Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00029
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: August 30, 2000
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00029
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Hati en Marche dition du 30 Aot au 5


2000 Vol. XIV No.30


(ha&"'Copyrighted MaterialIt<

S"yndcate Content -
Syndicated Content -


Available from Commercial News Providers"


- .


-.-


........ 'm :..,,


NON, HAITI N'EST 1

Baradres: "W
REPORTAGE-ANALYSE
FONDS-TORTUE, 26 Aot-
La radio depuis Port-au-Prince parle du g r e Lnie r.
procs du massacre de Carrefour-Feuilles
o plusieurs policies sont jugs sous
l'accusation d'avoir abattu de sang
froid l'anne dernire 11 jeunes
residents de ce quarter chaud de la
capital hatienne. v
Par contre ce procs qui .. ''
mobilise toute l'attention Port-au-
Prince n'est mme pas mentionn au '"-* A-. "
bulletin de la radio rgionale mettant
depuis les Cayes, chef-lieu du :. "
Dpartement du Sud.
Cependant ici comme
partout ailleurs dans le pays, on ne ,
parle quie d'une brutale augmentation
de tous les prix la consommation:
depuis le gaz propane au sac de
carbon, en passant par le petit cabrit
au march de Fonds-Tortue tenu le
jeudi. Augmentations que tous y
considrent sans explication, tant
donn que la hausse prvisible des prix Trois fermiers de Fonds-Tortue (de la gau
S-- photo Hati en i


PAS LA SOMALIE !

ild wild west"
n a du carburant n'est pas encore en

na Llonal Fonds-Tortue, section rurale et
valle fertile love dans les montagnes
contre lesquelles s'appuie la ville des
Baradres, quelque deux heures et
demi de vhicule tout terrain des
Cayes, et par une trs trs mauvaise
route, rocailleuse et longue. On laisse
la National 2 au niveau de Cavaillon,
grimpe jusqu' Bonne-Fin (o se
trouve l'Hpital Lumire, l'un des
S.- meilleurs du pays) et de l, attachez
vos ceintures, pour traverser d'un jet
de pierre et par les pentes les plus
escarpes possibles et imaginables de
l'autre ct de la presqu'ile du Sud
un endroit qu'une amie de la Mission
d'observation lectorale de l'OEA a pu
dcrire sous le nom de "Wild wild
west." C'est Baradres. En effet, tout
." fait la ville-fantme du temps de la
t'A.-- rue vers l'or. Victime de l'hyper-
centralisation entame par
che) Innocent, Lavaux et Adolphe (voir Baradres /4)
Marche


HAITI-JUSTICE La Commission
S.-, Inter-Amricaine
S- Ides Droits
'Eassacr'_ ,.-,Humains dnonce
Sl'r -',-intolrance
S~ .I'.politique
SI PORT-AU-PRINCE, 24 Aot -
S: Une dlgation de la Commission Inter
S. Amricaine des Droits Humains a terming
Un gain m odeste W vendredi une visit de cinq jours en Hat
Sl(voir Droits Hunains /3

pour la democratic ..HAT EN MARCHE
PORT-AU-AU-PRINCE, 28 Aot Depuis deux i'0 0 Av nu e Lam a r tnr E BAoiVra
Port-au-Prince
semaines, 6 policies de la PNH sont sur le banc des accuss au 100 Avenue Lamartin re / Bois Ve
Tribunal Criminel du Palais de Justice de Port-au-Prince, qui Tl/Fax 245-1910
entend le procs des vnements qui se sont drouls le vendredi Miami
28 mai 1999 faisant 11 morts Carrefour-Feuilles, quarter 173 N.W. 94th Street
populaire de la capital hatienne. .Miami, Florida 33150
Aprs plusieurs mois d'une investigation policire et ITl: (305) 754-0705 ou 754-7543
judiciaire, mais aussi sous la pression des parents des victims Bostonew York (91508) 941-6897
et des organismes de defense des droits humans, les autorits Montral (514) 337-1286
finissaient par fixer l'ouverture de ce procs sensation, avec -. FAX (305) 513-5688 ou 756-0979
assistance du jury, au 21 aot dernier. E-mail: enmarche@haitiworld.com
Toutes les dispositions ont t prises en vue de garantir .. URL: www.haitienmarche .com
la scurit des membres du jury, des avocats, et surtout des ... : iV Library of Congress # ISSN 1064-3896
accuss poursuivis par la vindicte populaire. Un public ; Miami, New York, Montral, Boston,
nombreux assisted au droulement de ce procs qui devrait Washington, Chicago: $ 1.00
(voir Procs Carrefour-Feuiles 20) Arrive au tribunal des accuses, premiere range Ernst Dumont, Port-au-Prince: 5 gourdes
(voir Procs Carrefour-Feuilles / 20) suivi par Coles Rameau photo YonelLouis/H.en.M


i
j)


'w


I


. : .. ...... ......


1.


I
A


i


l


I


..........






Page 2


EN PLUS ... EN BREF ...


Mercredi 30 Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 30


IUST~UftI


un 82Mnmb0OMe b 0 0-
4b. *& r -
*. e 5 .. -
S* se *R- -- - Mm
oe -
e *. -- e. a *
qqpna>nMW Mo qpnn w
e Ob- - -


e. e , -. hmn r I o S
l m e e _m em_* -
-* e



0 Mm 0 o qbo 4 6 eMMq
a -. -




Copyrighted Material
o a
e- e.. n
-. ..- -




S- .nae Content -
S- C omec*l *s- or - -
-.am *
~ e. C C *

Co pyrig hted dMaterial b.- -

--- Sy nd icated Content me--*

Available from Commercial News Providers'


gam mm- m e Rm Mo-i
Qu tw -molwq -

- ep iam-



e. ~lm.


* e O


- e~-


--mon- dm



4M ap-- eOb t

43b.- p-m -

-p- O
e.- e.oemmmwmm


- -e. e-
- -~- -


- o. -
* o -


- -


%~* -0 q


-.N dem -











au--





dm -
m ob- NNB* -


Ob - m -

....... M -o






Oum -au -b -
o e dm e
m M



ui a mUe
-qmo -4b e e.- -







OM me -
momm dm a -

tb monm i m.Q
mm do M e db


13


Le procs du Massacre de Carrefour-Feuilles
Les cinq premires journes du procs ont t consacres aux dpositions des
responsables et membres de la police national, appels tmoigner sur ce qu'ils
savent des vnements ayant about l'assassinat de 11 jeunes du quarter populaire de
Carrefour-Feuilles, le 28 mai 1999.
L'ex-commissaire Coles Rameau agissait de son propre chef, selon le Directeur
Gnral de la PNH Pierre Deniz.
Faisant savoir que les policies n'avaient reu aucun ordre de la direction
gnrale de la PNH pour commettre leur forfait, Pierre Deniz souligne que
"le commissaire Rameau et le reste du dtachement n'ont pas agi en
conformit aux ordres reus de la hirarchie".
Selon le numro un de l'institution policire qui parlait en vertu d'une
enqute interne de la PNH, un individu non-identifi serait intervenu sur
les frquences radio de la police pour demander l'excution des prsums
bandits. Cet ordre avait t contredit par le directeur dpartemental de
l'ouest de la Police.
Pierre Deniz qui a qualifi d'odieux le crime commis par les policies, a
rendu hommage aux accuss qui, a-t-il dit, s'taient rvls des policies
exemplaires jusqu'au moment des faits qui leur sont reprochs.
Aprs les rapports plus ou moins accablants des responsables policies,
mercredi et jeudi, trois nouveaux membres de la police national, ont dpos
la barre vendredi en tant que tmoins charge.
Il s'agit du commissaire Etienne Saint Gourdin, de l'unit spcialise SWAT
Team, de l'ancien commissaire de Delmas, Guy Philippe, et du policies Gary
Rivire, ancien membre de la scurit rapproche du commissaire Coles
Rameau.
Ces tmoignages n'ont pas forcment servi mieux tablir les faits ayant
about la tuerie du 28 mai 1999.
Jusqu'ici, aucun des 8 tmoins charge cits au tribunal, n'a affirm avoir
assist l'excution des personnel retrouves mortes par balles, au
lendemain de l'opration policire du 28 mai 1999.
Deux haut grads de la Police Nationale d'Hati (PNH), le commissaire
divisionnaire Aramick Louis et le commissaire principal de Port-au-Prince
Renan Etienne, ont t entendus jeudi par le tribunal

Ouverture de la session du nouveau Parlement
le lundi 28 aot
Les 17 snateurs lus de Fanmi Lavalas ainsi que 70 de ses 72 dputs se sont inscrits
jeudi au parlement hatien.
Cette dmarche intervient quelques jours avant l'entre en function de ces
lus qui aura lieu le lundi 28 aot, selon le secrtaire gnral de la
chambre des dputs Madelain Fils-Aim.
Des lus de l'ESKANP et de l'opposition, notamment des dputs du Mouvement
Chrtien pour une Nouvelle Hati (MOCHRENAH) et de L'Espace de Concertation
se sont galement inscrits en vue de la validation de leurs pouvoirs.
Selon le deuxime snateur lu de Fanmi Lavalas pour le dpartement de
l'Ouest, Yvon Neptune, le processus d'inscription des dputs et des
snateurs issues des dernires lections constitute une tape important dans
la mise en place de la 47me legislature.
L'opposition don't des lus ont dj prt serment, notamment au niveau des
municipalits, continue de rclamer l'annulation de ces joutes.

Les dgats de la tempte tropical Debby en Haiti
Le centre de l'ouragan Debby s'est
loign dfinitivement jeudi des ctes d'Hati, en se dplaant dans la direction ouest et
en continuant de s'affaiblir, ont fait savoir les spcialistes du centre national de
mtorologie.
De fortes pluies et des vents violent ont t enregistrs dans le
nord-ouest du pays durant le passage de Debby.
Des voiliers ont t endommags, des maisons dtruites, et des plantations de bananes
ravages notamment dans la region de Carnage.

La CIDH donne son verdict dans le dossier des
dportations d'hatiens de la Rpublique Dominicaine
La Cour Interamricaine des Droits de l'Hommes (CIDH) a donn mardi son verdict
dans le dossier des dportations massive d'Hatiens par les autorits dominicaines.
La CIDH a dclar ne pas disposer de preuves tangibles lui permettant de
trancher valablement dans le sens des plaintes portes par des organismes de
(voir En bref... / 18)


Des citoyens hatiens ragissent sur la situation
socio-politique du pays
Un group de citoyens rsidant pour la plupart Montral ont appuy une petition
rendue publique la semaine dernire par un autre group sur la situation socio-politique
du pays et sur les rcentes lections.
Allant dans le mme sens, ce nouveau group compos notamment de MM Lucien
Smart, Grald Mathurin et Claude Mose, estime qu'Hati aura manqu un
rendez-vous lectoral dcisif don't l'objectif tait de parvenir au
rtablissement intgral et lgitimement confirm des institutions
constitutionnelles, condition essentielle la normalisation dmocratique du pays.
Selon ces citoyens, les lections du 21 mai ont connu une suite chaotique
faite de violence, d'intimidations et de coups de force. Ils prdisent de
nouvelles pripties et une longue crise de transition vers la dmocratie.
"O qu'ils se trouvent les dmocrates hatiens ne sauraient demeurer
indiffrents au dveloppement d'une situation menaante pour les droits
fondamentaux des citoyens et les esprances dmocratiques du people
hatien", crivent encore ces citoyens qui se disent inquiets de constater
la progression de la logique du pouvoir pour le pouvoir et du
pouvoir tout prix.

Visite en Hati de la Commission Interamricaine des
Droits de l'homme
Elle est arrive le lundi 21 aot Port-au-Prince pour une visit de 5 jours au course de
laquelle elle a rendu visit aux autorits gouvernementales, l'ex-prsident Aristide,
aux membres de Partis de l'opposition et certain reprsentants de la socit civil.
A l'issue de sa visit, la dlgation a relev une situation de misre intense chez le
people hatien, ce qui constitute un obstacle la consolidation des structures devant
garantir le respect des droits fondamentaux de la personnel dans le pays.
La dlgation a galement constat une sensible amlioration dans la situation gnrale
des droits de l'homme en Hati.


* <


- --** -


-







ACTUALITE


to nr d wam bu~





- .._ .. e ....

.- ".'Copyrighted Material 2m

--'- Syndicated Content - -

Available from Commercial News Providers"


n -e


- M e O M-


Moe~_,e~ Wl


M. -nl l!/wm


emwme m e* *D
em-* o m em e -


La Commission Inter-
Amricaine des Droits
Humains dnonce
l'intolrance politique
(Droits Humains ... suite de la premiere page)
en attirant l'attention sur une monte alarmante de
l'intolrance politique dans le pays.
La mission d'investigation de l'OEA a rencontr
des officials du gouvernement, des leaders politiques et des
groups de defense des droits humans. Elle a trouv que
"le climate d'intimidation s'est intensifi dans le pays", selon
les mots de Elio Bigodo, president de la Commission
Interamricaine des Droits Humains.
Pas moins de 15 personnel ont perdu la vie au
course d'agressions lies la politique dans les mois et
semaines qui ont conduit aux lections parlementaires et
locales du 21 mai dernier.


S t> Nome dom * omummm a
e mm b a Meum em

n -b

- w -MM- -oam e min qulob nnm

m-M mm %m q
m ib wm-w - d

4bm- n m=:
n. ~ ~ a q .--


e -b-


Page 3


-mm*- tp-lno m


e e q el- e




qf- .0aoebm 'mIm
Ob- bmmm -m
M _____ -a


odom

agnz t f"ue* Aoi


Grande Tombola uss30.0-
7me Anniversaire Juillet 2000 Juillet 2001


viur

voitur


Tirage dcembre 20001"-


=ere elmq eTj e.fg 0.fte a
unem
maison
> V ge Mont-Fleury Tirage juillet 2001


chaquemois
a travers no reseau de
succursales
> une Rfrigrateur de 2 portes
> un Tlviseur de 20"
> une Chane Stro CD/Radio/Cassette
> un Four Gaz de 4 foyers


chaque mois
et dans chaque
succursale
> une Bourse d'Etude
de Gdes. 5000.00
> quatre (4) Bon% d'Achat
e Gdes. 500.u


| | UNIBANK
11llJoiill *****li
"Faisons Iute ensem,,ble"


Mercredi 30 Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 30


A LArUNE! SOMMA1R
L'approche Hipolito Mejia : Changement 4e tondans
les relations dominicano-hatiennes p.1
REPORTAGE-ANALYSE
Non, Hati n'est pas la Somalie !
Baradres, "Wild Wild West" ou grenier national ? p.1
ACTUALITE NATIONAL
Hati-justice : le procs du Massacre de Carrefour-
Feuilles, un gain modest pour la dmocratie p.1
La Commission Intramricaine des droits humans
dnonce l'intolrance politique p.1
Un officer dominicain impliqu dans le vol de voitures
avec Haiti p.3
INTERNATIONAL
Marche retentissante Washington contre les brutalits
policires p.3
Le Hamas inflige un sanglant chec l'arme
isralienne p.17
HISTOIRE
Il y a 25 ans, s'teignait Ha'l Slassi p.2
Solidarity, vingt ans aprs p.2
Lech Walesa, un ouvrier qui entire dans l'histoire p.17
HAITI-ELECTIONS
La mthode de Pharaon Un coup de bluff ?
la preuve p.9
Le President du CEP rpond ... p. 8
NOTRE HAITI
Rsoudre et dvelopper pour progresser p.9
La chute de la Maison Haiti Anmw !!! p.ll
Haiti et la mondialisation p. 12
Action collective ou effort individual? p.9
Spectacle clair au march de la rue Og p.15
Monseigneur Willy Romlus, vque de Jrmie,
\Haiti p.9


lialti


Ami.&



1





>







Page4


REPORTAGE


Mercredi 30 Aot 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 30


NON, HAITI NEST PAS LA
(Baradres ... suite de la premiere page) On n'a pas d'argent, mais on a assez


l'occupation amricaine d'Hati entire les deux guerres
mondiales et consomme par la dictature Duvalier,
.' Wi


i


Baradres, grandeur et dcadence ... phl
Baradres a t abandonne par ses habitants dissmins
aux quatre vents: Port-au-Prince, mais aujourd'hui surtout
la Floride. La ville de Florida City, au sud de Miami, abrite
plus de natifs des Baradres et sa region que Hati elle-
mme. Cependant il y a un demi sicle, l'embouchure des
Baradres ville qu'on a surnomme la "Venise d'Hati"
car on y accde par la mer en remontant la Grande Rivire
des Baradres au milieu d'un enchantement de verdure et
de chants d'oiseaux n'avait pas assez de place pour les
chalands remplis ras bord de caf. Mon amie de l'OEA
se trompe un tout petit peu: sous son apparence de "Wild
wild wst", nous sommes dans l'un des endroits les plus
riches d'Hati. En effet, on peut s'y tromper lire les rap-
port de l'Indice de dveloppement human de l'ONU, mais
Hati n'est pas la Somalie!
Ce jeudi aprs-midi a lieu dans ce petit coin perdu
au coeur de la Grand'Anse une petite crmonie qui
donnera naissance bientt au Parc Lunvil Garcia, du nom
du pre rcemment dcd du co-diteur de cet
hebdomadaire et qui avait pris naissance Fonds-Tortue,
section rurale des Baradres, il y a quatre vingts ans.


manger ...
La difference est que la plupart des problmes du
reste du pays ex-
istent ici, mais
galement leur
contraire. La vie
chre et les
difficults de la
rentre des classes
le 4 septembre
prochain
dominant les con-
versations, mais
personnel n'a
faim. On n'a pas
d'argent, mais on
a assez manger.
Y a pratiquement
qu' se baisser:
oranges, avocats,
mangues,
oto Hati en Marche corossols,


goyaves jonchent le sol. Personne ne vous refusera quelques
bananes "Ti -
Mlisse" ou un .,
morceau de .
"mazumbel." Les
plus beaux verg-
ers du pays, mais
abandonns
eux-mmes ...
Seul le caf dont4-
les graines, des
vertes et des
mres, se balan-
cent jusqu'au
dessus de la route,
retient rellement .
l'attention du
cultivateur de *"
Fonds-Tortue.
Terre de caf. Et
encore, car le prix .- l
du caf, comme Fonds-Tortue, la section rurale,


SOMALIE !
on le sait, a depuis longtemps dgingol ... Pays riche. Pays
pauvre, car on ne vit pas de fve de caf et d'eau fraiche. A
cause de l'absence de communications, les denres de
Fonds-Tortue restent pourrir sur place. Sans revenues, les
gens ont des difficults se procurer mme le plus
lmentaire: sucre, huile, vtements etc. Alors ils
commencent couper les arbres, le carbon tant l'une des
rares denres vendables dans la region mme.
Une richesse enferme sur elle-mme, ou plutt
abandonne elle-mme, et donc condamne continue
de dprir. Le caf de Fonds-Tortue tait srement de
meilleure quality autrefois. C'est cela aussi Hati, dit le pays
le plus pauvre de l'hmisphre occidental. Centralisation,
abandon condamnant des zones trs fertiles vgter sur
place tandis qu'ailleurs on meurt de faim et que le pays se
ruine dans l'importation des products alimentaires les plus
ordinaires et qu'il a encore la capacity de produire en
abondance (mas, bananes etc). Le dernier bulletin de
l'INARA (Institut national de la rforme agraire) ne nous
montre-t-il pas que nous poussons l'absurdit jusqu' livrer
la speculation immobilire la plus sauvage les quelque
terres arables qui nous restent encore? La mme contradic-
tion qui fait que la capital est une poubelle et un enfer
(voir Baradres / 5)


animation du march le jeudi photo Hati en Marche


Monocotura
18x18 & 16x16
Spanish and Italian Tiles
Many To Choose from


.87 s/f


LargestIShowroom, Mnox \ra

Spanish Tiles
Different Styles &
Colors

Warehouse a Inventorv 75 s/f
\ ~.75 s/fy


BalhroomllileslMarblelflccessoress


WE EXPORT TO HAITI


Best Prices- Come, and Visit Us.



3306 N.W. 79th Avenue,Miami Florida
Tel: (305) 592-2558
Fax: (305) 477-2673


FREE
THIN SET GREY (Maximum of 8 bags)
with minimum purchase of 200 sq.ft.
Bring this coupon

Expiration Date: 30 Days (August 30 September 30, 2000 )


1 1







Mercredi30Aott 2000
Haiti en Marche Vol XIV No 30


Page 5


ANALYSE


Baradres: "Wild wild west"
(Baradres ... suite de la page 4) n (au secours, ministry Sverin!), l'abattage des
tandis queds qu'on a pass Petit-Gove, c'est O U ? 11 e 1' flHl O f l P arbres prend de plus en plus de l'ampleur,
le vert paradise ... D'autant que les travaux de mettant en pril les sources qui coulent
restauration de la Nationale 2 sont fort avancs, international. Le caf "Haitian Bleu", vous connaissez. Ou abondamment des mornes Limbaut, L'Etang, Gros Morne,
encore "IICA" (Institut international du caf) qui a prt Boineau alimentant en eau potable les fontaines publiques
Endroit dlaiss, oubli, absence de son concours aux cultivateurs du Sud-est et de certaines qu'on trouve chaque km le long de la route principal de
l'Etat ... Fonds-Tortue, un don d'une grande
La petite crmonie la university amricaine du Massachu-
mmoire de Lunvil Garcia termine setts pour rcompenser un natif de la
o des amis du dfunt dfilent pour region qui s'tait distingu sur les
voquer les deux "pres fondateurs" de d l - bancs de cette university. Par centre,
Fonds-Tortue, Blanchet et Lominy, .. l'lectricit n'a jamais encore exist
venus de Bretagne, via l'Arcadie par ici ( Baradres mme, la central
(aujourd'hui le Qubec) et la Louisiane, est ferme depuis longtemps pour
mais aussi gnraux dans l'arme caco, panne de moteur). Mais qu'importe,
d'o le prestige de ces noms dans le mi- puisqu'on se couche tt et se rveille
lieu, et aussi bien sr le nombre de tout autant. Le jeune et dynamique
"carreaux" de terre qui va avec s'ensuit Pre Yvan Musot est en train de fire
la finale de la coupe rgionale de foot- les premieres tentative en nergie
ball. solaire. Bientt une station de radio
Cesjeunestudient Baradres fonctionnant base de cette seule
(lyce) et vont faire leurs tudes sourced'nergie, mettradansleshau-
universitaires Port-au-Prince. teurs du more Limbaut, qui sait au
L'ducation est incontournable. L'cole lieu dit "Bicentenaire" pour sa
communale de Fonds-Tortue que nous fraicheur unique et sa vue imprenable
visitors en compagnie du contremaitre sur tout ce beau panorama ...
Philippe Dupr, vient d'tre dote de Vue imprenable sur un panorama inoui photo Hati en Marche pOubli au niveau des grands
btiments tout neufs. L'une des rares manifestations de la autres contres de la mme Grand'Anse. Pour vous dire projects de Travaux publics: toujours pas un point au-dessus
presence de l'Etat hatien. quel point la region des Baradres est un endroit dlaiss, de la Grande Rivire des Baradres. Et lors des
Par contre, Fonds-Tortue n'a jamais t invite oubli ... Pays perdu! dbordements fameux de celle-ci l'autre originality qui
participer aux rencontres organises par le president de la Pourtant le parti au pouvoir, Fanmi Lavalas, vient vaut Baradres le surnom de "Venise d'Haiti" est d'tre
Rpublique Ren Prval o des cultivateurs de caf de d'y fire un malheur aux dernires elections. Outre les deux une ville construite en quelque sorte sur pilots la seule
plusieurs dpartements du pays se sont runis pour prendre snateurs lus de la Grand'Anse et le dput lu Walter voie de passage entire le pays profound et le chef lieu regional
connaissance des amliorations apporter cette produc- Norzus (3e circonscription des Baradres), qui n'est autre peut roster ferme pendant plusieurs ouiaradresu 6 q
tion pour la rendre nouveau presentable au grand march (


Simus Foods Intemationa, Inc.


National Accounts

Sales Manager


A great opportunity for a national account type to
spread their wings. The individual chosen will be under
the general supervision of the C.O.O., and will be
responsible for opening new accounts, as well as managing
existing national accounts. This individual will also
assist in forecasting, budgeting, pricing and developing
new distributor programs. Qualifications include a
bachelor's degree and 10 or more years of experience
in national sales accounts in the food industry. Company
offers competitive salary, excellent benefit package
and bonus opportunities.

Please mail/fax resume and salary history to:
Simus Foods International, Attn: H R, 812 S. 5th Ave.,
Mansfield, Texas 76063; Fax 817/473-2163;
E-mail cpina@simeusfoods.com.
Visit our website at www.simeusfoods.com.


di


Nom
Adres


ETATS-UNIS
CANADA
EUROPE
AMERIQUE LATINE


6 MOIS
US $ 40.00
US $ 42.00
US $ 70.00
US $ 70.00


Le future Parc Lunvil Garcia photo Hati en Marche
que le frre de l'ex-
maire de Delmas,
Patrick Norzus, grand
baron Lavalas, le cartel
communal lu est aussi
Lavalas. Le nouveau
"magis" (traduisez
magistrat de Fonds-
Tortue) tait aussi de la CHERCHE
petite crmonie de C E H
jeudi, home affable et Pour nos bureaux situs
plein de bonnes inten- Sunset Dr. Miami Floride
tions mais que le mot iSecretaire de direction
budget fait sourire
gcomme on peut le Parfaitement Anglais, Franais
comme on peut le
comprendre ... Tres pointilleuse et dynamique
Parfaite connaissance
Fraicheur de computer (Word/WP)
unique et vue
imprenable... Envoyez votre CV Pascal
Oubli au par fax au: (305) 595-1777
niveau de l'Agriculture _


0
o3


UNAN
US $ 78.00
US $ 80.00
US $135.00
US $135.00


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Renouvellement
Nouvel Abonn
se


1







Page 6 REPORTAGE-ANALYSE


Mercredi 30 Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 30


Baradres: "Wild wild west"
(Baradres ... suite de la page 5) e d ties du pays. Ce ne sont que des arbres
les eaux daigent s'abaisser ... g r e n ie r n a tio n a lfruitiers l'infii l'ombre desquels le
L'Etat ne semble point avoir pens caf fait danser sa longue chevelure ... Il
non plus cette region dans la planification de son nouveau de notre balance commercial (selon les dernires suffirait d'y apporter un tout petit peu plus de mthode.
rseau routier national. La nouvelle route de Jrmie statistiques, les exportations hatiennes ne dpassent pas Par contre, si rien n'est fait ce sont l'affreux
actuellement en construction ne devrait plus passer par l, $500 millions alors que les importations, principalement dboisement et la misre noire qui finiront, lentement mais
dcourageant les espoirs prcdemment nourris; encore un en products alimentaires, atteignent une moyenne de 1.5 srement, par engouffrer aussi ce petit coin de terre si beau
mauvais coup de la "rivale" Rivire Sale, galement terre milliard). Toujours est-il que la gourde, baromtre et si potentiellement riche, o il fait bon vivre aujourd'hui
de caf, tandis qu'on ne parle plus du project de route actuellement
Miragoane-Anse Veau-Petit Trou-Baradres ... inevitable de -
t- -


Grenier vivres alimentaires de toutes
sortes ...
Est-ce le glas des rves de renaissance des Fonds-
Torturiens? Les jeunes qui ont commenc ds le mme jeudi
le dbroussaillement du terrain du future Parc Lunvil
Garcia, ne semblent point le voir ainsi. L'Etat hatien de
son ct aussi, ne peut pas ignorer ce grenier vivres
alimentaires de toutes sortes, outre le caf, opportunity de
lutte contre la vie chre et en mme temps contre le deficit
de la balance commercial, et pour commencer de diminuer
l'tat de quasi-famine qui frappe une grande parties du pays.
Tout le monde y gagnerait. Rvons un peu. Le
paysan de Fonds-Tortue les moyens d'envoyer ses enfants
poursuivre des tudes suprieures la capital ou
l'tranger, mais surtout les moyens de les convaincre de
revenir ensuite mettre leurs nouvelles connaissances au
service de leur patelin ...
Le reste du pays bnficierait des rcoltes
gnreuses pour lesquelles la Grand'Anse est reconnue. De
nlp la fe6-Pi ,-,,-n-r.- r6 r- a h 1 I anv l nr t l tten tin desc


l economic
national, ne s'en
portrait pas plus
mal. Une coop-
rative cafire est
sur le point de
naitre Fonds-
Tortue, mais grce
l'initiative
prive locale,
c'est--dire avec
les moyens du j
bord. -
D'autre r _
part, les vergers
des mornes
Limbaut et
L'Etang ont de
quoi alimenter L'glise des Baradres, comme p
n'importe quelle industries agro-alimentaire ...


plus, le ca rg.a nr gr ~a a la enve uane atntn ou,. Il suffirait
,d'un tout petit
peu plus de
mthode...
Ces promesses
sont possibles
S parce que cette
contre ignore
/: aussi appa-
remment la
surpopulation
S. '. (grce une tradi-
1.-. .tion bien enracine
de migration qui
remote peut-tre
aux "pres fon-
d a t e u r s "
prcdemment
"mentionns venus
% de la lointaine Eu-
S rope). Rsultat:
Mme les funrailles Fonds-Tortue qui sortent de l'ordinaire photo Hati en Marche pas de morcel-
techniciens locaux et internationaux, retrouverait le chemin element, voire miettement des terres qui peut constituer un
du march international, toujours pour le plus grand bien handicap la production grande chelle en d'autres par-


P lenX T'nt
la pice de FRANKETIENNE
est en vente Montral, New York,
Miami et Port-au-Prince
Pour Information: (514) 862-3503

SUPREME GRAND LODGE HIRAM ABIF. INC.
SUPREME COUNCIL

20 Juillet 2000
CIRCULAIRE
Conformment l'Article 20 de notre Constitution en vigueur, Nous, de la
Suprme Grande Loge, Indpendante et Souveraine, Hiram Abif Inc., faisons
le devoir de vous rappeler que notre Prochain Convent Annuel se tiendra
Boston, Massachusetts du Jeudi 17 au dimanche 20 Aot 2000. Ce Convent
se droulera au local de la Respectable Loge "Les Frres Runis" No 597 Inc.
sis au No 211 Bowdoin St., Dorchester, MA 02122, Tl: (617) 282-2696.

Veuillez trouver sous ce couvert une copie de l'Agenda de ce
Treizime Convent Annuel, prpar conjointement avec les Membres du
Conseil Excutif de la Grande Loge Hiram Abif.
En consequence, Nous vous demandons, d'ores et dj, de prendre
toutes les dispositions ncessaires pour la pleine russite de notre Treizime
Convent Annuel.
Esprant vous voir en gand nombre participer aux dbats de nos
travaux, nous vous saluons, B.: A,.: Chev.:, par les signes et Mystres connus
de nous seuls.

Fraternellement,


Fr. Hrard Bernier, 33
Grand Secrtaire Gnral


Fr. Grard David 33
Souverain Grand Commandeur


'J.


our rappeler que tout n'est pas perdu photo H.en.M
encore chez nous. La violence n'est pas une preoccupation,
sauf pour les enfants obligs d'aller vivre par ncessit dans
la lointaine Port-au-Prince Port-aux-Crimes; et les cas de
vol sont l'exception qui confirm la rgle.
Beaucoup de ces maux aujourd'hui encore
vitables Fonds-Tortue, le sont sans doute aussi en maints
autres endroits du pays, pour peu qu'on ne se laisse pas
aliner par les rapports internationaux base de statistiques
et non de ralit vcue, qui vise prvenir certes le malheur
gnral mais ne fait point cas des petites trenches de
bonheur (d'ailleurs ce n'est pas leur rle); pour peu surtout
qu'on ne se laisse endormir par aucun nouvel ordre
conomique qui veut qu'un pays abandonne toutes ses
resources propres sans se poser la moindre question en
change de sa participation au grand concert de la
mondialisation, au risque d'hypothquer gravement
l'avenir de ses enfants. Poids de la dette elatriye ...

La dmocratie existe, je l'ai rencontre

Les gens veulent gagner leur vie, ils ont les
moyens de gagner eux-mmes leur vie, sans mettre l'Etat
contribution, tout au contraire au bnfice de l'Etat, alors?
Vous l'avez dit, c'est stupid. "It's the economy, stupid!"
Pour finir, notons que la dmocratie existe, je l'ai
(voir Baradres / 7)


GLOBAL COMPUTER TECHNOLOGY
W L 819 NE 125th Street Miami, FI 33161
Tl: (305) 893-8188
http:/www/globalteks.com
e-mail: claudinp@globalteks.com rachellei@globalteks.cor
christopheri@globalteks.com marien@globalteks.com
Modernisez votre business avec

GLOBAL COMPUTER TECHNOLOGY
Nous avons toutes sortes de logiciels (Computer Program)
bien labors pour votre business:
- Logiciel de Transfert d'Argent et de Nourriture sur Internet
(Money & Food Transfer Computer Program)
- Logiciel de Gestion pour les Eglises Chrtiennes
(Church Management Computer Program)
- Logiciel de Gestion pour les Ecoles
(School Management Computer Program)
- Logiciel de Gestion pour les Entreprises
( Business Computer Program)
- Logiciel de Gestion pour les MultiServices etc.
(Mul Service Management Computer Program)

Nous sommes aussi spcialiss dans:
- L'entretien des systmes d'Ordinateur
- L'installation des rseaux d'Internet
- Le dveloppement des Web Sites
- Des course de programmation par Correspondance
- Des course de montage de Rseaux par correspondence.

Les logiciels sont crits en C++ et VB6 par l'ingnieur Claudin P. Louis,
Programmeur de haut niveau et trs recherch. Rclamez le dernier ouvrage
de l'Ing. Claudin P. Louis titr: Understand Personal Computer







Mercredi 30 Aot 2000
Hati an Marche Vnl XIV No 30


Page 7


L'APPROCHE MEJIA


(>ba.geeii de g.. dams In ntedr
Aima- - LmL Mmh- -mL -mm- mm le


- ~-
w *


BARADERES ...
(suite de la page 6)
rencontre ... C'est dans un de ces endroits
reculs du pays qu'il faut se trouver pour
rpondre cette question. Rarement parle-
t-on politique, la seule conversation
intressante concern la terre et le travail
de la terre. Travaillez, prenez de la peine,
c'est le fonds qui manque le moins! Il n'est
question que de formerr une terre"
operationn d'arpentage), de "dmembrer"
(portion d'une grande quantit de terre
arpente laisse aux divers propritaires en
space commun pour installer leurs habi-
tations) etc. L'arpenteur, tout comme le
notaire, ont constamment du boulot. Or tout
cela se droule sans interference d'aucune
sorte, dans le dialogue, en toute lgalit,
en total convivialit, sans aucune pression.
Sous la dictature, on disparait pour moins
que cela. D'ailleurs s'il y a un problme
de ce ct, Fonds-Tortue on semble plutt
s'en remettre la justice immanente: nous
rcoltons toujours ce que nous avons sem.


- .


C'est le cas de dire. Hlas, on aurait aim
pouvoir semer davantage si les rcoltes
trouvaient un dbouch.
Quoiqu'il en soit, le
gouvernement actuel ne serait pas sur une
mauvaise voie. Le nouveau rseau routier
national entire tout fait dans la ligne de ce
dsenclavement du "pays en dehors" qui
est la premiere tape de la solution du
problme. 1) Il faut seulement de la
mthode ... Quelle est la plus utile des deux
conomiquement entire la route qu'on
creuse avec tant de difficult au flanc du
Morne l'Hpital, au haut de Port-au-Prince,
et passer un simple "grader" sur le trajet
Cavaillon-Bonne Fin-Baradres? 2) Les
routes ne sont pas tout. Ce ne sont pas des
jouets. Il faut une politique gnrale
d'amnagement du territoire rpondant aux
priorits de l'heure, don't la premiere est
-d. ne pas aliner l'avenir du pays aux ca-
prices d'une quelconque Globalisation
outrance.
Haiti en Marche, 26 Aot 2000


oe e .
~a - ~
____ _
a e a. -~

~

- e - - -


- m 0au


- e e - oe
~
-
a. -
a


-- w -~ --
~.- e *- ~-


"Copyrighted Material

fSyndicated Content 4
Available from Commercial News Providers"


e.n d


-4b 4b f-
mm uombmm a4b-


-uw a emm
~ a. -


S' . .. ._
*POHPANO SQUARE HAL *HALL AT 1 6. 7 TRET* -
TEL: (954) 946-5841 TEL:.(305)947-2086 -"- -
PACKAGES START FROM $14.95 -- *--- -


q-am 4 -



Wama U m-dmmnu

- -w -
ma -




~q0-ue
4b w-qw mm O M o qp -






wm,-







->
...Ma la>


- .-


- a. - a.
~ oe e


Commodities


Assistance Corp.

Etablis en 1969
Nous vendons en gros a prix tres reduits:
* Nourriture
* Vetements (femmes, hommes, enfants)
* Jouets
* Electronic
* Cadeaux
* Produits de maison
* Materiels de Construction
* Quincaillerie
* Appareils Menagers
* Pieces detachees de voitures
* Papeterie
* Articles de sports
* Chaussures
* Cosmetics


Nous avons des arrivages et des nouveautes tous les jours.

Conctactez: Rose Djekou
Coordinatrice des Ventes
13 1-02 40th Road
Flushing, NY 11354 USA
Phone: 718-939-8000
Fax:718-939-0194
Email: info@commast.com


Kiniti un iv.Lai%,lirw vui. j%-L v IV -w


AL


dom>dm M


'q


- Om -






Page8


HAITI-ELECTIONS


Mercredi 30 Aot 2000
Hgti en M!4w ,V 30


OUVERTURE A ENVISAGER A L'OPPOSItION

Le President du CEP rpond M. Azor


Port-au-Prince, ce 20 Aot 2000
Cher compatriote,
Autant qu'il est possible de le
faire, je fuis comme la peste le vedettariat
et le sensationnalisme. Pourtant, dans le
context socio-politique actuel de notre
pays endolori et meurtri, je ne puis
m'empcher de rpondre votre lettre. Ma
rponse sera fondamentalement une mise
au point.
Devant le courage que vous
montrez en signant un tel document, je n'ai
pu ragir de faon negative. Je n'ai pu, non
plus, rester indifferent devant l'importance
et la dlicatesse de la proposition que vous
versez dans les dbats : allger la crise
hatienne relative la consolidation de nos
institutions et la recherche de l'quilibre


dmocratique.
A l'encontre de ce que vous
avancez, je ne crois pas que je sois la
personnel la "mieux place" pour couler un
tel project dans la glaise du concrete. La raison
en est bien simple: j'appartiens la plus
haute instance de l'appareil lectoral. C'est-
-dire le Bureau Central du CEP don't je suis
l'actuel Prsident. Croyez-moi, une inter-
vention intempestive et inopportune dans ce
project ne manquerait pas de soulever des
vagues de suspicion et de commentaires de
toutes sortes. Ceux qui sont les mieux placs
pour dialogue et trouver un compromise
dmocratique acceptable ce dilemme sont,
au just, les parties impliques. Je veux
mentionner Lafanmi Lavalas, qui a rafl une
majority crasante des siges du Parlement,
les diffrents secteurs de l'Opposition, les


r ,. *lm "* W '
S"Copyrighted Material
- -m" Syndicated Content -

Available from Commercial News Providers"


m e %ff 4b e M M4


0 -M -UMM



- w


M..,p -. aan

4w mm-ima
~ --ab


Candidates indpendants, le Corps des
Electeurs ou de la Socit Civile qui, de tous
leurx voeux, en appelle un changement
en profondeur de la ralit quotidienne de
plus en plus intolrable,
Tout compete faith votre proposition
ne manque pas d'ingniosit. Elle s'inscrit
dans l'esprit "de la Dmocratie
Representative et du systme dit de checkss
and Balances" des grands voisins du Nord.
Un systme qui veut que les trois Pouvoirs
de la Dmocratie Reprsentative Moderne
n'aillent pas se concentrer dans un seul
secteur, mais puissent rciproquement se
contrler, mme quand ils sont indpendants
et autonomes. A mon humble avis, une
avance dans le sens que vous indiquez
serait l'avantage du secteur au pouvoir.
Le secteur au pouvoir aurait tout gagner
s'il se montre assez habile conserver une
majority comfortable mais non excessive.
Comme vous l'avez soulign : "l'excs en
tout nuit" et peut mme friser "1'indcence".
Permettez-moi de fare une
rfrence constitutionnelle concernant la
formation du Conseil Electoral Permanent.
Trois de ces membres sont proposs par
l'Assemble Nationale (c'est--dire Le
Snat et la Chambre des Dputs runis; art.
98.3 et 191.1 de la Constitution de 1987).
Dans votre proposition, lorsque vous parlez
seulement des "...snateurs qui combleront
le tiers du Snat..." et qui on laissserait ...
la latitude pour designer les 3 membres du
Conseil Electoral Permanent" (sic), est-ce
que vous suggrez de tenir les dputs
l'cart d'un tel choix? Dans une telle
ventualit, il faudrait (d'aprs moi qui ne


suis pas un juriste ni un expert en Droit
Constitutionnel) trouver une entente au sein
de l'Assemble_ Natioape afin de
dterminer une procedure qui rest dans le
cadre des normes ..lgales et
constitutionnelles, .
Concernant l#aCour Suprieure des
Comptes et di Contentieux Administratif,
je me rfre encore aux ticle, 20' a 201
de notre Chirtc Fondamentale qui prcisent
que le "Snat lit les (10) membres de la
Cour..." qui "... sont investis d'un mandate
de dix (10) annes et sont inamovibles". En
some, lorsque, dans votre lettre, vous
parlez des "3 membres de la Cour
Suprieure des Comptes et du Contentieux
Administratif"' (sic), est-ce que vous voulez
dire que 3 des 10 membres seront choisis
par le tiers du Snat n'appartenant pas
Lanfanmi Lavalas ? Un tel point reste tre
prcis pour les interventions qui
certainement vont alimenter les dbats
provoqus par votre lettre qui, il faut le
reconnatre, est finement tisse d'astuces.
Encore une fois, le CEP qui
reprsente les Autorits Electorales ne peut
et ne doit ni combattre ni favoriser un
groupement ou un candidate. Cependant, le
CEP comme il l'a dj maintes fois entrepris
en d'autres circonstances dans le domaine
lectoral, peut inviter et encourager des par-
ties s'asseoir pour dialogue et trouver un
dnouement mme partiel la crise
hatienne qui dure n'en plus finir.
Recevez, Monsieur Azor, mes
salutations en la Patrie.

Ernst Mirville


Law Offices Of
Paul D. BARNS, Jr
404 Viscaya Avenue
Coral Gables, Florida 3134

AVIS concernant ALORFS NOEL,
personnel disparue

Le signataire de cet avis a t dsign par le Tribunal
come garden pour Alorfs Nol, don't la date de naissance est
le 14 Mars 1979. Alorfs est le fils de Georges Pierre Nol
dcd et qui habitat Punta Gorda, en Floride.
Il est aussi le frre de Kevin Nol et Keisha Nol, tous
les deux rsidant Miami, en Floride.
Alorfs Nol est un des hritiers de son pre
Georges Pierre Nol.
Toute personnel pouvant fournir des renseignements sur
Alorfs Nol est prie de contacter Paul D. Bams, Jr. aprs le 29
aot 2000 l'adresse suivante:
Paul D. Barns Jr 404 Viscaya Ave. Coral Gables, Fla
33134 Tl: 305 476-0600 Fax 476-0601
email: pdbarns@aol.com


:BA! IR /


Stylist Since 1976


BEAUTY SALON hldren
-------- ---------- - ---- --z -- -
Oc" DESIGNER CUTI
S Frst time customer only. Reg. 12.50
CONDITIONING
wFitTREATMENT
L With this coupon
5O5-940-9070
15455 W. Dixie Hwy. Ste. N & O
N. Miami, FL. 33162


0A


la pice de FRANKETIENNE
est en vente Montral, New York, Miami et Port-au-Prince
sur video cassette
Pour Information: (514) 862-3503







Mercredi 30 Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 30


HAITI-ELECTIONS


Les mthodes de calcul du Conseil lectoral
provisoire (CEP) constituent la principal pomme de
discorde entire la communaut international et les autorits
hatiennes. L'article qui suit apporte la preuve de la
mauvaise fois des dirigeants hatiens.
par Laurent Beaulieu
(membre du comit de rdaction de la revue
Volcans, publie Paris)

Selon le directeur des operations lectorales,
Luciano Pharaon, le CEP a appliqu cette anne la mme
mthode qu'en 1990 et 1995 pour dterminer les
pourcentages obtenus par les candidates dans le cas o
plusieurs snateurs doivent tre lus dans la mme
circonscription Le problme de la fraude est bien plus
important que cette question. Mais il y a tellement de gens
qui rptent, sans vrifier, les affirmations de Luciano
Pharaon que j'ai voulu en avoir le cour net. Qui dit la vrit?
Luciano Pharaon ou l'ancien membre du CEP de 1995 qui
dment ses allegations ? Ce que j'ai dcouvert dans mes
papers montre que Luciano Pharaon a tort. Pour tre plus
convaincant, je vais le dmontrer de deux manires.-

LES RESULTATS DE 1995 CONTREDISENT
M. PHARAON
J'ai retrouv (pour huit dpartements sur neuf) les
rsultats dtaills du premier tour de l'lection snatoriale
de 1995 fournis par le CEP. Samuel Madistin, candidate au
Snat dans l'Artibonite, n'a obtenu que 48,2% des voix.
C'est pourquoi comme tous ses collgues de l'Artibonite
et du Sud-Est, il a d participer un second tour avant


PETITION

Rsoudre et

dvelopper pour

progresser
La lettre ouverte d'un group d'intellectuels et
d'artistes parue dans "Hati en Marche" en date du 16 aot
2000, mrite plus d'attention que les menaces d'embargo,
de sanctions conomiques que les Konze apatrides hatiens
rclament auprs des prdateurs internationaux, tous
exclusivement concerns de leurs seuls intrts gostes
malgr la crise du Pays. Cette letre se veut une prise de
position travers laquelle se manifeste la tendance d'un
NOUS orient vers la rvolte. En tmoignent des terms
comme: dnoncer, lever contre, rejeter, exiger, protester,
opposer, condamner, refuser, rpudier, rprouver. Tout se
comprend! Quand notre present est incarcr dans une
carapace d'absurdits et d'aberrations, nous ne pouvons
que recourir la rvolte afin de briser la carapace. Tout
s'explique avec Michel Bakounine pour qui, le troisme
des principles fondamentaux qui constituent les conditions
essentielles de tout dveloppement human, tant au niveau
collectif qu'individuel, est la rvolte correspondent la
libert. Mais nul n'ignore que la rvolte est une
dconstruction qui concern un problme rsoudre, un
problme don't la solution servira de pont qui nous
permettra d'aller vers l'autre rive: celle de dvelopper nos
capacits ou resources sociales mises au service de
l'oeuvre collective de construction du pays. Sur ce, en tant
qu'intellectuel (sociologue) et artiste (pote) aussi,
j'aimerais joindre ma voix leurs voix pour rappeler avec
eux la ncessit de la construction d'une Hati
dmocratique, jamais libre dans la justice.
Rsoudre et Dvelopper pour Progresser.

Edner Saint-Amour
Qubec

HAITI ET LA MONDIALISATION DE LA CULTURE
Une publication de l'Harmattan/CRESFED 210 pages

Le CRESFED invitait le public la vente-
Signature de l'Ouvrage : HAITI ET LA
MONDIALISATION DE LA CULTURE de Francois
Houtard etAnselme Remy, le vendredi 25 aout en son local
sis la Rue Jean Baptiste No. 10 Canape Vert.
La presentation a t ralise par les panlistes:
FRANCOIS HOUTARD
ANSELME REMY
LAENNEC HURBON
WILLIAM SMART
Moderatrice SUZY CASTOR

Prix : 300 gdes en librairie, 250 gdes a la Vente-
Signature, Etudiants (avec carte) 150 gourdes


d'tre lu.
Si le CEP de 1995 avait appliqu la mthode
soutenue par M. Pharaon, qui ne prend en compete que les
quatre candidates arrivs en tte, que se serait-il pass ? Mes
calculs montrent que le CEP aurait t amen dclarer
que Samuel Madistin avait obtenu 90% des voix (presque
autant que Dany Toussaint en mai 2000 !) et tait lu ds le
premier tour. Ce qui dmontre a contrario qu'en 1995, le
CEP N'A PAS appliqu la mthode de M. Pharaon.
En 1995, seuls dix postes de snateur ont t
pourvus ds le premier tour. Mes calculs montrent que si
en 1995 le CEP avait appliqu la mthode Pharaon, il
n'aurait pas eu besoin d'organiser de second tour pour le
Snat dans quelque dpartement que ce soit. Vous trouverez
plus bas les donnes ncessaires pour vrifier cette
affirmation pour le dpartement de l'Artibonite.

... ET LES RESULTATS DE 1990
EGALEMENT!
Je n'ai pas trouv les rsultats dtaills des
lections de dcembre 1990. Par contre j'ai lu que seuls
cinq snateurs ont t lus ds le premier tour alors que les
lections se tenaient dans neuf dpartements. Ceci suffit
prouver qu'en 1990 non plus, le CEP n'avait pas appliqu
la mthode prne par M. Pharaon. C'est ce que je vais
dmontrer maintenant. Ne vous laissez pas effrayer par les
formules mathmatiques Comme vous le verrez, le
raisonnement .est trs simple.
Plaons-nous dans le cas d'une circonscription o
il y a 2 snateurs lire (la demonstration serait analogue
s'il y avait 3 snateurs lire). La mthode de M. Pharaon
ne prend en compete que les votes obtenus par les quatre
candidates arrivs en tte, ce qui revient supposed que
personnel n'a vot pour les autres. Cette mthode suppose
galement que les lecteurs ont vot soit pour aucun, soit
pour deux des quatre candidates arrivs en tte. On obtient
alors le nombre d'lecteurs ayant vot pour les quatre
candidates arrivs en tte en additionnant les votes qu'ils
ont obtenus et en divisant le nombre obtenu par deux.
Si le nombre de voix recueillies par les quatre
candidates arrivs en tte est dsign par les lettres a, b, c et
d et si le pourcentage obtenu est dsign par les lettres A,B,
C et D, on aura donc:
A= 100 x 2 x a /(a+b+c+d)
B= 100 x 2 x b /(a+b+c+d)
C= 100 x 2 x c /(a+b+c+d)
D= 100 x 2 x d /(a+b+c+d)
Dans ces formules, le coefficient 100 sert obtenir
des pourcentages. Si A, B, C ou D est suprieur 50%,
alors le candidate correspondent est lu ds le premier tour.
Vous remarquerez qu'en additionnantA+B+C+D,
on obtient : 100 x 2 x (a+b+c+d)/(a+b+c+d) c'est--dire
200. Or pour que la some de 4 nombres soit gale 200,
il faut qu'au moins l'un d'entre eux soit suprieur 50
(sauf s'ils sont tous gaux 50). Autrement dit, si dans une
election le CEP utilise la mthode applique en 2000, au
moins un candidate de chaque circonscription se voit
attribuer plus de 50% des voix. Par consquent, si dans au
moins une circonscription aucun candidate n'a t lu ds le
premier tour, vous pouvez tre sr que le CEP n'a pas utilis
la mthode Pharaon. Il n'y a pas de doute : en 1990 et en
1995 le CEP n'a pas employ la mthode utilise en l'an
2000 puisque dans plusieurs circonscriptions aucun
candidate au Snat ne l'avait emport ds le premier tour.

QUAND LE CEP RENIE LE CEP
La mthode consistent ne tenir compete que des
quatre premiers candidates est une invention du CEP de
l'anne 2000. Elle transform quasiment une election deux
tours en une election un seul tour puisque le candidate
arriv en tte est proclam lu mme s'il n'a pas la majority
absolue. Elle trahit non seulement la lettre mais aussi l'esprit
du rglement lectoral de juillet 1999 adopt par ce mme
CEP (voir les articles 58 64 qui sont mme plus prcis
que les articles correspondents de la loi lectorale de fvrier
1995).
En 2000 comme en 1995 et en 1990, il avait t
dcid que l'lection au Snat se ferait deux tours. Etait-
ce l une bonne decision ? C'est un autre dbat. En tout
cas, c'tait un choix politique et non pas une simple question
technique. Une election deux tours empche un candidate
d'tre lu si plus de 50% des votants refusent qu'il sige au
Snat. Elle permet aux autres candidates de former une
coalition afin de battre ceux qui sont arrivs en tte au
premier tour. Est-ce cela que le CEP a voulu empcher par
une manoeuvre de dernire minute ?


ANNEXES


LA METHOD PHARAON !

Un coup de bluff ? La preuve !


LES OPTIONS
FONDAMENTALES

VII. Action collective

ou effort individual?
Par Kern Delince*
<< Dans les diffrents domaines de la vie social
le citoyen se comporte traditionnellement en individualiste
et se refuse l'action collective qui est pourtant la norme.
L'activit conomique et l'activit politique sont des
activits collectives par excellence.
De tout temps le citoyen marque une prdilection
trs nette pour l'effort individual. Cette tendance a donn
lieu l'apparition du rgime des groupuscules,
extrmement jaloux de leur indpendance et de leur libert
d'initiative mais prives de moyens d'intervention
suffisants. Dans le domaine politique ces structures de
taille restreinte font des efforts certes dignes d'attention
mais condamns rester inefficaces faute d'ampleur.
La socit global prsente une structure
pluralisme trs accus, inadapte par consquent
l'envergure des objectifs raliser. Eparpelles parmi les
petits groups en grand nombre, les faibles resources
disponibles en hommes et en moyens financiers ne se
prtent pas une exploitation rationnelle. Atomis, le
potential mobilisable ne peut tre engag que de manire
artisanale et dans des conditions peu satisfaisantes.
La valorisation de l'effort individual et le ddain
des tches collectives reprsentent un paradoxe.
L'efficacit des efforts dpend en effet de leur cohsion,
qui implique un certain degr de structuration et
d'organisation. L'laboration d'un consensus durable au
sein du corps social est essentielle la russite de l'action
de redressement entreprendre.
Au lieu de prcher la libert et l'initiative prive, l'Etat et
la socit civil doivent valoriser la discipline et la
responsabilit. Ils doivent se rserver la possibility de
constituer des units structurales de grande taille,
rassemblant des moyens humans, matriels et financiers
d'un niveau suffisant par rapport l'ampleur des objectifs
essentiels raliser. L'exploitation rationnelle des
resources globales est incompatible avec la dispersion
des individus et des petits groups.
Les exigences de la survive impliquent la mise en
oeuvre d'un effort collectif sans prcdent, adapt
l'ampleur de la tche raliser. Les responsables du
redressement national doivent disposer d'un dispositif
d'intervention convenablement outill pour les diverse
categories de missions excuter. Les masses populaires
et les oligarchies doivent se dcider abandonner leur
croyance aux vertus de l'action individuelle et s'engager
dans une dynamique unitaire propre la mobilisation des
resources disponibles.
La collectivit national doit faire face aux mul-
tiples dfis qui la submergent non en petites structures
disperse mais en grandes units constitutes. L'volution
vers ces dernires reprsente un impratif absolu.
L'ampleur de la catastrophe national ncessite
le dclenchement dans les plus courts dlais d'une action
collective acclre mobilisant l'ensemble des resources
la disposition du pays. Plus que jamais il est inutile de
se consacrer l'effort individual. Il est regrettable que
pendant deux sicles, par une aberration de la mentality,
les citoyens n'aient pas pris conscience de l'imprieuse
obligation de s'unir contre les prils mortels auxquels la
nation doit s'affronter. Ils n'ont pas abandonn la vieille
habitude d'intervenir en ordre dispers et selon des
modalits voues l'chec.

*Auteur notamment de L'insuffisance de
dveloppement en Hati Pegasus Books, Plantation
(Floride), 2000

A) Lors du premier tour de 1995, le CEP a attribu
66927 voix Samuel Madistin, tandis que les 3 candidates
qui le suivaient recueillaient 47776, 17856, et 16945 voix.
A eux tous, les 22 candidates de l'Artibonite ont obtenu
277688 voix. Pour dterminer le nombre de votants, le CEP
a divis ce montant par deux. Cette manire particulire de
calculer le nombre de votants (qui suppose que tous les
lecteurs ont vot pour deux candidates) est le seul point en
commun avec la mthode Pharaon.
B) Dans le cas o il y a 3 candidates lire (cas du
dpartement du Centre en l'an 2000 et de tous les
dpartements en 1990), la mthode de M. Pharaon prend
en compete 6 candidates au lieu de 4 et dans les formules
replace 200 par 300. Dans ce cas galement, au moins un
des candidates obtient automatiquement plus de 50% des
voix. (voir Hati-Elections / 11)


Page 9






Page 10


PORTRAIT


Mercredi 30 Aot 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 30


Monseigneur Willy ROMELUS

Evque de Jr "m 'e, ATI


Mgr Willy Romlus est n
Arniquet, dans le sud d'Hati, le 17 janvier
1931. Il fut ordonn prtre en 1858.
Grand dfenseur de l'identit et de
la culture hatienne, don't il dfend la langue,
l'histoire et l'art, Mgr Romlus parle et crit
plusieurs langues. Il est aussi ptri de cul-
ture franaise don't il apprcie hautement
la littrature (ses tudes secondaires chez
les Oblats de Marie-Immacule fonds par
Mgr de Mazenod originaire du Vaucluse,
et vque de Marseille installs prs de
Camp-Perrin en Hati, lui ont fait aimer la
France).
Trs tt, au dbut des annes 1960,
vicaire l'Anse Veau, il commena
dnoncer les actes arbitraires du rgime de
Franois Duvalier. Cette attitude attira
l'attention du pouvoir qui le considra
comme un opposant. Ardent dfenseur des
droits de l'homme et des liberts du people


hatien, c'est depuis ce temps l qu'on
l'appelle "la voix des sans-voix d'Hati".
De 1965 1977, il fut vicaire
Latibolire, une des paroisses les plus
pauvres du diocse de Jrmie et se mit
l'coute des paysans. Il devait orienter ses
actions vers la creation d'coles rurales, de
dispensaires de champagne, de coopratives
pour les paysans de la region.
Ordonn vque, il fonda coles,
dispensaires, sanatoriums ainsi qu'un hos-
pice et introduisit dans son diocse des
communauts religieuses en provenance du
Qubec.
Le 8 mars 1983, la veille de
l'arrive du Pape Jean-Paul II en Haiti, Mgr
Romlus pronona, sur le Champ de Mars
de Port-au-Prince, un sermon rest
historique dans la vie du people hatien. Il
demandait la libert de la press, la creation
d'un space dmocratique, la cessation des


abus de pouvoir, du favoritisme et des
autres formes d'exploitation du people.
Le lendemain, Jean Paul II s'criait
son arrive sur la terre d'Hati: "Il faut
que les choses changent ici! et une
immense liesse populaire s'ensuivit.
Ds fvrier 1984, il rclamait
en Hati des lections sous supervision
international.
En 1984, dans un sermon prononc
l'glise St Louis de Jrmie, il dnona
l'abattage du cheptel porcin d'Hati qui
conduisit le paysan hatien une misre
encore jamais vue. En liminant les
porcs croles, on a brl la banque du
paysan hatien, dira-t-il en substance.
Construction en 1985 d'un
dispensaire pou accueillir les orphelins
dmunis du diocse de Jrmie. Mgr
Romlus y fait venir pour le diriger les
Soeurs de Mre Trsa.


0 s


La Ligne arienne de F"I T

The Airline of L.uL... J


2 Billets Aller-Retour




1111ih PORT'AU91PRINCE 'MiI


SL. a o .


2 TICKETS POUR




", ........ 0













FOR RESERA TIONS (ALL YOUR TRAVEL AGENCY(
OR


HAITI
Aeroport Int'I Mais Gates
246-2300
246-2692


J>u' r, ;lcl Er m




www.ardayoitei.com


MIAMI
8034 NE 2nd Ave
S-751-3434
1 :-822-3434


Mgr Romlus
Fondation du Petit Sminaire
Jrmie, et de plusieurs coles et colleges
pour l'instruction des enfants et des jeunes
(en particulier les plus pauvres). De
nombreux religieux et religieuses (de
congregations diverse)
viennent aider Mgr
Romlus et le clerg local
dans cette tche ducative
si important.
Il cra "Radio
Tt Ansanm", la voix de
la conscientisation et de la
solidarity qui fut mitraille
par les militaires le 24
octobre 1991 (lors du coup
d'tat contre le president
Aristide).


Il fonda gale-
ment le Projet Rgional
d'Education et de
Dveloppement (PRED).
Ce centre, actuellement
dirig par le Pre Eddy
Julien, est reconnu par
"Dveloppement et Paix"
(l'un des principaux
bailleurs de fonds) comm
un modle pour le
dveloppement rural en
Haiti.
Il encourage les
Petits Frres de
l'Incarnation fonds par
un hatien, Frre Francklin
(qui s'inspire de la
spiritualit du Pre de
Foucault), dans leur intu-
ition pour promouvoir le
dveloppement rural et
aider les petits paysans
dvelopper une agricul-
ture et une industries agro-
alimentaire prometteuses
pour le pays.
A la suite de
l'anne international de
la jeunesse, les jeunes de
Jrmie et Mgr Romlus
ont lanc la construction
d'un complex de loisirs,
de runions et d'tude qui
fut inaugur en aot 1991.
Dans les annes
1985-1987, de nombreux
complots tendant le faire
assassiner ont t djous
par ses proches et par la
population de Jrmie.
Aprs le coup
d'tat du 30 septembre
1991, Mgr Romlus a t
frquemment l'objet de
harclement de la part des
militaires et de leurs allis
et de tentatives
d'assassinat.
Mai 1992: son
retour du Canada, les
(voir Mgr Romlus / 11)


1







Mercredi 30 Aot 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 30


Page 11


UN SEUL PAYS


LA CHUTE DE LA MAISON HAITI!


L'article de Hati en Marche du 16 au 22
aot intitul "La chute de la Maison Hati!" m'a A
boulevers et fait frmir tout mon tre hatien, autant
que ces paroles du jeune compatriote frachement dbarqu
Miami en 1980: "I hate my country" -je hais mon pays,
nous font encore frmir 20 ans aprs.
Cette analyse bouleversante interpelle notre con-
science d'tre human et de patriote, autant qu'elle nous
incite nous poser des questions sur les causes qui ont
occasionn la chute de la Maison d'Hati!

Les Trois Haiti...
D'abord je persiste croire, jusqu' preuve du
contraire, qu'il y a trois Hati. Une d'entre elles,
majoritaire, pauvre et illettre n'a jamais t reconnue
comme co-propritaire, plein droit, de la Maison Hati.
Elle a toujours t tenue et maintenue "en dehors"
des affaires du pays, sous prtexte qu'elle ne sait lire ni
crire le franais. Je ne peux donc pas, en toute dcence,
lui faire porter ou partager la lourde responsabilit de la
chute de la Maison Hati. Au contraire, elle a toujours
dfendu, souvent au prix de la vie de ses enfants, la
souverainet et l'intgrit du patrimoine national: au Pla-
teau Central avec Charlemagne Pralte, et dans le sud
Marchaterre.
Elle n'a donc aucune responsabilit dans les
malheurs passs et actuels de la Maison Hati. Elle peut
plaider innocent et le tribunal de l'Histoire l'absoudra.
"La chute de la Maison Hati!" m'incite me
poser la question: dans cette Maison, y a-t-il vraiment une
Nation ? Existe-t-il vraiment une Nation Hatienne au sens
de la definition philosophique, politique, conomique,
social, culturelle et spirituelle du concept Nation? De qui
et de quoi est faite une nation ? Quand dit-on qu'il y a
nation ? Quels sont les liens matriels qui unissent ses
membres ? Quels sont les dynamismes qui expliquent et
justifient le fonctionnement de leur vie commune ? La
cohsion et la solidarity les mobilisent-elles face au dan-
ger menaant leur existence collective ? Ont-ils le mme
rflexe pour protger leur patrimoine menac de l'intrieur
comme de l'extrieur ?
Les vnements tragiques et douloureux que vit
actuellement le pays ne nous permettent pas de rpondre
positivement ces interrogations et nous n'avons ni
l'honntet ni le courage de le reconnatre.
Aussi, je suggre qu'Hati en Marche, en col-
laboration avec d'autres mdias et des membres de la
socit civil, prenne l'initiative d'une conference
national sur le sujet.
Tout dbat sur la chute de la Maison Haiti doit
ncessairement, en toute objectivit, en toute honntet
et en toute probit intellectuelle poser le problme du re-
spect d'Hati face elle-mme et face l'tranger.
Quand nous aurons identifi et analyst les raisons


XNMWE !!

Par Klbert Vielot
pour lesquelles la Maison Hati perd son propre respect et
par consquent celui de l'tranger, nous serons alors sur la
voie de trouver remde nos maux.

Gnrations de "sans honte" ...
Nous sommes devenus des gnrations de "sans
honte". Contrairement au ridicule qui tue en France, en Hati
le "sans honte" ne tue pas et nous nous glorifions. Je vais
essayer d'tayer mon propos par des faits.

Dette de l'indpendance
Le jeune Etat hatien n'avait pas payer un seul
franc, lourd ou lger, pour la reconnaissance de son
indpendance. La rponse aux tractations et aux menaces
franaises qui devait nous maintenir dans les frontires de
notre respect et dignit se trouvait dans le mot d'ordre
dessalinien : "Aux premiers coups de canon d'alarme, les
villes disparaissent et la nation est debout". Notre pense
va la mmoire de l'Amiral Killick et de son vaisseau de
guerre La Crte- -Pierrot.

Le Concordat avec le Vatican
Par ce Concordat, nous avons cess de respecter
les idaux de la rvolte des esclaves de 1791 et de
l'indpendance en 1804.
Dans les discussions avec le Vatican, les autoritees
hatiennes de l'poque ont confondu vanglisation et
enseignement. Pour respecter les conditions de ce Concor-
dat, nous avons religieusement consent payer la forma-
tion clricale ou ecclsiastique de sminaristes franais au
Grand Sminaire de Saint Jacques en Bretagne. L'glise
catholique hatienne devait tre missionnaire et non pas
concordataire avec les incidences financires qui en
dcoulent. Une glise missionnaire aurait mieux respect
et servi les intrts de la Maison Hati.
La Rpublique franaise de l'poque aurait pu nous
offrir une cooperation laque plus en rapport avec la pense
rvolutionnaire qui a inspir, guid nos pas vers la libert
et l'indpendance.

L'occupation amricaine
Elle est venue, disait-on, sauver la Maison Haiti
du chaos et de nos turbulences politico-sociales. Elle a t
sollicite, encourage, appuye par un secteur de la socit
hatienne qui a offert, genoux, sa collaboration l'tranger.
Dans la mme priode, les Marines amricains
avaient dbarqu galement en Rpublique Dominicaine.
Mais faute de collaboration des lites dominicaines, ils sont
repartis huit ans aprs. En Hati, ils sont rests dix neuf ans,


g de 1915 1934.
La resistance hatienne est venue ds les
S premiers instants du dbarquement: Pierre Sully,
puis le paysan et certaines lites politiques et
intellectuelles par la suite. Mais contrairement ce qui
s'est pass en Rpublique voisine, les Marines amricains
n'taient pas en panne de collaborateurs et non des
moindres : de futurs presidents de la Rpublique, des
ministres et commandants militaires, les commandersr"
de la fameuse Garde d'Hati.
Il est intressant de faire remarquer que cette
arme amricaine d'occupation tait encore en active
sgrgation racial. Il a fallu attendre la fin de la second
guerre mondiale pour que les amricains noirs puissent
tre intgrs dans cette arme qui leur refusait mme le
droit de se battre pour leur pays. Paradoxalement c'est cette
arme qui est venue en 1915 occuper Haiti, premier tat
fond par des noirs! Nous "sans honte"!

Aprs l'occupation
Malgr l'affligeante humiliation de l'occupation
amricaine, elle a eu cependant quelques effects positifs
dans la vie national. Une gestion plus rationnelle de
l'administration publique, construction de routes, de
batiments administratifs, de batiments scolaires et mme
une conception de l'enseignement plus conforme aux
ralits d'un pays qui se voulait essentiellement agricole:
Damien, fermes-coles, coles rurales satellites, coles
professionnelles.
Mais qu'avons-nous fait de ces acquis ?
Le local de Damien, construit sous l'occupation,
a t ravag par un incendie d'origine douteuse en 1988.
Depuis, rien n'a t fait pour le rparer et le remettre au
service du people paysan. Est-ce que nous attendons une
nouvelle occupation des Marines amricains pour le
reconstruire ? O est le respect d la Maison Hati ?
Nous "sans honte"!
L'Hpital Gnral, construit comme centre de
sant par le Docteur Audain, a t agrandi, dvelopp et
amlior sous l'occupation amricaine. On l'a laiss
tomber en ruines, reprsentant un danger pour les malades
et le personnel soignant. Il a fallu attendre le retour du
Blancc amricain" en 1994 60 ans aprs le dpart des
Marines pour le rparer. O taient nos dirigeants ? Le
people hatien ne mritait-il pas un hpital capable de lui
offrir les services de sant auxquels il a droit ?
L'Hpital Gnral a change de nom, il est devenu
Hpital de l'Universit d'Hati. Mais qu'est-ce qui a
fondamentalement change ? La Maison Haiti s'est-elle fait
respecter l encore ? Nous "sans honte"!
Le lyce Alexandre Ption existe depuis
longtemps dj. Plusieurs gnrations d'hatiens y ont reu
une solide formation acadmique et intellectuelle. Ils sont
devenus qui ministres, qui grands fonctionnaires de l'Etat.
(voir Maison Hati / 12)


P-,Meu rS 2-' e AL-I'IT
Monsei- crWiIIy RO E" U.IrTe Je


(MgrRomlus ... suite de la page 10)
militaires menacent de le frapper en lui disant :"Vous avez
mal parl des militaires au Canada ", et Monseigneur de
rtorquer :"les militaires font mal parler d'eux au Canada

Septembre 1992: Mgr Romlus est l'objet de toute
une srie d'actes vexatoires de la part des militaires et
Tontons Macoutes (milices la solde des nantis): fouilles
en rgle, insultes ...

.''3, de ..[ .P ~ '? .--
(Hati-lections ... suite de la page 9)
C) La mthode de calcul absurde prne par M.
Pharaon peut avoir des consequences surprenantes. Par
example, il est possible que trois candidates obtiennent plus
de 50% des voix dans une circonscription o il n'y a que 2
snateurs lire. Et si jamais un candidate est trs populaire
et que de nombreux lecteurs ne votent que pour lui, alors
il aura plus de 100% des voix !
D) Documents consults :
Tableaux intituls Rsultats dfinitifs des
lections du 25 juin et du 13 aot 1995 et portant le tampon
du CEP.
Une Semaine en Hati ", n 278/279, 8
septembre 1995, Collectif Hati de France.
Christian Lionet (1992) : "Hati l'anne Aristide
", p. 253, L'Harmattan, Paris.
Le document lectoral de fvrier 1995 se trouve
sur la page web : www.haiti.org/documents.htm
Le document lectoral de juillet 1999 se trouve
sur le site www.haiti.org


24 septembre 1992 : En pleine nuit, un group de
miliciens, en mission commande pour l'assassiner,
l'arrache son sommeil. Il est sauv in extremis. La
nouvelle de sa mort s'tant rpandue, les macoutes se
livraient dj des manifestations de joie Jrmie et dans
les environs. ,
Fvrier 1992: Venu Port-au-Prince pour clbrer
les funrailles des victims de la tragdie du naufrage du
Neptune (plus de 2000 morts), il est molest par des
"attachs" et des militaires, jet terre et menac d'tre
tu. Il n'eut la vie sauve que grce la presence et
l'intervention de reprsentants de missions diplomatiques
trangres.
Septembre 1992 : creation d'une cole
d'infirmires pour le diocse de Jrmie (tenue par les
Soeurs du Bon Pasteur de Qubec).
Janvier 1993 : Mgr Romlus est dcor de la
mdaille par le Gouverneur gnral du Canada dans le cadre
du 125 anniversaire du Canada, pour son courage
dfendre les droits et liberts du people hatien au pril de
sa vie.
Fvrier 1994 : La candidature de Mgr Romlus
pour le PRIX NOBEL DE LA PAIX 94 est annonce
Montral, par le professeur Roberto Miguelez, directeur
du dpartement de sociologie de l'Universit d'Ottawa, et
recueille des milliers de signatures dans le monde entier.
Novembre 94 : Mgr Romlus reoit le Prix
Europen des Droits de l'Homme Strasbourg. Il devient
ainsi la toute premiere personnalit non europenne de
l'histoire tre honore par cette distinction.
De multiples projects de dveloppement sont mis
en chantier pour aider les gens reboiser; crer des


coopratives et dvelopper une agriculture de proximity.
1995 : Fondation d'une universitee de Droit
Jrmie, afin de fixer les jeunes au pays (et en particulier
ne pas fuir vers la capitale, les aider prendre en mains
leur avenir professionnel et politique. C'est le Pre Jomanas
EUSTACHE qui dirige cette cole de droit (M. Constantin
Mouafo Pagou y est dj all donner des course, ainsi que
le Pre Bruno-Marie Duff, directeur de l'Institut des Droits
de l'Homme de l'Universit Catholique de Lyon).
1995 : Fondation d'une cole professionnelle et
d'un Centre Technique mcanique et montage (grce
une aide d'amis allemands).
1997 : Mise en chantier de la Cathdrale Notre-
Dame de la Mdaille Miraculeuse Jrmie.
1999 : Grce au soutien d'amis franais, la
mthode pdagogique Montessori est applique dans une
cole Jrmie (maternelle et primaire).
Le 5 fvrier 2000, aux Etats-Unis, le Prix "Bishop
Carroll T. Dozier" est attribu Mgr Romlus Memphis
(Tennessee), pour la Paix et la Justice, "Christian Broth-
ers University".
Mai 2000 : Mgr Romlus est invit en France et
en Europe par plusieurs groups de chrtiens (qui
soutiennent son action) encourages par leurs vques,
l'occasion du Jubil de l'an 2000.

Ce portrait du Monseigneur Willy Romlus,
vque de Jrmie, est public dans une brochure intitule
"Une cathdrale Pourquoi ?", et qui a t mise en circula-
tion dans le cadre du Jubil de l'an 2000.
En effet, le project en course est la construction
d'une nouvelle cathdrale de Jrmie.







Page 12


TEMOIGNAGE


Mercredi 30 Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 30


Hati et la Mondialisation


par Paul Laraque

(Ecrit le 13 mai 2000 et perdu depuis, ce texte
d'adieu vient d'tre retrouv. Malgr ma decision de me
consacrer exclusivement l'dition de mes oeuvres
littraires, j'ai cru ncessaire de le mettre jour et d'en
faire mon testament politique).

Assailli par le malheur d'abord la mort de
Marcelle en qui l'amour m'tait incarn, puis celle de Marie-
Hlne, la fille de mon frre Franck et ma filleule, qui avait
vou sa vie la defense des premiers habitants de notre
continent, je ne me sens pas le courage de perde un autre
tre cher. Oppos au suicide come la peine capital don't
le gouverneur Bush, candidate la prsidence des Etats-Unis,
s'est fait le champion, je n'ai d'autre choix que de lutter, en
attendant l'heure fatale. Je ddie mes dernires penses
"mes enfants, petits-enfants, amis, camarades et, par dessus
tout, Hati que seule la revolution sauvera.

Quand Washington se fut rendu compete de la chute
imminent de la dictature duvaliriste enracine depuis prs
de 30 ans, il s'en est remis l'arme/police "macoute" pour,
dans le cadre du no-colonialisme, contrler sinon liminer
le movement dmocratique hatien qui risquait de mettre
en cause non seulement l'oppression politique locale mais
aussi l'exploitation capitalist et la dominaton trangre.
De l, la succession de chefs militaires la fois cruels et


burlesques come les Namphy-Regala, Avril/Heubreux, et
de gouvernements civils fantoches, jusqu'aux lections
dmocratiques de 1990 aboutissant la victoire de Jean-
Bertrand Aristide, alors interprte des revendicatons
populaires et des aspirations nationals. Dans une note
publique, j'ai expliqu l'poque, les raisons pour
lesquelles, malgr mon admiraton pour le leader hatien de
la thologie de la liberation, je ne pouvais pas appuyer sa
candidature la prsidence de notre pays. D'abord,
l'impossibilit de faire confiance Washington et l'Arme
d'Haiti, ensuite l'imprparation organisationnelle des masse
assumer ou garder le pouvoir sijamais des circonstances
exceptionnelles leur permettaient de s'en saisir, enfin la
faiblesse congnitale, le talon d'Achille non seulement de
Lavalas mais de tout le movement dmocratique, avec la
non-violence comme seul moyen de lutte contre un monstre
arm jusqu'aux dents et prt tout dvorer.
"Apre dans, tanbou lou", nous rappela
ironiquement l'Ambassadeur amricain Port-au-Prince
don't la mission tait de faire lire Bazin tout en agitant
l'pouvantail Lafontant. Ne pouvant m'opposer la volont
populaire, je m'y suis ralli, non par opportunisme mais
pour ne pas apporter de l'eau au moulin de nos ennemis.
J'ai mis Lavalas publiquement en garde contre tout coup
d'tat, avant ou aprs l'installation du president Aristide
au Palais National. Son gouvernement de quelques mois
(de fvruer septembre 1991) a t le plus dmocratique
qu'ait jamais connu le pays. Je peux en tmoigner de faon
dsintresse car j'tais sur place mais non "en place", vu


que je tenais garder mon indpendance politique et que
Lavalas se mfiait de mes ides. Ma femme et moi visitions
nos enfants et petits-enfants New York quand Aristide a
t renvers par la clique de Cdras & Franois, agents
reconnus de la C.I.A. Moins de trois mois plus tard, le 7
dcembre 1991, mon frre Guy a t assassin Delmas.
Notre deuxime exil a commenc et, malgr le retour
d'Aristide en Hati, s'est poursuivi cause de l'Occupation
multinational des Nations-Unies, sous la direction des
Etats-Unis.
Autant que les individus, les peuples ont droit
l'erreur. Ils ont aussi droit la vrit, la lgitime defense
mme par la violence, la libert et au bonheur. Le
populisme n'est pas la revolution. C'est un rformisme sous
le couvert de la rvolte spontane des masses. Sans bases
organises et sans direction idologique, il n'a pas les
moyens de ses fins. Il s'en remet d'autres pour les raliser,
mme quand ces autres sont des ennemis qui "vous
embrassent pour mieux vous touffer".
Sous la dynastie tyrannique des Duvalier, la situa-
tion tait trs dure mais claire: d'un ct, le camp "macoute",
de l'autre, celui de l'opposition avec une aile rctionnaire
ne voulant qu'un changement de gouvernement (te-toi,
que je m'y mette) et une aile rvolutionnaire visant un
changement de systme. Aujourd'hui, la situation parait de
plus en plus confuse (mas ce n'est pas par hasard et les
groups en presence ne veulent ou ne peuvent pas la
clairfier), le movement dmocratique en gnral est divis
(voir Mondialisation / 15)


ANMWE !f! !
(Maison Hati ... suite de la page 11)
Qu'ont-ils fait pour leur alma mater ? Il a fallu le retour au
pays, au sein de l'arme amricaine, d'un ancien lve du
.lyce pour demander et obtenir que le corps de gnie
amricain fasse les rparations urgentes don't le local avait
besoin. O sont donc les gnrations d'hommes qui doivent
tant cette institution ? Comment et pourquoi n'ont-ils
pas pens maintenir le lyce en bon tat, dvelopper son
laboratoire, cadeau de Brandt, enrichir sa bibliothque afin
que leurs enfants et d'autres petits compatriotes puissent
eux aussi en profiter.
O est le respect d la Maison Haiti ? Nous
sommes des "sans honte".
Port-au-Prince la capital du pays n'est plus une
ville. Elle se dveloppe anarchiquement, perd de plus en
plus son contenu urbain. C'est un immense march rural,
flanqu de bidonvilles et de taudis o aucun tre human
ne devait vivre. Comment l'tranger peut-il respecter la


Maison Hati dans ces conditions ? Nous sommes des "sans
honte"!
Quand des amis et visiteurs trangers viennent au
pays, Port-au-Prince, la capital, n'a rien d'historique et
de cultural, sauf le MUPANA et les galleries d'art prives
offrir leur curiosity. Par contre, s'ils vont Santo
Domingo, c'est la nuit et le jour par rapport Port-au-
Prince.
La comparison dfavorable nous laisse pourtant
indiffrents. Nous sommes des "sans honte"!
Notre amour et attachment la Maison Hati
devaient nous porter avoir le courage de constamment
faire la comparison avec la Rpublique Dominicaine. Nous
partageons la mme le, j'allais dire la mme Maison. Mais
le progrs que fait le people dominicain par rapport au re-
tard que nous accusons, aprs prs de 200 ans
d'indpendance, nous laisse indiffrents et ne nous drange
pas. Nous sommes des "sans honte"!
Lorsque le Prsident Estim a bti la Cit de
l'Exposition, don't le Boulevard Harry Truman pouvait faire
la fiert de n'importe quelle grande capital du monde, le


dictateur Trujillo a fait une
crise de rage et en rponse
fit construire l'Avenue des
Amriques qui long le lit-
toral de la capital
dominicaine. Aujourd'hui
l'Avenue des Amriques
entretenue, constamment
dveloppe, continue de
faire la fiert du dominicain.
Qu'avons-nous fait de la
Cit de l'Exposition ? De
rcents travaux lui ont
redonn quelqu'clat, mais il
ne sera pas facile de lui faire
retrouver sa splendeur
passe. Le Boulevartd Harry
Truman pourrait se
prolonger jusqu' Carrefour,
une magnifique promenade
qui ctoierait le littoral.
Je ne sais pas si le lecteur a
eu l'occasion de se trouver
au pristyle du Palais Na-
tional et de jeter un regard
mme distrait sur le quarter
du Fort National qui fait face
au Palais National. Je ne sais
pas non plus si le nouveau
diplomat tranger venu
prsenter ses lettres de
crance au Prsident haitien,
se doit de former les yeux
lorsqu'il reoit les honneurs
militaires de la troupe pour
ne pas blesser sa vue par le
vilain panorama que lui offre
le bidonville de Fort Na-


tional. Je ne sais pas si de retour sa chancellerie, il va
garder le mme respect pour ses htes.
Ceux d'entre nous originaires de la capital ou de
la province, doivent se rappeler avec joie les vacances la
champagne qui ont gay notre enfance ou notre jeunesse.
Nous ne pouvons pas oublier le sens strict de la proptret
don't l'habitant faisait montre en ce qui concern sa "cour".
Il fallait balayer ds le petit matin dans le cas o un visiteur
inattendu crierait "hon" et que ce ne soient pas les fatras
qui lui rpondent "resp". Aujourd'hui cette mme
paysanne, ce mme habitant venu chercher refuge et abri
Port-au-Prince, vit littralement avec, par et pour les fatras.
Qu'est-ce qui est arriv la Maison Haiti ? Dans l'article
"La chute de la Maison Hati", mention a t faite des Vpres
dominicaines ou massacre des hatiens par le rgime de
Trujillo. La reaction d'Hati, dit l'article, a t gale zro.
Grce l'arbitrage du Vatican, travers sa
nonciature en Hati et en Rpublique Dominicaine (avec
sige Port-au-Prince), le dictateur Trujillo fut oblig de
payer des compensations aux victims ou leurs hritiers.
Le gouvernement de Stnio Vincent, l'un des fleurons de
l'intellectualit hatienne de l'poque, encaissa l'argent
aprs avoir organis de soi-disant colonies agricoles pour
les victims.
La reaction hatienne n'a pas t gale zro. La
population voulait et rclamait une riposte. C'est son
gouvernement qui n'a pas suivi pour des raisons qui n'ont
rien voir avec le respect et la dignit national. Quelques
officers de la Garde d'Hati avaient voulu ragir. Ils ont
t accuss de complot contre la sret de l'Etat, arrts,
jugs et emprisonns. Roger Dorsinville, Arthur
Bonhomme, pour ne citer que ces deux, ont connu la prison
pour avoir voulu reliever le dfi de Trujillo. Le capitaine
Prard sera, lui, fusill purement et simplement comme tant
l'auteur intellectual du complot. Pas un seul soldat
dominicain n'a perdu la vie la suite du massacre. C'est un
patriote hatien qui a t fusill. Qui pouvait et devait pro-
curer le respect la Maison Hati ? Nous sommes des "sans
honte".

"Heureux mcompte!"
Aprs le refus des autorits amricaines de
rengocier le paiement d'une dette de 5 millions de dollars,
au retour de la dlgation hatienne au pays, le Prsident
Estim pronona un vibrant discours qu'il concluait, par
un constat plein de dignit et de fiert : "Heureux
mcompte!" Le people hatien mobilis, devait recueillir
les 5 millions et payer la dette ... squelle de la Dette de
l'Indpendance. Pour une fois la Maison Haiti avait retrouv
les chemins de l'honneur.

Conclusion:
A la lumire des faits que nous avons mentionns
et qui ont contribu dans une grande measure la Chute de
la Maison Hati, je lance mon ANMWE angoiss et pose la
question fondamentale : Les Hatiens sont-ils capable de
gouverner et de grer la Maison Hati ?

Klbert Vilot


Bobby Express

Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
Miami
5401 N.E. 2nd Avenue Tl: 758-3278 Washington
629 N.E. 125 St. 892-6478 835 Juniper Street Tl 202-722-4925
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800 Connecticut
Fort Lauderdale 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-
28 West Sunrise Blvd 524-1574 2816
West Palm Beach Hati
604 25th Street 655-4166 Rue du Centre # 175
Pompano Tl 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
4875 North Dixie Hwy 429-9552 Pour toute information, appelez Toll
128 N. Flagler Ave 946-4469 Free
Orlando 1-800-388-3875 (Floride)
2469 South Orange Blossoms Trail (407)265-2100 1-800-427-2622 (New York)
Canada
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245 Na.IML
Massachusetts 506 11th Ave N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Immokalee
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941)
New York 658-9229
Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295 Fort Myers
Church 2825 Church Ave (718)693-3798 2219Fowler St. (941) 461-0343
Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216 2219 Fowr St. (941) 461-0343
Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747



Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer une
some pronto pronto, faites confiance
BOBBY EXPRESS.

En plus des operations de transfer d'argent, nous nous chargeons de faire parvenir
immdiatement au destinataire vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et
tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.

C'est tout simplement le No.1 !







Pase 13


Mercredi 30 Aot 2000
-ati en Marche Vol XIV No. 30


1Radio
Port-au-Prince
Mlodie
103.3 FM
de 5:00 am Minuit
7 jours sur 7
Tous les airs retros que
vous avez
appris aimer
et qui n'arrteront pas de
vous trotter dans la tte
La Bonne Humeur est de
mise avec nous !

Avec Mlodie FM,
la vie n'est plus la
mme i
Chicago
Radio l'Union
4:00 pm 6:00 pm
WLUW
88.7 FM
Module anglais
Bulletin de Nouvelles
Harry Fouch
4:20 Module Franais
Bulletin de Nouvelles
Lionel Chry
4:50 Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry
New York
Radio Eclair
Chaque Samedi
11:00 am
1240 AM
WGBB
Tl: (516) 333-148

Horizon 2000
Plus
Every Sunday
9:00 am
12:00 pm
WLIR
130 AM
Miami
La Radio
l'Hatienne
19 ans sur la mme
antenne
WVCG AM 1080
Chaque Samedi
5:00 7:00 pm
Une mission jeune
anime par
Bernard et Alan
Compas, Reggae,
Zouk... etc...
Les toutes dernires
de la semaine
avec Elsie
L'Editorial de
Marcus
L'invit de la
Semaine

Radio

Haiti Diaspo Inter
Lundi au Jeudi
6-8PM
1550 AM
Dim. 7 -9 AM
1330 AM


q.-,


Nos Petites annonces de partout


Mdecin
Miami
Dr Hnock
Joseph
Obsttrique
Gyncologie
Accouchement
Operation por
fibrome
Family Planing
Ligature de
Trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests por
l'immigration
Nous aceptons
toutes sortes
d'assurances, ainsi
que la Carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.
Nos malades
accouchent dans des
hpitaux privs
5650 N.E. 2nd Ave.
Vertires Shopping
Center
(305)751-6081


Avocat
LAW OFFICE
ANDREW J. HIRSCHHORN, ESQ.
Nous sommes spcialiss dans
les services suivants:
Criminal Law
Divorce
Custody
Real Estate Sales / Purchases
Cooperative Sales / Purchases
Refinance
Family Court
Accident Case
Nous sommes au service de la
communaut haitienne pour toute
litigation et nous vous remercions de
votre support.
Notre personnel est hatien, parlant crole,
franais et anglais.
AiNDEW
HIRSCHHOR,
ESQ.
ONE CROSS ISLAND PLAZA, SUITE 206
ROSEDALE, QUEENS, N.Y. 11422
Tel: (718)528-4424 Fax (718)
528-665i

Chaque semaine, lisez
Hati en IVMarclhe.
Pour abonnement,
appelez 245-1910


Real Estate

Grande maison a
Vendre ou affermer
St Marc
4 chambres a coucher
2toilettes salle a
manger- salon
bibliotque
Air condition
Transformateur
Puit artesien, Citerne
2 Balcons
Cuisine moderne
fers forgs, dpendance
avec confort moderne

Pour plus
d'information
appeler au
561-964-8068
bureau
561-642-1182
home

Trs beau terrain
vendre Oblon, sur la
nouvelle route reliant
Oblon Seguin.
Bord de pins.
Le terrain long la
route et arrive jusqu'
la rivire.
prix interessant
Contactez
Hati en Marche
509- 245-1910


1 T


IDEAL VILLA HOTEL ET APARTMENTS
S- S.DELMAS53#5
Pour reservations, appelez: (509) 510-8394 / (509) 249-3220

Cadre agrable Chambre spacieuse Air conditionn *
TV Piscine Bar, Restaurant
Service Traiteur pour Rceptions

Special: Pay 6 Nights and get 7th FREE


Dr Roger
Phanord
Dentiste
Spcialisation:
Implants Dentaires
Avec nous une
extraction
se fait sans douleur
11245 N.W.
119thSt.
(305) 685-7863

Port-au-Prince


Dr Sony Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 27
Tl: 245-6489
Dr Jean
Claude
Desgranges
Interniste
12570 N.E. 7th Ave
305-945-2910
Contrle du Diabte, de
la tension artrielle
Maladies des personnel
ges, Douleurs,
Arthrites, Allergies


Le Prix du Livre
Insulaire 2000
Rsultats du concours littrature du 2e salon du
livre insulaire d'Ouessant 24-27 aot 2000

Catgorie Fiction :
Lonardo Padura
L'AUTOMNE A CUBA
EDITIONS METAILI

Catgorie Prose Narrative
Jacqueline Picard (Ed)
O FUGITIF, ANTHOLOGIE AUTOUR DE LA FIGURE DU MARRON
EDITIONS CARET

Catgorie Posie
Khal
CHAIR CORAIL
EDITIONS IBIS ROUGE

Catgorie Littrature Scientifique
Isabelle Leblic et Alban Bensa (Dir.)
EN PAYS KANAK
MAISON DES SCIENCES DE L'HOMME

Catgorie Beaux livres
Damoiseau et Confiant
LE GALION
EDITIONS IBIS ROUGE

GRAND PRIX
H.D. Thoreau
CAP COD
EDITIONS IMPRIMERIE NATIONAL

Bote aux lettres Caramail http://www.caramail.com


B & L Super Market
& Produce
12041 W. dixie Hwy
Miami, FI 33161
Tl: 305 893-0410

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150Ave
Suite 404
Phone 380-1616

Fort Lauderdale
Hati Market
300 West Sunrise
Blvd
Coral Spring
Island
Supermarket
Beauty Supply
3079 WEST SAMPLE Rd
CORAL SPRINGS,
(954) 345-0450
A Port-au-Prince,
vous trouverez
Hati en Marche
aux
- Librairie Phenix,
Lalue
- Librairie Auguste
Grand rue
- Movies and More
Rue Capois


1-laiti LUI lvlallll" VUI. 2"%l y lv. v


Points de vente

Si vous habitez
Miami, vous
trouverez votre Hati
en Marche dans tous
les magasins de
Little Haiti ainsi
qu'aux addresses
suivantes:
Lo: Pavi lon
Supermarket
486 NE 167 St
N Miami, FI 33167
tl: 305-948-7338
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
tel 305-893-8950
Etiquette
Barber Shop
15455 West Dixie Hwy
940--9070
AKE BEAUTY
SUPPLIES
12948 W. Dixie Hwy
893-6837

Maxisound
Music Hall
11854 West Dixie Hwy
895-8006
Holy Family
Restaurant
9900 N.W. 7th Avenue

Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
940-9902


J L


F-






Page 14


FAITES VOTRE CHOIX!


Mercredi 30 Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 30


I I


A la une de Mini Records


ASSADE FRANCOEUR
La Vi'm Chanje


JACKY RAPON L
Crateur du Hit Si Se Lv Srnit


il-


Kreyl in Japan n'est pas Kilti Shk.
Prenez note de cette rectification.


1 -_. 1


e,

A ta~~C$ O2'4L
W'ee~i


S r d p o u i p r I s t e




haitiondo
.. CubAyiti


Haitiando__


Prix allchant


1 _Gina Dupervil


"o ~


~

jp.W
vV'
.:.' ~ -. O~4f.~xt~ Oti~L-.i


-t'


I


Autres parutions:
Mini Ail,Stars : compas 2000
Miami Live: Ochan Pou Yo
Les Fantaisistes de Carrefour.


"En Tourne" Volumes 1 & 2
Mario de Volcy
" Greatest Hits"


MINI RECORDS
13710 N.E. llth Ave.
Miami, Florida
Phone/Fax: (305) 892-6200


Honeyman
An ba Kaban'n


La Coupole
10855 S.W. 72nd Street
(305) 271-4975


MINI RECORDS
221-14 Linden Boulevard
Cambria Heights, N.Y.
Phone/fax (718) 276-1794


Zouk Love
Feeling
avec le Hit "si se lv".


t
'fi
*i.v


N


1


Haitiando


lR






Mercredi 23 Aot 2000
Haiti en Marche Vol. XIX No 26


Page 15


Hebdo-Thtre


Chronique du Thtre National d'Haiti
Beaucoup de gens trs souvent demandent ce qui se passe au Thtre National et voudraient certainement obtenir une rponse leurs interrogations.
Pour clairer leur lanterne, le Thtre National d'Hati inaugure une chronique hebdomadaire baptise Hebdo-Thtre avec comme objectifs de renseigner sur les
activits rgulires de cette institution, ses projects en course et ses plans pour l'avenir.
Nous sommes srs que les milieux culturels ne manqueront pas d'apprcier cette nouvelle initiative de son directeur gnral, le pote et cinaste Rassoul Labuchin.


Spectacle-clair au march de la rue Og


Le vendredi 18 aot, au petit march de fruits de
la rue Og de Ption-Ville, le Thtre National d'Hati a
prsent un magnifique spectacle dans la tradition des
trouvres et des troubadours du Moyen-Age qui se
dplaaient de village en village, de place en place, pour
distraire un public populaire.-
Cette activity rejoint aussi celle du Mouvement
Thtral Ouvrier (MTO) des annes 1960 cr au sein de
l'Union Intersyndicale d'Hati, la plus grande organisaion
ouvrire de toute notre histoire.
Le thtre n'est pas destin exclusivement un
public de classes aise et privilgie habitu des fauteuils
rembourrs dans des sales confortables. Le Directeur
Gnral du Thtre National d'Hati, le pote, comdien,
et cinaste Rassoul Labuchin l'a compris et a voulu
innover, du moins reprendre ce qu'il avait dj entrepris
la belle saison des luttes proltariennes o le MTO jouait
tous les samedis soirs en allant d'un milieu urbain un
milieu rural, dans plusieurs coins du pays. Les frais pour
le dplacement des artistes taient assurs par les recettes
des caisses syndicales.
La joie, la participation active et les
applaudissements nourris des marchandes de fruits
montrent clairement que Rassoul Labuchin a gagn son
pari : offrir un spectacle de quality un public populaire.
Son chant crole "Anglique" a soulev l'enthousiasme,


et les badauds s'agglutinaient autour du samba pour bien
chapter ses mots qui voletaient tels des gouttes de rose.
Les danseuses aux robes chatoyantes ont excut
des pas les uns plus entrainants que les autres et la chorale
sous la direction de Fritz Jolicoeur a charm l'assistance
dans l'interprtation du sensuel et potique texte de Rassoul
Labuchin chantant, sur des rythmes varis et harmonieux,
la beaut de la femme paysanne.
La joliesse des marchandes ajoutait de nouvelles
notes sensuelles au pome crole de Rassoul et des rythmes
colors la composition musical du folkloriste Jolicoeur.
Chaque paysanne pourrait facilement s'identifier
l'Anglique du texte qui n'est qu'un hommage, on ne peut
plus potique, la femme campagnarde de chez nous.

Les clairs qui nichent sous les paupires
d'Anglique peuvent mettre le feu dans l'me de tous ceux
qui l'approchent. Les soupirants doivent surtout viter ses
lvres aimantes, vritable pige de "plen-pa-pwoche-
pou-pa kole." Son sein debout est une myriade de trsors,
une jarre cache, sous le regard voluptueux du ciel rveur
d'Hati. Les vents hardis, remuants et tutti quanti n'osent
pas faire dcouvrir ses "offres" qu'elle cache avec dcence
au fond de sa jupe carabella. Sa gamelle, une provision de
griot et de bon lambi frais, assaisonns la pimentade.
Son jardin d'Eden, un bonbon "My love" bien mrit.


Quant aux huiles paennes de ses sources, elles sont plus
limpides et plus transparentes que neige au pays des blancs
poban. Quand elle file dans les sentiers avec ses ailes de
sapattes, "La douce qui vient", la gracieuset de ses
jambes est un "poisson-suivez-moi" qui invite au bonheur
du bonsoir-dame-nous-allons-nous -marier pour ensemble
faire dodo jusqu' l'aube ...

Cette sance d'art scnique, l'air suave des fruits
mrs, est une lecture publique aux analphabtes du petit
march de la rue Og qui n'avaient pas cess, la fin de
ce spectacle, de rclamer, cor et cri, la reprise de ce
thtre-clair sans fanfare ni trompette.
Le jour o les proltaires, les paysans et les
couches pauvres de nos collectivits territoriales
commenceront assouvir leur besoin de thtre et c'est
l une tche qui nous income la civilisaton hatienne
connatra ses jours fastes, et, comme au temps hellnique,
elle tonnera les peuples du monde entier.
Des fonctionnaires de la Mairie de Ption-Ville
ont assist la premiere de ce spectacle populaire de
march, inaugur par le Thtre National d'Hati. On notait
la presence de Monsieu Ernst Luccus, directeur des
Affaires Sociales, de Monsieur Azolin Jean-Baptiste et de
Monsieur Argant respectivement chef du service de sant
et des affaires culturelles. TNH


(Mondialisation ... suite de la page 12)
et Lavalas en particulier avec des secteurs couteaux tirs,
alors qu'aux "macoutes" militaires et civils la Toto Con-
stant que l'Occupation a refus de dsarmer, se mlent les
'zenglendos", expulss des prisons amricains et
caraibennes, qui transfrent, du domaine politique au
domaine social, une violence aveugle, alimente par
l'exploitation, la misre et la drogue, toute la meute du
march libre double du march noir.
Que faire? Le mot-cl est "organisation."
Organisation des masses, par les masses et pour les masses.


Hati et la Mondialisation


Organisation ouverte et pacifique si possible. Organisation
clandestine en vue de la lutte arme si ncessaire, pour la
liberation social et national. Organisation rvolutionnaire
avec le marxisme comme guide pour trouver une solution
aux problmes particuliers d'Hati que seule la
connaissance de notre histoire et des besoins fondamentaux
du people pourra faire comprendre.
Dans le context de la mondialisation imprialiste,
Haiti ne peut pas s'opposer systmatiquement Washing-


ton. Mme les pays
socialists, tels que la
Chine et Cuba, ne le font
.pas. Il y a des
compromise indispens-
ables la survive mais en
aucun cas, les droits du
people et de la nation ne
doivent tre sacrifis. Il
faut, par example,
s'ouvrir la
privatization lorsque
l'Etat ne dispose ni des
capitaux ni des experts
ncessaires mais garder,
cote que cote, le
contrle des institutions
don't les profits peuvent
tre mis au service du
dveloppement et de
l'amlioration des con-
ditions de vie des classes
pauvres. Dans cette
perspective, l'conomie
national devrait
comporter diffrents
secteurs: un secteur
priv o pourraient
investor les corporations
capitalistes tant
h a t i e n n e s
qu'trangres, un
secteur coopratif
ouvert aux paysans
pauvres, aux ouvriers
syndiqus, aux associa-
tions professionnelles,
la petite industries et au
petit commerce, un
secteur public gr par
l'Etat mais un tat
reprsentant les intrts


de la communaut et non de petits groups s'enrichissant
ses dpens. La couleur ne pourra jamais justifier des
enrichissements illicites.
De tels objectifs ne peuvent tre atteints que par
l'organisation et la lutte. Bien sr, ce ne sont que des
susgestions d'un patriote progressiste confront la situa-
tion chaotique de son pays et qui lance un appel pressant
aux spcialistes comptents et hontes, tant en Hati qu'en
diaspora, pour qu'ils proposent des plans de dveloppement
conomique au bnfice de leur patrie. A ce propos,
j'applaudis au project de Franck Laraque qui, sous l'gide
de la "Sosyete Koukouy" Miami, vise la formation d'un
group d'tude de l'conomie hatienne actuelle. Je signal
galement, l'attention des intresss, le dernier livre de
Kern Delince, intitul "L'Insuffisance de dveloppement
en Hati/ Blocages et solutions", Pegassus Books, Planta-
tion, Florida 2000.
Nous ne sommes pas seuls au monde. Des
mdecins cubains aident notre people jusque dans les
campagnes d'Hati tandis que de jeunes Hatiens et
Hatiennes tudient Cuba pour revenir se metrre au ser-
vice de leur pays. Face aux "7 grands", les "77" rcemment
runis la Havane et qui reprsentent la majority de la popu-
lation mondiale, se sont engags lutter pour que la
mondialisaton cesse d'tre imprialiste et devienne
coonomiquement dmocratique l'conomie tant la base
de la dmocratie.
Pour avoir domin tous les continents par le
colonialismme, en commettant les plus grands crimes contre
l'humanit le gnocite d'une race et la mise en esclavage
d'une autre l'Occident dit chrtien se prend pour le centre
de l'univers. Ayant choisi le retour au capitalism, l'Union
sovitique est dmembre et la Russie devient une puis-
sance de second ordre. "Ku Klux Klan en tte, les Etats-
Unis clbfent leur victoire sur le communism.
Malgr mon admiration pour l'crivain et le mili-
tant, je ne crois pas que le XXeme sicle soit le sicle de
Sartre. De la Chine de Mao l'Afrique de Mandela, en
passant par le Viet-Nam et Cuba qui tmoignent des dfaites
de l'Imprialisme, ce serait plutt le sicle de Marx. "Le
marxisme horizon indpassable", affirme Barros aprs
Sartre. Base sur le combat quotidien des exploits de
chaque pays (paysans pauvres, ouvriers de la base,
chomeurs, sans-logis) y compris la nouvelle classes cre
par la technologies moderne, particulirement parmi les
masses noires ou de couleur des socits multiraciales et
leur solidarity international, la revolution sera universelle.
N'tant pas religieux, je ne sais si le capitalism est un pch
mais je sais qu'il est mortel. Dans les deux sens du terme:
capable de causer la mort comme un poison; condamn
mourir comme tout ce qui nat et vit sur cette terre.


Nouvelle Ligne arienne


Fort-Lauderdale


Cap Hatien


avec" NordAir Inc"
Prix allchant
Equipements nouveaux conformes aux normes et
rglements tablis par la FAA
(Federal Aviation Administration)

Transport Assur par un Bimoteur d'une capacity de
30 siges

A/C, Toilettes, Overhead compartment, Siges en cuir
confortables, Repas Chaud


TROIS VOLS PAR SEMAINE

Mardi Jeudi, Samedi

Fort-Lauderdale, Cap- Hatien 8h30 AM 10h45 AM

Cap Hatien Fort Lauderdale 12h30 PM 2h45 PM

PouIr refs erv ations:

(305) 891-3388
Fax: (305) 891-1395

dChru-istos T"-avel (954) 486-1633


r-_







Page 16


Votre Attention


Mercredi 30 Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 30


voici nos addresses de nos bureaux ainsi que nos Agents Autoriss


NEW YORK (Autorise par le Departement bancaire de l'Etat de New York)
-2803 Church Ave, Brooklyn NY 11226 Tel: (718) 284-6264
-895 Nostrand Ave, Brooklyn NY 11225 Tel: (718) 771-0444
-159-12 Hillside Ave Jamaica NY 11432 Tel: (718) 262-9384
NEW JERSEY
-1096 Sanford Ave, Irvington NJ 07111 Tel: (973) 416-2928
MASSACHUSETTS .
-1141 Blue Hill Ave, Dorchester MA 02124 Tel:(617) 265-6139


FLORIDA
-5848 N.E. 2nd Ave, Miami FL 33137 Tel: (305) 758-1063
-11850 W.Dixie Hwy, N.Miami FL 33161 Tel:(305) 892-0973
-310 South O.B.T. Orlando, FL 32805 Tel: (407) 872-0775
-906A W. Sunrise BIvd, FLD. FL 33311 Tel: (954) 767-0404
CANADA
-55 Jarry EST, Montreal Qc H2P iTITel: (514) 387-7005


NOS AGENTS AUTORISS


Avon Park Avon Express
19 West Circle Street Tel: (941) 452-6861
Bellelade Teleco Express
501 SW Avenue E, Tel: (561) 992-5535
Jeudy & Associates
118 SW 3rd Street, Tel: (561) 993-0111
Bradenton Citadel Insurance Agency
410 Cortez Rd S105, Tel: (941) 758-3336
Coral Springs Beeper Store
9891 W. Sample Rd, Tel: (954) 341-1341
Delray Beach Classic Multi Services
203 9C 2d Ave,Tel: (561) 276-7624
Ft Lauderdale Jonas Jam Travel Inc
300 W. Sunrise Blvd, #1, Tel: (954) 767-0830
Automotive Kingdom
3202-A Davie Blvd, Tel: (954) 791-7575
Ft Myers Antilles Multi Services
2271 Fowler Street, Tel: (941) 337-3344
Ft Pierce Casa Multi Services
1411 Orange Avenue, Tel: (561) 465-9088
Homestead Clark Multi Services
420 W. Noway Street, Tel: (305) 242-1320
Papy al Corner
1240 N. Krome Ave. Tel: (305) 247-7810
Hollywood Rosy's Discount Dollar Plus
1500 S. State Rd 7, Tel: (954) 966-5721
JCD Dollar Store
1315 N Federal Hwy, Tel: (954) 923-8066
Immokalee Peoples Market
107 W.Main Street, Tel: (941) 657-2662
Jacksonville JC Transfert Alteration
990 Towasend Blvd,Tel: (904) 724-6704
Key West Stock Island Mattress
5590, 3'd Ave, Tel: (305) 296-8165
Lake Park Feu Vert Express
525 10u Street, Tel: (561) 863-8442
Miami Lucas Supermarket
14759 NE 6th Ave, Tel:. (305) 940-7573
Discount Services
12314 NW 7m Ave, Tel: (305) 681-3444
S&M Beauty Supply
20346 NW 2rd Ave, Tel: (305) 249-0094
Universel Vision
12393 NE 6* Ave, Tel: (305) 892-0720
Mamle's Restaurant
9941 SW 142nd Ave, Tel: (305) 388-8876
Naples Brothers Beauty Supply
518, 11th Street N., Tel: (941) 649-8233
God is Good
500, 11'h Street N., Tel: (941) 435-1313
West Coast Food Store
1845 County Rd, Unit 1, Tel: (941) 304-0064
Orlando Family Market
2725 N. Pine Hills Rd. Tel: (407) 297-7276
Fanfan Express
1017 Oak Ridge Rd. Tel: (407) 857-8373
Pompano Teleco Pawm Services
206 N. Flagler Ave, Tel: (954) 941-7004
Port Chariot Caribbean Market
4344 Tamiami Trail Tel: (941) 629-8277


Riviera Beach

St-Petersburg

Tampa

Winter Haven


Camdem

East Orange

Elizabeth

Hamilton

Irvington


Roselle

Trenton


Florida Immigration Center
1624 Broadway, Tel: (561) 840-1807
G.W. Consultant
919, 14"t Street N, Tel: (727) 895-4281
La Mer International
106 Colombus Dr., Tel: (407) 849-6009
Double M.
128 Avenue T NE, Tel: (863) 293-2399


Marc Romain Multi Services
1045 N 31- Street, Tel: (609) 365-6552
Fresni International
72 City hall PI. Tel: (973) 673-3777
Precision
158 Jefferson Ave Tel: (908) 353-8363
Francesca Varieta Warehouse
1601 E State Street, Tel: (609) 588-8337
Genesis Brokerage & Tours
131 Myrthe Ave, Tel: (973) 399-4077
Mattcom Business Center
1160 Clinton Ave, Tel: (973) 373-3600
Champs Elysees
102 Amsterdam Ave, Tel: (908) 259-9881
Agency
364 S. Olden Ave, Tel: (609) 989-0348


Brocton

Everett

Lynn

High Park

Mattapan


S&S
301 Belmont Street, Tel: (508) 584-4008
Original Jean
407 Main Street, Tel: (617) 387-6224
Christi Food Express
116 Central Ave, Tel: (781) 592-6347
Insuring Quality Care
35-37 Fairmont Ave, Tel: (617) 364-6700
General Business
765 Morton St, Tel: (617) 298-8936


Methuen Oscar International
290 BroadwayTel: (918) 689-8008
Somerville Lifetime
27 Union Square Tel: (617) 628-1355
Walthan West Indies Variety
293 Crescent Street, Tel: (617) 891-9770


Longueuil CAM Transfert Longueuil
507 Rouillard, Tel: (450) 674-3179
Montreal JC Trans
4755 Jarry Est No. 210, Tel: (514) 722-8788
Marche Steve-Ana
3290 Belanger, Tel: (514) 725-3776
Montreal Nord Jhem Multi Services
11814 Boulangelier Tel: (514) 321-2283
Comptabilite Solution
3293 H. Bourassa E. Tel: (514) 325-7916
Ontario Lalanne Multi Service
247 Chm Montreal, Vanier Tel:(613) 747-0238
Ottawa-Vanier Caribbean Center
385-A Ch. Montreal, Tel: (613) 741-2627
Toronto Money Transfer Toronto
64 Cres Hearne-Ajax, Tel: (905) 519-9878


Atlanta, Georgia Creole Multiserves
1234 Morland Ave, Tel: (404) 627-6929
Mableton, Georgia Jean Edouarzin
6280 Factory shoels Rd, Tel: (770) 941-6912
Bridgeport, Conn Three Kings Express
823 Maplewood Ave, Tel: (203) 367-5912
Norwich, Conn We be Styling
235 Main Street, Tel: (860) 892-4247
Norwalk, Conn Caribbean Grocery Store
161 W. Cedar Street, Tel: (203) 852-0690
New Orleans, LS Joseph Laguerre
3304 Gardens Oak Dr, Tel: (504) 606-3049
S.Norwalk, Conn Norwalk Yellow Cab Inc.
15 Monroe Street, Tel: (203) 853-7213
Stamford, Conn Ebe4-Ezer Grocery Store
405 Elm Street, Tel: (203) 325-9599
Chicago Soleil Enterprises
1923 W. Howard, Tel: (773) 761-8048
Philadelphia Antoine Multi Services
410 W. Olney Ave, Tel: (215) 548-0911
Kansas City Jean Philippe Luctoine
409 Highland Ave, Tel: (816) 421-8322
France, Paris ABP Multi Services
11 Rue Sauffroy 75017 ParisTel:334-229-9060
Bahamas Christine Multi Services
Marsh Harbour Abaco,Tel: (242) 367-4910


Livraison-- a. Domic -- -iledn e re ea*ortu o rnfrs fete uq' r e- .1 -e
midi uxEttsUns t u anda. Pourinfrmatonsappeez-ratitemnt -800934044


Brentwood Mobile Services, Inc.
68 E Suffolk Ave, Tel: (516) 231-2297
Bronx LSV Multi Service Center
251. E. Temont Ave Tel: (718) 731-3872
Brooklyn Gary Rosen Consulting
272 Windsor Plaza, Tel: (718) 421-9158
Center Shipping Cargo Service
1049 Ruthland Rd, Tel: (718) 774-1737
Chouchou Services
7915 Flatland Ave, Tel: (718) 968-3031
Chouchou Services
34A Newkirk Plaza, Tel: (718) 421-3950
Fidelity Enterprises
1451 Flatbush Ave, Tel: (718) 951-9090
Cambria Heights Fidelity Shipping
116-50, 225' Street, Tel: (718) 949-5610
Far Rockaway Star 17 Realty
1910 Mott Ave, Tel: (718) 471-1117
Long Island Chez Maggi & Surprise
1021 Prospect Ave Tel: (516) 334-2428
Lowelton F&M Promotions
229-04 Merrick Ave, Tel: (718) 977-9002
New Rochelle Verite Multi Service
620 Main Street, Tel: (914) 576-5492
New York Gerard Calixte Antoine
215 W 11th Street 18,Tel: (212) 666-4152
Georges Barber Shop
890 Amsterdam Ave, Tel: (212) 749-8130
Queens Village Caribbean Vision
218-87 Hempstead Ave Tel: (718) 468-6233
Spring Valley Fidelity Enterprises
16 North Main St. Tel: (914) 573-0000
Uniondale Island Electronic Center
418 Uniondale Ave, Tel: (516) 486-5951
White Plains VR Express
396-A Central Ave, Tel: (914) 682-9809


1 -- - -- -


1 Massachusetts 1








Mercredi 30 Aot 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 30


le Ham



.-7 e -=-



















w -M
- -


* - - w e.
a e. - - -
s C.a - -
e
- e- -
e. - - -- e. -
- - e. e e-w ~ e -

- -e - -
CC B -- -e - -
C C - - C

e ~ -e -


e.-
~- e -


-w- - e -
- e e ~-

- ~.C -oe -.
e ~-w
a - -e e- -
e. e ~-e. - e


Page 17


MONDE


chec
m -m-
mom om mm D a


- -a- IMUUM 4 '%









-e Iamn









au- 4b.
l 0- -e -
4bee

ab
e e e.

quo> ab mm. -
- e


"Copyrighted Material
Lop a. "* % * * e *e e

.Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


a Wf -


. -- -


- -
* e- e - - -
w- -
**-. e *-~- --
- e e *
e. e
e. - I e
e.. e- e -
e. w - a e. ~- e
- e e. .
e. e -e e.
e. ~ e ~e ~-- w

- a ~
- ~-
-~ e ~
-~ e ~ e e. w
e-e-e -~
- e-~
- e -
e. -e. a -
- e.-e e. - e
e. e -
- - e-- e
e - -
e. e e- r -~ -
- n -- ee -
~ e C
- -- - e --
e. se. -


* - - -e -
e.,~ e-- ~. -
e ~ ~ e. - w
e.. - ~ ~. -
w- ~ -


quo> M- -


-NOm.
eMM


e C
e -


dom*












e -w e


literature du 2e salon du





littrature du 2e salon du



-livre insulaire dOuessant
24-27 aot 2000

Catgorie Fiction :
Lonardo Padura
L'AUTOMNE A CUBA
EDITIONS METAILI

Catgorie Prose Narrative
Jacqueline Picard (Ed)
0 FUGITIF, ANTHOLOGIE AUTOUR DE LA
FIGURE DU MARRON
EDITIONS CARET

Catgorie Posie
Khal
CHAIR CORAIL
EDITIONS IBIS ROUGE

Catgorie Littrature Scientifique
Isabelle Leblic et Alban Bensa (Dir.)
EN PAYS KANAK
MAISON DES SCIENCES DE L'HOMME

Catgorie Beaux lives
Damoiseau et Confiant
LE GALLON
EDITIONS IBIS ROUGE

GRAND PRIX
H.D. Thoreau
CAPCOD
EDITIONS IMPRIMERIE NATIONAL

Bote aux lettres Caramail http://www.caramail.com



Putu.mago Arkts Arn.oui.ce-,

Criana Montalvo Cantos del Aima


ee. -a e e.mC -
w e. e-m
~- m- e- e--


~0~.
.:~ tt


lean singer Mariana Montalvo Is poised to take her place alongside
a Baca and Mercedes Sosa as one of the great voices of Latin America.
I in Chile but living in Paris, Mariana Montalvo is a musical cousin to artists
Maria Bethdnia or Mercedes Sosa. -Liberation (France)


Putumayo Artists is pleased to introduce Mariana Montalvt, a wonderful new discovery who creates
engaging, melodic music inspired by the rich folklore of her native Chile. Released on luly 25, 2000,
Cantos del Aima (Songs of the Soul) contains lush and poetic songs with flavors of Andean music, tinges
of African Influences and a taste of European popular song. The result is a stunning album from one
of Latin America's most exciting new voices.
Like many of her compatriots from Chile, Montalvo was forced Into a life of exile In 1974, living in
France smce the coup that brought the military regime of Augusto Pinochet to power. Her
connections to her roots has remained steadfast. however, and Montalvo provides fresh
interpretations of the traditional music of Chile. With influences from the nueva canci6n tradition of
sophisticated and powerful music based on folkloric song forms, Montalvo's music descends from
the work of legendary Latin American singers such as Victor Jara, Violeta Para and Mercedes Sosa.
For many years she was a member of the popular group Los Machucambos, which is famed
throughout Europe for their faithful interpretations of South American traditional music.
Montalvo*s original compositions feature instantly accessible melodies and unique instrumentation
such as the South American fiarango (a type of guitar). quena (pan-pipes), and the trombone, which
reflects the Influence of Andean brass bands on Montalvo's arrangements. Montalvo aiso adds her
special touch to versions of French crooner Serge Gainsbourg's "lu Color Caf" and the "Nacer en
Algun Lugar" which was popularized by French superstar Maxime Le Forestier. The work of female
Latin American poets such as Chilean Gabriella Mistral. Argentinian Alphonsina Storni and Uruguayan
loana de Ibarburu provide the lyrical inspiration for some of the tracks on Cantos del Alma.
For more Information on Mariana Montalm or to set up interviews. please contact our
Radio Department: jennifer Daunt. A3 Radio and National Promotion Director,
at (510) 526-8221 x 104. lennlier@putumayo.com, or Kelly Voet, College and
Non-commercial Radio at (5101) 526-8221 xl00. kelly@putumayo.com.
PUtUMAYO
wVorL u .a&C
oA. Ul t t. ~ lSara
West Coast Office Main Office
lill ihfthti S.It, i l Bt Iy. I 47I10 124t l lly t sit, I 71 fklo I. a YI 11 it 1001
Tll.(510) S526-121 Fu (510) 5?61 276 M1 (F1l?) 625.1400 Fu (ll) 460-.0095
www.putumayo.com


- i







Page 18


Nos Jeux


Mercredi 30 Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 30


SPARE


Solutions de la semaine passe:


Caamano
Caldwell
Champion
Daphne Mayor
Enderby
Espanola
Fernandina
Gardner
Genovesa
Isabela
Marchena
Pinta
Pinzon
Rabida
San Cristobal
Santa Cruz
Santa Fe
Santa Maria
Santiago
Seymour Norte
Sombrero Chino
South Plaza
Watson


Allez de SEPARE DEBRIS, en utilisant des
mots du vocabulaire franais, et ne changeant
qu'une lettre par ligne.


Mou Cmi ils


HORIZONTAL - --
1. La ville de Granit, en Ecosse -
2. Ile du Royame Uni -
3. Enervant 4. Argile Musel -
5. Marginale 6. Issus Pronom -
7. Socle Taxe --
8. Gote. - -

VERTICAL:
1. Comique 2. Jalonnes -
3. Enceintes 5. Lune 6. Chouette -
7. Crtin Votre Excellence -
8. Entrelaceras.


I
J!'


Komisyon Barbara Carey ap goumen pou
defann enter kominote ayisyen an!
i- r -.-', ; ; '---- '..."- : }:;


lad, Pa ,
sePtao
V o, o2000

Pike #184


An nou bay Komisyon

C Barbara M.
arey

Yon Bon Jan Manda Popil!

Reyalizasyon
Men kk egzanp travay Komisyon Barbara Carey realize espesyalman pou kominote ayisyen an:


* Finansman aktivite pou derape Little Haiti Edison Federal
Credit Union
* Legalizasyon svis jitney Miami Mini Bus pou pp la gen plis
mwayen transptasyon
* Plis finansman pou ajans kominote k ap bay svis nan
kominote ayisyen an tankou HACAD, HAFI, CHS, SANT
KATOLIK AYISYEN, HAITIAN ORGANIZATION OF
WOMEN
* Finansman pou ede ayisyen jwenn svis imigrasyon gratis
* Fina'nsman pou program ki konsantre sou bezwen jn nan
kominote a tankou COIN, SHARE. Se program ki rele "Youth
Crime Task Force" la
* Bilten elekoral an kreyol pou fasilite Ayisyen-Ameriken k'ap vote
* Pmt yon pati nan 54 st la ansanm ak NE 2nd Avenue bene-
fisye nan program developman ekonomik ki rele "State
Enterprise Zone" la
* Kreye yon komisyon pou anmelyore e kowdone svis pou
granmoun nan kominote an
* Prezante rezolisyon pou rebatize yon psyon nan NE Second
Avenue km Avni Felix Moriso Leroy
* Sipte epi finanse aktivite Little Haiti Housing pou kreye plis
lojman bon mache nan kominote an
* Kreye yon konsy ki gen reprezantan tout komite katye nan
distri an

Pd. Pol. Adv, Pd for by the Barbara M. Carey Campaign Commrnttee. Athalie Range, Treasurer.


* Finanse plis akitivite sante piblik nan kominote a tankou
program vaksinasyon pou timoun, ak program pou kontwole
rat nan distri an
* Egzije plis resous pou atis ak aktivite kiltirl nan kominote an
sitou avk Sosyete Koukouy, Haitian Artist Network, Haitian
Corporation for Musical Development
* Koumanse demach pou f Mache Ayisyen an tounen yon sant
kiltirel pou kominote ayisycn an
* Sipte tout Pwoj k ap favorite plis devlpman ekonomik nan
distri an, sitou pwoj pou amelyorc enfrastrikti yo
* Apwente reprezantan ayisyen nan diferan komite ki egziste
defason pou ayisyen ka bay dizon pa yo nan deba k'ap ft nan
County an
* Pwopoze finansman espesyal pou kominote ayisyen an jwenn
tout enfrmasyon sou kcsyon Resansman 2000 lan
* Patisipasyon nan tout manifestasyon epi apiye ef pou ayisyen
jwenn rezidans nan HARIFA ak lot pwoj-lwa ki devan kongr
ameriken an
* Voye yon manm staff li an ayiti pou pote solidarity bay
popilasyon ki te victim ravaj siklon "Georges" an 1998.

C Barbara M.

arey
-a--..-.-..--


En Bref ...
(suite de la page 2)
droits de l'Homme.
La cour n'a pas non plus donn satisfaction dans le cas
des enfants ns de parents hatiens sur le territoire
dominicain. Les organismes de droits
humans exigeaient que ces enfants bnficient de la
nationalit dominicaine.
Toutefois, la Cour a donn suite des cas spcifiques
relatifs des ressortissants hatiens qui ont t l'objet
d'abus de toutes sortes et
dpossds de leurs biens au moment de leur
deportation. La CIDH a promise
d'tre dsormais plus vigilante dans le cadre du
contentieux hatiano-dominicain.

Le nouveau chancelier dominicain et
la question hatienne
Le nouveau chancelier dominicain, Hugo Tolantino
Deep, a fait savoir qu'il tait temps que la question
migratoire entire les deux pays soit traite de faon
global.
Lors d'un conference de press mercredi, M. Deep a
fait savoir que les Dominicains ont besoin de la main
d'oeuvre hatienne. En ce sens, ils
doivent travailler de concert avec les autorits
hatiennes pour amliorer
le sort des hatiens qui travaillent en Rpublique
Dominicaine.
De son ct, le nouveau responsible de la migration
s'est dit dtermin travailler pour que les Hatiens
qui vivent en Rpublique Dominicaine soient
traits avec dignit.
Pour sa part, le dput Pelegrin Castillo, connu pour
son anti-hatianisme, s'est lev contre l'interpellation
de la Rpublique Dominicaine
par devant la Cour Interamricaine des Droits de
l'Homme. Il y voit une interference dans les affaires
internes de son pays.

Le Ministre hatien du Commerce
dnonce les anticipations en
prvision de l'augmentation des prix
es products ptroliers
Le Ministre du Commerce, Grald Germain, a
dnonc mercredi les anticipations enregistres
notamment dans le secteur du transport, en provision
de l'augmentation du prix des products ptroliers sur le
march local. Des reporters de l'AHP ont constat aue
les prix sont dj rviss la hausse sur certain
circuits. Tandis que plusieurs commerants ont
commenc stocker des quantit importantes de
carburant, dans l'espoir d'en tirer des profits
exorbitants sur le march parallle. Le Ministre
Germain a appel les propritaires des pompes
essence contrler ce traffic, car les measures
annonces ne sont pas encore en application.La
devaluation de la gourde par rapport la devise
amricaine sert de prtexte de nombreux secteurs
pour augmenter exagrment les prix des products de
premiere ncessit, selon diffrents tmoignages
recueillis par des reporters de l'AHP.
Des propritaires de restaurants de la place ont t
particulirement cibls dans les tmoignages de cette
semaine. Ils font flamber les prix des plats de faon
inconsidre, ont indiqu des clients..
entiree autres sources: AHP)


Solutions de la
semaine passe:
HAiTi


(^ SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

LT

1 MK

EE


Solutions de la semaine passe:
V LE PTO N S


5seP1


1- -


1


1 ..-- -.... ---- ---...-.1 Y-


I "&U9


D JE IB IR II S






Mercredi 30 Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 30


ti goutpa ti gout


Page 19


ak Jan Mapou


TI MANMAN MWEN


PDI DEPI 55-LANE


3m Pati
Vwayaj la
Vwayaje al Kiba se pa vwayaje al nan
peyi Ayiti. Depi 41 lane Peyi Meriken bloke
Kiba ak raj paske Fidl te goumen pou l'te
dechouke koripsyon, miz ak liyorans ki te tabli
nan peyi-a ak youn diktat ki te rele Batista.
Tonton Samjwe tout pyon kapitalis la pou li te
jwenn bout Fidl. Anyen tonton! Meriken voye
lame msen debake nan peyi Kiba pou kraze
lame revolisyon-a. Yo f bkat! Yo kochon
nan Lab Dkochon. Meriken sou prezidan
Kenedi te make plonje lemonn antye nan lag
nikley nan f mannigans pou eliminen ekip
Fidl la ki te penmt vin plante drapo sosyalis
la sou kontinan meriken-an. Meriken pa janm
padonnen Fidl tankou yo pa janm padonnen
Ayiti ki te kase chenn lesklavaj la, ranvse
nechl sosyete-a an 1804. Malgre miray Blen
chavire, Fidl toujou rete youn pongongon,
youn po kwann Meriken ap moulen yo pajanm
resi rive vale.
Kidonk vwayaje Kiba pa fasil menm si
w'abite Ozetazini. Detanzantan, bary-a louvri
fmen, sa depann nan ki direksyon van-an ap
vante. Meriken tankou chat, y' ap veye. Fidl
ti souri malen, lonje pwent tt li detanzawt


i L.


L


\yewop Inacio Agramonte nan Kamagiey-Kiba kote yo resevwa nou adebra
foto mapou


pou l'teste makou-a.
Apre Gloriya fin rele mwen pou di-m viza yo pare,
san pdi tan m'aie nan ajans lan pou plis
enfmasyon.
-Eske ou jwenn viza pou nou 4, mwen made
Gloriya.
-0 wi, Gloriya reponn. W'ap pati 17 mas.
- Vit konsa?
-Se youn Charterflight. Sa vie di gen younjou pou
l'pati. Gen youn jou pou l'tounen.
- Kil n'ap tounen?
-W'a kite Samdi 17, w'ap tounen 8 jou anapre, ki
vle di Samdi 25.
Gloriya pran enfmasyon sou adrs kote
nou di manman ye, li f rezvasyon chanm otl
pou nou ki te $32 meriken, rezvasyon machine ki
te $65 meriken pajou. Nou peye tik avyon nou ki
te $389 ale-retou, vl1 dirk Miyami-Kamagwy.-
Plis ank $10 meriken pou taks nan pt... Nou pare.
Gloriya di nou pa chaje twp non; se 44
"liv" senpman pou chak mounn pote. Depase 44,.
n'ap peye $2 pou chak "liv" anplis. Avyon-an ap
kite a 5- diswa. Nou dwe nan pt depi midi.
Hey!depi 10- nou te la. Mayami
Entnasyonal pt, Tminal B. Dyakout nou sou
do-n, malt nou chaje ak medikaman, jwt, rad,
soulye, diri, pwa, espageti... Ak youn souri
lakontantman, nou pran pozisyon. Ly lan te deja
men long. Plis pase 50 Kiben te deja la. Nou sezi
pou nou w konbyen mounn ki te gentan nan pt
la anvan midi-a. Panyl yo bl, yo fre, medam yo
mete bl w61 desti, bouch yo woze, gade non, anpil


pa gen relasyon ak peyi Kiba. Peyi Kiba sou anbago.
Dapr lalwa nou pa gendwa depanse plis pase $100
pajou nan peyi Kiba...>>
Vwa-a aie. Li tounen. L'ale, li retounen
ank. Li la l'ap dige nou youn jan, youn manny
pou si nou gen pou nou te kite-1 dy.
Bl bagay! M'aie nan twalt la; mwen glise
ti kb pa-m nan nan chost mwen, jouk anba plan
pye-m. Nan k-m mwen di, enben jwenn ni si ou
kapab! San pditan, Medam yo glise ti tyotyo pa
yo-a nan soutyen yo, anba tete yo. Erezman, se te
paw1 senpman. Yo pa fouye pesonn pou chache
lajan.
5- tapan, avyon-an te la. Tankou elv
lekl, noutout mete-n anran. Apre youn dnye
kontwl anba detekt, nou monte. Chak mounn pran
plas yo. Nou te sl Ayisyen. Nou te sl etranje.
Chak fwa nou louvri bouch nou pou nou pale
Kreyl, panyl yo vire tt yo gade. Mwen vire gade
Yolann ki tonbe bay lodyans depi li rive nan pt
la.
-Yolann, avyon sa-a, ou pa rekont li?
-Anhan.
-Ou si ou rekont li?
-Mwen di-w!
-Se "Falcon Air" wi... Avyon "Air D'Ayiti"-a, mwen
vwayaje ladann deja.
-Sa ou te konprann! Se menm yomenm nan wi!
Nou pete youn ekla ri. Avyon-an pran
elan.... tankou youn zwazo gwo fal, chaje ak 296
Kiben plis 4 Ayisyen li monte nan l-a nan youn
syl ble digo...anwout pou Kamagey-Kiba....
(ASUIV) V Jan Mapou


gangans, w'a santi bon paw! chive yo, tankou kry
cheval, ap balanse sou do yo. Youn tralye Kiben po
jn; majority granmounn 60 lane kapote k'ap
retounen al w fanmi yo.
Gen panyl k' ap v61 je gade-n. Se nou
sl ki te nwa. Gen ki gade-n ki souri, sanble yo
kontan nou pral vizite peyi yo.
Zegui revy yo refize mache vit. 5 minit
tounen youn etnite. Mwen krab k-m nan youn ti
kwen ak 3 zanmi yo Yolann, Jint ak Awoz, ti liv
panyl mwen nan men-m, m'ap bat bt. M'ap foubi
panyl mwen ki te fin wouye.
Panyl, s'oun lanng mwen damou anpil.
Nan Lise Filip Grye Okay....Mt la te renmen-m
paske mwen te toujou konn vokabil-m epi devwa-
m se te 10 sou 10. Annapre, chak vandredi, mwen
ak youn zanmi ki rele Sj, apre travay nou pike
Kafou, n'al nan panyl... pou n'al pale panyl ak
bebe panyl yo.
Midi tapan, tribilasyon Tykinnan
kmanse.. Fk te gen 300 mounn alyen. Liyn lan
kmanse depi nan rantre anndan machine sekirite
nan tminal B-a pase Aero Mexico rive jouk dy
aie nt... Panyl f mikalaw. Yo pale cho. Yo pale
vit. Responsab imigrasyon yo distribiye fm. Nou
ranpli fm, nou siyen fm sou fm. Yo tyeke tik.
Yo tyeke pasp. Yo tyeke alyann kat.
Nan dezym estasyon-an, yo tyeke valiz
ak machandiz nou pote. Yo pase apary detekt
sou riou. Youn fwa, de fwa. Yo tyeke kamera ,
video ak valiz medam yo... N'al chita. Epi gen
youn vwa grav ki monte nan plafon-an:
<

1


ENVITASYON
ENTRETIENS AVEC L'HISTOIRE
MICHEL SOUKAR
NAN LIBRERI MAPOU

Istoryen Michel Soukar ap nan
LIBRERI MAPOU Dimanch 17 Septanm depi
5- tapan pou prezantasyon 3 dnye liv li yo ki
rele ENTRETIENS AVEC L'HISTOIRE.
Apre youn ti konje byen merite, Libreri Mapou
rekmanse ak seri dimanch liter yo ki pral
redemare ak Michel Soukar. Entretyen ak
piblik-la pral ft sou fm kozri ak kesyon ak
ot Michel Soukar ki deja ekri : Le pain se
fait la nuit; l'homme aux sept noms de
poussire,un Gneral parle, Entretien avec un
chef d'Etat-major sous Duvalier; Seize ans de
lutte pour un pays normal; Requiem pour un
empire paen,(thtre). Entretiens avec
l'histoire, tome 1; La cour des Miracles
(thtre); La maison de Claire(thatre);L'Ile de
Braise et de pluie (Thtre); Entretiens avec
l'histoire tome II; Entretiens avec l'histoire
tome III. Make kalandriye nou Dimanch 17
Septanm depi 5:OOTapan nan Sant Kiltirl
Mapou/ Libreri Mapou 5919 NE 2nd Ave, Mi-
ami. Tel. : 305-757-9922
LISTWA PWEZI KREYOL AYITI:
YOUN LIV TOUNF
KAPTENN KOUKOUROUJ
FENK DEFOUNEN
> Alapapt nou vle enfme tout mounn Listwa Pwezi
Kreyl Ayiti se youn es istorik sou pwezi kreyl Ki
soti anba plim Michel-Ange Hyppolite (Kptenn
Koukourouj ). Km Kaptenn konnen nanpwen youn li-
terati ekri ki kab rive boujonnen san young baz oral, li
louvri istorik literati kreyl ekri a ak fondas oral li ki
pote non oralti. Michel-Ange Hyppolite louvri branch
oral literati kreyl Ayiti-a ak epk Endyen yo epi li
kontinye ak li jouk li rive jounen jodi a.
Devlopman istorik Michel-Ange Hyppolite
ekri sou pwezi kreyl la baze sou premye es
klasifikasyon pwezi kreyl Ayiti-a ak fm pwezi kou:
lomeyans, istwakont, pwezi lib, pwezi imajis, pwezi
chanpt, epi pwezi wongbl.
Nan istorik sa-a Michel-Ange Hyppolite ensiste
sou de (2) tm slman nan
pwezi kreyl la, lanmou ak politik. Pouday, se tm
lanmou an ki louvri pwezi Ayiti-a. Li sten gen lt tm
nan pwezi kreyl la, men se lanmou ak politik ki pi
popil. Se pouttsa li ba yo priyorite. Gen youn seksyon
nan liv la ki pote non Echantiyon. Nan seksyon sa-a,
nou va jwenn kk tks chwazi. Michel-Ange Hyppolite
seleksyone yo dapr enptans istorik yo epi dapr fason,
selon limenm, ot sa yo pote youn nouvote nan blte
langay pwezi kreyl la.
Jenneralman, kritik yo divize branch ekri pwezi
kreyl la an twa gwo epk. Premye epk la soti nan ane
1749 pou rive nan ane 1950, se Peryd imitasyon pwezi
kreybl la. Dezym epk la soti nan ane 1950 rive 1980,
se Perybd otonomi pwezi kreyl la. Twazym epk la
soti nan ane 1980 epitou li ap kontinye toujou jounen
jodi-a (2000), se Peryd rk pwezi kreyl la.
L Michel-Ange Hyppolite ( Kaptenn
Koukourouj) deside detaye istorik pwezi kreyl1 ekri a
an ti seksyon pi piti, li svi ak de (2) apwch. Gen
younn, kote li ensiste sou travay kk powt enptan
pou epk yo te ap viv la. Se Peryd imitasyon an li
rele tou Peryd Espesyal, paske pa te gen okenn regilarite
nan pwodiksyon pwezi kreyl la. Se youn l konsa youn
liv pwezi osnon kk grenn pwezi te part nan journal.
Peryd sa a kmanse nan ane 1749 pou li kanpe nan ane
1950. Nan dezym apwch la, Michel-Ange Hyppolite
(Kaptenn Koukourouj) divize de (2) lt gwo epk ki rete
yo an tranch. Chak tranch etale sou plizy peryd ki
kouvri dis ane chak. Li fe chwa sa a paske sa ba li youn
pi bl asiz pou li travay sou literati kreyl ekri a ki apenn
gen senkant ane depi li ekziste an fs. Anplisdesa, sa
pmt li bay plis ekriven plas yo merite nan literati kreyl1
la epi sa ba li mwayen pou li chche pi byen powt ki,
dapr limenm, part ak plis nouvote nan pwezi kreyl
la, paske li pa pe janm kab rive pale sou tout liv pwezi ki
sti yo menmsi lita gen tout. Rele Libreri Mapou nan
305-757-9922 si nou ta renmen kmande Listwa sou
Pwezi Kreyl Ayiti.


i


77






Page 20


HAITI-JUSTICE


Mercredi 30Aot 2000
Hati en Marche Vol. XIV 1b


Le procs du massacre du Carrefour-Feuilles
WU gain modest r R "
(Carrefour-Feuilles... U T Laurent, Renaud Romlus, Emrnst
suite de la premire page) g ain od st '*.:. <,.---e t, Chry, Jean Morisseau Edwarzin
marquer en quelque sorte la fin de mettant ainsi fin abruptement la premiere PNH, l'ordre fut pass plusieurs et Francisco Ren.
l'impunit dans la socit hatienne. sance du procs. commissaires de la zone mtropolitaine de Le Ministre public est reprsent
Un autre procs tout aussi Le lendemain les avocats de la se rendre sur les lieux, mais jamais pour par le Commissaire du gouvernement Me
retentissant est prvu pour le 12 septembre defense, sous la baguette de Me Danton excuter qui que ce soit, a prcis le Wilfrid Prsent, l'un de ceux mieux tenir
prochain: celui du massacre de Raboteau, Lger, reurent les excuses de la juge pour Directeur gnral de la Police Nationale. son rle jusqu' present.
survenu sous le regime militaire Cdras- l'impair de la veille.m
Michel Franois. Des "attachs" aux ordres Selon l'ordonnance de
du rgime militaire, envahissaient ce renvoi et l'acte d'accusation, il y .
bidonville des Gonaives, tuant de a 13 policies impliqus dans le
nombreuses personnel suspects de loyaut dit massacre de Carrefour-
envers le president (lors en exil) Jean- Feuilles, don't 7 sont en fuite. Ces: "
BertrandAristide. derniers ont 10 jours pour se
Le primtre du Palais de Justice presenter au tribunal, sinon ils
est contrl par des units de la police qui seront, dit le doyen, jugs par 4
rclament patte blanche pour avoir accs contumace, leurs biens squestrs '
la salle d'audience pleine craquer. Les et ils pourraient mme perdre
accuss, menotts aux mains et aux pieds, leurs droits civil et politiques.
font leur entre sous haute protection Mercredi, le premier
policire, mais non sans quelques hues. tmoin comparaitre a t le
Une chaleur caniculaire, un manque Directeur gnral de la Police e
d'organisation et un service d'ordre pas trs Nationale d'Hati (PNH), M.
bien coordonn. Pierre Dniz. Il a fait un rcit des
Dehors quelques mtres, des vnements de cette fameuse
manifestants venus appuyer les parents des j urnJe du 28 mai 1999, en
11 victims, rclament bruyamment justice commenant par le
et la fin de impunity bunal, Me Lise rassemblement avort du Champ- Procs des accuss dans le massacre de Carrefour-Feuilles, le policies Ernst Dumont suivi de
Le doyen du tribunal, Me Lise de-mars l'appel de l'opposition l'ex-chef de la Police de Port-au-Prince, Coles Rameau photo YonelLouis/Hati en Marche
Pierre Pierre, ouvrait le lundi 21 aoi t la incarne en l'occurence par des dirigeants Le lendemain, deux autres Le juge Lise Pierre Pierre fait de
stance mais celle-ci ne devait durer que de la Chambre de commerce et d'industrie tmoignages important ont t entendus: son mieux pour avoir le contrle de ce
quelques heures, cause d'une erreur d'Hati. Plus tard en dbut de soire, selon celui de Aramick Louis, commissaire procs sensation. Des policies en
commise par l'Honorable magistrat en sige le rcit de M. Deniz, on aurait signal divisionnaire, et de Renan Etienne, jugement, c'est un fait nouveau dans
qui n'a pas accord la parole au Conseil de Carrefour-Feuilles des bandits lourdement commissaire de Port-au-Prince, qui ont l'histoire de la jeune dmocratie hatienne.
la defense. Celle-ci profit de cette arms. expliqu ce qu'ils ont dit aux enquteurs. Pour certain observateurs, quelle que soit
possibility de dilatoire et abandonna la salle, Du,, h,,aut commandemen le ~ -.t de la .. A4:,1 .. .. .... --- -.


Le *a-lll- *

"Copyrighted Material

Syndicated Content -
Available from Commercial News Providers"




-- - - -


autres policies ont ceilue a la
barre des tmoins (Etienne St Gourdin des
Swat Team et Gary Rivire du commis-
sariat de Port-au-Prince), sans rvler de
faits nouveaux.
Les accuss semblent toujours
recevoir favorablement la deposition de
leurs collgues ou subalternes. Quant aux
tmoigages des civils appels la barre,
ils ont t rejets en bloc ou en parties par
les accuss et leur Conseil de defense.
Les 6 accuss ont pour noms :
Coles Rameau, qui tait commissaire de
police de Port-au-Prince au moment du
drame, Ernst Dumont, Yvens Franois,
Laura Frito, Pierre Knel Lajeunesse et
Maxne St Louis.
Ils sont dfendus par les avocats
Danton Lger, Carlos Hercule, Patrick


-. il


NOW AVAILABLE DIESEL ENGINES
DT/'T*" TTU 'T/Vn'mr A MTT'C A M T'T TIC'T IA M


ICriK-Ur TOYIU1TA ISOSlbAlN IZUSU V-tAN

es For 50 % OFF ALL GASOLINE MOTORS 50 % OFF
eor ( Only American Made) Best Prices For Ca
ers CALL US NOW DIESEL PU
TRUCK, VAN, worldwide delivery available ALTERNATOR AN!
INSTALLATION AVAILABLE
DOORS HOODS FENDERS DISTRIBUTORS ALL MAKES STARTERS*
ALTERNATOR TRUCK PICK UP AUTOMOBILES
We sell only super clean low mileage engines & transmissions
Imruported directly from Japanf


Tel : (305) 681-4666 Fax : (305) 681- 7886

3303 N.W. 135 St. Opa-Locka,


Fl 33054


i issue ue ce prices, c est un point marque
contre le rgne de l'impunit dans ce pays.
Le procs est entr dans sa
deuxime sermaine. Le .tribunal pursuit
l'audition des tmoins charge, avant
l'interrogatoire des accuss, puis pour
passer aux dlibrations des jurs.
Selon le ministry de la Justice Me
Leblanc, il ne faut pas que le procs en
course empite sur celui de Raboteau
programm pour le 12 septembre aux
Gonaves. S'il faut travailler tard et en fin
de semaine, a-t-il soulign, on le fera.
Le public risque de se fatiguer vite
aussi de ce procs don't le niveau des audi-
ences n'est pas de quality inspire les
futurs avocats hatiens.



























sez Haten Marche
Lisez Ha-ti en M rche


TF -~:-~- y. ~ -
H .- /k ...,
~ ~
..~- -,


Special Pric
Wholesal
And Expor


r and Truck
MPS,
D STARTERS


i,.:*** Driv gi Center
la G7nrale 20 ans au service de la Conduite Automobile et de la Prvention Routire Hatienne
des auto-colesa Avenue Martin Luther King No. 90 Port-au-Prince, Hati Tl: 245-2072 ou 245-0916


J- ,. dUL UUII.tl ,II.IIiilUCIIIC.IIJt./.L. U.C 14Jt,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs