Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00070
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: July 6, 2006
Copyright Date: 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00070
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text





le Dveloppement vritable.


o
C0 M w

un ,,ef'or8Ct '

S.. .BRO I..
ufaison des
Co r










Syndicate SUR GAZA
a w8H30 FdeF
! BAROIN! :


FORUM SOCIAL PALESTINE
SMarchons pour une NON A LA
Carabe meilleure TERREUR
SAMEDI 8 JUILLET
Maison des ISRAELIENNE
Syndicats SUR GAZA
S 8aH30 @ FdeF


V
Fd
..... .....
.................
.........








SA KA PAS


Jeudi 6 Juillet 2006 Justice n" 27 Page 2


C kn'EMIE

SA KA PAS ................... .p.2
EDITO .........................p. 3
Emploi des Martiniquais : Encore un
effort, M. Baroin
ECO/SOCIAL ...................p. 4
Transporteurs de matriaux : Une
pousse de fivre symptmatique de la
crise martiniquaise.
Prfrence rgionale pour les
Polynsiens.
POLITIQUE ....................p. 5
Rorganisation "san kankan" la Ville
de Fort-de-France.
Forum Social Cariben : Les invits
caribens sont presents.
SOCIAL/ ECO ..................p. 6
Les anciens actionnaires de la Clinique
Sainte-Marie dcids continue la
lutte.
Transport arien : Intgration cariben-
ne.
Ligne directed sur Barbade.
La protection des consommateurs en
vacances.
CULTURE ................. .p. 7
35 Festival de la Ville de Fort-de-
France : Foyal en libert.
RFO : 10 ans de "Carabes".
DANS LE MONDE ............p. 8
Le gouvernement isralien doit renon-
cer ses mthodes terrorists.
ANNONCES LGALES ......p. 9 11
SPORT ......................p.12
Tour cycliste international de Martinique.
Coupe du Monde.

JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice@wanadoo.fr



Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n 0111 187526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Femand PAPAYA
Maquette: Frdric Antiste
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 FdeF
Tl. : 0596 73 14 54


Rehabilitation du
moulin de
l'Habitation Val d'Or

Le project de rehabilitation du moulin
de l'Habitation Val d'Or sur la commu-
ne de Sainte-Anne initi par la
Communaut de l'Espace Sud a reu le
label ple d'excellence rurale dlivr
par le gouvernement.
Ce project permettra la promotion des
richesses naturelles, culturelles et tou-
ristiques de ce lieu. Ce label est dcer-
n sur la base des perspectives cono-
miques du project, de son caractre
innovant et dans une logique de dve-
loppement durable. I vise la creation
d'emplois, laisse l'initiative du
priv.
Ce site, tmoin du pass sucrier de la
Martinique, retrouvera une second
jeunesse autour d'une activity touris-
tique et conomique. L'Etat apporte 33
% du financement du project soit un
million d'euros
Ce moulin est l'un des seuls qui soient
encore en "bon tat".



Region : Gestion des TOS
Ds la rentre prochaine, la Rgion
comme le Dpartement aura la charge
des technicians, ouvriers et de service
(TOS) de l'Education Nationale suite
au transfer de ces personnel dans le
cadre de la dcentralisation. Pour ce
faire, la collectivit rgionale avait
organis une rencontre avec ses futurs
333 agents qui viendront s'ajouter aux
314 autres salaries de la Rgion.
En effet, les agents titulaires ont jus-
qu'au 31 janvier 2008 pour dcider,
s'ils intgrent la function publique ter-
ritoriale ou restent dans la function
publique d'Etat.
Dans les deux cas, la collectivit rgio-
nale devrait assurer le traitement des
agents. Cerains fonctionnaires mani-
festent encore des inquitudes vis--
vis de cette integration, notamment
sur leurs conditions de travail, les
horaires, les avantages sociaux.
En revanche, ils sont bien plus nom-
breux faire confiance la Rgion qui
depuis janvier mne une srie de ngo-
ciations avec les syndicats des person-
nels.
n faut donner encore un peu de temps
la Collectivit pour une bonne tran-
sition, font-ils valoir.
Dans ces transferts, les Collectivits
devront batailler ferme avec l'Etat


pour qu'il respect ses engagements
financiers vis--vis d'elles. On sait, par
experience, que ce n'est jamais le cas.



Bac 2006 :
Premiers rsultats
en hausse
Sur les 2.345 inscrits au Bac gnral,
52.7 % ont t admis ds la session de
juin. Quant aux 2002 caniddats du Bac
technologique, ils sont 34.1% avoir
dcroch le ssame. .1491 candidates
sont admis au second tour (l'oral) et
sauront vendredi 7 juillet, s'ils passe-
ront d'exellentes vacances.
Des rsultats en progression par rap-
port 2005 tant au niveau du Bac
gnral (+ 2,2 %) qu'au niveau du Bac
technologique (+ 3,8 %).
L'objectif fix par un certain gouverne-
ment Jospin de 80 % de russite d'une
classes d'ge au baccalaurat est loin
d'tre atteint, d'autant que tout est fait
pour que l'Education Nationale soit
rduite au service minimum.
Cette anne, la major de la promotion
2006 est encore une jeune lycenne :
Marine Ruillier du Lyce Joseph Zobel
de Rivire-Sale.
La course aux inscriptions dbute pour
dcrocher une place dans les diff-
rentes coles et universits.



La DSDS communique
MISE EN GARDE
DE L'AFSSAPS
(Extraits)

L'AFSSAPS met en garde
sur les tatouages noirs
temporaires

La survenue d'effets indsirables
cutans conscutifs la pose de
tatouages noirs temporaires conduit
l'Agence franaise de scurit sani-
taire des products de Sant (Afssaps)
mettre une mise en garde, l'ap-
proche de la priode estivale. Ces
tatouages phmres sont l'origine
d'eczma allergique pouvant
conduire dans quelques cas des
hospitalizations.
En effet, ces tatouages sont raliss
avec du henn contenant une sub-
stance allergisante et licite : la para-
phnylnediamine (PD).
Suite en page 12








Jeudi 6 Juillet 2006 Justice n 27 Page 3


Empoill des Martiniquais:

Encore un petit effort,

M. Baroin !


~Y y ---:-
cF1
i::~


Franois Baroin, le Ministre de
l'Outre-Mer, a choisi l'art de l'es-
quive face aux manifestations
de la crise qui se dveloppe
dans les DOM.
C'est cette tactique qu'il a
donn voir lors de l'mission
tlvise "trement dit" diffu-
se sur Tempo le mardi 27juin
dernier.
Sur la question du statut des
DOM, il a redit, aprs d'autres
de son camp, que l'on parle de
Statut quand on ne veut pas
s'attaquer aux vrais problmes.
Pourtant le lien entire les pro-
blmes du chmage, du sous-
emploi chronique et du dve-
loppement n'est-il pas l'absence
de vritable pouvoir politique
sur place pour changer le
modle de dveloppement ?
A une question de Bertrand
Caruge de RFO-Martinique sur
la prfrence l'emploi au pro-
fit des Martiniquais pose
rcemment par diverse organi-
sations syndicales et politiques
(Comit Initiative Emploi
Martinique), Franois Baroin a
rpondu : "Elle (la prfrence -
NDR) existe en Caldonie lie
aux accords de Nouma. Elle est
constitutionnalise. S'agissant
de la Martinique, nous sommes
dans une autre logique. Nous
sommes dans une logique de
dpartement. La prfrence
rgionale en tant que telle dans
les textes, je n'y crois pas. Dans
les faits, je ne vois pas comment
cela peut tre autrement".
Notons que le Ministre de
l'Outre-Mer, face la revendica-
tion de l'emploi martiniquais
pour les Martiniquais, prfre
ne pas s'y opposer frontale-
ment. Mais il ne tranche pas,
loin de l.
l nonce une evidence : on ne
peut pas inscrire la prfrence
pour l'emploi des Martiniquais


dans la loi dans le cadre du sta-
tut de dpartement.
Il doit reconnatre la lgitimit
de la revendication, puisque
"dans les faits" il "ne voit pas
comment cela peut tre autre-
ment".
Sans doute. Mais si des measures
spcifiques ne sont pas prises
dans la function publique, par
example, rien n'empche que
les emplois librs soient occu-
ps par des Franais, tant
donn la logique mathmatique
qui prvaut contre nous dans
les concourse. D'autant qu'il est
proclam que les remplace-
ments des partants ne se front
pas l'identique, du fait du dfi-
cit de l'Etat.
Par consquent, pour que ces
emplois n'chappent pas aux
Martiniquais et que, du mme
coup, le genocide par substitu-
tion ne s'acclre pas, il faudra
mettre en place une politique
volontariste avec des dispositifs
lgislatifs et rglementaires
nouveaux (concours rgionaux
dconcentrs, par example).
Sinon il faudra bien changer le
statut dpartemental...
Enfin, propos de la dfiscali-
sation, un des piliers majeurs
de la politique conomique du
pouvoir en Outre-mers, le
Ministre dclare : "Elle a nour-
ri, l'poque, des pavillons de
complaisance et des paradise fis-
cal pour un certain nombre de
gens hupps qui avaient les
moyens. On a totalement oubli
les populations. Nous allons
entrer dans l'valuation de
toute cette politique publique.
Je souhaite une orientation de
la dfiscalisation vers le loge-
ment social. C'est une priorit..."
Au-del du scepticisme lgitime
que provoque cette announce
auprs des professionnels du
logement social (GIDOS), M.


M. Branchi

Baroin dcouvre l'Amrique
quand il affirme qu'avec la
dfiscalisation "on a totalement
oubli les populations". La
dfiscalisation a t faite pour
les riches ds le dpart.
Les "on" don't parle le locataire
actuel de la rue Oudinot ne sont
autres que Bernard Pons et
tous ses successeurs de droite
ou socialists jusqu' Brigitte
Girardin, depuis vingt ans.
Le fait de permettre de dduire
de son impt sur le revenue la
totalit des sommes investies
dans le logement outre-mer a
enclench une logique destruc-
trice de placement financier et
de speculation sur les terres
don't certain font mine de
dcouvrir les ravages aujour-
d'hui aprs avoir applaudi des
deux mains.
Le PCM a dit ds 1986 son oppo-
sition rsolue cette forme de
dfiscalisation favorable aux
profiteurs et antinomique avec
le dveloppement conomique
durable.
L'outil fiscal plac entire les
mains d'un pouvoir martini-
quais et dans le cadre d'un Plan
de Dveloppement peut tre un
levier efficace pour rorienter
l'investissement vers la produc-
tion et les activits utiles au
pays.
M. Baroin, encore un petit
effort et vous en
viendrez comprendre
que Dveloppement et
Responsabilit sont dialecti-
quement lis.


EDITO








ECO / SOCIAL


Transporteurs de matriaux


Une pousse de
fivre symptmatique
de la crise martini-
quaise.

Nouvelle pousse de fivre dans le
secteur des transports.
Les transporteurs de matriaux de
I'UTRM, appuys par la
Compagnie Martiniquaise des
Transports et YUNOSTRA, ont blo-
qu le mercredi 28juin dernier
l'Htel des Finances Cluny, sige
de la Direction Rgionale de la
Concurrence, de la Consommation
et de la Rpression des Fraudes
(DRCCRF).
Ils reprochent la DRCCRF qui
devait piloter une mission d'exper-
tise pour tablir le cot de revient
suite au conflict de septembre 2005
(cf. "Justice" n 37 du 15 sep-
tembre) de faire trainer les choses
en longueur.
L'Administration de la concurren-
ce rpond que si le travail des
experts a pris du retard, c'est que
les transporteurs n'ont pas fourni
leurs comptes en dpit de leur
engagement sur ce point.
Lors du conflict de septembre 2005,
en bloquant les carrires et cen-
trales bton, les transporteurs se
plaignaient des prix trop bas et
infrieurs leurs cots de revient
auxquels les carriers et btonniers
les contraignaient travailler. Ils
rclamaient une augmentation de
60 % et les carriers et autres don-
neurs d'ordre acceptaient 5 %.
L'accord a t trouv pour une
revalorisation provisoire de 10%
des prix en vigueur.
L'expertise contradictoire mise en
place devait permettre de dtermi-
ner les prix de revient des diff-
rents transporteurs, puisque la loi
interdit de faire un transport en-
dessous de ce dernier.
Encore faut-il fournir les lments
de calcul. T'bute la question est l :
les transporteurs peuvent-ils pro-
duire des comptes srieux pour
permettre au moins de sanctionner
les abus des donneurs d'ordre trop
voraces ?
Par ailleurs, Balladur et Chirac
ont instaur la libert des prix
depuis 1987 et renforc l'interdic-
tion de s'entendre pour fixer les


prix ententess illicites).
Le Prfet ne peut plus fixer un prix
du transport de matriaux par
zone : les prix doivent suivre la loi
de l'offre et de la demand.
Comme les transporteurs sont trop
nombreux (on parle de 450
camions bennes), les donneurs
d'ordre (carriers et btonniers) les
mettent en concurrence pour faire
baisser les prix en-dessous des prix
de revient.
Il s'agit en fait de chmage dguis,
bien connu en conomie sous-dve-
loppe.
Les transporteurs se plaignent
aussi du fait que les entreprises de
travaux publics baissent leurs
offres pour reporter des chan-
tiers dans les marchs publics pour
ensuite sous-traiter la parties trans-
port de matriaux des prix inf-
rieurs aux prix de revient.
C'est aberrant et scandaleux. Que
font les collectivits ?
Certes, elles diront qu'elles sont
coinces par la ncessit de respec-
ter les enveloppes financires qui
ont tendance diminuer et qui
vont encore se restreindre. C'est
l'effet de la cruise.
Tout cela n'est pas nouveau et
revient tous les trois ou quatre ans.
Dans le cadre du rgime de libre
concurrence et de libert des prix
impose par la legislation franaise
et europenne, le problme des
transporteurs martiniquais est
quasiment insoluble, sauf s'ils
acceptent de se regrouper pour exi-
ger une modification de la lgisla-
tion rompant avec le libralisme
dbrid. Ils sont condamns se
regrouper ou disparatre.
En d'autres terms, il faut la fois
rompre avec le systme no-colo-
nial dpartemental pour disposer
d'un pouvoir politique local dans
cette matire comme dans d'autres
et turner le dos au systme capi-
taliste nolibral qui favorite les
plus forts contre les plus petits.
On n'a pas fini d'entendre parler
des transporteurs.

*


Jeudi 6 Juillet 2006 Justice no 27 Page 4



Prfrence Rgionale

pour l'emploi des

Polynsiens


Pour l'information de nos lecteurs
nous reproduisons l'article 18 du sta-
tut d'autonomie de la Polynsie per-
mettant de donner la priority dans
l'emploi aux Polynsiens:

Loi organique no 2004-192 du 27 fvrier 2004
portant statut d'autonomie
de la Polynsie Franaise
Aricle 18

La Polynsie franaise peut prendre des
measures favorisant l'accs aux emplois sala-
ris du secteur priv au bnfice des per-
sonnes justifiant d'une dure suffisante de
residence sur son territoire ou des personnel
justifiant d'une dure suffisante de marriage,
de concubinage ou de pacte civil de solidarity
avec ces dernires.
A galit de mrites, de telles measures sont
appliques dans les mmes conditions pour
l'accs aux emplois de la function publique de
la Polynsie franaise et des communes.
La Polynsie franaise peut galement adop-
ter, dans les conditions prvues au premier ali-
na, des measures favorisant l'accs l'exercice
d'une activity professionnelle non salarie,
notamment d'une profession librale.
Les measures prises en application du present
article doivent, pour chaque type d'activit
professionnelle et chaque secteur d'activit,
trejustifies par des critres objectifs en rela-
tion directed avec les ncessit du soutien ou de
la promotion de l'emploi local. En outre, ces
measures ne peuvent porter atteinte aux droits
individuals et collectifs don't bnficient, la
date de leur publication, les personnel phy-
siques ou morales autres que celles mention-
nes au premier alina et qui exeraient leur
activity dans des conditions conformes aux lois
et rglements en vigueur cette date.
Les conditions d'application du present article
sont prvues par des actes prvus l'article
140 dnomms 'lois du pays". Ils peuvent
notamment prvoir les cas dans lesquels les
priodes passes en dehors de la Polynsie
franaise pour accomplir le service national,
pour suivre des tudes ou une formation ou
pour des raisons familiales, professionnelles
ou mdicales ne sont pas, pour les personnel
qui y taient antrieurement domicilies, une
cause d'interruption ou de suspension du dlai
pris en consideration pour apprcier les condi-
tions de rsidcnce exiges par les alinas pr-
cdents.










quite


"0 0



de


n o Oo


la


s'issi


,' I- O, i .


on du PPM\


0 0 0 O O


o 0 O 0 0O


foriii Soi Idt I:drippbee
1 .e- I11 lie e.


cammibee,,i


0111


pi'eP e 1I1


* o eo 8
o o o o

S 000
0 0 0
0 0
8 0 0 0 e
c c oo o c e


0 p A Ii



r


* 0 o

o e


o oe o
o oee


-o 8 o oo0
O 0 000 n O


e o
0 0 0 0



0 oe e


* 0 eO


eo e


s


0 c,


S0


H *


) 0 (1 (<


0 4


~sSIP"B








SOCIAL / ECONOMIC


Jeudi 6 Juillet 2006 Justice n" 27 Page 6


Les anciens
actionnaires de la
clinique Sainte-
Marie dcids
continue la lutte

Au nor du "p.triotiismr corono:iqii't
inartiniqtuaisi.", les anciens action-
naires de la CLinique Saiine-la Mne
ont decide de se pourvoir en cassajtion
apr-s la confirmation de l'arrt Je la
Cour d'Appel de Fort-de-F rance.
En effect, le tribunal de commerce a
confi en fvrier dernier la gestion de
la clinique au group Kapa Sant
aprs deux ans de procedure de
redressement judiciaire. Une dci-
sion injuste, selon les anciens action-
naires regroups au sein de "Cluny
Gestion", qui ornsiderent avoir fait
des efforts pour maintenir la structu-
re et prsent un plan de continua-
tion qui tient la route.
ris ont interjet appel de cette dci-
sion. Mais la Cour d'Appel vient, le 23
juin dernier, de confirmer ladite dci-
-ion.
Les considrants de l'arrt rendu par
la Cour d'Appel ont provoque la col-
re de 'Cluny Gestion" et de son
conseil, Philippe Edmond-Mariette,
qui parent de "'prti pri".'
L'avocat met en cause la non pnse en
cornidration du plan de continua-
tion. des concourse bancaires et de la
rris en place d'un plan d'apurement
des crances avec l'accord des cran-
ci.ers.
De plus, l'avocat s'interroge sur des
arguments qui n'ont pas leur place
dans un arrt, tels que 'spoliation ou
trmfu. de s~uipofianr "On a liimpres-
sioi qu'on a ivulu nous donner une
leon Je morale", s'indigne-t-il.
-On creche sur nore travail ou serni-
ce d.s patients martiniquaiL'", rench-
rit David Dmnal, actionnaire.
Tout cela et inconceivable, jugent
actionnaires et onseil. Ils estiment
qu'il n'a pas t fait une bonne appli-
cation du droit.
En consequence, ils ont dcid de.
prer.dre l'attache de la juridictiion qui
dit le droit, la Cour de Cassation.
Par ailleurs, les intiresses se rl'ser-
vent le droit de dposer une plainti
au pnal au regard de certaines inlir
marions qui restent a verifier iel.i-
tives l'interference dans le ldosi.,ur
de certains intr6t.s particulier- li ni
Palais de Justice de Firt-dt-Fr:iine'.
2' .*\ ,Hlt i'


Transport arien

Integration

caribenne




La LIAT met en service un second vol
quotidien vers Sainte-Lucie et la
Barbade

La LIAT (Leewards Island Air
Transport), premiere compagnie
arienne commercial caribenne, a
inaugur le lerjuillet un deuxime vol
quotidien vers Sainte-Lucie et la
Barbade.
La LIAT avait cess ses vols sur la
Martinique le 7 janvier 2001.
Dbut 2005 elle est revenue dans le
cadre d'un accord d'assistance au sol
avec Air Carabes.
Jusqu'ici la LIAT reliait la Martinique
Barbade raison d'un vol quotidien.
Dsormais, elle met en service deux
DASH 8 de 50 siges par jour.
La LIAT a comme actionnaire de rf-
rence la Barbade (43 % du capital) qui
a inject 10 millions de dollars US
dbut 2006.
Le gouvernement antiguais, pour sa
part, a inject 5 millions de dollars US
dans le capital.
Son sige est Antigue et son PDG
Jean Holder est bas Barbade.
La LIAT est au service de l'intgration
rgionale. C'est pour cette raison
qu'elle reoit des soutiens financiers
bien qu'elle soit rgulirement en dfi-
cit (perte de 10 millions de dollars en
2005).
La LIAT a t cre il y a 50 ans.


Take Air Unes : Ligne directed sur la
Barbade

Take Air Lines, une compagnie cre
en avril 2005 par quatre Martiniquais
don't le Prsident et Directeur com-
mercial Samuel Vivares, announce le
26 juin le lancement d'une ligne
Martinique / Barbade avec des vols
seront assurs le mercredi et le
dimanche.
Cette line est ouverte en partenariat
avec Air Carabes. Take Air Lincs dis-
pose d'avions de 9 et 19 siges, Cessna
Caravan et Dormier 28. Elle announce
I'lcquisition avant la fin de l'ann(i.
d'avions de 30 places.


La protection du
consommateur en
vacances

"La Direction Gnrale de la
Concurrence, de la
Consommation et de la
Repression des Fraudes
(DDCRF), mne avec d'autres
services de contrle, pendant
les mois d'et, une action d'en-
semble dans les dpartements
touristiques.
Il s'agit de l'Opration
"Vacances confiance".

Le cadre gnral de l'opration

L'opration "Vacances en France" est
une operation interministrielle, desti-
ne informer les vacanciers sur leurs
droits en tant que consommateurs et
prvenir par des contrles tout abus ou
infraction. Elle est ralise en collabo-
ration entire la Direction Gnrale de
la Concurrence, de la Consommation
et de la Rpression des Fraudes (DGC-
CRF) et d'autres administrations
comme les Services Vtrinaires, la
Jeunesse et les Sports, les Douanes,
les services des Affaires Sanitaires et
Sociales, les Affaires Maritimes ainsi
que la gendarmerie et la police.
La DGCCRF surveille donc, dans ce
cadre, les secteurs intressant la vie
quotidienne du vacancier : restau-
rants, htels, cafs, camping, loca-
tions saisonnires, supermarchs,
marchands forains, agencies de voyage
(en particulier la vente de voyages sur
Internet), clubs d'activits sportives...
1l s'agit, tout la fois, de contrler l'hy-
gine, la quality et la scurit des pro-
duits alimentaires, de vrifier l'infor-
mation du consommateur et la loyaut
des transactions et de veiller la scu-
rit des prestations offertes la vente,
notamment pour ce qui concern les
activits sportives et de loisir.
En 2005, 16.737 anomalies ont t
constates en France par la DGCCRF
soit 9,10 % des contrles.
Les rgles les moins bien observes
sont les rgles de facturation, les
r'gles gnrales de quality, d'hygine
et de Ncurit des denres.
Vous pourrez retrouver toutes ces
infirmtations completes sur le site
bIter n e de la D(CCRF:
vv.; fl,,' m in fi &.,lV.fr








Jeudi 6 Juillet 2006 Justice no 27 Page 7


35e Festival de la Ville de Fort-de-France


Foyal en libert

(7 23 Juillet)


"Impression et expres-

sion", tel est le thme
cens marquer le
bouillonnement cultu-
rel de la ville en ce

mois de juillet.

Pour Serge Letchimy, "impressions -
expressions demeurent celles d'une
ville dj forte de ses repres symbo-
liques. Ville que je souhaite particu-
lirement ouverte ses propres
audaces qui revisitent places et rues,
qui inondent nos quarters pour
qu'existe en ces lieux, une empreinte
significative de notre force de coh-
sion afin que soient indlbiles les
marques de notre fertile crativit".
Toujours entire divertissement et
rflexion, les organisateurs ont
mijot un programme accessible
tous les publics. Mme bb est pris
en compete, un spectacle lui est
consacr, intitul "1, 2, 3
Sommeil...".
Depuis l'an dernier, le festival s'est
tourn vers la ville, les quarters,
avec moins de grands spectacles,
mais tout de mme quelques-uns
pour marquer les esprits, tel le deve-
nu traditionnel grand spectacle du
Stade de Dillon avec deux monu-
ments de la musique antillaise que
sont Patrick Saint-Eloi et l'orchestre
des Skah Shah, une rencontre des
gnrations.
Le Grand Carbet et le jardin du
Parc Floral accueilleront diffrentes
manifestations don't la crmonie
d'ouverture avec notamment
Jocelyne Broard, qui n'est plus
prsenter.
Aprs Sarafina, les Mahotella
Queens en 2004, l'Afrique du Sud
nous revient avec une comdie
musical interprte par le group
UMOJA.
Les principles innovations de l'an
dernier sont reconduites : Cnacle,
restoromance, cartes jeunes, ou


encore "son bo loto".
Le Cnacle affiche une programma-
tion des plus clectiques. Si il se
droule comme l'an dernier, vous ne
devriez pas rater ce rendez-vous
chaque soir ds 18h30, sur le termi-
nal croisire, o aprs l'intervention
du "spcialiste", selon le thme on
s'change la parole. Signalons
quelques uns des thmes annoncs :
notre histoire, avec "Yo coup coco
Cod" ; les pratiques sur les "bless,
point epi gad ho" ; la situation des
Quilimbos dans l'Etat du Para au
Brsil ; "l'Afrique au secours de
l'Occident".


Jocelyne Broard ouvrira le bal
le 8 juillet sous le Grand Carbet.

Le Cnacle ouvrira ses portes le ven-
dredi 7 juillet par une mise en espa-
ce posie et art plastique ddie
Senghor. Les arts plastiques dans
l'ex-march aux viandes, les cul-
tures urbaines, du thtre, des
contest, en passant par les modes
musicaux en vogue, tout y est pro-
pos.
Reste que, comme chaque anne,
beaucoup de ces spectacles sont sou-
mis l'ala du temps.
Il y aura de l'animation dans Foyel,
laissez-vous emporter.
Souhaitons qu'il fasse beau !

M C.B.


RFO : 10 ans

de "Caraibes"

La semaine dernire, RFO Martinique a
clbr le 10e anniversaire de l'mission
"Carabes".
Cet vnement mritait d'tre vant pour
deux raisons au moins : pour la quality des
reportages d'une part, pour leur dimen-
sion pdagogique d'autre part.
Le colonialisme franais, on le sait, nous a
habitus pendant des sicles turner le
regard vers l'Europe et ignorer nos voi-
sins les plus proches.
Mais l'lvation relative de notre niveau
de vie depuis la dpartementalisation et
notre lente mais irrversible prise de
conscience national martiniquaise nous
ont conduits redcouvrir nos racines
multiples et nos liens de parent avec les
peuples de la Caraibe, notre region natu-
relle.
A cette lutte contre l'alination culturelle
et pour l'affirmation identitaire ont contri-
bu et contribuent encore des militants
politiques, des intellectuals, des artistes,
de simples citoyens, ainsi que des per-
sonnes travaillant dans le domaine de la
communication de masse.
RFO, don't les "anctres" ont t conus
comme des instruments d'alination et de
domination aux mains du pouvoir colonial,
a su profiter de sa relative libert d'action
rcente pour raliser un travail remar-
quable dans le but de faire dcouvrir aux
Martiniquais la Carabe dans sa diversity
et son unit.
Pour beaucoup de nos compatriotes, le
terme "Carabe" veut dire "Antilles", c'est-
-dire l'ensemble des les baignes par la
Mer des Antilles. Cette conception est per-
ceptible dans l'mission "Carabes".
Mais l'quipe de Marie-Claude Cleste,
Popovic et autres reporters de RFO
Martinique, a ceur de nous montrer ga-
lement la Caraibe continental qui consti-
tue avec les Antilles la "Grande Carabe".
Grce eux, notre regard se porte au-del
des mers, vers le Vnzula, la Colombie,
l'Amrique Centrale, le Mexique, le Sud
des Etats-Unis.
Cet universe est aussi le ntre, et nous
devons le connatre afin de mieux nous
connatre nous-mmes.
L'Histoire a fait de nous une synthse
d'Afrique, d'Europe et d'Asie. Assumons
notre histoire douloureuse et nos hritages
varis ; ancrons-nous dans notre Caraibe
et notre Amrique, sans nous isoler du
reste du monde et surtout sans oublier
cette parties de notre people expatrie en
Europe.
M M.Belrose


CULTURE








DANS LE MONDE



,I;:.1


Le gouvemement
isralien doit
renoncer ses
mthodes terroristes

Les mthodes utilises par le gouver-
nement isralien pour rcuprer le
caporal Shalit enlev par des mili-
tants palestiniens relvent du plus
pur terrorism d'Etat.
Le 28 juin dernier, l'arme isralienne
a en effet arrt des ministres et des
dputs palestiniens (membres du
Hamas) en Cisjordanie, tu des civils
et des miliciens dans la bande de
Gaza, o, pour punir la population,
elle commis un crime impardonnable
et rvoltant consistent dtruire une
central lectrique. Toujours Gaza,
un missile isralien a t tir le mme
jour sur l'universit islamique, parce
qu'elle est favorable au Hamas.
L'aviation isralienne s'est galement
livre une provocation en Syrie, en
survolant le palais prsidentiel. Par la
suite, ce sont les bureaux du premier
ministry palestinien qui ont t bom-
bards.
Certes, le Hamas n'a jamais cach sa
volon de dtruire l'Etat d'Isral. Mais
le 27 juin, deux jours avant le dferle-
ment des blinds et des avions isra-
liens sur la Palestine, l'ensemble des
movements palestiniens, l'excep-
tion du Djihad Islamiste, ont conclu
un accord sur un document d'entente
national" reconnaissant de fait l'exis-
tence dIsral.Tout indique donc que le
gouvernement isralienne ne veut pas
signer la paix avec les Palestiniens,
que tout ce qu'il veut, c'est mettre le
people palestinien genoux, l'humi-
lier, l'affamer pour lui faire accepter
n'importe quoi. Il veut appliquer une
solution unilatrale avec la constitu-
tion d'un Etat palestinien form de
bantoustans spars par un mur.
L'affaire du Caporal Shalit s'apparen-
te fort un prtexte. Ehud Olmer
n'est pas moins cynique et cruel que
Sharon.
Et George W. Bush continue de nour-
rir le terrorism en encourageant
Isral dans une voie errone qui ne
mne qu' la violence.

M M. Belrose


Le C

Soli

Mar

Pal:

rag


Dans la nu
juin, des mi
ont envahi
bande de G,
Cette invas
bombardem
ariens con
autres, la
trique de la
consquena
ment de di
celui des h
d'lectricit.
Jeudi 20, n
gangster :
en otages et
soixantaine
maires et a
Hamas.
Vendredi 3(
violation de
ministry de
le le statut
est du min
Affaires de
dputs, pri
Hamas, dn
people pale
ner dans cei
(...) Pour ju
qui rappelle
raison avan
dat franco-i
un group 4
lors de l'att
isralien.
Cette opr
reprsailles
de nombreL
celui, le ven
de Gaza li


Jeudi 6 Juillet 2006 Justice n 27 Page B

~~ :


t enfants dcime par un bombarde-
Om i e' ment naval isralien alors qu'ils pas-
"d a i saient une journe la plage.
a, a f i La raison fondamentale de ce redou-
blement de bestialit de l'Etat d'Isral,
t in iq u e. le quotidien isralien Yediot Aharonot
en advance cyniquement l'explication :
"Isral a une occasion unique d'en finir
S n e avec le Hamas. C'est pourquoi l'objec-
tif d'Isral n'est pas seulement de lib-
i t rer Gilad Shalit (le soldat fait prison-
nier) mais d'radiquer le gouverne-
ment du Hamas".
SAutre raison non moins fondamentale
de la folie furieuse isralienne, c'est
S' l'accord auquel sont parvenus, le
mardi 27 juin, les deux principaux
movements palestiniens, le Fatha et
le Hamas, accord d'union national
it de mardi mercredi 28 mettant un terme aux contradictions
lliers de soldats israliens au sein de la Rsistance et aux dan-
de large portions de la gers d'une guerre civil.
aza. Le premier ministry Ehud Olmert et
ion, prcde de violent ses acolytes ont lanc ces raids meur-
ents de blinds et de raids triers contre Gaza avec comme objectif
itinus, ont dtruit, entire de rallumer la discorde entire respon-
principale central lec- sables palestiniens.
ville de Gaza, avec comme Fort du soutien financier, militaire et
es la mise hors fonctionne- diplomatique inconditionel don't il
vers secteurs vitaux don't bnficie de la part des puissances
pitaux dsormais privs occidentales, comme ses prcces-
seurs, le successeur du sanguinaire
.ouveau comportement de Ariel Sharon agit impunment en cri-
l'arme isralienne prend minel de guerre.
emprisonne en Isral une Mais le people palestinien don't la
de ministres, dputs, determination forge par tant d'an-
utres cadres politiques du nes de sacrifices dans sa lutte contre
l'occupant isralien, saura une fois
), autre coup de force : en encore puiser en son sein cette nergie
s usages internationaux, le don't, depuis tant d'annes, il nourrit
l'Intrieur isralien annu- sa soif de libert.
de residence Jrusalem- Nous saluons son courage hroque,
istre palestinien pour les raffirmons notre soutien fraternel
Jrusalem-est et de trois sa lutte de liberation national et invi-
vant ainsi ces membres du tons les Martiniquais et
nocratiquement lus par le Martiniquaises et leurs amis
stinien, du droit de sjour- rejoindre nos rangs afin de renforcer la
tte ville (...) solidarity avec le people de Palestine.


stifier ces comportements
nt les pratiques nazies, la
ce est de dlivrer un sol-
sralien fait prisonnier par
de rsistants palestiniens,
aque d'un poste militaire

ition a t effectue en
de rcents assassinate
ix civils palestiniens don't
dredi 9 juin, d'une famille
e pre, la mre, leurs cinq


Comit Solidarit
Martinique-Palestine
Pour une paix just au
Moyen-Orient
TL : 0596 72 65 72
Fax:0596 63 24 83
csm972@hotmail.com










Jeudi 6 Juillet 2006 Justice n 27 Page 9


Systme capitalist :

Tout pour les PDG,

et des miettes pour

les salaries

L'ex PDG du group des BTP Vinci a
reu une rmunration reprsentant ...
5.766 annes d'un salari de cette
mme entreprise. C'tait sa prime de
dpart. Quant aux dividends des
actionnaires des socits dites du CAC
40, elles ont progress en 2005 de 50
%.
Sachez encore que 40 PDG viennent
de se partager, en plus de leurs
salaires, 700 millions d'euros en stock-
options.
Quand au PDG de la socit d'assu-
rances AGF, il s'est lui-mme augmen-
t de 81 %, offrant dans le mme
temps ses salaries une hausse de 1,3
%.
C'est ce systme inique que dfendent
les Sarkozy, les Villepin, les Lepen et
autres tenants du libralisme.

M A.C.


Chronique


des parties


communists


Le premier semestre de l'anne 2006 a
t particulirement riche en vne-
ments d'importance pour le mouve-
ment communist travers le monde.
Tout d'abord nul n'a oubli la contribu-
tion massive du PC-UML dans la lutte
rvolutionnaire victorieuse du people
npalais contre le despotisme.
Aujourd'hui, le PC-maoste engag jus-
qu'alors dans la lutte arme se dit prt
son tour a participer pacifiquement
au processus dmocratique en course,
mettant ainsi fin une longue et san-
glante confrontation.
Par ailleurs de nombreux congrs se
sont runis divers moments. Le 24e
Congrs du PC japonais en janvier, le
2e Congrs national du parti des
Communistes du Mexique, le 8e
Congrs du Parti rvolutionnaire du


people Laotien et le 33e Congrs du
PCF en mars, le 10e Congrs du PC
syrien, le 10e Congrs du PC vietna-
mien et le 8e Congrs du PC des
Peuples d'Espagne en avril, le 8e
Congrs du PC au Danemark en mai,
le 49e Congrs du PC britannique et le
27e Congrs ordinaire du PC
d'Uruguay en juin.
En mai galement s'est tenu en
Jordanie un congrs d'unification
regroupant plusieurs organizations
marxistes avec le PC jordanien.
Mais plus prometteur sans doute est le
dynamisme des Jeunesses
Communistes. Les JC de Sude ont
ainsi tenus leur 38e Congrs en mars.
Ceux de Grce, leur 9e Congrs en mai
tout comme les JC portugais leur 8e
Congrs ainsi que la Ligue des JC des
USA, sa 8e Convention national tan-
dis qu'en juin, au Brsil, les Jeunesses
Communistes organisaient leur
congrs national et les Jeunesses
Socialistes (autre organisation com-
muniste) leur 13e Congrs.
La relve est prte et n'a pas attendue
pour se lancer dans l'action.

SK.S.


ANNONCES LGALES


AVIS

Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 01/06/2006, il a t constitu sous la
domination "COROME", une SARL.
Capital : 8.000 C don't 4.000 C en apport en
numraire et 4.000 C en apport en
nature.Sige social : Centre d'Affaires BId
Allgre au marin (97290)
Objet : Tous conseils en gestion et organisa-
tion d'entreprises
Dure : 99 ans dater de I'immatriculation
au registre du commerce de Fort-de-France.
Grant : Mme ZARKA Corinne demeurant
Hameau de la Prairie 97240 Le FRAN-
COIS, sans limitation de dure.
Le Grant
FA 6519
DISSOLUTION
Suite l'assemble gnrale du 13 avril
2006, les associs de la SARL W21, ont
dcid de dissoudre par anticipation la dite
socit.
Madame SOUPAMAJacqueline est nomme
liquidatrice.
Pour avis, le Liquidateur
Fait Fort-de-France, le 13 avril 2006
FA 6520
AVIS DE CONSTITUTION
En date du 26.06.2006, il a t constitu une
SARL prsentant les caractristiques sui-
vantes :
Denomination: SARLTWINLL
Adresse : Gondeau 97212 SAINT-JOSEPH,
chez Mr LEPEL Robert Humbert
Objet : Organisation de tout vnementiel,
cocktail, concert, garden, beach party, pro-
duction audiovisuel, cinmatographique.
Dure : 99 ans
Capital : 290 euros
Le Grant: CORTELA Laurent
Adresse: Gondeau 97212 SAINT-JOSEPH
cher Mr LEPEL Robert Humbert


Immatriculation au registre du co
course.
Pour avis, le Grant

AVIS DE CONSTITUTION

Aux terms d'un acte sous seir
date du 13 juin 2006, avis est d
constitution de la Socit Res
Limite"BATINORPRO CARAIBE
de 6.960 C dcompos comme s
- 6 960 en numraire
Sige social : 198, Avenue Lo
Dillon, 97200 FORT-DE-FRANCE
Objet Social : Tous travaux du Bf
Dure : 99 ans computer de l'i
tion au Registre du Commer
Socits.
Grant : Monsieur EBION Ro<
dsign statutairement en quality
RCS Fort-de-France
Pour avis, les Grants

V.F.B.T.P.
Socit responsabilit li
au capital de 7 622,45 eu
Sige social : Quartier Prov
97270 SAINT-ESPRIT
N" R.C.S. Fort-de-France 429

L'Assemble Gnrale Extraordir
le 1er dcembre 2004 a dcid la
anticipe de la Socit compete
et sa mise en liquidation amiat
rgime conventionnel dans les
prvues par les status et les dlib
ladite assemble.
Elle a nomm comme liquidate
Camille VIOLTON, demeuran
Providence, 97270 SAINT-ESt
toute la dure de la liquidation, av
voirs les plus tendus tels que
par la loi et les status pour pr
operations de liquidation, ral


mmerce en acquitter le passif, et l'a autoris continue
les affaires en course et en engager de nou-
velles pour les besoins de la liquidation.
FA 6521 Le sige de la liquidation est fix Quartier
Providence, 97270 SAINT-ESPRIT. C'est
)N cette adresse que la correspondence devra
tre envoye et que les actes et documents
g priv en concernant la liquidation devront tre noti-
onn de la fis.
sponsabilit Les actes et pices relatifs la liquidation
"au capital seront dposs au Greffe du Tribunal de
uit : commerce de Fort-de-France, en annexe au
Registre du commerce et des socits.
na Gabriel, Pour avis,
SMartinique Le liquidateur
itiment. FA 6523
mmatricula-
ce et des AVIS DE PUBLICATION

dolphe, est Au terme d'un acte sous seing priv en date
de grant. du 08 juin 2006, a t constitu une SARL,
prsentant les caractristiques suivantes:
FORME: SARL
FA 6522 OBJET: La socit a pour objet, en France
y compris les dpartements d'Outre-Mer:
La restauration rapide et points chauds ;
mite Et plus gnralement, toutes operations
iros industrielles, commercials et financires,
'Idence mobilires et immobilires pouvant se ratta-
cher directement ou indirectement l'objet
899 255 social et tous objets similaires ou connexes
pouvant favoriser son extension ou son
aire runie dveloppement.
dissolution CAPITAL: 7 600,00 en Numraire
r de ce jour DENOMINATION: DELICE CARAIBE Chez
ble sous le Tintin SARL
conditions SIGE SOCIAL : Angle des rues Clavius
rations de Marius et Bouill 97250 SAINT-PIERRE
DURE: 99 ans
r Monsieur GRANCE : Monsieur LE PINIEC Yannick,
t quarter Alain, Marie, demeurant Bt. Amandine,
PRIT, pour Appt. 9, Sommets de Terreville, 97233
ec les oou- SCHOELCHER.


CONSTITUTION
Le 28 Avril 2006
Forme : SARL
Objet : Petite restauration, snack, salon de
th, Loto, loterie, PMU et jeux
Dnomination : "LA PILOTINE"
Dure : 99 ans
Sige : Rue Gambetta Place Gaston
Monnerville 97222 CASE-PILOTE
Capital d'origine : 8.000 euros (ou F. 52
476.66) divis en 500 parts de 16 euros (ou
F. 104.95)
Apports : Numraire
Grant : Alain Victor NAL
RCS: FDF
Pour avis, le Grant
6525
AVIS DE CONSTITUTION
Aux terms d'un acte sous seing priv en
date du 20.02.06, il a t constitu une
socit ayant les caractristiques suivantes:
Denomination : ALPHA ANTILLES
CONSTRUCTION
Forme social : SARL
Sige social : Voie n 4 Rue du Sucrier
Mome-Morissot 97200 FORT-DE-FRANCE
Objet social : Toutes constructions et tudes
techniques relatives aux ouvrages de bti-
ments et travaux publics, l'ordonnancement
et le pilotage des travaux toutes operations,
representations, commissions et courtages
relatifs ces ralisations, la creation
d'agences commercials, en Martinique,
dans les DOM, en France mtropolitaine, ou
l'tranger.
Dure de la Socit: 99 ans computer de la
date de l'immatriculation au RCS
Capital : Capital variable
Le Grant: ICHECK Guy Armand demeurant
: Berge De Briand Voie n 1 Maison n 19
97200 FORT-DE-FRANCE
Immatriculation en course.
Pour avis, le Grant
FA 6526


SOCIT











ANNOUNCES LGALES


Jeudi 6 Juillet 2006 Justice no 27 Page 10


AVIS

Aux terms d'un acte sous seii
date du 24 Avril 2006, il a t
SOCIT DE TRAVAUX MARTI
capital de 7500 euros, ayant son
Savane Petit 97260 MORN
MARTINIQUE. Dure de l'exer
ans. Objet : Construction et rno
travaux du btiment et travaux pu
tement ou indirectement, dans to
tions pouvant se rattacher so
voie de creation de socits nou
port, de souscription ou d'achat
droits sociaux, de fusion ou au
creation, d'acquisition, de location
en location-grance de tous fon
merce ou tablissements ; la pris
tion, l'exploitationou la cession d
cds et brevets concernant ces
plus gnralement toutes les
industrielles, commercials, f
mobilires ou immobilires pouva
cher directement ou indirecteme
social ou susceptibles d'en facil
sion ou le dveloppement
Monsieur Jean Pierre
Immatriculation au registre des n
Pour avis, le Grant


TRANSPORT PAVIOT Si
1, Lot. Baie du Simon 97240
SIREN 484 558 655

Avis est donn que par dlibrati
runie le 28 novembre 2005, 1
nomme Mr PAVIOT Luc demeu
Lotissement Simon Dostaly
Dostaly 97240 FRANCOIS co-c
socit et l'assemble dcide qui
commercial est "TRANSPAV", c
ter du 1 Dcembre 2005. Les
donc t modifis corrlativemen
LE GRANT


FIDAL
Parc Giron Alle Drou
42031 SAINT-ETIENNE CE
Tl.: 04 77 34 00 42

DOCKS DES BOIS MARTINIQU
SARL au capital de 350.000
Sige social : Z-I. La Jam
97232 LE LAMENTIN
419790 811 RCS FORT-DE-F

II rsuite du procs-verbal des d
rassocie unique du 16 juin 20
socit est dissoute par anticipate
ter du 16 Juin 2006.
Monsieur Jean-Marie CHALOIN,
PARIS (75015) 199, rne de la
a t nomm Fiquidateur.
Les functions de grant de Monsi
MONGIN ont pris fin compete]
jour.
Le sige de la iqudation est
Jarbette 97232 LE LAMENT
sige sociaL
Le ieu oi la correspondence doit
se et celui o les actes et
concernant la liquidation doiven
fis, est fix radresse du liquid
rue de La Convention 75015 PAR
Le dpt des actes et pices r
liquidation sera effectu en
Registre du Commerce et des S
Greffe du Tribunal de Commerce
DE-FRANCE.
Le Liquidateur
Jean-Mare CHALOIN


AVIS DE CONSITUTIO

Socit Civile Immobilii
S.C.. KAROU

Par acte sous seing priv en date
206. il a t constitu une so
imnmobilre :
DENOMINATION SOCIAL: S.C
CAPITAL : 10.000 C divis en
sociales de 100 C chacune, e
souscrites et libres.
SIGE SOCIAL : 217, Route de
97200 FORT-DE-FRANCE
OBJET : L'acquisition par vole d
autrement de tous terrains ou Im


ng priv en
constitu la
NIQUAIS au
sige social
IE ROUGE
cice est 99
ovation, tous
iblics, direc-
utes opra-
n objet par
velles, d'ap-
de titres ou
Irement, de
>n, de prise
ds de com-
e, l'acquisi-
le tous pro-
activits, et
operations
inancires,
ant se ratta-


gestion et l'administration
immeubles.
Toutes operations financires, m
immobilires se rattachant direct
indirectement l'objet social et s
d'en favoriser le dveloppement
station, condition d'en respecter
re civil.
DURE : 99 annes computer d
culation de la socit au R
Commerce et des socits.
GRANT : Mademoiselle Karen
ne le 20Octobre 1983
(Martinique), de nationalit
demeurant Trou au Diable 9722
LUCE.
La socit sera immatricule au
commerce et des socits tenu a
tribunal de commerce de Fort-de
Pour avis et mention
La Grante


nt l'objet CACEM
iter l'exten- COMMUNAUT D'AGGLOM
. Grant : DU CENTRE DE LA MARTI
MOUKIN.
etiers. AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE
FA 6527
NOM ET ADRESSE OFFICIALS
ARL GANISME ACHETEUR :
FRANCOIS Communaut d'Agglomration di
la Martinique (CACEM) Immeub
Chateauboeuf Est B.P. 407 972
on de I'AGE France Cedex
assemblee OBJET DU MARCH :
urant au 1, Affaire n* 2006 / 30 1 PEP/ M
- Quarter Mission d'assistance la struc
Irant de la dveloppement de la ppinire d'
e l'enseigne de la CACEM.
eci comp- CARACTRISTIQUES PRINCIPI
status ont March public de prestations inte
it. Dmarche performantielle :
engagera un dialogue avec les ca
FA 6528 auront prsent les offres les p
santes en vue de choisir l'offre (
ment la plus avantageuse ;
ot Les objectifs sont les suivants:
DEX 2 Phase "Etudes" : laborer, d
structure, des actions en inte
externe visant :
AIS (DBM) accroitre le dveloppement de
Seuros re d'entreprises dans son env
bette socio-conomique ;
optimiser son action au regat
rRANCE sions qui lui sont
(Accompagnement, Hberge
cisions de Prestations de services), en p
)06, que la compete les moyens mis sa disp
on comp- O Accompagner l'quipe d'animr
ppinire d'entreprises dans l
demeurant oeuvre des actions structurantes
Convention, Lieu d'excution : CACEM Pp
treprises Centre d'affaire Ago
leur Gabriel Z'Abricots 97200 Fort-de-Franc
r du mme Dlai d'excution : l'initiative d
sans dpasser 2 mois pour la pha
fix La Date prvisionnelle de dbut de
IN, ancien septembre 2006
MODE DE PASSATION: Procdu
tre adres- (article 28 du CMP)
documents MODALITS DE FINANCE
t tre noti- Autofinancement
dateur 199, DATE LIMITED DE RCEPT
IS. OFFRES: 31 Juillet 2006 12 ht
elatifs la CRITRES DE SELECTION DE
annexe au DATS:
;ocits au Garanties et capacits technique
r de FORT- cires
Rfrences professionnelles
CRITRES DE SELECTION DEI
ET PONDRATION :
FA6529 Rfrences du consultant : 20 "
Valeur technique apprcie sur
)N la mthodologie prsente : 40 "
-Prix: 20%
re Les justifications produire quai
llts et capacits du candidate. En
de l'article 45 du Code des March
t du 23 juin (CMP), le dossier comprendra les
cit civil ments suivants :
SI le candidate est en redressemi
.I. KAROU re, la copie du ou des jugements
100 parts cet effect ;
intirement La declaration dment date et
candidate pour justifier:
Redoute qu'il a satisfait ses obligations
soclalos la date du 31 dcembr
l'apport ou qu'il no fait pas 'objet d'une inte
neubles, la concourir ;


desdits qu'il n'a pas fait l'objet, au course
dernires annes, d'une condamna
obilires ou crite au bulletin n 2 du easier judicii
cement ou les infractions vises aux articles L.
usceptibles 324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 1
ou la rali- code du travail.
Sle caract- que le travail sera ralis avec des
employs rgulirement au regi
e l'immatri- articles L. 143-3 et L. 620-3 du cod
egistre du vail ;
Pour les entreprises de plus de 20 s
i COURSY, la declaration annuelle obligatoire
Schelcher des travailleurs handicaps, des m
franaise, guerre ou assimils pour l'anne 20
8 SAINTE- ou l'attestation de versement de l
bution annuelle un fonds de d
Registre du ment de l'insertion professionnelle
u greffe du dicaps.
-France. En application du 2" de l'article R.:
code du travail, le numro d'inscri
registre de la profession (registre
FA 6530 merce, registre des mtiers...) pour
sonnes physiques ou morales nouv
cres, un rcpiss de dpt de d
RATION auprs d'un centre de formalits de
NIQUE prises.
# La declaration concernant le chiu
C fires global et le chiffre d'affaires
E nant les prestations auxquelles se
march, raliss au course des trois
DE L'OR- exercices ;
# Une declaration indiquant les effi
u Centre de candidate et l'importance du person
le Cardinal cadrement, pour chacune des 3 d
04 Fort-de- annes ;
# Les rfrences du candidate dans le
concern ou, ventuellement d
APA domaine similaire l'objet du march
duration du Les imprims DC4 et DC5 peuvent i
'entreprises charges partir du site:
http://www.minefi.gouv.fr/themes/r
ALES: publics/formulaires/index.htm
Ilectuelles; rubrique "formulaires pour les candid
la CACEM march public"
indidats qui Adresse auprs de laquelle les doss
lus intres- vent tre retirs et dposs:
conomique- Communaut d'Agglomration du C
la Martinique (CACEM) Servi
Marchs Publics Immeuble Gro!
le manire Chateauboeuf Est B.P. 407 9720,
erne et en DE-FRANCE Cedes
Contact : Mme PEDRON
la ppini- ADRESSE POUR RENSEIGNEMEN
ironnement d'ordre administratif:
CACEM Service Achats Mme JU
rd des mis- Tl.: 059675 82 72 ; Fax : 0596 75
confies d'ordre technique :
ment et CACEM Ppinire d'entreprises -
renant en SION Tl.: 0596 38 07 71
position DLAI MINIMUM DE VALIDITY
nation de la OFFRES: 90 jours
i mise en DATE D'ENVOI DU PRESENT AVI
PUBLICATION : 29 Juin 2006.
inire d'en- Le Prsident
ra Etang Serge LETCHIMY

lu candidate
se "tudes"
la mission : AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE
ire adapte
Type de march: Travaux d'excutii
MENT : Le march est-il couvert par faccorc
marchs publics (A.M.P) ? OUI
ION DES Identification de l'organisme qui p
eures march :
ES CANDI- CONSEIL REGIONAL DE LA MARIA
Service des Marchs et de la cor
s et finan- publique Rue Gaston Defferre -
97200 Fort-de-France Martinique
0596 59 63 00 Tlcopie: 0596 72
S OFFRES Adresse internet : http//www.cr-ma
rubrique "Marchs Publics"
Personne Responsable du march :
la base de Le Prsident du Conseil Rglona
Martinique
Procedure de passation :
nt aux qua- Appel d'offres ouvert (art. 33, 57 i
application Code des Marchs Publics) avec ol
rs Publics de publicity au JOUE
renseigne- Objet du march :
MISE 2X2 VOIES DE LA RN9 ENT
ent judiciai- GIRATOIRES DE DOROTHY ET DU
prononcs DE DILLON.
Numro de rfrence du dossier:
signe du "N92X2VOIES-06-02"
Caractristiques principles:
fiscales et Etendue de la prestation :
B 2005; La prestation concerne comprend
rdiction de ment:
les travaux prllminalre:;


des cinq les terrassements gnraux;
ition ins- la ralisation de la couche de forme des
aire pour chausses ;
324-9, L. la construction de trottoirts et d'accote-
25-3 du ments en bton ;
la ralisation et l'adaptation du rseau d'as-
salaris sainissement pluvial
ard des Autres:
e du tra- Variantes: autorises
Transmission par voie dmatrialise: auto-
salaris: rise
d'emploi Lieu d'excution:
utils de Commune de Fort-de-France
04 ; Dlai d'excution du march:
a contri- Priode de preparation : 30 jours
veloppe- Dlai d'excution des travaux : 4 mois
des han- Le march a-t-il un caractre priodique ?
NON
324-4 du Adresse auprs de laquelle le dossier de
option au consultation peut tre obtenu :
du com- Ce dossier sera remis gratuitement par la
les per- D.D.E. Subdivision Etudes Pr-
ellement Oprationnelles Pointe de Jaham 97233
claration SCHOLCHER Tl. : 0596 59 58 46 Fax :
is entre- 0596 59 58 15, tous les jours ouvrables de
7h30 13h00.
fre d'af- Lors du retrait du DCE le candidate devra
concer- fournir tout lment d'identification permet-
rfre le tant de le contacter en cas de besoin.
derniers Ce dossier peut tre galement tlcharg
t'adresse Internet sus-indique.
ectifs du Modalits de financement du march:
iel d'en- Fonds propres du Conseil regional de
ernires Martinique (Budget FIRT)
Financement FEDER Axe 11 "Transports"
secteur Mesure 11-1 "Mesure transports terrestres"
ans un Dlai global de pavement : 45 jours
; Avance forfaitaire de 5 % prvue
itre tl- Classification CPV:
45233224-5 "Route deux chausses spa-
narches- res"
Cautionnement et garanties exiges:
lats un Nant
Forme juridique que devra respecter le grou-
iers doi- pement d'entrepreneurs le cas chant:
Groupement solidaire momentan
entire de Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ce des ments d'ordre administrative peuvent tre
s Bec obtenus:
1 FORT- Conseil Rgional de la Martinique (Service
des Marchs et de la Commande Publique)
ou en ligne l'adresse Internet sus-indique.
ITS: Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre technique peuvent tre obte-
LIANS nus:
5458 Services de l'Equipement, Subdivision
Etudes Pr-Oprationnelles fadresse sus-
Mr DER- vise ou en ligne l'adresse Internet prci-
te.
DES Conditions d'obtention des documents
contractuels et des documents additionnels :
S LA Obtention gratuite.'
Conditions de participation :
Critres de selection des candidatures
Rfrences professionnelles du candidate
Garanties techniques et financires
6531 Moyens
Critres d'attribution des offres
Enoncs dans le dossier de consultation des
entreprises savoir:
la valeur technique de roffre : coefficient
on 5,5
1 sur les le prix des prestations: coefficient 4,5.
Pices requises
asse le II s'agit en particulier:
de la lettre de candidature et declaration du
'INIQUE candidate (conforme aux modles joints au
nmande dossier de consultation),
Cluny des moyens techniques affects l'opra-
- Tl.: lion,
68 10 des rfrences pour des travaux similaires
rtiniqu.fr effectus sur une route durant les 3 der-
nires annes,
des lments permettant d'apprcier les
1 de la capacits techniques et financires du can-
didat.
Date limited d'obtention du dossier de consul-
59 du talion:
llgatlon Vendredi 8 septembre 2006
Dlai de validit des offres : 180 jours
Date limited de reception des offres:
RE LES LE LUNDI 11 SEPTEMBRE 2006 12HOO
STADE (HEURE DE MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres, par pli recommand ou
contre rcpiss au Conseil Rgional de la
Martinique Service des marchs et de la
notam- command publique Rue Gaston Deffere -


Suite en page 11











ANNOUNCES LGALES


Jeudi 6 Juillet 2006 Justice n 27 Page 11


Suite de la page 10

Cluny 97200 Fort-de-France MARTI-
NIQUE ou en ligne l'adresse Internet sus-
indique.
Date, heure et lieu d'ouverture des offres:
Ouverture prvue le 13 Septembre 2006
10H00 au Conseil Rgional
Langue pouvant tre utilise : FR (Franais)
S'agit-il d'un avis obligatoire ? OUI
Dlai laiss au candidate attributaire pour pro-
duire les attestations sociales et fiscales:
8 jours calendaires
Autres renseignements:
PROCEDURE DMATRIALISE:
Le Conseil Rgional de Martinique met gra-
tuitement la disposition des candidates une
plate-forme de dmatrialisation accessible
via ladresse Internet suivante:
http://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Cette plate-forme permet notamment (muni
de la rfrence d'identification du march
porte au present avis d'appel public la
concurrence) :
- la recherche des consultations passes par
la Region Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par vole lectronique des
dossiers d'offre.
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le champ
"e-mail" en ce sens que cette adresse pour-
ra tre utilise afin de les informer des ven-
tuelles modifications apportes au DCE.
S'agissant de l transmission des offres par
voie dmatrialise, la personnel habilite
engager l'entit candidate doit tre titulaire
d'un certificate lectronique de classes 2 ou 3
dlivr par un prestataire agr afin de
signer son offre (voir liste des prestataires
agrs en page d'accueil de la plate-forme).
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
I'empreinte de leur offre avant la date limited
de remise des offres auront un dlai de
16H00 comp partir de renvol de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier d'offre
lui-mme dans le "coffre-fort lectronique" de
la Region.
Date d'envol de ravis la publication aux
JOUE/BOAMP: Le 29 juin 2006
Date d'envol de ravis la publication aux
journaux d'annonces lgales locaux:
Le jeudi 29 Juin 2006

FA 6532

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

Identification de rorganisme qui passe le
march :
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE
Service des Marchs et de la command
publique Rue Gaston Defferre Cluny -
97200 Fort-de-France Martinique Tl.:
0596 59 63 00 Tlcopie: 0596 72 68 10
Personnel responsible du march:
Le President du Conseil Rgional
Procedure de passation:
Procedure en vertu de l'article 28 et 40 du
Code des Marchs Publics (CMP)
Objet de la consultation :
Cette consultation a pour objet de pr-slec-
tionner des candidates que la Rgion mettra
en competition, pendant une priode d'un
an, pour fACHAT DE PETIT MATRIEL ET
DE FOURNITURES :
- LOT 1 : products syivicoles (couvre-sol....
etc) ;
- LOT 2 : Carburants pour vhicules, ton-
deuses et autres machines agricoles (super
sans plomb, huile moteur..., etc) ;
- LOT 3 : Peintures, vernis, adjuvants,
diluants, dgoudronnant ;
- LOT 4 : Produits chimiques (absorbants,
chaux..., etc) ;
- LOT 5 : Produits en plastique ou en verre
(bidons, seaux,... etc) ;
- LOT 6 : Outillage (fourches, coutelas,
pelles, brouettes,... etc) ;
- LOT 7 : Produits en mtal et quincaillerie
(boulonnerle, chanes, ...etc) ;
- LOT 8 : Produits composites pour revte-
ments routers (enrobs froid, ... etc) ;
- LOT 9 : Machines agricoles (tondeuses,
dbroussailleuses, trononneuses, pices
dtaches, ... etc) ;
- LOT 10 : Maintenance des machines agri-


coles .
- LOT 11 : Gaz industrial (ozygne... etc);
- LOT 12 : Produit de la mtallurgie (tubes en
acier... etc) ;
- LOT 13 : Equipements lectriques et
d'clairage (piles lectriques, appareils
d'clairage, appareil lectrique d'clairage
autonomes, ... etc) ;
- LOT 14 : Produits d'entretien (dgraissant,
savon... etc) ;
- LOT 15 : Machines et quipements (aspira-
teurs, nettoyeurs haute pression,... etc).
Contenu du dossier de candidature produi-
re :
- Les rfrences du candidate portant sur des
prestations similaires.
- Tous les lments permettant d'apprcier la
capacity du prestataire fournir les presta-
tions dans les dlais raisonnables et des
prix intressants,
- Indication du ou des lots pour le(s)quel(s) le
candidate souhaite tre consult pendant un
an.
Date limited et lieu de reception des dossier
de candidature:
LE LUNDI 17 JUILLET 2006 12H00
Le dossier de candidature constitu des
pieces prcites doit tre introduit dans une
envelope cachete portant la mention sui-
vante: ACQUISITION DE PETIT MATRIEL
ET DE FURNITURE NE PAS OUVRIR".
Ce pli doit parvenir avant les date et heure
sus-indiques, en recommand ou par por-
teur au Service des Marchs Publics du
Conseil Rgional Rue Gaston Defferre -
Cluny 97200 FORT-DE-FRANCE.
Date d'envol de l'avis la publication:
Le Vendredi 30 Juin 2006
FA 6533

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

March public de TRAVAUX

IDENTIFICATION DE LORGANISME QUI
PASSE LE MARCH:
Type d'organisme: Dpartement
Nom et adresse officials de l'organisme
acheteur :
Dpartement de la Martinique Htel du
Dpartement -Avenue des Caraibes 97200
Fort-de-France.
OBJET DU MARCH:
Objet du march : TRAVAUX DE RENOVA-
TION DE LA PISTE D'ATHLETISME ET DU
PLATEAU SPORTIF POLYVALENT AU
COLLEGE CASSIEN SAINTE-CLAIRE SIS
A FORT-DE-FRANCE.
Type de march de travaux: Excution
Classification CPV (Vocabulaire commun
des marchs):
Objet principal
Descripteur principal : 28812200-9
Descripteur supplmentaire (le cas chant)
:E195-6
Estimation : 376.685,53 HT
Lieu d'excution : FORT-DE-FRANCE
CARACTERISTIQUES PRINCIPALS :
March unique
Refus de varlantes
Prestations divises en lots: Non
Dure du march ou dlai d'excution:
Dure: 12 semaines computer de la rcep-
tion de l'ordre de service.
Les candidates pourront proposer un autre
dlai, sans toutefois dpasser le dlai maxi-
mum prcit.
CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
Cautionnement et garanties exigs :
Le dossier de consultation sera remis
chaque candidate centre le pavement par
chque libell l'ordre du Payeur
Dpartemental de 15.00 , reprsentant une
participation aux frais de reprographie,
conformment l'article 41 du Code des
Marchs Publics.
Modalits essentielles de financement et de
pavement :
Le dlai global de pavement est de 45 ours.
Modalits de financement : Cette operation
est finance par le budget dpartemental. Ce
march est couvert par FAccord sur les
Marchs Publics (AMP).
Forme juridique que devra revtir le groupe-
ment d'entrepreneurs, de fournisseurs ou de
prestataires de services (le cas chant) :
Aucune forme de groupement impose rat-
tributaire
CONDITIONS DE PARTICIPATION:


Renseignements en vue de la selection des
candidatures
Critres de selection des candidates:
Garanties et capacits techniques et finan-
cires
Rfrences professionnelles
Situations juridiques Capacit conomique
et capacity technique rfrences requires:
Voir les renseignements et documents non-
cs dans le rglement de la consultation.
CRITRES D'ATTRIBUTION :
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function :
des critres pondrs comme suit :
Dlai d'excution = 60 %
Prix des prestations = 40 %
PROCEDURES:
Mode de passation : Appel d'offres ouvert
pass en application des Articles 33 3al. et
57 59 du CMP
CONDITIONS DE DLAI :
Date limited de reception des offres :
03/08/2006 12H00
Dlai minimum de validit des offres : 120
jours
AUTRES RENSEIGNEMENTS:
La collectivit propose le mode de transmis-
sion lectronique pour la consultation (remi-
se des candidatures et remise des offres).
Cependant, les candidates restent libres de
choisir le mode de transmission paper.
Transmission lectronique : les candidates
trouveront sur le site : www.cg972.fr, les
modalits permettant de s'inscrire. Aprs
l'inscription, les candidates devront se procu-
rer un certificate numrique leur permettant de
trnasmettre leur pli.
Transmission paper : les plis seront adres-
ss par tout type d'envol clos permettant de
dterminer de faon certiane la date et l'heu-
re de leur reception notamment : lettre
recommande avec accus de reception ou
remise centre rcpiss.
Les modalits d'envol sont prcises dans le
rglement de la consultation.
Le dossier de consultation des entreprises
pourra tre tlcharg sur le site internet :
www.cg972.fr.
Date d'envol du present avis la publication :
30/06/2006
ANNEXE I Adresses complmentaires:
Adresse pour renseignements d'ordre admi-
nistratif :
Direction Gnrale Adjointe charge de
'Equlpement, de l'Eau, des Affaires
Economiques et des Transports Bureau
des Marchs et Conventions Immeuble
Concorde Route de la Folie 97200 Fort-
de-France
Auprs de:
Tl.: 0596 59 65 05
Adresse pour renseignements d'ordre tech-
nique :
Direction Gnrale Adjointe charge de
rEqulpement, de l'Eau, des Affaires
Economlques et des Transports Direction
des Btiments et Collges Immeuble
Concorde Route de la Folie 97200 Fort-
de-France
Auprs de:
Monsieur Max MORINIERE
Tl. : 0596 59 41 03
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus et laquelle doivent
tre envoys les plis:
Direction Gnrale Adjointe charge de
rEqulpement, de l'Eau, des Affaires
Economiques et des Transports Bureau
des Marchs et Conventions Immeuble
Concorde Route de la Folle 97200 Fort-
de-France.
FA 6534

AVIS D'APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE

Nom et adresse officials de rorganisme
acheteur: Dpartement de la Martinique.
Personne responsible du march :
President du Conseil Gnral de la
Martinique Avenue des Caraibes B.P. 679
97264 Fort-de-France Tl.: 0596 55 26 00
Tlcopieur : 05.96.55.37.87, adresse
Internet: http-Jwww.cg972.fr
Objet du march : TRAVAUX DE RELIURE
ET DE RESTAURATION DE DOCUMENTS
MANUSCRITS ET IMPRIMS POUR LA
BIBLIOTHEQUE SCHOELCHER.
CPV: Objet principal: 78312000-7.


Des variantes seront-elles prises en compete :
Non
Prestations divises en lots : oui
Possibility de prsenter une offre pour un lot
ou l'ensemble des lots.
Lot n" 1 : Reliure d'ouvrages et ralisation de
pieces de titres.
Lot n* 2: Restauration de priodiques (fonds
anciens)
Modalits essentielles de financement et de
paiement et/ou rfrences aux textes qui les
rglementent : Budget du dpartement sur
resources propres. Mandat administratif
dans un dlai de 45 jours aprs service fait et
reception des factures conformment l'ar-
ticle 96 du dcret n 2004-15 du 7.01.2004
portant Code des Marchs Publics.
Langues pouvant tre utilises dans l'offre
ou la candidature : franais.
Unit montaire utilise, reuro.
Conditions de participation:
Critres de selection des candidatures :
capacits techniques et financires.
Justifications produire quant aux qualits et
capacits du candidate :
- La lettre de candidature DC4,
- Imprim DC5 nouvelle version disponible
sur le site du Ministre de 'Economie et des
Finances et de l'Industrie l'adresse suivan-
te : www.minefi.gouv.fr,
- les pouvoirs de la personnel habilite pour
engager le candidate,
- Si le candidate est en redressement judiciai-
re, la copie du ou des jugements prononcs
cet effet,
- La declaration que le candidate ne fait pas
l'objet d'une interdiction de concourir,
- Le candidate, pour justifier qu'il a satisfait
aux obligations fiscales et sociales du 31
dcembre 2005 produit une declaration sur
rhonneur dment date et signe. Le mar-
ch ne pourra tre attribu au candidate que
sous reserve que celui-ci produise dans un
dlai de 10 ours les certificates dlivrs par
les administrations et orgaismes comp-
tents,
- Les entreprises de plus de 20 salaris
devront fournir une attestation sur l'honneur
Indiquant qu'elles ont satisfait l'ensemble
de leurs obligations au regard de article 44-
1 du code des marchs publics (soit une
declaration annuelle relative aux emplois de
personnel handicapes, soit une declaration
indiquant racquitement d'une contribution au
fonds de dveloppement pour l'insertion
professionnelle des handicaps").
- L'attestation sur rhonneur du candidate indi-
quant qu'il n'a pas fait lobjet, au course des 5
dernires annes, d'une condemnation Ins-
crite au bulletin n 2 du easier judiciaire pour
les Infractions vises aux articles L. 324-9, L.
324-10, L. 341-6, L. 125-1 et L. 125-3 du
code du travail,
- La presentation de la socit avec l'indica-
tion des moyens humans et matriels, du
chiffre d'affaires global et du chiffre d'affaire
pour la catgorie de services prvus au mar-
ch pour les 3 derniers exercices,
- La listed des rfrences quivalentes de
moins de 3 ans.
Critres d'attribution:
Offre conomiquement la plus avantageuse
apprcie en function des critres noncs
dans le cahier des charges (rglement de la
consultation, lettre d'invitation).
Type de procedure : procedure adapte.
Date limited de reception des offres: 19 juillet
2006, 12 heures.
Renseignements complmentaires:
Les documents sont tlchargeables sur le
site Internet du Conseil Gnral
http://www.cg972.fr rubrique marchs
publics marchs procedure adapte.
Adresse auprs de laquelle les documents
peuvent tre obtenus:
Les dossiers de consultation peuvent tre
demands ou retirs, gracieusement jusqu'
la date limited de remise des offres 'adres-
se suivante: Dpartement de la Martinique -
Direction gnrale adjointe charge des
finances et des moyens Cellule Achats 19
rue Jacques Cazotte B.P. 679 97264 Fort-
de-France Cedex Tl. : 0596 55 37 86 -
Tlcopieur: 0596 55 37 87.
Date d'envol du present aivs la publication:
3 JUILLET 2006.
FA 6535








SPORT


Qui sera le vainqueui

du Mondial 2006 ?

Finalement, elle a russi l o on ne l'atten
dait pas : I'Equipe de France a battu le Brsi
ce samedi lerjuillet.
Cette fois-ci sans trembler, les "bleus" ont fai
chuter la Seleao de Ronaldo et Kaka.
Thierry Henr;, buteur, qui ne voulait plus qu
les Franais soient considrs comme "de
chiffons" a fait l'essentiel, savoir marquer l
but de la victoire. Ceci la plus grande joii
des Martiniquais, fervent supporters de
"bleus".
L'quipe de France se retrouve en demi-finali
face au Portugal ; lautre demi-finale oppose
ra l'Allemagne l'Italie.
Pour la premiere fois depuis longtemps, on ni
retrouve pas d'quipe sud-amricaine dans 1
carr final.
Ces quarts de finale auront donn voir di
beau football. Cette 18e dition va consacre
une quipe europenne. Mais laquelle ?
A l'heure o ces lignes sont ecrites, c'est ence
re le repos des gladiators du stade. Plus qu
jamais les pronostics sont ouverts.


Jeudi 6 Juillet 2006 Justice n" 27 Page 12


C'est l'heure du tour cyclist


> Suite de la page 2
Depuis janvier 2004, des dermato-
logues et allergologues signalent
l'Afssaps des cas d'eczma de contact
survenant dans un dlai de quelques
jours quelques semaines aprs l'ap-
plication de tatouages noirs ph-
mres pratiqus avec du henn conte-
nant de la paraphnylnediaminei
(PPD).
La PPD n'est autorise que dans les
teintures capillaires et des concen-
trations restreintes. Une concentra-
tion leve de PPD accentue la colora-
tion noire du tatouage et sa longvit,
ce qui augmente d'autant le risque de
sensibilisation. En effet, la PPD peut
dclencher des reactions allergiques
violentes ncessitant parfois une
intervention mdicale d'urgence pou-
vant conduite une hospitalisation
(...)
(...) En consequence, compete tenu des
cas d'eczma allergique signals, des
difficults de contrle du circuit de dis-
tribution des products et des lieux de
ralisation des tatouages, l'Afssaps
met en garde contre les risques et
dconseille l'application de tatouage
noir temporaire.
L'Afssaps rappelle que toute racti,:ri
cutane faisant suite la ralisation
d'un tatouage noir temporaire doit
tre signale un professionnel de
sant.


e


e
e

.
r


e


Grand-Rivire, pour repartir
sur Rivire-Pilote et boucler
le tour au Lamentin.
Les coureurs, durant neuf
jours, vont couvrir un par-
cours de plus de 840 km. Les
organisateurs veulent se pr-
munir contre le dopage.


Samedi 8juillet dbutera la 25e
dition du tour cycliste internatio-
nale de Martinique.
La second preuve sportive la
plus populaire n'a pas apport de
grandes innovations ce qui a fait
sa force depuis quelques annes.
Une caravane toffe, une scurit
maximum, une organisation quasi
parfaite, un parcours slectif et des
coureurs venus d'autres horizons
pour se frotter aux ntres. Ils
seront prs d'une centaine dispu-
ter la competition.
Les selections nous arrivent : de
Suisse, de Rpublique
Dominicaine, de France (Aix en
Province, Nantes Pays de la
Loire, et une selection compose
de coureurs des DOM-TOM).
Seront galement presents les
selections de la Carabe, de la
Guyane, de la Guadeloupe et de la
Martinique ainsi que les ententes
des clubs locaux.
La competition dbutera par le
prologue dans la ville capital le 7
juillet.
Cette anne, tout le territoire sera
desservi par la caravane du Tour,
de Fort-de-France au Franois, en
passant par Trinit, Schelcher,








t
r ,. ,. ,, .




J .,- ./ J
t .-Y ',t , ,, .



s
e
e


Alfred Defontis,
President du Comit Rgional
et Robert Marajo,
cheville ouvrire de
l'organisation.


Plusieurs contrles inopins seront
effectus tout au long de l'preuve.
"Nous voulons que tous ceux
qui ont envie de se doper
fuient la Martinique", avertit
Robert Marajo, l'un des organisa-
teurs.
Le tour ncessite un budget de
4000.000 , don't 40 % sont fournis
par les collectivits et 60 % par le
sponsoring. Il faut savoir que la
plus grande dpense du tour est
consacre au transport arien (24
%), suivi par l'hbergement (22 %),
et l'organisation (20 %).
Le President du Comit Cycliste
regional, Alfred Defontis, souhaite
"un tour "propre", sans accident
avec la comprehension des automo-
bilistes, dans la joie, la bonne
humeur et une convivialit frater-
nelle de la famille du vlo".
Et que le meilleur gagne, en sou-
haitant que ce soit l'un des ntres.
Rponse le 9 juillet au Lamentin.
Cette 25e dition est place sous la
prsidence d'honneur de deux
hommes qui se sont donns pour le
dveloppement du cyclisme dans le
pays : Andr Montagnac et Nestor
Colonette.
M C.B.


,,:


1"$8~"":
'~Ss~~ ~~plBi~LI~~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs