<%BANNER%>
PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00248
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Creation Date: February 2, 2012
Publication Date: 06/07/2012
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373
sobekcm - UF00088914_00226
System ID: UF00088914:00248

Full Text
Magazine hebdomadaire d'information communist


Jeudi 7 Juin 2012 92? Annee No 23 Martinique: 2,00 E France: 2,40 E DOM 2,20 E

SAtso %2012


MOM- Y


Eco/Social:
Vers la barre fatidique
des 50 000 ch6meurs
martiniquais
CMAC:
Un collectif exige le
depart de Josiane Cueff


L ,: '6 11!W






http://www.iournal-iustice-martiniaue. com


Saka Fae ................... .2

Eaito ......................... .
- Legislatives: Declaration du P.C.M.

Lutte 5ociale ..................f.
- Les salaries de I'ADIL a Iarrpt
- La sante en Martinique

Eco/Social ................. 5/7
- D'fiscalisation sur le logement social
- Les rendez-vous de la press
- Vers la barre des 50 000 ch6meurs
- Baisse des carburants / Hdmoragie
en Lettonie / Plan de relance

Vie h Parti ................ ... 8
- Privilegier la pensde humane

Politiue ................. f.8/9
- Region : Pluie d'appels a projects

Uigslative ................ 9/11
- UExigence du changement
- Pour une autre politique de remploi
- Violence dans la champagne

Frae ................... A12/1;
- Concrdtiser les promesse de Hollande

NotreAmripe ............. .15
- Braves rdAmnrique

PaonMvde ...............p16
- Monde Arabe

A w uno4 le. ......... .f. +/i

Csiltur/$frt ............. .20
- CMAC




Administration & R6daction :
Tl. : 05 96 71 86 83
Fax: 05 96 63 13 20
ed.justice@wanadoo.fr



( wjssm^.
Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tel. : 05 96 71 86 83
Commission Paritaire nO 0111 1 87526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Fernand PAPAYA
Maquette: Guennael GUIOUBLY
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 Fort-de-France
Tel. 0596 73 14 54


Crier bu Uant social a G6oissard
A Godissard, cite urbaine ou le lien social se degrade et ou les personnel en situa-
tion difficile sont nombreuses, des aides seront desormais apportees par I'association
"La Main Tendue". Grace au concours de la municipality de Fort-de-France a ete
cree A cet effet "L'Espace Trait d'Jnion", qui s'inscrit dans les projects du Conseil
Local de Securite et de Prevention de la Delinquance de la Ville de Fort-de-France.
L'association "La Main tendue", en lien avec la Maison de la Justice et du Droit, se
veut une structure d'entraide, d'6coute, d'accompagnement individual et collectif pour
toute personnel ou toute famille en situation de detresse psychologique, social, fa-
miliale, parental, judiciaire. "L'espace Trait fdunion", oi elle a son siege, est anime
par des professionnels : des agents de mediation, des psychologues, un coach, une
assistant social, un mediateur familial, un conseiller d'insertion, etc. Le local, mis
a disposition a titre gracieux par la SIMAR, se situe a Godissard, Immeuble Balisiers.
Le public est oriented par les agents de mediation, les directeurs d'ecoles, les asso-
ciations, les services du centre penitentiaire pour les sortants de prison.

Le premier Exercice Cyclonique 2012 ZtKL"

Alors que la saison cyclonique pointe son nez, le prefet de la zone de defense et de
security Antilles a organism, du jeudi 31 mai au vendredi ler juin 2012, un exercise
de simulation cyclonique denomme "Z~KELE". Selon le scenario propose par M6teo-
France, le cyclone atteindra les c6tes de la Martinique mais aussi de la Guadeloupe
et des Ties du nord. Cet exercise a concerned I'ensemble de la zone (Martinique, Gua-
deloupe, Saint-Martin et Saint-Barthelemy). Exercice entire postes de commande-
ment, "ZECtKJ"a eu pour objectif d'evaluer I'efficacite de la coordination entire les
organizations zonales, departementales et communales, en charge de la security ci-
vile. L'exercice a mobilise plus d'une centaine de personnel, fonctionnaires des ser-
vices de I'Etat, militaires des forces armies aux Antilles, agents des collectivites
territoriales ainsi que des personnel des principaux operateurs de reseau. Cet exer-
cice a permis de maintenir le niveau d'entrainement de I'ensemble des acteurs et
d'ameliorer, grace au retour d'experience, le dispositif ORSEC Cyclone. II a demon-
tre que des ameliorations sont encore a apporter, notamment au niveau des trans-
missions des different echelons.

Un ministry caribeen du tourism en visit
Richard Skerritt, Ministre du tourism de St Kitts et pr6si-
dent de I'Organisation du Tourisme de la Caraibe (CTO)
accompagne de son Secretaire General, M. Hugh
Riley,6tait le 30 mai dernier I'hote du Comite Martiniquais
du tourism. Le CTO est une agence de developpement
international, qui represent 32 pays de la Caraibe de
langue anglaise, frangaise, espagnole et neerlandaise et
les aide A travailler & I'elaboration d'un programme de tou-
risme durable dans toute la region. La mission principal
de la CTO est de creer des partenariats pour les Ties de
la Caraibe afin d'impulser les ventes de voyages vers la
Caraibe et d'obtenir des resultats economiques durables.
Richard kerritt^ Le siege social de la CTO se trouve a la Barbade. Cette
visit avaitpour but de permettre aux decideurs et acteurs
du secteur touristique de la Martinique, de mieux connaitre les services proposes par
la CTO en faveur de I'industrie touristique. Le Comite Martiniquais du Tourisme oeuvre
A poursuivre la relation forte et durable qui I'unit a la CTO.


La Martinique n'oubie pas Thierry Dol

Le Martiniquais Thierry Dol, pris en otage au Niger dans
la nuit du 15 au 16 septembre 2010, avec quatre au-
tres Frangais, un Togolais et un Malgache, employes
des societies frangaises Areva et Satom, par la branch
d'Al-Qaida au Magreb Islamique (AQMI), est soutenu
moralement par toute la Martinique, y compris les mili-
tants communists et leur journal Justice.


Jeuh 7SuVin 2012 -Juitic n '2-ae


$A KA )PA t





http://www.joural-iustice-martinique.com


I I


Legislatives 2012: Decdaration bu Parti Communiste Martiniquais

Votons pour tes can6ibats be ta fibeiite a teurs engagements et be La

responsabilite


Les elections legislative se deroulent dans un
context economique et social d'une exceptionnelle
gravity qui met en peril I'avenir de notre pays. La si-
tuation A laquelle se trouve confronted un nombre
croissant de nos compatriotes se caracterise par:
- I'aggravation continue du ch6mage ;
- la liquidation d'un nombre chaque jour plus impor-
tant d'entreprises ;
- la persistence de la vie chere ;
- I'incitation a I'emigration de nos jeunes les plus di-
plomes, ce qui, associe au retour des retraites de la
generation Bumidom, accentue le vieillissement de
la population,
- le desarroi de la jeunessede plus en plus tentee
par la drogue et la violence,
- la destruction des terres agricoles encouragee par
certain maires peu soucieux de I'avenir du pays,
etc.
D'autre part, le PCM invite les Martiniquais(es) &
prendre en compete, au moment de leur choix, le
danger que represent pour la demoiratie le mode
de scrutiny attribuant une prime exorbitante de 20%A
la liste arrive en tete lors des futures elections a
I'Assemblee unique en 2014, avec le risque de
confiscation de la totality du pouvoir par un seul
clan.
Au plan frangais, le PCM prend acte du fait que le
people frangais, en depit d'une champagne de la
droite fondue sur la haine racial et sur le chaos en
cas de victoire de la gauche, s'est debarrasse de Ni-
colas Sarkozy don't la politique antisociale avait
beaucoup favorise les riches au detriment des plus
modestes.
Avec la victoire de Frangois Hollande s'ouvre une
period nouvelle qui peut se traduire par quelques
avancees positives pour le people martiniquais. Le
PCM invite les candidates qu'il soutient a agir pour
que le President de la Republique respect ses en-
gagements vis-A-vis des "Outremers" a travers no-
tamment les contracts de partenariat avec chacun de
ces territoires dans le cadre d'une loi de program-
mation et qu'i pourraient amorcer de nouvelles dy-
namiques de developpement.
Dans I'immediat, ils devront exiger des measures si-
gnificatives pour I'emploi des jeunes, contre la vie
chere, pour le relevement des bas salaires et des re-
traites et pour la rise a niveau des services publics


de sante et de
educationo.
Face & I'urgence
social & laquelle
est confronted notre
pays, le PCM rap-
pelle que I'enjeu
des elections legis-
latives n'est pas de
fire elire des can-
didats services, se
reclamant de leur
seul soutien &
Frangois Hollande.
L'enjeu est d'en-
voyer A I'Assem-
bl6e national frangaise des deputies principalement
animes par le souci de d6fendre les int6r ts de la
Martinique et du people travailleur. Des deputies qui
n'ont pas vari6 dans leurs convictions de doter le
pays d'un veritable pouvoir de d6cision.La mise en
place de la future collectivite unique en constitute une
tape essentielle.
D'ob son appel & elire des d6putes qui seront des
sentinelles veillant g ce que la collectivite unique soit
installed dans de bones conditions financieres et
d6mocratiques, en se battant notamment pour la
suppression de la prime inique de 20%.
C'est sur ces bases que le PCM invite ses militants
et sympathisants & voter pour les candidates qui se
reclament du camp patriotique ou du RDM avec les-
quels il s'etait associ6 au sein du RMC & I'occasion
de la consultation populaire de 2010 sur le passage
a I'autonomie dans le cadre de I'article 74.

A savoir :
- Dans la circonscription du Nord : Marcelin Nadeau
et Nestor Azerot.
- Dans la circonscription du Centre : Francis Carole.
- Dans le Centre atlantique : Alfred Marie-jeanne et
Christian Verneuil.
- Dans la circonscription du Sud : Jean-Philippe
Nilor et Eugene Larcher.
Fort-de-Francele 31 mai 2012
Pour le PCM, le Secr6taire General
Georges Erichot


^^ euWspaWuvni20jv^ nau-nw23 -Page .






http://www.iournal-iustice-martinique.com


Les salaries be 'ADIL 'a arret
.... .. .. . .. ....... ... .... .... ..... ............ .. ..........i...... .


Les salaries de I Adil en attente de leurs salaires


"C'est reQression de
notre ras Ce bo', in-
dique d'emblee
Baron Guylaine, une
des quatre salaries
de I'Agence Depar-
tementale pour I'ln-
formation sur le
Logement Marti-
nique (ADIL) qui ont
cess6 le travail. Les
quatre salariees ont
cess6 de recevoir le
public le 29 mai pour
protester centre le
fait que leurs sa-
laires des mois
d'avril et de mai
soient impayes. Une
situation recurrente
don't elles disent en


avoir assez. Selon les employees, le directeur, Alex Fourcade,
accuse I'Etat, la Caf et le Conseil general de lenteur dans le
paiement des subventions. En effet, I'Agence qui delivre des
informations gratuites sur le logement, vit de subventions pu-
bliques. Mais cette assertion est refutee par les salaries, qui
preferent incriminer "a fenteurdu directeuri presenter es dossiers
aux administrations concernies". Elles prennent en example le
communique du Conseil general, qui souligne que 68.000 eu-
rosont e6t mis a la disposition de la structure.
Une reunion s'est tenue le 31 mai avec la president du Conseil
d'administration Sylvia Saisoothane, qui les a informees que le
Conseil general n'a pas donned d'assurance que les salaires se-
ront pays A une date precise. Des lors les salaries ont decide
de poursuivre leur movement, tant que qu'il n'y aura pas de vi-
rement. Une situation preoccupante pour ces meres de fa-
milies, obligees de faire appel A la solidarity pour tenir bon. Une
nouvelle rencontre est prevue avec la president du conseil
d'administration pour regler "fes dysfonctionnements" I'interieur
de I'etablissement.
C.B -1/06/2012


Interpelfation dusyndicat es miecins hospitaiUers auxcaniia ts aux lgislativerssur L sant

en Martinique


____- y--^.H. ;.': ,*y .:1,'
L'h6pital est A I'heure de I'urgence financiere

Dans une lettre ouverte datee du 31 mai 2012, "Ce syndicate in-
terpelle tous Ces candidates martiniquais aux Cigislatives de juin
2012 sur la santi publique en Martinique, son present et son ave-
nir, eurs projects pricis pour qu'en Martinique les soins apportis a
'hi6pitalpublic soient de la mime quafiti qu'en MitropoCe"
En preambule, le syndicate souligne que "Ces questions de santi
sont, pour fes personnel des i6pitauxpu6lics et fes midecins, au


Fin be La grve 6u personnel bes Mini pousses
Le personnel de la creche Mini pousses, installee A Riviere-
Salee, ne recevait plus les enfants suite a un movement de
greve declenche le 26 mai dernier. Ces salariees protestaient
centre le non paiement des salaires d'avril et mai. Selon elles,
cette situation de non paiement des salaires dure depuis plu-
sieurs mois. En outre, elles denoncaient une "directrice sourde
et aveugle devant Ces graves dysfonctionnements en mature d'fy-


cceur des principles de solidarit, d'quit, d'ihumanisme et de res-
ponsabifiti collective", ajoutant: "Nous avons tous un r6le ajouer."
II rappelle que I'h8pital public traverse une crise majeure due
"pour une farge part au refis nationalde reconnaissance des com-
pletis structurelTes awuquelTes sont confronts nos jtablissements
ultramarins dans fe dispositifactuelde feurfinancement mais aussi
auxjdeficits cumuiFs de ces anniespassies, a P'absence de maintien
et d'entretien de notre structure publique de soins." II continue la
mise en garde en declarant que "sirien n'est rjeffementfait, cefa
risque de compromettrefortement Pavenir des soins au sein de l'h6-
pital.. Et d'eihorter fes candidates a etre < nos voiv notre defense
pourporter haut etfort Pindispensa6fe pour ('avenir des soins".
Voici les principles revendications des praticiens : coefficient
geographique r66valu ; apurement des dettes notamment des
creances irrecouvrables ; aide pour apurer les dettes liees aux
fournisseurs; reconnaissance just des promesses faites dans
le cadre du plan sante outremer; aide A I'entretien et la remise
en 6tat de I'h6pital PZQ.
Le soutien demanded aux candidates vise a "conforter 'Phpital
public en Martinique et participer a sa nicessaire modernisation,
en defendant ses valeurs sociales et sa pirennisation dans fa qua-
Cite et fa sicuriti des soins".
C.B
giene, de sicuriti et de droit du travail'. Cette derniere, de son
c8te, met en cause des problems administratifs et dit mettre
tout en oeuvre pour payer les salaires. Les salries ont cesser
leur movement de greve le 4 juin, mais ont trouver la struc-
ture fermee. Au vu de la situation quisemble insoluble, les sa-
laries ont reclame le dep8t de bilan A la direction.Comme
beaucoup de creches privees, celle des Mini pousses
n'echappe pas & la situation de crise engendree par la nouvelle
reglementation financiere en la matiere.


[ UTTSSmOCIALE


IF jefCSVSun202-utrR V '23-SPgeL






http://www.ournal-iustice-martinique. com


I t ,


Seton une mission senatoriate, ta b6fiscalisation sur te logement so-

cial portrait ses fruits


I q


Eric Dolige et Georges Patient


En 2012, la commission des finances du Senat, au titre de sa
mission devaluation des politiques publiques, a decide d'6tu-
dier le dispositif de defiscalisation du logement social en outre-
mer cree par la loi pour le developpement economique des
outre-mer (LODEOM) du 27 mai 2009. Deux senateurs, Eric
Dolig6 et Georges Patient, ont ete missionnes pour rediger un
rapport sur la d6fiscalisation du logement social en outre-mer,
qui sera rendu en septembre.
Apres plusieurs auditions A Paris, les senateurs ont rencontre,
au course d'un sejour de deux jours en Martinique,les acteurs
concerns par cette problematique.
On sait que la defiscalisation du logement libre a eu comme ef-
fets pervers une flambee du prix du foncier et une baisse du lo-
gement social. En effet, la construction de logement social 6tait
tombee a moins de 300 unites par an, alors qu'une demand


Dernier renbez-vous beta press be ta saison (Martinique lere):

La hausse bu chomage et ta volonte be renouveau be lEgise en aebat


Pour le dernier rendez-vous de la press de la saison, Marti-
nique Premiere avait convie le samedi 2 juin Gabriel Gallion de
France-Antilles, Daniel Compere du Progressiste, Eddy Ma-
rajo d' Open Soft System et notre r6dacteur en chef Michel
Branchi pourJustice.
Anime par Pedro Monnerville, le debat a aborde tour a tour les
sujets suivants : 1) Emploi : les derniers chiffres "inquietants"
d'avril 2012; 2) Discrimination: Lurel/Baudis meme combat; 3)
Tabac : Jamais sans ma cigarette ou la hausse du nombre de
jeunes qui fument; 4) Renouveau de I'Eglise- la foi fer de lance
: le dernier rassemblement de Dillon a r6uni 7 000 fiddles.
Sur la question de I'emploi, le nombre de chomeurs de cat6-
gorie A (n'ayant jamais travaille) a atteint le chiffre de 42 471 en
avril 2012, soit plus 2,3 % sur un.an. Le representant de Jus-
tice a fait observer que le plus grave est la baisse du nombre
d'offres d'emploi de pres de 40 % sur les trois derniers mois, ce
qui confirmerait que I'economie martiniquaise est au ralenti
voire en recession. Cela, malgre les cris de victoire du presi-
dent du Conseil regional sur les pretendues 2 900 creations
d'emploi de son plan de reliance n 1. Situation de recession
qui a paru evidente a Eddy Marajo qui cependant a cru voir un
certain "consensus" des hommes politiques pour ne pas s'alar-
mer de la situation. Certes, une large part du chomage est


"structurefe", ainsi que I'a soulign6 Daniel Compere. Gabriel
Gallion a soutenu meme que le ch6mage a toujours ete aussi
important (nombre de ch6meurs legal en gros & 10 % de la po-
pulation totale. ManiBre de relativiser I'aggravation de la si-
tuation ? En reality, le taux de ch6mage remote regulierement
depuis 2006 oi il etait de 21,2 % de la population active, et at-
teint 25 % en mars 2012. Pour m6moire, il etait de 20 % en
1974. II y a bien aggravation necessitant un nouveau mode de
developpement. Et personnel ne s'en adcommode, en tous cas
pas Justice. Michel Branchi a rappel&que la politique de I'em-
ploi est de la responsabilit6 de I'Etat et que I'emploi depend
aussi des decisions de I'Europe, du patronat et aussi des
banques. Les collectivit6s ne font qu'y contribuer. Un d6bat sur
I'emploi qui n'a ete qu'effleurd.
A propos de I'accord de Victorin Lurel, le nouveau ministry des
dits "Outre-mers", avec le Defenseur des droits, Dominique Bau-
dis, A propos des pratiques discriminatoires en France A I'egard
des dits "uftramarins"en matiere de prets bancaires et de cau-
tion immobiliere, Michel Branchi ne s'est pas dit surprise sachant
que nous sommes diff6rents des Frangais et vus par eux
comme tels. II s'agit maintenant d'utiliser toutes les resources
de la loi pour obtenir des condamnations exemplaires et me-
diatisees. Les autres intervenants ont souligne que pour les
Frangais, les pays d'Outre-mer, c'est loin, et accepter une cau-


* i 'Imuin2.2 juisse *2wPae


de plus de 10 000 logements sociaux 6tait dans les cartons des
op6rateurs, sans oublier les quelque 6 000 logements en 6tat
d'insalubrit6. Raison pour laquelle le pr6c6dent gouvernement
avait d6cid6 d'orienter une parties de la d6fiscalisation vers le
logement social.
Georges Patient a declare a ce propos : "La dfiscalisation du
fogement sociaCn'est pas remise en cause; cela a permits de relancer
ie logement social Actuellement, on construit entire 800 et 900/
an, alors que Con itait tomb6e 200/an. Les effetspervers que Con
pouvait noter, a savoir une utilisation unique de la difiscalisation
dans fe logement libre avec uneflambie du pri dufoncier, ont eit
corrigs par la reorientation, cela s'estfait sans trop de remise en
cause". Selon lui, "ce systeme quipermet de combiner la Iigne bud-
gitaire unique et fa defiscalisation permettra de relancer etjugu-
fer les demands en attente". Mais, previent-il "encorefaudrait-il
que ce systime rest sta6be et soit pirennisi dans une certain durie
et ne connaisse pas tous fes effects de blocage". Parmi les blocages,
il y a la difficult de trouver du foncier,ce qui necessite une vo-
lonte politique locale de rechercher ce foncier disponible.Les
s6nateurs soulignent que "mime si lepri au metrecarre n'apas
diminue, grdce auxpossi6ilitisfinancires, grdce a fa defiscalisa-
tion et a Corientation, on arrive a satisfaire les demandss. Ils no-
tent par ailleurs qu'il y a un consensus pour construire des
logements en hauteur, afin de ne pas diminuer les surfaces
agricoles
C.B


M






http://www.iournal-iustice-martinique.com


Eddy Marojo d'Open Soft System et Pedro Monnerville, animateur de I'emission

tion d'un citoyen frangais d'outre-mer est risque. Argument sans
valeur a I'heure d'lnternet, a retorqu6 Eddy Marajo..
SL. la montee de la consommation de tabac (et aussi d'alcool,
a-t-il 6t6 note) chez les jeunes et particulierement les jeunes
filles (45 % pour les gargons et 42 % des filles), I'accord s'est
fait sur la necessity d'actions de prevention et d'education, no-


tamment par le moyen du sport.
Concernant le rassemblement religieux organism le
week-end de la Pentec6te par I'Eglise de la Marti-
nique A Dillon avec le Renouveau charismatique, il a
6t6 fait observer que I'Eglise veut rappeler les fonda-
mentaux des valeurs morales (les dix commande-
ments) et aussi s'adapter au temps present. A partir
de 16, s'est 6tonn6 Michel Branchi, il est surprenant
que I'Eglise le fasse en s'appuyant sur le "Renouveau
charismatique"sur lequel pese de forts soupgons de
"derives sectaires". Aussi le besoin de retour aux va-
leurs traditionnelles (famille, respect de I'Autre) que
I'on ne peut qu'approuver peut s'accompagner par
temps de crise d'un risque de remontee de I'obscu-
rantisme, a-t-il averti. Le mot "obscurantisme"a 6te re-
cuse par Daniel Compere qui lui prefere celui de
"religiew". Oui, mais dans un pays impregn6 de ma-
gico-religieux.
Enfin l'octroi d'une subvention de 380 000 euros par
le Conseil regional a I'unanimit6 au tour des yoles a
ait consensus vu le r6le culture, patrimonial et aussi 6cono-
nique de cette magnifique manifestation. attentionn aucjewi
de cirque", a neanmoins module Michel Branchi.
A.G


Empto:: En avril 2012, nouveau pas vers La barre fatibique 6es 50 000

chomeurs martiniquais


A peine huit jours apres que le president du Conseil regional
e0t annonc6 que le plan de reliance d'urgence avait "genire"
2 890 emplois au 15 mai 2012, la DIECCTE-Martinique et P6le
emploi publient cruellement les statistiques pour I'emploi d'avril
2012 montrant que la hausse du ch8mage continue.
Fin avril 2012, le nombre de demandeurs d'emploi de catego-
rie A (n'ayant jamais travaill6) s'etablit & 42 471 en Martinique
Ce nombre augmente de 0,2 % par rapport a la fin mars 2012
et surtout sur un an il est en hausse de 2,3 % (cf Justice n* 18
du 3 mai 2012)
En incluant les personnel exergant une attivite reduite, ce sont
49 995 personnel qui sont demandeurs d'emploi de categorie
A,B,C. Ce nombre augmente de 0,6 % (soit + 299) par rapport
a mars 2012. Sur un an il croTt de 3,3 %. On atteint presque la
barre des 50 000 chomeurs en Martinique. En Guadeloupe sur
un an le ch8mage augmente de 5.1%.
Le chemage de longue duree s'aggrave : si le nombre de de-
mandeurs d'emploi depuis plus d'un an est quasiment stable
par rapport a mars 2012, il augmente de 7,1 % sur un an.
A noter que les entrees a Pl1e emploi en categories A,B,C di-
minuent de 10,7 % au course des trois derniers mois par rapport
aux trois mois precedents et que les sorties diminuent de 9,4 %.
En gros entrees-sorties s'equilibrent. Par centre, les sorties
pour "radiations administrative" augmentent de 20 %. Donc
sans cela le nombre de ch6meurs serait plus 6leve...Nettoyage
de fichiers ?
Mais le plus inquietant est que le nombre d'offres d'emploi col-
lectees par Pl1e emploi diminue en Martinique, au course des
trois derniers mois de 37,6 % par rapport aux trois mois prece-
dents. Cette baisse concern tant les offres d'emploi durable
(6 mois ou plus, 40,3 %) que les offres d'emploi non durable
(moins de 6 mois, 34,8 %). Cela montre que I'activit6 est au
ralenti voire en recul.


Les seniors patient un plus lourd tribute a ce qui resemble bien
a une recession : le nombre de demandeurs d'emploi de cate-
gories A, B,C de plus de 50 ans croit de 1,5 % en avril 2012 et
de + 12,1 % sur un an.
La hausse du chomage est continue depuis juillet 2007 obi le
nombre de demandeurs d'emploi de categorie A s'6tablissait a
environ 34 500 personnel. En avril 2010, au lendemain de I'ar-
rivee de Serge Letchimy et de sa majority a la tete de la Region,
le nombre demandeurs d'emploi de categorie A s'61evait a 38
812 personnel. Aujourd'hui en avril 2012 on deplore 42 471
chomeurs officials (cat A). Cela fait donc 3 653 chomeurs de
plus en I'espace de deux ans.
Le Conseil regional dit avoir "ginred"2 890 emplois (emplois
existant dejA et maintenus par la command publique) et reel-
lement cree 656 "emplois nouveau declares comme tels par les
entreprises", a-t-il attenu6.
Ces chiffres desastreux montrent I'imperieuse necessity que
I'Etat, en charge officiellement de la politique de I'emploi, inter-
venne rapidement en deux phases :
A court terme :
- un traitement social massif de I'emploi des jeunes par le biais
de diverse categories de contracts : contract de generation,
contract d'avenir, contract de professionnalisation ;
- Elaboration d'un plan de replacement des departs massifs
a la retraite par des jeunes Martiniquais forms a cet effet;
- Creation d'une Banque publique de Developpement a partir
notamment de I'epargne martiniquaise. etc...
Mais seul un changement radical de module de Developpement
impliquant a terme de domicilier un vrai pouvoir de decision lo-
calement est de nature de combattre le chomage structure de
notre pays
Antoine Gilles


V eHr^^ m7juln 201 B n'3 Pae


[ E 01501






http://www.ournal-iustice-martinique.com

Sensible baisse des prix es carburants au lerjuin


Les prix des carburants a la pompe ont baiss6 sensiblement au
lerjuin dernier.
Le Super sans plomb passe de 1,63 E/I 6 1,55 /lI, soit 8 cts/I;
Le gazole recule pour la deuxieme fois et passe de 1,31 /I a
1,29 E/1, soit 2 cts/l apres une autre baisse' de 3 cts/l au 1er
mai 2012 ;
Le gaz de petrole liquefi6 en bouteille de 12,5 kg passe de
24,53 E g 23,70 E, soit une baisse de 83 centimes la bouteille
apres un premiere baisse de 35 centimes le ler mai 2012 ;
Ces baisses sont dues principalement 6 la chute des course du
p6trole brut (brent) de 6,4 % (incidence de moins 3 centimes/I
pour le Super SP et le gazole), du course du butane de 11,2 %,
du Super de 11,7 % (incidence 5/6 centimes/l) et du gazole de
5,3 %.
Ces variations s'expliquent aussi par la hausse de la produc-
tion (reprise en Lybie et au Soudan par example) et la contrac-


tion de la demand en Europe et aux Etats-Unis.
Par centre, les course du dollar par rapport a I'euro ont augment
de 1,8 % en liaison avec la crise de la zone euro. A I'inverse
I'euro a baiss6 par rapport au dollar, ce qui rencherit le coOt de
ces products factures en dollars.
A noter qu'en mai dernier, le prix du Super sans plomb A 1,63
E/I etait superieur au prix moyen enregistr6 en France, soit 1,58
E/I. Par contre le gazole a 1,31 E/I 6tait inferieur au prix moyen
de France, soit 1,40 E/I (moins 9 centimes).
En Guadeloupe, pour information, le prix du Super est fix6 au
1 erjuin & 1,58 ElI (+ 3 cts/l par rapport a la Martinique) et A 1,42
E/I pour le gazole (+ 13 cts/l par rapport a la Martinique). Cet
cart est dO essentiellement au niveau superieur des taxes re-
gionales (TSC et octroi de mer) et du coOt de distribution, le
prix depart raffinerie Sara ou depot Jarry etant identique.


Hemorrie on Lettonie. Et la Martinique ?


Cherchez. Qu'y-a-t-il de commun entire la Lettonie, petit pays
d'Europe pres de la mer Baltique et ancienne republique
d'Union sovietique, et la Martinique ?
Nous avons lu dans I'Humanite du 23 mai 2012 1'6cho suivant:
"La population lettonne est passe de 2,2 millions dfiabitants a 2
millions en une dicennie. Le pays, entri dans CUE en 2004, est en
recession. Ilsouffre du ch6mage (16,3 %) et de lafuite de sesjeunes
cerveaux parties massivement travailler en Irlande et au Royaume-
Vni. Pour 9Mihais Hfazans, professeur a university de Lettonie,
Ce pays court au "disastre d6mographique", si 6ien "qu'en 2030, le
dernier Letton iteindra (a lumiere a airportt de FRga", plaisan-
tent les habitants de Riga".
En Martinique, I'emigration est repartie tres fort au course de la
derniere decennie au point que pres d'un jeune sur deux vit en
France et que 67 % des jeunes se disent prets a partir en
France (cf Justice n 6du 9/02/2012 et n 19 du 10/05/2012).
Elle connatt aussi la ~fuite de sesjeunes cerveaur". La population


subit un vieillissement accelere du fait du choc en retour de
I'6migration forcee des annees- bumidom (cf Justice n 4 du
27/01/2011). En 2040 la Martinique sera la Region la plus
vieille de France apres la Corse. N'est-ce pas un "dasastre d6-
mographique"? Le ch6mage est pire aujourd'hui qu'en Lettonie
avec un taux official de 25 % en general et de 62 % pour les
jeunes. Son economic a tourney au ralenti en 2011 apres deux
annees de recession en 2008 (- 0,3 %) et 2009 (- 6,5 %) que le
relatif rebound de 2010 (+ 4,6 %) tire essentiellement par la
consommation et I'importation n'a pas permis de rattraper la
chute des deux annees precedentes..
Quand le demier Martiniquais eteindra-t-il la lumiere a I'aeroport
Aime C6saire du Lamentin ? En 2030 ? Ou plus tot ?
La Lettonie et la Martinique sont toutes deux integrees A I'Eu-
rope capitalist qui detruit leurs activities productive, les reduit
a I'etat de march de consommation et aspire leurs forces
vives. A la difference de la Lettonie, la Martinique est entiere-
ment dependante comme neo-colonie de la France.


Plan e reliance regional Pour lepresiaent Oe la Chambre es artisans Ou bJtiment,:

"Aucune action politique forte n'est menee" pour relancer I'activite


Qui declare 6 France-Antilles du 23 mai 2012 : "Si rien n'est
fait, 5 000 emplois sont menace'. II s'agit d'un certain Pierre-Eric
Gaillard, president de la CNATP (Chambre national des arti-
sans des travaux publics et paysagistes). II a decide d'adresser
un livre blanc aux candidates aux elections legislative pour at-
tirer leur attention sur la situation precaire de nombreux arti-
sans.
France -Antilles n'y va pas par quatre chemins et lui de-
mande : "Que reprochez-vous au plan de reliance regional,
mis en place en 2010 ?".
II repond : "Ce plan a pour o6jectif definancer les projects deja exis-
tants et en manque definancement. Ifprivoyait la creation de 5
000 emplois; a ce rythme-la, nous sommes plus prits davoir 5 000
demandeurs d'emploi supplementaires au trimestre prochain. Au-
de C des discourse, ducune actionforte poitique ou iconomique n'est
menje. Depuis deux ans, et encore plus en 2012, on relieve de plus
en plus de dep6ts de bilan parmi les 8 000 artisans de la WMarti-
nique".


4 fI'vsmmv uw c -/r,4 Fag


Voila un dementi cinglant apporte aux affirmations du president
de Region et de sa vice-presidente sur le bilan de 2 890 em-
plois "genreis"par le plan de reliance d'urgence presented le len-
demain 24 mai a Madiana.
Que demand M. Pierre-Eric Gaillard ? Un plan de. reliance a
long terme. Et le respect du principle de I'allotissement effectif
pour les entreprises du bAtiment, seul mode de devolution per-
mettant I'acces direct des petites entreprises aux marches pu-
blics ; le gel des cotisations sociales et fiscales, le temps que
I'activite redemarre ; porter le seuil de formality des marches 6
30 000 euros, ce qui correspond mieux & la r6alite economique.
Tout cela demanded au principal des decisions a caractere 16-
gislatif et reglementaire hors de competences des elus locaux.
Cela M. Pierre-Eric Gaillard le sait-il ? Oui, sans doute puisqu'il
s'adresse aux candidates aux elections legislatives,
Et si ces decisions de reliance pouvaient etre prises par la Col-
lectivit6 de Martinique ?Pour cela il faudrait que celle ci soit
dans le cadre de I'article 74 et jouisse de I'autonomie.
M.B


E oI An


~ "`
~'~~r`~~"`~~~;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;






I http://www.iournal-iustice-martiniaue.com


Privitlgier La pensee humaine

Compte-ren u u siminaire communist international 6e BruxeUes


Francis Silande, troisieme a partir de la droite au premier rang, a represents le PC

Du 18 au 20 mai 2012, 59 parties communists et ouvriers de 49
pays se sont reunis a Bruxelles pour participer au 21e Semi-
naire communist international (SCI).
A I'ouverture'de ce 21ieme seminaire communist internatio-
nal, le camarade BaudouinDeckers, souhaite la bienvenue aux
participants et rend hommage & Ludo Martens (President du
Parti du Travail de Belgique) dernierement decade.
II rappelle les themes de notre rencontre et insisted sur la r6vo-
lution montante et la revolution descendante. II compare la pre-
miere au marxisme-leninisme et la second au reformisme. II
insisted tout particulierement sur la necessity de cohesion des
parties communists, voire de leur reunification, et sur la neces-
site du rejet du revisionnisme.
Les intervenants debattent de la crise 6conomique et de ses
consequences sur le monde du travail qu'ils qualifient de crise
systemique et done crise du system capitalist qu'ils d6cla-
rent non reformable et non amendable.
Ils evoquent le context international difficile actual, les revoltes


rOI I


Region: Pluie a'appels a projects et sauvegarbe bu Tour bes yoles ronaes
..............


Lors de la seance pleniere du jeudi 31 mai dernier, les elus
n'ont pas donned dans les propos de treteaux electoraux, pre-
ferant se consacrer a I'examen des dossiers soumis a leur exa-
men. Pour autant, les debats ont 6te animes et les passes
d'armes entire I'opposition des "Patriotes"et la majority de I'exe-
cutif n'ont pas manque.
Parmi les dossiers & I'ordre du jour: des appeals & projects en di-
rection des jeunes entrepreneurs, des citoyens en general, pour
valoriser notre production locale. La Region lance notamment
un appel a projects intitule "Jeunes entrepreneurs", destine & per-
mettre 6 des jeunes de monter leurs projects avec un finance-
,ment et un accompagnement specifique. Cet appel s'adresse
aussi bien aux jeunes installs ici qu'a ceux qui sont A I'exte-
rieur "pourporter un plus dans e diveloppement du pays" a indi-
que I'executif. L'enveloppe financiere dedi6e aux 40 projects qui
seront selectionnes est de 1.4 million d'euros. Les elus ont va-
lide aussi un appel pour selectionner 30 projects d'unites de


transformation. II s'agit de favoriser I'innovation dans le do-
maine de la valorisation des products locaux. L'occasion pour le
president de sortir son antienne sur la "logique deguichet"(celle
de ses predecesseurs, s'entend) face & la "fogique de projects"
(celle de sa majority), ce A quoi I'opposition a r6torque, qu'il fau-
dra bien que ces projects qui sont d'ordre prives trouvent un fi-
nancement.
La presentation de la phase 1 du Grand Saint-Pierre a ete I'oc-
casion d'une passe d'armes entire opposition et majority. Marie-
Helene Leotin s'est indignee: '"Alors que fe chimage n'ajamais
ete aussi ievi, c'est 1a mandature des itudes, des audits, des plans
qui content tris cher, pendant ce temps, la population attendde ve-
ritables reponses a ses prob6emes". Ces propos lui ont value une
response de la premiere vice-presidente, Catherine Conconne,
qui a denonce le fait que "pendant 12 ans pas un clou n'a etj
plant aSaint-Pierre"et denied A I'opposition le droit de "donner


~--~---I I~~n~~m~r~~


des peuples, les guerres fomentees par le
grand capital. Ils soulignent que cette situa-
tion reclame de renforcer les spaces favori-
sant les changes afin de mettre en oeuvre
la solidarity et la cooperation entire les parties
communists. Dans cet esprit, des proposi-
tions de creation de reseaux sont formulees,
notamment par le parti communist martini-
quais,pour parvenir A la constitution d'une
troisibme international.
Les debats portent tout particulierement sur
la participation et le role actif des commu-
nistes lors des luttes pour lever la conscien-
tisation des salaries et ainsi tenter de creer
un rapport de force favorable. L'importance
1NO --' de la bataille ideologique qui revet une acuite
particuliere au moment oj le recours A I'aus-
M a ce s6minaire terite "de gauche" reste a combattre est d'au-
tant soulignee.
Pour y parvenir et reliever le defi, les intervenants rappellent
qu'il est souhaitable que chaque parti communist fasse son
autocritique de facon honnete et constructive. La situation po-
litique reclame la solidarity et une certain cohesion face aux
difficulties majeures que provoque la crise du capitalism ; ce
pourrait devenir un instrument important dans la construction
d'un processus politique solide et transparent.
Face & la crisedu capitalism qui demand toujours plus de sa-
crifices aux peuples, les intervenants soulignent combien il de-
vient urgent de recreer une organisation de resistance, et un
parti de luttes ayant pour objectif de mettre A bas ce system
inique et de proposer une offre reellement democratique. Dans
ce but,-le marxisme-leninisme doit 6tre compris de maniere
creative et la dialectique materialiste assimilee a la recherche
d'un environnement et, d'une society privilegiant la pensee hu-
maiie et non plus le capital.
Francis Silande, repr6sentant du PCM,
President de I'Association des Amis de Justice en France


I^r^^^~nwx^^m^^B






http://www.iournal-iustice-martinique.com


~~c'.~-- TUIC- i
-,. -

300 000 euros pour accompagner les communes sur le Tour des yoles

des lefons" Belle demonstration d'esprit democratique Le dos-
sier a toutefois ete vote a I'unanimite. Un autre dossier a ete
qualified de "fondamentaC par le president du Conseil regional:
celui de "la mobilisation du compete epargne tempspour (a M9arti-
nique- creation de la contribution sofidaire pour femploi des
jeunes". II s'agira d'appeler les Martiniquais & apporter une
contribution financibre pour permettre I'emploi des jeunes. Le


compete epargne temps des salaries du prive et du
S public pourrait aller 6 un fonds special destiny e
I'emploi des jeunes. Le dispositif "immersion
jeunes" sera renouvele durant les grandes va-
cances et celles de fin d'annee. Cette annee 1500
jeunes de 16 A 35 ans pourront pretendre a un job
dans une entreprise, la Region s'engageant a
hauteur de 40 % du coOt salarial.
Afin de permettre que la manifestation patrimo-
niale que constitute le tour de Martinique des yoles
rondes continue sur sa lancee, la collectivite re-
gionale a decide de venir en aide aux communes
concernees, suite 6 I'annonce faite par la F6de-
ration que le tour aurait lieu sur 6 tapes au lieu
des 7 habituels, a cause des difficulties finan-
cieres. Ainsi, en dehors de la some allouee pour
le tour des yoles, soit 226 380 E, les elus se sont
accords sur un montant de 300 000E pour ac-
compagner les communes durant le tour des yoles. Avec cette
some, la Federation mutualisera les postes de depenses lies
a la security et diverse locations pour les 7 communes concer-
nees durant la manifestation. Une decision qui ravit Alain Dede,
le president de la Federation des yoles rondes.


L'Exigence bu Changement a Fort-be-France avec Francis Carole


Le mercredi 23 mai, Francis Carole et sa suppleante
Marie-Line Lesdema ont donned le coup d'envoi de
leur champagne, Place du Calvaire & Fort-de-France
On a pu entendre des representants de tout I'arc du
Rassemblement pour le Changement constitu6 en DCE DU c
2009 pour promouvoir I'article 74. k |i -t
Present avec conviction et dynamisme par Ro-
lande Grubeau, le meeting a permis d'entendre no-
tamment le Dr Felix Doutonne qui a appele6
defendre notre identity menacee, le Dr Claude Lise
du RDM qui a attire I'attention sur le risque de
confiscation du pouvoir au profit d'un clan, a plaid
pour I'elaboration de propositions pour la loi de pro-
grammation promise par Frangois Hollande aux
DOM et qualified Francis Carole "d'homme honnite",
Danielle Boriel du MIM qui a montre la mauvaise
gestion de la municipality PPM a partir d'un recent
rapport de la Chambre regionale des comptes, Mi-
chel Branchi du PCM qui insisted sur le caractere exceptionnel-
lement catastrophique de la situation economique et social, la
necessity de repondre aux urgences sociales, I'imperatif de
changer de module de developpement et de I'unite des forces
populaires, patriotiques et anticapitalistes, M.Pamphile du
CNCP et conseillere municipal de Fort-de-France Clement
Charpentier-Tity qui a plaid pour la proportionnelle dans les
elections et les candidates Marie-Line Lesdema et Francis Ca-
role. Ce dernier a analyse comment ceux qui se presentent
comme les heritiers d'Aime Cesaire trahissent sa pensee poli-
tique et social en s'alliant avec des gens de droite et des af-
fairistes. Ils sont des rentierss et non des hiritiers"qui gaspillent
I'heritage, a-t-il fustige. II a insisted sur la necessity de repondre
aux urgences sociales : smic, vie chere, ch6mage des jeunes,
faillite des h6pitaux, etc. Mais, levant le debat,il a developpe


De G A D: Francis Carole, Marie-Line Lesd6ma et Alfred Marie-Jeanne

en meme temps I'obligation oO nous sommes d'amorcer le
changement de module de d6veloppemdnt: autosuffisance ali-
mentaire, recherche et innovation, valorisation de la biodiver-
site, etc. II a aussi mis en avant la priority de bien preparer la
mise en place dans les meilleures conditions de la nouvelle Col-
lectivite de Martinique. II a montre qu'un depute proche des
preoccupations des Martiniquais les plus modestes constituait
une garantie de la defense des interets martiniquais plus qu'une
allegeance sans condition au nouveau president de la R6pu-
blique.
Plusieurs orateurs ont denonc6 la prime de 20 % des sieges
accordee A la liste arrivee en tete lors de la prochaine election
A I'assemblee unique en 2014.
Un pot amical a reuni les militants apr6s de lancement r6ussi de
la champagne.


V^^WmfWrSV^RW 11


on


"LT~e I


fIRATIVES






http://www.iournal-iustice-martinique.com


CDMT-Emploi: "Une autre politique be t'emptoi est possible"


Une militant CDMT, Mario Moreau et Alb6ric Marcelin


La question de I'emploi, de la situation des jeunes et des solu-
tions a mettre en oeuvre pour la resorption du ch6mage massif
dans notre pays est dans le discours de tous les candidates & la
deputation. Le syndicate CDMT Emploi a voulu qu'on aille plus
loin, qu'on passe du verbe a une veritable mobilisation g6nerale
sur ce sujet,comme I'a annonc6 Alb6ric Marcellin, son secr6-
taire general. Apres avoir declare qu'on "ne peut pas continue
a avoir un ch6mage structurelaussifort depuis de tongues annies
a ia 5Martinique" et invite A "une grande mobilisation pour casser
Fe cihmage endemique que connait fe pays", il a souligne la ne-
cessite de lancer un signafau parfement et au gouvernement de
teCle sorte que la M9artinique, avec son chimage structure; crieun
declic au niveau de lrAssemb6ee nationafe pour qu'une loi quin-
quennafe soit prise entire 2012 et 2017 afin de tenter d'inverser la
tendance".
A une semaine du premier tour des 6lectionl 16gislatives, sa-
medi 2 juin,laCDMT- Emploi avait done invite les candidates A la
deputation & une seance de travail avec comme th6matique
principal : "fa question de femploi et ia question de lajeunesse en
Martinique". C. Maignan, N. Tilhac, F. T. Lesel, Ph. Couta, S.


Letchimy, Ph. Edmond-Mariette et J. Maurice Bellay ont fait le
d6placement, tandis que F. Lebon, et C. Rapha se sont fait re-
pr6senter.Une cinquantaine de propositions ont 6t6 soumises
aux candidates pour permettre de sortir de cette spirale mortelle
pour la jeunesse de ce pays. Mais le temps fort de cette mati-
nee a 6te la signature d'un "pacte pour I'emploi opposable et
I'6mancipation de la jeunesse martiniquaise, et cr6er les condi-
tions du d6veloppement economique."Les candidates presents
se sont tous dit "tris a raise"avec les propositions formulees.lls
se sontengag6s, en cas de success A la deputation, a "proposer
Cexamen dun project de foi de mo6ifisation ginerale sur [a ques-
tion de femploi en France ; a mobiliser tous fes acteurs jcono-
miques, sociaux tous [es experts en vue de rechercher fes voies de
fexcellencepour dvelopperet maintenir emploi en Martinique a
court, moyen et long termss. Certes, le terme "opposable"a sou-
lev6 un d6bat, car outre que c'est une notion qui relieve du juri-
dique et implique un formalisme administratif, on a I'exemple
du "fogement opposable"qui n'emp6che pas que plusieurs mil-
liers de personnel soient sans logis. Les candidates ont done
inscrit ce pacte comme une perspective a atteindre, et en at-
tendant, comme "un moyen de mo6i[iser es energies et de mettre
fapression". La question du d6veloppement 6conomique local
a et6 pose et reconnue comme indissociable de celle de I'em-
ploi. Sans dynamisme 6conomique, I'emploi ne se d6cr6te pas,
comme I'a rappele un candidate. Et celle du pouvoir de decision
martiniquais qui en est le corollaire ?
"Nous avonsfait notre travail, l [a population de choisir ses iCus
qui ont du boulot pourporter ce pacte", se r6jouit Albdric Mar-
celin. Car selon lui, "fa foi devrait crier fes conditions de Cemploi".ll
y a eu un engagement de sign6,la population va demander des
comptes.
Les autres candidates ont toute la semaine avant I'election pour
s'engager.


Legistatives 2012: Its ont bit...


Felix Ismain ( FA du 24/05/2012): '"e n'aipas semi (a division
dans mon camp pour assouvir des
ambitionspersonnelles. Je consi-
qere que ma candidature est
utile. Je me suis prisenti devant
e.s instances de mon part etj'ai
it6 clioisi d unanimity6. Le pre-
sident du Conseilrigionaffinale-
ment a suivi Fe choi7 de son
allffiance. Je ne crois pas que la d6-
cision dune alliance doive itre
F61ix Ismain au-dessus des intirits dun part
pofitique. 'One afflliance n'est que
conjoncturetfe. Iffallait un candidate progressiste dans Fe Nord".
Le maire et conseiller-g6n6ral de Bellefontaine livre 16 une belle
philosophies politique :"une alliance est un chiffon de paper. Au
profit de qui ? Serge Letchimy, pas A une contradiction pres d6-
clare :"If rest le candidate du Parti" (Antilla n 1510 du
31/05/2012).


Louis-Joseph Manscour (FA
des 21-22/05/2012) : ":e suis le
candidate de la cohirence. Je n'ai
jamais vari6 en quarante ans de
vie politique". Sauf qu'il s'est
declare autonomiste en 2009, a
choisi I'article 74 pour ensuite
virer casaque et voter centre.
Ce qui n'a pas change, c'est
qu'il est un vrai d6partementa-
liste-assimilationniste... de
gauche. Louis-Joseph Manscour

Miguel Laventure (FA du 18/05/2012) proclame : "Fin du d6-
partement: Nou pi6 k itisafet ". II vise la loi du 27 juillet 2011
sur la mise en place de la Collectivit6 unique. Pour lui les Mar-
tiniquais ont vote le 24 janvier 2010 pour "une fusion du dipar-
tement et de la region. Pas pour une col(ectivit6 territorial de la
Martinique". II y voit la disparition du d6partement et done la fin
du monde, de "son"monde. Le conseil ex6cutif n'est qu'un mini


*^f^^J^^^i irqI. .


[ L fISATIVES






http://www.iournal-iustice-martinique. com


gouvernement monocolore. Cela a un fumet d'independance
pour notre chevalier Fe Moun Pe (FMP). Qui a dit que ce qui est
excessif est insignificant ? Un point ol il a raison : la prime de 20
% accordee A la liste arrivee en tete lors de I'Blection de I'as-
semblee unique est inique. Sa suppleante Evelyne Lebeau af-
firme : "La Martinique ne doit pas itre confisquie par un seulclan,
sinon c'est la dictature". Une pierre dans le jardin du locataire de
Plateau Roy.

Yan Monplaisir (FA des 21-22/05/2012): "Je suis r6volti centre
les inigalitbs sociales et icono-
miques. Je suis rivolti contre
(linigalit". Et pourtant, il a
soutenu jusqu'au bout mais
sans bruit Nicolas Sarkozy qui
a presented son programme
pour I'outre-mer lors de la pre-
I cedente election presidentielle
S A son entreprise, le Club Med.
Sarkozy, le president des
riches qui s'est applique a de-
Yann Monplaisir molir les acquis sociaux
conquis depuis un siecle. Le
champion toutes categories de I'inegalite.

Serge Letchimy (Antilla n 1510 du 31/05/2012) : Sur la pre-
sentation des resultats de son plan de reliance 1 et de son plan
de reliance 2 denonce comme une operation de promotion de
sa candidature en periode electorale, il se justifie: "On a une col-
fectiviti qui travail[e. Ce n'est pas une ifection rigionaTe et a ce
titre la presentation des programmes rigionauw continue. (..) Ce
n'jtait pas de la communication. Lapressey itait, c'itait une reu-
nion de travailavec des socio-professionnefs(..) ". Done utiliser
les moyens de la Region pour affirmer que I'on a cree 2900 em-
plois alors que I'emploi reste la preoccupation majeure, enjeu
de I'election legislative, ce n'est qu'une reunion de travail. Pro-
pagande, propagande...
A propos de la "troisiome voie", il repond : "Je prepare les condi-
tions des maintenant (..) tout Ce monde sait queje ne suispas un


djpartementaliste assimilation-
niste. Etj'esperepouvoir, a partir
de 2014, continue Ie combat sur
la responsabiliti, 'autonomie, oi
le droit d [a difference n'est pas
'ennemi de 'igaliti des droits".
Comment va-t-il y arriver ? Fran-
gois Hollande a-t-il r6pondu 1 sa
demand de revision constitu-
tionnelle traduisant cette 36me
voie ? Mystere. II continue A af- Serge Letchimy
firmer que I'autonomie de "Tar-
ticle 74fragilisait considirablement Ce principle de C'igaiTti des
droits". Comment relancer une dynamique pour la Responsa-
bilite puisque on I'a identified A la perte de acquis sociaux ? Pas
question de 36me voie apres 2014 dans sa lettre aux Foyalais.

Philippe Edmond-Mariette (FA du 14/05/2612): "Je pars pour
une place que 'on aurait di~jamais nous ravir". Apres cela, il ne
pourra pas dire que ce n'est la lutte des places. Et puis, depuis
quand est-on proprietaire d'un poste de depute ?

Andre Lesueur (FA du 14/05/2012) : "Nou kE manjiyo epi Capo
yo!", a-t-il lance parlant de ses concurrents. Belle mentality.

Christian Rapha (FA du 14/05/2012) : Nous ne sommes ni de
droite, ni degauche. Tou sa kj bon
nou ka pren-y". Le discours ni
droite-ni-gauche, on connait. II
tombe a droite. Au cas particulier,
du c6te de I'UMP. Sa camarade
du PRM lorgne vers le PPM en
se disant, sans rire, "progressiste
de droite". Deux terms antino-
miques. Seule boussole : attra-
per des postes.
M.B
Christian Rapha


Violence bans La champagne bes l6gislatives?


Une des voitures endommag6es de la caravane d'Alfred Marie-Jeanne

La violence s'installerait-elle dans la champagne? C'est en tout
cas I'opinion des patriots qui ont dO faire face a des situations
de violence ces derniers jours. Dans un communique date du


3 juin, Daniel Marie-Sainte, le directeur de champagne D'Alfred
Marie -Jeanne relate : Au Lamentin, ce dimanche 3juin 2012,
une iquipe de champagne compose de militants patriots quifai-
saient des prises de parole enfaveur de 4AfredMarie-Jeanne, sur
la voie publique dans ivers quarters du Lamentin, a ete "caillas-
sie" au quarter Four d Chauws Les vitres de deux vihicules jqui-
p es de matirielde sonorisation ont ete brisees d coup de pierres de
plus de 2 Qk. II announce qu'une plainte a immediatement ete de-
posee aupres de I'h6tel de Police du Lamentin.
Le directeur de champagne s'interroge '"Apres Fort-de-France
oii e candidate patriote Francis Carole n'a pu tenirsa conference,
vendredi dernier, au quartierfHauts de ODilon, la violence centre les
patriots s'installerait-elfe au Lamentin?"
Le group de Patriotes Martiniquais emet "Ces pus vivesprotes-
tations centre ces actes de violence qui entachent la champagne ilec-
torale"


r UfISLATIVES


ir euS 212rSv tISIn2 3- Pae 1






http://www.journal-iustice-martinique.com


Soumis au biktat be Bruxelles, te gouvernement socialist cherche a

concretiser tes promesses be Franpois Hollanbe.


Va-t-il se donner les moyens de dompterla finance ?


Le changement Un th6medeclin6 sur tous les tons durant la
champagne de Frangois Hollande.Les trois premieres semaines
d'exercice du pouvoir ont permis au nouveau president de
confirmer sa volont6 de rompre avec le style de son predeces-
seur. A I'oppose de la fre6nsie et du bling-bling qui avaient ca-
racteris6 le debut du quinquennat de Nicolas Sarkozy, Frangois
Hollande s'est effectivement installed dans une pr6sidence qui
se veut "normaCe".
En peu de temps, il a pris la measure de sa function et a cher-
che a imposer exemplarite et modestie & lui-mdme ainsi qu'a
I'ensemble des membres du gouvernement. Ainsi, avec 61%
d'opinions favorables pour Frangois Hollande et 65% pour le
premier ministry Jean-Marc Ayrault, les deux tetes de I'Ex6cu-
tif semblent avoir r6ussi ce premier examen sur le style de la
governance. Reste maintenant a affronter I'autre,beaucoup
plus difficile, portant sur la concretisation des engagements pris
durant la champagne. Car malgr6 quelques signaux positifs lan-
ces en direction des categories les plus d6favoris6es et des or-
ganisations syndicales, il n'est pas dit que toutes les attentes
seront satisfaites tant les obstacles a surmonter sont nombreux.


Les premieres decisions marques bu sceau
be La prudence
Le president de la R6publique sait que les semaines a venir se-
ront difficiles. II sera inevitablement confrohte6 une aggravation
du ch6mage avec I'avalanche de plans sociaux qui, selon la
CGT? menacent de d6truire 45.000 emplois dans 46 grandes
entreprises. Pour parer a cet incendie, le minister du Redres-
sement productif dirig6 parArnaud Montebourg a mis en place
une cellule de suivi des entreprises en difficult. Le gouverne-
ment envisage m6me I'adoption d'une legislation limitant les li-
cenciements boursiers, A I'inverse de ce que souhaiteNT
Bruxelles et le patronat frangais. Le PCF, pour sa part, a de-
mande un "moratoire"sur les licenciements.
Lors de I'interview donn6e le mardi 29 mars sur France 2, Fran-
cois Hollande a demand aux Frangais de faire "en sorte qu'ify
ait unemajoritj pour le cliangement" afin de pouvoir mettre en
oeuvre ses engagements dans le domaine social notamment,
affirmant par ailleurs qu'il avait I'intention de maintenir le rythme
des reformes. D'ailleurs, c'est sans tarder que le gouvernement
a annonce plusieurs measures a forte connotation social telle


que I'augmentation de 25% de I'allocationpour la pro-
chaine rentree scolaire. Celle-ci passera de 285 a 350
euros pour les 6-10 ans, de 300 A 376 euros pour les
11-14 ans et de 311 & 389 euros pour les 15-18 ans.
Une measure qui sera finance par I'abaissement du
quotient familial de maniere A aider ceux qui en ont le
plus besoin.
De son c6t6, VincentPeillon, le ministry de I'Educa-
tion,qui entend lancer une vaste concertation sur la re-
fondation de l'6cole publique si maltrait6e par Nicolas
Sarkozy,a annonc6 une "grande loi de programme et
d'orientation"qui validera la promesse de creation, dans
ce domaine,des 60.000 postes sur cinq ans. Mais sur la
question du SMIC qui n'a pas b6n6ficie de "coup de
pouce"depuis 2007,Francois Hollande s'est montre tres
prudent. Certes, il a confirmed son intention de lui donner
un "coup de pouce", mais sans en indiquer le mon-
tant.Confront6 & I'hostilit6 du patronat, il s'est prudemment
place sur "fe chemin de requilibre" pour ne pas d6stabiliser no-
tamment, dit-il, "fespetites et moyennes entreprises... en difficult
de compititivit6". L'autre grand chantier concern la r6forme
fiscal tant attendue. Elle vise notamment a taxer plus lourde-
ment et aux memes taux les revenues du travail et du patrimoine
et a faire un toilettage dans le maquis des niches fiscales qui,
selon la Cour des comptes, ont fait perdre 70 milliards d'euros
de recettes & I'Etat en 2012. De quoi presque combler le d6fi-
cit budg6taire Mais Frangois Hollande a d6ja pr6venu "qu'il
vafalloirfaire un effort... justement reparti". Ce qui suppose
que toutes les categories seront mises 6 contribution. Avant de
s'engager dans la suite des r6formes telle que I'abrogation de
la TVA social soutenue mordicus par Bruxelles, le gouverne-
ment dit attendre les conclusions de I'audit des finances pu-
bliques command aupres de la Cour des comptes D'autant
que ses marges de manoeuvre paraissent d6ja bien 6troites,
surtout si Frangois Hollande cede aux recommendations de
Bruxelles I'incitant a plus de rigueur budg6taire.


Pressions be I'Europe pour imposer plus be rigueur
et be 66brglementation
Conform6ment au Pacte europ6en de stability budg6taire, la
Commission europeenne dispose d'un droit de regard sur les
budgets de chacun des Etats membres afin de veiller au strict
respect des measures de retour a I'equilibre exig6es au nom du
lib6ralisme.
C'est en conformity avec cette id6ologie anti-sociale que la
Commission europeenne a formula une s6rie de recomman-
dations au nouveau gouvernement frangais qui s'appuient sur
des strategies neolib6rales elabor6es par I'ancien pouvoir.
Ainsi, la Commission affirme que "depuis 2000, les salaires[en-
Trance] ont augmentplius vite que la productivite".Dans cette
meme optique de regression sociale,les autorites de Bruxelles
se montrent r6serv6es sur la timide augmentation du SMIC en-
visag6e par F. Hollande au motif qu'elle p6naliserait I'entree des
jeunes dans le monde du travail. Elles feignent d'ignorer que
des millions de travailleurs pays au SMIC pergoivent un sa-
laire proche du seuil de pauvret6eet que tous ceux qui sont A
temps partiel doivent, en moyenne se contenter d'un salaire in-


*h u 2072 .'list n'23 Page.12


[ FRANC






httip://www.iournal-iustice-martiniaue. com


ferieur & 0,75 SMIC soit moins de 784,50 euros par mois.
Ces recommendations s'apparentent a un veritable ultimatum
qui invite la France 6 mettre en oeuvre des reformss structu-
relles sous peine de sanctions". Celles-ci visent d'abord A faire
baisser le coOt du travail en appelant au blocage des salaires
alors que le pouvoir d'achat n'a progress que de 0,1% en 2011
et de seulement 0,4% en 2010. En outre, elles preconisent I'al-
legement de la fiscalit6 sur le travail, allant jusqu'A considerer
que la TVA social de Sarkozy qui compense I'allegementdes
cotisations patronales mais qui alourdit les charges des families
est une measuree appropriee '1 Voulant soumettre les socialists
frangais aux diktats du patronat, qui exige toujours plus de flexi-
bilite, la Commission europeenne denonce "'e liaut degree depro-
tection sociale"dont beneficient les travailleurs frangais et invite
la France a revoir certains aspects de [sa] f6gislation sur za pro-
tection de remploi ". Ce qui reviendrait a faciliter encore davan-
tage les licenciements.
Des pressions qui s'appuient sur I'insuffisance de coherence,


voire I'aspect contradictoire, entire les objectifs affiches par le
president et la faiblesse des moyens envisages. II sera difficile
de faire repartir la croissance sans reliance de la depense pu-
blique et de I'activit6 des services publics. II faudra resister aux
injonctions de la Commission (non blue) de I'Union euro-
peenne.
C'est dire si, meme avec un gouvernement 6 majority socia-
liste absolue, c'est-A-dire ouvert au liberalisme si cher A la so-
cial-democratie, le risque de nouvelles attaques centre les
acquis sociaux n'est pas totalement cartt. Les travailleurs
martiniquais doivent savoir qu'ils ne seront pas epargnes si le
gouvernement venait un jour a se soumettre a ces nouveaux
appeals a la dereglementation du march du travail ardemment
souhaitee par les capitalistes.
D'oO I'imperieuse necessity tant pour les electeurs de France
que pour ceux d'ici d'envoyer a I'Assemblee national d'au-
thentiques defenseurs des travailleurs qui ont deja fait la preuve
de leur engagement en faveur des masses laborieuses.
Georges Erichot


NOTIZ A Nki'1Q


Haiti: Contre la presence de la force onu-

sienne
Plusieurs organizations de la society civil, regroupees au sein
du collectif pour le dedommagement des victims du cholera,
ont pris part le e vendredi lerjuina une manifestation A Port-au-
Prince en vue de marquer, a leur fagon, les 8 ans de presence
de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en HaTti
(Minustah. Les manifestants ont qualified d'echec les 8 ans de
presence des casques bleus en HaTti, lesquels sont accuses
d'avoir commis toute sorte d'exactions don't des meurtres, des
viols de mineurs filless et gargons), en plus d'avoir introduit le
cholera qui a tue 7000 personnel depuis octobre 2010.
La responsible de I'information a la Minustah, Eliane Nabaa a,
quant a elle, dressed un bilan positif des 8 ans de presence de
la mission en Haiti. o Au regard de ce qu'a ete le pays quand
nous sommes arrives en 2004, nous pouvons dire que beau-
coup de choses ont change, et en bien >, a-t-elle estime. Elle
rappelle qu'avant le tremblement de terre qui a ravage le pays
en janvier 2010, le processus de reduction des troupes avait
deja commence. Tout comme les cyclones de 2008, le trem-
blement de terre du 12 janvier 2010 a occasionne pas mal de
retard, a explique Eliane Nabaa, rappelant que ces contretemps
ont provoque une reorientation des activities dans I'urgence.
"Aujourd'hui, nous avons repris le processus de retrait des
troupes conformement a la derniere resolution de I'ONU et
nous commengons a quitter les regions dans lesquelles notre
presence n'est pas necessaire".
Elle a toutefois fait savoir dans le meme temps qu'un depart
dans I'immediat n'est pas du tout souhaitable et ne sera pas
dans I'interet d'HaYti. Le retrait progressif est en march et se
fera en function des progres enregistres, a souligne la fonc-
tionnaire onusienne.

Les pays e 1'ALBA prevoiont des achats flo-

baux de meicaments
Les nations membres de I'ALBA ( I'Alliance Bolivarienne pour
les Peuples de Notre Amerique Antigua-et-Barbuda, Bolivie,
Cuba, Dominique, Equateur, Honduras, Nicaragua, Saint-Vin-
cent-et-les Grenadines et Venezuela), preparent au Nicaragua


les conditions legales pour fabriquer des medicaments qui ac-
tuellement sont uniquement products par des grands labora-
toires, afin de contribuer A la souverainete et 6 I'ii:J6pendance
de laregion dans ce secteur.
Les grandes entreprises pharmaceutiques justifient les prix
exorbitants des medicaments en arguant des co0ts des inves-
tissements realises en matiere de recherche et developpement.
Pour lutter centre ce system, il a ete decide de lancer ALBA-
.medicaments, un programme, ne en 2009. Apres une premiere
phase d'investissements, qui a pris fin en 2010, ce project conti-
nue de se developper. L'entreprise regionale ALBAMED pro-
duira 489 medicaments, pour permettre aux personnel les plus
pauvres d'acceder a ces products pharmaceutiques essentiels.
Une liste de medicaments generiquesprioritaires,orientes fon-
damentalement vers la prevention et le traitement des patholo-
gies qui constituent les causes principles de mort dans les
pays de I'ALBA. Les responsables de sante se reuniront dans
la capital du Nicaragua, pour coordonner leur travail.
Cette nouvelle initiative de I'ALBA vient s'ajouter aux nombreux
programmes de sante du bloc regional, qui ameliorent chaque
jour les indicateurs sanitaires des pays membres et le niveau
de vie de leurs populations.

Plus de 51000 Vinizueiens ont b#enficide

I'accord de sante avec Cuba
Plus de 51 000 Venezueliens ont beneficie de traitements me-
dicaux de tout type en vertu de I'accord de cooperationde sante
signed entire le Venezuela et Cuba.
Au course de la 26 Rencontre Sociale de I'Accord Cuba-Vene-
zuela qui s'est tenue dans la ville de Guarana, dans I'Ltat de
Bolivar, le coordinateur national de cet accord, Johny Ramos a
signaled que les progres faits ne peuvent 6tre ni caches ni mini-
mises.
II a precise que 51 525 patients de toutes les regions du pays
ont ete traits avec succes avec les techniques et les 6quipe-
ments les plus avances disponibles.
Les liens qui se sont tissues entire les deux pays en matiere de
sante permettent a des patients d'etre soignes & Cuba ; le
transport, le traitement et I'hebergement sont completement
gratuits.


Ir Idhn'urI202SSifenS- Bag 1


FRA NCE I







http://www.ioural-iustice-martinique.com


Syrie:
Au course de la semaine derniere, la guerre civil syrienne a
continue A faire parler d'elle. II semblerait que 54 personnel au-
raient et6 tu6es par I'armee vendredi et que celle-ci auraitlance
une nouvelle offensive samedi contre les bastions rebelles
d'Homs et Deraa, tuant un rebelle. II s'agit I1 d'informations A
prendre avec precaution, du fait de la guerre de disinformation
A laquelle se livrent les deux camps ennemis, meme si la rea-
lite de la violence ne fait aucun doute. Pretextant le "massacre"
de Houla du 25 mai, qui aurait fait 108 victimes,dont beaucoup
tuees par des coups de feu tires A bout portant et a I'arme
blanche, I'Armee Syrienne Libre avait menace de reprendre les
operationss defensives"si I'armee gouvernementale ne cessait-
pas ses activities le vendredi lerjuin. Comme I'armee n' a pas
relache la pression, il faut s'attendre a ce que la guerre s'installe
dans la duree, A moins que les deux camps ne comprennent
qu'elle n'est pas la solution.
Au course de la meme semaine, Frangois Hollande, partisan
d'une intervention armee de la France dans le cadre d'une ope-
ration votee par le Conseil de security de I'ONU, a essay en
vain de convaincre Vladimir Poutine de changer de position sur
le prqbleme syrien et a exige le depart de BacharAl- Assad. De- -
cidement les reflexes proimperialistes des socialists sont in-
decrotables. Poutine, qui jusqu'A maintenant a soutenu le
regime syrien, a reaffirmeque la solution ne pouvait 6tre poli-
tique, ce qui exclut toute intervention armee.
L'armee Syrienne Libre et le Conseil national syrien jouentma-
nifestement sur deux tableaux:d'un c8t6, ils se presentent
comme des defenseurs de la liberteet de la democratic, des
victims en situation de legitime defense, et de I'autre ils ont
recours a des mercenaires et A des islamistes en provenance
de different de la region, A qui sont confines des missions ter-
roristes spectaculaires et co0teuses en vies humaines. On sait,
par example, queles attentats suicides A la voiture piegee sont
une specialite d'AI Qaida. L' ASL, qui regroupe quelque50 mi-
lices plus ou moins autonomes, a cree une "6igadedfeamort"
charge d'executerdes personnalites religieuses, politiques, ar-


tistiques ou sportives d6clarees genantes.Dans la seule ville de
Homs, "Ce bastion de 1~ re6eflion"selon les medias occidentaux,
20 de ces personnel ont deja 6t6 "fiquidjes" Et il existe une
liste de 3.000 "ginants"A Bliminer.
Pour en revenir au "massacrede 7foula", tres fortementmedia-
tise, on constate que I'accent a 6t6 surtout mis sur les enfants
tu6s, afin d'6mouvoir davantage I'opinion publique internatio-
nale. Mais alors que dans un premier temps il avait 6te affirmed
que ces personnel avaient peri sous les bombes, les medias
ont dO admettre ensuite que certaines d'etre d'entre elles
avaient 6t6 executees de sang froid, A bout portant, au couteau
et A la hache. Malgre I'evidente signature d'Al Qaida,l'opposition
armee a pretendu que ce sont des milices favorables au regime
qui ont commis ces crimes. Mais pourquoi les medias occiden-
taux qui nous informentont-ils refuse d'envisager I'hypothese
d' une provocation de I'opposition, destinee a justifier une in-
tervention 6trangere, avec ou sans I'ONU? L'imperialisme nord-
americain n'a t-il pas dejA eprouve cette methode, notamment
A Cuba, en 1898, pour intervenir dans la guerre de liberation
en course, chasser I'Espagne et prendre sa place? Et I'affaire de
la vedette americaine coulee dans le Golfe du Tonkin pour de-
clencher la guerre du Vietnam
Alors que regne en Syrie cette situation de guerre civil et reli-
gieuse de basse intensity, le Qatar et I'Arabie saoudite, pays
"amis"de I'Occident, continent de fournir des armes legeres et
lourdes A la rebellion, preparant ainsi la grande guerre.


Liban: Le conflict syrien a fait de nouvelles victims au Liban
voisin, la semaine passee. A Tripoli, ville situee au Nord du
Liban, des habitants du quarter deBab el- Tebbaneh, majori-
tairement sunnite et hostile a BacharAl-Assad, se sont affron-
tes A des habitants du quarter de Jabal Mohsen,
majoritairement alaouite et favorable au president syrien. On a
denombre 10 morts et 31 blesses. Ces faits demontrent I'ur-
gence d'une solution politique de la crise syrienne.
M.Belrose


AVIS D'AUGMENTATION
DE CAPITAL SOCIAL
Etude de Maitres Micheline CONSTAN-
TIN et Monique CONSTANTIN, Notaires
associes A FORT DE FRANCE, 78 rue de
la Republique.
Suivant acte requ par Maitre Micheline
CONSTANTIN, Notaire associ6 de la So-
ciet6 Civile Professionnelle " CONSTANTIN et Monique CONSTAN-
TINtitulaire d'un office notarial a FORT
DE FRANCE le 27 janvier 2012, enre-
gistre a FORT DE FRANCE, le 16 fevrier
2012, vol.2012P, n"1415, a ete effectuee
une augmentation capital de la SCI
SCI SOGETI, Societe Civile Immobilie-
reau capital de 1.500,00 EUR, don't le
siege est a FORT DE FRANCE (97200),
5, Rue Gaston Deferre, immatriculee au
RCS de FORT DE FRANCE,
n*490.705.985.
Apport en nature : 800.000,00 EUR
Ancienne mention :
Capital social 1.500,00 EUR
Nouvelle mention:
Capital social 801.500,00 EUR
Les modifications statutaires seront pu-
bliees au RCS de FORT DE FRANCE.
Pour avis
Le Notaire. FB5810 -

AVIS DE CONSTITUTION
Avis est donne de la constitution de la so-
ciete suivante :


DENOMINATION: SCCV POINTE FAULA
FORME : Societe Civile de Construction-
Vente
CAPITAL: 100
OBJET : L'acquisition de terrains a bAtir
situ6s et la construction de tous biens im-
meubles en tout ou parties ;
SIEGE SOCIAL : 10, rue des Arts et Me-
tiers, Imm. Pinsonnelle, Zone Franche de
Dillon, 97200 Fort de France ;
DUREE: 50 annbes
GERANT: Monsieur St6phane
de REYNAL de SAINT MICHEL, n6 le
28/12/1965 a Fort de France demeurant
Quarter Magdelonnette,
97240 Le Frangois;
IMMATRICULATION : RCS de FORT DE
FRANCE
Pour avis, FB5811

AVIS DE CONSTITUTION
Avis est donned de la constitution de la so-
cietB suivante :
DENOMINATION: BUNGALOWS MAR-
TINIQUE
FORME:EURL
CAPITAL: 100
OBJET: Achat et vente de Bungalows
SIEGE SOCIAL : Imm. Pinsonnelle, 10,
rue des Arts et Metiers, Z.F. de Dillon,
97200 FORT DE FRANCE,
DUREE : 99 annees
Gerant: Monsieur Stephane de REYNAL
de SAINT MICHEL, ne le 28/12/1965 a


Fort de France demeurant Quartier Mag-
delonnette, 97240 FRANQOIS,
IMMATRICULATION : RCS de FORT DE
FRANCE
Pour avis, FB5812

AVIS DE CONSTITUTION
Avis est donned de la constitution des so-
cietes suivantes :
DENOMINATION: COTTAGE PF 01,
COTTAGE PF 02, COTTAGE PF 03,
COTTAGE PF 04, COTTAGE PF 05,
COTTAGE PF 06, COTTAGE PF 07,
COTTAGE PF 08, COTTAGE PF 09,
COTTAGE PF 10, COTTAGE PF 11,
COTTAGE PF 12, COTTAGE PF 13,
COTTAGE PF 14, COTTAGE PF 15,
COTTAGE PF 16, COTTAGE PF 17,
COTTAGE PF 18, COTTAGE PF 19,
COTTAGE PF 20, COTTAGE PF 21,
COTTAGE PF 22, COTTAGE PF 23,
COTTAGE PF 24, COTTAGE PF 25,
COTTAGE PF 26, COTTAGE PF 27,
COTTAGE PF 28, COTTAGE PF 29,
COTTAGE PF 30, COTTAGE PF 31,
COTTAGE PF 32, COTTAGE PF 33,
COTTAGE PF 34, COTTAGE PF .35,
COTTAGE PF 36, COTTAGE PF 37,
COTTAGE PF 38, COTTAGE PF 39,
COTTAGE PF 40;
FORME:EURL
CAPITAL: 100
OBJET : A titre exclusif, I'acquisition et
I'exploitation de meubles de tourism


destines A la location saisonniere;
SIEGE SOCIAL : Imm. Pinsonnelle, 10,
rue des Arts et M6tiers, Z.F. de Dillon,
97200 FORT DE FRANCE,
DUREE : 99 annees
Grant: Monsieur St6phane de REYNAL
de SAINT MICHEL, n6 le 28/12/1965 a
Fort de France demeurant Quartier Mag-
delonnette, 97240 FRANQOIS,
IMMATRICULATION: RCS de FORT DE
FRANCE
Pour avis, FB5813

AVIS DE CONSTITUTION
En date du :10 mars 2012, il a6et consti-
tuee une : SAS
Presentant les caracteristiques suivantes
Denomination : MADIN'ART & CO. SAS
Sise : Front de Mer 97229 TROIS ILETS
Objet :la promotion et la commercialisa-
tion d'ceuvres d'art
Duree :99 ans
Capital social :1504
Presidence : Monsieur Jean Louis
MAURIN
Copr6sidente Madame Anite MACAO
spouse CHARLERY
Adresse : 53 les Papayers -
97229 TROIS ILETS
immatriculation au registre du commerce
en course
Pour avis FB5814

AVIS DE CONSTITUTION


IF euJ17jin 2012 c n2 -age1


[P,5 LE tMOP I








http://www.iournal-iustice-martinigue.com


Denomination social : L'ALLIAI
FUNERAIRE
Soci6et A responsabilite limited
Capital de7600
Siege social: 17 rue Osman Du
97290 le Marin
Objet social : La prise en charge
du d6funt
La priseen charge de la family
proches du defunt
L'assistance de la famille et des
du defunt dans I'organisation
seques
Et dans les declarations A effect
La toilette funeraire et les
conservation du d6funt
Le transport du defunt avant et
mise en biere du defunt
La mise en biere du defunt
La furniture du materiel funera
L'execution des ceremonies fun
La vente d'articles funeraires
La construction et la vente de mo
funeraires.La marbrerie
La vente de contracts obseques
La disinfection funeraire
De maniere general toutes le
tions n6cessaires aux obseques
tion funeraire, inhumations, exh
et cremations, a I'exception des
funeraires, emblemes religieu;
travaux d'imprimerie et marbres
les operations en lienavec I'ob
de la society
Et d'une fagon general, toute
tions susceptibles de faciliter Il
tion de son objet social
Duree de la society: 99 ans a co
son immatriculation
Grant associe : Madame Glad
DENT nee le 29 octobre 1981
France domiciliee a route du Ca
quarter Bellevue 97290 LE MAI
Pour avis et mention


AVIS DE CONSTITUTION
Par acte SSP en date a
:14/04/2012
Forme : SARL
Denomination: KAY'OU
CONSTRUCTION
Siege social : av Antoine Vittez -
97200 FDF
Objet : travaux de construction
ment et de terrassement
Capital : 7000C
Duree : 99 ans
Grant : M. JUSTE Robert de
122 residence Floreal-97234 FD
RCSde FDF pour avis


AVIS DE CONSTITUTION
Par acte sous seing prive du
2012,
Une society civil immobiliere ay
denomination : DIAM'S ELITE
Capital de 5006 CINQ CENT El
Siege social : Grosse Ravine E
NANT 97220 TRINITE
Objet social : acquerir un bien in
comprenant deux F3
Grant : Madame Vanina MILL(
TILLE, demeurant Grosse ravin
minant 97220 TRINITE
A ete Constituee pour 99ans, et
matriculee au RCS de Fort de F
Pour avis

AVIS DE CONSTITUTION
Avis est donned de la constitute
society presentant les caracte
suivantes :
Denomination: CYNTHA POLL
Forme : SARL : SociBete respo
limited
Siege social : Cl/ M. Patrick ME
voie sans issue lotissement Anth


NCE



iquesnay

du corps

e et des

proches
des ob-

tuer
soins de

apres la


veur
97212 SAINT JOSEPH
Enseigne commercial : La part des Anges
Objet : En Europe, Antilles A I'etranger et
dans toutes la caraibes, toutes activities
de boulangerie, pAtisserie, le negoce de
marchandises et products alimentaire di-
vers, de toutes, operations mobilieres et
immobilieres ou financieres se rattachant
& I'objet social
Duree : 99 ans
Capital : 10 0006 (50006 en numeraire
et 50006 en nature)
Gerance: M Patrick Jacques MERKILED,
grant et M. MERKILED Evariste co-ge-
rant
Immatriculation au RCS de fort de France
Pour avis FB5818


ire VENTE DE FONDS DE COMMERCE
eraires Aux terms d'un acte sous seing prive en
date du 10/05/2012, enregistre au
monuments S.I.E.de Fort de France
P6le enregistrement le 24/05/2012 bor-
dereau no 2012/535, case n 2, la society
LES GRANDS MOULINS DE LA CA-
s presta- RAIBE SA (GMC), SA au capital de
, exposi- 310 0006 ayant son siege social Pointe
umations Des CarriBres BP 627, 97200 Fort de
plaques France, immatriculee sous le no 433 350
x, fleurs, 014RCS de fort de France, a vendu a la
et toutes society LE MOULIN SA au capital de
jet social 533 6006, ayant son siege social Parc
d'activites -97231 LE ROBERT, immatri-
s opera- culee sous le n 433 490 851 RCS de
a realisa- Fort de France un fonds de commerce
de production de farines et sa commer-
mpter de cialisation ainsi que de commercialization
de products de la boulangerie, connu sous
lys PRU- I'enseigne GMC, exploited en Martinique A
A Fort de Fort de France (97200), Pointe des Car-
ap Macre rieres BP 627, et en Guadeloupe A Bale
RIN Mahaut (97122), ZI de Jarry, 1 de la Cha-
pelle. La present vente a ete consentie
FB5815 et accepted moyennant le prix principal
de 3 000 000 6. La date d'entree en jouis-
N sance a ete fixee A computer du
FDF du 10/05/2012. Les opposition, s'ily a lieu,
seront reques dans les dix jours de la der-
niere en date des publications prevues
par la loi, au fonds cede A I'attention de la
society LE MOULIN et pour la correspon-
SDILLON dance A I'adresse du sequestre juridique
de I'ordre des avocats 11 place Dauphine
Sen bAti- -75053 PARIS cedex01
FB5819

AVIS DE REDUCTION DE CAPITAL
emeurant SCI FABRINA
)F SOCIETY CIVIL IMMOBILIERE
AU CAPITAL DE 73.304,40 E
FB5816 14, RUE DU PtRE DELAWARDE
DESROCHERS 97234
IN FORT-DE-FRANCE
25 mai IMMATRICULEE AU R.C.S.
DE FORT-DE-FRANCE SOUS
ant pour- LE NUMtRO 404 193 450.
Suivant assemble general extraordi-
UROS naire des associes tenue le 30 d6cembre
x DOMI- 2011, il a 6te decide de reduire le capital
social et de le porter ainsi de 198.182,72
nmobilier euros A 73.304,40 euros par annulation
de 8.190 parts d'un montant nominal de
ON BER- 15,24 euros.
e ex Do- Par suite le capital social est ainsi com-
pose:
sera im- Ancienne mention
rance Le capital social est fixed A la some de
FB5817 198.183,72 euros divise en 13.000 parts
de 15,24 euros chacune attributes aux
'N associes en proportion de leurs apports
on d'une respectifs.
ristiques Nouvelle mention
Le capital social est fixed & la some de
INA 73.304,40 euros divise en 4.810 parts de
nnsabilite 15,24 euros chacune attributes aux as-
socies en proportion de leurs apports res-
RKILED- pectifs.
ony Sau- Modification sera faite au greffe du tribu-


nal de commerce de Fort-de-France.
Pour avis
Le grant FB5820

SCI LA FONCIERE JOLIMONT
SOCIETY EN LIQUIDATION
RCS :489 232 108(2004 D 304)
SIEGE SOCIAL :15 RUE G
EUCHARIS
LOTISSEMENT : DILLON STADE
97200 FORT DE FRANCE
AVIS DE CLOTURE DE LIQUIDATION
SCI LA FONCIERE JOLIMONT
Society en liquidation
Au capital de 10006
Siege social :15 rue G EucharisLotisse-
ment: Dillon Stade
97200 Fort de France
N de gestion : 2004D 304
L'assemblee general extraordinaire des
associes du 10 octobre 2008 A decide de
La cloture de la liquidation A computer
du10 octobre 2008
La fin de la mission du liquidateur a
computer du 10 octobre 2008
Le d6p6t legal de cette cloture de liquida-
tion sera effectue au greffe du tribunal de
commerce de Fort de France en annexe
du registre du commerce et des societies
Le Liquidateur FB5821

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
SCI CLAIR DE LUNE
SOCIETi EN LIQUIDATION
AU CAPITAL DE 1 0006
SIEGE SOCIAL C/OSETIM CARAIBE
LOTISSEMENT DILLON STADE
97200 FORT DE FRANCE
RCS489 232 108
Suite A I'assemblee collective extraordi
naire en date du 03 janvier 2008, il a ete
decide
La dissolution anticipee de la society A
computer du 03 decembre 2007,
Madame Monique SEPHOCLE est d6si-
gnee en quality de liquidateur a computer
de la meme date, soit le 03 decembre
2007.
En consequence, les documents relatifs
A la dissolution doivent etre adresses a
computer du 4 janvier 2008 au liquidateur
A I'adresse suivante : 15 rue Georges Eu-
charis lotissement Dillon Stade
Fort de France( 97200)
Le d6p6t legal de cette dissolution sera
effectue au greffe du tribunal de com-
merce de fort de France en annexe du re-
gistre du commerce et des societies
La gerance FB5822

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
SCCV LES.JARDINS D'ACACIAS
SOCIlTE EN LIQUIDATION
AU CAPITAL DE 10006
SIaGE SOCIAL :15 RUE GEORGES
EUCHARIS -LOTISSEMENT DILLON
STADE
97200 FORT DE FRANCE
RCS : 493 277 297 (2006 D 550)
L'assemblee general extraordinaire des
associes du 23 novembre 2011 a decide
de : la dissolution de la society & computer
du 23 novembre 2011 pour survenance
du term
La nomination de la SARL SEPHIP, don't
le siege social est :15 rue Georges Eu-
charis -lotissement Dillon Stade Fort de
France (97200), en quality de liquidateur,
A computer du 23 novembre 2011
En consequence, les documents relatifs
A la dissolution doivent etre adresses au
liquidateur, A computer du 23 novembre
2011, A I'adresse suivante : 15 rue Ge-
roges Eucharis-lotissement Dillon Stade
Fort de France (97200)
Le dep6t legal de cette dissolution sera
effectue au greffe du tribunal mixte de
commerce de fort de France en annexe
du registre du commerce et des societies


Le Liquidateur


FB5823


SCCV PAYS MELE
SOCIaTE EN LIQUIDATION
AU CAPITAL DE 10006
RCS FORT DE FRANCE :493 512 255
(2006 D 599)
SIGE SOCIAL :15 RUE
G EUCHARIS
LOTISSEMENT : DILLON STADE
97200 FORT DE FRANCE
AVIS DE CLOTURE DE LIQUIDATION
SCCVPAYS MELE
SociBet en liquidation
Au capital de10006
Siege social :15 rue G Eucharis
Lotissement : Dillon Stade
97200 Fort de France
RCS Fort de France :493 512 255
(2006 D 599)
L'assemblee general extraordinaire des
associes du 21 avril 2008 a decide de :
La cloture de la liquidation A computer du
21 avril 2008
la fin de la mission du liquidateur a comp-
ter du21 avril 2008.
Le dep6t legal de cette cloture de la liqui-
dation sera effectuee au greffe du tribu-
nal mixte de commerce de fort de France
en annexe du registre du commerce et
des societies
Le Liquidateur FB5824

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
SARL CIWAK
AU CAPITAL SOCIAL DE50006
SIEGE SOCIAL : IMM SMCR SA ZONE
JAMBETTE -97232 LE LAMENTIN
SIRENN 481 479 574RCS
FORT DE FRANCE
Aux terms d'une deliberation du02 mai
2012, I'assemblee general de I'associe
unique a decide de la dissolution antici-
pee de la society. La society subsistera
pour les besoins de la liquidation et'
jusqu'A la cloture de celle-ci
Le grant Henry-Michel ROY CAMILLE
demeurant 273 bis, route de Balata
97200 Fort de France est nomme liquida-
teur. Le siege de laliquidation est fixe273
bis route de Balata 97200 Fort de France
Adresse oI la correspondence devra etre
adressee et que les actes et documents
devront 6tre notifies. Les actes et pieces
relatifs A la liquidation seront deposes au
registre du commerce et de societies du
greffe du tribunal de commerce de Fort
de France
Pour avis et mention
Le liquidateur FB5825

AVIS DE CLOTURE SARL CIWAK EN
LIQUIDATION AU CAPITAL SOCIAL
DE :50006
SIEGE IMM SMCR ZONE JAMBETTE
97232 LE LAMENTIN
SIREN : N 481 479 574
RCS FORT DE FRANCE
Aux terms de I'assemblee general du :
7 mai2012, I'associe unique Henry-Michel
ROY CAMILLE, domicilie au273 bis,
route de Balata 97200 Fort de France
A approuv6 les comptes definitifs de li-
quidation avec effet A computer du 07
mai2012
Est decharge de son mandate de liquida-
teur
A quitus de sa gestion
A constate la cloture de la liquidation &
computer de ladite assemble
La society sera radiee du RCS de fort de
France
Les comptes de liquidation seront d6po-
ses au greffe du tribunal de commerce de
fort de france en annexe au RCS
Pour avis et mention, le liquidateur
FB5826

AVIS DE RADIATION


I rWS frSi I.nL


rA I








http://www.iournal-iustice-martinique.com


CARAIBES ENTRETIEN
SOCliTi EN NOM COLLECTIF AU
CAPITAL DE 1 524.49
SIEGE SOCIAL ANSES MITAN -
TROIS ILTES
R.C.S. FORT DE FRANCE
TMC :393 951 512
N DE GESTION 94 B 104
Aux terms d'une deliberation en date
du31 decembre1995, les associes deci-
dent de radier la society pour non reali-
sation de I'objet social
Pour avis et mention le liquidateur
FB5827

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
LES ASSOCIES DE LA SARL FOR-
MULE PLUS, RtUNIS LE 26 DECEM-
BRE 2011 EN A.G.E, ONT DECIDE LA
DISSOLUTION ANTICIPEE DE LA SO-
CIlTE A COMPUTER DU 31 DECEM-
BRE2011 ET SA MISE EN
LIQUIDATION AMIABLE
Les associes ont nomme en quality de li-
quidateur Mme Line Rose YUNG-HING &
computer de la meme date. Le siege de la
liquidation est fixed au siege de la society,
sis entr6e Terpsichora Sarrault
97232 Le Lamentin, qui sera le lieu d'en-
voi et de reception de la correspondence
concernant la liquidation
Les actes et pieces relatifs & la liquidation
seront deposes au greffe du tribunal
mixte de commerce de fort de France
Pour avis et mention
Le liquidateur FB5828






AVIS D'APPEL PUBLIC A LA
CONCURRENCE
Identification de I'organisme qui passe le
march : Conseil Regional de la Marti-
nique
Service de la command publique,
Rue Gaston Defferre CS 50601 -
97261 Fort-de-France Cedex Martinique,
tel: 05 96 59-63-00/ telecopie :05 96 72-
68-10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nique.fr rubrique < Marches publics ,
Representant du pouvoir adjudicateur :
Le President du Conseil Regional de la
Martinique
Procedure de passation : Procedure
adaptee en vertu de I'article 28 du Code
des Marches Publics (CMP)
Objet du march: Acquisition de serveurs
informatiques pour sites regionaux dis-
tants
Reference d'indentification du march :
DDSIT-SERV-12-048-
Caracteristiques principles : La present
'consultation a pour objet I'achat et la li-
vraison pour le compete du Conseil Regio-
nal de Martinique de serveurs
informatiques pour les sites distant.
Designations / Quantite minimum
Gamme 1/6
Gamme2/2
Gamme3/4
Lecteur de bande / 5
Variantes autorisees
Forme et caractere des marches Mar-
ches a bons de command en application
de I'article 77 du code des marches pu-
blics.
Duree d'execution du march Un an
maximum
Lieu de livraison : Sera precise sur
chaque bon de command
Modalites essentielles de financement et
de pavement du march : Financement:
Fonds propres de la Region
- Paiement:
SVirement administratif


. DBlai global de pavement :30 jours
. Variation des prix: prix revisables
. retenue de garantie : 5 %
Adresse aupres de laquelle les docu-
ments peuvent 6tre obtenus : Le dossier
de consultation des entreprises sera
remis gratuitement par le service de la
command publique
Rue Gaston Deferre CS 50601 97261
Fort-de-France Cedex
Tel: 0596 59 63 00
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout element d'identification per-
mettant de le contacted en cas de besoin.
Ce document peut 6tre egalement tBNI-
charge A I'adresse Internet sus indiquee.
Conditions de participation : CritBres de
selection des candidatures
Les candidatures seront selectionnees au
regard des trois criteres suivants :
- les capacities professionnelles, tech-
niques et financibres
* Situation propre du candidate:
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies:
- la declaration du candidate (conforme au
module DC2 version septembre 2010)
pour chacune des entreprises concur-
rentes ayant vocation & etre titulaires du
march (disponible sur internet A
I'adresse suivante : www.minefi.gouv.fr,
theme : march publics)
- lettre de candidature et d'habilitation du
mandataire par ses cotraitants (conforme
au module DC 1 dans sa version fevrier
2011)
(disponible sur internet A I'adresse sui-
vante : www.minefi.gouv.fr, theme : mar-
ch6 publics)
* Capacites professionnelles:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies:
- presentation d'une listed des principles
prestations effectuees au course de la der-
niere annee, indiquant le montant, la date
et le destinataire public ou prive. Les
prestations sont prouvees par des attes-
tations du destinataire ou, A d6faut, par
une declaration du candidate
- Certificats de qualifications profession-
nelles ou tout moyen apportant la preuve
de la capacity du candidate.
- Indication des titres d'etudes et profes-
sionnels du candidate et/ou des cadres de
I'entreprise, et notamment des responsa-
bles de prestation de services ou de
conduit des travaux de meme nature
que celle du march.
* Capacites economiques et financieres :
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies:
- declaration concernant le chiffre d'af-
faires global et le chiffre d'affaires concer-
nant les prestations objet du march,
realisees au course du dernier exercise
disponible
* Capacites techniques :
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
- une description de 1'6quipement tech-
nique, des measures employees par le
candidate pour s'assurer de la quality et
des moyens d'etude et de recherche de
son entreprise ;
-Declaration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidate et I'impor-
tance du personnel d'encadrement au
course de la derniere annee.
Criteres de jugement des offres :
L'offre economiquement la plus avanta-
geuse sera appreciee en function des cri-
teres enonces ci-dessous :
1. La valeur technique de I'offre (appre-
cide sur la base du bordereau des speci-
fications techniques exigee au 2-8-2 du


reglement de consultation) affectee d'un
coefficient 6
2. Le prix de la prestation affected d'un
coefficient 4
Negociation des conditions du march &
passer: Les conditions du march seront
negociees avec les candidates apres exa-
men de leur offre
Delai de validity des offres : 180 jours
Adresse auprbs de laquelle les rensei-
gnements peuvent 6tre obtenus : sur
plate-forme de dematerialisation accessi-
ble via I'adresse Internet suivante :
http://www.cr-martinique.fr onglet (po-
sitionne sur la page d'accueil, en bas et A
droite) marches publics ,
Date limited de reception des offres: Le 18
juin 2012 A 12 H 00 (heure de Martinique)
Adresse A laquelle les offres doivent etre
envoyees : Reception des offres par voie
dematerialisee uniquement sur plate-
forme de dematerialisation accessible via
I'adresse Internet suivante :
http://www.cr-martinique.fr onglet (po-
sitionne sur la page d'accueil, en bas et A
droite) marches publics ,
Delai laisse au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal administratif de Fort de
France Croix de Bellevue Immeuble
Roy-Camille- BP 683
97200 Fort-de-France
Tel: 0596-71-66-67 Fax : 0596-63-10-08
Organe charge des procedures de me-
diation : Comite consultatif de r6glement
amiable des litiges de PARIS 29 rue
Barbet de Jouy -75700 PARIS cedex 7
Telephone : 01.44.42.63.43 Telecopie :
01.44.42.63.37
Service aupres duquel des renseigne-
ments peuvent etre obtenus concernant
I'introduction des recours : Le greffe du
Tribunal administratif Croix de Bellevue
97200 Fort de France
Transmission des dossiers d'offre par
vole d6mat6rialisee autorisee
Autres renseignements :
Procedure dematerialisee
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement & la disposition des candi-
dats une plate-form e de dmaterialisation
accessible via I'adresse Internet suivante:
http://www.cr-martinique.fr onglet (po-
sitionn6 sur la page d'accueil, en bas et &
droite) < marches publics ,
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la reference d'identification du
march portee au present avis d'appel
public & la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Region Martinique
- le telechargement des avis, reglement
de consultation et DCE
- la transmission par vole electronique
des dossiers d'offre
Date d'envoi du present avis A la publica-
tion : Le ler juin 2012 FB5829






AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH
SECTION I: POUVOIR ADJUDICATEUR
1.1) NOM, ADDRESSES ET POINTS) DE
CONTACT:
Conseil Regional de Martinique, rue gas-
ton defferre-plateau Roy Cluny, Contact:
service de la Commande Publique, MQ-
97200 Fort-de-France. Tel. (+33) 5 96 59
63 91. Fax (+33) 5 96 72 68 10.
Adresse(s) internet:
Adresse general du pouvoir adjudicateur
: http://www.cr-martinique.fr.
Adresse du profile d'acheteur (URL)
http://www.cr-rpartinique.fr.


1.2) TYPE DE POUVOIR ADJUDICA-
TEUR:
Autorite regional ou locale.
1.3) ACTIVITY PRINCIPAL :
1.4) ATTRIBUTION DE MARCH POUR
LE COMPETE D'AUTRES POUVOIRS
ADJUDICATEURS:
Le pouvoir adjudicateur agit pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs :
non.
SECTION II: OBJET DU MARCH
11.1) DESCRIPTION
11.1.1) Intitule attribute au march :
gestion et pavement des aides de la Re-
gion aux employers d'apprentis.
11.1.2) Type de march et lieu d'execution,
de livraison ou de prestation :
Services.
Categorie de services : no09 Services
comptables, d'audit et de tenue de livres.
Lieu principal d'execution des travaux, de
livraison des fournitures ou de prestation
des services: martinique, 97200 Fort-de-
France.
Code NUTS FR920.
11.1.3) Information sur I'accord-cadre ou le
system d'acquisition dynamique:
11.1.4) Description succincte du march
ou de I'acquisition/des acquisitions :
il s'agit de confier & un prestataire de ser-
vices la gestion et le paiement des aides
de la Region Martinique aux employers
d'apprentis, et d'en preciser les modali-
tes.
Les aides A I'apprentissage sont les sui-
vantes:
- aide a I'embauche
-Indemnite compensatrice annuelle au
titre du soutien a I'effort de formation (mo-
dulation comprise)
-Prime A I'embauche du 2* apprenti.
11.1.5) Classification CPV (vocabulaire
commun pour les marches publics) :
79211110- DA26, 79211100 DA27 -
FA04.
11.1.6) Information concernant I'accord sur
les marches publics (AMP) :
March couvert par I'accord sur les mar-
ches publics (AMP) : Oui
11.2) VALEUR TOTAL FINALE DU OU
DES MARCHt(S)
11.2.1) Valeur total finale du ou des mar-
che(s) :
Valeur: 635 354,30 euros.
TVA comprise. Taux de TVA (%) : 8,5.
SECTION IV: PROCEDURE
IV.1) TYPE DE PROCEDURE
IV.1.1) Type de procedure:
Ouverte.
IV.2) CRITIRES D'ATTRIBUTION
IV.2.1) Criteres d'attribution :
Offre economiquement la plus avanta-
geuse appreciee en function
1. I'offre economiquement la plus avan-
tageuse sera appreciee en function des
criteres enonces ci-dessous :la valeur
technique de I'offre (appreciee A partir de
la note technique exigee au 2-10-2-d du
reglement) affectee d'un coefficient 6 se
declinant selon les sous criteres suivants
- approche methodologie et mode d'orga-
nisation de I'equipe pour un traitement ef-
ficace des dossiers 70% (du coefficient 6)
expertise de I'equipe de traitement pro-
posee 30% (du coefficient 6).
2. le prix de la prestation (il s'agit du prix
total (t.t.c.) tel qu'il apparait dans le devis
estimatif remis par le candidate) : affected
d'un coefficient 4.
IV.2.2) Enchere electronique :
Une enchere electronique sera effectuee
:non.
IV.3) RENSEIGNEMENTS D'ORDRE
ADMINISTRATIF
IV.3.1) Numero de reference attribute au
dossier par le pouvoir adjudicateur:
SA-SGPAEA-11-076.
IV.3.2) Publication(s) anterieure(s)
concernant le mmme r archer :


u 7,Uve n23 Page, *6


[ A 'tmas UfA LES I







http://www.iournal-ustice-martiniaue.com


Publication(s) anterieure(s) concernant
le m6me march : Oui.
Avis de march
Numero de I'avis au JO : 2011/S 223-
362362 du 19/11/2011.
SECTION V : ATTRIBUTION DU
MARCH
MARCHE no: 12011
INTITUL : gestion et pavement des aides
de la Region aux employers d'apprentis
V.1) DATE D'ATTRIBUTION DU MAR-
CHE :
15 fvrier 2012
V.2) INFORMATIONS SUR LES OF-
FRES:
Nombre d'offres reques : 01
Nombre d'offres reques par voie electro-
nique: 00
V.3) NOM ET ADRESSE DE L'OPtRA-
TEUR ECONOMIQUE AUQUEL LE
MARCH A ETE ATTRIBUt :
Agence de service et de pavement Dele-
gation regional de martinique, 7 immeu-
ble exodom zone de manhity, F-97232
lamentin. Tel. (+33) 05 96 50 90 30.
V.4) INFORMATIONS SUR LE MON-
TANT DU MARCHi :
Valeur total finale du march :
Valeur: 635 354,30 euros. Hors TVA.
V.5) INFORMATION SUR LA SOUS-
TRAITANCE :
Le march est susceptible d'etre sous-
traite: Oui. Indiquer en valeur ou en pour-
centage la part du march susceptible
d'etre sous-traitee :
Inconnue.
SECTION VI : RENSEIGNEMENTS
COMPLEMENTAIRES
VI.1) INFORMATION SUR LES FONDS
DE L'UNION EUROPENNE :
Le march s'inscrit dans un projet/pro-
gramme finance par des fonds de I'Union
europeenne : non.
VI.2) INFORMATIONS COMPLEMEN-
TAIRES:
appel d'offre ouvert (art 33,57 et 59 du
code des Marches publics)
Critbres de selection des candidatures
Les criteres de selection des candida-
tures qui seront utilises sont :
Capacites professionnelles, techniques et
financieres
Le present march est conclu pour une
period allant jusqu'au 31 decembre
2012.
Le present march pourra connaitre au
maximum deux reconductions.
La premiere reconduction couvrirait la pe-
riode allant du 31 decembre 2012 au
31decembre 2013 et le second irait du 31
decembre 2013 au 31 d6cembre 2014.
Description de ces options : march
passe pour une duree d'un an reconduc-
tible deux fois de fagon express. Le titu-
laire ne pourra refuser les reconductions.
Nombre de reconductions eventuelles :
02.
Dans le cas de marches de fournitures ou
de services A caractere renouvelable, ca-
lendrier previsionnel des marches ulte-
rieurs: en mois: 12 (A computer de la date
d'attribution du contract .
Date d'envoi du present avis au JOUE et
au BOAMP :25 mai 2012.
References de I'avis initial paru au
BOAMP
Parution no :225 B, announce no 186 du
22 novembre 2011.
VI.3) PROCEDURES DE RECOURSE
Vl.3.1) Instance chargee des procedures
de recours :
Tribunal Administratif de Fort-de-France,
immeuble Roy-Camille Croix de bellevue
B.P. 683, MQ-97200 Fort-de-France
Cedex. Tel. (+33) 05 96 71 66 67. Fax
(+33) 05 96 63 10 08.
Organe charge des procedures de me-
diation :
Comite consultatif interdepartemental de


reglement amiable des litiges relatifs aux
marches publics de PARIS (C.C.I.R.A de
Paris, 29 rue Barbet-De-Jouy, F-75700
Paris Cedex 7. Tel. (+33) 01 44 42 63 43.
Fax (+33) 01 44 42 63 37.
VI.3.2) Introduction des recours :
VI.3.3) Service aupres duquel des ren-
seignements peuvent 6tre obtenus
concernant I'introduction des recours :
Le greffe du Tribunal administratif, croix
de Bellevue, MQ-97200 Fort-de-France.
Tel. (+33) 05 96 71 66 67. Fax (+33) 05
96631008.
VI.4) DATE D'ENVOI DU PRESENT
AVIS:
25 mai 2012 FB5830






AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH
SECTION I: POUVOIR ADJUDICATEUR
1.1) NOM, ADDRESSES ET POINTS) DE
CONTACT:
Conseil Regional de Martinique, h6tel de
region rue Gaston defferre plateau Roy
Cuny, a I'attention de service de la Com-
mande Publique, MQ-97200 Fort-de-
France. Tel. (+33) 05 96 59 63 00. Fax
(+33) 05 96 72 68 10.
Adresse(s) internet:
Adresse g6enrale du pouvoir adjudicateur
: http://www.cr-martinique.fr.
Adresse du profile d'acheteur (URL) :
http://www.cr-martinique.fr.
Acc6s electronique A I'information (URL)
: http://www.cr-martinique.fr.
Soumission des offres et des demands
de participation par vole electronique :
http://www.cr-martinique.fr.
1.2) TYPE DE POUVOIR ADJUDICA-
TEUR:
Autorite regionale ou locale.
1.3) ACTIVITt PRINCIPAL :
1.4) ATTRIBUTION DE MARCH POUR
LE COMPETE D'AUTRES POUVOIRS
ADJUDICATEURS :
Le pouvoir adjudicateur agit pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs :
non.
SECTION II : OBJET DU MARCH
11.1) DESCRIPTION
11.1.1) Intituld attribu6 au march :
gestion et pavement des remunerations
des stagiaires de la formation profession-
nelle continue du Conseil Regional.
11.1.2) Type de march et lieu d'execution,
de livraison ou de prestation :
Services.
Categorie de services : no09 Services
comptables, d'audit et de tenue de livres.
Lieu principal d'execution des travaux, de
livraison des fournitures ou de prestation
des services : martinique, 97200 Fort-de-
France.
Code NUTS FR920.
11.1.3) Information sur I'accord-cadre ou le
system d'acquisition dynamique :
11.1.4) Description succincte du march
ou de I'acquisition/des acquisitions :
il s'agit de confier A un prestataire de ser-
vices I'instruction des demands, la ges-
tion des decisions d'attribution et la
paiement des remunerations des sta-
giaires de la formation professionnelle
continue.
Le titulaire du march assurera la gestion:
- de la remuneration des stagiaires sui-
vant des formations relevant de disposi-
tifs agrees par le Conseil Regional & ce
titre,
- de I'indemnit6 de transport conforme-
ment au titre VI du Code du travail
- de la protection social des stagiaires
relevant des programmes regionaux.
11.1.5) Classification CPV (vocabulaire
commun pour les marches publics) :


79211110 DA26, 79211100 DA27 -
FA04.
11.1.6) Information concernant I'accord sur
les marches publics (AMP) :
March couvert par I'accord sur les mar-
ches publics (AMP) : Oui
11.2) VALEUR TOTAL FINALE DU OU
DES MARCHI(S)
11.2.1) Valeur total finale du ou des mar-
che(s) :
Valeur: 477 228,57 euros.
TVA comprise. Taux de TVA (%) :8,50.
SECTION IV: PROCEDURE
IV.1) TYPE DE PROCEDURE
IV.1.1) Type de procedure :
Ouverte.
IV.2) CRITERES D'ATTRIBUTION
IV.2.1) Critbres d'attribution :
Offre economiquement la plus avanta-
geuse appr6ciee en function
1. la valeur technique de I'offre (apprA-
ciee A partir de la note technique exigee
au 2-10-2-d du present reglement) affec-
tee d'un coefficient 6 se d6clinant selon
les sous critbres suivants : approche
methodologie et mode d'organisation de
I'equipe pour un traitement efficace des
dossiers 70% (du coefficient 6) exper-
tise de I'equipe de traitement proposed
30% (du coefficient 6).
2. le prix de la prestation (il s'agit du prix
total (ttc) tel qu'il apparait dans le devis
estimatif remis par le candidate) : affected
d'un coefficient 4.
IV.2.2) Enchere lectronique:
Une enchbre electronique sera effectuee
: non.
IV.3) RENSEIGNEMENTS D'ORDRE
ADMINISTRATIF
IV.3.1) Numero de r6efrence attribu6 au
dossier par le pouvoir adjudicateur:
SFP-SGPRSFPC-11-108.
IV.3.2) Publication(s) anterieure(s)
concernant le m6me march :
Publication(s) ant6rieure(s) concernant
le meme march : Oui.
Avis de march
Num6ro de I'avis au JO : 2011/S 250-
408542 du 29/12/2011.
SECTION V : ATTRIBUTION DU
MARCH
MARCHE no: 12012
INTITULE : Gestion et pavement des re-
munerations des stagiaires de la forma-
tion professionnelle continue du Conseil
regional
V.1) DATE D'ATTRIBUTION DU MAR-
CHE :
15 fevrier 2012
V.2) INFORMATIONS SUR LES OF-
FRES:
Nombre d'offres reques : 1
Nombre d'offres reques par voie electro-
nique : 0
V.3) NOM ET ADRESSE DE L'OPERA-
TEUR tCONOMIQUE AUQUEL LE
MARCHt A tTI ATTRIBU :
Agence de services et de pavement
(ASP), Delegation r6gionale de la marti-
nique 7 immeuble exodom zone de man-
hity, MQ-97232 le lamentin. TI1. (+33) 05
96 50 90 30.
V.4) INFORMATIONS SUR LE MON-
TANT DU MARCH :
Valeur total finale du march :
Valeur: 477 228,57 euros.
TVA comprise. Taux de TVA (%) 8,50
V.5) INFORMATION SUR LA SOUS-
TRAITANCE :
Le march est susceptible d'etre sous-
trait6 : Oui. Indiquer en valeur ou en pour-
centage la part du march susceptible
d'etre sous-traitee:
Inconnue.
SECTION VI : RENSEIGNEMENTS
COMPLEMENTAIRES
VI.1) INFORMATION SUR LES FONDS
DE L'UNION EUROPENNE :
Le march s'inscrit dans un projet/pro-


gramme finance par des fonds de I'Union
europeenne : non.
VI.2) INFORMATIONS COMPLEMEN-
TAIRES:
Description de ces options : march
passe pour une duree d'un an reconduc-
tible deux fois de fagon express. Le titu-
laire ne pourra refuser les reconductions.
Nombre de reconductions eventuelles :2.
Dans le cas de marches de fournitures ou
de services a caractere renouvelable, ca-
lendrier previsionnel des marches ult6-
rieurs : en 12 mois (A computer de la date
d'attribution du contract .
Duree en mois : 12 (A computer de la date
d'attribution du contract .
Appel d'offre ouvert (art 33,57 et 59 du
code des March6s publics)
Criteres de selection des candidatures
Les criteres de selection des candida-
tures qui seront utilis6s sont:
Capacites professionnelles, techniques et
financieres
Le present march est conclu pour une
period allant jusqu'au 31 decembre
2012.
Le present march pourra connaitre au
maximum deux reconductions.
La premiere reconduction couvrirait la pe-
riode allant du 31 decembre 2012 au
31decembre 2013 et le second irait du 31
decembre 2013 au 31 d6cembre 2014.
* Capacites professionnelles:
Renseignements et formalities neces-
saires pour 6valuer si ces exigences sont
remplies :
- presentation d'une liste des principles
prestations effectudes au course de la der-
niere annee, indiquant le montant, la date
et le destinataire public ou prive.
- indication des titres d'etudes et profes-
sionnels de I'operateur economique et/ou
des cadres de I'entreprise et notamment
des responsables de prestations de ser-
vices
- certificates de qualifications profession-
nelles ou tout moyen apportant la preuve
de la capacity du candidate.
Date d'envoi du present avis au JOUE et
au BOAMP :25 mai 2012.
References de I'avis initial paru au
BOAMP
Parution no : 252 B, announce no 286 du
29 decembre 2011.
VI.3) PROCEDURES DE RECOURSE
VI.3.1) Instance charge des procedures
de recours:
Tribunal administratif de fort-de-france,
immeuble Roy-Camille Croix de bellevue
B.P. 683, MQ-97200 Fort-de-France. Tel.
(+33) 05 96 71 66 67. Fax (+33) 05 96 63
1008.
Organe charge des procedures de me-
diation :
Comite consultatif interd6partemental de
reglement amiable des litiges relatifs aux
marches publics de PARIS (C.C.I.R.A de
Paris), 29 rue Barbet-De-Jouy, F-75700
Paris Cedex 7. Tel. (+33) 01 44 42 63 43.
Fax (+33) 01 44 42 63 37.
V1.3.2) Introduction des recours :
VI.3.3) Service aupres duquel des ren-
seignements peuvent etre obtenus
concernant I'introduction des recourse :
Le greffe du Tribunal administratif, croix
de Bellevue, MQ-97200 Fort-de-France.
Tel. (+33) 05 96 71 66 67. Fax (+33) 05
96 63 1008.
VI.4) DATE D'ENVOI DU PRESENT
AVIS:
25 mai 2012. FB5831






AVIS D'APPEL PUBLIC A LA
CONCURRENCE


1 II.i 7WiRn201lfcn'2S-Pg1


A NI


,j







http://www.iournal-iustice-martiniaue.com


Identification de I'organisme qui passe le
march: Conseil Regional de Martinique
Service de la command publique,
Rue Gaston Defferre CS 50601 97261
Fort-de-France Cedex Martinique, tl: 05
96 59-63-00 /telecopie : 05 96 72-68-10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nique.fr rubrique onglet (positionne sur
la page d'accueil, en bas et a droite) ,
Marches publics '
Representant du pouvoir adjudicateur :
Le President du Conseil Regional de Mar-
tinique
Procedure de passation : Procedure
adaptee en vertu de I'article 28 du Code
des Marches Publics (CMP)
Objet du march : Elaboration du rapport
d'activite 2011 du Conseil regional de
Martinique 26me Consultation.
Reference d'indentification du march :-
DGS-RAPACT-12-049
Caract6ristiques principles : La present
consultation a pour objet I'elaboration du
rapport d'activite 2011 du Conseil regio-
nal, conformement aux dispositions de
I'article L 4132-19 du Code general des
collectivites territoriales. La collectivite re-
gionale souhaite realiser ses rapports
d'activites pour les annees 2011, 2012 et
2013.
La prestation est decomposed selon les
trenches suivantes :
Une tranche ferme : redaction du rapport
d'activites 2011
Cette tranche se decompose comme suit
- Phase 0 Cadrage et informations
prealables
- Phase 1 Collecte et etude des rap-
ports
- Phase 2- Proposition d'un sommaire et
d'un angle de redaction
- Phase 3 Redaction du rapport d'acti-
vite
- Phase 4 R6daction du cahier des
charges pour impression du rapport
Une tranche conditionnelle 1 : r6daction
du rapport d'activites 2012
Cette tranche se decompose comme suit
- Phase 0 Cadrage et informations
prealables
- Phase 1 Collecte et etude des rap-
ports
- Phase 2 Proposition d'un sommaire et
d'un angle de redaction
- Phase 3 Redaction du rapport d'acti-
vite
- Phase 4 Redaction du cahier des
charges pour impression
Une tranche conditionnelle 2 : redaction
du rapport d'activite de 2013
Cette tranche se decompose comme suit
- Phase 0 Cadrage et informations
prealables
- Phase 1 Collecte et etude des rap-
ports
- Phase 2 Proposition d'un sommaire et
d'un angle de redaction
- Phase 3 R6daction du rapport d'acti-
vit6
- Phase 4 Redaction du cahier des
charges pour impression du rapport
Delai d'execution Les delais de realisa-
tion de la prestation devront etre propo-
ses par le candidate pour les phases de la
tranche ferme et des trenches condition-
nelles 1 et 2. II remplira A cet effet les
cases figurant au 3-1 de I'Acte d'engage-
ment. Ce delai est I'un des criteres arrAte
au 3-2-2 du present reglement de consul-
tation pour le jugement des offres.
Lieu d'execution de la prestation Sur le
territoire de la Martinique
Modalites essentielles de financement et
de pavement du march : Financement :
Fonds propres de la Region
Paiement:
. Virement administratif
. Delai global de pavement : 30 jours
. Avance de 5 %


. Variation des prix : prix fermes actuali-
sables
Variantes Non AutorisBes
Adresse aupres de laquelle les docu-
ments peuvent etre obtenus : Le dossier
de consultation des entreprises sera
remis gratuitement par le service de la
command publique
Rue Gaston Deferre CS 50601 97261
Fort-de-France Cedex
Tel : 0596 59 63 00
Ce document peut etre egalement tele-
charge & I'adresse Internet sus indiquee.
Conditions de participation : Critbres de
selection des candidatures
Les candidatures seront selectionnees au
regard des trois criteres suivants :
- les capacities professionnelles, tech-
niques et financibres
O Situation propre du candidate:
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies:
- la declaration du candidate conforme au
module DC2 version septembre 2010)
pour chacune des entreprises concur-
rentes ayant vocation A etre titulaires du
march (disponible sur internet A
I'adresse suivante : www.minefi.gouv.fr,
theme : marches publics).
- lettre de candidature et d'habilitation du
mandataire par ses cotraitants (conforme
au module DC 1 dans sa version fevrier
2011) disponible egalement sur internet A
I'adresse suivante
http://www.minefi.gouv.fr, theme : mar-
ches publics)
O Capacites professionnelles:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies:
- presentation d'une listed des principles
prestations effectuees au course de la der-
niere annee, indiquant le montant, la date
et le destinataire public ou prive.
- Indication des titres d'etudes et profes-
sionnels de I'operateur economique et/ou
des cadres de I'entreprise et notamment
des responsables de prestations de ser-
vices
- Certificats de qualifications profession-
nelles ou tout moyen apportant la preuve
de la capacity du candidate.
o Capacit6s Bconomiques et financibres

Renseignements et formalities n6ces-
saires pour 6valuer si ces exigences sont
remplies:
- declaration concernant le chiffre d'af-
faires global et le chiffre d'affaires concer-
nant les prestations objet du march,
realisees au course du dernier exercise
disponible
-declaration appropriee de banques ou
preuve d'une assurance pour les risques
professionnels
O Capacites techniques:
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour 6valuer si ces exigences sont
remplies:
- une description de I'quipement tech-
nique, des measures employees par le
candidate pour s'assurer de la quality et
des moyens d'etude et de recherche de
son entreprise ;
- Declaration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidate et I'impor-
tance du personnel d'encadrement au
course de la derniere annee.
CritBres de jugement des offres :
L'offre Bconomiquement la plus avanta-
geuse sera appreciee en function des cri-
teres 6nonces ci-dessous :
1. La valeur technique de I'offre (appre-
ciee sur la base de la note technique exi-
gee 2-8-2-d du present reglement de
consultation) affected d'un coefficient 7
se declinant selon les sous critbres sui-
vants :


- Comprehension du besoin et pertinence
de la methodologie propose 50% (du
coefficient 7)
- Expertise des intervenants proposes
pour la mission 30% (du coefficient 7)
- Mode d'organisation de I'equipe 20%
(du coefficient 7)
2. Le prix affected d'un coefficient 3
3. Les delais d'execution de la tranche
ferme et des trenches conditionnelles 1 et
2 affectee d'un coefficient 2
Negociation des conditions du march A
passer: Les conditions du march seront
negociees avec les candidates apres exa-
men de leur offre
Delai de validity des offres : 180 jours
Adresse aupres de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
etre obtenus : Conseil regional de Marti-
nique (service de la command publique)
ou en ligne A I'adresse sus indiquee
Date limited de reception des offres : Le 18
juin 2012 & 12 H 00 (heure de Martinique)
Adresse & laquelle les offres doivent etre
envoyees : Reception des offres par pli
recommande ou contre recepisse au
Conseil Regional de la Martinique Service
de la Commande Publique rue Gaston
Deferre -CS 50601 97261 Fort-de-
France Cedex Martinique ou en ligne a
I'adresse Internet sus indiquee
Delai laisse au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal administratif de Fort de
France Croix de Bellevue Immeuble
Roy-Camille- BP 683
97200 Fort-de-France
Te : 0596-71-66-67 Fax : 0596-63-10-08
Organe charge des procedures de me-
diation : Comit6 consultatif de r6glement
amiable des litiges de PARIS 29 rue
Barbet de Jouy -75700 PARIS cedex 7
Telephone : 01.44.42.63.43 T6elcopie :
01.44.42.63.37
Service auprbs duquel des renseigne-
ments peuvent etre obtenus concernant
I'introduction des recours : Le greffe du
Tribunal administratif Croix de Bellevue
97200 Fort de France
Transmission des dossiers d'offre par
voie dematerialisee autorisee
Autres renseignements:
Procedure dematerialisee
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement a la disposition des candi-
dats une plate-forme de dematerialisation
accessible via I'adresse Internet suivante:
http://www.cr-martinique.fr onglet (po-
sitionne sur la page d'accueil, en bas et A
droite) marches publics ,
Cette plate-forme permit notamment
(muni de la reference d'identification du
march portee au present avis d'appel
public A la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Region Martinique
- le telechargement des avis, reglement
de consultation et DCE
- la transmission par vole Blectronique
des dossiers d'offre
Date d'envoi du present avis A la publica-
tion : 31 mai 2012 FB5832



Se


AVIS D'APPEL PUBLIC A LA
CONCURRENCE
Identification de I'organisme qui passe le
march : H6tel de Region
Service de la command publique,
Rue Gaston Defferre CS 50601 97261
Fort-de-France Cedex Martinique, tel:05
96 59-63-00 / telecopie : 05 96 72-68-10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-


nique.fr onglet (positionne sur la page
d'accueil, en bas et a droite) < Marches
publics "
Representant du pouvoir adjudicateur :
Le President du Conseil Regional de la
Martinique
Procedure de passation : Procedure
adaptee en vertu de I'article 28 du Code
des Marches Publics (CMP)
Objet du march : Realisation de presta-
tions dans le cadre de la manifestation
culturelle ,, JENESS ARTISTIC MATI-
NIK
Reference d'identification du march :
PCPIPP-JAM-12-050
Caracteristiques principals : La present
consultation a pour objet I'organisation de
la manifestation culturelle du o JENESS
ARTISTIK MATINIK q qui se deroulera le
28 juillet 2012. Dans ce cadre, il re-
cherche des prestataires pour assurer les
missions de d'edition et impression, de
realisation/impression de T-shirts, de rea-
lisation d'un spot audiovisuel, de realisa-
tion de trophies, de
restauration/collations/cocktail/degusta-
tions, d'organisation .de spectacle, de
mise en espace/decoration de I'Agora, de
realisation d'un reportage video, de loca-
tion de chapiteaux, de sonorisation/mise
en lumiere de different spaces, de lo-
cation de panneaux d'expositions, de lo-
cation d'extincteurs/WC chimiques.
Allotissement La prestation est divisee en
12 lots, a savoir :
Lot 1 : Edition / Signaletique / Impression
Lot 2 : Realisation / Impression / T-shirts
Lot 3 : Realisation fabrication d'un spot
audiovisuel
Lot 4 : Realisation trophies
Lot 5 : Restauration Collations Cock-
tail Degustations
Lot 6 : Organisation spectacle concerts et
animations musicals defraiement des
artistes Coordination agence 6evne-
mentielle
Lot 7 : Mise en space et decoration de
I'Agora
Lot 8 : Realisation d'un reportage video
Lot 9 : Location de chapiteaux
Lot 10 : Sonorisation et mise en lumiere
de different spaces
Lot 11 : Location de panneaux d'exposi-
tions
Lot 12 : Location d'extincteurs et de WC
chimiques
NB : Les candidates ont la possibility de
presenter une offre pour un ou plusieurs
lots.
Lieu d'execution Hotel de Region
Modalites essentielles de financement et
de paiement du march : Financement:
Fonds propres de la Region
- Paiement:
. Virement administratif
. Delai global de pavement : 30 jours
. Variation des prix : prix fermes
Adresse aupres de laquelle les docu-
ments peuvent etre obtenus : Le dossier
de consultation des entreprises sera
remis gratuitement par le service de la
command publique
Rue Gaston Deferre CS 50601 97261
Fort-de-France Cedex
Tel : 0596 59 63 00
Ce document peut 6tre egalement t61e-
charge a I'adresse Internet sus indiquee.
Conditions de participation/Pieces a re-
mettre par le candidate Criteres de selec-
tion des candidatures
Les candidatures seront selectionnees au
regard des trois criteres suivants :
- les capacities professionnelles, tech-
niques et financieres
* Pieces liees A la candidature du sou-
missionnaire :
* Situation propre du candidate:
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour evaluer si ces exigences sont


FirV- I i 2 2n 3- 'Sf i .


[ A NO/EfA LES j







htt://www.iournal-iustice-martiniaue.com


remplies :
- la declaration du candidate (conforme au
modele DC2 version septembre 2010)
pour chacune des entreprises concur-
rentes ayant vocation & etre titulaires du
march
- lettre de candidature et d'habilitation du
mandataire par ses cotraitants (conforme
au modele DC 1 dans sa version fevrier
2011)
* CapacitBs professionnelles :
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
- presentation d'une liste des principles
prestations effectuees au course de la der-
niere annee, indiquant le montant, la date
et le destinataire public ou prive. Les
prestations sont prouvees par des attes-
tations du destinataire ou, a defaut, par
une declaration du candidate
- Certificats de qualifications profession-
nelles ou tout moyen apportant la preuve
de la capacity du candidate.
- Indication des titres d'etudes et profes-
sionnels du candidate et/ou des cadres de
I'entreprise, et notamment des responsa-
bles de prestation de services de meme
nature que celle du march. II devra dans
ce cadre fournir notamment la copie de la
licence et du nd'agrement d'entrepre-
neur de spectacle (pour le lot 6).
* Capacites economiques et financieres :
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies:
- declaration concernant le chiffre d'af-
faires global et le chiffre d'affaires concer-
nant les prestations objet du march,
realisees au course du dernier exercise
disponible
* Capacites techniques:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
- une description de I'equipement tech-
nique, des measures employees par le
candidate pour s'assurer de la quality et
des moyens d'etude et de recherche de
son entreprise ;
-D6claration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidate et I'impor-
tance du personnel d'encadrement au
course de la derniere annee.
* Pieces liees a I'offre :
- devis (pour tous les lots)
- Note methodologique qui comprendra :
photos et/ou schema, description tech-
nique des prestations et mode d'organi-
sation proposes
Criteres de jugement des offres :
L'offre economiquement la plus avanta-
geuse sera appreciee en function des cri-
teres 6nonces ci-dessous :
1. La valeur technique de I'offre qui sera
appreciee a partir de la note m6thodolo-
gique demandee dans la rubrique ci-des-
sus intitulee < Conditions de
participation/Pieces a remettre par le can-
didat (pieces liees a I'offre) : affected
d'un coefficient 6
2. Le prix affected d'un coefficient 4
Variantes
autorisees
Negociation des conditions du march &
passer: Les conditions du march seront
negociees avec les candidates apres exa-
men de leur offre
Delai de validity des offres : 180 jours
Adresse aupres de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
6tre obtenus : Conseil regional de la Mar-
tinique (service de la command pu-
blique) ou en ligne a I'adresse sus
indiquee
Date limited de reception des offres : 18
juin 2012 a 12 H 00 (heure de Martinique)
Adresse a laquelle les offres doivent etre
envoyees : Reception des offres par pli


recommande ou centre recepisse au
Conseil Regional de la Martinique Service
de la Commande Publique rue Gaston
Deferre -CS 50601 97261 Fort-de-
France Cedex Martinique ou en ligne a
I'adresse Internet sus indiquee
Delai laisse au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Instance charge des procedures de re-
cours et aupres de laquelle des rensei-
gnements peuvent etre obtenus
concernant I'introduction des recours :
Tribunal Administratif de Fort-de-France
- Immeuble Roy-Camille Croix de Belle-
vue -B.P 683 97262 Fort-de-France
Cedex Telephone : 0596-71-66-67
Telecopieur: 0596 63.10.08
Transmission des dossiers d'offre par
voie dematerialisee autorisee
Autres renseignements :
Procedure dematerialisee
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement a la disposition des candi-
dats une plate-forme de dematerialisation
accessible via I'adresse Internet suivante:
http://www.cr-martinique.fr onglet (po-
sitionne sur la page d'accueil, en bas et a
droite) < marches publics ',
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la reference d'identification du
march portee au present avis d'appel
public a la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Region Martinique
- le telechargement des avis, reglement
de consultation et DCE
- la transmission par voie electronique
des dossiers d'offre
Date d'envoi du present avis a la publica-
tion : 01 juin 2012 FB5833






AVIS D'APPEL PUBLIC A LA
CONCURRENCE
Identification de I'organisme qui passe le
march : Conseil Regional de Martinique
Service de la command publique,
Rue Gaston Defferre CS 50601 97261
Fort-de-France Cedex Martinique, tel : 05
96 59-63-00 / telecopie : 05 96 72-68-10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nique.fr rubrique < Marches publics ,
Representant du pouvoir adjudicateur :
Le President du Conseil Regional de Mar-
tinique
Procedure de passation : Procedure
adaptee en vertu de I'article 28 du Code
des Marches Publics (CMP)
Objet du march : Realisation du docu-
ment unique de prevention des risques
professionnels au sein de la Region Mar-
tinique et elaboration du plan d'actions
Reference d'identification du march :
DGARH-EDUP-12-044
Caracteristiques principles : La present
consultation a pour objet de rechercher
un prestataire qui sera charge de realiser
le document unique des risques profes-
sionnels au sein de la Region Martinique
et d'elaborer le plan d'actions.
La prestation se decompose en quatre
phases, a savoir:
Phase 1 : Preparer la demarche
Phase 2 : Proceder A I'6valuation des
risques professionnels et psychosociaux
Phase 3 : Retranscrire I'evaluation des
risques
Phase 4 : Elaborer le plan d'actions
Delai d'execution Duree global de la
prestation 38 semaines maximum, a
computer de la notification du march.
Le prestataire devra proposer un delai
par phases. La pertinence de la reparti-
tion entire les phases du delai global du


march, sera I'un des criteres de juge-
ment des offres.
Lieu d'execution de la prestation Sur le
territoire de la Martinique
Modalites essentielles de financement et
de pavement du march : Financement :
Fonds propres de la Region
Paiement:
. Virement administratif
. Delai global de paiement : 30 jours
. Variation des prix : prix actualisables
. Avance 5 %
Variantes Non autorisees
Adresse aupres de laquelle les docu-
ments peuvent etre obtenus : Le dossier
de consultation des entreprises sera
remis gratuitement par le service de la
command publique
Rue Gaston Defferre CS 50601 97261
Fort-de-France Cedex
Tel : 0596 59 63 00
Ce document peut etre egalement tele-
charge a I'adresse Internet sus indiquee.
Conditions de participation : Criteres de
selection des candidatures
Les candidatures seront selectionnees au
regard des trois criteres suivants :
- les capacities professionnelles, tech-
niques et financieres
o Situation propre du candidate:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
O la declaration du candidate (conforme au
module DC2 version septembre 2010)
pour chacune des entreprises concur-
rentes ayant vocation & etre titulaires du
march (disponible sur internet a
I'adresse suivante : www.minefi.gouv.fr,
theme : marches publics).
O lettre de candidature et d'habilitation du
mandataire par ses cotraitants (conforme
au module DC1 dans sa version fevrier
2011) disponible egalement sur internet a
I'adresse suivante :
http://www.minefi.gouv.fr, theme : mar-
ches publics)
o Capacites professionnelles:
Renseignements et formalities neces-
saires pour 6valuer si ces exigences sont
remplies:
D presentation d'une liste des principles
prestations effectuees au course de la der-
niere annee, indiquant le montant, la date
et le destinataire public ou prive.
O Indication des titres d'etudes et profes-
sionnels de Ioperateur economique et/ou
des cadres de I'entreprise et notamment
des responsables de prestations de ser-
vices
0 Certificats de qualifications profession-
nelles ou tout moyen apportant la preuve
de la capacity du candidate.
D Capacites 6conomiques et financibres:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies:
0 declaration concernant le chiffre d'af-
faires global et le chiffre d'affaires concer-
nant les prestations objet du march,
realisees au course du dernier exercise
disponible
0 declaration appropriee de banques ou
preuve d'une assurance pour les risques
professionnels
0 Capacites techniques :
Renseignements et formalities neces-
saires pour 6valuer si ces exigences sont
remplies:
0 Une description de I'equipement tech-
nique, des measures employees par le
candidate pour s'assurer de la quality et
des moyens d'etude et de recherche de
son entreprise ;
0 Declaration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidate et I'impor-
tance du personnel d'encadrement au
course de la derniere annee.
CritBres de jugement des offres :


L'offre economiquement la plus avanta-
geuse sera appreciee en function des cri-
teres enonces ci-dessous :
1. La valeur technique de I'offre (appre-
ciee sur la base de la note technique exi-
gee au 2-8-2-d du reglement de
consultation) affected d'un coefficient 6
se declinant selon les sous criteres sui-
vants :
* Comprehension du besoin, pertinence
de la methodologies et du deroulement de
la mission proposes 50% (du coefficient
6)
* Expertise des intervenants proposes
pour la prestation 30% (du coefficient 6)
* Mode d'organisation de I'equipe 20%
(du coefficient 6)
2. Le prix affected d'un coefficient 4
3. La pertinence de la repartition entire les
phases du delai global du march affec-
tee d'un coefficient 2
Negociation des conditions du march a
passer: Les conditions du march seront
negociees avec les candidates apres exa-
men de leur offre
Delai de validity des offres : 180 jours
Adresse aupres de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
etre obtenus : Conseil regional de Marti-
nique (service de la command publique)
ou en ligne a I'adresse sus indiquee
Date limited de reception des offres: Le 14
juin 2012 & 12 H 00 (heure de Martinique)
Adresse a laquelle les offres doivent etre
envoyees : Reception des offres par pli
recommande ou centre recepisse au
Conseil Regional de la Martinique Service
de la Commande Publique rue Gaston
Deferre -CS 50601 97261 Fort-de-
France Cedex Martinique ou en ligne A
I'adresse Internet sus indiquee
Delai laisse au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal administratif de Fort de
France Croix de Bellevue Immeuble
Roy-Camille- BP 683
97200 Fort-de-France
Tel: 0596-71-66-67 Fax : 0596-63-10-08
Organe charge des procedures de me-
diation : Comite consultatif de reglement
amiable des litiges de PARIS 29 rue
Barbet de Jouy -75700 PARIS cedex 7
Telephone : 01.44.42.63.43 Telecopie :
01.44.42.63.37
Service aupres duquel des renseigne-
ments peuvent 6tre obtenus concernant
I'introduction des recours : Le greffe du
Tribunal administratif Croix de Bellevue
97200 Fort de France
Transmission des dossiers d'offre par
voie dematerialisee autorisee
Autres renseignements :
Procedure dematerialisee
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement A la disposition des candi-
dats une plate-forme de dematerialisation
accessible via I'adresse Internet suivante
http://www.cr-martinique.fr -onglet (posi-
tionne sur la page d'accueil, en bas et &
droite) marches publics >
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la reference d'identification du
march portee au present avis d'appel
public a la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Region Martinique
- le telechargement des avis, reglement
de consultation et DCE
- la transmission par voie Blectronique
des dossiers d'offre
Date d'envoi du present avis A la publica-
tion : Le 31 mai 2012 FB5834


J lm.amI ,l~rui 0


'NN s [iS






http://www.iournal-iustice-martinique.com


CMAC: un collectif b'artites exige te bepart be Josiane Cueff


AprBs la admission du
president Chauleau du
Conseil administration
du CMAC, c'est au tour du
CLAK (Collectif d'artistes
libres en Caraibe) de par-
tir en guerre centre la poli-
tique men6e par I'actuelle
directrice du Centre d'ani-
mation culturelle (CMAC),
Josiane Cueff.Ce collectif,
cr66 par des companies
de the6tre et de danse,
entend venir "en sofidariti
des salary's du CMVAC, qui
Josiane Cueff, directrice du Cmac e r C ,
depuis juin 2011 vivent des temps bien adifi-
ciles". Une lettre ouverte
est ainsi adress6e "a nos responsables politiques et i tous les
Martiniquais". Les signataires mettent en cause les "pratiques
et mithodes defonctionnaires hiexagonawidtpfacis, mutis ou nom-
mis ici, en charge du diveloppement culturefet artistique", et qui
ne sont pas "accompagnis de personnel resources de notre terri-
toire" connaissant "az vafeur des artistes et technicians martini-
quais".lls reclament en consequence le "non-renouvealement du
contract de Mme Josiane ClaEF, actuelle Directrice du CMnALC,


Le Club Colonial respect la tra)oition

Samedi soir au
stade Georges-Gra-
tiant, le Club Colo-
nial remporte la
grande finale Marti-
nique-Guadeloupe
du Troph6e Mutuelle
Mare-Gaillard/LAF
2012. Les Clubistes
ont battu leurs ho-
mologues de I'Ami-
cal Club de
Marie-Galante (2-1)
au terme de 120 mi-
La liesse clubiste. nutes de jeu. Les lo-
caux ont respect la
tradition. Voici maintenant neuf ans que ce troph6e est devenu
un bien acquis en terre martiniquaise.
Et pourtant, la parties s'6tait mal engage pour le Club Colonial.
A la 14e, I'Amical Club de Marie-Galante ouvre le score (0-1).
Un peu plus tard, il loupe le double en gachant un penalty bottle
par son capitaine Jean-Luc Lambarde. A la 37e, les locaux ega-
lisent par un coup franc plein axe de Doure (1-1). Mais deux
minutes plus tard (39e), les representants de la Martinique sont
reduits 6 10. Son milieu terrain, Daniel HBrelle est expuls6 sans
sommation par I'arbitre. La balance sera r6tablie & la 83e. Fre-
d6ric Goram de Marie-Galante (2 cartons jaunes) rejoint les
vestiaires.Le score de parity (1-1) restera en 6tat jusqu'au
temps r6glementaire. Les deux 6quipes finalists sont
contraintes de jouer la prolongation pour se d6partager. LA,
c'est le Club Colonial qui tire son 6pingle du jeu. Joseph-Louis,


scene national de Md artinique, igalement membre du comite d'ex-
perts de (a 'DJC, de (a commission de licences entrepreneurs du
spectacle de Martinique et autres organismes charges de riguler
factiviti artistique de Martinique".
Selon le Clak, la directrice de la scene national, qui vit entire
autres "des impdts des Martiniquais via (a subvention du Conseil
Giniralde Martinique de plus de 800 000", ne respect pas les
missions includes dans la charte de la structure. Et de deman-
der : '"f quandun cadre martiniquais Directeur d'une structure
strictement didiee d la creation artistique ?Ai quandune veritable
politique de diveloppement et d'accompagnement des mitiers de
Paudiovisuel?".
Le Clak fait valoir aussi que tous les candidates aux responsa-
bilites politiques tiennent le meme discours, A savoir: "a com-
pitence igale, preference rigionafe". Raison pour laquelle il
declare : "Ifest temps que nospratiques cultureffes et artistiques
irriguent et valorisent Pinconscient cotTectif Martiniquais et au-
deId". C'est done en toute logique qu'il demand auxresponsa-
bles politiques de faire "un gestefort en nous d6iarrassant des
fossoyeurs de la culture martiniquaise, et en organisant une ren-
contre qui debouchera, du moins nous fespirons, sur des engage-
ments concrets qui tendront vers un diveloppement rielde nos
pratiques".
C.B
d'un tir tendu des 35 metres, ajuste le garden marie-galantais,
Fabrice Douglas (104e, 2-1). Un an apres leur titre de champion
2011-2012, les hommes du president Ho Hio Hen inscrivent le
nom du Club Colonial au palmares de la Ligue Antilles Foot
(LAF)/Trophee Mutuelle Mare-Gaillard.


jeI lin 202 -t n23-Page2


Hommage a L ovic Guillet


De memoire du president du Comite regional cycliste, Alfred
Defontis, jamais on n'avait vu un tel rassemblement de cy-
clistes tel que celui du dimanche 2 juin sur la national 5,
entire Rivi6re-Salee et Diamant. IIs etaient tous reunis pour
rendre un hommage A I'un des leurs fauche par une auto-
mobiliste, Ludovic Guillet. L'autre raison de leurs mobilisa-
tion, dire stop : "nous devonspartager (a route". La question
des pistes cyclable le long des routes a ressurgi de meme
que I'arlesien anneau cyclable. Souhaitons que ce drame
fasse naitre une veritable conscience afin que les automobi-
listes prennent en consideration les cyclistes.


" i "USPORT