Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00025
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: July 12, 2000
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00025
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text















Hati en Marche dition 12 au 18 Juillet 2000 Vol. XIV No.23


Un second tour sans histoire mais

sans observation international

Les Etats-Unis garden tout leur flegme


PORT-AU-PRINCE, 9 Juillet -
Le second tour des lgislatives hatienne
a eu lieu dimanche dans une atmosphi
tout fait ordinaire, particulirement h
capital o il n'y avait aucun scrutil
Fanmi Lavalas, le parti de l'ex-
prsident Jean-Bertrand Aristide, ayant
tout moissonn ds le premier tour.
Il fallait rouler aussi loin qu'
Cornillon, au pied du Morne--cabrits,
au nord-est de Port-au-Prince, pour
dcouvrir un bureau de vote.
"Tout est en place, et tout
march comme sur des roulettes. Tous
les bureaux sont ouverts" a dclar
Reuters Frantz Faustin, un porte-parole
du Conseil lectoral provisoire (CEP).
"Je n'ai pas encore une esti-
mation du nombre de personnel avoir
vot" a dit encore Faustin.
Aucune trace de tension ce
dimanche, pourtant on ne le croirait
pas tant les nouvelles paraissent
alarmantes. En effet, les Nations Unies,
les Etats-Unis, le Canada et la France
ont condamn les rsultats du premier
tour qui s'est tenu le 21 mai dernier, et
vendredi l'Organisation des Etats
amricains (OEA) a annonc
officiellement le retrait de ses


observateurs en Haiti, concrtisant son refus
de monitorer le second tour aprs avoir
dnonc les rsultats du premier tour comme
ayant t trafiqus l'avantage du parti au
pouvoir, Fanmi Lavalas, le parti d'Aristide,


alors que celui-ci est galement donn
comme probable vainqueur aux prsiden-
tielles qui se tiendront en dcembre
prochain.
Dans un communique remis


j
I


fi


I ~ ~
'r
.~ 'E-.


'. ,


q~raI~'orar,2rrffltE 1) ri- -
VAL lu


- ~ 0

k" ~


ri.
|k .... ^ .il^ ^ ..,


Dr. Grard Blot lunettess), jusqu'ici un ardent supporter d'Aristide,
announce que son parti ne participera pas non plus au second tour
photo Yonel Louis/H.en.M


'I


ANALYSE


Telle cole,


telle societe...
PORT-AU-PRINCE, 7 Juillet Le premier jour des
preuves du baccalaurat a t marque par un vnement
inhabituel de mmoire de bachelier. Des dizaines de potaches ont
gagn les rues levant des barricades de pneus enflamms puis se
sont retourns contre les siges des examens pour en chasser leurs
camarades dj au travail.
Que se passe-t-il? Des l6es qui n'ont pas t admis
participer aux examens, leurs noms ne se trouvant pas dans les
registres de l'Education national, et qui de colre se sont mis
tout chambouler. Explication: le dossier de l'tudiant doit prouver
(voir Ecole / 8)


Marche contre U
l'ingrence trangre sc
pI
Quelque 500 supporters de Fanmi
si
Lavalas ont organism vendredi une manifestation s
pacifique dans les rues de la capital hatienne
pour protester contre l'ingrence trangre dans fa
le processus lectoral du pays. La manifestation le
est parties devant l'Ambassade du Canada, sise a
Delmas, district du nord-est de Port-au-Prince, d
pour faire ensuite des stops devant les ambassades
des Etats-Unis et de France et de l aboutir aux sP
missions des Nations Unies et de l'Organisation p
des Etats-Amricains (OEA). Devant chacune des a
representations diplomatiques, les manifestants
qui s'avanaient dans un ordre parfait, ont lanc c0
le mme message, demandant la communaut 1t
international de cesser d'interfrer dans les
affaires internes d'Hati. Ils ont aussi accus el
l'international de finance des parties d'opposition r
en Hati pour promouvoir le dsordre.


"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"
^ ~ ~ ~~ ~ "" " f ^




~-- \


idredi la press, la Mission
observationn lectorale de l'OEA
nonce que (cette semaine) "le Chef de
Mission Electorale fera part de ses ob-
vations en dtail dans un rapport qui
sera prsent au Secrtaire Gnral
et au Conseil permanent de l'OEA."
La Mission a essay pendant
des semaines de persuader les
autorits hatiennes de reprendre le
calcul des votes.
Annonant vendredi son
retrait du processus lectoral, l'OEA
a ritr que les rsultats publis par
le Conseil lectoral provisoire (CEP)
sont "incorrects", "ni exacts, ni
honntes", et qu'elle suspend "avec
regret" sa mission d'observation
"parce que le principle de l'galit du
vote: une personnel, une voix" n'a pas
t respect.
De l penser que l'OEA
remet dsormais en question la
validit de tout le processus lectoral,
il n'y a bien sr qu'un pas.

Les Etats-Unis sem-
blent ne s'intresser qu'aux
snatoriales...
Toujours vendredi, les Etats-
nis ont critiqu le gouvernement pour
on refus de reconsidrer les rsultats du
remier tour, mais en mettant
pcialement l'accent sur les
natoriales.
"Le deuxime tour (...) est en
ait inadquat et incomplete" parce que
e processus de dpouillement des voix
accord un advantage injuste au parti
'Aristide en donnant "une victoire
rmature beaucoup de candidates au
nat ds le premier tour", a indiqu le
orte-parole du dpartement d'Etat
mricain Richard Boucher ... mais qui
oursuit sur un ton sans branle-bas de
combat: "Il n'est pas trop tard pour que
es autorits hatiennes rende le
rocessus (lectoral) conforme aux lois
t normes internationales", estimant en
ame temps qu'un second tour pourrait
(voir 2e tour / 4)


HAITI EN MARCH
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire / Bois Verna
Tl / Fax 245-1910
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Florida 33150
Tl: (305) 754-0705 ou 754-7543
New York (914) 358-7559
Boston (508) 941-6897
Montral (514) 337-1286
FAX (305) 513-5688 ou 756-0979
E-mail: enmarche@haitiworld.com
URL: www.haitienmarche .com
Library of Congress # ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 5 gourdes


1 -. -. %


L-I"r Il --


mil ir IR













Premire Internationale
Jeudi 13 mai 2000 6h pm
Salle 1 Cin Imprial, Delmas.


Le hros tragique est celui que chacun peut trahir impunment.
(Jean Paul Sartre)


Le destin de Patrice Lumumba
rsonne aujourd'hui encore comme une
prophtie.
En Afrique comme en Europe, les


enjeux de la dcolonisation montrent jour
aprs jour leur actualit. Seules les
mthodes ont volu. Qu'est-ce que
l'indpendance dans un monde o
s'affrontent blocs conomiques ou blocs
militaires, que signifient la dmocratie,
l'unit, la nation, le droit, quand les conflicts
entire peuples et ethnies se sont substitus
aux dbats de la cit pour mieux masquer
les conflicts d'intrts.
Pourquoi Lumumba a-t-il
dclench cette brutalit, cet acharnement

Pourquoi, d'entre tous les dirigeants qui
ont marqu leur temps, a-t-il t gomm
de l'histoire ...
La figure tragique de Lumumba
hante les puissants d'aujourd'hui comme
ceux d'hier. Lumumba drange, il
questionne notre poque sur ses tares
passes et prsentes.
Pendant 18 mois, j'ai t ministry
de la culture de mon pays, Hati. C'tait
un choix, mais aussi une urgence: cause
de mes films, de mon engagement et
cause d'un pays qui dtruit, gnration
aprs gnration, ses richesses humaines.
J'ai ainsi vcu 18 mois d'une lutte
politique dure, impitoyable dans un pays
qui hsite encore entire populisme
hgmonique et dmocratie, au fil d'une
histoire o le mot "dmocratie" n'a jamais
pu tre autre chose qu'une ide sans tradi-
tion.


C'est avec cette experience aussi
riche que conflictuelle que je suis revenue
au project "Lumumba". Histoire de faire le
point, la lumire de mon parcours, sur


un destin politique fauss et compromise ds
l'origine. Histoire de revenir un terrain
don't je cerne mieux les contours. Histoire
de remettre les pendules l'heure, 40 ans
aprs, sur un meurtre-sacrifice. Histoire de
dpasser mes douleurs, mes regrets, ma
colre. Histoire.
Lumumba ne parle pas d'un
vnement local et dpass. Il raconte une
tragdie qui n'a cess de rsonner dans tous
les drames rcents de l'Afrique et de
l'Europe, du Rwanda la Yougoslavie. Ni
hagiographie, ni chronique, le film se veut
l'approche moderne d'un hros historique,
o s'entremlent le romanesque et le
politique, l'intime et le public, l'histoire
individuelle et l'histoire de tous.

Raoul Peck

Lumumba
rsum
Janvier 1961 La nuit d'une
savane africaine est trouble par une scne
trange et macabre: deux hommes blancs,
ivres d'angoisse et d'alcool, s'apprtent
faire disparatre trois corps, envelopps de
sacs tachs de sang ...
Il ne doit rien rester des corps de
Joseph Okito, Maurice Mpolo et Patrice
Emery Lumumba ...
Dans la nuit s'lve la voix d'un
homme don't on a voulu nier tout ensemble
(voir Lumumba / 15)


Page 2 EN PLUS ...



LUMUMBA


Un film de Raoul Peck
Eriq Ebuaney / Alex Descas
prsent au Festival de Cannes 2000
dans la Quinzaine des Ralisateurs
le samedi 14 mai


Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23
La Mission d'observation de l'OEA ne supervise pas
le second tour du scrutiny ...
A la base de cette decision, le diffrend entire l'OEA et les autorits
hatiennes sur le mode de calcul utilis par le CEP pour attribuer des
pourcentages aux candidates au snat.
Rappelons que le Conseil national d'observation lectorale (CNO) a maintenu
galement sa decision de ne pas participer l'observation du
scrutiny du 9 juillet. Mme si plusieurs organizations membres du CNO, don't
l'UNIRED et KOZEPEP, ont dcid de se dsolidariser du CNO.

Hati voque lors des entretiens d'Hipolito Mejia avec ses
interlocuteurs amricains et europens ... (infohaiti.com)
Haiti a t l'un des principaux ples d'intrt lors des discussions engages avec le
president lu de la Rpublique dominicaine, Hipolito Mejia, au course d'une tourne
l'tranger qui l'a conduit successivement aux Etats-Unis et dans plusieurs capitals
europennes. Des membres de l'entourage du prsident-lu dominicain ont rvl que
de hautes personnalits, des dirigeants de la social-dmocratie et des parlementaires
rencontrs dans toutes les capitals visites ont exprim leurs inquitudes face la
situation hatienne.
Les rcentes lections parlementaires et locales hatiennes et l'instabilit politique
devenue quasiment chronique, sont parmi les thmes soulevs au course des divers
entretiens.
"A chaque occasion, M. Hipolito Mejia a rpondu que les Dominicains souhaitent voir
Hati arriver consolider ses institutions pour permettre aux deux rpubliques
d'excuter des projects communs de dveloppement et accder d'autres programmes
en bnficiant de l'assistance des organismes de financement" a rvl sous le couvert
de l'anonymat un membre de l'quipe qui acompagnait M. Mejia.
L'tape de Washington parait avoir t la plus significative en ce qui concern Hati. De
hauts fonctionnaires amricains auraient attir l'attention du president lu dominicain
sur le danger que reprsente Hati pour la region. Ces mmes responsables auraient
persuade le president lu dominicain de considrer Haiti comme un point important de
transit de la drogue et un paradise pour les trafiquants colombiens.
* Les interlocuteurs amricains et europens du president lu dominicain auraient suggr
celui-ci de pratiquer une politique tenant compete des droits des Hatiens vivant
illgalement dans ce pays. Le mitraillage par des militaires dominicains Guayabin,
Monte Cristi, le 18 juin dernier d'un camion transportant plusieurs hatiens illgaux, a
t voqu par des parlementaires socialists europens pour exprimer leur souhait que
soit mise en pratique une politique de bon voisinage entire les deux pays se partageant
l'le caraibenne.
Aprs avoir rencontr plusieurs officials ifaliens, Hipolito Mejia a t reu le lundi 3
juillet en audience prive par le Pape Jean Paul II. L'entretien aurait dur 15 minutes et
rien n'aurait filtr sur sa teneur.

Une commission d'officiels hatiens en Rpublique
Dominicaine dans le cadre de la mort par balles de 6 Hatiens dans le
territoire Franais (infohaiti.com)
Une commission de six personnalits hatiennes sjourne depuis mardi dernier en
Rpublique dominicaine dans le cadre des graves incidents du 18 juin dernier qui ont
conduit la mort de 6 compatriotes, victims d'un mitraillage par une patrouille de
l'arme dominicaine. Cette commission don't le sjour en Rpublique voisine durera
jusqu'au mardi 11 juillet, devra rencontrer des reprsentants de l'institution militaire,
des parlementaires, des reprsentants de la chancellerie ainsi que des membres de la
commission d'enqute mise en place par le gouvernement du president Leonel
Fernandez.
La commission dpche par le Ministre des Affaires trangres hatien comprend
MM Jean Ricot Dormus, directeur des Affaires politiques au ministre des Affaires
trangres, Max Morpeau, responsible des dossiers juridiques au mme ministre,
Thvenot Jeudy, membre du cabinet du ministry de la Justice, Mme Jeanne Bernard
Pierre, directrice gnrale de l'Immigration, le commissaire Frantz Thermilus,
responsible d'Investigation de la PNH et Claude Lesly Pierre, agent investigateur de la
PNH.
La commission s'est rendue Guayuabin, sur les lieux du drame, et a rencontr des
membres du personnel medical de l'hpital de Monte Cristi o avaient t transports
les blesss aprs le drame. Une rencontre devait se drouler le vendredi 7 juillet avec
des rescaps de ce drame sanglant.

Rafle d'Hatiens vivant illgalement en territoire
dominicain. (infohaiti.com)
Alors mme que la commission hatienne d'enqute sjournait en Rpublique
dominicaine des agents dominicains de la migration accompagns de plusieurs
escouades de militaires ont entrepris une vaste operation la recherche d'Hatiens
vivant illgalement dans la region de Puerto Plata, dans le Nord du pays. Cette rafle a
permis de s'emparer de plus d'une centaine de ressortissants hatiens qui ont t
emprisonns dans les diffrentes casernes militaires tablies dans la region frontalire
nord. Des dispositions ont t prises pour ne pas garder trop longtemps ces illgaux
hatiens dans les gles. Des camions de l'arme et d'autres vhicules affrts par la
Migration dominicaine ont t vue remplis d'Hatiens en direction de Dajabon, ville
situe en face de Ouanaminthe.

Nouvel accord entire Hati et l Rpublique dominicaine.
(infohaiti.com)
Le president de l'Association dominicaine des Zones branches, Fernando Capellan et le
president de l'Association des Industries d'Hati (ADIH) Richard Coles, ont sign jeudi
dernier un accord de partenariat stratgique devant permettre la creation d'une quantit
plus important d'emplois en Hati.
"Il faut commencer par ne plus voir Hati comme seulement un problme mais plutt
comme une source d'opportunits" a expliqu Capellan aprs avoir paraph le docu-
ment.
Une dlgation compose de 15 membres de l'ADIH s'tait rendue en Rpublique
dominicaine en dbut de semaine dernire afin de finaliser les terms de cet accord
considr comme "un pas positif vers le progrs conomique d'Hati et mme de
rduire l'exode massif des Hatiens vers la Rpublique dominicaine" a soulign Mr
Richard Coles, le chef de cette dlgation.
Ce document a pour l'instant une valeur de contract entire les deux secteurs privs des
deux cts de l'le. Il s'agirait de l'aboutissement de certain efforts de rapprochement
orchestras par les travaux de la Commission bilatrale hatiano-dominicaine mise en
place par les deux gouvernements depuis 1996. Cette initiative vise l'augmentation de la
capacity d'exportation de l'le d'Hati vers le march amricain dans le cadre du
programme 'Caribbean Bassin Trade Partnership Act' devant prendre effet partir du
premier octobre 2000. Il est prvu dans le cadre de cet accord que la Rpublique
dominicaine bnficiera des mmes conditions d'exportations que le Mexique avec la
NAFTA.

Nomination d'ambassadeurs (infohaiti.com)
La liste des personnalits devant reprsenter les intrts de la Rpublique dominicaine
l'extrieur a t rendue publique par l'quipe de transition du president lu dominicain
Hipolito Mejia.
La function d'ambassadeur dominicain en Hati sera occupe par Chico Despradel, un
(voir En Bref... / 18)







SANTO DOMINGO


PORT-AU-PRINCE, 8 Juillet-Alors que le gouvernement
hatien a ordonn la fermeture de la frontire partir de samedi,
midi, cause du deuxime tour des lgislatives hatiennes ce dimanche
9 juillet (pour la rouvrir le lundi 10, 6h am), on rapporte que
Santo Domingo, la capital de la rpublique voisine, des centaines
d'immigrants hatiens ont t arrts par la police et l'immigration
dominicaines qui les ont immdiatement transports la frontire pour
tre expulss, selon ce qu'ont rapport samedi des mdias dominicains.
Les arrestations ont commenc Santiago, la deuxime plus
grande ville du pays, situe 155 km au nord de la capital, et se sont
ensuite tendues aux villes de La Vega, Navarette, Villa Gonzalez,
Tamborill, San Victor et Moca, entire autres.
Selon la press, les agents d'immigration accompagns de
la police, ont arrt des Hatiens travaillant dans des plantations ainsi
que dans la construction de btiments publics et de routes.
Encore une fois, on rapporte que des Dominicains peau
brune ont t stopps sur leur chemin pour montrer leurs pices
d'identit afin de prouver qu'ils ne sont pas des Hatiens.
Les measures du gouvernement dominicain surviennent just
au moment o une commission gouvernementale hatienne se trouve
en Rpublique dominicaine pour investiguer sur les circonstances dans


lesquelles six Hatiens ont t tus par des
soldats dominicains voil deux semaines.
Cette nouvelle vague de dportations
d'immigrants hatiens se produit aussi alors que
des associations de la socit civil hatienne
menacent de bloquer la frontire pour protester
contre l'"assassinat" de leurs compatriotes.
Selon un compte-rendu donn au jour-
nal dominicain "La Nacion" par un survivant
de la tuerie, les soldats dominicains auraient
tu les Hatiens de sang froid. Alors que le
camion qui les transportait, poursuivi par les
soldats dominicains, a rat une courbe et a
chavir, les passagers hatiens se sont retrouvs
sur le sol. Alors sont arrivs les soldats tirant
dans toutes les directions. Ils ont continue tirer
en direction des passagers qui imploraient piti.
Bilan: 6 Hatiens et 1 Dominicain tus. Les
Hatiens taient, semble-t-il, des immigrants que
des passeurs dominicains essayaient de faire
entrer illgalement dans le territoire voisin.


HAITI-ELECTIONS

Deuxime tour des lgislatives dans

le calme mais faible participation
PORT-AU-PRINCE, 9 Juillet Le deuxime tour des Les rsultats dans les 44
lections lgislatives haitiennes, boycott par l'opposition et contest circonscriptions o s'est droul le scrutiny seront
par la communaut international, a t marqu dimanche par une connus dans les prochains jours, selon le Conseil
faible participation et quelques incidents. lectoral provisoire hatien (CEP). La plus grande


19 JUILLET 1993 19 JUILLET 2000





II K UNIBANK





Les 550 UNIBANQUIERS de nos 22 (bientt 26)
succursales Port-au-Prince et en Province
se joignent leurs 37 Collaborateurs des
8 (bientt 10) Bureaux de la UNITRANSFER
en Floride, New York, au New Jersey et au Canada
ainsi qu' leurs 67 Collaborateurs des
6 autres Socits du Groupe Financier National (GFN)"


pour remercier leurs 115,000 Clients
(et les 3,000 Nouveaux Clients qui
les rejoignent chaque mois)
l'occasion du 7me
Anniversaire de la UNIBANK.-


7 Annes
de Leadership
de Competence
de Serieux


au Service
d'une Communaut.





-routee mb ....
; route ensemble7., b\
.. ,.- . *


Page 3


l


Mercredi 12 Juillet 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No 23


Nouvelles dportations


massive d'Hatiens


Les 6 compatriotes auraient

t tus de sang froid


SELECTIONS SOMMAIRE
Un second tour sans histoire et sans observation
international p.l
Marche contre l'ingrence trangre p.1
Deuxime tour dans le calme mais faible participation p.3
Second tour des lgislatives contestes en Hati p.5
Nouvelles violence politiques en Hati p.6
Second tour: Washington trs critique p.6
Communique de la Mission d'Observation lectorale
de l'OEA en Hati p.6
Position du Parti Louvri Bary p.7
Hati: esprer contre toute esprance p.7
ACTUALITE
Nouvelles dportations massive d'Hatiens p.3
ANALYSE
Telle cole, telle socit p.1
SPORTS
Wimbledon : Venus Williams championne p.1
Les soeurs Williams: Venus impose son droit d'anesse p.9
Copa Latina: une nouvelle dimension New York p.10
ARTS & SPECTACLES
Lumumba de Raoul Peck p. 2
Hommage Monsieur Roger Gaillard p.ll
J'avoue qu'il a vcu, notre Gaillard p.12
INTERNATIONAL
Clinton, Barak, Arafat: Les Palestiniens durcissent le ton
avant le sommet de Camp David p.16
La majority d'Ehud Barak se dsagrge avant le
Sommet p.16
Bill Clinton: un Prsident en qute de redemption p.16
U Cnp. nf lSID OTA TI la ip. n tinp


une tir n sur ic s iur e sur e count neni
le plus touch p.l7
DROITS DE L'HOMME
Pinochet, Hissne Habre p.17

parties des ballotages taient favorables au parti "Famille
Lavalas" de l'ancien president Jean Bertrand Aristide.
Dix autres lections partielles devraient tre
organises rapidement par le CEP, afin d'obtenir des
rsultats dfinitifs et que le Parlement puisse rapidement
entrer en functions, comme l'a demand le president Ren
Prval.
Quelques incidents ont t rapports dimanche par
les radios haitiennes, aux Gonaves (153 km au nord-ouest
de la capital) o des barricades enflammes ont t riges,
Dauphine (dpartement de l'Artibonite, nord-ouest) o
des matriels lectoraux ont t incendis et Roche Plate
(nord), o une vingtaine d'hommes arms ont saccag des
bureaux de vote.
Les forces de l'ordre ont procd plusieurs
arrestations de fauteurs de trouble dans le
dpartement de l'Artibonite, selon un
responsible policies des Gonaves.
La participation lectorale, pour
laquelle il a t impossible d'obtenir une esti-
mation officielle du CEP, a t, selon tous les
tmoignages locaux recueillis par tlphone par
l'AFP bien moindre que celle environ 60% -
constate lors du premier tour le 21 mai, tant par
le CEP que par la mission lectorale de
l'Organisation des Etats Amricains (OEA). -
Peu aprs la fermeture des bureaux de
vote, un des responsables de l'Espace de
concertation (opposition socialo-centriste), Vic-
tor Benoit, a estim que "la population avait suivi
le mot d'ordre de boycott de l'opposition, comme
le montrait le trs faible taux de participation".
Le scrutiny s'est droul en l'absence
d'observateurs nationaux et internationaux.
L'OEA avait refus de suivre le deuxime tour,
aprs avoir dnonc la mthode de comptage des
voix des snatoriales du 21 mai, remportes de
manire crasante par la "Famille Lavalas", selon
le CEP.
Le calcul n'a t bas que sur les quatre
premiers candidates de chaque circonscription
sans prise en compete de l'ensemble des votes
valides. Il avait donn comme rsultat l'lection
de 18 snateurs de la formation "Famille
Lavalas" sur 19 siges pourvoir, le dernier tant
remport par un candidate indpendant.
Le CEP et le president Prval avaient
dcid de passer outre aux critiques
internationales malgr des menaces de sanctions
conomiques qui pourraient concerned 500 mil-
lions de dollars (400 millions de la Banque
mondiale et de la Banque interamricaine de
dveloppement et 100 millions de l'Union
europenne).
Les Etats-Unis, par la voix de Peter
Romero, sous-secrtaire d'Etat pour les affaires
latino-amricaines et des Carabes, avaient mis
en garde de leur ct contre le "risque grave" de
voir considrer l'lection prsidentielle de
novembre pour laquelle M. Aristide fait figure
de favori comme "n'tant pas libre et honnte".
(AFP)
(voir Haiti-Elections / 5)






Page4


HAITI-ELECTIONS


Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23


Un second tour sans histoire mais

sans observation international


Les Etats-Unis garden tout leur flegme
(2e tour ... suite de la premire page)
tre organism plus tard pour les snatoriales, en soulignant Caricom serait incapable de dtourner les sanctions si sa second tour et elle ne manquera pas de considrer la faible
que "ce sont les snatoriales notre principal sujet de proposition tait elle aussi rejete. participation au scrutiny de dimanche come une rponse
preoccupation." La Caricom s'tait distingue en pregnant position positive.
prToccupation.is, seo Ri d i Six parties appartenant une
Toutefois, selon Richard i 'coalition nomme "Convergence
Boucher, les mthodes (de calcul) Dmocratique" ont recommand aux
utilises "remettent certainement en a lecteurs de s'abstenir de voter afin de
question la crdibilit du processus montrer "leur dsapprobation aux
electoral tout enterr" imposteurs de Lavalas."
La veille, une autre voix au Dans une declaration, Conver-
U.S. State Department, Peter Romero, J gence appelle le processus "pseudo
a annonc qu'une assistance financire electionss", une "mascarade lectorale"
Hati de l'ordre de $ 500 millions EAl organise par un Conseil electoral
restera probablement bloque cause de provisoire soumis l'ancien president
l'absence d'un Parlement lgitimement Jean-Bertrand Aristide, le leader du
constitu. parti Fanmi Lavalas.


Jeudi c'tait au tour du Conseil
de scurit des Nations Unies d'appeler .
les dirigeants hatiens corriger les
"irrgularits" reproches au scrutiny du .
21 mai dernier, indiquant que des ..
lections libres et honntes sont .
"cruciales la dmocratie."
Les 15 membres du Conseil
ont exprim "leurs proccupations par
rapport la violence durant la priode
lectorale et les irrgularits rapportes m m
dans le processus lectoral ainsi que les La manifestatio
changements survenus au sein de l'institution lectorale."
Le president du CEP, Me Lon Manus, a fui aux
Etats-Unis, disant craindre pour sa vie, parce qu'il a refus,
dit-il, de signer les rsultats controverss. Deux autres
membres ont dmissionn galement en guise de protesta-
tion.
En dernier lieu, la Caricom (communaut
caraibenne don't Hati est membre) a aussi demand aux
autorits hatiennes de revoir le dcompte des voix (une
dlgation conduite par l'ex-premier ministry de Sainte
Lucie, John Compton, a remis la semaine dernire une lettre
en ce sens l'ex-prsident Aristide), soulignant que la


Am~'




~'c


i
x


i.
.~ ,.


Ml ".,M I ..M M _a
n de vendredi pro-Fanmi Lavalas et pour dnoncer 1'"ing
photo Yonel Louis/Haiti en Marche
contre l'intention prte certaines puissances de rclamer
la suspension d'Hati de l'OEA.
Washington a ni avoir jamais eu pareille inten-
tion.

Au nom de la souverainet national

Mais les autorits hatiennes, se rclamant de la
souverainet national, n'ont pas bronch de leur
determination tenir le second tour ce dimanche 9 juillet.
L'opposition hatienne avait appel au boycott du


La declaration ajoute que les
: Hatiens ne sont pas prts accepter "la
dictature des criminals et des trafiquants
de drogue" ...
Il n'empche que les noms des
candidates de l'opposition sont rests sur
les bulletins du second tour, ce dernier
se jouant entire les deux candidates les
mieux placs aprs le vote du 21 mai.
Ce qui fait noter Associated
SPress, "les parties d'opposition peuvent
avoir envoy un message
contradictoire: leurs candidates participent au scrutiny, alors
que leurs leaders nationaux ont appel au boycott."
Selon Luciano Pharaon, directeur des operations
lectorales, seulement six candidates sur 90 se sont retirs
effectivement du second tour et cela verbalement, non par
une lettre officielle.
Alors que violent les accusations de toutes sortes
contre le parti Fanmi Lavalas (tactiques d'intimidation,
dtournement des urnes, outre que 15 personnel, pour la
plupart des membres de l'opposition, ont t tues pendant
(voir 2e tour / 5)


Monocotura
18xl8 & 16x16
Spanish and Italian Tiles
Many To Choose from


.87 s/f


Largest Showroom, Monocora

Spanish Tiles
Different Styles &
Colors

Warehouse I Inventorv 75 s/f


*amroomhuulesbmarmioiaccossoruos


WE EXPORT TO HAITI


Best Prices- Come, and Visit Us.



3306 N.W. 79th Avenue,Miami Florida
Tel: (305) 592-2558
Fax: (305) 477-2673


FREE
THIN SET GREY (Maximum of 8 bags)
with minimum purchase of 200 sq.ft.
Bring this coupon
Expiration Date: 30 Days ( July 11- August 11, 2000)


- -


- _m iA m -m -I rm


m







Mercredi 12 Juillet 2000
Tw--.*." -- ln...L. ,l1 VTT7 ATN 9


fldiU IIi en maIie vui. 2u v io


Page 5


HAITI-ELECTIONS


* -oso atmm


Srdu MKIMoebis C -tumme
40P. ea-mabab4b- C = -7 'a-
- -b pe mom -mm 4et m m


- e e -Mo --m -mm 4%M


Copyrighted Material



'" -Syndicated ContentU


Available from Commercial News Pro
"m- e M
M. M-


)viders"
"~a &M


lbe -nob
4m -amw 4 IMM-
m -mm
e eom
M o eM-
ammmq *
~ ~ ~ ~ m m .
dm> .aom P -op
e omb m m m
91 em m-au4amom da- e


- e -
* e
- ~- ~-

e-


* e ~ e


*m-.cmu p,." -p a


e ~-e


Second tour calme mais sans

observation international
(2e tour ... suite de la page 4)
la longue champagne lectorale), le premier tour le 21 mai Aristide comme leur dernier espoir pour la bonne raison
dernier a dmontr un solide support en faveur du parti de qu'il n'y a aucune alternative.
l'ex-prsident Aristide. "Lavalas a t envoy par Dieu pour sauver Haiti"
Cependant au moment de la publication des dit Joseph Franois, 30 ans, un tudiant rencontr dimanche
c--'7 Cornillon.
'""Les lections
peuvent ne pas tre tout fait
honntes" consent Kiefer
Nazaire, 75 ans, resident de
Saint Marc. Mais la
"rflexion, il votera Lavalas
'parce qu'il ne voit aucune al-
,. 'I. ternative viable.
... Les rsultats
communiques par les
." autorits lectorales


... .accordent Fanmi
. Lavalas 16 siges
d e snateur sur 19
enjeu (un candidate
"" /? indpendant a
gagn un sige;
quant aux deux
autres, ils n'ont pas
encore t attribus
Trois nouveaux membres pour remplacer les dmissionnaires du CEP: Dr. Richard officiellement mais
Chry, Dr. Jean C. Alexandre et Ing. Yves Bertrand photo Hati en Marche avec advantage


rsultats, la Mission d'Observation lectorale de l'OEA a
questionn la mthodologie utilise pour calculer les
pourcentages de vote. Selon la Mission, la mthode utilise
favorite les candidates Lavalas et n'est pas conforme la
Constitution ni la loi lectorale hatiennes.
La semaine dernire, mme des parties reconnus
jusqu'ici comme de solides allis de Fanmi Lavalas don'tt
Escanp-Corega, et la Plate-forme pour le Renforcement de
la Dmocratie du Dr. Grard Blot) ont condamn galement
les rsultats du premier tour, ainsi que le refus des autorits
de considrer les protestations mises ce sujet.
Mais, note Reuters, beaucoup d'lecteurs voient


toujours pour le parti de l'ex-prsident). Le snat
hatien comprend 27 siges.
Au niveau de la chambre des dputs de
83 membres, Fanmi Lavalas a remport 26 siges
ds le premier tour.
Les derniers rsultats communiqus
vendredi donnent aussi au parti d'Aristide 89
municipalits sur un total de 115, et 321 sur les
485 conseils communaux que comprend le pays.

Haiti en Marche, 9 Juillet 2000


m da-m -don




qq - .-a>
-Mab m 4e.- -


- e


- a>


- e n
- e - ~e .


- e e

~ -
- - -- e ~-.e -


- -


- -


Avec Mlodie FM,

la vie n'est plus la mme




103.3 FM-




74 BIS RUE CAPOIS
Port-au-Prince, Haiti
TlIl: 221-8567
221-8568
Fi--X: 221-0204


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Renouvellement
Nouvel Abonn


ETATS-UNIS
CANADA
EUROPE
AMERIQUE LATINE


6 MOIS
US $ 40.00
US $ 42.00
US $ 70.00
US $ 70.00


UNAN
US $ 78.00
US $ 80.00
US $135.00
US $135.00


eni


M a-OM


Nom


Adresse


L ___________________________________


0
o


le .
INFS Md


-4b








Pae6 eced 20ulet20
_jATAIENTONL at'nMrceVl I o2


-M 4 oup 0 -mw -mqo
~tub
Ma -mP
e O - Mo


* ~ Imm P
-m-W 4b- -w mno om--m a


- .- o -m mm-t


.. C. opyrighted. Material --.



-1Synd icated Content----'- -


Available from Commercial News Providers"


oub. av--
4 4- l-
e mmm um P 4 0b -m __41
* mm- e m e


db m mo

* lp --e mm- -
- e e-Umm -M C -
.Mom- a-- -
e Q e

e ID e..


HM :W


-.Moa
-a u -C. -um


Q..m m- S Omoomen
q-ouaup UMMP- m e -d %%w
abol-%e qb m4-

- ep





e- O o- -qm


ab -m a ou M -.0 -4m 4


-cm e e b -


MIUM dum 6m dh dt l n


kt.' jk-


M*- -.Mm -dam.


- e


O B e.
O - C - O o e
* e e- e. e ~
- -e o C - e-O
- e C -
* - - - r -
O O -
O C C -
* e O O *
~ e. ____ -
W S o- -


C -~ ~- e
0e ~ - -
* e O e o e-
* e - e. e.. -e w - e

e. o - -
* ~- e e. - e e.
e. -e e
- - -
- - - e
- - = -
e *
- e - o -
e ~ O - e. e
* .. - ~.- e


- e
ce e
-~ w- e ~
- e. e.-e -e-O -
- *0 - e. - o--

* e e -
- W S o-
o. e e. -~ e o

e. .- --e
- - -

- - e e -


,.mm __ mmdmmw __ ab- mmm-mm 1>

















COMMUNIQUE DE PRESS

Mission

d'observation

lectorale de

I'OEA en Hati'
Port-au-Prince, le 7 juillet 2000
Comme il a t annonc pralablement, la Mis-
sion d'Observation Electorale de l'OEA a dtermin que,
selon les dispositions de la Constitution hatienne et la loi
lectorale, les rsultats dfinitifs des lections snatoriales
tels que proclams par le Conseil Electoral Provisoire CEP)
sont incorrect, et la Mission ne peut les considrer ni justes,
ni quitables. Par consquent, la Mission d'Observation
announce sa decision de ne pas observer le deuxime tour
des elections qui aura lieu ce dimanche 9 juillet.
La Mission considre qu'il n'existe aucun doute
que la mthode de calcul des pourcentages qui a t utilise
pour les elections snatoriales par le Conseil Electoral
Provisoire ne respect ni la Constitution hatienne ni la loi
lectorale, lesquelles tablissent de faon claire que, pour
tre lu au Snat ds le premier tour, il faut obtenir la
majority absolute du total des votes valides.
Le respect de la Constitution et de la loi lectorale
par l'institution publique responsible de l'organisation et
du contrle des elections est une condition fondamentale
d'un tat de droit et constitute la base mme d'un processes
lectoral valide.
Les pourcentages des rsultats tels que proclams
par le CEP constituent une erreur grave qui aurait pu et d
tre corrige. Comme il est connu de l'opinion publique,
cette erreur avait t pralablement indique au Prsident
du CEP dans une lettre envoye, dans le cadre de son
mandate, par la Mission d'Observation Electorale de l'OEA
et signale par plusieurs parties politiques, diffrents secteurs
de la socit civil et par divers reprsentants de la
communaut international.
En outre, Matre Lon Manus, Prsident du CEP,
a d prcipitamment quitter ses functions et le pays, selon
sa declaration du mercredi 21 juin, de par son refuse
d'avaliser cette faon arbitraire et illgale de calculer les
pourcentages.
La Mission dplore que ces rsultats fausss par
une mthodologie contraire aux standards internationaux
d'quit et de transparence et aux propres lois d'Hati aient
t retenus par les autorits lectorales. La Mission tient
souligner que cette mthode met l'cart un pourcentage
(voir MOE / 7)


-w
e. -e


Pmd d'e r1u i 6d I(' A r

wc d Ir 6. kda n..e


qwftmw






Mercredi 12 Juillet 20m
Haiti en Marche Vol XIV No 23


Page 7


COURRIER-ELECTIONS


POSITION DU PATI LOUVRI BARYE


important de la population hatienne,
portant ainsi atteinte au principle de l'galit
du vote: une personnel, une voix.
La Mission considre que ces
rsultats biaiss, qui ont une incidence
majeure sur le nombre de candidates au
Snat lus au premier tour, et donc sur la
ralisation du deuxime tour des lections
snatoriales, ne peuvent en aucune manire
constituer la base d'un processus lectoral
credible et just.
Depuis le 21 mai, la Mission
d'observation lectorale de l'OEA est
tmoin d'un processus lectoral de plus en
plus entach d'irrgularits telles que
l'altration des rsultats transmis, le


sur le processus lectoral


Port-au-Prince ce 6 juillet 2000
Le pays vit un des moments les
plus difficiles de son histoire. Ace carrefour
crucial, le PLB pense qu'il convient tout
un chacun de mettre de ct ses ambitions
et ses intrts personnel, de faire taire les
passions afin d'arriver un tat d'esprit
qui puisse nous permettre NOUS,
HATIENS, de prendre les decisions
rpondant aux revendications essentielles
du Peuple Hatien.
La population hatienne aspire
ardemment vivre dans une socit just,
quitable et inclusive. Dans sa qute de cette
socit de droit, elle a rejet la violence et
mis sur les lections. C'est pourquoi elle
a particip massivement au scrutiny du 21
mai 2000. Elle a vot pour des lections


traitement arbitraire des contestations et la
ralisation irrgulire d'lections
complmentaires dans certaines rgions.
Comme que de coutume, la
semaine prochaine, le Chef de la Mission
Electorale fera part de ses observations en
dtail dans un rapport qui sera prsent au
Secrtaire Gnral et au Conseil permanent
de I'OEA.
En dpit des efforts de divers
secteurs de la socit hatienne et des pays
membres de la CARICOM, une solution ac-
ceptable la crise lectorale n'a pu tre
trouve. En consequence, la Misson
announce avec regret la suspension de toutes
ses activits d'observation.


:MIAM IDADE,

Requte pour demand de

fonds pour les

organizations

d'environnement

communautaire

Miami-Dade County travers le Miami-Dade Water and Sewer
Department, le Department of Environmental Resources Manage-
ment et le Department of Solid Waste Management attend des
demands de financement d'organisations but non lucratifs existant
dans la communaut qui ont un statut hors taxe, tel que dtermin
par l'IRS.
Les requtes peuvent tre acceptes pour la catgorie de
financement: Environmental Enhancement and Education.

Les parties intresses peuvent obtenir une copie de ces Requtes
d'ici le 10 Juillet 2000 au
www.co.miami-dade.fl.us/dem/grants/CBORFPOO.htm

Une conference aura lieu le Jeudi 20 Juillet 2000
l'auditorium du Main Library 101 W. Flagler Street,
Downtown Miami 5:30 pm.
Il est vivement recommand d'assister cette conference.

Les copies de ces soumissions de requtes doivent tre
remises l'adresse suivante:

Office of the Clerk of the Board

of County commissioners
Stephen P. Clark Center
111 NW First Street 17th Floor Suite 202


avant le Lundi 7 Aot 2000, 1:00 PM


transparentes, dmocratiques et
inattaquables. Donc, des lections de
rupture.
Cependant, ds le lendemain du 21
Mai, les contestations ont commenc et
continent d'ailleurs pleuvoir de toute part.
La polarisation au sein de la population se
creuse et la division s'accentue. Les fils et
les filles de la nation dj s'entre-dchirent.
Et, au milieu de cet imbroglio, voil la
communaut international qui se mle de
la parties. Et, comme l'accoutum, elle jette
"yon kout dlo cho, yon kout dlo frt ", elle
souffle le chaud et le froid, contribuant ainsi
rendre plus aigus ainsi nos divisions.
C'est pourquoi le PLB dclare


solennellement que les propositions pour
sortir de la crise lectorale actuelle doivent
venir, d'abord et avant tout, de nous-mmes,
HATIENS. Il est grand temps que les
hommes et les femmes d'Hati, (en
particulier les dirigeants et les aspirants
dirigeants), cessent de recourir, "pou ti krik
ti krak", la communaut international
pour "rsoudre" TOUS les problmes de
notre pays.

De l'avis du PLB,
1) Rester sourds aux protestations
et aux suggestions mises par plusieurs
personnalits et institutions de secteurs
diffrents de la socit, c'est pratiquer la
politique l'autruche. Cette attitude ne sera
jamais payante. Au contraire, elle ne fera
que rendre plus difficile et plus lointaine la
mise en communde toutes les nergies
hatiennes pour rsoudre les problmes de
fond que confront le pays;
2) Continuer foncer tte baisse


Mission d'observation

lectorale de I'OEA
COMMUNIQUE DE PRESS
(MOE ... suite de la page 6)


movement hatien de lutte ouvrire qui
permet aux membres de cette classes de
participer aux luttes dmocratiques de ce
pays. Il s'oppose nettement la
collaboration de classes avec les exploiteurs
et leur appareil de domination l'Etat et
se solidarise avec l'ensemble des couches
domines et exploites de ce pays, ainsi
qu'intemationalement, en participant leur
travail d'organisation et de lutte.
Durant les dernires semaines,
Batay Ouvriye a subi plusieurs attaques de
personnel se prsentant comme des
partisans de la Famille Lavalas et qui
se dressent en face de nous pour continue
dfendre les intrts des classes
dominantes. Ces attaques ont t perptres


Central, l'Artibonite et le Nord-Ouest.
Dans la section communale de
Garde-Sixime (St. Michel de l'Attalaye),
un membre de l'Assemble Communale de
la Famille Lavalas, Dilouis Damas, a abattu
de plusieurs balles au dos et de plein sang-
froid, Wilnor Bonplan, le frre d'un membre
de Batay Ouvriye, le 7 juin 2000, au grand
jour (durant l'aprs-midi). Nous rappelons
pour mmoire que ce mme Dilouis Damas
perscute les travailleurs de la region depuis
plusieurs annes. C'est lui qui avait ligot,
battu et fait plusieurs d'entre-nous passer
diverse journes en prison en 1997. C'est
lui encore qui avait prpar un massacre
Latalay durant cette mme anne 1997, que
(voir Batay Ouvrye / 8)


dans le processus lectoral, avec l'espoir
que CES lections vont aider stabiliser
le pays c'est se leurrer. On ne peut pas
construire sur du sable. Au contraire, les
dcideurs entranent le pays dans une crise
plus profonde et plus difficile rsoudre.
3) Prsenter des propositions
irralistes du genre "option zro" ou
"thorie de la page blanche" ne front
qu'aggraver une situation complex fragile
et susceptible de se dgrader encore
davantage.
4) Persister dans un comportement
entt, fig, sclros est contre-productif.
Ceci conduira, tout au plus, une victoire
la Pyrrhus

AYONS LE COURAGE DE
NOUS ASSEOIR ET ENTAMONS ENFIN
LE VRAI DIALOGUE

Snateur Renaud BERNARDIN
Ingnieur Willy LOUIS
Mme Pierre CORVIL
Dr Joanel MONDESTIN


Esprance Jrmie Haiti 42 Boulevard Gambetta
8400 Avignon, France
soutient les oeuvres de Monseigneur Romlus vque de Jrmie.

Hati: Esprer contre toute
Dsavouant les er monde reconnaisse la
avis de maints organes esp eran ce volont et le choix
de press travers le dmocratique et libre du
monde, niant les pronostics de nombeuses people d'Hati !
ambassades en Hati mme, djouant les per- Il va bien falloir que cessent
spectives les plus alarmantes sur place: les calomnies et mdisances sur les lus qui ont
Hatiens sont alls voter en masse il y a t ports au pouvoir, et sur l'avenir qui
quinze jours, faisant la preuve de leur s'ouvre !
determination, de leur courage et de leur Il va fallir au contraire qu'un credit
maturity dmocratique entre maintenant de confiance loyal soit accord au parti qui
dans les faits! a gagn et aux hommes et aux femmes lus,
Monseigneur Willy Romlus, par respect pour le people et les choix qu'il
vque de Jrmie, en visit en France, l'a a prns.
redit plusieurs fois comme un "fait marquant Le monde doit aider Hati, non pas
et porteur d'esprance pour l'avenir, si le dans la suspicion ou la mfiance, encore
monde veut bien nous couter et nous re- moins avec des tracasseries, des tractations
specter!" n'en plus finir ou des entraves don't les
Alors que les tracasseries consequences sont toujous graves (on l'a vu
administrative pour obtenir les cartes avec le coup d'tat de 1991 commandit par
avaient t longues, alors que les bureaux l'extrieur).
en province taient parfois fort loigns, "Il faut que l'Esprance mise en
alors qu'en ville les centres de vote ont avant par le people hatien, sa volont de
souvent ouvert tardivement, le people ce reconciliation, d'unit et de justice soient
jour-l a attend rsolument sans pleinement reconnues en Haiti mme et
nervement notoire (parfois sous le soleil surtout respects l'tranger!" comme l'a
pendant plusieurs heures) le moment dit encore Mgr Romlus.
opportun de dposer son bulletin. A Port- Alors l'aide viendra, et avec elle
au-Prince le moindre incident ou le moindre la confiance Gageons que le monde change
dbordement tait pi et aurait t son regard sur Hati!
rpercut, mis sur le compete de tel ou tel, Osons la comparison "Hati,
les spculations allant toujours bon train! n'est-il pas le people lu du 3 me
Le people faisant fi des provocations a millnaire!"
attend dans le calme, dtermin. Agns et Jean-Marie GAUTHIER
Il va bien falloir maintenant que le Educateurs Avignon (Vaucluse)
Juin 2000


BATAY OUVRIYE
Communique de Presse
BATAY OUVRIYE 24juin 2000 en divers points du
(Bataille Ouvrire) est un pays, spcifiquement le Plateau







ANALYSE DE L'ACTUALITE


Telle cole, telle socit ...


(Ecole ... suite de la premiere page)
qu'il a russi les classes prparatoires (3e et second) pour
tre ligible subir les preuves du bac. Les trublions du
lundi 3 juillet ne satisfont pas ces exigences. Pourtant
ils ont leur carte d'identification telle cole ou telle autre.
Parlons en. Le problme ce sont ces tablissements qui
envoient aux preuves officielles des lves qui n'ont reu
aucune preparation adequate. Pis. On rapporte, par
example, tel directeur qui dispose de 150 places dans son
college mais qui n'en a envoy pas moins de 2.000 aux
preuves du baccalaurat. La mme chose se passe au
niveau d'autres preuves, comme le brevet lmentaire.
L'Education national est submerge de ces "faux lves",
comme les a dnomms cette semaine une note du
ministre.

Une lutte pour la survive o tous les
moyens sont bons et o la fin justifie les
moyens ...
Cependant les difficults de l'cole hatienne ne
sont qu'un reflet des maux don't souffre le pays: une
dgradation gnrale, une profonde crise morale, une lutte
pour la survive o tous les moyens sont bons et o la fin
justifie les moyens, un sauve qui peut, et l'invitable vio-
lence ...
Ce qu'un quotidien de la capital a qualifi cette
semaine de "dcadence", mais c'est de la dcadence de
toute une socit qu'il s'agit et non point seulement du
systme d'enseignement.
Le pays n'est pas sorti du nivellement par le bas
o l'a plong depuis plusieurs dcennies la dictature de
Papa Doc qui, afin de mener son entreprise fasciste de
dcervelage de la population, a pouss la majority des cad-
.res, en premier lieu les enseignants, chercher refuge sous
d'autres cieux: nouvelles nations indpendantes d'Afrique,
Canada etc. Aujourd'hui dans la plupart de nos lyces pub-
lics, ce sont des lves qui enseignent d'autres lves ...

Le pouvoir est au bout des pavs ...
Mais par-dessus tout, le pays subit aujourd'hui
une crise d'ordre moral sans prcdent. Nos lites tous
les niveaux, politique, intellectual, conomique,
professionnel se distinguent soit par leur je-m'en-foutisme,
soit par un gosme cynique et born, soit par une ab-
sence de tout esprit civique. Le poisson pourrit toujours
la tte.
Quand le conseil lectoral entreprend la distri-
bution du matriel photographique pour l'inscription des
lecteurs, celui-ci est pill par des employs et revendu
vil prix sur le march ...
Quand des employs de BV bureauxx de vote)
n'ont pas encore reu leurs salaires moins d'une semaine
aprs le scrutiny, ils gagnent les rues et transforment le
down-town de Port-au-Prince en champ de bataille ...
Dans un pays o toutes les institutions sont
inoprantes, le rflexe est automatique: le pouvoir est au


froid empchait qu'il y ait mort d'homme. Constatant leur
chec, un group d'hommes arms encerclait la maison
o dort habituellement un de nos membres. Cette bande
de bandits signifiaient clairement que indpendamment
de l'heure o du jour o ils rencontreraient nos membres,
ils les limineraient.
Au Plateau Zphir, prs d'Anse-Rouge dans le
Nord-Ouest, un group de personnel se dclarant partisans
de la Famille Lavalas, mercenaires la solde des
propritaires fonciers, tendaient une embuscade nos
membres qui sortaient d'une runion de mtayers et
d'ouvriers agricoles. L, arms de machettes, les assassins
encerclaient les membres de Batay Ouvriye qui, malgr
tout, parvenaient se dfendre et se dgager de ce
gupier meurtrier.
Pour nous, tous ces cas s'inscrivent dans le cadre
du dveloppement d'une confrontation d'ampleur


bout des pavs que l'on balance dans les vitres de voitures
d'innocents automobilistes, le chantage, la violence, le
chantage la violence ... Mais a-t-on offert aux nouvelles
gnrations un example autre depuis le renversement de la
dictature le 7 fvrier 1986? Que celui qui n'a jamais pch
jette la premiere pierre! ...

Aprs 14 ans de "dchouquage" non
stop ...
Normal donc que les "faux bacheliers" du lundi 3
juillet aient cru pouvoir arracher leur fiche d'examen en se
mettant tout casser. Comme des gosses ...
Aprs 14 ans de "dchouquage" non stop plus ou
moins ouvert quand ce n'est official, on ne s'imagine plus
d'autre formule
Quand les syndicats d'enseignants veulent acculer
le gouvernement, ils envoient les coliers dans les rues ...
Quand le gouvernement veut acculer les syndicats,
il envoie les coliers dans les rues ...
Depuis prs de 20 ans, le pays n'a pas un calendrier
scolaire stable.
Mais plus grave, tout peut tre achet.. Depuis la
presentation de candidates aux preuves officielles par des
coles qui ne tiennent aucun compete du dossier 'des
candidates, ou par des coles oprant sans autorisation, ou
par des coles non autorises mais qui ont un "deal" avec
d'autres coles reconnues qui leur servent de couverture
languagee mafieux s'il en est) ...
Il y a les examens qui comme par hasard sont en
circulation l'avance ...
On parole mme de fausses fiches d'examens ...
Une vritable industries de la contrefaon qui en un clin
d'oeil vous change la photo du rel candidate par celle d'un
faux candidate, celui-ci peut tre un universitaire qui pour
une certain some consent passer les examens la place
de l'autre ni vu ni connu.
Mais il ne s'agit plus d'actes isols comme
auparavant, on parle d'une vritable mafia ...

Tout le monde n'aspire qu' fuir le pays

L'Hatien est-il devenu si fru d'tudes? Alors que
le niveau d'instruction n'avait jamais t aussi bas, qu'est-
ce qui explique cet engouement pour le diplme de fin
d'tudes?
Rponse: ce ne sont pas les tudes qui intressent
une bonne parties de ce monde mais le document official.
Tenez-vous bien. Document official pour quoi faire? Parce
que tout le monde n'aspire qu' fuir le pays et que une fois
l'extrieur, un tel certificate a de la valeur pour son
dtenteur, du moins il le prsume.
Autrefois quand un boat-people qui se respect
partait, il prenait son petit baluchon contenant des habits
propres pour ne pas avoir l'air d'un pauvre hre en
dbarquant Miami.


Batay Ouvriye
(suite de la page 7)
nous, de Batay Ouvriye, parvenions djouer...
Aujourd'hui, nous nous joignons la famille du dfunt pour
mettre l'action publique en movement contre cet assassin
et forcer les instances lectorales (du Bureau electoral
Communal au Conseil electoral Provisoire) freiner ses
ambitions lectorales; car il est cens tre pass aux
lections . Nous oeuvrons donc faire liminer son nom
de la liste des lus et l'empcher prter serment au
poste ... ceci bien que, pour nous, aucune de ces instances
n'aient la moindre lgitimit.
Dans le Plateau Central, des membres d'une
organisation populaire Famille Lavalas de la zone de
Belladres-Lascahobas ont tendu une embuscade
l'intention de nos membres de cette region; seul notre sang-


Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23


Aujourd'hui il embarque avec son passe-port
depuis longtemps prt et toutes sortes de papers qui
pourraient faciliter son insertion ...
Un recent sondage montre que bien plus de la
moiti de la population (8.000 habitants) est dcid ten-
ter sa chance ailleurs la premiere occasion. Ceci
expliquant cela, d'o le nombre aussi lev de candidates
au bac: cette anne environ 120.000, don't peine 3.000
ou 4.000 seront agrs. Moins de 2.000 trouvent entrer
l'universit.

Connaissances purement livresques ...
Au-del de cette banalisation du diplme de fin
d'tudes jadis si prestigieux, se pose la question des tudes
elles-mmes qui sont connues depuis longtemps pour tre
tout fait inadaptes. Une poigne arrive se classer dans
des facults "utiles": mdecine, architecture etc. Quel
avenir avec un bagage qui, dans le meilleur des cas, est
constitu de connaissances purement thoriques,
livresques, scolastiques? L'intemet n'a pas encore droit
de cit dans les coles hatiennes mme les plus chres ...
et certaines mme trs chres. Pourquoi pas un baccalaurat
technique qui combinerait le mme prestige avec plus de
possibilits de dbouchs, y compris l'extrieur quand,
par example, les Etats-Unis actuellement ouvrent leurs
frontires en priority aux diploms en branches techniques,
informatiques? On a laiss dprir les centres pilots de
formation professionnelle une fois l'assistance
international acheve. Les langues trangres ne sont pas
enseignes de manire srieuse. Le systme traditionnel
bas sur le franais comme langue d'enseignement pour
une population non francophone, n'est-il pas depuis belle
lurette qu'une caricature? Conforme une education
litiste, par contre sous le poids du nombre (et des dgts
faits par la dictature duvaliriste et ses squelles) cela
donne des tudiants qui dans leur majority ne parent et
n'crivent bien ni le franais ni la langue locale, ni aucune
autre. Pourquoi ne pas tenter une ouverture vers le.systme
anglo-saxon (aspect d'ailleurs envisag dans la Rforme
Bernard) qui conoit une education plus adapte au plus
grand nombre jusqu'au premier niveau de l'universit?

Le vide appelle la violence, et la vio-
lence le vide...
Mais comme on le voit si souvent ici par les temps
qui courent, les bachoteurs ou bachotards en colre du lundi
3 juillet se sont tromps d'objectif. Plutt que de faire des
autodafs des feuilles destines aux examens forant
l'annulation du premier jour des preuves, ils auraient tant
de motifs srieux pour lesquels manifester afin d'obtenir
plus de consideration de la part des dcideurs de la nation.
Le vide appelle la violence, et la violence le vide
... Cercle vicieux, souvent infernal, mais toujours
impitoyable et impardonnable.

Haiti en Marche, 7 Juillet 2000


s'engageant entire Batay Quvriye et ces groups se dclarant
membres ou sympathisants de la Famille Lavalas depuis
plusieurs mois. Nous sommes confronts une srie d'actes
de provocation, d'intimidation et de menaces, carrment
armes depuis les joutes lectorales.
Cette perscution se fait non seulement dans
l'intrt, mais aussi avec la complicit directed des classes
dominantes; toutes ont intrt nous maintenir, nous autres
travailleurs domins et exploits, sous leur botte
perptuit. Car, dans la plupart de ces rgions, les
travailleurs prennent des initiatives pour, aprs avoir dfini
leur plates-formes de lutte, avancerdans l'acheminement
de leurs revendications, dnoncer, lutter pour arracher leurs
droits.
Les partisans ou membres de la Famille Lavalas,
tout comme les seigneurs fodaux des zones rurales l'ont
(voir Batay Ouvrye / 18)


Vous tes invits aller admirer une trs belle collection de
Drapeaux "VaudouIx
raliss par Myrlande Constant

81 Tap Tap Restaurant
819 Fift Street Miami Beach (305) 672-0298


L.Y.L ASSURANCES
-Automobile Habitation Commerciale Vie


Page8


2486 Rue Jean Talon Est Montreal, P.Q. H2E 1W2
Bureau 101 Tl.: (514)593-8889 Fax: (514)593-1271


~fiq ric1&~


BARBER / BEAUTY SALON Children

10o DESIGNER CUT
First timrne customer only. Reg. 12.50
FR E CONDITIONING
iFREE ri TREATMENT
SWi th this coupon .

JeanWood Julien 305-940-9070
Educator/Designer 15455 W. Dixie Hwy. Ste. N & O
Stylist Since 1976 N. Miami, FL. 33162


I.








Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23


SPORTS / TENNIS


S'es.. Wl
e ~
- e e- e-
e e e. e e. -
e- e e e ________ -
e e n. -e -e.-
e-- n
n. e e- - S' -
- -~ e e- -
e.-O - - O -
-n e. -- e-
Se e 5 - -
- n e- e.- -
- _____ e - e -
-n e - -
n s - e- -


die W==e-
- .u- .

e --M .- eum i a.O
e.Ml-qpw e

-w n 1. 4



-- m


-n e e..4b e- pe
* ~ ~ qm@ 0______ e-Mm
*~% MD m e e


v,, C C.opyrighted,Material


--- -Syndicated Content




Available froffiommercial NewsProviders"


e a.-


-..obm d- e .- e- n te-


-
emm.-d


I .. -m
e.-


e- - - -
e- n C e O
e- e-
-w e. e.
e-w -O- -
- n - e-
e e - ..e- e

~-e e -
- e ~ e e.
- e 4
e. e. e. e
O- .
e e e.
e e n - -
- -e s e e ~ -n-n
e - n e e
e ~- -
e- -
-- e- - e-
e- e. -
- e. e o n
- e e-
- O O e e-
* e -
n -~ e -

e. -n e -


e ~ -
e -
= e e -

- e. e~ e
- e e- e- e-


n e *.mjp -dm-
am 40 -m-l e- ummmbmm -Rm .-

CM .m-m_- _ua
dan e. e. qqe -e-

-. a e -
e. - --m __ p 4w
-CM - -e. -me

qb dm M 4 -mmb






eem a d. mm


4m---


'e. O
* -
- e
e.-
- -
n- e


- e


aw -mm m -





- e- e n -


lb0 I RD a -Bmom,- a -mb m oue
-mme b eu a e. e e. __don

mamnqoa -M a mmea-4 0 em



dow. t-
Bu- d-nef-lumeUmm-o
lu- b d- Bmum e- 0-n e
40 -- -MI 4b- e.qu
qco 4M- --eUe-a
mi- - *ul- Me-,ge m

n 0 ab- e--m






41P - m
go- -m- 41,


- e eae--


Page 9


Modernisez Votre business Avec


Global Computer Technology
Nous avons toutes sortes de Logiciel
( Computer Program) pour votre Business:
Logiciel de Transfert d'Argent et de Nourriture sur Internet
(Money &- Food Transfer Computer Software)
- Logiciel de Gestion pour les Eglises Chrtiennes
(Church Management Computer Software)
- Logiciel de Gestion pour les Ecoles
(School Management Computer Software)
- Logiciel de Gestion pour les Entreprises
(Business Computer Software)
- Logiciel de Gestion pour les MultiServices etc..
(Multi Service Management Computer Software)

Nous sommes aussi spcialiss dans:
- L'entretien des Systmes d'Ordinateur
- L'installation des Rseaux d'Internet
- Le Dveloppement des Web sites
- Des Cours de Programmation par correspondence
- Des Cours des Montages de Rseau par correspondence

Les Logiciels sont crits en C++ et VB6 par
Ing. Claudin P. Louis, un programmer de haut niveau
et trs recherch. Rclamez le dernier ouvrage de l'Ing.
Claudin P. Louis:
Understand Personal computer

Global Computer Technology
819 NE 125th Street Miami FI 33161
Tel: (305)893-8189
http://www.globalteks.com
e-mail: claudinp@globalteks.com


- *


Q 0


MqD a









PSam -Imrtout<


m mmt du Ieah sMon"


.m ...mou


- ,. -


"1


. .....


"Copyrighted Material

Syndicated Content


Available from Commercial News Providers"


a lob a |


Ilw-** **


-: *


e .-..


~I6mb4g4. Raft.r
b <~~uv -


' b m ~


. .... . . ......... ...... ..


e ..rn
w-


Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23


'N ImMedo.


Special t 00, Vacances Hati


Le ?laza

Une Oasis au Centre de Port-au-Prince
Htel de 103 Chambres climatises tout confort, tlvision couleur, parking surveill
25/06/00 09/09/00
Sjournez 7 jours l'htel et payez pour 6 jours : US$ 460.00 + Taxe +Chambre et Petit djeuner
pour 1 ou 2 personnel ( tout compris )
3 me adulte dans la chambre US$ 12.00 par jour
Enfant Gratuit.
Ce prix comprend aussi le Transport gratuit pour 2 personnel pour une journe l'htel Kaliko Beach.


USA
Hati
Europe
Paris


Stay 7 nights Pay for 6 US$ 460.00 Room & Breakfast for 1 or 2 persons
3rd adult in the same room US$ 12.00 daily, children free.
+ Free transportation for 2 on Sunday for a day at Kaliko Beach Hotel
Reservation:
1-800-CHARMS (1-800-742-4276)
223-8697 / 222-0766
Utell Offices
1-4897-1644


" Le Plaza" Place des Hros, 10 Rue Capois, Champs de Mars, P.O. Box 1429
* Fax (509)223-7232 / 222-1542
e-mal: hiplaza@acn2-net / hiplaza@hotmail.com


-

Avec

Mlodie

fm,

la vie

n'est

plus la

mme

103.3 FM
Port-au-Prince,
Haiti


Page 10


--..


1 SPORTS


I......,.- ~ ~ ~ -; :...... : f


: ::: . ......


FOOTBALL
COPA LATINA
Une nouvelle
dimension

New-York
Par Raymond Jean-Louis
Trente-deux (32) quipes participent la 9 me
dition de la Copa Latina New York. Organiser cette
competition amateur dans la "Capitale du monde"
reprsente un pas gigantesque pour les patrons de la Copa
Latina New York.
La communaut hatienne de New York attendait
impatiemment le coup d'envoi de cette preuve depuis la
fin du mois d'Avril o Alix Timmer et Nono Jean-Baptiste,
respectivement president et "poto mitan" d'Hati Inter-
national, confirmrent l'organisation de la Copa Latina
2000 au Mitchell Field Stadium de Long Island et au Beker
Field Stadium de Manhattan. Et le rseau sport hatien de
la diaspora, GLOBOSPORT, fit le reste au niveau de la
motivation.
Le group 'Sport Passion' de Miami, moteur
d'Hati International, forma en la circonstance un comit
en vue de sensibiliser la communaut hatienne de New
York: Ronald Lefevre, coordination, Mervil Guillaumette
(Ll), relations publiques, Raymond Jean-Louis
(Kalalou), promotion. Rsultat: lors de la premiere sortie
d'Hati International le dimanche 2 juillet au Mitchell
Field Stadium de Long Island, les fanatiques bleu et rouge
reprsentaient plus de 90 % de l'assistance.
Au course de cette soire les complices de Ti
Rosemond nettoyrent les reprsentants de la Bolivie par
9 buts 2. L'homme du match, c'est l'ex-avant-centre du
Tempte de Si Marc, Jude Dsinor, qui trompa six re-
prises le portier bolivien. Le revenant Patrick Tardieu
inscrivit 2 buts, le 9 me tant l'oeuvre de Fleurial Jean-
Bernard, ex-goleador au Valencia de Logne.
Donc, trs bon dpart des protgs de Nono dans
la Copa Latina 2000 New York. Hati International
affrontera l'quipe representative du Nigria, tombeuse
de la Dominicanie, le samedi 15 juillet 8 heurs PM, au
Beker Field Stadium de Manhattan, 218 me rue.
Si les partenaires de Jean-Fnol Morlan passent
ce cap, ils disputeront les 1/4 de finale le dimanche 16
juillet 8h PM dans le mme stade. Hati International
dcrochera-t-elle sa 5 me Copa Latina New York?
Dans le cadre de cette phase finale,
GLOBOSPORT espre une participation massive
hatienne. Les supporters hatiens doivent se dplacer
bleuu et rougement" : Maillots bleu et rouge, casquettes
bleu et rouge, des centaines de drapeaux bleu et rouge.
Comme au Ted Hendrik's Stadium de Miami, lors des
huit prcdentes Copa Latina...
. ...... .


.::::!...... .4 ...


..... ..


,,,t ,:Hj,.......


...... rot,..


.... ......
... .......


'Arp.


l.HE







Mercredi 12 Juillet 2000
Tlati en Marche Vnl TIV Nn 23


FRANCE HAITI


__ I.


j I '--f .'~,


" " /i
..; .2 r. -;.


Cher Roger, ouvrages su
Tu
En 1984, le Haut Conseil tait en l'Associatio
train de se former, l'Ambassadeur de France Comit de
en Hati, mon ami Franois Michel, adressa Franais C
au Quai d'Orsay un tlgramme o il gnral d
annonait ton nom en disant: Ce Deschamps
professeur, philosophy historien, don't la Le
distinction intellectuelle, la vaste culture nation au se
mais aussi le respect don't il jouit dans tous trs belle le
les milieux hatiens, de l'intrieur comme o tu te rjo
de l'extrieur, semble le designer pour fig- mon pays
urer au nombre des personnalits trangres conseil, est u
sigeant au Haut Conseil. En frier 1985, mme de n
je fis ta connaissance dans l'enthousiasme n'oublie pa:
lors de ma mission Port-au-Prince dans ports culture
les jeux de l'esprit et les plaisirs du coeur. de part el
Je me souviens de nos discussions spontanme
politiques graves interrompues par des fous Le
rires et des illuminations fraternelles, je l'Elyse, t
t'avais mme appel le "Gaillard d'avant"! pas le clar:
Depuis notre premiere session, tu as davantage 1
toujours t attentif, persvrant et fidle. tre y enter
Avec un mlange de distance vention, m
philosophique et de joie simple, tu as reu inclassable.
les distinctions de Commandeur des Palmes orgueil, il s'
Acadmiques en 1991 et de Commandeur flamboyar
des Arts et Lettrres en 1995. vnements
Ces distinctions, tu les as fort bien surgira de no
mrites, toi qui, en 1942, fut Journaliste tard, avec la
au journal hatien Le Soir; en 1945 Ci
Rdacteur en chef du mme quotidien; de journalists
1950 1958 Professeur de littrature Francophor
franaise au lyce de langues trangres de meilleures p
Sofia en Bulgarie; partir de 1958, auditoire 1
Professeur au lyce franais de Port-au- francophon
Prince puis l'Ecole Normale suprieure; Frantz Larg
en 1959, Rdacteur en chef du journal a boulever
hatien Le Matin, puis journalist au tmoignag
Nouveau Monde; de 1985 1986 et de 1993 chemineme
96, Recteur de l'Universit d'Etat d'Hati. comme cell
Nous te devons aussi beaucoup de terre que le
publications: en 1955 et 1956 des manuels comtnie un b
de franais; puis de nombreux ouvrages Tu
littraires; en 1955-l'Univers romanesque pleines d'hu
de Jacques Roumain, en 1966, La destine de profon
de Carl Brouard, en 1972 Etzer Vilaire, l'apparten
tmoin de nos malheurs puis Charades F r a n c o
hatiennes et deux Tomes de Cette adhsion qui
Amrique o nous vivons; la mme anne libre et prone
parut ton oeuvre monumental en sept synthse v
tomes et en deux series La Rpublique Cette synth<
exterminatrice et Les blancs dbarquent; en citer, psyc
1992 et en 1993 nous te devons deux culturelle qi


Uk fta^^^HAlw


tr Antnor Firmin.
a tais membre du Comit directeur de
on d'Histoire et de Gographie, du
rdaction de la revue de l'Institut
onjonction et galement Secrtaire
u Prix Littraire annuel Henri

. 21 fvrier 1985, ayant appris ta nomi-
ein du Haut Conseil, tu as envoy une
ttre au Prsident Franois Mitterrand
uissais: "Qu'une place ait t accorde
s parmi les Etats membres du Haut
un motif pour mes compatriotes et moi
nous rjouir. C'est le signe qu'on
s Paris la longue histoire de nos rap-
els avec la France, ni la gnrosit qui,
t d'autre, les a parfois, et trs
ent marqus."
e 6 mars, lors de notre premiere runion
u disais du Franais d'Hati: Ce n'est
issisme et sa measure. Ce n'est pas
'ironie du sicle des Lumires. Peut-
id-on l'cho des orateurs de la Con-
ais le style dans son ensemble est
Dans sa vhmence, sa passion, son
emble reliever d'une sorte de baroque
nt digne des caractres et des
s d'alors, ce mme baroque fastueux
nouveau d'ailleurs quelques annes plus
a Citadelle du Roi Christophe".
her Roger, toi l'crivain et le
e, le militant de toujours de la
nie, l'historien remarquable, l'une des
plumes d'Hati, tu sais lectriser ton
ors de la rencontre des crivains
es Port-au-Prince en novembre 85.
ge disait de toi : "En voici un qui nous
ss; son intervention fut la fois
e personnel tmoignage de son
.nt, de son combat de ses -options -
e de l'enracinement ce petit coin de
ciel nous a peut-tre attach au pied
boulet."
u m'as adress beaucoup de lettres
iumour et d'motions, de simplicity et
deur. Tu insistais beaucoup sur
ance volontaire d'Hati la
phonie,
e tu voulais
metteuse de
'ivante. "
se pour te
chique et
ui donne


chacun son originalit".
Dans tes dernires lettres, tu
me disais toutes tes souffrances


personnelles, oblig que tu tais de
dpenser le montant de ta retraite pour
les achats de mdicaments, et oblig
que tu tais aussi d'assister impuissant
aux tragdies de ton people.
Prmntc.-mn nnior finir lde te


rendre hommage, d'emprunter la voix de
Ren Depestre, ton grand compatriote, ce
pote qui nous devons une lumineuse


definition de la Francophonie: Ce lieu
d'identits multiples ..." Dans une letre
ton pouse, don't il m'a adress une copie,
il t'voque avec lyrisme.
Aprs avoir rappel ses derniers
(voir Roger Gaillard / 12)


LE BUREAU DE TRANSFER

PREFER DE LA

COMMUNAUTE HAITIENNE


Tel Gratuit USA: 1-800-934-0440
Tel Gratuit Haiti: 256-8687


i M e i


. ... --]r im.[*iD .ruvll ttxtff


"Copyrighted Material
Syndicated Content -
Available from Commercial News Providers"


Page il


LE PRESIDENT DE LA. RPUBLIQUE

Paris, le 27 mai 2000







Chre Madame,
C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris le dcs de Roger
GAILLARD.
Sa disparition constitute une grande perte pour le Haut Conseil de la
Francophonie qu'il illustrait par ses talents et qu'il honorait par sa gnreuse
grandeur d'me.
Historien et pote, Roger GAILLARD tait aussi un grand patriote
hatien. Je salue sa mmoire et vous demand dans ces moments douloureux
d'accepter mes trs vives condolances.
En vous exprimant ma sympathie trs attriste, je vous prie d'agrer,
Chre Madame, l'expression de mes hommages respectueux.. A si.




Jacques HRAC






Madame Roger GAILLARD
38, rue Camille Lon
Port-au-Prince


EMILI U vu,. Il y INU d..? 1


A-







Page 12 1UN AMI, UN FRERE !


Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23


J'avoue qu'il a vcu, notre Gaillard


Par Rassoul LABUCHIN
Roger Gaillard ne voulait pas
mourir comme Ernest Hemingway, le
romancier amricain du "Vieil homme et la
mer", dans l'absence total de sa lucidit,
mentionnait-il un jour aprs qu'il a d rester
longtemps mditer sur la vie et son
contraire dialectique.
Sa famille n'a pas t due en se
persuadant, le jeudi 25 mai 2000, vers .les
dix heures du soir, que son corps dfaillait
alors que son esprit demeurait clair. Le
mme phnomne se constatait chez Pradel
Pompilus. Aussi, le Prix Deschamps vient-
il de perdre en moins de trois mois deux
belles ttes fcondes avant de procder
l'lection du gagnant de l'an 2000.
Roger Gaillard fut un intellectual
de gauche qui cultivait en son for intrieur
la sensibility humaine. Un aficionado des
theories de Marx, mais surtout en art, en
littrature, en philosophie.
Les course de littrature et de
philosophie qu'il dispensait au Collge
Roger Anglade, au Lyce Franais
Alexandre Dumas et l'Ecole Normale
Suprieure taient teints de marxisme.
Ses convives et ceux qui le
frquentaient ont le plus souvent eu bonne
souvenance des conversations de Roger
Gaillard, et de sa vaste culture littraire et
philosophique. Ses propos taient toujours
truffs de boutades. Au course de ses discus-
sions, il essayait, force d'arguments, de
convaincre son auditoire sur le bien-fond
de la dialectique marxiste, du matrialisme
historique, des analyses de Marx sur Balzac,
par example, et sur d'autres crivains
classiques de la littrature universelle. Il
s'affichait athe comme Prvert, dans le sens
le plus large et le plus potique du mot. Il
en tait d'ailleurs plus que fier. Allez
comprendre cela dans un pays o les gens
professent leur croyance en Dieu avec un
fanatisme aveugle et dcevant ? Ma parole,
Roger Gaillard fut un brave homme!
Certains marxistes, progressistes,
dmocrates, nationalists de sa promotion
ou plus jeunes encore, le concevaient


comme un militant de la plume et de la celui qui la professe petit, sans grandeur politique militant de l'poque, un sens
chaire plutt que de la foule en march. Il d'me. Le pire dans cette jungle ce n'est pas franchement pjoratif.
ddaignait la bataille la drobe qu'il le dnigrement mais le silence, cet Si notre Gaillard reprsentait aux
considrait comme mine l'avance, ostracisme parfait pour nier jusqu' yeux de Jacques un salonnard, Roger lui se
Cause des possibilts
d'infiltration de mouchards au
sein mme des organisations
dites clandestine. D'autres dan-
gers, selon lui, guettaient ces
movements: des militants eux-
mmes, un moment de la lutte, .j.
se lassent et le plus souvent --
changent de camp, qui par
manque de conviction, qui par .
peur aux moments des grandes
reprsailles. Ils s'assurent ainsi
de n'tre plus poursuivis et Um
pensent pouvoir enfin vivre en
paix en dehors des soucis du
condamn--courir-sans-cesse '
avant que ne ce soit ralise la
fameuse revolution.
Les reprsailles
exerces contre les militants
communists durant tout le rgne Roger Gaillard (2e partir de la gauche) et Rassoul Labuchin (au bout droite) accompagns
des Duvalier pourraient des enfants de Gaillard, l'ex-pouse de Labuchin, Michaelle Lafontand, et un ami
expliquer les rticences de plus d'un, -, ii .., i.; ,; .l.thn. n,,;
I' AiLII d~ l' tUL Ii i i tI5uI t homau.~un a, n e ~J uiu


sans que celles-ci ne justifient celles-l. Des
jusqu'au-boutistes avaient, eux, dcid
d'aller au combat, la mort, les armes la
main, le foulard rouge ceignant leur rein.
Ses crits, ses course, ses
conferences, ses militances, ses rticences,
ses aveux, ses regrets, ses dchirements, ses
grandes et profondes amours humaines, ses
abondantes lectures, ses contacts multiples
avec les gens de partout, tout ceci nous in-
vite croire que Roger Gaillard a vcu une
riche existence humaine. Jamais en lui de
la haine ou de la rancoeur contre quiconque.
Ce qui, peut-tre, le drangeait dans sa vie,
c'tait ces petits messieurs-dames au coeur
ombrageux, au visage pinc, aux lvres en
cul-de-poule, toujours prts mdire des
autres dans l'espoir d'une promotion
social ou d'un compete bien rond en
banque. D'autres le font dans le but
d'abattre un collgue ou un comptiteur.
L'arme habilement utilise est le
dnigrement, pratique dloyale qui rend


i 1existence e 1 autre.
Roger Gaillard avait le sens du
pardon. Il vieillissait sans s'aigrir malgr les
mchancets don't il tait victim. Il s'en
passait et recommandait mme aux gens
qu'il aimait bien de toujours se mfier des
sans-coeur, de ceux-l qui souffrent du pire
des cancers : la mdiocrit de l'me.
Les noms de Roger Gaillard et de
Jacques Stphen Alexis taient ceux les plus
cits dans les milieux intellectuals, littraires
et politiques des annes 1958-1959. Roger
militait la tte du PPLN (Parti Populaire
de Liberation Nationale), tandis que Jacques
dirigeait le PEP (Parti d'Entente Populaire).
Ces deux organizations de gauche se
rclamaient du marxisme-lninisme. Elles
n'arrivaient pourtant pas, dans un premier
temps du moins, faire cause commune.
Elles se livraient continuellement une
guerre idologique qui frisait souvent
l'injure. Ce mme phnomne se constatait
lors du conflict sino-sovitique qui
contribuait au enforcement de la division
des movements communists locaux et
leur affaiblissement.
Jacques Stephen Alexis et Roger
Gaillard ne s'entendaient pas toujours. Le
premier voyait dans le second un littraire
pur, un grand bonhomme, un brave homme,
tin humaniste au coeur d'or, un sduisant
orateur; des qualits qui, pour la plupart,
prenaient dans le chaud context de la


prenait ses rves pour la ralit, mais dou
par contre d'une imagination exubrante et
d'une intelligence exceptionnelle. De l son
gnie crateur, ses capacits de dpasser les
crivains et les intellectuals de sa gnration.
C'est dans un article mi-louangeur
mi-autocritique paru aprs l'assassinat de
Jacques, sous Papa Doc, que Roger fit
preuve d'une grande honntet
intellectuelle. Dans cette situation
particulire, il sentait la ncessit
d'intervenir pour dire sa vrit sur Jacques
et faire sa declaration d'Amour au Compre
Gnral Soleil forc de partir trop tt pour
l'Eternit avant mme d'avoir atteint ses
quarante ans. Il exaltait le brilliant de son
esprit et disait tous ceux qui voulaient
l'entendre combien Jacques Alexis les
dpassait tous, d'o leur jalousie contre lui.
Aucun n'arrivait l'galer, personnel n'en
tait capable.
Quelle confession Quelle
autocritique Quelle modestie Il faut tre
Grand pour arriver ce dpassement de soi.
Roger Gaillard ne s'tait jamais
montr indifferent aux clandestins en
difficult. Il contribuait autant qu'il pouvait
leur venir en aide. Il prenait trs souvent
de grands risques quand il s'agissait pour
lui de conduire un opposant clandestine
l'ambassade ou en un lieu moins risqu.
(voir Roger Gaillard / 15)


Hommage Monsieur Roger Gaillard
Membre du Haut Conseil de la Francophonie
(suite de la page 11)


propos qu'il t'adressa et o il te dit "Toi,
Roger Gaillard, tu est un Hatien vrai,
chaud, merveilleux merveilleux de culture
et de gnrosit ramasse tes dernires
forces, pour longtemps encore les Hatiens
auront besoin de ton devoir de flamme dans
les tudes historiques comme dans tes
autres travaux en langue franaise. Mobilise
tes feux, si tu pars, cela refroidira les mores
dsols d'Hati. Roger Gaillard est parti...".
Il crit : J'ai toujours aim en lui un tre-
flamme, une ide-flamme. Sa mission tait
de brler en homme de lettres et de
philosophie, en historien, en citoyen d'une
rare droiture d'esprit, de coeur et de
caractre. De 1945 nos jours, nous avons
su tenir les liens d'amiti de la jeunesse
l'abri des intempries mortifres de la
comdie humaine. Quand j'ai vu Roger
Gaillard sortir indemne de la traverse du
dsert duvaliriste, j'ai clbr en lui un
hros de l'esprit resistant. En vrit,
Gaillard tait le prince du stocisme
l'hatienne qui lui aura permis, dans les con-


editions du surplace existentiel propre
Hati, de conduire brillamment son terme
l'importante oeuvre d'historien laisse
derrire lui. Dans ses ouvrages d'histoire,
comme dans tous ses crits, Roger Gaillard.
n'a pas eu peur de brler en haut-fourneau
de la culture et de la libert. Les livres de
Roger Gaillard sont le tmoignage de la
force contagieuse de sympathie, de
gentillesse, de joie de vivre et de gnrosit,
qui rayonnait de sa personnel. Cette nergie
tait engendre par la rigueur,
l'authenticit, la beaut de ses aspirations
d'intellectuel de livre et de haute combus-
tion. Roger Gaillard est tomb en grand
athlte de la vrit, au champ o le combat
pour la dmocratie est une preuve de
marathon. Le marathonien de Port-au-
Prince continuera courir dans les songes
de la jeunesse. Fermons les yeux sur nos
larmes: le souvenir que nous allons garder
du parcours de Roger Gaillard, plaons le
sans hsiter parmi les meilleurs de toute la
vie".


Bobby Express

Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
Miami
5401 N.E. 2nd Avenue Tl: 758-3278 Washington
629 N.E. 125 St. 892-6478 835 JuniperStreet Tl 202-722-4925
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800 Connecticut
Fort Lauderdale 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-
28 West Sunrise Blvd 524-1574 2816
West Palm Beach Hati
604 25th Street 655-4166 Rue du Centre # 175
Pompano Tl 23-0865 / 22-7913/22-8855
4875 North Dixie Hwy 429-9552 Pour toute information, appelez Toll
128 N. Flagler Ave 946-4469 Free
Orlando 1-800-388-3875 (Floride)
2469 South Orange Blossoms Trail (407)265-2100 1-800-427-2622 (New York)
Canada
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245
Massachusetts 506 llth Ave N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Immokalee
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941)
New York 658-9229
Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295 Fort Myers
Church 2825 Church Ave (718)693-3798 2219Fower St 941) 4610343
Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216 2219 Fowler St. (941) 461-0343
Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747



Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer une
some pronto. pronto, faites confiance
BOBBY EXPRESS.

En plus des operations de transfer d'argent, nous nous chargeons de faire parvenir
immdiatement au destinataire vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et
tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.

C'est tout implement le No.1 !






Mercredi 12 Juillet 2000
Haiti en Marche Vol. XIV No. 23


Nos Petites annonces de partout


Radio
Port-au-Prince
Mlodie
103.3 FM
de 5:00 am Minuit
7 jours sur 7
Tous les airs retros que
vous avez
appris aimer
et qui n'arrteront pas de
vous trotter dans la tte
La Bonne Humeur est de
mise avec nous !

Avec Mlodie FM,
la vie n'est plus la
mme !
Chicago
Radio l'Union
4:00 pm 6:00 pm
WLUW
88.7 FM
Module anglais
Bulletin de Nouvelles
Harry Fouch
4:20 Module Franais
Bulletin de Nouvelles
Lionel Chry
4:50 Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry
New York
Radio Eclair
Chaque Samedi
11:00 am
1240 AM
WGBB
Tl: (516) 333-1485

Horizon 2000
Plus
Every Sunday
9:00 am
12:00 pm
WLIR
130 AM
Miami
La Radio
l'Hatienne
19 ans sur la mme
antenne
WVCG AM 1080
Chaque Samedi
5:00 7:00 pm
Une mission jeune
anime par
Bernard et Alan
Compas, Reggae,
Zouk... etc...
Les toutes dernires
de la semaine
avec Elsie
L'Editorial de
Marcus
L'invit de la
Semaine

Radio
Haiti Diaspo Inter
WRNM
1640 AM
Daily: 4 6 pm
WRCA
1330 AM
Sunday 7 9 am


Mdecin
Miami
Dr Hnock
Joseph
Obsttrique
Gyncologie
Accouchement
Operation por
fibrome
Family Planing
Ligature de
Trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests por
l'immigration
Nous aceptons
toutes sortes
d'assurances, ainsi
que la Carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.
Nos malades
2ccouchent dans dei
hpitaux privs
5650 N.E. 2nd Ave.
Vertires Shopping
Center
(305)751-6081


Dr Roger
Phanord
Dentiste
Spcialisation:
Implants Dentaires
Avec nous une
extraction
se fait sans douleur
11245 N.W.
119thSt.
(305) 685-7863

Port-au-Prince


Dr Sony Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 27
Tl: 245-6489
Dr Jean
Claude
Desgranges
Interniste
12570 N.E. 7th Ave
305-945-2910
Contrle du Diabte, de
la tension artrielle
Maladies des personnel
ges, Douleurs,
Arthrites, Allergies


Attention, si vous habitez New York
Vendredi 14 Juillet
Vernissage de l'exposition des oeuvres
photographiques de Conga Dore "Africa of Love.
Concert de Nkossi Konda Zairois et de son group.
Vendredi 21 Juillet
Yacouba Sissoko et Balla Kouyate joueront
ensembles. Ils sont du group Malien Super
Madingue et Coco Sukali's Band
Vendredi 28 Juillet
Fin de l'exposition des oeuvres photographiques de
Conga Dore "Africa of Love" et la musique
toujours avec Nkossi Konda et son group.
Pour informations, contactez : 212-388-9039
Alliance Franaise Association ALLOVERSEAS


r-


PARFUMS FRANCAIS ENTOUS GFNRES ARTICL.IS DIV\lRS

(: ft^25 Rue C ristrm,. Bois Verna
Port-au-Prince, Hati
STl: 245-5348 / Paer 256-9292 ( Ext.: 289)
Au beau milieu du quarter rsidentiel
Bois Verna, Senteur d't rponds tout es
Svos attentes. Vous trouverez sur nos tagres
tous les grands parfums franais, les eaux de toilettes, les colognes ainsi que
Products Roc les savons et crmes parfumes pour le bain.
Prdu its Arbone Nos parfums viennent directement de France
les plus grande et nos prix dfient toute concurrence.
marqles plus grades Si vous tes de passage ou si vous habitez Hati, une visit
cosmti *quesust

LAW OFFICE

ANDREW J. HIRSCHHORN, ESQ.

Nous sommes spcialiss dans les services suivants:
Criminal Law
Divorce
Custody
Real Estate Sales / Purchases
Cooperative Sales / Purchases
Refinance
Family Court
Accident Case
Nous sommes au service de la communaut hatienne pour toute litigation
et nous vous remercions de votre support.
Notre personnel est hatien, parlant crole, franais et anglais.
ANDIDREW HIRSCHHORIJ, ESQ.
ONE CROSS ISLAND PLAZA, SUITE 206
ROSEDALE, QUEENS, N.Y. 11422
Tl: (718)528-4424 Fax (718) 528-6658


d 1


Job
Philadelphie
VENORD
MULTIPLE
SERVICES
BARBER AND HAIR
STYLISTE
POUVANT
S'OCCUPER DES
CLIENTS
HISPANIQUES ET
AFRICAIN-
AMERICAINS
.EXCELLENT
SALAIRE
PLUS
.COMMISSION.
INFORMATION:
TEL(215) 324-2930
OU (215) 324-2937.


Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150Ave
Suite 404
Phone 380-1616
Fort Lauderdale
Hati Market
300 Wext Sunrise
Blvd
Coral Spring
Island
Supermarket
Beauty Supply
3079 WEST SAMPLE Rd
CORAL SPRINGS,
(954) 345-0450
A Port-au-Prince,
vous trouverez
Hati en Marche
aux
- Royal Market
de Turgeau et
Ption ville
- Librairie Phenix,
Lalue
- Librairie Auguste
Grand rue
- Movies and More
Rue Capois
Chaque semaine
lisezn
Haiti en Marche


Page 13


IDEAL VILLA HOTEL ET APARTMENTS
DELMAS 53 # 5
SPour reservations, appelez: (509) 510-8394 / (509) 249-3220
www.haitihotel.com
Cadre agrable Chambre spacieuse Air conditionn *
TV Piscine Bar, Restaurant
Service Traiteur pour Rceptions
i 6 aa Prix Spciaux pour GrFoupe
Special: Pay 6 Nights and get 7th FREE Ee
I ______-__-__________


-1 1


Attention Chicago
Le comit du Renouveau
Charismatique de
Chicago Illinois,
announce l'arrive de
Soeur Claire Gan et de
Gilbert Dabardy pour
des sessions
charismatiques, suivies
d'un ministre de
gurison,
Ste Mary's Church
d'Evanston
du 14 au 16
Juillet partir de
6:30 p.m. et
Dimanche 12:30
pm.
Informations, Marie
Thrse Charles 847-
864-4248, Maryse
Grgoire 847-541-9553
Jean Laurent Cond au
847-674-3003


Restaurant

FRITAY
RESTAURANT
The Root of
Haitian Cuisine
David Cang
General Manager
Heures d'Ouverture:
8:00 am 10: pm
Lundi Jeudi
8:00 am 11:0 pm
Vendredi, Samedi
et Dimanche
Dorchester
617-524-5800
Waltham
781-899-9157
Mattapan
617 298-7933

Miami
Bl Foucht
Restorant
8267 North Miami Ave
Miami.
Tl.:(305) 757-6408
Le meilleur griot
de la ville !
Port-au-Prince
Boulangerie
Jean-Marc
223-0109
Avenue Muller No 63


Points de vente

Si vous habitez
Miami, vous
trouverez votre Haiti
en Marche dans tous
les magasins de
Little Haiti ainsi
qu'aux addresses
suivantes:
Le Pavillon
Supermarket
486 NE 167 St
N Miami, FI 33167
tl: 305-948-7338
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
tel 305-893-8950
Etiquette
Barber Shop
15455-West Dixie Hwy
940--9070
AKE BEAUTY
SUPPLIES
12948 W. Dixie Hwy
893-6837
Maxisound
Music Hall
11854 West Dixie Hwy
895-8006
J & J Caribbean
13706 N.E. llth Ave.
North Miami, FI
33161
Holy Family
Restaurant
9900 N.W. 7th Avenue
Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
940-9902


-----------------------1


1


. '


-i





Page 14 FAITES VOTRE CHOIX!


M


Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23


A la une de Mini Records


w'


/A


ASSADE FRANCOEUR
1 .La Vi'm Chanje


JACKY RAPON j
Crateur du Hit Si Se Lv Srnit


t..
* St,.
.1*


ce4,Il



ea


q


Zouk Love
Feeling La Discothque du Zouk La Ronde des enfants vol 1
avec le Hit "si se lv".


haitiondo
1x1^\1 ., CubAyiti


r'
k
M


Haitiando
Autres parutions:
Les Fantaisistes de Carrefour
Mario de Volcy
Honeyman


Mini ail stars compa 2000


"En Tourne" Volumes 1 & 2
" Greatest Hits"
An ba Kaban'n


MINI RECORDS
13710 N.E. llth Ave.
Miami, Florida
Phone/Fax: (305) 892-6200


La Coupole
10855 S.W. 72nd Street
(305) 271-4975


'MINI RECORDS
221-14 Linden Boulevard
Cambria Heights, N.Y.
Phone/fax (718) 276-1794


~A>i~ ~~J1z
~d


Miami Live


1 S-.r


Prix allchant

_ ..2


MI







Mercredi 5 Juillet 2000
Haiti en Marche Vol XIX No 22


- .--un--- --


1 CINEMA I


LUMUMBA
(suite de la page 2)
la vie et la mort ...
1957-1960 : Le Congo passe brutalement d'un
colonialisme archaque une indpendance octroye.
Patrice Lumumba, petit emplou des postes, dmarcheur
pour une grande marque de bire belge et dirigeant
charismatique du Mouvement national congolais, s'impose
vite par son talent, sa volont, son rve d'un Congo libre
et uni.
Il ne sort des prisons o l'administration belge
l'a jet que pour participer, Bruxelles, la table ronde
qui enclenche le processus d'indpendance. Son parti
remporte les premires lections du Congo indpendant.
Mais dj, sa vision intransigeante de
l'indpendance et du destin africain gne tout le monde.
Les politicians congolais, avides de pouvoir personnel et
plus ou moins manipuls. Les Belges, administrateurs,
colons ou militaires, pour qui l'indpendance n'est qu'un


mot qui ne doit surtout rien changer. Les puissances
occidentales, grandes ou petites, occupes aux calculs de
la guerre froide et au partage des richeses du Congo.
Deux jours peine aprs les ftes de
l'indpendance, le jeune Premier ministry doit faire face
une mutinerie. Huit jours plus tard, le Katanga fait
scession.
Puis viennent le dbarquement militaire belge, la
fuite chaotique des civils belges, l'intervention de l'ONU,
les massacres ...
Lumumba se bat. Il parcourt le pays pour
expliquer et rasssurer, il harangue soldats et foules en
colre, il dfend l'unit, il s'arc-boute une lgalit qu'il
est seul dfendre. Il refuse toute concession aux missaire
internationaux "bien intentionns".
Puis vient le temps des trahisons, des complots,
des divisions, des manipulations.
Le president Kasavubu, qu'il a fait lire, et le colonel Jo-
seph Mobutu qu'il croyait son ami, choisissent de plus
profitable alliances.
La villa du Premier ministry Lumumba devient


sa prison.
Quand il s'enfuit pour rejoindre ses partisans du
nord, il est arrt par les soldats de Mobutu, battu, tortur,
emprisonn, puis livr au Katanga et ses conseillers.
Les camras et les appareils photo des
correspondents trangers fixent les dernires images de celui
qui croyait aux mots.
Le 17 janvier 1961, Lumumba et ses deux
compagnons sont excuts.
Plus tard, il faudra encore faire disparatre toute
trace de l'homme pour tenter de faire taire sa voix ...
L'histoire dira un jour son mot, mais ce ne sera
pas l'histoire qu'on enseignera aux Etats-Unis, Washing-
ton, Paris, ou Bruxelles, mais celle qu'on enseignera dans
les pays afranchis du colonialisme et de ses fantoches.
L'Afrique crira sa propre histoire.

Premire Internationale
Jeudi 13 mai 2000 6h pm
Salle 1 Cin Imprial, Delmas.


(Roger Gaillard ... suite de la page 12)
Quant aux camarades librs, il ne se posait pas de ques-
tion sur leur ancienne appartenance (PEP ou PPLN).
L'essentiel, selon lui, tait de trouver la solution approprie
chaque type de problme qui se posait.
C'est Kenscoff qu'on avait rendez-vous afin de
le faire rencontrer notre ami Bernac Clestin, peine libr
aprs un sjour de dix ans dans les geles de Franois
Duvalier. Jacques Stephen Alexis avait voyag avec le
passport de Bernac pour nous rejoindre (David Lain et
moi) Berne, en Suisse, pour la grande tourne en pays de
l'Est, dans le monde socialist.
Ce fut une journe excellent, riche en discussions
sur la clandestinit, la prison, les imprialistes, les peuples
du Tiers-monde en lutte et qui finalement dbouchrent sur
la posie, le thtre, le roman. On ne pouvait pas s'en passer.
Bernac Clestin, avant sa prison, suivait des course de thtre
la Socit national d'Art Dramatique avec Gabriel Imbert,
Lucien Lemoine, Claude Innocent, Grard Rsil ... Bernac
manifestait depuis lors un vif intrt pour la littrature
franaise, mais lisait aussi Maxime Gorki, les romanciers
russes, amricains et tant d'autres. Nous faisions parties des
jeunes qui lisaient beaucoup le coeur fou robinsonnant
travers les romans. Nous avions 17 ans, 18 ans, encore
mineurs et cependant trop srieux pour notre ge. Nous


ave c NOrdAir


rvions de revolution et nous nous jetions dans les
ventures les plus vertigineuses. Nous commentions des
chapitres du Capital, de l'Empiriocriticisme, de l'Anti-
During dans les cellules du parti pour nous forger un bel
esprit rvolutionnaire. Bernac Clestin avait eu le privilege
de trouver en prison des livres qui l'intressaient grce
un militaire qui l'estimait.
Moins d'un mois aprs ce rendez-vous de Kenscoff, Roger.
est pass la maison pour nous annoncer qu'il avait trouv
des course de littrature Bernac Clestin au Collge Roger
Anglade.
Ds sa prime jeunesse, Roger Gaillard.se
passionnait de photographic, de gographie, de critique
littraire et trois de ses crits dans le genre marquent la
littrature hatienne : "L'Univers Romanesque de Jacques
Roumain" (1965), "La Destine de Carl Brouard" (1966),
"Etzer Vilaire Tmoin De Nos Malheurs" (1972). Dans
cet intervalle entire 1965 et 1972, Roger Gaillard a public
le premier tome de "Cette Amrique o Nous Vivons"
1967). .
Une nouvelle tendance commenait poindre en
filigrane dans sa creation : l'histoire ou pour tre plus
prcis, l'historiographie. Il concentrait son travail sur une
trs court priode et sur un thme de prdilection : "Les
Blancs Dbarquent" prcd de "La Rpublique extermi-


Nouvelle Ligne arienne


Fort-Lauderdale



Cap Hatien


Inc"


Prix allchant
Equipements nouveaux conformes aux normes et
rglements tablis par la FAA
(Federal Aviation Administration)


Transport Assur par un Bimoteur d'une capacity de
30 siges

A/C, Toilettes, Overhead compartment, Siges en cuir
confortables, Repas Chaud


TROIS VOLS PAR SEMAINE

Mardi Jeudi, Samedi

Fort-Lauderdale, Cap- Hatien 8h30 AM 10h45 AM

Cap Hatien Fort Lauderdale 12h30 PM 2h45 PM

Po u.tr r serve ations rus:

(305) 891-3388
FIax: (305) 891-1395

ChrZistos "Travel (954) 486-1633


natrice" et don't
l'ensemble, une oeuvre
de 14 volumes, traite de
1 Oc c u p a t i o n
amricaine d'Hati, de
ses causes et de ses
consquences.
Si nous
revenons la passion de
Roger Gaillard pour la
camra, je dirais qu'il
faut avoir un oeil
d'esthte pour dnicher
. dans les cannaies, sous
les roseaux, une de ces
beauts paysannes
blotties dans la
splendeur verte des
ramures. Une reine
Soleil tatoue d'ombre
et de lumire. Une
Anacaona dans sa
saison africaine. Une
Zambo. Un corps
rondelet et des membres
gracieux, avec sous ses
aisselles une plumette,
un semblant de cresson
vert. Cette paysanne,
dans les cannaies, sous
les roseaux, doit avoir,
en se l'imaginant en
personnel, l'odeur
frache et sauvage des.
fruits au fond des bois;
ses belles lvres lippues
fredonnant une
pastourelle pntrante.
On la retrouve,
cette beaut
campagnarde, toute
entire, en image, bien
encadre, installe


Page 15


J'avoue qu'il a vcu, notre Gaillard


-- v


J


contre une faade de l'antichambre de la modest demeure
du couple Roger-Heidi, offerte au regard de tous les
visiteurs. Une magnifique photo Une russite de Roger
Gaillard !
La bague de mise au point bien ajuste, Roger
Gaillard, le photograph mconnu, a su comment marier
les resorts de son imagination avec les games de sa
sensibility. Je n'hsiterais pas le placer au rang d'un
Stphane Roumain, d'un Dominique Franck Simon malgr
leur technique plus assure, et d'un Heni Cayard malgr sa
puissante et fine posie.
Si Roger Gaillard passe pour le plus mrite des
historiographes hatiens de tous les temps, il demeure aussi
le crateur des Charades hatiennes, un genre qu'on place
aisment entire les Audiences hatiennes et les Charades
franaises, entire Justin Lhrisson et Anatole France. Ses
"Charades hatiennes" portent la marque d'un crateur
gnial.
Je regrette qu'il n'ait pas vcu plus longtemps; ce
qui lui aurait permis de se donner davantage dans la fic-
tion, dans la fabula caraibenne et latino-amricaine. Il
possde, et avec force, l'humour jaune et sarcastique des
humbles paysans hatiens et des bougres des bas quarters.
Ne doit-on le considrer comme le peintre de nos moeurs
caches, de notre libido inhibe ?
Dans les "Charades hatiennes", Roger Gaillard
souligne l'encre forte tout ce qui va l'encontre de
l'panouissement de l'homme qu'il soit blanc, noir, jaune
ou toutes autres combinaisons raciales. Dans la premiere
de ses quatre vingt neuf Charades, il campe, face notre
conscience, la douloureuse preuve du prodigieux et
prestigieux franais Gabriel Imbert qui sonsacra une bonne
parties de sa vie enseigner l'art dramatique aux anciens
coloniss de la "Douce France". A sa mort, l'actuelle
Directrice Artistique du Thtre National d'Hati, Madame
Raymonde Paret, tait son chevet. Gabriel Imbert n'a eu
pour tout cortge que six de ses compatriotes et quelques
dizaines d'hatiens. Au course de ses funrailles, une voix
s'exclama : "Le thtre hatien vient de connatre une grande
perte".
"Et puis, nous dit Roger Gaillard dans sa premiere
Charade, M. Gabriel Imbert n'enseignait que la diction
ses voluptueuses bouches croles S'il avait reprsent les
tissus Boussac, par example, il aurait fait oeuvre utile. Tout
en aidant ces tentatrices creatures que sont les Hatiennes
voiler leurs formes avec plus de pudeur, il aurait rendu ser-
vice l'exportation franaise. Vous auriez vu alors (et ce
serait justice) les ecclsiastiques et les financiers entourer
son cercueil avec tristesse".
Roger Gaillard, l'crivain, l'historien, le littraire,
le professeur, l'intellectuel anti-imprialiste a dit adieu
son people et son pays qu'il aimait de toute son intelli-
gence modest et courageuse. Aux gnrations
d'aujourd'hui et de demain, il laisse des oeuvres fortes tant
dans la littrature de fiction que dans la littratiure historique
et critique.
Roger Gaillard est all jusqu'au bout de son voy-
age. C'est comme si je le voyais encore, bien plant sur ses
deux pieds de capitaine, la tte altire et haut le front, arm
de sa plume, ses blocs-notes, son "brisak" de cousin Zaka
en bandoulire sur sa vareuse, pour l'accomplissement
d'une dure et excellent journe de travail.
Cendres devenu, qu'il aille au gr du vent et de la
brise, emport vers des universe nouveaux et qu'il sache,
notre Don Quichotte, que la mort ne triomphera jamais de
sa vie.

Rassoul Labuchin







Page 16


1 MONDE


Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23


N..s ni&r r M & .4au4



m m a


41 - .- e M.-un -





qm am m4wm m- tu e


aq M - a -
a e m
e.- e e- -
ab cm- e MM-bw-
ID ao- l>e Moom- b -Mm
im* ulm Imm am C e -
-e e.-e ~ e- tope-
e e. e e


de t'a"* - C



-.mmmb b 4mo o

-mm --Ob- oe -

- -e-m ob m -M dm-1-

e. - a Be





m-- e

- *Imm mm


e 0%Mm a mmm -- OM



-m abMWb -





m -M dam

e S --M e


La mnj br d'EbId Ber a dlmrTu, nmn
-- 0oan | de('M DM :.-c'-_



+ .l. "Copyrighted Material-._-



e. i-a 1.-- Syndicated Content m---------



Available from Commercial News Providers"


il .


e--~ - -
- a e -
e
- e e -
* e. -- e. -
w w e

e -
e --
- -- - e -


e.-.


C e -
e. - - e e C -

e - e-- e *. -


O - b l
e.


-w
- e -


-e.- ea e -- - l-


- e -


e


e -~
e -
~..
e. C. e.-


- e e -
e ~ e. e.
- -- e
e e *

-e. C
e e - -


- e. -e -

ce


MU (UMe: pr*miemm q.te&d e V


4b ma hm-qb dmmm, u. -Ib
aumumum- m - e e

im --.. m -mm m um a em p- M -


-ue MD tenon>--m





41 - - *n m q-m b eCmmn


- ea am- ff apo

don- -- m *be



an* mo 0. Mmo- fe -NI

Ion -00 M -h-




- me C


damna> op om-. - -
411 --- e-- em
C .- e-M m- a mjmm




-4m OPee
~ .mm mm-e .

C e e -m


-- - e- - e ae-

- -~ - e.. ee - C- -
~ e.- - - -
e e. g -
*
e. - - e- - -
~ e. e. e e e ___
C ~ e
~- e. e e
* e. e * e e.- -
~- e. - - -
e - - - w * e
- e e. e ~- e. -
- e. -
e e. e e ~ -

- w
* B e- e e. -


Bientt Sur Videocassette
PTlenu Tet

la pice de FRANKETIENNE
sera en vente Montral, New York,
Miami et Port-au-Prince
Pour Information: (514) 862-3503


Abonnez-vous
Haiti en Marche
(voir fiche d'abonnement
au bas de la Page 5
ou Appelez (305) 754-0705
ou P-au-P 245-1910


tanap"


1l


p


* *


**







Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23


Page 17


PLUS DE 34 MILLIONS !


IAc m


Mr le SIDA Uhbuw d mm cMb,


- amm o -b b OM uum4b %
ir - e .e. n e

e.wm do e Mimmola-
e.* a oe
______----e e. _
e- e du-- M.


dom- 4
com. q e. e *m -
- quitp- e. m b -mm e


ff* l- ae.- Cm- o
In am. a e t -m-ugo-
eb- tonumm a -w. -
C -e ae e
- e ulon-op -mn


qq oml --.0mom. m lob mmm-


e4b-M b-o- -m


- - ---M- -l@



Ob .. m e


Peud'mp~ a hcu.uw.em -


Ob Nb e.
ID jmjw omm 0-









Available


e.om


- -- - -- Iu- f- m D. M m -
m Ilow .4m -M 43>e -e lou


M ai s ae e v 4M Iamb
eml a C e.1o -..


4M qb4nmu. -Om- -

e--a a op



MM, ab -am- o a



d" e D-bm

k Oum Nrb a


Copyrighted Material-



Syndicated Content __.-
from Commercial News Providers"

from Commercial News Providers"
n nd-m


.- ea>e

q 4e e n C eb4b Qo


n - e. -C - -

e. w - e. - -


r --
e. e n *


-vrIIn ill ^BIR Ilq ll I1 I1 1. I1 I l alBl

1 h de Pm.ft: ime ftap e )udkhkv^^^ ^^ ^^^^P^^^^^^ ^ ^1^^^^^ ^B^^^^^^^r ^^^^9^


.-M 41W- -
M dI






4M- .@m -b% b-4
C emm w Oblb Olfl- qu
lm 4b M -0 mmum l e wo aomb


4D - a 4. -
m- 4M e- mmmm wn


-w.e


d'm


m Umm 4b-
Ch 4" du la um -
- em M e a M e. %be4
M gb m emmm
e.e. p
C C Ce. e.l e a
~ me.. -
*~M a> .ab e


^Pre. e. mwm t el

~ e e e ____1 n -m
qw-m e. -mma* 0 el.- u


e e. e s C-
- e. e- e e
~ e e e. a e -
e e a~ e-
~ e-~ e e- e e
e. ~ S C e.


e- = e- -
~ ~ ~ Om q- bn- a e
a e - e

lon- sedm-m MM,


e. -4@ e. e- -a> -ab

e. -m


ou lm 0 nm na e. e-
60 M -Umm b dom m
dcomm 4mb-tumealb 4b *
CI mb ~
e e e -40 ib





"0 e -a*-
euna. .- p e -omm




- opaWMOmweo


...- ... --.- -.. -- 1


AM v -
"w lk


wmd


q






Pag 18 Mercredi 12 Juillet 2000
oS J eux Hati en Marche Vol. XIV No 23


TOUS SA






DEESSE



Solutions de la semaine passe
C E. .A EU

0 N O N
UGA N D AI
SR I IRE
CONFINAI
OS I G
U SEES UN
SAR RE E


Allez de TOUSSA DEESSE, en utilisant des mots du Solutions de la S U A V E S
vocabulaire franais, et ne changeant qu'une lettre par semaine passe: S U A T E S
ligne. H(sAiTI PL TES

PLANTS
AALEONAKANATYZS PLANITE
KS O DNUCAFXV K EAZ
TATUAEMALAS O GE Y
ICSCFERNANDEZIS SCA --IS
U: C 0 LL ID RAC V N RAZ SCRABBLE
K 0 P 0 N E S I E R E U E F L Arrangez-les sept lettres ci-dessous
S R A S U P N A M H C R E G 0 pour former un mot Franais
G EO Q D S G I R A G I F M S
ATLDAGOBI RIHCAI I I
RO D RA L LAG I I TSTR ED E
C B KO F H E E W E L B U TA
ITORRECLH V Z RAAM W A
AMAY O RGA L L R E RS X
I NOB LATUM I U GESW
S O T O CU E VAS V Z Z E P
Solutions de la semaine passe:
Trouvez les noms de 40 artistes Sud-Amricains don't les oeuvres \ F V I S M E
figurent au Mus d'Art des Amriques dans le carr ci-dessus \ -1


ViitzHatie M rhesu-Inene 1htpllw .hiiemace.o


En bref ...
(suite de la page 2)
proche parent de la veuve de Pefia Gomez, Mme Peggy
Cabral. Mr Despradel avait prcdemment occup le
poste d'ambassadeur de la Rpublique dominicaine au
Salvador. Chico Despradel est le frre de Lil Despradel
qui sera nomme ambassadrice de la Rpublique
dominicaine l'UNESCO.
La Norvge et Haiti tablissent des
relations diplomatiques (AHP)
L'Ambassadrice norvgienne Britt Loveseth a remis
ses lettres de crance le
vendredi 7 Juillet au president Ren Prval. Lors d'une
crmonie organise en la
circonstance au Palais national, la nouvelle
ambassadrice promet de
travailler au enforcement des liens de cooperation
entire la Norvge et
Ha'ti.
Mme Loveseth en a profit pour discuter de la
conjoncture politique
avec le Prsident de la Rpublique.
Eskamp/Korega se retire de la
course lectorale (AHP) ...
La plate-forme politique Eskamp/Korega a annonc
vendredi son retrait aux lections deux jours avant le
second tour de ces lgislatives.
(voir En bref... /20)


Batay Ouvrye ...
(suite de la page 8)
.toujours fait, dclarent qu'ils doivent contrler tout ce
qui se fait, tout doit passer par eux, ils doivent tout savoir
: un encadrement absolu dans l'intrt des classes
dominantes pour empcher aux ouvriers, aux travailleurs,
de s'organiser pour mener leur lutte autonome. Il s'agit
d'une repression et d'une terreur qui s'accompagne
troitement d'une dmarche visant acheter la conscience
des gens en leur offrant des cartes de Tabarre (laisser-
passer octroyant au porteur une immunity total pour faire
toutes sortes de mfaits, ainsi que divers avantages tels
nourriture et crdits montaires), consolidant de la sorte
l'opportunisme et la dpendance chez les masses. Terreur
et encadrement d'un ct, vaines promesses de l'autre,
le tout dans l'intrt des classes dominantes, voici le project
qui se dessine travers les pratiques de la Famille Lavalas
en divers points du pays. Et tous ceux qui ne l'acceptent
pas se heurtent actuellement une rponse arme.
Batay Ouvriye dnonce ce project rtrograde anti-
populaire qui caractrise les pratiques de la Famille
Lavalas en divers points du territoire. Vigilance et
resistance sont les unique possibilits de l'viter!
En mme temps, nous alertons l'opinion
national et international sur ces menaces et attaques
directed qui se font notre encontre et qui sont
certainement le signe de sombres prsages nous
menaant.

PRENONS NOS RESPONSABILITS EN
MAIN!


GRILLE DE PROGRAMMES

Mlodie 103.3 fm
74 bis Rue-i CDapois
Port-au-Prince, I-Hati
Tel1:221-8567 / 221-8568 Fax: 221-1323
e-mail: enmarclhe@haitiworldc.com
U1RL: vvwvw. haitienrimarche. com

5h00 6h30 BON tI:EVEIL en musique

6h30 7h00 AU PIPITTIIT CI-' NTAsNT
premier journal de la journe avec Yves Paul Landre
7h00 9h00 VIELODIIE ATINI
Informations, Interviews, Analyses
7:15 : Au quotidien avec Elsie
7h25 : La Chronique Economique avec Roosevelt Jn Franois
7h35 : L'Actualit en Bref avec Serge Csar
7h45 : L'ditorial de Marcus
7h50 : Les Sports avec Smith Griffon et Captain Bill
8h00 : Les Invits du Jour

10h00 Midi LE DISQUE DE L'AUDITEUR
avec Smith Griffon

12h00- 12hl5 LE IVIIDI
Un rsum des Informations Locales et Nationales avec Serge Csar

12h15-2h00 LAD Y BLUJES
Jazz, Blues, Swing, Ragtime...

2h00 3h00 C_'E1ST SI BOINS EN CIANSONSS
Emission de Chansons Franaises

3h00 5h00 DOC D. I J.SIEL
ET SE SESUCCES C>ON FIRIJV ES
ou Le Bon Vieux Te mps!
avec Doc Daniel et Captain Bill

5h00 NOU VEZLLEZS 5 H-EUIJ ES

7h00- 8h30 AMlVI.OR Y SABIOR.
COND> LU CDI4 NO %

8h30 9h00 SOI-R. I NFO CI NATIONS S

lOhO0 N1OTIE GL"ND > CONC ERTI
( Lundi et Mercredi )
L'Heure classique
Dimanche soir "Sous le kiosque Musique"

JAZZ AT TEZN (Mardi et Jeudi et aussi dimanche soir )
Illustr d'Inverviews avec Compositeurs, Interprtes
et Grands Critiques Musicaux

9h00 et au-del CAVALIER.S,
5P0aNEs sEZ VOSH LDuAVES (samedi)
50 ans de Succs Populaires Hatiens avec Lucien Anduze


Batay Ouvriye, 24 juin 2000


a


m


IL







Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23
KK ANALIZ AK REFLEKSYON
SOU FONM ( R ) FONM ( W )
AVK FONM ( H )NAN LANNG
KREYOL AYISYEN-AN.

OUN REPONS POU EDDY GARNIER
L nou li tks Eddy Garnier a nan
seksyon Tigout pa tigout anndan Haiti En
Marche, mkredi 28 jen 2000 la, nou konstate
misye gen pwoblm ak kk son nan lanng
kreyl la. Tanto se paske li pa konnen ki l pou
li ekri yo, tanto se paske li ap made pou yo
rantre kk lt son nan tograf kreyl la. Km
nou pa vle chaje tks nou an denkou, nou deside
abde asp diferans ki genyen ant fonm ( r),
fonm (w ) epi fonm ( h ) la tou.

Ekzistans fonm ( r ) ake fonm ( w ) avk
fonm ( h ) nan tograf kreybl la.
Fonm ( r ) avk fonm ( w ) egziste
nan lanng kreyl la. Tout mon ki pale kreybl
pwononse de fonm sa yo ki f youn diferans
ant mo kreyl ki nan fraz tankou :
1- Mwen boule 3 wat. / Mwen boule 3 rat.
2- Mwen rete 10 kb. / Mwen wete 10 kb.
3- Jan di : ri / Jan di : wi !
4- Makout yo v61 dwa malere yo. / Makout
yo vbl dra malere yo.
5- Lapolis kwaze zenglendoun yo. / Lapolis
kraze zenglendoun yo.

Anplisdesa, si nou pran fonm ( h ) la
ki nan kreybl nann Sid, pa gen okenndout sou
egzistans li. Tankou nou konnen, had ( vtmn)
pa menm bagay avk rad ( pati nan lanm nan
p a osnon sou waf la). Se konsa tou, hl ( kri
) pa menm bagay avk rl do ( chini do ), se pa
menm bagay nonplis avk wl (dengon ).
Tcheke egzanp sa yo nan I. Dejan (1980 : 99,
129 )
Kidonk, ni fonm ( r ) ni fonm ( w ) ni
fonm (h ), yo byen chita nan fonetik fonoloji
kreyl la, enpi yo gen plas yo anndan sistm
tograf ofisyl la ki te prevwa siy pou yo. Pou
lbt agiman teyorik fonetik fonolojik, tcheke
tz doktora Jan-Wob Kadeli, ki se youn
kreyolbg fonolbg,enpi ki deja ekri anpil sou
kesyon an. Pou lbt detay, nou ka tcheke tks
Serge Fuertes yo tou,( Introduction l'tude
du crole afrohaitien ) paske msye se youn gwo
kanno nan domn nan. Liv la poko sti nan lari
men li pare.

Tolerans nan tograf kreyl la.
Prensip ki aplike nan sistm tograf
ofisyl la made pou nou toleran nan ka kote (
r ) ak ( w ) tr pwch. Nan ka sa yo, yon ka
ranplase lbt san sa pa change ni sans mo a, ni
sans fraz la.

6- Jerm renmen f rout al Tibiron./ Jewbm
renmen f wout al Tibiwon.

EN GRANDISSANT
SOUS DUVALIER
KONFERENCE-SIGNATURE-VENTE
NAN LIBRERI MAPOU 5919NE 2nd AV.
DIMANCH 16 JIY 5:30PM
OUN SWARE SOU EPK DIKTATI-A
AN AYITI. OUN SWARE
ENFOMASYON AK TEMWAYAJ NAN
BON TI MAMIT. RELE POU N'REZEVE
PLAS NOU. OUN DIMANCH LITR
AK GRARD CAMPFORT
E GRARD FERRERE
ANTRE GRATIS


Page 19


ti gout pa ti gout ak Jan Mapou


7- Proft ekri youn diksyon sinonim kreyl. /
Pwoft ekri youn diksyon sinonim kreyl.

Nan menm sans lan tou, nou dwe aplike
prensip tolerans sila a nan ekritman kreyl
rejyonal yo tou. Kreyl mon nan Nb,
Latibonit, Ptoprens, mounn nan Lws, nan
Ls, mon nann Sid, Jeremi, Anik, Chantal
toupatou. Konsa, fde nou tolere ( h ) ak ( r ),
oubyen ( r ) ak ( w ), pafwa tou fk nou tolere
ni ( h ) ni ( r ) ni ( w )nan tograf mo ki svi
nan pale andey osnon
ki pwononse nan fason pa yo, tankou nan fraz
sa yo kote sans lan pa change ditou:

8- Mwen konpwann ti pwoblm wbwt yo. /
Mren konprann ti probm hbht yo.
9- M' kw, Ayiti pwal bl toupatou. / M' kr,
Ayiti pral bl toupatou.
10- Mwen hele Jan nan telefn. / Mwen rele
Jan nan telefn.
11- Sispann houke sou malere. / Bouke rouke
sou pv. / Pa wouke sou mon.

Youn ti refleksyon
L youn mounn di osnon ekri kr nan
plas kw ,apwann pou aprann, bwa pou bra,
oubyen half nan plas ralf, se pa pale mounn
lan pa konn pale poutt sa.Se depreferans paske,
nan varyasyon pawoli sa yo, gen youn seri
fenomn lengwistik tankou labyalizasyon ak lt
asimilasyon osnon amoni ank ki responsab
chanjman pwononsyasyon sila yo, swa nan
vwayl yo, swa nan konsn yo. Se menm
reznman an tou pou nazalizasyon, kote se
fenomn asimilasyon yo ak lt amoni ki lakz
wannem segman vwayl osnon konsn yo nan
anpil mo kreyl.

Ositou, nou kapab di, prensip tolerans
lan bay tograf kreyl la pouvwa pran
responsablite ekri tout mo kreyl ki ap balize
sou teritwa peyi Ayiti a.

Tout pawoli dyalektal yo kapab ekri ak
sistm tograf ofisyl nou genyen an. Avk
resp epi tolerans, nou ka amonize tout sistm
fonolojik, fonetik, leksikal, sentaksik kreybl la
nt. Day, kbm kreybl se youn lanng yonte
ki maknen tout pp ayisyen an ansanm, sistm
tograf kreyl la pa dwe svi pou spare
distenge dekatye lelit franse tiboujwa zotobre
kones ng lavil avk ng andey tipp ginen
pv malere jepeteklere. Avk agiman
lengwistik, lojik epi ak bon lizay, nou deside
lite kont tout prejije defavorab sosyal ki vie
rantre nan ekritman tograf kreyl la. Pouday
menm mounn ki ap made pou gen distenksyon
ki ft ant pawoli pa yo lavil ak pawoli mounn
andey yo, sou pretks yo pa konnen pale, se
yomenm tou ki di yo ap pran pou pp. Mwen
ta kab di sa yo ekri depaman ak prejije yo
genyen anndan yo kont kategori mounn yo
pretann yo ap defann yo.
Jan-Wob Plasid, profes kreybl,
(Manm Sosyete Koukouy seksyon Kanada)

KONKOU ETIKT POU KREMAS MAPOU
LIBRERI MAPOU AP BAY $200
Nou pral f youn etikt an koul pou KREMAS
MAPOU. Nou made mounn ki enterese pou yo
soumt ide ak desen pou nou mete sou bouty la.
Fk Desen-an f w Ayiti pandan n'ap degiste
KREMAS la. Dimansyon 4X6 pozisyon vtikal.
N'a bay $200.- pou etikt nou chwazi-a. Dnye
del 31 Jiy. Voye desen yo nan Libreri Mapou 5919
NE 2nd Ave Miami. Fl. 33137. (Desen ki loreya-a
ap vin pwopriyete Libreri Mapou)


(ISTWA POU TIMOUNN)
PDI DEPI 16-AN
a ': Togiram
Dezym Pati
Laniya Frederik asiste sn nan san di
youn mo. Sepandan, sa tlman aji sou li, se tt
anba, dlo nan je li rete.

Li pa menm kapab swiv Ms-minui-an.
Vwa madanm nan, ki t'ap plenyen sou
pewon legliz la, pwodui youn ef etranj sou li.
Andire istwa madanm nan sti rakonte
a se istwa pa-1 menm. li santi li km nan youn
rv... li w li se youn timounn nan mitan youn
foui k'ap chante, k'ap lapriy. Li tande klch k'ap
sonnen. Li w vizaj manman li transfme
toudenkou. Li w manman li vini pi bl, abiye
pi byen, pi bwd. Li santi nan vwayaj, y'ap
transpte-1 lwen -lwen -lwen.

Li part tlman dwl madan Jonatan
made li:
-Kisa ou genyen, Laniya ? kisa ou genyen ?...
Eske ou malad?
Madan Jonatan poze li kesyon sa a senk fwa.
Malgre sa, Laniya pa tande. Se l madan Jonatan
ba li youn kout zpl1, vizyon li t'ap f-a efase.
Li gade madan Jonatan ak youn rega
etranj, tlman etranj, madan Jonatan tranble.

Madan Jonatan kmkwa Laniya vie di li:

-Se pa ou ki manman mwen. Se vl6 ou te vl-
m.
Msye Jonatan ki t'ap opsve yo santi
youn esps angwas anvayi li. Touletwa mounn
yo vini dwl dwl. Yo tonbe nan youn
refleksyon ki tlman pwofon, ms-minui-an fini
san yo pa konn sa. Se l legliz la vid nt yo
espante, yo leve, yo sti tou bgw...

Kan yo rive, p Vtis di yo ki jan li te
enkyete paske li pa te kapab w yo.
Km eskiz, yo reponn p Vtis -dmi te
pran yo legliz la.

Demen maten, v 9 v, pandan
madmwazl Laniya. ap f ale-vini sou galri-a,
Korina Pijo part. Madmwazl la di li :

Se ou menm mwen t'ap tann. Mwen ta
renmen ou rakonte-m ank istwa disparisyon
pitit ou-a. kijan yo te rele-1 ?

-Mwen te rele-1 Roza.

-Han se youn ti fi vre. Bon li pa te gen papa ?

-Non. Papa-1 te mouri depi li te genyen 7 mwa.
Se limenm ki te sl konsolasyon-m.

-Wi, madanm an mwen. M'santi jan sa te f ou
soufri.

-A aaa pitit mwen, se pa tikras. Si mwen vivan
toujou, se granmsi Papa Bondye.

Laniya antre, l'al pran youn chz la kote
Korina. Li di:

-Chita. Mwen pral rele papa-m ak manman-m.

-Etan l'ap di sa mouche ak madam Jonatan
part. Yo salwe Korina epi yo f manrizl siyn
pou l'antre.
Sou youn ban anba youn gran tonl ki
nan lakou-a, yo tout al chita. Mselya, youn nan
pitit-pitit fr Vtis yo, svi Korina youn bon tas
kafe, youn tiv lik ak 2 biswit. Kan manmzl
fin pase grangou-1, li rekoumanse rakonte istwa
pitit li pdi-a. (ASUIV)
SENMENN DYASPORA-2000
Dat la se: 7 Dawou rive 13 Dawou. Minist
Ayisyen Aletranje-a koumanse preparasyon
pou resevwa kk save nan dyaspora-a nan
plizy domn pou pataje esperyans yo ak konfr
lakay yo. Pou Miyami, se J.C Cantave ki ap f
kdinasyon-an. Pou plis enfmasyon rele msye
"Santi Bon" JC CANTAVE nan 305-899-7712







Page 20


ACTUALITE NATIONAL


Mercredi 12 Juillet 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 23


E n bref ... (suite de la page 18)
Cette coalition indique avoir adopt cette position en raison de la
violation, selon elle, des articles 10, 11, 64 et 164 du document lectoral
par le CEP et la partialit don't fait montre l'appareil d'tat, don't la
police, ajoute-t-elle. "Nous n'avons aucune garantie que les votes en faveur
de nos candidates seront respectss, a dclar l'ancien dput Joseph Jasmin.

Louvri Bary prconise le dialogue pour sortir de la crise
lectorale
"Les propositions pour sortir de la crise lectorale doivent venir d'abord
et avant tout de-nous-mmes Hatiens", crit le PLB. "Il est grand temps que
les hommes et les femmes d'Hati cessent de recourir la communaut
international pour rsoudre tous les problmes du pays", s'indigne le parti
du snateur Renaud Bernardin dans un document remis la press le vendredi 7 juillet.
Le PLB qualified d'irralistes les propositions du genre "option zro" prnes par
l'opposition..
Le PLB invite l'Excutif ne pas rester sourd aux protestations et suggestions mises
par diffrents secteurs de la socit au sujet des lections, estimant que cette attitude ne
sera jamais payante.

L'ADIH et la crise ...
Le president de l'Association des Industries d'Hati (ADIH), Richard Coles, a indiqu
vendredi que la position de la Communaut Internationale dans la crise lectorale
hatienne rpond uniquement aux besoins de son agenda.
"Il est temps que les Hatiens s'asseyent ensemble pour poser, sans se
laisser influence par la communaut international, les problmes qui
concernent leur pays", a lanc M. Coles qui s'est lev contre les menaces
de sanctions internationales brandies contre Haiti en raison d'une cruise
interne.
Le president de l'ADIH a par ailleurs fait savoir que son institution n'a
pas se prononcer sur le fonctionnement du Conseil Electoral Provisoire
(CEP).
"Pour le moment, cette institution fait son travail et techniquement on ne
peut pas mettre en question sa lgitimit", a dclar Richard Coles


Nous aurons tou,,
un jour faire fa(
a inevitable.

Etes-vous prt?

Quand un membre de votre famille
meurt, vous aurez faire face 46
decisions majeures dans unintervalle de
24 heures. Pourquoi ne pas les prendre
maintenant, d'une manire logique,
plutt que d'attendre d'tre dans les
moments difficiles?
Notre Plan vous permet de planifier
tte froide.
* Votre paix d'esprit vient du fait que
vous avez faire une compagnie qui
a ses racines dans la communaut.
Nous vous offrons la garantie que tous
les arrangements seront tenus selon
vos dsirs et les traditions.
Vous conomisez sur le prix future de
tels services en payant ds aujourd'hui
et au tarif d'aujourd'hui pour un
service que vous recevrez plus tard
Facility de paiement mensuel
Possibility de financement sans
verification de credit.


n. gr0-


Proprit au
cimetire pour deux
Arrangements pralables

$1209
pa r p par mois
p a r p e r s o n n e


~Pour vof~trpoprKe h tranqppuiitp<
d'srte tc elle e vtefmle


Epargnez l tre cher la charge
motionnelle et financire un moment
o il est ravag par le chagrin.
Possibility de financement
sans interest disponible


Appelez nous aujourd'hui mme au:

305-674-1717


Dade Memorial Park
1301 NW 135 Street


Southem Memorial Park
15000 W Dixie Highway


Southem Memanil Park. Prix: $1945. Interest: 8.9% AI'D. $24.17 parr mois pieldant 120 n mois. Our total: $3.011. Prix et
I'ogram'mes south sujet a tre changer rans avis pralable.
Prire d'accepter nos exCases. au cas ,i mits recevez ce pei)nmhlet pendlant cette'i iemicle de cheagrn ouixr tn s et votre famille.

D J'aimerais recevoir aujourd'hui mme d'advantage d'informations
sur votre plan complete de Service Funraire.

Nom

Adresse

Ville Etat Zip Code

Tlphone
I-IM i 07- /I0./ A
Prire d'adresser : Memorial Plan, P.O. BOX 526601, Miami, FL 33152-8981


soulignant nanmoins que les parties politiques sont libres d'opiner sur sa
crdibilit.
Il a formul le voeu que le deuxime tour des lections soit "extrmement
credible" pour que le pays puisse aller de l'avant.

Manifestation de membres d'organisations populaires
Port-au-Prince
Des membres d'organisations populaires proches de Fanmi Lavalas ont organis
vendredi une march pacifique Port-au-Prince en vue de dnoncer notamment
l'attitude de certain secteurs de la communaut international sur le dossier des
lections en Hati.
Partie devant l'ambassade du Canada Delmas, la march a observ plusieurs
arrts notamment devant la representation du PNUD (Ave. Ducoste,
centre-ville), les locaux de l'Ambassade des Etats-Unis et de France avant
d'aboutir au Champ-de-Mars.
Les manifesants, vtus de blanc ont invit le president Ren Prval redoubler
d'ardeur en vue de boucler le processus lectoral. La march des OP s'est droule dans
l'ordre et la discipline en presence d'un important dispositif de scurit.

Le quitus fiscal pourra dsormais tre retir dans les siges
des directions rgionales des impts, informed la DGI
La Direction Gnrale des Impts (DGI) a avis vendredi le public en gnral et les
importateurs en particulier que des dispositions ont t prises au niveau de cette
institution pour permettre la livraison du quitus fiscal non seulement
Port-au-Prince, mais dans les siges des directions rgionales des impts.
La DGI demand aux contribuables importateurs, fiscalement domicilis dans les villes
de province, de retire leur quitus partir d'un formulaire de demand, disponible
dsormais dans toutes les directions et inspections rgionales de la rpublique.
La DGI rappelle que toute utilisation de ce document dans un port autre que
celui du domicile fiscal du contribuable, est sujette l'obtention d'un
Certificat de Non Objection dliyr par la Direction Rgionale des Impts du
lieu de dbarquement.
La Direction Gnrale des Impts rappelle galement que tout quitus fiscal
dlivr peut faire l'objet de gel notifi l'Administration Gnrale des
Douanes s'il s'avre que l'entreprise dtentrice de ce document a nglig ou
cess d'accomplir des obligations fiscales mensuelles.
La reprise de la validit de ce quitus ainsi interrompue ne sera accorde
qu'aprs que le contribuable aura satisfait l'ensemble des obligations
fiscales requises.

Hati/Elections: prestation de serment des nouveaux
membres du CEP la Cour de Cassation
Trois nouveaux membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP) ont prt serment jeudi
la Cour de Cassation conformment la Constitution de la Rpublique et la loi
lectorale de 1999.
Ce sont les Dr Richard Chry, Jean C. Alexandre et l'Ingnieur Yves Bertrand.Ils
remplacent les conseillers lectoraux dmissionnaires Debussy Damier et Emmanuel
Charles et le president du CEP, Mr. Lon Manus parti pour l'tranger, craignant pour sa
scurit personnelle.

Attitude de l'opposition face ces nominations ...
L'Espace de Concertation a dsapprouv l'arrt prsidentiel nommant ces
conseillers. Dans une lettre adresse aux juges de la Cour de Cassation, les
dirigeants de ce regroupement politique demandent ces magistrats de
reconnatre que l'arrt du 16 mars 99 nommant les 9 membres du CEP, a t le
produit des Accords du 6 mars 99 et que le president Ren Prval n'a pas competence
de prendre sur lui la responsabilit de nommer des conseillers lectoraux.
Le faisant, le president Prval a viol la Constitution en vigueur et les
Drs. Richard Chry, Jean C. Alexandre et l'Ingnieur Yves Bertrand ne sont
donc pas habilits prter serment comme membres du CEP devant la Cour de
Cassation parce nomms illgalement, estiment les leaders de l'Espace de
Concertation.


'le


~hi I


Il~ ~~1 *4 i II..


- ~ -~ -

O - -S *
-- e e --


____________ ~ e ~
-
~
-
-~ ~- oe. -


--- "Copyrighted Material -

- -- Syndicated Content -

Available from Commercial News Providers"


e -


>-Ou 4ft
-mb
- S -mon


41b m


- M q j eb -


.933 qm -. -


- 3Bbw i- 11on


- *


e- .- C 04-40 4 b 4- m a eme


~e ~ meQ> -
Oum


-mwm oqm m 40


,**l Driti;g CelIter
la Genrale 20 ans au service de la Conduite Automobile et de la Prvention Routire Hatienne
des auto-coles Avenue Martin Luther King No. 90 Port-au-Prince, Hati Tl: 245-2072 ou 245-0916


1


1


1


o




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs