Title: Haïti en marche
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00098809/00017
 Material Information
Title: Haïti en marche
Physical Description: v. : ill. ; 45 cm.
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Miami Fla
Miami, Fla
Publication Date: April 26, 2000
Copyright Date: 2010
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: Haitians -- Newspapers -- United States   ( lcsh )
Newspapers -- Miami (Fla.)   ( lcsh )
Newspapers -- Miami-Dade County (Fla.)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: United States of America -- Florida -- Dade -- Miami
Haiti
 Notes
Language: In French.
General Note: Description based on: Vol. 3, no. 37 (7 November 1989).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00098809
Volume ID: VID00017
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 21271733
lccn - sn 92061416
issn - 1064-3869

Full Text














Hati en Marche dition 26 Avril au 2 Mai 2000 Vol. XIV No. 12


ELECTIONS

Une certain stratgie de dmobilisation-
ANALYSE automatiquement, ports par la mr
PORTANALYSE 22Avl- seule election, n'a-t-on cess de rpter toute o les candidates du parti aux posters gue de popularit que l'on espre po
PORT-AU-PRINCE, 22A li l'anne dernire, afin de russir un double l.gislatifs et locaux seraient lus vague de popularity que on espre po
!actualit lectorale a capot dans la son candidate la prsidentielle J.I
hronique des assassinats, meurtres par '' Aristide; en un mot, ne rdition d
alles perdues, enlvements etc. Qui 16 Dcembre 1990.
lus est. lire les dnches de certaines .Ds lors. chaue fait et esi


agencies de press trangres, difficile .
de ne pas croire que le pays est ,' -
constamment feu et sang et que /
c'est un sauve qui peut la vie ...
On n'ose infirmer ni ."
confirmer, car dans tout cela il y a
prendre et laisser. Mais on commence
aussi deviner en filigrane un certain
processus de dmobilisation -
systmatique vis--vis des prochaines. 2.
lections et des lections proches (pre-
mier tour dans moins d'un mois, le 21
mai, tel que confirm par un arrt 'i l
prsidentiel).
Mais qui ne veut plus soudain
des prochaines lections?
Au commencement tait
Fanmi Lavalas, le parti de l'ex-
prsident (et candidate aux
prsidentielles de novembre prochain)
Jean Bertrand Aristide. Manifi
Fanmi Lavalas recherche une pour Jeai


station de journalists haitens le lundi 17 avril pour rclamer justicec
n Dominique!", leur confrre assassin le 3 avril et la garantie de la lib
de la press photo Yonel Louis/H.en.M


le
Ur
B3.
lu
te


de l'actualit lectorale tait interprt
[ : dans le mme cas de figure. L'anne
,- 1999 fut marque de longs mois
d'agitation, violentes manifestations
H boquant toutes activits la capital
pour un oui ou un non, protestations
non-stop contre la carte lectorale
"avec photo" (une innovation
supporte financirement par
l'USAID), trublions ("chim")
interrompant l'inauguration d'une
champagne d'ducation civique parole
Conseil lectoral provisoire (CEP), et
une semaine plus tard un
rassemblement du regroupement
politique "Espace de concertation"
Petit Gove (aprs dj la violent
contre-manifestation du 28 Mai contre
un rassemblement de la "socit civil"
l'appel de la Chambre de commerce
e au Champ-de-Mars). Mais ce fut aussi des
ert (voir Dmobilisation / 4)


Rcupration d'FJlan par un commando






"'Copyrighted Material


SlSyndicated Content,


Available from Commercial News Providers"
w _______. in


j


j....~~~~ ..............-- .,. ,,


-~~-MM'b -mwq 4um bdmwm-M u- ao


1 .- - -.W :::::. r


ENVIRONNEMENT

Les fatras-poison

parties enfin des


PORT-AU- G o Jour de la Terre,
PRINCE, 22 JnaIVeS les cendres


Avril Le 5 avril dernier, les
cendres de l'incinrateur mu-
nicipal de Philadelphie, qui
avaient t illgalement
dcharges en Hati en 1988
dans la region des Gonaves. ont
t finalement enleves.
Le 22 avril coul.


communment appeles en Hati
"fatras poison", ont t dbarques
sur une barge aux Etats-Unis
comme un entreposage temporaire.
Plus tard, les responsables du caigo
en disposeront d'une manire
definitive.
(voir Fatras Poison / 3)


Marcheurs de la

paix dominicains
PORT-AU- n HaTiti olidarit
PRINCE, 21 Hati dans


Avril Un group de
marcheurs dominicains pour
la paix a franchi vendredi la
frontire avec Hati au 8ejour
de cette march de- 380 km
pour promouvoir la paix entire
les deux nations se partageant
l'le d'Hispaniola.
"Nous apportons un
message de fraternity et de


l'espoir de trouver des solu-
tions pacifiques aux
problmes entire nos deux
pays" a dclar Reuters,
Rafael Guillen, 30 ans.
Les marcheurs
taient parties de Santo
Domingo, la capital
dominicaine, le 13 avril
(voir Solidarit 18)


AIITI EN MARCH'
Port-au-Prince
100 Avenue Lamartinire / Bois Verna
Tl/Fax 245-1910
Mi ami
173 N.W. 94th Street
Miami, Florida 33150
Tl: (305) 754-0705 ou 754-7543
New York (914) 358-7559
Boston (508) 941-6897
Montral (514) 337-1286
FAX (305) 513-5688 ou 756-0979
E-mail: enmarche@haitiworld.com
URL: www.haitienmarche .com
Library of Congress # ISSN 1064-3896
Miami, New York, Montral, Boston,
Washington, Chicago: $ 1.00
Port-au-Prince: 5 gourdes


L
ci
b
Pl


-1


m 1






Page 2


SEN PLUS ... EN BREF ...


Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


Les raisons
Par Jean-(
SDirecteur du Centre Ocumn


Au seuil de cette semaine de la
Passion qui doit culminer; ce dimanche,
dansle Hallel-lou-ya saluant le triomphe
de la vie, en cette anne 2000 qui nous
ouvre les portes d'un troisime millnaire,
nous, citoyens hatiens, hritiers de cette
poigne d'hommes qui avaient su casser
la socit des matres et des esclaves, nous
n'avons pas beaucoup de raisons de nous
rjouir, deux cents ans plus tard.
Car la vie est devenue de plus
en plus difficile dans un pays de huit mil-
lions de personnel occupant une moiti
d'le d'une superficie de 28.000 km carrs
don'tt les deux tiers sont des montagnes
rodes par la pluie, par les cultures de
mas et la fabrication du charbon).Avec la
Bolivie, nous sommes bons derniers sur la
liste des pays pour ce qui est du revenue
par tte d'habitant.. Car, nous sommes
passs du stade de la pauvret (digne?) au
misrabilisme, ceci par l'invasion continue
de l'hinterland vers l'espace urbain, par le
taux d'accroissement dmographique, et
consquemment, par la chute de la produc-
tion national capable de gnrer des de-
vises et d'alimenter huit millions de
concitoyens.
Tout cela nous le savons. Bien sr,
nous grinons des dents voir les progrs
de nos voisins immdiats, en particulier La
Rpublique dominicaine et Puerto Rico,
sans parler de tous les autres. Il suffit de
savoir que Saint Kitts et Nevis, deux pe-
tites les qui font le tiers de la Gonve,
exportent plus de sucre sur le march
amricain que nous. La Barbade est
scolarise cent pour cent.
La pauvret, a nous connat.
Nous arrivions nous dbrouiller Sans
retomber dans le lieu commun du "temps
jadis", on s'en sortait par les bonnes
manieres et la propret. Et aussi par la
volont de tous d'en sortit Car, figurez-
vous, on n'est pas plus,btes que d'autres
et nous avons de qui tenir
Ce qui est devenu insupportable,
ce qui alimente les frustrations
quotidiennes et une colre spontane se


Jean Dominique est mort. Sa voix
ne modulera plus sur les ondes les mul-
tiples saisons de ses humeurs et de nos
angoisses. Ni ne persistera dfier les
rudesses du temps. Chaque ditorial, le
matin, le rajeunissait un peu plus en lui
gardant une incomparable verdeur d'esprit.
Chaque interview, en prise directed sur la
vie, le rinventait en renouvelant le regard
qu'il portait sur les tres et sur les choses.
Si parfois ce regard a t mchant ( dfaut
de lucidit ? Got de la provocation ? ), il
* tait imputable cette part de faiblesse que
chacun porte en soi, cette part innomme
qui aide dvoiler; mettre en lumire nos
grandeurs ignores. A nous rendre, aux
heures -espus tragiques de notre existence,
' plus grands que nous ne fmes. A rendre
Jean Dominique, aujourd'hui,
exceptionnel.
Jeam Dominique est mort. De
partout arrivent les tmoignages. Ils le
racontent au pass, autorisent des
spectateurs privilgis se raconter eux-
mmes. Evoquant des souvenirs leur
alpptet eTnn prolympre, ces tmoins offrent
Jean une second vie. C'est--dire une
autre mort. Quand de partout montent des
concerts de louanges. Ren Philoctte, ce
provocateur d'un tout autre genre, nous
aurait mis en garde: "Attention Les fleurs
post-mortem n'ont qu'un but: chanter des
funrailles de premiere classes pour vous
recouvrir au plus vite du lourd linceul de
l'oubli". J'ajouterai : ces fleurs sur la
dpouille de Jean, ces louanges, tant de
louanges, autour de son cadavre, accordent
aux anis, aux frres, aux faux-frres, de
racheter ce que depuis quarante ans ils ont
en surplus, la veulerie. De se dbarrasse;
par les mots, de ce qu'ils portent en eux
telle une parure de l'me : la lchet.


Jean Dominique est mort.
Assassin. Il a dcid de s'en aller de cette
faon parce que, toute sa vie, il s'y tait
prpar. Parce que ses luttes rptes contre
les camarillas politiques locales l'avaient
prpar cette chance. Il a toujours su
qu'il ne s'y chapperait pas. Aussi a-t-il
assum ses convictions et ses choix,
dussent-ils tre critiquables, avec une
courageuse partialit qui, travers
l'lgance du ton, revendiquait d'tre
indpendante. Plus exactement avec une
indpendance d'esprit qui n'a jamais su
cacher ses prfrences : toujours jouer le
bien, le progrs du pays contre l'arrogante
sottise des mdiocres. Les prfrences
mais, hlas parfois de regrettables
complaisances. Surtout ces temps derniers.
Contre la sottise, le micro de Jean
a gagn bien des batailles. Contre la fatalit
de la sottise, Jean aura perdu la guerre.
Parce qu'il avait gard la fidlit certaines
amitis qui n'ont cess de bafouer les
principles don't sa vie professionnelle se
rclamait, il avait conscience des limits
de ses combGt. Un jour le croisant, dans
un embouteillage sur la route de Frres, il
me lana le temps d'un sourire attrist :
"Je ne sais, Jean-Claude, jusqu'o a ira.
Une chose est cependant certain, j'ai
perdu confiance". Il y avait de l'amertume
et du dsespoir dans sa voix.
Il partit sur un grand geste de la
main. Nos routes s'taient croises, voil
plus de trente ans. Je faisais mes premiers
pas dans le monde des letttres et du
journalism. Acte d'allgeance, d'un ct,
la beaut du monde. De l'autre un
dangereux pari sur l'avenir Aujourd'hui,
la mort de Jean me renvoie aux laideurs de
notre monde et le pari nous l'avons tous
perdu. Nos chemins se dcroisent dans


'


l'absurdit d'un assassinate que la cruaut
des uns, le laxisme des autres ne tarderont
pas relativiser. A banaliser. Les meurtriers
continueront de courir, perptrant de
nouveaux crimes chaque fois que de
puissants intrts le commanderont La vie
continuera de s'effilocher en nous, ruinant
nos ultimes ferveurs. Chaque meurtre


consacrant un peu plus la dfaite de nos
rves.
Un grand geste de la main. Une dernire
image. La tristesse d'un sourire. La mort
d'une esprance ?... Adieu, Jean !
Simplement adieu.

Jean-Claude Fignol


Requiem aeternam
Par Jean-Claude Fignol


1


1


de la colre
Claude Bajeux
nnique des droits de l'homme
dversant de temps autre en violence
collectives, c'est la part de trahison que
nous souponnons chez les responsables
qui ont gr la Rpublique pendant ces
deux cents ans. Ce qui est devenu insup-
portable, c'est le prix que nous avons pay,
nous, humbles citoyens hatiens, pour
permettre qu'une famille, qu'un clan,
s'installent vie sur nos existences et
prcipitent le pays, depuis 1957, dans une
descent que personnel ne semble capable
d'arrter.
Cette descent, les conomistes,
les sociologues, les historians nous la
traduisent, anne aprs anne, en des
chiffres qui deviennent les chiffres de la
honte. Le recent rapport de la Commission
prsidentielle pour les 250 ans de Port-au-
Prince est accablant. Le tableau est som-
bre. Le diagnostic est clair. La vie
quotidienne nous en prsente, jour aprs
jour, les amres factures. Avingt gourdes
pour un dollar, il faut rflchir deux fois
avant de s'acheter une cravate.
La folie du pouvoir d'un pouvoir
insens qui a frapp des milliers de
families, nous a enferm, depuis un demi-
sicle, dans l'isoloir de la faim et de la
mdiocrit, dans l'impuissance devant les
tches ncessaires, dans le tarissement de
tout investissement longue porte, dans
les couloirs absurdes de l'ignorance et de
l'archasme. Ce pouvoir qui a permits une
famille de s'enrichir sans vergogne (qui se
souvient du "Bon apptit, messieurs!", en
ayant soin d'y ajouter "Mesdames!") dut
cder devant la rprobation gnrale.
Les checs successifs des
citoyens et des groups de citoyens qui,
pendant les 29 ans de dictature, ont essay
d'y mettre fin, ne faisaient, en apparence,
que renforcer la capacity de repression et
de terreur d'un vieillard dlirant et d'un
jeune homme prisonnier d'un heritage
anthropophage, prisonnier de clans qui se
dpchaient de faire la fte (pourvu que a
dure!).
Quand arriverait-on une situa-
(voir Tmoignage / 10)


Hati sera prsente au Festival de Cannes 2000
Le dernier film du ralisateur hatien Raoul Peck, "Lumumba, Retour au Congo", a t
slectionn au prochain Festival de Cannes qui se tiendra du 10 au 21 mai, dans la section
"Quinzaine des Ralisateurs".
C'est la deuxime fois qu'Hati est reprsente au festival de
Cannes. Elle tait prsente en 1993 avec la participation en competition de
"L'Homme sur les Quais" toujours de Raoul Peck
"Lumumba, Retour au Congo" raconte l'assassinat du leader congolais, Patrice
Lumumba, quelques mois aprs l'indpendance du Congo/Belge. Ce film, le plus
gros budget du ralisateur ce jou; a t tourn en Belgique, au Zimbabwe
et au Mozambique.
Le scenario co.-crit par Raoul Peck et Pascal Boitzer avait dj obtenu le
prix de la Fondation CAN pour le Cinma.
Lumumba a t product par JBAProductions avec Velvetfilm Hati comme
co-producteur et avec la participation notamment de Canal PlusARTE et
Eurimages.
Le film met en vedetteAricq Abouaney, dans le rle de Lumumba, aux cts de
Alex Descas (Mobutu), Maka Kotto (Kasavubu), Rudi Delerme (gnral
Janssens), Mariam Kabba dans le rle de Pauline Lumumba. La musique a t
compose et dirige par Jean-Claude Petit.
Aprs Cannes, le film sera projet en France et en Belgique le 4 octobre
2000.
Raoul Peck, cinaste et ancien Ministre hatien de la Culture, a t
rcemment nomm Paris (France), par arrt ministriel, president de la
commission d'aide slective aux cinmatographies des pays en voie de
dveloppement, pour une priode de deux ans.

L'inspecteur gnral de la PNH dment des rumeurs annonant
sa dmission
L'Inspecteur gnral en chef de la Police national d'Hati (PNH), Luc Eucher Joseph, a
dmenti mercredi les rumeurs relayes par certain mdias de la capital selon lesquelles il
serait sur le point de remettre sa dmission.
Joint au tlphone par l'AHP, Luc Eucher Joseph a indiqu qu'il n'avait
nullement l'intention de quitter son poste, sans ajouter d'autres
.commentaires. Il s'est notamment refus opiner sur l'origine de telles
rumeurs.
Les mdias qui avaient fait tat d'un ventuel project de dmission de Luc
Eucher Joseph, n'avaient pas fourni de dtails sur les causes possibles de
cette decision.
Luc Eucher Joseph occupe le poste d'Inspecteur gnral en chef de la police
depuis la creation de la force de police civil en 1995. Cette instance a
pour mission de veiller au respect de la dontologie policire par les
agents de la PNH.
De nombreux policies ont t rvoqus de cette institution pour des dlits
divers, la suite d'enqutes de l'Inspection gnrale.
Le directeur dpartemental de l'OuestAramick Louis, a dmissionn de
son poste le mois dernier

Le Canada souhaite continue travailler avec les autorits
hatiennes pour le enforcement des institutions dmocratiques ...
Le gouvernement du Canada a fait part jeudi de sa volont de continue travailler avec les
autorits et le people hatien pour le enforcement des institutions dmocratiques du pays.
L'Ambassade du Canada dclare prendre note de la publication par le president Prval de
l'arrt prsidentiel invitant le people participer aux deux tours des lections lgislatives,
municipales et locales, les 21 mai et 25 juin prochains.
"La tenue d'lections libres, honntes et pacifiques est primordiale pour le
processus dmocratique et le dveloppement socio-conomique du pays", a
dclar l'Ambassadeur Gilles Bernier qui a promise d'encourager les secteurs
intresss oeuvrer pour l'oiganisation de ces lections.

Le CEP public un nouveau calendrier lectoral
Le Conseil lectoral provisoire a rendu public mercredi un nouveau calendrier qui tablit le
chronogramme des activits excuter par l'appareil lectoral dans la perspective du
scrutiny
lgislatif, municipal et local prvu pour les 21 mai et 25 juin prochains.
En vertu de-ce calendrier la champagne lectorale se poursuivra jusqu'au 19
mai. Le CEP prcise que les registres d'inscription et les cartes d'lecteurs
dtruits ou perdus, seront dclars nuls partir du 11 mai. La liste des
bureaux de vote et leurs addresses prcises seront connues ds le 13 mai.
Concernant le scrutiny proprement dit, l'institution lectorale indique que
le dpouillement sera effectu ds la fin des operations de vote. Les
procs-verbaux doivent ensuite tre achemins dans les bureau lectoraux
communaux (BEC) dans les vingt-quatre heures, pour tre compils et livrs
aux bureaux lectoraux dpartementaux (BED) le 25 mai.
Les rsultats devraient tre affichs dans les BEDs le 28 mai pour devenir
officials le 3 juin, une fois que les contestations et les vrifications
seront termines.
Le calendrier du deuxime tour des lgislatives devra sortir le mme jour que les rsultats
officials, afin de permettre le lancement de la champagne des candidates en ballottage.
Aprs le droulement du second tour du scrutiny le 25 juin, les rsultats seront publis le 4
juillet.
Selon les responsables du CEP, ce calendrier prsent sous forme de project
peut tre considr come official, le document n'tant plus sujet
modifications.

Publication de l'arrt prsidentiel convoquant le people en ses
comices
L'excutif hatien a public le lundi 17 avril l'arrt prsidentiel invitant le people
participer au premier tour du scrutiny; fix au 21 mai.
La date du 25 juin retenue par l'institution lectorale pour l'oganisation
du second tour des lections a galement t confirme.
Dix-neuf (19) snateurs seront lus raison de deux (2) par dpartement,
sauf pour le dpartement du centre o 3 snateurs devront tre lus cause
de la mort du premier snateur dudit dpartement,Yvon Toussaint.
Des assembles lectorales indirectes sont convoques en vue d'lire cent
trente-trois (133) Assembles Municipales et neuf (9)Assembles
Dpartementales, neuf (9) Conseils Dpartementaux et un (1) conseil
Interdpartemental.
Toutefois, l'arrt prcise que quelle que soit la date de leur entre en
function, le mandate des snateurs lus pour six (6) ans prendra fin le 2me
lundi de janvier 2006, le mandate de ceux lus pour quatre (4) ans prendra
fin le 2me lundi du mois de janvier 2004.
Le mandate du 3me snateur du dpartement du Centre prendra fin le 2me
lundi du mois de janvier 2001.
(voir En Bref/18)







Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


Page 3


1 ENVIRONNEMENT


Les fatras-poison parties enfin
(suite de la premiere page) e
Ces dchets toxiques ont d n a v d'avocats travaillant pour le
fait la une en 1988 aprs avoir td es G on a ves government hatien, don't Me
abandonns sur la cte des Gonaves par le navire Khian Ira Kurzban bas Miami, a assur la coordination ct
Sea, qui tournait en rond depuis 17 mois dans la mer carabe. amricain.
la recherche d'un pays qui accepterait de le dbarrasser Le Dpartement amricain de l'Agriculture a
de son encombrant fardeau. dvelopp et supervis le protocole pour le traitement
Le rgime militaire hatien de l'poque prsid des dchets, et garanti qu'il n'y avait aucun danger en
par le Gn. Henri Namphy accept le chaigement, en vio- disposer dans un entrept aux Etats-Unis.
lation de la constitution hatienne de 1987 qui interdit Le New York Trade Waste Commission a
l'importation de dchets nuisibles la population. coordonn la contribution financire des Etats-Unis et
Depuis l'avnement du president Ren Prval, les ngociations pour arriver trouver un site pour
l'Etat hatien a manifest son engagement voir partir ces recevoir les cendres enleves d'Hati.
dchets toxiques du pays en coordonnant et en assurant
partiellement le financement des efforts qui y ont about. Un cargo en route pour Hati dtenu
Dans cette lutte, Hati a t assist au niveau in- pour mauvais tat ...
international par les associations Greenpeace et Essential Un cargo battant pavilion hondurien qui a laiss
Action, et au niveau local par COPEDHA (une coalition l'Allemagne en direction d'Hati, a t retenu par la
de plusieurs organizations bases en Hati) qui ont exig Marine britannique cause du mauvais tat du vaisseau
sans cesse l'enlvement des "fatras poison", demandant considr par les gardes ctes anglais comme un danger
justice pour la population des Gonaves. public ... et une violation de tous les codes de la naviga-
Le processus d'enlvement a dur prs d'une tion commercial.
anne et a demand une large cooperation entire plusieurs Il s'agit du vaisseau marchand "Seerose" en
entits, principalement la Prsidence de la Rpublique, le route de l'Allemagne pour Hati, et qui avait d chercher
ministre de l'Environnement et celui des Travaux Pub- abri Poole Harbour cause d'un mauvais temps, mais
lics. qui s'est rvl tout de suite incapable d'effectuer les


L'Office des Avocats Internationaux, une quipe


manoeuvres appropries.


N.X.: Grde& onenM mi;d4oi

-...- ."Copyrighted Material ---- ----


- ----*------ Syndicated Content ----------- -

S..^ Available from Commercial News Providers"
U M M u o MM Avam>
D. e .400>Umm


q* 4m -- -emM- -


M adbmb_1% - M am em v99


Umm -0 fna Rm_ 4p M, m 4 =m
4 q ewo- ffl m am o Imtaw-

MM*mm aba-om
4v oe alm .

OU-O lm- *eab




-4b lm




a q- IM -P- .mgam q
momo e U- mou aU-SW 9- m
- e umb e t 0 NNIOBfe
e e lm e
Qu 0moeb M al
q e q* M


Une certain stratgie de dmobilisation p.l
TEMOIGNAGE
Les raisons de la colre p.2
Requiem aeternam p.2
L'EVENE1IENT
Rcupration d'Elian par un commando p.1
ACTUALITE NATIONAL
Les fatras-poison parties enfin des Gonaves p.1
Marcheurs de la paix dominicains en Hati p.l1
Ce qu'ils disent de la situation politique en Hati p.9
DIASPORA
Grande manifestation anti-Giuliani p.3
Suspects recherchs dans une vague de meurtres de
chauffeurs de taxi New York p.3
Les U.S.A. refoulent des Hatiens vers les Bahamas p.9
INTERNATIONAL
Fujimori prend une longueur d'avance p.9
Brsil: 500e anniversaire perturb
par des manifestants p.11
Brsil: En l'an 2000 les Indiens sont toujours
des mineurs p.ll
Zimbabwe: Londres reconnait que la distribution des
terres a t injuste p.12
Aggravation de la violence en Colombie p.16
CULTURAL
Salon du Livre Santo Domingo p.20


im







UNE ANALYSE


Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


Une certain stratgie de dmobilisation
(Dmobilisation ... suite de la premiere page) lectoraux qui est appoint par l'USAID) montra qu
vnements encore plus tragiques, tel l'assassinat du ELEC TIONS machine lectorale n'aurait en effet pas t prte pour
snateur (OPL) Yvon Toussaint, don't le meurtrier court tensive des organizations populaires pro-Fanmi Lavalas avril.
toujours ... exigeant sans cesse toujours plus de bureaux d'inscription


Dans le mme ordre d'ides devrait s'inscrire la
guerre imene contre la representation du CEP dans la
Grande-Anse par des secteurs politiques connus pour leurs
'*: '* "l %


(BI) des lecteurs dans les quarters populeux, anguant que
l'on veut tenir le people l'cart du processus ...
A la fin, on voit mme le CEP pris nommment


:

r
.4 E ~
~~.'~4p1I.
I .


parties ...
Mais
dj une nuance.
Les attaques
semblen t
maintenant se
concentrer
davantage sur le
president Ren
Prval, car tant
celui en measure
d'agir sur les insti-
tutions dans un
sens ou dans un
autre (Prval
gouverne. sans
Parlement depuis
janvier 1999) ... Il


Sest vrai aussi que
plus les lections
m (J se rapprochent,
.: ' plus M. Prval est
appel prendre
L'assassinat d'un jeune home sur la route du Canap Vert par un group de "zenglendo" une part de plus en
don't parait-il, deux policies) a provoqu des manifestations violentes o l'pouse de plus active dans le
l'ambassadeur d'Espagne passant dans sa voiture a t lgrement blesse processus. Le
photo Yonel Louis/H.en.M conflict finit par clater au grand jour l'occasion de la
liens avec Lavalas (affaire Anse d'Ainault) ... fixation de la date des lections. Les lections devaient
d'abord se tenir en novembre dcembre 1999. Ensuite le
Certaines grandes agencies de press 19 mars ... mais toujours en vain. Et voici Ren Prval
trangres ... refusant tout net la date du 9 avril avance par le Conseil
Dbut de l'anne 2000, c'est toujours la mme lectoral ...A en croire l'Excutif, le CEPaurait choisi cette
lecture qui prvaut, fortement entretenue par l'opposition date. sans tenir compete des nombreuses difficults
anti-Lavalas, ainsi que par certaines grandes agencies de logistiques, et surtout sous la pression de l'opposition et de
press trangres, et selon laquelle: l'Excutif alli Fanmi la communaut international.
Lavalas fait tout pour retarder les lections ... et tous les Coup de thtre, voici le CEP qui accuse le coup,
dilatoires leur sont bons. d'autant qu'une valuation technique par des institutions
Cela pendant que se pursuit une campagire in- spcialises don'tt l'IFES/Institut de formation des systmes


le la
le 9


On se sent en presence d'une nouvelle
escalade ...
Mais entre-temps, que d'vnements choc.
Assassinat de notre confrre Jean Dominique, galement
prsent comme une sorte de matre penser pour le
president Prval ...
Incendie du local du KID, le parti politique de M.
Evans Paul (K-Plim), galement un des siges du
regroupement Espace de concertation ...
Assassinat d'un candidate du MPSN, Lgitime
Athis, et son pouse dans les environs de Petit Gove ...
Assassinat galement d'un candidate du
MOCHRENA, Mrilus Dus, Savanette, Plateau Central

Mardi, l'Espace de concertation announce qu'un
de ses candidates, Claudy Mirthil, a t kidnapp par 4
inconnus dans un pick-up truck. C'est la premiere fois que
le procd de l'enlvement fait son apparition dans cette
conjoncture dj si trouble ... et si trouble.
On se sent en presence d'une nouvelle escalade
...Programme ou pas, on ne sait. Une certain stratgie de
la dmobilisation?
Car entre-temps, l'ex-prsidentAristide en visit
en Floride pour prsenter son nouvel ouvrage "Eyes of the
heart" et rchauffer sa base en diaspora hatienne, announce
que son parti est fin prt participer aux lections
lgislatives et municipales toute date qu'il plaira au CEP
de les tenir.
Aristide est peine rentr de voyage que le Conseil
lectoral provisoire, cette fois en accord total avec l'Excutif
(en la personnel mme du president Prval), fixe les lections
au 21 mai, et le second tour au 24juin. Moins d'une semaine
plus tard, un arrt prsidentiel confirm officiellement le
nouveau calendrier lectoral. Cette fois, on semble avoir
enfin pris le bon dpart.

Comme un accordon ...
Mais il n'en faut pas plus pour que les parties
d'opposition commencent faire machine arrire toute.
Dclarations, protestations, revendications, un Reynol.d
(voir Dmobilisation / 5)


Largest Showroom, Monootr

Spanish Tiles
Different Styles &
Colors

Warehouse & Inventor .75 s/f


Bathroomllilesloearhle/lAccessories


WE EXPORT TO HAITI


Best Prices- Come, and Visit Us.



3306 N.W. 79th Avenue,Miami Florida
Tel: (305) 592-2558
Fax: (305) 477-2673


Page4


Monocotura
18x18 & 16x16
Spanish and Italian Tiles
Many To Choose from


.87 s/f


FREE
THIN SET GREY (Maximum of 8 bags)
with minimum purchase of 200 sq.ft.
Bring this coupon

Expiration Date: 30 Days ( from April 26 -to May 25, 2000 )







Mercredi 26 Avril 2000
HTati en Marche Vol. XTV No 12


Page 5


DE L'ACTUALITE


(Dmobilisation ... suite de la page 4)
Georges (no-duvaliriste) donne le signal en retirant sa
candidature sans aucune autre forme de procs ...
C'est comme un accordon. Quand un ct s'en
vient, l'autre ct s'en va, et vice versa ... C'est d'abord
l'opposition qui dfendait la date du 9 avril cor et cris.
Ds lors que Aristide convient des nouvelles dates du 21
mai et 24 juin, c'est la retraite dans le camp adverse ...
On peut penser que Aristide a eu le temps de faire
le plein de ses troupes en les mobilisant sur les
revendications mmes que les organizations populaires pro-
Lavalas n'ont cess de claironner tous ces derniers mois.
Bref, c'est encore en attaquant le processus lectoral que
Fanmi Lavalas mobilisait ses troupes pour les lections ...
Par contre, nul doute que le movement de
dmobilisation vis--vis des lections qu'on peroit
actuellement dans l'opposition (principalement Espace de
concertation, OPL et MPSN) va se poursuivre tambour
battant ... et dans ce jeu comme on l'a vu jusqu'ici en ces
trois annes interminables de crise, tous les moyens sont
bons!!!

Un certain feu vert de l'extrieur...
Mais les lections hatiennes ne sont pas seulement
une affaire hatienne, quite gratigner le nationalism si
chatouilleux de notre Premier ministry ...
Le porte-parole du Dpartement d'Etat James
Rubin a mis une declaration applaudissant aux nouvelles
dates fixes pour les lections, invitant aussi les responsables
hatiens prendre toutes measures ncessaires pour rtablir
la scurit des vies et des biens car on ne peut parler
d'lections libres et honntes dans un climate domin par la
peur...
Mais l'international ne comprend pas une seule
entit, surtout en anne lectorale prsidentielle aux Etats-
Unis, et que le vice-prsident dmocrateAl Gore est men
d'une court tte par son adversaire rpublicain Geoge W.
Bush ...
La position du Dpartement d'Etat risque donc de
ne pas tre celle, disons, de la majority rpublicaine au
Congrs de Washington...
Mais l'international ne peut changer de position
avec autant d'aisance que certain secteurs politiques Port-
au-Prince. Pour l'instant la position officielle est d'appuyer
les lections comme exprim dans la declaration de James
Rubin ... en exigeant aussi des measures de scurit afin


d'assurer la participation la plus large des candidates et de
l'lectorat au scrutiny du 21 mai.
Mais comment tre sr que le movement de
dmobilisation ainsi enclench ne produira aucun
changement dans la position de l'international, alors qu'un
tel movement ne peut ne pas avoir reu un certain feu vert
de l'extrieur ...


Cette
champagne de
dmobilisation ne
finira-t-elle pas par
englober aussi
l'international, par
example sous
prtexte que la
dtrioration
persistante de la
situation ne permet
pas de runir
toutes les condi-
tions pour des
lections vraiment
libres et honntes
(notons la
dmarche cette
semaine du corps
diplomatique
auprs de la
chancellerie
hatienne aprs
que l'pouse de
l'ambassadeur
d'Espagne a t
lgrement blesse


Reste un troisime lment de taille...
Cependant le temps joue contre cette stratgie de
la dmobilisation. Les lections sont dans moins d'un mois
(21 mai). L'opposition a-t-elle intrt se retire
compltement du jeu une heure aussi avance, au risque
de disparatre compltement aussi de la carte, en mme
temps qu'il est probablement dj trop tard pour
l'international pour faire march arrire ...
Mais part les parties politiques et l'international,


A#


Selon des informations fournies des reporters hatiens au ministre de la Sant, ce sont plus
de 180 patients qui ont trouv la mort cause de la vague de grves du corps medical et
infirmier l'Hpital Gnral, don't la directrice gnrale, Mme Marie-Antoinette Gauthies;
vient d'tre renvoye photo Yonel Louis/H.en.M


par des manifestants lanant des pierres sur la route du
Canap Vert aprs l'assassinat d'un jeune homme de la zone
par des bandits), d'autant que cette stratgie de la
dmobilisation semble bnficier aussi ouvertement de la
cooperation de certaines grandes agencies de press
internationales (Ce n'Egt Ip un hasrd i e diifires, en
mme temps qu'elles annoncent la publication de l'arrt
prsidentiel fixant le nouveau calendrier lectoral, rptent
encore avec insistence dans la mme dpche que Prval
veut organiser une seule election gnrale en novembre
prochain pour permettre au parti de J.B. Aristide de faire
d'une pierre deux coups).


reste un troisime lment de taille: les lections aujourd'hui
c'est galement un certain rapport de forces mme le
macadam, sur le terrain des pavs envoys dans les vitres
de voitures, des balles perdues, des assassinats sans enqute
et des enlvements mystrieux ...
Alors c'est la guerre civil en perspective et on
peut le dire sans risque de se tromper: au point o en est ce
rapport de forces, ce serait le bain de sang le plus terrible
que la nation n'ait jamais connu ...

Haiti en Marche, 22 Avril 2000


TOYOTA

HONDA

JEEP
et autres...


Contactez Colson Pierre
CLAIR IVIOTORS
1575 V.F.W. Parkway
ROUTE 1 BOSTON
Tl: 617 469 1098


INF 1= FIVMI RES ?
A LA RECHERCHE D'UN EMPLOI EN FLORIDE?


Si vous tes infirmire licencie (R.N.) d'un Nursing Board
amricain ou membre en rgle de l'O.I.I.Q. depuis 5 ans, que
vous tes bilingue (anglais / franais) ou mieux, que vous
parliez plusieurs langues et que vous dsirez vous installer en
Floride, USA DIRECT peut vous aider.

Nous avons d'excellents contacts avec les principaux hpitaux
du sud de la Floride. Conditions de travail et salaires des plus
intressants. Possibility de Bonus de signature et / ou
d'allocation de dplacement et de relocalisation. Possibility de
Temps Plein, Temps Partiel, Quart de 12 heures, Travail
saisonnnier.
Contactez-nous !
1001 N. Federal Highway, Suite 205, Hallandale, FL 33009
Tel: (954) 457-9070
Fax (954) 457-0089
( Service en franais et en anglais )

USA DIRECT- EMPLOI ET IMMIGRATION
AU SERVICE DE LA COMMUNAUTE
DEPUIS PLUS DE 10 ANS.


Fiche d'Abonnement Haiti en Marche


Nom
Adresse


Renouvellement

Nouvel Abonn


ETATS-UNIS
CANADA
EUROPE
AMERIQUE LATINE


6 MOIS
US $ 40.00
US $ 42.00
US $ 70.00
US $ 70.00


UN AN
US $ 78.00
US $ 80.00
US $135.00
US $135.00


Stratgie de dmobilisation ...


0
o3


iiajLu ii vvi. d- -m -- 1






Page 6


L'EVENEMENT


Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


R&UphIUOO" d"Filin par un commando
4 am -mm um fle gmou.mm: b M fl 0 ..m m
momma M asmb m- as.oas Mas e

don. M. Obs-

a-MMDs- -.


OMM
~-1 1 e-


I

e


4b-M @u- o
oum blm ab4ec-
qb 4 e d smammb 4
tub__ s .0


Copyrighted Material



Syndicate Conte


Available from Commercial News roviders


Sam


b oM 01 b mmmb


0 ausuaslaomenb am mmmffml 1e ao
as t as-s as.
as as as ab g -az>a
co aauu as aso 4b e --m opas-
- 0mmm- mm dm qe v -mem lu ou Mmq m
0 MM ummmambm Um
M-M e q s m as- as
Moogum mMap -w uu do


as -
tom 4boasw


- e e as
as as e as -
- as -~ -as -as-as
- as - s
-as as
as C as -


DES EATDEFORD E ESE YR


ENGLISH, MC CAUGHAN & O'BRYAN, P.A.
CABINET D'AVOCATS ETABLI DEPUIS 1925
100 NE THIRD AVENUE, SUITE 1100 FORT LAUDERDALE, FL 33301
Telephone (954) 462-3300 Fax (954) 763-2439 Email cleigh@emolaw.com



30 avocats votre disposition pour dfendre
vos intrts en droit civil et commercial:

a ACCIDENTS
a COMMERCE
LITIGE
IMMIGRATION
B IMMOBILIER
DIVORCE
B TESTAMENTS ET SUCCESSION
FISCALITE


L'engaement un n em est une decision importate qui ne dewra ps Itre base uniquemef n sor une
pubicit. Aent de prendre une dciokn', demsnde-naou de vous en er grautement une documemtalon

eneuroqaicin et e*priece


- -ff m- DsID

qua am s mtum-m ab

b-mm o Mmmab as.



e aff- com-


~~4mm- as Ob





OMM-
.-M ami@>aso-



RWM b a as


cb e e


gou au am>Qm u-
- -as m-





as. quo. 0sa IMM



m m -as a do as
domba4b qm-










oe as -lbmmm> W -lo
a b oas 4



- -a

emmu mm


as ago. M


1


o






Mercredi 26Avril 2000 TL'EVENEMENT Page 7
Haiti en Marche Vol. XIV No 12 I


Rcupr de force Mami, k e pet Ela


-M g rtrov .








O ealr a i a 1
-M 0 ow



_ 0 d syndicated Conten t s:4
Available frm- Com--erciai ie

AvailablefromkCommerciallNews providers


qe - mb ao>-
- MeM e mw eM m
-- e tmom b-M e nnm
a.S- uom e m- am
qm em


-co e -omef -m .





oe -M -
M-M e 1, -
4b 4@e e m gu u Imu
-e mm b -buo-m4b e
1b m m- m b 4am-
le e e 4b mom-m. MMe l
toemmm e> m lm e- m 4mmb


qup* 4bib -mm loup
- >-m e D o

D 0
q e *e




we oe 0 e
-op e- e -


am mqlp
i*a 4bOumaee m
bzm-Om 0 euu e

qmmm*
-uom4
e-- z-M


--m l b @mmmelm
Q> dam>on> M --M
- aw tea am ibg -muu 4







---4

e - d e m g- m -la


oeo-- op
-f e e du




m Moa ta 4p- 4





- 40 e
am- q e


LNOUVEAU 1


NOUVEAU
il
lu






Page8


L'EVENEMENT


Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


R uprion de EFian par un commando



-"7 Copyrighted Material"-


--'-. "Syndicated Content .'...-


Available from Commercial News Providers"


* ~ -~
~ -
w e -


_______ mme a e M
du 4D m @-.- M _
4113 a--


Et dcouvrez tout un monde d'conomie pour vous et vos proches!

Envoyez de l'argent vos tres chers en Haiti par un
Agent participant Western Union et obtenez le
PASSPORT POUR UN MONDE D'CONOMIE'"
'WESTERN UNION? C'est tout plein de coupons
-i" "t' "' " .. *'-- *-..".
de reduction et d'offres intressantes qui
-.444 -e t ^. vous font conomiser quand vous envoyez
N,::.,..:. de l'argent en Hati via Western Union.
Dcouvrez un monde d'conomie
.- et profitez de la confiance, de la
S. . scurit et de la rapidit
SW.. ..estern Union.





N.

&J.
:: : '. i .. ; . ,; .- ..'- ..,. .-....-- .-,- , , - .....
:":*'*!'*....*: :i- ; '" '-- --:i" *.: ..,-







.M i
: ., .. .
.'..' :::, .''.:'::: .* .,.;. .," :', & : % .' ." -,;, : ,:
.. .. '" -, ". ' '- : " ., \ -. ,. : '


DOMINICANIE-HAITI

Marcheurs

de la paix

dominicains

en Hafiti
(Solidarit ... suite de la premiere page)
dernier. Se mettant en route chaque matin 5 heures,
revtus d'un T-shirt marqu "Dominicanie et Hati:
nations soeur" et d'autres slogans similaires, ils ont
march une moyenne de 40 km par jour et sous le
chaud soleil caraiben.
Le group a atteint la capital hatienne
samedi avec un message de paix.
Des deux cts de la frontire, des gens se
sont joints aux marcheurs au fur et measure de leur
progression.
"Quand nous avons travers la frontire, nous
avons eu une grande surprise, tous ces Hatiens venus
nous recevoir, nous avons fondu en larmes. C'tait trs
mouant" a dclar Guillen.
Le group de 5 hommes et une femme -
Rafael Guillen, Bonny Guillen, Francisco Nolasco,
Julio Peguero, Carmen Cortes et Hector Rodriguez -
des professionnels gs de 28 55 ans, a pour objectif
d'apporter un message d'unit aux deux nations et
aussi d'encourager un meilleur traitement pour les im-
migrants hatiens en Rpublique Dominicaine.
A ce propos, la semaine dernire 700 Hatiens
ont t dports par les autorits dominicaines et
dbarqus sans aucune autre forme de procs la
frontire, selon l'Office national hatien de la Migra-
tion.
De nombreux Hatiens en chmage entrent
illgalement en territoire voisin, o le revenue per capital
est aujourd'hui cinq fois plus lev que les 400 dol-
lars qu'il est cens tre en Hati.
Tout aussi rgulirement, la Rpublique
Dominicaine dporte des illgaux hatiens, mais dans
la plupart des cas sans aucun management
Quoi qu'il en soit, cette main d'oeuvre
haitienne bon march est devenue parties intgrante de
l'conomie dominicaine, o elle est une force
dominant aussi bien dans les travaux agricoles que
dans la construction.
L'Office International de la Migration estime
que environ 12.000 Hatiens traversent la frontire
annuellement. Le nombre d'Hatiens vivant en
Rpublique Dominicaine peut tre estim 1 million,
mais il n'existe aucun chiffre official.
"Notre march a pour but de soulever la con-
science des gens. Nous esprons que cela aiaera a
amliorer la condition des immigrants hatiens en
Rpublique Dominicaine et la situation gnrale entire
les deux pays" a encore dit Rafael Guillen.
Les enfants ns d'immigrants hatiens en
Rpublique Dominique ne reoivent pas la nationalit
dominicaine, contrairement aux voeux de la constitu-
tion du pays.


-Mqmb






Mercredi 26 Avril 2000
4U'ti ,n arIMroha Vnl YTV Trn 19


Page 9


SUR LE VIF...


MIAMIDAD


Ede nou aetemine Avni Transpo

nan Miami-Dade.

Komite Sitwayen pou Konseye sou Transptasyon (CTAC) ap 6ganize
on rankont piblik sou sij Plan Transptasyon 2020.

Nou ka suiv rankont lan sou sit : www.co.miami-dade.fl.us/mpo
Mkredi 10 Mai 2000
nan Stephen P. Clark Government Center
Commission Chambers
2nd Floor, 111 NW lst Street
6:00 8:00 pm

Nou pral diskite sou Transptasyon nan pot, P
ak sou Svis Spesyal Transp.

Vini tou pare pou pataje ide sou sous finansman, teknoloji ak
kijan pou nou agrandi sistm la.

Tout moun ki interest invite pou yo asiste rankont lan et ap ka gen
posibilite pou yo pale tou. Kontacte Clinton Forbes, Stephen P. Clark
Center, 111 NW 1st Street, Suite 910, Miami, Florida 33128, Tl:
(305)375-1843, fax (305)375-4950 mpo@co.miami-dade.fl.us, pou
plis infmasyon oswa si ou ta vle f kmant pandan meeting lan.
Meeting lan ap retransmit en dirk sou stasyon pa cable Miami-Dade
County-an (Ch 34 sou prske tout sistm cable yo)

Se politik Miami-Dade County pou respekte tout ekzijans Ameri-
cans with disabilities Act. Pou moun ki pale ak siy, tanpri rele
668-4407, 5jou a lavans.


Eske ou santi ou an reta nan

rgleman sou kesyon

anviwonman?


Mete business ou o pa pou af


anviwonman


Al pran inf6masyon tout business bezwen pou
kontinye fonksyone epi tou pou progress. Vin-n aprann
teknik ki va pmt ou ekonomize lajan ak anviwonman-an.


Vini nan on rankont 3 Mai 8:00 AM jouk 4:30 PM
nan Radisonn Mart Plaza Hotel 777 NW 72 me Avenue,
Miami.
Moun kap inskri anvan 21 Avril 2000 ap peye $ 55.
Si se nan pt la ou ap achte tik-ou, pri-a se $ 75.00.
Pri sa-a gen ladan-1 ti dejene ak manje midi.

Pou inskri rele TREEO nan 1-877-667-1289
Si ou ta bezwen plis infmasyon, rele: (305) 372-6784
(url:co.miami-dade.fl.us/dern/essentials)
Men moun k-ap finanse rankont lan:
Miami-Dade DERM ak:

AmerlcanAlrllnes ^ 1 TREEO CENTERrv


Dernires dclarations
propos de la situation politique
S H ati Canap Vert o un jeune homme habitant
en H ti *** la zone venait d'tre tu par des
Aprs avoir annonc le kidnapping "zenglendos":
d'un candidate du regroupement Espace de "Il n'est pas normal, a dft
concertation il s'agit de Claudy Myrthil, l'ambassadeur Bernier, que pendant 5
candidate un poste de dlgu de ville et heures des pierres soient lances dans la rue
qu'on rapporte avoir t enlev mardi (18 centre les passants et sous l'oeil de la po-
avril) dans un faubourg de la capital par 4 lice. Dans aucun pays du monde, une telle
homes bord d'un pick-up truck voici situation n'est tolrable. Pourquoi le tolrer
les commentaires de Mischa Gaillard, un des en Haiti?"
dirigeants de l'Espace de concertation:
"C'est une atmosphere de terreur Enfin coutons le no.1 de la lutte
qui rgne en ce moment en Hati.. Nous anti-drogue la Maison Blanche, le gnral
avons besoin de scurit'autant pour les en retraite Barry McCaffrey, aprs un
candidates que pour les lecteurs pour avoir sommet sur la drogue qui avait lieu cette
des lections vraiment libres et honntes." semaine Miami: ".'le carabenne


Dclarations de l'ambassadeur du
Canada, Gilles Bernier, aprs une rencontre
du corps diplomatique avec le chancelier
hatien Fritz Longchamp le corps
diplomatique a demand tre reu aprs
un incident dans lequel l'pouse de
l'ambassadeur d'Espagne, Alicia Matos, a
t lgrement blesse alors que des mani-
festants lanaient des pierres sur la route du


Les USA

Hatiens vers les
Les Gardes Ctes amricains ont
refoul mardi (18 avril) un group de 9 im-
migrants hatiens et 2 Bahamens
intercepts rcemment en face des ctes de
la Floride.
Le group avait t arraisonn
57 km deWest Palm Beach aprs une course


d'Hispaniola, que partagent la Rpublique
dominicaine et Hati, est un point de transit
majeur de la drogue destination des Etats-
Unis ... 15% de la cocaine entrant aux Etats-
Unis passe par Hispaniola."
A propos de la situation en Hati,
commentaires de McCaffrey:
"Je suis trs pessimiste au sujet
d'Hati. Je vois un systme politique qui non
seulement n'est pas arriv dcolle mais
qui est en train de s'effondrer."


refoulent des

Bahamas
poursuite par des units des gardes ctes
amricains.
Les Hatiens ont t interviews
par l'immigration U.S. qui a conclu leur
ingibilit pour l'asile politique.
Le group a t refoul vers les
Bahamas d'o il tait venu.


. .".CopyrightedMaterial --
...'..7 Syndicated Content_ -
Available from Commercial News Providers"


_______ op se Qb -


- .gum-Ma-cIm
IDwm o P M d%-

Mob duom- ei


uo.b b* ae m
m@mm - ic


I


OTI PHARMACY & BEEPER

DEPOT
821 S. Federal Hwy Deerfield Beach FI. 954-427-6083

BEEPERS
$ 3.99 Monthly Only
1 Full Year Service
Free Voicemail
And the Beeper
Only $ 64.99
Cell phones with AT& T Service
No Credit, Bad Credit, Just Call Us
We'll ship your beepers and Cellphones Nationwide
PHARMACY
821 S. Federal Hwy Deerfield Beach Fl.
Contact Lenses prescription non prescription Lense Color Available
SHIP NEXT DAY
We speak French & Creole
Ail plans accepted including Medicaid
Your prescription can be delivered or mailed
We will beat any Price
We have free BP & BS Testing on site
e-mail: Otipharmapost@aol.com


Lialu Cil iviaruar, VUI. Jiv INU


Mum> mmome







Page 10


TEMOIGNAGE I


Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


(Colre ... suite de la page 2)


tion-limite? "Quand on aura dcid de
limiter la situation", nous rpondait le doyen de ma facult
de lettres, Rio Piedras, professeur par ailleurs de
"philosophie du droit'. 1986 fut donc ce moment o le
people tout entier dclara qu'il n'en voulait plus. De quoi?
D'un systme de pouvoir bas sur la force. La declaration
de Franois Duvalier, Damien, avait, ds le dpart, formul
les nouveaux terms du contract social: "Que personnel ne
s'imagine pouvoir travailler ici s'il n'est pas duvaliriste!"
tandis que les "cohortes ", convoques l'arme au poing,
craient tue-tte, "Duvalier ou la mort!", "Apr nou se
nou!", expressions parfaites du macoutisme, c'est--dire
d'un pouvoir bas sur l'limination physique de l'autre et
l dosage d'une terreur applique tous, sans distinction
d'ge, de sexe, de condition social ou d'occupation.
C'est qu'en effet, dans la formule "Duvalier ou la
mort!", il ne s'agit pas de la mort du militant comme c'tait
le cas pour les esclaves qui criaient "Libert, ou la mort!".
Il s'agit de tous ceux qui different de son choix.
En fait, une telle formule ne signifie pas seulement le refus
du pluralisme, de l'alternance, des droits des minorits. Une
telle formule dtruit, par principle, le concept de nation, qui
avait rendu possible Arcahaie, et qui sous-tendait la consti-
tution dessalinienne de 1806.
Il fallut donc 29 ans pour dire: "Non!", tous en-
semble, ou du moins, pour commencer dire: "Non!", tous
ensemble. Il fallut, mme aprs le 7 fvrier 1986, d'autres
longues annes et d'autres longues listes de victims pour
dfaire les groups et les institutions qui refusaient encore
l'vangile de l'galit des droits, les institutions de la
dmocratie et les comportements qui en dcoulent.

Pendant ce temps, les reculs
s'accumulaient
Nous perdions toutes les opportunits et tous les
rendez-vous de l'histoire: le dmarrage amorc avant 56,
l'hritage de l'aide Bolfvar, le grand cri du tiers-monde
Bandung, les indpendances africaines (je me souviens de
la reconnaissance des Camerounais pour l'action de Max
Dorsainville aux Nations Unies en leur faveur), les Nations
Unies et l'aide international, le carrefour de la
francophonie, l'apparition des mini-nations antillaises et
des diffrentes organizations rgionales, la construction de
l'Europe, bref, le rendez-vous du dveloppement et le
rendez-vous de la dmocratie, le rendez-vous de la
modernit.
Le monde entier nous passait sous le nez, avant et
aprs 86, pendant que la transition vers une socit
dmocratique prenait des retards sans fin. D'autres, notre
place, rpondaient presents, tandis que le pays tait bloqu
sur de mesquines discussions sur des questions de "votes


Le r s de la 'est, sous nos yeux,
L^es risn de lra co l'talage d'un monde ubuesque que


blancs" et de date pour la fin du mandate des dputs.
Donc, 14 ans aprs 1986, nous, les citoyens de ce
pays, avons accumul beaucoup de ressentiments. En fait,
nous les citoyens de ce pays, nous ne cachons pas nos
colres quand ce sont les hommes qui taient parmi nous
au combat, qui se sont mis, l'un aprs l'autre, taler leur
incompetence, ou leur mauvaise foi, ou leur trahison de
valeurs, de programmes publiquement dclares et qui sont
coupables, qu'ils veuillent l'admettre ou non, de la situa-
tion actuelle. S'il faut nous rsigner accepter ce que
l'histoire nous a rserv ou les coups que le sort nous inflige,
il est permis d'tre en colre contre des responsables
irresponsables (que nous avons choisis et lus) qui
systmatiquement font passer les intrts de leur clan ou
de leurs chefs de file avant les intrts du pays.
Oui, nous sommes des citoyens en colre parce
qu'on nous avait promise la transparence. Et voici que nous
avons droit aux secrets chuchots, aux mensonges, aux slo-
gans de la dmagogie, au double language l'un pour le
dehors, l'autre pour le dedans, aux promesses sans
lendemain, aux travaux mal finis ou jamais achevs, tout
cela parce qu'on veut garder la haute main sur les "lections
" venir et maintenir, par tous les moyens, la fiction com-
mode du: "nous sommes le people".
Depuis 14 ans, les deux routes de Carrefou; les
nationals 1, 2 et 3 attendent d'tre rpares, c'est--dire
attendent les fameuses lections qui doivent dlivrer une
majority favorable ( quoi ?). Quant la route de Jrmie,
il y a belle lurette qu'on n'en parle plus.Ajoutez cela la
situation de l'eau, de l'lectricit, du tlphone (rduit sa
plus simple expression) et la bidonvillisation massive de
Port-au-Prince, de Ption-Ville, du Cap et des Gonaves,
pour ne citer que quelques ttes de chapitre de nos cahiers
de dolances.
Oui, nous sommes en colre, devant la salet, la
pollution de l'air, de l'eau et du paysage, devant
l'universelle resignation, devant l'vidente tolerance
dmagogique de la violence des bandes de "'chimres"
accompagnant parfois des revendications lgitimes que l'on
n'a pas su ngocier temps.
Nous sommes en colre quand on dpense
somptuairement l'argent reu de l'tranger en revendiquant
tout haut, afin que le. peoplee" l'entende, un nationalism
jaloux. Nous sommes fatigus des interpretations burlesques
de la Constitution qui fait dire, d'un ct que la date du 12
janvier est imprescriptible, (ce qui normalement aurait
ncessit des lections deux mois avant), et que, d'autre
part, on affirme dans d'autres circonstances, que, peu
important les dates, alors que la Constitution a fix des
chances prcises et confi des responsabilits des
personnel prcises.


l'on veut perptuer sous prtexte qu'il s'agirait d'une ligne
de conduite "rvolutionnaire", conforme la volont d'une
entit qui serait appele peoplee", que les institutions, les
parties, et les groupements de la socit ne peuvent
qu'escamoter et trahir. Le rsultat, nous l'avons sous les
yeux, c'est la destruction des institutions mdiatrices, c'est
la paralysie gnrale de l'administration publique, c'est
l'impossibilit, depuis tantt trois ans, de tout project long
terme, de tout investissement; c'est la condemnation au si-
lence, au grincement de dents, l'impuissance, la misre
gnralise, l'exode, rve avou de 68% de nos
concitoyens, tandis que les dpenses de l'tat s'effectuent
sans contrle, sans programme, avec un cabinet bancal.
Tant que les limitations et les frustrations de sous-
dveloppement nous semblaient venir d'un heritage
collectif qui pouvait tre corrig, l'ensemble des citoyens
ne mnageait pas ses efforts et son enthousiasme. Mais voici
que recommence le cycle de l'enrichissement d'un clan,
voici que recommencent les discours de la langue de bois,
les secrets sur les partages des prbendes l'intrieur d'un
petit clan, les contracts qui engraissent les petits copains, les
dlits d'initis et les conflicts d'intrets o l'on se concde
soi-mme les juteux contracts. Ce sont les travaux partout
inachevs, mal conus et mal faits, les bouches d'gouts
sans grille, tandis que l'administration publique, sauf quand
il s'agit d'impts, s'enlise et se paralyse dans le "lese
grennen" et dans les complicits rciproques.
De nouveau, nous nous rendons compete combien
les hommes peuvent tre responsables du malheur de la
collectivit, ajoutant leur obsession d'un pouvoir qui semble
leur tre d, au poids de l'histoire, au poids des structures,
aux contraintes de la nature. La complicit des intrts
enchevtrs rend alors impossible toute dnonciation, toute
rforme de structures, tout fonctionnement rationnel, toute
exposition de la vrit, toute identification de ceux qui se
cachent derrire les decisions. Oui, c'est encore le fameux
"Kase fey, kouvri sa". C'est le retour au bambilage
d'Ayititoma.
Les citoyens de ce pays sont pourtant des gens
trs patients, trs disciplines, travailleurs et bien levs, de
bonne volont malgr ces mcontentements et ces
ressentiments accumuls. Aprs l'preuve du coup d'tat,
ils s'attendaient une demonstration de sagesse politique.
Et voici, qu'au lieu de cela, sont revenues les grimaces et les
monstres d'antan. Une champagne sourde pour le
continuisme au pouvoir a cass le "ttansanm", a bris l'lan
des enthousiasmes, alors que la mmoire du pass, toute
l'histoire d'Hati, dmontre que les dsastres viennent
toujours de l. Citons Borno, Vincent, Lescot, Estim,
Magloire (qui sabote la canditature de Jumelle), et bien s;
Duvalier, qui avait jur de faire perdre au people hatien le
got des lections. C'est pourquoi la route de Gonaves, en
fvrier 1986, disait bien, sur toutes les affiches, dans tous
les graffiti: "Kat lane san redouble".
Les mmes qui vituprent dans le vent contre le
F.M.I. et les Institutions internationales s'approprient les
dpouilles des entreprises d'tat, paralysent les companies
d'lectricit et de tlphone, attribuent au tout venant des
contracts style Macdonald, verrouillent toutes les decisions
d'tat sous couvert de secrets d'tat et, finalement,
paralysent ce pays depuis trois ans, sous prtexte qu'il est
ncessaire d'assurer l'lection d'une majority favorable
l'excutif, donc favorable la continuity de cet excutif.
Les slogans n'expriment pas le rsultat de rflexions ou de
vraies lignes politiques, ce sont des rideaux de fume
cachant les -vritables decisions, les vritables
comportements. Affirmer par example qu'on est train
d'effectuer une revolution socialist " la che Guevara",
c'est littralement se moquer de son auditoire sans parler
des "anti-libraux" tous crins qui maigent 70% sur des
fonds d'aide internationale.On oublie que "se gwo non ki
touye tichen", que ni les slogans culs, ni les litanies de
dsirs et de complaints, ni des titres ronflants de projects
ne sont des programmes.
Peu imported que l'Hpital gnral s'ouvre et se
ferme au gr de conflicts internes, que les coles publiques
soient fermes pendant un trimestre pour une promesse
inconsidre d'augmentation de salaire des professeurs sans
que rien n'apparaisse qui promette une amlioration de leur
enseignement, ou, simplement, de leur presence en classes,
et que la rue soit le thtre d'un va-et-vient de commandos
don't les cibles vont de la Croix des Bossales au sige de
parties politiques. Dans tous ces cas, la complicit des
autorits ou bien leur peur d'intervenir (on n'est pas
anarcho-populiste pour rien) a rod de faon inquitante
le prestige de l'tat, la chaine de commandement l'intrieur
d'institutions comme la police. On ne peut manquer de se
souvenir du courage de cette jeune femme, oficier de po-
lice, dclarant: "M a ba yo lan men l ya remt zam yo" .
Elle fut assassine huit jours aprs. Elle s'appelait Marie-
Christine Jeune.
Aux concessions de prbendes tatiques, corre-
spond, dans les rues, une tacite liberty de demonstration
consentie aux commandos de la violence, et une passivit
total de l'tat devant l'envahissement des spaces, donnant
lieu l'tablissement d'un systme hautement lucratif de
location de "pys kay" et rendant impossible toute
(voir Tmoignage / 11)


RPUBLIQUE D'HATI
INSTITUTE NATIONAL DE LA REFORM AGRAIRE
INARA
51 Ave Lamartinire au Bois Verma, Tel 245 5518, Fax 245 0299
pour travailler en matres les esclaves ont embrass, corps corps, le trpas
LT TOU LOUVRI POU SENATE SAMUEL MADISTIN
Ptoprens, Lendi 17 Avril 2000
Senate
L mwen te resevwa lt, ou te ekri m' nan, ki date 16 Mas la, mwen te panse reponn ou pou m' felisite ou,
paske mwen te gen enpresyon, ou t'ap kite af f skandal nan radyo, epi nou ta gen yon chans, pou nou gen yon
dyalog ant moun de byen. Men vwala, avan menm mwen gen tan ekri ou, m' tande lt ou a nan tout lari, bri ap kouri,
senate Madistin f rankont avek ansyen grandon, li di yo, li fin antann li avek Ethart, grandon yo mt remote sou
t yo.

Nan ka sa a, mwen pa jije neses, pou mwen ekri ou yon lt psonel, men mwen panse fk mwen f lt tou louvri sa
a,
1. pou mwen rektifye kk pwen nan lt ou a,
2. pou mete tout moun kl pa rap a rim, ou gen l lage nan zn Latibonit la.

Pou komanse, m'ap pran pwen, ki pi senp la: lwa kad. Etan done o konn tande deklarasyon mwen, ou dwe tande
mwen di plizy fwa, lwa kad la deja prepare, se tann n'ap tann gen yon Palman, pou nou prezante li bay gouvnman
an, pou li menm li kapab voye li nan Palman. Donk mwen pa konprann poukisa tout bri sa a pou yon bagayki deja
la. Se sa yo rele an franse: enfoncer une porte ouverte.

Mwen swete selman, l lwa a rive nan Palman an, oumenm, km palmant, ou va ankouraje kolg ou yo travay sou
li san pdi tan.

Pou sa ki gade dedomajman, sa prevwa deja nan proj lwa kad la, ki vie di yon fwa ank se Palman an, ki pral gen
pou 1' f travay li, di dnye mo sou sa.

Pou kontinye, gen yon pwen nan kmansman lt ou a, ki enptan pou rektifye mwen pa f "de multiples dclarations
dnonant les abus inqualifiables don't les paysans de l'Artibonite sont victims ..." Sel sa mwen f, se rapte plent,
mwen tande nan bouch kk peyizan nan rankont, mwen te gen avek yo.

Depi ane a komanse, INARAtanmen yon travay repriz an men sityasyon BaAtibonit la. Plent sa nou tande yo, nou
pral etidye yo avek moun, ki pote plent la, epi avek enstans responsab yo. Si genyen ki jistifye, enstans responsab yo
va konnen, ki sa yo gen pou f. Men l ou ap di m', pou INARA arete entel entel, ou gen l anvi retounen nan yon
sityasyon, nou te konbat, pou nou soti ladan.

Pou m' fini, mwen vie abde kesyon, t INARA te pran pa er, selon MFD. Mwen pa panse MFD gen konpetans
pou deside, ki t, ki te byen pran, ki t, ki te pran pa er, kelkeswa konpetans, li ka genyen nan lt domn. Si se vre,
ou al di moun, yo mt remote sou t, INARA te pran pa er, l sa a ou pa "prophtede malheur", ou va lakz mal
a. Mwen ta swete ou pa anvi pote gros responsabilite sa a.
Bernard Ethart
Directeur Gnral







Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


Page n


NOTRE AMERIQUE


11 rtb% 81: i te QSIM )c ai iot . i t )


I -~


-* - R-- ID. ,. ^ aM. I - _.a.




*S- --tn -- 4 I' I'- IIW-utma

' l b fro Cmi N--"-M MOMo s-' P mabw ow
o E.
-.------ ,- m am .m d-nu -am

______ E I B It kl di I-- -"T -o-
l e Iqe /I0-w--
o Bn o d i._- e ,e .. e-" *
py mbgemmw>- -
opyrighted MateriaI&l

,,. -.mo u e I
Syndkcateditent
- -- --- ,Cl 1 Com m, rcial NeI'IPrV; I IL,

Available from Commercial News'Provmders"i


a,- mlpba m
am omu q _b

4b



Ob M






Um q- -au>



ab ~em ea-


d


- ~ ~ *
e S B e
- *
C C
- e ~
e - ~ ~ B ~
C ~* -e C
- - e ~ e
r oe ~ e

e
- ~ -
e e e
~ e oee e
e ~* e e
- ~ ~. 'e.. ~

e e ~ e

* ~ -
e. ~ e *
C.~ *~ ~ e
e.~ -. -
e e


m *Ummfam a
fam kil 4.w vm 4p*


I I


Tmoignage ... (suite de la page 10)
planification des spaces urbains, commencer par les
marchs, les cimetires et les ensembles sportifs.
Nous autres, citoyens de ce pays, nous continuous
penser btement que les parties politiques sont ncessaires,
que des lections sont ncessaires, qu'un parlement est
ncessaire, ncessairement pluriel et plural, qu'une Cour
des Comptes est ncessaire et qu'elle ne devrait pas attendre
dix ou douze ans pour expdier les dossiers de dchaige
des citoyens, qu'il faut dicter des lois, des rglements,
renouveler l'ensemble des codes, que les dlais et les dates
prvus par la constitution doivent tre respects, que les
rsultats des lections doivent tre vridiques.


Par example, en manire de test, nous aimerions
savoir quels projects de loi ont t prpars pour la prochaine
session du parlement en juillet, quels accords d'aide
international seront ratifis et si le project de budget pour
l'anne prochaine est prt tre vot, et quelle sera la ca-
dence de travail qui permettra de faire tout cela en trois
mois. Nous supposons que tout ce matriel est dj prt
tre distribu aux nouveaux parlementaires, le 17 juillet
prochain, et que les nouveaux dputs travailleront sept jours
sur sept pour que ces lois, ces accords, ce budget soient
publis temps dans le Moniteui en franais et en crole.
Nous, humbles citoyens de ce pays, nous pensions
qu'il n'existe pas de "media d'tat" au service d'un clan


mais des sei
tous. Nous
que parler
quelqu'un
privilege do
ce pouvoi
et ncessair
femme et
citoyens qu
blasphme!
vouloir part
la gestion


X


AVIS DE PETITION POUR TERMINER LES DROITS PARENTAUX


WILLIAMS, TIMIA NOESHA
DDN: 11-01-96
ELIZOR, MESHANTO MICHEL
DDN: 17-09-92
ENFANTS MINEURS


DANS LE TRIBUNAL DE LA ONZIEME
SECTION, DANS ET POUR LE
COMTE DE DADE, ETAT DE FLORIDE


MICHEL ELIZOR
Adresse Inconnue
Avis est donn qu'une petition a t remplie pour mettre fin aux droits parentaux pour l'enfant cit plus haut par le
Dpartement des Enfants et Familles pour adoption subsquente.
Vous tes par consquent ordonn de comparaitre au Tribunal de Justice des enfants et adolescents devant l'Honorable
Juge Jen Cohan situ au 3300 N.W. 27 me Avenue, Miami, Florida 33142 le 15 Juin 2000 2:00 heures de l'aprs-midi
pour une Audience concernant la cessation de vos droits parentaux (Dcision) et pour dmontrer les raisons pour lesquelles la
petition ne devrait pas tre accorde. Vous avez le droit de vous faire reprsenter par un avocat. Si vous n'en avez pas, leTribunal
dsignera un pour vous reprsenter
Cet avis est en conformit avec les Lois de l'Etat de la Floride et ce tribunal a la jurisdiction d'en assurer la publication.
Vous devez comparaitre en personnel cette date et l'heure spcifie pour cloturer la procedure lgale.Votre non-
comparaison pourrait tre considre comme une cessation de vos droits parentaux et vous pourrez perdre vos droits lgaux en tan
que parent au sujet de l'enfant mentionn dans le present avis.
Cet Avis doit tre public une fois par semaine pendant quatre semaines conscutives dans Hati en Marche.
Witness my hand and the seal of said court at Miami, Florida on
the 21st day of April 2000
HARVEY RUVIN, CLERK CIRCUIT AND COUNTY COURT (Circuit Court Seal)
By Karine Saint-Cyr Dutes DEPUTY CLERK

ADA: En accordance avec la loi des "American with Disabilities, les personnel en besoin d'une accommodation spciale pour assister cette
procedure, doivent dans un temps raisonnable (7 jours) avant d'entreprendre aucune autre dmarche, contacter le Coordinateur de la Cour Ruben
Carrerou au (305) 375-2006 ou (305) 375 2007 (DDT)


rvices publics de communication au service de
pensions que personnel n'a "droit" au pouvoir et
de "coup d'tat" lectoral voudrait dire que
ou quelques-uns possderaient, par quelque
ontnous ignorons l'origine, un droit de naissance
r, et qu'il serait lgitime, de bon got, natural
re de tout faire pour l'assure; quite tuer, avec
enfants, toute personnel ou tout group de
ui auraient des doutes ce sujet ou et qui,
auraient aussi, le dsir le project et le toupet de
iciper au travail de reconstruction de leur pays,
des misrables resources d'un pays de pauvres.
Ce sont des examples, parmi en-
core tant d'autres, qui montrent pourquoi,
nous, humbles citoyens de ce pays, avons
de cruelles raisons d'tre mcontents, et
mme de vivre dans le ressentiment et la
colre. Cela ne nous donne pourtant pas le
droit ni de voler, ni de tuer, ni de menacer
de mille maux ceux qui ne seraient pas
d'accord avec nous, ni enfin de mettre le
feu la maison du voisin.
Et nous aurions aim qu'au mo-
ment o la champagne lectorale prend un -
tour dcisif, que les services publics de com-
munication cessent d'tre au service d'un
seul parti politique, ce qui est contraire la
loi lectorale en course, cessent de se ddier
au droulement d'une liturgie en langue de
bois, et que des gestes nobles et grands
tmoignent de la part de nos gouvernants,
de faon convaincante et decisive, de leur
dsaveu des pratiques de violence et de
chantage, et qu'ils cessent d'invoquer, pour
dgager leur responsabilit, des alibis qui
ne convainquent personnel.

Jean-Claude Bajeux.
Centre Oecumnique des Droits
de l'homme
Jeudi saint, 20 avril 2000


- I







Page 12


NOTRE AMERIQUE


Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


Br"~: Fin I* bM ln mw ewIa

d*. 0*w la( .e
dm m4 lb- q- b4mmm* d


0* ma __ lo- a 4m a -
avou - -o -oeop e O .-M
- @ mm- ea on
e emm a
Mompmm> qw t



-aam-mb- a e. >-- oe
e
4b dm>*MM -m


daa mmMm e. eoe
e-48W 4
_____ e. 6 ID em-
meme a> aoemop
*wm -mo o mba

4b e Mmemm
dmwm mo b4mm Mmm


amm. b m l m -





-M e 4MN P Mgo

-Ml- q- - moe aQ* m
e.oe e _____


e.. r f a
oo d Qoe>. py t6 '


S ~'~y nd ic ate dC


Available& from Commercia
qo - M- m-> -mm-
qowoummmmlm q~ a ue MeM % m 0amflm0 e w
jw op m e 4 au. tazcrp >m. e q* q
goQMM ufl M- OM %m mm _____ _____ O ml e. -
apema*m -m au0 -.. -0 M m-op O


-Um M--ou- a


M- dmd qofl ~- qw ao

C MM *- -a i
ab e. p. -M e -0 ---* -M- w
M le *wm..aeM am OMM
qmw*am e.. fe. *
'0 mm> am tomm meMq

-e. ** me e - -MD-UmM4
Um M% u m m QM.m q
omu m.> a


b- ii 0mpolp

e. -emmomm4-






ebOM

e.- 4D
M dom -
ID m ~
- p lbe -e. M-


Matria"It .
mamee a Umm fflfle

ontent -, lb-mmb m-a
""0 e n eo -
e w *0-m e m-


il News Providers" 0



lb C

MM & -%-
No cQbe. -.M


-Mme> O-


N~Jgo 4- e
~~ i e


I


-Oum


Minou
MM


j> -







im- m Ob- M






a tocO -etlb e %obM
mmmmqow M-co* -uem -emmi -m

Mmm amw mm 6 iqpm 0 -mal> ID


Q MOD om-am e.e
aMID4b-m 0 e -l a


Bobby Express

Rapidit Confiance- et les Meilleurs Taux
Ici c'est pronto pronto!
Miami
5401 N.E. 2nd Avenue TI1:758-3278
629 N.E. 125 St. 892-6478 835 Juniper Street Tl 202-722-4925
19325 NW 2nd Avenue Tl 654-2800 835JuniperStreet Ticut 2027224925
Fort Lauderdale 953 Washington Blvd. Suite 1 (203)324-
28 West Sunrise Blvd 524-1574 2816
West Palm Beach 2816
604 25th Street 655-4166 entre # 175
p Rue du Centre # 175
Pompano Tl 23-0865 / 22-7913/22-8855
4875 North Dixie Hwy 429-9552 Pour toute information, appelez Toll
128 N. Flagler Ave 946-4469 Free
Orlando1-800-388-3875 (Floride)
2469 South Orange Blossoms Trail (407)265-2100 1-800-427-2622 (New York)
Canada
7177 Rue St Denis, Montral (514)270-5968
3820 Henri Bourassa, Est (514)852-9245 Naples
Massachusetts 506 llth Ave N. (941) 435-3994
Mattapan 508 River Street (617)298-9366 Immokalee
Cambridge 300 Broadway (617)354-6448 1011 W Main Street Kemp Plaza (941)
New ork658-9229
Flatbush 1161 Flatbush Ave (718)287-5295 Fort Myers
Church 2825 Church Ave (718)693-3798 2219 Fowler St. (941) 461-0343
Queens 159-35 B Hillside Ave (718)523-9216
Spring Valley 19 South Main Street (914)425-7747


Quel que soit l'endroit sur la plante o vous voulez envoyer une
some pronto pronto, faites confiance
BOBBY EXPRESS.

En plus des operations de transfer d'aigent, nous nous chargeons de faire parvenir
immdiatement au destinataire vos cassettes, lettres, sacs de riz, gallons d'huile et
tous autres products alimentaires.

BOBBY EXPRESS,
c'est galement une carte de telephone don't la ligne d'accs n'est jamais occupe.

C'est tout simplement le No.1 !1






Page 13


Mercredi 26 Avril 2000
TlWni an MarcheV. l XIV No. 12


SRadio
Port-au-Prince
Mlodie
103.3 FM
de 5:00 am Minuit
7 jours sur 7
Tous les airs retros que
vous avez
appris aimer
et qui n'arrteront pas de
vous trotter dans la tte
La Bonne Humeur est di
mise avec nous !

AveC Mlodie FM,
la vie n'est plus la
mme !
Chicago
Radio l'Union
4:00 pm 6:00 pm
WLUW
88.7 FM
Module anglais
Bulletin de Nouvelles
Harry Fouch
4:20 Module Franais
Bulletin de Nouvelles
Lionel Chry
4:50 Module Crole
Nouvelles
Lionel Chry
New York
Radio Eclair
Chaque Samedi
11:00 am
1240 AM
WGBB
Tl: (516) 333-1487

Horizon 2000
Plus
Every Suriday
9:00 am
12:00 pm
WLIR
130 AM
Miami
La Radio
l'Hatienne
19 ans sur la mme
antenne
WVCG AM 1080
Chaque Samedi
5:00 7:00 pm
Une mission jeune
anime par
Bernard et Alan
Compas, Reggae,
Zouk... etc...
Les toutes dernires
de la semaine
avec Elsie
L'Editorial de
Marcus
L'invit de la
Semaine

Boston
Haiti Diaspo Inter
WRNM
1640 AM
Daily: 4 6 pm
WRCA
1330 AM
Sunday 7 9 am


Nos Petites announces de partout


Mdecin
Miami

Dr Hnock
Joseph
Obsttrique
Gyncologie
Accouchement
Operation por
fibrome
Family Planing
Ligature de
Trompes
Circoncision
Curetage
Tous les tests por
l'immigration
Nous aceptons
toutes sortes
d'assurances, ainsi
que la Carte
Medicaid pour les
femmes enceintes.
Nos malades
accouchent dans des
hpitaux privs
5650 N.E. 2nd Ave.
Vertires Shopping
Center
(305)751-6081

Dr Jean
Claude
Desgranges
Interniste
12570 N.E. 7th Ave
Contrle du Diabte
de la tension
artrielle
Maladies des
personnel ges
Douleurs, Arthrites,
Allergies

Dr Roger
Phanord
Dentiste
Spcialisation:
Implants Dentaires
Avec nous une
extraction
se fait sans douleur
11245 N.W.
119thSt.
(305) 685-7863

Port-au-Prince

Dr Sony Figaro
Gyncologue
Accoucheur
Chemin des Dalles
No 27
Tl: 245-6489


I g I. 1-I


CEHEJAB


Traitement
en interne
& en externe
pour personnel
souffrant
d'Alcoolisme
et de Toxicomanie
* Personnel spcialis
* Groupe de soutien les
Alcooliques Anonymes
(AA) et les Narcotiques
Anonymes (NA)
Suivi avec les proches
Espace d'accueil pour
patients en externe
durant le Jour

Informations
9, Delmas 60, Musseau
BP. 2515
Port-au-Prince, Ha'ti
Phone
(509) 510-9829
"Ce yn lt lavi kap Kmanse"




Livre


Saint-Domingue,
s'apprte pour le le
3me Salon
International du Livre
qui aura lieu du
27 avril
au 7 mai 2000.
Le Salon du Livre
est une vieille
institution maintenant
Saint Domingue.
Cre en 1973, il ftera
donc cette anne sa 26
me dition.
On attend des diteurs,
des crivains des
Caraibes, de
l'Amrique Centrale,
.des Amriques du
Nord et du Sud, ainsi
que des europens et
des asiatiques.


Boulangerie
Port-au-Prince
Le bon pain
c'est:
Boulangerie
Jean-Marc
Pour vos
commander
appelez le :
223-0109
Avenue Muller
No 63


Musique
Boukman
Eksperyans
summer tour

PRESS RELEASE
ATTENTION WORLI
MUSIC FANS

The internationally
acclaimed World Music
group, Boukman
Eksperyans will be
launching their four
month summer tour in
the United States and
Canada June
16th September 23rd.
They will be promoting
their highly anticipated
compilation album,
Boukman Eksperyans
Kanaval Rasin: A
Spiritual and
Political Anthology
1990-2000. Their 6th
album is a celebration o
Boukman as spiritual
and social journey
through their explosive
and dynamic music,
dubbed by the industry
as "Vodou'Rock." Sinc<
1990, their music has
mobilized the Haitian
people and inspired
millions around the
world to look within
themselves to initiate
social change. They
have brought down
dictators, defied military
governments and
challenged an oppressiv
institution that seeks to
suppress political,
economic and social
freedom.

Their sold out
performances are not
just concerts but highly
anticipated
events that entrances,
energizes and excites thi
senses of people of
different color, religions
nations and creeds.
Their summer tour will
include festivals in cities
such as Seattle, Denver,;.
Toronto, New York,
Milwalkee, St. Louis,
Chicago, Miami, and
San Diego. A more
detailed list of
dates and venues will
follow.

For information
about booking
the band in the
summer,
please contact
SJM
Media Consultin
and Manage-
ment at
516-482-4530.


SRestaurant

Bon Accueil

14530 West
Dixie Hwy
(305)
949-4100

Tous les bons petits
plats de chez nous,
prpars par deux
cordons bleus.
Venez les dguster
chez nous ou passez
votre command.
Nous faisons des
livraisons.

FRITAY
RESTAURANT
The Root of
Haitian Cuisine
David Cang
General Manager
Heures d'Ouverture:
8:00 am 10: pm
Lundi Jeudi
8:00 am 11:0 pm
Vendredi, Samedi
et Dimanche
Dorchester
617-524-5800
Waltham
781-899-9157
Mattapan
617 298-7933

Miami

Bl Foucht
Restorant

8267 North Miami Ave
Miami.
Til.:(305) 757-6408
Le meilleur griot
de la ville !

Boulangeries
Port-au-Prince

Croquenbouche
Rue Clervaux
La meilleure
patisserie franaise
de Ption ville
CroissantsPats,
Baguettes
Madeleine,
Bouches.
Petits Fours
Baguettes
Pain entier...


IDEAL VILLA HOTEL ET APARTMENTS
DELMAS 53 # 5
| *Pour reservations, appelez: (509) 510-8394 / (509) 249-3220
www.haitihotel.com
IL Cadre agrable Chambre spacieuse Air conditionn *
TV Piscine Bar, Restaurant
Service Traiteur pour Rceptions
Prix Spciaux pour Groupe


Points de vente

Si vous habitez
Miami, vous
trouverez votre Hat
en Marche dans tou
les magasins de
Little Haiti ainsi
qu'aux addresses
suivantes:
Le Pavillon
Supermarket
486 NE 167 St
N Miami, FI 33167
tl: 305-948-7338

Boujolly Records
. 13148 West Dixie
Highway
tel 305-893-8950

Etiquette
Barber Shop
15455 West Dixie
Hwy
940--9070
AKE BEAUTY
SUPPLIES
12948 W. Dixie Hw
893-6837
Maxisound
Music Hall
1854 West Dixie Hwy
895-8006
Restaurant
Bon Accueil
14530 West Dixie
Hwy
(305) 949-4100

J & J Caribbean
13706 N.E. llth Ave.
North Miami, FI
33161
Holy Fanuly
Restaurant
9900 N.W.7th Avenue
Lucas Super
Market
14759 N.E. 6th Ave.
940-9902
Eclipse
Communication
Services Inc.
9290 S.W. 150Ave
Suite 404
Phone 380-1616
Fort Lauderdale
Hati Market
300 Wext Sunrise
Blvd
Coral Spring
Island
Supermarket
Beauty Supply
1079 WEST SAMPLE Rc
CORAL SPRINGS,
(954)345-0450

Si vous tes
interesss vendor
Hati en Marche,
appelez notre
bureau de Miami
au
305-754-7543
ou
305- 754-0705


i





Page 14


FAITES VOTRE CHOIX!


Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


A la une de Mini Records


v -


J


Mini ail stars compa 2000


_I Haitiando I


Miami Live


v ~


-e


fr

A U 'bu- *uALOx-"oiL 0
Au rji az


Autres parutions:


Les Fantaisistes
Mario de Volcy
Honeyman


de Carrefour -


"En Tourne" Volumes 1 & 2
" Greatest Hits"
An ba Kaban'n


v~2 ~eq~
t, -~



~ ? f

-

~tt.


MINI RECORDS
13710N.E. llth Ave.
Miami, Florida
* Phone/Fax: (305) 892-6200


La Coupole
10855 S.W. 72nd Street
(305) 271-4975


MINI RECORDS
221-14 Linden Boulevard
Cambria Heights, N.Y.
Phone/fax (718) 276-1794


1 r a


p o u I p ~ o e n I e


Zouk Love
Feeling
avec le Hit "si se lv".


1


e., -010-M


^*':r
"AS







Mercredi 26 Avril 2000
-lati en Marche Vol. XIV No 12


Justice pour Jean Dominique:


Justice pour Jean Dominique :
Mobilisation international

Bonjour!

Nous vous annonons qu'une
mobilisation international a t lance
travers plusieurs circuits d'alerte afin de
rclamer justice pour le journalist
hatien Jean Dominique, assassin le 3
avril dernier.
Trois grands rseaux : WACC, AMARC
et ALER ont fait circle des messages
d'alerte. Des reactions et informations se
trouvent dj sur notre site
: http://rehred-haiti.net/membres/crad/
sicrad/
Merci de votre patience et de votre
solidarity.
Cordiales Salutations,
Gotson Pierre

Sincres Condolances Radio Haiti
Inter et aux membres de la famille de
Jean L. Dominique.

Altenpflegedienst, Dusseldorf
Micheline Schwarz
et tous les compatriotes.

QUE DIRE?

Se taire quand on n'a rien dire: une
recette de sagesse, un secret
de biensance, une potion de longvit.
Mais faut-il se taire quand
on a les entrailles qui se tordent, quand
on a le cerveau qui
foisonne de penses dpiteuses, l'me qui
s'anime de rflexes de
rvolte, le coeur qui bat la chamade du
refus d'une ralit venin?

On se rveille et on ralise que son
sourire est parti, que son
innocence devient irrvrencieuse, que sa
confiance dans l'avenir
devient synonyme de naivet. Son miroir
renvoie l'image de l'idiot
qui pense.

Sur une terre brule par le soleil et
dnude par l'rosion, des
millions attendent qu'une manne
moderne tombe du firmament.


L'alternative est inconnue sur cette terre,
une alternative noye
dans les vagues de l'insuffisance de
toutes couleurs, de
l'indiffrence tous propos.

"Que faire?" et "que dire?" demeurent
des interrogations sans
rponse quand les questions plus uigentes
de "que manger? et "comment
survivee" ne suscitent que des
balbutiements onomatopiques ...

Et dans ce dsert qui, il fut un temps tait
prospere, les enfants
trpassent, les viellards deviennent plus
vieux, les femmes se
ceignent les reins quand les hommes
tombent sous les balles ...

"Jusques quand...?" se demand le
psalmiste. Une ode
interrogatoire pour toujours sans rponse.
Un cri de dsespoir sur
un ton inquisiteur. "Jusques quand?"
devient "que dire?" et
rappelle qu'il faut se taire quand on n'a
rien dire...

Jean Lopold Dominique: 1930-2000 ...
n'a pas su y rpondre. Il avait
la voix, il avait le ton, il avait la
substance. Il a form une
gnration de gladiateurs, il a confirm la
loi de l'exception et
raffirm le concept de l'incorruptibilit.
Il ne savait pas que les
outils pour balancer l'quation lui
chapperaient pour toujours ...

Il est tomb victim de sa propre
destine. Il est devenu le dernier
sur une liste bien trop longue. Un petit
libraire parisien, Edgar de
La Sve l'a dit, il y a de cela bien
longtemps: "L'important dans la
vie, ce n'est pas d'avoir fait de grandes
choses, c'est surtout de
les avoir tentes ...".

Odler Robert Jeanlouis,
Mardi, 4 Avril, 2000

Saludos
Hola-Marcus:
Aprovecho la oportunidad para mandarte


un saludo. Me hubiera gustado leer tu
articulo sobre Jean Dominique, no s si
te seria possible mandarmelo por
correo electr6nico.

Fue para mf una grata sorpresa encontar
tu nombre mientras "paseaba" por la
web. Soy Rginald y me gustarfa
mantenerme en contact contigo. Lesli
Jean
me ha informado que en la actualidad
vives en Miami donde diriges un
program de Radio. Yo sigo aquf en
Costa Rica donde trabajo con la
Universidad de Costa Rica.

Mi direccin es la siguiente:
bjean @ cariari.ucr.ac.cr

Hasta luego,

Boris Rginald Jean-Pierre

Stamford, 15 avril 2000

M. Marcus Garcia
Cher monsieur,

J'ai lu avec joie ton article << Jean
Dominique ou les chemins de la libert .
Ce portrait posthume se rvle intressant
et m'a beaucoup plu au point de me porter
aimer davanyage le courage et la patience
du dfunt.
Je l'ai rencontr plusieurs re-
prises, la premiere fois, j'avais environ 10
ans, il tait directeur de la compagnie
SHADA Port-Margot.
Il aimait la radio plus que sa profession
d'agronome.
Je regrette qu'il meure sans avoir
vu poindre l'horizon l'aurore d'un jour
meilleur.
Le pays a essuy une perte norme.
Ses clbres ditoriaux comme les
tiens Soir actualits ont agrandi,
clair, l'esprit de toute une gnration.
Je demand aux parents et amis de
ce puits de science, ce Cicron des Caraibes,
de bien vouloir accepter ma sympathie la
suite de cette disparition intempestive.

Marc Allan Dronvil
Stamford. Ct.


Page 15


THEMIMIHEALnHE IAI'AD CUN OMMISION*OR OM
AND


THE OMMNIT HELTHARES. IIIDUAIO (H) ENE


BAPTIST HOSPITAL OF M
Baptist Hospital Auditorium
8900 North Kendall Drive, 1
(305) 273-2541 6:30 8:30
A Roadmap for Women's
Health Checked
Speaker Angela Gonzalez,
PROGRAM IN SPANISH
MOUNT SINAI MEDICAL C
Wamer Pavillon, Founders
4300 Alton Road, Miami Be
(305) 674-2600 5:00 8:0
Osteoporosis & You
Speaker Marc Umias, M.C
Women & Heart Dlsease
Speaker Arthur Agatston,
Menopause and Women's
Speaker Bemard Cantor,
MOUNT SINAI AVENTURA
2845 Aventura Boulevard, !
(305) 932-2099 5:00 8:0
Osteoporosis & You
Speaker. TBA
Women & Heart Disease
Speaker: David Kom, M.D
Menopause and Other Ri
Speaker. Charles Goldsmi
NORTH SHORE MEDICAL


No Charge Dinner Served Register Directly With Location Nearest You
IIAMI JACKSON MEMORIAL HOSPITAL
Diagnostic Treatment Center -Room 254
Miami Comer of NW 12th Avenue and 19th Street, Miami
0 P.M. (305) 585-7213 5:30 -7:30 P.M.
Health: When You Need Your Menopausal Health: Strategies for
Maxlmlzing Quality of Lfe
M.D. Speaker Wayne Whitted, M.D.
Eating Your Way Through Menopause
Speaker Rachel Freeman, R.D., L.D.
CENTER
Dining Room PALMETTO GENERAL HOSPITAL
ach Palmetto Medical Plaza
0 P.M. 7100 West 20th Avenue, Ground Floor, Hialeah
1-800-522-5292 6:30 8:30 P.M.
.Do You Know Enough About Osteoporosis?
Speaker. Miguel Martinez, M.D.
M.D. PROGRAM IN ENGLISH AND SPANISH
a Issues
M.D. HAMAN WOMEN OF MIAMI, INC.
North Miami Senior High School
A Auditorium
Suite 115, Aventura 800 N.E. 137 Street, North Miami
0 P. M. (305) 756-8050 *6:00 8:00 P.M.
Breast Cancer A Proactlve Approach
Speaker Michele Edouard, M.D.
Kldcare: A Benefit for the Entfire Family
Speaker. Laura Quass-Ferdlnand
lated Topics The Environment and Us: A Women's H.fth Issue
th, M.D. Speaker Edeline Clermont, R.N,
Moderator Marleine Bastieq
L CENTER-TENET PROGRAM IN CREOLE


SOUTH FLORIDA HEALTHSYSTEM
Auditorium off Main Lobby
1100 N.W. 95th St., Miami
(305) 694-3187 *7:00 8:30 P.M.
The Truth About Cancer
Speaker. Silvio Garda, M.D.
leami-dede coeutf
7 eomaislu fer
;=- woocf


Seating s limited. Register directly wlth the location
nearet you, For more Information call Laura Morille,
Commission for Women, at (305) 375.4967 or Lynn Leight,
Ph.D., SHE Cenler, at (305) 893-1233.


lshem~ami 9Jenral
dfbyeInmm


I Hommages Jean Dominique


Nouvelle Ligne arienne


Fort-Lauderdale



Cap Hatien


Inc"


avec "NordAir


Prix allchant
Equipements nouveaux conformes aux normes et
rglements tablis par la FAA
.(Federal Aviation Administration)

Transport Assur par un Bimoteur d'une capacity de,
30 siges

A/C, Toilettes, Overhead compartment, Siges en cuir
confortables, Repas Chaud


TROIS VOLS PAR SEMAINE

Mardi Jeudi, Samedi


Fort-Lauderdale, Cap- Hatien 8h30 AM 10h45 AM

Cap Hatien Fort Lauderdale 12h30 PM 2h45 PM

Pou.1r r6servationrs :

(305) 891-3388
Fax : (305) 891-1395

Chlaristos Tnravel (954) 486-1633


A propos de Article sur Jean Dominique
Yveline Sokol
Bonjour,
J'ai appris avec beaucoup de tristesse la
mort de Jean Dominique et
l'article, trs mouvant de Marcus Garcia.
Je connaissais Jean Dominique
pour avoir travaill avec lui, il y a un bon
nombre d'annes sur Radio
HAITI. J'ai t atterre devant tant de
violence.
Marcus, j'ai pu imprimer ton article dans
sa totalit et je le garde
prciseusement car il rsume si bien la vie
de celui que personnel
n'oubliera et don't la flamme restera
jamais allume dans nos coeurs.
Bravo pour votre site que je consulterai
dsormais rgulirement car il
me rapproche de ce pays que j'aime et
que je n'oublierai jamais.
A bientt sur ce site.
Amicalement
Yveline Sokol Toussaint

Jean Dominique
"Pierre, Hyppolite"
Je crois ncessaire, cher Marcus, de vous
fliciter pour ce texte. Une fois
de plus, votre approche de la question
"Jean Dominique", m'a plu.
Je me rappelle encore votre ditorial-
pome lu sur Radio Mtropole ( la fin
des annes '70, je crois): "Mais on ne
meurt pas comme a, vingt-cinq ans".

Peut-tre mme que vous avez oubli.
J'tais encore trs jeune (quatorze ans,
peut-tre). Mais les circonstances de la
mort de ce jeune, nouveau gradu de
l'universit au Canada, ne sont pas trop
diffrentes: il tait aussi
assassin par un sbire de Duvalier pour
une raison futile.

Courage et reste couvert sur notre
chantier, quand cela se rvle
ncessaire.

Hyppolite Pierre

email address: hyseka@aol.com

Home page (Why Journal) www.ask-
why.com


1






Page 16


AMERIQUE LATINE


Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No 12


- d*.,oe, t~- h <~


-. db- W
0-d- m m eunumw


- m -@em.
w m qS 0 -


. -- O - z


b ~ 1~


- e -~


-- ~- -e.


- e e e e -


- e -


e 0a


- e oe e. C C
e- e -
- . n
-~ e e C e


e~e O 5 - -
- e
e C e w.-C-


- se *


- D -quumom


ope Mmm 3m - do- mm a C.


e -
C. e


- -*"COpyrighted Material




,Se ". -Syndicated Content ---



Available from Commercial News Providers"
"_ r ue .0 r ,


w -


- ~ ~ te i r~v


- w


-
-O -O


- -


- e -~


-. e e e -


- a- e


-e - r
e.


- -- e *~ S
- e e s -


- ~- -
- -


- - O -e 5


C. -


____________ w *
- e C.
e ~ -
e. e C. C. ~ e e. ~ -
e e
- C. ee -
e ~
-~ a C-S e -
-~ e ~ - e -

e- e -
-e.- o-C S -
e e e- C
- -
- e a C C
- e C. ~- -


- e *


SO- e a - .


Ren Th6odore

Candidat la mairie
de Port-au-Prince


Pour que Port-au-Prince redevienne
une ville o il fait bon de vivre.

YON LOT NIVO
303, Bourdon
Tl : 244-5340
Website : www.mrn.4mg.com
E-mail : rtheo@haitiworld.com

Le candidate vous invite visiter son site
pour prendre connaissance de son
programme. Vous pouvez envoyer vos
suggestions et/ou contributions
galement son adresse postal:
303 Bourdon, Port-au-Prince, Haiti


Dans vos prires, souvenez-vous de
Marie -Hlne
Laraque
Endormie dans la Paix du Seigneur.
Elle s'est teinte au Canada le 29
Mars de cette anne millnaire aprs une
longue maladie courageusement supported.
Dieu prouve les mes qu'il aime.
Souvent le coup est vraiment dur accepted.
Mon cher ami Franck. en pense
avec toi, ta femme Anne-Marie, cette pauvre
mre au coeur endolori, aux quatres orphelins
qui pleurent leur mre chrie.
"Mais hlas Quand le Matre
Suprme eut dire: Tu mourras", il n'a
pargn personnel! Souvent mme les mres
dans leur gros chagrin devant la perte de leur
enfant se disent pourquoi pas nous autres?
Mais la Loi de Dieu est irrvocable La mort
est inluctable. Nous n'y pouvons rien changer
, seulement nous courber la volont du Tout
Puissant. Lui qui frappe saura vous consoler.
Dites-vous en vrais chrtien, votre fille a une
bonne place au cleste sjour. Mais nous
sommes faiblesse. Cette separation est pnible.
Votre chre Marie-Hlne laisse un vide
difficile combler Hlas chaque jour, le
rouleau du temps se dploie et emporte un de
nos tres chers. C'est une douloureuse
circonstance pour vous tous de la famille.
Comme je l'ai dit plus haut Dieu qui frappe
saura mettre le baume sur vos coeurs blesss.
Le temps vous aidera, non pas l'oublier,
mais calmer votre gros chagrin. Bien que ce
soit un coup dur qui vous marque jamais.
Nous devons nous dire avec foi que nous
esprons nous retrouver au cleste sjour. Votre
Marie-Hlne bien aime vous laisse de
multiples souvenirs.
Je conclus en demandant toi, mon
ami Franck, ta femme Anne-Marie, cette
mre au coeur bless, aux quatre orphelins, aux
parents et allis prouvs par cette douloureuse
perte de mditer avec moi sur cette profonde
pense d'Alphonse de Musset que voici:
Sans doute il est trop tard pour parler
encore d'elle.
Depuis qu'elle n'est plus, quinze
jours sont passs !
Et dans ce pays-ci quinze jours je le sais
font d'une mort rcente une trs vieille
nouvelle
De quel nom d'ailleurs que le regret s'appelle
L'homme par tous pays en a bien vite assez
Alfred de Musset

Sur ce, mon cher Franck, du courage
toi, ta femme Anne-Marie, aux orphelins et
aux autres parents.
Recevez nos sympathies et
condolances.
Paix cette belle Ame
Ma femme et moi partageons cette peine
cruelle
Invariablement
n Daniel Boncy


m M jjj--


DE BONDS' SUR DES TERRAINS OU





NOTICE DE VENTE DE CERTIFICATES

DE BONDS SUR DES TERRAINS OU

PARCELLES DE TERRAIN DANS LA

JURISDICTION DE LA VILLE DE MIAMI
Notice of Sale by City of Miami of Delinquent Real Property Liens

NOTICE IS HEREBY GIVEN that at 9:00 o'clockA.M. on Tuesday
May 16th 2000 (and possibly Wednesday May 17th ), at the Athletic
Club of the Orange Bowl Stadium, Gate 12B Entrance, located at 1501
N.W. 3rd Street, Miami, Florida, certificates against ail lots and parcels
of land located inside the corporate limits of the City of Miami, upon
which there are delinquent sanitary sewe; paving, sidewalk, lighting,
demolition, lot clearing trash, DDA special assessment, and solid waste
fee liens, will be sold at Public Auction.

Interested persons are hereby charged with knowledge as to
whether they have paid or failed to pay City of Miami liens against
their real estate and of the fact that the same are subject to sale for
delinquencies.

Lien Sale Certificates issues at said sale shall bear interest from
the date of the certificate at the rate of eighteen percent (18%) per
annum (or at such lower rate of interest as may be bid by the purchaser
other than the City). The holder of a Lien Sale Certificate at any time
two years after date of deliquency, may foreclose and obtain title to the
land acquired in accordance with the law unless such certificate be
redeemed prior thereto.

The list of properties on which the liens are delinquent may be
inspected by the public during business hours at the office of the City of
Miami Finance Department, 444 S.W 2 Avenue., 6th Floor, Miami,
Florida. Printed lists of such properties are available for sale to the
public for a fee of $ 25.00

This advertisement is placed in lieu of any published list of
delinquent properties. Inquiries received by mail, telephone, or in person
during business hours, as to lots and lands included in sale, will be
answered completely by the Office of Billings and Collections, phone
416-1570
CITY OF MIAMI
By: Seepersaud Chircut
Treasurer


99-S-041-1401M


4/12-19-26-5/3


mmumumw


Pm"


m .,,m.


q) o


e


9





Mercredi 26 Avril 2000
Hati'en Marche Vol. XIV No 12


INSERTION


,sem a .0.0 o nt jsou


Es Ke Mwen Ka Konte sou ou?


\ Y


Can I Count on You?


LPuedo contar contigo?


Reflechi sou bagay sa:

Si ou pa rempli aplikasyon
Resansman-an,. kominote nou-an ap
pdi anpil lagan...
Lagan kap permete nou general lekl,
lopital, wout, ak empil lt bagay enpotan
pou nou.
Nou kapab enpeche lagan sa pdi...

Kouman? Si nou rempli fom
Resansman sa.

Li facil ak sekre. La Iwa pwoteje zafe prive-ou.
Oken-n moun ki pa otorize pa ka w fom sa,
ni repons ou yo pa mem ajans gouvnman,
ni la jistis, PESON-N MOUN.

Rempli fom Resansman! Avni pan-n ak avni
timoun-nou dpan-n sou ou.

Eske-n kapab konte sou ou?
United States
MIAMDADE Census
MD 2000


Page 17







Page 18


Nos Jeux


Mercredi 26 Avril 2000
Hati en Marche Vol. XIV No


lkIJ4TIi];1';1. ;71-__1-1_


AlanCave
ArisyDerose
BeethfvaObas
Blagueur
Caroleoeniesflif
CoupeCloue
Cubano
EmelineMichel
GaryFrench
GeorgyMetellus
GerardDupervil
GraciaDelva
GuyDurosier
isnarDouby
JackyDuroseau
JacquesSauveurJean
KingKino
Larose
LeonDirmanche
MichelBatista
PepeBayard
RaoulGuillaume
RaymnondCajuste
RogerColas
ShellaDeGraif
Shosjbou
SweetMicky
Tanian
TiKit
TiManno
TiParis
WyclefJean
Zouzoule


L Zsliea PC


Solutions de la semaine passe: L

SWH (LE 0N^O IMAN C H E)Q S C' U T
RF Z W G(O I,\1\, G NI K)QS P KU T'G
IX G (SWE E "NO\I C K Y)LYRMBA Y
GA L A N C A V(ES\O R E D Y SNAN 'Pl
F GERARDDU PD U VI L) HW NTE
(Z OU Z O U L E) B (T I\"t N N 0) B 0, A P
B JACQUESS A U V'-U R JEA '
G QMU U J J(GRACI A"1 L V JG
YR I MGGEORG YME T4EI/./ A
X(H.CNERFYRA G)V H N NY


E S H
L 1 E1
R R L
Q A B
1 PA
OT i


SA BOA V/Q04 TEE B)VWO VM M
RT LXL XL/Jy KYDU ROSE U)M
SAL 0 CQO1G GO(R)U EU G A L B)HF


Allez de FAMINE MORNES, en utilisant
des mots du vocabulaire Franais, et ne
changeant qu'une lettre par ligne.


mois Croises


HORIZONTAL:
1. Etrangres -
2. Sans dents 3. Degr de
solennit d'une fte Chlore -
4. Clin d'oeil 5. Remde -
6. Amante de Tristan -
7. Brandit Saison -
8. Ancienne monnaie d'Europe.
VERTICAL:
1. Mchancet -
2. Rvoltantes -
3. Enlvent 4. Anne Antrustion -
5. Pronom anglais -,
6. Negation Table -
7. Contient souvent de la musique Titane -
8. Ordre religieux.


Somlunions ae ia
semaine passe:
HATi


ViitzHat e arh sr 'ntret!htpllw .hatin arh.co


GRILLE DE PROGRAMMES

Mlodie 103.3 fm
74 bis Rue Cjapois
Port-au-Prince, Haati
T61:221-8567 / 221-8568 Fax: 221-1323
e-mail: enrnarchle @< haitiworld.comc
URL: vvvvvwww.haitienmarche.com


5h00 6h30

6h30 7h00

7h00 9b00








10b00 Midi


12h00 12hl5


12hl5 2b00


2h00 3h00


3h00 5h00




5h00

7h00 8h30


8h30 9h00

10h00








9h00 et au-del


BO3 N R-EVEIL en musique

AU PIPIRIT> CHAiNTANT
premier journal de la journe avec Yves Paul Landre
ME ILODIE M"ATIN rI
Information. Interviews, Analyses
7:15 : Au quotidien aec Elsie
7h25 : La Chronique Economique avec Rooseveit Jn Franois
7h35 : L'Actualit en Bref a'ec Serge Csar
7h45 : L'ditorial de Marcus
7h50 : Les Sports avec Smith Griffon et Captain Bill
8h00 : Les ln\its du Jour

LE D>IS<1QU-E D>E IL'A1UD-JITE-UR
avec Smith Griffon

LE MIDI
Un rsum des Informations Locales et Nationales avec Seage Csar

LADY > BLUES S
Jazz, Blues, Swing, Ragtime...

C'EST SI BON EN CHANSONS
Emission de Chansons Franaises

IOC DANIEL
ET SES SUCCESS C>ONFIRIV.NIES
ou Le Boin Vieuix Te' mps!
avec Doc Daniel et Captain Bill

rNOUVELLES 5 IH-EURES

AMVIO R Y SABOR
CON LUCHANO

SOIR IN FORM AT IO NS

NSOTR E GAN ITS> CONCCERT
( Lundi et Mercredi )
L'-eure classique
Dimanche soir "Sous le kiosque Musique"

J AZZ, AT TESN ( Mardi et Jeudi et aussi dimanche soir)
Illustr d'Inverviews avec Compositeurs, Interprtes
et Grands Critiques Musicaux

C A'VA L I.ERIS,
PRIEN EZ VNOS IiDAM1ZES (samedi )
50 ans de Succs Populaires Hatiens avec LucienAnduze


En bref ...(sulte de la page 2)
L'arrt prcise encore que le mandate des dputs prendra
fin le 2me lundi de janvier 2004, celui des maires, des
membres des Assembles de
Sections Communales, des Dlgus de Ville, des membres
des Assembles
Doartemeniales et des membres du Conseil
Interdpartemental prendra fin le
2me lundi du mois de janvier 2004.

Les Etats-Unis accueillent favorablement
la publication de l'arrt prsidentiel convoquant
le people en ses comices
Le porte-parole du dpartement d'Etai, James P Rubin, a
indiqu que l'organisation d'lections promptes et honntes
est essentielle l'tablissement d'insututions
dmocratiques durables qui permettront au pays de faire
face aux problmes socio-conorruques auxquels il est
confront.
"Ces dates accorderont beaucoup plus de temps a la
resolui,.ni des questions relauves a l'oiganisaiuon
d'lections libres et transparentes", a fait
savoir M. Rubin qui exhorte le Conseil Electoral Provisoire
(CEP) et le gouvernement travailler conjointement afin
de runir les conditions logistiques, financires et
scuritaires ncessaires la tenue de ces lections.
Il a entire autres dclar que les Etats-Unis continueront
appuyer le processus lectoral en apportant une assistance
technique accrue aux autorits hatiennes.
Le gouvernement amricain affirme aussi tre trs
concern par le climate de violence.
"Les actes de violence, les menaces et intimidations
devraient cesser immdiatement", indique le Dpartement
Etat qui invite les autorits hatiennes identifier et juger
les auteurs des crimes perptrs au pays ..."
t Annonce Mortuaire


'\







VIE A TREPAS
Dans sa lutte la fois cruelle et impitoyable contre
l'humanit la mort vient de renforcer sa liste en
rendant victim le
Rvrend Pasteur
Jean-Baptiste Eberle Bernier.
En proie avec le poids des ans, il a
finalement rendu l'me l'ge de 90 ans en sa
residence en Hati le Mardi 21 Mars en course.
Les obsques du regrett ont eu lieu le Jeudi
30 Mars l'Eglise Baptiste delay rue de l'enterrement.
En cette pnible circonstance, nous
prsentons nos sincres sympathies ses fils Hrard
Bernier et famille, Ernst Bernier et famille, Emmanuel
Bemrnier et famille, ses filles Mme Lucien Myrthil
ne Marie-Rose Bernier et famille, Marie-Francia
Bernier et famille tous leurs petits enfants ses
cousins et cousins Deslandes Bernier et famille,
Grard Bemrnier et famille Roger Bernier et famille .
Altidor Bernier et famille, Ulrick Bemrnier et famille,
Mme Adrienne Bernier et famille, Mme Ernest
Desroches ne Marguerite Bernier et famille, aux
families Saint Cloud, Thodat Myrthil, Joubert et
Joseph ainsi qu' tous les parents et amis affects par
ce deuil.
Que son me repose en paix.


CtS
c s
ES
ES
E S
ES


SCRABBLE
Arrangez les sept lettres ci-dessous
pour former un mot Franais

ST

ESV

EL


Solutions de la semaine passe:
S S ECU RIT





-UB 0 U) P (C 0, U P E E)AI
M E L 1 N E M 1 C H E,/L),8 O\" IR 1
YB-U-O--DRAN 1 SH
1 R E 1 S D YUG B 1
s F F A ,DAL,,IEHS)
00 1 Y FJEA DM
RLE JACDNOMYAR)






Mercredi 26Avril 2000
uo'i on Marchp Vnl YTIV Nn 17


ti goutpa ti gout


Page 19


ak Jan Mapou


JOURNE DU LIVRE
HAITIEN-2000
A NEW YORK
CASEGHA se fait le plaisir de
vous inviter aux manifestations de
la JOURNE DU LIVRE
HAITIEN -2000 ki se tiendront,
en son local, le 30 Avril prochain
de 10:30 AM a 6:00 PM
Comme chaque anne, les
nouveauts de 1999-2000 seront
exposes. Plusieurs auteurs ayant
public rcemment (1999- Avril
2000) ont t invits:
Carole F. COATES(Traducteur:
Gnral Sun), My Brother. (traduc-
tion de "Compre Gnral Soleil"
de Jacques Stephen Alexis).
J. Michael DASH ( dit.) A Haiti
Anthology. Libte
Joseph FERDINAND: Regnor C.
Bernard, au natural.
Elie FLEURANT: A coeur nu,
Posie diaphane..
Frantz Antoine LECONTE: En
grandissant sous Duvalier,
L'Agonie d'un Etat-Nation.
Patrick LEMOINE: Fort
Dimanche, Dungeon of Death.
Raymond PHILOCTETE:
Anthologie de la posiehaitienne
Contemporaine
Jean L. PROPHTE: Inventaire de
fin de sicle, 21 jours au Pays Na-
tal, grandeur ou dcadence.
Ils parleront de leurs oeuvres et les
signeront
Programme
10:30 Accueil caf, pts
11:00-12:30 Prsentation des
oeuvres et vente-signature
12:30-2:00 Vente des nouveautes
1999-2000
2:00-3:30 Prsentation des oeuvres
et vente-signature
3:30-5:55 Ventes des Nouveauts
1999-2000
6:00 Fermeture
Invit d'Honneur: M. Nicolas
Msidor, Administrateur des Edi-
tions du CIDIHCA
La Librairie Le Plaisir de Lire>
exposera des dictionnaires
Larousse et le Robert, des
encyclopdie et des grammaires
Grvisse.
BIENVENUE A TOUS AMENEZ
VOS AMIS ET VOS ENFANTS

ENVITASYON
UNIVERSITY OF MIAMI
HAITIAN STUDENTS
ORGANIZATION

Oganizasyon etidyan nan Inivsite
Miyami envite tout mounn nan youn
bank y'ap bganize ane sa-a. Nan Babako
Kiltirl sa-a, yo pral tou pwofite dekore
tout etidyan ak 16 mounn k'ap ede
oganizasyon-an.
Bank-a ap f Samdi 29 Avril 2000 a
6:OOPM nan UNIVERSITY CENTER
FLAMINGO BALLROOMS. Mounn
k'ap pran lapawl se DR. LAURIMUS
PIERRE, MD., MPH ki direkt Center for
Haitian Studies
Donasyon $7.- Pou enfbmasyon
305-689-5757


KREYOL SE LAVI
<>
PREMYE RANKONT

NAN MIYAMI
Istwa Lanng Kreyl
Ayisyen pran youn lt dimansyon
nan youn rankont ki sot ft nan
Miyami ak 13 kreyolis ki soti
toupatou nan Lamerik la. Rankont
sa-a grave nan miray Sant Kiltirl
Mapou ki tabli nan 5919 NE Av-
enue Felix Morisseau-Leroy nan
Miyami.
11 gason 2 fi sou
direksyon Youn jenn kreyolis
Ayisyen ki rele Jafrikayiti sot pase
3 jou byen plen nan Miyami Yo
chita ansanm, manje ansanm,
diskite ansanm sou fason pou yo
kondi bak Reka ki se youn
ganizasyon tout nf sou entnt.
Bon non bganizasyon-an se
R.E.K.A ki vle di Rezo Entnt
Kreyolis Ayisyen.
Nan Vandredi, depi 8-
dimaten yotout te sanble nan Sant
lan. Travay la te koumanse.
Mesye-dam yo pasel5- d'tan
Vandredi ak Samdi ap diskite nan
ld, nan ladisplin ak Janjan Dezire
(Amewu)km moderate. Chak
mounn esprime panse yo. Chak
panse anrejistre sou odyo ak sou
video. Youn ranmasaj bl koze ki
bay bon rezilta sou lwa ak
rgleman ki pral manman lwa
ganizasyon R.E.K.A-a.
Vandredi aprmidi apre yo
fin defini wl chak pozisyon yo,
l-a te rive pou manm ki te Miyami
ak manm ki t'ap tann sou entnt
la depoze bilten vt yo. Yo
nonmen youn Jeran Responsab,
Youn Jeran responsab annapre,
youn achivis, youn Sekret, youn
trezorye, youn relasyon piblik.
Desizyon pran pou premye
anrejistreman legal R.E.K.A ft
Miyami sou adrs Sant Kiltirl
Mapou: 5921 NE Felix
Morisseau-Leroy Ave. Miami Fl.
33137.
Nan Samdi maten,
pwofes-lengwis nan Florida Inter-
national University, Jean-Robert
Cadely te fe youn demonstrasyon
sou lanng Kreyl Ayisyen-an ki te
penmt Manm REKA yo poze
kesyon sou tograf ak gram lanng
nan. Malgre seyans samdi-a te fini
byen ta, kk manm te sanble nan
lakou-a, anha pye mapou-a pou
youn ti detant kiltirl. Pwezi ak
mizik sou gita rnarye ak Kaptenn
Koukouwouj, Janr Mapou, Amewu,
Kiki Wainwright, Ernst Registre,
Man Laye, Laude, Lunine, Renote,
Akrikayiti...
Nan dimanch anvan yo
spare, Pola Pan ak Tanbourin
Fanfan te sanble nan sal Togiram
nan pou youn seyans kont natif-na-
tal. Pola ki te sot f youn virewon
nan kk lekl ak libreri nan Nouyk
ak Boston, te rakonte 4 kont chante
sou kadans bl kout tanbou.


TITAL N'A W
Tonm louvri
Zonbi pa leve
Mb bannmachw
Baboukt dan sere
Van vante vante
Pawl pa sove
Zatiyt kouri sou kt
Dan vivi pa griyen
Jou desann jou desann
Chive pa mi panno
Lacho penyen chive
Bannmachw chive
Mare kdpit trese detrese
Van bouyi pawl bougonnen
Nan fantjanm k sibi
Lesan kannale monte nan tt
Pa fout kite-1 toufe-n tonn !
Senyen senyen senyen.
Eddy Garnier

LAPEREZ

Jouk jounen jodi
Ras-la rete ras Langinen
Lafrik ginen rete sl zanst
Peyi lwa-yo waym Ife
Nan peyi pitit Lafrik
Peyi Vilokan
Baton chaplt maspinen lespri-n
Lapr sl mt sl mtrs
P papa-n p manman-n
P pitit p vwazen p lougawou
P ata menm lonbway
Kil n'ap fout granmounn
Oun pp annanfns.
Eddy Garnier


LOUVRI BARY
L mist lwa
Monte cheval li
Jete dlo mezanmi
Jete dlooooooooo
Kat pwen kadino
Ayibobo ayibobo.
Eddy Garnier


KONSYANS
Oungan Manbo Bk
Bb tt lej
Ason se lapawbl
Enfim pye koupe bra koupe
Paka w jepetaso
Ki bra
Ki pye
Ki men
Ason sl ki je
Chmt chmtrs
Souke souke souke ason fout
Pou sa ki pa kab pale pale
Pou sa ki pa ka w w
Pou sa ki pa t'konn
tande konprann.
Eddy Garnier

Lanng Kreyl Ayisyen-an pran youn
may anplis. Lajens pran flanbo-a e
yo monte byen wo pou louvri youn
fent sou Ayiti, pou lemonn antye
konnen noumenm Ayisyen nou gen
young lanng ki pa nou. Se lavi nou. Se
sous lavi pou deviopman pp
Ayisyen-an. Mounn ki bezwen pran
kontak ak REKA men adrs la:
rekayisyen@hotmail.com
/Jan Mapou


PLENTT AP RETOUNEN
Plentt ap retounen nan MIYAMI
Oun dnye chans pou Tout Mounn
w Kokennchenn pysteyat sa-a.
Siveye anons yo.

BRAVO CLUB CREOLE!
CLUB CREOLE ki nan University
of South Florida te ganize youn
bl sware kiltirl pou komemore
lanm Toussaint Louverture. Men
mounn ki te pran lapawl yo: Dr
Rosemarie Toussaint, Dr Yves
Morency, Dr. William Balan-
Gaubert, Thodore Charmant,
Michel Sucar, Caius Alphonse,
Lesly Jacques, Lionel Charles.
Omaj sa-a Club Creole bay Jeneral
Toussaint-an se younn nan aktivite
mesye-dam yo prepare pou ane-a.
Nou bat bravo pou manm Club
Creole yo!

TOUPI LAVI
S'oun ti liv Pwezi Kreyl zanmi
nou Christophels fenk defounen.
Li gen 52 paj, li soti nan edisyon
Choucoune. N'ap tout pwofite
renmsye--1 pou dedikas la ki se
lanpatt Toupi Lavi. An nou li pito:
LANPATT
_uo.kouzen mapo.D
Lat ap vire vire
Tankou toupi
Lavi ap vire vire
Tankou toupi
Pwezi-a ap vire vire
Tankou toupi
Pou ba-w vtij
Pawl1 vire vire
Mizik tonbe
Pou bl plezi
Pou k kontan
Pawl langaj
Pawl wongbl
Mizik tonbe
Pou ba-w vtij
Pou fe-w tonbe
Pawl andaki
Mizik titato
Pase lapenn
Pase trists
Dyalektik
Semyoloji
Pohktyasyon lirik
Pwezi toubouyon
Pwezi toupizi
Pwezi niayil
Jenerasyon vtij
Lapawoli depltonnen
Pou fe k-w bat pi f
Lapawoli se zam powt
Zamjwt
Zam mirak
Zam ki ka f mvy
Lat vire vire
Men li pajanm gen vtij
Toupi vire vire
Pwezi vire vire
Wololoy!
Christophls
VIV BONDYE
ABA RELIJYON
Jafrikayiti ekri 199 paj an Kreybl pou
montre jan Bondye bon se relijyon yo ki
makawon. Youn liv tout mounn k'ap
etidye labib osnon k'ap f rechch sou
kozman relijyon dwe genyen nan
bibliyotk yo. N'apjwenn ni nan Libreri
mapou 757-9922


LIAILI rit ivimtuz VUI..ell v liv xt.






Page 20


CULTURAL 1


Salon du Livre de Santo
Santo-Domingo s'apprte pour le 3me Salon l'occasion de l'vnement a dpass les 35 millions de
International du Livre qui aura lieu du 27 avril au 7 mai pesos, soit 2,5 millions de dollars). Il est aussi l'occasion
2000. Le Salon du Livre est dj une vieille institution d'une fte culturelle trs frquente, rassemblant de
Santo Domingo. Cr en 1973, il ftera cette anne sa 26 nombreux groups de danse, de thtre, de musique, de
me dition. folklore et de jazz.
Au dbut le Salon du Livre avait un caractre L'invit d'honneur du Salon cette anne est la
uniquementnational. C'est partir de 1998 qu'il est devenu France, et de nombreux crivains, diteurs, bibliothcaires,
International, rassemblant un nombre grandissant traducteurs et hommes de sciences d'expression franaise
d'diteurs des pays des Caraibes, de l'Amrique Centrale, sont attendus cette occasion.
des Amriques du Nord et du Sud, ainsi que des europens Le Salon cette anne sera consacr Juan Bosch,
et des asiatiques. le plus illustre crivain dominicain vivant (qui vient de fter
Au course des deux ditions prcdentes, le Salon ses 90 ans), don't l'influence intellectuelle a t
International du Livre de Santo Domingo est devenu le dterminante au course du 20me sicle dans ce pays, et don't
plus grand et le plus anim de la region des Caraibes. l'oeuvre narrative a largement dbord les frontires
L'anne dernire, par example, plus del25 000 nationals. Juan Bosh est mme considr par certaines
personnel ont dfil chaque jour dans le parc o se tient personnalits, don't Gabriel Garcia Marquez, comme l'un
l'exposition, soit au total 1 500 000 visiteurs pendant les des maitres universels de la forme littraire appele
11 jours de la manifestation. Nouvelle.
Mais le Salon n'est pas seulement une immense Par ailleurs le Salon se propose de mettre l'accent
exposition et un grand march du livre (en 1999 le chifre cette anne sur les Sciences et la Technologie avec une
d'affaires gnr par les ventes et les contracts conclus


Oumlm*uf


*eoe
em


Mercredi 26 Avril 2000
Halti en Marche Vol. XIV No 12


Domingo
grande exposition sur le sujet, sans ngliger le dj
classique Pavillon de la Posie auquel s'ajoutera cette
anne le Pavillon de la Nouvelle.
Signalons aussi la participation de la Commission
permanent de la Foire du livre sous les auspices de
l'ambassade de France Santo Domingo.
Le colloque universitaire sur la Nouvelle se
propose entire autres d'illustrer les similitudes, difrences,
coincidences, et les richesses d'une Histoire qui a about
la formation d'une conscience culturelle qui se retrouve
parmi les diffrents peuples de la region. Prendront la
parole ce colloque Edouard Glissant, Patrick
Chamoiseau, Raphal Confiant des Antilles Franaises,
Jean Claude Bajeux, Lannec Hurbon, Asselin Charles,
Maximilien Laroche d'Hati ... pour ne citer que ces
quelques crivains.
Pour cette dition de l'an 2000 du Salon du Livre
de Santo Domingo, les organisateurs competent sur la
presence de quelque 120 diteurs de 30 pays et d'une
trentaine d'crivains de renomme international.


, ~


4b ---,en-


"Aristide's unwavering commitment to social and economic justice
shines through every word of this important book. He speaks not
only for the poor of Haiti, but for the poor of every land who are
crying to be heard."
L'Engagement invariable d'Aristide envers la Joseph P. Kennedy II
Justice social et conomique brille travers
chaque mot de ce livre important...


"Read Eyes of the Heart
and see what you have
never seen before."
Bishop Thomas J. Gumbleton
Ouvrez Les Yeux du Coeur" et
voyez ce que vous n'avez jamais pu voir..

"A beautifully written,
deeply moving, and ulti-
mately hopeful account."
David Korten, author o'
The Post-Corporate World
Un livre joliment crit, bouleversant
et au bout du compete charge d'espoir...

"A work of unflinching
courage and affirmation
of the human spirit."
Randall Robinson, autho-
ofThe Debt
Courage et Affirmation de l'Esprit Humain.


"Aristide takes his place with the great religious statesmen of
our day: the Dalai Lama, Oscar Romero and Desmond Tutu.
With this book, we are privileged to look into his soul."
Rev. Paul Moore, Jr.
Aristide a sa place parmi les Grands Hommes d'Etat religieux de notre temps...



(80) 49 .3 0 e a a h g ea g


b


-- -



* -* *
0 am mM e-




-- "Copyrighted Material -
M" Syndicated Content "*
Available from Commercial News Providers"





M mb-- *- *-p



















ATTENTION WORLD MUSIC FANS
The internationally acclaimed Word Music group,
Boukman Eksperyans will be launching their four
monlh summer tour in the United States and Canada
June 16th September 23rd. They will be
promoing heir hily antcipated comtpilan o
album, Boukman Eksperyans Kanaval Rasin: A
Spiritual and Political Anthology 1990-2000. Their
summer tour will include festivals in cities such as
Seanttle, DenveL Toronto, New York, Milwalkee, SL
Louis, Chicago, Miami, and San Diego. A more
detailed list of dates and venues will follow
For information about booking the band in me
summer, please contact SJM Media Consulting and
Management at 516-482-4530.


S-b




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs