Title: BULLETIN DE L'ISPAN
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00097351/00001
 Material Information
Title: BULLETIN DE L'ISPAN
Physical Description: Serial
Language: French
Publisher: Bibliotheque Nationale d'Haiti
Place of Publication: Port-au-Prince, Haiti
Publication Date: February 2010
Copyright Date: 2010
 Record Information
Bibliographic ID: UF00097351
Volume ID: VID00001
Source Institution: Bibliothèque Nationale d'Haïti
Holding Location: Bibliothèque Nationale d'Haïti
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

PDF ( 1 MBs ) ( PDF )


Full Text




ZO

























*Le Palais National d'H-ati, le 13 janvier 2010.


35 second es... BULLETIN DE LISPAN, No 9,10 pages



Le 12 janvier 2010 17:35, un seisme
d'une intensity de 7,3 sur l'echelle de Rich-
ter a frappe Haiti. Ce tremblement de
terre est, sans aucun doute, le plus destruc-
teur de i'Histoire d'Hati. Les estimations
""" non encore font etat de plus de
150.000 morts.
Ce BULLETIN DE LISPAN, entirement
consacre au seisme du 12 janvier 2010,
ne presentera que des images. Les mots se
sont reveles aussi impuissants qu'inutiles
decrire
Note de la Redaction

Sommaire
1 ~ ~ ~~.. :::::::::... i ... ........... ... .. .............. .'m,,iiiiiWiiWiE ............
























35 secondes...



















Note die press die la DG die 'I'SPAN
Chroniques des monuments et sites
*Vue in-rieure de I'eglise Saint-Gerard de Carrefour-Feuille Port-au-Prince, historiques

BULLETIN DE L ISPAN est une publication mensuelle de l'Institut de Sauvegarde du Patrimoine National destinee a
Fi









































vulgariser la connaissance des biens immobiliers a valour culturelle et historique de la Republique d'HaPti, a promouvoir
d'n inenit de7|u 'cel ih





















leur protection et leur mise en valeu Communiquez votre adresse electroniqu e a ispan.buietin gmai e.com pourn
5 s e recevoir regulierement le BULLE~~~TIN DE LISPANVos critiques et suggestions seont grandeent app eciees. Meci.
m m.osar ausised 12janvier 2010,1:5 nsim

d'ne prsenit er q, ur'he des imge.ceh-tss
t "ter so t, rvls auss muissants, qpu'ntls etrc
teur d l'Hi Noite d'ta'i es liaRations
Sommaicre ,: "fn ttd lsd
350 sec ondes..
Noe dULeTIesedel DG deL'ISPAINeiee
Ch rosnieaques des monmaens. esmt sies

BULLETIN ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~sn D IPNetuepbiainmnuledl'ntttdSuvgrdel du Patrimpoine ational'iestine
vulgariser~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~~~~Nt lacnasac e in moiir aercluel thsoiu el ulq e laii romouvoir


leur~~~~~~~~~~ ~ ~ ~ ~ ~~ prtcine erms nvlu omnqe or des l ctronique despa monumlet ntsaio pourte



-" recevoir rgulirement le BULLETIN DE UI$PAN.Vos critiques et suggestions seront grandement apprcies. Merci.


BULLETIN DE LISPAN No 9 1 er fvrier 2010 1




















































. w --7


- -c qu
--.......


De h. en b.:
Le centre historique de Port-au-Prince :
Angle de la rue des Casernes et de la rue du Magasin-de-l'Etat.
La rue Pave.
La rue Eden et la rue du Magasin-de-I'Etat. A droite, la place Geffrard.

BULLETIN DE L'ISPAN No 9 1 er fvrier 2010 2













































De h. en b.:
Btiments publics Port-au-Prince :
La Banque de la Rpublique d'Ha:ti.
La Direction Gnrale des Impts, construit par
Albert Mangons dans les annes 60.
* Le Palais des Ministres achev en 189 1 selon les
plans de l'ingnieur Lon Laforestrie.
Lancien btiment de la Facult des Sciences.


Faute de moyens de dplacement, l'quipe du
BULLETIN n'a pu couvrir que partiellement
la ville de Port-au-Prince en visitant les
quarters de Pacot, de Turgeau, du Bois-
Verna, de Bois-Patate, du Canap-Vert, de
Christ-Roi, de Bourdon, du Sacr-Coeur,
du Bas-Peu-de-chose, du Morne-a-Tuf du
Centre-Ville, de la Cit de l'Exposition, le
Bel-Air et la Croix-des-Bossales.
Des reportages sur les autres zones svrement
iffa',t;es de Port-au-Prince et sur les villes
de provinces, galement touches par le
sisme (Jacmel, Petit-Gove, Grand-Gove,
Logane, etc.) suivront.
Dans les zones visites de Port-au-Prince, bon
nombre d'difices publics et/ou caractre
patrimonial historique ont t svrement
touchs ou simplement dtruits.


BULLETIN DE LISPAN No 9 1er fvrier 2010 3












































































De h. en b. et de g. d.
Btiments publics Port-au-Prince :
Le Palais National d'Halti, oeuvre de l'Architecte Georges Baussan, inaugur en 1924.
La faade est du Palais National (vue partielle).
Le dme est du Palais National, vu des dcombres du premier niveau.
Le Palais de Justice, excut en 1927, selon les dessins de l'Architecte Lonce Maignan.

BULLETIN DE L'ISPAN No 9 1er fvrier 2010 4













































































De h. en b. et de g. d.:
Btiments publics Port-au-Prince :
* L'Offce National des Postes (l'ancien pavilion de la Poste construit en 1949 l'occasion de la clbration du Bicentenaire de Port-au-Prince).
LHtel deVille de Port-au-Prince, construit de 1925 1928 par l'architecte Georges Baussan et l'Ingnieur Pierre Nazon.
Le Palais Lgislatif (ancien pavilion du Commerce et de l'Industrie de l'Exposition Internationale du Bicentenaire de Port-au-Prince).

BULLETIN DE LISPAN No 9 1er fvrier 2010 5





























De h. en b. et de g. ad.:
Lieux de culte :
La Cathdrale Notre-Dame
de Port-au-Prince, construit en 1912.
Vue parteille de la faade nord.
de la Cathdrale Notre-Dame a partir
de la rue Saint-Laurent.
Vue de la faade sud de la Cathdrale
Notre-Dame a partir de la
rue Monseigneur-Guilloux.
* Lglise du Sacr-Coeur deTurgeau, oeuvre
de l'architecte Georges Baussan.
inaugure en 1908.
* Lglise Saint-Louis, roi de France, aTurgeau,
acheve en 1880.
Lglise Saint-Joseph, a la Croix-des-Bossales,
acheve en 1876.
La chapelle Saint-Martial,
vue de la rue Geffrard.


BULLETIN DE LISPAN No 9 1 er fvrier 2010 6







De h. en b. et de g. d.:
Btiments publics Port-au-Prince :
La tour central du march Hypolite march Vallire), rig en 1889.
Les Casernes Dessalines, construits en 1913 par Georges Baussan.
Vue de la cour intrieure des Casernes Dessalines.
Un pavilion de l'tablissement scolaire Saint-Louis de Gonzague.









* Le March Hyppolite avait subi de graves dommages lors d'un incendie qui
clata dans la nuit du 29 au 30 mai 2008. Toute la parties nord de l'dicice
s'croula lors de ce sinistre (voir BULLETIN DE LISPAN No 2). Le sisme du
12 janvier 2010 a caus une svve perte d'aplomb de la tour central et de
graves dommages la structure du corps de btiment sud.


-- .- ~ one*




&U c.


BULLETIN DE L'ISPAN No 9 1 er fvrier 2010 7




























































De h. en b.:
Le centre historique de Port-au-Prince :
La rue Bonne-Foi au Centre-Ville.
* Langle des rues Eden et Magazin-de-I'Etat.
La rue du Magasin-de-l'Etat.
La rue des Casernes.


BULLETIN DE L'ISPAN No 9 1 er fvrier 2010 8

























































De h. en b. et de g. d.:
Monument historique class, le fort Jacques :
Le fort Jacques, construit en 1804.
La rotonde (bastion circulaire nord-ouest).
La cour central, la citerne et les terres-pleins.

Note de press
Le sisme du mardi 12janvier 2010 a sem le deuil
et la desolation sur une grande parties de notre pays.

35 secondes...
Plus de 150.000 morts.
Plus de 200.000 blesss.

L'Institut de Sauvegarde du Patrimoine National
compatit la douleur de tous ceux qui ont perdu un tre
cher, un parent, un ami.
L'ISPAN, lui aussi, n'a pas t pargn et ressentira
longtemps la disparition, dans ces circonstances tragi-
ques, de membres de la famille de ses proches collabo-
rateurs.
Alors qu' Port-au-Prince, Ption-Ville, Tabarre,
Delmas, Carrefour, Cit-Soleil, Logane, Gressier,
Grand-Gove, Petit-Gove, Jacmel, ... on compete en-
core les morts, les disparus et les blesss, des dizaines de
milliers de sans-abri arpentent hagards les ruines de
leurs villes, de leurs quarters, de leurs rues dvastes et
mconnaissables.


Le Palais National, le Palais des Ministres, le Palais
des Finances, le Palais de Justice, i Saint-Louis,
Roi de France, it du Sacr-Coeur de Turgeau,
t t de la Sainte-Trinit, ti Sainte-Anne, le
fort Jacques, le Ministre des A r.. l'im-
meuble des Postes d'Haiti, le Palais I les an-
ciennes maisons de Pacot, de Turgeau, du Bois-Verna,
de Debussy, de Croix-Desprez, du Bas-Peu-de-Chose et
du Morne-- Tuf l'ancien Quartier Gnral des Forces
Armes d'Haiti, logeant le Ministre de la Culture et de
la Communication, la Cathdrale Notre-Dame de Port-
au-Prince, mais aussi le centre historique de Jacmel, tout
particulirement la rue du Commerce, le centre histori-
que de Logane et son glise ddie Sainte Rose et tant
d'autres ont t dtruits entirement, partiellement ou
sont gravement endommags.
Autant de tmoins de la vie quotidienne des Haitiens
et de refrences notre Histoire.
Au-del de la perte matrielle que tout cela repr-
sente, il s'agit dans chacun de ces cas d'une perte inesti-


mable pour notre Culture, pour notre Histoire et pour la
Mmoire du Peuple haitien tout entier.
Depuis le 12janvier, o tout a bascul, nous avons
besoin, par-dessus tout et plus que jamais, de retrouver
nos repres et nos symbols, replacer les jalons culturels
qui dfinissent le cheminement qui relie le pass l'ave-
nir.
Dans les decisions qui devront bientt tre prises pour
rquiper le pays de structures adquates pour son fonc-
tionnement, sa gestion et son dveloppement, 'I7SPAN
souhaite que les dcideurs politiques, les lus, les leaders
spirituels, conomiques et sociaux sauront viter le pige
de prioriser uniquement la function en laissant de ct
l'essence qui nous dfinit. Notre manque de mmoire
collective est grandement responsible de nos malheurs
d'aujourd'hui.
Dans l'action et dans la gestion des urgences, nous
devrons nous rappeler qu'en tant que people nous avons
un devoir de mmoire et que surtout "notre Histoire est
notre force".
La DG de I'ISPAN, le 18 janvier 2010


BULLETIN DE L'ISPAN No 9 1er fvrier 2010 9








Chronique

des monuments et sites historiques d'Hati


Manifestations de solidarity
La DG de I'ISPAN a reu, via Internet, de
nombreux messages de solidarity et de sym-
pathie a l'endroit du Peuple haitien, durement
prouv lors du sisme du 12 janvier 2010. Ds
le lendemain du sisme, les architects domini-
cains, Esteban Prieto, Gustavo Emilio Brea, Eugenio Perez Montas, tous grands
amis de longue date d'Haiti et membre du Ca-
ribbean Council of Monuments and Sites (CARI-
MOS) se sont mobiliss.
Le Conseil International des Monuments et
des Sites (ICOMOS), organisme consultatif de
l'UNESCO, par l'entremise de son president, l'Ar-
chitecte Gustavo Araoz, a alert les Membres de
I'ICOMOS et la Communaut international de
la conservation du patrimoine. Des centaines de
membres individuals et des Comits nationaux
et scientifiques internationaux ont rpondu mas-
sivement l'appel et manifesto leur volont de
participer une action global de solidarity pour
valuer, sauvegarder et remettre en tat le patri-
moine culture d'Hati suite l'pouvantable sis-
me qui a frapp notre pays le 12 janvier dernier
Les Comits nationaux de I'ICOMOS en Argen-
tine, Armnie, Australie, Autriche, Brsil, Bulgarie,
Canada, Chine, Core, Costa Rica, Cuba, Rpu-
blique Dominicaine, Equateur, Espagne, tats-
Unis d'Amrique, Finlande, Grce, Guatemala,
Hongrie, Indonsie, Jamaque, Japon, Macdoine,
Malte, Mexique, Mongolie, Norvge, Panama, P-
rou, Philippines, Portugal, Royaume-Uni, Suisse,
Thailande, Turquie et Venezuela ont indiqu leur
disponibilit organiser leurs assistance bn-
voles en vue d'aider in situ ou de toute autre
manire. Certains sont alls plus loin, comme le
Comit national du Kazakhstan qui a mont une
quipe d'une douzaine d'experts bnvoles prts
voyager immdiatement. Les comits japonais
et chinois ont offert des quipes d'experts en
measures d'urgence pour le Patrimoine.
Pour coordonner cet effort massif de bn-
voles et grer les prochaines tapes complexes
de la manire la plus professionnelle et efficace,
le President de I'ICOMOS a nomm un Comit
de pilotage pour le rtablissement du patrimoine
en Haiti compost d'minents experts interna-
tionaux dans le domaine du sauvetage du pa-
trimoine et de la reconstruction du patrimoine
haitien. Lancien Secrtaire Gnral, et actuel
president d'ICOMOS Canada, Dinu Bumbaru a
aimablement accept de prsider ce Comit qui
runi pour l'instant RohitJigyasu d'Inde, Stephen J.
Kelley et Samuel N. Stokes des tats-Unis, Daniel
Lefvre de France, Kanefusa Masuda du Japon, Su-
san McIntyre-Tamwoy d'Australie, Axel Mykleby
de Norvge, Esteban Prieto de la Rpublique
Dominicaine,Tong Mingkang de Chine, et Rasool
Vatandoust d'Iran.
Aux tats-Unis, des universits don't celle
de Pennsylvanie et du Texas San Antonio ont
offert d'organiser et de dployer des quipes de
volontaires composes d'tudiants en conserva-
tion du patrimoine et de professeurs pour aider
l'valuation et aux operations de valorisation.
Le Savannah College of Art and Design a aussi
fait connatre sa capacity dployer des quipes


en Haiti immdiatement et ses propres frais.
Le Centre du Patrimoine Mondial, particulire-
ment concern par le cas du centre historique de
Jacmel, inscrit sur la liste indicative du Patrimoine
Mondial, a lanc la mise sur pied une plateforme
d'aide par une collaboration inter-Agences Inter-
nationales pour la reconstruction du Patrimoine
cultural d'Haiti. Cette initiative devra computer sur
un rapport prliminaire de I'ISPAN sur l'tat du
centre historique de la ville de Jacmel aprs les
secousses sismiques du 12 janvier

Le bureau central de l'ISPAN
Le bureau central de I'ISPAN, l'angle des
rues Cheriez et Martin-Luther-Kng Port-au-
Prince, a subi de graves dommages lors du sisme
du 12 ianvier 201 0. En plus des profondes lzar-


des zbrant les parois verticales et d'croulement
de certain murs de refend, la structure mme
du btiment a t svrement atteinte, comme le
tmoignent les clatements des ttes de colon-
nes de la structure en bton arm. Lobservation
objective des spcialistes en structure de I'ISPAN
fait craindre le pire : l'obligation de demolition
pure et simple de l'difice.
Les employs de l'Institut ont nanmoins
pu procder au dmnagement des archives
documentaires et administrative de l'Institut en
des lieux scuriss. Le materiel, le mobilier et les
quipements ont galement t relocalis provi-
soirement en attendant les conditions requises
la reprise des activits de l'Institut qui aura fort
faire dans les jours qui viennent.

Palais National,
premiers constats,
premires conclusions.
Les technicians de I'ISPAN se sont rendus les
22 et 23 janvier en visit d'inspection des ruines
du Palais National fortement endommag lors
du sisme du 12 janvier Ils taient accompagns


de M. Kit Myamoto*, ingnieur civil CEO de la
firme MIYAMOTO, Structural & Earthquake Engi-
neering et de l'IngnieurYves Coles, du Groupe
GTC, consultant.
Ces technicians ont pu observer que le
niveau du rez-de-chausse du btiment est, en
toute apparence, sain et sauf y compris les fon-
dations. Le premier tage a rsist au choc mais
a t svrement atteint par la chute du second
niveau et prsente de nombreuses fissures au ni-
veau des parois verticales. Le second niveau s'est
effondr partiellement : le corps central (Nord)
supportant les lourdes couples et la toiture de
l'aile central logeant le Salon rouge et le Salon
jaune se sont littralement crouls (voir plan du
Palais National public au BULLETIN DE LISPAN
No 6).
En conclusions ces deux journes d'obser-
vations et d'analyses, les ingnieurs ont mis l'hy-
pothse que la structure fut fortement sollicite,
lors du sisme, par une puissante force horizon-
tale. Effort gnr cra des moments ngatifs au
niveau des colonnes (notamment aux colonnes
monumentales du pristyle, s'levant sur deux ni-
veaux), qui se sont dtaches des poutres, entra-
nant la chute de la toiture et des couples. Ces
premieres conclusions devront tre confirmes
par des analyses plus fines.
Les technicians ont, en outre, formellement
recommand que l'accs au btiment dans son
ensemble soit interdit, jusqu' ce qu'il soit exa-
min de manire plus approfondie par des ing-
nieurs en structure.
La dlgation de I'ISPAN tait compose
de l'Ingnieur Elsoit Colas, de l'Ingnieur Dorphy
Lonard et de l'Architecte Patrick Durandisse.


Visite d'inspection de I'ISPAN au Palais National
La Citadelle Henry et Ramiers
Quoique fortement ressenti dans le Nord
d'Haiti et au Cap-Haitien, la secousse tellurique
du 12 janvier n'a caus aucun dgt apparent
la Citadelle Henry et surtout au Palais de Sans-
Souci don't la structure est faite de murs de ma-
onnerie d'paisseur relativement faible.
Ce constat a t ralis par l'Ingnieur Ma-
rio Brunache, Directeur regional Nord pour I'IS-
PAN. Toutefois, M. Brunache recommande que
les foundations de ces monuments historiques soit
vrifies dans un court dlai afin de diagnostiquer
d'ventuels dsordres.
La DG de I'ISPAN a immdiatement com-
muniqu cette information au Centre du Patri-
moine Mondial de l'UNESCO.


BULLETIN DE LISPAN No 9 1er fvrier 2010 10




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs