Title: BULLETIN DE L'ISPAN
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00097351/00008
 Material Information
Title: BULLETIN DE L'ISPAN
Physical Description: Serial
Language: French
Publisher: Bibliotheque Nationale d'Haiti
Place of Publication: Port-au-Prince, Haiti
Publication Date: December 2009
Copyright Date: 2010
 Record Information
Bibliographic ID: UF00097351
Volume ID: VID00008
Source Institution: Bibliothèque Nationale d'Haïti
Holding Location: Bibliothèque Nationale d'Haïti
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

PDF ( PDF )


Full Text





Z








ai
LU













I

ru


La rolonce au Torn jaques a rerma ne

Le fort Jacques E LLETL I LE LISPAN, 1I:7 61:De

le monument historique le plus visit d'Hati


C'est au Gnral Alexandre Ption, com-
mandant le dpartement militaire de l'Ouest
que revint la responsabilit de fortified, ds le
lendemain de la proclamation de l'Indpen-
dance d'Haiti (I804), les accs aux montagnes
de la chaine de la Selle.
Afin de protger le nouvel Etat d'un
ventuel retour en force des Franais, Jean-
Jacques Dessalines, alors Gouverneur gnral
d'Haiti, fait publier une ordonnance qui exige
aux commandants des trois dpartements du
pays de faire "lever des fortifications au som-
met des plus hautes montagnes de l'intrieur..."
Une trentaine d'ouvrages militaires allant de
la simple redoute la forteresse complete ft
ainsi rige durant cette priode. Combinant
la gurilla la guerre traditionnelle, ce systme,
s'ordonnant en une parfaite cohrence stra-
tgique, se base sur l'appui rciproque de ses
lments qui sont dots chacun d'une autono-
mie logistique se voulant suffisante. En plus de


leur rle de contrle des voies de communica-
tion, des passes et d'asiles srs, ils devaient tre
d'exceptionnelles vigies pouvant dominer une
trs large parties du territoire.
En ce dbut du XIXe sicle, Haiti va pro-
duire, de faon indite, le plus formidable et
le plus tonnant rseau de fortifications des
Amriques correspondent aux exigences de
defense d'une Nation. (Voir BULLETIN DE
L'ISPAN No 5)
N'ayant jamais t utilis dans le cadre
d'affrontements militaires, il n'est certes pas
possible d'valuer la veritable efficacit de ce
systme de defense imagine par les Hatiens.
Cependant le rle de dissuasion qu'il a jou a
sans doute t important, prouvant l'ancien-
ne mtropole la determination des Hatiens de
s'opposer farouchement toute tentative de
restauration de l'ordre colonial. La collection
des forts hatiens construits aprs l'Indpen-
dance constitute certainement le premier acte


concrete de prise de contrle et d'organisation
du territoire du nouvel Etat.
Pour fortifier les contreforts de la Selle,
Ption choisit un emplacement situ sur les
hauteurs du quarter de Belle-Vue en arrire
du plateau de la Coupe-Barbonnire (Ption-
Ville) afin de mieux contrler la route qui pas-
sait non loin du site pour traverser le more
des Commissaires, dans le massif de la Selle,
et mener la cte sud du pays aux environs
de Jacmel.
Alexandre Ption, qui deviendra plus tard
le premier president de la Rpublique d'Hati
(1806), commena la construction du fort
Jacques ds la publication de l'ordonnance de
mars 1804. Mais bien vite le site choisi se rv-
la particulirement vulnerable sur son flanc est,
Sommaire
Le fort Jacques
L'Eglise Saint-Antoine de Padoue
La chronique des monuments historiques


BULLETIN DE LISPAN est une publication mensuelle de l'Institut de Sauvegarde du Patrimoine National destine
vulgariser la connaissance des biens immobiliers valeur culturelle et historique de la Rpublique d'Haiti, promouvoir
leur protection et leur mise en valeur Communiquez votre adresse lectronique ispan.bulletin@gmail.com pour
recevoir rgulirement le BULLETIN DE LISPAN.Vos critiques et suggestions seront grandement apprcies. Merci.


BULLETIN DE L'ISPAN No 7 1er dcembre 2009 I


wQlAN
eklfl
lu
























* La Taaae sua ae Tor Jacques


domin par une minence situe porte de
tir d'artillerie. Ainsi ft dcid la construction
d'une second fortification que Ption baptisa
de son prnom, le fort Alexandre. Les deux
fortifications sont spares par une profonde
depression topographique jouant un rle im-
portant dans le systme de defense du site.
Outre leur function de defense militaire,
les forts Jacques et Alexandre devaient gale-
ment servir de puissante vigie permettant de
couvrir une vaste aire gographique. partir
de ces fortifications, places environ 1300 m
d'altitude, la garnison pouvait, en effet, contr-
ler toute la plaine de du Cul-de-Sac, le bourg
de la Croix-des Bouquets, le bourg de Fond-
Parisien et le plateau de la Coupe-Charbonni-
re, position hautement stratgique permettant
de prendre la ville de Port-au-Prince revers.
De cette position, la vue s'tend galement sur
I'le de la Gonave et la plaine de l'Arcahaie, la
chaine des Matheux jusqu'a la pointe de Saint-
Marc et permettait d'entretenir un contact par
signaux lumineux avec le fort Drouet situ en
face sur la chaine des Matheux dans les hau-
teurs des Dlices de l'Arcahaie.
LefortAlexandre prsente un plan parfai-
tement carr avec quatre bastions places ses
angles. C'est un fortin classique obissant scru-
puleusement aux rgles de l'art de fortifier du
XVIIle sicle. Ses murailles sont formes d'une
double paroi formant un terre-plein sur lequel






1---

--



z
-- Plan du f


: Plan du fort Jacques


il tait prvu de placer une artillerie lourde.
En son centre, une petite court devait loger un
btiment pour l'accommodement de la gar-
nison, comme le tmoigne les ruines encore
importantes qui nous sont parvenues. Selon
l'historien Grard Jolibois, le chantier du fort
Alexandre ft interrompu le 17 octobre 1806
en fin d'aprs midi quand Belle-Vue parvint
la nouvelle de l'assassinat de Jean-Jacques Des-
salines au Pont-Rouge, l'entre nord de Port-
au-Prince.
Le fort Jacques prsente, lui, un plan de
forme irrgulier pousant la topographie du
sommet de la montagne o il est construct. Il
possde galement quatre bastions places aux
angles du corps principal. Lun de ces bastions
places l'angle nord-ouest est de forme circu-
laire, sorte de rotonde massive qui constitute le
principal lment d'identification de l'ouvrage.
Pour le fort Jacques, les mmes principles
de construction du fort Alexandre ont t
utilis. Son mur d'enceinte est form d'une
double paroi formant un terre-plein, sur lequel
est amnag un chemin de ronde reliant bas-
tions et courtines. Mais la difference du fort
Alexandre, ces terre-pleins abritent des sales
voutes, des casemates, destines au stockage
de munitions de guerre et de bouche . Sa
court central, exangue, est quipe d'une ci-
terne d'eau de pluie alimente par des canali-
sations captant le prcieux liquid partir des
planchers suprieurs des terre-pleins. Les rui-
nes d'un petit four pain, amnag au-dessous
de l'escalier reliant la court au chemin de ronde,
tmoignent du souci d'autonomie qui prsidait
la conception de l'ouvrage. On accde l'en-
ceinte du fort par un passage vout perc sur
sa face nord et barr par une lourde porte
deux volets.
Compltement achev au bout de moins
de deux annes de travaux, le fort Jacques
reu une bonne dizaine de bouches feu en
fonte plac sur le terre-plein, months sur afft
en bois face leurs embrasures.
Dans la collection des bouches feu du


Alexandre Ption (1770 1818)
fort Jacques, on remarque la presence d'un ca-
non en fonte en provenance d'Angleterre. Ce
qui ne peut tonner, quand on sait que la par-
tie de l'Ouest de Saint-Domingue ft occupe
par les Britanniques de 1794 1798 et qu'
leur dfaite devant l'arme de Toussaint-Lou-
verture, ils ont du abandonner un important
parc d'artillerie don't hrita Hati au lendemain
de 1804. Pour complter l'ensemble fortifi,
Alexandre Ption fit rige, hours des murs du
fort Jacques, une poudrire don't, aujourd'hui, il
ne subsiste que les ruines.
Aprs l'assassinat de Jean-Jacques Des-
salines, les forts Jacques et Alexandre furent
pratiquement abandonns. Alexandre Ption,
devenu president de la Rpublique d'Hati
opta pour une stratgie de ngociation avec
la France, l'ancienne mtropole, en vue d'ob-
tenir la reconnaissance officielle du nouvel Etat
des Amriques. Cette stratgie aboutira, 25
annes plus tard, la reconnaissance de l'In-
dpendance d'Hati par la France (1830) et


BULLETIN DE L'ISPAN No 7 1er dcembre 2009 2







l'indemnisation, jusqu' concurrence de 150
millions de francs-or, des colons ayant perdu
leur proprit lors de la revolution.
Durant tout le XIXe sicle, l'ensemble
fortifi resta abandonn, expos aux injures du
temps et des hommes. Il ft vandalism pendant
l'Occupation amricaine (1915-1934) par les
Marines, rapportent les habitants de la zone.
Au milieu des annes 1970, un pasteur am-
ricain de religion baptise, M. Wallace Turnbull,
don't l'glise s'tait tabli Fermathe ds 1950,
entreprit sur ses fonds propres la restaura-
tion du fort Jacques. 'intervention deTurnbull
quoique non orthodox sauva le monument
historique d'une ruine certain. A la creation
de l'Institut de Sauvegarde du Patrimoine Na-
tional (ISPAN) en 1979, le chantierfut reprit sur
des bases plus scientifiques, grce un finan-
cement tir du Trsor public octoy l'Office
National du Tourisme et des Relations Publi-
ques (ONTRP).Ainsi furent raliss la reprise
de ses murs, l'tanchisation des extrados des
votes des casemates, le rejointoiement de la
maonnerie et d'autres travaux de mise en va-
leur comme la mise en place des bouches
feu sur des prsentoirs en bton.
Afin de protger l'environnement imm-
diat du fort Jacques des mfaits de l'rosion,
I'ISPAN amnagea une pinde, permettant de
contrler le ravinement inquitant de la d-
pression sparant les deux forts. Des amnage-
ments destins faciliter la visit touristique du
monument historique furent galement rali-
ss: space de stationnement, sanitaires publics
et des logements de function pour les gardens.
Depuis le fort Jacques est certainement deve-
nu le monument historique le plus visit de la
zone mtropolitaine et probablement d'Hati.
Particulirement en fin de semaine et durant
les vacances scolaires des dizaines de jeunes
font le dplacement de Port-au-Prince et de
ses environs pour visiter le fort et pique-niquer
dans la pinde. A l'occasion des ftes patrioti-
ques 18-Mai et 18-Novembre notamment
- jusqu' dix miles jeunes se runissent sans
encadrement au Fort Jacques et y organisent
ZZV- "`- s


* houle de jeunes se press


des concerts plus ou moins improviss de mu-
sique traditionnelle ou populaire.
En 1995, I'ISPAN a obtenu du Gouver-
nement de la Rpublique le classement des
forts Jacques et Alexandre au titre de Patri-
moine National. Ce classement ft sanctionn
par l'arrt prsidentiel du 23 aot 1995. La
mme anne, I'ISPAN procda la creation du
Parc National Historique des Forts Jacques et
Alexandre, par le bornage d'un terrain d'une
superficie d'environ 9 hectares. Ce terrain ft
ainsi vers dans le Domaine public de l'Etat
haitien. Ce qui fait de ce parc national histori-
que un bien imprescritipble au mme titre que
les berges de rivire, le rivage de la mer les
chemins, etc.
Actuellement, le project d'amnagement
de ce parc national historique est nouveau
d'actualit. Plus adapt la situation acttuelle et
l'utilisation informelle qu'en fait la population
et les jeunes. L'ISPAN, en collaboration avec
le Ministre de la Culture, a lanc rcemment
l'ide d'quiper le parc national historique d'un
amphithtre pour spectacles et festivals, d'une
esplanade pour la ralisation de foires ainsi que
la creation d'un centre d'interprtation du pa-
trimoine dot de sales d'expositions, d'ateliers


sant l'entre du fort Jacques, le 18 novembre dernier

d'animations, d'une bibliothque et d'un maga-
sin d'artisanat et de souvenirs. Ces projects qui
seront raliss sont actuellement la phase de
recherche de financement. De plus, la mise sur
pied d'une structure de gestion du PNH devra
prendre en compete et dynamiser les poten-
tialits culturelles, touristiques et environne-
mentales du parc. Des interventions de restau-
ration et d'entretien devront galement tre
effectues sur les monuments pour contrler
les infiltrations d'eau De rcentes fissures dans
la maonnerie sont apparues depuis les gran-
des imtempries de l't 2008. Elles devront
tre colmates (voir Bulletin de I'ISPAN No
4). Des amnagements devront aussi tre ra-
liss pour faciliter la visit du fort Alexandre
et en amliorer l'interprtatiion. Certaines ins-
titutions comme la Banque de la Rpublique
d'Hati (BRH), par example, ont dj montr
un intrt appuyer I'ISPAN dans la ralisation
du project d'amnagement du Parc National
Historique des Forts Jacques et Alexandre.
Rappelons qu'en 2004, le fort Jacques a
t choisi pour illustrer le revers du billet de
500 Gourdes, mis par la BRH l'occasion du
Bicentenaire de l'Indpendance d'Hati et por-
tant en avers l'effigie d'Alexandre Ption.


t.AVf r" >--yp


,.1 r



-EC J- -


BULLETIN DE LISPAN No 7 1er dcembre 2009 3


- Lefpbld IdUf U Id I


SUfIMC UU UI L JdILqUt








Saint-Antoine

Mtamorphose d'une banque en glise


Port-au-Prince, 1874...
Le Parti national prend le pouvoir. Michel
Domingue est lu par l'Assemble constituante
le II juin. Le nouveau gouvernement prne le
dveloppement conomique et projette de
nombreux projects :la construction d'un nou-
veau palais national (l'ancien palais des Gou-
verneurs de la Colonie de Saint-Domingue
qui servait de Palais national fut incendi le 19
dcembre 1869 sous la prsidence de Sylvain
Salnave) et d'un Panthon national, la con-
struction de deux lignes de chemins de fer
reliant la capital Miragane et Saint-Marc,
la construction de points mtalliques, la con-
structions de marches en fer dans les prin-
cipales villes du pays, acquisition d'quipement


de dragage pour le port de Port-au-Prince et
celui des Cayes (ville natale du nouveau prsi-
dent), la creation d'une banque nationale.Trs
vite, face de svres contraintes financires,
le gouvernement du rviser son programme
la baisse. Seules furent ralises la construction
du Pantheon des hros de l'Indpendance et
la creation de la banque national. Cette nou-
velle institution avait pour objectif de promou-
voir l'investissement priv et surtout assurer
l'mission et la mise en circulation de la Gourde,
dfinitivement choisie comme unit montaire
national. Au mois de juin 1875, dbutent les
travaux d'rection d'une structure mtallique
commande la firme amricaine Heuvel-
mann, Haven & Co au lieu dit La Terrasse


Le llC OdllIL-/I ILUIIIC UU DUI-DdUC[i
(emplacement actuel de la Cathdrale de
Port-au-Prince). La pose de la premiere pierre
a eu lieu le 8 juin 1875 au court d'une crmo-
nie accompagne de la musique de l'orchestre
du Palais National dirig par Occide Jeanty. En
moins de cinq mois, l'difice est achev. Selon
le journal Le Peuple cit par George Corving-
ton dans Port-au-Prince au course des ans
c'est une construction en fer magnifiquement
installs. Des bureaux disposs en fer cheval
ornent l'intrieur. Des grillages en fer spar-
ent le personnel d'avec le public qui, par six
guichets diffrents, arrive, dpose ou prend
son argent. Les meubles, chaises, fauteuils, di-
vans, bureaux... portent les initiales B. N. D'H. .
De style noclassique, sa faade est prcde


* Dtail du pristyle avec ses colonnes d'ordre corinthien


r-T-T- -
FTTiL. i


I II


I









SPlan de l'glise Saint-Antoine


BULLETIN DE L'ISPAN No 7 1er dcembre 2009 4







.. .. d'un pristyle form de 6 colonnes d'ordre
corinthien ft cannel, pos sur des socles.
Les colonnes du milieu supportent un ent-
Sst't-' ablement surmonte d'un fronton richement
orn. Six mois aprs I'achvement des travaux,
la Banque national tait encore incapable de
S." runir le capital ncessaire l'ouverture de ses
portes au public.
Le 15 avril 1876, la chute du gouverne-
ment, le neveu de Domingue, Septimus Rame-
au, fait lever l'encaisse mtallique de la banque
et tente de la faire embarquer sur un navire
accost au port. La population intrigue par ce
manage insolite s'accapare des caisses et livre
leur contenu au pillage. Le local de la banque
est saccag. La prsidence de Domingue n'aura
dur que vingt mois.Ainsi s'acheva i'histoire de
la premiere banque national d'Haiti. En 1902,
i on procda la dpose pieces par pieces du
btiment.
C'est l'initiative du pre Pouplard, alors
cur de la Cathdrale de Port-au-Prince que
fut mis en ceuvre la rcupration des parties
mtalliques du btiment pour tre transport
au lieu-dit Bois-Badre sur un monticule
dominant le Poste-Marchand, pour en fair
une petite chapelle. Pour cette transformation
de la banque en lieu de culte, Pouplard, amena-
gea au sommet du monticule, une plate-forme
auquel on accde par un escalier monumental
de trois volees Poursuivant la metamorphose,
il vida l'intrieur de l'difice de se comptoirs et
de ses separations puis ajouta un clocher muni
d'abat-sons au-dessus du fronton. Le chemin
le long duquel I'glise Saint-Antoine ft con-
struite a t baptis par la suite le nom de son
concepteur (avenue Pouplard).
Le 6 mai eut lieu la crmonie de pose de
la premiere pierre. Une construction en ma-
onnerie de briques et de moellon est ralise
pour recevoir les elements en mtal prfabri-
qus, rcuprs de la banque. La grande diffi-
cult fut d'acheminer les lourdes colonnes qui
devaient orner la faade de la chapelle. Mais le
13 juillet 1902 eut lieu la bndiction solen-
nelle de la chapelle dvoue Saint Antoine
de Padoue par monseigneur Conan, vque
de Port-au-Prince, en presence d'un nombre
important de fidles.
L'glise a subi de nombreuse transforma-
tion depuis son rection en 1902. Ses galer-
ies latrales furent incorpores l'difice. Plus
tard dans les annes 90, le culte antonien ne
cessant de s'accroitre au sein de la population,
un second corps de btiment fut ajout per-
pendiculairement au corps principal pour aug-
menter la capacity d'accueil de l'difice.
SLa banquet Domingue Chaque mardi, une foule considerable se
La chapelle de Saint-Anytoine au more Badre dirige avec ferveur au pied de Saint-An-
Lglise Saint-Antoine actuellement tone pour solliciter ses faveurs.

BULLETIN DE L'ISPAN No 7 Ier dcembre 2009 5








Chronique

des monuments et sites historiques d'Hati


Mcnes pour le BULLETIN
Afin de garantir la prennit de cette re-
vue, I'ISPAN est actuellement la recherche
de mcnes. Le BULLETIN est jusqu' pr-
sent public sans aucune aide extrieure et ne
peut computer que sur les maigres resources
de l'institution. En dpit de ces contraintes,
pour ce septime numro, nous disposons
dj d'une liste de deux mille cinq cent qua-
tre-vingt douze abonns rguliers laquelle il
faut ajouter tous ceux qui reoivent la revue
travers les redistributions des parents et amis.
Il faut aussi noter que Pikliz.com nous a of-
fert d'amnager sur son site un lien qui donne
accs au Bulletin. Ce qui augmente consid-
rablement la distribution du BULLETIN, vu la
popularity de ce site Internet dans la diaspora
haitiene aux E.U.A.
Les commentaires et suggestions que
nous recevons rgulirement tmoignent de
la haute appreciation de lecteurs du BULLE-
TIN. Cette publication rpond un besoin.
Pour s'assurer de pouvoir continue le publier
rgulirement, l'ISPAN entreprend une campa-
gne auprs d'institutions culturelles, financires
et commercials nationals et internationales
pour obtenir des dons et subventions qui per-
mettront de couvrir de manire plus sre et
plus constant les frais de production (recher-
ches, rdaction, prise de vues et mise en page)
de distribution et de suivi.
Dans les prochains numros un space
sera dsormais rserv pour signaler nos lec-
teurs les institutions et entreprises participant
la publication du BULLETIN DE LISPAN.
Un beau livre
Un an aprs la publication de Monu-
ments la Libert consacr au Palais de Sans-
Souci, la Citadelle Henry et au site fortifi
de Ramiers, I'ISPAN publiera en collaboration
avec LOGO+, cette fin d'anne, un beau livre
sur la Citadelle Henry. Outre l'histoire de ce
monument historique le plus emblmatique
d'Hati, cette luxueuse publication prsente
l'extraordinaire collection des bouches feu
(canons, obusiers, mortiers, etc.) rpartie en-
tre la Citadelle Henry et Ramiers. Un chapitre
entier abonnement illustr d'images d'archives
traitera galement du formidable chantier de
restauration ralis de 1980 1990 sous la di-
rection de l'architecte Albert Mangones qui
l'ouvrage est ddi. Ce livre de belle facture
se prsente en format carr de II pouces 1/4
et comporte 248 pages de textes (en franais,
anglais et espagnol) et de superbes photos en
couleurs. Il sera disponible en librairie partir


de la mi-dcembre. Les bnfices de la vente
de cet ouvrage seront destins au fonds d'en-
tretien de la Citadelle Henry, du Palais de Sans-
Souci et du site fortifi de Ramiers.
Un superbe cadeau de fin d'anne.

Note : Pour achat et reservation, s'adresser
LOGO+, Delmas-52, no 3, Port-au-Prince
(Tl : 37.30.79.00 37.30.79.79, 25.1 0.85.27).Vous
pouvez galement placer vos commander
l'adresse lectronique logoplus@aol.com.


LouverTure cu livre La LiTacelle henry
La BRH au Fort Jacques
A l'occasion de la tenue en Haiti de la
33me rencontre biannuelle des gouverneurs
de banques centrales des pays de la CARI-
COM, la Banque de la Rpublique d'Hati
(BRH) a organis l'intention de ses invits
une visit du Parc National Historique des
Forts Jacques et Alexandre Fermathe le sa-
medi 31 octobre 2009. Sous une tente dresse
pour la circonstance la direction gnrale de
I'ISPAN a d'abord prsent ce public trs cu-
rieux d'histoire d'Hati une conference illustre
sur le systme de defense imagine par les g-
nraux hatien au lendemain de l'indpendan-
ce et particulirement sur les forts Jacques et
Alexandre, qui a t suivie d'une visit guide
du Fort Jacques.
Cette activity a permis de fair ressortir,
une fois de plus, le potential touristique de ces
MH et du parc national historique qui les en-
toure.
Grce un financement de la BRH, I'IS-
PAN a pu ralis, dans les semaines prcdant
l'vnement, des travaux de nettoyage et des
amnagements du site pour en amliorer l'at-
trait et les capacits d'accueil. La BRH a d-
montr cette occasion un intrt partici-
per la preservation et la mise en valeur du
PNH et de ses monuments.


Signalisation des MH
Aprs le Parc National Historique des
Forts Jacques et Alexandre, I'ISPAN pursuit
sa champagne de signalisation aux Matheux, o
plusieurs MH ont rcemment t dcou-
verts par I'ISPAN (voir Le Bulletin de I'ISPAN
No 4). Des panneaux de signalisation ont en
effet t poss sur les voies d'accs et aux
abords du Fort Drouet et des habitations ca-
fires coloniales Lamothe et Dion. A partir
de la Nationale 001, sur la route Cabaret La
-Chapelle, le visiteur peut dsormais obtenir
des informations d'orientation et, aux abords
des MH, des tables de lecture, en franais et
crole, fournissent des prcisions sur leur na-
ture et leur histoire.
Ces panneaux de signalisation ont t
raliss avec la collaboration de la firme de
promotion HaitiBiz et la mise en place assure
grce au Centre National d'Equipements qui
cette fois encore n'a pas mnag son support.


lable de lecture au tort Urouet


BULLETIN DE LISPAN No 7 1er dcembre 2009 6




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs