Title: BULLETIN DE L'ISPAN
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00097351/00006
 Material Information
Title: BULLETIN DE L'ISPAN
Physical Description: Serial
Language: French
Publisher: Bibliotheque Nationale d'Haiti
Place of Publication: Port-au-Prince, Haiti
Publication Date: October 2009
Copyright Date: 2010
 Record Information
Bibliographic ID: UF00097351
Volume ID: VID00006
Source Institution: Bibliothèque Nationale d'Haïti
Holding Location: Bibliothèque Nationale d'Haïti
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

PDF ( PDF )


Full Text


*P j'rL'* I: tf-ir


Les fortifications

de Marchand-Dessalines (suite et fin)


Notes d'inventaire
La ligne defensive de Marchand-Dessalines
est compose de six ouvrages fortifis placs
selon une droite d'orientation approximative
Nord-Sud.Toutes ces fortifications, le fort La
Source except, se situent au sommet des
montagnes environnant la ville et dominant
la parties haute de la valle de l'Artibonite.
Elles tablissent entire elles une parfaite
communication visuelle.
Les caractristiques typologiques de ces
ouvrages s'inspirent tous du systme de
fortification bastionne deVauban, avec des
adaptations originales dues aux exigences
de la topographie. Ils sont tous faits de forte
maonnerie de moellons et de pierres de
taille aux artes des bastions, aux ouvertures
des bouches feu embrasuress canon ou
meurtrires) et aux autres ouvertures;
Le fort Culbut ou fort La Source,
de toute evidence, a t construit afin de
dfendre l'entre Est de la ville de Marchand


don't l'avanc des montagnes sur la plaine
obstrue la vision et pourrait ainsi favoriser
une attaque par des troupes enemies.
Il protge galement les sources d'eau
alimentant la ville.
Le plan du fort La Source est celui d'un
bastion unique de forme classique :deux
faces et deux flancs symtriques enserrs
par une gorge. Il semblerait que cet ouvrage
utilisait les pentes abruptes de la montagne
laquelle il est adoss comme fermeture.
Construit en maonnerie de moellons lis
au mortier de chaux, ce bastion est form
d'un terre-plein enserrant une large cour Sur
la face interne du flanc Est, est adosse une
poudrire. A l'extrieur du fort, un bassin,
nomm Bassin-Flicit, est aliment par les
sources avoisinantes.
Le fort Culbut a subi une premiere
restauration en 2000, ralise par
l'architecte Harold Gaspard pour le compete
du Ministre de la Culture. Cette operation


a pu sauver le monument historique d'une
disparition imminent. En effet, construit
dans une zone marcageuse, la dgradation
de la maonnerie tait fort avance avant
cette intervention. Cette restauration a
respect scrupuleusement les prescrit des
normes internationales qui veulent que
toute operation de restauration s'arrte l
o commence l'hypothse....
En 2007, le fort a subi une second
intervention au niveau de la poudrire
exclusivement. Elle ft entreprise sur
l'initiative des riverains. Cette operation
consista en l'asschement du sol intrieur de
la poudrire et la stylisationn" de sa faade.
En 2008, I'ISPAN, dans le cadre des

Sommaire
Les fortifications de Marchand-Dessalines
(suite et fin)
Le Palais de la Belle-Rivire
La chronique des monuments historiques


BULLETIN DE LISPAN est une publication de l'Institut de Sauvegarde du Patrimoine National destine informer
le public sur l'actualit de la protection et la mise en valeur des biens immobiliers valeur culturelle et historique de
la Rpublique d'Hati. Communiquez votre adresse lectronique ispan.bulletin@gmail.com pour recevoir
rgulirement le BULLETIN DE L'ISPAN.Vos critiques et suggestions seront grandement apprcies. Merci.


BULLETIN DE L'ISPAN No 5 1er octobre 2009 I


/)
z


















LIU
_I

-J

D
III


IblnN

le:







amnagements prliminairesdu Parc National
Historique de Marchand-Dessalines, a repris
les travaux de restauration et des fouilles
archologiques qui permirent une meilleure
comprehension du site. Une intervention au
niveau de la poudrire permit la restitution
de la faade dfigure par les interventions
de 2007. Tenant compete de l'utilisation
religieuse du site, le parquet de la poudrire
fut amnag ainsi qu'un space extrieur
pour les crmonies voudoues qui s'y
tiennent rgulirement, chaque jeudi.
Le fort Dcid, vu en plan, reprsente
un carr de 18 m par 18 m environ,
flanqu de quatre bastions d'angle. Elle est
faite de maonnerie de pierres calcaires
blanches, caractristiques de la zone. Sur
sa place d'armes, on trouve un reservoir
destin l'origine, stocker l'eau de pluie
recueillie des toitures, aujourd'hui disparues.
Une poudrire encore en bon tat de
conservation long la courtine Nord. Une


<


















du-Monde, a la meme echelle.
i





l--^



De h. en b. :le Fort Culbut, le fort Dcid, le Fort
Doko, le Fort Innocent, le Fort Madame et le Fort Fin-
du-Monde, la mme echelle.


casemate vote, l'abri des tirs ennemis,
est loge dans le bastion Sud-Ouest. Sa
vote s'est effondre et un canon en
fonte repose sur le sol presqu'enfoui sous
les dcombres. Laccs au fort est plac
l'Est (cot oppos la ville) et est contrl
par un sas perc de meurtrires. Plac sur
minence surplombant de trs proche la
ville, le fort Dcid offre au visiteur une vue
particulirement saisissante sur Marchand-
Dessalines et la vaste valle de l'Artibonite.
Le fort couvre une superficie d'environ 800
mtres carrs.
Le fort Innocent, outre sa function
militaire, servait galement, selon ce que
rapporte la tradition orale, de residence
secondaire Innocent Dessalines, le fils
de l'Empereur d'o l'origine du nom de la
fortification. Quoique ralis en de solides
murailles, le fort Innocent est actuellement
en trs mauvais tat de conservation. Tout
porte croire qu'il ait t pendant longtemps
la proie d'actes svres de vandalism.
Le fort Innocent est constitu d'un mur
d'enceinte polygonal s'levant hors terre sur
une hauteur d'environ 6 m en moyenne et
de I 0 m par endroit. En son centre s'lvent
encore les ruines d'une btisse aux puissants
murs, pais d'environ 1,50 m et percs
d'arcades rgulires. Lextrmit Sud de
l'ouvrage se termine par une terrasse semi-
circulaire partir de laquelle on a une vue
panoramique sur la ville de Marchand et la
valle de l'Artibonite.
Le fort Madame est le plus important
par ses dimensions de toutes les fortifications
de Marchand-Dessalines. Il occupe une
superficie brute de 2.200 mtres carrs. Son
plan est celui d'un quadrilatre irrgulier
pousant, le sommet de la montagne sur
laquelle elle est place. Il possde 4 bastions
d'angle de forme galement irrgulire.
Son mur d'enceinte est constitu d'une
simple muraille perce d'embrasures et de
meurtrires. Plusieurs pans de cette muraille
se sont crouls au fil du temps. Sur la place
d'armes, cot Est, subsiste encore les ruines
d'une poudrire.
Le fort Doko, semblable au fort Dcid,
possde un plan carr dgageant une cour


central de 13 m par 13 m. Il est galement
flanqu de quatre bastions rigoureusement
identiques. Il est form d'un mur d'enceinte
s'levant sur environ cinq six mtres
de hauteur II est perc de nombreuses
meurtrires et de six embrasures canon
rparties symtriquement sur les quatre
courtines. Son entre est situe sur la faade
Nord. Trois canons en fonte jonchent
mme le sol hors les murs, ct Ouest. Avec
ses 350 mtres carrs, il est le plus petit des
fortifications de Marchand-Dessalines.
Le fort Fin-du-Monde, plac la
plus haute altitude du rseau, complete au
Nord le systme. Son plan est pentagonal
et irrgulier afin de pouvoir mieux tirer
part du sommet de la montagne o il est
situ. Il possde cinq bastions d'angle de
forme irrgulire. Ces murailles enserrent
une place d'armes sur laquelle sont loges
une poudrire aux murs latraux pais de
1,35 m et des casernes de garnison don't
il ne subsiste que les foundations. Lallure
volontairement trapue de cette machine
de guerre lui confre une rare puissance.
Le fort Fin-du-Monde couvre une superficie
d'environ 1000 mtres carrs.

Lhistoire a retenu le nom de l'ingnieur
Znon, le constructeur de ces fortifications.
Il ft aid dans leur execution par Lavelanet,
un officer d'artillerie. Mais, selon l'historien
Thomas Madiou, c'est au Gouverneur-
Gnral Jean-Jacques Dessalines, lui-mme,
que nous devons la conception des plans
des fortifications de Marchand-Dessalines.

De h. en b. et de h. en b.: le Fort Culbut, le fort
Doko, et le Fort Fin-du-Monde.
L etr


BULLETIN DE LISPAN No 5 1er octobre 2009 2


V-% -,q








Le Palais de la Belle-Rivire

dit "Ka Wa"


Communment appel Palais aux Trois-
Cent-Soixante-Cinq-Portes en raison de ses
nombreuses ouvertures, le Palais de la Belle-
Rivire fut construct en 1820 par Louis Du-
peyrac pour servir de residence Henri 1 er
alors roi d'Halti. Plac sur une hauteur do-
minant le bourg de la Petite-Rivire, il devait
avoir une vue imprenable sur la Plaine de
l'Artibonite depuisVerrettes au Sud-Est jus-
qu' la baie des Goniaves au Nord-Ouest"
Encore en chantier lors de la chute du
royaume du Nord en 1820, la construction,
qui devait probablement recevoir un tage,
resta inacheve.
Le Palais de la Belle-Rivire voisinage
avec le fleuve Artibonite oblige est le se-
cond palais en importance construit par
Christophe aprs celui de Sans-Souci Mi-
lot. Il s'agissait pour celui-ci de consolider son
pouvoir dans la vaste et riche region agricole
de l'Artibonite, limitrophe la Rpublique
de Ption.
Lors de la premiere champagne de sauve-
garde de nos monuments historique, lance
sous le gouvernement de Stnio Vincent,
d'importants travaux de restauration furent
entrepris au Palais de la Belle-Rivire, en
1932. A cette occasion, il fut dcid de doter
le rez-de-chausse du palais d'une couver-
ture en tle ondule soutenue par une char-
pente en bois. La structure du palais, alors en
ruine, fut consolide, ses murs revtus d'un
enduis de ciment et ses nombreuses ouver-
tures dotes de volets en bois.
Si cette intervention n'a pas t conforme
aux rgles de l'art de la restauration, elle
a permits nanmoins de freiner le dlabre-


ment du monument historique, assurer sa
protection contre les intempries et de le
transmettre aux gnrations futures, avec les
moyens et les connaissances techniques de
l'poque, un formidable tmoin de la vision
d'Henry Christophe.
Quelques annes plus tard, le palais de la
Belle-Rivire abrita une cole communale
de cycle primaire et logea diffrents bureaux
de l'Etat et de la Municipalit. Le palais abrita
galement le bureau local desVolontaires de
la Scurit Nationale (VS.N.), ce qui lui valut
son dchouquage en 1986.
Par arrt prsidentiel en date du 23 aot
1995, le Palais de la Belle-Rivire ft class
Patrimoine National aprs presentation d'un
avis technique favorable de I'ISPAN.
Le palais de la Belle-Rivire prsente un
plan rectangulaire de 68 m de long sur I
m de large. A sa faade Ouest est adosse
une vaste rotonde large de 12 mtres de
diamtre. La faade Est, arrire, se singularise
en son axe par une avance surmonte d'un
fronton de bton arm, ajout lors de l'in-
tervention de 1932. Les murs du palais sont
en maonnerie de pierres et de briques
d'argile lies par un mortier de chaux.
Actuellement, le palais, quoique plac de
fait sous le contrle de la Mairie du bourg
est, par faute de moyens financiers, dans un
tat de d'abandon quasi complete. Bon nom-
bre de tles manque la couverture. Cer-
taines pices sont ciel ouvert. Des pans de
murs sont srieusement attaqus par l'hu-
midit et l'infiltration des eaux de pluie. Les
ouvertures sont en gnral dpourvues de
volets. Et lorsqu'elles en sont pourvues, elles


* La faade pricipale du Palais de la Belle-Rivire


sont dfonces ou branlantes. Ce constat
de l'tat de conservation du palais a t
tabli au mois de mars 2008, lors d'une vi-
site d'inspection de monuments historiques
ralise par I'ISPAN.
Depuis 2007, un collectif compos d'cri-
vains et d'artistes bien connus le SOS Pa-
trimoine auquel se sont associs I'ISPAN et
la Mairie de la Petite-Rivire, tente de rali-
ser une champagne de leve de fonds en vue
de la restauration complete du palais. Cette
association don't font parties Syto Cav, Jean
Avin Franois, Wooly Saint-Louis, Tamara
Suffrin, Euphle Milc, Emmelie Prophte et
bien d'autres, organisent chaque anne au
mois de juillet le festival culture runissant
presentations thtrales, chants, danses, rci-
tals de posie, conferences, dbats, etc.
Le palais de la Belle-Rivire demeure, en
dpit de toutes ses avatars et vicissitudes, la
fiert des Rivartibonitiens, qui le nomment
affectueusement KaWa*.
Chez le Roi.


BULLETIN DE LISPAN No 5 1er octobre 2009 3


Ml!


ep

~1~ -""""""""""


,I-








Chronique

des monuments et sites historiques d'Hati


Visites de monuments historiques
aux Matheux
La rcente dcouverte de ruines
d'habitations cafires coloniales dans les
Matheux ne cesse d'attirer des visiteurs. Pas
une fin de semaine ne passe sans que plusieurs
caravannes de vhicules tout-terrain ne parent
l'assaut des puissants contreforts escarpes
de ses montagnes. Bon nombre d'officiels du
Gouvernement rpondant l'invitation de la
DG de I'ISPAN ont fait l'excursion. Aprs la
visit, le 5 septembre dernier, du Prsident de
la Rpublique, ce ft le tour du Ministre du
Tourisme, de l'historien Claude Mose, le 12,
de la Premire Ministre et du Ministre de la
Culture, le 24, de se ressourcer dans ces pages
encore inconnues de notre histoire, d'admirer
la determination qui se dgage des pais murs
du fort Drouet et de se recueillir devant les
logements d'esclaves de l'habitation Dion, rares
tmoins concrets et loquents des conditions
de servitude la fin du XVIlle sicle.


Excusionnistes l'assaut du fort Drouet
Par ailleurs, I'ISPAN a fait circuler dans
les coles et les associations de jeunes des
communes de l'Arcahaie et de Cabaret un
feuillet illustr prsentant les monuments
historiques des Matheux et les invitant les
visiter tout les donnant toute une liste de
recommendations et de consignes observer
afin de conserve leur intgrit.

L'uniforme du personnel du Parc
National Historique
Le personnel de soutien du Parc National
Historique Citadelle, Sans-Souci, Ramiers
gardensn, jardiniers, technicians de surface, ...)


a reu un lot d'uniformes flambant neuf qui leur
permettra de mieux s'acquitter de leur tche
tant difficile qu'indispensable. Ce maillot de
couleur rouge, trs visible au loin, aidera leur
identification et porte clairement le logotype
du Patrimoine mondial surmontant le single de
I'ISPAN, l'ensemble brod en bleu roi.
Ces maillots ont t fabriqus selon les
specifications de l'Institut par la firme Haytian
Intl qui les lui a courtoisement offers. La
DG de I'ISPAN remercie vivement M. Albert
Handal, PDG de cette firme, qui a toujours
soutenu les initiatives de l'Institut.


* Les gardens (en maillot rouge) du Parc National
Historique posant devant une redoute de Ramiers

La Citadelle Henry Toronto
Le film du ralisateur hatien Raoul Peck, Mo-
loch Tropical, a t slectionn pour participer
au Festival International du Film deToronto, qui
s'est tenu au Canada du 10 au 19 septembre
dernier. Il s'agit de la 34e dition de ce festival,
l'un des plus important d'Amrique du Nord.
Pour MolochTropical, il s'agit de la premiere
mondiale, prsente dans la section Special
Presentations , le 12 septembre, le samedi
d'ouverture, en prime time.
Le film a t intgralement tourn dans le
Nord d'Hati, en langue franaise, crole, et an-
glaise, et a pour dcor unique le monument le
plus impressionnant et emblmatique d'Hati,
la Citadelle Henry class patrimoine Mondial
par l'UNESCO en 1982.
En Haiti, le project a reu l'appui du Ministre
de la Culture et de la Communication, du Mi-
nistre du Tourisme ainsi que de l'Institut Na-
tional de Sauvegarde du Patrimoine (ISPAN).
Le tournage avait dur cinq semaines, du-
rant les mois d'avril et de mai 2009. Assists
par les technicians de I'ISPAN, les quipes de
dcoration et de rgie taient sur place depuis
dbut fvrier pour prparer les lieux et mettre
en place une logistique complex, soucieux de
respecter ce site exceptionnel et conform-


ment au cahier des charges tabli par I'ISPAN
et en pregnant soin d'intgrer les associations
et lus locaux.










:.' : .. .-, -
.* -. ..


Laffiche du film MolochTropical
Manuel official d'identification de
monuments historiques
La Direction gnrale de I'ISPAN a
adopt, le 25 septembre dernier un manuel
d'identification des biens immobiliers valeur
culturelle comme texte official de rfrence
de l'Institut. Ce manuel pour objet d'assurer
une continuity et une stability dans la creation
d'une banque de donnes exhaustives sur
les biens immobiliers valeur culturelle de
la Rpublique d'Haiti et contribuer ainsi la
planification de leur sauvegarde et de leur mise
en valeur.
La mthode adopte pour la ralisation
de ce document a permis une participation
effective des technicians de I'ISPAN, tant au
niveau de l'exprimentation que celui de
l'laboration et de la correction du texte qui
permit sa finalisation. Il introduit, en fait, la Fiche
d'Identification informatise de l'Institut.
partir du 15 octobre prochain, le Service
de l'Inventaire procdera la mise jour de
l'identification des btiments anciens du centre
historique de jacmel.
Les fiches d'identification des MH seront
runies en des catalogues qui seront dposs
au diffrentes municipalits, aux different
ministres concerns et seront galement
accessible aux enseignants, aux tudiants, a la
Presse et au public, en gnral.


BULLETIN DE LISPAN No 5 1er octobre 2009 4




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs