Title: Journal de Saint-Barth
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00095774/00226
 Material Information
Title: Journal de Saint-Barth
Physical Description: Newspaper
Language: French
Publisher: Journal de Saint-Barth
Place of Publication: Saint Jean, Saint Barthelemy
Publication Date: December 1, 2010
 Record Information
Bibliographic ID: UF00095774
Volume ID: VID00226
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Full Text


GRAND ARRIVAGE
DE
4fJOUETS
'tvwSlibrairiebarnes.com
STl.40590 27 60 30




""" l -
eDU LU I S E


L'AGENCE
ST BARTH REAL ESTATE


CMI
Claudine Mora
AGENCY IMMOBILIRE
REAL ESTATE


CONSEIL
IMIOBlINER



Les Mangliers
Saint-Jean
97133 St-Barthelemy
Tl: 05.90 27 80 88
Fax: 05.90 27 80 85
claudine.mora@wanadoo.fr


SALES AI VL LL R-NlAl
I [ ] l "
IfLES GLRE D*


".4-4
..s.o
AIRFRANCEJ LL KLM:

Air FrancIe& K

i i* du iIi ii au i* d &ii.. I r. I Io uu.oem

ARTISANS, COMMERANTS, PROFESSIONS LIBERALES...
AVEZ-VOUS PENS A L'ASSURANCE DE VOS REVENUES EN CAS D'ACCIDENT OU MALADIE
SGENEhALI
Solutions d'assurances
ATOLL, LA SOLUTION PERSONNALISE VOUS PERMETANT
UNE COUVERTURE POUVANT ALLEZ JUSQU 750 EUROS PAR JOUR
Blue assurances"M
Les Mangliers St Jean 0590 52 02 71 blueassurances@me.com


Rue Samuel Fallberg
Gustavia
0 590 298 890
villas@sibarth.com
www.sibarth.com


VEHICLES UTILITAIRES
GarageB i 4 x4 f
I I.~-1






PUBLic TL.: 0590 27 70 98 C.M.
garage.b udget@orange.fr J-
LUNDI A VENDREDI 8H-12H / 14H-18H SAMEDI 8H-1 2H


N0904 Mercredi 1er dcembre 2010



LE JOURNAL
Tl:059027 6519-Fax:05 90279160 SAINT- R
www.journaldesaintbarth.com journalsbh@wanadoo.fr DE SAIN BA
ISSN : 1254-0110


ICpti-,oo





- d r 2010 I 9


B


Le conseil maritime des collectivits des les du Nord install


Aprs les les du Pacifique, Mayotte, la Runion, Saint-
Pierre et Miquelon, la Guyane, la Martinique et la Guade-
loupe, les collectivits des les du Nord disposent
aujourd'hui de leur propre conseil maritime ultramarin.


Aprs les les du Pacifique,
Mayotte, la Runion, Saint-
Pierre et Miquelon, la
Guyane, la Martinique et la
Guadeloupe, les collectivits
des les du Nord disposent
aujourd'hui de leur propre
conseil maritime ultramarin.
Commun aux deux les, cet
outil de planification et de
dveloppement s'inscrit dans
le prolongement du Grenelle
de la Mer. Il a t install
vendredi aprs midi l'htel
de la Collectivit de Saint
Barthlemy. Prsid par le
prfet Simonnet, ce comit
accueillait pour sa premiere
runion, le professeur d'uni-
versit Christian Buchet,
charge par Nathalie Kos-
ciusko-Morizet du suivi de la
mise en oeuvre du Grenelle
de la mer et dans ce cadre, de
l'installation des comits
maritimes. Universitaire,
membre de l'Acadmie
marine, historien de la mer,
auteur de nombreux livres sur
le sujet*, Christian Buchet a
expliqu en prambule la
runion, les enjeux du Gre-
nelle de la Mer dans un


context de maritimisation
croissante des conomies :
Le Grenelle de la Mer, vaste
consultation de tous les
acteurs du monde de la mer
qui vise dfinir une stratgie
national pour la mer et le lit-
toral, repose sur une convic-
tion forte : la mer est l'avenir
de la Terre. Alors que les
richesses terrestres s'amenui-
sent, elle constituerait en effet
aujourd'hui le premier poten-
tiel de vie de l'Humanit.
Potentiel alimentaire, mdi-
cal, nergtique, scientifique,
mais aussi, potential cono-
mique important.
Paradoxalement, alors que sa
presence dans tous les ocans
fait d'elle la second puis-
sance maritime mondiale der-
rire les Etats-Unis, qu'elle
est en pointe dans l'explora-
tion du fond des mers, la
France est la trane en
matire d'activit maritime
qui ne reprsente aujourd'hui
que 2,5% de son PIB et 315
000 emplois directs. On peut
largement mieux faire,
expliquait vendredi l'expert
qui estime qu' 1% de plus du


ILS ONT DIT
) Bruno Magras, president de la Collectivit de Saint
Barth: la mer, c'est le pre et la mre des habitants de
l'le. Nous avions la reputation d'tre parmi les meilleurs
marines de la Caraibe. Si on en est l aujourd'hui, c'est
aussi grce l'activit maritime.
La pche est une des activits sur laquelle peut miser la
jeunesse pour l'avenir. Notre dmarche de contenir la
pression immobilire va se traduire par une conomie de
plus en plus base sur la resource maritime. Mais si on
veut vivre de ce secteur, il faut savoir le protger.
) Jacques Simonnet, prfet des les du Nord: comme le
disait Paul Claudel, la mer, c'est la vie du future.
) Daniel Gibbs, premier vice-prsident de la Collectivit
de Saint Martin: le tourism est la richesse commune
aux deux les. Le dveloppement d'une activity touris-
tique maritime ncessite que l'on se preserve des erreurs
que nous avons faites sur la terre.


PIB, gnrerait au moins 180
000 emplois directs...
Dvelopper en conservant la
resource, c'est un des
grands enjeux du Grenelle de
la mer (lire encadr), don't la
creation de comits mari-
times territoriaux -10 en
outre-mer, 4 sur les faades
maritimes mtropolitaines-,
officiellement institus lors


dent de la collectivit de
Saint-Barthlemy, Daniel
Gibbs, premier vice-prsident
de la collectivit de Saint-
Martin, Michel Magras, sna-
teur, vice-prsident de la col-
lectivit de Saint-Barthlemy
en charge des questions lies
la mer, Yves Greaux, pre-
mier vice-prsident de la col-
lectivit de Saint-Barthlemy,


Prsid par le prfet Simonnet, ce comit accueillait pour sa
premiere runion, le professeur d'universit (/i i' r.. Buchet,
charge du suivi de la mise en oeuvre du Grenelle de la mer et
dans ce cadre, de l'installation des comits maritimes


de la loi Grenelle II adopte
en juillet 2010. Disposant
d'un sige au sein du conseil
national de la mer et des lit-
toraux institu par cette
mme loi, ces comits terri-
toriaux ont pour vocation
d'laborer une politique
maritime locale durable pour
les 10 20 ans venir,
mlant enjeux locaux et
rgionaux aux engagements
du Grenelle de la mer.

Six mois pour dfinir
une politique
Dernier tre install, le
comit ultramarin des collec-
tivits de Saint Barth et de
Saint Martin -le seul en
outre-mer runir deux terri-
toires administratifs distincts-
a regroup en plus du prfet
Simonnet et du professeur
Buchet, Bruno Magras, prsi-


les directeurs des deux ports
de Marigot et de Gustavia,
messieurs Ellis et Brin les
responsables des deux
reserves naturelles de Saint-
Martin et de Saint-Barth-
lemy, M. Renou et Mme
Lequellec, les reprsentants
des marins-pcheurs des deux
collectivits, des reprsen-
tants des autres usagers de la
mer et les services de l'Etat
impliqus dans la gestion de
la politique maritime. A
savoir, le directeur interrgio-
nal des affaires maritimes
Olivier Mornet, le chef du
service des territoires. du


Rsultat d'un long travail
commenc en fvrier 2008,
quelques semaines aprs la
mise en oeuvre du code local
de l'urbanisme, la carte d'ur-
banisme et son rglement ont
t adopts lors du conseil
territorial du mardi 23
novembre. Un seul conseil-
ler, Benot Chauvin, a vot
contre dnonant une carte
du favoritisme.
Le dbat qui a dur une
bonne heure a surtout port
sur des questions techniques
lies au degr de constructi-
bilit du lotissement Lde
entire Saint Jean et qui
apparat en bleu (zone
constructible) sur la carte
adopte, mais avec de petits
sapins certain endroits,
matrialisant l'inconstructi-
bilit. Le dbat avait t
ouvert par le president Bruno
Magras qui soulignait la
transparence dans laquelle
avait selon lui t trait ce
document de planification :


dveloppement durable et de
la mer la prfecture des Iles
du Nord Yannick Beaud et
Pierre Leconte, en charge des
questions d'environnement
la prfecture des Iles du
Nord, organisateur de cette
rencontre.
Il a pour vocation de dfinir
une politique maritime pour
les deux les. Pour une plus
grande efficacit, il a t
dcid que le comit se dcli-
nerait en deux sous comits :
l'un pour Saint Martin, l'autre
pour Saint Barth. Cinq
thmes de rflexion ont par
ailleurs t identifies sur les-
quels chacun devra se pen-
cher et dterminer des objec-
tifs atteindre moyen
terme : l'avenir de la pche ;


jamais dossier n'a t tant
dbattu, analyst. Le conseil
excutif et la commission
urbanisme se sont runis
onze fois. Le conseil territo-
rial, runi en commission
gnrale s'est retrouv sept
fois, portant dix-huit le
nombre de fois o la carte et
son rglement ont t soumis
aux lus. Il y a par ailleurs
eu deux consultations
publiques qui ont about
plus de 500 observations au
total. C'est un dossier diffi-
cile dans lequel certain lus
ont parfois perdu patience,
poursuivait le president. La
feuille de route fixe l'ori-
gine par les lus consistait,
tout en prservant les zones
naturelles, dlimiter les
zones constructibles et prci-
ser leur destination, ce que
ne prvoyait pas le prcdent
document d'urbanisme, le
Mamu qui a pris fin en 2002.
Avec l'appui de M. Beaud
(ndlr : chef du service des


les enjeux du transport mari-
time, le dveloppement har-
monieux des activits touris-
tiques, la protection et l'du-
cation la mer et enfin la
cooperation rgionale. Il a
enfin t convenu que le
comit se retrouverait dans
six mois afin de raliser une
synthse des travaux et bou-
cler un project de politique
maritime locale qui sera
ensuite dclin par des propo-
sitions oprationnelles.

* Les plus rcents : La Mer
est l'avenir de la terre aux
ditions de La Martinire,
Une autre histoire des
Ocans chez Robert L. if. l:,
Les voyous de la mer chez
Ramsey,


LES PRINCIPAUX ENGAGEMENTS
DU GRENELLE DE LA MER
Aprs plusieurs semaines de concertation, les tables
rondes finales du Grenelle de la mer qui se sont tenues en
juillet 2009 ont permis de formuler 504 propositions
regroupes en 138 engagements dtaills dans le livre
Bleu des engagements du Grenelle de la Mer. Parmi
ceux-ci :
le Plan Energies Bleues qui prvoit la production d'au
moins 6000 Mgawatts d'nergies marines d'ici 2020..
La reduction des pollution marines avec notamment
la mise en place d'un objectif mondial de reduction des
gaz effet de serre du transport maritime, le renforce-
ment du soutien une filire industrielle franaise de
dmantlement, de recyclage et de dpollution des
navires favorisant une approche de proximity et de dve-
loppement durable dans les chantiers, l'inscription de la
Mditerrane comme zone de contrle des missions de
soufre des navires et la mise en place d'une lutte contre
les dgazages et mise en application du marquage des
hydrocarbures.
La creation d'aires marines protges afin qu'elles
reprsentent 10 % de notre space en 2012 et 20 % en
2020, don't la moiti sous forme de reserves de pches en
concertation avec les acteurs locaux et les pcheurs.
& La creation de filires de formation qualifiantes des
mtiers lis la mer.


territoires, du dveloppe-
ment durable et de la mer
la prfecture des les du
Nord), nous nous sommes
efforcs de prendre en consi-
dration le volet social et la
ralit conomique dans
l'tude de ce dossier le plus
conflictuel qui soit, expli-
quait encore Bruno Magras
qui a une nouvelle fois indi-
qu que la carte n'est pas
fige dfinitivement. Les
lus qui vont venir auront le
loisir de la modifier, d'autant
plus facilement que cela
pourra tre par zones et non
dans le cadre d'une revision
global, beaucoup plus
contraignante.
Adopte le 23 novembre, la
carte et son rglement ont t
adress la prfecture dans
le cadre du contrle de lga-
lit. Les deux documents
sont applicables 15 jours
aprs leur date d'adoption,
soit normalement computer
du 8 dcembre.


Le conseil territorial adopted

la carte d'urbanisme et son rglement









Du cannabis dans le jardin : un mois avec sursis


Adepte des mdecines natu-
relles, il faisait pousser du
cannabis dans son jardin. Il
cope d'un mois de prison
avec sursis.

Il faisait pousser du cannabis
dans son jardin pour le
consommer afin de lutter
contre une insomnie chro-
nique. C'est en tout cas ce
qu'a dclar cet homme de 31
ans lorsque les gendarmes de
Saint-Barthlemy sont venus
chez lui, vrifier un renseigne-
ment qu'on leur avait donn.
Vous consommez un joint ou
plutt deux ?, demand le
president. a dpend,
rpond le jeune homme qui se
prsente la barre. Il avait
expliqu qu'il travaillait par-
fois 14 heures par jour durant
six jours d'affile et qu'il


fumait pour trouver le som-
meil Une pression quotidienne
et des responsabilits profes-
sionnelles que matre Isabelle
Lacassagne, conseil de la
defense, n'a pas manqu de
souligner.
Elle a rappel que son client
tait devenu soutien de
famille la disparition de ses
parents alors qu'il n'tait
qu'un adolescent. Il a com-
menc travailler trs jeune,
a-t-elle expliqu. Les attes-
tations mdicales prouvent
qu'il a des problmes de som-
meil depuis longtemps. Elle
a fait ressortir que la tren-
taine de plants trouvs dans
le jardin du prvenu mesu-
raient 30 centimtres. Ils
ne possdaient pas, ce
stade, de principle actif et
n'taient pas destins la


La Chambre Economique Multiprofes-
sionnelle a t officiellement reconnue
centre de formation professionnelle par le
prfet de Guadeloupe. Cette officialisation
survenue le 24 novembre dernier permet
dornavant la Cem d'organiser toutes les
formations professionnelles continues et
par la mme occasion, acclrer son pro-
gramme de formation entam rcemment
qui, pour la premiere anne, privilgie les
formations obligatoires ainsi que celles
ayant trait la scurit. D'ici les trois pro-
chaines semaines, trois formations
devraient ainsi tre organises : un Caces
certificatet d'aptitude la conduite en scu-
rit) engin de chantier ; une formation
juridique sur la vie de l'entreprise desti-
nation des mandataires juridiques (du 6 au
10 dcembre), ainsi qu'une formation
scurit incendie. La Cem attend par ail-
leurs que le nombre de candidates s'toffe
pour lancer deux Caces (grue de chantier
et chariot automoteur).
Aprs la trve de Nol, la chambre cono-
mique compete galement organiser une for-
mation dbouchant sur l'obtention d'une
capacity professionnelle pour le transport
public routier de marchandises obligatoire
pour tout conducteur d'un vhicule de
moins de 3,5 tonnes, ainsi que pour les diri-


Dernires tapes du proces-
sus, le stage de formation
suivi par l'ensemble du per-
sonnel de la Cem et la mise
en service des logiciels de
gestion, ont permits la
CEM de devenir CFE auto-
nome. De ce fait et depuis le
24 novembre, les formalits
qui passaient jusque l par
le serveur de la CCI de
Basse-Terre sont directe-
ment transmises au greffe.
Un gain de temps, mais ga-
lement d'argent, puisque
dans la foule de cette auto-
nomie, les tarifs des formali-
ts ont baiss ; la CCI factu-
rant prcdemment chaque
dossier, y compris ceux
dposs sans assistance.
Entrines par l'assemble
gnrale de la Cem runie le
23 novembre, les tarifs se


revente, mais bien un usage
thrapeutique.
Face la svrit des
rquisitions du ministre
public qui avait demand une
peine de six mois de prison
avec sursis pour cette planta-
tion :lleg.le elle indique que,
depuis, le prvenu s'est
amend. Adepte de la mde-
cine douce, il a opt pour
l'acupuncture plutt que pour
le Valium. Un traitement
qui est long, mais qui com-
mence porter ses fruits.
Le tribunal a reconnu le jeune
homme coupable d'usage et
de dtention non autorise de
stupfiants. Sensible aux
arguments de la defense, il l'a
condamn un mois de pri-
son avec sursis. N'y revenez
pas !, lui a fait savoir le pr-
sident. R.-M. R.


giants des entreprises assurant le transport.
Une formation qui n'tait pas prvue initia-
lement, mais que la Cem a insre dans son
programme de formation aprs s'tre aper-
ue que bon nombre des publics concerns
n'en taient pas dtenteurs. Des formations
en anglais commercial, Haccp ainsi qu'une
capacity et aptitude sur fluide frigorifique
devraient tre organises dans la foule.

En attente du CFA et du rpertoire
des mtiers
Reconnue centre de formation profession-
nelle, la CEM s'attaque maintenant un
autre chantier : la mise en place de son
propre Centre de formation des apprentis
(CFA) et la tenue du Rpertoire des
mtiers. En juillet dernier, grce l'inter-
vention du snateur Magras, la Cem s'tait
en effet vu attribuer les prrogatives des
chambres de commerce et des mtiers rela-
tives la formation et l'apprentissage
ainsi qu'au rpertoire des mtiers. Elle
attend dsormais le dcret d'application.

Plus d'informations sur le programme de
formation sur le site ce la CEM:
www.cem-stbarth.com


dcomposent ainsi :
- Formalit gratuite pour
ceux prparant eux mmes
leur dossier.
- 46 euros en cas d'assis-
tance simple ; l'assistance
consistent dans ce cas sou-
mettre le dossier l'agent
CFE -Sophie Melloul- qui
s'assure que celui-ci est bien
complete et saisit les liasses.
- Enfin il en cotera 62
euros ceux optant pour
l'assistance plus. Dans ce
cas, vous tes reu par
l'agent CFE qui vous
informed sur les procedures
spcifiques, les activits
rglementes, le statut
social, le rgime fiscal, les
rgimes d'imposition, et
plus gnralement, sur
toutes les informations juri-
diques et conomiques en


rapport avec la formalit
traite. L'agent vrifie ensuit
la cohrence de votre dos-
sier et saisit en votre pr-
sence la declaration.


VIGILANCE ACCRUE
CFE conventionnel et
non de droit, la CEM se
trouve un peu plus que
les autres sous la loupe
des autorits. De ce fait,
la chambre informed ses
ressortissants et futurs
ressortissants de l'atten-
tion qu'elle porte dans
l'exactitude des dossiers
dposs, leur conformit
la rglementation et
la norme impose au
C.FE.


Cf *r sur I PREMIER TRANSPORT
\ %V- de 30 CF et plus
entra lae 1 novembre et le 3 1 dd cambre 2010

BERNUTH LINES vous offre un service personnalis et efficacy
au dpart de Miami avec la participation et les performances de la socit6

RMP Caraibes afin de vous fournir le meilleur service
en logistique maritimedes Eats Unis vers Saint Barthlemy.


r


.- ,- *.


NOUS TRANSPORTONS TOUT CE DONT VOUS AVEZ BESOIN
..*agflr>o pJlyrJJJ !i!.S szuC iSfl#U"t eatJtSi s

NOUS TRANSPORTONS TOUT CE DON'T VOUS AVEZ BESOIN


tiRNU .,

(^^
^if.


s am~~







Rupture du < i ll sous marin

Retour la normal et des travaux


Dans un communique d
mis lundi soir, France
announce un retour la
aprs la rupture, surven
novembre d'un cble soi
quelques kilomtres d
du New Jersey (Etats
gnrant de trs fortes p
tions sur le traffic Internet
3G+). Un retour la nor
la mise en service d'qui
techniques est prvu init
pour le mois de janvier
amliorer le flux inter
rparations sur le cble


pour plusieurs semaines encore
e press mag qui ncessitent l'interven- augmenter la capacity des flux identiqu
Tlcom tion d'un navire cblier ont en internet pour les Antilles et les avant la
normal effet pris du retard et ne seront les du Nord en janvier prochain. november
ue le 16 pas acheves avant plusieurs Afin de rtablir une quality de Ces qui
us marin semaines, service optimale pour ses clients, mis en p
es ctes Le dlai de rparation du cble France Telecom a dcid la mise ront en
Unis), sous-marin endommag sur la en euvre immediate de ces qui- sous-mai
erturba- cte Est des Etats-Unis reste de pements techniques. Ce faisant, le Orange I
(Adsl et plusieurs semaines. Les condi- traffic internet pour les entreprises conscien
naleli tions mto sont l'heure est revenue un niveau normal ne, prie
ipements actuelle dgrades sur la zone. Le depuis le lundi 22 novembre. Les de bien
ialement bateau cblier affrt rparera le flux de la 3 G+ d'Orange sont excuses
destin cble avec du retard sur le calen- revenues la normal depuis ven- forte dg
net. Les drier initialement prvu. dredi 26. Le traffic grand public a net ces d
endom- France Telecom-Orange devait quant lui retrouv une fluidit


Simulation d'incendie sur le site de production
d'lectricit [
L'ensemble du per-
sonnel EDF proc-
dait mercredi 24
novembre un exer-
cice de simulation '~
d'extinction d'incen-
die sur le site de pro-
duction d'lectricit
de Public dans le
cadre d'un exercise
annuel du POI (Plan


d'organisation
interne des secours).
Le scenario de l'exercice 2010 pr-
voyait qu'un incendie s'tait dclar
dans le canal du bac de rtention de
l'installation, faisant trois victims et
menaant de se propager.
L'intrt de cet exercise grandeur
nature ralis annuellement avec le


concours des pompiers? tester la capa-
cit des agents EDF dployer le POI,
ce document interne qui prcise les
gestes raliser, l'organisation interne
mettre en place avant l'arrive des
services professionnels de lutte contre
l'incendie et les acteurs contacter en
cas d'accident grave.


e aux dbits proposs
panne depuis samedi 27
e.
pements techniques sont
lace en advance et reste-
place une fois le cble
in CBUS rpar.
France Tlcom Carabe
te de la gne occasion-
l'ensemble de ses clients
vouloir accepter ses
pour cette priode de
radiation des dbits inter-
eux dernires semaines.


LA TNT EST ARRIVE !
Ceux quips de tls dernire gnration ou de
dcodeurs de la norme MPEG-4, ont t les premiers
la recevoir ds lundi aprs midi. Lance en Nou-
velle Caldonie lundi minuit, la tlvision num-
rique terrestre outre-mer est en effet arrive avec
quelques heures d'avance, dcalage horaire oblige.
Depuis hier matin, le multiplex comprenant ici jusqu'
neuf chanes de tlvision (les sept chanes du
group France Tlvision -France 2, France 3,
France 4, France 5, France , Arte et France 24-,
Guadeloupe Premire (ex Rfo) et prochainement
Caribb'InTV qui a obtenu une autorisation d'mettre)
est galement visible sur le bouquet CanalSat
Carabes qui l'a intgr sans surcot dans ses abon-
nements. Rappelons que ceux qui ne sont ni abonns
CanalSat, ni dot d'une tl de moins de deux ans,
doivent, pour recevoir la TNT, se doter d'un adapta-
teur TNT HD (en vente dans les commerce spciali-
ss), puis lancer une recherche et une mmorisation
des chanes. Dans le cas contraire, ils ne pourront
plus recevoir que Guadeloupe lre. Et ce jusqu'en
septembre 2011, date laquelle la tl analogique
disparatra.


CONFERENCE SUR LE PTOM
La mini university de Saint-Barthlemy vous invite
la confrence-dbat qui aura lieu la Salle poly-
valente de la Capitainerie du Port mercredi ler
dcembre 19 heures prcises
Thme ? L'volution de Saint Barthlemy en pays
et territoire d'outre-mer (Ptom) au lerjanvier
2012. La conference sera anime par monsieur
Bruno Magras, president de la Collectivit.
Les conferences de la mini-universit sont gratuites
et vous tes tous cordialement invits participer!
NOUVEAU HORAIRES LA POSTE
Depuis la mise en place de la nouvelle organisation,
nous informons notre aimable clientle que le
bureau de Poste de Gustavia est ouvert toute la
semaine de 7h30 15h30 sauf mercredi et samedi
de 07h30 12h. Les bureau de Poste de Saint Jean
et Lorient seront ouverts toute la semaine de 7h30
12h30, sauf mercredi et samedi de 7h30 11h45.
REVISION DES TARIFS DE RESTAURATION
SCOLAIRE
Le Service des Ecoles vous informed que les tarifs de
la restauration scolaire sont en phase de revision et
seront applicables ds leur adoption la prochaine
sance du Conseil territorial qui devrait avoir lieu
au course du mois de dcembre. Par consquent, le
paiement de la participation des parents pour le 2
trimestre sera exigible en janvier 2011. La date
d'chance vous sera communique.
FORMATION SCURIT INCENDIE
La Chambre Economique Multiprofessionnelle pro-
pose une formation Scurit Incendie destine
tout public professionnel. Ce stage homologu,
d'une dure de 4 heures, aura lieu lundi 13 dcem-
bre de 8 12h. La parties pratique se fera sur le pla-
teau de Lurin et la parties thorique dans les locaux
de la CEM situs rue du Roi Oscar II Gustavia.
Pour tout renseignement et inscription -au plus
tard le jeudi 9 dcembre (places limites 12 parti-
cipants)-, contactez la CEM au 0590.27.12.55 et
consultez le site www.cem-stbarth.com


Je i :i."' "0 le



j.:rt:r k,: 07!,CJ ,
ii


plu. ':, ,



Fi: (es c '
....-,


't.


Le Libre Ser/ice a Gustavia e st ouvert :


du lundi au samedi partir de 07h00




eC"o, *mmuniu [JBS Nouvelle carte tlphonique prpaye Publi-info


PORT DE COMMERCE


Acompterduerdcembre200,toute Le traffic a l'aroport continue Top Up Baba rechargeable
personnel prive recevant de la marchan-Top Up Blabla rechargeable
dise par conteneur de groupage doit pr- baisser A l'occasion d'un cocktail
senter au bureau des agents de scuriti SM
avant d'accder au port, un bon d'enlve- Le traffic l'aroport a continue baisser durant les mois de septembre donn dans son agence de
ment de merchandise dlivr par le trans et octobre, si l'on en croit les statistiques publies mensuellement par la Gustavia, l'quipe commer-
porteur, l'agent maritime ou le commission- direction de l'aroport. En recul de 9,4% par rapport la mme priode ciale de Dauphin Telecom a NE i 'T
naire de transport et ce, accompagn du en 2009 avec 5323 passagers transports en septembre, le traffic tait annonc le lancement
cachet du service des Droits de quai. Cette galement en baisse de 7,8% en octobre. La direction de l'aroport lie Saint Barthlemy de son
decision s'applique aussi aux transporteurs la diminution observe en septembre aux conditions mtorologiques nouveau service, la carte--
professionnels routiers ou toute autre per- qui, plusieurs reprises dans le mois, ont srieusement perturb le tra- Top Up Blabla, qui rempla-
sonne venant chercher de la merchandise fic. En octobre, mme si la frquentation de la plateforme est en baisse, cera la carte tlphonique
pour le compete de ces privs. Cette decision la direction note que le traffic international a cr de 7,4% annonant un Blabla Classique.
ne s'applique pas aux socits ayant des lger signe de reprise la veille du dmarrage de la haute saison touris- La carte Top Up BLABLA
accords de paiements diffrs ou mensuels tique. Tous les chiffres sur le site www.comstbarth.fr s'utilise de la mme
avec le service des Droits de quai. manire que la carte BLA-
Le personnel portuaire reste la disposition PlUS de siges prix plancher BLA Classique mais pr-
de tous afin d'apporter toute information p x senate des avantages suppl-
complmentaire. sur CorsairFly mentaires:
ACCS LIMIT AU BROYEUR Selon un accord sign rcemment entire Patrick Karam, dlgu inter- Elle est rechargeable chez
Suite une forte affluence des dchets des- ministriel pour l'galit des chances des Franais d'Outre-Mer et Pas- un revendeur Top Up. Ainsi
tins au broyeur et afin d'viter une satura- cal de Izaguirre, directeur gnral de Corsairfly, la compagnie arienne les utilisateurs n'enregis-
tion des installations de broyage, l'accs au qui exploit jusqu' trois vols hebdomadaires de et vers Saint Martin, trent qu'une seule fois leur
broyeur est strictement limit un seul s'est engage vendre 15% de sa capacity global en classes Horizon, code PIN.
transport par jour et par personnel ou entre- tous segments confondus, sur la haute saison du 15 juin au 15 septem- Elle peut tre crdite
prise jusqu'au samedi 4 dcembre inclus. bre de chaque anne, au tarif le plus bas gnralement accessible d'un montant comprise entire Philippe Morel, directeur commercial
cette priode. 3 et 300 euros. et marketing entour d'Elisabeth Sebbane
MODIFICATION DU STATIONNEMENT Pa ailleurs, un tarif special de 500 euros sera galement appliqu lors Le credit de la carte est responsible de l'agence de Saint Barthlemy
En raison de l'troitesse de la chausse, d'un dplacement pour un deuil. Il bnficiera aux ascendants et des- valuable vie. et de Peggy Vaillard, charge du
l'augmentation de la circulation ainsi que le cendants du dfunt, dans la limited de quatre personnel. Cette offre Un credit de 50% suppl- dveloppement des cartes prpayes.
nombre grandissant de vhicules en sta- existed dj pour la Martinique, la Guadeloupe et la Runion. mentaire est offert et organis
tionnement dans la parties basse de la voie chaque mois. Selon ce principle, 10 euros achets = 15 euros crdits!
et singulirement la nuit, le stationnement run Magra r-l president d Elle est utilisable depuis les Antilles franaises, la Guyane, les USA et
de tous les vhicules est interdit des deux BUnO Magras r lu pre ent de la Mtropole.
cots de la voie N034 entire Colombier et la Fdration UMP de Saint-Barthlemy
Public. A Saint Barth, la nouvelle carte Top
CHANT NWL r Aso A l'occasion de la runion du Comit Territorial du 19 novembre der- Up Blabla est disponible chez
CHANTE NWEL aiL ASCCO nier, les 27 membres du Comit territorial de la Fdration UMP de March U, Tom Shop, Change
L'Ascco, en collaboration avec la Collecti- Saint-Barthlemy, ont procd l'lection du Prsident de la Fdra- point, Dauphin Telecom et bien-
vit de St Barthlemy, organise un grand tion. Le Comit Territorial a rlu Bruno Magras, Prsident de la tt, dans tous vos points de vente
tusCho de Guadeloupec le gvendredi 1 Fdration UMP de Saint-Barthlemy, par 26 voix sur 27 votants. Il Top Up
dcembre 2010 sur les quais de Gustavia avait t lu ce poste une premiere fois en avril 2008. La carte Top Up BLABLA c'est o,
partir de 19h30. Pour mmoire, le Prsident de la Fdration est lu pour une dure de quand et ce que je veux !
trois ans et est membre de droit du Conseil National de 'UMP. quand et ce que je veux



S mLE LEADER DES SYSTMES AUDIO



.3% ST BARTH ELECTRONIQUE 9











TOUTE LA GAME
Systmes audio, home-cinma,
audio-nomade, enceintes,... A DES PRIX...


-u~







DU LUNDI AU SAMEDI 9H -12H30 & 15H -18H30
LES GALLERIES DU COMMERCE ST-JEAN TL. : 0590 27 50 50


Dauphin Telecom lance la carte




1 S e demr 21 0 90 CUA I


Edition 2011 du concours de nouvelles Jeunes Plumes


Le concours se
Samedi se tenait au college le
premier des trois ateliers
d'criture du concours de nou-
velles Jeunes Plumes organis
par l'association Saint B'Art
en partenariat avec le Journal
de Saint Barth. L'dition 2010,
la septime depuis sa creation
en 2005, est marque par le
ddoublement du concours qui
primera dsormais d'un ct
les meilleures nouvelles rdi-
ges par les lves de 6 et 5
et de l'autre celles imagines
par les 4,3 et second.
54 lves -le mme nombre
que l'an pass- participaient
samedi au premier atelier
d'criture. Selon Lela Nazzal,
professeur d'espagnol qui
coordonne le concours au sein
de l'association, plus de la
moiti des lves presents ont
dj particip au concours
avec une mention spciale
pour Tanara Terrier, seule
lve de second, qui a parti-
cip toutes les ditions
depuis son entre au collge...
et dcroch le troisime prix
deux reprises : en 2007 et lors
de la prcdente dition.
L'atelier de samedi encadr
par les bnvoles de l'associa-
tion, enseignants du college, a
dbut par un rappel -et pour
les siximes, un mini cours-
sur le schma de la nouvelle,
cette production court, avec
peu de personnages et limite


ddouble


dans le temps. Les participants
au concours se sont ensuite vu
expliquer l'importance du plan
qui structure l'ensemble et
vite digressions et texte ral-
longe, puis la lecture de deux
nouvelles -l'une d'un crivain,
l'autre d'un prcdent laurat
du concours. Les plus avancs
ont ensuite commenc rdi-
ger leur propre nouvelle. D'au-
tres ont soign le plan et com-
menceront crire lors du pro-
chain atelier qui se tiendra
samedi prochain. D'autres
encore ont couch sur paper
l'amorce de nouvelles dj
commences la maison et
apprises par cour...
Les deux derniers ateliers
auront lieu samedi 4 et 11
dcembre prochains, l'issue
de quoi, les 16 membres du
jury se verront confier trois
quatre nouvelles chacun parmi
lesquelles ils prslectionne-
ront une deux nouvelles. Ce


sont ces nouvelles qui seront
publies dans les colonnes du
Journal de Saint Barth. Le jury
aura ensuite deux mois pour
lire et noter l'ensemble des
nouvelles ainsi slectionnes.
La note maximum est de 20,
divise en quatre critres : qua-
lit d'criture (6 points), res-
pect du schma de la nouvelle
(6 points), plaisir de lecture (6
points) et enfin originalit (2
points). Le jury se runira une
dernire fois le 29 mars pour
dterminer le classement final.
La remise des prix aura lieu
l'occasion de la journe de cl-
ture de l'dition 2011 du Festi-
val du livre, dimanche 3 avril.
L'an pass, 51 nouvelles
avaient t crites, battant tous
les records de participation.
C'est Tymie Maes, alors scola-
rise en classes de troisime qui
avait remport le premier prix
avec sa nouvelle Le commen-
cement aprs la fin.


M


Banane et oeil de beuf


au menu de la Leo
Aprs la France et Saint Martin, la jour-
ne du got tait clbre Saint Barth
par une Leon de got qui s'est droule
lundi 22 novembre dans le magnifique
cadre du Sereno. A cette occasion, cinq
chefs de cuisine, deux chefs de rang et
un chef ptissier ont fait partager leur
savoir aux lves d'Anne Franoise Por-
quet, enseignante l'cole primaire de
Gustavia. La journe a commenc par un
petit-djeuner offert aux lves par la
famille Contreras, propritaire de l'htel
restaurant de Grand Cul de Sac.
Ddie l'an pass la poire et au roque-
fort, la leon du got 2010 s'est articule
cette anne autour de la banane et du
poisson oeil de buf, un gros viva-
neau, trs couru aux Antilles. Le pcheur
Patrick Laplace, est arriv au restaurant avec sa d
pche du jour runissant mahi-mahi, poisson l
coffre, baliste et autres langoustes... Toujours s
partant pour ce genre de manifestation duca- d
tive, Patrick Laplace a anim un course sur l'art d


n de Got


le la pche qu'il pratique avec passion. Un ate-
ier a ensuite runi trois lves chefs de cui-
ine d'un jour qui ont ralis dans les cuisines
lu Sereno une recette d'eil de boeuf en crote
le sel...
Les jeunes stagiaires venus de l'Ecole
Mnagre d'Hati participaient gale-
ment la manifestation qui compete
parmi les plus importantes ralises
par l'association des restaurateurs.
Merci L'association des restaura-
teurs remercie les restaurateurs, les
chefs de cuisine ainsi que les chefs de
rang de leur participation. Un grand
merci galement aux lves, leurs
mamans prsentes l'vnement et
leur matresse. Merci aux mdias et en
particulier Radio St-Barth qui ,i; l-.
sera bientt un reportage sur cette
journe du Got.


AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE SOCIAL ET CULTURAL


SUR LE DBAT D'ORIENTATION BUDGTAIRE 2011


NOTE LIMINAIRE
Dans le cadre de la procedure d'urgence, le CESC n'a pu rencontrer le Directeur Gnral des Services de la Collectivit et le regrette. Les informations qu'il aurait pu
fournir auraient peut-tre permis d'allger les commentaires ci-aprs.


1- Concernant les frais
de fonctionnement

la presentation des comptes ne permet pas
une vision exacte de l'volution de certain frais.
En particulier il est fait allusion l'accroisse-
ment certain des charges de personnel sans
que les lments de comparison soient fournis.

Le CESC s'inquite de l'volution tendan-
cielle observe depuis 3 ans, avec d'une part
une hausse continue des charges, qui se com-
prend bien eu gard la prise en compete des
comptences nouvelles dvolues la
Collectivit, et d'autre part une baisse rgulire
des rentres d'impts. Il n'est pas exclure que
l'on s'approche du moment o l'excdent d'ex-
ploitation vienne disparatre.


2- Concernant les investissements

A/ Ceux qui font parties des projects de la
Collectivit
Le CESC note avec satisfaction que cer-
taines de ses observations passes n'ont plus
lieu d'tre, notamment avec le lancement du


programme de travaux du port de commerce,
indispensable aux infrastructures de notre le.
S'agissant des travaux concernant le quai de
l'Htel de la Collectivit, le CESC se demand
si une tude hydrologique complete a t
effectue, afin que les effects moyen et long
terme soient pris en compete. Il y a lieu de se
demander, compete tenu de l'effet d'entonnoir
qui a tendance se manifester provoquant un
accroissement du clapot dans le port de
Gustavia, s'il ne faudrait pas prvoir un renfor-
cement de la protection du port de plaisance,
peut-tre au moyen de digues.

- Le CESC reconnat la bonne anticipation et
gestion de la crise conomique international,
par la mise en euvre massive de travaux d'in-
frastructure lis au BTP. En revanche le CESC
souhaiterait que les chantiers commencent plus
tt avant la saison, partir du mois de mai, et
soient achevs imprativement pour le 15
novembre.

- A court terme il serait utile que la
Collectivit planifie des travaux de voirie dans
le secteur sauvage de Toiny et Grand Fond, et
cette occasion le CESC souhaiterait que soit
prserv le ct pittoresque de cette cte, en
conservant et en intgrant les murets de pierre


sche. Un concours d'architectes pourrait tre
lanc cette occasion.


B/ Ceux qui n'en font pas parties

la culture semble faire parties des secteurs
quelque peu oublis. Pourtant elle est indispensa-
ble, au travers de ses diverse manifestations,
pour attirer et intresser les tourists, et duquer
nosjeunes. Le CESC souhaite qu'une politique de
long terme soit mise l'tude, permettant de
rpondre aux soucis de programmation des
organisateurs, et aux besoins de lieux adapts
pour le thtre, la musique ou la peinture.

Autre project structurant, il serait important
de lancer l'tude d'une marina, peut-tre en
amnageant l'tang de St Jean, de Grand Cul
de Sac ou de Saline. Cela permettrait de
nombreux locaux de trouver un anneau et un
abri sr pour leurs embarcations. Ce type d'in-
frastructure crerait de la richesse, tout en ren-
forant l'attractivit de notre le.

Enfin parmi les sujets rcurrents, reste le
problme du stationnement Gustavia, au
regard duquel aucune initiative ne semble en
course visant la ralisation de parking.





Ct Co sm cal des O9' 0 osi

Loietf


OUVERTURE PROCHAINE DE VOTRE MAGASIN SO


Tl. : 05 90 27 80 31


T'**^ f

(m


LIA


iI


Du lundi au samedi de 9h 19h
mail : spaloasis@gmail.com
Tl. : 05 90 27 90 67


CLINIQUE VTRINAIRE LORIENT
HORAIRES DES
CONSULTATIONS :
U Lundi au samedi :
8h-12h / 15h-18h30
Mercredi:
8h-1 8h30
Domiciles sur RDV
1.: 05 90 27 89 72


CABINET MEDICAL
MDECINE GNRALE,
HOMOPATHIE, ACUPUNCTURE,
MEDICINE ESTHETIQUE
(laser, amaigrissement)
Tl. : 05 90 29 71 01
CABINET DE PSYCHOLOGIE
Tl. : 05 90 51 14 40


UNE ENSEIGNE : 100% INDPENDANTE, 100% ST BARTH






s^ sr

GRANDE BRADERIE
DE LIVRES
pour les ftes de fin d'anne


Plus de 2000 rfrences de jouets
Pour son 10me anniversaire,
Joupi vous accueille du
lundi au samedi de 9h 19h non stop
Tl. : 05 90 52 05 67


.ot*'qie s or s evc tous sjor

de7h 21h NO STO




MR C H C. Conmnerclal la Savane St-Jean T1. : 05 90 27 68 16
g Lundi au Jeudi : 8 1h & 15h 20h Vendredi & Samedi a:h 20h
M A RCH et Dimanche : 9h 13h & 6h 19h

pe & @e)U Tous les RDIS
Pensez 4 Jserver (~) tR


dis :w'Jord 4s,
vote vrpit//e

Sdn ) foa


Ic
Ai At.tJI


-.n-a a.-s ., .',lI e


de N'OCL Saut avs




i .
Venez ddc(uari /le nouveat uCa
J30173 )E d &Oi


Caqfp gLmniPrI arc t.u~pa miv


tcE9//e~s ctSpon~S/e




1 iS e demr 2010 I 90C UA I


Journe mondiale de lutte contre le Sida


Une note d'optimisme dans la lutte


contre le sida
Selon le rapport Outlook
report 2010 public lundi
par l'Onusida, le sida a tu
l'an dernier prs de 2 mil-
lions de personnel dans le
monde, mais 2010 apporte
une note d'optimisme avec
le recul des nouvelles infec-
tions et des essais encoura-
geants de traitements ou de
gel, autant de moyens sup-
plmentaires pour prvenir
la contamination.

Depuis le dbut de l'pidmie,
quelque 30 millions de per-
sonnes dans le monde ont
perdu la vie cause du sida.
Mais les nouvelles contamina-
tions ont recul d'un cin-
quime (19%) depuis 1999,
atteignant 2,6 millions en
2009, selon l'Onusida. De
plus l'accs aux traitements
s'est largi : plus de 5,2 mil-
lions d'habitants des pays en
dveloppement avaient accs
au traitement antisida (antir-
troviral) fin 2009 contre
700.000 en 2004.
Toutefois, selon Michel
Sidib, directeur excutif de
l'Onusida, on estime 10
millions le nombre de ceux
qui restent dans l'attente d'un
traitement. Les avances
durement acquises sont fra-


giles, prvient-il, en s'inqui-
tant notamment de l'tat des
financements internationaux.

A dfaut d'un vaccin,
la prevention largit
son champ d'action
Faute de pouvoir proposer un
vaccin puissamment prventif,
les chercheurs tentent d'ajou-
ter de nouvelles mthodes la
grande palette d'outils pour la
prevention et la reduction des
risques. Une des strategies
prometteuses repose sur l'uti-
lisation des antirtroviraux
chez des personnel non-infec-
tes. Ainsi, des essais d'un gel
microbicide suscitent de l'es-
poir pour toute une gnration
de femmes, selon Michel
Sidib. Publie en juillet der-
nier, l'tude ralise par le
centre Caprisa chez des
femmes d'Afrique du Sud a
en effet montr qu'un gel
vaginal microbicide base
Tenofovir (un antirtroviral)
rduisait de 39% le taux d'in-
fection sexuelle. Tout rcem-
ment, un essai clinique (tude
iPrEx), paru dans le New
England Journal of Medicine,
a dmontr qu'une dose quoti-
dienne d'une combinaison
d'antirtroviraux, prise orale-


ment, rduit de 44% le risque
d'infection par le VIH, le
virus responsible du sida,
chez des hommes homo-
sexuels. Ces rsultats ont t
qualifis d'extrmement
importants par le Docteur
Anthony Fauci, directeur du
NIAID, institute national am-
ricain des allergies et mala-
dies infectieuses. D'autant
qu'un certain nombre de parti-
cipants n'ont pas pris rguli-
rement leur traitement prven-
tif, faisant baisser la moyenne
du rsultat.
Pour autant, les spcialistes
s'accordent prconiser la
poursuite des travaux avant de
rpandre ce nouveau mode de
prevention. Pour se rappro-
cher d'une utilisation plus
proche de la vie relle de cette
prophylaxie chez des per-
sonnes non-infectes (PreP,
propxhylaxie pr-exposition),
un essai franco-qubcois
Prep intermittent devrait
dmarrer dans les six pro-
chains mois. Il s'agit d'un
traitement intermittent la
demand, lorsque la personnel
homosexualss masculins) pr-
voit une activity sexuelle,
d'aprs l'Agence national
franaise de Recherche sur le
Sida. AFP


La France insisted sur le dpistage


la veille de la journe
mondiale, l'Institut national
de prevention et d'duca-
tion pour la sant (INPES)
lance une nouvelle cam-
pagne qui met l'accent sur
l'importance du dpistage,
partant du principle que
pour profiter des progrs
scientifiques en matire de
traitement du VIH, il faut
connatre sa sropositivit.
Le lancement de cette nou-
velle champagne de sensibi-
lisation au dpistage de
l'infection VIH intervient
alors que l'Institut national
de veille sanitaire (InVS)
public, dans son dernier
Bulletin pidmiologique
Hebdomadaire (BEH)
exclusivement consacr au
sida, les dernires donnes
en matire d'infection VIH.
En 2009, 6 700 personnel
ont dcouvert leur sroposi-
tivit au VIH, un nombre
en lgre augmentation par
rapport 2008. Les deux
tiers des personnel ayant
dcouvert leur sropositi-
vit au VIH en 2009 taient
des hommes, et la moyenne
d'ge tait de 38,2 ans.
Minoritaires par rapport
la tranche d'ge 25-49 ans,
qui reprsente les trois-
quart des cas, les plus de
50 ans sont toutefois de


plus en plus nombreux dans
cette situation (la propor-
tion est passe de 13 17%
entire 2003 et 2009). La
proportion des moins de
25 ans reste quant elle
stable, atteignant 10%.
Les rapports htrosexuels
arrivent en tte des modes
de contamination (60%),
devant les rapports homo-
sexuels ( '". et l'usage de
drogues injectables (1%).

14% des dpistages
raliss au stade sida
Les auteurs de l'enqute se
sont par ailleurs intresss
aux motifs de dpistage.
Ceux-ci different selon le
mode de contamination,
indiquent-ils, les homo-
sexuels procdant davan-
tage un dpistage suite
une exposition rcente au
VIH (35% contre 18% des
htrosexuels), tandis que
les htrosexuels sont plus
souvent dpists l'occa-
sion d'un bilan systma-
tique ("'. contre 9% des
homosexuals).
La grande majority des
patients ont t dpists
un stade asymptomatique,
mais 12% l'ont t un
stade symptomatique
(pneumocystose pour 32%
des patients, tuberculose


pour 18%, toxoplasmose
crbrale pour 12%) et
14 % au stade sida (21%
des hommes htro-
sexuels). Aprs avoir baiss
entire 2003 et 2008, cette
forte proportion de dpis-
tages tardifs stagne, rappor-
tent les auteurs. D'ailleurs,
la baisse du nombre de cas
de sida, qui avait t trs
marque entire 1996 et
1998, ralentit. Au 31
dcembre 2009, en France,
on comptait 35 800 per-
sonnes vivant avec un sida,
sur les 83 000 touches
depuis le dbut de l'pid-
mie. La majority des nou-
veaux cas de sida diagnos-
tiqus en 2009 faisaient
suite des contaminations
par rapports htrosexuels

La rpartition gographique
montre une forte concentra-
tion des cas d'infections
VIH et des cas de sida en
le-de-France ainsi qu'en
Outre-mer.
Pour les auteurs, il est
indispensable d'intensifier
le dpistage et en particu-
lier, de renforcer le dpis-
tage prcoce, aprs prise de
risque, afin de rduire le
risque de contamination
trs lev en phase de
primo-infection.


The Best Selection

of Villas in St Barth


a Real Estate

a Villa Rentals

a Villa Management


a Agence Immobilire

a Location de Villas

a Gestion de Villas


Visit our villas on / Visitez nos villas sur
www.icietlavillas.com

Sale Vente contact : estate@icietlavillas.com
Rental Location contact : rental@icietlavillas.com

Ph : 05.90.27.78.78 Fax: 05.90.27.78.28 ou 27.72.72
rue Samuel Fahlberg Gustavia 97133 Saint-Barthlemy


M












Manifestation national initie par
le Ministre de l'Education il y a
prs de 20 ans, la Fte de la Science
tait organise du 22 au 27 novem-
bre en Guadeloupe et de mercredi
jeudi au college de Saint Barth-
lemy qui accueillait trois reprsen-
tants de l'Institut National de la
Recherche Agronomique de Guade-


loupe (INRA) pour la second
anne consecutive. Aprs les nma-
todes (ces parasites d'insectes invi-
sibles l'ceil nu mais trs promet-
teurs dans la lutte biologique) en
2009, l'INRA prsentait cette anne
une parties de sa collection d'in-
sectes dans le cadre d'une exposi-
tion organise au CDI du college.
Compose d'une vingtaine de
vitrines et d'un prisme papillons,


l'exposition ralise quasi exclusi-
vement avec des espces prsentes
dans la Carabe, avait pour vocation
de montrer la place et l'importance
de l'insecte dans le rgne animal et
notamment son rle dans la lutte
biologique. Elle tait anime par
trois reprsentants de l'Inra : deux
technicians, Albert Huc et Daniel


Marival et un professeur d'univer-
sit, l'entomologiste, Grard Cho-
vet, aujourd'hui retrait.
Prs de deux cents lves ont pu
assister l'exposition : des coll-
giens, mais galement les Cm2 de
Gustavia et la classes de CE1 de
Lorient. Le grand public a gale-
ment pu dcouvrir les vitrines de
l'Inra l'occasion d'un aprs-midi
porte ouverte, mercredi.


La biodiversit marine de Saint Barth

en vedette d'une exposition


Dans le cadre de la Semaine de la
Science et pour clbrer l'anne
de la Biodiversit, la reserve natu-
relle organisait la semaine passe
une exposition consacre la bio-
diversit marine de Saint Barth-
lemy, couple des conferences
scientifiques qui se sont droules
tout au long de la semaine.

Ouverte au public tous les aprs-
midi, l'exposition a accueilli chaque
matin de nombreux scolaires, lves
des coles de Gustavia, Lorient et
Colombier, mais galement coll-
giens, amens par leurs professeurs
de SVT et d'espagnol. Elle a t
ralise avec le concours des coles,
troitement associes en amount au
peuplement du rcif en paper
mch qui ouvrait l'exposition. Les
panneaux informatifs et pdago-
giques taient quant eux tirs du
matriel pdagogique d'associa-
tions, foundations et autres orga-
nismes oeuvrant pour la sauvegarde
du monde marin.
Nous essayons autant que faire se
peut de proposer chaque anne un
vnement qui clbre la fois la
reserve et l'environnement de Saint
Barth, explique Franciane Lequel-
lec, conservatrice de la reserve
naturelle. Les premires manifesta-
tions de ce type remontent aux Jour-
nes de la mer organises
l'poque par l'association SubPro-
tect. En 2006, la reserve avait
ensuite organis une grande


semaine de dcouverte de la baleine
bosse, suivie les annes suivantes
par des manifestations plus confi-
dentielles l'occasion de la Journe
des Ocans en juin. Avec une
quipe motive, on a pu ractiver


l'organisation d'une exposition
important ddie la biodiversit
marine de Saint Barth avec des
zooms sur ses tortues, ses lambis,
ses burgots, l'importance du corail
et des herbiers.






La biodiversit marine de Saint Barth en vedette d'une exposition
Le cycle de conferences
organises chaque soir de la
semaine sur des thmes dif-
frents a accueilli trois scien-
tifiques : Eric Delcroix, coor-
dinateur de plan de restaura-
tion des tortues marines de
Guadeloupe pilot par l'Of-
fice national de la chasse et
de la faune sauvage 'h
(ONCFS) qui intervenait
lundi sur le thme Biologie
des tortues marine, alimenta-
tion et zones de ponte et
mardi sur le thme Suivis "
scientifiques des tortues
marines, menaces et prser-
vation. La Mexicaine : .- .
Dalida Aldana Aranda, cher-
cheur professeur en biologie .
marine (lire encadr) qui .-
intervenait sur le lambi ven-
dredi soir. Et enfin Hlne .
Souan, directrice du Centre
d'activit regional pour les
espces et les spaces spcia-
lement protgs de la
Carabe (Car-Spaw) qui
expliquait samedi soir les
dispositifs du protocole
Spaw (Specially Protected
Areas and Wildlife). Ce pro-
tocole dcoule de la Conven-
tion de Carthagne adopte
en 1983 par les nations cari-
bennes, seul accord regional
lgalement contraignant sur
l'environnement et portant
sur la protection et la mise en
valeur de l'environnement
marin de la Carabe.
Abrite sous le prau de la
capitainerie Gustavia, l'ex-
position est encore ,'
cette semaine, en appelant la
reserve naturelle.
Merci La reserve naturelle tient
remercier tous ses partenaires qui
ont contribu la russite de l'ex-
position. Elle remercie plus parti-
culirement la collection prive de
coquillages ainsi que les talents de
couturire de Mme Laplace.
L'quipe profit galement de l'oc-
casion pour remercier tous ceux
qui toute l'anne ou plus sporadi-
quement participent l'action de
la reserve naturelle.


Lambi verss une rglementation commune


Class en annexe 2 de la Cites, le lambi ou
Strombus gigas, fait parties des espces
vulnrables qui, bien que n'tant pas
ncessairement menaces d'extinction,
pourraient le devenir si le commerce de
leurs spcimens n'tait pas troitement
contrl. Le problme, comme le confiait
Dalida Aldana Aranda, professeur en bio-
logie marine, chercheur au centre de
recherche mexicain Cinvestav, prsente
Saint Barth l'occasion de la semaine sur
la biodiversit organise par la reserve
naturelle, c'est que dans la region
Caraibe il existe quasiment autant de
rglementations en matire de pche et de
commerce que d'les... 38 pour tre parfai-
tement exacte.
Avec Liliane Frenkiel, professeur en biolo-
gie marine l'UAG*, elle est l'origine
d'un project de regulation unique que les
deux femmes ont prsent lors d'une ru-
nion du Cites en 2007 : le project tait
simple: interdire la pche de mai fin
septembre, priode qui correspond au pic
de reproduction et autoriser la capture
des espces don't la taille est suprieure


22 cm et don't l'paisseur du pavilion est
suprieure 6 mm. Si le project n'a pas
t adopt, il n'est pas abandonn: on a
commis l'erreur de proposer dans la pre-
mire mouture, que la vente soit interdite
durant la priode d'interdiction de la
pche. Dbarrass de cette proposition,
j'ai bon espoir qu'il soit adopt, dans la
measure o d'autres animaux appartenant
l'annexe II ont fait l'objet de regulations
internationales, estime la scientifique.
L'enjeu de cette regulation unique ? recons-
tituer les stocks d'une population qui a
perdu deux tiers de ses spcimens en une
quinzaine d'annes, malgr une baisse
significative du tonnage de pche, pass de
6000 tonnes en 1992 2000 ds 2005.
* Liliane Frenkiel est dcde ily a une
dizaine de jours. Professeur de biologie
marine, membre de l'Archipel des Sciences,
elle a suivi avec beaucoup d'attention et
soutien les travaux de la reserve naturelle
de Saint Barth pour le compete de laquelle
elle a notamment ralis une tude sur les
burgaux.


W*ueOsa Il* GV u, 059052099
MHBB S*n **ial ns


ZOLFPAN
Cap Nord


0690 76 79 99


* peintures

* tanchite

* revtements

* outillage


Sophie Gautier technico commercial
sophiegautierstbarth@wanadoo.fr


SOPHIE

i Toujours

votre service


* isolation

* papers points

* murs et sols

* &matriel





1 dcembre 2010 -. *IP S


C'est au Brsil, sur le spot de
Fleixeiras que s'est droul du 16
au 21 novembre le championnat
du Monde de slalom IFCA.
Antoine Questel, notre champion
local, vice-champion de France de
Funboard 2010, dcroche la qua-
trime place au classement gnral
final. Les commentaires d'Antoine
aprs l'preuve.

Ce championnat du Monde de sla-
lom IFCA 2010 tait l'objectif prin-
cipal de ma saison. En 2009, j'tais
mont sur la troisime march du
podium. J'ambitionnais une meil-
leure place pour 2010. Mais finale-
ment, aprs tre rest trois jours de
suite la troisime place, je termine
quatrime.
J'avais plutt bien dmarr le pre-
mier jour avec une manche de quatre
courses. A la second manche, je ter-
mine huitime en raison d'un pro-
blme avec mon bloc insert de foots-
trap (cale pied) qui s'arrache. Je
pointe quatrime la fin de cette
premiere joume.
Le second jour de course, j'tais
quip d'une planche d'un autre
comptiteur (Steve Allen) rempla-
ant celle ayant un insert de foots-
trap arrach. Bien que je n'aie eu
que peu de temps pour rgler la
planche, je me trouve trs l'aise.
Sur la lre manche, malgr un
dpart moyen, je grapille des places
au fur et measure et dpasse Steve
Allen sur le dernier bord pour termi-
ner troisime. Je prends un bon
dpart dans la deuxime manche,
passe la premiere marque en tte et


je conserve cette position jusqu'
l'arrive. Aprs ce deuxime jour de
course, je suis troisime au classe-
ment provisoire. Un peu plus tard, je
croise Steve qui me dit gentiment
qu'il va finalement reprendre sa
planche, mais qu'il a le matriel
pour rparer la mienne.
Les deux jours suivants, je maintiens
ma place de troisime au gnral.
Pour le dernier jour de course, la
bagarre est intense pour la troisime
place entire Steve Allen, le Brsilien
Browne et moi. Je suis toujours trs
concentr et je prends un super
dpart. La pression monte aussi pour
Sylvain Mousilmani et le Saint-Mar-
tinois Julien Quentel qui se disputent
la premiere place. Je passe la pre-
mire boue en tte, mais je me fais
percuter par mon compatriote Ludo-
vic Jossin qui vient s'incruster entire
la boue et moi, alors que l'espace
n'est pas suffisant pour passer.
Rsultat : grosse chute, des places
perdues et impossible de refaire mon
retard. Je termine tout de mme qua-
trime de la manche. En arrivant
terre, je pose une reclamation, contre


Ludovic. Les jurys dcident de le
disqualifier et je suis class troisime
de la manche. Cet incident me co-
tera quand mme le podium du
championnat du Monde. Pour la der-
nire manche de ce championnat, je
suis trs remont aprs ce qui vient
de se passer et je n'arrive pas me
calmer. Rsultat, je suis disqualifi.
Steve Allan en profit pour gagner la
manche et du coup, s'emparer de la
troisime march du podium du
championnat du monde 2010.
Un peu du, je suis tout de mme
trs satisfait de cette quatrime place
et plus gnralement de ma saison
2010. Je suis, trs motiv pour me
prparer et entamer au mieux la sai-
son prochaine. Aprs un sjour de
fin d'anne Saint Barth ?

Merci! Antoine remercie ses spon-
sors. Fo,.i.. L.-i Sail, Sooruz, la
Collectivitde \.,,i- i.. i ii, /. ,,.
l'htel Eden Rock, les restaurants Le
Bouchon et le Piment, Saint-Barth
Assurances, Saint-Barth Yacht Club,
M.1 .1.1. 1., ill. Ii stylee et tous ceux
qui soutiennent mon project sportif.


M


Chanuqi, ,iiat de Guadeloupe de rugby
Les Barras dbutent la saison
sur une lourde dfaite


Vainqueurs quatre reprises du champion-
nat de Guadeloupe (en 2003,2004, 2005 et
2009) et finalists en 2010, les Barras dis-
putaient samedi 27 novembre Saint-Mar-
tin le premier match du championnat 2011
contre les Archiballs. Battus 31-12, ils
encaissent une lourde dfaite.
Le match avait pourtant bien commenc,
les Barras menant 9-0. Une interception
des avants des Archiballs allait mettre fin
la domination des Bleus et blancs qui, ds
lors, perdaient confiance. La fin de la pre-


mire mi-temps tait laborieuse face des
Archis survolts. Mme scenario en
second mi-temps avec une domination
constant des joueurs de Saint-Martin
poussant les Barras commettre de nom-
breuses fautes. La fin du match est siffle
sur un score sans appel : 31 12 en faveur
des Archiballs.
Le prochain match de championnat que
disputeront les Barras se droulera samedi
22 janvier Saint-Jean contre le BRUC de
Guadeloupe. Courage !


Le tournoi bat son plein


Organise par le Saint-Barth Tennis Club,
la premiere dition du Thanksgiving Ten-
nis Toumament continue se drouler sur
les courts de tennis de la plaine de Saint-
Jean. Dbut le 24 novembre,ce tournoi en
simples homologu par la fdration fran-
aise de tennis, s'achvera le 12 dcembre,
jour des finales.
Les rsultats du 29 novembre
) Simple home non class
- Poule 1 : Arnaud Joly bat Yohan Wat-
tenstrom 6/1-6/0, Stphane Frulio bat
Yohan Wattenstrom 6/2-6/1, Stphane Fru-
lio bat Arnaud Joly 6/2-6/1.
- Poule 2 : Rosario Miceli bat Liou Renaud
6/2-6/3, Liou Renaud bat Michal Astruc
6/1-6/2.
- Poule 3 : Fabrice Klenovsek bat Romain
Rousseau 6/1-6/0.
- Poule 4 : Jean-Franois Lateyron bat Tom
Grandenne 6/0-6/1.
) Simple home class 40.30/5
- Poule 1 : Medhi Benourdja bat Emma-
nuel Renout 6/2-7/5.


- Poule 2:
Thierry Mulro bat Steven Strok 6/0-6/0.
- Poule 3 :
Jeff Bourne bat Tom Jannotta 6/1-6/0.
- Poule 4:
Raymond Parish bat Patrick Gallet 6/2-6/4.
) Simple dame
Nadge Jannotta bat Marie Laure Judes
6/3-6/2.

CHAMPIONNAT DE SAINT-BARTH
DE FOOTBALL
Classement aprs la 30 journe
ler Amical 12 pts ; 2 ASCPSB 10
pts; 3 ASCCO 7pts; 4 Young Stars
7pts ; 5 AJL 4pts ; 6 Match-Transat 3pts.
Ce week-end place
aux demi-finales
de la Coupe de Nol
) Vendredi 3 dcembre
20h : Young Stars vs ASCPSB
) Samedi 4 dcembre
19h30 : Amical vs AJL


NEVIS STYLE REALTY

premiere real estate nevis west indies

Tel/Fax: 1- (869) 469 1120/port: 1 (869) 662 9969 ou 662 1120

mail : contactus@nevisstylerealty.com

www.nevisstylerealty. com

A 20 minutes en avion, se trouve une le de 10.000 habitants

surnomme la Reine de la Carabe, ou plus simplement Nevis.

Pendant longtemps, un secret bien gard qui a contribu en

limiter le dveloppement touristique et en prserver une

quality de vie unique.

Notre quipe international vous accueille et vous aide dcou-

vrir la magie de Il/e. Des annes d'exprience et une reputation

qui n'est plus faire, garantissent un service de confiance.


N'attendez pas, contacted nous au plus vite...


A la question, qui lui est souvent pose sur
les raisons de son choix d'une le anglo-
phone plutt que franaise, Mr. M. rpond
avec enthousiasme: "Ici, tous mes soucis dis-
paraissent. Seules la beauty de l'le, la gen-
tillesse de ses habitants, la scurit et la sim-
plicit de vie me sont importantes."
A la recherche d'un endroit unique pour
construire la maison de leurs rve, Mr. et
Mme. M. avaient concentr leurs recherches
sur les les Francophones : Martinique,
Guadeloupe, Rpublique Dominicaine et ont
finalement choisi l'le de St Barth. Devant la
raret des terrains et malgr un budget subs-
tantiel, ils ne pouvaient acqurir ce qu'ils
dsiraient. Ils suivirent les conseils donnes
par un architect et par un agent immobilier
de St Barth : partir la dcouverte d'une
petite le du nom de Nevis situe 20
minutes en avion de St Barth ou de St Martin
et qui selon leurs dires reprsentait encore le
St Barth d'il y a 30 ans; intime, facile vivre,
sympathique.
Lanne suivante, Mr. M. organise un sjour
familial Nevis. Ds ce premier voyage,
Nevis enchante grands et petits par son
panorama, ses vues magnifiques et sa vg-
tation extraordinaire. Il s'ajoute un pass li
la France: Basseterre, la capital de St Kitts,
a t fonde par les premiers Franais, origi-
naires de Bretagne et Normandie.
Mr. M. se rend compete rapidement des condi-
tions exceptionnelles; un habitat disperse et
protg (les lois ne permettent pas de
constructions plus leves que la hauteur des
cocotiers), des terrains magnifiquement
exposs avec des villas de grand standing au
milieu dejardins luxuriants et trs bien entre-
tenus, une abondance d'eau naturelle, des
petits complexes immobiliers de luxe, un


niveau hotelier et de restauration excellent
avec un des tablissements parmi les plus
prestigieux des Caraibes: Le Four Seasons
Resort Nevis don't la renomme n'est plus
faire. "Et cerise sur le gteau", un magnifique
golf de 18 trous!
Au regard de tous ces avantages, c'est la ren-
contre avec une Franaise rsidente Nevis
depuis des annes et mandataire sur place,
d'une agence immobilire qui va dclencher
la decision immediate d'acheter un terrain et
de construire. En pregnant coeur ses rles
d'ambassadrice et traductrice, elle permet
la famille M. de trouver cette situation de
rve: faire construire une maison sans avoir
s'y dplacer plus de 2 ou 3 fois. Monsieur
M. lui confiera plus tard: "Sans vous, nous
n'aurions probablement pas eu le courage
d'acheter un terrain, de faire une construc-
tion et d'amnager un jardin...".
La Fdration de St Kitts et Nevis offre gale-
ment un cadre fiscal privilgi ou il n'y a pas
d'impt sur la succession ou sur le revenue et
fait encore plus rare, la possibility d'obtenir
un passport de la Fdration de St Kitts et
Nevis. Effectivement depuis 1984, il est pos-
sible d'obtenir la citoyennet conomique
par l'achat d'un bien immobilier dans un
project qui a reu l'approbation du gouverne-
ment. De multiples nationalits ont profit de
cet advantage et sont maintenant citoyens de
la Fdration de St Kitts et Nevis.

Pour plus d'informations, consulted
le site internet suivant:
www.nevisstylerealty.com (rubrique:
Citizenship by Investment)
ou tlphonez au: 1 (869) 469 1120
ou au 1 (869) 662 9969 contact:
Hlne Robic


Chinu,,i,il ,a du Mondede planche voile de slalom IFCA

Quatrime place pour Antoine Questel


UNE MASON DE REVE A NEVIS,

POURQUOI PAS?








CERTAIN CADRES VOUS DONNENT L'ENVIE D'Y SOJOURNER
PLUS LONGTEMPS...
ARRTEZ DE RIVER ET PASSEZ L'ACTION.


DEVENEZ PROPRITAIRE I
PROPRITS DISPONIBLES MAINTENANT PARTIR DE 280K $

















r\

...........j ,. .. .. ... .. .. ...


&=-F~








Saint-Barth Triathlon


Trois vainqueurs pour la premiere dition


Sylvain Sudrie, Cyril
Moreau et Aurlien
Raphal, trois cham-
pions de la spcialit,
se partagent la victoire
dans la premiere di-
tion du Saint Barth
Triathlon organise par
l'association au nom
ponyme. Tous trois
ont coup la ligne
d'arrive main dans la
main. Retour sur
l'vnement.

Vingt-deux triathltes et douze
relais mixtes de trois per-
sonnes participaient samedi
matin la premiere dition du
Saint Barth Triathlon nage,
pdale et courue au petit
matin dans le primtre de


Saint Jean-La Tourmente. Une
premiere pour l'association
Saint Barth Triathlon qui a
russi attirer trois champions
franais de la discipline pour
la premiere dition : Sylvain
Sudrie, champion du monde


en titre longue distance, Aur-
lien Raphal Champion de
France Juniors en 2007 et
Cyril Moreau, vice-champion
de France militaire de duath-
lon par quipe.
Le dpart de ce triathlon
sprint (la plus court dis-
tance dans les categories pos-
sibles de triathlon) compre-
nant 750 mtres de natation,
20 km de vlo et 5 km de
course pied tait donn 6h
samedi matin depuis le par-
king de l'htel Eden Rock,
devenu parc vlo et lieu de
rassemblement pour le brie-
fing d'avant preuves. C'est
sous la houlette de Jean-Marc
Outil, Hugo Munoz et le staff
du club Saint-Barth Triathlon


que les dernires explications
sur le droulement des trois
preuves taient donnes.
Premire preuve ? les 750m
de natation consistent cou-
vrir trois fois la distance entire
le restaurant La Plage et celui
de l'Eden Rock. La houle de
Nord annonce tait bien l, ce
qui n'a pas arrang l'volution
des nageurs. Le premier sor-
tir de l'eau tait Aurlien
Raphal, marqu par son qui-
pier du club Beauvais Triath-
lon, Sylvain Sudrie et
quelques longueurs, de Cyril
Moreau du Club Poissy
Triathlon. Les professionnels
ont dj fait le trou avec les
amateurs.
Les passages de tmoins dans


les quipes en relais se passent
sans problme pour la second
preuve consistent parcourir
20 km vlo sur un parcours
entire la Villa Crole et le dis-
pensaire quatre reprises. En
tte en individual, le trio des
champions en profit pour
creuser l'cart, mais reste au
coude coude. Dans la troi-
sime preuve -5km de course
pied sur un circuit plat
autour de l'tang de Saint-
Jean-, les trois champions ne
se lcheront pas non plus et
c'est donc main dans la main
qu'ils franchiront la ligne d'ar-
rive matrialise dans l'en-
ceinte du stade de Saint-Jean.
Ils auront boucl l'preuve en
lh03mn04sec.
Belle quatrime place pour
Manu Cau qui terminait trois
minutes seulement derrire le
trio.

Une course
pour les Tri Mouns
Pour assurer une relve le plus
tt possible, les organisateurs
qui oeuvrent dj dans l'orga-
nisation des manifestations de
la Gustavialoppet et par cons-
quent, des Foules des Ti
Mouns, ont lanc la premiere
dition du Tri Mouns, un
triathlon aux parcours et dis-


tances adapts ouvert aux
enfants de 6 13 ans. Trente
cinq enfants y participaient.
Comme les grands, la pre-
mire preuve tait la nata-
tion : quatre longueurs de bas-
sin de 25m la piscine territo-
riale, suivie de 750m de vlo
pour les plus petits et d' km
750 pour les plus grands par-
courir et enfin deux tours de
piste au stade.
Le soir, tous les triathltes,
supporters et amis s'taient
donn rendez-vous au Zion
Garden pour un BBQ bien
mrit au son des Rocking
Mangos.


-Jr .. ..--




1 i i- Ir Icem br 2010 904* ePO R T S iAR -


ILS ONT DIT

Syra Sudrie
a(Baas Tiathlon)
C'tait une premiere ici
Saint-Barthlemy et un
triathlon trs intressant.
On s'est vraiment fait
plaisir. Le parcours tait
vraiment agrable :
l'preuve de natation
super sympa devant l'a-
roport, le vlo avec la
grosse monte du Col de
la Tourmente, tait assez
difficile. La course pied
avait un parcours sympa-
thique et une jolie arrive
sur la nouvelle piste
d'athltisme dans l'en-
ceinte du stade de Saint-
Jean. Super organisa-
tion.

Aunie Rapha l
(Beaumis Triathlon)
C'tait ma premiere
visit Saint-Barth. Trs
bonne ambiance sur le
parcours et pas mal de
monde au dpart pour
cette premiere dition.
Pour moi, le Col de la
Tourmente tait un petit
peu difficile, maisj'ai
l'habitude de m'entraner
en montagne. a a mis
un peu de piment au par-
cours vlo et c'tait trs
bien comme a. L'heure
du dpart de ce triathlon
a t bien choisie, il fai-
sait trs bon et c'tait la
temperature idale.

CyrlMoceau
Trs belle preuve. Je
sors de l'eau en troisime
position avec un peu de
retard. Je reviens sur Syl-
vain et Aurlien dans le
parcours vlo. Tout s'est
trs bien pass sur toutes
les preuves. Je ne
connaissais pas du tout
Saint Barth et c'tait
vraiment trs agrable.

Jean-Marc Outil
(Samt-Barth Triathon)
Vraiment trs positif
pour cette premiere di-
tion, malgr les condi-
tions de scurit. La route
sur laquelle tait prvu le
parcours vlo aurait en
effet d tre ferme, mais
a n'a pas t le cas. En
outre, la police n'tant
pas prsente, ce n'tait
pas vident. Hormis cela,
dans l'ensemble, c'tait
extraordinaire. Pour cette
premiere dition, on a
vraiment eu de la chance
de pouvoir accueillir des
champions du monde et
franais sur une preuve
de triathlon comme la
ntre. Nous pensions
renouveler ce triathlon
l'anne prochaine dans le
cadre d'une second di-
tion. Dans d'autres
conditions de scurit,
mais galement un autre
jour que le samedi, vrai-
semblablement un
dimanche.


MB


CLASSEMENT INDIVIDUAL
ler ex-eaquo Sylvain Sudrie, Cyril Moreau et
Aurlien Raphal, 4 Emmanuel Cau, 5 Cyril
Bouton, 6 Stphane Lenoir, 7 Gilles Reynald,
8 Franck Jecko, 9 Philippe Lignon, 10
Melissa Grignard, 11l Fritz Bus, 12 Juan
Pablo Piscione, 13 Vincent Cantatore, 14
Gilles Amaud, 15 Philippe Rossoni, 16
Xavier Lde, 17 Susan Piscione, 18 Jeffrey
Lizet, 19 Kona Hosier, 20 Romain Gardette,
21 Mari Radaelli,, 22 Etienne Jaeger.
CLASSEMENT RELAIS
ler Prvost-Vigneau-Darbeau, 2 Questel-
Janotte-Janotte, 3 Colin- Preynat-Chailleux,
4 Pearson-Autefault-Harris, 5 Terrier-Masse-
glia-Masseglia, 6 Pernelle-Saurel-Cavacas, 7
Lenient-Ygonin-Lenient, 8 Pastorel-Lignon-
Plasse-Crozatier, 9 Hamon-Espinassou-Calvel,
10 Marcel-Donadieu-Philipps, 1 l Kaiser-
Rousson-Auvray, 12 Herpson-Herpson-Miyet.
CLASSEMENT ENFANTS
Filles:
2004: lre Lou Autefault.
2003: 1re Jeanne Lys Clequin.
2002: 1re Clara Chovet, 2 Nomie Herpson,
3 Zoe Negrevergne.
2001: 1re Ylona Lenoir, 2 Axelle Herpson,
3 Alice Drue.
1999: lre Marine Miyet, Tallulah Masseglia.
Garons:
2003: 1er Chad Picaudon, 2 Killyan Guille-
massy, 3 Alban Capellini, 4 Guillaume
Reboulet, 5 Ylian Lenoir, 6 Mato Laborde.
2002: 1er Sasha Fernandez, 2 Ivo Dufief,
3 Lukas Outil.
2001: ler Teddy Walker, 2 Lucas Autefault,
3 Gabriel Gumbs, 4 Julien Reboulet, 5
Manoka Lde, 6 Tommy Graux.
2000: ler Mathis Dussaule, 2 Esteban Joly,
3 Mathieu Chassaigne.
1999: ler Valentin Fernandez, 2 Antoine
Preynat.
1998: ler Adrien Lde, 2 Valentin Debotte,
3 Paul Lencelot Clequin, Alban Chovet
1997: ler Mathis Dudouit


Sans VOMuS ien

' ta it possible !

Merci tous nos sponsors qui ont cru en nous,
votre confiance offre Saint-Barth un nouveau souffle sportif !

Merci tous les bnvoles pour votre belle participation,
vous qui avez fait de cet vnement une venture sportive clatante de bonheur!

Merci tous les participants, les parents, les enfants en esprant que nous
n'oublions personnel car notre passion a vcu au rythme de votre engagement.


MARCH U


bVL LARENTALS _

DAMIEN LEBRUN Contraction Charpente Deign,
Climatisation 4gL.


le pime p



PEINTURE


10 P-%ftuftannr


ftrd Y 0 4'zi
-( LdMVIh0


Retrouve' touted les photos de la course
sous I'oeil artiste de Pierre Carreau
pkotographe professionnel mur "arclive.fotosbk.com,".


'Cv'
S Sh...





1 JSB- le dcmbre 010 904ANNONES LGALE


SAVIS D'ANNONCES LEGALES


MARCHES PUBLICS

REPUBLIQUE FRANCHISE
----------
COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY

PORT DE COMMERCE
TRAVAUX DE REFECTION
ET D'EXTENSION
DES QUAIS EXISTANTS
March d'appel d'offres ouvert,
conformment l'article 33, 57 et suivants du
Code des Marchs Publics
ANNOUNCE LEGAL
Matre d'ouvraqe :
COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY
GUSTAVIA
97133 SAINT BARTHELEMY
Conducteur d'opration :
DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES
TERRITORIAUX
Collectivit de SAINT-BARTHELEMY
BP 113 GUSTAVIA
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX
Tel: 0590 29 80 37 Fax: 0590 29 87 77
Matre d'uvre :
All Antilles Ingnierie Infrastructures
ZA les Coteaux Sud
97228 SAINTE LUCE
Tel: 0596 392 111 Fax : 0596 702 167
1 DENOMINATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCH :
Collectivit de Saint-Barthlemy
B.P. 113-Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX
2 PROCEDURE DE PASSATION :
Appel d'offres ouvert conformment aux arti-
cles 33, 57 et suivants du Code des Marchs
Publics
3 OBJET DU MARCH:
Travaux de rfection et extension des quais
existants du port de commerce Public
4 LIEU D'EXECUTION :
Public SAINT BARTHELEMY (97133)
5 CARACTERISTIQUES DU PROJECT :
Les travaux consistent en une extension du
linaire de quai et de la zone de stockage
ainsi qu'en une rfection des dallages et
accostages et un approfondissement du bassin
par dragage. Les travaux prvus sont les sui-
vants:
Demolition des dallages et couronnements
existants
Concassage et mis en dpt des products
de demolition
Dblais de masse
-Terrassement de fouille par caniveau tech-
nique
Fonage des rideaux de palplanches par
phase
-Remblais en arrire des rideaux de
palplanches
Ralisation des couronnements, du
caniveau et des dallages par phase
Mise en oeuvre des quipements et super-
structures
Dragage 5,00 NGG sauf pour le quai
de stockage face nord de 5,00 NGG
3,00 NGG
Mise en oeuvre de la protection
cathodique
Les travaux sont prvus sans fermeture du
port de commerce.
6 DELAIS D'EXECUTION :
Les dlais sont fixes 12 mois maximum
computer de l'OS prescrivant de les commen-
cer. Travaux prvus pour avril 2011
7 VARIANTES: Les variantes sont acceptes.
8 DATE LIMITED DE RECEPTION DES OFFRES
: Le 19janvier 2011 12h.

9 FORME JURIDIQUE DU TITULAIRE
Candidat individual ou groupement d'entre-


prises solidaire
10 PROCEDURE D'ENVOI OU DE DEPOT
DES OFFRES :
Les offres devront parvenir soit :
par voie postal en recommand avec
accus de reception ou,
dposes l'htel de la Collectivit, Direc-
tion des Services Techniques Territoriaux
contre rcpiss.
Adresse : Monsieur Le Prsident de SAINT-
BARTHELEMY
Direction des Services Techniques Territoriaux
B.P. 113-Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX
Elles doivent etre prsentes dans une enve-
loppe cachete avec la mention Appel d'of-
fres : Travaux de rfection et extension des
quais du port de commerce. Ne pas ouvrir
en dehors de la commission d'appel d'offres
11 CRITERES DE SELECTION
DES CANDIDATURES :
Conformes l'article 52 du CMP :
Garanties et capacits techniques et
financires (moyens en personnel et
matriel, qualifications ou quivalences,
chiffre d'affaires)
Rfrences professionnelles (rfrences
pour des prestations similaires)
12- CRITERES DE SELECTION DES OFFRES:
L'offre conomiquement la plus avantageuse
sera apprcie en function des critres de
choix dfinis ci-dessous et suivant la pondra-
tion suivante :
Valeur technique se rapportant au
mmoire justificatif (25%)
Adaptability aux contraintes et dlais (25%)
Prix des prestations globales (50%)
13 JUSTIFICATIONS A PRODUIRE
QUANT AUX CAPACITES ET QUALITIES
DU CANDIDATE:
Les entreprises auront produire, en meme
temps que leur offre, un dossier comprenant
les pieces suivantes :
Lettre de candidature (DC1).
Declaration du candidate (DC2).
Certificats et attestations des administra-
tions comptables et organismes charges
de l'assiette et du recouvrement des impots
et de ses cotisations, ou copie de l'tat
annuel (DC7) des certificates prcits.
Attestations d'assurance de RC et pour
toutes garanties professionnelles.
Une fiche de renseignements de l'entre-
prise mandataire en cas de groupement
comportant la forme et le capital social,
l'adresse du sige ainsi que la (ou les) per-
sonne(s) habilit(es) signer le march.
Rfrences de l'entreprise pour des chan-
tiers similaires de moins de 5 ans.
Niveau d'encadrement technique spcia-
lis en matire de construction, en particu-
lier, et le nombre d'ouvriers pour l'excu-
tion des travaux
Liste du matriel qui sera mis en service
sur le chantier
Un mmoire de presentation gnrale de
l'organisation du chantier
Un programme d'excution de l'ouvrage
dans le temps imparti, voire dans un dlai
plus court en function du procd
propos.
Le phasage envisag pour l'excution des
travaux
14 VALIDITE DES OFFRES: 90jours.
15 UNITE MONETAIRE : EURO

16 MODE DE FINANCEMENT:
Fonds Europens et Contrat de plan
Etat/rgion. Le reste pris sur fonds propres
17 RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ET
TECHNIQUES:
Renseignements Administratifs :
Sophie OLIVAUD, Directrice des Services Tech-
niques Territoriaux
Tel : 0590 29 80 37 Fax : 0590 29 87 77
Renseignements techniques :
All, Jean-Jacques FERRIER, Matre d'euvre
Tel : (33) 04 76 26 01 35


Fax: (33) 04 76 26 01 62
Email : laboratoire@ioa.fr
18- DATE D'ENVOI AUX PUBLICATIONS :
Le 26 novembre 2010
Le President, Bruno MAGRAS

REPUBLIQUE FRANCHISE

COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY

CONSTRUCTION D'UN
ETABLISSEMENT HOSPITALIER
POUR PERSONNEL AGEES
DEPENDANTES (EHPAD)
CORPS D'ETAT SECONDAIRES
March d'appel d'offres ouvert,
conformment l'article 33, 57 et suivants du
Code des Marchs Publics
ANNOUNCE LEGAL
Matre d'ouvraqe :
COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY
GUSTAVIA
97133 SAINT BARTHELEMY
Conducteur d'opration :
DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES
TERRITORIAUX
Collectivit de SAINT-BARTHELEMY
BP 113 GUSTAVIA
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX
Tel: 0590 29 80 37 Fax: 0590 29 87 77
Matre d'uvre :
Jean Marcel HENRY / EURL Xavier DAVID
St Jean- BP 171
97095 SAINT BARTHELEMY Cedex
Tel : 0590 29 80 90 / Fax: 0590 27.76.42
1 DENOMINATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCH :
Collectivit de Saint-Barthlemy
B.P. 113-Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX
2 PROCEDURE DE PASSATION :
Appel d'offres ouvert conformment aux arti-
cles 33, 57 et suivants du Code des Marchs
Publics
3 OBJET DU MARCH:
Construction d'un tablissement hospitalier
pour personnel ges dpendantes, pour les
lots suivants :
Lot n2 : charpente bois
Lot n3 :couverture
Lot n4 : tanchit
Lot 7 : monte malade
Lot 8: revetement de sols et murs colls
Lot 9: menuiseries bois
Lot 10: menuiseries aluminium
Lot 11 : menuiseries mtallique
Lot 12 : menuiseries techniques industrielles
Lot 13 : pltrerie cloisons sches plafond sus-
pendus
Lot 14: peinture
Lot 16: spaces verts
Lots faisant l'objet d'un avis d'appels d'offres
ultrieur :
Lot 5 : plomberie assainissement
Lot 6 : lectricit courants faibles
Lot 15 : climatisation ventilation dsenfumage
Lot 17 amnagement intrieur
4 LIEU D'EXECUTION :
Rue du Pre de Bruyn, Gustavia
5 CARACTERISTIQUES DU PROJECT :
Ensemble immobilier sur une parcelle de
2.860 m2 avec un rez-de-chausse compre-
nant des sales annexes l'hpital, un parking
et des locaux techniques, un niveau suprieur
rserv un E.H.P.A.D, tablissement hospita-
lier pour personnel ges dpendantes, et
deux niveaux parties comportant 8 logements
de function. Estimation du cot global des tra-
vaux: 11.500.000
March de travaux en corps d'tat spa-
res comportant 17 lots.
Lot dj attribu : lot o : terrassement et lot
nl gros oeuvre


6 DELAIS D'EXECUTION :
Les dlais sont fixes 2 ans computer de
l'OS prescrivant de les commencer. Travaux
de gros uvre en course de ralisation depuis
septembre 2010
7 VARIANTES: Les variantes sont acceptes.
8 DATE LIMITED DE RECEPTION DES OFFRES:
Le 19janvier 2011 12 h.
9 FORME JURIDIQUE DU TITULAIRE
Candidat individual ou groupement d'entre-
prises solidaire
10 PROCEDURE D'ENVOI OU DE DEPOT
DES OFFRES:
Les offres devront parvenir soit:
par voie postal en recommand avec
accus de reception ou,
dposes l'hotel de la Collectivit, Direc-
tion des Services Techniques Territoriaux
contre rcpiss.
Adresse: Monsieur Le Prsident de SAINT-
BARTHELEMY
Direction des Services Techniques Territoriaux
B.P. 113-Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX
Elles doivent etre prsentes dans une enve-
loppe cachete avec la mention Appel d'of-
fres : Construction d'un EHPAD Lot Gros
uvre. Ne pas ouvrir en dehors de la commis-
sion d'appel d'offres
11 CRITERES DE SELECTION DES CANDI-
DATURES :
Conformes l'article 52 du CMP :
Garanties et capacits techniques et finan-
cires (moyens en personnel et matriel, quali-
fications ou quivalences, chiffre d'affaires)
Rfrences professionnelles (rfrences pour
des prestations similaires)
12 CRITERES DE SELECTION
DES OFFRES:
L'offre conomiquement la plus avantageuse
sera apprcie en function des critres de
choix dfinis ci-dessous et suivant la pondra-
tion suivante :
Valeur technique se rapportant au
mmoire justificatif (25%)
Adaptability aux contraintes (25%)
Prix des prestations globales (50%)
13 JUSTIFICATIONS A PRODUIRE QUANT
AUX CAPACITES ET QUALITIES DU CANDI-
DAT :
Les entreprises auront produire, en meme
temps que leur offre, un dossier comprenant
les pieces suivantes :
Lettre de candidature (DC4).
declaration du candidate (DC5).
certificates et attestations des administra-
tions comptables et organismes charges
de l'assiette et du recouvrement des impots
et de ses cotisations, ou copie de l'tat
annuel (DC7) des certificates prcits.
attestations d'assurance de RC et pour
toutes garanties professionnelles.
une fiche de renseignements de l'entre-
prise mandataire en cas de groupement
comportant la forme et le capital social,
l'adresse du sige ainsi que la (ou les) per-
sonne(s) habilit(es) signer le march.
Rfrences de l'entreprise pour des chan-
tiers similaires de moins de 5 ans.
Niveau d'encadrement technique spcia-
lis en matire de construction, en particu-
lier, et le nombre d'ouvriers pour l'excu-
tion des travaux
Liste du matriel qui sera mis en service
sur le chantier
Un mmoire de presentation gnrale de
l'organisation du chantier
Un programme d'excution de l'ouvrage
dans le temps imparti, ou titre exception-
nel pouvant excder ce dlai en function
du procd propos.
Le phasage envisag pour l'excution des
travaux et notamment au niveau des fer-
metures des tronons de chausse.

14 VALIDITE DES OFFRES: 90jours.


M





















REMERCIEMENTS DE L'ASBAS
SUITE AU 32E"" ANNIVERSAIRE DU JUMELAGE
DE ST.BARTHELEMY AVEC LA VILLE DE PITEA EN SUDE
ET DU 20OME ANNIVERSAIRE DE LA GUSTAVIALOPPET


SPONSORS & COLLABORATEURS
PRINCIPAUX

SIBARTH

Loterie ASBAS 2010 prix dans l'ordre:
Le Comit du Tourisme de St. Barthlemy
L'ASBAS
Tendances y
GDM
Itec Services
Optic2000
ALMA
Privilege
CCPF
Wall House Restaurant
Hot Stuff .,
JPF Fun Motors QnAl
Cordo-Clef Coutellerie
OQu PqS N
Prix additionnels : uO ,S iR Q
Restaurant La Route des Boucaniers 0IVOS 1
Le Voyager j
Le Great Bay Express

Organismes & Associations :
La Collectivit Territoriale de Saint Barthlemy
Les Gustaviens f Rgiment GtOeborg Sude
Le June Quintet de Sude
Les Romantiques
Le CTTSB (pour la communicabon)
La CEM (pour la communication)
L'Ambassade de Sude Paris
Le Consulat de Sude de St. Barthlemy
L'quipe de la belote / SB JAM / Guslavia GUSTA
L'quipe de la pche au fond I Mikael
La Chorale des Bons Cheurs
l'Association des Echecs a=
La Capitainerie
La Bibliothque Territoriale
Les Services Techniques
Les Services de Propret I.
Les Services des Sports
Association de Public
Association locale de Corossol
La Piscine Territoriale
La Gendarmerie I
La Police Territoriale '
Les Pompiers
Eric Ambulance
Le Lion's Club r
Le Rotary Club
La Croix Rouge
Les Bay Kout Men HaTti I
Alliance Saint Barthlemy |


Les Medias :
Le St Barlh Magazine
Le Journal de Saint.Barth
Le St. Barth Agenda
Le News
Cameraman T. Duarte
Le Magazine de la Famille
The Swedish Press
Le 97133 I'Hebdo Pratique
Radio St.Barth
Radio Transat
Sun FM Music
Tropik FM

Les Entreprises:
Caribbean Pyro-Technics
Le Sunset Htel
L'Htel la Presqu'ile
Shell Beach Restaurant
caninee scolaire)

TopLoc
Le March aux Fleurs
St.Barth Attitude
Le Select
La Bobine
Le Royaume des Enfants
Tom Food
AMC
Le Cellier du Gouverneur
Segeco
Espace Chamade
Station Service de St.Jean
Station Service de Lorient
Monoshop
rLa Librairie Bames
L'Orientale
Epicerie Ste. Hlne
Epicerie de la place
La Rotisserie
Gumbs Taxi
Garage Brin Claude
Menuiserie Blanchard Rmy
Ets Robert Lde
Tom Shop

MERCI I
Le Pre Kaze
Le Rvrend Charles Vere Nicol
M. Charles Darden
Mme. Solange Malespine

s A.S.BA.S. cR-
.as.as l j978@gmai.com-
asbasl 978@gmal.com





AVIS D'ANNONCES LEGALES

15 UNITE MONETAIRE = EURO

16 MODE DE FINANCEMENT:
Etat au titre des fonds exceptionnels d'investissements. Le
reste pris sur fonds propres

17 RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS
ET TECHNIQUES =
Renseignements Administratifs :
Sophie OLIVAUD,
Directrice des Services Techniques Territoriaux
Tel : 0590 29 80 37 Fax : 0590 29 87 77
Renseignements techniques :
EURL Xavier DAVID, Matre d'ouvre
Tel : 0590 29 80 90 Fax : 0590 27.76.42
Email : xavier@xavierdavid.fr

18- DATE D'ENVOI AUX PUBLICATIONS: Le 26 novembre
2010

Le President,
Bruno MAGRAS





VOYAER
www.voyl2.com

Seulement 54
L'ALLER RETOUR RESIDENT

achet sur intemet, 24h l'avance
VOYAGEZ COMME VOUS LE VOULEZ !
Internat: 2.cTl: '9087 [I[ 1]0[: 68:


LA SIVIAIINt,
5h00 9h00 : Le rveil matin
avec l'horoscope de CHRISTIE en EXCLUSIVIT
9h 19h: BEST HITS / 80's / 90's & nouvautes
19h 20h : SUNSET MUSIC / Lounge Hits


905- A vendre Harley 1200
xLeuston, anne 2005 7500
euros tl. : 06 90 34 82 56

SOffres d'emplois
904-Socit St-Barthlmy
recherche JH pour emploi
CHAUFFEUR-LIVREUR disponi-
ble de suite. Permis B exig.
Pas srieux s'abstenir. Tl.:
0590276010

Motonautisme

904- A VENDRE Aqua sport
de 17" avec remorque. moteur
Yamaha 85 CV rvis. Bon tat
gnral Prix : 6000 euros -
Renseignement au 0690.
30.25.14

Apts et Maisons
louer
902-Loue garage pour stockage
Gustavia 6000/mois.
Agence Ici et L 0590 27 78 78
Demandes
de locations

905-Agnes (Les Artisans) et


Jean Paul (Island Flavors) cher-
chent un logement. Etudions
toutes propositions Tl : 0690
49 27 44 ou 06 90 55 93 49

Immobilier
Vente
908-Echange 2 appartements
mitoyens en pleine proprit
neufs, tout quip Cupecoy
Sint Maarten dans residence de
standing scurise avec piscine
(Valeur d'change 500.000,00
dollars) contre maison (avec
peu ou pas de terrain) ou appar-
tement dans petite coproprit
Saint Barth. Tl. : 06 90 77 56
70 Agence s'abstenir.

A vendre Marigot Maison
compose de 2 chambres, 2
sales de bains, Salon avec coin
cuisine, terrasse avec piscine -
Trs belle vue mer. Prix de vente
: 850.000 euros Contacter
L'Agence
Karine@lagence.com 0590 51
0750.
St Barth Sotheby's
Properties IwrmmoNMir O

A vendre, charmante villa
rcemment rnove, compose
d'une chambre parental et de
2 chambres pour enfants.


Situe sur les hauteurs de St
Jean, cette villa propose un trs
agrable salon s'ouvrant sur la
terrasse avec piscine. Possibility
d'agrandissement.
St. Barth Properties
Sotheby's International Realty :
0590 29 75 05
t. Barth Sotheby's
Properties wrmn.no.iNmr.

A vendre, une proprit
Corossol compose d'une mai-
son principal avec 2 cham-
bres, une terrasse avec piscine
et de 2 btiments spars pou-
vant tre utiliss en studios ou
stockage. Bon rendement loca-
tif.
St. Barth Properties
Sotheby's International Realty :
0590 29 75 05

Occasions d'affaires
905- A cder Baux Commer-
ciaux, situation de premier
ordre, proximity immediate du
port de Gustavia, 40 et 65 m2,
possibility de jumelage, pour
toutes infos
infogustav@gmail.com

902-Diverses entreprises sont
reprendre sur St-Barth, pour


plus de renseignements, veuil-
lez contacter Christophe Sachot
: christophe.sachot@
cimm-immobilier.fr

905- Vends fonds de commerce
Gustavia Bail 3/6/9 bien plac
Petit Loyer Prix 110.000 euros
Tl.: 06 90 77 00 70

892- A vendre bail commercial
3/6/9 Saint Jean 39m2, vue
mer, parking, terrasse Tl. : 05
9029 1082

Terrains

909-Vds terrain avec permis de
construire accorde en course
de validity, vue mer panora-
mique. Baie de St Jean. Prix
1Million d'Euros. Tl. : 06 19 12
37 64 jusqu' 15h.
St Barth Sotheby'
Properties I.TiENonIIIT

A vendre, terrain constructible
situ dans la zone urbaine entire
Public et Corossol. Idal pour
construire une maison ou
appartements.
St. Barth Properties
Sotheby's International Realty :
0590 29 7505


OU FAIRE GARDER MON BOUTCHOU ?

... "Aud retitJardLnv de ULe"...
la seule structure multi-accueil agre PMI de Saint-Barth
qui garde les enfants de 2 8 ans !
SA l'heure, la 1/2 journe ou la journe
SDe 8h00 18h00
Du lundi au vendredi

BABY-SITTING ET AIDE AUX DEVOIRS SUR DEMAND

Nous sommes derrire l'glise anglicane Gustavia, Angle rue
Dinzey BP 398 97097 Saint-Barthlmy
0590.51.94.93 ou 0690.67.23.75 petitjardin@domaccess.com

















STORES DECOR D


STORES EXTERIEURS ET INTERIEURS,
TOILE SUR MEASURE
Ane "e OERI- Tl a .9o




CARROSSERIE ECHAPPEMENT
AMORTISSEUR
ABS A * ER*


I 9a wi0 VU & 7'8J O aw-*L. : UV, 0U 69 1^ Z'


M Sudoku kG
Solution du prcdent numro


2 8 4 5 3 7 6 9 1

9 7 6 2 8 1 3 5 4

1 5 3 6 9 4 2 7 8

4 3 9 8 7 6 1 2 5

5 1 8 9 4 2 7 3 6

7 6 2 1 5 3 4 8 9

8 4 1 7 2 9 5 6 3

6 9 7 3 1 5 8 4 2

3 2 5 4 6 8 9 1 7





LE JOURNAL
DE SAINT-BARTH
Les Mangliers B.P. 602 97098 St-Barthlemy cedex
ISSN: 1254-0110 TL: 05.90.27.65.19 Fax: 05.90.27.91.60
journalsbh@wanadoo.fr www.journaldesaintbarth.com
Editeur: S.a.rl. Socit de Presse Antillaise
Grante et dir. de la publication Avigal Haddad
Rdactrice en chef Pierrette Guiraute
Rdaction Rosemond Graux
Commerciaux Ange Patureau, Avigal Haddad
Imprimeur Daily Herald N.V.
Dpt lgal chaque parution. Le Journal de St-Barth decline toute respon-
sabilit sur les annonces publis. Reproduction ou utilisation des textes,
annonces, photos, publicits publis dans le journal interdites sans notre
autorisation crite.


% I I I


P.s~eq~.iad de 5.,,roes Im4a~iipuum.s I
Dia qnomUc EP-INNaGE PC
&saui anu B! L SEI8 [J2


M Sudokuat
Une grille de sudoku est divise en 9 lignes, 9 colonnes et 9
carrs. Le but est de remplir les cases vides avec les chiffres
de 1 9, de telle sorte qu'ils n'apparaissent qu'une fois par
ligne, par colonne et par carr de 3x3 cases. Vous devriez rapi-
dement russir vos premires grilles. Bon jeu !
Retrouvez la solution dans notre prochain numro


7 4

2 3

1 9 3 8 2

1 7 4 9



7 6 4 3

1 2 5 6 9

3 1

9 5

www sudokustar fr


CROSSAG (SAUVETAGE EN MER) 05.96.70.92.92
GENDARMERIE 05.90.27.11.70
POLICE DE L'AIR ET AUX FRONTIRES 05.90.29.76.76
POLICE TERRITORIAL 05.90.27.66.66
HPITAL 05.90.27.6035
POMPIERS 18 OU 05.90.27.66.13
MDECIN DE GARDE 15 ou 05.90.90.13.13
HTEL DE LA COLLECTIVIT 05.90.29.80.40
Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 12h00 et de 13h30 17h00
sauf le mercredi de 7h30 12h30
ETAT CIVIL Numro d'urgence week-ends et jours frs 06.90.33.12.75
SOUS-PRFECTURE 05.90.27.64.10
RSERVE MARINE 06.90.31.70.73
DISPENSAIRE 05.90.27.6027
SERVICE DES EAUX 24h/24,7j/7 05.90.27.64.88

MDECINS GNRALISTES
Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Husson Berard 05.90.27.66.84
Husson Chantal 05.90.27.66.84
Kypriotis Patrice 05.90.51.16.59
Maury Philippe 05.90.27.66.50
Rouaud Pierre 05.90.27.64.27
Tiberghien Yann Eugne 05.90.29.71.01
Weil Edgar 05.90.27.62.40
Worthington Theophilus 05.90.27.66.50
Acuponcteur/Homopathe : Tiberghien 05.90.29.71.01
Griatre : Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Homopathe/Ostopathe : Worthington 05.90.27.66.50
MDECINS SPCIALISTES
Chirurgien : Grasset Daniel 05.90.27 81 60
Gyncologue: Bordjel Patrick 05.90.27.68.78
Maladie appareil digestif : Vassel Berard 05.90.87.90.92
Psychiatre: Berthier-Bicas Marie-Claude 05.90.97 60 07
Ophtalmologistes:
Cals Jean-Paul 05.90.87 25 55
Delaplace Yves 05.90.23 59 81
Pallas Alain 05.90.87 25 55
Rident Vronique 06.90.41.93.92 05.90.51.10.90
Oto-rhino-laryngologiste Chirurgie de la face et du cou
De Lanversin Hubert 06.90.73.09.02
Rhumatologue/mdecin ostopathe
Vuala Catherine 05.90.29.61.89
Stomatologue: Chlous Franois 05.90.27.87.31
CABINETS DENTAIRES
Achache Joseph 05.90.52.80.32
Bovero Magali Cell.: 06.90.40.80.23 05.90.52.80.32
Chlous Franois 05.90.27.87.31
Mangel Marc 05.90.27.73.48
Maze Marie-Laurence 05.90.27.65.95
Redon Dimitri 05.90.27.87.28
Rousson Perrine 05.90.27.87.28
Vergniault Pascal 05.90.29.86.08
AUTRES PROFESSIONS DE SANT


A.U.D.RA.
Chiropracteur: Klein Grard
Infirmiers-Infirmires:
Barb Sophie 05
Benoit Hlne
Briscadieu Christophe
Cardon Isabelle
Dechavanne Vronique
Febrissy Graux Corinne
Melinand Ccile
Meyer Marie-Jo
Rillot Brigitte 05
Masseur-Kinsithrapeutes :
Andr Sandrine
Bertin Guylne
Daniel Amaud Marie
Dumergue Cyril
Godfrin Frdric
Jourdan Vronique
Klein Grard
Maingard Bernadette
Marchesseau Christophe
Sorrentino Jean Christophe
Van Hove Frdric
Wormser Nicolas
Orthophoniste : Bouyer C
Ostopathe : Minguy B


05.90.29.27.65
06.90.64.87.40


.90.27.67.55 06.90.62.28.29
06.90.41.88.27
06.90.48.63.69
06.90.62.90.10
06.90.71.83.63
06.90.59.81.67
06.90.37.27.42
06.90.73.93.94
.90.27.72.49 06.90.49.87.29


hristine
3enoit


Wormser Nicolas
Pdicure Podologue : Boutiller Dominique
Psychologue : Ardil-Brinster Monique
Chard-Hutchinson Aline
Psychothrapeute MLaure Penot
Laetitia Santarelli
PHARMACIES
Pharmacie de l'aroport
Pharmacie Saint-Barth de Gustavia
Island Pharmacie St-Jean
LABORATOIRE D'ANALYSES:
RADIOLOGIE: Centre du Wall House
VTRINAIRES Kaiser Alexandre
Lhermitte Julie
Maille Jean-Claude


05.90.87.20.09
05.90.27.81.32
06.90.53.44.88
05.90.27.67.86
05.90.27.67.86
05.90.29.72.42
06.90.64.87.40
05.90.27.81.32
05.90.29.48.10
06.90.71.53.57
05.90.27.76.37
05.90.27.67.86
05.90.27.88.29
06 90 71.36.15
05.90.27.67.86
05.90.29.24.26
05.90.51.14.40
06.90.71.05.31
05.90.52.00.55
06.90.41.82.73

05.90.27.66.61
05.90.27.61.82
05.90.29.02.12
05.90.29.75.02
05.90.52.05.02
05.90.27.90.91
05.90.27.89.72
05.90.27.89.72


0 AMEUBLEMENT
0 ESCALIER
0 CUISINE
ETUDE PERSONNALISE GRATUITE
MENUISERIE MARIGOT- 05.90.27.76.21
sbmenuiserie@wanadoo.fr


SCARAIBE SECURITYY
INCENDIE POUR PARTICULIERS & ENTREPRISES
VENTE ENTRETIEN RECHARGE
FORMATION


Rerue vor hedmaar sure
0l~l-~lr~= I-~~~1111


www, lo um c l l desa ntba fh.co m IIr


; Ir E FI Md
u Fi l 0 fy






CHAMPAGNE MONDIALE


CONTRE LE SIDA 2010


worldaids
. J"w,^^


SALES
L AISONS
OANGEREUSES
A


2(X09 '199<
l nin. a ine


Curaao
Curaaoc


,. , .,,.
20e"
anniversaire


Marniniqu


Nous avons


fait un test


de dpistage


du sida.


'1993
i.ll.iIL LJC


19I Aruiba


- W .rd
1 995 Guiadeloulpe


T miiliid
B2001
P I'.ar. Rico
SECURITY SOCIAL
OE LA GUADELOUPE !R CARABES
< 1 - 0 .


it vous?










", 19.9 PInanioa
(XWW) IW t)* Pi mi
Colombie Viitmzuela Saint-Martin
C NTR DE DSAN 1.
nli 97150. SAIAT-M AR11N -l.W 0.59Or 87(il 17


iiyane Franaise


'ri peroLi


T ni.dad


ParLn
Martiniique


iar
-j.n iilE. ir, n


1.iL




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.7 - mvs