Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00081
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: October 26, 2006
Copyright Date: 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00081
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text

(Pour l- ResponsbilitetleDveloppment vitable


Insertion Rgionale :
Faire sauter les verrous
Institutionnels


/r977
LJJI


Genipa


Le tribunal administratif
donne carte blanche
Bernard Hayot


Se rassembler

Our imposer

Ise en icom pte

eiios intreIts
L^ J^^


Piuaimanche 29 Octobre .
S9h Offee de la culture!
du Kobert
Mettre en avan
les intrts
Martiniquaisr,


__~


E\ HEBDOMADAIR D'INFORMATION COMMUS

rugst ic


-----
















Sa ka Pa. ......... p.2

Editor ........... . 3
SE rassembler pour la prise en
compete de nos intr4ts

Social . . . . ... 4/5
- CMT : Sandra Casanova crit
"Justice"
- Le Conseil Gnral propos des
crches prives
- Les 70 ans de la CGT

Politique ........ . /7
- XIIme rencontre RUP
- Baisse des prix des carburants : et
aprs P
- Rentre politique du RDM

Soci.t .......... .
- Doubout pou sov Gnipa
- Un autre regard sur notre socit

1ans le Monde ..... p. >
- Laurent Gbagbo ne cde pas
- Situation social tendue en Bolivie

Annonces. L~gales p. 11/15

luItupe . . ... .. p.
- Pome d'Aime Csair Maurice
Thorez





JUSTICEC "
Administration: 7186 83
Rdaction: 63 13 20
Fax: 63 13 20
Ed.Justice@wanadoo.fr



Fondateur : Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n 0111 187526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Fernand PAPAYA
Maquette : Guennal GUIOUBLY
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 FdeF
Tl. : 0596 73 14 54


CcNrnSrr1UJriqain *q


Concernant les "Crdits supplmen-
taires" pour le passport mobilit,
annoncs par le ministry de l'Outre-
Mer, Franois Baroin, le SNES-FSU
Martinique tient apporter les prci-
sions suivantes aux informations diffu-
ses dans la press.
Dans un premier temps, la rponse du
ministry et de ses services avait
consist mettre en cause la Lolf.
Maintenant, le succs de la measure
serait responsible du gouffre.
Pourtant, laisser entendre que les diffi-


Le collectif pour la defense des droits
Caribens en Martinique dnonce :
* Les violence policires subies par
un ressortissant Hatien le 18 Octobre
06 dans le local de rtention de l'aro-
port du Lamentin. Ces exactions l'ont
conduit aux urgences du Centre hospi-
talier de la Meynard.
Ces faits font cho un article de
"France-Antilles", paru le 13 octobre
06, tmoignant de la banalisation des
pratiques violentes habituelles de la
police l'gard des trangers et de
ceux "souponns de l'tre".
Le collectif s'interroge nanmoins sur
la presence de ressortissants tran-
gers dans le local de rtention alors
que le 15 septembre 06, Mr le Prfet
s'est engag ne prendre aucune
measure d'expulsion l'encontre des
personnel pour lesquelles des proc-
dures sont en course.

Fait FDF le 19/10/06
Pour le collectif
M. Ameller
Secrtaire de I'ASSOKA

Collectif compos de : ASSOKA, UFM,
CDMT, CARYBS, ADHM, LDH, MFM,
AVOCATS, ASSAUPAMAR...


cults financires rencontres dans la
gestion du dossier tiennent l'aug-
mentation des demanded de finance-
ment tmoigne soit de l'incomptence
du ministry, soit de sa mauvaise foi.
Chacun comprendra qu'il parat
logique, avant de lancer une measure,
d'en prvoir le cot, en tablant, concer-
nant les tudiants, sur la population
existante et sur la projection des aug-
mentations qu'une telle measure ne
peut manquer de crer.


Quand

e (Premier fMinistre

tronque

information


A une question sur les difficults dans le
secteur de la Sant, le Premier Ministre
rpond que 2 milliards d'Euros seront
injects dans la Sant en 2007 mais il
ne dit pas qu'il sera demand aux hpi-
taux d'effectuer 2,8 milliards d'euros
d'conomie.
Il ne dit pas non plus qu'un trs grand
nombre d'hpitaux termineront 2006 en
deficit et que 3/4 des CHU sont dans le
rouge.
La CGTM Sant demand aux travail-
leurs hospitaliers et la population de
ne pas se laisser leurrer.
La defense de l'Hpital public est un
acte civique qui concern l'ensemble de
la population laborieuse.
L'Etat bien que dficitaire dispose des
moyens pour soutenir et investor dans
l'hpital public. Pour preuves les nom-
breuses aides et subventions qui conti-
nuent tre donnes au patronat et
entreprises avec comme seule utility
non pas de dvelopper l'emploi mais
d'engranger des bnfices.
Pour la CGTM-Sant
G. Joachim-Arnaud


8,& 14A pl,&SI peade 26 Oetoi4e 2006 Poteet a' 43 Ptspe 2










Se rassembler pour imposer la

prisE en compete de nos intrts


Comment se prsente la situation
la veille du Rassemblement commu-
niste du Robert le 29 octobre pro-
chain ?
Les choses sont claires droite en
Martinique. Pour Monplaisir,
Lesueur, Turinay, Rose-Rosette,
Osenat et consorts, le 7 dcembre
2003 le people a tranch sur la
question institutionnelle. Mme si ce
n'est qu' 1053 voix prs. Donc cir-
culez et parlons des choses
srieuses. Par example de la trans-
formation de la Martinique en zone
franche global, c'est--dire une
dfiscalisation maximale au profit
des capitalistes. Quand on measure
les effects sur le foncier de la dfisca-
lisation faon Pons-Girardin, il y a de
quoi s'inquiter. Sarkozy a dit d'ac-
cord et a inscrit dans son pro-
gramme outre-mer que la question
institutionnelle n'tait pas l'ordre
du jour. L'UMP Martinique s'apprte
faire voter SARKO comme un seul
homme. Au point qu'elle a boud la
visit de Dominique De Villepin.
A gauche les choses sont beaucoup
moins claires.
Le MIM-CNCP revendiquent tou-
jours un pouvoir martiniquais, mais
affirment se dsintresser de
l'chance prsidentielle franaise,
comme si la nature du pouvoir en
France n'influait pas sur le course des
choses en Martinique.
Le PALIMA appelle poursuivre le
combat pour le pouvoir politique et
tenir un Congrs des lus pour
dgager un "schma prospectif".
Serge LETCHIMY, Prsident du
PPM, pour sa part, dclare qu'il a
repris sa "libert de manouvre"
concernant l'lection la dputation
du Centre. EDMOND-MARIETTE,
dput sortant Btir, rplique que s'il
n'y a pas d'unit gauche sur un
project il sera candidate et pour
gagner.
Cela promet.
Notons que EDMOND-MARIETTE
estime que "les formations poli-
tiques fonctionnent avec une petite
cour autour d'un suzerain" (France-
Antilles du 20/10/2006). Qu'il parle
pour Btir cela se comprend ais-


ment, mais qu'il ne gnralise pas !
Cela montre les limits chez cer-
tains de la vision global sur les
intrts de la Martinique.
Or c'est de cela qu'il s'agit.
A l'heure o en France et en Europe,
cause de la crise capitalist et de
la prpondrance des conceptions
ultralibrales, on diminue les crdits
aux DOM, l'urgence s'impose de
dfinir un nouveau modle de dve-
loppement un dveloppement de
type endogne et donc de disposer
d'un pouvoir martiniquais suffisant
pour le mettre en oeuvre.
C'est cela la priority absolue. La
Martinique vit l'heure des choix
dcisifs car la crise de sa socit
s'aggrave chaque jour. La ncessit
de sauvegarder le pays doit s'impo-
ser tous pour sortir de l'ornire.
Nous ne pouvons rester les bras
croiss.
Le Parti Socialiste de France a
consacr un chapitre important
l'outre-mer. Mais, sous l'influence
assimilationniste de son Secrtaire
national l'outre-mer Victorin
LUREL, il considre que la question
institutionnelle n'est pas "prioritaire".
Discours semblable celui de
Sarkozy, comme l'est le choix noli-
bral de la zone franche global au
plan conomique.
Notons cependant que le PCF lors
de son dernier Congrs a raffirm
son soutien l'volution institution-
nelle des DOM et COM. Le pro-
gramme de ce parti nonce : "Cespeu-
pLes, confronts une domination no-colo-
niate, sont aujourd'huifragiliss et appauvris.
'ne aide exceptionnelle leur dveloppement
est assurerpar la France qui se doit defavo-
riser leur fire determination sur leur devenir
institutionnel"
Le PPM, en son temps, a soumis
ses propositions au Parti Socialiste
franais sur la question institution-
nelle avec le rsultat que l'on sait.
Quoi qu'il en soit, nous ne pouvons
qu'tre pleinement d'accord quand
Claude LISE, le Secrtaire gnral
du nouveau Rassemblement pour la
Martinique (RDM), dclare aux
Anses d'Arlet le 15 Octobre qu'il fau-


Michel BRANCH


dra "inflchir les programmes des
prsidentiables".
Mais comment ?
La voie propose par le Parti'
Communiste Martiniquais est celle
du dbat et de l'coute mutuelle
pour parvenir au Rassemblement le
plus large des forces de progrs.
Par example par la tenue d'Etats
Gnraux du Peuple Martiniquais.
A Cayenne, au Congrs de mai
2006 du Parti Socialiste Guyanais
(PSG), il a t avanc l'ide d'une
declaration de l'ensemble des forces
anticolonialistes des DOM voire des
COM l'adresse des forces poli-
tiques franaises l'occasion des
Prsidentielles de 2007 et leur
demandant de s'engager sur l'volu-
tion institutionnelle de ces pays et
sur le soutien leur dveloppement.
Si l'chelle de la seule Martinique
un accord pouvait d'abord se trouver
pour une telle dmarche, cela aurait
un effet considerable et, du coup,
lverait le niveau du dbat poli-
tique.
Mais surtout cet accord redonnerait
confiance notre people en lui-
mme car il montrerait que nous
pouvons crer un rapport de forces
favorable la defense de nos int-
rts.
En avant !
Michel BRANCH











1a propos de ('annulation du march de transport de 1i CIOEM


Sandra C.ASAWOOVA de lt CMT crit "Justice"


LA CMT, cheval de Troie

du numro un du transport mondial P


Notre article "Transports publics du Centre :
coup de tonnerre pour Letchimy paru dans
"Justice" n 41 du jeudi 12 octobre dernier a
provoqu "l'agacement" de Mme Sandra
CASANOVA, Prsidente de la Compagnie
Martiniquaise des Transports (CMT). Elle
nous adresse une demand de "droit de
rponse" sous forme de rponse aux interro-
gations formules dans notre article, savoir
si la CMT avait vritablement la capacity
technique, financire et humaine de reliever le
dfi d'une organisation moderne et ration-
nelle des transports l'chelle de l'agglom-
ration du Centre.
















L c moneu rsi ., -
obt ---------- engad-ateststo.E e-fet














rire e- e etalsbtn
Qu-fr rspetrctacre osqel
Ift.epetpa-liaiseobiefxr
les pri ?


La prsidente de la CMT, cependant, com-
mence par apporter des rponses qui parais-
sent hors sujet pour certaines.
Par example, elle crit : "Les manquements de
a CACEM dpassent d foin Ca6sence de consulta-
tion du Comit technique paritaire et de la commis-
sion consultative des servicespu6lics focauX.
Cependant, cette 'ion consultation" tait un &-
ment suffisantpourannuler a deli6ration.Ainsi l
TribunaClAdninstratif n'a pas estim ncessaire
d'analyser les autre moyens avancs par fa
Compagnie Martiniquaise de Transports (CMlT)
Dso&e, mais nuln'est cens ignore a oi.. enpar-
ticulier ceux qui ont la responsalift dinfluencer
positivement (e destin dune population !
Je vous prcise que la consultation de ces instances
aurait pennies notamment de mieux apprhender et
de miewu encadrer la mise en place du nouveau
rseau de transportspu6bcs urbains de la CACEM.
,insi aurions-nous pu viter les drapages de fa
CACEM entranant le non-respect du cashier des
ciargesparle vote des avenants 1, 2 et 3 (esquefs en
substance, autorisent fa CF1TV confier 50 % du
rseau des sous-traitants et percevoir36 millions
d'euros supplnmentaires de la CACEM soit au total
prs de 16 M en 2006. (cf. Conseis communau-
taires des 18janvier et lerseptembre 2006) "
En crivant que l'on reste "confondu" que de
tels manquements aient pu tre relevs par
le Tribunal Administratif contre la CACEM,
nous n'exprimions pas autre chose, sauf que
le Tribunal n'a pas relev d'autres griefs que
des manquements de respect des forces et
non les "irrgularits" ou "manque d'quit"
voire "favoritisme" soulevs par la CMT. Mme
Casanova, dans son commentaire, parat
solliciter le jugement du TA.
S'agissant de la capacity de la CMT, Mme
CASANOVA crit : "La candiLature de fa CMTa
t valide par la CCCEM reconnaissant par a
mme 'aptitude de cette socit efloiter un tel
rseau. J'ajoute que la CMT est une socit par
actions simplfie au capitalde 339000 euros, elTe
occupe 21 saaris en ODI/temps pein et gnre un
chiffre d'affaires suprieur 1 millions d'euros (...)
Afors que certain Elus doutent encore de nos com-
ptences, nous avons depuis longtemps gagn la
confiance du leader mondialde notre secteur d'acti-
vit COnVWEX devenu depuis peu VEOLIA
qt 9-VrWN est notre partenaire technique pour
ce march (..)"
Que la CACEM ait valid la candidature de la


CMT et que cette dernire dispose d'un capi-
tal de 339 000 E ne constitute pas la garantie
absolue qu'elle ait la capacity requise pour
cette entreprise. C'est pourquoi Mme CASA-
NOVA croit ncessaire d'ajouter qu'elle est
associe ("partenaire technique") au numro
un mondial du transport VEOLIA TRANS-
PORT, qui n'est autre que le mastodonte ex-
VIVENDI, ex-Gnrale des Eaux.
Autrement dit, Mme CASANOVA nous dit
benotement que la CMT est le cheval de
Troie de la pntration sur le march martini-
quais du transport d'une multinational capi-
taliste qui travaille dans 25 pays et possde
73 302 salaries et ralise un chiffre d'affaires
en 2005 de 4,35 milliards d'euros. Veolia
Transport est l'oprateur priv numro un du
transport public en Europe. La croissance de
ce group se caractrise par les acquisitions.
En clair, Veolia Transport rachte des soci-
ts de par le monde et donc compete bien un
jour racheter la CMT et s'emparer du trans-
port dans l'agglomration Centre du pays qui
est dvolu aujourd'hui une petite socit
d'conomie mixte, la CFTU. Veolia Transport
vient de s'associer la CMA-CGM des frres
SAADE, troisime transporteur maritime
mondial par conteneur et premier franais,
qui a rachet la CGM privatise par Chirac et
qui domine le transport maritime aux Antilles.
Mme Sandra CASANOVA pursuit ainsi sa
lettre "Justice" : 'Mais tes-vous en train de dire
quliexjste des dfis de trop grande envergure pour
'"es petits ngres" que nous sommes ???"
L'argument racial ne peut carter l'aspect de
classes, savoir que la CMT roule pour le
capital international. Le PCM s'est prononc
pour l'organisation des transports de per-
sonnes avec des socits d'conomie mixte
afin de parvenir un service de quality un
cot abordable par les usagers des milieux
populaires, car le transport public ne peut
obir la loi du profit maximum.
La Prsidente de la CMT conclut son courier
par une vilnie. Elle demand : 'ensez-vous
que les diplmes d'n dirigeant Lentreprise ont
moins de valeurque ceuxqui vous pennettent dLtre
fonctionnaire ?.' Outre le fait que la capacity
d'organiser un rseau de transport ne
dpend pas uniquement des diplmes, Mme
CASANOVA tente de rveiller le viel antago-
nisme dmago- populiste entire fonction-
naires et petits capitalistes qui ne rvent que
d'une chose c'est de devenir gros, au nom de
l'idologie de l'entreprise.











Crdches privEes :

Prcisions du Conseil Gnral


Depuis quelque temps, les collectivits et
organismes publics sont mis en cause
par le COSGARM (Collectif des
Structures de Garde de la Petite Enfance
de la Martinique), notamment par voie de
press, en raison des difficults finan-
cires rencontres par les structures pri-
ves de garde de la petite enfance.
Aussi, dans un tel context le Prsident
du Conseil Gnral, Claude Lise tient
apporter la population, les prcisions
suivantes :
Dans le cadre du fonctionnement des
structures d'accueil des jeunes enfants,
gres par une personnel physique ou
morale de droit priv, il appartient au
President du Conseil Gnral, conform-


ment la loi, de prendre les dci-
sions relatives leur creation, leur
extension et leur transformation.
Par contre, il n'existe actuellement
aucune obligation lgale la
charge des Conseils Gnraux
concernant le financement du
fonctionnement de ces tablisse-
ments. Cette mission income aux
caisses d'allocations familiales par
le biais de la prestation de service
unique initie par le dcret du 1er
aot 2000, qui vient complter la
participation rclame des
parents.
Toutefois le Conseil Gnral de la
Martinique, soucieux de la bonne march
des crches prives de la Martinique et
dsireux de contribuer la resolution des
graves problmes d'endettement aux-
quels ces structures sont actuellement
confrontes, a de sa propre initiative pris
plusieurs measures en vue de leur permet-
tre de retrouver leur quilibre financier.
C'est ainsi qu'en 2005 et en 2006, le
Conseil Gnral a allou une envelope
global de 552 000 euros 19 structures
prives de garde de la petite enfance en
difficult.
Cet effort exceptionnel du Conseil
Gnral s'est matrialis la suite d'une
concertation approfondie mene pendant


70 ans de la CGT


Le movement syndical martiniquais fte
des 70 ans d'existence dans notre pays.
On ne peut voquer l'histoire du mouve-
ment ouvrier martiniquais sans faire rf-
rence ses grands dirigeants que furent
Lamon, Bissol, Gratiant ou encore l'intel-
lectuel Ren Mnil.
Ces hommes, communists, vont s'in-
vestir totalement pour doter la classes
ouvrire martiniquaise d'une organisa-
tion puissante qui permettra de rempor-
ter de grandes conqutes sociales mal-
gr l'opposition farouche du patronat et
la repression de tous les instants.
Le nom de Victor Lamon sera intimement
li la mise en place la Martinique de
la Scurit Sociale car il a d faire un
gigantesque travail de conviction auprs
des masses laborieuses pour entraner
leur adhsion.
L'histoire du movement syndical dans
notre pays est une succession de luttes
souvent trs violentes car le patronat
pouvait computer sur l'intervention des
forces de l'ordre pour casser ou intimider


la volont des travailleurs d'obtenir de
meilleures conditions de vie et de travail.
Malheureusement toutes ces conqutes
sociales, arraches au prix de longues
luttes, sont en train d'tre rduites par les
politiques librales qui, au nom de "la
modernit" sacrifient tout ce qui constitute
de la protection social aux seuls intrts
des assurances prives.
Fter ces 70 ans de la CGT, c'est rendre
hommage aux dirigeants historiques,
mais aussi aux nombreux militants qui
ont subi toutes sortes d'humiliations pour
s'tre engags dans la defense des int-
rts des travailleurs.
Pour marquer cet anniversaire la CGTM
organise une semaine de manifestations
avec un temps fort le Samedi 28 octobre
2006 au VVF de la Scurit Sociale de
Sainte-Luce.
Un hommage sera rendu notre cama-
rade Walter GUITTEAUD rcemment
dcd. Il y aura galement la participa-
tion de notre camarade Emile CAP-
GRAS, ancien responsible CGTM-PTT.


plus de 15 mois avec les responsables
des tablissements concerns et l'asso-
ciation COSGARM.
Cette aide consentie devrait leur permet-
tre de faire face partiellement au rgle-
ment de leurs dettes sociales et fiscales.



Notio













[ I- --T] ile






* e.-' F Il. Iell' *,i. -e










[ -1 e- '- I-i e- [*ii [ -[ e- '




- I -1 -" e- e '-
ens-e.-eignantse






or de l'nvest de- Aniles e. de la

Cosdrn le movmn de grv de-
-os jene ensinns- chercheurso-
leter traner d- l'nvest des.
Anile e- de Guan qu paals le~ bon
foc-onee n d -e -'A deouis pl-
sius jor ; ~
Cosirn l'mpc -emnn e la


mqe- de ea Matniu e



Caab et emned-luiest











12me Confrence des Prsidents des pgions VCtraprnpiques (LzP)

Faire sauter les verrous institutionnels


La 12me Confrence des Rgions
Ultrapriphriques s'est tenue en
Guadeloupe du 18 au 21 Octobre 2006.
Le thme central de la conference s'intitu-
lait :"L'insertion rgionale des RUP et leur
ouverture l'international".
Pour border cette important question,
les participants ont travaill sur deux
grande questions, savoir :
- Les Rgions confrontes aux enjeux de
l'conomie international.
- Les donnes et enjeux de la stratgie
rgionale de dveloppement des RUP,
l'exemple des rgions franaises
d'Amrique.
Il y avait les 7 Prsidents de Martinique,
Guadeloupe, Guyane, Runion, Madre,
Aores, Canaries, le Prsident du Comit
des Rgions, Michel Delebarre, et Mme
Danita Hubner, commissaire charge de
la politique rgionale de l'Union
Europenne.
Une vritable integration de notre pays
dans notre zone gographique se heurte
un certain nombre d'obstacles imposs
par notre dpendance vis--vis de la


France et de l'Europe.
C'est d'abord l'accs au march li en par-
ticulier au mode de transport des mar-
chandises. Cela se traduit par un net ds-
quilibre entire les importations et les
exportations entire la Martinique et la
Carabe.
Si Trinidad et Tobago totalise 90 % des
importations, celles-ci ne concernent en
definitive que les hydrocarbures. Quant
aux exportations en direction de la
Carabe, on notera que les products de
carrires reprsentent 55 % du total don't
l'essentiel est orient vers Saint-Martin.
Ces movements sont davantage tourns
vers la France et le reste de l'Europe (80%
pour les importations et 77% pour les
exportations, don't 72% vers la France)
pour ce qui concern la Martinique.
Pour la Carabe, on constate que ces pays
sont plus tourns vers les USA, la Grande
Bretagne, etc.
L'Europe, quant elle, est plus tourne
vers cette region du monde avec l'Accord
de Partenariat Economique (APE), accord
de libre change entire l'Union


Europenne et les pays du CARIFORUM,
et elle entend utiliser nos pays comme
base exprimentale pour conqurir des
parts de march dans la zone carabe.
La France pour sa part est-elle prte
permettre nos pays respectifs de s'exo-
nrer d'un certain nombre de pesanteurs
juridiques pour nous ouvrir vers nos voi-
sins ?
L'absence remarque du Ministre des
DOM et du Ministre des affaires euro-
pennes sont dj une indication de l'im-
plication de la France dans les resolutions
finales de la 12me conference des
Presidents des RUP.
Pour autant notre integration dans notre
zone naturelle se heurte des problma-
tiques d'ordre cultural, conomiques,
social, juridique, douanier etc. et il
convient de faire sauter les verrous institu-
tionnels qui entravent la vraie cooperation
avec nos voisins caribens.C'est ce qu'ont
exprim Antoine Karam et Alfred Marie-
Jeanne avec force
F.P.


Baisse des prix des carburants : et aprs P


La Prfecture a dcid une baisse des
prix des carburants le 11 octobre 2006
suite au fort recul des prix du ptrole brut
et des products finis imports en aot-
septembre.
Le prix du Super sans plomb la pompe
est pass de 1,40 par litre 1,34 e par
litre ; le gazole est dsormais 0,98 E
par litre au lieu de 1,02 E par litre ; et la
bouteille ordinaire de gaz se vend 20,72
E contre 21,67 E.
En effet, le prix du baril de brut a chut de
27 % depuis son record du 8 aot et se
ngocie depuis autour des 60 dollars et
mme moins. Les menaces de tous
ordres, gopolitiques, climatiques et co-
nomiques, poussant l'envole des
course se sont en parties dissipes : fin de
la guerre au Liban, dtente sur le pro-
gramme nuclaire iranien, absence d'ou-
ragans dans le golfe du Mexique, trs
bon niveau des stocks amricains,
reprise de la production de la British
Petroleum (BP) en Alaska...Les fonds
d'investissement et spculatifs ont cd
une parties de leurs contracts terme sur le
ptrole sans, pour autant, que la bulle
speculative ait totalement clat : les prix
sur les livraisons de contracts moyen
terme restent levs, selon les experts.
Le march capitalist du ptrole pnalise
la plante entire et la Martinique est
concerne.


Les pays de l'organisation des pays
exportateurs de ptrole (OPEP) ont
dcid le 19 octobre de former un peu le
robinet pour freiner la baisse du ptrole
qui constitute pour certain membres une
parties trs substantielle de leurs revenues
: la production a t abaisse de 28 mil-
lions de barils/jour 26,3 millions de
barils/jour, soit de 1,2 millions de barils
par jour pour empcher les prix du brut
de s'effondrer (perte de 20 dollars depuis
aot).
Dans ce context, les companies amri-
caines piaffent d'impatience depuis long-
temps devant les reserves d'or noir dans
les eaux cubaines. Les dernires estima-
tions US parent de 4,6 9,3 milliards de
barils de brut et de 278 617 milliards de
mtres cubes de gaz natural. Chine,
Inde, Norvge, Espagne, Canada,
France, Brsil, et Vnzuela sont dj
presents sur place.
La Chine forant du ptrole 50 miles des
ctes amricaines constitute un comble
pour certain responsables US.
L'embargo impos Cuba depuis 1961
est vcu par certain capitalistes amri-
cains comme d 'autant plus absurde "
que les eaux convoites, 120 000 km2
diviss en une soixantaine de parcelles
soumises candidature, sont voisines du
dtroit de Floride et ncessitent un
savoir-faire en offshore profound. Cela


dmange certain d'intervenir sous une
forme ou une autre : soit en faisant sau-
ter l'embargo, soit en provoquant la chute
du rgime cubain. Potentiellement dan-
gereux.
La baisse des prix des carburants ne doit
pas faire baisser la garde dans la
recherche d'nergies renouvelables et
d'autres resources.
En Martinique, on n'est pas prt de pro-
duire de I'thanol partir de la canne. Il
est possible d'adapter les usines fabri-
quant du rhum industrial ainsi que la
SARA moyennant un investissement de
1 million d'euros. La production d'thanol
n'est pas envisageable avant 2008. En
Guadeloupe, il y aurait une petite produc-
tion des usines sucrires de plus de
4 000 tonnes d'thanol base de canne
sucre utilisable ds l'anne prochaine.
Le project de production d'thanol pour
rduire notre dpendance l'gard du
ptrole et don't a parl la chambre d'agri-
culture devrait tre acclr.
Que devient l'exploration de l'offshore au
large de la presqu'le de la Caravelle
concd en catimini par la DRIRE
(Direction de l'Industrie) ?
Et l'accord Petrocaribe ? La Martinique
devrait avoir la capacity de s'y joindre.

Antoine GILLES










ntre Politique du pssem6(~ment Dmocratique Martiniquais

Une profession de foi en faveur de l'autonomie


Salle comble, dimanche 15 Mars, aux
Anses d'Arlets pour la premiere rentre
politique du Rassemblement
Dmocratique Martiniquais.
Venus de presque toutes les communes
de l'le, plusieurs centaines de militants
ainsi que de nombreux lus "divers
gauche" taient venus prendre le pouls de
la nouvelle formation laquelle ils adh-
rent depuis quelques mois seulement et
surtout pour couter le message politique
de leur Secrtaire gnral, Claude Lise.
Derrire la tribune o avaient pris place
les membres du Bureau excutif, quatre
banderoles invitaient les militants se ras-
sembler pour mieux rpondre aux aspira-
tions du people martiniquais, pour le dve-
loppement conomique, pour l'galit des
chances et pour donner sa chance la
jeunesse.
Sous les coups de 10 heures, c'est Marina
Siger, charge de communication, qui
donna le coup d'envoi de la manifestation.
Aprs une court allocution de bienvenue
du Maire de la commune, Eugne
Larcher, il revenait Pierre Sudile, le
Secrtaire gnral adjoint, de rappeler les
objectifs et de faire le bilan des activits
depuis le congrs constitutif en mettant
l'accent sur l'implantation russie du RDM
dans presque toutes les communes avec
l'adhsion de plus de 80 lus.
Ange Lavenaire voqua le rle du Conseil
des lus charge de faire l'interface entire
les militants et les lus. Puis, deux jeunes
expliqurent les raisons de leur engage-
ment : faire la politique autrement et pous-
ser d'autres jeunes s'impliquer dans la
vie politique.
Dans un expos sur le thme de la cul-
ture, de l'identit et du dveloppement, le
sociologue Andr Lucrce dmontra que
l'identit d'un people n'est pas une notion
fige puisqu'elle volue en function de la
composition sociologique de ce people
l'image de la socit franaise de plus en
plus multiethnique. Il dnona par la suite,
les theories d'irresponsabilit historique et
d'incapacit de dveloppement de notre
people dfendues par certain intellec-
tuels martiniquais, theories qui nous
condamnent une socit de consomma-
tion.
Il rappela quelques raisons qui expliquent
notre retard de dveloppement par rapport
l'Europe don't la bourgeoisie s'tait
considrablement enrichie partir du 18
sicle par l'exploitation des colonies et
avait invest ses profits dans les activits
nes de la revolution industrielle. Et d'in-
sister sur la ncessit pour les
Martiniquais d'inventer leur propre modle
de dveloppement.
Vint le moment le plus attend, celui du


discourse du patron du RDM, Claude Lise.
Un discours qui s'articule autour d'une
preoccupation majeure. D'abord la justifi-
cation de la creation du RDM et sa pren-
nisation pour "rpondre la ncessit de
regrouper dans une grande formation de
gauche" les multiples organizations "de
gauche dmocratique" qui constellent le
paysage politique martiniquais.
Car conscient de la multiplicit des sensi-
bilits politiques au sein du RDM qualifi
par certain de "formation htroclite",
Claude Lise entend serrer trs tt les bou-
lons et "bien veiller la prennisation de
cette cohsion".
Aussi exclut-il "tout ce qui ne serait que
transactions purement lectoralistes et
jeux politicians anba fey avec comme
corollaire la stratgie du welto".
Visiblement, il n'a pas digr le retourne-
ment de veste de certain dirigeants du
PPM et autres divers gauche rassembls
autour de lui et qui avaient reni leur
engagement devant le Congrs et
s'taient positionns contre l'volution ins-
titutionnelle lors de la consultation du 7
Dcembre 2003.
Mais ce fut surtout pour le Prsident du
Conseil Gnral et Snateur de la
Martinique, l'occasion de prciser les
grandes orientations politiques de son
parti qu'il entend ancrer rsolument et
"entretenir des relations constructive
avec toutes les formations qui partagent
ne serait-ce qu'une parties de [leurs]
convictions".
Une dmarche indispensable, selon lui,
pour redonner confiance au people et se
mobiliser sur les vrais enjeux d'avenir ; ce
qui passe par la conqute de la responsa-
bilit locale avec un statut d'autonomie
dans le cadre de la Rpublique franaise.
Aussi plaide-t-il pour la creation, "au mini-
mum d'une collectivit unique dote d'une
assemble unique".
Pour Claude Lise, c'est la seule faon d'en
finir avec le "mille-feuilles institutionnel
avec son invraisemblable superposition
de niveaux d'administration et de gestion
ainsi que son inextricable enchevtrement
de comptences".
Seule faon d'en finir avec ce systme qui
fait la part belle au pouvoir central et main-
tient "une malsaine concurrence entire les
collectivits", une rforme du titre 12 de la
Constitution qui traite de l'Outre-Mer.
Rforme d'autant plus indispensable,
selon lui, "que la distinction entire 73 et 74
est loin d'tre aussi tranche".
Pour l'instant, le RDM ne se prononce en
faveur d'aucun candidate car aucun des
programmes actuels ne prend en compete
les vrais problmes de notre Pays et
entend les interpeller avant de s'engager.


Comme on le constate, ces positions ne
sont pas trs loignes de celles dfen-
dues par le PCM qui a toujours prn le
rassemblement pour dfendre les vrita-
bles intrts du Pays. Notre parti suit avec
intrt la dmarche de cette nouvelle for-
mation en souhaitant que ses louables
objectifs ne se fracassent sur le mur des
intrts politicians.

Georges Erichot










-e la ror etrit -




ri e, e- coll rtin -



(Gadeoue r r m.-n -e -











Doubout pou sove Gnipa


-" a? --:
'C'ls~r.
rl
h
I


Dfendons la mangrove !


Depuis 5 ans, l'implantation d'un centre
commercial Gnipa pose problme.
La construction d'un nouveau temple de
la consommation sur la zone de Gnipa a
fait l'objet de protestations car il est situ
en zone de mangrove protge et porte
atteinte l'environnement.
On ne cesse d'attirer l'attention des
Martiniquais sur les attaques rptes
contre l'environnement natural de la
Martinique et sur les risques de laisser en
heritage pour les gnrations futures
une nature dgrade.
Le Tribunal administratif vient de rejeter
la demand de I'ASSAUPAMAR de sus-
pension du nouveau permis de construire


dlivr par la ville de Ducos, ce qui donne
carte blanche au Groupe Bernard Hayot
pour poursuivre son project.
Ce qui semble conforter la decision du
Tribunal serait les deux petits giratoires
construits sous le pont de Gnipa et qui
ne rglent en rien l'pineuse question de
la circulation laquelle est dj sature.
Veut-on par ce coup de force obliger le
Conseil Rgional, devant le fait accompli,
raliser le fameux giratoire que la DDE
avait dj inscrit dans ses provisions
sans l'accord de la Collectivit ?
On sait que la ralisation d'un tel project se
fera au dtriment du petit commerce dans
le primtre Rivire-Sale, Ducos, Trois-


ilets, et notre pays aura tout perdre.
Faire miroiter le nombre d'emplois qui
seraient crs en ignorant les emplois
qui seront perdus dans un pays au ch-
mage insupportable c'est satisfaire les
apptits de quelques uns au dtriment
de la Martinique.
Et ce sont ces mmes qui participent
l'limination progressive des petits plan-
teurs de banane aprs avoir pollu le sol
avec des pesticides dangereux et inter-
dits.
Cela intervient l'heure o le concept de
dveloppement durable devient un enjeu
majeur pour la plante : '"i dvefoppement
qui rpondaux 6esoins du present sans compro-
mettre la capacity des gnrations futures de
rpondre au- feurs'" Autrement dit, nous
avons te droit d'utiliser les resources de la Terre
mais fe devoir d'en assurer (a prennit pour les
gnrations venir'
La Martinique est une le avec des co-
systmes fragiles, en particulier la man-
grove qui a une function de refuge pour la
faune. Il faut la protger.
Cette citation de Philippe Saint Marc,
ancien magistrat la Cour des comptes
et auteur de "l'Economie barbare", est un
appel la raison : "Le cot de la protec-
tion du milieu natural est beaucoup plus
faible que le cot de sa reconstruction .La
defense de la nature est rentable pour la
nation"
Fernand PAPAYA


a
E L re- de la p


Le droit au logement, le droit l'emploi,
le droit une protection social suffi-
sante, l'ducation, la sant, etc.,
ces droits fondamentaux de tout tre
human sont remis en cause par la poli-
tique inspire du libralisme sauvage.
Des ingalits flagrantes apparaissent
et nous constatons avec indignation
une monte en puissance des phno-
mnes de pauvret o des Martiniquais
ne survivent que grce aux actions
menes par des associations comme la
Croix Rouge ou le Secours Catholique
et surtout grce la gnrosit de
leurs compatriotes.
Les chiffres officials permettent de
prendre la measure de la dgradation du
climate social. La Martinique, pays de
prs de 400.000 habitants, compete
31.325 bnficiaires du RMI.
Scandaleux !


Dj les vieux travailleurs salaries qui
ont cotis toute leur vie n'ont droit qu'au
minimum vieillesse (610,26 euros pour
une personnel seule). Ils doivent faire
face des dpenses de plus en plus
lourdes pour se soigner avec le drem-
boursement de trs nombreux mdica-
ments au prtexte de rduire le deficit
de la Scurit Sociale.
Certains en sont rduits diminuer leur
budget alimentation pour viter des fins
de mois dramatiques, d'autant que les
fournisseurs d'eau, d'lectricit, de tl-
phone n'hsitent pas brandir la
menace de coupure pour quelques
jours de retard, la pension n'tant ver-
se que le 9 de chaque mois.
Le recours "l'picerie social" sous
l'gide du Secours Catholique est une
solution pour de nombreuses families.
D'autres travailleurs malgr un salaire,


le plus souvent fix au SMIC (986
euros/mois), arrivent difficilement
joindre "les deux bouts" et sont obligs
de vivre chez leurs parents par manque
de logement ou parce qu'ils ne peuvent
pas payer les cautions exiges.
Ces conditions de vie difficiles condui-
sent au dsespoir et malheureusement
se dveloppent les phnomnes d'ex-
clusion, d'errance et de dchance
humaine.
Dans ce flot de misre,il faut saluer l'ex-
traordinaire travail des nombreux bn-
voles qui s'investissent pour apporter
un peu de rconfort ces compatriotes
victims de la socit de consommation
capitalist.
Fernand PAPAYA











Cte d'Ivoire :

Laurent Gbagbo ne cde pas


En octobre 2005, les Nations Unies avaient dcid de reporter
d'un an les lections prsidentielle et legislative en Cte d'Ivoire,
prolongeant du mme coup d'un an le mandate du president
Laurent Gbagbo.
Le mercredi 18 octobre dernier, le Conseil de Paix et de Scurit
(C.P.S.) de l'Union Africaine (U.A.) a propose d'une part de repor-
ter encore d'un an les lections prvues le 31 octobre, d'autre
part de confier au Premier Ministre Charles Konan Banny le
contrle des forces de scurit.
Cette double proposition, qui devra tre ratifie par le Conseil de
Scurit de l'ONU le 25 octobre 2006, ne satisfait ni Laurent
Gbagbo, qui a demand la dmission de Banny, ni ies rebelles
des Forces Nouvelles.
Rappelons que la Cte d'Ivoire est couple en deux depuis la ten-
tative de coup d'Etat de 2002 : le Sud est sous le contrle de
Gbagbo et le Nord sous celui des Forces Nouvelles.
En dcembre 2005, la nomination la tte du gouvernement de
Charles Konan Banny, suivie d'un dbut de dsarmement des
groups arms et d'un programme d'identification national des-
tin inscrire les lecteurs sans paper d'identit, avait laiss
croire en la possibility de trouver une solution la crise.
Mais hlas, moins de 10 % des milices ont remis leurs armes, et
les "antennes foraines" du programme d'identification national
n'ont dur que quelques jours, du fait de l'hostilit des partisans
de Gbagbo.
Le pays est donc dans l'impasse et les combats risquent de
reprendre bientt.
Le people ivoirien ne mrite pas un tel sort. L'Afrique doit se gu-
rir du mal de la division.
M. Belrose


Laurent Gbagbo, Prsident Ivoirien


Bolivie:

Situation social tendue


Evo Morales : "la C.I.A. doit respecter
la volont populaire"

Evo Morales, candidate du MAS
(Movimiento al socialism : Mouvement
vers le socialisme), a assum la prsi-
dence de la Rpublique de Bolivie le 22
janvier 2006. Cet ancien leader syndica-
liste indigne, qui n'a jamais cach sa
sympathie pour Fidel Castro et Hugo


Chavez, a t lu sur un programme de
gauche et avec l'appui dcisif des
ouvriers du secteur minier. Son election
et ses prises de position en faveur du
socialisme n'ont pas t, on s'en doute
aisment, du got de l'imprialisme nord-
amricain et de l'oligarchie bolivienne.
Ds sa victoire, Evo Morales est donc
devenu un homme abattre politique-
ment, voire liminer physiquement,
comme Castro et Chavez.
Dbut octobre, la Bolivie a t le thtre
de violent affrontements qui ont fait 16
morts et 81 blesss, entire mineurs pour
le contrle de la mine d'tain de Huanuni.
Les combats ont oppos les 1.200
mineurs travaillant dans ladite mine (sala-
ris de l'entreprise publique COMIBOL
(Corporation Minire de Bolibie) plu-
sieurs milliers de "cooprativistas" qui
voulaient les en dloger et prendre leur
place.
Les "cooprativistas" ont attaqu leurs
frres de travail en utilisant de la dyna-
mite, des armes feux et des pelles.
Les '"cooprativistas" sont des mineurs


travaillant dans des coopratives cres
en 1980 pour ponger la masse des ch-
meurs victims de la crise conomique.
Evo Morales leur doit en parties sa victoire
lectorale, d'o sa dception face au
drame de Huanuni.
Certes, le president Moralas n'a pas tenu
toutes les promesses faites par le candi-
dat Morales, mais la dsillusion n'ex-
plique pas elle seuls ces affrontements
fratricides.
La Bolivie, l'un des pays les plus pauvres
d'Amrique Latine, possde la mine
d'tain la plus important d'Amrique du
Sud.
En Equateur, pays voisin de la Bolivie, un
candidate de gauche, prsent par les
mdias comme l'alli de Chavez, devrait
affronter un richissime homme de droite
lors des lections prsidentielles.
Tout cela doit tre pris en compete pour
comprendre le massacre de Huanuni.
Evo Morales n'a pas tort de parler de
conspirationn". L'ombre de la CIA plane
sur la Bolivie.
M. Belrose











Case-Pilote: Mouvement Populaire Pilotin (M.P.P.)


Le dimanche 21 Octobre 2006, dans la mati-
ne, Case-Pilote, s'est effectue la rentre
politique du M.P.P., en son sige "Kaz a
Mirak".
En presence de personnalits et d'organisa-
tions invites don't le PCM reprsent par E.
Capgras, R. Riam, A. Constant, le Prsident
Auguste Armet s'adressa aux nombreux
militants pilotins, sous le regard symbo-
lique de la photo d'Andr Aliker.


Pour mmoire, rappelons que ce journalist
communist, assassin par les sbires de
l'Usine, a t retrouv ligot sur une plage
de Case-Pilote (Fond Bourlet) en janvier
1934.
Tout au course de son intervention, Auguste
Armet rappela les actions engages par le
M.P.P. pour la conscientisation et la vigi-
lance. Surtout, il souligna l'ancrage
gauche du movement, engag dans une


alliance avec le R.D.M. de Claude Lise, pr-
sent cette runion.
Auguste Armet affirma que pour les pro-
chaines chances prsidentielles, le choix
du M.P.P. se fera en function de la position
du (ou de la) candidate) sur les problmes
vitaux de la Martinique et des intrts des
Martiniquais.
A.C.


INSERTION CONSTI

Suivant un asp en date di
2006 Fort-de-France, il
une Socit Responsal
prsentant les caractristiqui
DENOMINATION SOCIAL
CONDUITE
CAPITAL : 8.000 euros cor
400 parts sociales de num
entirement de leur valeur i
SIEGE SOCIAL: 64 Tivoli R
97200 Fort-de-France.
OBJET: L'enseignement di
Formation la scurit ro
de matriel pdagogique.
DURE : 99 ans
GRANT: Claudine FONR
rant 64 Tivoli Rodate Apt. 4
La socit sera immatricul
du Commerce et des Soci
de-France.
LA GRANCE


AVIS DE CONSTITU


Aux terms d'un acte sous s
date du 10/10/2006 enregis
sous le numro 2009/286, il
tu une socit civil immot
tal variable prsentant le
tiques suivantes :
Denomination : SCI CONTF
Capital : 60 980 euros
Sige : c/o ALPHATEXT -
Dupont 97229 TROIS-ILE
Objet sommaire :
Acquisition d'un terrain, co
amnagement d'un ensemt
usage d'habitation en vue d
par fractions destines aux
gestion et l'entretien de cet
gnralement toutes opr
pouvant se rattacher directed
rectement cet objet.
Dure : 01 anne compete
tion au RCS de Fort-de-Fra
La Grante


AVIS DE CONSTITU


Par acte sous sieng priv
18/08/2006, il a t co
Socit avec les caractr
vantes :
FORME : Socit A Respol
te (SARL)
DENOMINATION : ENTR
CONSTRUCTION EUROTF
Dsigne sous le sigle : E.C
SIEGE SOCIAL:
BP 33 Lot LUCITO N" 33
DIAMANT MARTINQUE
OBJET: Maonnerie, Bton
contraint, Construction de r
viduelles et immeubles, Trav
de carrelage, pierre et marb
vaux de btiment et VRD,
matriel et Location de Pers
DURE : 99 ans


TUTIVE

u 06 octobre
a t institu
bilit Limite
es suivantes :
LE : SOFT

respondant
raire libres
nominale.
lodate Ap. 4

e la conduite,


CAPITAL SOCIAL VARIABLE : 8000
euros
GRANT: Mr MARRY Henry
Inscription en course au greffe du Tribunal
de Fort-de-France
Mention sera faite au RCS de FDF.


Pour avis
Le Grant, MARRY Henry


AVIS DE CONSTITI
Socit Civile Immc
S.C.I. VIVIANI


utire, Vente Par acte sous seing priv e
aot 2006, il a t constitu
civil immobilire :
OSE demeu- DENOMINATION SOCIA
FDF. VIVIANA
e au Registre CAPITAL: 1.000 euros divis
ts de Fort- sociales de 100 chacune
souscrites et libres.
SIGE SOCIAL: 48, Route
FA 6942 Voie n 4 97200 FORT-C
OBJET : L'achat et la ge
ITION immeuble usage d'habita
Toutes operations financir
eing priv en ou immobilires se rattac
str au Marin ment ou indirectement I'o
a t consti- DURE : 99 annes cor
bilire capi- matriculation de la socit
s caractris- du Commerce et des soci
GRANT: Madame Vivian
RELA VILLOING pouse URSUL
aot 1949 BA
2 Rue Papin (Guadeloupe), de national
TS demeurant 48, Route de
97200 FORT-DE-FRANCE.
instruction et La Socit sera imma
ble collectif Registre du commerce et
le sa division du Tribunal de Commerce
associs, la France.
ensemble, et Pour avis et mention
nations civiles La Grante


ment ou indi-

r de l'inscrip-
nce.


AVIS DE CONSTITUTE


En date du 31/07/2006, il a
FA 6943 une SARL prsentant le:
tiques suivantes :
ITION Denomination : TOP TRAJE
Adresse: 7,500km Rte de R
en date du 97200 FORT-DE-FRANCE
nstitu une Objet : Tout type de TRAI
istiques sui- MARCHANDISES ainsi qu
objet ayant rapport avec I'a
nsabilit limi- pale.
Dure : 99 ans
EPRISE DE Capital :1.500
IAVAUX Le Grant : RESTOG Dani
3.E. Adresse : Rsidence Guim
Esc. 3 -Apt. 2 Palmis
- 97233 LE LAMENTIN
Immatriculation au R
arm et pr- Commerce en course.
naisons indi- Pour avis, le Grant


vaux de pose
ire, Tous tra-
Location de
onnel.


AVIS DE CONSTITUTION


date du 22 aot 2006, il a t constitu
une Socit Responsabilit Limite
prsentant les caractristiques suivantes :
Denomination social : STRUCTERRAM
Capital : 5.000 E divis en 250 parts de
20


Apports en numraire : 5.000 e
Sige social : Mont-Vert 97231
FA 6944 ROBERT
Objet : Terrassements, Travaux Publics
JTION et Services et toutes operations pouvant
ibilire se rattacher l'objet social.
A Dure : 99 annes computer de son
immatriculation au Registre du com-
in date du 20 merce et des socits.
une socit Grant : Monsieur MURAT Cdric
demeurant au 35, Rue Montesquieu St
LE : S.C.I. 319 Rsidence Les Estud'lles 97200
FORT-DE-FRANCE.
s en 10 parts La socit sera immatricule au registre
, entirement du commerce et des socits de Fort-de-
France.
Sides Rochers FA 6947
)E-FRANCE
stion de tout RESIDENCE LES FREGATES
tion. ; Socit responsabilit limite
es, mobilires au capital de 15.000 Euros
hant directe- Sige social : c/o Jean Pierre Marion
bjet social. Appartement n" 30
npter de l'im- 25, Rue Vincent Placoly
au Registre Cascades de Madiana
ts. 97233 SCHELCHER
e Marie Ren RCS 441 060 842 Fort-de-France
ET, ne le 2
SSE-TERRE Suivant dlibration de l'assemble
it franaise, gnrale ordinaire du 15/10/2006, les
s Rochers associs, aprs avoir entendu le rapport
du liquidateur, ont approuv les comptes
itricule au de liquidation, ont donn quitus au liqui-
des socits dateur et l'ont dcharg de son mandate,
de Fort-de- ont dcid la rpartition du produit net de
la liquidation, puis ont prononc la cl-
ture des operations de liquidation. Les
comptes de liquidation seront dposs
FA 6945 au greffe du Tribunal de commerce de
Fort-de-France.
JTION Pour avis, le liquidateur
FA 6948
t constitu
s caractris- SOMATRAS
S.A.S. au capital de 200.000,00 E
ET Sige: ZA.C. de Rivire Roche BP 92
avine Vilaine 97200 FORT-DE-FRANCE
RCS FORT-DE-FRANCE 324 156 595
SPORT DE
e tout autre Aux terms du procs-verbal en date du
ctivit princi- 16 Octobre 2006, l'associ unique a pris
acte de la dmission de Madame Denise
BRASSET en sa quality de Prsident.
L'associ unique a nomm Monsieur
el Thierry LARCHER, demeurant Quartier
auve Bt. A La Haut 97231 LE ROBERT, en quality
ste 97232 de Prsident pour la dure restant cou-
rir du mandate de son prdcesseur, soit
egistre du jusqu' l'issue de l'Assemble Gnrale
Ordinaire annuelle statuant sur les
comptes de l'exercice social close le
FA 6946 31/12/2010.
Pour avis


FA 6949


Au terme d'un acte sous seing priv en


Michel LANGERON
Avocat au Barreau de Fort-de-France
88, Rue Victor Svre
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl.: 0596 70 20 98
Fax : 0596 73 42 30
courriel :
cabinet.michel.langeron@wanadoo.fr

CHANGEMENT
DE RGIME MATRIMONIAL
Avis est donn par la prsente, en ex-
cution de la loi du 13 Juillet 1965, que
Monsieur Paulin Georges RENARD,
retrait, n le 22 Juin 1941 MORNE
ROUGE (Martinique), de nationalit fran-
aise et Madame Valentine Jacqueline
VELAYOUDON, infirmire, ne le 23
Juillet 1951 MACOUBA (Martinique),
de nationalit franaise, demeurant
-ensemble Lotissement Les Citronnelles -
Fonds Bourlet 97222 CASE-PILOTE,
se proposent de prsenter au Tribunal
de Grande Instance de Fort-de-France
une Requte d'homologation d'un acte
pass le 5 Octobre 2006 par devant
Matre Robert CEAUX, Notaire associ,
membre de la SCP dnomme "Franois
et Charles GALLET de SAINT-AURIN,
Robert CEAUX et Philippe PERIE,
Notaires associs", titulaire d'un Office
Notarial don't le sige social est Fort-
de-France (Martinique), Croix de
Bellevue Avenue Condorcet, enregis-
tr, contenant leur declaration conjointe
en vue de transformer en rgime de la
separation de biens, le rgime lgal de la
communaut de biens rduit aux
acquts dfaut de contract de marriage
pralable leur union clbre la
Mairie du MARIGOT le 4 dcembre
1982.
Michel LANGERON
FA 6950

Etude de Matres Evelyne GUATEL
et Sandra
GERMAIN PORSAN-CLMENT
Notaires associs FORT-DE-FRANCE
(Martinique) Immeuble Le Trident
Btiment A, 2e tage
Lotissement Montgralde

SCI GRAND'CASE
Socit Civile au capital de 120
RCS FORT-DE-FRANCE
Sige social : SAINTE MARIE
DE LA MARTINIQUE (97230)
Quarter Derrire Morne

CHANGEMENT DE GRANT

Aux terms de la decision prise en
Assemble gnrale ordinaire en date
du 29 septembre 2006, il a t dcid de
nommer pour une dure illimite un nou-
veau grant en lieu et place de Madame
Sandra TANDAVARAYEN, grante
dmissionnaire.
En consequence l'article intitul
"Nomination du premier grant" est
modifi de la manire suivante :


ANNUNGES LGALES









1 ANCIIE LAE "/,, e&e206-Pac 3 -;aeI


- NOMINATION DU GERAI
Le Grant de la socit e
Judes, Yane TANDAVARAY
Les functions de grant son
illimite.
Le reste de l'article est inch
Pour avis
Mattre Sandra GERMAI
CLEMENTE
Le Notaire


AVIS DE CONSTITI

Avis est donn de la cor
socits suivantes :
DENOMINATION :
SNC A6A INDUSTRIES,
INDUSTRIES, SNC A6C II
SNC A6D INDUSTRIES
INDUSTRIES, SNC A6F II
SNC A6G INDUSTRIES,
INDUSTRIES, SNC A6J I1
SNC A6K INDUSTRIES
INDUSTRIES, SNC A6M I1
SNC A6N INDUSTRIES,
INDUSTRIES, SNC A6Q Il
SNC A6R INDUSTRIES,
INDUSTRIES, SNC A6T If
SNC A6U INDUSTRIES,
INDUSTRIES, SNC A6W Il
SNC A6X INDUSTRIES,
INDUSTRIES, SNC A6Z IN
FORME : Socit en nom c
CAPITAL: 100 EUROS
OBJET : Location simple
dure de vhicules et bie
ments professionnels
SIEGE SOCIAL: Le Lamen
Dure : 10 annes
ASSOCIS EN NOM :
La socit ACI Financeme
SARL au capital de 7 62
sige social est 6 Lotissem
Four Chaux Le Lamenti
le au RCS de Fort-de-Fra
numro 392 962 726 repi
Monsieur de REYNAL agis
lit de grant
Monsieur Stphane de RE
cili c/O ACI Immeuble Se
Manhity 97232 Le Lamenti
GRANCE:
La socit ACI Financeme
SARL au capital de 7 62
sige social est 6 Lotissemi
Four Chaux Sud 97232
immatricule au RCS de Fo
sous le numro 392 962 7:
te par Monsieur de REYN
es quality de grant.
IMMATRICULATION : au F
de-France.
Pour avis


AVIS D'ATTRIBUT

Nom et adresse officials de
acheteur: Dpartement de l
Personne responsible d
President du Conseil G
Martinique Avenue des Ca
679 97264 Fort-de-France
0596 55 26 00 Tlcop
55 37 87 Adresse
http://www.cg972.fr.
Rfrence de la publication
announce n* FA 6064 du 23 i
Objet du march : GARDIi
SERVICE DE SCURIT
MENTS ET DES MANIFES
CONSEIL GNRAL DE
UNIQUE.
Catgorie de service : 23
CPV : Objet principal : 7461
Critres d'attribution retenus
Offre conomiquement la
geuse apprcie en function


NT noncs ci-dessous.
st : Monsieur Valeur technique : 60 %
'EN Prix des prestations : 40 %
t d'une dure Type de procedure : Appel d'offres
ouvert.
lang. Attribution des marchs ou des lots :
Lot(s) 1. Htel du Dpartement -
N PORSAN March n 06-056 : EURO SECURITY,
Riviro Pomme, 97213 Gros-Morne
Martinique Tlphone : 0596 65 98 95,
FA 6951 tolbcopiour : 0596 65 33 07 Montant :
147.589.86 e HT,
UTION Soustra itance : non
Lot(s) 2. Immeuble Concorde March
islitution des on 06 057 : EURO SECURITE, Rivire
Pomme, 97213 Gros-Morne Martinique
Tlphone : 0596 65 98 95 Tlcopieur:
SNC A6B 0596 65 33 07 -
NDUSTRIES. Montant : 136.295.46 E HT.
, SNC A6E Sous-traitance : non
NDUSTRIES. Lot(s) 3 Centre Administratif March
SNC A6H n" 06-058 : EURO SECURITY, Rivire
NDUSTRIES, Pome, 97213 Gros-Morne Martinique -
, SNC A6L Tlphone: 0596 65 98 95 Tlcopieur:
NDUSTRIES, 0596 65 33 07 -
SNC A6P Montant : 243.045,91 E HT.
NDUSTRIES, Sous-traitance : non
SNC A6S Lot(s) 4. Rsidence Chanteclerc -
NDUSTRIES, March n" 06-059 : EURO SECURITY,
SNC A6V Rivire Pomme, 97213 Gros-Morne
NDUSTRIES. Martinique Tlphone : 0596 65 98 95
SNC A6Y Tlcopieur : 0596 65 3307 -
DUSTRIES Montant : 106 750,45 HT
ollectif Sous-traitance : non
Lot(s) 5. Centre Culturel ATRIUM -
Sde longue March n 06-060 : EURO SECURITE,
ns d'quipe- Rivire Pomme, 97213 Gros-Morne
Martinique Tlphone : 0596 65 98 95
tin (97232) Tlcopieur : 0596 65 33 07 Montant :
142 469,94 E HT.
Sous-traitance : non
nt Outre Mer Date d'attribution du march : 27
2 E, don't le Septembre 2006
ent Manhity Nombre total d'offres reues : 6
n, immatricu- Autres informations : Le march est cou-
ance sous le vert par l'accord cadre sur les marchs
rsente par publics (Amp).
sant es qua- Le march ne s'inscrit pas dans le pro-
jet/programme finance par des fonds
EYNAL domi- communautaires.
ra Zone de Instance charge des procedures de
n Martinique. recourse :
Tribunal Administratif Immeuble Roy
*nt Outre Mer Camille Croix de Bellevue B.P. 683 -
2 E, don't le 97264 Fort-de-France Tlphone :
ent Manhity 0596 71 66 67 Tlcopieur : 0596
Le Lamentin, 63 10 08
rt-de-France e-mail :
26 reprsen- greffe.ta-fort-de-france@juradm.fr
NAL agissant Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 13 Octobre 2006
CS de Fort- FA 6953


FA 6952

ION

l'organisme
a Martinique.
u march :
nral de la
iraibes B.P.
- Tlphone :
lieur : 0596
internet :

JUSTICE:
mars 2006.
ENNAGE ET
DES BATI-
TATIONS DU
LA MARTI-


3000

plus avanta-
i des critres


AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE
2me Consultation

Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTI-
NIQUE Service des Marchs et de la
command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France
Martinique Tl.: 0596 59 63 00 /
Tlcopie : 0596 72 68 10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nique.fr rubrique "Marchs publics"
Autorit executive :
Le President du Conseil Rgional de la
Martinique
Procedure de passation :
Procedure adapte en vertu de l'article
28 du Code des Marchs Publics (CMP)
Objet du march :
Ralisation d'tudes techniques sur les
products du secteur de la pche en
Martinique et en Guadeloupe en vue de
la preparation des accords de partenariat
conomiques 2me consultation.


Rfrence d'identification du march :
DDES-EACC-06-026.
Caractristiques principles :
Objectif gnral de la prestation
Il s'agit de raliser des tudes interrgio-
nales complmentaires en vue de la pr-
paration des accords de partenariat co-
nomiques entire l'Union Europenne et
les pays de la Carabe.
Pour mmoire, ces accords visent :
* faciliter une plus grande integration des
DOM et des PTOM dans le march
regional du CARIFORUM").
Cet esprit ne doit pas occulter la probl-
matique sous-jacente du maintien des
politiques communautaires RUP ven-
tuellement affectes par la ngociation
de I'APE.
Les tudes, objet de la prsente consul-
tation portent uniquement sur les pro-
duits du secteur de la pche en
Guadeloupe et Martinique (lot 4)
Celles portant sur :
Sla proprit intellectuelle et industrielle
(lot 1),
* les movements de capitaux (lot 2),
* les products et services (lot 3),
ont t, ce jour, attributes.
Les prestations raliser comportent 2
phases, savoir :
- Phase 1 : Ralisation d'un pr-rapprot.
- Phase 2 : Ralisation d'un rapport final.
Autre :
Transmission par voie dmatrialise :
non autorise
Dure d'excution du march :
Environ 4 semaines.
Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus :
Le dossier de consultation des entre-
prises sera remis gratuitement par le ser-
vice des marchs et de la comande
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 FORT-DE-FRANCe Tl.: 0596
59 63 00
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout lment d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
Ce document peut tre galement tl-
charg l'adresse Internet sus indique.
Conditions de participation :
Critres de selection des candidatures :
- Capacits professionnelles, techniques
et financires
Critres de jugement des offres :
- valeur technique de l'offre
- prix de la prestation
Pices requires :
Liste numre dans le dossier de
consultation. Il s'agit en particulier de :
* Lettre de candidature et declaration du
candidate (conformment aux modles
joints au dossier de consultation),
* Moyens techniques affects la pres-
tation,
* Comptences et Rfrences pour des
prestations similaires effectues durant
les 3 dernires annes,
* Elements permettant d'apprcier les
capacits professionnelles, techniques
et financires du candidate,
Dlai de validit des offres : 180 jours.
Adresse auprs de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
tre obtenus :
Conseil Rgional de la Martinique (ser-
vice des marchs et de la command
publique) ou en ligne l'adresse sus
indique.
Date limited de reception des offres :
LE 13NOVEMBRE 2006 A 12H00
(HEURE DE MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes :
Reception des offres par pli recom-
mand ou contre rcpiss au Conseil
Regional de la Martinique Service des
Marchs et de la Commande Publique -
Rue Gaston Defferre Cluny 97200


Fort-de-France Martinique ou en ligne a
l'adresse Internet sus indique.
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met
gratuitement la disposition des candi-
dats une plate-forme de dmatrialisa-
tion accessible via l'adresse Internet sui-
vante : http://www.cr-martinique.fr -
rubrique "marchs publics"
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
march porte au present avis d'appel
public la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Rgion Martinique
- le tlchargement des avis, rgle-
ments, et dossiers de consultation des
entreprises
La transmission par voie lectronique
des dossiers d'offre n'est pas autorise
pour le present dossier.
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 17 Octobre 2006.
FA 6954

REPUBLIQUE FRANCHISE
PREFECTURE
DE LA REGION MARTINIQUE

SOUS-PRFECTURE DU MARIN
AVIS D'OUVERTURE
D'UNE ENQUETE PUBLIQUE
Le public est inform que conformment
aux dispositions de l'arrt prfectoral n"
2006/39, il sera procd l'ouverture :
d'une enqute publique sur la demand
d'autorisation du S.I.C.S.M. d'effectuer,
au titre des articles L 214-1 L 214-6 de
la loi sur l'Eau du 03 janvier 1992, des
travaux de construction de la nouvelle
station d'puration du MARIN en vue
d'amliorer les systmes d'assainisse-
ment des communes du MARIN et de
SAINTE-ANNE.
Cette enqute publique se droulera du
jeudi 26 octobre 2006 au mercredi 29
novembre 2006 inclus, sur le territoire
des communes du MARIN et de
SAINTE-ANNE.
Le dossier d'enqute pourra tre
consult du jeudi 26 octobre 2006 au
mercredi 29 novembre 2006 inclus aux
mairies ci-dessus mentionnes, aux
heures d'ouverture des bureaux.
Durant cette priode, les observations du
public pourront :
soit tre consignes sur les registres
d'enqute mis sa disposition,
soit tre adresses par crit M. Ren
GALY, commissaire enquteur, qui si-
gera la mairie du MARIN, comme suit :
jeudi 26 octobre 2006 de 9H 12H
mercredi 15 novembre 2006 de 9H
12H
mercredi 29 novembre 2006 de 9H
12H
et la mairie de SAINTE-ANNE, comme
suit :
vendredi 27 octobre 2006 de 9H 12H
mercredi 31 octobre 2006 de 9H 12H
mercredi 08 novembre 2006 de 9H
12H.
Les conclusions motives du commis-
saire enquteur pourront tre communi-
ques pendant un dlai d'un an comp-
ter du quarantime jour suivant la clture
de l'enqute toute personnel en faisant
la demand la Sous-Prfte du
MARIN. Elles seront en outre dposes
en mairies du MARIN et de SAINTE-
ANNE, pour la consultation du public.
Marin, le 3 Octobre 2006
Pour la Sous-Prfte
Le Secrtaire Gnral
Clamadji NAIBERT
FA 6955










:NUGE AE eue2 esfe20 pai'c *043 ag


Matre Grard Granvorka
Avocat au Barreau de Fort-de-France
Centre d'Affaires de Dillon-Stade
16, rue Georges Eucharis
Immeuble Hisso
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl.: 0596 75 60 64
Fax :0596 75 70 27


08/08/2006
Date de notification du march :
12/10/2006
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 19 Octobre 2006.
FA 6957

AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH


VENTE DE FONDS DE COMMERCE L'avis d'appel public la concurrence a-
t-il fait l'objet d'une publication ? OUI
Suivant acte sous seing priv en date NOM ET ADRESSE OFFICIELS DE
Fort-de-France (97200) du 11.08.2006, L'ORGANISME ACHETEUR:
enregistr au Service des Impts des Dpartement de la Martinique Htel du
Entreprises du MARIN (972) le Dpartement Avenue des Carabes -
18.08.2006, Bordereau n 2006/233 97200 Fort-de-France.
Case n 3 Ext. 747, M. MARQUET OBJET DU MARCH :
Ludovic, commerant, n le 9.5.79 Objet du march:
SARCELLES (95), de nationalit TRAVAUX D'ELECTRICITE COU-
Franaise, demeurant 9, Alle des RANTS FORTS ET FAIBLES ET
Campches Trois-Rivire 97228 D'ECLAIRAGE DANS LES COLLEGES
SAINTE-LUCE, immatricul au RCS de ET LES EQUIPEMENTS DEPARTE-
Fort-de-France sous le n* 440 653 343, MENTAUX
Vendeur, a cd M. KERMAREC Type de march de travaux : Excution
Andr, Joseph, Marie, Acheteur, n le CRITERES D'ATTRIBUTION RETENUS:
01.01.1961 Brest (29), de nationalit Offre conomiquement la plus avanta-
Franaise, demeurant Maison Massouf geuse apprcie en function des critres
Cap Chevalier 97227 SAINTE-ANNE, noncs ci-dessous :
un fonds de commerce de restauration Valeur technique = 60 %
exploit sous le nom commercial Prix des prestations = 40 %
ELLEME LA GLACE" sis quarter PROCEDURES:
Montgrald 97280 LE MARIN, moyen- Type de procedure
nant le prix de 70.000 e. Appel d'offres ouvert pass en applica-
La date d'entre en jouissance a t tion des Articles 33 3*al. et 57 59 du
fixe au 11.08.06. CMP.
Les oppoistions seront reues chez ATTRIBUTION DU MARCHE:
Maitre Grard GRANVORKA, Avocat au Lot : 01 : TRAVAUX D'ELECTRICITE
Barreau de Fort-de-France, demeurant COURANTS FORTS ET COURANTS
Centre d'Affaires de Dillon-Stade 16, FAIBLES ET D'ECLAIRAGE
rue Georges Eucharis Immeuble Titulaire : SOCIETE CARAIBES ELEC-
Hisso 97200 Fort-de-France o il a t TRICITE 97252 FORT-DE-FRANCE
fait cette fin, election de domicile. Elles March N : 06084
devront tre faites au plus tard dans les Montant : 150.000 euros H.T. Mini et
dix jours qui suivront la dernire en date 600.000,00 Euros H.T. Maxi
des publications lgales prvues. Date de notification du march :
Pour insertion 12/10/2006
FA 6956 Lot : 02: TRAVAUX D'ELECTRICITE
COURANTS FORTS ET COURANTS
AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH FAIBLES ET D'ECLAIRAGE
Titulaire : EGER 97232 LE LAMENTIN
L'avis d'appel public la concurrence a- March N" : 06085
t-il fait l'objet d'une publication ? OUI Montant : 150.000 euros H.T. Mini et
NOM ET ADRESSE OFFICIALS DE 600.000,00 Euros H.T. Maxi
L'ORGANISME ACHETEUR : Date de notification du march :
Conseil Gnral de la Martinique Htel 17/10/2006
du Dpartement Avenue des Carabes Lot : 03 : TRAVAUX D'ELECTRICITE
- 97200 Fort-de-France COURANTS FORTS ET COURANTS
OBJET DU MARCH : FAIBLES ET D'ECLAIRAGE
Objet du march : Titulaire: C.T.I.E. 97228 SAINTE-LUCE
RD N 9 et N 9A PLANTATIONS March N : 06086
SPACES VERTS CARREFOUR VAL Montant : 150.000 euros H.T. Mini et
D'OR CARREFOUR DU STADE 600.000,00 Euros H.T. Maxi
Type de march de travaux : Excution Date de notification du march :
CRITERES D'ATTRIBUTION RETENUS 17/10/2006
Offre conomiquement la plus avanta- Lot : 04 : TRAVAUX D'ELECTRICITE
geuse apprcie en function des critres COURANTS FORTS ET FAIBLES ET
noncs ci-dessous : D'ECLAIRAGE
* Dlai d'excution = 60 % Titulaire : ALIZELEC 97200 FORT-DE-
* Prix des prestations = 40 % FRANCE
PROCEDURES: March N" : 06087
Type de procedure Montant : 150.000 euros H.T. Mini et
Marchs ngocis avec mise en concur- 600.000,00 Euros H.T. Maxi
rence pass en application de l'Article Date de notification du march :
35-1-1 du CMP 12/10/2006
ATTRIBUTION DU MARCH : RENSEIGNEMENTS COMPLEMEN-
Titulaire : CLEAN GARDEN 97200 TAIRES:
FORT-DE-FRANCE Date d'attribution du march :
March N : 06093 26/07/2006
Montant : 126 323,20 Euros HT Date d'envoi du present avis la publica-
- Tranche ferme : Dsignation : tion : 19 Octobre 2006.
RD9 A / Section Val d'Or Entre du FA 6958
bourg
Montant : 46 076,00 Euros H.T. AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH
- Tranche Cond. 1 : Dsignation :
RD 9 RD 9A Giratoire Val d'Or L'avis d'appel public la concurrence a-
Montant : 80 247,20 Euros H.T. t-il fait l'objet d'une publication ? OUI
RENSEIGNEMENTS COMPLEMEN- NOM ET ADRESSE OFFICIALS DE
TAIRES: L'ORGANISME ACHETEUR :
Date d'attribution du march : Dpartement de la Martinique Htel du


Dpartement Avenue des Carabes -
97200 Fort-de-France.
OBJET DU MARCH :
Objet du march :
MISE EN PLACE DE L'ECLAIRAGE
PUBLIC SUR LES APPONTEMENTS
DEPARTEMENTAUX
Type de march de travaux : Excution
CRITERES D'ATTRIBUTION RETENUS :
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous :
SValeur technique = 30 %
* Prix des prestations = 50 %
* Service aprs-vente = 20 %
PROCEDURES:
Type de procedure
Appel d'offres ouvert pass en applica-
tion des Articles 33 3*al. et 57 59 du
CMP
ATTRIBUTION DU MARCH :
Titulaire : SOCIETY CARAIBES ELEC-
TRICITE 97252 FORT-DE-FRANCE.
March N : 06095
Montant : 70 000,00 Euros H.T. et Mini
280.000,00 Euros H.T. Maxi
RENSEIGNEMENTS COMPLEMEN-
TAIRES :
Date d'attribution du march
12/07/2006
Date de notification du march :
16/10/2006
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 19 Octobre 2006
FA 6959


AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCH

L'avis d'appel public la concurrence a-
t-il fait l'objet d'une publication ? OUI
NOM ET ADRESSE OFFICIALS DE
L'ORGANISME ACHETEUR :
Dpartement de la Martinique Htel du
Dpartement Avenue des Carabes -
97200 Fort-de-France
OBJET DU MARCH :
Objet du march :
TRAVAUX POUR L'IIMPLANTATION DE
LOCAUX MODULAIRES AU COLLEGE
ISIDORE PELAGE A STE ANNE
Type de march de travaux : Excution
CRITERES D'ATTRIBUTION RETENUS :
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous :
* Prix des prestations
* Valeur Technique des prestations (qua-
lit des matriaux, modes opratoires
des travaux dans l'enceinte du college)
PROCEDURES:
Type de procedure :
Marchs ngocis avec mise en concur-
rence pass en application de l'Article
35-1.1 du CMP
Aucune offre ou aucune offre acceptable
declarationn d'infructuosit) n'a t reue
en rponse une procedure ouverture
ou restreinte.
ATTRIBUTION DU MARCH :
Lot : 01 Construction Modulaires
Titulaire : SOCACOM 97232 LE
LAMENTIN
March N 06068
Montant : 834 776,76 Euros H.T.
RENSEIGNEMENTS COMPLEMEN-
TAIRES:
Date d'attribution du march :
06/06/2006
Date de notification du march :
13/10/2006
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 19 OCTOBRE 2006
FA 6960

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

Nom et adresse de l'organisme acheteur :


Dpartement de la Martinique
Correspondent : Prsident du Conseil
Gnral de la Martinique Avenue des
Carabes B.P. 679 97264 Fort-de-
France Tl.: 0596 55 26 00 -
Tlcopieur : 0596 55 37 87 Adresse
Internet : http://www.cg972.fr
Objet du march : Ralisation de plates-
formes et d'outils FOAD (Formation
Ouverte A Distance) pour le secteur
associatif en vue de l'exprimentation de
tlformation mene par le Conseil
Gnral de la Martinique dans le cadre
du project DIALECTIC
Type de march de fournitures : achat
Catgorie de services : 24
CPV : Objet principal : 80420000
Lieu d'excution : dpartement de la
Martinique, 97200
Des variantes seront-elles prises en
compete : Oui
La procedure d'achat du present avis est
couverte par l'accord sur les marchs
publics de I'OMC : Non
Prestations divises en lots : Oui
Possibility de prsenter une offre pour un
ou plusieurs lots.
Modalits essentielles de financement et
de paiement et/ou rfrences aux textes
qui les rglementent : budget du dpar-
tement sur resources propres et Fonds
social europen (Fse)
Les rglements : mandate administratif
dans un dlai de 45 jours aprs service
fait et reception des factures conform-
ment l'article 96 du dcret n* 2004-15
du 7.01.2004 portant Code des Marchs
Publics.
Forme juridique que devra revtir le
groupement d'oprateurs conomiques
attributaire du march : solidaire.
Langues pouvant tre utilises dans l'of-
fre ou la candidature : franais
Unit montaire utilise I'euro.
Conditions de participation :
Critres de selection des candidatures :
capacity technique et financires.
Situation juridique rfrences requises :
DC 4 ou
La lettre de candidature et habilitation du
mandataire par ses co-traitants.
En cas de groupement, une lettre de
candidature, fournie en un seul exem-
plaire original pour l'ensemble du grou-
pement, faisant apparatre les membres
du groupement, chaque membre du
groupement candidate prcisant gale-
ment sur quels lots porte sa candidature.
Documents attestant des pouvoirs de la
personnel habilite pour engager le can-
didat.
Dc5 ou
Les dclarations sur l'honneur, en appli-
cation des articles 43, 44 et 45 du CMP
et des articles 8 et 38 de l'ordonnance n
2005-649 du 6 juin 2005 relative aux
marchs passs par certaines per-
sonnes publiques ou prives non sou-
mises au code des marchs publics :
(voir renseignements complmentaires
ci-aprs).
Capacity conomique et financire -
rfrences requises : dc5 ou declaration
concernant le chiffre d'affaire global et le
chiffre d'affaires concernant les services
auxquelles se rfre le march, raliss
au course des trois derniers exercices dis-
ponibles ;
Rfrence professionnelle et capacity
technique rfrences requires : dc5 ou
Liste des prestations de service fournies
au course des tris dernires annes indi-
quant notamment le montant, la date et
le destinataire.
- pour justifier des capacits profession-
nelles, techniques et financires d'un ou
de plusieurs sous-traitants, le candidate
produit les mmes documents concer-
nant le sous-traitant que ceux exigs des












candidates par l'acheteur public, en outre,
pour justifier qu'il dispose des capacits
de ce ou ces sous-traitants pour l'excu-
tion du march, le candidate produit soit le
contract de sous-traitance soit un engage-
ment crit du ou des sous-traitants.
Critres d'attribution :
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs dans le cahier des charges
(rglement de la consultation, lettre d'in-
vitation ou document descriptif).
Type de procedure : procedure adapte
soumis aux dispositions de l'article 30 du
code des marchs.
Date limited de reception des offres : 17
novembre 2006, 12 heures.
Autres renseignements :
Numro de rfrence attribu au march
par le pouvoir adjudicateur / l'entit adju-
dicatrice : CAMAPA 22/06.
Renseignements complmentaires :
Dure de la prestation : de la date de
notification du march jusqu'au 31
dcembre 2007.
Liste des dclarations sur l'honneur, en
application des articles 43, 44 et 45 du
CMP et des articles 8 et 38 de l'ordon-
nance n" 2005-649 du 6 juin 2005 rela-
tive aux marchs passs par certaines
personnel publiques ou prives non
soumises au code des marchs publics :
- 1) ne pas avoir fait l'objet, depuis moins
de cinq ans, d'une condemnation dfini-
tive pour l'une des infractions prvues
par les articles suivants du code pnal :
les articles 222-38, 222-40, 313-1 313-
3, 324-1 324-6, 421-2-1, le deuxime
alina de l'article 421-5, l'article 433-1, le
deuxime alina de l'article 434-9, les
articles 435-2, 441-1 441-7, les pre-
mier et deuxime alinas de l'article 441-
8, l'article 441-9 et l'article 450-1 ;
- 2) ne pas avoir fait l'objet, depuis moins
de cinq ans d'une condemnation dfini-
tive pour l'infraction prvue par l'article
1741 du code gnral des impts ;
- 3) ne pas avoir fait l'objet, depuis moins
de cinq ans, d'une condemnation inscrite
au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions mentiones aux articles
L.324-9, L.324-10, L.341-6, L.125-1 et
L.125-3 du code du travail ;
- 4) ne pas tre en tat de liquidation
judiciaire au sens de l'article L. 620-1 du
code du commerce ;
- 5) ne pas tre dclar en tat de faillite
personnelle, au sens de l'article L. 625-2
du code de commerce, ou d'une proc-
dure quivalente rgie par un droit tran-
ger ;
- 6) ne pas tre admis au redressement
judiciaire, au sens de l'article L. 620-1 du
code de commerce, ou une procedure
quivalente rgie par un droit tranger,
sans justifier d'une habilitation poursui-
vre son activity pendant la dure prvisi-
ble d'excution du march ;
- 7) avoir, au 31 dcembre de l'anne
prcdant celle au course de laquelle a
lieu le lancement de la consultation,
souscrit les dclarations incombant en
matire fiscal et social ou acquitt les
impts et cotisations exigibles cette
date, au sens de l'article 43 du code des
marchs publics ou s'tre acquitt spon-
tanment de ces impts et cotisations
avant la date du lancement de la pr-
sente consultation ou d'avoir constitu
spontanment avant cette date des
garanties juges suffisante par le comp-
table ou l'organisme charge du recouvre-
ment ;
- 8) tre en rgle, au course de l'anne
prcdant celle au course de laquelle a
lieu le lancement de la consultation, au
regard des articles L.323-1 et L.323-8-2
ou L.323-8-5, du code du travail concer-
nant l'emploi des travailleurs handica-


ps.
Instance charge des procedures de
recourse : Tribunal administratif -
Immeuble Roy Camille Croix de
Bellevue B.P. 683- 97264 Fort-de-
France Tl. : 0596 71 66 67 Courriel :
greffe.ta-fort-de-france@juradm.fr
Tlcopieur : 0596 63 10 08.
Prcisions concernant le(s) dlai(s) d'in-
troduction des recours : Conformment
au code de justice administrative, le
recourse en rfr prcontractuel peut
intervenir dans les 10 jours suivant la
notification du rejet de l'offre. La juridic-
tion administrative peut tre saisie par
voie de recourse pour excs de pouvoir
dans les deux mois partir de la notifica-
tion ou de la publication de la decision
attaque.
Renseignements relatifs aux lots :
Lot 1. Formation diplmante (niveau
bac+2) ouverte et distance en gestion
des organizations sportives
Lot 2. Formation modulaire ouverte et
distance en direction des dirigeants
bnvoles d'associations.
FA 6961



AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE
- Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur : Dpartement de la Martinique
Correspondent : Prsident du Conseil
Gnral de la Martinique Avenue des
Carabes B.P. 679 97264 Fort-de-
France Tl. : 0596 5526 00 -
Tlcopieur : 0596 55 37 87 Adresse
internet : http://www.cg972.fr
Principale(s) Activit(s) du pouvoir adju-
dicateur : Protection social.
Objet du march : Acquisition de vhi-
cule de type berlinn" pour le Conseil
Gnral de la Martinique.
Type de march de fournitures : achat
CPV : Objet principal : 34112000
Lieu de livraison : Dpartement de la
Martinique, 97200
Caractristiques principles :
Quantits (fournitures et services),
nature et tendue (travaux) : lot 1 : achat
de vhicules de catgorie grande berlin
du segment M2 (nombre minimum de
vhicule : 1 ; nombre maximum de
vhicules : 3)
LOT 2 : achat de vhicules de catgorie
berlin compact du segment M1 (nom-
bre minimum de vhicules : 11 ; nombre
maximum de vhicules : 18)
LOT 3 : achat de vhicules de catgorie
petite berlin du segment B2 (Nombre
minimum de vhicule : 45 ; nombre maxi-
mum de vhicules : 57)
Des variantes seront-elles prises en
compete : oui
La procedure d'achat du present avis est
couverte par l'accord sur les marchs
publics de I'OMC : Oui
Prestations divises en lots : oui
Possibility de prsenter une offre pour un
ou plusieurs lots.
Dure du march ou dlai d'excution :
12 mois computer de la notification du
march.
Modalits essentielles de financement et
de paiement et/ou rfrences aux textes
qui les rglementent : budget du dpar-
tement sur resources propres : mandate
administratif dans un dlai de 45 jours
aprs service fait et reception des fac-
tures conformment l'article 98 du
dcret n" 2006-975 du 1er aot 2006
portant Code des Marchs Publics.
Langues pouvant tre utilises dans l'of-
fre ou la candidature : franais.
Unit montaire utilise : l'euro.
Conditions de participation :


Situation juridique rfrences requires :
DC4 et Dc5 dment dats et signs par
le candidate.
Ces documents sont tlchargeables
l'adresse internet suivante :
www.minefi-gouv.fr/marchs publics/for-
mulaire. ou La lettre de candidature et
habilitation du mandataire par ses co-
traitants. En cas de groupement, une let-
tre de candidature, fournie en un seul
exemplaire original pour l'ensemble du
groupement, faisnat apparaitre les mem-
bres du groupement, chaque membre du
groupement candidate prcisant gale-
ment sur quels lots porte sa candidature.
Documents attestant des pouvoirs de la
personnel habilite pour engager le can-
didat.
Les dclarations sur l'honneur, en appli-
cation des articles 43, 44 et 45 du CMP
et des articles 8 et 38 de l'ordonnance n"
2005-649 du 6 juin 2005 relative aux
marchs passs par certaines per-
sonnes publiques ou prives non sou-
mises au code des marchs publics.
(Voir liste des dclarations fourir dans
rubrique "renseignements complmen-
taires" ci-aprs).
Capacity conomique et financire -
rfrences requires : dc5 OU dclara-
tion concernant le chiffre d'affaires global
et le chiffre d'affaires concernant les
fournitures auxquelles se rfre le mar-
ch, ralis au course des trois derniers
exercices disponibles ;
Rfrence professionnelle et capacity
technique rfrences requires : Dc5
(les rubriques El et E2 sont remplir en
function des indications donnes ci-
aprs) OU
- declaration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidate et l'impor-
tance du personnel d'encadrement pour
chacune des trois dernires annes ;
- presentation d'une liste des principles
fournitures effectues au course des trois
dernires annes indiquant le montant,
la date et le destinataire public ou priv ;
- declaration indiquant l'outillage, le
matriel et l'quipement technique don't
le candidate dispose pour la ralisation de
march de mme nature ;
- pour justifier des capacits profession-
nelles, techniques et financires d'un ou
de plusieurs sous-traitants, le candidate
produit les mmes documents concer-
nant le sous-traitant que ceux exigs des
candidates. En outre, pour justifier qu'il
dispose des capacits de ce ou ces
sous-traitants pour l'excution du mar-
ch, le candidate produit soit le contract de
sous-traitance, soit un engagement crit
du ou des sous-traitants.
Critres d'attribution :
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs dans le cahier des charges
(rglement de la consultation, lettre d'in-
vitation ou document descriptif).
Type de procedure : appel d'offre ouvert
Date limited de reception des offres : 30
novembre 2006, 12 heures.
Renseignements complmentaires :
Liste des dclarations sur l'honneur en
application des articles 43, 44 et 45 du
CMP;
- 1) ne pas avoir fait l'objet, depuis moins
de cinq ans, d'une condemnation dfini-
tive pour l'une des infractions prvues
par les articles suivants du code pnal :
les articles 222-38, 222-40, 313-1 313-
3, 314-1 314-3, 324-1 324-6, 421-2-
1, le deuxime alina de l'article 421-5,
l'article 433-1, le deuxime alina de l'ar-
ticle 434-9, les articles 435-2, 441-1
441-7, les premier et deuxime alinas
de l'article 441-8, l'article 441-9 et l'arti-
cle 450-1 ;
- 2) ne pas avoir fait l'objet, depuis moins


de cinq ans d'une condemnation dfini-
tive pour l'infraction prvue par l'article
1741 du code gnral des impts ;
- 3) ne pas avoir fait l'objet, depuis moins
de cinq ans, d'une condemnation inscrite
au bulletin n" 2 du easier judiciaire pour
les infractions mentionnes aux articles
L. 324-9, L.324-10, L.341-6, L. 125-6 et
L. 125-3 du code du travail ;
- 4) ne pas tre en tat de liquidation
judiciaire au sens de l'article L. 620-1 du
code de commerce ;
- 5) ne pas tre dclar en tat de faillite
personnelle, au sens de l'article L. 625-2
du code de commerce, ou d'une proc-
dure quivalente rgie par un droit tran-
ger ;
- 6) ne pas tre admis au redressement
judiciaire, au sens de l'article L. 620-1 du
code de commerce, ou une procedure
quivalente rgie par un droit tranger,
sans justifier d'une habilitation poursui-
vre son activity pendant la dure prvisi-
ble d'excution du march ;
- 7) avoir, au 31 dcembre de l'anne
prcdant celle au course de laquelle a
lieu le lancement de la consultation,
souscrit les dclarations incombant en
matire fiscal et social ou acquitt les
impts et cotisations exigibles cette
date, au sens de l'article 43 du code des
marchs publics ou s'tre acquitt spon-
tanment de ces impts et cotisations
avant la date du lancement de la pr-
sente consultation ou d'avoir constitu
spontanment avant cette date des
garanties juges suffisante par le comp-
table ou l'organisme charge du recouvre-
ment;
- 8) tre en rgle, au course de l'anne
prcdant celle au course de laquelle a
lieu le lancement de la consultation, au
regard des articles L.323-1 et L.323-8-2
ou L.323-8-5, du code du travail concer-
nant l'emploi des travailleurs handica-
ps.
Retrait des dossiers :
Les candidates ont la possibility jusqu' la
date et heure limited de remise des offres
de:
- tlcharger le dossier de consultation
des entreprises (Dce) l'adresse
Internet suivante : www.cg972.fr rubrique
marchs publics/appel d'offres ;
- de les demander ou retire gracieuse-
ment l'adresse suivante : Conseil
Gnral de la Martinique Direction
Gnrale Adjointe charge des Finances
et des Moyens 19 rue Jacques Cazotte
- B.P. 679 97264 Fort-de-France Cedex
- Tl. : 0596 55 37 86 Tlcopieur :
0596 55 37 87 ;
Modalits de dpts des offres :
- la collectivit propose le mode de trans-
mission lectronique pour la consultation
(remise des candidatures et remise des
offres). Cependant, les candidates restent
libres de choisir le mode de transmis-
sion. Le Dpartement garantit la scurit
des informations portant sur les candida-
tures et les offres et assure leur confi-
dentialit.
Pour rpondre sous format lectronique,
la personnel habilite engager le sou-
missionnaire doit tre titulaire d'un certi-
ficat lectronique afin de signer son offre.
La liste des categories de certificates de
signature lectronqiue ainsi rfrences
est publie sur le site internet du ministry
charge de la rforme de l'tat l'adresse
suivante :
"http://www.entreprises.minefi.gouv.fr/ce
rtificats)".
Paralllement l'envoi par voie lectro-
nique, les oprateurs conomiques peu-
vent faire parvenir une copie de sauve-
garde sur support physique lectronique
ou sur support paper. Cette copie est
transmise sous pli scell et comporte


1 ANNUNIIIES ILr,,&iLiEs Poudi 26 6CO&AO 2006 pasace $* 43 Atqe 13










AN N 6 20 .e .3 ,Page


obligatoirement la mention
sauvegarde".
- les candidates peuvent ga
ser leur offre sur support
support physique lectr
ROM, Dvd-Rom, cl Usb...)
Le dtail des modalits d
offres est prcis dans le r
consultation.
Date d'envoi du present avis
tion : 20 octobre 2006.
Adresse laquelle les of
tures/projets/demandes de
doivent tre envoys : dpa
Martinique direction Gn
charge des Finances et
Cellule Achats 19 rue Jac
B.P. 679 97264 Fort-de-F
0596 55 37 86 Adress
http://www.cg972.fr
Adresse auprs de laquell
gnements d'ordre administ
nique peuvent tre
Dpartement de la Martiniq
Gnrale Adjointe charge
et des Moyens Cellule Acf
Jacques Cazotte B.P. 679
de-France Martinique Tl.
86 Adresse i
http://www.cg972.fr
Adresse auprs de laquel
ments peuvent tre
Dpartement de la Martiniq
Gnrale Adjointe charge
et des Moyens Cellule Ac
Jacques Cazotte B.P. 679
de-France Martinique T
37 86 Adresse internet :
http://www.cg972.fr.
Instance charge des pr
recourse : Tribunal adi
Immeuble Roy Camille
Bellevue B.P. 683 97
France Tl. : 0596 71 66 6
greffe.ta-fort-de-France@ju
copieur : 0596 63 10 08.
Prcisions concernant le(s)
production des recourse : c
au code de justice admi
recourse en rfr prcon
intervenir dans les 10 jou
notification du rejet de l'off
tion administrative peut t
voie de recourse pour exc
dans les deux mois partir
tion ou de la publication d
attaque.

AVIS D'APPEL PU
A LA CONCURRE
Le march est-il couvert pa
les Marchs Publics (AMP)
Nom et adresse officials du
dicateur :
CONSEIL RGONAL DE
NIQUE Service des Marc
command publique -
Defferre Cluny 97200 F
Martinique Tl.: 0596
Tlcopie : 0596 72 68 10
Adresse Internet : http://
nique.fr rubrique "Marchs
Type du pouvoir adjudicated
COLLECTIVITE TERRITOF
Correspondent : Le Prside
Regional de Martinique.
Procedure de passation :
Appel d'offres ouvert article
59 du Code des Marchs P
avec obligation de publicati
Objet du march :
RALISATION D'UN DIAGI
MIQUE DES BATIMENTS
IMMOBILIER DE L'AFPA M
Allotissement :
Les prestations sont rpartie

LOT 1 :EX ARDTM


: "copie de LOT 2 : ECOLE HOTELIERE
LOT 3: CFPA POINTE DE JAHAM
element dpo- LOT 4 : VILLA DU DIRECTEUR
paper ou un LOT 5: CFPA DE TRINITE
unique (Cd- LOT 6 : CFPA DE DILLON
LOT 7 : CFPA DE TRIANON AU FRAN-
e dpt des COIS
glement de la LOT 8 : SIEGE ET LE CRTP DE CHA-
TEAUBEUF
s la publica- Modalits d'attribution des marchs :
L'attribution se fera par marchs spars
fres/candida- (lot par lot).
participation Les candidates ont la possibility de rpon-
rtement de la dre plusieurs lots.
rale Adjointe Rfrence d'identification du march :
des Moyens ST-DAFPA-06-027
ques Cazotte Catgorie de service concern :
rance Tl. : Catgorie 12 (services d'architecture,
se internet : services d'ingnieries), au sens de l'arti-
cle 29 du code des marchs publics.
e des rensei- Caractristiques principles :
ratif et tech- OBJECTIF GNRAL DE LA PRESTA-
obtenus : TION:
ue Direction II s'agit pour le Conseil Rgional de la
des Finances Martinique de missionner un prestataire
hats 19 Rue pour raliser un diagnostic sismique des
- 97264 Fort- btiments existant (ORN) et prconiser
:0596 55 37 des principles de enforcement. Cette
nternet : mission porte sur les btiments du parc
immobilier de l'Association de Formation
le les docu- Professionnelle des Adultes (AFPA)
obtenus : Martinique.
ue- Direction Ces prestations seront ralises en 2
des Finances phases (phases 1 et 2) pour les lots 1 3
hats 19 rue 5 6 et en une phase (phase 1) pour les
- 97264 Fort- lots 2 4 7 et 8.
l.: 0596 55 Description des phases :
Phase 1 Pr-Diagnostic sismique
Phase 2 Diagnostic sismique
ocdures de Autres :
ministratif Variantes : autorises
- Croix de Transmission par voie dmatrialise :
264 Fort-de- autorise.
67 Courriel : Dure du march :
radm.fr, tl- Phase 1 : 7 semaines
Phase 2 : 5 semaines
dlai(s) d'in- Lieu principal d'excution : Martinique
onformment Cautionnement et garanties exigs :
nistrative, le Nant
tractuel peut Forme juridique que devra revtir le
rs suivant la groupement d'entrepreneurs le cas
re. La juridic- chant :
re saisie par Groupement solidaire momentan
s de pouvoir Modalits essentielles de financement et
de la notifica- de paiement du march :
e la decision Virement administratif
Financement sur fonds de la Rgion
FA 6962 Martinique
BLIC Dlai global de pavement : 45 jours
NCE Avance de 5 % prvue.
Adresse auprs de laquelle les docu-
r l'Accord sur ments peuvent tre obtenus :
:OUI Le dossier de consultation des entre-
pouvoir adju- prises sera remis gratuitement par le ser-
vice des marchs et de la command
LA MARTI- publique Rue Gaston Defferre Cluny -
:hs et de la 97200 Fort-de-France Tl. : 0596 59 63
Rue Gaston 00
ort-de-France Lors du retrait du DCE, le candidate devra
59 63 00 / fournir tout lment d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
vww.cr-marti- Ce document peut tre galement tl-
publics" charge l'adresse internet sus indique.
ur : Adresse auprs de laquelle les informa-
tIALE tions complmentaires peuvent tre
nt du Conseil obtenues : Celle indique ci-dessus.
Conditions de participation :
Critres de selection des candidatures :
s 33 et 57 Les capacits professionnelles, tech-
ublics (CMP) niques et financires.
on au JOUE. Critres d'attribution des offres ;
Offre conomiquement la plus avanta-
NOSTIC SIS- geuse sera apprcie en function des
SDU PARC critres noncs ci-dessous :
ARTINIQUE 1. la valeur technique de l'offre (perti-
nence de la mthodologie propose pour
es en huit lots atteindre les objectifs de l'tude notam-
ment) affecte d'un coefficient 5
2. Prix des prestations affect d'un coef-


ficient 4
Pices requires :
Liste correspondante dcrite dans le
rglement de consultation, il s'agit en
particulier :
- Lettre de candidature et declaration du
candidate (conformes aux modles joints
au dossier de consultation),
- Moyens techniques affects l'opra-
tion,
- Elements permettant d'apprcier les
capacits professionnelles, techniques
et financires du candidate.
La prestation est-elle rserve une
profession particulire : NON
Dlai de validit des offres : 180 jours
Adresse auprs de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
tre obtenus :
Conseil Rgional de la Martinique
(Service des marchs et de la com-
mande publique) ou en ligne l'adresse
sus indique.
Adresse auprs de laquelle les rensei-
gnements d'ordre technique peuvent
tre obtenus :
Conseil Rgional de la Martinique (ser-
vice Technique) ou en ligne l'adresse
sus indique.
Le present march a-t-il un caractre
priodique : Non
Conditions d'obtention des documents
contractuels et des documents addition-
nels : Obtention gratuite
Instances charges des procedures de
recourse :
Tribunal administratif Croix de Bellevue
- 97200 Fort-de-France
Nomenclature :
Classification CPV Vocabulaire commun
marchs publics
74313130-6 (Services de contrle tech-
niques de btiments)
Date limited de reception des offres :
LE 12 DCEMBRE 2006 12H00
Langue pouvant tre utilise pour la pr-
sentation du dossier d'offres :
Fr (Franais)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes :
Reception des offres par pli recom-
mand ou contre rcpiss au Conseil
Regional de la Martinique Service des
Marchs et de la Commande Publique -
Rue Gaston Defferre Cluny 97200
Fort-de-France Martinique ou en ligne
l'adresse Internet sus indique.
Date, heure et lieu d'ouverture des offres:
Ouverture prvue le 13 dcembre 2006
10 heures au Conseil Rgional
S'agit-il d'un avis obligatoire : Oui
Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met
gratuitement la disposition des candi-
dats une plate-forme de dmatrialisa-
tion accessible via l'adresse Internet sui-
vante : http://www.cr-martinique.fr -
rubrique "marchs publics"
Cette plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
march porte au present avis d'appel
public la concurrence :
- la recherche des consultations passes
par la Rgion Martinique
- le tlchargement des avis, rglement
de consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique
des dossiers d'offre
Les candidates qui ont transmis leur dos-
sier d'offre par voie lectronique peu-
vent, en parallle, faire parvenir la
Region Martinique une copie de sauve-
garde de ce dossier ; ceci sur support
physique lectronique (CD, DVD) ou sur
support paper. L'envoi se fera selon les


conditions prcises dans le rglement
de la consultation.
Date d'envoi au JOUE / BOAMP :
Le 20 octobre 2006
Date d'envoi du present avis aux autres
organes : Le 20 Octobre 2006
FA 6963

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Identification de l'organisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTI-
NIQUE Service des Marchs et de la
command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France
Martinique Tl.: 0596 59 63 00 -
Tlcopie : 0596 72 68 10
Adresse Internet : http://www.cr-marti-
nique.fr rubrique "Marchs publics"
Autorit executive :
Le President du Conseil Rgional de la
Martinique
Procedure de passation :
Procedure adapte en vertu de l'article
28 du Code des Marchs Publics (CMP)
Objet du march :
Ralisations de prestations d'valuations
psychotechniques de candidates des
formations en mobilit.
Type de march :
March bons de command ne com-
portant ni minimum ni maximum.
Rfrence d'identification du march :
06 EP MOB 114
Caractristiques principles :
Objectif gnral de la prestation
Le march a pour objet de rgir les
modalits de mise en ouvre des valua-
tions de candidates des actions de for-
mation professionnelles en mobilit dans
le cadre d'une convention passe avec
I'ANT Martinique. Il s'excutera par
mission de bons de command confor-
mment l'article 77 du Code des mar-
chs publics. Les candidates seront va-
lus par des psychologues du travail
partir du rfrentiel de la formation. Ils
apprcieront par ailleurs leurs motiva-
tions effectuer leurs formation en mobi-
lit.
Autre :
Transmission par voie dmatrialise :
non autorise.
Dure d'excution de la prestation :
Le march est pass pour une priode
d'un an avec possibility d'tre reconduit
deux fois.
Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus :
Le dossier de consultation des entre-
prises sera remis gratuitement par le ser-
vice des marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Tl. :0596 59 6300
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout lment d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
Ce document peut tre galement tl-
charg l'adresse Internet sus indique.
Modalits de financement du march :
Budget du Conseil Rgional de
Martinique
Avance de 30 % prvue
Dlai global de paiement : 45 jours
Conditions de participation :
Critres de selection des candidatures
- Capacits professionnelles, techniques
et financires
Critres de jugement des offres
- Valeur technique de l'offre
- Prix des prestations
- Dlai d'excution
Pices requires :
Liste numre dans le dossier de
consultation. Il s'agit en particulier de :
* Lettre de candidature et declaration du
candidate (modles joints au dossier de









A NNI S LAE -'e2 tede20 Yact 4 /,e1


consultation),
* Moyens techniques affect
station,
* Comptences et Rfren
prestations similaires effec
les 3 dernires annes,
* Tous lments permettar
les capacits profession
niques et financires du cai
Dlai de validit des offres
Adresse auprs de laquell
gnements d'ordre adminis
tre obtenus :
Conseil Rgional de la Ma
vice des marchs et de I
publique) ou en ligne I
indique.
Date limited de reception de:
LE 8 NOVEMBRE 200
(HEURE DE MARTINIQUE
Adresse laquelle les offre
envoyes:
Reception des offres pa
mand ou contre rcpiss
Regional de la Martinique -
formation professionnelle
Defferre Cluny 97200 Fi
Martinique ou en ligne
Internet sus indique.
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de M
gratuitement la dispositic
dats une plate-forme de c
tion accessible via l'adress
vante : http://www.cr-ma
rubrique "marchs publics"
Cette plate-forme permel
(muni de la rfrence d'ide
march porte au present
public la concurrence) :
- la recherche des consultant
par la Rgion Martinique
- le tlchargement des av
de consultation et DCE
La transmission par voie
des dossiers d'offre n'est
pour le present dossier.
Date d'envoi du present avi:
tion :
19 Octobre 2006.

AVIS D'APPEL PU
A LA CONCURRE

Identification de l'organism
march :
CONSEIL REGIONAL DE
NIQUE Service des Marc
command publique -
Defferre Cluny 97200 F
Martinique Tl. : 0596
Tlcopie : 0596 72 68 1
Internet : http://www.cr-m
rubrique "Marchs publics"
Autorit executive :
Le President du Conseil R
Martinique.
Procedure de passation :
Procedure adapte en ver
28 du Code des Marchs F
Objet du march :
Etudes de programmation
au titre de la construction
Regional des Arts et c
(IRASS).
Rfrence d'identification d
GP-IRASS-06-OP1
Caractristiques principales
Objectif gnral de la prest
La prsente consultation
choix d'un prestataire devai
tudes de programmation
tance au matre d'ouvrage
de la construction de l'Ins
des Arts, de la Scne et
(IRASS) au quarter Montge
France).
Les tudes concernes rel


n 85-704 du 12 juillet 1985 relative la
s la pres- matrise d'ouvrage publique et ses rap-
ports avec la matrise d'Ouvre prive, et
ces pour des en particulier de son article 2-4.
tues durant La prestation est divise en quatre
phases :
it d'apprcier Phase 1 : ralisation d'un pr-pro-
nelles, tech- gramme
ndidat. Phase 2 : Etablissement d'un pro-
: 180 jours gramme de consultation
e les rensei- Phase 3 : L'assistance au matre d'ou-
tratif peuvent vrage pour le choix du mandataire et du
maitre d'oeuvre
irtinique (ser- Phase 4 : Mise au point
a command programme/projet et prcisions du pro-
'adresse sus gramme jusqu'au compte-rendu de
I'APD
s offres : Autre :
6 12H00 Transmission par voie dmatrialise :
) non autorise.
s doivent tre Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus :
r pli recom- Le dossier de consultation des entre-
au Conseil prises sera remis gratuitement par le ser-
Service de la vice des marchs et de la command
Srue Gaston publique Rue Gaston Defferre Cluny -
ort-de-France 97200 Fort-de-France -
l'adresse Tl. : 0596 59 63 00
Lors du retrait du DCE, le candidate devra
fournir tout lment d'identification per-
mettant de le contacter en cas de besoin.
artinique met Ce document peut tre galement tl-
n des candi- charge l'adresse Internet sus indique.
lmatrialisa- Conditions de participation :
e Internet sui- Critres de selection des candidatures :
artinique.fr Capacits professionnelles, techniques
et financires
t notamment Critres de jugement des offres :
notification du valeur technique de l'offre
avis d'appel prix de la prestation
Pices requises :
tions passes Liste numre dans le dossier de
consultation. Il s'agit en particulier de :
'is, rglement Lettre de candidature et declaration du
candidate (conformment aux modles
lectronique joints au dossier de consultation),
pas autorise Moyens techniques affects la pres-
tation,
s la publica- Comptences et Rfrences pour des
prestations similaires effectues durant
les 3 dernires annes,
FA 6964 Elments permettant d'apprcier les
-BLIC capacits professionnelles, techniques
NCE et financires du candidate
Dlai de validit des offres : 180 jours
e qui passe le Adresse auprs de laquelle les rensei-
gnements d'ordre administratif peuvent
LA MARTI- tre obtenus :
chs et de la Conseil Rgional de la Martinique (ser-
Rue Gaston vice des marchs et de la command
ort-de-France publique) ou en ligne l'adresse sus
59 63 00 indique.
0 Adresse Date limited de reception des offres :
artinique.fr LE 13NOVEMBRE 2006 12H00
(HEURE DE MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
gional de la envoyes :
Reception des offres par pli recom-
mand ou contre rcpiss au Conseil
tu de l'article Rgional de la Martinique Service des
'ublics (CMP) Marchs et de la Commande Publique -
Rue Gaston Defferre Cluny 97200
et assistance Fort-de-France Martinique ou en ligne
i de l'Institut l'adresse Internet sus indique.
le la scne Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
u march : Le Conseil Rgional de Martinique met
gratuitement la disposition des candi-
s: dats une plate-forme de dmatrialisa-
ation tion accessible via l'adresse Internet sui-
porte sur le vante : http://www.cr-martinique.fr -
nt raliser des rubrique "marchs publics".
et une assi- Cette plate-forme permet notamment
dans le cadre (muni de la rfrence d'identification du
titut Rgional march porte au present avis d'appel
du Spectacle public la concurrence).
rald (Fort-de- la recherche des consultations passes
par la Rgion Martinique
vent de la loi le tlchargement des avis, rgle-


ments, et dossiers de consultation des
entreprises.
La Transmission par voie lectronique
des dossiers d'offres n'ont pas autorise
pour le present dossier.
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 20 Octobre 2006.
FA 6965

DELTA FROID SARL
4, Rue des Crtes Fleuries
97200 FORT-DE-FRANCE
SIREN : 444 605 869

Avis est donn que par dlibration de
I'AGE runie le 9 octrobre 2006, Mr LES-
DEMA Jean Pierre demeurant Plateau
Fofo Immeuble Thomas Appt.8 -
97233 SCHCELCHER, a t nomm en
quality de nouveau grant de la socit
pour une dure indtermine computer
du 1 octobre 2006 en replacement de
Mr LESDEMA Eddy.
Les status ont donc t modifis corr-
lativement.
LE GERANT
FA 6966

Michel LANGERON
Avocat au Barreau de Fort-de-France
88, Rue Victor Svre
97200 FORT-DE-FRANCE
Tl. : 0596 70 20 98 -
Fax : 0596 73 42 30
courriel: : cabinet.michel.lange-
ron@wanadoo.fr

CHANGEMENT
DE REGIME MATRIMONIAL

Avis est donn par la prsente en excu-
tion de la loi du 13juillet 1965, que
Monsieur Jean-Laurent SINOSA,
Dessinateur en Btiment, n le 30 Mai
1967 91160 LONGJUMEAU, de natio-
nalit franaise et Madame Nadige
Monique LUCIEN, Conseiller Principal
d'Education, ne le 27Aot 1973
97232 LE LAMENTIN, demeurant
ensemble Fond Giromond Quartier
Pelletier 97232 LE LAMENTIN, se pro-
posent de prsenter au Tribunal de
Grande Instance de Fort-de-France une
requte d'homologation d'un acte pass
le 17 Fvrier 2004 par devant Matre
Monique LEPELLETIER-BEAUFOND-
DUVAL, Notaire associ de la Socit
Civile Professionnelle "Dominique
MODOCK et Monique LEPELLETIER-
BEAUFOND-DUVAL, notaires associs",
titulaire d'un office notarial, don't le sige
social est LAMENTIN, Immeuble
Notex, Lotissement La Plaine Petit
Manoir, enregistr, contenant leur dcla-
ration conjointe en vue de transformer en
rgime de la separation de biens, le
rgime de la communaut de biens
rduite aux acquts dfaut de contract
de marriage pralable leur union cl-
bre la Mairie du ROBERT
(Martinique) le 22 octobre 1998.
Michel LANGERON
FA 6967

EURL BEUZE Myrna
Entreprise Unipersonnelle
Responsabilit Limie
au capital de 7 500 euros
Sige social :
Residence Le Vallon d'Acajou
Bt. Saphran N* 23
97232 LAMENTIN

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 16 octobre 2006 au Lamentin, il
a t constitu une socit prsentant les
caractristiques suivantes :
Denomination social : EURL BEUZE


Myrna
Forme social : Entreprise
Unipersonnelle Responsabilit Limite
"EURL"
Sige social : Rsidence Le Vallon
d'Acajou Bt. Saphran n 23 97232
LAMENTIN
Objet social : Centre de remise en forme.
Dure de la Socit : 99 ans computer
de la date de l'immatriculation de la
Socit au Registre du commerce et des
socits.
Capital social : Sept mille cinq cent euros
(7.500 euros)
Grance : Madame BEUZE Myrtha,
associ unique, demeurant Rsidence
Le Vallon d'Acajou Bt. Saphran n 23
- 97232 LAMENTIN
Immatriculation de la Socit au Registre
du commerce et de socits de FORT-
DE-FRANCE.
Pour avis
Le Grant
FA 6968
MONDIAL PHONE
Socit responsabilit limite
au capital de 1.500 euros
Sige social :45, Avenue Jean-Jaurs.
Terres-Sainville
97200 FORT-DE-FRANCE
AVIS DE CONSTITUTION
Avis est donn de la constitution d'une
Socit prsentant les caractristiques
suivantes :
DENOMINATION : MONDIAL PHONE
FORME: Socit responsabilit limite
SIEGE SOCIAL : 45, Avenue Jean-
Jaurs Terres Sainville 97200 FORT-
DE-FRANCE
OBJET: La tlphonie, la vente au dtail
d'appareils et accessoires de tlcom-
munication
DURE : 30 annes
CAPITAL: 1.500 euros en numraire
GRANCE : Monsieur Alan, Henri
ALMOSNINO demeurant 56, Rue Falaye
Terreville 97233 SCHELCHER
IMMATRICULATION au RCS de Fort-de-
France.
Pour avis
FA 6969

2PR
Socit responsabilit limie
au capital de 7.650 euros
Sige social :
Centre commercial du Robert
Lieudit Gaschette
97231 LE ROBERT

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donn de la constitution d'une
Socit prsentant les caractristiques
suivantes :
DENOMINATION : 2PR
FORME: Socit responsabilit limite
SIEGE SOCIAL : Centre commercial du
Robert lieudit Gaschette 97231 LE
ROBERT
OBJET : Vente de lingerie
DURE : 50 annes
CAPITAL :7 650 euros en numraire
GRANCE : Monsieur Philippe
Rohfritsch, demeurant Rsidence
Turquoise Bt. B Apt. 5 Acajou -
97232 LE LAMENTIN
IMMATRICULATION au RCS de Fort-de-
France.
Pour avis
FA 6970








G sTC ped 6- tde20 psee *43 -Pae1


195 24 Ocobe 2006) "Jsie a rerov ce pom de Car Maurice Thoez de 190 Etn n'est-c pse-
Marc THOREZ
eo 49-W BS.Xg (-i dan 9-1sta # n 01 duef 4 Mai 1950)


Voix de Maurice THOREZ le contre poison aux poisons
du mensonge la raison claire contre les possds
la raison- tonnerre la fraternity telle
l'oiseau tonnerre dans le ciel capitalist tout terne
de la barbarie des seigneurs de la terre
voix du people forge des temps les canons qui se taisent
et la main ouvrire hardie dlacer les pieuvres
" la terre qui la travaille. Expropriation des expropriateurs
Soleil. Paix. Et qu'importe qu'il y ait au ciel ou non
un paradise si nous nous unissons tous pour que la terre
ne soit pas un enfer. Voix de Gennevilliers
comme senteurs du genet le soir au nez des chevriers
grenades
dans Paris New-York Alger Afrique Segula ou Bovall
prends garde Capital
la douceur des yeux
la nuit est tombe sur Gennevilliers
il y a sur le fleuve la saccade des blandres
dans la rue le pav qui se hte sous le pas du pass
la nuit et le flic qui tout prs se regardent
pareillement muets et encapuchonns
l'avril qui se suicide en fouet de pluie glace


voix
nous
nous recueillons et prendrons par la main
tout ce qui tche d'tre
le fleuve la rue l'avril
l'acier le non qui boitille selon l'astre encag
voix grande
toutes les dfaites de l'homme en Octobre sont
changess
II n'y a plus de taudis plus d'hommes genoux plus
[de quinquets
les flots de sang en ocans de gloire se sont mus
plus de petits tas de sel sur la plage des paupires
voix o se noue au bec du serpentaire le fuseau du serpent
l'intermission du mal les heures mal nombres les minutes
[mal rgles
l'obscure qui recule
faisant droit au droit le jour reconstitu
LE COMMUNISM EST A L'ORDRE DU JOUR
le communism est l'ordre mme des jours
sang des martyrs-pollen leur lumire-Rvolution leur bel t
et pour tous du pain et des roses.


Aime Cesaire -I


EQposition: "Temmes:
Table dPEmeraude"
de Ciantaljlippocrate
atriumm, safe Vranda
jusqu'au 5 novembre 2006

Chantal Hippocrate, artiste sculp-
teur expose ses euvres l'Atrium
(salle Vranda). L'exposition
"Femmes : table d'meraude" est
visible jusqu'au 5 novembre.
A travers cette exposition, l'artiste
a voulu mettre en avant la Femme,
afin que celle-ci retrouve "son rang
de reine". L'artiste a voulu que la
Femme se rconcilie avec son
identity propre.
Prs d'une vingtaine de sculptures
sur pierres dures seront exposes.
Contact :
Chantal Hippocrate
06 96 33 85 59.


Le week-end dernier (21 et 22 octobre) le
Parti Communiste Franais, runi en
Conference Nationale, a dcid une large
majority (80%) de proposer Marie-George
Buffet, Secrtaire national du PCF, pour
les ngociations en vue de designer le ou la
candidate devant porter les couleurs des
antilibraux lors des lections prsiden-
tielles de 2007.
Les 660 "collectifs locaux" composs de
communists, alter mondialistes, associa-
tifs, trotskistes, cologistes, etc., auront d'ici
les 9 et 10 dcembre prochains se mettre
d'accord sur un project alternatif et dsi-
gner un candidate par "consensus" entire plu-
sieurs prtendants.
Pour M.-G. Buffet "construire gauche une
majority populaire et politique sur un project
apte changer la vie" est un objectif auda-


cieux, c'est tout simplement "battre la droite
et russir gauche".
Pour tayer sa volont de rompre avec les
politiques actuelles, la Secrtaire Nationale
du PCF affirme :"Je suis convaincue que
tout compromise avec les logiques librales
est source de rgressions et qu'un rassem-
blement majoritaire durable ne peut se
construire que sur un haut niveau de
rforme".
Il faut signaler que des responsables com-
munistes ont souhait qu'une candidature
communist apparaisse dans cette cam-
pagne de 2007 avec les propositions du
Parti.
La decision de la Confrence Nationale
sera soumise aux votes des militants du
PCF les 10 et 11 Novembre prochains.


~ ~I~ -~-I~iC~IESIC~' ~;*~;UTC~i~_~,T'~hF~/5




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs