Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00022
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: June 7, 2000
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00022
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Hati en Marche dition 7 au 13 Juin 20OO Vol. XIV No. 18
I


HAITI-ELECTIONS

Comment l'opposition a perdu ...
ANALYSE nouveau Conseil lectoral provisoire (CEP). prochain, souhaite une seule election d'ouverture de la campaign
PORT-AU-PRINCE, 3 Juin Toute la stratgie de l'opposition semblait (parlementaire et prsidentielle civique au GymnasiumVinc
L'opposition a perdu les lections pour ne alors reposer sur l'hypothse que l'ex- simultanment) afin de bnficier d'un de provoquer l'annulation d
pas avoir eu les moyens de sa politique, president Jean Bertrand Aristide, qui est mme effet d'entrainement. de l'Espace de concertation i
D'abord elle a jou les lections mais candidate aux prsidentielles de novembre Sabotage de la crmonie et autres oeuvres de trublion


naturellement ce n'est pas elle qui a
en main le mcanisme de decision ni
la machine administrative pour
dclencher et contrler leur ralisation
effective; ensuite elle a voulu jouer la
carte de la peur des lections, mais elle
n'a pas non plus les moyens capable
de rgler les effects et consequences de
cette peur. D'autre part, l'opposition
a compt sur l'international, mais
l'international joue sur les deux
tableaux ... Enfin, last but not the least,
dans la stratgie de l'opposition le
people qui vote n'est que la cinquime
roue du carrosse.
Rappelons pour commencer
que l'opposition a t la base des
lections du 21 mai. Aprs une inter-
minable crise politique remontant aux
lections controversies d'avril 1997,
c'est l'Espace de concertation (bloc
politique de creation rcente) qui
concocta au Palais National avec le
president Ren Prval la formule qui
devait aboutir la formation du


L'Espace de concertation organisant un meeting au Champ de Mars au dbut de l'ann
photo Hati en Marche


HAITI-ELECTIONS

L.'O A fait *a. .' d_
L "jj._ i^. j-s -J".? t^ *<. i-e i. ,.- "'a' ....


r~.


La Mission de l'OEA dit qu'elle ne suggre pas qu'une fraude quelconque
ait t commise et qu 'elle ne remet pas en question le nombre total des votes obtenus
par les candidats...
PORT-AU-PRINCE, 4 Juin-- Dans un candidates au snat, dformant les rsultats des
communique rendu public vendredi, la Mission lections du 21 mai coul.


i~~~ ~ '-.. Mm,'.


Partisans Lavalas exigeant le respect de la victoire de leurs candidates au scrutiny du 21 mai
photo Yonel Louis/H.en.M
d'Observation Electorale de l'OEA(Organisation Les rsultats dpouills jusqu' date
des Etats Amricains) indique que les officials indiquent que Fanmi Lavalas, le parti du populaire
lectoraux hatiens auraient calcul de manire ex-prsident Jean BertrandAristide, est en train de
incorrect les pourcentages de vote reus par les (voir OEA-CEP / 7)


g


e d'ducation
ent; tentative
d'un meeting
Petit-Gove
s mystrieux,


tout est attinoue automauquement aux
partisans d'Aristide. D'ailleurs ce
sont les auteurs de ces actes eux-
mmes qui clament aux quatre vents
leur appartenance Lavalas. Une parties
de la grande press amricaine qui
semble engage dans une vritable
guerre de religion contre le Lavalas,
en tte le Miami Herald, en fit ses
choux gras. De mme que certain
correspondents d'agences de press
anglo-saxonnes accrdits en Hati.
C'est la diabolisation au maximum,
et sans le moindre esprit de
circonspection, deAristide et son parti
a Fanmi Lavalas. Comme si les auteurs
de cette propaganda avaient fini par
y croire eux-mmes, il devint normal
Sde considrer que la popularity
d'Aristide est au plus bas et que c'est
...- pourquoi l'ex-prsident a tellement
peur aujourd'hui des lections.
Ceux qui savent lire
entire les lignes...
(voir L'Opposition /4)


1 IllMuri.un hbl

llalli 4-0



"Copyrighted Material
Syndicated Content
Available from Commercial News Providers"


(voir Editorial, page 2)

Les

lections

ne sont

plus ce

qu'elles

etaient
e..


HAITI EN MARCHE
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire / Bois Verna
Tl/Fax 245-1910
Miami
173 N.W. 94th Street
Miami, Florida 33150
Tl: (305) 754-0705 ou 754-7543
New York (914) 358-7559
Boston (508) 941-6897
Montral (514) 337-1286
FAX (305) 513-5688 ou 756-0979
E-mail: enmarche@haitiworld.com
URL: www.haitienmnarche .com
Library of Congress # ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 5 gourdes
111111


1k ________________ _________________________


1 m a %






Page 2


EN PLUS ... EN BREF ...


Les lections ne sont


plus ce qu'elles taient


eO0


Eh oui, les temps ont bien change!
Vous aurez remarqu que les lections, ce
n'est plus comme avant. Autrefois, on
faisait champagne. Puis arrivaient les
elections, alors on gagnait ou on perdait ...
De nos jours, ce n'est plus pareil.
Les temps sont difficiles, comme chanterait
Leo Ferr ...
Aujourd'hui les lections ce n'est
point seulement le vote, le dpouillement,
puis les rsultats. Il faut tout cela, mais tout
cela se rvle vite trs secondaire.
Les lections, c'est plutt
aujourd'hui une affaire de-guerre des nerfs,
d'preuve de force, de jeu du chat et de la
souris, mais aussi et par-dessus tout de
connexions et de lobbies Washington.
Puis, au bout d'un long suspense, d'un long
tunnel, les rsultats. Mais don't on peut se
trouver bien en peine de dire s'ils refltent
fidlement le verdict des urnes.
Et ce n'est pas seulement chez
nous.
Tenez, chez nos voisins, bien
avant l'annonce de sa victoire, Hipolito
Mejia doit aller ngocier son pouvoir avec
ses adversaires; avec le terrible Balaguer
en particulier.
Dimanche pass au Prou,
Fujimori a gagn le second tour de la.
prsidentielle, mais sans aucun doute un
coup pour rien puisqu'il a t le seul en
piste, "'sdver aire s'est clips
stratgiquement en dernire minute.
Comme a dit un lecteur Lima: "ce n'est
pas une election, c'est l'lection de
Fujimori!"
Comprenez tout ce que ces mots


veulement dire, ca ce n'est pas la seule fois
que vous les entendrez: ce n'est pas une
election, c'est l'lection de X!
C'est un sort semblable qui men-
ace aussi le vnzulien Hugo Chavez qui,
lu en bonne et due forme, avec un
parlement entirement sa dvotion, se
voit contraint de remettre son titre enjeu,
et encore quand il arrivera tenir les
lections celles-ci qui devaient avoir lieu
galement dimanche pass, ont t
renvoyes sine die, se drobant
constamment sous ses pas. Et le brave
Hugo oblig de faire contre mauvaise for-
tune bon visage ...
Car c'est aussi une affaire de
look, une preuve psychologique, une
guerre stratgique s'il en est, un jeu de qui
perd gagne! C'est vous dire ...
Et chez nous c'tait reparti ds le
soir du scrutiny du 21 mai. Pauvres idiots
que nous sommes, qui croyions qu'il
suffisait de faire 1, 2, 3, 4 petites croix sur
un carr de paper, et le tour est jou.
Ce serait trop beau.
Ds le soir mme des lections,
le jeu de harclement rciproque reprenait
... Tu me tires, je te tire la barbichette ... et
y boum.
Et la communaut international
distribuant les notes ... Maille l'envers,
maille l'endroit.
Pendant ce temps, le people
danse. Comme tonne le roi dans "la
Tragdie du Roi Christophe", et pendant
ce temps mon people danse!

(un ditorial de Mlodie 103.3
FM, Port-au-Prince)


HaRti: la capital sous le

choc des manifestations et
PORT- c at se sont attaqus
AU-PRINCE, 5 -Cd s declarationsaux automo-
Juin La semaine coule a t marque bistes, brisant des vitres de vhicules, ils
par de violentes manifestations qui ont ont essay aussi de mettre le feu aux locaux
surtout affect la region mtropolitaine, du Conseil lectoral Port-au-Prince et
faisant des blesss et des dgats matriels Delmas.
important, tant au niveau du commerce de Les petites marchandes ont encore




j 1 "*" ?^ ^ ; .t .-.






-~-







Un bandit lynch dans le centre commercial photo Yonel Louis/Hi.en.M
dtail que des magasins rayons. Ces mani- une fois fait les frais de ces violence. La
festations presque quotidiennes ont t presence important des agents de la po-
organises par des membres de bureaux de lice national et des anti-meutes n'a pu
vote ou BV qui rclamaient leur salaire viter que des cases aient lieu au centre-
d'une journe de travail, effectue le 21 ville. On a aussi signal un bless par balles
mai, date du ler tour des lections. Ces survenu au course d'affrontements avec les
manifestants ont dfi les forces de l'ordre, forces de l'ordre(voir Manifestations 17)


CAPTEZ MELODIE 103.3 FM

Port-au-Prince, Halti

FAX 221-0204


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


(un ditorial de Mlodie 103.3 FM, Port-au-Prince)


L'Espace de Concertation rclame la dmission du CEP
Le regroupement politique Espace de concertation a appel vendredi les membres du
Conseil lectoral provisoire (CEP) remettre leur dmission.
L'Espace dclare lancer son appel particulirement ses reprsentants au sein du CEP
et au president de l'organisme lectoral, Lon Manus. Dans une note rendue publique
le vendredi 2 Juin, les dirigeants de l'Espace ont dnonc le silence observ par le CEP
face la demand de l'opposition relative la creation d'une commission d'valuation
du scrutiny du 21 mai.
Selon cette note, les rsultats parties du premier tour des lections ont t publis
l'insu de la plupart des membres du CEP
Les responsables de l'Espace font galement tat d'actes de repression et de menaces
de mort dont.feraient l'objet des partisans de ce regroupement politique dans certaines
rgions du pays.

Les Observations de la Mission de l'OEA.
Dans une lettre rendue publique le 2 juin et expdie au Conseil Electoral Provisoire et
au President de la Rpublique, la Mission d'Observation lectorale de l'O.E.A.
(MOE) a relev des erreurs dans le calcul des pourcentages attribues aux candidates
pour le premier tour du scrutiny.
La MOE a fait savoir que les pourcentages ont t calculs "sur la base de l'addition
des votes d'un nombre restreint des candidates ayant obtenu le nombre le plus lev des
voix". Ce qui, selon la MOE, viole l'article 64 de la loi lectorale qui "tablit que,
pour tre lu au Snat ds le premier tou; il faut obtenir la majority absolue des votes
valides".
La Mission d'observation lectorale de l'OEA en a conclu que d'aprs ses propres
calculs, le parti Fanmi Lavalas n'aurait remport que 7 siges de snateurs au premier
tour des lections, contrairement au 16 annoncs par le CEP


Fanmi Lavalas dclare Ignorer les reserves exprimes par la
MOE sur la publication des rsultats parties des lections du
21 mai
Le porte-parole de l'organisation politique Fanmi Lavalas, Yvon Neptune, a dclar
vendredi que son parti n'a pas t touch des reserves exprimes par la Mission
d'Observation Electorale de l'OEA sur la publication des rsultats parties des
lections du 21 mai.
Le porte-parole de Fanmi Lavalas a soulign que ce don't il est au courant pour le
moment, c'est que les lections ont eu lieu et la majority des lecteurs a vot en faveur
de Fanmi Lavalas. Il a prcis que les remarques de la MOE sont d'ordre technique et
relvent, de ce fait, de la competence de l'institution lectorale.
Les rsultats parties publis par le CEP, a-t-il rappel, crditent son parti de 16 postes
de snateurs lus au premier tour Il dclare attendre les rsultats dfinitifs qui doivent
tre publis aprs l'analyse des contestations.
Le CEP doit pour le moment analyser les contestations en conformit avec les
prescriptions lgales.
Le porte-parole de Fanmi Lavalas a indiqu par ailleurs que les responsables
du parti ont tenu une runion jeudi avec les 16 snateurs lus en vue de les
fliciter et d'attirer leur attention sur les responsabilits qui les
attendent la 47me legislature.

Nouvelle manifestation des membres de BV au centre-ville
Des membres de plusieurs Bureaux deVote (BV) ont sem la panique vendredi dans le
centre commercial de la capital, en vue de rclamer leur salaire pour la journe
lectorale du 21 mai. Ces membres de BV ont bris des pare-brises de plusieurs
vhicules stationnes dans le primtre o se droulait la manifestation. Ils ont
galement lanc des jets pierres en direction du local de la Banque Populaire Hatienne
(BPH) la rue des Miracles, provoquant des dgts matriels.
Cette situation a provoqu une vive panique au centre commercial. Ce qui a
pouss des commerants former boutique.
Le pire a t vit grce l'intervention d'agents spcialiss de la Police
National d'Hati (PNH) qui ont d tirer en l'air pour disperser les manifestants.

Les membres des BV recevront leur salaire finalement cette
semaine
Le president du Bureau Electoral Dpartemental de l'Ouest, Jean Max Bellerive, a
indiqu que les membres des BV recevront leur salaire au dbut
de cette semaine.
Dans une interview l'AHP, M. Bellerive a fait savoir que la liste complete
des 12.000 membres des BV se trouve au Conseil Electoral Provisoire pour
les suites ncessaires. Soulignant que des problmes lis l'laboration de cette liste
seraient l'origine du retard mis par le CEPpour payer les employs des BV Jean
Max Bellerive a dplor les actes de brigandage perptrs par ces derniers dans
le cadre de leur movement revendicatif.

Le ROC dnonce l'ingrence des missaires amricain et
canadien dans la question des lections
Le Rassemblement des Organisations pour le Changement (ROC) a dnonc vendredi
ce qu'il appelle l'ingrence du responsible du dossier Haiti au Dpartement d'tat,
Donald Steinberg, dans la question des lections.
Selon les dirigeants de cette organisation, M. Steinberg qui a dbut mercredi une
visit en Hati pour s'enqurir de la situation post-lectorale, aurait demand aux
conseillers lectoraux de repenser les rsultats parties des lections du 21 mai.
Ces rsultats confirment la victoire de l'organisation politique Fanmi Lavalas aux
snatoriales et la dputation dans 8 dpartements lectoraux.
Selon Les dirigeants du ROC, le diplomat amricain aurait dclar que le
parti Fanmi Lavalas a remport trop de siges au snat (16 postes) et que cela
constituerait un danger pour la dmocratie et le pluralisme politique en Haiti.
Le ROC a galement critiqu le responsible du dossier d'Hati au ministre
canadien des Affaires trangres, David Lee qui, selon eux, aurait formul
la mme requte aux membres du Conseil electoral Provisoire (CEP).
Le Rassemblement des Organisations pour le Changement lance une mise en
garde au CEP contre le retrait ventuel de noms de snateurs de Fanmi
Lavalas de la liste des lus au scrutiny du 21 mai.
L'organisation menace de gagner les rues si tous les snateurs de Fanmi
Lavalas qu'il estime avoir gagn lgalement leurs postes, ne figurent pas
dans les rsultats dfinitifs du CEP Ces dnonciations du ROC concident avec l'envoi
par la mission lectorale de l'OEA d'une lettre au CEP pour lui faire comprendre que
le mode de comptage des votes la base des premiers rsultats parties communiqus,
tait incorrect et que Fanmi Lavalas n'avait gagn, selon elle, que 7 siges de snateurs
au premier tour. (voir suite page 18)







































mm> - -

^.--"




Available f


EVENEMENT


Te" k0rer

d'OApvmsr Re"


- 4b e oeme q Cb qm e
qumb m a- .m Q b a
m *m M M - ub- l
C- B. -qua


0 qmw- m Ma4om >B 1mq Ma
con-m-o- aw- MB-*


ae4mewomma e m m
dm 4 e ab
-Bommo -.4mbe


Page 3


o p M M M 'q1111111111111110 -Omm r O ...m do>_w,-


'opyrighted Material


Syndicated Content _


rom Commercial News Providers"



















UNIBANK. ..
Me e q> -le CCa ?1



















du Canada SIGE SOCIAL
,,
i-w : -B *- -
... .... ..., -o a- o -- ,-
"," ';: '.. '_'_._ a o e n
;, e B, :'i :


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


dm0--mm 0O-- lm-i@mw
dom B Ca> B *
~ w ~ e dm
n n nm
S B0 CNN@m-mm
--ID gm M m m
eIDe euam-fl M

B 4- om __o_ u -e

0 0 B a a- -M Imm
41u 4b @a Ne MD a 0 S ___ m b q -o


omm- 0Bmm
a go- m.w- -go
a a- -M. - d- -


ANALYSE
Haiti-Elections: Comment l'opposition a perdu p.1
HAITI-ELECTIONS
L'OEA fait tat de calculs incorrects par le CEP p.1
Le triomphe lectoral du parti d'Aristide se confirm p3
Les embarras du Conseil lectoral p.7
La capital sous le choc des manifestations et des
dclarations p.2
ELIMINATOIRES MONDIAL 2002
Le Honduras bat Hati 4 0 p.1
Tennis: le retour gagnant d'Agenor Roland-Garros p.3
SOCIETY
Le vrai visage de Jean ... p.10
Caco de la grand-ville bidon, pars sans crainte p.17
MUSIQUE
Mort de Tito Puente p.20
AMERIQUE LATINE
Prou: Toledo rclame des sanctions, Washington baisse
le ton p.9
Venezuela: les sinistrs de dcembre tremblent
au seul bruit de la pluie p.9
Elian: la bataille judiciaire risque de se poursuivre p.11
PRESS
CNN, incontournable, n'chappe pas aux critiques p.10
Jean Paul II appelle les journalists utiliser leur pouvoir
pour le bien de l'humanit p.1
SOMMET OEA AU CANADA
Manifestations anti-OEA aux Etats-Unis p.8
Le gouvernement canadien appel intervenir en faveur
\ es braceros hatiens p.8






Page4


UNE ANALYSE


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


Comment l'opposition a
(L'Opposition ... suite de la premiere page)


Il est vrai qu' la mme poque faisait rage une mars 2000 ... Puis, la veille de cette date, le CEP dcide
champagne contre la nouvelle carte lectorale "avec photo" de les repousser au 9 avril pour "raisons logistiques." Le
S"" president Prval se
cabre. S'ensuit
alors un clash entire
le Conseil lec-
toral provisoire et
l'excutif, qui
a p menaa de fire
.n capoter pour de
bon tout le
'- processus, les
or ganisations
populaires
,--_. poussant la roue
S- en descendant
po' -- .v' chaque martin dans
les rues ...
-%.-M u-e.. Coup de
thtre! un des
neuf conseillers
.. d lectoraux rvle
La police constamment sur les dents cause des dbordements des OP organizationss que ce sont
populaires) photo Harti en Marche l'opposition et international qui se trouvent
financee par la USAID, nous voulons dire la carte, pas la derriere le choix par le CEP
champagne) o se distingurent les organizations populaires de la date du 9 avril, juge
pro-Fanmi Lavalas, champagne qui passer cependant par trop prmature par
diverse tapes: du non catgorique la carte "avec photo", l'excutif. Aristide
pour devenir ensuite "nous irons aux elections avec ou sans s'envola pour la vente-sig-
la carte lectorale", nuance important et qui marquait dj, nature de son dernier
pour ceux qui savent lire entire les lignes, que Fanmi Lavalas ouvrage ("Les yeux du
changeait de cap. Puis ce fut la priode toujours aussi agite coeur") Miami. Il aurait ..
des revendications pour un toujours plus grand nombre de rencontr des missaires de
bureaux d'inscription des lecteurs dans les quarters la Maison Blanche venus
populeux de la capital et dans les provinces profondes, spcialement le voir sur le
tout cela au milieu d'accusations par les organizations dossier des lections, don't
populaires pro-Aristide que le CEP veut organiser des son comparee" Anthony
lections au profit d'une minority contre le people, d'o le Lake.
mot de "coup d' tat ectoral" qui a d'abord t lanc par
les pro-Aristide (avant de devenir aujourd'hui le cri de Une sorte de
ralliement de l'opposition au lendemain des lections du feu vert...
21 mai coul). Mmne Madeleine
Les lections sont constamment ajournes. Albright laisse entendre
Prvues pour dcembre 1999, elles sont renvoyes au 19 un journal amricain aue Conseil de guerre des


Monocotura
18x18 & 16x16
Spanish and Italian Tiles
Many To Choose from

.877s/f




Bathrn


lomllileslMarblelAccessories


WE EXPORT TO HAITI


Best Prices- Come, and Visit Us.



3306 N.W. 79th Avenue,Miami Florida
Tel: (305) 592-2558
Fax: (305) 477-2673


s responsables de la scurit la veille des lections


Largest Showroom, Monocotura

Spanish Tiles
Different Styles &
Colors
Warehouse & InventeorV 75 s/f


FREE
THIN SET GREY (Maximum of 8 bags)
with minimum purchase of 200 sq.ft.
Bring this coupon
Expiration Date: 30 Days (from june 7-July 7, 2000)


perdu...
l'administration Clinton a expliqu Aristide que la decision
de tenir deux lections et non une seule n'est pas
ngociable et que si les prsidentielles hatiennes de
novembre prochain sont ralises sans la tenue au pralable
des lgislatives, Washinton ne reconnaitra pas la "validit"
de ces prsidentielles auxquelles, comme on le sait, M.
Aristide s'est dj port candidate.
Comme si, paradoxalement, la declaration de
Madeleine Albright contenait en filigrane une sorte de feu
-vert, une fois l'ex-prsident rentr de sa visit aux Etats-
Unis, l'excutif announce, cette fois de concert avec le
Conseil lectoral provisoire (CEP), une nouvelle date pour
les lections parlementaires, municipales et locales (pre-
mier tour 21 mai et second tour 25 juin) et dsormais tout
est mis en oeuvre pour leur, ralisation effective. Fanmi
Lavalas announce qu'il est fin prt ( participer aux lections)
et entire immdiatement en champagne en mobilisant tous
ses moyens.
Voici donc comment le parti d'Aristide passe d'un
jour l'autre de sa position critique vis--vis des elections
(refus de renoncer aux deux siges snatoriaux remports
aux lections contestes d'avril 1997; opposition la carte
lectorale "avec photo" etc) celle d'lement moteur dans
la course lectorale. (voir L'Opposition / 5)







Mercredi 7 Juin 2000
T-iar en Mnrehe Vol XIV No 1R


Page 5


DE L'ACTUALITE


L'Opposition
encouraged
(suite de la page 4) n'tait pas
L'opposition n'eut qu' se president P
laisser porter par la vague anti- se laisser ei
Aristide ... l'issue ne l
Pendant ce temps, que fait M
l'opposition? elle seult
Pendant toute la premiere priode, quand bien
quand les organizations populaires pro- raison, Ai



-'" : YL:i ii,

-. "J: .z


ant les dmarches du CEP qui
en odeur de saintet auprs du
rval, celui-ci soucieux de ne pas
mbarquer dans des lections don't
lui paraissait pas certain.
[ais l'opposition ne peut dcider
e de la ralisation des lections
n mme elle croyait, tort ou
ristide en perte de vitesse et


Selon la ConstitUtion, il faut la
collaboration du chef de l'Etat et du Conseil
lectoral provisoire (CEP) pour fixer la date
des lections: le CEP determine la date,
mais c'est l'excutif qui prend le dcret ...
D'o le conflict CEP-excutif aprs
l'annulation de la date du 19 mars ...
Prval montrera l'occasion qu'il
ne manque pas de tours dans son sac, faisant
admettre publiquement un membre
du Conseil lectoral et non des
moindres que c'est
l'opposition et l'interna-
tional qui les poussent
vouloir prcipiter la tenue
des lections ...

La carte de la
peur des "chim" ...
A L'opposition voit
ainsi s'loigner la chance
d'influencer elle-mme la
march des choses ... faute
de n'avoir en main le
mcanisme de decision
politique ni la machine ad-
ministrative (on a d
regretter alors la dmission


une trouille bleue au future votant, avec en
toile de fond le souvenir du massacre
lectoral de la RuelleVaillant (29 novembre
1987), quand les militaires au pouvoir firent
massacrer les lecteurs qui se rendaient aux
urnes lors des premires lections
dmocratiques de l'aprs-Duvalier
Plusieurs meurtres lis au climate
politique sont en effet enregistrs, et dans


du Premier ministry Rony
SSmarth et de plusieurs
membres du gouvernement
.j qui taient proches de
-m- I'OPL).
.... A Entre-temps ont
En tre-temp s o t iObservateur aux elections du 21 mai, le
Employs de bureaux de vote faisant le sige du bureau du Conseil lectoral la rue Pave, lieu le voyage Miami de conervateur aux lemocrate John Coners
rclamant leurs salaires photo Y.L/H.en.M Jean Bertrand Aristide ... et la dclarationcongressman dmocrate John Conyers
Aristide battent quotidiennement le pav, pouvoir tirer profit auprs de l'opinion dans la press amricaine de Madeleine diffrents secteurs, mais en crc
apportant de l'eau au moulin de la champagne national et international des drapages des Albright. l'opposition, inutile de se casser la' t
dpeignant un Aristide en perte de vitesse organizations populaires pro-Lavalas. Entre-temps ont lieu aussi c'est le Lavalas qui sme la terreur p
et convaincu que sa seule chance est dans L'opposition ne peut rien par elle-mme l'assassinat du plus clbre journalist force les autres candidates s'effacer
la tenue simultane des parlementaires et sinon computer sur l'international pour forcer hatien, Jean Dominique, et ses funrailles avertir les lecteurs des autres camps qu
prsidentielles en novembre prochain, le president Prval entamer le processus, houleuses qui culminent dans l'incendie du front bien de rester chez eux le jour
l'opposition n'eut qu' se laisser porter par en commenant par fixer une date definitive quartier-gnral de l'Espace de concertation vote.
la vague anti-Aristide, en mme temps pour le scrutiny ... par des membres d'organisations populaires Et si c'tait un troisi me lar
VUUIdilan i)IUIIILI 'Jr liULLL% 11 iLLpUQ jJ'.JUn


ENGLISH, MC CAUGHAN & O'BRYAN
CABINET D'AVOCATS ETABLI DEPUIS 1925
100 NE THIRD AVENUE, SUITE 1100 FORT LAUDERDALE
Telephone (954) 462-3300 Fax (954) 763-2439 Email cleigh@emi


30 avocats votre disposition pour dfendre
vos intrts en droit civil et commercial :


* ACCIDENTS
* COMMERCE
* LITIGE
s IMMIGRATION
* IMMOBILIER
* DIVORCE
* TESTAMENTS
* FISCALITE


pro-Lavalas.
Ds lors,
changement de
stratgie de la part de
l'opposition qui com-
mence jouer plutt la
. P.A. carte de la peur des
lections, la peur des
"chim" (chimres),
, FL 33301 jeunes hooligans
lolaw.com supposment lasolde
de Fanmi Lavalas. Port-
au-Prince est parcourue
d'un vent de paranoia,
les bulletins des
agencies de press
anglo-saxonnes ci-
dessus mentionnes
faisant quotidien-
nement le bilan maca-
bre des victims de la
violence politique, au
moins 15 meurtres,
auxquels s'ajoutent les
rumeurs d'enlvements
(mais qui dans les deux
cas rapports n'ont
convaincu personnel
sauf ceux qui le
voulaient), bref une
campaign e
flent sur une psychologique de na-
Sdocwunrtauom ture communiquer


ECOUTE
_____ 1 Por


>ire
te:
pour
ret
U'ils
du

ron


voulantU prolUiterL Ue nos uesit llltsL nes pourl
faire avancer son propre agenda? Cette
hypothse ne sembla mme pas frler les
esprits ...
Finalement arrive le dimanche 21
mai 2000, jour des lections. Jusqu' 8
heures du matin, pas me qui vive dans les
rues de la capital. Autre raison pour
laquelle de nombreux bureaux de vote ont
ouvert avec tant de retard.

Dpches alarmistes de
certaines agencies de press ...
La veille, un engin explosif a t
balance dans la cour de Lafami Selavi, une
institution pour enfants abandonns cre
dans les annes 70 par un jeune prtre
nomm Jean Bertrand Aristide.
Deux jours plus tt, c'est contre
les locaux du Conseil lectoral provisoire
(CEP) Delmas qu'avait lieu un attentat
la grenade incendiaire. Bilan: 3 passants
blesss.
Aussitt les agencies de press
anglo-saxonnes sus-cites de titrer: "Elec-
tions en Hati sur fond de violence."
La dlgation parlementaire
canadienne dcida de ne pas faire le voy-
age Port-au-Prince pour cause d'inscurit

Aujourd'hui ce n'est pas sans
amusement que l'on relit certain
commentaires qui ont maill les bulletins
(voir L'Opposition / 6)

EZ MELODIE 103.3 FM
rt-au-Prince, Haiti


Fiche d'Abonnement Hati en Marche
Ren
Nom
Nou
Adresse


ETATS-UNIS
CANADA
EUROPE
AMERIQUE LATINE


6 MOIS
US $ 40.00
US $ 42.00
US $ 70.00
US $ 70.00


UN AN
US $ 78.00
US $ 80.00
US $135.00
US $135.00


ET SUCCESSION


nouvellement

ivel Abonn


0
o3


riiitu Flil ivialqjau VVI. 1%1 y l'wu la


Uerqugmet crun avoca mt une dcWS kypoftwft qui ne dewmk Pm te ba"e uniqU
lxcit Awd de pieiKh une deWSAmmXIM-nous Ae vOUS Om"v gnRhdtwmt UnO
ic Ite sur nce quWdkdJom et exp6d@no&

COIISLIltatioti en franais. anglais. crole et es


'


w








I ANALYSE


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


J _______________________________


(L'Opposition ... suite de la page 5)
d'information la veille du 21 mai ... C'est
ainsi que le correspondent d'une de ces
grandes agencies de press eut crire que,
selon les milieux d'opposition, l'engin
explosif lanc contre le btiment du CEP
avait probablement pour but d'intimider le
future votant. Or, s'interroge ce
correspondent, qui seul peut avoir intrt
limiter la participation ces lections, sinon
le parti d'Aristide ...
Les lections auront lieu dans le
plus grand calme et avec une participation
massive (environ 60 pour cent). Les pre-
miers rsultats donnent Fanmi Lavalas
menant dans presque toutes les
circonscriptions du pays.
L'opposition s'est trompe du tout
au tout. La champagne de peur a jou, certes,
mais contre les intrts de l'opposition, don't
les partisans n'ont pas os se rendre aux
urnes en nombre suffisant pour marquer une
difference.

Des dizaines d'arrestations
"prventives" ...
L'opinion international a elle
aussi t berne par les bulletins alarmistes
de certaines agencies de press don't on ne
sait trop si elles ont une vue trop partisan
de la situation politique hatienne, ou si leurs
motivations sont autres ... pourquoi pas,
lies aux intrts des rpublicains du
Congrs amricain qui continent accuser
le president Clinton d'avoir fait fausse route
en Hati en mobilisant 20.000 Marines pour
rintgrer le president Aristide dans ses
functions en 1994. Premier president


'.


Trois candidates aux snatoriales de l'Ouest: (de la gauche) Mirlande Manigat, Suzy
Marie Denise Claude photo Haiti en Marche


dmocratiquement lu d'Hati,Aristide a t
renvers par un coup d'tat militaire le 30
septembre 1991, sept mois seulement aprs
son arrive au pouvoir
L'opposition hatienne n'avait pas
davantage les moyens de jouer cette carte
de la peur, le gouvernement et la police ont
pris les devants ...
Dans les jours qui ont prcd les
lections, la police a opr un crackdown
massif sur certain milieux suspects tant
la capital que dans les provinces. On
observa dans les rues le va-et-vient de pick-
up trucks remplis de jeunes menotts et sous
la garde de policies lourdement arms, en
route vers des centres de dtention. Des
dizaines d'arrestations "prventives"


lectoral"!!!). C'est si vrai que aprs le coup
d'Etat militaire de septembre 1991, les
gouvernements putschistes pensaient un
amendment constitutionnel pour trans-
former le suffrage universal direct en un
systme lectoral au second degr, o le
president de la Rpublique serait lu non
point directement par le people mais par les
chambres.
En un mot comme en mille, dans
une election dmocratique, et telle qu'elle
est aujourd'hui, l'opposition hatienne n'a
aucune chance.
Pour commencer, elle est trop
morcelle. Dans ses bulletins au lendemain
du 21 mai, l'Agence France Presse a relev
avec raison que l'opposition est alle aux


Conference sur l'exprience africaine
P-au-P., 2 Ain rique Latine des lments
juin. 00(SICRAD) en Amerique ine historiques
L'exprience africaine enAmrique Latine: et culturelles liant les peuples des deux
tel est le thme d'une conference qui sera continents.
organise ce 3 juin a New Jersey aux tats- Le principal expos sera prononc
Unis, par l'association "Encuentro". par le professeur Marta Moreno Vega,
Des interventions d'une vingtaine spcialiste des questions touchant aux noirs
de hautes personnalits du monde et hispaniques, prsidente du "Caribbean
universitaire amricain et latino amricain Cultural Center" et Coordonnatrice de
sont attends sur divers aspects de l'hritage "Global Alliance of Afro-Latin and
africain dans le continent amricain. Panels, Caribbeanpniiaive'".
table rondes et ateliers seront raliss autour (voir Confrence / 20)


urnes "en ordre dispers."
A la veille des lections est apparue une
sorte de grande coalition de la dernire chance des
parties et regroupements d'opposition ("Conver-


auraient t opres dans des secteurs
gnralement quelconques, y compris lis
au Lavalas, selon le Premier ministry
Jacques E. Alexis, afin de prvenir toute
mauvaise surprise le jour des
lections.
En mme temps, des
dpches de press en provenance de
Washington faisaient tat des espoirs
des rpublicains du Congrs que les
lections hatiennes tournent mal: soit
une fraude massive, soit un bain de
sang.
Aussi bien l'opposition
hatienne que les rpublicains se sont
donc faits couper l'herbe sous le pied


C'est toujours et
seulement le people qui vote

Mais par-dessus tout
l'opposition hatienne a perdu parce
qu'elle n'a aucun impact sur le pays
rel la grande majority, le people
qui vote dans un pays o 14 ans
aprs la chute de la dictature Duvalier
le 7 fvrier 1986, c'est toujours et
seulement le people qui vote, c'est-
-dire 90 pour cent de la population
(qui donc redoute une forte partici-
pation?). Or c'est chaque personnel =
un vote. Qu'on soit riche ou pauvre,
instruit ou analphabte, qu'on rside
dans les hauteurs fraiches de -
Ptionville ou dans les pires bidonvilles du
bas de la capital ... La dmocratie est total
dans le vote ... (sauf "un coup d'tat


President Clinton et PrsidentAristide
Port-au-Prince en 1995
gence"). Hlas, condamne probablement
disparaitre avant mme qu'on en puisse retenir le
nom, et qui, par la mine peu rjouissante
de ses intervenants, a sans doute
davantage contribu augmenter
l'atmosphre de panique chez les parti-
sans de l'opposition qu' les mobiliser
se rendre aux urnes.

L'opposition a perdu
toute identity ...
Par ailleurs, l'opposition se
dlite de plus en plus, a peu peu perdu
toute identity. Comment peut-on
honntement se retrouver dans une op-
y^ position o cohabitent, sans barrire
aucune, d'anciens militants communists
ou socialists avec un Olivier Nadal qui
fait ouvertement l'apologie du rgime
Castor militaire le plus sanguinaire que le pays
ait jamais connu (voir article en anglais ci-joint)?
Reste alors l'opposition l'espoir que
l'international voie en Aristide un tyran en puis-
sance et apporte sa collaboration la lutte contre
ce dernier ... Or qu'a fait l'international en dehors
de rver que la popularity d'Aristide est au plus
bas et que le people hatien est suffisamment
dmobilis pour se dtourner de la politique? Com-
ment crer une alternative au mytheAristide dans
l'esprit du bon people, quand Haiti continue d'tre
maintenue sous un embargo sans la lettre et que le
Dpartement d'Etat sur son site internet
dconseille tout investissement dans ce pays?
En mme temps que l'assistance
trangre au processus dmocratique en Hati con-
tinue de gonfler les poches des mmes petites
chapelles depuis des lustres, sans jamais la moindre
valuation ... La mode est aujourd'hui aux
sondages, d'o cette observation du Washington
Post (dition du 23 mai 2000): "cette victoire mas-
sive du Lavalas peut avoir pris les officials
amricains, et certain observateurs
internationaux, par surprise. Des sondages, don't
ceux financs par I'USAID, avaient prdit que
Lavalas n'aurait pas plus de 30 35 pour cent du
vote. Beaucoup avaient aussi prdit un taux de
participation plus bas."
L'opposition hatienne n'est donc pas
seule porter les responsabilits de l'chec du 21
mai.


Hati?


Mais d'abord, quelle opposition pour
Hati en Marche, 3 Juin 2000


HAITI-ELECTIONS


Comment l'opposition a perdu ...


Page 6


JEL JOL


i

'4
f ,~q. I

s'


U.S. legacy:

An Aristide

dictatorship

Olivier Nadal, president of Haiti's
Chamber of Commerce and Industry,
lives in exile in Miami.
Once again President Clinton
seems bent upon delivering Haiti to
the dictatorial control of Jean-Ber-
trand Aristide, completing a process
that Clinton initiated with his 1994
invasion, followed by the fraudulent,
Clinton-validated 1995-96 elections.
Aristide's original 1991 government
was anything but democratic. Vio-
lence and chaos swept the nation.
Dozens were necklaceed" On Aug. 13,
1991, Haiti's parliament was ready to
hold a no-confidence vote against the
Aristide/Prval government. Aristide
could muster only 11 votes and urged
his mob to kill and burn. Two presi-
dential candidates were murdered.
Aristide was removed from office, and
the military stepped in to maintain
order. Aristide flew into exile.
A Supreme Court justice was
appointed to the provisional presi-
dency. Parliament scheduled new
elections for
December 1991,
but they were
blocked by the
United States.
Then,- without
investigating, the
Organization of
American States
imposed an em-
OLIVIER bargo against
NADAL HaitL
The U.S. gov-
ernment turned Haiti's frozen assets
over to Aristide. This supported a
massive public-relations campaign
with Aristide so demonizing Haiti's
military that no one commented upon
its destruction, even though the army
was Haiti's only structured element of
law-and-order. It was replaced by an
Aristide-controlled police force that
now coordinates much of the cocaine
traffic into the United States. It is
responsible for much of the violence
in Haiti, and Aristide directs its activi-
ties from his 50-acre estate.
The U.S. invasion of Haiti saw
peace replaced by chaos. Haiti had
more economic stability and public
order in the 1991-94 period than it bas
had since Clinton returned democracy
on the points of 23,000 bayonets.
The Haitian Constitution required
parliamentary elections in December
1994, but Aristide delayed them, much
as he has delayed the current elec-
tions, until le controlled the field.
Aristide threatened to stay for
"three more years," replacing the
years he spent in exile in Washington,
or Clinton could accept the unpopu-
lar, alcoholic Ren Prval. Haiti's
political parties boycotted the elec-
tions, but foreign interference forced
the vote. Aristide-generated violence
kept the public terror-stricken. Prval
became president with less than 2 per-
cent of voters turning out.
ELUSIVE DEMOCRACY
Since Aristide's return, he has elim-
inated ail meaningful opposition.
Once again, Haiti experiences vio-
lence and chaos. Once again, the Clin-
ton administration focuses on holding
an election in Haiti. This is not
democracy. It simply will guarantee
the end ofHaiti's chances to grasp this
elusive American concept.
The Clinton administration avoids
commenting on the vast Cuban
involvement in Haiti. Since Prval's
"selection," Haiti has experienced an
influx of Cuban "medical and agricul-
tural experts," a paramilitary force
of more than 20,000.
Originally Clinton invaded so that
Haiti would not become a haven for
drug dealers and a shipping link to the
United States. Yet Drug Enforcement
Administration sources say that less
than 1 percent of the cocaine entering
the United States was shipped
through Haiti when Lt. Gen. Raoul
Cedras was in control. Immediately
after the official U.S. withdrawal in
1996, this accelerated to 6 percent. It is
now higher than 14 percent.
By insisting on the May 21 elec-
tions, Clinton delivered my country
into the hands of a dictator, and the
world will have its first narco-presi-
dency, part of the Clinton legacy.
The United States should redress
the crime it has visited on my people:
b Indict Aristide for his control of
the cocaine traffic.
b Remove him from power.
b Allow Haiti to salvage something
from the Clinton-generated disaster
that threatens its survival as a nation.
In reality, immediate action may be
too little too late.







Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


HAITI-ELECTIONS


les candidates, "erreur tech-
mais elle "r l nique", d'un
demand au CEP sa r le 1autre ct son
de refaire ses chef, l'ambassadeur Orlando Marville,
calculs en utilisant la procedure tablie. parlerait dans sa lettre au CEP et au president
Les lecteurs sont appels de la Rpublique, de "erreur trs grave" qui,
designer 19 des 27 membres du Snat, et si elle n'tait pas corrige, entrainerait
16, l'annulation du scrutiny du 21 mai.


Le no.1 de la Mission d'Observation Electorale de l'OEA,
M. Orlando Marville
derniers jours par le Conseil lectoral tous les 83 membres de la Chambres des
provisoire (CEP). dputs, ainsi que des milliers de
Selon le communique de la Mis- fonctionnaires municipaux et locaux.
sion d'Observation Electorale de l'OEA, la Plus de 50 siges de dputs
mthodologie employe pour calculer les seront en jeu au second tour, le 25 juin
pourcentages de vote diffuss jusqu' prochain, aucun candidate ces
present "pourcentages qui permettent de postes n'ayant obtenu la majority
dterminer quels candidates au Snat absolue le 21 mai dernier.
auraient t lus ds le premier tour du Un porte-parole du
scrutiny" n'est pas correct. Conseil lectoral provisoire, Frantz
Toujours selon le communique, Faustin, a dclar vendredi que
l'article 64 de la Loi lectorale tablit que, celui-ci se penche sur les observa-
pour tre lu au Snat ds le premier tour il tions formules par la Mission .
faut obtenir la majority absolue des votes d'Observation Electorale de -
valides (50% des votes valides + 1 vote). l'OEA.
"Nous avons revu les rsultats Le responsible des
communiqus par le CEP et dtermin operations lectorales du CEP, le
qu'ils taient incorrects" dit Steven Grine; conseiller Carlo Dupiton, a dclar
no. 2 de la Mission d'Observation la Tlvision Nationale d'Hati
Electorale de l'OEA. que la mthode employe est celle
Le communique pursuit: "En qui a t utilise depuis 1990.
suivant les dispositions continues dans Le porte-parole de Fanmi --
(l'article 64), la Mission a analyst les Lavalas, Yvon Neptune, renvoie la
donnes du Conseil Electoral Provisoire et gestion de cette affaire au CEP et
est arrive la conclusion qu'au lieu d'avoir prend pour acquis les rsultats qui
suiviuneprocdureconformel'articlesus- ont t publis. Tandis que
mentionn, on a calcul les pourcentages l'opposition saute sur l'occasion
sur la base de l'addition des votes d'un pour demander, une fois de plus,
nombre restreint des candidates ayant obtenu l'annulation des lections. "C'est
le nombre le plus lev des voix.'" la solution la plus sage et la moins Me Lor
Utiliser seulement la some des coteuse pour Hati", dit Claude dmissio]
scores les plus levs obtenus dforme les Roumain de l'Espace de concertation.
pourcentages, d'aprs la Mission, donnant De son ct le Parti Louvri Bary
aux gagnants un pourcentage plus lev que (PLB) reliance l'ide de la formation d'une
celui qu'ils mritent. Pour viter d'aller au commission d'valuation des lections afin
second tour, les gagnants doivent reporter que "dans l'intrt national, le pays soit
la majority absolue de tous les votes valides, dbloqu."
"Nous pensions qu'ils ont pris le L'actuel diffrend entire le CEPet
total des votes des 4 premiers candidates" la Mission d'Observation Electorale de
dit Steven Griner. "Si aucun candidate ne l'OEA n'est pas sans rappeler la querelle
reoit la majority absolue de la totalit des de 1997 autour des "bulletins de vote en
votes valides, ils auront aller au second blanc": faut-il les computer ou non? A
tour." l'onnue. l e CEP rnondait aiqqi ou'auxv


Par example, dans le dpartement
de l'Ouest, ce ne sont pas moins de 26
candidates qui concourent pour les deux
siges de snateur.
Et la Mission de souligner que,
selon sa propre analyse, ce sont 7 et non
point 16 snateurs du parti Fanmi Lavalas
qui sont lus au premier tour; les autres sont
en ballotage pour le second tour
La Mission d'Observa-tion
Electorale de l'OEA dit aussi qu'elle ne
suggre pas qu'une fraude quelconque ait
t commise et qu'elle ne remet pas en ques-
tion le nombre total des votes obtenus par


lections prcdentes, ils n'avaient pas t
compts ...
Par ailleurs, que dit l'article 64 de
la Loi lectorale? Confirme-t-il la lettre
les observations de la Mission de l'OEA?
(voir reproduction de l'article ci-contre)
Pour finir, c'est entire les deux
tours de scrutiny que se ralisent toujours les
grandes manoeuvres politiciennes
(dsistements, reports de voix etc). Et plus
il y a de siges en ballotage, plus la maige
de manoeuvre est grande ...
Soulignons enfin que si d'un ct
la Mission souligne qu'il s'agit d'une


En outre, le communique de la
Mission d'Observation Electorale de l'OEA
prend fin ainsi: "La Mission tient
souligner que, d'aprs la Loi Electorale, le
CEP est l'unique instance habilite
proclamer officiellement les rsultats
dfinitifs des lections."
Haiti en Marche, 4 Juin 2000


i Manus, au milieu de trois collgues du CEP que l'Espace de concertation appelle
nner de l'institution lectorale: (de la gauche) Emmanuel Charles, Me Irma Rateau,
et Dr. Debussy Damier photo Haiti en Marche


OEA : COMMUNIQUE DE PRESS


La Mission d'Observation
lectorale de l'O.E.A. constate que, selon
les dispositions de la Loi lectorale, la
mthodologie employe pour calculer les
pourcentages de votes diffuss au dbut de
cette semaine, pourcentages qui permettent
de dterminer quels candidates au Snat
auraient t lus ds le premier tour du
scrutiny, n'est pas correct. L'article 64 de
cette loi tablit que, pour tre lu au Snat
ds le premier tour, il faut obtenir la
majority absolue des votes valides (50% des
votes valides +1 vote).

En suivant les dispositions
continues dans cet article, la Mission a


analyst les donnes du Conseil electoral
Provisoire et est arrive la conclusion
qu'au lieu d'avoir suivi une procedure
conforme l'article sus-mentionn, on a
calcul les pourcentages sur la base de
l'addition des votes d'un nombre restreint
des candidates ayant obtenu le nombre le plus
lev des voix.

La Mission tient souligner que,
d'aprs la Loi lectorale, le CEP est
l'unique instance habilite proclamer
officiellement les rsultats dfinitifs des
lections.
Fait Port-au-Prince, vendredi le
2 juin 2000


Elections: les embarras du Conseil
P-au-P., 3 juin 00 elraLe responsible de
(SICRAD) Trois Electoral Provisoire la champagne
des membres du CEP qui ont t proposs d'ducation civique au sein du CEP,
par l'Espace de Concertation (EC) se sont Emmanuel Charles, a fait savoir ce 3 juin
penchs sur l'appel la admission des Radio Kiskeya que les concerns ont "pris
conseillers lectoraux, lancs vendredi par en consideration" la demand de l'EC. Dans
ce regroupement politique. une lettre adresse aux membres du CEP le
ce regroupement poitique. (voir Embarras / 8)


L'OEA fait tat de calculs incorrects


(OEA-CEP ... suite de la premiere page)
raliser un raz-de-mare.
Fanmi Lavalas est donn comme
ayant remport d'ores et dj 16 des 19
siges de snateur en competition, et 23 des
83 siges de la Chambre des dputs, selon
les rsultats parties communiqus ces


mu-lUI


Page 7


ARTICLE 64

Le candidate qui obtient la majority absolue est lu pour un mandate de six ans.
Dans le cas o deux candidates obtiennent la majority absolue ds le premier tour
celui qui obtient le plus grand nombre de voix est lu pour six ans et le second pour
quatre ans.
Dans le cas o aucun candidate n'obtient la majority absolue (50% + 1 des
votes valides) ds le premier tour un second scrutiny doit tre tenu avec les quatre
candidates qui ont obtenu le plus grand nombre de voix et les lecteurs doivent choisir
deux d'entre eux.
Celui qui obtient le plus grand nombre de voix est lu pour un mandate de six
ans et le second pour quatre ans.
Dans le cas o seulement un des candidates obtient la majority absolue, un
second scrutiny doit tre tenu avec les deux autres candidates qui ont obtenu le plus
grand nombre de voix et les lecteurs doivent choisir un d'entre eux.
Celui qui obtient le plus grand nombre de voix est lu pour un mandate de
quatre ans.
S'il y a galit des voix au second scrutiny entire les deux candidates qui ont
obtenu le plus grand nombre de voix, celui qui a obtenu le plus grand nombre de voix
au premier tour est lu pour un mandate de quatre ans.

(Loi lectorale, Juillet 1999)


Avec Mlodie finm,

la vie n'est plus la mme


r-


.







Page8


I SOMMET OEA


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


ASSEMBLE GENERAL DE L'OEA

Le Gouvernement Canadien est appel intervenir en

faveur des Hatiens et Dominicains d'origine hatienne


La veille de la runion de l'OEA a Windsor, au Canada, du 4 au 6 juin, une
organisation de defense des droits des travailleurs haltiens en Rpublique Domicaine
demand l'intervention du Canada en faveur d'un statut juridique de ces Haitiens
Voici l'intgralit du communique du Comit qubcois pour la reconnaissance
des droits des travailleurs hatiens en Rpublique dominicaine (CQRDTHRD), en date du
3 juin.


Fort de l'appui de milliers de
citoyens et de nombreux parlementaires, le
Comit qubcois pour la reconnaissance
des droits des travailleurs hatiens en
Rpublique dominicaine (CQRDTHRD)
rclame du government canadien qu'il
intervienne auprs de l'Assemble gnrale
de 1' Organisation des tats Amricains


(OA) afin que les 500 000 Hatiens et
Dominicains d'origine hatienne vivant en
Rpublique dominicaine se voient accorder
un statut juridique permettant d'amliorer
leurs conditions de vie et de travail.
"Cette situation dure depuis 85
ans", affirme Prard Joseph, president du
Comit qubcois. La Rpublique


|b l-


4bqm *qo, -
alo e a OU, -.M -o
am M Mll-M Mmo O
mm qaolm m e, - -OI
moob dm-l- m
gomme, *
e p q eN@Mm -O
- u m URU 0
.Q galp b o a
tp dm 1%- m UO


dmm -. b w
tub mb- b 0 mi
mme
.'.~ e Imm.


M 4b ~--
0 e-0@> ______ fl- -. -


dominicaine, qui profit pourtant largement
de cette main-d'ouvre, refuse
catgoriquement d'octroyer aux Hatiens et
aux Dominicains d'ascendance hatienne un
statut juridique, ne serait-ce qu'un permis
de travail. Et bien entendu, les enfants ns
en sol dominicain de parents hatiens, tout
comme eux, n'ont aucun paper et se voient
ainsi privs de leurs droits lmentaires :
libert de movement, soins mdicaux,
education, etc. Ils sont ainsi soumis la
volont du gouvernement dominicain qui
peut les expulser tout moment.
On a dnombr, en novembre et
dcembre 1999 seulement, plus de 25 000
expulsions. Souvent, les personnel ont t
violentes et on ne leur a mme pas laiss
le temps de rcuprer leurs bien et les
salaires qui leur taient dus. Malgr des
annes de travail acharn, ni la socit
civil, ni les organismes non
gouvernementaux ne sont parvenus y
changer quoique ce soit. La pression doit
venir de plus haut! "
Cet tat de choses est vivement
dnonc depuis une quinzaine d'annes,
tant par le Comit des droits conomiques,
sociaux et culturels des Nations Unies que
par l'Organisation international du travail
(OIT), 1' UNESCO ou Anti-Slavery
International. En octobre 1999, la
Commission interamricaine des droits de
l'Homme (CIDH), qui a consacr cette
question le chapitre IX de son dernier
rapport, a formul de svres critiques
l'endroit du gouvernement dominicain.
Prard Joseph se dit persuade que le fait
d'introduire ce rapport auprs du Conseil
permanent et de l'Assemble gnrale de


I'OA htera l'application des
recommendations qu'il content.
Le Comit qubcois rclame
aussi du gouvernement canadien la tenue
d' une conference des pays membres de
I'OA et des organizations internationales
concernes afin qu'ils laborent une
proposition d' assistance technique et
financire visant aider la Commission
mixte bilatrale hatiano-dominicaine
surmonter les difficults inhrentes la
rgularisation du statut juridique des
travailleurs saisonniers et des Hatiens
residents de longue date en Rpublique
dominicaine et des Dominicains
d'ascendance hatienne.
L'Assemble gnrale de I'OA,
qui se tiendra du 4 au 6 juin Windsor,
marque le point culminant d'une champagne
de soutien populaire entreprise l'hiver
dernier par le Comit qubcois. Campagne
qui a permis de recueillir plus de 2 000
signatures l'appui de la dmarche du
Comit et d'obtenir l'aval de nombreux
dputs du Parti Libral du Canada, parmi
lesquels MM Andr Bachand, Yvon
Charbonneau, Irwin Cotle Bernard Patry
et Jacques Saada, Mme Marlene Jennings;
Mme Maud Debien, porte-parole du Bloc
Qubcois pour lesAffaires extrieures, M.
Gilles Duceppe, chef du Bloc qubcois;
l'Honorable Paul Martin, ministry des
Finances, 1 'Honorable Alfonso Gagliano,
ministry des Travaux publics et des Services
gouvernementaux et MM. Denis Coderre,
secrtaire d'iat aux Sports amateurs;
Svend Robinson, porte-parole du NPD pour
les Affaires trangres et le Commerce
international.


*-- e .

S- .--- ".Copyrighted Materialh ..


..--... o--^ _. Syndicated Content


- Available from Commercial News Providers"-" ".-'-


CEP: Embarras ...


(suite de la page 7)
ler juin, l'EC a demand particulirement
ceux-la qu'il avait proposs de laisser leur
function.
Lors de la formation du CEP en
mars 1999, part Emmanuel Charles, l'EC
avait soumis les noms de Debussy Damier,
actuel vice-prsident de l'institution
lectorale, et la Secrtaire Gnrale, Irma
Rateau.
Le CEP se trouve dans une
position delicate depuis que, le 2 juin, la
Mission d'Observation lectorale de
l'O.E.A. (MOE) a relev des erreurs dans
le calcul des pourcentages attribus aux
candidates pour le premier tour du scrutiny.
La MOE a fait savoir que les pourcentages
ont t calculs "sur la base de l'addition
des votes d'un nombre restreint des
candidates ayant obtenu le nombre le plus
lev des voix". Ce qui, selon la MOE viole
l'article 64 de la loi lectorale qui "tablit
que, pour tre lu au Snat ds le premier
tour, il faut obtenir la majority absolue des
votes valides".
La MOE a transmis ses
proccupations par lettre au CEP et
l'Excutif, selon ce qu'a confirm la
charge de press, Hannah TAYLOR. Elle


prcise cependant que l'OEA "ne parle pas
de fraude" dans sa lettre et "ne met pas en
question le nombre total de votes obtenus
par les candidates .
Interrog sur ce dossier, le
responsible des operations lectorales, le
conseiller Carlo Dupiton, a dclar la
Tlvision Nationale d'Hati que la
mthode employe par le CEP pour
dterminer les pourcentages, est celle qui
a t utilise depuis 1990.
Le porte-parole de Fanmi
Lavalas, Yvon Neptune, renvoie la gestion
de cette affaire au CEP et prend pour acquis
les rsultats qui ont t publis. Tandis que
l'opposition saute sur l'occasion pour
demander, une fois de plus, l'annulation des
dernires lections. "C'est la solution la
plus sage et la moins coteuse pour Hati",
a dit Claude Roumain de l'EC. Le Parti
Louvri Bary (PLB) reliance de son cot
l'ide de la formation d'une commission
d'valuation des lections afin que "dans
l'intrt national, le pays soit dbloqu".
Par ailleurs, plusieurs reprises
cette semaine, les membres des Bureaux
de Vote (BV) ont violemment manifest
Port-au-Prince pour rclamer leurs salaires.
(SICRAD 03/06/00 20:45)


b e

mano -o-
com- S o


ID uaum QI-
- e -b -



0 amommtauon


oe ~- e
* w e e
* -. e
___________ e ~ e e
- .. -~ .
e w *' ~ e __

~-
oe ~- -


cu- ee.


e ~
--~ e
-
5w- e oe e
~ e ..
- oe ~ e
~ e.- ~ ~ -
e ~ e
w e ~


-C
- - - *


M- m


** -


- do-


y~-~ h
-I ~~*[g~ ]~W


L.Y.L ASSURANCES
- Automobile Habitation Commerciale Vie
2486 Rue Jean Talon Est Montreal, P.Q. H2E 1W2
Bureau 101 Tl.: (514)593-8889 Fax: (514)593-1271


-mm D e 0m


Bientt Sur Videocassette
Pelin T3Tt
la pice de FRANKETIENNE
sera en vente Montral, New York,
Miami et Port-au-Prince
Pour Information: (514) 862-3503








kercredi 7 Juin 2000 I PEROU-ELECTIONS Page 9
fmati en Marche Vol. XIV No 18

Toqivd *1cmm d&. S cuthM W* %fl


~. e

oe ~ -
- e
oe oe
- -~ -


-o.
~mm~ -~


o-M. - O








-mm immune







10 m e 0


n omm d -


M--D O- o l
'Nbo m- m *


te 40 oe m m MMm mme
W& lm- > o bqm
qanum -om o
e - w-mw l
om mm MMRM
4b acp- 0



e m-- aum



mwmm OM -4


o o m wm


e
- e
- - e ~-


~-awm-


dom M



- -Umm



UPcu- e e
9*- Obn m do






mmwmmwbe -- e
e s av
-90 ee
-
a> -m bQhw*


.' del F ummori pr cuu-KT'rve


:rL "CopVrightedMatrialI-.o.-
---. .. a r a - --




z:zrzSyndicated Content af-.l



Available from Commercial News Providers"


- e e qb04jm- mmmo- e a
- e om4bqm.& a>4n o o.
qo 4pmbe M M M -ou
M a . eabe- M
- amm -qquu m mIme obM


4 .- *


- Oum M P -
- M-M lm ie M
- -o o. -ab -o
* a qmm


- -oe oe --


* - o. -. a e -oo
deM mh hopMawMMv 4- -UMbr 4b


- mm q em m

- e aqm- e0 m

0--o. p>op sm g- -owl
- p- aup e-mam- Q e.
qe e om mm4p* u
o. o e




e- -OMM -1o I




-m4 a mo
Ob.@ o. **
meqmwz o
-MM


a ID 4m t .w


I o4


dm ab mm- o o.p





- a mom- ao.a
gbmmb be ulm-m
o. -4 b -RMI
mm o m a- e S
- e.dmbo. e e

wqw M e wmm



mm m


d- op-Mmm o. -lono





4m qtom- M- o. -

o. 4 - n
- ommom
dom o o. o


qMimbe 4v. m

o. M -om wOum






mm que ab ommm. -mm ma


-m Mn-b b M -ami>dm-





Ul m M
a- Im-


- e e ae o
douam M-an m
m mme


m Qum -
- Z e o.







IM-m -401ma
e a MM



OMM.- -
b. qm e-o. .
-o e-o q om
*~~~~ m s - -
Mm o.om






Page 10


I PRESSED


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


La canonisation est un acte posthume: elle ar-
rive toujours trop tard.
Dans la prface de son ouvrage sur Che Guevara,
Regis Debray cite Bernard de Chartres: "Nous sommes
des nains juchs sur des paules de gants. Nous voyons
ainsi davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre
vue est plus aigu ou notre taille plus haute, mais parce
qu'ils nous portent en l'air et nous lvent de toute leur
hauteur gigantesque..."
Il continue dans l'exgse du texte crit par le
moine-philosophe du Moyen Age:
"Quand un gant disparat, apparaissent les nains
ergoteurs et sentencieux pour expliquer par le menu les
raisons qui rendaient cette fin logique et les erreurs
commises par le gant de son vivant..."
Le 3 avril 2000, Jean Lopold Dominique, un


gant de la press hatienne, meurt assassin de 5 balles
dns la cour de Radio Hati Inter Tirs avec une precision
scientifique, les projectiles atteignent la victim au cou
(carotide couple), et au coeur. On et dit que ce
professionnel du crime voult viter toute chance de survive.
Le garden de la station, Jean-Claude Louissaint, est lui
aussi abattu d'une balle anti-gilet pare-balles
vraisemblablement destine Jean. La condemnation des
deux meurtres est unanime mme parmi les adversaires de
Jean qui ne tarissent point d'loges son endroit. Mais la
canonisation est un acte posthume; elle arrive toujours trop
tard. Mon propos aujourd'hui n'est pas d'crire un
pangyrique de plus. Iln'est pas non plus de jouer au "nain
ergoteur et sentencieux". Mes prtentions s'avrent la
fois plus modestes et plus ardues: faire entrevois en passant
travers les mailles du rseau de fausses images savamment


tisses, le vrai visage de ce journalist de gnie que j'ai eu
la chance de frquenter troitement de 1994 sa mort.
Il est toujours difficile de cerner un grand
personnage. Les grands hommes se laissent difficilement
capture. A la prison, ils prfremt la mort; leur synthse,
ils privilgient leur analyse, leur dissection. Tentons de
comprendre Jean Dominique autour de 3 grands traits
caractriels: la combativit, la passion et la fidlit.

Jean le Combatif

La premiere image qui vient l'esprit quand on
rencontre Jeando por la premiere fois est celle d'un arc
band, d'un tre tendu vers un but unique qui ncessite
une lutte perptuelle. Tout chez lui traduit ce combat: le
ton lev de la voix articule avec force, la vivacit des
(voir Presse / 11)


la rconruction au Venesuea, un dfi

cono mann ma auml pycholokgiqu



Copyrighted Material -_ '--



--"-Syn d i cated Co ntenft "_Somm-


"Available from Commercial


- o* e e b
n .ObM M w e a 0 Ina
-mmt --' 0. -, I
M- M qoe p la* u


LETA NAN PETI AYITI
mu eM oe wzasyou
















SKONTNI LIV LAN

Chapit 1: Kout je sou koze Lefa ci
Cha pif 2: Mak-fabrik Leta peyi Ayiti
Chapif 3: Chapant Leta peyi Ayiti
Yon Leta fAl se yon Leta gwo ponyt ki
pa respekte dwa mount. Li mete baboukt non
..- ;










bouch.. oun'lis. L svi avk despite japwouv







sitwayen....



Chr i 1 R: Kout je120 sgouoze Lea
pa respeyie dwa maoun. Li mte baboukt nand
Pri ese.syal eldynn ak mai-nm &gan rizosyori: ] 00 gao'

-
- S


I -


DESANTRALIZASYON
AK KOLUXiVIE TERITOR TAI,

Toeiv Cantu&-'>, A!oein Fds.,41n, oic Emile Br utu.


r,


KONTNI LIV LA
Chapit 1: Desantralizasyon ak kolektivite
Teritoryal
Chapit 2: Makonay nouvo pouvwa santral
la ak diferan pouvwa yo
Chapit 3: Patisipasyon sitwayen yo non bati
Leta a
Desontralizasyon se patale pouvwa.
Se boy Kolektivite Teritoryal yo ak biwo
Leta yo nan zbn yo jart ak bon jan
mwayen pou yo kapab boy popilasyon an
bon jan svis son pditan.
Leta ak Kolektivite Teritoryal yo dwe
degaje yo pou yo bay sitwayen tout peyi
Pa tou sa ki neses pou yo koupe fache
ak lamize, mralsite.


P'! nonORIEAL: iOOg-,d
Pr; espe.syal pou tidyan oa man'm gaoni zasyon: 80 gaid


Bws P rovi d ers"
*m ffl -p m -b o
to m e b 0C
am> -m mM >
*0 0mp -m4b- MM aoe l O
eaum m m e l fl
qm >e mmm m
o m*
*~~ 0. Mm
a--w %
mm Ms
a> um> Ou
om>e oe*
430mfle -m am p q-mm
eb m m 4 ff *m
m e ee
MI-M- OMM


*mmu p um om
clam a- M -o
M 0OMM4 0 - m M
am e 0 __
ame


S *


..


..%w belme Aue me



'Bom e Obq -m e e

m mR- a


- - m


a O


00a 4M -M M lm 0
Mwc, amom- M% VMM
41- 4ega -m om p eMdmpq.e
e emo mm u`b-NIIDeno
*--M -MM


9M ID9031a -- g. C CqR o.
4m MR, P q
ab ab ~ .
qo m- --


Par Dr Erold Joseph


Le vra visage de Jean


1


^
s-.' "'
i -'-ffs.t''


, b







Mercredi7 Juin 2"
Halti en Marche Vol XIV No 18


Page 11


PRESS


C('NN, media incon



--_--." Copyrighted Material--



-- - -_-Syndicated Content


Available from Commercial.News Providers"


Le vrai visage de Jean
(Presse ... suite de la page 10)
gestes, la volont de la mchoire, le ptillement du re-
gard, les sillons du visage, la maigreur de militant, les tics
nerveux, la manire saccade et thtrale de humer
nerveusement son insparable pipe magique en vue d'y
puiser le dernier argument qui va vous clouer le bec et
qu'il vous projettera un centimtre en plein visage. Bien
qu'ayant franchi depuis quelque temps le cap de la
soixantaine, il avait gard la fougue, l'entrain, l'lgance,
la pugnacit d'un jeune homme de vingt ans. Alors que
tant d'autres avaient perdu leurs illusions soit sous
l'emprise des dures ralits, soit grce au pouvoir transfuge
du dieu dollar, il avait conserv prcieusement les siennes.
Il tait l'loquence personnifie, l'incarnation du verbe.
Nous prenions grand plaisir converse; discuter, changer
des ides, parler politique surtout. L'on n'tait pas
toujours d'accord, mais notre entente tait parfaite. Il avait
rponse tout. Une seule fois, lors de nos nombreux
entretiens, je l'ai vu court d'argument. Alors d'un ton
pensif, il m'a congdi en me tendant la main: w...
Nap repale".
Sa rhtorique, sa vaste culture, son sens politique
et stratgique, sa radio, en un mot sa vie, il les avait placs
au service de la lutte.pour le changement. Le vrai
changement ..." rptait-il satit. Il s'vertuait chaque
jour, depuis quarante ans, contourner les obstacles qui
se dressaient sur cette route parseme d'embches. Son
ennemi, celui du people hatien, il l'avait identifi depuis
des lustres: le macoutisme. Changeant de visage selon les
poques et les circonstances, il avait frapp entire autres le
28 novembre 1980, le 29 novembre 1987, le 30 septembre
1991. A chaque fois, ce macoutisme apportait soit l'exil,
soit la mort, soit la souffrance. Aprs le retour du 15 octobre
1994, il pousa Lavalas sous prtexte de reconciliation.
Triste marriage d'intrt, noces funbres...A chaque fois,
Jean sut l'identifier, le combattre grce sa connaissance
profonde de l'histoire et des acteurs. Ses constantes mises
en garde, sa mmoire vivace et tenace, sa soif de justice
le faisaient passer tort pour un vindicatif, un adversaire
de la reconciliation. Certains pour des raisons inavouables,
cultivaient, entretenaient sciemment cette fausse image.
Toutefois, le grand mrite de Jeando, c'est d'avoir
su mener le plus souvent seul ce grand combat pour une
Hati meilleure. Il avait certes le soutien de la population;
il avait certes des partenaires de lutte. Mais, dans un pays
o la peur hrite de la priode de la dictature domine
encore les esprits, il se retrouvait forcment isol. En Hati,
les mauvaises causes rencontrent plus facilement que les
bonnes l'adhsion et la solidarity de nos lites. Montrez-
mois un home marginalis; je vous montrerai un honnte
homme. Les coquins sont toujorus sociables disait
Gustave Le Bon. La peur est toujours prsente dans le vcu
quotidien de l'Hatien. Cette peur est protiforme: peur de
dplaire son suprieui peur de perdre un job, peur d'avoir
une opinion contraire, peur du loup-garou, peur de
l'assassinat, peur de reprsailles conomiques, peur d'tre
dsavou, d'tre ostracis par une classes social laquelle
on s'identifie consciemment ou non. Jean faisait fi de toutes
ces craintes. Il assumait l'isolement de ses convictions et
de ses prises de position. Entre la banality de la foule et la
profondeur de la solitude, il avait fait son choix. Il avait
opt pour la difference au lieu de l'indiffrenciation
grgaire. Il acceptait la solitude et le nant de l'existence
humaine et n'inventait aucun dieu pour en combler le vide.
Il avait donn un sens sa propre vie et il s'y tenait. Quand
on lui faisait remarquer son isolement, il rpondait avec
sa moue familire et ddaigneuse: "Mwen gen plus pase
karant lane depi map bat pou kont mwen..."
( A suivre)


-
~ -
- -


- w e



oe e e


- qcm


6 e w


*g qD- 4be a m


op--Num 0-M M-
4be mb qm
a> MM -.OMMa Mm mm me
e. amumuie -pmm d q-4

m a- e e--a



* fflobm- p o@

e -e


am - e -
mfl m e e b du


4b Q_ 4b lm 0 e m M
Pmm m- a m m- nomIm


~ e sM- 4"M__ -M



a m -mnmmeQu 40I e


im 4p e %N

~ U empoe -

~* ole


OA


Dr. Erold Joseph


. .







Page 12


I PRESS ET RELIGION


Mercredi 7 Juin 2000
Halti en Marche Vol. XIV No 18


M e i .e de -1
-Ou - e ab
lu .quumo CI>


a e -
~ o.- ~- e -
- o. n e e

~ - - o.. -~ o - o..

oe - --~


top ~
-m- o 4p
oeo 00 ~ -01e m uma -


tom


oeS oe

L n -n o. e,
- O -


1'. -mmm madwmm pw l'NIL'

'-. p- yl 'glr --. - "
lob- a --m

~=-.E"Copyvrighted.Materialxzm

-M"M' -" --ma mOmSyn:d itd"Conte "e ---
e eme ** Y m emm em -



Available from Commercial News Providers"
e*c Oum-m eoM. o ,n S

o. -O-o--o 9M q-- - '
-u M eM- ubNM & e
e M 04w q


- -e


EN: h Ibos wlk juicre rhqoe
u


e o


>-> Umm q>* m nb-M o -m
- e.- o M- b 9 m Cmm-
4b to q o-M


o. -4b op- e C




- e4b -MM


- m e w-qmwm 0
- mm-mmm
0 o


a e-0 -M -
qb-ou ~


40MW0 ~C- m - m

ub l NMO aI- M- 40

jm dam n cou> amm -o comlo t ou
egm mm a
4b 4mum4 a em mmob -
OP- m e -m 4 qmib -mm Mm -

ab ____mu_
e' e w
mflm4- __ dbew o e o

ID I -tbm- -umm *w
*om 10 -Ma m 1 -me t
-M l -pm

-mm IO a om. -





- 0 auioeQm am nm

MW-ma Imam- abOMM b i* M m ____


i-v hi.4b b (d




-MUNI> 4 4* m
m IM m .qm a miC a
o- e' em enum
m 4 OINS C-Mm -


- m 4 -R
ab ou
ami -M M


_-M

p-M -Umm e
* ~ID


Bobby Express

Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
Miami
5401 N.E. 2nd Avenue Tl: 758-3278 Washington
629 N.E. 125 St. 892-6478 835 Juniper Street Tl 202-722-4925
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800 Connecticut
Fort Lauderdale 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-
28 West Sunrise Blvd 524-1574 2816
West Palm Beach
604 25th Street 655-4166 Rue du Centre # 175
Pompano. Tl 23-0865 / 22-7913/ 22-8855
4875 North Dixie Hwy 429-9552 Pour toute information, appelez Toll
128 N. Flagler Ave 946-4469 Free
Orlando 1-800-388-3875 (Floride)
2469 South Orange Blossoms Trail (407)265-2100 1-800-427-2622 (New York)
Canada
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968
.3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245 N.aple
Massachusetts 506 11th Ave N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Immokalee
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941)
New York 658-9229
Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295 Fort Mvers
Church 2825 Church Ave (718)693-3798 2219 Fowler St. (941) 461-0343
Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747



Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer une
some pronto pronto, faites confiance
BOBBY EXPRESS.

En plus des operations de transfer d'argent, nous nous chargeons de taire parvenir
immdiatement au destinataire vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et
tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.

C'est tout simplement le No.1 !


__ v r w






Page 13


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No. 18


Radio
Port-au-Prince
Mlodie
103.3 FM'
de 5:00 am Minuit
7 jours sur 7
Tous les airs retros que
vous avez
appris aimer
et qui n'arrteront pas de
vous trotter dans la tte
La Bonne Humeur est de
mise avec nous !

Avec Mlodie FM,
la vie n'est plus la
mme !
Chicago
Radio l'Union
4:00 pm 6:00 pm
WLUW
88.7 FM
Module anglais
Bulletin de Nouvelles
Harry Fouch
4:20 Module Franais
Bulletin de Nouvelles
Lionel Chry
4:50 Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry
New York

Radio Eclair
Chaque Samedi
11:00 am
1240 AM
WGBB
Tl: (516) 333-1481

Horizon 2000
Plus
Every Sunday
9:00 am
12:00 pm
WLIR
130 AM
Miami
La Radio
l'Hatienne
19 ans sur la mme
antenne
WVCG AM 1080
Chaque Samedi
5:00 7:00 pm
Une mission jeune
anime par
Bernard et Alan
Compas, Reggae,
Zouk... etc...
Les toutes dernires
de la semaine
avec Elsie
L'Editorial de
Marcus
L'invit de la
Semaine

Radio
Haiti Diaspo Inter
WRNM
1640 AM
Daily: 4 6 pm
WRCA
1330 AM
Sunday 7 9 amr


Nos Petites annonces de partout


Mdecin
Miami

Dr Hnock
Joseph
Obsttrique
Gyncologie
Accouchement
Operation por
fibrome
Family Planing
Ligature de
Trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests por
l'immigration
Nous aceptons
toutes sortes
d'assurances, ainsi
que la Carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.
Nos malades
ccouchent dans des
hpitaux privs
5650 N.E. 2nd Ave.
Vertires Shopping
Center
(305)751-6081

Dr Jean
Claude
Desgranges
Interniste
12570 N.E. 7th Ave
Contrle du Diabte
de la tension
artrielle
Maladies des
personnel ges
Douleurs, Arthrites,
Allergies

Dr Roger
Phanord
Dentiste
Spcialisation:
Implants Dentaires
Avec nous une
extraction
se fait sans douleur
11245 N.W.
ll9thSt.
(305) 685-7863

Port-au-Prince


Dr Sony Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 27
Tl: 245-6489


CEHEJAB


Traitement
en interne
& en externe
pour personnel
souffrant
d'Alcoolisme
et de Toxicomanie
* Personnel spcialis
* Groupe de soutien les
Alcooliques Anonymes
(AA) et les Narcotiques
Anonymes (NA)
Suivi avec les proches
Espace d'accueil pour
patients en externe
durant le jour
Informations
9, Delmas 60, Musseau


1 A Vendre I
West Palm Beach
Imprimerie
tablie depuis 5 Ans
avec systme de
comptabilit
Avec des Comptes
West Palm Beach
Entreprise fiable
Tous les
quipements en
bonne condition
$ 25.000- 30,000
prix initial
Sacrifi $ 12.000
Appelez Miguel
561-223-5304
Le soir
561-223-2101


BP. 2515
Port-au-Prince, Ha'if National Organi-
Phones : zation for the Ad-
(509) 249-36121510-9829 vancement of Hai-
Site : www.apaac.homnepage.com tians
E-mail : apaac@homepage.comn
Mesagerie : (212) 560-6549 Haitian/American Sum-
o mit 2000
"Ce yn lt lavi kap Kmanse"l
ce- A Background
j The National Organiza-
tion for the Advancement
ofHaitians (NOAH) orga-
nizes an event every year to bring together Haitians-
american, Haitians living outside of Haiti, and Haitians
living in Haiti in a forum where subject that are of in-
terest to Haitians.. Hence, NOAH organizes as part of
a total event each year a workshop on specific sub-
jects. Previous subjects that have been presented dur-
ing the past three years are:
Business Development in Haiti
Tourism Development in Haiti
Investment in Haiti
This workshop is under the patronage of the
US State Department.
NOAH will invite and bring together Haitian american
scholars and friends of Haiti to begin the process of
revisited US development policy of Haiti. As one of
our best Haitian American scholars NOAHIHHF would
like to invite you S0 participate in our workshop
"Haitian-American Summit 2000"


-L


I ____________________________________ I


Boulangeries
Port-au-Prince

Le bon pain
c'est:
Boulangeiie
Jean-Marc
Pour vos
commander
appelez le
223-0109
Avenue Muller
No 63


PARFUMS FRANCAIS EN TOUS GENRES ARTICLES DJVERS


/]/ ./l 25 Rue Carlstrom, Bois Verna
Port-au-Prince, Hati
( Tl: 245-5348 / Pager 256-9292 ( Ext: 289)
Au beau milieu du quarter rsidentiel
Bois Verna, Senieur d't rponds tout es
vos attentes. Vous trouverez sur nos tagres
tous les grands parfums franais, les eaux de toilettes, les colognes ainsi que
Products Roc les savons et crmes parfumes pour le bain.
Produits rboe Nos parfums viennent directement de France
les plus grades et nos prix dfient toute concurrence.
marques de Si vous tes de passage ou si vous habitez Hati, une visit
marquesde Sente-r d't s'impose, c`' est ux Inx
cosmtiques "m us "


CultureNet S.A. et Madame Nancy Roc
prennent plaisir vous inviter au vernissage
"I'OuVEAU REGARD SJUR
i^,IO leO


-. .


r
~ i


1I%


l'occasion de l'inauguration de CultureNet
le Vendredi 9 juin 2000 de 4h 6hPM
L'Exposition se poursuivra jusqu'au 30 juin 2000
16 rue Dr. Audain (Ave. Jean-Paul II) Tl: 510-9509


Restaurant

FRITAY
RESTAURANT
The Root of
Haitian Cuisine
David Cang
General Manager
Heures d'Ouverture:
8:00 am 10: pm
Lundi Jeudi
8:00 am 11:0 pm
Vendredi, Samedi
et Dimanche
Dorchester
617-524-5800
Waltham
781-899-9157
Mattapan
617 298-7933
Miami
Bl Foucht
Restorant
8267 North Miami Ave
Miami.
'Tl.:(305) 757-6408
Le meilleur griot
de la ville !


Chaque semaine
lisef z
Hati en Marche


1


Points de vente

Si vous habitez
Miami, vous
trouverez votre Hati
en Marche dans tous
les magasins de
Little Haiti ainsi
qu'aux addresses
suivantes:
Le Pavillon
Supermarket
486 NE 167 St
N Miami, FI 33167
tl: 305-948-7338
Boujolly Records
13148 West Dixie
Highway
tel 305-893-8950
Etiquette
Barber Shop
15455 West Dixie
Hwy
940--9070
AKE BEAUTY
SUPPLIES
12948 W. Dixie Hw3
893-6837
Maxisound
Music Hall
1854 West Dixie Hwy
895-8006

J & J Caribbean
13706 N.E. llth Ave.
North Miami, FI
33161

Holy Family
Restaurant
9900 N.W. 7.th Avenue .

Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
940-9902

Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150Ave
Suite 404
Phone 380-1616


Fort Lauderdale
Hati Market
300 Wext Sunrise
Blvd
Coral Spring
Island
Supermarket
Beauty Supply
1079 WEST SAMPLE Rd
CORAL SPRINGS,
(954) 345-0450

, Port-au-Prince,
vous trouverez
lati en Marche
lux
Royal Market
de Turgeau et
Ption ville
Librairie Phenix,
Lalue
-Librairie Auguste
Grand rue
Movies and More
Rue Capois


- -1


1 .


m 1


q"






Pagel4 FAITES VOTRE CHOIX! i


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


A la une de Mini Records


e o ~ o I p ~ in e n T1 fe


Mini ail stars compa 2000


haitiando
CubAy'ii






Haitiando

___Haitiando __


Miami Live


. .!,;^
r\
"* ** .... ***"'**
1/. '\
i, ,


r-me


AO.
M4i .~ti~ Lft Av,~fiI ~fo u


* N.


u 3O.~ '~
~


mi-


MINI RECORDS
13710 N.E. llth Ave.
Miami, Florida
Phone/Fax: (305) 892-6200


La Coupole
10855 S.W. 72nd Street
(305) 271-4975


MINI RECORDS
221-14 Linden Boulevard
Cambria Heights, N.Y.
Phone/fax (718) 276-1794


Zouk Love
Feeling
avec le Hit "si se lv".


Autres parutions:
Les Fantaisistes de Carrefour "En Tourne" Volumes 1 & 2
Mario de Volcy Greatest Hits"
Honeyman An ba Kaban'n


'1V ^^gWJ^*l^^^W^W?W^^WWP^^!wwWWIW^'^?*N^^


-...







I MONDIALISATION I


Page 15


-Hatien MUgcleVol.XIX No 18




-cocon aw m m domo- q-a
- S mun -@hm m e ea a goaz


M Mm n o-- 0 q o-- go-
mm mamo, a- m omm m Mmm. e Lmmm
ab 11000 41- mmm > 1,-: mmusa

_M_am n,40 _ 4 410 M gmn, tobemw* -.m 4@@* a- op

-aam n a n. o m -41M g m
gib --dcu gae -o -NMRW -d



"Co pyri ghted: Mate rial-


...mm oSyn d icated C o nte n t:EiYPsa



Available*from Commercial News Providers"'


- e.- -o momQ>- -w
am o momai lbe mp
iCimoa 4 e e .o
0 imoiup bUM abC mi
1b qu no b mC M pdu-m UM -


- mmle> i . e - -


-4m m -b o
____ C P C


1h. qrk~,ur~ i'bp.,

Du pim


e - d -
-ae e w
~ e C e b
-mm. am-
Qw- f__ S -m
e wmo--m
Rommm- -
cone - dom
am enombaul-op OM
qu m m - aw 4 o


- C.m a qwm
uu-OeC -


enm Me OM

gom omu-M9
- -* -i-
-UM muem-
- e UMN


m p


- -uw UM


uom


Mode FO

FAX 21-0


am
* om


ks de ("M

e mmq
Rmmm 040m. q a




M` eb -loc-e e l momu
4m -m a- lm
1110- mao

..m s m W *, MM 41


amw ip q - o

4 W- Ma, u --M aucacom
a *cw eu inoMob M l-

- m om. a-
quamc -lls: -
eOMRRN a e0 a>
dam - m e
-0ft a e mdac
Oumau ea 4 am
m> Ooou. dmme mmmmm
m- - u abtoma, m cem -
momo O m b ou d qomo
4tumo b oMMMB 4 @m
ano nm- -on -m lgnl
M- e -MM guomom
*, om -a q>a o
e0 u wacMgu b0 U ng@m m
OM MD OM, uo Me, ca e eo
- e -*


m o oo-mm -u e b

a qm- - go
. s -n -p -a *b m.-m


.-ONU -mC



-4b Moab
0 o-4]


Mercredi 7 Juin 2000
- .... - #-s ,- 1 ?1T- X T 10


Nouvelle Ligne arienne


Fort-Lauderdale


Cap Hatien


Inc"


avec "NordAir


Prix allchant
Equipements nouveaux conformes aux normes et
rglements tablis par la FAA
(Federal Aviation Administration)

Transport Assur par un Bimoteur d'une capacity de
30 siges

A/C, Toilettes, Overhead compartment, Siges en cuir
confortables, Repas Chaud'


TROIS VOLS PAR SEMAINE

Mardi Jeudi, Samedi


Fort-Lauderdale, Cap- Hatien 8h30 AM 10h45 AM

Cap Hatien Fort Lauderdale 12h30 PM 2h45 PM

PIour reservations:

(305) 891-3388
Fax: (305) 8Z91-1395

Clhrlstos 'Travel (954) 486-1633






Page 16 VOTRE ATTENTION!


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


Avis pour le Public

City of Miami,Florida

Requte pour


financement
Voici ce qu'a dcid City of Miami pour l'allocation de prts
suivant le principle du 26 th Year Community Development Block
Grant (CDBG) "pour certaines activits ligibles en rapport avec des
priorits identifies selon le plan 1999-2004 et les allocation du Home
Investment Partnership Funds (HOME)
City of Miami invite tous ceux voulant prsenter une requte
pour financement de projects se plier aux exigences fixes par elles.
Ces personnel peuvent tre des particuliers mais doivent tre
qualifies et exprimentes et representer des organizations but non
lucratif. Toute demand devra tre prsente au "Department of
Housing and Urbnm Development 24 CFR Part 91"et mme de
satisfaire les besoins des membres de la communaut identifies
suivant le "Consolidated Plan FY 199-2004".
L'intention derrire cette requte pour prts est de trouver des
personnel qualifies pour l'accomplissement de projects destins
maintenir des maisons loyers modrs, rduire le nombre de foyers
moyens en dessous du seuil de pauvret, considrer les obstacles et
prendre connaissance des besoins des persons revenues limits,
promouvoir des opportunits d'emploi pour des personnel revenues
modrs, stimuler le dveloppement conomique et la revitalization
commercial et fournir des services sociaux aux personnel dans le
besoin.
La priority sera accorde aux projects proposs dans le district
qui sera revitalize et identifies par le Consolidated Plan.

Community Development Block Grant Funds (CDBG)


Logement
Dveloppement conomique
Programmes Sociaux

HOME Investment Partnerships


$ 1.524,000
$ 1.397,000
$2.921,000

$ 4.221,293


(Des projects de conservation historique sont ligibles sous toutes les
categories du CDBG)

Les Formulaires de Demande (RFP) de prts sont disponibles depuis
le ler Juin 2000 au Department of Community Development de City
of Miami 444 SW 2 me Avenue, 2 me Floor Miami, Florida 33130.
Tlphone: (305) 416-2080.
Les formulaires seront aussi disponibles sur intemet
(www.ci.miami.fl.us).
Pour y avoir accs, cliquer sur le Site Index,
puis sur Community Development.
Le formulaire est au bas de la page.

Le formulaire content des informations concernant la soumission de
requtes et la selection des procedures.

La Requte pour l'obtention de prt doit tre soumise au Department
of Community Development jusqu'au Mercredi 21 Juin, 3 heures de
l'aprs-midi.

La City se reserve le droit d'accepter certaines requtes, d'en
souligner les irrgularits, d'en rejeter d'autres, de rclamer des
prcisions crites ou n'importe quelle autre information requise ou de
faire de la publicity pour l'obtention de nouvelles requtes.


Ad No: 06160


"lo tmewr rrde I1


rwrurd dunml


@mmm=4b Ma
Mimm dm-
e -
oe w- -


e - *go>
-a m





Ob -

ommmmw w a om
m e413b .
4mme m

.- -


- e ~ *- -
e ~- C -~- e
- -
- e e ~- -
* ~ e

e
- oe -
~ ~. -
- ~ -
- ~. -
- -
- e ~
e
- ~ -
- - .- ~ -
- ~ - ~
e. e e.
- -e.
- ~ -
C. e. -
- e. ~- e *~ e
e ~e. C

e -~ e _______
* e ~ - e. e
oe ~
- -.- s ~
~ oe ~ e. -
-. .e. - e. e.


ab m

* m 4m-b. e.

- emm-. unm em
ID Bm e mm %p MM4m -
Qom MMU ab %m -m



~oemu


Copyrighted Material -

Z7. Syndicated Content -.
Available from Commercial News Providers"









de-r-bao-.M L


qmbme e awq -

a au- e. -- em


4b e m e e.. e. -m
- -OM -b0 b m O am- m4


q-M 0 M 0e. M-V
tptmm m qmwem

b e mmm 5




-mb m-41
*4a Bmmlqp*~- -
ab-emmm-





&l-*mmm P oneq
e ~ 1b
e -

.Mm
e ~ e b






Mercredi 7 Juin 2000 HOMMAGE
Hati en Marche Vol. XIV No 18

Caco de la grand-ville bidon,

pars sans crainte
En homage Roger Gaillard
-.% 1-- A- T1- X T T...... 11-


Quand les "oies sauvages" et les zago loray
de nouveau, tuent l'aube.

Quand les fauves ne traquent plus en procs
les grands blancs, ayant perdu toute leur superbe
mais ngocient pour le partage des reliquats
de la Patrie souille.
Quand les cacos-jsus ne montent plus pour renverser
mais s'acharnent, la solde des descendants indignes
des Camille Montero et Jean-Baptiste Conz
lapider, sous l'oeil de la camra, leurs semblables

Le present ne devient plus alors
qu'un long pass distordu et grimaant
et devant tant d'intelligences abattues, fauches
toi, cavalier de lumire et d'espoir
qui, pour nous, a travers l'histoire
des planes du Maribaroux Fort-Rivire
de Zoranger Barrire-Roche,
6 jours et 80 annes aprs Benoit Batraville,
23 jours et 31 annes aprs Yanick Rigaud,
tu dcides, puisque le coeur n'y est plus
qu'il est temps et tranquillement, tu pars

Caco vaillant et police, foulard rouge au cou
pars sans crainte et ragaillardi,
galope dans les savanes de l'avenir


ou remain, les jeunes de la Nouvele naitia construire
replanteront les 3 poteaux-coins : Libert, Egalit, Fraternit.

Caco de la grand-ville bidon, princirement galope
dans les mornes des belles saisons venir
o demain tous les Sedernier et toutes les Lamercie,
sempiternels exclus des projects louverturiens globalisants
front l'unit des lakous.
Caco-recteur, laisse cette deliquescente socit,
l'apocalypse du renouveau est dj nos portes
mais n'aie pas peur
car de Vye Kay la Croix-des-Bossales
du Gran Doco Terre Casse
Ogou Batagi et Ogou Batala veillent
Ogou Feraille, monte la garde.
Va rejoindre les fantassins de la dignit
qu'ici nous avons perdue
va rejoindre Mose Louverture et Franois Capois
Victoria Montou et Goman
Marie-Louise Nicolas et Jeannot Molin
Pierre Sully et Joseph Arisma

Va rejoindre Pralte et Ti Benot
va en claireur, caco-rudit et continue nous guider

Stephen Phelps, 28 mai 2000


UnM in k mN. 1u_

a a- a *I *-O
*_lM- US ,TISJ -M


a- "Copyrighted Material

--.--- Syndicated Content -...-

Available from Commercial News Providers"
*


4D abe qmmm
e em -
amm abom
- mmab .Nomlm
-e ___
mm ffl- boq -Ou


lomm -
n-
don e -4b e
a- o
- oe -P-m. m.tel@
-Mm de 4bamm W


Page 17


Hati: la capital
sous le choc des
manifestations et des
dclarations
(Manifestations ... suite de la page 2)
Le president du BEC de l'Ouest, Jean Max
Bellerive, est intervenu sur les ondes affirmant que la liste
pour le payroll en question a t achemine au ministre
des Finances pour les suites ncessaires, et que ces salaires
devraient pouvoir tre verss entire mardi et mercredi de
cette semaine.
Le CEP dit dplorer le comportement de ces
manifestants qui ont cass les baies vitres de la Banque
populaire hatienne et d'autres btiments de la region.
D'aprs des informations obtenues sur les lieux des inci-
dents, des casseurs professionnels se seraient mls la
manifestation, dans le but, disent les protestataires eux-
mmes, de discrditer leur movement de revendication.
Ils rclament $ 300 pour leur journe de travail ainsi que
des frais de nourriture.
Selon le CEP, ce retard dans le paiement vient du
fait qu'on ad mettre jour une nouvelle liste d'employs
cause des dfections constates au sein du personnel des
BV le jour du vote.
La semaine s'est acheve sur les protestations
vhmentes des organizations populaires proches du parti
Fanmi Lavalas qui ragissaient aux dclarations du chef
de la Mission d'observation de l'OEA, l'ambassadeur
Orlando Marville, concernant "une erreur grave dans le
comptage des votes" du scrutiny du 21 mai et que la Mis-
sion demand au CEP de corriger instamment. Pour ces
OP, pas question de remettre en question le raz de mare
Lavalas ni de partager le pouvoir gagn aux urnes. Les
membres de ces organizations promettent que a va
chauffer au cas o on toucherait aux rsultats parties dj
publis dans la press.
La presence dans la capital hatienne de
l'amricain Donald Steinbeig et du canadien David Lee,
responsables du dossier Hati dans leur pays respectif, a
t dnonce par ces OP en colre, qui sont encore plus
outres par les dclarations des congressmen rpublicains
Benjamin Gilman et Peter Goss dclarant que les rsultats
de ces lections ont t manipuls par le CEP en faveur de
Fanmi Lavalas pour tablir un" narco-tat" ans le pays.
Le porte-parole du parti de Jean-BertrandAristide
et 2e candidate lu au Snat de l'Ouest, Yvon Neptune,
appelle le people rester vigilant pour qu'on ne lui vole
sa victoire du 21 mai.
De son ct, l'opposition demand l'annulation
pure et simple de ces rsultats et l'Espace de concertation
la dmission de tous les membres du Conseil lectoral
provisoire qui avaient t recommands par lui.
En attendant la publication officielle des rsultats
du ler tour, le CEP met le cap pour les partielles de la
Grande Anse qui seront fixes au course de cette semaine,
nous dit-on au sige du CEP Delmas.


C'est la perptuelle priode de pluie,

car l'or des prophtes sort

de l'humus de la terre

et nous tombe du ciel en lumire gnreuse

avec le roman de Pierre Clitandre




VIN DE SOLEIL

La mtamorphose du deuil en piphanie renaissante,
la dcouverte de la pierre de lumire, l'eucharistie
alchimique du sang, voil l'enivrante venture et le
festin rdempteur que vous offrent, cet t, les



^ Editions Mmoire
I_ .. ..;






Page 18


Nos Jeux I


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


JU R EU R

Solutions de la semaine passe:


S V YO 0GR
I CVSGS
Y G Q X 1 0
R S P H Z 0
CA\1 R G E L,


Alegria
Allende
Arguedas
Asturias
Borges
Carpentier
Fuentes
Galeano
Marquez
Neruda
Paz
Rulfo
Scorza
VargasLIosa


M Y R Z T W
U CC B U N
PH HPHR
S B jCSB


WfI& lh 'Si BINA'f1HS/'


Allez
mots


de RAPEUX JUREUR, en utilisant des
du vocabulaire franais, et ne changeant


Solutions de la
semaine passe:
HAiTi


qu'une lettre par ligne.


lots Croiss


HORIZONTAL
1. Timor -
2. Proposition Note Sodium -
3. Grand arbre d'Afrique -
4. Bismuth Et capable -
5. Invincible 6. Petite Note -
7. Vieux Cuivre 8. Barils.


VERTICAL: i
1. Groupement d'industries -
2. Radon Insecte adulte -
3. Pronom 4. Groupe terrorist Pronom -
5. Caoutchouc 7. Pas remarqu -
8. Extraordinaire.


'|ll ': "' "''"'m(" ":'mg '"' J"""' '' _e


En Bref... (suite de la page 2)
Le responsible du dossier d'Hati
auprs du gouvernement canadien
rencontre les membres du CEP
Le responsible du dossier d'Hati au ministre
canadien des Affaires trangres, David Lee, a
rencontr jeudi les membres du Conseil Electoral
Provisoire (CEP) autour notamment du droulement de
la journe lectorale du 21 mai dernier Interrog par
les journalists l'issue de cette rencontre, M. Lee n'a
pas voulu opiner sur le processus lectoral. Il a
seulement soulign que sa presence au CEP s'inscrivait
dans le cadre d'une srie de visits qu'il a effectues en
Hati ces derniers mois, en rapport avec les relations
entire les deux pays.
"On vient ici pour visiter le pays comme d'habitude et
on n'a rien de nouveau dire", a indiqu M. Lee rentr
en Hati mercredi pour se renseigner notamment sur la
situation post-lectorale.
Le Canada figure parmi les principaux pays ayant
support financirement le processus lectoral en Hati.
Sa dernire aide estime 300.000 dollars amricains a
t octroye la Mission d'Observation Electorale de
l'Organisation des Etats amricains (OEA) qui
connaissait de srieuses diffilcults financires.

Le CEP tudie les diverse contestations
manant des secteurs de l'opposition.
Le president de l'institution lectorale, Lon Manus,
indique avoir fait part M. Lee de l'volution de la
situation en Hati 12 jours aprs l'oiganisation du
premier tour des lections. Selon M. Manus, le Conseil
tudie pour le moment via les Bureaux Electoraux
Dpartementaux, les contestations formules par les
parties politiques. Nous sommes prts satisfaire tout
le monde, mais les faits reprochs doivent tre
conformes aux prescriptions lgales", a indiqu Me
Manus. Le responsible des relations publiques au CEP
avait indiqu mercredi que les irrgularits dnonces
seront prises en compete dans la measure o elles ont
eu une incidence sur le rsultat du scrutiny.

Visite de Donald Steinberg en Hati
Le responsible du dossier d'Hati au Dpartement
d'tat amricain Donald Steinbeig est galement en
Hati depuis mercredi pour s'enqurir de la situation
post-lectorale, aprs la publication des premiers
rsultats parties largement favorables au parti Fanmi
Lavalas de l'ancien prsidentAristide.
M. Steinberg a rencontr plusieurs acteurs politiques
concerns par le processus lectoral en Haiti.
Aux journalists qui lui demandaient de se prononcer
sur la validit du scrutiny du 21 mai, l'missaire
amricain a rappel que cette prrogative est du resort
du Conseil lectoral Provisoire.

La police dsamorce des grenades
dposes dans un ravin Delmas 75
Des units spcialises de la Police Nationale ont
dsamorc jeudi (ler Juin) plusieurs grenades dposes
par des inconnus dans un ravin Delmas 75.
Selon la Police, il s'agissait de grenades
fragmentation. Le porte -parole de la PNH, Jean Dady
Simon, a indiqu que ces engines ont t dcouverts
dans la zone par une patrouille policire.
Cette action est l'oeuvre d'individus gns par les
dispositifs de scurit mis en place par la PNH, a fait
savoir M. Simon.


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

TA

OGM

NE


Solutions de la semaine passe:
SCO O L I ES


GRILLE DE PROGRAMMES

Mlodie 103.3 fm
74 bis Rue Capois
Port-au-Prince, Hati
T 1:221-8567 / 221-8568 Fax: 221-1323
e-ma i 1: etrinarcE Le UJRL: ww -v. Ih aitien nrarclie.comr

5h00 6h30 BONO RE VEIL en musique

6b30 7b00 AU IPIRITr CHAN TA rNT
premier journal de la journe avec Y" es Paul Landre
7h00-9h00 MVIELOD> IE 1MIATIN4
Informations. Interviews. Analyses
7 :15 : Au quotidien avec Elsie
7h25 : La Chronique Economique avec Roosev'ell In Franois
7h35 : L'Actualit en Bref avec Seige Csar
7b45 : L'ditorial de Marcus
7h50 : Les Sports avec Smith Griffon et Captain Bill
Sh00 : Les Invits du Jour

10h00 Midi LE, D>IS<>ULJE D IE '. A lUD J>ITELUR
avec Smith Griffon

12h00-12h15 LE MIDI%>I
Un rsum des Informations Locales et Nationales avec Seie Csar

12h15 2h00 LADKY BL JUES;
Jazz, Blues, Swing, Ragtime...

2h00-3h00 C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

3h00 5h00 OtC DANIEL
ET SES SUCCESS CONFIRMNIES
ou. Le lBon VIeuIx Temnp s!
avec Doc Daniel et Captain Bill

5h00 NOU VELLES 5 EUR.ES

7h00 8h30 A MO1 R Y SABOR
COON LU CI-ANO

8h30 9h00 SOIR IN FORM AT IO NS

10h00 NOTE GRAND CONCERT
( Lundi et Mercredi)
L'Heure classique
Dimanche soir "Sous le kiosque Musique"

JA ZZ AT TElSJ ( Mardi et Jeudi et aussi dimanche soir .
Illustr d'lnverviews avec Compositeurs, Interprtes
et Grands Critiques Musicaux

9h00 et au-del CIAVALIE RSf
PRENSEZ P'aV OS DAMcIES (samedi )
50 ans de Succs Populaires Hatiens avec LucienAnduze


mm 1 m li


W. - -v -l'Ir-1- -e
fl Re U H "AI 11 R 1 U/T/S 1
E \IASF JL RG T LG
MUG VLLNBFQTV
G 0 E E E 0 S R D G z
L p 0 G D X W 1 B
Q V T U Z R E N J 0
1 E E V J S J L S B D A
x 0 W S 1 0 1 T X F F L C S
j jG D X WR
; S B
S 1 M 0 0 1 1 M K N E Z B
R H Z B M R C K G K A Z V C








Haiti en Marche Vol. XIV No 18
'


Li te 6 l Chita koze-a
derape. Mounn ki te la yo te
vini pou rann youn bl omaj
pou 5 grantoryan sa yo ki
tonbe nan Peyi Dayiti. Apa
Jean Dominique ak Dokt
Ary Bordes yo asasinen, lbt
twa yo mouri lakay yo osnon
sou youn kabann lopital.
Te gen 3 monit:
Jean-Claude Exulien,
Pwofes Claude Charles ak
Dokt Grard Campford.
Pandan Jan Mapou ap louvri
bary-a, li resevwa youn apl
telefonik. Se Py Banbou
(Dokt Emst Mirville) ki rele
pou konplimante nou pi
pou li esprime jan li regrt
li pa ka patisipe nan michan


RESPEKTE LANNG
KREYOL-LA TANPRI SOUPLE!
Gen de senmenn depi nou te lage youn
koukouwouj dy Western Union ki t'ap
distribiye youn depliyan ak youn Kreyl mawon
devan Dade County Auditorium pou fet ki te fet
pou manman yo. Nou te made pou enstitisyon
ki bezwen tradui materyl kreybl yo pa bay
machkt prepare tradiksyon yo men pou yo
chache pwofesyonl, mounn ki konn tradui e
ki ka tradui youn lt lanng an Kreybl. Nou dwe
respekte lanng nan. Se lanng ofisyl nou!
Jodi-a m'ap di mesye k'ap fe kanpayn pou pbs
politik nan Miyami yo sispann di L'AP
KOURI Se tout espik radyo yo, jounalis
tankou Jacques Pierre-Louis ki chita ap repete
MT PHILIPPE BRUTUS AP KOURI POU
PS DEPITE-A.....L'AP KOURI DY CHZ
BOURE-A....
Kouri pou youn bagay vie di: ou jete-w, ou kraze
rak...li pa bon. Li gen youn sans negatif.
Ekzanp: M'ap kouri pou ng sa-a, s'oun
magouy./Ng sa-a sitlman malonnt, fanm nan
kouri pou li.../Kouri dy chen-an pou l'pa mde
timounn nan M'pa kw Philippe Brutus vie
kouri pou chz boure-a Onkontr mt la
sitlman anvi chita sou chz boure-a, nou dwe
pote-1 al mete-1 chita sou li pou lbt kandida pa
ba-1 panzou. Kidonk olye pou nou di: L'ap kouri
pou ps Depite-a... Se pou nou di Mt Philippe
Brutus kandida pou pbs depite-a. Pa tradui angle-
a ki dihe is running for the position, li pa
bon. J jan mapou


lan derape se pa ni younn ni
de entelektyl k'ap tonbe. Pou
J.C mounn sa yo se eskelt
entelektyl peyi-a.
27 Fevriye Pradel tonbe. Li te
gen 85 ane.
3 Avril se Jean Dominique yo
asasinen. Li te 69-an. Dr Louis
Mars pitit Jean Price Mars.
JC Claude konsidere Pradel
tankou youn pyonye l li
konsidere travay li f kbm
pwofes. Li te fondat Centre
d'Edudes Secondaires Pto-
prens. Li raple bl omaj
pwofes Leslie Mannigat te fe
pou Pradel Leslie konsidere
Pradel km youn imanis timid.
Grard Campfort limenm di li
ta pito di Pradel se youn


SJ.C. Exulien
sware sa-a. Li di nou Dokt
Louis Mars se papa etno-
sikanaliz la an Ayiti. Li di
nou kote sikanaliz la etidye
konptman animal youn
mounn; etno-sikanaliz la
menm etidye konptman,
youn gwoup mounn, youn
kominote osnon sosyete-a.
Li chita sou fenomn kiltirl
yo. Dk Mirville konsidere
li ak Dokt Louis Mars kbm
de premye etno-sikolg an
Ayiti.
Sware te plis youn
sware refleksyon. Monit yo
ak piblik la t'ap dyaloge.
Grard Campfort aprann
nou Roger Gaillard se te
youn maksis ki rive jwenn
youn manny pou li glise
anba sistm kapitalis kraze
zo lakay la. Youn Volteryen
nan la pratik, li kite youn
trez estrawdin pou
jenerasyon k'ap vini yo.
Anplis atik ak liv sou lakilti,
li ekri 8 tm liv sou istwa
D'Ayiti ki rele Les blancs
dbarquent>> ki youn dal
rechch sou istwa peyi nou.
J. C Exulien di depi ane-2000


Ernst Registre-Sosyete Koukouy Miami
| Direkt Teknik- Seksyon Teyat
Kat vizit Ernst Registre.- Tout zanmi fanmi
rele-1: Nn. Li ft 10 Desanm 1950 nan
Pbtoprens- Ayiti. Youn jenn gason tr
senpatik. Youn atis devwe, toujou dispoze
pou l'ede. Monnonk li Andre Flambert
aprann li jwe gita. Li jwe gita klasik. Li
anseye enstriman sa-a nan klas Adult Edu-
cation yo f nan Miami Senior High. Li te
konn jwe foutbl, e'jounen jodi-a nan tan lib
li, li f penti. Nn jwe saksofn tou. Nn
f tout klas prim ak segond li. Li diplome
enjeny sivil. Li rantre Ozetazini nan ane 80
yo,. Apre youn ti tan Nouyk, li rantre vin
viv Miyami. Nn gen 4 pitit. Nn se
direkt teknik Seksyon Teyat Sosyete
Koukouy nan Miyami. Li te patisipe nan
konsepsyon dek pysteyat Antigone an
Kreyl Feliks Moriso-Lewa-a.

Chak senmenn n'ap prezante youn atis. Se
koutwazi HAND ki vle di Haitian Network
Atis Network of Dade. Bi ganizasyon sa-a
se idantifye atis Ayisyen yo k'ap vin nan
Florid la pou gide yo, ede yo devlope talan
yo klkeswa disiplin yo ye-a. Si nou enterese,
tanpri voye youn ti enfmasyon sou nou ak
youn foto atis pou nou pibliye nanjounal la.
Depoze-1 nan Libreri Mapou osnon voye-1
nan 5919 NE 2nd Ave Miami, FI. 33137


<7Claude Charles__

imanis efase. Youn filozf.
Pradel pa pedan. Li senp. Li pa
bezwen part. Li mods.
Maigre vwa li pa te pbte, youn
vwa san kadans, men l li fin
f klas, tout elv konprann li
epi sa ou pran-an, ou pran-1
nt.
Kanta pou Claude
Charles, li te konnen Pradel;
fen-e-byen. Li se mounn
Lakaye tankou Pradel. Li te
konnen fanmiy lan ak tout
zanmi fanmiy lan. Pradl se te
pwofes-1. S'oun savan. Blan
Franse di Li se oun jeni. Men
Claude di, Pradel malgre
konesans li rete youn ng
tradisyonl ki te konn bw ti
t sikre-1 chak swa. Pradel pou
Claude Charles s'oun ng to-
tal capital ki make-1 tout vi li.
Roger limenm s'oun gwo
moso. Li se kominis. Li pa
janm wont di-1. Li grand ak
youn jenerasyon tankou les
Blanchet, Lamartinire
Honorat...nan mitan youn grap
fourni flanmi...zanmi youn
bann gwo Divalyeris, youn
ng ki te konviksyon dapr
Claude Charles. JM


Page 19


YOUN SWARE LITER NAN MEMWA
DOKT PRADEL POMPILUS
DOKT ARY BORDES
JOUNALIS JEAN DOMINIQUE
DOKT LOUIS MARS
ISTORYEN ROGER GAILLARD


CENTRE CULTURAL DE LA
COSAFH EKRI NOU...
Nou resevwa youn bl ti lt
kdonat COSAFH Msye Bleck
Georges voye pou nou. Nou
resevwa tou de ti revi Sant lan
pibliye ki rele LA PAGE
COSAFH vie di Comdie Sans
Frontires d'Haiti. Dapre sa
n'aprann COSAFH se youn group
teyatral ki derape Okap e ki te
konn fe teyat nan oditorym Col-
lege Notre Dame, Salle Paroissiale
Dondon, Grann rivy etsetera..
Rantre Bleck rantre Ptoprens; ak
kolaborasyon youn gwoupjennjan,
li reprann aktivite teyat yo. Yo
monte Sant COSAFH ak youn
bibliyotk ki pote non Feliks
Moriso-Lewa.. Yo deja pibliye de
ti liv ki se Revue de la
COSAFH La Page se vwa
jens la sou youn seri sij ki chita
sou edikasyon, sante, ekonomi
teknoloji elatriye. Nou bat bravo
pou ekip COSAFH. Se ak plezi
Sant Kiltirl Mapou Miyami pral
bay lebra ak Sant Kiltirl
COSAFH nan Ptoprens nan
travay fmasyon ak edikasyon
jens la.

KERN DELINCE NAN
LIBRERI MAPOU 25 JEN
2000. Siveye anons yo! Youn 5-7
Liter nou pa dwe rate


Mercredi 7 Juin 2000


I ti gout pa ti gout


1 ak Jan Mapou


LIV... LIV... LIV
= Paroles et Lumires:
Carl Hiebert, Anthony Phelphs,
Sandy Nobles Yates, Syto Cave
=Main basse sur la justice:
Grard Georges
= Trujillo(The death of a dictator):
Bernard Diederich
=A cry for Education : Fils
Franois
=Jean-Price Mars & Haiti:
Jacques G. Antoine
= Le cri des oiseaux fous:
Dany Laferrire
=Anthologie de la Posie
Haitienne Contemporaine:
Raymond Philoctte
=En grandissant sous Duvalier
Sous la direction de A. Leconte
Makyavl :
adapsyon: Remon L. Justen
Libreri Mapou 5919 NE 2nd Ave
Tel: 757-9922
Haitian Books Center 718-426-
1931
JOURNAL GRATIS NAN
LIBRERI MAPOU
Ou pa menm bezwen achte. Vizite
nou epi chaje bra-a ak journal,
bonjan journal Franse pou foubi
Franse-w...
Wi Gratis chak senmenn: Le
Monde, Echoes, Le canard
enchain, La tribune,
L'observateur, Wall Street-Europe,
Economie,L'Equipe....
Annalan pase men-w pran youn
ponyen kapt...gratis ti cheri...
Libreri Mapou, nan pwen de!







I MAESTRO! I


Mercredi 7 Juin 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 18


-- u m 4
4ml w *
- q 4w a- eu


muflm M m mqm -m
- mb4 - -quo
- w s
mlm bq


m bduM
~4b



*Um opmma


e ~
-
- s -
oe e ~ s
- e e -
- ~. -

~ oe oe
___ oe ~
- ~ e e
w
~ e
moe -~


"Copyrighted Materia ---
p "C o -- Y.- -"Q-
m __ zf..fl. --.---

,- Syndicated Content-=-


Available from Commercial News Providers"


6 4o-m 4 i
%u dwm lu l*mm a


__no -


qb po4b Ib
op omdmb
mm %wmmm M-
-ma


wz 41



eo eOM
*baqb -b
C e


lom m mi-a

OMM oboin.
O ~ -m

___ s e
ab -

S -OMM
0 e o
e e e ~ lp


Conference sur l'exprience africaine Ence quiconcernelacomposition. APTEZ
(Confrence ... i A Latine intrt, selon le de cette association, "les francophones et
suite de la page 6) en Amrique Latine docteur Ange Per- les anglophones sont en minority, mais MELODIE
Dirig par le docteur Ange R. rault, est que "les hispanophones ont deux des membres les plus important sont
Perrault, d'origine hatienne et velyne L. tendance a rfuter la presence noire dans d'origine hatienne". 60% des autres 103.3 FM
Perrault, du Venezuela, Encuentro se penche leur pays". Cependant, ajoute-t-il, "laTerre membres sont de souche portoricaine.
particulirement sur la presence africaine Mre n'est pas seulement l'Espagne mais (SICRAD 02/06/00 00:30) Port-au-Prince
chez les hispanophones. La raison de cet aussi L'Afrique".





Tournoi de l'Amiti



Football- Football- Football

Selection Nationale du Nicaragua


Haiti Internationale ( 4 fois Champion de la Copa Latina
en route pour un Tournoi International N.Y.)


Selection Hati moins de 15 ans ( Shana ) directement d'Hati


Selection Hatienne de Miami moins de 15 ans ( les Enfants de Z Nono)


SAMEDI 24 JUIN & DIMANCHE 25 JUIN 2000


FIL North Caripus 1501 Biscayne Blvd
PouIr Information: (305) 895-8006


Page 20


'g


o




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs