<%BANNER%>
Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00224
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Creation Date: August 4, 2011
Copyright Date: 2005
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373
sobekcm - UF00088914_00224
System ID: UF00088914:00224

Full Text
ne hebdomadaire d'information communist


Jeudi 4 AoOt 2011 91eme Annee N' 31 Martinique: 2,00 E France: 2,40 DOM: 2,20


I Yo es 2i Luttes sociates:
Contre la deportation "
S1 d'enseignants-stagiaires

SMmoire bu Peuple:
e=,u- iWm Convention du Morne-
per.pe pa Ea- Rouge des 16-17-18 Aout
pete tr.opicale Emily- 1971 pour I'Autonomie


F-






htt://www.ioumal-iustice-martinique.com


a ka Paie ................... .. 2

E .ito ........................ 3 .
- Pour une alternative global

Lutte$lociale .............f. 4+/5
- Contre la deportation d'enseignants-
stagiaires
- Pas de hausse du SMIC
- Breves sociales

Socitie ............. .. ... 5/6
- Ddlinquance: moins de faits crapuleux
- Un centre de secour pour F-de-F
- Central d'dnergie thermique des mers

Economic ....................7
- Carburants et gaz
- Prix en Martinique
- Fonds europdens

Politique-Eco.................. 8
- March du travail

Politique ................ .p. 8/11
- Sarkozy "cocufie" la droite martini-
quaise
- Convention du Morne-Rouge
- Loi sur les collectivitds territoriales

Pansle More ........... 11/12
- Banque du sud

Annonaei Ligales ........... .. 12/15

Culture .................... f.16
- Tour des Yoles
- Biguine Jazz







Administration & Redaction :
Tl. : 05 96 71 86 83
Fax : 05 96 63 13 20
ed.justice@wanadoo.fr




Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tel. :05 96 71 86 83
Commission Paritaire n 0111 I87526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette : Guennabl GUIOUBLY
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martlniquaise
37, Rue E. Zola 97200 Fort-de-France
TBI. : 0596 73 14 54


Temp#te tropical en Martinique: un mort electrocute

La tempete tropical Emily a fait une victim par electrocution dans notre pays. Les
pompiers ont decouvert un homme de 62 ans gisant dans I'eau, une rallonge elec-
trique A la main, a son domicile du quarter populaire Volga de Fort-de-France, inonde.
La Martinique etait en vigilance rouge pour fortes pluies, orages et inondations, sou-
mise aux effects peripheriques d'Emily.
La production locale d'electricit6 a 6t6 perturbee par le passage de la tempete Emily.
"1 000 foyers 6taient prives d'electricite A la mi-journ6e(ndlr : de mardi 2 ao0t) dans
la zone du Vauclin et du Marin, dans le sud-est de I'Tle", a annonce EDF Martinique.
De fortes precipitations se sont abbattues sur I'ensemble du pays entraTnant de nom-
breuses inondations, notamment sur les routes.
"L'ensemble du r6seau routier est perturb6 au niveau des points et guets", a affirmed
Edouard Comlan, chef du service des routes au conseil general.
"La riviere Lezarde est en passe d'atteindre sa cote d'alerte et de debordement, ris-
quant de couper I'autoroute dans les deux sens, au niveau de I'aeroport", a declare
mardi le chef du service de Met6o France.
A Fort-de-France, un important glissement de terrain & Morne Calebasse a entrance
la mise en place d'un p6rimetre de security et I'evacuation de ce quarter (une qua-
rantaine de maisons), repute sensible et deja en proie a des movements de sols il
y a deux mois, selon un responsible du Codis.
Nous reviendront sur les effects d'Emily la semaine prochaine.


Se fire vacciner

Le 27 juillet dernier, I'Agence R6gionale de Sante a signaled un cas de rougeole au
Vauclin. A cette occasion I'ARS rappelle a la population I'interet d'etre a jour des vac-
cinations recommandees par le calendrier vaccinal et notamment dans le cas present
de la vaccination centre la rougeole. II est recommande aux personnel de moins de
31 ans de se faire injecter deux doses de vaccin. Si la France est touchee par une
forte recrudescence des cas de rougeole depuis le debut de I'annee, ce n'est pas le
cas en Martinique oO le virus a disparu mais peut reapparaitre avec des cas impor-
tes.

Un novel observatoire volcanologique en Martinique

La rencontre annuelle du comite de liaison reunissant les acteurs du risque sismique
en Martinique a ete I'occasion de presenter le project du nouvel observatoire volca-
nologique sous la direction du Conseil general. Cette rencontre reunit des elus de
I'assemblee departementale, des representants des communes et de I'Etat, mais ega-
lement Claude Jaupart, directeur de I'lnstitut de physique du globe de Paris (IPGP),
ainsi que ceux de I'Institut national des sciences de I'univers.
Elle a permis de faire le point sur I'activite sismique en Martinique, de mettre en pers-
pective les dangers encourus et les consequences d'un eventuel seisme de forte
magnitude frappant 'ile. Compte tenu de la vulnerability de I'actuel Observatoire du
Morne-des-Cadets, un nouvel equipment devrait etre construit a cote des locaux
existant actuellement. Dote des technologies les plus sophistiquees, ce nouvel ob-
servatoire permettra une surveillance plus pointue des manifestations de la Montagne
PelBe et des phenomenes sismiques. II sera aussi tres fonctionnel pour accueillir les
chercheurs de la Cara'be et des autres regions du globe.


La Martinique n'oubliepas Thierry Do

Le Martiniquais Thierry Dol, pris en
otage au Niger dans la nuit du 15 au 16
septembre, avec quatre autres Fran-
gais, un Togolais et un Malgache, em-
ploy6s des societes frangaises Areva et
Satom, par la branch d'Al-Qaida au
Magreb Islamique (AQMI), est soutenu
moralement par toute la Martinique, y
compris les militants communists et
leur journal Justice


'JeaiWfjI A at7un1Pl


$A KA1PAL






http://www. ioural-iustice-martinique. com


Ip EVT,


Crise capitalist: Des craquements inquietants qui necessitent une

Alternative globate


En cette period de vacances les 6chos de la crise sans
fin de I'euro et de I'immense dette am6ricaine, le massa-
cre d'Oslo par un fondamentaliste chr6tien, la famine
dans la corne de I'Afrique, la remont6e du ch6mage en
France et la poursuite de la degradation de I'emploi en
Martinique meme- pour n'6voquer que ces quelques faits
d'actualit6- ne laissent pas d'inqui6ter les citoyens.
Effectivement, il s'agit de sinistres craquements du sys-
teme capitalist qui r6git la planete.
Malgre les discours d'autosatisfaction de Nicolas Sarkozy
se glorifiant d'avoir sauve I'Europe de la contagion de la
crise grecque on sait qu'il n'en est rien. Le plan adopted
pratique la fuite en avant dans I'austerit6 en pressurant le
malade grec qui, du coup, ne pourra pas satisfaire aux
obligations dementielles qui lui ont ete dictees. Les mar-
ches financiers le savent et augmentent les taux d'interet
de la zone euro, surtout ceux de I'Espagne et de I'ltalie,
accentuant les difficulties de la croissance. La maladie
risque de s'etendre A d'autres pays don't la France. Le
FMI ne s'y trompe pas et vient d'adresser A ses dirigeants
un severe avertissement leur intimant de serrer encore
d'un cran la vis de I'austerit6 pour reduire sa dette. Pour
lui les perspectives de croissance en France sont atones.
Cela au moment meme oi en juin le ch6mage est reparti
a la hausse : 4 103 000 ch6meurs inscrits de toutes ca-
tegories en France, soit une augmentation de 4 % en un
an. Sarkozy en profit pour proposer la constitutionnali-
sation de I'austerite en inscrivant dans la loi fondamen-
tale, pour faire plaisir aux marches financiers, la "regfe
d'or"de I'interdiction du deficit budgetaire.
En Martinique, en depit des affirmations de ceux qui per-
goivent des fremissements de reprise, le ch6mage est
toujours & la hausse. L'h6pital public court A la faillite.
Aux Etats-Unis, le suspense demeurait la veille encore
sur la conclusion d'un accord entire democrats et repu-
blicains avant le 2 ao0t pour le relevement du plafond de
la dette qui atteint 14 300 milliards de dollars, soit pres
de 100 % de la richesse national. Meme si le risque de
cessation de paiement est ecarte in extremis, on sait
d'ores et deja que pour resorber cette dette himalayenne,
le compromise se fera en sabrant surles d6penses pu-
bliques entrainant hausse du ch6mage (il touche deja 25
millions d'americains) et reliance des vagues de licencie-
ments avec en retour une insuffisance de recettes pour
payer la dette. Et les riches gaves depuis Reagan et Bush
ne seront que peu ou pas mis a contribution. Surtout,
I'Amerique est desormais sous surveillance car suspect
de ne plus pouvoir rembourser sa dette'.
C'est c'e qui provoque la chute des bourses qui ne croient
plus en la reprise capitalist et preferent speculer sur les
matieres premieres pour.preserver leurs dividends. Ce
qui est un facteur aggravant de la crise.
Sait-on assez qu'en dehors de la secheresse et du terro-
risme islamique, I'un des facteurs de la famine qui me-


nace 12 millions de
personnel dans la
corner de I'Afrique re-
suite de la flambee
des prix des products
alimentaires : le sor-
gho rouge a fait un
bond de plus 240 %
depuis un an et les
c6reales se sont ren-
ch6ries de plus 270 %
sur la m6me period.
Les sp6culateurs pro-
fitent du malheur.
Peut-on accepted que
I'on puisse mobiliser
des centaines de milliards de dollars pour sauver le sys-
teme bancaire en un temps record et qu'il faut des se-
maines et des semaines pour r6unir les fonds (il manque
1 milliards de dollars) pour sauver les 12 millions de per-
sonnes en perdition dans I'Afrique de I'Est ?
Dans le meme temps, un fondamentaliste chr6tien se
livre A Oslo, capital de la Norvege un des pays les plus
riches de la planet, A un massacre de masse pour, dit-
il, d6noncer "fa coloniation isfamique de Europe" et le
"marirme culture" qu'il est un "evoi'r"de "dicimer"' Ainsi
renaft en pleine Europe le terrorism d'extreme-droite
qu'on croyait d'un autre temps, celui de I'Allemagne hit-
lerienne. Cela met en evidence de maniere dramatique
les dangers du racism en Europe.
En France, I'UMP a int6gre le discourse anti-immigres et
ultra-s6curitaire du Front national. La creation en son
sein, il y a un an, de la Droite populaire, un veritable Tea
Party A la frangaise, se veut un point avec le part lepe-
niste. Les services officials ont constant une augmenta-
tion des propos racistes et (ou) xenophobes sur Internet.
En r6alit6, il s'agit en d6signant des boucs 6missaires
d'assurer une reproduction du system capitalist dans
une crise sans pr6c6dent et cela en remodelant la soci6et
frangaise (et I'outre-mer) pour satisfaire les diktats de la
finance.
La violence social n'exclut pas la violence tout court.
Cela veut dire I'usage de la guerre militaire pour r6soudre
les contradictions, comme on le voit d6j8 en Afghanistan,
en Libye et sans oublier la C6te d'lvoire.
II appartient, dans cette p6riode trouble, aux commu-
nistes et aux femmes et hommes de progrbs, par I'ana-
lyse de permettre a chacun d'identifier les causes
sociales des maux r6els don't il souffre et de d6gager les
voies d'une alternative global au capitalism pourris-
sant.
Michel Branchi


AL A






http://www.iournal-iustice-martinique. com


Contre la "deportation" bes 14 enseignants-stagiaires en France


Marlene Lecefel, Marie-Michelle Toussaint et David Ventura
Le SE Una maintient le cap de I'exigence de vivree et travailler
au pays".
Et a ce titre la nouvelle bataille syndicate reflete cette exigence
pour le devenir des jeunes martiniquais au-dela des choix indi-
viduel de chacun. La nouvelle illustration de la politique gou-
vernementale met a mal cette revendication et provoque la
col6re du syndicate SE Unsa. En effet, sur les 83 laureats du
concours d'enseignants, 14 se voient "deports", selon Marie
Michelle Toussaint, secretaire general du SE Unsa, dans di-
verses academies en France. "Des faurdats qui n'ont pas o6-
tenu un concours cocotiers mais se sont donned les moyens de
reussir", se felicite la secretaire general. Une measure incom-
prehensible pour le syndicate car "/es moyens en support et enfor-
mation existent dans Cacadnmie afin que ces laureats puissent
passer feur annie de stage ".
Des stagiaires qui sont proteges par des textes. "On n'en tient
pas compete s'offusque Marie Michele Toussaint.
Le syndicate denonce d'autant plus cette situation qu'une pro-
cedure s'est engagee aupres de I'universite a continue la for-
mation de ces stagiaires avec des formateurs qu'ils
connaissent. Ceci dans I'optique de la continuity pedagogique
il estime que des postes sont disponibles et bloques pour ces
colleagues. "Tout a ite mis en place pour feur tituCarisation dans
des conditions normaaes", soutient le syndicate. Ces mutations qui
doivent intervenir des le ler septembre provoquent I'angoisse
des laureats qui doivent faire face a des charges financieres
non prevues, mais aussi une destabilisation pour certaines des
laureates femmes dans des situations familiales delicates. Ce
qui risque d'etre handicapant pour I'obtention de leur concours
en fin de stage. Face a cela, "nous nepouvons que nous battre
pour que cesjeunes martiniquais puissent proposer eur excellence
d nosjeunes lyc~ens", souligne Mirelle Jacques du SE. Le syn-
dicat va meme jusqu'a voir une volonte de son affaiblissement
avec la mutation d'une de ses dirigeantes, major de sa promo-
tion, aurait dO etre placee en premiere position sur un poste qui
existant en Martinique et, au lieu de cela, se retrouve mutee.
Le SE Unsa decline un plan d'action en plusieurs volets afin
d'obtenir I'annulation de ces affectations dans I'hexagone et
leur maintien dans I'acad6mie. Les dirigeants iront directement
au minister pour faire entendre leur voix, mais ont egalement
transmis le dossier au syndicate SE a Paris. "Nous comptons sur
(a pugnaciti de nos parementaires pour que e ministrerevienne sur
sa decision souhaite la secretaire general. Elle compete 6ga-
lement interpeller les parlementaires francais sur cette situa-


tion.
Au-delB, le syndicate compete sur le soutien de la population pour
"cette causejuste"et pour defendre le principle de < "compitences
martiniquaise reconnues avec (a mise en place de professionnefs
performants chez eux"

Autres reactions syndicates
Notons egalement que le SNES et la FSU ont pris position dans'
ce dossier et dnoncent fe mauvais traitement riservipar CEdu-
cation Nationafe awustagiaires martiniquais et e 6locus opiri sur
notre if au detriment de notre population et de nos e eves ".
Le Snes et la FSU estiment egalement qu' "insidieusement, on
fimite les entries dans notre ife alors mime que fes ita6fissements
se disertifient, que certaines disciplines, ou certain corps man-
quent de personnefs et que Ca situation de CEducation estglobate-
ment tris degradee par rapport a (a moyennefranraise".
On peut se poser la question de savoir est-ce pour cela que ce
syndicate avait trait le SE Unsa de racistt" parce qu'il r6cla-
mait "e droit de vivre et travaier aupays"en 2009. Les deux
syndicats appellent "a population a se sofidariserpleinement avec
sajeunesse pour refuser Car6itraire administratif.
De son cote, le SNETAA-FO "deplore cette situation qui nest
que Ce prolongement dune politique de restrictions 6udgetaires.
Aprks les nombreuses suppressions de postes, on assisted aujourd'iui
SC'affectation de nombreuxlauriats hors de Cacademie pour res-
pecter un calibrage ela6ori enfonction des consignes gouverne-
mentaes".
C.B


Pas 0ehausse duMI au mois tddodt (C6T)
Selon le cgt frangaise, "c'est le tauxd'inflation hors ta6ac des
manages urbains, don't re chefest ouvrier et employee, qui sert de
reference pour C6ventuefe revalorisation du9 S9IC. A la fin du
mois dejuin, ifs'eta6fissait d 1,96% au-dessus de son niveau de
novem6re dernier. La revalorisation aurait itd ob igatoire s'if
avait atteint 2%. Le gouvernement enprofite donc pour refuser
toute augmentation alors que le taux inflation a atteint 2,1%
au mois dejuin. Les prix de Calimentaire, de Cessence conti-
nuent euxdaugmenter".
Le SMIC est fixe actuellement a 9,00 euros brut de I'heure,
soit 1.365 euros brut par mois pour un temps plein, notoire-
ment insuffisant pour permettre de repondre aux besoins des
manages. La CGT revendique un SMIC a 1 700 euros en
France, compete tenu de I'inflation et du poids des depenses
contraintes (chauffage, carburants, loyer, etc.). En effet, une
hausse r6guliere du SMIC alimentant une dynamique sala-
riale contribute, au travers de la consommation des salaries,
a la croissance economique, favorisant le developpement de
I'activite et de I'emploi. En Martinique, il faut veiller a ce que
I'augmentation des salaires n'alimente pas le cycle importa-
tions-adcroissement de la dependance economique-affai-
blissement de la production locale. Mais la question du
pouvoir d'achat demeure crucial.
A.G.


t .SS...ALES


~~inrr~pmn~u~q~C~






http://www. ournal-iustice-martinique.com


Br ves soadles
Affaire Jet Aviation Service: nouveau rebonbissement
Laffaire de la society Jet Aviation Service de Felix Jean-Fran-
gois n'a toujours pas trouve d'epilogue. Un nouveau rebondis-
sement vient de se produire. L'entrepreneur englue dans une
pique bataille judiciaire n'a cesse de reclamer qu'on le r6ta-
blisse dans droits en lui restituant ses biens "injustement"ven-
dus aux encheres lors de la liquidation de I'entreprise. Dans
cette affaire qui a debuted en 1998 par la mise en redressement
judiciaire de la society, puis sa liquidation en 2000, le dirigeant
de I'entreprise a toujours contest ces decisions. Une decision
de justice en 2003 avait casse les dispositions de la Cour d'ap-
pel quant a la liquidation de I'entreprise faite selon, le dirigeant,
sans jugement et sans titre executoire.
Dernierement, le 21 juillet la Cour d'Appel de Fort-de France a
egalement annule le jugement de mise en redressement judi-
ciaire de la society Jet Aviation Service en date de decembre
1998. Ce qui paraft donner raison a la longue lutte de Felix
Jean-Frangois. Pour mettre un terme a plus de dix ans de pro-
cedure, I'entrepreneur reclame une mediation pour recuperer
ses biens. Selon lui, les dirigeants de la Chambre de commerce
de I'epoque auraient ete a I'origine de toutes ses tribulations.
Des biens qui seront bienvenus pour d6velopper la nouvelle
entreprise creee sous le nom d'Eurl Jeff Aviation service avec
un fort potential. La society est specialisee dans le "handling",


soit I'assistance a des companies aeriennes ou des avions pri-
ves en escale a I'aeroport.

Paralysie bu reseau Mozaik
Depuis lundi 25 juillet, un movement paralyse le reseau de
bus Mozafk. Chauffeurs et direction se livrent a un bras de fer
au grand desarroi des usagers. Les chauffeurs apres une
aggression ont decide d'arreter le travail. Une rencontre a eu lieu
avec la direction et une entente a ete trouvee sur plusieurs
points. Mais reste a regler le paiement du jour de debrayage.
Ce que la direction refuse. Les chauffeurs ont done decide d'un
movement de greve pour reclamer ce paiement et egalement
pour avoir des precisons et un regard quant aux embauches
realisees par la direction. Les grevistes denoncent "es injustice
de [a direction": une revendication jugee irrealiste par la direc-
tion estimant que le syndicate n'avait pas a faire valoir de juge-
ment sur les embauches decidees par I'administration. Une
administration tries perturbee puisque les agents non grevistes
ne peuvent rejoindre leurs services. Les grevistes ont decide
de durcir le movement puisque meme les bus affretes sont
empeches de travailler.
Toutes les lignes de I'agglomeration Lamentin/Fort-de-
France/Saint-Joseph sont tries perturbees, un casse-tete pour
les usagers obliges de prendre leur mal en patience.
C.B/30/07/2011


Detinquance: Moins be faits craputeux, seton tes autorites


Les chiffres de la delinquance pour le ler semestre ont ete pu-
blies et comments par les autorites le 25 juillet dernier. Un
bilan don't se felicite le prefet Laurent Prevost pour qui "Querques
evenements dramatiques ne doivent pas masquer [a tendancefa-
vorable d Ia baisse de 3% par rapport a 2010 ". Ainsi les vols a
main armee diminuent de 21.8%, les violence physiques cra-
puleuses sont egalement en baisse de 7.4%. Ce bilan reflete,
selon les autorites, I'impact de I'action des services de I'Etat et


lerance zero" des autorites a I'encontre de la delinquance routiere


s'appuie sur une cooperation de la police et la gendarmerie et
le enforcement des techniques scientifiques de la police.
A mettre aussi & I'actif de la police, la creation des brigades de
securisation a Fort-de-France et au Lamentin. Pour I'heure, pas
assez de recul sur la video surveillance installed a Fort-de-
France, mais elle a permis de reveler quelques petits trafics. Si
le chiffre des escroqueries financieres et economiques est en
augmentation de + 6%, ce n'est que le resultat du enforcement
de I'action des services, notamment dans la lutte contre la
fraude (Justice n29). Au travers de ce bilan, les autorites veu-
lent faire passer un message : police, gendarmerie et justice
ont decide d'etre intransigeant sur les affaires de violence et


notamment de port d'armes et de traffic de stupefiants. Selon le
commissaire Robert Calandri (sur le depart), "ifn'y apas de tra-.
fic d'armes en 5Martinique, contrairement auxrumeurs, fa plupart
des armes sont desfusifs de chasse de petit calibre. Pas de mag-
num et autres armes de grandbanditisme". Le commissaire s'in-
quiete cependant d' "une radicalisation des rapports sociawcqui
se traduitparune violencegratuite et pus brutal" Des porteurs
d'armes lorsqu'ils sont epingles sont systematiquement defe-
res devant le tribunal avec une reponse penale. La lutte contre
I'insecurite aux Terres-Sainville se traduit par la bataille contre
le proxenetisme hotelier. C'est I'une des caracteristiques du
proxenetisme a Foyal : des locaux plut6t insalubres sont mis a
la disposition des femmes moyennant especes sonnantes. La
police a mis en evidence des debits de boissons pas en regle;
16 font I'objet de measure de fermeture administrative.

Insecurity routibre en hausse
Mais la principal preoccupation des autorites se situe au ni-
veau du bilan de la security routiere oO I'on ne constate pas
d'inflexion. Les chiffres sont toujours aussi alarmants avec un
nombre de tues (7.7%) egaux a 2010 mais on assisted a une
augmentation des accidents corporels (8.1%) et de blesses
hospitalises. "Des accidents quipourraient etre 6vitis par Ie res-
pect du code de la route", explique le commandant de la gen-
darmerie Philipe Debarge. Le triptyque "atcool, stupefiant et
vitesse"ne fait toujours pas bond menage sur la route. Ainsi 478
conducteurs ont vu leur permis de conduire leur 6tre retires.
Une des preoccupations est la conduite sous I'emprise de stu-
pefiants qui enregistre un bond de 100%.
C.B


,I AoCfit20 Juiticn'


LTE OIAE I






http://www.ournal-iustice-martinique. com


Un centre be secours operationnel a Fort-be-France enjuittet 2012


De G a D, Raymond Saint-Louis-Augustin, maire de F-D-F, Josette Manin, president d
et le prefet Laurent Prevost ont scell la premiere pierre
Attendu depuis des lustres, le centre d'incendie et de secours
de Fort-de France devrait etre operationnel en juillet 2012, si
aucun imponderable'ne vient perturber le chantier commence.
Situe actuellement sur la rive droite du canal Levassor, le cen-
tre de secours est abrite dans un bAtiment qui n'est pas aux
normes de security parasismiques, vetuste et pas adapted a re-
pondre aux besoins tant des agents que de la population.
Un terrain ayant ete attribute par la municipality en 2005 sur un
emplacement de I'Etang-Z'Abricot, le nouveau centre a com-
mence a sortir de terre en 2009 avec les premiers defriche-
ments du terrain et le mois d'avril 201 a vu couler les premiers
metres cubes de biton. 4fin de marquerce "tournant dcisif'qu'est
la construction de ce centre pour les sapeurs pompier, le nou-
veau responsible du SDIS (service incendie et de secours)
Christian Edmond-Mariette a organism une ceremonie de pose
de premiere pierre le vendredi 22 juillet. L'occasion pour les dif-
ferentes autorites de saluer cette "avancie dans fa gestion de (a
chain du risque". Pour le maire, Raymond Saint-Louis Augus-
tin, "ce nefut pas chosefacile la sortie de terre de ce centre qui


S aura d r6pondre awu besoins d venir". "Cet outil moderne
devra ripondre aucattentes et awc 6esoins de Ia popula-
tion", a pour sa part souligne la president du Conseil
S general, Josette Manin, president du SDIS. Elle en a
profit pour annoncer la construction de I'Etat-major du
SDIS, et que de nouveaux casernements allaient voir
le jour notamment au Lamentin, Basse-Pointe et Ri-
viere-Salee, oh le terrain a d6ej ete cede par les muni-
cipalites aux SDIS. Le prefet Laurent Prevost a mis en
exergue I'effort exceptionnel fait par I'Etat dans le
cadre du plan seisme pour la constructionmde ce cen-
tre. L'opportunite pour lui d'informer que le schema de
prevention des risques qui prevoit les investissements
materiels et les resources humaines sera revu d'ici la
S fin de I'annee.
u CI GI,
Ce chantier d'un peu plus de 12 millions d'euros est fi-
nance i hauteur de 40 % par I'Etat, 11 % par le De-
partement, 13 % par la Region, 11 % par la municipality et 25
% sur les fonds propres du SDIS. Construit sur appui parasis-
mique, le bAtiment repondra aux normes de security pour res-
ter debout en cas de seisme. Une vingtaine d'entreprises sont
mobilisees sur ce chantier et le responsible du SDIS les a
exhorted a vitez fes contentieu et tout faire pour que le bdti-
ment soit livre enjuilet 2012".
Rendez-vous a ete pris dans quelques mois pour I'inauguration
de ce nouveau centre de secours.
Le centre de secours de Fort-de-France a un effectif de 115
pompiers don't 51 professionnels et 104 volontaires. Leffectif
de garde journalier est de 20 sapeurs-pompiers. Les incendies
ne representent plus que 5% du travail des pompiers tandis que
les secours aux personnel et les missions de prevention et de
securisation representent la majority des interventions. L'ob-
jectif pour les pompiers est d'etre en situation d'intervenir sur le
theatre d'une operation de secours dans un delai inferieur a 10
mn en zone urbaine. Les 1200 sapeurs pompiers de Martinique
realisent 2800 interventions /an.


La centrate pilote a'Energie Thermique bes Mers sur tes rails


Afin de repondre aux besoins energetiques croissants de la
Martinique et a sa future autonomie energetique, en novembre
2010, la Region Martinique avait signed avec deux entreprises,


Serge Letchimy signe la second convention avec les entrepreneurs


DCNS et STX France, une convention en vue de definir les pos-
sibilites et les conditions de mise en place en Martinique d'une
centrale-pilote d'Energie Thermique des Mers (ETM) a I'hori-
zon 2015.
Cet equipment d'une puissance de 10 MW sera situe a 7 km
a I'ouest de Bellefontaine. La Region Martinique assure la mal-
trise d'ouvrage du programme d'etudes. DCNS et STX sont
charges de la maitrise d'oeuvre du programme. La second
convention signee le 20 juillet dernier servira a definir les op-
tions qui seront revenues pour la future central pilote ETM en
ce qui concern notamment les donnees techniques relatives a
sa conception, I'organisation industrielle qui sera mise en place,
I'impact environnemental du system ETM et le module eco-
nomique du project. Les etudes pr6liminaires d'impact ont deja
ete realisees tandis que les campagnes de measures sur le site
en mer sont en course. Ces etudes concernent la courantologie,
la temperature des eaux, les analyses chimiques, la bathyme-
trie measuree des profondeurs) et la nature des fonds marines.
Par ailleurs des etudes oceanographiques seront lancees. Le
project est cofinance par la Region, I'Etat et les fonds europeens.


I euhf A 1 jwris c w,-r Pae


I


500t^t






http://www. ioural-iustice-martinique. com


Carburants et gaz: c'est reparti a a hausse


La Prefecture a annonc6 que les prix des products devaient
augmenter a partir du ler ao0t:
-Supercarburants : 1,51 /l1 au lieu de 1,47 /I1 en juillet 2011,
soit + 4 cts/I ;
-Gazole : 1,24 E/I au lieu de 1,23 E/l en juillet 2911, soit + 1 ct/I
-Bouteille de gaz de 12,5 kg : 24,15 E au lieu de 23,87 en juil-
let, soit une augmentation de 28 centimes (+ 1,2%).
Les raisons avancees pour expliquer cette hausse tiennent es-
sentiellement A I'augmentation du dollar face a I'euro et des
products finis :
-Renforcement du dollar face a I'euro: 1 E gale 1,42 $ centre
1,44 $en juin 2011 ;
-Essence : + 2,7 % en raison de la croissance de la demand
emanant du Bresil et de la Chine;
-Gazole : + 0,2 % en raison de la croissance de la production
des centrales electriques japonaises suite a I'accident de Fu-
kushima et A la diminution de I'offre americaine de gazole du fait
de la basse de ses stocks;
-Stagnation du baril de p6trole brut & 116 $ pendant la periode
de reference par rapport a juin 2011 : diminution offre pays de
I'OPEP en raison des troubles au Moyen-Orient constituent un
facteur haussier et forte augmentation du brut non-OPEP
constituent un facteur baissier;
-Hausse international du gaz butane.
La Prefecture mentionne qu'en juillet 2011 les prix moyens des
carburants etaient inferieurs en Martinique par rapport A la
France:
-Supercarburant: 1,47 6El centre 1,50 en France ;
-Gazole : 1,23 E/I centre 1,32 Ell;


Martinique:

Les prix en juin 2011 :- 0,2 %

Au course du mois de juin 2011, I'indice des prix des me-
nages en Martinique baisse de 0,2 %.
Cette evolution est due essentiellement a la baisse des prix de
l'energie et des products manufactures.
Cependant le glissement sur un an (juin 2011 par rapport a juin
2010) est de + 3,0 % contre + 2,1 % en France.
L'indice des prix de I'alimentation augmente de 0,7 %. Les prix
des products frais continent d'augmenter (+ 2,7 %). Les prix
des legumes et des fruits frais progressent respectivement de
+ 7,4 % et de + 2,7 %. En revanche, les prix des poissons frais
diminuent de 1,8%. Hors products frais, I'indice des prix des pro-
duits alimentaires subit une hausse de 0,3 %.
L'indice des prix des products manufactures recule (- 0,2 %). Ce
sont les prix de I'habillement et chaussures qui contribuent le
plus a cette baisse (- 0,9 %). Les prix des products de sante et
autres products manufactures restent stables.
L'indice des prix de I'energie diminue de 2,0 %, du fait de la
baisse des prix des products petroliers (- 2,5 %). Par ailleurs, le
prix de la bouteille de gaz augmente de 0,8 %. En reality les
prix des carburants augmentent au ler ao0t.
L'indice des prix des services enregistre une faible variation
(- 0,1 %). Les prix des autres services flechissent (- 0,2 %), en
particulier les prix des services d'hebergement (- 4,1 %) et des
locations de vehicles privees (- 8,6 %). L'indice des prix des
services de sante et des transports et communications aug-
mente respectivement de 0,4 % et de 0,1 %.
M.B


A quand un tarif social pour les automobilistes de conditions modestes ?
-Gaz: 23,87 E la bouteille de 12,5 kg en Martinique en juillet
2011 centre 26,88 E 'equivalent bouteille de 12,5 kg 1ere quin-
zaine de juin en France.
La Martinique subit de plein fouet la crise financiere capitalist.
Pour attenuer I'effet des hausses, nous reiterons notre sug-
gestion d'instituer un mecanisme de FIRT flottant compensant
la hausse de I'octroi de mer indexes de facto sur les course du pe-
trole brut et creer un tarif social pour les automobilistes de
condition modest.
M.B



Fona europeens: 74 projects vali-

es en juillet
Le comite de pilotage strategique(CPS) des fonds europ6ens
reuni le 22 juillet dernier a statue sur I'attribution de subven-
tions pour 74 nouveaux projects. Ce sont 10 millions d'euros de
fonds europeens qui ont ete attributes auquel s'ajouteront 10
millions d'aides de I'Etat, des communes, du Departement, de
la Region et des prives. Pour ce mois de juillet, la peche cara-
cole en tete avec pas moins de 29 projects pour moderniser ou
remotoriser pres de 26 navires. Dans le domaine agricole, pres
de 4.9 millions d'euro sont consacres a la modernisation des
exploitations agricoles, I'aide a la creation d'exploitation pour
les jeunes agriculteurs ou encore le soutien a I'accompagne-
ment techniques realise par les organizations des secteurs agri-
coles et forestiers.
Un programme d'insertion pour des jeunes en difficult port
par le Service militaire adapted a requ un financement dans le
cadre du fonds social europeen a hauteur de 2.2 millions d'eu-
ros. Au titre du fonds de developpement regional (Feder), le
CPS a retenu 21 projects don't 3 visent t I'amelioration de I'en-
vironnement des PMI et PME. La preservation de I'environne-
ment au travers du traitement des dechets a fait I'objet d'aides
europeennes, notamment au moyen de la construction d'une
dechetterie et de I'optimisation de la collect selective en porte
a porte.


IF B 3,THB i N


rk ECNOIE






OTIEff i R _c


Quelle est 6onc cette amelioration progressive au march bu travail

en 2010 biagnostiquee par Pole emploi ?


II nous faut revenir sur la situation de I'emploi en Marti-
nique telle qu'elle apparait a travers les donnees commu-
niquees lors de la derniere conference de press
INSEE/IEDOM du 7 juillet 1011.
Nous avons comment le chiffre du nombre de demandeurs
d'emploi de categorieAen fin mai 2011 : 41 110 soit plus 5,8 %
sur un an.
La revue Antiane-Eco de I'nsee (n 74 dejuillet 2011) propose
plusieurs analyses retrospective de la situation de I'emploi et
du chomage en 2010. Ainsi I'enquete emploi de 2010 montre
que le taux d'emploi des Martiniquais de 15 a 64 ans s'eleve a
49 %, c'est-a-dire que le rapport du nombre de personnel de 15
a 64 ans ayant un emploi au nombre total d'individus de la
meme classes d'age est inf6rieur b 50 %. Ils sont 128 900. Xa-
vier Paraire, I'auteur de I'etude, comment: "Cile rest dans une
situation de deficit structureaffemploi". Et il precise : "en 2010,
if est plus aise de trouver un emploi pricaire qu (un emp[oi safarie
stable".
Dalila Dib de p61e emploi signe pourtant un article intitule : "Le
march du travails'amniore progressivement en 2010". Pourtant
il est indique que "'Teclusion des seniors du marchli du travailse
enforcee, que "fa proportion de demandeurs demploi de tres
tongue durie augmente"et que "les reprises demplois'operent plus
frdquemment sur des durdes demploi courtss.
Le nombre de demandeurs d'emploi de categories A (qui n'ont
pas travaille dans le mois) s'etablit a 40 732 en 2010. On
compete plus de 8 000 demandeurs d'emploi de plus de 50 ans
de categorie A, ce qui correspond a une hausse annuelle de 20
% et 1 300 personnel en plus. Et la reform des retraites re-
poussant I'age de depart a 62 ans n'etait pas encore appli-
quee...
Pole emploi comptabilise 47 300 demandeurs d'emploi de ca-
tegorie A, B et C, c'est-a-dire tenus de faire des actes positifs
de recherche d'emploi (B et C qui ont travaille pendant le mois
d'etude), soit une augmentation de plus de 1 270 personnel
sur un an. Le syndicaliste Alberic Marcellin estime que le nom-


bre reel de chomeurs se situerait aux alentours de 70 000.
Le nombre total de demandeurs d'emploi de longue duree(plus
d'un an) de categorie A,B et C s'eleve a 23 460, soit une hausse
de 5,4 % sur I'annee precedente. Mais ce sont principalement
le nombre de demandeurs d'emploi inscrits depuis 2 ans ou
plus qui provoquent cette degradation du chomage de longue
duree. Laugmentation est 11,6 % sur un an.

Ra6iations 6u fichier p61e emploi : plus 36,4 %!
En 2010, p6le emploi a enregistre une forte progression des
entrees et sorties de demandeurs d'emploi A, B et C. Ce sont
54 843 entrees, soit plus 12 % en un an (+ 5 860) qui ont ete
comptabilisees et, parallelement, 53 628 demandeurs ont ete
sortis du fichier au course de I'annee 2010. Article indique que
"fes volumes de sortie ont augment en cumulannueF'sans don-
ner de chiffre. Mais il mentionne que "lepfus souvent, ces sorties
correspondent a des defauts dactualisation": reprises d'emploi
(+20,1 %), entrees en stage (+ 73,8 % ) ou radiations adminis-
tratives ( + 36,4 %). Ces radiations ne correspondent-elles pas
au phenomene de decouragement des chomeurs face aux fai-
ble nombre de propositions d'emploi ? Ce qui permet de de-
gonfler les statistiques du chomage.
Cela est d'autant plus vrai que, face aux 54 843 entrees au cho-
mage, ii n'y a eu que 10 380 offres d'emploi enregistrees en
2010, en baisse de 1 % par rapport a 2009. Done une offre
d'emploi pour 5 demands. Et seules les offres temporaires
sont en evolution positive sur un an (+ 8,6 %).
Pole emploi a indemnise au total 20 485 personnel en 2010.
Et le nombre de chomeurs indemnises au titre de I'assurance-
ch6mage se serait stabilise a 15 243 en raison d'une forte di-
minution des entrees pour licenciements et de la stability de
celles pour fin de CDD.
La poursuite de la hausse du nombre de demandeurs d'emploi
en 2011 infirme le jugement selon lequel le march du travail
s'ameliorerait en 2010.
Michel Branchi


II IQR U


La Broite martiniquaise accuse Sarkozy be lavoir "cocufiee"


Decidement, la droite departementaliste a du mal a assi-
miler le passage a la Collectivite unique. De plus, elle de-
nonce ce qu'elle nomme les "cadeauw"de Nicolas Sarkozy
au PPM.
Les Forces martiniquaises de Progres(FMP) deja avaient
convoque une conference de press le 7 juillet pour de-
noncer le fait de Sarkozy leur avait menti (cf France-An-
tilles du 810712011).

Jean-Marcel Maran "Sarkozy nous a menti et cocufies"
Andre Lesueur, son president n'y etait pas alley avec le dos de
la cuiller. "On est en train de nous donner du 73 d [a sauce 74!
(..) La parole mime du president de la Ripuflique n'est pas res-
pectie ", avait-t-il assene. C'est qu'il est en desaccord sur de


nombreuses disposi-
tions de la Collecti-
vite unique
Denomination de la
collectivite qui fait
trop 74 (collectivite
territorial de Marti-
nique), conseil exe-
cutif qui est une sorte
de gouvernement,
mode de scrutiny
avec la proportion-
nelle assortie d'une
prime majoritaire de
20%, date d'installa-
tion en 3014 au lieu


Veui AtT.llBHBiB'.31 .


............ _"_ .... ... ... __ -, ......


_3


htto://www.iournal-iustice-martinicue.com





httpiv//ww.iournal-iustice-martinique.com


I 0I


de 2012, etc. Et de
poursuivre: "Ilest bien
intervenu pour fi.er
unilatiralement (a date
de 2014 Sarkozy nous
a trompis. IC nous a
menti. Et pource qui me
concern, on me ment
une fois, pas deux "
Les presidentielles
sont dans la line de
mire.
Jean-Marcel Maran,
autre dinosaur ultra
departementaliste qui a
Miguel Laventure du Fo Moun Pa (FMP)
de qui tenir, accuse :
"On a Le sentiment d'avoirc t 'cocu-ftis', d'autant que nous avons
fait Ce choix du 'oui' le 24janvier 2010".
Quant a Miguel Laventure, garden du Temple departmental,
il sonne la trompette du largage : "Les detats n'ontjamais pu
justifier qu'ilsoitfait a (a diartinique une tefe exception, avec
cette sorte de representation degouvernement qu'on appefTe Conseil
exdcutif (. .) Dans Pensemblefranqais, nous serons fe seulespace
de la Ripu6lique qui aura ce type de governance (. .) La Marti-
nique est en train d'etre mise dans une perspective de vie non rd-
mocratique. Le gouvernement a choisi d'icouter une parties de la
population, pas Cautre ', juge-t-il.
Et d'avertir, menagant : "'avenirdlea Martinique ne va s'arriter
parce qu'on aura promuigue une oi. Le temps poFitique est ou-
vert !".

Freb Tirault: "Arrktez ae fire
bes cabeaux au PPM"
Mais I'autre fraction de la droite n'est pas rest6e I'arme au pied.
Xavier Bertrand et Marie-Luce Penchard avaient voulu profiter
de leur voyage ministeriel pour inaugurer I'hbpital Mangot-Vul-
gin pour organiser- aux frais de I'Etat- une reunion avec les
adherents de I'UMP martiniquaise le 20 juillet (France-Antilles
du 22/07/2011). Surprise, le secretaire d6partemental, Fred Ti-


rault, a tire le premier missile: '"rritez defaire des cadeauw~ nos
adversaires. Le (FPM segargarise davoir o6tenu 2014, come date
installation de la CoCiectivite unique. Ainsi ilaura tout e loisir
ditendre ses tentacuCes sur Ca Martinique".
Dans la foulee, selon France-Antilles, c'est "Marie-Luce Pen-
chardqui se vit igaCement reprocher d'avoir offer une loi sur Cha-
6itat insalu6re d Serge Letchimy". Pour s'en sortir, en zelee
sarkozyste, elle a carrement menti en repliquant: "Nous n'avons
pas fait de cadeawu. Le
president de la Ripublique
n'ajamair avanci la date
de 2012. IC voulait que
cela se fasse e plus vite
possible. Quandli la Coi
sur Chlabitat, c'est une loi
du gouvernement que vous
pouvez vous approprier
car ce texte est une vraw
advance sociafe que Ce gou-
vernement a voulue "
La date de 2012 a ete
inscrite dans le premier
project de loi gouverne-
mental sur la collectivit6 Fred Tirault, secretaire d6partemental UMP
unique.
La droite martiniquaise certes se positionne en ce debut de
champagne des presidentielles franaises.
Cependant elle prend aussi la measure de I'architecture de la fu-
ture collectivits unique edifice par Sarkozy sur measure au pro-
fit de I'actuel h6te de la Region.
Cela dit, Sarkozy pouvait-il rester immobile sur le plan institu-
tionnel, comme le sont ses supporters locaux, face au mouve-
ment societal de fevrier-mars 2009 et face a la demand de la
grande majority des 6lus martiniquais, il faut le rappeler mgme
si certain apres ont tourn6 casaque, de changement institu-
tionnel, voire statutaire ?
Aussi, au final, ces contorsions politiciennes resultent des
contradictions incontournables engendrees par la crise du sys-
teme colonial departemental qui n'est pas finie.
Antoine Gilles


Ily a 40 ans, tes 16-17-18 aout 1971:

La Convention pour L'Autonomie (Morne-Rouge)


II ya quarante ans, les 16-17 & 18 ao0t 1971, les organisa-
tions anticolonialistes des quatre "DOM", Martinique, Gua-
deloupe, Guyane et Reunion, pour la premiere fois se
retrouvaient ensemble au Morne -Rouge pour une Conven-
tion. M6me si chacune des organizations avait leurs pro-
pres analyses sur la situation de leurs pays respectifs,
elles se retrouvaient dans la m6me revendication du chan-
gement de statut : I'Autonomie.
Les atteintes aux liberties publiques, la repression brutal,
la fraude electoral, I'echec de tous les Plans concoctes
depuis Paris et concus pour les puissances economiques
des milieux bekes, le ch6mage insupportable frappant
prioritairement la jeunesse, la total dependance vis-a-vis
de la France et de I'Europe, etc., imposerent aux organisa-
tions anticolonialistes et responsables de trouver les voies


pour que leurs peuples respectifs accident a la gestion de
leurs propres affaires.
De cette volonte commune, disaient-ils, "iffallaitfaire Ce
point d'une part et efaire ensem6fe, GuadeCoupiens, guyanais,
Martiniquais et Reunionnais reunis. Iffalfait d'autre part arter-
miner ensemBCe de quelCe manierefairefaire de nouveawuprogres
d notre cause commune qui est ce~e de nos masses laboneuses et de
nospeuples "
Nous reproduisons une premiere parties de la declaration
finale a I'issue des travaux de la Convention.
Fernand Papaya


- . .................. . .......... . . .---- ----;;------ ------


V Ifayrn sfsS






http://Aww. ioural-iustice-martinique.com


I .0 m -4 -..- I


La delegation du PCM :S et G.Fitt-Duval, G. Mauvois, A.Nicolas, R.Menil, P.Dufeal, E.V

La Declaration finale be La Convention pour I'autonomie
Les parties et organizations signataires de la Reunion, de la
Guyane, de la Guadeloupe et de la Martinique, reunis en
Convention les 16,17 et 18 ao0t 1971, penetres du sentiment
de leur responsabilite quant au devenir de leurs peuples,
conscients de I'extreme gravity de la situation creee dans leurs
pays par la permanence d'un system de rapports coloniaux
que la departementalisation tend 6 perpetuer;
Declarent solennellement:
Les peuples des quatre territoires de la Reunion, de la Guyane,
de la Guadeloupe et de la Martinique, constituent, par leur
cadre geographique, leur developpement historique, leurs com-
posantes ethniques, leur culture, leurs interets 6conomiques,
des ENTITES NATIONALES, don't la reality est diversement
ressentie dans la conscience de ces peuples.
En consequence, nul ne peut disposer d'eux, par aucun artifice
juridique: ce sont ces peuples eux-memes, qui democratique-
ment et en toute souverainete determineront leur destin ;
En consequence aussi, nul ne peut emettre la pretention, a I'ere
de la decolonisation de limiter le champ des pouvoirs de deci-
sion 6 reconnaTtre ; ces peuples; mais qu'i un moment precis
de leur histoire, dans I'aire d'imperialisme oO ils vivent dans le
context economique que la Puissance Coloniale leur a im-
pose, ces peuples doivent decider de revendiquer I'exercice
d'une parties seulement de ces pouvoirs.
Ces principles fondamentaux reconnus par la Declaration des
Droits de I'Homme, la Charte de Nations Unie et le preambule
de la Constitution frangaise, conduisent les signataires de la
Convention a poser:
-que I'avenir statutaire des quatre territoires concerns ne sau-
rait etre consider qu'au regard du fait national et du fait colo-


nial,
-que ces entities nationals doivent etre consti-
tuees dans le cadre juridique d'un Etat auto-
nome;
-Que ce statut d'autonomie ne saurait etre au
profit d'une minority, mais avant tout au profit
des masses laborieuses, source de toute pro-
duction et de toute richesse;
-Que les institutions a venir de ces peuples ne
sauraient etre determinees que par ces peuples
eux-memes et par ces peuples seuls selon le
processus democratique qui sera expose ci-
apres.

Le Statut 6'Autonomie


SLe statut d'autonomie dans chaque pays, devra
reconnaftre aux organes a mettre en place un
certain nombre de pouvoirs indispensables don't
'anin et V.Lamon les principaux sont 6numeres ci-apres:
-Elaboration et execution de plan de develop-
pement,
-Commerce interieur et commerce exterieur;
-Reglementation du credit et de I'epargne;
-Regime fiscal et regime douanier;
-Contr6le de la Fonction Publique et de I'administration judi-
ciaire;
-Organisation des services et offices territoriaux;
-Regime de propriety des moyens de production;
-Accords economiques et financiers;
-Education et information;
-Police;
-Tutelle des collectivites locales.
L'Etat autonome garantira le plein exercise des liberties pu-
bliques.
Les organismes a mettre en place sont:
1) une assemblee deliberante elue au suffrage universal direct
qui votera les lois dans les matieres relevant de la competence
de I'Etat autonome.
2) un executif designed par I'Assemblee et responsible devant
elle.
3) un organe de cooperation.
Le budget de I'Etat autonome sera alimente par les imp6ts di-
rects et indirects, les emprunts et la contribution de la France.
Celle-ci sera globalisee au moins i son niveau actuel pour faire
face aux consequences de trois siecles de colonisation.
A suivre...


Les tois sur tes CoUtectivites territoriates be Martinique et be Guyane

promulguees


Dans sa decision rendue le 21 juillet demier le Conseil consti-
tutionnel a considered a propos de la loi organique sur les col-
lectivites regies par I'article 73 que "leprojet don't ele est issue a
6tE deposit en premier lieu sur e bureau du Sinat; qu'ila etj sou-
mis ia ( difibiration et au vote du Parlement dans fes conditions
privues [P'articfe 46 de la Constitution; que sa procedure d'adop-


tion est done conform a (a Constitution". II est ajoute que "Consi-
darant que Plarticle 2 de la loi organique modified e regime des ha-
bilitationsprises sur fefondement des dispositions pricities; qu'il
prevoit notamment que (a demand d'iabdiitation doit etre trans-
mise d I'Assembf6 e nationaie et au Sinat par le Premier ministry
forsqu'eTe porte sur Padaptation d'une disposition legislative ou


V juitif n" ',1F. Page/


[ WM 1kEPB P EUPLE






http://www.iournal-iustice-martinique.com


sur fafixation de rigles relevant du domain de ~az oi; que Phabi-
litation peut etre accordie par un decret en Conseil dAtat
Iorsqu'efle nintervient que dans fe domain rigfementaire; que ;a
durie des abiliitations, qui nepeut enprincipe alTerau-de l du re-
nouvelement de C'assem6be dflibirante, peut toutefois, si za loi ou
fe decret en Conseilid tat fe prevoient, itre prorogie, par defibi-
ration motive adoptee dans les sixmors suivant Ce renouvefement
de cette assemble, pour une durie nepouvant aflerau-dela de son
procfzain renouvelement ; que ces dispositions ne sont pas
contraires a la Constitution".
En function de tout cela, le Conseil constitutionnel a decide que
la loi organique relative aux collectivites regies par I'article 73 de
la Constitution est conform a la Constitution.
S'agissant de la loi instituant la collectivit6 unique de Marti-
nique, dans ces grandes lignes le texte dit :" La Martinique
constitute une colfectivitt territorial de lda Rpublique rigie par
Partice 73 de ra Constitution qui exerce fes compitences attributes
a un dipartement doutre-mer et a une region d'outre-mer et toutes
fes compitences qui [ui sont d6vofues par la foi pour tenir compete
de ses caracteristiques et contraintes particuhibres".
"La coftectiviti terrtoriafe de Martinique succede au department
de [a 9Martinique et a fa region de [Martinique dans tous feurs droits
et obligations."
"Les organes de a colectivite territorial de Martinique compren-
nent C!assemb6fe de Martinique et son president, e conseiexCicu-
tifde Martinique et sonprssident, assists du conseiliconomique,
social environnemental de la culture et de Niducation de Marti-


*I


Conseil General Consell 6gional
de to Martinique de io Martiniqu
La nouvelle collectivit6 de Martinique reprend les competences
des deux asemblees.
unique .
La present loi entire en vigueur: "En ce qui concern es dispo-
sitions applica6fes di [a Martinique, d computer de la premiere reu-
nion de t'assembe de9 Martinique suivant sa premiere efection en
mars 2014".
Le gouvernement devra au plus tard dans les 18 mois : "(D-
terminer les rgfes 6udgetaires, financieres et comptab6es appCica-
bles c ces colectivitis terntoriafes;
-Assurer le transfer des personnel, des 6iens et desfinances de la
region et du dipartement a. ces co!ectivitis temitornafs'.
Ces deux lois ont ete publiees au journal official du 28 juillet.


NAJS E WIVE


Banque bu Sub: Qu'est-ce que c'est ?


Pedro Paez, president de la Commission pour la nouvelle
architecture financiere regional de I'Equateur, parole de la
Banque du Sud (I'Humanite 24-25-26/06/2011)

Question:
Primat du
march, af-
faiblisse-
ment de la
puissance
,. publique, le
credo neoli-
c beral du FMI
SI peut-il btre
. e remis en
cause?
Pedro Paez :
Les crises
successive
subies par le
Pedro Paez, president de la Commission pour la nouvelle monde ont
architecture financiere regional de I'Equateur montr6 avec
eclat la ban-
queroute doctrinaire, ideologique, technique et materielle du
FMI. Apres la crise, nous avons assist ab la restauration du
pouvoir de chantage du FMI, qui veut imposer ces conditions au
processus de decision d6mocratique. II faut changer les para-
digmes 6conomiques en donnant la priority a la vie (...)


Question : A quelles conditions I'action du FMI pourrait-
elle se reveler efficace a la fois pour le developpement et
pour les peuples?

Pedro Paez: Toutes les actions du FMI, specialement dans le
tiers-monde, ont ete des obstacles au developpement. L'Ame-
rique latine a connu nombre d'experiences negatives. Les po-
litiques d'ajustement, d'austerite, ont installed une crise
chronique de la situation fiscal. D'autres options sont possi-
bles, liees a la constitution d'un system souverain de credit et
au enforcement de la monnaie national. Ici, en Amerique la-
tine, nous avons developpe une nouvelle architecture financier
et de developpement: la Banque du Sud, qui s'appuie non seu-
lement sur les devises cles mais aussi sur les resources lo-
cales et les monnaies nationals, et meme, dans un avenir
proche, regionales. Architecture de cette banque nouvelle est
le Sucre: Systeme unitaire de compensation regional. C'est
une monnaie commune qui ignore les restrictions neoliberales
de I'euro et qui est un mecanisme d'epargne des devises in-
ternationales, donnant beaucoup d'espace pour la politique
bconomique national. Le Sucre, qui est une espece de carte
de credit reciproque entire banques centrales, simplifie les
changes et evite I'utilisation du dollar. Du coup, nous n'avons
plus besoin de jouer sur le taux d'interet et la marge de ma-
nceuvre pour la politique d'echange, financiere et commercial
de chaque pays est plus grande. Le taux d'interet restant plu-
t6t bas, le service de la dette pour les foyers, pour les entre-
prises, pour I'Etat est reduit et libere beaucoup de resources


V ^ eBiBi Acoi:20r-nust n3 le.


rr I I








^s AA" Ei i Ess -I,


http://www.iournal-iustice-martinique. com


pour I'investissement et le bien-6tre general. De plus, ces res- lie au processus de developpement et d'interaction regional.
sources sont liberees de la peur d'une attaque speculative. On Pour ce faire, on peut s'appuyer, entire autres, sur I'exemple de
peut les utiliser pour I'emploi et I'amelioration des capacit6s pro- notre Banque du Sud. Ce type d'organisation monetaire et fi-
ductives de chaque pays et s'abstraire de la fragility des mar- nanciere offre la possibility de recycler les resources locales et
ches internationaux. regionales pour un developpement alternatif et ouvre beaucoup
Question : Est-il souhaitable que le FMI disparaisse? d'options techniques sur les plans financiers et macroecono-
Pedro Paez: La question n'est pas de se debarrasser du FMI, miques, capable de changer le rapport avec des organismes
mais de construire une nouvelle architecture financiere qui au- comme le FMI. Cela peut changer completement les meca-
rait un r6le global de preteur en dernier resort, avec des droits nismes de pression exerces par le FMI, comme ceux que vous
speciaux de tirage, fondue sur un m6canisme de governance vivez ici avec la Grece et de I'lrlande.


I I


SCP CONSTANTIN,
NOTAIRES ASSOCIES
A FORT DE FRANCE,
78 RUE DE LA REPUBLIQUE.
AVIS DE CONSTITUTION
Suivant acte recu par Maitre Micheline
CONSTANTIN, Notaire associe de la So-
ciete Civile Professionnelle ,,Micheline
CONSTANTIN et Monique CONSTAN-
TIN, titulaire d'un office notarial A FORT
DE FRANCE, le 28 juin 2011 enregistre
A Fort de France, le 08 juillet 2011, a ete
constitute une society par actions simpli-
fiee unipersonnel ayant les caracteris-
tiques suivantes :
Objet : 1/- le Management de Projet Im-
mobilier et L'accompagnement et le
conseil du project immobilier
- Le courage en travaux de construction
et de renovation de tout type de bati-
ments.
2 /- Promotion Immobilire : I'acquisition
par voie d'achat ou d'apport de tout im-
meuble et la construction de biens de
toutes destinations, la vente en totality ou
par lots de ces biens, A terme, en etat
future d'achevement ou apres achievement
ainsi que la location des immeubles non
vendus.
3 /- La commercialization d'am6nage-
ments interieur et exterieurs sans pose,
de materiels et materiaux de construction
sans pose ; La commercialization de
toutes constructions en kit.
Et g6n6ralement, tout emprunt et mise en
garantie toutes operations financieres,
commercials, industrielles, mobilieres et
immobilieres, pouvant se rattacher direc-
tement ou indirectement A I'objet ci-des-
sus ou a tous objets similaires ou
connexes, de nature A favoriser son ex-
tension ou son developpement.
Denomination : PROTIMM S.A.S
Siege social : Fort de France(97200) voie
nl riviere I'Or
Duree : 99 annees a computer de son im-
matriculation au R.C.S.
Capital social : 10.000,00
Cessions des actions : libre
L'exercice social commence le ler janvier
et se termine le 31 decembre de chaque
annee.
Le president de la society est: Mademoi-
selle Joelle BLEAU demeurant a Fort de
France(97200) voie n1 riviere I'Or.
La soci6te sera immatricul6e au registre
du commerce et des societies de FORT
DE FRANCE
Pour avis, Le Notaire. FB4558

CONSTITUTION
Avis est donn6 de la constitution de la
SOCIETY A RESPONSABILITE LIMITED
d6nommee "SC COM 972"; capital social
: 1 000 e ; siege social : Les Terrasses
de la Caravelle Quartier Raisinier- Ap-
part 39 97220 LA TRINITE ; Objet : La
commercialization d'espaces publicitaires
; La diffusion de publicites et/ou de cam-
pagnes publicitaires aux moyens de tous
supports, fixes ou mobiles, notamment
vehicles itinerants, affiches, panneaux,


vitrine, magasin, sur tous types de vehi-
cules ; La diffusion de toutes publicites
et/ou campagnes publicitaires dans tous
medias (TV, radio, journaux, internet...);
La distribution de prospectus et d'echan-
tillons publicitaires ; L'exploitation de
toutes licences et/ou de tous brevets et
plus generalement de tous droits indus-
triels ; L'acquisition de toutes licences
et/ou brevets afferentes aux activities ci-
dessus ; duree : 99 ans ; grant: M. Ste-
phane MONNIER, demeurant & LA
TRINITE (97220), Les Terrasses de la
Caravelle Quartier Raisinier- Appart 39
;RCS: FORT DE FRANCE.
La Gerance FB4559

AVIS DE MODIFICATION DU CAPITAL
SOCIAL
SARL BGR CARAIBES
AU CAPITAL DE 10 000c
515 017 499
RCS DE FORT DE FRANCE
L'assembl6e generale en date du 27 juin
2011 et suivant proces verbal enregistre
a Fort de France, le 21 juillet 2011 borde-
reau n*2011/799 case n8 a decide de
modifier le capital social de la society en
le portant de DIX MILLE EUROS (10
000Q) A VINGT MILLE EUROS (20
0004) et dorenavant divise en 100 parts
sociales de deux cents euros (200e) cha-
cune, entierement souscrites et liberees.
Les modifications statutaires seront pu-
bliees au registre du commerce et des so-
cietes de Fort de France.
Pour avis, la gerante FB4560

AVIS DE CONSTITUTION
Aux terms d'un acte SSP en date du 7
juillet 2011 i a ete constitute une society
Denomination social :
CALYPSO PLONGEE SARL
Siege social : 14 rue du Coulirou, 97229
Les Trois Ilets
Forme : SARL
Capital : 1200 c
Objet social : Pratique et enseignement
de la plongee sous-marine et de la nata-
tion en mer ou en piscine
Gerance : Monsieur David BROSSARD,
Res. Le Chalet, Bat C, Appt 4, 97229 Les
Trois Ilets
Duree : 99 ans A computer de son imma-
triculation au RCS de Fort de France
FB4561

AVIS DE CONSTITUTION
Aux terms d'un acte SSP en date du 22
juillet 2011 il a ete constitute une society
Denomination social : LAZER-GLOB
Siege social : domaine de riviere blanche,
97212 saint joseph
Forme : SARL
Capital : 3000 E
Objet social : Exploitation de parties de
jeux virtuelles recreatives et de loisirs
Gerance : Mademoiselle Amelie CLAU-
DEL, MBE 194 Mangot Vulcin 97288 le
lamentin cedex 2
Cogerant : Monsieur Yanis GOYETE,
MBE 194 Mangot Vulcin, 97288 le la-


mention cedex 2
Duree : 99 ans A computer de son imma-
triculation au RCS de Fort de France
FB4562

AVIS DE CONTINUATION
SOCIETY A.J.E. SARL
AU CAPITAL DE 5000c
QUARTER BAC 97224 DUCOS
RCS N* 2006 B 1349
A LA CHAMBRE DE COMMERCE
DE FORT DE FRANCE, MARTINIQUE
Au terme d'une deliberation en date du :
six juillet deux miles onze, de I'assem-
blee general extraordinaire ayant decide
de la continuation de la society A.J.E.
I'assemblee g6nerale extraordinaire des
associes de la society A.J.E., a decide de
la continuation de la society conforme-
ment aux dispositions de I'article L. 223-
42 du code de commerce
Dep6t legal au RCS n 2006 B 1349
Pour avis et mention FB4563

AVIS DE CONSTITUTION
En date du : 21.07.2011, il a ete consti-
tuee une : EURL
Presentant les caracteristiques suivantes
Denomination : CARAIBES CONSUL-
TING ET EXPERTISE IMMOBILIERE
Sigle : C.C.E.I
Objet: Expertise immobiliere
Adresse du Siege social : Boutiques du
Parc de Cluny 97200 Fort-de-France
Duree: 99 ans
Capital : 1000
Nom du grant : Karl DESBORDES
Adresse : Quartier Chapelle ST JO-
SEPH
Immatriculation au registre du Commerce
en course
Pour avis, la Gerance FB4564

AVIS DE CONSTITUTION
En date du : 27.07.2011, if a ete consti-
tuee une : EURL
Presentant les caract6ristiques suivantes
Denomination : EXPERT'IMM
Adresse du Siege social : Immeuble le
Lareinty 97232 LE LAMENTIN
Objet : Expertise immobiliere, diagnostic
accessibilitA handicaps en ERP
Duree : 99 ans
Capital: 1000e
Nom du grant : David JAREL
Adresse : 12 Lotissement la Favorite
97232 LE LAMENTIN
Immatriculation au registre du Commerce
en course
Pour avis, la G6rance FB4565

AVIS DE CONSTITUTION
En date du : 13/05/2011, il a ete consti-
tuee une : EURL
Presentant les caracteristiques suivantes
Denomination : UNDER CONTROL
Adresse du Siege social : 92 BLD Gene-
ral de Gaulle 97200 Fort-de-France
Objet : Etude, conception, coordination
renovation rehabilitation
Duree : 99 ans
Capital : 5000


Nom du grant: Franck RIOUAL
Immatriculation au registre du Commerce
en course
Pour avis, la Gerance FB4566

AVIS DE CONSTITUTION
En date du : 11/02/2011, il a ete consti-
tuee une : SARL
Presentant les caracteristiques suivantes
Denomination : ASAPH SUD AUTO
Adresse du Siege social : Residence
Royal Carafbes
13 AV Theodore BAUDE 97200 Fort de
France
Objet : Vente de pieces, accessoires au-
tomobiles, vehicules d'occasion, location
de vehicules
Dure : 99 ans
Capital: 1000
Nom du grant: Gilles Alain CRUSOE
Adresse : Residence Royal Caraibes, n"
13 Theodore BAUDE, quarter Crozan-
ville 97200 F-de-F
Immatriculation au registre du Commerce
en course
Pour avis, la Gerance FB4567

AVIS DE CONSTITUTION
II a ete cree une SARL ayant les caract6-
ristiques suivantes:
Denomination : HBC
Capital : 8000.00C
Siege: 1 ruelle du boulanger 97217 LES
ANSES D'ARLETS
Objet: toutes activities immobilieres
Duree : 99 ans
Grant : Mme COLOMBE Barbara, de-
meurant 9 rue Francois PAVILLA 97217
LES ANSES D'ARLET
Pour avis FB4568

AVIS DE CONSTITUTION
Avis est donned de la constitution d'une
society presentant les caracteristiques
suivantes :
Forme : society civil immobiliere
Denomination : SCI GRANDE ANSE
Siege social : GRANDE ANSE -
97221 LE CARBET
Objet : la propriety, I'administration et
I'exploitation par bail, location ou autre-
ment de tous immeubles batis ou non
batis don't elle pourrait devenir proprie-
taire
Duree : 99 annees
Capital: 1500
Apports en numbraire : 1500,
Gerance : Monsieur PHAMPHILE Benoit
joseph
Demeurant : au Robert Vert Pre quarter
Providence- 97231 ROBERT
Immatriculation au RCS de fort de france
Pour avis FB4569

AVIS DE CONSTITUTION
Aux terms d'un acte sous seing prive en
date du 15 juin 2011 a Fort de France, il
a ete constitute une society presentant les
caract6ristiques suivantes :
Denomination : LU.SI.NE
Forme : Societe a responsabilite limited
Siege social : 89 bis rue ROUAM-SIM,


IhV 7Rrr'iIIII







http://www.ournal-iustice-martinique.com


T.S.F 97200 Fort de France
(MARTINIQUE)
Objet : gestion de patrimoine immobilier,
et plus generalement, toutes operations
industrielles, commercials, financieres,
mobilieres ou immobilibres, se rapportant
directement ou indirectement a I'objet so-
cial ou susceptibles d'en faciliter I'exten-
sion ou le developpement
Capital social : 1024
Dur6e : 99 ans
Gerance : Mademoiselle France Lise
Christine ZOU demeurant residence Cas-
tel Des rochers
bat 30 appt : 182 97200 Fort de France
(Martinique)
Immatriculation : RCS d e fort de France
Pour avis FB4570

AVIS DE CHANGEMENT
DE CAPITAL SOCIAL
MANU VOILES
SOCIETt A RESPONSABILITE
LIMITED AU CAPITAL DE 7 500&
SIEGE SOCIAL : NOUVEAU CENTRE
DE CARNAGE
BAIE DES TOURELLES
RCS: FORT DE FRANCE B
437 767 775
L'assemblee general extraordinaire en
date du 04juillet 2011 a regulierement de-
cide
1) La modification du capital social au
moyen de I'arrondissage de la valeur no-
minale des parts,
Puis de reduire en amortissement des
pertes, pour le ramener a 7500,, par im-
putation de I'ecart resultant de I 'arrondi
sur le poste report a nouveau d6fici-
taire, les parts au nombre enter d'euro
immediatement inferieur.
2) de modifier les status sociaux en
consequence, et de les mettre en harmo-
nie avec les dispositions legates en vi-
gueurs
De sorte que la mention precedemment
publiee relative au capital social dolt etre
modified
Ancienne mention : capital social
7622.45c
Nouvelle mention : capital social: 7500
Pour avis FB4571

AVIS DE CHANGEMENT DE GERANT
BIRDY FINANCES
SOCIETY A RESPONSABILITE
LIMITED AU CAPITAL VARIABLE
DE 7622.454
SIEGE SOCIAL :
14 CHEMIN BOIS THIBAULT
97200 FORT-DE-FRANCE
RCS 435 277 975 000 15
Aux terms du procas verbal de I'assem-
blee general ordinaire du 22/07/2011, il
result que : Monsieur Jean-Marc Severin
CONTROLE, demeurant: cite la crique n
26 97220 TRINITE a ete nomm6 grant
a computer du 22/07/2011, en remplace-
ment de : Monsieur AUGUSTINE Mi-
chael, demeurant : cite la Fraicheur bat
G7 pte 63, 97213 GROS MORNE
Mention sera faite au RCS de Fort de
France FB4572

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
TROC DU DIAMANT
SOCIETt EN NOM COLLECTIF
EN LIQUIDATION
AU CAPITAL DE 5000C
SIEGE SOCIAL : 10 LOTISSEMENT
ZONE ARTISANALE LA TAUPINIERE
97223 LE DIAMANT
497 542 282 RCS FORT DE FRANCE
L'assemblee general extraordinaire reu-
nie le ler janvier 2009, a decide la disso-
lution antitip6e de la society a computer
de ce jour et sa mise en liquidation amia-
ble sous le regime conventionnel dans les
Conditions prevues par les status et les


deliberations de ladite assemble
Elle a nomme comme liquidateur Ma-
dame Delphine CHASTRE, demeurant :
10 lotissement Zone Artisanale la Taupi-
niere, 97223 DIAMANT, pour toute la
duree de la liquidation, avec les pouvoirs
les plus etendus tels que determines par
la loi et les status pour proceder aux ope-
rations de liquidation, realiser I'actif, ac-
quitter le passif, et I'autorise a continue
les affaires en course et a en engager de
nouvelles pour les besoins de la liquida-
tion. Le siege de la liquidation est fixed : 10
lotissement Zone Artisanale la Taupiniere
97223 LE DIAMANT.
C'est a cette adresse que la correspon-
dance devra 6tre envoyee et que les
actes et documents concernant la liqui-
dation devront etre notifies
Les actes et pieces relatifs a la liquidation
seront deposes au greffe du tribunal
mixte de commerce de fort de France, en
annexe au registry du commerce et des
societies
Pour avis, le liquidateur FB4573

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
& RADIATION
SNC AEROBIN SIEGE SOCIAL :
GRAND ROCHELLE
97224 DUCOS
N* SIRET : 403 497 290 00011
RCS DE FORT DE FRANCE
Aux terms de I'assemblee general ex-
traordinaire en date du 20 juin 2011, les
associes de la SNC AEROBIN ont ap-
prouves la decision de la dissolution anti-
cipee et la radiation de la society au 30
juin 2011, et ont nommes Mme BEURTIN
Marie Christine comme liquidateur
Pour avis, le liquidateur FB4574

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
SARL CHARLY BRAVO ECHO
SIEGE SOCIAL : GRAND ROCHELLE
97224 DUCOS
Aux terms de I'AGE des associes du 20
juin 2011, il a ete decide la dissolution an-
ticipee de la society au 30 juin 2011
Pour avis le liquidateur: Mr CHAPLIN JC
FB4575

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
& RADIATION
AXSIDIS SIEGE SOCIAL :
888, RUE DE BEZAUDIN
97230 SAINTE MARIE
N SIRET : 529 725 582 00017
RCS DE FORT DE FRANCE
Aux terms de I'assemblee general ex-
traordinaire en date du 20 juin 2011, les
associes de la Sari AXSIDIS ont approu-
ves la decision de la dissolution anticipee
et de la radiation total au 30 juin 2011 et
ont nommes Mr PAMPHILE Eugene le li-
quidateur
Pour avis FB4576






AVIS D'ATTRIBUTION DU MARCH
N* 2011-07
L'avis d'appel public a la concurrence a-
t-il fait I'objet d'une publication ? : OUI
Si oui, references de publication :
France-Antilles
https://www.marches-securises.fr
Nom et adresse officials de I'organisme
acheteur
Maire du ROBERT
Monsieur Alfred MONTHIEUX, Maire en
exercise
H6tel de Ville BP 107
97231 LE ROBERT
https://www.marches-securises.fr
Objet du march


Reconstruction d'un ouvrage hydraulique
et amenagement du talus a Fonds Brole.
Type de procedure : Marche public a pro-
cedure adaptee (articles 26 II 5, 28 et 40
IV 10 du CMP).
Criteres d'attribution :
Offre economiquement la plus avanta-
geuse appreciee en function des criteres
ponders enonces ci-dessous :
- Prix des prestations 50/100
- Valeur technique 50/100
Titulaire :
CAN S.A
Montant H.T. du march : 229 838,00 4
Date d'attribution du march : 30 mai
2011
Nombre d'offres rescues : 3
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal administratif de Fort-de-
France Croix de Bellevue Rue du
Batonnier Hector Andre 97200 Fort-de-
France Tel. : 0596 71 66 67
Date d'envoi du present avis A la publica-
tion : 27 juillet 2011
Le Maire,
Alfred MONTHIEUX FB4577






AVIS D'ATTRIBUTION DU MARCH
N* 2011-13
L'avis d'appel public & la concurrence a-
t-il fait I'objet d'une publication ? : OUI
Si oui, references de publication :
France-Antilles n F2017161 du
21/06/2011
https://www.marches-securises.fr
Nom et adresse officials de I'organisme
acheteur
Mairie du ROBERT
Monsieur Alfred MONTHIEUX, Maire en
exercise
H6tel de Ville BP 107
97231 LE ROBERT
https://www.marches-securises.fr
Objet du march
Regeneration et entretien des pelouses
sportives de la Commune.
Type de procedure : Marche public a pro-
cedure adaptee (articles 26 II 2, 28 et 40
III 1 du CMP).
Critbres d'attribution :
Offre economiquement la plus avanta-
geuse appr6ciee en function des criteres
ponders enonces ci-dessous :
- Valeur technique 50/100
-Prix
30/100
- Delai d'execution 20/100
Titulaire : TECHNISPORTS E.U.R.L
Montant minimum H.T. du march : 40
000,00 C
Montant maximum H.T. du march : 190
000,00
Date d'attribution du march : 30 juin
2011
Nombre d'offres rescues : 1
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal administratif de Fort-de-
France Croix de Bellevue Rue du
Batonnier Hector Andre 97200 Fort-de-
France Tel. : 0596 71 66 67
Date d'envoi du present avis a la publica-
tion : 27 juillet 2011
Le Maire,
Alfred MONTHIEUX FB4578






AVIS D'ATTRIBUTION DU MARCH
N* 2011-08
L'avis d'appel public a la concurrence a-
t-il fait I'objet d'une publication ? : OUI


Si oui, references de publication :
France-Antilles n F2015586 du
18/03/2011
https://www.marches-securises.fr
Nom et adresse officials de I'organisme
acheteur
Mairie du ROBERT
Monsieur Alfred MONTHIEUX, Maire en
exercise
H6tel de Ville BP 107
97231 LE ROBERT
https://www.marches-securises.fr
Objet du march
Refection d'ouvrages hydrauliques sous
chaussee au lotissement Pointe Savane.
Type de procedure : Marche public a pro-
cedure adaptee (articles 26 II 5, 28 et 40
IV 10 du CMP).
Criteres d'attribution :
Offre economiquement la plus avanta-
geuse appreciee en function des criteres
ponders enonces ci-dessous :
- Prix 50/100
- Valeur technique 50/100
Titulaire des lots n 1 et n 2
SAME BTP SARL
Montant H.T. lot 1 : 32 021,71 C
Montant H.T. lot 2 : 21 209,61 C
Titulaire du lot n 3
S.T.P.L.M. SARL SOCIETY DE TRA-
VAUX PUBLICS ET LOCATION DE MA-
TERIELS
Montant H.T. lot 3 : 52 872,00 ,
Date d'attribution du march : 13 juillet
2011
Nombre d'offres rescues : 21
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal administratif de Fort-de-
France Croix de Bellevue Rue du
Batonnier Hector Andre 97200 Fort-de-
France Tel. : 0596 71 66 67
Date d'envoi du present avis a la publica-
tion : 27 juillet 2011
Le Maire,
Alfred MONTHIEUX FB4579






AVIS D'ATTRIBUTION DU MARCH
N* 2011-09
L'avis d'appel public a la concurrence a-
t-il fait I'objet d'une publication ? : OUI
Si oui, references de publication :
France-Antilles n* F2015954 du
12/04/2011
https://www.marches-securises.fr
Nom et adresse officials de I'organisme
acheteur
Mairie du ROBERT
Monsieur Alfred MONTHIEUX, Maire en
exercise
H6tel de Ville BP 107
97231 LE ROBERT
https://www.marches-securises.fr
Objet du march
Creation d'une liaison RN1 RD3 au quar-
tier La Haut.
Type de procedure : Marche public a pro-
cedure adaptee (articles 26 II 5*, 28 et 40
IV 10 du CMP).
Critbres d'attribution :
Offre economiquement la plus avanta-
geuse appreciee en function des criteres
ponders enonces ci-dessous :
- Prix 50/100
- Valeur technique 50/100
Titulaire : DOM VRD
Montant H.T..du march : 248 575,00 C
Date d'attribution du march : 10 juin
2011
Nombre d'offres reques : 24
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal administratif de Fort-de-
France Croix de Bellevue Rue du
Batonnier Hector Andre 97200 Fort-de-
France Tel. : 0596 71 66 67


l I je -h *A ofit2ff 'BR1 -Page 1-


r A At~was LtqA








[A ANE5tq E


http://ww. ioumal-iustice-martinique. cor


Date d'envoi du present avis a la publica-
tion : 27 juillet 2011
Le Maire,
Alfred MONTHIEUX FB4580




ra
AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Identification de I'organisme qui passe le
march :Conseil Regional de Martinique
Service de la command publique,
Rue Gaston Defferre Cluny 97200 Fort-
De-France Martinique, tl : 05 96 59-63-
00 / telecopie : 05 96 72-68-10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nique.fr rubrique "Marches publics"
Repr6sentant du pouvoir adjudicateur:
Le President du Conseil Regional de Mar-
tinique
Procedure de passation :P r o c d u r e
adaptee en vertu de I'article 28 du Code
des Marches Publics (CMP)
Objet du march :Assistance A mattrise
d'ouvrage pour la realisation du Schema
previsionnel des formations en colleges
et lyc6es
Reference d'indentification du march :
DE-AMOSPFCL-11-036-
Caracteristiques principles :La present
consultation a pour objet la mission d'as-
sistance A maitrise d'ouvrage pour la rea-
lisation du schema previsionnel des
formations en colleges et lycees.
La prestation est divisde en quatre
phases, A savoir:
Premiere phase : L'etat des lieux et
diagnostic
Deuxieme phase : Construction des
scenario
Troisieme phase : Choix des orienta-
tions
Quatrieme phase : Presentation du do-
cument final qui devra integrer des ele-
ments de programmation tres explicites
Delai d'execution
Duree total de I'Otude est de 27 se-
maines environ qui se decompose
comme suit:
Phase 1 :10 semaines
Phase 2 :05 semaines
Phase 3 : 08 semaines
Phase 4 : 04 semaines
Lieu d'execution Territoire de la Marti-
nique
Modalites essentielles de financement et
de pavement du march :Financement
Fonds propres de la Region
Paiement : Virement administratif
Delai global de pavement : 30 jours
Variation des prix : prix revisables
variantes Autorisees
Adresse aupres de laquelle les docu-
ments peuvent 6tre obtenus :Le dossier
de consultation des entreprises sera
remis gratuitement par le service de la
command publique
Rue Gaston Deferre -
Cluny 97200 Fort-de-France
Tel : 0596 59 63 00
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout element d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
Ce document peut etre egalement tA6e-
charge a I'adresse Internet sus indiquee.
Conditions de participation :Criteres de
selection des candidatures
Les candidatures seront selectionnees au
regard des trois criteres suivants :
- les capacities professionnelles, tech-
niques et financieres
* Situation propre du candidate:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies:
- la declaration du candidate (conforme au


module DC2 version septembre 2010)
pour chacune des entreprises concur-
rentes ayant vocation a etre titulaires du
march
- lettre de candidature et d'habilitation du
mandataire par ses cotraitants (conforme
au module DC 1 dans sa version sep-
tembre 2010)
* Capacites professionnelles:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
- presentation d'une listed des principles
prestations effectuees au course de la der-
niere annee, indiquant le montant, la date
et le destinataire public ou prive.
- Indication des titres d'etudes et profes-
sionnels de I'operateur economique et/ou
des cadres de I'entreprise et notamment
des responsables de prestations de ser-
vices
- Certificats de qualifications profession-
nelles ou tout moyen apportant la preuve
de la capacitA du candidate.
* Capacites economiques et financieres :
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
- declaration concernant le chiffre d'af-
faires global et le chiffre d'affaires concer-
nant les prestations objet du march,
realisdes au course du dernier exercise
disponible
* Capacites techniques:
Renseignements et formalities neces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
- une description de I'equipement tech-
nique, des measures employees par le
candidate pour s'assurer de la quality et
des moyens d'etude et de recherche de
son entreprise ;
- Declaration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidate et I'impor-
tance du personnel d'encadrement au
course de la derniere annee.
Criteres de jugement des offres :
L'offre economiquement la plus avanta-
geuse sera appreciee en function des cri-
teres dnonces ci-dessous :
1. La valeur technique de I'offre (appre-
cide sur la base de la note technique exi-
gee au reglement de consultation)
affectde d'un coefficient 6 se d6clinant
selon les sous criteres suivants :
- Comprehension du besoin et pertinence
de la methodologie proposed 50% (du
coefficient 6)
-Expertise des intervenants proposes
pour la mission 30% (du coefficient 6)
-Mode.d'organisation de I'equipe 20% (du
coefficient 6)
2. Le prix affected d'un coefficient 4
Negociation des conditions du march A
passer:Les conditions du march pour-
ront le cas echeant etre negociees avec
les candidates apres examen de leur offre
Delai de validity des offres : 180 jours
Adresse aupres de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
etre obtenus :Conseil regional de Marti-
nique (service de la command pu-
bliques) ou en ligne A I'adresse sus
indiquee
Adresse aupres de laquelle les rensei-
gnements d'ordre technique peuvent etre
obtenus :Conseil regional de Martinique
(Direction de I'Education) ou en ligne A
I'adresse sus indiquee
Date limited de reception des offres :0 6
septembre 2011 a 12 H 00 (heure de
Martinique)
Adresse A laquelle les offres doivent 6tre
envoyees :Reception des offres par pli
recommande ou centre recepiss6 au
Conseil Regional de la Martinique Service
de la Commande Pubique rue Gaston
Deferre -Cluny 97200 Fort-de-France
Martinique ou en ligne A I'adresse Inter-


net sus indiquee
Delai laisse au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Instance chargee des procedures de re-
cours :Tribunal administratif de Fort de
France Croix de Bellevue Immeuble
Roy-Camille- BP 683
97200 Fort-de-France
Tel: 0596-71-66-67
Fax : 0596-63-10-08
Organe charge des procedures de me-
diation :Comite consultatif de reglement
amiable des litiges de PARIS 29 rue
Barbet de Jouy -
75700 PARIS cedex 7
Telephone : 01.44.42.63.43 Telecopie :
01.44.42.63.37
Service aupres duquel des renseigne-
ments peuvent Otre obtenus concernant
I'introduction des recours : Le greffe du
Tribunal administratif Croix de Bellevue
97200 Fort de France
Transmission des dossiers d'offre par
voie dematerialisee autorisee
Autres renseignements :
Procedure dematerialisee
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement a la disposition des candi-
dats une plate-forme de d6materialisation
accessible via I'adresse Internet suivante
http://www.cr-martinique.fr rubrique ,
marches publics ,
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la reference d'identification du
march porte au present avis d'appel
public a la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Region Martinique
- le telechargement des avis, reglement
de consultation et DCE
- la transmission par voie electronique
des dossiers d'offre
Date d'envoi du present avis a la publica-
tion : Le 25 juillet 2011 FB4581






AVIS D'APPEL PUBLIC A LA
CONCURRENCE
TRAVAUX
Nom et adresse officials de I'organisme
acheteur :
Commune du ROBERT
Correspondent : Monsieur le Maire
H6tel de Ville Rue Vincent Allegre BP
107 97231 LE ROBERT
Tel. : 0596 65.10.05 Telecopie : 0596
65.74.56
Mel : commande.publique@ville-le-ro-
bert.fr
Adresse du profilel acheteur
https://www.marches-securises.fr
Objet du march : Stabilisation et ame-
nagement du talus aval du chemin Vol-
taire.
Type de march de travaux : Execution
Nomenclature communautaire (CPV) :
45262330 3
Lieu d'execution : Voltaire.
L'avis concern un march public.
CaractAristiques principles :
Nature et etendue des travaux :
Travaux de confortement du talus aval de
la chaussee du chemin Voltaire.
Delai d'execution :4 mois hors periode de
preparation
Prestations divisees en lots : Non
Conditions relatives au march :
Cautionnement et garanties exigees :
Retenue de garantie de 5% remplacee au
gre du titulaire par une garantie A pre-
miere demand.
Modalites essentielles de financement et
de paiement:
Region Budget communal


Avance accordee dans les conditions
fixes par I'article 87 du code des mar-
ch6s publics complete par le d6cret no
2008 1355 du 19 decembre 2008.
Delai global de paiement a 30 jours A
computer du dep6t de la facture.
Forme juridique que devra revAtir le grou-
pement d'op6rateurs economiques attri-
butaire du march :
Candidat unique ou Groupement soli-
daire.
Conditions de participation :
- Lettre de candidature (DC1) dOment
complete, signee et accompagnee des
babilitations des cotraitants le cas
echeant et de tous les documents aux-
quels elle fait reference ;
- Declaration du candidate (DC2) dOment
complete et signee ;
- Copie du ou des jugements prononces,
s'il est en redressement judiciaire ;
- Declaration sur I'honneur du candidate
justifiant qu'il n'entre dans aucun des cas
mentionnes a I'article 43 du Code des
marches publics concernant les interdic-
tions de soumissionner;
- Attestations d'assurance civil et de-
cennale couvrant le delai de validity du
march ;
- Extrait Kbis ;
- Pouvoir de la personnel habilitee A en-
gager la society ;
- Renseignements permettant d'evaluer
les capacities professionnelles, tech-
niques et financieres du candidate (decla-
ration indiquant les effectifs moyens
annuels du candidate et I'importance du
personnel d'encadrement, presentation
d'une listed de travaux executes au course
des cinq dernieres annees, declaration in-
diquant I'outillage, le materiel et I'equipe-
ment technique don't le candidate dispose
pour la realisation de marches de mAme
nature, declaration concernant le chiffre
d'affaires concernant les travaux objet du
march au course des 3 derniers exer-
cices, certificates de qualifications profes-
sionnelles).
II est interdit aux candidates de presenter
pour le march plusieurs offres en agis-
sant a la fois en quality de candidates indi-
viduels et de membres d'un ou plusieurs
groupements; en quality de membres de
plusieurs groupements.
Criteres d'attribution :
Offre economiquement la plus avanta-
geuse appreciee en fonction.des criteres
enonces ci-dessous avec leur pondera-
tion :
40% Prix des prestations
40% Valeur technique
20% DAlai d'execution
Procedures:
Type de procedure : Procedure adaptee.
Conditions de dAlai:
Date limited de reception des candidatures
et des offres : le 26 ao0t 2011 avant
12h00.
Delai minimum de validity des offres : 120
jours a computer de la date limited de re-
ception des offres.
Renseignements complementaires :
Numero de reference attribuA au march
par le pouvoir adjudicateur : 2011-16
Date previsionnelle de notification du
march : septembre 2011
Instance chargee des procedures de re-
cours et aupres de laquelle des rensei-
gnements peuvent 6tre obtenus
concernant I'introduction des recours :
Tribunal Administratif de Fort-de-France
Villa Roy Camille Croix de Bellevue -
BP 683 Rue du Batonnier Hector Andre
- 97264 Fort-de-France Cedex
Tel. : 0596 71 66 67 Telecopie : 0596
63 1008
Introduction des recours :
Le candidate peut, s'il le souhaite, exercer
devant le Tribunal administratif susmen-


I 1 1 1 11 !1 l 1








http://www. ioural-iustice-martinique.com


tionne :
- soit un recours en referee precontractuel
avant la signature du march, par appli-
cation des articles L 551-1 a L 551-12 du
Code de Justice Administrative (CJA) ;
- soit un recours en referee contractuel
apres la signature du march, dans les
trente et un jours qui suivent la date de
publication de I'avis d'attribution du
contract, ou, a defaut d'un tel avis, dans
les six mois qui suivent la date de conclu-
sion de celui-ci, conformement aux arti-
cles L 551-13 a L 551-23 et R 551-7du
CJA;
- soit un recours pour exces de pouvoir
prevu aux articles R 421-1 a 421-7 du
CJA, dans les deux mois qui suivent la
notification ou la publication de la d&ci-
sion contestee ;
- soit un recours de pleine jurisdiction, ou-
vert aux candidates evinces, dans les deux
mois a computer des measures de publicity
appropriees de la signature du contract.
Date d'envoi du present avis a la publica-
tion : 29 juillet 2011
ANNEXE I Adresses complementaires
Adresse aupres de laquelle des rensei-
gnements complementaires peuvent 6tre
obtenus :
D'ordre administratif:
Service Commande Publique Tel. : 0596
65 10 05 / Fax : 0596 65 74 56 / com-
mande.publique@ville-le-robert.fr
D'ordre technique :
GINGER GEODE Tel. : 0596 51 99 51 -
Fax : 0596 51 99 57
Direction des Services Techniques Tel.
: 0596 65 02 88 Fax : 0596 65 04 21
Adresse a laquelle les offres doivent etre
envoyees:
Voie postal : en recommand6e Mairie
du Robert Service Commande Publique
-BP 107 -97231 Le Robert
Dept : centre recepisse au secretariat de
la command publique.
Le representant du pouvoir adjudicateur,
Le Maire,
Alfred MONTHIEUX FB4582






AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Type de march : Services
Categorie de services : 12
Identification de I'organisme qui passe le
march : Conseil Regional de Martinique
Service de la command publique,
Rue Gaston Defferre Cluny 97200 Fort
de France Martinique, tel : 05 96 59 63
00/telecopie : 05 96 72 68 10
Adresse internet : http://www.cr-marti-
nique.fr rubrique marches publics ,,
Repr6sentant du pouvoir adjudicateur :
Le President du Conseil Regional de Mar-
tinique
Procedure de passation : Procedure
adaptee en vertu de I'article 28 du Code
des Marches Publics (CMP)
Objet du march : Maitrise d'oeuvre por-
tant sur les travaux d'amenagement de
I'H6tel de Region de Martinique
Reference d'identification du march :
HOTEL DE REGION-11-OP1
CaractBristiques principles : II s'agit
d'assurer I'amenagement de I'H6tel de
Region dans le cadre de la mise en place
du nouvel organigramme des services du
Conseil regional de Martinique.
Ces prestations porteront notamment sur
- travaux de depose et de demolition
- travaux de rehabilitation et d'am6nage-
ment de locaux pour r6pondre aux be-
soins,
- tous travaux, d'6quipements techniques
et generaux, toutes sujetions necessaires


au bon fonctionnement de I'etablisse-
ment, en particulier le traitement clima-
tique, le cablage informatique, la
telephone, etc.
Quantity et etendu global : L'opBration
de travaux peut 6tre globalement d6crite
en terms de quantity et d'etendue
comme suit:
(Categorie/Affectation : Surface utile)
DD et DGA: 16 m2
Directeur: 14 m2
Agents de categorie A: 12 m2
Agents de categories B : 8m2 ou en es-
pace paysager : 10 m2
Agents de categorie C
Local menage : 4m2/niveau/aile
Delai d'execution : De la notification dudit
march jusqu'a la fin de la duree de la ga-
rantie de parfait achievement : soit un
delai global previsionnel de 26 mois
Lieu d'execution des prestations : Hotel
de Region -rue Gaston Defferre, Plateau
Roy-Cluny 97200 Fort de France
Contenu de la mission : Etudes d'avant
project etudes de project assistance
pour la passation des marches de travaux
- tudes d'execution -direction de I'exe-
cution des travaux OPC (Ordonnance-
ment, Pilotage et Coordination du
Chantier) assistance lors des opera-
tions de reception.
Delai de realisation des documents
d'etudes :
APS : 4 semaines
APD : 5 semaines
PRO : + EXE1 + DCE : 4 semaines
EXE 2 : 2 semaines
DOE : 3 semaines
Modalites essentielles de financement et
de paiement du march : Financement :
Fonds propres de la Region
Paiement:
-Virement administratif
- Delai global de paiement : 30 jours
- Variation des prix : prix revisables
- Type de prix : prix global et forfaitaire
Variantes : non autorisees
Adresse auprbs de laquelle les docu-
ments peuvent 6tre obtenus : Le dossier
de consultation des entreprises sera
remis gratuitement par le service de la
command publique
Rue Gaston Defferre Cluny 97200 Fort
de France
Tel : 05 96 59 63 00
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout element d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
Ce document peut 6tre 6galement t61e-
charge a I'adresse internet sus indiquee.
Conditions de participation : CritBres de
selection des candidatures
Les candidatures seront selectionnees au
regard des trois criteres suivants :
- les capacities professionnelles, tech-
niques et financieres
* Situation propre du candidate:
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour 6valuer si ces exigences sont
remplies :
- la declaration du candidate conforme au
module DC2 version septembre 2010)
pour chacune des entreprises concur-
rentes ayant vocation a etre titulaire du
march
- lettre de candidature et d'habilitation du
mandataire par ses cotraitants (conforme
au module DC1 dans sa version septem-
bre 2010)
'Capacites professionnelles :
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour 6valuer si ces exigences sont
remplies:
- presentation d'une listed des principles
prestations effectuees au course de la der-
niere annee, indiquant le montant, la date
et le destinataire public ou prive.
- Indication des titres d'etudes et profes-
sionnels de I'operateur economique et/ou


des cadres de I'entreprise et notamment
des responsables de prestations de ser-
vices
- Certificats de qualifications profession-
nelles ou tout moyen apportant la preuve
de la capacity du candidate
*Capacites Bconomiques et financieres :
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour evaluer si ces exigences sont
remplies :
-declaration concernant le chiffre d'af-
faires global et le chiffre d'affaires concer-
nant les prestations objet du march,
realisees au course du dernier exercise
disponible
*Capacites techniques:
Renseignements et formalities n6ces-
saires pour 6valuer ces exigences sont
remplies :
- Une description de I'equipement tech-
nique, des measures employees par le
candidate pour s'assurer de la quality et
des moyens d'etude et de recherche de
son entreprise ;
- Declaration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidate et I'impor-
tance du personnel d'encadrement au
course de la derniere annee.
CritBres de jugement des offres : L'offre
Bconomiquement la plus avantageuse
sera appreciee en function des 2 critbres
Bnonces ci-dessous :
*La valeur technique de I'offre (appreciee
notamment a partir de la note methodo-
logique requise au reglement de consul-
tation) affectee d'un coefficient 6 et se
declinant selon les sous-criteres suivants
Pertinence de la note methodologique
:40 % (du coefficient 6)
Expertise des intervenants proposes
pour la mission : 40 % (du coefficient 6)
Engagement sur une frequence de vi-
sites de chantier : 20 % (du coefficient 6)
*Le prix des prestations affected d'un coef-
ficient 4
Competences requises et forme juridique
que devra respecter le groupement
d'operateurs economiques le cas echeant
: le candidate doit avoir des competence
en architecture, en ingenierie structure,
ingenierie fluides et en Sociologie des or-
ganisations du travail. Sinon, il dolt etre
un groupement solidaire compose d'ar-
chitectes, d'ingenieur(s) structure, d'inge-
nieur(s) fluids et de sociologue des
organizations du travail. Dans ce cas,
chacun aura a presenter les justifications
requises dans la rubrique < conditions de
participation ,. Architecture
Les personnel morales sont tenues d'in-
diquer les noms et qualifications profes-
sionnelles des membres du personnel
charges de la prestation : Oui
Negociation des conditions du march &
passer: Les conditions du march pour-
ront le cas echBant 6tre negociees avec
les candidates apres examen de leur offre


Delai de validity des offres : 180 jours
Adresse aupres de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
6tre obtenus : Conseil regional de Marti-
nique (service de la command pu-
bliques) ou en ligne a I'adresse sus
indiquee.
Adresse aupres de laquelle les rensei-
gnements d'ordre technique peuvent 6tre
obtenus :
Conseil regional de Martinique (la DGA
BAtiments et travaux publics, amenage-
ment durable et cohesion territorial) ou
en ligne a I'adresse sus indiquee.
Date limited de reception des offres : 16
ao0t 2011 a 12 hOO heree de Martinique)
Adresse a laquelle les offres doivent etre
envoyees : Reception des offres par pli
recommande ou centre recepisse au
Conseil Regional de la Martinique Service
de la Commande Publique rue Gaston
Deferre Cluny 97200 Fort de France
Martinique ou en ligne a I'adresse Inter-
net sus indiquee
Delai laisse au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal Administratif de Fort-de-
France Croix de Bellevue immeuble
Roy-Camille BP 683
97200 Fort-de-France
Tel: 0596-71-66-67 Fax :0596-63-10-08
Organe charge des procedures de me-
diation : Comite consultatif de reglement
amiable des litiges de PARIS 29 rue
Barbet de Jouy 75700 PARIS cedex 7
Telephone : 01 44 42 63 43 Telecopie :
01 44 42 63 37
Service aupres duquel des renseigne-
ments peuvent etre obtenus concernant
I'introduction des recours : Le greffe du
Tribunal administratif Croix de Bellevue
97200 Fort de France
Transmission des dossiers d'offre par
voie dematerialisee : autorisee
Autres renseignements : Procedure de-
materialisee
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement a la disposition des candi-
dats une plate-forme de d6materialisation
accessible via I'adresse Internet suivante:
http://www.cr-martinique.fr rubrique ,
marches publics ,
Cette plate-forme permit notamment
(muni de la reference d'identification du
march portee au present avis d'appel
public & la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Region Martinique
- le telechargement des avis, reglement
de consultation et DCE
- la transmission par vole electronique
des dossiers d'offre
Date d'envoi du present avis a la publica-
tion : Le ler ao0t 2011 FB4583


JUSUm C un JouUlnl FUInl U ldoeUII U lrU rIJ llIorlor
paraissant le jeudi, habilite par la Prefecture, a
publier les annonces Ilgales et Judiciaires sur le
Department de la Martinique.
Les tarifs applicable en matiere d'annonces legales et
judiciaires. calculus a la ligne, sont fixes chaque annee
par arretL prefectoral.
Votre announce doit nous parvenir le vendredl avant
11 heures date de bouclage du journal pour une
parution lejeudi suivant.
Votre Facture et unjustificatif vous seront expedies
des parution du journal.


S AD oa t*2 1 js ticen -age1


r ANOCSUAE






http://www.iournal-iustice-martiniaue.com


Tour Pe Martinique hesyoles ronde : La meteo bejoue es plans be ta f ebiration

SLa 27ieme edition restera dans les annales. Apres un pro-
logue, les yoleurs ont eu droit a deux jours de repos en rai-
"'" il, son des conditions meteorologiques. En effet, le mauvais
- temps s'est invite des le debut du prologue et seules deux
yoles ont termine la course. A cause de la depression tro-
picale announce sur I'arc antillais et au vu de I'etat de la
mer, la federation, apres concertation avec les equipages,
a decide de reporter la liere tape au mercredi 3 ao0t.
Ainsi cette annee le tour se terminera le mardi 9 aoit dans
la baie du Robert. Ce qui n'est pas une premiere puisqu'en
2009, il s'etait acheve un lundi a Fort-de-France. Cela sans
grande consequence sur sa popularity. Au vu de I'am-
biance des le prologue, les milliers de fans ont deja remise
." leur deception et seront sur toutes les tapes pour vivre
Le ballet des voiles est attend durant Lafouledesgrandsjoursprte accompagner pleinement I evenement. En s hl? rt qu'il n'y aura pas
la semaine sur tous les plans d'eau et t faire la fete avec nos "gladiateurs" d'autre caprice de dame nature.
CB (ler/08/2011)


j~A ~UV


Brasserie Lorraine a su dejouer les elements pour etre le premier porteur du maillot rouge


94me 6eition ae Biguine jazz:


Les associations en bonne place pour parler prevention


,nrnsran touiam et Lierara uorwllng caner oe oigui
Apres le festival cultural de la Ville de
Fort-de-France et le tour des yoles,
place a Biguine Jazz.
Depuis 9 ans le festival Biguine Jazz
avec son concept original et innovant
permet de goOter a des improvisations
issues du jazz et des rythmes franco-
phones et creoles des Antilles Guyane
et des pays caribeens. Le festival se
decline en six rendez-vous, quatre en
plein air et deux en formula club, ega-
lement un master class du 8 au 14
aout 2011, aux quatre coins de la Mar-


tinique en compagnie de
musicians d'ici et d'ail-
leurs. Parmi les innova-
tions, le festival propose
une rencontre avec les ar-
tistes en dedicace. "1Bi-
guine Jazz est d,'venu un
rendez-. cous incontournafle
attend par tous les pas-
sionnes de tradition soute-
nue par une modernite,
ne Jazz originate et crdatice", sou-
tient C rirsilan Boutant, le
president de I'association Biguine
Jazz. Les organisateurs promettent
pour cette edition un programme moti-
vant avec des moments musicaux ex-
ceptionnels au vu des groups
musicaux retenus. Apres 8 ans de gra-
tuite et de pedagogie, le festival evo-
lue en module payant, puisque les
rendez-vous content desormais 15E ou
un pass de 50 , une modique some
au regard de la quality des artistes in-
tervenants.


ProMimo:

Lundi 08 aout 2011 19h00
Parc Floral Fort-de-France
Pierre Williet Martinique
Gilles Rosine Martinique
Wopso Guadeloupe

Mercredi 10 aout 2011 19h00
Robert Jardins du bord de mer
Frantz Laurac Martinique
Dominique Leblanc Guyane
Kriyolio Guadeloupe

Vendredi 12 aout 2011 19h00
Eco musee de I'Anse Figuier
Jose Privat / Roger Dorwling Carter
Yann Negrit Guadeloupe
Aleliwon Martinique

Jeudi 11 aoOt 2011 (Club) 19h00
H6tel I'lmperatrice Fort-de- France
3 Fey 3 Rasin' Martinique
Rencontre avec les artistes du Festival
autour de leurs productions discographiques:
Photos, dedicaces...