Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00096
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: April 26, 2007
Copyright Date: 2007
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00096
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text

ji.j DI ~EZ DHEBDOMADAIRE D'INFORMATION COMM0UN\
did.. ,Id au -- -, -


1Pula Repnaiie eDvlpeetvrtbe


26


Tour des PrEsidentilles


Barrer

la

route


Sarkozy


Ier Mai unitaire
Le pouvoir d'achat
Le droit au travail
et le refuse de la prcarit
au coeur des luttes


USA : Rvoltant
Le terrorist
Luis Posada Carriles
libre par G.W. Bush


umwzi,








aJeudi 26 vW21 Justice n'Il 'Page 2


~U*I(iUe


Eidit . . . . ... .
- Barrez la route Sarkozy

Luttes sociales ...... .p. 4
- Grve MCA
- ler Mai Unitaire

Politique . . ... .. .. .
- L'volution institutionnelle et la pr-
sidentielle

Eaieux 2C 7 ......... c. 7
- Martinique la gauche majoritaire
- Rsulats et reactions
- Declaration de M-G Buffet
- La prese martiniquaaise et la prsi-
dentielle

NotPe Rgion ....... ... 11
- Le terrorist Luis Carriles Posada
est libre
- Equateur : probation de la nouvelle
constitution

Annonces lIgales .c. 12/1<

Livp ............ .. .p. 1l
Fidel et Ignacet Ramonet





"JUSTICE"
Administration & Rdaction :
Tl. : 5 96 7186 83
Fax : 05 96 63 13 20
ed.justice@wanadoo.fr



Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. : 05 96 71 86 83
Commission Paritaire n 0111 187526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Fernand PAPAYA
Maquette : Guennal GUIOUBLY
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 Fort-de-France
Tl. : 0596 73 14 54


Aux Assises

Le meurtrier de la jeune femme Mlyssa nelle. Le jeune homme a rclam le par-
Mary tu par balle en avril 2005 sur son don de la famille de la jeune femme.
lieu de travail au Greta de Petit Manoir Les 23 24 et 25 avril, cinq jeunes sont
a t jug durant trois jours lors de l'ac- devant le tribunal pour avoir viol une
tuelle session d'assise. Son ancien femme, vol avec arme et recel des faits
compagnon n'avait pas support la s- commis en octobre 2004. Entre temps,
paration, il tait poursuivi pour assassi- le jury de la cour d'assise a condamn
nat. Les jurs de la cour d'assise l'ont 10 ans de prison deux hommes pour
condamn 23 ans de rclusion crimi- viol en runion.

LA CGTM DoNONCE


La central syndicale observe que l'Etat
a confi au Conseil Rgional le finance-
ment des coles paramdicales, mais
une fois de plus sans les moyens n-
cessaire. Selon G. Joachim Aranud, "Il
faut 2 200 000 pour Ce fonctionnement
de 'cole de masseur kin, de sage femme,
d'aide soignant, ['apport de la collectivit
rgionale est 1 560 000. Ilfaut trouver
700 000 . Cette some devra tre sup-
porte par le budget dficitaire du CHVU
et engendrer des complications pour la tr-


sorerie de 'ipitalpu6Cic". La central
syndicale dnonce une fois de plus le
dsengagement de l'Etat au dtriment
des conditions des professionnels du
CHU, des conditions de soins prodigus
la population, de la formation et des
possibilits d'emploi pour les jeunes de
la Martinique.
Par ailleurs, la central s'insurge contre
le fait que des malades restent parfois
jusqu' 4 jours dans les couloirs du ser-
vice d'urgence faute de place dans les
diffrents services hospitaliers.


Comlmuniqu de press du SNES

LES ELEVES DU NORD MARTINIOUE SERAIENT T-IL

MAL AIMns QUELLE FAUTE LEUR FAUT-IL EXPIER P


Le Si'VES Martinique et le SNU'EP Mar-
tinique dnoncent la situation du (yce Jo-
seph Pemrockdu Lorrain. Outre la vtust
inquitante de certain btiments et lab-
sence de salf e de permanence en service,
nos collgues ont parfois le sentiment
d'exercer encore comme au Moyen Age,
comme si les outils pdagogiques sem-
blaient trop modernes...
gNous demandons solennellement au. df-

VAN DAN VWEL 200;
Voiles traditionnelles de la Caraibt
Saint-Pierre, Martinique les 7 & 8 mai 20C
Organis par le CMT,
avec le partenariat de la CCI Martinique

Au programme : Ouverture officielle,
expositions, animations,
musique traditionnelle, spectacles,
projection de film,
visits de navires, messe souvenir,
courses d'aviron,
chants marines, grande parade, etc.

Renseignements : 06 96 96 98 96


frents responsables (Chefd'tablissement,
Rectorat, Rgion) de faire le ncessaire
d'ici lafin de la semaine pour doter P'en-
semble des sections du matrielpdago-
gique ncessaire la russite des lves.
On peut faire confiance au SWES i arti-
nique et au SSVUEP fMartinique pour
veiller ce qu'aucun lve de 'tablisse-
ment ne soit plus longtemps pnalis.










tour des lections prsidentielesfranaises

BARRER LA ROUTE A NICOLAS SARKOZY, POURSUIVRE

LE COMBAT POUR LA RESPONSABILIT MARTINIOUAISE


G. Erichot


En se rendant aux urnes plus nom-
breux que jamais pour un scrutiny pr-
sidentiel, les lectrices et les
lecteurs martiniquais ont voulu mar-
quer l'importance qu'ils donnaient
marquer avec force leur rejet de Ni-
colas Sarkozy et de la politique de
rgression social et de danger pour
les liberts publiques qu'il repr-
sente.
A gauche, la crainte de voir se re-
nouveler l'limination de la candidate
du Parti socialist a propuls massi-
vement le "vote utie "en faveur de
Sgolne Royal.
Un grand nombre d'lecteurs et
d'lectrices sduits par les ides et
propositions dfendues courageuse-
ment par Marie-George Buffet ont
prfr ne pas courir de risque en
votant ds le premier tour pour la
candidate dsigne par les mdias
comme tant la plus capable de bat-
tre le champion de la droite dure et
ultra-librale.
Cela explique la trs grande concen-
tration des votes sur les deux ou trois
candidates promotionns par les m-
dias et les institute de sondages de-
puis des mois.
Au second tour, Nicolas Sarkozy doit


tre battu car il est dangereux la
fois pour les liberts dmocra-
tiques, pour les acquis du systme
social arrach par les luttes des tra-
vailleurs martiniquais et franais et
pour l'avancement de la cause de
la responsabilit martiniquaise et
du respect de notre identity.
Il est d'autant plus dangereux que,
pour arriver en tte, Nicolas Sar-
kozy n'a pas hsit reprendre les
thses abjectes du Front national
de Le Pen empreintes de xnopho-
bie et de populisme pouvant vhi-
culer et lgitimer toutes les drives
racistes.
On n'aurait garde d'oublier que Ni-
colas Sarkozy est le chef de I'UMP,
parti qui a fait adopter la "loi de la
lionte"sur la colonisation positive re-
jete par le people martiniquais
toutes tendances confondues. Nico-
las Sarkozy en se refusant la "re-
pentance ternele" ne I'a jamais
renie.
Nous lanons cet appel alors que la
situation est difficile avec une gauche
en France qui ralise moins de 40 %
des suffrages exprims.
Le Parti Communiste Martiniquais
est en effet conscient des insuffi-
sances et des ambiguts du pro-
gramme de Sgolne Royal,
notamment au plan social.
Aussi pour crer le sursaut gauche,
la candidate du Parti socialist devra
apporter des rponses plus claires
sur les questions du pouvoir d'achat,
de l'emploi, de la preservation des
services publics, de la protection so-
ciale, etc.
S'agissant de notre pays la Marti-
nique, la candidate socialist pour
emporter la conviction des anticolo-
nialistes martiniquais devra s'enga-
ger revenir sur la revision


MARTINIOUAIS(ES), MOBILISONS-NOUS

POUR BARRIER LA ROUTE NICOLAS SARKOZY.


constitutionnelle de mars 2003 ra-
baissant notre people au rang de
"population au sein du Peuplefran-
ais.
Elle devrait aussi, en application de
l'exercice du droit l'autodtermina-
tion, s'engager un soutien actif
une ventuelle demand des forces
vives et de progrs de notre pays de
mettre en place par la voie dmocra-
tique un nouveau statut de Collecti-
vit autonome.
Elle devrait en outre, pour lever tout
nouveau chantage au largage, ga-
rantir le financement par la France
d'un Plan de dveloppement durable
et solidaire labor par nos repr-
sentants et contractualis avec l'Etat
franais et l'Europe et cela au titre de
la rparation des prjudices de la co-
lonisation et de l'esclavage.
Malgr un rsultat trs loin des es-
prances des communists et des
dmocrates, nous voulons enfin fli-
citer Marie- George Buffet pour le
beau et digne combat qu'elle a men
dans des conditions difficiles au plan
politique o elle a t en butte en
permanence la discrimination des
mdias contrls par la grande bour-
geoisie.
Nous exprimons la conviction que les
ides de progrs social, d'mancipa-
tion humaine et de solidarity interna-
tionaliste sont et resteront toujours
vivantes. Et les Partis Communistes
en France comme en Martinique se-
ront toujours l pour les porter et les
faire triompher dans nos combats fu-
turs.
Les communists continueront la
lutte car le chmage, la misre et la
pauvret, l'exploitation et l'oppres-
sion ne sont pas une fatalit.
Le changement rel n'est pas une
utopie.

Fort-de-France, le 23 avril 2007
Le Parti Communiste Martiniquais
Georges ERICHOT
Secrtaire Gnral










LA GRVE MCA


Depuis plusieurs semaines une grve
affected la socit M.C.A (Martiniquaise
de Centre d'Appels), une filiale du
Groupe europen SR Tl perfor-
mance. Les revendications portent es-
sentiellement sur un 13e mois, une
revalorisation de salaire de 100 euros
brut et le passage de deux travailleurs
de CDD en CDI. Les salaries sont tou-
jours dans le flou s'agissant de la situa-
tion de l'entreprise.
Qui sont ces Centres d'appels ?
Le Salon Europen des Centres d'Ap-
pels tenait sa 11e dition Paris du
3 au 5 Avril 2007.Pour Mme Paola Jes-
son, commissaire gnrale du Salon, "Ce
secteur reprsente 250.000 personnel et
devrait pour 2007 recruter 8000 personnel
don't pCus de (a moiti avec Ce bac +2, +3 ".
De plus, ces patrons n'hsitent pas af-
ficher une augmentation de leurs chif-
fres d'affaires de 15% en 2006, soit 1,72
Milliards d'euros.
Les thmatiques revenues ce Salon
patronal inquitent au plus haut point
les salaries de ces entreprises : "mana-
gement et coaching, les cls de la perfor-


mance managriale pour les superviseurs,
renforcer performance et profitabilit de
votre relation client, exercer ('autorit,
sanction relationnelie... "C'est un vri-
table rgime d'enfer qui est impos
ces travailleurs au nom de la rentabilit
financire.
Pour protester contre leurs conditions
de travail, les salaries Sud Solidaires
avaient mis sur pied un contre-salon in-
titul : "Le Salon des Exploits des Cen-
tres d'appelE".
Dans une declaration rendue publique,
ils dnoncent leur quotidien : "augmen-
tation duflicage et des pressions, multi-
plication des coutes, explosion des
objectifs, non reconnaissance du temps de
travail effectif, augmentation des
contracts prcaires comme l'intrim, les
CO D, le CNE... "
Notre confrre "L'Humanit" du 6 Avril
2007 rapporte les propos d'un "supervi-
seur": '" lefTperfonnance, les o6jectifs
peuvent allerjusqu' 16 appel par heure,


sur 150 salaries, je n'en connais que deux
qui y parviennent. Les autres subissent
des sanctions pouvant afler jusqu' la
mise piedsi c'est une tte qui ne revient
pas au chef Comme superviseurs nous de-
vons humilier devant tout Ce monde celui
qui est loin des chiffres moyens, avec pour
consigne d'lever la voio". C'est de l'es-
clavage moderne.
Par leur grve du 3 Avril dernier, les sa-
laris des' centres d'appels ont voulu
mettre au grand jour leur souffrance au
moment o "[es patrons sablent le cham-
pagne". "Marre des suppressions d'em-
plois toujours plus nombreuses, marre de
la mobilitforce, marre des bas salaires
et des objectifs inatteignables... ". Ils
n'entendent plus se laisser faire.
Les salaries du Centre de Martinique
ont le courage de rsister aux menaces
de fermeture et l'ultimatum de l'op-
rateur Digicel, car devant les profits ac-
cumuls ils sont en droit d'exiger la
just rcompense de leur travail.
F.P


MANIFESTATION UNITAIRE DU IER MAI FORT DE FRANCE

Les centrals syndicates CM, CIM, FSM, CSWM, CDOMl CTPC, CSTM, FO, FSV,
SMcBEF, ES?, SNME, Vf, VI, USA, ncent un appelcommun manifester.


Dans l'appel commun la manifestation
du 1er mai, 8H, la Maison des Syn-
dicats, les treize organizations syndi-
cales dclarent: "En Martinique la
situation est de plus en plus catastro-
phique sur le plan conomique et social.
De nombruxsecteurs sont durement tou-
chis: 'agriculture, le commerce et le sec-
teurpublic (sant, education,..) par des
suppressions d'emplois, par la dgradation


des services pu-
6bics, par la pr-
carit Chaque
fois que les tra-
vaileurs se mobi-
S lisent pour
S dfendre leurs
maigres avatn-
tages
ou tout simple-
ment Ceurs em-
plois, ifs sont
accuss de d-
truire l'conomie
du pays. 'Bien que la nocivit de certain
produits ait t prouve, les grands pro-
pritairesfonciers, avec la complicit de
[Etatfranais et pour ralZser toujours
plus de profit, n'ont pas hsit empoi-
sonner les terres de 9Martinique et met-
tre en danger la sant des populations"
"Dans ces conditions, Punit de lutte et [e
enforcement de la mobilisation des tra-


vailleurs de 'Martinique sont devenus plus
qu'indispensables.
L'unit d'action pour une mobilisation
pense, rflchie et organise est nces-
saire, non seulement pour amliorer nos
conditions de travailet de vie, prserver
nos acquis, mais pour aller dans le sens
d'une vritabCe transformation sociale.
Les organizations syndicales appellent
lutter pour :
- le droit au travail et le refuse de la
prcarit.
- une augmentation significative des
salaires, des pensions et des minima
sociaux.
- l'amlioration des conditions de tra-
vail.
- la preservation des acquis.
- le respect des droits syndicaux.
- la preservation de notre patrimoine.
- un pouvoir politique dcisionnel en
Martinique dans l'intrt des travail-
leurs.
- un vritable dveloppement cono-
mique et social.
- qu'un autre monde soit possible.










SurAWV: L'volution institutionneae et Clction prsidentie

"LE CHANGEMENT INSTITUTIONNEL EST LE MOYEN DU

DVELOPPEMENT ET DE LA LUTTE CONTRE LE CHMAGE"

DECLARE GEORGES ERICHOT.


Patrick Chesneaux, journalist srieux

Un dbat sur l'volution institutionnelle
et l'lection prsidentielle anim par Pa-
trick Chesneau a eu lieu sur ATV le jeudi
19 avril 2007.
Qu'attendre des candidates l'lection
prsidentielle en matire d'volution
institutionnelle ? Tel tait le thme de
dbat propos par Patrick Chesneaux
ses invits.
Preuve que le dbat n'est pas clos.
Les participants taient :
- Gilbert Pago(GRS) soutenant Alain
Besancenot;
- Marlne Lanoix (FSM) soutenant S-
golne Royal ;
- Sainte-Rose Cakin(UMP) soutenant
Nicolas Sarkozy ;
- Louis Mauge (Combat Ouvrier) sou-
tenant Arlette Laguiller ;
- Jean-Marcel Maran (FMP-UDF) sou-
tenant Franois Bayrou ;
- Georges Erichot (PCM) soutenant
Marie-George Buffet ;
Sainte-Rose Cakin (UMP) a rappel
que pour Nicolas Sarkozy la question
institutionnelle n'tait pas la priority et il
lui a oppos artificiellement et dmago-
giquement les questions du chmage,
des transports, de l'inscurit, du loge-
ment, etc. Il a mme t jusqu' dire :
"demandez un chmeur s'ilveut un em-
ploi ou un nouveau statut ?". Et de pr-
tendre, sans rire, que lorsque nous
aurons rsolu le chmage, le transport,
le logement, etc, on pourra tudier la
question de l'volution institutionnelle
car I'UMP n'est pas ferme toute vo-
lution. Pour lui cependant, le people
martiniquais a tranch pour le non le 7
dcembre 2003. Rappelons que Sainte-
Rose Cakin tait du Parti de Pierre Petit


"Osons Oser" qui avait appel voter
oui. Pour se trouver dans le courant du
possible vainqueur de la course
l'Elyz, il a abandonn la revendication
de l'assemble unique et ralli I'UMP.
Il s'est attir une cinglante rplique de
Georges Erichot (PCM) lui faisant re-
marquer que le changement institution-
nel a prcisment pour objet de
s'attaquer la reduction du chmage et
plus gnralement la question du d-
veloppement vritable.
Jean- Marcel Maran (FMP-UDF) qui,
lors de la consultation populaire du 7
dcembre 2003, avait pourfendu le pro-
jet de Collectivit unique avec le slogan
"pa acht sac an sac"a dfendu le project
de rforme de la dcentralisation de
Franois Bayrou consistent simplifier
l'organisation administrative franaise,
en supprimant un chelon par la fusion
de la Rgion et du dpartement. Cu-
rieux comportement : quand la rforme
vient des lus martiniquais, il la refuse,
mais quand elle vient du grand papa
blanc elle devient acceptable parce que
c'est le droit commun.
Jean-Marcel Maran a repris le vieux
dada des assimilationnistes que la su-
perposition de deux collectivits sur un
mme territoire ne provoque par confu-
sion et paralysie et qu'il suffit de s'as-
seoir autour d'une table pour rgler les
problmes. Il a dplor l'absence d'uti-
lisation des comptences du Congrs
pour ce faire. Il a mme rcus le fait
qu'il y ait deux collectivits sur un mme
territoire et a soutenu avec aplomb qu'il
n'y avait que deux assembles. L JMM
devrait revoir son code des collectivits
locales : le conseil gnral et le conseil
regional sont deux collectivits dis-
tinctes diriges par deux assembles
lues. L'aberration, c'est que dans les
DOM elles sont sur le mme territoire
l'inverse de la France o le territoire de
la Rgion est different de celui du d-
partement.
Georges Erichot lui a rtorqu que
dans le domaine des transports int-
rieurs, par example, l'absence de clart
et la dispersion des comptences tait
l'exemple mme de l'impuissance orga-
nise par le systme trois ttes pr-
fet president de conseil regional -


president de conseil gnral. De plus,
l'absence d'autorit organisatrice en
matire de transport maritime paralysait
l'action locale. Voil un domaine o il
faudrait pouvoir prendre une "loi-pays".
Le Congrs n'a de comptences qu'en
matire d'volution institutionnelle et
que pour proposer des transferts de
comptences de l'Etat ou des modifica-
tions de rpartitions des comptences
existantes entire les deux Collectivits.
Mais surtout chaque collectivit ne peut
intervenir que dans ses domaines de
comptences, sauf se faire sanction-
ner par le contrle de lgalit.
C'est avec tristesse mais hlas sans
surprise, que nous avons cout Mar-
lne Lanoix (FSM). Elle a repris les
vieux clichs assimilo-dpartementa-
listes : il faut faire un bilan de la dpar-
tementalisation (comme Cakin), celui du
scrutiny du 7 dcembre 2003; on n'a pas
utilis toutes les possibilits de la d-
centralisation de 1981 ; l'article 73 nou-
veau mis en place par Raffarin-Girardin
en 2003 donne des possibilits d'adap-
tation legislative, etc, etc. Et elle a r-
pt que Sgolne Royal "attend" les
propositions des Martiniquais. Pousse
dans ses retranchements par Patrick
Chesneaux sur la question de savoir ce
que la Fdration socialist de la Marti-
nique proposait, elle a repris le vieille
antienne que ce n'tait pas la priority"
et que la priority c'tait le chmage.
Georges Erichot n'a pu que souligner
"Tinquitude"du PCM face l'nonc
des positions immobilistes de la suppor-
trice de Sgolne Royal.
Si la Fdration socialist n'a pas fait le
bilan des soixante ans de dpartemen-
talisation, ce n'est pas le cas pour beau-
coup de formations politiques
martiniquaises gauche et mme
droite. Mais surtout, le Congrs des
lus martiniquais a fait ce bilan et point
les blocages. Les lus socialists, bon
gr mal gr, ont vot les propositions
d'volution institutionnelle sur la base
d'une analyse critique du systme d-
partemental. Dcidment les socialists
martiniquais n'ont pas exorcis leurs
dmons assimilationnistes
Georges Erichot a montr que le pou-
voir d'adaptation legislative du nouvel







PUSI MUEJeui 2 Av -ustce Il -Page


article 73 (assimilation legislative) tait
quasiment nul, comme les parlemen-
taires des DOM l'ont unanimement d-
nonc lors du dbat sur l'adoption de la
loi organique sur le pouvoir d'adaptation
legislative des DOM en janvier 2007. Il
a dnonc le vritable "parcours du conm-
6attant" que reprsentait la procedure
d'habilitation des assembles des DOM
par le Parlement franais institute par
le pouvoir de droite. Marlne Lanoix
n'a mme pas soutenu la proposition de
revision constitutionnelle sur ce point
continue dans le programme socialist.
Quant aux propositions institutionnelles
des Martiniquais la candidate socia-
liste, est-ce dire que les propositions
que le PPM et le RDM disent avoir
adresses Sgolne Royal competent
pour du beurre ? Etrange alliance.
Gilbert Pago a indiqu, pour sa part,
que Alain Besancenot se prononait
pour l'autodtermination des peuples de
l'outre-mer. Sur la mthode pour parve-
nir au changement de statut, il a r-
clam la creation d'une "assem6le
instituante"pour laborer un project co-
nomique, social et institutionnel. Par
contre, il a dclar ne pas s'intresser
aux dbats sur article 73 ou article 74,
COM ou POM, etc.
C'est une position un peu dmagogique
et facile car si on veut satisfaire la re-
vendication d'un pouvoir martiniquais
qu'il soutient, il faudra bien lui donner
un moment donn une traduction juri-
dique. L'article 73 nouveau de la Consti-
tution est le cadre du statut
dpartemental avec pour principle l'as-
similation legislative avec pratiquement
peu de possibility pour les assembles
des QOM, en dpit de la rforme consti-
tutionnelle de mars 2003 et de la loi or-
ganique de fvrier 2007, d'adapter les
lois et rglements franais ou encore
moins pour celles-ci de lgifrer dans
des domaines nouveaux. Leur pouvoir
lgislatif (adaptation ou initiative)
est non seulement "encadr" mais
verrouill.
L'article 74 permet avec le principle
de la spcialit legislative de pren-
dre des "lois pays" et de passer en
tant que "Pays doutre-mer" (POM)
ou de "Collectivit d'outre-mer"
(COM) au statut d'Autonomie qui
seul peut donner un pouvoir vrita-
ble aux Martiniquais.
Comme le PCM, Gilbert Pago a
dnonc le fait que la revision
constitutionnelle de 2003 avait ra-
val les "peupCes" d'outre-mer que
reconnaissaient les Constitutions
de 1946 et de 1958 au rang de 'po-


pufations". Il demand avec raison,
comme nous, le retour la reconnais-
sance de notre existence en tant que
peuples dans la Constitution franaise.
Louis Mauge (Combat ouvrier), en
dpit de l'annonce qu'Arlette Laguiller
se prononce pour le droit l'autodter-
mination des peuples des DOM, a os-
cill entire un discours assurant, comme
Cakin, que l'important c'tait la lutte
contre le chmage, pour les salaires et
le pouvoir d'achat, le logement, etc, et
la reconnaissance de la ncessit d'un
pouvoir local pour rsoudre les pro-
blmes et donc d'une volution statu-
taire qu'il demand qu'elle soit ralise
par le people. Sur ce point personnel ne
dit le contraire. Mais il faut bien propo-
ser au people un project et les forces po-
litiques martiniquaises doivent se mettre
ensemble pour l'laborer.
Georges Erichot a dmontr que le
systme des deux assembles cha-
peautes par un Prfet omnipotent tait
incapable de rsoudre les graves pro-
blmes auxquels notre pays, la Marti-
nique, est confront. Il a pris notamment
l'exemple du transport. Il a tir quelques
enseignements de l'chec de la consul-
tation du 7 d-
cembre 2003
en soulignant
que le project
institutionnel
aurait d tre
adoss un _,
project cono-
mique, social 7 -
et cultural -
(comme l'avait
propos le
PCM) et en 4. -'-
prenant l'en-. i
gagement que -
dsormais il ;
fallait que les
partisans du
changement o--dirlpch-


soient plus pdagogiques. Il a dnonc
le chantage la perte des acquis so-
ciaux et mme de la citoyennet fran-
aise des partisans de l'immobilisme et
de l'assimilation. Il a expliqu que le
changement statutaire n'tait pas un but
en soi, mais un "moyen" pour impulser
un nouveau type de dveloppement de
la Martinique et donc pour s'attaquer
la racine au dsastre du chmage et du
mal- dveloppement.
Enfin il rappel que Marie- George Buf-
fet s'tait engage porter un project
d'volution institutionnelle prsent par
les lus martiniquais et dfendre l'ide
que la France finance un plan de dve-
loppement voulu par notre pays.
Georges Erichot a insist sur la nces-
sit que les forces de progrs se ras-
semblent pour laborer un project pour la
Martinique.
Mme si le dbat est loin d'tre puis,
il faut se fliciter que, en fin de cam-
pagne, un mdia comme ATV ait dcid
de mettre en avant une preoccupation
martiniquaise, l'inverse de RFO qui
n'a organis aucun dbat entire Martini-
quais sur les enjeux des Prsidentielles.
M.B


1- ,

L,







ENJEU I J


REJECT MASSIF DE SARKOZY,

LA GAUCHE MAJORITAIRE EN MARTINIQUE !


Les lecteurs ont t nombreux se
rendre aux urnes ce samedi 21 avril
2007 dans notre pays. Sur les 287 563
lecteurs inscrits, 169 584 se sont ren-
dus aux urnes. Le taux de participation
allait s'envoler, passant de 35.35% en
2002 58.97%, soit plus de 23.62
points. Cela tait prvisible avec les
longues files d'attente devant les bu-
reaux de vote. Ceci par rapport aux der-
nires lections nationalses, le
Rfrendum Europen de 2005 o le
taux d'abstention avoisinait les 71.63%
et celui du 1er tour de la prsidentielle
de 2002, o le taux d'abstention tait de
64.65%. Les jeunes n'ont pas voulu tre
absents de cette chance et se sont
mobiliss, conscients des enjeux. La
majority des lecteurs martiniquais
n'ont pas choisi la voie de l'abstention
estimant, just titre, que cette election
les concern au plus haut point et
qu'une politique de droite n'est pas pa-
reille une politique de gauche, mme
dulcore. Tout en admettant que ce
n'est pas le vote martiniquais qui va d-
terminer l'lection prsidentielle. Le r-
sultat du premier tour de l'lection
prsidentielle en Martinique va en sens
inverse du choix des lecteurs franais,
mme si nos lecteurs ont entrin le
duel annonc par les mdias depuis
plusieurs mois. A la Martinique, Sgo-
lne Royal, l'emporte avec plusieurs
longueurs d'avance (48.48%) sur le po-
puliste Sarkozy (33.77%). Les Martini-
quais n'ont pas fait dans la nuance : le
vote utile a massivement fonctionn en
faveur de la candidate socialist porte
par les sondages locaux. La candidate
socialist devance dans 28 communes
sur 34 son rival Sarkozy. Les lecteurs
ont t trs marqus par la champagne
mdiatique, les enjeux de socit pro-


poss et le cau-
chemar de 2002,
avec l'limination
de la gauche au
premier tour.
Avec un total 87
356 suffrages
gauche, la Marti-
nique maintient
son cap
gauche avec
toutes les
nuances que

- droite avec
vote toutes ses com-
posantes totalise
71 684 voix. Les lecteurs de notre
pays ont exprim ainsi leur rejet de la
politique de droite mene depuis cinq
ans. Le vote martiniquais a sanctionn
sans appel les effects d'une politique so-
ciale don't les couches populaires ont
subi les effects depuis cinq ans. Cepen-
dant, la bourgeoisie franaise avec les
mdias et institute de sondage, a crit
un scenario avec deux versions l'une
dure, l'autre light pour prenniser le mo-
dle de socit capitalist dnomme
aujourd'hui libralisme. Faut-il taxer
l'lectorat de naf pour avoir succomb
face la champagne mdiatique bien or-
chestre par la bourgeoisie ? Non, la
bourgeoisie et sa clique d'affids a di-
gr l'chec de mai 2005 et mis tout en
euvre pour que plus rien ne vienne
contrecarrer ses dessins de demolition
du modle social franais. Il nous a t
donn d'entendre sur le terrain que, si
pour certain lecteurs, les
propos de Marie-George Buf-
fet taient considrs comme.
porteurs de leur espoir, beau- m"im
coup n'hsitaient pas dire
qu'il ne fallait pas se disperser.
Soulignons tout de mme
qu'en 2002, Robert Hue (can-
didat communist) tait crdit
de 429 voix et que Marie
George Buffet obtient 901 suf-
frages. On remarquera que le
vote en faveur des candidates
de l'extrme droite Le Pen et
De Villiers est toujours en pro-
gression en Martinique et doit '.
amener se poser des ques-
tions. Olivier Besancenot fait
un bond en avant par rapport
son score de 2002, galement
Ariette Laguiller. Malgr l'ab-
sence des professions de foi


Les jeunes ont accompli leur devoir de citoyen


du candidate Schivardi, celui-ci recueille
216 voix. Les lecteurs ont tranch,
l'heure n'est plus la speculation, mais
plutt une analyse lucide de ce que
doivent faire les lecteurs martiniquais.
Il n'y a pas d'alternative, il faut tout faire
pour empcher que Sarko ne prenne
les cls de la Rpublique, comme I'a
dclar maintes reprises Marie-
George Buffet au course de sa cam-
pagne. Comme l'ont dclar les
dirigeants communists martiniquais, le
PCM est en ordre de bataille pour faire
barrage la droite UMP la plus ultra li-
brale et la plus frocement raction-
naire. Et il pose en mme temps
invariablement la question fondamen-
tale de la responsabilit martiniquaise.
En France : 31,11% d'lecteurs ont mis
en tte le candidate de I'UMP, qui en fai-
sant sienne les thses du Front National
a russi s'attirer sur son nom une
grande parties les lecteurs de Jean-
Marie Le Pen. En appelant jouer a
fond le "vote utiCe", la candidate socia-
liste arrive en second position
(25,83%), marginalisant les candidates
antilibraux. Il se dessine en France, un
deuxime tour arbitr par Franois Bay-
rou. Tous les candidates de la gauche ont
appel voter Sgolne Royal au se-
cond tour, "sans illusion" pour certain
(A. Laguiller), en souhaitant qu'elle
prenne un vrai virage gauche pour
d'autres (M.G Buffet). Le voudra-t-elle
lorsque, dans sa premiere declaration,
le seul mot "gauche" n'a pas t pro-
nonc une seule fois ?
C.B










Prsidentieles 2007: RSULTATS DE LA MARTINIQUE


Nombre
Inscrits 287 563
Votants 169 584
Abstentions 117979
Exprims 159 378
Blancs ou nuls 10 206

Voix
M. Olivier BESANCENOT 4 057
Mme Marie-George BUFFET 901
M. Grard SCHIVARDI 1216
M. Franois BAYAOU 13715
M. Jos BOV 1 388
Mme Dominique VOYNET 1 479
M. Philippe de VILLIERS 777
Mme Sgolne ROYAL 77 266
M. Frdric NIHOUS 338
M. Jean-Marie LE PEN 3 367
Mme Arlette LAGUILLER 2 049
M. Nicolas SARKOZY 53825



Queuques
REACTIONS :


Serge Letchimy (PPM)
"L heure est au-
jourd'hui une
mobilisation
pour gagner le
second tour et
emporter la vic-
toire de la
gauchfie, qui sera
celle d'un c hoi
de socit, de dveloppement et de progrs
social de respect et de Ciberts.
Et c'est dans cette socit nouvefle que la
9Martinique pourra promouvoir sa person-
nalt, exprimer son identity et assumer
son dveloppement dans la responsa6i-
lit".

Georges Erichot (PCM)
"In 'est pas sur-
prenant ce rsul-
tat. Ds le d6ut
de la champagne il
y a unefocalisa- .. i
tion sur quatre .'.
candidates, pr-
sentEs come Ces I .::
brandss' cand i-
dats, focalisation accentue par le phino-


% mne de 6ipolari-
100,00 station. Donc sou-
58,97 vent on Caisse de
41,03 ct ceux que les
93,98 mdias ontprsen-
6,02
ts come les 'pe-
% Exprims tits' candidates. Le
2,55 plus souvent ces
0,57 candidates taient
0,14 Ces seuls porter
8,61
0,87 les messages qui
0,93 s'adressaient plus
0,49 particulirement
48,48 aux classes popu-
0,21
0,'21 aires. Malheureu-
2,11
1,29 segment la pression
33,77 des mdiasfait que
ce message n'a pas
t entendu. Ily a
aussi e fait que les lecteurs n'ont pas
voulu que se reproduise 'effet 2002 : cela
se vrifie avec lesfaibles scores faits par
les 'petits' candidates de gaucle. Ils ont t
siphonns par [a candidate socialiste.

Claude Lise (RDM)
S"Le Rgssemble-
ment Dot ocra-

r e nmartiniquais ap-
pelle tous les
SMartiniquais
conscients de la
ncessit d'un
vrita6fe change-
ment de pol'tique se rassembter derrire
fa candidate quiporte cette ambition. Une
candidate qui, concernant Ces 'outremers',
n'entendpas imposer de projects en ma-
tire de dveloppement conomique et
d'voution institutionnelle concocts
par des exVertsparisiens, mais entendpro-
mouvoir une dmarche 6ase sur Ce dia-
logue avec les Cus et les forces vives".

Gilbert Pago (GRS)
"Lesgens se sontfortement mob6iisspour
pouvoir rejeter fa politique du gouverne-
ment sortant. Ilfaut s'appuyer sur cela
pourporter Ces exigences de la population,
savoirdes ejigences sociales. Iffaut ga-
lement que 'on revienne la rdaction an-
trieure savoir que nous sommes un


people, que fe
people martini-
quais, guyanais,
guadefoupen
existent. Ilfau-
dra que la
gauche anticolo-
nialiste, y com-
pris mes amis
indpendantistes qui ont appel 'a6s-
tention, puisse s'appuyer sur ce rsultat
en ne considrant pas comme une catas-
trophe, mais comme un point d'appui, ce
rejet de [a politique gouvernementale".

Louis Joseph Manscour presidentt
du comit de soutien Sgolne
Royal).
"'On sentiment de joie. Beaucoup doutait
de la capacity de Sgolne Rayad'tre au
second tour. Nous avons au second tour
deux_ candidates Nicolas Sarkozy et Sgo-
S ine Royal, pro-
jet contre project,
deux visions de
oa socit. Ilap-
partiendra S-
goelne Ryal,
candidate socia-
Ciste de rassem-
S 6C1er toute la
gauche. A partir de maintenant ce n'est
plus la candidate socialist, mais la candi-
date de toute la gauche, de tous ceux et
celles qui partagent des valeurs fd'/uma-
nisme de solidarity. J'espre qu 'elle pourra
faire gagner cette gauche .









Declaration de Marie-eorge Buffet 'issue du 1er tour des lc-

tions prsidentieaes

"LE PARTI COMMUNIST SERA TOUJOURS LA POUR DFEN-

DRE LES IDES DE PROGRESS SOCIAL ET D'HUMANIT"


En battant tous les scores de participation
sous (a 5me publique, notre people
vient de montrer importance capital
qu'ildonnait ce scrutiny manifestement
domin par une question central : pour
ou contre Nicolas Sarkozy.
Exacerb par e prsidentialisme et la m-
diatisation, cet enjeu a domin tous Ces au-
tres. A gauche, [e dramatique danger de
voir lemporter une coalition de fa droite
et de l'extrme droite a produit un vrita-
6le effect de souffle du vote dit utilee" qui
a jou massivement enfaveur de Sgolne
Rpyal et mme pourune part de Franois
Bayrou. ICa particulirement jou sur [es
Cectrices et (ecteurs [es plus dtermins
faire gagner a gauche, et notamment un
grand nombre d'Cectrices et d'lecteurs
communists. Ces rsultats ne sauraient
traduire 'audience relle du (Parti commu-
niste dans notre pays.
NicolasSarkozy est un homme dangereux
qui a dlibrment choisi de reprendre les
thses insupporta6tes du front National
afin de devenir Ce candidate de la droite et
de fextrme droite. Ildoit absolument tre
battu. Lucide sur Ces insuffisances et Ces
ambiguts du programme de fa candidate
socialiste,j'appel(e sans hesitation tous Ces
homes et toutes Ces femmes de gauche,


toutes et
tous [es d-
mocrates,
voter et
faire voter j
Ce 6 mai S-
go l ne
Roya
Je lance cet
appel avec -.

plus deforce
que la situa- .!
tion est dif- Marie-George
ficiCe. Avec
moins de 40% des suffrages expri'ms, [a
gauche rafise un de ses plus bas scores
sous ia 5me Rpublique.
J'appelle [es communists, toutes celles et
tous ceux qui, dans leurs diversits, ont
fait avec moi une champagne magnifique
de mobilisation et de determination, ne
pas relcher Ceur effort.
Jusqu'au 6 mai, ilnousfaut tout faire
pour battre 5Vicolas Sarkozy. C'est vital
pour notre people qui subirait sans cela,
durant cinq ans, a politique ultra-fibraCe
d'une droite dcide enfinir une fois
pour toutes avec notre systme social.
Ce que je veuxdire, enfin, c'est que maigr
ce rsultat videm-
ment trs loin de nos
esprances, nous
avons men un beau
-' combat. Jamais nous
L n'avons voulu cder
ces discours selon
Sesquels if ne serait
pas possible, en
'France, de changer
('' les closes en grand-
l Tout au long de la
champagne, j'ai pu
.-. mesurer combien [es
attentes qui se sont
t-mp ocialr manifestespuissam-


Buffet l'habitation
Buffet I'habitation'


ment dans les luttes contre les rformes
Raffarin, dans [a champagne contre la
constitution fibraCe de 'Europe ou pour
arracher le retrait du CPE sont toujours
prsentes et attendent des rponses de la
gauche.
Pendant toutes ces semaines, Ces mili-
tantes et militants communists, [es nom-
breux lus qui m'ont soutenu, Ces acteurs
et actrices du movement social, [es
hommes et [es femmes qui furent nos
cts pendant cette champagne, ont montr
une grande resolution faire gagner en
France Ces ides de progrs socialet d'hu-
manit.
Ces ides l, quoi que l'on nous dira ces
prochaines semaines, sont et resteront tou-
jours vivaces. Et le toujours l pour les relayer, les renforcer
dans Ces futtes, les porter aux.cts de tous
les hommes etfemmes de 'France qui au-
jourd'hui rvent d'une vie enfin meilleure.
Je veux Ce retire ici. I n'y en France au-
cunefatalit au chmage, la misre, la
vie telle que l'on veut nous imposerr.
Afors continuous fe combat, ds remain
pour battre la droite et pour imposer aux
lections fgislatives, dans quelques se-
maines, le changement don't notre pays a
besoin.
Paris, le 22 avril 2002











La press martiniquaise et laprsidentiefl

LES INTER-TS MARTINIQUAIS GNERALEMENT OCCULTS


Comment la press crite et audiovi-
suelle de la Martinique a-t-elle rempli
son rle au course de la champagne du
1er tour de l'lection prsidentielle ?
RFO, sous prtexte que les douze can-
didats n'taient pas reprsents en
Martinique, a annul tout dbat entire re-
prsentants locaux des candidates (six)
et a donc empch une expression
martiniquaise sur les enjeux du scrutiny.
Et cela au nom du respect de l'galit
entire les candidates et des consignes du
CSA!
Son concurrent ATV a, au contraire, or-
ganis sous la houlette de Patrick
Chesneaux quatre dbats entire les re-
prsentants de six des candidates dcla-
rs : les donnes gnrales du scrutiny,
les questions conomiques et sociales,
culture et identity et volution institution-
nelle (cf. notre compte-rendu). Il faut f-
liciter cette station.
KMT de Roland Laouchez a interrog
Georges Erichot et d'autres reprsen-
tants martiniquais de candidates.
"France-Antilles" a prsent dans sa
page France-Monde, les candidates, des
chos de la champagne et des pages
thmatiques telles que sant, l'avenir
des 35 heures, l'ducation, etc. Les po-
sitions des grandss candidates" ont t
prsentes, celles des "petits candidate"
comme Marie-George Buffet gnrale-
ment rduites la portion congrue. Les
problmes martiniquais en taient le
plus souvent absents, sauf dans les in-
terviews et la couverture des candidates
en visit en Martinique (Sgolne
Royal, Nicolas Sarkozy, Franois Bay-


Srou) .
S'agissant des
problmes mar-
tiniquais noter
que le commu-
niqu commun
de soutien des
ie- PCM et PCG du
6 mars 2007
Marie- George
et la prise de
position de la
candidate de la
Gauche popu-
.-. laire et antilib-
raie sur les
problmes des
DOM ont t
occults par le
q uotidien
comme par An-
tilla et le reste de la press crite.
Revirement : au course de la dernire
semaine, France- Antilles s'est efforc
de prsenter ce qu'il a considr
comme les dossiers spcifiques de la
Martinique : l'emploi, l'immigration, les
dparts massifs la retraite dans les
prochaines annes dans la function pu-
blique, le statut, la scurit, la justice, la
cooperation rgionale, l'ducation, la
sant, le transport arien (FA du
16/04/2007).
Deux dossiers dtaills ont t prsen-
ts sur le transport et l'volution statu-
taire. Le journal fait ressortir que "Ces
favors (E yse n'ont pas a prior come
priority pour lesAntilles-uyane de trop
vite ressortir des tiroirs le dossier de 'vo-
lution institutionnelle" (FA du
19/04/2007).
Dans "Antilla" Grard Dorwling-Carter,
qui s'est efforc de tenir une rubrique
hebdomadaire sur la prsidentielle, es-
time que "Mvarie-eorge Buffet qui avait
de Callant au moment du rfrendum sur
FEurope, mne actuellement une cam-
pagne morose" (Antilla du 11/04/2007).
D'autant plus morose que son journal
n'a jamais inform ses lecteurs sur les
positions de Marie-George Buffet, en
particulier sur les problmes des DOM.
Dans le numro d'Antilla du 18 avril
just avant le scrutiny, pris de lucidit,
Grard Dorwling-Carter crit notam-
ment : "Ce sont nos intrts collectifs qui
comptent... AlCors reste choisir le candi-
dat qui reffement s'investira pour que nos


pays s'engagent dans la voie du dvelop-
pement et de la responsabilit, pour que
les moyens requis pour cefaire soient mis
en uvre. Notamment la rforme lmen-
taire que constitute le systme parasitaire
de la double assem6le.
Ilest bien vident pour tout conomiste
sens que la zone franche telle qu'elle sera
limite par le candidate le mieuxplac dans
les sondages fie.agonauX (DL.L: NVico-
lasSarkozy) ne sera que cautre surjambe
de bois pour notre dveloppement, come
la dfiscalisation qui afait autant de mal
que de bien... Il n'est pas all jusqu'
reconnatre que c'est globalement ce
qu'a dit le PCM en affirmant mettre en
avant les intrts martiniquais dans
cette bataille et que ce dernier a obtenu
des engagements crits sur la question
institutionnelle de Marie- George Buffet.
Et GDC d'estimer que nous devrions
avoir le courage d'affronter notre avenir
par nous-mmes au lieu que nos lus
"s'agglutinent -selon leur drapeau- la
bouche en cour autour de feurs candidates
(..)". Il termine en abjurant : "Jyez,
Messieurs les lus un sursaut de courage
et de dignit".
Dans "Le Progressiste" du 18 avril
2007, le Secrtaire Gnral du PPM,
Didier Laguerre nonce les raisons du
soutien du PPM Sgolne Royal sous
le titre "Vn vote de confiance, un vote de
raison !". Il indique que "Vous PPM (..)
nous sommes et avons t les premiers
Caffirmer dans ce pays, des autonomistes
convaincus... ". Grosse inexactitude his-
torique que n'excuse pas sa jeunesse.
Et de poursuivre qu'il est convaincu "de
pouvoir trouver auprs de la dmocratie
franaise et singulirement de nos amis so-
cialistes la comprehension, le soutien et
f'appui du grandparti de Jaurs, de Blumn
et de Franois vMitterrand".
Nous aimerions que l'on nous cite une
prise de position, un crit de Sgolne
Royal assurant son soutien la reven-
dication de l'Autonomie.
Le courage don't parlait Grard Dorwling
Carter aurait t d'interpeller publique-
ment Sgolne Royal sur cette question
fondamentale. Le fantme du moratoire
hante la gauche dite dmocratique.
Antoine GILLES










Etats-Vnis: LE TERRORIST Luis POSADA CARRIES REMIS

EN LIBERT- : UNE DECISION INIQUE ET REVOLTANTE


Luis Posada Carriles est un exil cubain
de Miami tristement clbre pour ses
activits terrorists et la complicit don't
il jouit de la part des autorits nord -
amricaines qu'il a services en quality
d'agent de la CIA.
En octobre 1976, un appareil de la Cu-
bana de Aviacion, avec 73 personnel,
don't de nombreux sportifs cubains, ex-
plosait en plein vol alors qu'il se rendait
de la Barbade Cuba. L'explosion
n'tait pas due un accident mais une
bombe pose par des contre-rvolution-
naires cubains dirigs par Luis Posada
Carriles, agissant pour le compete de la
CIA et de la mafia de Miami.
Le terrorist fut arrt par la suite et in-
carcr au Vnzula. Mais il parvint
sans peine s'vader de prison, grce
aux services secrets tasuniens qui
avaient besoin de lui pour d'autres acti-
vits dlictueuses ailleurs en Amrique
Latine. On le retrouvera notamment au
Panama, prparant un attentat contre
Fidel Castro, attentat djou par les ser-
vices de renseignement cubains et pa-
namens.


Finalement ne pouvant rsister l'appel
de Miami, Posada Carriles dcide de s'y
rendre, sr de l'appui de la CIA et des
contre-rvolutionnaires cubains. Mais
sa presence sur le territoire des tasu-
niens fut rvle et dnonce par le
gouvernement cubain. Les autorits
yankees se virent donc contraintes de
l'emprisonner pour entrer illgale sur le
territoire, comme s'il n'tait qu' un vul-
gaire sans-papier. Depuis deux ans, le
gouvernement cubain exige son extra-
dition, en vain. Le Vnzula, d'o il
s'tait enfui de prison, demand lui
aussi son extradition, sans obtenir sa-
tisfaction. Le 6 avril dernier, la juge fd-
rale d'EI Paso, Kathleen Cardone, a
dcid d'octroyer la libert sous caution
Posada Carriles "un monstre qui ex-
ceTle dans fa torture, 1a disparition et la
mort", selon l'expression de Fidel Cas-
tro. Ainsi, grce l'argent vers par la
mafia, le criminal a recouvr la libert. Il
est dsormais libre de continue ses ac-
tivits, dans la ville de Miami.
Dtail symbolique : le 6 avril 2007 con-


cide avec le 10ime anniversaire du
dbut d'une srie d'attentats visant des
tablissements touristiques de la Ha-
vane et qui ont cot la vie au citoyen
italien Fabio Di Celmo.
George. W. Bush est le protecteur d'un
terrorist patent, lui qui dclarait hypo-
critement "toute personnel, organisation
ou gouvernement qui appuie, protge ou
procure un abri au- terrorists, est com-
plice de assassinate t d'innocents et tout
aussi coupa6(e du dlit de terrorisme.
Rappelons que Miami est la ville o cinq
patriots cubains combattant contre le
terrorism, ont t injustement condam-
ns des peines terrible, dans un cli-
mat de terreur et d'intimidation instaur
par les groups terrorists amis de la
CIA.
Luis Posada Carriles doit tre jug et
puni pour ses multiples crimes terro-
ristes.
Libert immediate pour les 5 patriots
cubains injustement condamns !
M. Belrose


LES EQUATORIENS DISSENT "OUl" UNE NOUVELLE

CONSTITUTION


Le dimanche 15 avril dernier, plus de 9
millions d'lecteurs quatoriens taient
appels se prononcer en faveur d'une
Assemble Constituante charge d'la-
borer une nouvelle Constitution.
D'aprs les premires estimations, 80%
ont rpondu "oui" cette proposition du
president socialist Rafael Correa.
L'Assemble Nationale, lue au suf-
frage universal et compose de 130
membres, rdigera un texte qui sera
soumis l'approbation du people, par
voie rfrendaire, en 2008. Ce proces-
sus qui rappelle celui mis en place par
Hugo Chavez au Venezuela, vise
crer les bases d'une nouvelle socit,
vritablement dmocratique, dbarras-
se du carcan nolibral impos par
l'oligarchie crole et l'imprialisme
tats-unien, rorganiser territoriale-
ment le pays et dpolitiser les institu-
tions.
Sans attendre ces changements indis-
pensables et urgent, le gouvernement
quatorien a entrepris de recouvrer la
souverainet national en luttant contre
les instruments d'asservissement au
grand capital financier international que


sont la Banque Mondiale (BM), le Fonds
Montaire International(FMI) et la
Banque Interamricaine de Dveloppe-
ment (BIRD). Ces institutions, domines
par les Etats-Unis, avaient oblig les
gouvernants quatoriens privatiser les
principaux secteurs de l'conomie, pro-
voquant ainsi le dmantlement de
l'Etat. Passant de la parole l'acte, le
jeudi 19 avril les autorits ont rem-
bours une dette de neuf millions de
dollars contracte auprs des organisa-
tions bancaires internationales et ont
expuls Eduardo Somensatto, le repr-
sentant en Equateur de la Banque Mon-
diale responsible du gel, en 2005, d'un
credit de cent millions de dollars. Rafael
Correa a dclar par ailleurs qu'il ne
voulait plus avoir aucune relation avec
le FMI.
Parmi les questions rgler il y a celle,
capital, du ptrole. L'Equateur est le
cinquime producteur mondial de p-
trole. Cependant, il est priv des retom-
bes conomiques de ce secteur, qui
est aux mains des multinationales
trangres, alors que 50% de la popula-
tion ne survit que grce au travail infor-


mel.
L'unique solution, on le devine, est la
nationalisation du secteur des hydrocar-
bures, avec ou sans indemnisation.
L'exemple de l'Equateur permet de
comprendre ce que veut dire le mot "im-
pralisme"et la ncessit pour les peu-
ples d'Amrique Latine et du monde
entier de conqurir leur souverainet
politique et conomique. Il nous invite
nous rappeler les luttes menes par les
peuples du continent contre les dicta-
teurs croles allis aux Etats-Unis et
rendre un hommage singulier aux peu-
ples cubain et nicaraguayen pour les
sacrifices consentis par eux sur l'autel
de l'indpendance de l'Amrique Latine
et de la Carabe.
M.B.


-1775.7 77 -s.9












SG2
SOCIT CIVIL
AU CAPITAL DE 1 000 EUROS
SIGE SOCIAL: 50 LOTISSEMENT
PANORAMIQUE, TROIS RIVIRES,
97228 SAINTE LUCE
AVIS DE CONSTITUTION
Aux terms d'un acte sous seing priv en
date Sainte Luce du 4 avril 2007, il a t
constitu une socit prsentant les ca-
ractristiques suivantes:
Denomination social: SG2, Forme so-
ciale: Socit civil
Sige social : 50 lotissement Panora-
mique, Trois Rivires, 97228 Sainte Luce,
Objet social : L'acquisition d'un immeuble
sis centre medical du Laugier, 97215 Ri-
vire Sale.
Dure de la Socit : 99 ans computer
de la date de l'immatriculation de la So-
cit au Registre du commerce et des so-
cits,
Capital social: 1 000 euros, constitu uni-
quement d'apports en numraire,
Grance : Monsieur Steeve GIRIER DU-
FOURNIER, demeurant 50 lotissement
Panoramique point de vue 97228 Saint
Luce,
Clauses relatives aux cessions de parts:
agrment requis dans tous les cas, agr-
ment obtenu l'unanimit des associs,
Immatriculation de la Socit au Registre
du commerce et des socits de Fort de
France.
La Grance FA 7832

AVIS DE CONSTITUTION
Le 22 janvier 2007, t constitu une
EARL ayant les caractristiques sui-
vantes :
Objet: production, vente de products agri-
coles et toutes les activits agricoles
connexes
Denomination : EARL MONT PELEE
AGRICULTURE
Sige social: Notre Dame La Calebasse -
97260 MORNE ROUGE
Dure : 99 ans
Capital social :7 632 E: apports en nu-
mraire 7632 E
Grant: Monsieur PADE Nikita demeu-
rant, Four Chaux Le Prcheur 97250
SAINT PIERRE
La socit sera immatricule au R.C.S de
Fort de France FA 7833

AVIS DE CONSTITUTION
SARL 117 DOM
ROUTE DE BALATA VOIE N" 5
RAVINE BLANCHE
97200 FORT-DE-FRANCE
C/O M. MARIMOUTOU THEDDY
Suivant acte sous seing priv en date du
10 avril 2007, il a t constitu une so-
cit responsabilit limite ayant pour
objet l'achat et la vente de vtements, ac-
cessoires et chaussures du prt--
porter.
La denomination social est 117 DOM
La dure de la socit est fixe 99 an-
nes computer du 10 avril 2007.
Le capital social est de 3000,00 EUROS,
son montant a t intgralement vers di-
vis en 30 parts d'un montant 100,00
Euros chacune des parts.
La Socit est gre et administre par
Monsieur MARIMOUTOU Theddy n le
17 juillet 1968 Fort de France et Mon-
sieur OULY Eddy n le 19 juin 1967 Fort
de France
Dsigns par les status en date du 10
avril 2007
qui ont chacun cet effet la signature so-
ciale et les pouvoirs les plus tendus pour
une dure illimite.
La socit sera immatricule au registre
du commerce et des socits de Fort de
France.
Pour Avis, l'un des Grants FA 7834


AVIS DE MISE EN LOCATION-GERANCE
BLEU MARINE OPTIQUE
RCS FDF 414 469 221
A mis en location grance son fonds sis 7
rue Vincent Allegre 97231 Le Robert
Au profit de la SARL en course de consti-
tution Aliz Optique, contract consentie
pour une dure d'un an renouvelable par
tacite reconduction computer du 1er
Mars 2007 FA 7835

AVIS DE CESSION
DE FONDS DE COMMERCE
Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 5 avril 2007, enregistr au Ser-
vice des Impts des entreprises de Fort
de France, le 18 avril 2007, sous
N"2007/432 Case N1, l'entreprise indivi-
duelle "MAMA MIA" domicilie rue Case
Ngre 97232 Le Lamentin, reprsent
par Monsieur Pasquale DICALTALDO,
immatricule au registre du commerce et
des socits SOUS le N*439 293 937 a
cd un fonds de commerce de pizzeria
exploit la Rue Case Ngre 97232 -
Le Lamentin la socit "PROMO-
MART" EURL, socit en formation enre-
gistre au service des impts des
Entreprises le 18 avril 2007 sous le
N*2007/432 Case N"2, reprsente par
sa grante Madame Danielle Desmazon -
demeurant I rue Emile ZOLA 97228 -
Sainte Luce.
Pour avis et mention, la Grance
FA 7836

AVIS DE CONSTITUTION
Suivant acte sous seing priv en date
FORT DE FRANCE du 17 Avril 2007, en-
registr, a t constitute une Socit Ci-
vile de Construction Vente ayant les
caractristiques suivantes:
Objet : l'acquisition par voie d'achat ou
d'apport, la proprit, la mise en valeur,
la transformation, la construction, l'am-
nagement, l'administration et la location
de tous biens et droits immobiliers.
Denomination: "SCCV EDICTYS".
Sige social : FORT DE FRANCE
(97200), 11. Rue des Arts et Mtiers, lotis-
sement Dillon Stade, Immeuble Avan-
tage, porte B
Dure : 99 annes
Capital social: 16.000 EUR.
Les apports sont en numraires.
Les cessions de parts, quelle que soit la
quality du cessionnaire, sont soumises
l'agrment pralable de la collectivit des
associs donne par une decision extra-
ordinaire.
L'exercice social commence le 1er Jan-
vier et finit le 31 Dcembre de chaque
anne.
Grant de la socit est: Monsieur Marius
MEZEN.
La socit sera immatricule au RCS de
FORT DE FRANCE.
Pour avis, le Grant. FA 7837

AVIS DE TRANSFER
DE SIEGE SOCIAL
COMPTOIR MEDICAL SARL
142 BIS QUARTER BOIS BOYER
97200 FORT DE FRANCE
MARTINIQUE
RC 388 571 929 NO GESTION 92 B 576
Aux terms de l'assemble gnrale ex-
traordinaire du mercredi 20 dcembre
2006 Au sige social de la socit Le
Comptoir Mdical, il a t dcid
1) le transfer de son sige social An-
cienne adresse:
Immeuble Le Madrigal La Meynard
97200 Fort de France
Nouvelle adresse:
142 Bis quarter Bois Boyer
97200 Fort de France
2) Une mise jour de ses status cons-
cutive au transfer du sige:
Pour Avis, le Grant. FA 7838


ANNEINGES LGAES Jeui 26 AvII2001 Juqtle W Il Page 1


SCP SCHIN-OUA-SIRON-SCHAPIRA,
NIRDE
NOTAIRES FORT-DE-FRANCE
PLATEAU ROY- CLUNY.
AVIS DE CONSTITUTION
Suivant acte reu par Matre Renaud
NIRDE Notaire FORT DE FRANCE, le
23 mars 2007, enregistr FORT DE
FRANCE, le 5 avril 2007, bordereau 390,
case 1, a t constitute une socit civil
immobilire ayant les caractristiques sui-
vantes :
- Objet: l'acquisition par voie d'achat ou
d'apport, la proprit, la mise en valeur,
la transformation, la construction, l'am-
nagement, administration et la location
de tous biens et droits immobiliers, de
tous biens et droits pouvant constituer
l'accessoire, l'annexe ou le complement
des biens et droits immobiliers en ques-
tion.
- Denomination : LES DEUX COU-
RANTS.
- Sige social : RIVIERE SALEE (97215),
Quarter Laugier, C/o Monsieur Klber
Henri CLEKA.
Dure : 99 annes computer de l'immatri-
culation de la socit
- Capital social: MILLE EUROS (1.000,00
EUR) constitu d'apports en numraires.
Les parts sont librement cessibles au pro-
fit d'un ou plusieurs associs ou au profit
du ou des conjoints d'eux, toutes les au-
tres cessions sont soumises l'agrment
pralable l'unanimit des associs.
L'exercice social commence le 1er Jan-
vier et finit le 31 Dcembre de chaque
anne.
Le premier grant de la socit est: Mon-
sieur Klber Henri CLEKA, demeurant
RIVIERE SALEE (97215) Quartier Lau-
gier.
La socit sera immatricule au Registre
du Commerce et des Socits de FORT
DE FRANCE
Pour avis, le Notaire. FA 7839

CESSION DE PARTS SOCIALES
AUTO ECOLE CHRISTINE SARL
Suivant Procs Verbal de decision de
l'assemble gnrale en date du lundi 22
janvier 2007, les associs ont autoris:
1. Des cessions de parts sociales dans
ladite socit;
2. Et la nomination de Monsieur Christine
Alex en quality de Grant.
L'inscription modificative sera porte au
RCS tenu par le greffe du tribunal de
commerce de FDF.
Pour avis, le Grant FA 7840

AVIS DE CONSTITUTION
Suivant acte reu par Matre Ghislaine
PALCY-DRU, Notaire, titulaire d'un Office
Notarial FORT DE FRANCE (Marti-
nique), Rue du Gouverneur Ponton, Im-
meuble Foyal 2000, le 30 mars 2007,
enregistr FORT DE FRANCE, le 5 avril
2007, Bordereau n2007/377 Case 2, a
t constitute une socit civil de
construction-vente ayant les caractris-
tiques suivantes:
La Socit a pour objet: l'acquisition par
voie d'achat ou d'apport de tous immeu-
bles et la construction sur ceux-ci de tous
biens de toutes destinations, la vente en
totalit ou par lots de ces biens, terme,
en tat future d'achvement ou aprs
achvement
La Socit est dnomme: IKAMBERE.
Le sige social est fix : FORT DE
FRANCE (97200), 9, lot. Hermancias
Jambette Beausjour.
La Socit est constitute pour une dure
de 99 annes
Le capital social est fix la some de :
DEUX MILLE EUROS (2 000,00 EUR)
Les apports sont en numraire.
Toutes les cessions de parts, quelle que
soit la quality du ou des cessionnaires,


sont soumises l'agrment pralable
l'unanimit des associs.
L'exercice social commence le 1er janvier
et finit le 31 dcembre de chaque anne.
Les associs nomment pour premier g-
rant de la socit : Mademoiselle Mirella
Genevive RIEUX.
Les functions de grant sont d'une dure
illimite.
La socit sera immatricule au Registre
de Commerce et des Socits de FORT
DE FRANCE
Pour avis, le Notaire. FA 7841

SARL SOMAGERE
SOCIT RESPONSABILIT
LIMITE
AU CAPITAL DE 99000 EUROS
SIGE SOCIAL IMMEUBLE LES
AMANDIERS ZI LA LZARDE
97232 LAMENTIN
RC.: FORT DE FRANCE
B 352 683 312
AVIS DE DEMISSION
L'A.G.O du 30 mars 2007 ne dsigne pas
de successeur au cogrant Florent
GIBON dmissionnaire de la socit
SARL SOMAGERE.
Pour avis, le liquidateur FA 7842

AVIS DE CONSTITUTION
Aux terms d'un acte sous sein priv en
date du 16 AVRIL 2007, il a t constitu
une socit prsentant les caractris-
tiques suivantes:
Denomination: LOCANET SARL
forme: Sarl
CAPITAL :7500 euros
Sige social : Ravine Touza 97233
Schoelcher
Objet : La location de vhicules moteur
Dure :99 ans
Grant: M J-C FIDELIN
Immatriculation RCS : Fort de France
Pour avis, le Grant FA 7843

INGENIERIE ET SYSTEMS
APPLIOUEES CARABES
(ISA CARABES)
SOCIT A RESPONSABILIT
LIMITE AU CAPITAL DE 7.500 E
SIGE SOCIAL :
20 BIS RUE VINCENT ALLGRE
97231 LE ROBERT
N SIRET 492 855 820 000 14
N DE CODE APE :524 Z
AVIS DE TRANSFER
DE SIGE SOCIAL
Aux terms d'une dlibration en date du
10 Avril 2007, l'associ unique a dcid
de transfrer le sige social de Les Alizs
Pervenche C5 Quartier Beausjour -
97220 TRINITE 20 Bis Rue Vincent Al-
lgre 97231 LE RO3ERT, et ce computer
du 10 Avril 2007, et de modifier en cons-
quence l'article 4 des status.
La Grance FA 7844

DBUT DE LOCATION-GRANCE
Aux temres d'un contract sous seing priv
en date du 31 Mars 2007, enregistr au
Service des Impts des Entreprises de
Fort-de-France, CDI Cluny Schoelcher, le
13/04/2007 Bordereau n 2007/417 Case
n19, La SARL ALV Muzik insctito au
RCS de sous le n0 B 409 585 270 (96 B
908) don't le sige est Bd de la Marne -
Cornniche 2 97200 Fort-de-France, re-
prsente par son Grant M. Alick Fred
Grard LOWENSKI a confi et concd
en location-grance son fonds de com-
merce situ Bd de la Marne, Corniche 2 -
Centre Commercial de Bellevue 97200
Fort-de-France, la socit I. KAFET sarl
en course d'immatriculation, domicili au
Bd de la Marne Cornniche 2 97200
Fort-de-France.
La prsente location est consentie et ac-
cepte pour une dure de trois annes
entires et conscutives qui commence









ANNIE LAESJui 26, vrI20l stn Il agl


le 1er Avril 2007 pour se terminer le 31
Mars 2010
Pour avis, le Grant FA 7845

SOCIETY D'EXERCICE LIBERAL
DE VETERINAIRES
GAUBE ET ASSOCIES
SELARL AU CAPITAL
DE 200 000 EUROS
SIGE SOCIAL: VOIE N" 8
BATELIRE 30 BD DU 25 JUIN 1935
97233 SCHOELCHER
R.C.S.: 98 B 648
SIREN :419 494 091
AVIS DE CHANGEMENT
DE GERANCE DE SOCIETY
Suite l'Assemble Gnrale Extraordi-
naire, en date du 5 mars 2007, la grance
de la Socit est modifi de la facon sui-
vante :
Messieurs Grard GAUBE et Tinh Son
NGUYEN demeurent les seuls Co-grant
de la Socit
Elle a, par ailleurs, dcid de faire les mo-
difications qui s'imposent en modifiant
l'article 14 des status.
Le dpt lgal interviendra au Greffe du
Tribunal Mixte de Commerce de
FORT DE FRANCE
Pour Avis, les co-Grants FA 7846

AMENAGEMENT DU FRONT DE MER
AVIS D'ATTRIBUTION
A- L'avis d'appel public la concurrence
a-t-il fait l'objet d'une publication ? oui
Parution n 32 / Annonce n FA 6677 du
10/08/2006
B A-t-il fait l'objet d'une publication rec-
tificative ? Non
1 Identification de l'organisme qui passe
le march :
La Ville du Vauclin
Personne responsible du march : le
Maire
2, rue Collignon
97280 LE VAUCLIN MARTINIQUE
2 Objet du march :
Travaux d'amnagement du front de mer
du Vauclin
Attribution du lot n1.7 : "Fontaine"
Nom du titulaire : NORELEC Martinique
Montant H.T: 132 939,62 E
Date d'attribution : le 03/11/2006
Date d'envoi du present avis publica-
tion: le 16 avril 2007 FA 7847

CACEM
AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Identification du pouvoir adjudicateur
Catgorie : Etablissement public territo-
rial
Activits principles du pouvoir adjudica-
teur : services gnraux des administra-
tions publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Noms et adresse officials de l'organisme
acheteur :
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax :0596.75.87.06
Correspondent : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courriel : infos@cacem-mq.com
Adresse Internet (URL)
http://mww.cacem.org
Objet du march :
Objet du march : Acquisition d'un vhi-
cule automobile de function de type ber-
line motorisation hybride
Type de march de fournitures : achat
Lieu de livraison : Martinique
L'avis concern un march public


Les variantes ne sont pas autorises.
Les prestations ne sont pas divises en
lots
Dlai d'excution : 5 mois maximum
computer de la notification du march.
Conditions relatives au march
Modalits essentielles de financement et
de paiement :
Le financement est effectu par:
* resources propres de la CACEM :
50%
* ADEME: 50%
Dlai global de paiement : 45 jours
Modalits de paiement : articles 86 98
du code des marchs publics
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement de candidates : groupement soli-
daire
Conditions de participation
Le contenu du pli de la candidature et de
l'offre est dtaill dans la note de prsen-
tation.
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous avec leur pondra-
tion :
- 40%: valeur technique (apprcie sur
la base du dossier d'offre technique) ;
- 40% :le prix ;
- 20% : dlai de livraison.
Procedure: Procdure adapte.
Conditions de dlai :
Date limited de reception des offres : le 23
mai 2007 12 heures
Renseignements complmentaires
- Numro de rfrence attribu au mar-
ch par le pouvoir adjudicateur :
2006/57/1/DENV/MAPA
- Dlai minimum de validit des offres:
90 jours computer de la date limited de r-
ception des offres
- Le dossier de consultation est tl-
chargeable sur le site de la CACEM :
http://www.cacem.org
Les offres sur support paper uniquement,
sont :
* Soit remises sur place contre rc-
piss,
* Soit transmises par lettre recomman-
de avec avis de reception postal.
Les heures de dpt sont : les lundis,
mardi et jeudi de 8h 12h et de 14h
16h ; les mercredis et vendredi de 8h
12h.
Date d'envoi du present avis : 18 avril
2007
Annexe I Adresses complmentaires
- Adresse auprs de laquelle des ren-
seignements peuvent tre obtenus :
* d'ordre administratif :
CACEM Service Gestion et suivi des
achats
Tl :05.96.75.82.72
Fax : 05.96.75.54.58
* d'ordre technique
CACEM Direction de l'Environnement
Contact : Mlle Fabienne Bordeau
Tl.: 0596 59 19 61
- Adresse laquelle les offres doivent
tre envoyes :
CACEM Service Procdures des Mar-
chs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl :0596.75.82.72
Fax :0596.75.54.58 FA 7848

CACEM
AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Identification du pouvoir adjudicateur
Catgorie : Etablissement public territo-
rial
Activits principles du pouvoir adjudica-
teur : services gnraux des administra-
tions publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le


compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Noms et adresse officials de l'organisme
acheteur :
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.87.06
Correspondent : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courriel : infos@cacem-mq.com
Adresse Internet (URL)
http://www.cacem.org
Objet du march :
Objet du march : Aquisition d'un module
amnag
Lieu d'excution : dcheterie de Case na-
vire ,Schoelcher
L'avis concern un march public
Les variantes ne sont pas autorises.
Les prestations ne sont pas divises en
lots
Dlai d'excution : 2 mois computer de
la notification du march
Conditions relatives au march
Modalits essentielles de financement et
de paiement :
Le financement est effectu sur les res-
sources propres de la CACEM
Dlai global de paiement : 45 jours
Modalits de paiement : articles 86 98
du code des marchs publics
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement de candidates : groupement soli-
daire
Conditions de participation
Le contenu du pli de la candidature et de
l'offre est dtaill dans la note de prsen-
tation.
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous avec leur pondra-
tion :
- Valeur technique : 30%
- Prix :40%
- Dlai :30%
Procedure: Procdure adapte.
Conditions de dlai :
Date limited de reception des offres : le 23
mai 2007 12 heures
Renseignements complmentaires
- Numro de rfrence attribu au mar-
ch par le pouvoir adjudicateur
2006/68/1/DIRFIN/MAPA
- Dlai minimum de validit des offres:
90 jours computer de la date limited de r-
ception des offres
- Le dossier de consultation est tl-
chargeable sur le site de la CACEM :
http://www.cacem.org
Les offres sur support paper uniquement,
sont:
* Soit remises sur place contre rc-
piss,
* Soit transmises par lettre recomman-
de avec avis de reception postal.
Les heures de dpt sont : les lundis,
mardi et jeudi de 8h 12h et de 14h
16h ; les mercredis et vendredi de 8h
12h.
Date d'envoi du present avis : 18 avril
2007
Annexe I Adresses complmentaires
- Adresse auprs de laquelle des ren-
seignements peuvent tre obtenus :
Sd'ordre administratif :
CACEM Service Achats
Tl: 05.96.75.82.72
Fax : 05.96.75.54.58
* d'ordre technique :
Responsable des nergie renouvelable -
CACEM
Tl: 05.96.59.19.61
Contact: Fabienne Bordeau
- Adresse laquelle les offres doivent


tre envoyes :
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58 FA 7849

CACEM
AVIS D'ATTRIBUTION
1. Identification de la collectivit qui
passe le march :
CACEM (Communaut d'Agglomration
du Centre de la Martinique)
Immeuble Cardinal Chateauboeuf Est
BP 407
97 204 Fort-de-France
Tl. :0596 75 82 72 Fax : 0596 75 87 06
Adresse internet : http://www.cacem.org
2. Type de march :
March de travaux
3. Objet du march :
Rehabilitation du Centre d'Enfouissement
Technique de la Trompeuse Phase 1 -
Travaux gnraux
4. Mode de passation :
Appel d'offres ouvert
5. Rfrences de l'Avis d'Appel public
la concurrence :
Parution JUSTICE du 28/12/2006 An-
nonce n" FA7300
6. Critres d'attribution :
- La valeur technique des prestations,
tablie en particulier sur la quality des
procds, des moyens, matriaux et
quipements figurant dans le mmoire
technique : 60% ;
- Le dlai global d'excution, tant pr-
cis que le dlai d'excution figurant
l'acte d'engagement est un dlai maxi-
mum ; les candidates pourront ainsi propo-
ser un dlai d'excution plus court :20%;
- Le prix des prestations : 20%.
Concernant la valeur technique des pres-
tations, les points ainsi par rapport aux
sections du dossier technique :
* Section 1 : 25 points
* Section 2 :15 points
* Section 3: 5 points
* Section 4 :10 points
* Section 5 :5 points
Concernant le critre "dlai", les offres
prsentant un dlai de 9 mois recevront
0 point, les offres prsentant un dlai plus
court recevront une note calcule sur la
base suivante : 2.5 points par semaine en
moins par rapport au dlai maximal de
ralisation fix 9 mois, soit 20 points
maximum pour 2 mois en moins.
Concernant le critre "prix des presta-
tions" les offres se verront attribuer les
notes suivantes :
* l'offre moins disante se verra attribuer
20 points
* les autres offres se verront attribuer 20
points multiplis par le quotient du mon-
tant de l'offre moins disante l'offre
considre.
7. Attribution du march :
Titulaire : Groupement C.T.A. / BEC /
GRS VALTECH
Mandataire : C.T.A.
97200 FORT DE FRANCE
Montant H. T.: 8.655.982, 41 Euros
Date d'attribution : 23 mars 2007
8. Date d'envoi la publication de l'avis
d'attribution : 17 avril 2007
Le President,
Serge LETCHIMY FA 7850

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
1- Identification de l'organisme qui passe
le march : Conseil Rgional de la Marti-
nique Service des Marchs et de la
command publique Rue Gaston Def-
ferre Cluny 97200 Fort-De-France Mar-
tinique,
tl : 59-63-00/ tlcopie : 72-68-10










A NNIE 'IiA E Jeud 2Av il 2,0 utc Il-Pge,1


Adresse internet:
http://www.cr-martinique.fr rubrique
"marchs publics"
2- Autorit executive : Le Prsident du
Conseil Rgional
3-Procdure de passation : March pro-
cdure adapte (article 28 du Code des
Marchs Publics).
4- Objet de la Consultation et allotisse-
ment Cette consultation a pour objet de
prslectionner des candidates que la R-
gion mettra en competition, pendant une
priode d'un an, pour l'acquisition de
compositions florales et pour la ralisa-
tion de prestations de dcoration et de
mise en space florale :
Lot 1 : Ralisation compositions florales
(fleurs importes), bouquets, gerbes
tailles diverse
Lot 2 : Ralisation compositions fleurs tro-
picales tailles diverse
Lot 3 : Location plants uniquement (pal-
mier bougainvilliers...)
Lot 4 : Fournitures fleurs coupes, feuil-
lages, grandes compositions tropicales
Lots 5 : dcoration et mise en space
5- Numro de rfrence du dossier
SCRPP-FFLE-07-010
6- Contenu du dossier de candidature
produire
la declaration du candidate conforme no-
tamment au modle DC5, (Dclaration du
candidate pouvant tre rcupr sur le
site: minefi.gouv.fr/themes/marchs_pu-
blics/formulaires/index. htm)
- la lettre de candidature en cas de grou-
pement, conforme notamment au modle
DC4,
- les rfrences du candidate portant sur
des prestations similaires ralises,
- indications sur les moyens techniques
et humans du candidates et sur ses capa-
cits financires,
- tous lments permettant d'apprcier
la capacity du prestataire fournir les
prestations dans les dlais raisonnables
et des prix intressants,
7-Critres de selection des candidatures
Capacits professionnelles, techniques et
financires
8-Date d'engagement des consultations
Des candidates seront, aprs analyse des
dossiers de candidature reus, slection-
ns pendant une priode de 12 mois. Ils
seront, pendant cette priode invits re-
mettre une offre pour chaque command
de la region portant sur les products cits
en objet.
9-Dlai laiss au canditat attributaire du
march pour remettre ses attestations fis-
cales et sociales : 8 jours calendaires
10-Dlais d'excution des prestationsl I s
figureront sur chaque bon de command
et varieront selon l'importance de la com-
mande entire 1 et 30 jours.
11-Prsentation du dossier de candida-
tureLe dossier de candidature constitu
de l'ensemble des justifications mention-
nes au 6 ci-dessus sera mis sous pli ca-
chet portant l'adresse et les mentions
suivantes :
M. le Prsident du Conseil regional de la
Martinique
A l'attention du Service des Marchs et
de la Commande Publique
Rue Gaston Defferre Cluny
97200 Fort-de-France Martinique
Objet : candidaturee pour la ralisation de
prestations de dcoration et de mise en
space florale" -"Ne pas ouvrir"
12-Date limited de reception des candida-
tures : Le 2 mai 2007 12 h 00
Reception par pli recommand ou contre
rcpiss au Service des Marchs et de
la Commande Publique du Conseil R-
gional, Rue Gaston Defferre Cluby -
97200 FORT DE FRANCE
13-Date d'envoi de l'avis la publication :
17 avril 2007 FA 7851


AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Identification de l'organisme
qui passe le march : Conseil Rgional
de la Martinique Service des Marchs et
de la command publique, Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-De-France -
Martinique tl. : 0596-59-63-00
Tlcopie : 0596-72-68-10
Adresse Internet :
http://www.cr-martinique.fr rubrique
"Marchs Publics"
Autorit executive :
Le President du Conseil Rgional de Mar-
tinique
Procedure de passation :
Appel d'offres ouvert [art. 33, 57 59 du
Code des Marchs Publics (CMP)]
Objet du march :
Travaux d'amnagement d'une salle
lectrotechnique au Lyce Centre Sud de
DUCOS
Rfrence d'identification du march :
DUC-06-OP1
Caractristiques principles:
Etendue de la prestation.
Il s'agit d'amnager l'actuel local vlos
(de 400 m2 environ) en atelier lectro-
technique.
Les travaux portent notamment sur:
la creation de portes et d'escalier d'accs
au local; separation du local ; revtement
de sols et murs ; obturation de faades et
pose de menuiseries ; installation lec-
trique et climatisation
Autres :
- Variantes : autorises
- Transmission par voie dmatrialise
:autorise
- La procedure d'achat du present avis
est-elle couverte par l'accord sur les mar-
chs publics ? : oui
Prestation divise en lots :
La prestation est divise en cinq lots :
Lot 1 :Gros Oeuvre
Lot 2: Revtements Sols et murs
Lot 3: Menuiseries mtalliques et bois
Lot 4 : Peinture
Lot 5: Electricite Climatisation/Courants
faibles
Modalit d'attributionL'attribution se fera
par marchs spars (lot par lot)
Lieu d'excution des travaux :
Ville de DUCOS
Dlai d'excution du march :Priode de
preparation : 30 jours.
Travaux : 4 mois
Modalits de financement du march:-
Virement administratif
- Fonds propres du Conseil regional de
Martinique + FEDER
- Dlai global de paiement : 45 jours
- Avance de 5 % : prvue
Forme juridique que doit revtir le grou-
pement d'oprateurs conomiques attri-
butaire du march : groupement solidaire
momentan
Adresse auprs de laquelle le dossier de
consultation peut tre obtenu :Ce dos-
sier sera remis gratuitement par le
Conseil Rgional Service des Marchs
et de la command Publique Rue Gas-
ton Defferre- Cluny 97200 Fort de
France
Tl. : 0596 59 63 91
Lors du retrait du DCE le candidate devra
fournir tout lment d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut-tre galement tl-
charg l'adresse Internet sus indique
Conditions de participation :
Crilres de selection des candidatures
- les capacits professionnelles, tech-
niques et financires
Pices requires
Il s'agit en particulier de :
- Lettre de candidature et declaration du
candidate (conformes aux modles joints
au dossier de consultation),


* Moyens techniques et humans affec-
ts l'opration,
* Rfrences pour des travaux similaires
effectus durant les 2 dernires annes,
* Elements permettant d'apprcier les
capacits professionnelles, techniques et
financires du candidate.
- Mmoire justificatif
Critres d'attribution :Offre conomique-
ment la plus avantageuse apprcie en
function de :
- la valeur technique des prestations af-
fecte d'un coefficient 5
- le prix des prestations affect d'un coef-
ficient 4
- le cot d'utilisation de l'ouvrage affect
d'un coefficient 3
Dlai de validit des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif et tech-
nique peuvent tre obtenus :
Conseil Rgional de la Martinique (Ser-
vice des Marchs et de la Commande
Publique) ou en ligne l'adresse Internet
sus indique
Adresse auprs de laquelle les rensei-
gnements d'ordre technique peuvent tre
obtenus
Service Technique du Conseil regional
(Tl : 0596 59-64-24) ou en ligne
l'adresse Internet sus indique
Date limited de reception des bffres :
Le lundi 14 mai 2007 12h 00 heree de
Martinique)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes :Rception des offres, par pli
recommand ou contre rcpiss au
Conseil Rgional de la Martinique, ser-
vice des Marchs et de la command pu-
blique, rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France -MARTINIQUE ou
en ligne l'adresse Internet sus indique
Instance charge des procedures de re-
coursTribunal administratif Croix de Bel-
levue
97200 FORT-DE-FRANCE
Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement la disposition des candi-
dats une plate-forme de dmatrialisation
accessible via l'adresse Internet sui-
vante: http://www.cr-martinique.fr ru-
brique "marchs publics"
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
march porte au present avis d'appel
public la concurrence) :
- la recherche des consultations pas-
ses par la Rgion Martinique
- le tlchargement des avis, rglement
de consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique
des dossiers d'offre
Les candidates qui ont transmis leur dos-
sier d'offre par la voie lectronique peu-
vent en parallle faire parvenir la
Region Martinique une copie de sauve-
garde de ce dossier ; ceci sur support
physique lectronique (CD, DVD) ou sur
support paper.
L'envoi se fera selon les conditions prci-
ses dans le rglement de la consulta-
tion.
Date d'envoi de l'avis la publication :
Le mardi 17 avril 2007 FA 7852

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Type de march : Travaux d'excution
Le march est-il couvert par l'accord sur
les marchs publics (A.M.P.) ? : Oui
Identification de l'organisme qui passe le
march :Conseil Rgional de la Marti-
nique
Service des Marchs et de la command


publique, Rue Gaston Defferre Cluny
97200 Fort-De-France Martinique
tl. : 0596-59-63-00
Tlcopie : 0596-72-68-10
Adresse Internet :
http://www.cr-martinique.fr rubrique
"Marchs Publics"
Correspondent : Le Prsident du Conseil
Regional de la Martinique
Procedure de passation : Appel d'offres
ouvert (art. 33, 57 59 du Code des Mar-
chs Publics).
Objet du march :Amnagement du gira-
toire de "Marine Bay" et de ses abords sur
la RN5 PR 29+850.
Numro de rfrence du dossier :
"N5GirMarineBay-07-01"
Caractristiques principles :11 s'agit no-
tamment de la ralisation des travaux sui-
vants :
- travaux de terrassement;
- furniture et mise en uvre de mat-
riaux GNT 0/31.5 et 0/100;
- furniture et pose de buses PVC de
diamtre 300, 400, 500 et 710 ;
- furniture et pose de bordures T2, 12,
CS2 et CC2 ;
- furniture et mise en uvre de bton.
Autres :
Variantes : autorises
Transmission par voie dmatrialise :
autorise
Lieu d'excution :Quartier Montgrald
sur le territoire de la commune du Marin
Dlai d'excution du march :P riode
de preparation : 30 jours
Dlai d'excution des travaux : 4 mois
Adresse auprs de laquelle le dossier de
consultation peut tre obtenu :Ce dos-
sier sera remis gratuitement par le Ser-
vice Routier Rgional. Subdivision
Routire Sud Quartier Mondsir -
97290 MARIN Tl. : 0596-74-90-15 -
Fax : 0596-74-71-02, tous les jours ou-
vrables de 7h30 13h00.
Lors du retrait du DCE le candidate devra
fournir tout lment d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut-tre galement tl-
charg l'adresse Internet sus-indique.
Modalits de financement du march
Financement : Fonds propres du Conseil
regional de Martinique (Budget FIRT)
Dlai global de pavement : 45 jours
Avance de 5 % : prvue
Classification CPV45233140-2 "Travaux
routiers"
Cautionnement et garanties exiges
Nant
Forme juridique que devra respecter le
groupement d'entrepreneurs le cas
chant
Groupement solidaire momentan
Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
tre obtenus :Conseil Rgional de la
Martinique (service des Marchs et de la
Commande Publique) ou en ligne
l'adresse Internet sus-indique.
Adresse auprs de laquelle les rensei-
gnements d'ordre technique peuvent tre
obtenus :
Service Routier Rgional. Subdivision
Routire Sud l'adresse susvise ou en
ligne l'adresse Internet prcite.
Conditions d'obtention des documents
contractuels et des documents addition-
nels Obtention gratuite
Conditions de participation Critres de
selection des candidatures
- Capacits professionnelles, tech-
niques et financires du candidate
Critres d'attribution des offres
Enoncs dans le dossier de consultation
des entreprises savoir :
- la valeur technique de l'offre : coeffi-
cient 6;
- le prix des prestations : coefficient 4.
Pices requires









1 I Lei Jti


Il s'agit en particulier:
* de la lettre de candidature et dclara-
tion du candidate (conformes aux modles
joints au dossier de consultation),
- des moyens techniques et humans
don't dispose l'entreprise pour la ralisa-
tion des travaux de mme nature que
celle du march,
* de la liste des travaux similaires effec-
tus sur une route durant les 3 dernires
annes,
* des lments permettant d'apprcier
les capacits techniques, profession-
nelles et financires du candidate.
Dlai de validit des offres : 180 jours
Date limited de reception des offres :
Le Jeudi 10 mai 2007 12 h 00 (heure de
Martinique)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes :Rception des offres, par pli
recommand ou contre rcpiss au
Conseil Rgional de la Martinique, Ser-
vice des marchs et de la command pu-
blique, rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France -MARTINIQUE ou
en ligne l'adresse Internet sus-indique.
Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales.
8 jours calendaires
Instance charge des procedures de re-
cours- Tribunal Administratif de Fort-de-
France
Immeuble Roy-Camille Croix de Bellevue
- B.P 683 97264 Fort-de-France Cedex
- Introduction des recours : rfr prcon-
tractuel article L 551-1 du code justice ad-
ministrative.
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement la disposition des candi-
dats une plate-forme de dmatrialisation
accessible via l'adresse Internet sui-
vante : http://www.cr-martinique.fr ru-
brique "marchs publics"
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
march porte au present avis d'appel
public la concurrence) :
- la recherche des consultations pas-
ses par la Rgion Martinique
- le tlchargement des avis, rglement
de consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique
des dossiers d'offre
Pour le tlchargement du DCE les can-
didats sont invits bien renseigner le
champ "e-mail" en ce sens que cette
adresse pourra tre utilise afin de les in-
former des ventuelles modifications ap-
portes au DCE.
Les candidates qui ont transmis leur dos-
sier d'offre par voie lectronique peuvent,
en parallle, faire parvenir la Rgion
Martinique une "copie de sauvegarde" de
ce dossier ; ceci sur support physique
lectronique (CD, DVD) ou sur support
paper. L'envoi se fera dans les conditions
prcises dans le rglement de la consul-
tation.
Date d'envoi de l'avis la publication aux
organes de press : Le Lundi 16 avril
2007 FA 7853

D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Nom et adresse officials du pouvoir adju-
dicateur:Conseil Rgional de la Marti-
nique
Service des Marchs et de la command
publique,
Rue Gaston Defferre Cluny 97200 Fort-
De-France Martinique, tl : 05 96 59-63-
00 Tlcopie : 05 96 72-68-10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nique.fr rubrique "Marchs publics"
Autorit executives :Le Prsident du
Conseil Rgional


Procedure de passation :P r o c d u r e
adapte en vertu de l'article 28 du Code
des Marchs Publics (CMP)
Objet du march :Acquisition de mat-
riels bureautiques et de licences de logi-
ciels
Caractristiques principalesLa prsente
consultation a pour objet l'acquisition et
la livraison pour le compete du Conseil R-
gional de Martinique de matriels bureau-
tiques (micro-ordinateurs de bureau,
crans, micros ordinateurs portables, im-
primantes, ...) et de licences de logiciels
bureautiques.
Autres :
- Variantes : autoriss
- Transmission par voie dmatrialise :
non autorise
AllotissementLes prestations sont rpar-
ties en 5 lots, savoir :
Qt
Lots Dsignations min
1 Micros ordinateurs de bureau 90
2 Ecrans 90
3 Licences de logiciels 100
4 Micros ordinateurs portables 10
5 Imprimantes 30
Forme et caractre des marchs
Marchs bons de command en appli-
cation de l'article 77 du code des mar-
chs publics.
Modalits d'attribution des marchsL'at-
tribution se fera par marchs spars (lot
par lot)
Rfrence d'indentification du march
SI-FMB-07-011
Dure d'excution du march : 1 an
lieu de livraison :Fort de France (Marti-
nique).
Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus:Le dossier
de consultation des entreprises sera
remis gratuitement par le service des
marchs et de la command publique
Rue Gaston Deferre Cluny 97200 Fort-
De-France
Tel : 0596 59 63 00
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout lment d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
Ce document peut tre galement tl-
charg l'adresse Internet sus indique.
Conditions de participation
Critres de selection des candidatures
Capacits professionnelles, tech-
niques et financires
Critres de jugement des offres
L'offre conomiquement la plus avanta-
geuse sera apprcie en function des cri-
tres noncs ci-dessous :
- valeur technique de l'offre (affecte d'un
coefficient 5)
- prix de la prestation affect d'un coeffi-
cient 3)
Pices requises
Liste numre dans le dossier de
consultation. Il s'agit en particulier de :
* Lettre de candidature et declaration du
candidate (modles joints au dossier de
consultation),
* Elements permettant d'apprcier les
capacits professionnelles, techniques et
financires du candidate, notamment :
-les moyens techniques et humans affec-
ts la prestation,
-les comptences du candidate dans le
domaine,
-les rfrences techniques pour des
prestations similaires effectues durant
les 2 dernires annes,
- les rfrences financires du candidate
Dlai de validit des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
tre obtenus :Conseil regional de la Mar-
tinique (service des marchs et de la
command publique) ou en ligne
l'adresse sus indique
Adresse auprs de laquelle les rensei-


gnements d'ordre technique peuvent tre
obtenus :Conseil regional de la Marti-
nique (Service Informatique) ou en ligne
l'adresse sus indique
Date limited de reception des offresLe 10
mai 2007 12 H 00 (heure de Martinique)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes :Rception des offres par pli
recommand ou contre rcpiss au
Conseil Rgional de la Martinique Service
des Marchs et de la Commande Pu-
blique rue Gaston Deferre -Cluny -
97200 Fort-De-France Martinique ou en
ligne l'adresse Internet sus indique.
Autres renseignements Procdure d-
matrialise
Le Conseil regional de Martinique met
gratuitement la disposition des candi-
dats une plate-forme de dmatrialisation
accessible via l'adresse Internet sui-
vante: http://www.cr-martinique.fr ru-
brique "marchs publics"
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
march porte au present avis d'appel
public la concurrence) :
- la recherche des consultations pas-
ses par la Rgion Martinique
- le tlchargement des avis, rgle-
ments, et dossiers de consultation des
entreprises
La transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre n'est pas autorise pour
le present dossier.
Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Date d'envoi du present avis aux or-
ganes: 19 avril 2007 FA 7854

SEMSAMAR
VILLE DU ROBERT
AVIS D'APPEL PUBLIC
CANDIDATURES
Mission de Contrle Technique
Matre d'ouvrage : Ville du Robert
Htel de Ville Rue Vincent Allgre
97231 LE ROBERT
Mandataire : SEMSAMAR
Parc d'Activits de La Jaille
97122 BAIE-MAHAULT (GUADELOUPE)
Objet du march
Reconstruction des Services Techniques
de la ville du Robert
Mission de Contrle Technique
Mode de passation
March public pass selon une proc-
dure adapte (Cf. article 28 du C.M.P.)
Justificatifs et pices produire
- Attestations et dclarations vises
l'article 44 du code des marchs publics
- Renseignements sur les conditions g-
nrales d'exploitation de la socit
(moyens humans et techniques, liste de
rfrences de moins de cinq ans en ma-
tire de travaux et prestations similaires
l'objet du march, chiffres d'affaires des
trois dernires annes)
- Agrment de la socit exercer des
missions de contrle technique, les nom,
quality, rfrences, agrment et rle des
collaborateurs pressentis
Date limited de reception des candidatures
Vendredi 11 Mai 12 Heures 00
Conditions de remise des candidatures
Les candidatures seront transmises par
tout moyen permettant de dterminer de
faon certain la date et l'heure de leur
reception et d'en garantir la confidentia-
lit, ou remises contre rcpiss, sous pli
cachet mentionnant l'objet de la consul-
tation, la SEMSAMAR bureau n51,
l'adresse indique ci-avant.
Pour tout autre renseignement
Demander: J-Luc BENJAMIN (SEMSA-
MAR)
Tl. : 05.90.32.36.00 Fax
05.90.90.77.24
ml : jlbenjamin@semsamar.fr web :


www.semsamar.fr
Date d'envoi de l'avis la publication
20 Avril 2007 FA 7855

SEMSAMAR
VILLE DU ROBERT
AVIS D'APPEL PUBLIC
CANDIDATURES
Mission de Coordination S.P.S.
Matre d'ouvrage : Ville du Robert
Htel de Ville Rue Vincent Allgre
97231 LE ROBERT
Mandataire: SEMSAMAR
Parc d'Activits de La Jaille
97122 BAIE-MAHAULT (GUADELOUPE)
Objet du march
Reconstruction des Services Techniques
de la ville du Robert
Mission de Coordination S.P.S. de niveau
2
Mode de passation
March public pass selon une proc-
dure adapte (Cf. article 28 du C.M.P.)
Justificatifs et pieces produire
- Attestations et dclarations vises
l'article 44 du code des marchs publics
- Renseignements sur les conditions g-
nrales d'exploitation de la socit
(moyens humans et techniques, liste de
rfrences de moins de cinq ans en ma-
tire de travaux et prestations similaires
l'objet du march, chiffres d'affaires des
trois dernires annes)
- Attestation de competence du coor-
donnateur en matire de scurit et de
protection de la sant de niveau 2 ainsi
que l'attestation de revision, les nom,
quality, rfrences et agrment des titu-
laire et supplant pressentis
Date limited de reception des candidatures
Vendredi 11 Mai 12 Heures 00
Conditions de remise des candidatures
Les candidatures seront transmises par
tout moyen permettant de dterminer de
faon certain la date et l'heure de leur
reception et d'en garantir la confidentia-
lit, ou remises contre rcpiss, sous pli
cachet mentionnant l'objet de la consul-
tation, la SEMSAMAR bureau n51,
l'adresse indique ci-avant.
Pour tout autre renseignement
Demander : J-Luc BENJAMIN (SEMSA-
MAR)
Tl. : 05.90.32.36.00 Fax
05.90.90.77.24
ml : jlbenjamin@semsamar.fr web :
www.semsamar.fr
Date d'envoi de l'avis la publication
20 Avril 2007 FA 7856

CACEM
AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
Identification du pouvoir adjudicateur
Etablissement public territorial
Activity principal : services gnraux
des administrations publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Nom et adresse officials du pouvoir adju-
dicateur
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.87.06
Correspondent: Serge LETCHIMY, Prsi-
dent de la CACEM
Adresse Internet : infos@cacem-mq.com
Adresse du profile acheteur (URL)
http://www.cacem.org
Objet du march
Objet : Acquisition de mobilier de bureau
pour les nouveaux locaux de la Direction
de l'Environnement de la CACEM.
Caractristiques principles :












"FIDEL EST LE TRANSFORMATEUR RADICAL DE CUBA",


selon Ignacio amonet,
ENTRETIEN (EXTRAITS SUITE ET FIN)


Ignacio Ramonet est directeur du
"Monde diplomatique". l'occasion
de la publication de son livre, "Fidel
Castro. biographie deux voix", il
voque pour Bernard Duraud de
l'Humanit du 13 mars 2007 ce rcit
tmoignage du president cubain.

H :Peut-on dire que dans sa percep-
tion du monde Fidel Castro est un vi-
sionnaire ? Que pense-t-il de la
globalisation et de l'altermondia-
lisme ?

Ignacio Ramonet. a l'intresse. Fidel
est un socialist. Il le rpte souvent "je
suis marxiste-lniniste". Pour lui une so-
cit organise en function du capital et
du profit, par le march, est une socit
qui n'a pas d'avenir. Il se place d'un
point de vue pratique. D'ailleurs dans
les circonstances actuelles a n'a pas
d'avenir car la nature elle-mme finit par
s'puiser. Il a une dimension colo-
gique. C'est un cologiste trs radical,
en advance depuis longtemps. Pour
cette double raison (marxiste et colo-
gique) il pense que l'ultralibralisme et
la mondialisation ne sont pas des solu-
tions. Il ne conoit pas une humanity de
7 milliards d'habitants vivant avec un ni-
veau de gaspillage comme celui des
Amricains. C'est tout implement vou
l'chec. Lui est socialist avec des
conceptions sur ce que doit tre le par-
tage, l'galit, l'accroissement des
avantages pour tous, mais il n'est pas
dogmatique. aucun moment il ne


parle de modle socialist applicable
n'importe o. Lui-mme vous dit on t-
tonne, on essaie de trouver des solu-
tions, mais d'autres pays doivent
trouver leurs propres solutions. C'est
pour cette raison qu'il affirme n'avoir ja-
mais export la revolution cubaine, une
autre ide qui trane beaucoup. Les Cu-
bains ont aid dans des pays o les
conditions, subjectives et objectives,
taient runies, o il y avait des gens
qui se rvoltaient et qui n'avaient pas de
relation avec Cuba. C'est aussi pour-
quoi les Cubains ne sont jamais interve-
nus au Mexique, pays avec lequel il
entretient des relations diplomatiques.
Les Cubains sont trs respectueux des
lois internationales.

H : Pour reprendre une formule beau-
coup entendue Cuba ces derniers
temps, aprs Fidel quoi ?

Ignacio Ramonet. Lui-mme a anticip
l'affaire... Ce qui vient de se passer
Cuba donne une ide de ce qui se pas-
serait si vraiment Fidel disparaissait.
C'est--dire, il va y avoir au moins un
temps une continuity. Je ne partage pas
l'analyse de ceux qui, notamment aux
tats-Unis, en Floride, ou chez
quelques excits chez nous, pensent
que les gens vont se rvolter, et qu'il y
aura un renversement. Non, ils l'au-
raient dj fait puisque Fidel Castro tait
totalement empch. Certains disent
que la voie, aprs la revolution, va tre
la vietnamienne ou la chinoise. Mais


il est trs possible que ce soit la cu-
baine.
Les Cubains ne se jetteront dans les
bras de personnel. Ils sont vraiment in-
dpendants depuis 1992. videmment
ils ont mang de la vache enrage avec
la priode spciale et savent le prix de
la dpendance. Rien ne les gne. On
voit bien qu'ils passent des accords
avec des pays voisins, mme d'ailleurs
avec les Amricains pour l'alimentation.
Ils ont leur voie. Ils ne vont pas imiter la
Chine car ils sont assez rservs sur le
modle.adopt. La voie de l'enrichisse-
ment n'est pas la leur. Que se passe-t-
il aujourd'hui ? L'quipe collgiale au
pouvoir gouverne selon un plan trs
raliste. Elle identified les principaux pro-
blmes de la population au nombre au
moins de trois : l'alimentation et la n-
cessit de trouver facilement de quoi
vivre, les transports publics qui sont un
calvaire et les logements dlabrs. Elle
n'est pas en train de rflchir quel nou-
veau socialisme Cuba va dvelopper
mais comment elle va rsoudre les pro-
blmes des gens. Et cela resemble
plus Raul qui n'est pas un thoricien
mais un organisateur.

FideCastro, Biographie deuxvoi, par
Ignacio Ramonet. editions Fayard-ali-
le, fvrier 2007. 700 pages, 28 euros.
On peut se procurer Couvrage auprs de
association Cuba Si France (01 43 3637
50; cu6asifrance@wanadoo. Fr).
Entretien rais par BernardhDuraud


s i -n --


Lot unique
March bons de commander
Bureaux, siges, chaises, armoires.
Le march est pass pour une dure de
12 mois computer de sa notification.
Le montant minimum du march est de
20 000 euros HT; le montant maximum
de 50 000 euros HT.
Conditions relatives au march
Modalits essentielles de financement :
resources propres de la CACEM
Dlai global de paiement : 45 jours
Modalits de paiement : articles 86 98
du code des marchs publics
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement de fournisseurs : groupement so-
lidaire
Conditions de participation
Le contenu du pli de la candidature et de
l'offre est dtaill dans la note de prsen-
tation.


Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous avec leur pondra-
tion
1. Ractivit du candidate (tat du
stock...) : 55%
2. Prix : 45%
Procedure
Procedure adapte
- Conditions de dlai :
n Date limited de reception des offres : le
10 mai 2007 12 heures
a Dlai minimum de validit des offres :
90 jours computer de la date limited de r-
ception des offres
Autres renseignements
- Numro de rfrence attribu au mar-
ch par le pouvoir adjudicateur
2007/16/1/DG/MAPA
- Le dossier de consultation est tl-


chargeable sur le site de la CACEM :
http://www.cacem.org
Les offres sur support paper uniquement,
sont :
* Soit remises sur place contre rc-
piss,
* Soit transmises par lettre recomman-
de avec avis de reception postal.
Les heures de dpt sont : les lundis,
mardi et jeudi de 8h 12h et de 14h
16h ; les mercredis et vendredi de 8h
12h.
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : le 23 avril 2007
Adresses complmentaires :
Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements complmentaires peuvent tre
obtenus
- renseignements d'ordre administratif:
CACEM Service Gestion et suivi des
achats


Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl: 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
- renseignements d'ordre technique
CACEM Service Moyens Gnraux M.
Hibade
Tl: 0596.75.71.70
Adresse auprs de laquelle des docu-
ments peuvent tre obtenus et adresse
laquelle les offres doivent tre envoyes
CACEM Service Procdures de mar-
chs
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Le President
Serge LETCHIMY FA 7857




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs