Title: Telegraphie
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00095943/00056
 Material Information
Title: Telegraphie
Physical Description: Serial
Language: French
Publisher: Imprimerie du gouvernement
Place of Publication: Port-au-Prince, Haiti
Publication Date: October 12, 1823
 Record Information
Bibliographic ID: UF00095943
Volume ID: VID00056
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliotheque Haitienne des Peres du Saint Esprit
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

01823-10-12_no_39 ( PDF )


Full Text






L
i^ ljoP


T LE -R A P E 1

Gazette Officielle.


No. XXXIX.


POTRT-AU-PRINCE, le 19 Octobre 1828, an o0.


YOUVELLES ETRANGERES.
------ mm
HAVANE, le 30 Juillet 1823.

.' ES nouvelles suivantes nous sont parve-
ues d'Esi;agne jusqu'a la date du SO juin.
Le '. rra1 fran9ais Donadieu, qui tait
venu de 1' "rragon dans la C(atalogne, avec
12,000 homes (le troupes, a t taill
ern prices par I'ar nee du general Mina.
' ~Ioncey fit attaquia a Mataro et les fran-
c.is avouent que les troupes de Mina
sont sp;i'rieures aux leurs. Les frngais
so'i f;iiit? de. tant de marchels et de
conrii--arachel.. Le beau pre de Mina qui
est a .atare a reu une letter de ce dernier
dans laqueile il nli dit que les frangais
soit bien menes. L'esprit du people de
la Citalogne est constitutionnel et l'on
peiv e qa'avant un mois Mina aura une
armrie de 50,000 hommes et qu'il pourra
co iir totes les places de cette province.
Nous esprons les plus heureux rsultats
tant que ce general, qui est la terreur
de la France, aura le coinmandement de la
Catalogue. Ballastejos retir a Vitoria,
command de 10 a 12 mile homes. Aprs
avoir appais la province de Valence il
s'est rendu Cuenga, o" il a dtabli son
Quartier-Gnral. Le general Zayas com-
mande une grande parties de la division
qu'avait bfrme le traitre O'Donnell, qui
a pass aux francais. Nos parties de gu-
rilies se forment et augmentent continuel-
lement. L'Ermpecinado en a cinq sous ses
ordres, dans la Castille, et il y en a qui
contiennent plus de 1,000 homes. Les
factions diminuent et se rangent sous nos
bannires. Le gouvernement tabli Ma-
drid avait voulu former une arme de
60 mille homes ; mais il n'a pu y russir,
pace qie les recrues vienneit se joindre
a nous La garrison de Saint-Sbasi.ien
a 2>,5V hoinues de bonnes troupes; San.


tana en a 2,500. La fregate a vapeur que
les anglais ont envoye pour la commu-
nication entire Lisbonne et Cadix est
arrive, et I'on assure que les souscriptions
pour secourir 1'Espagne, montant 25
millions de raux, sont aussi arrives;
on dit de plus qu'un btiment charge de
provisions pour Santona et un autre de
6,500 fusils sont parvenus Vgo. Nous
ne savons rien encore de ce qui se passe
dans l'Andalousie, si ce n'est que les
Corts ont dcret qu'on ne transigerait
pas avec le gouvernement frangais, tant
qu 'nn seul fan~iais toulera de son pied
sacridge le territoire espagnol, et qQie
les modifications que requiert la constitu-
tion espagnule ne soient faites, selon le
voeu du congrs et sans que personnel ait la
faci:tt de les altcrer. Nons esprons que tout
ira pour le mieux dans deux ou trois mois.
S. E. Mr. le Gineral en chefde l'arme
de la Catalogne, D. Francisco Espoz y Mi-
na, a fait publier l'Ordre-du Jour ci-joint:
Don Frannjsco Espoz y Mina Jhiudain
Ardaiz y Aleman,, heulenani general des
armees nationals, chevalier grand'croizv
de l'ordre national et militaire de Saint-
Ferdinand, commandant general du 17e.
district militaire, et gnral en chef de
la premnir arme d'oprations.
Ayant eu connaissance de l'ordre, en
date du 10 du courant, qu'a fait publier
la prtendue Junte Centrale provisoire de
la ville de VIch, et dsirant rappeler aux
espagnois leurs devoirs et leurs obligations,
et donner a l'arme fiangaise une ide
de ce qu'elle a A esprer de la constance de
cettenation magnanime,j'ordon ne etmande.
4" Art. 1. Quicouque fera partie de juntcs
on de corporations opposCes au systme
actuel du gouvernement ou qui prendrait
les armes, afin de conspirer centre la cons-
titution politique de la monarchie espa-
giiol; ce qui est de n me que conspirer










( U )


centre la religion catlolique, apostolique
et ro.;iin centre la y-it mit et la
pei teti (te dul riegnie 1d Ferdiiand ViL.
et miniie co tre s. vo'olte express, sera
, s !S r:: s'llS !e',e ent.
-i rt. Tonm bourg qui se soileveirait
coani1tr les trol.iips coantl i nti on I: s sera
rdtil en cetIres ou rase de ond en
comb,. et ies autrits du iieu m'en
'se'ront r'vspoiiabies.
(.Que le prisenit soit imi)'rim', public et
cijrcihl sans retard, afin que person'ne ne
'retende iignorer.
Au quaitier-g ni,,rl du camnpemeit de
S ienit, le 15 juin 1,2'1,, Francisco Espoz
y Mina.

Suit- de l'artrle 'e l'rme des Pirn(e
au N'.X XX VI. de la Gazelte 0.,..c '
Le general Bonnemains done les plus
grait;s loges au colonel Buchet, du 4e.
lege r, et, dans le meime regiment, an
calpiame de voltigeurs Roveda, aux lieu-
tenans Bessac et t;zepy,. aux sergens-
nmaors Gaiiiard et Boiron, aux sergens
PIlJippot, Bunnet, Pize et Zadreyt, aux
caioraux Bonnetoir Miiery Berinai et
Jauime; au cornt de vO!igeurs Grenier
qui a t biess-'; aux volttgeurs Dubis,
, Re:nauld, Messonas; aux soldais Cor-
.ut, Latrire et Fromond. II cite aussi
tris-avantageusemnent :e chef de bataiilon
Coste et 'adjudauit m.ijor Zey, du ni-
me regiment.
D)ais le lOe. de cha-seurs, M. le g-
nral Bonnemains se loue de messieurs
Bernier sous- ieniteiarit ; 1)iupoi tieu-
teiant alde-m.ior ; do mnaielihi ides logic )
Leroi, du brigadier Joie, et des chas-
seurs Jaillet. F)iirnel, Bou-quet et Hiaus-
ser, qui a ete biesd..
Dans le 19 de clihassenrs, rd lieu-
tenant Dintei des big:d!ers Davet et
Robert, et des chasseurs Guerrro Agis-
son et Bain ; et dans l'c!tat-iajor, de
ses deux aides-de-caip MM. les capi-
taines Loniay et Tilly.
M. le conte Molitor, en rendant comp-
te Minseig'eur du sii ces obtenu par
M. le g-ineal Bonnemains, fait le plus
briiani :: ge de a manai:re don't cet ofli-
cier-geCerat a dirige cette op-ration.
Le 15, I'avant-garde du deixieme corps
s'est portee en avant de Carcagente. et
le 16, elle a pouss' jusqu'a San-Felipe,
que I'ennemin a vacue a son approche,
se retirant p-r les deux directions de
Alcoy et de Moxente. Le geniral Bon-
nemains, contiiiant a le pouirsuivre, s'est
port le 17 MAxente, et le 18


Fuentes e la -Epi~ra, souti nu par le
lieItenant-gn.riail co:mine Lo ve,.o, aa niit
li ec lui la plus grande partie de la
division.
Le groz de la divisioEn Pai mhie-Lacroi
est a MurvieJdro, oisern\Lt la route de
Cataioa ne, aiyant. des t:i, oses sr. ce :e de
.Ter(-0 i, et f 'asnt poirsijivre les deeacheO
means qui ont ct cou t di corps de Bal-
lestero:. Deui is son arrive 's e royan-
me de Valence, le i:.. cuirs a pris 102
pieces d'aintilerie e de i boi)ze it noc eel!o:i'i es
beauconp de pieces en fer, et iie g,'iinie
quanitite de niunit:ons s, don't 15 milliers
de poudre, cqe 1'ennemi n'a pas eu le
temps de jetur a i'Cei.
Le coi ie '[olitor a des no'nvefles da
chef royaliste Santos Ladron,pui c"'Ln'ue
le d'e', de Motizon, et coiivre toinjoirs
la Cinca. D)s snn arrive a Va!en e, i
s'est mis en r-lation avec la place de
Tortose et avee M le Ma.r chal duc de
Congliano.
Un rapport de Perpignan en date du
16, appreid aussi i S. A. R. que e ina,
vivement poursuivi par des troupes du 4e
corps, comiiandees par M. ie marchal-
de-camp vicom-te de Saint Priest, a t
atteint le 14 dans la va!ele d'Oss:,j,
prs Puiycerda. n'e de ses coloiones y a
te dtruite. On lui a fan i prisonniers,
parmi lesquels le general Orra et plusi-
eiir officers. Le lendemain 15, Mina a
te joint de noiveau dai.s la vail, e de
Carol; et, au depiait de la d)eche,
on lui ava.t deja pris ''. homes, et
il tait menaea d'uile desiruiction toale.
Au q: ,iiier-g 'naral, Madrid, le I2
juin 1~23.
Par ordre de S. 4. R.,
Le major-ginal, Comte Gu.IL.MIMNor.

ANG Lil.E L F.
Lonadres, ,5 juin.
Les fonds espagnols somt au i mnme
prix qu'hier ; mais le bruit qui a couri
que l'emprunt du Chili ne serait pas ra-
tifid, bruit qui est en quelque sorte con-
firme par les noivelies relies des Etats-
Unis, a occasionne une grande agitation
parmi les possesseurs de cette espce
d'effets. Ils se sont vendus la semaine
dernire 68, et ce matiii ils ont baiss
de 64 a 60. 11 n'y a pas en de grande
variatioiu dans les bons de la Colomli ie.
Quant i nos funds, ils sont un peu
plus eleves qu'hier. Les consoi is en
compete se sont ouverts 81 .8/ 12
pour monter a 81 SS ii s'est fait beau-
coup d'afaiires a ce prix. On pense g-


*1



-.i









,( )


nralemient qu'il y aura une nouvlle
:hausse. ( Courier. )
La renrIsentation du budget est re.
mise meicredi en buit ; et d'aprs les
nesures que l'on a prises, on pense que
la chambre des tominunes s'ajourn.era le
vendlredi suivant pour donner le temps
a la chambre des lords de terminer les
affaires dont elle sera chargee' On an-
nonce maintenant que la, prorogation da
parlement est fixee au 14 jaillet.
(Sun. )
Le comit espagnol vient de pu-,
bliir une liste additionnelle des souscrip-
tio ;s voiontaires qu'il a reques; il an-
nonce en mn:-,:!e.iiipl'.-.ilc S. Exc. l'a-
miral Jabat (.~ de .,-i'n-Lorenzo et
les Dersonnes attaches 1 ambassade es-
pagnole, ayant de nouveau manifest le
dcs r de verser leurs souscriptions dans
la caisse du comit, il s'est cru oblig
d'acceder leur demand ; les souscrip-
tions deja anrronces s'lvent a 8,000 liv.
sterl. ( 200,195 fr. ); parmiles nouveaux
souscripteurs, on remarque que l'amiral
.Jabat qui a souscrit pour 100 iiv. steri. ;
le duc de Devonshire pour 105 ; le duc
de San-Lorenzo, un g. ntiliiou me, ami
des Espagnols et Johri \Moltt-'\ .cuyer,
pour chacun 100 liv. steri., et nenf au-
tres particuliers, entire autres, lord Hol-
land M. MacIh tdo, le chevalier d'Onis
et le comte 'oreno pour chacuin,50. Oi-
tre ces souscriptions, un grand nombre'
de particuliers ont fiurni des armes ; on
remiarque entire autres 2 I I. Brauder et
Pdth qui ont duiin.ii o Cfusils avec leurs
baonnettes. ( Sun. )
L'opnion de 'Angleterre se mani-
-feste tous les jours de plus en plus en
faveur de 1'ispague. D, j les souscrip-
tions de la mtropole content 10 mille
liv. sterl. ; il est probable qu'avant la
fin de ja semaine, elles s'lveront a 50
mille. ( ',r,-i,, --Chrnic/,.
Des lettres du Brsil nous fournis-
Ssent les details d'un project; de contre-
Srvolution B.i:i,o- .Ayres, que l'on pent
regarder come le dernier effort du par-
ti de Puyrredon pour s'emparer du pou-
voir. 11 parait que Rodriguez, comman-
S dant militaire de Bo.'nis-Ayres, s'tant
-' ioign de cette ville avec la plus grande
parties de ses troupes pour fire cons-
truire des forts sur la frontire, Gr-
goire Tagle, ancien secrtahre du gou-
S e, tnement, compromise dernierement dans
'i auttre movement rvolutionnaire, pro.
fita de l'absence du gnral pour reunir


ses partisans a sa mason de champagne
et tout--coup ii se prsenta sur la place
publique la tte de 300 hommes. Ri-
vadaria, qui se trouve actueilement a la
tete du gouvernement, avait eu connais-
Ssance du complot; mais ne voulant s'em-
parer des conspirateuius, que lorsqu'il y
aurait un commencement d'excution it
avalt attend leur reunion sur la place
publique; alors il or:,,iiiia i colonel Las-
I i de sortir du 1rt a la tte de'
10oi huniiies ;, pi-s quei'q,-es dcharges
* de H uii plieti1 e les c, isii l .iteurs se dis-
pers'rent, et plusieurs des chefs filrent
prs ; cependaint Tagie parvint a s'chap-
per, it depuls on a mis sa tte prix.
Lorsque le paquelot qui a apport ces
nouvelles a quite Bahia, les btimens
de guerre portugais attendaient un vent
favorable pour sortir di, port et livrer
batadie a lord,Cochrane. Ce combat d-
cidera probabiement du sort du novel
empire bresilien, puisque la plus grande
parties des orcts navales du Portugal,
don't la perte serait vivement sentie par
la mre-patiie, se trouve actuellement a
Baha. eLe depart d'un grand nombre de
nmaieots angtais pour le Bresil a alarm
notre .aniiraut, et nous apprenons que
ia dernire proclamation de potre gou--
vernement relative au bill contre les
enriemens strangers, avait plutt pour
b ut d'eiinpcher cette emigration de nos
matelots, que la crainte d'aicune espece
d'hosulites en Europe.
( Morning-(.' "nv'-"c )
Un journal de Curagao content les-
detais d'un combat naval qui a eu lieut
dernireinent entire l'escadre de Colombia,
sous les ordres du commodore Daniels,
et des frigates espagnoles arrives sur la
cote de Porto-Cabello. Le combat s'est
termin par la defaite de l'escadre Co-
lombienne. (Sun.)

ALLEMAGNE.
Carlsruhe, 20 juin.
On avait trop tt prsum que Pes-
pce d'interdit poiitique jete par les trois
puissances de la sainte-aliiance coutre S.
M. le roi de Wurtemberg, serait servi-
lement imit par les puissances d'un or-
dre inferieur. Le cabinet de Bavire s'est
montre d'une manire plus digne de lui.
Le ministry bavarrois prs la cour de
Stuttgard qui avait obtenu un cong pour
passer la. saison aux eaux de Bade, vient
de recevoir I'ordre de sa cour de se ren-
dre sur-le-champ au lieu de sa rsidea-












ce, ponr ne pas sans doute donner lieu
a accr diter des bruits humilians pour
'in idpendance di qouvernement b.var-
rois. Cette demarche 'peut tre regar1,,e
come un dasaven indirect donn par la
Baivi're aux measures rises par les trois
puissances centre le Wurtemberg.
S IS:i E.
Bdle, 17 juin.
( Extrait d'*ne letre particulire. )
Si dans quelques cantons de la Suisse
en s'est empress de d.-f'rer anx invita-
tions faites par le government director.
rial et d'expuiser uii certain nombre di',-
trangers, qui y avaient trouve un asile,
ii ne faut pas se dissimuler qu'on prend
aussi des measures pour se dbarrasser,
cette occasion, de plnsieurs autres etran-
gers, qui se trouvent depuis plus ou
inoins long-temps en Suis-e, et parais-
sent n'avoir d'autres occupations que de
dnigrer la Suisse, et prsenter tout ce
qui se passe dans quelques cantons, sous
les couleurs les plus hostiles. Ce sont es
tri_'ers qui sont parvenus exasprer
plusieurs honmmes puissans qui o it beau-
.coup d'influence dans quelques gouver-
iemens, centre la Suisse en gfiral et
contre qiuei(hles cantons en particulier,
et nous flare beaucoup de tort. Quel-
'qu's-uns ide ces tr, ngers, qu'on dsigne
partout ont te tres-actifs a repandre
la note falsifie de M. Nesseirod, don't
il a t quesiinn il y a une quinzaine de
jonlrs, el l e ouvernement central! de la
contileration a cru devoir donin'er des or-
dres poir leur arrestation ; mais ils sont
parveeus a chapper aux poursuites et
a. quitter clandestinement la Snisse.
On announce maintenant (que, cians une
certame communication faite atn ,ouver-
neineat directorial on a nominaivement
indiqu les rfugijb ,' angers auxquels la
Siisse aurait mal a opos accord un
asile et on lui en a fait in grave re-
proche. C'est 5 la suite de cette coin-
munication que les circulaires ont t
adresses aux gonvernemens cantonnau'x,
et qu'on a donn ordre ces trangirs
de quitter la Suisse.
,,- = iIii iii i1111-Iu,---
AVIS.,
La Commission ciharge d'examiner les
postulans au notariat, s'tant vue days la
penible ncessic de refuser le Brevet d'apti-
tude a pilsieurs personnes qui, dansla fhusse
persuasion qu'il n'y avait point d'e~ ',ien
a subir, s'etaient prsentes sans poss, ler
les qualits requises, fait savoir aux Candi-
dals qu'elle a t institute pour viifier leurs


droits a la cnfiaence pubiquep sons le don-
bte rapport de la mor eitad et ie la capacii ;
qu'anss avant ile se |)rtscenter I i'xamen, is
doivent acitriir les notions itme ares qui
sont indispensables pour istri.iei<` tc, et
se pourvoi d'i]ne a!ttl staiai d(e bonne ve
et mours, signe par le Consel de -;.I ..s
oi par le Jige de paix de Icur co:amUiine.
P. ROCAN Z. -'!.'1 ,e rl, u Grerrrement,
E. S'e v- VXL:.EXVALEX et DUVAL
fils, Naiitires P1.u,!icis.

DIVERS AVIS.
VENTE PAR AUTORITE DE JUSTICE.
Sa en)c!i 'nr.. ; -1.'* y- *.- ': nt mois, a buit
heures ,W :.-r ., -I en a de
enyfeur public, devant sa cnce au Port-
rui-Prince, sise a la place Valiere, au plus offrant
et dernier enchrisseur un terrein de la con-
tenance de vingt carreaux de terre, extract de
'habitation Marin, situoe aux Varreux commune
du Port-au-Prince, tel qu'il se pursuit et com-
porte, appartenant au citoyen Auguste Ovide, dit
Chavanne, entrepreneur de btiments demeuranb
dans la ville susdite.
Cette Yrnte est poursuivie a la requ&te du cito-
yen Pierre Prosper iouenez Notaire du Gou,
vernement, rsident en cette ville, en vertu (d'u
jugement rendu au Tribunal Civil de ce resort,
en date du seize Ao.t dernier, tant en forme
excutoire, le tout au comptant.
S'adresser p'ur voir les lieux et pour plus am-
ples renseignemens a Me. Silvain Simonise, d-
fenseur public, poursuivanit, denieurant rue Maga-
sin de ]'Etat.
Le sous .-n, Gnral le Brigade, a Vhonneur
de prvenir ie pubic qu'il ae pretend payer aucuei-
dette que ses entans Poumrriet-t contractor.
JUST~ CHANLATTE.
La mason de commerce de A A VIGNON et
Comp. aux Cayes, a te dissout" des le SO du
mois de septembre dernier, par conseatement mu-
tuel, le sieur Pierre Soray se retirant de la society.
Les sieurs A. Avignon et Gme Chegaray, restent
charges de la liquidation de I'aucienie maison, et
viennent d'en former une inoiveile, sous la raiion
A. Avignon et Chegaray qui continuera les affaires
sur le mme pied quc la prcdente.
lis print leurs amis de vouloir bien donserver
au nouvrl tablissement la mnme bienveillance
qu'ils ont tmoigne A ancient Comine par le pass.,
ils porteront tous leurs sins aux irtrts qui leur,
seront confis.
Aux Cayes, le ler. OtL;,re .823.

Mr.- Maniere, pharmacien a i'honneur de pr-
venir le public qu'fi compete rinstaller sous pei,
au coin de la place du march de la Comedie,
maison de Mr. Audig, la pharma :e provenant
de la succession de feu F. E. RoYea, pharmacies
au Port-au-Prince, et qu' dater du premier de
ce mois, Mr. Quinquet iui a succd dans cell
qu'il grait, Grandi'ue, au coin de celle de*
Miracles. 9 1
Port-au-Prince, le 5 octobre 183,
P"O- E d- pri du --oue----m-- .
ProT-ar -PascE, de i'impriiaerim du Gouverneaeiiti)




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs