Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00037
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: October 25, 2000
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00037
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition du 25 au 31 Octobre 2000 Vol. XIV No.38


LE COUP D'ETAT DES COMMISSARES

La montagne semble accoucher d'une souris

MISE EN CAUSE DES SENATEURS DANY TOUSSAINT
PORT-AU-PRINCE, 21 Octobre ET EDARD JOSEPH Goodwork et Dormevil Jacques Pat
- Une semaine chaude, mais qui se E A JOS En dernier lieu, le commit
termine dans un came plat. Plus aucune Police national d'Haiti (PNH). Ces derniers sont Guy Philippe, de Delmas, Jean Jacques Nau, a fra
nouvelle information concernant cette ten- Soudain le silence, tant du ct des Mlizor Lemais, Fritz Gaspard Junior, Jude- lui aussi volontairement la frontire
a u t o r i t s Marie Jean Jacques, Side Didier, Nol (voir Coup d'ta
.hatiennes que
des accuses, les
commissaires de
police qui ont pris
..... ... la fuite en
Rpublique
SDominica ine. La
.... montagne semble
... ......a ccoucher d'une
souris.


rick.
msaire
anchi
pour
t /4)
s... i


Aprs
avoir interrog les
fugitifs, les
officials domini-
Les commissaires de police hatiens reus par un cains semblent
militaire dominicain de l'autre ct de la frontire avoir conclu qu'il
tative de coup d'tat annonce en dbut ne s'agit pas vraiment de coup d'tat,
de semaine coule par le gouvernement et ont dcid de leur offrir l'asile
hatien et dans laquelle seraient impliqus politique, au cas o ces messieurs en
une demi-douzaine de conmmissaires de la feraient la demand.


k


i.,.
~g.


Le~ snater e t ex-malor flnnv Toussaint photo FHati en AMarche


HAITI ETATS-UNIS

"Classes moyennes" et classes moyenne
ANALYSE d'origine, le candidate dmocrate est en train Les Rpublicains ont plus couramment: "le centre.'
MIAMI, 19 Octobre-AIlGore de donner cette notion comme une probablement t. pris au dpourvu. Les politicians franais le surnomment
est peut-tre en train de changer la donne nouvelle acception, une dimension plus classes moyennes ont toujours t un ter- le "marais."
politico-lectorale aux Etats-Unis. Au large, sinon davantage pignon sur rue. Pen- rain de chasse privilgi pour les candidates Il est probable que le camp
pays qui se glorifie d'avoir invent les dant les trois dbats tlviss qui l'ont la prsidence, pour ne pas dire un lieu ne voyait pas au-del de cette conc
"classes moyennes", image d'une socit oppos au candidate rpublicain George W. commun, un "no man's land", qui appartient traditionnelle des "classes moyei
favorisant toutes les opportunits et les Bush, AI Gore s'est proclam le champion tous et personnel, et o l'on vient pour alors que AI Gore se rservait d'ei
opportunits pour tous et l'ascension toutes categories des "classes moyennes" achever de faire le plein de ses troupes. Dans son arme de choc ...
social sans distinction de race et amricaines. le vocabulaire politique, on dit d'ailleurs (voir Classes moyenn


Nouvel chec d'une tentative
Port-au-Prince, 21 Octobre-de d blockage ment. C'est au conseil permanent de
Port-au-Prince, 21 Octobre (voir Echec / 7


signer un accord global suscep-
tible de mettre fin la crise.
Les pourparlers ont
achopp sur le sort des lections
du 21 Mai, les modifications
apporter au niveau de l'actuel
CEP et le calendrier des lections
prsidentielles et snatoriales
raliser sous peu dans le pays.
Luigi Einaudi report
avec le sentiment d'avoir tout
tent pour changer l'atmosphre
politique en Hati.
Il dit esprer que cette
passerelle jete entire les deux
camps leur permettra de


Ren Prval et J.E. Alexis


I2 ^
UNITRANSFER
-''-*r -'Ji. n


La nouvelle srie de ngociation initie par
le secrtaire gnral adjoint de l'OEA avec
les acteurs politiques hatiens sur la crise
consecutive aux lections du 21 Mai a
chou vendredi soir.
Les deux parties se sont donnes
la main en quittant la table des
ngociations. C'est toute la satisfaction
qu'a pu tirer M. Luigi Einaudi, venu
conduire une mission dite de la dernire
chance, il y a 10 jours, pour aider les
protagonistes trouver un accord politique
sur le diffrend qui les oppose.
Selon le secrtaire gnral ad-
joint de l'OEA, Fanmi Lavalas et
l'opposition se sont rapprochs sur bien
des points. Mais, ils ne sont pas arrivs
un consensus suffisant pour dfinir et


Proud sponsor of
The "Rasin 2000 Festival"

Bay Front Park
Saturday November 4, 2000


qv


1. 1J


" Les
t aussi

p Bush
eption
nnes",
n faire

es / 8)


PETROLE
Signature de
l'Accord de
Caracas

Un quota de 6.500
barils / jour PAGE U
attribu Hati


HAITI EN MARCH
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire / Bois Vema
Tl /Fax 245-1910
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Florida 33150
Tl: (305) 754-0705 ou 754-7543
New York (914) 358-7559
Boston (508) 941-6897
Montral (514) 337-1286
FAX (305) 513-5688 ou 756-0979
E-mail: enmarche@haitiworld.com
URL: www.haitienmarche .com
Library of Congress # ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 5 gourdes






Page 2


EN PLUS... EN BRE-*I


Anivse

Entnasyoi


Copyrighted Material
n oee o







.* Syndicated Content -.

Available from Commercial News Providers"


dno- *. m-
mmF ee -
--wm e aiqa -
ql w - ob*oml

a- MMN
w e e M 0


- e S qb


- ~
~
- -.
- e -
- e ~ - ____ e
- e e ~
- e ~
~- i
- e
- o


Sauveur Pierre Etienne qui avait du mal cacher sa colre, a mis le pouvoir
et Fanmi Lavalas en garde contre l'organisation des lections prsidentielles la
date prvue du 26 novembre. Il en a profit pour lancer des accusations contre des
adversaires politiques dans l'assassinat, il y a plus d'un an, d'un ancien
snateur (Yvon Toussaint), .sans toutefois avancer de preuves.

Fanmi Lavalas juge la situation
De son ct, l'organisation politique Fanmi Lavalas dclare regretter
que cs discussions avec l'9pposition n'aient dbouch sur aucun accord
politique. Mais, les dirigeants du parti au pouvoir refusent
de parler d'chec. :
Le porte-parole de Fanmi Lavalas estime que les formations politiques du group de
Convergence ont "rat une occasion trs favorable de contribuer
l'avancement du pays-t.a4 progrs du people hatien", en campant sur leurs
positions. .
Il affirmed que sa for p.tj e saurait appuyer une remise en question du
vote de la populatia.l..riit xprim lors des dernires lections.
Toutefois, Yvon Nep rt~igit ppg4i drame de la situation actuelle.
"Nous gallons continue agyairauW x cts du people hatien pour avoir
des lections honntes et crdibles qui tiennent compete de la constitution
et de la volont de la :nj0rit", a-t-il dclar.
M. Neptune croit qu'il est enore possible pour les parties de l'opposition
qui le dsirent de se fair reprsenter au sein du CEP et de participer au
scrutiny.

Le Premier mi'istre dit son mot ...
Le Premier Ministre Jacques Edouard Alexis qui a assist vendredi soir au
dernier tour de ngociations centre les parties a dplor le fait qu'aucun
accord n'ait t sign,
Jacques Edouard Alexis croit tout de mme qu'un bilan positif peut tre tir
de ces pourparlers. "Qu,ls,dirigaants politiques de Fanmi Lavalas et de
l'opposition acceptent de discter autour d'une mme table, c'est un pas
trs important", a-t'il soulign...
Interrog sur la suite, du p ;s;isslectoral, le Premier ministry a
expliqu que le gouvernement et le CEP se doivent d'aller de l'avant. Pour
lui, l'Excutif n'a plus aucune raison de modifier la composition du CEP,
les ngociations politiques n'ayant pas about.

Attentat contre la residence du Coordonnateur National de
l'Organisation paysanne KOZEPEP
Des individus arms non identifies ont ouvert le feu jeudi soir sur la residence de
(voir En Bref / 18)


Avec Mlodie FM, la vie

n 'est plus la mme

1033 FM, Port-au-Prince


.- c m Lm u - --- - -. --- -. -.


oi-b-ro 20M -
o4_ XIV No 38


1


28 oktb pwochen se pral XVIIm
Anivs Jounen Entnasyonal Kreyl. Ane
sa a, yon lt fwa ank, Komite Inisyativ
pou Kore Alfabetizasyon ann Ayiti
(KIPKAA) ansanm ak tout kolaborat li yo
kase randevou ak popilasyon monreyalz
la nan yon gran rasanbleman kiltirl.
Selebrasyon an pral derape a midi pou 1
bout areb diz nan asw. Se twazym ane
konsekitif KIPKAA pral selebre 28 oktb.
Sa pral pase nan Centre St-Pierre, "Salle
Visitasyon", 1212 ri Panet, nan bab Radyo
Kanada, lakou Monreyal.
Jounen Entnasyonal Kreyl te
pran nesans nan klk entnasyonal etid
kreyl, ki te ganize an me 1983, nan Eta
Lwizyn, peyi Etazini. Kblk la te pote non
"Croles et franais rgionaux: culture,
education, langue et socit". LU yo te rive
nan chwa dat pou Jounen Entnasyonnal
Kreyl la, se reprezantan peyi Ladomininik
yo ki te pwopoze dny vandredi mwa
oktk. Yo te deklare se nan perybd sa a, yo
abitye selebre kreyl depi plizy
jenerasyon. Km an 1983, dnye vandredi
mwa oktb la te tonbe yon 28, se konsa,
tout moun toujou kenbe dat sa a (1).
Prensipal objektif KIPKAA ane
sa a, se:
1- rive sansibilize moungpou, yo
konnen epi memorize dat 28 oktbb, a,
tankou premye janvye; .-... :
2- poze pwoblm plans Iang kryl
la nan mitan nouvl teknoloji yo;
3- soulve optinite lang manman
ak papa ofrijn nou yo, pou ede yo rezoud
kriz idantite yo tout ap viv toupatou e ki
pouse yo abandon sistm edikasyon
tradisyonl la.
Akote espozisyon penti,
espozisyon liv kreyl, konferans sou
relasyon lang kreyl la ak nouvl teknoloji
yo, konferans sou jan yo trete lang kreyl
la nan sosyete ayisyn nan, prezantasyon
zouti pedagojik pou fmasyon pwofes,
pys teyat pou moun ri ra zry,
demonstrasyon pou aprann moun li ak ekri
kreyl, resital pwezi, manje kreybl elatriye,


Voici les pro stIqns4Q anmi avalas mabassade..'
JOunenil Luigi Enon pq.ip V une qle

li E II eles siges au Snat., ;':.-',:- :: -- ,
Encourager les autritts dle I'Ea crer une commission d'dvaht chargee
se yon woumble ki pral gen anpil d'examiner les siges contests du Snat. Cette commission examinera le problme
entvenan. Genyen nan yo ki pral sot jouk concernant la mthode de comptage des yotes utili 6e lors des lections snatoriales du
Boston, Nouyk epi Otawa. 21 mai. Ces solution ne devront ni violer la Constifution, ni les loq de}a Rpublique.
Pami konferansye yo, genyen -- Participefri Fre i tlfZ 7NQvnbt'avcTiTCE '
Marilyn Mason, ki se prezidan "Mason qui se composer 'p V -.ipi,
Integrated Technologies Ltd", Boston, de l'Etat.
Etazini sosyolg Franklin Midy, ki se Encouragqr le fo.: t
pwofes nan "Universit du Qubec candidates ces lp ..'
Montral" Ivon Lamou, ki se pwofes nan Contribuer au clim'td4~epa 4! ta tl
"Cambridge Rindge and Latin School", le sp ." .-,..
Masachousts, Etazini Wilson Louis Encourager totes: i renfo
Elyas id se ot yon diksyon kreyi d vie Hati/lections: chec d'un nouveau round de ngociations
antre lang lan nan zaf biznis pwofes inter-hatiennes sous les auspices de 'OEA
kreybl Jan Wob Plasid ld pral montre inter-hatiennes sous les auspices de l'OEA
koreyi Jan Wob Plrasidk i pral monte La nouvelle srie de ngociation initie par le secrtaire gnral adjoint de l'OEA avec
moun jan ih ak ekri kreyl fasil, pwofes les acteurs politiques hatiens sur la crise consecutive aux lections du 21 mai a
Grard D. Months, pwofes Jozf Pwoft chou vendredi soir.
elatriye. Les deux parties se sont donnes la main hier soir en quittant la table des
Nan domn pwezi ak teyat, pral ngociations. ,.. ..
genyen pwofes syans Michel-Ange C'est toute la satisfaction qu'a pu tirer M. Luigi Einaudi venu conduiteune
Hyppolite, powt Manno Ejn, powt e mission dite de la4dein-r c.ce, il y.a 10 jours, pour aidler '...
ekrit Keslbrezo, aktris Gladys protagonistes trouver un accord politique sur le diffrend qui les oppose.
Demosthne, komedyen Jean Robert
Bellarmin, komedyn Claudette Ciriaque, Le Secrtaire gnral adjoint de l'OEA opine sur sa mis-
dramatij e met ansn Pierre St-Sauveur, Sion. -
chant Jean-Harry Clerveau e Sonny Jean- Selon le Secrtaire gnral adjoint de l'OEA, Fanmi Lavalas et l'Opposition
Baptiste. Kote atispent yo, pral gen tablo se sont rapprochs sur bien des points. Mais, ils ne sont pas arrivs un
consensus suffisant pour dfinir et signer un accord global susceptible de
Emmanuel Pierre-Charles, Myrtha Hall, mettre fin la crise. :'
Jean Durandisse, Patrice Piard elatye. Pou Les pourparlers ont achopp sur le sort des elections du 21 mai, les
pwogramasyon an al gade nan: http:// modifications apporter au niveau de l'actuel CEP et le calendrier des:
hometown.gol.com/mit2haiti/KIPKAA- lections prsidentielles et snatoriales raliser dans le pays.
kr.htm. Luigi Einaudi report ave sentiment d'avoir tout-tent pour changer-
K. P... T Nl'ambiance.politique dans le pays.
KIPKAA AP TANN TOUT Il dit esprer que cettpis irelle jete entire les deux camps leur .
MOUN, TIMOUN KOU GRANMOUN permettra de poursuivre le processus de rapprochement. C'est au conseil
Pou KIPKAA: Pierre-Roland permanent de l'OEA auquel M. Einaudi doit soumettre son rapport son retour
Bain, kowdinat Washington, qu'il reviendra de tirer les consequences de l'chec de sa
mediation dans la cruise .hatienne, a dit le chef de la dlgation de I'OEA.
Monreyal, oktb 2000 L'chec des ngociations vu par l'Opposition
Enfmasyon: kipkaa@attcanada: (450) 651 Le ton est beaucoup moins conciliant du ct de l'opposition. Les dlgus
0157 Imel: kipkaaattanada.net de la Convergence aux ngociations rejettent la responsabilit de l'chec
paj wb des pourparlers surles, dirigeants de Fanmi Lavalas.
http //hometown.apl.com/mit2haiti/ Sauveur Pierre Etieanpproche au parti de l'ancien president Jean-Bertrand
KIPKAA-krhtm Aristide de n'avoir pas montr suffisamment de flexibility au sujet des
C.P 1426, Sice. Desjardins, Montral, Qc, lections du 21 mai, des changements oprer au niveau du CEP et du
H5B 1H3 calendrier lectoral. ,-.,;
(1) Sous : Rapport du IV colloque Le dirigeant de l'OPL raffirme que l'opposition boudera le processus
international des tudes croles Bilten lectoral. Il en appelle la mobilisation de la population pour "secouer le
enfbmasyon SEA, no 3, oktb 1996 pouvoir" et rclame rce qu'il appelle des lections libres et honntes
susceptibles de rsodre la cruise.





Mercredi 25 Octobre 2000
Haiti en Marche Vol XIV No 38


Page 3


GREEN CARD i


p..

- --"Copyrighted Material "

^-- Syndicated Content -'- -
Available from Commercial News Providers"'


e &-QP Mmenmm-0
- -tM - l- m mmo mp
*umme a e e ---edm *M ID
- a- 4 m -0 4-M a*
4 0 '0ab Qu MmOb b @mm a b u


Grande Ouverture
de sa 25me Sccursale
"Franois Capois":


La Banque de


Port-de-Pa ix
72, Rue Stnio Vincent


SOCIETY ET POPULATION
Les sans-papiers, une aubaine pour l'conomie amricaine p.3
MONDE
Cte d'Ivoire: Participation rduite pour le scrutiny p.15
Bush devance Gore de quatre points p.3
Fidel-Castro mobilise Cuba contre la modification envisage
de l'eIbargp p.
ARTSrLFTFRES
Ah! Compare nral Soleil p,11
DulTh*tre de Verdure au Thtre National d'Hati p.10
"Lumumba" ouvre I 18e session du festival arabo-africain
de Carthage p.2
SJounen entsyonal Kreyl p.2


- f -e 4*
4be e e ___
*, OpOMM V amm o em o

mm M po mO




Im -o N 3 e n e mM eq, m-


e -
- - --- -
*o mmm0 ew 4b m
,pd nmnmu m me e mM ,u m 0n o
* a O
g um e *- m

MM m -
*Um


M-


^rHB0fR A 1 R

LUNDI-VENDREDI 8:30 am 3:00 pm
SAMEDI 9:00 am 1:00 pm


r^SsSS^


268-6884


me


SUCCU R.SAL. E


" gain Goev

de q m Pu" .

mm mw. mm mom -m oe- 4



4v b- au - e
4mmnadp o> flm- m mmmw


Top





Page4


COUP D'ETAT OU COUP MONTE?


Mercredi 25 Octobre 2000
Haiti en Marche Vol, XIV No 38


LE COUP D'ETAT DES COMMISSAIRE

La montagne semble accoucher d'une .souris


(Coup d'tat ... suite de la premiere page)
demanderr protection."
Ils ont travers en pays voisin dans leur uniform
de policies et ont t aussitt apprhends par les militaires
dominicains.
"Il semblerait qu'ils sont impliqus dans un coup
d'tat" dclarait Associated Press le Secrtaire des Forces
armes dominicain, Miguel Soto.
Le president Ren Prval rencontrait peu aprs
Caracas, Vnzula, le president dominicain Hipolito Mejia,
l'occasion de la signature d'un accord pour la furniture
par le Vnzula de ptrole tarifs prfrentiels aux pays
de la region.
Aprs ses entretiens avec Mejia, Prval annona
que les commissaires hatiens sont dtenus par les autorits
dominicaines et qu'il a sollicit leur extradition pour tre
jugs en Hati.
A Port-au-Prince, un lu de Fanmi Lavalas, le
snateur de la Grande Anse, Grard Gilles, annona que
les six commissaires allaient tre extrads jeudi (19 octobre)
en Hati. Selon Gilles, les comploteurs projetaient
d'assassiner l'ex-prsident Jean-Bertrand Aristide, no. 1 du
parti Fanmi Lavalas, ainsi que le president Ren Prval et
le premier ministry Jacques Edouard Alexis.
Le snateur Gilles a dsign les leaders du
movement comme tant Jean-Jacques Nau, chef de la
police de Delmas, dans la banlieue nord de Port-au-Prince,
Guy Philippe, le chef de la police du Cap-Hatien (nord),
et Patrick Dormevil, l'ancien chef de la police de l'aroport
international de Port-au-Prince. Ce dernier, croit savoir
Associated Press, avait t limog en mars aprs son im-
plication dans une affaire de drogue.
Quant au commissaire Jean-Jacques Nau, il avait
failli tre tu au dbut du mois par des partisans de Fanmi
Lavalas, alors qu'il venait de dsarmer un farouche dirigeant
d'organisation populaire, le fameux Ronald Cadavre.
Le president Prval crut voir aussi dans le complot
la main du "1 pour cent qui ont toujours domin la situa-
tion conomique d'Hati depuis 200 ans." En mme temps,
le chef de l'Etat appela "la population et les organizations
populaires garder leur calme parce que la situation est
sous contrle."


Le premier ministry Alexis indiqua de son ct
que l'investigation est en bonne voie, et que son
gouvernement est "en contact avec la police en Rpublique
Dominicaine qui a arrt les commissaires de police
hatiens."
Cependant les
o fficiels
dominicains -
commenaient -
dj mettre un
autre son de
cloche. Ds aprs
sa rencontre avec
Ren Prval, le
president Mejia .
dclarait aux
journalists
dominicains: "Je
ne crois pas que
c'est trs grave. Si
Prval tait
vraiment inquiet,
il ne serait pas ici ,
avec nous."
Radio
Marien, une sta-
tion prive domi- Plusieurs snateurs lus de Fanm
nicaine, cita un bout gauche, Fourel Clestin; de
des commissaires Dany T


dclarant qu'ils ont fui en territoire dominicain pour
chapper une foule qui voulait les tuer.
Peu aprs la press dominicaine commenait
donner cho aux dclarations des fugitifs.
"Nous n'avons aucun problme avec le
gouvernement" a dclar Guy Philippe, qui a rvl que
des hommes arms ont procd la fouille de sa residence
Port-au-Prince, alors qu'il tait encore en poste au Cap-
Hatien.
Selon Guy Philippe, toute l'affaire serait un coup
mont par des snateurs lus de Fanmi Lavalas,
principalement Dany Toussaint, 1er snateur de l'Ouest et
Mdard Joseph, 1er snateur de l'Artibonite, pour prendre
Ij .


Ix


le rntULp PnU~tirLUU nJtainnnle. d'. T.& i (PN *'. ou e


.i Umo ILIUIe U iu J LULc uaiuunai.U a u 4.AiLt1i i.uub ur,A
ex-officiers des Forces armes d'Hati dissoutes en 1994,
Toussaint et Mdard, lus aux lgislatives du 21 mai dernier,
president la commission Scurit Publique au Snat de la
SA ,..l

mi L' ; i


i Lavalas sortis des ex-Forces armes 4'Haiti: deblout au
bout au milieu, Mdard Joseph, et assis au bout droite
oussaint photo Hati en Marche


Rpublique.
Les commissaires qui se sontrfuqgis en
rpublique voisine mettent particuliremet enten use le
snateur Dany Toussaint, que l'ancien commissaire du Cap-
Hatien, Guy Philippe, accuse de vouloir "diriger la police
sa guise, comme son bien priv."
"Aucun d'entre nous n'tait en train de conspirer"
a dclar Jude-Marie Jean Jacques, "mme si des fois nous
pouvons avoir des differences de vues au sein de l'institution
policire."
Selon lui, "c'est un complot centre notre personnel
.,. depuis que la police a dsarm un activist de Fanmi
Lavalas" lors d'une manifestation d soutien e M. Aristide
(voir Coup d'tat /5)


ESKE WANSENT?





















PLIS BAGAY OU KONNEN SOU VIH, PLIS OU KA PRAN
SWEN TET OU AK TI BEBE W.


F TES LA. JWENN SWEN.-



1-800-235-2331




PREPARE PA DEPATMAN LASANTE PIBLIK LETA MASSACHUSETTS.
Developed by the FACES program of Children's Hospital New Orleans, LA under a granr through HRSA HIV/AIDS Bureau grant #MCU-PW2201-03-O






Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 38


MISE EN CAUSE DES

SENATEURS DANY
TOUSSAINT ET
MEDARD JOSEPH
(Coup d'tat ... suite de la page 4)
le 2 octobre dernier devant le Conseil lectoral provisoire
(CEP) Port-au-Prince.
"Nous sommes des professionnels et ils ne
pouvaient pas nous manoeuvrer et nous porter faire des
choses que les lois et les rglements nous interdisent" a
encore dclar Guy Philippe.
Selon une note de la chancellerie dominicaine, les
autorits de ce pays "ont retenu ces citoyens hatiens pour
investigation, dans le but d'clairer certain faits et obtenir
des informations permettant de raliser les valuations
ncessaires."
Les autorits dominicaines ont annonc qu'elles
communiqueraient leurs conclusions leurs homologues
hatiens. Aucune information n'a encore filtr ce sujet.
Les snateurs Dany Toussaint et Mdard Joseph
n'ont fait aucune declaration publique aprs ces accusa-
tions portes contre eux par les commissaires en fuite.
Cependant un grand remue-mnage a t opr la
semaine dernire au sein de la Police. Selon l'Agence
Hatienne de Presse (AHP), 4 commissaires de la zone
mtropolitaine de Port-au-Prince ont t dmis de leurs
functions par la direction gnrale en accord avec l'Excutif.
Il s'agit des commissaires de Delmas, Jean Jacques
Nau; de la Croix-des-Bouquets, Gilbert Dragon; de
Carrefour, Huguens Andr et de Ption-Ville, Jean-Marie
Milla, tous d'anciens membres des ex-Forces Armes
d'Hati,
Deux nouveaux commissaires ont t installs. Ce
sont Claude Thodat (Ption-Ville) et Smith Payot,
Delmas.
Le directeur gnral de la Police national d'Hati,
Pierre Deniz, dclare esprer que "l'institution saura faire
de cette crise une opportunity pour se renforcer" (AHP).
Abonnez vous Hati en Marche
USA (305) 754-0705
Haiti 245-1910


Prenon:


COUP D'ETAT OU COUP MONTE?


dezym non:


Page 5


'''''p


Une dseini'e 'les 'd
(un ditorial de Mlodie 1033 FM,'Port-auwPrince) '-


Ctait dfinitivement la semaine des dupes.'
Coup d'tat sans coup d'tat. Arrestations sans
arrestation. Dclarations et contre-dclarations; dmentis
et contre-dmentis. Vrit non dclare et dclarations non
vrifies ...
On en a entendu de toutes les couleurs, pour nous
retrouver une semaine aprs au mme point ... Y a-t-il eu
une tentative de coup d'tat le week-end pass?
Le gouvernement soutient que oui, mais n'a pu
en apporter suffisamment de preuves ... Et mme en fin de
semaine, semble avoir choisi d'arrter tout simplement
d'en parler.
Tandis que les accuss, les commissaires de po-
lice qui ont fui en rpublique voisine, mantiennent qu'il
n'a jamais t question de coup d'tat, et qu'ils n'ont aucun
problme avec le pouvoir en place, mais qu'ils ont d
prendre le large pour protger leur vie et leur famille.
En effet, les residences de certain d'entre eux
ont vite t "dchouques", pilles, vandalises ... Par qui
et aux ordres de qui? Mystre et boule de gomme ,.
Les commissaires en cavale accuserit
nommment 2 snateurs de la Rpublique; Dany Toussaint
et Mdard Josph, respectivement 1er snateur de l'Ouest
et de l'Artibonite, d'avoir mont un coup contre eux pour
prendre le contrle de la Police national.
Dany Toussaint et Mdard Joseph sont 2 anciens
officers de l'ex-Arme d'Hati, aujourd'hui membres de
la commission Scurit publique au snat de la Rpublique;
galement membres du parti au pouvoir, Fanmi Lavalas

Mais on compete aussi parmi les commissaires en
fuite des proches de l'ex-prsident Jean-Bertrand Aristide,
chef de Fanmi Lavalas, et qui ont assur la scurit de ce


dernier plus rcemment, comme l'oie.fait hier les Dany
Toussaint et Mdard Joseph.
Aussi, question: Assistons-nous des luttes
d'influence, une guerre des clans autour du "chef
historique" du movement, just l'heure o celui-ci vient
d'amorcer la march pour un retour au Palais National?
Est-ce aussi ce qui explique l'embarras dans
lequel on a senti le gouvernement e4 fin de semaine?
L'actuel chef de l'Etat, Ren Prval, est un membre du
mme parti.
Aprs que le pouvoir de Pgrt-au-Prince eut
annonc l'arrestation des prsums mutins en Rpublique
dominicaine, le president de ce pays, Hipolito Mejia, a
rpondu que, selon lui, il ne s'agit pas d'un coup d'tat, et
que les commissaires hatiens recevront l'asile politique,
s'ils le sollicitent.
Mais les fugitifs eux aussi semblent avoir mis
une sourdine. Aprs avoir annonc qu'ils allaient avoir
une conference de press pour "met tout kakachat la deyb"
(dballettoute la vrit), on n'a pas entendu de nouvelles
rvlations...
Coup et contre-coup?
Coup sur coup...
Coup d'tat ou coup de tte?
Coup de tte de qui et centre qui?
A coup, coup et demi.
Mais reste Hati prise jusqu'au cou ...
Si le gouvernement tait vraiment srieux dans
cette affaire, il cesserait de parler de coup d'tat et inviterait
les commissaires revenir s'expliquer devant la nation ...
en toute scurit et indpendance.

(un ditorial de Mlodie 103.3 FM, Port-au-
Prince, Hati)


_l "Copyrighted Material ~

N ft Syndicated Content V l'
Available from Commercial News Providers" ""
-


ATANSYON: MOUN KI ENSKRI POU VOTE NAN MIAMI-DADE YO


(L


Siyati:


Adrs kote w rete kounye a:


Florida


Dat Mwa ak Ane ou ft: I /____

Nimewo telefn ou lajouenen: ( ) ________

Siyati Vot a:


Miami-Dade

Spjcno.


kd postal


mii- m- oeiu















Qmqe av
enmmaum mw
qv 4 e4


( Fiche d'Abonnement Hati en Marche


Renouvellement
Nouvel Abonn


ETATS-UNIS
CANADA
EUROPE
AMERIQUE LATINE


6 MOIS
US $ 40.00
US $ 42.00
US $ 70.00
US $ 70.00


UNAN
US $ 78.00
US $ 80.00
US $135.00
US $135.00


ESKE PADRES OU CHANGE?
Pou anpeche gen del jou Eleksyon Jeneral 7 Novanm la,
tanpri plen tout enfmasyon yo made anba la a pivit
posib swa an psn oubyen voye I pa laps nan:
Miami-Dade Elections Department
P.O. Box 012241
111 NW 1s Street, Suite 1910
Miami, FL 33101-2241


Ou fen kesyon? f w bagay
Telefone 305-375-4600 ya ba w plis enfmayson. Vote an 2000


Nom
Adresse


0
o


"Il%,




Page6


VOTRE ATTENTION !


Mercredi 25 Octobre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 38


Nous re-voila!


A partir du 29 Octobre prochain


Miami


-Port-au-Prince


-Miami


Tous les jours (Mardi except)


Dpart MIA 8:00 am Arrive PAP


Dpart PAP


9:50 am


10:40 am Arrive MIA 12:35 pm


^tc$te 5 4e 6a4Ueae 454/
Pour information et reservations,
contacted votre agence de voyage ou Air ALM

1-800-327-7230 (USA)







LA CRISE POLITIQUE


Nouvel chec de la mediation
(Echec ... suite de la premiere page) d e 1 E A (26 Novembre). Il en a profit pour lancer
l'OEA auquel M. Einaudi doit soumettre a d des accusations contre des adversaires
son rapport son retour Washington, politiques dans l'assassinat, il y a un peu
qu'il reviendra de tirer les consequences de l'chec de sa plus d'un an, d'un ancien snateur (Yvon Toussaint), sans
mediation dans la crise hatienne, a dit le chef de la toutefois avancer de preuves.
dlgation de l'OEA. De son ct, l'organisation politique parti Fanmi
Lavalas declare regretter
SEieque ces discussions avec
l'opposition n'aient
dbouch sur aucun accord
S politique. Mais, les
dirigeants du parti refusent
de parler d'chec.
Le porte parole
de Fanmi Lavalas estime
que les formations
politiques du group de
convergence ont rat une
occasion trs favorable de
contribuer l'avancement
\ ~du pays et au progrs du
people hatien, en campant
sur leurs positions.
Il affinrme que sa
formation ne saurait
mappuyer une remise en
La premiere mission de I'OEA Port-au-Prince prside par MM. Cesar Gaviria et question du vote de la
Luigi Einaudi, respectivement Secrtaire gnral et Secrtaire gnral adjoint population clairement


photo Yonel Louis/H.en.M
Le ton est beaucoup moins conciliant du ct de
l'opposition. Les dlgus de la Convergence aux
ngociations rejettent la responsabilit de l'chec des
pourparlers sur les dirigeants de Fanmi Lavalas.
Sauveur Pierre Etienne reproche au parti de
l'ancien president Jean-Bertrand Aristide de n'avoir pas
montr suffisamment de flexibility au sujet des lections
du 21 Mai, des changements oprer au niveau du CEP et
du calendrier lectoral.
Le dirigeant de l'OPL raffirme que l'opposition
boycottera le processus lectoral. Il en appelle la
mobilisation de la population pour "secouer le pouvoir" et
rclamer ce qu'il appelle des lections libres et honntes
susceptibles de rsoudre la crise.
Sauveur Pierre Etienne qui avait du mal cacher
sa colre, a mis le pouvoir et Fanmi Lavalas en garde contre
l'organisa tion des lections prsidentielles la date prvue


exprim lors des dernires lections(voir cependant ci-
contre les propositions soumises M. Einaudi par Fanmi
Lavalas).
Toutefois, Yvon Nepture ne fait pas un drame de
la situation actuelle. "Nous allons continue travailler aux
cts du people hatien pour avoir des lections honntes et
crdibles qui tiennent compete de la Constitution et de la
volont de la majority", a-t-il dclar.
M. Neptune croit qu'il est encore possible pour
les parties de l'opposition qui le dsirent de se faire
reprsenter au sein du CEP et de participer au scrutiny.
Le Premier Ministre Jacques Edouard Alexis qui
a assist jeudi soir au dernier tour de ngociations entire les
parties, a dplor le fait qu'aucun accord n'ait t sign.
Jacques Edouard Alexis croit tout de mme qu'un
bilan positif peut tre tir de ces pourparlers. "Que les
dirigeants politiques de Fanmi Lavalas et de l'opposition
(voir Echec / 9)


Bobby Express
Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c 'estpronto pronto!


Miami
5401 N.E. 2nd Avenue Tl: 758-3278
629 N.E. 125 St. 892-6478.
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800
Fort Lauderdale
28 West Sunrise Blvd 524-1574
West Palm Beach
604 25th Street 655-4166
Pompano
4875 North Dixie Hwy 429-9552
128 N. Flagler Ave 946-4469
Orlando
2469 South Orange Blossoms Trail (407)265-2100
Canada
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245
Massachusetts
Mattapan 508 River Street (617)298-9366
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448
New York
Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295
Church 2825 Church Ave (718)693-3798
Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747
Washington
835 Juniper Street Tl 202-722-4925
Connecticut
953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-2816
Hati
Rue du Centre # 175
Tl 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
Pour toute information, appelez Toll Free
1-800-388-3875 (Floride)
1-800-427-2622 (New York)


NaDlM
506 llth Ave N. (941) 435-3994
Immokalee
1011 W Main Street Kemp Plaza (941) 658-9229
Fort Myers
2219 Fowler St. (941) 461-0343


Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer une some pronto pronto,
faites confiance
BOBBY EXPRESS.

En plus des operations de transfer d'argent, nous nous chargeons de faire parvenir immdiatement au destinataire
vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.

C'est tout simplement le No.1 !


Page 7


NOTE DE PRESS


AIR ALM, LA LIGNE NATIONAL DES
ANTILLES A LE PLAISIR DE VOUS
ANNONCER LA REPRISE DE SES VOLS
QUOTIDIENS A L'EXCEPTION DE MARDI
VERS PORT-AU-PRINCE, HAITI.
LE VOL LAISSE MIAMI 8:00 AM ET
ARRIVE PORT-AU-PRINCE 9:50 AM.
LE VOL DE RETOUR LAISSE PORT-AU-
PRINCE 10:40 ET ARRIVE MIAMI
12:30 PM.
CET HORAIRE PERMET AUX PASSAGERS
D'ARRIVER Trs Tt PORT-AU-
PRINCE DANS LE BUT D'ATTEINDRE LEURS
DESTINATIONS FINALES DANS LES VILLES
DE PROVINCE.

AIR ALM offre un tarif special
d'introduction
$ 75.00 aller-retour
Miami-Port-au-Prince
Les taxes de dpart sont
additionnelles et ce tarif
sera valuable

DU 29 OCTOBRE
AU 07 NOVEMBRE
2000.

AIR ALM CELEBRE EGALEMENT CETTE
ANNEE SON 35 me ANNIVERSAIRE ET EST
TRES FIERE D'AVOIR DESSERVI L'ILE
D'HAITI PENDANT DES ANNEES. NOUS
SOMMES RECONNAISSANTS ET NOUS
APPRECIONS LA LOYAUTE DE NOS
PASSGERS ET NOUS ESPERONS LES VOIR
DE NOUVEAU SUR NOS VOLS A BORD DE
NOS MD-80.
POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS,
VEUILLEZ NOUS CONTACTER

AU 1-800-327-7230
AUX ETATS UNIS ,
au 222-0900
PORT-AU-PRINCE
OU VISITEZ NOUS SUR NOTRE SITE
INTERNET : WWW.AIRALM.COM








SIr

-- "Copyrighted Material
Syndicated Content -
Available from Commercial News Providers"










KASSAV
et tous les Matres du ZOUK
Jocelyne Broard
l'Ambassadrice du ZOUK
ZOUK-LA SE SEL MEDIKAMAN NOU
Olivi Musique
Tel. (514) 525-3066
FAX (514) 525-1762


Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 38


Bobby Express
Rapidit ConJ'mnce- et les Meilleurs Taux
Ici c 'est pronto pronto !






Page 8


1 UNE ANALYSE


Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 38


"Classes
(Classes moyennes ...
suite de la premiere page)
Le vice-prsident bnficie cet
gard des deux mandates de Bill Clinton qui
ont ouvert l'horizon politique de Washing-
ton un plus grand nombre de reprsentants
des "minorities", autre vivier de reproduc-
tion des "classes moyennes."

Qu'est-ce que les "classes
moyennes"? ...
La Revolution franaise de 1789
a reprsent le triomphe d'une nouvelle
classes: la bourgeoisie. Enrichie par le tra-
vail et le ngoce mais maintenue en dehors
des grandes decisions pour la seule raison
de ne pas avoir un nom particule, la bour-
geoisie acqurait en 1789 ses lettres de no-
blesse, et la Restauration monarchique un
quart de sicle plus tard ne put y changer
grand chose.
Mais les "classes moyennes" sont
d'abord une invention amricaine, en pre-
mier lieu parce que ce pays n'a pas connu
le rgime fodal des trois "Etats" (la no-
blesse, le clerg et le Tiers tat). La bour-
geoisie franaise de 1789, qui constituait
(par l'conomie et l'intelligentsia) le fer de
lance du Tiers tat, se reconnut
immdiatement dans les pres fondateurs
des Etats-Unis et leur philosophie librale
tant par rapport au pouvoir qu' la religion,
au point que les Thomas Jefferson et Ben-
jamin Franklin furent faits citoyens
d'honneur de la France rpublicaine.
Mais les deux continents ne
s'arrtrent pas pour autant de diverger
cet gard. Contrairement l'Europe, terre
de nostalgic, o les particles ne tardrent
pas revenir la mode et o la notion de
bourgeoisie garde tout son sens, par contre


HAITI ETATS-UNIS

moyennes" et classes moyenne


aux Etats-Unis le qualificatif de bourgeois
n'existe pas.

Ainsi va l'Amrique ...
Aux Etats-Unis on distingue une
minority de trs riches (ir-'lti-millionnaires
ou milliardaires) ... quoique possder un ou
quelques millions ne vous inscrit pas
automatiquement dans les rangs de ces trs
riches ou "wealthiest" que Al Gore met
constamment en cause dans ses attaques
contre le programme de son rival
rpublicain. Par example, gagner au lotto
de Floride ou du Massachusetts ne fait pas
automatiquement de vous un compagnon
de golf de Bill Gates, patron de Microsoft
et l'homme le plus riche du pays. Et rien ne
dit que Bill Gates lui-mme ne prfre pas
davantage rester "classes moyennes" que
devenir membre du petit cercle trs ferm
des "rich and famous" (les plus riches et
les plus clbres). Ainsi va l'Amrique ...
Et de l'autre ct, il y a cette trs
grande majority de la population qui fait son
chemin par le travail, ou dans les affaires,
ou par l'exercice d'une profession, librale
ou autre, et que l'on rassemble
gnralement dans la catgorie de "middle-
class" (classes moyennes).
On parle aussi de "lower middle-
class" et "upper middle-class" classese
moyenne plus prs de la base; ou plus prs
du sommet) suivant le degr d'achvement
atteint, que ce soit par la grosseur de son
compete en banque ou par la reputation
acquise dans son champ d'activit
professionnelle.

La promesse d'un Al Gore

Ces dernires annes est apparu le




.^fllBHA


terme de "yupies", abrviation de "young
urban professionals", littralement jeunes
professionnels urbains, c'est--dire ayant la
ville moderne comme champ d'action. Ou
encore, jeunes cadres bcbg (bon chic bon
genre)...
Ainsi les classes moyennes en sont
venues symboliser toutes les valeurs
dominantes aux Etats-Unis: terre
d'opportunits, effort rcompens, ascen-
sion social sans discrimination d'aucune
sorte et aujourd'hui aussi modernit.
Evidemment, la lutte pour la conqute de
ces idaux et pour en faire une ralit pour
tous n'est pas acheve, loin de l. D'o la
promesse d'un AI Gore, s'il est lu, de con-
tinuer le combat contre tous les aspects
modernes de la discrimination: par example
le "racial profiling" (prjuger de la
culpabilit des gens cause de la couleur
de leur peau) en usage surtout dans la po-
lice. Lors du troisime dbat tlvis on a
beaucoup parl de l'"affirmative action",
disposition du gouvernement fdral
destine faciliter certaines categories qui
ont souffert jusqu' present de discrimina-
tions (principalement les noirs, les
autochtones et autres minorits ethniques
...). Bush a pris position contre
l'"affirmative action." C'est l'une des
differences majeures entire les deux
candidates.

Bourgeoisie noire ou classes
moyenne? ...
La premiere vague d'immigrants
hatiens arriva aux USA au dbut des annes
60. Aujourd'hui les enfants de nombre
d'entre eux appartiennent aux "upper
middle-class" et leurs petits enfants aspirent
devenir des "yupies."
En Haiti aussi
on connait la notion de
classes moyenne, mais
que veut-elle dire?
Rien de pareil
avec les Etats-Unis.
Certain
disent que le rgime
Duvalier a encourage
la classes moyenne. Ils
se trompent. Personne
n'a fait plus de tort
journey cette dernire que Papa
s Haiti, Doc en forant l'exil
js jusqu' toutes les categories
au Canada destines enrichir les
classes moyennes d'un
ine des pays: ducateurs,
e No. mdecins, ingnieurs,
e No.1 agronomes et autres
tires, professionnels.
n. Duvalier tait
plutt intress, que
tonne tous l'on sache, renforcer
mauvaise la bourgeoisie noire
12 hrs. pour damer le pion la
bourgeoisie claire. Ce
n'est pas pareil. Les
classes moyennes
rpondent une con-
ception d'avance
social, non de recul
nostalgique ou re-
I vanchard.


(9W
4


BARBER / BEAUTY SALON Children
Welcome!

$O^DESIGNER CUTI
Flrst time customer only. Reg. 12.50
F R E CONDITIONING!
FR" mEETREATMENT
With thls coupon
B- tS^'^ --- ---------- ---!*cuol._ -----
Jean-Wood Julen 305-940- 9070
Educator/Designer 15455 W. Dixie Hwy. Ste. N & O
Stylist imce 1976 N. Miami, FL. 33162 ____


la pice de FRANKETIENNE
est en vente Montral, New York, Miami et Port-au-Prince
sur video cassette
Pour Information: (514) 862-3503


Aujourd'hui sous le rgime
Lavalas, les classes moyennes ne seraient
pas loges meilleure enseigne. L'ex-
prsident (et probable future prsi-dent) Jean-
Bertrand Aristide aurait pris en grippe
beaucoup d'lments de ce secteur-l, pour
avoir manifest un moment une tendance
en faveur de l'OPL (Organisation du people
en lutte), une branch dissidente de Lavalas.
On souhaiterait que ce malentendu soit lev
par le future president Aristide ... D'ailleurs
cela reviendrait aussi une sorte de "racial
profiling."

Au lendemain de l'Ind-
pendance ...
Mais chez nous aussi, un peu
d'Histoire s'impose car la socit hatienne
d'aujourd'hui ne peut s'expliquer sans
remonter jusqu' la colonie de Saint
Domingue (17e et 18e sicles).
Le colon franais tait toujours un
oiseau de passage, envoyant tous ses
revenues en mre patrie. Au-dessous du
blanc, l'affranchi ou mtis n du franais et
le l'africain, qui ne pense qu' remplacer
un jour celui-l. Puis, le noir devenu
indpendant en 1804 ...
Au lendemain de l'Indpendance,
les choses ne vont pas beaucoup changer
sur le fond; le sont-elles aujourd'hui 200
ans plus tard?
On n'est plus au temps des noms
particule, mais avec une bourgeoisie qui
en prsente de nombreuses caractristiques
par son mode de vie et ses modles sociaux
et culturels. En Hati, contrairement aux
Etats-Unis, le mot bourgeoisie dit bien ce
que cela veut dire: un statut privilgi, le
group social qui donne le ton et auquel tout
le monde ou presque aspire, y compris dans
le people ...

Catgorie essentiellement
en transfer de classes ...
Et que devient notre classes
moyenne dans tout a?
Voie de passage, chemin de
traverse, simple chelle de promotion
social, en Hati la classes moyenne n'a
jamais exist en elle-mme, par elle-mme
et pour elle-mme.
Ni une bourgeoisie imprgne
d'idaux nationalists et rpublicains
comme celle de 1789 ...
Ni des "classes moyennes"
incarnant les vertus du travail, de l'effort
rcompens, de la mobilit social et de la
modernit comme aux Etats-Unis ...
Mme l'intellectuel hatien qui est
souvent dnomm par drision et non tout
fait sans raison, de "noblesse de plume."
Comme quoi l'intellectuel gre ses
connaissances comme le bourgeois son or

Bref en Hati, la classes moyenne
n'a pas de relle existence parce que socio-
conomiquement une simple parenthse ...
et mme pas toujours bien vue par ses
propres membres. En effet nombre de ceux
qui par leur niveau conomique ou leur
statut professionnel devraient constituer la
classes moyenne, ddaignent cette
appartenance et se rclament cor et cris
(voir Classes moyennes / 9)

^ii .d -' ^







Mercredi 25 Octobre 2000
-i M h.5..n 7,j VTI NM IR


pssr ..e quequ na suA


Classes moyennes ...
(suite de la page 8)
de la bourgeoisie; consequence de prjugs
sociaux froces et d'un autre temps, mais
aussi parce qu'il s'agit d'une catgorie
essentiellement en transfer de classes ... ou
encore d'une sorte de purgatoire, tant
entendu qu'aucun enfer, sur la terre comme
au ciel, ne saurait galer les conditions de
vie du people dans notre pays.

Aucune thique social sinon un
individualism forcen ...
D'o l'chec de beaucoup de
movements politiques hatiens, mme
sortis du sein du people ... Contrairement
au "bourgeois" de 1789, aucun n'a encore
eu le courage de prendre un tournant
rsolument nouveau. Avant mme que le
premier jalon ne soit pos, la Restauration
s'installe triomphante.
Pour finir, si l'expression "classes
moyennes" (notez tout de suite le pluriel,


Page 9


DE L'ACTUALITE


car jusqu'ici il s'agissait toujours de "la
classes moyenne") commence percer dans
le vocabulaire local et avec une rsonance
bien plus positive, nul doute que c'est dans
ce domaine aussi une influence amricaine,
et des compatriotes revenues au bercail aprs
avoir longtemps vcu les moeurs du grand
voisin.
Mais ceux-l auront fort faire
pour bousculer les prjugs locaux, moins
d'tre eux aussi phagocyts en un rien de
temps.
Pourtant sans une "bourgeoisie
national" ... (rpublicaine ou pas! c'est--
dire mme avec des relents socio-culturels
d'ancien rgime) qui reconvertit ses
richesses en resources locales au lieu de
continue les "rapatrier" comme le colon
de Saint Domingue ...
Ou des "classes moyennes",
cultivant le travail, l'effort et l'avancement

Bref sans aucune thique social,
si ce n'est l'individualisme sous sa forme


la plus primitive, comme cela semble
aujourd'hui le cas, aucune nation de 1789
jusqu'au nouvel ordre morqdial, n'a jamais


pu s'en sortir ... quelque nager qu'on sut
nager!


Hati en Marche, 19 Octobre 2000


nne prvoit
u president


Nouvel chec de la

mediation de l'OEA
(Echec ... suite de la page 7) pas about.
acceptent de discuter autour d'une mme La Constitution hatien
table, c'est un pas trs important", a-t-il l'entre en function d'un nouvea
soulign, le 7 fvrier 2001.


Selon le premier ministry, l'chec
de la tentative de mediation n'empchera
pas le gouvernement et le CEP d'aller de
l'avant dans la ralisation des prochaines
lections. Pour lui, l'Excutif n'a plus
aucune raison de modifier la composition
du CEP, les ngociations politiques n'ayant


Revinvon Piblik


NW/NE 36 Street Pwole pou

Fe Travay Amelyorasvon


>- 9 novanm 2000
deoi 6z diswa pou rive 8e disw
OdRlorvom Jos de Diego Middle
3100 NW 5 Avenue
Mami, Horida


Depatman Transp Florida (Florida
Department of Transportation, ki rele
tou FDOT) envite w nan yon reyinyon
piblik pou enfomasyon, pou pale sou travay
amelyorasyon ki pral fet nan 36zym ri, depi
NW 7 Avni, pou rive nan NE 7 Avni. Project ki
pral pale a genyen ladan 1 kapasite, sekirite,
sikilasyon dlo egou, ak travay pou mete kafou
yo pi ansom.
Atelye a ap koumanse depi 6z diswa. Pral
genyen kat, desen, ak lot enfomasyon ki gen
rapo ak pwoje a, pou moun gade. Pral genyen
reprezantan Depatman an kap vin chita pale
ak moun, youn apre lt, pou reponn kesyon
ki gen rapb ak pwoje a. Gen yon
prezantasyon kout ki pral ft a 7 diswa,
apre yon seyans pou tande koumant piblik
la. Yon estenograf legal ap vini pou travay
pandan tout atelye a, pou anrejistre
koumant moun vie bay, kit se koumant
prive, kit se koumant yo bay pandan seyans
koumant piblik la.


Dapre sa ki ekri nan Lwa pou Moun
Andikape nan Etazini 1990 la (Americans
with Disabilities Act of 1990), nenpbt ki
moun ki bezwen yo pran dispozisyon espesyal
pou pmt li vini oswa pou 1 kapab patisipe
nan reyinyon an, dwe kontakte Biwo
Enfbmasyon Piblik la (Public Information
Office) nan nimewo 305.470.5349.
Si w gen nenpbt ki kesyon sou pwoje a,
oswa si w pa kapab vini nan reyinyon an, epi
ou vie f koumant sou pwoje a, tanpri
kontakte Msye M. Aslam Khan, PE, ki se
Manadj Pwoje Devlopman an (Project
Development Manager), nan nimewo
305.470.5211, oswa ekri li nan adrs sa a :
Mr. MK. Aslam Khan, PE, Project
Development Manager, Florida
Department of Trans-
portation, Environmental
Management Office, 1000
NW III Avenue, Room 603,
Miami, Florida 33172.


1~ ___________________


Maison Vendre
Port-au-Prince, Hati Superficie terrain:
Quarter Bois-Patate (Canap-Vert) 950 m2


S Surface logement:
250 m2
Maison tage en bton
Grande cour avec jardin
trs bien distribute
Clture de scurit en
bton arm
Excellent pour
habitation familiale ou
profession librale


i ....... .- "- ,S",-... Contacter Mr.Dracis
-'- au tl:(514)684-1364
.." *"' -" "- entire 18h et 22h.


mil.


Le secrtaire general adjoint ae
l'OEA avait indiqu au course de la semaine
que la communaut international tait
respectueuse de la Constitution hatienne
en ce qui a trait l'chance du 7 fvrier
2001. (Agence Hatienne de Presse)


IMENT REMIS AUX PARTIES

SOEA : Elments de

rflexion pour un

accord national
Principaux points rassembls par l'OEA des discussions
entire Hatiens, selon le mandate de formuler des options et des
recommendations, contenu dans la Rsolution CP/RES. 772 du 4
aot 2000 du Consel Permanent.

1. Scurit

L'Excutif assurera la conduite professionnelle de la
police qui devra protger les lections et les activits lectorales,
vitant toute activity partisan.
Les parties politiques contribueront au climate de scurit,
en cultivant la tolerance, la paix et le respect mutual.
L'Excutif tablira un mcanisme qui permettra la
cooperation des parties politiques pour aider la police maintenir
sa neutralit.
.2. Les problmatiques des lections du 21 mai 2000:

Les parts politiques ont la responsabilit de respecter
la volont des lecteurs. Ils devraient chercher une solution
politique et lgale aux controversies surgies des lections du 21
mai, en particulier les postes contests au snat.
Pour trouver une solution technique, on pourrait crer
une commission d'valuation charge d'examiner les lections
du 21 mai. Cette commission examinerait les contestations et les
problmes surgis des diffrentes interpretations de la loi lectorale.
La commission remettrait ses conclusions dans les plus brefs
dlais aux parties signataires de l'accord national.
Ce mandate pourrait tre confi au CEP rform (voir
la section No.4)


3. Conditions pour les lections prvues pour le 26
novembre
Les lections pour la Prsidence et pour le snat
doivent tre rgies par un CEP rform (voir la section No. 4)
.La date des lections pourrait tre proroge au-del
du 26 novembre, mais devra assurer la prise de function d'un
nouveau Prsident le 7 fvrier 2001.
Les parties encourageront la presentation et
l'enregistrement de candidatures, tout en vitant des actes
contraires la ralisation d'lections libres et lgitimes.
Des qbservateurs auront plein accs au CEP et aux
bureaux lectoraux.
L'Excutif protgera les lections (voir section No 1
Scurit), et s'engagent ne pas avoir recours aux
fonds et aux resources publiques des fins partisanes.
Tous les parties devront avoir un accs
quitable aux mdias, incluant ceux de l'Etat.


4. Restructuration du Conseil Electoral
Provisoire (CEP)
La composition du CEP devra inclure des
reprsentants des parties politiques et de la socit
civil
La section des operations du CEP devra tre
change suffisamment pour assurer sa neutralit.
Le CEP aidera finance les activits
lectorales des parties politiques reconnus prsentant des
candidates aux lectons.
(voir OEA / 12)


1


1
















Chronique du Thtre National d'Hati

Du Thtre de Verdure au Thtre


Sur demand du t i
Gouvernement de Dumarsais N a tl nal
Estim et du Commissariat National l'Exposition
International du Bicentenaire de la Cration de la ville de
Port-au-Prince, le Thtre de Verdure Massillon Coicou,
postrieurement appel Thtre National d'Hati, a t
construit en Novembre 1949 par l'architecte Albert
Mangones. Ce dernier ainsi que Jean Fouchard et Cheva-
lier reprsentaient les personnalits de premier rang de
l'ambitieux project de l'Exposition du Bicentenaire. Qu'on
se rappelle que le prodigieux Jean Fouchard,
l'historiographe du thtre Saint-Domingue, assurait le
rle de Commissaire de l'Exposition.
Au Thtre de Verdure Massillon Coicou figurait


S*T'j .* .4 une longue, grande et vaste
U iH all I scne l'Italienne, construite en
cinq jours par le gnial Albert Mangons.
C'tait une scne ingnieusement combine de
colonnes grecques, d'arbres et principalement des
palmistes, avec des lignes et un profile gomtriquement
futuristes, en maonnerie sur bois de clissage, et de treillis
mtalliques. Le bassin des Nymphes dans la direction Sud
gayait les yeux de tous les promeneurs qui s'en
approchaient. A l'est, c'tait le Parc des Palmistes et ses
nombreux loisirs. Quand on allait plutt vers le Nord, on
tombait sur le Pavillon de l'Agriculture et le Bar Restau-
rant Dansant Italien DESIMONE. Son fameux vin qui
portait son nom tait un dlice. On y venait non seulement


La Ligne arienne de

The Airline of zIL F


2 Billets Aller-Retc




#MI PORTAU'PRINCE 'MI


SPEClI


2 TICKETS P


FOR RESERVATIONS CALL YOUR TRAVEL AGENCY
OR


HAITI
Aeroport Int'l Mais Gates
246-2300
246-2692


Aird'Ayiti
Pour Le Meilleur Et Pour Le Prix



www.airdayiti.com


Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 38
pour manger, boire, danser, admirer un beau coucher de
soleil, mais aussi pour parler des choses de la vie, de posie,
de musique, des arts, de littrature de philosophie... Ce fut
aussi une poque o brillaient de belles ttes hatiennes
toujours curieuses de dcouvrir l'inconnu. Au Vert Galant,
quand on s'y trouvait c'tait pour se faire distinguer et
marquer par ce fait sa place dans la socit chic.
L'estimisme consistait aussi en cela: noir mais beau, intel-
ligent et distingu.
Le Thtre de Verdure Massillon Coicou ouvrait
ses portes tout le monde. Il suffisait d'avoir sa carte
d'entre pour assister aux multiples spectacles qui se
donnaient en ce lieu don't le nom a t choisi pour perptuer
la mmoire de l'crivain, pote et dramaturge, fusill sous
le Gouvernement de Nord Alexis et devenu ainsi un hros
national. Massillon Coicou crivit plusieurs pices de
Thtre don't "L'Alphabet" que l'actuele Direction du
Thtre National compete monter pour la Secrtairerie d'Etat
l'Alphabtisation.
Le sol du Thtre de Verdure tait revtu d'une
magnifique pelouse et de jolies plants.
Evelyne Malary et Ariette Baptiste conoivent
pour le Thtre National d'Hati un plan avec force dtails
pour reverdir son environnement. Toute une philosophie
en dcoule. Il s'agit de crer au sein du Bicentenaire, une
oasis de verdure, un lieu de promenades et de rencontres
pour les artistes, les amants du thtre, et les visiteurs
hatiens et rangerss qui y trouveraient un havre de paix et
de repos, un enchantement
pour l'esprit.
Ce project com-
prendrait trois phases.
Dans un premier temps, il
faudra liminer certain
arbres tels que les "neem"
anglais qui ont pouss
d'une manire anarchique,
Sobstruant ainsi les perspec-
tives intressantes,
constituer une haie
uniform, dsherber le
gazon des pelouses pour
un nouvel engazonnement.
L'engazonnement et
u 1la rehabilitation des
u r pelouses constituera la
deuxime phase.
phase s era celle de
l'embellissement. Il
Ss'agira de slectionner
cette fin des es pces com-
munes au pays, floraison
constant, rsistantes une
court scheresse.
IL La ralisation
d'un tel project rvalo-
O U riserait l'cologie
environnante du Thtre
O U National. Elle permettrait
de faire du lieu un centre
&% 0 d'accueil o des lves,
des tudiants viendraient
s'y recueillir pour discuter
en plein air, l'ombre des
jardins en fleurs, sur le
1thtre, la littrature, le
cinma, les arts de la
scne...


Tout ceci doit
faire sourire, avec une
pointe d'ironie, quand on
pense au climate de
meurtres sans cesse
renouvels et qui chaque
jour effraient davantage les
passants qui sont forcs de
prendre la rue Harry
Truman et les employs du
Thtre National qui sont
obligs d'tre tous les jours
ouvrables leur poste et
aux heures de bureau pour
accomplir leurs tches
quotidiennes. Dans les
parages de l'Institution, un
thtre de sang est toujours
prt lever ses rideaux
rouges pour montrer en
dbut de scne des corps
agonisants avec comme
fond sonore des bruits de
(voir Thtre / 15)


MIAMI
8034 NE 2nd Ave
305-751-3434
1-888-822-3434


d






Mercredi 25 Octobre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 38


Page Il


PETROLE


lm b a


_________ ____a ma a d om mge e a
-ommm a to-mm cme e
MMI- eM4b 4b pmb9bemm


- u oe
e tw qV


C opyrighted Material



A-a-al: SyndicatedlContentroi


Available from Commercial Newsl provide
__- -- ompn,Wde


c b.MM* 0-aM 4
map m -qw @___lm
do- --


ab o e


o e.


-R q@mm
4m e-
lmmmqq- a
*Mm 4b 1b -m -
-M m o 4


-
- ~ e
~ - __
-.- -
- n


* o e4


*s~. e


Ah, Compre Gnral Solei!


General Sun, My Brother
Jacques Stephen Alexis
Translated and with an Introduc-
tion by
Carrol F. Coates
University Press of Virginia,
Charlottesville, 1999
La littrature hatienne
d'expression franaise est largement
inconnue du grand public amricain en
raison peut-tre des barrires linguistiques
qui sparent ces deux communauts. A ma
connaissance, si l'on except le classique
essai de Jean-Price Mars, Ainsi parla
l'Oncle, 1928_(So spoke the Uncle), et le
non moins classique essai anthropologique
d'Antnor Firmin, De l'galit des races
humaines, 1885_(Equality of human
races), ainsi que les romans Gouverneurs
de la rose, 1946.(Masters of the Dew ),
Le mt de cocagne, 1979 (The Festival of
the Greasy Pole), Les chemins de Loco-
Miroir, 1992 (Reflections ofLoko-Miwa),
de Jacques Roumain, Ren Dpestre et Lila
Desquiron, respectivement, trs peu
d'oeuvres majeures de la littrature


luttes ouvrieres. Devenu coupeur de cannes
en Rpublique dominicaine, il sera assassin
par les soldats fascistes du dictateur
dominicain Trujillo, au course des fameuses
"Vpres dominicaines",
Rappelons que Alexis est mort lui
aussi assassin victim des forces de
repression sauvage de la dictature
duvaliriste en tentant d'organiser un
dbarquement arm avec quelques
(voir Livres / 16)


hatienne contemporaine d'expression
franaise ont t traduites en anglais.
Il faut donc saluer la traduction
anglaise de Compre Gnral Soleil_(Gen-
eral Sun, My Brother) par le professeur
Carroll F. Coates qui n'en est pas sa
premiere traduction de textes littraires
hatiens, puisque c'est lui qui avait traduit
en anglais le roman de Ren Depestre, Le
mt de cocagne.
Compre Gnral Soleil (19551
est le premier roman de Jacques Stphen
Alexis. Il est alors g de 33 ans, vient de
terminer une spcialisation en neurologie
Paris, continue ses activits de militant
communist en Europe et cultive de
brillantes relations intellectuelles Paris
avec Louis Aragon, Aim Csaire, Lopold
Sdar Senghor, Jorge Amado, Nicolas
Guilln, Pablo Neruda. Compre Gnral
Soleil (CGS) raconte la surprenante
volution politique et idologique d'un
dlinquant hatien des bidonvilles urbains,
Hilarion Hilarius, la suite d'un sjour
carcral o il rencontre un militant


TOTAL ENERGIES

Ne laissez pas vos proches dans l'obscurit,


Offrez leur la lumire

partir de $160,00

Vous achetez aux USA,

Nous livrons et installons sur le lieu de votre choix
en Halti, Afrique de l'Ouest et du Nord.
Utilisez lampes, radio et tlviseur, plusieurs
heures par jour, grce l'nergie solaire.

Total Energie: L'lectricit Solaire
Nous consuller pour le imensionnerment de vos Deso.n ei un aes is graun I ainsi que pour les
besoins en pompage a eau
S 7 Total Energ* 1623 Conneccut Ae. Wasngton, DC 20009 1 800.93.)004 pmatIeuOtotalenrgie.com
httpJMwwwotal-energie.corn


MOAL
Agam


communist, Pierre Rouml, qui, hintroduit
dans les subtilits concrtes du marxisme
et des rvolutions ouvrires. Dans les course
du soir pour adults dispenss par des mili-
tants communists, Hilarion dcouvre
l'histoire d'Hati enseigne dans.une per-
spective de lutte de classes, l'amour avec
Claire-Heureuse et embrasse avec une
fougue et une intensity remarquable les


LIVRES


Par Dr. Hugues St. Fort


r.*4 *r *5~- ~i'.'j


r~ew c~r~ T~e1eEus~
~V r~j~ E-cbc~cI r~Jews is ttoe II~a~
I~ewvs w~s


flA 1k


Jazz New Style Instrnimental
www.Bemol Telfort.com / wwwAMAZON.com / www.MP3.com

EN VENTE PARTOUT
MrIAMI: Mini Records 1371 N.E. 11th AVENUE 305 892 6200
La Coupole Restaurant 10855 S.W. 72th Street suite 29 305 271 4975
J.B.T. Records 305 758-9018 / 945-3305
Blue Note Records 16401 N.B. 15th Avenu 305 940 3394 / 940 7342
Etiquette Unisex 305.940 9070
K & B Beauty Supply 305 687-1017
NE3 YOR K Mini Records Cambria Heights 718 276-1794


Kind of Jazz Rabordaille

Si vous aimez le JAZZ, ce CD devra faire parties
de votre collection. Vous en serez merveill...


L- 1


................ J .......


r---


r-ir







ECHEC DES NEGOTIATIONS I


Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Megl Vol. XIV No 38


4


explicitement reconnus uans la loi.
Le rle important des organizations de la socit
civil dans la dmocratie participative devra tre
explicitement reconnu dans la loi.
Tous les parties s'engagent respecter les insti-
tutions de l'Etat et poursuivre leur modernisation
utilisant l'aide qui pourra tre reue travers des
organizations internationales.
La commission mentionne dans la section
No. 2 ci-dessus pourrait avoir un second mandate, celui
de rviser aussi les nouvelles lections Prsidentielles et


6. La communaut international

Dans le cas d'un accord national, la
communaut international examiner avec sympathie
et rigueur sa capacity d'accompagner Hati.
Au fur et measure que les points contends
dans l'accord national seront mis en place, et rpondant
des propositions faites par les signataires de cet
accord, la communaut international pourait considrer
des actions comme les suivantes:


Ce document est offert respectueusement
comme possible point de dpart pour un accord na-
tional qui permetrait Haiti et la communaut
international de continue progresser ensemble.

Luigi R. Enaudi
Secrtaire gnral adjoint
Port-au-Prince
Le 19 octobre 2000


PROPOSITIONS DE FANMI LAVALAS SOUMISES A M. EINAUDI
Ces solutions ne devraient violer ni la Constitu- l'Excutif lancera un programme d'Education
Fanmi Lavalas s'engage : tion ni les lois de la Rpublique; civique promouvant la paix et de la scurit;


respecter la volont des lecteurs en cherchant,
avec l'Opposition, une solution politique et lgale aux
controversies souleves par les lections du 21 Mai 2000,
en particulier les postes contests au Snat;

encourager les autorits de l'Etat crer une
Commission d'valuation charge d'examiner les postes
contests au Snat.
Cette commission examiner la problmatique de
la mthode de calcul utilise pour les snatoriales du 21
Mai.


participer aux lections du 26 Novembre
prochain avec soit l'actuel Conseil Electoral Prayisoire
(CEP), soit un CEP
incluant des citoyens
proposs par l'Opposition,
Fanmi Lavalas et les
autorits de l'Etat;


encourager le
financement des activits


J.B. Aristide et son pous
Trouillot Aristidepi


lectorales pour des -
partis politiques ',


reconnus prsentant
des candidates aux
lections;

contribuer
au climate de paix et de
scurit en cultivant la
tolerance, la
moderation et le re-
spect mutuel;

encourager
toutes les measures
destines renforcer la,
dmocratie.

Espre que:

l'Excutif
assurera la conduite
professionnelle de la
police qui doit protger
les lections et les
activits lectorales
dans la plus total
neutralit;

l'Excutif
tablira un mcanisme
qui permettra la
cooperation des parties
politiques pour aider
maintenir la stability;


les parties politiques contribueront au climate de
paix et de scurit en cultivant la tolerance, la moderation
S et le respect
mutuel;

les
partiess politiques
s'engagent ne
pas inciter la
violence et
prendre des
measures contre
." et cleurs partisans
,. Ia -. s'ils ont recourse
violence;

que
tous les parties
politiques auront
accs aux m-
dias d'Etat.
e et conseillre juridique Mildred (voir Propositions de
hoto Image Nouvelle/H.en.M l'Opposition page 15)


rage 12


indis(


dmo


la lib
des c
dmo

de le


City of Miami Annual

Consolidated Annual Performance

and Evaluation Reporting


Le Rapport d'Evaluation et de Performance du City of
Miami pour les annes 1997-98 et 1998-99 fournissant les
dtails de ce qui a t accompli avec les financements reus
du Dpartement du Logement et de Dveloppement Urbain
et relatif aux activits diverse, sera disponible pour le
public aux addresses suivantes:


Miami Riverside Center
Department of Community Development
444 S.W. 2nd Avenue, Second Floor
Miami, Florida 33130


Comme prcdemment annonc, la sance publique relative
au CAPERS se tiendra le -


Lundi 23 Octobre 2000
6:00 pm 8:00 pm


City of Miami Commisson Chamber

3500 Pan American Drive
Miami, Florida 33133


Pour plus d'informations, appelez (305)416-1984
(Ad. No 06183)


MIAMI-DADE PUBLIC LIBRARY SYSTEM
w.mdps org

Miami-Dade Public Library System
Expanding Services To Include
Sunday Hours at 5 Libraries!
Beginning October 15, 2000,
the following libraries will be open on Sundays:
1-5 p.m.
Main Library
101 West Flagler Street
(305) 375-BOOK
North Dade Regional Library
2455 N.W. 183" Street
(305) 625-6424 ,
West Dade Regional Library
9445 Coral Way
(305) 553-1134
South Dade Regional Library
10750 S.W. 211 Street
(305) 233-8140
Key Biscayne Branch Library
299 Crandon Blvd.
(305) 361-6134
This new schedule will remain in effect through May 15, 2001.


DOCUMENT REMIS AUX PRTIES

OEA: Elments de rflexion pour un accord national
(OEA ... suite de la page 9) du snat de 2000 et de recommander des rformes et Menre sur pied une mission spciale d'appui
Le CEP aura un pouvoir de contestation des amliorations pour tous les aspects di proess.s -'de l'OEA pour la dgmocrate an Hati.
cutable. lectoral. La commission soumettra un rapport dans un, Cette mission veillerait la mise en vigueur de
an, afin de mettre en place les rformes avant les cet accord et pourra recevoir les contestations et
5. Mesures pour le enforcement de la prochaines lections au snat prvues pour l'an 2002. allegations de violations.
cratie: -Un comit national pourra tre cr (quipourrait Considrer une invitation fournir de
tre compos de representants des parties politiqus, de l'assistance technique au proessus lectoral, en
-La libert d'information, y compris l'ducation, la socit civil, de l'Excutif, et de la Cour de casspt1on) partiulier en ce qui concern le fonctionnement des
ert de la press et la scurit des journalists sont comme un point de rencontre des diffrents secteurs de bureaux de votes.
conditions pralables pour le fonctionnement de la la Nation Hatienne. Le Comit national sera galement La communaut international pourra envoyer
acratie. l'interlocuteur privilgi de la communaut des obserateurs internationaux qui auront plein accs
Les droits et la scurit des parties politiques, international, et en particulier de la mission spciale de au CEP et aux bureaux lectoraux.
urs dirigeants et de leurs adhrents devront tre l'OEA (voir la section No. 6 ci-dessous). Le CEP pourrait recevoir un appui direct de
... , la communaut international.







Page 13


Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No. 38


Radio
Port-au-Prince
Mlodie
103.3 FM
de 5:00 am Minuit
7 jours sur 7
Tous les airs retros que
vous avez
appris aimer
et qui n'arrteront pas de
vous trotter dans la tte
La Bonne Humeur est de
mise avec nous !

Avec Mlodie FM,
la vie n'est plus la
mme !
Chicago
Radio l'Union
4:00 pm 6:00 pm
WLUW
88.7 FM
Module anglais
Bulletin de Nouvelles
Harry Fouch
4:20 Module Franais
Bulletin de Nouvelles
Lionel Chry
4:50 Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry
New York
Radio Eclair
Chaque Samedi
11:00 am
1240 AM
WGBB
Tl: (516) 333-148K

Horizon 2000
Plus
Every Sunday
9:00 am
12:00 pm
WLIR
130 AM
Miami
La Radio
l'Hatienne
19 ans sur la mme
antenne
WVCG AM 1080
Chaque Samedi
5:00 7:00 pm
Une mission jeune
anime par
Bernard et Alan
Compas, Reggae,
Zouk... etc...
Les toutes dernires
de la semaine
avec Elsie
L'Editorial de
Marcus
L'invit de la
Semaine

Radio

Haiti Diaspo Inter
Lundi au Jeudi
6-8PM
1550AM
Dim. 7 -9AM
1330 AM


Nos Petites annonces de partout


Mdecin
Miami
Dr Hnock
Joseph
Obsttrique
Gyncologie
Accouchement
Operation por
fibrome
Family Planing
Ligature de
Trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests por
l'immigration
Nous aceptons
toutes sortes
d'assurances, ainsi
que la Carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.
Nos malades
2ccouchent dans des
hpitaux privs
5650 N.E. 2nd Ave.
Vertires Shopping
Center
(305)751-6081


Event



A SPECIAL
INVITATION TO
A A FREE
CULTURAL
EVENT

>What:
Haiti, Roots,
Tradition and
Beyond_

Location:
Boston Center
for the Arts
539 Tremont st,
Boston MA 02139

Telephone:
617-276-3174 or
617-426-1492

confirm
attendance

Date:
Wednesday
October 25, 2000

Time:
06:00 pm -10pm


Restaurant
Miami

Bl

Foucht

Restoran
8267 North
Miami Avenue
Tl:
(305)757-6408

Le meilleur griot
de la ville !! !

Boston

Fritay Restaurant
The root of Haitian
Cuisine
David Cang
General Manager
Heures d'ouverture:
8:00 am 10:00 pm
Lundi Jeudi
8:00 am 11:00 pm
Vendredi, Samedi et
Dimanche
Dorchester
617 524-5800
Waltham
7818999157
Mattapan
617 298 7933


IDEAL VILLA HOTEL ET APARTMENTS
DELMAS 53 # 5
Pour reservations, appelez: (509) 510-8394 / (509) 249-3220
ww.haitihotel.com
Cadre agrable Chambre spacieuse Air conditionn *
TV Piscine Bar, Restaurant
Service Traiteur pour Rceptions

Special: Pay 6 Nights and get 7th FREE Pix Sp ciau po r Gpe


Dr Roger
Phanord
Dentiste
Spcialisation:
Implants Dentaires
Avec nous une
extraction
se fait sans douleur
11245 N.W.
119thSt.
(305) 685-7863

Port-au-Prince

Dr Sony Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 27
Tl: 245-6489
Dr Jean
Claude
Desgranges
Interniste
12570 N.E. 7th Ave
305-945-2910
Contrle du Diabte, de
la tension artrielle
Maladies des personnel
ges, Douleurs,
Arthrites, Allergies


Beaut


Mieux vaut une bonne tomate
qu'une crme anti-ride


La fondatrice de l'empire cosmtique Body Shop,
Anita Roddick, est formelle, les femmes gaspillent
leur argent en achetant des crmes anti-rides qu'elle
juge inefficaces.
L'ide que des products cosmtiques puissent gommer
les outrages du temps sur un visage est une "parfaite
imbcillit" et les femmes feraient mieux de manger
des tomatoes pour trouver le bonheur, ajoute Roddick,
cite par la press britannique.
"Il n'y a rien sur la plante du bon Dieu, pas une
seule chose, qui puisse effacer 30 ans de dispute
avec son mari et 40 ans d'agressions de l'environ-
nement", ajoute-t-elle, cite par le Daily Telegraph.
"Affirmer qu'on puisse, avec un product quelconque,
effacer vos rides comme par magie, est un mensonge
scandaleux".
A la tte d'un immense empire cosmtique vertt"
ralisant 293 millions de livres (426,8 millions de
dollars) de ventes dans ses 1.783 magasins,
Roddick a formul ses commentaires au festival de la
littrature de Cheltenham, en Angleterre, l'occa-
sion du lancement de son autobiographie "Business as
Usual".Roddick observe quelques "rgles d'or" pour
rester jeune et belle: "ne fumez pas, ne portez pas
de hauts talons, gardez vous du soleil et mangez des
tomatoes "Les tomatoes rendent heureux. Avez-vous
jamais rencontr un italien triste? Je crois dans le
pouvoir des tomatoes assure-t-elle.
Roddick, 57 ans, estime que les femmes devraient
oublier leur visage en arrivant la soixantaine.
"Quand vous approchez de cet ge, vous pouvez oublier
votre visage, il devient de plus en plus rid. C'est
seulement le corps don't il faut se
soucier", estime-t-elle.


B & L Super Market
& Produce
12041 W. dixie Hwy
Miami, FI 33161
Tl: 305 893-0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150Ave
Suite 404
Phone 380-1616

Fort Lauderdale
Hati Market
300 West Sunrise
Blvd
Coral Spring
Island
Supermarket
Beauty Supply
9079 WEST SAMPLE Rd
CORAL SPRINGS,
(954) 345-0450
A Port-au-Prince,
vous trouverez
Hati en Marche
aux
Librairie Phenix,
Lalue
Librairie Auguste
Grand rue
Movies and More
Rue Capois


Representation

Si vous tes
interesss
vendre
Haiti
en Marche
appelez notre
bureau de:


Miami
au
305-754-7543
ou
305- 754-0705

de

Port-au-
Prince
au
245-1910

de
Boston
(508)941-6897

de
New York
(914) 358-7559
de
Montral
(514) 337-1286


Points de vente

Si vous habitez
Miami, vous
trouverez votre Hati
en Marche dans tous
les magasins de
Little Haiti ainsi
qu'aux addresses
suivantes:
99 Cents & Groceries
13700 N.E. llth Avenue
Miami, Florida 33161
Tl: 305 891 7091
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
tel 305-893-8950
Etiquette
Barber Shop
15455 West Dixie Hwy
940--9070
AKE BEAUTY
SUPPLIES
12948 W. Dixie Hwy
893-6837

Maxisound
Music Hall
11854 West Dixie Hwy
895-8006
Holy Family
Restaurant
9900 N.W. 7th Avenue

Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
940-9902


- 1 .






Page 14


FAITES VOTRE CHOIX!


Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 38


I _ _I


A la une de Mini Records


~Y~-.d/*':j~ if P~i
7 z: -.
~ z, -
4 -


ASSADE FRANCOEUR
La Vi'm Chanje


JACKY RAPON
Crateur du Hit Si Se Lv Srnit


Kreyl Jazz in Japan


* 4
-- 4





s
-~

afq ~
~1y ~


r


pan
AW~ e
1.1 4ae ~ ta~O~
Auw~


Sr e a p I si e n e




haitiondo
CubAyiti


i ___________________


e


o"'f t


.34-.
-4--.,


~: Q.4.~i2


I


Haitiando
Parution d'HAITIANDO
Volume 2
DANS SIX SEMAINES


1 _Gina Dupervil


MINI RECORDS
13710 N.E. llth Ave.
Miami, Florida
Phone/Fax: (305) 892-6200


La Coupole
10855 S.W. 72nd Street
(305) 271-4975


MINI RECORDS
221-14 Linden Boulevard
Cambria Heights, N.Y.
Phone/fax (718) 276-1794


PASSION LONG PLAYING KOMPA
Featuring : Pipo


I.


Ill 1 ilimmun






Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Marche Vol. XIX No 38


Page 15


I ARTS ET LETTRES I


MEDIATION OEA
Propositions formules
par l'Opposition lors
des conversations ...
L'OPPOSITION PROPOSE :
(en substance)
que l'Excutif sollicite de la Communaut
international une assistance technique d'encadrement de
la Police national dans le cadre de sa mission d'assurer la
scurit gnrale dans toutes les communes du pays durant
la priode lectorale;

que l'Excutif forme une Commission
multipartite pour le contrle de la scurit des lections;

le dsarmement des civils arms irrgulirement;

la dpolitisation de la Police national d'Hati


(PNH);


un mcanisme qui permette la cooperation des
parties politiques pour aider la police maintenir sa
neutralit;

que l'valuation des lections du 21 Mai soit
confie un nouveau Conseil lectoral provisoire (CEP);

qu'un nouveau CEP soit charge de la fixation de
la date des lections pour la prsidence et tous les autres
postes pourvoir;

que le Parlement soit mis en veilleuse;

que les cartels des collectivits territoriales
rcemment lus soient remplacs temporairement par des
commissions mixtes (pouvoir-opposition) pour liquider les
affaires courantes et assurer la neutralit dans la champagne
lectorale;

la formation d'une commission mixte (pouvoir-
opposition) pour grer les mdias d'Etat pendant la priode
lectorale.
Abonnez vous Hati en Marche
Miami (305) 754-0705
Hati 245-1910


r


Du Thtre de Verdure au Thtre
(Thtre ... t Nicolas Vincent:
suite de la page 10) Na UUOnal d Haiti deuxime Directeur du


UaUl s c tout icaliire.
De 1949 jusqu' la fin des annes 1950, pendant
une dizaine d'annes, plusieurs pices de thtre ont t
reprsentes au Thtre de Verdure Massillon coicou. Ces
pices taient d'auteurs hatiens et trangers, mais les gens
y assistaient sans prjug. On applaudissait le "MACAYA
ROI" d'Andr Narcisse. "Matre et Docteur" et "Lococia"
(pice folklorique) de Marcel Sylvain avaient, surtout la
dernire, un certain succs. "Ah! Messieurs les Mdecins",
"Condition c Condition", "Est-ce-que Moun Fou, Fou
Vr", "Les Chmeurs", d'Antoine Lubin, sont d'allure
comique et provoquaient le rire fou parmi les spectateurs
qui aprs en avoir trop ri commenaient rflchir sur les
problmes s-rieux traits par l'auteur. On n'oubliera pas
"l'Armistie" de Martial Day ni non plus "Un drle de
dput" de Jean Pierre Audain. Pierre Blain, lui, tait trs
prolifique puisqu'il a prsent une dizaine de pices: "Croix
des Bossales" (1951), "Les Pantins" (1952), "Soleil Lev"
(1953), "Les rebelles" (1954), "A la Caftria" (1955), "Le
monde rural" (1955), "Les Bas fonds", (1955-1956).
"L'Ecole des Femmes" de Franck Fouch et "Antigone"
en crole de Felix Morisseau Leroy changeaient de ton et
donnaient lieu un thtre qui rpondait mieux aux normes
du genre. Il ne faudra surtout pas oublier la Troupe
Languichatte (1949) qui prsentait plusieurs pices succs:
Anna", "Le Monstre Vivant", "Languichatte Candidat",
"Mlus Mlo" ... Languichatte, de son vrai nom Thodore
Beaubrun, tait le dramaturge, metteur en scne et acteur
le plus en vogue.
A cette poque des artistes trangers montraient
leur talent sur la scne du Thtre de Verdure Massillon
Coicou. Qui de cette saison florissante ne se souvient
aujourd'hui de Marian Anderson, cette Amricaine (USA)
du METROPOLITAN OPERA, de sa belle voix de Contre
Alto interprtant des Negros Spirituals avec un air d'opra.
Daniel Santos le chanteur cubain a marqu toute une
gnration d'Hatiens. Quant la Sonora Matansera,
l'orchestre cubain qui a su, en ses moments de gloire, faire
vibrer mme les mes froides avec la voix exceptionnelle
et sensuelle de Celia Cruz. Selon maints compatriotes
l'aguichante Celia serait d'origine hatienne.


d'Hati:


- Les Directeurs G

.Charles de Cata


nraux du Thtre National

ilogne: premier Directeur du
Thtre de Veidure
Massillon Coicou
nomm en dcembre
1949 jusqu' sa mort en
dcembre 1952.


Thtre de Verdure Massillon Coicou nomm Direc-teur
Intrimaire en 1953.
Thodore Beaubrun: troisime Directeur du
Thtre de Verdure Massillon Coicou de 1953 1956.
Marcel Sylvain: quatrime Directeur du Thtre
de Verdure Massillon Coicou nomm en 1957 et dcd la
mme anne.
Emmanuel Desdunes: cinquime Directeur du
Thtre de Verdure Massillon Coicou de 1957 1960.
Pierre Blain: sixime Directeur du Thtre de
Verdure Massillon Coicou de 1960 1963.
Andr Narcisse: septime Directeur du Thtre
de Verdure Massillon Coicou de 1963 1965.

De 1965 1982, le Thtre de Verdure Massillon
Coicou entire dans sa phase de dclin et tombe en ruine.
Les artistes qui le frquentaient sombrent dans le dsarroi
total. Cette situation a port le Gouvernement de Jean
Claude Duvalier construire une nouvelle salle de thtre
inaugure, malgr son inachvement, le 29 mai 1987, sous
le gouvernement du militaire Henry Namphy qui a nomm
Herv Denis la tte du Thtre National.
Herv Denis: huitime Directeur du Thtre Na-
tional d'Hati de septembre 1986 juin 1989.
Jean Coulange: neuvime Directeur du Thtre
National d'Hati de juin 1989 juillet 1991
Yves Mdard: dixime Directeur du Thtre Na-
tional d'Hati de juillet novembre 1991.
Grard Rsil: onzime Directeur du Thtre Na-
tional d'Hati de novembre 1991 dcembre 1994.
Yves Mdard: douzime Directeur du Thtre
National d'Hati partir de janvier 1995.

Le Thtre National d'Hati depuis sa naissance
en 1949 a connu des moments fastes et des jours sombres
mais toujours dans l'espoir d'un avenir meilleur. Du
Thtre de Verdure au Thtre National, l'Institution a
connu des progrs notables qui devraient s'amplifier dans
un proche future. La ralisation et l'implmentation des
projects en course et venir lui permettront de tenir haut le
flambeau de cette Institution don't le rayonnement n'est plus
dmontrer. Au seuil du troisime millnaire l'actuelle
direction du Thtre National d'Hati pursuit une
restructuration qui lui permettra de regarder les lendemains
sous de meilleurs auspices. Elle espre que ses diffrents
projects se ralisent avec le support enthousiaste de son
ministre de tutelle.

Thtre National d'Hati


(TII.

FW*r
do.*a &l A A


nl


to e abe
ama MU- -
4b Ile -a
m* w o m mm


da-m
%-___ oe

-mmabimm 4b4m


:" ""Copyrighted Material -- -

Syndicated Content** *-
Available from Commercial News Providers"
0 --M - e ..---, -

e .-o
.__ *
pmmmmmm o e ""M 4M""P mm
4 a i e tt ,0W

o~Wq 0 o m on a u
* e o unu
-* *e ~,.


-0 --. *
aM u -, oO
-___ u ~ d.
9.
eMP M 0 ..* -a* 0


Nouvelle Ligne arienne



Fort-Lauderdale


? Cap Hatien

avec"NordAir Inc"
Prix allchant
Equipements nouveaux conformes aux normes et
rglements tablis par la FAA
(Federal Aviation Administration)

Transport Assur par un Bimoteur d'une capacity de
30 siges

A/C, Toilettes, Overhead compartment, Siges en cuir
confortables, Repas Chaud


TROIS VOLS PAR SEMAINE

Mardi Jeudi, Samedi

Fort-Lauderdale, Cap- Haitien 8h30 AM 10h45 AM

Cap Haitien Fort Lauderdale 12h30 PM 2h45 PM

IPoC1r1 rservatioCns:

(305) 891-3388
F'ax: (305) 891-1395


Christos 'T'-avel (954) 486-1633


d


......... Mon-


M M *qm a







Page 16


LIVRES


Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 38


Ah, Compre Gnral Soleil !


(Livres ... suite de la page 11)
camarades au Nord-Ouest de l'le, au printemps de l'anne
1961.

Le dilemme du traducteur
Pour cette premiere traduction anglaise du pre-
mier roman d'un des plus grands crivains baroques
hatiens, Carroll F. Coates n'avait pas la tche facile. Com-
ment rendre la prolixit de l'criture d'Alexis, le brassage
tourdissant des registres linguistiques l'introduction
tout moment de mots ou d'expressions croles pour
designer une ralit locale difficilement dnotable par un
significant anglais? Coates, qui est professeur de franais
et de littrature compare l'Universit de l'Etat de New
York (SUNY) Binghamton, a produit un texte anglais
qui tche de rendre au mieux l'esprit de CGS. Parfois, il
s'attache ligne par ligne au texte original. Mais trs souvent,
il prend ses distances avec le texte original et mme arrive
innover. Par example, au chapitre VIII de la deuxime
parties, quand Hilarion lit la lettre envoye par son cousin
Josaphat Alcius, Coates fait preuve d'une innovation
gniale : au lieu de traduire en anglais un proverbe crole
bien connu dans la culture hatienne mais rendu en franais
par le romancier hatien, il rinterprte quelque peu sa
manire le proverbe hatien qu'il retranscrit en crole
d'abord avant de le rendre en anglais au bas de la page


(cf. Page 198). Malgr quelques petites erreurs qui se sont
glisses dans l'nonciation du proverbe crole (il crit lon
au lieu de long et ti mwen au lieu de pitit mwen_, cf. Page
198), Coates prouve qu'il possde une connaissance pra-
tique de la culture et de la langue crole hatienne. Le
traitement et la traduction du mot crole "ng" chez Coates
est encore un autre example de la bonne maitrise qu'il rvle
de la culture hatienne: on sait en effet que le mot "ng" en
crole hatien, bien que driv directement du franais,
langue lexificatrice du crole hatien, n'a pas gard son
smantisme courant franais et a t rarrang dans la cul-
ture crole hatienne. Un "ng" dans la culture hatienne-et
ce n'est pas le cas dans les autres croles base lexicale
franaise de la Carabe- dsigne un individu, un homme,
un type, un mec, sans rfrence aucune (le plus souvent)
la race (il peut arriver parfois que des individus de race
blanche soient dsigns de "ng"). Pour traduire cette
rplique de Claudius Hilarion: "Je te dis que tu es un
ngre sot, ... Un ngre d'Hati qui ne sait pas quand tombe
le Mardi-gras !... ", Coates rend "ngre sot" par "stupid
fellow" et "un ngre d'Haiti" par "A Haitian". Mais plus
loin dans le roman, quand il s'agit de traduire le cri
ddaigneux de la multresse bourgeoise Germaine Paturault
la vieille domestique Ursule: Ursule! C'est vous qui avez
fait entrer cette arme de ngres sales ici ?, Coates crit :
"Ursula! Did you let in this army of dirty ng"?",


Women 50-64. years of age

with little or no insurance


Miami/Dade County Health Department
Project Screen (305) 324-2498

Breast & Cervical Cancer Initiative
Broward County (954) 762-3649


TREE ORREDUCED-CO

& PAP SM


soulignant ainsi la disponibilit du motn'ng" dans la cul-
ture haitienne pour signifier un effet de classes, une tare
social.

A la recherche d'une troisime langue
chez les Haitiens
Coates ne s'est pas content de traduire le roman
d'Alexis. Au dbut de son travail de traduction, il crit
quatre pages dans lesquelles il offre des commentaires
extrmement intressants sur son propre travail de
traducteur mais surtout il prsente une trentaine de pages
trs fouilles et trs pertinentes sur le texte d'Alexis,
analysant les personnages, l'arrire-plan cultural et politique
de CGS, le jeu des langues l'oeuvre dans le roman, la
structure du texte, la question religieuse et les petits dtails
qui sous-tendent l'histoire raconte dans CGS. Pour le
linguiste pratiquant que je suis et le littraire qui dort en
moi, cette trentaine de pages constituent un rgal que je
recommande particulirement.
Dans les quatre pages du dbut auxquelles je fais
rfrence plus haut et qu'il intitule "Une note propos de
la traduction" (A note on th Translation), Coates prend
soin de distinguer trois langues en usage parmi les Hatiens:
le franais, le kreyl1 et ce que Coates appelle 1' "hatien"
qu'il dfinit comme [un] "mlange hautement vari de
franais et de kreyl qui sert la fois de lingua franca orale
oarmi les Hatiens duqus et de langue littraire chez
beaucoup d'crivains
hatiens" (ma
traduction). (the highly
variable mixture of
French and Kreybl that
serves both as an oral
lingua franca among
educated Haitians and
a literary language for
many Haitian writers).
Coates donne comme
preuve de cette nouvelle
langue mixte utilise par
les Hatiens un roman de
l'crivaine hatienne
Paulette Poujol Oriol
"Le creuset", dans
lequel, d'aprs le
professeur Coates,
prdomine une langue
mixte faite de franais
agrment de dialogues
et de passages narratifs
en kreybl.
Il est utile de
rappeler ici que tous les
linguistes natifs et non-
natifs qui ont travaill sur
le crole hatien et la
situation linguistique
hatienne (Bentolila-
m a d FGani, 1981; DeGraff,
2000; Djean, 1983;
Howe, 1990; St. Fort,
1996; Valdman, 1984,
entire autres) concordent
sur un point: il existe
deux langues en usage
parmi les locuteurs
hatiens vivant en Haiti:
le kreybl, langue parle
et comprise par tous les
Haitiens ns et levs en
Haiti et le franais ,
langue parle avec des
degrs divers de
competence par une pe-
tite minority de Hatiens
"variablement"
bilingues. L'appellation
"haitien" que Coates
utilise diffre sensi-
blement de l'utilisation
qui en est faite par la
majority des linguistes
qui nomment "hatien" la
varit dialectale parle
par les crolophones de
Haiti la distinguant
ainsi d'autres varits
dialectales parles par
d'autres crolophones
des autres regions o
sont parles les langues
BREAST & CERVICAL CANCER croles. Il existe ainsi
oRam une varit nomme
"hatien", ct d'autres
varits nommes"
mna r t i n i q u a i s",
"guadeloupen",
(voir LUvres / 17)






Mercredi 25 Octobre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 38


Page 17


U.S. ELECTIONS


- ~ B - -

B. -~ B. ~. -
e - e


S -mn.1m. e- 0e op 4mm


Im- qp -tu
B.e e Iq- 9D
B. dbe .m
*--qu


- O M -B.MBq a
tmb - e -
m e e oa* -w


. e p a- eb


Syndicated Content ---


Available from Commercial News Providers"


4b... C -M e mdm____ 0
4mm -ImeM MMO- -


- e


- ma MBmp -


e e MBa C - -
4mm- -B B
B. O B B. S -
- B. -. n a- a- o *


B .
e


i- mm qu ma>Cmm


- -b 4


e -


q%mmo m O m u -m


(Livres ... suite de la page 16) A
"mauricien", "dominicain", etc... parles en Martinique,
Guadeloupe, Maurice, Dominique, respectivement. Ces
varits ne sont pas ncessairement mutuellement
comprhensibles bien qu'elles se rattachent toutes la
mme langue lexificatrice, le franais. L'ensemble de ces
croles base lexicale franaise se place ct d'autres
croles base lexicale anglaise parls dans des rgions
crolophones voisines (Jamaque, Trinidad, Guyane
anglaise...) ou base lexicale portugaise (papiamento),
ou base lexicale espagnole.
La definition que Coates donne de "sa" langue
hatienne "ce mlange quotidien de franais et de kreybl"
(...that daily mixing of French and Kreybl) est
pratiquement unacceptable. Elle soulve les questions
suivantes: qui parle cette langue? Pourquoi est-elle une
langue? Qu'est-ce qui la distingue du franais et du kreybl?
Coates cite Alexis, Depestre, Jean Mtellus, Dany
Laferrire, Lilas Desquiron, comme crivains hatiens qui,
dit-il, ont bti leur carrire littraire en se servant de cette
langue qu'il appelle 1' "hatien".
En ralit, Coates voudrait donner le statut de langue une
forme de communication intermdiaire qui surgit dans
toutes les socits humaines o deux langues au moins
coexistent dans le parler des locuteurs Dans la littrature
sociolinguistique, on a dsign cette forme de communi-
cation sous le nom trs large de "mlange codique", c'est-
-dire tout type d'interaction entire deux ou plusieurs codes
linguistiques diffrents dans une situation de contact de
langues (Moreau, 1997: 207). Cette situation gnrale
d'interaction linguistique peut se lire des niveaux
secondaires sous forme d'emprunt dfini comme
"l'utilisation d'un lment lexical d'une langue A intgr
morphologiquement et syntaxiquement une langue B"
(Moreau, 1997: 207) et d'alternance codique, dfini comme
"l'emploi altern de deux codes linguistiques diffrents dans
un mme nonc" (Moreau, 1997:207). C'est ce type
d'utilisation linguistique chez certain Hatiens bilingues
qui a pouss Coates introduire une troisime langue qui
serait utilise par les Hatiens.
En fait, ce qui est utilis dans les crits de Depestre,
d'Alexis, de Desquiron et d'autres, ce sont des emprunts,
des alternances codiques, etc... qui proviennent de la situ-
ation de contacts de langues qui existe chez certain
bilingues hatiens L'exemple de "kamyon" dans le sens
qui lui est donn dans la culture hatienne (et pas dans le
sens qu'on lui donne dans le franais standard ou hexago-
nal) example donn par Coates souligne l'volution
lexicale d'un terme utilis dans un nouveau context socio-
culturel partir d'une situation de contact de langues. Quant
l'expression "chwalpapa ", cit aussi par Coates reprenant
ce que dit Jrme Paturault, un personnage d'Alexis, la
page 149, elle est, dans son significant comme dans son
signifi, absolument kreyl, c'est--dire qu'il se rfre
uniquement une signification hatienne .
Cette troisime langue que Coates nomme
l'hatien, qui serait utilise par les Hatiens instruits et les
crivains bilingues n'existe pas. Il y a deux langues en
usage dans la socit hatienne: le kreybl hatien, crole
base lexicale franaise, apparent lexicalement aux croles
martiniquais ou guadeloupen de la Carabe, parl et
compris par tous les Hatiens ns et levs en Haiti, et le
franais hatien, dfini comme la varit de franais utilise
par les locuteurs hatiens, varit lgrement diffrente au
plan phonologique, lexical et syntaxique par rapport au


h, Compre Gnral Soleil !


franais hexagonal et qui obit une certain norme locale
(St.Fort, 2000, en preparation). C'est ce franais hatien que
Coates a voulu prendre comme une troisime langue utilise
par certain Hatiens. D'ailleurs Coates crit ceci: "Alexis,
Ren Dpestre, Lilas Desquiron, Dany Laferrire, Jean
Mtellus, et un certain nombre d'autres crivains hatiens
ont bti leur carrire littraire crivant en "Hatien" (ma
troisime option) -fondamentalement du franais,.(c'est moi
qui souligne) mais frquemment insrant des expressions
ou un dialogue kreyl (souvent avec des explications dans
leur texte ou des traductions dans des notes de bas de page).
Le rsultat est un texte qui est gnralement comprhensible
, mais o les compltes connotations et la charge
motionnelle de certaines expressiQns ne seront pas com-
prises par les lecteurs francophones non-spcialistes" (page
xlvi) (ma traduction).
"Alexis, Ren Depestre, Lilas Desquiron, Dany
Laferrire, Jean Mtellus, and a number of other Haitian
writers have made their literary career writing in "Hatian"
(my third option) -basically French, but frequently insert-
ing Kreyl expressions or dialogue (often with explana-
tions in their text or translations in footnotes). The result is
a text that is generally understandable but where the full
connotation or emotional charge of certain expressions will
be missed by nonspecialist francophone readers."
L'introduction que Coates rdige sa traduction
est une lecture intelligence du texte d'Alexis Coates a
bien compris le conflict linguistique entire le franais et le
crole qui dvore le roman, sous-tendu par les variables de
la couleur, de la politique, de la religion et des classes
sociales. Il est intressant de lire les bonnes questions et les
tentatives de rponse poses par Coates travers cette in-
troduction : Que veut dire Compre Gnral Soleil, le titre
assign par Alexis ce roman urbain, proltarien, hautement
politique? Pourquoi ce va et vient constant entire l'histoire
hatienne et l'histoire mondiale ? Pourquoi cet extraordinaire
parpillement de l'intrigue
travers le roman ?
Cette excellent
traduction d'un texte littraire
fondamentalement complex et Haitian-Ame
linguistiquement difficile devrait
se rvler d'une grande utility aux
jeunes de la second gnration C
qui trouveront dans ce texte une
bonne introduction l'histoire Pre
contemporaine hatienne Doit-
on dire que idologiquement
parlant, le roman a vieilli ? Peut- W world T
tre si on se rfre uniquement aux
rfrences et allusions plus ou u
moins directed Lnine ou Staline
; certainement pas si on se rfre Da
aux manipulations "imprialistes"
de la politique hatienne ou au
ralisme brutal des descriptions de
diverse couches sociales Location: Commi
hatiennes 700 NE 124

Rfrences cities:

A. BENTOLILA, L. GANI : Inf.
Langues et problmes
d'ducation en Hati in:


Langages, # 61, Mars 1981, Larousse, Paris.
MICHEL DEGRAFF: Haitian Creole, paraitre dans :
Comparative Creole SyntaxJohn Holm & Peter Patrick
(eds.), Westminster Creolistics Series, Battlebridge
Publications, London, 2000.
Yves DEJEAN: An Overview of the language situation in
Hati. In : International Journal of the Sociology of
Language, #102, 1993, Walter de Gruyer, NY.
Ren DEPESTRE: Le mt de cocagne, Gallimard, 1979.
Traduction:The Festival of the Greasy Pole, par Carroll
F. Coates, Caraf Books.
Joseph Antnor FIRMIN: De l'galit des races humaines.
(1885). Traduction: Equality of human races: A nine-
teenth century Haitian scholar's response to European
racialism. Traduit du franais par CharlesAsselin, avec
une introduction de Carolyne Fluehr -Lobban,
Routledge, Taylor & Francis, Londres, 1999.
Kate HOWE: Haitian Creole Newspaper Reader,
Dunwoody Press, 1990.
Marie-Louise MOREAU (d.): Sociolinguistique. Concepts
de base. Mardaga, 1997.
Jean Price MARS: Ainsi parla l'Oncle. Nouvelle dition,
collection Carabes, Lemac, 1973 (1928). Traduction:
So spoke the Uncle, par Magdaline Shannon. Three
Continents Press, Washington, DC, 1983.
Jacques ROUMAIN: Gouverneurs de la rose, Les diteurs
franais runis, 1946, Paris. Traduction: Masters of the
Dew, par Langston Hughes et Mercer Cook.
Heinemann, Londres, 1978.
Hugues St. FORT: Situation linguistique de la communaut
hatienne de New York. Communication prsente la
runion annuelle de 1' AATF, Qubec City, 1994.
Albert VALDMAN: The linguistic situation of Haiti, in
Haiti-Today, and Tomorrow, an Interdisciplinary study.
Edited by Ch. R. Foster et A. Valdman, University Press
of America, 1984.



HACEPA, INC.
rican Center for Economics and Public Affairs
PRESENTS

harlotte Gallogly
resident of World Trade Center Miami
IN
rade Center Development

'pportuniy in Haiti

ate: Friday October, 27,2000
Time: 6:00 PM

unity Room, North Miami Police Department
4th Street, North Miami Florida 33161
Donation: $5.00

J.C. Cantave (305) 899-7712


-


o e -


- B. B. -
e ~ -


e 41> a mMMN


''Copyrighte4 Materia1-


-B. B e
B.
- -~ B--


loamu e moni 4- Bm


C Bo .m B a____ M -
Bamom - 0. *mn e c -
*-4m m -B41 e 0*- 0- o .O..b .


0 m


- b dMeu


*







I Nos Jeux


1-V J7/ .in .. =.,II


Solutions de la semaine passe:


Allez de BECHES SERRAI, en utilisant des
mots du vocabulaire franais, et ne changeant
qu'une lettre par ligne.


c


MNts Croasls


HORIZONTAL
1. Chassions -
2. Horrible 3. Confiance -
4. Cicatrice vgtale -
5. Dshabillage-
6. Chamarre -
7. Philosophe 8. Monnaie
scandinave Born.


Antigua et Barbuda
Argentine
Bahamas
Barbade
Belize
Bolivie
Bresil
Canada
Chili
Colombie
Costa Rica
Dominicanie
Dominique
Ecuateur
El Salvador
Etats Unis
Grenade
Guatemala
Guyane
Haiti
Honduras
Jamalque
Mexique
Nicaragua
Panama
Paraguay
Perou
Saint Lucle
Saint Vincent
St. Kitts et Nevis
Suriname
Trinidad et Tobago
Uruguay
Venezuela


1. Barium Hati en Marche en est un -
2. Militaire de grade suprieur 3. Etude des Ovnis -
4. Separeras 5. C'est dire Ecran cathodique -
6. Conjonction Flaques 7. Nova Scotia -
Germanium 8. Forme de reproduction.


Mercredi 25 Octobre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 38


Solutions de la
semaine passe:
HATI


En Bref


(suite de la page 2)
000


Charles Suffrard, coordonnateur national de
l'organisation paysanne KOZEPEP et proche du
Mouvement Lavalas. Kozepp prend une part active
dans la sensibilisation des paysans pour participer en
nombre imposant aux lections prsidentielles et
snatoriales de novembre prochain. .
Interrog vendredi par I'AHP, M. Suffrard interprte
l'attaque lance contre sa residence une nouvelle
tentative visant exclure les masses des
grandes decisions du pays.
"Ceux qui ont le monopole du pays depuis plus de 30
ans ne veulent pas se faire l'ide que les masses
puissent participer aux grandes decisions
concernant l'avenir de leur pays", a-t-il fait savoir.
Charles Suffrard a indiqu que malgr cette attaque
contre sa residence, il contituera accompagner la
paysannerie hatienne dans sa lutte pour le
changement. Selon le leader paysan, les autorits
policires et judiciaires locales ont t saisies du
dossier pour les suites lgales ncessaires.

Six policies hatiens cherchent
refuge en Rpublique Dominicaine
Il s'agit des commissaires Fritz Gaspard Junior, Marie-
Jude Jean-Jacques, Side Didier, Nol Goodwork et du
policies Mlizor Lemais. Un ancien
commissaire Dormvil Jacques Patrick, figure parmi
les personnel interpelles.
Ces policies ont t conduits Santo-Domingo dans
un hlociptre militaire pour investigation, a fait savoir
M. Soto.
Mais alors que le chanceler hatien aurait adress une
demand verbale son homologue dominicain pour
favoriser le retour de ces policies hatien, le president
dominicain, Hipolito Meija, aurait fait savoir qu'il tait
dispos leur accorder l'asile politique si jamais ils
en faisaient la demand.

Inauguration au Mexique d'une
exposition de peintures hatiennes
L'Ambassade d'Hati au Mexique et la mairie de la
Ville de "Aguascalientes" ont inaugur mercredi une
exposition de peintures l'occasion du 425me
anniversaire de la foundation de cette ville mexicaine.
"Haitf Enigmatico", la 3me exposition du genre
depuis le dbut de l'anne 2000, entire dans le cadre du
project "Antennes de la Culture" du Ministre
hatien des affaires trangres.
Des peintres hatiens: Gesner Armand, Arijac Djean et
Ronald Mews sont presents au Mexique avec plus de
35 tableaux. Le sculpteur Ronald Laratte
brille avec 10 sculptures.

Changements s au sein de la PNH
Des changements sont intervenus mercredi au sein de
la Police national d'Hati, (PNH).
Quatre commissaires principaux de la region
mtropolitaine de Port-au-Prince ont t dmis de leurs
functions par la direction gnrale en accord avec
l'Excutif. Il s'agit des commissaires de Delmas, Jean-
Jacques Nau, de la Croix-des-Bouquets, Gilbert
Dragon, de Carrefour, Huguens Andr et de
Ption-Ville, Jean-Marie Milla, tous d'anciens
membres des ex-forces armes d'Hati
principale source AHP)


Page 18


VERTICAL:


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

LE

1 FA

SA


Solutions de la semaine passe:
IF E R RADE


GRILLE DE PROGRAMMES

Mlodie 103.3 fm
74 b is Rue CIapois
Port-au-Prince, -lHati
T1:221-8567 / 221-8568 Fax: 221-1323
e-mail: enmarche@haitiwcorld-.com
jUR.L: x,-vvhvy. ai titeri march -e. com

5h00 6h30 BON R E VEIL. en musique

6h30 7h00 A JU PIPIi IT CH-AiNTANT
premier journal de la journe avec Yves Paul Landre
7h00 9h00 IVELO. DIE: IVIATIN
Informations, Interviews, Analyses
7:15 : Au quotidien avec Elsie
7h25 : La Chronique Economique avec Roosevelt Jn Franois
7h35 : L'Actualit en Bref avec Serge Csar
7h45 : L'ditorial de Marcus
7h50 : Les Sports avec Smith Griffon et Captain Bill
8h00 : Les Invits du Jour

10h00 Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Smith Griffon

12h00- 12h15 LE IVNIDI.
Un rsum des Informations Locales et Nationales avec Serge Csar

12h15 2h00 hLD Y BLXJU-ES
Jazz, Blues, Swing, Ragtime...

2h00 3h00 CD'EST SI BON ENT C T.ANSONSC
Emission de Chansons Franaises

3h00-5h00 lDOC D JIE.L
ET SES SUCCESS CONFIRIVrES
oui Le Bon Vieux Temn ps!
avec Doc Daniel et Captain Bill

5h00 NrOU VELLES 5 HEURES

7h00 8h30 A IVIO R Y SABOR
CON LU C HA-ILNO

8h30 9h00 SCOIR INSFO>I~VIrTIOCNSr

lOhO0 N>OTRE G ( Lundi et Mercredi)
L'Heure classique
Dimanche soir "Sous le kiosque Musique"

JAZZ AT 'TEN ( Mardi et Jeudi et aussi dimanche soir )
Illustr d'Inverviews avec Compositeurs, Interprtes
et Grands Critiques Musicaux

9h00 et au-del CAVAL.IEER.S,
.PI*E:STNEZ: V OS ID>.LVI ES (samedi )
50 ans de Succs Populaires Hatiens avec Lucien Anduze







Mercredi 25 Octobre 2000
tHati en Marcha Vnl XTV No R


ti gout pa ti gout


Page 19


,ak Jan Mapou


TI MANMAN MWEN
PDI DEPI

55-LANE NAN

KAMAGWY-KIBA
12-m Pati


TI KOCHON DYOL LONG
Nan dimanch maten, nou
chita sou galri kay Man Oktavi, n'ap
reflechi. Lari-a blanch. Nou pa w
pesonn ki pral lanms. Sou kote kay
la, nan vwazinay la, gen youn ti
kochon k'ap rele. Vwa ti kochon-an
sitlman pike; l'ap pete tande nou.
L'ap kriye tankou youn mounn y'ap
bat osnon youn prizonye ki anba kbd,
y'ap trennen pou y'al fiziye. Vwa
kochon-an anvayi tout katye-a.
Se touye yo pral touye-1 wi;
manman-m di
-Oooo! p dyab. Se sa k'f l'ap kriye
konsa Jn reponn. Adye! pv ti
kochon!
-Wi; akote-a, yo touye kochon, kabrit,
poul... Apre sa, y'al vann vyann yo
oswa nan mache osnon bay vwazinay.
Mezi lajan-w, mezi wanga-w!
Noutou Ayisyen, nou te konn
f elvaj ti kochon dyl long an Ayiti.
Zt touye tout ras la paske yo di, yo
bay maladi Lafyv Psin.. Mwen w
menm ras kochon sa-a yo Kiba. Pou
Kiben yo goumen ak lavi-a, pou yo
ka jwenn moso vyann pou yo manje
ak lavi ch sa-a, kote dola moute bwa;
chak fanmi nan Kiba blije fe ti elvaj
ak ti jaden adomisil. Gen ki f elvaj
poul, pijon, kabrit.... Kanta pou ti
kochon dyl long, se preske tout
fanmi ki gen yo nan lakou yo. Nan
premye vwayaj la, n'al vizite youn
pitit tonton-m Emilyo Dodye. Pandan
nou chita nan salon-an, n'ap pale, ti
kochon ap f lago-lago, kouri monte,
kouri desann. Nan lakou-a, kbk ap
kouvri manman poul. Bagay efrayik
nt!
Ti kochon-an kontinye ap
rele. Li anba kbd. L'ap pran fre lanmni.
Chak fwa ti kochon-an kriye, Yolann
souke tt li, epi li souri. Lb mwen
made Yolann poukirezon l'ap souri
chak fwa ti kochon-an tonbe plenyen
tankou youn timounn y'ap
pichkannen, li reponn,
- Mapou, nan lavi sa-a, anverite si ou
pa ri, w'a kriye...
-W...Tankou ti kochon-an, m'ajouje.

YOUN TICHEN APOULAW
Jounen-an te demwazl.
Pasipala, youn ti koul bledsyl
dekale penmt youn ti reyon sole
filtre... Sole-a t'ap jwe maril-akasan-
siwo ak nwaj gri sann yo pou li pote
youn ti limy bay lat. Se pandan
moman refleksyon sa-a, nou remake
anfas nou, sou teras youn kay-balkon,
youn ti chen koul blan koton,
chifonnen kon fy papye, lanng ni tire


soti, klere ak bave l'ap fse respire tank
li cho, tank li bouke mache, ale-vini. Li
kouche sou 4 pat, l'ap gade nou. Outadi,
l'ap sipliye nou pou nou lonje men ba li
pou li soti nan kalabous sila-a.
Detanzantan, li grate anba vant li, bb tt
li, b zry li, sanble pis ap satouyt li.
Li leve, li mache, li kouri, li chita ankb...Li
jape, li plenn, li gwonde, li plenyen
kbmkidire gen youn mounn nan katye-a
ki pral mouri.
-Rete... Jn di, kiys ki mete ti chen-an
sou tt kay la, nan penitans sa-a?... l'ap
tonbe wi, gade jan l'ap pike tt li gade
anba.
- Bon, sa ti chen-an ap fe sou teras kay
la?. Kote li pase pou li monte la-a? Jint
made.
Nou f tout kalite sipozisyon.
Mwen di se grenpe li grenpe epi li pa ka
desann. Jint panse se mt li ki mete-1 la
pou l'veye kay la osnon katye-a...Kanta
pou Yolann, mt tichen-an voye-1 al abite
nan teras la pou l'pa sal kay li epitou pa
gen ase manje pou mounn, kote yo kab
okipe chen... -Se dwe kk chen ki pdi
chimen-1 ki ateri sou tt kay la, Jn
deklare.
Manman-m part toudousman, li tande
n'ap devine poukisa chen-an wopche
konsa... Manman-m souri epi li di,
-Mesyedam pa fe tt nou travay pou chen-
an tande. Ti chen sa-a, se youn byenere.
A manman! F cho. Gadejan l'ap grate.
Soly la ap kankannen ti chen-an, l'ap
mouye nan lapli; se youn pinisyon!.
Apa ou di-1. Se sa wi. S'oun pinisyon.
Y'ap pini manmzl.
-Pa betize, kisa li f, noutout made
ansanm.
-Ti chen sa-a se youn APOULAW... Maria
ki t'ap mitonnon youn pwa wouj pou
manje midi deklare byen fe nan kwizin
nan...
Mo apoulaw sa-a, s'oun mo mwen
konnen, men mwen bliye sa l'vle.di...
-Kisa? apoulaw? Sa sa vie di?
-Wiwi, Maria kontinye. Se youn ti
manman lachodin. Se toutan l'ansent. L
l'ansent se 8-10 pitit li f. Fini l'fin ansent,
lamenm, li plenn ank. Vwazen-an blije
pini-1. Li tw cho. Se mennaj tout chen
nan katye-a.
Anon Yolann deklare, li merite pinisyon-
an.
-Se sa k'f li tris konsa Jn ajoute. Li
chagren. L'ap sonje mennaj li yo.
Men youn zanmi manmzl k'ap monte-
desann devan kay la, Jint di.
-Sa ou konprann, se mennaj li wi, ou pa
w jan li anzingdekon-traryete! Yolann
reponn ak youn eklari.
-Eske yo trete tout chen konsa Kiba? Jint
made; eske se menmjan ak peyi nou ?
An Ayiti, timounn pran plezi
kalonnen chen k'ap janbe manje nan
restoran Sen-akwoupi yo, Day se pou tht
sa yo rele restoran nan kwen lari yo
Chen Janbe granmounn kou
timounn kase pye yo, fann fwa yo ak kout
wbch. Chen se pi bon zanmi lzm ka
genyen nan laposesyon bt k'ap viv sou
lat. Yo jape pou pwoteje kay yo, avti
mt yo l malfekt ap pwoche, voye
premye soupi dy lanm l young mounn
pral trepase...Men chen Ayiti toujou sou
pnga yo. Depi youn mounn f js bese
pou lase soulye-1, tout chen grate...mande
pye sa m'manje m'pa ba-w. Ske depi
young ti mechan vize youn chen ak young
kout wch alamilatris... nan pwen mank!.
Si pat li pa kase, grenn je-1 ap pete... Si
de (2)chen ap fb lanmou epi vin twouve
nan pozisyon younn ap remoke lt... Ti
vakabon lakay ap fann fwa yo ak kout
wch! ASUIV 1 Jan Mapou

WEST PALM BEACH
4 JOU .SELEBRASYON JOUNEN
KREYOL. RELE ROODY
BATHELEMY. OSNON MICHAELLE
VINCENT NAN 305.995-1920


XVIII-M ANIVS

JOUNEN ENTNASYONAL KREYL

MIYAMI- KONEKTIKET- NOUYOK

KANADA-AYITI-KIBA


KANADA- KIPKAA
Samdi 28 oktb pwochen se pral XVII
anivs Jounen Entnasyonal Kreybl. Ane
sa-a, youn lbt fwa ank, Komite Inisyativ
pou Kore Alfabetizasyon ann Ayiti
(KIPKAA) ansanm ak tout kolaborat li
yo kase randevou ak popilasyon nan
Monreyal nan youn gran rasanbleman
kiltirl. Selebrasyon anpral derape a midi
pou 1 bout arebb diz nan asw, nan Cen-
tre St-Pierre, "Salle Visitasyon", 1212 ri
Panet, nan bab Radyo Kanada, lakou
Monreyal.
Pami konferansye yo, genyen Marilyn
Mason, ki se prezidan "Mason Integrated
Technologies Ltd", Boston, Etazini -
sosyolg Franklin Midy, ki se pwofes
nan "Universit du Qubec Montral" -
Ivon Lamou, ki se pwofes nan
"Cambridge Rindge and Latin School",
Masachousts, Etazini Wilson Louis
Elyas ki se ot youn diksyon kreyl ki
vie antre lang lan nan zafe biznis -pwofes
kreyl Jan Wob Plasid ki pral montre
mounnjan li ak ekri kreyl fasil, pwofes
Grard D. Months, pwofes JozfPwofet
elatriye.
Nan domn pwezi ak teyat, pral genyen
pwofes syans Michel-Ange Hyppolite,
powt Manno Ejn, powt e ekrit
Keslbrezo, aktris Gladys Demosthne,
komedyen. Jean Robert Bellarmin,
komedyn Claudette Ciriaque, dramatic e
met ansn Pierre St-Sauveur, chant
Jean-Harry Clerveau e Sonny Jean-
Baptiste.
Kote atispent yo, pral gen tablo
Emmanuel Pierre-Charles, Myrtha Hall,
Jean Durandisse, Patrice Piard elatriye.
Pou pwogramasyon an al gade nan:
http://hometown.aol.com/mit2haiti/
KIPKAA-kr.htm.
KIPKAA AP TANN TOUT MOUN,
TIMOUN KOU GRANMOUN
Pierre-Roland Bain

NOUYK
Max Manigat, Prezidan Branch
Sosyete Koukouy Nouyk envite
tout mounn koute "Radyo Sanba"
Vandredi 27 Oktb ant 9 10o
PM pou program espesyal sou
Jounen Entnasyonal Kreyl.
Kapte tou Radio Soleil d'Haiti nan
Magazine ant midi-l.


KONEKTIKT

Kreyl Tribbab
Pou selebre Jounen Entenasyonal
Kreyol, Sosyete Koukouy
Konektikt ap prezante yon deba
sou Istwa Lanng Kreyol Asyisyen-
an, an Ayiti kou aletranje. Deba
sa-a a ft Samdi 28 Oktob 2000,
7.00pm rive pou 9pm. Nan Legliz
Episkopal St Jean 628 Main
Street Stanford, CT 06901
Pou plis enfmasyon ak
rezvasyon, rele Jeran Responsab
Sosyete Konektikt la Paskal
Million (203) 964-1517
osnon Angelucci (203) 609-9035.

KIBA
BANNZIL ak Asosyasyon Ayisyen
nan Kiba ap fete agranlijy Jounen
Entnasyonal Kreyl


MIYAMI
Gwo babako pou selebrasyon
Jounen Entnasyonal nan Sant
Kiltirl Mapou ki nan 5919 NE 2nd
Ave. Mayami. Men Pwogram nan:
Aktivite yo ap drape a Midi tapan
rive pou 0l diswa. Men mounn
k'ap pale yo:
- 2:00-3:00 :Dokt Ernst Julmus:
Istwa tograf Lanng Kreybl
Ayisyen-an
- 3:00-3:30 Fquire Vilsaint:
Eske gen materyl nan lanng
Kreyl Ayisyen-an
3:30-4:30pm
Pwofes Christophe Charles
(Ayiti) Literati Kreybl
4:30 5:00 pm
Dokt Pierre Michel St. Clair:
Wl lanng nan devlopman peyi
tymonn
5:00- 6:00pm
Pwofes Jean-Claude Exulien:
Lanng Kreyl Ayisyen-an ak
Politik
6:00-7:00pm
Entwodiksyon: Jan Mapou/
Cleste Delgado
Dokt Bryan Freeman (Kansas
University):
Evolisyon Lanng Kreyl Ayisyen-
an
Ap gen Mt Kont Liliane Nerette
ak madan Fontus ki pral chofe
kont pou timounn yo.
Mizik aki Panthalon Guilbeau,
Marcel Alexis, Roger Chry, Kiki
Wainwright, Jean-Michel Daudier
Pwezi ak Manm Koukouy yo
Festi-Pwezi ak: Yolande Thomas,
Yvette Leroy, Jeannette Grgoire,
Mikette Wainwright ak lbt Sanba.
Manje, Bwason Gratis ti cheri.
Ap gen : akra, marinad, benyen,
chiktay, wyal, patat fri, bannann
fri, veritab fri, ak-100, poul fri,
aransb ak kasav, kann, mango,
zannana...Kremas Mapou. Vin
amize nou, vi aprann li, ekri
Kreyl, vin pran bonjan
enfmasyon sou Lanng Kreybl
Ayisyen-an.. Pwogram sa-a se pou
rekont de (2)gwo poto mitan nan
Mouvman Kreyl Ayisyen-an: Dr.
ERNST MIRVILLE (Py
Banbou) ak EMILE CLESTIN
MGIE (Togiram) pou travay yo
ak kontribisyon yo nan devlopman
Lanng Kreyl Ayisyen-an.
ANTRE GRATIS! Midi pou
10:00 PM. Likidasyon LIV nan
LIBRERI MAPOU 30-40-50%

AYITI
Sosyete Koukouy Ayiti, Jeran
Responsab Dorcely Dede envite
tout fanatik ak tout zanmi
Koukouy nan Sant Kiltirl Dorcely
Dede nan Santo-6 pou selebre
18m Anivs Jounen
Entnasyonal-la.


iaiLi un iviajL,u,.





Page 20


ELECTIONS


Mercredi2e'Octobre 2000
Hati en Marce Vol. XIV No 38


Partkipati Iredulse r6u r he 1 rtan, prlr at^dkeli
"_. r-*.':.Copyrighted Material "

_^.-:--.- Syndicated Content :- -----

"---.Available from Commercial News Providers"O.-


e ~ e ~e ~ e
I


rvr ~f~1
4~b'


Japanese engines & transmissions


Special Prices For
Wholesalers
And Exporters


PICK-UP TOYOTA NISSAN IZUSU VAN
50 % OFF ALL GASOLINE MOTORS 50 % OFF
( Only American Made)
CALL US NOW!
TRUCK, VAN, worldwide delivery available
INSTALLATION AVAILABLE


DOORS HOODS FENDERS DISTRIBUTORS ALL MAKES STARTERS*
ALTERNATOR TRUCK PICK UP AUTOMOBILES
We sell only super clean low mileage engines & transmissions
Importel dir-ectly frok n Japan
Tel : (305) 681-4666 Fax : (305) 681- 7886

3303 N.W. 135 St. Opa-Locka,

Fl 33054


S


MILLENNIUM


SATURDAY


une. aM* eb
- am mm- m a om IMOM


imm atement

* qS




* Hati en Marche


Avec Mlodie FM,
la vie n'est plus la mme
1033 FM, Port-an-Prince
PHONE 221-8567 / 8568


Mm- -


2000


NOV. 4TH


4BAYFR ONT P,4RI j jFZPHIl-TFIjEA TER
301 N. BISCAYNE BLVD, MIAMI


2:00 PM
000

M
I
D
N
I
G
H
T


$ 15.00 l'avance
$ 20.00 1 a porte


*3ISIN 20GB

Celebrufe 1-tarian RootL% Mu%,c in the he.int of downtown. 1iunil. Florida. The annad
feSLiuval : Orpni.ed for the purpxof pai pmoting I-aitkui culture in S encouragifig >oung Haitiaun. An,eru.ans te value their culture. Tie cent is. by far the
nimasi :tended liLuan celebration in Soufth Florida. In 1997. over 8,0W faitas aiiended
RASIN '97 and the eveun wa% naned -The &Ni, Festial of Miarni' t'y L11i! MiaMi
Ne%% Tinics. RASIN '9b drew a crovd uf 9.000 and R.-SCIN'99 wa aitfended b)
10.000. This veur flie crowd ., expccfed fael'e15M00'
THS EAR'S TE
-KOL RA POU &i'ITI" i. aihe hcme for aur Se,,enrh Annual H:iuan Revis Mj'ihi
>-enfuti The fiteuliL' 11m etI~l Jw.'l.,iid STRENGTHIFNDIRA.NCEICOLIR-AGE
FOR THE PFOPLJE F HI TI. Thu. Ihienie rwfers un Lith it, itulrLdaily struggIe in
runainu angq..ingP polinical rumuil. TrL'eCouunuuuec ai RAS[N 2400(j MILLENNIUM ha
qkeleted this ihcai% me :e an in t .OjUuon inf Alrmghthf Crod fer help for the mulihons
of men, unmen. andI children in Hi-tenu3:%she>, endure hardshfp whjle ahaiLLmg the day
of dcliuer~ax. Let u-, celehraie aur mots.; andI ma)y Ood gruaf. KOURAJ ta ai Hritu.
Tn e ceunthpreeniatian of the RASIN [es ina lLamiam otiu esOf thefUS cmissioni of
brinj;ing heftqfli ircioflfa snra91 llsof lu THauian culture. Thcuugh tihs, the Cenirufer
Hauuual Siudi!e'.. shich i% ubc pannipal pr-aduti.r. allers ta Huiluna American% in Flnrida
and flie re-si af the orld teU roi~ fp~fnfunit' reel in ufle ispect of r'rgin. and te di, it mwutkuailer meinbcrn af aie multiethruuc Amencun sociery.. For those
%% ho. for ane re:-tn or auuLher. lj.it:fdx from ilheur hormelatud. the fesfuval olfert the
rare and preteku.'us pporturrif v te ouch base and teo lonul> Uicmsel'.es.
JOIN US ON SATIJRDAY NONVEM BER 4TH, 2000


c

u^
H-


vrTrAMALr
ADEgm&


pmauuuR OSS
!G ~ AmilcmnAilirtln


; f.9-ACIN A paPiR-"Nn mw ol n0q


Best Prices For Car and Truck
DIESEL PUMPS,
ALTERNATORAND STARTERS


* (HANbEL
* OUI(AN GINEN

SYSTEM EANeJ



iA" 6CS 82tr Naa E bd AVE

301 Ni. miscayne PPV.. 9,Wi.daM
2:00 PI-bdio-~nflKt
For brsitc: w.75.3740 E-iesilr


-r. -..--. s -s.-<'-- - -

la GJnrale 20 ans au service de la Conduite Automobile et de la Prvention Routire Hatienne
des auto-coleS Avenue Martin Luther King No. 90 Port-au-Prince, Hati Tl: 245-2072 ou 245-0916


1.**z




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs