Title: Telegraphie
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00095943/00028
 Material Information
Title: Telegraphie
Physical Description: Serial
Language: French
Publisher: Imprimerie du gouvernement
Place of Publication: Port-au-Prince, Haiti
Publication Date: March 30, 1823
 Record Information
Bibliographic ID: UF00095943
Volume ID: VID00028
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliotheque Haitienne des Peres du Saint Esprit
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

01823-03-30_no_13 ( PDF )


Full Text



LE


TE T GR AP E,

Gazette Officielle.


N. XIII.


PORT-AU-PRINCE, le 30 Mars


1823,


an O0.


AGRICULTURE.
Extrait d'une lettre er't'e as PrisiJent r'.tHaiti, li
*. eMars <8g3, par b, r> l (e brigade Pi. rre
Poux, commandant P'arirndisseiten.t du. Troz.
J'AI 'lIonneur d'irf.'rmer Votre Exc.llence, que
sl 3 du courant, je me suis reindu dimsi le Quar-
tir des Ecrevisses, commune de Vaiilre o< j'ai
tisit les travaux de la culture hibitftion par
.hbitatio :.j'ai trouv les plantations d:ins le meil-
leur tat po;aible et je ne crois pus avancer trop
- que de vous aseurer que, dans cette dpendance ,
Ja rcolte prochaine doublcr celle de l'annde ex-
pire, par les soins particutiicrs qu'ran irte g-
-aralement ici aux cafiers,

Jrmic, le 7 Janvier 1823.
ea ro ommissnires de 'fnsfrurtion Publique de
JerAmie, ic geral B. Inginna, secritairie-i,,eral
pres' E. > Prisident d'H, tti, et Pirdident dea
la rconnission de flnstruction pubiqaue de la
Capital.
SCitoyen Genral,
Nous venons remplir notre tAche acooutume, en
enidant a la commission de I'Instruction publique de
Js Capital, que vous prsidez, compete de l'tat des
4ecoles don't la surveillance nous est confie.
Nons nous rjouissons d'voir a vous annoncer
-que les instituteurs qui dirigent ici les miisons d'idu-
catinn, cointinient a se montrer, tous tous les rap-
ports, dignea de f'uile profession. luquelle iis se
Cfnirncrent.
SLe 20 Dcembre dernier, njuS avons, confor-
lmin"et i I'articie 17 de la la da 20 mai 1820,
fit subir asix c'Ives dle i'cole national, I'examen
public ordinaire, en presence des autorit.s constitutes
de Icndroit. Nous -vons i merveills des progrs
lde es jeunes gens qui sont tuonu bien disposs, et
prwii Iuquels se sort minemmcnt distingus, savuir:
Pour la lecture.
2P. casse, Emile ; 3e. classes, Elie; 4e. clnsse
'PieTr PILIPPE. rt' classes, piclemon ItoL siLa,
k.'. clae, Kermeiaire HoI ; 7e. classes, Urbin Bou-
*Elie 'l asse Forti ; claspe des nioniteurs
eazi, tEimse VonBa et Lima CAZEAu.
Pour i'ritutra.
ie. clase, Innocent. GLA et D nn LA AQUE,
Ge.l la"se, Urbitu, Kcermcaire Ino 'et BoLal; 7e.
- ., Belhal arge Fmtluc et Boval; 7e.
he BL'- Eu'e Fotunl, Rlomain Amin ec
ihe Lafret. tclasse des nioniteurs, Antoine
"a V~, ibe et Detinville Martineau.


Pour Arilhme'iiqne.
Se. clasPs, ( des nioniitura. ) NQ. ler. Antoine
Cadett et ilie Duhii. ; N. 2 DI,.rmviille M:,trinenu
et Lucien ih'Ntrolir; NO. S lot-ticr, .imn Cazeau
et Xavicr Mauclair; 7i. case F iri.: Cliassngne,
linmain Amin et Eusticlie LI;:fiest; Ge. cla-se,
Kermeliaire Rui; 5e. classes, Philemon Cazeau.
Pour la Grammaire.
Antoine Cadet, Eiie Dubois et Romain Amin.
Ces enfans ont t conronns avec les plus vifa
applaudissements; et la commission qui a dja t-
moign au citoyen Piet fils, leur directeur, toute
sa satisfaction, se plait encore i rpler, ici, qu'il
mrite les plus grand loges.
Le as. suivirit, n,'us avirns, ayec le concourse des
mAmnes autorbs visit I'ttablissement du citoyen
Ili:aire.fil. II ent r.re de trouver rfiinis dans une
seile cole les avanti:g,'s qui se rencontrent darft
ceile ci. L'ordre, la di cence, I'exactitude, y 'gne'.it
sans la moindre gine ; la canfiance des dciples en
1'ur maitre, et qtui n';c i en du resp.'ct qu'ils lui
portent, donnert a Ihlurs manieres cet air libre -t
gracieux que l'on toiiffe trop coinmmuni;mnt par
une svrit outre, sans singer cumbien 'on gAte
le caractre, et entrave par la, le dveioipeniient
des facults de e'nflinc.
La lecture, chez le citnyen Iilaire fils, est une
pariie trs-soigne: la bonne prononuiiaion, les
inflxions et totes les regles de la leagues par'e
s'y observnit ad(mirabhlceiint bien.
L'criture n'rst pas rmins, pour lui, un objet
d'ittention spriale: tous ses coliers auront une belle
main, et l'rna sait q-'il ne faut pus ngliger ce
puint, q,.l!q[te peu important qn'i; paraisie, pimsque
s'il arrivait qui I'ltlave n- fit pas bien pnurvu du
cot de l'iint l!ect I pourrait encore tire utile
dias les bureaux et ailieurs pour la tenue des
lives etc. etc.
Enfin l'arithmtique raisonne d'apres les prin-
cipes de Bezout et la gramminaiie b,mentaire de
L'hlom'md s'enseignent ga:ement avec beaucoup
de fruit a cet tabiissenient, qui de plus en plus,
se rend recnmmandauble ea public et ai 'attention
dC Gouvernernent. Les jeunes gens qui ont obte-
nu les prix dans les differences classes de lecture,
sont: Simphor Linstant Lisbert Sheridan ,Castra
Ereno Adolphe Dumas Donat Franqoi Lbo
Paret, Nelson Bazile Kercie Trevanr, Aurore Ga-
veau, Cassius Gayeau Denisa Moussignac, Th-
lisma P.tret, et Larioclie Descliamps. Quant El-
criture ( la fine ) :Lisbert Sheridan Simphor
Linstant, Castra Ereno, Nelson Bazile, Alexan-
dre Paroty, Smith Samnon; ( la, demi-grosse )


L


_ ~_P_ _ ___ ____ 1 1_ _I I__ q







( ~ )


i..r..,,; Donnt, iMulcin Bminclird Anrore Ga-
veio, Mondiilice iMerceron Ronmi Merlet Vol-
sa Roulet et Valentin ( la grosse ) Cassiuis Ga-
veau ?eruln Miercrot Kercie Trevan et m'zi
P ret. I'ouii la Grainiire: Lisbert Sheridan Sim-
Ibor Libt.nt (.rstra 1' reo Nclton Bazile ,
EiisLe D.-EIiches t LBc'lo:y Pierre. A l'egard de
'arithini,' ,e: ( ler. classes ) Linistnt Simphor
et Lis-brt Shridan ; ( 12p. classes ) Ado'pihe Du-
ni is, Alexatnre l'aroty Maitre Merceron et Mul-
cia B!arnhard.
L'cole de Messieurs Aubert et Roustan se fait
partictiedrement remarquer pour l'aritlhmtntique et la
rraunmmaire. Piusieurs de leurs lIves ont analyst.
verbalement et avec une parfaite precision un
discours quii leur a te dict sur le champ. lis
ont aussi fort bien opr en arithmtique; et ce
qui et trs-apprciable c'est qiu'ils joigient a
'intelligence de la m-;tiere le nirlite e la promp-
titude. Nous rendons dnic A cet ctablissenimnt la
justice qui lui est de en le recommnandant la
consideration de tous ceux qui s'interessent a l'-
ducation de la jeunesse. Les juunes gens qui s'y
sont le plus distingus sont pour la lecture:
Alexis Petit et Maximilien Merceron. Pour I'cri-
ture, Mazier, Jn. Louis Cazeau et Men. Mer-
ceron Peur f'arithmetique Jn. Ls. Cazeu Ale-
xis Petit et Mazier. Et pour la Gramnuaire Ale-
xis Petit et Maximilien Merceron.
Nous avons fait dresser un tat nominatif des
elves de chacune de ces Ecoles que nous vous
,envoyons ci-inclus.
Nous vous prions d'agrer et de faire agrer a
la Commission de la Capitale, les sentiments fra-
ternels et respectueux, avec lesquels nous soni-
mes, citoyen Gnral, vos trs-humbles et tris-
obissants serviteurs ,
B. MASSE, H. FERY


RIglement inte'rieur de l'Acadmie d'Haiti.

Art. ler Les lves qui dsireront suivre les lecons
de mdecine et de droit, s'adresseront a la commis-
sion d'instruction publique, qui, aprs avoir accueilli
]eur demand, les adressera au directeur de l'Aca.
dmie lequel fera son rapport la commission
sur leur aptitude.
Art. 11. Les lecons des course de medicine th-
orique, auront lieu, les lundi, mardi, mercredi et
vendredi, a une here de releve jusqu' deux.
Art. III. Les lecons relatives au droit, auront
lieu les mmes jours i sept heures du matin jus-
qu' huit.
Art. IV. Les leves de l'une ct l'autre facults
seront assujtis a quatre annees d'tndes.
Art. V. Ces tudes seront constates par des
inscriptions sur un livre de matricule. II en sera
alivr un extrait chaque leve qui dposera
cinq gourdes entire les mains du directeur ou de
tel autre professeur ou employ de l'acadmie d.-
sign par lui.
Art. VI. Lorsqu'un ieve aura manqu trois
fois, pendant un trimestre, aux lemons, il perdra
sa matricule, moins qu'il n'ait t autoris A
a'absenter.
Art. VII. Chaque leve sera tenu de prendre
son inscription en personnel dans les premieres
quinzaines de Mars de Juin de Septembre et
1cembre.
Art. VIII. La carte d'inscription de l'lve sera
indispensable pour qu'il soit admis aux lemons.
Art. IX. Le produil des inscriptions sera def,


tin anx jeteCD d pr'.ence q: iser nt .1tri',i
;in t. aiiou i'lx pr-f. sseur. I: s'ra auss, ,
a i'ach t de F\:'. qui seront i'.'.rn, s a ,:,,
e!ves qui i-, e'r'nt le p:si' di digus dans le
r ant de ci Art. X. 1i La '" -:ribu iin prix sur douze
v.s, et un cress5t; ein supp:isa t q,'ils aient
me,-its, au : meant di directeur, et sur 1'
probation de Conmisnion di.,.i,.l ., Publiq1
sArt. Xl. '" e!Tt lve qid aura ete insubordonn
s-r, 'app Ni' d~im-,te du directeur ct au J
g .mnt de ld a iornuision priv d'une ou de de
inscritions', son la gravity du cas; et en c
de i idiv- (v, it sera ch.assi die 'ecoe.
Art. 'I linee scho!aire conitn. nIcra ]
Avri! et .fi':r 31 I)cembr e.
Art. Xill. y a ra dans I'anne trois nlis
vac;n.ces, .': u le >. Jtanvier au ler. M.rs,
du ler. -.--i lner. Octobre. Lorsc u'' .1 a
rai i t b.,iref:t t pour dl clinique >le, i',ca
ces i ,, ,,. a cet regard, quelques ,.,'J.
cait lis.
Art. XIV. L eve q' aura termin ses q.ia
annees d'etudes et qui justifiera de seizt ii....,,,.
tions sera a1"s a subir lcs exam0ens pr .h.iirai
Art. XV. nes examt.rns seront pour let i',re-
en mdecine, 1u "noibre de cinq. Le 1.-r s:ra
relatif i'anat.m Le et a la iphysiotgie le second ,
Sa pa i..i t i terrne et extrne; le 3e. au., .
rations chliruirgies la mo.tire addicale lt |lair.
maceutique ; e 4e. a la nidecine It6gle .i Itiv.
giene et 3 la ruque; ces exariens scroni ,c-r.
baux ; le 5e. q i aura lieu moiti par erit , ,.
ti verbalenrit, roulera sur les 4 premitrs et Ga
sera en quelije sorte la rc. pitilatioti .
Art. XVI. es exlimens reiltifs aux I&ves de 1
dirit seront ~a n""bre de quatre qui auront :i.'ur
obj2t. .Le Ictr le 2e.,la rcLdure Cle e droit civil ; le e le
code d. co;irwce et d'instruction ci i-inelle ; l
4e cmi'a, s' une r'captiteiation des iro'i prc-

Art. XVil ur le pisentr le prof.swtur de
droit ftera, tp't curs Ide ette aunee des
le ons preir .'"res it- ',ltlure et d'e oqiience.
Art. XVil Liirsque il'eive aura subi son der-
rier examuen ,sl a -.tisfait an jugement des pro-
fesseuts il <'e"dra un dipi6m sign de Son
Excelleee, q"i lul s rvira do litre pour exercer
sa profession sans toute la Rpubiique.
Art. XIX. Si, dans un examen un !ve nc
rpond p.is co,!enabiement aux questions qui lui
seront adress par les professeurs it sera aiour-
n a une e,. .' dterminee ou indfinie et devra
reconmmencer ie l" te examen avant de passer aa
suivant.
Art. XX. Lpqu'un leve aura obtenu au moins
dtiux prix 0o., prix et deux accessit, dans le
course de se i:l i, l sera dispenu du dernier
examen, et i!: adlr is soutetir publiquement
une thise, sti "' "1'j't O' ri on c'ix : cette those
sera p., 1 .' exaniilee par le diirecteur et ne
pourra tre Il;ict ct l:.fidiue qu'avec son ap-
probation et cii de la Coummi.sion d'Instruction '
Putbique: c ltree sera presi.e par la Com-
mission Uu pln de ses imi-embres. Si le candidate
soutient J.. .. sa the 11 lui sera divr un
dipl6mne d d' 'u'
Art. XXI. ': les profi'sseurs assisteront aux
examtlbns qulErnt pbiqnent ; eux seuts
auriit le .! rnterreer les elves exceept u
deruier e>;-oi fl s era p-rm"s i tous les as.
sistants de r:y' des difficulties aux rcipien.
dairts.







Art XIf La police Jntirwure de 'academie
ip3 i clusivement ai director, qui rend
lparten 1 Conmmission d'Instrucion Publique
ca'p e aet Ieule rcvtue de l'inpection adminis-
aq,, le est
t ,tve+
~Art. XXII11. Nul ne pourra assisted aux lecons
.sans presenter' sa erte d'entre. Les trangers pour-
ront py, te l-admis par le directeur.
-o n t y etre i< ".
Art XXIV". Les personnel qui exercent, en ce
rnoiment sot la jurisprudence sait l'art de gu-
rir pourrout fiquenter l'cole et ne seront venues
a aucune inidcrption ni paiement mai ciles se-
roiit advises par le directeur qui leur renietra une
care spcieI'"
Art. XXV Le present rglement n'tant que
Tprovisoire ir Commission d Instruction Publique
y fera les midifications que 1'expriezce lui aura
.uggies.
Port-au.l~'rince, le 23. Fvrier 1823 20e. an-
.e de l'lndpendance de la Rpublique.
EPESC/Y D. M. Directeur de l'Acadmie.



PROCLAMATION.

jEAN-Pj)r~E BOYER, Prsident d'layti.

Depuis 'W fondafion de la Rpbllique le
Droit des /(ns y a tI scrupulensenen-t ob-
serv; le C F'amour de la piix el pai'r Piioieuir quii's-
]ire une cal se instl, n'a jamais rle congn
qui mit, aBuc _jusqce, flie soupc.iuer qu'il
ait e l'inlte ti '1o de troubier la Ltiauquillit
d'ancne Ice d i!es \oisiins.
Cependi!:, C.'est dans la plpa!rt de ces miles,
ou sont ioLis los w.prouioc'is de l'amreux
traffic de c!j,;' Il mlaile, que la I'pabiliue
a toujon,'s '1 scs plus achanis detrac;'iirs.
Les Colouis i1ti les lbabiteUt, to'urmentt s par
les friues 'ie conscience cinmiunelie, s'ima-
giien!i voiir "s cesse Haiti pre ir les an-
antir, tandis (que les Haiteiens asscz coulians
da;Is les .1, <" e PEternel, pour lui a.bai-
.doner le ,1: de les venger, ddaignent les
c;ilon!iecs ,ii eurs einrenis ql'un chiaimeneit
celes!c aliiitra t6t o tard.
Ain;si, lde Lo:s et des. Rl lemens, a la
fois ijuri'ai a la raison et countries aux
vc;'ita!es 'delts de ces miles, y sont en
in1e ...ei Pio1'r deendre toute cspce de
irc':tii's ;,e la Republiqne, tandis que par
les viis (ni Ps de l'interlope qu'on y encou-
.rge, o; s: procure sur nos cotes des d-
]oucles cul' esi; s po1r leurs products. IN'a--
voi' rn<,ips I,' soys les yeux notre conditel
geniie.se;m i!''r egadl', lorsque dans des mo-
menas de dijt' lis ve'nieenl cherclier chcz
ut.s des j.i.'s, des vivres, des bestinnx,
c c.ue nu s iU,1" en a'lppotions? ne voyons
nos paS tolc 's jours airrlver dans nos por) s
des iaircali,,ses sortant d es ties don't il est
qu-stiou? s 'avyous-nious pas que des cabo-


3)

teurs iL s vRnt y r chargir a lenr hord
du Suc o, d Sii op, ,d Tafia, du Runm, etc.,
p1ar 1'a pat d'un gain iiicite et les intro-
hiUsen.t -[n jrui'de sur notre territoire con-
tre le Uc(u de nos Lois ? frourquoi done,
malgr touis ees ;ivaintages ur les Colons
des miles de inotie Arrclipel retirent de leurs
communications .vcc nous ne cessent-ils
d'avoir en excicatin le notn Ha'ltien et
d'i snter ;i notre caractre national par des
acles indigies ?

-ia tt d'outrages il faut zune fin.

Nons dd;clirouis tos ccux qu'il appar-
tiendra que ponr nser de repr'sailles en-
vers les enuicis el, les dtracteurs de la R-
piubl Lions par des lltineis de commerce oi ap-
partenant ;i des parliiciieis entre llti et
les diicfrenles iles de l'A:chipel du vent et
sons le v'nt son!t rigour'en.sement interdites
a computer du premier. Mia proclain.
En counsquence tous lbiimens de com-
nmece om ap)paiteanit "A des particuliers qui
enireront daus es ports de la Rep!blique
ap'es le premiier Mai prochaini, venant des
miles on colonies sisdites scront saisis et
coinfisqus cusemble avec tont ce qmi exis-
tera a leur Lord moitid au profiL de FE-
tat, mroiti au profitL de u'irporte qui fera
connaitre la contravention.
Poir ces cases, il est expressimcen in-
terdit, par la prsente Proclamation aux
batimenis uationaux de commuin iqnc r avyo
aucune ile ou colonie du Nouveau-Monde ,
sons peine de saisie et de confiscation
leur rctour moiti au profile de l'Etat,
moili an profit de celui qui signalera la
cointaveintion cette defense; et encore sons
peine d'uue detention dans les prisons d'u-
in aniee ponr le capiitine du bltimrent sai-
si, et de trois mois pour clhaque homme
de son quipage; et aitendu que, d'ap;es
des avis regus le paviloo national a t
oitrage sur les hautes rners ii est encore
d iessus aux hIa;imens Haitiens d'aller dans
n'imrporte quelque port que ce soit de i'-
tranger jusqu'a ce qn e 1 Gouveinement
ait pris des runsures convc;ables poir que
srn paviHon soit respect et qu'il p1uisse na-
vigner avec tonle la consididration dout il
doit jouir : lesdits bitienis devront se bor-
ne! provisoiremeiit ne fire que le ca-
l)oage du pays.
Ordonrnons anx garde-cles de la Rdpu-
Il)ique de conriir sur tOS les lh:timens na-
tionaux aitsi nque sur ceux venant des miles
ou colouics susdiles qui aborderout nos co-
tes ti. qui ceficindront la prsente ; de les
preudre et c.i liircer les amcner *dans le Prt







(4)


-ie In Canplc cih les offic:es et Cqllpages
desdi.s "'rde-ctes jii''o.iot de la moiti du
produiit de La pr(soite Proclnnmalion sera imprimne,
publie el. e ...l.c t:;it c. ou nesoii 1'exi-
gera. et sera en ou e i se. iis': pendanit
trois ni'is danis la G;i=:'!e O(fciclle. Les
Autoriis Civiles et TV ; 'es en exccute-
rotit les dispositioius, ciacotie en ce qui la
coCicernie.
Donni au Palais '1.i 1 du Port-an-Priince,
le 20 )i.ii 1 2ia, an o de I'tndpe;ndaiuce.

IBO YE R.
Par le Pri,'sileit:
Le Seecrtaire- General,
B. INGINAC.


ARREST.

iAu noam da la Re'publi"ue.

Extrait des registres du Gr<-ffe du Tribunal de
Cassation de la Republique d'Haiti, sant au
Port-au-Prince.

Ce Lundi quatorze Fvrier inii-huit-cent-vingt-
trois a" vinigtiime de l'Indpendance di'Haiti.
Le Tribunal de Cassation runi au palais de
justice lien ordinaire de ses audiences ol taient
prsens, le doven Jn. Fcois. Lrspinisse les ju-
ges Djean Oriol Abeilie, Busquiat et lN.p-
tune ainsi que le juge Borno rempli.sant lis
functions do ministlre public pour cause de ma-
ladie da commissaire titulaire et d'absetnce du
Substitute.
Le Tribunal dlibrant sur le rquisitoire du!
Commissaire du Gouverriement accompagi.int la
lettre du Grand-Joge de la RE publique, en date
du onze Septembre 1822. par lequel rnquisitoire,
le Commissaire du Gouverneirent requiert, en con-
formit de l'article 18 de la lo du 28 Juillet 1317,
'nnnullation di jugciment rentdu par le Trihbu;n:
Civil du Cap-Hiocn en date do 15 Mai 1821;,
pour violation des articles 141 142 et 145 cede
de procdo:re civile et l'article 3 titre ler. de la
loi du 15 Mai 1819.
Le Tribunal, nprs avoir dlibr, conformment
la loi case et annulie ledit jugement condani-
ne les juges qui I'ont rendu aux frais de la Dpo-
cdure et renvoie les parties pardevant le Tri-
bunal Civil du Port-de-Paix pour y Atre de nou-
veau juges. Sign la minute Jean Fran9ois Les-
pinasse Boisson, greier.
Pour extrait conforme,
BOISSON.


DIVERS AVIS.

Le citoyen Augustin CArTOR, ex-trsorier parti-
culier de l'Arrondissement des Cayes prvient le
public que, par 'abius (ie confiance le plus inmo ,
il circu!e dans le commerce diverse lettres de change
qn'il avait acceptes et :signes en blanc et don't le
positaire a i ..'- i.'iIt dtourn et cliang le ut
at la destination; co e u'ea aant point recu la valeur,


i! se ref'isera a leur pavement, el prrwin ra ,lorqnll'
en sera lesoin, la nullit et la fii-sete do.t elles
sont entaclies. 2

Le citoyen Basquiat, ci-devant prcepteur ea
cette viile i I'lhonriin~ i de prvenir ie p b'ic qu'il
se propose d'noivir une cole le 15 !de Miws. On
y enstcignei la lecture l'cr'iti 'e la (7Gr rinlaire
1'ratn aise l'Hi:stire la Gogr.ipl ie la .' ti.i.
loie et les MIathmatiques,
II ose esprer que ses concitoyens conerveront
la confiance qu'ils ont toujouirs eue en li et de
son cte il fera toujours ses efforts it ,iii|l tous les nmyeTis co;iveiables pour la mn itir.
Pour itre admiis dans l'Eco!e ii fiut rtre vetu
dcetiment. BAM QU1lAT. 3

Le soussign, vu qu'i! :'est chiarg des aff:ires
de .la d.r ct Cie., et de la direction de la pris vnte riison
John Miiroy et Cie. invite ceux qi deivtnt A
la derniere raison d'avoir se prislctrr sans d.-
iai porli rBgler ciura competes, afin q de ladite raison puissent etre i q,'i eI ausait6t
que possible. P. MILROY.

T'ie undersigned in consequence of h1,ving tuken
clhrge of the affairs of their iate firm Mi roy Ilt -
chie & Co. and the direction of the pr saiit firm
John Milrey & C1. requests all those who are in-
debted to the late firm to come forward without
delay and settle tlicir accounts so that the affairs
of said firm may be liquidated as soon as possible.
Port-ad Prince 13 th. March 1823.
3. P. MILROY.

Les so:ssignirs ne rpondront pas des dottes
que pourrait contractor i.'iin.. du brick an-
g.ais NELSON venant de Livrrpool. Le capi-
taine Kidd fait la nme dciaration.
3 MAUNDER frres et Cie. Consignataires.

A VENDRE.
Une maison situe dans la Grind'Rue, coniis-
tant en trois chambres dcux cabinets, cuisine et
une cour trei-prfoinde.
3 S'adresser A Mrae. Veuve Mirault, Place Valinre.

A vendre 1o. trente carreaux de t"rre, fesant
parties de 'iiabitation Charlts Presle situe aux Ma-
thiiux commtiune de l'Arcabaie 2". ciinqante car-
reaux fai-ant parties de I'lhbita:tion Pierre Dupin,
tituee audit heu, 3. vingti-cmnq carreaiux faisant
parties de 1'habitation B!anciard situie en plaine de
Ctl-de-Sac, 4`". un de.mi-carreau MIarq'iissant.
8'adresser Mr. iichet, propritaire, qui ciiomiuni-
quera ses titres et acceptera toutes propositions rai-
sonnabics. BELIW RICH ET. 2

A vendre i bon compete et comptant, nne petite
habitation sise derrire le Gonivernement, pris de ftu
)ruisseaux ChI>natre, contenant deux carreaux de
terre entours, borns a l'Est par le citoyei Jan-
vier, at' Sud, par des terres don't le propritaire i'est
inconnu ; a l'Ouest, par la dame Ve. Mentor, et au
Nord; par le colonel Adam, ayant un- quantit de
bois de construction du p|ys et de l'tranger ,
dj tr.avr u" p pour fire batir une maison, don't la
miajeure parties est mise en place; dresserssr au ci-
toyen MULLERY. 2


PonT-au-Pa.'sc, de l'Imprimerie du Gouveraement.


____C_




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs