Title: Telegraphie
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00095943/00010
 Material Information
Title: Telegraphie
Physical Description: Serial
Language: French
Publisher: Imprimerie du gouvernement
Place of Publication: Port-au-Prince, Haiti
Publication Date: 1 12, 1834
 Record Information
Bibliographic ID: UF00095943
Volume ID: VID00010
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliotheque Haitienne des Peres du Saint Esprit
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

01834-01-12_No_02 ( PDF )


Full Text





i~~~ ~~ ph .


te prit de l'abhnnement est de
12 3 lioxir Va"ne 8 % pOur six
m0ii e.4 3 pour trois mois, p"-ya-
,bles d'avaice.


(No. -2.


L'aboncaemeit pe, pogrra se pr.n-
dre qu' partir du ,ler. noiu de
chaque trimlestre.


POR T-AU-PRINCE le 12 Janvier 1834.


AIRTICLES 0'-FICIELS.


Port-ai-rrince le 24 Dcembre 1833.
Circutlare aux commandant das arrondissc-
mens des ports ouverts.

Gnral ,
Les dif renters mnsures que j'ai pres-
-trites et les instructions que j'ai adres-
ses aux comimardandas .d'aronldisement
pour adviser aux moyens de prvenir I'in-
trodnction de la fiusse Imonnaiie., ou l'
arrter la Circuilation lda!s la rpriblique,
nri'vant produit aucun rsultat jusqu', ce
iour ,.je me suis dtermrin a prendre un
rsolution vigoureuse contre ceux des -
trangers qui sont g&nralement prvenus
d'tre les introducteurs de cette fausse
monunie mais -qui, dcfaut de preuves
flagrantes sont parvenus : chapper "
lBaction des lois. En 'cornsqueinee j'ai
dcid que dans chaque port ouvert, le
commandant de la place, le minist-re
piiulic le juge-de-paix et id conseil des
notables se runiront en commission, et
:'adjoindront quelques citoyens -les plus
recuommand'tbles, ain de recueillir des in-
formations sur les individus qui sont soup-
9onns d'iitroduire ou de faire circular
de la fausse monnaie dans le pays, et
d'en faia lobjet d'un rapport circointan-
ci, dans lequl on signalera les noms et
les relations habitue.les de ces individus.
SCe rapport vous sera remis, et vous aurez
soin de me l'adresse.r, pour que je me d-
termine s'il y a lieu -prononcer la
ii poartation des trangers qui .y seront
i E nalce.
(Quait anix haitiens o'jii serotit gale-
.,ment, cmpromi, dans lImtroduction ot la
S, crculasion de la fausse monriaie, lea au-
\ -


torits locales devront recuillir les preuves
charge contr'eux et les fire po.ur-
suivre pardevant les tribunaux.
J'espre que cette measure svre, mai
rendue indispcnsable par la iincessit de
sauyer le pays des embarras dans le-quelu-
Is introducteurs de fausse monnaie me-
nacent de ie longer, arrtera e, fiu
leur audaee, et produira leffet que le
gouvererneent en attend.
Vous m'accuserez reception de la pr-
sente, qui doit tre communique.de:suite
aux fonetionnaires y i-entiornne, et tien-
drez stricterent la main en ce qui vous
C ucert e, aux dispositions qu'alle ren-
ferme.
BOYER.

AVIS DE LA SECRTATRERIE-D'ETIAT
L'avis concernant les reparations du
wharf dea .Go'iaves mises a I'entreprisie
au rabais, n'ayaut pas t suivi d'effet,
puisque, jusqu'a ce jour, on n'a encore re-
ou aucunes offres cet gard, le public
est de nouveau prvenu que l'poque de
'cuverture des offres qui tait fixe au
10 du courant se trove proroge jv'uqu'au
29 du mois de mars prochain, hAit heu-,
res de matin. Les enirepreneurs aurontt,
par consquent, tut le teams de consu`-
ter les devis dposs au bureau :de' 'ad-
m'Yiistration des Gonaives et la Secr-
tairerie d'Ftat, et d'adresser leurs propo-
sitions pour l'excution de ce travail.
Port-au-Prince, le 20 Dcembre 1833,


AVIS DE LA SECRI:TAIRERIE-D'ETAT
L'avis de la Secrtaireric-d'Etat du 12
juin avait annonc que l'on ferait conna-
tre au public, la fi de'cette anne ,
la quantity et la description des uniformeas


iini-- rl ,~~ -c-~~ar~-r--+~---~~--~.,r-r~--rr------ "~?i~~


~de







(2~)


don't or0 aurait besoin pour le prorhain
habillement des troupes; mais ic maga-
sin gnral se trouvant pourvu d'une suif-
fisaute quantit d'habitls, d'Labis v- tes,
de dolimans et de paiitalons de dreps,
pour rpondre en ce moment aux besiiis
de 'armnec, ce ne sera qut'en octobre de
l'anne prochaine, que administrations pro-
voquera cotte furniture dans les terms
dudit avis.
Poit-au-Prince, le 20 Dcemri e i 33.



AVIS DE LA SECRTAIRERIE-D'ETAT
L'gise de St. Ma;c, son Clocher et le
Presbytre c qi en dipe:id, ayaiit lesoinc
dl'rgenites reparations le public est pr -
Tenu que ce t-ravail est mii l'n trtpri-
se au rabais. En consiqecc ceux cm
dsireronit y concourir, potirrouit viitc'r t-i r
les lieux '1tat de ces dfices o01 coI:s~.t-
ter le devis des rparatioii dl'.r nalux
bureau de la Sccr.tairerie-d'EIlat, -.M
d'y pouvoir dresser leur offices caclicies
qui ,'y seronit ouvertes que le 15 dumiids
de mars prochain, huit heures du ma-
in ie prserice ('tl concurreni.
Port-au-Prince, 20 Decemire 1833.


Proc&s-vcrbal de ls c/rimonie qpi a Fu li5! taUx
Cayes t occasion de 1'ilU'v-rSui'e de l' -
dpenldance.

Aiourd'luiL dc Janvier mil huitl-cent-trP!.t'ut1:
tre iimmn trr ti-'n:ninfe de 1'[d;pendnr:e d lhi;i.
Je, J ro ap te-'d s h :ir n l rgella grti.al de ie vi:;ion
conmmandnut l'ntrrnt,.issenClent C..ye en me ~on-
fnrni:iiit jU., r de la (;t(n:titution, ; i trahli per
tino irgriwre ce qti dPvaiit tre rexesciil jiour la
liir ,t:on t I ,>2 j fle natiomile, :aiiiiversairc de 'in-
d3,p e 'nc- '-'l-i4 i.
La veiii.-, rente ct un dcenmbre nu cn:clir dl
solei ii ; ti; sur ;i place du gouvei 'emc ti ,
dix-sept ci!:- d: cinon jiour aiiGoncer ceite rol:ci
nit.
SL. jnir .d la I e, i quntre heures ri mattin,
I* s ilhours el lifrea nt hb.ltu l';:i scm'il e ; a six,
la gpille natiunnle et les troupes de la garniison
ont dfilt t rant sur la i,;ceA dTarmes, bclonr
l'or(lrj de leura nrireo, A sept l:iures inus' l
corpa civics et i d:ni.is' rilif. le cuiiiw frce les oai-
ciera u -g(rtile et deo ha tiirine l coumiF~mre des
gierres; .tes oflciers de. .'rrt le, enp~ily, ide
]'hbpittl rm.ili aired les oi :r: d(e 1 l'tat-m .joar les
ctficieFr, de 1i iilice rurle-- primiri Fsont rinis :u goilvernement pour ;.-c
compa-gir le gnrPl comnmandant I'irrondissement
ay:tnt i.vec lui e uideae.d--camp et les sftiurs.
Le enr eie p'pt form et s'et mi, en inmrcie ,
Ircldd d'iri piquet de la girde trLtionnil, iyant ii
t4te i:;i corps de'musique, et suivi d'ua piquet dies
greaaJiers de line fermant la marche. Neus nous


sornmes rcndlus f r la place d'(.rmcs o'i tiient rF-
sembt43s Pl'ti:t-mn:j3r e la pl ce li g;:rde nLL.ctia ,
les trupeCs de l:gne tt le j ,rjir.
I'uirvctu sur Pautel dle l.ia mrie au picd de
l'iarbre sicr ide la liberty j'ui prti:ui:c le discaure
suivunt:

CITOvers ,
S~i I'cxpi;ience e6t f;:iea pour dirigr i'honime cInas
la route di bon!L:ur i-roiler.s d ccIlle i'.'uiie lp:r
pIusi de i.ri] .c nties qui se Sfrl icouuldes d p iz
i'6paoque 'le n.'i;-e glr:,'e. revolution.
:IA :l'eritre v n;iisaint de rioa ciiir ) : Ce!il i :i -
dini le rol e-poir da .i:a suiljug er : . '
ditil,i qii p :a'isseni t de temps a uti'e i ..s 4 1 4 .,
saa t la piroLive c .>i'iiii;;iii tde ca iiiC i i' -
soi s aeii:cvr : lrir- d. ric m lie. :' vi
Il:i..s quii c ir':aient s'i"rzlndire pt ii Ii ,
ji i de ie rfil -s i.inltiLic S ', htc h .ri'. ,. :lt .

l>epnis loig-temp's r.os joe:isr*i, 'r: i- r- ,-
1n.est Lmite (p le l uii- ; i '" 1.' .
a i 'nj s ,- i ii r e, r el i t;! "'. i. [o ..i j L.
neil- t r el';' I L' C r l 'tiq e ; < t [ <'.
'ijt-yens ct 'olts nrl.,ijrs -c!; :.' z -: 1.. ;ir' .
de nos !]r .i- ,ax rycz s:,: r -" i-,', ,-. : .'-
dOiiive cill e ]tij ii 'YVZ %; L- x
n;(ife CclIC gi:iri,' v(vt; <;,'. *j.'S"::ir ,1 1,T A*
lOURGEI-, t fiii C 'l ifF:t,;,I; ut j. r'' ,i i'i 1.1 ,'.
l;a triuite-uniuule iu.ni:e de Liot,' t. int '[.
a la i:-e de l'i.r vcrs e;' [u-rcin t l .i i. r .
d' trie tnjr iours Uris, scn .ux ird : '. *
nemint et de conbattre jisqu' la m o.t, ii :.
oser;ilt httt.enCr & e.Cs (ru'!lt.
Fre la Ri'pfibli fi~ve l t Lineri !
Vier le le'ritsit dt 'I'il' '
Le serment usi!t en .ertic s;l,:rL' < :
tU r'.Cr:cnv'!- t les cri.- r i t( tic L '.r .
rbliq eie vive ,i i P;d at ,i u : i'r t. *r:t i :.
ti, vi sent f'it ,',e i ';.
AlU- la pr'stlctit;n .' :rntat, it 1 u .- :, r s
!i 1l.,ce <','.i'iesa ei lt c roG[s dr crica ilnt:F' -
drtinemcnt le corl(i t t'ge Sris le i i'we 'rde 'i t r'cr.il
a l'glise -t1 a i S lsi. ani Ts iii Cl.l-it" 'i: -
iaons de grAce el iril Fi i ice p livin i'rdi t l -.
iige -autl t ve ir. (l tii de.
Les c:rionis d'o l';ige I.!mifi( t1lij"i r n d< ': .s : e nir oirtrec: c r;t e<',nC :L .fl: g(t.(aI-;il
cha on S'erPt rfeI.
La seir it y eiut ilthinrlition.
1ait aix Cayes, le 2 Jluvicr 1831 so "'i 'ce
de l'lndpendance .d'Halahi.
Le gcLral de division cgmmnt'ant li'rron dL'iee e it.;
ORGELLA.


Al- NO', D ELA fEPUIr,.IQUE.
Le trilbr;:.l de c.ssation de la lvpublique ]'ITi7j
A. rzudot l%' rit uivaclt :j
Sil' le Cqiiuisitoire du corntnissuire du gouverce-
ment.
Lequel :!-ese que le citoyen Jcar.Baptisle EC-
ranger judge itu ti 4luialt civil des ( GiArilvys s (t;ir.t
)pTrmis tn ';ir.re ix-hit-c.t-vingt-h;t i s qu''i
lait crmmnitIre du gouveaemenEt ,yss ccdit trila-











(.,S)


nal, de commeltre Mnr la hatte de madame vente
JD.aqooi, des actes qti le martent sos Je coup de
la lIi ; caste daire, en l';anmu .189 fit la dcla-
ratioa au citoyea Courwoisier qui venuit d''re nom-
Im couinimsaire du,gouvernement pre .ledi iribuual,
en prsentant les letrae duidit Branrger a ..son hat-
.ter tgui justifieat tas falte itliults A ce juge.
Le comn.iims.ire da gouiveruiamnt des Gonaives,
.resut .le .vinmg-huit _jia .1829 la declarationn de
centre lite da.ie qui exprima lpositiveient qu'elle
n'enteul.tit poiia p:ir ta former pitai:t en aacunie iiia-
nir>'.ni Lfire une.dinonciation contre lejuge Biruinger.
Le seize niara deriuer 1 corniiisire., oan-
noins, fit part de cette ddealration anx a;ntrea judges
Sdudit tr:bun;i qui s'assep:bldreiat, et .apris-i avoir
.assa pti;-iaurs-procrs-verbauix quJ countatent lea iints
ailiti~.s aii jtge ir.uiger espdi.t toutes cus pieces
on gri.).--~jua, po.ar qu'il doui; les iiin es qi'il croi-
.j3i .ti'lrit.Ilel cootre ce.juge.
Le graiiil-jge nois filt 'eavoi ,de -toutes ces picrs
par s.t lCit.tre dix iuin de ccttl aridte aUsi coique :
Je iias trii;n;cts sous .cO pli, ciloyeu coauiiie-
sair les ;ikes qui rlUi'oait .16e dres..lea par Je
*-,caTnmi;saiLre dlu gtuveluei eant prFs le tribunal civil
l' il u rSt';irt dCe UiUoiiiives en ve-tu de .la dccisioik
n;se a cit -I't pr tedrit trjiiual dioa(t s'agi et e c
IL,-a~|IL ii -st "dl la co.iplenca dch tribunal de cas-.
atoiii dri st;ijr coni 'rmimerint 1 la Ji "
:l coln-Cqivi'CI id cetiu letire iaous vous souiet-
.tli ca, di': pi,rs et rc;iiidrons A. ce que vou. en
,pt!:i co;uaiaus,i': el pr Ouiuncilz Rze i e dejultice.
;Ae;inC i jit- l- Jts ius tlibuual civil diis Uo-
..tIt:d s I)'JUt ai;t q'ti'adresserj sculement Jcsfit
li. Uoi-ii!iixiiws1 gr:rnd-jige de lo l;i MpubliqIe ;
i,aui;i (que d!:n i'espce, il n'y a point coutre
1 .eg l drUil.r ge 1. l.,ntetni. dutllOciuiion eo aItt
.i'r iL- man; hi t::uv~ : .i liquoi ct du ,grand-juge,
a imli ilies i .l* ? !; !i .
,1 itcaj:u-:ilu'i i tenderilt a ce que vous dclariez
ti ;il I.y 0.ius leu. i yI:aiursuite.
Le coui :.iis.ire du gouverenient, signn) Pierre
Anfdr.
.,r p;arquiait du tribunal de caulation, le 30 sep-

~ .l.le r;i'poJ't du jugo BoiFson ;
1 u la dciaration de nmadame veure"Diaquoi, fate
au commidniii re du gouverinement pris le tribuni-l
rvil 'des Goia'ivecs ccmyen Corvoisier;
Vi les procd--verlbuaix ilit en la cihambre- di .-co-
Seil d4 tribunal civil des Goniiives, adreseis au grand-

VYa aussi les lettres do citoyen Brn uer adresses
lr' -o mars ct'B anilt 120, .an ci oyen La-ige ,
lmllui rde tl veu've Diaquoi a TERRL-NEUVE ;
V.i eratin- l'article 400 du code il'iaiitruction cri-
-anicile aiasi cor-q: Leorqueasians. t'ex:;nieti dstUie
** ilitfie et saim qyu'il y amt inonciation.,..le tri-
bain: de .cassasin ati1percovoa queique dlit de
"' .niitle fire pnuruijvre criliretllement un tri-
haw. gu .un n:iistr!, il pourra d'ofice -ordoa-
"' r le-rcnvoi corriarmaiiament aux articles prcdens.,,
atterid que par les pieces prmlnites, lejuge Je;mn
Braplii.te Branger est c-lpvean d'avoir contrevenu
. dr('4stositnrs lde 'Prticle 64 de -la loi ,da 13 fE-
1iier 1826 sur I'orgaisiation des tribunux en sa
qualit.de ministre public qu'it xerait alors ;
'our ce .motif le renvoie pardevant.le juge
instruction du Cap-llaitien, pour y tre entendu.
Donn de nous Gayot.ldoyen.; .les jugeLOriol C.
Bonneaux Louis-Chirles Boisson et Hculan ainsi
que. le commissaire da gouvernement -Pierredndrd-;
aipalai de justice.du tritunal de cassation enau-


dicnca du :vint -trois-dcemaire nil-l ht-cente-!renlte-
trois 3ume ;iue de I'lindipndance d'Haiti.
11 est ordorlaa toua hlusiero sur ce req(is, de
metuire .ie present excltien i aux comaissaires dci
goiiveraemnnt prs les tribwnaux, dl'y trnir la main ;
a toas dlp~I itsires de la l-ore :publique de prter
maln-forte, Ilei'qou'ils en -.eront iVgalement requis : en
bfide qioi ( Sign ) Heulin ,.Boi-kon ,Louis-Ch.rles,
C. Boneeaux., Oriol, GCyot ,cet Henry Cieps ,grellier.
Collationn :
NInnIY CREPS.


ARTiCLES NON OFFICIALS.


/ ~ PITroa, 7 Janvier 1834, no 31.

.Ddicace de la chaptllt, de la lle lt .du ceimteas.

i1 tait huit beures et demie du martin et le 3e. son
*de la .cloche avast winoaic qu la crdmonie, oljet
-ce eette soulun:t aliiti coueiiencer. Une imniense
iiultitudel tait veue du I ot-ai-'rince, la veilie et
penudnut la im it et at iver de l.'aurore. Les blhkitawu
-dua de Icurs habit.itions, et.la -orvelle ville se trou-
rait,, a 1'iimprovite remplie d'uue noimbreuse ct
brUllamt. populationr, prsage favorable de sa failure
*prOl)[rit. Cetpen.ihnt le Vicaire Cnnirl a3si.s,
c~nune otficiant, de. rrtirends pre Pena et Vil;:-
brille. -eL dr ..iJ l'.,bbt Giroudon -ettient-toas reTrAris
de Jeura ornemenas acordotalux, fait conniltre l'as-
sembWe., dant une inprogvrition, qe-la chHpelle ialait
tire colacr e .ui cult public, di vrni Dieu ,en l'hon-
naur dts ip6tres ST. PEaIERa et ST. PAtL ; que le par-
rain est 8. Ex. 1- Prsident d'HI'iti, et l. murraine
iHleiilie Boycr, reprsetic par la citoyenae Clarisse
Descliches; que e la ill PLEnr est aussi le nom
de l'ituuort.l ftnd.teur de la ltpubqnue: enni que
lui-u.aime se prevalent d'une si belle occasion poit
.user des pe.arvirs qui lui oat oL coifs, i accorde,
eu sa qual.t de d egat du St Sige., qua;ranic jours
(Pd'idutgence tous..ceux cqni tunt prerns et vYaita-
bleament repcnhatns, prierotit pour la propagatioa de la
-foi cv.tholique, ponrJa prosprit de~Pglic pour cell
de la l iipuiiiqie et le son itlustre ?Ssident, pour les
fetitcuri I,oir las l dfiir urs de laIatri plour les
IiiitoriiTs conitjtt;lde el pour Jai pais entre les nItioan
chi'cti ones.
L'cnccinte de la c;!:nhplle.ayant 66 .priilalemePnt
vacue la -bnildiction cut hleu li emt le rit de I'-
glaie ct celle -de li iile '>iion et de son cinmetire
cominbUip-a pr! li pomape majestueuse d'ine pr>ocrsiion
oi -tl c;cr le coinirtanndait de la contrnitme, le g-
nras Li-reboturs, conmandant de. 'arrondisi-~sment lei
inaiteurs les rfpr;sentans les a-e gi-trats et le pen-
ple marchaietit avec le yphis .graprd ordre clt dans un
reoueilenmenit religicex prcd(!s de la grande croix
'et de deux baunii-rc. Ln crmonie achevs no milien
d'ura silence peofbnd qui i94;;iit interronrmp que par
les hymns et 1%-s cantiques i lI llo wnge du Tres-Haut,
1'ti retournia la clihpelle et le Vic:irc'Gniiral,
"isa:.t des iiiiises ecclsiastiques d:jA nmentionns, y
clibra la gr;and'milse svec la phls grande olenniile.
'Aprs I'v:agile, Al. P'abb Girandon prononga un dis-
,cours Enalogue la irconistance, dsil-lequel il expose
avec onciion et loquence 1'origine-de la dcdicace deo
temples., -rls bieniaits de la religion de J. C. esr les
-(ocits humninms rt ceux don't les h;'itiens sont par-
ticulitrement redevables a la protection de la divine.





( 4 ),


Providence. A la suite de la grand'mes3e, le Te Denm
exprima les lans dlicieux de la vive et pure all-
gresse et de la sainte reconnaissance dort toutes les
ames taient rempiies. Enfin cette fate est destiue
a laisser un souvenir ineffagable dans la nimdoire de
ceux qui y ont assist. La retenue, le recueillement
ct le respect y out prsid ; et d-ans une si grande
foule il u'a ri protoncd aucune parole il n'a t
fait aucun clat qui pi altdrer la doucejoie inspire
par un si beau juur.




DEF PAR LA REPUBLIQUr, LA LOI ET JUSTICE,

Vente et ad udicalion sur sahsis aimmbili re.

On fait savoir teCis ceux a qui il appartiendra i
que la mailon sise LIogane, rue St.-lves, cormma-
ne de Logana arrondisuemenit du l'ort-au-Prjince ;
l'habitation suererie coinue sous le uoei de Bineaiu
Lapointe si;uie en la section Dessources de quie-
ze carreaux de terre ayant un moulin a btes en
boa tat, une sucrerie de quaraute-un pieds de lon,
sur vingt-quatre de large, commune de Lcogi'ne ar-
roudissement du Port-au-Prince; la mason sarr;;nt
de guildive sise au bourg Ca-Ira ontenant vingt pie-
ees vides a grapes de difficntes grandeirs et une
chaudire de quitre points, ou environ avec son cha-
piteau et la inaison tage, situde audit bourg Ca-ra ,
commune de Logane arrondissement du Vort-au-Prin-
ce, seront vendues et adjuges au plus ofrant et der-
aier enchrisseur.
Lesdites maisons habitation c guildive sises a
Logane, ariondissemnit du tribunal civil du Purt-,u-
Prince saisies en vertu d'un jugement par dihut rea-
di en forme exdcutoire par le tribunal civil du Port-
au-Prince le 22 jlin 1833 enregistr le 4 juillet
Suirant, la requte du citoyen I'ierre-Marlie Ba:-
can malrre des droits et acltons de Louise Beaupin,
dite dame Bacon son ponuse tuteur des rmineurs o i-
sin, et Louise-Charlotte-Elarionne Beaupin et agis-
sant na' notn de ses soeurs Flicienne Beaupin et
Eleuthre Beaupin marchnand proprijtaires dtmiuu-
rant a Logane. la diligence du souisigiid ler fon-
d de pquvoir sur les hritiers de Louis Beaupin ,
individucllement nomms Finfhn Beaupin Nancio
Baaupin et Ciatherinette Laferrire mire tutrice des
minenus Clorinde, Uranie et Eluise Beaupin, et
marchande publique : tous rsidant Logue p;ar
procds-verbal en date du 12 aut dernier, de Com-
pere Angultin huisier, dont copies rnt t laisies
Me. Saint-Art, grelcfer de la justice de p:,ix de Lo-
gane et au c;i i Alerte, prepos aux domains,
Logane ; lesqu-l ont visd 'original du ;usait proces-
verbal de saisi enregisr LIiogane le innejpur,
transcript au bureau des hypothdques du resort ie 4
aoat courant, transcrit ce jour 29 ;ot susdit au gref-
fe du tribunal civil du Port-au-Prince ; le susdit pro-
ces-verbal de saisie ins4r par extrait dans le tableau
plac l'auditoire du tribunal civil de l'arrandisse-
ment du Port-au-Prince, le 29 aot 1833, pEr le
greflier dudit tribunal, dnonc anx sai-is le douze
,peptembre courant et .enregistr enfin au bureau du
con*ervateur, le 21 septcnmire 1833.
Le cahier des changes contenant les 'enseigneinents
ci-dessu et fn outre les conditions des adjudications
et de la mise prix, a i dpos au grefie iilit tlibu-
n;l, le qurinze novembre mil-hu;t-cent-trente-trois, par
le citoyen Joseph Lepinase bond, de pouvoirs des
a pmie publicaon du sut ahier aura li
La praminrc publication du susdit eahier aura lien


le trente noven:bre mil-huit.cent-tre.te-trois; lasecoa-
de publication le et la
troisime le 18 janrier 1834. L'adjudicatien Tr&pa-
retoire aura lieu le iajanvier 1834 a hCurI du ma-
tin le tout sur!a niPe a prx ce g, .L portee addit
cabicr dtc ch.rge:

S.voem *
lr. lot la maison itude Leogane g 120,
2e. lot, 'lhabitaio! Biii u Lplc, nat le'U,
3e. lot la guihiive 40 ,
4e. lt la ni.,aiU a tage 400,

Total $ 3.CO.
L'avjutdicatiirn dh;Fit:-e aura lici le
m,!j' le1 prix de $1 oe kdite
alIjudicasion prCparntie ire i'aut.<:i.ce des entc s iu-
d;ciUaie.- te -nrt a tribu i l civil u resort i u Por(-
ani-liinice, a 8 e!r. cu rr:jmin. Le LIocurlur focd
o'sirgne occ Prc-au-Phince Je 29 Aou-t 183J.

Jhi. LESPINASSE.
N. B. S'r.rresser po;r voir ces hicns, a L.oaa-
* he, chez le cii'yen Bac(n, demumir t eur la lce
prublque rue te.-lvcs ; oeur countlir lds '< .;
de _lenchre., ; Me. F. A;irranii. h, du tril:u-
n;l civil du resso t, et ani ci.c, en .:h. Le:pin,;; en.-on
cabinet, rue du Alagkain de i'Etat Qur voir les titres.



Les eoussi e qu' diler de ce jour i, se ,et asoc:i ic alor
High Gine liutge-rs, et que lhr marion de crm-
merce contmuer, .les aZhires sous la prison toci:eU
de Squire, Re-nolds et C.

Port-au-Prince -le Jer. J;:nvier 1834.
SQUIRE et REYNOLDS.

me **==r. ------ = =

NOUVELLES MARITIME.


La corvette frangcise l'HIb comnmarnri e par M.
-de Gr.andais cepitaine de ifrale a mouiiie sur cett*
rade le 10 du courant, venant de' la Jair.;ique.

ARRIVAGS.
Du 7 Janvier. La goel. aniric. Mlrikbo, de 94
Stoa. cap. Boguis venant de New-York consiire
Nelson fits.
DO 9. La polacre frang. le Duperry de 205 ton.,
cap. Bacon, venant de Marecilie, coigBZi'e a Ch.
Lacombe, F. Miruambeau et comp.
Du 10. La gol. rnmr. Georges V- .'n, :
Wiliaus venaatde Baltimore cons.,g',t., a ..TV?.H,.

DEPART. .
Du 9 Janvier. Le brig asglais P'Aventure, er.'
R. Taylor alla:nt Trieste.



Port-a~-Prince, de limprinteri, du GuaavrnLemet.'




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs