
osnon youn Cultural Center pou kominote Anna vle di devouman, ak konpetans. adwat-agoch, fe babako pou w si youn jou
Ayisyen ki pa gen anyen pa menm youn pak Devosyon ak pseverans. Anna, apre plizy manman ry sa-a ka vin youn reyalite...
pou jens la pran youn ti rekreyasyon...Se youn bitay nan domn atistik, kote li te soufle youn Youn souri lespwa koule dous sou vizaj
bon lide wi pou nou mennen otorite lavil yo ti sik sou bonbon nou, toujou lekol pou Anna Samdi14 Avril 2001.APHEC louvri biwo
vin w ak de naw yo kondisyon LITTLE dekwoche oun doktora nan domenn medical li nan 125 Street ak Dixie Highway nan Mall
HAITI-a...Pett y'a pran konsyans...~! la. Li vle ede. Li renmen ede mounn. Li nan President Street Mairket la. Biwo-a tou piti men
tout radyo ak televizyon, li ekri nan journal l'ap pare lapli, I'ap twonpe soly. Se la li pral
GWOUP DESANDANN Ayisyen kou etranje I' ap bay enfomasyon pou pran fos pou vizyon li penmt APHEC grand
KAMAGUEY-KIBA fanm pran prekosyon pou yo pa gen kans nan epi tounen younn nan pi gwo oganizasyon
tete ,pou gason tyeke nivo sik yo, pou tyeke lasante nan zbn Florid-la kote Ayisyen kou
AP NAN MIYAMI pwostat yo. Anna youn jenn enfimy jounen etranje ki bezwen svis sou sante, konsy sou
8-9-10 JEN 2001 jodi-a ap f travay makon dokt nan kominote- sante, enfomasyon sou maladi.... APHEC pral
a ki gen divs asosyasyon yo di ki la pou oun gid... oun sipo moral pou malere nou yo ki
Sou envitasyon Miami Light Project ak Sosyete p 'lv nI 1o n e p mlad a d chie
ankadre kominote ayisyen-an. Epoutan nan p een un j p aia c6ie
Koukouy nan Miyami gwoup DESANDANN youn. .
koral -simido ak desandan Ayisyen k'ap viv nan pwen mounn ki konnen ki svis yo genyen pou Samdi pase ofisyl lavil Miyami,
Kamaguy ~Kiba. ap nan Miyami pou 3 kons. pitit SoYt yo, pou malere ki pa p'travay, refijye ofisyl nan Jackson Memorial Hospital ak anpil
Premye kons-a ap f'et nan Barry University. 2m ki fenk debake e ki malad. Ayisyen ki pa gen lbt enstitisyon medical te voye reprezantan yo
nan Coral Gables. 3m nan, nan Miami Bch. Rele : asirans k'ap kokobe anba maladi sik, doul nan seremoni koupe riban, youn seremoni
305-757-9922 osnon I nan jwenti, tansyon, bwochit, fibwom.ak dechouke maladi kay bonkou malere fr ak s
Miami Light Project nan 305-576-4350 pwostat... Anna santi nesesite pou lonje men nou yo. Nou bat bravo ak raj pou Anna. Nou
bay mounn sa yo... Li fonde APHEC INTER- bis bravo-a pou ekip APHEC-la... Se pa papa
NATIONAL. Li f fwalasante. Nan North Mi- yo senpman Anna pral fete ane sa-a.... se Sante
ami Senior High, nan Notre-Dame D 'Ayiti. Li noutout, tout mounn alawonnbad I'a
envite Espesyalis Ayisyen kou Etranje pou v7in kontwole... sonn li nan men-1, I'ap desann
ede pp la... Etranje reponn... Ayisyen ap gade tansyon kominote nou-an pou nou ka viv nan
sou kote pou w kikote Anna ap rive anvan pett lanmou ak lasante.
pou yo ba-11lebra...

MI~I /EZANM/I KOTE DLO ? LAPLI KOUPE FACHE AK MIYAM/I
PA GASPIYE DLO !
DIo se bwason ki pi enpotan nan vi trou son lat. San dlo nou t'ap deseche doubout. Lath
t'ap tounen pousye sann. Lavi t'ap enposib. Pa gaspiye dlo. Pwoteje anviwonnman nou.
PA GASPIYE DLO: Si pa gen dlo, jaden pa p'wouze, pri manje ap
Plen galon ak bouty vid yo pou nou lave veso moute.

ASOSYASYON JOUNALIS AYISYEN L apitneseedoououwuelnty PA GASPIYE DLO:
NAN IBRRI MPOUPA GASPIYE DLO: Pale timounn yo pou yo pa floche twalt pou
Youn ti vizit toudenkout men ki dire plis pase Plen bokit yo ak dlo pou nou lave rad yo tikrik-tikrak
2- d'tan. Sou direksyon Linda Noel ki nan Pa kite tiyo koule 1 n'ap lave vesl yo Di timounit yo plen basen benyen, pa kite dlo
kabint prive Majistra Joe Corollo nan Miyami, koule san bezwen.
Asosyasyon Jounalis yo k'ap suiv youn semin PA GASPIYE DLO:
nan Miyami depi youn senmenn te f youn ti Lo n'ap bwose dan nou pa kite dlo-a degoute PA GASPIYE DLO:
vizit nan Libreti Mapou. Mesye-dam yo ki S'oun galon dlo chak minit ki pdi lb dlo koule Lo pa gen lapli dife taye banda
konn enpotans liv pa ezite deklare tankou povy Si nou pa sere dlo n'ap pran nan kat wa
defen Jean Desquiron, Libreri- sa-a se pi gwo PA GASPIYE DLO:
Libreri Ayisyen. Ady Jean Gardy te bbbbdevan Wouze gazon ak jaden jou otorite yo made PA GASPIYE DLO:
envant liv Ayisyen ki nan Libreri-a epi liv yo Pa kite awozwa koule toutlajouneni toutlannruit Si nou tande twalbt la ap f6 tek...tEk...tgedk
pi bon mnache pase nan libreci lakay yo. Mesye- Rele pionbye vit-e-presc. Se dlo ak tyotyo
damn yo plen dyakout yo ntalkole! PA GASPIYE DLO: k'ap gaspiye...
Nou di atyaba pou Mesye-damn jounalis: yo. Mete awozwa sou lb pou l'derarpe ak la pou Jani Mlapou / S.Koulkouiy sponrsored by Dermn/Halyot
NVou swete yo bon sejou nan vil soliy lai...! JM ie cilio pi isv to nr yiii







Page 20 LE DERNIER M\~OT Haiti en Mie reedV .Av N2o0



rsed': LCo pyri g hted I Material I tus



Syn ica ed on en .

Available from Cominercial News Providers"-



(suite de la page 17) Hai'ti au S om met: les opn tons .....
L6vesquie (ICK~L) et un miembre de l' Inshtitut de Technologi:e ti tre de facili tateuir!ras semibleur auiprs de Mes si eurs ......
et d'A\nimation (ITEKA). Hipolito Mejgia, president de la Repub~liqlue dominicaine et -- --
Par ailleurs, Le Comit6 qu6b6cois pour la de son ho~mologuie halitien, Jeani-Bertran rui reconniaissance des droits dles travailleurs haltiens eni d'unie e:ntenite protocolaire pour r6guilariser le statuit 16_gal-* *
R6plublique dominicaine profite dlu Sommiiet des Amieriquies des populations haltrienines e~n Rlpublique dlominicaine. (19- *----
pour faire circidler iune lettre-petitioni de~mandanut au premier 04-01) *
ministry du Caniada, Jean Chr6tieni, d'intervenir sur le *
dlossier halitiano-domninicain. Jeani ChrCtieni est sollicit6 SICRA~D- "Iniformer sur les proce~ssus"


Conference dum Professeura Grard Pierre-Charlesle
(suite dle la page 14) l'6clatement du FNCD, qlui peut nouis assureir qlu'il n'en imper~:sonnelle que possible de: la r6unioni du Professeur
qu'institution a rendu comme services au pays pour sera p>as: de mrme pour la Conver~ge~nce? Pierre Charles, je veux ajouter quielques opimocns
souhaitte:r sonretouir ? Le Profe:sseur Pierre~-Charles a r6pondu qui'en personnelles.
A ce moment-11, la salle se mit bouiillir. C'est r6alit6 des dlivergenices d'opiniion ou d'approche ouit surgi Dans l'aud~itoire: estim6 300-350 personines, il
comme si j' avais lanc6 une pierre danis unie marure auix de :temips i autre, cependanit 1' esprit d'iunit6 qlui p~rivauit entree: faut computer 20 % de curieuxc, ce qui laisserait une moyenne
grenouilles. Apyrs quie le Prorfesseuir Pierre-Charles eut les diverse tenidances a toujours permlis la discussion et de 250 h 275 partisauis convaincus: et qlui sont en majeuire
calm6 les trtip z616s, il extpliquia quie c'6tait moni droit de la raison d' avoir le dessuis. parties dles Duvali6ristes ou enicore d'anciens miembres de
poser des questions m8_me controversies et d'ajouter que Cependanit le moment le plus difficile pour le l'arm6e. Mais je doute fo~rt qlu'ils ont iune sy~mpathie rdelle
la? dissolution de l' arm6e ni' ayant jama~is 6t6 pr6sente aiux Professe:ur fut ce~rtainemient I' intervention sanis am6~nit6 du pour l' OPLe~t vice versa. I'uni cherche chevauich~r l' auitre
chambres pour 8tre discute, vote et approuve, elle est Dr. Gir6goire Eughnle d6non9ianlt les inendes des envoy6s poir passer larivieree~n crue ... Pouiravoir faitl' exp6rienice
d6finitivemenit iniconstituitio>nelle. C' est pourqluai I'ALrm6e 6trange:rs. II a mme d6clar6r avloir conduit Anithonyl Lake. de la dextrit6 politique et la precision des attaques et
doit tre r6init6gr6e comme institution. U~n argumient valuable 12i r6ponse de Pierre-Charle~s fuit qlue danis toutes dfenses de l' hommie de Tabarure, les actuels dirigeants de
en droit.. discussions il ne fauitjamiais ig~norer les lois de la diplomiatie. I' OPL et du CONACOMl bless,6s danis leuir orgueil de
Et enfin, la 3me question fut celle de Mr. Herv6 Et Gregi d' announcer qlu'il s' en allait aui Qu6:bec pour politicien pour avoir 6t6 roulds, veulenit certainement la7 mal
St Hilaire. Elle se tradtuit comme suit: Nouis av~ons assist "d6mionter" Aristide et son grouse. mort Aristide. Cependant les jeunes tures quii les
Et voilk rempYlaceront sons peui et quiI peuv'ent bien tre: recrut6s
Rflexionis: parmi les jeuines Haitiens vivanit l' stranger, seront
.ce:rtainement plus ouve:rts a l'idCe d'uine am61ioration des
D Z IN~E qaintenant qlue je structures sociales.
pe~nse avoir respect61les lois
dui journalisme en faisant
D'Zinie fa~it parties de la nouvelle gnrationi du compa. hatien. un eain asiViter Juste
F'orm6i~ en aot~ 1997a Miami-i, it s'est pr-oduit. sur les scenes du monde
entier: Etats-Unis (New-York, Boston), Canada, Hati biEn sr, mais
aussi en Euirope. II a d'ailleurs t6 rcompens6: Paris pOLJr Sa iB~ ~ a-;s--- ~7,
performance au Znith ("Rvlation" de la premrire Nuit du Cornpa, r
2000). Quelquies arnnies plus tit, le festival Music Worlds de Miami lui 'I :
avait cgalement remis on prix pour son- albums "Best Live" et, eni. iia
2000, il a t lu le group de comrpa le plus poipulaire de I'annr"e au .Vi
course, de la crmonie des .Awards HME -Haitian Music &
Entertainment qui honoret~ les, meilleures; productions de la musique.
haTtienne. Actuellcment. le troupe est compoyse des musiciens ,p~41R9TnlT ggilrmil
SuilvBnts:(L



odr-igue Victor Marcellusc: gLJitafOc lead
-Wesn-er- Char:es: congjas
Jude 'Zagelo' Desir-: per-cuss~ion .
Le Pr-ince' Ello: chant I~ l
IHarold: syntdhitiseur DOVWNT()WN MI AM I:
Jll ah 5iSon actif 5 albiumi.s et p>lusieLfS eniregiStr-ementS liVe:
Am~ba'm chaj6 ~~~~Bi~

-Yo>u and I 1
Gasoline % s il E"
SMatch RedlI~-;~~~~YPIi6% afi~g ~ ~ C:'''
D'Ziine, un des groupes les plus prometteurs de la scene compla, est f AmericanA rlines*
de refouir~ le samedi 2 juln 2001 au Zenilth de Paris pour le "Compa aI2oe ~ r~ e
show" du Znith.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs