Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00048
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: February 7, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00048
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Hati en Marche dition du 7 au 13 Fvrier 2001 Vol. XV No. 1

I4N '11 lllitUil *

Ik>C r ly'llCopyrighted Materiallglon Patt

Syndicated Content

SAvailable from Commercial News Providers"



L'EVENEMENT POLITIQUE

Aristide et Convergence face face
PORT-AU-PRINCE, 4 Fvrier en function pour' un second mandate
-A peine quelques jours avant d'entrer prsidentiel, Jean Bertrand Aristide a I


Jean Bertrand Aristide


rencontr samedi des leaders
de l'opposition dans un .effort
pour solutionner une crise
politique lie aux lections
tenues l'anne dernire.
C'est la premiere
fois depuis plusieurs annes
que M. Aristide rencontre en
public des personnages de
l'opposition. La runion s'est
tenue samedi la Nonciature
apostolique en Hati et
reprsente un premier pas
vers un dialogue qui est
urgemment recommand par
les Etats-Unis et d'autres
nations.
L'opposition, runie
(voir Rencontre / 4)


Une dlgation de Convergence conduite parGrard Pierre-Charles,
Victor Benoit, Clark Parent et d'autres photo Yonel Louis/H.en.M


S N-. .




Membres de la Commission de facilitation photo Yonel LouisHen.M


Membres de la Commission de facilitation photo Yonel Louis/Hen.M


Ngociations


de la dernire
ANALYSE Con v e r rgence
PORT-AU- h 1ure Dmocratique, une
PRINCE, 3 Fvrier h er coalition de quelque 15


La navette diplomatique bat son plein ...
Mais l'international a cd le premier
plan une Commission de facilitation
forme de reprsentants de diffrents
groups de la socit civil hatienne.
Dans la semaine, une important
dlgation d'ambassadeurs des pays
protagonistes: Tabarre, sige politique du
, president lu Jean Bertrand Aristide et
de son parti Fanmi Lavalas; et


parties politiques d'opposition parmi les
plus influents.
Pas grand chose ne filtre, sinon
des petites phrases. Alors qu'approche le
7 Fvrier, date constitutionnelle de
l'investiture du president lu mais aussi
chance fixe par l'opposition pour
mettre fin aux ngociations (6 Fvrier
minuit), on n'avait jusqu'en fin de
semaine pas dpass le stade de la
(voir Ngociations / 6)


Une

Semaine de

la Diaspora

bien remplie
PORT-AU-PRINCE, 3 Fvrier-
La deuxime dition de la Semaine de la
diaspora s'est tenue Port-au-Prince du
(voir Diaspora / 2)


Lettre au Prsident
Bush par 350
organizations
amricaines P.17


pL~


Un des colloques tenus la Semaine de la Diaspora, Mme
Athanase Chavannes entire le ministry Jean Gnus et Frantz Duval


fHAITI EN MARCH
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire / Bois Verna
Tl/ Fax 245-1910
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Florida 33150
Tl: (305) 754-0705 ou 754-7543
New York (914) 358-7559
Boston (508) 941-6897
Montral (514) 337-1286
FAX (305) 513-5688 ou 756-0979
E-mail: enmarche@haitiworld.com
URL: www.haitienmarche .com

Library of Congress # ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 5 gourdes


--


-L


.1


., "..


1







En Plus ...


En Bref...


Mercredi 7 Fvrier 2001
Hatien Marche Vol. XV No. 1


MANIFESTATIONS

Une Semaine de la

Diaspora bien remplie
29janvier au 4 fvrier, runissant plusieurs dudit ministre pour avoir, en ce sens,
centaines d'Hatiens venus de diverse respect un des engagements pris par
villes d'Europe et d'Amrique du Nord l'Excutif et inscrit dans le Plan
(Etats-Unis et Canada), ainsi que de la d'Action Gouvernementale (PAG)
Carabe. d'entreprendre une srie d'actions effects
Le thme de la rencontre cette structurants.


anne: La commercialization de la
production culturelle hatienne.


Le chef du gouvernement a aussi
annonc le dpt imminent au parlement


Le President Prval et des membres du gouvernement entonnent Hati
Chrie une soire en l'honneurde la Diaspora photo Hati en Marche
Le but de la rencontre tait donc pour adoption, du project loi devant rgir
de renforcer la presence culturelle les organizations de cooperation inter-
hatienne sur les marchs extrieurs avec hatienne.
l'aide de la diaspora. Ds mercredi, paralllement aux
Comment assurer la rencontres l'Htel Montana, toute une
commercialization de la production srie de conferences ont t organises


Les clbres chanteur JoelTrouillot et saxo hatiens Charles Dessalines
culturelle hatienne avec la diaspora? l'intention de la jeunesse universitaire et
Comment mettre en train des projects des membres du secteur professionnel
ralisabhles court et moyen terme? hatien.


Quelles devraient tre les modalits
concrtes d'excution de ces projects?
Comment trouver des sources de
financement ces projects?
Autant de points avoir t traits
au course de cette semaine qui a permis un
grand brassage d'ides et un partage de
connaissances.
Il a beaucoup t question au
course des diverse tables rondes de creation
d'un circuit de commercialization de l'art
hatien, de la mise sur pied d'un partenariat
clair entire hatiens d'ici et d'ailleurs, de
redynamisation de la crativit artistique
et artisanale, mais galement de conformity
des products culturels hatiens aux
exigences et aux normes du march
international.
La semaine s'est ouverte le lundi
29 janvier l'Htel Montana, en presence
du Premier ministry Jacques Edouard
Alexis qui, dans son discours de
circonstance, s'est flicit des efforts
dploys avec des moyens rduits par le
ministry des Hatiens vivant l'tranger
Jean Genus, pour raliser cette activity.
Il a galement flicit le titulaire


Des professionnels hatiens de la
diaspora ont eu l'occasion d'intervenir sur
des thmes divers tels que l'conomie, la
mdecine, les nouvelles technologies de
l'information et de la communication.
Des sances de formation sur les
professions manuelles ont eu lieu. Citons-
en quelques unes, telles que ateliers sur la
mcanique, l'bnisterie, la plomberie, le
maquillage artistique. Ces divers ateliers
ont eu lieu notamment l'Ecole J.B.
Damier, au Diesel Institute of Hati ainsi
qu' l'Ecole professionnelle des Pres
Salsiens.
La journe de jeudi a t marque
par un colloque sur le transfer des
comptences dans le cadre des strategies
laborer en vue du enforcement de la
cooperation inter-hatienne.
Citons aussi un colloque de deux
jours sur la problmatique de la
commercializationn des products cultures
hatiens l'tranger".
Au terme des travaux, les
participants ont demand aux autorits
gouvernementales et aux membres des
(voir Diaspora / 3)


Premire rencontre entire le president lu
Aristide et des parties de l'opposition
Une premiere rencontre s'est tenue samedi entire une dlgation conduite par le president h
Jean BertrandAristide et des responsables de la Conveigence dmocratique.
L'objectif de cette rencontre tait la signature d'un protocole d'entente relatif au processus
de dialogue entire les deux parties.
Ce processes pourrait aboutir un document permettant une sortie de cruise et
le enforcement de la dmocratie.
Ledit document devrait comprendre 5 points: la resolution de la crise
lectorale ne des lgislatives du 21 mai 2000, la signature d'un accord
politique et l'institutionnalisation de la dmocratie, l'tablissement des
conditions politiques indispensables au redressement de la situation
socio-conomique du pays et la complete integration d'Hati sur le plan
regional et international; et enfin la reconciliation national.
La rencontre de samedi a t davatange une rencontre de mise en train,
ponctue de grandes motions. C'est ce dimanche que le dialogue formel
devrait effectivement commencer
Les discussions directed de dimanche n'avaient toujours pas commenc la
mi-journe. Et le president lu ne faisait pas parties de la dlgation de
Fanmi Lavalas prsente.
Les protagonistes devraient galement tenir compete de l'accord en 8 points
trouv rcemment entire M. Aristide et une mission amricaine conduite par
l'ancien responsible de la scurit national des Etats-Unis,Anthony Lake.
M. Aristide s'tait engag respecter cet accord qui porte notamment sur le
dossier des lgislatives du 21 mai, l'entre dans le prochain gouvernement
de citoyens non membres de Fanmi Lavalas, le enforcement des relations
entire Hati et les Etats-Unis et des questions relatives l'immigration.
Cet accord avait trouv rcemment l'aval du nouveau chef de la diplomatic
amricaine, Colin Powell.

La commission de Facilitation rencontre les membres de
Fanmi Lavalas et de Convergence.
A l'issue des discussions spares vendredi avec Fanmi Lavalas et la
Convergence, un protocole d'accord a t trouv autour du caractre formel
des ngociations.
Le president du Snat hatien,Yvon Neptune, a remis vendredi aux membres de
la Commission de facilitation une lettre de Fanmi Lavalas en guise
d'acceptation de leur mediation dans le cadre de la cruise.
La premiere rencontre entire Fami Lavalas et la commission de facilitation
a eu lieu mardi soir
Ces premires discussions ont t centres presqu'essentiellement sur
l'accord en 8 points trouv rcemment entire M.Aristide et une mission
amricaine conduite par l'ancien responsible de la scurit national des
Etats-Unis, Anthony Lake.
Rencontre entire des responsables de la Convergence et des
reprsentants de la Communaut Internationale
Les reprsentants de plusieurs pays et oiganisations de la communaut international ont
encourage vendredi les responsables de la Conveigence Dmocratique ne manager aucun
effort pour favoriser des discussions avec le president lu Jean BertrandAristide.
Cette recommendation a t faite l'occasion d'une rencontre au sige de
l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL).
Ils ont appel les dirigeants de ce regroupememt politique ainsi que les
autres acteurs de la cruise faire en sorte que le people hatien senate que
ses leaders tentent de faire quelque chose qui rponde ses attentes
conomiques et sociales ainsi qu' son besoin de vivre en paix.
Pour leur part, les responsables de la Conveigence se sont dits prts
engager le dialogue avec Fanmi Lavalas pour trouver une solution de
compromise.

Plusieurs secteurs politiques estiment avoir t laisss de
ct dans le cadre des negotiations
Un group de 10 organizations don't le PAIN, le Mouvement Konbit National, et
les Forces Militantes Rvolutionnaires estiment que l'opposition ne
saurait tre rduite uniquement la Conveigence Dmocratique forme
elle-mme de 20 parties d'ingale importance.
Le group des 10 declare vouloir mettre en place ce qu'il appelle une
opposition constructive.
Fanm Yo La s'lve contre l'absence de femmes au sein de
la Commission de facilitation
L'organisation ftait cette semaine son dixime anniversaireA cette occasion, la secrtaire
adjointe Monique Dauphin s'est leve contre le fait que pas une femme n'tait membre de
la commission.
"Les femmes sont trs actives dans la vie politique du pays. 160 femmes ont pris
part aux lections du 21 mai et du 26 novembre 2000, a-t-elle rappellAussi comprenons
nous difficilement que nous ne sommes pas prsentes au sein de la Commission de
facilitation."

Le porte-parole de JPP invite le people regarder
uniquement dans la direction du 7 fevrier, date de
l'investiture d'Aristide
Le porte-parole de l'organisation Jeunesse Pouvoir Populaire (JPP), Ren Civil, a salu
vendredi la mobilisation de la population dans le cadre de l'investiture du president
lu, Jean-BertrandAristide, le 7 fvrier 2001.
Un Konbit de nettoyage est en course depuis plusieurs jours travers le
pays, des manifestations pacifiques et des veills patriotiques vont se
poursuivre jusqu'au 7 fvrier et aprs, a indiqu M. Civil.
Le responsible de JPPinvite les organizations populaires de la province
faire la fte dans leurs villes et regions respective, mme si des
dlgations doivent se rendre dans la capital le jour de la prestation de
serment du president lu.

Radio Hati dcide d'teindre ses metteurs
pendant 3 jours
La Direction Gnrale de Radio Hati Inter a dcid d'teindre les metteurs de la station
pendant 3 jours partir du samedi 3 fvrier 2001.
"Nous fermerons nos transmetteurs pendant trois jours pour dire non aux
tentatives dlibres et arbitraires au Snat de bloquer l'enqute
judiciaire sur le meurtre commandit du journalist Jean Dominique", crit
Radio Hati dans une note parvenue notre salle de rdaction.
La Direction Gnrale de Radio Hati Inter dclare avoir pris cette decision
pour dire non l'impunit et la banalisation inadmissible du crime.
Elle dclare galement protester contre les menaces qui psent sur ceux qui
tentent de faire la lumire sur cet assassinate.
Le Directeur Gnral de Radio Hati, Jean Lopold Dominique et son garden
Jean-Claude Louissaint ,avaient t tus dans la cour de la station par des
individus arms non identifies.

La semaine de la Diaspora Port-au-Prince.
Elle a eu lieu du lundi 29 janvier au dimanche 4 fvrier et a runi des centaines de
(voir En Bref/ 20)


Page 2






Mercredi 7 Fvrier 2001 HAITI-POLITIQUE Page 3
Hati en Marche Vol.XV No. 1


IIk rvltlO n du 'HAITI-POLITIQUE SOMMAIRE
>i ^ P_- -Des rvlations du Washington Post p.l

S____* . L'EVENEMENT
-. . Aristide et Convergence face face p.l
ANALYSE
Ngociations de la dernire heure p.l

ACTUALITE
Une semaine de la diaspora bien remplie p.1
La MICAH plie bagages p.5
"Copyrig hted Material Dports injustement en Haiti p.7
w- t LA PRESIDENCY
-- -. yndicated C content Un heritage de stagnation politique p.9
Entre la fin du mandate du Prsident
Available from Commercial News Providers" Ren Prval etle dbut du mandate
du President Jean-Bertrand Aristide p.14

ARTS ET LETTRES
- Prix Toussait Louverture p.10
* Jean Casimir signe Ayiti Toma p.10
SOCIETY
-Electricit et Dveloppement p.11

S- e ELECTIONS
- ..- Lettre ouverte au Prsident Bush p.18/20








*- -












x Une Semaine de la

Diaspora bien remplie
(suite de la page 2)
secteurs public et priv de tout mettre en oeuvre en vue de la promotion
sur le plan international des sites touristiques du pays, d'une meilleure
Bcirculation de la peinture hatienne, des objets artisanaux, de la
S. musique, du livre et de tous les autres products du terroir".
.:: Ils dclarent par ailleurs souhaiter l'adoption de measures
..; .^ ,,. susceptibles de combattre le phnomne de l'inscurit et la mise en
place des infrastructures indispensables une reliance "effective de
l'industrie touristique hatienne".
Une attention toute spciale a t accorde aux possibilits
de transfer de competence. Deux ministries ont pris la parole au
colloque relatif la question. Mr Paul Antoine Bien-Aim, ministry
de l'Education national qui a dress un constat sombre de la situation
scolaire, universitaire et professionnelle hatienne qui, selon lui, traduit
un bilan dficitaire en matire de resources humaines. Le ministry
de la Planification, Anthony Dessources, a quant lui insist sur le
fait que la cooperation inter-hatienne au dveloppement du pays est
une voie incontournable.
Dans l'optique d'une vraie cooperation, le recteur de.
U I SA' l'Universit d'Etat d'Hati, M. Pierre Marie Paquiot, et I'ingnieur
SSylvain Jolibois Jr (de la Florida International University) ont parl
Sde la possibility de signature, dans les jours venir d'un accord
d'changes universitaires entire l'Universit d'Etat d'Hati et la FIU.
Concerts, tournes en province ont t galement au
programme. Au chapitre des concerts, citons la Fte de la Guitare
jeudi ler fvrier au Ritz Kinam II avecAmos Coulanges, Alain Reiher,
Elyse Pyroneau, et Ricardo Franck. Le Prsident Ren Prval et le
l'assistance par leurs dons artistiques!!!
L'ENARTS (Ecole Nationale des Arts) accucillait mercredi
professeurs et artistes. Dans le cadre de l'ex-Acadmie des Beaux-
arts, les rtudiants et artistes se sont mis I'coute, ne laissant pas
passer une minute de I'entretien avec les deux guitaristesAlain Reihcr
et Amos Coulangies.
(voir Diaspora / 5)







I L' EVENEMENT I


Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No. 1


Aristide et Convergence se rencontrent face face
(Rencontre ... suite de la premiere page) 80% des postes parlementaires, municipaux et locaux au Aristide la prsidence pour un second mandate.
en une coalition dnomme Convergence Dmocratique, part Fanmi Lavalas, dirig par J.B. Aristide. De son ct, Fanmi Lavalas met en avant un accoi
refuse de reconnaitre la lgitimit de la victoire d'Aristide Au course de ces conversations, le president lu et en huit points que M.Aristide a propos en dcembre demiK
aux prsidentielles du 26 Novembre dernier L'investiture ses collaborateurs essaient de convaincre les dirigeants de au president sortant Bill Clinton. Dans ce document, N



. - I -_


du president lu est fixe ce mercredi 7 Fvrier Une runion au sommet du group Convergence photo Yonel Louis/H.en.M
L'opposition protest centre les rsultats des opposition de renoncer leur project de former un Aristide
lgislatives du 21 Mai 2000 qui ont donn pas moins de gouvernement parallle. un seco
T< iI t le T


processus lectoral
de l'anne dernire
est frauduleux, et
tout doit tre
annul et repris
zro dit Mischa
Gaillard.
Selon


certaines
sources
proches
des con-
versations,
Convegence
rclame
l'annulation
aussi bien
du scrutiny
du 21 Mai
que celui
du 26 No-
Svembre
qui a port


Propose entire autres que soient remis en jeu dans
nd tour 10 siges de snateur remports par Fanmi
-.- *- A1- Il! X *. _-- _-* f A .


Lavalas aux egislatives au i iviai, mais qui ont ete
contests par une Mission d'observation lectorale de
l'Organisation des Etats Amricains (OEA).
La semaine dernire, des ambassadeurs de 8
nations et des reprsentants de l'OEA et des Nations Unies
ont rencontr le president lu Aristide, pour le pousser
ngocier avec l'opposition.
Aristide cherche rassurer l'international
(voir Rencontre / 5)


BARBER





Jean-Wood Julien
Educator/Designer
Otylist Since 1976


~7C /4


/ BEAUTY SALON '
r--- ':---------- -i-- -- ,-----
$10q" DESIGNER CUTI'
S First time customer only. Reg. 12.50
FR E E'N CONDITIONING
., F c TREATMENT
* WIth this coupon
L.~---' ---.. 4. .. ..--------- -.......M------..j
30 5-940- 9070
15455 W. Dlxie Hwy. Ste. N & O
N. Miami, FL. 33162


Monocotura
18x18 & 16x16
Spanish and Italian Tiles
Many To Choose from

.87 s/f




Bathn


WE EXPORT TO HAITI


Best Prices- Come, and Visit Us.



3306 N.W. 79th Avenue,Miami Florida
Tel: (305) 592-2558
Fax: (305) 477-2673


Largest Showroom, Monoc ura

Spanish Tiles
Different Styles &
Colors

Warehouse & Inventory 75s/f





iom/Tiles/Marble/Accessories


Page 4


rd
er
M.


UnT meetfnG i letal de Fp ndnm Lavalas o nhntn T enWi p Ma


FREE
THIN SET GREY (Maximum of 8 bags)
with minimum purchase of 200 sq.ft.
Bring this coupon

Expiration date: 30 Days (January 12 February 12, 2001)
.- ~~~ ~~~~~ _ * i - - -,* *i-* -


-~'ICI-~ll~-~----ii-UI-ll ~ ~


qu iicui qlcquu qceu LiLvain rtt "4mC lliLt







Mercredi 7 Fvrier 2001
Tdt; Mnr-1, 7VlYV Na 1


Page 5


1 L'EVENEMENT


miu en1 It i eM Lrc VoI.A V o. 1..

Aristide et Convergence se rencontrent
(Rencontre ... suite de la page 4) l'Initiative de la Socit Civile, un group d'hommes par leurs proches lieutenants.
dclare K-Plum (Evans Paul), un dirigeant de Conveigence, d'affaires et de leaders religieux qui s'est propos pour jouer Le group Convergence a fix comme chance
mais je ne pense pas qu'il veuille rellement trouver un
accord. un rle de facilitateur.
Aprs que la Mission de l'OEA eut annonc que Le president lu
10 siges snatoriaux gagns par des candidates de Fanmi Aristide lui-mme n'a eu ..
Lavalas auraient d tre l'objet d'un second touS plusieurs aucun commentaire aprs sa
nations, principalement l'Union Europenne, ont menac rencontre samedi avec les -
de soustraire leur aide Hati ou de la diriger vers des dirigeants de Convergence, Y
mais selon Rouzier il a
organismes non-gouvernementaux, si le gouvernement mais selon Rouzier il a
hatien ne revenait sur les rsultats du 21 Mai 2000. insist sur la ncessit de
Reuters rappelle que, selon des analysts, Lavalas trouver un accord. Si les
aurait remport la majority de toutes faons aux lgislatives Arabes et les Juifs peuvent
du 21 Mai, quoique avec une plus faible marge; essayer de fire la paix au
En dcembre dernier Aristide a crit au president Moyen Orient, pourquoi pas
sortant Clinton offrant de rectifier les rsultats du 21 Mai, nous Hatiens entire nous-
d'inclure des personnalits de l'opposition dans son mmes? aurait ditAristide.
gouvernement et d'appointer un nouveau conseil lectoral. Pour le novel
Mais cette offre, selon le snateur Yvon Neptune, Ambassadeur amricain en
porte-parole de Fanmi Lavalas, ne signifie pas que M. Haiti, Brian Dean Curran, la .
Aristide concde que les rsultats du 21 Mai soient invalides. rencontre de samedi a t
Nous sommes prts discuter le problme des trs positive et est un bon
X d;. ; nt. Maisr noui n nouvons donnner l.es dpart. Le Prsident Prval relevant les lettres de crance du novel ambassadeur


IctC;.UUII Uo L i epu Uil n. rsultats des ngociations avant mme qu'elles aient eu
lieu.
L'opposition dit craindre queAristide n'utilise son
second mandate pour tablir un systme parti unique.
D'aprs un observateur rien de dcisif n'est sorti
de la rencontre de samedi chez le Nonce apostolique.
C'tait une rencontre beaucoup plus de forme et
rien d'autre dit Pierre-Emile Rouzier; porte-parole de


Le vrai problme amricain en Haiti, Brian Dean Curran photo Hati en Marche
est plutt d'ordre financier Les pays donateurs retiennent ce lundi minuit pour atteindre un accord. Pass ce dlai, il
des centaines de millions de dollars de dons et de prts pour a dit qu'il mettrait execution sa menace de former son
Hati, en attendant que soit solutionne la cruise politique. propre gouvernement, en vue de la ralisation de nouvelles
Dimanche, une autre rencontre avait lieu entire lections.
reprsentants des deux camps, cette fois l'HtelEl1Rancho. Le Premier ministry Jacques Edouard Alexis a
M. Aristide ne devait pas y participer Les principaux averti rcemment que le gouvernement ne tolrera aucune
dirigeants de l'opposition se sont faits eux aussi reprsenter tentative de renverser l'ordre public.


ONU- HAITI La

PORT-AU-PRINCE, 3 Fvrier La MICAH
(Mission international civil d'assistance Hati) arrive
la fin de son mandate ce mardi 6 Fvrier 2001, la veille de
l'investiture du president lu Jean-Bertrand Aristide. Ce
mandate tait d'une dure de 1 an.
La mission n'aura eu aucun impact, pour toutes


TOTAL ENERGIES

Ne laissez pas vos proches dans l'obsc


i: Offrez leur la lumi

S partir de $160,00


j Vous achetez aux USA,

Nous livrons et installons sur le lieu de votre
en Haiti, Afrique de l'Ouest et du Nord.
S* Utilisez lampes, radio et tlviseur, plusieurs
Sheures par jour, grce l'nergie solaire.


Total Energie: L'lectricit Solaire

lJou cLonsi~IIlr pour 16 OimenriSonnerneni ae V. beion Fi ujr. .o giaiuil a.nsi
bEc,ns en porpage d eau


S.. Total Energie. 1623 Connecticut Ave Washington, DC 2009 1 800 953.9004 pr
Shttp:iwwwtotal-energle.com

S TOTAL ENERGIE
1623 Connecticut Ave, Washington D.C.
Phone 1-800-953-9004
pmathieu@totalenergie.com
http://www.total-energie.com


MICAH pli
sortes de raisons, don't toutes ne dependent pas d'Hati.
Elle tait suppose promouvoir les droits humans,
rformer le systme judiciaire et construire une police
efficient.


J'attends toujours de voir les choses s'amliorer,
dit Gladys Mtellus,
vendeuse de carbon,
au journalist de
Associated Press. Je
ne sais pas ce que les
Nations Unies ont fait
dans ce pays, je me bats
curit, toujours pour survivre.
La croissance
est tombe 1 pour cent
e re l'an dernier, compare
aux 4 pour cent en 1995
aprs l'arrive de la
force multinational qui
avait ramen le
president renvers Jean-
Bertrand Aristide au
choix pouvoir. La gourde, la
monnaie national, a
perdu plus de deux fois
sa valeur, alors que le
salaire minimum reste
inchang depuis 6 ans:
$1.45 par jour.
Les Etats-
TTnis nui avnient nrvii
quepouI r pour la MICAH un
naheu@tolalenergie co n budget de $24 millions,
n'ont finalement
apport que environ
S200$14 millions. Ce qui
retardera de plusieurs
mois le dploiement des
conseillers onusiens.
Autre


.e bagages


handicap: l'inscurit en Hati. En aot dernie le chef de
la section transport, un Barbadien, a t train de sa voiture
par une foule et tu par balles.
En novembre, le Secrtaire gnral Kofi Annan
recommanda de mettre fin la mission.
.Une combinaison de criminalit rampant, de
violentes manifestations de rues et d'incidents de violence
dirigs centre la communaut international pourraient
limiter srieusement la capacity de la mission accomplir
son mandate dit un rapport de M.Annan.
Kofi Annan a dclar vendredi que les Nations
Unies poursuivraient leurs efforts en Hati travers
l'assistance au dveloppement et d'autres projects sur le
terrain.
Je souhaite au nouveau gouvernement et au
people hatien tout le succs a-t-il poursuivi, et j'espre
que tous les efforts qui ont t faits pour installer la
dmocratie ne seront pas vains, et que le gouvernement
respectera les droits et la volont du peuple.
Le gouvernement hatien semble press de voir
partir la Mission des Nations Unies. Le Prsident Ren
Prval ne veut pas laisser une telle hypothque son
successeur qui sera invest ce mercredi 7 fvrier


Semaine/Diaspora...
(Diaspora ... suite de la page 6)


Au chapitre des excursions, citons le voyage
Jacmel, qui a t l'occasion pour plusieurs compatriotes de
faire connaissance avec la capital du Sud Est. En dehors
d'une visit de la ville, ils ont pu assister l'inauguratio
du port restaur de Jacmel, en presence du Prsident de 1
rpublique Ren Prval.
La Semaine de la diaspora est une initiative d
Ministre des Hatiens vivant l'Etranger sous le patronag
du gouvernement hatien. Cette dmarche vise crer u
cadre d'changes entire les hatiens d'ici et ceux vivant
l'tranger et o ils peuvent partager leurs experience
professionnelles.


r FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH


NOM

ADRESSE


6 MOIS
ETAIS-UNIS US $ 40.0(
CANADA _US$ 42.C
EUROPE US$ 70.0
AMERIQUE LATINE US$ 70.0~


UNA


RENOUVELLEMENT


NOUVEL ABONNE
,N <


US$ 78.00
US$ 80.00
US$ 135.00
US$ 135.00


O0
10
0_____________


I


m


i


r
~""~~.r-.~,.,,,,,~~
i







I UNE ANALYSE I


Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No. 1


(Ngociations ... suite de la premiere page)
constitution d'un agenda pour lesdites ngociations.
Chaque camp, comme il convient, clame sa bonne
volont. Selon l'ex-snateur Paul Denis (OPL), l'opposition
se tient prte 24 heures sur 24 engager les pourparlers.
De son ct, le porte-parole de Fanmi Lavalas, le
snateur Yvon Neptune, remettait vendredi une lettre la
Commission de facilitation indiquant la position officielle
de Tabarre.
Cette position reprendrait le project d'accord en huit
points propos parole president lu Aristide au president
sortant Bill Clinton en dcembre dernier
Selon ce document, Fanmi Lavalas accepted de
reconsidrer les 10 siges contests aux snatoriales du 21
Mai 2000.

Un compromis politique ...
Pour sa part, Convergence a communique aussi
ses dolances via la Commission de facilitation. Elle
rclamerait 1) l'annulation total des lections du 21 Mai;
2) quant la prsidentielle du 26 Novembre, un compromis
politique est indispensable, d'aprs les dirigeants de
Convergence, pour compenser la forte abstention qui a
marqu ce scrutiny.
Deux cas de figure qui peuvent tre diffremment
interprts. Comme la fable du verre moiti vide ou
moiti rempli...
1) Les deux approaches sont conciliables. D'abord
sur le principle:
Fanmi Lavalas reconnait aussi bien que
Convergence la ncessit de revisiter le vote du 21 Mai
(lections lgislatives, municipales et locales remportes
80% au moins, et tous les niveaux, par le parti de M.
Aristide). Fanmi Lavalas aujourd'hui ne compete pas moins
de 26 snateurs sur 27 ...
Cependant la Mission d'observation lectorale de
l'OEA (Organisation des Etats Amricains) a dnonc
comme non conforme la constitution hatienne et la loi
lectorale la mthode utilise pour le calcul des rsultats
des snatoriales. L'OEA remet en cause 10 siges de
snateur, comme n'ayant pas obtenu vritablement la
majority absolue et devant par consquent faire l'objet d'un
second tour.


Or aans sa lettre a M. Clinton, le president eiu
Aristide promet de satisfaire cette dernire revendication. moyenner.
Toutefois les exigences de Convergence vont M
beaucoup plus loin pour demander l'annulation pure et A
simple du scrutiny du 21 Mai. Mais c'est l, direz-vous, une 2


position de


o mnoern f(e


ll pI i uL* pLO/ l us v f VyULJ-,. J llJ yl l UV

[ais c'est l une facette des choses ...
Attention trop de concessions! ...
) L'autre faon de voir est que Convergence


dpart. In limine
litis ... Commne il .
convient toute
ngociation qui
se respect.

Convergence
du coup ces- -
serait de re-

l'annulation
du 26 No-
vembre ...
Quant
la prsidentielle
du 26 Novembre,
les deux
approaches en
principle se sont
pas non plus
inconciliables.
Selon
Convergence, un i -I
onmvperg is Remise des lettres de crance du nouvel ambassadeur de Russie Aleksei A. Ermakov
compromis
politique se justifie tant donn la forte abstention ce photo Yonel Louis/H.en.M


scrutiny. Le Conseil lectoral provisoire (CEP) a estim la
participation 60%. Des sources indpendantes, telle une
dlgation de la Communaut Caraibe (CARICOM), ont
avanc environ 15%.
Cependant a) En exigeant un compromise politique,
Convergence du coup cesserait donc de remettre en cause
le bien fond du scrutiny du 26 Novembre, pour n'en
dnqncer dsormais que certain aspects, don't la faible
participation (les lections prsidentielles ont t boycottes
aussi bien par l'opposition que par les pays dits amis).
b) Le president lu Aristide n'a-t-il pas galement
annonc dans la lettre Clinton son intention d'inclure des
personnalits non-Lavalas dans le prochain gouvernement?


nxerait au president eiu ues conuiions impossibles a
satisfaire, sous peine de dmriter aux yeux de ses troupes
... Pour commencer, en rclamant l'annulation total du
scrutiny du 21 Mai: snateurs, dputs, maires et collectivits
territoriales. Et de plus, sous reserve de conditions tout aussi
excessive lorsque l'on abordera le dossier de la
prsidentielle.
Alors que M. Aristide aimerait tout naturellement
trouver une solution avant l'investiture du 7 Fvrie;
Convergence en profiterait pour essayer d'arracher le
maximum.
Mais un sentiment de trop de concessions
(voir Ngociations / 7)


V'ct$te4e9~ Me Oa%~ea# $41/


led If4
q -


SI


Tarif Spcial


N-Ji rmi lE> rt- i-Piiri ce ]VL ~rni~


Ces tickets ne sont pas renibouirsables et ne -et e euvr tre changr6s
lrne pnalit de $ 75.00 sera applique pour tout changement de reservation
Pour -vos rfser'vatiCons, appelez votre Agence de Vroyage ou 4Air ALaM-f

1 -O800-7'_7-3177__0


Page 6


Negociations de la derniere heure
,s ,- -1--XIx1 ,. lrA nour r(6 6te-r le% v nbci


I


I -


_;m


1-- X


-'*


. i ll,,L[








Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol.XV No. 1


Page 7


DE L'ACTUALITE


NEGOTIATIONS !...
consenties par le president lu pourrait tre mal reu par les lus et les militants ._' '-
de Fanmi Lavalas et se rvler prjudiciable au leadership du parti. i,,
Voil pour le camp Lavalas.-

Le ras-le-bol est gnral ...
Quant Convergence, malgr l'impact espr de sa dnonciation d'un -
projet de dictature Lavalas, elle n'chappe pas moins pour autant la pression
de l'opinion publique qui se fait de plus en plus impatiente. La population dans-
sa totalit digre mal la perspective d'une nouvelle anne come celle qu'on
vient de vivre, voire d'un nouveau quinquennat semblable celui qui se termine.
Le ras-le-bol est gnral ...
Les politicians n'ont donc actuellement pas la cote.Voire le camp qui
apparaitrait comme faisant ouvertement opposition tout dblocage ...
Aussi tout le monde prouve-t-il le besoin de jurer sa bonne foi. Mais
le coeur n'y est pas ... La guerre des petites phrases ou encore coups d'pingle
se pursuit. D'un ct, MM. Grard Pierre-Charles et Paul Denis, tous deux de
l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL) qui en 1' occurence joue un rle de fer
de lance de l'opposition (tout en mettant constamment en garde contre
d'ventuelles tentatives de diviser pour rgner), disent qu'ils continent de
craindre que Aristide ne manoeuvre pour les placer une fois encore devant un


Harold Riga'11,


WebSite www.HaroldRigaud.com
e-mail: rigaudh@bellsouth.net
Toll Free: 1 877 250 9020 est: 774
Originals Limited Editions
Lithographs on Canevas, Prints, Postcards

P.O. Box 1202 Lillburn, Georgia 30048-1202


. I COAthme


-- ~o.' -
~. ..
1'~ ~ .

j-~ :1~


1991-2001, 10e anniversaire de Kay Fanm, Luna Garon, Yolette Mengual, Gina Charles et
d'autres membres posent avec la fondatrice de l'organisation, l'ex-ministie de l'Information
Marie Laurence Josselin Lassgue photo Yonel Louis/H.en.M


fait accompli (allusion la
prsidentielle du 26 Novembre
don't le chef du camp Lavalas a t
proclam le vainqueur en dpit du
boycott par l'opposition).
A propos de tentatives de
division, des porte-parole de
l'opposition s'en sont pris cette
semaine 1'ambassadeur
dominicain en Hati qui recevant
chez lui le leader de l'Espace de
concertation, Victor Benoit, l'a mis
au tlphone avec le president lu
Aristide.

Une course contre la
montre mais en zig zag ...
D'un autre ct, le porte-
parole de Fanmi Lavalas, Yvon
Neptune, avertit qu'il ne faut pas
brler les tapes. D'aprs lui, le
document en 8 points implique
tous les aspects de la crise (et non
la seule question lectorale),


Recodabolu

-e.3 denbe 00
1189 Tanfet
livrslem meju


tmoignant de la volont du parti au pouvoir de contribuer une solution
durable.
Au moins, les pithtes trop humiliantes sont mises pour le
moment en sourdine ...
L'impression gnrale est aussi celle d'une course contre la
montre ... mais en zig zag.
Au commencement tait Fanmi Lavalas qui, par l'entremise
de la lettre d'Aristide Clinton, imprime un nouveau changement au
course des choses (jusqu'au nouveau Secrtaire d'Etat amricain Colin
Powell qui, tmoignant devant la commission desAffaires trangres
du Snat amricain, considre l'accord en huit points propose come
un bon point de dpart, sous reserve toutefois d'autres demands
qui pourraient tre formules par la nouvelle administration de Geoge
W. Bush).
Mais voici que soudain Convergence saute dans le train en
march de la ngociation (dj entame, soulignons le, entreAristide
et l'administration amricaine via Clinton), cela aprs avoir mis en
veilleuse une semaine plus, tt son project de gouvernement parallle

Qu'est-ce qui a le plus dcid les leaders de l'opposition
changer leur fusil d'paule? Le ras-le-bol du public? Ou la dernire
visit des ambassadeurs des pays amis?
Un enthousiasme aussi peu spontan ne peut manquer de faire
tiquer le camp d'en face. D'o le conseil du porte-paroleYvon Neptune,
ne pas brler les tapes si on veut aboutir une solution durable.

Le bilan est l sous nos yeux ...
Quoi qu'il en soit, tous ont intrt cesser de jouer les
dilatoires, voire jouer les comdiens, car cette fois le public n'est peut-
tre plus dispos tre l'imbcile qui attend, pour paraphraser un grand
homme de thtre.
Cependant autant on a intrt voir avancer les choses, autant
on a du mal faire confiance aux compromis politiques l'hatienne.
Cela donne le plus souvent des quipes gouvernementales qui clatent
la moindre occasion, replongeant le pays dans une nouvelle crise qui
se rvle toujours plus svre que la prcdente: plus de misre et de
chmage, plus d'inscurit, plus s'accentue la disparition de l'autorit
de l'Etat, plus se dgrade l'image du pays :.. Qui pis est, plus se
dhumanise l'hatien.
Les hommes politiques passent le plus clair de leur temps
se piger ... Le bilan est l sous nos yeux. Ce sont les coupes sombres
qui apparaissent autour du president lu qui prtera serment ce mercredi
7 Fvrier pour un second mandate. Et ce sont des ennemis politiques
qui semblent prts vendre leur me au diable (pardon! adversaires et
non ennemis, c'est le cas de le rapppeler avec Joaquin Balaguer).
Mais celui qui paie vraiment toutes les consequences de ces
inconsquences perptres d'un ct come de l'autre, de toute
evidence ce n'est ni M.Aristide, ni les leaders de l'opposition, c'est le
pays d'Hati.
Piti, Messieurs!

Hati en Marche, 3 Fvrier 2001


Dports injustement
SH iti MIAMI, 3 Fvrier Les Etats-
e -n J al. i Unis ont dport en Hati deux personnel
nes aux Bahamas et qui ont grand dans le Sud de la Floride et qui
sont maintenant dans une prison hatienne, pendant que des avocats
d'immigration outrags exigent immdiatement leur retour
Les avocats du Florida Immigrant Advocacy Center
demandent que Gertha Clairville, 20 ans, et Kervence Carry 21 ans,
soient ramens aux Etats-Unis. Les deux ont grand Miami et n'ont
jamais vcu en Hati. L'un ni l'autre ne parle crole, la langue maternelle
en Hati.
(voir Dports / 9)


1


t,d Al- W7M,4; , 1 ', 117, ', "







Page8


North Shore Medical Center


Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No. 1


Savez vous que North Shore Medical




Center s'occupe beaucoup de vous.


Le North Shore Medical Center a une quipe mdicale
de plus de 70 mdecins spcialiss dans les pratiques
de mdecine interne et familiale, ainsi qu'un staff
d'infirmires professionnelles et de technicians.

Notre quipe hautement qualifie et compatissante reflte
notre engagement assurer la sant de notre communaut.

Les mdecins don't les noms suivent, spcialiss en
mdecine familiale et interne sont attachs au North Shore
Medical Center.

Nous acceptons la plupart des Plans de sant, y compris
Medicare et Medicaid.

I NORTH SHORE
Medical Center
Tenet South Florida HealthSystem


MDECINE FAMILIAL
Hector S. Alvarez, MD
Juan E Arteaga, MD
Beatrice V Austin, MD
Jose L. Avila, MD
Sandro Bacchelli, MD
Yolanda Bacon-Green, MD
Susan B. Dombrowsky, MD
William L. Donley, MD
James B. Edmiston, MD
Diane Eisman, MD
Scott R. English, MD
Th6mas L. Garvin, MD
Michael S. Gilinsky, MD
Ketty Maurice, MD
Nidal B. Radwan, MD
Digna Riva, MD
Jose A. Soto, MD .
Luisa Sztern, MD
Donovan D.Taylor, MD
Harold S. Williams, MD
Fatima Zafar, MD


MDECINE INTERNE
Hamid Abbassi, MD
Andino 1. Abril, MD
Raul A. Alvarez, MD
Sarah A. Anderson, MD
Kyant K. Ayee, MD
Norman H. Azen, MD
Linda E Bach, MD
CarmelJ. Barrau, MD
Laila Chagani, MD
James J. Chen, MD
Joseph I. Chi, MD
Irene N. Cody, MD
Michael S. Cuenca, MD
Ronald J. Dortonne, MD
Eugene H. Eisman, MD
Luis A. Espinoza, MD
Efrain Garcia, MD
Scott S.Glickman, MD
Alvin L. Gutierrez, MD
Lee H. Hertz, MD
Calvin C. Higgins, MD
Ronald Hoffman, MD


Deborah L. Holmes, MD
Enrique Huertas, MD
Alain C. Innocent, MD
Shari J. Klinger, MD
Gilbert W. Leung, MD
Anite M. Lubin, MD
Humberto C. Machado, MD
David P. Morris, MD
Nasiruddin A. Nazarally, MD
Javier Perez, MD
Mario R Perez-Rodriquez, MD
Karlton S. Pettis, MD
Miguel A. Rebollar, MD
Juan C. Rondon, MD
Alexander Rozenstein, MD
Dana Saldaitis, MD
Elliot A. Stein, MD
Edmundo R. Tamayo, MD
Victor I. Tamayo, MD
Christopher I.Ukiomogbe, MD
Sheri Weinstein, MD
John V Williams, MD


www.northshoremedical.com 1100 NW 95th Street 305-835-6000 Located 3 blocks West of 1-95







Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol.XV No. 1


Page 9


I LA PRESIDENCY I


Un heritage de stagnation politique


Entre la fin du mandate du Prsident Ren Prval et le dbut du mandate

PAR LOVINSKYPIERRE-ANTOINE du Prsident Jean-Bertrand Aristide ... P.14


PORT-AU-PRINCE, ler Fvrier
- Le Prsident Ren Prval laisse un
heritage de stagnation politique, selon une
dpche de l'agence Reuters date de Port-
au-Prince ... Cela aprs un mandate de 5 ans
marqu par une interminable crise politique
qui a virtuellement paralys le
gouvernement et isol cette pauvre nation
de la Carabe de ses allis internationaux.
Quand Jean-BertrandAristide sera


invest ce mercredi 7 Fvrier Prval laissera
7.8 millions d'Hatiens avec un programme
de rforme agraire inachev, de meilleures
routes et aussi coles, et le rtablissement
des relations avec Cuba, pays voisin.
Mais tous ces accomplissements,
crit Reuters, sont obscurcis par l'instabilit
politique, le mauvais tat des relations avec
les Etats-Unis et d'autres puissances
amies, un systme judiciaire dficient,


Dports injustement en Haiti


mais il a grand Miami, et il ne connait
qu'un seul pays: les Etats-Unis. I ne connait
pas Hati. Il ne parle pas la langue. Il ne parle
qu'anglais.
La mre de Clairville qui vit
Miami, Gladys Joseph, est tout aussi en
colre.
C'est une injustice dit-elle.


(Dports ... suite de la page 7)
Selon l'Immigration, une loi de
1996 autorise leur deportation; les Bahamas
les considre comme des Hatiens, et Hati
veut bien les recevoir.
Ce qu'ils ont fait est un travesti
de jugement dit Mayzita Carry soeur de
Kervence. Mon frre est n aux Bahamas,


b't y'.e .
k...



I..

E~. :


Plusieurs propritaires de
Neighborhood Health Partnership sont t
des pourvoyeurs de sant. Ils sont des :
mdecins ayant leur clinique dans le
quarter ou dans des hopitaux du sud de
la Floride avec la mission de prserver la
sant et la productivity de leurs communauts
locales et celle de leurs voisins.
Neighborhood Health Partnership est fire de
computer le North Shore Medical Center comme l'un
de ses partenaires. Nous envisageons un partenariat
avec vous pour tendre ces soins de sant.


une conomie toujours plus faible et une
crminalit galopante.
Il est arriv plein de bonnes
intentions dit Henri Bazin, un conomiste
du secteur priv, qui pursuit: Je pense que
la politique a eu raison de lui.
Aussi bien les critiques que les
supporters disent que la discorde politique
- entire le bloc Lavalas de Jean-Bertrand
Aristide et les parties d'opposition ont
empch le Prsident Prval de raliser ses
processes pour une meilleure police, la
rforme conomique et la privatization des
entreprises d'Etat.
L'administration Prval a omis de
tenir des lections avant l'expiration du
mandate des 2/3 du snat en janvier 1999,
provoquant la paralysie du Parlement
pendant 18 mois. La crise constitutionnelle
qui s'en est suivie a rsult dans la
suspension d'une assistance de quelque 500


Neighborhood Health Partnership

-` :-7- salue son partenaire,

North Shore Medical Center
ThM Sai oFlorida HealtSystem


Neighborhood Health
Partnership
S7600 Corporate Center Drive
Miami, FL 33126-1216 1-800-254-6762


millions de dollars qui fait cruellement
dfaut.
Prval a admis lui-mme dans un
recent message devant le Parlement que le
systme judiciaire n'a pas t en measure de
combattre le crime, la corruption et la
violence.
Le systme judiciaire est une
faillite dit un ancien official qui a requis
l'anonymat. Tant de crimes, et les
investigations n'aboutissent jamais.
Cependant la justice sous Prval a
marqu une victoire notable, reconnait
Reuters: C'est la condemnation, en Aot
2000, de plus de 50 individus, don't les
leaders du coup d'Etat de Septembre 1991,
pour le massacre en 1994 de residents d'un
bidonville des Gonaves, Raboteau.
Par ailleurs, pursuit encore
Reuters, contrairement son mentor
Aristide, il manque Prval le charme
charismatique pour connecter
avec les masses pauvres, disent les
observateurs.
Sous Prval, la situation
conomique a dfinitivement
empire, laissant aux gens peu de
choix que ... de nager pour sortir
dans un pays o peu savent nager
S et o la seule planche de salut pour
S le plus grand nombre est de gagner
S Miami par la mer.
Le standard de vie, a
iJ dgringol radicalement, dit
Henri Bazin. C'est vident.
Voyez les montagnes
d'immondices partout dans les
rues.
Une rcente tude des
Nations Unies trouve que 62% des
Hatiens souffrent de malnutrition.
Prval a failli aussi dans
S la privatization des entreprises
d'Etat, selon Reuters qui
mentionne le port, l'aroport, les
companies d'lectricit et de
tlphone.
Je laisse le pouvoir avec
S le sentiment d'avoir fait mon
-- possible pendant cinq annes
difficiles a dit rcemment Prval.
J'ai fait mon possible
dans une situation rendue
particulirement difficile par la
crise politique.


Reuters)


(traduit d'un bulletin de


Subject: je suis un patriot
Date: Mon, 23 Oct 2000
19:10:59 +0900
From: tim thomas
To:

C C

hey
je suis un hatien, maintenant
je vis au Japon; j'ai bien envie
de prendre contact avec un
hatien ou hatienne, qui
voudrait me renseigner sur la
situation sioco-politique du
pays.
Je dois vous dire que ma
faon d'crire le francais n'est
pas trs correct .... I'm in the
US NAVY
p_cherenfant@hotmail.com
I hope to hear from you
soon........merci hati en march
pour ton travail positif.


..
.


?'
'
I'-


il







Page10


I ARTS ET LETTRES 1


PRIX TOUSSAINT LOUVERTURE


En 1801 Toussaint Louverture a aboli l'esclavage
en Hati. Pour commmorer le bicentenaire de cet acte sans
prcdent dans l'histoire de l'humanit, Hati-
Dveloppement invite le grand public la 4me dition du
La 4me dition aura lieu le samedi 7 avril 2001
Paris. Le prix conserve sa forme d'un concours de discours
sur le thme suivant :
Martin Luther King et Nelson Mandela sont-ils
des hritiers de Toussaint Louverture ? Pourquoi ?
SLe concours est ouvert toute personnel majeure.
Les frais de participation sont de 100 francs. Date limited de
dpt ou d'envoi des candidatures et des discours l'adresse
indique ci-dessous : samedi 3 mars 2001 minuit.
S'il y a plus de cinq (5) candidates, une prslection
sera effectue par Haiti-Dveloppement et la liste, des
candidates retenus sera arrte le vendredi 16 mars 2001.
Les cinq prslectionns seront retenus par injury compos
d'un membre du comit directeur de Hadv et de deux
personnel n'appartenant pas la Communaut hatienne.
S'il y a moins de cinq candidates, le Comit Directeur de
Hati-Dveloppement jugera de l'opportunit de presenter
les postulants au Grand jury.
La finale entire les 5 slectionns ou les postulants
au Prix Toussaint Louverture aura lieu devant un public de
quality le samedi 7 avril 2001, Paris. A l'issue de cette
finale le prix sera attribu par un Grandjury de 7 personnel.
Lors de la finale, chaque candidate disposera d'un temps de
parole de 15 minutes pour exposer et dfendre sa thse.
Les candidates seront entire autres jugs sur leur talent
oratoire, le fond et la forme de leurs travaux, le respect du
temps de parole, l'impact de leur discours sur le public, etc.
La composition definitive des lots sera annonce
le 18 fvrier 2001 par tous les moyens possibles

Au minimum les prix seront les suivants :
ler PRIX : Un lot d'ouvrages sur Toussaint


Louverture et Hati. Le Quid 2001. Un ouvrage sur
l'loquence. Des ouvrages sur Martin Luther King et sur
Nelson Mandela. Des ouvrages sur les droits de l'homme et
l'histoire de l'esclavage. Une some de 1000 francs.
2nd PRIX: Un ouvrage surToussaint Louverture.
Un ouvrage sur Martin Luther King. Un ouvrage sur Nelson
Mandela. Le Quid 2001. Une some de 800 francs.
3me PRIX : Un ouvrage sur Toussaint
Louverture. Un ouvrage sur Martin Luther King. Un
ouvrage sur Nelson Mandela. Le Quid 2001. Une some
de 500 francs.
SLes laurats pourront tre gratifis de tout autre
prix offert par les partenaires de Hati-Dveloppement.

Renseignements et inscription auprs de :
Ren Benjamin au 01 45 78 04 69
Eric Sauray/Ketty Laurent au tl/fax : 01
43.48.55.47
Massaryck Duclos au 01.45.84.77.27
Error! Bookmark not defied.
Error! Bookmark not defied.

N.B : Ce prospectus a valeur rglementaire pour
les participants au concours. Ces derniers accordent Hati-
Dveloppement tous les droits d'excution, de reproduction
et de diffusion lis au discours qu'ils prononceront lors de
la finale. La communication des textes prims un tiers
doit se faire avec l'accord pralable de Hati-
Dveloppement.

SPRIX TOUSSAINTLOUVERTURE: Le pouvoir,
c'est la culture.

Hati Dveloppement, 35 rue de l'Eglise, 75015
Paris. Tl: 01.45.78.04.69


COMMUNIQUE DE PRESS

Jean Casimir signe Ayiti Toma/
Jean Casimir signera son t Aprs nous avoir offer sa
cent ouvrage Ayiti Toma, Hati ai erler lecture de l'histoire d'Hati et de la
hrie le samedi 10 Fvrier de llh a.m. 3h p.m. au cruise actuelle, Jean Casimir propose de donner l'assaut
omplexe Promenade, Ption-Ville. l'Etat en changeant radicalement l'administration des
T 'Unhiprtif avvnii rd ncrni livre p t dep trninp r oiii l coles.


outils inventer pour obliger les gouvernements et l'Etat
remplir leurs functions au bnfice des citoyens et sous la
dicte de ceux-ci.


Il s'agit, crit-il, de porter les parents des lves,
les matres et les propritaires ngocier l'achat et la vente
des services d'ducation. '


y Carnaval Port-au-Prince 2001







Une Oasis Crole au Centre Ville


Special Carnaval 2001
25, 26, 27 Fvrier 3 nuits chambre
-pour 1 ou 2 personnel US$ 25.00

Compris par personnel
. Cocktail de Bienvenue dimanche 25 fvrier
. 3 Petits Djeuners-amricain-Crole
. 3 buffets du Carnaval (7-10pm)
. Accs au Stand + T-shirts
.Ticket de parking gratuit

US$ 100 par personnel supplmentaire
dans la chambre
Les tarifs ordinaies de l'htel seront appliqus
pour les jours avant ou aprs la priode
carnavalesque

La reservation devra tre garantie par un dpt de
US$ 175.00 non-remboursable aprs le 12 fvrier
2001
La balance devra tre payes l'enregistrement
l'htel 4 10 % Taxe


Special Carnaval 2001
February 23, 26, 27, 3 nights us$ 525.00
PER ROOM
(1 OR 2 persons)

Included per person
. Welcome cocktail Sunday February 25th
.3 American-Creole Breakfast (7-11 AM)
. 3 Carnival Buffet. (7-10 PM)
Free Entrance to stand +T-shirts
. Free parking Ticket

US$ 100 per extra person in the room
The regular hotel rate wil be charged for
accommodation before or after camival.

All reservations for this package must be
guaranteed with a minimum of US$ 175.00
deposit
non-refundable past February 12, 2001
payment of balance upon arrival at hotel + 10%
tax.


RESERVATION 1-800 CHARMS ; (1-800-742-4276)
10 Rue Capois, Champs de Mars. P.O. Box 1429
Tl: 221-9783 / 221-1855/ 510-4595 FAX 223-7232
E-mail: hiplaza @ acn2.net/hiplaza @ hotmail.com


Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No. 1


NOTRE PROPOSITION
Les politicians n'ont pas rpondu nos deux
questions: AVEZ-VOUS OUBLIE? et QU'ALLEZ-
VOUS FAIRE? Leur silence ne nous tonne pas. Le
contraire nous aurait surprise. Quoi qu'il en soit, nous
apportons aujourd'hui notre modest contribution pour
une relle sortie de la cruise issue du scrutiny du 21 mai et
du 26 novembre, car toutes les propositions envisages
jusqu' present refltent l'intrt des parties litigieuses
alors que nous cheminons inlassablement vers le 7 fvrier
2001, date laquelle le president lu prendra la place de
l'actuel chef d'tat.
Aucune decision srieuse n'est soumise par les
protagonistes pour approbation, sinon que "d'un ct un
project utopique, de l'autre des lus proclamant leur
victoire conteste par l'opposition et des personnalits
politiques. Ils s'accusent et se rejettent les torts comme
si les innocents (le people) sont les vrais coupables.
Qu'on le veuille ou non, le problme est hatien
et sera rsolu parles hatiens eux-mmes.Aucun tranger
sous aucun prtexte, ne doit s'immiscer dans les affaires
internes d'un pays libre et souverain.
Un dbat, retransmis en direct dans son
intgralit par les mdias afin que le people puisse suivre,
runira autour d'une table de ngociation, au sein du
parlement (lieu idal notre humble avis), les
reprsentants de la Socit Hatienne pendant deux ou
trois jours. Des discussions relatives aux elections, le
climate d'inscurit et la psychose de peur seront
souleves par les intervenants pour des rponses
appropries. D'autres citoyens sont convis mettre
leurs opinions ou des lments de solution.
Messieurs les politicians, mettez de ct vos
passions exagres. Sachez qu'une mission noble nous
est confie. SAUVER UNE NATION! Pefia Gomez I'a
faith. Al Gore aussi. Pourquoi pas vous? Sont-ils plus
intelligent ou plus nationalists que vous?
Rveillez-vous de votre torpeur Le 7 fvrier
est pour demain. La nation vous attend.
Vous avez la parole ...
Patriotiquement vtre

M usset LO MIN Y
Car, pour Jean Casimir, si les vendeurs, ceux qui
offrent des biens et des services, ceux qui font des bnfices,
ceux qui touchent chaque mois dans les bureaux de l'Etat
ont sans doute des droits, ceux qui patient en ont aussi. Et
l'auteur de s'interroger, un brin provocateur: Qui acceptera
de remettre une some empoche pour un service qui n'a
pas t vendu? Qui croit que le directeur d'une cole-bidon
o aucun lve ne russit aux examens de rhto
rembourserait l'colage reu? Quel fonctionnaire public,
ralisant son incompetence, dmissionnera et rendra son
salaire?
Si la presque totalit du people hatien dpense
sans exiger satisfaction, poursuit-il, nous serons pauvres
pour le temps et l'ternit. Si la presque totalit de la nation
ne mrite pas d'explication, les trangers nous occuperont
pour le temps et l'ternit. Car nos autorits ne dependent
pas du souverain.
L'utilisation, sur un pied d'galit, du crole et du
franais pour presenter cette rflexion la rapproche des
ralits nationals. Elle invite une discussion plus profonde
et moins guinde, accessible dans les deux langues
d'articulation et d'panouissement de notre vie quotidienne.

Jean Casimir, docteur en sociologie, ancien
ambassadeur d'Hati Washington, a public en 1991 La
Carabe, une et divisible, une co-dition CEPALC-Nations
Unies, Editions Henri Deschamps.

CASIMIR, Jean
Ayiti Toma/Hati Chrie
Imprimerie Lakay, 2000
184 p. 300 G
ISBN 99935-32-06-1

N.B. L'auteur peut tre joint au 246-0614.

Subject: help me
Date: Wed, 24 Jan 2001 20:03:22 EST
From: Bonga3000@aol.com
To: hem@haitienmarche.com
artist profilesjames "tiga" jean baptiste" percussion and
woodwinds. one of haiti's fastest rising,talents tiga
began playing drum at the of three and is true musical
prodigy. through the age rare training with haiti's
percussion masters, compound by his family's legacy in
the sacred vodou arts, plus a formal education in jazz
tiga has developed a skill level rarely seen in musicians of
age. by infusing ancestral rhythms with an affinity for
jazz and hip-hop, tiga blends tradition with cutting adge.
he can hold his own in performance and excel on conch
and didgeridoo as well.


r
Cc
G







Mercredi7 F6vrier 2001
Haiti en Marche VolXV No 1


1 Page 11


I SOCIETY


Electricity et Dveloppement


PAR DR MICHEL LOMINY
L'lectricit est la fois le nerf et
le moteur du dveloppement. Par ses
applications industrielles, elle est devenue
un vecteur nergtique synonyme de
dveloppement conomique. La preuve,
plus un pays produit de l'lectricit, plus
lev est le niveau de vie de sa population.
En Hati en revanche, la pnurie
d'lectricit, en plus d'tre en parties
responsible de la dprciation de la gourde
et de l'augmentation du cot de la vie,
paralyse les forces productive, favorite le
dboisement (quand on ne peut pas s'offrir
de l'lectricit, on se procure du carbon
de bois) et l'exode rural (migration
definitive des habitants des campagnes vers
les villes la recherche d'un minimum de
services publics et de commodits usuelles),
d'o chmage, rosion, surpeuplement des
centres urbains, bidonvilles et baisse du
niveau et de la quality de vie. de la
population.
Dans un pays o la croissance
dmographique est aussi rapide, plus de 2%
l'an, avec une surpopulation des centres
urbains, o le taux de chmage est aussi
lev, plus de 60% de la population active,
et o la pauvret est endmique, il est
impratif et de toute urgence de concevoir
un plan pour l'lectrification du pays. En


Celui qui gagnera la bataille pour l'lectrification d'Hati gagnera aussi
la bataille pour son dveloppement conomique et social
Voler du courant c'est dtruire son pays, dtruire son prochain et se
dtruire soi-mme


effet, seule l'lectrification du pays, ( ct
videmment des trois autres infrastructures
de base, tlphone, routes, adduction d'eau
courante), peut librer les forces
productive, attirer les investisseurs*, crer
des emplois, mettre de la valeur ajoute sur
la production locale, produire de la richesse,
en un mot sortir Haiti de son tat de
chmage** chronique et de pauvret
endmique. De plus l'lectrification du pays
permettra de gnrer, travers une
infrastructure htelire dcente, une solide
conomie de service capable de finance les
.solutions nos problmes d'ducation, de
sant, de justice, de scurit publique, de
lutte contre une croissance trop rapide de la
population et contre le surpeuplement des
centres urbains, de lutte pour la protection
de l'environnement et de lutte pour la
dmocratie. Faisons donc de l'lectricit le
Dnominateur commun nous tous
Hatiens, le Bien Commun, le Bien de
Partage.
Produire de l'lectricit n'est pas
un problme en soi. Cela fait belle lurette


que l'on sait trs bien comment s'y prendre.
La technologies est disponible et la porte
de l'Homme: L'nergie hydraulique,
l'nergie solaire, l'nergie olienne, le
ptrole et ses drivs, le carbon de terre et
la lignite, la biomasse et les dchets
organiques, les mares et les vagues de la
mer, la difference de temperature entire les
eaux de surface et les eaux profondes de
l'ocan, l'lectrolyse de l'hydrogne,
l'nergie nuclaire etc. Il ne manque que le
capital. Or le capital n'ani patrie ni prjugs.
Il viendra spontanment l o il y a des
profits faire.
Cependant l o en Hati cela
devient un problme et aussi l o le bt
blesse, c'est quand, des fins partisanes, on
politise le dbat sur la faon de produire,
de distribuer et de commercialiser
l'lectricit et que l'on ne se soucie gure
de rendre rentables les centrales de
production de l'lectricit. Or c'est bien l
le hic: aucune entreprise de production de
l'lectricit ne peut tre performance et
satisfaire les besoins en nergie d'un pays


I j E
P *.ew mm CCUri AL.
Luni'i anvert O1'
-1 ,-i IJ-

"29Ga Ruvie CA E






: ..:-~Grand Ru'


0ornavnt



':. ,: -

Sur la ...













adeaux Rservs a


(>Cr A
CREDIT '
AUTO


S SCA EPARGNE
H'EQUE


SocaCreditel
FINANCEMENT
de tlphones Cellulaires & Fixes


SCR DIT 02I
Le Credit danslPImmediat
Immmmmewo* ~-


SDCA
[PARGNE


LEcSmFlS rpmLlTLtOI
ucomaf SEfolL


Rayonnera


f'i


pix -II
'i ansfer
UNE FILIALE OC LA SOCASANE


SOCABANK
La Banque sans frontires
.-*w.?M -!>^ e


mi -:- r nr-a hwn-e fer, runa r.rm


si elle n'est pas bien gre
et rentable. Dans ce
domaine de l'ner-gie
lectrique, le matre-mot,
la clef du succs est
RENTABILITE.
Rentabilit qui
permettra ces
entreprises de satisfaire,
sans interruption, les
besoins en lectri-cit de
la clientle, d'assurer leur
perennit, de s'tendre
jusqu' couvrir tous les
dpartements, de payer
des impts l'Etat,
d'attribuer des divi-
dendes annuels aux
actionnaires incluant
l'tat hatien, d'tre
capable de se
moderniser le cas
chant, et enfin de
disposer d'un centre de


Il


recherche en vue
d'amliorer leur
performance et leur
productivity.
A cet gard,
nous devons nous poser
les questions suivantes:
A quelles fins
voulons-nous produire de
l'lectricit: pour la
production de richesses,
de biens et de services ou
pour l'clairage et
l'lectromnager ou les.
deux la fois?
Voulons-nous
faire de l'ED'H une en-
treprise commercial
rentable, capable de
s'autofinancer? Ou
croyons-nous navement
pouvoir distribuer
l'lectricit des prix de
faveur ou gratuitement
tous nos chmeurs et
tous nos dmunis pour
leurs besoins d'clairage
et d'lectromnager? Et
si oui, pourrons-nous le
fire indfiniment et sans
consequences srieuses?
Est-il normal
que l'ED'H soit
dficitaire au moment o
la demand de
l'lectricit est en
constant progression?
Est-il rationnel, conforme
la raison et au bon sens,
que l'tat continue
combler l'norme deficit
annuel d'une entreprise


commercial suppose rentable? Et d'o
provient cet argent (US$40.000.000,00 l'an)
utilis pour combler le deficit? Pourquoi
l'ED'H est-elle constamment en deficit?
Autrement dit, quoi est d ce deficit? Les
trois variables: la dprciation de la gourde
par rapport au dollar, le prix d'achat du
ptrole sur le march international, le prix
de vente du kw/hre sont-elles les seules
responsables de ce deficit?
Pouvons-nous continue tolrer
ou tre complaisant envers les voleurs de
courant? (A titre d'information, pour vous
donner une ide de l'importance du vol de
courant: dans la zone mtropolitaine, Port-
au-Prince et ses environs, on a dnombr
75 zones dites marginales o le manque
gagner de l'ED'H atteint la rondelette
some de Gdes30.000.000,00 environ par
mois. Dans ces dites zones abritant environ
93.000 maisons, certaines de ces maisons
sont branches au rseau de l'ED'H avec
leur compteur, d'autres sans compteur mais,
tenez-vous bien, avec ou sans compteur elles
ne sont tout simplement pas enregistres ou
inscrites dans la comptabilit de l'ED'H.A
noter que, d'aprs ces informations, ce ne
sont pas des gens de la classes dfavorise
qui violent le courant). Est-t-il acceptable que
des individus, un titre ou un autre, sous
un prtexte ou un autre, ne patient pas leurs
factures d'lectricit?Y a-t-il complaisance
ou negligence des employs de I'ED'H
prposs cet effet pour.que le vol du
courant se perptue une si grande chelle?
Est-ce que l'ED'H a les moyens et peut
computer sur l'autorit de l'tat en vue de
contrer, de s'opposer avec succs au vol de
courant?
Ne faudrait-il pas rechercher aussi
les causes de ce deficit dans une mauvaise
gestion de l'entreprise? Y a-t-il du vol
(matriels, carburant, argent etc.) au sein
mme de l'entreprise?!! !Y a-t-il une caisse
noire l'ED'H?
Pourquoi ne publie-t-on pas
rgulirement et en dtail le budget de
l'ED'H en annexe du budget de l'tat
hatien? Le bilan des dpenses et des
recettes? (salaires de tous les employs de
haut en bas de l'chelle y compris des
membres du conseil d'administration et de
ses conseillers etc.). Y a-t-il vraiment
plthore d'employs l'ED'H? Est-ce que
l'excution du budget de l'ED'H est
soumise rgulirement au contrle de la
Cour suprieure des comptes?.
Est-ce que l'tat hatien {Eclairage
des rues et des places publiques, Bureaux
publics et autres Institutions de l'tat etc.}
paie ses factures d'lectricit?
Voil des questions pertinentes
auxquelles il faut apporter des rponses
vridiques, rationnelles et intelligentes si on
veut bien trouver une solution la grave
cruise nergtique qui svit en Hati.
Que faire?
Si on a la volont (political will)
de bien rsoudre cette cruise nergtique avec
l'ambition de faire une oeuvre durable,
il foint
1) Dpolitiser I'ED'H en tant
qu'institution de l'tat et toutes les autres
entreprises de production d'lectricit qui
seront cres l'avenir, en les mettant
l'abri des influences partisanes, le plus
souvent nfastes d'o qu'elles viennent, et
les doter d'une structure de gestion moderne,
saine et efficace.
2) Dpolitiser le dbat sur
l'nergie lectrique et dans ce cas bien prcis
seule la vrit a et est une vertu salvatrice.
On doit dire la vrit aux hatiens, ceux
qui utilisent l'lectricit soit pour leur
confort, leur commerce, ou leur entreprise.
On doit leur dire pourquoi, dans les
conditions actuelles, I'ED'H ne leur fournit
pas le courant, ce service auquel ils
s'attendent. Autrement dit pourquoi
I'ED'H est-elle en faillite et en particulier
il faut arrter de cacher ou de passer sous
silence, par la publication des dpenses et
recettes de l'ED'H, l'norme deficit
milliardd de gourdes soit
US$40.000.000,00 l'an) que l'tat est oblig
de combler chaque anne pour maintenir
(voir Electricit / 16)


~ Jt)S~_Ilp~;rI~~~ YY ill dU %.o CI lr\ C2 9 11% m 1 1-8 tuA;L~--~


]m


1 v p -sm m


k


0


9


r~d~l~i
~NDa~i~ern~

a









I City of Miami


Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en MarcheVol. XV No. 1


AVIS AU PUBLIC
POUR UN MEETING SPECIAL DE LA
CITY COMMISSION CONCERNANT LES QUESTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA
COMMUNAUTE.
La Miami City Commission tiendra un MEETING SPECIAL pour discuter des questions relatives au Dveloppement de la Communaut. Cette rencontre aura lieu:


Jeudi 15 Fvrier 2001 9:30 AM
City of Miami Commission Chamber
3500 Pan American Drive
Miami, Florida 33133


L' A i e n d a p our


ce SDecial


eetin est 1


e suiv-ant


3) Discussion et proposition de resolution pour revision des
comptes de projects raliss pendant l'anne fiscal courante
(FY2000-2001) d'un montant de $ 91.096.116,93 du Fond: Community
Development Block Grant (CDBG); $ 6.660.847,09 du Fonds
Partnership (HOME) et $ 1.808.273,22 du Fonds Housing
Opportunity for Persons With AIDS ( HOPWA).
4) Discussion et proposition de resolution pour l'allocation de la balance du
Programme CDBG et du programme d'abris en cas d'ugence ( Emergency Shelter
Grant).
La resolution propose prvoit aussi le transfer de $
25.000 des fonds prcdemment allous du CDBH Edison Little
River Job Creation Project la City of Miami Planning
Department pour coordonner des activits de dveloppement
conomique dans la zone de Little Hati.
5. Discussion et proposition de resolution ratifiant l'action
du City Manager pour l'achat de software pour l'administration
du portfolio Prt et l'approbation de $ 10.195 de financement
additionnel pour les soins accorder par la suite ces software.
6. Discussion et proposition de resolution allouant
$3.000.000 du financement HOME pour les programmes de
financement de "Single Family Rehabilitation and Homebuyer".
7. Discussion et proposition de resolutions dnouant des
fonds pralablement allous au Little Haiti Housing Association
et Habitat for Humanity of Greater Miami et replaant ces fonds
avec des dollars provenant du project HOME.
8. Discussions concernant le processus Home RFP pour la
construction de HLM Habitations Loyer Modr.
9. Discussion et resolution propose concernant la
restructuration d'un programme HOPWA et l'allocation de
$2,700.000 au Dpartement du Community Development pour
oprer le programme et $ 358.000 au Douglas Garden
Community Health Center pour maintenir un programme Miami
Beach.
10. Discussion concernant le Model City Homeownership
Zone et les lgislations suivantes:
SRsolution 1 Approuvant en principle la creation et
l'tablissement du Model City Homeownership Zone Trust
Resolution 2- Allocation de $ 3.000.000 au Fonds Home
Program pour le Model City Homeownership zone
Autorisant le City Manager de continue aller de
l'avant avec le project de dveloppement concernant les diverse
activits mentiones.
11. Discussion et proposition de resolutions approuvant le
service architectural ncessaire l'implantation du project Model
City Homeownership Zone


A. Source and Amount ... ..._ A 1cation


CDBG Line of Credit Balance
Closeout funds from prior year completed
activities
Program Income

Total Available for Allocation


$ 239 729.95
895,276.55
2.200,&00.00

$3,335,005.50


B. Recommendd CDB

Public Services


DeHostos Senior Center
Public Services Contingency '.:.i.
Economic Developmenr.


Coconut Grove Local Development Corporation
(contingent on repayment of debt owed to City)
Small Business Opportunity Center
Word of Life CDC


$ 15,000.00
32.000.00


100,000.00

10,000.00
38,000.00


Public Iniorovements:


Domino Park Expansion and Improvements


40.000.00


ity SponMored Pro eets:


Capital Imprmvement Projects
Citywide Demolition
Citywide Lot Clearing
Model City Homeownership Lot Clearing and
Maintenance Project

Total Recommended CDBG Allocation

C, Source and Amount of ESG Allocation

ESG Line of Credit Balance
Closeout funds from completed prior year -
activities

Total Available for Allocation

D. Recommended ESG Project and Allocation

Catholic Charities of the Archdiocese of Miami
(New Life Family Shelter, Pierre Toussaint Little
IIaiti Hnmeless Project and Little Havana
Emergency Services

Total ESG Allocation


1200,005.50
500,000.00
100,000.00
1,300,000.00


$3,335,005.50


$ 192,914.65
18,0S8.39


$ 211,003.04


$ 211.003.04



$ 211,003.04


12. Discussion et proposition de resolutions ratifiant l'action du City Manager dans l'acquisition de proprits du Miami-Dade County List
of Lands pour le dveloppement travers le Model City Homeownership Zone Project.
13. Discussion et proposition de resolution ratifiant l'action du City Manager dans l'acquisition du Miami Limited II Housing Project en
conjunction avec le Model City HomeOwnership Zone Project.
14. Discussion de proposition de resolution d'allocation de $ 2.521.668 du Fonds HOME et $ 1612.6906 du Fonds CDBG disponible
comme un rsultat du repaiement.
15. Discussion et proposition de resolutions concernant l'tablisement de One Stop Centers dans la zone de Coconut Grove et de Little
Havana et la relocation des functions manageuriales du Department of Comunity Development.
Relatif l'approbation finale de la City Commission, le City of Miami 2000-2001 annualAction Plan pralablement approuv sera rvis en consequence dans une
priode de 15 jours et les commentaires devront tre soumis par crit l'adresse suivante:
City of Miami Department of Community Development Second Floor
444 S.W. 2 Avenue Miami, Florida 33130
Les personnel intresses sont encourages assister au Meeting Lendroit est accessible aux handicaps. AD# 05594


Page l2


M


- - u ---


I


--







Mercredi 7 Fvrier 2001
-Haiti en Marche Vol. XV No. 1


Nos Petites annonces de partout


_____________________wq_____________________ -


Radio
Port-au-Prince
Mlodie
103.3 FM
de 5:00 am Minuit
7 jours sur 7
Tous les airs retros que
vous avez
appris aimer
et qui n'arrteront pas de
vous trotter dans la tte
La Bonne Humeur est de
mise avec nous !

Avec Mlodie FM,
la vie n'est plus la
mme !
Chicago
Radio l'Union
4:00 pm 6:00 pm
WLUW
88.7 FM
Module anglais
Bulletin de Nouvelles
Harry Fouch
4:20 Module Franais
Bulletin de Nouvelles
Lionel Chry
4:50 Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry
New York

Radio Eclair
Chaque Samedi
11:00 am
1240 AM
WGBB
Tl: (516) 333-1481

Horizon 2000
Plus
Every Sunday
9:00 am
12:00 pm
%VLIR
130 ANI
N liami
La Radio
I'Hatienne
19 ans sur la mme
antennae
WVCG AM 1080
Chaque Samedi
5:00 7:00 pm
Une mission jeune
anime par
Bernard et Alan
Compas. Reggae,
Zouk... etc...
Les toutes dernires
de la semaine
avec Elsie
L'Editorial de
MNarcus
L'invit de la
Semaine

Radio

Haiti Diaspo Inter
Lundi au Jeudi
6 8 PMN
1550 AMI
Dim. 7 -9 AMI
1330 AMI


Mdecin
Miami

Dr Hnock
Joseph
Obsttrique
Gyncologie
Accouchement
Operation pour
fibrome
Family Planing
Ligature de
Trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests por
l'immigration
Nous aceptons
toutes sortes
d'assurances, ainsi
Sque la Carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.
Nos malades
ccouchent dans des
hpitaux privs
5650 N.E. 2nd Ave.
Vertires Shopping
Center
(305)751-6081



Tous les
matins
coutez

lodie
Martin

avec Marcus
7h 9h ANI
\, _103.3 FM N

Dr Roger
Phanord
Dentiste
Spcialisation:
Implants Dentaires
Avec nous une
extraction
se fait sans douleur
11245 N.'V.
119thSt.
(305) 685-7863

ort-au-Prince


Dr Sony Figaro
Gy\ncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 27
Tl: 245-6489
Dr Jean
Claude
Desgranges
Interniste
12570 N.E. 7th Ave
305-891-8020
Contrle du Diabte. de
la tension artrielle
Maladies des personnel,
ges. Douleurs.
Arthrites. Allergies


Courrier lectronique
Bonjour, Buongiono, Buenos
Dias, Bom Dia...

A la Une de
VOX LATINA


PREMIER JOURNAL
MONDE LATIN
DE LA FRANCOPHONIE


Retrospective de la semaine
du lundi 29 janvier
au dimanche 4 fvrier 2001


Dimanche 4 fvrier
EQUATEUR : L'TAT D'URGENCE
NE FAIT PAS RECULER LES INDIENS
http://www.voxlatina.com/
lune.php3?news=266



Samedi 3 fvrier
L'ETAT D'URGENCE DCRT EN
QUATEUR
http://www.voxlatina.com/
lune.php3?news=263



Vendredi 2 fvrier
QUATEUR : LE PEOPLE INDIEN
NE SE LAISSERA PAS HUMILIER "
dclare le chef rebelle Antonio
Vargas
http://www.voxlatina.com/
lune.php3?news=260



Jeudi ler fvrier
MEXIQUE : BRAS DE FER MDIATIQUE
ENTIRE MARCOS ET LE PRESIDENT FOX
http://www.voxlatina.com/


t a - -- -- - 1


S Restaurant
Miami

Bel

Foucht

Restoran
8267 North
Miami Avenue
Tl:
(305)757-6408

Le meilleur griot
de la ville !!!

Boston

Fritay Restaurant
The root of Haitian
Cuisine
David Cang
General Manager
Heures d'ouverture:
8:00 am 10:00 pm
Lundi Jeudi
8:00 am 11:00 pm
Vendredi, Samedi et
Dimanche
Dorchester
617 524-5800
Waltham
781 899 9157
Mattapan
617 298 7933


Nouveaux Points de Vente Haiti en Marche


Pompano Chiropractic
Office
901 East Atlantic Blvd
Pompano Beach, F1 33060
Tl: 954-781-2500


Eclipse
Conmu-
nication
Services
Inc.
929 S.\V.

Suite 404
Phone 380-
1616

Island
Supermar-
ket
Beauty
Supply
8079 \WEST
SAMPLE Rd
CORA L
SPRINGS.
(954) 345-0450


B & 1 Super
Nlarket &
Produce
12041 \V.di.\ie
1H\k Miami. FI
33161
Tel: 305 893-0410

Fort
Lauderdale
Haiti
Nlarke
t
300
\'est
Sunrise
Blvd


Freeman Multiservices
1032 NW 9 Ave
Ft Lauderdale, Fl
954 767 0444


'W I~ -q 4rz,
U- i I Ioeai;~I .4J
V~ Y'i--;
.r 'h '


Page 13


1


Points de vente

Si vous habitez
Miami, vous
trouverez votre Haiti
en Marche dans tous
les magasins de
Little Haiti ainsi
qu'aux addresses
suivantes:

Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
tel 305-893-8950
Etiquette
Barber Shop
15455 West Dixie Hwy
940--9070

AKE BEAUTY
SUPPLIES
12948 W. Dixie Hwy
893-6837

Maxisound
Music Hall
11854 West Dixie Hwy
895-8006

Holy Family
Restaurant
9900 N.W. 7th Avenue
Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
940-9902


I


-Jimmmzzzm


m


1








Pagel4


I POLITIQUE


Mercredi 7 Fvrier 2001
Haiti en Marche Vol. XV No 1


Entre la fin du mandate du Prsident Ren Prval et le

dbut du mandate du Prsident Jean-Bertrand Aristide


Par Lovinsky Pierre-Antoine
La quasitotalit du mandate du
President Ren PREVAL a t ponctue de
crises. Et jusqu' present, nous ne sommes
pas sortis de l'auberge. Aprs analyse, nous
pouvons dire que le Prsident PREVAL est
pass matre dans l'art de grer des crises.
Contre toute attente, l'homme s'est rvl
un Grand Chef d'Orchestre. Celui don't on
disait qu'il tait le marassa de Jean Bertrand
ARISTIDE, a su au contraire affirmer avec
beaucoup d'humilit, sans fard, ni
pdanterie, son indpendance et sa grande
capacity diriger et faire avancer un pays
qui n'a bnfici qu'au compte-gouttes de
l'aide international, et qui a essuy de
toutes parts (de l'intrieur comme de
l'extrieur) les assauts les plus divers.
Pour la premiore fois depuis le
vote de la constitution de 1987, un Prsident
\de la Rpublique a pu terminer son mandate.
Pour la premiere fois, nous avons, dans les
dlais constitutionnels, tenu des lections
prsidentielles. Pour la premiere fois, nous
nous acheminons vers la mise sur pied de
toutes les institutions prvues par la
Constitution" a dclar le Prsident Ren
Prval, aux Cayes, le 25 dcembre 2000.
Pour le faire flchir, les forces
rtrogrades sont allies jusqu' mettre
execution un plan des plus macabres. Elles
ont organism au lendemain du 11 janvier


2000, aprs la caducit de la 46 me
legislature, un attentat meurtrier dans lequel
la soeur du president a t grivement
blesse et son chauffeur tu sur le coup.
Touch certes, mais pas branl, le Prsident
Ren PREVAL a poursuivi sa mission qui
est de jeter de manire irreversible les bases
d'un. dveloppement durable pour ce pays
bloqu depuis 200 ans par une oligarchie
sans vergogne.
Sa determination faire avancer le
pays contre vents et mares, nous a donn
des rsultats positifs. Citons-en quelques-
uns:
A la capital et travers le pays,
beaucoup de routes et des rues ont t
ramnages ou construites, ou sont
actuellement en chantier.
Le nombe d'coles publiques
dans tout le pays a t augment de 200%.
L'exprience de la scolaristion
universelle a dbut dans le Plateau central
et le Nord-est, en attendant de pouvoir se
gnraliser travers tout le pays, en ville
comme la champagne. Tous les enfants
indistinctement devront aller l'cole (Art.
32-1) de la Constitution. L'analphabtisme
doit tre combattu en amount et en aval.
A travers le pays, la Secrtairerie
d'Etat l'Alphabtisation multiple les
centres d'alphabtisation pour adults, pour
diminuer jusqu' faire disparatre le taux
d'analphabtisme et par ainsi commencer


prparer l'hatien et l'hatienne du 3 me
millnaire.
Dans le domaine de la sant, il
n'existe pas actuellement une seule section
communale qui n'ait pas une brigade
d'intervention don't un mdecin et une
infirmire au moins. Il est vrai que c'est
grce la cooperation fraernelle du people
et du gouvernement de Cuba que nous avons
pu combler ces lacunes. Cette assistance est
temporaire puisque une gnration dejeunes
hatiens et hatiennes est en formation en
mdecine notamment Cuba, pour assurer
la relve.
Grce la cooperation cubaine,
des Hatiens et Hatiennes reoivent
galement Cuba une formation dans le
domaine de la mdecine vtrinaire, dans
le domaine de la pche. Il y a actuellement
dans les eaux hatiennes 4 bateaux de pche
battant pavilion cubain, qui initient les
pcheurs hatiens la pche en haute mer
Dans le Plateau Central et le
Nord'Est, plusieurs lacs artificiels ont t
construits, ce qui a permis le dvelopement
en un temps record de la pisciculture,
l'arrosage des terres et a donn ces regions
rputes pour leur sol aride une fracheur
qu'elle n'avaient jamais connue jusque l.
Dans le domaine de la justice,
hormis les efforts dploys pour amliorer
le systme judiciaire, le enforcement de la
Police Nationale d'Hati, la creation de


u ap tlhiqeintn io


Il *I I M I I* g


av ac v ie- a Ims,


*Sauflers le Canada.
Pas diiponsible partir de Boion,
Denver, Raleigh Durham c Seattle


Le PnoyBl le phis rapid d'en uove. dd I'ndelren dt'epar k lenond:

POXO1 W im UrFjn 'cn Wr '. A 'ii5d r .Bd W i.em i.irkJ P&.nrw n4 w Ji d.lrie'i ,v 'Th' s u vj n u i L k'ur LJ .,,1 m~LI ~
SRjB' ui nes M y Irxrx- e trjre r 1o ir.tL-iO n i Tabwral'1&i flEiC'`n' in.inuM. > ni iM1e ii,- rBrr.i orr i i.,a ri.eI. ii,,ia .-.8' :&'!< BYrrr. rriet m Vj.-'el.-r'J'rc% or
Tmeim m ui m aDp'it' AI pndng w r ct .ntn wrmo r.jl -norl %w.i 'wei b y G2 Pacflca Cc ruuirnc l im: B' aw..'UaO0 m Larg rm -rfie


l'cole de la Magistrature, le vote de lois et/
ou la presentation au parlement de plusieurs
projects de loi sur la rfonne du droit et de la
justice, la ratification de certaines
conventions internationales, deux procs
historiques se sont drouls mettant sur le
banc des accuss, ou appelant la barre, de
hauts fonctionnaires de la PNH (police
national) et de hauts grads de l'ex-FAD'H.
Il s'agit du procs de Carrefour-Feuilles et
de celui de Raboteau.
En outre, Soixante Millions de
Gourdes ont t dbloqus par le
gouvernement en faveur des victims du
coup d'Etat de Septembre 1991. Les
victims de l'incendie de Cit Soleil (27
dcembre 1993) ont bnfici de 162
maisons totalement reconstruites pour
certaines et pour d'autres un
ddommagement substantial, sans computer
un support constant don't les victims ont
toujours bnfici de la part du
gouvernement et de la Prsidence.
Mme si toutes les revendications
des victims ne sont pas encore satisfaites,
LAVALAS est soud la population victim
et vice versa. "Il n'y a pas de cassure entire
moi et le people hatien, mais une
communion profonde entire le people et moi"
(Jean-BertrandARISTIDE, Prsident lu in
conference de press Tabarre).
Dans le domaine des droits
humans, la situation s'est nettement
amliore. L'Inspection Gnrale de la
P.N.H. svit drastiquement contre tout
(voir Prval-Aristide / 15)


CYRC ( Centre de Recherche de
Yves L'Orage Cal) is pleased to
announce to the public that CYRC
is a research center for ail and
issues diploma-certificates of ail
types to comply with U.S. profes-
sions once competency is proven.
also PLC ( Politiques LOrage Cal)
is independently operated byYves
as directeur du dessus-dessous
suivant vertical biographique ou
autre denomination. Our belief-
croyance is this: Politics is an every
day science. PLC is not opposing
any other platform orindividual.
Rather than that PLC is willing to
O.K. ratify who ever is elected to
better Haiti's economic development
in the eyes of the international
communities.
















... .






Therefore, if you wishh to represent
CRYC-PLC in your state
department (electoral circonscrip-
tion) please contact us.
USA: PO Box 35961
Boston (MA) 02135 or BPT 17063
Fermathe, Hati In America, call
617 783 8195 or email :
yba1961@msn.com for CRYC-PLC
source miette trouchatte lgislateur
Zone Kenscoff
Experience
Diplomate Beton Militant Economi-
que, Research ambassador in the
UNS Manufacturer-publisher
suggested accommodation $ zillion
or instruments.


gratuitement n'imporle o dans le monde avec
chaque transfer international que %ous etTectuez.

C'est simple;
C % Envoyez de l'argent avec Western Union
partir des Etats-Unis, n'importe
o dans le monde.
. Suivez les instructions imprimes
sur votre reu.
Et branchez-vous avec votre famille et %os amis!







Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol.XV No. 1


Page 15


I UN BILAN


Y a-t-il vrai
(Prval Aristide ... suite de la page 14)
drapage au sein de l'Institution policire. Parmi les plus
de 600 cas de renvoi pour manquement la dontologie
policire depuis la creation de cette nouvelle force de police,
beaucoup ont t dfrs par devant leur juge natural.
Il faut galement noter la mise sur pied de l'Office
pour la Protection du Citoyen. Mme s'il reste beaucoup
faire dans ce domaine, de grands pas ont t franchise. "Nous
avons progressivement mis en place une socit dans
laquelle l'Etat n'est plus l'ennemi irrductible des liberts
comme cela a presque toujours t le cas. Nous travaillons
faire en sorte que nul ne soit au dessus de la loi, comme le
montrent les efforts entrepris pour rendre possible la tenue
des procs de Carrefour Feuilles et de Raboteau qui, je
l'espre, devront tre suivis de ceux des sirops Afbril et
Valodon, des responsables de l'assassinat de Jean-Lopold
Dominique, des responsables du rapt du bb de Nanoune
Myrhil l'Hpital Gnral..." (Prsident Ren Prval, Palais
National, 21 dcembre 2000).
La modernisation du transport en commun est










Depatman Zaf TiGi
of Elder Aff
S of Grea
kontan
C r Hotlir
-- ians"
f ToutTi
1' pral bay t
plis ke 60 ane daj e
i konsy legal, enfmas
materyl pou yo kap aprann. Liy te
tout tigranmoun ki pale Kreyl yo chans pou yo
avoka sou zaf legal li yan. Si ou se yon tigran
kesyon legal oubyen ou gen kk pwoblm, s
Legal pou TiGranmoun Floridyen jodi ya.


305-576-1292
MIai rDade al Monroe County


1-800-676-4399
Rel Ify sa a gratis


Miami
5401 N.E. 2ndAvenue Tl: 758-3278
629 N.E. 125 St. 892-6478
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800
Fort Lauderdale
28 West Sunrise Blvd 524-1574
West Palm Beach
604 25th Street 655-4166
Pompano
4875 North Dixie Hwy 429-9552
128 N. FlaglerAve 946-4469
Orlando
2469 South Orange BlossomsTrail (407)265-2100
Canada
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245
Massachusetts
Mattapan 508 River Street (617)298-9366
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448


ment une crise rsoudre?


initie avec la Compagnie Service Plus et les autobus
DIYITE, spcialises dans le transport scolaire. Dans ce
domaine, et sur le circuit Ption-Ville / Centre-Ville, le
secteur priv commence dj suivre ce bon example.
L'Association des Chauffeurs Guides, spcialise dans le
transport des tourists, a sign avec le gouvernement un
contract qui lui a permis d'acqurir plusieurs vhicules
Mercedez Benz et des tout-terrain de luxe.
Un travail colossal d'encadrement de lajeunesse
est entrepris depuis plusieurs annes par la S.E.J.S.S.C.
(Animation de quarters, formation d'agents multiplicateurs
de changement, creation d'coles pour l'apprentissage du
foot-ball et autres disciplines sportives,Action Civique...).
Les travaux ont dj commence pour la construction du
Parc Jean-Marie Vincent sur la piste de l'ancienne aviation
militaire. Et des projects sont l'tude pour la construction
de plusieurs parcs sportifs modernies et multidisciplinaires
dans les principles villes de province. Art. 32-1 de la
constitution.
Dans l'Artibonite et le Nord-Est, la rforme
agraire a t initie travers
ses composantes: distri-
bution de terres et
encadrement des paysans,
rparation des canaux
I. 4d'irrigation, distribution de
tracteurs, d'engrais et de
semences, creation de
banques d'outils agricoles et
de coopratives.
Dans le domaine
de la production national, la
ranmoun (Department Minoterie d'Hati a
recommenc, sous le nom de
airs) ak Legal Services Les Moulins d'Hati S.A.,
ter Miami, Inc. tr produire de la farine et de la
ke l nourriture pour le btail A
pou anonse ke "Legal Logane, l'Usine sucrire de
ne for Older Florid- Darbonne a t rpare et
(Liy Telefn Legal poU commence dj produire
S du sirop de canne, pour
Cranrnoun nan Florid) redmarrer aprs avec la
Dut tigranmoun ki gen production du sucre. On
parole aussi du Ciment
Ski pale slman Kreybl, d'Hati, Fond Mombin.
yon yo been, ak a Notre
n y bicentenaire au boulevard
alefn legal sa a va bay Harry Truman, la Place Ste-
pale ak yon granm n Anne, la rue St-Honor, la
Place Jrmie, le grand
mroun, epi ou gen Champ-de-Mars dans son
couple rele Liy Tehl ensemble sont redevenusdes
lieux de promenade en
famille o il fait bon s'sseoir
et respirer un peu d'air frais.
Parmi tous ces lieux de
Sdtente, aprs les places des
Nations Unies et Dessalines
la place Henry Christophe,
logeant le Kiosque Occide
Jeanty, a non seulement fait
peau neuve, mais commence
B dj tre la coqueluche des
Port-au-Princiens.
Lgarivi~lertCri ,'t Les maquettes
pour la construction de
logements sociaux (genre


New York
Flatbush 1161 FlatbushAve (718)287-5295
Church 2825 ChurchAve (718)693-3798
Queens 159-35 B HillsideAve (718)523-9216
Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
Washington
835 Juniper Street Tl 202-722-4925
Connecticut
953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
Hati
Rue du Centre # 175
Tl 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
Pour toute information, appelezToll Free
1-800-388-3875 ( Floride)
1-800-427-2622 (NewYork)
Naples
506 llth Ave N. (941) 435-3994
Immokalee
1011 W Main Street Kemp Plaza (941) 658-9229
Fort Mvers
2219 Fowler St. (941) 461-0343


Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer
une some pronto pronto, Faites confiance
BOBBY EXPRESS


En plus des operations de transfer d'aigent, nous nous chargeons de faire parvenir
immdiatement au destinataire vos cassettes, lettres; sacs de riz, gallons d'huile
et tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.
C'est tout simplement le No. 1 !


Bobby Express

Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto !


I i


HLM Habiations Loyers Modrs) sur une autre parties
de l'ancienne aviation militaire, ont dj t rendues
publiques. L'un des derniers projects est celui entrepris par
l'ONA(NAVILLE) au pied du Morne Cabrits qui consiste
construire des units de logement pour les assurs de
I'ONA don't ils deviendront propritaires partir d'un
contract sign avec cet organisme public. Cette cruise nous
a permis d'aller fouiller dans nos resources, d'tre inventifs,
de crer des moyens pour rpondre nos besoins" (Prsident
Ren PREVAL, Palais National, 22 dcembre 2000"). Les
diffrentes foires agro-artisanales, gastronomiques ...
ralises ces dernires annes illustrent bien ces efforts.
Ces quelques examples (car je ne peux pas tous
les citer) raliss pour une large part avec les fonds duTrsor
public, montrent bien que le pays n'est pas au bord de la
catastrophe, que le pays ne vit pas un rgime de dictature
come voudraient le faire croire les ennemis du people. "
Hati ne retournera jamais la dictature et la prsidence
vie n'est pas dans mon agenda" (Jean-BertandARISTIDE,
President lu en conference de press Tabarre).
A ct des efforts qui sont en train d'tre dploys
pour diminuer le taux du chmage, augmenter les revenues,
juguler l'inflation, ce sont ces examples concrets que le
simple citoyen que je suis regarded et qui font que j'attribue
une notre favorable aux dirigeants actuels et en tout premier
lieu au Prsident "Ren Prval. C'est la premiere fois depuis
nos 200 ans d'histoire, que nous commenons investor
rellement dans l'homme et la femme d'Hati.
Le President a deux augres grands mrites:
Celui de terminer son quinquenat, malgr les
divers cueils mis sur sa route par les uns et les autres.Art
134-1 de la constitution
Celui de remplir une exigence constitutionnelle
qui est de veiller l'organisation, la fin de son mandate,
des lections devant permettre, en Fvrier 2001, la passation
du pouvoir, selon les normes constitutionnelles. "Ce qu'il
nous faut pour aller de l'avant, c'est rompre avec le cycle
de l'auto-dsesprance dans lequel on voudrait nous
enfermer, c'est laisser de ct nos interminables et striles
querelles, c'est reconnatre la primaut des exigences
constitutionnelles..."Art 134-2 de la constitution (Prsident
Ren Prval, Palais National, 22 dcembre 2000).
Avec des difficults certes, mais ces objectifs sont
atteints. Le Prsident Prval a vraiment t le premier
nager pour boucler la boucle. Entre-temps, les uns et les
autres parent de crise. On avait d'abord voqu l'ide de
crise institutionnelle, de cruise politique, maintenant on parle
de cruise lectorale. Que de crises ne verra-t-on pas natre
ou provoquer dans ce pays?
La cruise don't on parle tant, existe-t-elle rellement,
telle qu'on la dcrit ou n'a-t-elle pas toujours exist depuis
l'aube de nos 200 ans d'histoire? Cette cruise n'a-t-elle pas
beaucoup voir avec l'exclusion? L'Exclusion exerce par
une minority contre une majority, l'exclusion exerce par
une oligarchie contre les masses urbaines et rurales. Et ce
qui fait que cette crise apparat aujourd'hui avec beaucoup
plus d'acuit pour atteindre son point culminant, c'est
l'irruption des masses sur la scne politique. Elles exigent
l'application du trinme: Justice -Transparence -
Participation.
En effet, aujourd'hui plus que jamais,'on assisted
la floraison de toute une multitude d'organisations
populaires (en ville) et d'organisations paysannes. Nous
sommes loin de l'poque o les organizations restaient
cantonnes uniquement au niveau de l'excution des petits
projects de dveloppement qui, leurs yeux, ne sont que des
palliatifs par rapport au grand mal quasi-incurable don't
souffre notre pays. Aujourd'hui, les objectifs deviennent
galement politiques. Les organizations populaires disent
qu'elles en ont assez de servir de marche-pieds des
politicians vreux. Il leur faut occuper les spaces du pouvoir
pour provoquer dans le pays un changement veritable et un
dveloppement durable qui soient rellement bnfiques
pour les masses.
Constatant l'chec de la classes politique
traditionnelle (anciens tenants du pouvoir et opposition),
travers l'organisation politique de leur choix, des membres
d'organisations populaires se portent directement candidates
et gagnent des lections. Ce faisant, ils renvoient carrment
sur le banc de touche les hommes de jadis. Cette mise
l'cart d'un group de personnages historiques est une mise
la retraite politique. Depuis le professeur Grard Pierre-
Charles jusqu'au professeur Hubert Deronceray en passant
par l'conomiste Marc L. Bazin (y compris les gens du KID,
les rservistes de la Communaut Internationale et autres
consorts don't la vision et le comportement politiques ne
sont pas diffrents), nos hommes politiques traditionnels
doivent reconnatre et accepter ce fait. Aujourd'hui, les
Forces Armes d'Hati sont absentes de la scne politique.
Elles ne sont plus l pour fomenter des coups d'tat Et,
face un people qui revendique de plus en plus son droit
l'auto-dtermination, la Communaut Internationale, avec
sa tte les Etats-Unis, la France, le Canada se montre de
plus en plus inapte jouer son rle.Tantt elle parle d'une
(voir Prval-Aristide / 16)


Avec Mlodie FM, la vie

nest plus la mme ...

MELODIE 103.3 FM
Port-au-Prince, Hati
(509) 221-8567 / 8568
FAX 221-0204








I SOCIETY


Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en MarcheVol. XV No. 1


Electricity et Dveloppement


(Electricit ... suite de la page 11)
flot et apporter une bouffe d'oxygne une entreprise qui
autrement coulerait pic.
3) Rejeter catgoriquement l'ide que l'tat hatien
doive ncessairement combler le deficit de ces entreprises
qui sont trs mal gres et qui ne sont pas rentables.Toutes
les entreprises de production d'lectricit doivent
fonctionner sur une base commercial et tre rentables pour
pouvoir s'autofinancer. Celles qui ne sont pas rentables ne
sont pas viables. (Tout arbre qui ne porte pas de fruits doit
tre coup etjet au feu). Nos chmeurs, nos pauvres seront
les premiers bnficiaires d'une production suffisante et
rgulire d'lectricit par la creation de richesses, la creation
d'emplois, la reduction du chmage et aussi l'amlioration
de la quality de la vie de tout le people hatien que cette
production va entrainer De plus, les 40 millions de dollars
amricains que l'tat est oblig de dbourser chaque anne
pour combler le deficit de l'ED'H, plus les impts et les
dividends que dsormais celle-ci paiera l'tat, serviront,
de prfrence, construire des logements sociaux, des coles
modernes quipes d'ordinateurs, des hpitaux, des routes,
des systmes d'adduction d'eau courante et soulager la
misre du people.
4) Casser le monopole d'tat de l'ED'H sur la
production et la commercialization de l'lectricit et
permettre l'entre de capitaux privs dans ce secteur?. A
ces fins, a-t-on dj imagine de faire le compete de toutes
les sommes d'argent dpenses en devises par les
particuliers pour se procurer une gnratrice de courant, un
onduleur (inverter), et des batteries etc. plus les frais
d'entretien et de fonctionnement de tous ces appareils. Et
si on invitait tous ces particuliers investor ces sommes
d'argent dans une compagnie d'lectricit qui leur
appartiendrait en commun dans un partenariat avec l'Etat!! !
Une Socit anonyme mixte gre sur une base
commerciale!! Une compagnie efficace et rentable, non
partisan et sans couleur politicienne.!! !
Imaginez ce que cela reprsente: Que chaque
(suite de la page 15)
cooperation qui n'est que mirage (politique du bton et de
la carotte), tantt elle s'insurge pour imposer sa volont au
niveau des choix politiqus et conomiques, tantt elle se
substitute l'opposition interne, celle-ci ne faisant pas le
poids. Et c'est ce niveau que les problmes se posent.
Ainsi la crise don't on parle tant, nait de ce refus
obstin des politicians de l'opposition d'acepter le verdict
des urnes qui n'est autre que la voix sacre du people (vox
populi, vox dei). Tous les personnages politiques runis au
sein du Groupe de Convergence et certain autres,
s'acharnent sur un symbol quand ils s'en prennent au
President lu Jean-Bertrand Aristide. Leur vritable
problme, c'est la fin de l'exclusion qu'ils voient poindre
l'horizon. Leur vritable problme c'est l'irruption, qu'ils
n'ont pas pu empcher, des masses urbaines et paysannes
sur la scne politique, et aux niveaux des prises de decision.
Face cette ralit, ils crient " scandal" et appellent de
leurs voeux "malheur celui par qui le scandal arrive". Ils


Isuzu





Rele nou: (305) 594-1922
oubyen vin-n vizite nou nan biwo Miyan
nou-an
7211 NW 46 St
MIAMI, FL 33166


Miami ISUZU ap chache on dealer pou
reprezante li an Ayiti ak an Dominikani

Isuzu

Genuine Replacement
Parts
NPR-FSR- FTR
Call: 305 594 1922
or visit Miami Isuzu
7211 NW 46St
Miami, Fl 33166
Miami Isuzu is currently looking for a deal
to represent us in Hati and the
Dominican Republic


dpartement possde sa propre compagnie d'lectricit. Il
s'tablira entire ces diffrentes companies une heureuse
cooperation, une fructueuse collaboration: ventes de
courant, changes et partages d'informations, de resources,
de technologies, etc. et en mme temps une saine
competition entire elles travers le pays, avec pour rsultat
.une augmentation du rendement et de l'efficacit de ces
companies et une baisse significative des prix l'avantage
videmment des consommateurs.
Assurment l'institution ou la compagnie qui
prendra en charge l'nergie lectrique du pays devra se doter
d'un centre de recherche pouvant apporter une rponse
fiable la question: quelle est la forme d'nergie, parmi
celles cities plus haut, la moins coteuse et la plus
approprie, pour produire de l'lectricit dans chaque
dpartement. Des conomies importantes de cot de
production seraient ainsi ralises.
5) Fournir le courant en priority ceux qui sont
honntes et prts payer leur facture d'lectricit et surtout
aux Industriels, aux Manufacturiers, aux Entrepreneurs# et
aux Artisans qui vont l'utiliser pour dvelopper l'conomie,
augmenter la production, produire des biens et des services,
crer de la richesse, crer des emplois. Dans un pays aussi
pauvre, on ne peut pas se payer le luxe de gaspiller
l'lectricit dans des usages strictement domestiques.
L'lectricit doit tre utilise d'abord pour produire, ensuite
pour l'clairage et l'lectromnager. L'inverse est tout
simplement un suicide collectif.
6) Combattre le vol du courant, d'o qu'il vienne,
avec la plus grande rigueur et par tous les moyens possibles
car ses effects sont dsastreux sur les performances de
l'ED'H. Aucune Socit responsible, aucun Etat
responsible ne peut permettre ni tolrer que les voleurs
de courant spent (dtruisent), en toute impunit, les
bases et assises structurales de l'conomie d'un pays.
Dans ce cas aussi, il s'agit d'un suicide collectif, car il y va
de l'avenir de toute une communaut d'hommes.


vouent une haine implacable Jean-BertrandAristide, ils
lui en veulent parce que c'est lui qui a t le principal
instigateur de cette irruption, c'est lui qui inaugure la fin de
l'exclusion des masses, la fin de cette violence politique et
conomique doublement centenaire.
Sur l'chiquier politique hatien actuel (et ceci
depuis les 15 dernires annes), il n'y a que le movement
LAVALAS, incarn par Jean-Bertrand Aristide, leader
historique qui cristallise les aspirations populaires pour les
conduire sur des pistes de solution. Les gens de vision
reconnaissent qu'il n'y a pas d'alternative valuable
actuellement. Al'aube de ce nouveau millnaire, le Prsident
lu Jean-BertrandAristide lance non seulement un message
de paix, mais il appelle tous les secteurs de la vie national
au dialogue. C'est donc la preuve qu'il sera le Prsident de
tous les Hatiens.
"L'image du changement sera lumineuse et
on y retrouvera cette volont de btir Hati avec toutes
les forces runies" (Le Prsident lu Jean-Bertrand
Aristide in conference de press Tabarre).
La conjoncture que nous vivons
en Hati aujourd'hui, l'aube de ce
troisime millnaire, mettra en face de leurs
responsablits les hommes et les femmes
qui seront appels par le PrsidentAristide
former le prochain gouvernement. [
N'ayant pas droit l'chec, ils seront
acculs russir, puisque le 21 mai et le 26 PR
novembre 2000, le vote populaire a t non
i seulement un vote de sanction mais
galement un vote pour la continuity, pour
le suivi au niveau des acquis de ces cinq
dernires annes. Comme l'exemple a t nan t
donn par l'Organisation Politique Fanmi KontE
Lavalas aprs les dernires lections, des
sances de formation ont t organises, yo a
l'auditorium de la Fondation Aristide North
Tabarre, pour les lus locaux: maires, case,
etc ... Cet example doit se poursuivre pour sal k
que ces lus soient bien imbus de leurs Aven
responsabilits, qu'ils puissent bien jouer nan
leur rle et se mettent rellement au service
du dveloppement de leur commune. Comi
Si pendant la majeure parties du Piblik
mandate du Prsident Ren Prval, l'un des kekss
parties politiques les plus loquaces de
l'opposition dtenait une crasante majority mou r
au niveau du gouvernement et au parlement Dade
et ne s'en tait service que pour bloquer le
fonctionnement du pays, aujourd'hui c'est ak fe
l'organisation politique Lafanmi Lavalas
qui dtient l'crasante majority au
parlement et qui est investie de l'autorit
constitutionnelle pour former un espe:
gouvernement. Celle-ci doit prouver nos tanpr
dtracteurs que nous sommes aussi
er capable de raliser de grandes et belles divar
choses. L'Histoire, il est vrai, ne se rpte Davi
pas, mais la geste de 1804 peut, dans un Supe
autre context, se reproduire encore M
aujourd'hui. Miar


AL JL


Le 7 fvrier 2001, le Prsident Ren Prval peut
s'en aller le coeur en paix, la conscience tranquille. Il peut
comme l'autre dire: "J'ai fait un peu de bien, c'est mon
meilleur ouvrage." La barque sera entire de bonnes mains
pour la suite. Tout au long de son quinquennat,:le Prsident
PREVAL a parl peu, mais il a travaill fort pour reliever
des dfis de taille. Ce qui nous montre bien que ceux-l qui
parent fort, ne sont pas ncessairement ceux-l qui
travaillent. "Les tonneaux vides font plus de bruit".
President PREVAL: Flicitations et Au Revoir.
Vous entrez dans l'histoire par la Grande Porte, la tte haute
et le front altier. L'histoire retiendra votre nom parce que
vous avez t l'un des plus illustres chefs d'Etat que notre
pays ait connus.
President Aristide: Bravo et Bon Retour au Palais
National, la Maison du Peuple. Voux tes de la race de ces
Grands Hommes qui font l'Histoire. Soixante longs mois
de travail vous attendent. Votre people est l galement qui
vous attend pour que vous le mettiez au travail, pour
qu'ensemble, nous puissions changer le course de l'histoire.
Lovinsky Pierre-Antoine

AVI REYINYON PIBLIK

ENSKRIPSYON MOUN KI
ZAL VOTE NAN ELEKSYON
YO
Gen yon seri Reyinyon Piblik ki pral f6t
:out Konte Miami-Dade Sipviz Eleksyon
e Miami-Dade lan ap f Reyinyon Piblik sila
7:00 di swa Mkredi 7 Fevrye 2001 nan
i Miami Beach City Hall 2zym etaj nan
;i rele Council Chambers 17011 NE 19
ue epi a 7:00 di swa Jedi 8 Fevrye 2001
South Miami City Hall nan sal ki rele
mission Chambers 6130 Sunset Drive.


Pagel6


De Prval Aristide


gen optinite sa a pou yo poze


yons yo ak bay sijesyon yo sou enskripsyon
i ki pral vote ak eleksyon nan Konte Miami-
S.Sitwayen yo ap kapab enskri yo pou vote
chanjman nan kat enskripsyon yo.

Moun ki soud ki bezwen entprt
syal oubyen anken lot aranjman espesyal ,
i rele 305-375-3183 omwen senk ou
s.
d C. Leahy
,rvisor of Elections
i-Dade County, Florida ONS


L


~~~~_~


k la ap


I


En rsum, pour gagner la bataille de
l'lectrification du pays il faut:
1) Mettre systmatiquement fin au vol de
courant.##
2) Doter les entreprises de production de
l'lectricit d'une structure d'administration et de gestion
moderne, saine et efficace.
3) S'assurer de la rentabilit de toutes ces
entreprises (le prix de vente du kw/h doit tre index au
cot de production, plus un profit raisonnable).
4) Choisir la forme d'nergie la moins coteuse et
la plus approprie, pour produire de l'lectricit dans chaque
dpartement.
Les trois premiers points sont la condition sine qua
non, le pralable essential l'arrive de capitaux privs dans
ce secteur de l'nergie lectrique.'
Conclusion: Sans nergie lectrique, Hati ne
pourra jamais gagner la bataille pour son dveloppement
conomique et social, encore moins sortir de son tat peu
enviable de pays assist.
Dans la lutte contre le chmage et la pauvret, tout
gouvernement srieux et responsible doit investor beaucoup
dans l'lectrification du pays. Il ne doit pas lsiner sur les
moyens et les resources utiliser pour atteindre cet objectil
et en particulier surtout sur les measures coercitives
appliquer systmatiquement pour mettre fin au vol du
courant, lequel, avouons-le, est un vrai "Cancer", un vrai
"Sida" pour l'ED'H. En outre, le gouvernement doit mene;
sans relche, une champagne intensive d'information afin
de sensibiliser l'opinion publique ce mal absolu qu'est le
vol du courant dans un pays pauvre pour que la population
puisse en prendre conscience et participe; en connaissance
de cause, la recherche de remdes appropris et efficaces.
"Voler du courant c'est dtruire son pays, dtruire son
prochain et se dtruire soi-mme".
Un pays sans lectricit est un pays sans avenir
De mme, un people qui gaspille une resource
(voir Electricit / 17)







Mercredi 7 Fvrier 2001
-Tati n Mire'hp Vol YV No 1


-iuClvii -imfl;vuu -v,% l'u. I


Page 17


HAITI-ELECTIONS


Lettre ouverte au Prsident Bush par


olus de 350 Organisations amricaines


A-


Chers amis:
La lettre qui suit a t distribute et signe par plus de 350 oganisations et individus
venus des quatre coins des Etats-Unis qui ont bien voulu dclarer leur soutien des lections
dmocratiques qui se sont rcemment droules en Hati. Nous souhaitons que vous soyez
d'accord avec nous pour reconnaitre l'importance de faire savoir d'ugence au people
hatien combien de citoyens des Etats-Unis sont solidaires avec lui dans sa lutte pour la
dmocratie. Cette lettre a t envoye au Prsident Bush et tous le snateurs et
reprsentants du Congrs.
Pour tout renseignement,
s'adresser :
Moira I. Feeney
Global Exchange
2017 Mission Street, Room 303
San Francisco, CA94110
telephone: (415) 255-7296, Ext.
226 ou: (800) 497-1994, Ext. 226
Fax: (415) 255-7498
A Qui de Droit:
Nous, soussigns, individus et oiganisations solidaires avec le people d'Hati
dans sa lutte pour l'indpendance et la dmocratie participative, demandons au
gouvernement des Etats-unis de reconnaitre
la lgitimit des lections qui se sont droules le 26 novembre, 2000 en Hati. Nous
demandons qu'on reconnaisse combien le mandate accord par le people hatien au Prsident-
lu Jean-Bertrand Aristide a t crasant. Nous dnonons la champagne qui cherche
discrditer cette dmarche important vers la dmocratie en Hati.
La Coalition Internationale des Observateurs Indpendants (ICIO), runissant
quatre organismes humanitaires bass aux Etats-Unis, a dploy 24 observateurs dans
quatre regions du pays. Ces observateurs, tous des volontaires venus des Etats-Unis, du
Canada et de l'Europe, ont valu le taux de participation des chifres variant de 30
90% des lecteurs inscrits, selon la localit des chiffres fonds sur observation directed
et indpendante. Kozepep, une organisation paysanne hatienne national, a dploy prs
de 6.000 observateurs de l'lection qui ont estim une participation de 60 65%.
Les rsultats anoncs par ces groups, tous les deux indpendants des structures
governementales et internationales, correspondent assez bien aux chifres fournis par le
Conseil Electoral Provisoire (CEP), le seul oiganisme autonome autoris par la Constitu-
tion d'Hati annoncer les rsultats officials des lections. Le CEPa chiffr une moyenne
de 60,5% la participation des lecteurs, don't 92% ont donn leur appui un second mandate
quinquennal pour Jean-BertrandAristide comme president d'Hati.
Il est donc vident que le Prsident-lu Aristide a reu un mandate de la part du
people d'Hati. Les Hatiens avaient patient pendant trois annes de soufrances
sanguinaires faisant suite au coup d'tat pour apprendre aprs le retour d'Aristide en 1994
que sa prsidence ne durerait qu'un seul an. L'heure est arrive pour qu'il reprenne enfin
ses functions.
92% des suffrages exprims dans des lections reconnues comme dmocratiques par des
observateurs nationaux et internationaux doivent tre acceptable pour le monde entier
Le gouvernement des Etats-Unis devrait se sentir oblig de respecter la volont
du people d'Hati, au lieu de l'attaquer
Sincrement,


Noam Chomsky
Professor, Massachusetts Institute forTech-
nology
PaulFarmer, JimYong Kim, OpheliaDahl
, Thomas J. White, Loune Viaud, Partners
In Health
Rev. Lucius Walker, Executive Director
IFCO/Pastors for Peace
Bishop Thomas Gumbleton,Archdiocese of
Detroit
Pierre LaBossiere BayAreaHaitianAmeri-
can Council (BAHACO)
Kathv Thornton. RSM NETWORK Na-
tional Coordinator
Melinda Miles, Coordinator Haiti Reborn/-
Quixote Center
Medea Benjamin, Founding Director
Kristin Moller, Executive Director
Moira Feeney, Program Coordinator
Global Exchange
Tom F. Driver
The Paul J. Tillich Professor of Theology
and Culture Emeritus
Union Theological Seminary in New York
Adele DelaValle-Rauth, Chair


Kathleen Kenney, OJP Staff Liaison
Haiti Solidarity Committee, Office of Jus-
tice and Peace, Diocese of Richmond
Larry Birns, Executive Director
Council on Hemispheric Affairs
Mark Weisbrot, Co-Director
Center for Economic and Policy Research
Jennifer Harbury
International Human RightsAttorney
Brian Concannon, Jr
International Human RightsAttorney
Archimandrite Michael (Graves)
Greek-Orthodox Church, Petion-Vlle, Haiti
Cosmas Rubencamp
Haitian Ministry Commission, Catholic
Diocese of Richmond, VA
Dr. Rich Gosser Pittsburgh Haiti Solidarity
Committee
Peter and Gail Mott INTERCONNECT
The Rochester Committee on LatinAmerica
Connie Barna, Director The Haitian
Apostolate-Diocese of Worcester, MA
Roger Bergman, Director Justice and Peace
Studies Program, Creighton University,
Omaha, NE
Rosemary Mangan, rjm Religious of Jesus


ELECTRICITY ...


(suite de la page 16)
aussi chre et aussi prcieuse que
l'nergie lectrique et qui ne se soucie
gure de la rentabilit de ses centrales de
production de l'lectricit est aussi un
people sans avenir.
Le Gouvernement qui gagnera la
bataille pour l'lectrification d'Hati
gagnera aussi la bataille pour son
dveloppement conomique et social. Le
pays enter lui sera reconnaissant.

Dr. Michel Lominy.
Michel co m p ne t
Mliominiv lohelsud.ncl

*Les Investisseurs ne viendront pas
si on leur demand de dbarquer en IHati
avec un Delco (gnratrice de courant) dans
leur valise.


#Nos propres entrepreneurs sont
pnaliss du fait qu'ils doivent produire eux-
mmes leur lectricit un cot exorbitant
qui les rend peu comptitifs sur les marchs.
**Le Chmage tant, par dessus
tout, le problme le plus srieux et le plus
inquitant du pays, les hatiens doivent
rclamer d'abord des emplois, demander
d'abord du travail pour pouvoir ensuite se
payer le luxe d'avoir de l'lectricit
domicile pour les commodits usuelles.
##Le vol du courant ne se fait pas
seulement dans les zones dites
marginales. Dans les zones rsidentielles
et industrielles le manque gagner de
I'ED'II, travers ce que l'on appelle, par
euphmisme, pertes non techniques, est
aussi trs lev,

Dr Michfel Lominy


and Mary, Mt. Rainier, MD
Conference of Social Justice Coordinators
Northern California
Nancy McLaughlin PBVM Sisters of the
Presentation, San Francisco Justice Office
Serena Koenig, MD Instructor in Medicine,
Harvard Medical School
Rosemary Huddleston, op International
Mission Coordinator, Office of World Mis-
sion
Archdiocese of Milwaukee, WI
Rosemary Everett, snjm Justice and Peace
Commission, Santa Clara, CA
Father Donald MacKinnon, CSsR Peace and
Justice Coordinator, Redemptionists/Denver
Province
Cora Marie Billings, Director Office for
Black Catholics, Catholic Diocese of Rich-
mond, VA
Dominican Sisters of San Rafael
Rea Howarth, Coordinator Catholics Speak
Out
Thomas S. Griffin, Esq. Choate, Hall and
Stewart, Boston, MA
Sue Severin Peace and Social Order Com-
mittee, Marin Friends Meeting (Quakers)
San Rafael, CA
Dale Sorenson and George Friemoth Marin
Interfaith Task Force
Ann Oestrich, IHM Congregation Justice
Committee, Sisters of the Holy Cross
Notre Dame, IN
Marie Clarke, Co-Director Quest for Peace/
Quixote Center
Lina Barrantes Categnaro San Jose, Costa
Rica
Sister Marty McEntee, CSJ, President
Sisters of St. Joseph, Tipton, IN
Blase Bonpane, Ph.D. Office of the Ameri-
cas
Stella M. Goodpasture, OP
Justice Promoter, Dominican Sisters of Mis-
sion, San Jose, CA
Paul George, Director Peninsula Peace and
Justice Center
Rev. Lee Williamson, Pastor
Wesley United Methodist Church
Dale Stitt and Esther Armstrong
Joumey Into Freedom, Portland, OR
Pax Christi Richmond
South New Jersey Pax Christi
Bob Schwartz, Executive Director Disarm
Education Fund
Mary Turgi, csc, Holy Cross International
Justice Office
The Women's Congregations of Holy Cross


1


PROGRAMME

D'AUTO -ASSURANCE DE

LA FUNCTION PUBLIQUE

Avis

Le Groupe Sant Plus prend plaisir informer le public que le
Programme d'Auto Assurance de la Fonction Publique envisage le
lancement d'un project de creation, dans chaque chef-lieu de.
dpartement, d'une Unit Mdico-Chirurgicale destine dlivrer des
soins et services sanitaires de proximity et de quality, en priority, aux
employs de la Fonction Publique et leurs dpendants ligibles.

Ces units sont conues dans le but d'apporter un appui au
dveloppement institutionnel du secteur priv de sant en Hati, et
fourniront un niveau de services du standard d'un centre hospitalier
moderne. Elles seront quips, entire autres, de sales de consultations,
de sales d'hospitalisation, d'une salle d'opration, de petite chirurgie,
de radiologie, de pharmacie. Elles seront implantes et gres par des
oprateurs privs, grce un Plan de financement incitatif prvu par le
Programme d'Auto-Assurance de la Fonction Publique.

Ce partenariat Secteur Public Secteur Priv sera tabli avec des
professionnels intresss au dveloppement du secteur de la sant en
Hati. Le Programme d'Auto Assurance de la Fonction Publique invite
les mdecins, les groups d'investisseurs, les homes et femmes
d'affaires dsireux de monster une structure prive de sant selon le
concept de rseau de centres de soins de quality standardiss venir
retire le document d'information et de prqualification au sige du
gestionnaili dudit Programme, Groupe Sant Plus, No. 17 de la Rue O,
Port-au-Prince, lHaiti. TI4lphone : 244-1880 / 244-1876
L I


Leadership Team, Sisters of the Holy Cross
Notre Dame, Indiana
Leslie Salgado, Chairwoman
Howard County Friends of LatinAmerica
Cherrene Horazuk
Committee in Solidarity with the People of
El Salvador (CISPES)
Sisters of the Holy Names
Justice and Peace Committee, CA
Sisters of the Holy Names
New York Province Justice and Peace Com-
mittee
Sisters of the Holy Names
Justice and Peace Network
Adrianne Aron
Committee for Health Rights in theAmeri-
cas
Todd Kolze
Guatemalan News and Information Bureau
Diana Bohn
NICCA
Sr. Maureen Duignan, OSF
Haiti Committee East Bay Sanctuary Cov-
enant
Janet Gibson, Board President Ester Ho
Marilyn Jackson
Carolyn S. Scarr
Ecumenical Peace Institute, Berkeley, CA
Stephen Doucette
Bay Area CISPES
Patricia Daugherty
Davis Religious Community for Sanctuary
Davis, CA
Marie Dennis, Director
Maryknoll Office for Global Concerns
Grahame Russell
Rights Action
Alice Zachmann, Director
Guatemala Human Rights Commission/
USA'
Joseph Nangle, OFM Co-Director
Franciscan Mission Service, Washington,
DC
Danny O?Keefe
The Songbird Foundation
Dr. Raye Richardson, Owner
Marcus Book Stores
Professor Emeritus, SF State University
Institute for Food and Development Policy
(Food First)
Ron Voss
Atwan Izmery Center for Peace
Kali Akuno
Malcom X Grassroots Movement
Rev. Phil Lawson
Easter Hill United Methodist Church, Rich-
mond, VA (voir suite / 20)








Page 18


I Nan JIei I


' -- w -a


Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No. 1


O VU L AI


Alez d G ES AI' entisantd tsdu


Allez de ANGLES OVULAI, en utilisant des mots du
vocabulaire Franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.

Mots Cachs )


Solutions de la
semaine passe:
HATi


Solution de la semaine passe:


I Trouvez les 21 potes franais du XIXme
sicle dans le carr ci-dessus


e s


GRILLE DES PROGRAMVIES


-10 -3- -33


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
tl: 221-8567 / 221-858/ Fax 221-0204
email: enmarche @haitiwolrd.cmURL; www.haitienmarche.com


5h00 6h30

6h30-7h00


7h00-9h00








lOh00-Midi


Bon Rveil en musique

Au Pipirit chantant
premier journal crole avec Yves Paul Landre

Mlodie Matin avec Marcus
Informations, Interviews, Analyses
7h15 :Au quotidien avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec Rooselelt Jn Franois
7h35 : L'Actualit en Bref avec Yves Paul Landre
7h50 : Les sports avec Smith Griffon et Captain Bill
7h 55 : l'Editorial

Le disque de l'auditeur
avec Smith Griffon


12h00-12h15 Le Midi
Un rsum des informations avec Villette Hertelou

12h15 2h00 Lady blues (elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...
2h00-3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons franaises avec Lucien

3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Captain Bill

5h00 Nouvelles

5h30-7h00 Les Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Lutchano

8h30-9h00 Soir Informations
10h00 Notre Grand concert
L'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir "Sous le Kiosque Musique"
Jazz at Ten (mardi, jeudi et dimanche)


9h00 et ...


Cavaliers prenez vos dames Chaque Samedi


Tous les airs populaires d'aujourd'hui et d'hier


En Bref


(suite de la page 2)
00.


compatriotes venus de l'extrieur
Thme de la rencontre: La comercialisation de la production culturelle
hatienne.
Dans le cadre de cette semaine, des professionnels hatiens de
la Diaspora sont intervenus sur des thmes traitant de l'conomie, de la
mdecine et des Nouvelles Technologies de l'Information et de la
Communication.
Des sances deformation sur les professions manuelles don't des afeliers
sur la Mcanique, l'Ebnisterie, la Plomberie, le Maquillage artistique ont
fait parties du programme.
Au terme des travaux, les participants ont demand aux autorits
gouvernementales et aux membres des secteurs public et priv de tout
mettre en oeuvre en vue de la promotion sur le plan international des sites
touristiques du pays, d'une meilleure circulation de la peinture hatienne,
des objets artisanaux, de la musique, du livre et de tous les autres
products du terroir".
Ils dclarent par ailleurs souhaiter l'adoption de measures susceptibles de
combattre le phnomne de l'inscurit et la mise en place des
infrastructures indispensables une reliance effectivee de l'industrie
touristique hatienne".
Des concerts et des tournes en province ont galement t au menu de la
semaine de la Diaspora organise par le Ministre des Hatiens Vivant
l'Etranger, sous le patronage du gouvernement hatien.
Cette dmarche vise crer un cadre d'changes entire les hatiens d'ici et
ceux vivant l'tranger o ils pourront partager leurs experiences
professionnelles.
La Mairie de Port-au-Prince invite les citoyens de cette
commune maintenir leur quarter propre afin
d'acceuillir en beaut le Prsident Aristide
La Mairie de Port-au-Prince declare encourager tous les citoyens de cette
commune maintenir leur quarter propre et bien dcor afin d'acceuillir
en beaut le retour au pouvoir du Prsident Jean-BertrandAristide..
Dans le cadre des prpartifs pour la passation du pouvoir au president
lu, le 7 fvrier 2001, la Mairie de Port-au-Prince a oganis un concours
dnomm "Port-au-Prince en beaut".
Selon une note de l'Administration Communale, ce concours vise
donner des prix aux quarters qui auront le meilleur dcor et la meilleure
animation culturelle dans chaque circonscription.
Trois tlviseurs seront offers par la Mairie de Port-au-Prince qui dclare
prendre en charge l'installation de ces diffrents appareils dans les
endroits aDorooris.
L'ambassadeur des Etats-Unis Port-au-Prince
inaugure un pont dans le dpartement de l'Artibonite
L'Ambassadeur des Etats-Unis en Hati, Brian Dean Curran, a particip
jeudi l'inauguration d'un pont jet sur la Ravine Decroix reliant Drouin
Allre aux sections communales desVerrettes (dpartement de
l'Artibonite).
La construction de ce pont a t finance par l'USAID hauteur de
517,064 gourdes travers le ProgrammeAppui au Renforcement des
Communauts (ARC).
Dans son allocution de circonstance, l'ambassadeur des Etats-Unis s'est
dit heureux de constater le ferme engagement des citoyens dans la lutte
pour l'amlioration de leurs conditions de vie.
"Cette action reprsente un modle suivre", a lanc Brian Dean Curran
qui invite les paysans poursuivre leurs efforts.
Selon une note manant du bureau des affaires publiques de l'ambassade
des Etats-Unis d'Amrique, la demand de financement, appuye par les
autorits locales et les responsables de l'HpitalAlbert Schweitzer, a t
prsente par l'Organisation "Fanm anAksyon" (Femmes en Action).
La construction de ce pont qui va desservir 15.000 habitants de la region
est la preuve de la determination d'un group d'hommes et de femmes
engags dans le dveloppement de leur communaut, indique la note.
L'Hpital Albert Schweitzer fournit des soins primaires de sant prs de
15.000 personnel travers le project HS-2004.
Parmi les services offers par ce centre hospitalier figurent la
vaccination des enfants de moins d'un an et des femmes enceintes, la
planification familiale et les soins maternels.
II a atteint un taux record d'immunisation complete des enfants de moins
d'un an, soit 82%. Le taux national n'excde pas les 34%, estime la note.


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais



LYP

00


Solutions de la semaine passe:
SERPENT


MM6


a


A IN IG LE S


11 7~
2Cr~ ~ ~ c~ z t~







Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol.XV No. 1


Page 19


ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


VIZYONSOMY

KONNSOUMATOUZS

Nan peyi-m mwen te ye, mwen t'ape vwayaje.
Te gen twa fi ak mwen, men se oun sl mwen sonje:
Elza Kolon Estivn ki t'ap mache tou pre-m...

Nou te sou youn wout long, mwen pa sonje ki wout
Ni mwen pa fin sonje ki kote n' ta prale,
Slman, byen deside, noutout t'ape mache.

Sanble se youn bagay serye n' ta pral regle!...
Toutan n' t'ap avanse, younn t'ap koze ak lot,
Men, m'pa sonje kils konvsasyon n' t'ap fe.

Toudenkou nou rive youn kote nan youn vil,
Mwen antre nan youn kay, twa fi yo antre tou;
Nouchak raie youn chz pou nou kapab chita.

Elza Kolon ak mwen, nou chita fas-a-fas.
Apre oun bon bout silans, li vire, li ban-m do-1,
Epi li fe mwen sy pwoche pi pre kote-1.

Li di-m: sousi-1 gaye, pase men mwen sou li.
Mwen di-l: ban mwen fas ou pou m'ka fe sa pou ou.
L'obeyi, men, sousi-1 tounen young moustach long.

Moustach la long-long-long tankou last soulye.
Etan m'ap demele-m maknen moustach la,
Elza tonbe pale, pale anpil, depale...

Se dat saa m' konstate Elza pa te nmal,
Nan tt li te gen oun loa ki t'ape jbd
Nan youn langay mistik psonn pa t' ka konprann.

Etan m'kenbe manmzl byen sere sou chz la,
Mwen w young mounn part, li di-m li se dokt,
L'ape mennen manmzl nan-lopital pou mwen.

Apn li fin di-m sa, tout bagay change nt.
Toudenkou, m'konstate se kayjakml mwen ye
Ap gade de gason k'ap danse youn dans dwl.

Touswit apre, m'sti avk Danyl Janvye;
N'al ansanm kay Senkl, youn ansyen zanmi mwen,
K'ap travay sou chantye youn nouvo kay l'ap fe.

Kk poto nan kay la atire atansyon-m;
M' made Danyl pri yo, li di mwen yo pa ch,
Se slman senk dola m'ape peye pou sis.

Danyl di-m se limenm ki genyen yo pou vann.
Mwen te vie achte kk men lajan mwen pa t' kont.
Etan m'ap diskite avk Danyl sou sa,
Oun detonasyon fet, atmosfe-a change.

Kisa, kisa k'genyen? Oun tranblemandet
K'ap sekwe tout bouk la, jete poto eletrik,
Ranvse gwo pyebwa, kraze kay, touye bt,
Touye mounn, simaye laperz toupatou.


YOUN KONFERANS
KI MADE AKONTINYE

Te gen 4 esp nan domn edikasyon ki te la sou
tab la: JC Exulien, Claude Charles. Michaellle
Vinvent ak Carline Faustin.
Carline louvri seyans lan ak gwo sipriz. Sou non
Board of Education, li renmt 3 plak. Younn pou
Janklod, youn pou Klod, younn pou Mapou. Nou
te santi nou ozanj lb nou resevwa manman plak la
ki f nou konpliman pou travay edikasyon n'ap
f nan Sant Kiltirl Mapou. Mt Zen ak Mt Chai
tou pa te kache lakontantman yo. Ansonm
dokiman rekonesans sa yo gen plis val pase lajan.
Michaelle ak Carline pran lapawbl pou montre
enptans patisipasyon paran yo nan sistm
edikasyon isit. Chita sou baton ke-n, chita plenyen
p'ap rezoud pwoblm nan. Mt Chal idantifye
pwoblm yo ak fenomn kiltirl yo epi mt Zen
pote kk koreksyon. Li pote pwoblm elv yo,
pwoblm pwofes yo. Pwoblm paran yo. Men
tout pwoblm yo f younn e se gwo teknik
pedagojik ki pou kontre bab pou bab ak sitiyasyon
adapsyon timounn Ayisyen yo. ASUIV


Mwen pran rezolisyon pou m'mounte Marigo
Touwit, touswit, vitvit, san pdi okenn tan.
Men kanmenm toudab, m' al chache mounn mwen yo.

Se pa Elza Kolon ak lot medam nan yo...
Mwen pa sonje yo ank, mwen bliye yo nt-nt.
Se youn ti gwoup lbt mounn mwen twouve m'al chache:

Ti Manno ak oun lot mounn ap soutni Marenn Ms
K'ap sbti oun kote ki kouvri ak lafimen,
Devan yo gen kk mounn, pami yo kk timounn.

Mwen di ban mwen Shli, m'ap mache devan ak li,
Oun lot tifi suiv mwen pandan m'prale ak Shli,
Epitou Emil Montou twouve li kote-m tou.

Sou wout la n'ap mounted avk difikilte,
Loray ape gwonde, lat ape tranble,
Lafimen toupatou ape plede mounted,
Pyebwa ape tonbe, lanati-a sonb nt.

Sou wout Kayjakml la n'ap mache byen prese
Pou nou w si Bondye va fe n'al Marigo,
Men, bkk-mannwl!... twb ta deja bare-n.

Nan oun detou, toudenkou, nou pantan sou youn twou
Ki tou nwa ak lafimen k'ap sti ladan li...*
E pi devan toujou, tout wout la koupe nt,
Rete slman oun filanng, presipis arebb,
Oun kamyon antrav, sispandi ak pasaje
K'ap tann oun ti soukous pou 1' tonbe nan twouhing.

Emil Montou ak mwen, ak Shli nan men mwen,
Nou oblije fe bak pou n'tounen Kayjakml
Kote deja tout mounn deja fini peri
Nan flanm dife volkan ki anvayi bouk la...

Pou mwen sove lavi-m, m'oblije reveye.

Emile Clestin Mgie (Togiram)(Oct. 88

RV---REYALITE

Mwen pran youn od kafe griye k'ap svi
nan gode...


youn kafe nwa ki rache senngo dezolasyon
ak dezespwa...

Mwen pran od griyo.. vyann ti kochon dybl
long k'ap satouyt twou nen-m..

Ayayay! Gen vap youn bouyon tt kabrit
k'ap monte nan l-a, li ban-m pituit,
twou nen-m grangou, l'ap salive kou ti chen
pavliv...

Mwen santi-m m't'a gouye...
Gen youn rara Lewogn k'ap desann lavil la
andenmon...

Mwen w youn laretrt oflanbo...
mounn, anpil,mounn! Youn dal mounn
Yo kontan, y'ap danse, y'ap dyaye...
Gade non! se chika adwat; chika agch
..O.0, yas manman!

Ala youn bl ftchanpt papa!

...Anndan Legliz la gen youn ti toutou ki
vekse....Od kafe ki te marye ak od griyo ki
t'ap f toubouyon nan bouyon kabrit la
evapore nan vap lansanswa Monp...
Tout mounn kouri rantre lakay yo sof ti
toutou-a...
Ala youn move ti bt!
uopamnaj

MEN MAYOL -LA:
www @ librerimapou.com
osnon www@mapoubooks@com
pou nou kbmande liv nou
an Kreyl, an Franse ak an Angle


CARIBBEAN DANCE
CELEBRATION
Nan wout ap vini. Ap gen 2 sware. Younn
nan Broward 31 Mas 2001 ak NDTC (Na-
tional Dance Theater Company, Trinidad, St.
Lucie. Nan Dimanch premye Avril 2001 ap
gen Koukouy yo, Dance Dyaspora, Ife Ile
nan Kiba plis Jamayik nan North Miami
Beach Performing Arts Theater. Si gen
komsan ak pwofesyonl ki ta renmen
patwone nou, rantre an kontak vit-e-prese
ak Jan Mapou nan 305-757-9922 osnon
janmapou@aol.com

AFRICANDO ...

Mwa Me-a pral chaje kon lapolyn.
Afrcando s'oun mouvman komsyal ak
kiltirl. Anpil komsan pral debake sot an
Afrik vin ekspoze machandiz yo. pandan 5
jou byen plen. nan 6mjou-a ap gen aktivite
kiltirtl tout lajounnen. T-Vice ak Koukouy
yo pral reprezante Ayiti.


LIV NF KI FENK PART:
Listwa Pwezi Kreyl Ayiti: Michel-Ange
Hyppolite (Prefas: Jozafa Laj)
I am from Haiti : Rodrigue Mortel, MD

GROUP VOCAL DESANDANN
NAN MIAMI
nan Mwajen 2001 Group vokal Desandann
ap rantre nan Miyami pou plizy sware
kiltirl nan kominte Ayisyen ak kominote
Kiben an nan mwa jen 2001. Desandann
s'oun gwoup Ayisyen natif-natal ki kenbe
rasin yo, ( lanng Ayisyen-an ak kilti Ayisyen-
an) Siveye Anons yo!

KLAS KREYOL
Nan Sant Kiltirel Mapou Chak samdi depi
10:00 rive pou 01:00- PM. Si nou
enterese, si nou konnen mounn ki enterese,
rele Libreri Mapou 305-757-9922

KLAS PANYbL
an preparasyon. Toujou nan Sant Kiltirl
Mapou. Siveye anons yo. Enfo: 305-757-
9922 osnon vizine-n nan librerimapou.com

POU MOUNN KI F DEMANN YO...
Tks an Franse Kaptenn Koukouwouj
reponn Rodney St. Eloi-a ap part senmenn
pwochenn. Ti gout pasyans souple!


TYOTYO POU GWOUP
KILTIREL YO
Dade County chaje ak lajan pou Group
Kiltirl Yo. Oganize nou kbm gwoup
non-profit>> epi aplike pou tyotyo. Rele
Sheila Smith nan 305-37505042. Rantre nan
HAND (Haitian American Network ofDade)
pou nou ka jwenn tyotyo pou f kozman
kiltirl yo mache.

KONSEVE DLO...
PA GASPIYE DLO!
Depi nou tande dlo-a ap f tk, tk,
tgdk... pa pditan, vit, rele plonbye. Pa
gaspiye dlo. Pa gaspiye lajan.
Youn mesaj Coalition HaYOT-DERM


SIPOTE APHEC INTERNATIONAL
Sipte jef Atis Anna Pierre nan Travay
Edikasyon Sante l'ap f pou kominote-a. Ale
nan Bank-a... Se senmenn sa-a, Samdi 10
Fevriye. Rele Anna nan 305-770-0150


I -


1







HAITI-ELECTIONS


Mercredi 7 Fvrier 2001
Hati en Marche Vol. XV No. 1


-w- j .u-\ * -N j 8 1


Lettre


plus de
(suite de la page 17)
President, Northe California Inter-Reli-
gious Conferences
Rev. John Chamberlain
First. St. John?s United Methodist Church,
SF
National Coordinator, East Timor Religious
Outreach
Walter Johnson, Secretary Treasurer
San Franciscan Labor Counsel, AFL-CIO
Rev Dr, Lorenzo Carlisle, Pastor
Oakland Community United Church of
Christ
Professor Elizabeth Martinez, Director
Institute for Multi-Racial Studies, SF
Patrick Young
Wheelchair and Bus Project, Fresno, CA
Dr. Jeanette Diaz-Veizades
Caribbean Harvest, LLC, Oakland, CA
John Lindsay-Poland
Fellowship of Reconciliation, Task Force
on Latin America and the Caribbean,
SF, CA
Diana Block
California Coalition forWomen Prisoners
David Solnit
Freedom Rising
Sujung Kim
California Prison Focus
Rita Clark
Nicaragua-US Friendship Office
Ted.Nace
Berkeley Food Project
Jnnifer Beach
Critical-Resistance
David Glick
Social Justice Center of Marin
Catherine Powell, Executive Director
Data Center, Oakland, CA
Patricia Daugherty
Dan's Religious Community for Sanctuary
Jean Beckett
Jim Saum
Terrance Turner


I


C
R

IR
(
N



c
r
N



F
(



S
V
L
S
s
P
E
a
I
C
R
r
-K

c
I
B
R


J
R
V


ouverte au rresiaent Iusn par

350 Organisations amricaines
Hugo Melgar Rev. Ted Frazier Michaeline Falvey, snjm
Ana Claudia Zubieta Anita von Wellsheim, ESCJ Roger Kimbraugh
Will & Jane Lotter John Parker Pablo Giron
Nancy LeRoy Gila Neta Carol Fleitz
race Nuda Lois Wilcken Judith A. Rinek
Richard & Judy Horck Rona Fenandez Julie Rosenberg
:ynthia Kellogg Emily Hall John P.Judson, MD
Zick Heubeck Dylan Grimes Mary Bourdon, RJM
Maria-Lucia Gomez Guy Azzaz Eileen Diggins
ancy Foytik Christine & Elizabeth IhdeNancy Haly
ony Matista s ae Ct C Roberta Connolly
.ony Matista Rose Marie Canty, CSC Francis Milanesi
Mele Stokesberry Ellen Lynch, CSC Antoinette Martine
-harles M. Carletta Joan Hart, SSNDtoinette Martinez
)orothy Cllison Carol L. Ries, snjm Jo An DeQuattro, snjm
Njoke Njorage Njehu John and Nancy Gallini abth L ie impson
ifty Years is Enough Joan C. Jamasan & Edward W. Jamason John Wurr
Fom Hansen, Director Sally Slyngstad Michelle Authier, RJM
Mexican Solidarity Network John R. Schieber ElseHansen
;F NAAP s Maloney Ph.DChristiaan Highsmith
Vieques Support Coalition Catherine Ferguson, LA, CA a Dulude, rjm
:asa Puerto Rico Walter B. Davin Mary Laubenthal
A International Action Ccnter Mary Ann C. olte Marie Cameron
iimone Swan Swan Group, Adobe Aliiance, Casy Dugan a esCarlson
>residio, CA Raymond Giraud Denise enaud, RJM
Emilio J. Travieso Harvard Haitian Alli- Lise Giraud Deseena RM
Sarah Meselson
ince Roy Jaffe Sr. Maureen Duigan, OSF
laiti Committee, St Edward Catholic Raymond Essiembre Debr L. Seegers, RN, CS, FNP
Church Joseph V. Melton Arachu Castro, Ph.D., MPH
lev. Mr. Robert Ewan Derrice Dean Arahu Cstro, Ph ,
ary Kelly Clay il Shirley Sexton, snjm
Mary.Keny Clay Kilgore Kathleen Sexton
aren A. Britton Ellen Hewitt Mimi Darragh Sisters of Mercy V. S. Province
Deb Seegers Lucille Dietrich Sisters of Mercy V. S. Province
'harlie Hinton Connie BarnaJames L. Crussen
discard Georges Guilloteau Trisha Kendall France Whte, SHCJ
Bob Baldock Janet Stolba, RJM Nancy Beggin
Bruce Wharram Amber L. Munger Deborah Anher
Richard Houck Susanne Wong Denise Alvarado
Arlene Kohut R.A. DeSutter II Margaretame
Nancy Laleau Estelle GravelMargaret Campell
indy Tschampl Yasmin Webster-Woug Philip B.Huffan
Aune L. Barstow
eff Lozama Karen E Davis, Ph. D. Deidre Carasco-Smith
Kevin Pina Kathleen Desautels, SP Scott McConchie
tobin Lloyd Cinny Poppen Mary C. Smith Fawzi
Victoria Yeghoyan Dr. Yves Polynice Mary. Smi Fawzi
Sr. Fran Kearney, snjm *
Jane and John Patterson
SRosemary Everett, snjm
Lucinda Peightal, snjm
Geoffrey Cook
Robert Roth
Michael E. Mahowald
Parfait Bellot
S" Lois Kolofsky
Maggi Carfield
Elizabeth & Robert Fisher
Nadge Volcy
'Nancy S. Coyle
S Susan Maloney, Ph. D.
Herard Vernet
Caroline Bettinger-Lopez
Laura Flynn
Douglas Spalding
Thomas Fame, M.D.
Catherine Picherel
Kathryn Grindlay
Gila Neta
^ T 7 "7SrJeffrey M. Dichemann, Ph.D.
-L Mary T. Mattison
Edwin Dening
Marie Clarke
Douglas T. VanSlambrook
otocyclettes, M oteurs diesels, Scooters... Mike Haasl
Michele Micklewright
Sr. Eleanor Moore, OSF
Lima Motors Ruth Raftery, SNJM
Jennifer Check Pantaleon
Lorraine & Joseph Rund
eurs Japonais & Transmissions John C. Wirzbicki
Jeanne Nisley, OSF
I)_ 1 : "S 1 Sr. Dominica Lo Bianco, OSF
Brunel Jean-Louis

Stephen McNeil
yota NissanMary Isuzu Van Sean Hodges, OP
Mary Sean Hodges, OP


M


SGrands choix de


Mot


*


Pick-Up


Diesel" Disponible maintenant: Moteurs Diesel
50 % de reduction sur tous.les moteurs gasoline 50 %
(Seulement pour les moteurs fabriqus aux U.S.A.)
Appelez immdiatement
Camion, Van. Nous livrons partout travers le monde


Nous vendons uniquement des moteurs super-propres, millage bas
et des Transmissions importes directement du Japon
3303 N.WV. 135ime Street
Opa-Locka, Florida 33054
(305); 681-4666 / (305) 992-6809
Fax; : (305) 681--7886


TI:


Grands choix de Motocyclettes, Moteurs diesels, Scooters...


Page20


(etc., etc.)


Avec Mlodie

FM, la vie n'est

plus la mme...


MELODIE 103.3 FM

Port-au-Prince, Hati
(509) 221-8567 / 8568
FAX 221-0204


I


1


1


r




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs