Title: Journal de Saint-Barth
ALL ISSUES CITATION PDF VIEWER THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00095774/00187
 Material Information
Title: Journal de Saint-Barth
Physical Description: Newspaper
Language: French
Publisher: Journal de Saint-Barth
Place of Publication: Saint Jean, Saint Barthelemy
Publication Date: March 3, 2010
 Record Information
Bibliographic ID: UF00095774
Volume ID: VID00187
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Downloads

This item has the following downloads:

00003-03-2010 ( PDF )


Full Text
















06 90654682
FLAMANDS


L'AGENCE
ST BAMTH REAL ESTATE


CMI
Claudine Mora
AGENCE IMMOBILIRE
REAL ESTATE


CONSEIL
IMMOBIUIER



Les Mangliers
Saint-Jean
97133 St-Barthlemy
Tl: 05.90 27 80 88
Fax: 05.90 27 80 85
claudine.mora@wanadoo.fr


~ *~~ *' ~,/;j f.Lis ARTS i iA Trnit
tg> Haiuis du (arr d'or Goeta4a Tel. : 1159] 27 QU1 53


w*BFC.AG cam


xftAGENCES
pNdupuSt Je&an : 05 90 27 65 88
erwmw ~ GutMa i: 0590 2762 62
'e Mr 2V~~G b1 e0 cus la piM Pr Pa> uUik< ftMJ wEtluwm1.2J
IMW esO e'UOAO ..,srm'gsi ruIPEsf1Iai s Osr it i


Ruc Skmrluel F.thlh-r-

0 5,X) '-98 89()


Mac ein

March U
Av~ la faeur d'u ren raht
le suemrh Mac rouvr
auor'uissprtssu
la novel ape llai-


No865 Mercredi 3 mars 2010



LE JOURNAL
Tl:0500276519-Fax:0590279160 AINT BARTH
www.journaldesaintbarth.com journalsbh@wanadoo.fr DE AINTDARTH
ISSN : 1254-0110


SALES A'D VI-A E'TAL5







Pour Stphane Dimert

L'volution en Ptom ? un parcours sem d'embches,

mais passionnant et possible


Nomm ambassadeur, dl-
gu la cooperation rgio-
nale dans la zone Antilles-
Guyane (lire ci-contre) le 9
dcembre dernier, Stphane
Dimert est le rdacteur des
lois organique et ordinaire
qui ont port l'volution de
Saint Barthlemy en Collec-
tivit d'outre-mer dote de
l'autonomie. Spcialiste de
droit public, cet narque a
paralllement t charge par
la ministry de l'Outre-mer
Marie-Luce Penchard de
conduire le processus d'vo-
lution de Saint Barthlemy
en Pays et territoire d'outre-
mer (Ptom) associ de
l'Union Europenne. Un
processus qui a dj com-
menc et que nous a dtaill
Stphane Dimert qui enta-
mait Saint Barth sa pre-
mire tourne d'ambassa-
deur dlgu la coopra-
tion rgionale dans la zone
Antilles-Guyane.

Il le dit qui veut l'entendre :
l'outre-mer et Stphane Di-
mert, c'est une histoire
d'amour. Avec Saint Barth qui
n'en finit pas de jouer les cas
d'espce, c'est carrment la
passion. C'est qu'aprs avoir
vu -et particip en tant que
rdacteur des lois lui permet-
tant l'volution de commune
Com, une premiere dans la
Rpublique franaise, ce
juriste a l'oeil qui ptille
l'ide de voir Saint Barth jouer
une nouvelle fois les pionniers
en marquant sa volont d'vo-
luer en Ptom associ de
l'Union europenne: c'est la
premiere fois qu'un territoire
va quitter une parties du droit
communautaire. C'est une
operation complex, mais sur
le plan juridique absolument
passionnante, se rjouit celui
qui a t charge de mener
l'opration en coordination
avec le Secrtariat gnral des
Affaires europennes et le
Secretariat gnral du gouver-
nement (deux services du Pre-


mier ministry), ainsi qu'avec
la Representation de la France
auprs de l'Union europenne
Bruxelles.

Stphane Dimert ne le cache
pas : c'est un parcours sem
d'embches, de dfis reliever
et de lobbying assurer. Mais
on commence aujourd'hui
avoir une petite ide des
chances. Le Gouvernement
franais est attach ce que ce
dossier aille vite et s'est fix
comme objectif de presenter
la demand lors du prochain
Conseil europen* de juin
2010. Nous allons saisir le
secretariat gnral du Conseil
europen en ce sens avant fin
mars de faon porter la
demand l'ordre du jour de
la reunion de juin pursuit
l'ambassadeur qui rappelle
que conformment la clause
passerelle prvue l'article
355 paragraphe 6 du trait sur
le fonctionnement de l'Union
europenne**, la demand
doit tre approuve l'unani-
mit des 26 autres membres
de l'Union. Les ambassa-
deurs ainsi que la reprsenta-
tion permanent de la France
vont tre mobiliss pour
recueillir l'adhsion des pays
membres. Il nous faut gale-
ment et pralablement la


presentation du project devant
le Conseil, avoir obtenu l'avis
de la Commission euro-
penne, ajoute encore St-
phane Dimert qui a dj eu
une premiere reunion sur le
sujet le 10 fvrier dernier.
Nous allons revoir prochai-
nement la commission et
apporter des prcisions quant
aux points qui ont t soule-
vs lors de cette premiere ren-
contre.

Ptom pas avant 2012
Si le Conseil europen statuait
en faveur de l'volution de
Saint Barthlemy en Ptom ds
le mois de juin (et ce faisant,
une modification du trait de
Lisbonne pour ajouter Saint
Barthlemy la liste des Ptom
indique l'annexe 2), la mise
en uvre de cette evolution
n'interviendrait, au plus tt,
qu'au ler janvier 2012. C'est
que cette decision, mme fon-
damentale, ne fait que poser
un principle. De nombreuses
autres dmarches, modifica-
tions du droit communautaire,
adoption de lois, measures
techniques ... devront encore
tre entreprises pour que ce
vu devienne ralit. A com-
mencer, vraisemblablement,
par une convention montaire
entire la France et l'Union pour


garantir le maintien de l'utili-
sation lgale de l'euro Saint
Barthlemy qui apparat tre la
problmatique majeure de
cette evolution. Car et contrai-
rement ce qui a t dit sur le
sujet, l'volution en Ptom fait
automatiquement sortir le ter-
ritoire de la zone euro (mais
d'autres PTOM franais,
comme Mayotte et Saint-
Pierre et Miquelon, utilisent
l'euro : il n'y a donc pas
d'obstacle de principle, mais
seulement la ncessit de
prendre un texte spcifique).
Cette convention, qui pourrait
s'approcher de celle dj
conclue par la France pour
permettre Monaco d'utiliser
l'euro, est assez lourde
conclure : prpare avec la
Commission de Bruxelles, elle
devra ainsi tre adopte par le
Parlement national et finale-
ment entrine par le Conseil
europen des ministres.
Autre modification poids
lourd, celle qu'il faudra appor-
ter la Dcision d'association
de 2001 qui rgit les relations
entire les Ptom et l'Union
europenne (les dispositions
des traits europens tant trs
concise sur ce sujet). Pour
des raisons de rdaction, la
Decision ne lie pas son champ
d'application l'annexe 2 du
Trait et de fait, les Ptom qui
elle s'applique doivent tre
nommment cits dans ses


articles. Il faudra donc ajouter
Saint Barthlemy cette liste,
ce qui requiert pralablement
une decision du Conseil euro-
pen sur proposition de la
Commission europenne et un
avis du Parlement europen...
Cela implique galement que
Saint Barthlemy devra tre


associe directement la dis-
cussion en course s'agissant de
la future Dcision d'associa-
tion, celle en course arrivant
chance le 31 dcembre
2012. Et Stphane Dimert de
conclure : il va falloir du
lobbying!.


UNE GRANDE PARTIES DU DROIT COMMUNAUTAIRE
CONTINUERA S'APPLIQUER
Selon Stphane Dimert, une part non ngligeable du droit
communautaire continuera s'appliquer Saint Barth-
lemy, une fois celle-ci devenue Ptom. Cela tient la < blesse du statut de Ptom qui laisse les Etats membres libres
d'appliquer comme ils l'entendent le droit communautaire
dans ces territoires. C'est simple comprendre: L'Etat
franais continue exercer ici de nombreuses comptences
dans de multiples domaines, comme la sant, la protection
des consommateurs, le droit commercial,le droit social, la
justice, le droit bancaire, les liberts fondamentales.... Dans
ces matires, les directives europennes transposes dans le
droit franais, seront donc automatiquement appliques,
parce que les lois et les dcrets s'appliquent de plein droit
dans l'ile en vertu du statut de 2007. En revanche, dans tou-
tes les comptences transfres la Collectivit urbanisme,
fiscalit, nergie, environnement... les contraintes de res-
pect du droit communautaire disparatront et il appartien-
dra la COM d'adopter ses propres rgles, ce qui ne lui
interdira pas de s'inspirer du droit europen chaque fois
qu'elle y trouvera son intrt. Les rglements europens,
directement applicables dans les Etats membres, ne s'appli-
queront plus dans l'le mais, l encore, l'Etat comme la
COM pourront parfaitement en reprendre le contenu cha-
que fois que ce sera ncessaire. Cette situation n'est pas
nouvelle en Outre-mer: St Pierre et Miquelon et les territoi-
res franais du Pacifique sont des PTOM, et une bonne par-
tie du droit communautaire leur est applicable, ds lors que
l'Etat a la competence pour leur tendre.


Stphane Dimert, nouvel d'ambassadeur,
dlgu la cooperation rgionale
dans la zone Antilles Guyane


Chef du bureau des affaires
politiques et des liberts publi-
ques au ministre de l'Outre-
mer de 1996 2000, puis
conseiller pour les affaires juri-
diques et institutionnelles et les
travaux lgislatifs de Brigitte
Girardin, Franois Baroin et
Christian Estrosi i 2-' i .
et jusqu' aot 2008 sous-
directeur des affaires politiques
de l'outre-mer rue Oudinot,
Stphane Dimert, ancien lve
de l'Ena et Science-Po Paris,
president de tribunal adminis-
tratif et de cour administrative
d'appel, a fait l'essentiel de sa
carrire au service de l'outre-
mer. Une experience qui lui
vaut d'avoir t nomm le 9
dcembre 2009 ambassadeur,
dlgu la cooperation rgio-
nale dans la zone Antilles-
Guyane ; .e e -44 ans.
Rattach la direction des
Amriques-Caraibes au minis-
tre des Affaires trangres,
mais aussi au cabinet de la
ministry de l'Outre-mer, le nou-
vel ambassadeur reprsente
galement la France auprs de
la Caricom et de l'Association
des Etats de la Caraibe (AEC).
Il a assist sa premiere ru-
nion l'AEC en janvier Car-
thagne lors du sommet annuel
de cette organisation intematio-


nale qui a pour but de promou-
voir la consultation, la coopra-
tion et l'action concerte entire
tous les pays de la Carabe.
L'occasion pour Stphane Di-
mert de prciser qu'il sigerait
dsormais l'AEC, non plus
au nom de trois collectivits
-Guyane, Guadeloupe, Marti-
nique-, mais de cinq, avec les
Com de Saint Martin et Saint
Barth don't il a expliqu l'vo-
lution.
Aujourd'hui mercredi, il assisted
la Barbade un sminaire
Union europenne-Cariforum
portant sur les relations euro-
pennes et les pays du
Caricom.

Premire tourne dans
les les du Nord
C'est par les les du Nord que
le nouvel ambassadeur a
entam la semaine dernire sa
premiere tourne des collectivi-
ts don't il assure dsormais la
representation diplomatique.
Rgionales obligent, il se ren-
dra en Guyane, Guadeloupe et
Martinique, une fois les lec-
tions termines : une des mis-
sions qui m'a t confie
consiste en la mise en uvre
des measures du Comit inter-
ministriel de l'outre-mer.
C'est ce que je suis venu


notamment dire aux lus, prfet
et socioprofessionnels que j'ai
rencontrs. Je leur ai galement
indiqu que j'tais leur dispo-
sition pour les aider dans leur
entreprise d'insertion rgio-
nale, explique Stphane Di-
mert, bien conscient que les
intrts varient selon les terri-
toires. Saint Barth qui n'ex-
porte quasiment pas n'est ainsi
quasiment pas touche par la
problmatique des changes
entire pays de la Carabe. Ici,
ma mission consistera donc
davantage faire reconnatre le
statut de Collectivit d'outre-
mer dtache de la Guadeloupe
sur le plan international>. St-
phane Dimert estime gale-
ment qu'avec la fin des Antilles
nerlandaises le 10 octobre pro-
chain, les relations avec Sint
Maarten pourraient tre bien
plus faciles. A l'image de
celle France-Brsil ou France-
Surinam qui traitent des probl-
mes de la Guyane franaise,
nous pourrions crer une com-
mission mixte de cooperation
transfrontalire France-Pays
Bas. Dans ce cadre, nous pour-
rions, par example, voquer les
problmes de dessert arienne
de Saint Barth que vous avez
du mal faire entendre,
conclut l'ambassadeur.














p q
-


COMMODE
LAQU BLANC
1 nnvvA7'vTn -


.8


gl 1


______ ~2~- -e-.-
1~--


I' S


[*1


I


I


-z-"


'- -:


,. i


'if


RHS33




1l: S-3mr 00-85A TAI


Le conseil territorial adopted


UN NOUVEAU BUDGET RECORD


Aprs plus de trois heures de
dbat, trois grandes modifications
apportes et un tremblement de
terre 18h43, le Conseil territorial
a adopt jeudi 25 fvrier le budget
primitif 2010 de la Collectivit.
Un budget record qui, en ajoutant
recettes de fonctionnement (52,3
millions d'euros) et d'investisse-
ment (81,4 millions d'euros), se
monte cette anne plus de 133
millions d'euros, contre 125 en
2009. Deux conseillers ont vot
contre : Maxime Desouches et
Benot Chauvin.
En prambule l'explication du
budget donne par Denis Graux,
directeur gnral des services, le
president Bruno Magras a rappel
qu' l'instar de celui 2009, le bud-
get 2010 avait t tabli sous le
signe de la prudence, dans un
context encore marqu par la
crise. Et de fait, les recettes ont t
estimes en dessous du seuil de
perception 2009, ce que regrette
Benot Chauvin. Le conseiller ter-
ritorial aurait ainsi vu comme un
signal positif pour l'ensemble de
la population, la confiance de la
Collectivit inscrire des recettes
au moins gales au montant des
sommes perues en 2009. Je pr-
fre grer en bon pre de famille
et avoir une surprise agrable a
rpondu Bruno Magras qui jus-
que-l estimait grer la collectivit
comme une entreprise.

Les dpenses de
fonctionnement plombes
par la DGC
Dans ce budget record, noter que
les charges du personnel, en lgre
augmentation de 1,91%, reprsen-
tent 19,9% des dpenses de fonc-
tionnement. Les charges carac-
tre gnral -35,37% des dpenses
totales- sont elles en augmentation
de 6,9%, notamment en raison des
marchs passes pour le ramassage
des ordures et des dchets (+600
000 euros par rapport 2009).
Quant aux autres charges qui
reprsentent 42,32% des dpenses
de fonctionnement, elles sont
plombes par la Dotation Globale
de Compensation (Dgc) qui se
monte cette anne encore 8,4
millions d'euros. Soit elle seule
27,45% des recettes de fonction-
nement de la Collectivit (!!!),
comme le soulignaient non sans
amertume le premier vice prsi-
dent Yves Graux et sa suite, le
conseiller d'opposition Benot
Chauvin.
En recettes, 37 millions ont t
prvus au budget 2010 don't 12
millions manent du produit des
taxes lies l'immobilier (ces-
sions mobilires, droits d'enregis-
trement, plus-value...). A cet
gard, Ccile Tiberghien, s'est
tonne de la faiblesse de la taxe
sur les plus-value perues en 2009
-environ 980 000 euros-, alors que
les droits d'enregistrement ont
dpass 13,6 millions, estimant
impossible que ce ne soit que
cela. Le president a reconnu
avoir les pires difficults obtenir
de la direction du Trsor des infor-
mations prcises sur le sujet qui


auraient permis de dissocier les
provenances des oprateurs de
plus-values et ce faisant de savoir
si la taxe exerce sur celles-ci
devaient retomber dans l'escar-
celle de la Collectivit (pour les
residents fiscaux et les strangers)
ou au contraire dans celle de l'Etat
pour les contribuables de France.
Sur la proposition de Karine Miot,
il tait dcid de demander aux
notaires une copie de la fiche de
declaration adresse aux services
des hypothques lors d'une vente,
ce qui permettrait la Collectivit
de procder un rapprochement.
Toujours au chapitre des recettes,
le droit de quai qui constituait
jusqu' l'an dernier la premiere
recette de la Collectivit a quant
lui t provisionn approximative-
ment hauteur de la perception
2009, soit 7,8 millions d'euros. La
troisime recette en valeur est la
taxe de sjour, budgtise pour 3
millions, suivie de la taxe sur les
carburants 2,4 millions. Taxe sur
les ordures mnagres, vignette,
contribution forfaitaire des entre-
prises, taxe sur l'lectricit repr-
sentent quant elles entire 1 et 1,5
million d'euros chacune

81 millions
en investissement
La section d'investissement
s'quilibre plus de 81 millions
d'euros Un budget encore
record compost cependant de
plus de 54 millions de restes
raliser ; les credits nouveaux se
montant quant eux 26,7 mil-
lions d'euros.
Les travaux de voierie, pour un
montant de plus de 14 millions
d'euros, constituent la principal
dpense d'investissement 2010.
Une envelope comfortable, qui ne
satisfait nanmoins pas l'ensemble
du conseil. Ainsi, Jean Marie
Danet s'est tonn que la rfection
de la parties de la route de Corossol
allant du restaurant Le Rgal
Public ne figure pas au calendrier
des travaux 2010. Le conseiller a
rappel que cette route qui date
des annes 70 tait particulire-
ment dangereuse en cas de pluie.
Au point que les habitants du
quarter l'ont surnomme savon-
nette. Un avis partag par Yves
Graux qui voque une piste de
ski en cas de pluie et l'urgence
qu'il y a procder aux travaux.
La ligne acquisition de terrains
arrive en second position des
dpenses d'investissement avec un
budget de presque 13,3 millions
d'euros don't la plus grosse opra-
tion consiste en l'achat d'un ter-
rain pour 8,6 millions d'euros. En
troisime position, vient la
construction de l'Ephad provision-
ne hauteur de 10,5 millions
d'euros. 4,7 millions figurent au
budget pour les quipements spor-
tifs. La programmation 2010 com-
porte notamment la construction
de tribunes pour les terrains de
tennis et de vestiaires pour le vol-
ley et les arts martiaux. 3,9 mil-
lions d'euros ont t inscrits pour
des operations portuaires consis-
tant en la rfection du port de


commerce pour 2,5 millions d'eu-
ros, des tudes pour l'entre de
Gustavia (200 000 euros) et la
rfection du quai de la gare mari-
time (500 000 euros). L'aroport
n'est pas en reste qui bnficie
d'un budget de travaux de 3,1 mil-
lions d'euros pour 2010.
Au titre des operations nouvelles,
5 millions ont t budgtiss pour
la construction de la station d'pu-
ration de Petits Galets don't les tra-
vaux ont t confis au group
Dgremont. 1,7 million d'euros
iront la construction d'un quai
devant l'htel de la Collectivit et
1,7 la ralisation d'une plate-
forme de compostage.
A noter enfin que si 4 millions
sont inscrits pour la reconstruction
de l'ancienne mairie, la program-
mation vote en 2009 s'avre
ambitieuse. La renovation ne co-
terait en effet que 2 millions d'eu-
ros auxquels il faut ajouter les
frais d'tudes pour 200 000 euros
qui seront ralises durant l'anne
2010. De fait, c'est dans cette
ligne budgtaire qu'ont t ponc-
tionns les budgets ncessaires
aux trois modifications apportes
par le conseil territorial.


Modifications
budgtaires
Car contrairement l'habitude o
le budget tait en gnral vot
dans les terms de la proposition,
cette fois, les conseillers territo-
riaux ont tenu y apporter des
modifications, ainsi d'ailleurs que
les y incitait le president en
prambule au dbat, qui dclarait
:la preparation du budget consiste
rpartir des masses financires.
Il appartient au conseil de les
modifier, tout en gardant l'esprit
que les priorits qui vous sont pro-
poses ne sont pas prises la
lgre.
La premiere modification adopte
par les conseillers territoriaux
concern une aide au transport des
tudiants qui ne figurait pas dans
la proposition de budget. Une
absence don't s'est mu Jean Marie
Danet, rappelant l'engagement
d'Yves Graux en ce sens lors
d'une reunion avec des parents
d'lves scolariss Saint Martin,
Guadeloupe ou encore Martinique
qui n'avaient pu prtendre l'aide
la continuity territorial en 2009,
globalement rserve aux tu-
diants scolariss en mtropole.
Aprs moult discussions et hsita-
tions, le conseil a dcid d'inscrire
une ligne de 200 000 euros au
budget destine une aide au
transport des tudiants don't les cri-
tres d'attribution restent nan-
moins dfinir.
Second modification la proposi-
tion budgtaire, la rintgration du
paiement de primes d'assurance,
suite la requte de Karine Miot.
L'avocate, rejointe en cela par
Benot Chauvin et Ccile Tiber-
ghien, considrait comme un non-
sens de ne plus assurer les biens de
la Collectivit. Ce n'est pas une
gestion de bon pre de famille que
de ne pas assurer les btiments,


Budget 2009


SECTION FONCTIONNEMENT
Total des dpenses 66 786 802,23
Total des recettes 37 326 079,00

SECTION INVESTISSEMENT
Dpenses 58 554 780,36
Recettes 80 692 542,74

TOTAL GENERAL
DES DPENSES 125 341 582,59

DES RECETTES 118 018 621,74


faisait-elle remarquer l'intention
du president, mme si, ajoutait-
elle encore, nous avons eu des
dgts qui ne peuvent pas tre
assurs. En toile de fond, le mon-
tant, important, des primes d'assu-
rance payes par la Collectivit,
qui ne permet nanmoins pas un
bon remboursement en cas de
cyclone, par example. Sur plus de
800 000 euros de travaux raliss
suite l'ouragan Omar (hors rali-
sation du quai du bord de mer), la
Collectivit aurait ainsi touch 130
000 euros de remboursement des
assurances. Mais tous les contra-
dicteurs de conclure qu'en cas de
catastrophe exceptionnelle, s'il
n'tait pas assure, le patrimoine de
la Collectivit subirait une perte
norme. Et Benot Chauvin d'ajou-
ter le rle de la Collectivit n'est
pas d'assurer tous les risques, mas
de se protger de tous les risques.
Dont acte : une ligne budgtaire
sera donc accorde pour le paie-
ment de primes d'assurances.
Troisime et dernire grande
modification apporte, l'augmen-
tation de la subvention alloue au
Cttsb. Pour satisfaire la demand
du president, le budget 2010, ini-
tialement estim 782 000 euros
avait t ramen 569 000 euros.
Un budget qui, s'il correspond
effectivement une augmentation
de 40% par rapport au budget
2009, tait considr comme
insuffisant par plusieurs conseil-
lers, au regard de la baisse de la
frquentation touristique constate
en 2009 et de la ncessit de dve-
lopper la promotion. Bruno
Magras qui, au fond, dit partager
le mme point de vue, s'est nan-
moins livr une critique en rgle
du Cttsb, dclarant : augmenter
le budget, je ne suis pas contre.
Mais il faudrait pour cela un
compte-rendu des actions menes
antrieurement. Des dplacements
ont t faits : o sont les rsultats
? Par ailleurs, les htels ne don-
nent toujours pas les chiffres du
taux d'occupation (...). Le Cttsb
doit prouver aux lus comment
l'argent a t utilis et doit mon-
trer un budget bien ficel. Nous ne
sommes pas l pour finance les
dplacements de Pierre, Paul Jac-
ques. Je veux savoir quel est l'im-
pact conomique des actions enga-
ges, chargeait ainsi le president
qui, au sujet du tourism, soulevait
nouveau le problme de la des-
serte arienne de Saint Barth mise


Budget 2010


52 346 235,94
52 346 235,94


81 410 767,26
81 410 767,26


133 757 003,20

133 757 003,20


mal par une offre de siges en
chute et une arrive des gros por-
teurs en milieu d'aprs-midi
Juliana qui limited d'autant la capa-
cit d'acheminement, alors que la
piste de Saint Barth est close au
coucher de soleil +15 minutes.
Habituellement silencieuse, Mari-
the Weber, prsidente de la com-
mission territorial du tourism est
sortie de sa reserve pour dfendre
le budget 2010 du Cttsb don't elle
est galement prsidente : nous
avions dpos initialement une
demand de subvention de 730
000 euros. Ce n'est pas une
demand extravagant. Cela va
nous permettre de procder des
operations de communication don't
l'le a besoin. Marith Weber
indiquait galement que, grce aux
actions menes au Brsil, Vene-
zuela, Colombie, depuis trois ans,
la clientele sud amricaine avait
augment de 25%. Elle indiquait
par ailleurs avoir cru qu'il apparte-
nait la Cem de mesurer l'impact
conomique, mais que se rendant
compete de cette erreur, le Cttsb
procdait actuellement la measure
des actions menes. Maxime Des-
ouches, Benot Chauvin, Ccile
Tiberghien, Nils Dufau, tous
membres de la commission territo-
riale, sont venus en defense de
Marith Weber. Pour Maxime
Desouches qui contestait toutefois
le bien fond du Cttsb accorder
des subventions d'autres associa-
tions pour raliser des animations
sur place, il faut investor sur la
promotion extrieure, mme si on
n'a pas de retours immdiats. Il
lui semblait par ailleurs logique
que sur les plus de 3 millions
d'euros perus par la Collectivit
au titre de la taxe de sjour, une
parties substantielle revienne la
promotion de l'le. Benot Chau-
vin estimait pour sa part que les
actions prsentes par le Cttsb
n'avaient rien de dmentielles.
Nils Dufau voquait une concur-
rence de plus en plus important
Saint Barth qui obligeait dve-
lopper des actions de promotion.
Tandis que Ccile Tiberghien esti-
mait que mme si l'tat des routes
et la scurit contribuaient la
quality du sjour, les 200 000
euros supplmentaires demands
au regard des propositions faites
par le Cttsb seraient rapidement
rcuprs. Dont acte. Au final, la
subvention attribute au Cttsb a t
augmente de 200 000 euros.


H


PRESENTATION GNRALE DU BUDGET 2010




1 S-3 mars 200-85A TAI


M


Conseil Territorial en bref


PARKING MARIGOT
La Collectivit va procder prochainement
l'acquisition de deux parcelles de terrain de
60 et 67m2 pour un prix de 41 500 euros cha-
cune. Ces parcelles, proches de l'accs public
de la plage de Marigot, accueilleront terme
huit places de stationnement.

Creation de la commis-
sion transport terrestre
et circulation routire
Une onzime commission territorial va venir
rejoindre les dix existantes. Il s'agit de la
commission Transport terrestre et circulation
routire. Prside par Michel Magras, elle est
compose de quatre autres membres : Karine
Miot, Yves Graux, Jean Marie Danet et
Benot Chauvin. Lors du dbat jeudi, Michel
Magras qui considre problmatique la diffi-
cult de circulation, a fix la fix la feuille de route
de la commission : de rglementation et prvenu : c'est une
affaire complique dans laquelle il faut s'at-
tendre prendre des coups.


Rgularisation
Saint Jean
A l'unanimit, le conseil territorial a adopt une
dlibration permettant de ddommager deux
propritaires de Saint Jean sur le terrain desquels
empite le canal d'vacuation des eaux pluviales
et de ruissellement. Le bornage ralis pour
quantifier l'empitement a conclu 57m2,


s'agissant d'une premiere parcelle et de 10 m2
s'agissant de la second. Les propritaires sou-
cieux de trouver un arrangement ont propose de
vendre lesdits terrains pour un prix de 1000
euros par m2, arrangement qu'a adopt le
conseil.

Drogation aux conditions
d'accessibilit
A l'unanimit, le Conseil a adopt le project de
dlibration permettant de droger aux rgles
d'accessibilit dans les btiments neufs et
pour la creation par changement de destina-
tion de btiments recevant du public. Un pro-
jet port par la commission Rglementation et
scurit et son president Patrick Kawamura
avec l'aide de la prefecture, qui devrait effa-
cer ou limiter les difficults remplir les
conditions des rglements nationaux.


200 000 euros
pour Halti
Conformment la proposition du president, le
conseil territorial a vot l'unanimit pour une
subvention de 200 000 euros en faveur des
sinistrs du tremblement de terre d'Hati sur-
venu le 12 janvier dernier. Reste savoir quoi
en faire et qui la verser. Membre du Rotary
Club, le conseiller Nils Dufau, a propose que
cet argent soit invest dans une action
moyen term et durable. Il voquait notam-
ment le project en course d'laboration au Rotary
Club d'implanter en Hati une maison prfabri-
que en bois pour l'utiliser comme cole avec
le concours des Rotary clubs hatiens. Un pro-


jet que le club service entend dvelopper avec
le Lions Club et la Croix Rouge qui se sont eux
aussi mobiliss ds la premiere heure pour
aider les sinistrs d'Hati. Pas dfavorable au
project, Nicole Graux a attir l'attention du
conseil sur la ncessit qu'il y a garder une
visibility sur le project finance : Il nous faut
tre prudents. Car des actions humanitaires de
collect de fonds ont dj t menes ici et on
n'a jamais su ce qu'il tait advenu de l'argent.
Dans le mme registre, Yves Graux estimait
que le pre Kaze, originaire d'Hati, devait tre
associ au project. Au final, le conseil a dcid
d'allouer 200 000 euros et de crer un group
de rflexion sur le ou les projects susceptibles
d'tre mens.


220 000 euros pour
l'incitation aux ENR
Le conseil s'est prononc en faveur de la cra-
tion d'un encouragement financier l'utilisa-
tion de chauffe-eau solaires et la pose de pan-
neaux photovoltaques sur les toitures. Cette
proposition de la commission Environnement a
t notamment faite pour rpondre en parties
aux rticences de certain lus qui estimaient
que l'obligation faite par la code de l'Environ-
nement d'quiper les nouvelles constructions
de chauffe-eau solaires computer de 2011,
pnalisait les petits propritaires. 220 000
euros ont t budgtiss en 2010 : 150 000
pour l'aide l'installation de chauffe-eau solai-
res. 70 000 pour les panneaux photovoltaques.
La proposition de Benot Chauvin de recruter
un conseiller information nergie don't le
financement serait assure, pour moiti par la
Collectivit, pour l'autre moiti, par l'Ademe a
en revanche t rejete.


Affaire Bouffar-Roup :
La famille du
prvenu rpond
au Journal
de Saint Barth

Le procs de l'affaire Bouffar-Roup
s'ouvre cette semaine devant la Cour
d'Assises de Basse-Terre. Le meurtrier
prsum du jeune moniteur de planche
voile de Saint-Barth risque jusqu' 30
ans de rclusion criminelle. Dans notre
dition du mercredi 24 fvrier 2010,
nous annoncions la tenue du procs et
relations les circonstances du drame. La
famille du prvenu contactait notre
rdaction pour la publication de ce droit
de rponse: Monsieur Bouffar-Roup
n'a nullement t tu d'un coup de cou-
teau alors qu'il ramenait un auto-stop-
peur son domicile, mais alors que, ivre
et intoxiqu l'ecstasy, il tentait pour la
second ou la troisime fois, de pntrer
au domicile de Monsieur De Souza. Par
ailleurs, il n'a nullement t laiss agoni-
sant au pied des escaliers, il est dcd
sur un parking plus de 50 mtres du
domicile de M. De Souza, aprs s'tre
nouveau battu avec un tmoin, cit
devant la Cour d'Assises, qui a dclar
lui avoir port un coup la poitrine aprs
l'avoir trane jusqu' cet endroit. Enfin
M. Bouffar-Roup n'a nullement t
abandonn, bien au contraire, c'est M.De
Souza qui a appel les secours, ce fait est
parfaitement tabli et c'est le mme
tmoin qui en atteste. La famille et les
amis de M. De Souza protestent donc
contre les terms inexacts de l'article du
24 fvrier 2010.


Maxime Dessouches dmis
de ses functions auprs de la Cem


Abus de pouvoir comme le
proclamait Maxime Desou-
ches ? Ou decision lgitime
d'un conseil qui n'a plus
confiance pour reprendre les
propos du president ? C'est
vraiment la question qu'il
convient de se poser aprs la
dlibration inscrite au point
14 de l'ordre du jour et adop-
te la majority, deux voix
contre -Maxime Desouches et
Benot Chauvin- et une absten-
tion, Jean Marie Danet-. Une
dlibration qui visit dmet-
tre Maxime Desouches de ses
functions de reprsentant de la
tutelle auprs de la CEM qui
lui avaient t confines en
dcembre 2007. Si on lit le
rapport du president adress
aux conseillers territoriaux en
vue de la reunion du 25
fvrier, c'est bien en raison
du contenu des recours qu'il a
forms auprs du tribunal
administratif l'encontre du
gestionnaire de l'aroport,
c'est dire la Collectivit, les-
dits recours mettant en cause
le President et les services de
la Collectivit, qu'il est
demand de designer un autre
reprsentant en lieu et place de
M. Desouches. Mais il en est
all diffremment le soir de la
reunion. Evoquant un pro-
blme de forme dans la dlib-
ration du 20 dcembre 2007
pour justifier de cette destitu-
tion, le Prsident faisait rapide-
ment procder au vote. Per-
sonne n'est dupe, rpliquait


en rponse Maxime Desou-
ches, la suite de Benot
Chauvin qui, commentant son
vote contre, expliquait que
cela lui apparaissait plutt
comme une sanctions.
En toile de fond, un Notam
pass la demand du direc-
teur de l'aroport qui avait
pour effet de limiter les horai-
res des vols d'entranement de
l'aviation gnrale. Usager de
la plateforme, Maxime Desou-
ches avait estim ce Notam
illegal et avait saisi le tribunal
administratif de deux recours,
un en suspension, l'autre en
annulation. Le 11 fvrier, le
Notam tait annul la
demand du directeur de l'a-
roport en raison d'un vice de
forme : le directeur n'ayant
pas la dlgation de signature
du president de la Collectivit
au moment o le Notam avait
t pass. Jusque-l, rien d'ex-
ceptionnel. Si ce n'est une par-
tie du contenu du recours qui,
selon Bruno Magras, viserait
semer le trouble dans l'esprit
des juges en laissant croire
que le president utiliserait sa
function d'lu pour favoriser la
compagnie Saint Barth Com-
muter don't il est propritaire.
Il y a une rupture de
confiance, martelait Bruno
Magras, avant d'invoquer une
nouvelle raison de reliever
Maxime Desouches de ses
functions : savoir que la
Cem aurait plac 100 000
euros durant deux mois sur un


compete bancaire sans que la
tutelle, le conseil territorial, en
ait t informe par son repr-
sentant, Maxime Desouches.
Bien que le vote soit dj
intervenu, Maxime Desouches
tenait adresser ses coll-
gues conseillers les commen-
taires que lui inspirait la dli-
bration. Et de dnoncer un
dtournement de pouvoir
manifested, une proposition
illgale, don't l'objet n'a
rien voir avec mon rle de
reprsentant de la tutelle
auprs de la CEM. Le
conseiller citait la declaration
des droits de l'homme et du
citoyen, mais aussi Coluche
-les hommes naissent libres
et gaux, mais certain sont
plus gaux que d'autres- pour
expliquer en quoi il se sentait
aujourd'hui... moins gal
que d'autres ! : Car si je
comprends bien la logique du
president, alors qu'un adminis-
tr a le droit de faire un
recours mettant en cause les
services de la Collectivit
et/ou son president, un lu
osant s'aventurer dans cette
direction, s'expose des
measures de rtorsion immdia-
tes. A la suite de cette dcla-
ration, Maxime Desouches
quittait la salle, demandant au
conseil de bien vouloir dlib-
rer nouveau afin de retire le
point de l'ordre du jour. Il
appelait le president en faire
autant. Peine perdue, le vote
avait dj t valid.


LE RESTAURANT
LA MARINE
Fish, Sea Food and Sushi Bar
OPEN AT 7PM EVERY NIGHT
"f1 l l=rrK Af"lM AIr%


Vendredi 5,

Samedi 6 Mars



Soire Ij ciale


Fruits e Mer


Plateau de Fruits de Mer
(Huitres, Crevettes, Tourteau,
Bulots, Palourdes, Langoustines...)
75 euros par personnel
llGUSTAVIA HARBOgl

SUSHI-BAR PRIVATE CLUB ART GALLERY
Reservation Le Restaurant and Sushi-Bar 05 90 27 68 91
Reservation Private Club 05 90 27 86 39 PARKING VALET




1 S-3 mars 200-85A TAI


Episode de houle de Sud ouest

Un yacht la cte, un voilier coul


Le voilier baptise spirit a et renfloue des le lendemain de la depression qui a circle au Nord des lies du NAord dans la journe
de mercredi. Spirit est aujourd'hui nouveau flot.


Une petite dpres-
sion qui a circul
au Nord des Iles du
Nord dans la journe de
mercredi est l'origine de
l'chouage de deux
bateaux : un yacht de
26m50 prs des ctes
d'Anse des Cayes et un
voilier d'un peu plus de 10
mtres sur son mouillage
Corossol.
Les vents de direction
inhabituelle de Sud-ouest
soufflant en moyenne de
30 40km/h et jusqu'
60km/h en rafales ont en
effet lev une houle de


sud-ouest d'lm50 2m
contre laquelle le domaine
portuaire n'est pas abrit.
Mouill sur corps morts
Corossol, le voilier baptis
Spirit a sombr sur son
mouillage, sous le poids de
la houle. En fin d'aprs-
midi mercredi, seul son
mt tait encore visible.
Les travaux de renfloue-
ment ont commence ds le
lendemain jeudi. Spirit est
aujourd'hui nouveau
flots.
Pour se protger de cette
houle inhabituelle, de nom-
breux bateaux avaient


quant eux pris le parti de
migrer vers les baies moins
exposes d'Anse des
Cayes et de Saint Jean.
Las, aprs le passage vers
20 heures mercredi du
front pluvieux associ la
depression, vent et houle
ont vir subitement plein
nord, faisant pivoter les
bateaux au mouillage.
C'est ce moment que
l'ancre du Front Row, un
motoryacht de 26m50 bat-
tant pavilion des les Ca-
man et ancr l'Anse des
Cayes a drap. Le capi-
taine a bien remis les


runi Rouw, un inuluryaum i au sZomjLu uualni paviuin ausI uu~s anI arn anl ancre a i anse ac-s
Cayes lorsqu 'il a drap sur le rcif moins de deux mtres de la cte.


moteurs pour tenter de se
dgager, mais peine per-
due: le motoryacht s'est
retrouv sur le rcif
moins de deux mtres de la
cte. Appel vers 20h30,
l'quipage du capitaine
Danet, le cannot de sauve-
tage de la Snsm, est arrive
sur place vers 21h. Les
annexes d'autres yachts au
mouillage proximity ont
tent en vain de le dgager.
La Snsm a quant elle d
s'y reprendre deux fois
avant de pouvoir extraire le
bateau de 74 tonnes bord
duquel se trouvaient six
personnel : nous avons
essay une premiere fois
de le remorquer, mais sous
l'effet du poids et de la
houle au moment o la
mare tait la plus basse, la
remorque a littralement
explose, confiait ainsi
Ingnu Magras, president
de la station de sauvetage
de Saint Barth. La
deuxime tentative a t la
bonne : nous avons pro-
cd par tapes, en nous
aidant de la houle et nous
sommes finalement parve-
nus le dgager. Le
bateau a ensuite t remor-
qu jusqu' la boue du
ptrolier dans la baie de
Public. Les dgts? les
moteurs seraient intacts,
mais les hlices seraient
trs abmes ainsi que les
ailettes de stabilisation. Le
bateau a t remorqu ven-
dredi vers Saint Martin par
la Snsm.


M


Fvrier 2010 : chaud devant!

Ci-dessous le bilan mto du mois coul
ralis par Yannick Graux, animateur


l'Espace Mto Caraibes.
Prcipitations
dans la moyenne
Avec 51,7 mm de prcipita-
tions enregistres, la moyenne
de fvrier s'inscrit dans la
moyenne saisonnire de 47,7
mm. Le minimum enregistr
pour un mois de fvrier a t
de 4.0mm en 1968.
Ces trois derniers mois, il est
tomb en moyenne 46,8 mm.
Une valeur bien en-dessous de
la norme qui est de 67,8 mm.

Temperatures record
La moyenne des temperatures
maximales, 30,60C, calcule
en fvrier constitute un record.
Cette valeur est en effet sup-
rieure de plus de 20C la nor-
male saisonnire de 28,20C.
Elle bat le prcdent record
tabli en 1987.
La moyenne des temperatures
minimales, de 24,4C, est elle
aussi trs suprieure la nor-
male saisonnire de 22,60C.
Elle gale le record de 1998.
La temperature la plus chaude
du mois ? 32,4C enregis-
tre le 20 fvrier, gale au
record. La plus basse ? 22,2C
le 22 fvrier.
La temperature moyenne sur
le mois est quant elle de
27,5C, soit plus de 20C sup-
rieure la normal.

Mer chaude
La temperature de la mer est
voisine de 270C. Elle est plus
chaude d'environ 1 C que le
mois de fvrier 2009. Selon
nos modles de provisions,
cette anomalie devrait se pour-
suivre pour le mois de mars
2010.

Hygromtrie
La moyenne des minima d'hu-
midit a t de 56,9% ; celle
des maxima de 87,1%. La
valeur moyenne des minima
est infrieure la valeur nor-
male 68%, tandis que celle des
maxima est suprieure la
normal 80.9%. Le mini de


41% a t enregistr le 5
fvrier et le maxi de 100% est
partag par les journes du 21,
22, 24 et 27 fvrier !

Vent de Sud
Predominance du vent de sec-
teur Sud durant le mois coul
avec un pisode de fort vent
inhabituel de secteur Sud
Ouest les 23 et 24. Les rafales
ont atteint les 60 km/h dans la
nuit du 23.
La moyenne de la force du
vent de 3,7 m/s est en-dessous
de la norme.

Faits marquants
* Episode de houle de Nord
Nord-Ouest relativement
brve, mais avec une hausse
rapide des vagues les plus
significatives donnant lieu a
un passage en vigilance
orange pour les Iles du Nord le
12 fvrier. A cette occasion,
des vagues plus de 4 m ont
t observes sur la boue de
Puerto Rico
* Circulation d'une petite
depression au Nord de St Barth
et St Martin dans la nuit du 23
et durant la journe du 24
fvrier engendrant des vents
forts de secteur Sud Ouest et
une mer agite forte avec des
creux moyens avoisinant les
1,5 m 2 m. Cet vnement a
donn lieu un passage en
vigilance jaune. Des perturba-
tions dans l'exploitation du
quai de commerce, mais gale-
ment dans l'activit de l'aro-
port ont t constates.

Provisions
saisonnires
Les provisions pour les trois
prochains mois font apparatre
une anomalie chaude des tem-
pratures sur la Carabe. Les
prcipitations devraient tre
proches des normales saison-
nires.

Pour visiter l'Espace Mto
Carabes, contacter le 0590 27
66 03 ou 0690 65 16 89.


La terre a trembl

Un sisme modr de magnitude 4.4 sur l'Echelle de Richter a t
enregistr le jeudi 25 fvrier 18:43 et identifi d'origine Tectoni-
que, a-t-on appris auprs de l'Observatoire volcanologique de
Guadeloupe. L'picentre a t localis 85 km l'Est Nord Est de
Saint Barthlemy, 44 km de profondeur.
Son intensity n'a pas dpass III (faiblement ressenti) sur l'chelle
MSK Saint-Barthlemy o il a t lgrement ressenti.


St Martin. St Maarten. St Barths Saba f l

VOYAGER
www.voyl2. com

Seulement 54e
L'ALLER RETOUR RESIDENT
achet sur intemet, 24h l'avance
VOYAGEZ COMME VOUS LE VOULEZ !
Intre I lLon Ti:0 90 71 6


LA SEMAINE
5h00 9h00 : Le rveil matin
avec l'horoscope de CHRISTIE en EXCLUSIVIT
9h 19h: BEST HITS / 80's / 90's & nouvautes
19h 20h : SUNSET MUSIC / Lounge Hits




1 S-3 mars 200-85A TAI


Match cde le oas March U


* %ST*RESDECOR


Cr en 1985 sous l'ensei-
gne Gourmet Shop, puis
estampill Match et
Supermarch Match, le
supermarch de Saint-Jean
a rouvert ses portes ce
matin mercredi 3 mars,
sous la bannire de March
U, la faveur d'un rachat.
Prcdemment proprit du
group Cora Louis
Delhaize, ce magasin de
800m2 a en effet t
rcemment repris par Jean
Paul Chevreul et sa
famille, dj propritaire
de deux Systme U en
Mayenne. Jean Paul Che-
vreul qui affiche 40 ans de
carrire dans la grande dis-
tribution don't 15 au sein du
groupement Systme U et
une spcialisation dans les
mtiers du frais, assurera la
direction du supermarch
aux cts de sa fille Julie
qui opre l un retour aux
sources. Aprs 10 ans chez
Systme U et trois en tant
que directrice, elle s'tait
en effect accord une petite
pause Saint Barth, auprs
de son frre Sam qui
exploit la salle Form Fit-
ness Lurin. Maxime, 23
ans, le cadet de la famille,
galement parties prenante
de ce project familial, assu-
rera quant lui la respon-
sabilit administrative,
comptable et informatique.

Bu 7






'i -l ltA


Jean
confi
garden
ense
bonr
rser
et n
effor
ouvr
peut
assur
qui s
U le
de la
Pour
dve


Julie, Jean Paul et Maxime Chevreul et Patrick Granier en compagnie de toute l'quipe
du nouveau March U qui ouvre ses portes aujourd'hui mercredi 3 mars Saint Jean.
Paul Chevreul nous a du service local, la mise en
irme son intention de service de la Carte U (une SYSTME U TOFFE SON
;r le personnel dans son carte de fidlit qui permet IMPLANTATION AUX ANTILLE
mble : c'est une de cumuler des points trans- L'ouverture de March U S
ie quipe qui nous a formables en bons Barth se place dans la volont
e un trs bon accueil d'achats) et la commerciali- du groupement Systme U
a pas mnage ses station des quatre games d'toffer sa presence aux Ant
s pour que March U de products U qui s'adaptent les. En parallle ce rachat, s
e aujourd'hui. On ne tous les porte-monnaie. En nouveau points de vente son
que les remercier, rayon, en plus des referen- ouvont en effects dtre ventesigls onU
*e le nouveau manager ces multimarques, on trou- Guyane, Guadeloupe et Mart
ouhaite faire de Marche vera donc les products
magasin de rfrence Saveurs U ( la game culi- que dans le courant de l'ann
population Saint Barth. naire de l'enseigne), les Pro- Ce qui devrait porter 12 le
cela, il mise sur un duits U, Bios U et la game ch Uombre dyans les collectivits fou M
loppement maximum petits prix Bien Vu>. Julie chU dans les collectivist
estime que 1000 rfrences aiss d'AmmoireSyst
supplementaires devraient Pour mmoire, Systme U est
ainsi tre commercialisees. groupement de commerants
Autre changement ? Dans indpendants travaillant ense
l'imm ediat, esysteme de ble au sein d'une cooperative.
caisse, des travaux de Avecses900magasins
reamenagement de l'es- aujourd'hui sous l'enseigne U
ramnagement de l'es- don'tt la moiti dans la region
pace etlamiseenplace Ouestdont dpendSaintBar
d'une charte hygiene- qua- ilreprsentele4 groupeali-
lite. En attendant d'autres il reprsente le 4 group a
innovations. mentaire franais.


S
paint


il-
ept
t
en
ini-
e.

ar-
an-

un

*m-




th),


Association des retraits

Lucien Finaud succde Bernard Dolphin la prsidence


Par dlibration de l'assem-
ble gnrale, Lucien
Finaud a pris la succession
de Bernard Dolphin au
poste de president de l'As-
sociation des Retraits de
Saint Barthlemy, nouvelle
appellation de cet orga-
nisme prcdemment
dnomm Prsence des
retraits. En advance d'un
an par rapport la fin de
son mandate prvu en 2011
et pour des raisons de sant,
Bernard Dolphin a en effet
prsent sa dmission de la
prsidence. De fait et
jusqu'au renouvellement de
2011, le bureau de l'asso-
ciation reste identique,
compost de Christophe
Radziszewski au poste de
vice-prsident, de Jol Gast
en tant que secrtaire et de
Christophe Sachot, au poste
de trsorier.
Cre en 1998, l'associa-
tion comptait 20 membres
sa creation. Fin 2007, nous
tions 38. Aujourd'hui,
nous sommes 110, indique
Lucien Finaud qui voit l


une preuve de l'intrt des
retraits se regrouper :
la motivation initial tait
clairement de dfendre les


intrts des retraits.
Aujourd'hui, ce n'est plus
seulement a. L'entraide,
l'change et la volont de


participer la vie locale
animent galement nos
adhrents, precise encore
le nouveau president qui ne
cache pas qu'avec son sta-
tut de premiere association
de l'le en nombre d'adh-
rents, l'association jouit
aujourd'hui d'un certain
poids electoral.
L'association des Retraits
vit de ses cotisations. Hors
assemble gnrale, elle se
runit en moyenne deux
fois par an pour un moment
festif entire adherents. Elle
mne galement des actions
auprs de la communaut.
Rcemment, elle a ainsi
vot une aide d'urgence en
faveur des sinistrs d'Hati
et a finance l'achat d'une
Shelter Box auprs du
Rotary Club. Elle s'est ga-
lement porte candidate
pour finance l'installation
d'une borne wifi l'hpital
de Bruyn don't elle attend la
rponse. Elle va galement
soutenir le club d'checs
qui compete une parties de
retraits.


STORES INTRIEURS ET EXTRIEURS
BEACHES TISSU, PVC, MICRO-PERFOR,...
TOILE SUR MEASURE
BEACHES PVC BLANCHES ET TRANSPARENTES
LETTRAGE





Place de l'Anse des Cayes
Tl.: 05 90 27 67 78 I Cell.: 06 90 63 76 97
email : storesdecor@orange.fr




Nouveau St Barth





Suite au publi-rdactionnel paru dans le
Journal de Saint Barth du 28 octobre 2009,
Monsieur Christian Laplace, grant de la sarl
Laplace Btiments tient vous informer, que
Monsieur Lionel Laplace, son fils, aprs une
priode de formation, a obtenu la facult de
former tous les intresss sur l'utilisation des
cartouches pyrotechniques.
Il est, ainsi, habilit dlivrer l'attestation men-
tionnant leur formation et leur competence en
la matire.
De plus la sarl Laplace Btiments a obtenu l'ex-
clusivit pour la vente des cartouches micro
charge destines cette nouvelle mthode de
terrassement rapide, scurise, sans nuisance
sonore, sans vibration, ni onde de choc !

Pour tout renseignements contacter
le 06.90.58.99.85 ou le 06.90.71.99.96




DEUX RADIOS POUR 2 FOIS PLUS D'AUDIENCES
JAMES BROWN
SERGE GAINSBOURG
LOUIS AMSTRONG
John LENNON
Franoise Hardy
Marvin GAYE...! -

MUSIQUE FM : LA RADIO MUSIQUES SOUVENIRS
93.1 et 88.1 St-BARTH et 95.1 St-MARTIN







cot.. i> je., Uc I
MI:0MS0277474 ha :OmOM274 2ae :O.ime2S 3
radioqtharth(an wanadoor wwwra.diostharth .con
RADIO ST BARTH : LA RADIO MUSIQUES ET INFOS
98.7 et 103.7 St-BARTH et 100.7 St-MARTIN
DEUX RADIOS POUR 2 FOIS PLUS D'AUDIENCES
Rgie publicitaire au 06 90 62 26 93







Forum des mtiers


Le college, en association avec la Cem et le Rotary Club,
organisait samedi matin la troisime dition du Forum des
mtiers. Un forum qui a connu un grand succs auprs des
socioprofessionnels mobiliss en nombre qui ont prsent
plus de soixante mtiers. Le nombre d'lves venus assister
l'vnement tait en revanche un peu en dessous des atten-
tes. Compte-rendu de la matine en images ci-dessous.
ur J.


a o# - z.



Marco a fait le plein d'lves qui assistaient bouch be la
demonstration.


Couper de ruban ol//l i/l pour procder au lancement du
rnnaim Arn Ayf4tiar


la police scientifiqi


Toujours du monde au stand barman o Jacky du Carl Gustav
faisait goter ses cocktails sans alcohol.


Fabienne Miot avait transfr son atelier de creation
dejoallerie dans une des sales du college. Candic




,l k o'__.


LnejOurnali auN uileuil cie iau AIU oini DUIfI il QI FCI aupuiis le
Forum des mtiers.


Le major Govi expliquant la mission des pompiers.


Les mtiers du droit: avocats, clercs et notaires ont simuil un
procs en correctionnel. Un moment d'instruction civique et il
faut bien le dire, de franche rigolade.


Mention spciale pour les restaurateurs qui se sont fortement me
l'occasion du Forum des mtiers.


L, uviulul, un suciuur qui ultiru tuIujurs nuinruir au cuiuiULS








I'
j"'.
st --


Ave.c CANALSAT CARAJBES dcouvrez pfus de 80 chaines, radros e> services.
Cinma, sport, dcouverte, feunesse, drvertfssemen, rnfo, musique,.. choisissez Jes
programmes quI vous ressemNent.
Et profitez de tout le confort technologique avec la Haute
Definition et le PVR (Personai Vido Recorder)


*MJM


- n~a -.w


-s-Se r


,~rrT%'.pKr a'


r


-9 iC --w' q


' Offre labb. naux Ariies du 27 fvrier au 17 avnl 2010 pour tout nouel .Iabonnement de 12 mois
CANALSAT UBREMENT. Fras d 'ac:e: .:. opre'rE. l tallon >sond.ard (84t) offerie raotsee par
un 'nicrL'tu ri5 rur 1 '(.Nl',l':.AT C ^./, S, .1.1.. c'rinl : l'a fxatoion du lu purabul I .xO dy '
cblIe c.annlI en apparent, k pose d ue fiche par forye le rglage de lo p-a.bole ovac mesureur
de chrnmps et le raccordenent du dEcodeur o t_vWseur flors FIob at coliedifl. Parabale de 85
w' si'ripk; Il! ur ivurs~ik ui kIl de F;xu:.rin othfrbi


CARAIBES
-~ t-


lI -
af
,/


A A A


m m m


e*


SERVICE EXPRESS.




1 S-3 mars 200-85A TAI


Tourisme: lancement de
l'opration chque-vacances
speciall Outre-mer"
Un chque-vacances speciall Outre-mer", destiny attirer de nouveaux
tourists aux Antilles, en Guyane et la Runion, a t lanc mardi
Paris par le ministre de l'Outre-mer et le secretariat d'Etat au Tou-
risme dans le cadre d'une operation promotionnelle limite.
Pour en bnficier, il faut acheter d'ici le 30 avril un sjour (tout inclus
ou vol+htel) destination des dpartements d'Outre-mer (DOM) et
dbuter le voyage avant le 30 juin. Le sjour devra tre pay avec au
moins 200 euros de chques-vacances traditionnels pour un dossier
comportant un maximum de quatre adults (au moins 400 euros entire 5
et 8 adultss. En contrepartie, chaque adulte du dossier se verra attri-
buer un chquier de chques-vacances d'un montant de 100 euros. Le
future voyageur devra envoyer un formulaire l'Agence national pour
les chques-vacances (ANCV) qui lui renverra le ou les chquiers "sp-
cial Outre-mer", qu'il pourra utiliser sur place ou ultrieurement. En
complement, cinq oprateurs se sont engags abonder l'offre avec des
reductions supplmentaires allant entire 15% et 50% : Pierre et Vacan-
ces, Nouvelles Frontires, Exotismes, Nouvelles Antilles et Kariba.
Prsente par la ministry de l'Outre-mer Marie-Luce Penchard, le
secrtaire d'Etat au Tourisme Herv Novelli et le directeur de l'ANCV
Philippe Kaspi, cette operation vise "faire connatre la destination
Outre-mer, la soutenir et casser la trop forte saisonnalit" enregistre
sur ces destinations. Les deux ministres financeront parts gales un
total de 6.000 chquiers soit un montant final de 600.000 euros.
Ce chque-vacances est une des applications du plan pour l'Outre-mer
dcid par le president de la Rpublique le 6 novembre, l'issue d'un
premier conseil interministriel concluant les tats gnraux dcrts en
fvrier lors d'une crise social sans prcdent aux Antilles.


Percute par un vhicule, cette tortue charbonnire n 'a
pas survcu ses blessures. C'est France Arnaudo, alias
Mre Tortue qui l'avait rcupre au terme de tmis
jours d'agonie sur le board de la route Colombier Sa
carapace trs salement abme n 'a pas pu contenir l'infec-
tion et la tortue est dcde. Si vous rcuprez une tortue
blesse, n 'hsitez pas contacter France Arnaudo au
0590 27 77 80 ou par mail: arnaudo.france@wanadoo.fr.


Il n'aura fallu que quelques heures samedi apres-
midi pour qu'une cinquantaine d'hommes, fem-
mes et enfants remplissent les deux conteneurs de
40 pieds acquis par le Lions Club de Saint-Barthe-
lemy et destines aux sinistres du seisme survenu
en Haiti le 12 janvier dernier.
Plus de 120 M3 d'outillage, de materiaux de
construction, de vtements, matelas, bches et
autres products et materiels non-perissables et
indispensables ont a cette occasion ete rassembles
et prepares a l'expedition grce a l'habituelle
generosity de la population.
Helas, faute de place dans les conteneurs et de
possibilities de stockage, de nombreux dons n'ont
pu tre recueillis et certain donateurs ont d
repartir avec leurs colis. Le Lions Club s'en
excuse et les prie de conserver leurs dons en vue
d'une tres prochaine expedition. Le Lions Club
recherche d'ores et deja un nouveau conteneur de
40 pieds pour continue ses expeditions et la
nouvelle collect sera annoncee par la press et
la radio.
Un grand merci tous pour tout ce qui a t ras-
sembl et tous ceux, y compris les deux trs jeu-
nes petites filles, qui ont particip au transport et
lafennrmeture des colis.

Grosse participation au tournoi de poker
au Zion Garden


Organism par le Propeller Club Saint-
Barth et Radio Saint-Barth, le tournoi
de poker qui s'est droul dimanche 28
fvrier au Zion Garden a connu un vif
succs avec 118 inscrits. Les mordus de
ce jeu de cartes taient tous presents et
l'ambiance tait galement de la parties.
A la clef de ce tournoi, un voyage
aller/retour Las Vegas avec hberge-
ment pour le vainqueur du jour.
C'est 14h que les 118 participants
ont pris place autour des tables pour
ne les quitter qu'aprs 21h30. Un vrai
marathon !


uiC jutuwiie p1illCtUC u CiiLULUn, suituutl
pour le vainqueur, Laurent Rivire, qui
partira donc dans la ville de jeu, de
spectacle et de lumire qu'est Las
Vegas.

Merci Le Propeller Club de Saint-
Barth remercie le Hideaway, Segeco, le
Royaume des Enfants, Select, Niki
Beach, Eden Rock, Guanahani, Ti-Mar-
ch, Le Glacier, Saint-Barth Tennis
Club, ASB. Remerciement particulier
Henri et Lon ainsi qu 'aux bnvoles
pour l'aide apporte durant le tournoi.


OPERATION BEAUJOLAIS DU ROTARY: 1100 EUROS CONTRE LA POLIO
A l'occasion de la sortie du Beaujolais Nouveau, le Rotary Club organisait en novem-
bre dernier une operation enfaveur de la lutte contre la polio. Cette operation, diligen-
te du 18 au 26 novembre, consistait reverser un euro pour toute bouteille de Beaujo-
lais nouveau achete. Grce Bacchus, Le Got du Vin, AMC, le Cellier du Gouver-
neur le supenrmarch L'Oasis, Le Bouchon, Le Piment, Supermarchs Match, l'associa-
tion Got et
Saveurs, le
club service
apu rcolter
1.100 euros.
La lutte
cont la
polio est une
des grandes
actions du
Rotary Club
International
qui s'est
donn comme
objectif
d 'radiquer
la maladie.


M


Collecte du Lions Club :

Formidable lan de solidarity en faveur d'Hati


Rgionales en Guadeloupe
Lurel seul contre
tous, la ministry
Penchard
numro 2 de
la liste UMP

La liste du president sortant du
conseil regional de Guadeloupe Vic-
torin Lurel (PS) fait largement figure
de favorite pour le premier tour des
elections rgionales, malgr la pr-
sence en second position sur la liste
UMP de la ministry de l'Outre-mer
Marie-Luce Penchard. La liste de M.
Lurel, sur laquelle figure en second
position la dpute UMP Gabrielle
Louis-Carabin, a reu le soutien de
17 des 32 maires de l'archipel. La
majority des autres diles soutient la
liste UMP de Blaise Aldo, que les
observateurs politiques locaux
voient la second place le 14 mars
au soir.
En attendant, M. Lurel est la cible de
toutes les attaques et notamment de
celles, quotidiennes, du dput
socialist Eric Jalton, qui conduit
une liste rassemblant socialists dis-
sidents et anciens socialists, com-
munistes et indpendantistes, se
rclamant du movement social de
l'an dernier. M. Jalton figurait en
2004 en quatrime position sur la
liste UMP de l'ancienne ministry
Lucette Michaux-Chevry, battue
aprs deux mandatures rgionales
par M. Lurel. Ce scrutiny est le pre-
mier depuis 1967 ne pas enregis-
trer la candidature de Mme
Michaux-Chevry, qui apporte un
soutien appuy la liste de M. Aldo
sur laquelle figure sa fille, Mme
Penchard. Ni les propos de campa-
gne de Mme Penchard affirmnant sa
volont de privilgier la Guadeloupe
depuis son ministre, ni les protesta-
tions demandant sa dmission, ni le
buzz mdiatique qu'ils avaient sus-
cit, ne semblent avoir eu de rel
effet localement.
Avec sa liste, constitute de candidates
issues de la socit civil, la dpute
(apparente Parti socialist) Jeanny
Marc, en rupture avec ses amis poli-
tiques locaux, rallies M. Jalton, ris-
que de se limiter un rle de figura-
tion. La surprise pourrait venir de la
liste, inclassable, "Pour que la Gua-
deloupe aille de l'avant", conduite
par Cdric Cornet (DIV), 29 ans, et
constitute de jeunes s'affirmant
"incorruptibles" et don't la moyenne
d'ge est de 28 ans. Les listes "Gua-
deloupe demain" conduite par Alain
Lesueur (divers gauche) et "Nofwap
la Guadeloupe en action" de la
divers droite Octavie Losio risquent
de recueillir un score la marge.
Tout comme les deux listes condui-
tes par des syndicalistes et dirigeants
(trotskistes) du LKP, le collectif est
l'origine du movement social de
2009, don't d'autres leaders figurent
par ailleurs sur la liste de M. Jalton.
La liste d'Alain Plaisir (proche du
Nouveau Parti Anticapitaliste),
secrtaire gnral de la central syn-
dicale indpendantiste CTU et
numro trois du LKP, pourrait se
classer derriere celle de "Combat
ouvrier", le pendant antillais de
Lutte ouvrire (LO), conduite par le
secrtaire gnral de la CGT-G et
numro deux du LKP, Jean-Marie
Nomertin (LO), qui avait recueilli
1,18 % en 2004.






4,'--- ( Concours de Nouv





Sombre citrouille

par Gertrude Napolon Bonaparte la Deuxime


Nous sommes aujourd'hui le 30 octobre de
l'an 2036, le monde a beaucoup volu, par
example, en une veille d'Halloween, toute la
ville de Zarbi-ville tait illumine par de
grosses citrouilles rougetres. Cette couleur
effrayait Malis Chanderoux. Malis prfrait
le Carnaval Halloween, la plage aux soires
mme si elle avait 15 ans.
Elle habitat chez son pre car sa mre tait
morte deux ans plus tt dans un accident de
la route.

Cette anne, Malis avait dcid de se dgui-
ser ...Ce sera la premiere fois qu'elle se
dguise pour Halloween en quinze ans. Par
contre, son instinct lui disait qu'elle ne pou-
vait pas, ou mme qu'elle ne voulait pas res-
pecter les costumes. Elle se disait que cette
anne, aprs avoir tran dans la rue avec les
copines, elle irait dans un quarter abandonn
de Zarbi-ville, Juniorbi-quartier, rcuprer
une des citrouilles illumines. Une des coutu-
mes disait que, couper une de ces citrouilles
revenait se tuer, ce qu'elle ne croyait gure.
Il tait presque vingt heures. Malis se rendit
Juniorbi-quartier, elle entendit des bruits
sinistres, des bruits de pas...
Effraye, elle se dpcha, court vers la pre-
mire citrouille qu'elle vit. Un frisson la par-
courut. Elle s'empara de la citrouille, court
jusqu'au quarter voisin, Broquenazi-quartier.
L, elle entendait les bruits de pas, elle com-
menait regretter d'tre venue dans ce quar-
tier. Elle continue de courir puis trbucha sur
une de ces citrouilles maudites, se releva dif-


ficilement car elle tait en sang, des grati-
gnures plein les jambes.
Aprs de longs efforts, elle se remit courir.
Elle n'en pouvait plus. Elle s'arrta devant la
premiere maison qu'elle aperut, sonna. Un
homme grand et costaud lui ouvrit. Un som-
bre grincement l'accueillit hiiiihiiiiinn...
On n'apercevait pas son visage, il tait
plong dans l'ombre. L'homme sortit de der-
rire son dos un genre de tapette mouches :
une frule. Il commena lui donner des
coups sur le visage puis sur ses anciennes
blessures. Affole, elle repartit le
plus vite qu'elle put pour chapper
l'homme. Elle traversa en courant, sans
regarder ; une voiture la percuta. Elle sentit
qu'elle baignait dans un liquid chaud : son
sang. Elle sentit ses yeux se former l...

Bonjour Allez, vite Malis, tes copines t'at-
tendent pour Halloween !

Malis se dpcha, elle sauta dans le premier
short qu'elle vit. Il fallait qu'elle aille acheter
son premier dguisement. Elle alla dans la
premiere rue pitonne qu'elle vit. Elle choisit
un dguisement de squelette.
Il tait vingt heures, Malis se ren-
dit Juniorbi-quartier. Elle entendit des
bruits sinistres, des bruits de pas...Elle prit la
premiere citrouille. S'enfuit effraye jusqu'au
quarter d' ct. Les bruits de pas la sui-
vaient, elle trbucha sur une de ces citrouilles
maudites.
Elle s'arrta net, elle avait dj vcu cela...


elles Jeunes Plumes 2009/2010





Le meurtre sans trace...


Un jour, Lucas, un garon de
13 ans, les cheveux blonds
avec des habits de gangster :
baggy, tee-shirt large, casquette
plate, Air Force Nike aux
pieds, rentrait de l'cole. Il
tait en route pour aller chez
son voisin qui devait le garder
pendant que ses parents
allaient au restaurant.
Dix minutes plus tard, il arri-
vait chez son voisin. Il frappa
plusieurs fois la porte mais
aucune rponse.
Il entra dans la maison et vit le
corps de son voisin dans une
mare de sang. Lucas, paniqu,


par Robert Assoiff
n'osait pas se rapprocher du
corps. Il devait appeler ses
parents au plus vite. Il chercha
l'annuaire mais il manquait des
pages alors il alla vite sur
Internet et l il entendit un
bruit de douche. Il se retourna
et ne vit personnel. Le corps
avait disparu. Il y a avait just
la flaque de sang sur le sol.
Lucas retourna sur Intemet et il
entendit une voix qui marmon-
nait une phrase :
Je vais faire manger
Lucas se retourna et vit son
voisin qu'il croyait mort en
train de laver le sang sur le sol


et vit un pot de sauce tomate. Il
comprit que le sang tait en fait
de la sauce tomate. Son voisin
tait en peignoir en train de
laver par terre.
Le voisin dit Lucas :
- Ah, te voil enfin J'tais
en train de faire manger lors-
que je me suis vanoui avec le
pot de sauce tomate dans les
mains.
Lucas dit :
- Je croyais que tu tais mort

- Un meurtre la sauce tomate
!! dit le voisin.


Comme mon habitude, j'tais
recroqueville sur moi-mme. Il me plaisait de
prendre cette pose, car elle tait pour moi
source de srnit. J'tais berce par une douce
chanson, je me sentais flotter dans les airs. Tout
allait bien. Je rvais la vie. Je ne pensais
rien et tout en mme temps. J'avais l'impres-
sion d'tre comme cela depuis longtemps mais
je ne saurais dire depuis quand.
Soudain, un mal inconnu me prit. Je
souffrais atrocement. J'avais l'impression
d'tre serre si fort que mes os se brisaient.
Etait-ce la mort qui venait pour moi ? Oui,


c'tait cela, je mourais. J'tais pourtant si
jeune, pourquoi la mort m'appelait-elle dj ?
Je m'efforais de rsister mes maux mais en
vain. Le nant m'aspirait lentement ...
Tout coup, une dernire sensation
de douleur, un cri strident, une lumire blouis-
sante. Je tentais d'ouvrir les yeux. Je pleurais
sans pouvoir m'arrter. Je sentis qu'on me por-
tait et on me dposa dans ses bras. Je me cal-
mai. Son odeur me semblait familire. Elle me
chantait une chanson... Oui, c'tait bien elle,
j'en tais sre : c'tait ma mre.


Communiqus


NOTE AUX USAGERS DU PORT
DE GUSTAVIA
Devant le non respect des rgles
de scurit, le Directeur du port
de Gustavia rappelle tous les
usagers que la vitesse dans le
chenal et la zone portuaire est de
3 noeuds. Il attire particulire-
ment l'attention des propritaires
ayant des abonnements annuels
sur les quais publics que, dorna-
vant, il n'y aura plus d'avertisse-
ment. Les contracts annuels les
liant avec le port seront rompus
automatiquement et ce sans
aucune contestation. De ce fait,
la place qui leur tait attribue
sera redistribue. En esprant
pouvoir computer sur votre esprit
de civisme.
Le Directeur du Port,
Ernest Brin.

RUNION DU COMIT
DU CLUB DE L'UNESCO
A tous les membres et sympathi-
sants, lors de la runion du
bureau le lundi 15 fvrier dernier,
et compete tenu du programme de
dplacements de certain adh-
rents, il a t convenu d'une ru-
nion du Comit pour le vendredi
5 mars prochain 17h30. Elle se
tiendra au restaurant le Wall
House dans la petite salle mise
notre disposition o vous sera
servi le pot de l'amiti.
Ordre du jour :
- Le point sur les diffrentes


actions menes.
- Participation la Journe
international du Livre le 18
avril prochain (invits PPDA,
Karl Nora, Alex Godard, Alain
Serres...)
- Partenariat pour la manifesta-
tion The West Indian Traditio-
nal sailing bateauxx tradition-
nels construits dans les les des
Grenadines) qui se droulera fin
mai.

PERMANENCES ADMINISTRATIVE
* CAF : Prochaines permanences
jeudi 4 mars. Sur rendez-vous
uniquement au 0590 29 89 79, ou
directement au bureau du Ser-
vice des Actions de Solidarit
pendant les horaires d'ouverture
au public: lundi, mardi, jeudi et
vendredi de 8 12h.
* Consultation gyncologie
Jeudi 4 mars au dispensaire. Les
permanences sont assures par le
Dr Bordjel. Pour prendre
rendez-vous, tlphoner au 0590
27 60 27.

APPEL TMOINS
Suite un vol dans une villa
situe Devet (Vitet), Herv
Chovet lance un appel tmoins.
Si quelqu'un peut fournir une
information, prire de lui tl-
phoner au 0690 62 99 03 ou bien
de contacter la gendarmerie qui a
ouvert une enqute. Il recherche
un grand frigidaire et grand


conglateur Siemens couleur alu
mat, une cave vin porte vitre
et un four intgr De Dietrich.

RUNION D'INFORMATION
DES BOUT D'CHOU
L'association Bout d'chou orga-
nise le vendredi 5 mars 18h
dans la salle des festivits de la
capitainerie, une runion sur le
thme "la mensualisation". L'as-
sociation compete sur la presence
de ses adhrentes ainsi que sur
les parents employers ou futurs
employers d'une assistant
maternelle agre.
La prsidente,
Marie-Rose Gumbs

VIDE GRENIER DU ROTARY
Le ROTARY organise le diman-
che 14 mars son vide-grenier et
sa foire culinaire. A cette occa-
sion, si vous avez des objets, des
meubles... vendre, faites-vous
connatre avant le 10 mars au 06
90 35 22 75. De plus, pour la
foire culinaire, vous pouvez ga-
lement cuisiner des spcialits de
chez vous. Pour plus d'informa-
tions contacter le 06.90.35.22.75

HEURE DU CONTE
LA BIBLIOTHQUE
Ce dimanche c'est la fte des
grands-mres. La Bibliothque
Territoriale organise donc l'heure
du conte autour de ce thme et
c'est avec grand plaisir que Fran-


oise viendra raconter de magni-
fiques histoires. Cette heure du
conte aura lieu de 10 11h et
sera suivie d'un atelier dessin.
Nous vous attendons trs nom-
breux !

ECHECS
Prochain rendez-vous d'checs le
samedi 6 mars: entranement au
restaurant Le Bistrot Gustavia
partir de 11h, pour tous les
joueurs. Deux groups : les jeu-
nes entrans par Jef Follner et
les adults en parties libres. Puis
repas en commun et mini-tournoi
de parties rapides.
Le samedi 13 mars : 3 dfi La
Poterie de Marigot partir de 8h.
S'inscrire au 0690.55.12.14.
Dimanche 14 mars: tournoi jeu-
nes l'cole St-Joseph de
Lorient.

REMERCIEMENTS
La Chambre Economique Multi-
professionnelle remercie l'ensem-
ble des socioprofessionnels pour
leur participation et leur implica-
tion au forum des mtiers qui
s'est tenu samedi 27 fvrier 2010
au college Mireille Choisy. Une
journe marque par la convivia-
lit et la proximity lves socio-
professionnels qui ont su commu-
niquer la passion de leur mtier.
Nous esprons que cette exp-
rience aura t bnfique.


Sports

TENNIS BALLON
Un tournoi de tennis ballon sera
organis par le club des Barracu-
das dimanche 7 mars partir de
8h30 au club des Francs Archers.
La participation pour les deux
joueurs par quipe est de 20
euros avec un sandwich offert
chacun. Les inscriptions sont
ouvertes jusqu'aujudi 4 mars
de 15h 19h au club house des
Barras situ ct de la piscine
Saint-Jean. Renseignements au
0690.41.87.30 ou au
0690.41.86.53.

TOURNOI DE BASKET
Dimanche 14 mars, rencontre
Saint-Barth-Saint-Martin au col-
lge Mireille Choisy. A cette
occasion, un barbecue est prvu.
Toute personnel souhaitant parti-
ciper l'organisation peut
contacted Manu au 0690.64.04.12
ou Damien au 0690.39.86.22.

ECOLE DE RUGBY
Les moins de 9 ans et les moins
de 15 ans de l'cole de rugby des
Barras se dplaceront les 13 et 14
mars Saint-Franois en Guade-
loupe. Une photocopie du passe-
port et 120 euros sont ramener
la piscine territorial ou aux
ducateurs le plus rapidement
possible.


Le commencement aprs lafin

par Canelle




mu : *3 ear i01 -86SP RS AROEMNGU


Beau succs du Beach Tennis

de l'Ascco


L'Ascco et son moniteur
Franck Massol organisait
samedi 27 fvrier sur le site de
beach-volley de Saint-Jean son
2 tournoi de beach tennis. A
partir de 17h, quarante-quatre
jeunes de 9 16 ans prenaient
d'assaut le site de beach volley


de Saint-Barth pour les ins-
criptions au tournoi de beach
tennis. La mto tait de la
parties et les parents avaient
fait le dplacement pour
encourager les enfants. Plus
d'une cinquantaine de match
en double allaient finalement
tre jous dans une ambiance


conviviale et un trs bon esprit
sportif.
C'est le double Mathis Blan-
chard/Romain Bernier qui
aprs un trs bon parcours
remportait la victoire finale.
Aprs un break d'une trentaine
de minutes, les adults ren-


traient en competition dans
trois categories diffrentes -
double dame, double homme
et double mixte-. Cinquante
participants se sont affronts
dans leur tableau respectif Les
rencontres taient trs dispu-
tes et le spectacle tait assure
par les joueurs. En double


dame, Marie-Line Lenoir et
Amlie Huart s'imposaient en
finale. En double mixte, la vic-
toire revenait la paire Alice
Joncheray/Michel Maurel.
Enfin, en double homme, les
vainqueurs sont Arnaud Joly et
Fabrice Klenouser.


Merci Les organisateurs
remercient le Beach Volley
Club pour la mise disposi-
tion de ses terrains ainsi que
Sibarth, Haribo, Jet Ski Tour,
',,,,,,,inif la Crperie, Yellow
Submarine et A Vos Marques.


Aprs l'crasante victoire 40-0
face Saint-Franois fin jan-
vier, les Barras se dplaaient
samedi dernier Saint-Martin
o ils rencontraient les Archi-
balls lors de la deuxime jour-
ne du championnat. Petite,
mais belle victoire des
Bleus/Blancs qui, finissant 14
11, restent invaincus. Les
commentaires d'Herv Pierre,
joueur des Barras.

C'est 16h sur le terrain de
Bellevue bien ventil que l'ar-
bitre guadeloupen Alexis


Grosset donnait le coup d'en-
voi de la rencontre entire les
Archiballs et les Barras. Vent
dans le dos, les joueurs de
Saint-Barth dominaient leurs
adversaires, mais avaient
beaucoup de mal concrtiser
leurs actions. Avec un effectif
renforc cette anne, les
Archiballs tenaient bon avec
une defense bien solide. A la
mi-temps, le score tait de 3
0 en faveur des Barras.
En second priode, les Saint-
Martinois prenaient le match
en main et portaient le danger


dans le camp des Barras.
Rsultat, sur une belle action
bien dveloppe, ils mar-
quaient le premier essai du
match. Mens au score, les
Barras se devaient de ragir.
Puisant dans leur moral, les
Bleus/Blancs reprenaient du
poil de la bte et se remettaient
jouer au ballon. Ils mar-
quaient un essai non trans-
form et dans la foule rus-
sissaient deux pnalits. C'est
sur la marque de 14-11 en
faveur des Barras que l'arbitre
sifflait la fin du match.


M


La DDJS et le CROS la rencontre
des associations sportives


Jean-Luc Thvenon, inspecteur des services sports la Ddjs, Florent Rosec, administrateur territorial
du Cnds, Guillaume Saltel, directeur dpartementale de la Jeunesse et des Sports de Guadeloupe et


NilsDufau, president de la (. -
Dans le cadre de la champagne
2010 du Cnds (Centre natio-
nal pour le dveloppement du
sport), Guillaume Saltel,
directeur dpartemental de la
Jeunesse et des Sports de
Guadeloupe, Jean-Luc Th-
venon, inspecteur des servi-
ces sports la Ddjs et Flo-
rent Rosec, administrateur
territorial du Cnds rencon-
traient vendredi 26 fvrier
dans la salle de la capitainerie
les responsables d'associa-
tions sportives de l'le en pr-
sence de Nils Dufau, prsi-
dent de la commission des
Affaires sportives et associa-
tives de la collectivit. Une
reunion destine informer
les associations sur la mise en
Sure de la champagne 2010
du Cnds et l'volution du
dossier de demands de sub-

CONTACT PRIVILGI


- .. . 1, . s .. *. , . ... .i la collectivit


ventions. Cr en 2006, le
Cnds a pour vocation de sou-
tenir financirement les asso-
ciations sportives dans la ra-
lisation de leurs projects. Il
accord ainsi des subven-
tions, tant pour l'aide la pra-
tique sportive, que pour l'ac-
cs celle-ci et notamment
pour les femmes, les jeunes
scolariss et les handicaps. Il
peut galement aider la for-
mation des cadres sportifs,
la ralisation ou la rnova-
tion d'quipements ou encore
l'accs au sport de haut
niveau.
Pour bnficier de ces sub-
ventions, il faut nanmoins
rpondre certaines condi-
tions. Les associations doi-
vent ainsi imprativement
tre agres par la Ddjs et
tre affilies une fdration


Pour un advancement plus rapide dans les demands de
subventions, les responsables d'associations peuvent
contacter : Jean-Luc Thvenon au 0590.810.152,
email jean-luc.thevenon@jeunesse-sports.gouv.fr
ou Florent Rosec au 0590.810.455, email
frorent.rosec@jeunesse-sports.gouv.fr


habilite par le ministre de la
Sant et des Sports.
Les associations remplissant
ces conditions ont jusqu'au
30 mars pour dposer leurs
dossiers demands de sub-
ventions pour 2010 auprs de
la DDJS.
A l'issue de cette reunion,
Nils Dufau se disait trs heu-
reux de l'information dispen-
se aux responsables d'asso-
ciations sportives. Il estime
par ailleurs que les subven-
tions accordes dans le cadre
de la champagne 2010 du
Cnds seront plus importantes
cette anne.
AGRMENT ET DEMAN-
DES DE SUBVENTIONS
SUR LE SITE DE
LA COLLECTIVIT
Tous les documents
ncessaires aux associa-
tions pour se mettre en
rgle et tout ce qui
concern les demands
de subventions sont dis-
ponibles en ligne sur le
site de la Collectivit :
www.comstbarth.com


Semaine Nautique Internationale de Schoelcher

Experience acquise pour les jeunes

du Saint Barth Yacht Club


Du 12 au 16 fvrier s'est
droule la 20 dition de la
Semaine Nautique Interna-
tionale de Schoelcher en
Martinique. Le Saint-Barth
Yacht Club avait fait le
dplacement avec sept cou-
reurs : quatre dans la cat-
gorie Optimist avec Cindy
Brin, Herv Brin, Ollo Louis
et Loan Gilbert et trois en
Laser avec Jean Claude
Blanche, Keicha Hughes et
Jean Dumont. Ils taient


accompagns de Jean-Paul
Berry, responsible de la base
nautique du SBYC et entra-
neur et de Steve, aide moni-
teur bnvole.
Les rsultats ne sont pas
flamboyants, mais c'est une
grande experience pour ces
jeunes qui pour certain
dcouvraient pour la pre-
mire fois la comptition,
commentait Jean-Paul Berry.
En catgorie Optimist, Cindy
Brin qui est actuellement en


tte du championnat de Saint-
Barth, se classait 21e au
gnral final sur cinquante
participants. Dans cette
mme catgorie, Herv Brin
terminait 31, Ollo Louis 33
et Loan Gilbert 40.
En Laser, sur 17 inscrits,
Jean-Claude Blanche se
classait 12, tandis que Kei-
cha Hughes et Jean Dumont
prenaient les deux dernires
places.


('hi,,,,, ,ui de Guadeloupe de rugby

Les Barras invaincus


g zote hebdomadSaSrS
Shqu S emaineSsu

wwwourn deOintOrtO.co




mu : *3 ear i01 -86SP RS AROEMNGU


Dj neuf semaines depuis mon dpart
de Saint Barth Une semaine sur le
thme preparation, optimisation et
navigation muscle et Damien absent
jusqu' jeudi : il tait en effet en pr-
paration de son autre project. Aprs la
Transat, il continue sur la saison
Figaro en solitaire. La nouvelle de la
semaine ? La mise en oeuvre du site
www.concarneau-saintbarth.com

* Lundi 22 fvrier : Comme souvent en
dbut de semaine, rendez-vous au ple
vnementiel de Concarneau en presence
de Jacques et Delphine pour un point sur
les finances. Eh oui, un project tel qu'une
Transat nest pas just de la navigation. Il
faut avoir une casquette mdiatique, plus
une de businessman... Je vous rassure : je
n'ai pas encore le look costard cravate:
je le garde pour le jour du dpart ou plutt
pour l'arrive!!! Aprs-midi, petite visit
chez Antoine, notre clbre prparateur.
Rcupration du materiel informatique et
direction le Figaro en sa compagnie pour
l'intervention sur les logiciels de naviga-
tion, sur le fax mto et notre tlphone
satellite... Sans lui, nous ne pourrions pas
avoir vos petits mots en mer. Voici une
autre casquette oublie : informaticien
(attention, Valou je serai bientt ta che-
ville...).
* Mardi 23 fvrier : rendez-vous avec
Alexandre Kerbaol de l'entreprise Ports-
defrance.com qui, comme pour l'dition
2008, est partenaire du project pour le suivi
mdiatique internet. Avec lui, tude sur
l'amlioration du fonctionnement du site,
remise jour des nouvelles photos, arti-
cles mettre en ligne. L'quipe des skip-
pers a change, mais l'adresse de notre site
est identique www.concarneau-saint-
barth.com. Ds maintenant, vous pouvez
nous laisser vos messages de soutien.
Eh non! Pas de piscine cette semaine, ce
sont les vacances scolaires... Dommage :
c'est le seul endroit o la temperature de
reau est similaire celle de Saint Barth...
A la place, djeuner chez notre Claudine
international. Je dois vous avouer que
pour l'dition 2010, l'quipage local
Concarneau-Saint Barth modifie les
rgles: nous partons pour l'AG3R!! Dam,
Clauclau et Miguelito. Pourquoi se priver
de ses bonnes preparations culinaires? En
tout cas, ce serait un vrai plaisir pour elle
de nous aider sur la preparation de notre
avitaillement.
Aprs-midi bureau au ple : gestion de
planning pour les stages mdicaux, appel
avec les diffrents fournisseurs...
* Mercredi 24 fvrier : un stage de navi-
gation tait prvu pendant 3 jours, mais vu
les conditions muscles en mer -40
noeuds tablis et 45 noeuds en rafale-, les
entraneurs du Ple ont prfr la jouer
scurit et rester au port. Un passage au
bateau est indispensable pour verification
de l'amarrage. Faute de navigation, petite
sance de Cardio avec notre coach Ber-
nard... Echauffement normal: Vlo,
rameur... aprs je nose pas vous dire la
suite, cela se corse trs rapidement : 2
groups de 4 avec 1 atelier vlo, rameur,
colonne de winch et le second pousse de
fonte, dveloppement musculaire, trac-
tion... tout cela chronomtr, bien sr,
avec 4 series par exercise, par atelier, en
40sec d'effort et 20sec de repos Naturel-
lement nous allons effectuer deux passa-
ges chaque atelier (un c'est trop facile !)
Je ne vous dis pas la sortie : je ne faisais
pas le malin!! Il est super important de


voir ses zones d'effort maximum, la pr-
paration physique est trs important dans
une transatlantique et je m'en rends
compete, mme dans la vie de tous les
jours...
Attention resolution 2010: moins d'apro
et plus de sport !?
Aprs-midi sur le bateau : verification du
bon fonctionnement de l'informatique
entire lancement de tous les logiciels de
navigation du fax mto...
* Jeudi 25 fvrier : 9h30, rendez-vous au
ple pour la journe navigation. Condi-
tions sur l'eau toujours trs muscles avec
un vent tabli 30 noeuds et des rafales
35. Les entraneurs hsitent encore nous
laisser partir. Ils savent que c'est trs
important de naviguer dans ce genre de
conditions, mais au niveau des responsa-
bilits en cas d'accident ou d'avarie, le


ple pourrait tre mis en cause. Finale-
ment, aprs un petit briefmg scurit, un
parcours ctier est tabli: dpart en baie
de Port la Fort, direction le tour des Gl-
nans, puis 2 waypoint (coordonnes go-
graphiques) respecter et retour Port la
Fort. Un parcours ctier d'environ 50
miles. Vu les provisions mtorologiques,
c'est suffisant...
Une nouvelle mthode de preparation
pour travailler sur la simulation transat
est mise en place. Preparation de la
navigation en salle avec un support
mthodique pour forcer les quipages
se preparer comme pour un dpart de
course: recherche des infos mto, pr-
paration des choix de routes, strategies
pour le parcours, choix des voiles... trs
instructif notre niveau cette mise en
situation des course sur le logiciel de
navigation avec la ralit.
11h : preparation du bateau et dpart sur
l'eau sous la pluie. A la sortie du port, il y
a dj des rafales 40 noeuds : a pro-
met... Top dpart 11h45. Dpart mdio-
cre, un peu loin de la zone de dpart au
signal (pas de quoi s'affoler, la route est
longue et nous sommes l pour appren-
dre!!). Retour ensuite dans le milieu de
peloton avec des conditions difficiles, des
creux pas loin de 4 mtres et un vent avoi-
sinant les 35 noeuds. Difficile d'avoir une
bonne vitesse, le bateau tape et l'int-
rieur, il n'y fait pas bon vivre... Pas trop
l'habitude, le dbut du mal de mer fait son
apparition force de fixer l'ordinateur.
Vite, un peu d'air frais et v'la une bonne
vague Je vous rassure, a calme... Et l
on se rappelle les petits aller-retour Saint
Barth-Pinel... Conditions qui durent pen-
dant 4h310 et ouf (!) : dlivrance. La der-
niere marque avant le retour est en appro-
che. Eh oui, aprs, sous spi, grosse vague,
mais derriere, c'est parti pour le surf Ca


me rappelle les bons moments passes dans
le sud avec mon pote Rico!! !
Retour au ponton vers 18h30 bien fatigue
et l il faut ranger le materiel : Ae Ae
Ae... Ensuite, direction maison, plat de
ptes, douche et au lit... Pas de berceuse.
* Vendredi 26 fvrier : 9h30, rendez-
vous au ple pour le dbriefming de la navi-
gation de la veille. Pour cela, chaque
bateau rapporte les traces tablies par les
logiciels de navigation, comparison des
choix stratgiques de chaque quipage, de
la ralit des fichiers mto.
10h30 : Nouveau briefing sur le droule-
ment de la navigation du jour avec des
conditions plus clmentes : seulement 25
noeuds de vent et un parcours plus court
de 20 miles.
De nouveau, preparer la navigation en
salle est exige par les entraneurs. Cela


permet vraiment de manipuler les logi-
ciels pour une simulation course.
11h : Prparation du bateau et dpart sur
l'eau. De gros nuages menacent la zone.
On se dit ouh l ll.... Finalement, aprs
un petit quart d'heure 25 noeuds, le vent
faiblit 10 noeuds, entranant un change-
ment de voile. Indispensable d'tre rapide
dans ces phases de transition. Remonte
contre le vent dans une houle d'environ
2m et retour sous spi jusqu' Port la Fort
que nous atteignons vers 17h. A nouveau,
rangement du materiel, debriefing de la
navigation et direction stance d'tirements
pendant 30 min (indispensable), puis
sance de sauna afin de retire les toxines,
suivie d'une bonne douche d'eau froide. A
mon niveau, elle est gele!... Meilleure
rcupration par un choc thermique et une
circulation du sang plus fluide 2 3 fois
de suite, avant de finir en beauty par un
massage du kin pendant 30 minutes... Je
me sens beaucoup plus dtendu, a fait du
bien!!!
* Samedi 27 fvrier : matine assez
calme comparativement aux deux derniers
jours. Petite navigation improvise avec
un autre concurrent de la Transat, histoire
de compare les rglages, la vitesse avec
des bateaux identiques...
Aprs-midi trs intressante : beaucoup
d'changes VHF entire les deux bateaux,
mme si nous sommes concurrents. Vrai-
ment trs instructif.
* Dimanche 28 fvrier : dimanche bien
mrit et pas trs agit : grasse matine et
tranquilou la maison.
Noubliez pas: vous pouvez nous laisser
vos messages de soutien sur www.concar-
neau-saintbarth.com. Ca fait toujours plai-
sir d'avoir de vos nouvelles! Bonne
semaine vous tous moins de cinquante
jour avant le dpart. Miguelito


m3


Transat ag2r La mondiale Concarneau Saint Barth

Retrouvez Miguel

sur www.concarneau-saintbarth.com


La Transat Ag2r-

La Mondiale change

de parcours !
Nous l'avons appris lundi, le parcours de la 10e dition de la
Transat Ag2r-La Mondiale a t modifi. Si la course partira
bien de Concarneau le 18 avril prochain pour arriver Saint
Barthlemy, la marque de parcours ne se fera plus Madre.
Renouant en cela avec la premiere dition en 1992, la direc-
tion de course a dcid de faire virer la flotte dans l'archipel
des Canaries : Lors de la lere Transat AGRR en 1992,
l'preuve se courait en deux tapes avec une neutralisation de
96 heures Las Palmas Grand Canaria, archipel des Cana-
ries, rappelle ainsi le communique de press. Pour sa 10e
dition de la Transat Ag2r-La Mondiale, Pen Duick a dcid
de renouer avec le parcours original. La flotte retournera donc
vers les Canaries. Les concurrents devront laisser comme
marque de parcours l'le de la Palma tribord, qui se trouve
l'ouest de l'archipel, avant de rallier St Barthlemy. Le par-
cours se voit ainsi rallong de prs de 200 miles, comptant
cette anne 3890 miles contre 3710 en 2008.

30e dition de la Heineken

Regatta ce week-end !
237 bateaux devraient prendre part la 30 dition de la Hei-
neken Regatta qui se droule dans les eaux de l'le de Saint-
Martin computer de demain jeudi Le spectacle devrait tre de
toute beaut.
Les festivits nautiques dbuteront jeudi 4 mars avec la 4 dition
de la Commodore's Cup. Elle sera suivie vendredi 5 mars de la
premiere rgate de la Heineken Regatta -un tour de Saint-Martin
dans le sens contraire des aiguilles d'une montre- au dpart de
Simpson Bay avec une arrive Great Bay. Samedi 6 mars, la
deuxime course partira de Simpson Bay, passera devant les Terres
Basses, puis mettra le cap sur le canal d'Anguilla pour une arrive
prvue dans la baie de Marigot. Dimanche 7 mars, troisime et
dernire course au dpart de Marigot. Arrive Simpson Bay aprs
le passage des marques de parcours Tintamarre et Blowing Rock
au Sud-Ouest d'Anguilla, puis remonte au prs vers la cte des
Terres Basses avec une arrive Simpson Bay. Ct mto,
d'aprs les provisions du site Wind Guru, celle-ci devrait tre rela-
tivement ventile avec des vents soufflant de direction Sud-Est
22km/h. Comme chaque anne plusieurs bateaux de Saint-Barth
seront de la parties. Deux sont d'ores et dj inscrits: Speedy Nemo
de Raymond Magras et Lil'e de Mowgli Fox. Compte-rendu dans
notre prochaine dition. Plus d'infos sur le site official de la course
: www.heinekenregatta.com
Meeting de natation en Martinique
Saint-Barth Natation a fait
le dplacement
Accompagns de Jean-Marc Outil, leur entraneur, et de Hugo
Munoz, un parent, sept nageurs du Saint-Barth Natation parti-
cipaient le week-end dernier au Meeting de natation de Marti-
nique. Un Meeting auquel participent traditionnellement les
meilleurs nageurs de Guyane, Martinique et Guadeloupe,
comptant la fois pour les qualifications aux Cariftas Games
qui se drouleront mi-avril la Jamaque mais galement pour
diffrentes competitions nationals. Une belle experience pour
les jeunes nageurs du Saint-Barth Natation qui n'ont pas dm-
rit face aux meilleurs nageurs Antilles Guyane Franaise.
* Charlotte Backovic remportait ainsi quatre victoires en cat-
gorie 97/98 sur le 50m nage libre, les 50, 100 et 200m dos. Elle
se classait par ailleurs trois fois troisime sur le 100m nage
libre, le 50m papillon et le 200m quatre nages.
* Ne en 1996, Tainara Terrier terminait 2 du 50m dos, 3
du 100m dos, 50m brasse et 50m papillon, 4 du 100m papil-
lon, 6 du 50m nage libre et 7 du 100m nage libre.
* Valentin Debotte, n en 1998, prenait quant lui la 3 place
sur 50m papillon. Il se classait par ailleurs 5 sur le 50m brasse,
6 aux 100m nage libre et 7 aux 50m nage libre et 50m dos.
* David Maxor (n en 1997) se classait 4 du 50m nage libre,
5 du 100m nage libre, 6 du 50m dos, brasse et papillon et 1 le
aux 100m dos.
* Maxime Raphet lui aussi n en 1997 terminait 4 aux 50 et
100m brasse, 5 sur 50m nage libre et 50m papillon et 7 aux
100m nage libre et 50m dos.
* Tho Ouestel n en 1996 prenait la 5 place sur 50m dos,
50m nage libre et 100 m brasse, 12 sur 50m nage libre et 16
aux 100m nage libre.
* Alban Chovet n en 1998 se classait 7 sur 50m papillon, 8
sur 50m nage libre, 50m dos et 50m brasse, 10e sur 100m dos
et 1 le aux 100m nage libre.
Merci Le Saint-Barth Natation flicite les nageurs et remer-
cie la Collectivit pour ce dplacement.




1 -3mar 01:,85PEIE ANNOCE


866- A vendre 600XT, BEG,
quip super motard : 2000
euros dbattre. Tl. : 06 90
490518


866- A vendre Scooter
125cc (2008) marque Sym
(Megalo) Parfait tat Rvi-
sions OK 1000 euros Tl. :
069031 83 19

865- A saisir magnifique


HARLEY DAVIDSON V
RODE Options 4200 Kms
- 2007 Bicolore Prix: 12 000
euros Contact 06 90 22 58
99 Ou 06 90 77 98 87


AVIS D'ANNONCES LEGALES

MARCHES PASSES SELON LA PROCEDURE ADAPTE
(art. 28 du CMP).
Collectivit de Saint-Barthlemy
Direction des Services Techniques

Dans le cadre de la construction d'un local de stockage
et d'un bloc sanitaire l'aroport, d'une surface total
de 54m2, la Collectivit de Saint-Barthlemy recherche
des entreprises pour la ralisation des travaux, savoir :
- Charpente/Couverture
- Electricity
- Plomberie
- Peinture
Date limited de remise des offres : le 15 mars 2010 (1 7h)

Pour tout renseignement, merci de prendre contact avec
Madame Sophie OLIVAUD, Directrice des Services Tech-
niques, au 05.90.29.80.37


MARCHES PASSES SELON LA PROCEDURE ADAPTE
(art. 28 du CMP).
Collectivit de Saint-Barthlemy
Direction des Services Techniques

La Collectivit de Saint-Barthlemy recherche une entre-
prise pour la rfection des peintures de la Bibliothque
territorial de Gustavia.

Date limited de remise des offres : le 15 mars 2010 (1 7h)

Pour tout renseignement, merci de prendre contact avec
Monsieur CROZATIER Stphane, Adjoint la Directrice
des Services Techniques, au 05.90.29.80.37


1


Apts et Maisons
A louer
862-Loue garage pour
stockage Gustavia 600
/mois. Contacter Agence
Ici et L 05 90 27 78 78

Immobilier
Vente
866- AV Duplex, Zone Fran-
che Basse-Terre, Bureau ou
Logement 135.000 ? Tl.
0690 38 99 24 0690 47 87
01

866- Unique Oyster Pond -
vends villa T3 grande ter-
rasse avec place pour
bateau au ponton Tl. :
0690 22 58 99/ 0690 77 98
87
StBarth Sotheby
Properties
865-A vendre, charmante
villa de deux chambres et
piscine situe Toiny, enti-
rement rnove dans un
style contemporain. Elle
bnficie d'une vue magnifi-
que et imprenable sur
l'ocan ;
St. Barth Properties
Sotheby's International
Realty: 0590 29 75 05
St. Barth Sotheby's
Properties INTERNATIAL L ,LT,
A vendre, terrain constructi-
ble situ sur les hauteurs de
Lurin avec une vue imprena-
ble en direction de Shell
Beach et au loin sur St Mar-


Par la grondeur de ma competence,
Je suis capoile de voua aider la o les aulrs
Ont chou et de vous rendre heureux (se) pour
Toute votre vie, dons les domaines tels que :
Amour, affection, retour immdiat de l'ire aim
ChoniS aux jeux, dsir sexual, protection, etc....
PFFIACIT DSCR7 SU
06 9 77 1465DPAI TPSIL


867-A Vendre Charade. CT
Ok. Vignette Ok. 3000
Euros. 06 90 41 64 50

865-A vendre voiture Seat
Ibiza, 3 portes trs bon tat
(contrle technique OK)
bote manuel, 16 V, 1,4L Prix
5000 euros dbattre
Contact 06 90 40 40 70

865- A vendre Mitsubishi
Pinin, bote manuelle, pneus
neufs, CT Ok, 4500 euros
dbattre. Tl. : 06 90 81 19
70 ou 05 90 27 74 67

SOffres d'emplois



863- US based travel com-
pany wants dynamic, detai-
led person to live and work
in USA for 18 mths under
Training visa. Candidate
must have good knowledge
of English, computer & work
well w/ team. Hotel reserva-
tions experience required.
Send CV to
info@wimco.com


l'ocan. Plus de renseigne-
ments sur www.stbarthsvilla-
rental.com/land-for-sale.php
ou par mail jen@stbarthsvil-
larental.com

864-Vds terrain avec permis
de construire accord, situ
au dessus de l'Eden Rock.
Vue splendid sur la baie
de St Jean. Petite construc-
tion existante. Prix 1,5 ME
Tl. : 06 19 12 37 64 (de 8h
12h uniquement)

onnes fires



865- Vide Grenier samedi 6
et dimanche 7 mars de 9h
18h Salines derrieree Le
restaurant Esprit Salines)
Tables, chaises, lampes,
vtements, bijoux, pieces
dtaches moto 125TW
Yamaha, BBQ, outils, pieces
dtaches Porches 911.
Renseignements au 06 90
64 87 32


Fontenoy




Immobilier


Fontenoy Immobilier
Location et Transaction Syndic de Coproprit Gestion
26, rue Flix Ebou SAINT MARTIN
Tl. 05 90 87 81 26 Fax 05 90 87 82 16 agence-marigot@fontenoy.com
Sites Web: www.fontenoy.com www.location-saint-martin.com


[ A VENDRE ST MARTIN / ST MAARTEN


LES ACCS DIRECTS A LA PLAGE III
MARIGOT Anse des Sables Studio face mer,
accs direct la plage Prix :88.000E
BAIE NETTL Htel Le Flamboyant
Grand Studio pleine vue lagon sur la plage,
possibility de corps mort Prix : 88.000
LE MONT VERNON
Grand Studio pleine vue lagon sur la plage
d'Orient Bay, A partir de 99.000
BAIE NETTL Anse Margot, Le Flamboyant,
la Lagune, Nettl Bay Club...
Studio partir de : 88.000
Type 2 partir de : 165.000
Duplex partir de: 183.000
Ces residences sont situes proche de la plage
et du centre ville
LOCATIONS LA SEA [AINE
(Renseignements l'agence)


MAGNIFIQUE !!
SUPERBE VILLA BAIE ROUGE
Vue mer et lagon.
Comprenant un studio et un type 2
Prix rengoci US$ 2.090.000

A SAISIR ORIENT BAY
Villa 3 ch, terrasse, piscine, jardins, etc
Prix sacrifi 420.000f
Proprits / Villas de prestige :
Les Terres Basses, Baie Rouge,
Mont Rouge.... Prix partir de 935.000 E

PARTIES HOLLANDAISE
POINTE PIROUETTE, PORTO
CUPECOY, AQUAMARINA,
SIMPSON BAY YACHT CLUB...
Residences de prestige, scurises avec
possibility de ponton.
(Renseignements l'agence)


VESTISSEUR i SUPERBE!!!
Villa pleine mer dans residence
DE RAPPORT htelire de prestige
nt 6 Type2, Accs toutes les prestations de l'htel
e et 595e /mens Prix: US$ 1.100.000
ou 65.000e l'unit OPPORTUNIT !!!
[MERCIAUX AQUAMARINA
ville) 4 boutiques Appartement 2 chambres de quality dans
es 6000e/mens residence scurise avec Marina compre-
nant de nombreuses prestations
o0 000o Prix : USS 550.000
Tous nos prix ont t rcemment rengocis


Le montant des honoraires de transaction est inclus dans le prix de vente


tin. Vendu avec un permis
de construire pour une villa
de deux chambres. Trs
bonne opportunity pour
gnrer des revenues locatifs
St. Barth Properties
Sotheby's International
Realty: 0590 29 75 05
St Barth Sotheby'
Properties .iMr..I*TOm*.l ,
A vendre, villa de trois
chambres et piscine situe
sur les hauteurs de Gd Cul-
de-sac. Elle offre une belle
vue sur le lagon. Permet
une grande liberty d'exten-
sion et de renovation pour la
ralisation d'une trs belle
proprit ;
St. Barth Properties
Sotheby's International
Realty: 0590 29 75 05

Terrain

866- A vendre Terrain de
1703 m2 entire Petit Cul de
Sac et Toiny. Quarter rsi-
dentiel et calme. Vue sur


The Best Selection

of Villas in St Barth
























a Real Estate a Agence Immobilire

a Villa Rentals a Location de Villas

a Villa Management a Gestion de Villas

Visit our villas on / Visitez nos villas sur :
www. icietlavillas.com

Sale Vente contact : estate@icietlavillas.com
Rental Location contact : rental@icietlavillas.com

Ph : 05.90.27.78.78 Fax: 05.90.27.78.28 ou 27.72.72
rue Samuel Fahlberg Gustavia 97133 Saint-Barthlemy


SPECIAL IN
IMMEUBLE
comprena
lous entire 550
Prix: 390.000e
MURS CON
(Marigot centre
de 50m2 Lou
Prix: 66















BA n GROS OEUVRE
CHARPENTE
COUVERTURE
SBE MENUISERIE
ENTREPRISE GNRALE DU BTP
TEL: 05.90.51.15.85 FAx: 0590.279.917
sbegsaintbarthentreprisegenerale.com


STORES DECOR D

STORES EXTRIEURS ET INTRIEURS,
TOILE SUR MEASURE






ECHAPPEMENT AMORTISS





:: ALUVER
MENUISERIE ALUMINIUM MIROITERIE
TEL: 05 90 52 92 66- FAX :05 90 52 92 67
stbarthaluverinternational.com


SCARAIBE SECURITYY
INCENDIE POUR PARTICULIERS & ENTREPRISES
1 VENTE ENTRETIEN RECHARGE



218 3 4 71 6 9
M Sudoku 9 875 32 6 1 48
4iat 6 291 8 523
71 2 9 6 4 5 318
Solution 311 6 2 8 7 4 9 5
duprecedent 15 4 8 3 9 2 7 6
numro [1 2 5 6 8 3 7
[6 3 78 2 9 5
854 9 7 3 12



LE JOURNAL
DE SAIrI-BARTH
Les Mangliers B.P. 602 97098 St-Barthlemy cedex
journalsbh@wanadoo.fr ISSN: 1254-0110
Tl.: 05.90.27.65.19 Fax= 05.90.27.91.60
Editeur: S.a.r.l. Socit de Presse Antillaise
Grante et dir. de la publication Avigal Haddad
Rdactrice en chef Pierrette Guiraute
Rdaction Rosemond Graux
Commerciaux Ange Patureau, Avigal Haddad
Imprimeur Daily Herald N.V.
Dpt lgal chaque parution. Le Journal de St-Barth decline toute responsabilit sur
les announces publis. Reproduction ou utilisation des textes, announces, photos,
publicits publis dans le journal interdites sans notre autorisation crite.


g ;= .----------- r
D jAffichage puiiblicitaire

m Aroport Flchage routier Marina
g Agence Conseil en Communication



S Publicit e signl.tique Il
Sur^ tfoMS SltppoR.s
Dcoupe vinyle et Impression numrique Z
Fourniture et pose de films solaires 1 l









S I l



Diagnoatic nEPIIIaEE IP
Ssoluaons DEB 0 41 BB f 7


%,AMeG FiT f LE R1E)


p


IW!


O11L!GRAN~FOM~ ~


Jimmy Marcon

PEINTURE ENDUITS RAVALEMENT

cei.: 06 90 35 98 95
email: lilijim@orange.fr siret : 492 907 118 000 11










M SudokuQta
Une grille de sudoku est divise en 9 lignes, 9 colonnes et 9
carrs. Le but est de remplir les cases vides avec les chiffres
de 1 9, de telle sorte qu'ils n'apparaissent qu'une fois par
ligne, par colonne et par carr de 3x3 cases. Vous devriez rapi-
dement russir vos premieres grilles. Bon jeu !
Retrouvez la solution dans notre prochain numro

1

3 5 4 9

4 8 3 6

2 5 4

3 1

2 6 8

8 1 6 9

2 9 5 1

8

www.sudokustarfr


CROSSAG (SAUVETAGE EN MER) 05.96.70.92.92
GENDARMERIE 05.90.27.11.70
POLICE DE L'AIR ET AUX FRONTIRES 05.90.29.76.76
POLICE TERRITORIAL 05.90.27.66.66
HOPITAL 05.90.27.60.35
POMPIERS 18 ou 05.90.27.66.13
MDECIN DE GARDE 15 ou 05.90.90.13.13
HTEL DE LA COLLECTIVIT 05.90.29.80.40
Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 12h00 et de 13h30 17h00
sauf le mercredi de 7h30 12h30
ETAT CIVIL Numro d'urgence week-ends etjours frs 06.90.33.12.75
SOUS-PRFECTURE 05.90.27.64.10
RSERVE MARINE 06.90.31.70.73
DISPENSAIRE 05.90.27.60.27

MDECINS GNRALISTES
Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Husson Bemard 05.90.27.66.84
Husson Chantal 05.90.27.66.84
Maury Philippe 05.90.27.66.50
Rouaud Pierre 05.90.27.64.27
Tiberghien Yann Eugne 05.90.29.71.01
Weil Edgar 05.90.27.62.40
Worthington Theophilus 05.90.27.66.50
Acuponcteur/Homopathe : Tiberghien 05.90.29.71.01
Griatre : Frappier Gervais Odile 05.90.52.08.43
Homopathe/Ostopathe : Worthington 05.90.27.66.50
MDECINS SPCIALISTES


Chirurgien: Grasset Daniel
Gyncologue : Bordjel Patrick
Maladie appareil digestif : Vassel Bemard
Psychiatre: Berthier-Bicas Marie-Claude


05.90.27 81 60
05.90.27.68.78
05.90.87.90.92
05.90.97 60 07


Ophtalmologistes:
Cals Jean-Paul 05.90.87 25 55
Delaplace Yves 05.90.23 59 81
PallasAlain 05.90.8725 55
Rident Vronique 06.90.41.93.92 05.90.51.10.90
Oto-rhino-laryngologiste Chirurgie de la face et du cou
De Lanversin Hubert 06.90.73.09.02
Rhumatologue/mdecin ostopathe
Vuala Catherine 05.90.29.61.89
Stomatologue : Chlous Franois 05.90.27.87.31
CABINETS DENTAIRES
Achache Joseph 05.90.52.80.32
Chlous Franois 05.90.27.87.31
Mangel Marc 05.90.27.73.48
Maze Marie-Laurence 05.90.27.65.95
Redon Dimitri 05.90.27.87.28
Vergniault Pascal 05.90.29.86.08
AUTRES PROFESSIONS DE SANT


A.U.D.R.A.
Chiropracteur: Klein Gra
Infirmiers-Infirmires:
Barb Sophie
Benoit Hl6ne
Briscadieu Christophe


ird

05.90.27.67.55


Cardon Isabelle
Dechavanne Vronique
Febrissy Graux Corinne
Melinand Ccile
Meyer Marie-Jo
Rillot Brigitte 05.90.27.72.49
Masseur-Kinsithrapeutes :
Andr Sandrine
Bertin Guylne
Daniel Amaud Marie
Dumergue Cyril
Godfrin Frdric
Jourdan Vronique
Klein Grard
Maingard Bemadette
Marchesseau Christophe
Sorrentino Jean Christophe
Van Hove Frdric
Wormser Nicolas
Orthophoniste : Bouyer Christine
Ostopathe: Minguy Benoit
Wormser Nicolas
Pdicure Podologue : Boutiller Dominique
Psychologue: Ardil-Brinster Monique
Chard-Hutchinson Aline
Psychothrapeute M.Laure Penot
PHARMACIES
Pharmacie de l'aroport
Pharmacie Saint-Barth de Gustavia
Island Pharmacie St-Jean
LABORATOIRE D'ANALYSES :
RADIOLOGIE: Centre du Wall House
VTRINAIRES Kaiser Alexandre
Lhermitte Julie
Maille Jean-Claude


05.90.29.27.65
06.90.64.87.40


06.90.62.28.29
06.90.41.88.27
06.90.48.63.69
06.90.62.90.10
06.90.71.83.63
06.90.59.81.67
06.90.37.27.42
06.90.73.93.94
06.90.49.87.29


05.90.87.20.09
05.90.27.81.32
06.90.53.44.88
05.90.27.67.86
05.90.27.67.86
05.90.29.72.42
06.90.64.87.40
05.90.27.81.32
05.90.29.48.10
06.90.71.53.57
05.90.27.76.37
05.90.27.67.86
05.90.27.88.29
06 90 71.36.15
05.90.27.67.86
05.90.29.24.26
05.90.51.14.40
06.90.71.05.31
05.90.52.00.55

05.90.27.66.61
05.90.27.61.82
05.90.29.02.12
05.90.29.75.02
05.90.52.05.02
05.90.27.90.91
05.90.27.89.72
05.90.27.89.72


cAsi?sj
IBD






MA e4ovtteaa









VEN EZ DECO VR1 R

LES PRODUCTS SAVEURS U
(la game culinaire de. l'enseigne),

LES PRODUCTS U, M


LES PRODUCTS Bios U


LA GAME PETITS PRIX BIEN VU.


bio

Bien
Vu


ET LES PROMOTIONS
Centre commercial la Savane Saint-Jean Tl. : 05 90 27 68 16
le magasin est ouvert du Lundi au Jeudi de 8h 13h et 15h 20h
les Vendredi et Samedi de 8h 20h et le Dimanche de 9h 13h et 16h 19h




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs