Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00103
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: April 17, 2008
Copyright Date: 2008
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00103
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text


I~pEBDOMAoA, INFORMATION COMMUt'9%S



u -l



Ie~l,-"2OI- >/6- 2-~u9al~E-eo:,O V/:,0


dAiBRKsBL, w6 i


' ai isme tu lt les


~~~"""~"~""~~"~~"`^~~~"~~rv*""l


6r\, noftini a








8,& "A-JedIl Wir Iuece'1 -Pa


4inm Csaire: LA MARTINIOUE SUSPENDUE L'ETAT DE

SANT D'UN DE SES FILS LES PLUS ILLUSTRES


Sa ka PaS6 .......... 2

Edieto ..............c .3
- Emeutes de la faim

Luttes sociales ....... .. 4
Mobilisation des vigiles

Education ........... .p. 4
Uag

Socit ............ .p. S/9
Maurice Lahouchez
Les sectes ne baissent pas les bras

Politique .......... p. 7/Y
Samot la tte de la Cacem
Conseil Gnral
Entretien avec Claude Lise

Politique-Eco ........p. 10
Loi-Programme Outre-Mer

Economic .......... .. .12
Crise financire
Les meutes de la faim

Notpe Amin ique ...... p. 13
Cuba-Russie Vnzula TLC

aIns le Monde .... .p. 14/15
Tibet Npales

Annonces Ilgales .p. 15/27

Notpse Fegion ........p. 28
Entretien avec Ariane Salcdo
Rodriguez


"MJusTICe"
Administration & Rdaction :
Tl.:0596 7 8683
Fax: 05 96 63 13 20
ed.justice@wanadoo.fr




Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. : 05 96 71 86 83
Commission Paritaire n 0111 187526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Fernand PAPAYA
Maquette: Guennal GUIOUBLY
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 Fort-de-France
Tl.: 0596 73 14 54


Depuis le mercredi 9 avril, Aim Csaire
est hospitalis l'hpital Pierre Zobda-
Quitman suite des problmes de
sant de nature cardiologique. Le der-
nier communique du CHU indiquait
que "'tat clinique est jug stable par
'quipe mdicale, mais demeure toujours
proccupant". Il "continue de bnficier
d'une surveillance mdicale attentive".
Cette announce plonge le pays dans l'at-
tente, chacun se prparant au pire vu
l'ge du chantre de la "ngritude" 95
ans, le 26 juin prochain. Aim Csaire
jouit d'une grande renomme et de l'es-
time gnrale de son people pour lui
avoir rendu la fietr d'tre noir. Dput
sans interruption de 1945 1993,


Jeudi 10 avril, le maire du Macouba
Sainte-Rose Cakin comparaissait de-
vant la 10me chambre de la cour d'ap-
pel de Paris dans l'affaire de la noyade
de Willina Deruel au bassin Verger en
2004. En premiere instance, en mars
2007, le maire avait t condamn
titre personnel 18 mois de prison et 20
000 ,d'amende verser la famille. Il
a fait appel de cette decision, n'accep-
tant pas d'tre jug titre personnel,
pour avoir agi dans l'exercice de ses
functions de maire de Macouba. C'est


le 28 mai prochain que Sainte-Rose
Cakin sera fix dans l'affaire du Bassin
Verger. Il estime avoir t entendu, en
esprant que les juges auront comprise
le context dans lequel ce basin s'est
construit. Son avocat a plaid la relaxe.
Ce n'est pas l'avis du ministre public
qui a requis son encontre 18 mois de
prison avec sursis, assortis de 3 000
euros d'amende pour homicide involon-
taire et mise en danger d'autrui titre
personnel. Rponse de la justice, le 29
mai prochain.


COMMUNIQUE DE ASSOCIATION MARTINIQUE-CUBA
L'Assemble gnrale de l'association Martinique Cuba se tiendra
le vendredi 18 avril 18h30
l'immeuble Justice Angle des rues Andr Aliker et Emile Zola
Terres Sainville Fort-de-France

Ordre du jour :
* Rapport d'activits, rapport financier et perspectives
* Election du tiers sortant
* Intervention de Jos Prieto Cintado autour du thme : "La revolution cubaine a 50
ans; quelbilan pour le peupCe cubain "
* Pot de l'amiti


SAINTE-ROSE CAKIN EN ATTENTE D'UNE DECISION DE

JUSTICE


conseiller gnral de Fort-de-France de
1945 1949 et de 1955 1970, Prsi-
dent du premier Conseil Rgional de
issu de la dcentralisation de 1983
1986, maire de Fort de France de 1945
2001. Depuis 1981, son bureau tait
un passage oblig pour tout visiteur de
marque ou de nombreux tudiantset
chercheurs. Certaines visits ont tout de
mme cr la polmique comme celle
du candidate Sarkozy aprs ses rodo-
montades sur "la colonisation positive".
On ne peut tout de mme passer sous
silence l'initiative indcente de Claude
Ribbe, "charognard", qui dans une pti-
tion demand "un dcret pour que (a d-
pouille d'Aim Csaire, aprs des
funraifles nationals exceptionnelles, soit
transfre au Panthon le samedi 10 2Mai
2008'.

Extrait de "Moi, Laminaire"
J'ha6ite une blessure sacre
j'habite des anctres imaginaires
j'habite un vouloir obscur
j'habite un long silence
j'habite une soifirrmdiable..

Justice lui souhaite une meilleure sant.









Emeutes de (a faim: LE CAPITALISM ET LE COLONIALISM

EN ACCUSATION


Lune des consequences de
l'inexorable expansion du lib-
ralisme prdateur est la srie
d'meutes de la faim ou de
grves conomiques qui ont
secou rcemment un certain
nombre de pays pauvres ou
mergents, situs en Afrique,
en Asie et en Amrique. Soit
plus de 35 pays dans le monde.
Ces meutes ont t motives
par l'augmentation insupporta-
ble des products de premiere
ncessit, en particulier des
products alimentaires, que
ceux-ci soient imports ou pro-
duits sur place. Il s'agit de pays
du tiers-monde qui ont la parti-
cularit d'avoir t coloniss et
pills par les Europens et qui,
de surcrot, sont situs en zone
tropical ou quatoriale.
La situation de crise alimen-
taire dans laquelle ils se trou-
vent rsulte certes de facteurs
endognes tels les guerres ci-
viles, l'puisement des sols, le
manque d'eau et de resources
financires consacrer au sec-
teur agricole et pastoral.
Mais ces pays sont aussi vic-
times du Fonds montaire In-
ternational (FMI) de la Banque
Mondiale (BM) qui imposent
leurs gouvernements de favori-
ser les cultures d'exportation au
dtriment des cultures vi-
vrires : pour rembourser la
dette extrieure, ces pays ont
d sacrifier la production de
denres alimentaires nces-
saires leur population.
Les programmes d'aide alimen-
taire eux-mmes, malgr la g-
nrosit qui les inspire,
s'avrent nfastes pour les
pays pauvres. Certes, ils per-
mettent d'viter la famine ou


les pnuries, mais en mme
temps ils n'encouragent pas la
production locale et laissent
s'installer un certain esprit d'as-
sistanat, tout en dformant les
gots et les habitudes des po-
pulations qui en bnficient.
La concentration de plus en
plus pousse du capital finan-
cier dans quelques mains ; la
crise ptrolire ; la reduction
des surfaces cultivables
l'chelle de la plante ; les
changements climatiques ; l'ac-
croissement de la demand de
denres alimentaires dans les
pays dits "mergents, singulire-
ment en Chine et en Inde : tout
ces facteurs runis contribuent
accrotre le prix des products
alimentaires et les rendre ina-
bordables pour une parties de
plus en plus grande de la popu-
lation mondiale.
Et les pays riches ne sont pas
pargns. En France, par
example, de plus en plus de
gens sont frapps par la mi-
sre, incapable de s'alimenter
correctement. Outre que leurs
salaires diminuent ou disparais-
sent du fait du chmage, ils
sont confronts au problme de
la hausse constant des pro-
duits alimentaires de base.
Pendant ce temps, les magnats'
de l'industrie agro-alimentaire
et les patrons des circuits de
distribution se remplissent les
poches.
Il n'y a pas de piti pour les
pauvres dans le systme capi-
taliste.
La situation est videmment
pire en Martinique, o pratique-
ment tout ce que nous consom-
mons est import, tandis que
les terrains agricoles sont dvo-


rs systmatiquement par le
bton, dans une indifference
presque gnrale.
Le cot de lis est insupportable
II suffit d'une semaine sans ar-
rivages par bateau pour que la
panique s'installe et que les
rayons des hyper marchs
soient dvaliss. Une simple ru-
meur et les stations services
sont prises d'assaut et le Prfet
oblig de rationner l'essence. Et
si cela se produisait, en un
mois clateraient mille meutes
de la faim, n'en pas douter.
La France est certes le princi-
pal responsible de cette situa-
tion porteuse de danger, mais
nous aussi cause de nos divi-
sions, de notre incapacit
nous rassembler pour exiger
d'assumer la destine de notre
pays.
Nous pouvons limiter les d-
gts en conqurant des es-
paces de libert par
l'Autonomie et en mettant en
euvre un project de dveloppe-
ment vritable avec au centre le
souverainet alimentaire
M. Belrose










FORTE MOBILISATION DES "VIGILES"


Comme prvu, les agents de scurit,
de sret et de gardiennage se sont for-
tement mobiliss ce lundi 14 avril. Au vu
de l'ampleur de la manifestation de l'in-
tersyndicale CDMT, CGTM, CGTM-
FSM, CSTM et FO, les agents sont
dtermins a obtenir satisfaction. Ils ont
procd toute la journe des opra-
tions de dbauchage d'autres coll-
guese dans les supermarchs et autres
tablissements publics ou seraient pos-
ts parfois des agents non dclars. Ils
revendiquent des augmentations de sa-
laires en function des risques profes-
sionnels, une amlioration des
conditions de travail et l'application de
la convention collective. Ils dnoncent la
concurrence dloyale des salaries em-


ploys illgalement. Les
agents de scurit
poursuivent leur grve
souhaitant avoir des d-
buts de rponses
leurs revendications.
L'intersyndicale et les
employers ont prvu
de se rencontrer l'ins-
pection du travail le 15
avril, lors de la se-
conde journe de
grve reconductible.
La bataille pour le res-
pect de la convention
collective et des sa-
laires dcent continue.


En lutte contre l'emploi de travailleurs au noir


1 IEIIT


U.A.G: RISOUE D ECLATEMENT OU


DE PARALYSIS


La raison doit triompner


On aurait pu croire que le recent dis-
cours de Nicolas Sarkozy en Guyane
aurait eu pour effet de calmer la ten-
dance des Guyanais exiger la creation
d'une university de plein exercise, ind-
pendante de l'UAG. Il semble qu'il n'en
est rien, en juger par ce qui s'est
pass le 10 avril dernier Cayenne, lors
de la runion du Conseil d'Administra-
tion de l'UAG. Les membres guyanais
dudit Conseil ont prsent une motion


demandant que
l'examen des nou-
i L P veaux status soit re-
-7 port une date
ultrieure, estimant
--que la proposition
Sformule par le prsi-
dent Virassamy ne
rpondait pas au
souci d'autonomie
des trois sites. La
motion ayant t re-
jete, les 'guyanais"
ont quitt la salle de
runion. La cons-
quence en a t que
les nouveaux status n'ont pas t
adopts.
Sans nouveaux status, il n'y a pas d'ap-
plication de la loi Pcresse sur l'autono-
mie des universits. Les elections
prvues le 6 mai pour lire les trois
Conseils (Conseil d'Administration,
Conseil Scientifique, et Conseil des
Etudes et de la Vie Universitaire) ne
pourront avoir lieu, pas plus que I'lec-


tion du president de l'UAG.
LItablissement est donc menac de pa-
ralysie. Or, il ya de nombreux postes de
matres de conference et de profes-
seurs des universits pouvoir sur les
trois sites de Guadeloupe, Guyane et
Martinique. Les commissions spcia-
listes charges de classer les candidates
pourront toujours fonctionner, mais au-
cune decision ne sera prise sans
Conseil d'administration et les proposi-
tions doivent remonter au ministre
dbut juin !
Il ya donc urgence. Les membres 'guya-
nais" du Conseil d'Administration, le
Conseil Gnral et le Conseil regional
de Guyane doivent prendre la measure
du danger d'clatement qui menace
I'UAG et se demander si c'est la meil-
leure solution pour rsoudre le pro-
blme de l'universit en Guyane. Il faut
que la raison triomphe de la passion
dans cette affaire, sans que ce soit la
ministry Pcresse qui intervienne pour
mettre d'accord Antillais et Guyanais
M. Beirose


France: LES MANIFESTATIONS LYCEENNES PRENNENT

DE L'AMPLEUR


Les manifestations lycennes se multi-
plient en France contre les suppres-
sions de posters dans l'ducation. Pour
leur cinquime journe de mobilisation
en moins de trois semaines, les ly-
cens, ont frapp le 8 avril un grand
coup. Des protestations laquelle ont
Darticip des parents d'lves et des


enseignants. Ils taient des milliers
dans les rues de Paris. Les jeunes ont
notamment dnonc les 11.200 sup-
pressions de posters prvues la ren-
tre de septembre 2008, don't 8.830
dans l'enseignement public. Leur
crainte que "1a politique de rigueur du


gouvernement aboutisse un systme eau
catif dune moins bonne qualt".
Le ministry de l'Education Xavier Dar-
cos, pour l'instant n'entend pas le mes-
sage dlivr par les jeunes qui ne
veulent pas voir leur avenir rester ferm
dans sa decision.








1 1
I ZI ~~,imi~~~~


MAURICE LAUCHEZ : UN MORAL D'ACIER


Au quatorzime jour de sa grve de la
faim contre I'acrarnement du Crdit
Agricole son encontre, Maurice Laou-
chez affiche un moral d'acier, celui d'un
homme qui n'a plus rien perdre, dter-
min aller jusqu'au boul de son com-
bat. Il reoit de plus en plus de soutiens
de la population martiniquaise qui, bien
ne n'apprhendant pas tous les man-
dres du dossier, ne comprend pas la vo-
lont de la banque de dtruire cet
homme. Beaucoup se posent des ques-
tions, l'ins-ar du docteur Gustave Ri-
bier : "Quipouinat supporter le ipalemrentc
dune indemnit aul.i iourJtt' ?. 1 q qil cor-
respondce chfiit;e .sinnr ,a uni' rlcntt JCe'-
fi6re de p'c'ii.cs cet liommnn non
seulement I'limliltation Jd' li Pettte Jed s
dignit mais aussi a Jt centr un SDI
jusqu' la.fin t -cjs jouis ? '. Il pursuit
en ces terms : "ce qui cre malaise au
citoyen queje suis, et je espre 6eau-
coup dautres, c'est de su6odorer que cette
affaire est manifestement entache, pour
ne vexer personnel, d'une "erreur d'appr-
ciation" et pour cela un homme risque d-
ibrment sa vie". Son comit de
soutien ne lche pas prise. Il a entre-
pris de sensibiliser les lus, la popula-
tion, afin de rclamer la banque un
dialogue avec M. Laouchez. Il s'agit,
selon Christiane Blacodon du comit de
soutien, de "ngocier une sortie consen-
suelle dans ce dossier, que chacun sorte la
tte haute". Les parlementaires, Claude
Lise et Alfred Marie-Jeanne, ont crit
la direction de la banque pour rclamer
de surseoir T'excution de la decision
de justice et des'saisies, en attendant.la
decision de la Cour de Cassation. Le
maire de la capital a pris position dans
le mme sens. Les conseillers gn-
raux runis en plnire le 10 avril ont


De nombreux Martiniquais experiment leur soutien M. Laouchez


vot l'unanimit une motion deman-
dant la mme chose. Tous rclament
que la banque ouvre le dialogue avec
M. Laouchez avant que l'irrparable ne
soit commis. "Vous avons intrt trou-
verune issuefavora6be", clame le comit
de soutien, il y a urgence. Depuis le 2
avril, Maurice Laouchez rclame que le
Credit Agricole dise la vrit sur cette
affaire face la "parodie dejustice"lors
de son examen. On veut lui faire porter
le chapeau d'une mauvaise gestion des
investissements raliss depuis Paris
par la banque (article plus loin). Malgr
sa fatigue et sa sant qui decline, Mau-
rice Laouchez affiche un moral d'acier
qui force le respect et l'admiration.
Laffaire du Hameau de Beauregard ap-
parat en ralit comme un prtexte
pour faire payer Maurice Laouchez sa
politique d'accentuation de l'implication
du Credit Agricole dans le dveloppe-
ment de la Martinique en soutenant des
secteurs essentiels
comme le tourism,
I'audiovisuel, l'agricul-
ture, la distribution, le
btiment. Cela non seu-
lement au moyen de
prts mais aussi en pre-
nant des participation
au capital d'entreprises
de ces secteurs (ATV,
I Canal-Antilles, Htel
Batelire, centre com-
mercial Place d'Armes,
Jardin de Balata, etc).
Mais pour porter ses
fruits, une telle politique
ncessite le maintien


des investissements sur des priodes
de moyen long terme (5 10 ans). La
banque capitalist, elle, veut un "retour
sur investissement" (bnfices) plus ra-
pide et plus sur. C'est l la contradiction.
lautre aspect de l'acharnement du Cr-
dit Agricole tient au fait que Maurice
Laouchez est le premier Martiniquais de
couleur occuper une responsabilit de
ce niveau dans le saint des saints du
capitalism, le capitalism financier in-
ternational. Qu'il tente de s'affranchir
ou de relacher la tutelle du Centre tait
proprement intolrable pour l'esprit co-
lonialiste qui someille chez tant de Fran-
ais, hritiers de la tradition de la
"mission civiisatrice de la France".
Maurice Laouchez, gaulliste et homme
de droite autonomiste, a heurt de front
ces deux contradictions : l'une capita-
liste et l'autre colonial.
Sur ce plan, son affaire est exemplaire.
Il y va de l'honneur de chaque Martini-
quais de porter sa solidarity Maurice
Laouchez face l'attitude inhumaine et
prdatrice du grand capital.
Les membres du comit de soutien
Maurice Laouchez entendent ragir au
mpris affich de la direction du credit
agricole. Ceux-ci considrent l'action de
dsespoir de leur ancien cadre "comme
un coup mdiatique afin d'e.xercer des
pressions sur la Cour de Cassation". Au-
cune rponse de la banque la de-
mande de dialogue et de sursis aux
saisies rclams par diffrentes voix.

C.B. & M.B.
Le 14/04/2008


- I











"LES SECTES NE BAISSENT PAS LES BRAS", SELON UN

RAPPORT OFFICIAL


Sectes. Le rapport 2007 de la MIVI-
LUDES pointe les capacits d'adapta-
tion des movements sectaires et
s'intresse aux pseudo- "tirapies"
qu'ils proposent.
Prsent le 3 avril dernier, le cinquime
rapport sur les movements sectaires,
labor par la MIVILUDES (mission in-
terministrielle de vigilance et de lutte
contre les drives sectaires), n'a pas
cherch, cette anne, stigmatiser un
movement ou un autre, mais '"ouer
son rle de vigie, en procdant, en amount,
une analyse du risque", selon les mots
de son president, Jean-Pierre Roulet.
En effet, "chaque fois que 'tat se pr-
munit contre un type de risque, la mou-
vance sectaire a tt fait de s'adapter en
contournant Ces textes, en inventant de
nouvelles mthodes d'approche ou en s'im-
plantant dans de nouveauxsecteurs", d-
nonce-t-il. Le movement sectaire "ne
6aisse pas les bras et fait preuve de beau-
coup d'imagination" estime-t-il. En ra-
lit, les sectes sont des camlons.
Cela contredit la conseillre du Prsi-


dent de la Rpu-
blique Nicolas Sar-
kozy, Emmanuelle
Mignon, qui avait af-
firm que les sectes
en France sont "un
non pro6lme" et que
"la 9MIVIL'UDES
nefait rien" en de-
hors de son rapport
annual. La Direc-
trice de cabinet et
conseillre de
I'Elyz sur les ques-
tions religieuses
avait mme dout
ogie? que la Scientologie
soit une secte (cf
justice no 9 du 28 fvrier 2008).
Le rapport s'intresse cependant aux
[fauxsouvenirs induits". Le phnomne,
n aux tats-Unis, se dveloppe de ma-
nire inquitante en France. Il s'agit de
psychothrapeutes qui ramnent toutes
les difficults de leurs clients des sou-
venirs soi-disant occults d'abus
sexuels ou de maltraitance subis dans
la petite enfance, et qui ne sont mis en
evidence, soudain, qu'au moment de
cette thrapie. Les consequences vont
de la destructuration des families au sui-
cide en passant par la sujtion des
adeptes. Le rapport demand des me-
sures rapides pour clairer et protger
l'individu dans l'accs aux soins ou aux
prestations vise psychothrapeu-
tique et pour garantir ses droits au sein
de la famille et face la justice. Il faut se
prmunir contre les faux psychothra-
peutes, nombreux en Martinique, abou-
tissant la "sujtion de Cindividu".
Aprs les suites de l'enqute sur "ren-
fance vole", le rapport tudie aussi les
risques dans le domaine conomique.
Cibls particulirement : les rseaux "de


vente multiniveauX". Cela commence
par la vente domicile, se pursuit par
la vente en appartement, sur un
schma pyramidal, sur le thme de pro-
duits apportant du bien-tre, une sant
global. D'abord prsent comme une
opportunity commercial, cela se trans-
forme en opportunity de vie, puis une
opportunity pour la vie. Le phnomne
est analyst dans le rapport sur quatorze
tapes. Une fois pris au pige, quand on
cherche en sortir, l'individu ressent la
sensation d'tre un "mina6le" pris entire
la perte de' crdibilit aux yeux des au-
tres et le sentiment de culpabilit vis--
vis du rseau. La mthode est si bien
mise au point qu'une relle action en
justice pour abus de confiance se rvle
impossible. Plusieurs cas ont t signa-
ls en Martinique dans ce domaine.
Dans le rapport, sont galement dnon-
cs les risques d'embrigadement lis
au coaching en entreprise avec l'appli-
cation de la thorie des "constellations
systmiques" invente par l'amricaine
Virginia Safir, la stratgie de lobbying
de la mouvance sectaire l'internatio-
nal (scientologie, raliens, tmoins de
Jhovah, etc), le dveloppement du sa-
tanisme en France (conduisant aux sui-
cides, automutilations, profanations de
cimetires, haine racial, etc), ou l'utili-
sation de products hallucinognes
comme le datura (plante utilise dans
les rites chamaniques).
Le president de l'assemble national,
I'UMP Bernard Accoyer, rcuse l'ide
sarkozyenne selon laquelle la lutte
centre les sectes est une atteinte la li-
bert religieuse.
Laffaire "Merci Seigneur" et ses relents
sectaires doivent nous amener en Mar-
tinique rester vigilants contre les nou-
veaux habits pris par les sectes souvent
venues des USA.
*Proxima


LES SOURCES ENCOMBRES UN DANGER POUR NOTRE POPULATION


"Entre journe de 'eau et journey mon-
disafe e 'ocan, Cjlr6re Vie tire une
inimefois fa sonnette d'aamnne pour fa
protection de nos sources
Les sources laisses a'abandon sont une
preoccupation pour )'Ar6re Vie et un
danger pour (a population. Lors de notre
champagne de sensibilisation nous avons
fait [e lien entire Ces sources obstrues,


compactes et contraries par les terrasse-
ments divers avec les nom6reux glisse-
ments de terrains constats
dans le dpartement. Ilest
urgent aujourd'hui de met-
tre en place un entretien
permanent et un primtre
de protection des sources
avant toute dlivrance de


permis de terrasser. Voir ce project sur
www.arbreavie.fr"







AI IOI JedIl' AvI00 ,ion1 -Pgl


CENTRE : PIERRE

Oublie la "gesticulation" du 20 avril
2001, o Pierre Samot, le maire du La-
mentin et 6 lus lamentinois avaient
quitt la salle de dlibration de la mai-
rie Schoelcher suite l'lection de
Serge Letchimy par 18 voix contre 10,
pnalisant ainsi leur commune au ni-
veau de ses quipements. Le 11 avril,
c'est dans un climate consensuel qu'Al-
fred Sinosa, le doyen d'ge a annonc
l'lection de Pierre Samot la tte de la
Communaut d'Agglomration du Cen-
tre de la Martinique (Cacem). L'heure
n'tait plus aux passes d'armes entire le
Lamentin et Fort-de- France sur les
questions financires. Samot a recueilli
les suffrages de 42 membres sur les
43 qui composent le Conseil commu-
nautaire (17 Fort-de-France, 13 La-
mentin, 7 Schcelcher et 6 -
Saint-Joseph). Il succde Serge Let-
chimy pour un mandate de 6 ans la
tte de l'institution mise en place en d-
cembre 2000. Celui-ci entend apporter
une contribution loyale, dtermine
Pierre Samot et ainsi veiller personnel-
lement ce que le travail se fasse, a-t-il
dclar. Le nouveau patron de la
Cacem veut "poursuivre ce qui a t en-
gag en toute dmocratie, esprit de par-
tage et allerplus foin". Il concde que
"cela passe par 1a consolidation de nos fi-
nances". Luc Louison Clment, maire

CONSEIL GENERAL

- I B


SAMOT LA TETE DE LA CACEM
,


Pierre Samot oubli la "gesticulation" du 21 Avril 2001


de Schoelcher et second vice-prsident,
qui replace Alfred Almont, compete sur
la communaut pour rgler certain pro-
blmes, notamment celui de l'eau. Le
maire de Saint-Joseph, Athanase
Jeanne Rose lu 3ime vice-prsident,
a dclin ses priorits pour la manda-
ture, notamment sur le dveloppement
conomique. Le bureau compos de 12
membres, comprend outre les 4 maires
Charles-Henri Michaud, Henri Gervinet,
Catherine Conconne et Patricia Lidar de
Fort-de-France; David Zobda, Alfred Si-


: LEs LUS


Une la de gauche et patriotic
Une large majority de gauche et patriotique


La premiere sance plnire aprs
l'lection du president et de la commis-
sion permanent a t consacre la
mise en place des commissions secto-


nosa du Lamentin ; Fred Dern de
Schoelcher; Simon Morin de Saint-Jo-
seph. Le budget de la Cacem est de
166 Millions d'euros don't 123 ME
consacrs au fonctionnement et 42 ME
aux dpenses d'investissements. 430
agents font turner l'institution. La feuille
de route de la collectivit se situe au ni-
veau du dveloppement conomique,
l'amnagement de l'espace communau-
taire, notamment les transports urbains,
l'quilibre social et la politique de la ville.
C.B.


EN POSITION DE TRAVAIL


majority prsidentielle runie sous un
contract de inandature, le group des 13
lus "Dmocrates et progressistes"
conduit par Maurice Antiste. Par la voix
de Fred Lordinot, ce group s'est posi-
tionn comme "force de proposition pour
amliorer 1a dmocratie, amener une nou-
velle governance" et souhaiter que
l'excutif donne "plus de lisibilit Fac-
tion de la collectivit". La droite est
constitute de 7 lus. Le president
Claude Lise, en proposant de ramener
le nombre de commission de 11 10, a
voulu, dit-il "trouverun quilibre raison-
na6le pour plus d'efficacit". Le group
"Dmocrates et progressistes" a estim
que c'tait encore trop et a suggr le
nombre de 7. Il a en outre mis par la
voix de Christian Edmond-Mariette le
voeu d'une commission sectorielle
consacre spcifiquement au logement
cause de l'acuit du problme dans
notre pays Martinique et de la dperdi-
tion des comptences. Ce quoi le


rielles : leur nombre et les contours de
leurs comptences. Occasion gale-
ment de dcouvrir la nouvelle configu-
ration politique avec d'un cot la










conseiller gnral J.P Nilor a rpondu
qu'il fallait abandonner "la posture de
donneur de leon". Ces deux proposi-
tions ont t rejetes par la majority.
La collectivit dpartementale est ds-
ormais en ordre de march avec ses 10
commissions techniques : 7 sont prsi-
des par la majority prsidentielle, deux
par la droite et une par le PPM.
Les Commissions :
-Finances, Programmation budgtaire
et Affaires Europennes; president : Al-
fred Sinosa (Btir).
- Solidarity, Actions de Prvention et Lo-
gement Social ; prsidente : Christiane
Bauras (DVG).
-Commission Btiment Travaux Publics
; president : Georges Clon (FSM).


-Commission Education et Technologie
de information et de la Communication
; president : Andr Charpentier (UMP).
-Commission Environnement, Risques
naturels majeurs et Culture du risque ;
president: Sainte-Rose Cakin (UMP).
-Commission culture, sports, jeunesse
et tourism ; president : Marcelin Na-
deau (Modmas).
-Commission Agriculture, Pche, Eau et
Interventions conomiques diverse ;
president : Charles-Andr Menc
(RDM).
-Commission textes lgislatifs et rgle-
mentaires ; president: Luc Louison Cl-
ment (Vivre Schelcher).
-Commission Coopration Rgionale;
president: Raphal Sminor (PPM).


-Commission Transport ; president : Lu-
cien Adenet (MIM).
Par ailleurs, le suivi des axes strat-
giques de dveloppement a t confi
Garcin Malsa, et Eugne Larcher est
en charge de l'animation de la commis-
sion ad hoc sur la mise en place d'un
congrs.
De 1.870,63 pour le conseiller gnral
de base 2.618,69pour un vice-pr-
sident ayant dlgation, tels sont les
montants des indemnits mensuelles
que percevront nos lus. Quant au pr-
sident, il reoit 2 892.39 euros aprs
crtement avec son mandate de parle-
mentaire, comme le prvoit la Iqj.
C.B.


ENTRETIEN

CLAUDE LISE : "La Martinique est la croise ds chemins"


EN.


\\




Claude Lise: "Cap vers la collectivit unique"
Nous avons rencontr Claude Lise le tion
jeudi 11 avril lors de la premiere pl- les c
nire aprs son election de prsi- J:
dent. Il nous a livr ses analyses sur C.L.
la nouvelle donne au sein de la col- elle
lectivit et les perspectives de travail fait c
pour les annes venir. il y
droit
Justice : Les affaires reprennent, clus
comment analysez-vous le primtre s'es
politique dans lequel vous voluez ture
actuellement ? Il pc
Claude Lise : II y a une majority com- l'act
pose de plusieurs parties (RDM et ap- man
parents (G, Eustache et N. Azrot, de
Btir, FSM, MIM, Modmas, Palima, axe,
Vivre Schoelcher, DVG (C. Bauras, J. men
Pamphile). Une opposition de droite de I


que je qualifierai de
"constructive". De
l'autre, une opposi-
tion radical qui
.' veut s'affirmer, c'est
.. ule group des "D-
mocrates et progres-
sistes" compos de
13 membres (10
PPM et R. Vaugi-
rard, M. Antiste et
A. Ren-Corail),
don't le chef de
group est Maurice
Antiste. Je pense
que politiquement
c'est toujours bon
que les gens se re-
groupent l'int-
rieur d'une majority
ou d'un group poli-
tique. Cela donne
plus de sens l'ac-
qui se mne, plus de lisibilit pour
:itoyens.
lu'est-ce qui relie votre majority ?
: En ce qui concern ma majority,
n'est pas base simplement sur le
lue l'on a vot pour le president, car
a une ou deux personnel de la
:e qui l'ont fait sans qu'elle soient in-
es dans la majority. Cette majority
t engage sur un contract de manda-
(trois ans, dure de la prsidence).
rte sur un accord pour continue
ion telle qu'elle se droulait sur la
idature prcdente, mais aussi sur
brands objectifs parmi lesquels : les
s stratgiques pour un dveloppe-
t durable de la Martinique vots lors
a runion commune des Conseils


Regional et Gnral le 18 dcembre
dernier; galement la mise en oeuvre
d'une commission charge de prparer,
par un travail approfondi avec les forces
vives concernes, un nouveau congrs
le moment venu, quand il y aura une
maturity suffisante pour une proposition
d'volution vers une collectivit unique.
Les forces vives seront invites d-
battre au sein de cette instance.
J : Quel regard sur l'opposition "radi-
cafe?
C.L : Lors de la plnire du 10 avril, ils
ont fait beaucoup pour montrer qu'ils
taient l en nombre. J'espre que cela
ne sera pas chaque sance comme
cela. J'ai eu le sentiment que sur
chaque point ils voulaient ouvrir des d-
bats gnraux. Je souhaite que nous
puissions travailler dans de bonnes
conditions, il y a des moments pour les
dbats politiques et il y a la gestion cou-
rante o nous n'avons pas nous af-
fronter en permanence.
J : La tenue d'un congrs et d'une
election avant les rgionales de 2010,
perspective possible ?
C.L : Je le souhaite. Je trouverais dom-
mage d'aller des lections rgionales
pour voter pour des lus qui seront en
place pour six ans, et cela peut renvoyer
trs loin le changement institutionnel.
Il faut tout faire pour proposer aux Mar-
tiniquais, avant les rgionales, une for-
mule de collectivit unique dote d'une
assemble et d'un excutif unique de
manire donner beaucoup plus d'effi-
cacit aux politiques publiques qui sont
menes. Egalement avoir plus de poids
face l'Etat, l'Europe et dans nos dis-
cussion avec nos voisins de la Carabe


PlL~i WUEJud lvI108-Julcn16-ae








I Jeui 1


qui ont besoin souvent d'identifier un in-
terlocuteur local et pas plusieurs. Je
pense qu'il est souhaitable que nous ar-
rivions cela ; maintenant je ne suis pas
pour prcipiter les choses n'importe
comment. Il ne faut pas que nous ru-
nissions une assemble plnire de
Congrs sans un assez large accord
sur un project bien prcis pour viter la
dconvenue don't nous avons souffert
en 2003.
J : Un project qui peut
aller jusqu' l'article 74 ?
C.L : L c'est autre chose,
je ne peux pas prjuger de
ce que vont dcider les
membres de la commis-
sion, mais tout est ouvert.
Personnellement, je
pense qu'aujourd'hui il
faudrait aller beaucoup
plus loin qu'un dbat se
cantonnant l'article 73,
ce qui avait t le cas
entire 2001 et 2003. Il faut
tirer parti des examples r-
cents Saint-Barth et
Saint-Martin. De toute
faon, il y a un dsenga-
gement financier de l'Etat,
et se donner plus de pou-
voir local c'est se donner
plus de moyens de grer
mieux, plus efficacement
la pnurie, des moyens
don't nous allons invita-
blement souffrir compte-tenu de la si-
tuation de la France et des reductions
des Fonds Europens. Il nous faut tra-
vailler expliquer le plus possible la si-
tuation et les consequences d'un
changement institutionnel aux Martini-
quais. Ils sont de plus en plus accessi-
bles cette ide de changement. Ils ont
bien compris qu'il y a eu une erreur en
2003. Il y a une responsabilit de toutes
les formations politiques, notamment de
gauche, surtout les formations autono-
mistes et indpendantistes. On ne peut
pas rester l regarder notre destin
passer sous nos fentres. La Martinique
est la croise des chemins, il faut vrai-
ment faire chacun prendre la measure
des dangers que court notre pays si
nous ne domicilions pas plus de pouvoir
local pour garantir la sauvegarde de
notre identity, de notre culture.
J : Les obstacles seront nombreux,
notamment avec les premires escar-
mouches sur le mode de scrutiny ?
C.L : J'ai bien peru que certain es-
sayaient d'utiliser le problme du mode
scrutiny une ventuelle assemble
unique pour tenter de bloquer l'volu-
tion. Je pense que c'est un subterfuge
qu'il faut dnoncer. Il n'y a pas de mode


d'lection sacraliser. Tous les modes
d'lection ont des avantages et des in-
convnients. Ce qui m'apparat certain,
c'est que le mode cantonal, celui que
nous connaissons actuellement, n'est
pas souhaitable dans une assemble
unique qui a la mission de grer le ter-
ritoire et les affaires de la Martinique. Il
n'est pas bon que cela soit gr par des
lus qui ont chacun des intrts micro-
locaux. Ma prfrence va un mode de


scrutiny proportionnel, mais je ne suis
pas un fanatique, elle peut tre corrige.
On peut imaginer qu'une parties impor-
tante de l'assemble unique soit lue
la proportionnelle sur tout le territoire et
une autre moindre (1/3) soit lue dans
trois grande parties de la Martinique
(Nord, Centre et Sud) pour rpondre
la crainte de certain. C'est une propo-
sition que j'avais faite en 2003 mais qui
n'avait pas t retenue, ni mme dbat-
tue, et que je suis prt reprendre s'il
n'y avait pas d'accord sur la proportion-
nelle intgrale. Je pense que de toute
faon il ne faut pas mettre la charrue
avant les boeufs. D'abord discutons de
quelle collectivit, pour quel project, d'au-
tant que nous avons progress sur la
notion de projects avec l'agenda 21 et le
SMDE. Ce n'est qu'aprs que l'on dis-
cutera du mode de scrutiny. Ne bloquons
pas les choses sur un mode d'lection
et surtout n'en faisons pas un prtexte
pour ne rien faire.
J : O en est la prise en compete par le
gouvernement des axes stratgiques
de dveloppement prsents F.
Fillon le 3 janvier dernier ?
C.L : A ma connaissance, je n'ai pas le
sentiment que le gouvernement se soit


vraiment proccup des propositions
que nous avons faites dans le document
que nous lui avons remis. Il nous appar-
tient de le lui rappeler. Il faut galement
que nous soyons trs vigilants sur les
propositions qu'il fait dans l'avant-projet,
dj fortement critiqu par les Runion-
nais et le Conseil Economique et Social
de France. Les acteurs conomiques
martiniquais considrent que plusieurs
secteurs risquent d'tre pnaliss. Ils
taient pour-
S tant trs parti-
sans de la
zone franche,
aujourd'hui,
ils apparais-
sent circons-
pects, voire
inquiets. Tout
cela me ren-
force dans
l'ide qu'il
nous faudra
Stre trs vigi-
lants, tudier
de manire
trs prcise
Sl/ es measures
revenues
S dans l'avant-
projet et que
nous fassions
des contre-
otre culture propositions
en nous ap-
puyant sur tout le travail que nous avons
fait dans les deux assembles d'o est
sorti ce document de synthse.
J : Comment voyez-vous ces trois
ans venir avec tous ces chantiers
important ?
C.L : Nous avons du travail important
faire. Je suis trs dtermin faire notre
assemble progresser dans les di-
verses orientations dj prises et les
renforcer pour rpondre aux besoins en
matire d'emplois, de logements so-
ciaux, de transports, d'insertion et de
politique en faveur des personnel
ges et des politiques innovantes, tels
les ples de comptitivit que nous
avons dj lancs. Sans computer les
deux chantiers numrs plus haut, je
pense que c'est assez exaltant. Ce qu'il
faut souhaiter, c'est que la majority se
montre particulirement dynamique et
percutante et que l'opposition ne fasse
pas d'opposition systmatique. Je lui
lance un appel dans l'intrt suprieur
de la Martinique.
par Claude Bourgrainville








IaE I J 4- Jt n6 Pg 10

LOI-PROGRAMME OUTRE-MER :

LE PATRONAT MARTINIQUAIS CRIE SA DECEPTION ET SON

IL ANNOUNCE "UNE VERITABLE CATASTROPHE CONOMIOUE"


Bruno Fabre (MEDEF), Patrick Lecurieux-Durival (MEDEF) et Andr Armougon (CCIM)


A la Chambre de Commerce de la
Martinique le vendredi 11 avril le
banc et l'arrire banc du patronat
martiniquais avait convoqu une
conference de press pour dire tout
le mal qu'il pense du project de loi-
programme pour l'outre-mer du gou-
vernement Sarkozy-Fillon.
Ils taient tous l : Andr Armougon,
Vice-Prsident, reprsentant le prsi-
dent de la CCIM, Patrick Lecurieux-Du-
rival, Prsident du Medef, Louis Asselin,
Secrtaire gnral du mme Medef, Ri-
chard Crestor de l'Association des
Moyennes et Petites Industries (AMPI),
Christian Louis-Joseph du Syndicat du
BTP (SEBTPAM), Michel Halpern de
l'ordre des Experts-comptables, Bruno
Fabre de la Commission Medef du BTP,
la FNAIM (agents immobiliers), l'ordre
des architects, la Chambre des No-
taires, ZILEA (le club des professionnels
du Sjour en Martinique), etc.
La loi-programme provoque "'extrme
inquitude"du monde conomique mar-
tiniquais et ce n'est pas peu dire.
Dans le document remis la press, les
patrons martiniquais dclarent que "le
project de foiprsent le 7fvrier 2008 est
une vrita6le douchiefroide. Ilest en dca-
lage complete avec toutes les annonces
faites prcdemment par le secrtaire
d7Etat ESTROSI". Et de constater am-
rement que : "La contrainte budgtaire


de l'Etat semble avoir nettement pris [e
pas sur (e project conomique". Les repr-
sentants du capital ne craignent pas
d'annoncer "une vritable catastrophe
conomique" en "effaant tous [es bien-
faits qui auraient pu tre tirs de la zone
franche gfo6a(e d'activit".
C'est exactement ce que nous avions
montr lorsque Sarkozy avait annonc
grands sons de trompe la nouvelle pa-
nace de la zone franche au Club Med
en mars 2006 (cf. justice nos 11, 12 et
29 des 16 mars, 23 mars et 20 juillet
2006). Lannonce de l'impt zro par
Sarkozy tait du "6buff'compte tenu de
la situation de crise des finances pu-
bliques en France. Un attrape-nigaud.
Patrick Lecurieux-Durival, le patron
martiniquais du Medef, d'entre de jeu
explique que le project de loi-programme
"met en prilpCusieurs pans de notre acti-
vit" et que les amliorations, notam-
ment en matire d'emploi, acquises ces
dernires annes (sic) sont remises en
cause par ce dispositif. En fait d'amlio-
rations ce sont des crations d'emplois
prcaires.
Bruno Fabre (Medef-BTP) n'y va pas
par quatre chemins : nous sommes
l'aube d'une cruisee sansprcdent depuis
vingt ans dans le 0BTP" du fait du project
de suppression de la dfiscalisation sur
le logement libre au profit du logement


social, de la suppression de la TVA per-
ue non rcuprable (npr) et de la sup-
pression de la rgle de la dgressivit
en matire d'exonration de charges
sociales de 1,4 Smic 3,8 Smic. La
LOPOM Girardin prvue pour 15 ans
est remise en cause, note-t-il avec rai-
son. La suppression de la dfiscalisa-
tion sur le logement va provoquer la
perte de 4 000 emplois directs et indi-
rects dans le BTP, la disparition de 300
entreprises et une hausse du prix de re-
vient du logement de 3 4 % suite la
suppression de la TVA npr, s'ajoutant
toutes les causes de hausses des loge-
ments dues la "mondialisation": sable
(doublement en 4 ans), bton (+ 25 %
en 4 ans), acier, cot des salaires ( ali-
gnement du Smic entire 2003 et 2005
suite aux 35 heures = + 18 %), trans-
ports de matriaux (ptrole), etc. Il y a
aujourd'hui 7 300 emplois directs dans
le BTP et l'quivalent en emplois indi-
rects, soutient le reprsentant du Medef.
Bien sr, ce n'est pas la premiere fois
que les lobbys des DOM agitent la me-
nace de la perte d'emplois pour dfen-
dre leurs privilges. Cependant, il est
clair que le BTP s'est gonfl en Marti-
nique sur la bulle immobilire et foncire
et que la suppression brutale de la d-
fiscalisation sans reliance consquente
du logement social va provoquer un
choc rcessif. De plus, la Martinique,
en croire Bruno Fabre, sera plus tou-
che par ces measures que la Guade-
loupe, la Guyane et la Runion parce
que le logement social (200 loge-
ments/an) ne reprsente que 4,5 % de
la production de logements annuelle (3
850 logements/an) contre 25 % en Gua-
deloupe, 30 % en Guyane et 12 % la
Runion. En effet, depuis 1998 la baisse
de la construction du logement social
est rgulire, passant de d'environ
2 000/an un peu moins de 200 actuel-
lement (198 en 2006) La raret du fon-
cier ne permettra pas de se rattraper sur
le logement social et beaucoup de Mar-
tiniquais ne pourront pas trouver se
loger, avance-t-il. Les communes sont
incrimines et pas la hausse du prix du
foncier don't on concde qu'il a double
depuis quelques annes, pour ajoutel
immdiatement que c'est la mme
chose ou pire en "mtropole" et que la
part du foncier dans le cot total est en-
core bien infrieure la Martinique













INQUITUDE.

SI LA DFISCALISATION SUR LE LOGEMENT EST SUPPRIME.


celle de bon nombre de rgions mtro-
politaines. Donc on peut rouler... Si le
foncier a augment, la dfiscalisation
n'y serait pour rien, a mme soutenu un
participant Quant au genocide par
substitution ce serait un fantasme. D-
cidment les capitalistes n'ont pas de
patrie :ils sont prts vendre le pays
pour un plat de lentilles !
Richard Crestor, pour les Petites et
Moyennes Industries (AMPI), rappelle
que le BTP constitute un dbouch pour
plusieurs industries de fabrication de
matriaux et que, ds lors que ce sec-
teur serait en crise, il y aurait rpercus-
sion sur l'industrie locale. Il affirme lui
aussi que le logement social ne va pas
remplacer le logement
libre dans la com-
mande. Entre les me-
sures nouvelles
(zones branches) et la
suppression des an-
ciennes dispositions
(diminution des exo-
nrations et suppres-
sion de la TVA npr)
c'est au mieux, selon
lui, un jeu some
nulle. De plus, des en-
treprises qui ne vont
pas bnficier de la
zone franche global
d'activit (ZFGA) vont .
voir diminuer leurs .,-
exonrations de .
charges sociales. Pour .
elles la nouvelle .
LOPOM sera nga-
tive.
Avec le plafonnement
des avantages, la
zone franche n'est ni franche ni global
(plafond de 150 000 E par exploitation
pour l'exonration de l'impt sur les so-
cits et 50 000 E par entreprise pour
l'exonration de la taxe professionnelle).
En outre, une parties de l'avantage est
reprise par l'obligation d'effectuer de la
formation professionnelle (soit 15 % de
la base et 45 % de l'conomie fiscale.
"L'am6ition de la zone franche n'est pas
au rendez-vous", conclut Richard Cres-
tor qui illustre son propose en crole :
"ranplas 6oyo pou mtpay", lance-t-il.
Louis Asselin, Secrtaire gnral du
Medef, a trait de la question des exo-
nrations de charges. Pour lui, l'cart de


cot d'un Smic charge" en DOM et en
Mtropole est bien moins important que
beaucoup l'imaginent. Il ne serait plus
que de 3 % environ aujourd'hui. Donc
toute measure visant rduire les exo-
nrations de charges des DOM est "in-
justifie et hasardeuse", juge-t-il. Les
dispositions prvues par le project de loi-
programme dans ce domaine vont
"considra cement aggraver la situation'",
est-il allgu. Le patronat estime "qu'il
est impratif de revenir" sur le recen-
trage des exonrations par "la suppres-
sion pure et simple de la rgle de
dgressivit linaire entire 1,4 et 3,8


SMdIC".
Le patronat a fait part de son intention
de continue sensibiliser les lus ses
revendications et de la preparation d'un
document sur cette question.
Il est clair que la suppression de la d-
fiscalisation ncessite une priode de
transition.
Quoi qu'on en pense, il est insultant
qu'une loi-programme prvue pour 15
ans soit priodiquement remise en
cause, non pas partir du constat de
ses effects ngatifs corriger (spcula-
tion) mais uniquement pour des raisons
budgtaires. Les gouvernants franais
se moquent des citoyens des DOM, pa-


tronat compris.
La venue prochaine du nouveau minis-
tre de l'Outre-mer, Yves Jguo, donnera
encore au patronat l'occasion de pous-
ser ses pions.
Une fois de plus, le patronat martini-
quais montre sa capacity de lobbying,
comme lors de la loi Pons de 1986, pour
imposer sa vision trique du dvelop-
pement conomique.
Nos lus et nos assembles ont-ils cr
une structure d'analyse et de rflexion
pour tre techniquement galit avec
les milieux patronaux pour valuer les
effects du project de loi-programme et pro-
poser ventuellement un project alterna-
tif intgrant les axes stratgiques de
dveloppement d-
cids majoritaire-
ment le 18
dcembre 2007 ?
Sans cette capacity
de rflexion et
d'analyse indpen-
dante, le risque est
grand que nos lus
ne soient qu'une
caisse de rso-
nance des fodaux
martiniquais
come ils l'ont t,
de rares excep-
tions prs, pour les
diffrentes versions
de la loi Pons de-
puis 1986 avec les
dgts que tout le
monde constate,
l'exception des pro-
fiteurs de la dfis-
rn calisation (cf. le
dossier recent de
Business News "Spcialimmobilier:At-
tention Exvlosion" n' 23 de fvrier
2008).
Le PCM propose une loi-programme
sur 15 ans incluant la capacity pour la
Collectivit unique martiniquaise d'int-
grer des measures fiscales dans un plan
de dveloppement et contractualis
avec la France et l'Europe.
Toute dfiscalisation n'est pas rejeter
mais condition qu'elle soit pilote au
niveau martiniquais et include dans un
project de dveloppement rellement en-
dogne.
Michel Branchi








CRIS FINANCIER : APPEL D ECONOMISTSE S

CRI5E FINANCIERE : APPEL D ECONOMISTES


Nouspu6bons ci-aprs un appelinterna-
tiona d'conomistes contre la 96ert de
movements des capitauXd t'origine de la
cruise financire capitalist actuelle avec
des consequences potentielement graves
sur t'conomie relle et la situation des
couches populaires. Cette petition de-
mande labrogation des dispositions du
Trait europen de Lis6onne approv par
nos dputs et snateurs, r'ejeption
d'afredMarie-Jeanne, et qui assurent au
capitalzfinanier (a plus totae fi6ert d
spcufer.
Notre camarade MicefCBranchi4 cono-
miste, bien que conscient de n'tre pas eu-
ropen, a sign cet appe internal l


Speculation et crises : a suffit !
Un appel international d'conomistes
contre la libert de movement des ca-
pitaux en Europe.
Petition publie simultanment par plu-
sieurs titres de press europens.
La finance drglemente dtruit les so-
cits. Silencieusement, au quotidien,
quand les actionnaires pressurent les
entreprises, c'est--dire les salaries,
pour en extraire davantage de rentabi-
lit, au Nord comme au Sud. A grand
spectacle et avec fracas dans les crises
aigus o se rvlent brutalement les
invraisemblables excs de la cupidit
speculative et leur contrecoup sur l'acti-

LES MEUTES DE


vit et l'emploi. Chmage, prcarisation,
accroissement des ingalits : les sala-
ris et les plus pauvres sont vous
faire les frais soit de la speculation, soit
des nuisances du krach qui s'ensuit.
Depuis deux dcennies, le course de la
finance mondiale n'est qu'une longue
suite de crises : 1987, krach boursier ;
1990, crise immobilire aux Etats-Unis,
en Europe et au Japon ; 1994, krach
obligataire amricain ; 1997 et 1998,
crise financire international ; 2000-
2002, krach internet; 2007-2008 enfin,
crise immobilire et peut-tre crise fi-
nancire global.
Pourquoi une telle rptition ? Parce
que toutes les entraves la circulation
des capitaux et "'innovation" finan-
cire ont t abolies. Quant aux
banques centrales qui ont laiss enfler
la bulle, elles n'ont plus d'autre choix
que de se prcipiter au secours des
banques et des fonds spculatifs en mal
de liquidits.
Nous n'attendrons pas la prochaine
crise sans rien faire et ne supporterons
pas plus longtemps les extravagantes
ingalits que la finance de march fait
prosprer ni les dangers qu'elle fait cou-
rir tous. Parce que l'instabilit est in-
trinsque la drglementation
financire, comment les drisoires ap-
pels la "transparence"et la "moralisa-
tion" pourraient-ils y changer quoi que
ce soit et empcher que les mmes
causes, de nouveau, produisent les
mmes effects ? Y mettre un terme sup-


pose d'intervenir au ccur du 'jeu",
c'est--dire d'en transformer radicale-
ment les structures. Or, au sein de
l'Union europenne, toute transforma-
tion se heurte 1 invraisemblable pro-
tection que les traits ont cru bon
d'accorder au capital financier.
C'est pourquoi nous, citoyens euro-
pens, demandons l'abrogation de l'ar-
ticle 56 du Trait de Lisbonne, qui,
interdisant toute restriction ses mou-
vements, offre au capital financier les
conditions de son emprise crasante
sur la socit. Et nous demandons ga-
lement que soit restreinte la "fi6ert
d'ta6bissement" (art. 48) qui laisse op-
portunment au capital la possibility de
se rendre l o les conditions lui sont le
plus favorables, et permettrait ici aux
institutions financires de trouver asile
la City de Londres ou ailleurs.
Si par "ib6ert"il faut entendre celle des
puissances dominantes, aujourd'hui in-
carnes dans la finance, d'asservir le
reste de la socit, disons immdiate-
ment que nous n'en voulons pas. Nous
prfrons celle des peuples vivre hors
de la servitude de la rentabilit finan-
cire.
Renseignements :
Petition publie le 27 mars simultan-
ment par : 'Humanit, Le Monde Diplo-
matique, Politis, Lmission L bas si j'y
suis, Flamman (Sude), Trybuna Robot-
nicza (Pologne), Publico (Espagne), Il
Manifesto (Italie), Tageszeitung (Alle-
magne).


NE DERANGENT PERSONNEL


Tandis que certain
s'acharnent sur les
symbols de l'olym-
pisme pour... punir la
Chine, coupable
leurs yeux de tous
les maux rels et
imaginaires en ma-
tire de droits de
l'homme, la plante
explose littralement
de malnutrition, de
colre et de misre.
Cinq morts dans les
meutes de la faim
Hati, des dizaines
d'autres au Came-
roun, des troubles,
grves et manifesta-
tions contre la flam-
be des prix des
products alimen-
taires au Burkina-


Faso, en Argentine, en Egypte, au
Ymen, au Zimbabw, au Mexique, au
Sngal, au Bangladesh, aux Philip-
pines, en Guine, en Mauritanie, au
Maroc, en Ouzbkistan...
Les prix des denres-alimentaires ont
subi une hausse de plus de 48 % de-
puis la fin 2006 (et c'est loin d'tre ter-
min), touchant de plein fouet les pays
et les populations socialement les plus
vulnrables. Pendant ce temps, des
terres agricoles sont accapares pour la
production de biocarburant (et pas mal
de profits) afin de permettre aux nantis
des pays riches, ceux-l mmes qui ma-
nifestent firement leur haine des Chi-
nois, de pouvoir remplir le reservoir de
leurs vhicules.
Mais aprs tout, c'est peut tre cela le
vritable visage de la conception des
droits de l'homme made in Occident.
K Solaris










CUBA ET LA RUSSIE ENTRENT DANS UNE NOUVELLE TAPE

DE COLLABORATION CONOMIQUE


Le ministry cubain Ricardo Brisas et le
ministry russe du transport Igor Levitin
ont sign un document ouvrant la voie
une nouvelle collaboration cono-
mique entire les deux pays l'issue de
la VIII session de la Commission inter-
gouvernementale Cuba-Russie. Du
sige du ministre pour les Investisse-
ments trangers et la Collaboration, Ca-
brisas a dclar la press que le
document contenant d'importants ac-
cords relatifs au commerce, au trans-


port, l'aviation civil, l'informatique,
la nanoscience, la sant et la cul-
ture, inaugure une priode de travail qui
permettra de resserrer les liens cono-
miques, selon le voeu des deux gouver-
nements. De plus, l'Institut cubain
d'aronautique civil et l'Agence fd-
rale de transport arien de Russie ont
sign le Protocole de conversations, ce
qui contribute un change entire les
deux pays dans le secteur de l'aviation
civil ainsi que deux mmorandums


d'entente : l'un sur le transport et l'autre
sur la formation professionnelle
conjointe dans le domaine de la mtro-
logie. "En rsum, nous sommes trs sa-
tisfaits non seulement du dialogue engag
au course des derniers jours mais aussi de 1a
participation des entreprises. Il reste
beaucoup de travail effectuer, de ma-
nire rgulire et systmatique, pour arri-
ver des rsultats concrets", a conclu
Cabrisas. (In Granma du 2 avril 2008).


Vnzufa: CARLOS ANDR PEREZ VEUT RETOURNER AU PAYS NATAL


Carlos Andr Perez est cet ancien pr-
sident de la Rpublique du Vnzula
qui, la fin du mois de fvrier et au
dbut du mois de mars 1989, noya
dans le sang une rvolte populaire pro-
voque par la mise en pratique de me-
sures dictes par le FMI (Fonds
Montaire International) et la Banque
Mondiale. Selon les sources officielles,
il y eut alors 300 tus, mais il est possi-
ble que le nombre total de victims ait
dpass le miller.
Carlos Andr Prez, qui en tait son
second mandate prsidentiel, venait de
prter serment quand il dcida de se
soumettre au diktat du FMI et d'initier
une politique dite "de sincrit despriX",
au dtriment des tudiants et des
classes populaires. Pour mater la r-


volte des affams, il fit donner la police,
puis l'arme, massacrant ainsi la popu-
lation dshrite. La rvolte dbuta le
29 fvrier 1989. Le 29 fvrier 1992,
Hugo Chavez, voulant laver l'honneur
de l'arme et en finir avec ce president
corrompu et assassin, fit une premiere
tentative de coup d'Etat militaire pour le
dloger du pouvoir. En novembre 1992,
alors qu'il tait en prison, ses partisans
firent un second coup d'Etat avort.
Ces deux coups d'Etat successifs furent
certes condamns par le Parti Action
Dmocratique (AD) auquel appartenait
Carlos Andr Perez, mais finalement
AD laissa tomber celui-ci, qui fut exclu
puis condamn par la justice pour cor-
ruption. 'oligarchie vnzulienne n'en
voulait plus, mais l'imprialisme tasu-


nien tait prt lui accorder son sou-
tien. Ainsi, il put s'enfuir Miami, o il
vit actuellement. Ag de 84 ans, ma-
lade, il veut maintenant rentrer au V-
nzula sachant que la justice l'attend
pour le faire purger la peine de prison
laquelle il s'est soustrait par sa fuite. Il a
mis le souhait de ne pas retourner en
prison et de purger le reste de sa peine
domicile. Ce vieillard qui cherche
maintenant faire piti, n'a pas cess
ses activits politiques la solde de la
CIA. A Miami, ses meilleurs amis sont
les chefs de la mafia cubaine anticas-
triste. Il est donc peu probable que ses
voux soient exaucs.
M. Belrose


LA 7E RENCONTRE RGIONALE DE LUTTE CONTRE LES TRAITS DE

LIBRE COMMERCE (TLC) SOULIGNE LES OBJECTIFS HUMANISTES

DE L'ALBA


La 7 rencontre rgionale de lutte
contre les Traits de Libre Commerce
que les Etats-Unis tentent d'imposer
aux pays latino-amricains a pris fin
la Havane le 12 avril dernier au terme
de trois jours de dbats.
La rencontre a permis de constater que
plus que jamais il faut continue s'unir
et lutter contre les TLC car quoique af-
faiblie, l'idologie no-librale n'est pas
anantie et qu'elle essaie mme de lan-
cer une contre offensive.
Prenant la parole la sance de clture
de la rencontre Osvaldo Martinez, Di-
recteur du Centre d'tudes sur l'cono-
mie mondiale et president de la
rencontre a soulign :
part le fait que l'idologie nolibrale
existe toujours, il y a de nouveaux su-


jets tel que le problme des biocombus-
tibles. Il a surgi comme une tentative in-
sense de rsoudre le problme du
combustible pour les voitures du pre-
mier monde, partir d'aliments, qui
n'alimenteront plus des personnel mais
les reservoir d'essence des vhicules.
Cela aura un effet nfaste sur les prix
des aliments, entranera le manque
d'aliments dans un monde plein d'affa-
ms.
Les 500 dirigeants syndicaux et popu-
laires ont mis l'accent sur les principles
de solidarity, de cooperation et d'int-
gration de I'ALBA, l'Alternative Boliva-
rienne pour l'Amrique Latine.
Ils ont relev que I'ALBA don't sont si-
gnataires jusqu' present Cuba, le Ve-
nezuela, la Bolivie, le Nicaragua et la


Dominique, respect l'autonomie des
pays et organizations membres et
admet des institutions de pays non-
membres et est un space anti-impria-
liste, s'opposant la politique
no-librale, ouvert, pluriel et favorisant
la participation de la socit la re-
cherche du bonheur et de la souverai-
net des peuples.
Cette commission a galement mis en
exergue le travail et les grandes lines
des movements sociaux latino-amrri-
cains qui luttent pour l'intgration et
contre I'hgmonisme de l'empire don't
les TLC sont considrs comme une ex-
pression.





[]ANS IIE WNII


Chine: SOUS LE FAUX


Selon toute vraisemblance, le scenario
original des troubles de Lhassa, savoir
perturber la preparation des Jeux olym-
piques par des manifestations paci-
fiques de moines comme en Birmanie,
provoquer la repression et si possible
aboutir une insurrection gnralise
des Tibtains, ne s'est pas droul
comme prvu. La raison en income
sans doute au boom conomique de la
region tout autant qu'aux contradictions
qui en ont rsult. Entre autres l'accl-
ration d'un important exode rural relati-
vement mal maitris et qui a fini par
produire un sous-proltariat instable
s'agglutinant dans les zones urbaines.
Du coup, le Dala Lama s'est retrouv
compltement dbord par les vne-
ments et la violence des meutiers (d'o
sa menace de dmissionner sur le plan
politique si celle-ci perdurait) tandis que
les divers relais mis en place (Radio
Free Asia, Reporters sans Frontire,
etc.) se trouvaient pris de court.
De plus, les pays limitrophes d'Asie
(Npal et Inde notamment) se sont em-
presss de tout mettre en ouvre pour
empcher l'extension du conflict, pregnant
ainsi une part active la mise en chec
de l'opration. Il est d'ailleurs intres-
sant de constater que l'Asie, l'Afrique,
l'Amrique latine et l'Ocanie se sont


PRETEXTE DU 7


largement prononces en favi
Chine, isolant de ce fait les pi
dentaux qui sont pratiquement
vouloir "punir" Pkin. Danii
Bendit a involontairement v
mche en s'criant au coi
sance du Parlement europe
faut foutre fe bordeC dans le
(Pkin" rvlant ainsi que la c
bien la Chine, le Tibet n'tant r
tre qu'un prtexte.
La Chine, pays en voie de d
ment tout comme les "igre,
"Dragons"du Sud-est asiatique
rveil avait t largement et fa
absorb par l'conomie capital
dentale qui en tirait de multiple
tages dans le cadre
mondialisation), est, de par sc
tisme, un trop gros morceau p
voir tre aval par l'ogre occidel
encore, la Chine, au fur et m
son essor et de ses besoins a
matires premires et ner
offre une vritable alternative <
en voie de dveloppement qui
ds lors une relle opportunity
mettant de s'manciper de I
nocoloniale de l'occident. De i
dernier a de plus en plus de r


PcKIN-LHASSA : 2 000 ANS DE


Le Tibet chinois depuis le 14"" sicle
Avec ses cinq millions et demi de Tib-
tains, la region autonome du Tibet, l'une
des cinq de Chine, fait parties intgrante
du territoire chinois tout en bnficiant
d'amnagements sur les questions lin-
guistiques ou conomiques. Tibet et
Chine connaissent depuis plus de deux
mille ans des relations fluctuantes au
gr des dcadences ou des ascensions
des deux empires. C'est la dynastie
mongole des Yuan qui annexe officielle-
ment le Tibet au Xllle sicle tandis que
le bouddhisme tibtain s'impose la
cour. Alors qu'au XIXe sicle la Chine
des Mandchous s'miette, les grandes
puissances du moment, don't la Russie
et la Grande-Bretagne, se livrent un
"grandjeu" sur le Tibet qui est finale-
ment inscrit dans "la sphre d'influence
6ritannique" laissant la region sous une
implacable thocratie pratiquant le ser-
vage et l'obscurantisme.

Au course de la Seconde Guerre mon-
diale, l'influence britannique laisse la
place l'amricaine, d'o l'importance
du pion tibtain quand la Chine devient


populaire en 1949. Deux ans F
les troupes de Mao arrivent L
se heurtent rapidement la t1
fodale qui organise une srie (
vements. Dans les Orphelin
guerre froide, de John Kennetl
un ancien de la CIA rvle c
l'agence appuie la'gurilla
pour s'opposer aux communist
1957 et 1961, les Amricains
tran des gurilleros tibtains
montagnes du Colorado, avar
envoyer combattre les Chinois
du monde. L'insurrection de 19i
chec et les leaders religieux s
en Inde.

Aujourd'hui la lutte arme n'
l'ordre du jour. Le dala-lam
jours vouloir mener un combat
lent, et envoie rgulirement
des missaires pour ngocier,
de jeunes Tibtains exils pri
plus en plus ouvertement un r
la violence. Or son discourse m
cent marque un tournant da
stratgie diplomatique que de
vateurs mettent en relation ave
ceptions officielles qui lui ont (








(J Il '0I -a


REVOLUTION INSTITUTIONNELLE AU NEPAL


Consequence d'une dcennie de lutte
arme (13 000 morts) et du soulve-
ment populaire du printemps 2006, des
lections cruciales pour son avenir vien-
nent de se drouler au Npal. Les rsul-
tats n'en seront connus que dans deux
ou trois semaines du fait de la com-
plexit du scrutiny qui combine deux sys-
tmes (majoritaire et
proportionnel) et les 601 dpu-
ts lus auront pour tche d'abo-
lir la monarchie et de promulguer
une constitution rpublicaine.
Le camp rpublicain regroupe
les gurilleros du Parti commu-
niste-Maoste, le puissant Parti
communist Union marxiste-l-
niniste, d'autres petits parties se
rclamant du communism et le
non moins puissant Parti du
Congrs (centre-gauche mo-
dr). Les monarchistes, quant
eux, sont soutenus par les .mi-
litaires de haut rang (soupon-
ns de prparer un coup d'Etat en cas
de dfaite lectorale).
C'est dans ce context assez particulier
que le journal Le Monde s'est vu accor-
der une interview du numro 2 du PC
maoste, Baburam Bhattara. Selon ce
dernier, le Npal se trouve aujourd'hui
l'tape de "C'abolition de la monarchie"et


de "l'imination dufodaaisme"et non
celle de l'dification du socialisme. En
consequence, la priority consistera
initier une "poltique de transition" cor-
respondant la revolutionn capitaliste".
Face la stupfaction de ses intervie-
weurs qui visiblement ignorent tout du


Les ex-rebelles sont en passe de reporter les lections lgislativ,

marxisme, Bhattara s'est vu dans l'obli-
gation de rappeler que Marx, Engels et
Lnine avaient dj trait ce sujet et
d'expliquer qu'entre le fodalisme et le
socialisme, il y a le capitalism. Celui-ci
n'existant pas encore au Npal, il
convenait- donc de le dvelopper. La
grosse industries ne sera pas nationali-


A 1 LIGALES


AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
Les associs de Madikra Mdia SARL
RCS 421 558 22
Par A.G. ont dcid de la dissolution an-
ticipe de la socit computer du :31 d-
cembre 2005 avec pour adresse de
liquidation quarter mdecin
97215 RIVIERE SALEE
le dpt des pieces relatives la dissolu-
tion sera effectu au RCS
Pour avis le Grant FA 9510

AVIS DE CONSTITUTION
Par acte sous seing priv il a t constitu
une socit responsabilit limite
computer du 11 fvrier 2008
prsentant les caractristiques suivantes
Denomination social : ANUSHA ANIMA-
LERIE SARL
Capital : en numraire :7 500.0
Sige social : Immeuble capucine quar-
tier blme 97232 Le Lamentin
Objet: La socit a pour objet l'achat, la
vente et le transit d'animaux vivants non
domestiques, la distribution de plants
d'ornements (orchides)
Dure : 99 ans
Grant : Monsieur Kvin CORRE
demeurant :17 rue Anse Bellune
97220 TRINITE
de nationalit franaise, n le 20.04.1981
Morlaix (Finistre) clibataire, profes-
sion Masseur- kinsithrapeute.
La socit sera immatricule au registre
de la CCIM de Fort-de-France
Pour avis FA 9511

AVIS DE CONSTITUTION
Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 04 avril 2008


Denomination: WEST INDIES PRODUC-
TIONS
Forme : EURL
Capital: 1 000.00
Sige social: 3 impasse du Lido
Anse Collat 97233 Schoelcher
Objet: production la ralisation et la ra-
lisation d'vnements de tous types
Dure: 99 ans
Grance : Melle Sarah BOUTIERE
demeurant :3 impasse du Lido
Anse Collat 97233 SCHOELCHER
la socit sera immatricule au RCS de
Fort-de-France
Pour avis et mention, la grance
FA 9512

AVIS DE CESSION
DE FONDS DE COMMERCE
Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 07.04.08, il a t constitu la re-
cette des impts de Fort-de-France
case n 05, Bordereau 2008/387, un acte
de cession d'un fond de commerce ap-
partement Mme SAINT LOUIS Frd-
rique
don't les denominations sont les suivantes
Frdrique Coiffure
sise 13 bis rue de l'hpital
97232 LE LAMENTIN
R.C.S. 498 830 439
Cd Frdrique Coiffure EURL
ceci comprenant les lments suivants :
la clientle, l'achalandage, les lments
corporels et non corporels, le nom com-
mercial et l'enseigne, pour un montant
de :17 290.00E
la date d'entre en jouissance est le
1er juillet 2007
Les opposition seront reues dans les


10 jours qui suivent la dernire en date
des publicits lgales
Pour avis et mention FA 9513

AVIS DE CHANGEMENT DE GERANT
SARL VILLAS DES ILES
CAPITAL: 20.000.00e
138 ROUTE DES RELIGIEUSES
97200 FORT-DE-FRANCE
RCS 441 639 127 00014 APE : 511 E
Aux terms d'une assemble gnrale en
date du 20 mars 2008 qui a eu lieu au
sige de la sarl Villas des iles
138 route des religieuses
97200 FORT-de-France
Il a t dcid en presence de la majority
des associs de nommer grant ce jour
Monsieur Lotfi Baba n le 20 mars 1956,
Boulogne Billancourt, et demeurant r-
sidence les rayons verts- appt 37, enclos
97233 Schoelcher
en replacement de : Monsieur Girlando
Luca, n le 22 septembre 1958 Bou-
logne Italie, et demeurant :
Residence aquamarine Anse Collat
972323 SCHOELCHER
Dmissionnaire
La nomination ayant t approuve par la
majority des associs, qui acceptent cette
decision sans-rserve
Fait Fort de France le 20 mars 2008
Pour avis et mention
La grance FA 9514

AVIS DE CONSTITUTION
Par acte sous seing priv du 23.01.2008,
il a t constitu une SARL dnomme
"Le Centre Automobile du Nord Carabes"
(CANC)
au capital de 1000.00f, divis en 100


parts en numraire entirement libr
Le sige social est fix entre chemin
Maniba 97222 CASE PILOTE
Objet : carrosserie, peinture pices d-
taches occasion pour l'automobile
Dure : 99 ans computer de son immatri-
culation au registre du commerce et des
socit de Fort-de-France
La grante est Madame Edyta DZIECIOL
La grance FA 9515

MODIFICATION STATUTAIRES
TOP AUTO CARROSSERIE
QUARTER LA GALRE
97250 SAINT PIERRE
AU CAPITAL DE 7 500.00e
RCS FORT-DE-FRANCE
N"490 560 957
Les associs runis en assemble gn-
rale extraordinaire le 29 fvrier 2008, ont
dcid d'ajouter la denomination so-
ciale, l'enseigne commercial
OTOP'OTO, portant les modifications sui-
vantes :
Denomination social
Mention ancienne:
TOP AUTO-CARROSSERIE
mention nouvelle :
TOP AUTO CARROSSERIE
enseigne commercial :
OTOP'OTO,
mention faite au RCS de Fort-de-France
Pour avis FA 9516

CHANGEMENT DE GERANT
FOYAL IMMOBILIER
AU CAPITAL DE 7 700.00e
41 RUE PERRIONON
97200 FORT-DE-FRANCE
L'assembl gnrale ordinaire du 02 mars


M


se et la libre-entreprise sera respec-
te. La Fdration de l'industrie et du
commerce (patronat) a dj fait savoir
qu'elle tait prte travailler avec les
communists.
Devant l'tonnement des journalists
occidentaux qui toujours se rfrent aux
dogmes de la pense dominant (au-
jourd'hui unique), Bhattara a
d rappeler que le marxisme
n'tait pas une religion, mais
une science qu'il fallait
constamment dvelopper en
function des ralits concrtes.
Bien qu'il se rclame lui-mme
du maosme, le dirigeant du
PC-M a fortement insist sur la
ncessit "d'alfer au del de
Mao"afin d'laborer un modle
original propre au Npal et r-
pondant pleinement ses par-
ticularits.
Les Npalais attendent beau-
coup de ces lections qui ont
gnr un grand enthousiasme malgr
de nombreux actes de violence. Huit
responsables maostes et un commu-
niste ont dj t assassins. Mais'
peut-on inverser impunment la march
de l'Histoire ?
K Solaris










. N N U N G S I L E i 0 c n' 1 -


2008, pris acte de la dmission de mon-
sieur LOUISIUS Georges en tant que co-
grant et nomme grant unique
Mademoiselle CELESTE Suzanne
demeurant : Montgrald bt 14 appt 262
Fort-de-France pour une dure de un an
renouvelable
Pour avis La grante FA 9517

AVIS DE CONSTITUTION
En date du 3 avril 2008, il a t constitu
une SCI
Prsentant les caractristiques suivantes:
Denomination : DOUPOU
Adresse : 4 rue Vincent Placoly
97200 Fort-de-France
Objet : acquisition de tout biens immobi-
liers, La proprit, la gestion, la mise en
valeur, la transformation, la construction,
l'amnagement et la location de tous
biens immobiliers
Dure : 99 ans
Capital : 100E
le grant: M. PRECART Emmanuel
Adresse : 4 rue Vincent Placoly
97200 Fort-de-France
Immatriculation au registre du commerce
en course
Pour avis, Le grant FA 9518

FIN DE LOCATION GERANCE
Avis est donn de la fin de location g-
rance en date du 1er avril 2008, du com-
merce de bijouterie horlogerie sis rue
Victor Hugo 97250 SAINT PIERRE
don't le bailleur est reprsent par Mon-
sieur GENOT Honor Nestor et la loca-
taire grante : Madame GENOT
Rose-Marie Emilie,
demeurant: rue Shcoelcher
97250 SAINT PIERRE,
ne le 22 mai 1958
Cette fin de location grance a t conve-
nue dans un commun accord des deux
parties et prend effet partir du
1er avril 2008
Pour avis et mention FA 9519

AVIS DE CONSTITUTION
Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 25 mars 2008 au saint Esprit, il a
t constitu une socit prsentant les
caractristiques suivantes :
Denomination : WEST INDIES DEVE-
LOPMENT
Sous le sigle'WID"
Forme : socit responsabilit limite
Sige social : quarter Petit Fond Rsi-
dence Lacarreau Bocaly maison 39
97270 SAINT ESPRIT
Objet: Services aux entreprise et au tu-
diants, stages en entrepriseet sjours lin-
guistiques dans la carabe.
Organisation de sminaires et conf-
rences en Martinique et dans le carabe
Assistance administrative
Supports de communication
Capital : 2 200.00E (deux miles deux
cents euro)
Dure :99 ans computer de l'immatricu-
lation au registre du commerce et des so-
cits de Fort-de-France
Grance : M Jean Marc AJANANY
demeurant 85 route de ravine vilaine
97200 Fort-de-France
Melle BEAUNOL Ingrid demeurant :
Quarter Rivire Lzarde 2
97213 GROS MORNE
M CURTIUS Jean Nol demeurant :
quarter Dunoyer-Humbert
97280 LE VAUCLIN
nomms pour une dure indtermine
Pour avis et mention, FA 9520

AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPEE
CLIMAVIE SERVICES EURL
C/O M LENERAND
MORNE VERT
97224 DUCOS
AU CAPITAL DE :7 600.00E


RCS: 488 025 115
La dissolution anticipe a t prononce
computer de la date de la publication au
journal M LENERAND
Eric Pierre, est dsign statutairement
en quality de liquidateur avec les pouvoirs
les plus tendus pour raliser les opra-
tions de liquidation
le sige de la liquidation est fix
l'adresse ci-dessus, les opposition doi-
vent tre prsentes devant le tribunal de
commerce de F-de-F
Pour avis et mention ,
Le grant FA 9521

CLOTURE DE LIQUIDATION TOTAL
Aux terms d'un PV d'AG en date du :
31/03/2008, l'associ unique de la socit
EURL CTAC, don't le sige social est situ
: res Bleu carabe n 9
habitation Case Navire
97233 SCHOELCHER, immatricul sous
le RCS n 479 492 670, a dcid de la cl-
ture de la liquidation de la socit
Pour avis et mention FA 9522

MODIFICATIONS STATUTAIRES
Aux terms de I'AGE, du :21 fvrier 2008,
tenue au sige social de la socit MAR-
TINIQUE TRANSPORTS FRIGORI-
FIQUES EURL ..
au capital de 5 000 Eenregistre au Tribu-
nal de commerce et des socits de Fort-.
de-France, sous le numro
498 955 426, l'associ a dcid
1) d'agrer M CERSON Guitry n le 06
dcembre 1972 Lamentin (Martinique),
en quality de cessionnaire de 32 parts de
la socit MARTINIQUE TRANSPORTS
FRIGORIFIQUES EURL
2) de dmissionner de son statut de g-
rant la SARL
3) la nomination de M CRESON Guitry
comme nouveau grant sans limitation de
dure
4) La modification des status conscuti-
vement la cession et la nomination du
grant
Pour avis, le grant FA 9523

HOMOLOGATION D'UN CHANGE-
MENT DE REGIME MATRIMONIAL
Avis est donn du dpt d'une demand
en homologation de changement de r-
gime matrimoniale devant le tribunal de
grande instance de Fort-de-France le
25 juin 2007, par Matre
Michel LOUIS-FERDINAND, avocat au
nom de Monsieur Philippe Cyrille ROH-
FRITSCH-LAYRAL n le 20 octobre 1970
Albertville (Savoie) et de Madame Em-
manuelle Gladys BEREBICE, ne le 18
fvrier 1978 Fort-de-France (Marti-
nique), tous deux de nationalit franaise
et demeurant 5 lotissement Marvel Aca-
jou 97232 LE LAMENTIN pour substituer
au rgime lgal de le communaut d'ac-
quts issu de leur marriage le 11 avril
2004 la mairie du Lamentin (Marti-
nique), le rgime de la separation de bien
issu du contract dress en la forme au-
thentique par la SCP GALLET DE SAINT
AURIN CEAUX PERIE
le 16 janvier 2006.
Les opposition seront reus comme de
droit
Mention de cette requte sera publie au
rpertoire civil, au Greffe du Tribunal
mixte de commerce de Fort-de-France et
au registre du commerce et en marge des
actes de naissance des intresss.
Pour avis FA 9524

MODIFICATOINS STATUTAIRES
NORD CARAIBES NETTOYAGE
SARL AU CAPITAL DE :7 622.45E
25 LOT SAINT JAMES
97250 SAINT PIERRE
SIRET:438116 592 00017
APE : 747Z


Avis est donn que par dlibration de
I'A.G.E. de la EURL NORD CARAIBE
NETTOYAGE, runie le 21/03/2008, il a
t dcid que:
il a t dcid d'tendre l'objet social: d-
capage sol, shampoing moquette et tapis
aux activits suivantes, transport divers
bnisterie menuiserie bois ralisation de
cltures
Les status ont donc t modifis en
consequence.
Pour avis FA 9525

MODIFICATIONS STATUTAIRES
SOCIETY TOURISTIQUE DE LA
POINTE DU BOUT
SA AU CAPITAL DE 5 865 714.00e
SIGE SOCIAL:
LA POINTE DU BOUT
97229 LES TROIS ILETS
RCS 303 160 246
FORT-DE-FRANCE
Le 18 mars 2008, I'AGO a dcid de
nommer en quality d'administrateurs: M ;
Patrick-Olivier PICOURT demeurant 110
rue Vielle du Temple 75003 PARIS, M
Alexis PICOURT demeurant 15 square
du Roule 92200 NEUILLY SUR SEINE, la
socit COMPAGNIE FINANCIERE
SAINT THOMAS, SAS don't le sige so-
cial est 1-3,rue de Lulli 75002 PARIS
(412 615 130 RCS PARIS), en remplace-
ment de Mr Michel BALTHAZAR, la so-
cit SAMINVEST, la socit SOPARAC,
la socit ACCOR,dmissionnaires
Le 18 mars 2008, le CA a dcid de nom-
mer en quality de Prsident Directeur G-
nral : Mr Patrick-Olivier PICOURT
demeurant 110 rue Vielle du Temple
75003 PARIS, en replacement de Mr
Michel BALTHAZAR, dmissionnaire
Pour avis FA 9526

AVIS D'AUGMENTATION
DU CAPITAL DE LA SOCIETY
T.L.M 972
ENTREPRISE UNIPERSONNELLE
RESPONSABILIT LIMITE
AU CAPITAL DE 3 000.00E
SIGE SOCIAL RUE DE LA LIBERTY
PETIT BOURG
97215 RIVIERE SALEE
SIREN: 493 469 464
R.S.C. 2006 B 2011
Par decision de l'assemble gnrale ex
traordinaire du 31 mars 2008, l'associ
unique a dcid une augmentation du ca-
pital social par compensation de
crances ce qui entrane la publication
des mentions suivantes
Ancienne mention
Capital social : 3000E
Nouvelle mention
Capital social: SIX MILLE euros (6 000q
L'article 7 des status sera modifi en
consequence
Pour avis le Grant FA 9527

CAROLE FIDANZA
AVOCAT A LA COUR
71 RUE VICTOR HUGO
1ER TAGE
97200 FORT-DE-FRANCE
TL : 05.96.63.65.83
FAX : 05.96.63.57.85
CESSION DE FONDS DE COMMERCE
Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 12 dcembre 2007, enregistr
la recette des impts de Fort-de-France
le 28 dcembre 2007, bordereau
n 2007/1 555 case n" 27,
RCS n" 439 771 890
Monsieur Alain LESAINE n le
1er dcembre 1963 Anthony
demeurant : 5 residence le sapotillier
97223 LE DIAMANT
vendeur
a cd la SARL CYBER MARIN, au ca-
pital de 8 000e, don't le sige est situ
n 1 residence Les Rivages d'Ulysse -


97290 LE MARIN
acheteur
un fonds de commerce de cyber caf,
confiseries, glaces, boissons, compre-
nant tous les lments corporels et incor-
porels moyennant le prix principal de :
110 000.00Uro et ce computer du
30 dcembre 2007.
Les opposition s'il y a lieu, seront reues
en la forme lgale dans les dix (10) jours
de la dernire en date des publications l-
gales auprs du cabinet de Matre Carole
FIDANZA Avocat la cour, 71 rue Victor
Hugo 1er tage
97200 Fort-de-France
o domicile a t lu cet effet.
pour avis FA 9528

AVIS DE CONSTITUTION
Par acte sous SSP, il se constitute la so-
cit
Denomination social : E2P
nom commercial: "E2P"
Forme : socit responsabilit limite
capital : 6 000, don't 3 240e en num-
raire
sige social :45, rue Schoelcher
97215 Rivire Sale
objet : tous travaux d'lectricit, construc-
tion, renovation du rseau lectrique
Dure :30 annes
Grant : PRUDENT Philippe,
demeurant : Quartier Macdoine
97214 LORRAIN
Pour avis, le grant FA 9529

AVIS DE CONSTITUTION
Aux terms d'un acte sous seing priv fait
en date du 25.03.08, il a t constitu une
socit civil prsentant les caractris-
tiques suivantes :
Denomination : SCI "MAEDHY"
Forme : Socit civil immobilire
sige : quarter Gergault
97220 TRINITE
Objet: la socit a pour objet l'acquisition
de terrains btir afin de procder l'di-
fication d'immeubles usage d'habita-
tions et ou de commerce, l'achat, la
vente, la location en totalit ou par frac-
tion desdits immeubles
Dure :50 ans computer de la date d'im-
matriculation au RCS
Capital: 1 000.00E
Grance: M. ALBICY Molire Mesmin
La grance
Pour avis et mention FA 9530

ATLAS BATIMENT
SOCIT RESPONSABILIT
LIMITE EN LIQUIDATION
AU CAPITAL DE 45 000 EUROS
SIGE: 6 RUE DES ARTS
ET MTIERS, LOTISSEMENT DILLON
STADE, 97200 FORT DE FRANCE
RCS FORT-DE-FRANCE
L'Assemble Gnrale Extraordinaire
runie le 15 fvrier 2008 a dcid la dis-
solution anticipe de la Socit computer
du 22 fvrier 2008 et sa mise en liquida-
tion amiable sous le rgime convention-
nel dans les conditions prvues par les
status et les dlibrations de ladite as-
semble.
Elle a nomm comme liquidateur Mon-
sieur Herv PFISTER, demeurant 35
Route de Cluny 97200 FORT DE
FRANCE, pour toute la dure de la liqui-
dation, avec les pouvoirs les plus tendus
tels que dtermins par la loi et les sta-
tuts pour procder aux operations de li-
quidation, raliser l'actif, acquitter le
passif, et I'a autoris continue les af-
faires en course et en engager de nou-
velles pour les besoins de la liquidation.
Le sige de la liquidation est fix 6 rue
des Arts et Mtiers Lotissement Dillon
Stade 97200 FORT DE FRANCE. C'est
cette adresse que la correspondence
devra tre envoye et que les actes et do-









ANU3E .rLE ed 11I20 -I Jfie'1 -Pg Il


cuments concernant la liquidation devront d'eux, toutes les autres cessions sont
tre notifis. soumises l'agrment pralable de la
L'article 5 des status relatif la dure de collectivit des associs donn par une
la Socit a t modifi en consequence. decision extraordinaire.
Les actes et pices relatifs la liquidation Le premier grant de la socit est: Mon-
seront dposs au Greffe du Tribunal de sieur Auguste DUFRENOT, demeurant
commerce de Fort-de-France, en annexe CASE PILOTE (97222) Lotissement La
au Registre du commerce et des soci- Carabe, Alle d'Hati
ts. Pour avis
Pour avis, le Liquidateur FA 9531 Le Notaire. FA 9534

CAR AVIS DE CONSTITUTION
SOCIT CIVILE IMMOBILIRE Suivant acte reu par Matre Micheline
AU CAPITAL DE 1.524,49 EUROS CONSTANTIN, Notaire soussign, asso-
SIGE SOCIAL: RUE DES ALIZS ci de la Socit Civile Professionnelle
QUARTER BATELIRE "Micheline CONSTANTIN et Monique
97233 SCHOELCHER CONSTANTIN" titulaire d'un office nota-
RCS FORT DE FRANCE rial FORT DE FRANCE, le 28 dcem-
D 350 547139 bre 2007, enregistr FORT DE
AVIS DE PUBLICITE FRANCE le 16 janvier 2008, bord 2008D
Aux terms du procs-verbal de l'assem- n'783, vol.2008 p, n"489, a t constitute
ble gnrale ordinaire de la Socit Ci- une socit civil immobilire ayant les
vile Immobilire CAR du 4 fvrier 2008, il caractristiques suivantes :
rsulte que : Objet : l'acquisition par voie d'achat ou
Monsieur Henri ERNOULT, demeurant d'apport, la proprit, la mise en valeur,
Villa Castellamare lieu dit du Champ la transformation, la construction, l'am-
Bertin 97200 FORT DE FRANCE, a t nagement, l'administration et la location
nomm, avec effet immdiat, co-grant de tous biens et droits immobiliers, de
de la Socit civil immobilire CAR pour tous biens et droits pouvant constituer
une dure indtermine. Il exercera ses l'accessoire, l'annexe ou le complement
functions de co-grant dans le cadre des des biens et droits immobiliers en ques-
dispositions lgales et statutaires. tion.
Mention sera faite au RCS de FORT DE Dnomination social : ALYZES DIA-
FRANCE MANT BEACH.
Pour avis, FA 9532 Sige social : FORT DE FRANCE
(97200), 3 Rue des Filaos, Des Rochers
AVIS DETRANSFERT Dure : 99 annes
DU SIEGE SOCIAL DE LA SOCIETY Capital social :117.000
SARL ETE Apports en numraire : 12.000 ;
SOCIT RESPONSABILIT Apport en nature par Mme ANNONAY :
LIMITE AU CAPITAL DE 22.800 e 105.000 terrain btir.
SIGE SOCIAL: HABITATION Toutes les cessions de parts, quelle que
ROCHES CARRES soit la quality du ou des cessionnaires,
97232 LAMENTIN sont soumises l'agrment pralable
R.C.S : 89 B 632 l'unanimit des associs.
SIREN : 352 157 887 Le premier grant de la socit est : Ma-
Aux terms d'une dlibration en date du dame Michelle ANNONAY, demeurant
17 Mars 2008, l'Assemble Gnrale Ex- FORT DE FRANCE (97200), 3 Rue des
tradrdinaire a dcid de transfrer le Filaos,-Des Rochers.
sige social de l'Habitation Roches Car- La socit sera immatricule au registre
res 97232 LE LAMENTIN la Route du commerce et des socits de FORT
de Petit Bourg Gnipa 97224 DUCOS DE FRANCE (97200).
computer du 1er Mars 2008, et de modi- Pour avis
fier en consequence l'article 04 des sta- Le Notaire. FA 9535
tuts.
ARTICLE 4 SIEGE SOCIAL AVIS DE MARCH
Ancienne mention : SERVICES
Le sige social est situ : Habitation SECTION : POUVOIR ADJUDICATEUR
Roches Carries 97-232 LE LAMENTIN 1.1) NOM, ADDRESSES ET POINTS) DE
Nouvelle mention: CONTACT:
Le sige social est situ : Route de Petit Conseil Gnral de la Martinique, avenue
Bourg Gnipa 97224 DUCOS des caraibes, l'attention de lise Claude
Le dpt lgal interviendra au Greffe du Prsident du Conseil Gnral de la Mar-
Tribunal de commerce de FORT DE tinique, MQ-97200 Fort-de-France.
FRANCE Adresse(s) internet:
Pour avis et mention Adresse du profile d'acheteur :
LES CO-GERANTS FA 9533 http://www.cg972.fr.
Adresse auprs de laquelle des informa-
AVIS DE CONSTITUTION tions complmentaires peuvent tre obte-
Suivant acte reu par Matre Monique nues:
CONSTANTIN, Notaire soussign, asso- Conseil Gnral de la Martinique, direc-
ci deJa Socit Civile Professionnelle tion Gnrale Adjointe charge des Fi-
"Micheline CONSTANTIN et Monique nances et des Moyens. 19 rue Jacques
CONSTANTIN" titulaire d'un office nota- Cazotte B.P 679, 97264 Fort-De-France
rial FORT DE FRANCE, le 28 dcem- Cedex Fort-de-France. Tl. 05 96 55 37
bre 2007, enregistre FORT BE 86. Fax 05 96 55 37 87.
FRANCE le 22 fvrier 2008, vol.2008 p Adresse auprs de laquelle le cahier des
n1303. a t constitute une socit ci- charges et les documents complmen-
vile immobilire ayant les caractristiques taires (y comprise des documents relatifs
suivantes: un dialogue comptitif et un systme
Denomination social : AUDALEDA d'acquisition dynamique) peuvent tre ob-
Sige social : CASE PILOTE (97222)Lo- tenus:
tissment La Carabe, Alle d'Hati Point(s) de contact susmentionn(s).
Dure: 99 annes Adresse laquelle les offres ou de-
Capital social : 252.500 mandes de participation doivent tre en-
Apports en numraire :50.015,75 E voyes :
Apporten nature par Mr DUFRENOt : Point(s) de contact susmentionn(s).
202.484,25 e terrain btir. .2) TYPE DE POUVOIR ADJUDICA-
Les parts sont librement cessibles entire TEUR ET ACTIVIT(S) PRINCIPALE(S):
associs ou ascendant ou descendant Collectivit territorial.


Protection social.
Le pouvoir adjudicateur agit pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs :
non.
SECTION II : OBJET DU MARCH
11.1) DESCRIPTION
11.1.1) Intitul attribu au march par le
pouvoir adjudicateur :
prestations de transport en bus pour I
'Operation "Sport vacances" du conseil
general de la martinique.
11.1.2) Type de march et lieu d'excution
des travaux, de livraison de fournitures ou
de prestation de services : Services.
Catgorie de service : no02.
Lieu principal de prestation: dpartement
de la martinique, 97200.
Code NUTS FR920.
11.1.3) L'avis implique :
L'tablissement d'un accord-cadre.
11.1.4) Informations sur l'accord-cadre :
Accord-cadre avec un seul oprateur.
Dure de l'accord-cadre: Dure en mois
:36.
11.1.5) Description succincte du march
ou de l'achat/des achats :
les prestations concernent le transport
d'enfants, lors des sorties organises par
le Dpartement de la Martinique dans le
cadre l'opration "Sport vacances".
11.1.6) Classification CPV (vocabulaire
commun pour les marchs publics) :
60110000.
11.1.7) March couvert par l'accord sur les
marchs publics (AMP) : Oui.
11.1.8) Division en lots:
Division en lots : Oui.
Il convient de soumettre des offres pour:
un ou plusieurs lots.
11.1.9) Des variantes seront prises en
consideration : Non.
11.2) QUANTITY OU TENDUE DU MAR-
CH
11.2.1) Quantit ou tendue global:
11.2.2) Options : Oui.
Description de ces options : la dure du
march est de un (1) an computer de sa
notification. Il pourra tre reconduit deux
(2) fois dans la limited maximale de trente
six (36) mois.
Nombre de reconductions ventuelles :
2.
11.3) DURE DU MARCH OU DLAI
D'EXCUTION :
Dure en mois: 12 ( computer de la date
d'attribution du contract .
INFORMATIONS SUR LES LOTS
LOT nol
INTITUL:
1) DESCRIPTION SUCCINCTE :
prestations de transport en bus zone 1
fort-de-france nord caraibe
2) CLASSIFICATION CPV (VOCABU-
LAIRE COMMUN POUR LES MARCHS
PUBLICS) :
60110000.
3) QUANTITY OU TENDUE
montant minimum annuel : 50 000 euro
ht; montant maximum annuel : 200 000
euro ht
4) INDICATIONS QUANT UNE AUTRE
DURE DU MARCH OU UNE AUTRE
DATE DE COMMENCE-
MENT/D'ACHVEMENT :
5) INFORMATIONS COMPLMEN-
TAIRES SUR LES LOTS :
LOT no2
INTITUL :
1) DESCRIPTION SUCCINCTE.: -
prestations de transport en bus zone 2
fort-de-france sud
2) CLASSIFICATION CPV (VOCABU-
LAIRE COMMUN POUR LES MARCHS
PUBLICS)
60110000.
3) QUANTITY OU TENDUE:.
montant minimum annuel : 50 000 euro
(H.T.) ; montant maximum annuel : 200
000 euro ht
4) INDICATIONS QUANT A UNE AUTRE


DURE DU MARCH OU UNE AUTRE
DATE DE COMMENCE-
MENT/D'ACHVEMENT:
5) INFORMATIONS COMPLMEN-
TAIRES SUR LES LOTS :
LOT no3
INTITUL:
1) DESCRIPTION SUCCINCTE:
prestations de transport en bus zone 3
sud
2) CLASSIFICATION CPV (VOCABU-
LAIRE COMMUN POUR LES MARCHS
PUBLICS) :
60110000.
3) QUANTITY OU TENDUE:
montant minimum annuel : 40 000 euro
(H.T.) ; montant maximum annuel : 160
000 euro ht
4) INDICATIONS QUANT UNE AUTRE
DURE DU MARCH OU UNE AUTRE
DATE DE COMMENCE-
MENT/D'ACHVEMENT:
5) INFORMATIONS COMPLMEN-
TAIRES SUR LES LOTS:
LOT no4
INTITUL :
1) DESCRIPTION SUCCINCTE:
prestations de transport en bus zone 4
nord atlantique
2) CLASSIFICATION CPV (VOCABU-
LAIRE COMMUN POUR LES MARCHS
PUBLICS) :
60110000.
3) QUANTITY OU TENDUE :
montant minimum annuel : 50 000 euro
(H.T.) ; montant maximum annuel : 200
000 euro ht
4) INDICATIONS QUANT UNE AUTRE
DURE DU MARCH OU UNE AUTRE
DATE DE COMMENCE-
MENT/D'ACHVEMENT:
5) INFORMATIONS COMPLMEN-
TAIRES SUR LES LOTS :
SECTION III : RENSEIGNEMENTS
D'ORDRE JURIDIQUE, ECONOMIQUE,
FINANCIER ET TECHNIQUE
II1.1) CONDITIONS RELATIVES AU
CONTRACT
II1.1.1) Cautionnement et garanties exigs
111.1.2) Modalits essentielles de finance-
ment et de paiement et/ou rfrences aux
textes qui les rglementent:
le march sera finance sur le budget du
Dpartement, sur ses resources pro-
pres. Le paiement se fera par virement
administratif dans un dlai global de 45
jours maximum, conformment l'article.
98 du Code des marchs publics et son
dcret d'application no2002-232 du 21 f-
vrier 2002 relatif au dlai maximum de
pavement dans les march publics. Le ti-
tulaire a droit une advance dans les
conditions prvues l'article 87 du Code
des marchs publics.
Le dfaut de paiement dans le dlai prvu
donne droit au versement d'intrts mo-
ratoires au titulaire et au sous-traitant. Le
taux applicable est celui de l'intrt lgal
en vigueur augment de 2 points la date
laquelle les intrts moratoires ont com-
menc courir.
111.1.3) Forme juridique que devra revtir
le groupement d'oprateurs conomiques
attributaire du march :
Le present march sera attribu une
entreprise unique ou un groupement
d'entreprise solidaire ou conjoint.
En application de l'article 51.vi du Code
des marchs publics, il est interdit aux
candidates de prsenter pour le march
plusieurs offres en agissant la fois en
quality de candidates individuals et de
membres d'un ou plusieursgroupements,
ou en quality de membres de plusieurs
groupements.
111.1.4) L'excution du march est sou-
mise d'autres conditions particulires:
111.2) CONDITIONS DE PARTICIPATION
111.2.1) Situation propre des oprateurs
conomiques. v comprise exigences rela-









ANNIEIN IES ILiG,&iLEs Jeui 1, l20 II sic n' 1 ae1


tives l'inscription au registre du com-
merce ou de la profession :
Renseignements et formalits nces-
saires pour valuer si ces exigences sont
remplies : renseignements et formalits
ncessaires pour valuer si ces exi-
gences sont remplies : en application de
l'article 52 du Code des marchs publics,
les candidates qui ne peuvent soumission-
ner un march en application des dis-
positions de l'article 43, 44 ou qui, le cas
chant aprs mise en oeuvre des dispo-
sitions du premier alina de l'article 52,
produisent des dossiers de candidature
ne comportant pas les pices mention-
nes aux rubriques ci-dessous ne sont
pas admis participer la suite de la pro-
cdure de passation du march. Les can-
didatures qui ne satisfont pas aux niveaux
de capacits professionnelles, techniques
et financires seront limines
Ces documents sont fournir sur paper
libre ou en utilisant les formulaires DC 4
et Dc5 tlchargeables sur le site
http://www.minefi.gouv.fr. Remplis confor-
mment aux renseignements demands
par le pouvoir adjudicateur.
Les candidates devront fournir l'appui de
leur candidature: Lettre de candidature
avec identification du candidate. En cas de
groupement, la lettre de candidature doit
tre signe par chaque membre du grou-
pement ou par le mandataire justifiant des
habilitations ncessaires pour reprsen-
ter les membres du groupement,
- les documents relatifs aux pouvoirs de
la personnel habilite engager le candi-
dat, La copie du ou des jugements pro-
noncs si le candidate est en
redressement judiciaire, Une declaration
sur l'honneur pour justifier que le candi-
dat n'entre dans aucun des cas mention-
ns l'article 43 du Code des marchs
publics. En cas de groupement, l'ensem-
ble des pices numres dans cette ru-
brique est fournir par chaque membre
du groupement.
111.2.2) Capacit conomique et financire
Renseignements et formalits nces-
saires pour valuer si ces exigences sont
remplies : declaration concernant le chif-
fre d'affaires global et le chiffre d'affaires
concernant les services objet du march
raliss au course des trois derniers exer-
cices disponibles.
Conformment aux dispositions de l'arti-
cle 45 III du Code des marchs publics,
si le candidate est objectivement dans l'im-
possibilit de produire ce renseignement
pour justifier de sa capacity financire, il
peut prouver sa capacity par tout autre
document considr comme quivalent
par le pouvoir adjudicateur.
Niveau(x) spcifique(s) minimal(aux)
exig(s) : le chiffre d'affaires global moyen
sur les trois derniers excercices disponi-
bles doit tre suprieur 10 000 euro ht,
pour chaque lot.
111.2.3) Capacit technique:
Renseignements et formati~s nces-
saires pour valuer si ces exigences sont
remplies : declaration indiquant les ef-
fectifs moyens annuels du candidate et
l'importance du personnel d'encadrement
pour chacune des trois dernires annes
; Presentation d'une liste des principaux
services fournis au course des trois der-
nires annes, indiquant le montant, la
date et le destinataire public ou priv. Les
services fournis sont prouvs par des at-
testations du destinataire'ou, dfaut,
par une declaration de l'oprateur cono-
mique. Declaration indiquant l'outillage, le
matriel et l'quipement technique don't le
candidate dispose pour la ralisation de
march de mme nature.
Pourjustifierde ses capacits profession-
nelles, techniques et financires, le candi-
dat, mme s'il s'agit d'un groupement,
peut demander que soient galement


prises en compete les capacits profes-
sionnelles, techniques et financires d'au-
tres oprateurs conomiques, qluelle que
soit la nature juridique des liens existant
entire cet oprateur et lui. Dans ce cas, il
justifie des capacits de ce ou ces opra-
teurs conomiques et apporte la preuve
qu'il en disposera pour l'excution du
march. Le candidate doit donc produire
les mmes documents concernant le(s)
oprateur(s) conomique(s) que ceux qui
lui sont exigs par le pouvoir adjudicateur.
En outre, pour justifier qu'il dispose des
capacits de cet oprateur conomique
pour l'excution du march, le candidate
produit un engagement crit de l'opra-
teur conomique.
Niveau(x) spcifique(s) minimal(aux)
exig(s) : le candidate doit disposer d'au
moins 4 bus d'environ 50 places, 1 mini-
bus d'environ 25 places, 5 chauffeurs,
pour chaque lot.
111.2.4) Marchs rservs : Non..
111.3) CONDITIONS PROPRES AUX
MARCHS DE SERVICES
111.3.1) La prestation est rserve une
profession particulire : Oui.
Conformment aux terms du dcret no
85-891 du 16 aot 1985, modifi en son
article 5 par le dcret no 2000 1127 du
S24 novembre 2000, relatif aux transports
urbains de personnel et aux transports
routiers non urbains de personnel, le ti-
tulaire du present march, et tout ven-
tuel sous-traitant, doit tre inscrit au
registre des entreprises de transports pu-
blics routiers de personnel.
111.3.2) Les personnel morales sont te-
nues d'indiquer les noms et qualifications
professionnelles des membres du per-
sonnel charges de la prestation : Non.
SECTION IV : PROCEDURE
IV.1) TYPE DE PROCEDURE
IV.1.1)Type de procedure :
Ouverte.
IV.1.2) Limites concernant le nombre
d'oprateurs invits soumissionner ou
participer :
IV.1.3) Rduction du nombre d'oprateurs
durant la ngociation ou le dialogue :
IV.2) CRITRES D'ATTRIBUTION
IV.2.1) Critres d'attribution :
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs dans le cahier des charges,
dans l'invitation soumissionner ou n-
gocier ou encore dans le document des-
criptif.
IV.2.2) Une enchre lectronique sera ef-
fectue : Non.
IV.3) RENSEIGNEMENTS D'ORDRE
ADMINISTRATIF
IV.3.1) Numro de rfrence attribu au
dossier parole pouvoir adjudicateur:
CA 03/08.
IV.3.2) Publication(s) antrieure(s)
concernant le mme march :
IV.3.3) Conditions d'obtention du cahier
des charges et des documents compl-
mentaires ou du document descriptif :
Date limited pour la reception des de-
mandes de documents ou pour l'accs
aux documents :21 mai 2008 12:00.
Documents payants : non.
IV.3.4) Date limited de reception des offres
ou des demands de participation :
21 mai 2008 -12:00.
IV.3.5) Date d'envoi des invitations sou-
missionner ou participer aux candidates
slectionns :
IV.3.6) Langue(s) pouvant tre utilise(s)
dans l'offre ou la demand de participa-
tion :
franais.
IV.3.7) Dlai minimum pendant lequel le
soumissionnaire est tenu de maintenir
son offre :
Dure en jours : 150 ( computer de la
date limited de reception des offres).
IV.3.8) Modalits d'ouverture des offres :


27 mai 2008 08:00.
Personnes autorises assister l'ouver-
ture des offres : non.
SECTION VI : RENSEIGNEMENTS
COMPLEMENTAIRES
VI.1) IL S'AGIT D'UN MARCH PRIO-
DIQUE:
VI.2) LE MARCH S'INSCRIT DANS UN
PROJET/PROGRAMME FINANCE PAR
DES FONDS COMMUNAUTAIRES Non.
VI.3) AUTRES INFORMATIONS :
II s'agit d'un accord-cadre avec un seul
oprateur au sens de la directive Euro-
penne 2004/18 CE, et d'un march
bons de command au sens du Dcret no
2006-975 du 1er aot 2006 portant code
des marchs publics.
Date prvisionnelle du dbut des presta-
tions : ler juillet 2008.
La collectivit propose le mode de trans-
mission lectronique pour la consultation
(remise des candidatures et remise des
offres). Il est attend une rponse par
voie lectronique sur la plate forme de d-
matrialisation des marchs publics
(www.cg972.fr rubrique marchs publics
- appeals d'offres. Cependant, les candi-
dats restent libres de choisir le mode de
transmission. Le Dpartement garantit la
scurit des informations portant sur les
candidatures et les offres et assure leur
confidentiality.
Pour rpondre sous format lectronique,
la personnel habilite engager le sou-
missionnaire doit tre titulaire d'un certifi-
cat lectronique afin de signer son offre.
La liste des categories de certificates de si-
gnature lectronique ainsi rfrences
est publie sur le site internet du ministry
charge de la rforme de l'etat .l'adresse
suivante
http://www.entreprises.minefi.gouv.fr/certi
ficats/ ". Paralllement l'envoi par voie
lectronique, les oprateurs cono-
miques peuvent faire parvenir une copie
de sauvegarde sur support physique
lectronique ou sur support paper. Cette
copie est transmise sous pli sceJl et
comporte obligatoirement la mention :"
copie de sauvegarde ". Tout document
contenant un virus informatique fera l'ob-
jet d'un archivage de scurit et sera r-
put n'avoir jamais t reu. Le candidate
concern en sera inform. Dans ces
conditions, il est conseill aux candidates
de soumettre leurs documents un anti-
virus avant envoi.
- les candidates peuvent galement dpo-
ser leur offre sur support paper ou un
support physique lectronique (Cd-Rom,
Dvd-Rom, cl Usb...).
Le dtail des modalits de dpt des of-
fres est prcis dans le rglement de la
consultation.
Les candidates ont la possibility de tl-
charger les documents dans leur intgra-
lit via le site http://www.cg972.fr.
Rubrique marchs publics appeals d'of-
fres.
Pour dposer sa candidature et son offre
par voie lectronique le soumissionnaire
devra transmettre des fichiers tablis
selon l'un des formats suivants : PDF,
Excel, Word
Nb : Un guide des utilisateurs dtaillant
les pr requis et les conditions de remise
d'une soumission lectronique est dispo-
nible sur le site Internet du Dpartement
Le niveau minimum de signature lectro-
nique exig des candidates est le Niveau
Il (quivalent classes 3) de la PRIS V1 (Po-
litique de Rfrencement Intersectorielle
de Scurit).
Les frais d'accs au rseau et de recours
la signature lectronique sont la
charge de chaque candidate.
Les documents transmis par voie lectro-
nique pourront tre re-matrialiss aprs
l'ouverture des plis. Les candidates sont in-
forms que l'attribution du march pourra


donner lieu la signature manuscrite d'un
march paper.
Date d'envoi du present avis au JOUE et
au BOAMP: 9 avril 2008.
VI.4) PROCEDURES DE RECOURS
VI.4.1) Instance charge des procedures
de recours:
tribunal administratif, immeuble roy ca-
mille croix de bellevue B.P. 683, F-97264
Fort-de-France. E-mail : greffe.ta-fort-de-
france@juradm.fr. Tl. 05 96 71 66 67.
Fax 05 96 63 10 08.
Organe charge des procedures de m-
diation :
Comit consultatif interrgional de Paris
de rglement amiable des litiges relatifs
aux marchs publics, 29, rue Barbet-De-
Jouy 75700 paris Cedex 7 Tl. 01 44 42
63 43.
VI.4.2) Introduction des recours:
VI.4.3) Service auprs duquel des rensei-
gnements peuvent tre obtenus concer-
nant l'introduction des recours:
tribunal administratif, immeuble roy ca-
mille croix de bellevue B.P. 683, F-97264
Fort-de-France. E-mail : greffe.ta-fort-de-
france@juradm.fr. Tl. 05 96 71 66 67.
Fax 05 96 63 10 08.
VI.5) DATE D'ENVOI DU PRESENT AVIS
:9 avril 2008. FA 9536

CACEM
AVIS DE MARCH
Pouvoir adjudicateur
Nom, adresse et point de contact
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax: 0596.75.87.06
Point de contact : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courrier lectronique : infos@cacem-
mq.com
Adresse gnrale du pouvoir adjudicateur
(URL) : http://www.cacem.org
Type de pouvoir adjudicateur et activity
principal
Autre : Etablissement public de coopra-
tion intercommunale (EPCI)
Services gnraux des administrations
publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour l
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Objet du march
Description
March bons de command de ba-
layage et de lavage mcanis
Type de march: march de services :
Catgorie de services :16
Lieu principal de prestation : Fort de
France, Schoelcher, Lamentin et Saint-
Joseph .
Code NUTS : FR920
Lavis implique un march public
Description succincte:
Balayage et lavage mcanis sur l'en-
semble du territoire de la CACEM
Evacuation des dchets
Classification CPV :
Objet principal : 90 122124-3 Nettoyage
et traitement des sols
Objets complmentaires :
90 200000-9 Services de propret et
d'hyginisation en milieu urbain et rural et
services connexes
90 211000-9 Services de balayage des
rues
March couvert par l'accord sur les mar-
chs publics : oui
Division en lots : non
Des variantes seront-elles prises en
consideration: non
Quantit ou tendue du march
Montant minimum du march: 4 500 000
euros pour la dure du march
Montant maximum du march :9 000 000









ANNCNIIES ILisAiLis Jeui 7 .n1' Pge1


euros pour la dure du march
Options: non
Dure du march ou dlai d'excution
53 mois computer de la date d'attribution
du contract.
Renseignements d'ordre juridique, co-
nomique, financier et technique
Conditions relatives au contract
Modalits essentielles de financement et
de pavement et/ou rfrences aux textes
qui les rglementent : le march sera fi-
nanc 100 % sur les fonds propres de la
CACEM. Les crdits ncessaires sont
inscrits au budget primitif, section de fonc-
tionnement.
Dlai global de paiement :45 jours
Intrts moratoires : taux de l'intrt lgal
en vigueur la date laquelle les intrts
moratoires commenceront courir, aug-
ment de 2 points
Modalits de paiement: mandate adminis-
tratif suivi d'un virement.
Possibility d'avance dans les conditions
fixes par le code des marchs publics et
conditionne par la constitution d'une ga-
rantie premiere demand garantissant
100% du montant de l'avance (y compris
taxes). Son montant est gal 5% d'une
some gale douze fois le montant mi-
nimum divis par la dure du march ex-
prime en mois (y comprise taxes)
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement d'oprateurs conomiques attri-
butaire du march : groupement conjoint
ou solidaire
L'excution du march est soumise
d'autres conditions particulires: non
Conditions de participation
Situation propre des oprateurs cono-
miques, y compris exigences relatives
l'inscription au registre du commerce ou
de la profession : en application de l'arti-
cle 52 du code des marchs publics, suite
l'ouverture de la 1re envelope, pour-
ront tre limins :
les candidates qui n'auront pas fourni l'en-
semble des dclarations, certificates ou at-
testations demands dment complts,
dats et signs dans le dlai imparti;
les candidates don't les niveaux de capaci-
ts professionnelles, techniques et finan-
cires seront jugs insuffisants, aprs
analyse des lments fournis dans le
dossier de candidature.
Justifications produire quant aux quali-
ts et capacits du candidate:
Lettre de candidature DC 4 ou quivalent;
Declaration du candidate DC 5 ou quiva-
lent ;
Si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des.jugements pro-
noncs cet effet ;
Declaration sur l'honneur, dment date
et signe par le candidate, prvue l'arti-
cle 44 du code des marchs publics pour
justifier :
qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales,
qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction
de concourir,
qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq
dernires annes, d'une condemnation
inscrite au bulletin n*2 du easier judiciaire
pour les infractions vises aux articles
L324-9, L324-10, L341-6, L125-1 et
L125-3 du code du travail (Loi 97-210 du
11 Mars 1997 relative au enforcement de
la lutte contre le travail clandestine et d-
cret 97-638 du 31 Mai 1997).
Capacity conomique et financire
Justificatifs des capacits financires du
candidate, une declaration concernant le
chiffre d'affaires global et le chiffre d'af-
faires concernant les services auxquels
se rfre la consultation, raliss au
course des 3 derniers exercices.Le candi-
dat tabli dans un Etat membre de la
Communaut europenne, autre que la
France, doit produire un certificate tabli
par les administrations et organisms du


pays d'origine, selon les mmes modali-
ts que celles prvues ci-avant pour le
candidate tabli en France.
Capacity technique
Description et effectifs des moyens gn-
raux don't l'entreprise dispose en person-
nels, matriels et locaux pour faire face
la bonne execution des prestations.
Presentation dans un tableau rcapitula-
tif des rfrences rcentes (moins de 3
ans), du candidate et de ses sous-traitants,
d'importance comparable dans le do-
maine du march (ou quivalent) avec in-
dication du nom du Matre d'Ouvrage, de
l'adresse du Matre d'Ouvrage, de la na-
ture des prestations ralises, du volume
technique pour chaque prestation (ton-
nage annuel), du montant annuel du mar-
ch, de la date de dbut d'excution, de
la dure du march.
Note indiquant la rpartition des presta-
tions entire les diffrentes entreprises en
cas de groupement et les prestations qu'il
serait envisag de sous-traiter
Certificates de qualifications profession-
nelles. La preuve de la capacity peut tre
apporte par tout moyen certificatess
d'identit professionnelle ou rfrences
attestant de la competence de l'entreprise
raliser la prestation pour laquelle elle
se porte candidate).
Certificates tablis par des services char-
gs du contrle de la quality et habilits
attester la conformit des services des
specifications ou des normes. La CACEM
acceptera d'autres preuves de measures
quivalentes de garantie de la quality pro-
duites par les prestataires de services, si
ceux-ci n'ont pas accs ces certificates
ou n'ont aucune possibility de les obtenir
dans les dlais fixs.
Pour justifier des capacits profession-
nelles, techniques et financires d'un ou
de plusieurs sous-traitants, le candidate
produit les mmes documents concer-
nant le sous-traitant que ceux exigs pr-
cdemment. En outre, pour justifier qu'il
dispose des capacits de ce ou ces sous-
traitants pour l'excution du march, le
candidate produit un engagement crit du
ou des sous-traitants.
Marchs rservs : non
La prestation est rserve une profes-
sion particulire: non
Les personnel morales sont tenues d'in-
diquer les noms et qualifications profes-
sionnelles des membres du personnel
charges d'excuter la prestation : non
Procedure
Type de procedure : ouverte
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous
Prix rsultant du dtail des quantits es-
times : 50%
Moyens humans et matriels proposs :
20%
Organisation prvue pour chaque presta-
tion (hors moyens humans et matriels):
20%
Organisation gnrale du service: 10%
Une enchre lectronique sera effectue
: non
Renseignements d'ordre administratif
Numro de rfrence attribu au dossier
par le pouvoir adjudicateur
2008/17/DGA3/AO
Publications antrieures concernant le
mme march : non
Documents payants : non
Date limited de reception des offres : 04
juin 2008 12 heures
Langue pouvant tre utilise dans l'offre:
FR (franais)
Dlai minimal pendant lequel le soumis-
sionnaire est tenu de maintenir son offre
: 120 jours computer de la date limited de
reception des offres
Personnes autorises assister 'ouver-


ture des offres : oui
Les membres de la commission d'appel
d'offres et le responsible de project. Les
commissions d'appel d'offres ne sont pas
publiques. Peuvent tre presents, les
agents de la Direction Commande pu-
blique, le comptable et un reprsentant de
la DRCCRF sur invitation.
Renseignements complmentaires
II s'agit d'un march priodique : non
Le march s'inscrit dans un pro-
jet/programme finance par les fonds com-
munautaires : non
Autres informations: le dossier de consul-
tation des entreprises est tlchargeable
sur Internet sur le site
www.marchespublics.net
La dure du march comprend une p-
riode de preparation de 5 mois maximum.
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal Administratif de Fort de
France B.P 683 97264 Fort de France
Cdex Tl. : 0596.71.66.67 Fax :
0596.63.10.08
Introduction des recours :
rfr prcontractuel : entire le dbut de
la procedure de passation (publication de
l'avis) et la signature du contract dans les
10 jours suivant la notification du rejet de
l'offre
recourse pour excs de pouvoir : dans les
2 mois de la notification ou de la publica-
tion de la decision attaque.
Service auprs duquel des renseigne-
ments peuvent tre obtenus concernant
l'introduction des recourse :Tribunal Admi-
nistratif de Fort de France B.P 683 -
97264 Fort de France Cdex Tl. :
0596.71.66.67- Fax :0596.63.10.08
Date d'envoi du present avis : 10 avril
2008
Adresses supplmentaires et points de
contact
Adresses et points de contact auprs
desquels des renseignements compl-
mentaires peuvent tre obtenus
CACEM Service Achats
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Point de contact : Mme Julians
Courrier lectronique : isa-
belle.julians@cacem-mq.com
Tl: 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Adresses et points de contact auprs
desquels le cahier des charges et les do-
cuments complmentaires peuvent tre
obtenus
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Adresses et points de contact auxquels
les offres doivent tre envoyes
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net FA 9537

CACEM
AVIS DE MARCH
Pouvoir adjudicateur
Nom, adresse et point de contact
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex


Tl: 0596.75.82.72
Fax :0596.75.87.06
Point de contact : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courrier lectronique : infos@cacem-
mq.com
Adresse gnrale du pouvoir adjudicateur
(URL) : http://www.cacem.org
Type de pouvoir adjudicateur et activity
principal
Autre : Etablissement public de coopra-
tion intercommunale (EPCI)
Services gnraux des administrations
publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Objet du march
Description
Collect des dchets managers et assi-
mils et recyclables secs
Type de march : march de services:
Catgorie de services :16
Lieu principal de prestation : Fort de
France, Schoelcher, Lamentin et Saint-
Joseph
Code NUTS: FR920
Lavis implique un march public
Description succinct:
collect des ordures mnagres rsi-
duelles en porte porte et par point de
regroupement et leur dchargement aux
centres de traitement ou de transit ;
collect slective des recyclables secs
(emballages managers recyclables et
journaux magazines recyclables) en
porte porte et par point de regroupe-
ment et leur dchargement aux centres
de traitement ou de transit.
Classification CPV:
Objet principal :90 121120-8 Services de
collect des ordures mnagres
Objets complmentaires :
90 100000-8 Services de collect et d'li-
mination des eaux uses et des ordures
90 121000-1 Services relatifs aux d-
chets
90 121100-2 Services de collect des or-
dures
90 121110-5 Services de collect de d-
chets solides urbains
90 121120-8 Services de collect des or-
dures mnagres
90 121140-4 Services de collect de pa-
pier
90 121200-3 Services de transport des
ordures
March couvert par l'accord sur les mar-
chs publics : oui
Division en lots : oui. Il convient de sou-
mettre des offres pour un ou plusieurs
lots.
Des variantes seront-elles prises en
consideration : non
Quantit ou tendue du march
Tous lots confondus : environ 71 000
tonnes d'ordures mnagres et 169
tonnes de recyclables secs par an.
Le march est compos de 2 lots gogra-
phiques.
Le march est compos de trenches
conditionnelles permettant la mise en
place progressive de la collect slective
des recyclables en porte porte et par
point de regroupement en addition ou en
substitution.
Une tranche conditionnelle correspond
la mise en uvre de la collect slective
sur l'intgralit d'un circuit de collect des
dchets managers et assimils.
Le nombre de trenches conditionnelles
totales qu'il sera possible de lever est
gal au nombre de circuits de collect (N)
dfini par le titulaire dans son organisa-
tion et clairement donn l'acte d'enga-
gement.
Options: oui
Description de ces options :les candidates
sont invits prsenter une offre base
sur une dure de march plus longue (89
mois) leur permettant une optimisation fi-









. IENI LAEJed 'Il Aw100 ue n '1 1 -Pge2


nancire de leurs investissements.
Dure du march ou dlai d'excution
65 mois computer de la date d'attribution
du contract.
Renseignements d'ordre juridique, co-
nomique, financier et technique
Conditions relatives au contract
Modalits essentielles de financement et
de paiement et/ou rfrences aux textes
qui les rglementent : le march sera fi-
nanc 100 % sur les fonds propres de la
CACEM (TEOM) Les crdits ncessaires
sont inscrits au budget primitif, section de
fonctionnement.
Dlai global de paiement : 45 jours
Intrts moratoires : taux de l'intrt lgal
en vigueur la date laquelle les intrts
moratoires commenceront courir, aug-
ment de 2 points
Modalits de pavement: mandate adminis-
tratif suivi d'un virement
Possibility d'avance dans les conditions
fixes par le code des marchs publics et
conditionne par la constitution d'une ga-
rantie premiere demand.
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement d'oprateurs conomiques attri-
butaire du march : groupement conjoint
ou solidaire
L'excution du march est soumise
d'autres conditions particulires : non
Conditions de participation
Situation propre des oprateurs cono-
miques, y comprise exigences relatives
l'inscription au registre du commerce ou
de la profession : en application de l'arti-
cle 52 du code des marchs publics, suite
l'ouverture de la 1re envelope, pour-
ront tre limins:
les candidates qui n'auront pas fourni l'en-
semble des dclarations, certificates ou at-
testations demands dment complts,
dats et signs dans le dlai imparti ;
les candidates don't les niveaux de capaci-
ts professionnelles, techniques et finan-
cires seront jugs insuffisants, aprs
analyse des lments fournis dans le
dossier de candidature.
Justifications produire quant aux quali-
ts et capacits du candidate:
Lettre de candidature DC 4 ou quivalent
Declaration du candidate DC 5 ou quiva-
lent ;
Si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
noncs cet effet;
Declaration sur l'honneur, dment date
et signe par le candidate, prvue l'arti-
cle 44 du code des marchs publics pour
justifier :
qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales,
qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction
de concourir,
qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq
dernires annes, d'une condemnation
inscrite au bulletin n2 du easier judiciaire
pour les infractions vises aux articles
L324-9, L324-10, L341-6, L125-1 et
L125-3 du code du travail (Loi 97-210 du
11 Mars 1997 relative au enforcement de
la lutte contre le travail clandestine et d-
cret 97-638 du 31 Mai 1997).
Capacity conomique et financire
Justificatifs des capacits financires du
candidate, une declaration concernant le
chiffre d'affaires global et le chiffre d'af-
faires concernant les services auxquels
se rfre la consultation, raliss au
course des 3 derniers exercices.
Le candidate tabli dans un Etat membre
de la Communaut europenne, autre
que la France, doit produire un certificate
tabli par les administrations et orga-
nismes du pays d'origine, selon les
mmes modalits que celles prvues ci
avant pour le candidate tabli en France.
Capacity technique
Description et effectifs des moyens gn-
raux don't l'entreprise dispose en person-


nels, matriels et locaux pour faire face
la bonne execution des prestations.
Presentation dans un tableau rcapitula-
tif des rfrences rcentes (moins de 3
ans), du candidate et de ses sous-traitants,
d'importance comparable dans le do-
maine du march (ou quivalent) avec in-
dication du nom du Matre d'Ouvrage, de
l'adresse du Maitre d'Ouvrage, de la na-
ture des prestations ralises, du volume
technique pour chaque prestation (ton-
nage annuel), du montant annuel du mar-
ch, de la date de dbut d'excution, de
la dure du march.
Note indiquant la rpartition des presta-
tions entire les diffrentes entreprises en
cas de groupement et les prestations qu'il
serait envisag de sous-traiter
Certificates de qualifications profession-
nelles. La preuve de la capacity peut tre
apporte par tout moyen certificatess
d'identit professionnelle ou rfrences
attestant de la competence de l'entreprise
raliser la prestation pour laquelle elle
se porte candidate).
Certificats tablis par des services char-
gs du contrle de la quality et habilits
attester la conformit des services des
specifications ou des normes. La CACEM
acceptera d'autres preuves de measures
quivalentes de garantie de la quality pro-
duites par les prestataires de services, si
ceux-ci n'ont pas accs ces certificates
ou n'ont aucune possibility de les obtenir
dans les dlais fixs.
Pour justifier des capacits profession-
nelles, techniques et financires d'un ou
de plusieurs sous-traitants, le candidate
produit les mmes documents concer-
nant le sous-traitant que ceux exigs pr-
cdemment. En outre, pour justifier qu'il
dispose des capacits de ce ou ces sous-
traitants pour l'excution du march, le
candidate produit un engagement crit du
ou des sous-traitants.
Marchs rservs : non
La prestation est rserve une profes-
sion particulire : non
Les personnel morales sont tenues d'in-
diquer les noms et qualifications profes-
sionnelles des membres du personnel
charges d'excuter la prestation : non
Procedure
Type de procedure : ouverte
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous
Prix global et forfaitaire y comprise
trenches conditionnelles : 50%
Effectifs humans et matriels : 20%
Organisation spcifique prvue pour
chaque prestation de collect (hors effec-
tifs humans et matriels) :20% ;
Organisation gnrale du service : 10%
Une enchre lectronique sera effectue
:non -
Renseignemnts d'ordre administratif
Numro de rfrence attribu au dossier
par le pouvoir adjudicateur
2008/15/DGA3/AO
Publications antrieures concernant le
mme march : non
Documents payants: non
Date limited de reception des offres :4 juin
2008 12 heures
Langue pouvant tre utilise dans l'offre :
FR (franais)
Dlai minimal pendant lequel le soumis-
sionnaire est tenu de maintenir son offre
: 120 jours computer de la date limited de
reception des offres
Personnes autorises assister 'ouver-
ture des offres : oui
Les membres de la commission d'appel
d'offres et le responsible de project. Les
commissions d'appel d'offres ne sont pas
publiques. Peuvent tre presents, les
agents de la Direction Commande pu-
blique, le comptable et un reprsentant de


la DRCCRF sur invitation.
Renseignements complmentaires
Il s'agit d'un march priodique : non
Le march s'inscrit dans un pro-
jet/programme finance par les fonds com-
munautaires : non
Autres informations : le dossier de consul-
tation des entreprises est tlchargeable
sur Internet sur le site
www.marchespublics.net
La dure du march comprend une p-
riode de preparation de 5 mois maximum
pour l'offre de base ainsi que pour l'op-
tion.
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal Administratif de Fort de
France B.P 683 97264 Fort de France
Cdex Tl. : 0596.71.66.67 Fax :
0596.63.10.08
Introduction des recourse :
rfr prcontractuel : entire le dbut de
la procedure de passation (publication de
l'avis) et la signature du contract dans les
10 jours suivant la notification du rejet de
l'offre
recours pour excs de pouvoir : dans les
2 mois de la notification ou de la publica-
tion de la decision attaque.
Service auprs duquel des renseigne-
ments peuvent tre obtenus concernant
l'introduction des recourse : Tribunal Admi-
nistratif de Fort de France B.P 683 -
97264 Fort de France Cdex Tl. :
0596.71.66.67- Fax : 0596.63.10.08
Date d'envoi du present avis : 10 avril
2008
Adresses supplmentaires et points de
contact
Adresses et points de contact auprs
desquels des renseignements compl-
mentaires peuvent tre obtenus
CACEM Service Achats
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Point de contact : Mme Julians
Courrier lectronique isa-
belle.julians@cacem-mq.com
Tl :0596.75.82.72
Fax :0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Adresses et points de contact auprs
desquels le cahier des charges et les do-
cuments complmentaires peuvent tre
obtenus :
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl: 0596.75.82.72
Fax :0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Adresses et points de contact auxquels
les offres doivent tre envoyes :
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
SChateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl :0596.75.82.72
Fax :0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Information sur les lots :
Lot n1l
Intitul: Fort de France et Schoelcher
Description succincte
collect des ordures mnagres rsi-
duelles en porte porte et par point de
regroupement et leur dchargement aux
centres de traitement ou de transit ;
collect slective des recyclables secs
(emballages managers recyclables et
journaux magazines recyclables) en
porte porte et par point de regroupe-
ment et leur dchargement aux centres
de traitement ou de transit.
Classification CPV
Objet principal :90 121120-8 Services de


collect des ordures mnagres
Objets complmentaires :
90 100000-8 Services de collect et d'li-
mination des eaux uses et des ordures
90 121000-1 Services relatifs aux d-
chets
90 121100-2 Services de collect des or-
dures
90 121110-5 Services de collect de d-
chets solides urbains
90 121140-4 Services de collect de pa-
pier
90 121200-3 Services de transport des
ordures
Quantit et tendue : Environ 46 000
tonnes d'ordures mnagres par an et 71
tonnes de recyclables secs par an.
Lot n2
Intitul : Le Lamentin et Saint-Joseph
Description succincte
collect des ordures mnagres rsi-
duelles en porte porte et par point de
regroupement et leur dchargement aux
centres de traitement ou de'transit;
collect slective des recyclables secs
(emballages managers recyclables et
journaux magazines recyclables) en
porte porte et par point de regroupe-
ment et leur dchargement aux centres
de traitement ou de transit.
Classification CPV
Objet principal :90 121120-8 Services de
collect des ordures mnagres
Objets complmentaires :
90 100000-8 Services decollecte et d'li-
mination des eaux uses et des ordures
90 121000-1 Services relatifs aux d-
chets
90 121100-2 Services de collect des or-
dures
90 121110-5 Services de collect de d-
chets solides urbains
90 121140-4 Services de collect de pa-
pier
90 121200-3 Services de transport des
ordures
Quantit et tendue : Environ 25 000
tonnes d'ordures mnagres par an 1t 98
tonnes de recyclables secs par an.
Le President
Serge LETCHIMY FA 9538


CACEM
AVIS DE MARCH
Pouvoir adjudicateur
Nom, adresse et point de contact
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl :0596.75.82.72
Fax: 0596.75.87.06
Point de contact : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courrier lectronique : infos@cacem-
mq.com
Adresse gnrale du pouvoir adjudicateur
(URL) : http://www.cacem.org
Type de pouvoir adjudicateur et activity
principal
Autre : Etablissement public de coopra-
tion intercommunale (EPCI)
Services gnraux des administrations
publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Objet du march
Description
March bons de commander pour la
furniture et l'entretien de conteneurs
dchets managers et de corbeilles pa-
piers.
Type de march : march de services :
Catgorie de services :16
Lieu principal de prestation : Fort de
France, Schoelcher, Lamentin et Saint-
Joseph
Code NUTS : FR920









.NNUNGIES L JI I l 200$ JuWee n' 16 -tPage 21


Lavis implique un march public rantie premiere demand.
Description succincte : Forme juridique que devra revtir le grou-
Le march est pass bons de com- pement d'oprateurs conomiques attri-
mande et comprend la ralisation possi- butaire du march : groupement conjoint
ble des prestations et fournitures ou solidaire
suivantes : L'excution du march est soumise
Etudes de conteneurisation, d'autres conditions particulires : non
Suivi et contrle des parcs de bacs d- Conditions de participation
chets managers (ordures mnagres et Situation propre des oprateurs cono-
recyclables secs) et du parc de corbeilles miques, y compris exigences relatives
paper, proprits de la CACEM. Ce l'inscription au registre du commerce ou
suivi comprend une gestion informatise de la profession : en application de l'arti-
des parcs avec codes-barres, lecteurs et cle 52 du code des marchs publics, suite
base de donnes de suivi des parcs (fi- l'ouverture de la 1re envelope, pour-
chier adresse avec possibility de pro- ront tre limins :
grammation d'intervention et historique les candidates qui n'auront pas fourni l'en-
des interventions), semble des dclarations, certificates ou at-
Entretien et rparation des parcs de bacs testations demands dment complts,
dchets managers (ordures mnagres dats et signs dans le dlai imparti ;
et recyclables secs) et de corbeilles pa- les candidates don't les niveaux de capaci-
pier, proprits de la CACEM, ts professionnelles, techniques et finan-
Lavage des parcs de bacs collectifs d- cires seront jugs insuffisants, aprs
chets managers (ordures mnagres et analyse des lments fournis dans le
recyclables secs) et de corbeilles pa- dossier de candidature.
pier, proprits de la CACEM, Justifications produire quant aux quali-
Fourniture de bacs dchets managers ts et capacits du candidate :
(ordures mnagres et recyclables secs) Lettre de candidature DC 4 ou quivalent
et de corbeilles en papers par dotation en ;
augmentation du parc (modification de Dclaration du candidate DC 5 ou quiva-
volume ou ajout de bac ou de corbeilles) lent ;
ou en replacement de bacs ou de cor- Si le candidate est en redressement judi-
beilles papers non rparables, ciaire, la copie du ou des jugements pro-
Fourniture de bacs destins aux recycla- noncs cet effet ;
bles secs par dotation en creation de Dclaration sur l'honneur, dment date
parc, et signe par le candidate, prvue l'arti-
Fourniture de posters informatiques d- cle 44 du code des marchs publics pour
dis au suivi des parcs, justifier:
Fourniture de lecteur de code barre per- qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
mettant le contrle des parcs et la pro- sociales,
grammation d'intervention par la CACEM. qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction
Classification CPV : de concourir,
Objet principal : 25 223300-3 Conteneurs qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq
ordures en plastique dernires annes, d'une condemnation
Objets complmentaires : inscrite au bulletin n2 du easier judiciaire
90 121000-1 Services relatifs aux d- pour les infractions vises aux articles
chets L324-9, L324-10, L341-6, L125-1 et
March couvert par l'accord sur les mar- L125-3 du code du travail (Loi 97-210 du
chs publics :oui 11 Mars 1997 relative au enforcement de
Division en lots : oui. Il convient de sou- la lutte contre le travail clandestine et d-
mettre des offres pour un ou plusieurs cret 97-638 du 31 Mai 1997).
lots. Capacity conomique et financire
Des variantes seront-elles prises en Justificatifs des capacits financires du
consideration : non candidate, une declaration concernant le
Quantit ou tendue du march chiffre d'affaires global et le chiffre d'af-
Le march est compos de 2 lots gogra- faires concernant les services auxquels
phiques. se rfre la consultation,. raliss au
Lot nl : course des 3 derniers exercices.
Montant minimum du march: 1 500 000 Le candidate tabli dans un Etat membre
euros pour la dure du march, de la Communaut europenne, autre
Montant maximum du march :3 800 000 que la France, doit produire un certificate
euros pour la dure du march. tabli par les administrations et orga-
Lot n2 : nismes du pays d'origine, selon les
Montant minimum du march :1 400 000 mmes modalits que celles prvues ci-
euros pour la dure du march, avant pour le candidate tabli en France.
Montant maximum du march : 3 600 000 Capacit technique
euros pour la dure du march. Description et effectifs des moyens gn-
Options : non raux don't l'entreprise dispose en person-
Dure du march ou dlai d'excution nels, matriels et locaux pour faire face
53 mois computer de la date d'attribution la bonne execution des prestations.
du contract. Presentation dans un tableau rcapitula-
Renseignements d'ordre juridique, co- tif des rfrences rcentes (moins de 3
nomique, financier et technique ans), du candidate et de ses sous-traitants,
Conditions relatives au contract d'importance comparable dans le do-
Modalits essentielles de financement et maine du march (ou quivalent) avec in-
de paiement et/ou rfrences aux textes dication du nom du Matre d'Ouvrage, de
qui les rglementent : le march sera fi- l'adresse du Matre d'Ouvrage, de la na-
nanc sur les fonds propres de la CACEM ture des prestations ralises, du volume
et des subventions (ADEME, etc.). Les technique pour chaque prestation (ton-
crdits ncessaires sont inscrits au bud- nage annuel), du montant annuel du mar-
get primitif, section de fonctionnement. ch, de la .date de dbut d'excution, de
Dlai global de paiement : 45 jours la dure du march.
Intrts moratoires: taux de l'intrt lgal Note indiquant la rpartition des presta-
en vigueur la date laquelle les intrts tions entire les diffrentes entreprises en
moratoires commenceront courir, aug- cas de groupement et les prestations qu'il
ment de 2 points serait envisag de sous-traiter
Modalits de pavement: mandate adminis- Certificats de qualifications profession-
tratif suivi d'un virement nelles. La preuve de la capacity peut tre
Possibility d'avance dans les conditions apporte par tout moyen certificatess
fixes par le code des marchs publics et d'identit professionnelle ou rfrences
conditionne par la constitution d'une ga- attestant de la competence de l'entreprise


raliser la prestation pour laquelle elle l'offre
se porte candidate). recourse pour excs de pouvoir : dans les
Certificates tablis par des services char- 2 mois de la notification ou de la publica-
gs du contrle de la quality et habilits tion de la decision attaque.
attester la conformit des services des Service auprs duquel des renseigne-
spcifications ou des normes. La CACEM ments peuvent tre obtenus concernant
acceptera d'autres preuves de measures l'introduction des recourse :Tribunal Admi-
quivalentes de garantie de la quality pro- nistratif de Fort de France B.P 683 -
duites par les prestataires de services, si 97264 Fort de France Cdex Tl.:
ceux-ci n'ont pas accs ces certificates 0596.71.66.67 Fax : 0596.63.10.08
ou n'ont aucune possibility de les obtenir Date d'envoi du present avis : 10 avril
dans les dlais fixs. 2008
Pour justifier des capacits profession- Adresses supplmentaires et points de
nelles, techniques et financires d'un ou contact
de plusieurs sous-traitants, le candidate Adresses et points de contact auprs
produit les mmes documents concer- desquels des renseignements compl-
nant le sous-traitant que ceux exigs pr- mentaires peuvent tre obtenus
cdemment. En outre, pour justifier qu'il CACEM Service Achats
dispose des capacits de ce ou ces sous- Immeuble Gros Bec
traitants pour l'excution du march, le Chateauboeuf Est B.P 407
candidate produit un engagement crit du 97204 Fort de France Cedex
ou des sous-traitants. Point de contact : Mme Julians
Marchs rservs : non Courrier lectronique : isa-
La prestation est rserve une profes- belle.julians@cacem-mq.com
sion particulire : non Tl :0596.75.82.72
Les personnel morales sont tenues d'in- Fax : 0596.75.54.58
diquer les noms et qualifications profes- Adresse internet (URL)
sionnelles des membres du personnel www.marchespublics.net
charges d'excuter la prestation : non Adresses et points de contact auprs
Procedure desquels le cahier des charges et les do-
Type de procedure : ouverte cuments complmentaires peuvent tre
Critres d'attribution obtenus
Offre conomiquement la plus avanta- CACEM Service des Marchs Publics
geuse apprcie en function des critres Immeuble Gros Bec
noncs ci-dessous Chateauboeuf Est B.P 407
Prix rsultant du dtail des quantits es- 97204 Fort de France Cedex
times : 50% ; Tl : 0596.75.82.72
Moyens humans et matriels proposs : Fax : 0596.75.54.58
20% ; Adresse internet (URL)
Organisation prvue pour chaque presta- www.marchespublics.net
tion (hors moyens humans et matriels) : Adresses et points de contact auxquels
20% les offres doivent tre envoyes
Organisation gnrale du service: 10% CACEM Service des Marchs Publics
Une enchre lectronique sera effectue Immeuble Gros Bec
: non Chateauboeuf Est B.P 407
Renseignements d'ordre administratif 97204 Fort de France Cedex
Numro de rfrence attribu au dossier Tl : 0596.75.82.72
par le pouvoir adjudicateur : Fax : 0596.75.54.58
2008/21/DGA3/AO Adresse internet (URL)
Publications antrieures concernant le www.marchespublics.net
mme march : non Informations sur les lots :
Documents payants :non Lot n*1
Date limited de reception des offres : 04 Intitul: Fort de France
juin 2008 12:00 heures Description succincte
Langue pouvant tre utilise dans l'offre: Etudes de conteneurisation
FR (franais) Suivi et contrle des parcs de bacs d-
Dlai minimal pendant lequel le soumis- chets managers (ordures mnagres et
sionnaire est tenu de maintenir son offre recyclables secs) et du parc de corbeilles
: 120 jours computer de la date limited de paper, proprits de la CACEM. Ce
reception des offres suivi comprend une gestion informatise
Personnes autorises assister l'ouver- des parcs avec codes-barres, lecteurs et
ture des offres : oui base de donnes de suivi des parcs (fi-
Les membres de la commission d'appel chier adresse avec possibility de pro-
d'offres et le responsible de project. Les grammation d'intervention et historique
commissions d'appel d'offres ne sont pas des interventions).
publiques. Peuvent tre presents, les Entretien et rparation des parcs de bacs
agents de la Direction Commande pu- dchets managers (ordures mnagres
blique, le comptable et un reprsentant de et recyclables secs) et de corbeilles pa-
la DRCCRF sur invitation. pier, proprits de la CACEM,
Renseignements complmentaires Lavage des parcs de bacs collectifs d-
Il s'agit d'un march priodique : non chets managers (ordures mnagres et
Le march s'inscrit dans un pro- recyclables secs) et de corbeilles pa-
jet/programme finance par les fonds com- pier, proprits de la CACEM,
munautaires : non Fourniture de bacs dchets managers
Autres informations : le dossier de consul- (ordures mnagres et recyclables secs)
station des entreprises est tlchargeable et de corbeilles en papers par dotation en
sur Internet sur le site augmentation du parc (modification de
www.marchespublics.net volume ou ajout de bac ou de corbeilles)
La dure du march comprend une p- ou en replacement de bacs ou de cor-
riode de preparation de 5 mois maximum, beilles papers non rparables,
Instance charge des procedures de re- Fourniture de bacs destins aux recycla-
cours : Tribunal Administratif de Fort de bles secs par dotation en creation de
France B.P 683 97264 Fort de France parc,
Cdex Tl. : 0596.71.66.67 Fax : Fourniture de posters informatiques d-
0596.63.10.08 dis au suivi des parcs,
Introduction des recours : Fourniture de lecteur de code barre per-
rfr prcontractuel : entire le dbut de mettant le contrle des parcs et la pro-
la procedure de passation (publication de grammation d'intervention par la CACEM.
l'avis) et la signature du contract dans les Classification CPV
10 jours suivant la notification du rejet de Objet principal :25 223300-3 Conteneurs










I /: n'1 -P g


ordures en plastique
Objets complmentaires :
90 121000-1 Services relatifs aux d-
chets
Quantit et tendue
Montant minimum du march :1 500 000
euros pour la dure du march.
Montant maximum du march: 3 800 000
euros pour la dure du march.
Lot n2
Intitul : Schoelcher, Le Lamentin et
Saint-Joseph
Description succinct
Etudes de conteneurisation
Suivi et contrle des parcs de bacs d-
chets managers (ordures mnagres et
recyclables secs) et du parc de corbeilles
paper, proprits de la CACEM. Ce
suivi comprend une gestion informatise
des parcs avec codes-barres, lecteurs et
base de donnes de suivi des parcs (fi-
chier adresse avec possibility de pro-
grammation d'intervention et historique
des interventions).
Entretien et rparation des parcs de bacs
dchets managers (ordures mnagres
et recyclables secs) et de corbeilles pa-
pier, proprits de la CACEM,
Lavage des parcs de bacs collectifs d-
chets managers (ordures mnagres et
recyclables secs) et de corbeilles pa-
pier, proprits de la CACEM,
Fourniture de bacs dchets managers
(ordures mnagres et recyclables secs)
et de corbeilles en papers par dotation en
augmentation du parc (modification de
volume ou ajout de bac ou de corbeilles)
ou en replacement de bacs ou de cor-
beilles papers non rparables,
Fourniture de bacs destins aux recycla-
bles secs par dotation en creation de
parc,
Fourniture de posters informatiques d-
dis au suivi des parcs,
Fourniture de lecteur de code barre per-
mettant le contrle des parcs et la pro-
grammation d'intervention par la CACEM.
Classification CPV
Objet principal :25 223300-3 Conteneurs
ordures en plastique
Objets complmentaires :
90 121000-1 Services relatifs aux d-
chets
Quantit et tendue
Montant minimum du march : 1 400 000
euros pour la dure du march.
Montant maximum du march :3 600 000
euros pour la dure du march.
FA 9539

CACEM
AVIS DE MARCH
Pouvoir adjudicateur
Nom, adresse et point de contact
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax: 0596.75.87.06
Point de contact : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courrier lectronique : infos@cacem-
mq.com
Adresse gnrale du pouvoir adjudicateur
(URL) : http://www.cacem.org
Type de pouvoir adjudicateur et activity
principal
Autre : Etablissement public de coopra-
tion intercommunale (EPCI)
Services gnraux des administrations
publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Objet du march
Description
Collecte des corbeilles papers
Type de march : march de services:


Catgorie de services :16
Lieu principal de prestation : Fort de
France, Schoelcher, Lamentin et Saint-
Joseph
Code NUTS: FR920
Lavis implique un march public
Description succincte :
collect des corbeilles paper;
ramassage des dchets dans un rayon de
2m autour des corbeilles ;
transport et dchargement;
laboration et mise jour d'une base de
donnes.
Classification CPV :
Objet principal :90 100000-8 Services de
collect et d'limination des eaux uses
et des ordures.
Objets complmentaires :
90 121000-1 Services relatifs aux d-
chets
90 121100-2 Services de collect des or-
dures
90 121110-5 Services de collect de d-
chets solides urbains
90 121120-8 Services de collect des or-
dures mnagres
90 121200-3 Services de transport des
ordures
90 122000-8 Services concernant les d-
chets spciaux
March couvert par l'accord sur les mar-
chs publics : oui
Division en lots : non.
Des variantes seront-elles prises en
consideration : non
Quantit ou tendue du march
Nombre de corbeilles collector:
528 corbeilles Fort de France;
90 corbeilles Schoelcher;
202 au Lamentin ;
36 Saint-Joseph.
Options : oui
Description de ces options: les candidates
sont invits prsenter une offre base
sur une dure de march plus longue (89
mois) leur permettant une optimisation fi-
nancire de leurs investissements.
Dure du march ou dlai d'excution
65 mois computer de la date d'attribution
du contract.
Renseignements d'ordre juridique, co-
nomique, financier et technique
Conditions relatives au contract
Modalits essentielles de financement et
de paiement et/ou rfrences aux textes
qui les rglementent : le march sera fi-
nanc 100 % sur les fonds propres de la
CACEM (TEOM) Les crdits ncessaires
sont inscrits au budget primitif, section de
fonctionnement.
Dlai global de paiement :45 jours
Intrts moratoires : taux de l'intrt lgal
en vigueur la date laquelle les intrts
moratoires commenceront courir, aug-
ment de 2 points
Modalits de paiement: mandate adminis-
tratif suivi d'un virement
Possibility d'avance dans les conditions
fixes par le code des marchs publics et
conditionne par la constitution d'une ga-
rantie premiere demand.
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement d'oprateurs conomiques attri-
butaire du march : groupement conjoint
ou solidaire
Lexcution du march est soumise
d'autres conditions particulires : non
Conditions de participation
Situation propre des oprateurs cono-
miques, y comprise exigences relatives
l'inscription au registre du commerce ou
de la profession : en application de l'arti-
cle 52 du code des marchs publics, suite
l'ouverture de la 1re envelope, pour-
ront tre limins :
les candidates qui n'auront pas fourni l'en-
semble des dclarations, certificates ou at-
testations demands dment complts,
dats et signs dans le dlai imparti ;
les candidates don't les niveaux de capaci-


ts professionnelles, techniques et finan-
cires seront jugs insuffisants, aprs
analyse des lments fournis dans le
dossier de candidature.
Justifications produire quant aux quali-
ts et capacits du candidate :
Lettre de candidature DC 4 ou quivalent

Declaration du candidate DC 5 ou quiva-
lent ;
Si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
noncs cet effet ;
Declaration sur l'honneur, dment date
et signe par le candidate, prvue l'arti-
cle 44 du code des marchs publics pour
justifier :
qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales,
qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction
de concourir,
qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq
dernires annes, d'une condemnation
inscrite au bulletin n2 du easier judiciaire
pour les infractions vises aux articles
L324-9, L324-10, L341-6, L125-1 et
L125-3 du code du travail (Loi 97-210 du
11 Mars 1997 relative au enforcement de
la lutte contre le travail clandestine et d-
cret 97-638 du 31 Mai 1997).
Capacity conomique et financire
Justificatifs des capacits financires du
candidate, une declaration concernant le
chiffre d'affaires global et le chiffre d'af-
faires concernant les services auxquels
se rfre la consultation, raliss au
course des 3 derniers exercices.
Le candidate tabli dans un Etat membre
de la Communaut europenne, autre
que la France, doit produire un certificate
tabli par les administrations et orga-
nismes du pays d'origine, selon les
mmes modalits que celles prvues ci-
avant pour le candidate tabli en France.
Capacity technique
Description et effectifs des moyens gn-
raux don't l'entreprise dispose en person-
nels, matriels et locaux pour faire face
la bonne execution des prestations.
Presentation dans un tableau rcapitula-
tif des rfrences rcentes (moins de 3
ans), du candidate et de ses sous-traitants,
d'importance comparable dans le do-
maine du march (ou quivalent) avec in-
dication du nom du Matre d'Ouvrage, de
l'adresse du Matre d'Ouvrage, de la na-
ture des prestations ralises, du volume
technique pour chaque prestation (ton-
nage annuel), du montant annuel du mar-
ch, de la date de dbut d'excution, de
la dure du march.
Note indiquant la rpartition des presta-
tions entire les diffrentes entreprises en
cas de groupement et les prestations qu'il
serait envisag de sous-traiter
Certificates de qualifications profession-
nelles. La preuve de la capacity peut tre
apporte par tout moyen certificatess
d'identit professionnelle ou rfrences
attestant de la competence de l'entreprise
raliser la prestation pour laquelle elle
se porte candidate).
Certificats tablis par des services char-
gs du contrle de la quality et habilits
attester la conformit des services des
specifications ou des normes. La CACEM
acceptera d'autres preuves de measures
quivalentes de garantie de la quality pro-
duites par les prestataires de services, si
ceux-ci n'ont pas accs ces certificates
ou n'ont aucune possibility de les obtenir
dans les dlais fixs.
Pour justifier des capacits profession-
nelles, techniques et financires d'un ou
de plusieurs sous-traitants, le candidate
produit les mmes documents concer-
nant le sous-traitant que ceux exigs pr-
cdemment. En outre, pour justifier qu'il
dispose des capacits de ce ou ces sous-
traitants pour l'excution du march, le


candidate produit un engagement crit du
ou des sous-traitants.
Marchs rservs : non
La prestation est rserve une profes-
sion particulire : non
Les personnel morales sont tenues d'in-
diquer les noms et qualifications profes-
sionnelles des membres du personnel
charges d'excuter la prestation : non
Procedure
Type de procedure : ouverte
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous
Prix global et forfaitaire : 50%;
Effectifs humans et matriels :20%;
Organisation spcifique prvue pour
chaque prestation de collect (hors effec-
tifs humans et matriels) :20% ;
Organisation gnrale du service : 10%
Une enchre lectronique sera effectue
: non
Renseignements d'ordre administratif
Numro de rfrence attribu au dossier
par le pouvoir adjudicateur
2008/19/DGA3/AO
Publications antrieures concernant le
mme march : non
Documents payants : non
Date limited de reception des offres : 04
juin 2008 12 heures
Langue pouvant tre utilise dans l'offre:
FR (franais)
Dlai minimal pendant lequel le soumis-
sionnaire est tenu de maintenir son offre
: 120 jours computer de la date limited de
reception des offres
Personnes autorises assister l'ouver-
ture des offres : oui
Les membres de la commission d'appel
d'offres et le responsible de project. Les
commissions d'appel d'offres ne sont pas
publiques. Peuvent tre presents, les
agents de la Direction Commande pu-
blique, le comptable et un reprsentant de
la DRCCRF sur invitation.
Renseignements complmentaires
Il s'agit d'un march priodique : non
Le march s'inscrit dans un pro-
jet/programme finance par les fonds com-
munautaires : non
Autres informations : le dossier de consul-
tation des entreprises est tlchargeable
sur Internet sur le site
www.marchespublics.net
La dure du march comprend une p-
riode de preparation de 5 mois maximum
pour l'offre de base ainsi que pour l'op-
tion.
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal Administratif de Fort de
France B.P 683 97264 Fort de France
Cdex Tl. : 0596.71.66.67 Fax :
0596.63.10.08
Introduction des recours :
rfr prcontractuel : entire le dbut de
la procedure de passation (publication de
l'avis) et la signature du contract dans les
10 jours suivant la notification du rejet de
l'offre
recourse pour excs de pouvoir: dans les
2 mois de la notification ou de la publica-
tion de la decision attaque.
Service auprs duquel des renseigne-
ments peuvent tre obtenus concernant
l'introduction des recours :Tribunal Admi-
nistratif de Fort de France B.P 683 -
97264 Fort de France Cdex Tl. :
0596.71.66.67 Fax: 0596.63.10.08
Date d'envoi du present avis : 10 avril
2008
Adresses supplmentaires et points de
contact
Adresses et points de contact auprs
desquels des renseignements compl-
mentaires peuvent tre obtenus
CACEM Service Achats
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407










I L E I-P


97204 Fort de France Cedex
Point de contact: Mme Julians
Courrier lectronique : isa-
belle.julians@cacem-mq.com
Tl 0596.75.82.72
Fax :0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Adresses et points de contact auprs
desquels le cahier des charges et les do-
cuments complmentaires peuvent tre
obtenus
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
T : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www marchespublics.net
'dresses et points de contact auxquels
les offres doivent tre envoyes
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl: 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net FA 9540

CACEM
AVIS DE MARCH
Pouvoir adjudicateur
Nom, adresse et point de contact
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.87.06
Point de contact : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courrier lectronique : infos@cacem-
mq.com
Adresse gnrale du pouvoir adjudicateur
(URL) : http://www.cacem.org
Type de pouvoir adjudicateur et activity
principal
Autre : Etablissement public de coopra-
tion intercommunale (EPCI)
Services gnraux des administrations
publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Objet du march
Description
Collecte des dchets encombrants
Type de march : march de services:
Catgorie de services :16
Lieu principal de prestation : Fort de
France, Schoelcher, Lamentin et Saint-
Joseph
Code NUTS : FR920
Lavis implique un march public
Description succincte :
collect rgulire des encombrants ;
rsorption des dchets sauvages ;
vacuation et dchargement vers les cen-
tres de traitement ou de transit ;
Classification CPV:
Objet principal : 90 100000-8 Services de
collect et d'limination des eaux uses
et des ordures
Objets complmentaires :
90 121000-1 Services relatifs aux d-
chets
90 121100-2 Services de collect des or-
dures
90 121110-5 Services de collect de d-
chets solides urbains
90 121120-8 Services de collect des or-
dures mnagres
90 121200-3 Services de transport des
ordures
90 122000-8 Services concernant les d-
chets spciaux
March couvert par l'accord sur les mar-


chs publics: oui
Division en lots : oui. Il convient de sou-
mettre des offres pour un ou plusieurs
lots.
Des variantes seront-elles prises en
consideration : non
Quantit ou tendue du march
Environ 12 200 tonnes de dchets col-
lecter par an.
Le march est compos de 2 lots gogra-
phiques.
Le march est compos.de 2 trenches
conditionnelles :
tranche conditionnelle 1 : dveloppement
d'une collect sparative ddie aux d-
chets vers ;
tranche conditionnelle 2: dveloppement
d'une collect sparative ddie aux
DEEE
Options :oui
Description de ces options: les candidates
sont invits prsenter une offre base
sur une dure de march plus longue (89
mois) leur permettant une optimisation fi-
nancire de leurs investissements.
Dure du march ou dlai d'excution
65 mois computer de la date d'attribution
du contract.

Renseignements d'ordre juridique, co-
nomique, financier et technique
Conditions relatives au contract
Modalits essentielles de financement et
de paiement et/ou rfrences aux textes
qui les rglementent : le march sera fi-
nanc 100 % sur les fonds propres de la
CACEM (TEOM) Les crdits ncessaires
sont inscrits au budget primitif, section de
fonctionnement.
Dlai global de pavement :45 jours
Intrts moratoires: taux de l'intrt lgal
en vigueur la date laquelle les intrts
moratoires commenceront oourir, aug-
ment de 2 points
Modalits de paiement: mandate adminis-
tratif suivi d'un virement
Possibility d'avance dans les conditions
fixes par le code des marchs publics et
conditionne par la constitution d'une ga-
rantie premiere demand.
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement d'oprateurs conomiques attri-
butaire du march : groupement conjoint
ou solidaire
L'excution du march est soumise
d'autres conditions particulires : non
Conditions de participation
Situation propre des oprateurs cono-
miques, y comprise exigences relatives
l'inscription au registre du commerce ou
de la profession : en application de l'arti-
cle 52 du code des marchs publics, suite
l'ouverture de la 1re envelope, pour-
ront tre limins:
les candidates qui n'auront pas fourni l'en-
semble des dclarations, certificates ou at-
testations demands dment complts,
dats et signs dans le dlai imparti;
les candidates don't les niveaux de capaci-
ts professionnelles, techniques et finan-
cires seront jugs insuffisants, aprs
analyse des lments fournis dans le
dossier de candidature.
Justifications produire quant aux quali-
ts et capacits du candidate :
Lettre de candidature DC 4 ou quivalent;
Declaration du candidate DC 5 ou quiva-
lent ;
Si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
noncs cet effet;
Declaration sur l'honneur, dment date
et signe par le candidate, prvue l'arti-
cle 44 du code des marchs publics pour
justifier :
qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales,
qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction
de concourir,
qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq


dernires annes, d'une condemnation
inscrite au bulletin n*2 du easier judiciaire
pour les infractions vises aux articles
L324-9, L324-10, L341-6, L125-1 et
L125-3 du code du travail (Loi 97-210 du
11 Mars 1997 relative au enforcement de
la lutte contre le travail clandestine et d-
cret 97-638 du 31 Mai 1997).
Capacity conomique et financire
Justificatifs des capacits financires du
candidate, une declaration concernant le
chiffre d'affaires global et le chiffre d'af-
faires concernant les services auxquels
se rfre la consultation, raliss au
course des 3 derniers exercices.Le candi-
dat tabli dans un Etat membre de la
Communaut europenne, autre que la
France, doit produire un certificate tabli
par les administrations et organisms du
pays d'origine, selon les mmes modali-
ts que celles prvues ci-avant pour le
candidate tabli en France.
Capacity technique
Description et effectifs des moyens gn-
raux don't l'entreprise dispose en person-
nels, matriels et locaux pour faire face
la bonne execution des prestations.
Presentation dans un tableau rcapitula-
tif des rfrences rcentes (moins de 3
ans), du candidate et de ses sous-traitants,
d'importance comparable dans le do-
maine du march (ou quivalent) avec in-
dication du nom du Matre d'Ouvrage, de
l'adresse du Matre d'Ouvrage, de la na-
ture des prestations ralises, du volume
technique pour chaque prestation (ton-
nage annuel), du montant annuel du mar-
ch, de la date de dbut d'excution, de
la dure du march.
Note indiquant la rpartition des presta-
tions entire les diffrentes entreprises en
cas de groupement et les prestations qu'il
serait envisag de sous-traiter
Certificates de qualifications profession-
nelles. La preuve de la capacity peut tre
apporte par tout moyen certificatess
d'identit professionnelle ou rfrences
attestant de la competence de l'entreprise
raliser la prestation pour laquelle elle
se porte candidate).
Certificates tablis par des services char-
gs du contrle de la quality et habilits
attester la conformit des services des
specifications ou des normes. La CACEM
acceptera d'autres preuves de measures
quivalentes de garantie de la quality pro-
duites par les prestataires de services, si
ceux-ci n'ont pas accs ces certificates
ou n'ont aucune possibility de les obtenir
dans les dlais fixs.
Pour justifier des capacits profession-
nelles, techniques et financires d'un ou
de plusieurs sous-traitants, le candidate
produit les mmes documents concer-
nant le sous-traitant que ceux exigs pr-
cdemment. En outre, pour justifier qu'il
dispose des capacits de ce ou ces sous-
traitants pour l'excution du march, le
candidate produit un engagement crit du
ou des sous-traitants.
Marchs rservs : non
La prestation est rserve une profes-
sion particulire : noh
Les personnel morales sont tenues d'in-
diquer les noms et qualifications profes-
sionnelles des membres du personnel
charges d'excuter la prestation : non
Procedure
Type de procedure : ouverte
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous
Prix global et forfaitaire y compris
trenches conditionnelles : 50%
Effectifs humans et matriels : 20%
Organisation spcifique prvue pour
chaque prestation de collect (hors effec-
tifs humans et matriels) : 20% ;
Organisation gnrale du service : 10%


Une enchre lectronique sera effectue
: non
Renseignements d'ordre administratif
Numro de rfrence attribu au dossier
par le pouvoir adjudicateur
2008/20/DGA3/AO
Publications antrieures concernant le
mme march : non
Documents payants : non
Date limited de reception des offres : 04
juin 2008 12 heures
Langue pouvant tre utilise dans l'offre :
FR (franais)
Dlai minimal pendant lequel le soumis-
sionnaire est tenu de maintenir son offre
: 120 jours computer de la date limited de
reception des offres
Personnes autorises assister l'ouver-
ture des offres : oui
Les membres de la commission d'appel
d'offres et le responsible de project. Les
commissions d'appel d'offres ne sont pas
publiques. Peuvent tre presents, les
agents de la Direction Commande pu-
blique, le comptable et un reprsentant de
la DRCCRF sur invitation.
Renseignements complmentaires
II s'agit d'un march priodique : non
Le march s'inscrit dans un pro-
jet/programme finance par les fonds com-
munautaires : non
Autres informations : le dossier de consul-
tation des entreprises est tlchargeable
sur Internet sur le site
www.marchespublics.net
La dure du march comprend une p-
riode de preparation de 5 mois maximum
pour l'offre de base ainsi que pour l'op-
tion.
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal Administratif de Fort de
France B.P 683 97264 Fort de France
Cdex Tl. : 0596.71.66.67 Fax :
0596.63.10.08
Introduction des recourse:
rfr prcontractuel : entire le dbut de
la procedure de passation (publication de
l'avis) et la signature du contract dans les
10 jours suivant la notification du rejet de
l'offre
recourse pour excs de pouvoir: dans les
2 mois de la notification ou de la publica-
tion de la decision attaque.
Service auprs duquel des renseigne-
ments peuvent tre obtenus concernant
l'introduction des recourse :Tribunal Admi-
nistratif de Fort de France B.P 683 -
97264 Fort de France Cdex Tl. :
0596.71.66.67 Fax :0596.63.10.08
Date d'envoi du present avis : 10 avril
2008
Adresses supplmentaires et points de
contact
Adresses et points de contact auprs
desquels des renseignements compl-
mentaires peuvent tre obtenus
CACEM Service Achats
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Point de contact: Mme Julians
Courrier lectronique : isa-
belle.julians @ cacem-mq.com
Tl : 0596.75.82.72
Fax: 0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Adresses et points de contact auprs
desquels le cahier des charges et les do-
cuments complmentaires peuvent tre
obtenus
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl: 0596.75.82.72
Fax :0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Adresses et points de contact auxquels









ANIIGE 'AISJuIlAviia e P
L


les offres doivent tre envoyes
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl :0596.75.82.72
Fax :0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Information sur les lots :
Lot n*1
Intitul: Fort de France et Schoelcher
Description succincte :
collect rgulire des encombrants ;
rsorption des dchets sauvages ;
vacuation et dchargement vers les cen-
tres de traitement ou de transit ;
Classification CPV
Objet principal : 90 100000-8 Services de
collect et d'limination des eaux uses
et des ordures
Objets complmentaires :
90 121000-1 Services relatifs aux d-
chets
90 121100-2 Services de.collecte des or-
dures
90 121110-5 Services de collect de d-
chets solides urbains
90 121120-8 Services de collect des or-
dures mnagres
90 121200-3 Services de transport des
ordures
90 122000-8 Services concernant les d-
chets spciaux
Quantit et tendue
Environ 9 700 tonnes de dchets par an.
Lot n2
Intitul : Le Lamentin et Saint-Joseph
Description succinct
collect rgulire des encombrants ;
rsorption des dchets sauvages ;
vacuation et dchargement vers les cen-
tres de traitement ou de transit ;
Classification CPV
Objet principal: 90 100000-8 Services de
collect et d'limination des eaux uses
et des ordures
Objets complmentaires :
90 121000-1 Services relatifs aux d-
chets
90 121100-2 Services de collect des or-
dures
90 121110-5 Services de collect de d-
chets solides urbains
90 121120-8 Services de collect des or-
dures mnagres
90 121200-3 Services de transport des
ordures
90 122000-8 Services concernant les d-
chets spciaux
Quantit et tendue
Environ 2 500 tonnes de dchets par an
FA 9541

CACEM
AVIS DE MARCH
Pouvoir adjudicateur
Nom, adresse et point de contact
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl :0596.75.82.72
Fax : 0596.75.87.06
Point de contact : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courrier lectronique : infos@cacem-
mq.com
Adresse gnrale du pouvoir adjudicateur
(URL) : http://www.cacem.org
Type de pouvoir adjudicateur et activity
principal
Autre : Etablissement public de coopra-
tion intercommunale (EPCI)
Services gnraux des administrations
publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
competee d'autres pouvoirs adjudicateurs


Objet du march
Description
March de nettoiement gnral d'es-
paces publics
Type de march : march de services
Catgorie de services :16
Lieu principal de prestation : Fort de
France, Lamentin et Saint-Joseph
Code NUTS : FR920
L'avis implique un march public
Description succinct :
Nettoiement des spaces publics, halles
et marchs, nettoiement lors de manifes-
tations diverse ;
Collecte et vacuation des dchets de
nettoiement gnrs par l'excution du
service.
Classification CPV :
Objet principal :90 122124-3 Nettoiement
et traitement du sol
Objets complmentaires :
90 200000-9 Services de propret et
d'hyginisation en milieu urbain et rural et
services connexes
90 211000-9 Services de balayage des
rues
March couvert par l'accord sur les mar-
chs publics : oui
Division en lots : oui. Il convient de sou-
mettre des offres pour un ou plusieurs
lots.
Des variantes seront-elles prises en
consideration : non
Quantit ou tendue du march
Tous lots confondus, les quantits estima-
tives annuelles sont les suivantes :
Environ 28 500 tonnes de dchets gn-
rs
Environ 540 cadavres d'animaux.
Le march est compos de 2 lots gogra-
phiques.
Options : oui
Description de ces options : les candidates
sont invits prsenter une offre base
sur une dure de march plus longue (89
mois) leur permettant une optimisation fi-
nancire de leurs investissements.
Dure du march ou dlai d'excution
65 mois computer de la date d'attribution
du contract.
Renseignements d'ordre juridique, co-
nomique, financier et technique
Conditions relatives au contract
Modalits essentielles de financement et
de pavement et/ou rfrences aux textes
qui les rglementent : le march sera fi-
nanc 100 % sur les fonds propres de la
CACEM. Les crdits ncessaires sont
inscrits au budget primitif, section de fonc-
tionnement.
Dlai global de paiement :45 jours
Intrts moratoires : taux de l'intrt lgal
en vigueur la date laquelle les intrts
moratoires commenceront courir, aug-
ment de 2 points
Modalits de paiemfent: mandate adminis-
tratif suivi d'un virement
Possibility d'avance dans les conditions
fixes par le code des marchs publics et
conditionne par la constitution d'une ga-
rantie premiere demand.
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement d'oprateurs conomiques attri-
butaire du march : groupement conjoint
ou solidaire
L'excution du march est soumise
d'autres conditions particulires : non
Conditions de participation
Situation propre des oprateurs cono-
miques, y comprise xigences relatives
l'ir.scription au registre du commerce ou
de la profession : en application de l'arti-
cle 52 du code des marches publics, suite
l'ouverture de la 1re envelope, pour-
ront tre limins :
les candidates qui n'auront pas fourni l'en-
semble des dclarations, certificates ou at-
testations demands dment complts,
dats et signs dans le dlai imparti ;
les candidates don't les niveaux de capaci-


ts professionnelles, techniques et finan-
cires seront jugs insuffisants, aprs
analyse des lments fournis dans le
dossier de candidature.
Justifications produire quant aux quali-
ts et capacits du candidate :
Lettre de candidature DC 4 ou quivalent

Declaration du candidate DC 5 ou quiva-
lent ;
Si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
noncs cet effet ;
Declaration sur l'honneur, dment date
et signe par le candidate, prvue l'arti-
cle 44 du code des mardhs publics pour
justifier :
qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales,
qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction
de concourir,
qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq
dernires annes, d'une condemnation
inscrite au bulletin n2 du easier judiciaire
pour les infractions vises aux articles
L324-9, L324-10, L341-6, L125-1 et
L125-3 du code du travail (Loi 97-210 du
11 Mars 1997 relative au enforcement de
la lutte contre le travail clandestine et d-
cret 97-638 du 31 Mai 1997).
Capacity conomique et financire
Justificatifs des capacits financires du
candidate, une declaration concernant le
chiffre d'affaires global et le chiffre d'af-
faires concernant les services auxquels
se rfre la consultation, raliss au
course des 3 derniers exercices.
Le candidate tabli dans un Etat membre
de la Communaut europenne, autre
que la France, doit produire un certificate
tabli par les administrations et orga-
nismes du pays d'origine, selon les
mmes modalits que celles prvues ci-
avant pour le candidate tabli en France.
Capacity technique
Description et effectifs des moyens gn-
raux don't l'entreprise dispose en person-
nels, matriels et locaux pour faire face
la bonne execution des prestations.
Presentation dans un tableau rcapitula-
tif des rfrences rcentes (moins de 3
ans), du candidate et de ses sous-traitants,
d'importance comparable dans le .do-
maine du march (ou quivalent) avec in-
dication du nom du Maitre d'Ouvrage, de
l'adresse du Maitre d'Ouvrage, de la na-
ture des prestations ralises, du volume
technique pour chaque prestation (ton-
nage annuel), du montant annuel du mar-
ch, de la date de dbut d'excution, de
la dure du march.
Note indiquant la rpartition des presta-
tions entire les diffrentes entreprises en
cas de groupement et les prestations qu'il
serait envisag de sous-traiter
Certificates de qualifications profession-
nelles. La preuve de la capacity peut tre
apporte par tout moyen certificatess
d'identit professionnelle ou rfrences
attestant de la competence de l'entreprise
raliser la prestation pour laquelle elle
se porte candidate).
Certificats tablis par des services char-
gs du contrle de la quality et habilits
attester la conformit des services des
specifications ou des normes. La CACEM
acceptera d'autres preuves de measures
quivalentes de garantie de la quality pro-
duites par les prestataires de services, si
ceux-ci n'ont pas accs ces certificates
ou n'ont aucune possibility de les obtenir
dans les dlais fixs.
Pour justifier des capacits profession-
nelles, techniques et financires d'un ou
de plusieurs sous-traitants, le candidate
produit les mmes documents concer-
nant le sous-traitant que ceux exigs pr-
cdemment. En outre, pour justifier qu'il
dispose des capacits de ce ou ces sous-
traitants pour l'excution du march, le


candidate produit un engagement crit du
ou des sous-traitants.
Marchs rservs : non
La prestation est rserve une profes-
sion particulire : non
Les personnel morales sont tenues d'in-
diquer les noms et qualifications profes-
sionnelles des membres du personnel
charges d'excuter la prestation : non
Procedure
Type de procedure : ouverte
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
- geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous
Prix global et forfaitaire : 50%;
Effectifs humans et matriels :20%;
Organisation spcifique prvue pour
chaque prestation : 20%
Organisation gnrale du service :10%
Une enchre lectronique sera effectue
:non
Renseignements d'ordre administratif
Numro de rfrence attribu au dossier
par le pouvoir, adjudicateur
2008/18/DGA3/AO
Publications antrieures concernant le
mme march : non
Documents payants : non
Date limited de reception des offres : 04
juin 2008 12 heures
Langue pouvant tre utilise dans l'offre:
FR (franais)
Dlai minimal pendant lequel le soumis-
sionnaire est tenu de maintenir son offre
: 120 jours computer de la date limited de
reception des offres
Personnes autorises assister l'ouver-
ture des offres : oui
Les membres de la commission d'appel
d'offres et le responsible de project. Les
commissions d'appel d'offres ne sont pas
publiques. Peuvent tre presents, les
agents de la Direction Commande Pu-
blique, le comptable et un reprsentant de
la DRCCRF sur invitation.
Renseignements complmentaires
II s'agit d'un march priodique : non
Le march s'inscrit dans un pro-
jet/programme finance par les fonds com-
munautaires : non
Autres informations : le dossier de consul-
tation des entreprises est tlchargeable
sur Internet sur le site
www.marchespublics.net
La dure du march comprend une p-
riode de preparation de 5 mois maximum
pour l'offre de base ainsi que pour l'op-
tion.
Instance charge des procedures de re-
cours : Tribunal Administratif de Fort de
France B.P 683 97264 Fort de France
Cdex Tl. : 0596.71.66.67 Fax :
0596.63.10.08
Introduction des recourse :
rfr prcontractuel : entire le dbut de
la procedure de passation (publication de
l'avis) et la signature du contract dans les'
10 jours suivant la notification du rejet de
l'offre
recourse pour excs de pouvoir: dans les
2 mois de la notification ou de la publica-
tion de la decision attaque.
Service auprs duquel des renseigne-
ments peuvent tre obtenus concernant
l'introduction des recours:Tribunal Admi-
nistratif de Fort de France B.P 683 -
97264 Fort de France Cdex Tl. :
0596.71.66.67 Fax : 0596.63.10.08
Date d'envoi du present avis : 10 avril
2008
Adresses supplmentaires et points de
contact
Adresses et points de contact auprs
desquels des renseignements compl-
mentaires peuvent tre obtenus
CACEM Service Achats
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex












Point de contact : Mme Julians
Courrier lectronique : isa-
belle.julians @cacem-mq.com
Tl : 0596.75.82.72
Fax: 0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Adresses et points de contact auprs
desquels le cahier des charges et les do-
cuments complmentaires peuvent tre
obtenus
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl: 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Adresses et points de contact auxquels
les offres doivent tre envoyes
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Adresse internet (URL)
www.marchespublics.net
Information sur les lots :
Lot n1l
Intitul: Espaces publics du territoire de la
ville de Fort-de-France
Description succincte
Nettoiement des spaces publics, halles
et marchs, nettoiement lors de manifes-
tations diverse ;
Collecte et vacuation des dchets de
nettoiement gnrs par l'excution du
service.
Classification CPV
Objet principal : 90 122124-3 Nettoiement
et traitement du sol
Objets complmentaires :
90 200000-9 Services de propret et
d'hyginisation en milieu urbain et rural et
services connexes
90 211000-9 Services de balayage des
rues
Quantit et tendue
Quantits estimatives annuelles : environ
15 000 tonnes de dchets gnrs et 400
cadavres d'animaux.
Lot n2
Intitul : Espaces publics des villes du La-
mentin et de Saint-Joseph
Description succincte
Nettoiement des spaces publics, halles
et marchs, nettoiement lors de manifes-
tations diverse ;
Collecte et vacuation des dchets de
nettoiement gnrs par l'excution du
service.
Classification CPV
Objet principal: 90 122124-3 Nettoiement
et traitement du sol
Objets complmentaires :
90 200000-9 Services de propret et
d'hyginisation en milieu urbain et rural et
services connexes
90 211000-9 Services de balayage des
rues
Quantit et tendue
Quantits estimatives annuelles : environ
13 500 tonnes de dchets gnrs et 140
cadavres d'animaux. FA 9542

CACEM
AVIS DE MARCH
Pouvoir adjudicateur
Catgorie : Etablissement public territorial
Activity principal : services gnraux
des administrations publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur:
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Correspondent : Serge LETCHIMY, Pr-


sident de la CACEM
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl: 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.87.06
Courriel : infos@cacem-mq.com
Adresse Internet (URL)
http://www.cacem.org
Adresse du profile acheteur
www.marchespublics.net
Objet du march
Objet : travaux d'amnagements provi-
soires de la plage de Californie.
Type de march de travaux : execution
Classification CPV : Descripteur principal
288 12 100-8 (abris) descripteur sup-
plmentaire : Y032-6 (constructions en
bois)
Lieu d'excution : Lamentin (97232)
Lavis concern un march public
Caractristiques principles :
Les travaux et prestations attendus com-
prennent notamment : demolition, terras-
sements, voiries et ouvrages divers
(abris).
Quantit et tendue : construction de 17
abris de 3mx3m 1165 m2 de terrasse-
ments.
Options: le march comporte une option
: ralisation d'abri sanitaire cole de gom-
mier.
Les variantes ne sont pas acceptes.
Prestations divises en lots : non
Dlai d'excution : 3 mois maximum
computer de l'ordre de service prescrivant
le dmarrage des travaux
Conditions relatives au march
Cautionnement et garanties exiges :
conformment l'article 101 du code des
marchs publics, une retenue de garan-
tie gale 5%du montant est effectue
sur chaque acompte et sur le solde.
Modalits essentielles de financement :
Les travaux seront financs sur les res-
sources propres de la CACEM.
Dlai global de pavement :45 jours
Modalits de pavement : articles 86 98
du code des marchs publics
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement de fournisseurs : groupement so-
lidaire
Conditions de participation
Situation juridique rfrences requires
- la lettre de candidature en utilisant l'im-
prim DC4 (version d'avril 2007) ou un
document contenant les mmes rensei-
gnements, accompagn le cas chant
des pouvoirs autorisant le mandataire du
groupement signer l'acte d'engagement

- en cas de redressement judiciaire, la
copie du ou des jugements prononcs ;
- le candidate peut joindre en outre s'il les
a en sa possession les documents ci-des-
sous qui seront produire par le candidate
retenu.
* l'imprim DC7 ou les attestations et cer-
tificats fiscaux et sociaux dlivrs par les
administrations prouvant qu'il a satisfait
ses obligations fiscales et sociales au 31
dcembre 2007 ;
* une attestation de furniture de dclara-
tions sociales manant de l'organisme de
protection social charge du recouvre-
ment des cotisations et des contributions
sociales lui incombant et datant de moins
de six mois ;
* lorsque son immatriculation au registre
du commerce et des socits ou au r-
pertoire des mtiers est obligatoire, l'un
des documents suivants :
*un extrait de l'inscription au registre du
commerce et des socits (K ou K bis) ;
*ou une carte d'identification justifiant de
l'inscription au rpertoire des mtiers ;
*ou une correspondence professionnelle,
condition qu'y soient mentionns le nom
ou la denomination social, l'adresse


complete et le numro d'immatriculation
au registre du commerce et des socits
ou au rpertoire des mtiers ;
* une attestation sur l'honneur de la rali-
sation du travail par des salaries em-
ploys rgulirement au regard des
articles L. 320, L. 143-3 et R. 143-2.
Capacity conomique et financire rf-
rences requires
- la declaration du candidate intgralement
renseigne en utilisant I'imprim DC5
(version d'avril 2007) ou un document
contenant les mmes renseignements et
attestations.
Rfrence professionnelle et capacity
technique
Les moyens matriels et humans et les
rfrences vrifiables pour des presta-
tions comparable datant de moins de
cinq ans seront dtaills dans un docu-
ment annexe ;
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous avec leur pondra-
tion :
Prix : 60%
Dlai: 40%
Procedures:
- Type de procedure : appel d'offres ou-
vert
- Conditions de dlai :
o Date limited de reception des offres: le14
Mai 2008 12 heures 00
o Dlai minimum de validit des offres :
120 jours.
Renseignements complmentaires
Numro de rfrence attribu au march
par le pouvoir adjudicateur
2008/14/DGA3/AO
Autres informations:
En cas de co-traitance, chaque co-traitant
doit transmettre les mmes documents
que ceux mentionns ci-dessus, l'ex-
ception de la lettre de candidature (DC4).
En cas de sous-traitance dj connue,
pour justifier des capacits profession-
nelles, techniques et financires d'un o
plusieurs sous-traitants, le candidate pro-
duit les mmes documents concernant le
ou les sous-traitant(s) que ceux exigs
des candidates. En outre, pour justifier qu'il
dispose des capacits de ce ou ces sous-
traitant(s) pour l'excution du march, le
candidate produit un engagement crit du
ou des sous- traitant(s).
Les imprims DC4, DC5 et DC7 sont t-
lchargeables l'adresse Internet sui-
vante :
http://www.minefi.gouv.fr/themes/marche
s_publics/formulaires/index.htm,
rubrique "formulaires pour les candidates
un march public".
En application de l'article 52 du code des
marchs publics, suite l'ouverture de la
1re envelope, pourront tre limins :
les candidates qui n'auront pas fourni l'en-
semble des dclarations, certificates ou at-
testations demands dment complts,
dats et signs dans le dlai imparti ;
les candidates don't les niveaux de capaci-
ts professionnelles, techniques et finan-
cires seront jugs insuffisants, aprs
analyse des lments fournis dans le
dossier de candidature.
Si la CACEM constate que des pices
don't la production tait rclame sont ab-
sentes ou incompltes, elle peut dcider
de demander aux candidates concerns
de produire ou complter ces pices dans
un dlai fix dans sa demand et qui ne
saurait excder 10 jours. Pass ce dlai,
la candidature sera considre comme ir-
recevable.
Instance charge des procedures de re-
cours et auprs de laquelle des rensei-
gnements peuvent tre obtenus
cocernant l'introduction des recours : Tri-
bunal Administratif de Fort de France B.P
683 97264 Fort de France Cdex-Tl.


: 0596.71.66.67 Fax : 0596.63.10.08
Introduction des recours :
rfr prcontractuel : entire le dbut de
la procedure de passation (publication de
l'avis) et la signature du contract dans les
10 jours suivant la notification du rejet de
l'offre
recourse pour excs de pouvoir: dans les
2 mois de la notification ou de la publica-
tion de la decision attaque.
Service auprs duquel des renseigne-
ments peuvent tre obtenus concernant
l'introduction des recourse :Tribunal Admi-
nistratif de Fort de France B.P 683 -
97264 Fort de France Cdex Tl. :
0596.71.66.67 Fax: 0596.63.10.08
Date d'envoi du present avis la publica-
tion :10 avril 2008
Adresses complmentaires :
renseignements d'ordre administratif
CACEM Service Gestion et Suivi des
Achats
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl: 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
renseignements d'ordre technique
CACEM Dpartement Grands Projets -
Mme Galva
Tl : 0596.59.19.61
Adresse auprs de laquelle des docu-
ments peuvent tre obtenus / Adresse
laquelle les offres doivent tre envoyes:
CACEM Service des Procdures de
Marchs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl :0596.75.82.72
Fax :0596.75.54.58
Adresse site internet
www.marchespublics.net
Le President
Serge LETCHMY FA 9543

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur : Conseil Rgional de Marti-
nique
Service des Marchs et de la command
publique, Rue Gaston Defferre Cluny
97200 Fort-de-France Martinique -T-
lphone : 0596-59-63-00
Tlcopieur: 0596-72-68-10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nique.fr- rubrique "Marchs Publics"
Contact : le reprsentant du pouvoir adju-
dicateur:
Le President du Conseil Rgional de Mar-
tinique
Type de pouvoir adjudicateur et activit(s)
principale(s) : Collectivit territorial.
Services gnraux des administrations
publiques.
Lavis implique la passation d'un march
Procedure de passation : March pro-
cdure adapte [art. 27111 et 28 du Code
des Marchs Publics (CMP)]
Intitul attribu au march : Travaux de
Rehabilitation des ateliers et abords du
LP de Petit Manoir LOT no10 Scurit
incendie Intrusion.
Numro de rfrence attribu au march
par le pouvoir adjudicateur : PEM-06-
OP2C
Prestations divises en lots :
Non
Dlai d'excution du march Priode de
preparation : 30 jours.
3 semaines ( computer de la date de no-
tification du march.
COMPUTER DU 09.06.2008 ET
JUSQU'AU 30.06.2008
Caractristiques principles (description
succincte du march) : Travaux de Rha-
bilitation des ateliers et abords du LP Petit
Manoir.
Il s'agit plus prcisment des travaux n-
cessaires la complete ralisatioin les


ANIN3E IGALEsJud 1W1208--Jee '6 Pge2












ouvrages de scurit incendie et intru-
sion, dans le cadre de la rehabilitation des
ateliers et abords du LP Petit Manoir
consistent principalement
- Dpose et repose du dispositif de scu-
rit existant (extincteurs, bris de glasses);
- Fourniture et pose de consignes de s-
curit et de plans d'vacuation d'urgence;
- clairage de scurit.
Autres :
- Variantes : non autorises
Quantit ou tendue global furniture de
36 plans et consignes de scurit.
Date prvisionnelle de dmarrage de la
prestation 09 juin 2008
Options: Oui (au sens du droit commu-
nautaire).
Description de ces options : possibility de
confier au titulaire du march la ralisa-
tion d'autres prestations aprs passation
d'avenants, de marchs complmen-
taires, ou encore aprs la prise de dci-
sions de poursuivre.
Lieu principal d'excution des travaux :
Petit Manoir 97232 commune du La-
mentin
Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus : Les docu-
ments (dossier de consultation des
Entreprises DCE) seront remis gratuite-
ment par le Service des marchs et de la
command publique du Conseil Rgional
de MARTINIQUE.
Tlphone :0596 59.63.00, Tlcopieur:
0596-72.68.10
Lors du retrait du DCE le candidate devra
fournir tout lment d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut-tre galement tl-
charg l'adresse Internet sus-indique.
Modalits essentielles de financement et
de paiement du march :* Financement:
Budget du Conseil Rgional de Marti-
nique
SPaiement:
- virement administratif
- Dlai global de paiement :45 jours
-Rglement effectu sous forme
d'acomptes mensuels et d'un solde.
-Type de prix : prix global et forfaitaire
- Variation des prix : fermes actualisables
Forme juridique que devra respecter le
groupement d'entrepreneurs attributaire
du march le cas chant :
Groupement solidaire momentan
Classification CPV :
Objet principal : 45210000-Y005
Cautionnement et garanties exiges:
Retenue de garantie :
Une retenue de garantie de 5% est pr-
vue conformment aux articles 101 103
du code des marchs publics. Elle peut
tre remplace par une garantie pre-
mire demand ou, si le pouvoir adjudi-
cateur ne s'y oppose pas, par une caution
personnelle et solidaire.
Langue pouvant tre utilise dans l'offre:
Franais
Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements complmentaires d'ordre admi-
nistratif peuvent tre obtenus : Conseil
Regional de Martinique (Monsieur le Pr-
sident du Conseil Rgional l'attention
du service des Marchs et de la Com-
mande Publique) Rue Gaston Defferre -
Cluny 97200 Fort-de-France Martinique
- Tlphone : 0596-59-63-00 -
Tlcopieur: 0596-72-68-10 ou en ligne
l'adresse Internet sus indique.
Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements complmentaires d'ordre tech-
nique peuvent tre obtenus : Conseil
Regional de Martinique (Monsieur le Pr-
sident du Conseil Rgional l'attention
du Service Technique) Rue Gaston Def-
ferre Cluny 97200 Fort-de-France Mar-
tinique Tlphone : 0596-59-63-00 -
Tlcopieur: 0596-72-68-10 ou en ligne
l'adresse Internet sus indique.
Conditions de participation: Critres de


selection des candidatures
Les capacits professionnelles, tech-
niques et financires du candidate
Situation propre des oprateurs cono-
miques, y comprise exigences relatives
l'inscription au registre du commerce ou
de la profession: Renseignements et for-
malits ncessaires pour valuer si ces
exigences sont remplies :
- la declaration du candidate (conforme au
modle DC5 version avril 2007) pour cha-
cune des entreprises concurrentes ayant
vocation tre titulaires du march) (dis-
ponible sur internet l'adresse suivante :
http://www.minefi.gouv.fr, thme : mar-
chs publics).
- declaration concernant le respect de
l'obligation d'emploi mentionne l'article
L. 323-1 du code du travail (si cette dcla-
ration n'est pas dj demande dans le
cadre du DC 5).
- les documents relatifs aux pouvoirs de
la personnel habilite pour engager la so-
cit, si la personnel signataire n'est pas
le reprsentant lgal de la socit.
- declaration sur l'honneur du candidate
justifiant qu'il n'entre dans aucun des cas
mentionns l'article 43 du code des
marchs publics concernant les interdic-
tions de soumissionner (si cette dclara-
tion n'est pas dj demande dans le
cadre du DC 5).
- fournir si la situation du candidate le jus-
tifie : copie du ou des jugements pronon-
cs, si le candidate est en redressement
judiciaire (si ces documents ne sont pas
dj demands dans le cadre du DC 5)
- lettre de candidature et d'habilitation du
mandataire par ses cotraitants (conforme
au modle DC 4 dans sa version d'avril
2007) disponible galement sur internet
l'adresse suivante
http://www.minefi.gouv.fr, thme : mar-
chs publics).
Capacits professionnelles
Renseignements et formalits nces-
saires pour valuer si ces exigences sont
remplies :
- Presentation d'une liste des travaux ex-
cuts au course de la dernire anne, ap-
puye d'attestations de bonne execution
pour les travaux les plus important. Ces
attestations indiquent le montant,
l'poque et le lieu d'excution des travaux
et prcisent s'ils ont t effectus selon
les rgles de l'art et mens rgulirement
bonne fin ; (si cette presentation n'est
pas dj demande dans le cadre du DC
5).
- Certificates de qualifications profession-
nelles ou tout moyen apportant la preuve
de la capacity du candidate notamment les
certificates d'identit professionnelles ou.
des rfrences de travaux attestant la
competence du candidate raliser la
prestation pour laquelle il soummisionne
(si ces documents ne sont pas dj de-
mands dans le cadre du DC5).
- Indication des titres d'tudes et profes-
sionnels du candidate et/ou des cadres de
l'entreprise, et notamment des responsa-
bles de prestation de services ou de
conduite des travaux de mme nature
que celle du march
Capacity conomique et financire
Renseignements et formalits nces-
saires pour valuer si ces exigences sont
remplies :
- Declaration concernant le chiffre d'af-
faires global et le chiffre d'affaires concer-
nantles travaux objet du march, raliss
au course du dernier exercise disponible
(si cette declaration n'est pas dj de-
mande dans lecadre du DC 5)
- declaration approprie de banques ou
preuve d'une assurance pour les risques
professionnels.
NB : En vertu de l'article 45 III du code
des marchs publics le candidate peut, s'il
est objectivement


dans l'impossibilit de produire l'une des Dlai laiss au soumissionnaire attribu-
deux pices prcites, prouver sa capa- taire pour produire les attestations so-
cit financire par ciales et fiscales :
tout autre document qui serait considr 8 jours calendaires
comme quivalent. Instance charge des procedures de re-
Capacit technique course et auprs de laquelle des rensei-
Renseignements et formalits nces- gnements peuvent tre obtenus
saires pour valuer si ces exigences sont concernant l'introduction des recours: Tri-
remplies : bunal Administratif de Fort-de-France -
- Declaration indiquant les effectifs Immeuble Roy-Camille Croix de Bellevue
moyens annuels du candidate et l'impor-. -B.P 683 97262 Fort-de-France Cedex -
tance du personnel d'encadrement au Tlphone: 0596-71-66-67
course de la dernire anne (si cette d- Tlcopieur :0596 63.10.08
claration n'est pas dj demande dans Organe charge des procedures de m-
le cadre du DC 5) diation :
- Declaration indiquant l'outillage, le mat- Comit consultatif interdpartemental de
riel et l'quipement technique don't le can- rglement amiable des litiges relatifs aux
didat dispose pour la ralisation de marchs publics de PARIS (C.C.I.R.A de
marchs de mme nature (si cette dcla- Paris)
ration n'est pas dj demande dans le 29 rue Barbet-de-Jouy 75700 Paris -
cadre du DC 5). CEDEX 7
NB : Pour justifier des capacits profes- Tlphone : 01.44.42.63.43
sionnelles, techniques et financires d'au- Tlcopieur : 01.44.42.63.37
tres oprateurs conomiques examplee : Prcisions concernant le(s) dlai(s) d"in-
un sous traitant) sur lesquels il s'appuie- production des recourse :
rait pour prsenter sa candidature (en ap- Rfr prcontractuel article L551-1 du
plication du III de l'article 45 du code des code de justice administrative
marchs publics), le candidate produit les Dlai : de la publication de l'avis jusqu'
mmes documents numrs 3-1-1 la signature du march.
concernant cet oprateur conomique. Recours en plein contentieux ou en
En outre, pour justifier qu'il dispose des excs de pouvoir articles R 421-1 421-
capacits de cet oprateur conomique 3 du code de justice administrative
pour l'excution du march, le candidate Dlai :2 mois suivant la notification ou la
produit un engagement crit de l'opra- publication de la decision attaque
teur conomique. Recours de pleine jurisdiction
Niveau(x) spcifique(s) minimal (aux) Dlai : 2 mois computer de la date la-
exig(s) : Pour l'apprciation des capaci- quelle la conclusion du march corres-
ts financires: pondant est rendue publique par des
le dernier chiffre d'affaires annuel connu measures de publicity appropries.
du candidate devra tre (en euros T.T.C.) Service auprs duquel des renseigne-
suprieur : 8 500,00 Epour le lot 10. ments peuvent tre obtenus concernant
Pour l'apprciation des capacits tech- l'introduction des recourse :
niques: Le greffe du Tribunal administratif
- L'quipe propose par le candidate doit Immeuble Roy-Camille -Croix de Belle-
comprendre au moins deux ouvriers qua- vue BP 683
lifis dans le domaine des quipements 97262 Fort-de-France Cdex
de scurit incendie et intrusion. Tlphone :0596-71-66-67 -Tlcopieur
Pour l'apprciation des capacits profes- : 0596 63.10.08
sionnelles: Transmission par voie dmatrialise :
- le candidate doit apporter la preuve de Autorise
l'existence dans l'quipe propose, d'ou- Autres renseignements :
vriers qualifis (OQ) dans le domaine des Procdure dmatrialise
quipements de scurit incendie et in- Le Conseil regional de Martinique met
trusion. gratuitement la disposition des candi-
Critres d'attribution du march : dates une plate-forme de dmatrialisation
Offre conomiquement la plus avanta- accessible via l'adresse Internet suivante
geuse apprcie en function des critres http://www.cr-martinique.fr rubrique
d'attribution noncs ci-dessous: "marchs publics"
* La valeur technique de l'offre (apprcie Cette plate-forme permet notamment
partir du mmoire technique requis au (muni de la rfrence d'identification du
3-1-2-b du rglement de consultation) af- march porte au present avis d'appel
fecte d'un coefficient 6 se dclinant public la concurrence) :
selon les sous critres suivants : la recherche des consultations passes
- Organisation matrielle du chantier : par la Rgion Martinique
40% (du coefficient 6) le tlchargement des avis, rglement
- Modalits de reduction des nuisances de consultation et DCE
bruitt, poussires, circulation) : 60% du la transmission par voie lectronique
coefficient 6) des dossiers d'offre
- Le prix des prestations affect d'un coef- Pour le tlchargement du DCE les can-
ficient 4 didats sont invits bien renseigner le
Dlai minimum pendant lequel le soumis- champ "e-mail" en ce sens que cette
sionnaire est tenu de maintenir son offre adresse pourra tre utilise afin de les in-
180 jours former des ventuelles modifications ap-
Date limited de reception des offres : portes au DCE.
Le Lundi 28 avril 2008 12 h 00 (heure Les candidates qui ont transmis leur dos-
de Martinique) sier d'offre par voie lectronique peuvent,
Adresse laquelle les offres doivent tre en parallle, faire parvenir la Rgion
envoyes : Martinique une "copie de sauvegarde" de
Reception des offres, par pli recommand ce dossier ; ceci sur support physique
ou contre rcpiss au Conseil Rgional lectronique (CD, DVD) ou sur support
de Martinique, Service des marchs et de paper. Lenvoi se fera dans les conditions
la command publique, rue Gaston Def- prcises dans le rglement de la consul-
ferre Cluny 97200 Fort-de-France station.
-MARTINIQUE ou en ligne l'adresse In- Date d'envoi du present avis aux organes
ternet sus-indique. de publication (journaux d'annonces l-
Ngociation des conditions du march gales locaux)
passer: Le mardi 08 avril 2008 FA 9544
Les conditions du march pourront le cas
chant tre ngocies avec les candi- AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH
dats aprs examen de leur offre. 1.1) NOM, ADRESSES ET POINT(S) DE


1 ANUNEMS LALESJeud Il w#208 usllen'1 -Pae 2


..










L g'


CONTACT:
Conseil Gnral de la Martinique, ave-
nue des Carabes B.P. 679, l'attention
de president du Conseil Gnral de la
Martinique, MQ-97264 Fort-de-France.
Tl. 05 96 55 26 00. Fax 05 96 73 59 32.
Adresse(s) internet :
Adresse du profile d'acheteur
http://www.cg972.fr.
1.2) TYPE DE POUVOIR ADJUDICA-
TEUR ET ACTIVIT(S) PRINCIPALE(S)
Collectivit territorial.
Le pouvoir adjudicateur agit pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs :
non.
Section II : Objet du march
I1.1) DESCRIPTION
11.1.1) Intitul attribu au march par le
pouvoir adjudicateur:
furniture de consommables informa-
tiques pour le Conseil gnral de la Mar-
tinique.
11.1.2) Type de march et lieu d'excution,
de livraison ou de prestation :
Fournitures.
Achat.
Lieu principal de livraison: conseil Gn-
ral de la Martinique, 97200 Fort-de-
France.
Code NUTS FR920.
11.1.3) L'avis implique:
L'tablissement d'un accord-cadre.
11.1.4) Description succincte du march
ou de l'acquisition/des acquisitions :
furniture de cartouches d'encre, toner,
et consommables divers.
11.1.5) Classification CPV (vocabulaire
commun pour les marchs publics) :
30217300.
11.1.6) March couvert par l'accord sur les
marchs publics (AMP) : Oui.
11.2) VALEUR TOTAL FINALE DU OU
DES MARCH(S)
11.2.1) Valeur total finale du ou des mar-
ch(s) :
Valeur: 162 680,81 euro.
Hors TVA.
Section IV: Procdure
IV.1) TYPE DE PROCEDURE
IV.1.1) Type de procedure :
Ouverte.
IV.2) CRITRES D'ATTRIBUTION
IV.2.1) Critres d'attribution :
Prix le plus bas.
IV.2.2) Une enchre lectronique a t
utilise :
Non.
IV.3) RENSEIGNEMENTS D'ORDRE
ADMINISTRATIF
IV.3.1) Numro de rfrence attribu au
dossier par le pouvoir adjudicateur :
CA06/07.
IV.3.2) Publication(s) antrieure(s)
concernant le mme march :
Section V: Attribution du march
MARCH no : 1
INTITUL : Cartouches d'encre
V.1) DATE D'ATTRIBUTION DU MAR-
CH:
6 mars 2008
V.2) NOMBRE D'OFFRES REUES: 6
V.3) NOM ET ADRESSE DE L'OPRA-
TEUR CONOMIQUE AUQUEL LE
MARCH A T ATTRIBU
Areborg, ZI Petite Cocotte morne pa-
villon, MQ-97224 Ducos.Tl. 05 96 56 44
37. Fax 05 96 56 44 28.
V.4) INFORMATIONS SUR LE MON-
TANT DU MARCH
Estimation initial du montant du march

Valeur: 133 274,97 euro. Hors TVA.
Valeur total finale du march :
Valeur: 111 113,33 euro. Hors TVA.
En cas de montant annuel ou mensuel : le
nombre d'annes : 3.
V.5) LE MARCH EST SUSCEPTIBLE
D'TRE SOUS-TRAIT :
Non.
MARCH no : 2


INTITUL :Toner
V.1) DATE D'ATTRIBUTION DU MAR-
CH:
6 mars 2008
V.2) NOMBRE D'OFFRES REUES:
6
V.3) NOM ET ADRESSE DE L'OPRA-
TEUR CONOMIQUE AUQUEL LE
MARCH A T ATTRIBU
Areborg, ZI Petite Cocotte morne pa-
villon, F-97224 Ducos. Tl. 05 96 56 44
37. Fax 05 96 56 44 28.
V.4) INFORMATIONS SUR LE MON-
TANT DU MARCH
Estimation initial du montant du march
Valeur :61 257,62 euro. Hors TVA.
Valeur total finale du march :
Valeur : 46 465,43 euro. Hors TVA.
En cas de montant annuel ou mensuel : le
nombre d'annes: 3.
V.5) LE MARCH EST SUSCEPTIBLE
D'TRE SOUS-TRAIT : Non.
MARCH no : 3
INTITUL : Consommables divers
V.1) DATE D'ATTRIBUTION DU MAR-
CH : 6 mars 2008
V.2) NOMBRE D'OFFRES REUES:4
V.3) NOM ET ADRESSE DE L'OPRA-
TEUR CONOMIQUE AUQUEL LE
MARCH A T ATTRIBU
Areborg, ZI Petite Cocotte morne pa-
villon, F-97224 Ducos. Tl. 05 96 56 44
37. Fax 05 96 56 44 28.
V.4) INFORMATIONS SUR LE MON-
TANT DU MARCH
Estimation initial du montant du march
Valeur : 4 226,60 euro. Hors TVA.
Valeur total finale du march :
Valeur: 5 102,05 euro. Hors TVA.
En cas de montant annuel ou mensuel: le
nombre d'annes : 3.
V.5) LE MARCH EST SUSCEPTIBLE
D'TRE SOUS-TRAIT:
Non.
Section VI : Renseignements compl-
mentaires
VI.1) LE MARCH S'INSCRIT DANS UN
PROJET/PROGRAMME FINANCE PAR
DES FONDS COMMUNAUTAIRES:
Non.
VI.2) AUTRES INFORMATIONS :
Date d'envoi du present avis au JOUE et
au BOAMP : 11 avril 2008.
Rfrences de l'avis initial paru dans le
justice n27 du 5 juillet 2007
VI.3) PROCEDURES DE RECOURS
VI.3.1) Instance charge des procedures
de recours :
tribunal administratif, immeuble roy ca-
mille croix de bellevue B.P. 683,, F-97264
Fort-de-France Cedex.. E-mail : greffe.ta-
fort-de-france@juradm.fr.. Tl. 05 96 71
66 67. Fax 05 96 63 10 08.
Organe charge des procedures de m-
diation :
Comit consultatif interrgional de Paris
de rglement amiable des litiges relatifs
aux marchs publics, 29, rue Barbet-De-
Jouy, F-75700 Paris Cedex 7. Tl. 01 44
42 63 43.
VI.3.2) Introduction des recourse:
VI.3.3) Service auprs duquel des rensei-
gnements peuvent tre obtenus concer-
nant l'introduction des recours :
tribunal administratif, immeuble roy ca-
mille croix de bellevue B.P. 683, F-97264
Fort-de-France Cedex.. E-mail : greffe.ta-
fort-de-france@juradm.fr.. Tl. 05 96 71
6667.
VI.4) DATE D'ENVOI DU PRESENT AVIS
11 avril 2008. FA 9545

AVIS D'ATTRIBUTION
Identification du pouvoir adjudicateur
Conseil Rgional de Martinique, M. le
president du Conseil regional de Marti-
nique, Service Routier Rgional Rue
Gaston Defferre, Cluny 97200 Fort-de-
France Tl.: 0596 59 63 00
Tlcopieur : 05 96 72 68 10


Adresse(s) internet: Adresse gnrale du
pouvoir adjudicateur :
http://www.cr-martinique.fr
Type de Pouvoir Adjudicateur et activity
(s) Principale(s) : Collectivit territorial
Services gnraux des administrations
publiques.
Le pouvoir adjudicateur agit pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs :
Non
Publications antrieures
- Lavis d'appel public la concurrence a-
t-il fait l'objet d'une publication ? : Oui
Si Oui rfrences de publication
Parution n 2007/S 210-255049 Annonce
n 2007/S 210-255049 Date 31/10/2007
Parution n BOAMP A 209 Annonce 331
Date 30/10/2007
- A-t'il fait l'objet d'une publication rectifi-
cative ? Oui
Si oui, rfrences de publication
Parution n 2007/S 242-295196 Annonce
n 2007/S 242-295196 Date 15/12/2007
Parution n BOAMP A 243 Annonce 152
Date 18/12/2007
Intitul attribu au march par le pouvoir
adjudicateur: Amnagement de la sec-
tion Volga/Cimenterie sur la RN9 Pn-
trante Est
Description succincte du march ou de
I'acquisition/des acquisitions II s'agit no-
tamment de travaux comprenant :
- le dgagement des emprises (environ
5000 m2) ;
- les terrassements (de l'ordre de 4800
m3 de dblais) ;
- le prchargement pour le tassement des
sols et la ralisation de la couche de
forme des chausses (de l'ordre de 8700
m3 de remblais) ;
- la confection de trottoirs et d'accote-
ments en bton (de l'ordre de 2000 m3 de
bton) ;
- la ralisation du rseau d'assainisse-
ment pluvial (de l'ordre de 2000 ml de ca-
nalisation) ;
- la pose des fourreaux et des regards
pour divers concessionnaires (de l'ordre
de 1250 ml de fourreaux) ;
- la ralisation d'un giratoire de 15 m de
rayon extrieur,
- la ralisation d'un giratoire de 20 m de
rayon extrieur ;
- la construction d'un mur de soutne-
ment en sols renforcs (d'environ 500 m2
de surface) ;
- la ralisation de l'assainissement du mur
de soutnement;
- la ralisation des amnagements du
mur de soutnement.
Lots :
- n 1 "Terrassements, chausses,
assainissement"
- n* 2 "Mur de soutnement"
Classification CPV Lot n 1:45233000-
9, Y006-5, Y034-0
Lot n 2 :45220000-5, Y006-5
Rfrence d'identification du march qui
figure dans l'avis d'appel public la
concurrence :
N9volgacim-06-01
Type de march Travaux d'excution
Lieu d'excution ou de livraison : RN9 -
section Volga/Cimenterie, 97200 Fort-de-
France
Code NUTS FR 920
March couvert par l'accord sur les mar-
chs publics (AMP) : Oui
Type de procedure Ouverte
Critres d'attribution du march : Offre
conomiquement la plus avantageuse ap-
prcie, quel que soit le lot, en function
des critres d'attribution noncs ci-des-
sous:
- La valeur technique de la prestation af-
fecte d'un coefficient 5,5 et se dclinant
selon les sous-critres suivants :
.Pertinence du mmoire technique :50%
du coefficient 5,5.
. Quality du SOPAQ : 30 % du coefficient


5,5.
. Quality du SOPAE : 10 % du coefficient
5,5.
. Soin apport l'laboration des sous-
dtails de prix unitaires : 10 % du coeffi-
cient 5,5.
- Le prix de la prestation affect d'un coef-
ficient 4,5.
Une enchre lectronique a t utilise:
Non
Valeur total finale du ou des march(s)
TTC:
2.160.202,45 E- Taux de TVA : 8,50 %
Intitul et numro de march ou des lots
attribus : RN9 Pntrante Est Amna-
gement de la section Volga/Cimenterie
March n 08 TMT 001
- Lot 1 "Terrassements, chausses, assai-
nissement"
- Lot 2 "Mur de soutnement"
Date d'attribution du March : 07 fvrier
2008
Nom du titulaire / Organisme : SATRAP
Sarl
Adresse : Z. I. Lzarde Immeuble Les
Amandiers
Code Postal :97232
Ville : Le LAMENTIN
Tlphone : 05 96 60 00 61
Tlcopieur :05 96 71 41 22
Courriel :satrap.sarl@orange.fr
Nombre d'offres reue pour ces lots : 10
Montant final du march ou des lots attri-
bu (TTC) :
Lot n 1 :1.923.466,30 E- Taux de TVA:
8,50 %
Lot n 2 : 236.736,15 E- Taux de TVA :
8,50 %
Le march est-il susceptible d'tre sous-
trait ? Non
Le march s'inscrit dans un pro-
jet/programme financs par les fonds eu-
ropens: Oui DOCUP 2000-2006
Axe 11 "Transports" Mesure 11-1
"Mesure transports terrestres"
Instance charge des procedures de re-
cours et auprs de laquelle des rensei-
gnements peuvent tre obtenus
concernant l'introduction de recourse:
Tribunal Administratif de Fort-de-France -
Immeuble Roy-Camille Croix de Bellevue
-B.P 683 97262 Fort-de-France Cedex -
Tl : 0596-71-66-67 Fax :0596 63.10.08
Organe charge des procedures de m-
diation : Comit consultatif interdparte-
mental de rglement amiable des litiges
relatifs aux marchs publics de PARIS
(CCIRA de Paris), 29 Rue Barbet-de-
Jouy, 75700 Paris Cedex 7. Tl. 01 44 42
63 43. Fax .01 44 42 63 37.
Introduction des recourse : Rfr pr-
contractuel article L551-1 du code de jus-
tice administrative
Dlai : de la publication de l'avis jusqu'
la fin du dlai de 10 jours suivant la noti-
fication de la lettre de rejet de l'offre.
- Recours en plein contentieux ou en
excs de pouvoir articles R 421-1 421-
3 du code de justice administrative
Dlai : 2 mois suivant la notification ou la
publication de la decision attaque
- Recours de pleine jurisdiction
Dlai : 2 mois computer de la date la-
quelle la conclusion du march corres-
pondant est rendue publique par des
measures de publicity appropries.
Service auprs duquel des renseigne-
ments peuvent tre obtenus concernant
l'introduction des recours :
Le greffe du Tribunal administratif de Fort-
de-France Immeuble Roy-Camille -Croix
de Bellevue BP 683 97262 Fort-de-
France Cedex -Tl :0596-71-66-67 Fax:
0596 63.10.08
Date d'envoi du present avis la publica-
tion :
Lundi 7 avril 2008 FA 9546











MARTINIOUE-CUBA : RENCONTRE AVEC ARIANE SALCDO

RODRIGUEZ, RESPONSIBLE DE LICAP


juse r-rieio e ri fIlane acteuu


L'Institut Cubain d'Amiti avec les
Peuples (ICAP) s'occupe de montrer
travers le monde la ralit de Cuba
depuis le dbut de la revolution. Une
institution cre pour encourager la
solidarity du people cubain avec les
autres peuples du monde. La Marti-
nique, au travers de l'Association
Martinique-Cuba, tmoigne de sa so-
lidarit et pour cela organise des ren-
contres, des dbats, des voyages en
ce sens Cuba. C'est dans cet esprit
que la nouvelle responsible de la
zone caribenne francophone de
l'ICAP, Ariane Salcdo Rodriguez, en
replacement de Jos Prieto est
venue prendre contact avec les diff-
rents amis de Cuba la Martinique.
Justice I'a rencontre.

Justice : Quelles seront les priorits
de I'ICAP ?
Ariane Salcdo Rodriguez : Il s'agira
de continue le travail entam par mon
prdcesseur. Le but principal est de
renforcer les relations d'amiti qu'entre-
tient la Martinique avec Cuba depuis
des dcennies. Nous allons encore tra-
vailler au enforcement et l'amliora-
tion des relations. Donc, les actions
rgulires seront poursuivies, telles la
brigade des Carabes au mois d'Aot et
les rencontres pour mieux apprhender
la ralit cubaine.
J : Comment analysez-vous la situa-
tion caribenne ?
A.S.R : La situation dans la Carabe est
toujours difficile. Lorigine de nos his-
toires est la colonisation, donc malgr
l'indpendance de certain pays, la d-
pendance envers les pays capitalistes


I '
















que nous devons gagner est la nces-
sit de la conscience de l'unit cari-
benne. Cette lutte pour l'union de la
Carabe passe par la lutte pour nos
identits et notre mancipation vrita-
ble. Lorsqu'on voit ce qui se passe en
Hati avec la dpendance total du
pays, conomiquement, financirement
et ce climate de violence, on peut avoir
des craintes. Mais il y des forces qui tra-
vaillent vouloir amliorer les choses.
D'un autre ct, nous avons un pays
comme la Dominique qui a sign son
entre l'alternative Bolivarienne pour
les Amriques (ALBA), cela est trs po-
sitif. Il se peut que Saint-Vincent le suive
dans cette voie. Il y a une volont poli-


tique forte de s'opposer l'imprialisme
amricain. Le programme de Ptroca-
ribe est un dbut de rponse pour les
pays caribens qui n'ont pas de res-
sources nergtiques et profitent de
cette opportunity pour tre moins d-
pendant des grosses multinationales
ptrolires.
J : Et alors Cuba, pas de chaos aprs
le replacement de Fidel ?
A.S.R. : Contrairement ce que beau-
coup pensent, Fidel est trs present, sa
pense est l et tout ce qui est mis en
oeuvre aujourd'hui fait parties d'un pro-
cessus normal dans la suite de la Rvo-
lution Cubaine. Nous devons travailler
pour amliorer les choses du point de
vue conomique car, il ne faut se voiler
la face, la situation est encore difficile.
Les Cubains sont conscients que tous
ces changements sous la houlette de
Raul Castro ne sont rien de nouveau,
mais la suite des changements atten-
dus du travail des Cubains et de leur
gouvernement.
J : La possibility d'avoir des tl-
phones, des outils multi mdias ou
de sjourner dans les htels, cela fait
parties du processes ?
A.S.R.: Evidemment, mais ce ne sont
pas des measures populaires, parce que
la majority des Cubains ne peuvent pas
en acheter. Le dfi est que chacun
puisse les possder. On doit tenir
compete que nous sommes encore sou-
mis au blocus et que la sant et l'duca-
tion sont gratuites. Cela cote de
l'argent.
Propos recueillis par C.B


- vatorser te sport martinzquais et career un emoteme et un nymne, symooiesjors ae
gran J Matinik", tel est le dfi lanc au Martiniquais par l'intermdiaire d'un
concourse grand public initi par la Rgion Martinique. Les participants ont jusqu'au
24 avril pour dposer leurs oeuvres. Cinq finalists seront rcompenss en num-
raire d'un montant de 3000 500




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs