Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00047
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: January 31, 2001
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00047
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















n1 [-uL.J~ I V rL._L


FEB 0 2 2001
Hati en Marche dition du 31 Janvier au 6 Fvrier 2001 No. 52

Violateurs de droits iunmains en voie de deportation

Des Hatiens parmi eux, don't l'ex-capitaine Joanis


MIAMI, 29 Janvier L'un tait autre travaille dans les plantation de fruits
un maon, l'autre un chauffeur de taxi. Un et il y a aussi un "security guard" parmi eux.


Leurs voisins dans le sud de la Flo-
ride les qualifient de solitaires, de gens tout
fait ordinaires et tranquilles.
Mais ils ont tous quelque chose en
common: un pass violent et secret comme
tueurs, kidnappers, ou assassins.
Ce pass, qui est remont la sur-
face, hante aujourd'hui une quinzaine d'in-
dividus qui sont accuss par les autorits
I-


fdr des de violations des droits humans,
souponns d'assassinats et d'avoir dirig
des sances de torture, pcut-tre mme
l'endroit de centaines de personnel dans
leur pays d'origine, l'Angola, Haiti, le
Honduras ou le Prou.
Ils ont t arrts entire Juii et No-
vembre derniers, dans le cadre d'une en-
(voir Dportations / 3)


II


La- ;. .. -, ,.H I
A l'inauguration de l'usine sucrire (restaure) de Darbonne (Logane), rebapti-
se usine Jean Dominique, le president Ren Prval et le vice-premier ministry de
Cuba, qui a prt assistance pour la remise en tat de cette usine
photo Yonel Louis/H.en.M

HAITI-POLITIQUE

Gnrations sacrifices :

L'heure du bilan


AN A LYSE
PORT-AU-PRINCE, 27 Janvier
- Jean-Bertrand Aristide revient au pou-
voir le 7 Fvrier. Il a 46 ans. Le Parle-
ment hatien est compos, une forte ma-
jorit, de jeunes. Le nouveau president
est port par une vague forte 80% de
moins de 35 ans.
En face, l'opposition aligne une
gnration plus avance en ge. Ceux qui
avaient 50 ans la chute de Duvalier en
1986, en ont aujourd'hui 64; ceux qui
avaient 60, sont aujourd'hui septuagnai-
res et ainsi de suite.
Mais ce n'est pas tant une ques-
tion d'ge que d'exprience. Le nouveau


pouvoir sera compos dans sa presque tota-
lit d'lus ayant peu ou pas d'exprience de
gestion de la chose publique.
Mais que dire du camp d'en face?
A la chute de Duvalier, la grande majority
de ceux qui ont invest la scne politique
sortaient d'une longue opposition la dic-
tature, soit l'intrieur du pays, soit en exil;
et donc n'ont pas une trs grande pratique
non plus de l'exercice du pouvoir (le rgime
Duvalier, pouvoir tyrannique et sans par-
tage, a dur trois decades). Cependant ils
prtendent tre mieux prpars ...

Encore 5 ans de traverse
du desert ... (voir Gnrations /4)


REPORTAGE



Hiroshima la mmoire, Okinawa la

Riviera, Kyoto la ville impriale,

Fukuyama l'hatienne ...
TOKYO, 28 Janvier Un pays d'un bout l'autre du pays du soleil le-
riche de ses contrastes. Hier rveill sous vant, des months glacs de Sapporo qui
les feux de bengale de la Nouvelle Anne abritait de rcents Jeux Olympiques d'Hi-
lunaire et la chaleur estivale de Okinawa, ver, aux rives quasi-mditerranennes
la Riviera la pointe sud de l'archipel du d'Okinawa o se bousculent les amateurs


Japon, ce dimancl
neige Tokyo, la ca
malgr ses 13 mill
des villes les plus v
Une sema


dwidge Danticat au Japon pour prsenter deux de ses romans
traduits en japonais photo Hati en Marche
ie on barbote dans la de scuba-diving (plonge sous-mnarine)...
ipitale conomique, qui Qui dit mieux, voyage aussi dans
lions d'mes, est l'une le temps ... Des ordinateurs connects"
vivables de la plante. (internet) 24 heures sur 24 un peu par-


ine qui nous a conduit


______________________________________________________________________ dl


(


- A J issue de leurs tiais gnraux sa-
medi, les 20 parties d'opposition runis au
sein de Convergence Dmocratique ont
adopt une resolution en 9 points qui re-
jCtLC fie A',I 0 h- L -(IC 1)111' )ls I-


jetteii une lois de plus ics eiectioins du 2i
inii et du 26 novembre 2000. Cependuant
ils n'ont pas announce la composition du
gouverinement parallle qui serait install
au Palais Natiodnal l'issue du mandat
du president Ren Prval le 7 fvrier pro- -r
chain et poui ba-rer la route i l'investi- ili'
turc du president lu Jecui-B3ertrmnud Ais-
tide.
Selon lun des polEte-parole d.c ( : "
C(onvergcnce, Niclih Gaillaud, l'opposi- B
tion n'a pas form le gouvernement pa- _
ralllc en raison de l'appel de la Coin- Comparution au parquet d'un porte-parole de l'opposition, Sauveur Pierre
(voir Opposition / 5) Etienne, pour propos qualifis de menaants photo Hati en .\arche


L __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


(voir Japon / 6)


Mort de Leslie
Delatour, ex-Ministre et
ex-Gouverneur de la Banque
Central d'Hati. Nos sincres
sympathies ...

HAITI EN MARCH
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire / Bois Verna
Tl/ Fax 245-1910
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Florida 33150
Tl: (305) 754-0705 ou 754-7543
New York (914) 358-7559
Boston (508) 941-6897
Montral (514) 337-1286
FAX (305) 5 i 3-5688 ou 756-0979
E-mail: enmarche@ohaitiworld.com
URL: www.haitienmarche .com
Library of Congress # ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
ort-au-Prince: 5 courdes


Gouvernement parallle en suspense

POSITIONN N .
PORT-AU-PRINCE, 29 Janvier








En Plus...


En Bref...


Mercredi 31 Janvier 2001
Haiti en Marche Vol. XIV No. 52


e..-.e. r e

e - e -







~- *-


- .


Page 2


e-.-
C - C
-e- ~B e e--e *
- e--e r
e .~ .-
- 6 e -.~ -


- e-


- C- ce


'e. e. -
- e.
- e e


L -- ~ --- *UI I-- ~I-I. -


e


* e.


-~ - -


_.uopyrigntea v iaterai -

-Syndicated Content -

Available from Commercial News Providers"


top
--





Joab
e S
e rtom- e -
.e e e
MOI- e.


* e


qqp -@UMM a
e e C C
e. - ~ew- -


-


S- 4


O S -
- s e ~
* 6 -~ C






-~~ ~ e


frCLM


-- e n
-quoi- 0-
e e Imm.-


e-e e -

*1p* -~ ~ -
*
___ - e- .
e - e C C -
* t e -
e


- e. e


e.


S .. Petites nouvelles relatives aux Etats
S Gnraux de la Convergence
Des sources proches de la Police Nationale d'Hati (PNH) ont confirm l'AHP que
S -- des agents de l'institution ont interpell samedi 2 individus dans les parages, de
- l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL) o se tenaient les Etats Gnraux des parties
w.- - de l'opposition. Ces deux (2) individus avaient en leur possession des sacs remplis de
pierres et de tracts anti-Convergence. Selon les mmes sources, quand des policies ont
S* voulu emmener ces individus, c'est un des dirigeants de la Convergence qui est
- -- intervenu pour rclamer leur libreration. Pour sa part, le porte-parole de la PNH,
Jean Dady Simon, a confirm qu'au moins cinq (5) individus ont t arrts par la
S- police. Parmi ces personnel, au moins trois (3) ont t identifies comme des mem-
* bres d'une organisation populaire proche de la Convergence dmocratique. Toujours
- seon le porte-parole de la PNH, la direction de la PNH n'a pas pu confirmer les
accusations faites par des dirigeants de la Convergence selon lesquelles certain de
S -* leurs partisans qui arrivaient de la province pour participer aux Etats Gnraux ont t
S- attaqus.


Appel au calme de l'Ambassade amricaine
L'Ambassade amricaine Port-au-Prince a appel vendredi tous les acteurs impliqus
dans la cruise hatienne garder leur srenit.
"Seule une atmosphere de calme peut permettre la dmocratie de fleurir et d'vo-
luer", indique un communique de press manant de l'Ambassade.
L'Ambassade des Etats-Unis appelle le gouvernement hatien, la Police Nationale qui
s'est acquitte honorablement de sa tche diffrentes occasions, assurer l'ordre
public et protger les droits dmocratiques et constitutionnels des citoyens et
citoyennes se rassembler pacifiquement.
Au course d'une visit d'inspection des projects financs par son gouvernement
Logane, l'Ambassadeur amricain Brian Dean Curran a indiqu jeudi que la solution
de la cruise actuelle doit passer par le dialogue et la concertation entire tous les Hatiens.
Selon Brian D. Curran, les trangers peuvent supporter tous les efforts de dialogue
entrepris entire les acteurs de la cruise, mais c'est aux hatiens qu'il revient de vider leur
contentieux.

Fondation 30 septembre organise une mani-
festation pacifique le samedi 27 janvier au
Champ-de-Mars
La Fondation 30 septembre invitait vendredi les victims du coup d'tat de septembre
91, les organizations populaires et tous ceux qui sont rests fidles aux idaux du
16 dcembre 90 participer le samedi 27 janvier une manifestation pacifique sur la
Place des martyrs au Champ-de-Mars.
Le but de cette manifestation, d'aprs Lovinsky Piere-Antoine, tait de faire chec au
plan des membres de l'opposition d'installer un gouvernement provisoire.

Ouverture Port-au-Prince de la deuxime
dition de la Semaine de la diaspora
Le Premier Ministre Jacques Edouard Alexis a procd lundi l'inauguration de la
deuxime dition de la "Semaine de la diaspora".
Le Premier ministry s'est flicit des efforts dploys avec des moyens rduits par le
ministry des Hatiens vivant l'tranger, Jean Genus, pour raliser cette activity.
Il a galement flicit le titulaire dudit ministre pour avoir, en ce sens, respect un des
engagements pris par l'Excutif et inscrit dans le Plan d'Action Gouvernemental
(PAG) d'entreprendre une srie d'actions effects structurants.
Le chef du gouvernement announce le dpt imminent au parlement pour adoption
du project loi devant rgir les organizations de cooperation inter-hatienne.
M. Alexis invite les participants cette manifestation trouver les voies et mcanismes
permettant d'installer dans les faits et la dure cette cooperation inter-hatienne.
Plus d'une centaine d'hatiens venus des quatre coins du monde prennent part " cette
activity qui prendra fin le 4 fvrier prochain.

Le project Initiative de la Socit Civile
Le group dnomm Initiative de la socit civil a annonc jeudi la formation d'une
commission de facilitation de 5 membres, compose de M. Rosny Desroches de la
FHONEP de M. Maurice Lafortune de la Chambre de Commerce et Industrie d'Hati,
de Monseigneur Joseph Serge Miot, president de la commission piscopale Justice et
Paix, du pasteur Seth Pierre-Louis, president de la fdration protestante d'Hati et de
l'ambassadeu Guy Alexandre, coordonnateur de l'organisation ID (Initiative Dmo-
cratique).


Rouverture de l'Usine sucrire de
Darbonne
Le President Ren Prval a procd la semaine derniere la rouverture
de l'usine sucrire Jean Dominique.
La crminie s'est droule en presence du vice-premier ministry cubain Juan Almeida
Bosque. Les travaux de rparation de l'usine ont t raliss par des technicians
- -- -(suite page 18)


Etats Gnraux de la Convergence
Dmocratique
Les 20 parties runis au sein de la Convergence Dmocratique ont
ralis samedi leurs Etats gnraux en presence de plusieurs centai-
nes de participants.
A l'issue de ces tats gnraux, les parties membres de la Convergence ont adopt une
resolution en 9 points qui contest une fois de plus les rsultats des lections du 21 mai
et du 26 novembre 2000.
Dans cette resolution, ils se sont dclars ouverts au dialogue mais dtermins
installer leur propre gouvernement au dpart du president Ren Prval si aucune
entente n'intervenait d'ici l avec Fanmi Lavalas. La Convergence n'a pas annonc les
noms des personnel qui composeront son gouvernement parallle, mais a mis en garde
contre toute tentative d'intronisation du president lu Jean Bertrand Aristide le 7
fvrier au Palais national.
Un des porte-parole de la Convergence, Micha Gaillard, qualified de succs ces Etats
gnraux qui ont runi, selon lui, plusieurs milliers de participants et permis de
collector de nombreuses propositions d'organisations qui ne sont pas membres de la
Convergence.
Selon M. Gaillard, la Convergence n'a pas form le gouvernement parallle samedi
en raison de l'appel de la Commission de facilitation qui invitait les 2 parties
surseoir toute activity qui pourrait nuire au processus de dialogue.
Les assises de opposition se sont droules sans la participation de secteurs de la
communaut international et du secteur priv hatien.


OS
r ~ e -
e


-


- -


*


c


,o








Mercredi 31 Janvier 2001
Hati en Marche Vol.XIV No. 52


Page 3


L'EVENEMENT


Violateurs de droits humans

en voie de deportation


Des Hatiens parmi eux, don't

l'ex-capitaine Joanis


(Dportations ... suite de la premiere page)
qute mene par le service d' Immigration et de Naturalisa-
tion (INS) qui, d'aprs une loi relativement svre vote en
1990, autorise maintenant l'expulsion de nationaux tran-
gers ayant ordonn, incit, assist ou mme particip la
perscution d'autres. Le programme est apparu en public
quand le 17 Janvier dernier le Service d' Immigration a nom-
mment mentionn les 15 premiers suspects.
Ces derniers qui vivaient pralablement une vie
tranquille dans le sud de la Floride, sont maintenant sous le
coup d'un mandate de deportation dans leur pays d' origine.
De Fort Pierce, dans le comt de Sainte Lucie,
Kendall Lakes dans celui de Miami-Dade, les agents de
INS ont commenc arrter depuis l'anne dernire des
personnel souponnes de violations des droits humans.
La plupart de ces derniers sont dtenus, en atten-
dant leur deportation, au camp de Krome (Krome Detention
Center) l'ouest de Miami. Deux d'entre eux, un Hondu-
rien et un Hatien, ont dj t dports, selon les dclara-
tions de Patricia Mancha, porte-parole de 1'INS.
Alors que l'immigration dporte couramment des
ressortissants d'autres pays accuss d'avoir commis de s-
rieux crimes, ces 15 individus appartiennent une autre


catgorie. La plupart d'entre eux sont accuss
d'avoir particip ce qu'on appelle la sale
guerre contre des opposants aux rgimes don't
ils taient les dfenseurs, ou qu'ils servaient
tout simplement. Ils se sont rfugis aux Etats-
Unis aprs la chute de ces rgimes. Certains
sont venus par eux-mmes, tandis que d' autres
ont t encourages ou mme aids par des ex-
officiels amricains.
L'un d'entre eux, un ex-officier su-
prieur de la Police hatienne, avait sa rsi-
dence sur Grant Street Hollywood, o on a
trouv ce qui apparat come un memo ma-
nant de l'ambassade amricaine Port-au-
Prince, le louant pour sa haute intgrit et ses
qualits d'honntet et de professionnalisme.
Les voisins de ces "perscuteurs" les
qualifient le plus souvent de durs travailleurs
cherchant par tous les moyens amliorer leurs
conditions de vie dans leur nouveau pays.
".Etes-vous srs que vous tes tom-
bs sur les bonnes personnel s'est tonn
Kito Philip, un voisin de Gilnor Castor, un Ha-


tien vivant dans un tout petit appartement Lake Park, au nord de Palm
Beach County.
"Je connais Gilnor et il est tout just un autre rfugi d' Hati
cherchant se faire une vie meilleure en Amrique, comme nous tous"
a dit ce voisin.
Mais l'Immigration est formelle l-dessus. Les 15 appartien-
nent ces organizations souponnes d'avoir cibl des opposants, des
organizations telles que le FRAPH (Front pour l'Avancement et le Pro-
grs) en Hati, ou le Bataillon 316 au Honduras.
Les suspects, selon INS, ont tortur eux-mmes plus de 300
personnel ou les ont livrs leurs bourreaux. Les autorits de 1'Immi-
gration n' ont pas fourni des informations spcifiques contre les suspects,
l' exception du cas de Juan Angel Hemandez Lara, qui aurait fait parties
du Bataillon 316. Il a t dport ce mois-ci.
Cet escadron de la mort oprait au Honduras dans les annes
1980, au moment o les Etats-Unis finanaient la guerre contre le r-
gime sandiniste du Nicaragua.
Un communique de press de INS dit que Hernandez Lara, 37
ans, a reconnu avoir appartenu un group responsible du kidnapping
et de la disparition force de 184 personnel qu'on aurait tortur en pla-
ant des pingles sous leurs ongles ou des sacs de plastic sur leur tte
avant ventuellement de les excuter.
Mais les voisins et amis de Hernandez Lara West Palm Beach
persistent dclarer qu'il tait un ouvrier tout fait ordinaire. .
"Il alignait des briques pour construire des alles" ditun homme
qui a refus de s'identifier mais qui connaissait Hemandez Lara quand,
peu de temps aprs son arrive aux Etats-Unis, le Hondurien a lou une
maison sur l'Avenue Hermosa.
"I1 a l'air d'un honnte home" dit le voisin. Hernandez Lara
a voyag directement du Mexique Wcst Palin Beach, o il y a une
communaut hondurienne relativement important.
Dans l'intervalle d'une anne, Hernandez Lara avait dm-
nag pour habiter dans une nouvelle maison et c'est l que les agents
fdraux sont venus le chercher just aprs que le juge de l'immigration
l'ait class dans la catgorie de personnels inadmissibles pour viola-
tions de droits humanss"
Quand Hemandez Lara atterrit au Honduras, il a t rapide-
ment conduit au tribunal de Tegucigalpa pour rpondre aux questions
ayant rapport avec divers cas. Il a alors dclar qu'il avait invent l'his-
toire de son appartenance au Bataillon 316.
Mais un autre voisin du sud de la Floride a tmoign que Lara lui avait
dit un jour qu'il avait appartenu un group combattant la gurilla et
qu'il avait l'habitude d'excuter des gens sur une colline.
En dehors de Hernandez Lara, il y a au moins 4 autres suspects
vivant dans le comt de Palm Beach: un Lake Worth, un Boyton
Beach et deux Delray Beach. Un cinquime suspect vit Fort Pierce.
Deux autres suspects, tous deux originaires d'Hati, ont leurs
residences Broward, l'une Fort Lauderdale et l'autre Hollywood.
Le suspect d'Hollywood, Jackson Joanis, est peut tre le plus
connu.
Commandant du service d'investigation de la Police de Port-
au-Prince, Joanis, 42 ans, a t un certain moment bras droit du Lieu-
tenant-colonel Michel Franois, lors chef de la Police.
A au moins deux occasions, durant les annes 1990, les Etats-
Unis ont dnonc des liens existent entire Joanis, les trafiquants de dro-
gue et les auteurs du coup d'tat ayant renvers le president Jean Ber-
trand Aristide en 1991.
En Octobre 1993, alors que Joanis se trouvait encore en Hati,
le gouvernement amricain a gel son compete en banquet ainsi que celui
de plus de 100 autres hatiens souponns d'avoir pris part au coup d'tat
(voir Dportations / 4)


L'EVENEMENT SOMMAIRE
Violateurs de droits humans en voie de deportation p.l

REPORTAGE
Bons baisers du Japon ... p.l

ACTUALITE
Gouvernent parallle en veilleuse p.1
Mort de Leslie Delatour p.2

INTERNATIONAL
Le gnral Pinochet inculp pour crimes p.2
Le bilan du sisme en Inde atteint 20.000 morts p.2

ANALYSE
Gnrations sacrifices: L'heure du bilan p.l

POLITIQUE
S'unir pour reconstruire p. 14
Le enforcement de la production national p.16

INTERVIEW
Semaine de la Diaspora: J.C. Cantave de Miami
nous dit ses attentes p.9

PRESS
Un film la mmoire de Jean Dominique p.10

PAGES RETROUVEES
Jean Dominique et Lon Laleau p.10

LETTRES
Listwa pwezi kreyl Ayiti p.19


* 54- e







UNE ANALYSE


Mercredi 31 Janvier 2001
Haiti en Marche Vol. XIV No. 52


HAITI-POLITIQUE


Gnrations sacri
(Gnrations ... suite de la premiere page) cre. La dperdition en resources humaines doit pouvoir
Toujours est-il que la nouvelle configuration est tre mise en rapport avec la destruction cologique qui a
plus ou moins la suivante: d'un ct, de nouveaux occu- rduit ce pays une peau de chagrin ...
pants du pouvoir avec trs peu d'exprience. En face, une Nous voici donc au bout d'un terrible massacre, el
opposition qui a blanchi sous le harnois mais qui a encore 5 pourtant toujours en plein massacre, et toujours rien qui
ans de traverse du dsert devant elle avant la fin du nou- laisse en prsager la fin. Les nouvelles gnrations n'on'
veau mandate prsidentiel. aucune garantie de ne pas tre sacrifis aussi allgrement
Toute partisanerie mise part, c'est Hati qui perd leur tour ... sur l'autel des luttes intestines sans devenir
cette arithmtique-l, cette profonde division de la na- sans grandeur.
tion, bref ce jeu de massacre. D'un ct, un nouveau pouvoir avec une imp-
Depuis l'accession de Franois "Papa Doc" Du- rieuse ncessit de russir, mais n'ayant pas les moyens de
valier en 1957, c'est le massacre des gnrations, gnra- sa politique, autres que de dtenir le pouvoir, pour ne pas
tion aprs gnration. Nos professionnels forcs par la bru- dire que la "dtention" du pouvoir ...
talit du rgime de prendre enmasselaroute de l'exil (l'Afri- De l'autre ct, des gnrations qui ont eu l'op
que, Canada, U.S.A). New York et Montral competent plus portunit d'une meilleure formation, et qui ruen
de mdecins hatiens, et de loin, que tout le pays d'Hati. aujourd'hui, comme hier, dans les brancards.


Diminution en quantit aussi bien qu'en
quality ...
Ce movement, cette saigne perptuelle durejus-
qu'au7 fvrier 1986. Mais bientt la lutte intestine, la guerre
partisan va aboutir au mme rsultat: la fuite des cerveaux
n'est pas moindre aujourd'hui qu'il y a 30 ans, si ce n'est
que le bilan, c'est une diminution des cerveaux en quantit
aussi bien qu'en quality ... D'o l'assomption par nos
"grontes" qu'ils sont mieux forms.
En tout tat de cause, rien ne se perd, rien ne se
-- -


( 01r


,w/tV


S .Childre
BARBER I BEAUTY SALON l
r ...... .-------. ----- ---
$ *10io DESIGNER CI
SFirst time customer only. Reg. 12.50
SREECONDITIONI
RE T TREATMENT
I Wi t this coupon
L ----------------------------------
Jean-Wood Julien 305 940- 90 7
Ediucator/Designer 15455 W. Dixie Hwy. Ste. N & O
Stylist Since 1976 N. Miami, FL. 33162


ifiees :
les (ces dernires aussi recycler, et comment si ce n'est
a par l'ducation. Et cela n'est pas impossible, aujourd'hui
plus que jamais, grce aux nouvelles technologies. N'est-
t on pas en pleine revolution de la connaissance ; qui dit
i mieux, du processus de la connaissance!
t A Cuba, par example, l'ducation est principale-
i ment ce qui reste aprs la chute de ses allis de l'est. C'est
,ce qui lui vaut du respect, en dehors de tout le reste. A un
moment crucial, le rgime Castro avait su faire le bon choix :
le pari de l'ducation.
(voir Gnrations / 5)


t
it


Fini l'esprit clocher ...
Mais les annes passent inexorablement ... Alors?
1)II n'y a pas de gnration spontane. Mr Aris-
tide ne peut pas changer les choses autour de lui d'un coup
de baguette magique. Le nouveau president ne peut pas igno-
rer que ses mains n'empoignent que le vide ...
2)Le monde globalis est aussi chaque jour plus
sophistiqu. Il faut dcider vite et bien, c'est impardonna-
ble. Et fini l'esprit clocher. Chaque decision a des rsonan-
ces plus large, insouponnes. Globales (Economie: nou-
veaux marchs dcouvrir ou inventer, sous peine
de colonisation mme par nos plus proches com-
S nouveaux dfis; Droits humans et liberts ; con-
lte flit des droits et devoirs ... etc).
-----
ULT L'ducation est ce qui reste
quand on a tout perdu ...
NG Mais surtout, Education. Il faut se rattra-
per, tout en ne perdant pas le momentum; rattra-
r.- J per nos troupes parses, tout en suivant de prs le
S peloton de tte ....
Voil en Hati comme ailleurs le vritable
S dfi l'aube d'un nouveau millnaire ... A plus
forte raison pour un pays sans resources naturel-


Violateurs de droits

humans en voie de

deportation
(Dportations ... suite de la page 3)
et d'avoir aid le gouvernement de facto qui avait remplac
Aristide.
Un homme trouv la residence de Joanis Hol-
lywood a souri l'annonce de cette accusation: "Joanis n'a
pas d'argent du tout. Il a du se faire chauffeur de taxi
Miami pour arriver joindre les deux bouts."
Capitaine Joanis est commandant du service d'in-
vestigation Port-au-Prince, une branch avec laquelle
l'Ambassade amricaine travaille de manire trs serre
concernant la scurit de la communaut amricaine ins-
talle en Hati. Le Capitaine Joanis a prouv qu'il tait quel-
qu'un qui a toujours rpondu nos besoins, mme dans les
circonstances les plus difficiles et nous le considrons
comme un officer professionnel, honnte et de la plus haute
intgrit. "
Voil ce que dit un document dat du 14 Septem-
bre 1992 trouv en la residence de l'ex-capitaine Jackson
Joanis Hollywood et manant de l'attach militaire am-
ricain Port-au-Prince l'adresse du consul amricain en
Rpublique Dominicaine demandant son assistance dans
un renouvellement de visa pour la fille de Joanis.
S(traduit du Miami Herald, lundi 29 janvier 2001)


Monocotura
18x18 & 16x16
Spanish and Italian Tiles
Many To Choose from


.87 s/f


Largest Showroom, Monocura

Spanish Tiles
Different Styles &
Colors

Warehouse a Inventoriy
l .75 s/f


*amiromhiioesimarrien/ccessorues


WE EXPORT TO HAITI


Best Prices- Come, and Visit Us.



3306 N.W. 79th Avenue,Miami Florida
Tel: (305) 592-2558
Fax: (305) 477-2673


Page4


FREE
THIN SET GREY (Maximum of 8 bags)
with minimum purchase of 200 sq.ft.
Bring this coupon

Expiration date : 30 Days (January 12 February 12, 2001)


-- I-- --


-I ; ----~ -------- I







Mercredi 31 Janvier 2001
Haiti en Marche Vol.XIV No. 52


Page 5


DE L'ACTUALITE


(Gbnrations ... suitede la page4) L'heure du bilan


Nous aussi, on aurait d le comprendre ds le len-
demain de la chute de Duvalier. Mais quoi sert-il de res-
sasser constmmnent le pass !
Nous sonunes en 2001 etAristide, le champion de
la majority pauvre, dans un pays excessivement pauvre, re-
vient la tte d'un pouvoir trs pauvre aussi en resources
humaines ,,
Nous voici connue au lendemain d'une veritable
revolution qui aurait coup la socit en deux, qui aurait
renvers un ordre ancien ... Mais Aristide n'est pas seul
responsible de cette situation, come on le comprend.

Des examples :
1789. Des charrettes entires roulent quotidien-
nement vers la guillotine. De grands cerveaux (Lavoisier)
y passent. Mais dj Napolon perait sous Bonaparte, qui
sut rcuprer ce qui tait utile pour la survive de la nation (la
France Rpublicaine tait lors place dans un cordon sani-
taire, paradoxalement de la mme faon que le sera sa co-
lonie indpendante, Haiti) ; cela par une politique mariant
stability, progrs, et une delicate balance entire d'un ct
les acquis de 1789 et de l'autre une ncessaire rconcilia-
tion (le reste bien sr ne fut pas aussi rose !).
Octobre 1917. Renversement total de ordre des
choses. Panne de competence, surtout aprs les purges sta-
liniennes ...


Apparat alors la nomenklatura, nouvelle caste
compose de cadres totalement dvous 1'Etat stalinien

On ne peut pas faire sans une lite quelle qu'elle
soit. Staline put inventer la sienne pratiquement de toutes
Spices, mais on sait quel prix pour le citoyen sovitique

SAu lendemain de la Libration, de Gaulle ressen-
tit le mme besoin, toutes proportions gardes. Mise eni
chantier de ENA (Ecole Nationale d'Administration) qui
permet que la France ne soit jamais court d'un ministry
ou d'un PDG, sous quelque tiquette que ce soit.

Une ncessaire reconciliation mais qui
consolide les acquis ...
En Hati, on n'a pas trop le choix. D'un ct, in-
vestir marches forces dans la rforme de 1' Education et
la refonte de Administration (publique aussi bien que pri-
ve ! !), mettant contribution l'assistance externe, y com-
pris Cuba et nos autres voisins, plein dejeunes hatiens pour-
suivent dj leurs tudes en Rpublique Dominicaine.
De l'autre ct,.une ncessaire reconciliation qui
consolide les acquis (7 Fvrier 1986, 16 Dcembre 1990),
remet la stability, condition essentielle du progrs, et ouvre
les opportunits tout le monde sans distinction, sous r-
serve d'une sorte de affirmative action (discrimination


positive) pour ceux qui ont trop longtemps t les laisss-
pour-compte ; mais ni les derniers seront les premiers, ni
les premiers les premiers ; autrement dit vitant le nivelle-
ment par le bas qui au bout du compete ne change rien ... Et
c' est l le seul pari qui vaille.

Haiti en est-elle capable ? ...
Non, diraient la plupart.
D'un ct, les nouveaux occupants ont la mmoire
encore trop frache ...
Dans 1' autre camp, on a un ego trop chatouilleux.
Mais pour ces derniers, les annes passent ...
En politique, pass 50 ans, le pouvoir penche plu-
tt vers le conservatism. Bonaparte Waterloo croulait
dj sous toutes sortes de maladies incompatible avec une
champagne militaire.
Or Hati a besoin aujourd'hui d'un pouvoir hardi,
ambitieux, dynamique, en un mot jeune, qui ne recule de-
vant aucun dfi ..
En mme temps, qui ne confonde pas vitesse et
precipitation.
Faut-il d'abord que chacun accepted ses insuffisan-
ces, en son me et conscience.
C' est l que le bt blesse !

Hati en Marche, 29 janvier 2000


POLITIQUE-OPPOSITION

Convergence-met en veilleuse son project

(Opposition..suite de gouvernem ent parallle concertation entire tous les Hatiens.
de la premirepage) d etLes trangers peuvent supporter
mission de facilitation qui a invit les deux parties sur- Dans sa resolution, Convergence se dclare ouverte tous les efforts de dialogue entrepris entire les acteurs de la
seoir toute activity qui pourrait nuire au processus de dia- au dialogue mais dtermine installer son propre gouver- cruise, adit M. Brian D. Curran, mais c'est aux hatiens qu'il
logue. Mais Gaillard soutient que opposition n' abandonne nement au dpart du president Prval si aucune entente n'in- revient de vider leurs contentieux.
pas le project d'installer le gouvernement provisoire de tervenait d'ici l avec Fanmi Lavalas, le parti que dirige M. Les assises de 'opposition se sont droules sans
transition. Aristide. la participation des secteurs de la communaut internatio-
M ; ih nale.


TOTAL ENERGUIE

Ne laissez phs vos proches dans l'obscurit,


Offrez leur la lumire

S partir de $160,00


Vous achetez aux USA,

Nous livrons et installons sur le lieu de votre choix
en Haiti, Afrique de l'Ouest et du Nord.
S Utilisez lampes, radio et tlviseur, plusieurs
S heures par jour, grce l'nergie solaire.

Total Energie: L'lectricit Solaire

Nlu .:. sultseI our i rnlelimeniotlnrerreni de f ie n ei un a ev- griau.l I arsi q ue poui es
De.Cins en pm[r... dc'eau
Tolal Energle, 1623 Connecilcul Ave. Washington, DC 20009 1.800.953.9004 pmathleu@lolalenergle.com
htpJ:www.total-energie coin


S.., TOTAL ENERGIE
1623 Connecticut Ave, Washington D.C. 20009
Phone 1-800-953-9004
pmathieu@totalenergie.com
http://www.total-energie.com


'-I


Gaillard a qualifi de
succs ces Etats gn-
raux qui ont runi, se-
lon lui, plusieurs mil-
liers de participants
(quelques centaines,
selon AHP) et permits
de collector de nom-
breuses propositions
d'organisations qui ne
sont pas membres de
Convergence.
L'ambassade
amricaine Port-au-
Prince a lanc un appel
tous les acteurs impli-
qus dans la cruise ha-
tienne pour garder leur
srnit et s'abstenir de
dclarations et d'ac-
tions provocatrices.
Seule une
atmosphere de calme
peut permettre la d-
mocratie de fleurir"
indique un communi-
qu de press manant
de l'Ambassade.
Selon l'Am-
bassadeur Brian Dean
Curran, la solution de la
cruise actuelle doit pas-
ser par le dialogue et la


Mais on laisse aussi entendre dans certain milieux
diplomatiques que le 7 Fvrier prochain les capitals tran-
gres peuvent ne dpcher aucune personnalit de haut rang
Port-au-Prince, se contentant d'tre reprsentes par leurs
diplomats sur place si aucune solution n'est encore trou-
ve la cruise politico-lectorale.
Le Premier ministry hatien Jacques Edouard
Alexis s'est flicit lundi que les Etats gnraux de oppo-
sition se soient drouls dans une-ambiance parfaite de s-
curit.
"Je suis content de constater que dans cet envi-
ronnement dmocratique, tous les groups peuvent se ru-
nir et discuter de n'importe quel sujet a dit M. Alexis.
Selon le porte-parole de la Police national, deux
individus ont t apprhends prs du sige de 1' OPL (Or-
ganisation du Peuple en Lutte), l'Avenue Lamartinire,
o se tenaient les assises, alors qu'ils avaient en leur pos-
session des sacs remplis de pierres et de tracts anti-Conver-
gence. Cependant, selon le porte-parole de la Police, c'est
un des dirigeants de Convergence qui est intervenu pour
demander leur liberation. Par ailleurs, 5 personnel ont t
arrtes, don't trois ont t identifies, selon la police, come
des membres d'organisations proches de Convergence.
De leur ct, les dirigeants de l'opposition sou-
tiennent que plusieurs de leurs partisans qui arrivaient de la
province pour participer aux Etats gnraux, ont t atta-
qus.
Le Premier ministry Jacques Edouard Alexis a
galement indiqu qu'un ordre formel a t pass la po-
lice de svir contre toute tentative visant trouble 1' ordre
public dans le cadre d'une quelconque tentative d'installa-
tion d'un gouvernement parallle.
De son ct, la foundation 30 Septembre (pro-
(voir Opposition /7)


FICHE D'ABONNEMENT A HAITI EN MARCH

NOM

ADRESSE


6 MOIS
ETATS-UNIS US $ 40.00
CANADA US$ 42.00
EUROPE _US$ 70.00
AMERIQUE LATINE US$ 70.00


UNA
us$
_Us$
Us$
Us$


RENOUVELLEMENT


NOUVEL ABONNE
-N
78.00
80.00
135.00
135.00


N







Page 6 i


REPORTAGE


Mercredi 31 Janvier 2001
Hati en Marche Vol. XIV No. 52


Bons baisers du Japon

Hiroshima la mmoire, Okinawa la Riviera, Kyoto la ville impriale,


Fukuy am a l'haitienn1e l'clair rouge-orange de la premiere bombe A utilise par
* les Etats-Unis le 6 Aot 1945 pour mettre fin au conflict
(Japon ... suite de la premiere page) avec le Japon et la Seconde Guerre mondiale: 90% de la
tout, come une vivante invitation un "2001 Odysse de ville est rduite en cendres, instantanment.
l'Espace" (l' Universit de Tokyo n'est-elle pas la Harvard Cependant le Muse Mmorial d' Hiroshima ne se
du monde asiatique). veut aucune accusation, ni "Dos y Tres de mayo" de Goya,


Tous deux musicians, leur restaurant est le berceau des
changes qui sont en train de crer entire nos deux pays un
phnomne unique.
Ils sont venus, ils sont tous l leurs photos sur les
murs conserves avec soin par nos htes. Azor, Boulo,
Bonga, Gaguy, Thodate, Eddy Prophte et les autres ...


ni mme "Guernica", mais une mise .r
en garde universelle avec pices
1' appui (tricycles d'enfants, unifor-
mes d'colires, tout ce qui reste de
leurs propritaires souffls, volatili-
ss, anantis en un millionime de
second) avec pour lgende : la pro-
chaine fois ce sera srement la der-
nire ...


On est frapp du ton auto-
critique chez un people don't 1' His-
toire rapporte plutt l'agressivit
impitoyable (victoires militaires sur
la Chine, la Core, voire la Russie
en 1905).
Et puis, si Hiroshima tait
un redoutable tablissement mili-
taire, mais pourquoi Nagasaki
(20.000 morts), pourquoi la
deuxime bombe? Pur hasard. Les
gnraux amricains voulaient avoir
sans doute, comme on dit aux Etats-
Unis, une "second opinion."


I


Fukuyama, l'hatienne ...
Mais nous sommes dj Fukuyama

Yoshiko vient nous accueillir jusque c
Aucun people n' est plus hospitalier que le Ja]
leur, sens de 1' humour, ouverture d'esprit ... N
coeur de la lune de miel Japon Hati, que no
invit partager, malheureusement nous ne po
plus d'une semaine ...
Yoshiko et son poux tiennent labote'


i*-* L2 L .-- -


_._LIJ--?I ~9~'t


Le restaurant PolePole Fukuyama photo Hati en Marche
"Culture-Shock, 1'ensemble de jazz hatiano-japonais. Mais
la maison rsonne aussi de la voix de Zagoloray
i, l'hatienne (Franktienne), des rimes de Georges Castera et Rodney
St-Eloi ... Et ce soir on ne cesse de s'merveiller des pein-
dans le train, tures de Louisanne St Fleurant illustrant un livre d'enfant
ponais. Cha- dit actuellement Tokyo (sur lequel on reviendra tout
ous voici au l'heure ...).


us avons t
>uvons rester

" PolePole. "


(voir Japon / 7)

Hati en Marche est en vente
tous les Mercredis


I


Publicity pour le caf d'Hati au Japon
Hiroshima la mmoire ...
Mais trois heures en "rapid" (train), c'est Hi-
roshima, mater dolorosa, 200.000 disparus en un clair,


~t94CfCt< Me &,4t6eBea $41l


"*. *.


'g+~a


t ,
I.


Tarif Spcial

1Il iami-PoL t-au-Prince-Mtiami


i75 /) 7 5 caller retour+Taxe
Mais attention: Les places sont limites. Faites votre reservation immdiatement.


Ces tickets nie sont p as rerriabouirsables et ne .euivent etre changes
Urine pnalit de $ 75.00 sera applique pour tout changement de reservation
Pour vos r-servations, appelez votre Agence de Voyage ou Air ALJ

- 800-_C -"7- 7 3 O


-c -- -- --


. t


. jW


a~-~li~i~c~i~c~~.~....d







Mercredi 31 Janvier 2001
Haiti en Marche Vol.XIV No. 52


Page 7


EXCLUSIF


Bons baisers du,
(Japon ... suite de la page 6)
Ventes signatures de Edwidge Danticat

Notre visit coincide avec le lancement de deux
romans de la jeune crivain hatienne de New York,
Edwidge Danticat: "Breath, eyes, memory (Souffle,
yeux et mmoire) et son best-seller Krik Krak ", traduits
en japonais. Les romans de Mlle Danticat existent dj en
plusieurs langues, y compris le sudois.
Age de 32 ans, auteur de 3 romans succs don'tt
"The farming of bones ", la rcolte des os), dtentrice d' ui
doctorate Barnard (New York) et d'une chaire de profes-
seur, Edwidge Danticat n' en reste pas moins la personnel
la plus simple du monde. Le mme natural qui imprgne
chaque page de ses romans d'une posie laquelle per-
sonne n' chappe, quelle que soit sa race ou sa langue.
Cette tourne de conferences et de ventes signa-
tures est une initiative de 1'Ambassade d' Haiti Tokyo,
avec le concours de la mission culturelle des Etats-Unis


Japon...
au Japon.
Tantt en anglais par l'auteur (e), tantt en japo-
nais par son traducteur, Shin Yamamoto, la tragdie ha-
tienne (migration, boat-people, braceros, qu'est-ce qu'un
Hatien-Amricain ?, dchirement, dualit, ralit qui d-
passe la fiction, douleurs
muettes des parents sacrifis
et don't on n'a jamais le
temps d'apprcier toute
leur valeur, le drame de l'exil
travers les yeux d'un en-
fant, cris et chuchotements,
Bouki et Malice, souvenirs
parpills aux quatre vents,
mmoire cartele, puzzle)
est vcue peu peu mais
moderato cantabile, la
Tchekhov -avec nos voisins a
de palier mais de l'autre ct
de cette bonne
vieille boule
nomme pla-
nte Terre. On
se lve diman-


che Miami,
pour se retrou-
ver mercredi
Tokyo, sautant


on tombe la veste autour d'un bon dner bien arros pour
faire, come on dit, plus ample connaissance. Aussi bien
Tokyo qu' Okinawa, officials amricains et responsables
universitaires japonais ont t aux petits soins pour leurs
invits. Que veulent dire les mots "Krik Krak "? C'est
parti La nuit des morts, les mes errantes, Kalfou
Danjere ", libations la mmoire des anctres, les "man-
ger marasa "(voir les films de Kurozawa), tout cela n' est


De la droite, Edwidge Danticat, une responsible de l'Universit de Tokyo, le
traducteur des romans de Mlle Danticat, Shin Yamamoto, et en arrire
Mme Duret et Mme Rose Danticat photo Hati en Marche


pieds joints par dessus le mardi, mais ras-
sure toi, tu rcupres tes 24 heures au retour
... A moins que, comme Evens Anozine, vous
ne dcidiez de faire du Japon votre second
home ", pardon troisime, Evens vivait
d'abord Stanford, Connecticut. Puis un ma-
tin, il fait ses bagages, dcid tenter ce que
personnel avant lui n'avait os&: parler lejapo-
nais. Il est aujourd'hui en troisime anne de
college Tokyo: Il lit et crit dsormais
"backward ",.c' est dire d'arrire en avant,
et de bas en haut. C'est a le japonais. Evens
Anoxine est sr qu'il existe plein de similari-
ts entire les Japonais et nous !

Grand enthousiasme pour
tout ce qui est culture hatienne ...
Comme toujours, le moment le plus
brilliant d'une conference c'est aprs, quand


pas moins japonais qu'hatien, ou brsilien ou cubain.
L'ambassadeur d'Haiti, Marcel Duret, y voit la
source du grand enthousiasme manifest par le public ja-
ponais pour tout ce qui est culture hatienne. Musique ra-
cines ", peinture et artisanat, posie et littrature, mais aussi
tout le reste. Il n'existe pas moins de 12 restaurants "ha-
tiens Tokyo. Initiative d'un citoyen japonais qui a vcu
un peu plus d'un an en Hati. Rentr dans son pays,'il a
l'ide d'ouvrir un restaurant offrant des recettes hatiennes.
Aujourd'hui, il possde personnellement 3 tablissements
" Hati Caf ", tandis que ses cuisines en alimentent 9 autres.
Le caf hatien pourrait tre promu ici un grand avenir ...

Ultra-nationalisme ou fiert ?...
Un pays riche de ses contrastes ... En effet, c' est
le mme Japonais qui dsigne l'tranger par le nom de
" gaigin "(prononcez ga-djinn) ou corps tranger (que 1' on
soit blanc, noir ou autre ...). Par example, la residence l-
(voir Japon /10)


livr sl


LA SEMAINE DE LA DIASPORA

J.C. Cantave de Miami

nous dit ses attentes
Nous recevons aujourd'hui Monsieur Jean-Claude CANTAVE
qui prside la dlgation hatienne de Floride la Semaine de la Dias-
pora, une initiative du Ministre des Hatiens vivant l'tranger.
Ce Congrs runit du 29 janvier au 4 fvrier Htel Mon-
tana, Port-au-Prince, des Hatiens vivant l'extrieur du pays avec
des compatriotes de l'intrieur.
La rencontre est place cette anne sous le thme de la commercialisa-
tion de la production culturelle hatienne.

Haiti en Marche: Monsieur Cantave, vous faisiez parties dj
du premier congrs des hatiens de la diaspora et c' est vous qui tiez
la tte de la dlgation de Floride. Que s'est-il pass depuis, les rsolu-
tions adoptes la fin du premier congrs ont-elles pu tre adoptes?
(voir Diaspora / 9)


Opposition
(suite de la page 5)


e00


Lavalas) a ritr son appel aux organizations populaires et aux "par-
tisans de la dmocratie pour qu'ils conjuguent leurs efforts en vue
de faire chec au plan de dstabilisation concoct, dit le communique
de la foundation 30 Septembre, par la Convergence pour installer un
gouvernement parallle pour barrer la route l'lu du 26 novembre.


Maison Vendre
Thor # 14 Ruelle Odide
Maison DEUX tages
6 Chambres coucher
4 Salles de Bain
Salon, Grande cuisine


Harold Rigaud


WebSite www.HaroldRigaud.com
e-mail: rigaudh@bellsouth.net
Toll Free: 1 877 250 9020 est: 774
Originals Limited Editions
Lithographs on Canevas, Prints, Postcards

P.O. Box 1202 Lillburn, Georgia 30048-1202


C A



























/,:


1
tii- :


Center est un Hpital Complet?
, ,plet?


N otre Hpital offre une grande varit de services
mdicaux avec l'attention personnelle attendue d'un
centre hospitalier priv.

Nos Services Mdicaux comprennent:
* Un Dpartement d'Urgence fonctionnant
24 heures sur 24
Des mdecins certifis en Soins en Urgence
Pour les Urgences mineures, Interventions rapids
Equipe experimente, certifie en Soins en Urgence.
* Centre accrdit pour les cas de cancer
Scalpel avanc, Radiochirurgie strostatique
Accelrations linaires
Chimiothrapie
Thrapie par Radiation
Leparascopie, Examen radical de la Prostate (LRP)
* Services de Maternit/Dpartement Mre-Bb
8 LDR's (Salle de Travail/d'Accouchement/de
Rcupration)
Cours prnatal / Groupes de Support
* Services consacrs aux Femmes
Dpistage et Diagnostic par Mammographie
Ultrason
Biopsie du sein


* Unit de Soins Intensifs pour Nouveaux-ns
8 lits de niveau II, 5 lits de niveau III
Spcialistes en soins aux nouveaux-ns presents
24 heures sur 24 medecins certifis en soin
de neonatologie
Infirmires qualifies en neonatologie
Service de support disponible pour les parents
et la famille
* Dpartement Pdiatrique
Unit de 14 lits
Infirmires spcialises en Soins pdiatriques
* Dpartement de Cardiologie et de soins intensifs
10lits CCU, 12 lits ICU
Unit de 34 lits de Telemetrie avec moniteur
* Chirurgie le jour mme et Centre de
Diagnostic Ambulatoire
Nouvelle suite chirurgicale de 7 chambres
Centre de Diagnostic et de Tests comprenant
tudes radiologiques, tudes de laboratoire,
cardiologie "non invasive", neurologie,
endoscopie et tudes pulmonaires.
Centre circulatoire utilisant des procedures
vasculaires "non invasives."
* Dpartement de Thrapie comprenant thrapie
en rehabilitation, chirurgie ambulatoire,
radiologie interventioniste et gastroentrologie,
programme de thrapie poursuivre la mason.


* Services Psychiatriques
Unit de 20 lits prts recevoir des patients en
situation d'urgence.
Unit de 20 lits pour diagnostic et traitement
* Centre de Diagnostic par Image/Radiologie
MRI Mdecine nuclaire CatScan Ultrason
* Centre de Traitement de la Douleur
Mdecins certifis en soins de la douleur
offrant un programme de traitement adapt
chaque patient.
* Centre de Traitement de Plaies
Spcialis en places chroniques, qui ne peuvent
as guenr.
oins du pied pour Diabtiques.
* Services de Rhabilitation
Thrapie physique, Thrapie occupationnelle,
Pathologie du Langage.

Nous acceptons la plupart des Plans de sant comprenant
Medicare et Medicaid.


NORTH SHORE
Medical Center
Tenet South Florida HeolthSystem


'.:r


1


FREEPhyscianRefrral 1-88 -836384


www.northshoremedicai.com e 1100 NW 95th Street e 305-835-6000 0 Located 3 blocks West of 1-95


-
,-... I
.. .--
.
-- --


p. I







Mercredi 31 Janvier 2001
Hati en Marche Vol.XIV No. 52


Page 9


INTERVIEW


LA SEMAINE DE LA DIASPORA

J.C. Cantave de Miami nous dit ses attentes


(Diaspora ... suite de la page 7)
J.C.Cantave: Beaucoup de rsolu-
tions ont t prises pendant la Semaine de
la diaspora No 1. Certaines d'entre elles ont
t suivies d'effet. Citons pour ce qui nous
concern en Floride, la creation d'une or-
ganisation, la United Haitian American of
South Florida UNAHE Elle regroupe des
hatiens appartenant toutes sortes d'orga-
nisations, et de diverse appartenances po-
litiques.
Ensemble nous cherchons comment venir
en aide nos compatriotes hatiens.
Aussi nous avons organis une
collect, suivie de distribution de fournitu-
res classiques en octobre dernier, puis de
jouets en dcembre aux enfants hatiens.
Nous avons tabli une collabora-
tion entire la Florida International Univer-
sity et l'Universit d'Etat d'Hati.
Trs prochainement il va y avoir une con-
vention officielle de cooperation qui sera
signe entire ces deux universits, permet-
tant de jeunes hatiens vivant en Hati et


des haitiano-amricains vivant ici Miami,
de voyager, de prendre connaissance de ce
qui se passe ailleurs.

H.E.M.: Quel est le but de cette
association? Est-ce de venir en aide chaque
fois que le besoin se fait sentir, ou d'aller
encore plus loin ?

Jean-Claude Cantave: L'UNAHF
se propose de servir d'interlocuteur entire le
gouvernement hatien et la population ha-
tienne de Floride. Nous voulns jouer un
rle de coordination. Nous relayons des sug-
gestions des hatiens d'ici au gouvernement
hatien. Nous sonmnes une sorte de courroie
de transmission entire eux et l'Etat hatien.

H.E.M. Comment cela a-t-il mar-
ch avec les Haitiens de Floride. Ont-ils fait
preuve cette anne encore du mme engoue-
ment pour la Semaine de la Diaspora ?


J.C. Cantave: Je dirais que l'en-


I.e
.. ... ..


--Sa

L'assistance lors d'une semaine de la Diaspora photo Hailt en Marche
gouement a t encore plus fort cette an- Comment la diaspora et certaines agencies
ne. Je dois vous dire que cette anne le re- gouvernementales pourront-elles participer
crutement s'est fait selon certain critres. la commercialization de products culturels
Le thme de la semaine cette anne est : hatiens ? Comment peut-on faire un trans-


'T .'- " b. .- " ,


Neighborhood Health Partnership

S- sale son partenaire,
S^ North Shore Medical Center

e S... . rl ,a er .






































lusieurs propritaires de -


mdecins ayant leur clinique dans le
Ss p rire i r ri 0 Corpe C r

















avec vous our tenure ces soins de sant Miami, FL 33126-1216 1-800-254-6762
deu:..rsdi Su,'t.Is... -: t














lusie ursprsopietare de su de
lari, F iavec la mission de preerver la










locales et cell de leurs voisins.i
Neighborhood.Health Partnership est fire de ..

de ses partenaires. Nous envisageons un partenariat 7600 Co:morate Center Drive
avec vouspour tendre ces soins de sant. Miami, FL 33126-1216 1-800-254-6762





avec vous pour tendre ces soins de sant. Miami, FL 33126-1216 1-800-254-6762


fert de connaissances?
Nous avons donc parmi
nous des plombiers., des menui-
siers, de professeurs d'universit,
des libraires, des producteurs de
musique, des spcialistes en com-
munication, des peintres ......
Notre dlgation com-
prend 37 personnel.


H.E.M.: Qu'en est-il des


frais?


J.C. Cantave: Le Minis-
tre des Hatiens vivant l'tran-
ger a pay la moiti du billet
d'avion pour une vingtaine de par-
ticipants, les autres ont du fire les
dbours eux-mmes. Mais le loge-
ment et les frais de sjour sont la
charge du Ministre.

H.E.M.: Pourquoi cette
date pour l'organisation de la se-
maine. Est-ce qu'elle a un rapport
avec le 7 Fvrier?

J.C. Cantave: Le 7 F-
vrier n'a rien voir avec la date
choisie. D'ailleurs beaucoup de
participants rentreront chez eux
ds le lendemain de la fin du con-
grs, c'est dire depuis le 5 fvrier.
C'est tout simplement un hasard.

H.E.M. Qu'attendez-
vous de cette Semaine?

J.C.Cantave: Haiti est en
measure de produire pour 4 mar-
chs diffrents. Celui de la dias-
pora, celui da la Carabe, le mar-
ch local et le march mondial. Le
marriage entire l'entrepreneur ha-
tien lt b dlo et l'entrepreneur
hatien de lakay devrait s'effec-
tuer. Partisan hatien a pris l'ha-
bitude de joindre l'utile l'agra-
ble. Il fabrique maintenant des
portes serviettes, des supports pour
rouleaux de paper etc... Nous
autres de la diaspora aimerions
beaucoup consommer les douces-
marcos de Petit-Goave, les tablet-
tes de l'Arcahaie, la gele de Saint-
Marc ...
Tous ces products devront
rpondre bien entendu aux rgle-
mentations amricaines, mais une
fois sur place en diaspora, leur
commercialization ne sera pas dif-
(voir Diaspora /11)


..








~ I?.:




~"~:.-:


,
B


.------;.-. --i.--i;.- -;;..








REPORTAGE EXCLUSIF


SMercredi 31 Janvier 2001
J Haiti en Marche Vol. XIV No. 52


Bons baisers du Japon

Hiroshima la mmoire, Okinawa la Riviera,

Kyoto la ville impriale, Fukuyama l'haitienne ...
(Japon ... suite de la page 7) chine militaire redoute, qui fit tant de malheurs, aussi bien par le Japonais, est une trs grand
gale n'est accorde au grand maximum que pour une di- aux autres qu' soi-mme ; aujourd'hui second puissance Comme pour bien marquer la diff
zaine d'annes ; le Japonais ne s'imagine pas que l'on puisse conomique de la plante. que et son intimit, on laisse ses ch
passer toute sa vie dans un pays qui n'est pas le sien. Ultra- Malgr cela, dans nul autre pays, on ne laisse porte. La famille est sacre et 1l
nationalism ou fiert, c'est selon les poques. Hier ma- l'tranger aussi tranquille. Le Japonais semble ne pas vous comme hier, l'estime essential s
remarquer, ne vous voit ni ne vous entend. parle d'une population de 120 mill
C'est la politesse la plus absolue. C'est aussi entire autres une Chine forte de p
.I'fl que ici plus que partout ailleurs, le temps c'est voir l'intrt soulev par les expli
,*, .Ide l'argent. Je pse bien mes mots. Plus vous autour de la formule : Honneur, re:
travaillez, plus vous gagnez beaucoup. Aucune
ft. C IL' i/o'" 1'".' .. cruise salariale, le plus loin que l'on remote Le premier livre ave
S IL,-,7r*- 7 ", 7IL-i l'histoire du Japon moderne. Au consensus de fibre de banane ...
X M l-f*T* ( membre de la trilogie : l'Etat. Le Premier mi- communs. C'est ainsi qu'en regard
nistre peut facilement tre un ex-patron de l'Ambassadeur Duret tombe sur un
Sony ou Toyota. Cela donne une conomie pliquant qu'on pourrait limiter la (
forte, cohrente et discipline du sommet la protger l'environnement en utili:
base. Mais c'est aussi la semaine dernire de paper de la fibre de banane. Ce
qu'un directeur gnral au ministre des Af- example, n'est utile rien et est re
faires trangres a t convaincu de dtour- cueillie.
nement de centaines de millions de Yens. Trop Trois jours plus tard, Mr
de proximity entire le public et le priv n'est fesseurjaponais. Aprs trois anne:
pas sans mal ... phase du project est concrtise 1


Japonais, achetez japonais !

Un pays riche de ses contrastes ...
Au dehors c'est l'amricanisation
apparemment la plus servile: tlvision, pu-
blicit, video-games. Le down-townTokyo est
la "42' "de Manhattan, New York, avec beau-
coup moins de promiscuit. Tous les moyens
sont bons pour marteler les nouveaux products
dans la tte une population habitue ga-
gner et dpenser ds son plus jeune ge. Pays
de plein emploi (le taux de chmage actuel
d'environ 4% est un accident), l'conomie ja-
ponaise doit aussi sa solidity qu'elle est avant
tout japonaise. Japonais, achetez japonais Et
le meilleur reste au Japon, charit bien ordon-
ne.
Mais une fois dans sa maison, c'est
tout le contraire. D'abord tre invit chez lui


4 Carnaval Port-au-Prince 2001







Une Oasis Crole au Centre.Ville


Special Carnaval 2001
25, 26, 27 Fvrier 3 nuits chambre
pour 1 ou 2 personnel US$ 25.00

Compris par personnel
SCocktail de Bienvenue dimanche 25 fvrier
. 3 Petits Djeuners amricain-Crole
. 3 buffets du Carnaval (7-10 pm)
. Accs au Stand + T-shirts
.Ticket de parking gratuit

US$ 100 par personnel supplmentaire
dans la chambre
Les tariffs ordinaies de l'htel seront appliqus
pour les jours avant ou aprs la priode
camavalesque

La reservation devra tre garantie par un dpt de
US$ 175.00 non-remboursable aprs le 12 fvrier
2001
La balance devra tre payes l'enregistrement
l'htel + 10 % Taxe


Special Carnaval 2001
February 23, 26, 27, 3 nights us$ 525.00
PER ROOM
(1 OR 2 persons)

Included per person
. Welcome cocktail Sunday February 25th
.3 American-Creole Breakfast (7-11 AM)
.3 Carnival Buffet (7-10 PM)
Free Entrance to stand + T-shirts
. Free parking Ticket

US$ 100 per extra person in the room
The regular hotel rate wil be charged for
accomodation before or after carnival.

All reservations for this package must be
guaranteed with a minimum of US$ 175.00
deposit
non-refundable past February 12, 2001
payment of balance upon arrival at hotel + 10%
tax.


.e marque de confiance.
rence entire sa vie publi-
aussures sur le pas de la
SJaponais, aujourd'hui
sa survive de people. On
lions ayant pour voisins
lus d'1 milliard. Il faut
nations de Mlle Danticat
spect!

ec du paper extrait

on a beaucoup de points
tant un soir la tlvision,
i professeur japonais ex-
destruction des forts et
sant pour la fabrication
ette fibre, chez nous par
:jete une fois la banane

Duret rencontre le pro-
s d'efforts, une premiere
'anne dernire sous la


forme d'un livre pour entant Iait entierement ae paper ex-
trait dela fibre de banane, et de banane d'Hati s'il vous
plait.
Ouvrage pilote, ce livre a reu le plus grand soin.
Les dessins sont de la peintre de "Saint Soleil ", Louisanne
St Fleurant; les textes de Georges Castera et Rodney St
Eloi. L'diteur japonais assure pouvoir le mettre dans les
mains de plusieurs milliers d'enfants. Chaque enfant, c'est
une autre famille qu'on a la chance de gagner l'amiti
hatiano-japonaise, explique l'Ambassadeur Duret. Plus la
possibility d'un nouveau march extrieur pour Haiti dans
le grand monde o la diversity est la cl du succs.
Mais quoi sert-il de computer les ufs dans le
venture de la poule (comme dirait Rose, la mre de Mlle
Danticat qui doit avoir inspire aussi plus d'un de ses per-
sonnages), car faut-il d'abord commencer par le commen-
cernent ?

Marcus Garcus
Haiti en Marche, 28 janvier 2001


Pages retrouves

Jean Dominique et

Lon Laleau
M'a-t-il confi des souvenirs de lecture sur
Proust?
Je ne saurais l'affirmer. J'imagine cependant Lon
Laleau du ct de Guermantes, entour de ces jeunes filles
qu'il faisait danser dans les cercles mondains notre belle
poque. Le rire fminin, le bel esprit, les joutes littraires,
il voque son bel ge avec tant d'lgance. Il reste cepen-
dant un home de notre temps. A notre premiere ren-
contre, il lisait un texte de Senghor et sur sa table de che-
vet, je reconnus le roman d'Andr SchwartzBart, un "Plat
de Porc aux bananes vertes ". Lon Laleau et la rflexion
intelligence sur les divers aspects de la diaspora noire dans
le monde.
Un beau jour et Dieu merci ce jour fut vraiment
beau en ouvrant mon Nouvelliste, au bas d'une page, quel-
ques notes, quelques lignes, quelques phrases comme il
sait bien les ciseler et je compris qu'enfin le printemps,
notre printemps n'tait pas loin. Le pote de La Coupe
avait recommenc publier. De temps en temps,je go-
tais cette prose fine d'un esprit dli, ces souvenirs luci-
des, ces notes de lecture, intelligentes et nuances. La
vie littraire suivait nouveau chez nous son course natural.
Que refleurissent les cents fleurs dans notre jardin ...
Je dplore qu'il n'ait pas encore accept d'inter-
view radiophonique: autre coquetterie ou souci de perfec-
tion chez l'rudit qui se mfie des improvisations. Mais il
n'a jamais refus le dialogue avec les plus jeunes. J'en ai
profit un peu trop peut-tre, j'ai souvent l'impression de
l'arracher ses lectures (il est au courant de toute l'actua-
lit littraire...) et ses travaux : nouveaux pomes, nou-
velle criture de vieux pomes, textes critiques souve-
nirs). Mais en sa compagnie il y a tant apprendre, tant
dcouvrir sur notre pass: les luttes de notre deuxime
(voir suite page 11)


Page 10


La couverture du premier livre en paper extrait de fibre de banane
don't les dessins sont de la peintre hatienne Louisanne St.Fleurant


RESERVATION 1-800 CHARMS ; (.1-800-742-4276)
10 Rue Capois, Champs de Mars. P.O. Box 1429
Tl: 221-9783 / 221-1855/ 510-4595 FAX 223-7232
E-mail: hiplaza@ acn2.net/hiplaza@hotmail.com







Mercredi 31 Janvier 2001
Hati en Marche Vol.XIV No. 52


Page 11


HOMMAGE


Un film la mmoire de Jean Dominique


MIAMI, 27 Janvier Le public runi jeudi aprs-
midi au Cosford Theater, sis au Memorial Building de
l'Universit de Miami, a pu redcouvrir l'homme aprs la
projection d'un film retraant certain moments de la vie
de Jean Leopold Dominique, le journalist hatien qui a t
assassin le 3 avril 2000.
Le film intitul The Agronomist est un extrait
d'un long mtrage en preparation par le cinaste Jonathan
Demme.
En 40 minutes, le cinaste est arriv cerner l'as-
pect patriotique chez Jean Dominique, sa determination,
son combat ...
Ce nationalism, il l'a hrit de son pre qui ds


son tout jeune ge lui rptait : "Quel que soit ce que tu
comptes faire ou devenir dans la vie, N'OUBLIE JAMAIS
QUE TU ES HAITIEN."
.Ces paroles sont rapportes par Jean Dominique
au course de40 heures d'interviews avec le cinaste amri-
cain Jonathan Demme. Les deux hommes se sont rencon-
trs New York, o Jean Dominique se trouvait lors en
exil. Ces longues heures d'interview constituent en quel-
que sorte la trame du film. Le cinaste y revient constam-
ment, surtout la dernire interview que lui a accorde Jean
Dominique, la veille de son retour en Hati, aprs des
annes d'exil.
Ces conversations sont entrecoupes d'autres ima-


Jean Dominique parle de Lon Laleau
(suite de la page 10 qu'il faut choisir sa culture, franaise, africaine ou amri-
indpendance, les duels de nos journalists, sa collabora- caine ou tenter une synthse ...
tion au gouvernement de Vincent et les pisodes piquan- Ecrivain et tmoin de son temps, pote de tous
tes qui ont marqu son passage aux affaires le person- les temps, Lon Laleau ( 89 ans le 3 aot) est aussi un
nage de Vincent, homme politique, homme du monde, et jeune ami. Sa porte vous sera ouverte, jeune qui melisez.
mme dandy, semble-t-il, brilliant intellectual et ironiste De la grille du jardin l'ombre des bougainvilles, il vous
de talent. Le curieux pour moi dans ces vocations d'un acompagnera jusqu' la galerie pour vous couter (oh !
autre ge est la sagesse du mmorialiste occasiomnel quest avec quelle patience) et vous parler (avec quelle simpli-
Lon Laleau. Jamais il ne tente d'tablir avec l'interlocu- cit) et aprs, longtemps aprs, il vous raccompagnera en
teur cette complicit sournoise qui est la rgle en pareil murmurant Merci d'tre venu, revenez encore."
cas: avec un profound respect de celui qui coute, et trop Merci Lon Laleau...
sage pour tre dupe de son propre verbe, il n'essaie pas de Que nous vous lisions longtemps encore...
vous faire partager son admiration: non il raconte simple-
ment et brillamment, vous de choisir et d'apprcier. Jean Dominique
Il reste pour moi l'auteur du Choc: celii que Le Petit Samedi Soir
reoivent encore les jeunes en dcouvrant les problmes Juillet 1972
d'un petit pays dans un monde de grands et de loups, lors-



UN LIVRE CADEAU...

g g a a
II I


ges, par example dans la maison familiale des Dominiquc
o les seurs du journalist, Madeleine et Micheline, vo
quent des souvenirs d'enfance: quand Philippe s'est cassc
le bras, quand "papa", le pre Leopold Dominique, a rpli
qu son pouse qui lui disait de sortir les papers de:
terres pour les remettre leur fils Jean, frachement di
plm en agronomie: Quels papiers... Il n'y a pas dc
paper de terre. La terre appartient celui qui la travaille.'
Puis plus loin, c'est la tragdie en ce triste matii
du 3 avril 2000, puis les funrailles, au bord du fleuvc
Artibonite, au milieu des paysans, Kozepp et Charle:
Suffrard, et toujours la calebasse qui n'en finissait pas dc
dverser dans le fleuve les cendres du disparu ...
Michle Montas Dominique est constamment pr
senate aussi dans le film.
Aux cts de son mari, animant Inter Actualitc
Magazine, puis seule, le jour de la rouverture de Radii
Hati Inter, aprs un mois de silence. On la voit, le 3 Ma
2000, toute seule au micro pour la premiere fois et lisan.
cet ditorial: "Non, Jean Dominique n'est pas;mort. 0O
l'a aperu dans la plaine de Logane, aux cts des pay
sans luttant contre la commercialization de 1'thanol, o
l'a vu dans l'Artibonite ... On l'avu ... On l'a vu."
C'est tout cela que nous fait revivre Jonatha
Demme au course de ces 40 minutes.
Et il termine par un flash back : le premier retou
d'exil de Jean Dominique en 1986, la foule qui le porte e
triomphe" Dominique, Dominique ", quoi celui-ci rC
pond "Hati! Hati! "
Aprs la projection du film, eut lieu une table
ronde. Trois confrenciers : Michle Montas, la veuve d
Jean Dominique, l'avocat Ira J. Kurzban, conseiller de
gouvernements Aristide et Prval et Jean -Jean Pierre, joui
Snaliste (The Village Voice).
Thme: La Presse en Hati, c
qu'elle tait sous la dictature, ce qu'elle e:
devenue en priode dmocratique.
Jean Dominique n'a pas t as
sassin sous un gouvernement dictatorial
Cela s' est pass sous un gouvernement am
dmocratique". Mais a poursuivi Michl
Montas: au risque de me faire tirer h
oreilles par plus d'un, il tait plus facile poi
nous journalist de pratiquer notre mtic
sous la dictature o nous savions qui ta
qui et qui nous avions fire, que main(
nant en'dmocratie, o nous recevons dc
menaces perptuellement, sans savoir a
just d'o elles proviennent. "
Jean-Jean Pierre a t trs muscle
pour ses confrres de la press amricaine,
Les 50 corporations qui contrlaient autr.
fois tous les mdias aux Etats-Unis, ne soi
plus que 15, dominer tout le monde mi
diatique. Et il parle par example de l'invw
(voir Jean Dominique /14)


Semaine de la

Diaspora
S(suite de la page 9)
ficile. Non seulement les hatiens, mais h
trangers aussi apprendront les conson
mer. La production national ne pourra qi,
bnficier de ce nouveau march, le pot
voir d'achat des artisans ira en s'augmei
tant.
Ensuite il y a toute une srie de pr.
fessions en Haiti qui ont presque dispar
cordonniers, couturires, tailleur... Ces pr
fessionnels, ces artisans verront augment
leurs recettes en produisant pour le marcl
extrieur.
Nous autres les entrepreneurs de
diaspora pourront galement les guider,
leur communiquant les gots et prfrenc
des hatiens de la diaspora et du march c
trieur en gnral.
Voici en un mot ce que nous atte
dons de cette Semaine de la diaspora, c
grand brassage d'ides. En mettant en co
tact Hatiens du dedans et du dehors, il :
pourra en sortir que du positif pour le paN
Notre pays a besoin de stability
de scurit. Une fois cela rtabli, ils sero
lgion les entrepreneurs de la diaspora qi
viendront ouvrir des entreprises chez eu.
en Hati.


Pierre-Ravmond



DUMAS


OU LES RICHES DPOUILLES D'UN MINISTRY DES FINANCES


<< Une nation qui n'a pas le culte de son histoire, le culte
de ses morts, n'a pas le droit de se vanter de son me ,
d'en faire parade...>> (Frdric MARCELIN, Autour de
deux romans, p.119)


SPONSORS OFFICIALS :

Ministre de la Planification et de la Coopration Externe
(Mr. Eric DERICE)
Ministre de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports
Ministre de l'Economie et des Finances
SUN AUTO (HYUNDAI)
CAPITOL S.A.
Banque Nationale de la Rpublique d'Hdfti
Agence Barrau et fils
Autorit Portuaire Nationale (APN)
TELECO S.A.
Commission prsidentielle pour la Commmoration du 2506me
anniversaire de la Fondation de la ville de Port-au-Prince.
Group Croissance S.A..

346 pages / prix de vente : 500.00 gdes


Distribution: COMMUNICATION PLUS... LIVRES
I B.P. 13205 DELMAS. HAITI HT 6120 TEL: (509) 510-7047 510-7320


i


FREERI MACELN EONOIST





Page 12 BONNE LECTURE Mercredi 31 Janvier 2001
Page 12BONNE LECTURE Haiti en Marche Vol. XIV No. 52


PI M A N L 7 F 2 0 I

Pierre-Rayvmnd DUMAS-

LA TRANSITION D'HAITI

LVRS LA DB MQ'CRTI
TOME I DE'ENTHOUSIASMEALADEBCL
VOLUME t : Les (7 sept mois d'ARIS TIDE-PREVAL u le ptrepr
et son "marassa"

7 Fvrier 1991-7 fvrier 2001 : 7 ans de pouvoir LAVALAS


e ce/t0 Uetk, piilleua/,




* L.. ..e; .- -M. ..ire ..
... ,- .te1 ..ote1
deuMX c ft w e td&e


't4bre tes*f>s l 1 '-

Par l'ampleur et l'imptuosit de son action politique, Jean-Bertrand. ARISTIDE,
personnage on ne peut plus emblmatique, domine incontestablement
cette transition qui n'en finit pas. Au fil des vnements, les un plus dramatiques que
les autres, le parcours fulgurant mais heurt, le charisme populiste et les orientations
controversies du Leader Historique de Lavalas ont fait l'objet d'interprtations et de
lectures de plus en plus passionnes. Analyste attentif et soucieux de pdagogie
rformiste, Pierre-Raymond DUMAS prsente le bilan de ces (7) sept mois hors pair,
avec une objectivit et une intensity soutenues, sans dsemparer.
En librairie : prix 350 gdes I 196 pages







Page 13


Mercredi 31 Janvier 2001
Hati en Marche Vol. XIV No. 52


Radio
Port-au-Prince
Mlodie
103.3 FM
de 5:00 am Minuit
7 jours sur 7
Tous les airs retros que
vous avez
appns aimer
et qui n'arrteront pas de
vous trotter dans la tte
La Bonne Humeur est de
mise avec nous !

Avec Mlodie FM,
la vie n'est plus la
mme !
Chicago
Radio l'Union
4:00 pm 6:00 pm
WLUW
88.7 FM
Module anglais
Bulletin de Nouvelles
Harry Fouch
4:20 Module Franais
Bulletin de Nouvelles
Lionel Chry
4:50 Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry
New York
Radio Eclair
Chaque Samedi
11:00 am
1240 AM
WGBB
Tl: (516) 333-148

Horizon 2000
Plus
Every Sunday
9:00 am
12:00 pm
WLIR
130 AM
Miami
La Radio
l'Hatienne
19 ans sur la mme
antenne
WVCG AM 1080
Chaque Samedi
5:00 7:00 pm
Une mission jeune
anime par
Bernard et Alan
Compas, Reggae,
Zouk... etc...
Les toutes dernires
de la semaine
avec Elsie
L'Editorial de
Marcus
L'invit de la
Semaine

Radio

Haiti Diaspo Inter
Lundi au Jeudi
6 -8 PM
1550 AM
Dim. 7 -9 AM
1330 AM


Nos Petites annonces de partout


Mdecin
Miami

Dr Hnock
Joseph
Obsttrique
Gyncologie
Accouchement
Operation pour
fibrome
Family Planing
Ligature de
Trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests por
l'immigration
Nous aceptons
toutes sortes
d'assurances, ainsi
que la Carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.
Nos malades
accouchent dans des
hpitaux privs
5650 N.E. 2nd Ave.
Vertires Shopping
Center
(305)751-6081



Tous les
matins
coutez

lodie
Matin

avec Marcus
7h 9h AM
103.3 FM

Dr Roger
Phanord
Dentiste
Spcialisation:
Implants Dentaires
Avec nous une
extraction
se fait sans douleur
11245 N.W.
119thSt.
(305) 685-7863

Port-au-Prince


Dr Sony Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 27
Tl: 245-6489

Dr Jean
Claude
Desgranges
Interniste
12570 N.E. 7th Ave
305-891-8020
Contrle du Diabte, de
la tension artrielle
Maladies des personnel
ges, Douleurs,
Arthrites, Allergies


Courrier lectronique
HLACEPA Inc.-
Haitian Amerian Center for Economic and Public Affairs
Presents
A
Model for Haiti's Municipalities
The government and the Chamber of Commerce of
North Miami work together toward the same goal:
"The best City to live and do business in"
Speakers
Frantz Wolland, Mayor of North Miamii
Scott Calvia, Past President of North Miami
Chamber of Commerce
Date: Friday January 26, 2001
Time: 6:00 PM
Location: Community Room, North Miami Police
Department
700 N.E. 124th Street
North Miami, Florida
Donation: $ 5:00
Cal J.C. Cantave now to reserve your seat
(305) 899-7712

WWOHD, INC ANNOUNCE
SON CONCOURSE
POUR LES NOUVELLES
FEMMES ECRIVAINS


L'organisation des
femmes crivains
d'origine hatienne
(WWOHD) a le plaisir
de recevoir de la part
des intresses leur
participation au
concourse de l'anne
2001 :The Butterfly
Short Story Contest,
pour les nouvelles
femmes-crivains
d'origine Hatienne.
Ce concours est cr
pour les femmes
hatienne n'ayant en-
core rien public. Le but
de ce concourse est
d'encourager ces
femmes et de faire
recon natre
l'importance de leur
contribution au monde
littraire. Leur
participation sera
accepte dans les
langues suivantes :
Anglais, Crole, et
Franais. Ce concours
offre trois prix
gagnants totalisant la
some de $500.
DATE LIMITED DE
PARTICIPATION: 30
AVRIL, 2001

Base dans le sud de
la Floride, WWOHD
est une organisation
but non-lucratif
fournissant divers fo-
rums dans le but de
runir les femmes de
descendance
hatienne du monde
littraire. Elle a t
Fonde en l'an 2000
par trois crivains;
Maude Heurtelou,
Joanne Hyppolite, et


Liliane Nrette Louis.
WWOHD explore fic-
tion, non-fiction et
travauxjoumalistiques
internationaux des
femmes de descen-
dance hatienne.
L'organisation prend
part galement aux
projects littraires et
communautaires.

De plus amples infor-
mations concernant le
concourse sont
fournies dans le sec-
ond numro de la ga-
zette On ? Resp !
" Janvier, 2001. Par
ailleurs, les
intresses peuvent
consulter le World
Wide Web l'adresse
suivante
l t t p : / /
homepages.go.com/

Le concours Butterfly
est rendu possible
grce au don de
l'anthologie The
Butterfly's Way :
Voices from the Hai-
tian Dyaspora, edit
par Edwige Danticat
(Soho Press, Feb.
2 0 0 1 ) .

Pour recevoir une
copie de la gazette, ou
pour plus
d'information
concernant WWOHD
et le Butterfly Short
Story Contest, veuillez
contacter Ketsia
Thodore Pharel
wwohd(lghotmail.com
appelez:
(305) 437-7635.


103.3 FM

Port-au-Prince, Haiti


1


JACKSON MEMORIAL HOSPITAL
HONORS DECEMBER EM-
PLOYEE OF THE MONTH

Violette Durand ( second left) credit representa-
tive, Collections Division, Patient Acces Services
Business Office, was honored as the December
Employee of the Month during the Public Health
Trust Board of Trustees meeting at Jackson
Memorial Hospital. Recognized for her untiring
devotion to the medical wellbeing of Miami-Dade's
Cuban/IIaitian Americans, Ms. Durand is congratu-
lated by Desmond Gardner (left), credit supervisor,
Patient Access Services Business Office, Kathleen
Egan (Ist right), acting associate administrator,
Patient Access Services, and Ira C. Clark (2nd
right), chief executive officer, Jackson Health








Ms Egan said, "Violet is very active in
the community in promoting good health care. She
is a true patient activist and an excellent role model
for her co-workers. I hope that her dedication sets a
trend in Financial Services".
In August 1978, Ms Durand began
working at Jackson as a nursing assistant. Three
months later, she transferred to the finance depart-
ment as a secretary. In 1979, she was promoted to
credit representative, Collections Divison, Patient
Access Services Business Office. Ms. Durand has
served as vice-president of the Haitian American
Benevolent Association since 1980. She is also a
member of the United Nations Chapter of Miami
and the Haitian American Women Alliance
Founder.


Restaurant

Miami

Bl

Foucht

Restoran
8267 North
Miami Avenue
Tl:
(305)757-6408

Le meilleui- griot
de la ville !!!

Boston

Fritay Restaurant
The root of Haitian
Cuisine
David Cang
General Manager
Heures d'ouverture:
8:00 am 10:00 pm
Lundi Jeudi
8:00 am 11:00 pm
Vendredi, Samedi et
Dimanche
Dorchester
617 524-5800
Waltham
781 899 9157
Mattapan
617 298 7933
B & L Super Market
& Produce
12041 W. dixie Hwy
Miami, FI 33161
Tl: 305 893-0410
Fort Lauderdale
Hati Market
300 West Sunrise
Blvd


Points de vente

Si vous habitez
Miami, vous
trouverez votre Ha'ti
en Marche dans tous
les magasins de
Little Haiti ainsi
qu'aux addresses
suivantes:

Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
tel 305-893-8950

Etiquette
Barber Shop
15455 West Dixie Hwy
940--9070

AKE BEAUTY
SUPPLIES
12948 W. Dixie Hw,
893-6837

Maxisound
Music Hall
11854 West Dixie Hwy
895-8006

Holy Family
Restaurant
9900 N.W. 7th Avenue
Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
940-9902

Eclipse
Conm unication
Services Inc.
9290 S.W. 150Ave
Suite 404
Phone 380-1616
Coral Spring
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 WEST SAMPLE Rd
CORAL SPRINGS,
(954) 345-0450


-. Aie - 4)






Page 14


POLITIQUE


Programme conomique et social de Fanmi Lavalas


S'UNIR POUR RECONSTRUIRE


Ce sont des gens sans pro-
gramme, disaient les dtracteurs du mou-
vement Lavalas en novembre-dcembre
1990 dans les moments forts de la campa-
gne lectorale. Pourtant, en faisant le dpt
de se candidature la prsidence, le rv-
rend pre Jean-Bertrand Aristide avait re-
mis aux autorits lectorales sonprogramme
politique intitul La chance qui passed,
lequel a t suivi peu aprs sa victoire aux
urnes d'un project de socit dnomm La
chance prendre. Alors que dj, lelivre


ouvert, qu'ont t la vie publique et le mi-
nistre du religieux progressiste, tait lar-
gement considr par le people hatien
come le plus grand des programmes. A
vrai dire, un programme de gouvernement
se doit d'aller au-del des simples dclara-
tions d'intention pour montrer sa factibilit.
Ironiquement dix ans plus tard, presque jour
pour jour, Lavalas a atteint un niveau sup-
rieur. Avec la publication coup sur coup par
Fanmi Lavalas du Livre Blanc (1999) et du
Programme conomique et social (2001-


2006) les lavalassiens peuvent sans rou-
gir reprocher tous leurs adversaires et ri-
vaux politiques le manque d'un plan claire-
ment dfini pour Hati.
Quel est l'tat des lieux? O veut-
on aller? Quelles sont les resources humai-
nes, matrielles et financires disponibles?
Quelles strategies (voies et moyens) seront
dployes pour atteindre les objectifs viss?
Le programme conomique et social 2001-
2006 rpond toutes ces questions. Une
preuve s'il en tait besoin que sous la direc-


Un film la mmoire de Jean Dominique


(Jean Dominique ... suite de la page 11)
sion du Panama o des centaines de civils
ont t tus, mais les reporters qui voulaient
en parler, ont t dissuads de le faire.
De son ct, Me Ira Kurzban a
soulev la question de l'aide Haiti. Il a
voqu entire autres ces 2 milliards de dol-
lars d'aide don't on a tant parl au moment
du dbarquement des soldats amricains le
30 septembre 1994.
SPlus de la.moiti de cet argent a
t dpense pour mener bien la politi-
que d'interdiction des boat people. Des


centaines de millions de dollars ont t
verss au moment du dbarquement des
entreprises amricaines, telle la Brown and
Roots. Une autre parties a t dpense pour
des tudes, ces fameux surveys ". Enfin
les rpublicains se sont octroys le reste
de1' argent (3 millions environ) pour dve-
lopper des parties politiques en Haiti, pour
crer une opposition Lavalas. "Oui cela
nous a paru beaucoup plus urgent de crer
une opposition au movement Lavalas que
d'aider le people hatien a dit Kurzban.
O est la logique de tout cela?


Et Kurzban de conclure:
"La dmocratie fleurira en Hati
quand nous cesserons d'interfrer continuel-
lement dans les affaires de ce pays, de faire
pression surpression sur ses dirigeants pour
les porter faire ceci ou cela."
Beaucoup de questions ont suivi ce
dbat et 1' assistance n' a pas manqu de re-
mercier le Professeur Stotzky du Miami
School of Law, qui avait eu l'initiative de
cette rencontre.

Elsie Ethart


tion du president lu Jean-Bertrand Aristide,
Fanmi Lavalas a acquis de la hauteur en se
restructurant. Lors de son premier Congrs
national tenu en dcembre 1999 Tabarre,
l'organisation politique s'tait fix les ob-
jectifs principaux et spcifiques suivants :
Objectifs principaux :

1- promouvoir le progrs politique,
conomique, social et cultural de
tous les hatiens et les hatiennes;
2- Favoriser l'galit des chances de
tous les citoyens d'Hati;
3- Promouvoir leur panouissement
dans la dignit et le respect de leurs
droits;
4- Infonner, consulter et faire parti-
ciper ses membres l'action poli-
tique et favoriser le processus d-
mocratique;
5- Assurer l'laboration, la diffusion
et l'application du programme de
l'organisation dfini par ses mem-
bres.
Objectifs spcifiques

1- amliorer et si possible doubler le
revenue moyen per capital qui est
(voir Programme / 15)


Western Union envoie plus d'argent dans plus de localits hatiennes que n'importe qui.

Nous avons maintenant une cinquantaine d'agences partout en Hati et nous en ouvrons constamment

de nouvelles. Quelle que soit la region o vivent.ceux qui vous sont chers, nous ne sommes pas bien loin

d'eux. De plus, ds l'arrive des transferts, nous appelons' maintenant les destinataires pour qu'ils

puissent venir les toucher sans retard. C'est presque aussi

bien que si vous leur remettiez l'argent vous-mme en
Le moyen le plus rapide d'envoyer de
mains propres. Rapide, fiable, chaque fois. 1-800-235-0000. l'argent depar le monde:

rUmnted time only. Free service not available in Antigua and Barbuda. Cuba, French St. Martin. Guadeloupe, and Martinique. Western Union uses publicly available telephone lines and assumes no liability if call
canno be completed. 02000 Western Union Holdings. Inc. Al Rghts Reserved.


M-


CYRC (Centre de Recherche de
Yves L'Orage Cal) is pleased to
announce to the public that CYRC
is a research center for ail and
issues diploma-certificates of ail
types to comply with U.S. profes-
sions once competency is proven.
also PLC ( Politiques L'Orage Cal)
is independently operated by Yves
as directeur du dessus-dessous
suivant vertical biographique ou
autre denomination. Our belief-
croyance is this: Politics is an every
day science. PLC is not opposing
any other platform or individual.
Rather than that PLC is willing to
O.K. ratify who ever is elected to
better Haiti's economic development
in the eyes of the international
communities.






















Therefore, if you wishh to represent
CRYC-PLC in your state
department (electoral circonscrip-
tion) please contact us.
USA : PO Box 35961
Boston (MA) 02135 or BPT 17063
Fermathe, Hati In America, call
617 783 8195 or mail :
ybal961@msn.com for CRYC-PLC
source miette trouchatte lgislateur.
Zone Kenscoff
Experience
Diplomate Beton Militant Economi-
que, Research ambassador in the
UNS Manufacturer-publisher
suggested accommodation $ zillion
or instruments.







Mercredi 31 Janvier 2001
Hati en Marche Vol.XIV No. 52


Page 15


ET ECONOMIC


Programme conomique et social de Fanmi Lavalas


(suite de la page 14)
actuellement de 300 dollars amricains, par la
promotion d'une croissance conomique et d'un
dveloppement plus participacif au course de la
prochaine dcennie;
2- renforcer le secteur priv... pour l'inciter in-
vestir dans la creation d'un certain nombre d'ac-
tivits conomiques qui seraient des noyaux de
dveloppement pourvoyeurs d'emplois
3- dynamiser la lutte pacifique des majorits ds-
hrites rclamant continuellement : Justice,
transparence et participation.

Ces orientations adoptes par l'assemble des dlgus
au congrs sus-cit ont t clairement exprimes dans
Investir dans l'Humain. Elles ont reconfirm globale-


ment les revendications exprimes parle people depuis bien
avant le 7 fvrier 1986, le 7 fvrier 1991 et le 21 mai 2000.
En peu de mots, le but final c'est de changer les conditions
de vie du people hatien, notamment les masses souffran-
tes, par un dveloppement socio-conomique durable bas
sur une croissance conomique soutenue. C'est ce dve-
loppement human que le president lu Jean-Bertrand Aris-
tide appelle croissance humaine. Au seuil du troisme
millnaire, l'un des dfis auxquels nous faisons face con-
siste prcisment atteindre un niveau de croissance qui
soit en synergie avec le dveloppement human: Si la crois-
sance conomique n'implique ni reduction de la pauvret,
ni creation d'emplois, ni integration social, ni vanouisse-
ment des ingalits, l'on cesse ds lors de s'orienter vers le
dveloppement humain, a-t-il fait remarquer. Lorsque
esprance de vie saine, education, dignit humaine et res-


I 1.1





of Elder Affairs) ak Legal Services
of Greater Miami, Inc. tr
,b" kontan pou anonse ke "Legal
YHotline for Older Florid-
ians" (Liy Telefn Legal pou
Tout TiCranrnoun nan Florid)
pral bay tout tigranmoun ki gen
plis ke 60 ane daj e ki pale slman Kreyl,
konsy legal, enfmasyon yo bezwen, ak
materyl pou yo kap aprann. Liy telefn legal sa a va bay
tout tigranmoun ki pale Kreyl yo chans pou yo pale ak yon granmoun
avoka sou zaf legal li yan. Si ou se yon tigranmoun, epi ou gen yon
kesyon legal oubyen ou gen kk pwoblm, souple rele Liy Telefn
Legal pou TiGranmoun Floridyen jodi ya.


Gm& G, flemandO D.P.A.
soffltary


305-576-1282
hIi Dade ak Monroe County


1-800-676-4388
Rela liy sa a gratis


eI



WlqaiiiSuvf ErnITIhMIU ML


pect des droits humaines
sont encore le souci majeur
de celui qui aura gard
toute sa philosophie huma-
niste. En dpit des fausses
alertes cres par certain
concitoyens et des tran-
gers de mauvaise foi, nous
croyons que la rgnra-
tion du tissu social doit se
faire dans une dialectique
de lutte pacifique contre
l'ordre ancien.Car en
prmunisant les couches
dfavorises contre le be-
soins vitaux, on aboutira
cette paix des ceurs et
des entrailles (lap nan
tt, lap nanvant) qui doit
librer chaque homme,
chaque femme de la peur,
pour rpter les terms du
president lu.

La vision de socit de
Fanmi Lavalas servant de
guide aux actions envisa-
ges comporte cinq (5)
secteurs prioritaires : la
production national, les
infrastructures, l'duca-
tion, la sant, la justice et
la scurit publique. Les
changements apporter
dans tous ces domaines ont
fait l'objet d'une analyse
du cadre conomique et
social dans lequel ils se-
ront appliqus. Les strat-


Bobby Express

Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
Miami New York
5401 N.E. 2nd Avenue Tl: 758-3278 Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
629 N.E. 125 St 892-6478 Church 2825 Church Ave (718)693-3798
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800 Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
-Fort Lauderdale Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
28 West Sunrise Blvd 524-1574 Washington
West Palm Beach 835 Juniper Street Tl 202-722-4925
604 25th Street 655-4166 Connecticut
Pompano 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
4875 North Dixie Hwy 429-9552 uHa ti # 7
128 N. Flagler Ave 946-4469 Rue du Centre # 175
Orlando Tl 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
2469 South Orange Blossoms Trail (407)265-2100 Pour toute information, appelez Toll Free
Canada 1-800-388-3875 ( Floride)
1-800-427-2622 (New York)
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968 1-800-427-2622 (New York
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245 Naples
Massachusetts 506 llth Ave N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Inunokalee
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941) 658-9229
Fort Myers
2219 Fowler St (941) 461-0343
Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer
une some pronto pronto, Faites confiance
BOBBY EXPRESS

En plus des operations de transfer d'argent, nous nous chargeons de faire parvenir
immdiatement au destinataire vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile
et tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.
C'est tout simplement le No.1 !


gies globales adoptes consistent tablir des objectifs
court, moyen et long terme. Ainsi donc les measures de
rformes structurelles seront associes des actions sus-
ceptibles d'avoir des impacts immdiats. Dans ce context,
l'Etat reserve une place de choix au secteur priv, qu'il
entend inciter s'engager dans des activits productive et
gnratrices d'emplois. Par secteur priv, Fanmi Lavalas
entend les grandes, moyennes et petites entreprises com-
merciales et industrielles, et galement les coopratives et
toutes les activits but lucratif du secteur informel qui
ont besoin d'un support direct pour se structure et se dve-
lopper. Il s'agit l d'une vritable innovation qui tend
mettre fin l'exclusion d'une parties important de la po-
pulation qui participe pourtant activement la creation de
richesses dans l'conomie national. Loin de se substituer
aux oprateurs privs dans l'conomie, l'Etat assumera dans
un premier temps le rle d'intervenant sur le march du
travil, pour par la suite se comporter en Etat stratge et
rgulateur conomique catalyseur.

On comprend ds lors la justesse de la dcisiofn
d'encourager l'entrepreneurship chez l'hatien, commune une
garantie sre de lancer la production des biens et des servi-
ces dans le pays. Ce document s'est rlv une autre occa-
sion pour le president lu Jean-Bertrand Aristide dmon-
ter son esprit d'ouverture. Pour lui, la promotion de la crois-
sance humaine et la croissance conomique passent par
l'ouverture des horizons conomiques, don't un lment-
cl c'est de tisser des relations de partenariat avec le sec-
teur priv.Il s'agit d'un large partenariat avec secteur pu-
blic qui s'tendra aux autres groups de partenaires tels que
les syndicats, les ONG, les associations des parents, les or-
ganisations de bases, les associations d'lves, les jeunes,
les coopratives et les colectivits territoriales,
dpendamment des secteurs considrs. Doit-on y voir un
recentrage du movement Lavalas ou un simple acte de
fidlit aux idaux du 16 dcembre 1990, don't la triologie
Justice-Transparence et Participation avait t la pierre
angulaire? Au-del des groups organiss, sont prises en
considrationles critiques, propositions et rcommandationsd
de chaque individu quelque secteur politique ou socio-
conomique qu'il puisse appartenir. A mes yeux chaque
Hatien a des valeurs positives, chaque hatien sans distinc-
tion a des dons, des talents, chaque hatien a sa propre ex-
prience positive, a dit le president lu,rappelant gale-
ment que personnel ne peut prtendre avoir le monopole
de la vrit. L'Union fait la force notre devise natio-
nale, est en passe de devenir enfin une ralit l'approche
de 2004, l'anne du bi-centenaire de notre indpendance
national. A cette chance, ensemble nous devons tre cette
avalanche invincible engage dans la lutte contre le sous-
dveloppement et ses indicateurs ngatifs.

La publication du programme conomique et so-
cial de Fanmi Lavalas survient un moment opportun o
les hatiens se demandaient en quoi pouvait consister leur
avenir ? Question bien fonde si l'on tient aux aspirations
communes et aux resolutions de faire entrer Hati la tte
haute dans le nouveau millnaire. Rpondant ces justes,
inquitudes et allant au-dl des simples vellts mal dfi-
nies, les cadres de Fanmi-Lavalas sous la direction du pr-
sident Aristide se sont penchs sur les problmes, ont d-
termin leurs causes et effects, et ont cherch leur apporter
des solutions appropries. Non point ces palliatifs tape--
l'oil don't on a la coutume ici et ailleurs. Mais des solutions
durables qui prennent le risque de la mise en commun,
compete tenu de la tradition d'exclusion qui prvaut dans le
pays.
Tout au moins, au regard de la participation de tous sa
conception, la direction prise n'aura point t le choix d'un
group d'intellectuels et de technocrates conservant dans
leur tour d'ivoire des panaces nos maux. Ce document
dnote un profound respect pour le people hatien sans ex-
clusive l'coute duquel le president lu Jean-Bertrand
Aristide et l'organisation politique Fanmi Lavalas n'ont,
jamais cess de se mettre.Qu'ils garden le cap.

Jean-Luc Dmosthnes
Ingnieur civil


Avec Mlodie FM, la vie

n'est plus la mme ...

MELODIE 103.3 FM
Port-au-Prince, Hati
(509) 221-8567 / 8568
FAX 221-0204







POLITIQUE & ECONOMIC


Page 16


i Mercredi 31 Janvier 2001
Hati en Marche Vol. XIV No. 52


Le Enforcement de la production national: une

condition indispensable au dcollage conomique


Par : Jean Frantz DELIEN
Le relvement de la production national s'avre
aujourd'hui d'importance capital dans toute dmarche
dveloppementale et toute euvre de rgnration national.
Parce qu'elle imported presque tout ce qu'elle consomme,
Hati prsente une balance commercial terriblement dfi-
citaire, vu que le niveau des exportations a atteint depuis
de nombreuses annes son tiage. Cette situation a provo-
qu des consequences en chaine, nfaste pour l'conomie :
dsquilibre de la balance des paiements, dette publique,
dcte acclre de la mnaie national, inflation et ch-
mage. L'ayant bien compris, l'organisation politique Fanmi
Lavalas, dans l'option d'difier en Hati une socit de paix,
a pris sur elle-mme de ractiver la production national.
Fournir les emplois et garantir de plus grandes recettes de
l'tat sont ce compete deux objectifs et deux conditions
ncessaires pour reconstruire l'conomie hatienne sur des
bases solides. L'accent sera donc mis sur le enforcement
de l'agriculture, de l'industrie et de l'artisanat, les 3 princi-
pales composane4s de la production national
A cet effet, l'organisation a dfini une politique
agricole nouvelle visant notamment la scurit alimentaire,
la reduction des importations des products vivriers double


du dveloppement des cultures d'exportation susceptibles
de gnrer des devises fortes. Quand on y ajoute l'augmen-
tation des revenues des producteurs, cela dnote encore le
souci de justice social animant Fanmi Lavalas imprgne
de l'humanisme du Prsident lu Jean- BertrandARISTIDE.
Car en effet, vu les nombreux intermdiaires existant en
Hati entire le consommateur et le producteur agricole, ce
dernier bnficie trs peu des fruits de son dur labeur. Les
cultures vivrires, les cultures d'exportation, l'levage et
la pche sontles principaux domaines d'intervention de cette
politique. Pour parvenir leur enforcement, est envisage
une certain modermisatin de la production en incitant la
culture intensive ct de celle extensive accusant habi-
tuellement une faible productivit.Le tout passe par une
rforme des organismes publics charges de l'application
du programme de dveloppement agricole. Leur redfini-
tion et leur dynamisation s'avrent plus que ncessaires, en
raison mnme des rsultats encourageants enregistrs ces
dernires annes.
A ce compete, la politique qu'appliquera Fanmi
Lavalas s'exprime sur 3 types de resources:
1- Les resources humaines et institutions
existantes.


Dont les principles sont les paysans, les organis-
mes publics, la socit civil, les organizations non
gouvernementales, les socits locales but lu-
cratif impliques dans le secteur agricole, les coo-
prants trangers, les agro-industriels et l'ensem-
ble des consommateurs.
2- Les resources matrielles
Les 500 mille hectares de terres humides et semi-
humides des montagnes et des Plateaux; les 85 mille hecta-
res de terres arides et semi-arides des planes; les 75 mille
hectares dj irrigus; les eaux de surface et les nappes
phratiques; les flore et faune agricole locales et celles
importer; les quipements agricoles disponibles qu'on cher-
che renforcer, etc.

3- Les resources financires
Les resources dj engages dans les projects en
course; les fonds du trsor public; les resources financires
octroyes aux ONG et autres institutions oprant dans le
secteur agricole; les financements ngocier avec les IFI
(voir Fanmi Lavalas / 20)


ISUZu

Vre pys de rechanj, Original
NPR -FSR FTR

Rele nou: (305) 594-1922
oubyen vin-n vizite nou nan biwo Miyami
nou-an
7211 NW 46 St
MIAMI, FL 33166

Miami ISUZU ap chache on dealer pou.
reprezante li an Ayiti ak an Dominikani

Isuzu

Genuine Replacement
Parts
NPR-FSR- FTR
Call: 305 594 1922
or visit Miami Isuzu
7211 NW 46St
Miami, F1 33166
Miami Isuzu is currently looking for a dealer
to represent us in Haiti and the
Dominican Republic


Philippe H. Elie & Associs
Cabinet d'Experts Comptables et de Consultants
Philippe Henri Elie, MBA, CPA
Certified Public Accountant
Directeur
5156 NE 6th Avenue suite 205
Fort Lauderdale, FL 33334-3304

Tl: (954) 202-9481 Fax: (954) 938-9608
E-mail: phelie@phelieassoc.com
Web Site: www.phelieassoc.com

- Comptabilit
- Rapports Financiers
- Rapports d'Impts
- Etudes de Rentabilit
- Projects de Financement
- Incorporation
- Dveloppement d'Entreprises
- Planification Fiscale


DISTRIBUTION


COMMUNICATION PLUS... LIVES
B.P. 13205 DELMAS, HAITI HT 6120 TEL : (509) 510-7047 510-7320


PRIX DE VENTE: 6000.0ODES

i '


MENJS

TELECO S.A.

JEAN-MARIE CHERESTAL

ADMINISTRATION AEROPORTUAIRE NATIONAL (AAN)




A TIRAGE LIMIT

EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX







Mercredi 31 Janvier 2001
Haiti en Marche Vol.XIV No. 52


1 AVIS


Page
17


Charles P. ALLEN, Jr, ESQ
1901 NORTH OLDEN AVENUE, SUITE 24-25 A
EWNG, NEW JERSEY 08618
(609)883-4466 NOTICE
Attorney for Plaintiff

IN THE MATTER OF
THE ESTATE OF
EDDY DUBITON, Deceased


ORDER TO S HOW CAUSE
This matter being open to the court on application of Plaintiff, Charles P. Allen Jr. Administrator of the Estate of Eddy Dubiton, deceased, and the Court
having reviewed the duly Verified Complaint and supporting Certifications, and the Administrator's Accounting, wherefrom it appears that Plaintiff has duly
performed his duties as Administrator and has rendered legal services in connection with the administration of the Estate; and that distribution of the assets of the
estate cannot properly be made based upon the information known to the Admnistrator and for good cause shown;
IT IS on this 14th day of July 2000 ORDERED that:
State of New Jersey, Dept of Treasury
Gerald M. Dotoli, State Investigator
CN 214
Trenton, NJ 08646

Solange Superville
Last Known address:
Cit Lumire No. 68, Plan Pariange
Port-au-Pmce, Hati

Yves Jean-Pierre
Last known address:
31 Clay Street
Princeton, NJ 08540
SHOW CAUSE before this Court at the Mercer County Court House Chancery Divison, 210 South Broad Street, Trenton, New Jersey on the 13th day of October 2000 at 9
o'clock a.m. or as soon thereafter as counsel'may be heard, why an Order should not be entered as follows:
a) Approving the Administrator's Accounting
b) Approving and authorizing payment of Administrator's
Commission of $750.00 ( 5% of principal of $ 15,000) to Charles P. Allen. Jr
c) Aproving and authorizing payment of attorneys fees and costs in accordance with th attached Certification of Services in the amount of $ 691.75 to Charles
P. Allen Jr;
d) authorizing the Administrator to direct ail funds remaining in the Estae, approximately $ 5,703.02, plus interest accrued to the date of final Order, to the State
of New Jersey, Department of Treasury, Division of Unclaimed Property;
e) Dischargng the Administrator from his duties as such and
f) Granting any other relief that the Court finds just and equitable.

IT IS FURTHER ORDERED that a copy of this Order to Show Cause and Verified complaint upon which it is based together with supporting Certification, and
-Administrator's
Accounting be served upon each of the parties alleged to be interested by certified mail, retum receipt requested or by personal service within 25 days of the date hereof and
such service shall constitute good and sufficient service upon the parties so served, and copy of the Order and Notice published at last one time in the local paper in Port-au-
Prince, Hati.
IT IS FURTHER ORDERED that any person who is served with copies of this Order and Verified Complaint together with supporting Certification and who has
been named as a party in interest in the complaint may file exceptions to the relief requested. Each exception shall state with particularity the item excepted to, the modifica-
tion sought, and the reason for the modification. Exceptions shall be in writing, shall be signed by the party in interest or his/her torney and shall be served upon Charles P.
Allen Jr., Esqire and filed with the Surrogate of Mercer county at least 10 days before the return date of this Order to Show Cause; and,


IT IS FURTHER ORDERED that this matter may be decided on the basis of the papers submitted without the necessity of an appearance by counsel,
unless responsible papers are timely fled and served stating with particularity the basis of the opposition to the relief sough or unless otherwise requested by the
Court, and,
IT IS FURTHER ORDERED that the following are the names and last known addresses ot the persons interested therein:
CHARLES P. ALLEN Jr, ESQ.
1901 N. OLDEN AVE. SUITE 24-25 A
EWING, NJ 08618

State of New Jersey, Dept of Treasury.
Gerald M. Dotoli, State Investigator
CN 214
Trenton, NJ 08646

Solange Superville
Last Known Address:
Cit Lumire No 68 Plan Pariange
Port-au-Prince, Haiti

Yves Jean Pierre
Last Known Address
31ClayStreet C .
Princeton NJ 08540 .- -- '- S ._ .
yA nthoi p' Parrillo, Dief e '. C.h. ~

/ / Anthony J.Parillo PJ. Ch.


An Order was entered in the above on Friday, October 13, 2000. This Order is being published for the purpose of notifying anyone who has any objection to
notify IN WRITING the following WITHIN 30 DAYS of this publication:
Charles P. Allen, Jr., Esq., 1901 N. Olden Avenue, Suite 25 A, Ewing, New Jersey 08618 (609) 883-4466; and The Mercer County Surrogate's Office, PO Box
8068, Trenton, NJ 08650 (609) 989-6330. Failure to send written objection to the aforementioned parties within thirty (30) days of this publication shall result in
a final judgment being entered by the Court.
Written objections must be sent via certified or registered mail, postage pre-paid, return receipt requested.


~


m








I Nos Jeux 1


Page 18


Mercredi 31 Janvier 2001
Hati en Marche Vol. XIV No. 52


S U SIS EiS

Solutions de la semaine passe:
Z Q J F (A/I)G R O E G)
A N A 1//i ) J P V J


B E N-


NO RT C A R O L IN A RN
AR F ( AR I ZON A)B LE
KACY KCU T N E KOB ZS
RDN E W H A'\SM P SH I RES
A A I N GR\ V) T S E W E
S O U T H D A K\\ T A) BX Z E
G N 1 M 0 Y WXO KLA H M A
S G P I S S 1 S X 0 D
E RD F LOU I S I AN OA
XGNORTHDAKTAHO V
AN A T N OM S S OUR E


S rA K S(A L A B A M A)


Allez de VALLEE SUSSES, en utilisant
des mots du vocabulaire Franais, et ne
changeant qu'une lettre par ligne.


J
AET


G -O)N)


Molts Croiss


HORIZONTAL:
. 1. Singeries 2. Echec -
3. Epoque Article -
4. Ane 5. Desse Ile du
Pacifique 6. Incroyable -
7. Refuter 8. Pommade pour
les lvres En matire de.


VERTICAL:
1. Officer public -
2. Train de banlieue de Paris -
Erbium '- 3. Gros glaons 4. Pronom -
5. Enflamment 6. Dmonstratif Peintre espagnol -
7. A l'ouverture endommage 8. Chemins.


-i


GRILLE DES PROGRAMMES


1 _3-3


E14'MI


74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Haiti
tl: 221-8567 / 221-858/ Fax 221-0204
email: enmarche@haitiwolrd.cmURL; www.haitienmarche.com

5h00 6h30 Bon Rveil en musique

6h30-7h00 Au Pipirit chantant
premier journal crole avec Yves Paul Landre

7h00- 9h00 Mlodie Matin avec Marcus
Informations, Interviews, Analyses
7h5 : Au quotidien avec Elsie
7h24: La chronique Economique avec Rooselelt Jn Franois
7h35: L' Actualit en Bref avec Yves Paul Landre
7h50: Les sports avec Smith Griffon et Captain Bill
7h55:1' Editorial

10h00-Midi Le disque de l'auditeur
avec Smith Griffon

S12h00-12h15 Le Midi
Un rsum des informations avec Villette Hertelou

12h15 2h00 Lady blues (elsie)
Jazz, Swing, blues, Ragtime...

2h00-3h00 C'est si bon en chansons
Emission de chansons franaises avec Lucien

3h00-5h00 Le Bon Vieux Temps
avec Doc Daniel et Captain Bill

5h00 Nouvelles

5h30-7h00 Les Top Ten

7h00-8h30 Amor y Sabor con Lutchano

8h30-9h00 Soir Informations
10h00 Notre Grand concert
L'Heure classique (lundi et mercredi)
Dimanche soir Sous le Kiosque Musique"
Jazz at Ten (mardi jeudi et dimanche)
9h00 et ... Cavaliers prenez vos dames Chaque Samedi
Tous les airs populaires d' aujourd' hui et d' hier


En Bref...
(suite de la page 2)
cubains et hatiens dans le cadre de la cooperation entire les deux pays.Ces
rparations ont cot l'Etat hatien 2,5 millions de dollars amricains.
L'usine va se charger dans un premier temps de la production de sirop de
canne.

Dchets toxiques en Floride?
Ces dchets toxiques qui ont empoisonn la vie des habitants du Morne
Laplanche (Gonaves) pourraient arriver destination. Les autorit4s de la
Floride sembleraient avoir accept de les recevoir. Le site choisi: West
Palm Beach. Ce choix n'est pas sans provoquer une vive reaction des
populations concernes.

Un procs contre les presidents,
Prval et Aristide?
Le porte-parole de l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL), Sauveur
Pierre-Etienne, a indiqu jeudi qu'avec sa deposition mercredi au parquet
de Port-au-Prince s'ouvrait le procs de son parti contre Ren Prval et
Jean-Bertrand Aristide. L'ancien snateur Yrvelt Chry se trouverait dj
Washington en vue de la preparation au niveau international de ce
procs, a dclar M. Sauveur Pierre-Etienne.

Dcs Miami de l'conomiste
hatien Leslie Delatour
L'conomiste hatien Leslie Delatour est dcd mercredi dans un hpital
de Miami, Floride (Etats-Unis). M. Delatour souffrait d'un cancer. Avant
de tomber malade, il occupait le poste de Directeur Gnral du Groupe
Promobank Port-au-Prince.
La directrice adjointe de la Promobank, Mme Jocelyne Fthire, a indiqu
que la disparition de M. Detalour reprsente un coup dur pour le Groupe.
Leslie Delatour tait un responsible exceptionnel, un homme de convic-
tion et qui s'entendait avec tout le monde.
Peu avant d'intgrer la Promobank en 1997, Leslie Delatour occupait le
poste de Gouverneur la Banque de la Rpublique d'Hati (BRH). Il fut
galement ministry des finances en 1986/1987.

Don du gouvernement japonais deux organisa-
tions hatiennes travaillant dans le domaine hu-
manitaire
Trois organizations hatiennes ont reu ces dons: La Fdration des
Groupements de Lavanneau, les centres GHESKIO, et le Petit sminaire
Collge St Marin de Porrs Hinche.
La premiere organisation a bnfici d'un montant de 17,793 dollars
pour le project de construction d'un centre de formation.Les centres
GHESKIO ont reu 40,212 dollars pour le project de rehabilitation d'un
Laboratoire de Rfrences pour la Surveillance de la Tuberculose. Le
Petit sminaire de Hinche a reu'13.896 dollars pour le project d'amna-
gement d'une cole secondaire.
La crmonie s'est droule en presence du Charg d'Affaires a.i du
Japon, M. Kanji KITAZAWA. D'avril 2000 date, le total des chques
remis aux organizations hatiennes par le gouvernement du Japon s'lve
722,838 dollars indique une note de l'ambassade du Japon.

Prison perptuit
Un petit garon de 13 ans qui accidentellement avait provoqu lamort
d'une petite camarade avec qui il jouait au boxeur, vient d'coper d'une
sentence d'une svrit telle que la communaut afro-jamacaine de
Miami est encore sous le choc. L'enfant, Lionel Tate, a t reconnu
coupable par un jury de Broward qui a statu qu'il s'agissait d'un cas de
mort au premier degr. Lionel qui encourt la prison vie sans parole si le
verdict est maintenu, est le plus jeune amricain de cet ge condamn
pour meurtre au premier degr I1 a clat en sanglots alors que les
policies lui prenaient les empreintes digitales, le menottant avant de
l'emmener en prison.


LIES JEUX DE SERNAU


,Uu T/A/4XA K S A R


Alabama
Alaska
Arizona
Arkansas
Colorado
Georgia
Idaho
Indiana
Kansas
Kentucky
Louisiana
Mississipi
Missouri
Montana
Nebraska
Nevada
New Hampshire
SNorth Carolina
North Dakota
Ohio
Oklahoma
South Carolina
South Dakota
Tennessee
Texas
Utah
Virginia


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

EN

ETP
E T P

SR


Solutions de la semaine passe:
Y MO LESTE
\s ___________ __ _


West virginia ; --
Wyoming


Solutions de la
semaine passe:
HAiTi
S"


lil Z o d i e


1







Mercredi 31 Janvier 2001
Haiti en Marche Vol.XIV No. 52


Page 19


ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


LISTWA PWEZI KREYOL AYITI:

REPONS POU RODNEY ST. ELOI


Ak: Michel-Ange Hyppolite

Nou te li atantivman atik zanmi nou, tokay
ekriven pary nou, Rodney St.Eloi, ki te part nan Jounal
"Nouvelliste" jou 4 oktb 2000 lan. Nan atik sa a Rodney
St.Eloi te genjantiys pou li prezante bay lekt Ayiti yo:
Listwa Pwezi Kreyl1 Ayiti ak Michel-Ange Hyppolite
(Kaptenn Koukourouj ).
Liv sa a te part Ottawa nan twazym trims
ane 2000 lan., Nou kontan dske misye siyale
kokennchenn efb nou f pou nou bay tout mounn ki
patisipe nan avansman literati lanng kreybl la plas yo
merite. Se konsa misye te ekri:
'La part de combat et de conviction qu'on
retrouve [dans l'ouvrage] c'est la bonne volont du mili-
tant crole de saluer la langue, ses combatants et de
donner lettres de crance aux ayants-droit. Alaverite, sa
pa ta kab pase lt jan, paske si se pa te konsa tout mounn
ta di se youn travay mounn pa nou ap fe sou do Pwezi
Kreybl la epi sa ta kab defigire travay Listwa nou ap f
a. Nou kontan tou
dske, malgre asp li
pa renmen nan travay
la, Rodney St.Eloi
rekont enpbtans
kalite liv sa a genyen
tou sou dwa
granmounn lanng
kreyl la. An nou
koute:
" L'intrt d'un tel
ouvrage n'est pas
prouver. ..-.Ecrire une
histoire de la posie
crole en langue
crole est dj un
grand pas dans la
measure o la langue
gnre son propre
discours, c'est--dire,
son autonomie".
Sepandan, nou ta
renmen atire atansyon
Rodney St.Eloi sou


lomeyans yo, lapriy yo, lapriy dj, jwe wl eksetera.
Konsa, nou kab di Listwa Pwezi Kreybl Ayiti se youn
es sou pwezi kreybl la ki poko gen pary li, paske li
konsidere oralti Ayiti a depi l peyi a te rele Sendomeng
jouk jounen jodi a. Epitou, liv la genyen youn bl
echantiyon zv oralti, ki se premye etap nan fondasyon
tout literati.
Si Pwofes Maximilien Laroche founi youn dal
travay rechch nan literati dapr oralti a. Si Rodney
St.Eloi svi ak oralti a nan kad travay rechch liter li
anndan Inivsite Laval nan Kebk, se paske yo vie raie
literati oral la nan rakwen kote tout kalite lot mounn yo
mete li a. Se konsa tou oralti nou ap rive jwenn plas li
merite anvan li fin deperi. Nou kw tou, si pou divs
fom oralti yo soti nan kategori pawbl pale pou yo rantre
nan ran pawl ekri, se tout fouyapt nan literati Ayiti yo
ki pou kreye youn chan etid pou yo. Noumenm nan
Sosyete Koukouy seksyon Kanada, nou senpman obsve
epi rapte sa nou konstate. Km nou konnen, aksyon
kote noumenm Ayisyen nou ap svi ak oralti nou an pou
nou anrichi bbl lekriti nou yo, se pa youn aktivite ki pi
granmounn pase
sa. Nou ap di
karebare, li pa ta
bon pou fouyapt
liter nou yo al
svi ak okenn
metd etranje
pou yo etidye
reyalite natifnatal
nou yo. Si yo fe
sa, yo ap chire
devandy. Yo
pral kontinye
neye tt yo nan
reyalite Frantz
Fanon rele Po
nwa mas blan an.
Se pouttsa, nou
ta swete pou yo
rale tichz ba yo
epi al chita anba
bouch pp la pou
yo ranmase tout


youn grenn pwen. Se sou asp syantifik liv la. Se pouttsa
li ekri: Mais, le'seul drame, avec cet essai, est le vice
de scientificit... [ces formes potiques] si elles existent,
ne se dtachent pas encore de leur source orale pour
devenir des formes concrtes". Si Rodney St.Eloi santi
gen fopa ki ft nan demach syantifik youn travay, se
nbmal pou li denorse sa. Paske noumenm tou, nou pa
pe aksepte pou okenn mounn vin simen pawbl teyorik
dwategch nan literati Ayiti a. B kote pa nou, fm pwezi
ki part nan travay nou an soti dirk-dirk nan k oralti
a ( literati oral la). Kidonk, yo vivan, paske yo ap viv
nan mitan pp nou an. Nou dak ak lide ki di: pawl
ekri se youn fason pou demontre ekzistans youn fm
liter a, men fok nou ajoute tou se pa sl fason ki genyen
pou nou pwouve sa. Si se lekriti ki te sl kk chante
vrman nan patiray kominikasyon ant kretyenvivan, yo
pa ta janm rekont lanng ki pa ekri so'papye yo kbm
lanng tout bon.
Rodney St.Eloi kab repwoche nou paske
enfmasyon teyorik ki part nan liv la tw piti epi se
definisyon senpman yo ye. Anplisdesa, li kab repwoche
nou tou paske nou pa te f okenn lyen ak travay teyorik
mounn tankou Dt. Ernst Mirville te kmanse f sou
oralti a depi nan ane 1974. Rodney St Eloi ta ka made
nou tou pou nou distribye asp teyorik ki part nan fen
liv la toupatou anndan liv la. Men li pakab di pa gen
okenn enfmasyn teyorik nan liv la, ni tou li pakab di
liv la gen fos kote nan nivo syantifik. Paske, mounn ki
ap suiv chemen Dt. E. Mirville deja trase pou oralti a
Profes Maximilien Laroche vin simaye toupatou nan
travay li yo, deja obsve fm literati oral nou ap pale yo.
Anplisdesa, depi PwofesMaximilien Laroche te fin tabli
li sou oralti kreybl Ayiti a gen lot mounn ki suiv li sou
teran an. Nan pati konklizyon travay metriz li a, "Le
passage de l'oraliture l'criture" (P. 112-113) Rodney
St.Eloi te rekont kk nan limit analiz li yo epi li te swete
pou lt fouyapt al kontinye defriche teren oralti a. Nou
konstate tou ekriven kritik nou an, Rodney St.Eloi, redui
chan oralti a nan nivo kont yo, chante yo ak teyat, men
pou noumenm oralti a ale pi lwen pase sa. Li genyen


sa yo kapab epi al pratike yo anndan divs fbm travay
liter yo. Se sa tou Pwofes Maximilien Laroche sijere
nan dnye liv li a, ki ekri an kreyl,Teke ( 2000) epiki
part nan Edisyon Memwa. Kidonk, referans nou se pp
la nan fason li viv ak nan fason li kreye cheln literati pa
li Dt E. Mirville rele li oralti.
Nan sans sa a, nou ap kontinye suiv grandt
kou Maximilien Laroche ki ekri pawl sa yo: "...le moins
que l'on puisse dire c'est que, d'une part, on n'a pas
tudi la rhtorique du crole et que, d'autre part, on
peut se demander si, pour examiner des oeuvres en
crole, il convient d'appliquer sans discernement des
concepts, notions et critres des outils en some, forgs
par et pour le franais." (L'image comme cho 1978:208
). Konsa, li enptan pou noumenm kreyolis Ayisyen yo
rete kole ak sa nou genyen ki nan rasin nou tan.pou nou
tonbe nan kole-pyese dey. Paske kondi pawl la:
Chody prete pa kuit pwa chch.
Malgre ti rezv nou genyen sou kmant
Rodney St.Eloi yo, nou pran nt sou sa li di yo. Nan
youn pwochen edisyon Listwa Pwezi Kreybl Ayiti, nou
va f tout efe nou pou nou rantre kmant li ban nou ki
esansyl yo anndan liv la. Nou vie raple tout mounn,
depi nan seksyon anndan liv la ki rele "avtisman" an,
nou te di nou ap fe youn es pou nou klasifye pwezi
kreyl la. Epitou, nou pa pe janm bouke di li: Listwa
Pwezi Kreyl Ayiti se youn liv sou listwa pwezi se pa
youn liv sou teyori pwezi kreyl.
Nou ap di Rodney St.Eloi msi anpil epi nou di
ayibobo pou travay li fe pou pmt lekt journal Le
Nouvelliste yo dekouvri PREMYE ES ki ekri sou
listwa pwezi kreyl Ayiti a nan lanng kreyl la menm.
Nou espere pwofes literati ayisyen yo va kouri achte
kopi pa yo, paske nou konnen gen youn ratman liv lekbl
nan branch kreybl literati Ayiti a.
Michel-Ange Hyppolite
Manm Sosyete Koukouy Kanada, Otawa.
Vsyon lanng franse tks sa a te pase nan Le Nouvelliste
jou vandredi 8 janvye 2001 an.


MONSEY WENSKI AP BENI
ASISTANS LAN

Nan youn dnye omaj pou Gwenn Mellon nan
Legliz Notre-Dame D'Haiti, Ayisyen te soti toupatou
tout kategori mounn te vinijou mkredi 24 Janvye-a.
Ms la se te dyak sou dyak. Monsey Wenski malgre
youn grip t'ap fatige-l, te deplase psonlman pou l'vin
chante ms la ak p Lesly. Monsey Wnsky nan prch
li te f raple asistans lan tout bon travay Madan Mellon
ak Mari-1 f pou Ayiti. Tout sakrifis de etranje sa yo
konsanti pou yo te kite peyi yo ak fanmi yo pou yo te
bati lopital Dechapl ki te koute 2 milyon dola dapr
istoryen J.C Exulien. Pwofes-a te di se pa senpman
laswenyaj mounn sa yo te pote pou fr ak s nou yo,
yo f devlopam ekonomik nan zn nan, yo mete dlo
potab, yo f alfabetizasyon, yo ranje wout, yo pwoteje
anviwonnman-an, yo bay malere ak ti bebe manje,,...
Kalite mounn konsa pa genyen anpil. Ayiti gen chans
pou l'jwenn de bon Samariten sa yo k'ap ede e ki
kontinye ap ede malgre yo pa la, tout youn popilasyonJ
.... Mt Exulien di De mounn sa yo f plis bagay
pou Ayiti pase tout prezidan ki pase sou pouvwa nan
peyi-a, Marleine Bastien te pran lapawl pou l'te
rapl esperyans li nan Dechapl ak madan Mellon ki
te renmen-1 kon pitit fi-1. Ki ankouraje-1 e ki montre-
1 kijan pou l'ede mounn ki nan bezwen.
Konsil Gabriel Augustin te la. Day, li toujou
la nan okazyon kote pou l'reprezante peyi-1 ak diyite.
,,< devwa nou pou n' pote kondoleyans pp Ayisyen-an
bay la fanmi Gwen Mellon pou bl travay yo f pou
peyi Ayiti-a, Konsil Jeneral la di... Lita, youn zanmi
lafanmi Mellon anplwaye Lopital Dechapl pran
lapwl an kreybl. Youn Kreybl swa ki rantre nan san
nou e ki f nou kontan pou nou w kijan Li ak Monsey
Wenski de etranje men de bon Ayisyen nan mwl ap
simen kreyl tankou rat nan mayi. Atis Koukouy
Yolann Toma nan youn vwa ki bay chdepoul te chante
Ave Maria...
Sware omaj la te fini nan-Libreri Mapou ki te
svi envite yo youn bon bouyon Koukouy Nadge
Etienne te prepare. Kk bon pate cho ak Kremas
Mapou, nou te spare v 10 diswa ak satisfaksyon
Madan Mellon te byen kontan nan lye verite-1.
Nou remsye Pwofes Exulien ki te mache
nan tout legliz yo ak radyo Ayisyen yo pou raple
kominote-a enptans lanms la. N'ap'tou pwofite
swete-1 bon retablisman paske Flou fredi-a te pote te
lakz Mt-la al pran youn ti repo nan North Shores
Hospital, vandredi pase.. JM

ENVITASYON
Dimanch 4 Fevriye Konferans sou konptman
ti Ayisyen nan Lekl Ameriken yo. Youn chita
Koze ak Paran Ayisyen yo. Gen youn seri esp
nan domn edikasyon k'ap la tankou Michaelle
Vincent, Carline Faustin, Claude Charles, JC
Exulien.
Ak Lanm ti Ayisyen 14-an ki pann tt li-a
edikat Ayisyen-an ak paran yo ap poze anpil
kesyon.. Vin tande repons kesyon sa yo nan
Sant Klitirl mapou ki nan 59191 NE second
Avenue. Miami.
Aktivite sa-a sou lobedyans COIN ki se tre Orientation ak Information>ak Sant Kiltirl
Mapou. Enfo rele: 305-757-9922
Dimanch 4Fevriye de 4 a 7 Diswa.


MEN MAYOL LA:
librerimapou.com
osnon
mapoubooks .com


ak Jan Mapou: Jeran Responsab Koukouy Miyami
nan Libreri Mapou Miyami








Page 20 L


BACK PAGE


SMercredi 31 Janvier 2001
Haiti en Marche Vol. XIV No. 52


Le Enforcement de la production national: une condition
(Fanmi Lavalaindispensable an collage conomique
suite de la page 16) indispensable an dcollage conomique


(institutions financires internationales). D'une part, il est signaler que la communaut
international a toujours manifest le dsir d'aider les Haitiens tirer leur pays du sous-
dveloppement chronique, mais la condition sine qua non qu'ils mettent un terme leurs
saunpiternelles querelles intestines. Comme celles provoques par les byzantins chaque
priode post-lectorale. Il va sans dire donc que ces homes et fenunes l'esprit chicanier


et l'ego hypertrophi ne cessent d'avoir des consequences nfastes pour l'avenir de la
nation hatienne. D'autre part, l'effort national massif qu'implique la promotion de la
production national ne peut souffrir de la rticence des contribuables honorer leurs
redevances fiscales. Aprs tout, avec ou sans l'aide externe les Hatiens d'aujourd'hui
auront toujours rendre compete aux gnrations futures de ce qu'ils auront fait du patrimoine


0L46 I 9 medition


Hati International

Nicaragua

DIMANCHE 4 FEVRIER 2001
4:00PM
TED HENDRICKS STADIUM

POUR INFORMATIONS:
SPORT PASSION
954 942 8269 / 305 895 8006
EQUIPE CHAMPIONNE COPA LATINA DANS LES BUREAUX DO MAIRE DE MIAMI



Permis de conduire des Nations Unies (IDL)


NTEIr\&TLONAi.,DRIVER'S I.'N-I ':NsE
JUCKP. :CIA I C ONICIR INT't.rtf:[Cl NAl. I
UOtI'JlTC'Il.,' UIOEYlUCTOI"."l'tIt ILt: |il|,
T1 F' i-,RiCT.r T)Il'.. <'*T)N Ti rl *rH ns lm < iie- roi Iil'c i m n|ii i|^r| .
s: -L r' ELIZABETH JERSEY
209 FOSTER AVE., APT. 21A -
QUEENs, NY 11236

n'. .e <~BR OWN
e o l t22 l.76 -
S1,'78 . CAieuOur.B
u0o 01/28/00 ~-


Pices d'identification faites sur measure
Vous avez besoin d'une pice d'identificati
Credit Repair 110 % Guarantee,
Immigration, Taxes


Vous aimeriez avoir un permis qui vous permette de conduire
lgalement dans plus de 200 pays travers le monde?



Vous pourrez louer, acheter, enregistrer une voiture dans n'im-
porte lequel de ces 20 pays. Votre statut d'Immigration imported
peu. Et il n'est pas non plus ncessaire de passer un examen
pour obtenir ce Permis


Notre compagnie est oriente vers la satisfaction des be-
on? soins des corporations, des universits, des coles, des
glises et autres organizations ainsi que des besoins des
particuliers quui ncessitent une pice d'identit.


Vous pouvez appliquer quel que soit l'endroit de la terre o vous rsidez. Nous travaillons avec succs par
courier postal avec nos partenaires internationaux et nos clients. Si vous dsirez devenir un agent de notre
compagnie ou voulez avoir des informations additionnelles, vous pouvez nous contacter:
1430 S. W. lst Suite 207 Miami, Florida 33135
6050 Johnson Street Hollywood Florida
Phone: 305 541 8055 / 305 541-5123, 954 815 2949
ouvert du lundi au vendredi de 9h am 6 pm ; samedi de 10h am 3h pm


Grands choix de Motocyclettes, Moteurs diesels, Scooters...

Lima Motors

Moteurs Japonais & Transmissions



Pick-Up Toyota Nissan Isuzu Van

Diesel" Disponible maintenant: Moteurs Diesel
50 % de reduction sur tous les moteurs gasoline 50 %
(Seulement pour les moteurs fabriqus aux U.S.A.)
Appelez immdiatement


TIl:


Camion, Van. Nous livrons partout travers le monde
Nous vendons uniquement des moteurs super-propres, millage bas
et des Transmissions importes directement du Japon
3303 N.W. 135ime Streett
Opa-Lock (305); 681-4666 / (305) 992-6809O
tFax =: 305) 68J1-7886


I -Grands choix de Motocyclettes, Moteurs diesels, Scooters... I


lgu par les anctres.


Les financements sus-men-
tionns serviront soutenir les actions
dans les principaux axes d'intervention
que sont: la matrise et la gestion de
l'eau d'arrosage, la poursuite de la r-
forme agraire, l'appui direct la pro-
duction et la commercialization des
products, l'incitation la recherche et
la formation pour le dveloppement. Ce
qui amnera coup sr la valorisa-
tion de la profession d'agriculteur qui
en raison de sa non-rentabilit, finit par
s'attirer les mpris et le rejet de la po-
pulation active des villes. Ces dmar-
ches visant revivifier la production
base sur le savoir et le savoir-faire, en
d'autres terms sur la science et la tech-
nique, ne peuvent qu'aboutir l'nier-
gence d'une nouvelle classes d'agricul-
teur moderne remplaant
progrossivement le paysan traditionnel.
Pour cela, seront aussurs l'accs au
credit agricole, la distribution de semen-
ces amliores, la promotion de dbou-
chs commerciaux nouveaux, la mise en
place d'une politique rationnelle
garantisssant un minimum de protection
aux producteurs locaux dans le cadre du
march globalis. En ce qui concernce
la rforme agraire, sa renovation impli-
quera une intensification de distribution
des terres du domaine priv de l'tat
ceux qui la travaillent. De Sonthonax qui
eut dire: Les terres de St Domingue
doivent appartenir aux noirs (entendez
aujoud'hui cultivateurs), ils les. ont ac-
quises la sueur de leurs fronts ,
aujourd'hu, en passant par Jean-Jacques
Dessalines, Goman et Jean Jacques
Acaau, entire autres, le rgime Lavalas
aura t celui qui se soit le plus pench
sur le problme foncier, sorte de pch
original en Hati.

Ce programme de rgnration
de la production national absorbera des
fonds valus 3 milliards 495 millions
de gourdes sur une priode de cinq ans.
Le budget est rparti rationnelllement
par dpartement gogaphique et suivant
les besoins d'investissements de chaque
sous-secteur d'intervention. Suivant les
directives du Prsident lu Jean-Ber-
trand ARISTIDE, Fanmi Lavalas est
reste ouverte toutes les suggestions
pouvant aider amliorer ce plan
d'action et compete le mettre en u-
vre dans le cadre d'un large partena-
riat entire les secteur public et priv,
les ONG et la socit civil en gn-
ral. Personne n'a le monopole de la
vrrit, a soulign, avec beaucoup de
sagesse le Prsident lu. L'heure
press, en nous engageant dans une
direction prcise consensuellement
dtermine, nous assumerons mieux
collectivement les rsultats ou plus
srement partagerons la gloire des
russites. Et le pays tout enter ne
pourra plus jamais connatre l'chec.


Avec Mlodie

FM, la vie n'est

plus la mme...


MELODIE 103.3 FM

Port-au-Prince, Hati
(509) 221-8567 / 8568
FAX 221-0204




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs