Title: Journal de Saint-Barth
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00095774/00192
 Material Information
Title: Journal de Saint-Barth
Physical Description: Newspaper
Language: French
Publisher: Journal de Saint-Barth
Place of Publication: Saint Jean, Saint Barthelemy
Publication Date: April 8, 2010
 Record Information
Bibliographic ID: UF00095774
Volume ID: VID00192
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

00004-08-2010 ( PDF )


Full Text

















0690654682
FLAMANDS


L'AGENCE
T IANITH REAL ESTATE


I *
vwvwwmedffgh*- NCOO IS PA U* M A~
Ev~cA-nw ArtsiRdE2634E


Une~~~ ~~ sel *des Les Afnles-S en-092 02 7
Blea s rnemM


VILLA rCMTALS

Rue Samuel Fahlberg
Gustavia
0 590 298 890
vill~s@sibarth.com
wW.sibarih.com


CMI
Claudine Mora
AGENCE IMMOBILI-ERE
REAL ESTATE


CONSEIL
IMMOBLUER

S.N.P.I.

Les Mangliers
Saint-Jean
97133 St-Barthelemy
TO1: 05.90 27 80 88
Fax: 05.90 27 80 85
claudine.mora@wanadoo.fr


No870 Jeudi 8 avril 2010



LE JOURNAL
Til:0590 27 6519-Fax:0590279160 SAINT B ARTH
www.journaldesaintbarth.com journalsbh@wanadoo.fr DE INT ARTH
ISSN: 1254-0110


O tpaO deoleo pas two ers)
et sans daniMes
proilSaveoppletft
EergenegaiqueI
E-e du Celtsle gall~es, w4audn sue
Gustuvo -h-l-a-n -Osti- t-
kinlsuidl u "^
Tla:059052a2091 U as IS
T6Ll 05 90 52 20 91 OX


V .NIE.L,-`CN EAA U
A in Ar ,-ARN


i.Ir.1





I 8 210 ACTUALm


Voiles de Saint-Barth
DEMANDEZ
LE PROGRAMME !
Jeudi 8 avril,
2 jour de course
10h : depart des bateaux ;
Musique, rafraichissements
et vente de vetements de la
ligne Barthnl
16h: retour des participants
18-20h : animation au vil-
lage de course Quai Gene-
ral de Gaulle
20h: musique et projection
de clips video sur ecran
geant d'apres la selection
de Charly, des 60's aux 90's

Vendredi 9 avril,
3 jour de course
7h30-9h : les petits dejeu-
ners des Voiles
10h : depart des bateaux.
Musique, rafraichissements
et vente de vetements de la
ligne Barthl
16h : retour des participants
18h: animation au village
de course Quai General de
Gaulle
20-22h : Black Pepper
Band, rock musique
(concert live)

Samedi 10 avril,
dernier jour de course
7h30-9h: les petits dejeu-
ners des Voiles
10h : depart des bateaux
18h: remise des prix et
cocktail
20h : grande soiree de cl6-
ture des Voiles de Saint-
Barth, feux d'artifice, musi-
que DJ Philippe de Paris

Dimanche 11 avril
1lh : grand pique nique a la
plage de Colombier
16h30 : depart en ligne vers
Antigua


U


Voiles de Saint Barth


La premiere edition est lancee

11 pour les Classic, Racing
Cruising et Multihull qui
ont eux couru 25 miles
entre Pain de Sucre, Coco,
Pain de Sucre, Groupers,
Fourchue, Boulanger, Le
Bxuf et finish line aux
Petits Saints. C'est sans sur-
prise que l'on voyait au
terme de deux grands bords
de reaching, pointer aux
A Roches Roubes, les gr6e-
ments si caract6ristiques du
grand sloop americain
Rambler, et du ketch
Sojana, magnifique de puis-
sance. Quelques instants
S*, auparavant, ce sont les 1e6-


gants plans Joel White de la
Classe W 76, Wild Horses
et White Wings qui debor-
daient l'ile Coco, et enta-
maient un magnifique mano
a mano au large des blan-
ches plages de la grande
Saline. Au paroxysme de la
regate, tout ce beau monde
se retrouvait, magie des
parcours oblige, entre ile
Boulanger et ile fourchue
pour un ultime sprint tra-
vers au vent vers la ligne
d'arrivee.
Les regates vont se poursui-
vre jusqu'a samedi.


Classement du 1 e jour de course


U Les voles de StBarth C(hr
3 bateaux partici-
pent a la pre-
Smiere edition des
Voiles de Saint Barth entree
aujourd'hui jeudi dans son
second jour de course :
quatre dans la categorie des
Super yacht, quatre en Clas-
sic, cinq dans la classe
Racing, neuf en Racing
Cruise et un en Multico-
ques. Si la participation
n'est pas tout a fait a la hau-
teur de l'espoir des organi-
sateurs qui attendaient une
soixantaine de bateaux, le
moral est cependant au
beau fixe, en attendant 2011
et une meilleure participa-
tion : blement lance les Voiles de
Saint Barth en fin d'annee.
Or, il faut en general plus
d'un an pour integrer une
nouvelle regate dans le
calendrier de bateaux qui
est pour la plupart deter-
mine une annee a l'avance
et pour une annee!, confiait
mardi soir Annalisa Gee, en
charge des inscriptions, lors
de la conference de presse


istophe Jouany
de presentation. Mais l'eve-
nement plait : nous avons
eu une centaine de contacts
et nous pouvons dire que
nous avons deja 80 pre-ins-
crits pour l'edition 2011>.
En attendant pour cette pre-
miere edition d'etalonnage,
on veut proposer une orga-
nisation sans faille a des
concurrents < main), < l'avenir nos meilleurs
ambassadeurs aupres des
Yachtsmen>, indiquait pour
sa part Francois Paul
Tolede, directeur de l'orga-
nisation. La magie de l'ile
opere deja a terre. Tout a ete
anticipe sur l'eau, notam-
ment en matiere de security,
pour que la fete soit com-
plete sur terre comme sur
mer...".

20 parcours
possibles
Pour cette premiere edition,
le directeur de course,
Lucky Poupon, a concocted
20 parcours possibles -32
milles pour le plus long, 15


l Cs Soe5 Do CAM flP; 3Z


pour le plus court-, a choisir
chaque jour en fonction de
la force du vent. Pour l'ins-
tant, celui-ci semble etabli
dans un regime d'alize :
"l'anticyclone nous garantit
toute la semaine un regime
d'alize stable, en force
comme en direction", expli-
quait Lucky Poupon dans le
premier communique de
course. En l'occurrence,
l'alize qui souffle puissam-
ment du Nord Est depuis le
debut de la semaine semble
appele a durer le temps des
regates, en prenant vraisem-
blablement un peu d'Est en
milieu de semainen.
C6te parcours, "il n'y a pas
vraiment de pieges, repre-
nait Lucky Poupon. II fau-
drait avoir connu une tres
longue period d'alize pour
que des ph6nomenes de
courant apparaissent aux
pointes. Nos regates ont des
iles et autres "cailloux"
pour cadre. Les marins
connaissent les ph6nome-
nes, ldgers chez nous, de
events et d'accel6rations
au passage des caps. I1
convient cependant d'etre
vigilant aux hauts-fonds, et
done de ne pas tenter le dia-
ble au ras des plages."
Hier, pour la premiere jour-
nee de course courue dans
19 noeuds de vent de sec-
teur Est Nord Est et une
mer plate, ce sont les par-
cours 6 et 11 qui ont ete
retenus. 6 pour les Super
Yacht et les Racing qui ont
parcouru 29 miles nautiques
selon un parcours Pain de
Sucre, Pointe de Colombier,
Toc Vert, Grenadiers,
Roches Roubes, Grena-
diers, Roche Plate et finish
line pres des Petits Saints.


Pos.
Tps compens6
Super yacht
1- Rambler
2- Sojana
3- Moneypenny
4- Nix
Classic
1- Wild Horses
2- White Wings
3- Duende
4- Kate


Nom Type


Maxi
Farr 115
Swarm 601
X612

Classic
Classic
Classic
Classic


Racing
1- Lost Horizon J122
2- Puffy Swann45
3- Black Hole First 40,7
4- Lancelot First 40,7
5- Malachite A40


George David
M. Fitzgerald
J. Schwartz
N. Cortlever

D. Tofias
F. Rosenberg
Randy West
P Walwyn

James Dobbs
P De Marchelier
Hin Jeroen
John Shanlolt
Pierre Mancy


Racing Cruise
1- L'Esperance First 45 F5 R. Velasquez
2- Speedy Nemo Dufour 34 R.Magras
3- Pocket Rocket J 109 David Cullen
4- Thula Baltic 39 MaxImrie
5- Corban Swann42 Daniel Harper
6- L'ile Requin Mogwli Fox
7- Baladin Feeling 30 Raphael Magras
8- Iznogoud Surprise C. Baudoin
9- Ormeau Oceanis 473 Alain Charlot


Multihull
Escapade


3:37:29:24
3:38:17:68
3:49:00:19
3:57:21:00

3:38:36:40
3:40:11:79
3:50:56:95
4:08:17:37

3:48:42:99
3:56:57:78
4:03:23:83
4:07:18:68
4:28:32:09

3:28:01:80
3:29:29:37
3:31:50:96
3:39:17:18
3:44:53:70
3:47:22:20
3:49:37:92
4:06:04:08
4:17:05:57


Greg Dorland 3:56:41:00


agavu .00 aga bors dcagag ael
I.n lecdr..Fetvl.u....tdel.ous...hng elirsqu etinr
le ~ ~ ~ ~ I dianh 18 .vri a.qa uWl os e9 ~, Ma*-lnh I **I
se3propose.d.............s irseamnde16nmnt
Vospue acntce u.gal a 59 77 9


RAMBLER, EN HOMMAGE A "SPIKE"
C'est le coeur lourd que l'6quipage de Rambler, le
deuxieme plus grand bateau de la flotte, prend part aux
Voiles de Saint Barth. Lundi, un des siens, le marin aus-
tralien Peter Spike> Doriean, est en effet decMd A Saint
Martin, alors qu'il s'appretait A rejoindre Saint Barth A
bord du plan Reichel Pugh (ex Alfa Romeo I). II serait
mort des suites d'une blessure A la tete apris avoir gliss
dans la salle de bains de sa chambre d'h6tel. Reconnu
comme un des plus talentueux 6quipiers professionnels,
cet homme de 38 ans avait particip6 A de nombreuses
6preuves de haut niveau international. Regleur sur Movi-
star lors de la Volvo Ocean Race 2005-2006 et membre de
l'6quipe de News Corp en 2001-2002, il a 0t6 6galement
present dam le circuit TP 52 sur Audi Q8, dam la Coupe
de l'America et a dispute plusieurs editions de Sydney-
Hobart L'Uquipage qui a finalement decide de prendre
part A la course navigue done en hommage A Spike.





I 8 2 8 A


Le comm
d'
En tournee d'inspec-
tion dans les Antilles
a l'occasion de sa
prise de fonction le
ler mars, le general
Jean-Regis Vecham-
bre, commandant la
gendarmerie d'outre-
mer s'est rendu a
Saint Barth jeudi 25
mars, accompagne du
prefet Jacques
Simonnet. Tous deux
se sont rendus a la
brigade de gendarme-
rie ou ils ont fait le
point avec le person-
nel de la brigade.
Prec6demment, le
general Vechambre
s'etait rendu a Saint-
Martin ou, durant un
long entretien avec le
prefet, il a evoqu6 les
questions de security a
Saint-Barthelemy et
Saint-Martin. Cet
entretien a egalement


andant de la gendarmerie
outre-mer en visite

LM>' 1


Le prefet Jacques Simonnet accompagnd du general Jean-
Regis VHchambre, commandant la gendarmerie d'outre-mer


ete l'occasion d'evo-
quer l'evolution des modes d'actions
face aux nouvelles formes de la delin-
quance ; d'echanger sur la question de la
repartition des effectifs et de leur adap-
tation ; d'analyser les moyens a mettre
en oeuvre pour un renseignement tou-
jours plus efficace permettant la preven-
tion des crimes et delits ; et enfin de
reconsiderer les moyens de la lutte anti-
drogue et notamment l'action de
1'OCRTIS. Le Prefet et le general ont


par ailleurs convenu de la necessity
d'accompagner les deux collectivites
dans la mise en place de systemes de
videosurveillance, par la creation d'un
centre de supervision mixte compose de
la gendarmerie et de la police territo-
riale. Un projet sur lequel le prefet s'est
engage a apporter son appui, voire les
fmancements necessaires a ces disposi-
tifs qui devraient etre installs a Saint-
Barthelemy et Saint-Martin dans le cou-
rant de l'annee.


3


Les elus des miles du Nord demandent

une meilleure representation de I'etat


A la mi-f6vrier, un courrier
sign des presidents et des s6na-
teurs des COM de Saint-Martin
et Saint-Barth6lemy, a Ut6
envoy au president de la R6pu-
blique Nicolas Sarkozy. II
demande une pleine repr6senta-
tion de 1'Etat.
C'est un courrier de trois pages
signed par les presidents Frantz
Gumbs et Bruno Magras, et par les
deux senateurs, Louis-Constant
Fleming et Michel Magras qui a
ete envoy au Palais de l'Elysee,
le 11 fevrier dernier, attirant pectueusement votre attention sur
la necessaire coherence de notre
relation avec l'Etat dans le cadre
de la nouvelle dimension institu-
tionnelle de nos deux Collectivi-
tes". Le courrier rappelle tout
d'abord l'histoire de Saint-Martin,
qui fut longtemps integr6e au
department de la Guadeloupe
dont elle "ne partageait ni les spe-
cificites economiques, ni les speci-
ficites culturelles, ni le meme
contexte economique (...). Dans ce
contexte, l'organisation adminis-
trative des iles du Nord ne tenait
compte des particularities ni de
Saint-Martin qui connait une situa-
tion complexe s'agissant d'une ile
binationale, regie par des regles
differences de part et d'autre d'une
frontiere symbolique, ni de Saint-
Barthelemy ou les elus ont, quant
a eux, depuis plus de 40 ans, tou-


jours manifesto leur volonte de
doter leur ile d'un statut politique
et juridique faible et adapted, res-
pectueux de leur histoire et de
leurs interets tout en affirmant par
ailleurs la credibility et l'autorite
de l'Etat. C'est ainsi que notre
changement de statut institutionnel
devait permettre une meilleure
prise en compte de nos specifici-
tes".
Une fois le contexte replace, la let-
tre des elus des iles du Nord,
devient un peu plus critique : < 2007, l'accession a notre nouveau
statut d'autonomie aurait dfi per-
mettre la mise en place d'un parte-
nariat direct avec l'Etat, en lieu et
place de la tutelle de la Guade-
loupe et de ses administrations,
conformement a la loi organique
du 21 fevrier 2007 (...). Certes, la
creation de nos collectivites s'est
accompagnee d'un renforcement
de la presence de l'action de l'Etat
sur nos territoires et le decret du
24 juillet 2009 a cree une prefec-
ture de Saint-Barthelemy et Saint-
Martin et nous nous en felicitons.
Pour autant, nous ne pouvons que
regretter que les services de l'Etat
demeurent places sous l'autorite
du Prefet de la Guadeloupe, seul
depositaire de l'autorite de l'Etat
(...) Cette situation nous apparait
en effet en contradiction avec
notre objectif premier d'autonomie
et perpetue ainsi la dependance
administrative des services cle lies


a la mise en oeuvre des politiques
publiques et a l'action de l'Etat,
s'agissant notamment du Rectorat,
de l'Inspection du travail ou de la
Gendarmerie nationale, que nous
souhaiterions voir desormais pla-
ces sous l'autorite d'un Prefet de
plein exercice dans nos deux Col-
lectivites. Or, meme si nous bene-
ficions de la presence d'un Prefet
delegue qui exerce localement les
missions d'un sous-prefet d'arron-
dissement, celui-ci n'a qu'un r6le
d'assistance aupres du Prefet de la
Guadeloupe, et reste ainsi soumis
au pouvoir de delegation de ce
dernier. La situation present est
d'autant plus regrettable que l'ac-
tuel titulaire du poste conduit avec
efficacite, depuis six mois, la reor-
ganisation des services et leur
adaptation aux politiques publi-
ques de nos deux iles". (...)
Le courrier se poursuit en faisant
une comparaison avec les COM
de Saint-Pierre et Miquelon ou
Wallis et Futuna, qui disposent,
elles, de l'ensembles des services
de prefecture sur leur territoire
pourtant nettement moins people.
Et de conclure : "les Collectivites
de Saint-Barthelemy et de Saint-
Martin devraient, en effet, pou-
voir etre desormais consider6es
comme une circonscription admi-
nistrative a part entiere, avec a sa
tete un Prefet disposant de prero-
gatives pleines (...)".
Source : le Pelican


ST BARTH ELECTRONIQUE


PROMOTIONS -


SUR UNE SELECTION DE PRODUITS* .-


JUSQU'AU 17 AVRIL 2010


AUDIO / VIDEO / CAMERA


Sew-


-50%


S -50%

- 507% "


JbSO%


AUTOMOBILE COOL BADGETS HOME CINEMA O ""

SONORISATION PRO '','
*Dans la limited des stocks disponsbles


I.LI~


7m


uss- m^ \ *~ 50%

i50% -5 "57%---S

I' ... r.

gm ........... ......


ISQ~e171.141
/^4y'"'"" "~'w
001

"-35% ~~






38%
4*9" -38% *,
^ 6.- 4
WM1w. a.tw vur SOS
Q OIltRM ,



Ip /^-38% IlllC_^L ^tS


'73ff
ITf


l--U
~o .- 2..... -50%



4 e ,. 5-50%


.ofr- -5o%---,l
am ,41 W 206 15
102W~au


U U I


.. NoBTTD


P 30BS I
$kft Age OCPR


----




St Martin. St Maarten .St Earths. Saba

VOYAGER
www.voyl2.com

Seulement 54e
L'ALLER RETOUR RESIDENT
achet sur intemet, 24h a I'avance
VOYAGEZ COMME VOUS LE VOULEZ !

















STORES INTERIEURS ET EXTERIEURS
BACHES TISSU, PVC, MICRO-PERFORE,...
TOILE SUR MESURE, LETTRAGE
BACHES PVC BLANCHES ET TRANSPARENTES






Place de I'Anse des Cayes
TI.: 05 90 27 67 78 Cell.: 06 90 63 76 97
email: storesdecor@orange.fr






Ru' Sr-wBiii FM


IF II



.COM je, OJvcu*!
TB:0fS0277474 -F~:0S2710. ib camm -:000623
radiostbarth@wanadoo.fr www.radiostbarth.com

RADIO ST BARTH :
LA RADIO MUSIQUES ET INFOS
98.7 et 103.7 a St-BARTH et 100.7 a St-MARTIN
Regie publicitaire au 06 90 62 26 93

La radio au coeur

des Oevnements


voiles


Ci-dessous le bilan meteo
du mois de mars raalise par
Yannick Gr6aux, animateur
i 1'Espace Meteo Cara'ibes.
Un mois qui bat de nou-
veaux records de chaleur.

Precipitations
dans la normale
Avec 55,4mm de precipita-
tions enregistres, mars 2010
apparait comme un mois dans
la normale, la moyenne etant
de 48,5mm ou litres par m2.
Depuis le debut de l'annee, il
est tombe un total de 134,9
mm, soit une valeur legere-
ment en-dessous de la norme
qui est de 148,4 mm.
Par ailleurs, cette annee, la
secheresse est moins marquee
que les annees precedentes.

Temperatures record
La moyenne des temperatures
minimales a ete de 24,90C.
C'est un record : cette valeur
est en effet tres superieure a la
normale de 23,4 C et bat le
precedent record etabli en
2005.
La moyenne des temperatures
maximales est quant a elle de
30,20C, egalement tres supe-
rieure a la normale 29,20C,
sans toutefois battre le record
de mars 1981. La temperature
la plus chaude -32,20C- a ete
enregistree le 30 mars. La


plus basse -21,4C-, le 8
mars.
Enfin, la temperature
moyenne est de 27,60C, supe-
rieure de presque 20C a la
normale saisonniere.

La mer toujours
chaude
La temperature de l'ocean a
avoisine 27,50C durant le
mois de mars. Comme les
mois de janvier et fevrier, le
temperature de la mer est
d'environ 1C plus chaude
que la normale.Selon nos
modeles de previsions, cette
anomalie devrait se poursui-
vre pour le mois d'avril 2010.
La temperature de la mer est
responsable des valeurs ele-
vees de la moyenne des tem-
peratures minimales ainsi que
celle des minima d'humidite.

Hygrometrie
La moyenne des minima
d'humidite a ete de 61,6%,
alors que la moyenne se situe
aux environs de 57,2%. Avec
89,4%, la valeur moyenne
des minima est egalement
superieure a la normale qui
est de 82.4%.
La joumee la moins humide -
49% de taux hygrometrique- a
ete enregistree le 25 mars. La
plus humide ? 100% les jour-
nees du 7, 9, 10 et 16 mars.


Regime d'alizds
Predominance des alizes
d'Est durant le mois de mars.
La moyenne de la force du
vent est de 4,6 m/s en des-
sous de la norme. Au plus
fort, les rafales ont atteint 65
km/h le 8 mars au matin.

Faits marquants
Du 6 au 9 mars, passage
d'une bande frontale bien
marquee et inhabituelle pour
cette periode de l'annee qui a
necessite le passage en lance jaune pour les iles de
St Martin et St Barthelemy.
Cette bande frontale a egale-
ment occasionne un temps
tres nuageux : a Saint Martin
Grand Case, on a ainsi releve
un total de 69,5mm de preci-
pitation pour la periode contre
38,0 mm a Saint Barth. Ce
front a par ailleurs engendre
des vents forts et inhabituels
de secteur Sud-Ouest de l'or-
dre de 30 a 55 km/h en rafa-
les. Ceux-ci ont leve une mer
agitee et hachee, avec des
valeurs de 1,5 m a 2,0 m qui
ont rendu la navigation diffi-
cile a l'entree du port de Gus-
tavia.

Previsions
saisonnieres :
Les previsions pour les trois
prochains mois font apparai-


Tsunamis : le processus
de creation d'un system d'alerte
dans la Caraibe se poursuit


Le groupe de coordination intergou-
vemementale du systeme d'alerte aux
tsunamis et autres risques c6tiers dans
la Caraibe et les regions adjacentes
s'est reuni du 15 au 17 mars dernier au
Nicaragua, pour la cinquiere fois
depuis sa creation en 2006. Un an
apres la derniere session qui s'etait
tenue en Martinique, cette rencontre
apporte de nouvelles avancees vers la
concretisation d'un tel systeme
d'alerte. A Managua, les delegations
des 28 pays et dependances du bassin
caribeen ont ainsi acte la creation du
< pour la Caraibe (CTWP ou Caribe
Tsunami Warning Program) heberge
par l'universite de Porto Rico. Un pro-
gramme qui prefigure la creation d'un
futur centre regional d'alerte aux tsu-
namis qui serait base a Porto Rico. Le
Venezuela et le Nicaragua travaillent
eux aussi a la mise en place d'un tel
centre sur leur territoire.

Afin d'evaluer les capacites d'alerte
actuelles, le groupe de coordination
intergouvemementale a invite les pays


de la zone a participer au prochain
exercice de simulation d'un tsunami
< qui aura lieu le
23 mars 2011.
Pour leur part, les deux observatoires
volcanologiques et sismologiques de
Guadeloupe et de Martinique pre-
voient d'installer, d'ici fin 2011, six
maregraphes et quatorze stations sis-
mologiques. Ces equipements seront
repartis sur les iles de l'arc Antillais.
Quatre de ces stations seront mises en
place en partenariat avec le ( Research Center) de l'Universite de
Trinidad et Tobago. Le premier de ces
maregraphes sera mis en service dans
le port de la Desirade, en Guadeloupe,
dans les prochains mois. En plus des
stations sismologiques de Fort de
France en Martinique et de Deshaies
en Guadeloupe, ces equipements vien-
dront completer la contribution des
iles francaises au systeme d'alerte.
La sixieme reunion du groupe de coor-
dination intergouvemementale se tien-
dra en Republique Dominicaine a l'is-
sue de l'exercice Caribe Wave.


tre une anomalie chaude des
temperatures sur la Caraibe.
Les precipitations devraient
etre superieures aux norma-
les de saison.

Rappel historique :
naissance
d'Hurricane one
Cette annee, nous fetons les
102 ans du passage d'un
ouragan qui est passe a quel-
ques kilometres a l'Est de St
Barthelemy dans la nuit du 8
mars 1908. Cet ouragan, iden-
tifie comme < par le centre national des
ouragans de Miami, ne portait
pas de nom, car la nomination
des ouragans n'a debuted
qu'en 1950. I1 est le seul
connu a s'etre forme durant
un mois de mars
< naissance le 6 mars au matin
en tant que tempete tropicale,
localisee en Atlantique a envi-
ron 700 km dans le Nord
Nord-Est de Saint Barth. II
prit une orientation Sud Sud-
Ouest en se renforant rapide-
ment pour passer au plus pro-
che de notre ile en ouragan de
classe 2. I1 continua sa route
vers la mer des Caraibes pour
aller mourir a environ 400 km
dans l'ouest de Sainte-Lucie
le 9 mars dans l'apres-midi.


Saison cvclonique 2010
Les previsions
revues a la hausse
Les chercheurs americains de l'universite
du Colorado ont publie hier mercredi
leurs secondes previsions d'activite cyclo-
nique pour la saison 2010 qui s'etend du
ler juin au 30 novembre. Tenant compte
d'une temperature anormalement elevee
de la surface de la mer et d'un affaiblisse-
ment du phenomene El Nino, survenus
depuis decembre, ces specialistes de l'ac-
tivite cyclonique ont substantiellement
revu leurs previsions a la hausse, estimant
que l'activite de la saison 2010 serait
significativement superieure a la moyenne
etablie sur 58 annees d'observation. Ainsi,
alors qu'en decembre, ils prevoyaient la
formation de 11 tempetes, aujourd'hui, ils
estiment que la saison cyclonique pourrait
connaitre jusqu'a 15 phenomenes cycloni-
ques (la moyenne est de 9,6) dont huit
(la moyenne est de 5,9) pourraient evoluer
en cyclones dont quatre majeurs (la
moyenne est de 2,3) avec des vents depas-
sant 123 km/h. Toujours selon eux, il y
aurait 69% de chance qu'un ouragan
majeur touche les c6tes americaines et
58% une des c6tes de la zone Caraibe,
quand la moyenne est respectivement de
52% et 42%.


5h00 9h00 : Le reveil matin
avec l'horoscope de CHRISTIE en EXCLUSIVITE
9h 19h : BEST HITS / 80's / 90's & nouvautees
19h 20h: SUNSET MUSIC / Lounge Hits


Mars 2010 : toujours chaud devant!


Fm


T M 1,0 HIiu(t ?t0MZ
TEL.: OS 90 87 1? 68 FAX: OS 67 67 01 23
SERVICE COMMERCIAL 06 90 49 15 74
SERVICE REDACTION: 06 90 77 85 15


Vous souhaitez devenir

PARTENAIRE
du
Journal de Saint-Barth

et offrir le Journal vos clients ?
Contactez-nous au
0590276519





I 8 210 7 A


Reprise des seances cinema a I'Ajoe


Interrompues depuis
plusieurs mois, les
seances de cinema A
I'Ajoe reprennent ven-
dredi. Avatar, le plus
gros succes de I'histoire
du cinema, sera pro-
jete. Dans la tribune
publiee ci-dessous et A
24 heures du red6mar-
rage de I'activite,
I'equipe de I'Ajoe fait
part des nouvelles
regles qu'elle entend
mettre en place pour
eviter le chahut durant
et apres les seances de
cinema.

< plusieurs mois liee a des diffi-
cultes techniques du projec-
teur, 1'AJOE redemarre ven-
dredi 9 avril ses projections de
films sur le plateau de Lorient.
Cette activite qui est proposee
au public depuis plus de 25
ans est animee par une equipe
de benevoles qui prenait beau-
coup de plaisir a pouvoir offrir
aux uns et aux autres un
moment de detente.
Mais force est de constater
qu'au fil des ans, cette bonne
ambiance s'est considerable-
ment degradee et nombreux
sont ceux, spectateurs et res-
ponsables, qui, aujourd'hui,
hesitent a venir ou sont
degofites par des comporte-
ments qui n'ont pas lieu
d'exister lors d'une projection
de films. Au cinema, on
regarde, on ecoute, on se tait
pour ne pas gener les autres.
On n'allume pas son portable
a tout bout de champ car cela
provoque une lumiere genante
pour le voisin. On ne s'installe
pas en cercle, le dos a 1'ecran
pour manger et discuter, on ne
se chamaille pas bruyamment,
on ne lance pas ses cannettes
et ses dechets, mais on les
jette dans les poubelles desti-
nees a cela, on ne sort pas de
l'enceinte de l'Ajoe toutes les
5 ou 10 minutes pour y reve-


nir, covert de sable... Dans
une salle de cinema, cela ne se
fait pas. Pourquoi a 1'Ajoe ?
C'est de 1'egoisme et du man-
que de civisme. Les parents
qui ne font que deposer leurs
enfants au cinema sont-ils
informes de ce qu'ils y font ?
Jeunes, parents, si vous sou-
haitez que l'activite cinema
perdure, il y va de la prise de
conscience de chacun.
L'equipe de benevoles de
1'Ajoe n'assure pas de garde-
rie durant les seances de
cinema. Et que dire de l'apres-
cinema ? Ce sont de verita-
bles bandes d'enfants errant
dans les rues de Lorient, criant
et vociferant au milieu de
vrombissements de scooters,
qui se moquent eperdument
des personnes agees du voisi-
nage, tentant desesperement
de s'endormir, certains jeunes
allant meme jusqu'a entrer sur
des proprietes privees pour y
commettre des mefaits.
Le cinema doit rester pour
tous, une activite de detente


ou chacun peut eprouver un
reel plaisir a regarder un film,
et ne devra plus etre un cau-
chemar pour les responsables
qui n'ont pas, non plus, voca-
tion a subvenir aux carences
educatives de certains.
Comme nous souhaitons
retrouver la bonne ambiance
des premieres annees, l'Ajoe
se reserve le droit d'exclure
definitivement de ses seances
de cinema, toute personne
ayant un mauvais comporte-
ment. Les parents des enfants
mineurs seront prevenus de
cette decision, par telephone.
L'equipe du cinema s'adres-
sera aux spectateurs au debut
de la premiere seance pour
rappeler les regles appliquees
a 1'Ajoe et les sanctions qui
pourraient etre prises. Nous
vous donnons done rendez-
vous vendredi 9 avril a 20
heures precises pour des bons
moments de cinema avec le
film AVATAR. Venez nom-
breux, nous serons prets a
vous accueillir !>.


pour I'h pital
annee son tribut a la commu-
naute. Apres le financement de
20 ordinateurs en 2009, le ver-
sement en 2008 de 175 000
dollars au Femur pour 1'equi-
pement d'urgence de l'h6pital,
des dons a la Snsm et au Saint
Barth Yacht Club, cette annee,


le comite organisateur a decide
de financer l'achat d'un defi-
brillateur pour equiper le ser-
vice urgences de l'h6pital de
Bruyn. Un defibrillateur porta-
ble de derriere generation qui
permet une surveillance en
continu des fonctions vitales.


Maxi success pour la Camper & Nicholsons*
Mini Bucket


La Mini Bucket qui fait s'af-
fronter durant un des jours de
la Bucket les licencies du
Saint Barth Yacht club et du
Cnsb, s'intemationalise avec
cette annee la participation de
trois equipages d'Anguilla.
Le parcours, mouille pres de
la c6te et a distance raisonna-
ble de l'arrivee de la Bucket
offrait le spectacle fantastique
des minuscules RS Feva avec
en ariere plan le passage des
maxis, Ranger en tete C'est
le team Ethan Lloyd/Kenny
Richardson d'Anguilla qui
s'imposait devant 1'equipage Theo
Reynal/Corentin Hellard, aussi doues en deri-
veur que sur leur planche a voile. Suivaient les
equipages des jeunes regatiers du SBYC, certai-
nement un peu etonnes de se faire battre sur leur
plan d'eau avec leur materiel habituel Autant
dire que la revanche de l'annee prochaine est
impatiemment attendue.


11111TVIA 11N1R1


LE RESTAURANT
LA MARINE
Fish, Sea Food and Sushi Bar
OPEN AT 7PM EVERY NIGHT
CLOSED ON MONDAY


En parallele de la Mini-Bucket, une regate de
Beach-Cata s'est deroulee et etait remportee par
les specialistes de la discipline : le tandem Jeff
Ledee/Vincent Jordil.
Merci! Le SBYC tient a remercier Thiery Tich
pour son aide et son bateau comitr ainsi que le
team DSK pour la remise des prix a bord du
bateau.


Jeudi 8 AvriI


Jeudi 8 Avril

Vendredi 9 avril


Grandes Soirees


"Les Voiles


de St-Earth"
French West Indies Re at


I a -n


MODIFICATION DE
LA CIRCULATION
A Pour cause de travaux
sur le reseau routier,
jusqu'au vendredi 30 avril
inclus, la circulation de tous
les vdhicules se fera par
demi-chauss6e sur une por-
tion de la voie N210 A
Colombier, au droit des tra-
vaux. La circulation des
vdhicules de plus de 5,5 ton-
nes ainsi que le stationne-
ment seront interdits sur la
portion concerned par les
travaux, sauf pour les vehi-
cules de lutte contre les
incendies.
Une signalisation r6glemen-
taire A l'aide de feux sera
mise en place et entretenue
par l'entreprise charge des
travaux pendant toute la
dure du chantier.


A Pour cause de travaux
sur le r6seau routier,
jusqu'au mercredi 28 avril
inclus, la circulation de tous
les vdhicules se fera par
demi-chausse sur une por-
tion de la voie N0209 A
Marigot au droit des tra-
vaux. Une signalisation
r6glementaire A l'aide de
feux sera mise en place et
entretenue par l'entreprise
charge des travaux pen-
dant toute la dur6e du
chantier.
A Pour cause de travaux
sur le r6seau routier,
jusqu'au vendredi 9 avril
inclus, la circulation de tous
les vdhicules sera interdite
sur une portion de la voie
No54 A Lurin au droit des
travaux. Une signalisation
r6glementaire A l'aide de
feux sera mise en place et


entretenue par l'entreprise
charge des travaux pen-
dant toute la dur&e du
chantier.
PREFECTURE
L'antenne de la prefecture A
Saint-Barth6lemy sera fer-
m6ejusqu'au vendredi 9
avril inclus. Pour toute
urgence, les usagers peu-
vent toujours contacter la
prefecture au 0590 29 69 78.
L'HEURE DU CONTE
L'heure du conte est de
retour avec Frangoise ce
samedi 10 avril A la Biblio-
thique Territoriale, de 10 A
11h, avec des histoires sur
le thime de Paques pour le
plus grand plaisir de tous
les petits et surtout avec son
lot de surprises. Venez nom-
breux, accompagn6s de
papa ou maman.


i Soir6e Moules Frites
Mussels & French Fries
(Moules de Bouchot)
25 euros par personne


Following @ Yacht Club
Reservation Le Restaurant and Sushi-Bar 05 90 27 68 91
Reservation Private Club 05 90 27 86 39 PARKING VALET


U


Le comite de la Bucket promet

un defibrillateur derniere generation


AVATAR VENDREDI !


Battant Titanic, 6galement
r6alis6 par James Came-
ron, Avatar, le plus gros
success de l'histoire du
cinema sorti en d6cembre
dernier, sera project ven-
dredi soir sur le plateau de
1'Ajoe. Scenario ? Dans le
futur, Jake Sully, ancien
marine parapl6gique,
accepte de participer au
programme Avatar, pour
remplacer son d6funt frlre
jumeau. I1 est envoy sur Pandora, 6loign6e de 4,22 ann6es-
lumibre de notre systhme solaire. Pandora, recouverte d'une
jungle luxuriante, est peupl6e d'une faune et d'une fore
aussi magnifiques que dangereuses pour les humains dont la
planite a 6t6 surexploit6e. L'air est irrespirable pour les ter-
riens et la plandte est habit6e par les Na'vis, une espice indi-
gene humanoide et consid6r6e comme primitive et hostile
par les Terriens. Ils peuvent atteindre trois mdtres de haut,
ont une peau bleue et une queue, et vivent en harmonie avec
leur environnement. Ils possident 6galement une natte
grice A laquelle ils peuvent se connecter et communiquer
avec les animaux et les plantes par la pens6e et les sensa-
tions. Ils appellent cela <(faire le lien>>.
<>, vendredi 9 avril A 20 heures. Adultes 5 euros.
Enfants 3 euros.


1111


La Saint Barth Bucket n'est
pas seulement l'une des rega-
tes les plus select au monde
regroupant une des concentra-
tions les plus elevees de voi-
liers de luxe. C'est aussi, mais
on le sait moins, une regate
caritative qui apporte chaque
















vril au Vendredl 16 avrl
ventions dans les ecoles
GODARD, Carl NORAC et Bruno GAZZOTTI


Samedl 17 avrll Atelier/Conference
8h30-12h00 atelier BD avec Bruno GAZZOTTI pour d6couvrir
le travail d'un auteur de BD.
Espace Meteo : Ateller gratult ouvert a tout public
12H15 : emission sur Radio St Barth
18H30 : Conf6rence Geraldine DANON et Philippe POUPON
et projection d'une vid6o de 26 mm sur leur aventure
et leur Iivre K Une fleur dans les glaces n
Gustavia, salle de La Capitainerie, entree libre


Dimanche 18 avril Animations Quai du Wall House
09h-12h30 rencontres et dedicaces
- : -- ., W. vec tous les auteurs presents, nombreux stands:
." t.- h jarti os pour eilfants, bourse d'echange de livres, stand UNESCO.
-" Remise desprix des concours de nouvelles 2009
S-Jurtes plumes (9h45) et-Adultes (10h30)
Expo travail des enfants lors des rencontres avec les auteurs
Exn. Picnic amical : 13h30 (lieu a preciser)
Men 5 eur5s par personne, boissons t apporter Reservation au 05 90 52 09 01

'.ardi 20 avril Soir6e Chopin, I'Ame dechiree ,
20H30 : Jean Philippe COLLARD, piano en alternance avec Patrick POIVRE D'ARVOR,
qui interpretera des poemes de son choix.
Reservations au 06 90 41 78 12 entre 15HOO et 19H00 seulement
Salle Paroissiale de Gustavia Entre : 20 euros places vendues a I'entree selon disponibilite.

Un evneament organism par I'associatkon Saint B'Art, BP477. Gustavia. 97098 St-BarlhBlemy cedex 0590 520 901 at 0690 400 195.
Nous remercions pour leur soutlen : la Collectivlte Territorille. Le Comit6 du Tourisme, Ecoles et enseignants participant, Leila NAZZAL, le Tamarn. I'Emeraude Plage.
Le Christopher, le ournal de St.Barth. Radio St Barth, AVIS alnsr que tous tes benevoles qul tout au long de I'ann e collaborent A la manifestation.






Les biographies des invites


Le festival du livre qui fete sa troisieme edition accueillera cette annee cinq auteurs et
un pianiste, Jean Philippe Collard, pour une soiree musique et poesie dedide a Chopin.
Les biographies des invites 2010 sont publiees ci-dessous.


Bruno Gazzotti est un *G
dessinateur de bande
dessinee beige, ne en
1970 a Liege. Apres
des etudes artistiques, il s
s'oriente rapidement
vers la bande dessinee
et, des 1988, devient
<> aux edi-
tions Dupuis, y effec-
tuant des petits travaux,
I'animation de pages et de rubriques. II devient assistant
de Tome et Janry pour la serie Le Petit Spirou. II est particu-
lierement attire par les aventures de type semi-realiste. En
1990, Tome lui propose de reprendre la serie SODA qu'il
scenarise et qu'a cesse d'illustrer le dessinateur Luc War-
nant. Sa mise en page efficace et dynamique va porter les
aventures du detective parmi les best-sellers, rencontrant un
grand succes public.
Enjanvier 2006 est paru le premier episode d'une nouvelle
serie de science-fiction en collaboration avec le scenariste
Fabien Vehlmann. Baptisee <, cette serie comprend
quatre tomes. Le cinquieme paraitra enjuin prochain. Le
premier, >, a ete prime au festival d'Angou-
leme en 2007.

Bruno Gazzoti interviendra toute la semaine au
college.
II fera un atelier tout public le samedi 17 avril
a I'Espace Meteo Caraibes de 8h30 a 12h.
II dedicacera ses albums le dimanche 18 avril sur
le parvis du Wall House de 9h a 12h30.


Carl Norac est un ecrivain beige ne a Mons en 1960. II est
le fils du poete Pierre Coran. II est a la fois poete et ecrivain
pour enfants. Apres une formation de professeur de fran-
cais, il a ete animateur culturel et s'est consacre a la poesie
et aux dessins animes. II anime de nombreux ateliers avec
les enfants. Auteur d'une oeuvre abondante, tant en poesie,
qu'en theatre, il a publie de tres nombreux albums pour la
jeunesse (plus de 60 livres traduit en 39 langues !!!). II a
notamment publie en 1996 un album sur
I'expression de I'affectivite qui fit le tour du monde et consa-
cra son succes au plan international. Les relations affectives
et le gout des voyages sont ses deux themes de predilection.
Depuis 2004, il publie aussi a Londres des livres qu'il ecrit
en anglais (aux Editions Macmillan).
Son editeur principal est I'Ecole des Loisirs.
Sa derniere oeuvre <>
parue chez Didierjeunesse, a requ en 2009 le Grand Prix
de la Societe des Gens de lettres et lie les deux amours de
Carl Norac -I'enfance et I'ecriture poetique- pour une
reflexion sur le temps pleine d'humour et de tendresse.

Carl Norac interviendra dans les ecoles maternel-
les et primaires toute la semaine.
II fera une animation pour les enfants a la biblio-
theque le mercredi matin 14 avril. Merci d'inscrire
vos enfants par avance aupres de la bibliotheque.
II dedicacera ses albums le dimanche 18 avril sur
le parvis du Wall House de 9h a 12h30.


Alex Godard est
un auteur illustra-
teur ne a Marie
Galante. Comme
son pere, il aurait
pu devenir
marin... mais il
avait le mal de
mer I Encourage
par son profes-
seur d'arts, il
prend I'avion
pour Lyon ou il
fera I'ecole de dessin Emile Cohl, du pseudonyme d'Emile
Courtet, dessinateur franqais considere comme I'inventeur
du dessin anime. II en sort trois ans plus tard avec son
diplome d'illustrateur en poche. Ne parvenant pas a publier
ses dessins, il decide d'ecrire et d'illustrer ses propres histoi-
res. Le premier recit fut <>, suivi de Cite d'argile>> publies tous deux aux editions Syros en 1990
et 1992. 11 publiera ensuite chez Albin Michel et Milan en
tant qu'illustrateur ou auteur-illustrateur.
II est le pere de superbes albums : >, < le lamantin>>, <>, Saba>>, <>, < paru>>... Ou encore, d'un de nos prefers : < hibiscus rouges>>, paru chez Albin Michel qui conte la vie
dans nos iles autrefois : la mer, la peche, les cases qu'on
transportait d'un endroit a un autre, ici a dos d'homme ou
en canot-.

Alex Godard interviendra dans les ecoles
maternelles, primaires et au college durant toute
la semaine.
II dedicacera ses albums le dimanche 18 avril sur
le parvis du Wall House de 9 a 12h.


Fille du producteur
Raymond Danon, fil- raidl Cano
leule d'Alain Delon,
I'actrice Geraldine
Danon a ete reperee
par Jean-Pierre Mocky
a I'age de 14 ans
pour tourner < I'arbitre>>. Claude
Lelouch, avec qui elle
a tourne trois films, lui
a confie la direction
du Cineatre 13 ou elle
a produit une cinquan-
taine de pieces de
theatre.
< glaces>> qu'elle pre-
sentera a I'occasion
du festival du livre est
son premier livre. II
retrace I'aventure
familiale extraordinaire que viennent d'achever I'ac-
trice, son compagnon Philippe Poupon, leur quatre
enfants et le chien Beti. Une aventure qui les a menes
sur le mythique et redoute passage du Nord-Ouest, une
route maritime a peine ouverte quelques semaines par
an, imprevisible, souvent prise par les glaces, dange-
reuse et extraordinairement technique, reliant I'Atlanti-
que et le Pacifique, a bord de <>, un ketch
taille pour affronter les glaces.

Geraldine Danon et Philippe Poupon donneront
une conference video et debat samedi 17 avril A
la Capitainerie a 18h30.
Geraldine Danon dedicacera son livre le diman-
che 18 avril sur le parvis du Wall House de 9h A
12h30.





I 8vi 2010 80 SPOTS PA R SE


8


Cinq nations repr6senties, cin-
quante pilotes, cinq jours de
course, 650km de parcours et
sept tapes ont jalonn6 le
championnat du Monde de
Rally Jet organism par le
Karujet Guadeloupe du 24 au
28 mars sur les plans d'eau de
Petit-Bourg, du Gosier, de
Pointe Noire, de Saint-Fran-
gois et les Saintes. Un cham-
pionnat qui a fait la part belle
a Saint Barth: Jean-Christo-
phe Prayas, seul repr6sentant
de 1'le, arrive second au clas-
sement general d&croche en
effet un titre de vice-champion
du Monde derriere le Fran-
cais Jean Bruno Pastorello. Le
comp6titeur local nous dit sa
fiert6 ci-dessous

< titre de vice champion du
Monde a Yohan qui, j'en suis
sfir, a veille sur moi durant toute
la course. D'autre part et
contrairement a ce qui a pu 6tre
dit dans la presse, j'etais le seul
representant de Saint-Barth et
m6me de toutes les iles du Nord
dans ce championnat du Monde.


J'invite a ce propos les gens
interesses a consulter les resul-
tats sur le site KARUJET.COM,
afin d'en verifier l'exactitude.
Mais revenons a la competition
dont chaque tape s'est averee
tactiquement tres different. En
vertu de cela, il fallait avoir une
grande confiance en ma
machine et en mon 6quipe tech-
nique qui se sont r6eveles formi-
dables. L'epreuve du premier
jour consistait en un raid de 150
km Gosier Les Saintes de deux
allers/retours avec un ravitaille-
ment dans une houle de travers
pas toujours facile a n6gocier. La
premiere tape est par ailleurs


Karuiet 2010

Patricia Cabal, seule femme,

heureuse d'avoir participe
Patricia Cabal participait
du 26 au 28 mars a la
course amateur qui se
deroulait dans le cadre du
Karujet 2010 entre les plans
d'eau de Petit Bourg,
Pointe Noire, Gosier et
Saint Frangois. Elle termine
6U sur douze participants
dans la categorie Fl et 156
sur 50, toutes categories
amateurs confondues. Beau
r6sultat pour la seule
femme de l'6preuve. Les
commentaires de Patricia
son retour a Saint-Barth.


"Super et que du bonheur
durant ces trois jours de cour-
ses. Trois jours de plaisir et
de fatigue intense au guidon
de "1'Ultra Rose" (sa
machine).
Premier jour de course, une tape
de 160km partant de Petit-Bourg et
passant par Les Saintes et Pointe
Noire. La mer est form6e et le
retour sur la ligne d'arriv6e est dif-
ficile. Aller chercher la bou6e au
bout des Saintes semble intermina-
ble. La fatigue me fera faire d'im-
portantes erreurs de navigation,
perdant ainsi une bonne heure.
Deuxieme jour de course, 130km:
Viard, Pointe des Chateaux, Saint-
Frangois aller-retour. Durant la
premiere manche du matin, beau-
coup de casse autour de moi, mais
a mon rythme, je terminais sans
soucis. Pour la seconde course de
lajoum6e, je terminals 76 et depas-
sais m6me deux pilotes dans le
dernier kilometre.
Deux petites manches au pro-
gramme pour le dernier jour de
course : le matin, la mer particu-
lierement form6e fit de cette man-
che une epreuve eprouvante tant
sur le plan physique que m6cani-
que. L'apres-midi sur le circuit des
bou6es, je puisais dans mes demie-
res ressources, en souhaitant que


"1'Ultra Rose" reste fiable. Je me
classais 36 de cette demiere man-
che. Seule femme engage, j'ai ete
tres encourage, epaulee et tres
gentiment escort6e par des bateaux
de presse et d'anonymes.
Je terminais 156 au general final et
je recevais le "prix special du
merite" de Canal+, des mains de
Nathalie Simon. Je partage ce prix
avec ceux qui 6taient avec moi de
pres ou de loin".

Merci Merci & mes sponsors:
Capss Dole, la Compagnie des iles
du Nord, Moto Racing, Tropical
Jet Racing, Pam, Saint-Barth
Enseignes, Gillou d'Agirep,
Francky de Siam, Gonzague Elec-
tricitW, Radio Saint-Barth, Marie,
Pierre et Bruno de FBM, Food-
land, Eden Rock et tous ceux qui
m 'ont suivie sur Canal Karujet.
Des remerciements tout particulier
& Kiki, Colette, lafamille de Paul
et bien s2r Phil etPith, sans
oublier le Journal de Saint-Barth,
pour avoir relat/ cette merveil-
leuse aventure.


toujours importante pour jauger
la fiabilite du materiel. Je ter-
mine 3e de cette premiere man-
che et je dois l'avouer, je suis
super content. Deux manches de
80km chacune sont au pro-
gramme du deuxieme jour. Au
depart de la premiere manche le
matin, un problem de r6gula-
tion d'essence me fait perdre
une precieuse minute. Je ne
panique pas : mon staff mecani-
que deploie un super boulot et
tout rentre dans l'ordre dans un
minimum de temps. Grace a
cela, je repars dans la seconde
manche de l'apres -midi avec
un jet performant. Belle bagarre


sur l'eau pour cette seconde
manche et du jamais vu aux
dires des organisateurs. En effet,
20 secondes seulement vont
separer le premier du sixieme,
en l'occurrence, moi. Au terme
de cette seconde joumre, je me
place troisieme au classement
general. Troisieme jour, par-
cours Viard, Pointe des Cha-
teaux Saint-Frangois, soit
65km en deux allers/retours
dans une houle de face qui nous
g6ne. Pour cette tape, le choix
de r6glage de ma machine fait
par mes techniciens n'a pas
fonctionne. Je ne leur en veux-
neanmoins pas : ea arrive quel-
quefois. Je suis done decroche,
mais je rentre dans les temps.
Quatrieme jour, parcours de
125km Viard-Saint Felix- Viard.
Je me classe 36 a 40 secondes
du vainqueur et la machine a
tenu bon. Cinquieme et dernier
jour : 14 tours de circuit de 4km
sur le plan d'eau de Viard. Sur
ce circuit, je n'ai pas pris de ris-
que etje termine sans casse a la
seconde place du general, ce qui
me vaut de me voir d6cem6 le
titre de vice champion du


Monde. Une histoire qui se ter-
mine mieux que l'an dernier :
j'ai cass6 un roulement de tur-
bine a deux tours de la fin, ce
qui m'a valu de prendre la 36
place, alors que j'etais en
seconde position. Je suis d'au-
tant plus satisfait que le plateau
de participants 6tait particuliere-
ment releve cette annee>.
Merci!
Je tiens a remercier mes
partenaires : FBM, Moto
Racing, Caraibes Cleaning,
RMP Caraibes, O'Corail,
Sport Road, Cobra Water-
craft, Jet World, Caraibes
Enseignes. Remerciements
particuliers a mon 6quipe
sans qui rien n'aurait 6t6
possible: Bruno, mon team
manager pr6f6r6, la pierre
de base de l'6difice, Thierry
et J6r6me pour leur impli-
cation et leur professionna-
lisme, Eric pour sa logisti-
que de fou, Jean-Luc, mon
fiddle compagnon, B6n6-
dicte, mon spouse et 6gale-
ment Alex et Hoelen pour
leur d6vouement.


Meeting international Antilles-Guyane de natation

Deux medailles

pour le Saint-Barth Natation


Dix nageurs du Saint-
Barth Natation partici-
paient le week-end du
27 et 28 mars au Mee-
ting international Antil-
les-Guyane de natation,
organism cette ann6e par
les Dauphins du Moule.
Ils etaient accompagnes
de leurs entraineurs,
Jean-Marc Outil et Oli-
vier Ribera. 180
nageurs licencies des
meilleurs clubs de
Guyane Martinique,
Guadeloupe et Saint
Barth avaient r6pondu
presents a ce meeting
international.
Deux medailles ont ete
d6croch6es par le club
Saint-Barth Natation.
Maxime Raphet, arrive
3e du 100m brasse
decroche ainsi le
bronze, tandis que
Charlotte Backovic,
premiere du 100m dos
s'offre l'or. La jeune
fille, espoir de la nata-
tion, participe actuelle-


ment avec la selection
Guadeloupe, a 1'6dition
2010 des Carifta Games
qui se deroulent cette
annee en Jamaique. Elle
a d'ailleurs decroche
une m6daille de bronze
sur le 100 m crawl dans
cette competition qui
reunit les meilleurs
sportifs d'une vingtaine
d'iles de la Caraibe. A
noter que tous les
nageurs de Saint-Barth
ont amelior6 leurs
records personnels de 2
a 20 secondes. Enfin,
par 6quipe, le Saint-
Barth Natation se classe
9e au general sur un
total de 14 clubs.

Merci i Le club tient a
remercier la CollectivitW
de Saint-Barthelemy,
I 'htel Saint-Barth ile
de France et I'hdtel
Guanahani pour leur
aide financidre. Merci
rgalement & Sport Road


Jean-Christophe Pravas, vice champion du Monde de Rally Jet



ATHLETISME
Le Saint-Barth Athl6tic
Club organise un mee-
ting d'athl6tisme samedi
ler mai de 18 a 20h au
stade de Saint-Jean. Une
reunion technique aura
lieu mardi 27 avril a 19h
au stade de Saint-Jean
pour la mise en place des
6preuves et desjurys. Le
club recherche des res-
sources humaines en
informatique avec ordi-
nateur portable et moni-
teur. Pour plus de rensei-
gnements email :
ppdasbh@orange.fr

VOILE
Organis6e par le CNSB,
la 7 edition du tour de
I'ile en Catamarans de
Sport, Planche a voile et
Laser, se d6roulera les ler
et 2 mai prochains. Pour
tout renseignement,
contacter le
0690.58.78.73 ou le
0590.27.98.49 ou email
centrenautiquestbarth@
orange.fr. La date limite
d'inscription est fix6e au
vendredi 30 avril A midi.

FOOTBALL
Reunion avec les diri-
geants, joueurs et suppor-
ters du club de I'AJOE,
vendredi 9 avril a 17h au
Saint-Barth Tennis Club
a Saint-Jean.

REMERCIEMENTS
L'organisation et le
comit6 de la St Barth
Bucket / Bucket Regattas
aimeraient remercier I'ile
de St Barth et sa popula-
tion pour avoir contribu6
au succks de l'6dition
2010. Dans une grande
mesure, c'est lajoie de
vivre de la population de
St Barth qui cr6e cet
esprit sympathique et
unique des Bucket
Regattas. Avec les remer-
ciements particuliers A:
La Collectivit6 de St
Barth et Bruno Magras,
Michel Magras et Sophie
Olivaud; Le Port de Gus-
tavia et Ernest Brin, Jac-
ques Greaux et leur
6quipe; La SNSM,
Ing6nu Magras et 1'6qui-
page; La Gendarmerie,
qui a 6galement ouvert le
fort Oscar au public pour
leur permettre d'avoir
une vue sur le depart et
l'arrive ded la rgate; La
Police, les Pompiers et
l'H6pital de Bruyn pour
leur attention durant
l'6v6nement; Le Comit6
Territorial du Tourisme;
La presse et les photogra-
phes de St Barth; Jimmy
Buffet pour la biere
offerte aux 6quipages;
Tousles benevoles qui
ont 6t6 nombreux a nous
aider avant et pendant la
r6gate; Tous les commer-
vants et artisans qui ont
travaill6 pour la St Barth
Bucket et qui ont contri-
bu6 A sa r6ussite.
Merci 6galement a tous
ceux qui ont particip6
directement ou indirecte-
ment A l'6dition 2010.
Merci A vous tous lan-
n6e prochaine !


RESULTATS
- Charlotte Backovic. l1re au
100m dos, 4u au 400m crawl et 56
aux lOOm papillon.
Maxime Raphet: 36 au 100m
brasse, 76 au 100m papillon et 126
au 400m crawl.
- Tainara Terrier: 46 au 100m dos,
5e au 100m crawl et 106 du 400m
crawl.
- Theo Questel: 5 au 100m brasse,
8e au 100m crawl et 136 au 400m
crawl.
- Esteban .olv: 66 au 50m crawl, 9e
au 50m brasse et 116 sur 400m
quatre nages.
- Valentin Debotte: 86 au 100m
crawl et 186 au 400m crawl.
- Teddy Walker: 8 au 50m dos, 106
au 50m papillon et 146 au 100m
quatre nages.
-Marine Miyet: 7e du 50m dos et
50m crawl et 136 au 100m quatre
nages.
- Mailou Bourdino: 116 au 100m
crawl, 136 au 100m brasse et 236
au 400 crawl.
- Charlotte Defrabrique: 9 au
50m brasse, 146 au 100m quatre
nages et 86 au 50m papillon.







Saint B'Art Concours de Nouvelles 2009/2010


< plus complete stupefaction. II allait
mourir... mais sur sa bicyclette !
Ah ben c'est que c'etait un precurseur
le Marcel, et, depuis le temps qu'il fal-
lait la route a velo entre sa maison et
son boulot, il savait qu'il lui fallait a peu
pres 24 minutes pour se rendre jusqu'a
son travail, dans la zone industrielle.

Un jour, aide par son fils qui planchait,
sur un probleme de math, et apres de
nombreux calculs, il finit par estimer
qu'a 20 km/h en moyenne, le trajet qu'il
faisait a chaque aller et a chaque retour
etait d'environ 8 kilometres.

A 45 ans, seize kilometres par jour
depuis 22 ans pour aller bosser, Ca le
maintenait en forme le Marcel... Physi-
quement du moins !
I1 n'y a pas si longtemps, a Saint Barth
Barthelemy comme au Far West, les
distances s'estimaient en temps et non
en distance. Heritage des lines ou des
chevaux, probablement.

Quoi qu'il en soit, et comme c'etait son
anniversaire, sa femme, cedant a la pas-
sion de son mari et aux progres de la
moderate, lui acheta en cadeau pour
son << biclou ", une sorte de mini
compteur qu'il installa sur le guidon de
son engin et qui calculait tout seul un
tas de parametres :
< parcourir, vitesse moyenne, totalisation
de km, vitesse maxi atteinte, sans comp-
ter l'heure locale et un chronometre
qu'il n'utilisa jamais.n

II fallut etalonner la chose en entrant
dans l'appareil la circonference de la
roue, trouvee a grand peine en multi-
pliant son diametre par 3,14 ce qui fai-
sait quelque chose comme 2198 mm.
Mais les explications de la notice etaient
claires et, aide de son gendre, ils parvin-
rent au bout de quelques heures a faire
fonctionner le magique boitier.

Depuis son garage jusqu'au parc a velos
de Public, il decouvrit le jour meme
que, plus il allait vite, moins il passait
de temps sur sa selle, mais que la dis-
tance etait toujours la meme : 8165
metres...

Soupconnant une relation entre la
vitesse d'un objet, la distance et le
temps qu'il met a la parcourir, il ouvrit,
perplexe, son petit Larousse pour savoir
a quoi correspondait un metre :

-<(( tre : primitivement defini comme
une longueur egale a la 10 millionieme
partie du ? du meridien terrestre, il fut
ensuite jusqu'en octobre 1960 repre-
sente par la distance, a la temperature de
0, des axes de 2 traits paralleles traces
sur le prototype international en platine
iridie, depose au pavillon de Breteuil, a
Sevres.)n

Tout cela rappelait a Marcel quelques
vagues souvenirs et, comme il etait
curieux, il projeta d'aller voir pendant
ses prochaines vacances en Metropole a
quoi ressemblait le vrai metre, ce


fameux etalon en platine << irradie >...
comme il disait !

Mais en lisant plus avant le savant
ouvrage, il s'apercu que, pendant 23
ans, de 1960 a 1983, le metre etait
devenu une beaucoup plus obscure defi-
nition faisant intervenir la :
< niveaux atomiques d'electrons emis par
les radiations d'une lampe a decharge
contenant l'isotope 86 du gaz kryp-
ton...>> !!!???
Alors la pourquoi faire simple quand
on peut faire complique se dit Marcel
qui perdait peu a peu les pedales....
Heureusement, grice, a la resolution <
eclairee n de la 170 conference gene-
rale des poids et mesures de fin 1983,
notre bon vieux metre s'est transforme
en une :
((Unite de longueur egale au trajet par-
couru par la lumiere dans le vide pen-
dant une duree de 1/299 792 458 eme
de seconded.

ca, ca lui parlait comme on dit et, avec
son copain Eloi, il calcula, en se brouil-
lant avec les zeros pendant un bon
moment, qu'a pres de 300 000 km, par
seconde, il pourrait parcourir en 24
minutes pres de 430 millions de kilome-
tres ou, mieux, roupiller 24 minutes de
plus avant d'aller au boulot !
Mais le lendemain, en lisant son comp-
teur, il sut que sa vitesse moyenne
n'etait que de 20,41 km/h !
Des lors, les yeux rives sur le cadran,
pedalant comme un fou, il ameliora cha-
que jour ses performances, mettant de
moins en moins de temps pour arriver
au travail. Sa devise etait : (Moins on
va plus doucement, plus c'est moins
loin !!!)n

A 45 ans et trois mois, Marcel S. fit la
une du < Journal de Saint Barth n en
s'aplatissant, la tete dans le guidon,
contre une toupie a beton qui venait en
sens inverse et roulait, pour une fois
moins vite que lui !!! I1 mourut, si l'on
peut dire, stupefiait, a la vitesse de la
lumiere...

I1 fallut l'enterrer avec des morceaux de
sa petite reine, triple plateau, chaine, et
une partie des pignons que les pompiers
ne purent separer du corps.

Seul, ejected sous le terrible choc, le
compteur fut miraculeusement retrouve
intact dans la brousse, et la veuve cou-
pable placa entre les mains, du defunt
cycliste, avant de refermer le cercueil, le
fameux cadran qui indiquait encore :
95,872 km/h !n

Ce metre qui nous sert quotidiennement
a mesurer les distances (qui nous sepa-
rent de la fiction), a en reality, depuis
plus d'un quart de siecle, quelque chose
a voir avec une vitesse que nous ne
sommes pas pres d'atteindre.
A partir d'aujourd'hui, je vais regarder
les metres rubans avec un eil diffe-
rent...
Et avec l'autre, devant moi, quand je
ferai du velo !


Un chant

par Daniella Saint Georges


Plus on va vite,

moins on va doucement

par Gabriel Flamant


Tout a coup son visage exprima
la plus complete stupefaction.
Coretha nouait solidement son
foulard use sur ses cheveux gris,
lorsqu' elle entendit, derriere
elle, ce chant que lui avait
appris sa grand-mere, africaine.
Elle etait surprise de l'entendre,
entonne par quelqu'un d'autre.
C'etait ce chant qui l'accompa-
gnait, des l'aube, et qui lui don-
nait le courage d'affronter sa
journmee ; c'etait ce meme chant
qui ponctuait son rythme de tra-
vail ; ce chant encore, qui fai-
sait taire toutes ses douleurs :
celles de son cour et de son
corps fatigue.

Coretha etait une vieille mar-
chande d'epices et de charbon
qui vivait depuis toujours dans
une ancienne case en bois, deli-
catement posee sur quatre
roches, a la sortie du village des
Tamarins. On ne lui connaissait
pas de mari ou d'enfants. D'ail-
leurs il se disait qu'elle n'aimait
pas trop les enfants. T6t le
matin, assise dans son cabrouet
tire par ses deux fideles boeufs,
elle se dirigeait vers son petit
jardin avant de se rendre au cen-
tre de la bourgade ou elle avait
son etal. Des l'enfance, avec sa
grand-mere, elle avait emprunte
les sentiers et les ruelles qu'elle
suivait encore inlassablement.
Les clientes de Coretha etaient
les cuisinieres aguerries de la
petite bourgade. Elle savait que
ses pieds de cives, ses brins de
thym, son laurier et ses citrons,
si jalousement soignes, parfu-
meraient dans la journee les
plats de ses congeneres. Parfois
elle vendait meme des carambo-
les et des grenades, tout du
moins celles que le vent qui
soufflait sur le plateau avait bien
voulu laisser aller a maturite.
Son charbon, Coretha le faisait
elle-meme, malgre ses quatre-
vingts ans et la difficulte de la
tiche.
Quand elle arrivait au marche,
la vieille marchande saluait
brievement ses amies avant
d'arranger d'une main experte
les epices qu'elle proposait a la
vente. Devant 1'etal, en rang


d'oignons, elle disposait ses
sacs de charbon. Derriere, pose
non loin, il y avait son charron
dans lequel en fin de journee,
elle entreposait les marchandi-
ses qu'elle n'avait pas ecoulees.
Plus tard, Leonard, le fils du
pecheur, lui ramenait ses deux
boeufs qui broutaient dans les
halliers.


En rentrant chez elle, Coretha
ne manquait jamais de faire un
petit detour par son jardin ou, en
chantant, elle verifiait l'etat des
jeunes pousses, nettoyait les
allees, arrosait... Ce faisant, la
vieille dame apercevait parfois
une petite fille qui l'epiait, dissi-
mulee derriere les arbres. C'etait
Ninette Murat. Elle avait sept
ans et habitait non loin de la.

Le jardin de Coretha jouxtait la
propriety des Murat, une riche
famille, qui en son temps avait
possede jusqu'a trois cents
esclaves, disait-on. Ils avaient
fait fortune dans la canne a
sucre. Leur belle maison, une
grande demeure coloniale, tr6-
nait au milieu d'un parc ver-
doyant. La vie de la famille
Murat et la sante fragile de la
petite Ninette, alimentaient par-
fois les conversations dans la
bourgade. Les parents, des gens
tres occupes, ne permettaient
que de rares sorties a l'enfant,
d'ou sa pAleur de craie.

Pendant un certain temps,
Ninette prit l'habitude de venir
furtivement, ecouter Coretha
alors que cette demiere chantait
dans son jardin d'epices. Elle
avait un peu peur de la vieille
marchande car on lui avait, pour
une obscure raison, interdit de
lui adresser la parole. Elle se
tenait derriere les grands arbres,
mais n'arrivait pas toujours a se
faire aussi discrete qu'elle l'au-
rait souhaite car les touloulous
et les coqs qui habitaient le petit
bois s'agitaient a cause de sa
presence au milieu des mahoga-
nys, des flamboyants et des fou-
geres. Dans sa cachette luxu-
riante, Ninette se laissait bercer


t I "'PRIX FOUS

4'1 FOUS


LEJOUw 5 FOUS

BP602 FOU
97098 St Barthlemy cedex CONTACTEZ UI
T: 05 90 276519Ange06 4947
email:journalsbh@wanadoo.fr Ange:0690494723
www.journaldesaintbarth.com Avigail :06 90 5476 24


par la voix chaude de Coretha.

Un jour, pourtant, la petite fille
ne vint pas. Aucun bruissement
ne prevint Coretha de sa pre-
sence, aucun sucrier ne s'envola
pour signifier son approche. Au
marche, la vieille dame apprit
que la sante de la jeune enfant
s'etait beaucoup degradee. Cet
apres-midi la, Coretha
emprunta, pour la premiere fois
depuis longtemps, le sentier qui
menait a la maison Murat. Elle
contourna la grande bAtisse,
qu'elle connaissait pour avoir
accompagne sa grand-mere
qui,a une lointaine epoque, etait
cuisiniere chez les Murat. Aussi
agilement que lui permettaient
ses os endoloris par les ans,
Coretha s'approcha sans bruit. A
quelques metres de la chambre
de l'enfant, elle s'arreta et
chanta de sa voix la plus douce
ce chant qui ne la quittait
jamais. Sa voix prit les couleurs
si chaudes que Ninette appre-
ciait tant. La vieille marchande
repartit ensuite par le meme sen-
tier, ondoyant entre les mahoga-
nys. Des jours durant elle revint,
se dissimulant comme elle le
pouvait. Elle chanta et chanta
encore, sans jamais etre sfire
que la petite fille malade l'en-
tendait.

Un matin, le medecin ayant
prescrit un changement d'air a
la fillette, qui allait mieux, la
famille Murat s'en alla. En ren-
trant du marche, Coretha fut
surprise de trouver la grande
demeure volets clos, barricadee
comme en temps de cyclones.
Les journees de Coretha repri-
rent done leur cours mais la
vieille dame ne cessait de penser
a la petite fille. Puis de longues
semaines passerent a Tamarins...


Un jour qu'elle reajustait son
foulard use sur ses cheveux,
apres avoir attache ses derniers
sacs de charbon, Coretha enten-
dit, juste derriere elle, une petite
voix entonner son chant ...







VIE DES SOCIETES

SCP Thierry BALZAME, Nadia JACQUES-RICHARDSON,
et Renaud HERBERT, notaires a ST MARTIN
et ST BARTHELEMY>>

AVIS DE MODIFICATION

Aux termes d'une deliberation en date du 20/10/09,
de la SCI au capital de 9 146,94
Euros, dont le siege est a SAINT-BARTHELEMY (97133),
Saint-Jean, immatriculee au RCS de BASSE TERRE sous
le n 444 118 426, M. Jean KARSENTI demeurant a
SAINT BARTHELEMY (97133), Saint-Jean, demeure seul
et unique administrateur de la societe par suite de la
demission de Mme Marie NOUAILLE. La duree de ses
fonctions est illimitee a compter du 20 octobre 2009.
Les statuts ont ete modifies en consequence.
DEPOT LEGAL : Tribunal de Commerce de BASSE
TERRE.
Pour AVIS. Le Notaire


SCP Thierry BALZAME, Nadia JACQUES-RICHARDSON,
et Renaud HERBERT, notaires a ST MARTIN
et ST BARTHELEMY>>

AVIS DE MODIFICATION

Aux termes d'un acte de cession de parts requ par Me
Thierry BALZAME en date du 26/02/10, les associes
de la SARL au capital de 7 500,00
Euros, dont le siege est a SAINT BARTHELEMY
(97133), Marina Ocean Must, La Pointe, Gustavia,
immatriculee au RCS de BASSE TERRE sous le n 495
033 235, prennent acte de la decision de M. Jean-
Charles RONDY de demissionner de ses fonctions de
gerant de ladite societe a compter du 26/02/10.
Par suite de cette demission, M. Didier MORVAN
demeurant a SAINT-BARTHELEMY (97133), C/o
Marina Ocean Must, Gustavia a ete nomme gerant
pour une duree illimitee a compter du memejour.


Les statuts ont ete modifies en consequence.
DEPOT LEGAL : Tribunal de Commerce de BASSE
TERRE.
Pour AVIS.Le Notaire


SELARL MIOT-RICHARD & CARON
Avocats a la Cour
Rue de la Republique BP 1008
97012 SAINT BARTHELEMY
Tel: 05.90.52.00.96 Fax : 05.90.29.02.08

AVIS DE CONSTITUTION
Aux termes d'un acte sous-seing prive en date du ler
mars 2010, a Saint-Barthelemy, enregistre a BASSE
TERRE, il a ete constitue une societe ayant les caracteris-
tiques suivantes :

Denomination : NOLOT E.G.P
Nom Commercial: NOLOT E.G.P
Forme : Societe a Responsabilite Limitee
Capital Social : 7.500 Euros, divise en 500 Parts
Sociales de 15 Euros chacune, constitue par des
apports en numeraires entierement liberees.
Siege Social : Le siege social est situe a : Colombier,
97133 SAINT-BARTHELEMY.
Activites : La societe a pour objet : En France, dans
les D.O.M.-T.O.M., dans les pays de I'Union Euro-
peenne et a I'etranger : tous travaux de plomberie et
assainissement, ainsi que achat, vente d'import-
export de tous objets se rapportant a la plomberie et
I'assainissement.
Duree : 99 annees, a compter de son immatricula-
tion au Registre du Commerce et des Societes de
Basse Terre.
Gerance : sont nommes co-gerant pour une duree
indeterminee :
Monsieur NOLOT Daniel, Rene, Jean Marie, ne le 16
juillet 1939 a Paris 15eme, demeurant a Colombier,
97133 SAINT BARTHELEMY.
Monsieur NOLOT Alexandre, ne le 2 aout 1986 a
SAINT MARTIN (Guadeloupe), demeurant Colombier,
97133 SAINT BARTHELEMY.
La societe sera immatriculee au registre du commerce et
des societes de Basse Terre.


I AVIS D'ANNONCES LEGALES


Automobiles

869- AV Mitsubishi Mirage CT
OK Bon etat general Prix a
debattre Tel. : 05 90 27 61 70 ou
0590276010

Offres d'emplois
868- ITEC SERVICES recherche
un technicien de maintenance en
informatique. Merci d'envoyer un
CV et une lettre de motivation
manuscrite par email a Itec@itec-
services.fr ou a I'adresse: BP629
rue Chanzy, 97099 Saint Barthe-
lemy cedex
869- Le yacht Club rech 1 respon-
sable de Bar 1 chef de Rang, pour
le week end, 1 F/H pour entretien
WC le soir, 1 caissiere, bilingue.
Poste a I'annee. Contact Raphael
apres 14h au 0690 49 09 92.

SImmobilier
869- Affaire Rare : Hauts de St
Jean, dans un jardin tropical au
calme, villa 2 ch, piscine, vue mer
panoramique imprenable, Poss.
d'agrandir. 2Meuros Tel; : 05 90 27
8983
868- AV Duplex, Zone Franche
Basse-Terre, Bureau ou Logement
135.000 euros Tel. 0690 38 99
24 0690 47 87 01
869- Situee sur les hauteurs de
Lorient, propriete au calme com-
posee d'une villa 2 chambres, +
mezzanine, garage independant.
Bungalow independant Grand
Terrain. Piscine, Vue mer A saisir
1,6MEuros Tel.: 05 90 27 89 83


I ANNINCES


St. Barth Sotheby'
Properties ., T
865-A vendre, charmante villa de
deux chambres et piscine situee a
Toiny, entierement renovee dans
un style contemporain. Elle benefi-
cie d'une vue magnifique et impre-
nable sur I'ocean ;
St. Barth Properties
Sotheby's International Realty:
0590 29 75 05
St Barth Sotheby
Properties IHTI,,RNT,'O4A ILT
A vendre, terrain constructible
situe sur les hauteurs de Lurin
avec une vue imprenable en direc-
tion de Shell Beach et au loin sur
St Martin. Vendu avec un permis
de construire pour une villa de
deux chambres. Tres bonne
opportunite pour generer des
revenus locatifs
St. Barth Properties
Sotheby's International Realty:
0590 29 75 05
St. Barth Sotheby
Properties ...T.ATIO..AL
A vendre, villa de trois chambres et
piscine situee sur les hauteurs de
Gd Cul-de-sac. Elle offre une belle
vue sur le lagon. Permet une
grande liberte d'extension et de
renovation pour la realisation
d'une tries belle propriete ;
St. Barth Properties
Sotheby's International Realty:
0590 29 75 05
SApts et Maisons
862-Loue garage pour stockage a
Gustavia 600 /mois. Contacter
Agence Ici et La 05 90 27 78 78


Selection


a Agence Immobiliere


a Villa Rentals a Location de Villas

a Villa Management a Gestion de Villas

Visit our villas on / Visitez nos villas sur
www.icietlavillas.com

Sale Vente contact : estate@icietlavillas.com
Rental Location contact : rental@icietlavillas.com

Ph : 05.90.27.78.78 Fax: 05.90.27.78.28 ou 27.72.72
rue Samuel Fahlberg Gustavia 97133 Saint-Barthelemy


St. Barth SothebyiS


10


The Best


of Villas in St Barth


a Real Estate













-.P 67 -I RU DE LA PIX-GSA
IT&I~~~ ~~ : 5977 3-Fx:0 0 75 0-sl9wndof


ECHAPPEMENT AMORTISSEUR
OLO: T : 092




:: m ALUVER
MENUISERIE ALUMINIUM MIROITERIE
TEL: 05 90 52 92 66- FAX :05 90 52 92 67
stbarthaluverinternational.com


I f W.Ms Yu1 27/53, y- CELL U0 W 1 7/ TV


m Sudoku (jQt
Solution du precedent numero

9 6 8 1 51 4 2 7 3
4 7 5 3 2 9 6 1 8
1 3 2 7 8 6 4 5 9

2 9 3 5 1 8 716 4





3 2 1 4 7 5 8 9 6
5 8 9 2 6 3 1 4 7





LE JOURNAL
DE SAIT-BARTH
Les Mangliers B.P. 602 97098 St-Barthelemy cedex
journalsbh@wanadoo.fr ISSN: 1254-0110
TO.: 05.90.27.65.19 Fax: 05.90.27.91.60
Editeur: S.a.r.l. Societe de Presse Antillaise
G6rante et dir. de la publication Avigael Haddad
R1dactrice en chef Pierrette Guiraute
R4daction Rosemond Greaux
Commerclaux Ange Patureau, Avigael Haddad
Imprimeur Daily Herald N.V.
Depot legal a chaque parution. Le Journal de St-Barth decline toute responsabilite sur
les annonces publics. Reproduction ou utilisation des textes, annonces, photos,
publicites publics dans le journal interdites sans notre autorisation ecrite.


[ AMEUBLEMENT
J ESCALIER
[ CUISINE
ETUDE PERSONNALIS~ GRATUITE
'NUISERIE MARIGOT 05.90.27.76.21
sbmenuiserie@wanadoo.fr


ARTISAN Petits Travaux



Olivier Courroux Housekeeping
0690 75.59.24 0690 75.79.30




















Une grille de sudoku est divisee en 9 lignes, 9 colonnes et 9
carres. Le but est de remplir les cases vides avec les chiffres
de 1 a 9, de telle sorte qu'ils n'apparaissent qu'une fois par
ligne, par colonne et par carre de 3x3 cases. Vous devriez rapi-
dement reussir vos premieres grilles. Bonjeu!
Retrouvez la solution dans notre prochain numero


8 2}6 5



I __ 47

6 2 3 4

8 6 9 i

42 5 9



__wu_ 86 ___f

5 86 2
k r- ---
www sudokustar fr_______ en9 igese


SGROS OEUVRE
CHARPENTE
COUVERTURE
MENUISERIE
ENTREPRISE GENERAL DU BTP
TEL: 05.90.51.15.85 FAx: 0590.279.917
sbegsaintbarthentreprisegenerale.com


A.U.D.RA.
Chiropracteur: Klein Gerard
Infirmiers-Infirmieres:
Barb6 Sophie 05
Benoit Helene
Briscadieu Christophe
Cardon Isabelle
Dechavanne V6ronique
Febrissy Gr6aux Corinne
Melinand Cecile
Meyer Marie-Jo
Rillot Brigitte 05
Masseur-Kinesitherapeutes:
Andre Sandrine
Bertin Guylene
Daniel Arnaud Marie
Dumergue Cyril
Godfrin Frederic
Jourdan V6ronique
Klein Gerard
Maingard Bernadette
Marchesseau Christophe
Sorrentino Jean Christophe
Van Hove Frederic
Wormser Nicolas
Orthophoniste : Bouyer C
Osteopathe: Minguy E


05.90.29.27.65
06.90.64.87.40


.90.27.67.55 06.90.62.28.29
06.90.41.88.27
06.90.48.63.69
06.90.62.90.10
06.90.71.83.63
06.90.59.81.67
06.90.37.27.42
06.90.73.93.94
.90.27.72.49 06.90.49.87.29


hristine
3enoit


Wormser Nicolas
P6dicure Podologue : Boutiller Dominique
Psychologue: Ardil-Brinster Monique
Chard-Hutchinson Aline
Psychoth6rapeute M.Laure Penot

PHARMACIES
Pharmacie de l'aeroport
Pharmacie Saint-Barth de Gustavia
Island Pharmacie a St-Jean
LABORATOIRE D'ANALYSES :
RADIOLOGIE: Centre du Wall House
VETERINAIRES Kaiser Alexandre
Lhermitte Julie
Maille Jean-Claude


05.90.87.20.09
05.90.27.81.32
06.90.53.44.88
05.90.27.67.86
05.90.27.67.86
05.90.29.72.42
06.90.64.87.40
05.90.27.81.32
05.90.29.48.10
06.90.71.53.57
05.90.27.76.37
05.90.27.67.86
05.90.27.88.29
06 90 71.36.15
05.90.27.67.86
05.90.29.24.26
05.90.51.14.40
06.90.71.05.31
05.90.52.00.55


05.90.27.66.61
05.90.27.61.82
05.90.29.02.12
05.90.29.75.02
05.90.52.05.02
05.90.27.90.91
05.90.27.89.72
05.90.27.89.72


CROSSAG (SAUVETAGE EN MER) 05.96.70.92.92
GENDARMERIE 05.90.27.11.70
POLICE DE L'AIR ET AUX FRONTIERES 05.90.29.76.76
POLICE TERRITORIALE 05.90.27.66.66
HOPITAL 05.90.27.60.35
POMPIERS 18 ou 05.90.27.66.13
MEDECIN DE GARDE 15 ou 05.90.90.13.13
HOTEL DE LA COLLECTIVITE 05.90.29.80.40
Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 a 12h00 et de 13h30 a 17hOO
saufle mercredi de 7h30 a 12h30
ETAT CIVIL Numero d'urgence week-ends etjours feres 06.90.33.12.75
SOUS-PREFECTURE 05.90.27.64.10
RESERVE MARINE 06.90.31.70.73
DISPENSAIRE 05.90.27.60.27

MEDECINS GENERALISTES
Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Husson Bernard 05.90.27.66.84
Husson Chantal 05.90.27.66.84
Kypriotis Patrice 05.90.51.16.59
Maury Philippe 05.90.27.66.50
Rouaud Pierre 05.90.27.64.27
Tiberghien Yann Eugene 05.90.29.71.01
Weil Edgar 05.90.27.62.40
Worthington Theophilus 05.90.27.66.50
Acuponcteur/Homeopathe : Tiberghien 05.90.29.71.01
Geriatre : Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Homeopathe/Osteopathe: Worthington 05.90.27.66.50
MEDECINS SPECIALISTS
Chirurgien : Grasset Daniel 05.90.27 81 60
Gynecologue : Bordjel Patrick 05.90.27.68.78
Maladie appareil digestif: Vassel Bernard 05.90.87.90.92
Psychiatre : Berthier-Bicais Marie-Claude 05.90.97 60 07
Ophtalmologistes:
Cals Jean-Paul 05.90.87 25 55
Delaplace Yves 05.90.23 59 81
PallasAlain 05.90.8725 55
Rident V6ronique 06.90.41.93.92 05.90.51.10.90
Oto-rhino-laryngologiste Chirurgie de la face et du cou
De Lanversin Hubert 06.90.73.09.02
Rhumatologue/medecin osteopathe
Vuala Catherine 05.90.29.61.89
Stomatologue : Chlous Frangois 05.90.27.87.31
CABINETS DENTAIRES
Achache Joseph 05.90.52.80.32
Chlous Frangois 05.90.27.87.31
Mangel Marc 05.90.27.73.48
Maze Marie-Laurence 05.90.27.65.95
Redon Dimitri 05.90.27.87.28
Vergniault Pascal 05.90.29.86.08
AUTRES PROFESSIONS DE SANTE










un 1 w


25 equipages prendront finalement
le depart de la course qui sera donne
dans 10 jours, le 18 avril prochain
depuis la baie de Concarneau. La
liste a ete devoilee le 31 mars der-
nier a Paris lors d'une conference de
presse en presence de la quasi tota-
lite des skippers ainsi que d'Yvon
Breton, Directeur general delegu6
AG2R La Mondiale, Pierre Bojic,
directeur general de Pen Duick,
Andre Fidelin, maire de Concar-
neau, Jean-Francois Garrec, presi-
dent de la CCI de Quimper Cor-
nouaille, Jean-Pierre Champion, pre-
sident de la Federation Francaise de
Voile et Henri Graveleau, president
de la classe Figaro-Ben6teau.
Le plateau dans lequel on retrouve de
grand noms de la voile, regroupe :
A Des anciens vainqueurs : Jean
Le Cam sacred en 1994, Armel Le
Cleac'h et Nicolas Troussel en 2004,
Kito de Pavant en 2006, Laurent
Pellecuer et Jean-Paul Mouren
actuels tenants du titre apres leur


victoire en 2008.
A Des duos reforms : En 2002,
Gildas Morvan et Bertrand de Broc
avaient termine deuxiemes de la
transat. Dix ans apres, les deux hom-
mes forment a nouveau un duo, avec
l'ambition de faire mieux a bord de
Cercle Vert. Comme suite logique a
l'edition 2006 marquee par une tres
belle troisieme place, Jeanne Gre-
goire (Banque Populaire) a, une fois
encore choisi Gerald Veniard pour
marquer ses retrouvailles avec la
competition. Les freres Livory, Yan-
nig et Erwan, 17e de la demiere edi-
tion, ont egalement choisi de repartir
ensemble sur Garmin One Network
Energies.
A Des ex devenus concurrents :
Laurent Pellecuer et Jean-Paul Mou-
ren, les tenants du titre, navigueront
respectivement avec Eric Drouglazet
et Paul Meilhat. Eric Peron et Miguel
Danet, 3e en 2008, s'elanceront avec
Gwen Riou pour le premier et
Damien Cloarec pour le second.


Armel Le Cleac'h et Nicolas Trous-
sel, vainqueurs en 2004 ont choisi
Fabien Delahaye et Thomas Rouxel
pour equipiers.
A Des bizuths qui participeront
pour la lre fois : Bernard Stamm et
Gildas Mahe (Cheminees Poujoulat),
Henri-Paul Schipman et Pierre Cane-
vet (Maisons de l'Avenir Urbatys)
puis Sebastien Picault et Laurent
Bourgues (Kickers)
A Des vieux de la vieille: avec 13
participations a eux deux, Eric Drou-
glazet et Laurent Pellecuer (Luisina)
forment incontestablement le tandem
le plus experiment sur ce parcours
entre la Bretagne et Saint-Barthe-
lemy. Le tandem Morvan De Broc
(Cercle Vert) compte pour sa part 11
participations.
A Des otourdumondistesn : parmi
les 50 marins au depart, sept d'entre
eux ont deja boucle un tour du
monde, en monocoque 60' ou a bord
d'un maxi-multicoque : Jean Le Cam
(Generali avec Nicolas Lunven),


Samantha Davies (Saveol avec
Romain Attanasio), Armel Le
Cleac'h (Brit Air avec Fabien Dela-
haye), Sebastien Audigane (Groupe
Bel avec Kito de Pavant), Yann Elies
(Generali Europ Assistance avec
Jer6mie Beyou), Bertrand de Broc
(Cercle Vert avec Gildas Morvan)
mais aussi Bernard Stamm (Chemi-
nees Poujoulat avec Gildas Mahe).
A Des otout-droits-sortisn du cir-
cuit Mini : en 2009, Bertrand
Delesne (Trier c'est preserver, avec
Laurent Gouezigoux), Henri-Paul
Schipman (Maisons de l'Avenir -
Urbatys avec Pierre Canevet), Ber-
trand Castelnerac (BcomBio avec
Luce Molinier) mais aussi Sebastien


Partenaire de l'arrivee, la Chambre
economique multiprofessionnelle
(CEM) de Saint Barth sera present a
Concameau pour le depart de la 10e
edition de la Transat ag2r La Mon-
diale. Des representants de la cham-
bre devraient en effet faire le deplace-
ment et assister tant au prologue qui
se tiendra le 11 avril, qu'au depart de
la course qui sera donne le 18 avril


Picault et Laurent Bourgues
(Kickers) se sont illustres avec brio
sur la Transat 6.50. Ils font leur
entree sur le circuit Figaro-Ben6teau
a l'occasion de la Transat Agr2 La
Mondiale.
A Des couples en mer, comme d la
ville : Couple a la ville, Samantha
Davies et Romain Attanasio a bord
de Saveol puis Luce Molinier et Ber-
trand Castelnerac sur BcomBIO.
A Des jeunots : c'est une nouvelle
fois a bord de Concarneau Saint
Barth que l'on trouve les plus jeunes
de la course : 24 ans pour Miguel
Danet et 26 ans pour son coequipier,
Damien Cloarec. Deux autres equi-
pages n'ont pas encore atteint la
trentaine : Ronan Treussart et Yan-
nick Le Clech (Lufthansa) puis
Adrien Hardy et Stanislas Maslard
(Agir Recouvrement).
A Des 100% amateurs : Yannig et
Erwan Livory (Garmin One Net-
work Energies), Henri-Paul Schip-
man et Pierre Canevet, Sebastien
Picault et Laurent Bourgues, puis
Christophe Rateau et Sylvain Pontu
(iSante) sont les quatre duos 100%
amateurs de la course.

Le Saint-Barth Yacht Club
invite les professeurs, directeurs
et directrices des ecoles primai-
res et maternelles de Gustavia,
Lorient et Colombier a se rap-
procher du SBYC pour toutes
infos concernant la Transat
AG2R 2010. Tel 0690. 56.15.87.
Rendez-vous le 14 avril a 16h au
SBYC plage de Public pour le
tirage au sort des bateaux
autour d'un gofter.


depuis la baie de Concarneau. La
CEM disposera par ailleurs d'un
stand au sein du village de depart qui
s'etend cette annee sur 4000 M2, en
partenariat avec la CCI Quimper-
Comouailles. L'occasion notamment
pour deux jeunes artisans de 'ile
-Claude Francois Tayale de Stone
Age et Angela Greaux, photographe,
de presenter et vendre leur travail.


aI *
SAS4


Peor permetr 8 tous
de patager et sure
les moments Inoubllable
de la 10lrasa ag2r-
La Moadiale

un quotidien:


LE JOURNAL
Dr a MSAT

est IItI
A I'occasion
de I'arrlvie
de la course


Le cnmple-rldu louanlir el dtll6 de la course, is Inermnalls
sur ses snsofst tse part enaif, dess ial e martn s,
e program e de totes maollestali t tts s gentle Icos te
Ide tce quollin iill I la Rnsal agl -a MDall..,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs