Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00170
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: June 1, 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00170
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text

HEBDOMADARE D'INFoRA M


Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.


CMRH
Snu
16 ABOUT
MANIPUlATION
&
DISINFORMATION
SUR LES CAUSES
DISPARITION
D'ANDR
BELLEVILLE
Un ami
dela
Martinique

Qull
reconci laio


Malgr
les tentatives
le rcupration


a.


l'esprit du


22


A


advance








SA KA PASE


Jeudi 1er Juin 2006 Justice n" 22 Page 2


SA KA PAS ....................p.2
EDITO ................... .....p. 3
Malgr les tentatives de rcupration,
l'esprit du 22 M advance
SOCIAL & HOMMAGE ...........p. 4
Andr Belleville : un ami de la
Martinique
Du nouveau dans le monde syndical
SOCIT ......................p. 5
Enqute de l'Express
ECONOMIE ....................p. 6
Impts : 26 %-des Martiniquais impo-
sables sur le. revenue
22 ME ........ .......... .. p. 8-9
Rponse de Mme H. Lotin
Les Bks et le 22 ME
Un 22 Mai d'envergure
NOTRE REGION ............ p. 10
Fidel Castro dfie Forbes
John Kenneth Galbraith : Un antilibral
militant
ANNONCES LGALES ...p. 12 15
CULTURE ................ .p. 16
Veni, Vidi, Vinci

JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed,Justice @wanadoo.fr




| .w;tl't ,r J."jl MONNEROT
l MaJ lJ
,' .es /- I.'1,Aj r P, E. Zola
k-f,,l r;-I ,r~,r' TEl 71 86 83
,'r,, r r' ': r~: (;,idfi fr r(" 0111 1 87526


Prfecture


Declaration des dommages agricoles
dus au coup de vent du 20 octobre et
des excs d'eau de l'anne 2005 ayant
provoqu les inondations de la mi-
novembre.

La Direction de l'Agriculture et de la
Fort informed les agriculteurs que les
formulaires de la declaration des dom-
mages agricoles dus au coup de vent
du 20 octobre et aux excs d'eau
constats en 2005 ayant provoqu les
inondations de la mi-novembre, sont
disponibles en mairie. Les productions
reconnues sinistres par le Comit
Dpartemental d'Expertise sont la
banane export, la banane crole, le
melon, la christophine et l'apiculture.
Pour plus de dtail concernant les
dommages et les zonages retenus, il
convient de se reporter la note affi-
che en Mairie pour les communes
concernes.
Les dclarations' de dommages, une
fois complts, doivent tre dposes :
- Avant le 6 Juin la mairie du sige
de l'exploitation.
Pour tous renseignements compl-
mentaires, il est possible de contacter
la Direction de l'Agriculture et de la
Fort (Jardin Desclieux, BP 642 -
97262 Fort-de-France Cedex, Tl. :
0596 7120 86, 0596 71 20 95 ou 0596
71 20 42).



Vux de prompt

rtablissement


Le Parti Communiste Martiniquais
adresse notre camarade Marie-
Michelle Toussaint actuellement h6s-
pitalise ses vux de prompt rtablis-
sement.
Il apporte au camarade Tony son fra-
ternel soutien.



Conseil Rgional


Le Conseil Rgional informed les orga-
nismes que le dossier de consultation
concernant la prestation de recrute-
ment et d'orientation des demandeurs
d'emplois, dans le cadre du program-


me regional de formation profession-
nelle, est retire aux heures sui-
vantes :
Lundi, mardi, jeudi: 8h00 16h00
Mercredi, vendredi: 8h00 12h00
Service Formation Professionnelle -
4e tage du Conseil Rgional Rue
Gaston Defferre 97200 Fort-de-
France Tl.: 0696 59 64 85.
Les dossiers complete devront tre
imprativement remis au service
Formation professionnelle au plus
tard le 29 juin 2006 16 heures pr-
cises.
L'ensemble des documents relatifs au
dossier de consultation est tlchar-
geable sur le site du Conseil Rgional
: www.cr-martinique.fr rubrique mar-
chs publics.
Code operation : FP-ACC-0601


Communique

SNES-FSU

L,- SNES Mlartinique a ete sanii nier-
credi 3 mai '2006 par des usagers du
CROL'S, parents d'etudin r.- I)-neih-
coant du pi ass,.port di: mobilit., t rte-
m'n-iit me:'ontint. de l'accu il dinlit ils
ont fait I' bjet.
F:ee au d.-an'il d-e ben de families,
et en i'ab.eni'_ de relais ,eritable, le
SNES Martinique invite les personnel
concernes par le blocage des dossiers
de remboursement passportt mobili-
t" une :


ASSEMBLE

GNRALE

MARDI 6 JUIN 2006
18H
Au sige du SNES Martinique
Cit Bon Air, Bt. B
Route des Religieuses,
Fort-de-France

Nous pourrons expliquer aux parents
la situation et proposed des modalits
collectives d'action. En particulier, une
petition destine aux plus hautes
autorits, prcisant pour chacun les
sommes dues sera lance.
Pour tout renseignement, merci de
tlphoner au 0596 63 63 27.


~i


1 ;









Jeudi 2006 Justice n" Page 3


Malgr les tentatives de

rcupration,

l'esprit du 22 M advance


A l'occasion du 22 Mai, la
droite martiniquaise a tent
de reprendre l'initiative
aprs la colre suscite par la
"loi de la honte" sur la colo-
nisation positive et suite
l'indignation provoque par
la mise en cause revancharde
de 40 dputs UMP de la loi
Taubira sur l'esclavage,
crime contre l'humanit.
Yann Monplaisir, le nouveau
patron de l'UMP martini-
quaise, est all le 22 Mai der-
nier, longtemps aprs les
communists, au Cap 110 au
Diamant plaider pour "la
Libert, la Rconciliation et
la Fraternity".
Dans le mme temps, des
reprsentants de la commu-
naut bk sont venus dire
leur dsir de "retrouvailles"
avec les Martiniquais, mais
sans "repentance" ni esprit
de "rparation" pour les
crimes de l'esclavage.
C'est un pas qui en appelle
certainement d'autres.
Le chef de file de la droite
s'empresse d'affirmer que le
peoplee martiniquais" est
une "composante de la
Nation franaise" et que
nous pouvons tre un "creu-
set pour l'Europe". Une pro-
fesssion de foi assimilation-
niste et pro-intgrationniste
europenne.
Rappelons que la revision
constitutionnelle de 2003
l'initiative de la droite fran-
aise avait relgu les
peuples des DOM au rang de
"populations".
Derrire la clbration tardi-
ve du 22 Mai, on le voit, sur-
git la question de la libra-
tion national et social.


En effet, si l'UNR, puis le
RPR et I'UDF des Emile
Maurice, Michel Renard,
Edmond Valcin, Jean Maran,
etc, ont combattu frocement
l'ide que le 22 Mai 1848 l'es-
clave s'tait libr lui-mme
de ses chanes, c'est que cette
dcouverte en 1960 tait por-
te par Armand Nicolas et les
Communistes et surtout
qu'elle fondait la revendica-
tion d'une second liberation
: l'avnement d'une
Martinique responsible avec
l'Autonomie, en march vers
la souverainet.
Yann Monplaisir qui vient de
crer l'UMP locale en va-
cuant la question de l'volu-
tion institutionnelle et en
affirmant que le vote "Non'"'
du 7 dcembre 2003 avait clos
le dbat est dans la parfaite
continuity des leaders assi-
milationnistes d'il y a 46 ans.
La difference est que la droi-
te a d cder la pousse de
la conscience national mar-
tiniquaise qui a impos le 22
Mai comme une tape incon-
tournable de la naissance de
notre communaut martini-
quaise.
Mais, prise dans ses contra-
dictions et attache la
defense des privilgis du
systme, elle n'a pas renonc
s'accrocher l'Assimilation
et au statu quo institutionnel
et social.
Sur l'autel de la fraternity
retrouve, en prtendant
enterrer la guerre des races -
que les communists n'ont
jamais pratique, soit dit en
passant Yann Monplaisir et
aussi quelques autres
gauche voudraient aussi ra-


M. Branchi

diquer la lutte des classes
avec autant de succs que
ceux qui veulent empcher la
terre de turner autour du
soleil.
C'est oublier que si les bks
sont une communaut racia-
le avec une mentality parfois
fodale et qui voluerait, ils
sont rests pour l'essentiel
une classes possdante qui
aujourd'hui encore domine
une grande parties de notre
conomie.
Et cela vient bien, qu'on le
veuille ou non, de l'histoire
colonial. Le dire ne consit-
tue ni une "rancour", ni de la
"haine raciale, comme le
dnonce le leader de I'UMP
martiniquaise.
Clbrer dignement le 22
Mai, c'est prendre appui sur
notre histoire pour mener,
du mme pas, le combat lib-
rateur d'aujourd'hui contre
le no-colonialisme camoufl
sous le statut dpartemental
et contre la socit d'exploi-
tation la sauce nolibrale
que les soutiens locaux de
Sarkozy veulent perptuer
aprs 2007.
Aucune tentative de rcup-
ration opportuniste du 22
Mai ne saurait dtourner le
people martiniquais de cette
voie salvatrice et de sa volon-
t d'avancer vers la
Responsabilit. L'esprit du
22 M l'habite.


EDITO








Jeudi ler Juin 2006 Justice n" 22 Page 4


Andr Belleville :


Disparition


d'un ami


de la


Martinique


Mardi 23 Mai nous apprenions
avec une infinie tristesse la dispa-
rition Dijon de notre ami et
camarade Andr Belleville des
suites d'une longue maladie.
Collaborateur du Parti
Communiste Franais, en charge
des questions concernant nos pays
(Martinique, Guadeloupe,
Guyane, Runion) nous l'avons
rencontr plusieurs reprises
tant en Martinique qu'en France.
Il tait trs attentif nos
revendications et il
tenait cour de les A
faire remonter au i
sein de la direction
du PCF.
D'ailleurs, s
chaque .-
semaine
il ani-
mait









une e
mission
Mdia
Tropical (la
radio
antillaise
de Paris) et
il s'inspi-
rait de
notre jour-
n a 1J
"Justice"


pour s'adresser la communaut
antillaise de la region parisienne.
Son engagement anticolonialiste
s'est toujours affirm et, l'occa-
sion du 150me anniversaire de
l'abolition de l'esclavage en 1998,
Andr Belleville avait apport sa
contribution au dbat dans "Les
Cahiers du communism" en
France, contribution que nous
avons publie dans "Justice" no 17
du 23 avril 1998.
Il soulignait dans "L'Humanit"
du 30 avril 1998: "On ne se libre
pas d'un cauchemar en tentant de
le masquer, mais en assumant
pleinement ce qui a t la ralit
d'un systme d'organisation co-
nomique et social, voire une pra-
tique encore l'oeuvre aujour-
d'hui", et de poursuivre
"Conqurante, esclavagiste, colo-
nisatrice, la France l'a t, et,
vous le savez mieux que moi,
l'apurement des comptes est
loin d'tre fait. L'abolition de
l'esclavage ne s'est pas fait
sans combat. Ceux des
dmocrates franais, comme
' Victor Schoelcher, ceux, dci-
sifs, des esclaves eux-mmes,
allant de marronnages en
rvoltes".
Enseignant de profession, il a
sig dans les instances diri-
geantes de la FEN.
SAndr rend son dernier soupir
au moment mme o nous com-
mmorons la revolution antiescla-
vagiste du 22 Mai 1848. Il avait
72 ans.
Le Parti Communiste
Martiniquais salue la mmoire du
frre de combat, du camarade


EEI~


internationaliste, l'ami de la
Martinique.
Il adresse son pouse Denise et
toute sa famille toute sa sympa-
thie.

M Fernand Papaya


Message de condolances
du PCM
Madame Denise Belleville
Et la famille

C'est avec une trs grande
tristesse que nous venons
d'apprendre la disparition de
notre camarade et ami Andr.
Notre Parti partage la douleur de
son pouse Denisc et de la
famille. Il leur tmoigne de toute
sa sympathie dans cette doulou-
reuse preuve.
Nous garderons le souvenir d'un
poux affectueux don't tu as
partag tous les combats.
Nous gardons aussi le souvenir
de celui qui fut un militant rest
fidle son Parti et un lutteur
infatigable au service de la cause
des travailleurs.
En lui, les communists
Martiniquais percent un ami
fidle avec qui ils ont partag des
moments de grande joie.
Nous vous prions de trouver ici
l'expression de nos plus sincres
condolances

Fort-de-France, le 24 Mai 2006
Georges Erichot
Secrtaire Gnral du PCM


HOMMAGE








Jeudi 1er Juin 2006 Justice n" 22 Page 5


CRASI DUIJ 1 AOUIJT
Manipulation et dsinformation sur les causes du drame


Les nerfs des families des victims du
16 aot sont mis rude preuve.
Dans son dition du 18 mai "Le
Figaro", quotidien parisien, a annonc
que la cause du crash du 16 aot serait
des erreurs humaines. Et les informa-
tions ont t reprises aussi bien en
France (ex : France 2) qu'en
Martinique, trs largement.
Citant des "sources judiciaires, "Le
Figaro" indique que l'accident serait
d des divergences d'apprciation
entire le commandant de bord et son
copilote : refus d'activer le dgivrage
alors que les moteurs commencent
givrer ; mauvais choix de ne pas
contourner un orage ; dbranchage du
pilotage automatique, ce qui empche
au correcteur d'assiette de maintenir
l'appareil en vol plan; appareil "nota-
blement surcharg" (3 tonnes de trop
et mal rparties).
Ces informations ont t dmenties le
19 mai par le Procureur de Fort-de-
France Marc Bellanger, dnonant des
"informations inexactes" et "des
conclusions htives" alors que les
expertise et l'information judiciaire se
poursuivent.
En effet, les informations du "Figaro"
ne correspondent pas ce que les


families des victims avaient pu
apprendre au course d'une runion d'in-
formation au Palais de Justice de Fort-
de-France le vendredi 12 mai de la
part des magistrats instructeurs.
Le Bureau d'enqute et d'analyses
pour la scurit de l'aviation civil
(BEA) a, par ailleurs, annonc le
mme 19 mai que l'examen des
moteurs du Boeing Mc Donnel
Douglas de la West Caribbean
Airways avait commenc et qu'il
devait se drouler sur plusieurs
semaines.
En ralit, selon Georges Ventakapen,
President de l'AVCA, les informations
du "Figaro" portent sur le comporte-
ment des pilots parce qu'elles sont
fondes sur l'exploitation du CVR
(cockpit voice recorder, enregistreur de
conversations dans le cockpit). Or l'ex-
pertise de la bote noire qui content
quelque 70 paramtres et des moteurs
ne fait que commencer. Il faut donc
rester trs prudent, conclut-il. Il s'agit
donc d'une information partielle et
biaise. De la manipulation pour faire
un scoop et du sensationnalisme.
Dans le mme temps, on a appris
qu'un accord avait t trouv entire les
avocats de l'association des victims


du crash et l'assureur brsilien de la
West Caribbean Airways pour que les
victims en situation de dpendance
conomique puissent toucher des aides
d'urgence, soit 130 personnel (cf.
"Justice" n" 20 du 18 mai).
En marge de l'affaire, une demi-dou-
zaine d'avocats du Barreau de Fort-
de-France avec notamment Me Marie-
Alice Jaccoulet, Me Danile Marceline,
Me Raymond Auteville, Me Daniel
Romain, Me Marlne Cupit, Me
Grard Dorwling-Carter ont dcid de
former un groupe de travail" afin de
"mutualiser" leurs comptences pour
conduire le dossier judiciaire du crash.
Face certain drapages de cabinets
d'avocats amricains, mtropolitains
et antillais qui ont dmarch des
families de victims, le groupe de tra-
vail" rappelle le grand principle : "C'est
le client qui vient l'avocat et jamais
l'avocat qui va au devant du client".
Les sommes en jeu sont consid-
rables...
Il est clair qu'il faudra beaucoup de
determination et de sang-froid pour
connatre la vrit sur ce drame qui
runit le pays.
M A.G.


X Bec & Plumes
Un trarvSa5ini


Yann Monplaisir tente de
donner Sarkozy une nouvelle
virginit anticolonialiste

Yann Monplaisir, dans l'ardeur du
nophyte clbrer le 22 Mai 1848,
n'en oublie pas pour autant les
chances de 2007 et l'objectif de clas-
se, de la droite et du patronat marti-
niquais : que ses intrts soient dfen-
dus par son poulain Nicolas Sarkozy
qui prne la "rupture" avec le modulee
social franais".
Cependant, Sarkozy a un handicap : il
n'est pas au clair sur la question de la
colonisation et de l'esclavage. Ses pro-
pos sur le nettoyage au karcher des
cits de banlieues en France ont t
mal perus par nombre d'Antillais de
l-bas et d'ici. Pour tout dire, Sarkozy
est suspect de racism et d'esprit colo-
nialiste nostalgique.
Aussi Yann Monplaisir s'attache un


vritable travail d'Hercule : forger
son patron une nouvelle virginit en
matire d'antiracisme et d'anticolo-
nialisme.
Dans son discours au Cap 110 au
Diamant le 22 Mai 2006, le leader de
l'UMP martiniquaise croit devoir rap-
peler que Nicolas Sarkozy Ministre
d'Etat de la Rpublique, est-il prcis
- dans sa "Lettre aux Antillais" du 10
mars 2006 a notamment dclar avoir
"fait un cheminement personnel" et
crit : "aujourd'hui, je cerne mieux la
profondeur de la blessure qui s'est
rvle je perois avec acuit le lien
qui a pu tre fait entire le colonialisme
et l'esclavage".
Yann Monplaisir croit-il nous tromper
avec ce fameux repentir de son nou-
veau matre ? Quand son idole dit "le
lien qui a pu tre fait entire le colonia-
lisme et l'esclavage", ce n'est pas la
mme chose que "le lien qui est fait
entire le colonialisme et l'esclavage".
M. Sarkozy n'est pas convaincu de la
relation indissoicable entire colonialis-
me et esclavage.
C'est, d'ailleurs, le mme Sarkozy -
faut-il le rappeler qui le 10 dcembre
2005 avait affirm France 3 : "Il faut


cesser la repentance permanent" qui
consiste "revisiter notre histoire" (...)
"Cette repentance permanent, qui fait
qu'il faudrait s'excuser de l'histoire de
France, parfois touche aux confins du
ridicule".
Le 9 mai 2006 le Ministre-candidat a
rcidiv Nmes devant les cadres de
'UMP en affirmant : "Faire de l'escla-
vage l'unique visage de la France, c'est
rayer d'un trait tous ceux qui ne l'ont
pas pratiqu ou qui se sont levs
contre. Faire de toute la colonisation
une entreprise criminelle, c'est con-
mettre une faute l'gard de la multi-
tude des petites gens qui ont trav ill
dur toute leur vie dans les colonies
sans jamais exploiter personnel ou qui
de bonne foiy ont implant des valcurs
auxquelles ils croyaient".
Comme les nobles de l'Ancien regime
en France, Sarkozy "n'a rien appris ni
rien oubli".
DcidmentYann Monplaisir a encori
beaucoup d'efforts accomplir pour
faire passer Sarkozy pour un ami des
peuples noirs. Surtout aprs qu'il a t
conspu en Afrique.

M M..I


SOCIT


I









ECONOMIE


Jeudi 1er Juin 2006 Justice n 22 Page 6


Enqute de "L'EXPRESS":


"DOM o vit-on le mieux ?"


Education, logement social,
dfiscalisation, tourism, ner-
gie, environnement, sant,
scurit...

Une crise sous
l'apparente prosprit

"L'Express" (n" 2861 du 4 au 10 Mai
2006) public un numro
"Spcial Martinique
O vit-on le mieux dans les DOM
?"
Le dossier est sign Marianne Payot,
avec Pierre Falga, Herv Pdurand,
Alexandre Rozga, Herv Scholtz et
Batrice Vandevoorde.
A partir de 55 indicateurs regroups
par famille (culture, environnement,
scurit,...) affects d'un coefficient
multiplicateur en function de leur
importance, les dpartements de
Guadeloupe, Martinique, Guyane et
Runion sont classs. Il s'agit de mesu-
rer les atots, les faiblesses et les vo-
lutions des quatre territoires.

Voici les classements de la
Martinique parmi les DOM:
- Commerce: 2e
- Dynamisme conomique : 2e
- Education : 1er ex aequo avec la
Runion
- Environnement : 4e
- Etat de sant : ler
- Logement: 2e
- Offre de soins : ler
- Richesse: 2e
- Solidarity : 2e
- T'Iburisme : 2e
Pour "L'Express" la Martinique conti-
nuerait de "surfer sur la vague ascen-
dante de son conomie diversifie".
Pourtant, il y aurait beaucoup dire
des critres retenus pour donner une
telle image flatteuse.
Ainsi, pour l'Education, o la
Martinique se classes 1re des quatre
DOM, le nombre de bacheliers est de
20,5 % de la population total contre
30 % pour la France, et le retard en
matire universitaire est encore
important.
S'agissant du dynamisme cono-
mique sont cities les crations d'en-
treprises en 2004 pour 1.000 habi-


tants (6,6), la progression du PIB par
habitant de 1999 2002 (+ 8,1 %).
Mais, "L'Express" reconnat que "le
taux de couverture des changes ext-
rieurs s'est dgrad dans les DOM,
sauf en Guadeloupe. On est toujours
loin de l'autosuffisance". On ne sau-
rait mieux mesurer la valeur de la
croissance du PIB par habitant... et la
vraie dpendance conomique des
DOM.
A propos de l'environnement,
"L'Express" relve que le pourcentage
d'nergies renouvelables de la
consommation total d'lectricit est
nul la Martinique en 2004 contre 20
% en Guadeloupe, 50,7 % en Guyane
et 44 % la Runion. Par contre, "il se
vend plus de voitures que dans le reste
de la France", note l'hebdomadaire.
Et dire que certain y voient un indi-
ce de progrs et de richesse.
La pnurie de personnel mdicaux
dans les DOM en gnral est souli-
gne. Ainsi il y a 84,2 mdecins gn-
ralistes pour 100.000 habitants en
Martinique contre 114 en France et
102,6 la Runion. Par contre, le
nombre de lits d'hpital et de cli-
niques pour 1.000 habitants est de 4,3
en Martinique, soit le mme niveau
qu'en France. Cela grce un certain
Pierre Zobda-Quitman, communist
qui s'est battu pour la creation du
CHU La Meynard.
En ce qui concern la "richesse",
"L'Express" indique que "pour tous les
indicateurs de richesse des habitants,
l'outre-mer se situe un cran en dessous
de la mtropole.
Les chmeurs et les RMistes sont deux
trois fois plus nombreux dans les
DOM ou peine 1 foyer sur 5 y est
imposable". Il parle de "pauvres
domiens".
En Martinique, par example, 24,8 %
des foyers fiscaux sont imposables en
2002 contre 52,2 % en France. Mais
on affiche une baisse du taux de ch-
mage de 16,3 % entire 2000 et 2005
incluant un nettoyage des fichiers
ANPE.
Le taux de mortality infantile est
"cruel" pour les DOM o il est partout
suprieur la France (6,1 enfants
dcds pour 1.000 ns vivant en
Martinique ; 4 en France).


En ce qui concern les maisons de
retraite, la Martinique offre 45,9 lits
pour 1.000 personnel ges contre
130,9 en France. Et le pays vieillit
rapidement Voil un enjeu majeur.
Mais le clou de cette analyse rside
dans l'apprciation de la situation en
matire de scurit et de dlinquance.
Partant des statistiques des faits et
dlits constats, l'hebdomadaire crit
cette phrase ahurissante: "Les Iles de
l'outre-mer sont dans l'ensemble des
territoires plutt calmes o les taux de
dlinquance restent infrieurs la
moyenne nationale.
Comme quoi, comparison n'est pas
raison quand on connat la progres-
sion fulgurante de la dlinquance et
des violence en Martinique.
Batrice Vandevoorde crit un article
sur la Martinique intitul : "Le dfi de
l'nergie" o elle souligne le bilan alar-
mant en matire d'nergies renouve-
lables (3 % d'lectricit consomme
seulement ne provient pas du ptrole
contre zro il y a 2 ans). De plus, avec
la libralisation complete du march
de l'lectricit au ler juillet 2007,
cette "drgulation (...)pourrait se tra-
duire, dans les DOM, par une forte
augmentation du prix du kilowatt-
heure, l'lectricit tant actuellement
vendue aux Antilles deux fois moins
cher qu'elle ne cote EDF". C'est
plus qu'un "dfi", c'est un choc en
perspective. Autre enjeu majeur.
La "flambe immobilire" provoque
par la dfiscalisation est montre du
doigt la Runion,mais elle frappe
tous les DOM.
Conclusions de "L'Express" : "L'on ne
peut, aujourd'hui, raisonnablement
compare les 4 DOM aux 96 autres
dpartements franais" Enfin un peu
de bon sens et un aveu. A noter que
Franois Baroin, Ministre de l'Outre-
Mer, dans une interview continue
dans ce dossier, reconnat le rle nga-
tif de la dfiscalisation. Il dclare :
"Beaucoup d'investisseurs achtent
outre-mer pour bnficier de la loi de
dfiscalisation. Ce movement pousse
vers le haut les prix des terrains, qui
deviennent trop chers pour les collecti-
vits publiques et les oprateurs
sociaux".
Suite en page 7









Jeudi 1er Juin 2006 justice n 22- Page 7


Impts : 26 % des
Martiniquais sont impo-
sables sur le revenue

A la Martinique, seulement 26 % des
contribuables sont imposables sur le
revenue en 2005. C'est le reflet de la fai-
blesse des revenues. En France, ils sont
plus de 50 %.
Il est vrai que l'impt d (avant dcte
et reductions d'impts) fait l'objet d'un
abattement de 30 % dans les DOM.
Le nombre de contribuables impo-
sables s'accrot nanmoins (+ 5,06 %
en 2005), alors que celui des non impo-
ss est relativement stable (+ 0,81%).
L'tau se resserre.
Les revenues dclars atteignent 2,4
milliards d'euros en 2005 en augmen-
tation de + 3,29 % sur un an et le mon-
tant des impositions s'lve 132 mil-
lions d'euros (+ 2,68 % sur un an).
Soit moins que l'accroissement du
nombre de contribuables imposables.
Tbujours en 2005, noter que 53.381
personnel ont bnfici de la "prime
pour l'emploi", soit 3,72% de plus
qu'en 2004. Elles ont peru 355 E
contre 342 (+ 3,8%).
Pour en bnficier, il faut dclarer.
D'o la croissance des dclarations.


Nombre de contribuables
ayant souscrit

Nombre de contribuables
imposables




Nombre de contribuables
non imposs

Montant global
revenues dclars

Montant des
Impositions

Bnficiaires de la
Prime pour l'Emploi

Montant par
bnficiaire


2004


212.043


54 358





157 685


2.365.470.593 E


128.700.361


51.463


342


Suite de la page 6
Enqute de "L'Express"


Il parle "d'effet d'aubaine" et mme de
speculationn". Un bilan de cette "dfis-
calisation" est attend cette anne.
Or, la dfiscalisation est l'un des piliers
de la politique du Gouvernement dans
l'outre-mer. Et on envisage d'aller plus
loin en les rigeant en "zones branches
globales"...
Plutt que de compare les DOM entire
eux, "L'Express" devrait se demander
pourquoi on retrouve dans les quatre
DOM les mmes types de dsqui-


2005 I Evolution


216.075


57 109





158 966


2.443.325.972 E


132.147.012


53.381


355


+ 1,90 %


+ 5,06 %
soit 26 %
des
contribuables


+ 0,81%


+3,29%


+2,6%


+ 3,72 %


+ 3,80 %


libres conomiques et sociaux. Et, par-


tant, s'interroger sur la nature de la
politique qui y est mene et des liens
avec la mtropole et l'Europe. C'est
sans doute trop demander.
Si "l'galit social" est acquise depuis
une quinzaine d'annes, "l'galit co-
nomique" n'est pas au rendez-vous,
admet cependant "L'Express".
Une manire de reconnatre le mal
dveloppement.
Quant en dterminer les causes, le
dossier est muet.

M Antoine Gilles


A qui profit


la cruise ?


Hit parade 2005 des
profits des entreprises
franaises

La banque franaise BNP Paribu a
dgag en 2005 des rsultats on fiuito
progression dans tous ses mtiers souU
l'effet combin de la croissance int~me
et d'une politique d'acquisitions ciblkw6
qui en fait un group rsolument mon=
dialis.
Qualifiant l'exercice 2005 d'tinne de
croissance "sans prcdont", le dtrton
teur gnral Baudoin Prot 4oujligno
que l'essentiel des nrevnus provenait
des "activits mondialideta", INP
Paribas emploie plus do 110:000 I -) -
sonnes dans 85 pays, don't fOn)(X) Oi
France.
Le bnfice net. nntoul pt, o fl't--
sion de 25,1% 5,NM5e2 n,.i. 11) ,' e\'
ros. Mais les rmoiutalt Mllut 'ttl lt
marches finanvieirs,

A St ItVIIt


ECONOMIC








socir


Jeudi ler Juin 2006 Justice n" 22 Page 8


Quelle reconciliation ?


Roger de Jaham, invit de 1'TMP la
commemoration du 22 Mai au
Diamant, reconnat le mrite de "la
gauche" dtre initiative du 22 Mai,
mais s'empresse tout de suite d'affir-
mer 'qu'elle a cultiv la haine raciale.
Doit-on ruser avec lhistoire ?
La vrit historique, mme si elle doit
gner les bks, doit
tre dite.
Les esclavagistes
taient bien des
colons blancs et la
masse des esclaves
qui ont connu les 4
pires svices taient
bien des Noirs arra-
chs leur terre
d'Afrique.
C'est bien les escla-
vagistes, les
anctres des actuels
bks, qui ont t
"ddommags" de la
perte de leurs
esclaves avec des
sommes impor-
tantes.
En France, ces
esclavagistes
avaient leurs dfen-
seurs au sein du
pouvoir politique.
En 1870, lors de l'in-
::'.r'r iri du Sud, "
el'et le ngre 9>;?
bIApold Lubin qui
Let agreos par le
'-F.. Augier de
Mbintenon et c'est
lui qui est condam-
ia~ t ke forces dites

;i"f. ,i i. :- pour les
polSSgient, ll
C,',,i A nfri' Alik er
Jnek eI le scandnale |"
Aity 'est Alikcr
qgi est aessassmin
E on peut multi-
pii afinfini les L
pro que mIalgr
l f'i~kte t antie-4savagiste de 1848
i-d. -x L,, ,. a. riii] i;i. a .'oir une posi-
teie JBffite sur l'conomie et la
,A de le Martinique, rendant les
r lats ee lw e It..Il salari plus


que conflictuels. Il faut se rappeler que
la force et la justice se sont mises au
service des bks, de 1900 au Franois
Chalvet en 1974. Et aujourd'hui les
choses ont-elles vraiment change ?
Comment peut-on parler de "rconci-
liation" ou de "retrouvailles" quand les
bks s'affichent avec arrogance sur


des zones de 50 pas gomtriques alors
que dans le mme temps de simples
citoyens sont expulss "au nom de la
loi" ?
Allez dire aux salaries de "Casino


Plazza": Nous sommes pour les
"retrouvailles" quand, dans le mme
temps les responsables de l'entreprise,
des bks, ont condamn payer des
frais d'huissier que la direction a elle-
mme engages, en bloquant leur comp-
te bancaire pour les humilier et les
affamer.
Certains grands
bks achtent les
consciences, en
investissant
auprs du monde
intellectual (cri-
S vains, artistes,
... journalists, etc)
.iiT...-- ou du monde poli-
' -"--- tique pour disposer
:..:--._ de relais d'opinion.
'-- -... De la socit colo-
niale de planta-
-' tion, nous sommes
.---: __7 aujourd'hui la
socit de consom-
S mation o les puis-
S---.- sances financires
bks se partagent
:;1-_ -- la manne de l'im-
----- portation dtrui-
.' ';'- -sant au passage le
petit commerce.
Dans la banane on
'. -'- .... observe le mme
.. '. phnomne o les
gros possdants
Sbks, aprs avoir
pressure les petits
planteurs, les li-
minent les uns
aprs les autres
pour s'emparer
leur seul profit des
ristournes et
autres subven-
tions.
Le dire, c'est atti-
ser, semble-t-il, 'la
haine raciale.
Nous prenons acte
que certain bks
reconnaissent le 22
Mai comme "fte
national" et ont fait un pas vers la
socit martiniquaise. Mais l'heure de
la reconciliation ne viendra qu'avec la
repentance.


.-








Jeudi 1er Juin 2006 -Justice n 22 Page 9


Un 22 Mai

Le 22 Mai, d'abord une revendication
de la vrit historique porte par les
anticolonialistes, au premier rang des-
quels les communists, est aujourd'hui
une date de la plus haute importance
dans le cheminement de notre people
pour son mancipation.
Pendant trs longtemps, le colonialis-
me franais nous a inculqu que la
France dans sa trs grande gnrosit
nous avait apport la libert.
D'ailleurs dans le film "La montagne
est verte" il nous est chant que c'est
"grce Schoelcher si nous avions la
libert".
Et quand en 1962 la brochure
d'Armand Nicolas vint enfin nous dire
la vrit sur la revolution antiesclava-
giste du 22 Mai 1848, le colonialisme
cria la subversion.
Le voile tait enfin lev : les masses
esclaves avaient bris elles-mmes
leurs chanes.
Convaincre les Martiniquais. c'tait
aussi un autre combat.
La droite martiniquaise, tou.,:iurs au
ser .ce des bx-kes. s'y oppoqsat, car.,
selon elle, c'tait "rveiller les \neu\
dmons du pass-" : il ne l'Ill.t poLnt
parler de l'es1lavage
Quant, la radio et la tlviAion
publiques iFR3 I'anctre de RFO,.
leurs antennes taient inteitrdites- aux
defenseurs du 22 lai
La Martinique a vcu en etroite co:m-
munion dans la commemoration de ce
22, Mai 2006.


p. o
f. *- ;


La tentative en France des rvision-
nistes de IT'MP avec leur "loi de la
honte" et leur provocation cynique de
revenir sur la loi reconnaissance les-
clavage comme crime contre l'humani-
t (loi Taubira), ont conscientis encore
davantage les Martiniquais pour


de grande

dfendre la mmoire de la revolution
antiesclavagiste du 22 Mai 1848.
Des quatre coins de notre pays ont
rsonn le tambour, l'interdit qui a
enclench la rvolte finale, et le son du
kon'lanbi, signe de ralliement des
masses esclaves et des ng mawon,
pour organiser la resistance.
Les jardins de la Rgion ont servi en
l'espace de deux jours (21-22 Mai) de
cadre pour un rappel historique (expo-
sitions, tableaux historiques, village
antan lontan) et des festivits lies la
mmoire (jeux d'enfants, chouval bois,
restauration, musique, etc).
A Schelcher, sur l'esplanade du bord
de mer, l'vocation du 22 Mai tait bien
prsente avec le "village en libert".
Durant deux jours, expositions, artisa-
nat, retraite aux flambeaux, spectacles
ont rythm cette commmoration.
Fort-de-France et le SERMAC ont


r .. de l'an dernier jvec la
mise en scne sur le
bateau ngrier
"Question de places"
la Place Abbe Grgoire.





bours.
Le Mlouvement pour la
rrparatio: n, initie par le
maire de Sainte-Anne,




a vu la participation de l'humoriste
Dieudonn, et la marraine de la
march tait la jeune lycenne Aurlie


envergure

Bayimbi, la laurate de la plaidoirie au
memorial de Caen.
Un project du commerce quitable
entire les villes de Sainte-Anne, Gore
(Sngal) et Saint-Denis (France) a t
prsent la mairie de Sainte-Anne.
Les collectifs "Pour l'abrogation de la
loi de la honte", "Resp-dnonciation"
et le "Comit devoir de mmoir" ont
organis un colloque sur trois jours.
Le thme qui a t retenu: "Aspects et
effects du colonialisme en Martinique et
travers le monde ; regards critiques
sur nos socits contemporaines".
Ces trois jours de dbats se sont tenus
respectivement au Conseil Rgional,
au Conseil Gnral et dans la ville du
Franois avec la participation d'histo-
riens, de scientifiques, de chercheurs
spcialistes des questions sur le colo-
nialisme.
On peut dire que l'ensemble des com-


munes de notre pays ont
commmor notre Fte
National par des mani-
S festations diverse et
varies (spectacles, sport,
t.lpS3.. causeries, etc).
Sur le plan sportif, signa-
lons la victoire du CS
Case-Pilote en Coupe de
Martinique de foot-ball
(1-0) aux dpends du Gri-
Gri Pilotin.En athltis-
me la "Kous ng mawon"
qui s'est course en 9
tapes entire Schelcher
et Prcheur a vu la vic-
toire de la Mairie
Sportive chez les hommes et de
l'ASCOLA chez les femmes (5 tapes).
D faut tout de mme reliever les propos
insolents du responsible de I'UMP
Martinique, Yann Monplaisir, qui
aujourd'hui saute dans le camp de la
victoire ct s'rige en donneur de leons,
alors que lui et ses amis n'ont jamais
particip au combat pour la reconnais-
sance du 22 Mai. Pire lT'NR, le RPR et
I'TD)F l'ont combattu.
Meme si on ne peut nier quelques ten-
tatives de rcuprations policiennes,
nous communists nous nous rjouis-
sons que ce long chemin, souvent sem
d'embches depuis le retentissant dis-
cours d'Armand Nicolas en avril 1960,
ouvre la voie de notre liberation natio-
nale et social.

M Fernand Papaya


POLITIQUE


:_..- !** .









NOTRE REGION


Jeudi 1er Juin 2006 Justice n 22 Page 10


Dcs de John
Kenneth Galbraith

Un anticonformiste,
un antilibral militant

Le plus clbre des conomistes
amricains, John Kenneth
Galbraith, est mort le 29 Avril der-
nier l'ge de 97 ans Son uvre
critique sur la socit de consom-
mation nous intresse directe-
ment.


Personnage hors du commun car il fut
tour tour professeur d'conomie,
diplomat, conseiller des presidents
dmocrates des USA, crivain, conf-
rencier, John Kenneth Galbraith doit
sa renomme sa pense critique et
son humour dcapant.
Class keynsien et liberal (gauche), il
fut d'une frocit extreme l'gard de
la pense conomique officielle et de
l'conomie de march, appellation
hypocrite, selon lui du capitalismm"
pour ne pas rendre compete de la
dimension politique du pouvoir de
l'conomie.
Avec son ouvrage "L'Ere de l'opu-
lence" en 1958, il est sans doute le
premier avoir tudi srieusement la
"socit de consommation": creation de
besoins artificiels pour faire turner la
machine productive, excs des ventes
credit, inflation, dpendance accrue
l'gard des chosess", etc.
l voit aussi que la socit de consom-
mation est aussi celle des contrastes
choquants : entire la surabondance des
biens products par l'industrie prive et
le dnuement des services publics,
entire la socit d'abondance et les ilts
de pauvret, entire les theories
archaques (nolibralisme) et la rali-


Il inverse la logique nolibrale qui
prtend que l'offre soit dtermine par
la demand. Dans son livre le "Nouvel
Etat industrial" (1967), il dmontre
que ce sont les entreprises qui impo-
sent des products et services aux
consommateurs et non l'inverse, les
manipulant avec le marketing et la
publicity.
Ces analyses s'appliquent parfaite-
ment la socit martiniquaise avec,
en sus, le fait que la consommation
martiniquaise alimente la "machine
productive" de la mtropole colonial
(voir le dchanement actuel l'occa-
sion de la fte des mres par example).
l critique aussi la notion de "Produit
Intrieur Brut" (PIB) conue comme
l'alpha et l'omega du progrs social.
Cette production brute de richesse
laisse de ct par example la culture
qui est une trace de civilisation et fac-
teur essential de richesse socitale. L
aussi les analyses de 'IEDOM, de
'INSEE et l'AFD affirmant qu'en s'ap-
puyant sur la croissance du PIB, la
Martinique s'est plus enrichie que la
France dans la dcennie 1990
devraient en tenir compete.
John Kenneth Galbraith, inventeur de
la notion de "technostructure"
bureaucratice politique et prive) qui
serait le rel dtenteur du pouvoir
dans les socits capitalistes contem-
poraines, en arrive ce qu'il appelle
"l'impratif socialiste. Ainsi, toute
entreprise qui tire plus de la moiti de
son chiffre d'affaires de l'Etat, estime-
t-il, doit tre nationalise.
Pour lui "la cause de la justice social
n'est pas seulement just, mais remplit
une vraie function conomique"'
Enfin, il dnonce les politiques clas-
siques d'aide au tiers-monde sous
forme de capitaux ou d'assistance tech-
nique.
II faut aider ceux qui s'aident eux-
mmes et favoriser le dveloppement
endogne, autocentr, des pays
pauvres, juge-t-il.
L'anticonformisme militant de John
Kenneth Galbraith nous confirm que
la lutte contre les ingalits passe par
l'intervention collective au lieu de se
soumettre aux lois du march, c'est--
dire la dictature du Capital.

M Michel Branchi


Cuba

Fidel Castro met Steve Forbes
au dfi de prouver qu'il est
multimillionaire

Les Etats-Unis, qui entretiennent des
relations normales avec le Vit-Nam et
la Chine, pays communists comme on
le sait, vouent une haine tenace la
Revolution Cubaine et au president
Fidel Castro. Pour leurs dirigeants,
tous les moyens de nuire Cuba sont
bons, mme les plus criminals et
infmes : blocus conomique et finan-
cier, attentats ou tentatives d'attentats
(y compris contre fidel Castro), guerre
biologique, guerre mdiatique par le
biais de radios et de tlvisions met-
tant depuis Miami, pressions hontes
sur d'autres gouvernements pour
qu'ils votent contre Cuba dans cer-
taines instances internationales,
recours systmatique au mensonge.
Ce mois-ci, Steve Forbes, le magnat de
la press nord-amricaine, n'a pas
hsit publier un mensonge norme
destin salir la reputation du leader
cubain, disant que celui-ci avait une
fortune personnelle estime 900 mil-
lions de dollars.
Forbes, ami de George W. Bush, a reu
la rponse cinglante qu'il mritait : le
15 mai en direct la tlvision, Fidel
Castro a dclar : "Je les invite tous, le
petit Bush, les organismes de scurit
des Etats-Unis, toutes les banques du
monde, prouver ces affirmations.
S'ils prouvent que j'ai un compete
l'tranger de 900 millions ou d'un dol-
lar, je renonce mes functions"
La mthode yankee est rpugnante,
car il ne s'agit pas d'un canular, d'une
bonne blague pour faire rire.
Il est vrai que le pre de Fidel Castro
possdait des milliers d'hectares de
terre. Mais ces terres ont t remises
aux paysans la victoire de la
Revolution. Chose impensable pour un
Forbes ou un Bush !
La richesse de Fidel, c'est son uvre
rvolutionnaire et l'amour du people
cubain. Sa "fortune", comme il l'a dit,
tient dans la poche de la chemise de
Bush, celui, que Chavez appelle
"Mister Danger", c'est--dire
"Monsieur Danger", nom d'un person-
nage cr par le romancier vnzu-
lien Romulo Gallegos pour incarner
l'imprialisme yankee.


M M. Belrose












































ui.

Co
co


E-





IC


CD


'k,

-5Z





o,

E




-o


EZ G>,- d: G
O > CD

ln cq

S8.
G>Gm
~ i ~~


0 G,








FD


cZ m
G, r CD
Ln~~a
zi~ E


biD


tc m
O nO
Ftoe




uae
oe. cd


'" .- .c


&t ~~0
0,v,0 ar
rt ~ '-t t~
~ YY)S 1


a~E
&- da. .r

~yt
EfZ ~~
'~y


'G,




Ga,


G,


G ,
Z 'a G-
(1 lui

0 d

ci>

c.

fi> e











- ANNOUNCES LIGALES
.. I 1:.Z -. : .


Jeudi 1er luin 2006 Justice n 22 Page 12


AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPE

SA.T.EB. ENERGIES
au capital de a.0000 C (fixe)
Sige social:
1S tbn Ro'ae du Miron Capot
924 LE LORRAIN
RCS :489232033
SGestion : 2006 B 668

Aux tannes A&GJE.e on date du 13a4J. i
a ae did lis dissaluion anifrpi de adi-
te sci ropl deTSo e -snde dite sait
le 13.04OS: ur PAMIILE H po HF e MP iche
demeur nr ant 5 i5tli Romue dt laiurie Capot
97214 LE LORRMIN etst noma sqguidur.
Pour avis
FA 6346

AVIS DE CLOTURE DE EQUIDATIO

TOURELLES COIFFUREES S.ARJL en Equ-
daon au capital de 7.50 eauras don't le
sege social es2 ss au quarter Baie des
Toureles Roule de TSF 97200 FORT-DE-
FRANCE.
RCS de Fort-de-France : 451 346 050
L'aasssente gnrate rulie le16 Mai 2006
a appron Le compoe dfinif de liquidation.
chang MIme ALBIN SveriS de son mandate
de liquldistaer. donn cte denire quitus
de sa gestian et conastat la clause de la
lrjqiidatik computer us fwu doe ladite
asse-brfl.
Les composes diniifrs tstiis pasr e liquida-
lieur smui diEposs ar gpRie du tinluinral de
caimnlrce de Fart*id-Frnse en antnee au
rlgidea du comment ce set des soinuiLs.
Patir l'ia, e U.lqiodhmarr
FA 6347

imS

SaM CABaliE iRAiICSPCBlVS
ElTEaBIMIrASSaEMOISs
au cafili dite, 7 22,ies Venus
S mogea$ia l: ZGC dia Risie Racnhe
BS IE2-S 37nI=FOFIT-aE-FRAlOMCE
Sus iar 4m4 4m3 Z03204 APE Sm L

iPar adlltiuadoim de tll ismstille gnredraie
estaandliTmiia diiu ts3Ml i 2ci,. VMt FIRDIJN
Jtammntilnd 723M S3CHBLCHER a t
mAmm girarntt am ine ciunemrent de iUIle
Il I ill lispdil itainetli dimniissiiaioraei a
CaMiinAtr di 2DI15i i 205 pouiir (urne durie

te diPiSl ligil sara eiftEue au greffe du
irebitnal d caonreSn de Founde-Frara.
Le surant
FA 634

MOlliArIl DE GERAMNT

Aim tennies de Irassanlitie gmnrate du
iZilr tAse lla saiete EAM1S. SARLsis au
116 Aemigue des Aasira s A FlfraAS
o2Bitll). a eia nomuisi en qupi il de grant.
Mi-siaeuir Alirm AEILF, demeuana quartier
Beille Etail a SaiunTi Jmsipn 91121s2. en rem-
pienrment de Mlle Su7yAlDELE.
FA 6349

AMIS DE COISTtIUTIn0i 0

Parac te SSP do 4 anill 2M, i a ea ound-
tue i ere cui 5nui puilantl lies caiaodsiei-
tipuuas siuimess :
Drmriiniiinimn : CONISIiRUCTUlONS
AINIUULES Il S61ilCES
Forme: Sociable respnEaibili ll iitie
Siage 42. Rue Emnes Manag 97232
[LAkBENIIN
Oil3e : oCBsotncticn : ; Surau retaide ;
Agamenacen., etc
itie : 9 arms
Captain 4000 c, dinIsa en 25a0 parts
seiales de 16 c amumne.
Grsnce : LASEIJOF Wihy Adresse :
Haiuneur Four Ctaiu 97231 ROBERT, est
inmroree puir une diue illidte.
imrnatiioulalan d tla socit au RCS de
Tauntanru.
FA 6350

AVIS DE IMODFICATION

SiMrant dilbiation pise an assemble
grrale etnaacrdnire an dtae du 21 Avril


2006:
Les associs de la socit "EUROCARABE"
SARL, don't le sige social est au LAMENTIN
97232 Chemin Bois Quarr, ont dcid de
modifier l'objet social qui s'nonce dsor-
mais comme suit:
Renovation de btiment, Construction de
btiment, Etude, Fourniture et mise en
oeuvre de solutions bases sur les nergies
renouvelables.
Pour avis, la Grance
FA 6351


Cabinet de Michel LANGERON
Avocat
88, Rue Victor Hugo
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl. : 0596 70 20 98

CHANGEMENT DE GRANT

SNC NORMANDIE
RCS : 431 418 516
Sige social: 14, Route de Cluny
97200 FORT-DE-FRANCE

Aux terms d'une Assemble Gnrale
Ordinaire en date du 21 Avril 2006. a t
nomme en quality de grante Madame
Madeleine DESCLOS, ne le 31 Octobre
1946 SAINT-GERMAIN-EN-LAYE
(Yvelynes) demeurant Rsidence Les
Terrasses de Balata F 64 97234 FORT-
DE-FRANCE, pour la dure de la socit, en
replacement de Monsieur Guy DELA-
HAYE. Le replacement de grant est effec-
Il computer du 21 Avril 2006.
Pour avis et mention
Le Grant
FA 6352


Cabinet de Michel LANGERON
Avocat
88, Rue Victor Hugo
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl. : 0596 70 20 98

CHANGEMENT DE GRANT

SAS DIAMANT SERVICE CARAIBE
RCS : 403 081 268
Sige social : 14, Route de Cluny
97200 FORT-DE-FRANCE

Aux terms d'une Asseinble Gnrale
Ordinaire en date du 21 Avril 2006, a t
nomme en quality de grante Madame
Madeleine DESCLOS, no le 31 Octobre
1946 SAINT-GERMAIN-EN-LAYE
(Yvelynes) demeurant ll sldence Les
Terrasses de Balaia F 64 97234 FORT-
DE-FRANCE, pour la durIode la socit, en
replacement de Monalour Guy DELA-
HAYE. Le romplacnmenl do grant est eflec-
tit & computer du 21 Avril 2000,
Pour avis et meonlion
Le Grant
FA 6353


Cabinet de MIhchI LANGERON
Avocat
80, Rue Violer Hugo
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl, t 0oS98 70 20 9O

CHANGEMENT DE GRANT

SCI CBCILE
RIcs 100o B 10
Sige local 1 14, Route de Cluny
97200 PORT-DBFPRANCB

Aux termo (l'ur Asemlble GBndrale
Odliniinf on date du PI Avit 260M. a t
nomm>ine @ quyalit d tgante Madame
Madeleine DBQ[eLQ, n 1o 31 Octobre
19046 AINT. g nDMAIN-EN-LAYE
(telynRs) demutunt Fiidenea Les
'Teeaof dre allat -: P 91034 FORT-
DE -FIANOF, pour lai durM (i la Woieit, en
rvemplaoimentl de Monsioii Quy DELA-
HAYVI L r i,|i.a oiiu l ir e. j3d r.Yi r.i ff-lle
lit .e ffl.I .1 t AI .n l .* n
l'ouf avi eit manrtiln
La 0rantr


Cabinet de Michel LANGE
Avocat
88, Rue Victor Hugo
97200 FORT-DE-FRANI
Tl. : 0596 70 20 98

CHANGEMENT DE PRSI

SAS BGR CARAIBES
R.C.S. : 391 976 776
Sige social : 14, Route de
97200 FORT-DE-FRANI

Aux terms d'une Assemble
Ordinaire en date du 21 Avril 2
nomme en qualit de Prsiden
Madeleine DESCLOS, ne le
1946 SAINT-GERMAIN
(Yvelynes) demeurant Rsid
Terrasses de Balata F 64 97
DE-FRANCE, pour la dure de la
replacement de Monsieur G
HAYE. Le replacement de la pru
effectif computer du 21 Avril 200
Pour avis et mention
Le Grant


AVIS

Suivant acte sous seeing priv en
mars 2006 enregistr la R
Impts de Fort-de-France le 28
Bordereau n 2056285 Case n*
La Socit Responsabilit Limit
LA FONTAINE, au capital de 7
don't le sige social est Centre
La Fontaine Terreville 9723
CHER, immatricule au Re
Commerce et des Socits d
France sous le n 8 401 950 829
te par l'un de ses associs dim
A CD :
Monsieur Christophe KERAUDRI
demeurant 160 Les Sommets d
97233 SCHCELCHER
UN FONDS DE COMMERCE de
ventes de pizza, salades, desse
sons, sis et exploit au Centre
de Terreville La Fontaine 9723
CHER, moyennant un prix de 61
La prise de possession at rexploi
tive par l'acqureur ont t fix
mars 2006.
L'acqureur sera imnmatricul au
Commerce et des Socits c
France,
Les opposition seront reus di
jours de la demiie en date de
lgales, au sige du lnf ds cad
dit et, pour tou r correepon
domicile du cessiiounnrir.
Pour avis


AVIS

Par jugemond du Tfur-nolI
Commerce de F rifarl ance du
2005 el par owrdeannitnemrrl d
2006, il a t$ r(As Iv r t Sirn
commerce de SH ACK D d
ZOBEIDE Joseph fris en irdts
ciaire le 9 D~iafrn~it 2 0 ::
1 M. ic&r ..-,,' -... ', O ".,, ;*., .'.-
LE 21 FE, ._.r ; .: P. i
de national t fra'iayS, iiL#f
rant Cit M~atkor 97yel WWJIVllJ
Agissant en quia~ fsnetediu'r
l en course e ,ri>tiElu LL
immatriculle6 a r # pai dI s tem
sociit deB f'a-teli POUR AVIS




Par jugemewnt V Tidu ii
Commerce de rqfefan~ i
2005, il a 6t afe~i'; a~( g
Cmmeuiy. :. ,s; !s= i : t ,
-ji c -h rr -,.r .....;=. ,,
dcembre 2f3l t :
1 Monrieur R 4ir*qe 9PSI
janvier 17 i # I, s-tYI,., ba
franaise, cdim~iiitw, viti
SAINTE-LUe (( ~,ait yi1 '
2 T .tnnr.'... *, .- .- :~ -un '.
TE .e .'".a : i.,'..- r =. l:


ERON


CE


DENT



Cluny
CE

Gnrale
006, a t
te Madame
31 Octobre
N-EN-LAYE
ence Les


nalit franaise, demeurant Rsidence La
Agns LE MATIN (Martinique).
Agissant en quality de fondateur de la soci-
t en course de constitution SOCIETE NOU-
VELLE GARAGE ZOBEIDE, immatricule
au registre du commerce et des socits de
Fort-de-France.
POUR AVIS
FA 6358

Selu Alain CARETO
Avocat Ancien Avou
09, Rue Victor Svre
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl.: 0596 60 20 04163 48 39

AVIS DE VENTE AUX ENCHERES
PUBLIQUES


234 FORT- LE. MERCREDI CINQ JUILLET 2006 A
socit, en NEUF HEURES, i sera procd audience
iuy DELA- des Cries du Tribunal de Grande Instance
fsidente est de Fort-de-France (Martinique). Palais de
6. Justice, Nouvelle Cit Judiciaire. 35
Boulevard Gnral de Gaule, Ua vwere
SUR LICITATION au plus offrant de deamier
FA 6355 enchrisseur de :
Dans un ensemble i nmobiiIer sis FORT-
DE-FRANCE 97200 (Ma rti~iue). 1500 km
Route des Religieuses quarter Reririle.
date du 1er Rsidence France Horizon. comparenant
ecette des quatre Btimnenis A, B. C. D, difiis suir un
mars 2006 terrain de 01 hectare 57 areas 40 cWnares,
10. cadastr section AL, rurionro 190. R ,simrc
e S.AR.L. France Horizon, soit
.500 euros, DANS LE BATIMENT C se'i e tage :
Comn erciial LOT NUMERO TORIS CETI U OARA4IiTE
3 SCHoEL- HUf (348) : UN APPARTEMBSf muanTro
egistre du C212. cor=mnptaro un seiur -. tns dce ~s.
le Fort-de- une cuisie, ume se le de ainre. usn WCC,
I, reprisenu digagen nt an ~g en et tltCio~tiares
ent habilit,. des parties conmmnes
LOT NUMERO SOcANIrE Cai0| (65 :
EN, Artisan, UNE CAVE portent tle rurnio C Sn et
le Tenrevre 011O-aosunes des pates oir-miunaes
LOT NUMERO CENT OMATRE V1HNST
fabrication,, TREIZE (193) : UN EMFIPLCEaJBU T DE
rts el bois- PARKING en plkei apir. pota&M le riiruLno C
commercial 01 et 0310 ti.Cndes des pentes coM-
3 SCOHL- munes.
.000 euros- 10 existed un tat destniptt et de diieius dura
station effec- aawil 1974. ipubll aux Hptil , quias lie 17 jaiU
tes au ler 1974. volutne: 419-r-numnesn:23
LES ENCHERES NE SEROWT PO~ITEES
Registre du QUE PAR MlINliSTEE ilAVOCCA et se
le Forl-de- firora EN UN SEUL LOT sur a mnise prin
de:
ans les dix SOIXANTE HUIT MILLE SIX CEMT DEUX
s publicity EUROS. SiX CEN nMES (S tte.,e ueis .
pour li val- Le cahier des charges a Mis dipase su
lances au Greffe du Tribuiina die Grandie Insanae de
Farit-de-Franse ns iulte personae pat: en
prendre comirrunicatilon
FA 6356 Pear tous autres reesgnierentis, saadresser
la Setu Aajin CARETO. Aroca= puirsa-
vant
SeluA CARETO
Miel de FA6359
il Oranteo
yl 6 Fvri SELARL RIMUAL-ROSIER
u I'e nd de 92 Boulevard du Gnral de GauNte
0 MnriaUo 972103 FORT-OE-CFRANCE
rrierf jutdiu- T ; 0596 72 50 03 Fax : 0595 63 78 87

i-; qr C ir- VENTE AUX ENCHERES PUBBUOUES
., Ji-' _- T-,E .
ire, dereou- lI sera procd MERCREDOI 2t JU1 200 A
r-PIiLO6TE. 9 HEURES U0 Ilaw.ien:ce des cires du
dle va sr- Tfrirtns de Gra-de istnce de For-e-
A 6/i, TFranCS par d3erant Mniisaer fie Je coarir-is
ireC et dcw e at effect a la wve au emcttaers ptiiie aes
aiiplus V s pf tr dremnirt anteidessur I ex-
C)lii a dtes feta de :
A S357 Un ienreuiVe onaistat ens rie paeullie 0e
tesrrei s la camr-ne e SC+ CHER Ci'larltr santon S r' 440 Ileudt
iet ;ipar S na une contenac e eare OBca
Miaite ne La L4 iirTat iFa itaetio est inpirn a hce-
i rtlr a,t eajr tei prt. tes t S4 Set S 44L
dlu ftit 1 Le rtiSrnt datacn n cs-psrt spiieu-s
, 7~, fert. Csiu en daur l aest e sur
t..... c i w nriin wro- a n nez de cdiausse et un

, e ei s ew 1 zt. af. tnnnatCarrle It ee arn ra/r-
Safii ill4 t A eAS'.tr an ttuart ar -r, r-us an
M 6iuinr li asorinre, tiarwe deux paris c0n e.

Suite en page 13












ANNONCES LGALES


Jeudi 1er Juin 2006 Justice n" 22 Page 13


Suite de la page 121

menuiserie en baie vitre.
La construction daterait d'une dizaine d'an-
nes environ.
Le btiment renferme vraisemblablement
deux appartements achevs et occups,
crs par extension rcente de la construc-
tion en faade nord, de mme qu'un garage
ouvert en maonnerie dans l'enceinte du
tnement.
Le btiment semble dans un tat de conser-
vation et d'entretien gnral appreciable.
Le Btiment serait habit par son propritai-
re.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort-de-France o toute personnel peut en
prendre connaissance.
Les enchres s'ouvriront sur la mise prix
de: CENT MILLE EUROS (100.000 euros).
Pour tout renseignement s'adresser au gref-
fe du Tribunal de Grande Instance ou au
cabinet de la SELARL RIOUAL-ROSIER.
Les enchres se font par Ministre d'avocat.
FA 6360

HENRI & SERGE DUVAL
NOTAIRES ASSOCIS
31 Rue Moreau de Jonnes
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl. : 0596 72 58 12 / Fax : 0596 63 18 09

AVIS DE CONSTITUTION

Suivant acte reu par Maitre Serge DUVAL,
notaire, associ de la Socit Civile
Professionnelle dnomme "Henri et Serge
DUVAL, notaires, associs d'une socit
civil professionnelle titulaire d'un office
notarial" don't le sige est Fort-de-France
(Martnique), 31 rue Moreau de Jonnes, le 3
fvrier 2006, enregistr Fort-de-France, le
15 fvrier 2006, a t constitu une socit
unipersonnelle responsabilit limite ayant
les caractristiques suivantes :
Objet: La socit a pour objet: L'acquisition,
l'exploitation et la gestion de toute officine de
pharmacie.
La participation dans toutes socits ou
groupements crs ou crer, don't l'objet se
rapporterait l'objet social.
Et gnralement, toutes operations finan-
cires, commercials, industrielles, mobi-
lires et immobilires, pouvant se rattacher
directement ou indirectement l'objet ci-des-
sus ou tous objets similaires ou connexes,
de nature favoriser son extension ou son
dveloppement.
Le tout dans le respect des prescriptions
lgales et rglementaires en vigueur rgis-
sant l'exercice de la profession de pharma-
cien ou l'exploitation d'une officine de phar-
macie.
Denomination : PHARMACIE DE DIDIER
Sige social : Fort-de-France (Martinique),
60 rue du professeur Raymond Garcin.
Dure : 99 annes computer de son imma-
triculation au R.C.S.
Capital social : I est divis en 50 parts de
DEUX CENT EUROS (200,00 EUR) chacu-
ne, entirement souscrites, numrotes de 1
50 attributes l'associ unique.
Cessions de parts : Les parts peuvent tre
cdes ou transmises librement par l'associ
unique. En cas de plurality d'associs, les
cessions entire associs et leurs descen-
dants ou ascendants, ainsi qu'au bnfice
du conjoint d'un associ, sont libres. Les
autres sont soumises l'agrment de la
majority en nombre des associs reprsen-
tant au moins les trois quarts des parts
sociales.
Le grant de la socit est : Madame
Chantal Fernande Doris ROY-CAMILLE,
pharmacien, pouse de Monsieur christian
Marie Flix Ren CELESTIN, demeurant
Fort-de-France (Martinique), 24, rue du
Basalte Route des Rochers, nomm pour
une dure indtermine.
La socit sera immatricule au registre du
commerce et des socits de RCS Fort-de-
France.
Pour avis
Le notaire
FA 6361


SARL BOIS DESIGN
Sige: IMMEUBLE SEIM
Z.I. 97232 LE LAMENTIN
SIRET: 487 762 221 80117

Par assemble gnrale EXTRAORDINAI-
RE en date du 18/01/2006 les associs de la
Socit BOIS DESIGN SARL ont dcid de
changer la denomination de la Socit.
ANCIENNE DENOMINATION:
BOIS DESIGN SARL
NOUVELLE DENOMINATION:
KITCHEN D Agencement et decoration -
SARL
Pour avis
LE GRANT
FA 6362

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution des soci-
ts suivantes :
DENOMINATION:
SNC G6A INDUSTRIES. SNC G6B INDUS-
TRIES, SNC G6C INDUSTRIES, SNC G6D
INDUSTRIES, SNC G6E INDUSTRIES,
SNC G6F INDUSTRIES. SNC G6G INDUS-
TRIES, SNC G6H INDUSTRIES, SNC G6J
INDUSTRIES, SNC G6K INDUSTRIES
FORME : Socit en nom collectif
CAPITAL: 100 euros
OBJET: Location simple de longue dure de
vhicules et biens d'quipements profes-
sionnels
SIEGE SOCIAL: Le Lamentin (97232)
DURE: 10 anes
ASSOCIS EN NOM:
- La socit ACI Financement Outre Mer
SARL au capital de 7 622, don't le sige
social est 6 Lotissement Manhity Four
Chaux Sud, 97232 Le Lamentin immatricu-
le au RCS de Fort-de-France sous le
numro 392 962 726 reprsente par
Monsieur de REYNAL agissant es quality de
grant
- Monsieur Stphane de REYNAL domicili
c/o ACI Immeuble Sera Zone de Manhity
97232 Le Lamentin Martinique
GERANCE:
- La socit ACI Financement Outre Mer
SARL au capital de 7 622 C, don't le sige
social est 6 Lotissement Manhity Four
Chaux Sud, 97232 Le Lamentin immatricu-
le au RCS de Fort-de-France sous le
numro 392 962 726 reprsente par
Monsieur de REYNAL agissant es quality de
grant.
IMMATRICULATION : au RCS de Fort-de-
France.
Pour avis
FA 6363

AVIS

"Par jugement en date du 27 Avril 2006 le
Tribunal de Grande Instance de Fort-de-
France a homologu le changement de rgi-
me matrimonial adopt par les poux Jean
Luc et Estelle ROQUEBERT. par acte reu
par Mattre Dominique MODOCK, Notaire
associ au Lamentin, en date du 9 juin 2005,
aux terms duquel les poux ont adopt le
rgime de la separation de biens".
Pour avis
M" JJ GRAFF AVOCAT
FA 6364

AVIS

Par acte sous SSP, il se constitute la socit :
Denomination social: LA FLODIVA
Nom Commercial: BLUE BOUDDHA
Forme : Socit responsabilit limite
Capital : 7.620 E don't 5.470 C en numraire
Sige social : 9 Zone de Laugier
97215 RIVIRE-SALE
Objet : Production audiovisuelle, exploitation
ets festif et cultural, service discothques,
organisation de bals et spectacles
Dure : 99 ans
GRANT : Mlle JOHN Florentine Cit
Nouvelle 97215 RIVIRE-SALE
Mr DRUMEAUX David Fontarabie 97170
PETIT BOURG.
Le Grant
FA 6365


HOMEGA
Socit responsabilit I
au capitia de 8.000,00 ei
Sige social : "Pointe Thal
97240 LE FRANCOIS

AVIS DE CONSTITUTE

Aux terms d'un acte sous seii
date Fort-de-France du 18/05
constitu une socit prsentant
ristiques suivantes : '
Denomination social: HOMEG/
Forme social: Socit respon
te
Sige social : Pointe Thalmont
FRANCOIS
Objet social : La formation profe
Dure de la Socit: 99 ans ce
date de l'immatriculation de la
Registre du commerce et des so
Capital social: 8 000 euros
Grance: Mademoiselle Migulit
DO demeurant Villa en Ensoleill
LAMENTIN
Immatriculation de la Socit au
commerce et des socits d
France.
La Grance



AVIS DE CONSTIUTTI

Avis est donn de la consittuti
SSP en date du 18/05/06, de l
responsabilit limite:
"AVDS CONSULTANTS"
Sige social : Villa Petit Paradis
Treize Palmiste 97232 LAMEN
Objet: Formation
Capital : 5400 C (2400 en nature
en espces)
Grant : LOUIS-MARIE Serge
Villa Petit Paradis, Chemin
Palmiste, 97232 LAMENTIN
Dure : 50 ans, computer de I'i
tion au RCS de Fort-de-France.
Le Grant


ADONAC G. CREATIVE

ADDITIF A LA PARUTION DU
Justice N' 20

Nom du Grant : Christian GUEF
Dure de la socit : 99 ans
Pour avis, le Grant


DOUCE VAGUE SAR
Gros Raisin 97228 SAINTI

Au terme de l'assemble gnral
naire en date du 30 avril 2006 S
les associs ont dcid :
1 La fin de la location-grance c
FERRE Philippe computer du 31
2 La nomination d'un nouv
Monsieur Claude Franois MONC
co-grante Ccile Jeanne ER
MONGIN, domicilis ensemble
Paltuviers Gros Raisins SAIN
Pour avis, le Grant


pregnant 4 pieces actuellement occupe par
imite sa propritaire.
uros Les enchres s'ouvriront sur la mise prix
lemont de : QUARANTE CINQ MILLE SEPT CENT
TRENTE QUATRE EUROS ET SOIXANTE
ET ONZE CENTIMES (45 734.71 euros) soit
ON 300 000 francs.
Pour tout renseignement s'adresser au gref-
ng priv en fe du Tribunal de Grande Instance ou au
/06, il a t cabinet de la Selarl RIOUAL-ROSIER.
les caract- Les enchres se font par Ministre d'avocat.
FA 6370
A
sabilit limi- PREFECTURE
DE LA REGION MARTINIQUE
S97240 LE
SOUS-PREFECTURE DU MARIN
ssionnelle
ompter de la AVIS D'OUVERTURE D'ENQUETE
Socit au PUBLIQUE
cits
Le public est inform que conformment aux
aGASPAR- dispositions de l'arrt prfectoral n
ade, 97232 2006/21, il sera procd l'ouverture:
d'une enqute publique sur la demand
Registre du d'autorisation au titre des articles L 214-1 et
le Fort-de- suivants de la loi sur l'Eau du 03 janvier 1992
concernant le project d'amnagement de la
ZAC de l'Avenir au titre de la loi sur l'Eau
Cette enqute publique se droulera DU
FA 6366 LUNDI 29 MAI 2006 AU VENDREDI 30 JUIN
2006 inclus, sur le territoire de la commune
ON de SAINT-ESPRIT.
Le dossier d'enqute pourra tre consult du
on par acte LUNDI 29 MAI 2006 AU VENDREDI 30 JUIN
a socit 2006 inclus la mairie ci-dessus mention-
ne, aux heures d'ouverture des bureaux.
Durant cette priode, les observations du
Chemin la public pourront :
NTIN soit tre consignes sur le registre d'en-
qute mis sa disposition,
e de 3000 C soit tre adresses par crit M. Robert
LOBEAU, commissaire enquteur, qui sigera
demeurant la mairie de SAINT-ESPRIT, comme suit:
La Treize, MARDI 30 MAI 2006 DE 9H 11H
JEUDI 15 JUIN 2006 DE 9H 11H
mmatricula- VENDREDI 30 JUIN 2006 DE 9H 11H
Les conclusions motives du commissaire
enquteur pourront tre communiques pen-
FA 6367 dant un dlai d'un an computer du quaran-
time jour suivant la clture de l'enqute
VE toute personnel en faisant la demand la
Sous-Prfte du MARIN. Elles seront en
18/05/006 outre dposes en mairie de SAINT-ESPRIT,
pour la consultation du public.
La Sous-Prfte du MARIN
REDRAT Alice ROZIE


FA 6368

L
E-LUCE

le extraordi-
iainte-Luce,

le Monsieur
0 avril 2006.
eau grant
GIN et d'une
IC pouse
15, rue des
NTE-LUCE.

FA 6369


SELARL RIOUAL ROSIER
Avocat
92 Boulevard Gnral de Gaulle
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl. : 0596 72 50 03 Fax : 0596 63 78 87

VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUES

II sera procd MERCREDI 21 JUIN 2006
9 HEURES 00 l'audience des cries du
Tribunal de Grande Instance de Fort-de-
France par devant Monsieur le Juge commis
cet effet la vente aux enchres au plus
offrant et dernier enchrisseur l'extinction
des feux de :
Un terrain sis en la commune de TRINIT
section cadastr section A n 541 d'une
superficie de 50 m2, rue des Amours, dpen-
dant du Domaine Public Maritime "ex zone
des 50 pas gomtriques" sur parties duquel
repose une maison construite en dur couver-
te en tles simple rez-de-chausse com-


FA 6371


REPUBLIQUE FRANCHISE

PREFECTURE DE LA
REGION MARTINIQUE
SOUS-PRFECTURE DE LA TRINITE

Le Sous Prfet de la Trinit
COMMUNIQUE

AVIS D'OUVERTURE D'ENQUETE
PARCELLAIRE

Le public est inform que, conformment
aux dispositions de l'arrt n" 2006-09 DU
03 MAI 2006 une procedure d'enqute par-
cellaire sera mise en couvre on vue de l'ac-
quisition, dans le cadre d'une piocdure
d'expropriation, de parcelles bties et non
bties menaces par un important phonom-l
ne de glissement de terrain sur le silt Morne
Macroix, commune de Sainto-Mario.
Cette enqute sera ouverte pond.int uni
dure de trente et un jours, du LUNDI 12
JUIN 2006 AU 12 JUILLET 2006 INCLUS.
Le dossier d'enqute pourra tre consull
aux services techniques do la nomaiii' ido
Sainte-Marie dans les dlais susvisds, aui\
heures d'ouverture des bureaux.
Durant cette priode, les observations iii
public pourront :
* soit tre consignes sur lo registli d'in
qute ouvert, sur place, a cet efflt,
* soit tre adresses par ct au comuriion.-
re enquteur, M. Eugne GOLD DALG. quii
sigera aux services techniques do lIi niiini
prcite de 09 heures a 12 houle sv It,:; 'oui:
suivants :
Lundi 12 juin 2006

Suite en page 14












' ANNOUNCES LiGALES


Jeudi 1er Juin 2006 Justice n0 22 Page 14


Suite de la page

Mercredi 21 Juin 2006
mercredi 28 juin 2006
mercredi 05 juillet 2006
mercredi 12 juillet 2006
Aprs clture de l'enqute, les
motives du commissaire enqu
ront tre communiques tout
qui en fera la demand auprs
Prfet de la Trinit. Celles-ci
outre, dposes la mairie de S
pour la consultation du public.

PUBLICITY COLLECT

La publication du present arr
notamment en vue de I'applicatio
L13-2 du code de l'expropriation
d'utilit publique ci-aprs reprodu
"En vue de la fixation des inder
propriant notifie aux propritaires
tiers intresss soit l'avis d'ouver
qute, soit l'acte dclarant l'utilit
soit l'arrt de cessibilit, soit I'
d'expropriation.
Dans la huitaine qui suit cette no
propritaire et l'usufruitier sont te
1er et de faire connaitre I'exp
fermiers, locataires, ceux qui on
d'emphytose, d'habitation ou
ceux qui peuvent rclamer des s
Les autres intresss seront en
faire valoir leurs droits par public
et tenus, dans le mme dlai de
se faire connatre l'expropriant,
quoi ils seront dchus de tous
demnit".
Trinity. le
Le Sous Prfet
Xavier BRUNETIERE


AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qi
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA Mi
Service des Marchs et de la
publique Rue Gaston Defferr
97200 Fort-de-France Martini
0596 59 63 00 Tlcopie : 0596
Adresse Intemet: http//www.cr-r
rubrique "Marchs Publics".
Personne responsible du march
Le President du Conseil R
Martinique
Procedure de passation :
March procedure adapte
Code des Marchs Publics (CMF
Objet dumarch :
TRAVAUX DE MISE EN COI
ELECTRIQUE AU LYCE ACAJI
Rfrence d'identification du mai
ACA2-06-OP1
Caractristiques principles :
Etendue de la prestation
* Il s'agit de raliser des travaux
cement et de mise en conformity
rage des ateliers BEP-BAC
Mcanique auto et climatisatio
ACAJOU 2
Autres :
Variantes: autorises
Transmission par voie dmatria
rise
Modalits de financement du ma
Budget du Conseil Rgional de
FEDER
Lieu d'excution des travaux :
VILLE DE FORT-DE-FRANCE
Dlai d'excution du march:
PRIODE DE PREPARATION :
TRAVAUX: DLAI D'UN MOIS
Adresse auprs de laquelle le
consultation peut tre obtenu :
Ce dossier sera remis gratuiter
Conseil Rgional Service des
de la command publique F
Defferre Cluny 97200 Fort-i
Tl.: 0596 59 6391.
Lors du retrait du DCE le can
fournir tout lment d'identificat
tant de le contacter en cas de be
Ce dossier peut tre galement t
l'adresse Intemet sus indique.
Conditions de participation:
Critres de jugement des offres


13 valeur technique des offres
Sprix de la prestation
Pices requises
Il s'agit en particulier de:
Lettre de candidature et declaration du
candidate modess joints au dossier de
conclusions consultation),
6teur pour- Moyens techniques affects l'opration,
e personnel Rfrences pour des travaux similaires
s du Sous- effectus durant les 3 dernires annes,
seront, en Elments permettant d'apprcier les capa-
ainte-Marie cits techniques et financires du candidate.
Dlai de validity des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les renseigne-
VE ments d'ordre administratif et technique peu-
vent tre obtenus :
t est faite Conseil Rgional de la Martinique (Service
n de l'article des Marchs et de la Commande Publique)
pour cause ou en ligne l'adresse Intemet sus Indique.
it: Adresse auprs de laquelle les renseigne-
mnits, l'ex- ments d'ordre technique peuvent tre obte-
s et usufrui- nus:
ture de l'en- Sevice Techniqi. du Conseil Rgional (Tl. :
t publique, 0596 59 64 24) ou en ligne l'adresse
ordonnance Intemet sus indi& ue
Date limited de rleption des offres :
tificalion, le LE 13 JUIN 2(106 A 12H00 (heure de
nus d'appe- Martinique)
ropriant les Adresse laquelle les offres doivent tre
t des droits envouyes:
d'usage et Rception des offres, par pli recommand ou
ervitudes. contre rcpiss au Conseil Rgional de la
demeure de Martinique Service des Marchs et de la
t collective command publique Rue Gaston Defferre -
huitaine, de Cluny 97200 Fort-de-France MARTI-
dfaut de NIQUE ou en ligne l'adresse Intemet sus
droits l'in- indique.
Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales:
8 jours calendiares.
Autres renseignements:
FA 6372 Procdure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met gra-
C tuitement la disposition des candidates une
E plate-forme de dmatrialisation accessible
via l'adresse Intemet suivante:
ui passe le httpJ//www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics'.
ARTINIQUE Cette plate-forme permet notamment (muni
command de la rfrence d'identification du march
e Cluny porte au present avis d'appel public la
que Tl.: concurrence) :
i 72 68 10 la recherche des consultations passes par
nartinique.fr la Rgion Martinique
le tlchargement des avis, rglement de
: consultation et DCE
igional de la transmission par voie lectronqiue des
dossiers d'offre
Pour le tlchargement du DCE les candi-
(art. 28 du dates sont invit 4 bien renseigner le champ
) "e-mail" en ce s> ns que cette adresse pour-
ra tre utilise a de les informer des ven-
NFORMIT tuelles modificat. ms apportes au DCE.
OU II S'agissant de la transmission des offres par
rch: voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doit tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par une prestataire agr afin de
de rempla- signer son offre (voir liste des prestataires
de l'clai- agrs en page d'accueil de la plate-forme).
;-PRO-BTS L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
n au lyce est autoris : les candidates ayant adress
l'empreinte de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16H00 compt partir de l'envol de l'em-
lise : auto- preinte pour fairu parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectronique" de
rch : la Rgion.
Martinique + Date d'envoi de l'avis la publication:
Le 24 Mai 2006.
FA 6373


30 JOURS

dossier de

ment par le
Marchs et
tue Gaston
de-France -

didat devra
ion permet-
esoin.
lcharg


AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs Rue Gaston Defferre
Cluny 97200 Fort-de-France
Objet du March :
RN5 MISE A 2X2 VOIES ENTIRE
L'CHANGEUR DE PAYS-NOY ET LE
CARREFOUR DE COCOTTE SECTION
PAYS-NOY CHAMPIGNY
Critres d'attribution des offres:
- valeur technique : 55 %
- prix des prestations : 45 %
L'avis a-t-il fait 'objet d'une publication au
BOAMP ? : OUI


L'avis a-t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP? : NON
Date d'attribution du march : 08 Fvrier
2006
Nombre total d'offres reues: 05
* GTC 06 TMT 031 : 3.859.085,68 E TTC
Date de l'envoi du present avis la
Publication : 24 Mai 2006.
FA 6374

AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs Rue Gaston Defferre
Cluny 97200 Fort-de-France
Objet du March :
TRAVAUX D'AMNAGEMENT DU GIRA-
TOIRE DE LA GARE ROUTIRE AU MARIN
SUR LA RN5
Critres d'attribution des offres :
- valeur technique : 65 %
- prix des prestations : 35 %
L'avis a-t-il fait l'objet d'une publication au
BOAMP ? : OUI
L'avis a-t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP? : NON
Date d'attribution du march : 25 Janvier
2006
Nombre total d'offres reues : 08
* C.C.T.P.M. 06 TMT 030 : 244.616,87 E
TTC
Date de l'envoi du present avis la
Publication : 24 Mai 2006.
FA 6375

AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs Rue Gaston Defferre
Cluny 97200 Fort-de-France
Objet du March :
Al TRAVAUX D'AMNAGEMENT DE LA
PLATE-FORME AUTOROUTIRE ENTIRE
LES CHANGEURS DILLON/CANAL
LAMENTIN
Critres d'attribution des offres :
- valeur technique : 65 %
- prix des prestations : 35 %
L'avis a-t-il fait l'objet d'une publication au
BOAMP ? : OUI
L'avis a-t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP ? :NON
Date d'attribution du march : 06 Avril 2006
Nombre total d'offres reues : 02
* COLAS /GTC / CTA 06 TMT 029 :
20 586 644,65 C TTC
Date de l'envoi du present avis la
Publication : 24 Mai 2006.
FA 6376


AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs Rue Gaston Defferre
Cluny 97200 Fort-de-France
Objet du March :
TRAVAUX D'AMNAGEMENT DU CARRE-
FOUR DE DESSERT DES JARDINS DU
GROS-MORNE SUR LA RN4.
Critres d'attribution des offres :
- valeur technique : coefficient cinq
- dlais : coefficient trois
- prix des prestations: coefficient deux
Lavis a-t-il fait l'objet d'une publication au
BOAMP? : OUI
L'avis a-t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP? : NON
Date d'attribution du march : 25 Janvier
2006
Nombre total d'offres reues : 08
* SAMEX / El MONTAGNE 06TMT 013 :
342 445,35 TTC
SAMEX : 32, Lot. Panoramique 97228
SAINTE-LUCE
El MONTAGNE : Le CAP 97222 CASE-
PILOTE
Date de l'envoi du present avis la
Publication : 24 Mai 2006.
FA 6377


AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs Rue Gaston Defferre
Cluny 97200 Fort-de-France
Objet du March :
REPROGRAPHIE DIAZOCOPIE
Critres d'attribution des offres :
- valeur technique: 65 %
- prix des prestations : 35 %
L'avis a-t-il fait l'objet d'une publication au
BOAMP ? : OUI
L'avis a-t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP? : NON
Date d'attribution du march : 22 Fvrier
2006
Nombre total d'offres reues : 01
* MADIAPLANS 06 SMT 002 :
MINI: 50000,00 TTC
MAXI: 200 000,00 E TTC
Date de l'envoi du present avis la
Publication : 24 Mai 2006.
FA 6378
AVIS D'ATTRIBUTION

Identification de la collectivit qui a pass le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs Rue Gaston Defferre
Cluny 97200 Fort-de-France
Objet du March :
Al STABILISATION DU TALUS AMONTAU
PR 4+300 LA BRETELLE D'INTERSEC-
TION DE LA RN1
Critres d'attribution des offres:
- valeur technique: 55%
- prix des prestations : 45 %
L'avis a-t-il fait l'objet d'une publication au
BOAMP? : OUI
'avis a-t-il fait l'objet de rectificatif au
BOAMP? : NON
Date d'attribution du march : 08 Fvrier
2006
Nombre total d'offres reues: 05
* SAMEX 06 TMT 028 : 963 236,96 TTC
Date de l'envoi du present avis la
Publication: 24 Mai 2006.
FA 6379

PREFECTURE
DE LA REGION MARTINIQUE

SECRETARIAT GENERAL
Direction de la Rglementation
et du Service l'Usager

Bureau des Elections
et de la Rglementation

EXTRAIT DE DECISION

Runie le 11 Avril 2006 la Commission
Dpartementale d'Equipement Commercial
de la Martinique a accord l'autorisation sol-
licite par la SARL B2A, en vue de la cra-
tion d'un supermarch "CHAMPION" sur le
territoire de la commune du Saint-Esprit.
Le texte de la decision est affich pendant
deux mois la mairie du Saint-Esprit.

LE PREFET
President de la Commission Dpartementale
d'Equipement Commercial
Yves Dassonville
FA 6380

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 10 Mai 2006, il a t constitu une
socit prsentant les caractristiques sui-
vantes:
Denomination social : GB CONSEIL
Forme social : E.U.R.L.
Sige social : Habitation Gaalon Pointe la
Rose 97231 LE ROBERT
Objet social : Conseil et assistance dans les
travaux publics, ouvrages d'art et travaux
spciaux, rsines, etc.
Dure de la Socit : 99 ans computer de la
date de l'immatriculation de la Socit au
Registre du commerce et des socits.
Capital social : UN EURO
Grance : Madame Sandrine BOURGEOIS,
demeurant 121 Fond Basile Tartane 97220
TRINITE.
Immatriculation de la Socit au Registre du
commerce et des Socits de FORT-E-
FRANCE.
Pour avis
FA 6381












ANNONCES LGALES


Jeudi 1er Juin 2006 Justice n" 22 Page 15


SARL LS MARTINIQUE ST(
Socit responsabilit lli
3KM700 Route de Redoute -
SARL au capital de 7 500 t

Aux terms d'une Assemble
mixte du 12/05/2006 la SARL Ma
Store don't le sige est : 3 km 701
Redoute 97200 Fort-de-France a
changement suivant :
1/ Nomination d'un co-grant
Nouvelle mention :
Mr LU WEITAO n le 06 Novemt
RC DONGGUAN de nationality c
Pour avis, le Grant

CABINET DE
Matre Georges VIRASSA
Professeur Agrg des Facult
Avocat la Cour d'App
de Fort-de-France
27 Bis, Rue Gallini
97200 FORT-DE-FRANC
TIJFax: 0596 71 94 3
VENTE AUX ENCHRES PUB
A l'audience des crimes du Tr
Grande Instance de Fort-de-Fr
geant au Palais de Justice de
Boulevard du Gnral de Gau
Fort-de-France) du MERCRED
2006 A 9 HEURES, sera vendu
offrants et derniers enchrissi
meuble don't la designation suit :
Immeuble constitu d'un terrain
Morne Vert DUCOS, cadastr se
595 pour une contenance de 800
A la requte, poursuites et dili
TRESOR PUBLIC, reprsent pa
Claude COGNAULT, comptable i
de Trinit, charge du recouvremer
sous l'autorit du Directeur des s
caux de la Martinique et du Direr
rai des impts, agissant es quality
les bureaux sont situs, Htel des
Routes de Cluny, 97200 Fort-de-F
Ayant pour Avocat Maitre Georg
SAMY, Avocat au Barreau de
France, domicili 27 bis, rue Galli
FORT-DE-FRANCE, lequel est co
la prsente vente aux enchres p
ses suites.
Les enchres ne pourront tre fail
ministre d'avocat exerant prs
de grande instance et ne poi
moindre de 32.000 euros (trente
euros).
Le cahier des charges peut tre c
greffe du Tribunal de grande insta
Limmeuble peut tre visi en se'r
de Maitre Claude LAURE, H
Justice, Espace LA CAYE, Bt. B,
Paradise, 97233 SCHCELCHER. '

Cabinet de Michel LANGE
Avocat
88, Rue Victor Svre
97200 FORT-DE-FRANC
Tl.: 0596 70 20 98
AVIS DE CONSTITUTION
SOCIT CIVIL IMMOBILE
LA BELLE VUE

Par acte sous seing priv en dat
2005, il a t constitu une so
immobilire :
Denomination social: LA BELLE
Capital : 5 000 C divis en 250 pai
de 20 C chacune, entirement se
libres.
Sige social : 171, Cit Saint
97233 SCH(ELCHER
Objet : La proprit, l'acquisition,
et plus gnralement l'exploitatio
location ou autrement, de tous ir
usage civil, rural ou commercial.
Dure : 50 annes computer de I
nation de la socit au Registre d
ce et des socits.
Grant : Madame Jolle WAN-AJI
le 3 Juillet 1960 Fort-de-Franc
rant 171, Cit Saint Georges, es
statutairement en quality de gra
dure de la socit.
La socit sera immatricule au f
commerce et des socits tenu a
Tribunal Mixte de Commerce d
France.
Pour avis et mention
Le Grant


ORES
mite


AVIS DE CONSTITUTION


97200 Entre les associs runis en /
euros Gnrale, le 10 Avril 2006 Saint
a t constitu la Socit Resl
Gnrale Limite :
rtinique LS Dnmination : G .RAGE BULOT S
0 Route de Objet : Entretiei. et Rparations
procd au (Mcanique, Cariosserie, Peinture
Capital : 7 500 euros
Dure : 99 ans
Sige social : Quartier Jambett
bre 1968 SAINT-JOSEPH
hinoise. Grant : Jol BULOT demeurant
97212 SAINT-JOSEPH.
FA 6382 Les status ont t enregistrs I
des Services Fiscaux de Trinit.
L'immatriculation est en course au
MY des Mtiers de Fort-de-France.
s de droit Fait, le 29 Mai 2006
el Le Grant,
Jol BULOT
;E
7 AVIS DE CONSTITUTION
LIQUES Avis est donn de la constitution d
tribunal de "O'LIGOFORM" au capital de 7 50
dance, si- Sige social : 55 bis Domaine c
ladite ville, 97227 SAINTE-ANNE
Ile (97200 Objet : Offre de service de balne
i 21 JUIN de radaptation et de gymnastiquE
aux plus preventive en mer.
eurs, l'im- Dure : 99 ans computer de l'in
tion au registre du commerce et dr
btir sis de Fort-de-France.
action S n' Grant : M. Richard-Sbastien C
m2. demeurant Brin d'Amour 97220
gences du Martinique, nomm pour une dur
r Monsieur mine.
des impts Richard-Sbastien QUITTERE
it, agissant Grant
services fis-
cteur gn-
s, et don't AVIS DE DI! SOLUTION ANTI
Finances, CARAIBES C .EAN SERVICE!
France. au capital de 7 500 C
es VIRAS- 26, Cit Chazeau
SFort-de- 97260 MORNE-ROUGE
ini, 97200 RCS : 450 558 028
institu sur N* Gestion : 2004 B 16 Code AI
ubliques et
Aux terms d'A.G.E. en date du 2
es que par a t dcid la dissolution anticipi
le tribunal te socit computer de cette mn
irront tre Monsieur FLAMBEAU Albert, dem
deux mille Cit Chazeau 97260 MORNE-Ri
nomm liquidateur.
;onsult au Pour avis
since.
approchant AVIS DE CONSTITUTION
uissier de
RDC, Petit Aux terms d'un acte sous seini
date du 24 Avril 2006 enregi
FA 6383 Direction des Services Fiscaux
constitu une Socit Reso
Limite ayant pour dnominatio
CLITANDRE SARL.
CE Sige social : Le sige social est I
de-France (Martinique), 42 rui
IN Pages
Objet social : La socit a pour c
LIRE les dpartements et territoires d'
en France Mtropolitaine et l'tr
e du 5 mai L'acquisition, la vente, la consi
cit civil gestion et la commercialization de
immobiliers
VUE L'activit de marchand de bien
rts sociales La proprit, administration et
uscrites et tion par bail, location ou autreme
biens et droits immobiliers don't e
Georges devenir propritaire, par voie d'v
d'change, app( *t ou autrement.
Sla gestion La construction le logements ne
on par bail, Outre Mer en VLt! de les donner i
meubles a nue A des personnel qui en fona
dence principal.
'immatricu- Et plus gnralement toutes
u commer- industrielles, commercials, r
immobilires, financires, cono
OUHU, ne autres.
e, demeu- Dure : La dure est fixe 99 ar
t1 dsigne ter de la date de son immatric
ant pour la Registre du Commerce et des Soi
Capital : Le capital s'lve 2.00
Registre du constitu uniquement d'apports ei
u greffe du re.
le Fort-de- Grant : Le premier grant de la
Monsieur Yan MONPLAISIR.
La socit sera immatricule au F
Commerce et des Socits au
FA 6384 Tribunal de Commerce de Fort-de


Le Grant
Yan MONPLAISIR

AVIS DE CONSTITUTE


Avis est donn de la constitution
iARL t don't les caractristiques sui
Vhicules DENOMINATION :
SCI BLEU NATURE
FORME : Socit Civile Immot
CAPITAL: 100 EUROS
e 97212 OBJET : Acquisition et constr
management et la location d'im
Jambette destin l'exploitation par bail,
ou plusieurs immeubles btis o
a Direction SIEGE SOCIAL: Le Lamentin
DURE : 99 annes
Repertoire GRANCE:
La socit EMMACAMA EU
de 8.000 , don't le sige
Lotissement Manhity Four
97232 Le Lamentin immatricul
FA 6385 Fort-de-France sous le numro
N reprsente par Monsieur de F
sant es quality de co-grant
e la SARL La socit INVEST
10 euros CONSEILS SARL au capital r
le Belfond domicilie c/o ACI Immeuble Se
Manhity 97232 Le Lamenti
othrapie, immatricule au RCS de Fc
, mdicale sous le numro 389418526 rel
Monsieur ARMINJON Eloi agis
imatricula- t de co-grant.
's socits IMMATRICULATION : en cour
Fort-de-France.
WUITTERE Pour avis
TRINITE
te indter- AVIS D'APPEL PUB
LA CONCURREN

Nom et adresse officials de
FA 6386 acheteur : Dpartement de la F
Personne responsible du
CIPE Prsident du Conseil Gr
S EURL Martinique Avenue des Carai
97264 Fort-de-France Tl. : 0
Tlcopieur : 0596 55 37 8
achats@cg972.fr, adresse
http://www.cg972.fr.
'E: 747Z Objet du march : ETUDES D
TE ET DE PROGRAMMATIC
3.05.06, il GRAPHIQUE, ORGANISA
de de ladi- ARCHITECTURAL ET TEC
ne date. MUSE DES CI
eurant:26 AMRINDIENNES DES
3UGE est ANTILLES (MUCAPA).
Catgorie de services : 12
CPV : Objet principal : 7413151
FA 6387 Lieu d'excution: Martinique, 9
France.
N Caractristiques principles :
Des variantes seront-elles prise
g priv en Oui
str la Le march est couvert par I'a
Sil a t marchs publics (A.M.P.).
ponsabilit Prestations divises en lots : n
n : VILLA Dure du march ou dlai d'
mois computer de la notificatio
ix Fort- Modalits essentielles de finan
e Garnier paiement et/ou rfrences aux
rglementent : mandate adminis
ibjet, dans dlai de 45 jours aprs service
Outre-Mer, lion des factures conformmen
anger: du dcret n" 2004-15 du 7.01
auction, la Code des Marchs Publics
tous biens dpartement sur resources p
europens et crdits tat.
Forme juridique que devra rev(
l'exploita- ment d'entrepreneurs, de fourn
nt de tous prestataires de services : solid
Ile pourrait Langues pouvant tre utilise
acquisition, ou la candidature : Franais.
Unit montaire utilise : l'Euro
ufs situes Conditions de participation :
en location Critres de selection des ci
I leur rsi- capacity technique et financier
Justifications produire quant
operations et capacits du candidate : D
nobilires, l'honneur, prvues aux articles
miques et code des marchs publics,
celles fixes dans le rgl
s comp- consultation,
ulation au lettre de candidature DC 4,
:its. imprim DC5 nouvelle versi
0,00 euros sur le site du Ministre de I'E
i numrai- Finances et de l'Industrie l'ad
te : www minefi.gouv.fr,
socil est pouvoirs de la personnel h
engager le candidate,
legistre du si le candidate st en redressem
Greffe du la copie du ou des jugements


cet effet,
la declaration que le candidate ne fait pas
FA 6388 l'objet d'une interdiction de concourir.
ION le candidate, pour justifier qu'il a satisfait aux
obligations fiscales et sociales au 31
n de la soci- dcembre 2005 produit une declaration sur
vent: l'honneur dment date et signe. Le mar-
ch ne pourra tre attribu au candidate que
sous reserve que celui-ci produise dans un
bilire dlai de 10 jours les certificates dlivrs par
les administrations et organismes comp-
uction, l'am- tents,
meuble neuf attestation sur l'honneur du candidate indi-
location d'un quant qu'il n'a pas fait l'objet, au course des 5
u non btis, dernires annes, d'une condemnation ins-
(97232) crite au bulletin n 2 du easier judiciaire pour
les infractions vises aux articles L. 324-9, L.
324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 125-3 du
RL au capital code du travail,
social est 6 presentation de la socit avec l'indication
Chaux Sud, des moyens humans et matriels, du chiffre
ie au RCS de d'affaires global et du chiffre d'affaires pour
447 871 385 la catgorie de services prvus au march
REYNAL agis- pour les 3 derniers exercices,
liste des rfrences quivalentes de moins
ISSEMENTS de 3 ans.
de 7622,45 C Les entreprises de plus de 20 salaries
era Zone de devront fournir une attestation sur l'honneur
n Martnique indiquant qu'elles ont satisfait l'ensemble
ort-de-France dejeurs obligations au regard de l'article 44-
prsente par 1 (soit une declaration annuelle relative aux
sant en quali- emplois de personnel handicapes, soit une
declaration indiqant l'acquittement d'une
s au RCS de contribution au "fonds de dveloppement
pour I'insertion professionnelle des handica-
ps").
FA 6389 Critres d'attribution :
LIC Offre conomiquement la plus avantageuse
CE apprcie en function des critres noncs
dans le cahier des charges (rglement de la
l'organisme consultation, lettre d'invitation).
Martinique Type de procedure: procdur adapte.
march : Date limited de reception ds offres : 28 juin
nral de la 2006, 12 heures
bes B.P. 679 Autres renseignements : Numro de rfren-
596 55 26 00 ce attribu au march par la personnel
7 courriel : publique : CAMAPA 11/06.
Internet : Ce march s'inscrit-il dans un project /pro-
gramme finance par les fonds communau-
E FAISABILI- taires : oui
ON MUSO- Instance charge des procedures de recours
TIONNELLE, : Tribunal Administratif Immeuble Roy
HNIQUE DU Camlille Croix de Bellevue B.P. 683, 97264
VILISATIONS Fort-de-France, Tl. : 0596 71 66 67, courriel
PETITES : greffe.ta.fort-de-france@juradm.fr, tlco-
pieur : 0596 63 10 08.
Prcisions concernant le(s) dlai(s) d'intro-
00. duction des recours : conformment I'ar-
7200 Fort-de- ticle R.421-1 du code de justice administrati-
ve la jurisdictionn administrative ne peut tro
saisie que par voie de reocurs form contre
s en compete : une decision, et ce, dans les deux mois
partir de la notification de la decision atta-
ccord sur les que".
FA 6390
on LE GRAND FROMAGER
execution : 6 Socit Responsabilit Limite
'n du march.
cement et de en liquidation
exe e u capital de 7 622,45 C
textes qui les Sige social : 14 Route de Cluny
traI dans un 97200 FORT-DE-FRANCE
fait et rcep- RCS FORT-DE-FRANCE :
l l'article 96 B 412 068 686
.2004 portant SIRET: 412 068 686 00010
Budget du
ropres, fonds Les associs ont dcid aux terms d'une
dlibration en date du 25 Avril 2006 la
itir le groupe- dissolution anticipe de la SARL LE
isseurs ou de GRAND FROMAGER computer du 15
aire. mai 2006 et la mise en liquidation amiable
s dans l'offre en application des dispositions statutaires.
Elle a nomm on quality de liquidateur
i. Madame Madeleine DESCLOS demeurant
Fort-de-Franco (97234) F64 Terrasses
andidatures : de Balata computer de la mme date. La
e. grance assume par Madame Madeleine
aux qualits DESCLOS a pris fin la mme date.
clarations sur Les associs ont confr au liquidateur les
45 et 46 du pouvoirs les plus tendus pour les opra-
tiors de liquidation et notamment raliser
ement de la l'actil et acquitter le passif.
Le sige de la liquidation est fixed au sigo
social de la societ qui sera le lieu d'envoi
on disponible et de reception de la correspondence ot
conomie des celui de la notification des actes et (ocu-
resse suivan- ments concernant la liquidation.
Les acts et pieces relatifs a la liquidation
habilite pour seront dposs au greffe du Irnbunal de
commerce de Fort-de-France.
ent judiciaire. Pour avis et mention
prononcs Le Liquidateur FA 6391








Jeudi 1er Juin 2006 Justice n" 22 Page 16


Veni,
L'adaptation cinmatogra-
phique du roman de Dan
Brown Da Vinci Code est un
vaste coup mdiatique ayant
peu voir avec le cinma
qu'on aime.

Ce n'est pas innocemment que l'on est,
je parle de Dan Brown, producteur
excutif d'un film tir de son propre
roman, vendu plus de cinquante mil-
lions d'exemplaires dans quarante-
quatre langues. A ce stade, rien n'est
plus laiss au hasard. Encore moins
la Columbia, qui a fait le choix de ne
montrer le film personnel pour le
lcher en ouverture de Cannes en pr-
lude une sortie mondiale dans la fou-
le.


Le religieux, un thme
en vogue





....... ..




Que la montagne accouche d'une sou-
ris n'a pas d'importance. Le temps de
le dire, l'avalanche a dj tout emport
sur son passage. Impotence du critique
don't la mission est de dcouvrir, d'al-
lumer le feu sacr de la curiosity,
d'moustiller l'envie d'aller voir
ailleurs, d'tre la vestale du refus de
tous les conformismes, qui, en ce cas,
se voit rduit au rle ingrat du prof
amen donner un mauvais point au
cancre qui n'en a que faire une fois son
tour de pendard accompli.
Donc, pour qui l'ignorerait encore, une
nuit, un conservateur du Louvre est
dcouvert assassin au pied de ses
toiles dans une pose trange, ayant eu
cependant le temps de laisser au sol de
mystrieux symbols. Est appel sur-
le-champ un spcialiste de la chose
(c'est fou comme on trouve plus facile-
ment un hermneute qu'un dentist
en pleine nuit Paris), le professeur
Robert Langdon (Tom Hanks). Aid de


vidi,
la cryptologue (c'est fou comme...)
Sophie Nveau (Audrey Tautou), la
sommit se met aussitt au travail.
Les indices le conduisent vers une
organisation religieuse occulte prte
tout pour protger le secret le mieux
gard qui soit (pardon de divulguer la
chute, mais des dizaines de millions de
lecteurs l'ont dvoile avant nous) :
Jsus-Christ aurait pous Marie-
Madeleine et leur descendance irait
jusqu' nous. D'o le choc induit dans
les consciences, si bien entretenu par
la publicity.
-Prcisons, pour qui aurait le moindre
doute ce sujet, que les soi-disant dos-
siers secrets dcouverts en 1975 la
Bibliothque national mettant au
jour les agissements de cette socit, le
Prieur de Sion, sont des faux recon-
nus comme tels, un canular sign
Pierre Plantard, inventeur de la chose
n 1956. Il y a donc l pure matire
romanesque. Juger le film l'aune
d'un quelconque rfrent historique
serait aussi vain que de reprocher aux
matres flamands d'avoir peint des
crucifixions reprsentant un blond
nordique aux mains cloues sur fond
de maisons colombage. Ce, bien
entendu, une fois admis que Ron
Howard, aprs Dan Brown, est dans la
drision l o les matres flamands
taient dans la dvotion et que le
cinaste est aux peintres ce que le
divertissement est l'art.


Une grosse machine
commercial
En bref, voici un film qui surfe sur
diverse modes et autant de
constantes. Parmi ces dernires, le
film d'enqute policire et le film de
poursuite, puisque nous allons la
chasse au Graal, de France en
Angleterre et en Ecosse au fil d'une
intrigue o se mlent flics franais
(Jean Rno) et banquiers suisses, psy-
chopathes et haut clerg, etc., quelque
part entire. Rouletabille et les
Aventuriers de l'Arche perdue. Les
explications "rationnelles" fournies
sont, on l'a dit, un leurre. Les auteurs
nous prtendraient que l'tymologie de
la salade nioise renvoie aux
embrouilles du concile de Nice qu'ils
procderaient avec un identique


Vinci
srieux. Au sein des tendances du
moment, la plus vidente est le got
retrouv pour les euvres de la veine
donjons et chteaux grce au succs
mondial d'Harry Potter, ainsi que le
retour au motif chrtien, exacerb par
le triomphe incroyable emport par la
Passion du Christ de Mel Gibson.
Autant de l'air du temps, auquel le
cinphile opposera, seul dans le dsert,
le cinma qui s'honore, celui d'Ordet de
Dreyer, du Messie de Rossellini, de
Lancelot du lac de Rohmer, et mme, si
l'on veut faire dans la mise en ques-
tion, de l'Evangile selon Saint
Matthieu de Pasolini, voire, dans le
registre de l'iconoclastie, de la
Dernire Tentation du Christ de
Scorsese. Foin de ces rfrences. Da
Vinci Code de Ron Howard, don't on
serait bien en peine de citer un film
intressant part, modestement,
Apollo 13, est une grosse machine com-
merciale qui s'installe paresseusement
sur des rails profils.


La musique come
une aspirin
Une musique symphonique envahis-
sante qui, quoique signe Hans
Zimmer (plus proche de celle de
Gladiator que de celle de la Ligne
rouge), est l au film comme l'aspirine
est au mal de crne. Une distribution
impeccable o les comdiens fournis-
sent le minimum syndical (outre ceux
cits, Ian Mckellen, Alfred Molina,
Jtrgen Prochnow, Jean-Pierre
Marielle, Etienne Chicot...). Un sens
du raccord o le son dborde dramati-
quement sur l'image du plan suivant
sans que le rythme suive pour autant.
Une dure qui prouve que nous ne
sommes pas dans la norme, comme si
quantit et quality ne faisaient qu'un.
Un bagage cultural qui permet d'vo-
quer les templiers en pompant sans se
gner Alexandre Nevski d'Eisenstein.
On en passe, et pas des meilleures.
Dans un opra, l'ouverture est une
mise en bouche du reste. Pourquoi
faut-il que, dans un festival de cinma,
ce soit le dni de ce qui, nous le savons,
va suivre ?

Jean Roy
(L'Humanit du 18/05/2006)


CULTURE




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs