Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00075
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: August 24, 2006
Copyright Date: 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00075
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text








Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.


Dossier

Bush veut
"recoloniser"
Cuba
^ ^


Liban
Palestine
Agir pour une
paix just
et durable

^*^^- ^^-^- -i^^


Les "16" de
Basse-Pointe
Inspirons-
nous de leur
combat
..w








,i.:1SA KA PASE S ;- ,, Jeudi 24 Aot 2006 Justice n33/34 Page 2
- '2 ,U -_ r -' .' L .. . . . . .


SA KA PAS .....................p.2
EDITO ........................ .p.3
Liban: Agissons pour une Paix just et
durable

ECO/SOCIAL ...................p. 4
Hausse du ptrole, le transport arien
encore plus cher

ECO/SOCIAL ....................p. 5
CNE, c'est tout bon pour les patrons martini-
quais

SOUVENIR ..................p. 6 7
La Martinique n'oublie pas ses enfants sacri-
fis sur l'autel du profit

DOSSIER ...................p. 8 9
Bush veut "recoloniser" Cuba

NOTRE REGION ...............p. 10
Elections Prsidentielles Mexicaines

DANS LE MONDE .............p. 11
Palestine-liban : Pour une paix just et
durable


ANNONCES LEGALES ......p.12 15


MEMOIR DU PEOPLE ........p. 16
Les "16" de Basse-Pointe

JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice @wanadoo.fr



Fondateur : Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France T. 71 86 83
Commission Paritaire n'0111 187526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Fernand PAPAYA
Maquette :
Guennal GUIOUBLY
Impression :
Toniprint 0596 57 37 37
j


200O
Les rsultats quantitatifs de la campa-
gne 2006 ont pti des incidences clima-
tiques dsatreuses des campagnes pr-
cdentes, A peine plus de 165 000 ton-
nes de cannes ont t rcoltes, soit un
rsultat bien en dec du potential agri-
cole, de l'ordre de 203 000 tonnes,
comme l'ont montr les campagnes
2000 et 2002. Par contre, les conditions
climatiques auront permits une bonne
expression du potential qualitatif des
cannes.
Rsultats globaux 2006 :
Tonnage broy : 165 101 tonnes de
canne, soit -23% de moins que la
moyenne quinquennale 2000-2005 ;
Quantit broye l'usine du Galion
59 620 tonnes, soit 36% du tonnage
total de la champagne ;
Quantit broye en distilleries agricoles
: 105 481 tonnes de cannes, soit 64%
du tonnage total ;
Quantit de sucre fabriqu : 4 073 ton-
nes.
Source CTCS

Faits divers tragiques
Plusieurs faits divers tragiques ont dj
marqu ce mois d'aot 2006. Un
homme incendia volontairement une
habitation Sainte Thrse dans la soi-
re du 2 aot. Le 3 aot au Trois Ilets, un
bateau de la douane blessait gravement
un enfant dans la zone des 300 mtres.
Le 15 aut, une collision entire deux
bateaux au large du Franois fera un
mort. Vendredi 11 aot/ retour des qua-
tre derniers corps du 16 aot 2005. Le
lendemain un homme s'est lectrocut
en coupant un bambou au dessus d'une
ligne haute tension d'EDF. Plus tard, un
jeune homme a bless mortellement
son oncle Sainte Marie. On ne connait
pas les vrais raisons pour l'heure.
Le nombre de victims d'accidents de la
route ne cesse d'affoler les autorits.
Comment faire pour enrayer cette ins-
curit routire ? Des jeunes dans la fleur
de l'ge percent la vie ou sont estropis.
Quatre ont perdu la vie sur la route en ce
mois d'ao. Ceci sans computer les
agressions avec armes feux provo-
ques par une consommation de dro-
gue toujours en croissance malgr les
diffrentes campagnes des autorits et
associations diverse, Dans ce context
la prison de Ducos fte ses dix ans :
construite pour 400 dtenus, elle n'en
compete pas moins de 700 aujourd'hui et,


faute de place, certain ne purgent pas
les peines infliges par la justice.

Dlinquance :
Vers un reflux ?

Selon la Prfecture, si en juillet 2006 la
dlinquance a augment de 5.7% c'est
en raison de l'activit soutenue des ser-
vices dans le domaine des stup-
fiants(+116.7%).
Pour les sept premiers mois de l'anne
la dlinquance baisse de 5.01% : 11 879
faits constats contre 12 505 sur la
mme priode de 2005.
La dlinquance de voie publique baisse
galement de 7.35% depuis le dbut de
l'anne. Cependant, durant la mme
priode les vols avec arme blanche et
les vols la tire progressent respective-
ment de 19.55% et 47.41%. Par contre,
depuis le dbut de l'anne le nombre de
vols avec violence ainsi que celui des
vols main arme baisse de 23.36% et
23.44%. Baisse aussi des cambriolages
(-11.59%) et des vols d'automobile (-
24.49%).
S'agissant de l'immigration, les procdu-
res de non admission en Martinique
d'trangers ne rpondant pas aux condi-
tions de sjour ont augment de 38%
depuis sept mois.
Sarkozy veille.....
L'implication des mineurs dans les infra-
ctions dlictuelles baisse de 15.89%
13.71%.
S'oriente-t-on vers un reflux de la dlin-
quance ? Il reste que le niveau de la
dlinquance demeure lv et qu'il
convient d'agir sur les causes sociales,
morales et politiques qui persistent. En
sept mois prs de 12 000 faits constats
: 'est le 8 dlits par jour!



L'association pour la promotion de l'co-
nomie rurale, prside par Mme Josiane
Bapt, organise un voyage de dcou-
verte des exploitations agricoles de la
Barbade destin aux professionnels et
au grand public. Ceci dans le cadre des
changes avec les voisins de la
Carabe. L'association s'est dj rendue
en Guadeloupe, Sainte-Lucie,
Dominique, Grenade, entire autres. Ce
voyage d'une journe aura lieu le ven-
dredi 10 novembre prochain
Renseignements : 0696 330 802 ou
0596 689842







Jeudi 24 Aot 2006 Justice n33/34 Page 3


Liban : Agissons

pour une Paix just et durable


L'offensive mene par Isral
sur le Sud Liban est l'exemple
type de l'usage brutal des
fins imprialistes et massif de
la force militaire.

Cinq semaine de bombarde-
ment aveugles pour quels
rsultats !

Des milliers de civils libanais
tus sous les dcombres des
immeubles d'habitations
volontairement pris pour cible.
La plupart des infrastructures
du pays dmolie Des centai-
nes de milliers de civil ont du
fuir les zones de combats. Le
bilan en pertes civiles et en
infrastructures dtruites est
considerable.

Mais il est bien maigre sur le
plan militaire. Isral n'a mani-
festement pas atteint les
objectifs miltaires qu'il s'tait
assign. A savoir la liquidation
du Hezbollah, principal force
politique et religieuse oppose
l'occupation des territoires
palestiniens. Au contraire, il a
renforc sa position militaire et
politique. L'organisation chiite
a fait la demonstration de sa
capacity rsister la
machine de guerre isralienne.
Prenant de vitesse le gouver-
nement libanais, le Hezbollah a
renforc son administration et
s'est engag finance la
reconstruction du pays. Pire
encore pour Isral, pour la pre-
mire fois, son arme a subi
des pertes considrables sans
avoir atteint ses objectifs mili-
taires.

Et aprs avoir laiss Isral


craser le Liban sous un
dluge de feu, avec la compli-
cit des Etats Unis, la commu-
naut international a enfin
adopt une resolution qui
impose un cessez-le- feu aux
deux parties en conflict. Un ces-
sez-le-feu bien prcaire et qui a
tant de mal tre appliqu.Car
une fois de plus, les grande
puissances et notamment cel-
les sui sont membres du
Conseil de scurit de l'ONU,
se drobent face la toute
puissante Amrique qui
entend imposer sa loi au
monde entier en refusant de
condamner les crimes d'lsral
et en faisant voter un project de
resolution particulirement
floue qui donne un mandate des
plus ambigus la force inter-
nationale d'interposition cen-
se garantir la paix dans le
Sud Liban. Du coup, tirant
argument du manque de prci-
sion de la mission de cette
force d'interposition, la France
qui tait si en pointe en faveur
de ce cessez-le feu et qui tait
logiquement pressentie pour
en prendre le commandement
se drobe. Son contingent
promise de 2000 hommes s'est
rduit un dtachement quel-
ques deux cents soldats. Les
autres pays europens ne
paraissent pas plus enthou-
siastes. Une fois de plus les
Etats-Unis manoeuvrent pour
torpiller une decision des
Nations Unies dfavorable
Isral, permettant ainsi leur
alli de violer la trve en conti-
naunt ses raids dans le sud
Liban dj en ruines. Dj
Isral announce qu'il s'oppo-
sera " la participation la


I -i--


G. Erichot
force international de contin-
gents venus de pays avec les-
quels l'Etat hbreu n'a pas de
relations diplomatiques" ou de
" soldats Une nouvelle strat-
gie de pourissement visant
favoriser Isral se met en place
et le sort des victims de sa
brutalit aveugle s'aggrave
d'avantage chaque jour. Le but
des Etat-Unis, suite la vic-
toire amricaine dans la guerre
froide, est de remodeler le
Moyen Orient et le monde en
functions de leurs intrts co-
nomiques et stratgiques afin
de renforcer leur hgmonie.
Au Liban, il s'agit de tuer toute
ide de resistance Isral.
L'crasement des Palestiniens
et de leur cause est une tape
de ce project de nouveau
Moyen Orient.

A l'inverse, la paix est anticapi-
taliste et c'est le rle de tous
les progressistes du monde
d'agir pour imposer une solu-
tion politique just et durable
au Moyen-Orient. Le Liban, la
Palestine et Isral ont le droit
d'exister et de vivre en paix.
Il est temps de mettre la force
au service de la paix et non
pas au service de la guerre !


EDITO








Jeudi 24 Aot 2006 Justice n33/34 Page 4


Nouvelle flambe des prix du ptrole :

Les companies ariennes dcident

la hausse du prix du billet


... .....



Consequence de la hausse du
ptrole brut qui a frl les 80 dol-
lars avec le record de 78,64 dollars
atteint le 7 aot 2006 Londres :
les prix des billets d'avion ont subi
une nouvelle augmentation.
La fermeture du plus gros champ
ptrolier aux Etats-Unis en Alaska
par le gant britannique BP suite
de graves risques pour l'environ-
nement et les tensions gopoliti-
ques entranes par l'agression
isralienne soutenue par
Washington au Liban ont provo-
qu des anticipations spculatives
la hausse.
Le prix du krosne a progress
de 12,2 % depuis janvier et de 31,5
% depuis un an. L'an dernier la fac-
ture ptrolire des companies
ariennes s'est leve 92 mil-
liards de dollars en hausse de 50
% par rapport 2004. En 2006,
selon 'IATA, elle devrait grimper


112 milliards de dollars. D'o la
volont de faire partager le fardeau
leurs clients.
L'hypothse d'un baril de ptrole
brut 100 dollars si l'Iran suspend
ses exportations est avance.
La surcharge carburant ,
sorte de taxe prleve
l'achat d'un billet par les
Companies, a t releve pour la
septime fois en deux ans le 10
aot dernier par Air France,
Corsair et Air Carabe.
Pour un voyage aller-retour Fort-
de-France/Paris la majoration est
de 14 Pour chaque trajet long
courier elle est dsormais fixe
58 euros.
Depuis deux ans, le prix du billet
d'avion transatlantique a t aug-
ment de 160 euros au titre de
cette surcharge carburant .
Les companies dclarent s'en-
gager supprimer cette prtendue
taxe si le course du baril de
ptrole brut repasse au-dessous
de 65 dollars durant trente jours
conscutifs.
Il se trouve que cette promesse
n'a aucune valeur puisque depuis
deux ans la tendance a t en per-
manence la hausse, notamment
cause de la politique amricaine


au moyen-orient.
Comme quoi, en dpit de l'atmos-
phre de fte et de vacances, la
Martinique est rattrape par l'ac-
tualit international domine par
les menes de l'imprialisme
amricain et de ses acolytes.
L'augmentation du prix du billet
d'avion, outre qu'il pnalise les
Martiniquais qui veulent voyager,
ne peut qu'avoir qu'une incidence
negative sur le tourism et l'cono-
mie.
L'augmentation du ptrole se
rpercutera aussi sur le cot du
transport maritime et donc des pro-
duits de consommation courante
dans une conomie totalement
dpendante de l'extrieur.
Il est plus qu'urgent d'appliquer
un vritable plan d'conomies
d'nergie, de donner un coup d'ac-
clrateur au dveloppement des
nergies renouvelables (biocarbu-
rants) et de chercher se raccro-
cher du plan Chavez Ptrocaribe
de furniture de ptrole des prix
prfrentiels.
Plus globalement, le pays ne peut
s'abstraire de la ncessit de lutter
pour un nouvel ordre mondial
plus just.
O A.G.


Allocation de rentre scolaire :

Elle ne couvre pas le cot de la rentre scolaire


L'allocation de rentre scolaire
(ARS) fixe cette anne
268.01 soit une augmentation de
+1.8% sur l'an dernier, a t ver-
se le jeudi 17 aot pour plus de
30 000 enfants scolariss. Pour
ceux de 18 ans, la CAF versera la
prime qu'aprs presentation d'un
certificate de scolarit.
Cela reprsente une some de 10
millions d'euros en recul par rap-
port l'anne 2005 du fait de l'vo-
lution de la carte scolaire en
Martinique.


En France, L'Union des Familles
Laques (UFAL) estime que les
parents d'un lve de sixime doi-
vent dbourser en moyenne 330
pour l'quiper quand une collecti-
vit territorial ne finance pas
l'achat des livres scolaires. Ceux
d'un lycen de second industrielle
doivent, eux dbourser 763
L'UFAL demand que I'ARS soit
porte 330 et 763 pour les
lves des lyces professionnels.
La CFTC, pour sa part regrette que
le project de modulation du montant


de I'ARS en function de l'ge et
donc du niveau scolaire et de la
filire ne soit toujours pas adopt.
Pour la CFTC, la rvaluation de
I'ARS au niveau de l'inflation
(1.8%) Ne compense pas la
baisse du pouvoir d'achat des
mnages
On ne dispose pas d'tude du
mme genre pour la Martinique.
C'est se demander si cela int-
resse les associations de consom-
mateurs martiniquaises


ECO-SOCIAL








Jeudi 24 Aot 2006 Justice n33/34 Page 5


Contrat Nouvelle Embauche,

c'est tout bon pour les patrons martiniquais


Corinne CONCY, dlgue dparte-
mentale de la Confdration
Gnrale de Petites et Moyennes
entreprises (CGPME), tire dans
France- Antilles du 11 aot dernier un
bilan positif de la mise en place
du Contrat Nouvelle Embauche
(CNE) : 2 489 dclarations d'inten-
tions d'embauche entire septembre
2005 et avril 2006 la CGSS, indique-
t-elle. Cela reprsenterait la moiti de
l'objectif de 5 000 emplois crs
en deux ans que s'tait assign la
CGPME.
En outre, la reprsentante des
petits patrons se flicite qu'en un
an il n'y a pas eu d'affaire traite
aux prud'hommes pour contester :
les motifs de licenciements.
Aux yeux de Corinne CONCY le
mrite essential du CNE est de
donner aux chefs d'entreprises
une souplesse face l'embau-
che . Notamment ceux des entrepri-
ses de moins de 10 salaries qui
constituent l'essentiel du tissu cono-
mique, croit-elle utile de prciser.
Donc pour relancer l'emploi , il
faudrait continue dans cette voie, en
valuant le dispositif sur une priode
suprieure la priode d'essai de
deux ans afin de vrifier le respect de
la prennit des emplois, concde-
elle.


Tout le problme est l.
Le Contrat Nouvelle embauche, en
vigueur dans les entreprises de moins
de vingt salaries, instaure une priode
d'essai de deux ans au course de
laquelle l'employeur peut licencier
tout moment son employ sans moti-
ver son geste. C'est cela la fameuse
souplesse don't parole avec dlecta-
tion l'minente dlgue de la
CGPME.


~2M~


Si en Martinique, peut-tre, les
prud'hommes n'ont pas t saisis,
c'est sans doute en raison du rapport
des forces extrmement dfavorable
aux salaries cause du niveau du
chmage. En France plusieurs tribu-
naux prud'homaux ont condamn des
patrons requalifier des CNE en CDI
jugeant la motivation indispensable au
licenciement. Les syndicats en
Martinique (la CGTM-FSM, par exem-


pie) sont saisis de cas de licencie-
ments scandaleux.
De Villepin se vante de 550 000
contracts CNE signs. 550 000
emplois supplmentaires ?
Une tude de la Direction de l'anima-
tion et de la recherche, des tudes et
des statistiques du ministre de l'em-
ploi (DARES) dmontrait en juin que
seulement 10 % des CNE correspon-
daient des crations d'emploi (cf
Justice no 25 du 22 juin
P 2006).
Effectivement une telle tude
tmene srieusement par une
autorit indpendante est
ncessaire pour juger si la flexi-
bilit tant vante par les patrons
gros et petits cre rellement
. des emplois ou ne permet pas
- simplement d'embaucher au
dtriment d'autres formes d'em-
plois moins flexibles sur des
emplois qui, de toute faon, auraient
du tre crs ( effet d'aubaine ).
Le risque c'est que le CNE soit un
contract nouvelle entourloupe.
2 489 dclarations d'intention d'em-
bauche en Martinique, cela ne veut
pas dire coup sr 2 489 crations
d'emplois.

D Antoine GILLES


La region lance un appel

pour l'emploi d'infirmiers martiniquais diplms


Le communique de press du vice
president du Conseil regional
Daniel Marie Sainte, suite l'arrive
sur le march du travail de jeunes
martiniquais forms financire-
ment grce la collectivit.
Avant la promulgation de la loi du 13
aot 2004, relative aux liberts et
responsabilits locales , l'Etat avait
en charge la formation des lves
infirmiers.
Il en format un nombre limit par an,
suivant le principle du numerous
clausus impos l'Institut de la
Formation en Soins Infirmiers 'IFSI)


Mais le dpart massif en retraite des
personnel infirmiers en place au sein
des hpitaux et cliniques de notre
pays, a cr une pnurie avec diffi-
cult de pourvoir les postes ainsi lib-
rs
Aussi, le Conseil regional de
Martinique, don't ce n'tait pas encore
la competence, a pris l'initiative
depuis quatre ans, de soutenir finan-
cirement par le biais d'une conven-
tion avec l'ANT ,les lves infirmiers
qui se voyaient dans l'obligation de
partir se former en France et Belgique
dans les IFSI qui peinaient remplir


leur quota !!!
Les premires promotions d'infirmiers
diplms sont de retour au pays.
Aussi la region demand aux hpi-
taux, cliniques et autres services de
rserver leur meilleur accueil aux
demands d'embauche de ces jeunes
martiniquais qui souhaitent, une fois
forms, rentrer et travailler au Pays.
A computer de la rentre 2006, la
region, qui a dsormais en charge les
formations sanitaires, veillera ce que
l'effort soit soutenu pour la formation
ces mtiers dficitaires.


ECO-SOCIAL


'
1 ''. .


h:


1 t








SOCIETY


Jeudi 24 Aot 2006 Justice n*33/34 Page 6


La Martinique n'oublie pas ses enfants

morts sur l'autel du profit.


Plusieurs manifestations ont marqu le
premier anniversaire du terrible
drame qui a frapp notre pays le
16 aot 2005. Les crmonies
commmoratives se sont drou-
les en toute simplicity, motion
et dignit. La Martinique n'oublie
pas, elle s'est arrte just le
temps d'une minute de silence. La
vie a repris le dessus. Dans la soi-
re du 15 aot, l'association des
families des victims de la catas-
trophe du 16 aot 2005 (AVCA),
entoure de prs de 400 person-
nes, a effectu une march sym-
bolique vers l'aroport du
Lamentin.160 flambeaux ont
clair le chemin pour mener le dif-
ficile combat vers la recherche de
vrit, un des fondements de l'as-
sociation. Plusieurs autres asso-
ciations de victims de catastro-
phes ariennes venant de France
ont partag ce moment avec les
martiniquais. Cette soire s'est
acheve avec un dpt de gerbes
la mmoire des disparus. Le 16
aot, proches des victims, per-
sonnalits politiques et civiles
don't le ministry de l'Outre -mer
Franois Baroin, Christiane
Taubira dpute et Antoine Karam
de la Guyane et Mme Josette Borel
Lincertain de la Guadeloupe, ano-
nymes, ont particip l'hommage


Le- Pre i. is d Association de victims sont venus
apporter leur soutien aux fmilles Martiniquaise
rendu aux 160 dcds. Il a dbut
par une messe clbre par
l'Archevque Mgr Michel
Mranville. Il a souhait que la
solidarity manifeste en cette triste
occasion reste pour plus solidaire et respectueuse des
autres . Sur le front de mer, un
regard vers le ciel pour voir l'avion
filant dans le ciel avec l'inscription
AVCA : Pour un ciel meilleur
a donn le ton de la manifestation.
Propos de soutien mais galement
revendications ont maill les dis-
cours. Citons ceux du Prsident du
Conseil Gnral Claude Lise:
"Nous sommes rassembls pour
9 '
1 /'s
1 .a II '


dire que nous sommes toujours
mobiliss pour exiger que toute la
lumire soit faite sur ce qui s'est
pass et que les rsultats des dif-
frentes investigations entreprises
soient rendus publics, de faon
totalement transparent. Mobiliss
aussi pour rclamer que ceux
don't la responsabilit est engage,
quelque niveau que ce soit,
assument pleinement leur respon-
sabilit l'gard de ceux qui ont vu
brutalement se modifier le course de
leur vies et ne mritent pas de voir
s'ajouter leur peine un insuppor-
table sentiment d'injustice.
Mobiliss encore pour obtenir que
les autorits comptentes aillent
jusqu'au bout des rformes qui
s'avrent absolument indispensa-
ble oprer dans le domaine de la
scurit arienne". Francois
Baroin a justifi sa presence par le
devoir de mmoire et par celui
des enseignements tirer pour
l'avenir. Il a annonc que l'enqute
devrait tre termine en cette fin
d'anne. Une longue plaque o
est fige le nom de 152 compa-
triotes a t dvoile. Elle est ins-
talle la place Franois Mitterrand
Fort de France afin que "l'oubli n'ait
pas raison de la mmoire". 160 bal-
lons multicolores se sont levs dans
la baie en ode la vie. Les commu-
nes de Ducos, Basse Pointe, Saint

.. ...4 y "a?


-ersonnaiies pomiiques pour un nommage
an toute sobrit en compagnie du president
ie l'AVCA George Ventakapen



























'Une pag pse icurnC .C'.ur ie iam.iI-i


Pointe, Saint Esprit et le Franois
ont galement rendu un hommage
sobre aux disparus.
Les causes de l'accident ?
Plusieurs hypothses ont t mi-
ses depuis ce tragique vnement
et font tat de dfaillances techni-
ques, humaines et des conditions
climatiques particulires.
La dernire en date fournie par le
directeur du Bureau d'Enqutes et
Analyses est la suivante : "l'alti-
tude de l'avion tait la limited de
ses performances et sa vitesse a
alors diminu progressivement. Il a
commenc descendre puis a
dcroch durant trois minutes
jusqu'au sol II est question du
poids excessif emport par
l'avion ingalement rparti et celui
accumul par le givrage des ailes.
La non experience des pilots de
l'avion a t galement mise en
avant. Tout ce faisceau de pr-
somptions devra tre confirm ou
infirm par les enquteurs.
L'analyse des boites noires et des
moteurs n'est pas acheve. Mieux
vaut attendre un avis pertinent.
Les deux magistrats instructeurs,
selon Franois Baroin, devront
rendre les premires conclusions
au course du premier semestre
2007
Propos
de George Ventakapen,
President de I'AVCA
l'issue de cette journe.
"C'est un grand soulagement de
voir qu'un an aprs les soutiens
sont toujours aussi nombreux.


Nous avons pass une anne trs
difficile, la douleur intense, le sou-
venir bien present. Maintenant, on
sait que la page est tourne. Un
nouveau chapitre s'ouvre. L, il
faudra se battre pour connatre
notamment la vrit, rechercher
les responsabilits. Aujourd'hui
nous avons pu emmagasiner un
maximum de force, nous savons
que la population, les responsa-
bles politiques sont nos cots. La
presence du ministry nous I'a
confirm avec ce mot du Prsident
de la Rpublique. Nous sommes
satisfaits que l'on commence
voluer dans le transport arien,
pour la sret. Nous oeuvrons
pour que les 160 disparus ne le
soient pas pour rien. Que cela
serve quelque chose et
particulirement aux vivants


Le Parti Communiste
Martiniquais se souvient
Dirigeants, membres du Parti, en
presence de notre camarade
Emmanuel Jean Franois et
ses proches se sont retrouvs le
16 aot en fin daprs midi au cime-
tire du Vert Pr pour un dpt de
stle la mmoire de son pouse,
Jean Franois Vliane, de sa fille
Esther Jeanine, et Burnet-Verin
Ghislaine, sa belle sur. Emile
Capgras a livr un tmoignage
plein de chaleur s'adressant
Vliane. En voici un extrait Ta
vivace curiosity t'a conduite vers
ces cieux rvs. Tu as voulu que ta
seur et ta fille partagent ton rve.
Vous avez tous les trois nourri le
plaisir d'tre ensemble refusant
l'ennui. Dans ta dmarche tu sym-
bolisais la vie et l'espoir qu'un
jour nos ides triompheront. Que
nous tions contents de nous
retrouver chez toi entire camarades
! C'est donc en proie une dou-
loureuse motion que je viens au
nom du Parti communist
Martiniquais, l'occasion du 1er
anniversaire de ce drame collectif
rendre un hommage nos cama-
rades, nos amies, nos sours
tombs dans cette nuit du 16 aot
2005. Elles taient tout cela pour
nous les militants du PCM Vliane,
Jeannine, et Ghislaine, le PCM
garde le souvenir.
E C.B.


'- Notre camarade Emmanuel Jean-Franois
_,,droite) en compagnie de membres du Parti


SOCIETY


Jeudi 24 Aot 2006 Justice n"33/34 Page 7








Jeudi 24 Aot 2006 Justice n"33/34 Page 8


Le nouveau Plan BUSH

pour recoloniser CUBA


Peu satisfait d'un premier plan de
mai 2004 destin porter le coup
de grce au gouvernement cubain
et entraner sa chute, Washington
a confi la Commission d'assis-
tance une Cuba libre
(Commission for Assistance to a
Free Cuba, CAFC) le soin d'labo-
rer un nouveau plan pour rompre
l'actuel ordre constitutionnel en
vigueur Cuba.
Approuv le 10 juillet 2006 par
le president BUSH, le nouveau
rapport de 93 pages dirig par la
prsidente de la CFAC qui n'est
autre que la Secrtaire d'Etat,
Condoleeza RICE, et par le secr-
taire au Commerce, Carlos
GUTIERREZ, a t travaill avec
d'normes moyens : prs de cent
personnel provenant de 17 dpar-
tements et agencies fdraux l'ont
concoct pendant des mois.
Ce plan dispose d'un budget total
de 80 millions de dollars pour 2007
et 2008 pour porter la subversion
Cuba. Ces fonds sont rpartis de la
manire suivante : 31 millions
pour finance davantage l'opposi-
tion interne, 10 millions de dollars
pour des activits de lobbying au
sein des universits, 24 millions de
dollars pour tendre la propaganda
contre l'le et 15 millions de dollars
pour rallier la communaut interna-
tionale au plan d'occupation de
Cuba.
Il est prvu, en outre, un finance-
ment d'au moins 20 millions de
dollars annuels pour les annes
suivantes jusqu' la chute de la
dictature .
Toutefois, cette fois-ci un dlai a
mme t fix pour renverser la
gouvernement de La Havane : au
plus 18 mois.
Un proconsul est dj nomm
pour diriger Cuba comme cela
s'est fait en Irak, mais aprs l'inva-
sion de ce pays avec Paul BREM-
MER : M.Caleb McCarry.


DESINFORMATION DELIBEREE

Le Rapport, pour justifier cet inter-
ventionnisme, accuse Cuba de pri-
ver ses citoyens de liberts et de
ne pas subvenir aux besoins
humanitaires les plus basiques :
malnutrition chronique, eau pota-
ble pollue, maladies chroniques
non traites affectant un pourcen-
tage significatif du people cubain,
etc.
Profonde mconnaissance de la
ralit cubaine ou volont dlib-
re de dsinformation ?


Bush est sourd, la mme politique aggressive et
arrogante de toujours vis vis d'un pays et d'un
peuples qui veut suivre sa voie.
En effet, toutes les organizations
internationales, des Nations Unies
en passant par la Banque mon-
diale, sont unanimes pour faire
l'loge du systme social cubain et'
de l'indice de dveloppement
human de cette Nation.
Cuba dispose de l'esprance de
vie la plus leve et du taux de
mortality infantile le plus bas du
Tiers-monde. Cuba affiche mme
un taux de mortality infantile inf-
rieur celui des Etats-Unis eux-
mmes. L'UNICEF affirme mme
que Cuba est l'unique nation
d'Amrique latine et des Carabes
avoir radiqu la dnutrition
infantile.
Que prvoit ce Plan Bush du


10 juillet 2006 ?
Premirement, un financement
accru des groups de dissi-
dents . Accepter cet argent pour
Cuba est un dlit en soi . C'est
logique. Il en serait de mme pour
n'importe quel pays.
Deuximement, amplification des
transmissions de programmes
subversifs de Radio et TV Marti (24
millions de dollars additionnels).
D'autres pays sont invits trans-
mettre des missions subversives
vers Cuba.
Troisimement, Washington pr-
tend refuser la lgalit constitution-
nelle cubaine qui prvoit qu'en cas
de disparition du president cubain,
Fidel CASTRO, le Vice-prsident,
Raul CASTRO, prenne les rennes
du pays. Pour cela, il a t labor
un programme de lobbying auprs
de la communaut international
afin que celle-ci ne reconnaisse
pas l'ventuel nouveau gouverne-
ment. C'est ce que nous voyons
l'oeuvre depuis l'accident de sant
de Fidel CASTRO du 1er aot der-
nier : Condoleeza RICE rcuse la
lgitimit de Raul CASTRO et
parle de succession d'un dictateur
par un autre et veut imposer la
transition . Les pays qui soutien-
dront les Etats-Unis bnficieront
d'un soutien financier, tandis que
les autres devront payer les cons-
quences de leur insoumission.

CHAVEZ DANS LE COLLIMA-
TEUR

Quatrimement, remise en
vigueur de la loi Helms-Burton de
1996 qui prvoit de sanctionner les
pays qui investiraient Cuba aprs
avoir t suspendue pendant dix
ans suite aux protestations de la
communaut international et en
particulier de l'Union europenne.
Cible prioritaire dsigne : le
Venezuela du president Hugo
CHAVEZ, premier partenaire com-
mercial de Cuba.







Jeudi 24 Aot 2006 Justice n33/34 Page 9


Cinquimement, Washington
announce la constitution d'une liste
de hauts fonctionnaires cubains
mettre hors d'tat de nuire. Ces
personnel seront sanctionnes
selon la loi tasunienne, comme si
Cuba tait un nouvel tat de
l'Union. Les Etats-Unis ne cachent
pas leur intention de recoloniser
l'le.
Siximement, les atteintes
l'conomie cubaine sont renfor-
ces :peines plus svres pour
tous les amricains se rendant
Cuba, nouvelle reduction des
voyages d'ordre humanitaire, cra-
tion d'une nouvelle agence pour
suivre la trace les exportations
de nickel cubain,source de reve-
nus important pour Cuba, et refu-
ser l'achat de products vendus par
des pays tiers comportant du
nickel cubain, restrictions suppl-
mentaires des envois d'argent
Cuba et des conditions requises
pour les entreprises tasuniennes
de vendre des products alimentai-
res Cuba.
Septimement, pour entraver
l'assistance mdicale que Cuba
accord aux Nations du Tiers-
monde, interdiction des exporta-
tions d'appareils mdicaux desti-
ns ces programmes alors que la
majeure parties de la technologies
mdicale mondiale est d'origine
amricaine.
Les chapitres 2 7 du plan nu-
mrent point par point les prten-
dues rformes politiques,
conomiques et sociales que Cuba
devrait imprativement mettre en
place pour tre considre comme
dmocratique : lections


.multiparti-
tes, instau-
ration d'une
conomie
d de march,
en passant
par la resti-
tution des
proprits
nationali-
ses dans
les annes
I, Chavez et Raoul Castro, un 1 9 6
ie ennemi: lImprialisme jusqu' la
privatization
des services d'ducation et de
sant. Washington va jusqu' pr-
voir le ncessaire changement
des programmes, des lives scolai-
res et de la formation des ensei-
gnants.
En fait, les Etats- Unis veulent
contrler et diriger entirement la
rorganisation de la socit
cubaine.
DE NOUVEAUX PLANS
D'AGRESSION

A la difference du premier rapport
de 2004, ce nouveau plan
content une annexe clas-
sifie secrte pour des
raisons de scurit natio-
nale >. Les rapports clas-
sifis dans les annes
1960 et dsormais rendus
partiellement publics rv-
lent que les Etats-Unis ont
utilis la violence (sabo-
tages, terrorism) et l'inter-
ventionnisme militaire.
Ce secret cache donc
de nouveaux plans
d'agression contre Cuba
en dpit des affirmations
des autorits amricaines
selon lesquelles voquer
une telle possibility serait c
absurde .
Plusieurs personnali-
ts amricaines ont
condamn les nouvelles
measures du president
BUSH.
M.Wayne S. Smith,
ancien chef de la Section
des intrts nord-amri-
cains La Havane sous le
gouvernement REAGAN


l *:ri :,rl rj i u i ,r -. _e n .i e -. social
lu Ili rie veuleri p i wa,l deluln


de 1979 1982, a soulign que le
plan tait vou l'chec. Il consi-
dre l'ide que le rgime serait au
bord de l'effondrement comme
toujours aussi farfelue , car l'co-
nomie cubaine donne les signes
d'une forte croissance (la CIA
reconnat un taux de croissance de
8 % en 2005) montrant que les
choses sont en train de s'amliorer
et non pas d'empirer .
Tom Crumpaccker, membre
d'une association qui se bat pour
mettre fin au blocus impos par les
amricains au people cubain,
dnonce le plan de l'Administration
Bush pour tenter de recoloniser
Cuba en I' Irakisant .
L'Administration Bush, qui ne
s'est toujours pas occupe des vic-
times de l'ouragan Katrina, aban-
donnes leur sort dans des abris
de fortune, n'a que faire de la lga-
lit international.
C'est pourquoi c'est un devoir
d'accorder Cuba rvolutionnaire
dans cette priode delicate une
solidarity sans faille.
EMichel BRANCH






i. ,j -.^






.J',








Jeudi 24 Aot 2006 Justice n033/34 Page 10


Elections prsidentielles Mexicaines

Victoire conteste du candidate de droite

accus de fraude lectorale


Cela fait plus d'un mois que les
mexicains ont t appels aux
urnes pour lire leur Prsident,
renouveler leur Parlement (cham-
bre des dputs et snat) et dans
certain Etats, lire leur gouverne-
ment et l'assemble legislative
locale. Les rsultats officials sont
attendus pour le 6 septembre pro-
chain. Depuis ce scrutiny le candi-
datde gauche Lopez OBRADOR et
ses partisans refusent le suppos
verdict des urnes. Ils crient la
fraude lectorale.
Pour bien comprendre, il faut
savoir que le Mexique (80millions
d'habitants) don't l'appellation offi-
cielle est "Etats-Unis Mexicains"
est une Rpublique fdrale grou-
pant 31 Etats dots d'une certain
autonomie, dirige chacun par un
gouverneur lu. La capital Mexico
est une entit significative appel
District fdral (DF). Cinq candi-
dats briguaient le poste de
President de la Rpublique:
Andr Manuel Lopez Obrador du
parti Rvolution Dmocratique
(PRD) ; Felipe Calderon du PAN
(parti d'action nationale, parti du
president sortant Vincent Fox,
ami de Bush ; Robert Madrazu, du
PRI ( Parti Rvolutionnaire
Institutionnel) ; Particia Mercady ,
de l'alternative social dmocrate et


? Lo:pez Opid:dor cniend ,esisler a I nsiliIaIcn
S ,d un g':.lemrn.meni illegal eti lleqilm e
paysanne et Roberto Campa du
parti nouvelle alliance.
Jusqu'en 2000, le Mexique tait
gouvern par un president de la
rpublique issu du PRI. Ce parti
install au pouvoir en 1929, lors-
que le processus dclench par la
Revolution mexicaine (1900 -
1920) s'est consolid. Le PRI, parti
progressiste ses dbuts, a com-
menc se convertir au no libra-
lisme dans les annes 1980.
Fonctionnant dans les faits comme
un parti unique, pratiquant le clien-
tlisme grande chelle, contr-
lant les syndicats et ouvriers et
paysans, le PRI a fini par dcevoir
et perdre le pouvoir en 2000,
anne o fut lu le liberal Vincent
Fox. Au plan politique la prsi-
dence de Fox s'est traduite par une
progression du pluralisme et de la
libert d'expression. Mais au plan
conomique, la situation du
Mexique a empir : l'agriculture
paysanne est en train de s'effon-
drer dversant sur Mexico une
masse d'exclus, chaque anne de
300 000 650 000 mexicains mi-
grent aux Etats -Unis lgalement
ou illgalement. Le pays, qui rvait
de sortir du tiers monde, s'enfonce
dans une crise social dramatique
Depuis 1994, il a perdu un demi
million d'emplois, catastrophe lie,


en grande parties, la signature en
1993 de l'Accord de Libre change
nord amricaine (ALENA) avec les
Etats-Unis et le Canada. C'est
aussi l'une des consequences de
l'migration engendre par la pau-
vret qui rgne au Mexique.
L'argent que les migrs envoient
leurs families restes au pays
constitute l'une des sources princi-
pales de devises du Mexique. Au
course des lections du 2 juillet, le
combat lectoral s'est jou essen-
tiellement entire le candidate du
PRD et celui du PAN, entire le cen-
tre gauche et la droite nolibral.
Le candidate Calderon a t pro-
clam lu plusieurs jours aprs le
scrutiny. Lopez Obrador rclame
un nouveau comptage des bulle-
tins voquent des manipulations
frauduleuses dans plus de 70 000
bureaux de vote sur 130 000. La
coalition de droite pense conserver
ainsi le pouvoir et poursuivre ainsi
la politique no librale et ses
consequences nfastes sur le plan
social et conomique. Ainsi, plus
d'un million de mexicains ont mani-
fest dans les rues et converg
vers le centre de la capital o ils
campent depuis le 30 juillet exi-
geant le nouveau dcompte des
bulletins. Cette gigantesque mani-
festation a donn le coup d'envoi
d'un movement de dsobis-
sance civil auquel a appel
Lopez Obrador. La situation cre
est explosive. Aprs leurs dfaites
successives, au Brsil, Vnzula,
au Chili, en Bolivie, etc...., les
allis de Bush au Mexique, ont mit
tout en euvre pour contrer la
volont populaire. Le nouveau pr-
sident doit prendre ses function le
1er dcembre, mais les juges de la
commission lectorales ont
jusqu'au 30 aot pour dcider d'un
ventuel dcompte des bulletins.
En attendant la gauche mexicaine
accrot la pression populaire.

O M.B et A.C.


NOTRE REGION







Jeudi 24 Aot 2006 Justice n33/34 Page 11


La resolution 1701

La resolution 1701 vote par l'ONU
a dict un cessez le feu au Liban
33 jours de bombardements isra-
liens intensifs, de ruines et de
morts. Le pire est que cette propo-
sition avait t mise par la France
ds les premiers jours des hostili-
ts dclenches par Isral. C'est
l'obstination complice des Etats-
Unis et de l'Angleterre refusant
toutes proposition, qui est la cause
de tous ces dgts et drames
humans.
Bien qu'elle constitute une avan-
ce, cette proposition 1701
demeure ambigu sur le rle exact
des 15 000 soldats casques-bleus
de l'ONU (la FINUL). Bien sr,
aprs plus de 40 ans, l'arme offi-
cielle du Liban retrouve sa frontire
sud. Cela veut-il pour autant dire
que le Hezbollah qui est aussi un
parti politique, avec ses dputs,
ses ministres au gouvernement
libanais, ses organizations socia-
les caritatives, doit tre dmantel
sinon dsarm ?

La resolution 1701 a dclench un
processus de paix, les ngocia-
tions ont about ce rsultat.
Pourtant il serait faux de croire que
les causes fondamentales qui ont
conduit Isral attaquer le Liban et
Gaza n'existent plus. Les conseil-
lers de Bush et la droite
Isralienne rvent d'un Moyen-
Orient plus conforme leurs int-
rts et leur volont dominatrice ;
c'est cette hgmonie qui provo-
que l'extrmisme islamique.
Pour sauver la paix dans le
monde, il faut que les opinions
populaires agissent de plus en
plus fort pour isoler cette politique.
La clef du problme au Moyen-
Orient demeure bel et bien l'appli-
cation de la prcdente et
fameuse resolution 181 de l'ONU
vote depuis plusieurs dcennies
(Novembre 1967). Elle prconisait
la creation et l'existence de deux
Etats : Palestine et Isral.
L'administration yankee et Isral
refusent toujours de l'appliquer


SA.C.


: Un cessez le feu et aprs


Les progressistes martiniquais doivent militer pour une solution politique durable

Agression Isralienne :

Tragique Bilan

Aprs 33 jours de la guerre isralienne contre le Liban, voici
dj un bilan dsastreux
Au Liban :
-1 110 tus don't 30% taient des enfants de moins de 12
ans
- 31 militaires tus
- 3 700 blesss
-Prs d'un million de personnel dplaces
6 Milliards de dollars de pertes matrielles (100 points
bombards, des dizaines de milliers de maisons et d'immeu-
bles dtruits, etc.).

En Isral
-57 Tus don't 119 soldats
-1 450 blesses don't 1 000 civils
5,7 milliards de dollars : cot official de cette guerre

Selon l'archevque catholique du Liban-Sud, Mgr Georges
BAKOUNI, la communaut chrtienne a t fortement touche.
Dans la ville de Tyr, une glise a t dtruite, plusieurs autres
endommages. Pour l'archevque BAKOUNI, Isral ment la
communaut international. Ceux qui patient le prix fort de tout
cela, ce sont les civils. C'est le Liban qui a t dtruit.
Pour les Etats-Unis, au Moyen-Orient, il n'y a qu'lsral et le
ptrole. Ils se moquent bien des arabes, conclut l'archevque
BAKOUNI.


DANS LE MONDE









POLITIQUE


Jeudi 24 Aot 2006 Justice n*33/34 Page 12


Sarkozy : Relance de la machine expulser


Sincrement, quel dmocrate n'a pas
t choqu de voir la brutalit, qui
s'est exerce sur ordre, envers les
"Sans-papiers" de Cachan. Noirs pour
la plupart. Ces scnes de violence
ne font pas honneur la Rpublique
Franaise. Elles peuvent rjouir les
tenants de l'extrme droite et satisfaire
le ministre de l'intrieur. Surtout que
le 14 aot dernier Paris devant la
Place Beauvau, il y avait eu une
grande manifestations des "Sans-
papiers" contre les expulsions. Le len-
demain 15 aot sur France 2, Nicolas
Sarkozy confirmait que seulement
6000 demands environ seront rgu-
larises sur les 30 000 dossiers reus.
Cette intransigence de Sarkozy a
indign les associations franaises
don't le Rseau Education Sans
Frontires (RESF).
Eh bien, pour le candidate aux prsi-
dentielles de 2007, ces associations


ANNONCES LEGALES


Avis d'appel public la concurrence
Nom et adresse officials de la personnel
publique
Monsieur le Maire de la Ville du ROBERT
Service de la command publique locaux
des Services Techniques Mansarde -
97231 LE ROBERT
Tl. 05 96 65 02 88 Fax :05 96650421
e-mail : ebrscp97231@voila.fr
Objet du march : Fourniture et pose de
mobilier d'adressage pour la Ville du Robert.
Type de march de fournitures : Achat
CPV : Objet principal : 28820000.
Lieu de livraison : 97231 Le Robert
Code NUTS : FR92
Caractristiques principles :
Options : descriptions concernant les achats
complmentaires :
montant minimum 91 000 HT.
Montant maximum : 334 574,87 HT.
Nombre de reconductions ventuelles : 02
Refus des variantes.
Prestations divises en lots : non
Modalits essentielles de financement et de
paiement et/ou rfrences aux textes qui les
rglementent : Etat 50 %, Ville 50%.
Le dlai de paiement sera de 45 jours.
Condition de participation :
Critre de selection des candidatures :
partir de toutes les pices demandes par la
personnel responsible du march.
Situation juridique rfrences requises :
oui
Capacity conomique et financire rfren-
ces requises : oui
Rfrence professionnelle et capacity tech-
nique rfrences requires : oui
Justifications produire quant aux qualits et
capacits du candidate :
-Dclaration sur l'honneur prvue aux arti-
cles 45 et 46 du code des marchs publics ;
- Celles fixes dans le rglement de consul-
tation ;
- Lettre de candidature DC4 ;
- Attestation de non condemnation pour infra-
ction au code du travail ;
- Attestation sur l'honneur du candidate indi-
quant qu'il n'a pas fait l'objet, au course des


font assault de dmagogie et d'irres-
ponsabilit sur ces questions . Car
pour lui c'est cette situation d'immigra-



NouvEtus ns




bi^Ss-'W.
nwwsw^ --


pillage conomique que les socits
capitalistes franaises exercent en
Afrique Pour continue cette odieuse
exploitation des richesses africaines
l'Etat franais pursuit une politique de
corruption l'gard des gouvernants
africains services. C'est cette politique
de dpouillement inaugure par la
colonisation et renforce par le no
colonialisme, qui cre cet tat de
chose et pousse les africains quitter
leurs pays. Paralllement, les lites
africaines doivent aussi lutter contre


les gouvernants corrompus de leurs
.pays pour instaurer la dmocratie et le
ddveloppement vritable. Le cynisme
S gouvernemental est de nier cette triste
ralit et de s'en prendre sauvage-
tion qui est l'origine de la cruise des ment aux victims de cette politique,
banlieues en novembre 2005 !! une nouvelle "traite des noirs" au XXI
Quel aveuglement. me sicle.


En ralit ce flot d'immigrs franco-
phones est la consequence directed du


cinq dernires annes, d'une condemnation
inscrite au bulletin n" 2 du easier judiciaire
pour les infractions vises aux articles L.
234-9, L. 324-10, L 341-6, L 125-1 et L 125-
3 du Code du Travail ;
- Attestation d'assurances ;
- Rfrences des prestations similaires de
moins de trois ans ;
- Declaration du candidate DC5
- Extrait K ;
- La copie du (ou des) jugement(s) pro-
nonc(s), si le candidate est en redressement
judiciaire.
Critres d'attribution :
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres noncs
ci-dessous avec leur pondration.
-La valeur technique : 50%
-La mthodologie de validation du pro-
cessus : 20%
-Le prix de la prestation : 30%
Type de procedure : appel d'offres ouvert.
Lieu de retrait des dossiers de consultation :
sur le site. Marches-securises.fr
Lieu de remise des offres : Service de la
Commande publique locaux des Services
Techniques Mansarde 97231 LE
ROBERT
Tl. : 05 96 65 02 88 Fax : 05 96 65 04
21
Date limited de reception des offres : 09 octo-
bre 2006 12 heures.
Autres renseignements :
Numro de rfrence attribu au march par
la personnel publique : 2006-29.
Adresse auprs de laquelle des renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre obte-
nus :
Service du Patrimoine
Correspondent : Mme Catherine PIERRE-
NICOLAS, Tl. : 05 96 65 02 88 poste 120
Tlcopieur : 05 96 65 04 21.
Adresse auprs de laquelle des renseigne-
ments d'ordre administratif peuvent tre
obtenus :
Service de la command publique
Correspondent : M. Elie BALMY, Tl. : 05
96 65 02 88 tlcopieur : 05 96 65 04
21.


O A.C.


Jeudi 24 Aot 2006 Justice n033/34 Page 12

Courriel : ebrscp97231@voila.fr modifi comme suit :
Elements de facturation: Ancienne mention
Numro de bon de command d'insertion au Lacquisition, l'administration et la gestion
BOAMP : 2006-29 par location ou autrement de tous immeuble
Libell de la facture : M. le Maire du Robert et biens immobiliers.
- Htel de Ville Rue Vincent ALLEGRE Nouvelle mention
97231 Le ROBERT. L'acquisition, l'administration et la gestion
Classification des products : par location ou autrement de tous immeuble
Assainissement, voirie et gestion des et biens immobiliers. L'acquisition de parts
dchets, de socits civiles immobilires ou autres
Date d'envoi du present avis adress don't l'objet est galement l'acquisition,
Justice : le 14 aot 2006. l'administration et la gestion par location ou
Le Maire, autrement de tous immeuble et biens immo-
Alfred MONTHIEUX biliers
FA 6679 Monsieur Arnaud FONTAINE demeurant
1069 Les Hauts de Maniba 97222 Case
Avis de constitution Pilote, a t nomm grant en replacement
En date du : 01/07/06, il a t constitu de Monsieur Alain FONTAINE demeurant
une SARL prsentant les caractristiques Route de Grand Fonds, 97222 Case Pilote,
suivantes, dmissionnaire computer du 24 juillet
Denomination : POWER INFORMATIQUE 20006.
Adresse : Centre Commercial Le Trident Larticle 17 des status a t modifi en
MONTGERALDE 97200 FORT DE France consequence. Le nom de Monsieur Arnaud
Objet : remise en forme et soins corporels FONTAINEa t substitu dans les status
Dure : 99ans celui Monsieur Alain FONTAINE.
Capital 7800 Mention sera faite au RCS
Le Grant : Alain ELIAZORD Pour avis
Adresse : 114 route des religieuses 97200 FA 6681
Fort De France
Immatriculation au registre du commerce en Etudes de Maitres Evelyne GUATEL
course Pour avis le grant & Sandra GERMAIN -PORSAN
FA 6680 CLEMENTE
Notaires Associs Fort de France
AF (Martinique), Immeuble Trident Btiment
Socit civil Immobilire A, 2ime tage Lotissement
au capital de 129 Sige social : Montgralde
Lot 19 Dillon stade Zone Franche
97200 Fort de France Avis de constitution
Suivant acte sous seing priv en date Fort
AVIS DE PUBLICITE de France (97200) du 29 mai 2006 enregis-
Suivant decision collective des associs du tr la recette de Fort de France (97200), le
24 juillet 2006 : Lobjet social a t etendu 08 juin 2006 bordereau 2006/502 case 1, il a
aux activits d'acquisitions de parts civiles t constitu une socit civil ayant les
immobilires ou autres don't l'objet est gale- caractristiques suivantes :
ment l'acquisition, l'administration et la ges- La socit pour objet : l'acquisition par
tion par location ou autrement de tous voie d'achat ou d'apport de tous immeubles
immeuble et biens immobiliers computer du et la construction sur ceux -ci de tous bien
24 juillet 2006. de toutes destination, la vente en totalit ou
En consequence, l'article 2 des status a t par lots de ces biens, terme, en tat future











Jeudi 24 Aot 2006 Justice n*33/34 Page 13


d'achevement ou aprs achveme
La socit est denomme SSCV J
Le siege social est fixee a : Quar
Jacques 97230 SAINTE MARIE
La socit est constitute pour ui
de 99 ans computer de son imn
tion au Registre du Commerce
Societs sauf le cas de prorogatir
dissolution anticipe. Le capital e,
la some de mille euros (1.00.
apports sont en numraire
Toutes les cessions de parts, qu
soit la quality du ou des concession
sont soumises l'agrment pr
l'unanimit des associs. Lexerci
commence le 1er janvier et fir
dcembre de chaque anne. Le
grant est Monsieur Toussaint
PERASTE poux de madame
Brigitte LORNE demeurant
MARIE en Martinique (97230
Jacques
La socit sera immatricule au re
commerce et des socits de
France
Pour avis, le Notaire


Avis
MILLE ET UNE COULEUI

Socit Responsabilit Limite A
de 7623.00e
Sige social : 65, rue Fernand Cle
TRINITE
SIRET :444 298 871 00013
APE 454 J
Suivant dlibration d'une as
gnrale extraordinaire en date du
2006, les associs de la SARL M
UNE COULEUR ont dcid : d
un nouvel associ
Mme Sandra PONT CHATEAU
MEHEREZ
D'accepter la cession de part de
BIRBA au profit de Madame
PONT-CHATEAU pouse MEHE
consequence, les mentions antri
publies relatives au capital soci
rpartition des parts sociales s
modifies.
Ancienne mention
Monsieur BIRBA Fabrice 300par
Monsieur PONT- CHATEAU D
parts
Nouvelle mention
Madame Sandra PONT C
pouse MEHEREZ 300 parts
Monsieur PONT- CHATEAU D
parts
De nommer un nouveau grant s
dmission de l'ancien. En cons
la mention antrieurement publi
la grance est ainsi modifie
Ancienne mention : Monsieur
Fabrice est nomm grant de la s
Nouvelle mention : Madame
PONT CHATEAU pouse MEHi
nomme grante de la socit
Pour avis
La grance


Etudes de Matres Evelyne GI
& Sandra GERMAIN -PORS
CLEMENTE
Notaires Associs Fort de F
(Martinique), Immeuble Tric
Btiment A, 2ime tage Lotis
Montgralde
MODIFICATION STATUTAI

Aux terms d'un acte de cession
sociales reu par Matre Sandra I
CLEMENTE le 30/05/2006 enre
08/06/2006 Bordereau N 2006/50
a t constate la modification r
des status de la socit SCI
immatricul le 24/12/1990 au
FORT DE France sous le n 380
Ancienne mention article 4 al
SIEGE SOCIAL
L sige social est fix FORT D
31 Rue Victor Svre
Nouvelle mention article 4 al
SIEGE SOCIAL
Le sige social est fix SCHO
Impasse Joseph Henri, les Flamb
Ancienne mention article 20 al


ent.
JOBI
tier Saint

ne dure
natricula-
et des
on ou de
st fixe
00 ). Les

elle que
onnaires,
alable
ce social
it le 31
premier


NOMINATION ET POUVOIRS DES
GRANTS
La socit est gr et administres par
Madame Ginette GEDEON ; En cons-
quence seule Madame GEDEON a la
signature social. Elle est nomme pour
une dure de trois ans. Elle est rligible.
Nouvelle mention article 20 alina 1 NOMI-
NATION ET POUVOIRS DES GRANTS
La societ est gree et administres par
Monsieur EDOUARD Eloi E cons-
quence, Monsieur EDOUARD Eloi seul a la
signature social. Il est nomme pour une
dure illimite. Le rest de l'article reste
inchang
Pour avis
Le Notaire


Joseph FA 6684
Huguette
SAINTE Avis
)), Saint
Aux terms d'un acte sous seing prive en
'gistre du date du 1er Aot 2006.
Fort de II a t constitu une SARL prsentant les
caractristiques suivantes :
Forme :SARL au capital de 10 000.00
FA 6682 Dnomination social : SMER (Socit
Martiniquaise d'Exploitation de Rtisserie)
Sige social : 10 Rue Moreau de Jones
R 97200 Fort de France
Objet : Commercialisation de tous products
Au capital carns et fruits de mer, cuit ou crus et
importation
rc 97220 Tous les products alimentaires frais ou
secs.
Grant : Marc MUNE, Alle de la
Louisiane, 97200 Fort de France
semble Dure 99 annes computer de l'immatricu-
S10 Mars lation au registre du commerce de Fort de
IILLE ET France
'accueillir FA 6685

pouse Laure COLARDEAU
Avocat la Cour
Monsieur Droits des socits et droit fiscal
Sandra Vronique MARTIN
REZ. En Avocat la Cour
eurement 16, rue Henri Becquerel Z.I de Jarry
al et la (972122) BAIE MALHAUT
ont ainsi t2L 0590 25 55 00 Fax 059 26 89 74
Email : colardeau.martin @wanadoo.tr

ts AVIS DE CONSTITUTION
enis 200 Aux terms d'un acte sous seing priv en
date DUCOS du 22 mai 2006, il a t
constitu une Socit civil immobilire
HATEAU prsentant les caractristiques suivantes :
Denomination :NOUVEAU MEXIQUE
enis 200 Si7ge Social :c/o SOCIETE DE DISTRI-
BUTION MARTINIQUAISE ? 8 Z. I Petite
suite la Cocotte, 97224 DUCOS
quence, Objet : l'acquisition, la prise bail, la mise
e relative en valeur l'administration, l'exploitation la
vente en totalit ou en parties ainsi que
BIRBA l'change de tous terrain, immeubles et
ocit autres droits immobiliers, la ralisation de
Sandra toute promotion immobilire et leur gestion,
EREZ est la vente en l'tat ou aprs transformation
ainsi que l'exploitation sous toutes les for-
mes de ces immeubles.
Dure : 50annes
FA 6683 Capital : 3000 euros
Grance Monsieur Claude HAYOT, demeu-
JATEL rant habitation Bellevue Vert Pr 97231LE
SAN ROBERT
Cession de parts : les parts sociales sont
France librement cessibles entire associs. Elles
dent ne peuvent tre cdes d'autres person-
sement nes qu'avec l'autorisation pralable de l'as-
semble gnrale extraordinaire des asso-
RE cis
Immatriculation : Au RCS de Fort de
de parts France
PORSAN Pour avis
gistr le FA 6686
02 case 2
suivantes Cabinet de Michel LANGERON
PEGGY Avocat
RCS de 88, Rue Victor Svre
481 309 97200 Fort de France Tel : 0596 70 20
ina 1 : 98 Fax : 0596 73 42 30

E France AVIS DE CONSTITUTION

ina 1 : Entreprise unipersonnelle responsabilit
limite
ELCHER STCS
oyants Par acte sous seing priv en date du 09
ina 1 : mai 2006, il a t constitu l'Entreprise


Unipersonnelle responsabilit lir
Denomination social : Soci
Travaux de Commerce et Services
Capital 8000 divis en 80parts
de 100 chacune, entirement s
et libres. Siege social :
Vezires 97228 SAINTE LUCE
Objet : La creation, acquisition,
en location grance de tous fonds
merce, la praise bail, installation
station de tous tablissements, f
commerce, usines ateliers se rap
l'une ou l'autre des activits sp
Dure 99 annes computer de I'i
lation au registre du commerce
socits
Grant : Monsieur Philipe BRES
fvrier EPINAL (88), demeuran
Vzires 97228 SAINTE LUCE,
gn statutairement en quality d
pour la dure de la socit
La socit sera immatricule au
du commerce et des socits
greffe du Tribunal de commerce d
France
Pour avis et mention
L'associ unique


AVIS DE PUBLICITY
DUNETTE SHOP
SARL AU CAPITAL DE 30 4
Si7ge social : Rue du bord d
97227 Sainte Anne (Mqur

Suivant dlibration de l'assembl
rale extraordinaire du 31/07/2
associs ont dcids la dissoluti
pe de la socit computer de c
et sa mise en liquidation.
L'assemble gnrale a nomm
liquidateur Mme NORBERT Mari
demeurant Sainte Anne
(Mque) quarter Beauregard,
confr les pouvoirs les plus ten
terminer les operations sociales
raliser l'actif et acquitter le passif.
de liquidation est fix Sainte Anne
Quarter Beauregard
Le dpt des actes et pieces rel
liquidation sera effectu au greffe
nal de commerce De Fort de Frar
Pour avis, le liquidateur


AVIS DE CONSTITUTION

Par acte SSP en date du 15 juin
t constitu une E
Unipersonnelle responsabilit
(EURL) au capital de 1.00,
CONSEIL
Sige social : Rue des Hliconi
de Didier, 97200 FORT DE Franc
Objet : Toute activits et service
domaine du conseil, des tudes
formation dominant conomiqi
Dure 99 ans computer de I'imi
tion au registre du commerce
Socits de Fort de France
Grant : M. Karl- Frdric
demeurant Didier 97200Fort d
nomm grant pour une dure i
ne
La grance


AVIS
Par acte sous SSP, il se constitute
Denomination social : OMBRAG
Forme Socit responsabilit lir
Capital : 7.000 en numraire
Sige social : 51, Rue Blnac 9
de France
Objet : Prt--porter fminin, mar
bijoux fantaisie et accessoires div
Dure : 20ans
Grant :Melle JEAN LAMBER
demeurant cit La Marie 97224 D
La grante


PREFECTURE DE LA REGION
UNIQUE
EXTRAIT DE DECISION
Runi le 06 juillet 2006, la Co
Dpartementale d'Equipement Co
de la Martinique a accord l'au
sollicite par la SCI A2D, en vue d


nitee :
ete de
s (STCS)
sociales
ouscrites
Quarter

la prise


tion d'un ensemble de commerce sur le ter-
ritoire de la commune du MARIN
Le texte de la decision sera affiche pendant
deux mois a la mairie du MARIN
Le Prfet
President de la Commission
Dpartementale d'Equipement
Yves Dassonville


de com- FA 6691
Sl'exploi-
fonds de AMENAGEMENT DU FRONT DE MER
portant a
cifies AVIS D'ATTRIBUTION
nmatricu-
e et des A L'avis d'appel public la concurrence
a-t-il fait l'objet d'une publication ? Oui
Sn le 9 Parution n 47 / Annonce n' FA 5489 du 24
t quarter novembre 2005
est dsi- Parution n" 17 / Annonce n FA 6227 du 27
e grant avril 2006
B A-t-il fait l'objet d'une publication rectifi-
Registre cative ? Non
tenu au 1 Identification de l'organisme qui passe
e Fort de le march :
La Ville du Vauclin
Personne responsible du march : le
Maire
FA 6687 2, rue Collignon
97280 LE VAUCLIN MARTINIQUE
2 Objet du march :
Travaux d'amnagement du front de mer
89 du Vauclin
le mer Attribution du lot n" 02 : Amenagement
e) paysager
Nom du titulaire : Socit Horticole des
e gn- Trois-llets (SHTI)
006, les Montant H.T : 520 920,00
on antici- Date d'attribution : le 24/05/06
ette date Attribution du lot n1.5 : "Mobilier urbain"
Nom du titulaire : E COMPAGNIE
comme Montant H.T : 95 545,99
e Louise, Date d'attribution : le 13/06/06
Attribution d'un march complmentaire
et lui a la Socit NORELEC pour les travaux de
dus pour gnie civil relatifs l'enfouissement des
en course, rseaux lectriques du front de mer du
.Le sige Vauclin
(Mque)- Montant HT : 152 875,24
Date d'attribution : le 04/05/06
latifs la Date d'envoi du present avis publication
du tribu- : le 10 aot 2006
ce FA 6692

FA 6688 AVIS D'APPEL PUBLIC
A CONCURRENCE
N
IDENTIFICATION DE L'ORGANISME
2006, il a QUI PASSE LE MARCH
ntreprise
limite Nom de l'organisme : Commune du VAU-
CERES CLIN
Personne Responsable du March : Le
as, route Maire de la Ville, Raymond OCCOLIER,
e Adresse : Mairie
e dans le 2, rue Collignon
et de la 97280 Le VAUCLIN
ue. MARTINIQUE
matricula- Tlphone: 0596 74 40 40
et des Tlcopie : 0596 74 44 11
OBJET DU MARCH
CRUSOL Objet du march : Rhabilitation des
e France, logements de transit de Morne-Raquette
ndtermi- Type de march de travaux : Excution
Lieu d'excution : Le VAUCLIN
Caractristiques principles : Travaux de
FA 6689 rehabilitation de 12 logements existants et
creation d'un logement supplmentaire
March divis en lot : Non
la socit Il sera trait prix global et forfaitaire.
lE Les variantes et les options sont autori-
mite ses.
Dure du march ou dlai d'excution : 7
7200 Fort mois
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH
oquinerie Modalits essentielles de'financement et
ers paiement : subventions Etat, CAF, ADI,
Conseil Gnral et commune.
T Eliane, CONDITIONS DE PARTICIPATION
LUCOS 1. Critres de selection des candidatures :
Fournir l'ensemble des pices requises
FA 6690 l'appui des candidatures et numres
l'article 45 du code des marchs publics.
MARTI- Prsenter des garanties techniques et
financires suffisantes par rapport l'objet
Sdu march.
mission Le candidate devra fournir les renseigne-
emmercial ments concernant sa situation propre et les
torisation formalits ncessaires pour l'valuation de
e la cra- sa capacity conomique, financire et











Jeudi 24 Aot 2006 Justice n33/34 Page 14


sa capacity conomique, financire et
technique requise notamment :
- la lettre de candidature DC4,
- la declaration du candidate DC5,
- les dclarations sur l'honneur prvues
aux articles 45 et 46 du code des marchs
publics,
- l'attestation de non condemnation pour
infraction au code du travail,
- Si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
noncs cet effet,
- l'extrait K bis,
- les documents relatifs aux pouvoirs de la
personnel habilite pour engager l'entre-
prise,
- le chiffre d'affaires hors taxes ralis au
course des trois dernires annes,
- un tat des rfrences professionnelles
au course des trois dernires annes, en
rapport avec l'objet du march,
- un tat indiquant l'outillage, le matriel et
l'quipement technique don't dispose le
prestataire ou l'entrepreneur,
- les certificates de qualifications profession-
nelles,
- les attestations d'assurance,
- un tat des moyens humans don't le can-
didat dispose pour l'excution des tra-
vaux.CRITERES D'ATTRIBUTION
L'offre conomiquement la plus avanta-
geuse sera apprcie en function des crit-
res numrs ci-dessous avec leur pond-
ration:
1- La valeur technique de l'offre (35 %)
2- Le prix (35 %)
3- Le dlai d'excution (30 %)
TYPE DE PROCEDURE
Appel d'offres ouvert, suivant les articles 57
59 du CMP
CONDITIONS DE DELAI
1. Date limited de reception des offres : le
lundi 11 septembre 2006 16 heures
2. Dlai de validit des offres : 120 jours
computer de la date limited de reception des
offres
AUTRES RENSEIGNEMENTS
1. Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements administratifs peuvent tre obte-
nus :
Mlle ELBENE
Mairie du Vauclin
Tl : 0596 74 40 40 / poste 223
2. Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements techniques peuvent tre obte-
nus:
Les Services Techniques / M. EBROIN
Ville du Vauclin
Tl : 0596 74 40 40 Poste : 212
Tlcopie : 0596 74 44 11
3. Adresse auprs de laquelle les docu-
ments peuvent tre obtenus :
Le dossier de consultation des entreprises
(DCE) est retire auprs des services
techniques de la Ville du Vauclin.
4. Adresse auprs de laquelle les candida-
tures et les offres doivent tro envoyes
Mairie du VAUCLIN
2, rue Collignon
97280 Le VAUCLIN
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : le jeudi 10 aot 2006
FA 6693

CACEM
Communaut d'Agglomration
du Centre de la Martinique

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCUR-
RENCE
FOURNITURESIdentification de l'orga-
nisme qui passe le march
Etablissement public territorial
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM)
Immeuble Cardinal
Chateauboeuf Est
B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tel : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.87.06
Personne responsible du march : Serge
LETCHIMY, President de la CACEM
Courrier lectronique : infos@cacem-
mq.com
Adresse gnrale du pouvoir adjudicateur
(URL) : http://www.cacem.org
Objet du march
Objet : Acquisition de vhicules utilitaires
et de camionnettes pour la rgie commu-
nautaire d'accotements et les services


techniques de la CACEM.
Type de march de fournitures : achat
Lieu de livraison : CACEM
Prestations divises en lots : oui
Possibility de prsenter une offre pour plu-
sieurs lots
Des variantes ne seront pas prises en
consideration
Dure du march ou dlai d'excution :
SLots 1, 2 et 5 : 1 mois maximum ;
* Lots 3 et 4 : 6 mois maximum.
Conditions relatives au march
Le financement est effectu sur les res-
sources propres de la CACEM
Dlai global de paiement : 45 jours
Modalits de paiement : articles 86 98 du
code des marchs publics
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement de fournisseurs : groupement soli-
daire
Critres d'attribution
Offre conomiquement la plus avanta-
geuse apprcie en function des critres
noncs ci-dessous avec leur pondration
1. Valeur Technique : 65%
2. Prix : 30%
3. Dlais de livraison : 5%
Conditions de participation
Voir note de presentation
Procedure: Procdure adapte
Conditions de dlai
- Date limited de reception des offres : le 18
septembre 2006 12 heures
- Dlai minimum de validit des offres : 90
jours.
Autres renseignements
Numro de rfrence attribu au march
par la personnel publique :
2006/29/1/DENV/MAPA
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : 11 aot 2006
Adresses complmentaires:
- renseignements d'ordre administratif :
CACEM Service Achats
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Contact : Mme Julians
- renseignements d'ordre technique
CACEM Rgie communautaire d'accote-
ments et services techniques
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.79.71.87
Contact : M. Jrmie
retrait et dpt des dossiers :
CACEM Service des Marchs Publics
Immeuble Gros Bec
Chateauboeuf Est B.P 407
97204 Fort de France Cedex
Tl : 0596.75.82.72
Fax : 0596.75.54.58
Renseignements relatifs aux lots
- lot nl : deux utilitaires de type fourgon
long
- lot n2 : un utilitaire de type fourgon tle
14 m3 ;
- lot n3 : une camionnette grappin ;
- lot n4 : une camionnette benne amovi-
ble avec bras de prhension de type
Ampliroll ;
- lot n5 : un utilitaire pick up quatre quatre.
FA 6694

SOTRANCAR SARL
Socit responsabilit limite au capital
de 15 244.90
Sige social : Bt 1 -Esc A Apt 10 Rs
Allende Les Hauts de Dillon
97200 Fort de France
Aux terms d'une dlibration en date du
1er Aot 2006. l'assemble gnrale ordi-
naire a dcid : de modifier la composition
des membres de la socit par une cession
de parts
MDUMEUR Yves nouvel associ possde
dsormais 500 parts dans la socit, soit
490 parts appartenant BRESLER Victoire
Batrice et 10 parts M. Michel Jean
POGNON
La socit a dcid de nommer M. Michel
Jean POGNON demeurant au Bat 1- EscA
- Appt 10 Rsidence Allende Les Hauts
de Dillon, grant associ pour une dure
indtermin en replacement de Melle
BRESLER Victoire Batrice
La Grance
FA 6695


Suite l'assemble gnrale extraordi-
naire du 16/08/2006 : est nomm co-
grant de la SARL VALLEE du LORRAIN
don't le sige social est ZI de SEGUINEAU
97214 LE LORRAIN. Mr Steeve MARCEL-
LIN demeurant Le Vallon, 97214 LE LOR-
RAIN
Pour avis, les grants
FA 6696

AVIS DE CONSTITUTION
LARENE SARL au capital de 7000
Sige social : rue Cayali, Morne Morissot
97200 Fort deFrance
Objet : restauration rapide et traditionnelle,
sandwich, patisserie,
production et exploitation de products cul-
turel et de l'artisanat
Dure : 50ans partir de l'immatriculation
au RCS
Grant : Melle Agns JEAN BATISTE,
nomme pour une dure indtermine
FA 6697

AGENCEMENT ETUDES ET TRAVAUX
Socit responsabilit limite
au capital de 3000e
Sige social : Grand Case 1 Rsidence
Ramel 97232 LE LAMENTIN

AVIS DE PUBLICITY

Aux terms du procs verbal de l'assem-
ble gnrale extraordinaire du
14/08/2006, il rsulte que :
Les associs ont dcid la dissolution anti-
cipe de la Socit computer du
14/08/2006 et sa mise en liquidation amia-
ble. L'assemble gnrale susviss a
nomm comme liquidateur Mme Danielle
MONTABORD, demeurant Croix Rivail
Morne Pitaul 97232 LE LAMENTIN avec
les pouvoirs les plus tendus pour raliser
les operations de liquidation et parvenir la
clture de celle -ci. Le sige de la liquida-
tion est fixe Croix Rivail Morne Pitaul
97232 LE LAMENTIN adresse laquelle
toute correspondence devra tre envoye,
et actes et documents relatifs la liquida-
tions devront tre notifis. Le dpt des
actes et pieces relatifs la liquidation sera
effectu au greffe du Tribunal de com-
merce de Fort de France
FA 6698

ANNOUNCE LEGAL
Suivant acte sous seing priv en date du
30/06/2006,
II a t constitu une socit prsentant
les caractristiques suivantes :
Denomination : D2RLArchi
Forme : EURL d'architecture. Capital
250
Sige social : Epineux Saint
Jacques 97230 SAINTE MARIE
Objet : Architecture Relev Etude de
faisabilit
Grante : DEAU Rgine. Dure 99 ans
Pour avis, la grante
FA 6699

Avis
Par actes sous SSP en date du 04 Aot
2006.
Forme EURL
Denomination : EN VIE DE PAILLET-
TES.....
Sige social : Rs. -Tire d'Aile Bt
Emrillon Appt. 22 97200 Fort de France
Objet : Ingnierie culturelle, formation et
communication
Capital : 7000.00e en nature Dure 99 ans
Grant : Mme Gina Marie-Gabrielle DES-
MAZON demeurant Rs. -Tire d'Aile Bat
Emrillon -Appt. 22 Ravine Vilaine
97200 Fort de France
Immatriculation de la socit au RCS de
Fort de France
FA 6700

AVIS DE RANSFERT DE SIEGE SOCIAL
G. AGRICOLE SARL au capital de
7623.00
Sige : 5 Rue Gaillac
Atrium 1 Appt. 108c
31500 TOULOUSE
RCS TOULOUSE
SIREN :485 252 860 (20005B3372)


Avis Aux terms d'une assemble gnrale en


date du 16 juin 2006, les associs ont dci-
ds de transfrer le sige social qui tait 5
rue de Gaillac -atrium 1 Appt. 108c -
31500TOULOUSE, l'adresse suivante :
17 Lotissement Haut palmiste 97232 LE
LAMENTIN
L'article 4 des status a t modifi en
consequence mis a jour
la socit fera l'objet d'une nouvelle imma-
triculation au registre du commerce et des
socits de FORT DE France (97200)
Martinique
Pour avis et mention
Le grant
FA 6701

AVIS

Suivant dlibration de l'assemble gn-
rale extraordinaire du 16 aot 2006,
Monsieur ELY MARIUS Gontran, demeu-
rant Petite rivire, 97232 LE LAMENTIN
t nomm grant en replacement de
Mademoiselle JANVION Isabelle, dmis-
sionnaire.
En consequence, les statutes ont t modi-
fis. Le dpt lgal sera effectu au greffe
du tribunal de commerce de FORT DE
France
Pour avis, le reprsentant lgal
FA 6702

Etudes de Mattres Evelyne GUATEL
& Sandra GERMAIN -PORSAN
CLEMENTE
Notaires Associs Fort de France
(Martinique), Immeuble Trident
Btiment A, 2ime tage Lotissement
Montgralde
INSERTION
CESSION DE FONDS DE COMMERCE
Suivant acte reu par Matre Sandra GER-
MAIN PORSAN CLEMENTE, Notaires
associ FORT DE France (Martinique),
Immeuble le Trident Btiment A. 2ime
tage, Lotissement Montgralde, le 20 juil-
let 206 enregistr FORT DE France, le
25/07/2006 Bordereau n2006/650 case
n1
Mademoiselle Katia, Ema JAAR,
Commerante, demeurant CASE
PILOTE597222 n2E O schoelcher597233
? LE 5 SEPTEMBRE 1980 clibataire
A vendu a /
La Socit dnomme SDE SOCIETE DE
DISTRIBUTION ECO, Socit responsa-
bilit limite au capital de 100euros, don't le
sige social est SAINT PIERRE (97200)
(97250), Anciens Etablissements Maurice
Clerc, identifie au SIREN sous le numro
484 111 588 RCS et immatricule au
Registre du Commerce et des Socits de
FORT DE France.
Le fond de commerce de VENTE DE
VETEMENTS CHAUSSURES ET ACCE-
SOIRES EXPLOIT A SCHOELCHER
(97233) Centre Commercial La Fontaine -
Terreville, lui appartenant, connu sous le
nom commercial EDEN SHOES et pour
lequel le cdant est immatricul au registre
du commerce et des socits de FORT DE
France ? sous le numro 439 902 552.
Le concessionnaire est propritaire du
fonds vendu computer du jour de la signa-
ture de l'acte.
L'entre en jouissance a t fixe au jour
de la signature.
La cession est consentie et accepte
moyennant le prix principal de TRENTE
DEUX MILLE EUROS (32.000.00EUR),
s'appliquant
aux lments incorporels pour VINGT
HUIT MILLE DEUC CENT EUROS
(28.200.00EUR),
au matriel pour TROIS MILLE HUIT
CENT CENTS EUROS (3.800.00EUR).
Les opposition s'il y a lieu, seront reues
en la forme lgale dans le s dix jours de la
publication lgale, a la SCP Evelyne &
GUATEL & Sandra GERMAIN -PORSAN -
CLEMENTE Immeuble le Trident Bat A
2ime tage lot Montgeralde 97200
FORT DE France
Pour unique insertion
Le Notaire
FA 6703

Socit/ PNEUDIS
SARL au capital de 50.000
Sige social : 38 Z.I de la Jambette
97232 LE LAMENTIN











ANNOUNCES LEGALES


. Jeudi 24 Aot 2006 Justice n33/34 Page 2


RCS de Fort de France : B 445 150 352
Aux terms d'une assemblee gnrale
extraordinaire en date du 27 juillet 2006,
eregtstre a la Recette des Impts de Fort
de France il a t dcid de rduire le
capital rro par imputations
Sur le spertes sociales et de l'augmenter
50 000E
Les status ont t corrlativement modi-
fis
Pour avis et mention
Le grant
FA 6704

Cabinet de Me Lyva VIARDOT CATOL
Avocat la Cour
Bt D3 ZAc de Rivire Roche
97200 Fort de France
AVIS DE CHANGEMENTDE REGIME
MATRIMONIAL
Par jugement en date du 29 juin 2006,
public conformment aux dispositions des
articles 1303 et 1294 du nouveau code de
procedure Civile, le Tribunal de Grande
Instance de Fort de France a homologu
l'acte reu le 22 juillet 2005 par Matre
Renaud NIRDE Notaire Associ de la SCP
SCHIN OUA SIRON SCHAPIRA NIRDE
Fort de France, (Martinique), Plateau Roy
Cluny contenant adoption par les poux
DRU Flix Lon et Ghislaine Bernadette
PALCY pouse DRU, du rgime de la
separation de biens pur et simple prvu par
les articles 1536 et suivant du Code Civil.
FA 6705

Matre Mose CARETO
Avocat
1, rue de l'Ecole Htelire 97233
SCHOELCHER
Tel. 0596 71 27 39 Fax 0596 71 27 40
VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUES
Il sera procd le MERCREDI 20 SEP-
TEMBRE 2006 9 HEURES ? l'au-
dience des cris du tribunal de Grande
Instance de Fort de France, cit Judiciaire
-35 Boulevard du Gnral de Gaulle -
97200 FORT DE France, la vente aux
enchres publiques, au plus offrant et der-
nier enchrisseur l'extinction des feux
de :
Un immeuble situ FORT DE FRANCE,
128 rue Lamartine, lieu dit Centre Ville,
consistent en un immeuble reposant sur un
terrain d'une contenance de 39mtres car-
rs, le tout cadastr section BC n 558, sur-
face approximative 105m2
Selon procs verbal de description du 7
mai 2004 dresse par Maitre LAURE, huis-
sier de Justice, il s'agit :
D'un btiment en dur, comprenant un
Rez-de-chausse et deux tages, situ
au 128 rue Lamartine Fort de France
comprenant
Un Rez-de-chausse : On trouve : Une
grande salle avec coin WC, local
usage commercial, un bail tait en course
de signature
Premier tage : Un local comprenant :
une grande salle, une pice usage de
cuisine, un WC, lou moyennant un
loyer mensuel de 174E, les locataires y
exeraient une activity de courtier en
assurances
Deuxime tage : Un local (mme dis-
position que le premier tage), lou
moyennant un loyer mensuel de 300
Le cahier des charges a t dpos au
greffe du Tribunal de Grande Instance de
Fort De France le 05 juillet 2004 o toute
personnel peut en prendre connaissance.
Les enchres s'ouvriront sur la mise prix
de QUARANTE MILLE EUROS (40 000
EUROS)
En cas de dsertion d'enchres, l'immeu-
ble saisi sera immdiatement remis en
vente sur baisse successive de mise prix
de 25%.
Les enchres se font par ministre d'avo-
cats
Pour tout renseignement s'adresser au
Cabinet Matre Mose CARETO
1, rue de I'Ecole Htelire 97233
SCHOELCHER
FA 6706

AVIS D APPEL PUBLIC A LA
CONCURRENCE
Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur : Dpartement de la Martinique


Personne responsible du march : presi-
dent du Conseil Gnral de la Martinique,
avenue des Caraibes
B.P 679 97264 Fort de France, Tl. 0596
55 26 00. tlcopieur 0596 5537 87,
adresse internet : http / www.cg972.fr
Objet du march LA REALISATION DE
LA BROCHURE BILAN DACTIVITE
2005 DU CONSEIL GENERAL DE LA
MARTINIQUE
CPV : Objet principal : 78114100-0
Lieu d'excution : Fort de France
Caractristiques principles :
Des variantes seront -elles prises en
compete : Oui
Prestation divises en lot : Non
Modalit essentielles de financement et
de pavement et/ou rfrences aux textes
qui les rglementent : budget du dparte-
ment sur les resources propres. Mandat
administratif dans un dlai de 45 jours
aprs service fait et reception des fractures
conformment l'article 96 du dcret n
2004- 15 du 7.2004 portant le Code des
Marchs Publics
Langues pouvant tre utiliss dans l'offre
ou la candidature : Franais
Unit montaire ; l'euro
Condition de participation
Critres de selection des candidatures :
capacits techniques et financires
Justifications produire quant aux qualis
et capacits du condidat
- La lettre de candidature DC4,
- imprim DC5 nouvelle version disponible
sur le site du Ministre de I'Economie des
Finances et de l'Industrie l'adresse sui-
vante : www.minefi.gouv.fr.
- les pouvoirs de la personnel habilite pour
engager le candidate,
- si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
noncs cet effect,
- la declaration que le candidate ne fait pas
l'objet d'une interdiction de concourir,
- le candidate, pour justifier qu'il a satisfait
aux obligations fiscales et sociales au 31
dcembre 2005 produit une declaration sur
I'honneJr dment date et signe. Le mar-
ch ne pourra tre attribu au candidate que
sous reserve que celui-ci produise dans un
dlai de 10 jours les certificates dlivrs par
les administrations et organismes comp-
tents,
- les entreprises de plus de 20 salaries
devront fournir une attestation sur l'hon-
neur indiquant qu'elles ont satisfait l'en-
semble de leurs obligations au regard de
l'article 44-1 du code des marchs publics
(soit une declaration annuelle relative aux
emplois de personnel handicapes, soit
une declaration indiquant l'acquittement
d'une contribution au "fonds de dveloppe-
ment pour l'insertion professionnelle des
handicaps")
- l'attestation sur l'honneur du candidate
indiquant qu'il n'a pas fait l'objet, au course
des 5 dernires annes, d'une condamna-
tion inscrit au bulletin n 2 du easier judi-
ciaire pour les infractions vises aux arti-
cles L. 324-9, L. 324-10, L. 341-6, L. 125-1
et L. 125-3 du code du travail,
- la presentation de la socit avec l'indica-
tion des moyens humans et matriels, du
chiffre d'affaires global et du chiffre d'affai-
res pour la catgorie de fournitures pr-
vues au march pour les 3 derniers exerci-
ces,
- la liste des rfrences quivalentes de
moins de 3 ans.
An cas de cotraitance, chaque co-traitants
doit transmettre les mmes documents que
ceux mentionns ci dessus l'exception du
DC4
Critres d'attribution : Offre conomique-
ment la plus avantageuse apprci en
function des critres noncs dans le
cahiers des charges (rglement de la
consultation, lettre d'invitation)
Type de procedure : procedure adapte
Date limited de reception des offres ; 11
septembre 2006, 12 heures
Renseignement complmentaires : le dlai
d'excution de la prestation est de 15 jours
maximum computer de la notification du
bon tirer
Les documents sont tlchargeables sur le
site Internet du Conseil Gnral : http
:/www.cg972.fr rubrique marchs publics
marchs procedure adaptes


Les dossiers peuvent tre demands ou
retirs, gracieusement jusqu' la date limited
de remise des offres a l'adresse suivante :
Dpartement de la Martinique direction
Gnrale Adjointe Charge des Finances
et des Moyens -cellule achats 19 rue
Jacques Cazotte B P, 97264 Fort de
France Cedex Tel 0596 553786 tlco-
pieur 0596 55 3787
Date d'envoi a la publication 17aout
2006.
FA 6707

AVIS D'APPEL PUBLIC
A CONCURRENCE
IDENTIFICATION DE LORGANISME QUI
PASSE LE MARCH
Nom de l'organisme Commune du VAU-
CLIN
Personne Responsable du March : Le
Maire de la Ville, Raymond OCCOLIER,
Adresse :2, rue Collignon
97280 Le VAUCLIN
MARTINIQUE
Tlphone: 0596 74 40 40
Tlcopie : 0596 74 44 11
OBJET DU MARCH
Objet du march : March public de
transport scolaire pour la rentre sco-
laire 2006/2007
Caractristiques principles :
March comprenant 8 lots.
Chaque lot correspond un circuit scolaire
et fera l'objet d'un march spar
Dure du march : 12 mois
Date prvisionnelle de dbut de la presta-
tion : septembre 2006
Renseignements relatifs aux lots :
Lot n 1 : ligne Bou, Humbert, Dunoyer,
Cadette / Collge du Vauclin
. Lot n 2 : ligne Boue, Humbert. Dunoyer,
Mome Carrire, Cadette/ Ecole de Cadette
Lot n" 3 : ligne Morne-Raquette,
Bellevue, Bel Air, Placide, Chteau Paille,
Concorde / Collge du Vauclin et coles
primaires du bourg
SLot n 4 : ligne Ensfelder, Bel Air / Ecole
primaire de Montagne
SLot n 5 : ligne Grand Boucan, Montagne
/ Ecoles primaires du bourg et Collge du
Vauclin
Lot n 6 : ligne Petit Prou, Beaujolais,
Carrire / Ecole primaires du bourg et col-
lge du Vauclin
. Lot n 7 : ligne Ravine Plate, Placide,
Cocotte, Baie des Mulets / Ecoles primai-
res du bourg et college du Vauclin
. Lot n 8 : Bourg du Vauclin / Ecole de
Montagne et cole de Bellevue.
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH
Modalits essentielles de financement et
de paiement : Le march est finance par la
Ville du Vauclin dans le cadre de conven-
tions passes avec la Communaut
d'Agglomration de l'Espace Sud
Martinique (CAESM) et le Conseil Gnral
de la Martinique.
Forme juridique que devra revtir le grou-
pement d'entrepreneurs, de prestataires de
services :
Les candidates peuvent se prsenter, soit en
quality de candidate individual, soit en qua-
lit de membres d'un ou plusieurs groupe-
ments.
CONDITIONS DE PARTICIPATION
2. Critres de selection des candidatures :
Fournir l'ensemble des pices requises
l'appui des candidatures et numres
l'article 45 du code des marchs publics
Prsenter des garanties techniques et
financires suffisantes par rapport l'objet
du march.
Le candidate devra fournir les renseigne-
ments concernant sa situation propre et les
formalits ncessaires pour l'valuation de
sa capacity conomique, financire et
technique minimal requise notamment :
- la lettre de candidature ou DC4 dment
complte et signe
- une declaration sur l'honneur, dment
date et signe par le candidate pour justi-
fier
a- qu'il a satisfait aux obligations fiscales et
sociales,
b- qu'il n'a pas fait l'objet d'une interdiction
de concourir.
c- qu'il n'a pas fait l'objet, au course des cinq
dernires annes, d'une condemnation ins-
crite au bulletin n 2 du easier judiciaire
pour les infractions vises aux articles L


324-9. 324-10, 341-6, 125-1 et 125-3 du
Code du Travail
- Si le candidate est en redressement judi-
ciaire. la copie du ou des jugements pro-
noncs cet effect
- lextrait K bis
-les documents relatifs aux pouvoirs de la
personnel habilite pour engager l'entre-
prise
- une declaration relative aux chiffres d'af-
faires concernant les prestations auxquel-
les se rfere le march, raliss au course
des trois dernires annes,
- les certificates de qualifications profession-
nelles. Ces documents peuvent tre rem-
placs par toute autre mode de preuve,
- une declaration indiquant les effectifs du
candidate et l'importance du personnel d'en-
cadrement pour chacune des trois derni-
res annes,
- un tat indiquant l'outillage, le matriel et
l'quipement technique don't le prestataire
dispose pour l'excution des services,
- la presentation d'une liste des principaux
services fournis au course des trois derni-
res annes indiquant notamment le mon-
tant, la date et les destinataires public ou
priv.
- un tat du parc automobile indiquant le
nombre et le type de vhicules, le nombre
de places, l'ge des vhicules, l'tat des
vhicules, l'quipement des vhicules
(ceintures de scurit, climatisation...),
Le candidate devra obligatoirement produire

- les pices attestant de son inscription au
registre des transports ou licence de trans-
port intrieur, validity pour l'anne en
course,
- le certificate d'immatriculation des vhicu-
les au nom du transporteur, ventuellement
les contracts de location,
- la carte violette rectoo verso), la carte
grise,
- les procs-verbaux des visits techniques
en course de validit,
- les attestations d'assurance des vhicu-
les en course de validit.
CRITERE D'ATTRIBUTION
L'offre conomiquement la plus avanta-
geuse sera apprcie en function des crit-
res pondrs ci-dessous :
1- Valeur technique de l'offre (55 %)
2- Prix (45 %)
TYPE DE PROCEDURE
Procedure adapte suivant l'article 28 du
CMP.
CONDITIONS DE DELAI
Date limited de reception des candidatures
et des offres: le jeudi 31 aot 2006 11
heures.
AUTRES RENSEIGNEMENTS
1. Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements administratifs peuvent tre obte-
nus :
Service des Affaires scolaires
Mairie du Vauclin
Tl : 0596 74 40 40 poste 218
Le dossier de consultation des entreprises
(DCE) est retire ce mme service.
2. Adresse auprs de laquelle les candida-
tures et les offres doivent tre envoyes :
Mairie du VAUCLIN
2, rue Collignon
97280 Le VAUCLIN
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : le mercredi 16 aot 2006
FA 6708




Collectivits- Avocats -Notaires

Hpitaux. Particuliers

Confiez-nous

vos annonces lgales et judiciaire,

vos avis de constitution de socits,


"JUSTICE" est votre disposition

TI,:05967186 83 Fax: 0596 631320

e-mail: edjustice@wanadoo.fr







M IR IU PEPL Jeud 24 Aot 206-Jsien3/4-Pg


pirons nous du combat

de Basse-Pointe"


Ins


des "16


L'Affaire des 16 de Basse-
Pointe , qui se produisit en dbut
septembre 1948, interpelle tou-
jours notre mmoire collective.
Trois faits attestent cet engoue-
ment :
1. La sortie d'un CD, reprodui-
sant, en hommage Georges
Gratiant, leur principal dfenseur,
une conference tenue par Me
Marcel Manville autre avocat de
la defense qui raconte les cir-
constances.
2. Une cinaste martiniquaise a,
durant quelques mois, enqut,
rassembl
les lments
Set tmoins
vivants pour
nous pr-
s e n t e r k
90mn. retra-
ant le cal-
vaire endur
pas ces 16 4
valeureux
ouvriers
agricoles lut-
tant pour
leur dignit.
Ce long
mtrage
paraitra
bientt.
3. Deuxjeu-
nes universi-
taires, N. Guioze-Huilet et M.
Descas-Ravoteur, dans le cadre
du 35me Festival de Fort-de-
France, proposent ce mme sujet
notre rflexion. Elles le situent
dans son context de repression
suite l'assassinat au Carbet par
les forces dites de l'ordre, de 3
ouvriers agricoles don't les frres
Jacques.

L'affaire de Basse-Pointe dmarre
aussi sur une grve revendicative
des ouvriers agricoles quelques
mois aprs la tuerie du Carbet,
reste impunie. Le climate rpressif
qui domine est le fait de la nou-


Les 16 en cor


~-


tive d'ouvriers agricoles don't 16
seront incarcrs. Tous taient
syndiqus CGT avec leur secr-
taire Louis BLEZES, de surcrot
conseiller municipal communist
de Basse-Pointe.
Mais la mobilisation et la solidarity
sans faille, tant en Martinique
qu'en France, dans les milieux
populaires, sous l'impulsion du
Secours Populaire Franais, de la
CGT et du PCF empchrent qu'il
y eut la moindre condemnation. La
defense magistrale fut assure par
Mes Gratiant, G.Archimde,
Matarasso, Charles, Manville.
Plusieurs fois les deux confren-


velle administration du 1 er Prfet
de la dpartementalisation, le
sieur TROUILLE, dsign par le
gouvernement franais. Sa princi-
pale mission tait de briser le parti
communist et le syndicate CGT
qui dirigeaient la lutte des travail-
leurs martiniquais pour l'applica-
tion des lois sociales.
Le dcs du bk Guy de
Fabrique, retrouv mort dans un
champ de cannes o il s'tait rfu-
gi aprs avoir fait feu de son
revolver, sera l'occasion de
dclencher une arrestation collec-


s


ciers insistrent sur la volont du
Prfet Trouill de tout faire pour
dtruire l'influence des communis-
tes et du syndicate. Avec le patro-
nat, et les forces colonialistes,
l'administration retardait au maxi-
mum l'application de la Scurit
Sociale, measure primordiale de la
loi du 19 mars 1946.
Face une administration colo-
niale mue par un anticommunisme
primaire ou froce s'exprimant
dans tous les domaines, y compris
dans les sermons et dans la
press locale except Justice -
les travail-
leurs martini-
_- quais avaient
.une force
S.."; inbranlable
s, : leur UNITE.
-. Ils ont pu de
la sorte
djouer tou-
tes les provo-
cations. Une
telle possibi-
lit existe-t-

jours ? Non,
elle n'existe
plus. Ce que
voulait Touille
s'est, en par-
mpagnie de leurs dfenseurs tie, ralis. Il
existe en
Martinique plus de 15 formations
politiques se rclamant de la gau-
che, et divers syndicats.
En nous inspirant du combat des
16 de Basse-Pointe, nous devons
cuvrer refaire cette UNITE. Le
PCM propose la tenue des Etats
gnraux du Peuple Martiniquais
pour la Responsabilit et le
Dveloppement durable.
Andr Constant.
(Ancien membre du Comit de
Solidarity en France en faveur des
16 de Basse-Pointe)


Mi




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs