Title: Telegraphie
ALL VOLUMES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00095943/00003
 Material Information
Title: Telegraphie
Physical Description: Serial
Language: French
Publisher: Imprimerie du gouvernement
Place of Publication: Port-au-Prince, Haiti
Publication Date: 12 2, 1821
 Record Information
Bibliographic ID: UF00095943
Volume ID: VID00003
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliotheque Haitienne des Peres du Saint Esprit
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

01821-12-02_no_47 ( PDF )


Full Text






LE


9
7w1T 7~$L -;~J I~-


A


Gaze tcle


]r_ ce cl


,N. X LVeII



PORT-AU-PRINCE, le 2 Dcembre 1821, an 18.


:NOUVELLES TETRANGERES.


uite du discourse lu par le Rol d'Espagne.

S les remercie aussi pour la gnrosit
avec laqueiie elles ont pourvui aux besoins
et la dignity de ma mason royale et
de ma famille, et pour 'autorisation d'un
cmprunt par sequel on a mis le gonver-
nement a mme de coiuv-ir les dpenses
.:: !a,'.i::a-a ,es- prlus15sTM T- e. --
Nos relations d'harmonie et d'amiti
avec les autres purssances n'ont prouvA
aucnne alteration depuis P'oiverture de
la; session, et je tcherli de les conserver
par tous les mnoyens qiii seront en mion
ponvoir et qui s'accorderont avec la
dignity d(e la nation ieroi:ue que je me
glorifi2 de commander.
Le traits avec les Etats-Unis qui ter-
mniie nos differends avec ce gouverne-
nment, et rg!'e dufinitivement la cession
(les Florides, a t ratifi par son pr-
,ident et les ratifications changes le
22 fcvrier dernier. Je me flatte qu'au
rovyen d?. ce traits et par la fixation
des limits qui doit tre faite par une
commission nmixte nos relations avec
ces tat ui'prouvelont disormais aucune
altirat ion.
La fermiet de mon gouvernement et
la gnreuse et active cooperation de S.
M. le roi des >Pa)s-Bas mettent, quand
a present, notre' coniierce a l'abri de
tonte hostilit e de la part de la rgence
d'Alger.
En consquence di novel ordre de
chooses adopt gnereusement et spontan-


ment par le roi du Portugal et du B:-sil,
S. M. '1'. F. et sa royale faiimiiUe ont pri~,
la rd~oiton de revenir a Lib iin, et
de laISNCI~- enJa:ei, r quanf,a de
v 'Pe-rA lo prince J'd ta re. ,?e irofi-
te;ai dui retmUr de S. M. T'1. F?. ern PLrtu-
gal pour eprncL'e los negciaions sus-
pcndues depuij long-tem.ps eTelgtiv(nint.
a l'occti>ation de et de la
rive orientale de RL de la Pata.
J'ai mnanifest *-iux ci.-LVS q :..i 2ent;

Naples et, du Pimont v(unem2ns atx-
queis des Pialintentionnes ont v'oulu
doc>,er par rapport P'LsPargne 11n1e
,imipiortance qu'iis ne potivaietit avoir ea
aucune mnaniere.
La taiiqtilclit reg'gin dans l'itrienr;
uns se.le band de l'actieux bande inm-
prisable et peu iionbiretise n. l, oaru uin
moinent. Ell1e a t dsperse etrliite-
par les J;..1v neryquci dai gi-
verneineutI; et la valeiir de nox; tro!pes.
11 est esp,_er qie (le unauvals Se,
et l'amiioioration touijonri:s cr'Oiss'jlt ,c dle
i'esrit pubio einpielilerLmtiit q!Coa va;-_
renouveller Ces tentati\ves ins-oias, jui
net pournYnt jarnais ar,-t er un mee:eut
la inarche majestuenise de inotir e;m.
,'agicultn'e flurdustrie, les arii tc et
les Scicilces prouvent drj des cisii
tions dues au SvrUue CosuiiUel.
lotites ces sotirces &v la ',oa" .rit e un-
blque resserairont bwnt.t les heureux
erets cdes cUcrets re~ndcus pour les encou-
rager -. Riais cet accroiss,`1',eflt ii!'est p>as
tFai ae d u r. La dlpos-e
claus la terre ne.3 prod i ,L d .iit
I'uroi:lvit n2c. Lr_- e ,)rD!river-a


T.


9- ,
_-' .t9


E:I ,rt











( )


une rrp r':C;i ~rr1u"le ;~, et Pr;inicr'ale-
inent lorsq]1, e~irce aux secou's que
les corts poerreo.:?ltt tui doa-er la nn
es-,xcgnole aura une marine telle qu'eie
doit l'avoir.
I'ai vu ayec s-atsfi',ction queeles co.t-s
ont toserne- 1eurs regards rers 1'aaififls-
traton de la justice qu'elies ont raIr`-
ini de p'us en plus par les measures purises
i cet eff(t..
1Je n'eparMnerai ancun effort potir -ob-
tenir le retabjissernent de 1'rdre (ans les
province d'otener; et mon gotiv'erne-
rnent invit dernimeinst par les eortes
1'pr'oposer les mesures qu'fI jgr'tga caone-
rabes lo' r le bonhetir ce ces irrovinces,
en prenanti en considc nation letir situation
actuelle d'. fe'r era Pro:n1terant a ce vceu
avec la gurrrosit qni le caractrise. Les
Es.pagno;s des de-mx liisili',,res doivent
tx'e conN'airici!s q, e je ne dsir'e rien
tant que eu' bonheur ifnd sur Pi'n
tgi'it de la inasuchi et i'ubservxa-
tion de la coiiskitiit,ln.
Si conime j 0 Uen Cobl'te poas, les cortis
qui s"ascenb!e ror t pnChaineen! imitetn
lo nobte exenpe qu,:' leur laba ka It s
cortes dnt -lse vens t ore les t..T .1
Si eles montrent le memen respect e le
bnme attaehemert rou' le tMe el le
inme- amoti poou r bj patje ; j'aurai Ijen
ploinWtemrient la sal isfdction de voir Oiens(J-
lEd dans tones ses padres le. systme
q0 est l'objet de tous eins vnnx.
( La 1Sjt~~ e": f'ic/uUP ?'luneiro)
La0


rotr~z ~ ieiin el~fi'~ir (01ipT
ne rl ela e o n(it'e u la
ni iiies et Ir ,es.:anez' dleS .aUrjitiS
riv/s el niiht&tu'es.


CLiCmlhrc des 1W1'rs:rntars 'des Com-
IilWues, rone en !'Iiior.e sur l 11Popo-
son In 1'. 1.d 1 d li, u 27 Sepeni-

Cait 1iaut que la Taon b MYi uUCe de
.la Rp~uLliqne i'csTe Ane Iii' or, 1 ,[vi-
sion de son terMO 'e iur' la ri4gulas t
u [ e yAi est de la plus
d'inl9 aut'~te d liei'ila la rcs l eo dderl Auto-
ihzc's cix: im's eeS, de lr6'It' la
InnlUn de'.s aMires de iciarnilsl a'anu en

La Chrro, ou! le rapport de son cor.mil


de kIsT;la:in, ct v:ar~s asvor r,Ari;cnient rfh-


CITA PITRE 1.r
Des zIrrs fl(ksQ:fles.
jAr,T. cr. Le tITitoVe dIe la Ri.
est divse, cqtiiti a prsent, ti vimigt Arron-
dissemris qui soil: 'lesnron, lcs L'es,
cdi]u du1 iynrtenlent Nlypr-'s, Jermie,: /Icrr,irwp, JaCIeC/, le
Port-a,--PZnar' ( Ca1j~e de la RV', :,-S
et chef-,lIeu ui JartemeL de
le 3h :'! a',' i.,les(;n-c
(el] e1fiu (fil r ,j, 1: Ci
( chlef`;~ lien du U *1.-i: dle 1i't7'l, o:Bu),
le U."c Saint'..' le P'ort-,!ce-Paix,
le BoIgne, le Lu'A, la k'?rtedade, la
G)'an'de-Rl'?'!~h re d< o le l,
Fort-L~i& 4 lO LCIJ)-ldupfhitd( che=-iuiU
da Dparemeii du T-0).
ART. L. LeS C', ei wns (les A o-In-
eL ls 0 e s~incr o~lesi"e lceis od es d: I ,t ii i: nt Y
ITii it y a ili*

Air. 'I. xli. II y\ al! ~.h ,'iOh1:s.jl'e Ii '!(15 I
1'Aduo.ssinvioii' Ta, Stim ot t ls Tics-



lnewz les*~~> ,ct' ~nijP

Les c1 ec 5 e-,s s. l ons io .li int
dais los pea s ~s~'''
Cepenunler 1'--W1 Ht 'T'I'.A ;pnf, ,c
la fr:eit dui e't 'c '!ui ciii-
('er "ce tS ( da' le: e ter 11 n1o11e mt1
le Iilii*.11"c!01, sui\vaJ t pie les rirconsa: L2' 5
l'CXir-1'1~iCpIeLl, lceu be n el ,i la
lvoeilailte sessi on Ciu d !i,5 1~~: il !k
lera COiiiti rie 1 s inaN 's (''Ii0 J' 91 5t e'-
nibi cette iz-'sures, alls de la consaerer par
une Lo.
C1J1APITRE II.
Des Com,nunes.
AnT. IV. Les Co rnunnes, aii nombre de,

~d' ;'fanUault D~lhrn' I's tepznz, le
Por-sa/ut les Cqyj-e9, Cr~Ic
1.os s- Sad, Jqa'ia, Firignaz it
i-J'ea', be Petit--Tio' le Co'!, ]y-
,M!'es, les 1dhrno',ot,,, LeoganP, le Gand-
Gi h'z'e, e f'ct 1-Go 9"', Jaernel, Bay'nr,
JJaree ]u, le 'r ua-Pi,,e, l ,vix-dgs-
B'nquts l'~/iR/,ethne, le Ml'Ebs/ahi ,
la Isd-'eed4.':o2.,~t-













Gn-?'.-iU:rae, ITore~-N 1, le o/e-S,-
A:cn',as~, Bomlrni3rnpud',' Jean-R'a/P, le
j~>ort-do-P &x,~~ S.nn;t- Loalls -da- Ycrdr~~ le
-'~, le Pot-.~ lt L,~, Pl-
je,* ,? .-' .

1>/' Attcz Y~ !eye hla (.L R'iw-Rh'r: li-du'-iTOrd rl e
,~le i;-eu, la lel'h? IC 11t-
ibnr;&, Or ananinthe, lia Pet e Anse,
le c ~p-fiud!;en, l'Jcul da JzlNord.1
A a'r. Y La Corninoune peut con-
tin. ne en I'Iuswn is 01,1 -* 'a o
tiers; Ies Paraisses on C'lrtier's actueHlenenrt
reConuls5, SOnt: lCs lrvis, la Pette-Phi'e-
(1e,-Da/rit.arie les .~W1a, la (io adnM-
nJre, le Pot-c--Piinc7tla Roche Ra-
t2au, Torheck, i- /Uice-d,--Fond-dc--
IVcl'es *la Plesilc-R'i -- iWj1jir les
Jialadc?'s, Pcstc 1, les Loserx,, le Trou-
L'En7bon, l'sc-da-Cla r e Sa/ltrc, les
Grunis~- B&s Sajo te-, 8anin -
Bank ael, JWcqupZ v le oIrrro<: e
Ibon ade,2Bzl.~!~ k~ (,au'ier-JY.'orin,, la Pa i&--
dal-XrordE.
Ano. VI. HI y a dans les Comninnes um
Comr2m'6l.int tie Mlce et de li Comn uey
1,1 11 jugo-de-lti>x, un Consel de Noi90alscS
ct ks ~t]Ucs fLflSqo!! .res cvuiis et milan es
las s pi;di de la Cozn-mun'e ,ire la
JlUS Vo'dne june e. e cent. inur s hc r s an hesi ;i dkais
B 9ie'i1ic (u s.ussJT jilal )a rs toas les 25 le IPpot.eSt
-11 L., i ,lacea des !, ., ii lief s dals res
Qita'r be S mni Pat O-~ s deCtt i'itendue ea ua
Ih>ild"atilu eiigei iciit ces fOIiCiui<)rfliUlIes.
.CHAPFI`11E IJ.
D)e la ft)mraiion des 'rvndsserens e! de
ictus limited.
ART. VII. L'Arionissi-,,enienit de T'1mron
4est toniptoS (des Cumou^es (le l ji ron,
de l'A use- ici.ault ( crlioll ) el dE A;l-
nar e; aians que des <1nerticis de la Peute-
RNivire de Daimaric el, des Irois.
Les limites am Yordi0-( )uest, l'eni.nchw: e de la S6int ,
en renionaai t ee]te rIvir jtisqn'li sa souj ce
dejll, si:rvnnt une ;igne e Sud.l-Es, Pan
,n2nt a 1 Mm'rtni&et ie ucl n 1, et VeLa 11 f,
.l)ouiirsi' la ek`[e Sua i i'enlhouchre de
la (atoane; de set le quie eet Arronds emnent
esst Ctl)OS (de< tiIoe la p=lba occidetitale
depui:S la1 be inoc jusqu1 la Caltee n c ayau t
iani Sud:st jusqu"i la cte de la Pulle
j aux en~vimm d te B'-:!l.i :ossard) ,


15s Cavcs, (-d ce jAn X
I'E3 -.`d--i Li Ujbr. 'la SGe oigue ceiui
f_1 jtSrn,,C.
ART. _Mli L'Arroii"ssemniet es Cayes
conimence a l'Cnest s la cite de l modi-
t:!~B la 1 bIote ( a: environs kle Brossa 4
sin coIte CrOte el se dit igeant 'e s i'FEsI,
lMSSaI]t ;iu-dcs 'us de J'hi:iaion Debaiiier
el et-dessns de dei! Perrin, pIr iine gale
dssl:tic( c3. ya s 'poit iNord et Sud.
dit 'la i<-i reiden contend done Od e la cle,
Ie'us ce tasion jusqu`'s lendaiouehnro de
L .1 ecux (le S.i ss c- et dc
.3 Liteo. ti et c l Ruest, cel de dc 'tilbron.
Ceti Atrroidisseimetd o st ,, comipos (des Corni-
nut;rs des Cotelx dui Port-SiiluL et dles
;: s c!iee-ii.el ), a)isI (fue 1dis Quartiers
e., E des Anglas, (e l Cla :n niire ,
1dui Iot-S-Pirent de la Loohe- i-Blatenu ctt
JknT. IX. Lo' rPordscren 'lenmn so
torme des Conini In,us dii Sud et Aeni.!in ( ?Feu ). Ses
lin!es so:t a m'tuesl, la li'je de spara-
timn de. l' dn el,, esl exiiliq1c"e eii l'rr)tle t'necden 1, el
(lit pont Y ep el Sudd u daon de Cavail-
r on se dn'w.t a 'Lst j'; L d' e de PIal-
SMer, au ,No-t de Ia scma-r c de la l'dtile
Psi e It1 1 yi"nt ita l d~ii Qun a tier de
1' 4le abon' ir 'eiilitoit of,i la ivi e M:dliot
se elete etas la Scr ti, 1 ec l sat ni.s la
i'lvc lSicl dc eentie 50= MusnT la source
de cdeo 1u eUA r- ) de!o s:vant
ncore ccMi' rljvt j: Peimin l'Cdrit UN\ emll
sc jelie daris e1c des C,cs-d e-Fer7, a S1
tc runner Li 1'cm ic) hii: e de ette ri'iie.
De sorte que-1 ''11A~Tuu 'Xus

de la coLe lLS lden.bos (,! e l rla
Ovl.re, :;~va:lion, c? aid a l'Ote:st. ccliii 4e C=aros
a '1Est cerln de JaCiucl el au rl od2, celu
de A ;. 1 n.
A;iu'. X. L'Arrondissemeni t (loi Yo sa
COBIHOSe dles Conimunes de& O1p .,
lP A se-a c i mn ( ebhlicri ) et chi -' l eo cuP
p~ que des [,aroSS( (:71 Qual 1 er s d,_ s;jInt-
1 dI *I1OlUI- llCs-1 Ll*uc (les Baira{l-es
et dea 'Plaeite-Rviviia e de Iiore, .
Lcs limites elo cetson
Nii yIoed tonte la cte, de>u.s fs c"un sl s
de I'tang (le AIiragoane oit se ti o'1ve 1e ca-e-
img s1e, u'squ1 laiv'e Sil(C i emonte cete
ri ire en se di:eauL au Sul juqtta recc1









(4)


rivt~re le p~o;t oh la separation dle lP ron-
disiemenit des Caves, fixe par l'article 8,
cE'siant de se diiger vers lEst, p.end la
di'ec.ion Su1d:; de ce poi)iit, se diageant vers
l'Est en si;vant la I:, t::ace >pour la sepa-
ralion de 'Arrondisscrent d'A.quin, dcrite
par Particle 9 jUisqu'au conluent de la
liviire du Fo''(i.l-.:.... '.s avec celle des
Ctes-de-Fe. et suit alors la collie qui
descend, en passant l'Oiiuest du Fond-Arabi,
pour v'eiir reconnaite F'tang de Miragoane
et de-la A la mer.
( La Suie au prochain e mero. )


Avis de la Secrtaireri d'Etat.

Le public est prvenu que la Pcste
aux lettres pour toute l'tendue de la
Rlpublique sera de nouveau affermne
poar trois annes conscutives partir
du premier de Janvier prochain. Les
crimes de cette ferme se..feront dans le
courant du mois de Dcembre de cette
anne dans le local di Conseil de
Notab!es de cette ville, en presence dac
Ininistre piiblic t du (1.- di bureau.
des < omaines. L.es ours tixes de (c'i K.,
serunt annoncces par une publication.
Les bacs d'Acq,:i et Marqr esse sur
la rivire de i Artibonit. ; celui de la
rivire Salle, dans ia commune du Bor.
gne ; le bac de la Petite-Anse, dans
l'Arrondissement du Cap-Ha'tin n, et ceiui
de la grande rivire de Jrmie, seront
galement aff.i,, pour trois annes,
pJartir de la mme poque. Les crimes au-
rout lien dans les chefs-lieux d'Arron-
dissemens o sont situs ces bacs, a l'ex-
ception de celui de la rivire SailCe, qui
sera cri an Cap-Haitien.
Suivant les instructions qui ont t four-
nies aux Administrateurs de ces lieux,
ils prviendront le public par une announce
des jours qui auront t choisis pour les
Cries aCe ces fermes.


AV I S.
1 a t gar, dans la savage connue seus le
nom de IDsplrs, aux environs de cette ville, de-
puis le 28 Septemibre dernier, un cheval, sous poil
rouen-alezan, tamp sur la cuiise du c6t du mon-
toir VPD, ayant une toile filante sur je fiont et
trois pieds blanes. Celui qui le trouvera est invit
a l'emmener au citoyen lRasteai membre <(, la
Chambre des Communes, qui doniiuea une bonne
rcomp1ieiS, 2


Piasteau, habitant de cette vilre, l'hionrur de
prevenir 1i public qu'en sa quality de charge d'afE-
faires tis hritiers dt ila succession de f:i' Joser!i
Lafontant, sous bnfice d'iivn.taire, il in vie tous
ceux qui ont des reclamation& fiaire cotro ladita
succession, se presenter en son don:icihl dans
le dlai de trois mois, a partir de cette date. 11
invite galement ceux qui lui dliv t d'avoir se
liquider sous le plus bref dlai. 2


A VENDRE.
Une habitation connue sous le nom de Jean
Dumas, situce dans le hras droit de la rivitre
de l'Arcahaye ayant huit cents pas de 1'Est a
f'Ouest tt autant du Nord au Sud.
Une dito connue sou:. le nuni de Piton, de
trois cents pas de large, sur huit cents de haut2ur,
nieme qnprtiter.
Uni dit', dans les hauts du bras droit de la
rivire de i'Arc ihiye, de trois cents pas de large,
sur iiiie de haut.
Une dito t, quatre cents pas, sur mille, situe
au mne endroit.
Une dito cionue sous le nom de Boucan-ras,
a la nmntagne des Delices, coatenant mille pas en
carrb.
Une dito connue sous le noin Boucan-Roseau.
contenant douze cents p.s en carre.
Une dito situe au Sarrasin, common, du Mtire-
balais, connue sous le nom d'labitation Petil-Hois.
Un empiacement situ au buurg de l'Arcabaye.
S'hadrsser Fresnel representant des hrit:crs
Petit-Bois. 1
I- -
Une habitation cafyre, de la contenance de
trente carreaux de terre, situe au FoPnd-Gaadolle
paroisse du Port-au-Prince. S'adresser M. Loret
.Latly, chez M. C. Lacoribe chapelier. 1

Un terrain de la contenance de doize cnrrenix,
ayant une petite portion d'eau, situ sur l'habiti-
timi Demornais Laba iie la lisire du nidecia
Mir;o!mb. au, dja arpent et born. S'adresser .au
citoyen Rigaud qui en est le propritaire. 1


AVI S.
Le public est prvenu de ne point fire credit
A l'equipage du brig Anglais Maiy, caiptai:e
Canper, venant de Londres, cir le caiitaine ne
rpuondra pas des ettes que pourrait contrac.ter
ledit quipige.
Port-au-Prince, le 29 Novembre 1821.
Wmn. SALTER et Cie. 1


FOr LONDON DIRECT.
The eng'icsbh bri Maary captain Charles
Caliilpr. cilsseld A. t Lioyds cc,;per!,dl i-a
c pi>, f-stened. warranted lo lail on r.r b,- tlre the
25t. February next ; --- F" Freigh't app y to
"W'i:. SA iER & C. I

Pert-au-Princet de I'-mpriameio ui Gouvomruaeirt,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs