Group Title: combinaison des disciplines dans le cadre de l'evaluation rapide
Title: La combinaison des disciplines dans le cadre de l'evaluation rapide
CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00094281/00001
 Material Information
Title: La combinaison des disciplines dans le cadre de l'evaluation rapide l'approche "sondéo"
Physical Description: 9 leaves : ; 28 cm.
Language: French
Creator: Hildebrand, Peter E.
Publication Date: 1980
Copyright Date: 1980
 Subjects
Subject: Agricultural development projects -- Guatemala   ( lcsh )
Genre: bibliography   ( marcgt )
non-fiction   ( marcgt )
Spatial Coverage: Guatemala
 Notes
Bibliography: Includes bibliographical references.
Statement of Responsibility: Peter E. Hildebrand.
 Record Information
Bibliographic ID: UF00094281
Volume ID: VID00001
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 434505825

Full Text


ZZ1 22. 7
I



LA COMBINAISON DES DISCIPLINES DANS LE CADRE DE L'EVALUATION RAPIDE:
L APPROCHE SONDEO

Peter E. Hildebrand

RESUME

Grace aux equipes multidisciplinaires de recherche agronomique on peut
obtenir plus d'informations sur les besoins en technologies agricole.
Au Guatemala une equipe chargee d'effectuer une enqute par sondage de
reconnaissance et se composant de dix membres, moitie des experts
socio-economiques et moitie des technologies, a ete utilisee pour
evaluer les contraintes des agriculteurs et leurs besoins en
technologies, avant de proceder aux recherches agronomiques.
On n'a ni besoin d'informations quantifies ni de questionnaires et
l'enquete ne prend qu'une semaine. L'equipe examine la condition
paysanne par groups de deux personnel, se composant d'un expert des
sciences sociales et d'un expert de science naturelle. Au course de
l'enquete, la composition des groups change a quatre reprises. Les
discussions entire les membres de l'equipe apres chaque journee de
travaux d'enquete sont considerees comme essentielles. Chaque membre
de 1'equipe fait un rapport et les resultats sont combines sous forme
d'un seul compte-rendu. L'experience a montre que la combinaison des
disciplines peut, si elles sont bien dirigees, produire des
diagnostics perspicaces et efficaces des conditions et besoins ruraux
et former les participants a la pensee multidisciplinaire.

INTRODUCTION

Plusieurs caracteristiques sont determinants de 1'efficacit4 de
1'effort multidisciplinaire: premierement, les participants doivent
posseder une bonne formation dans leur propre domain; deuxiemement,
ils doivent posseder des connaissances ge4nrales d'un ou de plusieurs
autres domaines et oser contribuer en exposant leurs idees, meme s'il
ne s'agit pas de leur propre discipline. Les membres de l'equipe ne
doivent pas se sentir obliges de defendre leur propre personnel ni leur
domaine contre l'intrusion des autres. En cooperant, tous les membres
de l'equipe devraient considerer le produit final comme le r4sultat
des efforts combines, auquel ils ont tous contribute et don't ils sont
tous 4galement responsables. Cela veut dire que tous les membres
doivent etre contents du produit, etant donned les objectifs de
l'4quipe, tout en 4tant disposes a et capable de d4fendre ce produit
final.
La condition sine qua non a obtenir du succes dans le cadre d'une
6quipe multidisciplinaire est peut-etre cette identification avec un
seul produit auquel contribuent tous les membres. Le produit peut etre
complex et comprendre plusieurs aspects, mais il doit r4sulter des
efforts combines de toute l'equipe sans contenir des parties qui
peuvent etre facilement identifiees et attributes aux membres
individuals de l'equipe. Dans les institutions agricoles les efforts
multidisciplinaires echouent souvent parce que les equipes sont
organisees en commissions qui se rencontrent de temps a autre pour
"coordonner" leurs efforts, mais dans lesquelles la parties "culture"
est laiss4e aux agronomes, 1'enquete aux anthropologues et le travail
de bureau aux economistes. Dans ces cas on n'obtient pas un seul
produit auquel s'identifient tous les participants, mais souvent
plusieurs products ou rapports qui sont pr4sent4s comme se rapportant
au meme problem.








LES EFFORTS D'EQUIPE DANS LES INSTITUTIONS AGRICOLES


Pour la mise sur pied d'une meilleure technologies agricole destine
aux petits agriculteurs, tous les membres de l'equipe
multidisciplinaire doivent etre axes sur "la technologies" avec
laquelle ils d'identifient comme etant le "produit" de l'equipe
(normalement seuls les agronomes ou les experts d'1levage
s'identifient avec leur produit). Il est necessaire qu'ils soient tous
disposes a considered une large game de variables et de contraintes
au lieu de laisser ces problems aux anthropologues ou aux
sociologues. En outre, tous les membres doivent etre disposes a faire
du travail de bureau pour consid4rer les solutions alternatives et
leurs consequences pour les objectifs des clients au lieu de laisser
ce souci aux economists. Les agronomes doivent etre capable de et
disposes a critiquer les aspects 4conomiques ou sociaux du travail et
les scientifiques du secteur social doivent faire pareil pour les
aspects agronomiques. A leur tour, ces critiques devraient etre mises
a profit pour ameliorer le produit, de sorte que tous les membres de
1'equipe puissent etre contents du r6sultat final.
Dans la plupart des institutions agricoles, les agronomes (qui
normalement sont beaucoup plus nombreux que les scientifiques du
domaine social) n'aiment pas que le group socio-economique exerce
trop d'influence sur le travail au niveau de 1'exploitation agricole.
Cela se manifesto par la repugnance des agronomes a s'identifier trop
avec les agriculteurs (meme avec ceux sur les terres desquels ils font
des essais). Le meme phenomene se produit pour l'evaluation de la
technologies. L'agronome se sent bien mieux a l'aise si 1'evaluation
finale intervient apres apres la phase des essais realis4s a
1'exploitation agricole don't il fait lui-meme l'evaluation. Dans ce
cas l'agronome decide lui-meme de la question de savoir si la
technologies est bonnee". Si, apres, l'agriculteur qui value cette
bonnee" technologies ne l'accepte pas, 1'agronome consider qu'il
s'agit d'un problem a resoudre par le service de vulgarisation ou
occasionne par la mauvaise infrastructure,le bas niveau des prix ou
par le manque d'initiatives de l'agriculteur meme; ce n'est pas le
probleme de l'agronome, qui a produit ce qu'il considere comme un
"bon" produit. Dans la situation actuelle, 1'4valuation de
l'agriculteur est assimilee A l'influence exercee par les experts
socio-economiques, qui ont le courage de demander l'opinion de
l'agriculteur et qui auraient tendance a considerer plus de variables,
y inclus la faiblesse actuelle de infrastructure, le niveau des
prix, les comp6tences de l'agriculteur etcetera, en developpant une
technologies de sorte que le produit des efforts de l'equipe puisse
etre mis a profit immediatement sans qu'il soit n4cessaire
d'attendre le developpement d'autres aspects dans le secteur en
question.

LE SONDEO: L'APPROCHE PAR L'ENQUETE PAR SONDAGE RAPIDE REALISEE EN
EQUIPE

Le Sondeo est une technique d'enquete par sondage adaptee, qui a 4t6
developpee par l'Institut du Guatemale de Science et de Technologie
agronomiques, ICTA, pour repondre aux restrictions budg4taires
imposees, aux contraintes de temps et constitute une autre
m4thodologie utilis6e pour augmenter la quantity d'informations
obtenues sur une region ou on commence l'introduction et la promotion
de technologies agricole.
Afin de comprendre la m4thodologie, il faut connaltre l'organisation






de '1ICTA au niveau regional. Dans toutes les regions o lInstitut
travaille, le Directeur Regional represente le Directeur G4neral et le
Directeur Technique de 1'Institut. A 1'interieur de la region, chaque
zone tombe sous la responsabilit6 d'un "delegu4 sous-regional",
c'est-a-dire un technician qui a tres peu de responsabilites
administrative. Tous les technicians, de toutes les disciplines et de
tous les programmes, qui travaillent dans sa zone, sont responsables
devant lui. L'equipe multidisciplinaire comprend normalement des
selectionneurs, des pathologues, des experts d'economie social et
environ quatre agronomes generaux. Ils constituent 1'equipe de mise a
1'epreuve de technologies. Ce group, soutenu par les coordinateurs
nationaux des programmes (mals, feves, etc.) et par les disciplines
d'appui economice social, gestion du sol) est responsible de
l'orientation et de la direction de la technologies a introduire et a
promouvoir dans la zone. Les travaux comprennent la selection v4g4tale
fondamentale realisee par la station experimentale de la zone, station
qui est ge4nralement assez petite, les essais a exploitation
agricole, la mise a 1'epreuve par les agriculteurs de technologies
prometteuse, l'evaluation de l'acceptabilit4 de la technologies
examinee par les agriculteurs et de 1'evaluation de la production
economique ou des rapports d'exploitation 4tablis par les agriculteurs
aides par les technicians. Afin de donner l'orientation initial a
1'equipe, 1'enquete par sondage de reconnaissance 'Sondeo' est
conduite par les membres de 1'equipe chargee de la mise a 1l'preuve de
technologies qui travaillera dans la zone concernee, parfois le
personnel d'un programme approprie et une equipe d'experts d'economie
social comprenant un ou plusieurs anthropologues, sociologues,
economes, economes agronomiques et/ou ingenieurs. D'habitude le group
comprend cinqgpersonnes du domaine de l'4conomie social et cinq
membres de 1 equipe charge de la mise a l1'preuve de technologies;
cette 4quipe Sondeo de dix membres s'occupe d'une zone determineee.
L'objectif du Sondeo est de donner information necessaire pour
orienter le travail de 1' quipe chargee de l'introduction de la
technologies. On decrit les systems de production agricole ou de
culture, 4tablit la situation agro-socio-economique des agriculteurs
en definissant leurs contraintes, pour que toute modification proposed
de la technologies actuellement appliquee soit appropriate aux
conditions paysannes de la zone en question.
Si 1'ICTA doit travailler dans une zone qui n'est pas delimit4e
d'avance, par example par les limits d'un project d'am4nagement de
terres ou d'irrigation, un des objectifs du Sondeo est de delimiter la
zone. L'6quipe le fait en selectionnant d'abord le system predominant
de culture ou de production agricole appliquee par les agriculteurs-
cibles potentiels dans la zone et en determinant ensuite la zone dans
laquelle ce system est important. La raison pour laquelle on se base
sur un system de culture ou de production agricole homogene et
traditionnel ou sur un system existant reside dans le fait que c'est
ce systeme-la que 1'ICTA adaptera par l'introduction de technologies
nouvelle ou amelior4e. La presence d'un systeme homogene bien defini
avec lequel on peut travailler, simplifie done la procedure de
introduction et de la promotion de la technologies. L'hypothese sur
laquelle se base la selection d'un system homogene de culture ou de
production agricole est que tous les agriculteurs qui l'appliquent
actuellement ont fait des adaptations similaires devant un ensemble de
contraintes identiques, et, comme ils ont fait les memes adaptations,
ils se trouvent tous necessairement en face des memes conditions agro-
socio-economiques.
Outre la delimitation de la zone d'application de ce system homogene,
l"equipe Sondeo a la tache de decouvrir quelles sont les conditions
agro-socio-6conomiques communes de tous les agriculteurs qui utilisent
le systeme et d'identifier ensuite quelles sont les conditions les






plus importantes qui determinent le system actuel et qui, par
consequent, seraient les plus importantes a considerer dans le cadre
des modifications eventuelles a apporter par l'equipe. Finalement, le
produit final de la Sondeo est d'orienter la premiere annee des essais
a realiser au niveau de exploitation agricole et de la selection
varietale. Elle permet aussi de trouver les collaborateurs futurs pour
les essais a effectuer aux exploitations agricoles et pour les projects
de 1'etablissement des rapports d'exploitation.
Ces essais ayant lieu dans les conditions applicables au niveau de
exploitation agricole, ils donnent des renseignements
supplementaires durant la premiere annee sur la condition paysanne;
ils sont de valeur inestimable parce qu'ils initient les technicians
aux r6alites de l'agriculture dans la region. Grace aux rapports des
exploitations agricoles qu'on commence aussi a etablir au course de
la premiere annee on obtient des informations techniques
quantifiables sur les couts de la technologies utilis4e par les
agriculteurs. A la fin de la premiere annee, les technicians n'ont pas
seulement vecu la condition paysanne de la region, mais ils disposent
aussi des informations donnees par le project des rapports faits aux
exploitations agricoles. Pour cette raison il nest pas necessaire
d'obtenir des informations quantifiables dans le cadre du sondeo, qui
nest pas une 4tude a repere de nivellement. Les rapports des
exploitations agricoles fournissent des informations quantifiables
pour 1'evaluation de l'impact dans la region et tous les ans la valeur
de ces rapports augmente.


LA PROCEDURE SONDEO

L'objectif primaire du Sondeo est ensuite d'initier les technicians a
la region dans laquelle ils travailleront. Comme on n'a pas besoin
d'informations quantifiables, le Sond6o peut etre conduit rapidement
et on n'a pas besoin de faire de longues analyses des donnees pour
interpreter les resultats, une fois 1'enquete termin4e. On ne se sert
pas de questionnaires, ce qui permet d'interroger les agriculteurs
informellement sans s'alienier. En outre, 1'equipe multidisciplinaire
peut fournir simultanement des informations a partir de beaucoup de
points de vues diff4rents. Selon la grandeur, la complexity et
l'accessibilit4 de la region, le Sondeo ne devrait pas prendre plus de
6 a 10 jours et ses coits sont limits au minimum. Ce delai a suffi
pour examiner des zones de 40 a 150 km2. Ci-dessous vous trouverez
une description de la methodologie applique pour une operation de six
jours.

Jour 1
La premiere journee est consacree a une reconnaissance de la zone par
toute 1'equipe en tant qu'unit4. L'equipe dolt prendre une premiere
decision sur le system de culture ou de production agricole le plus
important qui servira de systeme-clef, s initier a la zone de fagon
g6n6rale et commencer a decouvrir les limits du system homogene.
Apr5s chaque discussion avec un agriculteur, le group se reunit, hours
de vue de l'agriculteur, pour discuter la maniere don't chaque membre
de l'4quipe interprete interview. De cette maniere les membres
commencent a avoir une idee des points de vue des autres. Les
interviews avec les agriculteurs (ou d'autres personnel dans la
region) devraient etre tries generaux et embrasser un vaste domaine
parce que l'equipe est en train de sonder le terrain et cherche a
trouver une quantity inconnue d'414ments inconnus. (Evidemment cela ne
veut pas dire que les interviews n'ont pas d'orientation determinee).
La contribution ou le point de vue de chaque discipline est crucial
pendant toute la phase du Sondeo, parce que 1'equipe ne sait pas






pendant toute la phase du Sond4o, parce que 1'equipe ne sait pas
d'avance a quels genres de problems ou de restrictions elle se
trouvera confronted. Plus les disciplines qui examinent la situation
sont nombreuses, plus il est probable qu'on rencontrera les facteurs
reellement les plus critiques pour les agriculteurs de la zone en
question. II a e4t4 tabli que ces contraintes peuvent etre de nature
agro-climatique, 4conomique ou socio-culturelle. Il s ensuit que
toutes les disciplines font des contributions egales au Sond4o.

Jour 2
Les enquetes et la reconnaissance ge4nrale de la premiere journey
servent a guider les activities a deployer le deuxieme jour.
Les equipes se composent de deux personnel: un agronome ou un
specialist d'elevage de 1'lquipe de la mise a 1'epreuve de
technologies et un specialist d'economie social qui cooperent pour
faire les interviews. Les cinq equipes se dispersent sur toute la zone
et se retrouvent, soit apres la premiere demie-journee (dans le cas de
petites zones ou de zones poss4dant de bonnes routes), soit a la fin
de la premiere journee (si la zone est plus etendue ou si son acces
est difficile et demand des voyages plus longs). Chaque membre de
chaque equipe expose ce qu'il a appris au course des interviews et on
6met des hypotheses provisoires pour expliquer la situation actuelle
dans la zone. On discute aussi toutes les informations sur les limits
de la zone afin d'arriver a la delimiter. Les hypotheses provisoires
ou les doutes exprim6s pendant la discussion servent a orienter les
interviews a venir. Au course des discussions au sein de l'equipe, tous
les membres se rendent compete de 1'importance des interpretations
faites a partir des autres points de vue pour comprendre les problems
des agriculteurs de la zone.
Apres les discussions, les equipes changent de composition pour
obtenir le maximum d'interaction interdisciplinaire et reduire
influence des pr6juges des enqueteurs et elles retournent au
travail, guidees par la discussion qui a eu lieu. Le group se reunit
une nouvelle fois apres une demie-journ6e ou journee entire
d'interrogations, pour discuter les resultats.
On ne peut surestimer l'importance de ces discussions intervenant
apres une serie d'interviews. Ensemble, le group commence a
comprendre les relations qu'il a decouvertes, delimite la zone et
commence a definir le type de recherche qui sera n6cessaire pour aider
a am6liorer la technologies des agriculteurs. On discute aussi d'autres
problemes, tels que le marketing, et s'il est necessaire d'apporter
des solutions, on peut prevenir d'autre entities. Il est important de
comprendre l'effet qu'auront ces autres limitations, si elles ne sont
pas corrigees, sur le type de technologies a d6velopper, de sorte qu'on
peut en tenir compete dans le proces de developpement.
Le deuxieme jour les opinions devraient presenter une nette
convergence et, par la, il se cree une limitation des sujets a border
pendant 1'enquete. Pour les journ6es suivantes, cela permet d'enqueter
plus en profondeur sur les sujets qui sont devenus plus important.

Jour 3
Le troisieme jour est identique au deuxieme. La composition des
equipes change apres chaque discussion. Il faut au moins quatre cycles
d'interviews et de discussions pour completer cette parties du sondeo.
Pour une zone qui n'est pas trop complex, ces cycles devraient
convenir. Il est evident que si la zone est si grande qu'on a besoin
de toute une journee pour les interrogations entire chaque seance de
discussions, cette parties du sondeo demandera quatre journees
entieres.

Jour 4







Avant que les equipes retournent au travail pour continue a faire des
interrogations, chaque membre regoit la tache d'ecrire une parties ou
une section du rapport qui sera etabli. Ensuite les membres, qui ne
savent que maintenant quel sujet leur est attribu4, retournent, au
sein d'une cinquieme equipe constitute, au travail pour continue les
enquetes. Pour les zones d'etendue limited, cela prendra une demi-
journee. L'autre motie de la journee est reserve a une seance de
discussions et au rapport du Sondeo que les membres commencent a
rediger. A cet effet, ils travaillent tous au meme endroit, de sorte
qu ils puissent circuler librement et discuter entire eux. Par example,
un agronome qui redige la parties sur la technologies de mals, peut
avoir discute d'un problem important avec un anthropologue et il doit
renouveler le souvenir de ce qui a ete dit par un certain agriculteur
au course d'un entretien avec celui-ci. Ainsi l'interaction entire les
disciplines continue.

Jour 5
En redigeant le rapport, les technicians butent toujours sur des
points qu'ils ne pourront pas elucider, meme pas en faisant appel au
group. La seule solution est de retourner sur le terrain le matin du
cinquieme jour pour "remplir les trous". On peut consacrer une demie
journee a cette activity, tout en terminant le rapport en grandes
lignes.
L apres-midi de ce jour est reserve a la lecture par chaque membre du
group de son rapport qui sera discute, mis au point et approuve par
le group. La lecture integrale du rapport dans sa version definitive
est necessaire. L'equipe en sa totality devra approuver et/ou modifier
les rapports presents.

Jour 6
Le rapport est lu une deuxieme fois et apres la lecture de chaque
chapitre, on tire des conclusions qui sont couchees par ecrit. A la
fin, ces conclusions sont lues a nouveau afin d'etre approuvees et on
etablit et redige des recommendations specifiques destinies a l'equipe
qui travailllera dans la zone en question et a toutes autres instances
qui seront engagees dans le d6veloppement general de la zone.
Le resultat de la sixieme journee est un seul rapport, produit et
approved par toute l'equipe multidisciplinaire, don't tous les membres
soutiennent le contenu. Apres avoir participe aux travaux communs
pendant six jours, tous les membres devront etre capable de defendre
tous les points de vues discutes, les conclusions tirees et les
recommendations etablies.


LE RAPPORT

Dans une certain measure, le rapport du Sondeo est de valeur
secondaire parce qu'il a ete redige par la meme equipe qui travaillera
dans la zone en question. Sa grande valeur reside precisement dans le
fait qu'elle l'a ecrit. Comme les membres de l'equipe se sont trouves
dans l'obligation de considerer et d'unir beaucoup de points de vues
diff6rents, leur horizon s'en trouvera considerablement elargi. En
outre le rapport peut orienter ceux qui n'ont pas participe, par
example le Directeur R4gional ou le Directeur Technique, lors de la
discussion des merites de plusieurs lignes de conduite. Cependant, il
est aussi evident que le rapport donnera l'impression d'etre redige
par une dizaine d'auteurs different presses et c'est exactement cela!
Il ne s'agit pas d'une etude qui sert de repere de nivellement
contenant des donnees quantifiables qu'on pourra utiliser en evaluant
des projects a l'avenir, mais plutot d'un document de travail destine a
orienter le programme de recherche et qui, par le seul fait d'etre







redig4, a rempli une function fondamentale.
L'4tendu et le contenu du rapport de Sondeo variera en function de la
zone etudiee et de la nature des exploitations de culture ou d'elevage
en question. Ci-dessous vous trouverez une breve description de
l'4bauche d'un rapport qui a e4t etabli dernierement dans une region
du Guatemala dans laquelle les cereales et les cultures potageres
jouent un role preponderant (voir Chinchilla 1).

Objectif
Description de la raison pour laquelle le Sondeo a et4 realis4 et les
dates.

Technologie homogene
Description des principles caracteristiques de la technologies
appliqued dans les cultures importantes trouvees a l'interieur de la
zone et des differences importantes se presentant hors de la zone
amenant un changement de la nature du system de production et la
delimitation de la zone.

Description de la zone d4limitie
Limites geographiques, altitude, sols et d'autres aspects important,
comprenant un plan sur lequel les limits sont indiquees le plus
exactement possible.

Terres
Le regime de bail des terres et la grandeur des exploitations
agricoles ont figure parmi les contraintes importantes dans le system
de production et ont e4t decrits.

Main d'oeuvre
Description de la disponibilite ge4nrale de main d'oeuvre et des
periodes dans lesquelles elle se fait rare et des teaches sp6ciales
assumees par les femmes a l'interieur du system homogene.

Capital
Description du circuit des capitaux dans le system traditionnel qui
donne les fonds n4cessaires a l'investissement dans les cer4ales de
base et les legumes et description du mauvais fonctionnement du
system de credit pour les petits agriculteurs.

Mais
Description des principaux elements de la production de mals.

Fives
Discussion du r8le que jouent les feves dans le system et de
l'absence de leur importance g6nerale.

Legumes
Description du systeme de production et de commercialization des
legumes.

Elevage
Discussion de l'importance special de 1'41evage et de l'interaction
entire 1'elevage et la culture.

Conclusions
On a tire des conclusions pour tous les elements indiques ci-dessus en
accentuant leur importance pour les activities futures de 1'ICTA.

Recommendations
Les recommendations destinies a 1ICTA et a d'autres organizations du







secteur agricole public et priv4.
Comme il compete parmi les objectifs principaux du Sondeo de guider les
efforts deploys par 1'Equipe de Production de Technologie implant4e
dans la region, nous donnerons ci-dessous certain details de quelques
recommendations importantes de ce Sondeo. Ces recommendations
orientent evidemment le type de technologies don't l'inclusion est
prevue dans les mises a l'epreuve aux exploitations agricoles,
technologies que la station experimental a demandee pour soutenir les
essais a realiser au niveau des exploitations.
La decision sur l'inclusion de traitements specifiques et les
programmes experimentaux est ge4nralement laissee aux membres de
1'equipe et aux Coordinateurs des Programmes nationaux et des
Disciplines.
(1) Le mals est la principal culture vivriere de base dans la zone.
Les agriculteurs ont tendance a penser en terms de quantities
minimales fixes necessaires a la famille et au betail. Comme les
cultures potageres font la concurrence dans le domaine de la main
d'oeuvre et du capital, on utilise peu de technologies dans le mals et
souvent les terres sont substitutes. Cet aspect doit etre considered
lors de la mise sur pied des elements technologiques.
(2) II faut trouver des systems de production dans lesquelles les
14gumes sont cultives en rotation ou en culture derob4e, mais sans
reduire la production de mals. On doit se rendre compete que, dans le
cadre de ces systems, la plus grande parties de capital et de la main
d'oeuvre sera utilis6e pour les legumes et non pas pour le mals.
(3) Au niveau de la technologies potagere, la priority doit etre donn4e
au controle des maladies et a la fertilisation.
(4) Bien que les feves soient une culture vivriere de base important,
il est recommande, etant donned l'importance des cultures potageres et
le manque de fonds destines a la recherche, de limiter provisoirement
l'accent porter sur les feves dans cette zone.
(5) Etant donned les problems constat4s dans le secteur des programmes
de credit destines aux petits agriculteurs, il est recommande que la
technologies a produire ne soit pas basee sur l'espoir qu'un tel
programme a court terme se r4alisera a court terme.

OBSERVATIONS FINALES

La specialisation des disciplines des membres de l'equipe de Sond6o
n'est pas crucial tant que plusieurs disciplines sont represent6es et
si, en cas de sond6o dans le domaine de agriculture, il y a
plusieurs agronomes dans l'equipe. Certains de ces agronomes devraient
etre choisis parmi les personnel qui travailleront dans la region. La
discipline du coordinateur du sond4o n'est probablement pas non plus
d'importance preponderante, s'il possede des capacities etendues et
une bonne comprehension de agriculture (dans le cas d'un sondeo de
agriculture) et de l'experience dans le domaine des enquetes et des
techniques d'enquete. Cependant, le Coordinateur doit posseder une
grande measure de tolerance multidisciplinaire et etre capable de
pr6voir l'interaction avec toutes les autres disciplines representees
au sein de l'equipe.
Dans un certain sens, le Coordinateur est un chef d'orchestre qui doit
assurer que tous contribuent au ton qui fait la chanson qui est
commune et harmonieuse. Il doit contr8ler le group et maintenir la
discipline. Il tranche des differends en arbitre, cree l'enthousiasme,
sait tirer des hypotheses et des idees de chaque participant et en fin
de compete c'est lui qui unit le produit en lui donnant sa forme
definitive. Il n'est peut-etre pas essential qu'il a d6ja fait des
sondeo auparavant, mais une telle experience contribute certainement a
son efficacit4.







QUELQUES OUVRAGES DE REFERENCE


1. Chinchilla, Maria E., Condiciones agro-socioecon6micas de una zona
maicera-horticola de Guatemala. Trabajo presentado en la XXV Reunion
Anual del PCCMCA, Tegucigalpa, Honduras, 19-23 mars 1979.
2. Hildebrand, P. Motivating small farmers to accept change. Paper
prepared for presentation at the Conference on Integrated Crop and
Animal Production to Optimize Resource Utilization on Small Farms in
Developing Countries. The Rockefeller Foundation Conference Center,
Bellagio, Italie, 18-23 octobre 1978, ICTA, Guatemala.
3. Hildebrand, P.E., Summary of the Sondeo methodology used by ICTA,
ICTA. Guatemala, 1979.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs