Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00171
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: July 27, 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00171
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text

N E HEBDOMADAIRE D'INF
;'lmm t,,AO I


nsabilit et le Dveloppement veritable.


Walter
GUITEAUD,
LUTTEUR
COMMUNIST
INFATIGUABLE,
EST PARTI
BAISSE
STATISTIQUE
DU CHOMAGE
OU
le tripatouillage
d'Etat
35me FESTIVAL
CULTURAL
DE FORT-DE-FRANCE
AN BON T!
MOMAN PLEZI


.ESTINE


/ LIBAN


22Pm TOUR DE MARTINIQUE


DE5 YOLES RONDES
Yo kd bat'

pou 'n gR w&Ai,
b 'el f S ...,o ,,


a~~~~~~~~~~


Z- -









SA KA PAS


Jeudi 27 Juillet 2006 Justice nW 30 Page 2


SA KA PAS ....................p.2
EDITO .................. . .... p. 3
Assez Il faut arrter le bras criminal
d'lsral
POLITIQUE .................p. 4 & 5
Forum Social Cariben : Un pas histo-
rique
SOCIT ...................... p. 6
Ncrologie : Walter Guitteaud n'est plus
POLITIQUE ..................... p. 7
Bussereau dit tudier encore les dos-
siers.
Racket ds spculateurs ptroliers
ECO / SOCIAL ............. .p. 8
Baisse stastistique du chmage
SOCIT .................. .p. 9
Affaire Zidane : Droutante lettre
ouverte de T. Delsham Jacques
Chirac.
Fernand Bibas a expos
DANS LE MONDE ...........p. 10
Cessez le feu immdiat.
Fidel au Mercosur.
ANNONCES LGALES ..... p. 11 15
SPORT .......................p. 16
22e Tour des Yoles : 19 jours, un trophe



JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice @ wanadoo.fr




Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n 01111 87526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette : Frdric Antiste
Impression :
Nouvelle Imprimene Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 FdeF
Tl.: 0596 7314 54


Grand-Rivire :

Travaux suspendus

Premiere victoire de l'association colo-
gique et du collectif de defense de la
Grande Rivire contre le project de cap-
tage d'eau entam depuis 2004 : le
Tribunal administratif de Fort-de-
France, faisant droit la requte de
l'Assaupamar, en attendant de statuer
sur le fond, a ordonn la suspension de
l'arrt prfectoral du 22 novembre
2005 autorisant le prlvement d'eau
de la Grande Rivire.
En consequence, les travaux entrepris
par l'Association syndicale autorise
des planteurs du grand nord sont arr-
ts.
Avant de rendre une decision finale, la
justice a dcid de se rendre sur les
lieux en septembre afin de se rendre
compete du bien-fond ou non des argu-
ments de chacune des parties.
Cette affaire a divis la paisible com-
mune de Grand-Rivire en deux clans,
les pour et les contre, ces derniers sont
rgulirement pris parties et sont
mmes menacs par lettre anonyme.
Le porte-parole du syndicate des plan-
teurs, Jean-Louis de Lucy, prend acte
de la decision de justice tout en rit-
rant que les habitations du secteur ont
besoin d'eau pour la prennit des
exploitations agricoles. Il met en avant
la question social (l'emploi) don't
l'Assaupamar ne mesurerait pas la
porte.
Affaire suivre.




Crash du

16 aot 2005

Les huit mois de discussion avec les
assureurs brsiliens de l'avion de la
West Caribbean Airways pour tenter
de trouver une just rparation indam-
nitaire des families n'ont pas about.
L'association des families des victims
du 16 aot 2005 considre que les pro-
positions qui leur sont faites, dix fois
infrieures ce qui se pratique en
Europe, sont une offense la mmoire
des victims. "Nous avons t traits
come des moins que rien", dclare
Georges Ventakapen, president de
l'AVCA.
En consequence, il appelle les families
se mobiliser pour lancer des proc-
dures judiciaires l'encontre de l'assu-
reur. L'Association lancera une proc-


dure collective pour faire plier les assu-
reurs. Il souligne que "le rsultat doit
tre la hauteur du drame que nous
avons vcu, qui a eu un impact psycho-
logique, conomique et social trs
important pour notre population".
A quelques jours de cette date mmo-
rable du 16 aot, les actions de com-
mmoration s'organisent. Ainsi, une
march au flambeau aura lieu dans la
nuit du 15 au 16, du Palais des Sports
du Lamentin en direction de l'aroport
avec 152 flambeaux.
Un autre niooment d'motion est le
dpt de marbre prvu au Monument
aux morts de Fort-de-France dans
l'aprs-midi du 16 aot, avec un lcher
de ballons.
Certaines mairies vont organiser des
manifestations avec les families dans
l'objectif qu'elles se retrouvent et se
regroupent. Dans le mme temps, un
voyage est prvu vers le Vnzula o
le maire de Machiques, la region o
l'avion s'est crash, prvoit l'inaugura-
tion d'un monument ddi aux vic-
times.



Honneur aux jeunes

Dmontrer aux jeunes bnficiant de
l'aide l'enfance que le travail porte
ses fruits, c'est toute la philosophie de
la remise des rcompenses ceux qui
ont russi leurs examens. Depuis l'an-
ne 2000, le Conseil Gnral tmoigne
ainsi l'intrt port chaque mineur
qui lui est confi ainsi qu' ceux qui
vivent chez des assistance mater-
nelles. Cela vite une marginalisation
de ces jeunes et facility leur insertion.
Le Conseil Gnral entend galement
honorer leur entourage assistante
maternelle, assistant social et autres
ducateurs) pour leur don de soi.
Cette anne, 51 laurats, don't 10
bacheliers, ont t rcompenss, tant
par des espces que des cadeaux.
Thibault Jean-Marie-Alphonsine, un
d'entre eux, bachelier reu avec la
mention "assez bien", 18 ans, compete
entreprendre des tudes de droit.


"ll est plus aise
d'opprimer que de
contenir et d'exercer un
acte de violence qu'un
acte de justice."

D'ALEMBERT








leudi 27 Juillet 2006 Juslice n" 30 Page 3


IR faut arrter le bras criminal d'Isral


A l'heure o ces lignes sont
crites, nul ne peut dire
quand et comment s'arrte-
ra la criminelle guerre
dclenche par le gouverne-
ment isralien contre le
people libanais, avec la com-
plicit vidente de George
W. Bush.
Isral, sous le prtexte d'ob-
tenir la liberation de deux
de ses soldats enlevs par le
Hezbollah, a entrepris de
dtruire mthodiquement
les infrastructures du
Liban, de massacrer la
population civil libanaise,
dans le but manifeste de
dtruire l'Etat libanais lui-
mme. Jour et nuit son avia-
tion, sa marine, son arme
de terre bombardment, sans
pargner un point quel-
conque du territoire liba-
nais, imposant au Liban un
blocus la fois arien, mari-
time et terrestre.
Dans sa folie meurtrire, le
gouvernement isralien a
mme donn l'ordre de bom-
barder des troupes de
l'ONU, des metteurs de
tlvision et des installa-
tions de tlphonie mobile.
Le sud du Liban est particu-
lirement vis : cynique, l'ar-
me isralienne, aprs avoir
dtruit routes et points,
lche des tracts demandant
la population de fuir.
C'est triste dire, mais
Isral qui se targue d'tre
un pays dmocratique, utili-
se contre le Liban des
mthodes terrorists d'ins-
piration nazie. Il pratique la
punition collective, chtiant
le people libanais tout


entier dans le vain espoir de
le voir se retourner contre le
Hezbollah.
Ses mthodes rappellent
bien videmment celles uti-
lises par les Etats-Unis de
Bush contre le people ira-
kien, avec le rsultat que
l'on sait : bombardements
intensifs et continues, des-
truction systmatique des
infrastructures, mpris
total de la vie des popula-
tions civiles, et mpris arro-
gant de la "communaut
international" reprsente
par l'ONU.
Dans sa sale guerre actuelle,
le gouvernement isralien
est assur du soutien sans
faille du gouvernement ta-
sunien, son complice.
Sr de lui, il n'a cure de la
reaction des pays de lUnion
Europenne, don't les res-
sortissants sont soumis aux
mmes dangers de mort que
les Libanais et contraints de
fuir le Liban quand ils en
ont la possibility.
La soi-disant "communaut
internationale, c'est--dire
en fait les pays occidentaux,
est impuissante face
Isral, son plus fidle alli
au Moyen-Orient.
L'Etat d'Isral a t cr en
effet en 1948 par l'Occident,
qui lui a donn toute libert
pour tendre son territoire
au dtriment du people
palestinien, ce qu'il a fait en
recourant des mthodes
terrorists et en se dotant
d'une puissante arme
capable de vaincre celles
des pays arabes voisins.
Le Hezbollah libanais, le


r r


M. Belrose

FATAH et le Hamas palesti-
niens sont ns de la ncessi-
t de rsister au colonialis-
me isralien. Ils ont pu com-
mettre des erreurs poli-
tiques ; leurs mthodes de
lutte choquent les
consciences quand ce sont
des civils qui sont leurs
cibles. Mais, ce sont des
combatants qui dfendent
leur patrie respective. Les
armes d'Isral ne pourront
les vaincre, tout comme eux
ne pourront faire dispa-
ratre l'Etat d'Tsral.
Toute vie est sacre, qu'il
s'agisse d'Arabes ou de
Juifs. La guerre est synony-
me de mort, de destruction;
elle nourrit la haine et
entretient le terrorism.
Cela, une parties du people
isralien le sait, qui manifes-
te courageusement contre la
sale guerre du Liban et
contre la non moins sale
guerre que livre Isral au
people palestinien.
Les peuples du monde doi-
vent se dresser pour crier
"Assez !" et pour
contraindre leurs gouverne-
ments respectifs interve-
nir afin de faire cesser cette
guerre et de rsoudre enfin
le problme palestinien, qui
est au cour de la problma-
tique du Moyen-Orient.


EDITOR








POLITIQUE


Jeudi 27 Jullet 2006 Justice n 30 Page 4


Forum Social Cariben
""' pas himstorSque '


Suite et fin


des interviews de quelques uns


participants ce 1r Forum Social Cariben.


Egalement la declaration finale de ce FSC


H. Golvin (Rpublique
Dominicaine),
Centre de recherche
conomique de la Caraibe

C'est important, car la Rpublique
Dominicaine est un pays isol dans
cette parties de la Caraibe. ("est un
pays que le colonialisme et l'imp-
rialisme, comme dans toute la
Caraibe. ont habitu regarder
vers le Nord et l'Europe. Ils nous ont
impos de ne pas regarder nos
peuples qui sont tous prs.
Il y a 500 ans, la Caraibe tait un
pays, une patrie. Aujourd'hui, c'est
une multitude de pays diviss et
pauvres cause du colonialisme et
de l'imprialisme.
Pour le Dominicain, connaitre cette
Caraibe est une experience vitale,
car il ne la connat pas et croit qu'il
est d'une autre culture, d'une autre
region.
Le problme fundamental de notre
region est politique, c'est la domina-
tion, la dpendance avec toutes ses
consequences ngatives. Le colonia-
lisme et l'imprialisme ont gnr le
chmage, le racism, la dsunion et
la dsintgration, sans oubber la
pauvret et le sous-dveloppement.
UI faut mettre l'accent sur l'exclusion
qui devalorise l'tre human.
fls nous ont diffrencis, mais nous
sommes semblables ; les puissances
europeennes ont impos des sys-
tmes politiques qui ne sont pas
bniques pour nous. mais qui pro-
fitent aux capitalistes. La question
de l'intgration est fondamentale.
Nous devons prendre conscience
que nos ennemis sont le colonialis-
me et l'imprialisme. Sans solidari-
t nous ne vaincrons jamais l'enne-
mi.


Rita Bonheur (Martinique),
Union des Femmes

Une premiere journe extrme-
ment positive du fait qu'il y a des
dlgations d'une dizaine de pays,
mme si elles sont plus rduites que
ce qui tait prvu au depart. En
cause les problmes de visas que
nous dplorons et dnonons.
Cette journe a t marque par
des discussions riches et varies sur
des problmes spcifiques des
femmes qui sont communs toute
notre region.
La violence faite aux femmes, la
sant, la prcarit ou la participa-
tion aux prises de decision poli-
tiques sont quelques-unes de nos
proccupations communes.
Des pistes sont ouvertes pour des
combats communs, notamment des
journes canbennes sur des
thmes, comme c'est le cas du 27
novembre, dclar Journe de lutte
contre les violence fates aux
femmes, don't l'idee mane de la
Rpublique Dominicaine.
11 y a d'autres dates qui existent
dans la Caraibe, que nous gallons
essayer de revendiquer et de cel-
brer en commun.
Beaucoup de joie pour les homes
et femmes de la Caraibe qui sont l.
de se rencontrer, de pouvoir mani-
fester ensemble leur solidarit, de
se dire que c'est une opportunity de
construire cette Caraibe soldaire et
diffrente que nous voulons. Cette
Caraibe, dans la plupart des pays,
et sous diffrentes formes, est sou-
mise aux lois du capitalism sauva-
ge du libralisme et du no-colonia-
lisme. C'est tout ensemble, unis,
que nous allons lutter contre cela.


Lilian Abracinskas
(Uruguay),
Organisation des
d'Uruguay


femmes


C'est trs fort. et trs mouvant
d'tre ici. Nous avons les mmes
problmes que les femmes des
autres pays. Nous sommes toujours
considres comme des citoyennes
de second zone et devons encore
letter pour nos droits.
Il y a des situations semblables,
mais qui affectent les hommes
autrement Nous sommes toujours,
dans beaucoup de situations, dans
des postures de soumission face aux
hommes. Renvoyes dans nos rles
de mres et d'pouses, pas des
sujets de droits.
Il n'y a qu' regarder les mouve-
ments politiques, il y a une sous-
reprsentation des femmes dans les
sphres de decision. Cela pose un
problme de dmocratie. Si l'on veut
arriver une socit plus just, il
faut travailler sur la situation des
femmes dans la socit. J'espre que
les movement. sociaux qui luttent
pour la justice mettent en avant les
diffrents droits qui sont encore au
second plan : on ne doit plus consi-
drer la lutte des femmes conmne
une demand bourgeoise, mais
come un combat populaire, car ce
sont les plus pauvres qui ptissent
de la situation d'injustice qui leur
est fate.
L'ide est que les lemmes et les
hommnes des Carabes et
d'Amrique latine travaillent en
common pour des propositions com-
munes. Pour cela, il faut casser
notre isolement, car un autre
monde est possible.


des








Jeudi 27 Juillet 2006 Justice n" 30 Page 5


Declaration de
l'Assemble des
movements sociaux
de la Cara'be runis
l'occasion du premier
Forum Social Cariben
en Martinique

"L'Assemble des Mouvements Sociaux
Caribens runie l'occasion du ler
Forum Social Cariben du 05 au 09
Juillet 2006 en Martinique, salue le pas
historique ralis dans la dmarche de la
construction des Forum Sociaux dans
notre region avec le premier F.S.C.
Au moment o la confrontation est de
plus en plus virulente entire les actuels
matres du monde d'une part, les
peuples et les forces progressistes et
rvolutionnaires d'autre part, o notre
Carabe fait face aux menes belli-
queuses de l'imprialisme U.S., l'offen-
sive du capital international dans le
cadre d'une mondialisation capitalist
impitoyable, aux manoeuvres de l'Union
Europenne pour imposer le nolibra-
lisme dans notre region, l'accroisse-
ment des ingalits, aux atteintes de
plus en plus graves et dangereuses
l'environnement, au maintien de discri-
minations scandaleuses l'gard des
femmes, des peuples autochtones, des
Afro-descendants, l'Assemble des
Mouvements Sociaux Caribens affirme
hautement la ncessit vitale d'un ren-
forcement des liens entire toutes les orga-
nisations et tous les rseaux qui luttent
pour une autre Carabe, une Carabe
meilleure parce que plus just, plus
dmocratique, plus respectueuse de la
nature et des gnrations futures, plus
galitaire et plus solidaire.
L'Assemble des Mouvements Sociaux
Caribens s'inscrit dans la dynamique
de plus en plus forte de l'altermondialis-
me progressiste et appelle au renforce-
ment, aussi bien des rseaux travaillant
par thmes l'chelle caribenne
rseauxx des organizations fministes,
rseaux des organizations de tra-
vailleurs/ses, rseaux des organizations
de jeunes, rseaux des organizations co-
logistes, rseaux des organizations des
peuples autochtones, rseaux des orga-
nisations anti-imprialisme,...) que des
rseaux de Forums Sociaux Nationaux.
Le enforcement ou quelquefois la cra-
tion de tels rseaux, leur articulation,
sont aujourd'hui la condition ncessaire
pour mener de grandes luttes victo-
rieuses et des Forums sociaux russis.
Les organizations soussignes s'enga-


gent travailler dans ce sens et pren-
dront part la consultation qui sera ra-
lise entire tous les rseaux pour dfinir
la date et le lieu du 2e Forum Social
Cariben.
L'Assemble des Mouvements Sociaux
Caribens lve une vigoureuse et ner-
gique protestation contre la scandaleuse
tentative de certaines ambassades fran-
aises dans la Carabe d'entraver la ren-
contre des movements caribens par
des refus injustifis et arrogants de visas
aux Caribens parties prenantes du
Forum. En niant aux organizations
populaires martiniquaises le droit d'invi-
ter qui elles veulent chez elles, les auto-
rits franaises illustrent le caractre
unacceptable du colonialisme dans notre
region.
L'Assemble des Mouvements Sociaux
se dclare solidaire de la lutte que
mnent les progressistes de Martinique
et de Guadeloupe pour imposer leur
droit d'accueillir comme ils l'entendent
leurs soeurs et frres caribens.
L'Assemble des Mouvements Sociaux
apporte son soutien aux ouvriers agri-
coles Sainte-Luciens actuellement
menacs d'expulsion de Martinique.
L'Assemble dcide d'initier ou de ren-
forcer dans notre region les campagnes
suivantes :
9) Campagne contre les violence faites
aux femmes
() Campagne contre le tourism sexuel
et le traffic d'enfants
) Campagne contre les plans et les
manoeuvres militaires, les guerres, les
agressions, le terrorism mens par les
U.SA. dans la region carabe avec la
complicit et parfois mme la participa-
tion de certain Etats europens.
() Campagne contre le maintien de
l'occupation militaire d'Hati.
(9) Campagne pour le respect des droits
des salaries, droits gravement mis
mal par la politique nolibrale
() Campagne pour la defense des ser-
vices publics de l'eau, de la sant, de
l'cole, du transport, de l'nergie, de la
communication
(9) Campagne pour le droit de circuler
des Caraibens dans la Carabe dans la
perspective de la citoyennet universel-
le construire
() Campagne pour le respect des droits
des immigrs de la Carabe
() Campagne pour la fin de l'exclusion
et de la marginalit sociales, pour le
droit aux logements et la terre avec
zro expulsion, le droit au travail pour
toutes et tous
() Campagne pour la liberation des 5
prisonniers politiques cubains des USA.


Campagne pour la solidarity avec Cuba
victim d'un blocus scandaleux de la
part des USA, et avec le Vnzula
menac en permanence depuis le dbut
de la revolution bolivarienne.
() Campagne pour l'annulation de la
dette des pays caribens.
() Campagne pour l'intgration hori-
zontale et horizontal et constructive
des peuples de la Rgion.
() Campagne contre tous les traits de
libre commerce sous domination imp-
riale et contre le soi-disant partenariat
conomique que l'Union Europenne
veut imposer aux peuples caribens.
() Campagne pour le droit l'autod-
termination des peuples de la Rgion.
Dans le cadre de ces campagnes,
l'Assemble des Mouvements Sociaux
Caribens s'associe aux dates suivantes,
dcides diffrentes chelles par les
movements sociaux caribens et/ou
mondiaux :
($) 23 aot : Journe mondiale contre
l'esclavage d'aujourd'hui (date anniver-
saire du soulvement des esclaves
d'Hati).
() 12 septembre au 06 octobre:
Journe pour la Libration des 5 pri-
sonniers politiques cubains des USA.
() 28 septembre : Journe mondiale
pour la dpnalisation de l'avortement.
() 02 octobre : Journe mondiale des
sans toits et pour l'habitat, contre l'ex-
clusion et pour l'autodtermination ali-
mentaire
(9) 17 octobre : Journe des Femmes
rurales
() 21 novembre : Journe Interna-tio-
nale pour le droit des enfants
() 25 novembre : Journe mondiale de
lutte contre les violence faites aux
femmes
() 01 dcembre : Journe Interna-tio-
nale contre le SIDA
() 21 mars : Journe mondiale contre
les discrimination et le racism
() 17 avril : Journe mondiale des pay-
sans pour le droit la terre
) 28 mai : Journe Internationale
pour le droit des Femmes
() 05 juillet : Journe de l'UNITE
CARIBEENNE (en signe de reconnais-
sance de l'importance historique du 1er
Forum Social Cariben).
Les membres des organizations pr-
sentes remercient chaleureusement le
people martiniquais, ses instances
representatives comme les simples
citoyens pour l'accueil affectueux et soli-
daires qu'ils ont reu.

Fait Schoelcher, Martinique,
le 08 Juillet 2006


POLITIQUE








Jeudi 27 uillet 2006 Justice n 30 Page 6


Un des "4" frapps par
l'Ordonnance de 1960
Walter Guitteaud n'est plus.
Adieu camarade

Des suites dune longue et douloureuse maladie.
Walter Gui[teaud est dcd ce samedi 22 juillet.
Inspecteur Central des Postes, mari, pre de lamil-
le. il etait l'ain d'une famille originaire de Rivire-
Pilote (Morne Gommieri. il avait 89 ans.
WValter Guitteaud tait connu pour son engagement
resolu pour la liberation national et social des tra-
vailleurs martiniquais. Aec Vicior Lamon. Etienne
Vanin, Albert Platon, Philibert Dural. \\. Guitteaudl
a milit acti.ement pour I application des lois de la
Scurit Sociale et les justes reendications de la
classes ouvrire martiniquaise.
A.ec eu'<, il a et l'un des fondateurs de la CGTM.
Il a i aussi Secrtaire adjoint du Cartel des fonc-
tionnaires et a contribu beaucoup a la mobilisation
des traailleurs du secieur public, au course de leur
puissante grve de 65 jours en 1953. Il a contribu
a\ec Mano Paquet et d'autres la creation de la
Caisse du Crdit Maritime Mutuel, si utile au\
marins-pcheurs.
Militant communist, il fut membre du Comit fd-
ral puis du Comit Central et du Bureau politique du
Parti Communiste Marliniquais, fonde en 1957.
Walter Guitteaud tait d'une intransigence et d'un
franc parl qui ne s embarrassait pas trop de
nuances.
,pres les sanglants venemenLs de dcembre 1959,
puis le lancement de la reendication de
l'Autonomie par le Parti Communiste Martiniquais
en fvrier 1960, Walter Guitteaud avec Armand
Nicolas, Georges Mauois et Guy Dutond fut frap-
p par l'ordonnance sclrate d'octobre 1960 appli-
que par le prfet Grollemund.
Cette ordonnance permettait de muter d'office "tout
fonctionnaire don't le comportement tait de nature
trouble l'ordre public .
A l'unisson avec ces autres camarades, il refusa de
quitter sa patrie. Tous les "4" furent relevs de leur
function, privs de leur solde. Ils ne faillirent pas
leur conviction.
Walter Guitteaud continue plus que lamais militer
en allant dans les mornes ou sur les plantations por-
tant les ncessaires explications aux travailleurs, qui
eux-mmes, lui exprimaient leur reconnaissance.
Avec la disparition de Walter Guitteaud, l'histoire de
la lutte des classes en Martinique perd un tmoin
actif.
Walter Guitteaud a droit au respect des gnrations
actuelles et futures. C'tait un lutteur.
"Justice" prsente ses enfants et son pouse Marie-
Andre, sa sour Yvette, son frre Chariot et leur
famille ses sincres condolances.

A.C.


"Ne me demandez
jamais o la
dmocratie est
victorieuse : cette
victoire n'est jamais
acquise."

SHIRIN EBADI


35e Festival cultural


de Fort-de-France


An bon ti moman plzi


Le 35e Festival cultural a
vcu. Il a t de bonne factu-
re, avec une programmation
eclect ique.
Durant 17 jours, la ville capi-
tale aura t un bouillon de
culture. Elle a rsonn au
rythme de diffrents genres
musicaux. Et le thtre, les
contest et autre arts plastique
ont drain des milliers de
spectateurs chaque soir
notamment sur le front de
mer.
L, il nous a t donn de voir
des spectacles de quality
ingale, mais qui ont tous
reu les encouragements du
public.
Cette anne, le group Sud-
africain LIMO(JA a t la gran-
de rvlation du 35e Festival.
Le Cnacle, de par sa pro-
grammation, aura t le lieu
des rencontres passionnantes
et passionnes de
Martiniquais avides de
connatre ou d'approfondir
leur culture. Le public, nom-
breux chaque soir, s'attarde,
et les discussions se poursui-
vent, histoire de partager.
La grande scne s'est refer-
me en apothose au Stade de
Dillon. Skah Sha Number
One et Patrick Saint-Eloi ont


partag avec le public l'inten-
se motion du Compas et du
Zouk.
Pour Patrick Saint-Eloi,
"Quelque chose de magique
s'est pass entire le public et la
scne. Un super moment de
bonheur". Et les milliers de
spectateurs ont t d'accord
avec lui pour l'affirmer.
Petit petit, le trentenaire
reprend son souffle et retrou-
ve sa popularity d'antan, sans
nostalgic mais avec une autre
manire de faire, comme le
confirm Lydie Btis,
Directrice du SERMAC. "Le
festival, c'est une autre struc-
ture en terme de moyen mis
notre disposition, d'orienta-
tion de politique culturelle et
artistique. Aujourd'hui nous
irrigons la ville et nous impli-
quons pour mieux l'impri-
mer".
Trs bien. Cela ne doit pas
empcher les organisateurs
de montrer un peu plus d'au-
dace dans la programmation,
en proposant au public non
seulement ce qu'il aime, mais
encore ce qu'il pourrait aimer.
Vivement l'anne prochaine.

I C.B.


SOCIT








POLITIQUE/ ECONOMIC


Jeudi 27 Juillet 2006 justice n" 30 Page 7


Visite ministrielle :


Bussereau dit tudier

encore les dossiers...


Le ministry de l'Agriculture et de la
pche, Dominique Bussereau a effec-
tu les 21 et 22 juillet derniers une
visit de travail dans notre pays. I>s
problmes sont nombreux s'agissant
de l'agriculture martiniquaise et au
premier rang, la banane.
Celle-ci depuis le ler janvier dernier
doit se frotter une concurrence plus
vive de la part de la "banane dollar" du
fait de la suppression des contingente-
ments en Europe.
Les producteurs antillais et europens
rclament de Bruxelles 300 millions
d'E pour complter leur revenue.
L'ananas n'est pas en reste, les produc-
teurs ont fait part dernirement de
leur dsarroi. La canne n'attire pas
plus, l'Etat ne prend pas en charge l'ai-
de la balance contrairement aux
autres DOM.
L'levage reste en souffrance : seule-
ment 12 % des viandes consommes
sont produites local;ement. La pche
doit faire face au dprissement de la
resource et au manque d'outils adap-
ts de nos marines pcheurs.
Sans oublier les problmes lis l'en-
vironnement, notamment la chlordco-
ne.
Tobus les professionnels de la filire
agricole avaient des choses dire et a


rclamer leur visiteur. Selon les dif-
frents interlocuteurs du ministry,
celui-ci les a couts, sans faire d'an-
nonces ou des promesses tepageuses.
En effet, le ministry a prtendu sou-
haiter avoir "une bonne connaissance
des dossiers afin de les faire avancer
ensuite". Toutefois quelques pistes ont
t avances.










S Dominique
Bussereau.
Qu'est-il
venu faire ?

S'agissant de la banane, Dominique
Bussereau explique qu'il faut sauver la
filire banane pour sauvegarder l'em-
ploi. Cela passe par la ngociation avec
Bruxelles qui propose 240 millions d'
pour l'aide compensatoire, mais gale-
ment au sein de l'Organisation


Mondiale du Commerce afin de prser-
ver les droits de douanes. Des measures
seront prises pour augmenter la capa-
cit de tonnage des embarcations de
pche. Sans remettre en cause les cul-
tures traditionnelles, le ministry met
en exergue la ncessit de la diversifi-
cation agricole pour trouver de nou-
veaux dbouchs.
S'il est vrai que le gouvernement fran-
ais doit prendre des measures pour
une agriculture porteuse, il ne faut pas
attendre trop d'un pouvoir en fin de
cycle et plus proccup de prparer les
prochaines chances en quadrillant
avec les lieutenants de Sarkozy tous
les secteurs de la socit.
De plus, l'tau de la crise des finances
publiques se resserre avec une dette
publique colossale et ne permet plus de
jouer au Pre Nol aux Antilles.
Comme d'habitude, chaque voyage
d'un membre pro-Sarkozy du gouver-
nement, les deniers publics sont utili-
ss sans vergogne pour entretenir la
flamme UMP. Et une tradition
laquelle Dominique Bussereau n'a pas
drog samedi soir en organisant une
runion politique de 1UMIP autour
d'un cocktail.

i C.B.


Racket des

spculateurs

ptroliers

Le litre de Super

1,40 euro !

Nouvelle hausse des carburants
annonce par la Prfecture le vendredi
21 juillet dernier : le Super sans plomb
a pris 4 centimes d'euro de plus et
affiche dsormais 1,40 E le litre la
pompe, soit 9,18 F/1, pas loin de 10 F ;
le gazole a t plus sage et a augment
de 1 centime d'euro et revient ainsi
1,00 E par litre.
La bouteille de gaz ordinaire (12,5kg)
avec 21,28 E enregistre 53 centimes de


hausse, incluant dit le communique
prfectoral une revalorisation des
marges industrielle et commercial et
du cot du transport.
Cette reprise de la folle augmentation
des. prix des carburants constate
depuis le dbut de l'anne est directe-
ment lie aux tensions politiques
cres par l'imprialisme amricain
dans un certain nombre de rgions du
monde : Irak, Iran, Nigria et depuis
quelques semaines Palestine et Liban
sous le feu de l'agression d'Isral.
Certains invoquent la crainte que se
renouvellent en priode cyclonique les
destruction d'installations de raffina-
ge au Sud des USA qu'avait occasionn
l'ouragan Katrina l'an dernier.
Les spculateurs amplifient la hausse
des prix due la forte demand en Asie
et aux Etats-Unis et la perspective
d'un puisement assez lointain tout
de mme des reserves de ptrole brut.


Les socits ptrolires internationales
engrangent des bnfices fabuleux
dans la vente de ptrole brut don't le
cot de production ne dpasse pas
15/16 dollars par baril l'heure o les
course atteignent 77 78 dollars le
baril. On announce le franchissement
prochain de la barre des 80 dollars.
La rcente runion du G8 n'a rien trou-
v de mieux que d'annoncer platoni-
quement qu'il va agir pour promouvoir
des marchs de l'nergie "ouverts et
transparents".
Il est vrai que Bush est l'lu des lobbys
ptroliers amricains et que les puis-
sances du G8 sont ses vassaux.
Plus que jamais il faut construire un
autre monde tout en se battant pour
acclrer le programme de dveloppe-
ment des nergies renouvelables dans
notre pays.
1 A.G.









ECO-SOCIAL


Jeudi 27 Juillet 2006 Justice n" 30 Page 8


Baisse statistique


11 du chmage

Rsultant principalement des radiations et de la monte des emplois prcaires


Le pouvoir, en France comme dans
les DOM, se vante de faire reculer le
chmage grce une politique gou-
vernementale qui serait marque du
sceau du dynamisme et de l'imagina-
tion.
Le Ministre du Travail, le vibryon-
nant Jean-Louis Borloo, a claironn
qu'en Mai la France comptait 48.900
chmeurs de moins et que le taux de
chmage tait tomb 9,1 % de la
population active. Et d'annoncer :
"8,9 % dans les mois qui viennent et,
j'espre, 7 % trs bientt".
Ici, en Martinique pas un
Ministre en dplacement -
et le dernier en date a t
Jean-Franois Cop qui
ne se flicite de la baisse ',
du chmage.
Et l'ensemble de la press -
bien-pensante d'emboter :l
le pas, sauf "Le Canard
Enchan" du 5 juillet et
"L'Humanit" du 1er -
juillet. -__n:e
Dans "Le Canard", Alain
Gud dcrit la face cache
de la baisse du chmage
qui est le rsultat des nom- >
breux dparts la retraite En I
et du "dopage" de l'emploi mme
par les aides publiques
l'embauche de chmeurs et
de jeunes.
Selon notre confrre qui se rfre aux
experts de l'Observatoire franais des
conjonctures conomiques (OFCE), la
baisse du chmage serait la cons-
quence mcanique de la rforme des
retraites de 2003. En effet, une clau-
se de cette rforme de Franois Fillon
prvoyait que les salaries ayant com-
menc travailler trs jeunes pour-
raient partir la retraite avant l'ge
de 60 ans, sous reserve de totaliser
quarante annuits de cotisations.
Presque 100.000 personnel se jettent
par an sur cette opportunity.
Bilan : en 2002 la population active
s'tait accrue en France de 180.000
personnel ; en 2005 elle n'a augmen-
t que de 40.000 et en 2006 elle pour-
rait ne crotre que de 20.000.
Donc, pour faire baisser le chmage


en 2002, il fallait crer au minimum
180.000 emplois.
Aujourd'hui, 40.000 suffisent,
indique l'OFCE cit par "Le Canard
Enchan".
A cet effet automatique de la baisse
relative de la population active sur
les chiffres du chmage il faut ajouter
le fait que jusqu'en mai 2005 les
radiations des listes de l'ANPE
reprsentaient moins de 8 % des ch-
meurs. Depuis juin 2005 elles frap-
pent rgulirement prs de 10 % des
inscrits l'ANPE.


.:_ :. - -,
lartinique galement, les responsables f
boulot, cacher la ralit de la crise de l'E

Jean-Louis Borloo se targue d'avoir
cr 36.800 boulots dans le secteur
des "aides la personnel" (et 150.000
sont annoncs pour l'ensemble de
2006,) ce qui doublerait le rendement
par rapport 2005. Or, toujours selon
l'OFCE, ces chiffres sont des estima-
tions hautement improbables par-
tir de l'accroissement du nombre des
organismes prestataires des aides
la personnel.
Dernires recettes employes, les
chques-services universal et les
emplois aids.
Aprs avoir critiqu le "traitement
social du chmage" par la gauche, De
Villepin et Borloo, dans la perspecti-
ve des lections de 2007, redcou-
vrent les emplois aids.
Borloo a lanc les contractss d'avenir"
financs ici par le Conseil Gnral. Il


n'a russi caser que 34.507 anciens
RMistes. Un chec.
Villepin a dvelopp les "Contrats
d'accs l'emploi" qui sont les frres
jumeaux des emplois-jeunes nagure
reprochs la gauche. Plus de
166.000 jeunes ont t arrachs ainsi
l'ANPE la fin du premier tri-
mestre 2006. Borloo prvoit 300.000
emplois aids nouveaux.
"L'Humanit" du 1er juillet pointe
pour sa part la monte des radiations
administrative de chmeurs (+ 8,7
% sur les trois derniers mois compa-
rs aux mmes mois de
2005), la non comptabili-
sation dans les statis-
tiques de 45.639 deman-
: deurs d'emploi bnfi-
ciaires du nouveau dispo-
I -sitif de "convention de
reclassement personnali-
s" ainsi que des 411.000
i seniors de cinquante sept
ans et plus vincs des
entreprises et dispenss
de recherche d'emploi.
Quant aux emplois de
service la personnel, il
S._. s'agit souvent de contracts
ont le prcaires, de temps par-
emploi. tiels contraints.
Peut-on se fliciter de la
monte des emplois
jetables en CNE dans la creation de
postes, demand le quotidien ?
En Martinique, l'ANPE et la DDTE
affichent 36.595 demandeurs d'em-
ploi en fvrier 2006, soit 2,4 % de
baisse sur un an et un taux de ch-
mage de 22,9 % soit 0,1 point sur un
an.
Les mmes mthodes de baisse sta-
tistique du chmage visent cacher
la ralit de la crise de l'emploi ici
aussi.
A quand une vritable politique de
l'emploi et du dveloppement ?
A notre people de se saisir de la
question avec l'aide des commu-
nistes.

I Antoine Gilles








Jeudi 27 Juillet 2006 Justice n 30 Page 9


Affaire Zidane

Droutante lettre ouverte de


Tony Delsham
Tony Delsham a public dans "Antilla",
le 19 juillet dernier, une "lettre ouverte
Monsieur le Prsident de la
Rpublique Franaise" propos du
clbre coup de tte de Zidane.
L'occasion pour lui d'aborder le probl-
me du racism en France et en
Europe -, et de rappeler au chef de
l'Etat le caractre pluritehnique du
people franais.
Une "lettre ouverte" tant destine, par
nature, non pas celui qui semble en
tre le destinataire, mais aux lecteurs
de la revue ou du journal qui la public,
ce sont donc les Martiniquais et acces-
soirement les "Franais de France"
que veut en ralit sensibiliser Tony
Delsham.
La lettre content des rflexions fort
intressantes, mais elle ne manque
pas d'tre droutante bien des
gards.
Commenons par le reproche adress
par son auteur Jacques Chirac, qui
aurait d, en tant que president de la
Rpublique Franaise, "adresser une
protestation symbolique, mais vigou-
reuse son homologue italien".
Selon Delsham, Zidane a t insult
par le joueur italien non pas en tant
qu'individu, mais en tant que capitai-
ne de l'quipe de France. Et Jacques
Chirac, se devait de laver l'honneur de
cette quipe de France, et celui de la
France toute entire, en protestant
symboliquement auprs du chef
d'Etat italien, comme si c'tait toute
'Italie qui avait insult "le hros natio-
nal franais" qu'est Zidane !
C'est du pur dlire nationalist !
Venons-en ensuite la faon don't
'Ibny Delsham conoit le people fran-
ais.
Au dbut de la lettre il crit ceci :
"Cependant, j'ai le sentiment que la
France, et les Franais vivant en
France, tous les Franais, qu'ils soient
noirs, blancs ou Beurs, ont rat
quelque chose". On remarquera le pas-
sage de "les Franais vivant en
France" "tous les Franais, qu'ils
soient noirs, blancs ou Beurs", qui lais-
se entendre que les Domiens/Tomiens
sont des Franais comme les autres,
aux yeux de Delsham, sauf qu'ils ne
vivent pas en France. Cependant, un
peu plus loin, Delsham fera une dis-


Jacques Chirac
tinction entire "les Franais noirs d'ori-
gine antillaise", et "les antillais habi-
tants (sic) les Antilles" : c'est croire
que nos compatriotes migrs en
France auraient cess d'tre des
Antillais pour se transformer en
"Franais noirs d'origine antillaise".
Rappelons ce propos que tous les
Antillais ne sont pas noirs, mme si la
majority sont d'ascendance africaine.
Quant Zidane prsent gnrale-
ment comme un "Beur" par les
mdias, il appartient la "race"
blanche, comme la plupart des
"Arabes" ou comme les Juifs. Il est
donc un "Franais blanc", contraire-
ment ce que laisse entendre
Delsham, sauf que les Franais de
vieille souche ont tendance, cause
des prjugs engendrs par la coloni-
sation, mpriser les autres "Blancs"
(les non originaires d'Europe) et les
gens dits "de couleur".
Pour en revenir au regrettable coup de
tte de "Zizou", il n'a pas t donn par
le capitaine de l'quipe de France
ragissant aux provocations ou aux
insultes d'un joueur adverse mandat
par sa nation pour l'humilier. l a t le
geste d'un homme sans doute fatigu
nerveusement, qui a perdu son sang-
froid un moment crucial de son der-
nier match.
"La France entire" a bien fait de ne
s'tre "pas leve d'un seul bloc en hur-
lant Touchee pas mon cap"comme le
demand T Delsham. Et rien n'in-
dique qu'elle l'aurait fait si elle avait
peru Zidane comme un "Franais
blanc", contrairement ce que pense
Tobny Delsham.
Le racism existe bien en France,
comme ailleurs. Mais il faut se garder
de l'amalgame et des interpretations
htives et superficielles.
Et surtout, il faut se mfier du natio-
nalisme qui, en matire de sport,
comme dans d'autres domaines, est
une arme terrible aux mains des
grands groups capitalist assoiffs
d'argent.

1 M. Belrose


Vie culturelle


Prs

demi-


d'un

sicle

de


retrospective

en photos

Fernand Bibas, repor-ter-ph1otgraphe
doyen France-Antdiles. neveu de L.G.
Damas par sa mre, et originaire de
Sainte-Anne en Martinique par sun
pre Mlarceau Bibas. a prsente a la
Villa Chanteelerc une exposirtin.
Celle-ci relate, en photographies, pres-
qu'un denu-sicle d'venements s-ocaux
et polit iques survenus en Mart inique.
C'est une initiative soutenue par le
Co'.nseil Genral et une contribution
appreciable la sauvegarde du patri-
moine martiniquais.
Fernand Bibas a et le temorn, attentif
de tie' nombreux vyiages ministrnels
et prsidentiels, de missions menes de
manire plus ou mou-rn intrres??e, a'.ec
de?; r.ultats divers. l a egalnemcnt FL:
smr le paper des act.''ur' plitique- de
rotitre co'nmmuriaute niai-rtiniquaLie
Fernand Biba:. qui e:t u tLantinet
c.aclh'tier, piosede t Loup su-r d'autres
precieu-es photos relatri.s a d'autres
fait, de la s')ci.-t nmartiriqLua.se: reven-
dicathins sociales. greves. m.mnnte.sta-
ti,:,n. explo.i.,ns carnavalcque.s bien
:le chez riou-, etc.
So'-ihliaitons qu:e e 'oilent les th,:-me, du:-
sa pruchaLre expos tion !
En attendant, salut et brav'o l'Artite.


I A.C.


socir


i. ueisnam
Rdacteur en chef
d"'Antilla".


M








DANS LE MONDE


Jeudi 27 Juillet 2006 Justice n 30 Page 10


Cessez-le-feu
immdiat
Arrtez le
massacre !

Evacuez le Liban

Deux semaines aprs l'offensive isra-
lienne, la guerre fait rage au Moyen-
Orient. Selon des sources dignes de foi,
c'est l'excution d'un plan arrt de
longue date entire les USA et Isral. Il
fallait trouver le prtexte pour le
dclencher.
Il s'agit d'occuper une parties du Liban
au motif qu'il faut dmanteler le
Hezbollah.
Les bombardements israliens contre
les immeubles, les infrastructures, les
points, l'aroport, les principles routes
sont des actes criminals qui visent et
affectent surtout la population civil
(prs de 500 tus plus des centaines de
blesss).
Cette volont dominatrice et arrogante
d'Isral, soutenu par Bush, soulve la
protestation des pays arabes qui rcla-
ment un cessez-le-feu immdiat. Le
pape lui-mme dans un communique
official du Vatican dclare : "... Les
Libanais ont le droit au respect de l'in-
tgrit et de la souverainet de leur
pays, les Israliens ont le droit de vivre
en paix dans leur Etat et les
Palestiniens ont le droit d'avoir une
patrie libre et souveraine".
Les USA et Isral sont contre le cessez-
le-feu immdiat, car ils veulent impo-
ser leur politique imprialiste tout le
Moyen-Orient.
L'opposition la guerre de la commu-
naut international doit se faire de
plus en plus puissante pour imposer la
paix et le respect des droits des
peuples. Aucune provocation ne justi-
fie la poursuite de ce drame human.


NOTRE AMRIQUE

Fidel Castro
Argentine pou
MERCOSUR

A l'occasion du 30e Som
Mercosur Cordoba, Fidel
arriv le 20 juillet, se retrc
cts des presidents des ci


1 A.C.





en
ir le


Lmet du
1 Castro,
>uve aux
inq pays


membres du march commun sud-
amricain (Argentine, Brsil,
Uruguay, Paraguay, Vnzula) et de
ceux de deux membres associs (le
Chili et la Bolivie).
Rappelons qu'ils ont t lus sous la
bannire d'une gauche plurielle : le
Vnzulien Hugo Chavez, la
Chilienne Michelle Bachelet,
l'Argentin Nestor Kirchner, le
Brsilien Inacio Lula dal Silva,
l'Uruguayen Tabar Vasquez, le
Paraguayen Nicanor Duarte, le
Bolivien Evo Morales.
Fidel Castro a sign un accord de
cooperation conomique entire Cuba et
le Mercosur. C'est l'un des plus impor-
tants pour la Havane depuis l'entre
en vigueur du blocus impos par les
USA (que veut renforcer Bush).
Un meeting central a t organis sur
le campus universitaire "en faveur de
l'unit latino-amricaine contre l'imp-
rialisme".
Fidel Castro a visit dans la ville
d'Alta Gracia la maison o Emesto
Che Guevarra passa une parties de sa
jeunesse.

1 A.C.



FRANCE

Lilian Thuram
dnonce la
"Sarkosation" des
esprits

Lilian Thuram, depuis les propos de
Sarkozy sur la "racaille" et le nettoya-
ge des banlieues au "karcher", ne dco-
lre pas contre le ministre-candidat.
Dans l'hebdomadaire "Les
Inrockuptibles" du 18 juillet il dclare :
"Le problme, c'est qu'on parle de la
"lepnisation" des esprit, mais il y a
aussi une "sarkosation" des esprits !",
souligne l'ancien joueur de Monaco.
"Personne ne le dit. Un truc de fous : on
est en France, un pays dit civilis et l'on
accepted que des gens soient expulss,
j'allais dire "dports". On va chercher
des enfants l'cole pour les expulser :
je ne comprends pas qu'on accepted a.
Dans quel pays vit-on ? Dans quel
monde veut-on vivre ? J'ai rencontr
des parents don't les enfants ont peur
lorsqu'ils sont l'cole. C'est quelque
chose qui est en train de s'immiscer
dans la socit petit petit et qui vou-


drait que ceux qui n'ont pas de papers
aillent mourir ailleurs". (Avec AP)
La "sarkosation" en fait va au-del.
Nicolas Sarkozy veut que la socit
franaise pense lui en permanence et
pense comme lui.
Cela dit, c'est bien jug de la part de
Thuram. SARKOZY LE PEN :
MINM BT, MINM PWL.



JUSTICE

Un racist

condamn

La grante d'un salon de coiffure de
Chteaubriand (Loire-Atlantique), qui
deux reprises avait refus d'em-
ployer une Noire titulaire d'un CAP
Coiffure, a t condamne par la justi-
ce pour "discrimination l'embauche
en raison d'une appartenance ethnique
ou raciale.
Clairmise Valton, la victim de cet acte
racist, d'origine hatienne, marie
un Franais, a le "malheur" d'tre
noire aux yeux de Madame Huguette
Rivaud, la grante en question. Celle-
ci a dclar tranquillement l'inspec-
teur du travail qu'elle "ne voulait pas
de Noirs dans son salon", puis au pro-
cureur de la Rpublique de Nantes
qu'elle recherchait "une employe de
couleur blanche parce que cela corres-
pon(ait) mieux (son) type de clientle".
En fait, pour Madame Rivaud, le racis-
me est quelque chose de banal, de
natural, qui n'a rien de choquant puis-
qu'il s'agit de faire en sorte que la clien-
tle se senate l'aise au contact d'em-
ployes de mme couleur qu'elle,
blanches comme la neige.
Son avocat, Matre Stphane Four, a
ni carrment qu'il se soit agi d'un
comportement racist.
Mais le tribunal ne l'a pas entendu de
cette oreille : Huguette Rivaud a t
condamne, et l'aventure lui a cot
4.500 euros, sans computer les frais
d'avocat.
Des faits comme celui-l sont trs fr-
quents en France, o le racism avan-
ce grands pas, malgr l'euphorie de
l'aventure avec les "Bleus" de l'Equipe
de France de football.
L'exemple de Huguette Rivaud fera
peut-tre rflchir les patrons racistes.
Quant Clairmise Valton, elle mrite
d'tre flicite pour sa determination
obtenir justice.
I M. Belrose











ANNOUNCES LtOALES -


Jeudi 27 Juillet 2006 -Justice n" 30- Page 11


AVIS DE DISSOLUTION AN'
S.E.G.B. SARL
au capital de : 7 622,4;
B.P. 35 97235 TRINITE C
RCS de Fort-de-France n" 40:
Gestion 95B873 Code APE

Aux terms d'A.G.E. en date
2006, il a t dcid la dissolution
de ladite socit computer du 3
2005.
Monsieur ARCOLE Ren, demeu
La Croix sur la commune du ROB
est nomm liquidateur.
Pour avis, le Grant


AVIS DE CESSATION D'AC

VERTDCO-LEPAYSAGI
Socit Responsabilit L
au capital de 7 600,00
Sige social : CISCI Le Dou.
Trace Bonin 97220 TRI
SIRET: 483 870 051 00l
RCS : 483870051

Aux terms d'une assemble gn
ordinaire en date du 03 Juillet 201
cis ont dcid la cessation des
ladite socit computer de ce jo
Les actes et pices relatifs la
seront dposs au Registre du ci
socits de Fort-de-France.


AVIS DE CESSATION ACT

JMANUP
Socit Responsabilit L
au capital de 7 600,00
Sige social : CI/SCI Le Dou:
Trace Bonin 97220 TRI
SIRET : 483 840 500 000
RCS: 483840500

Aux terms d'une assemble gn
ordinaire en date du 03 juillet 200
cls ont dcid la cessation des
ladite socit computer de ce jou
Les actes et pices relatifs la
seront dposs au Registre du ci
socits de Fort-de-France.


AVIS DE CESSATION D'AC

INGENIERIE CONSEIL GEOTE
(I.C.G.)
Socit Responsabilit L
au capital de 7 622,45
Sige social : RN4 Immeuble
Porte 2
97213 GROS-MORNE
SIRET: 480 988 972 000
RCS: 480 988 972

Aux terms d'une assemble gn
ordinaire en date du 03 Juillet 200
cls ont dcid la cessation des
ladite socit computer de ce joi
Les actes et pices relatifs la
seront dposs au Registre du ci
socits de Fort-de-France.


AVIS DE CESSATION D'AC

ELAG +
Socit Responsabilit L
au capital de 7 622,45
Sige social : CISCI Le Dou:
Quarter Bonin B.P.
97220 TRINITE
SIRET: 453 217 887 000
RCS: 45327887

Aux terms d'une assemble gn
ordinaire en date du 03 Juillet 200
cls ont dcid la cessation des
ladite socit computer de ce jou
Les actes et pices relatifs la
seront dposs au Registre du c<
socits de Fort-de-France.


MADIANET
Socit par actions simp
au capital de 450 000 eu


nCIPE

5
edex


Sige social: Z.I. Les Mangl
97232 LAMENTIN
RCS B 328 375 548


3 062 060 Suivant dlibration d'une assert
: 452 K raie ordinaire du 6 Juillet 2006, il
La collectivit des associs
du 07 Juin dmission du Prsident, Mon
on anticipe FONTAINE. En consequence,
1 dcembre AF PARTICIPATIONS a t nomi
lit de Prsident de la Socit,
rant:8 Cit Flix BAKER en quality de
1ERT97231 Gnral, pour une dure indter
Mention sera faite au RCS FOR1
CE.
FA 6585 Pour avis

TIVIT
AVIS DE CONSTITUTE
STE
imite Avis est donn de la constit
Socit prsentant les caractri
x Refuge vantes :
NITE FORME : Socit par actions sir
016 DENOMINATION : SECURITY
ANTILLES-GUYANE
CAPITAL : 37 000 euros divi
raie extra- actions de 100 euros
06 les asso- SIGE SOCIAL : Immeuble Ma
activits de Porte 28 97200 Fort-de-France
ur. OBJET : La furniture aux pers
i liquidation siques ou morales de faon
commerce et exceptionnelle ou discontinue, d
ayant trait la scurit des bien
FA 6586 ou immeubles, ainsi qu' cell
sonnes qui les possdent, les o
les services de gardes du corps
des transports de fonds, devises
Imite et plus gnralement de tous
c matires prcieuses. Le ngoce
x Refuge formes, ainsi que installation,
NIT l'entretien et la maintenance, d
0 19 duits, articles, matriels et insta
aux services ci-dessus et pril
d'alarmes, de systmes d'alarm
rale extra- veaillance et tlsurveillance, ma
16 les asso- tlphonie, de courant faible, co
activits de cs, motorisations d'ouvertures.
ur. nage desdits biens.
i liquidation DURE : 99 annes
commerce et PRESIDENT : A.F. PARTICIPATE
ayant son sige social Cent
FA 6587 Gallria 3me tage, 97232 LAN
DIRECTEUR GNRAL : Mo
TIVIT CHUPEAU demeurant Villa Bo
Epinay 97228 SAINTE-LUCE
CHNIQUE COMMISSAIRES AUX COMPETE
Titulaire : Monsieur Bruno
imite demeurant 128 rue Lamartin
C CHAMBER
e Inimod Supplant : Monsieur Andr
demeurant 173 rue Emile Roma
CHAMBER
010 IMMATRICULATION : au RCS
France.
Pour avis
rale extra-
06 les asso- AVIS DE PUBLICITY
activits de
ur. ANTILLES TRANSIT SERVICE
i liquidation Socit responsabilit
commerce et au capital de 8000eui
sige social: Centre Dillon V
FA 6588 Route de Pointe des Si
97200 FORT DE FRAN
TIVIT
Par decision en date du 02 ju
associs, statuant en apple
.imite l'articIeL223-42 du Code de
c ont dcid qu'il n'y avait pas lie
x Refuge tlion de la socit.
92 L'inscription modificative sera
RCS tenu par le greffe du Tibun
S18 Commerce de Fort de france
Pour avis, le grant

6rate extra- AVIS DE CONSTITUTE
06 les asso-
activits de Aux terms d'un acte sous sei
ur. date du 03 Juillet 2006 Fort-d
i liquidation a t constitu une socit pr
commerce et caractristiques suivantes :
DENOMINATION SOCIAL
FA 6589 TILLES. DAH
FORME SOCIAL : Soclt
Collectif
lifie CAPITAL SOCIAL: 100 euros
ros SIGE SOCIAL: Cit Dillon 4


es Acajou Victor Corridun 97200 FORT-DE-FRAN-
CE
OBJET SOCIAL : La location simple de
longue dure de matriel pour le btiment,
mble gn- travaux publics, et le transport.
rsulte que : DURE : 99 ans (quatre vingt dix neuf
a ratifi la ans) computer de son immatriculation au
sieur Alain registre du commerce et des socits,
la Socit sauf dissolution anticipe ou prorogation.
meen qua- GRANT: La socit CARAIBES INVES-
et Monsieur TISSEMENT DEVELOPPEMENT, SARL
Directeur au capital de 10.000 euros Cit Dillon -
mine. 483 Avenue Victor Corridun 97200
T-DE-FRAN- FORT-DE-FRANCE RCS Fort-de-France
B 435 179 460 don't le reprsentant lgal
est Monsieur Grard MARAN
FA 6590 ASSOCIS :
Monsieur Christophe PHILIPON, n le 13
ON aot 1969 Verdun (Meuse) de nationali-
t franaise et demeurant 64, Rue Saint
ution d'une Bernard 57000 METZ.
istiques sui- Monsieur Guy MALOT n le 7 juillet 1946
Nancy de nationalit Franaise et
mplifie demeurant 8, Rue Jacquot de France -
E PRIVE 54 520 LAXOU.
La Socit sera immatricule au Registre
s en 370 du commerce et des socits de FORT-
DE-FRANCE.
rsan Kerlys Pour avis, la Grance
FA 6593
sonnes phy-
permanente, AVIS DE CONSTITUTION
les services
ns, meubles Aux terms d'un acte sous seing priv en
e des per- date du 12/06/2006, il a t constitu une
occupent ou socit prsentant les caractristiques sul-
directement, vantes :
la scurit DENOMINATION : B.O.M. BATISSEURS
bijoux, etc OUTRE MER
objets ou FORME: S.A.R.L.
sous toutes CAPITAL: 8.000,00 euros
la location, SIGE : 198 Avenue Lona Gabriel Z.A.
e tous pro- de Dillon 97200 FORT-DE-FRANCE
llations, lis La socit a pour objet, en tous pays, la
nclpalement furniture de tous services aux entre-
e et de sur- prises, commerants, artisans et particu-
is aussi de Ilers, dans le domaine de TRAVAUX
ntrle d'ac- PUBLICS, TERRASSEMENTS, VRD,
Le gardien- GNIE-CIVIL, OUVRAGES D'ARTS,
SIGNALISATION B & V, PLATEAUX
SPORTIFS, DEMOLITION, BTIMENT
IONS, SAS TOUS CORPS D'ETAT, REHABILITA-
tre cclal La TION, RENOVATION TCE, CONSTRUC-
IENTIN TION INDUSTRIELLE MULTI-SERVICES,
rnsieur Eric ainsi que toutes operations Immobilires,
lite Quartier financires ou commercials se rattachant
directement ou Indirectement robjet pr-
S : cit ou tous objets similaires, connexes
GUERRAZ ou susceptibles d'en faciliter la ralisation.
e 73000 DURE: 99 ans computer de l'immatricu-
lation la Chambre des Mtiers.
ROSTAN GRANT : Monsieur Matthieu Christian
net 73000 CARRE.
La socit sera immatricule au Registre
de Fort-de- de la Chambre des Mtiers et des
Socits tenues au Greffe du Tribunal de
Commerce de FORT-DE-FRANCE.
FA 6591 Pour avis
Le Grant
FA 6594
ES A.T.S.
limite HIBISCUS TRANSPORT SARL
ros Route des Pitons
falmenire 97222 CASE PILOTE
tables CAPITAL : 7 622,45 euros
ICE RCS: 92 B 627 FORT-DE-FRANCE

ln 2006 les AVIS DE PUBLICITY
ication de
Commerce Suivant dlibration de l'assemble gn-
u dissolu- raie extraordinaire du 17 juillet 2006 les
associs ont dcid la dissolution antici-
porte au pe de la socit computer du 30 Juin
al mixte de 2006 et sa mise en liquidation.
L'assemble gnrale nomme en quality
de liquidateur de la socit, pour la dure
FA 6592 de la liquidation, Monsieur Andr Clair
ION RONDEL, demeurant Route des Pitons -
97222 CASE PILOTE et lui a confr les
ng priv en pouvoirs les plus tendus pour terminer
e-France, il les operations sociales en course, raliser
sentant les l'actif et acquitter le passif.
Le sige de la liquidation est fix Route
: CIDAN- des Pitons 97222 CASE PILOTE. C'est
cette adresse que la correspondence
en Nom devra tre envoye et que les actes et
documents concernant la liquidation
devront tre notifis.
83, Avenue Le dpt des actes et pices relatifs la


liquidation sera effectu au greffe du tribu-
nal de commerce de Fort-de-France.
Pour avis, le Liquidateur
FA 6595

AVIS DE CONSTITUTION

En date du 13/07/2006 il a t constitu
une SARL prsentant les caractristiques
suivantes:
Denomination : ISIS PRODUCTION SARL
Adresse : 76, Route de Tivoli Rodate -
97234 FORT-DE-FRANCE
Objet : La production audiovisuelle, de
clips vidos, documentaires, films publici-
taires, dans les DOM-TOM et France
Mtroploitaine.
Dure : 99 ans
Capital: 1.524,00 C
Le Grant : Mlle Sabine JEAN-LOUIS
Adresse : 76, Route de Tivoli Rodate -
97234 FORT-DE-FRANCE
Immatriculation au registre du Commerce
en course.
Pour avis, le Grant
FA 6596

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous SSP, il se constitute la soci-
t :
Denomination social : BUKO TERRAS-
SEMENT
Forme : Socit Responsabilit Limite
Capital : 7.500 C en numraire don't
2.000 C libr
Sige social : Angle des rues Delgrs et
Ignace 97211 RIVIERE-PILOTE
Objet : Tous travaux de Terrassement et
Travaux Publics
Dure : Quarante annes
Grant: Mr FONTAINE Jean-Marcel
demeurant Morne Roches
97211 RIVIRE-PILOTE.
FA 6597

GARAGE SAINTE ROSE FRANCHINE
Quarter Valatte
97270 SAINT-ESPRIT
SIRET: 381 250 455 00015
Capital social d'origine : 7 622,45 C

AVIS

Par AGE du 29 Mal 2006, les associs ont
vot l'unanimit les resolutions suivantes:
* Modification corrlative statutaire des
associs
* Augmentation consquente du capital
social de 7.622,45 C 18.821,40 avec
effet rtroactif au 31/12/2005.
Ancienne mention :
Le capital social est fix la some de
7.622,45 C (SEPT MILLE SIX CENT
VINGT DEUX EUROS, QUARANTE CINQ
CENTIMES). Il est divis en 500 parts de
15,24 C chacune entirement souscrites,
numrotes de 1 500.
Nouvelle mention :
Le capital social est fix la some de
18.821,40 (DIX HUIT MILLE HUIT CENT
VINGT ET UN EUROS, QUARANTE CEN-
TIMES). Il est divis en 1235 parts de
15,24 C chacune entirement souscrites,
numrotes de 1 1235.
Pour avis
FA 6598

EURL L'INCONTOURNABLE

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte SSP en date Fort-de-France du
10 Juillet 2006
Forme : EURL
Denomination : L'INCONTOURNABLE
Sige social : 4, Rue du Terrain Fantaisie
97200 FORT-DE-FRANCE
Objet: Epicerie et restauration
Capital : 7.000,00 en nature
Dure : 99 ans
Grant : Madame LEGROS Guylne,
demeurant 4, Rue du Terrain Fantaisie -
97200 FORT-DE-FRANCE.
Immatriculation de la socit au RCS de
Fort-de-France.
Pour avis
FA 6599











I~z'~0~ AI -ES LA i..ES-


Jeudi 27 Juillet 2006 Justice nv 30 Page 12


SARL DEUVEX
AVIS DE CONSTITUTE
Par acte SSP en date Fort-d
15 Mai 2006
Forme: SARL
Denomination : DELIVEX
Sige social : 2 bis, Rue d
Residence les Mutuelles App
Union Quartier Morne Tartens
FORT-DE-FRANCE
Objet : Course et transport de m
Capital : 7 500 euros en nature
Dure: 99 ans
Grant: Monsieur MASSALJacq
rant au 2 bis, Rue du Temple
Les Mutuelles Apt. 20- BI
Quarter Morne Tartenson 97
DE-FRANCE.
Immatriculation de la socit
FdF.
Pour avis

PREFECTURE
DE LA REGION MARTIN

SECRETARIAT GENE
Direction de la Rglemen
et du Service l'Usa

Bureau des Election
et de la Rglementati

EXTRAIT DE DECISI

Runie le 06 Juin 2006 la C
Dpartementale d'Equipemen
cial de la Martinique a accord
tion sollicite par la SAS BRIC
vue de l'extension (+ 260 m2)
jardinerie du magasin Mr B
situ au quarter Acajou sur le
la vile du LAMENTIN.
Le texte de la decision est aftlic
deux mois la mairie du LAME
LE PREFET
President de la Commission
Dpartementale d'Equipement
Commercial
Yves DASSONVILLE

Antilles Guyane
CAISSE FEDERAL
DU CREDIT MUTUE
ANTILLES GUYANI
Inscrite au R.C.S. sous le
D68203326100046
Sise rue du professeur Raym.
97200 Fort-de-Franc
Tl.: 0596 63 53 00
Fax: 0596 63 54 82

Conformment aux dispositions
13 des status de la Caisse F
Credit Mutuel Antilles
l'Assemble Gnrale Ordinain
2006 a ratifi les cooptations s
1. Madame Olga JEAN MARIE
tant de droit la Caisse du
Conseil d'Administration de
Fdrale, en replacement
BAPTE.
La dure de son mandate sera
restant courir pour rAdministr
le replace (en l'an 2008
rAssemble statuant sur les c
fexercice 2007).
2. Madame Lucile BILAS, repr
droit la Caisse du Marin
d'Administration de la Caisse
en replacement de Mons
ARNOUN.
La dure de son mandate se
celle restant courir pour rAdr
qu'elle replace (en lan 200
rAssemble statuant sur les c
rexercice 2006).
3. Monsieur Grard LE CURIE
sentant de droit la Caisse c
France Centre au Conseil d'Ad
de la Caisse Fdrale, en rem
de Monsieur Yves HELENON.
Son mandate expirera en l'an 20
r'Assemble Gnrale appele
sur les comptes de rexercice
4. Monsieur Edwige LEBON, rn
de droit la Caisse du Franois


ON
e-France du



u Temple -
pt. 20- Bt.
9720 T


d'Administration de la Caisse F
replacement de Raphalie CC
La dure de son mandate sera
restant courir pour l'Adminis
replace (en l'an 2009,
l'Assemble statuant sur les c
l'exercice 2008).
Pour avis


HENRI & SERGE DUV
archandises NOTAIRES ASSOCI
31, Rue Moreau de Jor
97200 FORT-DE-FRAN
lues demeu- Tl.: 0596 72 58 12 Fax : 05
- Rsidence
t. Union Aux terms de deux actes
'200 FORT- Maitre Serge DUVAL, Notaire,
la Socit Civile Professionne
au RCS de me *Henri et Serge DUVAL
associs d'une socit civil
nelle titulaire d'un office notari
FA 6600 sige est Fort-de-France (t
31 rue Moreau de Jonnes
-le premier le 14fvrier2006,
IIQUE la Recette Divisionnaire de Fort
Ouest le 15 fvrier 2006, borde
RAL ro 2006, case 3 folio 159
station et le second le 23 juin 2006,
ger la Recette Divisionnaire de For
Ouest le 26 juin 2006, borde
ns case 1 folio 561.
ion A t constate la cession de
pharmacie exploite Fort
ON (Martinique) 60 rue du
Raymond Garcin, sous fenseig
commissionn MACIE CELESTIN ROY-CAMII
t Commer- par:
l'autorisa- Madame Chantal Femande E
COBAM, en CAMILLE, pharmacien,
de l'activit Monsieur Christian Marie F
RICOLAGE CLESTIN, demeumat For
territoire de (Martinique), 24, rue du Basalte
Rochers
h pendant Au profit de :
ENTIN. La Socit dnomme PHAR
DIDIER, don't le sige est Fort
(Martinique) 60 rue du
Raymond Garcin, Identifie
sous le numro 490.253.879. R
La cession a t consentie e
FA 6601 moyennant, outre les march
prix de DEUX MILLIONS TR
MILLE EUROS.
E Les opposition, s'il y a lieu, se
L en la forme lgale dans les dix
E dernire des publications lgale
numro ce notarial dnomm ci-dessus
le a t lu cet effect.
ond Garcin Pour unique insertion
ce Le Notaire

"FIDAL"

s de l'article Socit d'Avocats
drale du Centre d'affaires Dillon Val
Guyane, 97200 FORT-DE-FRAN
Gdu 19 ma Tl : 0596 63 26 97 / Fax : 059
ulvantes: E.mail :
, reprsen- fidalmartinique@busilnes!
la Caisse Le Conseil d'administration de

de Thomas STE ANTILLAISE DE PRC
D'ALIMENTS DU BETAIL
gale celle Socit anonyme Conseil d'
ateur qu'el- lion au capital de 1.067.143,
. lors de Sige social : c/o Ets MUSSA
comptes de Industrielle de la Lzarde -
omptes de LAMENTIN RCS Fort-de

sentant de 318.548.922, informe :
au Conseil 1/ que Monsieur Henr
e Fdrale, Commissaire aux comptes, est
leur Emile 1988.
21 Monsieur Alain CANCEL adr
ra gale dmissionnaire d'office en 1988
ministrateur plac par Monsieur Marc LAB
07, lors de 21 mal 1969 Ste Foy la G
omptes de demeurant Rsidence St Kitt
ACAJOU 97232 LE LAMENT
EUX, repr- du 06 dcembre 1988.
de Fort-de- Pour avis,
ministraton Le Conseil dAdministration
placement
AVIS D'APPEL PUBL
)12, lors de A LA CONCURRENC
e statuer
2011. Type de march :
eprsentant Services
au Conseil Catgorie Services :


drale, en 6a "Services Assurances"
OUFFE. Le march est-il couvert par l'Accord sur
gale celle les Marchs Publics (AMP) ? OUI
trateur qu'il Identification de l'organisme qui passe le
lors de march :
aomptes de CONSEIL REGIONAL DE LA MARTI-
NIQUE Service des Marchs et de la
command publique Rue Gaston
FA 6602 Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
Martinique Tl. : 0596 59 63 00 -
'AL Tlcopie : 0596 72 68 10
S Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nnes nique.fr rubrique "Marchs Publics"
1CE Personne Responsable du march :
96631809 Le Prsident du Conseil Rgional de la
Martinique
reus par Procdure de passation :
associ de Appel d'offres ouvert (art. 33, 57 59 du
lle dnom- Code des Marchs Publics), avec obliga-
Notaires, tion de publicity au JOUE.
profession- Objet du march :
lai", don't le PASSATION DE MARCHS D'ASSU-
Martinique), RANCES POUR LES BESOINS DU
RSEAU ROUTIER NATIONAL DE LA
enregistr MARTINIQUE.
t-de-France Numro de rfrence du dossier :
reau num- "ASSURANCESRN-06-01"
Caractristiques principles :
enregistr Etendue des prestations :
t-de-France LOT N* 1 :
reau 2006, ASSURANCE AUX OUVRAGES DE
GNIE CIVIL APRS RECEPTION
l'officine de LOT N* 2 :
-de-France VOLET N* 1 : ASSURANCE
Professeur RESPONSABILIT CIVIL DU FAIT DE
ne"PHAR- L'AMNAGEMENT ET DE L'ADMINIS-
LLE". TRATION DES ROUTES NATIONALS
VOLET N* 2 : ASSURANCE PROTEC-
Doris ROY- TION JURIDIQUE DU CONSEIL
pouse de REGIONAL DANS LE CADRE DES TRA-
lix Ren VAUX ROUTIERS.
t-de-France L'attribution des marchs se fera lot par lot
e Route des (marchs spars).
Variantes autorises
Transmission par vole dmatrialise :
MACIE DE autorise
t-de-France Lieu d'excution des prestations :
Professeur Territoire de la Martinique
au SIREN Dure du march :
RCS LOT N 1 : Le march prendra effet au 1er
t accepte novembre 2006 et se terminera au 31
andises, le dcembre 2009 avec possibility, pour les
OIS CENT deux parties, de rsiliation annuelle
moyennant prvais de 6 mois.
ront reues LOT N 2 : Le march prendra effet au 1er
jours de la novembre 2006 et se terminera au 31
es, en l'offi- dcembre 2009 avec possibility, pour les
o domici- deux parties, de rsiliation annuelle
moyennant pravis de 6 mois.
Le march a-t-il un caractre priodique ?
OUI
FA 6603 Calendrier prvisionnel des porchains avis :
29 Juin 2009
Classification CPV (Vocabulaire Commun
menire Marchs Publics) :
1CE LOT N* 1 : 66330000-2 "Services d'assu-
K6 60 42 49 rance dommages"
LOTS N* 2 : 66337400-5 "Service d'assu-
s.ool.fr rance responsabilit civil gnrale" et
6633000-3 "Assurance protection juri-
la socit dique"
DUCTION Adresse auprs de laquelle le dossier de
"SAPRA" consultation peut tre obtenu :
administra- Ce dossier sera remis gratuitement par le
administra- Service des Marchs et de la Commande

RD Zone Publique du Conseil regional de la
97232 LE Martinique l'adresse mentionne ci-des-
-France B sus, tous les jours ouvrables de 8h 13h.
Lors du retrait du DCE le candidate devra
i VRIL, fournir tout lment d'identification permet-
dcd en tant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut tre galement tlcharg

ministrateur l'adresse Internet sus-indique.
i a t rem- Modalits de financement du march :

AYE, n le Budget FIRT du Conseil Rgional de
rende (33) Martinique
s n 22- Dlai global de paiement: 45 jours
IN en date -Avance forfaitaire de 5 % prvue.
Cautionnement et garanties exiges :
Nant
Forme juridiques que devra respecter le
FA 6604 groupement d'entrepreneurs le cas
chant :
IC Groupement conjoint momentan
E Adresse auprs de laquelle des renseigne-
ments d'ordre administratif peuvent tre
obtenus :
Conseil Rgional de la Martinique (service
des Marchs et de la Commande


Publique) ou en ligne l'adresse Internet
sus-indique.
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre
obtenus:
Services de l'Equipement Service des
Routes et des Transports Pointe de
Jaham 97233 Schoelcher Tl. : 0596 59
57 80 Fax : 0596 59 59 78 ou en ligne
l'adresse Internet prcite.
Conditions de participation:
Critres de selection des candidatures
- Rfrences professionnelles du candidate
- Garanties techniques et financires
- Moyens
Critres d'attribution des offres:
Enoncs ci-dessous avec leur pondration:
- Valeur technique des prestations :
Coefficient 6,5
- Prix des Prestations : Coefficient 3,5
Pices requises
Il s'agit en particulier :
' De la lettre de candidature et declaration
du candidate (conformes aux modles joints
au dossier de consultation),
* Des moyens techniques affects l'op-
ration,
* Des rfrences pour des prestations
similaires effectues durant les 3 demires
annes
* Des lments permettant d'apprcier les
capacits techniques et financires du
candidate
Date limited d'obtention du dossier de
consultation des entreprises :
Le 8 Septembre 2006
Dlai de validit des offres : 180 jours
Date limited de reception des offres:
LE 11 SEPTEMBRE 2006 12HOO
(HEURE MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres, par pli recommand
ou contre rcpiss au Conseil Rgional
de la Martinique Service des marchs et
de la command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France
MARTINIQUE ou en ligne l'adresse
Intemet sus-indique.
Langue pouvant tre utilise :
FR (Franais)
Date, heure et lieu d'ouverture des offres :
Ouverture prvue le 13 Septembre 2006
10HOO0 au Conseil Rgional de Martinique
S'agit-il d'un avis obligatoire ? OUI
Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Conditions d'obtention des documents
contractuels et des documents addition-
nels : Obtention gratuite
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met
gratuitement la disposition des candidates
une plate-forme de dmatrialisation
accessible via l'adresse Internet suivante :
http://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
march porte au present avis d'appel
public la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Rgion Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le
champ "e-mail" en ce sens que cette
adresse pourra tre utilise afin de les
informer des ventuelles modifications
apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres
par voie dmatrialise, la personnel habi-
lite engager l'entit candidate doit tre
titulaire d'un certificat lectronique de clas-
se 2 ou 3 dlivr par un prestataire agr
afin de signer son offre (voir liste des pres-
tataires agrs en page d'accueil de la
plate-forme).
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limi-
te de remise des offres auront un dlai de

Suite en page 13












,ONCEid IJuHlet< 0sdo06-Usi .i30-oPag.13


16HOO compt partir de l'envol de rem-
preinte pour faire parvenir leur dossier
d'offre lui-mme dans le "coffre-fort lec-
tronique" de la Rgion.
Date d'envoi de ravis la publication au
JOUE/BOAMP :
LE MARDI 18 JUILLET 2006
Date d'envoi de ravis la publication aux
joumaux d'annonces lgales locaux :
LE MARDI 18 JUILLET 2006.
FA 6605

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Type de march : Services
Catgorie de services :
12 "Travaux connexes de consultations
scientifiques et techniques"
Le march est-il couvert par l'Accord sur
les marchs publics (AMP) ? OUI
Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTI-
NIQUE Service des Marchs et de la
command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France
Martinique Tl.: 0596 59 63 00 -
Tlcopie : 0596 72 68 10
Adresse Intemet :
http://www.cr-martinique.fr rubrique
"Marchs Publics"
Personne Responsable du March :
Le President du Conseil Rgional de
Martinique
Procedure de passation :
Appel d'offres ouvert (art. 33, 57 59 et
71.1 du Code des Marchs Publics) avec
obligation de publicity au JOUE
Objet du march :
RALISATION DE PRESTATIONS TOPO-
GRAPHIQUES ET FONCIRES LIES
AU RSEAU ROUTIER NATIONAL ET
AUX QUIPEMENTS RGIONAUX.
Numro de rfrence du dossier :
"Topo-06-10"
Caractristiques principals :
Etendue de la prestation.
La prestation concerne comprend notam-
ment :
Les missions Topographiques :
* travaux de topographie ;
* Implantations de points de coordonnes
(nivellement, repres...) ;
* dlimitation de biens fonciers : bornage ;
* division de proprits ;
- lever topographique par mthode photo-
grammtrique ;
'lever de btiment;
* tat descriptif de btiment ;
* plans dtails.
Les missions foncires :
* recherche des origins de proprits ;
* laboration de dossier d'enqutes parcel-
laires ;
* tablissement de documents d'arpentage ;
* suivi des dossiers d'expropriation ;
* preparation aux conditions d'occupation
temporaire.
Variantes : Autorises
Transmission par voie dmatrialise :
Autorise
Allotissement :
Les travaux sont rpartis en 2 lots dsi-
gns ci-aprs qui aboutissent la passa-
tion de deux marchs bons de comman-
de :
- LOT N 1 "SECTEUR NORD" :
MONTANT MINIMUM ANNUEL DE
100.000,00 TTC
MONTANT MAXIMUM ANNUEL DE
400.000,00 C TTC
- LOT N 2 "SECTEUR SUD" :
MONTANT MINIMUM ANNUEL DE
100.000,00 C TTC
MONTANT MAXIMUM ANNUEL DE
400.000,00 C TTC
Modalits d'attribution des lots :
Les lots seront attribus par marchs
spars decisionss prises lot par lot)
Lieu d'excution :
Sur le rseau routier national de la
Martinique et quipements rgionaux.
Dure d'excution du march :
QUATRE ANS MAXIMUM (soit une prio-
de d'un an avec possibility d'tre renouve-
l trois fois)
Le march a-t-il un caractre priodique ?
Oui. Ce march sera renouvel l'expira-


tion de la priode de 4 ans maximum pr-
cite.
Calendrier prvisionnel de publication des
prochains avis: 12 Juillet 2010
Classification CPV: 74271800-7 "Services
topographiques'
Adresse auprs de laquelle le dossier de
consultation peut tre obtenu :
Ce dossier sera remis gratuitement par la
D.D.E. Service des Routes Bureau fon-
cier Pointe de Jaham 97233 SCHCEL-
CHER -Tl. : 0596 59 58 47 Fax: 0596
59 58 91, tous les jours ouvrables de 7h30
13h00.
Lors du retrait du DCE le candidate devra
fournir tout lment d'identification permet-
tant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut tre galement tlcharg
l'adresse Internet sus-indique.
Modalits de financement du march :
- Budget FIRT du Conseil Rgional de
Martinique
- Dlai global de pavement : 45 jours
- Avance forfaitaire de 5 % prvue
Cautionnement et garanties exiges :
Nant
Forme juridique que devra respecter le
groupement d'entrepreneurs le cas
chant :
Groupement solidaire momentan
Adresse auprs de laquelle des renseigne-
ments d'ordre administratif peuvent tre
obtenus :
Conseil Rgional de Martinique (Service
des Marchs et de la Commande
Publique) ou en ligne l'adresse Internet
sus-indique.
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre
obtenus :
D.D.E. Service des Routes Bureau fon-
cier l'adresse susvise ou en ligne
l'adresse Internet prcite.
Conditions d'obtention des documents
contractuels et des documents addition-
nels : Obtention gratuite
Conditions de participation :
Critres de selection des candidatures
- Rfrences professionnelles du candidate
- Garanties techniques et financires
- Moyens
Critres d'attributions des offres
Enoncs dans le dossier de consultation
des entreprises savoir :
- Valeur technique des prestations :
Coefficient: 5,5
- Prix des prestations : Coefficient : 4,5
Pices requises:
Il s'agit en particulier :
* De la lettre de candidature et declaration
du candidate (conformes aux modles joints
au dossier de consultation),
* Des moyens techniques affects l'op-
ration,
* Des rfrences pour des prestations
similaires effectues durant les 3 dernires
annes
* Des lments permettant d'apprcier les
capacits techniques et financires du
candidate.
Date limited d'obtention du dossier de
consultation des entreprises :
Le 8 septembre 2006
Dlai de validit des offres : 180 jours
Date limited de reception des offres :
LUNDI 11 SEPTEMBRE 2006 12HOO
(HEURE DE MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes :
Reception des offres, par pli recommand
ou contre rcpiss au Conseil Rgional
de la Martinique Service des Marchs et
de la Commande publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
MARTINIQUE ou en ligne l'adresse
Internet sus-indique.
Date, heure et lieu d'ouverture des offres :
Ouverture prvue le 13 Septembre 2006
10HOO au Conseil Rgional de Martinique
Langue pouvant tre utilise :
FR (Franais)
S'agit-il d'un avis obligatoire ? OUI
Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales: 08 jours calendaires
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met
gratuitement la disposition des candidates


une plate-forme de dmatrialisation tant de le contacter en cas de besoin.
accessible via l'adresse Internet suivante : Ce dossier peut tre galement tlcharg
http;//www.cr-martinique.fr rubrique "mar- l'adresse Internet sus indique.
chs publics" Conditions de participation :
Cette plate-forme permet notamment Critres de jugement des offres:
(muni de la rfrence identification du valeur technique des offres
march porte au present avis d'appel prix de la prestation
public la concurrence) : Pices requises
- la recherche des consultations passes II s'agit en particulier de :
par la Rgion Martinique Lettre de candidature et declaration du
- le tlchargement des avis, rglement de candidate (modles joints au dossier de
consultation et DCE consultation),
- la transmission par vole lectronique des Moyens techniques affects l'opra-
dossiers d'offre tion,
Pour le tlchargement du DCE les candi- Rfrences pour des travaux similaires
dats sont Invits bien renseigner le effectus durant les 3 dernires annes,
champ "e-mail" en ce sens que cette Elments permettant d'apprcier les
adresse pourra tre utilise afin de les capacits techniques et financires du
Informer des ventuelles modifications candidate.
apportes au DCE. Dlai de validit des offres : 180 jours
S'agissant de la transmission des offres Adresse auprs de laquelle les renseigne-
par voie dmatrialise, la personnel habi- ments d'ordre administratif et technique
lite engager rentit candidate doit tre peuvent tre obtenus :
titulaire d'un certificate lectronique de clas- Conseil Rgional de la Martinique (Service
se 2 ou 3 dlivr par un prestataire agr des Marchs et de la Commande
afin de signer son offre (voir liste des pres- Publique) ou en ligne l'adresse Internet
tataires agrs en page d'accueil de la sus indique.
plate-forme). Adresse auprs de laquelle les renseigne-
L'envol en deux temps des dossiers d'offre ments d'ordre technique peuvent tre
est autoris : les candidates ayant adress obtenus :
rempreinte de leur offre avant la date limi- Service Technique du Conseil Rgional -
te de remise des offres auront un dlai de (Tl. : 0596 59 64 24) ou en ligne l'adres-
16HOO compt partir de l'envol de l'em- se Internet sus indique.
preinte pour faire parvenir leur dossier Date limited de reception des offres:
d'offre lui-mme dans le "coffre-fort lec- LE 05 SEPTEMBRE 2006 12H00 (heure
tronique" de la Rgion, de Martinique)
Date d'envoi de l'avis la publication au Adresse laquelle les offres doivent tre
JOUE : LE MARDI 18 JUILLET 2006 envoyes:
Date d'envoi de l'avis la publication aux Rception des offres, par pli recommand
organes autres que le JOUE : ou contre rcpiss au Conseil Rgional
LE MARDI 18 JUILLET 2006. de la Martinique Service des Marchs et
FA 6606 de la Commande publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
MARTINIQUE ou en ligne l'adresse
AVIS D'APPEL PUBLIC Internet sus Indique.
A LA CONCURRENCE Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
Identification de l'organisme qui passe le cales: 8 jours calendaires.
march : Autres renseignements:
CONSEIL RGIONAL DE LA MARTI- Procdure dpatrialise:
NIQUE Service des Marchs et de la Le Conseil Rgional de Martinique met
command publique Rue Gaston gratuitement la disposition des candidates
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France une plate-forme de dmatrialisation
Martinique Tl. : 0596 59 63 00 accessible via l'adresse Internet suivante :
Tlcopie : 0596 72 68 10. http://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
Adresse Internet : httpJ/lwww.cr-marti- chs publics"
nique.fr rubrique "Marchs Publics" Cette plate-forme permet notamment
Personne Responsable du march: (muni de la rfrence d'identification du
Le President du Conseil Rgional de march porte au present avis d'appel
Martinique public la concurrence) :
Procedure de passation: la recherche des consultations passes
March procedure adapte (art 28 du par la Rgion Martinique
Code des Marchs Publics (CMP) le tlchargement des avis, rglement de
Objet du march : consultation et DCE
TRAVAUX DE RFECTION DE LA VOIE la transmission par vole lectronique des
INTERNE ET AMNAGEMENT D'UN dossiers d'offre.
LOCAL AGENTS TOS DU LYCE DE Pour le tlchargement du DCE les candi-
BELLEVUE OPRATION BEL-06 OP4 dates sont invits bien renseigner le
(3me CONSULTATION) champ "e-mail" en ce sens que cette
Rfrence identification du march: adresse pourra tre utilise afin de les
BEL-06-OP4 C Informer des ventuelles modifications
Caractristiques principles : apportes au DCE.
Etendue de la prestation S'agissant de la transmission des offres
Les travaux concernent: par vole dmatrialise, la personnel habi-
Dmolition Cloisonnement Menuiseries lite engager l'entit candidate doit tre
- Peintures Plomberie Revtement de titulaire d'un certificate lectronique de clas-
sol Electricit Rseau Informatique. se 2 ou 3 dlivr par un prestataire agr
Autres : afin de signer son offre (voir liste des pres-
-Variantes: autorises tataires agrs en page d'accueil de la
- Transmission par vole dmatrialise : plate-forme).
autorise L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
Modalits de financement du march : est autoris : les candidates ayant adress
Budget du Conseil Rgional de Martinique l'empreinte de leur offre avant la date limi-
+ FEDER te de remise des offres auront un dlai de
Lieu d'excution des travaux: 16HOO compt partir de l'envol de l'em-
Ville de Fort-de-France preinte pour faire parvenir leur dossier
Dlai d'excution du march : d'offre lui-mme dans le "coffre-fort iec-
PRIODE DE PRPARATION : 30 tronique" de la Rgion.
JOURS Date d'envoi de ravis la publication :
TRAVAUX : DLAI DE DEUX MOIS Le 19 Juillet 2006
Adresse auprs de laquelle le dossier de FA 6607
consultation peut tre obtenu:
Ce dossier sera remis gratuitement par le
Conseil Rgional Service des Marchs et
de la Commande Publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
Tl.: 0596 59 63 91.
Lors du retrait du DCE le candidate devra
fournir tout lment d'identification permet-











A. NONCES LGALES


Jeudi 27 Juilet 2006- Justice n 30 Page 14


AVIS D'ATTRIBUTIO

Nom et adresse officials de
acheteur : Dpartement de la M
Personne responsible du
President du Conseil Gnral -
Caraibes B.P. 679 97264 Fo
Cedex Tl.: 05 96 55 26 00 -
0596 55 37 87 Adresse
http:/iwww.cg972.fr.
Rfrence de la publication
Parution n* 50 announce n* FA
dcembre 2005.
Objet du march : FOURN
LIVRAISON DE PETITS-DJE
REPAS POUR LOPRATIO
VACANCES" DU CONSEIL G
LA MARTINIQUE.
Catgorie de services : 27
CPV : Objet principal : 5552000
Critres d'attribution retenus :
Offre conomiquement la plus a
apprcie en function des crit
ci-dessous :
valeur technique : varits des
poss, organisation et moyen
pour la ralisation des prestation
prix : 40 %.
Type de procedure : appel d'offr
Le march est-il susceptible d't
t: NON.
Attribution des marchs ou des
LOT(S) 1 Fourniture de petits
sans suite.
LOT(S) 2 Fourniture de repa
Centre d'Affaire Agora ZAC Eta
97200 Fort-de-France Tl. : 05
Tlcopieur : 05 96 50 82 89
Montant mini annuel HT: 60 000
Montant maxi annuel HT: 180 0
Date d'attribution du march : 2
Nombre total d'offres reues : 2
Autres informations : lot n* 1 "fc
petits-djeuners" a t dclar s
Date d'envoi du present avis la
20 juillet 2006.


Cabinet de Maitre Mose C
Avocat la Cour
1 Rue de l'Ecole Hteli
97233 SCHOELCHEI
Tl. : 0596 71 27 39 / Fax: 059

AVIS DE CONSTITUTION

Socit Civile Immobil
SCI F.A.M.

Par acte sous seing priv en
Juillet 2006, t a t constitu
civil immobilire :
Denomination social : SCI F.A.I
Capital : 2000 C divis en 200 pe
de 10 C chacune, entirement s
libres.
Sige social : CP Mr Fabrice
Quarter Bel Event 97226 LE MO
Objet : La proprit, l'acquisition
et plus gnralement rexploitati
location ou autrement, de tous i
usage civil, rural ou commercial
Dure: 99 annes.
Grant : Mr Fabrice LOUISE'
novembre 1965 Saint-Pierre
Quarter Bel Event 97226 LE MO
est dsign statutairement en
grant pour la dure de la socit
La socit sera immatricule au
Commerce et des Socits ten
du Tribunal de Commerce d
France.
Pour avis et mention
Le Grant


SYL'OR
Socit responsabilit I
au capital de 7.700 eut
Sige social :
Immeuble Les Bosquets
Les Mangles Acajou
97232 LAMENTIN
SIRET 438 889 131 000
RCS Fort-de-France B 438

AVIS DE PUBLICITY

Par decision du 30 Juin 2006


'N

rorganisme
lartinique.
march :
Avenue des
rt-de-France
Tlcopleur :
Internet :

JUSTICE :
5594 du 15

NITURE ET
UNERS ET
N "SPORT
NRAL DE


unique, statuant au vu du
Liquidateur a,
- approuv les comptes de liqui
- donn quitus au Liquidateur e
de son mandate ;
- dcid la rpartition du produ
la liquidation ;
- prononc la clture des opi
liquidation.
Les comptes de liquidation sera
au Greffe du Tribunal de cor
Fort-de-France.
Mention sera faite au RCS
France.
Pour avis


AVIS D'APPEL PUBL
LA CONCURRENC
0.
Type de march : Travaux d'ex,
avantageuse Le march est-Il couvert par I'
res noncs les marchs publics (AMP) ? O
Identification de l'organisme qi
menus pro- march :
s proposs CONSEIL REGIONAL DE L
ns:60%, NIQUE Service des March
command publique Ru'
es ouvert. Defferre Cluny 97200 Fort-c
re sous-tral- Martinique Tl. : 0596 5!
Tlcopie: 0596 72 68 10
lots: Adresse Internet : http://ww
-djeuenrs : nique.fr rubrique "Marchs Pu
Personne Responsable du Man
s : DATEX, Le Prsident du Conseil R
ng Z'Abricot Martinique.
96 50 83 83 Procdure de passation :
Appel d'offres ouvert (art. 33, 5
i Code des Marchs Publics) a\
00 tion de publicity au JOUE
7 Juin 2006 Objet du march :
MARCH DE CONSTRUC"
furniture de SPARATEURS EN BTON
ans suite. GBA ET DBA POUR LA
publication: SCURIT DU RSEAU
NATIONAL.
FA 6608 Numro de rfrence du dossie
"GBA-DBA-06-02"
ARETO Caractristiques principals :
Les prestations raliser sont nc
re 1. la confection :
:R de sparateurs du type G.B.A.
16 71 27 40 murets par coffrages glissants ;
des extrmits abaisses de
ON teurs sur 1,65 mtres ou sur 20
des capots mtalliques an
ire recouvrement des joints de dilal
de reservations et d'avaloirs
cuation des eaux de ruisselleme
date du 3 de caniveaux fente.
une socit 2. la furniture, la pose et l'enl
sparateurs prfabriqus en bt
M. D.B.A. (lments de 3 mtres).
irts sociales March bons de command c
ouscrites et les montants annuels suivants :
Minimum : 175.000,00 C TTC
e LOUISET Maximum : 700.000,00 TTC
IRNE VERT Variantes: non autorises
, la gestion, Transmission par voie dmati
on par bail, autorise
mmeubles Code nomenclature : 21
"Sparateurs de voies"
Lieu d'excution :
T, n le 9 L'ensemble du rseau routier n
demeurant la Martinique
RNE VERT, Dure d'excution du march :
quality de Le present march prend effet
6. de notification et expire le 08 ME
Registre du Le march a-t-il un caractre p
u au Greffe NON
e Fort-de- Adresse auprs de laquelle le r
consultation peut tre obtenu :
Ce dossier sera remis gratuiterr
D.D.E. Service des Routes S
FA 6609 Etudes et Travaux n* 1 Pointe
97233 SCHOELCHER Tl. : 0591
Fax : 0596 59 58 15, tous
imite ouvrables de 7h30 13h00.
ros Lors du retrait du DCE le cand
fournir tout lment d'identificatic
n 26 tant de le contacter en cas de bi
Ce dossier peut tre galement t
l'adresse Internet sus-indique
119 Modalits de financement du ma
889 131 Fonds propres du Conseil Rd
Martinique (Budget FIRT)
Dlai global de pavement : 45 Ji
Avance forfaitaire de 5 % prvL
i, l'associ Cautionnement et garanties i


rapport du Nant
Forme juridique qui devra respecter le
idation; groupement d'entrepreneurs le cas
t dcharg chant :
Groupement solidaire momentan
it net et de Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
rations de tre obtenus :
Conseil Rgional de Martinique (Service
ntdposs des Marchs et de la Commande
nmerce de Publique) ou en ligne l'adresse Internet
sus-indique.
: Fort-de- Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre
obtenus :
FA 6610 Conseil Rgional de Martinique (Service
des Marchs et de la Commande
IC Publique) ou en ligne l'adresse Internet
E sus-indique.
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
cution ments d'ordre technique peuvent tre obte-
accord sur nus :
UI D.D.E., Subdivision Etudes et Travaux n
il passe le 1 l'adresse susvise ou en ligne
l'adresse Internet prcite.
A MARTI- Conditions d'obtention des documents
s et de la contractuels et des documents addition-
e Gaston neais : Obtention gratuite.
le-France Conditions de participation :
9 63 00 Critres de selection des candidatures
Rfrences professionnelles du candidate
w.cr-marti- Garanties techniques et financires
blics" Moyens
:h : Critres d'attribution des offres :
*gional de Enoncs dans le dossier de consultation
des entreprises savoir :
Valeur technique des prestations : coeffi-
r et 71.1 du client 5,5
vec obliga- Prix des prestations : coefficient 4,5
Pices requises
Liste correspondante dcrite dans le
TION DE rglement de consultation, notamment :
DU TYPE Lettre de candidature et declaration du
MISE EN candidate (conformes aux modles joints au
ROUTIER dossier de consultation),
Moyens techniques affects l'opra-
r : tion,
Rfrences pour des prestations simi-
laires effectues durant les 3 dernires
itamment: annes,
Elements permettant d'apprcier les
, D.B.A. et capacits techniques et financires du
candidate.
es spara- Date limited d'obtention du dossier de
mtres; consultation : Vendredi 8 Septembre 2006
msurant le Dlai de validit des offres: 180 jours
ation ; Date limited de reception des offres :
pour va- LE LUNDI 11 SEPTEMBRE 2006 12HOO
?nt; (HEURE DE MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
vement de envoyes:
on du type Rception des offres, par pli recommand
ou contre rcpiss au Conseil Rgional
important de la Martinique Service des Marchs et
de la command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
MARTINIQUE ou en ligne l'adresse
Internet sus-indique.
rialise : Date, heure et lieu d'ouverture des offres :
Ouverture prvue le mercredi 13 sep-
1821100-4 tembre 2006 10H00 au Conseil Rgional
de Martinique.
Langue pouvant tre utilise :
national de FR (Franais)
S'agit-il d'un avis obligatoire ? OUI
Dlai laiss au candidate attributaire pour
sa date produire les attestations sociales et fis-
il 2007. cales : 8 jours calendaires
riodique ? Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
jossier de Le Conseil Rgional de Martinique met
gratuitement la disposition des candidates
nent par la une plate-forme de dmatrialisation
ubdivision accessible via l'adresse Internet suivante :
de Jaham http//lwww.cr-martinique.fr rubrique "mar-
6 59 5781 chs publics"
les jours Cette plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
Idat devra march porte au present avis d'appel
)n permet- public la concurrence) :
esoln. la recherche des consultations passes
lcharg par la Rgion Martinique
s. le tlchargement des avis, rglement de
irch : consultation et DCE
glonal de la transmission par vole lectronique des
dossiers d'offre
oura Pour le tlchargement du DCE les candi-
ue dats sont invits bien renseigner le
sxiges : champ "e-mail" en ce sens que cette


adresse pourra tre utilise afin de les
informer des ventuelles modifications
apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres
par voie dmatrialise, la personnel habi-
lite engager l'entit candidate doit tre
titulaire d'un certificate lectronique de clas-
se 2 ou 3 dlivr par un prestataire agr
afin de signer son offre (voir liste des pres-
tataires agrs en page d'accueil de la
plate-forme).
L'envol en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limi-
te de remise des offres auront un dlai de
16HOO compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier
d'offre lui-mme dans le "coffre-fort lec-
tronique" de la Rgion.
Date d'envoi de l'avis la publication au
JOUE/BOAMP:
LE JEUDI 20 JUILLET 2006
Date d'envoi de ravis la publication aux
journaux d'annonces lgales locaux :
Le jeudi 20 juillet 2006.
FA 6611

VILLE DE SAINT-PIERRE

AVIS D'APPEL PUBLIC
CONCURRENCE

Maitre d'ouvrage :
Ville de Saint-Pierre
Adresse : Rue Caylus B.P. n* 35 97250
SAINT-PIERRE
Tlphone: 05 96 78 10 32
Tlcopie : 05 96 78 16 93
OBJET DU MARCH :
REHABILITATION DU CENTRE NAU-
TIQUE LA GALRE SAINT-PIERRE
Procedure:
Appel d'offres ouvert
Nombre de lots : 11
Variantes: Nant
Modalit d'obtention du Dossier de
Consultation des Entreprises (D.C.E.) :
Les dossiers sont payants et devront tre
retirs et rgls auprs de la socit indi-
que par la Mairie.
Ils seront retirs aprs command auprs
de la Mairie de SAINT-PIERRE.
Reception des offres :
Les offres devront tre adresses la
MAIRIE DE SAINT-PIERRE
Adresse Rue Caylus sous envelope por-
tant la mention :
OFFRE POUR L'OPRATION TRAVAUX
DE REHABILITATION DU CENTRE NAU-
TIQUE LA GALRE DE SAINT-PIERRE.
NE PAS OUVRIR.
Date limited de reception des offres:
Date limited de reception des offres:'
08 Septembre 2006 13H
Les candidates sont invits prendre en
compete les dlais de routage afin que leur
offre parvienne aux date et heure indi-
ques ci-dessus. Les offres envoyes par
tlcopie ne sont pas acceptes.
Justifications produire quant aux qualits
et capacits du candidate:
Les formes observer pour la prsenta-
tion des offres ainsi que les renseigne-
ments fournir sont prciss au rglement
de la consultation (RFC.).
Chaque candidate dposera un ou plu-
sieurs dossiers concernant le ou les lots
pour lequel (lesquels) il soumissionne qui
sera plac dans une envelope cachete
qui contiendra deux enveloppes gale-
ment cachetes. Il comportera les pices
suivantes :
Dans la premiere envelope intrieure
DC5, DC4, declaration sur l'honneur de
la personnel habilite pour engager rentre-
prise dment signe date attestant que
l'entreprise a satisfait ses cotisations
sociales et fiscales.
- Les rfrences de l'entreprise en moyens
matriels et en personnel, les rfrences
financires, ainsi que la liste des princi-
pales ralisations rcentes ;
- Les documents ou attestations figurant
l'article R 324-4 du Code du Travail.
- Les attestations RC et dcennales.
Dans la second envelope intrieure :
Le rglement de la consultation dment

Suite en page 15












ANNONCES LGALES


Jeudi 27 Juillet 2006 -Justice n 30 Page 15


Suite de la page 14 1re anne
Quantit :
sign. Minimum 4 Maximum 16
Un project de march 2me anne :
Comprenant un acte d'engagement Quantit
Le CCAP Minimum : 2 Maximum : 8
Le CCTP LOT 3 :
La DPGF par nature d'ouvrage. 1re anne :
Jugement des offres : Ce jugement sera Quantit
effectu dans les conditions prvues aux Minimum : 1 Maximum 3
articles 297 298 du code des marchs 2me anne :
publics. Quantit
Les critres de selection des offres se ton- Minimum : 1 Maximum 2
deront sur: LOT 4 :
1 Les dlais d'excution 1re anne
2 Le prix offert Quantit
3 La valeur technique Minimum 1 Maximum 4
4 Les garanties professionnelles, finan- 2me anne:
cires et quality des marchs publics Quantit
5 Leur cot d'utilisation Minimum : 1 Maximum 4
Dlai de validit des offres: Calendrier prvisionnel de publication des
Le dlai pendant lequel le soumissionnaire prochains avis : Le 19 Mai 2008
reste engag par son offre est de CENT Modalits d'attribution des marchs :
VINGT (120) JOURS computer de la date L'attribution se fera par marchs spars
limited de remise des offres. (lot par lot).
Les renseignements d'ordre administratif : Rfrence d'identification du march :
Ils peuvent tre obtenus auprs de la SAP-FVEH-06-021
Mairie de SAINT-PIERRE Caractristiques principles :
Service Secrtariat: 05 96 78 10 32 ou 05 Objet gnral de la prestation
96782849 II s'agit pour le Conseil Rgional de la
Les renseignements d'ordre technique : Martinique d'acqurir divers vhicules en
Ils peuvent tre obtenus auprs du vue de renouveler son parc automobiles.
Cabinet d'architecture CIDALISE-MON- Autres :
TAISE Lucien 52 Avenue Jean Jaurs Variantes : autorises
FORT-DE-FRANCE Tl. : 05 96 63 22 01 Transmission par voie dmatrialise :
ou Bureau d'tudes ODONNAT autorise
Residence Guimauve Palmiste 97232 Dure : 2 ans maximum
LAMENTIN Tl.: 0596 50 49 81. Lieu de livraison :
Date d'envoi de l'Avis d'Appel Public Fort-de-France (Martinique)
Concurrence la publication : 18 Juillet Cautionnement et garanties exigs :
2006 Garanties pices, main-d'oeuvre de 12
Saint-Pierre, le 13 Juillet 2006 mois minimum
Le Maire Forme juridique que devra revtir le grou-
Raphal MARTINE pement d'entrepreneurs le cas chant :
FA 6612 Groupement solidaire momentan
Modalits essentielles de financement et
AVIS D'APPEL PUBLIC de paiement du march :
LA CONCURRENCE Fonds propres de la Rgion
Dlai global de paiement: 45 jours
Le march est-il couvert par l'Accord sur Avance forfaitaire de 5 % prvue.
les Marchs Publics (AMP) : OUI Adresse auprs de laquelle les documents
Nom et adresse officials du pouvoir adjudi- peuvent tre obtenus :
cateur : Le dossier de consultation des entreprises
CONSEIL RGIONAL DE LA MARTI- sera remis gratuitement par le service des
NIQUE Service des Marchs et de la marchs et de la command publique rue
command publique Rue Gaston Gaston Defferre Cluny 97200 Fort-de-
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France France Tl. ; 0596 59 63 00.
Martinique Tl. : 0596 59 63 00 Lors du retrait du DCE, le candidate devra
Tlcopie : 0596 72 68 10. fournir tout lment d'identification permet-
Adresse Internet : tant de le contacter en cas de besoin.
http/'/www.cr-martinique.fr rubrique Ce document peut tre galement tl-
"Marchs publics" charge l'adresse Internet sus Indique.
Personne responsible du march: Conditions d'obtention des documents
Le President du Conseil Rgional contractuels et des documents addition-
Type du pouvoir adjudicateur : nels : Obtention gratuite
Niveau regional ou local Adresse auprs de laquelle les Informa-
Procdure de passation : tions complmentaires peuvent tre obte-
Appel d'offres ouvert articles 33 et 57 59 nus : La mme qu'au point 2.
du Code des Marchs Publics (CMP) avec Conditions de participation :
obligation de publication au JOUE Critres de selection des candidatures
Objet du march : Rfrences professionnelles du candidate
ACQUISITION DE VHICULES POUR LE Garanties techniques et financires
COMPETE DU CONSEIL REGIONAL DE Moyens
MARTINIQUE Critres d'attribution des offres :
Type de march : Foumitures Enoncs dans le dossier de consultation
Allotissement: des entreprises savoir :
Les prestations sont rparties en 4 lots, la valeur technique de l'offre coefficient
savoir: 5 ;
LOT 1 : Vhicules: Petites games la quality du service aprs vente et de
LOT 2: Vhicules: moyenne game l'assistance technique (dure de garan-
LOT 3 : Vhicule utilitaire lger : fourgon- tie...) coefficient 4
nette vitre le prix des prestations coefficient 3
LOT 4 : Vhicule utilitaire : fourgon avec Pices requires.:
cloison tle. Liste correspondante dcrite dans le rgle-
Forme et caractre des marchs: ment de consultation, notamment:
Marchs bons de command en applica- Lettre de candidature et declaration du
tion de l'article 71 du code des marchs candidate (conforme aux modles joints au
publics, dossier de consultation),
Les quantits minimum et maximum par Moyens techniques et humans affects
anne pour"chacun des lots sont les sul- l'opration, notamment par l'entretien des
vants : vhicules,
LOT 1 : Rfrences pour des prestations simi-
1re anne laires effectues durant les 3 demires
Quantit : annes,
Minimum : 4 Maximum : 16 Elments permettant d'apprcier les
2me anne capacits techniques et financires du
Quantit : candidate.
Minimum : 2 Maximum : 8 Dlai de validit des ofrres : 180 jours
LOT 2: Adresse auprs de laquelle les renseigne-


ments d'ordre administratif peuvent tre
obtenus :
Conseil regional de la Martinique (service
des affaires patrimoniales) ou en ligne
l'adresse sus indique.
Nomenclature :
* classification CPV vocabulaire commun
marchs publics
- lots 1 et 2 : 34100000-8 "vhicules
moteurs"
- lots 4 et 5 : 34136100-0 "fourgonnettes"
- classification franaise
- lots 1 et 2: 24-01 "Vhicules automobiles
(accessoires et pices dtaches)"
- lots 3 et 4 : 24-02 'Camions et Vhicules
utilitaires (accessoires et pices dta-
ches)"
Date limited de reception des offres :
LE 12 SEPTEMBRE 2006 12HOO
(HEURE DE MARTINIQUE)
Langue pouvant tre utilise pour la pr-
sentation du dossier d'offres :
FR (Franais)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes :
Reception des offres par pli recommand
ou contre rcpiss au Conseil Rgional
de la Martinique Service des Marchs et
de la Commande Publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France
Martinique ou en ligne l'adresse Intemet
sus indique.
Date, heure et lieu d'ouverture des offres :
Ouverture prvue le 13 Septembre 2006
10 heures au Conseil Rgional.
S'agit-il d'un avis obligatoire : OUI
Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met
gratuitement la disposition des candidates
une plate-forme de dmatrialisation
accessible via l'adresse Internet suivante :
http://www.cr-martinique.fr rubrique 'mar-
chs publics"
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
march porte au present avis d'appel
public la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Rgion Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre.
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le
champ "e-mail" en ce sens que cette
adresse pourra tre utilise afin de les
Informer des ventuelles modifications
apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres
par voie dmatrialise, la personnel habi-
lite engager l'entit candidate doit tre
titulaire d'un certificate lectronique de clas-
se 2 ou 3 dlivr par un prestataire agr
afin de signer son offre (voir liste des pres-
tataires agrs en page d'accueil de la
plate-forme).
L'envol en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limi-
te de remise des offres auront un dlai de
16HOO compt partir de l'envol de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier
d'offre lui-mme dans le "coffre-fort lec-
tronique" de la Rgion.
Date d'envoi du present avis aux organes:
Le 21 Juillet 2006.
FA 6613

AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH

L'avis d'appel public la concurrence a-t-il
fait l'objet d'une publication ?
Parution n* 34 A ref. 244 du 17/02/2006
NOM ETADRESSE OFFICIALS DE L'OR-
GANISME ACHETEUR:
Dpartement de la Martinique Htel du
Dpartement Avenue des Caraibes -
97200 Fort-de-France.
OBJET DU MARCH :
Objet du march :
TRAVAUX DE RFECTION DE LA
CLTURE AU COLLEGE DES ANSES
D'ARLETS
Type de march de travaux : Excution


Nomenclature :
Classification CPV (Vocabulaire Commun
des Marchs)
Objet principal:
Descripteur principal : 4522320-4
CRITRES D'ATTRIBUTION RETENUS :
Offre conomiquement la plus avantageu-
se apprcie en function des critres
noncs ci-dessous
Dlai d'excution = 60 %
Prix des prestations : 40 %
PROCEDURES :
Type de procedure
Appel d'offres ouvert pass en application
des Articles 33 3al. et 57 59 du CMP
ATTRIBUTION DU MARCH :
Titulaire : SOCIT DE TRAVAUX
PUBLICS NORD 97212 SAINT-JOSEPH
March N : 06036
Montant : 196 341,34 Euros H.T.
RENSEIG NEMENTS
COMPLMENTAIRES :
Date d'attribution du march : 21/03/2006
Date de notification du march : 11/07/06
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 18/07/2006
FA 6614

SCI VENT LEVE

S.C.I. AU CAPITAL DE 1 500 Euros
SIGE SOCIAL :
IMMEUBLE LES AMANDIERS
Z.I. LA LZARDE 97232 LAMENTIN
R.C.: FORT-DE-FRANCE
D : 490 486 461

AVIS DE MODIFICATIONS

Par A.G.E. du 12/07/2006, les associs de
la socit SCI VENT LEVE ont dcid
dater de ce jour :
- De transfrer le sige de la socit de la
rue Eugne EUCHARIS DILLON STADE
- 97200 FORT-DE-FRANCE Immeuble
Les AMANDIERS Z.I. La Lzarde 97232
LAMENTIN.
- De nommer Monsieur GIBON Florent
comme nouveau grant de la socit en
replacement de Monsieur CHARNEAU
Daniel dmissionnaire pour une dure
indtermine.
- De supprimer le paragraphe 1 de l'article
52 des status :
Ancienne mention : ... les associs dcla-
re vouloir opter pour l'impt sur les soci-
ts...
Nouvelle mention :... le rgime fiscal de la
socit est le rgime des socits de per-
sonnes dans la catgorie des B.I.C....
- De mettre jour les status de la socit
en consequence.
Pour extrait
La Grance
FA 6615

SCARCOM SARL
Quarter Dumaine
97240 FRANCOIS

SIRET: 421 415 068 00012 APE : 453 A

Aux terms de l'assemble gnrale extra-
ordinaire du 20 juillet 2006, les associs
de la SARL SCARCOM ont dcid de la
mise en sommeil de la socit computer
du 01 Aot 2006.
Le Grance
FA 6616


Colledivits- Avoclts- Notaires

Hopitax. Parikliers

Confiez-nous

vos announces lgales et judiciaire,

vos avis de constitution de socits.


'JUSTICE esl vore disposition

T: 059611 8683 Fax: 059 6313 20

e-mal: ed.justice@wanadoor








Jeudi 27 Juillet 2006 Justice n 30 Page 16


22e Tour de

Martinique

des yoles

rondes

Bat lam pou
d bel konba
anle dio-a

Voil le moment tant attend par des
milliers de fans amoureux des joutes
locales sur la mer. Cette 22e dition ne
devrait pas faillir la tradition et nous
offrir un merveilleux spectacle sur mer
rcomme sur terre.
Durant 8 jours, du 30 juillet au 6 aot,
des sensations intense au fil de l'eau,
sur l'eau pour "nou viv li, s ta nou"
comme aime le rpter Alain Dd,
President de la Socit des Yoles
rondes.
Les 19 yoles sont prtes prendre d'as-
saut les flots, plus afftes les unes
que les autres. Elles seront accompa-
gnes d'une flotille important, qui
laissera voluer en toute quitude ceux


qui font le spectacle, comme le souhai-
te la Socit des Yoles rondes.
Sur terre, les municipalits organisa-
trices ont tout mis en oeuvre pour que
la fte soit belle. La synergie entire les
collectivits locales et les entreprises
prives fonctionne afin de boucler le
budget. Les autorits restent cheval
sur la scurit, qui sera le matre mot
tant en mer qu' terre.
La Socit des Yoles lance toujours son
pari "zro mort sur les routes durant le
tour": oui, pour prendre "un pied" mais
pas au dtriment de la vie.
Le tour est galement un moment pri-
vilgi pour faire passer des messages
dans une ambiance ludique, ce que
front encore plusieurs associations
cette anne.
En attendant le jour "J", les pronostics
vont bon train. Il serait bien hasar-
deux pour les profanes de s'y risquer,
car la competition n'est pas un long
ruban de mer tranquille. Serait-ce l'an-
ne de la yole "Chabin-an Joseph
Cotrell" toujours place, jamais victo-
rieuse, malgr une saison mene tam-
bour battant ? C'est encore le cas cette
anne o elle est la premiere classe
au Challenge.
Georges Henri Lagier veut absolu-
ment galer le record de Flix Mrine,
ceci sur le terrain de son "adversaire"


sportif.
Quel pied de nez ce serait pour les
Robertins !
Sachant, par ailleurs, que le patron de
"L'arme fatale-Rosette" a toujours
remport le tour lors des dparts et
arrives au Robert, en 1989 avec
Nissan, ensuite 1994 et 1999 sur
Rosette. G. H. Lagier devrait computer
galement sur l'envie de ses amis fran-
ciscains, mais nanmoins concurrents,
d'inscrire leur nom au palmars. Face
cette opposition, Flix Mrine et ses
hommes sur "Gant UFR" auront fort
faire pour rester matres chez eux.
Pour ce tour, le maire Alfred
Monthieux a "exig" une victoire au vu
de l'investissement ralis par la com-
mune.
Le tour s'arrte-t-il aux seuls "combats
fratricides entire le Robert et le
Franois ? Que nenni, d'autres auront
l'ambition de le dmontrer, et pourquoi
pas, de contrecarrer cette suprmatie.
Au vu du challenge, on ne le pense pas,
mais le sport reste une histoire
d'hommes face aux lments naturels
et ceux-ci sont imprvisibles. C'est
d'ailleurs ce qui fait sa beaut.
Que la fte soit belle et que le meilleur
quipage l'emporte !

I C.B.


SPONSOR


Tremplin's / Ville de FdeF


PATRON

Michel Moreau


SAINTE-ANNE


TRINITY


VAUCLIN


Chabin'An
L'Arme Fatale
La Rose
Le Dernier Jugement
Matbis


Madinina
NET 2003
Rigueur


Bwa Vir
La Reine des Anges
Le Phnomne
Martinique
Vrl O Ven


Sun Express

Lanm'Karavel


La Vauclinoise
Louez l'Eternel


Joseph Cottrell / Leader Price
Rosette / Orange
Only / Le March de l'Immobilier
Mirsa
Visuel Opticiens / Air Carabes

APA / Traparinter / Tribu Mobile
Brasserie Lorraine
Ti Soda

Tania Chaussures
Danao / Optika Krys
Mr Bricolage
Samex
Mutuelle Pres et Mres de Famille


Total


Gnrale de Menuiserie /
Groupe Antilles Protection

E Compagnie / La Seigneurie
G.F.A. Carabes / Digicel


Marc Lagier
George-Henri Lagier
Jos Exilie
Joseph Mas
Emile Mas

Ernest Emrancienne
Maurice Lamon
Sylvre Guy

Marcel Adelade
Ted Rascar
Joanny Loein
Frdric Melchier
Gilbert Ramaten

Albert Emrancienne


Dominique Lagier

Guy Melidor-Fuxis
Raphal Kimper


SPORT


YOLE


F-DE-F


La Foyalaise


FRANCOIS


MARIN


ROBERT




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs