Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00088
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: December 14, 2006
Copyright Date: 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00088
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text



0pZDIE tBDOMADAIRE INFORMATION COMMUt'4%SII
iIRlASlii 1-


1 orl'epnaiie eDvlpe etvrtbe


par le changement statutaire
>

VOTONS
Le 7 Decembre '
avec M lu m .' 11rtinl"*"
l> I. .Fr i,, i,. ,lnll,,I . I m,iilLr.
Ds rponss loin ds enjux vritables d l notre pays
ri ,OUi
SDISON s


Mw--





j Des r'ponses loin des EnjEux vritables de notre pays


Pinochet est mort sans tre
jug!


Changement
climatiques
La Carabe
en Danger


M-


'"
~isir
~sekijc -~~11








S H A JI 14 P-Ju t e-I '


VIOLENCE : ENCORE DES MEURTRES


Sa ka Pa ........... .p.2

Edited ........... .. . -3
- Prsidentielle et question institution-
nelle

Social .............. p. 4
- EDF: Pour une veritable politique
nergtique
- Les droits des originaires des DOM
bafous

Politique ......... .p. S/8
- GDC d'Antilla rduit les communists
au rle de garden de muse
- Budget regional 2007
- Budget Outre-Mer
- Vie du part : Le PCM rencontre
'ASSAUPAMAR
- Economic


Oansz le monde .. ..
- France :
C- hilli ;
SNouvedle-Caldonle


Annonces L egales .p.10/15

.Soci ... . .p.
.-Oi. angEents clmatiques -..
?> Cuba 800me anniversare de Castro




"JUSTICE"
Administration & Rdaction :
T.: 05 96 7 86 83
Fax : 5 96 63 13 20
ed.justice@wanadoo.fri



Fondateur : Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl.: 05 96 71 86 83
Commission Paritaire n 0111 187526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Fernand PAPAYA
Maquette : Guennal GUIOUBLY
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37. Rue E. Zola 97200 Fort-de-France
Tl. :059673 14 54


Que faut-il faire pour juguler la violence
ambiante qui frappe une parties de notre
jeunesse ? La situation conomique et
social justifie-t-elle une telle descent
aux enfers ? Comment comprendre le
mcanisme qui entrane certain dans
ces attitudes suicidaires ? Pas une se-
maine ne se passe sans qu'une famille
ne soit endeuille par une manifestation
de violence routire ou par armes di-
verses. Cela s'avre d'autant plus dra-
matique que des meurtres sont
accomplish pour des futilits. La se-
maine dernire, ce sont deux jeunes


hommes qui ont perdu la vie suite des
accrochages entire eux. Face cela, les
initiatives ne manquent pas pour es-
sayer d'tablir le fil du dialogue. Certai-
nement sont -elles trop parpilles et
pas prises dans une vision global d'un
project de socit. En tout cas, il urge
que la socit martiniquaise trouve les
voies permettant d'offrir sa jeunesse
des perspectives d'avenir, car il y va de
notre devenir commun. Une seule solu-
tion le Rassemblement pour une Alter-
native de progrs.


GREVE AU CENTRE DE GESTION DES PERSONNEL

COMMUNAUX


Une parties des salaries affilis la
CGTM SOEM du centre de gestion de
la function territorial (CNFTP) ont en-
tam un movement de grve. Neuf
agents sur trente-quatre suivent le mou-
vement et bloquent le fonctionnement
du centre depuis le 28 novembre der-
nier. Ils protestent contre "'autoritarisme
de fa directrice"de la structure, entire au-
tres revendications. Le syndicate refuse
la discussion avec la responsible du
CNFTP et rclame son dpart. Cette
dernire rcuse les accusations des sa-
laris. Elle affirme que le motif de la
grve est li une procedure discipli-
naire l'encontre d'un agent. Le conseil
d'administration du centre, prsid par
Pierre Samot, apporte son soutien la


responsible. Le conseil estime que la
question du dpart de la directrice est
non ngociable. Vendredi 8 dcembre,
le syndicate a fait monter la pression en
mobilisant les personnel des cantines
de diffrentes communes. La direction
du travail a nomm un mdiateur en la
personnel de Denis Lange, ex-syndica-
liste. Va-t-on vers une issue pour un
fonctionnement normal de l'institution
au service des personnel territoriaux ?
La sanction disciplinaire l'encontre
d'un agent a t suspendue et la di-
rectrice maintenue a son poste. Les
salaries grvistes satisfait du rsul-
tat de la mediation, ont repris le tra-
vail.


SPORT : "UFR-GANT" CLTURE EN BEAUTY


La coupe de la Martinique des yoles
rondes tait la dernire competition de
la saison, dimanche 10 dcembre.
Dans la baie du Robert, les dix yoles
qualifies pour la finale s'affrontaient
pour le trophe final. Trois yoles ont
chacune remport une victoire, mais au
final la yole d'UFR Gant a t la plus
rgulire. Flix Mrine et ses hommes
sont rests matres dans leur havre du
Robert. Une belle saison pour le rober-
tin, il remporte le tour de la Martinique,


termine second du championnat et finit
en beaut avec la coupe de la Marti-
nique. Les diffrents quipages vont se
reposer. Certains vont profiter de la p-
riode de mutation pour aller voir ailleurs
ou mettre en place des strategies pour
tre plus performants. La saison dbute
le 11 fvrier prochain avec la course des
Mapipis au Marin. Le tour de la Marti-
nique s'lancera de la baie de Fort-de-
France le 29 juillet 2007.


LE COLLECTIF DE DEFENSE DES DROITS DES CARISENS EN MARTINIQUE
apelle une manifestation le Samedi 16 Dcembre 06 8h30.
RDV la maison des syndicate ds 8h30.
Le collectif apelle la plus grande mobilisation
de toute la population Martiniquaise pour dnoncer les lois racistes
et discriminatoires en matire d'immigration et soutenir
l'ensemble des Caribens dans le respect et la dignit de leurs droits.
Nous vous attendons toutes et tous plus nombreux..........
Pour tout contact : ASSOKA 0696292319 / 0696219468


. .p. y









3Y )Anniversaire du 7 Dcembre 2003:

UTILISER LA PRSIDENTIELLE POUR REPOSER AVEC FORCE

LA QUESTION INSTITUTIONNELLE


7 dcembre 2003 7 dcembre
2006:
Trois ans que la transformation de
la Martinique en Collectivit nou-
velle dote d'une Assemble
Unique disposant de pouvoirs lar-
gis a t rejete par une court ma-
jorit de 1034 voix.
C'est cette date anniversaire que
l'un des responsables de cet chec
relatif, Jean CRUSOL, l'poque
Premier Secrtaire de la Fdra-
tion socialist martiniquaise(FSM),
a choisie pour demander sa rint-
gration au Parti socialist qui l'avait
exclu pour avoir bafou ses enga-
gements.
Jean CRUSOL, dans sa demand
de rintgration Franois HOL-
LANDE, ne renie rien : il soutient
mme qu'avec Victorin LUREL, Se-
crtaire actuel du PS l'outre-mer,
"nous avons djou fe pige tendu auj ua-
deloupens et aux Martiniquais par Ce ou-
vernement de droite de Jacques CHIRJ~IC".
Cela constitute tout un symbol et
situe l'enjeu. Car le programme ac-
tuel du Parti socialist pour la Pr-
sidentielle affirme que la question
institutionnelle n'est pas prioritaire
dans les DOM et que le PS ne pro-
voquera pas de dbat institution-
nel.
Aussi la demand de Jean CRU-
SOL et la suite qui lui sera donne
ne concernent pas que les affaires
intrieures du Parti socialist, mais
regardent l'opinion martiniquaise
dans son ensemble.
Il faut restituer la vrit sur le sens
du scrutiny du 7 dcembre 2003 : la
droite dans sa grande majority tait
contre le changement propos par
les Congrs des deux pays et les
principaux adversaires de cette
volution furent les fodalits co-
nomiques, exceptionnellement mo-
bilises, avec au premier rang les


bks et les forces ultra assimila-
tionnistes de droite(FMP) et... de
gauche (Crusol, Dsir et De L-
pine) qui ont jou sur la peur de la
perte des acquis sociaux. Ils ont
voulu maintenir un systme qui leur
assure des privileges.
Simon SALPETRIER, ancien Pre-
mier Secrtaire de la FSM, dans un
livre rcemment paru, dnonce la
collusion des bks et de Jean
CRUSOL.
Trois ans plus tard, le 7 dcembre
2006, les Martiniquais constatent
que l'empilement des Collectivits
s'accrot et entrave la march en
avant de la Martinique : Dparte-
ment, Rgion, Communauts de
communes prennent des decisions
hue et dia, souvent contradic-
toires, alors que le pays s'enfonce
dans l'impuissance face la crise
de la socit.
Certes, des projects communs sont
mis en chantier, tel le TCSP o
l'Etat s'est retir par example.
Cependant face aux grands dfis
que doit affronter le pays, il
manque cruellement une hirarchi-
sation des problmes, une mise en
cohrence et finalement une vision
global et de vrais pouvoirs per-
mettant de mobiliser les Martini-
quais et donner un lan nouveau
au pays.
Et quels dfis redoutables !
Le vieillissement rapide de la popu-
lation, la ncessit de remplacer
les nombreux dparts la retraite
et de donner la priority d'emploi
aux Martiniquais pour ne pas acc-
lrer le genocide par substitution,
la preservation de notre environne-
ment fragile et de notre foncier, la
lutte rsolue contre le chmage
considerable frappant particulire-
ment les jeunes, la violence et la
dlinquance croissantes en liaison


Michel Branchi

avec la crise des valeurs tradition-
nelles martiniquaises, l'extension
de la pauvret et de la prcarit,
etc- pour ne citer que quelques uns
de ces dfis- exigent une politique
radicalement nouvelle et donc des
pouvoirs plus tendus sur place
entire les mains d'Institutions plus
adaptes notre ralit.
La France va connatre des
chances majeures en 2007 et en
2008 conduisant des choix de so-
cit qui nous concernent, qu'on le
veuille ou non.
En cet anniversaire de l'chec de
justesse du scrutiny du 7 dcembre
2003, une des manires de rebon-
dir pour avancer pourrait tre que
les forces de progrs martini-
quaises s'accordent pour laborer
un Manifeste sur le changement
institutionnel et les grands dfis
martiniquais adresser l'ensem-
ble des candidates la Prsidence
de la Rpublique franaise pour
qu'ils se prononcent.
Car la question statutaire demeure
le pralable incontournable pour le
devenir du pays martiniquais.











EDF: POUR UNE VERITABLE POLITIQUE ENERGETIOUE


La reprise ou non de la grve est suspend au rponses co
gnrale Paris

Les salaries affilis la SEM-CGTM
ont suspend leur movement de grve
mercredi 6 dcembre, suite l'annonce
d'une rencontre avec la direction natio-
nale d'EDF pour discuter des problma-
tiques nergtiques des DOM partir
du 11 dcembre Paris. Ils ont entam
une mobilisation solidaire pour dnon-
cer le project de filialisation des moyens
de productions que veut mettre en place
EDF dans les DOM et la Corse. On no-


tera qu'ils n'ont
avanc aucune re-
vendication salariale.
Cette mobilisation a
suscit la grogne
des consommateurs,
cause d'un
manque d'informa-
tion. Malgr les an-
nonces faites par la
direction d'EDF, les
salaries restent in-
quiets quant l'ave-
nir d'un service
public de quality
ncrte de la direction dans nos pays. En
outre, avec l'arrive
de la concurrence,
EDF a dcid de laisser une part impor-
tante au priv, et la question de l'emploi
est pose. Selon les grvistes, alors
qu'en France EDF assurera la distribu-
tion sur son nom propre, dans les DOM
et la Corse, elle compete mettre en place
des filiales qui lui achteront l'nergie.
Cela d'autant que depuis quelques an-
nes on assisted une dgradation de
ce service public avec des coupures im-
portantes, alors que les salaries ne sont


pas en grve. Avec l'ouverture du mar-
ch de l'lectricit au 1er juillet pro-
chain, d'autres concurrent peuvent se
placer sur le march. A partir de l, on
peut s'attendre des hausses de tarifs
importantes car jusqu'ici le tarif est p-
rqu et nous payons un prix infrieur
de moiti au prix de revient. A court
terme, cela risque de disparatre. En
effet, le Conseil constitutionnel vient de
censurer les dispositions de la loi qui
rglementaient les tarifs d'EDF. En clair,
aprs le 1er juillet, les tarifs seront lib-
rs, comme l'exige Bruxelles. Cette pro-
blmatique nergtique, les salaries de
la central ne veulent pas tre les seuls
l'assumer et rclament l'ouverture
d'un dbat public qui, pour l'heure, ne
rencontre que peu d'cho.
Ce mardi 12 dcembre les ngocia-
tions se pousuivaient, avec quelques
avances. Tout de mme les syndica-
listes restent dubitatifs quant aux r-
ponses de la direction gnrale
s'agissant de la rforme des centres
de distribution, la filialisation, et sur
la question de l'emploi. Les salaries
se considrent toujours mobiliss.
C.B.


LES DROITS DES ORIGINAIRES DES DOM BAFOUES


Nous reproduisons un article dat du
7 dcembre public par notre confrre
"l'Humanit" sur les discrimination
don't sont victim nos compatriotes
en France. La CGT sont monte au
crneau. Le combat de classes, la
solidarity des travailleurs franais et
leur soutien effectif est une ralit
sur laquelle nous pouvons computer.

La CGT saisit la HALDE
pour le non-respect
dans la function publique
des droits indemnits
d'loignement et congs bonifis.


La CGT monte le ton dans la dnoncia-
tion des discrimination don't sont vic-
times les agents de la function publique
originaires d'outre-mer. Lors d'une
conference de press, en presence de
Bernard Thibault, le syndicate vient d'an-
noncer avoir saisi la Haute autorit de
lutte contre les discrimination (HALDE)
au sujet du non-respect, dans les fonc-
tions publiques hospitalire et territo-
riale, du droit de ces agents une
indemnit d'loignement. "(Des millers de
dossiers sont en suspens et en attente de r-
glement" "sous defafacieuwprtextes", d-
nonce Jean-Marc Canon, secrtaire de
la fdration CGT des fonctionnaires.
"I cela s'ajoute, indique-t-il, la remise en
cause permanent des droits en matire de
congs bonifis". La CGT de la function
publique a dj dpos plus de 10 000
recours devant les jurisdictions adminis-
tratives sur ces sujets. Avant de s'adres-
ser la HALDE, elle a aussi saisi la
Cour europenne des droits de
l'homme. Autre illustration des discrimi-
nations, cette fois dans les possibilits
de promotion au travail : l'Assistance
publique Hpitaux de Paris, 87 % des


agents originaires des DOM sont clas-
ss en catgorie C (la plus basse), 11
% en catgorie B (intermdiaire) et 2 %
en catgorie A (les cadres). Par ailleurs,
le prix des billets d'avion pour se rendre
dans les DOM (1 200 euros, au moins,
actuellement pour les Antilles) est ga-
lement mis en question.
La CGT, a obtenu l'ouverture de ngo-
ciations au ministre de la Fonction pu-
blique, o se tient une sance de
pourparlers, pour demander "des teXtes,
transversauX aux trois versants de Iafonc-
tionpublique, quant au respect, au maintien
et famlioration des droits des origi-
naires". Elle rclamera aussi la creation
d'un observatoire sur les pratiques dis-
criminatoires dans la function publique.
Au-del, la confdration revendique
l'extension au secteur priv des droits
prvus pour les fonctionnaires, la mise
en place d'une agence publique de
transport pour rduire les prix des billets
d'avions et l'adoption d'un jour fri
pour la reconnaissance de l'esclavage
comme crime contre l'humanit.
Y.H
(In l'Humanit du 7 dcembre 2006)











Bec e pfumes

GDC DANTILLA VEUT RDUIRE LES COMMUNISTS AU RLE

DE GARDENS DE MUSE


Grard Dorwling-Carter (GDC) dans les
colonnes de notre confrre 'Intilla"ap-
plique avec rgularit la maxime du G-
nral amricain Westmorland au
Vit-Nam : "In 'y a de bon communist que
mort".
Evoquant, il y a quelques semaines, la
rentre politique, GDC pose avec gra-
vit la question : "Quoi de nouveau der-
rire le rituel?". (Antilla n1220 du 8
Novembre 2006)
Et d'affirmer d'entre que cette rentre
politique 2006-2007 n'a donn lieu g-
nralement qu' des "redites quiforment
la trame des dclarations mais cet exercice a
pris cette anne un tour pus prcis".
Pour illustrer son propose le journalist -
avocat passe en revue- avec plus ou
moins de precision et de pertinence- le
discours des diffrentes formations po-
litiques : le Palima de Francis Carole, le
RDM de Claude Lise, le MLM de Phi-
lippe Petit, La Fdration martiniquaise
du Parti Socialiste Franais de Marlne
Lanoix, le MIM d'Alfred Marie-Jeanne,
la droite martiniquaise avec Forces Mar-
tiniquaises de Miguel Laventure, Osons
Oser de Pierre Petit et I'UMP locale
prise d'assaut par Yann Monplaisir, le
PPM de Serge Letchimy. Il donne le
contenu plus ou moins just des posi-
tions de ces diffrentes organizations.
De toutes, sauf une, le Parti Commu-
niste Martiniquais. Il commence par
poser la question vicieuse si c'est par
l'effet du hasard que le PCM a ralis
sa rentre le jour du 18 me Congrs
du PPM. Dcidment c'est voir la poli-
tique par le gros bout de la lorgnette....
Et l'aune du Kankan.
Puis Grard Dorwling Carter (GDC)
juge premptoirement : "'en departicu-
lirement nouveau n'est sorti de occasion .
On peut se demander si GDC a pris
connaissance des interventions particu-
lirement riches de Georges Erichot, de
Michel BRANCHI et de nos invits (cf.
Justice nS 44, 45 et 46 des 2 novem-
bre, 9 novembre et 16 novembre
2006).
Car, notre connaissance, en compa-
rant les documents crits issues des ren-
tres des diffrentes formations et
surtout en ne se contentant pas de ce
qu'en rapportent les mdias crits et au-
diovisuels, c'est l'intervention du Secr-


taire Gnral du
PCM qui a fait le
tour d'horizon le
plus complete de
la situation dans
le monde, en
France et en
Martinique et
surtout qui a for-
mul les propo-
sitions les plus
prcises et
adaptes au
moment actuel.
Ne comptez pas
sur GDC et sur Hlas, pour certain, parmi les
l'hebdo Antilla sont communists
pour en avoir, ne
serait-ce qu'une relation factuelle.
Rappelons pour mmoire que la propo-
sition central du PCM, formule ce jour
du 29 octobre solennellement et rgu-
lirement depuis, est que les forces de
progrs martiniquaises interrogent de
concert les diffrents candidates l'lec-
tion prsidentielle franaise sur l'avenir
institutionnel et statutaire de la Marti-
nique et sur les grands problmes de
notre socit en crise(vieillissement de
la population, priority d'emploi aux Mar-
tiniquais, situation de nos compatriotes
en France, dsenclavement arien,
etc).
En ralit, GDC- et quelques autres
dans le paysage audiovisuel martini-
quais (PAM)- ne s'intresse pas aux
analyses que peut produire le PCM sur
la Martinique d'aujourd'hui, car il a tran-
ch dfinitivement sur le rle que peut
jouer dans la socit la formation com-
muniste au present. Il crit notamment :
"Enfait ce que 'on demand aux hritiers
de Bissol, 1(iker et autres grands de la
conscience martiniquaise est d'assurer,
quelque soient les checs lectoraux et le
movement qui semble irrversible vers la
dfaite politique, de conserver safonction
mmorielle de repre historique ".
Certes, notre Parti honore la mmoire
des grandss" de la conscience martini-
quaise qui furent nombreux tre com-
munistes, soit dit en passant. Mais il a
l'ambition aussi, en s'appuyant sur cette
richesse que constituent le pass et la
mmoire communist martiniquaise
d'aborder les grands dfis qu'affronte


grandss" de la conscience martiniquaise beaucoup

maintenant et demain la Martinique et
son people. Il n'a pas vocation tre un
garden de muse.
Surtout l'heure o les faits dmontrent
chaque jour la justesse de l'analyse et
des propositions du PCM.
C'est sans doute pour cette raison que
certain voudraient cantonner les com-
munistes dans l'encensement sempiter-
nel du pass et cueillir leur place les
fruits du combat men au prix de lourds
sacrifices en les cartant pour cause de
prtendu "archasme idologique".
Une certain manire de chanter les
louanges des communists morts en
les opposant aux communists vivants
est un grossier pige politique qu'il faut
venter.
Manire de masquer leur ralliement au
libralisme capitalist, car n'oublions
pas que GCD fut un ardent partisan du
"oui" au project de Constitution euro-
penne nolibrale et niant les spcifici-
ts des dites "Rgions ultrapriphriques".

GDC note avec justesse in fine : "qSste
voir ce que ces ingredients deviendront
occasion des chances lectorales venir,
tandis que la gauche entire a proclam le
6esoin d'unit et ce, surtout qu'iffaudra re-
venir sur la question statutaire, passage
oblig pour le devenir du pays".
Le paradoxe c'est que c'est prcis-
ment la question pose par le PCM don't
Grard Dorwling Carter dit fallacieuse-
ment qu'il ne dit "rien de particulirement
nouveau".
Antoine Gilles










Budget rgional2007

UN VOTE AU DEL DE LA MAJORITY.


La majority conforte dans la poursuite de sa politique

Comme il fallait s'y attendre, le budget
primitif 2007 de la collectivit rgionale
a t adopt par la majority prsiden-
tielle. Mais, plus surprenant, par des
membres du group Convergence ga-
lement qui jusqu'ici s'abstenaient ou
votaient contre. Les recettes prvision-
nelles de 2007 sont values un peu
plus de 288 millions E, en augmentation
de 1.05% par rapport 2006 : 161 mil-
lions en investissement et 126 ME en
fonctionnement. L'emprunt d'quilibre
pour 2007 s'lve 27 millions d'E. La
structure du budget est ainsi dfinie :





g de o.r..o ,"oessinnell e













nomique----------------es dupbi en-






-cio e fomto-rfsinel


66% des recettes viennent des
fonds propres de la Rgion (plus
de 188 millions d'E), 29% de
l'Etat et 5% de l'Europe (100 mil-
lions d'). La collectivit espre
augmenter ses fonds propres
avec, d'une part, le maintien de
la taxe d'embarquement mise en
place depuis 1994 pour le re-
dressement de la collectivit, et
de l'autre, l'augmentation de la
taxe additionnelle l'octroi de
mer perue sur les importations.
N'est-ce pas parier sur une plus
grande dpendance conomique du
pays, mme s'il est vrai que ces aug-
mentations ne profitent pas seulement
la collectivit rgionale ? Celle-ci
maintient le gel des taux sur la fiscalit
directed mis en place depuis 1998. Les
dpenses obligatoires (transport for-
mation professionnelle et education)
sont estimes un peu moins de 160
millions d'E. Elles subissent une baisse
de prs de 2.5%. Le CCEE (Conseil de
la culture, de l'ducation et de l'environ-
nement) s'interroge: "s'agit -ilde rajus-
tements oprs partir des besoins constats
et satisfaits ou d'une infexion de la poli-
tique rgionale ?" Selon l'excutif, un ef-
fort particulier a t port au chapitre
dveloppement conomique avec plus
de 10 millions d'E supplmentaires par
rapport 2006, (on passe de 87 millions
en 2006 97 millions en 2007) Cette
augmentation est possible grce aux ef-
forts de gestion sur les dpenses de
l'institution et la diminution de la
dette. Ce budget, comme les autres,
aura reu les critiques de l'opposition,
critiques considres comme dmago-
giques par la majority. Selon l'analyse
des conseillers du CCEE "ce project de
budget instarr de celui de leyercice pr-
cdent, procde moins par injection de ca-
pitaux pu6bics supplmentaires dans


'conomie que par redploiement des d-
penses enfonction de la redfinition et de
la rvaluation des objectifs de la cofecti-
vit. La question des actions contribuant au
dveloppement conomique reste plus queja-
mais pose. "Dans ce concert de rcrimi-
nations, Madeleine de Grandmaison
(RDM) fera exception en reconnaissant
qu'il y avait un plus dans ce budget et
soulignant que les votes d'humeur
n'avaient plus leur place lors de cet
exercise. D'autres lus de l'opposition
ne front pas le mme constat. D'autant
que la troisime decision modificative
du budget 2006 venait de supprimer 60
millions d' qui n'ont pas t consom-
ms. Ainsi Daniel Robin du PPM a-t-il
dclar "Entre deficit et excdent, ify un
quilibre a trouver. Ce budget est peu volon-
tariste et ne tient pas compete de lurgence
nous inscrire dans le dveloppement et de
rclamer la creation d'un observatoire
conomique. La droite n'est pas plus
tendre, "manque d'ambition" estime -t-
elle. Pour les lus de la majority, no-
tamment Jean Philipe Nilor, "ce budget
est raliste. Iftmoigne de la volont de ne
pas mettre en difficultfinancire la Mar-
tinique". Le president Alfred Marie-
Jeanne de rtorquer que supprimer des
crdits non consomms, c'est de la
bonne gestion, en appelant les uns et
les autres se dterminer en leur me
et conscience. Il n'aura pas convaincu
les quatre lus FMP et trois autres du
group Convergence don't Danielle -
Dau Suriam, Raymond Occolier et Da-
niel Robin. A celles de la majority
MIM-CNCP se sont ajoutes les voix de
quatre autres membres du group
Convergence. Le budget 2007 reoit
l'approbation de 32 lus. 7 ont vot
contre.
C.B.


SOUTIEN AU REDRESSEMENT DE L'ADARPA
Les lus unanimes ont dcid de participer au redressement judiciaire de
I'ADARPA (Association d'aide aux retraits et personnel ges). Le tribunal doit
statuer sur le maintien de l'activit le 19 dcembre prochain. Il tait urgent que la
collectivit rgionale, comme le fera le conseil gnral, verse le montant de sa par-
ticipation au plan de redressement judiciaire. Une aide de 2 millions d' a t
vote en ce sens. L'association qui emploie prs de 400 personnel est dans la
tourmente financire depuis 2005. Elle a un passif de plus de cinq millions d'eu-
ros. Place en redressement judiciaire depuis le mai 2005, I'ADARPA a d mettre
en ouvre plusieurs measures pour permettre la continuation de l'activit, notam-
ment le dpart en prretraite de 40 personnel, et un recentrage de ses activits.










6Budget Outre-mer: DES RPONSE LOIN DES ENJEUX

VERITABLES DE NOTRE PAYS


Comme la majority des dputs mar-
tiniquais, les snateurs martiniquais
ont vot contre le dernier budget
d'outre-mer prsent par Franois
Baroin. Un project de budget de 1,96
milliard d'euros en paiements des-
tin officiellement "soutenir le d-
veloppement des collectivits
territoriales d'Outre-mer", "lutter
contre l'immigration clandestine et
raffirmer l'tat de droit", et "dve-
lopper l'emploi durable". La part
consacre aux exonrations de
charges fiscales spcifiques l'Ou-
tre-mer s 'lve 823 millions d'eu-
ros. Tous ont critiqu la baisse
constant des crdits consacrs
l'Outre-mer et mis en doute la prten-
due baisse du chmage, connaissant
les ralits du terrain. Selon nos par-
lementaires, ce budget est loin de
prendre en compete les vritables en-
jeux du dveloppement dans nos
pays.

Ce qu' en ont dit nos snateurs.

Claude LISE.
Baisse des crdits
"(...) Ce budget de la mission Outre-mer
pour 2007 est particulirement proccu-
pant non seulement parce qu'il accuse
une baisse de ses crdits de paiement
de 12 % encore qu'il faille tenir
compete de la baisse concomitante des
autorisations d'engagement de prs de
14,5 % mais aussi parce qu'il vient
confirmer une politique de reduction de
crdits qui, evidence, marquera la
prsente legislature. En effet, si l'on rai-
sonne primtre constant, en faisant fi
des artifices comptables, le budget de
l'outre-mer a diminu de 7 % en 2006 et
de 7,6 % en 2005. Qui plus est, il n'ac-
corde pas assez de moyens aux deux
grandes priorits que sont l'emploi et le
logement. (...)
En ce qui concern l'emploi et le soutien
de l'activit conomique, les crdits r-
gressent de 5 % alors que prvaut tou-
jours une situation trs difficile
outre-mer. En effet, il faut srieusement
relativiser les baisses de taux de ch-
mage de 1 2 points observs depuis
1999. (..) De surcrot, il faut tenir compete
du nombre de RMistes 32 500 en
Martinique et du nombre de per-
sonnes en situation de prcarit la
proportion d'allocataires de minima so-
ciaux dans la population ge de 20 ans
atteint 25 % en Guadeloupe et en Mar-


tinique, 29 % la Runion, contre 7 %
en mtropole. C'est dire l'inquitude que
peut susciter une nouvelle baisse des
crdits consacres l'abaissement du
cot du travail, l'insertion et aux aides
directed l'emploi.(...)
(...) Et il me faut trouver plus de 12 mil-
lions par an pour finance les contracts
dj signs. Monsieur le Ministre, quelle
est votre position sur cette affaire ? La
situation est grave : l'tat n'a pas tenu
sa parole.

Crise du logement et dsengage-
ment de l'Etat
(...)S'agissant du logement, l'autre prio-
rit de ce budget, le constat est encore
plus consternant. Le montant inscrit en
crdits de paiement 175,5 millions -
n'a pratiquement pas vari depuis 2003.
la Martinique, plus de 400 entreprises
travaillant dans le secteur de la rhabi-
litation du logement social sont au bord
du dpt de bilan et certaines ont com-
menc licencier du personnel. Le
montant des factures impayes s'lve
17 millions. Les socits d'H.L.M. to-
talisent 9 millions de factures impayes.
Le dsengagement financier de l'tat
est donc outre-mer, plus encore que
dans l'hexagone, une ralit. L'tat doit
cesser de leur transfrer des charges et
de les utiliser comme banquiers.
(...)Au-del des discours et des effects
d'annonce, l'tat doit promouvoir une vi-
sion plus ambitieuse et plus raliste de
l'outre- mer, qui dpasse les clichs et
la seule logique de l'attribution de
moyens financiers mme si, comme
je l'ai soulign, ces derniers doivent tre
en adquation avec les besoins. Cette
vision devra galement intgrer le rle
important que peuvent jouer les collec-
tivits ultramarines dans le monde ainsi
que les spcificits de ces territoires et
les aspirations de leurs peuples parti-
ciper la construction de leur devenir"

Serge Larcher
La dfiscalisation : poudre aux yeux
(...) "La dfiscalisation a apport
quelque espoir, elle produit des effects
perverse : inflation des prix de l'immobi-
lier et du foncier. Elle n'aura paradoxa-
lement profit qu' des mnages vivant
hors des territoires ultramarins.(...)

Crise de l'hpital public
(...) L'hpital public ptit de son nou-
veau mode de fonctionnement, la tarifi-
cation l'activit (T.2A.) qui obit une


logique purement financire, de sous-
effectifs et de retards structures accu-
muls, bon nombre d'tablissements
n'tant plus aux normes. En 2005,
grce la mobilisation des lus et des
acteurs de la sant les hpitaux de Mar-
tinique ont obtenu l'arrach 10,5
millions de crdits supplmentaires
pour terminer l'anne et payer les sa-
laires. Rien ne garantit que cette dota-
tion sera reconduite, ce qui hypothque
la quality des soins, la srnit des pa-
tients, et les conditions de travail. Les
tablissements ont t contraints de si-
gner avec l'Agence rgionale d'hospita-
lisation un plan de retour l'quilibre
scandaleux, selon lequel le C.H.U.
s'engage, en 2006, encaisser 800 000
euros de recettes supplmentaires, et
conomiser 1,2 million sur la sant de
nos concitoyens Rsultat, on constate
que nombre d'hospitaliss, faute de
soins, sont victims d'escarres, qui
conduisent des amputations. Nos
ans ptissent cruellement du manque
de personnel puisque, dans certain
tablissements, le petit-djeuner ne leur
est servi qu' dix heures, tandis qu'ils
reoivent leur premier bain en milieu de
journe !
Dans ces conditions, comment de-
mander nos centres hospitaliers de
rduire encore leurs moyens ? Les h-
pitaux de Martinique ont besoin de 43
millions d'euros. La T.2A., don't le taux
passera 50 % en 2007, aggrave en-
core leur situation financire. Le coeffi-
cient gographique, actuellement fix
25 % pour la prise en charge des sur-
cots spcifiques aux D.O.M., reste in-
suffisant. Enfin, aucun de ces
tablissements de sant ne rpond aux
normes parasismiques.
Or le gouvernement rduit leur dota-
tion : 59,4 millions pour 2007 contre
89,5 millions en 2006. On est trs loin
du compete. Monsieur le Ministre,
quelles initiatives comptez-vous prendre
pour venir en aide l'hpital public en
Martinique ?
(..)Avec les crises de l'emploi, du loge-
ment, de la banane, c'est toute l'organi-
sation socio-conomique de l'outre- mer
qui se dlite. Traiter uniformment des
populations qui sont dans des situations
trs diffrentes ne peut qu'accentuer les
ingalits et nourrir un sentiment d'ex-
clusion." (...)












DOUBOUT POU SOVE GENIPA


Mercredi 6 Dcembre 2006, le Parti
Communiste Martiniquais rencontrait
une dlgation du collectif "fou sov e-
nipa" conduite par Henri Louis-Regis,
au sige de Justice", salle Aliker.
Le collectif entend poursuivre la sensibi-
lisation autour du project de centre com-
mercial de Genipa, qu'il estime inutile
car la Martinique a dj atteint le stade
de saturation en hypermarchs, illegal
parce que son implantation est en vio-
lation des textes qui protgent cette
zone sensible qu'est la baie de Genipa,
dangereux car outre qu' il risque de
mettre en pril la mangrove et l'agricul-
ture il menace le petit commerce de
proximity, etc.
Henri Louis-Rgis, grce un support
vido, a expliqu la situation du site et
le dsordre cologique qu'engendre le
project du group Bernard Hayot.
Ce centre commercial est enclav sur
un axe routier dj trs surcharg et va
accentuer des difficults de circulation.
La construction de deux giratoires sous
l'actuel pont de Genipa cre actuelle-
ment un rel problme de circulation,
car les camions et les cars scolaires ne
peuvent pas turner dans de bonnes
conditions. A moins que les promoters
aient envisag un accs au niveau du
giratoire de Petit-Bourg, puisqu'une en-


tre y est matrialise.
Faut-il rappeler que la DDE avait pro-
gramm un giratoire sur le pont de Ge-
nipa sans l'aval du Conseil Rgional qui
avait demand son retrait ?
Les multiples recourse devant les tribu-
naux ont dmontr la dangerosit d'un
tel project, mais le Groupe Bernard
Hayot persiste avec la complicit d'lus
irresponsables qui lui ont accord un
nouveau permis et s'arroge le droit de
fouler aux pieds les inquitudes lgi-
times lies aux risques srieux de ds-
quilibres de nos cosystmes.
Le Collectif et le PCM partagent la
mme analyse et estiment ncessaire
de renforcer de la mobilisation des Mar-
tiniquais contre ce project inadmissible
au moment o la plante entire est en-
gage contre les drglements clima-
tiques cause des comportements
criminals de l'Homme et des Nations
qui ne respectent pas les accords inter-
nationaux sur la protection des zones
humides et des mangroves pour cause
de recherche effrne du profit capita-
liste.
En plus du dsastre cologique en
perspective, le project de centre com-
mercial de Genipa est une lourde me-
nace d'ordre conomique pour le petit
commerce de la zone Ducos, Rivire-


Sale, Saint-Esprit, Trois-llets et le Col-
lectif estime que c'est 1800 commer-
ants qui seraient concerns .Les
efforts des maires pour redynamiser les
bourgs sont dores et dj compromise.
L'ouverture d'un centre commercial HO-
HIO-HEN au Robert commence in-
quiter les petits commerants de la
ville et nous avons vu la mobilisation de
ceux du Lamentin contre le project Cale-
bassier pilut par le Groupe Parfait.
Dans cette guerre sans merci que se li-
vrent les puissances fodales du grand
commerce capitalist, les consomma-
teurs sont perus comme des proies fa-
ciles conqurir, mais l'offre va vite
dpasser la demand car le pouvoir
d'achat stagne voire recule. Aussi les
entreprises les plus vulnrables vont
disparatre, aggravant ainsi le chmage
de nombreux salaries.
L'argument de la soi-disant creation
d'emplois par ces mastodontes est falla-
cieux.
Combattre le project criminal du centre
commercial de Genipa est un acte de
resistance et le Parti Communiste Mar-
tiniquais apporte son soutien sans r-
serve au "Collectif Pou Sov enipa"
Fernand Papaya


VOUS AVEZ DIT ECONOMIC N-O-COLONIALE P


Dans le dernier numro de "Justice"
nous avons analyst la croissance mar-
tiniquaise en 2005 qui affiche un taux de
+ 3,2 % et s'explique par une forte
pousse des investissements de 14 %,
essentiellement dus la command pu-
blique dans le BTP.
Cependant les organismes officials qui
ont calcul cette croissance, savoir
l'Agence franaise de Dveloppement
(AFD), l'Institut d'Emission des DOM
(IEDOM) et l'Institut national de la Sta-
tistique ( INSEE) reconnaissent que
"... ce rsultat exceptionneldes investisse-
ments n'a pas jou en 2005 son rle d'en-
tranement des autres secteurs d'activit qui
affichent des rsultats nettement plus limi-
ts ".
Ils ajoutent que les industries des biens
intermdiaires et d'quipement n'ont
pas 6nfici de Ceffet d'entranement du
BTP qui afait largement appeal l'etrieur
pourses achats de biens de consommation ".
Rsultat : une croissance qui ne cre
pas ou peu d'emplois et creuse le deficit


commercial, une industries atone, une
agriculture marachre en perdition, un
pouvoir d'achat des salaries qui fait du
surplace, des profits capitalists qui ex-
plosent.
Et nous avons conclu que l'on avait l
le tableau parfait d'une conomie de
type no-colonial et capitalist profon-
dment affecte structurellement par le
mal- dveloppement et le dualisme.
Qu'est ce que le "dualisme"?
C'est le phnomne que les cono-
mistes observent dans les conomies
sous-dveloppes don't la structure est
caractrise par la juxtaposition d'un
secteur dit "moderne "fortement capita-
listique souvent tourn vers l'extrieur
(filiales de firmes multinationales
comme Vivendi ou Veolia, ngoce, etc)
et d'un secteur dit traditionnel largement
prcapitaliste regroupant l'agriculture de
subsistence, l'artisanat et le petit com-
merce. Les changes entire ces sec-
teurs sont restreints et il y a peu d'effet
d'entranement du secteur dit "mo-


derne" ou capitalist sur le reste de
l'conomie.
Cette "dsarticulation "de l'conomie est
le rsultat de la domination conomique
et colonial qui provoque la rgression
de l'conomie traditionnelle (agriculture,
artisanat).
Les ples dynamiques ne sont pas int-
grs l'ensemble de l'conomie.
Mme avec un fort taux d'investisse-
ment l'conomie martiniquaise ne peut
crer une croissance autoentretenue
parce qu'elle est structurellement voue
l'importation.
On ne peut se contenter d'injecter des
dpenses publiques comme on le fait
depuis les annes 1960-1970 pour pro-
voquer le dveloppement ; il faut chan-
ger le modle de dveloppement.
Et cela exige une rorientation fonda-
mentale qui ne peut tre mise en oeuvre
que par un pouvoir martiniquais sur la
base d'un programme anticapitaliste et
de dveloppement endogne.
M.B.










France :

LE MOVEMENT ANTILIBERAL SE DONNE DU TEMPS.


Aprs deux jours de discussions bien
animes les 8 et 9 dcembre, les 1000
dlgus des "coClectifs unitaires issuess
du vote "non" au rfrendum de mai
2005, se sont spars sans un accord
sur une candidature. La recherche d'un


candidate commun est
)I l'objet d'une vive op-
f:. position. Les derniers
I dcomptes des 569
collectifs ont plac
Marie-George Buffet,
secrtaire national du
PCF, en tte. Un
choix que contestent
les autres compo-
santes du mouve-
ment. Elles avancent
que ce choix dmo-
cratique favoriserait
le PCF au dtriment
des autres. La candi-
date communist qui
veut obtenir le rassemblement le plus
large du movement antilibral, devant
la possibility d'un clatement prjudicia-
ble pour les Franais, a propos une
nouvelle runion des collectifs. En pr-
cisant toutefois qu'elle ne retirerait pas


sa candidature et que si celle-ci tait
nouveau choisie, il faudra couter les
collectifs. Patrice Cohen-Seat, membre
de la direction du PCF a assur que le
'"PCF ne se rsout pas l'clec" et "veut
trouver une solution . Les antilibraux
ont donc dcid de se runir nouveau
pour tenter de trouver ce consensus qui
avait fait leur force en Mai 2005.
Le movement antilibral franais arri-
vera-t-il surmonter ses contradictions
et l'anticommunisme ambiant distill par
le libralisme au pouvoir par l'interm-
diaire des mdias ? C'est souhaiter,
car le vote aux prsidentielles est l'oc-
casion non seulement de manifester
son refus de l'actuelle politique librale
mais surtout de rendre possible la rali-
sation d'une nouvelle politique cono-
mique et social, expression d'un vrai
programme de gauche.


SCUC :

LE DICTATEUR PINOCHET EST MORT SANS -TRE JUGE


Bafouant ses principles, reniant sa pa-
role, Pinochet arrive au pouvoir le 11
septembre 1973, la faveur d'un san-
glant coup d'Etat militaire ourdi par les
Etats-Unis contre le president socialist
dmocratiquement lu, Salvador Al-
lende.
En 17 ans de dictature, des milliers de
chiliens ont t arrts, torturs ou
contraints l'exil. 3197 d'entre eux ont
t assassins et plus de 100 ont sim-
plement disparus.
Dsirant proroger de 10 ans sa prsi-
dence Pinochet qui n'a aucune lgiti-


mit, organise en 1988 un rfrendum.
Il choue et doit organiser des lections
qu'il perd. Contraint de cder le pouvoir
en 1990, il reste la tte des armes et
fait modifier la constitution pour se pr-
server de la justice. Plus de 200 plaintes
ont t dposes contre lui. Refusant
d'assumer ses responsabilits, il pr-
texte sans cesse des raisons mdi-
cales pour s'exonrer des procs et
bnficie de la lenteur de la justice dans
diffrentes affaires
En 2004, on dcouvre qu'il fraudait le
fisc et en 2006, les Chinois s'aperoi-


vent qu'il avait ouvert un compete secret
dans une banque de Hongkong don'tt il
n'imaginait pas qu'elle redeviendrait chi-
noise) o il avait dpos des dizaines
de millions de dollars frauduleusement
dtourns.
Rengat, assassin, lche et voleur, Pi-
nochet tient dcidment une place dans
l'histoire la hauteur de ses ambitions.
Le people chilien frustr du dcs de
son bourreau n'a pas clbr d'ob-
sques nationals.
K Solaris


Nouveau Cadonie: LA DROITE FRANAISE POUR LA POUR-


DE LA CALDOCHISATION


Aprs la tragique tuerie d'Ouva, ont
t sign en 1998 les accords de Nou-
ma entire le gouvernement franais
sous la conduite de Franois Mitterrand
et son premier ministry Michel Rocard
et les forces anti-colonialistes, don't le
FLNKS. Il a t prvu un rfrendum
d'autodtermination de la Nouvelle Ca-
ldonie avant 2014. Mais pour viter
l'effet de la "caldochisation" (variante du
genocide par substitution) qui contre-


balancerait les votes des no-caldo-
niens d'origine, les accords stipulaient
le "gel'du corps lectoral caldonien
computer de l'anne 1998. Respectant
cette condition, l'actuel ministry d'Outre-
mer a prsent un project de loi constitu-
tionnel qui sera discut le 13 dcembre
l'Assemble Nationale. Une grande
parties de la droite franaise s'est mon-
tr oppose ce project, don't son chef
de file Nicolas Sarkozy. Il entend que


tous les Franais tablis en nouvelle
Caldonie aprs 1998 puissent avoir le
droit de participer ce rfrendum, ma-
nire pour lui de noyer le vote indpen-
dantiste. Ainsi le candidate la
prsidentielle veut renoncer la parole
de l'Etat pour placer la Nouvelle Cal-
donie dans son concept ractualis
d'un attachment "indfectible" de l'ou-
tre-mer la France.
AC


SUITE












SNC A5J INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00 e
SIGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N*481 173 128

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 d-
cembre 2005, le capital a t augment
en numraire de 267 566,50 E pour tre
port de 100 267 666,50
Ancienne mention : capital de 100
SNouvelle mention : capital de
110 743 e
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Monsieur GIMBERGUES BAGARD
Christine, Monsieur NOUVEAU Jean,
Monsieur GENOVA Jean Philippe, Mon-
sieur BECK Jean Claude, Monsieur
MANGADOUT Olivier, Monsieur GAN-
GLOFF Yves, Monsieur BIERCE Jean
Luc, Monsieur BIASI Loris, Monsieur
MOUDARRES Louayes, Monsieur NEIVA
Antonio, Monsieur POCHON Jacques,
Madame LAMY Marie Antoinette, Mon-
sieur WATRIN Jacques, Monsieur LE-
VEQUE Didier, Monsieur VERMOT
Nicolas, Monsieur ROSNOBLET Gabriel,
Monsieur AUSSEUR Jean
Francoise,Monsieur AURIACH Alain,
Monsieur MAIRET Roger, Monsieur
BOUTBOUL Franck, Madame COST
Josiane, Monsieur PONCHAUD Jean
Philippe, Monsieur MAINIER Christian,
Madame THARAUD Agnes,Monsieur
GARDEAU Vincent, Monsieur GAVE
Raymond, Monsieur GARABIGE Chris-
tian, Monsieur CRETIN Christophe, Mon-
sieur VACHAUD Laurent, Monsieur
COSTS Grard ,Monsieur VERDOT
Herv, Monsieur SERRE Francoise,Mon-
sieur REGNAUD Christophe.
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis. FA 7169

SNC G5A INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00
SIGE SOCIAL : 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N*481 689 008

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 d-
cembre 2005 le capital a t augment
en numraire de 148 486,30 pour tre
port de 100 E 148 586,30 .
Ancienne mention : capital de 100 E
SNouvelle mention : capital de 148
586,30 .
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Monsieur GIRARD Albert, Monsieur
GREFFET Bruce, Monsieur GREFFET
Jean Pierre, Monsieur BERNARD Paul,
Monsieur CELLIER Christophe, Monsieur
CHATELAIN Thierry, Madame PISTO-
RELLO Eliane, SNC M5L, Monsieur
BEAUVY Nicolas, Monsieur DUBOIS Fa-
brice, Madame GUEGAN Franoise,
Monsieur PEYROT jean, Madame CAR-
LIER Martine, Monsieur ROUAULT Pa-
trick, Monsieur CHARKI lias, Monsieur
ALOY Anthony, Monsieur BOCH Jean
Luc, Madame EL KMITI Karima, Madame
SCHILLING Patricia, Monsieur FAVRE
Patrick, Madame BENNANI Myriam,
Monsieur AMOUR Raaymond,Monsieur


MOULLET Jean Pierre, Monsieur FAURE
Claude, Monsieur MARTIN Michel, Mon-
sieur AZZOULAI Jean Michel, Monsieur
GRUET Yvon, Madame DHENIN Pasca-
line, Monsieur ROY Jean, Monsieur ABI-
TAN Philippe, Monsieur ASSOULINE
Edmond, Monsieur GILLOT Guy,Mon-
sieur EVRARD Philippe, Monsieur
STORTZ Bernard,Monsieur TELLER An-
drew, Monsieur BLANCHARD Jean
Claude, Monsieur FLEURY Jean Pierre,
Monsieur LESECQ Olivier, Monsieur
BONNEFOUS Pascal, Monsieur JAC-
QUET Claude.
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis. FA7170

SNC G4C INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00 E
SIGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N'451 211 080

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 d-
cembre 2005, le capital a t augment
en numraire de 560 232,30 E pour tre
port de 100 560 423,30 .
*Ancienne mention : capital de 100
*Nouvelle mention : capital de 560
423,30
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Monsieur GIRARD Albert, Monsieur
GREFFET Bruce, Monsieur GREFFET
Jean Pierre, Monsieur BERNARD Paul,
Monsieur CELLIER Christophe, Monsieur
CHATELAIN Thierry, Madame PISTO-
RELLO Eliane, SNC M5L, Monsieur
BEAUVY Nicolas, Monsieur DUBOIS Fa-
brice, Madame GUEGAN Franoise,
Monsieur PEYROT jean, Madame CAR-
LIER Martine, Monsieur ROUAULT Pa-
trick, Monsieur CHARKI lias, Monsieur
ALOY Anthony, Monsieur BOCH Jean
Luc, Madame EL KMITI Karima, Madame
SCHILLING Patricia, Monsieur FAVRE
Patrick, Madame BENNANI Myriam,
Monsieur AMOUR Raaymond.Monsieur
MOULLET Jean Pierre, Monsieur FAURE
Claude, Monsieur MARTIN Michel, Mon-
sieur AZZOULAI Jean Michel, Monsieur
GRUET Yvon, Madame DHENIN Pasca-
line, Monsieur ROY Jean, Monsieur ABI-
TAN Philippe, Monsieur ASSOULINE
Edmond, Monsieur GILLOT Guy,Mon-
sieur EVRARD Philippe, Monsieur
STORTZ Bornard,Monsieur TELLER An-
drew, Monsieur BLANCHARD Jean
Claude, Monsieur FLEURY Jean Pierre,
Monsieur LESECQ Olivier, Monsieur
BONNEFOUS Pascal, Monsieur JAC-
QUET Claude.
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis. FA 7171

SNC R5C INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00 e
SIGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N*481 193191

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 D-
cembre 2005, le capital a t augment
en numraire de 386 974,10 E pour tre


port de 100 387 074,10 .
*Ancienne mention : capital de 100
SNouvelle mention : capital de 387
074,10
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Monsieur ROME Yves, Monsieur BER-
GERET Christian, Madame TORTI
Jolle, Monsieur FALDA Jacques, Mon-
sieur FALDA Pierre, Monsieur DOS SAN-
TOS Dionisin,Monsieur MAZARS
Sebastien,Monsieur LEMOSSE Philippe,
Monsieur BEHAR Michel, Monsieur TRA-
VERSE Gilles, Monsieur STEMMER Ri-
chard, Monsieur COSOLETO Jean,
Monsieur MOREAU Nicolas, Monsieur
GOBET Claude, Monsieur COUCHON
Thierry, Monsieur MOREL Gilles, Mon-
sieur BUCARI Bernard, Monsieur RO-
MAND Claude, Monsieur VIEILLE
Laurent, Monsieur TISSERAND Denis,
Monsieur SAUMAIZE Guy, Monsieur RE-
CEVEUR Michel, Monsieur MOREL
Bruno, Monsieur SERVE Jacques, Mon-
sieur CRETIN Christophe, Monsieur
ROUSSELIN Guy,Monsieur POINSOT
Christian, Monsieur MARIE OLIVE Chris-
tophe
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis. FA 7172

SNC M4N INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00 E
SIGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N0453 672 610

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 d-
cembre 2005 le capital a t augment
en numraire de 246 102,20 E pour tre
port de 100 246 202,20 E.
* Ancienne mention : capital de 100
*Nouvelle mention : capital de 246
202,20 e.
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Monsieur GIRARD Albert, Monsieur
GREFFET Bruce, Monsieur GREFFET
Jean Pierre, Monsieur BERNARD Paul,
Monsieur CELLIER Christophe, Monsieur
CHATELAIN Thierry, Madame PISTO-
RELLO Eliane, SNC M5L, Monsieur
BEAUVY Nicolas, Monsieur DUBOIS Fa-
brice, Madame GUEGAN Franoise,
Monsieur PEYROT jean, Madame CAR-
LIER Martine, Monsieur ROUAULT Pa-
trick, Monsieur CHARKI lias, Monsieur
ALOY Anthony, Monsieur BOCH Jean
Luc, Madame EL KMITI Karima, Madame
SCHILLING Patricia, Monsieur FAVRE
Patrick, Madame BENNANI Myriam,
Monsieur AMOUR Raaymond,Monsieur
MOULLET Jean Pierre, Monsieur FAURE
Claude, Monsieur MARTIN Michel, Mon-
sieur AZZOULAI Jean Michel, Monsieur
GRUET Yvon, Madame DHENIN Pasca-
line, Monsieur ROY Jean, Monsieur ABI-
TAN Philippe, Monsieur ASSOULINE
Edmond, Monsieur GILLOT GuyMon-
sieur EVRARD Philippe, Monsieur
STORTZ Bernard,Monsieur TELLER An-
drew, Monsieur BLANCHARD Jean
Claude, Monsieur FLEURY Jean Pierre,
Monsieur LESECQ Olivier, Monsieur
BONNEFOUS Pascal, Monsieur JAC-
QUET Claude.
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis. FA 7173


SNC G3F INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00 E
SIGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N0450 555 693

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 d-
cembre 2005, le capital a t augment
en numraire de 310 890,80 E pour tre
port de 100 E 310 990,80 e
*Ancienne mention :capital de 100
* Nouvelle mention : capital de 310
990,80E
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Monsieur GIMBERGUES BAGARD
Christine, Monsieur NOUVEAU Jean,
Monsieur GENOVA Jean Philippe, Mon-
sieur BECK Jean Claude, Monsieur
MANGADOUT Olivier, Monsieur GAN-
GLOFF Yves, Monsieur BIERCE Jean
Luc, Monsieur BIASI Loris, Monsieur
MOUDARRES Louayes, Monsieur NEIVA
Antonio, Monsieur POCHON Jacques,
Madame LAMY Marie Antoinette, Mon-
sieur WATRIN Jacques, Monsieur LE-
VEQUE Didier, Monsieur VERMOT
Nicolas, Monsieur ROSNOBLET Gabriel,
Monsieur AUSSEUR Jean
Francoise,Monsieur AURIACH Alain,
Monsieur MAIRET Roger, Monsieur
BOUTBOUL Franck, Madame COSTE
Josiane, Monsieur PONCHAUD Jean
Philippe, Monsieur MAINIER Christian,
Madame THARAUD Agnes,Monsieur
GARDEAU Vincent, Monsieur GAVE
Raymond, Monsieur GARABIGE Chris-
tian, Monsieur CRETIN Christophe, Mon-
sieur VACHAUD Laurent, Monsieur
COSTS Grard ,Monsieur VERDOT
Herv, Monsieur SERRE Francoise,Mon-
sieur REGNAUD Christophe.
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort-de-France
Pour avis. FA 7205

SNC M5C INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00 E
SIGE SOCIAL : 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N*481 662 963

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 d-
cembre 2005, le capital a t augment
en numraire de 278 009,90 E pour tre
port de 100 E 278 109,90 E.
*Ancienne mention :capital de 100 E
* Nouvelle mention : capital de 278
109,90 .
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Madame LECLERC Marie Helene, Mon-
sieur ROUSSEL guy, Monsieur COMBA-
REL Eric, Monsieur LILETTE Michel,
Monsieur NEIVAAntonio, Monsieur PAR-
CEVAUX Pierre, Monsieur TAMET Chris-
tophe, Monsieur CALDEMAISON Andr,
Monsieur PAPON Roland, Monsieur PI-
CART Jean Claude, Madame COSTE Jo-
siane, Madame EVANGELISTA Sonia,
Monsieur SCLINGER Jean Claude, Mon-
sieur GOURRINAT Michel, Monsieur
PAPON Yves.
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis. FA 7174


1 ANNUNGIES ILrAiLiEs Jeudi 14 9cembre 2006 Justice WYO Page 10












SNC M5H INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00 E
SIGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N*481 688 695

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 d-
cembre 2005, le capital a t augment
en numraire de 301 202,80 E pour tre
port de 100 301 302,80 E
* Ancienne mention : capital de 100 E
*Nouvelle mention : capital de 301
302,80E
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Monsieur GIMBERGUES BAGARD
Christine, Monsieur NOUVEAU Jean,
Monsieur GENOVA Jean Philippe, Mon-
sieur BECK Jean Claude, Monsieur
MANGADOUT Olivier, Monsieur GAN-
GLOFF Yves, Monsieur BIERCE Jean
Luc, Monsieur BIASI Loris, Monsieur
MOUDARRES Louayes, Monsieur NEIVA
Antonio, Monsieur POCHON Jacques,
Madame LAMY Marie Antoinette, Mon-
sieur WATRIN Jacques, Monsieur LE-
VEQUE Didier, Monsieur VERMOT
Nicolas, Monsieur ROSNOBLET Gabriel,
Monsieur AUSSEUR Jean
Francoise,Monsieur AURIACH Alain,
Monsieur MAIRET Roger, Monsieur
BOUTBOUL Franck, Madame COSTE
Josiane, Monsieur PONCHAUD Jean
Philippe, Monsieur MAINIER Christian,
Madame THARAUD Agnes,Monsieur
GARDEAU Vincent, Monsieur GAVE
Raymond, Monsieur GARABIGE Chris-
tian, Monsieur CRETIN Christophe, Mon-
sieur VACHAUD Laurent, Monsieur
COSTS Grard ,Monsieur VERDOT
Herv, Monsieur SERRE Francoise,Mon-
sieur REGNAUD Christophe.
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis. FA 7175

SNC M5L INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00 E
SIGE SOCIAL : 6, LOTISSEMENT
MANHITY
FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N*482 762 358

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 d-
cembre 2005, le capital a t augment
en numraire de 505 558,10 E pour tre
port de 100 505 658,10 .
SAncienne mention : capital de 100
* Nouvelle mention : capital de 505
658,10 .
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Madame LECLERC Marie Helene, Mon-
sieur ROUSSEL Guy, Monsieur COMBA-
REL Eric, Monsieur LILETTE Michel,
Monsieur NEIVAAntonio, Monsieur PAR-
CEVAUX Pierre, Monsieur TAMET Chris-
tophe, Monsieur CALDEMAISON Andr,
Monsieur PAPON Roland, Monsieur PI-
CART Jean Claude, Madame COSTE Jo-
siane, Madame EVANGELISTA Sonia,
Monsieur SCLINGER Jean Claude, Mon-
sieur GOURRINAT Michel, Monsieur
PAPON Yves
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis FA7176


SNC M5K INDUSTRIES
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00
SIGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N*481 688 562

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 30 d-
cembre 2005, le capital a t augment
en numraire de 208 893,50 E pour tre
port de 100 208 993,50
SAncienne mention : capital de 100
SNouvelle mention : capital de 208
993,506
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Monsieur GIMBERGUES BAGARD
Christine, Monsieur NOUVEAU Jean,
Monsieur GENOVA Jean Philippe, Mon-
sieur BECK Jean Claude, Monsieur
MANGADOUT Olivier, Monsieur GAN-
GLOFF Yves, Monsieur BIERCE Jean
Luc, Monsieur BIASI Loris, Monsieur
MOUDARRES Louayes, Monsieur NEIVA
Antonio, Monsieur POCHON Jacques,
Madame LAMY Marie Antoinette, Mon-
sieur WATRIN Jacques, Monsieur LE-
VEQUE Didier, Monsieur VERMOT
Nicolas, Monsieur ROSNOBLET Gabriel,
Monsieur AUSSEUR Jean
Francoise,Monsieur AURIACH Alain,
Monsieur MAIRET Roger, Monsieur
BOUTBOUL Franck, Madame COSTE
Josiane, Monsieur PONCHAUD Jean
Philippe, Monsieur MAINIER Christian,
Madame THARAUD Agnes,Monsieur
GARDEAU Vincent, Monsieur GAVE
Raymond, Monsieur GARABIGE Chris-
tian, Monsieur CRETIN Christophe, Mon-
sieur VACHAUD Laurent, Monsieur
COSTS Grard ,Monsieur VERDOT
Herv, Monsieur SERRE Francoise,Mon-
sieur REGNAUD Christophe.
Les articles 7, 8, 9 des status ont t mo-
difis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis. FA7177

AVIS DE MODIFICATION

SNC M4U INDUSTRIES
AU CAPITAL DE 100 E
SIEGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR A CHAUD SUD
97232 LAMENTIN
RCS :478 027 634

Suite la cession de parts consentie res-
pectivement par ACI FINANCEMENT
OUTRE MER, au profit de RAAFAT Ta-
reck, EURLJOSEPHINE, TOURNE Yves,
LANTUEJOUL Jean Pierre, MONGE
Pierre, TEMPION Ralph, BISSONIER
Eric, l'article 9 des status a t modifi
par decision des associs du 30/12/2005.
Associs en nom :
* Ancienne mention
- ACI FINANCEMENT OUTRE MER 999
parts
- Stphane de REYNAL 1 part
SNouvelle mention
- Stphane de REYNAL 1 part
- RAAFAT Tareck 37 parts
- EURL JOSEPHINE 383 parts
- TOURNE Yves 109 parts
- LANTUEJOUL Jean Pierre 142 parts
- MONQE Pierre 44 parts
- TEMPION Ralph 65 parts
- BISSONIER Eric 219 parts
Une inscription modificative sera require
au RCS de Fort de France.
Pour avis, le grant FA 7178


AVIS DE MODIFICATION

SNC G3B INDUSTRIES
AU CAPITAL DE 100 E
SIGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUD SUD
97232 LAMENTIN
RCS : 449 538 891

Suite la cession de parts consentie par
ACI FINANCEMENT OUTRE MER au
profit de Cyril MINET, Christian BELLE-
MENT, Daniel GOSSELET, Chantal MA-
RECHAL,EURL AC, Bruno
CELIIER,FONTANGE, Eric
WILLEMIN,LVCA INVESTPHAM KIM
LUONG Pierre, olivier MINETTI, Yves
BOKOBZA, jean Franois THOBIE, Phi-
lippe FRAIGNE, Christophe CORDON-
NIER, jean Paul CHRISTOPHE, Jean
Pierre RAPHALEN, Dominique LAIR,FB
ALPHA, Alix CAUDRILIIERREINE, Alain
COINE, Jacques CHOLAT, Daniel
RATTE,VAL INVEST, Marie claire ROSE,
Franois RAPOUD,MATHINEE, Claude
BERVILLE, Patrick LAINE, Eric MEU-
NIER, Bernard LEROY, Christian WHAR-
LAUMONT, Jacques BEAUNE, Jacques
PIERARD, Christian ABEROUETTE, Fa-
brice DE LA LLAVE, Jean Marie SA-
VALLE, Jean VANTINE,LB, Lionel
HOGUET,SOPADI, Philippe
LOCQUET,frederic AUQIER,gerard MAR-
RONEAU, Didier
GRANDCLAUDON,VAMI, benoit LALLE-
MENT, Remi FRANCK, Michel LE
CUNFF,EURL PLATYPUS,EURL JOSE-
PHINE, Michel COURANT, Philippe
BROSSE, Marie Thrse DOUTRIAUX,
Constantin ZARANIS, Pierre Yves BUR-
GERMICHEL Roberto, EURL DU-
QUESNE, Pascal JUERY, Philippe
DONCHE GAY, Stephen DECAM, Au-
guste GAYE, Frderic DEPAZJMR
TAXES, Amaury de REYNAL de SAINT
MICHEL l'article 9 des status a t modi-
fi par decision des associs du
28/12/2005.
Associs en nom :
SAncienne mention
-ACI FINANCEMENT OUTRE MER
999 parts
- Stphane de REYNAL 1 part
Nouvelle mention
- Stphane de REYNAL 1 part
- Cyril MINET 5362 parts
- Christian BELLEMENT 13 055 parts
- Daniel GOSSELET 5595 parts
- Chantal MARECHAL 3497 parts
-EURLAC 29 684 parts
- Bruno CELLIER 13 055 parts
- FONTANGE 13 853 parts
- Eric WILLEMIN 3497 parts
- LVCA INVEST 8905 parts
- PHAM KIM LUONG Pierre 3497 parts
- Olivier MINETTI 18 800 parts
- Yves BOKOBZA 23 747 parts
- jean Franois THOBIE 9895 parts
- Philippe FRAIGNE 7916 parts
- Christophe CORDONNIER 10 884
parts
- Jean Pierre RAPHALEN 5937 parts
- Dominique LAIR 9895 parts
-FB ALPHA 17 810 parts
- Alix CAUDRILLIER 20 779 parts
-REINE 22 758 parts
- Alain COINE 25 726 parts
- Jacques CHOLAT 12 863 parts
- Daniel RATTE 3730 parts
-VAL INVEST 7916 parts
- Marie Claire ROSE 16 821 parts
- Franois RAPOUD 27 705 parts
- MATHINEE 23 747 parts
- Claude BERVILLE 9895 parts
- Patrick LAINE 6926 parts
- Eric MEUNIER 6926 parts
- Bernard LEROY 5595 parts
- Christian WARLAUMONT 13 055 parts
- Jacques BEAUNE 11 190 parts
- Jacques PIERARD 2798 parts


- Christian ABAROUETTE 6994 parts
- Fabrice DE LA LLAVE 9325 parts
- Jean Marie SAVALLE 3497 parts
- Jean VANTINE 20 982 parts
-LB 9895 parts
- Lionel HOGUET 4663 parts
-SOPADI 23 747 parts
- Philippe LOCQUET 8 393 parts
- Frderic AUQUIER 5 828 parts
- Grard MARRONEAU 9895 parts
- Didier GRANDCLAUDON 2331 parts
-VAMI 18 800 parts
- benoit LALLEMENT 6994 parts
- Remi FRANCK 121 107 parts
-Michel LE CUNFF 8905 parts
- EURL PLATYPUS 18 650 parts
- EURLJOSEPHINE 32 638 parts
- Michel COURANT 11 874 parts
- Philippe BROSSE 56 399 parts
- Marie Thrse DOUTRIAUX13 988
parts
- Constantin ZARANIS 13 852 parts
- Pierre Yves BURGER 3171 parts
- Roberto MICHEL 14 842 parts
- EURL DUQUESNE 5968 parts
- Pascal JUERY 13 853 parts
- Philippe DONCHE GAY 14 412 parts
- Stephen DECAM 16 821 parts
- Auguste GAYTE 19 789 parts
- Frderic DEPAZ 9325 parts
- JMR TAXES 39 008 parts
- Amaury DE REYNAL DE SAINT MI-
CHEL 6992 parts
Une inscription modificative sera require
au RCS de Fort de France.
Pour avis, le Grant FA7179

SCI ACAJOU LOGEMENT
SOCIT EN NOM COLLECTIF
AU CAPITAL DE 100,00 E
SIGE SOCIAL: 6, LOTISSEMENT
MANHITY FOUR CHAUX SUD
97232 LE LAMENTIN
RCS FORT DE FRANCE
N*482 978 202

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs-verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du 26 D-
cembre 2005, le capital a t augment
en numraire de 2 186 184 E pour tre
port de 100 E 2 186 284 E.
SAncienne mention : capital de 100E
Nouvelle mention :capital de 2 186
284 E.
Cette augmentation est ralise par l'en-
tre en capital de nouveaux associs :
Monsieur Jean Claude NADAI ;Monsieur
Stphane NADAL ;Monsieur Jean AN-
DOUIN ;Monsieur Jean Michel CO-
QUEMA ;Monsieur Christian SIMONIN
;Monsieur Jacques FOLTETE ;Monsieur
Charles MASRIERA;Madame Franoise
MASRIERA ;Monsieur Emmanuel PIC-
CONI ;Monsieur Claude VIONNET ;Mon-
sieur Jean DIDIER, Monsieur Marc
LEGRAND ;Monsieur Didier BETEND
;Madame Franoise BARSUS, Monsieur
Jacques VAUTIER.
Les articles 7, 8, 9 des status ont t
modifis en consequence.
RCS : Fort de France
Pour avis. FA 7180

PLE CARAIBES
SOCIT RESPONSABILIT
LIMITE
AU CAPITAL DE 1 500 EUROS
SIGE SOCIAL: 31, LOTISSEMENT
LES TERRASSES ET BALCONS,
LES HAUTS DE MANIBA
97222 CASE PILOT

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date CASE PILOTE du 25 septembre
2006, il a t constitu une socit pr-
sentant les caractristiques suivantes :


ANN111E LCLIESJeui 4Pcmr 06-Jsiex5 ae1












Denomination social : Ple Carabes,
Forme social : Socit responsabilit
limite,
Sige social : 31 lotissement les Ter-
rasses et Balcons, les Hauts de Maniba,
97222 CASE PILOTE,
Objet social : importation et ngoce en
gros et demi-gros de tous products com-
merciaux non alimentaires,
Dure de la Socit : 50 ans computer
de la date de l'immatriculation de la So-
cit au Registre du Commerce et des
Socits,
Capital social : 1 500 euros,
Grance : Monsieur Pierre CORONADO,
demeurant 31, lotissement les Terrasses
et Balcons, les Hauts de Maniba 97222
CASE PILOTE, assure la grance.
Immatriculation de la Socit au Registre
du commerce et des socits de Fort de
France.
Pour avis
Pour la Grance FA 7181

"FIDAL"
SOCIT D'AVOCATS INTER
BARREAUX
CENTRE D'AFFAIRES
DILLON VALMENIRE
97200 FORT DE FRANCE
TEL : 05.96.63.26.97
FAX : 05.96.60.42.49
E.MAIL :
fldalmartinique@busmess.ool.fr

Aux terms de l'assemble gnrale or-
dinaire annuelle du 13 octobre 2006 de la
socit ABATTOIRS de SAINT PIERRE -
SARL au capital de 305.400 euros -
Sige social Rue des Bons enfants -
Quartier du Fort 97250 SAINT PIERRE
- RCS Fort de France B 420.828.840, il
resort qu'ont t nomms :
- La SELARL Jos MARRAUD des
GROTTES Domicilie Immeuble NOTEX
- La Plaine Petit Manoir 97232 LE LA-
MENTIN en quality de Commissaire aux
comptes titulaire,
- La Socit CARIBEENNE de CONSEIL
et d'AUDIT "C.C.A" Domicilie Lotisse-
ment les Mangles ACAJOU 97232 LE
LAMENTIN en quality de Commissaire
aux comptes supplant, pour une priode
de six exercices, computer de l'exercice
ouvert le 1er janvier 2005
Pour avis.
La Grance FA 7182

AVIS DE CONSTITUTION
D'UNE SARL

Par acte sous seing priv en date du 27
novembre 2006, il a t constitu une so-
cit responsabilit limite aux caract-
ristiques suivantes :
Denomination : TROPIC PROMOTION
IMMOBILIER,
Objet :
- L'activit d'agence immobilire
- L'activit de marchand de biens
- La proprit, la gestion, la construction,
l'amnagement, la prise de bail de tous
immeubles btis ou non btis, pouvant
servir aux besoins et affaires de la so-
cit,
- L'acquisition de tous immeubles, fonds
de commerce, activits ou parts de so-
cit immobilires,
- La location, la prise bail, l'exploitation
de tous immeubles, fonds de commerce,
et de tous bien mobiliers et immobiliers,
- La location en meubl, titre de loueur
en meubl professionnel
- La gestion des operations immobilires
initis par la socit,
Dure :99 ans
Capital social: 10 000 euros
Sige social : Centre d'affaire Genipa
Plazza 97224 DUCOS
Grant : Monsieur Philippe Franc SCHA-


FER, demeurant 17 domaine du Fort
d'Arlet 97229 TROIS ILETS
La socit sera immatricule au registre
du commerce et des socits tenu au
Greffe du Tribunal de commerce de Fort-
de-France FA 7183

AVIS DE CONSTITUTION
D'UNE SARL

Par acte sous seing priv en date du 1er
Octobre 2006, il a t constitu une so-
cit responsabilit limite aux caract-
ristiques suivantes :
Denomination : EGP FINANCE,
Objet : L'acquisition sous toute forme et
par tous moyens et la gestion de toutes
participation majoritaire ou minoritaires
dans toutes socits industrielles, com-
merciales, financires et immobilires,
franaises ou trangres.
La gestion et l'exploitation de toutes so-
cits de toutes natures ;
L'animation du group des socits
contrls, la conduite de la politique du
group et le contrle des filiales, la pres-
tation de service spcifiques administra-
tifs. Juridiques, informatiques,
comptables, financiers ou immobiliers au
sein du group.
Ainsi que toute activits commercials di-
rectes ou indirectes ; la distribution sous
diverse former, notamment par voie de
franchisage; l'acquisition et l'exploitation
sous diverse former de tous brevets
d'invention, marques de fabrique ou de
services ou procds et techniques.
Et gnralement toutes operations com-
merciales, industrielles, immobilires,
mobilires et financires se rattachant di-
rectement ou indirectement aux objets ci-
dessus spcifies et susceptibles d'en
faciliter le dveloppement, ou la ralisa-
tion.
Dure : 99 ans
Capital social : 7. 500 euros
Sige social : C/o CED 26 Impasse des
Sapotilles 97233 SCHOELCHER
Grant : Monsieur Philip EADIE demeu-
rant B24 Rsidence le Gaic Rue des
Brisants 97200 FORT DE France
La socit sera immatricule au registre
du commerce et des socits tenu au
Greffe du Tribunal de commerce de Fort-
de-France FA 7184

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv du 21 septem-
bre 2006 il a t constitu une S.A.R.L
dnomme PHARA DEVELOPMENT
Au capital de 1 500 euros, et don't le sige
est situ Mapou Baril A9 Place d'armes
97232 Lamentin
Objet : l'importation, l'exportation, la distri-
bution en gros et au dtail, en France et
l'tranger de tous products d'origine fran-
aise ou trangre la participation de la
socit par tous moyens a toutes entre-
prises, groupement d'intrt conomique
et socits franaise ou trangre,
cres ou crer pouvant se rattacher di-
rectement ou indirectement l'objet so-
cial et ce par tous les moyens notamment
la voie de creation de socits nouvelles
ou de fonds de commerce, apport sous-
cription ou achat d'actions ou de parts so-
ciales ou de parts bnficiaires, de fusion,
de socits en participation, de groupe-
ment, d'alliance ou de commandite et
plus gnralement, toutes operations in-
dustrielles, commercials, financires,
mobilires ou immobilires, pouvant se
rattacher directement ou indirectement
son objet ou tous objets similaires ou
connexes ou susceptible d'en faciliter
l'extension ou le dveloppement.
Dure : 99 ans computer de l'immatricu-
lation du R.C.S de Fort de France.
Grance : LAMON Rita Virginie domici-


ANNINGESLGLESJedi 4 Pcebre200 -Jusicen'O -Pag 1


lie 14 lotissement La ROMANA Pelle-
tier 97232 Lamentin.
Pour avis, la Grance FA 7185

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv du 28 septem-
bre 2006 il a t constitu une S.A.R.L
dnomme EMERGENCES
Au capital de 1 500 euros, et don't le sige
est situ Mapou Baril A9 Place d'armes
97232 Lamentin
Objet : l'importation, l'exportation, l'achat
la vente de tous meubles et immeubles ;
le conseil et la ngociation pour le compete
de tiers. La creation ou l'acquisition et
l'exploitation de tout autres fonds ou ta-
blissement de mme nature et gnrale-
ment toutes operations industrielles,
commercials ou financire, mobilire ou
immobilire pouvant se rattacher directe-
ment ou indirectement l'objet social ou
susceptible d'en faciliter l'extension ou le
dveloppement.
Dure : 99 ans computer de l'immatricu-
lation du R.C.S de
Fort de France.
Grance : LAMON Rita Virginie domici-
lie 14 lotissement La ROMANA- Pelle-
tier 97232 Lamentin.
Pour avis, la Grance FA 7186

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution d'une
socit prsentant les caractristiques
suivantes :
Denomination social : SCI Colo
Forme: Socit civil immobilire
Capital : 152
Sige social : Quartier Beauregard -
97240 Le Franois
Objet Sociale : l'acquisition, la gestion, la
location, l'administration et la mise en va-
leur de tous les biens et droits immobiliers
lui appartenant
Dure : 99 ans
Grant : Michelle ARDIN demeurant 13
Lot les Flamboyants 97233 Schoelcher
La socit sera immatricule au greffe du
tribunal de FORT de France
Pour avis FA7187

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donne de la constitution d'une
socit prsentant les caractristiques
suivantes :
Denomination social : WONG
Forme : socit responsabilit limite
Sige social : bat, F5 zac de Rivire
Roche 97200 Fort-de-France
Objet : la restauration sur place et a em-
porter
Dure : la dure est de 99 annes a
computer de la date d'immatriculation a la
chambre des mtiers.
Capital: 7 622.46 euros
Grant : Mme CHEN SHU MEI pouse
Wong ne le 23/09/1973 a Baoan Guang-
dong demeurant 14 rue Flix Ebou
97200 Fort-de-France
Immatriculation : a la chambre des m-
tiers
Pour avis, le Grant, FA 7188

AVIS DE PUBLICITY

SE DUNETTE SHOP
SARL AU CAPITAL DE 30.489 E
SIGE SOCIAL:
RUE DU BORD DE MER
SAINTE-ANNE (MQUE)

Suivant dlibration de l'assemble g-
nral ordinaire du 20/11/2006, les asso-
cis, aprs avoir entendu le rapport du
liquidateur, ont approuv les comptes de
liquidation et ont donn quitus au liquida-
teur, ont dcharg de son mandate, ont d-


cid la rpartition du produit net de la li-
quidation, puis ont prononc la clture
des operations de liquidation. Les
comptes de liquidation sont dposs au
greffe du Tribunal de commerce de Fort
de France
Pour avis, le Liquidateur. FA7189

CHANGEMENT DE GERANT

Avis est donn du changement de Grant
de la socit Groupe EMD (Etudes Main-
tenances Distributions) situ ZAC de Ri-
vire-Roche BP 186 97202
Fort-de-France cedex.
A computer du 1er Juillet 2006, Mlle Chan-
teur Bndicte demeurant n* 25 rue des
Ursulines 97200 Fort-de-France, rem-
place Mme Sunve Marie Alice demeurant
au lot. Campche 97215 Rivire-Sale
Pour avis et mention
La Grance FA7190

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv LES TROIS-
ILETS, en date du 22 novembre 2006,
dment enregistr la Recette des Im-
pts de LE MARIN, il a t constitu une
Socit Responsabilit Limite aux ca-
ractristiques suivantes :
Denomination social : Antilles Socit
Services en Restauration (A2SR)
Sige social : Anse Mitan 97229 LES
TROIS ILETS
Objet : restauration, snack, plats
consommer sur place et emporter,
vente de boissons et glaces, preparation
recettes croles, ventes d'articles touris-
tiques.
Dure : 50 ans computer de son immatri-
culation au Registre du Commerce et des
Socits
Capital social : sept mille Euros-(7 000 E),
divis en 70 parts de 100 Euros, don't
trois mille cinq cents Euros (3 500 E) en
apports en numraires et trois mille cinq
cents Euros (3 500 e) en apports en ma-
triels
Grance : Mie Mireille SALOMON, de na-
tionalit franaise, demeurant Quartier
Delivry 97228 SAINTE LUCE
Avantages particuliers : Nant
La socit sera immatricule au Greffe du
Tribunal Mixte de Fort-de-France
Pour avis, la Grance FA 7191

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 17 novembre 2006 Fort de
France, il a t constitu une socit pr-
sentant les caractristiques suivantes.
Denomination social :
CIDANTILLES.ROM
Forme social: Socit en Nom Collectif
Capital social : 100 Euros
Sige social : Cit Dillon 483, avenue
Victor Corridun 97200 FORT DE
FRANCE
Objet social : Location simple de longue
dure de camions de transport de mar-
chandises.
Dure : 99 ans (quatre vingt dix neuf ans)
computer de son immatriculation au Re-
gistre du Commerce et des Socits, sauf
dissolution anticipe ou prorogation.
grant: la socit CARAIBES INVESTIS-
SEMENT DEVELOPPEMENT, SARL au
capital de 10 000 Euros, Cit Dillon 483,
avenue Victor Corridun 97200 FORT DE
FRANCE, RCS Fort de France B 435 179
460 don't le reprsentant lgal est Mon-
sieur Grard MARAN
Associ :
I'EURL TOFFOLI INVEST, au capital de
7622,45 euro don't le sige social est 11
rue Anatole de la Forge 75017 PARIS, im-
matricule au RCS de Paris sous le N"
399331651 et reprsente par Monsieur










I Jeudi 14 200-Jutie -ag1


Michel FLORIA, Grant
I'EURL JPF INVEST, au capital de
7622,45 euro don't le sige social est 11
rue Anatole de la Forge 75017 PARIS, im-
matricule au RCS de Paris sous le N
403280282 et reprsente par Monsieur
Michel FLORIA, Grant
La Socit sera immatricule au Registre
du commerce et des socits de FORT
DE FRANCE
Pour avis
La Grance FA7192

AVIS DE TRANSFER

SARL F.A.C.E.
IMM. DONAT Z.I LES MANGLES
ACAJOU 97232 LAMENTIN
CAPITAL: 7500E
CODE APE 452 E
SIRET: 445 327 273 000 14

Suite L'Assemble Gnrale du 23 no-
vembre 2006, il a t dcid le transfer
du sige social de la socit.
Ancienne mention : Imm. DONAT Z.I
Les Mangles Acajou 97232 LAMENTIN
Nouvelle mention : Habitation Long Pr -
Villa AMORY Jeanne D'Arc 97232 LA-
MENTIN
Pour avis
La Grante FA 7193

EUROGARAGESARL
18 RUE MARTIN LUTHER KING
97200 FORT DE FRANCE
SIRET N : 445 256 787 00018
APE : 502 Z

Aux terms d'une dlibration en date du
1er septembre 20006, l'Assemble Gn-
rale Extraordinaire a dcid de transfrer
le sige social du 18 Rue Martin Luther
King 97200 Fort-de-France Haut Ra-
vine-Touza 97233 Schoelcher computer
du 1er septembre 2006, et de modifier en
consequence l'article 4 des status.
La Grance FA7194

AVIS DE CONSTITUTION

Sous seing priv en date du 25 Octobre
2006 il a t constitu une SARL au capi-
tal de 7000D, dnomme "AU SERVICE
DES MOTARS"
Sige social : 171 Avenue Maurice Bi-
shop Renville 97200 FORT-DE-
FRANCE
Objet : rparation de motos.
Dure: 99 ans
Grant : M. MORI Nicolas 4 Rue du Ba-
touala 97200 Fort-de-France
La socit sera immatricule au R.C.S de
Fort-de-France.
Le Grant FA7195

SIGN SARL
SOCIT RESPONSABILIT
LIMITE EN LIQUIDATION
AU CAPITAL DE 7622 e
SIGE : IMM. MARSAN LOCAL N* 26
97200 FORT DE FRANCE
R.C.S.405 18596800014

L'Assemble Gnrale Extraordinaire
runie le 28 Dcembre 2005 a dcid la
dissolution anticipe de la Socit
computer 01 janvier 2006 et sa mise en li-
quidation amiable sous le rgime conven-
tionnel dans les conditions prvues par
les status et les dlibrations de ladite
assemble.
Elle a nomm comme liquidateur M.
DEFOI Serge, demeurant Fond Des-
treille 97212 SAINT-JOSEPH pour toute
la dure de la liquidation, avec les pou-
voirs les plus tendus tels que dtermi-
ns par la loi et les status pour procder
aux operations de liquidation, raliser
l'actif, acquitter le passif, et I'a autoris


continue les affaires en course et en en-
gager de nouvelles pour les besoins de la
liquidation.
Le lieu o la correspondence doit tre
adresse et o les actes et documents
concernant la liquidation doivent tre no-
tifis a t fix : ENTRESOL COR-
NICHE 1 1BD DE LA MARNE 97200
FORT DE FRANCE
L'article 5 des status relatif la dure de
la Socit a t modifi en consequence.
Les actes et pices relatifs la liquidation
seront dposs au Greffe du Tribunal de
commerce de Fort de France, en annexe
au Registre du Commerce et des Soci-
ts.
Le Liquidateur FA 7196

CHARLES DE DROUAS CONSEILS
SOCIT RESPONSABILIT
LIMITE
AU CAPITAL DE 1.500 EUROS
SIGE SOCIAL: QUARTER DIDIER, 7
CHEMIN DE LA HOUSSAYE
97200 FORT-DE-FRANCE

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 05 Octobre 2006, il a t consti-
tu une socit prsentant les caractris-
tiques suivantes :
Denomination social : CHARLES DE
DROUAS Conseils,
Forme social : Socit responsabilit
limite,
Sige social : Quartier Didier, 7 Chemin
de la Houssaye
Objet social : La mise disposition de
prestations de services sous toutes ses
former, notamment : Conseil, Audit, Ex-
ternalisation, Formation, Recrutement,
achat et vente d'objets promotionnels.
Dure de la Socit : 99 ans computer
de la date de l'immatriculation de la So-
cit au Registre de Commerce et des
Socits,
Capital social : 1.500 EUROS.
Grance : Monsieur Charles-Henry DE
DROUAS, associ unique, demeurant
Quarter Didier, 7 Chemin de la Hous-
saye, assure la grance,
Immatriculation de la Socit au Registre
du commerce et des socits de Fort-de-
France.
La Grance FA7197

CARABES INVESTISSEMENTS
SOCIT ANONYME
AU CAPITAL DE 4 573 471,52 E
SIGE HTEL LA BATELIRE
97233 SCHOELCHER
RCS FF 353 318 488

AVIS DE NOMINATION

L'assemble gnrale runie le 22 no-
vembre 2006, suite la dmission des
membres du conseil d'administration
procder la nomination des nouveaux
administrateurs.
A l'issue de l'assemble du 22 novembre
2006, le conseil d'administration s'est
runi et a dsign un nouveau Prsident
Directeur Gnral.
Ces decisions modifient ainsi les prc-
dentes parutions lgales :
Administrateurs
Ancienne mention
Colson Georges, demeurant 10 Bd Mi-
chelet 31000 Toulouse
Fantini Vincent, demeurant 184 B av de
Lardenhe 31000 Toulouse
Chaubet Marie Christine demeurant 50 ail
Jean Jaurs 31000 Toulouse
La socit Fram. 1 rue Lapeyrouse -
31000 Toulouse
RCS de Toulouse 353 310 642
Nouvelle mention
SEB SAS au capital de 37 000 E Sige


42 Rue Garnier Pages 97200 Fort de
France RCS FF 491 395 521
Reprsentant permanent : Donald Mon-
plaisir, demeurant Pointe de Jaham -
97233 Schoelcher
FIGESPA SAS au capital de 37 000 E
don't le sige est 42 Rue Garnier Pages -
97200 Fort de France
RCS FF 483 778 742
Reprsentant permanent: lain Monplaisir
demeurant 1 boulevard de Verdun -
97200 Fort de France
Ralph Monplaisir demeurant Habitation
Maniba 97222 Case Pilote
Olin Monplaisir demeurant 42 rue Garnier
Pages 97200 Fort de France
President Directeur Gnral
Ancienne mention : Vincent Fantini, de-
meurant 184 B av de Lardenne 31000
Toulouse
Maniba 97222 Case Pilote
Nouvelle mention : Ralph Monplaisir de-
meurant Habitation Maniba 97222 Case
Pilote FA 7198

BATELIRE INVESTISSEMENT
SARL AU CAPITAL DE 7 622,45E
SIGE HTEL LA BATELIRE
97233 SCHOELCHER
RCS FF 389 146 549

AVIS DE NOMINATION

Suite la dmission du grant, l'associe
unique a procd la nomination d'un
nouveau grant par decision du 22 no-
vembre 2006.
Cette decision modifie ainsi qu'il doit la
prcdente mention lgale.
Grance:
Ancienne mention : Vincent Fantini de-
meurant 184 B av de Lardenne 31000
Toulouse
Nouvelle mention Olin Monplaisir demeu-
rant 42 Rue Garnier Pages 97200 Fort
de France FA7199

GRARD GRANVORKA
AVOCAT LA COUR
CENTRE D'AFFAIRES
DE DILLON STADE
16, RUE GEORGES EUCHARIS
IMMEUBLE HISSO
97200 FORT-DE-FRANCE
TL. : 05.96.75.60.64
FAX : 05.96.75.70.27

AVIS DE CHANGEMENT DE REGIME
MATRIMONIAL

Avis est donn de ce que, par jugement
rendu le 26 octobre 2006, le Tribunal de
Grande Instance de Fort de France a ho-
mologu l'acte reu le 31 mars 2005 par
Matre Georges SCHIN-OUA-SIRON,
Notaire associ d'une socit civil pro-
fessionnelle dnomme "Georges
SCHIN-OUA-SIRON, Catherine SCHIN-
OUA-SIRON-SCHAPIRA et Laurent
LOYTIER, Notaires associs" titulaire
d'un office notarial Fort-de-France (Mar-
tinique) Plateau Roy Cluny portant
adoption par Monsieur Ren Victor SAIN-
VILLE, n le 23 dcembre 1965 aux
Trois-llets (Martinique) et son pouse.
Madame Yvelle AMORY, ne le 15 aot
1969 au Lamentin (Martinique), demeu-
rant : Quartier Les Mangues 97215 RI-
VIERE-SALEE, du rgime de la
separation des biens prvu par les arti-
cles 1536 et suivants du Code civil.
Pour avis. FA 7200

GRARD GRANVORKA
AVOCAT LA COUR
CENTRE D'AFFAIRES
DE DILLON STADE
16, RUE GEORGES EUCHARIS
IMMEUBLE HISSO
97200 FORT-DE-FRANCE


TEL. : 05.96.75.60.64
FAX : 05.96.75.70.27


AVIS DE CHANGEMENT DE REGIME
MATRIMONIAL

Avis est donn de ce que, par jugement
rendu le 26 octobre 2006, le Tribunal de
Grande Instance de Fort de France a ho-
mologu l'acte reu le 05 dcembre 2005
par Matre Alphonse BELHUMEUR, No-
taire associ d'une socit civil profes-
sionnelle dnomme "Alphonse
BELHUMEUR et Bruno HAYOT Notaires
associs" titulaire d'un office notarial
TRINITE (Martinique) 56, rue Fernand
Clerc, portant adoption par Monsieur
Herv Franois GUITTEAUD n le 7
mars 1965 aux Trois-Ilets (Martinique) et
son pouse. Madame Nathalie Valrie
Anne MAVOUNZA, ne le 07 octobre
1974 Fort de France (Martinique), de-
meurant:
Lieudit "Trois Rivires" 21, rue des P-
cheurs 97228 SAINTE-LUCE, du r-
gime de la separation des biens prvu par
les articles 1536 et suivants du Code civil.
Pour avis. FA 7201

ADDITIF AU JOURNAL JUSTICE
DU 31 AOT 2006 N* 35

SUN-ELEC
DESMARINIRES, CHEMIN DES
SOURCES 97215 RIVIRE-SALE

Lire : SUN-ELEC au lieu de SUN-ELECT
FA 7202

SARL "GIBRALTAR"
SOCIT RESPONSABILIT
LIMITE AU CAPITAL DE 214 344 E
SIGE SOCIAL:
62 RUE JOSEPH LAGROSILLIERE
97220 TRINITE
R.C.S : 92 B 776
SIREN : 389 623 240

L'Assemble Gnrale Extraordinaire
runie le 1er Dcembre 2006 a dcid la
dissolution anticipe de la Socit
computer de ce mme jour et sa mise en li-
quidation amiable sous le rgime conven-
tionnel dans les conditions prvues par
les status et les dlibrations de ladite
assemble.
Elle a nomm comme Liquidateur Mon-
sieur Marc MONTJEAN, demeurant
Pointe Lynch 97231 LE ROBERT. Pour
toute la dure de la liquidation, avec les
pouvoir les plus tendus tels que dter-
mins par la loi et les status pour proc-
der aux operations de liquidation, raliser
l'actif, acquitter le passif, et I'a autoris
continue les affaires en course et a en en-
gager de nouvelles pour les besoins de la
liquidation.
Le sige de la liquidation est fix au 62
Rue Joseph LAGROSILL1ERE 97220
TRINITE. C'est cette adresse que la
correspondence devra tre envoye et
que les actes et documents concernant la
liquidation devront tre notifis.
L'article 2.4 des status relatif la dure
de la Socit a t modifi en cons-
quence.
Les actes et pieces relatifs la liquidation
seront dposs au Greffe du Tribunal de
Commerce de Fort de France, en annexe
au Registre de Commerce et des Soci-
ts.
Pour avis
Le Liquidateur FA 7203

SELARL RIOUAL-ROSIER
92 BOULEVARD DU GNRAL
DE GAULLE
97200 FORT DE FRANCE
TEL. : 0596 72 50 03
FAX : 0596 63 78 87












AVIS DE VENTE AU ENCHRES
PUBLIQUES

II sera procd le Mercredi 10 Janvier
2007 9 heures 00 l'audience des
cries du Tribunal de Grande Instance de
Fort de France sis Palais de Justice, Nou-
velle Cit judiciaire, 35 Bd Gnral de
Gaulle, par devant Monsieur le Juge com-
mis cet effet la vente aux enchres
publiques au plus offrant et dernier en-
chrisseur l'extinction des feux de:
Une parcelle de terrain situe sur le terri-
toire de la commune de Fort-de-France
(Martinique) lieudit "Habitation Fond Dor
Nord", cadastr section H n* 310 pour
une contenance de DEUX MILLE TROIS
CENT CINQUANTE METRES CARRIES
(2.350 m2) et sur laquelle repose une
construction en dur.
Le btiment est lev sur 3 niveaux : un
rez-de-chausse, un tage et un sous
sol.
Au sous sol, il y a deux pieces princi-
pales, toilettes, garage, dgagement
Au rez-de-chausse : un Sjour, une cui-
sine, une salle manger, trois chambres,
une salle de toilette, un dgagement, une
terrasse couverte, un WC indpendant un
bureau, un hall.
A l'tage, il y a une salle de TV, biblio-
thque, cinq chambres, trois sales de
bains, deux dgagements, une terrasse
couverte.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort de France ou toute personnel peut en
prendre connaissance.
Les enchres s'ouvriront sur la mise
prix de : TROIS CENT MILLE EUROS
(300 000 euros).
Pour tout renseignement s'adresser au
Greffe du Tribunal de Grande Instance
la Selar RIOUAL-ROSIER.
Les enchres se font par Ministre d'avo-
cat. FA7204

SELARL RIOUAL-ROSIER
92 BOULEVARD DU GNRAL DE
GAULLE
97200 FORT DE FRANCE
TEL.: 0596 72 50 03
FAX : 0596 63 78 87

AVIS DE VENTE AU ENCHRES
PUBLIQUES

Il sera procd le Mercredi 10 JANVIER
2007 09 heures 00 l'audience des
cries du Tribunal de Grande Instance de
Fort de France, Palais de Justice, Nou-
velle cit judiciaire; 35 Bd Gnal de Gaulle
par devant le Juge commis cet effet
la vente aux enchres au plus offrant et
dernier enchrisseur l'extinction des
feux de:
Un appartement situ dans un ensemble
immobilier sis Quartier Ravine Vilaine
Fort de France, cadastr section BV 328,
lieudit "Lotissement Elyse". Il s'agit d'un
appartement duplex 5 pieces formant le
lot N"5 situ au btiment G, reprsentant
le 4127/100.000e des parties communes
gnrales don't la description suivante :
Niveau 4 : 1 sjour, 1 cuisine, 1 loggia,
1 buanderie, 1 WC indpendant, 1 dga-
gement,
Niveau 3 : 3 chambres, 1 dressing, 1
salle de bain, 1 salle, d'eau, 1 WC ind-
pendante 2 balcons, 1 dgagement
La surface utile : 107 m2 Loi Carrez:
81.50 m2
Le rglement de coproprit reu par
Matre Nicole NIMAR notaire associ
Fort de France le 11 fvrier 1985, don't
une expedition a t publie au Bureau
des Hypothques de Fort de France le 25
mars 1985, volume 2140 n36.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instar ce de
Fort de France ou toute personnel peut en


prendre connaissance.
Les enchres s'ouvriront sur la mise
prix de CINQUANTE ET UN MILLE
EUROS (51 000 euros).
Pour tout renseignement, s'adresser au
Greffe du Tribunal de Grande Instance ou
la SELARL RIOUAL-ROSIER.
Les enchres se font par Ministre d'Avo-
cat. FA 7206

MATRE MICHEL LANGERON
AVOCAT A LA COUR
88 RUE VICTOR SVRE
97200 FORT DE FRANCE
TEL.: 0596 70 20 98
FAX : 0596 73 42 30

VENTE AUX ENCHRES PUBLIQUES

II sera procd le Mercredi 10 JANVIER
2007 09 heures l'audience des cries
du Tribunal de Grande Instance de Fort
de France, Cit judiciaire, 35 Boulevard
du Gnral de Gaulle la vente aux en-
chres publiques au plus offrant et der-
nier enchrisseur l'extinction des feux
des biens et droits immobilier situe dans
un ensemble immobilier "Centre d'Af-
faires Califomie" sis Lamentin, lieudit "Ha-
bitation la Trompeuse", cadastr section I,
n 481, pour 79 areas 81 centiares formant
le lot n" 8 dudit lotissement, portant sur
les biens et droits immobiliers suivants :
lots numros 64,162, 163.
Selon procs verbal de Matre CIRBA,
Huissier de Justice, dress le 19 juillet
2001, il s'agit :
D'un local situ dans le dit ensemble im-
mobilier formant le lot n 8 et portant sur :
Le lot numro 64, un local usage de bu-
reau ou de commerce, situ au 2me
tage du Btiment A. porte gauche de
la cage de l'escalier numro 1, d'une su-
perficie de 69, 20 m2 et les
119/10.000mes du sol et des parties
communes gnrales.
Ce local constitute une vaste pice don't le
tiers environ du carrelage est soit fissur,
soit dcoll, le faux plafond est constitu
de dalles de polystyrene, une srie de
persiennes de verre fum constitute la fa-
ade don't 3 sont amovibles.
Dans les lieux sont entreposs des ar-
chives, cartons, ext
Le lot numro 162, un emplacement de
parking situ sur l'aire sud, du btiment A
portant le n 62 du plan de masse et les
9/10.000mes du sol et des parties com-
munes gnrales.
Le lot numro 163, un emplacement de
parking situ sur l'aire sud du btiment A
portant le n0 63 du plan de masse et les
9/10.000mes du sol et des parties com-
munes gnrales.
Et le droit la jouissance conjointement
avec les copropritaires du "Centre d'Af-
faires" d'emplacements de parking au
nombre de 75, situs sur un terrain sis au
LAMENTIN, lieudit Habitation "La Trom-
peuse", section I n*484 pour 31 areas et 07
ca, formant le lot n*6 dudit lotissement et
appartenant a la Socit Civile "CALI-
FORNIE II".
Un tat descriptif de division et rglement
de coproprit a t reu par le 18 Aot
1989 par Me PLiSSONNEAU, notaire
soussign, et public la conservation des
hypothques le ler/09/1989, volume
3595, n035.
Ledit rglement de proprit a t modifi
selon acte de Matre Nicole NIMAR le
31/10/1989 public la conservation des
hypothques le 16/11/1989, volume 3631
n 6 et d'un acte reu le 23/03/1990, pu-
bli aux bureaux des hypothques le
3/04/1990, volume 3696 n* 11.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort de France le 7/06/2006 ou toute per-
sonne peut en prendre connaissance.


ANNEINGIES ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ VI D'AP edi1 ebe 06-Jstc .0-PaeL PUBLI


Les enchres s'ouvriront sur la mise
prix en un seul lot de quarante cinq mille
sept cent trente cinq euros (45 735 E).
Les enchres se font par Ministre d'Avo-
cat.
En cas de dsertion d'enchres les im-
meubles pourront tre remis en vente sur
baisse de mises prix successive de
25 %.
Pour fout renseignement s'adresser au
Cabinet de Me M. LANGERON (Tl-
phone et adresse ci-dessus) FA7207

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte sous seing priv il a t consti-
tu une SARL
Prsentant les caractristiques sui-
vantes :
Denomination charpente couverture bti-
ment "C.C.B."
Adresse Route de l'hpital 97214 Lor-
rain
Objet : Tous travaux, toute ralisation,
agencement renovation charpente cou-
verture
Dure : 99 ans
Capital : 1 500 E
Grant : M. Christian Simon Cyrille
Demeurant : Route de l'hpital 97214
Lorrain
Immatriculation au registre du Commerce
en course
Pour avis
Le Grant FA 7208

CABINET MATRE MOISE CARETO
1 RUE DE L'ECOLE HTELIRE
97233 SCHOELCHER
TL. : 05 96 71 27 39

VENTE AUX ENCHRES PUBLIQUES

II sera procd le Mercredi 10 Janvier
2007 9h l'audience des cries du Tri-
bunal de Grande Instance de Fort-de-
France -Cit Judiciaire, 35 Boulevard du
Gnral de Gaulle, le vente aux en-
chres publiques au plus offrant et au
dernier enchrisseur, l'extinction des
feux de :
Un immeuble usage d'habitation sis
Fort-de-France, lieu dit Habitation Belle
Poule ; Route de Ravine-Vilaine, cadas-
tr section BV n" 367, formant le lot 22 du
group d'habitation les Jardins de Belle
Poule, le tout d'un seul ensemble, d'une
contenance de 6 areas 45 centiares et de
la villa y difie.
Selon le procs-verbal de Me LAURE,
Huissier de Justice, dress le 17/12/2003,
il s'agit : d'une parcelle de terre sur la-
quelle repose une construction usage
d'habitation.
L'immeuble cltur et ferm par deux por-
tails comprends un rez-de-chausse, un
sous-sol.
Rez-de-chausse : un sjour, une cui-
sine, deux chambres, don't une avec salle
de bain attenante, une salle d'eau, deux
vrandas en faade.
Sous-sol : un escalier intrieur permet
d'accder au sous-sol compos de deux
chambres, toilettes, terrasse.
Le cahier des charges a t dpos au
Greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort-de-France le 20 Octobre 2006 o
toute personnel peut en prendre connais-
sance.
Les enchres s'ouvriront sur la mise
prix en un seul lot de : 40 000 euros.
Les enchres se font par Ministre d'Avo-
cats.
En cas de dsertion d'enchres, l'immeu-
ble saisi sera remis immdiatement en
vente sur baisses successive de mise
prix de 20 %.
Pour tout reneignement s'adresser au
Cabinet de Me Mose CARETO
FA 7209


AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

RECTIFICATIF

Nom et adresse de la personnel Publique:
Dpartement de la Martinique Avenue
des carabes B.P. 679 97264 Fort-de-
France Tl. : 05 96 26 00 tlcopie :
05 96 73 59 32 http://www.cg972.fr
Mode de passation : Procdure adapte.
Objet du march : Ralisation de divers
prestations pour le meeting d'athltisme
de la Martinique Conseil Gnral de la
Martinique
Annonce n" FA 7074, Justice du 23 No-
vembre 2006
Rectificatif
Lot 6 uniquement : transport des Athltes
Dans la rubrique "Date de reception des
offres": au lieu de "6Dcembre2006 12
heures", lire "13 Dcembre 2006 12
heures" FA7210

AVIS DE MARCH

Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur : Dpartement de la Martinique.
Correspondent : president du Conseil G-
nral de la Martinique, avenue des Ca-
raibes B.P. 679 97264 Fort-de-France,
Tl.: 05-96-55-26-00, tlcopieur : 05-96-
55-37-87, adresse Internet
http://www.cg972.fr.
Objet du march : furniture de products
Insecticides et adjuvant pour le service de
Dmoustication du Conseil Gnral de la
Martinique
Lieu d'excution et de livraison : dparte-
ment, 97200.
Modalits essentielles de financement et
de paiement et/ou rfrences aux textes
qui les rglementent :
Budget du dpartement sur resources
propres. Mandat administratif dans un
dlai de 45 jours aprs service fait et r-
ception des factures conformment l'ar-
ticle 98 du dcret n" 2006-975 du 1er
aot 2006 portant Code des Marchs Pu-
blics.
Unit montaire utilise, l'euro.
Justifications produire quant aux quali-
ts et capacits du candidate :
i) les formulaires DC 4 et Dc5 (les ru-
briques El et E2 sont remplir en fonc-
tion des indications donnes au point Iv)
dment dats et signs par le candidate.
Ces documents sont tlchargeables
l'adresse Internet suivante : www.minefi-
gouv.fr/ marchs publics/formulaires.
Ou
il) la lettre de candidature et habilitation
du mandataire par ses co-traitants. En
cas de groupement, une lettre de candi-
dature, fournie en un seul exemplaire ori-
ginal pour l'ensemble du groupement,
faisant apparatre les membres du grou-
pement, chaque membre du groupement
candidate prcisant galement sur quels
lots porte sa candidature.-
Documents attestant des pouvoirs de la
personnel habilite pour engager le candi-
dat.
iii) les declaration sur l'honneur, en appli-
cation des articles 43, 44 et 45 du CMP
et des articles 8 et 38 de l'ordonnance n
2005-649 du 6 juin 2005 relative aux mar-
chs passs par certaines personnel pu-
bliques ou prives non soumises au code
des marchs publics :
1) ne pas avoir fait l'objet, depuis moins
de cinq ans, d'une condemnation dfini-
tive pour l'une des infractions prvues par
les articles suivants du code pnal : les
articles 222-38, 222-40, 313-1 313-3,
314-1 314-3, 324-1 324-6, 421-2-1, le
deuxime alina de l'article 421-5, l'article
433-1, le deuxime alina de l'article 434-
9, les articles 435-2, 4-1 41-7, les
premier et deuxime alinas de l'article












441-8, l'article 441-9 et l'article 450-1
2) ne pas avoir fait l'objet, depuis moins
de cinq ans d'une condemnation dfini-
tive pour l'infraction prvue par l'article
1741 du code gnral des impts
3) ne pas avoir fait l'objet, depuis moins
de cinq ans, d'une condemnation inscrite
au bulletin n 2 du easier judiciaire pour
les infractions mentionnes aux articles
L.324-9, L.324-10, L 341.6 L 125-1 et L
125-3 du code du travail
4) ne pas tre en tat de liquidation judi-
ciaire au sens de l'article L 620-1 du code
de commerce
5) ne pas tre dclar en tat de faillite
personnelle, au sens de l'article L, 625-2
du code de commerce ou d'une proc-
dure quivalente rgie par un droit tran-
ger ;
6) ne pas tre admis au redressement ju-
diciaire, au sens de l'article L. 620-1 du
code de commerce ou une procedure
quivalente rgie par un droit tranger,
sans justifier d'une habilitation poursui-
vre son activity pendant la dure prvisi-
ble d'excution du march
7) avoir au 31 dcembre de l'anne pr-
cdant celle au course de laquelle a lieu te
lancement de la consultation, souscrit les
dclarations incombant en matire fiscal
et social ou acquitt les impts et coti-
sations exigibles cette date, au sens de
l'aide 43 du code des marchs publics ou
s'tre acquitt spontanment de ces im-
pts et cotisations avant la date du lance-
ment de la prsente consultation ou
d'avoir constitu spontanment avant
cette date des garanties juges suffisante
par le comptable ou l'organisme charge
du recouvrement
8) tre en rgle au course de l'anne pr-
cdant celle au course de laquelle a lieu le
lancement de la consultation, au regard
des articles L323-1 et, L323-8-2 ou L-
323-8-5 du Code du Travail concernant
l'emploi des travailleurs handicaps
iv) Les renseignements permettant d'va-
luer les capacits professionnelles, tech-
niques et financires du candidate :
1) Declaration concernant le chiffre d'af-
faire global et le chiffre d'affaires concer-
nant les services auxquels se rfre le
march, raliss au course des trois der-
niers exercices disponibles
2) Liste des principaux services fournis
au course des trois dernires annes indi-
quant notamment le montant, la date et le
destinataire,
3) Pour justifier des capacits profession-
nelles, techniques et financires d'un ou
de plusieurs sous-traitants, le candidate
produit les mmes documents concer-
nant le sous-traitant que ceux exigs des
candidates par l'acheteur public. En outre,
pour justifier qu'il dispose des capacits
de ce ou ces sous-traitants pour l'excu-
tion du march, le candidate produit soit le
contract de sous-traitance, soit un engage-
ment crit du ou des sous-traitants.
Critres d'attribution :
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs dans le cahier des charges (r-
glement de la consultation, lettre d'invita-
tion ou document descriptif).
Type de procedure : procedure adapte,
Date limited de reception des offres, 22
Dcembre 2006, 12 heures,
Dlai minimum de validit des offres: 150
jours computer de la date limited de rcep-
tion des offres.
Autres renseignements :
Renseignements complmentaires : le
dlai maximum de livraison est de 60
jours computer de la notification du mar-
ch.
Possibility de prsenter une offre pour un
lot, plusieurs lots ou tous les lots.
Renseignements relatifs aux lots :
Lot 1. Huile adjuvante pour traitements


insecticides spatiaux Ultra Bas Volume
(UBV) 2200 litres
Lot 2.-insecticide liquid base de Bacil-
lus thuringiensis israelensis (H14)
400 litres
Lot 3. Insecticide granul base de Bacil-
lus thuringiensis israelensis (H 14)
175 kgs
Lot4. Insecticide liquid pour traitements
spatiaux (UBV) base de deltamethrine
et esbiothrine 140 litres
Date d'envoi du present avis : le 5 dcem-
bre 2006 FA 7211

CACEM

AVIS RECTIFICATIF
DE L'AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

REPORT DE LA DATE DE REMISE
DES OFFRES

1) Nom et adresse officials de l'orga-
nisme acheteur :
CACEM Communaut d'Agglomration
du Centre de la Martinique
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
BP 407
97204 FORT-DE-FRANCE
Tel. : 05 96 75 82 72 Fax : 05 96 75 87
06
Courriel : infos@cacem-mq.com
Adresse internet : http://www.cacem.org
2) Personne responsible du march :
Monsieur Serge LETCHMY
President de la CACEM
3) Mode de passation :
Appel d'offres ouvert
4) Type de march : Travaux Excution
5) Intitul du march :
Installation, entretien et maintenance
d'une central photovoltaque sur les toits
de I'UIOM de l'agglomration de Fort de
France
6) Date limited de reception des offres :
Au lieu du 02 janvier 2007 12 heures
lire le 15 janvier 2007 12 heures
Rfrence parution de l'avis d'appel pu-
blic la concurrence :
JUSTICE du 30 novembre 2006 n" 48 -
Annonce n* FA7114
8) Date d'envoi de l'avis rectificatif la
publication : 06 dcembre 2006
FA 7212

CACEM

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURENCE

Identification du pouvoir adjudicateur
Catgorie : Etablissement public territo-
rial
Activits principles du pouvoir adjudica-
teur : services gnraux des administra-
tions publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs
Noms et adresse officials de l'organisme
acheteur :
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tel : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.87.06
Correspondent : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courriel : infos@cacem-mq.com
Objet du march :
Objet du march : Assistance juridique
pour les activits prcontentieuses et
contentieuses de la CACEM dans le do-
maine de la command publique.
Lieu d'excution : locaux de la CACEM et
locaux du titulaire


L'avis concern un march public
Caractristiques principles : assistance
juridique et rprsentation contentieuse.
Les variantes ne sont pas autorises.
Les prestations ne sont pas divises en
lots
Dlai d'excution : 1 an renouvelable 1
fois.
Conditions relatives au march
Modalits essentielles de financement et
de paiement :
Le financement est effectu sur les res-
sources propres de la CACEM
Dlai global de paiement : 45 jours
Modalits de paiement : articles 86 98
du code des marchs publics
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement de candidates : groupement soli-
daire. Le groupement devra au moins
comprendre un avocat.
Conditions de participation
Voir note de presentation.
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous avec leur pondra-
tion :
Mmoire technique : 40%
Prix : 60%
Procedure: Procdure adapte.
Conditions de dlai :
Dlai minimum de validit des offres : 90
jours
Date limited de reception des offres : le 3
janvier 2007 12 heures
Renseignements complmentaires
Numro de rfrence attribu au march
par le pouvoir adjudicateur
2006/62/1/DG/MAPA
Le dossier de consultation est tlchar-
geable sur le site de la CACEM
http://www.cacem.org
Heures d'ouverture des bureaux 8 heures
12 heures et de 14 heures 16 heures,
le lundi, le mardi et le jeudi et de 8 heures
12 heures le mercredi et le vendredi
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 6 dcembre 2006
Annexe I -Adresses complmentaires

renseignements d'ordre administratif et
technique :
CACEM Service Achats
Tl : 05.96.75.82.72
Fax : 05.96.75.54.58
retrait et dpt des dossiers :
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58 FA 7213

CACEM

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
FOURNITURES

Identification du pouvoir adjudicateur
Etablissement public territorial
Activity principal : services gnraux
des administrations publiques
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.87.06
Correspondent: Serge LETCHIMY, Prsi-
dent de la CACEM
Courrier lectronique :
infos@cacem-mq.com
Adresse gnrale du pouvoir adjudicateur
(URL) : http://www.cacem.org
Objet du march
Objet : Fourniture d'une press balles
vertical hydraulique pour le conditionne-


--


ment de cartons et maintenance associe
Type de march de fournitures : achat
Lieu de livraison : local de la CACEM
situ 9 bis rue Franois Arago 97200
FORT DE FRANCE
L'avis concern un march public
Caractristiques principles :
Presse balles vertical hydraulique
neuve pour le conditionnement de car-
tons, pilotage par microprocesseur sans
circuit terminal, indicateurs de functions
d'oprations et de fausses manouvres.
Puissance : 11 kW
Formation du personnel affect l'utilisa-
tion de la press
Maintenance preventive et curative pen-
dant 5 ans
Prestations divises en lots : non
Des variantes ne sont pas autorises
Dlai de livraison : 2 mois maximum
Conditions relatives au march
Modalits essentielles de financement :
resources propres de la CACEM
Dlai global de paiement : 45 jours
Modalits de paiement : articles 86 98
du code des marchs publics
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement de fournisseurs : groupement so-
lidaire
Conditions de participation
Voir la note de presentation
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous avec leur pondra-
tion :
Valeur technique de l'offre (valeur tech-
nique du matriel et modalits de mainte-
nance) : 50%
Prix (cots d'acquisition et de mainte-
nance) :40%
Dlai de livraison : 10%
Procedure:
Procedure adapte
- Conditions de dlai :
n Date limited de reception des offres : le
27 dcembre 2006 12 heures
a Dlai minimum de validit des offres :
90 jours.
Autres renseignements
Numro de rfrence attribu au march
par le pouvoir adjudicateur
2006/54/1/DENV/MAPA
Le dossier de consultation est tlchar-
geable sur le site de la CACEM
http://www.cacem.org
Heures d'ouverture des bureaux 8 heures
12 heures et de 14 heures 16 heures,
le lundi, le mardi et le jeudi et de 8 heures
12 heures le mercredi et le vendredi
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 6 dcembre 2006
Adresses complmentaires :
renseignements d'ordre administratif et
technique :
CACEM Service Achats
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl: 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
retrait et dpt des dossiers :
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax :0596.75.54.58 FA 7214






Angle rues A. Aliker & E. Zola
97200 Fort-de-France
Tl. : 05 96 71 86 83
Fax: 05 96 63 13 20
ed.justice@wanadoo.fr
I III II I I I I 1


Jeudi 14 Pceufbre 1006 -Justice WYO ::]










Au CHEVET DE LA CARABE EN DANGER


Paul Vergs, president du Conseil Rgional de la Runion et Claude Lise, pr-
sident du Conseil Gnral de la Martinique


Durant trois jours s'est tenu Fort de
France un colloque international, Le
changement climatique : "La Carabe en
danger ". l'initiative de Claude Lise,
President du Conseil Gnral de Marti-
nique et de Paul Vergs, Prsident du
Conseil Rgional de La Runion et ga-
lement Prsident de l'Observatoire Na-
tional sur les Effets du Rchauffement


Climatique (ONERC),
ce colloque, bnficiant
du soutien de l'Associa-
tion des tats de la Ca-
rabe (AEC), tait plac
sous le haut patronage
de Jacques Chirac,
President de la Rpu-
blique Franaise. Plus
de 600 intervenants
dans divers domaines
se sont retrouvs
Fort-de-France. La
communaut scienti-
fique est aujourd'hui
unanime, le climate de la


plante se rchauffe et l'essentiel de ce
rchauffement est d aux activits hu-
maines. Conscients de la vulnrabilit
de la Carabe et des enjeux concernant
cette problmatique, le Conseil gnral
et le president Vergs se sont attels
la tche pour que ce soit partir de
notre zone qu'ensemble les solutions
soient trouves. Politiques, experts et


reprsentants d'institutions ont contri-
bu a jeter les bases d'une rflexion sur
plusieurs thmatiques. L'Etat des lieux
dress, quelles sont les pistes partir
desquelles il faudra inverser la ten-
dance ? Les intervenants ont tent de
rpondre sur le moyen mettre en
euvre pour lutter ensemble contre le
changement climatique. Ce qui est sr,
selon Paul Verges, nous ne pouvons
passer au dessus de la question : "Quel
modle de dveloppement pour nos pays" ?
Il faut ajouter : Comment changer de
modle de dveloppement sans
conqurir la Responsabilit politique et
s'engager dans le processus d'intgra-
tion carabe ?
La rponse des communists martini-
quais, c'est que cela est impossible.
Au del du colloque, il s'agit d'oprer
une prise de conscience, et la respon-
sabilit de tous un chacun sur ce ph-
nomne est engage.
C.B


Cuba 2 Qcembre 2006:

CLBRATION DU 80ME ANNIVERSAIRE DE FIDEL CASTRO

ET DU 50QME ANNIVERSAIRE DU DBARQUEMENT DU

GRANMA


La clbration du 80ime anniversaire
de Fidel CASTRO a eu lieu en mme
temps que celle du 50ime anniversaire
du dbarquement du GRANMA.
A cette occasion, une foule norme
s'tait rassemble la Havane, en pr-
sence d'un certain nombre de person-
nalits trangres don't Evo Morales, le
president de la Bolivie, et Daniel Ortega,
le nouveau chef d'Etat nicaraguayen.
Fidel Castro, toujours alit, n'a pas pu
faire acte de presence, et c'est son frre
Raul, le ministry de la Dfense, et pr-
sident par intrim, qui a prsid les c-
rmonies. Il a raffirm les principles de
la Revolution Cubaine et lanc un appel
la ngociation aux Etats-Unis en d-
clarant : "Nous sommes convaincus que 'is-
sue des conflicts pressants que connat
l'humanit ne rside pas dans les guerres
mais dans les solutions politiques. Vous
voulons profiter de cette occasion pour d-
clarer nouveau que nous sommes prts
nous asseoir fa table des ngociations
pour rsoudre fe confit qui oppose Cu6a aux


Etats-'nis, condition qu'ils ac-
ceptent comme nous ravons dj
dit, que notre pays ne puisse tol-
rer aucune atteinte son indpen-
dance et que les ngociations se
droulent sur fa base des principles
d'galit, de rciprocit, de non in-
grence et de respect mutuel
En attendant, aprs presque un
demi-sicle, nous attendons encore
patiemment que le bon sens s'im-
pose chez ceux qui dtiennent le
pouvoir Washington.
Ce qui ne nous empchera pas de
continue renforcer 'invulnra-
6ifit militaire de la nation sur la Ra
base du concept stratgique de la
guerre du people tout entier don't tla6o-
ration et 1a mise en uvre ont dbut i(y a
25 ans. Ce type de guerre populaire, comme
Chistoire contemporaine fa montr de
nombreuses reprises, est tout simplement in-
vincible ".


oui Castro, prt ngocier avec les USA sans a-priori

Esprons que George W. Bush et sa
clique entendent enfin raison et accep-
tent de ngocier avec Cuba. Le people
cubain a le droit de choisir son destin
politique, de construire le socialisme,
sans tre agress par quiconque
M.B




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs