Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00032
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: September 21, 2000
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00032
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition du 21 au 27 Septembre 2000 Vol. XIV No.33


Haiti, capitall"


Santo Domingo

Le vritable mobile derrire la

dmarche de Hipolito Mejia ...
ANALYSE paradoxale. Pendant que le president Ren
PORT-AU-PRINCE, 16 Prval semble parler de la pluie et du beau
Septembre Situation on ne peut plus (voir Mejia /4)
- fti.


~r.--*;

~?~%;.*'~:
r. ~
..rL
..,. .~w
T.,,

'J-.
.. . F
.




i


Le president Hipolito Mejia. accompagn de la sice-prsidente, Milagros Ortiz
Bosch, lors de leur prestation de serment

Rvolte contre le Black-out!


.. .- ".-.. -- .
s N a et l,- des

Pour protester contre l'Electricit d'Hati qui les a dbranchs du circuit privilgi desservant
le Palais National et l'Hpital Gnral, des jeunes du quarter March Salomon Stade Sylvio
Cator tiennent tte aux agents de l'ordre pendant plusieurs jours photo Yonel LouislH.N.M.


PETROLE

La taxation hatienne

parait raisonnable. Oui,
La crise des prix de eurent consent la semaine
l'essence qui secoue le monde m ais .S dernire augmenter leur
entier en ce moment est production, ce qui devrait
propulse par deux facteurs: 1) aider ralentir plus ou moins l'escalade
l'augmentation des course sur le march actuelle des course, maintenant l'emphase
international; 2) la taxation est porte davantage sur les taxes imposes
gouvernementale, sur le ptrole par les gouvernements.
Aprs que.les pays producteurs (voir Taxation / 9)


-1 L


prrtmdnt IFUjimorl








"Copyrighted Material
Syndicated Contentq
Available from Commercial News Providers'


. xwM -


rILI


WASHINGTON, 14
Septembre Le gouvernement
hatien veut parler une mission de
l'OEA (Organisation des Etats
Amricains) au sujet des contesta-
tions issues des lections de mai et
juillet derniers, a dclar un official
du Dpartement d'Etat amricain
qui a requis l'anonymat.
Hati a dit aux Etats-Unis
et d'autres pays cette semaine
qu'une telle mission serait la
bienvenue, sans cependant
avoir donn l'assurance d'une
cooperation pleine et entire
avec cette mission.
Une mission d'obser- P


DROITS D'AUTEUR
Bernard

Diederich
traduit en justice

le romancier

Mario Vargas

Llosa
(texte page 3)


1U
T
M
17
Mi
T
Ne
Bo
M
FA
E-i
UI
Lil
Mi
Wo
Po


:_.?.. l. -.".' '"
vation lectorale de I'OEA avait
refus de monitorer un second tour
d'lections parlementaires en-
juillet, parce que cette mission
n'approuvait pas la faon don't un
conseil lectoral hatien avait
calcul les votes au premier tour.
Selon l'officiel du
Dpartement d'Etat, l'attitude
hatienne a change depuis que la
Secrtaire d'Etat Madeleine
(voir Haiti OEA / 9)


[AITI EN MARCH
ort-au-Prince
0 Avenue Lamartinire / Bois Vema
61/Fax 245-1910
liami
3 N.W. 94th Street
iami, Florida 33150
1: (305) 754-0705 ou 754-7543
ew York (914) 358-7559
oston (508) 941-6897
[ontral (514) 337-1286
LX (305) 513-5688 ou 756-0979
mail: enmarche@haitiworld.com
RL: www.haitienmarche .com
brary of Congress # ISSN 1064-3896
iami, New York, Montral, Boston,
ashington, Chicago: $ 1.00
rt-au-Prince: 5 gourdes


..wM i a..- .--- th==


ELECTIONS


*sa-







Page 2


EN PLUS ... EN BREF ...


Mercredi 20 Septembre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 33


dom qw m -lam MM*- e M*Mca




avant damsla lutte

csire i~mk


-'e -
~- -
* - - e -

- - - - -


n

-~ e e
~ - -
- -


"Copyrighted Material

I Syndicated Content

Available from Commercial News Providers"




9 e


.-.m -
tb e b q


- a -mo- mM


O -


-. -


*- M- e
oomqi a do-mm
qmm lm- mtu
qmmm-M d*--mm
a .- . 4m-


- e--- -

-


-- -


Sea -


-- M- n-


- e -


Rencontre entire les distributeurs de products ptroliers et
le Gouvernement hatien
Le Ministre hatien du Commerce, Grald Germain, a souhait jeudi que la commis-
sion ad hoc charge de rgler le conflict relatif au march local du ptrole, puisse
dbuter ses travaux ds ce lundi..
Dans une interview l'AHP, le ministry du Commerce a fait part qu'il tait de l'intrt
de tout un chacun de voir la commission de conciliation se mettre en place dans
l'immdiat, en vue de chercher aplanir les divergences entire l'Etat
hatien et les distributeurs de products ptroliers.
La formation de cette commission ad hoc a t dcide mercredi dernier lors d'une
rencontre entire les autorits et les responsables de l'ANADIPP (Association
national des distributeurs de products ptroliers). Cette runion a eu lieu
au troisime jour d'une grve des distributeurs qui rclament une
augmentation de leur marge de profits.
Les pompes essence ont recommenc fonctionner jeudi matin
travers le pays. Toutefois, beaucoup de stations taient sec. Le vice-prsident de
l'ANADIPP, Leslie Romain, a expliqu cette situation par la rue vers les pompes
l'annonce de la grve.
Les responsables de l'ANADIPP ont menac de recommencer leur movement de
protestation si leurs revendications ne sont pas satisfaites dans les quinze
prochains jours.

L'utilisation des taxes perues sur les carburants
Le Ministre des Finances, Fred Joseph, a expliqu lundi que les taxes perues sur les
carburants aident depuis trois ans l'Etat hatien finance des projects de
dveloppement travers le pays.
Parmi ces projects, il a cit le financement de l'achat des autobus de la compagnie
national de transport Service Plus", les constructions d'infrastructures routires,
d'coles, de centres de sant ainsi que des travaux d'irrigation.
Ces divers investissements, selon le ministry, s'lveraient 829 millions de gourdes.

De nombreux actes d'inscurit pour la semaine ...
On ne compete plus le nombre de voitures voles ou de hold-up perptrs pendant la
semaine par des soi-disant "zenglendos". Cependant la PNH n'est pas reste inactive et
a prsent des membres de gangs en deux occasions.
Un premier group tait constitu de trs jeunes garons, entire 14 et 17 ans, membres
d'un gang qui oprait au March de Ption Ville. Deux d'entre eux sont impliqus
dans l'assassinat d'un couple le 2 septembre dernier un centre commercial de Port-
au-Prince.
Un second group de 7 de ces bandits oprait dans la zone de Bois Patate.
Le porte-parole de la police nationaole a affirm que l'arrestation de ces individus
entire dans le cadre des efforts entrepris par la PNH pour garantir un climate de scurit
dans les rues de la capital.
Cependant malgr ces arrestations et ces presentations de bandits la press, c'est
constamment que des automobilistes sont somms de descendre de leurs vhicules
pour les laisser aux bandits. Et il faut s'estimer heureux si les bandits parent avec la
voiture, en laissant la vie sauve son conducteur !


Le secteur syndical hatien propose la formation d'une
dlgation devant rencontrer le president vnzulien
avant le prochain sommet de l'OPEP
Des reprsentants de plusieurs organizations syndicales hatiennes ont suggr
vendredi la formation d'une dlgation representative des travailleurs et d'autres
secteurs de la socit pour rencontrer le president vnzulien Hugo Chavez Frias,
avant le sommet de l'OPEP qui aura lieu Caracas du 27 au 30 septembre prochain.
Cette dmarche pourrait permettre au chef de l'Etat vnzulien de manifester
la solidarity de son people avec les hatiens, suite l'augmentation des
"prix des products ptroliers sur le march international.
Dans une lettre ouverte adresse au Prsident Prval et au Premier Ministre
Jacques Edouard Alexis, ces organizations suggrent l'organisation, dans le
meilleur dlai, d'une rencontre co-prside par le chef de l'Etat et le
Premier Ministre en vue de matrialiser cet objectif.
- Les ministres de la Coopration Externe, des Finances, du Commerce, des
Affaires Sociales ainsi que les organizations syndicales initiatrices de cet
appel, devraient prendre part cette rencontre, souhaitent les signataires
de cette correspondence.
Cette lettre porte la signature de 8 organizations syndicales don't la
Fdration des Ouvriers de d'Hati (COH), la Confdration des Travailleurs
Hatiens (CTH) et la Fdration des Ouvriers Syndiqus (FOS) et du syndicate
de transporteurs hatiano-dominicains.
La correspondence est galement signe par le porte-parole du secteur du
transport public hatien, Duclos Bnissoit et d'un membre de la commission
hatienne pour le respect des droits humans, Maurice R. Webster.


.- -- -


- -


- e e -


~.- -


- e ~


- ~- -


- -


- e - e-


- --- Le dbranchement de la zone du March Salomon sur le
circuit prioritaire est d'ordre technique, selon le directeur
-. gnralde l'EDH
Le Directeur Gnral de la compagnie hatienne d'Electricit, Pierre Franois Sildor, a
. . indiqu vendredi que la decision de l'Ed'H de dbrancher la zone du march Salomon
sur le circuit prioritaire est purement d'ordre technique.
Depuis environ une semaine, des groups d'individus sment le trouble,
dressant des barricades enflammes et lanant des jets de pierres et des
tessons de bouteilles dans les rues Mgr Guilloux, Oswald Durant et Dehoux pour
rclamer l'electricit 24 heures sur 24.
Cette zone avait t branche sur le circuit prioritaire depuis 1992.
Le transformateur qui alimentait ce circuit tait surcharg, passant de 2 3 mgawatts
avant 1992 6 8 mgawatts, a fait savoir Pierre Franois Sildor.
C'est pourquoi des dispositions ont t prises pour dlester le circuit
prioritaire, a fait savoir le responsible de l'ED'H, ajoutant que beaucoup d'autres
circuits de la capital se trouvant dans un situation identique, sont en
train d'tre soulags de leur trop lourd fardeau.
Selon M. Sildor, la zone du march Salomon a t transfre sur le circuit
d'avant 1992 et bnficie maintenant du courant lectrique de 6 heures du
matin 2 heures de l'aprs-midi et est encore alimente en fin de soire,
soit plus de dix heures par jour. Il dment que les protestataires ne
M reoivent l'lectricit qu'au course de la nuit.
Prince, Hati Toutefois, souligne-t-il, des manifestants mcontents d'avoir t privs du
D026 / 0204 courant lectrique 24 heures sur 24 ont enlev la bretelle connectant leur
-0204 zone, plongeant ainsi des centaines d'abonns rguliers dans le black-out.
(voir En Bref/18)


Lisez Hati en Marche

Abonnez-vous l'hebdomadaire

le mieux renseign


Avec Mlodie fm Port-au-

la vie n'est plus la mme! Tel.221
FAX 221-1


- Imalbumam- a.


t


o o







Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


Page 3


DROITS D'AUTEUR


Bernard Diederich traduit en justice


le romancier Mario Vargas Llosa


Trujillo ne peut encore reposer en paix!
(un article de Jean-Michel Caroit) Campus du Miami-Dade Community College, Downtown
Le correspondent tranger Bernard Diederich vient Miami 300 NE Second Avenue.
de traduire en justice le clbre romancier pruvien Mario Un porte-parole pour Alfaguara Publishing Co.
Vargas Llosa, l'accusant d'avoir plagi des passages de son of Spain, la maison d'dition qui public le livre de Vargas
livre paru en 1978 sur l'assassinat du dictateur dominicain Llosa en espagnol, a exprim sa surprise face aux
Rafal Leonidas Trujillo. allegations de Diederich.


Deux mots seulement diffrencient les titres des
deux ouvrages: Trujillo The Death of the Goat par
Diederich et The Party of the Goat (La Fiesta del Chivo
en espagnol) par Vargas Llosa qui tait attend Miami
pendant le week-end pour une vente-signature de son livre.
L'venement devait avoir lieu 7 heures du soir
au Chapman Conference Center, building 3 au Wolfson


"Alfaguara n'a pas de position sur le sujet, parce
nous n'avons pas eu l'opportunit de lire Trujillo The
Death ofthe Goat de Bernard Diederich" a dclar Leylha
Ahuile, directeur de Alfaguara aux Etats-Unis.
La Fiesta del Chivo a t public en mars 2000
et l'accusation vient just la veille de la presentation de
Mario Vargas Llosa Miami.


TRANSFERTS D'ARGENT, DE NOURRITURE
& D'EQUIPEMENTS ELECTRO-MENAGERS







i



UNITRANSFER
subsidaryofUNIBANKHaiti


1 BURAU U *TR, FR


NEW YORK NEW JERSEY


NEW YORK *Brooklyn 2802 Church Ave, Brooklyn, NY 11226 Tel: (718) 693-7935'
*Brooklyn 838 Nostrand Ave. Brooklyn, NY 11225 Tel: (718) 778-7800
*Queens 168-22 Hillside Ave, Jamaeica Queens, NY 11432 Tel: (718) 523-2253
NEW JERSEY *New Jersey 1187 SpringfieldAve. Irvington, NJ 07111 Tel: (973) 371-1007
*New Jersey 193 Main Street Orange NJ 07050 Tel: (973) 678-9422


I:I- -INfT1-SI.|1' 1 --I=I


BROOKLYN
AMERILINE UNITED SERVICES
723 Rogers Ave, Brooklyn, NY 11226
Tel: (718) 462-7133
BENNY'S TRAVEL AND TOURS
1063 Rutland Road, Brooklyn, NY 11212
Tel: (718) 363-2999
CAGE CENTURY "21"
1079 Ulica Ave, Brooklyn, NY 11203
Tel: (718) 342-1577
CARIBBEAN INTL SHIPPING
1059 Nostrand Ave, Brooklyn, NY 11225
Tel: (718) 773-4893
CELINY PHARMACY
156 St-Paul Place, Brooklyn, NY 11226
Tel: (718) 469-1741
CONCORDE MULTIPLE SERVICES
2010 Nostrand Ave, Brooklyn, NY 11210
Tel: (718) 421-1878
ESTEVE ENTERPRISE
8402 FlatlandsAve, Brooklyn, NY 11236
Tel: (718) 444-5162, (718) 251-1889
FOCUS CARIBBEAN INC.
2910 Glenwood Rd, Brooklyn, NY 11210
Tel: (718) 421-3349
GREPO ASSOCIATES
4521 Church Ave, Brooklyn, NY 11203
Tel: (718) 856-1804
J.W.M
1203 Church Ave, Brooklyn, NY 11226
Tel: (718) 287-8403
LA BELLE EPOQUE TRAVEL & TOURS
950 Ave. J, Brooklyn, NY 11210
Tel: (718) 758-9008
LA CHIQUE VARIETY FABRICS
871 Flalbush Ave, Brooklyn, NY 11226
Tel: (718) 856-9464
LEGACYAUTO SCHOOL
1438 Flalbush Ave. Brooklyn. NY 11210
Tel: (718) 859-2200
LES CAYES HAITIAN AMERICAN
1067 NostrandAve, Brooklyn, NY 11225
Tel: (718) 467-6875
MAGGUY RESTAURANT
795 UticaAvu, Brooklyn, NY 11023
Tel: (718) 346-6640
MULTIPLE SERVICES CENTER
1374 Flatbush Ave, Brooklyn, NY 11210
Tel: (718) 692-0738
NOUVEL JENERASYON RECORDS, Inc.
1118 FlalbushAve, Brooklyn, NY 11226
Tel: (718) 469-0090
PAGE ENTREPRISES
1914 NostrandAve, Brooklyn, NY 11210
Tel: (718) 941-6900
PRESTIGE RESTAURANT
1780 FlatbushAve, Brooklyn, NY 11210
Tel: (718) 252-1667


NEW YORK


PYRAM SERVICES CO.,
950 Rogers Ave, Brooklyn, NY 11226
Tel; (718) 287-2160
TERRENCE T. LAPIERRE
5012Ave D, Brooklyn, NY 11203
Tel: (718) 629-3519
QUEENS
CARIB TRAVEL
159-21 Hillside Ave, Jamaica, NY 11432
Tel: (718) 658-2222
CREOLE BAKE SHOP
221-11 Linden Blvd, Jamaica, NY 11411
Tel: (718) 528-1787
GENERAL ACCOUNTING PLUS
80-15 45thAve, Elmhurst, NY 11373
Tel: (718) 507-2652
HILAIRE FINANCIAL SERVICES
96-01 Springfield Blvd, Jamaica, NY 11429
Tel: (718) 464-9130
JOUJOU VARIETY STORE
171-07A Jamaica Ave, Queens, NY 11432
Tel: (716) 657-5918
PATES JEANTY
219-09 Hempstead Ave, NY 11428
Tel: (718) 468-0025
MANHATTAN
GEORGES BARBER SHOP
890 Amsterdam Ave, New York, NY 10025
Tel: (212) 749-8130
QUISKEYANA
4468 Broadway, New York, NY 10040
Tel: (212) 567-0210
LONG ISLAND
BIG J GROCERY STORE
1479 Slraight Patch, Wydanch, NY 11798
Tel: (516) 253-2482
DIGNITE BARBER SHOP
676 Jerusalem Ave, Hempstead, NY 11553
Tel: (516) 483-3346
KAMSU TRADING INC.
35 Nassau Place, Hempstead. NY 11550
Tel: (516) 539-0751
LIZ-A-TRAVEL
1572 51hAvo, Bayshore, NY 11706
Tel: (516) 273-8471
RAPID-0-SERVICES
1389 New York Ave, Huntinglon Sta, NY 11746
Tel: (516) 427-0143
THE HAITIAN BUSINESS ONLINE
1497 Adele Court, Elmont, NY 11003
Tel: (516) 825-8417
UPSTATE NY
CHEZ TOTO WEST INDIAN
705-707 Main Sreet, New Rochelle, NY 10801
Tel: (914) 235-1985
ALL CENTURY INC.'
311 Norlh Main St, Spring Valley, NY 10977
Tel: (914) 426-0312


POUR PLUS D'INFORMATIONS, APPELEZ GRATUITEMENT:





"NoU Rapid, Nou Garanti"


Ahuile dit aussi
que Diederich n'a pas
contact Alfaguara, ni
Vargas Llosa au sujet de ses
accusations.
Des dcoupures de
journaux de Rpublique
dominicaine montrent que
Vargas Llosa a men des
recherches extensive aux
Archives nationals de Santc
Domingo pour son livre, une
fiction racontant les derniers
jours du dictateur Trujillo et
son assassinate.
Cependant les simili-
tudes vont au-del des titres
Depuis le dbut du livre, en
passant par les personnages
cls et les diverse scnes, les
deux livres se ressemblent
mais d'une manire subtile.
"Dfinitivement il i
beaucoup utilis mon livre
sans me donner le moindre
credit", a dclar Bernard
Diederich, don't le livre a t
le premier rendre compete de
la conspiration en vue de
l'assassinat le 30 Mai 1961 de
Trujillo, don't le surnom tait
"The Goat" (la chvre).
Au course d'une inter-
view le jeudi 14 septembre
Diederich a dclar que nor
seulement il peut montrer que
Vargas Llosa a copi certain
dtails, mais il a aussi
mentionn des lments qu'i
n'a pu obtenir que dans son
livre, y compris une erreur de
faits.
Diederich n'a pas
voulu spcifier de quelled
erreur il s'agit. "Je le rvlera
devant le tribunal" a-t-il dit.
Les similitudes ont
t notes par d'autres
galement qui ont lu les deux
lives.
"Parfois, le rcit peu
tre compar une version
romance de The Death ofthe
Goat ; d'ailleurs seul un mot
diffrencie les deux titres"
crit Pedro Conde Sturla, un
critique litraire pour le Listin
Diario, un journal dominicair
qui ne tient pas compete du sec-
ond mot du titre: Trujillo.
"De nombreux
caractres figurant dans les
titres, les surnoms, les noms et


0
e
s





n
s
s
L,

a

e


e
e
e
It



n
e
s


n
e

s
e
Li

it
s
x

it
n
e


n
n
n


prnoms viennent directement des pages de Diederich,
utilises sans la moindre inspiration, si l'on peut s'exprimer
ainsi" dit Conde Sturla dans une presentation le 2 septembre
de La Fiesta del Chivo .
Une comparison directed des deux livres montre
de dlicates similitudes. L'une des plus frappantes est un
passage dans lequel il est question du type de vhicule que
l'un des conspirateurs, Antonio de la Maza, a utilis pour
poursuivre la voiture de Trujillo le jour de l'assassinat de
ce dernier.
Lisez ce passage du livre de Diederich:
"Le succs du plan 'Avenida', comme on l'a
appel, dpendait de la rapidit de la voiture. La Chevrolet
Biscayne commande pour de la Maza par Santo Domingo
Motors, est arrive tt en 1961. De la Maza tait un
connaisseur en voiture et aimait les voitures rapides. Il avait
dj une Oldsmobile et planifiait d'avoir une nouvelle
Chevrolet Belair pour sa flotte de voitures plus tard en 1961.
Recommande par un concessionnaire comme un type de
vhicule identique aux voitures de police utilises pour les
prises en chasse, la voiture est arrive quipe avec air
conditionn, une transmission automatique, power steer-
ing et un moteur de 350cc 8 cylindres. Le prix tait
$7.000,00."
Voil le passage correspondent du livre de Vargas
Llosa:
"Il tait vident que le succs dpendrait de la
vitesse de la voiture. Antonio de la Maza avait une passion
pour les voitures. Santo Domingo Motors ne fut pas sur-
prise que quelqu'un don't le job la frontire avec Hati
ncessitait de parcourir des centaines de kilomtres par
semaine, voulait d'une voiture spciale. Ils
recommandrent la Chevrolet Biscayne et en passrent la
command aux Etats-Unis. Elle arriva Ciudad Trujillo
trois mois plus tt. Salvador (Estrella Sadhala, un autre
conspirateur) se souvient du jour o ils partirent faire un
test de la voiture et comment ils rirent des instructions
qui spcifiaient que cette voiture tait identique celles
utilises par la police de New York pour chasser les
dlinquants. Air conditionn, transmission automatique,
freins hydrauliques et un moteur de 8 cylindres de 350 cc.
Elle couta 7.000 dollars et Antonio fit la remarque suivante:
'Jamais pesos n'avaient t mieux investis'".
Parmi d'autres dtails exclusifs Diederich,
d'aprs les dclarations de ce dernier, est la chanson: The've
killed the Goat, don't un extrait est public verbatim dans
La Fiesta del Chivo, page d'introduction. Diederich prcise
qu'il avait acquis les droits de la chanson en Rpublique
dominicaine et que Vargas Llosa ne lui a pas demand la
permission de l'utiliser.
"Si au moins, il m'avait donn un certain credit,
tout ceci ne serait pas arriv", a conclu Bernard Diederich.


La rponse de Mario Vargas Llosa


Au course de la
vente-signature de son
livre vendredi Miami, le
romancier pruvien Mario
Vargas Llosa, parlant un
reporter du Miami Herald,
a rejet comme "absurde"
l'accusation de plagiat ...
"Si vous crivez
un roman bas sur des faits
historiques, comme je l'ai
fait, il n'y a pas moyen


d'viter d'utiliser certain faits tels que les noms des
tueurs ou le nom de la voiture utilise" a dit Vargas
Llosa. "J'ai utilis ces faits en toute libert et
indpendance."
"Je suis un grand admirateur du travail de M.
Diederich c'est un trs bon livre" a dit encore Vargas.
"C'est le meilleur compte-rendu journalistique de ce
qui est arriv."
En crivant un roman, dit Mario Vargas Llosa,
"il y a toujours une cannibalisation du monde rel.
Mais plagier, c'est voler quelqu'un quelque chose
d'unique. Je n'ai pas fait cela. J'aime beaucoup trop
ma vocation."


L'EVENEMENT SOMMAIRE
Dmission surprise du president Fujimori p.1
Situation confuse Lima p.7
ANALYSE
Hati, capitall" Santo Domingo p.1
HAITI-ELECTIONS
Hati reprendrait les ngociations avec l'OEA p.1
Calendrier pour les lections du 26 novembre ... p.5
JUSTICE
Hati fait un pas en avant dans la lutte contre
l'impunit p.2

CRUISE PETROLE
Ptrole: la taxation hatienne parait raisonnable p.1
Editorial: L'essence prcde l'existence p.8
Note de press du Ministre du Commerce p.12
USA: la flambe du baril prsente un srieux risque
pour l'conomie p.16

ARTS & LETTRES
Une belle ville silencieuse i parmi les herbe,
du Vtiver p.10
Le Thtre National d'Hati: ses multiples tches p.ll
LIVRES
Bernard Diederich traduit en justice le romancier
Mario Vargas Llosa p3
Les Options fondamentales ... p.ll
MONDE
Bush-Gore: dbats acides en perspective p.17
Un memorial en l'honneur de Martin Luther King p.20
DIASPORA
Immigration: Letter to President Clinton p.12
Passeport: immediate assistance aux Hatiens
\\ du centre de la Floride p.15 /






Page 4


UNE ANALYSE


Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


Hati, "ci
(Mejia ... suite de la premiere page)
temps ("A quoi bon mettre les pieds sur Mars si la faim
rgne sur la plante Terre"), c'est le president dominicain
Hipolito Mejia qui dfend la cause d'Hati au recent
Sommet du Millnaire, qui a runi pas moins de 150 chefs
d'Etat et de gouvernement aux Nations Unies, New York.
Hipolito Mejia n'a parl que d'Hati, des
problmes d'Hati et naturellement de l'impossibilit pour
la Rpublique dominicaine, avec ses seules resources, de
faire face l'"invasion tranquille" des hatiens pousss
littralement par la faim vers le territoire voisin.
"La communaut international devrait tre
consciente que la Rpublique dominicaine ne dispose pas
des resources suffisantes pour supporter la charge social
que reprsentent des centaines de milliers de nos voisins
... dans notre pays." (source infohaiti.com)
Les chefs d'Etat n'avaient pas plus de cinq min-
utes pour prsenter leur message. Etrange tout de mme
pour un dirigeant d'un pays de choisir de consacrer tout le
temps qui lui est imparti la defense et illustration (mme
par la negative) d'un autre pays que le sien. C'est un cas
proprement historique.
En Hati, pays de la paranoia, on ne doit pas
manquer de saliver sur l'vnement. Hipolito Mejia serait-
il candidate la prsidence d'Haiti? Ou encore est-ce la
consommation de la tutelle dominicaine sur Hati?

On n'est pas au parfum ...
A la vrit, en Hati on se garde, pour on ne sait
quelle raison, de nous mettre au parfum; alors que dans le
pays voisin, la question fait depuis longtemps l'actualit.
Hipolito Mejia a t applaudi l'unanimit, la classes
politique en tte.
Joaquin Balaguer considre le discours de Mejia
comme "une defense de la souverainet, des intrts et de
l'intgrit" de la nation dominicaine.
De son ct, le secrtaire gnral du PLD (Parti
de la Libration Dominicaine), Jose Tomas Perez, souhaite
que la communaut international prenne en charge les
nombreux problmes d'Hati.
"S'ils avaient envahi Hati pour chasser la
dictature du gnral Cdras, pourquoi n'ont-ils pas assur
le suivi en aidant le pays conomiquement?" a poursuivi
le responsible du PLD.


apitale" Santo Domingo
nn1-.- r- nce, cl.-l mi pein -,./ p:-- Pa --.,!-n*t:. ^p In


"Hati et la Rpublique dominicaine doivent
s'entendre pour crer une force de pression, afin d'empcher
que tous ces projects ne restent en l'air" dit encore Tomas
Perez.
Mais voil que le president Ren Prval lui-mme
serait d'accord avec l'initiative de Mejia. Celui-ci dit avoir
rencontr deux fois son homologue hatien au course du
sommet qui se tenait du 6 au 9 septembre coul aux Na-
tions Unies, New York.
M. Prval a fortement appuy sa proposition faite
devant l'Assemble des 150 chefs d'Etat et de
gouvernement, affirme Hipolito Mejia. Le president hatien
souhaite l'arrive de l'aide international qui contribuera
raliser des programmes de dveloppement en vue de freiner
les vagues de dpart d'Hati.
Enfin, avant de regagner son pays, le president
dominicain a cru pouvoir affirmer que les Nations Unies
ont dcid d'augmenter le volume d'aide Hati, suite sa
requte auprs de la communaut des nations runies au
Sommet du Millnaire.
"J'ai dit au secrtaire gnral KofiAnnan que nous
ne pouvons pas continue supporter la charge social et
conomique que reprsente le flot de rfugis hatiens
traversant rgulirement la frontire" a dit Mejia, reprenant
son appel la mobilisation international en vue d'affronter
le drame conomique que connait Hati. L'entourage du
president dominicain a confirm que celui-ci a voqu la
question hatienne avec tous ses interlocuteurs internationaux
rencontrs au course du sommet.

Tout repose sur la question de
l'annulation de la dette ...
Le citoyen hatien ne peut s'empcher d'prouver
un certain inconfort du seul fait que ce soit un chef d'Etat
tranger, et qui pis est celui de la rpublique voisine, et donc
rivale par la seule force des choses, qui prend la defense de
son pays. Cependant c'est d'ignorer aussi quel est le vritable
mobile qui sous-tend la dmarche de Hipolito Mejia.
En fait, celui-ci n'a pas dit toute la vrit dans ses
dclarations au Sommet du Millnaire. Il n'a pas dit qu'il
est aussi bien question des intrts de la Rpublique
dominicaine que de ceux d'Hati. Et que probablement, il
s'agit mme davantage des intrts de la premiere.
En quel sens?


Monocotura
18x18 & 16x16
Spanish and Italian Tiles
Many To Choose from


.87 s/f




Bathrc


LargesI Showroom, Monoo ra

Spanish Tiles
Different Styles &
Colors

Warehouse & Inventory .75 s/f


rnMlITleSlMarbie/Accessories


WE EXPORT TO HAITI


Best Prices- Come, and Visit Us.


3306 N.W. 79th Avenue,Miami Florida
Tel: (305) 592-2558
Fax: (305) 477-2673


li REE
THIN SET GREY (Maximum of 8 bags)
with minimum purchase of 200 sq.ft.
Bring this coupon
Expiration Date: 30 Days (September 21-October 21,2000)


lout ripuose suri la questionjii u i inilationUi Ui ai
dette des pays en dveloppement et PMA (pays les moins
avancs) ...
Le club des pays riches et les institutions
financires internationales ont conu de poser comme une
condition l'annulation de la dette externe que les fonds
qui en rsultent seraient utiliss par les pays bnficiaires
dans des programmes de dveloppement en faveur de leurs
citoyens les plus dfavoriss.
Il arrive que la Rpublique dominicaine a une dette
externe qui se chiffre en milliards, tandis que celle d'Hati
l'est en millions...
Maintenant (nous arrivons l'aspect le plus
dlicat), au lieu de dfinir le cas des deux pays sparment,
on ne sait pour quelle raison, voire quelles fins (d'o les
suspicions hatiennes qui ne manqueront pas ce sujet), les
dcideurs internationaux ont imagine, parait-il, un seul et
mme programme pour Hati et notre voisine. Les fonds
librs par l'annulation de la dette pourraient servir, par
example, des programmes de dveloppement au bnfice
des populations des deux cts de la frontire.
On a compris que le president Mejia a profit du
Sommet du Millnaire pour introduire ce dbat, du fait aussi
que la communaut international devrait avoir un rle de
supervision des programmes entrepris grce l'annulation
de la dette. Cela travers un des organismes spcialiss de
l'ONU ...

Le pot de fer et le pot de terre ...
Or ce ne sont pas les hatiens qui objecteraient
un tel project. Un voyageur a dcrit rcemment la parties
hatienne de la frontire comme une arme de mendiants
de tous ges offrant leurs services soit comme portefaix,
soit aller travailler comme domestiques chez des residents
dominicains o que ce soit. On n'est mme plus au temps
de la main d'oeuvre clandestine pour les plantations de
canne. Le sucree amer" est presque un luxe ct de la
situation vcue aujourd'hui la frontire hatiano-
dominicaine. Lors d'une dernire vague de dportations le
mois coul, on a appris qu'il s'agissait principalement de
femmes et d'enfants vivant de mtndicit dans des villes du
nord o se concentrent les principaux tablissements
touristiques dominicains, donc une menace la principal
(voir Mejia / 5)


Bathrl







Mercredi 20 Septembre 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 33


Page 5


DE L'ACTUALITE


Le vritable mobile derriere
quitee de la page 4)M ejia
que aujourd'hui du pays. de Hipolito M ejia
tion ne manque pas de donner nos
certain, et pour commencer au plan de reconciliation du pays rel avec la croissance conomique
ue Hati continue de s'enfoncer qui a jusqu'ici profit surtout une minority.
t dans le gouffre, la Rpublique De tout cela, faut-il craindre une alliance du pot
ux de croissance le plus lev du conti- de fer et du pot de terre ou encore un quelconque cadeau


* ....~.



~4~r' ~
4-




N


t .. .
. "' ,

. .

I
i
i
l
i
] .I






*


Un president qui se veut plus proche de l'homme de la rue...


nent (environ 7%). Aussi les investissements affluent, y
compris des investissements hatiens.
Nos voisins sont donc mieux placs dans
l'ventualit o viendrait se concrtiser le plan conu par
les puissances conomiques tutlaires de la plante.
Ils ont le vent en poupe, une conomie pleine de
dynamisme ...
Ils ont le know-how et un management qui a fait
ses preuves ... cela dans le mme temps que Hati est en
train d'exprimenter un nouveau "brain drain" (fuite des
cerveaux). En effet, dcourags par la situation politico-
conomique, les quelques cadres qui restaient au pays ne
pensent nouveau qu' mettre les voiles. Certains pourraient
se rfugier dans le pays voisin, pourquoi pas? Ils doivent
avoir appris traiter mieux que nous leurs resources
humaines pour tre arriv au niveau o ils sont, et en si peu
de temps!
Enfin, ils ont un president qui semble arriver son
heure: Hipolito Mejia, hritier du fondateur du Parti
rvolutionnaire dominicain (PRD, social-dmocrate), le
dfunt Francisco Pefia Gomez, se donne pour project la


empoisonn?


On ne prte
qu'aux riches! ...
Que M. Prval ait
donn son approbation son
homologue dominicain lors
de leurs rencontres au
Sommet du Millnaire, les
gouvernants hatiens n'en
restent pas moins muets
jusqu' present sur la ques-
tion. Pourquoi?
D'abord ils doivent
ressentir le mme inconfort
que vous et moi que ce soit
un dirigeant tranger (et
dominicain par surcroit) qui
se donne le mandate (ou qui
ait reu de l'international le
mandate) de plaider la cause
d'Hati devant toutes les
assises de la plante. Avant
mme sa rcente investiture,
Mejia faisait la tourne des


grandes capitals du monde occidental (Washington, Paris,
Rome, etc) et on rapporte que la question hatienne a t
partout sur le tapis.
Cependant alors que le president lu dominicain
avait, annonc Hati comme.le second pays qu'il devait
visiter aprs Washington, tel n'a pas t le cas ... La nouvelle
crise lectorale hatienne venait de dmarrer, avec pour
consequence une nouvelle priode d'isoleiment du pouvoir
hatien.
Entre-temps, nos voisins "ap vale teren"
continentt gagner du terrain) ... et nous couper l'herbe
sous le pied!
On a un peu sursaut devant le ton du communique
final de la rencontre de Mejia avec le Premier ministry
franais Lionel Jospin. Chaleureuses retrouvailles de la
France ternelle et de Saint Domingue (cela tombe bien
puisque Saint Domingue est toujours le nom que les Franais
donnent la Rpublique dominicaine ...), et avec toutes
sortes d'changes bilatraux la carte. Au secours, Ber-
nard Dorin!
On retrouve dans ce communique final un language


(Mejia ... s
resource conomiq
Cette situa
voisins un advantage
l'image. Alors q
irrmdiablement
dominicaine a le tai


ELECTIONS DU _____ _


26 NOVEMBRE

Calendrier des activits
Le Conseil pectoral septembre.
electoral Provisoire (CEP) e COr Une sance de
a oubli officiellement A 3 formation l'intention des


mercredi le calendrier des activits
lectorales relatif aux prsidentielles et
snatoriales du 26 novembre prochain.
En vertu de ce document, la loi
lectorale a t promulgue le 21 aot 2000.
Les BEDs et les BECs ont t ractivs du
22 aot au 4 septembre.
Le matriel d'inscription a t
command le 30 aot. Le 6 septembre une
sance de formation a t organise
l'intention d'une quipe national de forma-
tion.
Le CEP a procd la formation
des BED les 8 et 10 septembre. La forma-
tion des BEC et le recrutement des
superviseurs ont eu lieu les 12 et 13


superviseurs sera organise les 15 et 16
septembre. L'impression des formulaires de
dpt de candidatures est fixe au 15
septembre.
Du 18 au 20 septembre, les
autorits lectorales prvoient de fire la
command du matriel de vote et le
recrutement des membres des Bureaux
d'Inscription du 18 au 28 septembre.
L'impression des formulaires
d'inscription qui durera 10 jours dbutera le
20 septembre. La distribution des
formulaires de dpt des candidatures est
prvue au 28 dcembre.
La formation des BI se fera du 30
(voir Calendrier / 12)


la dmarche
avec lequel on tait plus habitu vis--vis d'Hati,
S... membre part entire de la francophonie ... mais
don't, hlas, il ne nous reste plus que la nostalgic.
On ne prte qu'aux riches!
Tout comme la plupart des missions diplomatiques
et organizations internationales ont emmnag les unes
aprs les autres Santo Domingo ...
Tout comme nos mangues "Francisque" doivent
faire dsormais le dtour par la rpublique voisine avant
de s'embarquer pour le march amricain ...
Il n'y aurait donc que la cocaine colombienne
partir directement d'Hati!

La Rpublique dominicaine ne devrait
pas tre un repoussoir, mais plutt un chal-
lenge ...
Mais a-t-on le droit de faire la fine bouche? Non.
Pour nous rsumer, nous sommes les premiers responsables
de nos malheurs ...
Nous avons soulign tantt l'approbation unanime
rencontre par le message onusien de Mejia dans la classes
politique dominicaine. Jusqu'aux ultra-nationalistes, o un
dirigeant le salue comme "le meilleur example d'une prise
de conscience qui s'accroit dans le pays et dans la classes
politique dominicaine des graves risques que posent pour
notre present et notre avenir la problmatique hatienne et
l'invasion illgale et massive des ressortissants (hatiens)
dans notre pays."
Balaguer y voit plus simplement "une defense de
la souverainet, des intrts et de l'intgrit" de la nation
dominicaine. En d'autres mots, le principle sacr du
bien commun, de l'intrt suprieur qui constitute le
vritable ciment d'une nation.
Alors que chez nous, par contre, nous vivons
toujours sous le rgne du dicton "si m paka manje on manje,
.m pito gate 1" (ce que je ne peux pas avoir pour moi tout
seul, je prfre le gter). Chez nous, c'est l'esprit de
chapelle, et chapelles qui s'annulent les unes les autres et
n'ont que cela pour tout programme. Chapelles politiques,
conomiques, sociales, "raciales", intellectuelles ou autres
... La balkanisation comme une fin en soi.
Assez jouer avec les mots. Le plus gros obstacle
un dveloppement des deux cts de l'le d'Hati, ce n'est
autre que la Rpublique d'Hati elle-mme. Dt-on donner
raison Joaquin Balaguer ("La isla al revs ", une le
l'envers).
La Rpublique dominicaine ne devrait pas tre un
repoussoir, mais plutt un challenge.
Du moins pendant qu'il en est encore temps ...
Pendant que nous avons encore le choix! Et ce n'est pas
pour longtemps.

Haiti en Marche, 16 Septembre 2000


t .4-i


Holiday Inn


Clearance Sale


Hotel Furniture

Furniture Lighting Bedding


166 room's contents

Call 305-949.1441 Michelle


' Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Renouvellement Q
Nom ,
Nouvel Abonn
Adresse __ _

6 MOIS UN AN
ETATS-UNIS US $ 40.00 US $ 78.00
CANADA US $ 42.00 US $ 80.00
EUROPE US $ 70.00 US $135.00
AMERIQUE LATINE US $ 70.00 US $135.00


' \


- --- .-. i






Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


SSyndicate content
Available from CommercialiNewRroviders"


Available from CommercaliNews.Rroviders"


C


M~~wv k'. r~

~oek~ jj~- C -
C - - e -~--- E
o..- C. - --
- -
- a - e C e - ~


,,=I~. &p-4C


- u


* e me -mm OuoeSlsb L
4bmo bauo Mmm
aan M -C -e -


Envoyez de l'argent en Halti, et envoyez-les
l'cole avec ce don't ils ont besoin. Cadeau
gratuit pour l'cole en Hatilil


A chaque fois que vous enverrez de l'argent en Ha'ti, vos
proches recevront un sac dos pour l'cole GRATUIT chez
eux. Il n'y a rien de mieux que de dmarrer l'anne scolaire
avec des sacs dos pour l'cole de Western Union.
Vous pouvez toujours faire confiance Western Union
pour envoyer de l'argent vos proches en Ha' Dpchez-vous, cette offre de Rentre des Classes n'est
valuable que du 1er Septembre au 15 Octobre, 2000.
Pour plus d'information sur LA PROMOTION RENTREE DES CLASSES,
appelez le 1-800-235-0000 aux Etats-Unis.


* Valable jusqu' puisement des stocks. Les sacs dos ne peuvent tre rclams que chez les agents Western Union en Haiti.
L'offre peut varier selon les diffrents agents. Promotion valuable du 1 er Septembre au 15 Octobre.


Page6


- w -


-- B-


e
B - -- -


o Q


>l


LEVENEMENT





Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


L'EVENEMENT


%M1% u wr br A b de m

d p is.'m *



"Copyrighted Material


Syndicated Content -

Available from Commercial News Providers"


Sit-hio wm ufNw %Mr Ir pMa@ cm-tKtutkmmu
et l


-a. - -~- -
- e - e e.
e e -
il -~


PORTRAIT
& w STUDIO
PORT T READY IN ONE HOUR *1 Hr.& ENLARGEMENT


*POPPANO SURE HALL* *HALL AT 16u d rREET*
TEL: (954) 946-5841 TEL: (305)947-2086
PACKAGES START FROM $14.95


-u" amun- m


Commodities

Assistance Corp.


Etablis en 1969
Nous vendons en gros prix tires rduits:
* Nourriture
* Vtements (femmes, hommes, enfants)
* Jouets
* Electronic
* Cadeaux
* Produits de mason
* Mat&riels de Construction
* Quincaillerie
* Appareils Mn'agers
* Pieces tl .i< lit.e, de voitures
* Papeterie
* Articles de sports
* Chaussures
* Cosmetics
Nous avons des arrivages et des nouveautes tous les jours.
Couctactrz: Rose Djekou
Coordinatrice des Ventes
13 !-02 40th Road
Flushing, NY I 1354 USA
Phone:s718-939-8000
Fax: 718-939-0194
Email: info@commast.com


10 qm-
q1 e- - - -- -
Imm- - m --
4ba



.e .


lou- 0- -


KASSAV
et tous les Matres du ZOUK
Jocelyne Broard
!'Ambassadrice du ZOUK
ZOUK.LA SE SEL
MEDIKAMAN NOU
Olivi Musique
Tel. (514) 525-3066
FAX (514) 525-1762


Page 7


-. e - -


OMM






Page8


1 L'EVENEMENT


Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


a_ dwu" peu"
-- ---


- -e enl.


w


- -


S-"Copyrighted Material _



.- SyndicatedContent-_-----



Available from Commercial News Providers"


__ a -~
- -

a -

* -


~ -


- s 0 41m 4 a e0 -M
am 41b Mon up mm
- ~ -a.oe ~ a- "-


Mmoom ab
a -mmq


eb m a--o -g
*mqm lamemm* m


.mmalu

gh



M e a m.
-Ma o


(un ditorial de Mlodie
103.3 fin, Port-au-Prince)


Depuis le lendemain de la
grve des stations-service, la
gasoline, et surtout le diesel, parent des
pompes la vitesse de l'clair. Mais surtout
on remarque partout des camionnetes pick-
up avec 2 ou 3 drums l'arrire, allant de
station en station d'essence.
Pourquoi ce stockage? Des
tablissements commerciaux ou autres qui
ont t surprise par la grve du dbut de la
semaine et qui veulent prendre dsormais
leurs precautions ... ou est-ce un march
parallle de vente de carburant qui se
constitute? On se souvient d'un vnement


C.A.m


CRISE DE GASOLINE

'essence prcde l'existenc


semblable l'poque de l'embargo contre
le rgime militaire de Cdras. Des semaines
aprs l'intervention de la force militaire
international, le march noir se poursuivait.
Quand il y a rupture de stock et que les
citernes des companies sont sec, cela
prend quelque temps avant le retour la
normal. Etant donn le blocage qui risque
de survenir entire le gouvernement et
l'ANADIPP (Association des Distributeurs
Nationaux de Produits Ptroliers), nos
spculateurs sont-ils en train dj de prendre


LE BUREAU DE TRANS

PREFER DE LA
COMMUNAUTE HAITI


Tel Gratuit USA: 1-800-9
Tel Gratuit Haiti: 256-868


leurs dispositions? Ce n'est pas la moindre
menace qui devrait proccuper actuellement
les dcideurs de ce pays ... dcideurs
gnralement quelconques et dans tous les
domaines: politique, conomique, et autres
... Policier. Le ptrole stock peut
ventuellement faire partir toute la ville en
fume.
Ainsi donc la question ne concern
pas que le gouvernement et l'ANADIPP. On
a tendance tout rduire dans ce pays un
combat de coqs (c'est plus facile de tout
simplifier): la politique,
l'conomique, le sport,
SFERT la culture, les distrac-
tions, la press, tout est
affaire de rglement de
ENNE competes entire deux
adversaires.
Or il suffit de
34-0440 voir les foules hier aux
il stations d'essence. Il


37


Plen Tt
la pice de FRANKETIENNE
est en vente Montral, New York, Miami et Port-au-Prince
sur video cassette
Pour Information: (514) 862-3503


BARBER /


'IL


Jean-Wood Julien
t duorsgne
StySt Since 1976


suffit de voir les pick-up trucks dj
mentionnes, dvaliser littralement
les pompes diesel pour se rappeler
e que c'est le carburant, l'essence qui
fait tout marcher: l'essence c'est la vie,
l'essence prcde l'existence, notre socit
carbure l'essence. Ce n'est plus le Port-
au-Prince d'il y a 30 ans qui tait parcourue
par pas plus de 2.000 vhicules ...
Or vous aurez remarqu que nous
n'avons pas un ministre de l'Energie, pas
mme un dpartement, un bureau de l'Etat
spcialis cette fin ...
Mais quelqu'un de bien renseign
nous faisait galement remarquer que
l'Association des distributeurs nationaux de
products ptroliers (ANADIPP) est une
entit qui ne fait surface qu'en priode de
crise comme aujourd'hui ...
Le march du ptrole en Hati est
devenu un total "mess", un vrai bordel. Des
stations ouvrent de manire anarchique,
souvent mme cte cte, sans tenir compete
d'aucun principle d'urbanisme; ni mme, on
dirait, du nombre de vhicules circulant
(voir Editorial / 12)


BEAUTY SALON 1lore'!

[10" DESIGNER CUT
Flrst time customer only. Reg. 12.50
SCD C ONDITIONING
m Ci TREATMENT
L1 With thls coupon
305-940-9070
15455 W. Dlxie Hwy. Ste. N & O
N. Miami,. FL 33162 ,


Law Offices Of
Paul D. BARNS, Jr
404 Viscaya Avenue
Coral Gables, Florida 33134

AVIS concernant ALORFS NOEL,
personnel disparue

Le signataire de cet avis a t dsign par le Tribunal
comme garden pour Alorfs Nol, don't la date de naissance est
le 14 Mars 1979. Alorfs est le fils de Georges Pierre Nol
dcd et qui habitat Punta Gorda, en Floride.
Il est aussi le frre de Kevin Nol et Keisha Nol, tous
les deux rsidant Miami, en Floride.
Alorfs Nol est un des hritiers de son pre
Georges Pierre Nol.
Toute personnel pouvant fournir des renseignements sur
Alorfs Nol est prie de contacter Paul D. Barns, Jr. aprs le 29
aot 2000 l'adresse suivante:
Paul D. Barns Jr 404 Viscaya Ave. Coral
Gables, Fla 33134 Tl: 305 476-0600 Fax 476-0601
email: pdbarns@aol.com


w


9


11


-0031-- 'om'-






Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


HAITI-ELECTIONS


Haiti reprendrait les ngociations avec l'OEA


(Hati OEA ... suite de la premiere page) des lections hatiennes mercredi (13
Albright a eu une "explication nergique" septembre) aux Nations Unies, New York,
avec le Prsident hatien Ren Prval au avec les ministres des Affaires trangres
course du Sommet du Millnaire, la semaine des pays dits amiss d'Hati." Ceux-ci sont
,q. entire autres l'Argentine, le
: 'Canada, le Chili, la France, le
.. Vnzula et les Etats-Unis.
Objectif: augmenter la
pression sur Haiti pour un
enforcement des proceduress
.:.dmocratiques" l'approche
":des lections prsidentielles et
lgislatives de novembre
,;' 'prochain.


Le Secrtaire gnral Cesar Gaviria, qui a conduit
rcemment une dlgation de l'OEA en Hati


photo Hati en Marche
prcdente, aux Nations Unies, New York.
"Tout d'abord, nous n'avons eu
aucune rponse. Puis les jours suivants, nous
avons appris que les Haitiens souhaitent le
retour de la mission de l'OEA" a dit l'officiel
amricain, poursuivant: "Nous ne pouvons
dire que nous avons un engagement pour une
total cooperation, mais ils veulent parler
l'OEA."
Mme Madeleine Albright a discut


Ont assist cette
runion, le ministry des Rela-
tions extrieures canadien,
Lloyd Axworthy, ainsi que son
homologue du Chili, Mme
Soledad Alvear. Les autres pays
taient reprsents aussi par des
diplomats de haut niveau.
La semaine
prcdente, le dlgu
amricain auprs de l'OEA,
l'ambassadeur Luis Lauredo, a
jur que l'administration
amricaine imposerait des sanc-
tions si le gouvernement hatien
ne rexaminait pas les rsultats


contests des lgislatives du 21 mai dernier.
"En l'absence d'un changement
significatif", a dit M. Lauredo, les Etats-
Unis n'apporteraient aucun soutien aux
prsidentielles et snatoriales partielles
fixes au 26 novembre prochain, ni
financirement, ni travers des missions
d'observateurs.
Les Etats-Unis pourraient
empcher galement Hati de recevoir tout
prt ou don des institutions internationales
de financement (Banque mondiale, BID/


Banque interamricaine de dveloppement prcis si c'est sur demand du
etc). gouvernement hatien, comme le soutient
L'officiel du Dpartement d'Etat cet official du Dpartement d'Etat.
dit aussi (toujours sous le
sceau de l'anonymat) que
les Etats-Unis n'ont pas de
recette donner sur la
faon don't Hati devrait
conduire ses lections,
mais qu'ils suivraient les
indications de l'OEA sur ce
qui est le plus appropri.
Mais l'une des
cls pour dbloquer la situ-
ation, a poursuivi cet
official, est au niveau du
conseil lectoral qui a
dclar plusieurs snateurs
aux lections du 21 mai
alors qu'ils auraient d
aller un second tour ...
Par ailleurs, on
apprenait que plusieurs
personnalits politiques
amricaines devaient
dbarquer vendredi Port-
au-Prince, don't l'missaire
special du Prsident
Clinton dans les affaires
hatiennes, Anthony Lake.:
Une dlgation de
I'OEA serait attendue aussi
incessamment.
Jeudi, au course Prsentation de lettres de crance par l'ambassadeur
d'une crmonie de remise _L..-... ..


de lettres de crance au Palais
par le nouvel ambassadeur d'l
Hati, le chancelier Fritz Loi
confirm la press que le gou
hatien s'apprterait repr
entretiens avec l'OEA conc
lections. Mais M. Longchan


dNational'gypte photo YonelLouis/IH.en.M
ENational Un membre de l'opposition
Egypte en hatienne, l'ex-snateur Paul Denis (OPL),
ngchamp a a salu "l'volution" de la position
vernement amricaine qui, selon lui, vient appuyer "la
endre les lutte du people hatien contre un
ernant les gouvernement qui veut tablir une
np n'a pas dictature."


PETROLE
(Taxation ... suite de la premiere page)
C'est pour une diminution de ces
taxes que les routiers de tous les pays


europens se soulvent aujour-taxation a
d'hui. La taxation haitienne parait
Voici une comparison
de la situation enHatiparrapport able Oui mais
quelques autres pays (chiffres rapports ralsonn able. Oui, .mais.


sur le web par Max Blanchet):
Il en rsulte que le gouvernemen
hatien prlve une taxation asse.
raisonnable par rapport beaucoup de pay
occidentaux, l'exception des Etats-Unis
Partant des prix actuels du ptrol
et en dduisant les parts des autres acteurs
on en conclut que l'Etat hatien prlv
US$0.59 sur la gasoline ordinaire e
US$0.94 sur le super ...
Exprim en terms d
pourcentage, cela se traduit respectivemen
entire 28.2% et 36.9%.
Par comparison, la Grand
Bretagne prlve 76.2% et la France 69.1%
Mais la taxation aux Etats-Unis n
reprsente que 22.8%.
(source New York Times du mard
12 Septembre 2000)
Ainsi, la taxation en Haiti, quoiqu
plus leve qu'aux Etats-Unis, est plus bass
1) Prix de vente, $/gal


2) Prix du carburant, $/gal

3) Marketing en Hati, $/gal

4) Transport par bateau, $/gal

5) Cot total et Profit, $/gal

6) Taxe prleve par l'Etat, $/gal


7) Taxation en %


qu'en Europe.
it Cependant tant donn le degr de
z pauvret dans le pays, souligne Max
s Blanchet, elle constitute un lourd fardeau
s. pour le citoyen moyen.
e Les questions qui se posent: com-
s, ment sont utiliss les revenues de cette taxe?
e Servent-ils finance la construction et
>t l'entretien d'un systme efficient de trans-
port public qui bnficie toute la popula-
e tion sans exception?
it Ce sont l des questions qui
devraient engager le nouveau Parlement en
e vue d'tablir un systme de fixation des prix
. de manire transparent, et en mme temps
e duquer le grand public ce sujet.
Voici quelques chiffres compils
i par Max Blanchet sur les parts revenant aux
divers acteurs impliqus dans la vente du
e ptrole en Hati (ces calculs ne sont pas
e forcment au centime prs):
Super Gazoline ordinaire
2.55 2.09

1.08 1.00

0.18 0.15

0.35 0.35

1.61 1.50

0.94 0.59


36.9 28.2


Page 9


Vente aux


Encheres


un dpot rempli de marchandises
ra.ssembles par Bond doit se vider.

Tout doit partir !

Le stock est valu

500.000,00 dollars


Sy Rothenberg Auctioneer

MERCREDI 27 SEPTEMBRE 11 am
e 6998 NW 25th Street, Miami Florida

Direction: Palmeto (826) jusqu' exit NW 25gh Street, allez Est
vers la 70 th Avenue et suivez nos affiches.
Marchandises en surplus sur des cargos de marchandises saisis.
Toutes sortes de marchandises.
Cramiques, montures de lunettes, Polo shirt d'excellente
quality, mosaiques, vtements, bijoux, programme pour com-
puter, tissus, rubans, fils, shorts, peinture pour bateau, ma-
chines, Fils en aluminium, et bien d'autres marchandises .
conditions d'achat: payable cash ou cashier's chque
10 % buyers premium immediate removal.
Il n'est pas ncessaire de confirmer.

Tlphone: 1-954-458-0888 ou 1-800-741-sold
License: AU397-AB278


Avec Mlodie fm
la vie n'est plus la mme!
A 3heures pm pile: "Le bon Vieux Temps"
103.3 FM, Port-au-Prince







LETTRES


Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


Vtiver
Pomes
par Jol Des Rosiers
lTriptyque, 136 pages
Qu'est-ce qui fait la poticit d'un texte
littraire? Dans la posie contemporaine, ce n'est
srement pas les procds classiques de versification
(types de mtres employs, nature et disposition des
rimes, lments de determination du rythme des vers...),
procds nettement en perte de vitesse depuis le rejet
conscient des contraintes mtriques classiques par la
majority des potes contemporains, beaucoup plus
l'aise dans la pratique des vers libres. Mais comment la
"libert" des vers peut-elle traduire des motions ou des
sensations? Y-a-t-il une essence du discours potique?
Comment se manifeste cette essence?
Je dois l'avouer, ce sont ces questions qui
m'avaient pouss mettre de ct pour un certain temps
mes tudes littraires pour me consacrer plus ou moins
entirement la linguistique et la plus solide prise
qu'elle me donnait sur le language et sur les langues,
travers l'tude de la sociolinguistique, de la morpho-
syntaxe ou de l'acquisition des langues. Je suis retourn
la littrature il y a une quinzaine d'annes environ
par la relecture de Flaubert. Et depuis, je ne l'ai plus


a--


Par Dr. Hugues St. Fort
quitte. Comme je n'ai pas quitt le texte potique de
Jol Des Rosiers, Vtiver, quand il m'est tomb sous la
main. Je connaissais la prose de Des Rosiers, et quelle
prose! grce son essai littraire Thories Carabes ,
public chez Triptyque en 1996 et sur lequel j'ai public
un compte-rendu dans l'hebdomadaire Haiti en Marche.
Une perce fulgurante
Depuis 1990, quand son recueil potique, Tribu
, sortit finaliste du Prix du Gouverneur gnral, Jol
Des Rosiers collectionne les prix littraires qubcois.
En 1993, son recueil Savanes obtint le Prix d'excellence
de Laval; trois ans plus tard, en 1996, son inoubliable
essai littraire, Thories Carabes. Potique du
dracinement reut le trs convoit Prix de la Socit
des crivains canadiens, et tout rcemment, en novembre
1999, son dernier recueil potique, Vtiver a t
couronn du Grand Prix du livre de Montral 1999, dis-
tinction combien prestigieuse qui a rcompens des
auteurs qubcois aussi important que Robert Lalonde,
Michel Tremblay, Yvon Rivard, Emile Ollivier, le
sociologue et crivain d'origine haitienne bien connu.


Aird'Ayil

La Ligne arienne de r

The Airline of L i u\L -


2 Billets Aller-Retour




MI PORTAUPRIN' MIAMI





2 TIOETs POUR


FOR RESERVATIONS CALL YOUR TRAVEL AGENCY
OR


HAITI
Aeroport Int'l Mais Gates
246-2300
246-2692


Aird'Ayitil
Pour Le Meilleur Et Pour Le Prix



www.airdayiti.com


Jol Des Rosiers qui est aussi mdecin ,
appartient cette nouvelle gnration de potes
qubco-haitiens qui affirment leur identity plurielle,
l'attachement la mmoire de la terre natale en mme
temps que l'incrustation sans complex au sein de leur
socit d'adoption. C'est lui qui a dclar propos de
cette nouvelle gnration d'crivains haitiens tablis ou
ns au Qubec: "Nous sommes des Qubcois pure laine
crpue.", assumant ainsi une double appartenance :
haitienne et qubcoise. Vtiver, succdant Mtropolis
Opra (1987), Tribu (1990), Savanes (1993), est
incontestablement une oeuvre de maturity potique qui
prolonge en parties par le biais de la "sorcellerie
vocatrice" de la posie, la rflexion intellectuelle
campe dans Thories Carabes (1996).


Vtiver, une narrative de la mmoire
Vtiver est construit autour de quatre (4)
grands thmes qui rglent le souffle du texte: les Cayes,
ville natale du pote; Vaina, 1' "illustre servante"; Cay-
enne, le chef-lieu de la Guyane franaise mais que ,
enfant, l'auteur assimilait au nom des habitantes de sa
ville natale, les Cayes; et Basse-Terre, le chef-lieu de la
Guadeloupe. Ces quatre noms rfrent tous des lieux
ou personnages issues de la Carabe Est-ce un hasard
ou faut-il lire ces rfrences comme un prolongement
potique de certain themes voqus dans le prcdent
essai littraire de Des
Rosiers, Thories
Caraibes ? Il me semble
que c'est la second alter-
native qu'il faudrait
Sretenir. Voici ce que
disait l'essayiste Des
Rosiers dans Thories
Caraibes, p.72:
"Comme le mot
le, notre identity est in-
stable, prcaire cepen-
dant intense d'une con-
science du lieu, du
paysage, des odeurs, une
faon non rductible de
sentir et d'exister.


En partage, les crivains
n'offrent qu'une histoire
personnelle au lecteur,
dvoreur d'autrui, un
enttement tre l pour
dire la mmoire et la
mort."


Il y a dans ce
paragraphe tout le fil
conducteur d'une
certain lecture de
Vtiver. Les les, ce sont
les Cayes, Cayenne,
Basse-Terre, charriant
avec elles cette "con-
science du lieu, du
paysage, des odeurs...".
Le recueil tout entier
constitute une longue,
lancinante et luxuriante
envole narrative don't la
mise en space dfie
parfois toute vise
rfrentielle et
ordonnance l'ampleur
des blancs dans la page.
Vtiver c'est l'histoire
personnelle du pote,
travers le parfum de la
plante: p.31:
aussitt prouvai-je
l'odeur du vtiver
don't on oint les livres
et les charpentes
travers la mmoire
de la ville des Cayes:
p.27:
c'est une belle ville
silencieuse parmi les
herbes du vtiver
ou encore: p.17:
ah! les cayes, nos
maisons plates la ville des
Cayes
o je suis n bless
aux mains se trouve en-
core
(voir Posie / 15)


MIAMI
8034 NE 2nd Ave
305-751-3434
1-888-822-3434


Page 10


.' i







Mercredi 20 Septembre 2000
HIati en Marche Vol XIV No 33


Page 11


ARTS & SPECTACLES


/ /EBDOHATRE


F Thtre National


Chronique du Thp

Le Thtre Na
Le Thtre Na- e
tional d'Hati, une insti- Ses m ulti1
tuition nouvelle cre
sous le gouvernement d'Henry Namphy en 1987, offre des
possibilits pour une orientation d'un autre type l'art
dramatique et aux autres arts de la scne dans le pays.
Son sige se situe l'angle des avenues Harry
Truman et Gabriel Imbert. C'est un difice inachev,
commenc sous le rgne de Jean Claude Duvalier et don't
l'architecture rappelle celle de certaines constructions
publiques de l'Allemagne contemporaine.
Le Thtre National d'Hati est un organisme pub-
lic caractre cultural. Ce service dconcentr est plac
sous le contrle hirarchique et administratif du Ministre
de la Culture. L'instrument juridique la base de cette
entit administrative est la loi du 22 octobre 1984. Son
organisation administrative comprend quatre directions: la
Direction Gnrale, la Direction Administrative, la Direc-
tion Technique et la Direction Artistique.
Sa gestion financire est assure par un
Administrateur, sous la supervision du Directeur Gnral.
Des provisions de recettes sont faites en function des
activits de l'Institution. Les dpenses sont effectues en
deux rgimes, l'un dit externe, l'autre dit interne.
Les dpenses imputes au rgime externe sont
celles prvues par le budget reconnu par le Ministre des
Finances. Le dcaissement ne peut tre autoris que par le
Directeur Gnral du Thtre et le Ministre de la Culture.
Par contre les dpenses du rgime interne sont autorises
par l'Administrateur et le Directeur Gnral de l'Institution.
Le Thtre National d'Hati a pour principles
tches de mettre en evidence les valeurs esthtiques et
intellectuelles du Patrimoine Culturel Hatien, de dfendre,
d'illustrer et de diffuser la culture hatienne au niveau de
l'espace scnique et des mdias travers le territoire na-
tional et l'tranger.
Pour cela le Thtre National se doit de recruter
des professionnels de haut niveau, bien imbus des missions
qu'ils doivent accomplir. Ils se forgeront une volont de
fer pour s'en acquitter valablement. Une obligation
imprieuse du Thtre National constiste entire autre
oeuvrer avec efficacit dans les domaines le concernant:
thtre, musique, chanson, opra, danse (folklorique,
classique, contemporaine), cinma, mime, marionnette ...
Ainsi s'attache-t-il mettre la disposition des spcialistes
de la scne l'infrastructure ncessaire en vue de dvelopper
les talents des artistes et leurs possibilits cratrices. Pour


Depatman Zaf TiGranmoun
of Elder Affairs) ak 1
*of Creater Mia
kontan pou anc
C-., hotline for C
ians" (Liy Telef
Tout TiGranmo
pral bay tout tigrar
plis ke 60 ane daj e ki pale s
konsy legal, enfmasyon yo
materyl pou yo kap aprann, Liy telefn leg
touttigranmoun ki pale Kreyl yo chans pou yo pale ak y
avoka sou zaf legal li yan. Si ou se yon tigranmoun, e
kesyon legal oubyen ou gen kk pwoblm, souple re
Legal pou TiGranmoun Floridyen jodi ya.


305-576-1292
MInIDalda ak Moro County


1-800-6764399
Rle lysa a gratis


tre National d'Hati

itional d'Hati
Sy arriver, il multiple ses
ples teaches dmarches auprs de
son ministre de tutelle


par des rapports continues et la participation dans des
runions de travail ponctuelles dans le respect des normes
et en toute courtoisie.
La formation, la creation et la diffusion d'oeuvres
rpondant aux arts de la scne sont les facteurs ne jamais
ngliger puisqu'ils font parties des principles prrogatives
du Thtre National d'Hati. Il accord une place important
l'ducation du tout-public: enfants, coliers, universitaires,
professionnels, employs de l'Etat ou dans le priv, ouvriers,
paysans, chmeurs, malades physiques ou mentaux,
handicaps, marginaux ...
Le Thtre National a certainement une mission
la fois social, patriotique et politique. Il diffusera les
progrs raliss par le gouvernement dmocratique. Il aura
aussi le droit et le devoir de critiquer tous carts l'idal de
pain, de paix et de libert pour tous. Il stimulera en chacun
et en tous la foi en la patrie et portera les citoyens du pays
l'amour passionn de leur histoire, de leur culture. Il crera
en eux le besoin de s'amliorer au niveau technique,
acadmique, professionnel, artistique, littraire, scientifique
et human. Ils se constitueront ainsi flambeaux, claireurs
de l'avenir, acier tremp, pour la consolidation et l'rection
d'une socit nouvelle et forte, projetant des semences de
lumire sur la terre de nos pays.
Les attributions du Thtre National s'avrent mul-
tiples et demandent de la part de ses responsables et de
l'ensemble des employs de fournir des efforts soutenus,
de se montrer soucieux face leurs responsabilits, de
prouver concrtement par des faits palpables les
accomplissements des menus travaux de chaque jour. C'est
en cela que consiste la morale d'un travailleur quel qu'il
soit. Dans le cas contraire, tout salaire peru est un vol
l'Etat et au people.
Le Thtre National n'a aucun intrt conserver
dans son sein des oisifs, qui iront loger ailleurs. Il doit
nanmoins rcompenser par des primes (mdaille, objet
d'art, livre, diplome, plaque-souvenir, chque-gratification
...), des discours de flicitations, les employs exemplaires
qui se seront rvls fermes, constants, dynamiques et
cratifs.
D'autres tches encore incumbent au Thtre Na-
tional, qui organisera des concours pour porter les jeunes et
les moins jeunes la creation de pices de thtre, de
scnarios, de partitions de musique, de chorgraphies crites
pour la scne ou l'cran, d'tudes cri-
tiques sur l'art dramatique, lyrique,
cinmatographique ...
Il proposera aussi des sujets sur
les ralits ayant trait nos moeurs et
coutumes, notre histoire, notre cul-
ture et qui seront traits dans le genre
choisi par le participant au concours.
i (Department D'autres competitions pourront tre
Legal Services envisages de faon plus ouverte sans
:mi, Inc. tr qu'aucun sujet ne soit impos.
Dnse ke "Legal Les tches du Thtre National
Dlder Florid- sont illimites. D'autres surgiront et
fIn Legal pou deviendront plus importantes que les
un nan Florid) prcdentes et ceci en function des
nmoun ki gen nouvelles ralits et des nouveaux
.lman Kreybl, besoins. Les hcatombes de morts par
bezwen, ak balles de bandits arms mettront du pain
gal sa a va bay sur la planche nos artistes et crateurs.
yon granmoun L'accentuation du chmage, de la chert
pi ou gen yon de la vie et de la misre endmique auront
le Liy Telefn leur peasant de plomb sur la conscience
des crateurs littraires et artistiques. Les
vols crapuleux dans l'Administration de
l'Etat, qui perdurent mme sous un
* rgime dmocratique, soulveront des
vents de rvolte chez les artistes qui
rvent de changement. L'an 2004 fera
surgir des cumes imprgnes d'histoire
1 national avec son cortge de libert,
M d'galit, de fraternity, de droits de
l'homme contre l'exploitation, le


LES OPTIONS

FONDAMENTALES

VIII. Dveloppement

induit par l'aide

trangre ou les

resources internes?
Par Kern Delince*
<< Le bilan de l'aide trangre octroye au pays
depuis la fin de la deuxime guerre mondiale s'est prouv
largement ngatif. L'assistance extrieure est dangereuse
et illusoire :
elle est reste en effet inefficace et se solde, en definitive,
par une extraversion plus prononce de l'conomie
national jointe une perte de richesse national. Utiles
dans l'immdiat, en particulier sous forme d'aide
alimentaire, les concours d'origine externe compromettent
l'avenir en aggravant les conditions du sous-
dveloppement. Ils tendent accrotre la vulnrabilit du
pays et sa dpendance l'gard de l'extrieur par le
mcanisme, notamment, de l'endettement.
Conscient de la nocivit intrinsque de
l'intervention du capital international, l'Etat doit
s'efforcer de finance le plan national de dveloppement
au moyen de la mobilisation prioritaire des resources
internes disponibles. Sans pour autant renoncer
compltement l'assistance technique et financire
trangre, l'effort de dveloppement national lui reserve
un rle plutt marginal et une function d'appoint
temporaire. Il est mis en place un dispositif visant lim-
iter son intervention et protger l'conomie national
des effects de domination qu'elle est susceptible
d'engendrer.
La reduction drastique du volume des importa-
tions, l'institution du contrle des changes,
l'amoindrissement des charges de la dette publique
extrieure, l'interdiction aux institutions bancaires, aux
entreprises conomiques et aux particuliers de mettre leurs
disponibilits au service de l'conomie international,
autant de dispositions visant limiter l'ampleur des
besoins en devises trangres. En diminution, le volume
global de l'assistance externe est fix un niveau qui ne
doit pas tre suprieur 4% du produit intrieur brut et
20% du financement ncessaire l'excution des plans
de dveloppement nationaux.
Si les resources internes s'avrent insuffisantes,
le pays est amen adopter un rythme d'expansion
relativement modr et se satisfaire d'un genre de vie
modest pour l'ensemble de la population. La doctrine
de la mobilisation prioritaire des resources internes peut
conduire l'ajournement de la mise en valeur de certaines
richesses faute de capitaux et de technicians locaux. Il
convient de les transmettre intactes aux gnrations fu-
tures au lieu de rserver leur exploitation de grandes
socits trangres, comme la Reynolds Metals Company.
La raret du capital financier d'origine interne
conduit l'Etat hatien adopter la planification imperative,
qui s'tend tant au secteur priv qu' l'entreprise
publique.

*Auteur notamment de L'insuffisance de
dveloppement en Hati Pegasus Books, Plantation
(Floride), 2000

colonialisme, l'imprialisme, le racism, la guerre, le
genocide.
Les sujets abondent et il revient au Thtre Na-
tional de les canaliser, de les mettre au grand jour, la porte
de tous, pour que chacun y puise sa part belle. Et c'est
ainsi qu'il jouera son rle de miroir dans la socit. Les
hommes de toutes les classes politiques et sociales s'y
verront, s'interrogeront sur ce qu'ils sont et sur ce qu'ils
devraient tre.

Thtre National d'Hati


Avec Mlodie FM,

la vie n'est plus la mme

MELODIE 103.3 FM / FAX 221-0204


riaiti


0 to-et







Page 12 CRISE DE GASOLINE .


(Editorial ... suite delapage8) L essence prcde l'exi
Il est vident que l'Etat s'en fiche comme de l'an pensant probablement que le gouvernement ne recherche
quarante ... qu'un dilatoire. C'est tout fait possible.


Il est vident aussi qu'un
dvelpppement aussi anarchique ne saurait
favoriser une volution harmonieuse
d'aucun secteur conomique ...
Donc l'ANADIPP ne fait pas
vraiment son travail en n'intervenant que
dans les priodes de crise des prix sur le
march local, au. lieu de constituer une as-
sociation s'occupant du dveloppement
intgr des intrts de ses membres, en
mme temps qu'une force de pression, ce
qui augmenterait son impact dans les situa-
tions comme celles d'aujourd'hui ...
Prenons la rencontre de mercredi
entire le gouvernement et l'ANADIPP, qui
s'est solde par la proposition de la part du
gouvernement de la formation d'une com-
mission ad hoc pour tudier tous les
problmes lis la distribution et la vente
du ptrole sur le march local.
L'ANADIPP reste sur sa faim,


Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


Mais en insistent pour
tle A c arracher simplement un
pourcentage, aussi petit soit-il, au gouvernement
(pourcentage tout fait lgitime), les dirigeants de
l'ANADIPP tiennent-ils suffisamment
compete que nous ne sommes qu'au dbut
d'une crise, que les course du ptrole ne font
peut-tre que commencer grimper, que
leurs problmes voir la manire
anarchique don't se dveloppe ce secteur sur
le march local ne font que commencer et
que c'est peut-tre le moment ou jamais de
commencer btir une politique rflchie
de la distribution et de la vente du ptrole
sur le march hatien, et qui garantisse aux
membres d'ANADIPP un vritable avenir
sur ce march?
Sinon tout le monde ne travaille
que pour enrichir les companies
ptrolires, et eux en premier lieu ...

(un ditorial de Mlodie 103.3
FM, Port-au-Prince, Hati, vendredi 15
septembre 2000)


Conference de press de l'ANADIPP photo Yonel Louis/H. en.M


MINISTER DU COMMERCE ET DE L'INDUSTRIE


Note de Presse
Le Ministre du Commerce et de l'Industrie
informed les oprateurs voluant dans le secteur de la dis-
tribution des products ptroliers en particulier et la popu-
lation hatienne en gnral qu'il s'est tenu ce mercredi 13
septembre 2000 une important runion avec les membres
dirigeants de l'ANADIPP portant sur une analyse global
des diffrents problmes confronts par ledit secteur.
Les positions exprimes au course de cette runion
ont t les suivantes:
1. les distributeurs de products ptroliers, vu les
normes difficults auxquelles ils font face, n'entendent
pas subventionner la vente du carburant, mais recherchent


toutefois la collaboration de l'Etat pour amliorer leur situ-
ation (augmentation de leur marge bnficiaire);
2. le Gouvernement, tout en tant trs conscient
des nombreuses difficults de l'ANADIPP, ne peut
consentir aucune augmentation de marge bnficiaire pour
le moment, vu la situation macro-conomique
particulirement difficile que connait le pays.
Toutefois, dans son souci d'tablir un mcanisme
de dialogue et d'changes avec l'ANADIPP, le
Gouvernement propose la creation d'une commission ad
hoc compose des membres de l'ANADIPP, des
companies ptrolires, du Ministre du Commerce et de


l'Industrie et du Ministre de l'Economie et des Finances.
Cette commission aura pour mandate d'laborer
sur l'ensemble des problmes confronts par les agents
intervenant dans le secteur ptrolier. Les travaux de la com-
mission devront dboucher dans un dlai d'un mois sur un
ensemble de propositions susceptibles d'amliorer les con-
ditions d'opration dans la commercialization des products
ptroliers.
En conclusion, les Membres dirigeants de
I'ANADIPP ont accueilli positivement l'ide de la com-
mission, mais demeurent fermes sur la demand
d'augmentation de leur marge bnficiaire.


ELECTIONS DU 26 NOVEMBRE


(Calendrier ... suite de la page 5)
au 6 octobre et l'arrive du matriel d'inscription le 1er
octobre.
Toujours selon le document, les dpts de
candidatures pour les prsidentielles seront reus du 20
septembre au 2 octobre et la publication des listes des
candidates agrs se fera le 5 octobre. La champagne
lectorale sera ouverte le 5 octobre.
L'institution lectorale prvoit de rviser les listes
et inscriptions des nouveaux lecteurs du 6 au 31 octobre.
La signature du contract d'impression des bulle-


Calendrier des activits


tins est prvue au 9 octobre et le matriel de vote arrivera
au pays le 31 octobre.
Les dates du ler, 11 et 16 novembre sont
respectivement rserves au recrutement des membres des
Bureau de Vote (BV), la formation des membres des BV
et la reception des bulletins.
Du 17 au 19 novembre, le CEP prvoit la mise en
lot du matriel de vote. La distribution du matriel se fera
pendant 6 jours, soit du 20 au 25 novembre.
En vertu dudit calendrier, le premier tour des
lections se tiendra le 26 novembre et la proclamation des
rsultats du ler tour le 30
~ ~ ~. ... I .- _i ^


nuvembre.
La champagne du
2me tour dbutera le 1er
dcembre. La mise jour des
Bureaux de Vote se fera les
10 et 11 dcembre et le
matriel de vote sera
distribu du 12 au 16
dcembre.
Le deuxime tour
des lections est prvue pour
le 17 dcembre et la procla-
mation des rsultats dfinitifs
se fera le 23 dcembre.
Ce document de 32
points prvoit tout de suite
aprs la proclamation des


lectorales
rsultats dfinitifs des lections, la convocation des ASEC
en assembles lectorales par BEC, la convocation des
Assembles Municipales par BEC, la convocation des
Assemble Dpartementales par BED, la convocation des
CD et CID par BED et la prslection des membres du
Conseil electoral Permanent.
Il prvoit entire autres la selection des 9 membres
du Conseil lectoral permanent, la nomination des 9
membres du CE permanent par arrt et l'investiture du
president lu.
Le gouvernement de la Rpublique dispose d'un
montant de 320 millions de gourdes pour la ralisation des
lections du 26 novembre. Le ministry des Finances, Fred
Joseph, qui en a fait l'annonce a expliqu que l'tat hatien
a dj dcaiss 900 mille dollars amricains pour l'achat
du matriel lectoral.
Le responsible des operations lectorales du
Conseil electoral Provisoire (CEP), Carlo Dupiton, a
annonc mardi que des changements ont t oprs dans
les Bureaux Electoraux Dpartementaux (BED) du pays.
Selon M. Dupiton, les changements oprs au sein
de la machine lectorale entrent dans le cadre des prparatifs
pour l'organisation des snatoriales et prsidentielles
prvues pour le 26 novembre. Les nouveaux responsables
des BED doivent prter serment cette semaine avant d'entrer
officiellement en function. (AHP)


IMMIGRATION
Letter to President Clinton


Merrill Smith
Lutheran Immigration and
Refugee Service
(202) 783-7509


Dear President Clinton,
The undersigned respectfully
request that you amend your
Administration's FY 2001 budget
request for Migration and Refugee
Assistance (MRA), part of the larger
foreign operations budget, from
$658 million to at least $700 million.
The original request would reduce
overseas assistance to African refugees
by nearly $14 million and cut
funded U.S. refugee admissions by as
many as 9,000. Neither is an
acceptable response to present refugee
needs which, in light of present


fiscal resources, compel the conclusion that
both refugee admissions and
overseas refugee assistance, especially in
Africa, can and should be
increased.
The number of refugees in the world
increased by about 600,000 to more than 14
million last year. Of Africa's more than 3
million refugees, more than one third are
presently seeking protection in countries that
are themselves experiencing armed conflict.
Moreover, by conservative
estimates, 1.5 million Africans were newly
uprooted just in the first
eight months of this year alone.
Even without the envisioned cuts in
assistance for African refugees, serious
disparities in our response to the needs of
refugees around the world beg for redress.
Our response to the plight of European
refugees fleeing ethnic cleansing in Kosovo
(Letter to Clinton / 18)


Bobby Express

Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
Miami
5401 N.E. 2nd Avenue Tl: 758-3278 Washin2ton
629 N.E. 125 St. 892-6478 835 Juniper Street Tl 202-722-4925
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800 Connecticut
Fort Lauderdale 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-
28 West Sunrise Blvd 524-1574 2816
West Palm Beach Hati
604 25th Street 655-4166 Rue du Centre # 175
PompanoDixie Hw 4299552 Tl 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
4875 North Dixie Hwy 429-9552 Pour toute information, appelez Toll
128 N. Flagler Ave 946-4469 Free
Orlando 1-800-388-3875 (Floride)
2469 South Orange Blossoms Trail (407)265-2100 1-800-427-2622 (New York)
Canada
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245 NaJles
Massachusetts 506 11th Ave N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Immokale
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941)
New York 658-9229ain Street Kemp Plaza (941)
Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295 658-9229
Church 2825 Church Ave (718)693-3798 r St (941) 4610343
Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216 2219 Fowler St. (941) 461-0343
Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747



Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer une
some pronto pronto, faites confiance
BOBBY EXPRESS.

En plus des operations de transfer d'argent, nous nous chargeons de faire parvenir
immdiatement au destinataire vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et
tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.

C'est tout simplement le No. 1 !






Page 13


Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No. 32


SRadio
Port-au-Prince
Mlodie
103.3 FM
de 5:00 am Minuit
7 jours sur 7
Tous les airs retros que
vous avez
appris aimer
et qui n'arrteront pas de
vous trotter dans la tte
La Bonne Humeur est de
mise avec nous !

Avec Mlodie FM,
la vie n'est plus la
mme !
Chicago
Radio l'Union
4:00 pm 6:00 pm
WLUW
88.7 FM
Module anglais
Bulletin de Nouvelles
Harry Fouch
4:20 Module Franais
Bulletin de Nouvelles
Lionel Chry
4:50 Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry
New York
Radio Eclair
Chaque Samedi
11:00 am
1240 AM
WGBB
Tl: (516) 333-1481

Horizon 2000
Plus
Every Sunday
9:00 am
12:00 pm
WLIR
130 AM
Miami
La Radio
l'Hatienne
19 ans sur la mme
antenne
WVCG AM 1080
Chaque Samedi
5:00 7:00 pm
Une mission jeune
anime par
Bernard et Alan
Compas, Reggae,
Zouk... etc...
Les toutes dernires
de la semaine
avec Elsie
L'Editorial de
Marcus
L'invit de la
Semaine

Radio

Haiti Diaspo Inter
Lundi au Jeudi
6-8PM
1550 AM
Dim. 7 -9 AM
1330 AM


Nos Petites annonces de partout


1 1 1


- s i I


Mdecin
Miami

Dr Hnock
Joseph
Obsttrique
Gyncologie
Accouchement
Operation por
fibrome
Family Planing
Ligature de
Trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests por
l'immigration
Nous aceptons
routes sortes
d'assurances, ainsi
que la Carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.
Nos malades
accouchent dans des
hpitaux privs
5650 N.E. 2nd Ave.
Vertires Shopping
Center
(305)751-6081


i 1 1 1 I


Avocat
LAW OFFICE
ANDREW J. HIRSCHHORN, ESQ.
Nous sommes spcialiss dans
les services suivants:
* Criminal Law
* Divorce
* Custody
* Real Estate Sales / Purchases
* Cooperative Sales / Purchases
* Refinance
* Family Court
* Accident Case
Nous sommes au service de la
communaut hatienne pour toute
litigation et nous vous remercions de
votre support.
Notre personnel est haitien, parlant crole,
franais et anglais.

HIRSCHHOIJSr,
ESQ.
ONE CROSS ISLAND PLAZA, SUITE 206
ROSEDALE, QUEENS, N.Y. 11422
Tl: (718)528-4424 Fax (718)
528-6658

Chaque semaine, lisez
Hati en MVIarchle.
Pour abonnement,
appelez 245-1910


______-_ I


Dr Roger
Phanord
Dentiste
Spcialisation:
Implants Dentaires
Avec nous une
extraction
se fait sans douleur
11245 N.W.
119thSt.
(305) 685-7863

Port-au-Prince


Dr Sony Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 27
Tl: 245-6489
Dr Jean
Claude
Desgranges
Interniste
12570 N.E. 7th Ave
305-945-2910
Contrle du Diabte, de
la tension artrielle
Maladies des personnel
ges, Douleurs,
Arthrites, Allergies


.1 I I


1


IDEAL VILLA HOTEL ET APARTMENTS
DELMAS 53 # 5
Pour reservations, appelez: (509) 510-8394 / (509) 249-3220
www.haitihotel.com
* Cadre agrable Chambre spacieuse Air conditionn *
TV Piscine Bar, Restaurant
* Service Traiteur pour Rceptions
Prix Sp6ciaux pour Groupe


KOTE FANM PA JWENN DOKT

Se ak k louvri nou vie aprann nou ke gid "Kote fanm pa jwenn dokt" pare.Kdinasyon
pwoj a salye w ak resp pandan nou pran plezi envite w nan lansman liv la k ap ft nan
dat vandredi 22 sektanm nan Atelye Jean Rene
Jerome (Champs de mars), soti 10z nan maten pou rive jouk In nan apr
midi.
Kote fanm pa jwenn dokt", se yon zouti neses pou tout fanm chache fouye
pou yo sa rive konstwi pwp estrateji defans sante yo nan batay kont tout
pwoblm k ap wonje lavi yo. Nan yon langaj kl, 1000 desen anndan gid sa a
dwe ride fanm yo w ak konprann bary ki anpeche lasante gaye nan tout
kominote.
Nan aktivite lansman an, n ap kapab jwenn enfmasyon sou:
- Kouman vant an rezo liv la ap ft
- Ki akonpayman kdinasyon an prevwa bay tout bganizasyon ki achte liv la
- Kijan nou ka kmande liv la si sa potko ft
- Kalandriye fmasyon kdinasyon an sou itilizasyon gid la...

Gen yon kantite liv k ap disponib pou yon vant ouv jou lansman an...
Enpi, n ap ka kmande liv tou jou sa a...
Nou konte sou prezans ou nan lansman "Kote fanm pa jwenn dokt"...
Tout ekip la apresye patisipasyon w
Rose-Amnne Auguste
Repreztan APROSIFA
pou Komite Kontwbl
Simone Alexandre
Kodonatris Pwoj
"Kote Fanm pa jwenn dokt"
165, Rte des Dalles. Port-au-Prince, Haiti. Tel. (509) 221-4076
REZO VANT UV LA:
Ptoprens Ayiti:
Simone Alexandre
Tel. 221-4076
aprosifa@haitiworl.com
Boston, MA
AFAB
Tel. (617) 287-0096
Afab_kafanm@msn.com


B & L Super Market
& Produce
12041 W. dixie Hwy
Miami, FI133161
Tl: 305 893-0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150Ave
Suite 404
Phone 380-1616

Fort Lauderdale
Hati Market
300 West Sunrise
Blvd
Coral Spring
Island
Supermarket
Beauty Supply
8079 WEST SAMPLE Rd
CORAL SPRINGS,
(954) 345-0450
A Port-au-Prince,
vous trouverez
Haiti en Marche
aux
Librairie Phenix,
Lalue
Librairie Auguste
Grand rue
Movies and More
Rue Capois


---- ---- --I


r-.,
~

Ibi


Special: Pay 6 Nights and get 7th FREE


'


Real Estate
Grande maison a
Vendre ou affermer
St Marc
4 chambres a coucher
2 toilettes salle a man-
ger- salon bibliotque
Air condition Trans-
formateur Puit artesien,
Citerne 2 Balcons
Cuisine moderne
fers forgs, dpendance
avec confort moderne
Pour information
appelez
561-964 8068bureau
561-642-1182 home
Delmas 19 / Route aro-
port Rez-de-Chausse el
Etage compltement
indpendants.
Rez-de-Chausse: 2
chambres, salon, salle
manger, 1 salle de bain,
dpendances, garage et
cour prive
Etage: 3 chambres,
salon, salle manger, 1
salle de bain, dpendan-
ces, balcon, terrasse,
garage et cour prive
Toiture incline, clture
, reservoir d'eau, terrain
100x100. Bonne occa-
sion pour maisons pri-
ves, source de revenues
ou bien les deux..
Alix (Haiti) Phone
246-2691 ou
Jean (USA
954-385-5628
Prix: US$
80.000,00


j 1


Points de vente

Si vous habitez
Miami, vous
trouverez votre Hati
en Marche dans tous
les magasins de
Little Haiti ainsi
qu'aux dresses
suivantes:
Le Pavillon
Supermarket
486 NE 167 St
N Miami, FI 33167
tl: 305-948-7338
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
tel 305-893-8950
Etiquette
Barber Shop
15455 West Dixie Hwy
940--9070
AKE BEAUTY
SUPPLIES
12948 W. Dixie Hwy
893-6837

Maxisound
Music Hall
11854 West Dixie Hwy
895-8006

Holy Family
Restaurant
9900 N.W. 7th Avenue

Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
940-9902






Page 14


FATTFq VOTRF :CI-TTIX


Mercredi 20 Septembre 2000
TTy--? .l --L-- 117. 1 TXrmT- *'


A la une de Mini Records


ASSADE FRANCOEUR
La Vi'm Chanje


JACKY RAPON
Crateur du Hit Si Se Lv Srnit


SKreyl Jazz in Japan


A0


. j


'f


A~ ~
Aw "'
Uorj


yo -4


Zouk Love
Feeling La Discothque du Zouk La Ronde des enfants vol 1
avec le Hit "si se lv".

Prix allchant


I r e 1 p | p r s n r e




haitiando
.\, ^ LA CubAyiti







Haitiando


Vo,2


c...-. -
.,f *fl*t ~ *~d*Z ~


p


Gina Dupervil


Autres parutions:
Mini Ail Stars : compas 2000
Miami Live: Ochan Pou Yo
Les Fantaisistes de Carrefour


"En Tourne" Volumes 1 & 2
Mario de Volcy
" Greatest Hits"


MINI RECORDS
13710 N.E. llth Ave.
Miami, Florida
Phone/Fax: (305) 892-6200


Honeyman
An ba Kaban'n


La Coupole
10855 S.W. 72nd Street
(305) 271-4975


MINI RECORDS
221-14 Linden Boulevard
Cambria Heights, N.Y.
Phone/fax (718) 276-1794


I. M.


' ,


e


2i i


I






Mercredi 20 Septembre 2000
Haiti en Marche Vol. XIX No 26


Page 15


1 LETTRES I


Une belle ville silencieuse parmi les herbes du vtiver


(Posie ... suite de la page 10)
sur le finistre au bout de la langue de terre
sur la presqu'le d'o vient le paradise
l'extrme bout de la langue
travers aussi le souvenir amplifi, lyrique, de Vaina,
"l'illustre servante": p.43

elle parlait de l'en-dehors qu'elle avait abandonn
dans la langue lente lourde l'enfant mle
petit-fils de Dieudonn don't elle avait la charge
don't tait l'autre mre devenue

travers la mmoire d'un aeul et d'un livre disparu,
aeul si proche et si lointain:

comme le pre de mon pre j'assemble les signes
cela n'est pas un fantasme cela n'est pas une image
je fouille je remote la source je veux savoir de
qui me viennent ces mains atypiques tu as les mains de
ma mre
malebranche comme le patronyme de la mre de
mon pre
le mle branch porte des rosiers.

La posie des mains
Le recueil porte un titre aux sonorits
reluisantes: dans Vtiver il y a la rptition d'un
phonme consonantique "v" + "v", encadrant le
prolongement d'un phonme vocalique "e" + "" (r).
Vtiver est le nom d'une plante indienne de la
famille des Gramines don't la racine est utilise en
parfumerie. C'est aussi le parfum de la racine de cette
plante. Plante et parfum circulent travers tout le
recueil, des Cayes, son berceau, jusqu' Cayenne et
Basse-Terre. Ce parfum imprgne le pote depuis sa
naissance: p17

l'aube la mre de ma mre me retrouva exsangue
dans les langes immaculs sentant le vtiver

Des quatre spaces potiques qui se partagent
les formes, le rythme, et les images du recueil, c'est sans
doute l'espace potique des Cayes qui m'a le plus
impressionn. On y trouve la douceur du lyrisme le plus
tranquille, le plus vocateur, qui mlange tous les sens
, comme dans ces vers, p15:

le vrai souvenir de mon pre ce n'est pas la
maison vide
ce ne sont pas les dodines se berant
seules sur la vranda


el"%r(I+1TNnSk -


c'est l'odeur de l'encre noire l'criture qui fulmine
sous la cendre
ses larmes puriles coulant sous le poids du manuscrit

Le recueil s'ouvre avec l'illustration et la
mtaphore des mains et ces images vont dominer tout
le dbut de l'espace potique des Cayes : les mains
comme outil de l'criture, que le pote hrita de son
pre; les mains qui nous "accueillent dans le monde"

... quand vient le moment
de choir hors du venture des femmes que nous
quittons en larmes
les mains blesses du pote la naissance, mais
qui se retrouva des annes plus tard:

un bistouri dans une main et une plume dans


l'autre


A la mtaphore des mains succde l'vocation
de la ville des Cayes et ses images berantes, rveuses,
flottantes et charges d'histoire:

la ville s'appelait Cayes
c'tait le nom donn par les indignes tanos
aux atolls de madrpores
disposs comme les cinq doigts de la main
l'entre de la rade

Cayos lieux amphibies fertiles en dorades et en
murnes
rochers sacrs regardeurs de mer...
terres ceintes beaux mensonges la surface
de la mer
corps instable entire liquid solide et gazeux
caye est un mot qui hsite un mot qui flotte
dans la lumire
une transparence une rsonance de l'air plutt
une parole -lumire
ou encore l'ile sur laquelle le mot sur lequel
naufrage
l'amour de Dieudonn
Cayes est un mot qui peut sombrer

Celle qui se ressouvenait de ce qui ne
lui tait jamais arriv
Le deuxime ensemble de pomes contenus
dans Vtiver est ddi Vana, illustre servante. A ma
connaissance, ce geste est unique dans l'histoire de la
posie haitienne, reflet d'une socit qui tend plutt
tenir ses servantes dans une certain abjection. Tout au


Nouvelle Ligne arienne


Fort-Lauderdale


Cap Hatien


T n r-' "


Prix allchant
Equipements nouveaux conformes aux normes et
rglements tablis par la FAA
(Federal Aviation Administration)


Transport Assur par un Bimoteur d'une capacity de
30 siges

A/C, Toilettes, Overhead compartment, Siges en cuir
confortables, Repas Chaud


TROIS VOLS PAR SEMAINE

Mardi, Jeudi, Samedi

Fort-Lauderdale, Cap- Hatien 8h30 AM 10h45 AM

Cap Hatien Fort Lauderdale 12h30 PM 2h45 PM

Pour reservations:

(305) 891-3388
Fax: (305) 891-1395

C Khristos TIravel (954) 486-1633


long des dix-huit
pomes qui sont
consacrs Vana, Des
Rosiers clbre avec un
lyrisme et une ferveur
chaleureuse la mmoire
de l'illustre servant
qui tait devenue son
"autre mre".

elle tenait l'enfant
tout contre sa chaleur
lui parlait de sa voix
lente comme on parle
aux fleurs
quelque chose de
l'enfant se mtamor-
phosait
en tige de rosiers sur
fond d'ocan

Le troisime
chapitre de Vtiver,
Cayenne, content le
plus grand nombre de
pomes du recueil: 56.
C'est une longue narra-
tive qui commence
l' aroport
Rochambeau de Cay-
enne, et se pursuit sur
une avenue de la ville o
le pote raconte sa
rencontre avec une
femme qui semblait
tout connaitre de lui et
qui voulait lui faire
connaitre tout d'elle.
Malgr la longueur des
pages consacres cette
femme reste myst-
rieuse en dpit de la
profusion de dtails qui
lui sont consacrs, Cay-
enne doit se lire come
une obsdante page
d'histoire o le pote ,


1 1 . -1 JML


%.0


pregnant pour prtexte le nom de l'aroport, nous fait
revivre la cruaut des pratiques de torture du gnral
Rochambeau au course de la guerre de l'Indpendance
hatienne. Au passage, la confusion savamment
entretenue entire Cayenne et Cayes donne lieu des sou-
venirs scolaires tantt cocasses: p.62
les cahiers d'colier les rcitations
de capitals de pays les appellations angliques
de lac de Bolivie griffonnes sur des bouts de paper
changs sans honte et que nous criions la
rcration...

tantt plus ambivalents, o l'apprentissage de la
langue franaise stigmatise les pauvres coliers:

vos devoirs sont rdigs dans une langue
qui voulut mais en vain
ressembler au franais...
votre criture d'insecte
ne vous autorise point mettre deux 1 Guyane...

Les 22 pomes qui composent l'ensemble Basse-
Terre sont peut-tre les plus hermtiques du recueil. Le
significant prend ici place sur le signifi. Ce qui compete,
c'est d'abord les sonorits, les formes des mots, leurs
longueurs, leur polysmie. Le pote donne la main au
mdecin :

au-dessus ou encore sous le vent
il brusque la cte l o paissent les herbes
feuilles linaires glabres scabreuses sur les
marges
trs grand merci
pour les dcoctions lnitives contre l'asthme
la fivre
la migraine et autres intussusceptions
racines liseuses d'entrailles englues
.d'preintes et de tnesmes

Mais sont prsentes la mmoire de la traite et ses hu-
miliations, ainsi que la solidarity racial :

que nul songe que nul ne songe
dserter les hommes de sa race

Mise en page et effet de posie
La mise en page constitute l'une des
caractristiques premires du pome moderne et
contemporain. L'ampleur des blancs contribute
configurer le texte et produire l'effet de posie. A cet
gard, on peut constater que l'ampleur-des blancs,
gnreuse au dbut de l'espace des Cayes tend se
rduire sensiblement measure que l'on advance vers la
fin de cet space potique. Dans la parties consacre
Vaina (p37-54), la configuration est totalement diffrente
: l'occupation de la page se fait au rduit, presque au
minimum, les blancs dominant le texte, de page en page.
Dans Cayenne et dans Basse-Terre, il y a alternance des
blancs de part et d'autre de la page et occupation
gnreuse de la page. L'effet de posie s'en trouve
renforce.
Signalons pour terminer deux caractristiques
de l'effet Des Rosiers, caractristiques qui taient
prsentes dans Thories Carabes mais qui trouvent
ici un panouissement et une jouissance sans gale : une
rudition tourdissante et une criture tellement
majestueuse qu'elle semble flirter parfois avec
l'affectation. Mais ...qu'importe! Jouissons! Jouissons!

Dr. Hugues St Fort


"IMMEDIATE
ASSISTANCE AUX
HAITIENS DU CENTRE
DE LA FLORIDE"
Orlando, le 16 Septembre 2000

Au President de la Rpublique Ren Prval
Au Ministre des Affaires Etrangres
A l'Ambassadeur Hatien Washington, DC
Au Consul Hatien de Miami

Chers Compatriotes,
Nous, Hatiens et Hatiennes vivant au Centre de
la Floride, faisons face une crise qui demand une
intervention rapide de votre part. Nous avons fait le premier
pas et nous esprons que, pour le progrs et
l'panouissement de cette communaut grandissante, vous
allez rpondre notre demand.
Contrairement aux ressortissants d'autres pays
vivant en Floride, les Hatiens en qute d'un renouvellement
ou d'un nouveau passport doivent se rendre Miami pour
l'application de ce document si important et y retourner
(voir Floride / 20)







Page 16 Mercredi 20 Septembre 2000
g 16 PETROLE Hati en Marche Vol. XIV No 33


'SA: h hWh bi .'e o v cao.


mmbmmd
_____ e n.
- - n. e -
-
oe- - -


- e ~ -

- - e e


* e


- e --


- e -


* e -

- -~ -


11fr. I ~r
m -~ __ -
~- e - e e -
~ -~
~ -oe ~ -
- ~ e-~ - - e~
e-e. ~- oe ~ -
e e oe ~- e


-~ e e e ~ -
n -


-


e -dou>- eo- e



.MW -- 4
e - -


S"Copynrited' aterial



- -Syndicated Content .-Y.'



Available from Commercial News Providers"


- e







ab %.. e--- e-

M- *ab


b Ob -M-

Mm- -mn0


-Nq- -


- e - --~ e -~ --

-a e - e
- ___ e ~ e -

e ~ e
-e - n. - -
- e e ~- -
* w e *.- -~ . -~ e e
- e e- e
~ e ~
*
e e ~ e e
- n. -
e e-
e e-. __________
- ~ e - e ~ ________
e e -


La.
n.- -
- e -e -


oe~


- e -


t ISAI

a ssmml d k'. *mhi...

~- e.
-e -- -e -~ -
-
e -
-~ - e..- -


- e. -~


- -b


eu i .-.=I e
e P-e


- -e -


b -


e


4 - e


t> dl n-


- a


qw


. e


I .
- - ~ ~- -
n ~-
e e
- e. e ~ -~
* ~oe ~ ----~
e-~ e ~
- - ____ e
- - ~- e e. ~ -
e- ~ ~ -.-~ n. -
-~
~oe e e. e -
e ~ - e e -


e
e e
* e - e e

- e -~ e ~ n. -
* -~ - e -
- - - ~ e -

-e- - -
w - -
- - e e. -








Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


Page 17


U.S. ELECTIONS


L adnspromsotetgubidm lac


- e e
- -~
- -


lmw-Mm -
- -
. ..Mmqom -
Mmm e uu


e- e -.~--- e e
- e a
e - -~
- -


-- - 0


Ob .- Il -..mm -cap
-.98- e ep a mmqp

-mom- m .Milo - -orcmlom
-. 9t-- M * e


ab- -MOU-.


- e e .


- e -


~- e- -
e- e -
- e. -
e - ~- -

__ -
r -


- L AL


-~ e


- w- *


e


- m- -


. ... S._ _. _.. -_ *.mo-- ..d- -



-.- "Cop riee -"il R-
e 0 -t- i e --" _- .m..ted M aterlb -c- --m-
4m -Rumen-qa-uM lm.- b 0Ptomm- C -
qw ID u -M m- OMM
en. abw emm__mm, ab opo--- amom- a
- de, - - -4b-dom.- -um-
e-e- C - -M- - tom, C




"Cppyrnighted MaterniaVe"0- O




-S.--- yndicated .Contente _d



Available from Commercial News Providers"


- - e e- e e -
.
-~ e ~ e
e e*- ~ e e
- a ~ -
.
e-- e e- ~
~- ~.- e e -
e ~
e ______ e
e e.-
e ~ ~ e a -
- e
- ~oe - e- e ~ -



6 e -
e- -~- --


-Mw - -M m tute4Ma



dm 4mep-4 -de









-dom


Mm - w- e-
- e e -lbjm M

a e e a 0


e 4 qmm bqe oe *


- ququin m q em
*affm m-M e4m
e me4b -a

-m tom -m -I.d

ID e -m e @m.-m-mm- e m-
** go.-Im- M 4


HIh~ r~ sMvde 1Ivu" afflde -.me rE


M M a


- - e .


1 1


,,Imm


a. Q






Page 18


PUNIES


MENTIR


Nos Jeux

UJIiJ i't II,/ 'A' fi'


Allez de PUNIES MENTIR, en utilisant des mots du
vocabulaire Franais, et ne changeant qu'une lettre par ligne.

( Mots cachs )


Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33
RkI


Solutions de la
semaine passe:
HAMTi


Solution de la semaine passe:


Trouvez les pays reprsnts au tournoi de football
des Jeux Olympiques de Sydney dans le carr ci-dessus


SUkIFMari


GRILLE DE PROGRAMMES

Mlodie 103.3 fm
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, H--ati
Te1:221-85 67 / 221-8568 Fax: 221-1323
e-mail: enmarche@haitivworld.comi
URLJ: rvw.. haitienxrmarche -coim


5h00 6h30

6h30 7h00

7h00 9h00







10h00 Midi


12h00 12hl5


12hl5 2h00


2h00 3h00


3h00 5h00




5h00

7h00 8h30


8h30 9h00

10h00







9h00 et au-del


BON 01SE.VEIL en musique

AU PIPIRIT CI-HANTANT
premier journal de la journe avec Yves Paul Landre
MIVIELODIE IMIALTIN
Informations, Interviews, Analyses
7:15 : Au quotidien avec Elsie
7h25 : La Chronique Economique avec Roosevelt Jn Franois
7h35 : L'Actualit en Bref avec Serge Csar
7h45 : L'ditorial de Marcus
7h50 : Les Sports avec Smith Griffon et Captain Bill
8h00 : Les Invits du Jour

LE DITSQUIE DE L'AUDI>TTEKURJ
avec Smith Griffon

XLE 1VIDI>
Un rsum des Informations Locales et Nationales avec Serge Csar

_LA.DY BLUES
Jazz, Blues, Swing, Ragtime...

C'EST SI BON EN CI-IAsNSONSrs
Emission de Chansons Franaises


ET SES SUCCES CO>NFIR'MIES
oi Le Bon Vieux Teps!
avec Doc Daniel et Captain Bill
NOUVELLESS 5 HEUIJtESS

.L.VIOKOR Y SABOR



NOTiE oGI:LND CONCERT
( Lundi et Mercredi)
L'Heure classique
Dimanche soir "Sous le kiosque Musique"

JAZZ AT 'TENIS ( Mardi et Jeudi et aussi dimanche soir )
Illustr d'Inverviews avec Compositeurs, Interprtes
et Grands Critiques Musicaux

CAVALIERS,
PIXT-ENEZ VOS DA.lI.VIES (samedi)
50 ans de Succs Populaires Hatiens avec Lucien Anduze


En Bref ...
(suite de la page 2)
Le Directeur Gnral de la compagnie d'Electricit a
dplor cette situation et s'excuse auprs des abonns
de la zone du march Salomon.
Pierre Franois Sildor en a profit pour inviter les
protestataires comprendre la dlicatesse de la decision
de l'entreprise en mettant un terme
leur movement. Il leur explique que la police et les
facults de la zone ne sont pas concernes par la measure
prise par l'EDH.
La situation restait toujours tendue dans la matine de
vendredi.
Un affrontement entire deux groups arms
a Cit-Soleil fait 2 morts et plusieurs
blesss, confirm le porte-parole de la PNH
Jean Dady Simon qui n'tait pas en measure de donner
des dtails sur lesraisons qui avait occasion cet
affrontement, a indiqu que cet incident a
cr une situation de panique dans la zone.
Mauvais traitements infligs des hatiens
fraichement dports.???
Le porte-parole de la PNH a dmenti les informations
selon lesquelles des agents de l'APENA et des
membres de la CIMO auraient malmen un group de
dports incarcrs au Pnitencier National.
Ces repris de justice, dports des Etats-Uns, auraient
tent d'organiser une mutinerie la prison central.

Letter to President
Clinton
(Frome Page 12)
has been admirable. Protection
assistance to similarly situated African refugees fleeing
terrible atrocities in Sierra Leone, on the other hand,
reportedly amounted t as
little as 11 cents per refugee per day.
Also, the proposal of a ceiling as low as
76,000 for refugee admissions in FY 2001 represents
not only a dramatic cut from the 85,000 funded this
year, but a more than 46% overall decline from the
142,000 funded in 1992.
Although the Senate and the House have
passed substantially lower MRA budgets, Budget
Committee leaders in both chambers have announced
their willingness to lift confining budgetary caps in
order to reach agreement with the Administration. It is
our hope that the FY 2001 budget will set a shining
standard for refugee protection as part of the Clinton
legacy and not a further and unjustifiable decline.
Thank you very much for your kind
consideration of our views.
Very truly yours,
Endorsements must be received by Tristan
Burnett of the Refugee Council USA
at or (202) 541-5404 by 5
p.m., Monday, September 18.
Thanks!
cc: Maria Echaveste, Deputy Chief of Staff
Julia Taft, Assistant Secretary of State
Jacob J. Lew, Director, Office of Management and
Budget Gene Sperling, Director, National Economic
Council


F SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

AB

SES

BE


Solutions de la semaine passe:
S AUT I S T E


m


,






Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


ti gout pa ti gout


Page 19


1 ak Jan Mapou


YOUN KONKODANS

AN KREYOL
ld6un konkodans se youn zouti mveye
pou etidye youn liv osnon youn ot. Gen
konkdans deja nan anpil lanng pou bib la
oubyen pou Shakespeare, Racine, Pascal, La
Fontaine ets...Men jouk jodi-a, pa genyen
menm nan lanng Ayisyen-an, Konsa, se tou
natirl, premye konkdans yo met dey, se pou
pawl Bondye,jan nou w-1 nan nouvo kontra-
a. Epi, nan youn ti tan ap genyen youn
konkdans pou tout Bib la, Ansyen Kontra-a
ak Nouvo Kontra-a, toude.
Men, kisa sa ye ojis, youn konkdans?
Ebyen se tou senpman youn lis ki bay nan ld
alfabetik preske chak mo ki nan youn liv, ak
youn ti bout fraz ki vini av-1. Anplis, li bay
ekzateman ki kote nan liv la nou kapab jwenn
mo sa-a, ak ti fraz li. Pa ekzanp, si nan Nouvo
Kontra-a nou bezwen konnen kisa yo di sou
"Bondye" sou "Disip", sou "Batm" sou
"Abraham",nou bon. Nou chache tou senpman
mo sa-a nan konkdans lan selon ld alfabetik,
epi tousuit, nou w chak fwa Nouvo Kontra-a
svi ak tm sa-a, anplis youn bon ti lide sou
kijan li svi av-1 epi nan ki Liv, nan ki Chapit,
epi nan ki Vs li part.
Si nou bezwen f youn ti reflechi sou
tm tankou lapriy ou lanmb, sou maladi ou
lenjistis, sou esklav ou esklavaj, sou vis,
debch, adilt, sou traka e soufrans, oubyen sou
libte e lafwa nou bon. Eske Nouvo Kontra-a
pale pi plis sou mounn ki soud osnon sou
mounn avg? Kisa li di sou Benjamen? Kikote
li pale sou Epiki? nou bezwen jwenn "youn je
pou youn je, youn dan pou youn dan"? Ebyen
nou chche anba "dan" osnon anba"je" e nou
jwenn: Matye 5:38 je pou youn je, youn d
pou youn dan. Konsa nou konnen nan Liv
Matye Chapit 5, Vs 38, n'a jwenn tout fraz
la. Epi ki mo ki pa janm part nan Nouvo
Kontra-a? Noumenm pou kont nou, nou pa
janm ka konnen men avk konkdans lan, nou
mt sten si li svi anpil, kijan li svi oubyen si
li pa svi menm. Brf, se slman imajinasyon
mounn ki svi av-1 ki limited resous youn
konkdans.
Men atansyon! Se grasa youn machine
nou gen lis tout mo ki nan Nouvo Kontra-a.
Men se kretyen vivan ase ki kapab byen
konprann sans mo sa yo. Nou jwenn nan youn
sl ti lis tout mo ki gen menm fm, men sa pa
vle di yo toujou gen menm sans. Se konsa anba
"men", nou jwenn : Li mete men-1 sou tt
yo. Apre sa, li" ( Matye 19:15);"Jezi reponn li
: Men sa ki ekri (Lik 4:4); "sa l't'ap di yo.
Men gen lt ki pat" (Travay 28:24) .Nan
premye referans lan gen youn non, nan dezym
lan gen youn advb, e nan twazym lan gen
youn konjonksyon. Sans yo diferan ntale.
Menjan nou jwenn anba mo "san": "ti krik ti
krak, se fe san koule"(Women 3:15); "sa-a, li
pote san bt yo te ofri bay (Ebre 9:7);
"fiyansay la san bri san kont"(Matye
1:19).Konsa nou w byen nan premye referans
lan, gen youn non, nan dezym lan gen youn
chif, epi nan twazym lan gen youn
prepozisyon. Natirlman, yo pa gen menm sans.
Se mounn ki svi ak konkdans lan ki pou f
distenksyon men nou genyen tout baz yo la
deja.
Bryant C. Freeman, Ph.D
(Tonton Liben)Kansas University
N'ap jwenn liv Konkbdans lan nan
LIBRERI MAPOU 5919 NE 2nd Avenue,
Miami, FI, 33137. Tel.: 305-757-9922


TI MANMAN MWEN
PEDI DEPI 55-LANE NAN

KAMAGUY-KIBA
7-m Pati


JY/an denmen maten, bon-bon apre nou fin
pran youn bon douch dlo tyd, nou monte nan
dezym etaj otl Kamaguy la, n'al nan sal amanje-
a pou nou pran tidejene. Se tankou se te nan otl
Plaza Ptoprens osnon Holiday Inn nan Miyami.
Chanm yo byen pwp dekore ak bl rido desen
peyizaj, bonjan dlo cho ak dlo frt ki melanje san
fskote; twalt modn an tikawo mozayik.miltikol
Kanta pou medam k'ap netwaye chanm yo outadi,
s'oun ekip atis; yo f svyt yo pran tout fm kit se
fl soly, osnon fm k (mi corazn) osnon ti zwazo
tankou flamengo...
Restoran-an gen 40-50 plas konsa. Tab yo
kouvri ak bl nap antwal bwode, youn ti koul woz
takte sou youn ti ble syl mouran. Youn ti mizik
swa-a ap filtre nan zry nou. Sal la te chaje ak
tours. Lanng Angle, Franse, Panyl, Kreyl t'ap
pale. Men sa nou remake mounn k'ap pale Angle
yo pa Meriken. Se Kanadyen ki soti Kanada. Nou
tande Franse ap pale. Nou te konprann se te blan
Franse. Se te pito Kanadyen ki soti Kebk-Kanada.
Jou sa-a, nou aprann youn sekr tou. Devan lotl
la gen plizy ma drapo. Nou w drapo Kanada,
drapo Italyen, drapo Ris ak drapo etwale-a k'ap
flote nan l-a. L nou made younn nan anplwaye
otl la ki mirak drapo Meriken monte ak lt drapo
yo, li di nou, depi gen youn nasyonalite nan lotl-
la, y'ap monte drapo peyi mounn sa-a. Etandone
nan ekip nou-an, te gen 3 Ayisyen natiralize
Meriken, kidonk, otomatikman drapo etwale-a
tonbe flote ak lbt yo tt-kale. Alabl bagay!
Malerezman, yo pa te gen drapo Ayisyen-an...
epitou se Miyami nou soti se pa Ayiti.
Jou maten sa-a, pou tidejene, yo svi nan
bife-a: ze ak janbon, pen, fritay, ak fwi, ji melon,
papay,youn papay woz sikre, mango, chadk ak
zoranj toukale. Genji tou : kafe, chokola ak lt. Se
kalite dejene sa-a, yo ofri touris yo chak maten
pandan 8 jou nou pral pase nan otl la. Pou ti
monnen nou te peye chanm otl la, nou manje vant-
deboutonnen. Day se bif << all you can eat ou
gendwa svi tt ou otan ou kab foule lestomak la.
Nou lwe youn machine. Youn vwati japon
99. Tout nf. Youn ti vwati wouj, 5 plas. Bon-
bon, mwen pran volan, nou sige kay manman. Kay


enis-Kiba ap rakonte piti li kijan sa te pase


la fre. Santi bon. Manman ak s mwen Maria, pitit
li Klmis ak pitit adoptif li Oskalito sou de pye yo
depi bon-bon ap prepare dine pou nou.... Aktivite
monte desann, vyann kabrit ap lave, kbdenn nou te
pote-a ap dezose, diri ap lave, viv ap tranche...
Awoz ak Sarita ap rantre soti, tabliye yo sou yo,
y'ap bay kout men nan f manje. Manman rale-m
sou li, li tonbe bobo-m nan tout kb-m...
-Kounye-a f kl mwen w-w byen pitit mwen.
-Vin don, an nou rantre nan chanm nan, vin rakonte-
m sa ou fe pandan 55-lane mwen pdi ou la.
-0 pitit mwen, chak fwa ou di sa, ou f-m chagren!
Nou rantre nan chanm nan. Nou fmen pbt
la epi Manman-m Oktavi koumanse pale. Souvni
evennman yo afekte-1 anpil. Pafwa se ak dlo nan
zye, l'ap rakonte-m kijan sa te pa se.
- Wi manman, Sa w'ap f Kiba? Depi kil ou
isit, kijan lavi isit trete-w?
- Aaaa! pitit mwen, se youn michan istwa wi.


Mwen ft Kiba. Manman-m ak Papa-m se
Ayisyen.
-Kisa? ou ft Kiba? Ou se Kibn? Bon! men nouvl!
Sa ou t'al f Ayiti?
-Ou konnen nan tan lontan nan ane 30 yo anpil
Ayisyen nan zbn Sid la espesyalman, Okay, Psali
sou tou kt la, te konn pran bato rantre Kiba pou
y'al travay. Pitit peyi d'Ayiti te toujou ap soufri.
Pafwa yo vwayaje, y'ale san konnen sa yo pral
jwenn. Se sa ki esplike ni manman-m ni papa-m te
Kiba nan epk sa-a.
Manman-m pa manti. Nan ane 20 yo anpil
Ayisyen te kite zn Sid la espesyalman Okay,
Tbk, Psali pou y'al chache lavi nan Peyi Kiba.
Nan ane 20 yo, pwodiksyon sik kiben-an te anflch.
Pa te gen ase travay pou izin sikriy yo. Preske
tout gwo izin yo te sou kontwl gwo kapitalis yo.
Se konsa, yo louvri pbt pou Ayisyen ak Jamayiken
rantre Kiba vin travay nan plantasyon yo ak nan
Izin yo. Men estatistik biwo imigrasyon Kiba bay
pou ane sa yo.:
1921 12.483 1922 639
1923 11.088 1924 21.013
1925 18.750 1926 12.346
1927 14.312 1928 14.353
1929 4.339 1930 5.126
1931 22 1932 16
1933 8

Total imigran Ayisyen nan KIBA(1933) 114.495
Majority Ayisyen sa yo te
analfabt. Yo pa te konn ni li, ni ekri. Yo plonje
Kiba pou y'al chache youn ti lavi miy.
Kote manman-w, Grann mwen, li toujou Ayiti, li
mouri?
-Papa-m mouri men mwen pajanm konnen kisa ki
rive manman-m.
Ki koze sa-a! Kidi, ou pdi pitit ou...Ou pdi
manman-w... Sa k'pase manman-w?
-Enben pitit mwen se la istwa kmanse. Manman-
m apre li fin fe youn ti kbb Kiba, li rantre Ayiti ak
mwen. L sa-a, mwen dwe te gen 16-17 an. Lb li
rive Okay, li mande-m pou m'rete ak Marenn mwen,
limenm l'al Jeremi pou l'al fe konms. Li pajanm
tounen. Mwen pajanm konnen sa ki pase-1. Mwen
pa janm pran nouvl li jouk mwen retounen Kiba.
Men ou te abite ak Marenn ou?
-Wi. Marenn mwen jwenn youn ti djb pou mwen
nan youn fwonmasi Okay b nan savann.. Se la
mwen t'ap degaje mwen, ranje medikaman,
resevwa lajan l mounn vin achte epi fe lapwpte
nan ti fwonmasi-a. Se konsa papa-w Antoni w-
m... Epi li pdi llj li
-Yo di-m ou te bl fanm konp, youn bl griml,
cheve pann jouk sou do.
-Mounn ki di-w sa-a pa manti, manman-m reponn
ak youn ti souri. M'te gen gangans. Mwen tejenn,
mwen te anfm. Men, se timounn mwen te ye. 16-
an ou konprann?
Li t'ap file-w
-Wi, Mouche-a lage de gidon dy-m. Mwen pa te
ko nan gason, chak fwa mwen w-l mwen p, menm
gade mwen pa t'ka gade mouche-a nan je.
-Epi?
Enben, vye rat k'lye, li pase pa Marenn mwen.
L'al bay Marenn mwen priy, di Marenn mwen
kijan li renmen-m, owi, depi li w-m li pa ka dmi,
li pa ka manje, li pwomt si mwen reponn ni, l'ap
f af ak mwen. Li pete Marenn mwen, pote kado
pou li...ou konn gason!
-Marenn ou ranje zaf-a?
Granmounn sitirz! Li bay msye jou pou li vin
w-m. L konsa, nou chita nan salon-an, Marenn,
limenm, mwenmenm ... Li ranse kont li epi l'al lakay
li. Lb li prale Marenn mwen toujou mande-m pou mwen
akonpaye-1 mete sou galri-a.
Ansm kouman mwen f la-a. Sa ki pase apre sa?
Manman-m souri epi toudenkou, li vin chagren, dlo ap
woule nan zye-1. Tt bese, li kontinye ap pale. Sanble
l'ap reviv youn kalamite, youn move moman nan vi-1
jodi-a f plis pase 59 lane.
-Entonces, youn jou Samdi, mwen pa te ale nan travay,
Marenn mwen limenm al nan mache. Antoni part sou
mwen nan kay la. Se kmsi, li te kache nan katye-a li
t'ap veye kil Marenn mwen ap soti. Day li pa te rete
tw lwen. Se toutlajounen I'ap monte desann nan katye-
a, vblje gade pou 1' w si li w mwen. Li bay lt timounn
nan katye-a pote ti biye damou pou mwen. Enben, jou
sa-a, mouche-a pran pz vin w-m, li rantre ak young
dyab sou li, li tonbe karese-m, bo-m nan kou-1, nan zbry
mwen... li leve-m, li pote-m, likarese-n, li fese-m sou
kabann nan, epi... ASUIV. V/Jan Mapou
*rapte nan CAIDIJE Jesus Guanche ak Dennis Morech ekri-(1988)
dokiman Bibliyotk Provincial/ Kamguy







HOMMAGE


Mercredi 20 Septembre 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 33


,,. .. -- .- "_"-" m e e u
--. ... "co yrm ntc atemal --._-OM--_-----
-- fl- o i >. . -
M-- MM -c o e


.._ nI _nn_.-_.---


-bw- -'' o ,
Available from Commercial NewspProviders'"



'"> p -- --.-.-0 -, e m
". D > %o. -,.M--
"WS N HIE DU C R DE LA F

0 a e.


"IMMEDIATE ASSISTANCE AUX HAITIENS DU CENTRE DE LA FLORIDE99


(Diaspora ... suite de la page 15)
pour le signer et le rcuprer. Nous comprenons que pour
des measures de scurit, seuls les officials du Gouvernement
Hatiens aient l'autorisation d'emettre de tel document.
Cependant il est de notre responsabilit de vous mettre au
courant des problmes cruciaux auxquels nos frres et soeurs
font face. L'anne dernire trois (3) membres d'une mme
famille ont perdu la vie pendant leur retour de Miami aprs
avoir t chercher leur passport.
En plus des problmes de scurit et de distance, nos
compatriotes du Centre de la Floride ont se plaindre des
employs du Consulat Hatien Miami. Il arrive souvent
que nos frres et soeurs effectuent plus de deux (2) voyages
Miami. Autrefois quand il s'agissait de remplacer un
passport expir, le citoyen hatien devait prsenter l'ancien
passport et un autre document du gouvernement local,
c'est--dire un permis de conduire ou une carte
d'identification avec photo. A present le Consulat exige
un Extrait des Archives en plus des documents sus-cits.
Notre organisation, la Haitian-American Support
Group of Central Florida, Inc. (HASGCEF), dans le but de
trouver une solution ce problme, a une proposition qu'elle
se permet de vous soumettre. Grce l'exposition des
problmes travers les ondes (Radio et T.V) et aux
dmarches entreprises auprs de certain entrepreneurs
Orlando, nous pensions avoir trouv la solution.
Mr. Harris Rosen, propritaire de six (6) grands
hotels Orlando, a fait la proposition suivante:
1- Mettre gratuitement un bureau au service du
ou des reprsentants du Consulat qui se rendront Orlando,
Florida, une (1) ou deux (2) fois par semaine.
2- Payer les frais de billets d'avion pour ces
employs du Consulat.


3- Offrir ces employs un service d'hbergement
complete (chambre d'hotel et nourriture, VIP).
4- Garantir la scurit de ces employs pendant
leur sjour de
travail. Nous Le Racing Clu
esprons que les 1
autoritSpr ls national li
hatiennes .
prendront notre '
demand en
consideration et
que celle-ci sera
agre dans un
avenir pas trop
lointain. Pour
plus d'infor- .:
mation veuillez
vous adresser -. ,
E d w i g e .
R om u 1 u s 47285 3
(Chairman) au "
407-428-5753,
Wesley Lahens
(Vice -
Chairman) au
407-996-7300,
ou Sabine
Bo woman a n
(Secrtaire) au
407-578-2100. U -


Patriotiquement votre,
Edwige Romulus,
Chairman


ib Hatien,

re Division



"T ',:- -5


Champion

99-2000


6- I e -

-m -- oomb -b m
amg- - d>- -


.- e.- a e oe.-



- UW m-uo
- ~4-


a - -


- -
a - e -


** m. Driviirg Center l
Ila Gnrale 20 ans au service de la Conduite Automobile et de la Prvention Routire Hatienne
des auto-ecoles Avenue Martin Luther King No. 90 Port-au-Prince, Hati Tl: 245-2072 ou 245-0916


Page 20


LIMA MOTOR

Japanese engines & transmissions

PICK-UP TOYOTA NISSAN IZUSU VAN
l Pri r 0 % OFF ALL GASOLINE MOTORS 50 % OFF
special Prices For (Only American Made) Bet Prices For Car and lTruck
Wholesalers CALL US NOW DIESEL PUMPS,
And Exporters TRUCK, VAN, worldwide delivery available AERNATOA STARE
INSTALLATION AVAILABLE
DOORS HOODS FENDERS DISTRIBUTORS ALL MAKES STARTERS*
ALTERNATOR TRUCK PICK UP AUTOMOBILES
We sell only super clean low mileage engines & transmissions
Imported d-irectly from Japfan

Tel : (305) 681-4666 Fax : (305) 681- 7886

3303 N.W. 135 St. Opa-Locka,

FI 33054


. -




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs