Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00042
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: November 29, 2000
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00042
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text
















Hati en Marche dition du 29 novembre au 5 dcembre 2000 Vol. XIV No.43


1w- -


ELECTION


un pays
PORT-AU-PRINCE, 26 n avant achem
election avant l'achemii
Novembre Jamais on n'avait eu ce
point le sentiment de division au sein de CEP.
la soci. Et c'tait pai
la socit. p
Il est 8:00 am. Les rues du quartiers populaires
centre-ville sont toujours vides.
Pourtant dans les quarters populaires
autour de la capital, les gens dfilent
aux bureaux de vote depuis 6:00 am.
A midi, les lecteurs se font
toujours aussi rares dans tous les bu-
reaux des quarters rsidentiels, c'est-
-dire habits par les classes
moyennes. On n'y observe aucune
queue, de toute la journe du
dimanche, que ce soit la Tlco du
Pont Morin, au Lyce des Jeunes
Filles, et mme la Ruelle Vaillant,
lieu historique du massacre lectoral
du 29 Novembre 1987.
Mais au mme moment,
11:00 am, il manquait de bulletins
Cit Soleil et c'tait les premires pro-
testations d'lecteurs frustrs de
n'avoir pu encore accomplir leur
devoir civique. Le CEP (Conseil
lectoral provisoire) alert, fit aussitt
le ncessaire.
A 1:00 pm, Cit Soleil avait Le candidate Jea
pratiquement fini de voter, et le long du le dimanch
Boulevard Cit Soleil fraichement capital. Bel-Air, Saint-
construit, on pouvait voir les responsables ont jet leurs bulletins d
de bureaux de vote, leurs urnes scelles ce fut un dimanche apr
sous le bras, en route vers le centre de col- autres, les jeunes organ


NS DU 26 NOVEMBRE

coupe en deux


nement du vote au

reil au niveau des
qui ceinturent la


de foot ou leur discothque mme la
chausse. Les "brigades de vigilance"
avaient ferm les rues pour combattre
l'inscurit. Peu de vhicules ont circul.


L;b* ~~

in-Bertrand Aristide dposant son bulletin dans l'urne
ie 26 Novembre photo Yonel Louis/Hati en Marche
-Martin, Martissant D'ailleurs, pendant les heures de vote
plans l'urne tt, puis dimanche matin, il n'tait pas rare de voir
s-midi comme les des vhicules rebrousser chemin, les bri-
isant leurs matches gades ne laissant pntrer dans leurs


quarters que les residents connus, la po-
lice et la press.
Le processus se droulait
jusqu'ici calmement, mais l'inscurit
tait dans tous les esprits. Tt
dimanche, deux grenades artisanales
ont clat dans la region de Carrefour-
Mariani, faisant un bless lger.
Aprs la vague d'attentats
qui a frapp la capital et ses envi-
rons pendant deux jours, faisant deux
morts et au moins 16 blesss, les gens
sont depuis sur le qui-vive. On peut
mme dire que la journe lectorale a
apport un ouf, un air festif par rap-
port aux jours prcdents, tout au
moins dans les quarters populaires.
Le week-end a t pratiquement
ferm en matire de distractions.
Mais c'tait pour apprendre
dimanche soir que la police tait en
train de dsamorcer une bombe au
parking de l'Htel Montana, l mme
o descend le gros de la press
international. Dcidment, ils ne
reculent devant rien!
En tout cas, le fait est l:
Port-au-Prince les classes moyennes
et la bourgeoisie ont boud presque
totalement les lections du 26 Novembre.
C'est la premiere fois que la situ-
ation parait aussi tranche, la coupure
aussi radical lors d'lections o se
(voir Elections / 3)


PORT-AU-PRINCE SOUS LES BOMBES


Toujours cherchez a qui


le crime devait profiter!
ANALYSE tion qui peut (leur) apporter une certain symboliques et capable de reflter la
PORT-AU-PRINCE, 24 Novembre reconnaissance, une lgitimit en soi. Plus volont de la nation.
- Qui est l'auteur des bombes
qui ont jet la terreur dans Port-
au-Prince et ses environs cette
semaine, puisque logiquement
ce ne pourrait tre ni le parti au
pouvoir, comme l'opposition <>
l'en accuse, ni vice-versa
l'opposition comme allguent
les "OP" organizationss
populaires pro-Fanmi Lavalas)?
Ce ne saurait tre le parti au
pouvoir, Fanmi Lavalas, car ,
c'est lui qui a le plus perdre,
le premier objectif de ces engines
de mort ne pouvant tre que de 'kl
rduire la participation aux r
elections du 26 Novembre. Tout
le monde crdite le leader .
Lavalas, Jean-Bertrand
Aristide, d'une victoire sans ..
surprise ces prsidentielles.
Par contre, ces lections tant Y,/ j
boycottes par l'opposition
ainsi que par international (les Aprs les premires explosions faisant 1 mort, jeunes militants Lavalas portant le cadavre
Etats-Unis, le Canada et bras le corps et demandant au gouvernement de trouver les coupables
l'Union europenne n'ont pas aide pour les chtier sinon ils se feraient justice eux-mmes photo YonelLouis/H.en.M
financirement ni envoy d'obser- le people se sera rendu massivement aux On ne voit pas dans l'immdiat
vateurs), c'est l'ampleur de la participa- urnes dimanche, plus les rsultats seront (voir Bombes / 4)


IF


Organisation Fanmi Lavalas
"Programme Economique
et Social 2001 2006"
pp.7-14

HAITI EN MARCH
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire / Bois Verna
Tl/ Fax 245-1910
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Florida 33150
Tl: (305) 754-0705 ou 754-7543
New York (914) 358-7559
Boston (508) 941-6897
Montral (514) 337-1286
FAX (305) 513-5688 ou 756-0979
E-mail: enmarche@haitiworld.com
URL: www.haitienmarche .com
Library of Congress # ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 5 gourdes
E


INSECURITE
D'autres bombes ont t
dsamorces par la police
en diffrents endroits.
Dimanche on a cru en
voir une dans le parking
de l'Htel Montana o
resident une bonne parties
des journalists trangers
couvrant les lections ...
Mais c'tait une fausse
alert! (voir page 5)


I








Page 2 EN PLUS ... EN BREF... |


Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 43


I iu m i -db04

Ce qibu' em

--
e ~-
em Mon d-m
~M-omme


mB am m 4
m ab mo lm e
I p 4m N mm


"Copyrighted Material .--


S- Syndicated Content -".

Available from Commercial News Providers"

qn mu mu o o ,


La journe du 26 Novembre en Haiti
Au moment de mettre sous press, les rsultats des lections prsidentielles et snatoriales
-partielles du 26 novembre n'taient pas encore connus.
Si la participation a t important dans les quarters populaires, particulirement au Bel
Air et Cit Soleil, elle a t relativement modre dans les quarters de la classes moyenne
et de la bourgeoisie qui ont boud ces lections.
Cependant si la presence de la police tait relativement important, on peut dire que les
divers comits de quarters avaient pris coeur la scurit de leurs quarters, y rigeant
des barricades l'aide de toutes sortes d'objets htroclites pour forcer les vhicules
ralentir avant de rentrer dans leur fief.

L'ex-prsident Aristide lors d'une tourne
travers la capital
L'ancien president Jean-Bertrand Aristide a effectu vendredi une tourne travers Port-
au-Prince l'avant veille de la clture de la champagne lectorale.
Le cortge du candidate a sillonn la region de Delmas, Delmas 33, Delmas 18,
pour ensuite se rendre au Bel-air, La Saline et la Rue Saint-Martin.
La tourne du leader de Famni Lavalas prit fin Carrefour o l'ancien-prsident a visit
les lieux o des explosions ont fait un mort (une petite fille de 7 ans) et plusieurs blesss.
Il s'agit de la 1re sortie publique du candidate Aristide depuis l'ouverture de la champagne
lectorale qui devait prendre fin amedi. M. Aristide a t salu par de nombreux partisans
tout le long du parcours de son cortge.
Par ailleurs, l'ancien president a condamn vendredi les actes de
violence perptrs ces derniers jours Port-au-Prince.
Dans un message pr-enregistr distribu dans la press, le candidate invite
la population ne pas cder la peur et voter en masse.
Jean-Bertrand Aristide a appell ses partisans voter pour la paix: la paix,
dit-il, pour la jeunesse, le secteur des affaires, les' intellectuals et
l'opposition.

Le Premier ministry accuse des secteurs de l'opposition
de responsabilit dans les dernires violence
Le Premier ministry Jacques Edouard Alexis a accus jeudi l'opposition de responsabilit
dans les derniers actes de violence perptrs en Hati.
"Nous ne pouvons pas dire que toute l'opposition y est mle. Mais il est
clair que des secteurs de l'opposition sont lis aux violence ayant caus
la mort de deux enfants. Ils ont annonc les violence et elles ont t perptres 24 heures
plus tard", a-t-il indiqu.
M. Alexis a fait savoir que l'action publique a t mise en movement pour arrter
les auteurs et commanditaires de ces actes. Certains devront fournir des
explications sur les informations don't ils avaient dclar disposer
relativement ces violence.
"Des responsables de l'opposition essaient de tout faire pour pousser le
gouvernement les suivre sur leur voie (...). Nous ne leur donnerons pas cette
chance", a dit le Premier ministry, ajoutant que l'opposition parle sans
cesse de dictature et de baillonnement de la press sans pouvoir avancer un
seul fait pour justifier leurs allegations.
Jacques Edouard Alexis a fait ces dclarations la suite d'une rencontre
entire le conseil suprieur de la Police national, le CEP et des candidates
la prsidence.


- -o --

~ -
am - -0


-M m



e e
--e.M
MM m4 o a> om
n edl>


- ~-


-m obo .-MOUMqe


- e


lumm m 4 M


IDd- Mm- -u-
e. __ -- o um m


lu& -M -l i M e


m--


4mop b omommffl 4m






mmmb ao e op a -o -
- o



*l B
-


- -- -oe C -
qb a- qpa b *


qu.quwelu


-M m momu


- ~ oe r

n .n -
- e B. n -
- -- e.- -- e
- e ~ -
* B B - e. -

- e.


-
-~ *I -
-- e C- e


Accident d'avion ...
Un des petits appareils qui assuraient la champagne prsidentielle de
* Jean-Bertrand Aristide dans le ciel d'Haiti a rt son dcollage vendredi
l'aroport international de Port-au-Prince.
S .Le pilote grivement bless a t transport d'urgence dans un hpital de la
capital. Il devait tre conduit Miami par la suite.
Les pompiers de l'aroport sont intervenus tout de suite pour secourir le pilote
S et maitriser un dbut d'incendie au niveau de l'appareil.
S Les causes de cet accident restent dterminer.

Un responsible de l'opposition admet que les Hatiens sont
libres d'aller voter ou non
Le leader du Rassemblement des Dmocrates Nationaux Progressistes (RDNP), Leslie
Franois Manigat, a condamn vendredi les actes de violence perptrs cette semaine
contre la population civil et qui ont caus la mort de deux enfants.
Selon M. Manigat, ces violence sont probablement d'ordre politique
et lies l'organisation des prochaines lections. Il en veut pour preuve ce qu'il appelle"
des dclarations imprudentes qui ont t faites, dit-il, ces deriers jours.
Des responsables d'une organisation politique de l'opposition avaient
annonc mardi l'ventualit d'actes de violence dans le pays, tout
S en rendant l'avance "des lavalassiens et des policies dguiss"
responsables desdits actes.
Tout en riterant que le RDNP et la Convergence ne sont pas favorables la
tenue des joutes du 26 novembre, Leslie Manigat dclare ne pas comprendre
quel gnie du mal peut porter des gens tuer des adversaires et des
innocents des fins politiques."
* "Si ces citoyens veulent aller voter, c'est leur droit et si d'autres
D secteurs choississent de rester chez eux, il faut respecter leur dcison", a
a lanc Manigat.

Deux morts, suite aux violence de la semaine
Un enfant de 14 ans a.t tu mercredi dans le centre commercial de Port-au-Prince et une
petite colire de 7 ans prnomme Julie, a trouv la mort dans la banlieue de Carrefour
(sud-ouest) de la capital, tous deux dans l'explosion de grenades.
L'Eglise catholique a qualifi de "lches" les auteurs de ces assassinats.
"Comment peut-on affirmer aimer le people en assassinant ses enfants coups
de grenades", s'est interrog l'Evque du diocse de Jrmie, Willy Romlus,
qui appelle la population voter dimanche pour aider au enforcement de la
dmocratie.
L'Espace de Concertation (opposition) a continue hier encore demander
l'arrt des elections tout en appelant la ngociation.


- n.


- ..- -


S- Au moins 200 observateurs trangers supervisent
les prsidentielles de dimanche
Un group de 90 observateurs de la CARICOM est arriv vendredi Port-au-Prince en
vue de la supervision du scrutiny du 26 novembre.
Ces observateurs qui se sont dploys dimanche travers le pays, viennent
s'ajouter aux 25 de Global Exchange et ceux aussi de l'Organisation Internationale
S- de la Francophonie (OIF).
S_ Plusieurs milliers d'observateurs locaux superviseront galement les
lections de dimanche.
Par contre, le Conseil National d'Observation Electorale avait fait part
l b vendredi de son intention de rester en dehors de ces activits lectorales, arguant que le
CEP a fait preuve de mpris et de blocage systmatique de toute observation lectorale
efficace et credible.
tienne Le CNO accuse galement le CEP d'avoir exprim publiquement une position
partisanne et partial dans le processus lectoral. Un processus don't le CNO
k, Miami et juge le caractre non comptitif et non dmocratique.
62 3503


Plei. Tet de Frank
est en vente sur video cassette Montral, New Yor
Port-au-Prince. Pour informations, appelez 514 8


9m


. ..


- *


- -







I PRESIDENTIELLE


ELECTIONS DU 26 NOVEMBRE

Un pays coup en deux
(Elections ... suite de la premiere page) toujours. Ainsi l'opposition a appel au boyc
prsente Lavalas. lections du 26 Novembre. L'international
En dcembre 1990, les classes moyennes et la plusieurs tentatives infructueuses de solution,
bourgeoisie, celle-ci bien entendu trs modrment, de ne pas participer non plus, ni financirei
avaient vot. Les deux principaux candidates taient le par l'envoi d'observateurs.
pre Jean-Bertrand Aristide et Marc Louis Bazin, un Les lections de dimanche ont t
ancien fonctionnaire de la Banque mondiale, dit par des groups privs d'observateurs internal
l'poque "le candidate amricain." Une certain parties venus des Etats-Unis, du Canada et d'ailleur:
du vote des classes moyennes alla Aristide. En fin de semaine, sont arrives ga
Aux lgislatives du 21 mai dernier, les bureau des dlgations de la CARICOM (Commun
de vote des quarters rsidentiels de Port-au-Prince ne la Carabe) et de la Francophonie, celle-ci
chmrent pas. C'est que tous les parties politiques officieux.
s'taient donns rendez-vous. Le CEP estima la par- Dans une note de press, la dlgati
ticipation environ 60%. CARICOM dit que "les Chefs de Gouvenmem
Mais aprs la proclamation des rsultats, la Carabe) ont dcid de rester engags
patatras. Et la controversy, comme on le sait, dure processus en Haiti, et ont accept d'offrir leu


..**tout en preservant votre pargne.





sivous avez un Compte d'Epargne ou un Dp rmelaUNIBANK


si vous avez un Compte d'Epargne ou un Dpt a Terme la UNIBANK...


Compltez
un formulaire
Court et simple!


't
. ^


Votre argent
vous sera remis
en 1 heure.


if Payable en 48 mois

'/ Credit illimit

V/ Taux d'intrts imbattables .
Le CREDIT RAPIDE,
des avantages incomparables!




CREDIT RAPIDE est dis onible dans
(tout le rseau de la UNIBANK,
SPour plus d'informations contactez
le service la clientele de n'Importe
quelle succursale de la UNIBANK.





UNIBANK

"Faisons route ensemble"


cott des
., aprs
, dcida
nent ni

suivies
tionaux
s.
element
aut de
titre

on de la
lent (de
dans le
.r assis-


I


Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 43


Page 3


SOMMAIRES


(KL'EVENEMENT
Un pays coup en deux p.l


ANALYSE
Port-au-Prince sous les bombes
Toujours cherchez qui le crime devait
profiter p.l

HAITI-ELECTIONS
Elections sous tension ... p.3
Haiti s'apprte remettre Aristide
la Prsidence p.19
Ce qu'ils disent... p.2
Les observateurs trangers aux
prsidentielles p.2


TERRORISM
Attentats la bombe la veille de la
Prsidentielle p.5
Le Premier ministry accuse des secteurs de
l'opposition de responsabilit dans les
dernires violence p.2

tance ce pays dans ses efforts pour rsoudre ces difficults post-
lectorales."
Toujours est-il qu'il rsulte de la journe lectorale de
dimanche que le mot d'ordre de boycott de l'opposition a t suivi
par une parties de la population, plus prcisment dans la classes
moyenne, tant entendu que la grande bourgeoisie traditionnellement
reste en dehors du champ lectoral.
On peut presque dire que seules les classes populaires ont
vot, et encore une fois elles ont vot massivement en faveur de leur
hros, Jean-BertrandAristide. Les classes populaires, c'est--dire la
grande majority.
Cependant ce n'est pas l un vote gratuit. Les lecteurs de
dimanche attendent un changement dans leurs conditions de vie qui
se sont encore dtriores pendant les cinq dernires annes, le
mandate du president Ren Prval, un protg d'Aristide, ayant t
saccag par les luttes intestines entire le parti Fanmi Lavalas au
pouvoir et l'opposition parlementaire domine par un secteur
transfuge de Lavalas, l'OPL/Organisation du Peuple en Lutte (ci-.
devant Organisation Politique Lavalas).
A l'issue de cette journe lectorale, le pays apparait plus
que jamais coup en deux. Le dilemme d'Aristide, l'idole des masses,
est qu'il ne saura satisfaire les revendications de ces dernires que
s'il parvient obtenir la collaboration de ceux qui ont boud le vote
de dimanche. Pas les politicians, mais les forces qui ne se sont pas
estimes suffisamment convaincues pour y prendre part.

Hati en Marche, 26 Novembre 2000







--- O



"Copyrighted Material -
- 4 M- e *


"Copyrighted Material -
Syndicated Content --
Available from Commercial News Providers"




-e -M- M- -a- -
ob -





-~ -- e -
a
Sm -.m.9 .



mlm-M o m-

-e SD -


__






Page4


UNE ANALYSE


Mercredi 29 Novembre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 43


PORT-AU-PRINCE SOUS LES BOMBES


(Bombes ... suite de la premiere page)
quel autre but pourrait avoir vis le carnage des mercredi
22 et jeudi 23 Novembre (bilan: deux morts, 1 garcon de
14 ans et une fillette de 7 ans, et au moins 16 blesss),
sinon jeter la terreur et la confusion, afin de forcer le people
de Port-au-Prince ("Rpublique de Port-au-Prince") qui
vient en gros de la champagne, regagner les mornes et
dserter dimanche les bureaux de vote, tant donn que
l'lecteur ne peut voter qu'au bureau o il est inscrit.
Cependant ces derniers jours l'opposition accusait
l'excutif Lavalas de planifier une escalade de la violence,
manoeuvre qui devrait ouvrir la voie un crackdown contre
tous les opposants au regime et de l faire place nette la
mise en place de la dictature que l'opposition announce dans
le retour de Jean-Bertrand Aristide au Palais National.
De leur ct, les organizations proches du parti
au pouvoir ne le cdent en rien au camp adverse, accus de
dstabilisation et de sabotage, d'autant plus que l'opposition
prche ardemment le boycott des lections du 26
Novembre.

Il y a la condemnation international
inevitable ...
Cependant, mme en cartant toute consideration
d'ordre moral ou human, on voit mal l'opposition agir
avec une telle lgret qui consisterait appeler la popula-
tion rester chez elle dimanche, et en mme temps
ordonner, elle-mme encore, le massacre de cette popula-
tion pour parvenir cette fin.
Au cas o la dgradation des moeurs qui a course
en Haiti serait parvenue un tel degr d'horreur, et de
cynisme dans l'impunit, il y a la condemnation
international inevitable ...


Mme le pouvoir en place ne semble le penser,
les officials gouvernementaux se sont gards d'aucune ac-
cusation de la sorte... "On ne leur fera pas cette part belle"
a rpondu le Premier ministry Jacques E. Alexis aux
allegations de certain leaders de l'opposition avanant que
le gouvernement veut profiter des vnements pour lancer
une chasse l'homme.
Une douzaine d'arrestations ont t opres, de
prsums hommes de main qui ont t montrs la
tlvision et que la police aurait trouvs ei possession de
matriels fabriquer des grenades artisanales, du genre de
celles qui ont clat la capital. Mais rien n'a encore filtr
des auteurs intellectuals des attentats ...
Aprs les premires explosions mercredi au bas
de la ville, des centaines de jeunes Lavalassiens ont gagn
aussitt les rues aux cris de "Aristide ou la mort", indiquant
leur intention d'aller tirer leur revanche sur le champ contre
certain barons de l'opposition.
Mais l'aprs-midi du mme jour les rues
retrouvaient leur calme, les mmes jeunes militants taient
rentrs dans leurs quarters respectifs, d'o ils
s'organisrent en "brigades de vigilance." Le gouvernement
appela ces groups prter main forte la police et la
justice pour rechercher les coupables, mais ne pas essayer
de se faire justice. Ce message semble avoir t respect
dans une certain unanimit qui dmontre en passant le
degr de coordination de ces groups de base lis au parti
de M. Aristide. Samedi ils se consacraient plutt nettoyer
leurs quarters pour accueillir "le grand jour", le dimanche
26 Novembre.

Qui donc est le troisime larron? ...
Alors quels peuvent tre les auteurs de la vague


d'attentats qui a fait trembler la capital hatienne?
La condemnation est gnrale. Aussi bien le
pouvoir que l'opposition ont qualifi ces actes de "lches",
mme en continuant le petitjeu des accusations rciproques.
Qui donc est ce troisime larron qui aurait voulu
tirer parti de la lutte intestine qui ravage le pays depuis
plus de trois ans et l'a rduit sa plus simple expression?
Car tout compete fait ces bombes ont la capacity
de faire du tort aussi bien au parti au pouvoir qu'
l'opposition ...
Rduire la participation aux lections du 26
Novembre et priver Lavalas de son argument majeur: sa
grande popularity, rduisant d'autant plus la porte d'une
victoire annonce qu'elle est dj conteste l'avance,
l'international rclamant d'abord un second tour pour 10
siges snatoriaux attribus au parti de M. Aristide au
scrutiny du 21 mai dernier.
Mais mauvaise coincidence pour l'opposition, ces
attentats meurtriers surviennent le jour mme o certain
de ces leaders apparaissent la tlvision, la mine mchante,
annonant qu'ils n'ont pas l'intention de baisser les bras et
que "pita pi tris" (traduisez: ce n'est encore qu'un dbut!),
dixit le fougueux ex-snateur Paul Denis.
Un troisime larron aurait-il voulu prendre
l'opposition son propre pige (en la pregnant au mot), et
en mme temps faisant d'une pierre deux coups, saboter la
victoire annonce d'Aristide qu'il ne s'y prendrait pas
autrement.
Mais curieusement, personnel ne parait s'en
proccuper outre measure, pas plus le pouvoir en place que
l'opposition. L'on semble prfrer continue se lancer les
mmes accusations la figure, comme si rien ne s'tait
pass...


Des indices, facile! ...
Quoi qu'il en soit quels peuvent
tre les commanditaires de ces actes que
tout le monde qualified de "lches" et
dirigs contre les plus dshrits de la
population: petits marchands et residents
des quarters les plus pauvres ...
La police scientifique avise la
population de ne rien toucher sur les
lieux des attentats pour ne pas effacer les
(voir Bombes / 5)


Monocotura
18x18 & 16x16
Spanish and Italian Tiles
Many To Choose from


.87 s/f




Bathrc


WE EXPORT TO HAITI


Best Prices- Come, and Visit Us.



3306 N.W. 79th Avenue,Miami Florida
Tel: (305) 592-2558
Fax: (305) 477-2673


Largest Showroom, M not

Spanish Tiles
Different Styles &
Colors

Warehouse a Inventory5


mileslMarblAccssoriss/f


iom/Tiles/Marble/Accessories


IDEAL VILLA HOTEL ET APARTMENTS
DELMAS 53 # 5
Pour reservations, appelez: (509) 510-8394 /(509) 249-3220
www.haitihotel.com
j. C Cadre agrable Chambre spacieuse Air conditionn *
TV Piscine Bar, Restaurant
Service Traiteur pour Rceptions
W caSlL xPrix Spci aux pour G-rouapeF
Special: Pay 6 Nights and get 7th FREE


FREE
THIN SET GREY (Maximum of 8 bags)
with minimum purchase of 200 sq.ft.
Bring this coupon

Expiration Date: 30 Days ( November 20-December 20,2000 )
M - i a i-- ^ - -


-


'-'--'---- --







Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 43


Page 5


DE L'ACTUALITE


Toujours cherchez qui le crime


(Bombes ... suite de la page 4)
indices ...
Mais les indices, on les connait. Ce sont ceux-
l qui n'ont aucune consideration pour les petites gens et
qui de tout temps les choisissent pour leurs cibles favor-
ites, qui les comparent des mouches ou des cafards termss
largement en usage sous le rgime militaire qui a commis
le coup d'tat du 30 Septembre 1991 et pas moins de 4.000
assassinats, sans computer des dizaines de milliers de viola-
tions des droits humans: cas de torture, viols etc.).
Des indices, dites-vous, voyez le 29 Novembre
1987, massacre de la ruelle Vaillant, l'arme noyant dans
le sang les premires lections dmocratiques de l'Hati
post-Duvalier; ou le 5 Dcembre 1990, quana une bombe
fit au moins 5 morts au march de Ption-Ville just aprs
un meeting d'un certain candidate aux prsidentielles de 1990
nomm Titid ...
Des indices, que pensez-vous du plus sanglant
coup d'tat militaire jamais perptr en Haiti, celui du 30
septembre 1991; et ce fut Cit Soleil o les troupes du chef
de la Police Michel Franois reurent l'ordre de tirer hau-
teur d'homme sur les maisonnettes du bidonville; et ce fut
Raboteau, quarter populaire des Gonaves ...
Toujours les mmes qui trinquent ...
En vrit faut-il chercher midi quatorze heures
quand un tribunal pnal sigeant avec assistance du jury
aux Gonaives vient de condamner les leaders du coup d'tat


levait profited
et leurs complices paramilitaires la prison vie, bien que
les chefs aient fui en terre trangre, laissant leurs sous-
fifres payer leur place ...
Qui a pour habitude de se venger aussi "lchement"
sur le petit people, qui constitute la charpente ouvrire du
rgime en place?

L'alerte aura t chaude ...
Qui a vraiment intrt voir le pays capoter dans
le chaos absolu, comme le visaient probablement les bombes
de mercredi et jeudi?
Car ce ne sont pas quelques ptards qui peuvent
mettre bas un gouvernement soutenu par une aussi large
portion de la population. On peut penser que la stratgie
consistait provoquer la colre des jeunes membres des
"OP" pro-Lavalas, une colre que celles-ci dirigeraient
aussitt contre les siges et residences des dirigeants de
l'opposition comme ce fut dj le cas dans un pass pas
trop lointain. Violence. Chaos. Adieu les lections. Hati,
la maudite! De la pture pour une press international
accourue en masse la recherche sans aucun doute de
quelques images fortes, allche par un avis du Dpartement
d'Etat mettant le pays en quarantine lectorale.


L'international confirm dans son calcul: Hati ne
peut rien raliser, n'est rien sans son aide, sans sa
O bndiction.
Pendant qu'un troisime larron profit de la con-
fusion gnrale ... et met les plaideurs d'accord en croquant
l'un et l'autre.
Mais vous n'entendrez personnel voquer cette
hypothse, aussi simple et raliste qu'elle sonne ...
Parce que la lutte intestine est plus important que
l'intrt national? ...
Parce que ce troisime larron, quel qu'il soit, qu'il
soit intrieur ou extrieur ou les deux la fois, vit des dis-
sensions chroniques qui activent la disparition de ce pays,
de nos luttes fratricides archaques ...
Parce que mme si c'est rat cette fois, les dissen-
sions n'en demeurent pas moins toujours aussi vivaces. Et
le Dpartement d'Etat, dans son avis dconseillant tout
voyage en Haiti, ne dit-il pas que la priode de danger va
au moins jusqu'au 7 Fvrier 2001, date de l'investiture du
nouveau president lu de la Rpublique. A bon entendeur

Mais cet avis dsormais ne vaut-il pas pour nous
tous, qui que nous soyons, en tout cas aussi bien le pouvoir
que l'opposition.
L'alerte aura t chaude. Mais l'a-t-elle t
suffisamment pour tout le monde?
Hati en Marche, 24 Novembre


DNx wev-x sntest l bbmbe h e&

.-- "Copyrightd Mat aerial -- -



r---.- ,-Syndicated Content ------

Available from Commercial News Providers":


@m e
au-q-m '.


- e - e
- oe. e -


- ._


TOTAL ENERGIES -

Ne laissez pas vos proches dans l'obscurit,


Offrez leur la lumire

partir de $160,00

Vous achetez aux USA,

Nous livrons et installons sur le lieu de votre choix
en Haiti. Afrique de l'Ouest et du Nord.
Utilisez lampes, radio et tlviseur, plusieurs
heures par jour, grce l'nergie solaire.

Total Energie: L'lectricit Solaire
[i.ij, ,,n;i ii, f.nl ui ie i,,T,n ;l',or.r,. rr,.n i e ri: Dw. I un i 3 lu.i C. t
b', &c ,,nS en I[C,ri .Lf g. e3u
Total Energle 1623 Connecticut Ave Wasnlngton, DC 20009 1.800 953.9004 pmarineuO@olalenergle corn
http:l/wwwtotal-energle.com

i: TOTAL ENERGIE
1623 Connecticut Ave, Washington D.C. 20009
Phone 1-800-953-9004
mathieu@totalenergie.com
ttp://www.total-energie.com


Mdicaments naturels en vente
Contre les maladies suivantes:
Oppression, rhumatisme, diabte, crampes
d'estomac, amnorrhe, anmie, dysmrnorrhe,
hmorragie, pertes blanches, hmorrode,
impotence, gaz, infertilit, toux, stress, depression
nerveuse, VIH, prostate cancer, amnsie, fribrome,
infections chroniques, bronchite, pneumonie, etc...
INFORMATIONS :
13 rue d'Ennery, Port-au-Prince, Haiti
Tl: 403-0106


A VENDRE

EXCELLENT OPPORTUNITY
I Immeuble de 1004.30 m2
Superficie : Terrain de 5012 m 2
Avenue N et Rue 6
Prix trs Inttressant
CONTACTEZ LE 256-5751 / 558-1044


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche


Nom


Adresse


Renouvellement
Nouvel Abonn


ETATS-UNIS
CANADA
EUROPE
AMERIQUE LATINE


6 MOIS
US $ 40.00
US $ 42.00
US $ 70.00
US $ 70.00


UNAN
US $ 78.00
US $ 80.00
US $135.00
US $135.00


o-l


0
o



1


-





Page6 I SUR DEMAND GENERAL !


Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 43


&t94lCen

,-4,-B^


(Mardi except)


Dpart MIA 8:00 am Arrive PAP 9:50 am
Dpart PAP 10:40 am Arrive MIA 12:35 pm


SLes meilleurs prix

SUn service de quality bord


Pour information et reservations,


contactez votre agence de voyage ou


Air ALM


1-800-327-7230 (USA)

www.airalm.com


J
I r--
Ii ~I I)


s-`
11111111
I


6r


;:
( ~.e.
i'
ar~d






Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 43


SFANMI LA VALAS


ORGANISATION FANMI LAVALAS


PROGRAMME ECONOMIQUE

ET SOCIAL (2)


Fanmi Lavalas prsente un deuxime extrait de son Programme Econo-
mique et Social 2001-2006. Le lecteur y trouvera un chapitre sur la
Politique social de l'Organisation avec un focus particulier sur
I'Education,l subdivise en deux sections : les divers niveaux d'ensei-
gnement et l'alphabtisation.
Fanmi Lavalas invite le lecteur lui faire parvenir tout commentaire ou
suggestion qui pourrait contribuer l'enrichissement du programme.


N O V E M B R E 2 0 0 0


Page 7


.......-1^.11----~-~--- -------..111111.11.-.11-----1- 1-- -- ---I







Page8


I INSERTION


Mercredi 29 Novembre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 43


POLITIQUE SOCIAL


Le bas niveau de vie de la population haitienne tmoigne de la grande
pauvret qui l'affecte. Si on se rfre aux variables de privation utiliss
pour calculer l'indice global de pauvret humaine (IPH) comme: le pour-
centage d'analphabtes, le pourcentage de personnel susceptibles de
mourir avant d'atteindre l'ge de 40 ans, le non-accs aux services de
sant et l'eau potable et le pourcentage d'enfants de moins de cinq ans
victims de malnutrition, Hati est rellement un des pays les plus pauvres
de la terre. Pour Fanmi Lavalas toutefois, la pauvret n'est pas une tare et
le pauvre n'est pas la cause de sa misre. Il est capable au contraire de
transformer son mal-tre en bien-tre, dans la measure o ses besoins
de base sont satisfaits et des raccourcis, des passerelles ou des ouvertu-
res lui sont intelligemment indiqus.
La politique de l'Organisation en matire social vise, en toute priority,
satisfaire les besoins des plus dmunis en matire d'ducation de base et
de sant. Aussi compte-elle, I'horizon 2006, augmenter le taux de scola-
risation et d'alphabtisation, baisser le taux de mortality maternelle et
infantile, freiner la croissance dmographique et reliever l'esprance de vie.
L'Organisation adressera aussi les besoins relevant du contrle des nais-
sances, de la condition fminine, de la culture, des sports, et d'autres.
En matire social, les deux axes prioritaires retenus par Fanmi Lavalas
demeurent l'ducation et la sant. Le dveloppement de ces deux axes
est considr la suite de la presentation des politiques relatives la
population, au genre, la culture, la jeunesse et au movement syndi-
cal.




La dynamique dmographique est conditionne par le taux lev de
fcondit de la population, soit 4,4. Haiti est en effet le seul pays de
l'Amrique qui affiche un taux de prvalence contraceptive de 25% ct
d'un taux de mortality infantile de 400 pour mille naissances vivantes.
Fanmi Lavalas est certain que bon nombre de ces naissances ne sont
pas' dsires' c'est--dire qu'elles ne sont pas planifies en function des
moyens objectifs des parents.
La politique de population de l'Organisation visera augmenter l'esp-
rance de vie, promouvoir la fcondit dsire (dans le sens dfini plus
haut) et garantir l'exercice responsible du droit reproductif. A cet effet,
l'Organisation interviendra aux niveaux: suivants:
la protection de la vie
la sant de la reproduction
le droit reproductif
la migration.
La protection de la vie.- La pauvret et ses tares fauchent chaque
jour de nombreuses vies hatiennes. Fanmi Lavalas prendra toutes les
dispositions qui s'imposent afin que la vie des enfants, des jeunes et des
adults soit protge. Les actions suivantes seront, entire autres, entrepri-
ses:
enforcement des programmes de survive de l'enfant;
intensification de la lutte contre les maladies sexuellement transmissi-
bles, le SIDA en particulier;
satisfaction des besoins en matire d'eau potable et d'assainissement
du milieu;
enforcement de l'information en matire de sant.
La sant de la reproduction. L'augmentation rapide de la population


peut avoir des effects non souhaites sur la croissance conomi-
que projete pour les prochaines annes. Les femmes hatiennes
en donnant naissance 4,8 enfants en moyenne tmoignent de
leur non accs ou de leur accs trs limit aux contraceptifs.
Fanmi Lavalas interviendra dans ce domaine par:
une plus large accessibility gographique des diffrents grou-
pes d'ge aux mthodes contraceptives;
l'extension et le enforcement des services facilitant le droit
d'accs des femmes une maternit sans risque et aux soins
obsttricaux d'urgence;
l'information massive en vue de la promotion de la sexuality
responsible;
Le droit reproductif. L'Organisaation garantira le droit de
tout citoyen de dcider en toute libert de sa progniture, de
l'intervalle entire les naissances des enfants et de son droit la
contraception.
Dans cette optique, Fanmi Lavalas prendra les measures suivan-
tes:
le enforcement des programmes existants de lutte contre la
violence sexuelle, l'exploitation et le traffic du sexe;
l'information massive en vue d'une sexuality sans risque;
l'ducation de la communaut en matire de population;
la sensibilisation des hommes une parent responsible.
La migration. Les travailleurs haltiens sont apprcis dans toute
l'Amrique et aussi ailleurs dans le monde, pour leur trs grande
capacity productive. C'est un advantage que l'Etat doit mettre en
valeur dans ses changes avec les employers internes comme
avec les reprsentants des pays de destination des expatris ha-
tiens.
La politique de Fanmi Lavalas en matire de migration vise es-
sentiellement mettre l'accent sur l'amlioration des conditions qui
entretiennent les dplacment massifs de la population et maxi-
miser les potentiels d'change et de rentabilit des courants mi-
gratoires.
Aussi, l'Organisation dans le cadre de son plan de dveloppe-
ment conomique et en collaboration avec les Collectivits territo-
riales des zones frontalires, travaillera en vue de la creation d'un
grand nombre d'emplois dans ces zones (travaux d'entretien des
routes inter communales, construction d'coles, de centres de
sant, production grande chelle des products agricoles, installa-
tion de zones branches, et autres). Elle s'attaquera l'migration
clandestine en mettant en oeuvre une approche de migration s-
lective don't les conditions front l'objet d'accords bilatraux.
Les measures incitatives visant encourager la dcentralisation
de l'investissement contribueront aussi faciliter l'atteinte de cet
objectif.



Fanmi Lavalas travaillera au progrs juridique, matriel et intel-
lectuel de la femme hatienne, poto mitan de la nation. En
effet, les strategies dfinies dans le present programme tiennent
toutes compete du rle fundamental des femmes dans la lutte
contre la pauvret, de leur poids dans le secteur informel, de leur


Organisation Fanmi Lavalas Novembre 2000 Programme Economique et Social 2001-2006







Mercredi 29 Novembre 2000
U1,+t; A An l,-.h Vnl YTV Nn Td4


ran, ta.. IVXGrflS'VUI %LYIN


Page 9


I FANMI LAVALAS


bas salaires, de leurs charges familiales, etc. L'Organisation ciblera,
prioritairement mais non exclusivement, les femmes des couches dfavo-
rises, dans ses actions visant rduire la violence et l'exploitation
sexuelles, les maladies infectueuses, l'analphabtisme, la dcapitalisation
par le credit et autres.
Fanmi Lavalas, par le canal de la structure charge de la condition fmi-
nine, luttera contre le chantage et l'abus sexuels don't sont victims des
adolescents l'cole ou aileurs Elle adressera aussi le problme de
l'abandon scolaire des filles en octroyant celles don't les parents font face
de trs graves difficults conomiques et qui ont fait montre de leur
capacity d'exceller dans leurs apprentissages scolaires, des bourses d'tu-
des de niveau fundamental, secondaire ou universitaire.
Sur le plan politique, l'Organisation s'engagera rsolument dans la voix
d'une significative participation des femmes aux affaires du pays, respec-
tant en cela l'esprit de l'article 50 de sa charte. Les lois contraires cette
vision seront amendes par le Parlement tout au course du quinquennat.
L'Organisation accordera une place de choix aux questions relatives
l'enfance. Elle prendra aussi les dispositions ncessaires afin que la Con-
vention sur les droits de l'enfant, dj ratifie, soit mise graduellement en
application. Une importance toute spciale sera accorde l'pineuse ques-
tion des enfants vivant en domesticit. Une enqute national sera me-
ne en vue de les dnombrer, d'valuer leur situation et de faciliter leur
accs aux soins de sant et l'ducation .






En Haiti, 28 % de la po-
pulation est ge de5l 30
ans. Ces jeunes constituent
la grande masse des 70 % / c
de chmeurs qui revendi-
quent leur manire, la
moindre occasion, leur droit
une vie digne caractrise
par l'accs la sant,
l'ducation et un emploi
justement rmunr.
L'intervention de l'Organi-
sation auprs des jeunes se
fera partir des axes sui-
vants:
Les activits de jeunesse
Les activits sportives
Les conditions socio-co-
nomiques.

Les activits de e i
jeunesse
L'Organisation est convaincue qu'il y a chez les jeunes des communes
et des sections communales des capacits d'organisation et d'animation
qui peuvent tre facilement mobilises. Aussi, l'Organisation les encoura-
gera mieux structure leurs associations, en crer l o cela est
ncessaire et adopter un mode de fonctionnement rgi par des rgles
modernes Ces associations qui s'implanteront travers tout le pays
seront des lieux o les jeunes apprendront plus aisment, en quipe,
l'exercice des responsabilits, la pratique de la dmocratie et le sens de la
solidarity. Les activits visant plus particulirement l'environnement, l'al-
phabtisation, et le civisme seront appuyes.

Les activits sportives
Depuis 1980, le curriculum de I'Ecole Fondamentale prvoit l'enseigne-
ment de l'ducation physique et sportive ce, pendant les huit annes que
comporte ce niveau d'tudes. Malheureusement, aujourd'hui encore, le
sport est pratiquement absent des coles. Les quelques coles qui l'ensei-
gnent rellement n'en font pas une matire obligatoire. Dans le plus grand
nombre d'coles prives ou publiques du pays, c'est la banalisation de ce
domaine de formation, voir mme son ignorance pure et simple qui est
constat. Le sport scolaire (sport de masse), sera un des important
dossiers que la Secrtairerie d'Etat la Jeunesse et aux Sports devra,
avec l'appui du Ministre de l'Education Nationale, mener bien. Il y va en


effet, non seulement de l'enseignement d'une discipline fondamentale,
mais aussi de la creation d'un grand nombre d'emplois l'chelle national.
Le recrutement d'un ou de deux moniteurs par cole sera, terme, un
des objectifs que l'Organisation atteindra.
En partenariat avec le Comit Olympique Hatien, les Fdrations sporti-
ves nationals, les Ligues et Clubs sportifs, le secteur priv des affaires et
instances sportives internationales, le sport de haut niveau recevra toute
l'attention de l'Organisation.

Les conditions socio-conomiques
L'Organisation travaillera en vue d'une amlioration sensible de la situa-
tion conomique et social des jeunes. Le sous-emploi qui les touche est
l'un des plus problmes les plus cruciaux qui se posent la socit haitienne.
En partenariat avec les collectivits territoriales, le secteur priv, le monde
associatif, l'Organisaation mettra sur pied un plan d'insertion de jeunes de
milieux dfavoriss dans la vie active. Par ce plan d'insertion, des milliers
de jeunes pourront acqurir une experience ncessaire, apprendre la va-
leur et la dignit du travail. Dans ce but, de concert avec la structure
charge de la formation professionnelle, des programmes spciaux de
formation de court dure seront mis sur pied court et moyen terms.





Haiti a occup et occupe dans la region et dans le monde, une place
important dans les domaines des arts plastiques et de la scne, de
l'artisanat, de la musique et de la littrature. Le patrimoine du pays, cons-
titu de sites divers, de monuments historiques et de lieux qui ont acquis
., leur valeur de 1804 nos
jours, contribute l'enrichis-
sement cultural de I'huma-
nit. Malgr son trs bas
taux d'alphabtisme, 45%,
Hati est l'un des plus dy-
namiques pays francopho-
nes en matire de produc-
tion du livre. Les deux lan-
gues du pays ainsi que le
.vodou, constituent des si-
gnes forts de la capacity de
ce people se librer des
changes et aller vers les
sommets de la creation. Vu
son importance, un tel sec-
teur recevra toute l'atten-
tion de l'Organisation.
Il est not cependant,
l'absence d'une structura-
tion relle du secteur, la
dgradation du patrimoine
et sa non gestion, la dva-
lorisation des productions artistiques et le non encadrement des cra-
teurs. L'Organisation article sa politique du le secteur autour des axes
suivants:
1. La redfinition de la mission et des objectifs des organismes autono-
mes;
2. La conservation, la protection et la valorisation du patrimoine et des
traditions culturelles;
3. L'amlioration de la quality de la production des arts plastiques et de la
scne;
4. La dmocratisation des nouvelles technologies de l'information;
5. L'appui la creation et la revalorisation du march de l'art,
6. La production audiovisuelle et la diffusion littraire.

La redfinition de la mission et des objectifs
des organismes autonomes
Du Ministre de la Culture dependent actuellement les organisms sui-
vants: la Tlvision national, la Radio national, le Thtre national, les
Archives nationals, la Bibliothque national, le Muse national, les Pres-
ses nationales.... Ces diffrents instruments devraient, par des strategies
adquates, mettre la culture ou la mmoire collective la porte des
citoyens. Ce qui tarde encore tre observ.


Organisation Fanmi Lavalas Novembre 2000 Programme Economique et Social 2001-2006






Page 10


I INSERTION


Mercredi 29 Novembre 2000
Tl*i i p vi- ii Y-l. -1 VTXr'XT- A'I


Fanmi Lavalas procdera un tat des lieux de ces organismes afin
d'aboutir leur rorganisation, la redfinition de leur mission et de leurs
objectifs. Elle leur fournira, les moyens ncessaires la ralisation des
programmeset actions jugs pertinent et fondamentaux la promotion
de la culture haitienne.

La conservation du patrimoine
L'Organisation mettra l'accent sur le patrimoine et les traditions culturel-
les par les actions suivantes:
la restauration des monuments,
l'appui la creation de muses rgionaux,
le enforcement des muses existants,
la rehabilitation, en partenariat, des maisons et des quarters dclars
patrimoine national,
la presentation au Parlement de projects de lois visant protger et
sauvegarder le patrimoine national,
l'identification et la promotion au niveau des rgions, en partenariat
avec les ministres concerns, des spcificits linguistiques, culinaires, reli-
gieuses, carnavalesques, ludiques, etc

L'amlioration des productions artistiques
La baisse de la quality de la peinture et de la sculpture hatiennes est
vidente depuis plus d'une dcennie. Il en est de mme de la danse et de
la musique. En ce qui a trait au thtre, on observe une multiplicit de
petites troupes sporadiques au niveau des rgions. L'Organisation est cer-
taine que le manque de formation des praticiens de ce domaine et des
citoyens en gnral, est la premiere cause de la dvalorisation des produc-
tions artistiques hatiennes. Aussi elle s'engage :
Repenser la structure d'organisation et le niveau de formation fourni
par I'ENARTS;
Impliquer les structures concernes dans une vaste champagne natio-.
nale de diffusion de connaissances culturelles et artistiques de base au
niveau des coles, des organismes publics et privs;
Assurer la promotion permanent, au niveau des mdias d'Etat, de la
production culturelle haitienne;
Valoriser et promouvoir la production artistique en mettant profit les
mdias d'Etat;
Organiser, en partenariat avec les collectivits territoriales, des exposi-
tions, des biennales, des concourse et autres manifestations de ce type
afin de diffuser les critres de quality artistique au sein d'une large couche
de la population;
Prsenter au Parlement un texte de loi relatif la proprit intellectuelle
et artistique;
Impliquer le systme judiciaire dans la lutte contre toutes les formes
de faux et les faussaires.


La dmocratisation des nouvelles technologies
de l'information
La dmocratisation des moyens de production et l'limination des condi-
tions qui encouragent l'exclusion et la marginalization dans une perspective
de mobilisation pour le dveloppement, rendent ncessaires la coordina-
tion des organisms d'Etat oeuvrant dans le domaine de l'information et
de la communication. Il s'agira pour l'Etat central, appuy par les collecti-
vits, d'aller vers le citoyen en vue de l'impliquer dans toutes les phases
de la mise en ouvre de son programme d'action. Les organisms privs
but non lucratif seront aussi impliqus dans cette stratgie visant : a)
informer et former les citoyens des sections communales et des com-
munes de leurs droits et devoirs constitutionnels et, b) participer
l'ducation civique, conomique, culturelle et social de tous, c) dvelop-
per le sentiment d'appartenance et le devoir de solidarity chez l'Haitien
quelle soit la couche social laquelle il appartient.
Par cette structure de coordination, l'Organisation mettra sur pied un
programme d'appui aux organisms socio-culturels intresss explorer
les avenues des nouvelles technologies de information et de la communi-
cation.

L'appui la creation
et la revalorisation du march de l'art
Le march de l'art, sous-secteur relativement opaque actuellement,
fera l'objet d'une tude, au course de la premiere anne du quinquennat. Il
imported en effet d'apprcier les categories de march en function des


diffrents types de products en circulation. L'art tant un placement au
mme titre que les actions en bourse, il est du devoir de l'Etat de mieux
connatre les investisseurs aussi bien que les vendeurs. Sans cette con-
naissance, aucune action de regulation ne pourra tre envisage. L'Orga-
nisation travaillera, atteindre, terme, cet objectif de contle.
L'Organisation octroira des bourses aus jeunes artistes de talents sur
base de leur dynamisme et de la valeur de leurs productions. Les interven-
tions des paarticuliers dans ce domaine (mcnes ou simple amateurs),
seront reconnues et valorises par l'Etat.

La production audio-visuelle et littraire
La production littraire haitienne est, toute proportion garde, relative-
ment important pour un pays fort taux d'analphabtisme. Haiti est en
effet l'un des pays les plus actifs de la francophonie dans ce domaine. Il
reste cependant que les canaux tels que l'dition et la distribution doivent
tre encadrs afin de faciliter la vente des products haitiens. Dans cet
objectif, l'Organisation appuira le ministre de la Culture dans des activits
de ce type. La production audio-visuelle, compete tenu de la place que les
vidos clips occupent dans la diffusion de la musique dans les chaines
de tlvision haitiennes, sera mise contribution par l'Organisation dans sa
stratgie de valorisation de la culture haitienne.




Les travailleurs hatiens, dans la grande majority des cas, ne militent
pas dans une organisation syndicale. Les gouvernements rpressifs qui
ont maintenu le pouvoir en Hati ou qui s'y sont succd pendant de
multiples dcennies, au course du XXe sicle sont, en trs grande parties, la
cause de cet tat de fait. Cependant, aujourd'hui, de nombreux salaries
exercent pleinement leur droit la syndicalisation.
Pour l'Organisation Fanmi Lavalas, la libert syndicale est un principle qui
ne peut tre soumis aucune contrainte pralable. Le travailleur n'a pas
d'autorisation recevoir de son employer pour s'affilier une organisa-
tion syndicale ou pour en crer une, avec un group de collgues ou de
camarades. Il est seul matre de son choix d'affiliation ou de non-affiliation
syndicale. Pour l'Organisation, l'exercice de ce droit constitutionnel ne sau-
rait avoir une quelconque consequence sur le maintien du travailleur son
poste.
Un syndicate, quand il joue pleinement son rle, quand il tient compete des
intrts des plus faibles tout en defendant ceux de ses membres (comme
par example, le maintien d'un service d'urgence efficace en cas de grve
dans un hpital), quand il se structure tant administrativement que finan-
cirement, devient au sein de l'organisation et de la nation, un organe
d'exprimentation et de consolidation des pratiques dmocratiques Toute-
fois, cette pratique dmocratique, exige un certain niveau d'information et
de formation des membres, la philosophie et au fonctionnement de ce
type de regroupement. L'Organisation apportera, dans cet objectif, son
appui au dveloppement et la mise en oeuvre de programmes de for-
mation dfinis en partenariat.
Les Conventions relatives la libert syndicale signes par Hati, ne
sont que relativement appliques. Fanmi Lavalas travaillera en vue de la
diffusion des terms de ces Conventions. Les failles et les incohrences
de l'actuel Code du travail seront dbattues avec les organizations syndi-
cales. Un ensemble d'tudes sur des sujets tels que: le droit de grve, le
droit la ngociation collective, la discrimination sexuelle dans l'emploi,
les avantages sociaux, etc., seront menes au course du quinquennat,
afin de concrtiser de faon rigoureuse les amendments au aux lois
existantes.
Dans le but de protger, court et moyen terms, les organizations
syndicales des fluctuations que cause ncessairement tout changement
au niveau de l'environnement conomique, Fanmi Lavalas amnera, par le
dialogue et la diffusion d'informations spcifiques, une meilleure compr-
hension de la situation macro-conomique, par les syndiqus et leurs or-
ganisations.
Enfin, l'Organisation rpliquera l'exprience de partenariat dynamique
ralise au niveau du transport en commun entire l'Etat hatien et une
organisation syndicale et qui a permits d'oprationaliser Service Plus. Les
secteurs prioritaires tels que la sant et l'ducation pourront aussi donner
lieu ce type de partenariat.


Organisation Fanmi Lavalas Novembre 2000 Programme Economique et Social 2001-2006


I ii<1imain en marcile Vol- XINV NYO 43








Mercredi 29 Novembre 2000
TT'_-_"_ "- l.1- T1 TT T17 KT Ai'2


Haiti en Marche i vol. Xlv NO 4J


Page il


SFANMI LAVALAS


EDUCATION


Politique
La politique ducative de l'Organisation met l'accent sur le dveloppe-
ment optimal de l'intelligence du jeune haitien, de sa capacity d'accder
aux savoir et savoir-faire du monde moderne, de les ragencer aux di-
mensions de ses talents afin de participer activement la reconstructionn
de son pays. Il parviendra ainsi ouvrir des champs indits o la richesse
individuelle et collective sera construite partir de la production de tous: du
jeune comme du vieux, de l'homme comme de la femme, du paysan
comme de l'artiste, de l'ouvrier comme du professionnel, de l'artisan comme
de l'industriel... Il s'agit donc d'une revalorisation total des multipes con-
naissances de l'humain haitien.
Cette revalorisaton passe par :
a. l'universalisation de l'accs des enfants de 6 12 ans l'cole
fondamentale, afin de reliever le taux net de scolarisation de 67 plus
de 90% d'ici l'an 2004;
b. le dveloppement, chez les jeunes, de la capacity de crer, de la
libert d'entreprendre, du got de produire et de poursuivre le plus loin
possible la formation de base acquise l'cole fondamentale, dans un
domaine technique, professionnel, scientifique ou artistique
c. la participation de tous au relvement du niveau d'ducation des
couches dfavorises de la nation et la promotion d'une culture de
paix et de tolrence.
Fanmi Lavalas orientera les actions du secteur Education partir du
Plan National d'Education et de Formation, document de reference labor
par le Ministre de l'Education Nationale et don't les axes sont rappels ci-
dessous:
1. L'amlioration de la quality de l'ducation qui devra s'effectuer en
mettant l'accent sur les dterminants tels que: le niveau de qualification
des enseignants, l'valuation des apprentissages et les manuels scolaires.
2. L'augmentation de l'accs qui se ralisera par l'expansion de l'offre
d'ducation de base dans les zones urbaines et rurales dfavorises.
3. La reliance de la formation professionnelle et technique qui permettra
de rpondre aux besoins du march de l'emploi et de garantir la russite
du virage technologique.
4. Le enforcement des capacits de gestion et de planification du sec-
teur qui s'attachera l'implantation et la dcentralisation de la supervision
et de l'valuation des performances du systme ducatif.
L'Organisation s'engage impliquer des partenaires la mise en oeuvre
du Plan National d'Education et de Formation par la mise sur pied, au course
du deuxime trimestre de l'anne 2001, d'une commission national d'im-
plantation du Plan. Cette commission aura pour mission, d'identifier les
problmes majeurs auxquels sont confronts les partenaires du secteur
ducatif dans la mise en eouvre du Plan et de prsenter des recomman-
dations qui s'imposent. Une telle commission est d'autant plus important
que les changements prvus, voil maintenant vingt ans dans le cadre de
la Rforme de 1980, tardent encore voir le jour. C'est le cas, par exem-
ple, du nouveau secondaire de trois ans, de la gnralisation de l'enseigne-
ment du sport, de l'enseignement des activits productive et technologi-
ques (ITAP), de l'enseignement des activits artistiques.
L'Organisation aura le souci de dfinir un cadre spcifique de partenariat
avec le secteur priv de l'ducation qui assure actuellement 89% de la
demand. Ce partenariat privilgiera les oprateurs dcids participer
activement l'amlioration de la quality en Hati. Dans cette optique, une


nouvelle loi sur le fonctionnement des coles prives fondamentales et
secondaires sera prsente au Parlement pour fin de ratification. Cette
nouvelle loi permettra au Ministre de I'Education d'associer les directeurs
d'cole prive ses strategies pour atteindre la quality et l'excellence.

Principales actions du secteur
L'Organisation distingue deux categories d'actions au niveau du plan de
dveloppement du secteur : les actions prioritaires et les actions pertinen-
tes.
Les actions prioritaires du secteur.- Elles prennent en compete les
enfants d'ge scolaire et ciblent plus particulirement: l'infrastructure sco-
laire, la scolarisation universelle, I'implantation du nouveau secondaire, l'la-
boration de curricula, la sant-nutrition et la rentre scolaire.
1. L'infrastructure scolaire: L'Organisation, conformment sa vision,
construira ou amnagera une cole fondamentale dans chaque section
communale. Il s'agira de faire en sorte que, dans le cadre de ces interven-
tions, l'cole soit insre physiquement, fonctionnellement dans la com-
munaut qui la support: l'cole tant, pour Fanmi Lavalas, un lieu o
parents et enfants viennent pour s'duquer et s'instruire. Par consquent,
les parents seront parties prenante de toute construction ou de toute rha-
bilitation d'cole. Toute intervention dans une section communale en ma-
tire d'infrastructure scolaire ncessitera l'active participation de la com-
munaut et l'implication des lus locaux.
Le cot des interventions est estime 245.000.000 Gourdes.

2. La scolarisation universelle. La volont de l'Organisation Fanmi Lavalas
de parvenir la scolarisation universelle selon une approche graduelle
dans les annes 2000 est claire.
Pour y arriver, l'Organisation constituera, dans chaque arrondissement,
une Commission Rgionale de Scolarisation Universelle. Ces commissions
travaillant en synergie avec les structures concernes, appelleront la parti-
cipation technique, matrielle et financire accrue des citoyens conscientiss
de la socit civil, des industries, des commerants, des Hatiens du
Dixime Dpartement, des ONG, etc. Renforcer la solidarity hatienne sur
un point aussi fundamental pour l'avenir de la nation, est un des objectifs
et aussi un des moyens de Fanmi Lavalas dans le cadre de la mobilisation
pour reliever le niveau du capital human hatien en ce dbut du XXIe
sicle.
Des partenariats authentiques seront donc la base de ce programme
d'envergure, la fois ncessaire, complex et ardu. Ces partenariats ne
concerneront pas seulement les cooprateurs cits prcdemment,
mais aussi les Collectivits Territoriales, les parents, les directeurs d'cole
et les enseignants des secteurs public et priv. Ils seront les allis du
Ministre de l'Education Nationale et seront encourages s'impliquer tota-
lement, pendant au moins cinq ans conscutifs, la mise en ouvre de
cette operation.
Des measures visant abaisser les cots de scolarisation, et amliorer
la quality de l'ducation seront envisages. Certaines de ces measures
sont donnes ci-dessous :
a. reduction de la dure de la scolarit pour les enfants gs de 8 ans
et plus, leur entre l'cole;
b. abaissement du cot des manuels et des fournitures scolaires;
c. redfinition du rle de l'enseignant ;
d. recourse l'autodidaxie et aux techniques d'enseignement distance;
Les Confrences Mondiales sur l'Education pour Tous ont dja propo-
ses des measures de ce type.


Organisation Fanmi Lavalas Novembre 2000 Programme Economique et Social 2001-2006









Page 12


INSERTION


Mercredi 29 Novembre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 43


Un cot total de 562.903.000 Gourdes est prvu pour la ralisation
de ce programme qui empruntera la voie d'une stratgie graduelle. Ce-
pendant toutes les tches ncessaires la conduite de ce programme ne
sont pas comptabilises car un grand nombre d'entre elles seront ralises
par les partenaires intresss au bien-tre de l'enfant hatien.


ORGANISATION FANMI LAVALAS
Programme d'action 2001 2006 / Secteur Education
Enseignement fundamental le et 2e cycles / Scolarisation universelle
2001-2002 Cot 2002-2004 Cot 2004-2006 Cot TOTAL
(000 de G) (000 de G) (000 de G) Cot
(000 de G)
Ralisation de la Ralisation de 60.630
scolarisation uni- S : Ralisation de la scolarisation Nord : 50.873
verselle des 60u 60 la scolarisation universelle des 60.000 50.000
enfants gs de 6 raAnse universelle des Ouest enfants gs de Nord-Ouest 189.000
12 ans dans les et des enfants gs 189.000 6 12 ans dans 60.000 84.000
dpartements du ed de 6 12 ans Aibonite. les Nord-Est: 60.000
Centre, du Sud, 58ppes dans les 84.00 dpartements 8.400 60.000
de la Grand'Anse Centr dpartements du Nord, du 8.400
et des Nippes 50.000 de l'Artibonite Nord-Ouest, du
0.0 et de l'Ouest Nord-Est.

TOTAL 161.503 1273.000 128.400 562.903


Vu la complexity de ce programme, un bureau de coordination national
de suivi et d'encadrement sera cr au sein du Ministre de l'Education
national, pour sa mise en euvre.

3. L'laboration de curricula. Le curriculum de l'enseignement secondaire
rnov retiendra particulirement l'attention de l'Organisation qui veillera sa
finalisation et son experimentation avant octobre 2002. La gnralisation de
ce nouveau curriculum sera planifie en concertation avec les partenaires. En
ce qui a trait au curriculum de l'Ecole Fondamentale vieux de douze ans, il
sera corrig et actualis en function des nouveaux dfis reliever par l'cole
haitienne dans le cadre de la mobilisation pour I' dification d'une socit valo-
risant autant le travail manuel que le travail intellectual, course du XXIe sicle
Le cot de cette activity est estim 66.500.000 de Gourdes.



ORGANISATION FANMI LAVALAS
Programme d'action 2001 2006 / Secteur Education
Axe Stratgique: Implantation du nouveau secondaire
/ Curiculum Enseignement secondaire
co cCot TOTAL
2001-2002 o(0 t 2002-2004 0 de G 2004-2006 (000 de G) cot
(00de G) 000 de G) (000 de G)
Dveloppement du
curriculum du nouveau
secon-daire
Experimentation du 2.000 2.000
curriculum du nouveau
secondaire dans 20
tablisse-ments
d'enseigne-ment
rorganiss cet effet et
rpartis travers le pays.
Finalisation du curriculum Vulgarisation du Application du
du nou-veau secondaire curriculum du nou- curriculum du
Application du curriculum veau secondaire nouveau secondaire
du nou -veau secondaire Mise en place des
dans tous les lyces du 5.000 measures devant 2500 29.5000
pays faciliter l'accs au
nouveau secondaire 22.000
M de 75 %des lves
qui y sont admis.
Rorganisation des
lyces en fonc-tion
des exigences du 20.000 20.000
curriculum du nou-
veau secondaire.
TOTAL 22.000 -22.500 22.000 66.500



5- La Formation des enseignants. Assise fondamentale de l'axiologie
-et de la pratique ducative, la formation des enseignants bnficiera de
toute l'attention de Fanmi Lavalas. L'Etat a pour devoir de recruter des
enseignants qualifis et stimuler ceux dj en service se former de
faon permanent. Fanmi Lavalas oeuvrera pour une formation
conscientisante, professionnelle et disciplinaire des enseignants. Cette for-
mation se ralisera en prsentielle ou distance. Elle n'ignorera pas
l'autodidaxie avec, toutefois, une possibility de certification par module.
Les institutions crdibles du secteur priv participeront la ralisation de
ces actions de formation dans la measure o elles offrent un advantage
comparatif rel. Des strategies seront tudies avec les partenaires afin
que les enseignants n'ayant pas le profile de base requis pour tre admis
.jecole normal, ne soient pas mis de cot mais forms dans le cadre d'un
plan conjointement labor par les deux secteurs. L'valuation profession-
nelle et disciplinaire de ces enseignants dterminera leur niveau d'interven-
tion dans le systme ducatif.
Les enseignants des niveaux fundamental et secondaire seront particu-
iirement viss par ces formations values 159.800.000 de Gourdes.


ORGANISATION FANMI LAVALAS
Programme d'action 2001 2006 / Secteur Education
Axe Stratgique: Formation des enseignants
/ Enseignement fundamental de 1e et 2e cycles
2001-2002 Cot 2002-2004 Cot 2004-2006 Cot TOTAL
(000 (000 de (000 de Cot
de G) G) G) (000 de
G)
Identification des
besoins en formation 3000 3.000
par dpartement
Definition d'un Rgulation et Rgulation et
programme minimum enforcement des enforcement
de formation pour les institutions de des Institutions
enseignants des deux 30 formation des 6.0 de formation 26.300
premiers cycles dans dpartements de 00 dans tous les 20.000
les disciplines de 'Artibonite, du Sud, dpartements
base de la Grand'Anse et
des Nippes
Elaboration d'un
document
d'orientation en 200 200
matire de formation
des matres
IL.1.3 Formation des Rgulation et
enseignants de 1 e et enforcement des
2 cycles selon le 76.000 institutions de for- 2.000 78.000
programme minimum nation du dparte-
dfini (38.000 ment du Centre.
enseignants)
e______e79.500 8.000 20.000 107.500


ORGANISATION FANMI LAVALAS
Programme d'action 2001 2006 I Secteur Education
Axe Stratgique: Formation des enseignants / Enseignement secondaire
Cot 2002-2004 Cot 2004-2006 Cot TOTAL
2 1 (000 de (000 de G) (000 de Cot
m G) G) (000 de
2002 G)



Identification Ralisation de la
des besoins en formation des
formation par 2.000 en-seignants du 13.000 15.000
dpartement. secteur public du
niveau
secondaire
Elaboration et Mise en place Formation de
mise jour de la d'un systme 75%
politique de d'appui d'enseignants
formation des technique la du secondaire
enseignants du 300 formation des 3.000 avec un niveau 23.300
secondaire 0 enseignants du de formation 20.000
secteur priv suprieure en
education
secondaire ou
l'quivalent
Definition d'un Rgulation et
programme enforcement
mini-mum de des institutions
formation pour suprieures de
les enseignants 1.000 formation 10.000 11.000
du secondaire
dans les
disciplines de
base
Mise en place d'
un systme d'
appui technique 3.000 3.000
la formation
des enseignants
du secteur priv
TOTAL 6.300 26.000 -20.000 52.300



6- Les programmes de sant-nutrition et de rentre scolaire. L'Orga-
nisation facilitera l'accs des coliers de l'Enseignement fundamental ces
programmes. Toutefois leur modalit d'excution sera rvalue. Il ne
s'agira plus, en effet, de fournir gratuitement ces types d'appui aux co-
liers. La participation de leurs parents en nature ou en espce (aussi
minime soit-elle), sera un principle de base de ces programmes don't le
cot est estim 5.365.000.000 Gourdes.
L'Organisation retient un programme de sant et de nutrition parce
qu'elle sait que les enfants scolariss affects la fois par la malnutrition
et des problmes de sant russissent moins l'cole, qu'ils frquentent
d'ailleurs.de faon trs irrgulire. Le taux lev d'abandon scolaire peut
tre considr comme un effet de la misre dans laquelle vit la plus grande
parties de la population. La mise disposition des coliers de l'cole fonda-
mentale, d'un repas constitu de products agricoles hatiens, riches en
vitamin A, en iode et en fer permettra d'amliorer leur nutrition et leur
sant. Des programmes d'information massive visant faire voluer cer-
taines pratiques de la population en matire de sant et de nutrition,
viendront reliever le niveau de connaissances de tous.
Les fonds mobiliser sont considrables, certes. Cependant, la misre
dans laquelle vivent les enfants des couches dfavorises est telle que si
l'cole ne prend pas charge au moins un repas en dbut de matine,
pendant les jours de classes, si elle ne leur fournit pas la rente scolaire
les manuels et fournitures ncessaires, le taux d' abandon scolaire conti-


Organisation Fanmi Lavalas Novembre 2000 Programme Economique et Social 2001-2006


i









Mercredi 29 Novembre 2000
Harti on Marrhe Vnl XIV Nn 43


Page 13


I FANMI LAVALAS


nuera d'augmenter et invitablement celui de l'analphabtisme.

L'Organisation rentabilisera ces investissements en faisant en sorte que
chaque gourde dpense dans la ralisation de ces programmes contribute
renforcer l'effort de production national et crer des emplois dans les
communes et sections communales du pays. Dans cet esprit, des coop-
ratives de restauration seront invites prparer ces repas pour les co-
les du programme.
Programme d'action 2001 2006 / Secteur Education
Sant et Nutrition des lves
Cot Cot Cot TOTAL
Cot Cot)
2001-2002 (000 de 2002-2004 (000 de 2004-2006 (000 de G) Cot
G) G) (000 de
G)G)G)
Mise en Mise en place du Mise en place
Place du Programme du
Programme de de Sant Programme de 2.000.000
Sant et de et de nutrition sant
Nutrition dans toutes les et de nutrition
dans toutes les 22.000 coles ationales 121.000 dans toutes 2.143.000
coles des dpt. du Sud, les
nationals de la coles
du dp. du Grand'Anse national
Centre et des s de
Nippes tous les
dpartements ____
22.000 121.000 2.000.000
Dotation Dotation des Dotation
des lves lves de 1e des
de le et de et de 2e lves de
2e cycles cycles en le et de 320.000
en 320.000 fournitures 320.000. 2e cycles 960.000
fournitures scolaires en
scolaires fournitur
es
scolaires
Dotation des Dotation des Dotation
lves de lves de 1e des
le et de 2' et de 2e lves de
cycles en 544.000 cycles en 864.000 et de 854.000 2.262.000
manuels manuels 2' cycles
scolaires scolaires en
manuels
scolaires
TOTAL 864.000 1.184.000 1.174.000 3.222.000


Distribution des investissements de l'Education
par activity


1
4%


Les actionspertinentes. Ces actions sont ncessaires au bon fonc-
tionnement du systme ducatif car elles visent la quality de l'ducation.
Elles se raliseront avec un certain dcalage dans le temps par rapport
aux actions prioritaires afin de faciliter la mise en route du programme de
scolarisation universelle. L'Organisation encouragera paralllement les di-
recteurs des coles prives et publiques mettre l'accent sur la quality en
ayant recours des moyens peu coteux (formation distance, sminai-
res sur place, etc.).

Au course du quinquennat, en function des moyens disponibles, l'Organi-
sation mettra en oeuvre, en premier lieu, les actions relatives l'valuation
des apprentissages, au suivi des classes ainsi qu'au troisime cycle. En
second lieu, elle envisagera celles lies la petite enfance.

Le cot de chacune des activits classes sous cette rubrique, est
indiqu ci-dessous en millions de gourdes:

pour le 3e cycle de l'Enseignement fundamental: 6.886,8
pour le suivi des coles et l'valuation des apprentissages: 341, 3
pour la petite enfance: 319, 5.


La formation professionnelle
D'ici l'an 2003, Fanmi Lavalas engagera les actions qui permettront,
moyen et long terms, de crer de nombreux emplois aussi bien dans
les secteurs productifs traditionnels que dans ceux dits de haute technolo-
gie. En ce sens, il convient rapidement de revoir le systme actuel de
formation professionnelle don't l'inefficacit n'a d'gal que son inadaptation
au dfi de la socit moderne que Fanmi Lavalas veut construire.

L'ducation professionnelle est un des moyens par lesquels Fanmi Lavalas
compete raliser son objectifd'augmentation de la productivity. La popula-
tion active haitienne est estime 3.2 millions. De ce nombre plus de 75%


n'a reu aucune formation de base. Ainsi, l'Organisation travaillera la
modernisation de la structure de conception de la formation profession-
nelle en renforant la capacity de gestion du secteur par la mise sur pied
du Conseil National de Formation Professionnelle, selon la proposition faite
par le Ministre de l'ducation Nationale. Ce Conseil regroupera des repr-
sentants des secteurs public, priv et associatif. Plusieurs ministres en
seront membres actifs: les Affaires Sociales, I'Agriculture, le Commerce et
l'Industrie, les TPTPC, le Tourisme et l'Education. Sur le plan stratgique,
ce Conseil sera responsible des orientations du systme hatien de forma-
tion professionnelle.
Fanmi Lavalas convoquera, au course des trois premiers mois de l'anne
2001, tous les organisms publics et privs concerns, afin de dtermi-
ner avec eux, les meilleures strategies d'implantation graduelle d' coles
professionnelles dans les zones fort potential conomique.
La formation professionnelle exige des fonds important. L'Etat et le
secteur priv conjugueront leurs efforts pour la mise en oeuvre d'un vrai
chantier national d'apprentissage. Car il s'agit de doter le pays d'un nom-
bre significatif d'ouvriers qualifis et de cadres moyens capable de per-
mettre aux hommes et aux femmes d'affaires d'aller chercher, au niveau'
regional ou mondial, des contracts d'oprations forte valeur ajoute en
vue de la production de services et de biens de haute quality.
ORGANISATION FANMI LAVALAS
Programme d'action 2001 2006 / Secteur Education
Axe Stratgique: Formation professionnelle et technique
/ Politique du secteur

2001-2002 Cot 2002-2004 Cot 2004-2006 Cot TOTAL
(000 de (000 (000 Cot
G) de G) de G) (000 de
G)
Definition d'une Vulgarisation de la
politique en politique et du
matire de curriculum de la for- 2.50
formation nation profession- .
professionnelle et nelle et technique
technique
Dveloppement du Rorganisation et Mise e n place des
curriculum de la enforcement des measures devant
formation tablissements faciliter l'accs la
profession-nelle et publics de formation formation
technique. professionnelle et professionnelle et
3.000 technique 34.000 technique des 50 .77.000
S% d'lves
provenant des 40.000
families
dfavorises qui y
sont orients.
Exprimenta-tion
du curriculum de la Application du
formation profes curriculum de la for-
sionnelle et tec hni- mation profession-
que dans 20 15.000 nelle dans tous les 15.000
tablis-sements tablissements pu-
rorganiss cet blics rorganiss
effet et rpartis cet effet
travers le pays.
TOTAL 18.300 51.500 40.000 109.800

Engagements en pourcentage des resources programmes pour les
enseignements : fundamental, secondaire et professionnel
Priode 2001-2006


Fondamentale (le et 2e
cycles)
43.91%
L


Fondamentale (3e cycle)
8.61%


Formation professionnelle
1.89%


Secondaire
2.64%


Dans ce dernier graphe est indiqu en pourcentage, l'investissement
programm pour les niveaux d'enseignement viss par ce programme de
l'Organisation et ce, sans distinction de categories d'activits. Sous la rubri-
que "Fondamentale le et 2e cycles" sont regroupes les activits suivan-
tes: la scolarisation universelle, la formation des enseignants, le suivi des
classes, l'valuation des apprentissages, la revision du curriculum, les pro-
grammes de sant-nutrition et de rentre scolaire.

L'enseignement suprieur et universitaire
L'objectif de Fanmi Lavalas est de faciliter l'accs de l'tudiant hatien
un enseignement suprieur de quality, comparable celui des institutions
universitaires de la region. L'Organisation est cependant consciente de la
quality extrmement faible de la formation dispense dans la plupart des
centres universitaires et d'enseignement suprieur d'Hati. Aussi, elle sti-
mulera les institutions publiques et prives se moderniser, reliever le


Organisation Fanmi Lavalas Novembre 2000 Programme Economique et Social 2001-2006


1. Construction d'coles
fondamentales
2. Scolarisation universelle
3. Elaboration de curricula
4. Formation des enseignants
5. Programmes de sant-nutrition
6. Rentre scolaire


Elkliti ru lial;UGVUI li YLIU. 1








Page 14


I INSERTION I


Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 43


profile du personnel enseignant, dvelopper des partenariats avec les
universits de la region en vue de raliser des activits ducatives ou des
programmes conjoints.
L'Organisation apportera son appui au rectorat de l'Universit d'Etat d'Hati
afin qu'il prsente au Parlement un project de loi sur l'autonomie de cette
institution d'Etat. Elle mettra sa disposition les moyens ncessaires la
ralisation de ses tches constitutionnelles de validation et de reconnais-
sance du fonctionnement des institutions d'enseignement suprieur priv
du pays. Paralllement, elle appuiera le Ministre de l'Education Nationale
dans sa mission d'assurer le bon fonctionnement des institutions prives
et la quality de formation offerte par lesdites institutions. Un project de loi
sur le fonctionnement de ces institutions sera labor par le Ministre,
discut avec les partenaires et remis au Parlement au course de l'an 2002
pour ratification.


Politique
Investir dans l'humain c'est avant tout respecter l'un des droits fonda-
mentaux de l'humain: son droit l'ducation. Quand le rendez-vous avec
l'cole formelle a t rat, l'Etat doit offrir tout citoyen la possibility de se
former en l'intgrant dans un programme d'alphabetisation et de post-
alphabtisation fonctionnelle et conscientisante. L'alphabtis deviendra un
agent de dveloppement et un militant de la dmocratie.
La politique de l'Organisation vise permettre au citoyen non scolaris,
g plus particulirement de 15 45 ans de participer activement la
construction de la nouvelle socit haitienne garantissant gnralement
tous, le plein exercise de leurs droits constitutionnels et, aux citoyens
dfavoriss, un encadrement soutenu conduisant leur panouissement
propre. Aussi, une telle politique conduira l'alphabtis : a) matriser les
-capacits ncessaires sa participation active au dveleppement cono-
mique et social de sa communaut et, b) exercer avec le maximum de
clairvoyance, son rle de citoyen responsible, conscient de la tche
accomplir pour sortir le pays du sous-developppement chronique qui le
caaractrise.
Dans cet ordre d'ides, l'objectif de l'Organisation Fanmi Lavalas est de
faire passer le taux de l'analphabtisme de 55% actuellement 35% en
2004 et 20% d'ici 2006. Cet effort sera accompagn d'une consolidation
des savoir et savoir-faire acquis par les apprenants. Par des partenariats
originaux entire l'Etat et les groups organiss ou institutions tels que: les
groups de base, les organizations socio-professionnelles, les collectivites
territoriales, les coles et les universits, les resources humaines et finan-
cires seront mobilises afin d'atteindre l'objectif fix. L'alphabtisation de
notre people ne peut tre qu'une entreprise collective et national.
Dans l'ensemble, il convient de renforcer le capital human du pays pour
une participation intgrale la vie social et conomique des bnficiaires
directs de ce programme. De faon plus specifique, I'Organisation Fanmi
Lavalas poursuivra les objectifs suivants:
a. recenser les analphabtes dans toutes les villes et sections commu-
nales du pays,
b. identifier tous les oprateurs du secteur et coordonner leurs interven-
tions;
c. construire dans le respect des strategies de l'Etat rgulateur qu'elle
desire instaurer, un partenariat actif avec les institutions et groups oeuvrant
dans le secteur.
d. raliser, avec les partenaires, un programme national d'alphabtisa-
tion ;
e. veiller l'application d'une politique d'amnagement linguistique coh-
rente qui fait du crole, paralllement au franais, la langue de l'administra-


tion, de l'ducation, de la justice,.des mdias.
L'alphabtisation exige une mobilisation de tous le citoyens de la nation
et plus particulirement des jeunes. Fanmi Lavalas, sur la base d'un project
de loi qui sera prsent au Parlement, impliquera tous les jeunes du
niveau secondaire, plus particulirement ceux troisime et de second,
participer la lutte contre ce flau. A cet effet, un course obligatoire d'du-
cation la citoyennet sera introduit dans le curriculum de l'enseignement
secondaire. Le travail pratique de ce course consistera en enseignement de
la lecture et de l'criture dans des centres d'alphabtisation (niveau 1
d'alpha). Un certificate sera dlivr aux jeunes par la SEA la fin du course
et sera rclam, par le Ministre de l'Education Nationale au moment de
leur inscription aux examens du baccalaurat.

Principale action du secteur
Le secteur a retenu, pour principal action au course des cinq prochaines
annes, un programme national d'alphabtisation et de post-alphabtisa-
tion, estim : 1,266,593,000 de gourdes.


ORGANISATION FANMI LAVALAS
Programme d'action 2001 2006 / Alphabtisation


Axe Stratgiques:


Alpha et post-alphabtisation d'une dure de 3 ans
par groups de dpartements


Distribution des resources d'investissements
pour le Programme National d'Alphabtisation
GRAND'ANSE


CENTRE ET SUD-
EST
13%


r
SUD
7%


NORD
6%
NORD-OUEST
7%
NORD-EST
5%


SSUD
IGRAND'ANSE
O NORD
SNORD-OUEST
SNORD-EST
BARTIBONITE
OUEST i
13CENTRE ET SUD-EST


Conclusion
Consacrer plus de 25% des recettes fiscales l'ducation pendant les
cinq prochaines annes est un but raliste. Fanmi Lavalas engagera l'Etat
hatien investor dans l'humain. Car que cet human ait pris naissance dans
la plus pauvre des sections communales ou dans le plus beau quarter
d'une des communes les plus modernes de la Rpublique, il est promesse
d'avenir meilleur, pour les siens comme pour le pays. Il revient chaque
Haitien, chaque Haitienne de contribuer l'avnement de cette socit
digne et prospre o l'ducation sera permanent, le savoir partag, la
tolrence et la paix profondment encres dans les moeurs.


Fanmi Lavalas attend du lecteur tout commentaire ou suggestion qui pourrait contribuer l'enrichissement du programme.





LAVALAS


B.P 806, Port-au-Prince, Haiti


Cot Cot TOTAL
2001-2002 (0 G) 2002-2004 2004-2006 (000 de
(000 de G) (000 de G)G) (000 de G)
Sud 58.520 Sud 25.080 83.600
Grand'Anse 68.586 Grand'Anse 29.394 97.980
Nord 32.181 Nord 40.227 Nord 8.045 80.453
Nord'Ouest 35.230 Nord'Ouest 44.037 Nord'Ouest 8.807 88.074
Nord'Est 27.623 Nord'Est 34.528 Nord'Est 6.906 69.057
Artibonite 223.458 Artibonite 95.767 319.225
Ouest 258.594 Ouest 110.826 369.420"
Centre/Sud' Est 63.514 Centre/Sud' Est 92.270 Centre/Sud' 158.784
Est

TOTAL 285.654 747.588 230.351 1.266.593


Organisation Fanmi Lavalas


Tl.: 223-7790 e-mail fonaris@haitiworld.com






Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIX No 43


Page 15


I PRESIDENTIELLE I


... ELECTIONS DC 26 NOVEMBRE


_- Copyrig hted. Material -



-* -
-^--vlb Syndicated Conte'nt'-s'


:Available from'Commercial News Providers"


- mM eaquu
-M- 4top .o-
m e *


-- Im m>


Depatman Zaf TiGranmouh (Departrnent
of Elder Affairs) ak Legal Services
of Greater Miami, Inc. tr
kontan pou anonse ke "Legal
Hotline for Older Florid-
_. i ians" (Liy Telefn Legal pou
Tout TiGranmoun nan Florid)
pral bay tout tigranmoun ki gen
plis ke 60 ane daj e ki pale slman Kreyl,
konsy legal, enfmasyon yo bezwen, ak
materyl pou yo kap aprann. Liy telefn legal sa a va bay
tout tigranmoun ki pale Kreyl yo chans pou yo pale ak yon granmoun
avoka sou zaf legal li yan. Si ou se yon tigranmoun, epi ou gen yon
kesyon legal oubyen ou gen kk pwoblm, souple rele Liy Telefn
Legal pou TiGranmoun Floridyen jodi.ya.


ao. Hcmnddzc P.F.A.
Sccrctny


e./dr


LII3w~ut18IIt .


oe -
do -M --q_














---
o- *do



'Umm dom
0*iow
4b OMeMM M
~ 40

,dm .4b
impmm o em-Um





ab-

*- m
e ~ 4W
4b 4- m e e
1b mm M -


e- ~ qb
4b.

4b alm

Mm -
4ae ea-

Ip
eOwo
- e 0-m oa


- du -mu-


Ob- e M
di* du oe


____ eC __




_- e


e -F
*C -








S-1

e



r -
am-u a.
- oe mb
-b
mm doe.


305-576-1292
Mami Dads ak Mamior County


1-800-670-4388
RBla ly sa a grati


Bobby Express
Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
-Miami New York
5401 N.E. 2nd Avenue Tl: 758-3278 Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
629 N.E. 125 St. 892-6478 Church 2825 Church Ave (718)693-3798
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800 Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
Fort Lauderdale Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
28 West Sunrise Blvd 524-1574 Washington
West Palm Beach 835 Juniper Street Tl 202-722-4925
604 25th Street 655-4166 Connecticut
Pompano 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
4875 North Dixie Hwy 429-9552 Hati
128 N. Flagler Ave 946-4469 Rue du Centre # 175
Orlando Tl 23-0865 / 22-7913/22-8855
2469 South Orange Blossoms Trail (407)265-2100 Pour toute information, appelez Toll Free
Canada 1-800-388-3875 (Floride)
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968 1-800-427-2622 (New York)
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245 Naples
Massachusetts 506 llth Ave N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Immokalee
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941) 658-9229
Fort Mvers
2219 Fowler St. (941) 461-0343

Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer une some pronto pronto,
Faites confiance
BOBBY EXPRESS

En plus des operations de transfer d'argent, nous nous chargeons de faire parvenir immdiatement au destinataire
vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.

C'est tout simplement le No.1 !


The Language Research Center
requires a Haitian Creole Lin-
guist to develop an advanced
Haitian Creole Reader and
compilation of Haitian Creole
proverbs with English transla-
tions and equivalents.


Candidate will have

native skills in Haitian

Creole, degree in lin-

guistics or in French

and fluency in

English.

Salary is commensurate with skills.
Send resume to McNeil Technologies,
Inc./ LRC 6525 Belcrest Road # 550
Hyattsville, MD 20782;
Fax 301 864-8956
Irc@mcneiltech.com M/F/V/D/-EOE


---






Page 16


26 NOVEMBRE


Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 43


Cequ'ib dmt:


br

ID a e *


Philippe H. Elie & Associs
Cabinets d'Experts comptables et de consultants
Philippe Henri Elie, MBA, CPA
Certified Public Accountant
Directeur
5156 NE 6th Avenue suite 205
Fort Lauderdale, FL 33334-3304

Tl: (954) 202-9481 Fax: (954) 938-9608
E-mail: phelie@phelieassoc.com
Web Site: www.phelieassoc.com

= Comptabilit
= Rapports Financiers
= Rapports d'Impts
= Etudes de Rentabilit
= Projects de Financement
= Incorporation
= Dveloppement d'Entreprises
= Planification Fiscale


-^ e


b-
omm


_Copyrighted Material :.-

z- Syndicated Content'--

Available from Commercial News Providers"


e a -


4>~

*_ r
m -m l 1 eI m
41 com *- m


M m





4b c- b -ww-


Women 50-64 years ofage

with little or no insurance


FREE:RREDUED-COS-
-~~~~ PAP SMEA]y Ri iSr ~


FOR PEACE OF MIND, CALL NOW:


Miami/Dade County Health Department
Project Screen (305) 324-2498

Breast & Cervical Cancer Initiative
Broward County (954) 762-3649


9 mm-
m Q-m


m- e




r









__ -





- - -


-I B






-- -
-013. MM









amou-quu-m

du- ..m





-amu -


4p-elmo


1


.@a- -
qp--Mmhll-







Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 43


Mini Records


A la une de Mini Records


s.i ,


ASSADE FRANCOEUR
1 La Vi'm Chanje


Crateur du Hit Si Se Lv Srnit


SKreyl Jazz in Japan


't ~s-
y -4~.
t '1

f1P'
sR
4-,





\r


't.:


A e

Ar
" 114~
P AI


G>

oizwotea4

i ic


PASSION LONG PLAYING KOMPA
Featuring : Pipo


I r d p O r I p r I i





haitiando
CubAyiti


2-

$-- -H'i1-* _.
I.c ^-JT
a ;:^ "^<'


Haitiando
Parution de
HAITIANDO
Volume 2


MINI RECORDS
13710 N.E. llth Ave.
Miami, Florida


Phone/Fax: (305) 892-6200


BEMOL TELFORT
"The good news is the bad news was wrong"


La Coupole
10855 S.W. 72nd Street
(305) 271-4975


-j


bwr 'ZL2. C' ."


e, .-


.e POtQcC - --


La Ronde des Enfants vol. 2


MINI RECORDS
221-14 Linden Boulevard
Cambria Heights, N.Y.
Phone/fax (718) 276-1794


* -


Page 17


---rr~l-rair~*~--~n

- -- ---------


I I _. Ji


-- -


.i



-1
~-..


-






Page 18


.SPECIAL DEPOTIA-TERME SOCABANK
i . , "1
L*
i oy able, Mais Vrai y
4.:4 ee *
.


.. i .. *.,



';Sur'-Tout Nouveau Dpot' Terme
."' a partir de 25,000 Gdes ou $1,000 Dollars US




LSOC BANK
In ... ..cnr riti;n


E P 100IsI3II I moIs


Mercredi 29 Novembre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 43


*i- Wi
S "Copyrighted Material -
-- Syndicated Content --
Available from Commercial News Providers"



Permis de Conduire

des Nations Unies (IDL)
Vous aimeriez avoir un permis qui vous permette
de conduire lgalement dans plus de 200 pays
travers le monde?

Nous vous l'offrons.

Avec ce Permis International, vous pouvez conduire aussi bien aux
Etats-Unis que dans plus de 200 autres pays du monde.
IDL est autorise par les Nations Unies dlivrer ce Permis, en vertu
d'un accord conclu entire 180 nations sur le traffic automobile en 1923,
1949, 1968 et 1990. Vous pourrez louer, acheter, enregistrer une
voiture dans n'importe lequel de ces 200 pays. Votre statut
d'Immigration imported peu. Et il n'est pas non plus ncessaire de
passer un examen pour obtenir ce Permis.

Pices d'identification faites sur measure
Vous avez besoin d'une pice d'identification?
Notre compagnie est oriente vers la satisfaction des besoins des
corporations, des universits, des coles, des glises et autres
organizations ainsi que les besoins des particuliers qui ncessitent
une pice d'identit.
Votre statut d'immigration imported peu.
1430 S. W. 1 st Street, Suite # 207 Miami, FI 33135
Tl: (305) 541-8055 / 541-5123
Ouvert du lundi au vendredi de 9h am 6h pm;
Samedi de 10h am 3h pm.


THE FLORIDA DEPARTMENT
OF TRANSPORTATION



Wap Pale. Nap Koute.

SL ^ a = .... Transp at, se san lavi kap koule nan venn kominote nou an. Se ray tren nan
-FSl Sid Florida, ansanm akpon yo, ak transp kolektif ki kenbe rezidan nou yo
epi f koms nou mache. Pandan syk tou nf la ap antre, ap genyen plis
trafik rezidan ak tours, ansanm ak plis koms kap fe machandis ak bay svis,
._ --. .I ki pral fe chay la pi lou toujou pou estrikti transpb nou yo. Pi gwo defi nap
,7"- kontre pandan milenym tou nf la, se reponn bezwen transp kominote nou
"' -an, epi kalite lavi nou pral depann dapre si nou rive leve defi sa a. Kididonk,
S" nap made tout moun nan kominote Monroe ak Dade kawnti pou yo patisipe
nan bati pou demen avk nou.
STanpri, vin kontre ak reprezantan Depatman Transp Eta Florida yo
nan odisyon-ki pral fet yo, pou gade plan Depatman an ofri pou I mete kanpe
c pandan 5 ane ki pral vini yo. Pandan tout asw odisyon an, ap genyen yon
estenograf kap pare pou ekri sa nou vle di, kit se devan tout moun, kit se nan
: chita pale prive, pou dosye piblik la.
-. -- __ ,,


Rezon pou odisyon piblik sa a, se pou l konnen plan travay pou 5an Distrik la ap olri pou I lf a. pandan ane liskal 2001/2002 pou rive 2005/2006. Disrik Turnpike la ap vini tou,
pou fl konnen plan travay yo, ak pou lande sa moun genyen pou yo di. M Voye kmanl ekri (nan laps, oswa nan imel) nan adrs sa a yo: Jelfrey Dodge, Public Involvement
Coordinator, 1000N.W. 111 Avenue, Room 6207A, Miami. Florida 33172- Telelfn: (305) 470-5349; oswa adrs imel: jeffrey.dodge@dol.slate Il.us, anvan dal 18 desanm 2000
pase. Yo pral mele kbmanl yo nan dokiman piblik la lou.
Si gen moun ki bezwen jwenn dokiman an nan lang bray, yo kapab made sa nan Biwo Enlfmasyon Piblik la (Public nformalion Office) 3 jou anvan dat odisyon yo. pou pi pili ; lelefone
(305) 470-5349. M Odisyon sa a yo ap ll dapre yon Iwa ki rele Florida Statute 339.135(4)(d). Travay yap ofri lf yo devlope dapre Iwa sa a yo : Lwa sou Dwa Svil 1964 (Civil Rights Act of 1964), ak
Lwa sou Dwa Sivil 1968 (Civil Rights Act of 1968), alik 6 (Tille VI) ak alik 8 (Tille VIII). Dapre alik 6 ak atik 8 nan Lwa sou Dwa Sivil Elazini (Uniled States Civil Righs Acl). lout moun ak tout bene-
fisy ki kwO yo victim diskriminasyon poult ras. koul, relijyon. si yo se gason oubyen fi, lai, peyi yo soli, enlimite. oswa marye oubyen selibal. gen dwa pole plenty nan Biwo pou Pwogram Minorite
nan Depatman Transpi Florida (Florida Department of Transportations Mmnority Programs Ofice) nan Tallahassee, oswa moun sa a yo gen dwa kontakle kowbdinal pou alik 6 ak atik 8 nan distrik la
(Districts Tille VI and Tille VII Coordinalor) nan adrs sa a: Flornda Departent of Transporation Minority Programs Office, 605 Suwannee Street, Tallahassee, Florida 32399-0405/Florda Department
ol Transportation, Allention: Jeffrey Dodge, District Tille VI and Tille VIII Coordinator, 1000 N. W. 111 Avenue. Room 6207A, Miami, Florida 33172.


Vini nan Odisyon ki pi pre w la:
NORTH DADE
Mkredi 29 novanm 2000 / 6 apremidi pou 8 diswa
Don Shulas Hotel Ballroom, 6842 Main Street, Miami Lakes
SOUTH DADE
Jedi 30 novanm 2000 / 6 apremidi pou 8 diswa
South Dade Regional Public Library Auditorium, 10750 SW 211 Street, Miami
KEYS
Jedi 7 desanm 2000 / 6 apremidi pou 8 diswa
Village of Islamorada Council Chamber, 81011 Overseas Highway
Islamorada (mm 81)

G Nap pouse pou pi devan, tout bon !


1 26 NOVEMBRE







Mercredi 29 Novembre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 43


Page 19


1 26 NOVEMBRE


. S- B - .. e. ,


__. _-"Copyrighted Mate-rialIiM


-M -- Syndicated Content.-

- Available from Commercial News Providers"
p mme a-


m I- 0- el__-


- e -


Bmol Telfort

JNew CD Rielease
The Good News is tlhe Bad
News was vwrongo.. "




















Jazz lNew Style Instrumxiental
www.Bemol Telfort.com / www.AMAZON.com / www.MP3.com
Kind of Jazz Rabordaille
EN VENTE PARTOUT
MIAMI: Mini Records 1371 N.E. llth AVENUE 305 892 6200
La Coupole Restaurant 10855 S.W. 72th Street suite 29 305 2714975
J.B.T. Records 305 758-9018 / 945-3305
Blue Note Records 16401 N.E. 15th Avenu 305 940 3394 / 940 7342
Etiquette Unisex 305 940 9070
K & B Beauty Supply 305 687-1017
NEW YORK Mini Records Cambria Heights 718 276-1794


C .M


e
- b M e mm m



-r -

-- -




e e.










-~ e
e. -
amum 4wm 0-



e OMM- op


~ o 4bC
e eoe e

-.*- e. Ob


dom- -up
-M 1
am t-1b e

*~ eoe Qp
-4w

- e


Toll Free: 1 877 250 9020 est: 774
Originals Limited Editions
Lithographs on Canevas, Prints, Postcards

P.O. Box 1202 Lillbum, Georgia 30048-1202


-mm- o- r, m


















Se *
-- m17 N. m .
mom. b .
m e dn___ **m-

oe -














B -M B Tq SAL oN oe
--














o S S ,ielim C




btmec tome -only 1250O
p --

















IEi? / UZBFAUFY SALON

$100- DESIGNER CUTI
Flrst tlme customer only Reg 1250

"RIEE.TREATMENT
With this coupon
L - - - - - -- - - - -














Jdmien 305-940-9070
-Designer 15455 W. Dlxie Hwy. Ste. N & O
nce 1976 N. Miami, FL. 33162


----~- -- ~~-~---










Page 20


.

Votre Attention !


Mercredi 29 Novembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 43


FE YON GWO JEFO JODI-A POU YON DEMEN MEYE!

VINI VIZITE NOU NAN MIAMI-DADE COMMUNITY COLLEGE

ENTREPRENEURIAL EDUCATION CENTER




YouR OPEN DOOR



TO OPPORTUNITY


CLASSES BEGIN WEDNESDAY JANUARY 3, 2001

Office Hours: Monday-Thursday, 8 a.m.- 8 p.m. / Friday 8 a.m.- 4:30 p.m. / Saturday, 9 a.m.-1 p.m.

We will be open for Registration during the holidays: Dec. 27, 28 and 29

6300 N.W. 7th Avenue Miami, Florida 33150 (3 blocks from 1-95) Telephone 305-237-1903 / 305-237-1900


SCHEDULE OF CLASSES SPRING 2001


TIE


C.ABBREM REF.NBRS CR DAY TIME

MORNING CLASSES


College Pep Block I
COL PREP WRITING 1
COL PREP READING
COL PREP ARITHMETIC

College Pep Block Il
COL PREP WRITING 2
COL PREP READING 2
INTEGR ALG &ARITH


College Prep Block III
COL PREP WRING 3 ENC0021
COLPREPREADING3 REA0010
COLLEGE PREP ALGEBRA MAT 0024


ENC 0002 113-070350 4 TR
REA0001 113-071424 4 MWF
MAT 0002 113-078434 4 MWF


ENC0020 113-070368 4 TR
REA0002 113-071435 4 MWF
MAT0020 113-071038 5 MWF


113-070375 4 TR
113-071447 4 MWF
113-071057 4 MWF


English as a Second Language -Level I
SPEECH/USTENING 1 EAP1100 113-081686
SPEECH/USTENINGLAB1 EAP1100L 113-081688
READING1 EAP1120 113-081698
WRITNG1 EAP1140 113-081700
GRAMMAR1 EAP1160 113-089967

English as a Second Language Level II
SPEECWUSTENING 2 EAP 1200 113-081706
SPEECH/UISTENINGLAB 2 EAP1200L 113-081708
READING2 EAP1220 113-081711
WRITNG2 EAP1240 113-081715
GRAMMAR2 EAP1260 113-081749

Engifsh For Non-Native Speakers Level I
ELE SPE/NON-NATIV LAB ENS 1201L 113-070513
ELESPE/NON-NATVSP- ENS1201 113081709
ELEREAD/NON-NATIV ENS1221 113-081713
ELEWRIT/NON-NATVLAB ENS1241L 113-081719
ELE WRITNON-NATIVSP ENS 1241 113-081716
ELE GRAM/NON-NATIVSP ENS1261 113-081751


Student LUfe Skll
PREP FOR STU SUCCESS
PRE FOR STU SUCCESS
STU SUPPORT SEMINAR
STU SUPPORT SEMINAR


SLS 1535
SLS1535
SLS 1125
SLS 1125


Computer
INTRO TO DATA PROC CIS 1000
INTROTO MICRO COMP CGS 1060
INTROTO MICRO COMP CGS 1060
INTROTO MICRO COMP CGS 1060
INTRO TO MICRO COMP CGS 1060
INTROTO MICRO COMP CGS1060
NETWORKING TECHNOL CEN1511
WEB PAGE DESIGN &
PROGRAM COP 1822
WEB PAGE DESIGN &
PROGRAM COP 1822
WINDOWS 2000 PROFES-
SIONAL (Fst eight-weks) CDA 1510
WINDOWS 2000 SERVER CDA1512
(Secd egt-weeks)

English Compoustion
COLEPOFWRITING1 ENC002
COL PREP WRITNG 2 ENC0020
COLPAEPWRITING3 ENC0021
ENGUSHCOMP1 ENC1101
ENGUSH COMP2 ENC 1102
WRITNGOSKILS REVIEW ENC1090
READING SK(ILS REVIEW REA 1125


Math
COL PREP ARITHMETIC
INTEGRAL & ARITH
COLLEGE PREP ALGEBRA
INTERMEDIATE ALGEBRA
INTERMEDIATE ALGEBRA
COLLEGEALGEBRA
COLLEGE ALGEBRA
BUSINESS MATH


MAT 0002
MAT 0020
MAT 0024
MAT 1033
MAT 1033
MAC 1105
MAC 1105
MTB1103


113-078820
113-078821
113078808
113-078809


113-80736 4
113-80731 4
113-070181 4
113-070182 4
113-070188 4
113-080732 4
113-070141 4

113-080754 4

113-080755 4

113-080741 4
113-080749 4


113-070350
113-070368
113-070375
113-80512
113-06405
113-070383
113-071456


113-078434
113-071038
113-71057
113-080961
113-071084
113-078450
113-070969
113-079516


9:50A 12:30PM
8:00A 9:50AM
10:00AM 1125AM


8:25AM 11:05AM
9:00AM 10:50AM
10:00AM 12:00PM


8:25AM 11:05AM
10:00AM 11:50AM
800AM 9:25AM


10:00AM 10:50AM

11:00AM 11:50AM
11:15AM 12:30PM
9:50AM 11:05AM


10:00AM 10:50AM

11:00AM 11:50AM
11:15AM 12:30PM
9:50AM 11:05AM



1000AM 10:50AM
11:00AM 11:50AM

11:15AM 12:30PM
9:50AM 11:05AM


8:25AM 9:40AM
8:30AM 11:00AM
10:00AM 10:50AM
11:20AM 1:50PM


1120AM 1:50PM
11:00AM 11:50AM
9:50AM 11:05AM
11:15AM 12:30PM
8:30AM 11:00AM
11:20AM 1:50PM
11:15AM 12:30PM

8:30AM 11:00AM

11:15AM 12:30PM

825AM 11:05AM
8:25AM 11:05AM


9:50AM 12:30PM
8:25AM 11:05AM
8:25AM 11:05AM
9:50AM 11:05AM
11:15AM 12:30PM




10:00AM 1125AM
10:00AM 12:00PM
8:00AM 9:25AM
900AM 9:50AM
830AM 11:00AM
10:00AM -10:50AM
1120AM 1:50PM
8'30AM 11:00AM

SPECIAL


miE


C. ABBRV. REF.NBRS CR DAY TIME


Other Momlng Classes
ART APPRECIATION ARH 1000
BUSINESS LAW 1 BUL 2241
BUSINESS TAXES & RETURNS TAX 2010
BUSINESSMATH MTB1103
CRITICAL THINKING & ETHICS PHI 2604
DIVERSE POPULATIONS EDG 2701
ENERGY/NATURAL ENVIRON PSC 1515
GENERAL BIOLOGY BSC1008
HUMAN GROWTH & DEV DEP 2000
HUMAN RELATIONS MNA 2120
INDMDUAL INSOCIETY ISS1161
INTRO TO CRIMINAL JUSTICE CCJ 1020
INTRO TO CUSTOMER
SERVICE MKA 1045
INTRO TO EDUCATION EDF 1005
INTRO TO PSYCHOLOGY PSY 2012
INTRO TOSOCIOLOGY SYG 2000
MICROCOMPUTERS/ACG ACG2450
MUSIC APPRECIATION MUL1010
MUSIC BUSINESS 1 MUM 2700
PRIN OF ACCOUNTING ACG2001
PRINCIPLESOF BUSINESS GEB1011
PRINCIPLES OF BUSINESS GEB1011
PSY OF PERSONAL EFF PPE 1005
REAL ESTATE PRINCE & PRAC REE 2040
SOCIALENVIRONMENT ISS1120


113-080687 3
113-086457 3
113-086456 3
113-079516 3
113-080689 3
113-078782 3
113-080989 3
113-080971 3
113-078777 3
113-086468 3
113-078790 3
113-082060 3

113-086461 3
113-078778 3
113-078794 3
113-078795 3
113-086634 3
113-081615 3
113-078407 3
113-082697 3
113-079517 3
113-079518 3
113-078792 3
113-088842 3
113-078788 3


8:30AM
11:00AM
825AM
8:30AM
9:50AM
8:25M
0:00A1
10:00AM
I1:15AM
ll:15AM
9:50AM
9:OOAM

1 5OAM
9:50AM
9:50AM
&25AM
9:50AM
11:15AM
8:30AM
9:00AM
:00.AM
8:30AM
825AM
8:00AM
11:15AM


mTLE


11:15AM
11:50
9:40AM
11:00AM
11:05AM
9:40AM
9:50AM
10:500
12:30PM
12:30PM
11:05AM
9:50AM

11:50AM
11:05AM
11:05AM
9:40AM
11:05AM
12:30PM
11:00
9:50"0
9:50AM
11:004
9:40AM
1:30PM
12:30PM


EVENING CLASSES


College Prep Level I
COL PREP WRITING 1
COL PREP READING 1
COL PREP ARTHMETIC

College Prep Block II
COL PREP WRITING 2
COL PREP READING 2
INTEGR ALG & ARITH


College Prep "ock liI
COL PREP WRING 3 ENC 0021
COL PREP READING 3 REA0010
COLLEGE PREP ALGEBRA MAT 0024


ENC0002 113-070351 4 MW
REA0001 113-071425 4 TR
MAT 0002 113-078435 4 MW


ENC0020 113-079158 4 MW
REA0002 113-079195 4 TR
MAT0020 113-071039 5 TR


113-01604 4 MW
113-071448 4 TR
113-078445 4 MW


English as a Second Language -Level I
SPEECH/USTENING 1 EAP 1100 113-081687
SPEECH/USTENING LAB 1 EAP 1100L 113481688
READING I EAP 1120 113-081699
WRITNG 1 EAP1140 113-01702
GRAMMAR1 EAP1160 113-081705

English as a Second Language-Level Il
SPEECH/USTENING 2 EAP 1200 113-081707
SPEECH/USTENING LAB 2 EAP 1200L 113-08170
READING 2 EAP 1220 113-081712
WRITING2 EAP1240 113081717
GRAMMAR2 EAP1260 113-081750

English For Non-Natve Speakers-Level
ELE SPE/NON-NATI LAB ENS 1201L 113-070513
ELESPE/NON-NATVSP ENS 1201 113-081710
ELE READ/NON-NATVSP ENS1221 113-01714
ELE WRIT/NON-NA LAB ENS1241L 113-081719
ELE WRIT/NON-NATVSP ENS1241 113-081718
ELE GRAM/NON-TATVSP ENS 1261 113-081721

Student Lie SMkil
COLLEGE SURVIVAL SKILLS SLS 1505 113-078838
(Eght-weeks)
PREP FOR STU SUCCESS SLS 1535 113-078822
STU SUPPORT SEMINAR SLS 1125 113-078807


5:40PM 8:10PM
5:40PM 8:10PM
5:40PM 7:45PM


5:40PM 8:10PM
5:40PM 8:10PM
5:40PM 8:45PM


5:40PM 8:10PM
5:40PM 8:10PM
5:40PM 7:45PM


3 MW
1 TBA
3 MW
3 TR
3 TR


3 MW
1 TBA
3 MW
3 TR
3 TR


1 TBA
3 MW
3 MW
1 TBA
3 TR
3 TR


1 M

3 MW
3 F"


C.ABBREV. REF.NBRS CR DAY TIME


Computers
INTRO TO MICRO COMP CGS 1060
INTROTO MICRO COMP CGS 1060
INTROTO MICRO COMP CGS1060
INTROTOMICRO COMP CGS1060
INTROTOVISUALBASIC COP1170
NETWORKING TECHNOLOGIES CEN1511
WINDOWS 2000PROFESSIONAL CDA1510
(Firsteight-weeks)
WINDOWS 2000 SERVER CDA 1512
S(Second eight-weeks)
English Composition
COL PREP WRITING 1 ENC 0002
COL PREP WRmNG2 ENC 0020
COL PREP WRmNG 3 ENC 0021
ENGUSH COMP 1 ENC 1101
ENGUSH COMP 2 ENC 1102
ADV COMPOSITION 1 ENC 2301
FUNDOF SPEECH SPC 1026
WRITNG SKILLS REVIEW ENC 1090
READING SKILLS REVIEW REA 1125
Math
COL PREP ARTHMETIC MAT 0002
INTEGRALG& ARITH MAT 0020
COLLEGE PREP ALGEBRA MAT 0024'
COLLEGE ALGEBRA MAC 1105
GENERALCOLLEGE MATH MGF1106
INTERMEDIATE ALGEBRA MAT1033
STATISTICAL METHODS STA 2023
Other Courses
AFRICANHIST& CULTURE AFH2000"
ART APPRECIATION ARH 1000
CHEMIST FOR HEALTH PROF CHM1033
CRmCALTHINKING/ETHICS PH 2604
DIVERSE POPULATIONS EDG 2701
EARLYCHILDHOODCURR.1 EEC1200
ELEM SPANISH 1 SPN 1120
(First eight-weeks)
ELEM SPANISH II SPN 1121
(Second eiht-weeks)
ELEMENTARY FRENCH 1 FRE 1120
(First eit-weeks)
ELEMENTARY FRENCH II FRE1121
(Second eht-weeks)
ESSENTIALS/NUTRmON HUN 1201
GENERAL EDUC BIOLOGY BSC 1008
GOSPEL ENSEMBLE MUN1391
HISTORYOF USSINCE1877 AMH2020
HUMAN GROWTH & DEV DEP 2000
INDIDUL IN SOCIETY ISS1161
INTRO TO CRIMINOLOGY CCJ 1010
INTRO TO CRIMINAL JUSTICE CCJ 1020
INRO TO EARLY CHILDHOOD EEC1000
INTRO TO EDUCATION EDF 1005
INTRO TOEDU TECH EME 2040
INTRO TOPSYCHOLOGY PSY2012
INTRO TO SOCIOLOGY SYG 2000
MUSICAPPRECIATION MUL1010
MUSIC BUSINESS 2 MUM 2702
NATURAL ENVIRONMENT PSC 1515
PSY OF PERSONAL EFF PPE 1005
SOCIALENVIRONMENT ISS1120


ART APPRECIATION ARH 1000
BUSINESS MATH MTB 1103
CAREERSINFILM&VIDEO FIL 2931
COLLEGE ALGEBRA MAC1105
FUND OF BROADCASTING RTV1000
INTERMEDIATE ALGEBRA MAT 1033
INTROTO DATA PROCESSING CIS 1000
INTRO TO MICRO COMP CGS1060
INTROTO MICRO COMP CGS 1060
MUSIC BUSINESS 1 MUM 2700
PREP FOR STU SUCCESS SLS 1535
PRINCIPLES OF BUSINESS GEB1011
REAL ESTATE PRINCE & PRAC REE 2040
STU SUPPORT SEMINAR SLS 1125
WEB PAGE DESIGN & PROG COP1822


PROGRAMS, WORKSHOPS AND VOCATIONAL OPPORTUNITIES


CHILD CARE CLASSES
Department of Children and Families 20/10


HOWTO0TARTADAYCARE HMCO07
HOWTOSTARTADAYCARE AMC017
HOWTOSTARTADAYCARE HMC017
BEMVROASCRMEB-1OHR. HMC M
BENWAIORO&SCREEN-106B. HMC029
BEHAVITRO&SC50B0-1OHR HMC029
fEfAVKRO&SCRMB-10l. HMCOM
BEHAV1OAC&SCREEN-10E8 HMC029
WFMMM 10-M1-CHILCCARE HMC 031
SaM A 1MR CH1LD HCARM HMCM3
FR0403400C1H 10 0HU0CRHMC 035
4FAN04T/TO. HRRCHLD TM1 HMC 081
IFAN/TDOD.3-HRCHILDT011 HMC081
INFANTTOo. 30-HR CHU400TM HMC 081
YOUNG CHLDIPE-SCHOOL HMC 082
YOUNOGCH10AENPRO-SCHOOn HMC082
SCHOOIAGO30lfl HID CARE HMC 083
0CHOOL1G03M04CHILDUCARE HMC 083


127-087093 S 9:0AM Noon
127-86357 TR 5:40PM 9.40PM
127-86356 MTWR 9:0OAM 1:00PM
127-086358 MW 9:00AM 12:30PM
127081968 TR 6B0PM 920PM
127-086360 S 9:00AM 12:20PM
127-0819698 S 9:00AM 12:20PM
127-081967 MW 9:00AM 12:20PM

127-083393 S 9:00AM 12:0PM
127-081971 S 9:00AM 1:00PM
127-086364 TR 5:40PM 9:40PM
127-081974 S 9.00M 1:00PM
127081975 MTWR 9:00AM 100PM
127-081976 S 9:00AM 1:00PM
127-081977 MW 9:00AM 100PM
127-081990 TR 5:40PM 9:40PM
127-081979 S 9:0AM 1:OOPM


1/2r&2,7
3/13-3/27
2/19-2/22
1/19-1/21
2/1-2/8
3r3-M71
4121-A5
4/23-'/20
1/24-e/
1/20-2117
3/19-324
1/4-1/30
2117-4/7
3/9-3/15
2/34642

3/13-4/5
3/17-5/5


Call us today at 305-237-1903 for information
on our GED and English as a Second
Language programs.




G^EN D FINANSY POU


WORKFORCE PREPARATION UNIT
VOCATIONAL CREDIT CERTIFICATE
The Workforce Preparation (WPU) is offering Vocational Credit Certificate Courses to
prepare individuals for employment in a variety of business fields such as Accounting
Operations, Administrative Assistant, and Business Computer Programming. WPU
can help by assessing your educational and training needs and provide you with the
necessary occupational training prescriptions, advisement, guidance and support to
help you succeed. For assistance please call 305-237-1903.
ACCOUNTING ACO00101 127-088785 MWF 900AM 9:50AM
BANKINGFORTELLERS BAN0930 127-071730 MTRF8:30AM 10:0AM
BANKTELLERTRAINING BRC0109 127-071731 MTRF10:05AM 12:45PM
BEGINNINGKEYBOARDING OTA0101 127-088423 S 8:30AM 1120AM
BEGINNING KEYBOARDING OTA0101 127-071985 TR 8:30AM 11:30AM
BUSINESSFORMS ACO0752 127-088565 TR 825AM 9:40AM
BUSINESS LAW BUL0240 127-088566 MWF 11:00AM 11:50AM
BUSINESSMATHEMATICS MTB0102 127-087069 S 8:30AM 11:00AM
COSTUMERSERVICE BUV0302 127-088567 MWF 11:00 11:50AM
EMPLOYABILITYSKILLS SLS 0341 127-072021 MTRF1:15PM 300PM
EMPLOYABIUTYSKILLS SLS 0341 127-086462 TR 825AM 9:40AM
ENTRE&PRNV.ENTERPRISESYS GEB0008 127-071944 MWF 1:50PM 5:15PM
ENTRE&PR.ENTERPRISESYS GEB0008 127-086641 S 8:30AM 1100AM
HUMANRELATIONSATWORK MNA0103 127-088658 TR 11:15AM 12:30PM
INTROTOMICROCOMPUTERS CGV0010 127-071754 MWF 8:30AM 10:0AM
INTROTOMICROCOMPUTERS CGV0010 127-80756 F 5:40PM 10:10PM
MICROCOMPBOOKKP/BUS AC00511 127-088564 TR 9:50AM 11.5AM
OFFICE PROCEDURES OTA0421 127-071994 S 12:30PM 5:00PM
OFFICE PROCEDURES OTA 0421 127-80757 TR 11:15AM 1:45PM
PRINC&PRACOFREALESTATE REE 0030 127-089966 S 8:00AM 130PM 2/5
REALESTATEUCENSERENEW REE0991 127-082103 S 8:00AM 4:00PM 3/10-3/17
VOC PREP READING VPI0111 127-89969 MWF 1:PM 3:50PM
TR 12:40PM 330PM
VOC PREP MATH VPI0211 127-089972 MWF 100PM 3:50PM
TR 12:40PM 3:30PM
VOC PREP LANGUAGE VPI0311 127-086542 MWF 1:0PM 3:50PM
TR 12:40PM 330PM


BUSINESS SOFTWARE APPLICATIONS
VOCATIONAL CERTIFICATE PROGRAM
This Intensive Business Software Applications Vocational Certificate Program is
designed to prepare indMduals for employment as Microcomputer Software
Application Specialists. The program includes both microcomputer and business
courses and is designed to be completed in one year. As you progress through the
program you will receive Miami-Dade Community College certificates of completion
for four levels of Occupational Completion Points: File Clerk, General Officer Clerk
Software Support Help Desk, and PC Support Specialist
BEGINNINGKEYBOARDING OTA 0101 127-071985 TR 8:30AM 11:30AM
BEGINNINGKEYBOARDING OTA 0101 127-088423 S 8:30AM 11:30AM
BUSINESS MATHEMATICS MTB0102 127-087069 S 830AM 1100AM
EMPLOYABILUTYSKILLS SLS 0341 127-072021 MTRF 1:15PM 3.0PM
EMPLOYABIUY SKILLS SLS 0341 127-086462 TR 825AM 9:40AM
ENTRE&PIP ENTEBRRISESYS GEB0008 127-071944 MWF 1:50PM 5:15PM
ENREf PRI EN& TPRISESYS GEB0008 127-086641 S 8:30AM 1100AM
INTROTOMICROCOMPUIERS CGV0010 127-071754 MWF 8:3QAM 1OOAM
INRO TO MICROCOMPERS CGV 0010 127-080756 F 5:40PM 10:10PM
OFFICEPROCEDURES OTA0421 127-071994 S 12:30PM 50)PM
OFFICE PROCEDURES OTA0421 127-080757 TR 11:15AM 1:45PM

Call 305-237-1903 for information
on our Business workshops


SIFMiami-Dade


YW COMMUNITY COLLEGE


North Campus


E. I


113-070184 4 M
113-070185 4 T
113-070186 4 W
113-070187 4 R
113-080737 4 W
113-080711 4 R
113-080742 4 MW

113-080750 4 MW


113-070351 4
113-079158 4
113-081604 4
113-070431 3
113-070479 3
113-070497 3
113-080783 3
11370383 2
113-071456 2


113-078435 4
113-071039 5
113-078445 4
113-078451 3
113-078455 3
113-078448 3
113-078456 3


113-069994 3
113-080686 3
113-080420 3
113-080690 3
113-078781 3
113-078784 3
113-079375 4

113-081754 4

113-081752 4

113-081753 4

113-080996 3
113-080972 3
113-078406 3
113-078774 3
113078776 3
113-078791 3
113-082061 3
113-082062 3
113-078783 3
113-078780 3
113-078787 3
113-071405 3
113-078796 3
113078408 3
113-081613 3
113-071386 3
113071355 3
113-078789 3


5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:4OPM
5:40PM
5:40PM

5:40PM



5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:40PM
7:05PM
8:30PM
5:40PM




5:40PM
S:4OPM
5:40PM
7:05PM
5:40PM
5:40PM
5:40PM


5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:40PM

5:40PM

5:40PM

5:40PM

5:40PM
5:40PM
5:4OPM
5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:40PM
5:4OPM
5:40PM
5:40PM
5:4OPM
5:40PM
5:4OPM
5:4OPM
5:40PM
5:40PM
8:3OPM


0:1OFM
0:1OFM
8:1OPM
8:1OPM
0:1OPM
B:10PM
8:1OPM

B:1OPM



8:1OPM
8:1OPM
8:1OPM
6:S5PM
:20FM
0:45:PM
0:1OPM




7:45PM
8:45PM
7:45PM
820pm
6:55PM
6:55PM
8:10PM

B:1OPM
0:IOPM
B:1OPM
8:10PM
0:1OPM
0:IOPM
BIO0PM
0.1OPM

8:10PM


B:1OPM
8:1OPM
6:1OPM
0:1OPM
6:10PM
8:IOPM
6:1OPM
8:1OPM

6:1OPM
6:1OPM
8:1OPM
8:10PM

8:1OPM
8:1BPM
8:1OPM
8:10PM
llWPM


11:00AM
Il1:D4
12:10PM
15OPM
11:00AM
11X40
1:OPM
110042.4
t50PM
11:00AM

11:00404
1:30'M
1:50PM
11:0040


SATURDAY CLASS


113-80687
113-079516
113087480
113-070969
113-087479
113-071084
113-80736
113-070188
113-80732
113-078407
113-078821
113-079518
113-88842
113-078809
113-080754


304AM
8:30AM
1120.

8:300
8:30AM
11:20
&3GAM
8:30AM
1120402
8:30AM 1
0:30404
6~30404
8:00AM 1
11:20 1
8:30AM 1


1


1 1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs