Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00050
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: February 21, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00050
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Hati en Marche dition du 21 au 27 Fvrier 2001 Vol. XV No. 3

HIIl I tl %


Bush endorse l'accord en I points







C"Copyrighted Material


Si Syndicated Content

Available from'Commercial News Providers"


l ... M a..


W *.. a::::: .m ew


HAITI-OPPOSITION
,_. -- -T. .r : ~. .' -' -" .
n'' t, ^ T r "-71 : ,"- " -.' ''
.i ^^ .. i-L. ' ;i. L j; .. '. i J---"--*,.:-: ',:;. ', .. =. ri /-'
L ^, .. E h. _,h.j'. ,_.- ,...*. .. *^ ,-.


-' ". ".-, "- -

ANALYSE qu;
PORT-AU-PRINCE, 18 Fvrier L'chec an- ch
nonc de la tentative de gouvernement provisoire de pit
dif
l'opposition s'explique avant tout par une indifference
ava
total vis vis des institutions. av
vin
Plutt que de ngocier ses diffrends autourv
tor
d'une mme table, on decide comme si de rien n'tait -
l
d'installer son propre president et son propre gouverne-
ment. Comme au bon vieux temps de la guerre des Cacos


and, pour un oui ou un non, un
ef de guerre marchait sur la ca-
ale et prenait le pouvoir ... la
frence que le gnral Caco
ait souvent l'appui de la pro-
ice d'o partait la march vic-
ieuse. On aurait cr ces temps-
rvolus ...
Or il se rvle que les ins-
(voir Indiffrence / 4)


,rit
Une manifestation de partisans Lavalas contre
Me Grard Gourguephoto Yonel Louis/H.en.M


Six snateurs se retirent pour
PRINC avoriser le dialogue patriotique et "unpasdansla
PRINCE, 18 Fvrier bonne direction." M. Aristide
Six snateurs de la
Rpublique, don't 5 appartenant au part tion la crisepolitiqueentreFanmiLavalas sest exprim ainsi son retour de la
Fanmi Lavalas et un indpendant, ont du president Jean-Bertrand Aristide et Barbade vendredi o il a particip un
dcid de cesser de singer au parlement opposition. sommet de la Com naut Carabeeurs/ 3)
afin de faciliter la recherche d'une solu- Pour le chef de l'Etat, c'est un geste (voir Snateurs /3)
-'I ^


Dpart imminent

du Conseil Electoral
PORT-AU-PRINCE, 18 Fvrier en milieu de semaine par le president Jean
- On s'attend instamment la dmission Bertrand Aristide. Les membres du CEPsont
des 9 membres du conseil lectoral nomms par arrt prsidentiel.
provisoire (CEP). De bonne source, les Cependant certain auraient dj fait
conseillers lectoraux devraient tre reus (voir CEP / 5)


L I


"Convergence
Dmocratique"
appele
disparaitre
PAGE 6


HAITI EN MARCH
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire / BoisVerna
Tl/Fax 245-1910
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Florida 33150
Tl: (305) 754-0705 ou 754-7543
New York (914) 358-7559
Boston (508) 941-6897
Montral (514) 337-1286
FAX (305) 513-5688'ou 756-0979
E-mail: enmarche @haitiworld.com
URL: www.haitienmarche .com
Library of Congress # ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 5 gourdes


1







En Plus ...


En Bref...


Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No.3


LITERATURE

Pierre Raymond Dumas


sale la vitalit d'une

creation littraire expatrie


L'crivain Pierre Raymond vient
de publier, au course de ce mois de janvier
2001, deux ouvrages conscutifs sur deux
sujets de loin compltement diffrents. Il
s'agit d'abord d'un essai paru dans la col-
lection "Pacte pour la Rforme et la D-
mocratie" intitul "Frdric Marcelin, co-
nomiste ou les riches dpouilles d'un Mi-
nistre des Finances". L'autre ouvrage en-
tre beaucoup plus dans ce qu'on pourrait
vulgairement appeler le champs de com-
ptence de Pierre Raymond Dumas plutt
connu en gnral dans notre milieu comme
professeur de Sciences Sociales et Homme
de lettres, mais aussi comme essayiste po-
litique grce la clbre chronique "Cette
transition qui n'en finit pas" qu'il anime
dans "Le Nouvelliste", depuis tantt une
dizaine d'annes. En attendant peut-tre de
revenir son ouvrage sur Frdric
Marcelin, grand romancier hatien du 19
me sicle que Pierre Raymond Dumas
nous prsente cette fois sous sa facette
d'conomiste, nous avons t tent de r-
flchir tout de suite sur le "Panorama de la
littrature hatienne de la diaspora" trs
riche en pistes explorer pour une ou plu-
sieurs tudes approfondies sur cette parties
expatrie de notre littrature.

Comment faire le portrait
de Pierre Raymond Dumas?
Il y a le Pierre Raymond Dumas
qu'on voit face face, toujours enthou-
siaste, bon vivant, passionn, agit avec un
ct marginal. Il y a aussi le Pierre Ray-
mond Dumas qui crit, intervient travers
les mdias, qu'on aime ou qu'on n'aime
pas. Insaisissable, incernable parfois dans
ses analyses qui ne sauraient en effet res-
ter statiques. Cette conjoncture varie sans
cesse et nous chappe sans pour autant fon-
damentalement bouger Incernable, dis-je,
mais Dumas est toujours sympathique et
acquiert une maturity qui l'aide mieux
maitriser chaque fois son propos quand ce
n'est pas, dans certain cas, pour laborer
des articles considrs comme de vrita-
bles coups de... matre.
N en mai 1960, Pierre Raymond
Dumas est aussi curieux que polyvalent.
Tous les domaines de la vie semblent l'in-
tresser, de la politique l'conomie, en
passant par l'art, la littrature, l'histoire,
l'ducation. Dumas a t tour tour Di-
recteur Gnral de la Radio Nationale, en-
seignant de belles lettres et de Sciences
Sociales, depuis prs de 20 ans, puis Di-
recteur de la Culture et desArts l'ancien
Ministre de l'Informatin. Ex-animateur
cultural la Radio et la Tlvision Na-
tionale d'Hati, Dumas a toujours montr
un intrt particulier pour l'volution de
la force publique en Hati, ayant consacr
au moins deux ouvrages ce sujet: "Une
arme dans la mle", 1994 et "La fin du
militarisme hatien" paru en 1996. Sans
tre un orateur vraiment brilliant, Dumas
reste pourtant un phnomne de la com-
munication, tant sa passion de communi-
quer est grande et contagieuse.
Il n'y a pas de doute que la masse
d'ouvrages ou d'articles critiques products
par Pierre Raymond Dumas participe donc
de cet immense besoin de comuniquer et
de partager. L'auteur possde son actif
prs d'une dizaine de titres dj publis et
plus d'une douzaine d'autres paraitre,
incluant la collection complete de cette
"transition d'Hati vers la dmocratie".


Energie! Talent! Bref! Quelle in-
telligence en fait chez un homme qui, s'il
tait bourr de complexes, aurait pu faire
l'objet de mille et une petites vnrations
de la part de notre socit trs complique.
Tout compete fait, Dumas existe dsormais
grce son oeuvre et continue de produire.
L'histoire seule dcidera de son sort.

Presentation et contenu
du Panorama
Paru dans la collection Hatienne
"le texte court", srie Essais, le "Panorama
de la littrature hatienne" de Pierre Ray-
mond Dumas est un ouvrage de plus de
500 pages, o prs de 130 auteurs hatiens
de la diaspora sont tudis. L'inventaire
ralis par Dumas, partir de tous ces
auteurs, nous permet de prendre connais-
sance d'un fonds bibliographique fort de
437 titres, en crole et en franais, tous
genres littraires confondus. Par ailleurs,
une trentaine d'autres auteurs sont simple-
ment cits en index additionnel, exclus plus
ou moins des tudes critiques de l'auteur
vu la raret de leurs publications et/ou l'ab-
sence de toutes notices biographiques les
concernant Pierre Raymond Dumas pr-
sente son livre intitul "Panorama de la lit-
trature hatienne de la diaspora" comme
un ventail pas vraiment exhaustif: "Il est
difficile jusqu' present, malgr tous mes
efforts, de trouver tous les livres crits par
nos compatriotes du dehors. On voudrait
tout recenser. L'exhaustivit d'un tel pro-
jet conduirait l'annuaire. Nous vivons,
depuis quelques anns, dans le temps des
dictionnaires, des atlas et des anthologies.
C'est sans doute l'heure des synthses et
des bilans pour viter les risques d'par-
pillement et le reproche d'incompltude."
Dumas ralise la mise en com-
mun d'une masse important de donnes
sur cette parties de notre littrature qui (
bien analyser le context dans lequel vo-
lue la production littraire hatienne de l'in-
trieur du pays) fait peut-tre toute notre
renomme l'tranger en dpit du fait que
depuis quelques temps, certain de nos
auteurs tentent de percer le mystre et de
trouver des dbouchs personnell"
ailleurs. Dumas assure une mise en valeur
d'une production hatienne riche et varie,
mais pas toujourd d'excellente quality.
L'ouvrage en soi est dense et systmati-
quement soutenu par un discours critique,
on dirait des petites bullets subjectives et
spontanes, des projections de diapos, sur
le ton d'une expression oratoire, sincre
et crue. Il y a d'une part, dans cette littra-
ture aborde par Dumas, des figures qui
se passent dornavant de presentation:
Ren Depestre, Jean Brire, Edwidge
Danticat, Vilard Denis (Davertige), Roger
Dorsinville, Maximilien Laroche, Jan
Mapou, Serge Legagneur, Flix
Morisseau-Leroy, Emile Olivier, Jean
Mtelus, Anthony Phelps, Jean-Claude
Martineau ou encore Maurice A. Sixto
pour ne citer que ces noms. Ceux-l, leurs
oeuvres font parties, un niveau ou un
autre, d'un patrimoine littraire qui peut
se vivre intensment ici ou ailleurs. Leurs
oeuvres font parties d'une rflexion criti-
que autorise et chappant quasiment ce
type de verdict au ton insulaire triqu,
enfermant l'oeuvre la fois dans sa co-
quille et ses aspirations extra-territoriales.
Il y a une autre catgorie trs
(voir Littrature / 15)


Encore un assassinat...
Monsieur Grard Cassis, fils du commerant bien connu Elias Cassis, a t tu samedi
17 janvier, Turgeau, par deux hommes arms qui ont fait feu sur sa voiture.
Le bless a t transport d'urgence l'hpital du Canap Vert, mais tous les efforts ont
t vains et Grard Cassis a expir peu de temps aprs son arrive l'hpital.

Le President Aristide un sommet de la Caricom
La Barbade
Trs tt vendredi matin, le Prsident Jean-BertrandAristide donnait une conference de
press l'aroport international avant de prendre la direction de la Barbade dans un jet
priv. Il tait 5h45 AM et les journalists taient fidles au rendez-vous. Le chef de
l'Etat fit un brve presentation des questions qui allaient tre l'ordre du jour la
conference des chefs d'tat et de gouvernement des pays membres de la CARICOM,
don't la question des lections hatiennes du 21 mai et celle portant sur l'adhsion
d'Hati la CARICOM.
"Je vous souhaite une bonne journe, devait conclude Jean-BertrandAristide et plus
tard." En effet vers les 8 heures du soir M. Aristide retrouvait la press hatienne
l'aroport international et annonait son intention d'oiganiser le plus rapidement
possible un second tour pour mettre un terme la controversy ne de l'utilisation d'une
certain mthode de comptage des voix aprs les lections du 21 mai.

La Tricom vient-elle s'installer en Haiti?
La deuxime compagnie dominicaine de tlcommunications a-t-elle un project
d'tablissement d'un rseau de tlphonie mobile sur toute l'le?
Nous n'avons pas t contacts ce sujet, rpond le CONAIEL (Conseil National des
Tlcommunications), organisme charge de la rglementation des tlcommunications
en Haiti. Mais la rumeur se veut de plus en plus persistante.

Le Carnaval de Jacmel ...
Le week-end coul, c'tait Carnaval Jacmel (sud-est), une ville qui dtient la
tradition d'un carnaval haut en couleurs. De nombreux residents de la capital ont fait le
dplacement ainsi que des trangers et hatiens vivant en diaspora.
Nous vous prsenterons dans notre prochain numro un aperu du carnaval jacmlien
avec sa profusion de masques, de danses d'autrefois et de couleurs ...

Champ de Mars ou pas?
La decision est prise. Le cortge carnavalesque passera par le Champ-de-Mars pendant
les trois jours gras: 24, 25 et 26 fvrier Mais un Champs de Mars qui sera protg par
des containers pour empcher la foule de pitiner les parterres.
Les port-au-princiens qui admirent tellement cette place, se donneront coeur de la
protger eux-mmes.

Le PNDPH pour une Confrence Nationale
Cette semaine Turneb Delp tait l'honneur et on pouvait le voir dvelopper encore
une fois son ide d'une conference national, seule solution, d'aprs lui, la crise
actuelle.
Turneb Delpe a prcis que competee tenu de la nouvelle dimension prise par la cruise
dans le pays (ayant sa tte deux presidents), seul le people hatien est en measure de
dcider en toute lgitimit des chemins emprunter".
Le secrtaire gnral du PNDPH Parti National Dmocate Progressiste d'Hati de feu
Dr Lionel Lain, souhaite des lections gnrales et une conference national comme
solution pacifique pour une sortie de crise.

Vote de la loi sur le blanchiment d'argent
La Chambre des dputs a approuv mercredi 14 fvrier l'unanimit un project de loi
sur le blanchiment d'argent provenant du traffic illicite de la drogue et d'autres infrac-
tions graves, aprs une sance marathon de 9 heures.
Cette loi avait t dpose au Parlement en dcembre dernier par le ministry de la
Justice, Camille Leblanc.
Me Leblanc, accompagn des memres de son cabinet se trouvait dans la salle de sance
pour soutenir ce project de loi qui comporte 7 articles.
Cette loi sera envoye au Snat de la Rpublique pour tre vote dans les mmes
terms. Elle sera par la suite transmise au pouvoir excutif pour promulgation au journal
official de la Rpublique, le Moniteur

Le directeur des Laboratoires Pharval ragit
Le directeur gnral des Laboratoires Pharval, M. Rudolph Boulos, s'est interrog sur
les raisons qui ont pouss le commissaire du gouvernement, Me Josu Pierre-Louis,
rendre publique une ordonnance pour son inculpation avant de la lui signifier
Selon l'avocat de M. Boulos, "cette publicity injustifie, illgale, renseigne sur la
volont du parquet de brusquer mauvais escient le cour des choses de la justice.
Le Dr Boulos est accus d'homicide involontaire, de negligence, d'imprudence et de
non-respect des rglements en matire de fabrication de mdicamentg.

Mort du Professeur Pierrot Rich
Le principal pilier du Centre d'Etudes Secondaires, Monsieur Pierrot Rich, est mort la
semaine dernire Port-au-Prince.
L'oraison funbre a t prononce par un autre fondateur du Centre d'tudes, le
professeur Leslie Manigat, qui a retrac les dbuts du Centre d'tudes. On a remarqu la
presence ces funrailles de toute une panoplie d'anciens lves, tels que Jacques
Edouard Alexis, Herv Denis, Victor Benoit, Ren Thodore ... tous ayant tenu venir
saluer pour une dernire fois "Monsieur Centre d'Etudes Secondaires."
Le professeur Manigat retraa comment "une impressionnante curie de huit talons de
pur sang" fut l'origne en 1953-1954 de la creation du Centre d'tudes secondaires.
Seuls trois mousquetaires auront finalement assume le maintien jusqu'au bout du Centre
d'Etudes Secondaires au niveau d'excellence rv et ralis durant une premiere
dcennie par ces huit forts en thmes que des tudes communes la facul des lettres et
celle des sciences de Paris avaient associes, au retour de la Sorbonne aprs la
second guerre mondiale, dans un project pdagogique commun. Leslie Manigat
mentionna ces 8 forts en thmes comme tant les philosophes Jean-Claude et Max
Chancy, les littraires Pradel Pompilus et Marie-Lucie Chancy l'historien Leslie
Manigat, le chimiste Leon Kernizan et les mathmaticiens Pierrot Rich et Cassodiore
Volcy. Le Centre d'Etudes Secondaires s'est voulu avant tout une cole de patriotism,
n'a pas manqu de souligner le confrencier qui par moments n'a pu contenir son
motion.

Vers la ratificationdu choix du Premier ministry
La reprise des activits au Parlement s'accentue autour de la designation de Jean-Marie
Chrestal comme Premier ministry par le chef de l'Etat.
(voir En Bref /18)


Page 2


Lisez Ha'ti en Marche


I






Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche VolXV No.3


I HAITI-POLITIQUE


1 Page 3


Six snateurs cessent de siger

pour favoriser le dblocage
(Snateurs ... suite de la premiere page) Cependant l'opposition a rejet
(CARICOM), don't l'ordre du jour comprenait galement automatiquement ce dernier dveloppement de
la crise politique hatienne autour des contestations lies la situation.
aux lgislatives
du 21 Mai 2000.
Dans un accord
en 8 points.
soumis l'ad-
ministration
amricaine, le
president
Aristide s'engage
rectifier les
points contests
par une mission
d'observation
lectorale de
l'Organisation '/
des Etats Amri- a
cains (OEA),

10 siges snato- I
riaux remports Snateurs Lavalas au Palais National lors de i'investitme du 7 Fvrier dernier
au premier tour ,' "... ,,1 ... ,'o ..


n'ont pas mrit rellement la majority absolue et devaient
figure dans un second tour.A la rencontre de la Barbade,
M. Aristide a renouvel son intention de porter remde la
situation. Dans une declaration tenue l'aroport de Port-
au-Prince, il a mis l'accent sur l'urgence d'accomplir les
tapes qui doivent y conduire : la formation d'un nouveau
conseil lectoral provisoire ou CEP (le president Aristide
appelle l'opposition y jouer sa partition) qui doit mettre
en branle le processus pour la tenue d'un second tour relatif
aux snatoriales du 21 Mai.


t esL uu pur bluff s stext Cxclam I e
Grard Gourgue, le president" parallle install
par une coalition de parties d'opposition
dnomme Convergence Dmocratique.
L'opposition s'est prononce plutt
pour que le chef de l'Etat tienne de nouvelles
lections gnrales dans deux ans (2003).
Pour Hubert Deronceray, la decision des
6 snateurs fait parties d'un nouveau scenario de
Fanmi Lavalas ; tandis que Evans Paul l'assimile


,1~ ~~ -;.. -&I.'.,$-,P'-, I tc ., -~ :~


FELICITATIONS!


Aux gagnants du tirage de la
Grande Tombola UNIBANK
du 19 janvier 2001.


1: -:- "



'. .
. '
. .


s'-.




):~


PRIX NOM SUCCURSALE
Rfrigrateur Mainsou, Mie. Ange Delmas 16
Tlviseur Lger, Marc Jacques Place Geffrard I
Chaine Stro Geffrard, Barbara Rachelle Roi Henry
Four Gas Louismas, Margaret Rue Capois


Grce votre Compte d'Epargne, Compte Courant ou Dpt
Terme en Gourdes ou en Dollars Amricains, vous avez la chance,
le 19 de chaque mois, de gagner l'un des ces quatre (4) prix.


Rendez-vous au
prochain tirage
du 19 fvrier.


P -1-.. Mlr


( SOMMAIRE
DERNIERE HEURE
Bush endosse l'accord en huit points p.l

ANALYSE
Une indifference manifeste envers les institutions p.l

ACTUALITE POLITIQUE
Six snateurs se retirent pour favoriser le dblocage p.1
Dpart imminent du conseil lectoral p.1
Convergence appele disparaitre p.6
Lettre ouverte Me Grard Gourgue p.7
REGIONAL
Aristide aux travaux de la Caricom p.6

DEBATE POLITIQUE
L'impasse hatienne: ses enjeux, dangers, possibilits p.8,

LETTRES
Pierre R. Dumas salue la vitalit de la littrature en Diaspora

HAITI-DIASPORA
Tmoignage aprs 12 jours en Hati p.10

INTERNATIONAL
Clinton envisage d'installer ses bureaux Jacmel p.14
Bush prfre les exposs oraux aux dossiers p.14

7 FEVRIER 2001
Message d'investiture du PrsidentAristide pp.16 17

un simple dpart volontaire ", et encore, d aux pressions
internationales. "
Selon Evans Paul, l'accord en huit points n'engage que M.
Aristide et l'ex-prsident amricain Bill Clinton.
Cependant on a appris ce week-end que, dans une lettre de
flicitations au president Aristide l'occasion de son investiture le 7
Fvrier dernier, le president George W. Bush endosse aussi l'accord
en huit points, que le no.1 amricain qualified, comme avant lui son
Secrtaire d'Etat, l'ex-Gnral Colin Powell, de bon point de dpart"
(" good starting point ") pour le ralignement des relations entire
nos deux pays et pour l'avancement des intrts du people hatien. "
Les six snateurs qui ont dcid de se tenir en dehors de:
1' "hmicycle "sont 1 indpendant, Luc Fleurinord (2 snateur du
Nord) ; et 5 snateurs (Lavalas) : Jean Rodolphe Joazile (1" snateur
du Nord-Est), Nadia Mondsir Sanon (2 Artibonite), Lucien Delynx
Pierre Louis (2. Nord-Ouest), Simon Dieuseul Desras (2 Plateau
Central), Fedner Pierre-Louis (1" Nord-Ouest).
"Les snateurs ont arrt de siger au parlement en vue
d'encourager les discussions entire Fanmi Lavalas et l'opposition et
pour manifester leur support l'accord en huit points soumis par le
prsidentAristide l'administration amricaine dans le but de rsoudre
la cruise politique" a dclar le porte-parole de Fanmi Lavalas, Jonas
Petit.
Les cinq snateurs Lavalas ont suspend momentanment
de prendre part aux travaux du snat, en attendant les conclusions
d'une commission juridique charge de procder une valuation des
rsultats des snatoriales du 21 Mai 2000. Mais ils ont bien soulign
qu'il ne s'agit pas de dmission ...
De son ct, le prsidentAristide a aussi mis l'accent sur la
ncessit pour le prochain conseil lectoral d'tablir un nouveau
calendrier lectoral permettant de raliser les lections intervalle
rgulier, ce pour viter les problmes de mthode de comptage"
apparus lors des lections du 21 Mai. La mission d'observation
lectorale de l'OEA a reproch au CEP d'avoir utilis une
mthodologie non orthodox, qui a facility l'lection au premier tour
de candidates qui mritent de figure dans un second tour; presque
tous les candidates en question, sauf un, appartiennent au parti au
pouvoir.
Selon M. Aristide, si les lections se tiennent un rythme
rgulier, il n'y aura plus de difficults avec les mthodes de comptage.


go- 0 If -



S- "Copyrighted Material "-

Syndicated Content -
Available from Commercial News Providers"


o t u- oe w
-. -OM l ai.


- a


Lisez votre hebdomadaire
Haiti en Marche


"'






I UNE ANALYSE I


Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No.3


HAITI-OPPOSITION
Une indifference manifeste envers
(Indiffrence ... suite de la premiere page) les insts ** ment dit, l'opposition s'est sentie en de bonn
titutions en Halti sont toujours aussi inoprantes e I n Si L i t S confiante que la nouvelle administration de (


les mains,
Geoige W.


auJJLoUU iiu qu iiieI.


Le pouvoir trop souvent s'en sert comme bon lui
semble ... Et l'opposition le lui rend bien.
C'est aussi le calcul qu'ont fait les leaders de l'op-
position au sein de la coalition dnomme Conveigence
Dmocratique. Qui pis est, la premiere decision du prsi-
dent provisoire "' de Convergence, Me Grard Gourgue, 75
ans, est d'annoncer qu'il reconstituera les forces armes
d'Hati abolies en 1994 pour cause de coup d'Etat sanglant
de septembre 1991 et violations massive des droits hu-
mains (rf. procs de Raboteau). Plus qu'indiffrence aux
institutions, mpris caractris pour le people.
Et chaque revolution ", sa propre constitution ...
En Hati ngociations est un mot honteux. Plutt
que de consentir s'asseoir autour d'un tapis vert, pour
quoi ne pas faire sa propre revolution. Rien ne l'interdit
vraiment dans un pays o jusqu' present l'Etat a toujours
t un instrument au service du pouvoir en place, et o la
socit, au sens de lite ou pointe avance, n'a jamais d-
pass au contraire le niveau de la caste (qui vient tout de
suite aprs la tribu mais n'est pas un veritable advancement .
La socit civil, connais pas.
Ainsi donc l'Histoire d'Hati regorge de rvolu-
tions depuis l'assassinat du fondateur de l'Indpendance
en 1806 au Pont-Rouge (nord de la capitale. Et chaque
" revolution ", sa propre constitution. Comment alors des
institutions pourraient-elles survive. Les institutions nais-
sent, grandissent et se fortifient avec le temps.
Un pensum...
On ne doit donc point s'tonner que voulant prou-
ver la lgitimit politique et juridique du Gouvernement
provisoire (voir Le Matin, 15 et 16 fvrier 2001, Com-
muniqu #1 de la Commission Juridique Prsidentielle),
l'quipe de juristes attele la rdaction de ce pensum in-
voque toutes sortes de considerations (" caractre inconsti-
tutionnel et illegal de tout le processus lectoral ", faible
taux de participation ", tenue des Etats Gnraux de la
Nation ", traduisez de l'opposition, refus cynique des di-
rigeants de trouver une solution pacifique ngocie aux dif-
frentes crises constitutionnelles et politiques etc) mais


pas une seule rfrence aux prescrits de la Constitution ni Bush ne fera qu'une bouche de la bande Aristide ne
aux lois de la Rpublique en la matire (pour la bonne rai- lui laissant mme pas le temps de dire ouf. D'autant que
son bien entendu
qu'il n'en existe
pas..- en cette ma-
tire). Ds lors,
Constitution et lois
n'ont plus qu'une
valeur subjective
(et au mieux senti-
mentale) ... Du
moins en croire
la dmarche ac-
tuelle de l'opposi-
tion. Voil donc
l'tat des lieux
dans notre pays en
l'an 1 du nouveau
millnaire.
La plus
grosse erreur
de Conver- Une session de 'opposition (Convergence Dmocratique) avec la socit civil dans le
gence ... cadre des tentative de ngociations qui ont eu lieu avant le 7 Fvrier photo Had' en Marche
Mais l'erreur vritable de Convergence a t de l'IRI a eu une fort mauvaise experience en Halti o sa re-
mettre l'international dans le mme panier et de croire que presentation a t quasiment dclare non grata sous les
celui-ci ne se soucie pas davantage des institutions, (voir Opposition Indiffrence / 5)
jusqu' ses propres institutions ...
D'o le dsintrt manifeste en dcembre
dernier des dirigeants de Convergence pour le rap- (C i) /f .
port final de la mission d'observation lectorale
de l'OEA(Organisation des EtatsAmricains) ainsi BARBER / BEAUTY SALON 'lchiiren
que pour l'missaire special du president Clinton,
sous le prtexte que ce dernier n'tait plus qu'un $O10o DESIGNER CUI
president sortant. First time customer only. Reg. 12.50
De rcentes rvlations du Washington R E E CON 'TNNG
Post (dition du vendredi 2 fvrier 2001) sont ve- WFR E EiTREA cu MENT
---- --- ---W lth thle coupon - - -
nues confirmer que c'est l'Institut Rpublicain In-
ternational, plus connu en Hati sous son sigle de Jean-Wood Julien 3 O 5 940 90 7 O
"IRI ", qui a mis sur pied Conveigence Dmocra- ducaLor/Designer 15455 W. Dixle Hwy. Ste. N & O,
tique (pour la bagatelle de ... $3 millions). Autre- Sylisr Since 1976 N. Miaml, FL. 33162


I


Precious

Cramiques & Marbre



Trs Grande Salle d'Exposition


Dpot et Salle d'Inventaire


C' ^Monoctura
, .x 18 & 16 x 16
/ -.:; Cramiques
: Espagnols ett
Italienne -
Grand Choix votre
disposition
.87 pied carr


Accessoires / Cramiques/ Marbre pour Salle de bain






Nous exportons vers Haiti


Meilleurs prix de la place

Uenez donc voir uous-mmes


3306 N.W. 79me uAenue, Miami, Florida

Tl: (385) 592-2558

FaH: 305-477-2673


Gratuit
Cramiques grises
(Maximum 8 Sacs)
avec tout achat minimum
de 200 pieds carrs
Apportez ce coupon
Date d'expiration
Fin Mars 2001


Page 4








Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol.XV No.3


Page 5


I DE L'ACTUALITE I


INDIFFERENCE A UX INSTITUTIONS ....
.1- 1- --- A.


(suite ae ia page 4)
feux de la critique des organizations populaires pro-Lavalas.
Or c'est toujours le mme Secrtaire gnral ad-
joint de l'OEA, Luigi Einaudi, qui est en charge du dossier
d'Hati (l'attitude trop cavalire de Conveigence n'aurait
pas t particulirement apprcie de ce ct); tandis que
le nouveau Secrtaire d'Etat amricain Co-
lin Powell a reu d'un oil la fois critique et
positif l'accord en huit points propose par le
president Aristide l'administration amri- i" ,
caine.


fic de drogue qui a t une chasse garde des militaires?
Ou raliser des lections dmocratiques sous la
protection de cette mme arme qui s'est toujours consid-
re comme ayant pour mission de les craseZ l'occasion
dans le sang. Et quel meilleur tmoin change qu'un cer-
tain ex-candidat aux prsidentielles de 1987 nomm G-


Avez-vous les moyens de
votre politique ? ...
L'Hatien par tradition est assez peu
pragmatique. Convergence se croyait enga-
ge aux cts de l'IRI dans une sorte de
guerre sainte centre Lavalas, quand lesAm c-
ricains ne conoivent pas le pouvoir sans la
capacity de" deliver" (dlivrer la marchan- .
dise). Tout se ramne une question.: avez-
vous les moyens de votre politique ? Je vous
laisse deviner la rponse quand l'opposition
n'est pas en measure de runir plus de 100
personnel lors d'une manifestation centre
l'investiture d'Aristide le 6 fvrier dernier
devant le Palais National. Le Prsident Aristide entire le Premier minister Jacques E. Alexis (
le Premier ministre dsign Jean-Marie Chrestal photo Yonel Loui
Ce n'est pas pour les beaux yeux d'Aristide que le rard Gourgue (massacre lectoral de la ruelleVaillant). Eh
Secrtaire d'Etat Colin Powell a dcid que l'accord en huit oui Le mpris ne concern donc pas seulement les insti-
points conclu avec Clinton est un" chemin appropri ", mais tutions. Mais plus srement encore la pitaille. Chair ca-
pour la capacitde dlivrer la merchandise, c'est--dire de non.
concrtiser les engagements pris, outre d'autres exigences
que pourrait encore avancer l'administration Bush, a jug Bush n'aura pas la mme patience avec
bon d'ajouter M. Powell. Lavalas ...
Or comment le president" Gourgue espre-t-il D'autre part, les Etats-Unis ne seraient jamais
arrter les Hatiens de partir clandestinement pour la Flo- devenus une super-puissance si chaque administration de-
ride lorsqu'il aurait reconstitu cette arme qui voulait les vait effacer totalement ce qui a t conclu par l'quipe pr-
massacrer jusqu'au dernier sous le rgime militaire cdente, comme Convergence semble le croire. Et comme


Les institutions naissent, grandissent et se bonifient avec le
temps, quand on leur en laisse le temps. Il est certain que
l'actuelle administration Bush n'aura pas la mme patience
avec Lavalas qu'une administration dmocrate sur fond de
Black Caucus, au cas o M. Aristide prendrait les engage-
ments auxquels il a souscrit seulement du bout des lvres.
L'opration mene vendredi contre l'Irak est significative
ce sujet ...Mais Washington les administrations passent,
l'Etat demeure.
Enfin, l'attitude de Convergence
est rvlatrice d'une autre forme d'indiff-
rence bien enracine chez nous : celle vis
vis du bien commun. Comme les chefs de
guerre d'autrefois dj mentionns, nos
politicians continent de prendre la nation
comme leur bien propre, tout en s'accusant
mutuellement de cela. Aristide abolit l'ar-
me qui l'a perscut et massacre la popu-
lation civil, Gourgue passe par-dessus et
voudrait rinstaurer la mme arme. Tant
pis pour les victims. Tant pis pour le peu-
ple. Tant pis pour le pays.

Une classes politique
rinventer ...
Le discours d'installation du pr-
sident provisoire de Convergence est une
droite) et catastrophe qui a sonn le glas de cette ini-
s/H.en.M tiative de l'opposition. Mais M. Gouigue a
peut-tre dit tout haut ce que tout aspirant hatien au pou-
voir pense tout bas.
Enfin l'aventure de Convergence est la preuve en-
tre mille que ce pays a besoin de se rinventer une classes
politique qui soit la hauteur de ses espoirs immense, si
tant est qu'ils passent par-dessus la tte aux actuels comp-
titeurs. Le meilleur service qu'on puisse lui rendre (si ja-
mais Lavalas veut et peut faire la difference) c'est mettre
en place les conditions pour cette r-invention. De cette r-
volution ... en vrai.


Dpart imminent

du Conseil Elector
(CEP ... suite de la premiere page) tre de la Communal
parvenir leur lettre de dmission, tel le Dr (CARICOM) Bridgetoi
Jean Alexandre. le prsidentAristide a esti
L'actuel conseil lectoral form que l'opposition particip
dans le cadre de l'accord du 6 Mars 1999 tion de ce nouveau CEP.
conclu entire la prsidence et l'Espace de Aux dernires n(
concertation (opposition), a ralis les l- cord en 8 points qui avw
gislatives du 21 Mai 2000 et les prsiden- avec l'administration Cli
tielles et snatoriales partielles du 26 No- galement l'adhsion de s
vembre de la mme anne. la Maison Blanche, Ge
L'opposition et la communaut in- De source gn6
ternationale ont dnonc des irrgularits informe, les membres dc
dans le dcompte des votes du 21 Mai. Se- seil lectoral se sont rang
lon une commission d'observation lecto- sits du moment et n'or
rale de l'Organisation des EtatsAmricains difficult pour remettre 1
(OEA), au moins 9 des snateurs lus la en vue de faciliter le d
majority absolute auraient d figure dans un situation politique et c
second tour. Les principaux pays amiss subit le pays depuis bient(
d'Hati" ont pous les conclusions de la
mission de l'OEA. Avec
Dans un accord en 8 points sou-
mis l'administration amricaine, au len- M lodie
demain de son election pour un second man-
dat prsidentiel le 26 Novembre dernier M. FM la v
Jean-Bertrand Aristide s'est engag recti-
fier les irrgularits dnonces par la mis- nest plu
sion de l'OEA, en organisant un second tour
pour les snatoriales du 21 Mai 2000 et sous mn m e
la houlette d'un nouveau conseil lectoral.
De retour vendredi d'une rencon- 103.3 FM Port-au-Pri


al
ut Carabe
iwn (Barbade),
im important
pe la forma-

ouvelles, l'ac-
ait t conclu
inton a trouv
ion successeur
orge W. Bush.
ralement bien
e l'actuel con-
gs aux nces-
nt fait aucune
eur dmission
blocage de la
onomique que
*t trois annes.





ie

is la


since


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH


NOM

ADRESSE
6 MO:
ETAIS-UNIS US $ 4
CANADA _US$
EUROPE US$ ;
AMERIQUE LATINE US$ 7


IS

72.00
70.00
'0.00


SRENOUVELLEMENTC

NOUVEL ABONNE
UNAN US$ 78.00
US$ 80.00
US$ 135.00
US$ 135.00


TOTAL ENERGIES

Ne laissez pas vos proches dans l'obscurit,


Offrez leur la lumire
,-*
Sa partir de $160,00


Vous achetez aux USA,

Nous livrons et installons sur le lieu de votre choix
en Haiti, Afrique de l'Ouest et du Nord.
Utilisez lampes, radio et tlviseur, plusieurs
Sheures par jour, grce l'nergie solaire.

Total Energie: L'lectricit Solaire
o us cOn osillr pour e16 imenesionnemeni oe vOS oDesoin el un devis gratum ainsi que poui les
beso.ns en pomp-gse a'eau
Total Enorg. 1623 Connctlcut Ave. Washngton, DC 20009 1.800.953.9004 pmafheutlotalenergle.con
MhtpiAwwl.otal-energie.com

S TOTAL ENERGIE
1623 Connecticut Ave, Washington D.C. 20009
Phone 1-800-953-9004
pmathieu@totalenergie.com
ttp://www.total-energie.com








I HAITI-OPPOSITION I


Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No.3


......"CopyrightediMaterial -



qoSyndicated Content.-. .


Available from Commercial News Providers"
~C =


dam eM- zm
ib -mo oe -



4p -o m- op oe
-- -
eIMIM miop








-Ummgo emm- - -b
-








C.
oe e b -M m 4



qunom MM um mmmma-M -


mmfmo M b- om


HAITI-INTERNATIONAL

Aristide participe aux travaux
BRIDGETOWN, de la C ar commerciaux entire Cuba et la
Barbade Les leaders de la C aric Caraibe s'lvent $120 millions
la Carabe ont cltur un sommet de trois jours (chiffres de l'anne dernire), 40% d'augmentation par
Bridgetown, capital de la Barbade, en renvoyant la sig- (voir Caricom / 7)
nature d'un accord avec
Cuba et en encourageant
Hati rejoindre le bloc
commercial de treize na- -
tions. da -.


La conclusion de
l'accord avec Cuba a t
remise, les deux parties
voulant y apporter
quelques changements.
L'accord en question
donne La Havane un
statut prfrentiel pour
toute une catgorie de
products allant du ciment
aux jus de fruits.
La crmonie de
signature est renvoye
Juillet prochain aux Ba-
hamas, selon le Secrtaire
Gnral de la Caricom,
Edwhi Carrington.
Les changes


Dlgation accompagnant le PrsidentAristide la Barbade (de la droite) Lilas
Desquiron, attache de press, Richard Coles (commission prsidentielle auprs
du secteur priv), chancelier Fritz Longchamp, et gauche Marie-Michle Re3
attache pour les affaires de la Caricom photo Ernst Montoban


~ ~~~ .; ?. -1 . :
,.. '- ~I


.i1 4'

: Mede#Lb!
i,_ ; ; 9


'I ~~
t


t...


Tarif Spcial


IMiarimi-Port- au- IPrin ce- Miiarn-i




Ces tickets ne sont pas rembloursables et ne ieuvent 6tre changes
UTne pnalit de $ 75.00 sera applique pour tout changement de reservation
Pour vos reservations, appelez votre Agence de Voyage ou Air rALfM
3 27 -7230O


Page 6


..,,


S a







Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol.XV No.3


Page7


HAITI-CARAIBE I


(Caricom ... suite de la page 6)
rapport l'anne prcdente.
Pour sa part, le president Jean-Bertrand
Aristide est arriv vendredi matin Bridgetown (il est
rentr le mme jour Port-au-Prince). Aristide n'avait
pas particip une rencontre de la Caricom depuis 1991,
l'anne de son renversement par un coup d'Etat
militaire. Il a t accueilli chaleureusement par ses ho-
mologues de la Caraibe, qui sont intresss voir les
autorits hatiennes et l'opposition politique dans ce pays
parvenir une solution qui mette fin une crise politique
dj vieille de prs de trois ans.
Hati n'a pas ratifi l'accord d'adhsion la
Communaut Caraibe cause de l'absence, jusqu'
rcemment, d'un parlement fonctionnel aprs que le
president (sortant) Ren Prval eut renvoy les
lgislateurs en janvier 1999 lanant le gouvernement
dans une nouvelle preuve de force avec l'opposition.
a


Harold Rigaud

:8^^b .i HB H!Mftm


WebSite www.HaroldRigaud.com
e-mail: rigaudh@bellsouth.net
Toll Free: 1 877 250 9020 est: 774
Originals Limited Editions
Lithographs on Canevas, Prints, Postcards

P.O. Box 1202 Lillburn, Georgia 30048-1202


Tout en encourageant Hati
rejoindre la Caricom, les chefs de
gouvernement de la region ont exprim aussi
leurs proccupations par rapport
l'instabilit dans ce pays, en mettant l'accent
sur les irrgularits lectorale du 21 Mai 2000.
Une Haiti conomiquement forte
rendra la Caricom encore plus forte, a dit le
president Aristide. Mais nous savons que la
route vers une Hati plus forte passe par des
ngociations pour dsamorcer la tension
politique et dbloquer les fonds
internationaux. "
Le prsidentAristide a renouvel ses
engagements de rectifier les irrgularits
dnonces aux lgislatives du 21 Mai, et qui
ont profit en premier lieu son parti Fanmi
Lavalas, et d'inclure des membres de
l'opposition dans le prochain
Sgouvernement.


Mais l'opposition a


s'


Lettre ouverte Matre


Grard


Port-au-Prince, ce 6 fvrier 2001
Cher Matre et grand
ami Grard Gourgue,
Pour me rappeler vo-
tre mmoire et briser la glace, il
me suffira de signaler notre pas-
sage au Lyce Ption en ses p-
riodes de gloire des annes 40.
Si le destin nous a tenu distance
durant plus d'un demi sicle,
l'ducation reue des vrais ma-
tres du savoir, de la competence
a burin dans notre esprit et dans
notre me un sentiment patrioti-
que que nous pratiquons chacun
sa manire. Vous dans l'duca-
tion, le barreau, et la politique;


C.I .MA


PAR VI
moi dans l'anc
faveur de l'd
le dveloppem
le travail et la
l'effort.
Dans
Hati Libre et F
ficults n'avoi
tres dans nos
ciproques? Voi
moi dans les
vous et moi,
perdu foi et ai
tre vie, nous n
element nos i
impossible, qi
les questions (
rents, des m
mille et mi
notre lucidi
Il
chevauchai
volont pop
sr gagnani
Prsidence.
pour vous (
forces ant
tiennent 'n
dans la pai
pour leur pra
de leur agre
nomique et
bon de dt
l'histoire.
Po
haine invt
(j'allais aj
race), ils or
ne macabi
1987.
Ils
Pour une p<
des promes
oublies, il
concours de
et de l'Arn
leurs mac
oeuvres. A
institution,
Stephen Ale
Ngre Mas
ses Franges
de l'anne 1
Le Matin, s
Dieu, qui
cette Arme
Le
puissance qi


Gourgue
TER JUSTE pendant son occupation militaire
nymat de la lutte en de notre pays et l'a choye depuis,
ucation des masses, pour la garder son service et con-
entconomiquepar tre les intrts de notre pays, fati-
Spersvrance dans gue de ses exactions lors des tue-
ries du 29 septembre 1991 et sub-
notre rve d'une squentes, se dcida rejoindre le
Prospre, que de dif- people hatien qui criait et chan-
s nous pas rencon- tait tue-tte au pays comme
ns nous pas rencon-
sphres d'action r- l'extrieur: "A Bas l'arme". Elle
us dans la politique, lui coupa les vivres, l'affaiblit et
affairs. Cependant la nation fit le reste.
nous n'avons pas Cependant les revan-
Scrpuscule de no chards n'ont pas perdu tout espoir
ous accrochons tel- et avec le retour de l'administra-
ves nation rpublicaine, ils tournent vers
rves apparemment
ue nous provoquons le Nord un oeil hagard et des mains
de nos prohes calleuses aux doigts crochus, es-
de nos proches pa-
iembres de notre fa- prant un dluge de manne et
mes de nos amis sur d'pes. Et pour leur russite, ils
itl. competent sur votre personnalit
y a de cela 14 ans, que hier encore ils qualifiaient de
it le coursier de la communist.
ulaire, vous tiez un Mais l'Arme et son
t dans la course la Grand Patron ne furent pas les
- Malheureusement seuls organiser et excuter la
et pour le pays, les danse macabre et les tueries du 29
i-changement qui novembe 1987 et du 29 septembre
i-changement qui
1991
naintenir notre pays "1991..
uvret et la misre Ilss'taient adjoints nom-
opre bnfice, usant bre de nos intellectuals et surtout
ssive puissance co- la classes conomique qui, dit-on,
politique, ont jug avait crach le 29 septembre des
ourner le course de millions, vite rcuprs.
Les deniers reus par les
>ur assouvir leur Judas pour porter au people ha-
6re de notre people tien et vous les coups mortels de
outer et de notre la journe du 29 novembre 1987
rt organis la jour- restent dans les dossiers introuva-
re du 29 novembre bles des "crimes sans chtiments".
A ces baccanales, une
ne furent pas seuls. vingtaine de ttes de btail furent
oigne de dollars et sacrifis pour les premires secon-
ses qui seront vite des et 3 5.000 pour les autres.
ls s'adjoignirent le Mon cher Gourgue, regardez
e la classes politique autour de vous et vous dcouvri-
ne, excutrice de rez sans gands efforts les mmes
:abres et basses ouvriers qui, hier, pour leurs pro-
l'adresse de cette pres intrts ont dtruit l'difice de
l'crivain hatien la volont populaire et font miroi-
exis, l'auteur de "Le ter aujourd'hui vos yeux l'image
qu", dans une de d'un palais en tout point sembla-
Spublies au course ble un chteau de cartes.
1956 dans lejournal Regardez bien, mon cher
'tait cri: "Grand Gourgue, et vous dcouvrirez sans
nous dlivrera de grande peine les penseurs et assas-
e de malheur". sis spirituels de la RuelleVaillant
sort a voulu que la Mon cher et grand ami,
ui nous en avait dot (voir Gourgue / 14)


e.


Aristide participe aux

travaux de la Caricom


Secrtaire Gnral de la Caricom, Edwin Carrington
( droite dans la photo)
rejet jusqu' present toutes les approaches.


e







SDEBAT POLITIOUE I


Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en MarcheVol. XV No.3


L'impasse hatienne: ses enjeux,


Aprs plus de trois annes dfimmobilisme, de
neurosisme de petits chefs et de luttes inter-tribales, des
lections municipales et lgislatives avaient finalement
eu lieu en Hati le 21 mai, 2000. Elles s'taient
droules, en dpit de maintes predictions nfastes, dans
la discipline, le people participant avec une certain
dignit.
Cependant, a n'allait pas aboutir dans l'ordre
jusqu'au bout. A la fois, les rhtoriciens de l'idal "Etat
de droit," et ceux-l mmes charges pour le dfendre, ne
voyaient aucun problme arbitrairement manipuler a et
l les scrutins pour faire passer en premier tour leurs
candidates prfrs, contrairement l'esprit et la lettre de
la loi lectorale. Ne voulant pas cautioner la fraude, Lon
Manus, le propre president de l'institution national en
charge des lections (CEP), avait sonn le glas, son
corps defendant, et s'enfuyait dans l'exil.
Les ennemis du regime lavalassien dnonaient vite toute
l'opration comme un dlibr tour de main par celui-ci
pour rinstituer la dictature en Hati.
Nous doutons fort qu'il y ait une systmatique
stratgie planifie par Prval etAristide pour imposer la
dictature lavalassienne sur Hati; mais il ne fait aucun
doute que les rsultats des lections du mois de mai 2000
taient biaiss et foncirement compromise.
Malheureusement, au lieu de rectifier la situation par des
actions fermes et rapides, le gouvernement Prval la
laissait se polariser et dtriorer l'extrme.


L'un des plus salutaires
accomplissements du nouveau
gouvernement Aristide serait de restaurer
la confiance dans le project dmocratique
hatien par des initiatives concrtes,
empiriquement vrifiables. L'une d'entre
elles, assurment, serait d'adresser la
question du dcompte des scrutins du
premier tour des snatoriales, dans un
esprit rectificatif qui prenne en compete et
respect l'intention dmocratique de la loi
lectorale.
Par example, des lections
partielles couvrant le nombre des
candidates lavalas placs en ballotage ne
remettrait fondamentalement pas en
question le contrle politique par les
lavalassiens des deux chambres de
l'Assemble national. En fait une tell
initiative par Aristide renforcerait le
prestige et la lgitimit du nouveau
gouvernement en lui attribuant une
intention dmocratique.
Quant la dite "opposition", le
moins qufon puisse dire est qu'elle n'est
pas vraiment dfinie. Peut-on vraiment
parler d'une seule et mme opposition
quand on se rfre ce fourre-tout
dnomm "Convergence


par Eddy Toussaint


I'Copyrighted Material

iw Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


- e -- 4m
lme* *m t


bm Savez vous que


V y le North Shore



Medical Center


Willie J. Warren est un ducateur faisant parties de
notre communaut. Il est galement un voisin et un
patient du North Shore Medical Center.
"C'est rassurant pour moi et ma famille de savoir
que en cas d'urgence, vous avez votre porte un
hpital dispensant des soins exceptionnels."
"A partir du moment o je suis entre dans
l'enceinte de la Salle d'Urgence, l'quipe du North Shore
m'a pris en main, se mettant mon service et aussitt
j'ai t plus tranquille. Nous sommes souvent intimids
en observant les procedures mdicales. Mais cela m'a
rendu confiant en constatant la competence du staff
qui a un comportement tellement professionnel."
"Faire plaisir au public est quelquefois difficile.
Mais en jugeant, d'aprs les soins que j'ai reu, le
dvouement de l'quipe du North Shore doit vous
permettre de recevoir beaucoup de lettres analogues
la mienne."

I NORTH SHORE
Medical Center
Tenet South Florida HealthSystem


I www.northshoremedical.com 1100 NW 95th Street 305-835-6000 Located 3 blocks West of 1-95 1


fournit un


Service


* Un Service d'Urgence
24 heures sur 24
* Un personnel medical
"Board Certified"
* Une quipe
exprimente et un
staff entrain dans
les soins en urgence
* Service ultra-rapide
en cas d'urgence
* Diagnostic en
Radiologie/MRI/
Cat-Scan Mdecine
Nuclaire/ Ultra Son


* Unit de soins
cardiaques et intensifs
Unit de 10 lits CCU,
12 lits ICU
34 lits Telemetry
Monitoring
* Case Management
* L'hpital est
extrmement
bien situ.
(3 blocs de 1-95
sur la 95 me Rue
Nord Ouest)


O 0 > -' l

-
e *,,-- O,, ,m e ,


Refus de la polarisation
En 1994, dans une srie de reportages spciaux dans le
journal amricain The Nation, Allan Naim a parl de
l'investissement politique et conomique de la CIA en Hati. Selon
Nairn, dans l'esprit de pouvoir contrler le droulement de la cruise
hatienne, la CIA avait "engrossi sa station en Hati, y dpchant de
plus en plus de cadres et recrutant de nouveaux agents". Allan Naim
tait le premier dvoiler les relations de la CIA avec des groups
extra-gouvernementaux, notamment le FRAPH. Ce serait dans
l'ordre de la mission traditionnelle de la CIA d'inventer d'artificiels
conflicts par voie de la disinformation pour aiguiser les
antagonismes, crer la discorde, donc diviser le camp populaire dans
le but de l'affaiblir, donc le contrler compltement.
L'actuelle division au sein du movement populaire hatien
tmoigne du grand succs de l'action dstabilisatrice de
l'imprialisme amricain en Hati. Toute possibility de revitalisation
du movement populaire et d'un programme de liberation politique
et de dveloppement conomique passe par une nouvelle coalition
entire les diverse forces vives et productrices du pays: paysans,
travailleurs d'usines et du secteur service, les fonctionnaires, les
membres des professions librales, les intellectuals et crateurs
artistiques, les organizations de femmes, les organizations civiques,
les organizations dites "populaires", etc. Le pire ennemi aujourd'hui,
c'est la mesquinerie partisan de la nouvelle classes politique, et les
rflexes revanchards de l'ancienne oligarchie.
Beaucoup d'entre nous seront invits et tents joindre les
rangs soit d'un gouvernementAristide dnud de ses principles
d'origine, soit d'une "opposition" strile, retranche dans ses
vagueries personnalistes, ses rveries nostalgiques, quand elle ne
donne pas simplement dans la violence zenglendo. Cette tentation
tant identifie, il y a grande place en Hati pour une opposition
constructive ou un soutien critique stratgique au gouvernement
Aristide; d'autant que la base du lavalas demeure le people
anim par les idaux de liberty et de justice social.
Pour l'heure, le people est dans sa majority dispos
soutenir Aristide, mais sa patience ne sera pas ternelle. Au just, il
ne mettra pas longtemps pour valuer la chance d'Aristide au succs;
il suffit de voir comment il se dmne pour dnouer la prsente crise.
Jouera -t-il le rle perdur du tyran grahamgreenesque des tropiques
ou celui d'un leader moderne, soucieux des besoins de son people?
Verra-t-il la fort et ses multiples arbres ou simplement la longvit
d'une seule branch de l'arbre? Verra-t-il les idaux et aspirations
de toute une nation o les intrts mesquins d'une clique de malfrats?
En fait, en juger par son style de gouvernance durant son
premier mendat, et compete tenu surtout de la gopolitique ambiante,
il ne faut attendre rien d'extraordinaire du present gouvernement
Aristide; en tout cas pas dans le sens de la mise sur pied d'un
gouvernement de liberation populaire clair par les principles du
droit et de dveloppement national.Au mieux, il grera la
permanent cruise politique et conomique l'instar du
gouvernement Prval don't le seul accomplissement aura t d'tre
moins rpressif que ses prdcesseurs; et l encore cela n'est pas
tout fait sr, si on tient compete des actes de repression durant la
champagne lectorale de printemps 2000.
En outre, nous ne dirons jamais trop que l'essentiel, ce n'est
(voir Dbat politique / 9)


Page 8


13 Fvrier 2001


dangers et possibilits


d'Urgence


de qualit


exceptionnelle?


Nous offrons:


Nous acceptons la majority des Plans de
Sant, y compris Medicare et Medicaid.


I -


FREEPhyicin Reerri 1888-36-848


q


1







Mercredi 21 Fvrier 2001
-al'ti pn Miarchp Vnl YV No 1


Page 9


I DEBATE POLITIQUE i


L'impasse haitien
(Dbat ... suite de la page 8)
pas tant le gouvernement et son programme, que la praxis de toute une socit pour
changer la vie, pour donner l'idal de vivre une dimension de plnitude, voire de
splendeur.
Double tentation, double pril
En effet, l'un des problmes d'Hati est la tendance attendre un messie ou des
miracles du gouvernement, aux dpens despotentialits de
la socit civil. C'est l'heure aujourd'hui de renverser la vapeur et les vieux rflexes,
et de donner au pays les infrastructures sociales et conomiques indispensables son
dveloppement.
Ayant nomm Grard Gourgue comme son president parallle, l'opposition
dit qu'elle entend encore former son propre gouvernement. Comment le
fera-t-elle? Quelles seront les modalits de son fonctionnement?
Placera-t-elle en face de chaque btisse ministrielle une correspondante contre-btisse
ministrielle? Qui approuvera et manufacturer les passeports? Lequel des deux
ministres de l'intrieur contrlera la police? Ce sont autant de questions implications
dangereuses.
Aprs la longue succession de malheurs et de tragedies qu'a subie le
pays durant ces dernires dcennies, c'est bien irresponsible de la part
de l'opposition de vouloir pousser la crise jusque vers l'abme. Etant
l'un des pays les plus pauvres et dmunis du monde, avec un trs haut
taux d'analphabtisme, d'rosion cologique, d'hmorragie migratoire, de
malnutrition et de mortality infantile, tout project politique srieux
pour Hati devrait se donner comme priority la solution de ces problmes. Et
non pas, comme on le voit maintenant, le durcissement des rflexes
tribaux, l'amplification des passions dogmatiques, l'engloutissement
dans la barbarie.
A poursuivre le scenario respectif des deux camps jusqu' la victoire


ne ...
escompte, nous aboutirions une situation unacceptable dans l'un ou
l'autre cas. La victoire de la position officielle, savoir que le
rsultat des election lgislatives de mai 2000 soit non-ngociable,
serait fort dsastreux en ce qu'elle implique que les irrgularits,
voire la fraude allgues ne soient pas des sujets de contestation
lgitimes et que tout est permis quand il s'agit d'assurer la victoire
des candidates favors du gouvernement. Pour un movement contestataire,
comme l'a t l'origine le movement lavalas, qui a tir sa lgitimit
de par sa lutte contre l'arbitraire et l'obscurantisme, dfendre une
telle position serait fort intenable. De plus, elle ne russira pas,
c'est certain. La politique de la table rase et de la terre brle est
peut-tre captivante motionnellement, mais est loin d'tre le
meilleur programme de dveloppement pour un pays.
Quant une victoire des positions dclares de l'opposition, savoir
tout bonnement le replacement du gouvernementAristide par le
gouvernement "parallle" de l'opposition, ce serait non seulement
unacceptable mais aussi impossible maintenir sans la repression
violent de la grande majority du people hatien, qui continue toujours d'appuyer
Aristide.
La lutte actuelle entire le rgime lavalas et l'opposition est conforme
la lutte de pouvoir qui s'engageait depuis tantt cinq ans au sein de
l'ancienne alliance entire les classes moyennes, les intellectuals et les
pauvres qui prenait le pouvoir en 1991. Pour ceux-ci, lavalassiens de
choc comme ils furent jadis fignolistes de choc,Aristide est important
parce qu'il est l'un des rares leaders hatiens poser le problme en
terms d'identification symbolique leurs aspirations, mme si la
revolution social n'est pas vraiment son objectif. En fait comme il a
dit lui-mme en 1994, son objectif principal pour Hati est de passer
(voir Dbat politique / 12)


~j~~y rd; :r;.~Arf~
~14~Iu~B4i-~ Ini~t"-4-~ ...-..j:
r ;5 44 '4 ?'"



.4.-.: .-.-r i -


Plusieurs propritaires de
Neighborhood Health Partnership sont
des pourvoyeurs de sant. Ils sont des
mdecins ayant leur clinique dans le
quarter ou dans des hopitaux du sud de
la Floride avec la mission de prserver la
sant et la productivity de leurs communauts
locales et celle de leurs voisins.
Neighborhood Health Partnership est fire de
computer le North Shore Medical Center comme l'un
de ses partenaires. Nous envisageons un partenariat
avec vous pour tendre ces soins de sant.


Neighborhood Health
Partnership
7600 Corporate Center Drive
Miami, FL 33126-1216 1-800-254-6762


LIBRARY
SPECIALIST II
( Community
Outreach)
Salary Range -
$ 26,712 -
$ 39,612 per year)

Requires graduation from
an accredited four year
college or university with
major course work in
ethnic studies education,
public administration,
library science, or related
field and two years
experience in library work,
programming/ community
outreach or public
relations, which must have
included six months
experience in a lead
worker, project manager or
supervisory capacity, or
any equivalent
combination of training
and experience.
Candidates must possess
the ability to read, write
and speak Haitian Creole,
French and English.
For additional Information
visit www.broward.org/
careers or call
(954)357-6444
BROWARD COUNTY IS AN
EQUAL OPPORTUNITY
EMPLOYER AND PROVIDER
OF SERVICES.
Haitian
American
Association
Against
Cancer, Inc.
Helping to Save lives and
Making a difference through
Education and Early Detection:

Nap Ede Moun sove lavi yo
Epi n ap f yon Diferans a
trav Edikasyon ak Dekouvri
Maladi a bon


iiumu cil y irivrvrrr4 vu.








I HAITI I


Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No.3


Temoignage de R os.may Eustache, une ha~iie e


de la diaspora, apres 2 Jo rs ;sss eesen Haiti


Date: Tue, 13 Feb 2001 03:28:47 -0800
SICRAD "Informer sur les processus"
http://rehred-haiti.net/membres/crad/sicrad/
Hati : "j'ai vu autres choses: des bourgeons
d'espoir"
"J'ai eu la chance de participer la deuxime
Semaine de la diaspora organise par le Ministre des
Hatiens vivant l'tranger du 29 janvier au 4 fvrier
derniers.
Ce fut une experience enrichissante qui m'a
permis de rencontrer des Hatiens et Hatiennes vivant
dans diffrentes parties du monde (Europe, Antilles,
Amrique du Sud et Amrique du Nord). Le programme
tait trs accaparant. En plus d'assister des conferences
sur les Organismes de cooperation inter hatiennes
(OCIH), atelier que j'ai anim (Projet de loi sur les
OCIH, divers projects en course ou en voie de ralisation
par des associations de la Diaspora, l'implantation des
collectivits territoriales, leur rle, leur fonctionnement
...), la Tlvision
national d'Hati m'a ensuite interviewe sur ma partici-
pation cet vnement; la question de la double
nationality, le transfer des savoirs et des comptences ...
J'ai ralis deux ateliers de confection de cartes
de souhaits en paper de riz et fleurs sches avec deux
classes d'tudiants frquentant l'cole Nationale des
Arts. Experience trs gratifiante qui m'a valu une
mention dans le "Nouvelliste". Un autre journal de la
Diaspora, Hati en Marche, dans un reportage sur cette
semaine, a public une photo en premiere page o je suis
assise entire le Ministre Gnus et le D.G. du MHAVE, M
Duval. A mon arrive Montral, mon copain me l'a
appris. Mais on m'y a surnomme MmeAthanase
Chavannes. J'ai dit mon copain, la blague, que j'tais
entre en Hati pour me marier son insu. Les
contacts ont t faits pour une rectification dans la
prochaine dition de ce journal.
J'ai aussi assist des spectacles donns par des
musicians de la diaspora, don't deux au kiosque Occide
Jeanty au Champ de Mars compltement rnov; J'ai t
au vernissage de peintures exposes par des artistes
hatiens de la diaspora au Muse du Panthon national
d'Hati (Champ de Mars).
Le samedi 3 fvrier, j'ai t Jacmel
l'occasion de l'inauguration du quai pour les tourists.
Aprs les nombreux discours o des lus ont remerci le
President Ren Prval, des reprsentants des paysans du
Sud Est ont indiqu les progrs important en production
agricole raliss dans leurs zones respective grce


l'introduction de l'lectricit 24h/24h, l'irrigation des
terres, la distribution de terres, l'aide technique du
Ministre de l'agriculture qui a mis leur disposition de
la machinerie agricole, des engrais, le credit agricole, les
routes, les coles ... Nous avons eu droit un aperu du
fameux carnaval de Jacmel qui a lieu une semaine avant
celui de Port-au-Prince.
Nous
avons ensuite t
prendre un bain
de mer "Ray-
mond les Bains",
prs de Cayes-
Jacmel. La route
conduisant de
Logane Jacmel
dans des mon-
tagnes escarpes
a t rnove il y
a deux ans et est
en trs bon
tat. En plusieurs -
endroits, de
nombreux euca-
lyptus et des
bambous ont t
plants pour aider
la preservation
du sol des mon- I L
tagnes. Ce fut Rosemay Eustache aux ct
toute une Jean Gnus, et d'autres
dcouverte qui
fait penser de nombreuses potentialits pour cette
region qui se prend en mains.
Deux soirs, aprs notre retour l'htel vers
minuit, minuit et demie, avec un ancien resident de
Montral, j'ai t avec quelques congressistes souper
dans un restaurant pour en revenir vers lh30-2h00 du
matin.
A ct de certaines images que nous
transmettent les mdias l'tranger j'ai vu autres choses:
des bourgeons d'espoir. J'ai vu un pays en chantier bien
des endroits.
J'ai aussi assist l'investiture du nouveau
president d'Hati Jean-BertrandAristide le 7 fvrier. Le 8,
j'ai particip la rencontre entire les Hatiennes et les
Hatiens et le PrsidentAristide dans la cour du Palais.
Tout s'est droul dans l'ordre, la discipline et le calme,
malgr les rumeurs de toutes sortes vhicules autour du
7 fvrier.


4 Carnaval Port-au-Prince 2001







Une Oasis Crole au Centre Ville


Special Carnaval 2001
25, 26, 27 Fvrier 3 nuits chambre
pour 1 ou 2 personnel US $ 525.00

Compris par personnel
. Cocktail de Bienvenue dimanche 25 fvrier
. 3 Petits Djeuners amricain-Crole
. 3 buffets du Carnaval (7-10 pm).
. Accs au Stand + T-shirts
.Ticket de parking gratuit

US$ 100 par personnel supplmentaire
dans la chambre
Les tarifs ordinaies de l'htel seront appliqus
pour les jours avant ou aprs la priode
carnavalesque

La reservation devra tre garantie par un dpt de
US$ 175.00 non-remboursable aprs le 12 fvrier
2001
La balance devra tre payes l'enregistrement
l'htel + 10 % Taxe


Special Carnaval 2001
February 23, 26, 27, 3 nights US $ 525.00
PER ROOM
(1 OR 2 persons)

Included per person
. Welcome cocktail Sunday February 25th
.3 American-Creole Breakfast (7-11 AM)
. 3 Carnival Buffet (7-10 PM)
Free Entrance to stand +T-shirts
.Free parking Ticket

US$ 100 per extra person in the room
The regular hotel rate wil be changed for
accommodation before or after camival.

Ail reservations for this package must be
guaranteed with a minimum of US$ 175.00
deposit
non-refundable past February 12, 2001
payment of balance upon arrival at hotel + 10%
tax.


Je suis revenue avec oeaucoup a images sur
pellicule photo que j'espre partager avec vous bientt.
Cette fois-ci, avec l'horaire et la fatigue
accumule les jours prcdant le dpart et certain soirs
Port-au-Prince, avec les problmes de tlphone en sus,
je n'ai pu rencontrer les parents et ami-e-s de Port-au-
Prince. Ce n'est que parties remise.


tv.


'


ts du ministie des Hatiens vivant l'tranger;
membres d'un panel photo Yonel Louis/HenM


Le jour du retour Montral, je n'avais qu'une
envie: rester en Hati.
Mais, je crois qu'il y a des choses que tous nous
pouvons faire ct de nos activits dans nos associa-
tions d'aide au dveloppement et des obligations du
Gouvernement hatien: c'est d'assumer notre part de
responsabilit en tant que citoyens ou citoyens hatiens
naturalists ailleurs, savoir faire fructifier les biens que
nous possdons individuellement ou par h,ritage lgu
par nos parents ou grand-parents. Nous pouvons et
devons contribuer amliorer la production agricole sur
ces terres, faire des sites d'co-tourisme l o c'est
indiqu, mettre la disposition de la communaut locale
un space pour une infrastructure utile cette population.
Je ne pouvais m'empcher de partager avec vous
ces beaux et bons moments vcus pendant 12 jours en
Hati ainsi que ces quelques rflexions qui m'ont habite
pendant ce voyage."

Rosemay Eustache
Rencontre avec Dany
Laferrire
La Fondation Mmoire
P.O. Box 0300705
Elmont, NY 11003-0705
15 Fvrier 2001, New York
Continuant sur sa lance, la Fondation Mmoire
prend plaisir vous inviter un superbe aprs-midi
cultural qu'elle organise le dimanche 11 mars 2001, 2
heures de l'aprs-midi, auNouveau Manoir Restaurant,
situ au 207-13, 15, JamaicaAvenue, Queens Village,
NY, Tl. (718) 464-4400; Fax: 464-8133.
L'invit du jour sera le clbre romancier
hatien Dany Laferrire qui prononcera une causerie sur
le thme : "J'cris comme je vis". M. Laferrire est
l'auteur succs d'une douzaine de romans don't le
clbre "Comment faire l'amour avec un ngre sans
se fatiguer, qui a t adapt l'cran et projet
triomphalement dans plusieurs pays. Il a obtenu deux
fois le prix Carbet de la Carabe, a t l'invit du Salon
du Livre Paris en 1999 et en 2000, et a connu le supreme
honneur d'tre invit la fameuse mission littraire de
la tlvision national franaise, Bouillon de Culture,
de Bernard Pivot, pour la publication de son roman,Pays
sans chapeau, en 1999.
La parties musical sera anime par le talentueux
Victor Surpris, l'inoubliable saxophonisteTony Mose
et notre chanteur confirm, Jean-Elie Barjon. Une
"chronique des annes terrible" sera tenue par Edouard
St.Pierre et des lectures de texte tir de certaines oeuvres
de M. Laferrire seront assures par Fritz Cantave, Rita
Djean, Jean Julien, DrFrantz-Antoine Leconte,Yannick
Morin et Dr. Hugues St.Fort.
Il reviendra au Dr Jean L. Prophte de presenter
le romancier Dany Laferrire qui aura le plaisir d'assurer
une vente-signature de ses plus clbres romans.
Ne rtez surtout pas cette magnifique rencontre
culturelle o vous pourrez vibrer avec le romancier
hatien que s'arrachent les plus grandes places littraires
francophones actuelles.
Ticket d'entre : $ 20. 00, buffet inclus
Pour le comitEddy Magloire Dr. Hugues St.Fort


PagelO


RESERVATION 1-800 CHARMS : (1-800-742-4276)
10 Rue Capois, Champs de Mars P.O. Box 1429
Tl: 221-9783 / 221-1855/ 510-4595 FAX 223-7232
E-mail: hiplaza @ acn2.net/hiplaza @ hotmail.com


1 .


<







Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol.XV No.3


Page 11


I NOTRE PAYS I


On vient de clbrer, du 29 janvier au 4 fvrier
coul, la semaine de la diaspora, deuxime dition. Cet
vnement a permis tout un chacun de se rendre compete
du rle prpondrant que jouent les hatiens de l'extrieur
dans la vie national. Des dlgations venues d'un peu
partout de la plante, ont eu la chance de participer
chacune dans sa sphre d'action, diffrentes rencontres
organises par le ministre concern. D'expositions de
peinture aux reunions d'hommes et femmes d'affaires,
nos compatriotes ont exprim, une fois de plus, leurs
dsirs de vouloir contribuer l'avancement d'Hati.
Cet vnement, par voie de consequence, si je
puis dire, suscite dj un grand dbat qui fera tche
d'huile dans les temps venir Surtout aprs le discours
d'investiture du president lu Jean BertrandAristide le 7
fvrier dernier au palais national, dans lequel il a mis,
entire autres, l'accent sur la double nationality des hatiens
vivant dans le "dixime dpartement." Cet aspect du
discours du president a provoqu pas mal de
commentaires tant du ct de la population que des
juristes. J'en veux pour preuve une intervention faite sur
une radio Port-au-Prince, au course de la mme semaine,
par un homme de loi qui eut dclarer que l'on ne saurait
amender la constitution qui est la loi mre d'Haiti. Et
d'voquer l'article 16 de la constitution qui stipule, etje
cite: "La double nationality hatienne et trangre n'est
admise en aucun cas" (Notre juriste considre les haitiens
d'outre-mer comme des trangers).
Et voyons aussi les articles 55 et 55-1 qui disent:
"Le droit de proprit immobilire est accord
l'tranger rsidant en Hati pour les besoins de sa
demeure" (art. 55).
Cependant, l'tranger rsidant en Hati ne peut
tre propritaire de plus d'une maison d'habitation dans
un mme arrondissement. Il ne peut en aucun cas se livrer
au traffic de location d'immeubles. Toutefois, les socits
trangres de promotion immobilires bnficient d'un
statut special rgl par la loi. ( art 55-1)
L'tranger peut tre expuls du territoire de la
rpublique lorsqu'il s'immisce dans la vie politique du
pays et dans les cas dtermins par la loi. (art. 56)
Si nous comprenons bien l'esprit de ces articles
de notre constitution, les hatiens expatris (contrairement
aux franais expatris, c'est--dire vivant l'tranger qui,
dans certain cas, adoptent une nationality trangre, mais
n'en possdent pas moins leurs reprsentants au sein de
l'appareil d'Etat franais pour dfendre leurs intrts),
sont par contre, en vertu de ces articles, considrs
comme des trangers (article 56 de la constitution). Et
l'on peut tre expuls n'importe quel moment si l'on
s'immisce dans les affaires de SON pays.
Sans contredire notre juriste, car je ne suis pas
un homme de loi, je me demand si une constitution est
faite d'acier. Ou si elle n'tait pas cre et mise en place
pour rgir les hommes et les institutions sociales. Et
puisque les hommes et les institutions sociales voluent,


L. -.


Par Lochard Noel
ne doit-elle pas voluer avec eux ? Si tel est
crois que notre constitution doit tre amend
nos compatriotes qui n'avaient pas, dans un t
temps, choisi " dessein" de se faire natural


i '.;- i


psychologues, sociologues, philosophes,
le cas, je historians, anthopologues, linguistes, potes, acteurs de
e pour aider cinma, metteurs en scne, hommes et femmes d'afaires,
premier travailleurs sociaux, consultants en tous genres, banquiers
ser etc., pourquoi ne pas essayer de bnficier nous aussi de


Je crois
que nos diri-
geants (excutif
et parlement),
devraient agir et
agir vite, quand
on considre .
l'apport consid-
rable des hatiens P l ..
vivant l'ext-
rieur l'cono-
mie du pays.
Comme on se
plait le
dire, lorsque
l'Haiti d'ici ne se
sent pas bien,
c'est l'Hati
d'ailleurs qui
pleure. L'on a
qu' prendre L'ex-prsident Ren Prval et d'auties membres du gouvernement en compagnie de
pour example le coup d'tat de compatriotes du pays et vivant l'trangerphoto Hati en Marche
septembre 1991 qui avait bafou l'espoir du people ces cadres qui nous reviennent de droit?A mon humble
hatien. Lequel coup d'tat avait envoy en exil le avis il faudrait repenser, et ceci de faon concrete et
president Jean BertrandAristide. Sans l'action concert srieuse, la rinsersion (ceux-l qui le veulent) des
de la majority des compriotes d'ailleurs et d'ici, le retour hatiens vivant l'extrieur Et pour ce faire, certaines
l'ordre constitutionnel aurait t tout simplement un decisions doivent tre prises par les autorits concerns
cauchemar. Par example aprs avoir vcu un certain nomb


Et sans la presence de la diaspora hatienne,
l'anathme jet sur nous comme porteurs du virus du
sida, n'aurait pas t enlev. Brooklyn Bridge a failli
s'crouler sous le poids des pancartes.
La diaspora hatienne est une reserve de
comptences et de valeurs que l'on ne se saurait ni
ignorer ni ngliger. Sous peine de croupir jamais dans
les ornires du sous-dveloppement.
Je me sentais plus que fier de voir tous ces
hommes et toutes ces femmes venir partager avec leurs
congnres leurs experiences et connaissances acquises
en terre trangre.

Une Hati multiple, diverse et "universelle"
Du Mexique au Japon, des Etats-Unis la
France, de l'Allemagne l'Espagne, Du Sngal au Mali,
Hati s'universalise et s'ouvre au monde moderne l're
de la mondialisation. Et l'on ne saurait ne pas travailler
en vue de bnficier de toutes ces valeurs don't profit le
monde entier. Si l'Hatien, dans la majority des cas, est
trs bien vu aillleurs comme mdecins, avocats,
ingnieurs, professeurs, infirmires, mcaniciens,
journalists, spcialistes d'ordinateurs, crivains,


es.
bre


d'annes en terre trangre et que l'on a choisi, trs
souvent pour le bien d'Hati, une autre nationalit, il est
parfois difficile de retourner en terre natale, sans une
certain garantie. Puisque l'on s'tait dj tabli, intgr
dans la socit d'accueil. Et, bien souvent, quand on
dcide de se rtablir au pays natal, l'on se trouve en
butte des difficults majeures, sans oublier
l'incomprhension Qes compatriotes de l'intrieur qui
affichent, dans bien des cas, un comportement autre que
celui auquel on se serait attend. Aprs avoir vcu des
annes en dehors d'Hati, et acquis une mentality quelque
peu diffrente de celle en vigueur en mre-patrie,
attention aux chocss culturels" en retour Un
comportement qui vous fait sentir que vous n'tes plus
d'ici. L'Hati retrouve n'est pas souvent l'Hati rve,
connue, laisse des annes auparavant.
Certains compatriotes qui ont fait l'exprience
du retour, surtout aprs 1986, date de la chute du
dictateur, sont retourns dsillusionns l'tranger
Mais une autre catgorit, plus tenace, dcida
d'y rester. Ils y sont, ils y restent. Malgr vents et
mares.
(voir Double Nationalit / 12)


AVI REYINYON PIBLIK

ENSKRIPSYON MOUN KI

PRAL VOTE NAN ELEKSYON

YO
Gen yon seri Reyinyon Piblik ki pral ft
nan tout Konte Miami-Dade Sipviz Eleksyon
Konte Miami-Dade lan ap f Reyinyon Piblik sila
yo a 7:00 di swa, 28 Fevrye, 2001 nan South
Dade Regional Library, zym etaj nan sal ki
rele Auditorium, 10750 SW 211 Street epi a
7:00 di swa, 1 March, 2001 nan North Dade
Regional Library, nan sal ki rele Auditorium,
2455 NW 183 Street. Piblik la ap gen optinite
sa a pou yo poze keksyons yo ak bay sijesyon
yo sou enskripsyon moun ki pral vote ak
eleksyon nan Konte Miami-Dade .Sitwayen yo
ap kapab enskri yo pou vote ak f chanjman nan
kat enskripsyon yo.

Moun ki soud ki bezwen entprt
espesyal oubyen anken lt aranjman espesyal ,
tanpri rele 305-375-3183 omwen senk jou
divans.
Miami-Dak
David C. Leahy i-
Sipviz Eleksyon Konte Miami-Dade ,o,.
Konte Miami-Dade, Florida


City of Miami


Rencontre du Comit Logement et Prt Commerciaux







Le City of Miami Housing and Commercial Loan Committee
conduira un meeting le
Mercredi 21 Fvrier 2001 8:30
3 me tage Conference Room # 305
444 Southwest 2nd Avenue
Miami, Florida 33130

Les sujets suivants seront traits:
Proposition de Logements dans le
Programme Home Investment Partnership

Les personnel intresses sont encourages assister au meeting. L'endroit
sera accessible aux personnel handicapes.
Pour toutes informations additionnelles, contacter le Department of Community
Development au (305) 416-2080
Ad No. 06195)







I DEBATE POLITIQUE I


Mercred 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No.3


L'impasse hatienne: ses enjeux,


(Dbat ... suite de la page 9) d a
"de la misre la pauvret",d an g
avouant ainsi qu'il n'a nulle intention de
redistribuer les richesses, l'une des revendications
fondamentales du people. Mais pour un people qui a
connu le mpris durant toute son histoire, l'effet
symbolique est aussi important que la ralit.
Comme on le sait, le lien entire le populisme, le
culte de la personnalit et le fascisme est un lien qui
mne directement la catastrophe. Tout comme
Mussolini, Papa Doc n'avait que faire de son
opposition, spcialement l'opposition de gauche qui
dnonait son populisme comme une trahison des
aspirations de ce people mme don't
pourtant il se rclamait. Cependant, nonobstant les
crdos dmocratiques de certain membres individuals de
la Convergence dmocratique, aussi bien que les posi-
tions critiques de certain intellectuals et groups
militants, l'opposition Aristide se trouve gnralement
sa droite, une droite lgitimiste qui le traite comme un
-usurpateur.
Notre position est que ni l'un ni l'autre est
exempt de critique. Tout de mme, aprs prs deux cents
ans de gouvernement bourgeois en Hati, la simple quit
impose qu'on donne Lavalas sa chance en
reconnaissant l'actuel gouvernementAristide, mme si on
doit demeurer vigilant contre toute dviation la tyrannie
fasciste.
Naturellement, l'autre pril, galement
redoutable, demeure la guerre civil ou une nouvelle
occupation trangre, comme semble l'inviter la


Double nationality ...
(suite de la page 11)
Je crois fermement que notre pays est en train de
franchir un nouveau dpart. Et ceci ne saurait devenir
possible qu'avec la partipation pleine et entire des
hatiens de l'intrieur et de l'extrieur La question de la
double nationalit jusqu'ici concidre comme un noeud
gordien par plusd'un, doit tre rsolue si nous voulons
rellement enter dans l're de la modernit.
Lochard Noel, Fvrier 2001


rs

rhtorique i
entire l'acqu
l'appui de J
renverser Ai
particulire
qu'on accept
attribue I


et possibi


ncendiaire de plus d'un pour qui le choix est
isition de pouvoir ou le prcipice. Solliciter
esse Helms et de George W. Bush pour
ristide n'est pas
ment une preuve de patriotism, moins
>te l'image de "rpublique figue-banane"
Hati.


Esquisse d'une solution
Face l'actuelle impasse, notre proposition est
que le gouvernement Aristide prsente l'opposition,
dans la bonne foi et l'esprit civique, des propositions de
ngociation claires qui indiqueront ou impliqueront qu'il
reconnaisse la lgitimit de leurs revendications. Par
example, les deux camps peuvent trouver un compromise
dans l'change suivant: le gouvernement accepted
d'organiser des lections partielles couvrant les rsultats
contests des lections snatoriales de mai 2000,
l'opposition reconnait l'lection d'Aristide la
prsidence, consentant jouer dsormais une opposition
lgale, respectueuse des stipulations de la prsente
constitution du pays, qui par ailleurs reconnat
l'alternance dmocratique, c'est--dire le replacement
dfun gouvernement par un autre par des moyens
dmocratiques..
Si elle est prsente dans la bonne foi et le
respect de l'autre, une telle proposition trouverait
certainement un consensus dans la classes politique
hatienne, except peut-tre chez les irrdentistes/
obstructionnistes de la droite revancharde qui
n'accepteraient jamais la lgitimit d'Aristide, et les
dmagogues de la gauche qui joueraient ls juisqi u-
boutistes pour conforter leur chapelle.
Comme nous le disions plus haut, la cruise ne va
pas simplement disparatre sans l'action decisive de ses
protagonistes. Il faut choisir entire plusieurs
additionnelles annes de crise, avec tout ce que
cela implique en terms d'enfoncement du pays dans la
misre, et une solution dmocratique qui renforcerait les
institutions nationals, donnant ainsi au pays une
nouvelle chance de dpart.
Nous sommes de ceux qui croient encore
qu'Hati a grand besoin d'une


evuouuuon. mais puisque ie people a
aujourd'hui les moyens lgaux pour
prendre le pouvoir, ce serait une
formidable revolution en elle-mme
s'il est constitu un gouvernement qui
respect le processus
constitutionnel et la force du droit et de
la loi. La dmagogie, c'est
fini!
C'est le grand honneur
d'Hati d'avoir connu une plthore de
hros dans sa riche histoire, certain
astucieux et gniaux, d'autres
magnanimes et braves, comme Capois
Lamort don't les prouesses guerrires
avaient tant impressionn le gnral
franais Rochambeau, qu'il avait
ordonn, en pleine bataille, un
temporaire cessez-le-feu pour
presenter les honneurs militaires
Capois. Hroques furent les actes de
Boukman, de Toussaint, de Dessalines
pour mener le pays l'indpendance.
Hroques galement la resistance de
Charlemagne Pralte et Benot
Batraville, le renversement de Bb
Doc par la mobilisation populaire,
l'arrive d'Aristide au pouvoir en 1991
contre la volont des puissants.
Cependant, ce don't le pays a
peut-tre le plus grand besoin
aujourd'hui, c'est un nouvel hrosme
bas, non sur la guerre, la revolution,
la resistance et les manifestations de
masse (quelque indispensables
qu'elles puissent tre en certaines
circonstances), mais sur la
construction d'une socit moderne et
dveloppe, avec ses caractristiques
propres bien sr, mais suivant les
normes internationales reconnues.
L'hrosme de l'Etat et de ses
serviteurs sera valu par le nombre
d'initiatives prises pour faire avancer
le pays. Combien d'coles qui sont
bties, de cliniques et d'hpitaux qui
fonctionnent, de sans-abris qui
trouvent une place pour vivre ou de
chmeurs qui trouvent du boulot?
Le succs du nouveau
gouvernementAristide sera function


me


Pagel2


Bmol Telfort

New CD release
The Good News is the Bad News was wrong...










000-.'.





__ j





Jazz New Style Instrumental
e-mail: bemol@bemol.telfort.com
Website: www.bemoltelfort.com
En vente PARTOUT
Miami: Mini Records 1371 N.E. llth Avenue 305 892 6200
La Coupole Restaurant 10855 S.W. 72th Street suite 29 (305) 271-4975
J.B.T. Records (305) 758-9018 / 945-3305
Blue Note Records 16401 N.E. 15thAvenue (305) 940 3394 / 940-7342
Etiquette Unisex (305) 940-9070
K & B Beauty supply (305) 687-1017
New York Mini Records Cambria Heights (718)-276-1794

IKind of Jazz Rabordaille

ISi vou aimez le JAZZ, ce CD doit faire parties de votrel
collection. Vous en serez merveill !


i


is accomplir les objectifs cits
plus haut. Le plus rapidement
qu'il rsoudra cette prsente pseudo-crise, le plus de
temps qu'il aura pour se consacrer aux choses srieuses.
Sa popularity lui servira beaucoup, c'est certain. Mais
c'est une pe double tranchant. Elle lui
procurera assez de latitude pour prendre des decisions
difficiles dans les moments difficiles, mais elle lui
causerait galement sa perte s'il trahissait la confiance du
people et ses aspirations au changement.
En fin de compete, ce ne sera pas d'une initiative
du gouvernement que viendra le changement de socit
tant souhait, mais de la praxis collective de toute la
socit civil hatienne. Il viendra de l'mergence de
toute une nouvelle classes d'hommes et de femmes pour
qui la function publique est important non pas comme
vaches lait pour leur vanit personnelle, mais comme
une noble vocation pour la defense du beau, du vrai,
dubien et du just. Elle est important parce que
important est une population scolarise et duque,
important une collectivit o personnel ne meure de la
malnutrition et du manque de mdicaments.
Esprons que tel sera le crdo de la nouvelle
coalition, une nouvelle coalition qui en a assez des
querelles striles au sein de l'ancienne coalition lavalas,
car les besoins demeurent pressants tandis que les idaux
et les enjeux demeurent les mmes, malgr la trahison de
plus d'un, malgr le passage du temps et de lfhistoire.

Eddy Toussaint, Boston, fvrier 2001
(l'auteur est connu aussi sous le nom de plume
de Tontongi, rdacteur en chef de la revue trilingue
Tanbou, public Boston, et sur l'internet sous
l'appellation "Tanbou,com")


Date: Thu, 15 Feb 2001 06:47:09 -0500

DECLARATION D'APPUI ET DE
SOUTIEN DES PARTIES POLITIQUES A
L'INITIATIVE DE LA CONVERGENCE
DMOCRATIQUE DE PROCLAMMER Me
GERARD GOURGUE PRESIDENT
PROVISOIRE DE LA REPUBLIQUE
Les Partis Politiques et Regroupement de:Partis
ci-dessous, estimant que les lections du 21 mai et du 26
novembre 2000 ont t entaches de fraudes graves et ont
port atteinte la Constitution, aux lois de la Rpublique et
la morale publique; conscients de la gravity de la situa-
tion socio-politique du pays, et en vue de contribuer une
solution ngocie de la cruise de governance qui en est
rsulte, ont dcid d'apporter leur appui politique et
publique l'initiative des quinze (15) parties politiques runis
au sein de la Convergence Dmocratique de proclamer Me
Grard GOURGUE Prsident Provisoire de la Rpublique
pour une priode de deux (2) ans;
Ces Partis politiques, Regroupements de Partis et
Organizations vocation civique allies, prennent acte de
l'engagement patriotique de la Convergence Dmocratique
comme Force politique qui cristalise l'Opposition hatienne
face au pouvoir de facto de Fanmi Lavalas.

Fait Port-au-Prince, le 10 fvrier 2001
Prof. Osner H. FVRY
PDCH
M. Eddy VOLEL
RDC
Me Ren JULIEN
POSEDELH
M. Jean Nazaire TIDE
RANFO
Rv. Pre Amos GEORGES
MIRAY
M Rony MONDESTIN
MRN
Dr Charles Poisset ROMAIN
FDMC

Avec Mlodie FM,

la vie n'est plus la

mme

103.3 FM
Port-au-Prince,
221-8567 / 8568
FAX 221-0204






Mercredi 21 Eyrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No. 3


Nos Petites annonces de partout


Radio
ort-au-Prince
Mlodie
103.3 FM
de 5:00 am Minuit
7 jours sur 7
Tous les airs retros que
vous avez
appris aimer
t qui n'arrteront pas de
vous trotter dans la tte
la Bonne Humeur est de
mise avec nous !

vec Mlodie FM,
la vie n'est plus la
mme !

Tous les
matins
coutez

Mlodie
Matin

avec Marcus
7h 9h AM
103.3 FM

Le premier
journal crole de
la journe sur
Mlodie,
commence
6h30.
Au Pipirit
Chantanr
avec
Yves Paul
Landre

Radio l'Union
4:00 pm 6:00 pm
WLUW
88.7 FM
Module anglais
Bulletin de Nouvelles
Harry Fouch
4:20 Module Franais
Bulletin de Nouvelles
Lionel Chry
4:50 Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry

New York

Radio Eclair
Chaque Samedi
11:00 am
1240 AM
WGBB
Tl: (516) 333-1487

Horizon 2000
Plus
Every Sunday
9:00 am
12:00 pm
WLIR
130 AM

Haiti Diaspo Inter
Lundi au
Jeudi
6- 8PM
1550 AM
Dim. 7 -9 AM
1330 AM


I


Mdecin
Miami

Dr Hnock
Joseph
Obsttrique
Gyncologie
Accouchement
Operation pour
fibrome
Family Planing
Ligature de
Trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests por
l'immigration
Nous aceptons
toutes sortes
d'assurances, ainsi
que la Carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.
Nos malades
accouchent dans des
hpitaux privs
5650 N.E. 2nd Ave.
Vertires Shopping
Center
(305)751-6081


Haitian
American
Association
Against
Cancer Inc.
225 N.E. 34th
Street, suite 208
Miami
Phone
(305)572-18215
e-mail:
info@haac.org

Dr Roger
Phanord
Dentiste
Spcialisation:
Implants Dentaires
Avec nous une
extraction
se fait sans douleui
11245 N.W.
119thSt.
(305) 685-7863

Port-au-Prince

Dr Sony Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 27
Tl: 245-6489
Dr Jean
Claude
Desgranges
Interniste
12570 N.E. 7th Ave
305-891-8020
Contrle du Diabte, de
la tension artrielle
Maladies des personnel
ges, Douleurs,
Arthrites, Allergies


1 1.


Offres d'Emploi
LIBRARY SPECIALIST II
( Community Outreach)
Salary Range $ 26,712
$ 39,612 per year)

Requires graduation from an accredited four year
college or university with major course work in
ethnic studies education, public administration, li-
brary science, or related field and two years expe-
rience in libraty work, programming/ community
outreach or public relations, which must bave in-
cluded six months experience in a lead worker
project manager or supervisory capacity or any
equivalent combination of training and experience.
Candidates must possess the ability to read, write
and speak Haitian creole, French and English.
For additional Information visit
www.broward.org/careers or call (954)357-6444
BROWARD COUNTY IS AN EQUAL
OPPORTUNITY EMPLOYER AND
PROVIDER OF SERVICES.

Offre D'emplois A La Maison.

Travail A la Maison Etudiant Ou Retrait,
Homme ou Femme l'Assistance Social.
Salaire $150,00 A 300,00 par semaine
Envoyer vos coordonnes l'adresse suivante:

LES ENTREPRISES
J.C. FORTI INTERNATIONAL
1056 BOUL.. STe ANNE, SUITE,
4.POINTE-AU-PERE, G5M-1M3
CONT DE RIMOUSKI QC

MAKE MORE MONEY
Affordable Health Care
$ 40 per Month
Covers entire Family
Pre-existing conditions accepted
Hospitals, Doctors, Dentists
Prescriptions and more -
Rep/s NEEDED.
No Licence required.
Earn Great Income !
No Insurance.
Call Now !
US Residents only
1-888-282-8240
www.careentree.com/jpahealthcare


veteaupls ffan


Marque : Nissan
Modle :1995
Type :Pick-up
Puissance: 3600 cc
Cylindres : 4
Couleur : Blanche

Marque: Chevrolet
Modle : 1996
Type : Pick-up
Puissance :1300 cc
Cylindres 8
Couleur : Verte
Marque : Cherokee
Modle : 1995
Type : Jeep
Puisssance: 2600 cc
Cylindres: 6
Couleur : Blanche


Organisation
International
vend au plus
offrant, dans
l'tat o ils se
trouvent trois
(3) vhicules
don't les
specifications
sont les
suivantes:


NB: Les frais de douane sont la charge de
l'acheteur
Les vhicules peuvent tre vus
du lundi au vendredi de 10 am 1:00 pm
Date limited de dpot des offres: 21 fvrier 2001
Envoyez votre offre cachete :
1 me Impasse Lavaud # 14
Boite Postale 2020
Attn: Adnistration


'


Points de vente


Restaurant
Miami

Bl

Foucht

Restoran
8267 North
Miami Avenue
T1:
(305)757-6408

Le meilleur griot
de la ville !!

Boston

Fritay Restaurant
The root of Haitian
Cuisine
David Cang
General Manager
Heures d'ouverture:
8:00 am 10:00 pm
Lundi Jeudi
8:00 am 11:00 pm
Vendredi, Samedi et
Dimanche
Dorchester
617 524-5800
Waltham
781 899 9157
Mattapan
617 298 7933


Nouveaux Points de Vente Hati en Marche
Pompano Fort Lauderdale
Chiropractic Office Freeman
901 East Atlantic Multiservices
Blvd
Pompano Beach, 1032 NW 9 Ave
F1 33060 Ft Lauderdale, FI
Tel: 954-781-2500 954 767 0444
Ecl.Island
Eclipse Supermar-
Conmmu- ket
nication Beauty
Services Supply
Inc. 8079 WEST
9290 S.W. SAMPLE Rd
15OAve CORAL
Suite 404 SPRINGS,
Phone 380- (954) 345-0450
1616 Fort
B & L Super Lauderdale
Market & Hati Market
Produce 300 West
12041 W. dixie Sunrise Blvd
Hwy Miami, FI
33161 Transnord
33161
Tl: 305 893-0410 Express
575 E Sample Rd
ompano954-951-2414
Pompano
Beach Becs Baby
Danillos Food Store
Restaurant 519 E Sample
954-781-2646 Rd
954-951-2414




Trois grandes figures de l'Enseignement ont
disparu la semaine dernire:
Il s'agit du Professeur Pierrot Rich, du Centre
d'Etudes Secondaires, du Professeur Edner Saint
Victor
et de la psychologue Madeleine Bourrelly
Laroche.
Nous nous joignons tous les parents, amis, aux
gnrations de jeunes qui ont tenu tre presents
leurs funrailles chantes Port-au-Prince pour
exprimer nos sincres condolances leurs parents
respectifs.


Page 13


1


1


SSi vous habitez
Miami, vous
trouverez votre Hati
en Marche dans tous
les magasins de
Little Haiti ainsi
qu'aux addresses
suivantes:
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
tel 305-893-8950
Etiquette
Barber Shop
15455 West Dixie Hwy
940--9070

AKE BEAUTY
SUPPLIES
12948 W. Dixie Hwy
893-6837
Maxisound
Music Hall
11854 West Dixie Hwy
895-8006

Holy Family
Restaurant
9900 N.W. 7th Avenue
Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
940-9902






Pagel4


AUTRES TITRES


Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No 1


._ .1 Copyrighted Material----~-


i lSyf dictated Contentw "-

--'Available from Commercial News Providers""u"
OMoM


(suite de la page 7)
en tant qu'homme de loi et ducateur n'al-
lez pas rejoindre dans la panoplie de notre
histoire macabre avant et aprs 1996, le re-
gard tonn et hagard de Joseph Nrette ou
le facis cynique d'un Emile Jonassaint. En
d'autres terms, ne vous prtez pas sous
aucun prtexte la tche ridicule de "Prsi-
dent de doublure".
Comme pour Nrette, Jonassaint et
les autres, vos supporters d'aujourd'hui se
dpartiront de vous rapid presto et peut-
tre avant mme que vous n'ayez achev la
tche qu'ils vous ont assigne.
J'allais ajouter Soulouque mais je
m'en abstiens. n fit payer trop cher aux hom-
mes politiques de son temps les louanges et
les flatteries qu'ils lui adressaient en Cour
et le ridicule qu'ils rpandaient sur lui flots
dans le priv. Et quand le moment tait venu
pour lui faire manger le pain amer de l'exil,
ils n'ont pas hsit.
Moi aussi vieil ami, je me suis
brl les ailes dans la vision d'une Hati fire
et prospre. Une tentative de dveloppement
conomique La Gonve m'a cot des
pleurs et des gros sous. Mais je ne me suis
pas dcourag. Je suis prt joindre toutes
forces positives qui veulent continue tra-
vailler pour un dveloppement conomique
national, incluant La Gonve, ma terre na-
tale.
Mon cher Gourgue, fraternelle-
ment je vous enjoins changer de cap.Vous
et certain de vos supporters ont toutefois


mrit de la Patrie en creusant la fosse des
lections contestes. Il nous restera les
enterrer dfinitivement aux nouveaux comi-
ces dicts par la loi et la Constitution.
Si des deux cts de la barricade
nous nous refusons recourir aux affronte-
ments abusifs des rues pratiqus depuis no-
tre clbre indpendance et les remplacer
par un changement dans nos coeurs et dans
nos esprits, alors Hatiens de l'extrieur et
de l'intrieur, noirs et clairs, possdants et
dpourvus, pouvoir politique et socit ci-
vile l'exemple de la majority des peuples
de la terre, nous nous joindrons au pouvoir
que la majority a choisi
malgr des soupons
justifiables pour partir
ensemble sous l'gide
de la vraie dmocratie,
guide par les lois et la
Constitution la con-
qute du dveloppe-
ment conomique et le
progrs sous ses diver-
ses formes. :. .
Nous sommes
tous fatigus de patau-
ger de prs ou de loin
dans la misre et la
crasse. |J,
Fraternelle-
ment et patrioti- I SUCCI
quement, ,SOCi
Viter Juste


(^oITf -HMi


Prf


T


km epoes ora

'-LL.O *- - -_


-- e *


%m _

---
- -
quo>- __
-w 4b NS -
e e ..Imm


- e o
e -
Umm 0 b 1



oe -

b a -0


Donavant B Rayonnera




Sur


et ses environs


1- De Jls aeauxRsrv-ax-50PemersClint


*SOCATransfer C IT SocaCreditel EiN I
SO.CATrans.- ers~ -- AUTO -. _- i CEQUE
Tl: 299-7091 7099
n- wvw.socaban igrroup.com p r


Lettre ouverte Matre

Grard Gourgue


Isuzu

Vre pys de rechanj, Original
NPR -FSR FTR

Rele nou: (305) 594-1922
oubyen vin-n vizite nou nan biwo Miyami
nou-an
7211 NW 46 St
MIAMI, FL 33166

Miami ISUZU ap chache on dealer pou
reprezante li an Ayiti ak an Dominikani

Isuzu

Genuine Replacement
Parts
NPR-FSR- FTR
Call: 305 594 1922
or visit Miami Isuzu
7211 NW 46St
Miami, Fl 33166
Miami Isuzu is currently looking for a dealer
to represent us in Hati and the
Dominican Republic







Mercredi 21 Fvrier 2001
Haiti en Marche Vol.XV No.3


Page 15


S. LITERATURE


Pie

salue la vitalit
(suite de la page 2)
doue, qui fait son chemin, les armes au poing, les yeux
bands, de vrais loups de la creation littraire qui ont dj
franchi tous les obstacles, y compris, malgr leurs limits
d'approche, les obstacles d'auto affranchissement littraire
d'ordre existentialiste. Des auteurs comme Stanley Pan,
Josaphat Large, Louis Philippe Dalembert, Jean-Claude
Charles, Gary Klang, Jol Desrosiers et tant d'autes tu-
dis par Pierre Raymond Dumas dans son "Panorama ..."
ont su dj dtenir les clefs de l'aboutissement dans cette
voie qui force l'crivain tantt au recul, tantt au bondisse-
ment. l y a enfin ceux-l que Pierre Raymond Dumas sem-
ble considrer comme des sous-dous de la littrature et
qui ne font, d'aprs notre perception de son analyse criti-
que, que figure dans un catalogue rien que pour avoir t
quelque peu dans les parages du clich. Jean Robert Loni-
das, Fritzo Canton, KarlToulanmanche, Serge Cham et bien
d'autres sont traits, croyons-nous, avec beaucoup de rigu-
eur par l'auteur du "Panorama de la littrature hatienne de
la diaspora" qui sait au besoin faire usage de priphrases et
de diplomatic dans le ton de son tude critique pleine de
ferveur et si prs de ce voeu perptuel d'ensencement ...

Risques ou limits de l'Ouvrage?
Qui parle de littrature de la diaspora assume du
mme coup sa dmarcation nette et claire par rapport celle
de l'intrieur Se posent alors des questions lies aux con-
ditions territoriales de cette creation dans son processus de
transcription. l y a un double risque. D'abord, celui de l'ex-
tra-territorialit de l'oeuvre, qui peut se permettre d'chap-
per par essence tout space gophysique ou territorial
donn. L'autre risque est celui de la mouvance ou de la
mobilit de son auteur. Celui-ci choisit d'aller et venir en
terre trangre pour des questions politiques ou conomi-
ques, exactement comme ces couples qui s'affangent tou-
jours pour donner naissance leur progniture en terre ca-
nadienne ou amricaine pour des raisons qu'on peut facile-
ment deviner. Quelle est alors la vraie nature de l'oeuvre?
Quel est son lieu de naissance? Il y a tellement de facteurs
qui entrent enjeu: la langue, la naturalisation ou la double
nationalit de l'auteur, la diaspora comme simple lieu de
conception ou d'panouissement, la diaspora comme lieu
d'ancrage ou de ressourcement, la diaspora comme lieu de
publication ou d'dition de l'oeuvre. Faute de cadre ou de
support thorique, faute d'une definition trs contextualise
du concept "diaspora", plusieurs des noms figurant dans le
"Panorama de la littrature hatienne de la diaspora" nous
font premiere vue tiquer Certains jeunes lecteurs peu-
vent par example se demanded en quoi est-ce que l'oeuvre
d'un Jean-Claude Bajeux, d'un Geoiges Castera, d'un Mrs
Welsh, d'un Claude Pierre ou d'un Max Dominique (qui
ont toujours vcu au pays durant les quinze vingt derni-
res annes) participe-t-elle de la littrature de la diaspora?


,rre Raymond Dumas

d'une creation littraire expatrie


Et quelle est la parties de leurs oeuvres rapatrier? Par
ailleurs la mthode adopte par Dumas nous laisse sur no-
tre soif. Anthologie? Recueil d'essais littraires? "L oeuvre"
au sens absolu fait dfaut dans cette anthologie qui laisse
toute la place moins la creation qu' la rflexion critique.

Objectifs et Importance de l'ouvrage
Certains esprits classiques seraient plutt enclins
nous donner un ouvrage plat, d'intention affiche
d'enfermement rien que sur des auteurs consacrs, Pierre
Raymond Dumas nous propose ici une oeuvre ouverte
toutes les creations. C'est le Dumas gnreux et soucieux
d'exhaustivit qui s'est mis l'ouvrage de promotion le
plus important pour la production littraire de la diaspora
hatienne. Le lecteur, comme nous tenons le note n'est
malheureusement pas expos aux oeuvres ou des extraits
lui permettant de se faire soi-mme une ide ample de la
quality. Mais une bibliographie soutient rgulirement les
diffrentes rflexions monographiques et pour tre mise,
n'en pas douter, au service de toute recherche et au dsir
approfondi d'exploration. Pierre Rayond Dumas a voulu
essentiellement faire un "livre-bilan", comme il le dit lui
mme dans sa presentation, un "livre-bilan comme un ef-
fort concrete pour saluer la vitalit du texte hatien expa-
tri." Au-del de ce premier pas, il y a le problme de l'em-
ploi, de l'exploitation ou de l'utilisation de l'ouvrage. Il y a
le problme de sa diffusion, de son accessibility dans un
milieu intellectual qui produit de plus en plus de livres mais


sans savoir quoi en faire? Pourquoi crit-on? Les derniers
vnements raliss l'anne dernire sous les auspices du
Ministre des Hatiens vivant l'tranger (MHAVE) ont
permis d'valuer travers diffrents secteurs, le rle de la
diaspora hatienne dans l'volution de la socit hatienne.
Avait-on compris que sous l'angle littraire dj, le rle de
cette diaspora est dterminant "Pour envisager l'introduc-
tion de ces auteurs au sein des programmes d'enseigne-
ment, quels sont les dfis reliever? La question du rapa-
triement de la littrature hatienne de la diaspora demeure
l'un des grands chantiers du nouveau sicle. Il faut y arri-
ver."
Une ncessit didactique, pdagogique s'impose.
L'utilisation de cet ouvrage dans les coles secondaires su-
prieures ou universitaires. Ainsi que la formation de pro-
fesseurs prts faire connatre aux enfants et/ ou aux jeu-
nes cette littrature qui mrite d'tre connue car elle char
rie nos proccupations esthtiques ou idologiques.
N'est-ce pas Gustave Flaubert qui, parlant de l'un de ses
romans, disait et je cite: "Madame Bovary c'est moi ...". Je
dirais ici pour conclure que la vitalit de cette littrature
telle qu'elle est prsente travers l'ouvrage de Pierre Ray-
mond Dumas, "Panorama de la littrature hatienne de la
diaspora", c'est la vitalit mme de l'auteur qui mrite
(comme tant d'autres) absolument d'tre encourage pour
ses recherches et nombreux travaux offers nos gnra-
tions. Pr l
Pradel Henriquez


"bDarw et m-p .m* &n

CWR--kg rVmuemm Ws com


- 'C Ai u


'- -"Copyrighted Material -.

SSyndicated Content- ..

Available from Commercial News Providers"


e. -
e e - e. ~ e

-~ ~ -*~ oe
e - e m~ e e
- e _______ e
e e ~ e ~ ~ e
C ~ e ~oe B


- .. .








Cb




-
oe ..M





C














Avec M>lodie FM, la vie
n'est plus la mme ...


MELODIE 103.3 FM
Port-au-Prince, Haiti
(509) 221-8567 / 8568

FAX 221-0204
FAX 221-0204


a -


- ammuio u-M gum


-m - lwmm Ct4


Bobby Express
Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
Mi Tew York
Mii Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
5401 N.E. 2ndAvenue T: 758-3278 Church 2825 ChurchAve (718)693-3798
629 N.E. 125 St. 892-6478
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800 Queens 159-35 B HillsideAve (718)523-9216
Fort Lauderdale Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
Fort Lauderdale Washington
28 West Sunrise Blvd 524-1574 Washington
2WesSunrist Bvd5 4 835 Juniper StreetTl 202-722-4925
We604 25th Street 655-4166ach Connecticut
604 25th Street 655-4166 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
Pompano ati
4875 North Dixie Hwy 429-9552 Centre175
128 N. FlarAv 946-4469Rue du Centre # 175
128 N. laglerAve 946-4469 Tl 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
2469 South Orange BlossomsTrail Pour toute information, appelezToll Free
2469 South OrangeBlossomsTrail (407)265-2100 1-800-388-3875 (loride)
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968 1-800427-2622 (NewYork)
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245 Naples
Massachusetts 506 llth Ave N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Immokalee
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941) 658-9229
Fort Myers
2219 Fowler St. (941) 461-0343
Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer
une some pronto pronto, Faites confiance
BOBBY EXPRESS

En plus des operations de transfer d'aigent, nous nous chargeons de faire parvenir
immdiatement au destinataire vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile
et tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.
C'est tout simplement le No. 1 !


lialu %,Il --- -.- .-








1 7 FEVRIER 2001 1


Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No.3


Discours du Prsident Jean-Bertrand Aristide


l'occasion de son investiture le 7 Fvrier 2001


M bese byen ba devan Bondye lap a e m fonn
vwa m nan vwa zanst nou yo pou swete nou tout, yon lbt
fwa ankb: Byenveni nan bl selebrasyon lap sa a.
Bra m louvri, k m louvri, m akeyi nou ak ONE
RESPE.
On resp pou nou e Bravo pou PpAyisyen
On resp e Bravo pou Prezidan Preval,
madanm li, Premye MinisAlexis ak Gouvnman an.
On Resp e Bravo pou tout envite ki sot
aletranje yo
On Resp e Bravo pou 10me Depatman an.
Lakay se lakay
On Resp pou nou chak ki la a e pou tout s m
ak fr m ki nan 9 Depatman an.
Yon ti beze lap sou fron tout ti moun yo, jn yo
ak s m yo.
Pmt Premye Dam av m anbrase manman m,
manman 1, papa 1, s m, Fr, Bofr, tout manm Fanmi an ak
tout zanmi ki ede n ampil sou wout la e yon gwo akolad
lap pou chak fr m yo, san distenksyon.
M di byen, san distenksyon, e m ap kontinye di 1
paske:
Apre 200 zan vyolans politik,
Apre 200 zan vyolans ekonomik,
Gen yon sl chemen kap mennen n
Nan yon delivrans total capital:
WOUT LAPE A.
Se sou wout sa a menm nou tap mache kbt a kbt
l n te kase randevou pou 7 fevriye 2001, isit la, nan Pali
Nasyonal.
Jodya, s m ak fr m yo, ske nou rive la? Kote
nou ye la a? Eske rive a te fasil? Eske nou rive kanmen m?
Yon lavalas aplodisman pou Bondye lap a. Sl pa vante
tt li di 1 sal. Men, l sa bon, f n di 1 bon. Pp la fb, f n
di 1 f. Pp la entelijan, fb n di 1 entelijan.Aplodi Pp
Ayisyen lavalaseman. Chapo ba pou Prezidan Preval,
Premye Minis la ak Gouvnman.
Ekselans, Prezidan Preval, soti 7 fevriye 1996
rive 7 fevriye 2001, ou aksepte anpil sakrifis poi
demokrasi k te simen an te rive donnen. Malgre sezon
sechrs, ou rouze ak dlo pasyans e nou rekblte kanmenm.
Ekselans, pmt mwen ranmase vwa plizy
milyon Ayisyen pou m di w plizy miilyon msi pou fidelity
w nan sevis Pp la. Nou te renmen w e nap toujou renmen
w.
Kbm agronbm, wa ede m chwazi pi bl woz kap
souri nan jaden rekonesans la pou ofri madamm ou Jeri,
pitit fiy yo, manman w, s w ak tout kt fanmi an.
Excellence, comme en ce 7 Fvrier 2001,Amour
et Paix s'embrassent pour ouvrir les yeux du coeur la
Premire Dame Minouche se joint moi pour embrasser
Gri et toi, notre frre.
S m ak fr m, se nan jaden demokrasi a m
kontan chwazi woz resp ak lap pou m ofri tout pati
politik ki nan opozisyon an.
Je suis le Prsident de tous les Hatiens. Et, je
serai le Prsident de tous, sans distinction.
Apr 200 zan vyolans politik,
Apr 200 zan vyolans ekonomik
Gen yon sl chimen kap mennenn
Nan yon delivrans total capital:
WOUT LAPE A.
Demokrasi bezwen ni opozisyon, ni Lavalas.
Antan n pou n antan n nou.
Jan atik 4 Konstitisyon an di 1: Nou se fr ak s. Donk,
nou se pitit menm manman an.
Jodi 7 fevriye 2001 sa a, siAyiti, Manman nou,
te gen zry pou tande, zye pou gade ... Li ta p gade n nan
zye e souri av n paske n seAyisyen.
Ayisyen se lespwaAyiti. Lespwa f viv e fk nou
viv ak 2 pye n sou t, 2 bra n louvri pou n akeyi youn lt
sou wout dyalbg la.
Dyalg pou n toujou genyen:
1) Deblokaj politik
2) Deblokaj ekonomik.
Dyalg pou n debloke peyi a pandan n ap bloke
ensekirite a. Nou kapab Nou ka f 1 !
Si Ayiti manman nou te gen pye pou mache, bra
pou pote, ala mache 1 ta mache pote limy lap a nan tout
Peyi a.
Nou menm pitit Peyi a ki gen lespri pou konprann
e yon k pou renmen sa k bl, nou konprann se ak lespri
renmen an n ap fAyiti nou an vi n pi bl ...
Jan sa bl l ti moun kou granmoun manje vant
deboutonnen!
Depi pri manje desann, kouran lespwa monte. L
sa a menm si pa gen kouran EDH, kouran lajwa ka monte
sti nan 110 volt tonbe nan 220 vblt.Af pen kotidyen an,
se yon dwa sakre.
Bese lavich egal Bese tansyon
Bese chomaj egal Bese tansyon
Bese tansyon egal Ogmante lap.
Travay pou Peyi n vin bl se pote kole chak jou
pou yon jou nou rive gen manje pou tout moun, kay pou
tout moun, lekbl pou tout moun, sante pou tout moun,
menmjan jodya gen libte total capital pou tout moun pale
libe lib.
Gras a Lavalas, af baboukt diktati a: Pa gen sa
pys.
Gras a Lavalas !...
Gras a Lavalas !...
Ak Lavalas, fbk tout moun san distenksyon pale
san k sote, dbmi san k sere, leve san k kase.
Nan Site Soly, Raboto, Lafost Okap, fbk gen
lap nan tt lap nan vant.
Soti Sent Elen Jeremi pase Lasavann Okay vire
Kafou, Kafou fy, Matisan, Lasalin, Sen maten, Bl, F
Nasyonal, fbk gen lap nan tt, lap nan vant.
Nan. laplenn, Kwadbouk, Taba, Dlma,


Petyonvil, Kenskbf: Nou pa p f lap e n refize viv ni nan
miz, ni nan laperz.
Kit se nan N, Nodws, Nds, tonbe nan Sid,
Sids, Grandans vire nan Latibonit, Plato Santral, tounen
nan Lws pap gen kale ws nan kwape ni miz ni laperz.
Men nan men ak Lapolis, fk youn kore lot, youn
soutni lIt, pou n rive debloke Peyi a, e bloke ensekirite a.
Polisye yo av n se fr ak s. Resp pou yo.
Misyon yo se: Proteje ak svi.
Tt ansanm, tt anplas, fb n rive debloke Peyi a
nan bloke ensekirite a.
Sa a se revandikasyon 8 milyon ayisyen isit, plis 2
milyon lot b dlo.
Nou vote m pou sa, nou pase m ld. E m di nou:
vos ordres!
De l'ordre, nous en avons besoin De la discipline,
certainement De l'autorit de l'Etat, absolument !
Wi, nou renmen met ld nan dezbd, e konsa tou,
nou renmen tout sa KI PWOP
Se nmal, nou genyen 1 nan san nou. San nou
pwp e se sa menm nou w ak je n nan anpil katye popil.
Konpliman! Toujou kenbe katye yo pwp pandan m ap veye
pou Bourik pa travay bay chwal galonnen.,
L Peyi nou bl se figi n ki bl. L n f twalt vil
yo se nou tout ki santi bon.
Menm pwbpte sa a, se li nou deside mete anndan
bwat Leta yo.
Sitirans pou koripsyon, ZEWO. Sitirans pou vol,
ZEWO. Sitirans pou abi, ZEWO. Sitirans gabji, ZEWO
Kanta pou machine Leta, gaz Leta, lajan Leta, se pa
sitirans ZEWO, se ZEWO BARE.
Atik 136 Konstitisyon an di: travay Chf deta a se
kontwole si tout svis Leta yo ak administrasyon piblik la
mache kbrk. F sa mache kork se te youn nan bl rv
Toussaint Louverture.
En janvier 1801, Toussaint Louverture, voulant
transformer ce coin de terre en un lieu o tous les hommes et
toutes les femmes devraient dsormais vivre en libert, posa
un geste d'une porte rvolutionnaire sans prcdent : la
promulgation de notre premiere Constitution.
1801 2001, une longue march historique de 200
ans!
200 ans de lutte contre la mort !
Si pour le drapeau, pour la Patrie, mourir est beau,
que c'est beau de vivre en donnant le got de vivre aux fils
et aux filles de la Patrie!
1801 2001, 200 ans de lutte guides en 1801 par
la 1re Constitution et depuis 1987 par la dernire Constitu-
tion proclame par le people Hatien pour :
Garantir ses droits inalinables et imprescriptibles
la vie, la libert et au bonheur
Pour implanter la dmocratie qui implique le
pluralisme idologique et l'alternance politique.
7 fvrier 1991 7 fvrier 2001, cela fait exacte-
ment 10 ans que des bulletins de vote et non des fusils, nous
avaient conduit ici pour rendre fconds les rves deTous-
saint Louverture, de Dessalines et de nos anctres...
Cette dcennie s'inscrit dans la longue lutte
hroque remontant l'aube du 19me sicle. Priodes
douloureuses qui ont vu les complots trams contreTous-
saint Louverture, renverser l'arbre de la libert.
Si, il y a exactement 10 ans, le Peuple Hatien
plant l'arbre de la dmocratie, il est bon de souligner que
les racines ont t tellement profondes et vivaces que cet
arbre a rsist la tempte du coup d'Etat de 1991 et aux 3
annes de scheresse qui l'ont suivie. Parce que nous-
mmes, nous sommes ses racines profondes ...
Nou la djanmdjanm pou n donnen lap nan tt,
lap nan vant.
Comment y parvenir ? Par la publication en
dcembre 1999 de notre livre "Investir dans l'humain" et de
notre programme conomique", un an plus tard, nous avons
clairement trac les axes stratgiques devant nous conduire
cet objectif.
Notre option politique et conomique vise d'abord
la personnel humaine. Oui l'homme Hatien et la femme
Hatienne disposant d'un formidable potential de raison, de
grandeur, de courage, de bont, de gnie et d'intelligence.
De l'Homo habilis l'homo erectus, de l'Homo
sapiens l'homme Hatien, nous suivons l, le fil conducteur
d'une intelligence qui n'a cess de grandir
Investir dans l'humain ouvre la voie ds lors une
croissance conomique qui implique: reduction de la
pauvret, creation d'emplois, integration social, vanouis-
sement des ingalits et paix social. Cette paix pour
laquelle Platon etAristote se sont tant battus.
L'histoire d'Hati comme celle de la GrceAntique
est traverse par des luttes rcurrentes entire concitoyens, par
de vives tensions et des explosions de violence. Violence
psychologique et physique !
Heureusement ces philosophes et phares de la
pense politique grecque avaient bien compris le besoin de
promouvoir une large classes moyenne pour maintenir les
conflicts d'intrts un niveau compatible avec la paix
social.
De Athnes Port-au-Prince, des cits grecques
nos villes de provinces, au del du temps, il est urgent,
precise notre programme, de bien comprendre les enjeux
macro-conomiques pour dissiper les nuages d'illusions et
de frustrations, garantir par cette approche la paix social et
la stability politique.
Les dfis sont multiples. Il s'agit en effet de:
1.- Crer ce climate de paix et de scurit o tous
les secteurs de la socit pourront participer pleinement.
2.- Relancer l'conomie national.
3.- Restaurer les Institutions de la Rpublique et
assurer leur indpendance et leur fonctionnement au service
de la Nation.
4.- Moderniser l'administration publique et
promouvoir la formation des cadres professionnels.


5.- Encourager le dveloppement et le finance-
ment des parties politiques conformment la loi.
6.- Reconstruire le pays partir de la base, donc
partir des 565 sections communales.
Bref, Dmocratiser la Dmocratie
Nous aurons un Etat stratge et rgulateur
dynamisant la croissance humaine et conomique. Nous
avons dfinitivement repouss les formules de dmocratie
muscle ou de despotisme. Notre option doit videmment
se nourrir la source de la source car la rforme vient d'en
haut mais la revolution pacifique vient d'en- bas.
Deux concepts cls sont retenir : Rgulation et
Partenariat.
La stratgie de notre programme vise l'tablisse-
ment du partenariat entire les secteurs public et priv, le
enforcement d'un Etat de droit qui garantisse des politi-
ques ouvertes et durables, la justice pour tous, la transpa-
rence en tout et la participation de tous.
Grce nos richesses humaines, historiques et culturelles,
nous parviendrons la rgnration du tissu social.Aussi,
avions-nous retenu les 5 axes suivants :
1.- Infrastructure
2.- Production national
3.- Education
4.- Sant
5.- Justice et scurit pour tous
Venons-en aux infrastructures.
Dans le court terme, les pouvoirs publics
entreprendront les grands travaux d'dification d'ouvrages
d'intrt collectif, indispensables au dveloppement. Dans
ce cadre particulier, les possibilits sont immense. C'est le
domaine par excellence des travaux forte intensity de
main d'euvre: entretien routie; extension des systmes
d'irrigation, rfection des btiments collectifs, voiries et
rseaux divers ...
Aussi dans le plan quinquennal 2001-2006,
dcoulent ces principles actions :
.Rhabilitation de 775 km de Routes Nationales.
SRhabilitation de 220 km de Routes Dparte-
mentales.
SConstruction de 800 km de Routes Intercommu-
nales
Construction de 500 km de Routes Rurales
Construction de 100 km de voiries urbaines
revtues Port-au-Prince
Construction de 57 km de voice urbaine en
province
Construction de 20 ouvrages d'Art.
Montage d'un systme d'Entretien Permanent
Mise en place d'un programme de formation de
cadres.
En ce qui concern les aroports, l'objectif, pour
le prochain quinquennat est de :
ramnager cinq aroports nationaux;
rhabiliter les aroports internationaux de Port-
au-Prince et du Cap Hatien;
reprendre les activits de la ligne national de
transport arien.
Qu'il s'agisse du transport arien, maritime ou
terrestre, nous souhaitons d'ores et dj bienvenue nos
futurs partenaires. En tmoigne le rseau SERVICE PLUS.
Avantaj pou Leta !Avantaj pou prive.
In en sera de mme pour la production et la
furniture de l'nergie lectrique.Avantaj pou Leta !
Avantaj pou prive.
Pour dvelopper le vaste champ de la tlcommu-
nication, nous n'attendons que nos futurs partenaires.
Avantaj pou Leta! Avantaj pou prive.
De mme, passant de l'axe infrastructure l'axe
production national : Avantaj pou leta Avantaj pou prive.
Plus de 60% de la population active oeuvrent dans le
domaine agricole. La Population ne cesse de crotre un
taux de prs de 2% l'an. Il imported de transformer les
conditions archaques dans lesquelles se dveloppe
l'agriculture.
Un pays de paysans sans terre 40%! La rforme
agraire en course va contribuer l'amlioration des
conditions de travail de nos paysans.
Les terres cultives s'tendent sur 907.800 ha, ce
qui quivaut au tiers du Territoire national. Si l'on ajoute
les zones dites pastorales, on obtient 1.407.800 ha de terres
exploitables.
Mais, comme on le sait, pour promouvoir la
production agricole, il faut absolument de l'eau. Jusqu'
present nous n'avons que 77.000 ha de terres arroses.
D'o notre volont d'actualiser le message du Gouverneur
de la rose. Le territoire d'Hati reoit environ 40 milliards
de m3 d'eau chaque anne. De ce volume, peine 10%
s'infiltrent dans le sol. Tout le reste s'vapore ou s'en va
la mer.
Une gestion rationnelle de cette richesse naturelle
nous permettra de passer de l'insuffisance la suffisance
en matire d'eau.
L'agriculture hatienne reprsente prs de 37% du
PIB national, occupe plus de 80% de la main-d'oeuvre
rurale et nourrit actuellement prs de 60% de la population.
Le plan de dveloppement national vise essentiellement
atteindre la scurit alimentaire, par un accroissement de la
production des denres alimentaires de base et de protines
animals.
Avec environ 30.000 pcheurs oprant en mer et
plus de 850 dans les eaux continentales, l'ensemble du
secteur des pches gnre plus de 100.000 emplois directs
et indirects. La production national qui est de l'ordre de
5.000 tonnes/an, est de toute manire insufisante pour
rpondre aux besoins du pays. Et nous importons chaque
anne quelques 16.000 tonnes de poissons entranant des
fuites de devises de prs de US $13.000.000.
Nous allons donc doter le pays d'une politique en
(voir Message Investiture / 17)


Pagel6






Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol.XV No.3


1 7 FEVRIER 2001


1 Pagel7


Message d'Investiture...


(suite de la page 16)
matire de pche et inscrire l'industrie de la pche dans la
stratgie de dveloppement industrial.
Chers Compatriotes, vous qui avez des terres,
voulez-vous les cultiver ? Cherchez-vous des partenaires ?
L'Etat aussi est en qute de bons partenaires :Allons-y !
Avantaj pou Leta! Avantaj pou prive.
Dans le domain de l'industrie, Hati a
aujourd'hui, selon les experts, le potential extraordinaire de
se transformer en ple d'attraction. Pour relancer ce
secteur, il nous faut :
Faciliter la mise niveau de l'industrie national
en fournissant une aide aux entreprises qui emploient
largement la main d'uvre locale.
Encourager l'implantation de zones franches.A
travers le pays, nous comptons en crer 14 qui auront la
capacity de gnrer 140.000 emplois. Elles seront rgies
par les lois devant respecter les droits des travailleurs, des
investisseurs et protger l'environnement.
Avec la redynamisation de l'artisanat, le march
doit contribuer la creation de dix mille (10.000) emplois.
Nous envisageons la consolidation de l'Ofice National de
l'Artisanat qui permettra:
Sla creation d'ateliers de formation dans
chaque dpartement;
l'attribution de lignes de credit spciales
aux artisans;
l'exploration du march international.
Posant des jalons pour relancer leTourisme, nous
nous fixons des objectifs clairs: 7.000 chambres d'htel de
plus, pour 2004. Trois types de tourism sont retenus selon
leurs exigences spcifiques, en collaboration avec les
partenaires des secteurs priv et public:
le tourism de plages
le tourism cologique
le tourism cultural.
L aussi, nous attendons les futurs partenaires:
Avantaj pou Leta Avantaj pou prive
Que serait l'Hati de demain sans une education
adapte la ralit d'aujourd'hui ? La rponse viendra de
L'Etat Hatien et de ses partenaires. Notre option est :
l'Education pour tous. En effet, 67% des lves des deux
premiers cycles du fundamental frquentent un tablisse-
ment priv. Dans le secondaire, les tablissements sont
privs 75%. L'ducation a un cot trop lev pour les
families aux resources limites. Pourtant tous les enfants,
garons et filles de toutes les categories sociales, ont droit
une education de quality.
Nous voulons faire du jeune hatien un homme,
une femme dynamique, bien form, producteui heureux de
participer la reconstruction de son pays.
......La mise en cuvre de notre programme qui se
rfre au Plan national d'Education et de formation
labor, nous permettra:
D'atteindre en 2004 un taux net de scolarisation
de 90% en construisant une cole
fondamentale dans chacune des 565 sections communales
et des centres de formation professionnelle pour les jeunes
gens des deux sexes.
D'laborer de nouveaux curricula pour l'cole
fondamentale et l'cole secondaire. Entreprendre la
formation systmatique des enseignants.
D'laborer une nouvelle loi sur le fonctionne-
ment des coles prives, primaires et
secondaires obliges de garantir l'excellence.
Garantir l'autonomie de l'Universit et les
resources financires indispensable son dveloppement.
D'ici la fin de notre mandate nous parviendrons
un taux de scolarisation passant de 67% 90% et un taux
d'alphabtisme de 45% 80%.
Du champ de l'Education au champ de la sant,
nous sommes guids par le mme esprit du partenariat:
Avantaj pou leta Avantaj pou prive.
L'Etat a pour obligation de garantir le droit la
sant de tous les citoyens. L'option pour les sons de sant
vise mettre l'emphase sur:
SL'efficacit et l'efficience dans la
prestation des soins.
La globalit et l'intgration des soins. -
La prennit des interventions en sant.
SLa disponibilit et l'accs aux mdicaments
essentiels.
Un citoyen en bonne sant contribuera plus
efficacement au dveloppement du pays.Tous les efforts
devront tre entrepris pour qu'en 2004 toutes les sections
communales possdent non seulement une cole, un centre
d' alphabtisation, mais aussi un.centre de sant.
Une refonte radical du systme actuel de sant
constituera une condition sine qua non des changements
esprs.
C'est ce qui nous permettra la fin du quinquen-
nat de voir le taux d'accs de la population aux services de
sant passer de 45% 80%.
Chers concitoyens et concitoyennes, qu'en est-il
de la sant de notre systme judiciaire ? Est-il malade ou
trs malade ?
Pour combattre l'impunit et permettre tous
d'avoir accs la justice, nous voulons :
Dmocratiser la justice, ouvrir l'accs aux plus
ud6 *'i


commune


. Crer un tribunal fonctionnel dans chaque
e.
. Moderniser notre systme judiciaire.
. Crer des tablissements pnitentiaires rgio-


naux.
Nous atteler la professionnalisation de la
Police Nationale.
Des femmes au sein de la Police, des femmes au


sein de l'appareil judiciaire, nous en avons besoin. En efet,
les femmes interviennent dans tous les domaines de la vie
hatienne. Nous envisageons de:
Mettre en oeuvre les moyens ncessaires
l'limination de toutes les pratiques de violence spcifique-
ment exerces contre les femmes.
Mettre en oeuvre des politiques de communica-
tion orientes vers la promotion des droits de la femme,
remettre en question les strotypes et ingalits entire
homme et femme.
Crer les conditions pour assurer la participation
pleine de la femme hatienne aux sphres suprmes de
decision politique, conomique et financire.
Une question primordial et essentielle pour les
femmes et les hommes du 10e Dpartement est l'octroi de la
double nationalit.
En attendant que la question de la double nationa-
lit soit tranche constitutionnellement et que, par voie de
consequence, la condition des Hatiens d'origine soit fixe,
il imported d'envisager notamment pour les problmes
spcifiques, des solutions plus.rapides moyen terme.
Pour y parvenir sans heurter la Constitution de
1987, une autre voie lgale peut tre utilise, savoir:
recourir l'abrogation de toutes les dispositions de lois qui
ont des effects sur la condition des Hatiens d'origine
jouissant d'une autre nationalit.
Chers concitoyens, (nes), chers amis (es)
Vu le poids des enjeux financiers, notre politique
macro-conomique ne visera nullement nous maintenir
dans une camisole de force. Il nous faudra l'octroi de
resources additionnelles pour garantir le dveloppement
durable, poursuivre les rformes de l'Etat, conformment
aux intrts du pays.
Conformment la loi vote par la 46e Lgislature,
les conditions dj ngocies pour l'obtention de nouveaux
prts de la part des institutions multilatrales, impliquent la
modernisation de plusieurs entreprises d'Etat.
Les rformes macro-conomiques ne sauraient
s'opposer note politique visant la reduction de la pau-
vret. Cela nous renvoie au filet de scurit social ou fonds
sociaux d'urgence pour ainsi ramnager les dpenses
publiques en faveur des pauvres, mme en priode d'aust-
rit budgtaire.
Il va de soi que la lutte pour la reduction de la
pauvret exige qu'on extirpe toute forme de corruption dans
les pouvoirs publics par l'application des measures adminis-
tratives et pnales, tout en dfinissant et en mettant en
oeuvre certaines dispositions incitatives, encourageant ceux
qui se conforment la loi.
Enfin, enfin, la mise en euvre de notre pro-
gramme, nous conduira progressivement des rsultats
significatifs tels que :
1.- Une croissance du produit intrieur brut (PIB)
de plus de 4%, suprieure la croissance moyenne annuelle
de 2%.
2.- La reduction du taux d'inflation de 15.3%
moins de 10%.
3.- La reduction du taux de chmage de 60%
45%.
4.- La creation d'environ de 500.000 emplois
stables dans les secteurs public et priv.
5.- L'augmentation du niveau d'autosuffisance
alimentaire de 30%.
6.- L'tablissement d'une cinquantaine de contracts
de partenariat entire les secteurs public et priv
7.- La formation de groups conomiques dans le
dixime dpartement qui pourraient renforcer les investisse-
ments d'au moins 50%.
8.- La gnration de 348 MW additionnels
d'nergie lectriques et la reduction des pertes en dessous de
20%.
9.- Un taux d'accs de la population l'eau potable
-en milieu rural : de 16% 70% ;
en milieu urbain : de 44 80%
S10.- L'amlioration, la rehabilitation de plus de
3.500 kilomtres de routes secondaires et tertiaires et 2.000
kilomtres de routes primaires.
Chers concitoyens, nous y parviendrons, au-del de
nos differences

As Martin Luther King once said: people can
differ and still unite around common goals. Indeed, from the
1.3 billion people living with less than 1 dollar a day to the
richest people of the world, we all seek happiness.
Happiness is a common goal around which we
are united.
Thank you to ail our distinguished guests for
being with us today. Your presence honors this historic
occasion and contributes to the happiness of the day
When dialogue replaces confrontation, it leads to
peace and keeps the flame of happiness alive. Here in Haiti
we are committed to dialogue.
When it is the ballot, and not the bullet, that is the
agent of change, it paves the way for a better life.This is
what we have in our country
When commitments are honored, stability and
mutual respect are insured. This is the spirit that guides us
today. We will continue to implement the 8-point accord
reached last December as we know it is an important step
that will lead to lasting peace.
While we are committed to making democracy
flourish, we renew today our determination to invest in
human beings. It is this path that will best lead us towards
economic growth and peace.

A nuestros amigos de los paises vecinos aquf
presents, un saludo especial y un abrazo fratemal! iQu
honor para nosotros estar con Ustedes, hermanos de la Patrfa


grande!
Hoy mas que nunca, la solidaridad se revela
indispensable para garantizar la paz verdadera de nuestro
continent. Sembradas por nuestros antepasados, las
semillas de la solidaridad han crecido, se han desarrollado
hasta transformarse de una manera maravillosa, en el arbol
de la cooperacin.
iQu alegrfa seguir celebrando la boda sin
divorcio entire la Repdblica Dominicana y la de Haitf,
puesto que somos dos alas de un mismo pjaro!
De acuerdo con nuestros hermanos Dominicanos,
podemos a crear una corporaci6n mixta trilatral para el
desarrollo de la frontera Dominicano-Haitiana.
iQu testimonio tan hist6rico nos estn dando la
presencia de la prestigiosa delegaci6n cubana y la de tantos
hermanos y hermanas cubanos que se han entregado aquf
mismo para que crezca la vida que pasa por la salud.
Al dinamizar boy la cooperaci6n bilateral entire
nuestras naciones del continent, estamos reforzando la
Unidad establecida entire Simn Bolivar yAlejandro
Ption. Por eso, con los ojos del corazn, seguimos
mirando el trozo de tela de color amarillo que Sim6n
Bolivar afladi6 a nuestro bicolor azul y rojo para que
naciera aquf en Jacmel la bandera de nuestros paises
hermanos Ecuador, Colombia y Venezuela cuyo Ex-
Presidente, Don CarlosAndrs Prez, saludamos con
much afecto.Antes, fue este trozo de tela amarillo,
hoy es el tejido de solidaridad. iQu gusto trabajar juntos
para la multiplicaci6n de los frutos de la libertad!
Salud y Educacin son frutos de libertad.iQu
por siempre sigamos compartiendo pan de libertad con
todos aquellos que desean justicia, amor y Paz!

Voil pourquoi, chers amis, nous afirmons
qu'Hati peut et doit se transformer en un vaste chantier au
3me millnaire. C'est prcisment par cette voie que nous
arriverons firement au rendez-vous historique de 2004.
Dans trois (3) ans, nous clbrerons le Bicente-
naire de notre indpendance.
3 ans de march pour nous rendre ce rendez-
vous unique.
3 ans de dur labeur pour prparer cette clbra-
tion et goter aux dlices de la gloire: Gloire de nos aeux.
Les hommages ds nos Hros sont ncessaires
l'quilibre social.
Z Nahon Metsouyan!
C'est just! Merveilleux!
Z Nahon! Metsouyan!
Comme se serait exclam le juif sage et intelli-
gent!
Le sang de nos anctres, ce sang de gloire et de
dignit, nous l'avons vu irriguer le sol amricain,
Savanah, contribuant ainsi la conqute de l'indpen-
dance des Etats-Unis en 1783.
Sang de liberty et de solidarity, au-del des races
et des frontires. Sang de la 1re Rpublique ngre du
Monde !
Comme la veine cave ramne le sang au coeur
que ce bi-centenaire ramne le sang patriotique au coeur de
tous les fils et filles de la patrie commune.
Les dfis reliever sont de taille. Par l'unit dans
la diversity nous y parviendrons. Entre nous concitoyens, il
en sera toujours question, car: l'union fait la force. La force
des vainqueurs et des vaincus.
Bis vincit, qui se vincit in victoria.
Celui qui sait se vaincre dans la victoire, est deux
fois vainqueur
La force de cette unit fera jaillir un faisceau de
lumire. Ainsi pour scruter l'avenir notre jeunesse n'aura
besoin ni de telescope, ni de lunettes astronomiques, ni
mme de jumelles: il leur suffit les yeux de la raison et
ceux du coeur. L o vibrent les jeunes amoureux de la
Patrie commune, l'on se regarded au blanc des yeux.
Et quand, pour le Pays, pour la Patrie, un sacrifice
patriotique s'impose, il fautconveger les regards vers le
Bicolore et dire:.
:Hati, oui! Haili, d'abord!
Jeunesse de mon Pays Vous tes l'Hati du 3me
millnaire! La plus grande richesse du Pays, c'est vous! Le
plus grand capital d'Hati, c'est vous!
Notre avenir, c'est vous!
Notre espoir c'est vous!
Jeunesse de mon Pays, je crois en vous! Quand
vous souffrez, sachez que je souffre avec vous. Quand
souffle le vent du dsespoir rappelez-vous ces mots
clbres du philosophy Snque :Animus ex ipsa
desperation sumatur Puisons notre.courage la source de
notre dsespoir. Tout au long de cette longue march en
votre compagnie, je ne cesserai de chanter:
Aimer ma Patrie
C'est aimer
La Jeunesse de mon Pays.
I love you.
A l'horizon de ce Bicentenaire, continuous
revitaliser notre tissu social en favorisant la participation
de tous, l'avnement de la nouvelle Hati. Notre rle, en
effet, est de garantir une bonne gestion des afaires de
l'Etat moderne pour qu'enfin rgnent la paix et la scurit.
Paix des coeurs et des entrailles.
Scurit des vies et des biens.
Champion du monde de la resistance, nous
clbrerons la renaissance au sommet de 2004, mais d'ores
et dj, en ce 7 fvrier 2001, nous clbrons l'closion
d'une re nouvelle pour une Hati socialement just,
economiquement libre et politiquement indpendante.
A vous tous,
Beaucoup d'amour!
A Hati, mon amour,
Bonheur et Paix !
Jean Bertrand Aristide


----- -~------ ~ ---- ~~-~- I


a







Page 18


I Nn Jeii1 I


Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No.3


B |A IL |C 104N
1 1 1 1 1OI


Solutions de la semaine pass

Solutions de la semaine passe


Allez de BALCON MILLES, en utilisant des mots du
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par
line. MotsCachs


ZSUHOHLCCOXELISZ
X E Q BROTH ERSP OSSE
K D Y X ONAA CI IWHG Y B
VRWAG NMCI G VQ CN KT
V H VX D Z RH VI J D X I J J


Trouvez les orchestres auteurs des 15 airs les plus populaires du
Carnaval 2001 (Compas, Ragga Rap, Racines) dans le carr ci-dessus


Solutions de la
semaine passe:
HATI


le- 11: li it


* GRILLE DES PROGRAMMES"


A ir ,- 41l" dee


i~3- O3~


E~M


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
tel: 221-8567 / 221-858/ Fax 221-0204
mail: enmarche@haitiwolrd.cmURL; www.haitienmarche.com


5h00 6h30

6h30-7h00


7h00- 9h00








10h00-Midi


Bon Rveil en musique

Au Pipirit chantant
premier journal crole avec Yves Paul Landre

Mlodie Matin avec Marcus
Informations, Interviews, Analyses
7h15 : Au quotidien avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec Rooselelt Jn Franois
7h35: L'Actualit en Bref avec Yves Paul Landre
7h50 : Les sports' avec Smith Griffon et Captain Bill
7h 55: 1'Editorial

Le disque de l'auditeur
avec Smith Griffon


12h00-12h15 Le Midi
Un rsum des informations avec Villette Hertelou

12h15 2h00 Lady blues (elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

2h00- 3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons franaises avec Lucien

3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Captain Bill

5h00 Nouvelles

5h30-7h00 Les Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Lutchano

8h30-9h00 Soir Informations
10h00 Notre Grand concert
L'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque Musique"
Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche)


9h00 et ...


Cavaliers prenez vos dames Chaque Samedi
Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d' hier


En Bref
(suite de la page 2)


000


Deux commissions ont te cres au Snat de la Rpublique et la
Chambre des dputs pour s'occuper du dossier du Premier ministry
dsign.
La commission du Snat est compose de cinq membres don't les
snateurs: Dany Toussaint, Victor Magloire, Norma Fort, Simon
Dieuseul Deras et Nadia Mondsit
Celle de la Chambre basse est compose de 9 dputs:Amberville
Gilbert, Raymonde Rival, DubrusAndhy, Boss Calixte, Wilkens
Chandy, Odig Daricot, Rode Excus, Yves Chrislatine et Desulysses
Jean-Marie.
Le president du Snat, Yvon Neptune, a indiqu qu'une correspondence
doit tre incessamment adresse au prsidentAristide pour lui faire part
des dmarches en course au Parlement autour de la designation de Jean-
Marie Chrestal comme Premier Ministre.
Ce dernier, aprs avoir demand dcharge devant la Cour suprieure des
comptes, a soumis ses pieces au Parlement pour examen.
Le president Bush prsente ses flicitations au
president Aristide et exprime son attachment
'accord en 8 points trouv en dcembre dernier
Le president des Etats-Unis, George W. Bush, exprime "ses meilleurs
voeux et ceux du people amricain au nouveau president hatien, Jean
Bertrand Aristide", l'occasion de son retour au pouvoir le
7 fvrier 2001.
Dans une lettre date du 13 fvrier adresse au chef de l'Etat hatien, le
president Bush a indiqu que "les multiples dfis auxquels Hati fait face
actuellement auront besoin de votre inbranlable leadership pour qu'un
avenir prospre et dmocratique soit garanti au people hatien".
"Vous vous tes engag trouver une solution aux controversies qui
entravent l'avancement du pays. Dans cet objectif, votre implication
dans un dialogue avec la mediation international dmontrera votre
determination personelle concrtiser cette promesse", crit le president
Bush.
Le chef de la Maison Blanche souligne que "l'accord en huit points
trouv en ddembre dernier (avec le president Bill Clinton) est un bon
point pour amliorer les relations entire Hati et les Etats-Unis et pour
l'avancement des intrts du people hatien". Cet accord prvoit
notamment la resolution des controversies nes des
snatoriales du 21 mai 2000, la formation d'un nouveau conseil lectoral
provisoire, la participation de l'opposition et de la socit civil au
prochain gouvernement et le enforcement des relations hatiano-
amricaines dans la lutte contre le narco-trafic.
Soulignant l'importance de ces questions, Geoge Bush a ajout que
"l'Ambassadeur Brian Dean Curran, qui est mon reprsentant person-
nel, est prt collaborer avec vous afin que nos deux pays puissent
oeuvrer

Le president Aristide salue le gestee patriotique"
de 6 snateurs de la Rpublique
Le chef de l'Etat hatien s'est rjoui
vendredi de la decision de 5 des snateurs de Fanmi Lavalas de
s'abstenir de participer aux sances du Snat de la Rpublique.
Jean Bertrand Aristide indique que ce geste participe d'un ensemble de
sacrifices dj consentis par l'organisation politique Fanmi Lavalas en
vue de favoriser un denouement de la cruise hatienne.
"C'est un pas dans la bonne direction", a dclar le chef de l'Etat qui
s'exprimait l'aroport Mas-Gat son retour de la Barbade o il a
particip la 12me reunion intersectorielle des chefs d'Etat et de
gouvernement de la Carabe.
Selon M. Aristide, ce geste patriotique des snateurs mrite d'tre
encourage. Il dclare esprer que cette decision trouvera la
(voir En Bref... /20)


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

EU

DAV

LE

I I I I I I I I
Solutions de la semaine passe:
P E R CAGE


a


i


M


,------~---~----~---~-,


L LESJEX D SR U







Mercredi 21 Fvrier 2001
TTati en Marche Vol.XV No.3


Sti gout pa ti gout


Page 19


akJan Mapou I


BOARD OF EDUCATION NAN MIYAMI DEKORE LIBRERI MAPOU:



Jan Mapou devan kontwa Libreri Mapou ki chita nan k Little Haiti, nan Miyami
Anvan konferans ki te fet sou edikasyon- vre konprann youn elv epi prevni katastwf tankou
an derape, Carline Faustin youn ekzekitif nan Mi- katastwf ki frape fanmi Murat-a. Mt Zen di Carline
ami-Dade Board of Education sou non Board la msi, youn msi ki chaje ak fyte pou travay nou tout
te renmt twa plak bay 3 reprezantan nan konnen l'ap fe san pran soufki se te nan COIN, kit se
kominote-a pou travay yo ak kontribisyon yo nan te nan radyo, kit se te nan konvsasyon ak zanmi
domn edikasyon. Ak youn souri lakontantman, depi Ayiti rive jouk nan dyaspora-a.
li rele Dt. Claude Charles ki pa janm rate youn Epi se te tou pa Mapou. Travay edikasyon
okazyon pou li pataje konesans antwopolojik li yo nou derape depi nou te jenn gason Okay Difon kote
ak piblik Ayisyen nan Miyami-an. Claude Charles nou te fonde ak kk kanmarad Twoup Scout St. Louis
grate tt li. Li toujou bon Mt la di pou santi gen nan Gabyon ak Scout Philippe Guerrier Okay nan Lise
mounn ki apresye youn travay w'ap fe. Plak sa-a Okay la ak Maurice Fouron, Tertulien Laroque,
pou mwen gen plis val pase lajan. Mt Exulien ki Claude Pierre.... Travay edikasyon-an pran youn lot
te kdonat aktivite sou edikasyon-an ki pajanm direksyon Ptoprens nan patisipasyon nou nan
machande svis li e ki te sot pase 3 jou kouche kreyasyon Mouvman Kreybl Ayisyen ansuit Sosyete
lopital ak youn atak opresyon, li tou te santi li Koukouy, emisyon radyo Aurore Publisite kote nou
ozanj l Carline prezante li plak la sou non te konn bay konsy Savoir Vivre chak maten nan radyo
BOARD Of ED nan Miyami. Mt Zen te santi li Karayib osnon Ici Jeunesse/ Moments Sentimentaux
ofiske l l'aprann nan ki kondisyon Stanley Murat ak Djo All, Idalina ak Pelican Fidl(Dr. Bernard
young ti jennonm Beauboeuf). Travay
14-an te pann tt li. edikasyon Jan Mapou
Se te youn okazyon pran youn lbt dimansyon
pou l'te reyini nan dyaspora-a ak
Pwofes ak Paran kreyasyon Sosyete
pou li koze ak yo Koukouy Nouybk,
sou fm edikayon Sosyete Koukouy
pou yo bay timounn Miyami. Jounen jodi-a
yo ak kijan y'ap nou santi nou dizbm fb
resevwa-1 l n'ap gade travay
Edikasyon < yond the class- yo, nan Kominote-a ak
room se sa ki va kreyasyon Libreri
penmt youn Mapou ki se pi bl pon
pwofes konnen sa dyaman ki te kab
youn timounn konekte kominote pa
panse, pwoblm li nou an ak lt kominote
nan lekbl la, yo. L Carline remt
pwoblm lakay li plak yo, Mt Chal te
ak fanmi li, grate tt li ak
pwoblm ak lbt lakontantman, Mt Zen
elv pary li .... se te monte kanson-1 ak
sy sa yo ki va .. satisfaksyon..Mapou te
penmt ykoun _. pase men sou babin
w f ki blanch li yo ak fyte!
pwofes kiCARLINE FAUSTIN ak youn souri luil doliv ap renmt tua plak Msi Carline!
pwofes toutbon bay Mt Charles, Mt Zen ak Jan Mapou sou non Board of ED


NOU PANSE N'TE SL

Pafwa,
nou panse pesonn pa p'panse a nou
anpil koze travse lespri nou:
n'ap panse a travay,
difikilte,
koze ay koze jodi,
anpil koze k'preyokipe nou,


pwoblm pou solisyone...
ou di tout!
epi sanzatann
nou tyeke bwat postal nou
nou realize
nou pa t'sl
nan monn sa-a
nou souri
paske gen youn mounn
youn kote k'ap panse a nou.
Emmanuel W. Vedrine


ENVITASYON
FANMI GWENN MELLON
renmsye tout mounn ki te vin
nan Ms Aksyon Degras la. Li
envite nou ank Dimanch 25
Fevriye 4:30 pou 6:30pou nou vin
w youn fim dokimant sou
lopital Dechapl ak vant siyati
The Son of Haiti ak youn liv
fotografi Andrea Baldeck pibliye
sou tit THE HEART OF HAITI


WWW.LIBRERIMAPOU.COM

Youn reyalizasyon ki made
ankourajman... Libreri Mapou ap f plim.
Anplis envent liv yo grand, anplis kay la
anbeli, lakou-a agrandi, byen kouvri pou
tuipe lapli ak soly. Jounen jodi-a, Libreri
Mapou gen chanmt pa-1 sou entnt la.
Non vanyan li se: www.librerimapou.com.
Depi mwa Desanm, n'ap bati youn
espas pou nou penmt mounn ki lwen ki pa
Miyami, ki bezwen achte liv, rete an kontak
ak kilti yo, ak istwa peyi yo. Libreri Mapou
pral f youn chenn ak youn bann lbt
distribit liv espesyalman Haitian Books
Center nan New-York, Educa Vision nan
Fort-Lauderdale, Maison Deschamps an
Ayiti, La Presse Evanglique, Kansas Uni-
versity, Indiana University, Oxford Univer-
sity, La Petite Boutique, Anayiz Chavenet,
Emmanuel Vedrine, Oresjozf, CIDHICA
nan Kanada... pou youn distribisyon
agranlijyn liv Ayisyen yo.
Fk nou ganize pou nou kontwole
mache liv la. Fk nou ganize pou ot
Ayisyen yo jwenn youn platfm
distribisyon pou pwodiksyon liter yo.
Platfm lansman sa-a Libreri Mapou ap
ofri-l. L'ap lanse Premye Mas 2001 aminui
Tapan.
Vizyon nou se f Libreri Mapou pi
gwo libreri Ayisyen sou lat kote young jou
se lake pou mounn f l y'ap achte; tankou
womansye Dany Laferrire te di.
Misyon nou se gaye kilti Ayisyen-
an nan dyaspora-a. Penmt fr ak s nou
yo kenbe kilti yo, kenbe rasin yo. Misyon
nou se konekte kominote Ayisyen-an ak
lIt kominote yo. Aprann yo kiys nou ye.
Montre yo ki kalite mounn nou ye. Misyon
nou se edejens yojwenn resous yo bezwen
pou yo chita edikasyon yo sou fondasyon
kiltirl peyi natif-natal yo....
Nou w lwen....Nou made Granmt
la fs ak kouraj, nou made piblik la sip moral
ak finansye pou rv nou tounen reyalite. Gen
tw tt byen ft deyb-a pou peyi nou ak
penpennen konsa.. Pandan zt ap chache
konnen kiys nou ye,nan liv nou yo, nan tablo
nou yo, nan reyalizasyon nou yo; an nou mete
bon fondasyon pou youn nouvljenerasyon nan
youn nouvo milen Ayisyen 2004. JMapou


MADIGRA
jalouzi pou machann fey
lakz chaloska flank endyen
youn sl kout rigwaz
plim manitou vole
al tonbe sou youn py tou limen
42 doumbry ki t'ap pase
ak youn makoutlou nan fantjanm
pran sant lan
pye sa m'manje m'pa ba wou
l'al frape ak youn mas gwo tt
toulede tonbe sou youn lamayt
bwat li louvri sourit la sove
tout fanm pran kouri
sourit la tou
bwat machann fresko chavire
siwo tout koul gaye
sou rad endou ki t'ap kase bwa
nan zry nivana gwo dada
sourit chape poul li nan twou egou
tanbou frape bann lan mache
gouyad pou pi bl
gagann alagouj
maryaj pou ti v kleren
sida ka pou pita
madigra m'pa p-w.


Kiki Wainwright


liu %L ul-y -L








I BACKPAGE I


Mercredi 21 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No.3


Stravers 78 ans de service cette communaut,
nous avons tabli une tradition de service de
quality des prix abordables.
Nos directeurs funraires et conseillers familiaux se
component de professionnels comprhensifs qui
prennent soin de chaque dtail, pour vous aider
rendre un moment difficile...moins difficile.
Appelez ou visitez nous aujourd'hui et voyez par
vous-mme.
Nous sommes toujours prts rpondre vos
questions et vous expliquer comment
nous pouvons vous fair
conomiser de l'argent en vous
fournissant le service que
vous mritez.


Appelez aujourd'hui au

305-940-6304
F- I1


LE EI LURSERIC PSSBL


V u T s> ts A o


P PL E & E. e T S


A festive collection of upbeat songs from carnivals in
Brazil, Trlnldad, Colombla, Cuba, New Orleans and more.
Putumayo celebrates Carnival, the annual festival that lights up city streets from Rio to New Orleans, with
this fun selection of songs that will create an Instant party. Carnival features songs from Brazil,
New Orleans, Trinidad, Barbados, Haiti, Cuba, Colombia and other countries where the annual
bacchanal allows people to leave their problems behind and enjoy life. Carnival is a magical event where
everyone can dress up like imaginary characters and forget their troubles.The album was released on
January 9, 2001, just in time for the Carnival and Mardi Gras season in February.
The history of Carnival dates back to Greek and Roman festivals, and eventually evolved into one last
chance to sing, dance, and drink before Lent, 40 days of personal reflection, abstinence and fasting until
Easter.The word itself comes from Latin,"CarneVale" or"farewell to the flesh:' Carnival music reflects the
celebratory essence of the event as people rush into the streets with whatever Instruments they can get
their hands on and join together in a group celebration.
In Brazil there is samba and ax, rowdy yet melodic styles that blend African and Portuguese elements into
a unique and irresistible sound. New Orleans has brass bands and Mardi Gras Indians who roam the streets
strutting their stuff. In Trinidad the streets are filled with the ringing of steel drums, calypso, and pounding
soca.
Carnival features artists who are legendary carnival figures as well as a few exciting new discoveries.Very
few of the tracks on this collection have ever been released outside of their native countries. Carnival
includes Ara Ketu, a leading group in the carnival of Salvador, Bahia, a stronghold of African culture In
Brazil.The more familiar Rio de Janeiro carnival is represented by Martinho daVila a legendary samba
star whose name is inseparable from Carnival in Brazil. Mardi Gras. the New Orleans equivalent of
Carnival, is reflected in the music of Eddie Bo and Kermit Ruffins. Haitian superstars Klng Posse
regularly win the top prize for their annual contributions to Haiti's carnival song contest.Also featured are
Cuban son legends Cuarteto Patria (featuring BuenaVista Social Club vet Eliades Ochoa and a guest
appearance by African saxophonist Manu Dibango). AndreTanker captures the spirit and energy of
carnival in his native Trinidad with his upbeat party tune"Wild Indian Band" And Big Davy from Barbados
presents an award-winning tune from the local version of Carnival. called Crop Over. Even South American
carnivals are represented in the music of Colombias Fruko y SusTesos and Venezuela's Un Solo Pueblo.
For more information on Carnival or to set up interviews with available artists, please contact
National Publicity Manager, Jimi Schultz, at jimi@putumayo.com or call (212) 625-1400 x242


PfUtUMAYO
'Waorlct $.l.LBLc


Main Office West Coast Office
324 bfal, ite Ilh Io,. Ih m T o. i 10012 2i 117 Ch h S lat, S Fn so, CA 94114
Tl: (111) 621-1400 F: (212) 460-009S Te: (41) 701-1894 e (41S) 701.1891
www.putumayo.com


Page 20


En Bref ...
(suite de la page 18)
comprehension de l'opposition afin de reprendre le dialogue.
Par ailleurs, le chef de l'Etat a promise d'tablir un nouveau calendrier
lectoral permettant de raliser des lections intervalle rgulier pour viter
les problmes suscits lors des lections du 21 mai.
Selon Aristide, si les lections se tiennent un rythme rgulier il n'y aura
plus de difficults avec les mthodes de comptage.
Le president insisted aussi sur la ncessit pour tous les hatiens de s'unir en
vue de contribuer au dveloppement du pays.
Il dit dplorer qu'Hati n'ait pas pu bnficier en 1997 de prs d'un milliard
de dollars amricains octroys au pays par la BID sous forme de prt, en
raison dit-il, de l'absence de l'unit au sein de la 46me legislature.
Le chef de l'Etat appelle chaque hatien faire agir son amour et sa bont afin
de propulser le pays sur la voie du progrs social, conomique et politique.

La Convergence dmocratique ragit froidement
la decision de 6 snateurs de la Rpublique
La Convergence dmocratique continue de maintenir ses exigences de dpart
pour une solution de la crise politique. Elle prne l'option zro qui consiste
en l'annulation pure et simple des lections du 21 mai et du 26 novembre.
Pour Hubert de Ronceray, la decision du group des 6 snateurs de se tenir
l'cart du parlement fait parties d'un nouveau scenario de l'oganisation Fanmi
Lavalas.
Un autre dirigeant de la Convergence, Evant Paul, considre cette decision
comme un simple "dpart volontaire" de quelques snateurs. Il estime que
d'autres personnalits du pouvoir en place devraient aussi partir
volontairement.
Pour Evans Paul, le retrait de ces snateurs ne constitute pas une concession
de Fanmi Lavalas, mais le fruit de "pressions internationales."
Il indique que l'accord en 8 points conclu entire le PrsidentAristide et des
missaires de l'ex-prsident amricain, Bill Clinton n'engage que Fanmi
Lavalas.
Toutefois, pour beaucoup de secteurs de la communaut international don't
l'OEA et les Nations-unies, l'option zro n'est pas viable. Ils appellent les
nouveaux dirigeants et les parties politiques rsoudre leur conflict par le
dialogue.

Une organisation du secteur de la sant fait des
recommendations aux dirigeants du pays en vue de
faciliter l'accs de la population aux soins de sant
de quality
L'Union des Mdecins Hatiens (UMHA) a suggr vendredi aux nouvelles
autorits du pays de prendre en compete les critres susceptibles de guider les
grandes lignes de leur politique de sant ainsi que le choix des prochains
dirigeants dans le secteur sant en vue de favoriser l'accs de la population
des soins de sant de quality.
Dans un memorandum adress aux dcideurs politiques, 1'UMHA a fait
ressortir la ncessit d'une uniformit de vue ou d'une harmonisation de
vision entire les futurs dirigeants du Ministre de la Sant Publique afin de
garantir une franche collaration entire les diffrentes entits dudit ministre.
Cette organisation suggre galement la mise en oeuvre d'une politique
d'ouverture vis--vis des organizations socio-professionnelles structures,
l'intgration des mdecins dsireux de travailler dans la function publique et la
mise en place d'une politique de resources humaines incitatives visant
retenir les mdecins dans le secteur public.


/3


f-\n




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs