Title: Journal de Saint-Barth
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00095774/00189
 Material Information
Title: Journal de Saint-Barth
Physical Description: Newspaper
Language: French
Publisher: Journal de Saint-Barth
Place of Publication: Saint Jean, Saint Barthelemy
Publication Date: March 17, 2010
 Record Information
Bibliographic ID: UF00095774
Volume ID: VID00189
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

00003-17-2010 ( PDF )


Full Text

























i


.1A I1 Pi ;J i ,
Rue Saniuel FihlIKrg

5, 5X) ?98 890(
' Jil a.i.hjanih.com
wwwV.sl rih.rom


CMI
Claudine Mora
AGENCE IMMOBILIRE
REAL ESTATE

CONSEIL
IMMOBIUIER



Les Mangliers
Saint-Jean
97133 St-Barthlemy
Tl: 05.90 27 80 88
Fax: 05.90 27 80 85
claudine.mora@wanadoo.fr


N0867 Mercredi 17 mars 2010


LE JOURNAL
Tl:0500276519-Fax:0590279160 AINT BARTH
www.journaldesaintbarth.com journalsbh@wanadoo.fr DE AINTDARTH
ISSN : 1254-0110


L'AGENCE
iT lANTH REAL DEBATE


SEeiECO~


NOUVEAU A ST BARTH
BOISSONS ENERGETIQUES
AVEC OU SANS SUCRE

S I 'o .0







L'Insee dresse un portrait de la population en 2006 :


Plus diplme, vieillissante et trs active


L'Institut national de
la statistique et des
tudes conomiques
(Insee) a public la
fin du mois de janvier
une analyse des pre-
miers rsultats quali-
tatifs issues des enqu-
tes de recensement de
la population diligen-
te Saint Barth-
lemy dbut 2007. Une
analyse trs intres-
sante qui dresse un
portrait parfois inat-
tendu de Saint Barth.


Le dernier recensement de la
population qui s'est droul
Saint-Barth du 18 janvier
au 17 fvrier 2007 avait
rvl ds 2008 qu'au ler
janvier 2007, Saint Barth-
lemy comptait 8255* habi-
tants. En juin 2009, les chif-
fres bruts et les graphiques
concernant les caractristi-
ques sociodmographiques
des habitants et leurs condi-
tions de logement avaient
ensuite t diffuss par l'In-
see. L'analyse de ces don-
nes ralise par Ali Ben-
haddouche et Pierre Valadou
de l'Insee et prsente aux
lus vendredi 5 mars, a t
publie dans le N072 d'Anti-
ane Eco, la revue conomi-
que et social des Antilles-
Guyane consacre au recen-
sement 2006. Une analyse
qui done un aperu clair de
ce qu'tait Saint Barthlemy
en 2006 : nombre d'habi-
tants et part de la population
trangre, density, moyenne
d'ge, niveau d'tudes,
structures de la famille,
niveau d'emploi et secteur,
confort du logement... tout y
est dcrypt. A quoi cela
sert-il ? principalement
clairer les decisions publi-
ques notamment en matire


d'quipements collectifs
(coles, hpitaux, etc.). Ces
chiffres et analyses peuvent
galement aider les profes-
sionnels mieux valuer le
parc de logements, les entre-
prises mieux connatre leur
clientele potentielle ou les
disponibilits de main-
d'uvre.

Une le qui
se dmarque
Ainsi que le rvle le titre du
chapitre consacr Saint
Barth Une le qui se dmar-
que dans la revue Antiane
Eco, Saint Barth se diffren-
cie fortement de son environ-
nement regional. Tant par la
moyenne d'ge de sa popula-
tion (36,1 ans), plus leve
que ses voisins; la presence
d'une population trangre
essentiellement europenne,
contre des immigrants venus
pour les trois-quarts de la
zone Carabes pour Saint
Martin ; un modle familial
dvelopp, proche de celui
observe en mtropole. Ou
encore la structure de l'em-
ploi qui, mme si le secteur
des services reste majoritaire
avec 50% des actifs y exer-
ant, prsente un secteur
BTP trs important (20% des
actifs, contre 7% pour l'en-
semble franais).

UNE POPULATION QUI
VIEILLIT
Passe de 34,4 36,1 ans en
2006, la moyenne d'ge cal-
cule par l'Insee rvle que
la population de Saint Bar-
thlemy a tendance vieillir.
Elle reste cependant plus
jeune qu'en mtropole don't
la moyenne d'ge atteint
39,6 annes, contre 35,8 en
Guadeloupe et 29,4 Saint-
Martin o 36% de la popula-
tion moins de 20 ans...
Indice de ce vieillissement
de la population, en 2006 la


part des 40-59 ans est deve-
nue dominant dans la struc-
ture de la population et
concern dsormais une per-
sonne sur trois. Dans la pyra-
mide des ges, la part des
plus de 60 ans (1024 habi-
tants, soit 12,4% de la popu-
lation) est reste stable. Les
moins de 20 ans reprsentent
quant eux 21% de la popu-
lation, contre 31% en Guade-
loupe et 36% Saint Martin.

12% d'trangers,
une quarantine
de nationalits
Le rapport de l'Insee
apprend que la communaut
trangre, essentiellement
d'origine europenne, repr-
sente 12% de la population
total soit, sur la base de
8255 habitants environ 1000
personnel. Sur la quarantine
de nationalits prsentes, les
Portugais sont les plus nom-
breux, reprsentant prs de la
moiti des strangers. Soit
prs de 500 personnel. Loin
derriere viennent les Amri-
cains reprsentant 8% de la
population trangre (prs de
80 personnel) deuxime
communaut trangre, puis
les Belges (6%). A peine
11% des strangers sont origi-
naires de l'espace Carabes.

Augmentation
sensible du niveau
d'tudes
Le rapport de l'Insee
apprend galement que les
niveaux de diplme de la
population active ont sensi-
blement progress depuis
1999 et sont aujourd'hui pro-
ches de la moyenne natio-
nale, qui affiche 43% de
bachelier et plus. Alors qu'en
1999, seulement 29% de la
population de Saint Barth
pouvait se prvaloir d'au
moins un bac, le taux a
atteint 41% en 2006.


EVOLUTION DE LA POPULATION
1967 1974 1982 1990


Population 2.35
Densit moyenne 112

Pour l'Insee, cette augmenta-
tion serait principalement
lie au niveau de formation
des nouveaux migrants -1900
entire 1999 et 2006, don't
1000 en provenance de
mtropole- qui, pour 53%,
possdent un niveau bac et
plus. A noter que 25,4% de la
population n'a aucun
diplme.

Plus active
qu'ailleurs
Avec 5000 actifs, don't 58%
d'hommes, sur une popula-
tion total de 8255 person-
nes, Saint Barthlemy appa-
rat come une population
trs active. Ramen la
population en ge de travail-
ler (15-64 ans), le taux d'ac-
tivit atteint mme 83%
(88% chez les hommes, 76%
chez les femmes), contre
70% en mtropole !
Dans ce context, 51% des
actifs exercent dans les servi-
ces, 20% dans le BTP et
autant dans le commerce,
6,5% dans l'industrie et 3%
dans l'agriculture et la pche.
Le secteur public ne repr-
sente que 8% des effectifs
salaries totaux. Ceci est d
au fait que la plupart des ser-
vices administratifs comp-
tents sur Saint-Barth sont
implants Saint-Martin,
note le rapport de l'Insee.
Si un actif occup sur six est
artisan, avec une progres-
sion de prs de 60% de leur
effectif entire 1999 et 2006,
les cadres et les professions
intermdiaires psent
aujourd'hui davantage dans
l'conomie.


1 2.491 3.059 5.038
118,6 145,7 239,9

Une majority
de couples
70% des manages** de Saint
Barthlemy sont des families.
Parmi elles, les couples avec
enfants ont progress entire
1999 et 2006 : ils reprsen-
tent aujourd'hui 52% des
couples (49% en 1999). Peu
nombreuses, les families
monoparentales reprsentent
10% de l'ensemble et dans
trois-quart sdes cas, ont un
chef de famille fminin. Par
comparison, les families
monoparentales reprsentent
17,7% des families en mtro-
pole, 32% des families
Saint Martin et 34,7% en
Guadeloupe.
La taille moyenne d'un
mnage est de 2,4 personnel
contre 2,31 en mtropole et
2,7 Saint Martin. Les
mnages les plus grands cor-
respondent ceux don't le
chef est ouvrier, artisan ou
commerant, soit 2,7 person-
nes. A l'inverse, lorsque le
chef de manage est cadre ou
exerce une profession inter-
mdiaire, la taille du manage
est la plus faible (2,1 person-
nes).

Logements: 46%
de propritaires
Dernier chapitre abord par
le rapport de l'Insee, les
conditions de logement de la
population. L'analyse rvle
diffrents lments : tout
d'abord que les logements
sont globalement plus petits
qu'en Guadeloupe, mais plus
grands qu' Saint Martin.
Ainsi, en moyenne chaque
mnage dispose d'un loge-
ment de 3,2 pieces Saint


1999 2006
6.854 8.256
326,4 393,1

Barth, contre 3,7 en Guade-
loupe et 2,9 Saint Martin.
On apprend galement que
46% des manages sont pro-
pritaires, contre 58% en
mtropole, 60% en Guade-
loupe et 25% Saint Martin:
Ce chiffre cache cependant
de grandes disparits selon le
type de logement, notent les
analysts. Ainsi, si 56% des
mnages vivant dans une
maison en sont propritaires,
seulement 16% le sont
lorsqu'il s'agit d'un apparte-
ment. Plus de la moiti des
propritaires sont artisans,
commerants, chefs d'entre-
prises ou retraites. A noter
que, s'il est en augmentation,
le nombre de maisons qui-
pes de chauffe-eau solaire
est de seulement 2,2%,
contre 1,4% en 1999.
Last but not least, en 2006,
82% des manages poss-
daient au moins une voiture.
Sur ces 82%, 33,7% en pos-
sdaient au moins deux...

La revue Antiane Eco est
tlchargeable sur le site de
l'Insee www.insee.fr. A
consulter galement les chif-
fres cls issues du recense-
ment de 2007, galement
publis sur le site de l'Insee.
*Au 31 dcembre 2009, la
population lgale avait t
rvalue 8450.
** Un mnage, au sens du
recensement, dsigne l'en-
semble des personnel qui
partagent la mme residence
principal, sans que ces per-
sonnes soient ncessairement
unies par des liens de
parent


RVE DE tu

TU AiE TROUVES PAS (2U';L Y A DEr PLUS EIA PLUS
bE PLACE DE P4&KR.C JC?

C'EST PEUT ETRE QU'IL Y A DE MOflW EN Mo;i )
DE TOrQ STE.






<.


CARACTRISTIQUES DU PARC IMMOBILIER
Selon les chiffres de l'Insee, au 1er janvier 2007, le parc immobilier de Saint-Barthlemy se
composait de 4 196 logements, contre 3465 en 1999. 3204, soit 76,3% taient des maisons.
906 (21,6%) des appartements.
80% du parc immobilier est constitu de residences principles. Les residences secondaires
ou occasionnelles reprsentent 15% de cet ensemble et les 5% restants sont des logements
vacants. Entre 1999 et 2006, le nombre des residences principles a progress de 21% sur un
rythme annuel de 2,8% contre 4,4% sur la priode 1990-1999. A noter enfin que plus de 90%
de ces residences sont des immeubles en dur. Les cases traditionnelles reprsentent 6,2% de
l'ensemble et les constructions en bois 3%.




PASEZ VOS ANNOUNCES

JUDICIAIRES ET LGALES
dans b aM L

T





Elections rgionales

Victorin Lurel s'offre une victoire crasante


M


C'est peu dire que la victoire que
s'est offerte Victorin Lurel, president
sortant du conseil regional de Gua-
deloupe lors du premier tour de scm-
tin des elections rgionales est cra-
sante. Car non seulement le dput
PS s'est pay le luxe d'tre la tte
de la seule liste en France rempor-
ter l'lection ds le premier tour,
mais encore adresse-t-il un veritable
camouflet, tant au plan regional que
national, Marie Luce Penchard,
No2 de la liste Majorit Prsiden-
tielle conduite par Blaise Aldo,
maire de Sainte Anne. Au plan natio-
nal parce que mme si aucun des
vingt ministres candidates n'a t lu
au premier tour et a peu de chance
de l'tre dimanche prochain, la
ministry de l'Outre mer est la seule
s'tre fait sortir ds le premier
tour... Au plan regional parce que
non seulement la liste Lurel est lue
au premier tour, mais aussi parce que
l'cart avec la liste UMP, arrive
deuxime est colossale. Ainsi M.
Lurel a-t-il recueilli dimanche plus
de 78 000 voix, et 56,51% des suf-
frages, contre 19 405 voix et 14,01%
des bulletins pour la liste Aldo.
Comble de la dbandade, Basse-
Terre, don't Lucette Michaux Chevry
(mre de Marie Luce Penchard) est
maire, la liste Lurel recueillait plus
de 61% des suffrages... Idem
Sainte Anne o Blaide Aldo, pour-
tant maire de la ville, n'arrive qu'en
deuxime position.
Au final, la liste conduite par M.
Lurel dcroche 31 siges sur les 41


du conseil regional. Avec 14,01%, la
liste Majorit prsidentielle ne
recueille donc que 4 siges. La liste
du dput PS dissident Eric Jalton,
qui se prsentait comme le hraut
politique du movement social de
l'an dernier en rassemblant commu-
nistes, indpendantistes, DVG et
Verts dissidents, n'a recueilli que
12,40% des voix et bnficie de 4
siges l'assemble. M. Jalton,
maire de la principal commune de
l'archipel, Les Abymes (12% de
l'lectorat), y est mme battu de
quelques voix par M. Lurel. Autre
surprise de ce scrutiny, qui a connu
une participation (49,82 %) leve
par rapport la tradition lectorale
locale : le rsultat obtenu par la liste,
inclassable, de Cdric Cornet, 29
ans. Tout au long de la champagne et
sans situer prcisment leurs pen-
chants idologiques ou partisans, M.
Cornet et ses colistiers (28,6 ans de
moyenne d'ge) se sont rclams de
la jeunesse et de sa volont d'initia-
tive, tout en affirmant leur credo
dans l'entreprise prive. La dpute
apparente PS Jeanny Marc, qui
avait rompu avec son movement
politique et qui conduisait une liste
de personnalits peu connues issues
de la socit civil, essuie un chec
cuisant avec 2,82%. Elle se fait bat-
tre Deshaies, don't elle est maire,
par la liste Lurel (42,86% contre
36,61%). Les deux listes conduites
par deux des principaux dirigeants
du LKP, le collectif l'origine du
movement social de 2009, Jean-


Marie Nomertin (Combat ouvrier,
trotskiste) et Alain Plaisir (Cippa,
proche du NPA), tous deux secrtai-
res gnraux de centrales syndicales
locales, ne totalisent que 2,82% et
1,41%.
Dans une declaration la press,
dimanche soir, depuis sa perma-
nence de Basse-Terre, M. Lurel a
d'ailleurs "remerci le LKP" pour la
part qu'il aurait pris sa victoire. Le
collectif, qui a perdu de sa capacity
de mobilisation et apparat depuis
quelques mois comme une couver-
ture discrete pour la central syndi-
cale indpendantiste UGTG, oppo-
se la participation aux elections,
n'a cess depuis plus d'un an de
faire de M. Lurel son principal
adversaire local. La population de
l'archipel, partage entire proccupa-
tions sociales et attachment au sta-
tut dpartemental, a visiblement


choisi de conforter M. Lurel face
aux prtentions politiques nes de la
crise social antillaise.
La gestion de M. Lurel de la Rgion
don'tt le dernier budget a enregistr
un excdent de 45 millions d'euros)
et ses alliances politiques (avec la
dpute Gabrielle Louis-Carabin, en
rupture avec l'UMP et second de sa
liste, avec des adherents du MoDem,
jusqu'alors largement inconnus, et
les Verts) ont probablement confort
l'image de "garant de la stability"
insulaire qu'il a endosse durant la
champagne lectorale.
Pour mmoire, lors des elections
rgionales de 2004, la liste Lurel
(PS/DVG) avait obtenu 44,29% des
suffrages exprims au premier tour,
tandis que celle de Lucette Michaux-
Chevry (UMP/DVD), ancienne
ministry et mre de Mme Penchard,
avait obtenu 37,62%. Avec AFP


AILLEURS
EN OUTRE MER
MARTINIQUE:
La liste divers gauche de Serge
Letchimy, dput-maire de Fort-
de-France, merge en tte du pre-
mier tour avec 40,05% des voix,
devant la liste rgionaliste du pr-
sident sortant Alfred Marie-
Jeanne. Le candidate de la majo-
rit, Andr Lesueur, arrive troi-
sime et peut se maintenir au
second tour avec 10,49% des suf-
frages.
GUYANE:
La liste de la majority prsiden-
tielle, mene par le maire de
Cayenne, l'ancien socialist
Rodolphe Alexandre, arrive large-
ment en tte du premier tour avec
40,61% des voix. En face, la liste
divers gauche de Christiane Tau-
bira n'obtient que 23,02%.
REUNION:
La liste divers gauche mene par
le communist Paul Vergs (85
ans) obtient le meilleur score du
premier tour avec 30,23%, devant
celle de l'UMP Didier Robert
(26,42%), et celle du socialist
Michel Vergoz (13,06%). Hier
mardi, on apprenait que le PS
runionnais avait dcid de main-
tenir sa liste au second, faute d'un
accord avec la liste du president
sortant Paul Vergs, ce qui entrai-
nera une triangulaire.


boutique LOUNACIE


TOPS






TUNIQUES


20/pici


CHEMISES






PANTALONS


a ga. o ^C


Rue du Gnral de Gaulle


- Gustavia


a ct de la boutique M'Bolo


RSULTATS EN VOIX ET SIGES (41 SIGES)
I: 292.099
V :145.512
E : 138.495
A: 50,18%
Listes Voix % Siges
Alain Plaisir (EXG) 1.958 1,41%
Jean-Marie Nomertin (EXG) 3.911 2,82%
Victorin Lurel (PS) 78.261 56,51% 31
Alain Lesueur (DVG) 1.377 0,99%
Jeanny Mathiasin-Marc (DVG) 3.903 2,82%
Eric Jalton (DVG) 17.175 12,40% 4
Cdric Cornet (DIV) 9.634 6,96% 2
Biaise Aldo (UMP-NC) 19.405 14,01% 4
Octavie Losio (DVD) 2.871 2,07%







Organisation des secours et de la lutte contre l'incendie :

La Collectivit pourrait crer l'quivalent d'un Sdis


Patrick Kawamura conseiller excutif mais aussi lieutenant de pompiers, adjoint
au chef du groupement territorial des COM.


En vertu d'une convention de gestion
signe en juillet dernier, entire la collec-
tivit et le Sdis (Service dpartement
incendie et secours) de Guadeloupe,
mme si la Collectivit en exerce offi-
ciellement la competence, dans les faits,
c'est toujours le Sdis qui assure la ges-
tion du Centre de Premire Intervention
(CPI) de Saint-Jean. Premier niveau des
casernes de pompiers, le CPI devrait
toutefois dans l'avenir devenir l'quiva-
lent territorial du Sdis, totalement dta-
ch de la Guadeloupe. C'est en tout cas
l'objectif que s'est fix la Collectivit et
qui anime aujourd'hui l'action du
conseiller excutif Patrick Kawamura,
par ailleurs lieutenant de pompiers,
adjoint au chef du groupement territorial
des COM.
Simple sur le paper, dans les faits, cette


evolution se rvle toutefois pineuse.
Principal problme ? La lourde struc-
ture administrative qu'impose la cra-
tion de cet tablissement public carac-
tre administratif. Au del des cinq ser-
vices qu'il faudrait ainsi crer, il faudrait
galement recruter trois officers sup-
rieurs pour satisfaire aux exigences
rglementaires. Au regard du nombre
et du type d'interventions faites Saint-
Barth, cela n'a pas de sens, explique
Patrick Kawamura. Sans computer le
cot financier qu'entranerait une telle
structure. De fait : l'ide est plutt de
droger la rgle en s'appuyant sur
notre capacity demander des adapta-
tions des lois nationals. Mais cela va
prendre du temps, prvient le conseil-
ler excutif.
En attendant cette evolution, les cur-


seurs ont dj boug. Alors qu'aupara-
vant le groupement des les du Nord
tait opr et command depuis la Gua-
deloupe, un groupement territorial des
COM a en effet t cr qui a transfr
l'organisation oprationnelle des
secours et de lutte contre l'incendie
des acteurs locaux. C'est dsormais le
capitaine Clo Gumbs dirigeant le cen-
tre de secours de Saint Martin, qui a pris
le titre de chef de groupement. Son
adjoint n'est autre que Patrick Kawa-
mura. Un premier rapprochement de la
decision, en attendant la creation de
structures autonomes.

Convention de gestion,
autonomie renforce
Outre l'aspect financier qui prvoit le
reversement de l'ensemble des frais et
rmunrations engags par le Sdis pour
la gestion du centre de Saint-Jean, la
convention de gestion signe le 17 juil-
let 2009 entire la Collectivit et le Sdis
Guadeloupe consacre une plus grande
autonomie dans l'organisation des
secours Saint Barth. Depuis et alors
que ce pouvoir revenait prcdemment
au Sdis, la Collectivit peut procder


RAMNAGEMENT DE LA CASERNE


En provision de l'volution en struc-
ture autonome, le CPI de Saint-Jean
fait actuellement l'objet de travaux
de ramnagement de son space.
Dans cet objectif, le premier tage de
la caserne va tre totalement red-
coup qui abritera terme six
bureaux (contre un actuellement) et
deux dortoirs supplmentaires (un
polyvalent, un pour les femmes).
Au rez-de-chausse, en plus de
l'agrandissement des vestiaires du


personnel, c'est la separation des
traves incendie et secours de faon
garantir une innocuit entire les deux
activits, laquelle les entreprises
ont rcemment procd.
Enfin, les bureaux construits
l'tage devraient tre informatiss et
mis en rseau. Les appeals la
caserne vont par ailleurs tre pro-
chainement enregistrs, come le
prvoit la loi.


Avocats et magistrats manifestent contre la rforme de la justice


L'ensemble des syndicats de
magistrats, les personnel
judiciaires, les syndicats de
l'administration pnitentiaire
et les avocats appelaient mardi
9 mars une journe "Justice
morte" pour protester notam-
ment contre la rforme de la
justice. Une journe de mobi-
lisation relaye localement
pour protester contre la paup-
risation de la justice dans les
les du Nord. Les manifestants
protestant devant le tribunal
d'instance distribuaient des
tracts demandant l'affectation de moyens suppl-
mentaires au systme judiciaire le plus pauvre
d'Europe de l'Ouest et dnonant, ple-mle, le
project de rforme de la procedure pnale devenue
symbolique des intentions douteuses prtes au pr-
sident Sarkozy et la suppression annonce du juge
d'instruction. Le juge d'instruction, pour les avo-
cats, c'est un peu le garden de la liberty des person-
nes qui sont mises en examen. Certes, on a dj
aujourd'hui le barrage du procureur puisque les
dossiers passent par lui. Nanmoins, le juge d'ins-
truction est suppose agir en indpendance du pou-
voir politique. En supprimant la function, en renfor-
ant celle du procureur mais sans garantir l'ind-
pendance du Parquet, pourra-t-on encore parler
d'indpendance de la justice demain ? s'inquitait
sur ce point Matre Veyrac.
Le tract pointait galement "les effectifs de magis-
trats et de fonctionnaires des greffes" qui "sont
rduits au point d'hypothquer le fonctionnement
normal de l'institution", alors que "le budget de la
justice judiciaire, dj l'un des plus faibles d'Eu-
rope, stagne, contrairement aux affirmations de la
Chancellerie". Il faut alerter l'opinion publique sur
la diminution du budget de la justice, car s'il est


prsent comme tant en augmentation, celle-ci se
borne des investissements qui ne concernent que
le pnitentiaire expliquait pour sa part le vice-pro-
cureur Louvier. Tous les autres secteurs d'activits
judiciaires voient leurs credits diminus ; les
dparts la retraite ne sont pas compenss par plus
de recrutements... Avec pour consequences, une
justice prive de moyens, des dlais qui s'allongent
au prejudice des justiciables. C'est d'autant plus
gnant Saint-Martin, puisque nous dpendons de
la jurisdiction de Basse-Terre, et ptissons donc dj
largement au quotidien de cet loignement et de
notre double insularit poursuivait le magistrat.
18 mois pour obtenir un jugement de correctionnel,
renvois rguliers d'affaires don't les dossiers n'ont
pas t transmis ou se sont perdus, entire 6 mois et
un an de patience pour fixer la residence d'un
enfant avec les consequences dramatiques que cela
peut avoir en cas de divorce douloureux : parce
qu'en Guadeloupe l'administration judiciaire est
galement rduite peau de chagrin, en bout de
chane la justice des les du Nord qui dsespre de
voir un jour l'installation du fameux Tribunal de
Premiere Instance (lire encadr), ne peut plus tre
rendue dans des conditions normales.
Jnovfa Eche


au recrutement des pompiers volontai-
res et ouvrir des postes de pompiers
professionnels don't la qualification
reste toutefois soumise aux rglements
nationaux et notamment au succs au
concours de sapeur-pompier. C'est
dans ces conditions qu' l'automne
dernier, la Collectivit a recrut dix
pompiers volontaires don'tt quatre fem-
mes) actuellement en formation, et pro-
cd l'organisation d'un concours
pour le recrutement de quatre pompiers
professionnels. Six candidates se sont
prsents, mais seuls deux ont t
admis, don't une femme. Le ler mars,
ils ont commence un stage de forma-
tion initial de quatre mois l'cole
dpartementale d'incendie et de
secours de Vieux Habitants. C'est
l'issue de ce stage qu'ils seront int-
grs en tant que stagiaires dans le corps
des pompiers de Saint-Barth. Leur for-
mation ne s'arrtera pas l : ils reparti-
ront en effet rgulirement en Guade-
loupe o ils seront affects en centre de
secours ou centre de secours principal
afin de dcouvrir l'ensemble du panel
des interventions des pompiers.


LE TPI AUX OUBLIETTES ?
En juin 2008, quand Michle Alliot-Marie, alors
ministry de l'Intrieur, annonait la creation pro-
chaine d'un Tribunal de premiere Instance
Saint-Martin lors d'une visit clair sur l'le, le
monde judiciaire local se prenait rver. Avec
l'arrive de trois juges, d'un vice-procureur, le
dossier sensible prenait mme de l'paisseur.
Mais cette promesse de MAM, devenue entre-
temps Garde des Sceaux, ne semble plus d'actua-
lit. La visit rcente, et tout aussi clair, de son
secrtaire d'Etat la Justice, Jean-Marie Bockel,
a mme provoqu la douche froide: la question
du TPI n'est plus l'ordre du jour. Un recul que
les magistrats ne s'expliquent pas, d'autant que
cette nouvelle organisation de la justice locale est
inscrite noir sur blanc dans la loi organique insti-
tuant la Com de Saint Martin : Le pouvoir poli-
tique ne respect pas ce qui est prvu dans le
cadre de la loi. On a besoin d'un TPI Saint-
Martin pour acclrer un certain nombre de pro-
cdures, que ce soit en matire d'affaires familia-
les ou pour avancer sur les dossiers civils ou com-
merciaux. Idalement, il faudrait pouvoir obtenir
Saint-Martin, un complete panel des diffrentes
juridictions, plaidait Matre Veyrac. La creation
d'un TPI Saint-Martin, en plus de mettre un
terme aux imbroglios des transferts de dossiers
ou de dplacements la journe des greffiers,
permettrait par ailleurs d'avoir un cot de la jus-
tice bien moins lev pour le justiciable insulaire.
Les indemnits au titre de l'aide juridictionnelle
ne couvrent mme pas le prix du billet d'avion de
l'avocat amen plaider Basse-Terre, dplore
pour sa part le president du tribunal d'instance,
Andr Angibaud. Il faut soulager les jurisdictions
et permettre l'accs aux justiciables, les victims
comme les prvenus, une justice gale pour tous
et un cot gal pour tous. J.E.


DERNIER MOIS
POUR LA
PERCEPTION
DE LA CFAE
Conformment au
Code des Contribu-
tions articles 7 12,
les entreprises doi-
vent s'acquitter de la
contribution forfai-
taire des entreprises
(CFAE). La contribu-
tion est de 300 euros
pour la parties fixe, et
de 100 euros par
salari pour la parties
variable. La contribu-
tion forfaitaire
annuelle est exigible
computer du lerjan-
vier, et payable, au
plus tard, le 31 mars
2010, sur la base des
effectifs salaries au
ler janvier 2010.
Le formulaire est dis-
ponible sur le site de
la collectivit
www.comstbarth.fr
(rubrique : Espace
Administrs formu-
laires de la collecti-
vit) ou la Trsore-
rie Gustavia.
Le rglement peut se
faire en personnel la
trsorerie, ou par
courier l'adresse
mentionne sur le
formulaire de dcla-
ration. Pour tout ren-
seignement contacter
la Trsorerie au 05 90
27 63 23

LA VIGNETTE 2010
EN VENTE
JUSQU'AU 31 MARS
La vignette automo-
bile 2010 est en vente
depuis lundi 4 Jan-
vier et ce, jusqu'au
mercredi 31 mars
2010. Elle est dispo-
nible aux points de
vente suivants:
- Bureau itinrant
Saint-Jean, sur le
parking du stade du
lundi au vendredi, de
7h30 14h
pour les propritaires
de moins de 10 vhi-
cules. Rglement par
chque ou en espces.
- Trsorerie de la
Collectivit, Gusta-
via du lundi au ven-
dredi 7h30 12h30
pour tous les usagers
et sur rendez-vous
pour les propritaires
de 10 vhicules.
Rglement par ch-
que, espces ou carte
bancaire.
Les usagers devront
se prsenter avec
l'original du certificate
d'immatriculation et
l'attestation d'assu-
rance. Les copies ne
sont pas autorises.
Pour tout renseigne-
ment complmen-
taire, contacter la tr-
sorerie au 0590 27 63
23 ou le Service de la
circulation au 05 90
51 09 39








Michel Magras prcise l'organisation du Sport

et les possibilits d'aides aux sportifs


A la suite de l'intervention de
Patrick Perron d'Arc dans notre
dernire dition estimant l'aide
au dplacement des sportifs
insuffisante, Michel Magras, en
charge des affaires sportives de la
Collectivit et par ailleurs sna-
teur, a souhait apporter des pr-
cisions quant l'organisation du
Sport Saint Barthlemy, le rle
de l'Etat et la politique de la Col-
lectivit en la matire. Elles sont
publies ci-dessous.

Avant toute chose, il me semble
important de rappeler quelques vi-
dences: tout d'abord que le Sport est
une competence de l'Etat qui, s'il
peut la partager, ne la dlgue pas.
Dans le statut de la COM, cette com-
ptence ne nous a pas t transfre.
Ensuite, qu'une association est une
personnel morale de droit priv, seule
responsible devant ses adherents et la
population, des activits qu'elle orga-
nise. Les collectivits peuvent dcider
librement d'apporter leur soutien et
leur concours aux associations
lorsqu'elles estiment que les objectifs
et les actions conduites vont dans le
sens de l'intrt collectif et de l'ani-
mation de la vie dans la Cit, mais
elles n'en ont pas l'obligation. Cette
aide peut tre matrielle (construc-
tion, mise disposition de locaux,
d'quipements, de matriels divers,
d'infrastructures, etc.) et/ou financire
(subvention de fonctionnement, aides
spcifiques et ponctuelles...).

La politique sportive
de la Collectivit
La Collectivit, consciente que l'du-
cation sportive des jeunes est l'l-
ment fundamental d'une veritable
politique du sport et que le mouve-
ment associatif est un des piliers de
l'quilibre social et de l'animation
de la vie de la Cit, a souhait ds le
dpart, donner au movement sportif
local les moyens de ses lgitimes
ambitions.
Mme s'il ne me semble pas nces-
saire de le rcrire ici, je crois cepen-
dant important de rappeler que la
construction des infrastructures spor-
tives (plaine des jeux, terrains de
proximity et mise disposition de
locaux), le soutien et l'accompagne-
ment du movement associatif local,
les aides personnalises l'lite spor-
tive (aides exceptionnelles et gratifi-
cations), la politique d'aide aux
dplacements des sportifs en comp-
tition et le sport scolaire ont t les
fondements de cette politique. Le
programme de la Plaine des jeux
n'est pas termin, mais il est thori-
quement programm. Les gros inves-
tissements venir sont essentielle-
ment : la construction des tribunes
du tennis club qui abritera les vestiai-
res/toilettes des deux sales actuelles
d'arts martiaux et du Beach volley,
la construction des terrains de ptan-
que, la construction de la structure
d'hbergement capable d'accueillir
dans de bonnes conditions une tren-
taine de sportifs, la construction des
deux pavillons dfinitifs consacrs
aux arts martiaux (Judo et Taek-
wondo), la maison du garden et l'es-
pace parking. Tous ces travaux ont
t acts dans le document d'orienta-
tions budgtaires et devront logique-


ment tre raliss avant la fin de l'an-
ne 2012.

Le rle de l'Etat
Comme je l'ai indiqu prcdem-
ment, le Sport est une competence de
l'Etat. Ds le dbut de l'anne 2008,
j'ai demand et obtenu l'organisation
d'une matine de travail la Direc-
tion Dpartementale de la Jeunesse et
des Sports (Ddjs). Le premier constat
a t de reliever le fait que les associa-
tions de l'le n'taient pas agres
(sauf quelques exceptions) et ne
demandaient jamais aucune aide
l'Etat. Depuis, la Ddjs s'est rendue
sur place, la rencontre du mouve-
ment sportif local plusieurs repri-
ses. La Collectivit ne s'est impli-
que qu' titre d'accompagnateur,
reprsente par le conseiller Nils
Dufau, president de la Commission
territorial des sports qui, plusieurs
reprises a t invit reprsenter la
Com dans les reunions importantes
en Guadeloupe.
Je ne reviendrai pas ici sur l'organi-
sation mise en place et visant,
terme, permettre notre le de dis-
poser de son propre Ctos (Comit
territorial olympique et sportif), mais
je veux just faire remarquer qu'en
deux ans des progrs considrables
ont t effectus. L'aide de l'Etat au
movement sportif local, gre par le
Cnds (Centre National pour le Dve-
loppement du Sport), est ainsi passe
de '" c l i .:1.s plus de 40 000 euros
aujourd'hui. Bien sr, nous sommes
loin de l'enveloppe affected Saint-
Pierre-et-Miquelon qui est de l'ordre
de 140 000 euros, mais il appartient
aux associations de l'le de demander
en function de leurs besoins.
Toutefois, je souhaite clarifier une
notion quant l'aide que peut appor-
ter l'Etat, via le Cnds : en thorie,
chacune des collectivits de la Rpu-
blique a droit une envelope finan-
cire issue d'un budget national.
Mais soyons clairs : celle-ci n'a pas
pour objectif d'aider l'lite sportive.
Elle vise au contraire avant tout
permettre l'accs au sport pour tous :
families, handicaps, Rmistes, fem-
mes, etc. L'aide du Cnds ne pourra
donc pas nous aider rgler les pro-
blmes de dplacement lis notre
insularit.
En revanche, il existe un autre sup-
port financier auquel je me suis int-
ress en quality de snateur. Il s'agit
du Fonds d'Echanges buts duca-
tifs, culturels et sportifs, plus connu
sous le nom de FEBECS, galement
gr par la Ddjs qui pourrait entrer
dans ce cadre. Mais je rappelle que si
nous avons de bonnes raisons d'tre
satisfaits de la volont des services
de l'Etat d'assumer pleinement leur
rle Saint-Barth, il appartient au
movement sportif local de faire
valoir ses droits.

Faut-il interpeller l'Etat ?
Ma function de snateur m'offre sur
ce point une position privilgie,
d'autant que je souhaiterais comme
vous tous, mettre en place une solu-
tion prenne. Ceux qui ont le courage
de suivre mes interventions au Snat
ou d'en lire les comptes rendus le
savent : Je suis intervenu en stance
plusieurs fois sur cette question
(notamment lors de l'examen de la


LODEOM et des lois de finances).
C'est galement en ce sens que j'ai
sollicit un entretien avec la Secr-
taire d'Etat la Jeunesse et aux
Sports, Rama Yade. Son emploi du
temps et son engagement personnel
dans la champagne des elections
rgionales ne lui ont pas permis de
me recevoir ce jour. Je ne manque-
rai pas d'informer la population des
suites de cet entretien. Alors faut-il
fire autre chose ? Chacun est libre
d'en dcider.

L'aide territorial
au dplacement
des sportifs
L'aide de la Collectivit au dplace-
ment des sportifs resort de la
volont et d'un choix politique des
lus de Saint Barthlemy. Elle n'est
pas due. Ses grands principles ? La
Collectivit met disposition de cha-
cune des disciplines sportives une
envelope annuelle de 3000 euros
pour permettre aux meilleurs sportifs
de participer aux competitions offi-
cielles, inscrites dans le programme
des ligues. L'aide est verse exclusi-
vement sous la forme de billets de
transport et ne peut dpasser le tiers
du budget du dplacement. Le
deuxime tiers est la charge de l'as-
sociation (qui reoit par ailleurs une
subvention de fonctionnement) et le
troisime tiers, la charge des
parents. L'association et les parents
peuvent faire appel du sponsoring
priv, mais ils doivent justifier
ensuite des dpenses rellement
effectues lors du dplacement, ceci
dans un souci de transparence de la
gestion de l'argent public.
Lorsqu'une discipline sportive aura
puis ses 3000 euros d'aide au
dplacement, cela signifie qu'elle
aura, dans les faits, effectu des
dplacements hauteur de 9 000
euros! Si, en course d'anne, une asso-
ciation souhaite dpasser le montant
de cette envelope de 3000 euros,
une demand crite peut alors tre
adresse la Collectivit. Le conseil
excutif examine cette demand et
decide par dlibration d'accorder ou
pas un credit supplmentaire. A ce
jour, nous n'avons jamais rejet une
seule demand et en 2009, deux dis-
ciplines seulement ont dpass les
3000 euros : la section danse de
l'ASCCO (9070,66 euros) et le taek-
wondo (9561,24 euros). Le judo, par
comparison, a utilis trs exacte-
ment 1613,57 euros sur le credit de
3000 don't il disposait.
Il me parat donc prmatur et injus-
tifi de vouloir se mobiliser pour
obtenir une telle decision des lus,


alors qu'il suffit d'une demand
motive.
A ce stade, je me permets d'insister
par ailleurs sur ce qui constitute pour
moi le fondement de notre politique
sportive comme facteur d'quilibre
de la socit.A savoir que la compti-
tion et la formation des lites ne sau-
raient tre le seul objectif du mouve-
ment sportif local !

La Continuity territorial
peut-elle tre la solution ?
Lors du vote de la LODEOM, j'avais
propose un amendment visant
tendre le bnfice de l'aide la
continuity territorial aux sportifs de
Saint-Barthlemy, mais il est tomb
sous le coup de l'article 40 de la
Constitution et a t rejet. On ne
m'a mme pas laiss le droit de le
dfendre. Croire que la continuity ter-
ritoriale peut nous offrir une solution
est donc une erreur. Ecrire que la
continuity territorial est une calamity
Saint-Barth, alors que j'ai russi
obtenir du Parlement que l'aide la
continuity territorial soit tendue
notre le, y compris aux lves de
Saint-Barth mme lorsqu'ils tudient
dans l'Acadmie, ce qui reprsente
un rsultat inespr, je dois avouer
que ces propos ne m'ont pas laiss
indifferent. Je pense que l'auteur
voulait parler des handicaps multi-
ples lis notre double insularit.
J'ai not dans l'article une allusion
l'Europe. Afin d'viter toute confu-
sion, il faut dire clairement que
l'Europe n'a aucune competence lui
permettant d'intervenir dans l'organi-
sation de la politique sportive des
Etats membres. Il ne faut donc pas
computer sur elle pour nous aider dans
ce domaine.
J'ai trouv dans la fin de l'article des
propositions qui mritent d'tre pri-
ses en compete. L'ide de creation
d'une Maison des Sports, est la
fois intressante et parfaitement rece-
vable. Toutefois, elle ne pourra tre
budgtise et ralise que lorsque le
programme de la plaine des jeux
que j'ai cit plus haut, sera termin,
c'est--dire aprs 2012.
Bien entendu, si les acteurs du sport
prfrent avoir une maison du sport
plutt qu'une structure d'hberge-
ment leur permettant de recevoir et
d'accueillir dignement leurs adver-
saires et deux sales d'arts martiaux
pour rpondre aux besoins urgents de
ces disciplines qui attendent depuis si
longtemps, alors ils doivent le faire
savoir, la collectivit pourrait envisa-
ger la possibility d'une modification
du programme en course.
Michel MAGRAS.


Rue Gnral de Gaulle, rue pitonne ?

Runion ce soir la Collectivit

Les lus ont inscrit, au budget 2010 le project de renovation de la rue du
Gnral de Gaulle. Le dbat est donc nouveau relanc quant aux amn-
nagements possibles de cette voie commerante traversant le cour de
Gustavia. Faut-il une rue pitonne Gustavia ? Si oui, jusqu'o ? Et avec
quels amnagements ?
Afin de pouvoir en dbattre tous ensemble, une reunion de concertation
est organise par la Collectivit mercredi 17 mars 18 h dans la salle des
dlibrations de la Collectivit. Les commerants de la rue et de ses
abords, les riverains, et plus largement toutes les personnel intresses
par ce sujet sont cordialement invites participer ce dbat.


PROCHAINES PERMANENCES
ADMINISTRATIVE
SCAF : prochaine permanence
jeudi 18 mars 2010 sur rendez-
vous uniquement. Pour prendre
rdv, veuillez appeler le 0590 29
89 79, ou vous rendre directe-
ment au bureau du service des
Actions de solidarity pendant
les horaires d'ouverture au
public : le lundi, mardi, jeudi et
vendredi de 8 12h.
b CONSULTATION GYN-
COLOGIE: jeudi 18 mars 2010
au dispensaire. Les permanen-
ces sont assures par le Dr
Bordjel. Rendez-vous au 0590
276027.
b VACCINATION: perma-
nence tous les 2 et 4 lundi de
chaque mois, de 9h30 13h30.
Se munir du carnet de vaccina-
tion et de la carte vitale.
NOTE AUX USAGERS
DU PORT DE GUSTAVIA
La direction du port de Gusta-
via informed les plaisanciers que
le petit quai construit le long du
quai du Port de Commerce ct
plage de Public est exclusive-
ment rserv aux dbarque-
ments et embarquements. Le
stationnement est formellement
interdit. Les pcheurs profes-
sionnels restent prioritaires.
Toute annexe ou bateau amarr
ce quai sera automatiquement
enlev aux frais, risques et prils
de son propritaire. Nous comp-
tons sur votre esprit de civisme
afin que chacun puisse utiliser
ce quai dans de bonnes
conditions. Ernest Brin,
directeur du port
CONFERENCE
DU LYCEUM CLUB
La mini university du Lyceum
Club de Saint-Barthlemy vous
invite la confrence-dbat qui
aura lieu la salle polyvalente
de la Capitainerie mercredi 31
mars 19 hprcises.
Le thme de la conference ani-
me par Mme Annie Eyraud,
psychothrapeute, coach en
dveloppement personnel et
consultant auprs des entre-
prises Le lcher prise et la
paix intrieure. Les conferences
sont gratuites et vous y tes
tous cordialement invits.
LE DIRECTORY 2010
EST ARRIV
Le Directory 2010 est arriv. Il
est votre disposition dans les
points suivants: March U, Le
March de l'Oasis, Chez Jojo,
Primantilles, Boucherie St
Jean, Tom Food, Alma et
autres lieux de distribution
habituels.
HEURE DU CONTE
Dans le cadre de la semaine de
la posie qui doit se drouler du
15 au 20 mars 2010, la Biblio-
thque Territoriale propose, en
collaboration avec Franoise et
France-Lise, le samedi 20 mars
2010 de 9h30 11h, un atelier
d'criture au course duquel les
enfants partir de 8/9 ans
pourront crire des pomes sur
un thme de leur choix.
Pour participer cet atelier, ins-
crivez vous en tlphonant la
Bibliothque ou en passant
directement nous voir. Nous
vous attendons nombreux !




1JW1mars 2010- 867ACTUALITS


Pierre Nuty tire sa rvrence
(^- ----------B^^^-------
E ^^^^^^^H^^^^^^^^^^^^^^^^^^^


Vendredi soir, le personnel de
l'hpital de Bruyn, le snateur
Michel Magras et Nicole Graux
prsidente du Conseil d'adminis-
tration de l'hpital et par ailleurs
vice-prsidente de la Collectivit
charge des affaires sanitaires
taient runis l'occasion du pot
de dpart de Pierre Nuty. Direc-
teur du centre hospitalier de Saint
Martin et de l'hpital de Bruyn
de Saint Barth depuis 2005,
Pierre Nuty prendra en effet sa
retraite la fin de l'anne, mais
pour solder ses congs, quite en
ralit les les du Nord dans les
prochains jours. Il devrait toute-
fois revenir un petit mois durant
l't avant de quitter dfinitive-
ment ses functions dbut dcem-
bre 2010. Originaire du Gard,
Pierre Nuty va s'installer dans le
Var... une grande parties de l'an-


ne. Ravi de son sjour dans les
les de Nord, il compete en effet
revenir y passer l'hiver.
Aprs l'intervention de Pascale
Brochier, attache d'administra-
tion, retraant avec plus ou
moins de prcisions et beaucoup
d'humour les 38 ans de carrire
d'un homme dvou au service
public, Nicole Graux remettait
Pierre Nuty la mdaille d'hon-
neur de la Collectivit. La prsi-
dente du conseil d'administration
de l'tablissement exprimait le
plaisir qu'elle a eu travailler
avec M. Nuty et le remerciait
pour le travail accompli dans la
restructuration de l'hpital et
l'accompagnement qu'il a
dploy dans le project d'Ehpad.
M. Nuty prenait ensuite la parole,
rappelant son attachment ces
les paradisiaques et un per-


sonnel dvou et attach sa
mission. De l'hpital de Saint
Barth, il retiendra un outil de
travail neuf, des conditions d'ac-
cueil de grande quality, un corps
medical et paramdical qui s'est
toff et une offre de soins qui
volue dans le sens des besoins
de la population avec la construc-
tion d'un l'Ehpad qui va devenir
un service coherent de l'hpital.
Le directeur mu et perturb
selon ses propres terms expri-
mait ensuite de chaleureux
remerciements son pouse tout
d'abord, aux deux cadres de
sant qui se sont succd -Marie
puis Nicole-, Pascale Brochier,
son bras droit Saint Barth et
l'ensemble du personnel, regret-
tant de n'avoir pas pu passer ici
plus de 20% de son temps.


Air France
augment
sa franchise
baggage

A partir du 28 mars prochain, Air
France appliquera tous ses vols une
nouvelle politique de franchise bagage.
Abandonnant la rgle du poids, la com-
pagnie arienne mettra en place celle
du nombre, dj applique aux clients
voyageant entire l'Europe, les Etats-
Unis et le Canada. Une rgle plus avan-
tageuse pour les passagers voyageant
en cabine conomique destination ou
au dpart des dpartements d'Outre-
mer et de Saint-Martin qui, au lieu de la
franchise de 25 kilos actuelle pourront
cette date transporter gratuitement un
second bagage. Avec deux valises de
23 kg, don't la some des trois dimen-
sions ne doit pas dpasser 158 cm, la
franchise bagage sera ainsi porte de 25
46 kg. En classes affaires, les passa-
gers pourront quant eux transporter
trois bagages de 23 kilos chacun. Soit
69 kilos au total.
Pour chaque bagage don't le poids
dpasse 23 kg et dans la limited de 32
kg, un forfait de 100 euros sera peru.
Chaque bagage supplmentaire, au-
del de la franchise gratuite, est factur
200 euros. Air France maintient la
reduction de 20 % sur les excdents de
bagages pour les clients qui s'enregis-
trent sur Internet.
Enfin, sur l'ensemble du rseau, les
adherents Flying Blue partir du
niveau Silver bnficieront d'un
bagage supplmentaire de 23kg, quelle
que soit la classes de voyage.


REMERCIEMENTS
L'cole Sainte Marie tient remercier
ses gnreux sponsors qui ont contribu
au succs de son Loto 2010 ainsi que
ceux qu'elle aurait pu oublier: Quin-
caillerie Alma, Jean Aubin d'Anse
Caraibes, le Bazar de GDM, Beautiful
Day, la bijouterie Fabienne Miot, Le
Bonito, La cave Le Cellier du Gouver-
neur, la boutique Chamade, Chez Jojo,
Saint Barth Commuter, Corossol.info,
Crazy Ftes, Dom Boutique, l'Eden
Rock, Gonzague Delvas, l'Esprit Sali-
nes, les tablissements H Lde, Gaap,
Global Distribution, Great Bay
Express, Hideaway, l'htel Guanahani,
Human Step, Island Pharmacie, Itec, le
Carl Gustaf, l'association des parents
d'lves de l'cole, l'Orientale Boutique,
la Case aux Livres, la Crperie, la Ligne
de Saint Barth, la Petite Colombe, le
Bouchon, le Got du Vin, le March
aux Fleurs, le Piment, le Rgal, le
Royaume des enfants, le Tamarin, le
Voyager, Loulou's Marine, le Mana-
pany, Minimart, Monoshop, Ocean
Must, la papeterie gnrale, la para-
pharmacie de Saint Jean, Bulgari, Petit
Bateau, la pharmacie de Gustavia,
Pipiri Boutique, Quiksilver, Ralph Lau-
ren, le restaurant Les Bananiers, le
salon de coiffure Cut and Color, le
salon de coiffure La Savane, le salon
Nature et Beaut, Segeco, Sibarth, le
Snack de l'Aroport, Saint Barth Bus,
Saint Barth Isle de France, Saint Barth
Prestige, The House, Top Loc, Totem
Boutique, Tropic Video, Vineuil chaus-
sures, Yvette Tipic St Barth

L'Association Perds pas l'Nord remer-
cie chaleureusement Anglique et
Tuyen pour cet excellent repas vietna-
mien"


un quotiien: LE JOURNAL DELA TRANSIT
aa MR M _











est dit l'occasion de l'arrive de la course

D'un format pratique et lgant, imprim sur paper glac, il est distribu gratuitement et quotidiennement
dans les points stratgiques de l'le durant 6 jours.
Le compte-rendu journalier et dtaill de la course, des informations sur ses sponsors et ses partenaires, des portraits de marines,
le programme de toutes les manifestations constituent le contenu de ce quotidien ddi la Transat ag2r -la Mondiale.

NOUS SOUHAITONS VIVEMENT VOUS ASSOCIER A CETTE EDITION SPECIAL DU JOURNAL DE SAINT BARTH.

Pou cea r sere d m intnn Ior emlcmn puIbl'icitare

cotce Iou au I5 9l 27 I5 1h ou Ia mai I jouna I liii






Saint B'Art Concours de Nouvelles 2009/2010




Carbonaria (conte de saison)

par Roche


Tout coup, son visage exprima
la plus complete stupfaction :
mais d'o viens-tu dit-elle, quel
est cet accoutrement, et quelle est
cette chanson que tu fredonnes,
espce d'effronte. Je ne te recon-
nais plus ma fille, depuis quelque
temps, tu n'es plus celle que j'ai
leve. Tu frquentes trop ces
artistes et ces clbrits, tout ceci
te monte la tte, et la tienne
n'est pas bien grosse.
Mais il faut vivre avec son po-
que, c'est la faute du chanteur l-
bas, qui m'a prise dans ses bras et
qui m'a dit que je lui rappelais un
de ses succs quand il avait dix-
huit ans, cause des pois jaunes
sur mon costume de bain. Tu
devrais t'en souvenir, maman,
c'est de ton temps : Itsy bitsy tee-
nie weenie Yellow polka dot
bikini That she wore for the first
time to-day. Il m'a dit que c'tait
sa chanson prfre!
Dans la chanson elle a peur de
montrer son bikini et elle n'ose
pas sortir du vestiaire. Ce n'est
pas ton cas, tu es bien trop dlu-
re. Moi, c'tait une autre poque,
on prfrait le calypso et de toute
faon comme dit mon ami qui a
un bar, j'ai bu mon rhum. Ce n'est
pas parce que j'ai gch les plus
belles cinquante premieres annes
de ma vie avec ton pre ce voyou
qui est parti Lurin avec une
petite jeune fille de quarante ans
que tu dois faire la mme chose,
car c'est ce qui va t'arriver, tu
gaspilles ta jeunesse.
Ce n'est pas vrai, d'ailleurs hier je
suis alle m'instruire chez des
gens trs intelligent, ceux don't je
t'ai dj parl. C'est trs loin et
j'ai failli me faire craser dix fois
avant d'arriver, il y a de plus en
plus de voitures. Je me suis repo-
se sur leur belle pelouse bien
drue et bien arrose, c'est le privi-
lge des gens trs riches. Les
enfants m'ont gave de cerises et
de pches que l'hlicoptre avait
apportes de Saint-Martin, l'avion
tait all les chercher hier au Chili
o c'est l't quand chez nous
c'est l'hiver. On a jou avec des
robots et la fin je ne savais plus
si j'tais un tre vivant ou bien un
robot, eux non plus. Puis les
parents sont arrives, tu sais ils
sont trs gentils, ils veulent jouer
aussi avec les enfants, et leur ami,
celui qui a un grand bateau bleu
avec tous ses jouets favors l'in-
trieur, une vraie hotte de pre
Nol, il est arrive aussi et on a
tous discut.
Les parents ont expliqu que leur
travail avait change l'accs la
connaissance pour tous les tres
vivants, mme pour toi et moi ou
pour mon pre s'il voulait tre un
peu plus raisonnable et s'intres-
ser autre chose qu'aux belles
tortues. Ils ont dit qu'avec inter-
net, on pouvait tout savoir de
faon libre et que cela allait per-
mettre d'organiser et de dvelop-
per les connaissances dans des
directions auxquelles on n'aurait
pas pens sans leurs inventions, et
que cela allait continue sans


jamais s'arrter. Enfin, je rpte
ce que j'ai entendu car je ne suis
pas sre d'avoir tout compris.
Nous tions fascins et je me suis
bien recroqueville dans ma cara-
pace pour rester concentre.

Alors je me suis endormie et j'ai
fait un rve trange. C'tait le
future de l'le de nos anctres qui
m'apparaissait, dans longtemps,
cinquante ans peut-tre, et tu seras
srement encore l.
D'abord il y avait une grande
jete qui partait de l'immeuble de
la Collectivit pour rejoindre les
Petits Saints et ensuite les Gros
Ilets, avec un phare au bout des
Gros Ilets qui inondait de lumire
le port de Gustavia la nuit. Dans
le port les grands bateaux taient
plus nombreux qu'aujourd'hui et
tous avaient des hlicoptres qui
vrombissaient autour, comme
dans la guerre des toiles. On
pouvait maintenant accueillir des
gigantesques paquebots de croi-
sire aussi hauts que le col de la
Tourmente, parce qu'on avait
rduit la hauteur du col en arasant
le more. On avait aussi prolong
la piste de l'aroport pour que les
jets puissent l'utiliser en crant
une extension sur pilots afin de
ne pas dtruire le corail dans la
baie de Saint Jean.
L'le s'tait beaucoup dveloppe,
mais avec un grand souci de pr-
server la nature. Certains des val-
lons sauvages taient devenus des
parcs publics o les espces ani-
males endmiques comme nous
taient soignes et nourries, ce qui
favorisait leur proliferation. On
avait cr des quipements trs
utiles, qui facilitaient leur vie. Par
example, sous la route quatre
voies et grande circulation qui
faisait le tour de l'le on avait ins-
tall des passages pour que les
iguanes puissent traverser sans
risque. En particulier au moment
du Grand Prix de Formule 1 qui
tait organism chaque anne.
Au dessus de Shell Beach, on
avait fait des travaux de terrasse-
ment pour crer des courts de ten-
nis. C'tait un beau club trs chic
o l'on jouait sur de la terre battue
toute l'anne. Un grand tournoi
annuel y tait organism sur le
modle de celui de Monte-Carlo
et la mme date. Le tournoi de
Gustavia tait dot de prix plus
important aussi les grands
joueurs prfraient venir chez
nous.
A Corossol o se trouve le muse
des coquillages, on avait fait des
travaux d'agrandissement afin d'y
montrer aussi les poissons. C'tait
devenu un Muse ocanographi-
que fabuleux qui enchantait les
visiteurs du monde entier.
Les habitants avaient calcul que
l'le accueillait 80 000 habitants
au lieu de 8 000 aujourd'hui car
la density de population tait
devenue celle de Monaco. On
avait donc construit beaucoup de
grands immeubles et c'tait
magnifique, tu aurais t blouie.
Bien sr, les immeubles de grande


hauteur, surtout les tours d'appar-
tements, cachaient la vue sur les
mornes et les vallons, et tout le
monde ne pouvait pas avoir la vue
sur la mer, mais l'ensemble tait
digne des plus belles ralisations
de Miami.
Il avait fallu organiser aussi l'ac-
cs au bord de mer. On avait fait
une grande promenade autour de
la baie de Saint-Jean qu'on avait
appele La Croisette parce qu'on
y croisait parfois en saison nos
cousins qui vivent dans l'eau et
qui, toutes dboussoles cher-
chaient la plage pour y pondre
leurs ufs. D'ailleurs, quand les
jeunes tortues sortaient de leur
uf pour rejoindre la mer de toute
la vitesse de leurs petites pattes,
on les croisait dans l'autre sens et
il avait fallu embaucher des
agents pour viter les accidents
avec tous ces pistons et toutes ces
voitures.
Pour distraire les tourists, La
Collectivit, qui s'appelait main-
tenant Pays, avait cr de nom-
breuses manifestations suppl-
mentaires : il y avait par example
un bal annuel qu'on avait appel
le Bal du Frangipanier qui tait
galement un gala de bienfaisance
o les fortunes de Russie
ctoyaient les fortunes venues
d'Amrique, d'Europe ou d'Asie.
L'le avait beaucoup de succs
auprs d'une clientele aise. Des
services indispensables s'taient
donc dvelopps pour rpondre
aux besoins de cette clientele :
banques, socits de gestion, assu-
rances, et une grande compagnie
spcialise dans les jeux et l'h-
tellerie. On lui avait donn un
nom curieux, la Socit des Bains
de Mer de Gustavia, sans aucun
rapport avec son activity : diri-
geants et employs avaient bien
d'autres choses faire que des
bains de mer.
Rgulirement des bateaux futu-
ristes venaient rgater deux par
deux, entours de centaines d'em-
barcations remplies de journalis-
tes et de cameramen : c'tait la


Coupe de Saint-Barth, qui avait
remplac la Coupe de l'America,
une competition qu'on pouvait
regarder la tlvision dans tous
les pays. Les plus fameux yacht-
men avaient dcid de quitter
l'Australie et la Californie pour
venir en dcoudre chez nous.
Il y avait aussi de grandes anten-
nes qui permettaient de communi-
quer avec le monde entier afin de
dvelopper les connaissances
comme on m'a expliqu, afin
aussi de connatre tout moment
l'actualit et les course de bourse,
mme lorsqu'on nage dans la mer.
Un grand problme avait t
rsolu avec beaucoup d'lgance,
c'tait celui de l'alimentation en
lectricit de toute cette popula-
tion. Comme le plateau sous-
marin n'est pas trs profound entire
Saint-Martin et Saint-Barthlemy,
on avait pu installer un grand
champ d'oliennes qu'on ne
voyait pas trop depuis Gustavia,
car les habitants n'auraient pas
permis qu'il en soit autrement. On
l'appelait le champ de Fourchue,
car un embranchement permettait
d'exporter Saint-Martin une par-
tie de l'lectricit qui tait pro-
duite en grande quantity.
L'arrosage automatique m'a
rveille en sursaut, bien plus
tard, alors qu'ils taient tous par-
tis. Mon rve s'est interrompu
brusquement. J'en ai profit pour
me dsaltrer et je me suis dit que
la vie tait belle et qu'elle le serait
bien plus encore si mon rve se
ralisait.

Ma fille tu es folle, tu ne sais pas
ce que tu dis. Ne dis pas que tu
souhaites vivre en ville car ce
n'est pas possible pour nous. Je
connais quelques copines qui sont
parties New-York dans les baga-
ges de tourists qui voulaient leur
faire plaisir. Elles ne sont jamais
revenues.
Tu n'as pas compris ce que tes
amis voulaient dire. Il ne faut pas
jouer avec la nature comme on
joue avec les ordinateurs. Quand


ils te parlaient du progrs, ce
n'tait pas de ce progrs-ci. D'ail-
leurs s'ils quittent leurs villes
pour venir nous voir, c'est qu'ils
prfrent notre nature la leur,
qui est trs moche. J'en ai vu
beaucoup, de ces visiteurs. Ils
vont et ils viennent. Nous serons
encore ici, longtemps aprs qu'ils
seront parties, et il faudra bien
qu'on continue nous nourrir en
ne comptant que sur nos propres
forces. Tu as trop de succs avec
ta tenue pois jaunes et je te le
dis encore, cela te tourne la tte.
Je sais bien qu'on a toujours t l
et qu'on sera toujours l, mais on
ne peut pas tre contre le progrs.
Par example, avec la grande jete
don't j'ai rv, les yachts seraient
rests dans le port pour les ftes
de fin d'anne au lieu de rouler au
mouillage, bousculs par la houle,
cela ne nous aurait fait aucun mal
! Un de mes amis a dit qu'il avait
une devise : qu'est-ce qu'on
devrait inventer ? Rends-toi
compete de cela, on peut changer
le monde si on le veut.
Pas n'importe comment, et cer-
tainement pas contre nature, car
cela finit mal. Souviens-toi ma
fille, de notre anctre, celle qu'on
appelait Jabouti chez les Indiens
qui vivaient ici autrefois. C'est
elle qui nous a valu ce beau cos-
tume pois jaunes et notre allure
cabosse.
Jabouti a voulu aller jouer de la
flte une grande fte, et pour y
aller plus vite, elle a rv d'y aller
en volant. C'est bien vrai que
nous ne sommes pas trs rapides,
mme quand nous sommes pres-
ses. Elle aussi, elle croyait au
progrs. Elle est donc monte sur
le dos d'un vautour et tout se pas-
sait bien. Mais, comme elle
n'avait pas de ceinture de scurit,
elle est tombe. Le vautour l'a
laisse choir. C'est pourquoi
depuis, nous les tortues Carbona-
ria, nous sommes cabosses.
Voil o cela mne d'avoir des
rves stupides et de ne pas respec-
ter la nature !


I
IL EST ENCORE TEMPS,

POUR PARTICIPER AU 8 o CONCOURS DE NOUVELLE
organism par I'association Saint B'Art

I Pour s'inscrire, renvoyer le coupon :
Jean-Pierre Hennequet, Association Saint-B'Art,
Concours de Nouvelles adults 2010
BP 477 Gustavia, 97097 St-Barthlemy cedex.
Les prix seront annoncs et remis lors du Festival du Livre le dimanche 18 avril 2010.

INom :Prnom :

Adresse :
I
1 Tlphone :
email :

Desire participer au concours de nouvelles 2009/2010.

Signature:

L---------------------------------------------------.1










Dimanche matin, le Rotary Club
tenait la deuxime dition de sa foire
culinaire et l'dition annuelle de son
vide-grenier. Cette double manifesta-
tion tait organise sur le quai d'hon-
neur Gustavia don't le cadre incite
la promenade dominicale des rsi-
dents, et pour la premiere fois cette
anne de nombreux tourists, trs
heureux de participer une action
caritative. Nils Dufau responsible
communication au sein du Rotary
Club qui se rjouissait de cette nou-
velle localisation, estimait d'ailleurs


qu'au del de la collect de fonds
destine finance les actions du
club, cette manifestation constituait
une animation supplmentaire per-
mettant tous de dcouvrir les sp-
cialits culinaires des communauts
prsentes sur l'le.
Une douzaine d'exposants partici-
paient au vide grenier install sous
deux chapiteaux et le hangar du port
de plaisance. Six stands culinaires
avait quant eux t dresses sous
les trois chapiteaux restants o l'on
pouvait dguster des spcialits saint


barth, guadeloupennes, brsiliennes teurs, nous souhaitons remettre a Le March de l'Oasis, Global Dis-
portugaises, sudoises, croles.... l'anne prochaine, a pour sa part tribution, Jojo, Tom Food, Segeco
Ces deux manifestations, don't le assure Yann Perez, president du etAMC. Un grand merci galement
principle comme les annes prcden- Rotary club. la Collectivit, l'quipe des ser-
tes consistait reverser 20% du mon- vices techniques, la Capitainerie
tant de la vente au Rotary, a permis Merci Le Rotary Club de Saint pour leur assistance et aux restau-
au club service de rcolter un peu Barthlemy tient remercier les rants, magasins et grossistes pour
plus de 1450 euros. participants -exposants et visiteurs- leur participation aux boissons,
Vu la bonne participation des visi- ainsi que Bernard du Wall House, gteaux....


Cre en 2007 par la psychothra-
peute Victoire Theismann, le doc-
teur Jean-Luc Allemandi mdecin
acupuncteur et Jean Pierre Henne-
quet, l'association Butterfly in St-
Barthlemy se propose d'aider
ceux qui le dsirent voluer vers
le meilleur d'eux-mmes. Dans
cette optique, elle a organism au
mois d'aot dernier une premiere
srie de conferences lies l'impor-
tance du dveloppement personnel
et laquelle une quarantine de per-
sonnes a particip. Le couple, la
famille, l'enfant dans une socit en
pleine mutation, sera le thme de
la second dition de ce que l'asso-
ciation appelle dsormais son
congrs annuel. Compost de cinq
conferences et autant d'ateliers sur
le thme des premieres, il se tiendra
sur 5 jours du 16 au 21 aot pro-
chain. Si l'an pass, faute de finan-
cement, les conferences avaient t
filmes Paris par Victoire Theis-
mann et projetes aux participants,
quatre intervenants devraient cette


0*4
\Sr1


La psychothrapeute Victoire Theismann et Jean Pierre Hennequet,
l'association Butterfly in St-Barthlemy
anne faire le dplacement. auteur de nombreux livres don't le
L'association Butterfly devrait ainsi dernier est Le meilleur de soi
accueillir le clbre psychanalyste paru en 2008 ; La psychothra-
jungien qubcois Guy Corneau, peute Nicole Aknin, directrice de la


branch parisienne de la SFU (Sig-
mund Freud University) et auteur
du livre avec Jacques Schecroun de
La vie ne veut-elle pas le meilleur
pour nous? ; la singulire Domi-
nique Dubois, psychanalyste, physi-
cienne quantique et astrologue et
enfin Victoire Theismann qui, outre
presenter les deux confrenciers qui
interviendront au travers d'inter-
views prfilms animera les deux
ateliers correspondents. En l'es-
pce, les deux derniers intervenants
sont Claude Halmos, psychanalyste
et crivain qui a travaill avec Fran-
oise Dolto, devenue l'une des sp-
cialistes reconnues de l'enfance et
de la maltraitance. Et Thomas
d'Ansembourg, spcialiste de la
communication non violent.
Comment participer ? Le pro-
gramme dtaill du colloque, les
tarifs, ainsi que les formulaires
d'inscriptions et les informations
pratiques seront prochainement mis
en ligne sur le site de l'association


LES RAMIFICATIONS PARISIENNES
DE BUTTERFLY
A l'initiative de Nicolas Theismann,
le fils de Victoire et pour contribuer
au financement de ses actions, depuis
fin 2009 l'association a dcid d'orga-
niser Paris un vnement sigl But-
terfly. Un vnement organis sous la
forme d'une soire confrence-specta-
cle don't la premiere s'est tenue le 2
novembre dernier au Thtre Mouffe-
tard.. Au programme, la psychothra-
peute qubecoise Marie Lise la Bont
qui intervenait sur le thme Com-
ment les chocs d'une vie nous guident
vers l'essentiel, sujet de son dernier
livre Le Point de rupture paru chez
Albin Michel et le comdien Eric
Aubrahn qui interprtait son dernier
one man show "Coup de foudre l'le
de Pques".
Chaque confrence-spectacle est com-
plte dans les semaines ou les mois
suivants d'un atelier de travail anim
par le confrencier et visant appro-
fondir le thme trait. La program-
mation des prochaines soires Butter-
fly est disponible sur le site de l'asso-
ciation:
www.butterflyinstbarthelemy.com


Pour collector des fonds en
faveur des sinistrs d'Hati et
poursuivre son soutien l'qui-
pement de l'cole Somone au
Sngal, l'cole Saint Joseph de
Lorient organise un concert ven-
dredi 19 mars. Ce concert de
solidarity aura lieu sur le plateau
de l'Ajoe partir de 18h30. Au
programme, chants des lves,
Chorale de Bons Chours et
demonstration de la section gui-
tare de l'cole Saint Barth Har-
mony.
Prix d'entre : 5 euros


WV.R- IS-

O4 a..


-r
,.-I~- .
,, - -


a


Le 4 mars 2010, la section de
Saint-Barthlemy et Saint-
Martin de l'Association
National des Membres de
l'Ordre National du Mrite
(ANMONM) constitute le
9 novembre 2009 a tenu sa
premiere assemble gnrale
ordinaire Grand Case,
Saint-Martin. A cette occa-


sion, elle a procde a l'lec-
tion de son comit de section
et de son bureau, la creation
de deux comits locaux ainsi
qu' la designation de son
porte-drapeau.
L'association don't la devise
est Honneur, Solidarit,
Mmoire souhaite runir en
son sein tous les compagnons
dsireux d'Suvrer pour que
les valeurs de citoyennet,
civisme, civility perdurent
dans notre socit.
Si vous tes membre de
l'Ordre et souhaitez nous
rejoindre vous pouvez adres-
ser votre courier : Rue de
Hollande, voie n 2 Saint-
James 97150 Saint-Martin.


LE BUREAU
President: Madame Rose
Nicolas-Fleming;
Premier vice-prsident dl-
gu pour le comit de Saint-
Barthlemy : le lieutenant-
colonel Philippe Enault;
Deuxime vice-prsident
dlgu pour le comit de
Saint-Martin : le pre Cor-
nlius Charles;
Secrtaire gnral : le com-
mandant Jean-Philippe
Mafille;
- Trsorier gnral: le doc-
teur Victor Gibbs;
- Administrateurs : Mesda-
mes Charlsia Helligar-Lau-
rence et Vera Arnell-Cocks;
- Porte-drapeau: Monsieur
Louis Richardson.












VENEZ DECOUVRIR


LES PRODUCTS SAVEURS U1 1
(la game culinaire de I'enseigne), e


LES PRODUCTS U, 5'


LES PRODUCTS Bios U (


blo


LA GAME PETITS PRIX BIEN VU.


Bien
Vu


TOUJOURS PLUS DE NOUVEAUTES

ET LES PROMOTIONS
Centre commercial la Savane Saint-Jean Tl. : 05 90 27 68 16
le magasin est ouvert du Lundi au Jeudi de 8h 13h et 15h 20h
les Vendredi et Samedi de 8h 20h et le Dimanche de 9h 13h et 16h 19h




1JB17 mar 201 *- 867* ePRT iA -OEODG


Basket Jeunes

Saint-Barth vs Saint-Martin
ambiance et les joueurs ont
fait preuve d'un bon esprit
sportif
Apres l'effort, le reconfort :
C'est a la paillote d'Henri et
Leon a Petit Cul de Sac, que
joueurs, entraneurs et
parents se retrouvaient en
debut d'apres midi pour un
BBQ bien merite.


Dans le cadre des changes
qui existent depuis quelques
annes entire les clubs de bas-
ket de Saint-Barth et ceux de
Saint-Martin, le Saint-Barth
Yacht Club avec sa tte
l'entraneur Damien, accueil-
lait dimanche 14 mars au


college Mireille Choisy
l'quipe A.Y.A Green Hill
pour deux match amicaux.
Avec un effectif de 24
joueurs, l'quipe visiteuse
tait accompagne par son
entraneur et quelques
parents qui avaient fait le


E3


Merci Le Saint-Barth Bas-
ket Club remercie la Collec-
tivitde \,iiia ii-i, I,,lun 1
Vos Marques pour le ballon
du match, Haribo et Laurent,
le college Mireille Choisy
pour le terrain, l'htel Eden
Rock, Avis et Franck et tous
les parents qui ont aid pour
que cette rencontre amicale
entire jeunes soit une russite.


dplacement. Du ct de
Saint-Barth, une trentaine de
joueurs et des parents avaient
rpondu l'appel. Malgr la
chaleur qui rgnait sur le pla-
teau du college Mireille
Choisy, les deux match ont
t jous dans une bonne


Football

Sance de travail avec la Ligue

de Football


Les reprsentants du Comit Territorial de Football de . na- 1 1, ii. 1 1. Jean-
Marie Magras, president et Philippe Cabal, vice-prsident entourant les repr-
sentants de la Ligue Guadeloupenne de football, Vincent Vilnard, secrtaire
gnral, et Guy Roch, president.


Dans le cadre de la mise en place du
District des Iles du Nord, une stance de
travail s'est droule samedi 13 mars
dans les locaux du Comit territorial de
football de Saint-Barthlemy au stade
de St Jean. A cette occasion, le Comit
accueillait une dlgation de la Ligue
guadeloupenne de football avec sa
tte le Prsident Guy Roch, le secrtaire
gnral Vincent Vilnard et le conseiller
technique regional Franck Louis.


Pour Jean-Marie Magras, president du
comit territorial de football de Saint-
Barthlemy, cette stance de travail
consistait dfinir quelles pourraient
tre les comptences largies du District
pour qu'il puisse fonctionner avec une
plus grande autonomie. Cette reunion
s'est avre trs positive pour l'ensem-
ble des participants. La dlgation de la
LGF s'est envole pour la Guadeloupe
14h.


Tournoi de rugby des moins de 13 ans St-Franois
Victoire de l'entente
Saint-Barth/Saint-Martin


Les 13 et 14 mars derniers, le
Rugby Club de Saint-Franois
organisait son tournoi official
des moins de 13 ans regrou-
pant tous les clubs de Guade-
loupe, don't l'entente Saint-
Barth/Saint-Martin reprsen-
tant les deux les du Nord. Les
jeunes rugbymen taient
accompagns de Herv Pierre,
Olivier Ribera, Richard Martin,
Eric Sarasquet des Barras et
quelques parents qui avaient
fait le dplacement. Bonne
prestation de l'entente qui rem-
porte brillamment le tournoi
pour la deuxime anne
consecutive.


En vue de la selection des
moins de 13 ans de Guade-
loupe pour le tournoi Antilles-
Guyane qui se droulera en
Martinique le ler mai, un stage
de detection s'est droul la
suite du tournoi, sous la hou-
lette du CTR Alexis Grosset.
Au final, cinq joueurs de moins
de 13 ans de Saint-Barth ont
t retenus pour faire parties de
la selection de Guadeloupe.
En marge de ce tournoi, des
match amicaux se sont gale-
ment drouls pour les -7, -9 et
-11 ans. Saint-Barth terminait
3 chez les moins de 9 ans et
4 chez les moins de 11 ans.


C(h, ,i,, i du Monde de Jet Ski
Patricia Cabal prendra
le dpart
Organism par le Karujet de Guadeloupe, le championnat du Monde de
Jet Ski se droulera du 26 au 28 mars autour des plans d'eau de Petit-
Boug, Pointe-Noire, Gosier et les Saintes. Patricia Cabal, seule femme
avoir particip au championnat de Guadeloupe cette saison, sera au
dpart de ce championnat du Monde 2010. Aprs un entranement
assidu, une preparation moteur pointue et une revision complete de la
machine, Patricia et son Jet ski l'Ultra Rose sont dsormais prts pour
cette ultime preuve de la saison.
Merci Patricia remercie Capes Dol, Thierry Moto Racing, CIN,
Pam, Saint-Barth Enseigne, Gillou, Agirep, Franky, Siam, Gonzague
Electricity, Bruno FBM, Foodland, Eden Rock et bien sr Phil etPith
sans qui rien n 'aurait t possible.


- t


Sixime manche du championnat de Saint-Barh d'Optimist et Laser

Victoire d'Herv et de Benot


C'est par une jolie brise de 12 15
noeuds que s'est droule samedi 13
mars la sixime manche du championnat
de Saint-Barth de Laser et Optimist. En
Laser, Benot l'emportait comme son
habitude, devant Julien Darmont et
Markku Hirml. La lutte tait acharne
pour la quatrime place et c'est finale-
ment Christophe Turb qui remportait la
place convoite. Il devanait ainsi Fran-
ois de Corlieu, Jean-Nol Lde, Doug
Knox et Jean-Marc Lefranc. Handicap
par une drive difficile manoeuvrer,
Michel Magras tait le grand perdant du
jour.
En Optimist, il faut saluer la brillante
victoire d'Herv Brin, en grande forme
en ce moment. Il est talonn de prs par
Ollo Louis et Cindy Brin qui s'en sort


bien, malgr quelques soucis matriels.
Suivent petite distance Loan Gilbert et
les Gilles Mal et Elit. La septime man-
che se droulera samedi 3 avril.

CLASSEMENT GNRAL DES
5 PREMIERS APRS SIX MANCHES
O Optimist: ler Cindy Brin 10pts,
2 Ollo Louis 16pts, 3 Loan Gilbert
20pts, 4 Herv Bin 30pts,
5 Jean Dumont 30pts.
U Laser : 1er Benot Meesmaecker
6pts, 2 Julien Darmont 23pts,
3 Christophe Turb 32pts,
4 Markku Hrml 35pts,
5 Jean-Marc Lefranc 38pts.


PTANQUE
L'quipe de rugby des Barracu-
das organise dimanche 28 mars
un concourse de ptanque en
doublette forme. Inscription
8h au club-house du rugby
ct de la piscine territorial.
LA GENDARMERIE OUVRE
SES PORTES POUR LA BUCKET
Devant le succs rencontr l'an
pass, la gendarmerie a dcid
de renouveler son operation por-
tes ouvertes durant l'dition de
la Bucket. Et de fait, dimanche
28 mars, dernier jour de la
course, le public pourra se ren-
dre de 9h 18 heures sur le toit
du Fort Oscar qui abrite la gen-
darmerie pour voir voluer les
maxi voiliers qui concourent lors
de la Bucket. La Snsm y tiendra
par ailleurs un stand de vente de
boissons non alcoolises et de
sandwich, ainsi que de products
sigls l'insigne des sauveteurs
en mer. Les bnfices serviront
au financement de la station
Snsm locale.


BASKET
Stage de basket avec Damien
pour les enfants partir de 5
ans du lundi au samedi de 9
12h l'cole primaire de Gusta-
via. Tarif 14 euros la matine.
Renseignements et inscriptions
au 0690. 39.86.22.
PLANCHE VOILE
Le Carib Waterplay en collabo-
ration avec le CNSB organise
sur le plan d'eau de Saint-Jean
deux stages de planche voile
encadrs par Jean-Michel
Marot, ducateur sportif de
voile. Du 29 mars au 3 avril de 9
12h et du 6 avril au 9 avril de
9 12h. Activits annexes : cata-
maran et kayak. Renseigne-
ments et inscriptions au 0690.
61.80.81.
NATATION
Pendant les vacances de Pques,
deux semaines de stage d'ap-
prentissage et de perfectionne-
ment seront organises la pis-
cine territorial sous la direction
des ducateurs Jean-Marc et Oli-
vier. Du lundi 29 mars au samedi
3 avril et du mardi 6 au samedi
10 avril. Le goter est fourni par
la piscine. Inscriptions au 0590
276096
VOILE
Stage de voile (Optimist et RS
Feva) avec le Saint-Barth Yacht
Club pendant la premiere
semaine des vacancies de Pques
pour les enfants partir de 7
ans. Programme: du lundi au
vendredi de 9h 11h30 et de
14h 16h30. Une licence FFV
est obligatoire pour l'inscription.
Contacter le 0590. 27.70.41 ou
email a sbyc420@yahoo.fr
STAGE DE MER
Greg organise pendant les
vacances de Pques, de 14h
17h du lundi 29 mars au ven-
dredi 2 avril et du lundi 5 au
vendredi 9 avril, des animations
sur le sable et dans l'eau (chasse
au trsor, concourse de chteaux
de sable, jeux de piste...) Prix 15
euros goter inclus. Attention
places limites. Inscription au
0690829068





1 :.B 17 mar 201 o6 LATASTAAM NIAL


1


Transat ag2r La mondiale Concarneau Saint Barth


Journal de bord de la
onzime semaine de prpara-
tion de Miguel, en vue de la
10 dition de la Transat
Ag2r-La Mondiale don't le
dpart sera donn le 18 avril
prochain depuis Concarneau.
Une semaine polaire...
Coucou toute notre quipe
de fidles supporters!! C'est
parti pour une semaine de froid
"polaire", d'eau glaciale, et de
doigts congels... Au pro-
gramme : maintenance et navi-
gation.

D Lundi 8 mars: Journe opti-
misation du bateau. Vers 9h30,
sortie d'eau obligatoire pour
effectuer quelques petites am-
liorations. Aprs prs de 2 mois
dans l'eau, la coque commence
en effect s'encrasser. J'ai vrai-
ment hsit enfiler short/pal-
mes/masque et tuba, mais je me
suis dit "Miguelito n'y va pas,
elle est trop chaude, en plus ici
pani Lambis ni Langouste"...
Un bon nettoyage au Karcher,
plus un gros coup d'ponge
magique, suivi dans la foule
du changement des safrans
(nouveau profile bichonn par la
Team Foncia) et pour finir du
changement de l'tai (cble
maintenant le mt): indispensa-
ble pour une transat. Remise
l'eau vers 1iB.' malgr l'tai
qui ne veut pas sortir....
14h : Damien suit un course sur
le sommeil effectu par Rmy
Hurdiel (Doctorant et chercheur
sur le sommeil en conditions
extremes). Un course trs int-
ressant avec mme un enregis-
trement sur les phases de som-
meil prvu. De mon ct, je file
vers Quimper pour une cho-
graphie cardiaque (eh oui indis-
pensable depuis cette anne
pour la Transat !).
Vers 16h30, retour sur le bateau
afin de terminer le changement
de cble qui rsiste Au final,
Antoine est rest suspend au
moins 5 heures en haut du
mt... Merci pour son courage
et sa tnacit!

SMardi 9 mars : Rendez-
vous au ple pour le briefing
mto prvu 9h30 et le drou-
lement du stage de navigation
de la semaine.
Un intervenant, Gildas Philippe
(entraneur de l'quipe de
France de driveur 470), est


present pour donner son avis
sur le rglage des voiles vues
d'un zodiac avec images l'ap-
pui. Nous commenons par les
measures de rglage de tous les
bateaux (tension des cbles)
selon les constructeurs de voile
; les rglages changeant selon
les styles de navigation des
skippers.
Nous embarquons avec, bord,
la journalist d'Ouest France,
Isabelle Jebouzot, pour qu'elle
puisse communiquer sur notre
beau bateau jaune et bleu... et
nous donner son avis sur l'am-
biance bord (n'imaginez pas
Bob Sinclar donf quand
mme!) Conditions prvues :
autour de 25 nuds tablis et
30 noeuds en rafales, des tem-
pratures proches du 0 "Le
froid raffermit la peau". Je me
content de ce slogan...
L'entranement : plusieurs par-
cours ctiers, dpart en flotte et
consignes voluant tout au long
des bords (empannage, vire-
ment...). Retour au ponton vers
18 heures, un peu frigorifi et
deux bons parcours dans le
match pour Concarneau-Saint
Barth. On est la bourre ds le
dpart sur le dernier parcours.
Donc au final un parcours
moyen, moyen...

D Mercredi 10 mars : Ren-
dez-vous pour le briefing habi-
tuel, organisation de la journe
avec de nouveaux parcours
ctiers et un vent plus fort, plu-
tt 30 noeuds tablis et 35
noeuds en rafales... Ne vous
inquitez pas : le froid est tou-
jours present!!! Pour avoir l'en-
vie et la force d'y aller, je
pense la fin de la journe avec
notre kin, Michelle, et au
sauna bien brlant autour de
65C... Bien sr, je pense aussi
notre arrive dans des cha-
leurs caribennes...
Le retour se fait un peu plus tt,
vers 15h30, avec debriefing en
images sur les diffrents profils
de voiles utilises: bilan des
choix divergents, et des rgla-
ges qui, s'ils ne sont pas trs
esthtiques, peuvent se rvler
performants.

D Jeudi 11 mars : Navigation
un peu spciale avec un par-
cours de nuit d'environ 65 mil-
les, comprenant le tour de l'le
de Groix (ce n'est pas Fourchu


ni Tintamarre, vous me
croyez?). La Prparation de la
navigation se fait terre : choix
de routage pour un dpart prvu
autour de 15h et un retour vers
minuit. Le but de cette opra-
tion est de fiabiliser les rcep-
tions e-mails via l'ordinateur de
bord par des infos envoyes
par le ple. Des consignes ont
t tablies avec bonification
sur gains de temps l'arrive
envoy routages au ple, project
stratgique, reception plus
envoi e-mail au ple, rpondre
vacation 20h, nouveau routage
avec nouvelles infos mto...).
Y'a de quoi pas s'ennuyer !
Dix bateaux presents sur la
ligne et top dpart... Il en a
fallu trois, tout le monde tant
dans les starting blocs, impa-
tients de prendre la tte de la
flotte. Passage de la boue au
vent en 4 position, bord sous
spi, une place perdue, mais tou-
jours dans le bon group, et l,
c'est parti pour 2h30 travers au
vent et vague Presque facile,
je me croyais sur mon quad. La
seule difference, c'est qu'il faut
tre concentr pour tre rapide
et l'afft du moindre petit
rglage. Le soleil commence
disparatre, on va commencer
souffrir... Passage de la marque
pas trs loin de Rico (qui est sur
Macif) et une petite erreur de
vigilance de notre part : un peu
trop dcal droite par rapport
la flotte avec comme cons-
quence une perte de terrain par
rapport la boue suivante
(oups). Il commence faire nuit
noire. On voit des lumires de
phare partout et l, selon les
routages, il faut envoyer le spi
pour tre dans le match. On ne
lche rien. C'est difficile, mais
on est l pour apprendre. Sur
les coups de 22h30, le froid
commence bien se faire res-
sentir. Une petite polaire de plus
pour Miguelito et mme avec
a, je suis frigorifi... Des peti-
tes blagues des concurrents la
VHF "alors Miguel pas trop
froid?" Aprs une remonte
vers les dernires marques de
parcours, nous arrivons dans le
port de Port La Fort autour de
lh30. Le ponton est givr...
C'est l que je me suis dit qu'il
faut vraiment tre fou et pas-
sionn pour faire du bateau
dans ces conditions... De retour
la maison, repos bien mrit!


D Vendredi 12 mars : rendez-
vous au ple vers 10h pour la
remise des infos par clef Usb et
debriefing: choix des routes,
hesitation entire deux types de
spi,... du ct du Concarneau-
Saint Barth, un bon dbut de
course avec un cart, au final,
d'environ 6 min avec le pre-
mier. Les moyens de communi-
cation ne fonctionnaient pas,
donc pas d'infos mto. Une
flotte assez groupe dans l'en-
semble et pour beaucoup de
bateaux des dysfonctionne-
ments du materiel lectronique.
C'est la raison pour laquelle le
centre de Port La Fort organi-
sera trois stages de nuits avant
le dpart avec des dures de
plus en plus longues afin de
rellement tout valider.
Pour terminer les sorties nav en
beauty, essai de notre nouvelle
grand voile au port grce des
conditions de vent trs clmen-
tes. Nous les vrifions et vali-
dons avant son envoi le soir
mme en decoration chez Top
Rgate, la socit de voilerie du
frre de Rico.
Cette anne, l'organisateur, Pen
Duick, suit beaucoup la sant
des coureurs: aprs l'cho car-
diaque, test d'effort et vrifica-
tion chez le dentist. J'ai alors
d courir toute la semaine d'un
spcialiste un autre et ce n'est
pas fini : tous ces points sont
en ralit trs important dans la
preparation de la course. La
bonne nouvelle, c'est que mon
"hygine de vie irrprochable"
m'a permis de russir tous ces
examens mdicaux... Ouf Et
hop : Je me rends mon ren-
dez-vous dentist pour vrif'
plus arrachage d'une dent de
sagesse! Miguelito ne fait pas
son fier just avant ce rendez
vous... mais heureusement un
dentist sympa et pro : mme
pas mal!!
Aprs une semaine aussi char-
ge, un long week end trankilou
nous attend. Damien rentre voir
sa famille et amis du ct de
Carantec. Le programme de
Miguelito? Coll au radiateur,
logiciel de nav, skype, famille,
amis, tl,.. cool quoi!
N'oubliez pas notre site intemet
www.concarneau-
saintbarth.com. Vos messages
rchauffent le coeur, n'hsitez
plus! Bonne semaine vous les
amis !! J-34 avant le dpart!!!


www.MemoireStBarth. com

Richard Lde explique les raisons de ce nom


Richard Lde participera
la Transat ag2r-La Mondiale
bord du Figaro 33 baptis
www.MemoireStBarth.com
. Un nom qu'il a choisi pour
promouvoir une histoire non
controuve* de l'le de Saint-
Barthlemy. Il en explique
les raisons ci-dessous.
Bien que reconnus par les plus
grandes institutions, utiliss par
des chercheurs de toutes natio-
nalits, rfrencs des universi-
ts africaines, amricaines,
anglaises jusqu'aux services
Culture, Editions, Ressources
pour l'Education national et


autre Centre national de docu-
mentation pdagogique fran-
aise, les travaux du Comit de
Liaison et d'Application des
Sources Historiques consacrs
l'histoire de Saint-Barth-
lemy n'ont pas encore tout
fait atteint leur cour de cible : il
est en effet inconceivable que
des adolescents Saint-Barth-
lemy, interrogs il y a peu par
un journalist sudois, rpon-
dent qu'ils n'ont pas connais-
sance de l'histoire de l'le sur
laquelle ils resident et tu-
dient... parce qu'on ne leur en
parle pas Il est tout aussi


invraisemblable que parmi les
journalists, certain, essentiel-
lement franais, relayent encore
aujourd'hui des inepties sur les
sujets de la traite ngrire et de
l'esclavage sur l'le de Saint-
Barthlemy. Partant de ce
constat, une operation de sensi-
bilisation s'imposait : le site
internet du Comit de Liaison
et d'Application des Sources
Historiques c-1-a-s-h.info de
resources ddies l'histoire
de Saint-Barthlemy et en par-
ticulier la traite ngrire, l'es-
clavage et leurs abolitions, va
donc devenir MemoireSt-


Barth.com, avec : un nouveau
nom de domaine, une nouvelle
identity visuelle, une meilleure
lisibilit du contenu, pour une
meilleure apprehension de ces
pans manifestement mconnus
de l'histoire de l'le de Saint-
Barthlemy, pour toucher un
public plus large.
C'est pour la promotion de ce
site web que le Figaro 33 arbo-
rera le nom de www.Memoi-
reStBarth.com sur la transat
Ag2r La Mondiale 2010 des-
tination de Gustavia.
* Controuve invente
mensongrement.


St Martin. St Maarten St Barths .Saba

VOYAGE M
www.voyl2.com

Seulement 54 e
L'ALLER RETOUR RESIDENT
achet sur intemet, 24h l'avance
VOYAGEZ COMME VOUS LE VOULEZ !














TEKL.: OS 90 8- 1? 68 FAX : OS 6f 6 01 23
SERVICE COMMERCIAL 06 90 49 15 74
SERVICE REDACTION : 06 90 7f 85 15











e *


STORES INTRIEURS ET EXTRIEURS
BEACHES TISSUE, PVC, MICRO-PERFOR,...
TOILE SUR MEASURE
BEACHES PVC BLANCHES ET TRANSPARENTES
LETTRAGE





Place de l'Anse des Cayes
Tl.: 05 90 27 67 78 Cell.: 06 90 63 76 97
email: storesdecor@orange.fr




DEUX RADIOS POUR 2 FOIS PLUS D'AUDIENCES
JAMES BROWN
SERGE GAINSBOURG
LOUIS AMSTRONG
John LENNON
Franoise Hardy
Marvin GAYE...!

MUSIQUE FM : LA RADIO MUSIQUES SOUVENIRS
93.1 et 88.1 St-BARTH et 95.1 St-MARTIN

Rn' Sr-Bwn


t-'e. g
..COP4 je.- Uc r I
Mi:0S0277474M u:Om5O277410 i24semmmi :O00S02S
radi.oqmtharthLii wantdoor wwwra.ddiostharth.con
RADIO ST BARTH : LA RADIO MUSIQUES ET INFOS
98.7 et 103.7 St-BARTH et 100.7 St-MARTIN
DEUX RADIOS POUR 2 FOIS PLUS D'AUDIENCES
Rgie publicitaire au 06 90 62 26 93




1JB17mars 201 6 N O CE A E


1 AVIS D'ANNONCES LEGALES


VIE DES SOCITS


AVIS DE TRANSFER
DE SIGE SOCIAL

ISLAND MULTI SERVICES
SARL au capital de 2.000 Euros
Sige social:
RESIDENCE LES FLAMBOYANTS,
LA POINTE DE GUSTAVIA,
97133 Saint Barthlemy.
508470671 R.C.S. BASSE TERRE

L'AGE du 08/03/2010 a dcid de transf-
rer le sige social de la socit au C/O
socit DOUBLE, Les Galeries du Commerce -
BP 437-, 97097 Saint Barthlemy Cedex,
computer du 09/03/2010.


SCP Grald MOUIAL, Sylvie RICOUR-
BRUNIER, Thierry BALZAME, Nadia JAC-
QUES-RICHARDSON et Renaud HERBERT,
notaires ST MARTIN et ST BARTHELEMY

AVIS DE DISSOLUTION
ANTICIPEE

Aux terms d'une AGE en date du
23/02/10, dpose au rang des minutes de
l'office notarial le 01/03/10, enregistre
BASSE TERRE le 04/03/10 Bord. n
2010/90 Case n 4, de la SCI MAISON
BLANCHE au capital de 1 538 000 Euros,
don't le sige social est SAINT-BARTHELEMY
(97133), Colombier, immatricule au R.C.S.
de BASSE TERRE, sous le n 440 425 510,
Les associs ont dcid : La dissolution antici-
pe de la socit et sa mise en liquidation
amiable computer du 23/02/10. Est nomm
liquidateur, M. Jerry BOOSE, demeurant
SAINT CHARLES (Illinois 301 75) Etats-Unis
d'Amrique, Hidden Oaks Road.
Dpot lgal : Greffe du Tribunal de Com-
merce de BASSE-TERRE.

Pour avis,
Le Notaire.


SCP Grald MOUIAL, Sylvie RICOUR-
BRUNIER, Thierry BALZAME, Nadia JAC-
QUES-RICHARDSON et Renaud HERBERT,
notaires ST MARTIN et ST BARTHELEMY

AVIS DE CLOTURE
DE LIQUIDATION

Aux terms d'une AGE en date du
23/02/10, dpose au rang des minutes de
l'office notarial le 01/03/10, enregistre au
service fiscal de BASSE TERRE (97100) le
04/03/10, bord. 2010/90, Case n 5, les
associs de la SCI MAISON BLANCHE, au
capital de 1 538 000 Euros, don't le sige est
SAINT-BARTHELEMY (97133), Colombier,
immatricule au RCS de BASSE TERRE sous le
n 440 425 510, aprs lecture des rapports
et comptes dfinitifs, ont donn au liquidateur
quitus entier et sans reserve de l'excution de
son mandate et prononcent la cloture de liqui-
dation computer du 23/02/10.
Dpot au Greffe du Tribunal de Commerce de
BASSE TERRE.

Pour avis,
Le Notaire.


SCP Grald MOUIAL, Sylvie RICOUR-
BRUNIER, Thierry BALZAME, Nadia JAC-
QUES-RICHARDSON et Renaud HERBERT,
notaires ST MARTIN et ST BARTHELEMY

AVIS DE DISSOLUTION
ANTICIPEE

Aux terms d'une AGE en date du


23/02/10, dpose au rang des minutes de
l'office notarial le mmejour, enregistre
BASSE TERRE le 04/03/10 Bord. n
2010/90 Case n 2, de la SCI SOUTH
STAR au capital de 3 078 000 Euros, don't
le sige social est SAINT-BARTHELEMY
(97133), Colombier, immatricule au R.C.S.
de BASSE TERRE, sous le n 453 832 495,
Les associs ont dcid : La dissolution antici-
pe de la socit et sa mise en liquidation
amiable computer du 23/02/10. Est nomm
liquidateur, M. Jerry BOOSE, demeurant
SAINT CHARLES (Illinois 30175) Etats-Unis
d'Amrique, Hidden Oaks Road.
Dpot lgal : Greffe du Tribunal de Com-
merce de BASSE-TERRE.


Pour avis,
Le Notaire.


SCP Grald MOUIAL, Sylvie RICOUR-
BRUNIER, Thierry BALZAME, Nadia JAC-
QUES-RICHARDSON et Renaud HERBERT,
notaires ST MARTIN et ST BARTHELEMY

AVIS DE CLOTURE
DE LIQUIDATION
Aux terms d'une AGE en date du
23/02/10, dpose au rang des minutes de
l'office notarial le 23/02/10, enregistre au
service fiscal de BASSE TERRE (97100) le
04/03/10, bord. 2010/90, Case n 3, les
associs de la SCI SOUTH STAR, au capi-
tal de 3 078 000 Euros, don't le sige est
SAINT-BARTHELEMY (97133), Colombier,
immatricule au RCS de BASSE TERRE sous le
n 453 832 495, aprs lecture des rapports
et comptes dfinitifs, ont donn au liquidateur
quitus entier et sans reserve de l'excution de
son mandate et prononcent la cloture de liqui-
dation computer du 23/02/10.
Dpot au Greffe du Tribunal de Commerce de
BASSE TERRE.

Pour avis,
Le Notaire.


AVIS DE MODIFICATION
STATUTAIRE DE LA SARL W.I.B

SARL au capital de 1 0000euros
St Jean Carnage 97133 St Barthlemy
RCS de Basse Terre : 491640215

Suivant dlibrations d'une AGE du 09 mars
2010, modification des articles 2,3et 8:
Article 2 Objet: toute activity lie au nau-
tisme, aux pratiquants et aux sportifs profes-
sionnels eux-mmes, la vente et distribution,
au detail, gros et demi gros de tous articles
manufactures ou pas.
Article 3 Dnomination social inchange,
rajout pour Enseigne : West Indies Boating
Article-8 Capital social :
Le capital social est fix la some de :
10.000.- euros.
Il est divis en 100 parts de 100.- euros cha-
cune, entirement libres et attributes aux
associs en proportion de leurs apports res-
pectifs, savoir :
Mr Vincent BEAUVARLET 95 parts numro-
tes de 01 95
Mr Franois de CORLIEU 05 parts numro-
tes de 96 100
Total des parts formant le capital social 100
parts.
Le dpot lgal sera effectu au greffe
du tribunal de commerce de Basse Terre

Le grant.


MARCHS PUBLIC


ANNONCES MARCHS


PROCEDURE ADAPTE

Collectivit de Saint-Barthlemy
Direction des Services Techniques

Marchs passes selon la procedure adapte
(art. 28 du CMP)
La Collectivit de Saint-Barthlemy recherche
une entreprise de peinture pour effectuer les
travaux de rfection des peintures extrieures
de la caserne des pompiers.

Date limited de remise des offres : le 26 mars
2010 (17h)
Travaux prvus ds le mois d'avril.

Pour tout renseignement, merci de prendre
contact avec Madame Sophie OLIVAUD,
Directrice des Services Techniques, au
05.90.29.80.37


REPUBLIQUE FRANCHISE

COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY

CONSTRUCTION DE LA
PROTECTION ANTICYCLONIQUE
DE LA FUTURE STATION
D'EPURATION DE GUSTAVIA

MAPA, procedure adapte

ANNOUNCE LEGAL

Matre d'ouvrage :
COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY
GUSTAVIA
97133 SAINT BARTHELEMY

Conducteur d'opration :
DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES
TERRITORIAUX
Collectivit de SAINT-BARTHELEMY
BP 113 GUSTAVIA
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX
Tel: 05 90 29 80 37 / Fax: 05 90 29 87 77

Matre d'oeuvre :
PORT & SHORT INGENIERIE
Immeuble coin de la mairie#20
BP 377
97054 SAINT MARTIN
Tel: 05 90 87 10 18- Fax: 05 90 87 10 19

1 DENOMINATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCH :
Collectivit de Saint-Barthlemy
B.P. 113- Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX

2 PROCEDURE DE PASSATION :
MAPA : March pass selon procedure adap-
te conformment l'article 28 du Code des
Marchs Publics
March en lot unique

3 OBJET DU MARCH :
Construction de la protection anticyclonique
de la plate-forme de la future station d'pura-
tion de Gustavia

4 LIEU D'EXECUTION ET DELAI :
Anse de Petits Galets Gustavia,
SAINT BARTHELEMY (97133)

5 CARACTERISTIQUES DU PROJECT :
Le present appel d'offres a pour objet la rali-
sation d'un endigage en enrochement de 40
ml comprenant une carapace de blocs natu-
rels de 3 5 t, une couche filtre de 300
500 kg, l'ensemble des roches tant disponi-
ble sur site ou sur le chantier situ proximity
immediate de la plate forme de petits Galets.
Les travaux sont regroups en lot unique

6 DELAIS D'EXECUTION :
Les dlais sont fixs 4 mois computer de
l'OS prescrivant de commencer les travaux

7 VARIANTES: Les variantes sont acceptes.


8 DATE LIMITED DE RECEPTION DES OFFRES
: Le 1er avril 2010 12 h.

9 FORME JURIDIQUE DU TITULAIRE
Candidat individual ou groupement d'entrepri-
ses solidaires

10 PROCEDURE D'ENVOI OU DE DEPOT
DES OFFRES :
Les offres devront parvenir soit:
a) par voie postal en recommand avec
accuse de reception ou,
b) dposes l'htel de la Collectivit,
Direction des Services Techniques Territo-
riaux contre rcpiss.
Adresse :
Monsieur Le Prsident de SAINT-BARTHELEMY
Direction des Services Techniques Territoriaux
B.P. 113 Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX

11 CRITERES DE SELECTION DES CANDI-
DATURES :
Conformes l'article 52 du CMP:
- Garanties et capacits techniques et-
financires (moyens en personnel et mat-
riel, qualifications ou quivalences, chiffre
d'affaires)
Rfrences professionnelles (rfrences
pour des prestations similaires)

12 CRITERES DE SELECTION DES OFFRES :
L'offre conomiquement la plus avantageuse
sera apprcie en function des critres de
choix dfinis ci-dessous et suivant la pondra-
tion suivante :
- Valeur technique se rapportant au mmoire
justificatif (15 %)
-Adaptabilit aux contraintes (15 %)
Prix des prestations globales (70 %)

13 -JUSTIFICATIONS A PRODUIRE
QUANT AUX CAPACITES ET QUALITIES
DU CANDIDATE:
Les entreprises auront produire, en meme
temps que leur offre, un dossier comprenant
les pieces suivantes :
- Lettre de candidature (DC4).
- Declaration du candidate (DC5).
- Certificats et attestations des administra-
tions comptables et organismes charges de
l'assiette et du recouvrement des impots et
de ses cotisations, ou copie de l'tat annuel
(DC7) des certificates prcits.
Attestations d'assurance de RC et pour tou-
tes garanties professionnelles.
Une fiche de renseignements de l'entreprise
mandataire en cas de groupement compor-
tant la forme et le capital social, l'adresse
du sige ainsi que la (ou les) personne(s)
habilit(es) signer le march.
Rfrences de l'entreprise pour des chan-
tiers similaires de moins de 5 ans.
Niveau d'encadrement technique spcia-
lis en matire de construction, en particu-
lier, et le nombre d'ouvriers pour l'excu-
tion des travaux
Liste du materiel qui sera mis en service sur
le chantier
Un mmoire de presentation gnrale de
l'organisation du chantier
Un programme d'excution de l'ouvrage
dans le temps imparti, ou titre exception-
nel pouvant excder ce dlai en function
du procd propose.
Le phasage envisag pour l'excution des
travaux et notamment au niveau des ferme-
tures des tronons de chausse.

14 VALIDITE DES OFFRES : 90jours.

15 UNITE MONETAIRE : EURO

16 MODE DE FINANCEMENT: Finance-
ment propre

17 RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS
ET TECHNIQUES
- Renseignements administratifs : Sophie
OLIVAUD, Directrice des Services Techniques
Tel : 0590 29 80 37- Fax : 0590 29 87 77


12




1JB17mars 201 6 N O CE A E


1 AVIS D'ANNONCES LEGALES


- Renseignements techniques :
Serge MESNIERE, Matre d'oeuvre
Tel: 0590 87 10 18- Fax: 0590 87 10 19

18- DATE D'ENVOI AUX PUBLICATIONS :
Le 12 mars 2010

Le President
Bruno MAGRAS


REPUBLIQUE FRANCHISE

COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY

REFECTION DU QUAI GAMBIER
Travaux de rempitement
des lments prfabriqus existants

MAPA, procedure adapte

ANNOUNCE LEGAL

Matre d'ouvrage :
COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY
GUSTAVIA
97133 SAINT BARTHELEMY

Conducteur d'opration :
DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES
TERRITORIAUX
Collectivit de SAINT-BARTHELEMY
BP 113 GUSTAVIA
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX
Tel : 0590 29 80 37 Fax: 0590 29 87 77

Matre d'oeuvre :
Antilles Ingnierie Infrastructures
ZA Les Coteaux Sud
97228 SAINT-LUCE
Tel : 05 96 392 111 / Fax : 05 96 702 167

1 DENOMINATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCH :
Collectivit de Saint-Barthlemy
B.P. 113 Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX

2 PROCEDURE DE PASSATION :
MAPA : March pass selon procedure adap-
te conformment l'article 28 du Code des
Marchs Publics
March en lot unique

3- OBJET DU MARCH:
Rfection du quai Gambier. Travaux de rem-
pitement des lments prfabriqus consti-
tuant les foundations du quai, suite un affouil-
lement leur base aprs le passage du
cyclone OMAR

4- LIEU D'EXECUTION ET DELAI:
Quai Gambier situ l'entre de Gustavia
Travaux prvus computer de mai 2010 pour
une dure de 4 mois

5 CARACTERISTIQUES DU PROJECT :
Le present appel d'offres a pour objet des tra-
vaux raliss en milieu maritime consistent en
remplissage en bton des zones d'affouille-
ment existantes (environ 52 ml) suite au pas-
sage du cyclone OMAR Les travaux sont
regroups en lot unique.

6- DELAIS D'EXECUTION:
Les dlais sont fixs 4 mois computer de
l'OS prescrivant de les commencer

7 VARIANTES : Les variantes sont acceptes.

8 DATE LIMITED DE RECEPTION DES OFFRES
: Le mardi 6 avril 2010 17h00 .

9- FORME JURIDIQUE DU TITULAIRE
Candidat individual ou groupement d'entrepri-
ses solidaires

10 PROCEDURE D'ENVOI OU DE DEPOT
DES OFFRES :
Les offres devront parvenir soit :
a) par voie postal en recommand avec


accuse de reception ou,
b) dposes l'hotel de la Collectivit,
Direction des Services Techniques Territo-
riaux contre rcpiss.
Adresse :
Monsieur Le Prsident de SAINT-BARTHELEMY
Direction des Services Techniques Territoriaux
B.P. 113 Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX

11- CRITERES DE SELECTION DES CANDI-
DATURES :
Conformes l'article 52 du CMP :
- Garanties et capacits techniques et finan-
cires (moyens en personnel et materiel,
qualifications ou quivalences, chiffre d'af-
faires)
Rfrences professionnelles (rfrences
pour des prestations similaires)

12 CRITERES DE SELECTION DES OFFRES :
L'offre conomiquement la plus avantageuse
sera apprcie en function des critres de
choix dfinis ci-dessous et suivant la pondra-
tion suivante :
- Valeur technique se rapportant au mmoire
justificatif (20 %)
Adaptability aux contraintes (20 %)
Prix des prestations globales (60 %)

13 JUSTIFICATIONS A PRODUIRE
QUANT AUX CAPACITES ET QUALITIES
DU CANDIDATE:
Les entreprises auront produire, en meme
temps que leur offre, un dossier comprenant
les pieces suivantes :
- Lettre de candidature (DC4).
- declaration du candidate (DC5).
- certificates et attestations des administrations
comptables et organismes charges de l'as-
siette et du recouvrement des impots et de
ses cotisations, ou copie de l'tat annuel
(DC7) des certificates prcits.
attestations d'assurance de RC et pour tou-
tes garanties professionnelles.
une fiche de renseignements de l'entreprise
mandataire en cas de groupement compor-
tant la forme et le capital social, l'adresse
du sige ainsi que la (ou les) personne(s)
habilit(es) signer le march.
Rfrences de l'entreprise pour des chan-
tiers similaires de moins de 5 ans.
Niveau d'encadrement technique spcia-
lis en matire de travaux maritimes et tra-
vaux sous-marins et le nombre d'ouvriers
pour l'excution des travaux (qualification
joindre)
Liste du materiel qui sera mis en service sur
le chantier
Un mmoire de presentation gnrale de
l'organisation du chantier
Un programme d'excution de l'ouvrage
dans le temps imparti, avec le phasage
envisag pour l'excution des travaux

14 VALIDITE DES OFFRES : 90jours.

15- UNITE MONETAIRE = EURO

16 MODE DE FINANCEMENT: Finance-
ment propre

17- RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS
ET TECHNIQUES
Renseignements Administratifs :
Sophie OLIVAUD, Directrice des Services
Techniques Territoriaux
Tel : 0590 29 80 37 Fax : 0590 29 87 77
Renseignements techniques :
Jean Jacques FERRIER, Matre d'oeuvre
Tel: 05 96 392 111 Fax: 05 96 702 167

18- DATE D'ENVOI AUX PUBLICATIONS :
Le 12 mars 2010

Le President
Bruno MAGRAS


REPUBLIQUE FRANCHISE


REFECTION DU PORT
DE COMMERCE DE PUBLIC
Prestations de Matrise d'oeuvre
MAPA, procedure adapte
ANNOUNCE LEGAL
Matre d'ouvrage :
COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY
GUSTAVIA
97133 SAINT BARTHELEMY

Conducteur d'opration :
DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES
TERRITORIAUX
Collectivit de SAINT-BARTHELEMY
BP 113 GUSTAVIA
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX
Tel : 0590 29 80 37 Fax : 0590 29 87 77

1 DENOMINATION DE L'ORGANISME QUI
PASSE LE MARCH :
Collectivit de Saint-Barthlemy
B.P. 113 -Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX

2 PROCEDURE DE PASSATION :
MAPA March pass selon procedure adap-
te conformment l'article 28 du Code des
Marchs Publics sur les bases de la loi MOP

3 OBJET DU MARCH :
Rfection du port de commerce de Public

4 LIEU D'EXECUTION :
Port de commerce de Public.

5 CARACTERISTIQUES DU PROJECT :
Prestations de matrise d'oeuvre comprenant :
- Diagnostic de 220 mtres linaires (ml) de
quai existant de type palplanche
Solution technique de enforcement du quai
compete tenu du diagnostic
Dimensionnement de 90 ml de quai suppl-
mentaire en vue d'une extension de la
zone de stockage des containers et autres
contraintes locales
Elaboration du dossier de consultation des
entreprises
Assistance au matre d'ouvrage la passa-
tion des contracts de travaux

Aprs definition des travaux, le march
pourra tre complt par une mission de suivi
des travaux.

6 DELAIS D'EXECUTION :
Les dlais sont fixs 4 mois maximum
computer de la date de l'ordre de service. Les
travaux sont prvus pour le dernier trimestre
2010

7 VARIANTES :
Le matre d'oeuvre peut proposer des missions
complmentaires

8 DATE LIMITED DE RECEPTION DES CANDI-
DATURES :
Le 31 mars 2010 12h00 .

9- FORME JURIDIQUE DU TITULAIRE
Candidate individual ou groupement d'entrepri-
ses solidaires

10 PROCEDURE D'ENVOI OU DE DEPOT
DES CANDIDATURES ET PROPOSITION
D'HONORAIRES:
Candidature et proposition d'honoraire
envoyer dans une simple envelope :
- par voie postal en recommand avec
accus de reception ou,
dposes l'htel de la Collectivit, Direc-
tion des Services Techniques Territoriaux
contre rcpiss.
Adresse:
Monsieur Le Prsident de SAINT-BARTHELEMY
Direction des Services Techniques Territoriaux
B.P. 113 Gustavia
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX


COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY 11 CRITERES DE SELECTION DES CANDI-


DATURES :
Conformes l'article 52 du CMP:
Garanties et capacits techniques et financi-
res (moyens en personnel et materiel, qualifi-
cations ou quivalences, chiffre d'affaires)
Rfrences professionnelles (rfrences pour
des prestations similaires)

12 CRITERES DE SELECTION DES OFFRES:
L'offre conomiquement la plus avantageuse
sera apprcie en function des critres de
choix dfinis ci-dessous et suivant la pondra-
tion suivante :
- Valeur technique se rapportant au mmoire
justificatif (15%)
Dlai (25 %)
Prix des prestations globales (60 %)

13 JUSTIFICATIONS A PRODUIRE
QUANT AUX CAPACITES ET QUALITIES
DU CANDIDATE:
Les entreprises auront produire, en meme
temps que leur offre, un dossier comprenant
les pieces suivantes :
- Lettre de candidature (DC4).
- Declaration du candidate (DC5).
- Certificats et attestations des administra-
tions comptables et organismes charges de
l'assiette et du recouvrement des impots et
de ses cotisations, ou copie de l'tat annual
(DC7) des certificates prcits.
Attestations d'assurance de RC et pour
toutes garanties professionnelles.
Une fiche de renseignements de l'entreprise
mandataire en cas de groupement compor-
tant la forme et le capital social, l'adresse
du sige ainsi que la (ou les) personne(s)
habilit(es) signer le march.
Rfrences de l'entreprise pour des chan-
tiers similaires de moins de 5 ans.
Niveau d'encadrement technique spcia-
lis en matire de matrise d'ouvrage en
travaux maritimes
Un mmoire de presentation gnrale se
rapportant la prsente mission
Un programme d'excution de la mission

14 VALIDITE DES OFFRES : 90jours.

15 -UNITE MONETAIRE : EURO

16- MODE DE FINANCEMENT:
Fonds europen, Etat et financement propre

17 RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS
ET TECHNIQUES :
Renseignements administratifs et techniques :
Sophie OLIVAUD, Direction des Services Tech-
niques Territoriaux
Tel : 0590 29 80 37 Fax : 0590 29 87 77

18 DATE D'ENVOI AUX PUBLICATIONS :
Le 15 mars 2010

Le President
Bruno MAGRAS


REPUBLIQUE FRANCHISE

COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY

CONSTRUCTION DE TRIBUNES
ET DES VESTIAIRES
PLAINE DES JEUX A ST JEAN

MAPA, procedure adapte
ANNOUNCE LEGAL
Matre d'ouvrage :
COLLECTIVITE DE SAINT BARTHELEMY
GUSTAVIA
97133 SAINT BARTHELEMY

Matre d'oeuvre :
PVDB Architecture
63 rue de la Paix- BP 703 Gustavia
97099 SAINT BARTHELEMY
Tel : 0590 27 94 91 Fax : 0590 29 73 99

1 DENOMINATION DE L'ORGANISME OUI


13




1JB17 mar 01:,87PEIE ANNOCE


Selection


j Agence Immobilire


a Villa Rentals a Location de Villas

a Villa Management a Gestion de Villas

Visit our villas on / Visitez nos villas sur :
www. icietlavillas.com

Sale Vente contact : estate@icietlavillas.com
Rental Location contact : rental@icietlavillas.com

Ph : 05.90.27.78.78 Fax: 05.90.27.78.28 ou 27.72.72
rue Samuel Fahlberg Gustavia 97133 Saint-Barthlemy


1


Bonnes affairs

868-Vds 2 portants vte-
ments doubles profession-
nels, 3 portants simples pro
couleur Nickel Mat,1 pr-
sentoir 4 tablettes transluci-
des 3 mannequins fem-
mes. Materiel en trs bon
tat. Tl/fax 05 90 27 85 57



866- A vendre 600XT, BEG,
quip super motard : 2000
euros dbattre. Tl. : 06 90
490518

866- A vendre Scooter
125cc (2008) marque Sym
(Megalo) Parfait tat Rvi-
sions OK 1000 euros Tl. :
069031 8319

865- A saisir magnifique
HARLEY DAVIDSON V
RODE Options 4200 Kms
- 2007 Bicolore Prix: 12 000
euros Contact 06 90 22 58
99 Ou 06 90 77 98 87

Automobiles

867-A Vendre Charade. CT
Ok. Vignette Ok. 3000
Euros. 06 90 41 64 50

865-A vendre voiture Seat
Ibiza, 3 portes trs bon tat
(contrle technique OK)
bote manuel, 16 V, 1,4L Prix
5000 euros dbattre
Contact 06 90 40 40 70

865- A vendre Mitsubishi
Pinin, bote manuelle, pneus


neufs, CT Ok, 4500 euros a
dbattre. Tl. : 06 90 81 19
70 ou 05 90 27 74 67

Offres d'emplois

868- ITEC SERVICES
recherche un technician de
maintenance en informati-
que. Merci d'envoyer un CV
et une lettre de motivation
manuscrite par email
Itec@itecservices.fr ou
l'adresse : Itec Services
BP629 rue Chanzy, 97099
Saint Barthlemy cedex
Apts et Maisons
louer
862-Loue garage pour
stockage Gustavia 600
/mois. Contacter Agence
Ici et L 05 90 27 78 78

Immobilier
Vente
866- AV Duplex, Zone Fran-
che Basse-Terre, Bureau ou
Logement 135.000 euros -
Tl. 0690 38 99 24 0690
478701


1 AVIS D'ANNONCES LEGALES

PASSE LE MARCHE : a) par voie postal en recommand avec accuse Une fiche de renseignements de l'entreprise
Collectivit de Saint-Barthlemy de reception ou, mandataire en cas de groupement comportant
B.P. 113 Gustavia b) dposes l'hotel de la Collectivit, Direction la forme et le capital social, l'adresse du sige
97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX des Services Techniques Territoriaux contre rc- ainsi que la (ou les) personne(s) habilit(es)
piss,. signer le march.
2 PROCEDURE DE PASSATION : Adresse : Rfrences de l'entreprise pour des chantiers
MAPA: March pass selon procedure adapte Monsieur Le Prsident de SAINT-BARTHELEMY similaires de moins de 5 ans.
conformment l'article 28 du Code des Marchs Direction des Services Techniques Territoriaux Niveau d'encadrement technique spcialis en
Publics B.P. 113 Gustavia matire de construction, en particulier, et le nom-
March en plusieurs lots 97098 SAINT-BARTHELEMY CEDEX bre d'ouvriers pour l'excution des travaux
Lot 1 : Micro-pieux Liste du materiel qui sera mis en service sur le
Lot 2 : Gros oeuvre 11 CRITERES DE SELECTION DES chantier
CANDIDATURES: Un mmoire de presentation gnrale de l'orga-
3 OBJET DU MARCHE: Conformes l'article 52 du CMP: nisation du chantier
Construction de tribunes et vestiaires la plaine Garanties et capacits techniques et financires Un programme d'excution de l'ouvrage dans le
des jeux de St Jean (moyens en personnel et materiel, qualifications temps imparti, ou titre exceptionnel pouvant
ou quivalences, chiffre d'affaires) excder ce dlai en function du procd pro-
4 LIEU D'EXECUTION ET DELAI: Rfrences professionnelles (rfrences pour des pos.
Plaine des jeux de St Jean, proximity des ter- prestations similaires) Le phasage envisag pour l'excution des tra-
rains de tennis, dojo et terrain de beach volley vaux et notamment au niveau des fermetures des
12 CRITERES DE SELECTION DES OFFRES: tronons de chausse.
5 CARACTERISTIQUES DU PROJET: L'offre conomiquement la plus avantageuse sera
Tribunes fondes sur micro pieux construites en apprcie en function des critres de choix dfinis 14 VALIDITE DES OFFRES : 90jours.
bton, avec des vestiaires ci-dessous et suivant la pondration suivante : 15 UNITE MONETAIRE : EURO
Valeur technique se rapportant au mmoirejusti-
6 DELAIS D'EXECUTION : ficatif (30 %) 16 MODE DE FINANCEMENT :
Les dlais sont fixs 7 mois computer de l'OS Prix des prestations globales (70 %) Financement propre
prescrivant de commencer les travaux.
13 JUSTIFICATIONS A PRODUIRE QUANT AUX 17 RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ET
7- VARIANTES: CAPACITIES ET QUALITIES DU CANDIDATE: TECHNIQUES :
Les variantes sont acceptes. Les entreprises auront produire, en meme temps Renseignements administratifs : Sophie OLIVAUD,
que leur offre, un dossier comprenant les pieces sui- Directrice des Services Techniques
8 DATE LIMITE DE RECEPTION DES OFFRES : vantes: Renseignements techniques :
Le lundi 12 avril 2010 17 h Lettre de candidature (DC4). Philippe VAN DER BROEK
Declaration du candidate (DC5). Tel : 0590 27 34 91- Fax : 0590 29 73 99
9 FORME JURIDIQUE DU TITULAIRE Certificats et attestations des administrations
Candidat individual ou groupement d'entreprises comptables et organismes charges de l'assiette 18- DATE D'ENVOI AUX PUBLICATIONS :
solidaires et du recouvrement des impots et de ses cotisa- Le 15 mars 2010
tions, ou copie de l'tat annuel (DC7) des certifi-
10 PROCEDURE D'ENVOI OU DE DEPOT DES cats prcits. Le President
OFFRES : Attestations d'assurance de RC et pour toutes Bruno MAGRAS
Les offres devront parvenir soit : garanties professionnelles.


866- Unique Oyster Pond -
vends villa T3 grande ter-
rasse avec place pour
bateau au ponton -
Tl. : 0690 22 58 99/ 0690
77 98 87
St Barth Sotheby's
Properties
865-A vendre, charmante
villa de deux chambres et
piscine situe Toiny, enti-
rement rnove dans un
style contemporain. Elle
bnficie d'une vue magnifi-
que et imprenable sur
l'ocan ;
St. Barth Properties
Sotheby's International
Realty: 0590 29 75 05
St Barth Sotheby's
Properties I .RNIALA, ALTI
A vendre, terrain constructi-
ble situ sur les hauteurs de
Lurin avec une vue imprena-
ble en direction de Shell
Beach et au loin sur St Mar-
tin. Vendu avec un permis
de construire pour une villa
de deux chambres. Trs
bonne opportunity pour
gnrer des revenues locatifs
St. Barth Properties
Sotheby's International
Realty: 0590 29 75 05
St Barth Sotheby's
Properties
A vendre, villa de trois
chambres et piscine situe
sur les hauteurs de Gd Cul-
de-sac. Elle offre une belle
vue sur le lagon. Permet
une grande liberty d'exten-
sion et de renovation pour la
ralisation d'une trs belle
proprit ;
St. Barth Properties
Sotheby's International
Realty: 0590 29 75 05


Terrains

866- A vendre Terrain de
1703 m2 entire Petit Cul de
Sac et Toiny. Quarter rsi-
dentiel et calme. Vue sur
l'ocan. Plus de renseigne-
ments sur www.stbarthsvilla-
rental.com/land-for-sale.php
ou par mail
jen@stbarthsvillarental.com

Occasions d'affaires
Bail commercial a cder
pour bureau refait a neuf
Gustavia, 90 m2 + terrasse
idal pour profession liberal
ou bureau. Reprise 25000
euros dbattre. Loyer
2620 euros + charges trim.
Contact 05 90 27 17 64 ou
06 90 444 440.


The Best


of Villas in St Barth


a Real Estate


Mnieu BEN
GRAND VOAN MEIU
rsi astu le domie pa agadu*d acmec
ilvuadr rour tou vos poblms
mee plu desrs aour reourimda
de o'r ai chnc u x dir seues
prtcto cotr le mavi sort et .
POUR1 TOU RESINMNTPEE
le060 2 3 1 u 059 54285















HA n r GROS OEUVRE
CHARPENTE
COUVERTURE
SBE MENUISERIE
ENTREPRISE GNRALE DU BTP
TL : 05.90.51.15.85 FAx: 0590.279.917
sbegsaintbarthentreprisegenerale.com


STORES DECOR D

STORES EXTRIEURS ET INTRIEURS,
TOILE SUR MEASURE
Ase, d .- T, ."[l 0.


D jAffichage puiiblicitaire
M P-N
3 Aroport Flchage routier Marina
Agence Conseil en Communication



SPublicit e signaftique l
s ur^ tO S SltppoR.s
Dcoupe vinyle et Impression numrique
Fourniture et pose de films solaires .



Ple ltmle .e Sewr.es Idoemalules
Dianoastic []EPclNNiaGE PC
Ssolutiona DE 90 41 8B 07


GARAGE HENRI GREAUX '2e"
41RtEM0RRQCAGE /RNTRET eNt
rRRP..AATION ENTE PICES7 Ti '_ M-2
10 zN- &V_ de 1. NS
ECHAPPEMENT- AmoRTISSEUR G CES C
1&VZAN__ E'BV'AIJT0 + BANC'Offilifflf-__


e:: ALUVER
MENUISERIE ALUMINIUM MIROITERIE
TEL: 05 90 52 92 66- FAX :05 90 52 92 67
stbarthaluverinternational.com


ITL.. Wu 27VU JI 53 ELl : U, U 61O 17/ I/


M Sudoku (qj
Solution du prcdent numro

4 9 1 5 7 3 6 2 8
7 3 6 9 8 2 1 5 4
2 8 5 4 1 6 7 3 9
1 6 9 3 2 7 8 4 5
8 2 4 6 5 9 3 7 1
3 5 7 1 4 8 9 6 2
6 7 2 8 9 4 5 1 3
9 1 3 2 6 5 4 8 7
5 4 8 7 3 1 2 9 6





LE JOURNAL
DE SAIri-BARTH
Les Mangliers B.P. 602 97098 St-Barthlemy cedex
journalsbh@wanadoo.fr ISSN: 1254-0110
Tl.: 05.90.27.65.19 Fax: 05.90.27.91.60
Editeur: S.a.r.l. Socit de Presse Antillaise
Grante et dir. de la publication Avigal Haddad
Rdactrice en chef Pierrette Guiraute
Rdaction Rosemond Graux
Commerciaux Ange Patureau, Avigal Haddad
Imprimeur Daily Herald N.V.
Dpt lgal chaque parution. Le Journal de St-Barth decline toute responsabilit sur
les announces publis. Reproduction ou utilisation des textes, announces, photos,
publicits publis dans le journal interdites sans notre autorisation crite.


M SudokuQta
Une grille de sudoku est divise en 9 lignes, 9 colonnes et 9
carrs. Le but est de remplir les cases vides avec les chiffres
de 1 9, de telle sorte qu'ils n'apparaissent qu'une fois par
ligne, par colonne et par carr de 3x3 cases. Vous devriez rapi-
dement russir vos premieres grilles. Bon jeu !
Retrouvez la solution dans notre prochain numro

6 8

4 3 2

_1 5 9

3 5 1 8 7 6


5 4 6 3 7 9

6 4 2

7 5 6

1 4

www.sudokustar fr


CROSSAG (SAUVETAGE EN MER) 05.96.70.92.92
GENDARMERIE 05.90.27.11.70
POLICE DE L'AIR ET AUX FRONTIRES 05.90.29.76.76
POLICE TERRITORIAL 05.90.27.66.66
HPITAL 05.90.27.60.35
POMPIERS 18 ou 05.90.27.66.13
MDECIN DE GARDE 15 ou 05.90.90.13.13
HTEL DE LA COLLECTIVIT 05.90.29.80.40
Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 12h00 et de 13h30 17h00
sauf le mercredi de 7h30 12h30
ETAT CIVIL Numero d'urgence week-ends etjours frs 06.90.33.12.75
SOUS-PRFECTURE 05.90.27.64.10
RSERVE MARINE 06.90.31.70.73
DISPENSAIRE 05.90.27.60.27

MDECINS GNRALISTES
Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Husson Bemard 05.90.27.66.84
Husson Chantal 05.90.27.66.84
Kypriotis Patrice 05.90.51.16.59
Maury Philippe 05.90.27.66.50
Rouaud Pierre 05.90.27.64.27
Tiberghien Yann Eugne 05.90.29.71.01
Weil Edgar 05.90.27.62.40
Worthington Theophilus 05.90.27.66.50
Acuponcteur/Homopathe : Tiberghien 05.90.29.71.01
Griatre : Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Homopathe/Ostopathe : Worthington 05.90.27.66.50
MDECINS SPCIALISTES
Chirurgien: Grasset Daniel 05.90.27 81 60
Gyncologue : Bordjel Patrick 05.90.27.68.78
Maladie appareil digestif : Vassel Bemard 05.90.87.90.92
Psychiatre : Berthier-Bicas Marie-Claude 05.90.97 60 07
Ophtalmologistes:
Cals Jean-Paul 05.90.8725 55
Delaplace Yves 05.90.23 59 81
Pallas Alain 05.90.87 25 55
Rident Vronique 06.90.41.93.92 05.90.51.10.90
Oto-rhino-laryngologiste Chirurgie de la face et du cou
De Lanversin Hubert 06.90.73.09.02
Rhumatologue/mdecin ostopathe
Vuala Catherine 05.90.29.61.89
Stomatologue : Chlous Franois 05.90.27.87.31
CABINETS DENTAIRES
Achache Joseph 05.90.52.80.32
Chlous Franois 05.90.27.87.31
Mangel Marc 05.90.27.73.48
Maze Marie-Laurence 05.90.27.65.95
Redon Dimitri 05.90.27.87.28
Vergniault Pascal 05.90.29.86.08
AUTRES PROFESSIONS DE SANT


A.U.D.R.A.
Chiropracteur: Klein Grard
Infirmiers-Infirmires :
Barb Sophie 05
Benoit Hlne
Briscadieu Christophe
Cardon Isabelle
Dechavanne Vronique
Febrissy Graux Corinne
Melinand Ccile
Meyer Marie-Jo
Rillot Brigitte 05
Masseur-Kinsithrapeutes :
Andr Sandrine
Bertin Guylne
Daniel Amaud Marie
Dumergue Cyril
Godfrin Frdric
Jourdan Vronique
Klein Grard
Maingard Bemadette
Marchesseau Christophe
Sorrentino Jean Christophe
Van Hove Frdric
Wormser Nicolas
Orthophoniste : Bouyer C
Ostopathe: Minguy B


05.90.29.27.65
06.90.64.87.40


.90.27.67.55 06.90.62.28.29
06.90.41.88.27
06.90.48.63.69
06.90.62.90.10
06.90.71.83.63
06.90.59.81.67
06.90.37.27.42
06.90.73.93.94
.90.27.72.49 06.90.49.87.29


hristine
3enoit


Wormser Nicolas
Pdicure Podologue : Boutiller Dominique
Psychologue: Ardil-Brinster Monique
Chard-HutchinsonAline
Psychothrapeute M.Laure Penot
PHARMACIES
Pharmacie de l'aroport
Pharmacie Saint-Barth de Gustavia
Island Pharmacie St-Jean
LABORATOIRE D'ANALYSES :
RADIOLOGIE: Centre du Wall House
VTRINAIRES Kaiser Alexandre
Lhermitte Julie
Maille Jean-Claude


05.90.87.20.09
05.90.27.81.32
06.90.53.44.88
05.90.27.67.86
05.90.27.67.86
05.90.29.72.42
06.90.64.87.40
05.90.27.81.32
05.90.29.48.10
06.90.71.53.57
05.90.27.76.37
05.90.27.67.86
05.90.27.88.29
06 90 71.36.15
05.90.27.67.86
05.90.29.24.26
05.90.51.14.40
06.90.71.05.31
05.90.52.00.55

05.90.27.66.61
05.90.27.61.82
05.90.29.02.12
05.90.29.75.02
05.90.52.05.02
05.90.27.90.91
05.90.27.89.72
05.90.27.89.72


MENUISERIE SUR MEASURE
O AMEUBLEMENT
0 ESCALIER
J CUISINE
_____ ETUDE PERSONNALISE GRATUITE
MENUISERIE MAIGOT- 05.90.27.76.21
sbmenuiserie@wanadoo.fr








4LA I N FA I VR E
Partenaire de BEST ALUMINIUM


avanent a~hinn fveaInnirns_


appeals illimits de 7h a 21 h

avec Orange communique sans computer


f


- ,t.- I . 1 " 2 l i


En rejoignant Business Services, profitez des appeals illimits vers
les ei contact avec vos :i-eni et parl entire: toute la journe


F I i ; , l i ; p .


I


antenne FM tntgree
haut parleur intgre
lampe torche


pros


"Opsoen acce#tbte touteoPICnawkieUK a un 4teu tfWo 4h et poiu WncOTp snt het t|oini CiKlrve4 AJlM'4 LJ l:.j t fl r' s pxfs lee de & h 21h Ltion est non et eole etr SAlfOte e 2 Prernite mont w*.mt ta 'Jc Cft.c pu i1tfree Ju taif 9 -i nt
2h r.WH


' I '


l '' '1 I I :111--


-


Business
Services


orn




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs