<%BANNER%>
PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00246
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Creation Date: February 2, 2012
Publication Date: 05/24/2012
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373
sobekcm - UF00088914_00226
System ID: UF00088914:00246

Full Text
Magazine hebdomadaire d'information communist


Jeudi 24 Mai 2012 92ne Annee N 21 Martinique: 2,00 E France: 2,40 DOM: 2,20 E


Legislatives 2012:
Plethore de candidates
pour la Martinique
Hollanbe presiDent:
Volonte de rupture et
de respect des en-
gagements






http://www.iournal-iustice-martiniaue.com


Sa ka Pae ................ .P. 2

E ito ..................... 3.
- Des <
Lutte $ociale .................. 4
- Education : la colEre gronde
- H6tel le Gallon

Sociite ................. ..... .5
- Vie chre : rien de nouveau
- Martinique / Cuba

Mimoire u Peuple ............ .. 6
- Cdelbration du 22 Mai

Polimiue .................t. 7/8
- Quel crime F. Hollande a-t-il comis P

Politiue ................... 8/11
- Les ministries originaires de DOM
- Focus sur Christiane Taubira
- Plithore de candidates aux Idgislatives
- Porter les revendications du Peuple
- Un combat pour le sud
- En France : un enjeu crucial

Race ................. 12/1
- Premiers pas de F. Hollande

Europe ....................f. 1
- Crise de I'Euro

NotreAmeriue ............ 1/15
- Braves

Dans le Monde ..............p. 16
- Pas de changement dans les luttes
- Afrique et Monde arabe

Anonce Ugal ............. 17/19


f"JUSTICE
Administration & Redaction :
TI. : 05 96 71 86 83
Fax : 05 96 63 13 20
ed.justice@wanadoo.fr


Epiremie 6egrippe terminee

L'epidemie de grippe observee cette annee en Martinique a dure 12 semaines. Avec
"seuCement"18.800 cas estimes, elle aura ete plus moderee que celle de 2011. Le
pic de cette epidemie est survenu durant la premiere semaine du mois de mars, avec
2300 cas estimes. Depuis le debut du mois d'avril, le nombre de consultations pour
syndrome grippal a diminue, en deqg des valeurs maximales attendues pour la sai-
son. Le nombre hebdomadaire de visits A domicile pour syndrome grippal realisees
par SOS Medecins, a suivi la meme tendance que les syndromes grippaux observes
par les medecins de ville, puisqu'il a largement diminue 6 partir du mois d'avril, au-
tant pour les enfants que pour les adults. Durant la derniere semaine d'avril, la part
des visits pour syndrome grippal a represented 3% de I'ensemble des visits realisees
par SOS-medecins. Une majority de virus Influenza A(H1 N1) pdm09 a 6te identified
sur I'ensemble des prelevements effectues par les medecins sentinelles et au sein du
CHU de Fort-de- France.

19ieme Brigade Internationale I Cuba

L'lnstitut Cubain d'Amitie avec les Peuples (ICAP) organise du 30 juillet au 12 ao0t
2012 la 19ieme edition de la Brigade Latino-americaine et Caribeenne. Cette Bri-
gade, nee en 1972, f6te son 40ieme anniversaire. L'evenement a pour but de contri-
buer & une meilleure connaissance et comprehension de la reality cubaine, et de faire
participer, par des journees de travail benevole, au developpement de la production
agricole du pays.
Les activities se derouleront a la Havane, Mayabeque, Villa Clara et Cienfuegos,
avec au programme des conferences sur I'actualite national cubaine et internatio-
nale, des rencontres avec les organizations de la society cubaine et la visit de sites
revetant un interet historique, 6conomique, cultural et social. L'occasion de connal-
tre la reality cubaine actuelle. Renseignements: Martinique Cuba : 0696 40 14 17

Kannari: sante, nutrition et exposition au chlordecone

L'etude "Kannah: santi, nutrition et exposition au cliordicone auwJntiles"vise a re-
pondre aux objectifs generaux suivants :
- Acquerir des donnees sur les habitudes alimentaires (consommation, approvision-
nement) de la population antillaise et des sous-groupes de population sensibles aux
risques d'exposition alimentaire au chlordecone, A savoir : les jeunes enfants (3-6
ans), les auto-consommateurs des products de jardin et les auto- consommateurs de
products de la peche ;
-Evaluer I'exposition alimentaire au chlordecone et, si possible, A d'autres residus de
pesticides en population general et aupres de sous-groupes identifies comme sen-
sibles ou a risque d'exposition.
L'actualisation de ce volet permettra de fournir des elements d'appreciation au re-
gard des actions qui ont ete engagees lors du plan chlordecone 2011-2013 et de pro-
poser 6ventuellement de nouvelles orientations. Les 2000 individus selectionnes
seront invites & repondre a plusieurs questionnaires en face a face (questionnaire
sante, questionnaire frequentiel et questionnaire approvisionnement). II sera propose
aux participants Ages de plus de 18 ans des prelevements de sang (pour le dosage
du chlordecone dans le plasma), d'urines et de cheveux (pour le dosage ulterieur
d'autres contaminants environnementaux).
Le recueil des donnees sur le terrain est prevu entire avril et juillet 2013. Les premiers
resultats seront diffuses en debut d'annee 2014.


La Martinique n'oublie pas Thierry

Dot

Le Martiniquais Thierry Dol, pris en olage au Niger
dans la nuit du 15 au 16 septembre 2010, avec
quatre autres Frangais, un Togolais et un Mal-
gache, employes des societies frangaises Areva et
Satom, par la branch d'AI-Qaida au Magreb Isla-
mique (AQMI), est soutenu moralement par toute
la Martinique, y compris les militants communists
et leur journal Justice.


Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Te.: 05 96 71 86 83
Commission Paritaire n 0111 187526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Fernand PAPAYA
Maquette GuennaBl GUIOUBLY
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 Fort-de-France
Tel. : 0596 73 14 54


[ A A1Pm t-


F -1 EaHSrsV





http://www.iournal-iustice-martinique. com


Trois originaires bes Dom au gouvernement: Fierte, mais vigilance!


Francois Hollande a frappe fort dans 'imaginaire des peu-
ples des dits "DOM", en tout cas des Antilles et de la
Guyane. Trois ministres et un Secretaire general adjoint
de I'Elyze originaires de ces pays ont ete nommes.
Victorin Lurel, ministry de plein exercise des Outre-mers,
depute et president du Conseil Regional de la Guadeloupe.
Responsable Outre-mer du Parti socialist et auteur des
30 engagements de Frangois Hollande pour les outre-
mers. N'ayons garde d'oublier que Victorin Lurel a tourney
casaque et a fait echouer le passage a la Collectivite
unique en Guadeloupe lors de la consultation populaire du
7 decembre 2003. Intelligent et cultive, habile politician,
parfois demagogue, c'est surtout un assimilationniste pa-
tente.
Christiane Taubira, garde des sceaux et ministry de la
Justice, numero 3 dans I'ordre protocolaire du gouverne-
ment. Deputee de la Guyane et auteur de la loi faisant de
la traite negriere et de I'esclavage un "crime centre f ruma-
nite". Sa nomination a provoque un cri de haine de Marine
Le Pen qui a contest sa competence pour cause de pre-
tendu "communautarisme". En fait du racism a I'etat pur.
Nous retiendrons du riche parcours de Christiane Taubira
evoque en pages interieures par Georges Erichot sa cou-
rageuse prise de position le 10 janvier 2010 pour I'autono-
mie de la Guyane au moyen du passage A I'article 74. Au
contraire de Serge Letchimy, de Louis-Joseph Manscour,
de Serge Larcher et de Maurice Antiste pour s'en tenir aux
parlementaires martiniquais ayant soutenu Frangois Hol-
lande qui ont "kaye"en votant pour I'assimilation legislative
de I'article 73.
Georges Pau-Langevin, ministry deleguee a la reussite
scolaire. Deputee socialist de Paris d'origine guadelou-
peenne, elle a longtemps milite au MRAP (organisation an-
tiraciste ancienne et active) et avec notre regretted Marcel
Manville.
Alain Zabulon, d'origine martiniquaise, est un collabora-
teur proche de Frangois Hollande A I'Elyse en quality de
Secretaire general-adjoint.
La classes politique martiniquaise a salue I'arrivee des nou-
veaux ministres et les a felicites.
Le redacteur en chef de France-Antilles dans un edito inti-
tule "Les blackstars" note, A notre avis ironiquement, que
"pour es supporters de FranpoisJ Hoande auwAntifes-guyane:
queTe "dream team" Pour leurs jlus, tous fes r&ves sont permits
puisque, plus quejamais, nos "spcificidtes et ianicaps" tenement
ressassis et rarement entendus, nous disent-is, seront mainte-
nant au mitan des decisions. Miewu c'est come si c'est ew(-memes
qui esprendront". Et d concure que "la nouveTe revendication
d'autonomie rtpublicaine pour nos...nations"sera "I'exigence
de desormais grands ministeres "domiens". Plut6t que I'au-
tonomie tout court.
Que nos compatriotes ressentent une legitime fierte pour
ces nominations qui demontrent que nous pouvons occu-
per les postes les plus eleves de la Republique frangaise


se comprend ais6menl.
II est vrai que les attentes po-
pulaires sont considerable.
La pr6carite, le ch6mage et
la pauvrete sont ici des phe-
nomenes de masse. La vie
chbre obscurcit I'horizon de
beaucoup de families. C'est
cela qu'ont voulu crier les
Martiniquais qui ont vot6
massivement pour Frangois
Hollande.
Alors on attend des gestes
forts.
Des gestes forts sur les urgences sociales que sont le ch6-
mage, particulierement celui des jeunes, sur la vie chbre
insupportable avec le blockage des prix des products de pre-
miere n6cessit6 et de I'energie, sur les services publics de
la sant6 et de I'education qui ont subi une saignee inad-
missible, sur le relbvement des salaires et sp6cialement
une majoration substantielle du Smic, sur I'augmentation
des minima sociaux (minimum vieillesse), etc.
Nous communists, nous jugerons sur pieces et souhai-
tons la reussite de ce nouveau pouvoir de gauche en
France. Nous dirons ce que nous croyons just et ce qui ne
va pas.
Qui peut prendre ces decisions ? C'est le gouvernement
dans son enter meme si les ministries originaires de nos
pays ont leur mot A dire Ils sont d'abord au service de la
France et non a celui de leur pays d'origine. II faut bien que
I'on se le dise. Et d'ailleurs la saillie de Marine Le Pen ac-
cusant d'avance Christiane Taubira de "communautarisme"
sans doute pour son r6le dans le vote de la loi portant son
nom sur I'esclavage, crime contre I'humanit6, et peut-etre
pour sa revendication de I'autonomie de la Guyane, mon-
tre qu'ils sont sous surveillance dans un pays gangrene
par le racism.
Mais si des measures imm6diates doivent 6tre prises pour
permettre au people de souffler, sur la question fonda-
mentale de notre developpement reel ni I'Europe, ni I'Etat
frangais ne pourront r6gler vraiment nos probl.mes. C'est
A nous de prendre en main nos affairs, de concevoir
nous-mimes les voies de notre progres collectif. A la
condition que nous soyons en responsabilite de notre des-
tin. Cette question reste incontournable.
De ce point de vue, sans faire de procbs d'intention A qui-
conque, la philosophie ultra d6partementaliste et assimila-
tionniste du nouveau ministry des Outre-mers doit rester
present t nos esprits et nous inciter A la vigilance. L'as-
similationnisme de gauche n'est pas moins nocif que I'as-
similationnisme de droite.
C'est A nous donc d'agir pour faire avancer la cause de la
responsabilit6 martiniquaise, d'abord en battant les faux
hommes de gauche assimilationnistes et les camel6ons
qui s'abritent derriere Frangois Hollande aux legislative.
Michel Branchi


JEP TO


i2MCai 202un^ie 21 -iPage Lj






http://www.iournal-iustice-martinique. com


Le Front common ae V'Eaucation : a cotire gronbe


Le Front commun de I'education ne veut pas se contenter d'attendre
Le message delivr6 par le Front commun de I'Education est
clair : "Nous voulons que le gouvernement entende qu'ify a une
souffrance et qu'iffasse un geste concernant la procaine rentree."
Les personnel de I'6ducation national (enseignants et admi-
nistratifs) et les parents d'616ves continent la bataille pour ob-
tenir I'annulation des suppressions de postes et les mutations
forces programmes pour la prochaine rentr6e. L'academie a
en effet pr6vu la suppression de 202 postes pour la prochaine
rentr6e. Le Front, une coordination de syndicats et d'associa-
tions pour "sauverce quipeut eitre encore", a 6te cree en mars
dernier. Pour les personnel enseignants et administratifs, le
malaise est partout et la colere gronde a I'instar de la mobilisa-
tion qui a lieu dans diff6rents etablissements depuis quelques
semaines. Pas un secteur qui ne crie au "rendez- nous des
postes!.
Lors de leur mobilisation, le mercredi 16 mai dernier, ils
n'etaient pas nombreux derriere les dirigeants du Front au rec-
torat. Une explication est avancee par Charles Gustave: s'il
estime que la mobilisation aurait dO 6tre plus important au re-
gard de la gravity de la situation, il met en avant "fes 10 ans d'en-
treprise systimatique de destruction du service de educationn avec
des colleges qui n'ont plus fe courage de rjagirface a une adminis-
tration qui les jcrase". La mobilisation prend diff6rentes formes
pour ne pas p6naliser les 616ves et les examens, a fait obser-
ver une syndicaliste. Cela n'a pas d6courag6 le Front, qui en-
tend maintenir la pression et avancer sa strat6gie pour obtenir
satisfaction. II n'a pas daign6 demander audience au recteur,
estimant qu'il n'6tait plus un interlocuteur. "Ifa choisi dlibire-


ment de dimanteter fe service public de C'ducation", ont martele
les repr6sentants syndicaux. D'autant, advance Jocelyn Present,
"qu' ify a une retention de Cinformation ou que celfe-ci- est tron-
quie". Le Front a decide de faire un 6tat des lieux, 6tablisse-
ment par 6tablissement, afin de demontrer les consequences
des suppressions de postes. Selon le premier resultat obtenu,
cela ne cadre pas du tout avec les analyses du rectorat, sou-
ligne Jocelyn Present. "Comment pouvez-vous appliquerdes cri-
tkres privus pour 1a France afors que Con est dans une situation
sociaie diffirente", a jug6 Jaubert Jocelyn de la CSTM. Et de r6-
clamer une nouvelle vision de I'Education en Martinique.
"On ne peut pas faisser notre systeme plonger", a plaid Sandra
Ch6mir, responsible syndical des personnel administratifs au
sein du rectorat. "Nous sommes les ou6blis du systeme alors que
nous avons perdu 80 postes en cinq ans", consequence de la
RGPP, designee comme "regression ginerafe des politique pu-
6lique". Pour la syndicaliste, cela enforce la charge de travail
et augmente les risques psycho-sociaux des agents. Les pa-
rents d'6leves ne sont pas en reste, L'Upem d6nonce le de-
sastre pour notre jeunesse "alors que f'cofe a change, on ne
donne pas les moyens a 'Education" s'est insurg6 Mme Antoi-
nise R6my.
Les personnel sociaux de I'education sont aussi dans la tour-
mente : "nous sommes dans une impasse et inquiets pour Cavenir
despetits Martiniquais" a lance Marie-H61ene Tel, assistant
social. Elle denonce le non recrutement de personnel dans
ce secteur depuis 2002, tandis que "nous devons faire avec des
feves de pCus en difficifes".
Le Front compete sur la situation politique qui a change. "'ne are
nouveffe doit s'ouvrir" a-t-il expliqu6. Si les annonces du nou-
veau president de la Republique ont 6t6 entendues, le Front
ne compete pas se satisfaire d'attendre, car ify a urgence pour
la prochaine rentrie". II a 6t6 decide d'envoyer un courier au
President de la R6publique afin de geler la suppression de
postes, d'interpeller les politiques afin "qu'ifs mouilfent feurs che-
mises."
Le front promet de "poursuivre dans factionjusqu'd la rentrie"et
6met un doute sur la faisabilite de cette rentree.


H6tel I Gallon: Interpelation aes candidats aux lislatives Ot es ilus


Dans une lettre ouverte "auX candidates et candidates aux ilec-
tions legislatives, autx lu-e-s des conseis rigionalet gin6ral, aux
ilu-e-s de la communauti des communes du nord-attantique", le
syndicate CDMT rappelle que "25 salari'-e-s de Ch6telBaie du
Galion sur un totalde 33 sont menaces de ficenciement dans le
cadre dun plan de transfor-
mation de 'Ch6tef en r6si-
dence hdtefikre".Le syndicate
assene : "Ce crime jcono-
mique et social n'est que le
nouvef6pisode fune strati-
giepatronafe ". Pour la cen-
trale, I'objectif choisi est


clair "Cette orientation des patrons ne s'exfique pas par un pri-
tendu souci d' viter des pertes mais bien par la conviction bien an-
cree que fes profits a court terme d realiser dans des
operations immobifires sont superieurs a ceux que gBnere Cexploi-
tation normal de factivite' htefiire".
Et de souligner que c'est n'est pas nouveau puisqu'en "moins
de dix ans, on approche de la dizaine d'h6tels victimss. Les si-
gnataires exhortent & "interdire une nouvefle defaite de Cintreit
collectif d ChitelBaie du Galion Car ce serait fa defaite de trop,
cefe qui risquerait de provoquer de graves exqosions". Pour cela
la CDMT declare : "'nefois encore, nous appelons a un sursaut
colfectifde [ensemble du monde du travailet au riveilde celles et
ceux qui revendiquent Chonneur de servir fa population".


- Iffglffl^^BT~f^BilEPHqy^


^ UTE 5IALES






http://www.iournal-iustice-martinique.com


Vie chore: Rien be nouveau en avril 2012


Pour un blocage des prix des products de premiere necessity
France-Antilles du 15 mai dernier a public le resultat de son
enquete de consommation comparant les prix d'un panier des-
ormais de 60 products au lieu de 45 precedemment entire la
Martinique et la France. La vie chere perdure, telle est la
conclusion que I'on peut en tirer.
L'6cart est de + 32 % en Martinique par rapport a la France,
soit 269,66 euros ici contre 204,52 euros Il-bas. II 6tait de + 36
%, en f6vrier dernier (cf Justice no 11 du 15/03/2012). Ce pa-
nier 61argi comprend plus de products non alimentaires, de
viandes fraTches et d'6picerie sale. Les releves ont eu lieu


entire le 21 et le 26 avril 2012 dans cinq grandes surfaces don't
deux discount.
Dans le detail les choses se pr6sentent ainsi:
-Fruits et legumes (11 products): cart Martinique /France de
+ 21 % centre + 16 % en f6vrier 2012 ;
-Viande fraiche (5 products) : cart de + 49 % en Martinique;
-Non alimentaire (13 products): cart Martinique/France de +
26 %;
-Discount (50 products) : cart de + 24 % centre 25 % ante-
rieurement ; deux magasins discount sont observes.
Depuis le mois de mars dernier, I'accord de baisse des prix
BCBa issu du movement du 5 f6vrier 2009 est arrive a son
terme, trois ans apres. II a 6te envisage par la grande distribu-
tion (SGDA) un nouvel accord sur 30 a 50 products oO les
marges seraient de 0 % a 5 % afin de prendre le relais. Pour
I'heure, aucun accord n'a ete trouv6 avec le Collectif du 5 fe-
vrier. L'administration prefectorale s'6tait retiree de I'accord
BCBa, estimant ne pas avoir 6 s'immiscer dans la fixation des
prix( ?!!).
II faut esp6rer que le nouveau pouvoir aura une autre attitude
et va s'orienter vers I'instauration d'un veritable contr6le des
prix.
La hausse des prix a et6 de + 0,4 % en mars en Martinique,
soit + 1,5 % sur un an.


La Martinique, hate be Santiago be Cuba


Kenia Dorta, Pierre Samot, Josette Manin et Yvette galot


Une important delegation martiniquaise est attendue au
32iBme "'FestivaldefCari6e" qui se deroulera du 3 au 9 juillet
a Santiago de Cuba Ce festival, parmi les plus anciens de la
Caraibe est "un moment privilegie de rencontre des cultures pro-
fondes et du savoir-faire pour dresser La grande maison de la Ca-
rai6e", selon Kenia Dorta, responsible cubaine. II est
egalement un space de r6flexion sur I'histoire et la culture de
nos peuples. II reunira 600 artistes de la region CaraYbe et 700
artistes cubains. La venue de la d616gation martiniquaise est le
fruit de la concretisation d'une longue cooperation entire la ville
Santiago et la ville du Lamentin. En effet cette 32ieme edition
est d6di6e a la Martinique, ce qui justifie que les conseils re-


gional et general, ainsi que la ville du Lamentin se soient as-
socies pour "porter"la Martinique a Cuba.
Parmi les temps forts de ce festival: un colloque intitul6 "La
Carai6e qui nous unit"auquel participeront plus d'une vingtaine
de sp6cialistes martiniquais qui debattront notamment de I'ap-
port de Frantz Fanon de C6saire et de Glissant a la pensee ca-
ribeenne. La programmation artistique et culturelle qui sera
proposee se declinera autour du theme "La 9Martinique qui se
dit, se montre et se raconte". Les arts visuels ne seront pas ab-
sents. Ils seront presents a travers plusieurs angles: une ex-
position consacr6e a Fanon, des productions plastiques
contemporaines, une exposition photographique de nos ar-
tistes.
Les responsables martiniquais souhaitent que cet hommage
permette de mieux faire connaltre toutes les facettes de la cul-
ture et du savoir-faire martiniquais. "Nous n'avons pas de droit
d'fcliouer", a souligne la pr6sidente du Conseil general, Josette
Manin. Et pour la responsible cubaine, "ICy a une pensie com-
mune a divelopper. La culture est la voie la plus efficace pour
construire la Carai6e, Ce peuple martiniquais trouvera sa maison a
Cuba et mettra sa photo a Ca grande Carai6e de demain".
Un beau festival en perspective, a mettre au credit de tous ses
organisateurs et promoters. Mais pourquoi les responsables
martiniquais ont-ils mis sur la touche I'Association d'Amitie Mar-
tinique-Cuba?
C.B


Etre Cibre, ce n'estpas seuCement se dcbarrasser de ses chaines, c'est vivre cCunefaCon
qui enforce Ca Ciberte cles autres Nelson Mandela


Smji 2 i 2'-eI 5 H^


r SocltTt -1






http://www.iournal-iustice-martiniaue.com


Celebrons bignement notre 22 mai bont le sens est plus actuel que jamais


ILes tambours, objet de rassemblement pour la commemoration du 22 mai
C'est bien le 1 er gouvernement de gauche, sous Frangois Mit-
terrand qui, en 1983, acceda a la volont6 des forces populaires
de la Martinique pour faire du 22 mai journee f6riee. Ainsi,
apres 135 ans d'ignorance ou de dissimulation de la v6rite,
I'Etat frangais reconnaissait enfin le combat men6 par nos an-
cetres pour mettre fin 6 une des pratiques les plus abjectes li6e
intrinsequement 6 la colonisation. Oui, enfin 6tait reconnu que
I'abolition de I'esclavage n'6tait pas seulement la consequence
de I'humanisme qui habitat les revolutionnaires de 1848, mais
bien et principalement le fruit de la lutte des esclaves qui
avaient d6cid6 de briser leurs chaines pour retrouver leur di-
gnit6 d'hommes. L'oppression esclavagiste avait dur6 deux si6-
cles. A I'ecole primaire comme au college, I'histoire officielle
avait maintenu nos enfants dans I'ignorance en recouvrant
d'une chape de plomb cet episode si glorieux de notre passe.
Certes, les principaux ev6nements qui ont conduit a I'abolition
de I'esclavage se sont products entire Le Precheur et Saint
Pierre qui ont connu une revolte des esclaves, mais durant tout
ce mois de mai 1848, c'est toute la Martinique qui etait entree
en resistance pour mettre A bas cette forme primitive du capi-
talisme fond6 sur I'exploitation de I'homme par I'homme. Dans
toutes les localit6s de I'le, du Gros-Morne a Saint-Joseph, du
Lorrain A Trinite, du Robert au Francois en passant par le La-
mentin, les negres s'etaient dresses pour mettre fin a la servi-
tude a laquelle ils 6taient reduits de generation en generation.
Et quand le gouverneur Rostoland arriva le 22 mai, dans la soi-
ree A Saint-Pierre, le Conseil Municipal, sur la proposition du
maire Pory Papy et sous la pression des manifestations des
esclaves descendus des habitations de la region avait d6jb
adopted, a I'unanimit6, la deliberation abolissant I'esclavage a
la Martinique. Une abolition qui fut solennellement proclamee le

22 Mai par Armanb Nicolas: Rectif

Quelques coquilles se sont glissees dans I'article de notre ca-
marade Armand Nicolas le faisant dire par moment le contraire
de ce qu'il a voulu affirmer. Et pan sur la relecture.
Dans la 1ere colonne : il 6crit : "Ifitait evident pour les enne-
mis de cette iberti, les tenants de 'esclavagisme et du colonialisme
n'alfaient pas accepter de gaite de ceur Ci'mergence de la virite
historique". II fallait lire : "IfC'tait evident que les ennemis de cette
[iberti, les tenants de Cesclavagisme et du colonialisme n'allaient
pas accepter de gafte de cceur C'mergence e la veite historique".


- -- ~-~


h 2 / MaI 2012j it n' 1' -Pg6


M#M i" P" POL


lendemain 23 mai, a 15 heures, par ce gouverneur qui precisa
qu'aucune poursuite ne serait engagee contre les revolt6s.
Dans son rapport official transmis au ministry des colonies de
I'epoque, le gouverneur justifie la signature de I'acte d'abolition
par le fait que, selon lui, "c'etait [a seue plancle de salut qui res-
tait au pays, Ce seufmoyen de sauver la viffe de Cincendie et de
la destruction, [a seule resource pour la champagne oiu les pro-
prietaires aissds sans defense seraient igorgis sans pitie si Con ne
prenait cette measure .
"Personne, ajouta-t-il, ne regrettera plus que moi qui 'ai signie
que la njcessite ait contraint aproduire un pareilacte dans Ce si&-
cle oil nous sommes".
C'est done sous la contrainte de I'insurrection declenchee par
les esclaves au Precheur sur I'habitation Duchamp que le de-
cret a 6t6 signed. Cela, sans attendre celui signed par Victor
Schoelcher au nom du gouvernement provisoire issu de la Re-
volution de fevrier 1848 qui avait renverse la monarchie, et
porter en Martinique par Auguste Perrinon et qui n'arriva que
le 5juin 1848.
En reconnaissant le 22 mai comme notre fete national, nous
devons 6tre conscients que cette victoire sur I'oubli si long-
temps impose par le colonialisme est en reality I'aboutissement
du long travail de mobilisation des forces de progress qui ont du-
rant de longues annees men6 un patient travail aupres des
masses populaires pour retablir la verit6 historique. Cette verite,
nous la devons d'abord au Parti Communiste Martiniquais et
en particulier a notre camarade historien Armand Nicolas qui,
apres une conference tenue par notre regretted Gabriel Henry, fit
toute la lumibre sur cet 6v6nement fondateur du people marti-
niquais. Dans son c6lebre ouvrage intitule "La Rivolution)4n-
tiesclavagiste de 9Mai 1848 d Ca Martinique", notre camarade
montra que I'abolition de I'esclavage repondait d'abord a un
souci de sauver ce qui pouvait encore I'6tre du system colo-
nial, releguant au second plan la pretendue generosity des
maitres et du pouvoir
Aujourd'hui, malgr6 le vote de la loi Taubira faisant de I'escla-
vage un crime centre I'Humanit6, a droite, comme A I'extreme
droite les nostalgiques de la p6riode colonial osent encore
evoquer les "aspects positifs de 1a colonisation". Dans son tris-
tement cel6bre discours de Dakar, Nicolas Sarkozy n'etait-il pas
all6 jusqu'a affirmer que I'homme noir n'etait pas encore entree
dans I'histoire ? Peut-etre parce qu'il ne reconnait pas les nom-
breux massacres accomplish par ces Etats europ6ens au nom
desquels les negriers apportaient la "civilisation"aux races in-
ferieures
A.C.


icatif

Avant derniere ligne colonne 1 :Au lieu de "etparvoie de consi-
quence, d'accorder une subvention a "Martinique bonjour"... ", lire
"et par voie de consequence, de ne pas accorder une subvention a
"Martinique bonjour"..."
7 ligne 2ieme colonne : il est ecrit : "et dans la mimefournie fi-
nance Chabitation Climent....". Lire "et dans Ca memefournie
C habitation Climent... "
Et pourterminer 10 lignes plus loin : lire "j'aidejapubliquement
signal6.. au lieu de j'ai dija politiquement signafl..".






http://www.iournal-iustice-martinique. com


Pour savoir...

Ce qu'a bit Jules Ferry sur ta colonisation


Une pol6mique a vu le jour a
propos de I'hommage rendu
par le nouveau president de
la Republique Francois Hol-
lande 6 Jules Ferry. Pour
I'information de nos lecteurs,
S voici des extraits de discours
de Jules Ferry le 28 juillet
I B 1885.

SJe repfte qu'ily a pour fes
"J races supirieures un droit,
(J iparce qu'ify a un devoirpour
elles. Effes ont le devoir de ci-
La statue de Jule ferry
viliser les races infirieures...
(Marques d'approbation sur les m6mes bancs A gauche, nou-
velles interruptions A I'extr6me gauche et a droite). La vraie
question, messieurs, [a question qu 'ifaut poser, et poser dans des
terms chairs, c'est celle-ci: est-ce que fe recueilTement qui s'impose
aux nations jprouvies par de grands malheurs doit se risoudre en
abdication ? [..] Est-ce que, absorb6s par la contemplation de cette
blessure qui saignera toujours, is laisseront toutfaire autour deux
; est-ce qu'ifs laisseront affer fes choses ; est-ce qu'is l[aisseront
adautres que nous s'eta6bir en Tunisie, d'autres que nousfaire lapo-
(ice a Cembouchure dufleuve Rouge et accomplir fes clauses du
trait de 1874, que nous nous sommes engages afaire respecter
dans fintirit des nations europiennes? Est-ce qu'ifs aisseront


dautres se dispute fes regions de Cffrique iquatoriale ? Laisse-
ront-ifs aussi rigfer par edautres les affaires igyptiennes qui, par
tant de c6tis, sont des affaires vraimentfranFaises ? (Vifs ap-
plaudissements a gauche et au centre. Interruptions.)
Je dis que 1a politique coloniale de la France, que la pofitique a'ex-
pansion coloniafe, celle qui nous afait affer, sous fEmpire, a Sai-
gon, en Cochinchine, celle qui nous a conduits en Tunisie, ceffe qui
nous a amenis a MMadagascar, je dis que cette politique d'expansion
coloniale s'est inspire dune viriti sur laquefle iffaut pourtant
appear un instant votre attention: a savoirqu'une marine comme
la n6tre ne peut pas se passer, sur la surface des mers, dabris so-
lides, de defenses, de centres de ravitaillement. (Tres bien Tris
bien N ombreuX applaudissements a gauche et au centre. ) L 'igno-
rez-vous, messieurs ? Regardez la carte du monde... et dites-moi si
ces tapes de flndochiFie, de Madagascar, de la Tunisie ne sont
pas des tapes nicessaires pour la sicuriti de notre navigation ?
(Vouvelfes marques d'assentiment a gauche et au centre.)[...]
Rayonner sans agir, sans se miler au affairs du monde, en se te-
nant a Cicart de toutes fes combinaisons europiennes, en regar-
dant comme un piege, comme une venture toute expansion vers
CFfrique ou vers COrient, vivre de cette sorte, pour une grande na-
tion, croyez-fe bien, c'est abdiquer, et dans un temps plus court
que vous ne pouvez le croire ; c'est descendre du premier rang au
troisiime et au quatrieme". (Nouvelles interruptions sur les
m6mes bancs. Tres bien Tr6s bien au centre).


Hommage a Jules Ferry: quell crime Francois Holanbe a-t-il commis?


Camille Chauvet Chantal Maignan
France-Antilles a public le mercredi 16 mai dernier 2012 deux
tribunes consacrees a I'hommage de Francois Hollande a
Jules Ferry, le p6re de I'6cole gratuite, laique et obligatoire. II
s'agit de deux virulentes charges centre le nouveau president
de la Republique francaise, sign6es respectivement de Camille
Chauvet en sa quality de conseiller regional PPM, et Chantal
Maignan du Parti Regionaliste Martiniquais. Le texte de Chau-
vet, intitule "Lefeu auxmimoires"et celui de Maignan, intitule
"'Ferry-Gueant: deiupoids deuxmesures"ont en commun, outre


la condemnation sans nuance du geste symbolique de Fran-
cois Hollande, la reference a Aim6 CeSaire et 6 Serge Let-
chimy, erig6s en grants de la dignity n6gre et en pourfendeurs
du colonialisme francais.
Camille Chauvet aurait pu tout aussi bien se pr6valoir de son
titre de professeur d'histoire, tant son article est riche en r6fe-
rences historiques utiles a tout Martiniquais soucieux de
connaitre son passe, lequel se confond avec celui de la France
colonialiste. Camille Chauvet a mille fois raisons de rappeler
que Jules Ferry a 6t6 un z616 d6fenseur du colonialisme, un
penseur convaincu qu'il y avait des "races supirieures"appel6es
tout naturellement a apporter la "Civilisation" aux "races infi-
rieures", singuli6rement aux N6gres d'Afrique. Tout comme il a
raison de citer le Discours sur le colonialisme de C6saire. Qu'il
rappelle a Hollande que Letchimy "avait fait le choi Francois
fHoifande" et << ne Iui demand rien", est un peu moins noble et
convainquant.
Quant a Chantal Maignan, jadis membre actif de I'UMP et ac-
tuelle dirigeante d'une formation politique don't elle soutient
qu'elle n'est nidee droite nidegauche"alors qu'elle a soutenu r6-
cemment la candidature de Sarkozy, elle (Maignant) s'adresse
a Francois Hollande en I'appelant 'futurprisident', alors que
I'expression correct serait presidentt ifu". Elle lui reproche son
hommage au racist et colonialiste a Jules Ferry, et pour ce
faire, elle s'autorise a la fois du "Nfegre fondamentat' (Cesaire)


jVefRi2# ai202 -uic '-Pl7


"t






http://www.iournal-iustice-martinique.com


et de Letchimy, celebre pour son interpellation de Claude
Gueant a I'Assemblee national.
Quiconque ne connaitrait pas la trajectoire politique de Chan-
tal Maignan croirait qu'elle milite 6galement au PPM, aux c6tes
de Camille Chauvet.
Mais quel "crime" Frangois Hollande aurait-il commis, lui qui
dans son discours du 15 mai a declare a propos de Jules
Ferry:
"Tout exemple a ses mites, toute grandeur a sesfaiblesses. Et
tout homme estfaifi6ble. En saluant aujourd'hui la mimoire de
Jules Ferry, je n'gnore rien de certain de ses igarements politiques.
Sa defense de la colonisationfut unefaute morale et pol tique.
Elle doit, a ce titre, itre condamnie. Et c'est le grandClfemen-
ceau qui porta en son temps fe riquisitoire le plus implacable au
nom de la conscience universele ".
Fallait-il que le president de la Republique, qui attache tant


d'importance a I'Education national, gomme de I'histoire de la
Republique francaise les pages relatives au r6le decisif joue
par Jules Ferry en sa quality de ministry de I'lnstruction pu-
blique et des Beaux-Arts ? En instituant I'ecole publique, gra-
tuite, laique et obligatoire, Jules Ferry a defendu bien sOr les
inter6ts de la classes dominant, c'est-a-dire de la bourgeoisie,
mais le proletariat urbain et rural de France et des vieilles co-
lonies francaises a- t-il perdu a envoyer ses enfants a cette
6cole-lb?
Francois Hollande aurait faute s'il avait fait I'impasse sur les
propos colonialistes de Jules Ferry, mais cela n'a pas ete le
cas. Surtout il a place I'education au-dessus de I'argent dans
cette society capitalist qui lui voue un culte indecent. Et il place
la raison au-dessus de I'obscurantisme.
Le proces que lui font les deux profs qui se cachent derriere
leur etiquette politique est done injuste.
M.Belrose


" I 1 I


Qui sont-ils ces ministries originaires bes bits "DOM"?


Victorin Lurel
Ne le 20 aoQt 1951 a
Vieux-Habitants en
- r -. s" _. l.- Guadeloupe.
Marie Un enfant. Mili-
P tant du part socialist
t frangais. Sa carrier po-
i le litique debute en 1989 (a
I'dge de 38 ans) lorsqu'il
i rejoint le Conseil Munici-
pal de la ville Vieux Ha-
bitants, il y siegera
jusqu'en 2001. President
du Conseil regional de la
Guadeloupe depuis
2004, D6put6 de la
4eme circonscription de
Victorin Lurel la Guadeloupe depuis
2002.
President du Groupe d'amitie entire la France et la Jamaique.
En 2003, d6partementaliste acharne, il fait 6chouer la consul-
tation populaire sur la creation d'une collectivite unique en Gua-
deloupe.
Designed par le premier secr6taire Frangois Hollande en tant
secr6taire National charge de repr6senter le movement so-
cialiste dans la region d'Outre-Mer en 2005, il demissionne en
2006. En juillet 2011, il figure parmi les soutiens de Frangois
Hollande, candidate 6 la primaire du parti socialist en vue de
I'election pr6sidentielle de 2012, pour protester contre le non-
respect, 6 ses yeux, de la diversity dans le parti. II devient le 16
mai, ministry de plein exercise charge "des outre-mer".
II est candidate 6 sa reelection dans la 4ieme circonscription face
& Marie-Luce Penchard, son pr6d6cesseur i ce poste

Christiane Taubira
Nee le 2 fevrier 1952 & Cayenne est 6conomiste de formation.
Elle commence sa carriere politique comme militant ind6pen-
dantiste avec la creation du parti Walwari en 1993.
Elue D6put6e de Guyane cette ann6e-I., apparentee PS, mais
a aussi 6et dans sa carriere non inscrite et inscrite au group
RCV (radicaux, verts, communistss. Auteure de la loi recon-


naissant la traite negriere et I'esclavage comme crime centre
I'humanite, loi qui porte son r.m depuis 2001. En 2002, fut la
premiere candidate venue de I'outre-mer a se presenter 6 I'61ec-
tion presidentielle sous les couleurs du Parti radical de gauche
(PRG), elle obtint 2,32% des suffrages. Deputy europeenne de
1994& 1999 avec Energie radical menee par Bernard Tapie.
Lors du referendum de 2010 sur le passage de la Guyane a un
statut d'autonomie, elle appelle a voter "Oui"au sein du mou-
vement Guyane 74. Soutien d'Arnaud Montebourg A la primaire
PS, elle se rallie & Frangois Hollande. Elle est nommee le 16
mai Garde des Sceaux, ministry de la Justice.
Elle ne se represente pas aux legislative.


George Pau-Langevin
Nee le 19 octobre 1948
Pointe--Pitre est avo-
cate de profession.
Membre du Parti socia-
liste depuis 1975. Presi-
dente du Mouvement
centre le racism et pour e.
I'amitie entire les peuples
(MRAP) entire 1984 et
1987. Dirige de 1997 a
2001, I'Agence national
de promotion et d'inser-
tion des travailleurs d'ou-
tre-mer (ANT), qu'elle a
int6gr6e en tant que di-
rectrice adjointe en
1989. Elue conseillere George Pau-langevin
municipal de Paris en
2001 sur la liste de Bertrand Delanod. Elle est elue d6putee de
la 21e circonscription de Paris le 17 juin 2007. George Pau-
Langevin fut 6 I'origine du changement de nom de la rue Ri-
chepanse (g6n6ral qui r6tablit I'esclavage en Guadeloupe en
1802) en Rue du Chevalier-de-Saint-George dans le ler ar-
rondissement de Paris. Le 16 mai 2012, elle est nommee mi-
nistre dle6gu6e 6 la r6ussite educative


^B ]iA ,-IB lEBB B rB!.


B "1 I






http://www.iournal-iustice-martinique.com


Focus sur Christiane Taubira, nouvelle ministry be La Justice...


Parmi les choix du president de la Republique et de son premier
ministry, celui de Christiane Taubira au poste de ministry de la
Justice aura ete I'une des plus grosses surprises, a I'annonce
de la composition de ce gouvernement. A 60 ans, la deputee
guyanaise, presented comme une figure emblematique de la
diversitye" a ete choisie pour occuper I'une des plus presti-
gieuses functions ministerielles. Elle accede au 3ieme rang
dans I'ordre protocolaire des ministres. Oratrice de talent, au
caract6re bien trempe, consideree comme une personnalite
ind6pendante, elle est pergue comme un signal fort en direction
de I'institution judiciaire qui a ete beaucoup malmenee sous le
quinquennat de Nicolas Sarkozy.
La nouvelle garde des Sceaux peut se prevaloir d'un parcours
politique tr6s riche. Son engagement a commence en 1978,
annee o6 elle a adhere au parti Moguyde qui milite pour I'in-
dependance de la Guyane. Elue deputee de la liere circons-
cription de Guyane (Cayenne) pour la premiere fois en 1993,
elle a toujours ete reelue avec des scores tres confortables. La
meme annee, elle devient la president du movement "Wal-
wari", favorable a I'autonomie. L'annee suivante, elle assisted
en observateur aux premieres elections libres en Afrique du
Sud. En 1996, elle rallie le group socialist, puis en 2001, le
group CRV (Radicaux, Verts, Communistes).
En 2002, vice-presidente des radicaux de gauche, elle se pre-
sente aux presidentielles et obtient le score honorable de
2,32%. Elle est alors accuse d'etre responsible de I'elimina-
tion de Lionel Jospin. En 2007, elle rejoint I'equipe de Sego-
lene Royal en tant que "dcCeguee a expression ripublicaine".
En avril 2008, elle est charge par Nicolas Sarkozy d'une mis-
sion sur les accords de partenariat economique entire I'Union
europeenne et les ACP, tries defavorables aux pays d'outremer.
Son rapport qui emet de tries vives critiques sur ces disposi-
tifs et formule des propositions audacieuses est tries mal requ
a I'Elysee.
En 2010, elle appelle avec courage et sans succes les Guya-
nais a voter en faveur d'un statut d'autonomie dans le cadre de


I'article 74. Aux
elections regio-
nalesde2011, sa
listed est battue A
par celle de
I'UMP. En de-
cembre 2010,
lors des primaires
socialists, elle
soutient la candi-
dature d'Arnaud
Montebourg qui
pr6ne la "d~mon-
dialisation", puis
rejoint I'6quipe de
Frangois Hol-
lande. Nul doute
que Mme Taubira
est une femme
de gauche. Mais
saura-t-elle de-
fendre ses Christiane Taubira
convictions au
sein d'un gouvernement fortement domine par I'ideologie de la
social-democratie ?
Docteure en sciences 6conomiques, et en agroalimentaire,
Christiane Taubira est connue pour 6tre I'auteure en 2001 de
la loi reconnaissant la traite n6griere et I'esclavage comme
crimes contre I'humanit6. La nouvelle garde ses Sceaux assure
vouloir rendre la justice "accessible d tous fes citoyens, plus effi-
cace et indipendante". Une ind6pendance indispensable au de-
blocage de nombre d'affaires d6licates dans lesquelles sont
impliquees de tries hautes personnalites politiques. Nous lui
souhaitons beaucoup de courage et plein succ6s dans sa nou-
velle mission et surtout qu'elle n'oublie pas ses racines.
G.E.


Christiane Taubir avait choisi t74le 10janvier2010:

"On ne peut burablement gagner a La fois centre 'histoire et contre la

geographic", avait-ette declare


Peu d'analystes presentant le parcours de Christiane Taubira
ont rappele sa position politique lors du debat institutionnel pour
la consultation du 10 janvier 2010 en faveur du passage a I'ar-
ticle 74 (autonomie).
Ci-apres un extrait de la declaration de la deputee guyanaise a
I'assemblee national le 7 novembre 2009 lors la Declaration
du gouvernement sur la consultation :
Christiane Taubira (Walwari) a constate : "Nous avons ddjd tout
subi ou epqrimente: Ce regime colonialavec la spicialiti sans Ciga-
liti, [a dipartementaCisation avec assimilation qui jcrase Ces sin-
gularitis, la derogation mesurie, Ia derogation d outrance, [a parity
sociafe globale et mime les transferts reglementaires en situation de
crise, dans a plus grande improvisation.
I n'y a donc plus de ruses a inventor Iffaut passer de exception


a ra rigle et traiterde fa domicifiation, de finonciation, de la mise
en aeuvre de cette rigle(...)".Et la deputee a execute le 73 par
ces mots : "Simplement nous savons que Con nepeut durablement
gagner a lafois centre fiistoire et centre la gBographie. Alors nous
disons simpement que cet article 73, dans Cetat oi ifse trouve,
c'est la certitude du maintien de Cimmobilisme actuel, c'est a per-
sistance des contradictions entire (a performance iconomique et Ia
redistribution sociaCe, ce sont dinivitables aberrations dans Cac-
tion pubtique, c'est une paralysie ginirate par la neutralisation de
esprit initiative (..)". Pour elle, le 74 est just une chance,
just un espoir et une petite, une toute petite audace.
Souhaitons qu'elle n'ait pas change d'avis.


* B i2B8B aiIBP wTEBBB-Bye9KB


"! ITI






http://www.iournal-justice-martinique.com


Pltthore be canbibats pour "bfenbre La Martinique"

45 dossiers de candidature pour les elections 1e-
gislatives ont 6t6 d6pos6s en prefecture a la date
du 18 mai 2012, pour quatre sieges de d6put6.
Certes, la democratic permet a chacun d'exprimer
ses id6es, mais on peut se poser des questions
sur cette multitude de candidatures, d'autant que
certain ne savent meme pas a quoi sert un d6put6.
Le nombre de candidates par circonscription se re-
partit comme suit :
lere circonscription dite Centre Atlantique :
Francois, Gros-Morne, Le Lamentin, Le Robert, La
Trinite 10 candidates


2eme circonscription dite Nord : Ajoupa-Bouillon,
Basse-Pointe, Bellefontaine, Carbet, Case-Pilote,
Fonds-Saint-Denis, Grand-Rivibre, Lorrain, Ma-
couba, Marigot, Morne- Rouge, Morne-Vert, Pr6-
cheur, Saint-Joseph, Saint-Pierre, Sainte-Marie,
Schcelcher 13 candidates
36me circonscription dite centre : Fort-de-France 9 candi-
dats
4eme circonscription dite Sud :Anses-d'Arlet, Diamant,
Ducos, Marin, RiviBre-Pilote,
Riviere-salee, Saint-Esprit, Sainte-Anne, Sainte-Luce, Trois-
Ilets, Vauclin 13 candidates
Pour memoire, en 2007 il n'y avait "que"27 candidates.
Outre les deputies sortants, A savoir Louis-Joseph Manscour,
Alfred Marie-Jeanne et Serge Letchimy, plusieurs candidates
6taient d6ej de la parties en 2007: Chantal Maignan (UMP), Phi-
lippe Edmond- Mariette (BAtir), Francis Carole(Palima), Marie-
Therese Jeanville (sans etiquette) dans le Centre;, Raymond
Occolier socialiste dissident), Andre Lesueyr (FMP/UMP) et
Philipe Petit (MLM/Sarkozyste) dans le Sud; Alex Duf6al(Com-
bat Ouvrier) et Yann Monplaisir (UMP) dans le Nord. Quant
au d6pute UMP Alfred Almont, il ne se represente pas.
La presence de candidates du Front National dans les 4 cir-


Yann Monplaisir cheval de retour de I'UMP
conscriptions constitute une donn6e nouvelle dans le paysage
politique martiniquais. Le score de la presidentielle aura-t-il
donned des ailes au parti d'extreme droite ? Trois autres for-
mations politiques sont presentes dans les 4 circonscriptions :
Combat Ouvrier-Lutte OuvriBre, le Modem qui s'est baptise
"Centre" alors que la formation de Frangois Bayrou s'appelle
"Le Centre pour (a France", et I'UMP.
Trois candidates briguent les suffrages sous I'intitule du PS
(Manscour Louis-Joseph, Lebon Frantz, Mence Charles-
Andre). Deux portent I'etendard du MIM (Nilor Jean-Philippe
et Marie-Jeanne Alfred), deux viennent sous I'6tiquette PPM
(Ismain Felix et Letchimy Serge), et deux avec I'aval des FMP
(Andre Lesueur et Miguel Laventure). Le RDM present deux
candidates (Eugene Larcher et Christian Verneuil), tandis que
quatre sont sans etiquette: Lambert Max, Jean-Marie Richard,
Jeanville Marie-Jeanne et Jean-Marie Olivier Ernest.
C.B


En Martinique : Des canaibats authentiquement be gauche et anti-

colonialistes pour porter les revenaications bu people martiniquais


Francis Carole, president du Palima
L'enjeu de ces legislative est tout aussi important pour le peu-
ple martiniquais confronted t une crise sans precedent li6e a
I'epuisement du module neocolonial d6partemental. Nous


sommes totalement convaincus que la recherche des
solutions les plus adaptees aux graves problems de
ch6mage, de logement ou de delinquance auxquels se
trouve confronted le people martiniquais passe par la
conquete d'un veritable pouvoir de decision ici meme.
Nous en sommes encore bien loin, m6me si I'installa-
tion de la collectivit6 unique en 2014 constitute un cer-
tain progress.
Mais face & la situation explosive dans laquelle se
trouve notre pays, notre parti se dit preneur de cer-
S taines des 30 propositions de Frangois Hollande pour
I'Outremer. Parmi elles, nous pouvons retenir notam-
ment celles qui concernent la lutte contre la vie chere,
le logement social avec la remise a niveau de la ligne
budgetaire unique, la lutte centre le ch6mage des
Sjeunes par le biais des contracts de g6n6ration et d'ave-
nir, la creation d'une banque publique d'investissement
ainsi que la signature d'un Contrat de d6veloppement
solidaire avec chaque territoire pour donner une nouvelle im-
pulsion au developpement economique.
Les deputies que nous aurons A designer a I'occasion des


'r jeB 2gfMai0n2-el qII


Dt CHANGEME

Nlie!


-L I^fISLAEs 20Y2






http://www.iournal-iustice-martinique.com


toutes prochaines elections 16gislatives auront pour mission
d'exiger de la nouvelle majority presidentielle le respect des en-
gagements les plus positifs pris par Frangois Hollande.
Ils devront aussi se faire les relais aupres du gouvernement et
exiger des measures d'urgence pour att6nuer la misere des plus
demunis, redonner espoir a notre jeunesse et arreter son glis-
sement vers I'abime. Ils auront aussi & coeur d'exiger la sup-
pression de la prime de 20% accordee a la liste arrivee en tete
lors de I'l6ection de la future assemble unique. Ils devront rap-
peler au nouveau president son engagement pour "Ie redresse-
ment et Ia remise d niveau des hdpitaux", etc
Au surplus, pour nous communists, il ne suffit pas de se d6-
clarer de gauche et avoir appele a voter Frangois Hollande pour
pretendre aux suffrages des Martiniquais. Seuls les candidates


ayant fait preuve de leur engagement effectif en faveur de I'6ra-
dication du system neo-colonial camoufle dans le statut de-
partemental et partageant notre combat pour I'autonomie et la
responsabilite sont dignes de defendre les int6rets de notre
people dans les circonstances particulierement difficiles que
nous connaissons.
Aussi dans ce domaine ii faudra aussi obtenir des avanc6es du
nouveau pouvoir et tout particulierement la reconnaissance de
I'existence d'un people martiniquais a I'occasion de la revision
constitutionnelle prevue.
C'est le sens de notre appel a la vigilance au moment oO de
nombreux candidates depourvus de toute conviction sollicitent
les suffrages des electeurs.
G.E.


Alfrea Marie-Jeanne rappele L'accorb be besistement reciproque

conclu avec te RDM


Le MIM a public "afin
que nuln'ignore" la let-
tre adressee le 8 mai
2912 par Alfred Marie-
Jeanne en sa quality de
president du MIM & Eu-
gene Larcher, candidate
du RDM aux elections
legislative dans la cir-
conscription du Sud.
Apres avoir souligne
"C'importance particu-
liNre" de ces elections
"au regard du contexte
martiniquais", I'ancien


president du Conseil regional relieve "qu'une iquipe disparate,
sous fe tabelde nouvelle governance, mue par une aCchimie spe-
cieuse, cherche par tout moyen d museler ie pays".
II declare : "Nous devons itre fe rempart".
II estime ensuite que "chacun doitpouvoirs'exprimeren toute li-
berte". Une fois que I'61ecteur aura tranche, il indique que "le
disistement sefera automatiquement au secondtourentre nos deux
formationspolitiques". C'est un rappel de I'accord conclu avec
le RDM.
Alfred Marie-Jeanne conclut A I'intention d'Eug6ne Larcher :
"Sache que, queCs que soient les rdsuCtats, les iens tiss6s entire nous
resteront inalteirs".
Cela est dit.


Canbibature W'E. Larcher: un combat pour Le Sub et pour ia Martinique


Au centre Eugene Larcher et Claude Lise


C'est a la paillotte du bourg des Anses d'Arlet, qu'Eug6ne Lar-
cher, le maire de cette charmante commune et sa suppleante
Monique Boulois, ont present leur candidature dans la cir-
conscription du sud devant quelque 200 invites. Parmi eux, des
nombreux militants du RDM de Claude Lise don't Madeleine De
Grandmaison et Christiane Bauras, conseilliere general du
Frangois, mais aussi des responsables de parties politiques
don't ... Zaire du Modemas et Georges Erichot du PCM ainsi
que les maires du Diamant et de Grand-Riviere.


Apres les temoignages de plusieurs jeunes qui ont explique
les raisons de leur engagement aux c6tes d'Eugene Larcher et
leurs soucis face a la crise, plusieurs orateurs se sont succe-
depour justifier leur presence a cette manifestation et deman-
der que le deputy intervienne a I'Assemblee pour demander
des measures fortes pour sortir la Martinique de la grave crise
qu'elle traverse.
Puis, dans son intervention, le Secretaire general du RDM,
Claude Lise, s'est attache a souligner la menace que fait planer
sur la democratic la confiscation de tous les pouvoirs par un
meme clan et la prime de 20% accordee I la liste arrivee en
tete lors des futures elections A I'Assemblee unique, montrant
du doigt la volonte d'hegemonie du parti de Serge Letchimy. II
devait aussi denoncer la confusion qui s'etait installee dans le
paysage politique martiniquais 6 cause des alliances centre na-
ture dictees par des considerations purement personnelles, au
detriment des interets superieurs du pays. En temoigne, selon
lui, la multiplication des candidatures concurrentes emanant de
personnel censees appartenir au meme camp et don't la legiti-
mite n'emane que de leur rassemblement communal. Une si-
tuation & laquelle est confront son propre parti.
A I'inverse, il insist sur la large base sur laquelle repose la
candidature d'Eugene Larcher qui est portee non seulement
par le parti auquel il appartient mais qui est aussi soutenue par
de nombreux elus.


Alfred Marie-Jeanne


,E1LA~~ 201


jeuai 24 Mai 012r SR'21 Pa e


m






httpt://www.ioural-iustice-martinique. com


Intervenant apres sa suppleante, madame Monique Boulois
qui, en sa quality d'inspectrice de I'Education national a beau-
coup insisted sur les problems de I'Ecole, de I'lnsertion des
jeunes et de I'emploi, il revenait & E. Larcher de presenter les
raisons de sa candidature et les grandes orientations qu'il en-
tendait defendre. AprBs avoir evoque les efforts du RDM pour
promouvoir une candidature unique refusee par le maire de
Ducos, il present les atouts sur lesquels il comptait s'appuyer.
II mit en avant sa longue experience de maire, de conseiller ge-
neral et surtout le travail realise en sa quality de president de
I'Espace sud, dans le domaine du transport notamment, de
I'elaboration du Schema de coherence territorial (SCOT), du
logement avec le Programme local de I'habitat, de la gestion
des dechets et de I'insertion par le biais de la Maison de I'Em-
ploi et de la Mission locale de I'Espace sud.


Se presentant comme le candidate du rassemblement et de la
defense de la cause martiniquaise, il justifie sa candidature par
le retrait de Marie-jeanne de la circonscription. Son programme
se decline en quelques priorities.
D'abord, restaurer la morale en politique, defendre les interets
de la circonscription mais aussi de toute la Martinique, mobili-
ser les energies pour le developpement 6quilibr6 du Sud et en
faveur d'un soutien de I'Etat en faveur des collectivites locales
et des h6pitaux, obtenir une augmentation des credits en fa-
veur du logement social et I'adaptation des reglements euro-
peens aux realites locales.
Eugene Larcher sait que la bataille sera rude. Pourtant il part
confiant car il estime disposer de nombreux atouts pour
convaincre les electeurs.
G.E.


Les legislatives en France: Un enjeu crucial pour ta reussite a'une

vraie politique ae gauche.


Jean-Luc Melenchon en compagnie des habitants de Henin Beaumont
La bataille des l6gislatives sera d'autant plus rude en France
que la droite don't le total des voix est presque 6gal & celui de
la gauche estime qu'elle est en measure de I'emporter en agitant
la menace de la confiscation de tous les pouvoirs par la gauche
et en passant des accords inavoues avec le FN. Cette droite
pourra computer sur le soutien de tous les gouvernements
conservateurs d'Europe.
Nul doute qu'elle beneficiera aussi des sombres manoeuvres


des marches financiers pour orienter les deci-
sions du gouvernement dans le sens de leurs in-
terets les plus 6goTstes. D'autant que certain
des projects de Frangois Hollande, meme moins
decisifs que ceux du Front de gauche, comme la
retraite a taux plein pour les travailleurs ayant
debuted a 18 ans, le vote d'une loi interdisant la
fermeture des sites industries rentables, la sup-
pression de la defiscalisation des heures sup-
plementaires ou la reforme de la fiscalite pour
imposer plus lourdement les revenues du travail
et du patrimoine, ne trouvent pas grace a yeux
de ceux qui ont profit des largesses de Nicolas
Sarkozy. II en est de meme de la reform de la
fiscalite envisagee qui promet de rudes debats a
I'Assemblee.
C'est dire A quel point la mobilisation des elec-
teurs des differentes sensibilities de gauche
s'avere important pour eviter que leur victoire a
la presidentielle ne soit sans lendemain. Ils de-
vront done envoyer 6 I'Assemblee national une large majority
de gauche avec un maximum de deputies communists et du
Front de gauche. Car c'est du rapport de force entire les socia-
listes, toujours tents par les vieux demons de la collaboration
de classes, et la gauche de combat communistss et Parti de
gauche) que depend la definition d'une politique correspondent
aux attentes populaires.
Georges Erichot


Les premierspas ee Franois Hollane:

Volonte be rupture et W'apaisement, et aussi be respect bes engagements


Votont# be rupture et b'apaisement, et aussi be res-
pect bes engagements
Le nouveau president de la Republique, lors de son intronisa-
tion, a voulu se demarquer nettement de I'ere Sarkozy. Une
reussite de ce point de vue.
Chacun aura remarqu6 en effet, des ses premiers pas, sa vo-
lonte de rupture avec son predecesseur. Une volonte qui ap-
paraTt aussi bien dans ses attitudes, ses propos que dans ses
premieres decisions.
Francois Hollande qui, durant toute la champagne, ne s'etait pas


prive de critiquer le comportement personnel de son prede-
cesseur ainsi que sa conduite des affaires de I'Etat, a voulu
ainsi turner la page d'un quinquennat qui a laisse de pro-
fondes blessures dans le people francais.


Un b6but be quinquennat sous to signed bes symbols.
Mardi 15 mai, apres la proclamation des resultats par le Conseil
constitutionnel, Francois Hollande tenait son premier discours
cdans lequel il definissait sa conception du pouvoir qui desor-
mais sera "exerci avec dignity et simpficiti... et une scrupufluse


Pu 24 Main 2 072-ice '.n'21-Page


~I ~ I.X~..I.--.lll_._.._............ ...I...


FRANCE






http://www.iournal-iustice-martinique. cor


Le nouveau gouvernement autour de Frangois Hollande et de Jean -Marc Ayrault

so6ridte dans fes comportements". Une premiere exigence qui
s'est symboliquement traduite par la diminution de 30% de la
r6mun6ration de sa propre remuneration et de celle tous les t
membres du gouvernement. Les principles de morale publique
et de conduite individuelle auxquels tous -pr6sident, ministres
et hauts fonctionnaires- devront se plier sont desormais codifies
dans une charte de deontologie paraphee par tous les minis-
tres. Elle vise a mettre fin aux conflicts d'interets et aux melanges
douteux entire affaires publiques et privees qui ont emaille le
quinquennat de Nicolas Sarkozy. Son pari sur la jeunesse a
aussi 6et respected avec I'arrivee de nombreux jeunes au gou-
vernement.
A I'oppose de son adversaire qui s'etait acharne & attiser les di-
visions et les discordes entire les differences communautes,
celui qui, desormais "incarne la Trance", a tenu des propos
d'apaisement. "Le pays a 6esoin de reconciliation, d'apaisement
et de pai'", a-t-il declare. Tout en reaffirmant sa volont6 de lut-
ter centree Fe racism, Cantisimitisme et toutes les discriminations.
De meme, la presence la c6remonie d'investiture des princi-
paux leaders syndicaux marque le desir du nouveau pouvoir
de normaliser les relations avec le monde du travail.
Se pliant aux regles du protocole il a regu les honneurs mili-
taires, passe en revue des troupes, effectue la montee des
Champs Elyses et rendu hommage au soldat inconnu. Puis
dans I'apres-midi, il a rendu celui controversy a Jules Ferry, le
fondateur de I'ecole publique si malmenee par Nicolas Sarkozy,
mais aussi I'un des ardents promoters de la colonisation au
nom de la "mission civilisatrice"des "races superieures". Et enfin
celui a Marie Curie. Des ceremonies d'investiture qui portaient
deja toutes le sceau de la simplicity et pour une presidency
qui se veut "normae ".


Le gouvernement be Jean Marc Ayrault: Une biversite
bien encabree, mais pour queUe poitique ?
Pour Frangois Hollande, le temps de I'hyper president qui de-
cide de tout et don't le premier ministry n'est "qu'un simple col-
faborateur"est r6volu. "Je ficerai fes priorities, maisje ne diciderai
pas de tout d a place de tous", a-t-il affirmed. Laissant a son pre-
mier ministry Jean-Marc Ayrault la charge de mettre en oeuvre
la politique qu'il aura definie. C'est en s'appuyant sur cette
conception de I'exercice du pouvoir que Frangois Hollande a
tranche en faveur du maire de Nantes, depuis longtemps tries
proche de lui, s'assurant, en provision des temps difficiles qui


s'annoncent, la proximity de vue et la fidelity du chef
de I'Executif. Le president a nomme aux postes-cles
les principaux animateurs de sa champagne comme
Manuel Walls classese a droite du PS) 6 I'lnt6rieur,
Pierre Moscovici & I'Economie, aux finances et au
commerce exterieur, Laurent Fabius aux Affaires
etrangeres, Christiane Taubira a la Justice, deja
confrontee a I'annulation par le Conseil constitutionnel
de la loi sur I'abolition du harcelement sexuel. Victorin
Lurel qui avait conqu son project pour I'Outremer n'a
pas ete oublie.
Pourtant, au moment oO la conception de I'Europe est
redevenue un sujet majeur avec la crise de I'euro,
Francois Hollande et son premier ministry ont choisi
de faire cohabiter aux c6tes des partisans de la libre
concurrence tel Pierre Moscovici, ceux des socialists
qui s'etaient opposes lors du referendum de 2005 au
trait constitutionnel institutionnalisant la soumission
de I'Europe aux lois du liberalisme. Allant meme
usqu'a confier & Laurent Fabius le minister des affaires 6tran-
geres, et & Bernard Cazeneuve celui des affaires europeennes,
:ous deux partisans du non au Traite europeen. Ce mime souci
de conciliation a conduit 6 un subtil dosage entire les partisans
des different candidates qui s'etaient affronts lors de la pri-
maire socialist. Mais par prudence, il s'est bien garden de nom-
mer au minister de I'Ecologie, a cause de leurs divergences
sur le nucleaire, Cecile Duflot, chef de file des Verts, preferant
ui confier celui du logement et de I'egalite des territoires.
La composition de ce gouvernement se veut aussi un affichage
des engagements de champagne du candidate Frangois Hol-
ande, sur le respect de la strict parity. L'equipe gouverne-
nentale de 34 membres compete en effet un nombre legal
d'hommes et de femmes. Une reality renforcee par I'attribution
du minister de la Justice 6 Christiane Taubira et d'autres ,
certes moins important, a d'autres femmes, 6vitant I'effet de
simple affichage avec les "jupettes"de 1995. Rappelons que ni
e Front de gauche, ni les communists n'ont souhaite faire par-
lie de ce premier gouvernement. Se reservant, peut-6tre pour
celui qui serait remanie, apr6s les elections legislative, lorsque
e rapport des forces sera reellement connu. Une chose est
pour I'instant certain, les differentes composantes du Front de
gauche observeront avec attention I'orientation de la politique
qui sera mise en oeuvre. D'autant que ce gouvernement, de-
meure fiddle aux principles de la social-democratie. Car en depit
de ses declarations visant les speculateurs, Frangois Hol-
lande cherche davantage A rassurer les marches financiers
qu'A les affronter. Certes, lors de son discours d'investiture, il
a une nouvelle fois promise de "remettre (a production avant la
speculation... et [emploi durable avant le profit immidiat"; il a
pr6ne la justice social, une just r6partition des efforts pour le
redressement des finances du pays, une reliance de la crois-
sance pour lutter contre le ch6mage. II a rendu hommage A la
function publique. Mais ira-t-il jusqu'a renoncer A la politique
d'austerite qui a mis a I'agonie la function publique et A aug-
menter substantiellement le SMIC? Se donnera-t-il les moyens
de faire de la sante et de I'education une veritable priority ?
Respectera-t-il ses 30 engagements pour, comme il dit, "re-
donner fespoir aux nouvelles gindrations de COutremer"? Tels
sont les defis auxquels se trouvent confronts le president de
la Republique et son gouvernement pour ne pas d6cevoir les
electeurs de I'Outremer et en particulier les Martiniquais qui lui
ont si massivement accord leurs suffrages. Nous jugerons sur
pieces.


ui^B M ilai sBTHmf n2lae 7


1 r~;crFRA






http://www.iournal-ustice-martiniaue.com


Crise ae Il zone euro

Vent ae panique et fuite 8es capitaux en Grece et en Espagne


Le scenario du pire pour la zone euro serait en train de deve-
nir r6alite : le bank run, la panique bancaire, touche desormais
de plein fodet la Gr6ce et semble s'etendre a I'Espagne.
Au 18 mai les Grecs auraient retire entire 2,5 et 3 milliards d'eu-
ros de leurs comptes en banque depuis les elections du 6 mai,
avec un pic & 800 millions d'euros pour la seule journ6e du lundi
14 mai. Depuis 2009, ce sont en moyenne 2,5 milliards d'euros
qui ont quitter le pays chaque mois. Les Grecs ont une peur


Alexis Tsipras, le leader du Syriza, veut que la Grece reste dans I'euro
bleue d'une sortie de I'euro. A chaque fois que des declarations
politiques ou des rumeurs evoquent un retour au drachme (an-
cienne monnaie de la Grece), ils se dirigent vers leurs banques
pour recuperer ce qu'il leur reste d'economies. Ces nouvelles
fuites surviennent alors que les banques grecques sont dans un
etat critique apres avoir participe & I'effacement d'une parties de
la dette grecque. Et elles n'ont toujours pas ete recapitalisees.
Les dirigeants europeens et la directrice du Fonds monetaire in-
ternational, Christine Lagarde, parent desormais ouvertement
d'une sortie du pays de I'euro.
Alexis Tsipras, le leader du Syriza (gauche radicale, affiche sa
volonte de rester dans I'euro mais les responsables europeens
expliquent qu'ils cesseront leur soutien financier si la Gr6ce
n'applique pas les measures d'aust6rit6. Le chantage et I'inter-
ventionnisme politique sont utilises sans vergogne pour faire
plier le people grec. L'agence de notation Fitch a baiss6 le 17


mai de deux points la note de la Grece mettant en avant les
risques d'une sortie de I'euro. Et le FMI a suspend tout contact
avant les prochaines elections legislatives du 17 juin.
Le Produit int6rieur brut de la Gr6ce a enregistre un recul de
6,2 % pour le premier semestre de I'ann6e par rapport au pre-
mier semestre 2011, a-t-on appris le 15 mai. Le pays est entree
dans sa cinquibme ann6e consecutive de recession et le ch6-
mage depasse les 20 %. Dans la foulee, I'euro est tombe sous
le seuil de 1,28 dollar, pour la premiere fois depuis quatre mois.
Pragmatiques, les investisseurs se preparent eux aussi a une
sortie de la Grece de la zone euro. Les grands acteurs finan-
ciers de la Cityde Londres, comme Barclays ou HSBC, ont d6jA
adapted leurs systems informatiques a un retour de la drachme.
En Espagne, la principal inquietude porte sur la fragility du
system bancaire. L'agence americaine de notation financiere
Moody's a d6grade, jeudi 17 mai, la note de seize banques. La
banque Bankia aurait vu, selon le journal El Mundo, ses clients
retire pres de 1 milliards d'euros en moins de dix jours. Cer-
tains 6tablissements sont desormais ranges dans la categorie
des obligations pourries. Au-delA, c'est toute la p6ninsule qui
fait face a la defiance des investisseurs. Les regions auto-
nomes, responsables des deux tiers de la deviation du deficit
en 2011, ont-elles aussi ete sanctionn6es par I'agence Moody's.
La Catalogne, I'une des regions les plus riches d'Espagne et
beneficiant du degree d'autonomie la plus large, a chute au ni-
veau des "ob6igationspourries ". Les taux d'emprunt de la dette
souveraine ont depasse 6 %. Un niveau insoutenable pour I'Es-
pagne qui en appelle 6 I'Europe.
La survive de la zone euro "est en question", juge le Premier mi-
nistre britannique David Cameron don't le pays possede un sec-
teur financier ayant un poids considerable dans la vie
economique.
Les plans d'austerite n'ont rien r6gle et de nouveau la situation
est explosive avec des risques de tres fortes turbulences pour
la zone euro et toute I'Union europeenne. Pour tous, y compris
le "mod'fee affemand", present il y a six mois encore comme
I'exemple a suivre, personnel n'est a I'abri d'un serieux d6cro-
chage. Voila le context explosif de I'arrivee au pouvoir de Fran-
cois Hollande en France.
Antoine Gilles


NOR A WRq-


R publique Dominicaine: Danilo Mebina a report
es elections presibentieUes.


Danilo Medina nouveau president de Saint Domingue


Le candidate du parti au pouvoir (liberal) en Republique domini-
caine, Danilo Medina, a remporte I'election pr6sidentielle du di-
manche 20 mai face A I'ex-president social democrate Hipolito
Mejia. M. Medina, soutenu par une coalition de quatorze parties,
a ete Blu face a cinq autres candidates, don't Hipolito Mejia, per-
sonnalite charismatique de 71 ans qui avait ete au pouvoir de
2000 & 2004, sans qu'il y ait besoin d'un second tour, le 24 juin.
Les principaux themes traits durant la champagne ont 6te le
co0t de la vie, l'education, le ch6mage, la corruption et I'inse-
curite. Saint Domingue compete dix millions d'habitants, don't un
tiers vivent sous le seuil de pauvrete.

Haiti : te gouvernement est en place
Le president Michel Joseph Martelly a proced6 le 16 mai a I'ins-
tallation du nouveau gouvernement, avec a sa tote Laurent La-
mothe. La c6ermonie d'investiture s'est d6roulee au palais


V 1aBBS^H^ THHl /'


L"_ EvitorE






http://www.iournal-iustice-martinique.com


pr6sidentiel, en presence des
presidents des deux cham-
bres du parlement et des re-
pr6sentants du corps
diplomatique, entire autres.
L'occasion pour Michel Mar-
telly de renouveler son enga-
gement a travailler
I'amelioration des conditions
de vie des citoyens, A proteger
leurs droits et a d6fendre leurs
inter&ts. II estime 6tre sur la
bonne voie, malgr6 les difficul-
Laurent Lamothe, premier ministry Haiti tes des premiers moments. II
a appeal la nouvelle equipe
gouvernementale a se serrer les coudes, dans un esprit de co-
hesion pour I'aider 6 affirmer I'autorit6 de I'Etat, 6 augmenter le
niveau des services de base offers A la population, 6 se met-
tre "au travaid! Car fe peupfe attended ify a urgence ". Le pre-
mier Ministre Laurent Lamothe a affirmed sa volont6 d'aider A
sortir le pays de la pauvrete extreme et A fire face aux grands
defis. II s'est engage consacrer mandate A "[a quite de
moyens, de solutions avec conviction et volonti en sorte que le pays
puisse sortir de son itat actue". Dans cette perspective, il a dit
croire que le dialogue sera un outil indispensable a son 6quipe
gouvernementale. Laurent Lamothe garden son post de minis-
tre des affaires etrangeres. La nouvelle 6quipe gouvernemen-
tale compete 22 ministres, don't 7 femmes.

Haiti: b6couverte be lisements be m6taux procieux
bans le norb bu pays
Dans un article public le 13 mai, le Huffington Post a r6v616
que des forages exploratoires entrepris I'annbe derniere ont
permis de decouvrir d'importants gisements de metaux pre-
cieux dans la region septentrionale du pays. Ces important
gisements d'or, de cuivre et d'argent representeraient une va-
leur potentielle de 20 milliards de dollars. Haiti a signed en 1997
des contracts avec 3 societies minieres canadiennes et ameri-
caines pour des etudes de faisabilite. "Ce sont les companies
avec lesquefles nous avons signed des contracts que nous devons avoir
a 'airf a declare Dieuseul Anglade, Directeur du Bureau haT-
tien d'energie et des mines, craignant que certain pays etran-
gers ne s'accaparent de ces resources. Pour prevenir ces
risques, le gouvernement Lamothe a promise qu'une nouvelle
loi sur I'exploitation des resources minerales du pays sera
bientit soumise au Parlement haTtien. Cette loi devrait garantir
les benefices que I'Etat haitien tirera de ces resources, ainsi
que la protection des populations et de I'environnement des
sites d'exploitation.

Br6sil: programme 'aibe aux families a faibles revenues
La president bresilienne Dilma Rousseff a presented un pro-
gramme d'aide aux families A faibles revenues ayant des enfants
en bas Age. "C'est 'une des actions les plus efficaces et impor-
tantes pour [utter centre la pauvrete chez les enfants en bas dge'"
a declare la president. Ce programme baptise risee en charge
du cBrisif" vise a s'assurer que toutes les families ayant des en-
fants ages d'au moins six ans aient un revenue par habitant d'au
moint 70 real (35 dollars americains). Deux millions de families
devraient pouvoir beneficier de ce programme. Dilma Rous-
seff a precise que le gouvernement investirait 10 milliards de
reals (cinq milliards de dollars americains) pour assurer un meil-


leur developpement des enfants pauvres. Le programme pre-
voit egalement une augmentation du nombre de garderies et
jardins d'enfants publics au Bresil. Selon Mme Rousseff, d'ici a
2014, environ 6 000 nouvelles garderies seront construites.

Bresil: Une Commission be La v6rite
La president Dilma Rousseff a inaugure, en presence de tous
les ex-presidents du Bresil depuis la fin de la dictature, la Com-
mission de la verite qui devra enqueter sur les delitS commis
durant le regime militaire de 1964 A 1985. "Le Bresil merite la
verite, les nouvelles generations meritent la verite et surtout,
ceux qui ont perdu des proches et des amis et qui continent de
souffrir comme s'ils mouraient chaque jour, meritent la verit6e >-
a declare Dilma Rousseff, ex-membre de la guerilla qui a ete in-
carceree et torturee. La commission ne sera guidee ni par la
haine ni par la soif de revanche a-t-elle ajoute. Les 7 membres
de cette commission devront enqueter sur les violations des
droits humans et la disparition forcee de personnel, meme si
ladite commission ne peut pas annuler I'amnistie decretee en
1979 qui empeche de juger et d'incarcerer les responsables
de la repression, amnistie ratifiee en 2010 par la Cour Su-
pr6me. Les chiffres officials portent a 400 les morts et disparus
durant le regime militaire au Bresil. La creation d'une Commis-
sion de la verite a ete une initiative presented par I'ex president
Lula, qui a provoque en son temps, une crise avec les militaires.

Cuba: le blocus entrave I'acces aux technologies be
Information
Au course d'un symposium organism 6 I'occasion du 156 anni-
versaire de I'Accord sur les Technologies de I'lnformation, Car-
los Fidel Martin a demanded aux participants d'exiger du
gouvernement etasunien la fin des measures coercitives unila-
terales centre Cuba. Le conseiller de la mission cubaine 6 Ge-
neve, Carlos Fidel Martin, a denonce devant I'OMC,
I'Organisation Mondiale du Commerce, le fait que le blocus des
Etats-Unis centre Cuba entrave I'acces a des technologies de
I'information et des telecommunications. Carlos Fidel Martin a
ajoute que le siege economique, commercial et financier rend
difficile I'achat sur le march international de ces products et
services, y compris le commerce electronique qui est un outil
important d'appui aux relations economiques internationales.

Disparition bu granb ecrivain mexicain Carlos Fuentes
C'est avec emotion que nous
apprenons la disparition de
Carlos Fuentes, un des
grands de la literature latino-
americaine, don't les ecrits
possedent une tres forte den-
sit6 politique. Carlos Fuentes
6tait un intellectual progres-
siste trbs engage et attache
au respect des valeurs hu-
maines universelles.
Carlos Fuentes etait tries cri-
tique vis-a-vis de la politique
de George Bush et des Etats- Carlos Fuentes
Unis II se tenait r6solument
au c6t6 de tous les anti-imp6rialistes d'Amerique latine. II avait
soutenu le candidate de la gauche mexicaine, Andres Manuel
Lopez Obrador, I'election pr6sidentielle de juillet 2012.
II est I'auteur de plus de soixante-dix ouvrages unanimement'
salutes par la critique international. II fut, de 1974 & 1977, I'am-
bassadeur du Mexique en France.


W' SI'fa 2 M 1 n'I 27 -Page r 5


r NOTItE AWRIQUE I







http://www.iournal-iustice-martiniaue.com


Crise, G 8,OTAN,... pas be changement a esperer sans luttes


Manifestation anti guerre a Chicago


Francois Hollande n'aura guere eu le loisir de savourer sa vic-
toire. A peine invest dans ses nouvelles functions, il lui a fallu
se rendre & Berlin pour un premier contact courtois mais ferme
avec une chanceliere allemande passablement fragilisee par le
tout recent cuisant echec electoral essuye par son parti. Puis le
temps d'un Conseil des ministres inaugural, il reprenait I'avion
pour se rendre a Washington oO I'attendait un president Obama
visiblement ravi de recevoir un ami potential pr6nant comme lui
une reliance de la croissance economique mise a mal par une
politique neoliberale axee sur la quete de profits, mais suici-
daire sur le long terme.
Par contre, sa position sur le retrait rapide et total des forces
frangaises d'Afghanistan a fait grincer pas mal de dents et Hol-
lande a dO finalement composer et ne plus parler que de "retrait
de troupes combattantes, ce qui n'est pas tout a fait la meme
chose.
Lors des sommets du G 8 & Camp David et de I'OTAN a Chi-
cago, de nombreux problems ont ete abordes parmi lesquels
la crise de I'euro (qui inquiete tout en arrangeant les Etats-


Afrique et mon arabe
Afrique:
Au course de la
semaine 6cou-
Ile une lueur
d'espoir est ap-
parue au Mali o s
un accord a 6te
signed entire la
CEDEAO (Com-
munaut6e cono-
mique des Etats
de I'Afrique de
I'Ouest) et les
auteurs du
coup d'Etat du
22 mars, repre-
Les chefs d'Etat de la Communaute economique des sent6s par le ca-
Etats de IAfrique de I'Ouest(CEDEAO) pitaine Amadou
Haya Sanago. II
a 6et convenu que le president interimaire Dioncounda Traor6
continuera de diriger le pays jusqu'aux elections Idgislatives,
d'une part, et que les putschistes seront amnisti6s, d'autre part.
Cependant le problem de fond du Mali, qui est celui de la par-
tition de fait intervene suite au triomphe de la rebellion toua-
reg et des islamistes au Nord, est loin d'etre r6gl6 Outre que
I'Etat malien, presque inexistant, est impuissant militairement,
ni les pays africains voisins ni la "communauti international "


Unis), la "defense"de I'Occident c'est-a-dire I'OTAN, le bouclier
anti-missiles consider6 par Moscou comme anti-russe), la po-
litique de pression ou d'agression dite "humanitaire" contre les
Etats recalcitrants (Iran, Syrie, Coree du Nord...), la security
6nergetique (petrole) et alimentaire, etc.
Les Russes ont tenu (avec I'absence de Poutine represented par
Medvedev) a bien marquer le fait que le G 8 n'est plus le cen-
tre nevralgique du monde mais une simple association d'Etats
sur des positions d'int6erts communs. D'ailleurs, aucune avan-
cee concrete n'a ete realisee sur les questions de I'lran et de la
Syrie, la Russie bloquant toutes les velleites occidentales.
Atitre de comparison, le G 20 qui integre les pays emergents
les plus puissants est bien plus representatif que le G 8, sans
pour autant representer pour cela une panache don't le monde
aurait bien besoin. Depuis quelques annees d'ailleurs le BRICS
qui regroupe le Bresil, la Russie, I'lnde, la Chine, I'Afrique du
Sud (et peut etre bient6t I'lndonesie) se trouve de fait etre la
source la plus efficace des changements en course dans le
monde et c'est bien pour cela que Francois Hollande envisage
de s'associer le plus possible a I'essor des BRICS plutot qu'au
G 8 (G 7 si I'on fait abstraction de la Russie). L'avenir nous dira
ce qu'il en est.
Hollande est ce qu'on appelle un "liomme de compromise capa-
ble d'obtenir ce qu'il veut (ou ce qu'il peut) en change d'un mi-
nimum de concessions. Mais il peut plier (c'est meme l une
caracteristique de la social-democratie) s'il est soumis a d'im-
portantes pressions. II ne maintiendra ou developpera sa vo-
lonte de changement que dans la measure oO le people saura lui
imposer massivement sa propre volonte de changement et cela
ne peut se realiser que par la mobilisation et le developpement
des luttes politiques et sociales, pas autrement.
K. Solaris

n'ont la volonte d'intervenir militairement pour contraindre les
Touaregs a renoncer A leur independence proclamee.
Si les affrontements arms entire le Soudan et le Sud-Soudan
ne font plus I'actualite mediatique, la tension n'en demeure pas
moins vive entire les deux Etats, qu'oppose un different territo-
rial lie au petrole et attis6 par des puissances etrangeres.

Syrie:
En Syrie, la guerre continue avec ses morts et ses blesses,
meme si elle a diminue d'intensite. La semaine derniere, de
nouveaux attentats terrorists meurtriers ont ete enregistres,
don't I'opposition armee, fiddle A sa strategic mediatique, a re-
fuse d'endosser la responsabilite, disant qu'ils etaient le fait de
I'armee gouvernementale, alors qu'ils portent manifestement la
signature d'AI Qaida. L'armee de son cite a bombarded di-
manche la locality de Sourane dans la region de Hama, cau-
sant 48 morts selon I'Observateur syrien des droits humans,
base & Londres.
Dans une interview accordee a la chaine de television russe
Rossia 24, Bachar Al- Assad a mis en garde Frangois Hol-
lande contre toute tentative d'intervenir militairement dans le
conflict syrien, accusant I'opposition de vouloir creer le chaos
dans le pays avec I'aide d'AI Qaida et les armes que lui livrent
le Qatar et I'Arabie saoudite. II a declare que ce n'est pas lui
que la Russie soutient, mais la stability de la region, ce qui n'est
pas faux, quoi qu'en disent les occidentaux et leurs allies
arabes. II s'est par ailleurs felicite de la tenue et des resultats
des legislative du 7 mars (boudees par I'opposition), qui ont
mobilise 51,26 % des electeurs.


V I eSEIz 2 ieI 2 en2-a6


SPAN$ LE N SE I







http://www iournal-iustice-martiniaue.com


Flash-Hebbo


tunbi 14 mai
RUSSIE Moscou se dit pret 6 detruire les installations de de-
fense anti-missiles US deploys en Europe d6s lors qu'elles


jeubi 17 mai
ETATS-UNIS Les beb6s non blancs sont desormais majori-
taires aux USA oO les minorities ethniques representent d6ja
36;6 % de la population et seront sans doute majoritaires vers
2040.


porteraiern atteiner a la sucuLnit ue la Rusie. venAreai 18 mai

ETATS-UNIS Pres de 2500 personnel manifestents a Chi-
ari 15 mi cago centre la tenue du sommet de I'OTAN et denoncent la ma-
ISRAEL Suite a une longue et massive greve de la faim (76 niere don't Wall Street realise des profits sur les guerres
jours pour certain detenus), Israel cede aux principles re- menees par I'Alliance atlantique.
vendications des prisonniers palestiniens : levee de la detention
illimitee sans jugement, de I'isolement carceral et autorisation sameai 19 mai
des visits pour les detenus originaires de Gaza.
CANADA- Impuissant a enrayer le movement de protestation
des 6tudiants en greve depuis 14 semaines, le parlement du
mercrebi 16 mai Qu6bec promulgue une loi sc61erate r6primant le droit de ma-
LIBYE Plus de 135 "conseils militaires" totalement ind6pen- nifestation.
dants les uns des autres se disputent I'autorite dans les z6nes
d'influence qu'ils se sont taill6s manu military dans la capital aimanche 2. mai
au detriment d'un CNS plus que jamais impuissant. a imposer inc ma
son pouvoir. VENEZUELA Les residents strangers creent un "Mouvement
Patrie pour le Monde" pour soutenir la reelection.du president
Chavez.


AVIS DE CONSTITUTION
Raison social : France CUISINE
Forme : SARL
Si7ge : Immeuble objectif 3000 Acajou
97232 Lamentin
Capital : 5 000 euros
Duree : 99 ans
Objet : Vente de tous types de mobiliers
de cuisines, realisation de travaux d'ame-
nagements interieurs et exterieurs et de
tous types de travaux d'amelioration de
I'habitat.
Gerant: Mme MARIE ANAIS Maggy, im-
meuble objectif 3000 Acajou 97232 La-
mentin FB5768

AVIS DE CONSTITUTION
Enregistree a la recette des imp8ts, la so-
ciete Civile Immobiliere PHOSTSAVA a
ete constitute en date du 18/04/2012 et a
les caracteristiques suivantes :
Denomination: PHOSTSAVA
Capital : 5000 euros
Siege : 30 rue Justin Roc 97223 Le Dia-
mant
Objet: La propriety, la gestion et plus ge-
neralement I'exploitation par bail, la loca-
tion ou toutes autres formes d'un
immeuble que la society se propose d'ac-
querir; I'amenagement, I'administration et
la gestion pour location ou autrement de
tous biens mobiliers ou immobiliers ;
toutes operations financieres mobilieres
ou immobilieres se rattachant directe-
ment ou indirectement a cet objet et sus-
ceptible d'en favoriser la realisation ;
toutes operations civiles se rattachant di-
rectement ou indirectement a cet objet et
susceptible d'en favoriser le developpe-
ment.
Duree : 99 ans
Grant : TELLE Evariste Didier Philippe
demeurant 30 rue Justin ROC 97223 Le
Diamant
La society sera immatriculee au registre
du commerce et des societies de Fort de
France (immatriculation en course)
FB5769

AVIS DE CONSTITUTION
DE LA SOCIETY CIVIL IMMOBILIERE
SEMADILLON
Par acte sous seing prive en date du 10


mai 2012, il a ete constitute une society ci-
vile immobiliere a capital variable ayant
pour denomination :
SCI SEMADILLON
Le capital est fixe a 1000 euros. II est di-
vise en parts sociales 100 parts d'un
montant unitaire de 10 euros entierement
souscrites et liberees A 100 %. Son objet
est: acquisition administration, exploita-
tion sous toutes ses formes, de tous im-
meubles et bien immobiliers.
La society a son siege social: C/ Mr RA-
VIER RUDDY, cite Dillon Bat 0 Esc. 1 Apt
2 97200 Fort de France. Sa duree est
de 99 ans. Le premier grant est Mr RA-
VIER RUDDY Cite Dillon BAt 0 Es 1 Apt 2
- 97200 Fort de France.
La society sera immatriculee au greffe du
tribunal de commerce de Fort de France.
FB5770

AVIS DE CONSTITUTION
Suivant acte sous seing prive en date du
26 mars 2012, ii a ete constitute une so-
ciete a responsabilite limited ayant les ca-
racteristiques suivantes :
Denomination social : SARL PREMIUM
BTP CONSTRUCTION
Forme : Societe a Responsabilite Limitee
Capital social : 7 500 euros
Siege social : C/ S2P BUSINESS CEN-
TER Bat .C1, centre de Dillon Valme-
niere 97200 Fort de France
Duree : 99 ans a computer de I'immatricu-
lation au registre du commerce et des so-
cietes
Objet : Construction de maisons indivi-
duelles, renovation et tous travaux du bA-
timent et des Travaux Publics tous
travaux Electricit6 Industrielle et Domes-
tique, tous travaux de plomberie
Cession: Agrement prealable par une as-
semblee general extraordinaire des as-
socies pour des cessions a des
personnel autres que les associes,
conjoints, ascendants et descendants.
Grant: M. Sylvain LOUISY-LOUIS, de-
meurant a la rue Joinville Saint Prix a Ri-
viere Salee.
La society sera immatriculee au registre
du commence et des societies de Fort de
France. FB5771


AVIS DE CONSTITUTION
En date du 07/05/2012, il a ete constitute
une SARL.
Presentant les caracteristiques suivantes
Denomination : L'ATELIER CREATION
CONFECTION
Adresse du siege social : 607 rue Rosa-
lie Soleil Squadras El Dillon 97200 Fort
de France
Objet : la creation et confection de v6te-
ments
DurBe :99 ans
Capital : 1000
Nom du grant : ELIO Victoire
Adresse : 607 rue Rosalie Soleil Squa-
dras El Dillon 97200 Fort de France
Immatriculation au registre des metiers
en course
Pour avis, la gerance FB5772

AVIS DE CONSTITUTION
Avis est donne de la constitution d'une
society presentant les caract6ristiques
suivantes:
Forme: SARL
Denomination : SOCIETY DE TRAVAUX
DE FINITION DANS LE BATIMENT (SO-
TRAFI)
Siege social : Bale des Tourelles, route
de TSF 97200 Fort de France
Capital : 3000 euros
Apport en numeraire : 3000 euros
Objet : I'execution de tous travaux de se-
cond oeuvre et de finition en bAtiment
Gerance : Monsieur Eric BELTAN, de-
meurant & Bale des Tourelles, route de
TSF 97200 Fort de France
Duree : 99 ans FB5773

AVIS DE CONSTITUTION
Avis est donn6 de la constitution d'une
society presentant les caracteristiques
suivantes :
Denomination : LAN CARAIBES
Forme: SARL
Siege social : 31 ZI Les Mangles Acajou
97232 Lamentin
Objet : Prestations de services informa-
tiques et vente de materials informatiques
Duree : 99 ans
Capital: 20 000 euros en nature
Gerance : Miguel PADOLUS, demeurant
cite de Briand AlizB 1 Escalier D Porte


1 97234 Fort de France
Immatriculation : au RCS de Fort de
France
Pour avis FB5774

AVIS DE CONSTITUTION
Par acte sous seing prive en date du 7
octobre 2011, il a ete constitute une so-
ciete A responsabilite limited, aux carac-
teristiques suivantes :
Denomination : AGENCEMENT
CONSTRUCTION RENOVATION ET
SERVICES ACR & SERVICES
Objet: les travaux de gros-ceuvres, et de
second oeuvre
Duree : 99 ans.
Capital social : 9 500 euros
Siege : 22 C Bocaly 97270 Le Saint-Es-
prit Martinique
Grant : Georges TARAUD
La society sera immatriculee au RCS
tenu au greffe du tribunal de commerce
de Fort de France FB5775

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
KOUT' FER SARL EN LIQUIDATION
Quarter Bonny 97240 Frangois
au capital de 5000 E
N Siret : 478 320 682 00014
La dissolution anticipee a 6te prononcee
et la society a cesse toute activity a
computer du ler fevrier 2012, la co-ge-
rante Madame MARIE-ROSE-DITE CE-
TOUTE Danielle est designee en quality
de liquidateur avec les pouvoirs les plus
etendus pour realiser les operations de li-
quidation
Le siege de la liquidation est fixe a
I'adresse ci-dessus
Pour avis, et mention le liquidateur
FB5776

MODIFICATION DE L'ANNONCE
DU 3 MAI 2011 JUSTICEB
N 18 PAGE 19 FB5711
SARL TRAITEUR CHEZ GUILENE
Lire date AG du 16/04/2012 au lieu du 06
mars 2012. FB5777

INSERTION CESSION DE FONDS DE
COMMERCE
Suivant acte requ par Maitre Sandra
GERMAIN PORSAN CLEMENTE, No-


I eyR2 Mai 20 ut i' 2- PagIe 77


2


L A N Ns/ yas








Shtt://www.iournal-iustice-martinique. com


taire Associe de la Societ6 Civile Profes-
sionnelle "Evelyne GUATEL et Sandra
GERMAIN PORSAN-CLEMENTE, No-
taires Associes > a FORT DE FRANCE
(Martinique) 10 Avenue Louis Domergue,
Domaine de Montgeralde, le 7 mai 2012,
enregistre a FORT DE FRANCE, le 10
mai 2012, bordereau 2012/494 Case n2,
a ete cede par:
La Society denommee ACQUA SUD, so-
ciete a responsabilite limited au capital de
117350,45 EUR, don't le siege est a
DUCOS (97224), Villa Lafaye Fond Pa-
nier, identifiee au SIREN sous le numero
429238025 et immatriculee au Registre
du Commerce et des Societes de FORT
DE FRANCE.
A : La Societe denommee DIAMANT OU-
TREMER, society par actions simplifiee
au capital de 10000 EUR, don't le siege
est a LE DIAMANT (97223), Res. Mer-
cure Diamant Acquasud Pointe de La
Cherry, identifiee au SIREN sous le nu-
mero 751111667 et immatriculee au Re-
gistre du Commerce et des Societes de
FORT DE FRANCE.
Un fonds de commerce de centre sportif
et activities aquatiques exploit a LE DIA-
MANT (97233), C/o H6tel Mercure, Cora-
lia, lui appartenant, connu sous le nom
commercial ACQUA SUD, et pour lequel
le cedant est immatricule au registre du
commerce et des soci6tes de FORT-DE-
FRANCE, sous le numero 429238025.
Le cessionnaire est proprietaire du fonds
vendu a computer du jour de la signature
de I'acte.
L'entree en jouissance a ete fixee au jour
de la signature.
La cession est consentie et accepted
moyennant le prix principal de CENT
QUARANTE MILLE EUROS (140.000,00
EUR), s'appliquant :
aux elements incorporels pour TRENTE
ET UN MILLE SEPT CENT CINQUANTE
SEPT EUROS (31.757,00 EUR),
au materiel pour CENT HUIT MILLE
DEUX CENT QUARANTE TROIS
EUROS (108.243,00 EUR).
Les opposition, s'il y a lieu, seront re-
ques en la forme legale dans les dix jours
de la derniere en date des insertions pre-
vues par la loi, a la SCP Evelyne
GUATEL & Sandra GERMAIN-PORSAN-
CLEMENTE Domaine de Montgeralde 10
Avenue Louis Domergue 97200 FORT
DE FRANCE.
Pour insertion Le Notaire. FB5778

ETUDE DE MAITRES FRANCK MA-
THIEU ET COLETTE MATHIEU-BRIS-
MEUR, NOTAIRES ASSOCIES A
FORT-DE-FRANCE (MARTINIQUE),
19, RUE VICTOR HUGO
INSERTION CESSION D'OFFICINE
DE PHARMACIE
Suivant acte requ par Maitre Colette MA-
THIEU-BRISMEUR, Notaire Associe de
la Societe Civile Professionnelle THIEU, MATHIEU-BRISMEUR >, titulaire
d'un Office Notarial & FORT-DE-
FRANCE, 19, rue Victor Hugo, le 24 avril
2012, enregistre a S.I.E. de FORT DE
FRANCE (Martinique), le 26 avril 2012,
bordereau n 2012/446, case n 1.
Monsieur Gilbert Frangois Xavier GAIL-
LARD, pharmacien, demeurant & FORT-
DE-FRANCE (97200) quarter "Didier"
163 rue du Professeur Raymond Garcin.
Celibataire.
Represented par Maitre Michel BES, Man-
dataire-Judiciaire de la liquidation judi-
ciaire, autorise en vertu d'une
ordonnance rendue le 28 decembre 2009
par le Juge-Commisaire de cette liquida-
tion.
A VENDU A:
La Society denommee FLORENCE CA-
DIGNAN, society a responsabilite limited


unipersonnelle, au capital de 1000,00
Euros, don't le siege social est & SAINT-
JOSEPH (97212) quarter Choco, identi-
fiee au SIREN sous le numero 533 847
497, et immatriculee au registry du com-
merce et des societes de FORT DE
FRANCE (97200).
Une officine de pharmacie exploitee A
SAINT JOSEPH (Martinique), quarter
Gondeau, lotissement Gondeau, 152
allee des Palmiers.
La cession est consentie et accepted
moyennant le prix principal de CENT
QUATRE-VINGT-CINQ MILLE EUROS
(185.000,00 EUR), s'appliquant :
- aux elements incorporels, pour la
some de CENT QUATRE-VINGT
MILLE EUROS (180.000,00 EUR),
- aux elements corporels, pour la some
de CINQ MILLE EUROS (5.000,00 EUR).
L'entree en jouissance a ete fixee au jour
de I'acte.
Les opposition, s'il y a lieu, seront re-
ques dans les 10 jours de la derniere en
date des publications legales en I'Etude
de Maitre Michel BES, Mandataire-Judi-
ciaire sus-nomme.
Pour unique insertion,
Maitre Colette MATHIEU-BRISMEUR.
FB5779

CC/INSERTION -CESSION DE FONDS
DE COMMERCE
Suivant acte regu par Maitre Ghislaine
PALCY-DRU, Notaire, titulaire d'un Office
Notarial A Fort de France (Martinique),
rue du Gouverneur Ponton, Immeuble
Foyal 2000, le 23 avril 2012, enregistre a
Fort de France, le 3 mai 2012, Bordereau
2012/466 Case 2, a ete cede par :
Monsieur Osman Omer LAMINE mar-
chand ambulant, demeurant A le RO-
BERT (97231) 53 Boulevard Henry Auze.
Ne & le Robert (97231), le 9 septembre
1953. Celibataire.
A : Monsieur Maurice Alexis LETCHIMY,
Gerant de society, demeurant a Ducos
(97224) Riviere Pierre.
Ne & Gros Morne (97213), le 21 septem-
bre 1947. Divorce de Madame Alice Ro-
maine PADOLY, suivant jugement rendu
par le Tribunal de Grande Instance de
Fort de France, le 15 septembre 1992, et
non remarie.
Un fonds de commerce de restaurant et
vente de boissons A consommer sur
place exploited a Le Robert (97231) Bd
Henry Auze, lui appartenant connu sous
le nom commercial RESTAURANT DE
LA YOLE, et pour lequel le cedant est im-
matricule au registre du commerce et des
societies de Fort de France, sous le nu-
mero 314 809 732. Le cessionnaire est
proprietaire du fonds vendu a computer du
jour de la signature de I'acte.
L entree en jouissarce a ete fixee au jour
de la signature, soit le 23 avril 2012.
La cession est consentie et accepted
moyennant le prix principal de VINGT
CINQ MILLE EUROS (25 000.00 EUR),
s'appliquant :
au elements incorporels pour VINGT
QUATRE MILLE CENT QUATORZE
euros (24 114.00 EUR)
au materiel pour HUIT CENT QUATRE
-VINGT SIX EURO (886 .00 EUR).
Les opposition, s'il y a lieu, seront re-
ques en la forme legal dans les dix jours
de la derniere en date des insertions pre-
vues par la loi, au siege de I'office notarial
denomme en t&te des presentes oO do-
micile a ete elu & cet effect.
Pour insertion
Le Notaire FB5780

EVELYNE GUATEL
ET SANDRA GERMAIN PORSAN-
CLEMENT ,,,
NOTAIRES ASSOCIES>.,


Madame Amedee Amelie JEAN-BAP-
TISTE, spouse de Monsieur Andre Jean
ROBIN, demeurant & LE ROBERT
(97231) Pointe Rouge.
A charge Maitre Sandra GERMAIN-POR-
SAN-CLEMENTE, notaire A FORT DE
FRANCE, de constater par acte de son
minister, la prescription trentenaire pre-
vue par
I'article 2229 du Code civil et don't la sus-
nommee entend se prevaloir.
Cette prescription concern
A ROBERT (97221) Chemin de L'llet.
UN TERRAIN Sur lequel existe une mai-
son d'habitation appartenant a Monsieur
et
Madame ROBIN susnommes.
Cadastre Section T, N"322, Lieudit <
Chemin de L'llet , Surface 749m2
Toute personnel pouvant faire valoir un
droit quelconque sur ledit immeuble ou le
revendiquer, est invite a se faire connai-
tre en I'Office Notarial sus-indique.
Tous dires, declarations ou opposition
devront &tre formulas par ecrit, avant le
22 juin
2005, date retenue pour la constatation
par acte authentique de la prescription en
question.
POUR AVIS, Sandra GERMAIN-POR-
SAN-CLEMENTE FB5781

vEVELYNE GUATEL ET SANDRA
GERMAIN PORSAN-CLEMENTE,,
NOTAIRES
ASSOCIt,>.
Madame Alice Mignonnette JEAN-BAP-
TISTE, veuve de Monsieur Albert Gabriel
RANO, demeurant &
LE ROBERT (97231) Pointe Rouge.
A charge Maitre Sandra GERMAIN-POR-
SAN-CLEMENTE, notaire a
FORT DE FRANCE, de constater par
acte de son minister, la prescription tren-
tenaire prevue par
I'article 2229 du Code civil et don't la sus-
nommee entende se prevaloir.
Cette prescription concern
A ROBERT (97221) Chemin de L'llet.
UN TERRAIN Sur lequel existe une mai-
son d'habitation appartenant &
Madame Alice RANO.
Cadastre Section T, N"3 23, Lieudit
, Surface 761m2
Toute personnel pouvant faire valoir un
droit quelconque sur ledit immeuble ou le
revendiquer, est invite & se faire connai-
tre en I'Office Notarial sus-indique.
Tous dires, declarations ou opposition
devront etre formulas par &crit, avant le
22 juin
2005, date retenue pour la constatation
par acte authentique de la prescription en
question.
POUR AVIS
Sandra GERMAIN-PORSAN-
CLEMENTE FB5782

GERMAIN PORSAN-CLEMENTE n,
NOTAIRES
ASSOCIS,,.,
Les ayants droits de Monsieur Basile
Pierre JEAN-BAPTISTE, epoux de Ma-
dame
Marie Yvonne GARNIER, demeurant a
LE ROBERT (97231) Pointe Savane,
ONT charge Maitre Sandra GERMAIN-
PORSAN-CLEMENTE, notaire a FORT
DE FRANCE, de constater par acte de
son minister, la prescription trentenaire
prevue par
I'article 2229 du Code civil et don't les sus-
nommes entendent se prevaloir.
Cette prescription concern
A ROBERT (97221) Chemin de L'llet.
UN TERRAIN Sur lequel existe une mai-
son d'habitation appartenant a Monsieur
et


Madame Basile JEAN-BAPTISTE.
Cadastre Section T, N?321, Lieudit <
Chemin de L'llet ", Surface 794m 2
Toute personnel pouvant faire valoir un
droit quelconque sur ledit immeuble ou le
revendiquer, est invite a se faire connai-
tre en I'Office Notarial sus-indique.
Tous dires, declarations ou opposition
devront etre formulas par ecrit, avant le
22 juin
2005, date retenue pour la constatation
par acte authentique de la prescription en
question.
POUR AVIS
Sandra GERMAIN-PORSAN-CLE-
MENTE FB5783

GERMAIN PORSAN-CLEMENTE ,,
NOTAIRES
ASSOCIES>.,
Madame Suzanne Raymonde JEAN-
BAPTISTE, divorcee de Monsieur
Etienne Albert
ADELAIDE et non remariee, demeurant &
LE ROBERT (97231) Pointe Rouge.
A charge Maitre Sandra GERMAIN-POR-
SAN-CLEMENTE, notaire a FORT DE
FRANCE, de constater par acte de son
minister, la prescription trentenaire pre-
vue par
'article 2229 du Code civil et don't la sus-
nommee entend se prevaloir.
Cette prescription concern:
A ROBERT (97221) Chemin de L'llet.
UN TERRAIN Sur lequel existe une mai-
son d'habitation appartenant a Madame
Suzanne JEAN-BAPTISTE.
Cadastre Section T, N'319, Lieudit <
Chemin de L'llet >, Surface 762m 2
Toute personnel pouvant faire valoir un
droit quelconque sur ledit immeuble ou le
revendiquer, est invite a se faire connai-
tre en I'Office Notarial sus-indique.
Tous dires, declarations ou opposition
devront 6tre formulas par ecrit, avant le
22 juin
2005, date retenue pour la constatation
par acte authentique de la prescription en
question.
POUR AVIS
Sandra GERMAIN-PORSAN-
CLEMENTE FB5784

<< EVELYNE GUATEL ET SANDRA
GERMAIN PORSAN-CLEMENT ,,,
NOTAIRES
ASSOCI&S>.,
Les ayants droits de Madame Sophie Ju-
liette JEAN-BAPTISTE, Veuve de Mon-
sieur
Maurice ROGULUS, demeurant & LE
ROBERT (97231) Pointe Savane,
ONT charge Maitre Sandra GERMAIN-
PORSAN-CLEMENTE, notaire & FORT
DE FRANCE, de constater par acte de
son minister, la prescription trentenaire
prevue par
I'article 2229 du Code civil et don't les sus-
nommes entendent se prevaloir.
Cette prescription concern
A ROBERT (97221) Chemin de L'llet.
UN TERRAIN Sur lequel existe une mai-
son d'habitation appartenant a Madame
Sophie ROGULUS. Et un autre immeuble
appartenant a Monsieur et Madame
MARTHELY
Frantz
Cadastre Section T, N"320, Lieudit <
Chemin de L'llet >, Surface 772m2
Toute personnel pouvant faire valoir un
droit quelconque sur ledit immeuble ou le
revendiquer, est invite & se faire connai-
tre en I'Office Notarial sus-indique.
Tous dires, declarations ou opposition
devront 6tre formulas par ecrit, avant le
22juin
2005, date retenue pour la constatation
par acte aithentique de la prescription en


^f' eua 24 Mai 2072 jie'2Pe


A NIONCES fALES^^^^^^^







httD://www.ioural-iustice-martiniaue.com


question.
POUR AVIS
Sandra GERMAIN-PORSAN FB5785

AVIS DE MODIFICATION
TRANSFER DE SIEGE
SOLUTIONS RESOLUTIONS
Sari Unipersonnelle
Au capital de 500,00 E
Siege social : Residence Les Oiseaux
des lies <, Didine 8 "
97228 Sainte-Luce Martinique
Siren : 505 089 714 RCS Fort-de-
France
Aux terms d'une assembled general
extraordinaire en date du 14 mai 2012
I'associe unique a decide de transferer a
computer du ler juin 2012 le siege social
qui etait Residence Les Oiseaux des lies
< Didine 8 97228 Sainte-Luce a
I'adresse suivante 54 Lot. Petite Grenade
- Chateau Paille 97280 Le Vauclin
L'article 4 des status a ete, en conse-
quence, mis & jour.
Mme Nathalie CARON LAGIER demeure
gerante de la society.
Pour avis et mention,
Mme Nathalie CARON LAGIER
Gerante FB5786

AVIS DE MODIFICATION
TRANSFER DE SIEGE
ORTHO MARIE-ROSE
Sari Unipersonnelle
Au capital de 13000,00 E
Siege social: 77 Centre Commercial La
Source "
97224 Ducos Martinique
Siren : 500 826 342 RCS Fort-de-
France
Aux terms d'une assemblee general
extraordinaire en date du 16 mai 2012
I'associe unique a decide de transferer a
computer du ler juin 2012 le siege social
qui etait 77 Centre Commercial < La
Source 97224 Ducos a I'adresse sui-
vante Voie nl Route de Jeanne d'Arc
- 97232 Le Lamentin Martinique
L'article 4 des status a ete, en conse-
quence, mis a jour.
Mme Magali MARIE-ROSE Eps FAUST
demeure gerante de la society.
Pour avis et mention,
Mme Magali MARIE-ROSE Eps FAUST
Gerante FB5787

AVIS DE CLOTURE DE LIQUIDATION
LM INVEST
EURL EN LIQUIDATION
AU CAPITAL DE 5 000.00 EUROS
SIEGE SOCIAL : RESIDENCE
LA CHERRY << 0,
97223 DIAMANT
428 214 618 RCS FORT DE FRANCE
Aux terms du process verbal de I'assem-
blee general ordinaire du 24 aoit 2011,
il resulte que : les associes apres avoir
entendu le rapport du liquidateur ont :
Approuve les comptes de liquidation ;
donne quitus au liquidateur Monsieur
Maurille Cyprien Daniel LANCRY, de-
meurant Residence La Cherry < O ,
97223 Diamant et decharge ce dernier de
son mandate ; prononce la cloture des
operations de liquidation A computer du 24
ao0t 2011.
Les comptes de liquidation seront depo-
ses au Greffe du tribunal de Commerce
de Fort d France
Mention sera faite au RCS : Fort de
France
Pour avis FB5788

AVIS DE MODIFICATION
JC AUTOMOBILE
EURL au capital de 2000 E
Siege social : 11 rue des arts et Metiers
Zone Dillon Stade 97200 Fort de France
Par decision de I'associe unique en date


du 10 mai 2012, il a ete decide la mise en
sommeil de I'EURL JC AUTOMOBILE a
computer du 31 mai 2012.
Par la meme decision, le siege est trans-
fere
Ancien siege : C/ BURO CLUB 11 rue
des arts et Metiers 97200 Fort de France
Nouveau siege : 1 rue du Coulirou Anse
a I'Ane 97229 Les Trois Ilets
Les formalities seront enregistres au
greffe du Tribunal de commerce de Fort
de France
Pour avis, la gerance FB5789

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Identification de I'organisme qui passe le
march : Conseil Regional de la Marti-
nique
Service de la command publique,
Rue Gaston Defferre CS 50601 97261
Fort-de-France Cedex Martinique, tel: 05
96 59-63-00 / telecopie : 05 96 72-68-10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nique.fr rubrique < Marches publics "
Representant du pouvoir adjudicateur :
Le President du Conseil Regional de la
Martinique
Procedure de passation : Procedure
adaptee en vertu de I'article 28 du Code
des Marches Publics (CMP)
Objet du march : Realisation de
I'agenda 2013 de la Region Martinique
Reference d'indentification PCPIPP-







AGENDA13-12-045
Caracteristiques principles : La present
consultation porte sur la realisation d'un
agenda de bureau pour I'annee 2013.
Cette operation comprend les prestations
suivantes :
- Conception graphique des cahiers de
I'agenda
- Realisation d'une series de photos
- Impression des films
- Montage, calage des plaques
- Sorties de control
- Tirage
- Fagonnage
- Conditionnement et livraison
Allotissement La prestation est divisee en
trois lots :
Lot 1. Fabrication technique de I'agenda
2013
Lot 2. Conception graphique des cahiers
de I'agenda
Lot 3. Realisation d'une series de photos
Delai d'execution du march Lot 1 : Dix
semaines A computer de la date de notifi-
cation du march et remise des films
Lot 2 : Deux semaines a computer de la
date de notification du march
Lot 3 : Deux semaines a computer de la
date de notification du march
Lieu de realisation H6tel de Region Rue
Gaston Defferre CS50601 -97261 Fort-
de-France Cedex
Modalites essentielles de financement et
de paiement du march : Financement:
Fonds propres de la Region


- Paiement:
SVirement administratif
SDelai global de paiement : 30 jours
. Variation des prix : prix fermes et actua-
lisables
Adresse aupres de laquelle les docu-
ments peuvent etre obtenus : Le dossier
de consultation des entreprises sera
remis gratuitement par le service de la
command publique
Rue Gaston Deferre CS 50601 97261
Fort-de-France Cedex
Tel : 0596 59 63 00
Ce document peut 6tre egalement tele-
charge a I'adresse Internet sus indiquee.
Conditions de participation : Criteres de
selection des candidatures
Les candidatures seront selectionnees au
regard des trois critbres suivants :
-les capacities professionnelles, tech-
niques et financieres
* Situation propre du candidate:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
- la declaration du candidate (conforme au
modele DC2 version septembre 2010)
pour chacune des entreprises concur-
rentes ayant vocation A 6tre titulaires du
march
- lettre de candidature et d'habilitation du
mandataire par ses cotraitants (conforme
au modele DC 1 dans sa version fevrier
2011)
* Capacites professionnelles:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
- presentation d'une liste des principles
prestations effectuees au course de la der-
niere annee, indiquant le montant, la date
et le destinataire public ou prive. Les
prestations sont prouvees par des attes-
tations du destinataire ou, A defaut, par
une declaration du candidate
- Certificats de qualifications profession-
nelles ou tout moyen apportant la preuve
de la capacity du candidate.
- Indication des titres d'etudes et profes-
sionnels du candidate et/ou des cadres de
I'entreprise, et notamment des responsa-
bles de prestation de services ou de
conduite des travaux de meme nature
que celle du march.
* Capacites economiques et financieres :
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies:
- declaration concernant le chiffre d'af-
faires global et le chiffre d'affaires concer-
nant les prestations objet du march,
realisees au course du dernier exercise
disponible
* Capacites techniques:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
- une description de I'equipement tech-
nique, des measures employees par le
candidate pour s'assurer de la quality et
des moyens d'etude et de recherche de
son entreprise ;
-Declaration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidate et I'impor-
tance du personnel d'encadrement au
course de la derniere annee.


Criteres de jugement des offres :
L'offre economiquement la plus avanta-
geuse sera appreciee en function des cri-
teres enonces ci-dessous :
1. La valeur technique de I'offre (appre-
ciee sur la base de la note technique exi-
gee au 2-8-2 du reglement de
consultation) affected d'un coefficient 6
- 2. Le prix affected d'un coefficient 4
Variantes Non autorisees
Negociation des conditions du march a
passer: Les conditions du march seront
negociees avec les candidates apres exa-
men de leur offre
Delai de validity des offres : 180 jours
Adresse aupres de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
etre obtenus: Conseil regional de la Mar-
tinique (service de la command pu-
blique) ou en ligne a I'adresse sus
indiquee
Date limited de reception des offres : 05
juin 2012 A 12 H 00 (heure de Martinique)
Adresse a laquelle les offres doivent 6tre
envoyees : Reception des offres par pli
recommande ou centre recepisse au
Conseil Regional de la Martinique Service
de la Commande Publique rue Gaston
Deferre -CS 50601- 97261 Fort-de-
France Cedex Martinique ou en ligne &
I'adresse Internet sus indiquee
Delai laisse au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Instance charge des procedures de re-
cours et aupres de laquelle des rensei-
gnements peuvent etre obtenus
concernant I'introduction des recours :
Tribunal Administratif de Fort-de-France
- Immeuble Roy-Camille Croix de Belle-
vue -B.P 683 97262 Fort-de-France
Cedex Telephone : 0596-71-66-67
Telecopieur : 0596 63.10.08
Organe charge des procedures de me-
diation : Comite consultatif de reglement
amiable des litiges de PARIS 29 rue
Barbet de Jouy -75700 PARIS cedex 7
Telephone : 01.44.42.63.43 Telecopie :
01.44.42.63.37
Service aupres duquel des renseigne-
ments peuvent 4tre obtenus concernant
I'introduction des recours : Le greffe du
tribunal administratif Croix de Bellevue
97200 Fort de France
Transmission des dossiers d'offre par
voie dematerialisee autorisee
Autres renseignements :
Procedure dematerialisee
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement a la disposition des candi-
dats une plate-forme de dematerialisation
accessible via I'adresse Internet suivante
http://www.cr-martinique.fr rubrique
marches publics ,
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la reference d'identification du
march portee au present avis d'appel
public a la concurrence) :
-la recherche des consultations passes
par la Region Martinique
-le telechargement des avis, reglement
de consultation et DCE
la transmission par voie electronique des
dossiers d'offre
Date d'envoi du present avis a la publica-
tion : 15 mai 2012 FB5790


C^SMSV r0fSIflSKIS L


ANea UfIE





http://www.ournal-iustice-martinique.com


Place Bertin commemoration 6e I'esclavage:,

A la suite de discussions passionn6es et passionnantes avec
MrArmand Nicolas, grand amoureux de I'histoire martiniquaise
done de son pays tout court, la Martinique, sous le coup de
I'emotion, j'ai 6t6 amenee a 6crire un article. Ce texte rejoint le
magnifique article d'Armand ins6re dans Justice du 17 mai der-
nier. En esperant que les consciences puissent s'eveiller.
Lors d'un commentaire sur une chaine de television locale, j'ai
entendu que la commemoration de I'esclavage se ferait ...
place Bertin !
Oui, effectivement, c'est sur cette place que s'elevaient les gi-
bets ou etaient suspendus les esclaves revoltes, negres mar-
rons rattrapes ou autres cas relevant de I'ultime chatiment.
Mais Bertin N'etait-ce pas le prefet qui, avec Joyeuse, gou-
verneur de la Martinique, en 1802, sur les ordres de... Bona-
parte alors consul, a retabli I'esclavage qui avait et6 aboli
quelques temps auparavant.
Veritable gageure !
Ces sinistres personnages verront leurs noms perpetues pour
des actions reconnues comme "crimes centre Cfiumanite".

FOOTBALL: Coupe 6e Martinique/22 Me 2012

Le Club Franciscain et le RC Saint-Joseph, les bons "Neg
Mawon"
Le Club Franciscain remporte la Coupe Martinique/22 M6. Les
Franciscains battent I'Essor sur le score de 2 buts & 1 grace a
un double de Mainge (45 e + 149 e ), contre 1 but de Joseph
Rose (75 e). Tandis que du c8te de la gente feminine, c'est le
RC Saint-Joseph, archi favori, qui remporte la Coupe, face au
Golden Star (4-0).


ou... provocation!


i2


Place Bertin a Saint-Pierre


Allons, messieurs dames, il est temps de "se rivolter"et hono-
rer celle ou celui qui a ceuvre pour ... I'abolition de I'esclavage.
Changer de nom est la seule reparation possible en ce lieu d'oi
a retenti "le tambour de la iberte".
Genevieve SEZILLE-MENIL


Pas de surprise du c6te des dames, le RC Saint-Joseph garde
sa "Coupe". Quant A I'autre finaliste, le Golden Star, il estime
que c'est chose inesperee de se trouver A dispute une finale.
Ce qui marque le bon retour des filles goldenistes, absentes
des states la saison derniere (2010-2011).
Les buteuses josephines : M. Carin (1), P. Carin (2), Paulin (1
sur penalty).


Le hL; salm-Josepn garae la coupe au z2 me

lire EDITION MARTINIQUE YOLE FESTIVAL

UFR/Chanflor remporte le ler trophee

Le mardi 17 mai a la Pointe-Marin/Sainte-Anne, s'est dispute le
premier trophee de la 1ere edition de Martinique Yole Festival,
organism par le Comite de Tourisme de Martinique (CMT), en
collaboration avec la Federation des Yoles Rondes de Marti-
nique (FYRM). La yole robertine, UFR/Chanflor, leader du Chal-
lenge 2012, remporte la premiere edition. Cette manifestation
compete egalement pour le championnat des yoles rondes 2012.
Le trophee a ete pense et realise par I'artiste-peintre, sculpteur,
Christophe Mert. Dans la journee du jeudi de I'Ascension, Felix
Marine et son equipage realisent le coup de chapeau. Ils s'oc-
troient la course a 2 voiles, la course & la misaine et le Trophee
Martinique Yole Festival. A chaque edition, le trophee sera
remis en jeu.


Les Franciscains ivre de bonheur pour dame coupe


Les homes d'UFR Chanflor ont inscrit leur nom au palmares


'V n gi r',, I


^l Ai-.


I


[ CULTRE -1