Title: Telegraphie
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00095943/00005
 Material Information
Title: Telegraphie
Physical Description: Serial
Language: French
Publisher: Imprimerie du gouvernement
Place of Publication: Port-au-Prince, Haiti
Publication Date: 12 23, 1828
 Record Information
Bibliographic ID: UF00095943
Volume ID: VID00005
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliotheque Haitienne des Peres du Saint Esprit
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

01828-12-23_no_51 ( PDF )


Full Text

,~*'4~ -~.


jLE


T U PINCE le Dre 18 an



PO RT- A U PIN:T1 CE, le 23 Dec-mibre 1828, an
A-U -iW * x J *.j. ^^-4>''^.A JlC/ *-( .' sl1.*o-
i 9


ARTLCtES O FFIuIIE LS.


SECURE f A IRERIE-D'LTAT.

Le G miivertnein iit ayant vou1ni facIllter les
t(lyiis tiaflp1 a)iu v,)yi,R-ii- cit
r l'~renelt a' r-out'- (e N yve e>r s reIre
dns la (1. l L(e Pl'st, a fail cl)tstrurl!,e
sur les taum's Saut5ii-e et Sal ileux Lairqes
el, dcux ac -s i+1'i1 esJ lis:o5 d'airerrnei,
8(iX Pai r ficullers Ueunx i dJst q concourir
a czi-l ferwe afeifeerot, R partir du' Ler
811 35 j4ovim' prociai, lenus Olfres cache-
tes au l)Iiii-eau di- 1. lYi,istrati; de cet
arrou1ii;,se ;eu1t oil lij) ; ont 'prendlre (es
lletise!,ijcreneus sar ces efibarcations, a'assurer
,de tulis los Oi)jels 0 gremerneit, etc. qui
,fomneit letur a n e eL c iiii lC Iem Coi-
ditiou: s qul, devroiit tre 0,l)-c'lei m.t ob-
'ierves. L'oUFe la plus m ,i.ise aux it-
teiU,s de ~i V:.ta spra :ccet'e el l1.a fernie
aura hieu pour trois annees.



111 DU TRItIBUN.1 DE CSSATION DE
Lx kl.P I3U L.- UE.

U W0 34 RE LA RI'PUBLTc2tE.
Flttrai.t des' eg.tres~ dait -Gr.?g rt( Tribun*al de
i=6Ploa &ikirst aa Jkovl--PJirue.

Lundi prettier d cembrae nil-luit-'P:it-. gt -luit,
an vingt-cinari uene i de (lel:lenl .ie lail.
TLe Triill de cessation rutnj au Palais de Jt's-
tice lien de fies.,audicleie oi'i tLient- irseus le
juge P. Onu1 renmplissantiles forictioas de duyen en
ra1isenee dii titaire ,les Utes Bgaq.tiliat, N\e>ttune,
Pierre AAndr., le snpplitit d juge Acloqe ains
Ctie Je judge Lauis Ch-irles fempisant les foiitions:
de -coinissail d 'Goiaveruemeuit, dfaut de ti-
~alaire.
Le TirUn;l iiant, le dbihr conforniment 5
son pion'o. 1 l'aulience extirinire mar '-t'dier vuugt ciiq de ,'ubw' ,sur le p ourvoi.


form en cassaion .par TM:e 'Mlllery dfcnseur
public., rsidla en ctlle ville du lPrt-au-P'ince,
ati noin el conmne foid de pouvors di, condamo.
Jcan Fran.!oi 'Ilo>rntuin capitaine des c'dasseurs da
premier i:.atillon du viigt-deuixieime Tgiment, pro-
priftire ideiurant a Jciel, detena en ce ni'o-
Mneit daIs la prisao de la susdite ville ,.lcquel a
la domiicile au cabinet de soa it :foad& de pon-
voirs. Ledrt condasun se ponrvoit contre un juge-
ient rencdu en matiire criiniele par le Tribrunal
ci*il sant en la susdite ville do Jacmic sous Il
date da dix du mois de novenibre mil-buit-cent-
vingt-six qui le coadamne cinl annes de rclu-
sin ledit pourvoi portalt pour griefs : Viol;,tioti
ds at ticles 418 45o., 453, 456, 457 458, 49,
461 et 592, du Code d'instruction criminelte fran-
cais, alors en usage ; l'article 4, titre 6 de la Loi
du 24 aoCit 1808 : Fausse application des articles 21,
1'17, 5o-et" 15t dau Code pnal francais.
A l'audience qui a reuvoy au dlibr,-ie gref-
fier a donn lecture du jugement dont est pourvoi
et de la requete, ansi 'que de l'ordonnance du
doyen y continue qui comniet le juge Neptune,
rapporteur de cette procedure, lequel a lu son rap-
port.
A la susdite ail;en<-e du vingt-cinq novemlre
sus-me.titonne, MI.e Milier'y a donu lecture de
Sson mnoire, et a t enteidu en sa p!aidoierie;
Le iuge Louis Charles remplissant les functions
du riainistre public a donn ses conclusiosas ver-
Iales, et le Tribunal y a en gard ;
Vu routes lcs,pieces qui out trait a la prod-
idre;
Vu les articles de lois invoqus par le pour-
voyant, etles ayant mrement examines.
Statuant sur le premier moyen de cassation, si-
gnal pour violation des articles 448, 450, 453,
456, 457 458, 459 46t et 592 du truction .cimin-elle francais, et articlee 4 du litre
6 de la ILoi du 24 aofit 80o8:
Considrant que rien nc prove, par les pieces
proluites, que les juges qui oit rendn l-e jugcment,
dont est polrvoi, aient observe les formes exiges
par les susJits artices t q.u'il est videmmient prouv,
Que la pice argilde de fan est sons la date du
dcux: fivrier .mil-lit-cept-vingt-trois ct qu'Azor
Quercy est mort au nois de jiin- mil-luit-cent-vingt-
qiatri"; Qu'aucune poursuite n'a td dirige contre
Jean-Frangois Florentin, pour la pibce qu'il tenait
du vivant dudit Azor Querey et qu'il a fall
qu'i! se ft eev une discussion entire le colonel
Louis Bidon et. le4it Jean-Francois Florentin, pour
former le minister public de Jacmel iiitervenir


~s. -~-J "CB~ g~







( b')


pour itltq'ir la 'pibce don't s'agit; en consequence,
il ne pou.,ait e'ister de faux, quand bien mrme la
pib;ce ne seriit pas valide atteudu que le venldeur
seulement aurait pu la contester et que telui qui
a fait le transport n'a point dsavou .ni sa igna-
ture ni son criture;
Consquiemment, ce premier moyea de cassation
doit tre apprci.
Statuant sur le second et dernier mnyen de cas-
sation allgn pour fausse applicarion des articles
1 7 t5o et 15t da Code penal francais :
Considrant que pour appliqter',Ies arlicies sus-
mentionns dudit "Cde pnal le- Trilunal eriminel
de Jacmel aurait dd se conformer aur articles d(i
ode d'instruction criminelle meuitioen dans le pre-
fiter moyen de cassation pair constiter.la fatx et
attend que la loi n'a pas t observe dans ses disposi-
tions, oe second et deruier royen .duit .tre ;gale-
Mient apprcie.
Pour ces mitif~, le Tribunal de cassation case
et annulle le jugement rendu par le triiu.al civil
de Jacmel, en ses attributions criminelles, a la date
du. dix novembre nil-huit-cent-vip gtsix qui con-
damne le nomim Jeai-Fraicois loreutin capitaine
des chasseudr du premier bataillou du vingt-deusie~e
Rgiumet propritaire Jiacmel, i cinq .annes rclusion et le renvoit pardevantle Triainal cri.
ininel du Port-au-Priince, .pr y. tre.idce ouveaa
Ordonne qu'! la dil;genei ..du ministre publiC ,
expilition du prsent..Arrt sera envoye as grand-
jug< de, la RpaHblique.
Prononc au Palais de Jastice dna Tribunal de
cassation les. jour, mois et an que dessus.
(Sign) 'P. Oriol, Basquiat., .Neptuse Pierre
'Andre, F. Aeloue et Henry reps grefrer.
Pqur extrait eonfurrme :
ItJaRY' CE's grefiler.



ARTICLES NOOr FFICIELS.


,YARI.ETES.


Le Diario de Comercio d'Ambures con-
tient 'article suivant :
<( On doit au capitaine',Brownell l'ad'i-
rable itvenlion iiune nouvelle pompe de b-
timent don't natilit est trs-connue. Le veYt
product I'aclion de soi te q'avec. une tonie
bruise cette pouije frappe 2f2a8o cos ps par
mninfe et :r-e, re A chaq.e coup quarante
lives l'eau. La machine est :tis-,simplle,
peu coutleus elle n'occnpe pPs 'bealconr
di'epace, et en cas nicessaire ,on, emploie les
lbras. (On. calcile qu'ua hi amme scul retire
'utis d'eau avec cetie nouvelle nisclnife qu'en
retieraint Iult lihommes aveo nu e pompe or-
dimnire. I'opinion que la nCcesi a fe la
...r,' des bouna ii venlions 'eso t c';ifc


empleUlement l'gad `da talitaiae Brmw-
neli car a bord de son btirmen. qui allait
~a fund ,_ i- imagina une semblable Pompe,
par le oyen de laquelle .1 parvint a sauver
le bUtifunt eL 'equipage, ap'es avpir eprQuve
tout ce. qn'on -peut sodlVWir- sans mourir.

---Le gonvernement russe dsiratit ,s'asstirer
la raavigation de a Mer lNoir' a iabli un
.fnal datas. une ileisitue pres des embou-
chures. de Dwieper et du, liog. Ce fllal fut
~.alluni pour la premilYe 1'ois le. iS serlembre
,de T'atine derniEre. Sw lurnire est place
_,52 .pieds.~et *letii7WStidessis Adii i-vean de. la
nier. 'Elle est. toprnnnte -et se. conipose de,
i ois lam.vies fixtees 8 n pivo- 2er4icki4 c don't
la. rotation etitiere est de quarante min~nte.s,
La hirniere de chaquie lample est 'dispose..e
sorte qu'elle atgrneule -progressivenaent jus-
qti' parvenir nu plus han degr de clarl
ceYqnui, a lien chaque iuicraile d'une: 11),
ntite et 20 &secdyjdes. Ce final sera ailuiml
tous- les jours la.nu it tfQnjbaute el se con-
servera .aaltinh ii .ii'at jour.
(la a ftuissi l'inteulion (J'y placerurie cloche
dorit le but sOSra d'4ivertir les inaviatets dtaus
les, nnits o? les feiges, ou la, chi`te nejZe u e Ipernietltrnt,,,Ipas devoir lia luaire.

U n i4eix tremrnhalerent de ferre res-
seeti il y a peu de tcnmiu.s 15 Madras -a il-,
trijit le foil de Kjo'itairin seis, les ruiries du-
quel furent ensevelis un mi1 jeir dc rersonles.
01, dit que )a .nifimle convulsion ,a combhl
Ja 1ntivrle. Po'ee.,Par. cet hcciticnt la terie
:a .r itoode iu la ista dic de-ccnt, cosses
P'entour.`II y -cut 500 Ijoinimes eniplovs
a.P rr un canoapl Iour donmer aULX ealix7l
,ni]en'e cours qii'es Od vajen. aSaravauL Qn
coit qu'ul 1',v a pas en nmiaiti de treri.te,
iniffe vichases qui tot peri daus. celtecoti---
f -anr `c,,Tr. -0,
Marine jran'ise en nc:m 'a;'r. i -- n it
y com)te 2 j,. bn mens de guere Savlir,:.
14 vaisseali de li-l de ( reir ag, de,
64canoas cha1uc, -25 fT egues, le 44 r
COrct.Ltes clr: ia2 15 udIiics "de
92 Caonacs ,c20, dei6 o,8 ci~i6s ,
hrrics-go;eies 'de -i8 ,Ucalreznds~ ,~ uq iii. de:
lo 14 I)iccs, et en. cixtre 90< lAtilmeis (le
rnoindrie diyijeusion mais de le ce ( gubre.
1l.y a de iJus lo itceasare jou. coire
19 vaisslealix de kWigntc -- '27 fclates. Le
nomh>; di'lonurue @Saf>~,l0Vjtsc5 cele mna-
rine s ,eWe a -*l(O~9I4W.Le u-
des renesu(lei tauce I l'an! e ,i ere
a j-'vGdu it: di lici ('(lrfzAr >' ceui' kes
l'autnC prccdente5 1 --)7) de 1ijoas def Trati.
( Ca tic de New-Yorcki >








";~ 5\)


TaeAyra Wd.

Un artste d'instrumens matlmatiqiies l.
Paris nunim Conti a conenu l'de: d'an
i st rument liortati qu'it appMle Tacrygraphie ,
par le nioyen dquiel 'on peut crire ou
1ilut5t imprimer, ,aussivite que- I'on .+arle.
S tui let instrumentt potvait eRre perfedC-
tionn de ,lqudite valeur .inapprciahle no
serait-ul'pas puor les seer tajes .?I Couti ,
coMine les autres onrrncs de gnjie, nest
pas rche., 11 calcule que : la .deeise ouJr u
la ~coStruction d'un seul instrument monte.ra
5 -6oo francs. Pour- cet efret ..eL dans les yues
d'Ctre 'aid~ de quelque arre t il s'est adress
i 'Acidmie des sciences. Ayant. pass S*
]'ecameti Xl'une- cornuss~on ,le'rapp-ort. Ju.a
L; fvoraLle.


iV6yAe d~urwc i-'r~d -cobon.

N.Yous ne sommes pas danps.An tems oiu les
l hontmes vivent et rneurernt ccminie desi
plants sur la terre.AII y a 50 ans que le
penchant yiyager -est parven-u a ire une
espe de m&iala-di e idimue.' L comimer-
* cant de Culcula, n sur les~bords du, T-amsis '
va lan3 les aus fdire- nue piot3nmierudle an Cap-
de B nie-~s1,riuce, saus ..que,,les temptes
* '9.ftutent. ; -t~pie? ,q.i l,oiuvaireut
Vasco:, (e Gaiua. Le roi 24vec son ponse aux tli,dtre.s (e Loridres
:les l.asses traverseit. diakweti-alernent 'Eiirope
et l'Asie pofir clhaseer auxlonitres suir les
.c51es (le l'"uzrjque sel.cntiioiiale. -Les rar-
ciat js' de Lon1res voait 'a-sseoir sur, les frns
des hordvdtuGae lIes da mnesde PKarts ant
ft les sauvases dii Cajc,-si et uerie lad41y des
1,remieres aatilles d'Au,,elter,,e a lixe s, re-
s Deis espi~ctioi uiiltient ltur lLtrature vlaris
la I.ere 'ie :54101oi et,ln- colonel francais
conduit.:.. la victoire les descefidans d'lipa.
mrnotila,. Iwi. dle laus les vovyaes entreis
PaG~J CMirosit 0Ix -Par 'iUttrat ', auc ne
spett seC>nn! 'ar er ,e g;i ( son un i rpor-
tance eL son ihfitqit.ce .a OCIli; I'1 e Ent co
(u'u fle albuste. 1,ii volnm-Ie Ipeine
suii'r]lo ,otr crirc tli1stc>,rIe di niovernent
ue doame l'inudst ie A une JI'vle l, c U~nu~fteLtouS.,.uo i ltc, &jie;SI-ter SO11 Iau u
cn femnt av -iant q,-clquiies blerY<;,ris $!'ir
ceit&t~I,ban`che cosderahtle.de< cui1irP~~:c?, Ers
ni ,u fac ilrc' s de Frac e et 4' 4ngte ; re -
coIVenlt acrntte!lexejnt dc diverses r"j, s d
giobe, 2so,o00,ooo dle livtCode colOn e.>
h>allMs. I'n2e 887i, I'Augileterie en r<-cut.
SIR~79a.-, oQo eL la 'cc 10o,-55,ooo. Cette
siilOiS ose, *ue cvuLiOn de


50,003,00n 4e piastres Fortes, el rf31 n mil-
310o1s d'a rbustes qui, suffisent potir couviir
utie tendue dc 422 lieues carries de 25 au
deWr.,Le transport dla tonte cete I'i-ernmi.ir,
maiere se. fiat dans 8o6,000 bales qui oc-
cupent 16i,ooo tonneaux et oui mises C1
* Igrw drio: *fbrneraier:t. une ligne dc ,55
Jirnes. Nous,:diasons riotre bistoire a, lni
,Cseule..de-oes lIvres..rDans les ,5,,00oo,000 de
livries. de, cetonm 'qu'on rc;oit tous les ans e!ans
les .nagjasinside Culcuta un d'enx provient de's
no,Vlles Cutu'es, taE:Ies dans la province
de .Deli ..t, appartient 5 l'espce a'ppele
,daos, le conimerce grande soie. L'arbuste qui
1'aY.itrproduite avalt donn son preinier fruit'
dans-. tia tryrinnc",dabin d nt lebacouip
d'Warnes 'a une alfle-use strilit, et qui
pr',ut. est converti en un des paYs les plAs
feri'tles, de, la teire., gr.ices aux travaux admi-
raleLs d'lin, canal de alavigalion gui a 6o licies
de longueur. L'Iiomniequiii le cultiva appIr-
tCeMt. ua e ruee..iiaenne qun, apr's avir -t
1l1 reIFu*r de 'Asie, par ses cruauts et ses ra-
puies ,est aujourd(luil ii ine ration cl4hre par
Ses 'labeurs son llospitalit eL son intclI1-
gence, Iietfas dhis la sage adlministratioa
du marqu)is de i-asting A pr'"s re arrive par
le:Juimna et Jle. Gage' 1'o,,9ulen1e n tro;ol-e
dc l'>n.da lr,;!anu1ji. note voyageilse. aurait
pu recevoir .quatre des!inatiotis diffirentes.
Ai u la Chine elle ex^t entr dan%
les oo zillions de lives de colon que les
n._i.A is venidenL anuidelemert (fans le mirch
de Canton eL voU' lesqril!s5 iks obtiennent
25 millions de fivires deGli qu'iLs achcttent
po1r un peu j4his d'un selielin la livre et
,quils vendent beauicoup plos Xl'une pisstre
das le Conljent europen. Eruharqe dauis
des btlireus anriccains elle anrait fuit partic
,ile : la, r-exporItatiora de 'productions tram-
geres quni 1 -dor amunel de 3o naillos de pinstres fortes
Soniotre la vente IN7ViVte en Espa.,ne petit-du'e les. fdln'iqnns
fj.alacitillses Pauraioert irusfb p en un tissa
ngie ir sun lg;rvle et sa itese (le fi~n-
feI *~le~Is les 'otIs Tuoces ; nas an
4- s>nive ces ceiikn1rls -S-elle a pris ceiuti d.
jl'At4lr;c ;e dehasr a 'Vl:tijclesler *pc>ur qune dcs-50oo mla
C b v:pcn da ccUe 'iche eI.,icee
cito pi^t la flcr. La IPrfc[in
Jo ,.0 0 ,
llle a ].o;- , o -eu en lt >e n mYi ,e ,s1 1,a .'-
e n L lt ) a n io 1 1 le ( f l en 1 1 1 ( 1 1 5P a s l i t
tolis ie m a s 5on'ono yards (le rolpon Co7..
ViCB ent t.one ?,e ;ii c;a au co!rnc di'A~









()


r.cur reevoir cerlaines preparations n saires et de-l elle retourtra a Paisley, nci
elec fot -ve en dessius l.gans par des
procdes aiussi ingnuieux que compidiqus.
Daus le comnt de Dumbarton, les clebres
ariistes de cette vilie la bordent ; enx qui
re connaissent point de riiuis dauns ce genre
de travail. Pour la blanhicir il fut jcessaire
de Plenvoyer Renfiew et une autre f.jis
a Paisley, et ensuite a Glascow oh elle recut
la dernire main et rest prpare pour: la
vente. Elle retourna a Londres pour former
un atme du colosse du coi, meicel brx-
tannique.; Quatre annes s'taient 'cootles
depuis ?'poque que le cultivateur indiei
avait recueilli de la plante' les quenouil-
les de colon jusqu'a ce qu'elles furent trans-
formes en *un beau tissu avec 'aide 'de
la chinie., de la ricanique et du dessin.
Cette production vgtate repassa les ners
ayant une valeur triplernent decuple. Sais
le secours de ces grads efforts du gnie hu-
inain elfe aurait peut-etre servi de meiche
a clairer les vedlles infructueuses de quelcqi'
.ge obscure; mais a present e!lo peut servir
d'ornement i'orgueilleuse sultane, a l'opu-
lente crdole a la souveraine europenue.
' Pour l'acieter, F'l de qui ra produiie, don-
-nera miite Tois la valeur qu'ele a rescue ipor
la malire premiere, la Ciiue suspenalra ses
lois proiilbiives le Mexique et le Pron
ouvr'irot ienrs Itrso:s. Iais quel a t le
co lcours extraoriinaire des circouistarces qui
oit product de si merveilletux eiffes? ll a d
nfce:saire que les iilamens enserrs daus la
caslte aviiit drl'aiver Culcuta ; qilris passasstn
4,000 ic:ues de mer poir bl)irder aux ilcs
)I itaunll ues; qu iis pairouruss'e't de-; para
le miofl de cian ant dte cbet".i s de fer,
une (disance de 51o lieues, occupant dans
leer tirnsp.ort et dans leurs diffeireis cl-io-
ratorh's plus de -I5r> iersonnes qui leur
doiveilt Icur s u ; ; .i .- 11 a ete-nr cessair'
que riodtstltie 'a>popiiant les ,p'ro la ph siqiue, souu ii le poIuvoir du feuj; q-e
l aI:ceC;anle e perf.cto na saus secounir
que 1t chimie penetrAt d&irs les secrets lde
la ci'caioii. li a c!t ir;.csaie que les ipro-
ets de la 119i'i'galio ,;1bissen't des 0 1n IuTn-
leaic;! tons s'rcs-s t. fa(cles entire les lords du
( i:r'ge" et ceux dni 'Tamriis ; que 1'lnmpire d
Tiiiol !par\itl devci.ir ir:1,-'age cduie.com-
pagni, de comnimece ; et qu'a.me nation qui,
ii y a 5oo ans se lprvo.ait ide conlteaux
(CLsiile, se futl !e; e iacc le counierce des
dux mo:udes.

( Le ldccuctor de NeT-JTorck. )


AV1S.



Les sou signs, en liur quali. de .riq,;dsturs de
4a maison socia!e (le Heilaud It *Webcr fr&es, n-
gocianis consignataires 'tratygers ci-devan.t i.l.l_
au Port-au-Prince, Cont savoir aux notaites et
public qu'en vertu d'une inscrptiou i typlle ca,e
prisee au Lureau des HjLppt.ques, au.Plrt-.u-Prioce,
le dis-sept ,-lir, im Lre mnil iliut < eiit i;h bI-Sej.t., an
no. 52. f."o 7 ,.v ett f" 8, tr diu ,!iv. e tn., ?,
la mason .basse, son emplacement.t, ses ciiconstances
et ses dpendances, sis au Port au-Prince ,-iue .-lpt<-
klicaine, dite Gran'llue,. ci-devant la proprlt d la
citoyenue Delpliine veuve Lamarre domici!ie au
Port-au-Prince:, dcde h' >Anse-a-Vel sont gre-
vs d'une hypothlique spciale, pour la son:tne de
sept cent soisante-trois goures soixar;e et orze
centimes, rsu'ltant d'un act< i',ss' dvant rM e Laurent
Hugues Dugu ci-'devallt nuteiie Iilu;lic 'sidanl au
Port-au-Prince et son co!itgue M.e Duval, en date
,du.quinze du mois d'Avril i825, au profit des sieurs
leiland et Weler fr'bres susdits.
En consequence, ledit Lien rpond de Jadite
somine entire les mains de qii que cc soit, (qu'il pas-
sera., personnel .e pen. t 'acl.et(r, sans s'exposc'
payer ladite some ou de le voir vendre par la
saisie immiohbilire par autorit de justice, en rem-
plissant toutes les formalits vonules par la loi,. aux
firais et dpens des propritaires actuels, ot0 de son
acqureuir.
Port-aa-Prince, le 3 Dcembre'1828.
E. et A. WEBER el C.ie
En gidonfiqu dation poT Jar d ',t Wcbe., e .'.,'


Le soussign a l'honneur d'aviser le public qu'il
professe dans ce naoment-ci les tats de tourneur,
bcniste, vernisseur et doreur ; sa demneure est rue
ddu Petit-Quartier maison de Madame Dmuas.
Ceix qui voudrost 'lihonorer de leur con-
fiance pour lui donner des eotreprises des ameuble-
mens doot ils auront besoin il leiu gravera graiis, ea
letires d'or, leur clifftre sur les meuhbles. 1 fera aussi
en or des guirlandes ou tous autres dess;ns leur
elioix, acmeninait un prix tres-raisormable, et il assure
.e pub!!c qu'on trouvera daus sa personnel toute l'exac-
tiiude ct la prohit qui convienrent a une personnel
digu de la coafiance publique.
McLLERY filS.


r.t au-Peie- ce e r.prlmeJrie du Gouverncsteye




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs