Title: BULLETIN DE L'ISPAN
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00097351/00003
 Material Information
Title: BULLETIN DE L'ISPAN
Physical Description: Serial
Language: French
Publisher: Bibliotheque Nationale d'Haiti
Place of Publication: Port-au-Prince, Haiti
Publication Date: July 2009
Copyright Date: 2010
 Record Information
Bibliographic ID: UF00097351
Volume ID: VID00003
Source Institution: Bibliothèque Nationale d'Haïti
Holding Location: Bibliothèque Nationale d'Haïti
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

PDF ( PDF )


Full Text




Z







ai






LU



LI



-J


* Les ruines tumantes du march Valliere, le JU mai IUUb


II y a un an,

le march Vallire...


Un an tout just, dans la nuit du 29 au 30
mai 2008, qu'un incendie a compltement
dtruit la halle Nord du march Vallire de
Port-au-Prince (appel galement March-
en-Fer ou march Hyppolite.) Cette parties
de l'difice abritait le plus important centre
de vente d'objets de culteVodou du pays.
Situ au coeur du centre historique de
la Capital haitienne, le march Vallire -
limite au Nord par la rue des Csars, au sud
par la rue des Fronts-Forts, l'Ouest par la
rue Courbe et l'Est par le Boulevard Jean-
Jacques Dessalines occupe l'emplacement
du premier march de la ville colonial,
tabli sur ce site ds les premires annes
qui suivirent la foundation de la capital de
la colonie de Saint-Domingue en 1771. Ce
vaste quadrilatre de cinquante mtres de
large sur cent de longueur fut transform


en jardin public l'initiative de Louis-
Florent, Marquis de Vallire (1719-1775),
Gouverneur gnral de la Colonie, qui le
march aujourd'hui doit son nom. Ce jardin
hbergea un peu plus tard la premiere salle
de spectacle de la capital qui portait le nom
de "La Comdie".
Le btiment logeant le march a t difi
sous la prsidence de Florvil Hyppolite et
fut inaugur le dimanche 22 novembre 189 1
aprs une anne de travaux de montage.
Georges Corvington, historien de
la capital haitienne, nous relate ainsi
l'vnement dans son Port-au-Prince au
course des ans Tome 2 :
"Encore une solennelle inauguration, celle
du march Vallire, pour la construction duquel
on a employ le fer [et la fonte rivets]...
Fabriqu Paris aux usines Baudet, Donon et


Cie, le march qui rappelle l'architecture des
anciennes halles parisiennes, compete deux
immense hangars mtalliques relis par un
pavilion central de style mauresque flanque
d'une tourelle chaque angle et orn d'une
horloge. Il a cot 135.000 dollars. En presence
d'une affluence considerable et de plus de cent
cinquante parrains et marraines choisis dans
toutes les couches sociales, l'entrepreneur de
la construction, M. Alexandre Bobo, reoit une
dcoration du president de la Rpublique."
Le march Vallire constitute avec le
march Clugny du Cap-Haitien et le march
en Fer de Jacmel des tmoins important

Sommaire
Il y a un an, le marchVallire...
L'escalier du Palais du Roi Sans-Souci
stabilis.
La chronique des monuments historiques.


BULLETIN DE LISPAN est une publication de l'Institut de Sauvegarde du Patrimoine National destine informer
le public sur l'actualit de la protection et la mise en valeur des biens immobiliers valeur culturelle et historique de
la Rpublique d'Hati. Communiquez votre adresse lectronique ispan.bulletin@gmail.com pour recevoir
rgulirement le BULLETIN DE L'ISPAN.Vos critiques et suggestions seront grandement apprcies. Merci.


BULLETIN DE L'ISPAN No 2 Ier juillet 2009 I


25l N

le:






de l'architecture en mtal en vogue durant
la second moiti du XIXe sicle dans la
Cara'be et en Amrique Latine. Il est, selon
l'architecte brsilien Geraldo Gomes Da
Silva, auteur de plusieurs ouvrages, articles
et tudes sur l'architecture en fer au Brsil et
en Amrique Latine, le plus grand du genre
encore existant dans la region.
Sa restauration, quelque peu laborieuse,
consistera l'inventaire minutieux des
pices mtalliques, leur transport et
entreposage en un lieu sri la refonte des
pices endommages et irrcuprables puis
le remontage de l'difice. Lopration sera
prcde d'une recherche en archives afin
de retrouver les plans d'origine ou, dfaut,
du relev dtaill des halles Sud, sceur
jumelle de la parties dtruite.
Lincendie de la halle Nord du march
Valliere n'a pas seulement caus des pertes
conomiques normes des centaines de
commerants et d'artisans, il met aussi en
danger de disparition complete un tmoin


important d'une priode important de
l'urbanisme et de l'architecture en Haiti.
Il compromet galement les potentialits
d'attraction touristique du centre-ville de
Port-au-Prince, et tous ceux qui en ont l'ge
se souviennent des centaines de tourists
qui, il y a tout just quarante ans dfilaient
rgulirement au "Iron Market" pour
s'approvisionner en products d'artisanat et
s'y faire photographer
Indissociable de l'image de la ville de


* I i)

::'.r I Il


Port-au-Prince don't il en est devenu
progessivement le symbol, le march
fut retenu pour orner le revers du billet
commmoratif de 1000 gourdes, mis en
1999 l'occasion du 250me Anniversaire
de la foundation de la capital d'Hati.
Suite ce dsastre, des measures
conservatoires furent prises quelques jours
plus tard, consistent essentiellement en
l'rection d'un mur de clture de 2,70 m de
haut.


1000


L'escalier du Palais

stabilis
A la suite d'une visit d'inspection des
monuments historiques effectue la fin du
mois d'avril 2008 au Parc National Citadelle,
Sans-Souci, Ramiers, dans le Nord d'Haiti,
les technicians de 'ISPAN ont product un
rapport alarmant sur les dsordres cons-
tats dans l'tat de la stability de l'escalier
monumental d'accs Nord du Palais du Roi
Sans-Souci.
Un examen visuel et des relevs ont per-
mis de constater l'aggravation de l'inclinaison
du mur de soutnement de la troisime
vole de ce grand escalier La perte
d'aplomb particulirement dans la parties
Est du mur accusait un devers au sommet
d'environ 54 cm mesurs au fil plomb.
Ce rapport produit par l'ingnieur Hrold
Prard proposait galement une interven-
tion d'urgence suivi d'un devis s'levant
1.846.627,86 Gourdes.
Ce problme n'est pas nouveau. En 1995,
la demand du Ministre de la Culture, dans accuss p
le cadre du project Route 2004, l'architecte troisime
franais Frdric Evard, lors d'une mis- responsaL
sion technique d'valuation des solutions Lescali
adopter pour le enforcement structure du official au
Palais de Sans-Souci, signal, suite des rele- La premi
vs de measures systmatiques, des devers quinze m;


La gravure du marchVallire ornant le revers du billet de 1000 Gourdes


du Roi Sans-Souci


Le mur de soutnement de la troisime vole partiese Est) du Palais du Roi Sans-Souci

ar le mur de soutnement de la palier domin par une fontaine compose
vole de l'escalier et alarma les d'une arcade en plein cintre et d'un bassin.
bles. La second vole est double montes di-
er monumental permettant l'accs vergentes. La dernire vole, double gale-
palais est compos de trois voles. ment mais monte convergente, conduit
re, central, est compose de un perron suprieur central, surplombant
arches semi-circulaires menant un la fontaine monumental. Au-dessous de ce
BULLETIN DE L'ISPAN No 2 Ier juillet 2009 2







perron, loge dans une salle vot un local
technique pourvu d'une citerne qui alimen-
tait en eau la fontaine place en contrebas.
Les murs de soutnement de l'escalier sont
tous constitus de moellons et de briques
de terre cuite, lis au mortier de chaux.
Lors de la mission Evard de 1995, le de-
vers du mur de soutnement de latroisime
vole accusait une perte d'aplomb de 37
cm en sa flche maximale. Les nouvelles
measures prises en avril 2008 par les tech-
niciens de I'ISPAN ont rvl une perte
d'aplomb de 54 cm. Ce qui a permits de con-
clure que les dsordres au niveau de ce mur
taient dynamiques. De surcrot, des signed
nouveaux inexistants en 1995, telles des fis-
sures, dmontraient que le mur est soumis
des contraintes dpassant ses capacits.
La pathologie du mur a t dment iden-
tifie par Evard dans son rapport :
La cause de ces devers est due la pousse
de remblais non-stabiliss, constitus de moel-
lons et de terre, places sous l'escalier. A cela il
faut ajouter les pousses dues l'infiltration
d'eau ruisselant au travers des joints des
marches des escaliers et au travers des fis-
sures des voles et du perron central. D'autant
que le mur en question ne comporte pas de
barbacanes ou dispositifs qui faciliteraient le
drainage des eaux. (: Evard, 1995)
Le rapport de 1995 prconisait galement
une logique de travaux de stabilisation par la
pose de tirants d'acier solidement ancrs au
mur du Palais et qui permettait de manire
lgante de conserver l'authenticit du mur,
ses dformations et sa patine.
La Direction gnrale de I'ISPAN approuva
la conception du project de stabilisation ainsi
que le budget propos par le rapport Prard
et dcaissa la some de G 800.000,00, tire
sur le Programme d'Investissement Public de
l'Institut afin de permettre le dmarrage des
travaux. Le chantier fut ouvert au dbut du
mois de juin 2008 et volua selon le squen-
tiel prvu.
Aprs la mobilisation ncessaire tout
chantier et la pose d'une clture de scurit,
l'on procda la dpose des marches de la
second et de la troisime vole, parties Est,
de l'escalier monumental. Ce qui fut suivi de
l'enlvement des remblais de terre meuble
qui exeraient une pression contre les murs.
Ce remblai fut remplac par un mur sec au-
toporteur qui prsente, en plus, l'avantage
de laisser passer les eaux d'infiltration.
A cette tape delicate du project, une cou-
pure intempestive du budget entrana un
arrt brusque des travaux, en pleine saison
pluvieuse dans le Nord. Avec les moyens du
bord, des measures conservatoires durent


immdiatement tre prises afin de parer au
pire. Le Ministre de la Culture, organism
de tutelle de I'ISPAN fut alert de la situa-
tion delicate du project, ainsi que des risques
d'effondrement du mur de soutnement qui
pourrait entraner dans sa chute tout un pan
de la faade du Palais du Roi.Aprs cinq mois
de dmarches intensive et de tractations, le
chantier dmarra nouveau au dbut du
mois de fvrier 2009, suite l'intervention
du ministry de la Culture, M. Olsen Jean-Ju-
lien, qui mit disposition du project les fonds
ncessaires son achvement.
Le chantier se mobilisa nouveau et l'on
procda la pose de tirants d'acier accro-
chs au mur des soubassements du Palais du
Roi, traversant de part en part l'escalier et
raidissant le mur de soutnement au moyen
de plaques circulaires filetes.
On effectua ensuite le redressement du
mur par boulonnage des plaques et ser-
rage des crous. Ainsi, le mur fut redress
d'environ 16 cm de la perte d'aplomb mesu-
re son sommet.
Enfin, les travaux s'achevrent par la re-
constitution des marches d'escalier et la pose
des dallettes de pierres leur localisation
d'origine. Actuellement, le mur est en obser-
vation, tape ncessaire avant l'injection de
coulis de mortier de chaux pour colmater
les fissures.
Cette important et delicate intervention
dmarra sous la supervision de l'ingnieur
Hrold Prard puis fut acheve par
l'ingnieur Mario Brunache, Directeur r-
gional de I'ISPAN-Nord. Le contrematre en
restauration Fdric"Fd"Thodule assura
l'excution du chantier Lescalier monumen-
tal du Palais du Roi Sans-Souci est enfin
stabilis en sa parties Est.


SL'enlvement du remblai de terre meuble


* Les dallettes de pierre, soigneusement numrots


Les plaques circulaires TiieTees ies Ta irans acres au mur ou ralais Cu roi

BULLETIN DE L'ISPAN No 2 Ier juillet 2009 3








Chronique

des monuments et sites historiques d'Haiti


Memorial la chandelle
La court Nord du Palais de Sans-Souci a
accueilli le samedi 16 mai 2009 la crmonie
de lancement du 26e Mmorial Sida
la Chandelle, organise par l'association
hatienne Promoteurs Objectifs Zrosida
(POZ). Ce movement vise, la fois, honorer
la mmoire des disparues et disparus du Sida,
ainsi qu' clbrer la vie, a prcis le Dr Myrna
B. Eustache, directrice-adjointe de POZ-Haiti.
A cette crmonie, laquelle a assist le
Premier Ministre Mme Michle Pierre-Louis, se
sont distintigus par leur prestation des artistes
hatiens de renom, don't Emeline Michel, Yole
Drose etjean Claude D. Chry. En dpit d'une
forte averse, le copieux programme prvu par
les organisateurs a pu se raliser.
La ralisation de cette crmonie dans un site
historique, inscrit sur la liste du Patrimoine
Mondial par l'UNESCO, a donn une
connotation symbolique encore plus forte
l'vnement, plac sous le slogan "Ansanm nou
se solisyon an".

Jhon McAslan la Citadelle Henry
A l'invitation de la Direction gnrale de
I'ISPAN, le president de lajhon McAslan Family
Trust, Sir Jhon McAslan a effectu le 8 mai
2008, une visit de prospection sur la faisabilit
de projects sociaux lis la Culture dans le
Parc National Historique Citadelle, Sans-
Souci, Ramiers et les potentialits musales de
l'artillerie de la Citadelle Henry.
Le ohn McAslan FamilyTrust est une foundation
britannique reconnue pour ses initiatives
d'aide au dveloppement mettant profit la
participation collective et le mcnat pour
la ralisation de projects sociaux, culturels,
ducatifs, environnementaux et sportifs. En
1999, le Trust a aid monter un important
programme de fouilles archologiques
Volubilis, ville antique romaine du Maroc,
class Patrimoine mondial par l'UNESCO. Le
Trust cra galement Volubilis une cole de
conservation de sites archologiques.
Sir Jhon Mac Aslan tait accompagn dans sa
visit la Citadelle Henry par le Directeur
gnral de I'ISPAN, M. Daniel Elie et de Mme
Monique Rocourt-Martinez, Directrice de la
companies LOGO+, promotrice de la visit.


Visite d'inspection du fort de Mirebalais dit Fort Anglais


Le 5 mai dernier, la Direction gnrale de
l'Institut de Sauvegarde du Patrimoine National
a effectu une visit d'inspection au fort de
Mirebalais, communment appel fort Anglais.
Le fort de Mirebalais, construit lors de
l'occupation anglaise de Saint-Domingue
(1793-1796), demeure l'un des tmoins les
plus important de la lutte que mena le gnral
Toussaint-Louverture contre l'envahisseur
britannique. Ce fort fut pris sur l'ennemi aprs
une difficile bataille demeure clbre dans
l'histoire de notre pays et o l'arme indigne
perdit bon nombre de ses soldats. C'est l'issue
de cette decisive et retentissante victoire que
Toussaint ft lev au rang de Commandant
en chef de l'Arme de Saint-Domingue et
reut cette occasion un sabre d'honneur et
deux pistolets fabriqus la manufacture de
Versailles, France. (: Paulus Sanon).
Le plan de ce fort est trs particulier. Il
reprsente un rectangle long termin par
deux bastions en toiles. Ses plans, conservs
aux Archives de la Marine Vincennes (Paris,
France),furent retrouvs lors d'une mission de
documentalistes de I'ISPAN en juin 1983 .
Ltat actuel de conservation du monument
historique est trs mauvais. En effet, le fort
fut "ras" par le gnral Mose selon les


instructions de Toussaint-Louverture en 1794,
ce qui signifie que les parapets frent dtruits
et l'artillerie lourde dplace, de manire
rendre l'ouvrage inoprant. Depuis, le fort ft
abandonn aux agressions des hommes et
du temps. De nos jours, subsistent encore les
puissants murs d'enceinte, certes trs abms
au niveau du bastion Sud, la poudrire loge
l'intrieur du bastion Nord, les ruines du
logement des Officiers et la citerne.
Des constructions anarchiques occupent
l'intrieur de l'ouvrage et ses environs
immdiats. Une btisse logeant une cole
primaire s'adosse contre la paroi externe
du bastion Nord. Une structure lgre, type
"choucoune", servant d'abri un culte rform,
est installe sur le corps de place.
Le monticule sur lequel est construit le fort -
site hautement stratgique lui permettait de
contrler la passe Mirebalais Lascahobas qui
long le fleuve Artibonite et reliait la Colonie
franaise de Saint-Domingue la parties
espagnole de Iile.
La Mairie de Mirebalais a t officiellement
contacte par la Direction gnrale de I'ISPAN
en vue de mettre en place des premires
measures de conservation de cet important
lment de notre patrimoine national.


La Direction gnrale de 'ISPAN remercie vivement toutes celles et tous ceux qui lui ont fait
parvenir des messages de flicitations et surtout d'encouragement occasion de la sortie du
premier numro de BULLETIN DE LISPAN. A eux tous, elle dit simplement merci.
Du courage, il lui en faudra... La Direction gnrale de 'ISPAN


Institute de Sauvegarde du Patrimoine National
Angles des rues Chriez et Martin-Luther-King
Port-au-Prince, Hati
Tl. : 22.45.31.18, 22.45.32.11, 22.24.16.89.


BULLETIN DE LISPAN No 2 Ier juillet 2009 4




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs