Group Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Title: Justice
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00088914/00065
 Material Information
Title: Justice hebdomadaire du Parti communiste martiniquais
Uniform Title: Justice (Fort-de-France, Martinique)
Physical Description: v. : ill. ; 36 cm.
Language: French
Creator: Parti communiste martiniquais
Publisher: Le Parti
Place of Publication: Fort-de-France, Martinique
Publication Date: May 25, 2006
Copyright Date: 2006
Frequency: weekly
regular
 Subjects
Subjects / Keywords: World politics -- Periodicals -- 1945-1989   ( lcsh )
Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Politics and government -- Periodicals -- Martinique   ( lcsh )
Genre: review   ( marcgt )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage: Martinique
 Notes
General Note: Description based on: 65e. année, no. 17 (26 avril 1984); title from caption.
General Note: Latest issue consulted: 70. année, no 8 (22 févr. 1990).
 Record Information
Bibliographic ID: UF00088914
Volume ID: VID00065
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: oclc - 15715741
lccn - 90641373

Full Text
pG HIEBDOMAoAE D'INFORATION COMMUN~St
IcstEicC
l!y^lB^^^


Casino
Plazza
S.,, a la
sclratesse
patronale.
Ngociez
vraiment !


Pour la Responsabilit et le Dveloppement vritable.
Colonisation, esclavage
et immigration
1 0.. fc ;?'t'.' ::
. ,"" i N- " w* ,
, / ,


LA FRANCE

FACE A SES

RESPONSABILITS


DIGNITY
NOIRE
Sarkozy
conspu
par
l'Afrique








SA KA Pas


Jeudi 25 Mai 2006 Justice n" 21 Page 2


'i _I_' lL- -_ I, ':s

CETTE SEMAINE


SA KA PAS ....................p.2


EDITO ......................... p.3
L'Immigration "choisie" conduira des
discrimination


SOCIAL .......................p. 4
Casino Plazza
La production d'ananas


TMOIGNAGE ..................p. 5
Tmoignage de Fernand Nouvet


POLITIQUE ................... ..p. 6
22 M


DANS LE MONDE ..............p. 7


FRANCE .......................p. 8
Sarkozy conspu Bamako


ANNONCES LGALES ......p. 9 11


CONOMIE ...................p. 12
La Martinique encaisse le choc de la flam-
be du ptrole d'avril



JUSTICE
Administration : 71 86 83
Rdaction : 63 13 20
Fax : 63 13 20
Ed.Justice@wanadoo.fr



Fondateur: Jules MONNEROT
(8 Mai 1920)
Angle rues A. Aliker & E. Zola
Fort-de-France Tl. 71 86 83
Commission Paritaire n 0111 187526
26 Janvier 2006
Directeur de la Publication :
Fernand PAPAYA
Maquette : Frdric Antiste
Impression :
Nouvelle Imprimerie Martiniquaise
37, Rue E. Zola 97200 FdeF
Tl. : 0596 73 14 54


Dans le cadre du programme d'im-
plantation d'Espaces Publics
Numriques sur l'ensemble de la
Martinique, le Prsident du Conseil
Gnral Claude Lise, a sign plusieurs
conventions de creation de cyberbases
au Prcheur, Trois-Ilets, Fort-de-
France (Morne Coco et Renville) le
jeudi 18 mai 2006.
Cette presentation s'est faite en pr-
sence de la Caisse des Dpts et
Consignations, de l'Agence
Dpartementale d'Insertion et des
maires des communes concernes.


CCIM
Communique
Rendez-vous formation export

La Chambre de Commerce et
d'Industrie de la Martinique organise
en partenariat avec le Conseil
Regional de la Martinique une forma-
tion l'export de 7 modules l'atten-
tion des dirigeants des TPE et PME :
"Dmarche et stratgie export"
Du 01 Juin au 10 Novembre 2006.
Objectifs :
*Permettre aux nouveaux exporta-
teurs d'valuer leur maturity et leur
capacity se positionner l'export.
* Etablir une stratgie export cohren-
te et prenne.
* Permettre aux entreprises d'asseoir
leur decision et d'affiner leur stratgie
l'export.


CEMEA
Communique

Les CEMEA organisent les actions de
formation suivantes:
Pour tous ceux qui sont intresss par
l'encadrement de centres de vacances :
* Une Formation Gnrale BAFA du
28 Juin au 7 Juillet 2006 en externat.
Pour ceux qui sont au terme de leur
cursus de formation BAFA ou qui veu-
lent acqurir une qualification :*
BAFA Qualification Pleine Nature du
28 Juin au 5 Juillet 2006.
Pour ceux qui sont intresss par la
gestion matrielle, financire et ali-
mentaire d'un centre de vacances :
* La formation Economat du 28 Juin
au 7 Juillet 2006.
Pour tout renseignement, s'adresser
au 10 Rue Lazare Carnot Fort-de-
France ou tlphoner au 0596 60 34
94.
Horaires :


Lundi Vendredi : 9H 12H
Mardi Mercredi : 9H 12H/
14H 16H30
Jeudi: 14H 16H30


CONDOLANCES

Le Part; Commun;ite tMortiniquas; pr~enle
noire Comorade ARNAUD Ger.oais de
la scclion de Boa~c-Pcirt.e res tri, inncres
condJ,-olnces o l occasion du diLck.s do son
cx-'poux DEt.MC'NIERE ChLr;us 1i 6ge de
84 ans, ga:.rrent membre du Parti. Seo
obi-ques ont eu lcu le t.Mrd'l 16 Ma, a
Bo~,e-Pointe.
Le PCMI. exprime Gcr, a;i et '.or, fNl Ren
,on omiti; et sJa ol;dor;tu.


RESTRICTIONS
D'USAGE DE L'EAU


Depuis 40 jours la Martinique connat
une scheresse prolonge. La cellule
scheresse, runie par le prfet, ce-
jour, a constat d'une part que les
seuils d'alerte taient quotidienne-
ment dpasss et que d'autre part, la
situation de la distribution de l'eau
potable sur l'ensemble de la
Martinique tait juge estrmement
tendue. Les provisions mto ne lais-
sant pas esprer des prcipitations
importantes court terme, le prfet a
dcid de prendre des measures de res-
trictions d'usage de l'eau et de mettre
l'ensemble de la Martinique en zone
d'alerte afin d'assurer les besoins
essentiels de la population.
Sont donc applicables partir du 19
mai 2006, les measures suivantes :
* interdiction d'arrosage des pelouses
interdiction de vidange et de remplis-
sage des piscines
Interdiction de lavage de vhicules
hwrs stations de lavage spcialises
*toute fuite d'eau doit tre signale aux
services responsables de l'eau
*la vidange des reservoirs d'eau
potable aux fin de nettoyage est interdi-
te, sauf ncessit absolue justifie par
des raisons sanitaires
*les maires des communes sont invits
veiller une utilisation rationnelle de
l'eau sur l'ensemble des communes de
la Martinique
*chaque gestionnaire de station de
lavage spcialise fera connatre au
prfet (Direction de l'Agriculture et de
la Fort service de l'eau) chaque lundi,
les volumes d'eau consomms au course
de la semaine prcdente.
La Prfecture le 18 Mai 2006







Jeudi 25 mai 2006 Justice n021 Page 3


L'Immigration "choisie"

conduira plus de

discrimination


Le voyage que Nicolas Sarkozy
a entrepris en Afrique (Mali, o
il a t mal reu par la popula-
tion, puis Bnin) au moment
mme o l'Assemble Nationale,
majority UMP, votait son pro-
jet de loi sur l'immigration
jetable est rvlateur plus
d'un titre. Ce geste, destin,
parat-il, expliquer sa poli-
tique d'immigration "choisie",
montre clairement que les
Africains sont les premiers viss
par les measures restrictives
continues dans ladite loi. Car, si
ce n'tait pas le cas, Sarkozy
serait all ailleurs ou serait
rest tranquillement chez lui
s'occuper des ses affaires per-
sonnelles ou de celles de l'Etat.
D'autre part, on comprend mal
que ce soit le ministry de
l'Intrieur et non pas le ministry
des Affaires trangres qui se
charge d'aller expliquer
l'tranger, une loi vote par la
France et applicable en toute
souverainet sur son territoire
national. Cela veut dire concr-
tement que pour Sarkozy, par
ailleurs president de I'UMP,
c'est l'immigration africaine qui
reprsente le plus grand danger
pour l'conomie et l'quilibre
dmographique de la France. A
cela s'ajoute le fait qu'il consid-
re encore les pays francophones
d'Afrique come des colonies
destines tre pilles et fair
la richesse de leur "mtropole".
D'une manire gnrale, la poli-
tique d'immigration "choisie"
tablit une discrimation entire
candidates l'migration en
function des critres sociaux et
culturels. Ainsi, les migrants
"hautement qualifies", c'est--
dire les diplms, les lites intel-
lectuelles, seront privilgis et
recevront une carte de sjour de
trois ans, tandis que les ouvriers


et paysans, les gens sans qualifi-
cations seront rejets. Cela
revient encourager la fuite des
cerveaux, priver les pays sous-
dvelopps de leurs futurs
mdecins, avocats, ingnieurs,
enseignants, etc.
Cette forme de pillage a dj
commenc. Il suffit pour s'en
convaincre, de considrer le
nombre de mdecins trangers
qui travaillent dans des condi-
tions scandaleuses dans les
hpitaux publics franais, y
comprise ici en Martinique :
moins pays que leurs confrres
franais, ils sont obligs de tra-
vailler davantage pour subvenir
leurs besoins et contraints de
multiplier les gardes de nuit.
Si les habitants du sud migrent
vers le Nord, souvent en ris-
quant leur vie et en tant
conscients qu'ils vont tre
exploits sans vergogne et sou-
mis toutes sortes de discrimi-
nations, c'est pour fuir la misre
et parfois la guerre ou la dicta-
ture. Certes aucun gouverne-
ment responsible ne peut se
passer de politique migratoire.
Et aucun pays ne peut ouvrir
toutes grandes ses portes tous
ceux qui veulent y immigrer,
sans tenir compete de ses capaci-
ts d'accueil et dintgration.
C'est la raison pour laquelle
l'Occident doit se donner
comme objectif prioritaire d'ai-
der les pays pauvres se dve-
lopper afin de fixer leurs popu-
lations. Cela suppose videm-
ment une conception radicale-
ment diffrente des relations
Nord-Sud; la fin du pillage des
richesses du Tiers-Monde par
les pays capitalistes dvelopps
; l'tablissement d'un commerce
quitable ; la fin des guerres
civiles ou ethniques fomentes


M. Belrose


par des puissances d'argent
occidentales, etc.
Le systme capitalist, don't
Sarkozy est un ardent dfen-
seur, est responsible des pro-
blmes migratoires auxquels se
trouvent confronts la plupart
des pays riches, o l'immigr est
peru tantt comme -- instru-
ment de dveloppement tantt
comme un danger. L'Afrique en
particulier n'a "choisi" ni la trai-
te ngrire ni le colonialisme,
qui lui ont t imposs par
l'Europe. En ce mois de mai 2006
o elle commmore l'abolition
de l'esclavage, la France se doit
de lui transmettre un autre type
de message.
Sarkozy, qui aime rpter qu'il
est fils d'immigrs et un
example d'intgration russie -
mme s'il omet de dire quelle
classes social appartenait ses
parents -, et qui veut sduire par
tous les moyens les lecteurs de
Le Pen et de Villiers, utilise la
question de l'immigration
comme l'intrument de propa-
gande lectorale. Ce faisant, il
contribute objectivement
accrotre le racism en France,
un racism don't les cibles privi-
lgies sont les individus les
plus facilement reprables par
la couleur de leur peau ou leur
facis, singulirement les Noirs
et les Maghrbins.
L'idologie de Sarkozy est dan-
geureuse et doit tre combattue.
La droite martiniquaise se dis-
crdite en soutenant un tel indi-
vidu.


EDITO


~-~Ol*n~ ~~~-~~u~a mrr(; rr
~ _~sPW8~B:~inYs~Iil~
i~s~~aYI~ssa~pe 866~as~isai
i.'
,~:~a~*8:~~ ""


-,
--
~w,



r


- ------- ... .......








SOCIAL


Jeudi 25 Mai 2006 Justice n 21 Page 4


Casino Plazza


Le patronat tente de


faire pourrir la grve


Depuis le 31 mars, les salaries affilis
la CGTM du Casino Plazza sont en
grve pour une revalorisation de leurs
salaires. ls revendiquent une aug-
mentation de 100 euros net par mois.
La direction propose une some dri-
soire de 35 euros brut.
Les responsables de l'entreprise, o
l'on retrouve Yves Hayot, disent ne pas
tre en measure de satisfaire la reven-
dication, ce qui "mettrait en pril la vie
de la socit". Ils avancent mme
perdre prs de 64.000 euros par jour de
grve...
Or, selon les salaries, la satisfaction de
leurs revendications se chiffrerait
autour de 187.000 euros l'an, donc
l'quivalent de trois jours de travail.


La profession est aujourd'hui en pleine
agitation. A l'origine de cette brusque
tension c'est l'aide exceptionnelle de
715.000 euros accorde par le Conseil
Regional aux planteurs et les diver-
gences sur le mode de rpartition de
cette aide aux bnficiaires tel que
arrt par le Conseil d'administration
de Socomor.
Il faut dire que la situation financire
des petits planteurs est telle que beau-
coup envisagent mme d'abandonner
et que cet argent serait bienvenu pour
ponger les nombreuses dettes
(sociales et fiscales), alors que les
arrirs qui leur sont dus sont impor-
tants.
Par ailleurs, les salaries de Socomor
sont informs que leurs salaires ne
seront assurs que jusqu'en juillet
2006 cause du faible tonnage que
reoit l'usine (seulement 3.000 tonnes
broyes en 2005 contre 15.000 il y a
quelques annes).
Mais au-del de la conjoncture actuel-
le, la question que tout un chacun se
pose est de savoir s'il y a une relle
volont de l'Etat franais d'aider la
production pour un vrai dveloppe-
ment de la filire.


Mais le plus grave, c'est que les sala-
ris sont condamns par la justice
parce qu'ils manifestent l'intrieur
de leur entreprise et ont la dsagrable
surprise de voir leur compete bancaire
bloqu pour payer les frais d'huissier.
C'est une forme de pression inhumai-
ne et unacceptable qui prive des pres
et des mres de tout moyen de subsis-
tance.
C'est aussi une atteinte grave au droit
syndical et la libert syndicale.Une
fois de plus, on voit fleurir dans notre
pays des socits (jeux de hasard,
PMU, machines sous) pour faire
miroiter prtendument la chance du
gros lot, qui empochent au passage des
sommes fabuleuses tout en exploitant


Les collectivits locales peuvent
accompagner la profession dans la
limited de leur capacity financire, mais
malheureusement elles n'ont pas les
comptences politiques pour protger
cette production contre l'importation
ralise par les grandes surfaces qui












nous inondent avec des products que
Socomor ralisait encore il n'y a pas
bien longtemps (ananas en branches)





Et surtout il faut garantir un march
en France et en Europe pour cette pro-
duction.
"Justice" n 30 du 2juillet 2005 met-







tait dj l'accent sur la responsabilit
Com ent expliquer le dsarroi des
,: ; j : '*.. "T .

nous inondent avec des products que
Socomor ralisait encore il n'y a pas
bien longtemps (ananas en trenches).
Et surtout il faut garantir un march
en France et en Europe pour cette pro-
duction.
"Justice" n 30 du 28jjuillet 2005 met-
tait dj l'accent sur la responsabilit
de la France et de l'Europe dans la
crise que traverse l'ananas.
Comment expliquer le dsarroi des


les salaries.
Ceux du Casino Plazza en savent
quelque chose et veulent une just
rmunration du fruit de leur travail.

L'action commence payer. La direc-
tion de Batelire Plazza a lev les sai-
sies sur les comptes des salaries. Elle
formule le 18 mai de nouvelles propo-
sitions : 40 euros bruts rtroactifs au
ler novembre 2005, un amnagement
de la prime de transport, 350 euros
bruts de prime exceptionnelle pour la
fin du conflict, le rajustement du seuil
d'interressement.
20/05/06
SF.P.


planteurs qui prouvent les pires diffi-
cults pour produire, pour assurer la
prennisation de l'unit de transfor-
mation (la seule qui soit europenne)
alors que la production mondiale ne
cesse d'augmenter (66 % en 20 ans -
"La Tribune" du 23/05/05) et que
l'Union Europenne est en tte des
pays importateurs d'ananas frais pour
la transfonnation.
Le consommateur sera surprise de trou-
ver dans les rayons des grandes sur-
faces de l'ananas en trenches de la
marque "Mont Pele" distribu par
Dnel mais cet ananas est produit en
Thalande en Asie.
La question que l'on est en droit de se
poser est de savoir qui met vritable-
ment en danger la filire ananas ?
Avons-nous l'assurance que l'ananas
produit en Thalande, Indonsie,
Kenya, etc respect les mmes
contraintes environnementales (l'utili-
sation des pesticides) ?
Tbus ceux qui, le 29 Mai 2005 (notam-
ment les leaders du monde agricole)
vantaient les mrites de la constitution
europenne comme garante de la
defense de nos intrts doivent exiger
de cette Europe l des garanties de
prix et de dbouchs pour la produc-
tion d'ananas.

Fernand Papaya


La production d'ananas :

une nouvelle cruise ?








TMOIGNAGE


Jeudi 25 Mai 2006 Justice no 21 Page 5


Tmoignage

sur l'assassinat

de

Grard Nouvet

Notre ami
Fernand Nouvet
nous parle
de son frre
assassin.


Ce jour du 13 mai 1971...

Glissons sur le 1er mai ovationn par
les travailleurs. Arrtons-nous sur le
jour moins lgendaire, moins connu
et d'une certain faon moins impor-
tant du 13 mai. Pour beaucoup il est
sans substance. Pour d'autres, un
crve-coeur. Il prend sa source par
une matine trouble de l'anne
1971. C'tait le jour de malheur dans
une anne sans lumire. Un temps de
mise en croix dans un cimetire com-
munal.
Cette affaire-l se passait il y a trente
cinq ans. Comme toujours, le colonia-
lisme franais aiguisait son exacerba-
tion sur les ngres. Suivant un bel
ensemble de rvoltes d'antant, des
Martiniquais s'taient transfonns
en meutiers. Ils vomissaient la
mainmise colonialiste.
Mais le colonialisme contrle son
bien. Ne s'arrtant mme pas devant
le crime pour garder "ses avoirs"
qu'en d'autres temps on dfinissait
"meubles".
Le souvenir de ce jour sinistre du 13
mai 1971 est l. C'tait lors d'une visi-
te du ministry Pierre Messmer la
Martinique. La colre, encore une
fois. Une presence bariole d'meutes
et cette colre, une fois de plus, dfer-
lante. La libert et l'galit payes
prix de sang. Mais il fallait balayer
des dispositions toujours dconsid-
rer la difference.
Etait venu le tumulte, Fort-de-
France, autour de deux garons don't
les corps s'taient drobs. Une gre-
nade sur la tte pour l'un. Quant


l'autre, des clats lui avaient labour
la face. Et pourquoi cela alors qu'il n'y
avait pas de manifestation ?
Et les dires de certain tmoins sur
une demand policire. Une incon-
gruit : "Vous voulez un sandwich ?".
Plutt dur digrer le sandwich. Au
point que toi, Grard, tu t'en est all.
A l'Assemble Nationale, rpondant
une question du dput Franois
Mitterrand, Pierre Massmer dira que
"Grard Nouvet est mort en tant que
manifestant. Il savait le risque qu'il
prenait en venant manifester".
Tout le contraire des proches et des
tmoins : ils ont dit la tranquillit de
ce jeune homme loign de la poli-
tique. Et l'absence de manifestation,
au moment du drame, qui dpeint
elle seule l'acte barbare et gratuit
d'une police qui se savait en terrain
conquis ?
Le 14 mai au matin, au moment
mme de partir pour l'cole, la Poste
dposa dans la main d'un petit fire
un tlgramme. Et la sage decision de
celui-ci. Ou simplement la sensation
qu'il fallait apporter tout de suite ce
tlgranmme au pre. C'tait come
si, au plus profound de lui, le garon
savait que quelque chose de grave
s'tait pass. Qu'une obligration
changerait jamais l'alphabet de sa
vie come il avait change celui de son
frre.
De plus loin que l'on remote, la valse
des mauvais coups du colonialisme ne
s'est jamais arrte. Bien avant que
tu sois, au nom de la loi du plus fort,
dsign comme un agneau de sacrifi-
ce, les exactions existaient. Et
d'autres mortelles iniquits sont
encore survenues depuis ce jour sans
morality qui a vu la loi t'assassiner.
Trente cinq annes aprs, l'oubli s'est
install et le crime est rest impuni.
Cela se passe ainsi lorsque les vic-
times competent pour du beurre sur
l'chiquier de la saloperie colonisatri-
ce.
Pour toi, frre lycen tomb sous les
coups, le maillon provocateur est
venu des fondements de la
Rpublique. De la "mre patrie" o
depuis longtemps on abat les plus
faibles et o on spolie la vie. Ce
maillon-l tait le reprsentant d'une
ide : celle toute faite des institutions
franaises cadrant le rle et le poids
des gens en function de leur apparte-


nance. Et sans rle dcisionnaire pou-
vant mener naufrager leur navire.
Dans la tte des gendarmes il n'est
plus insignificant pet de lapin que
d'abmer ou tuer celui qui ne compete
pas. Et dans cette affaire-l, come
dans d'autres o le Noir passe pour
salamalec sans lendemains, le ngre
tait vis.
Le mois de mai est l. Bon pour tre
ft. Bon pour tre commmor et
rappel des mmoires dfaillantes.
Mai trane derrire lui une charge
d'motions. Des jours pour tous. Mais
aussi des dates de just colre en
qute de rparation. Et c'est dans
cette optique de la cause que nombre
de gens se mobilisent.
Mai est un, et pourtant divisible.
Comme l'clat du chtaignier il se
partage et voltige la tte des
ngriers toutes les atteintes la vie.
En l'occurrence les crimes mls des
esclavages et des colonisations. Ceux
ns de la barbarie de la Traite don't
l'abolition, le 27 avril 1848, a t com-
mmore pour la premiere fois en
France le 10 mai. Un jour de recon-
naissance. Et de condemnation de
l'esclavage comme crime contre l'hu-
manit. Mais parce que des anctres
ont arrach leur libert un 22 mai, et
que d'autres homes, moins anciens,
par la force de la politique ont retenu
ce 22 mai, les descendants d'esvlaves
martiniquais en ont fait leur symbo-
lique. Un jour de l'anne pour un
devoir de mmoire.
Le pouvoir agit toujours en matre.
Croit ne devoir rendre compete per-
sonne. Surtout lorsqu'il trane ses
bottes chez l'indigne qu'il imagine
toujours come un dvou sujet. Ou
come un animal qu'on traite coup
de code de loi. Le colon march de
pair avec sa police. Comme lors de ce
13 mai o la rage colonialiste a cour-
t sans regret ton ruban de vie. Tu
tais un lycen de dix-huit ans, inter-
ne au Lyce Schoelcher Fort-de-
France. Pour tous, la vie te souriait.
Mais cette bonne disposition de la vie
ton gard ne plaisait pas la blan-
chitude colonisatrice. Elle a profit de
son impunit pour couper ta tige et
t'enlever aux tiens.
C'est cela le sang vers et la mmoire
du 13 mai 1971.

M Fernand Nouvet








Jeudi 25 Mai 2006 Justice n" 21- Page 6


v


**~ 'wc.


Extrait de la declaration de
clture de la Confrence de
Durban

Esclavage et

colonialisme

"Sur l'esclavage et la rparation cons-
quente, aux yeux des Africains du
continent et de la diaspora, les dlga-
tions ont soulign que la dmarche
suivre comporterait deux volets : une
reconnaissance officielle selon laquelle
l'esclavage constitute un crime contre
l'humanit et, en tant que tel, les vic-
times de cette priode sombre de l'his-
toire de l'humanit devraient tre
redresses dans leurs droits en crant
en leur faveur soit un fonds de com-
pensation soit un plan de redressement
conomique des pays don't elles sont
ressortissantes, soit les deux measures
la fois".


Dcret :
Art. Ier. Dans les colonies restitues
la France en execution du trait
d'Amiens, du 6 Germinal an X, l'escla-
vage sera maintenu conformment
aux lois et rglements antrieurs
1789.
II. Il en sera de mme dans les autres
colonies franaises au-del du cap de
Bonne-Esprance.


Edouard DELEPINE EN 1978 :

"Ils psalmodiaient

des Louanges de Victor Schelcher"


Dans son ouvrage "Questions sur
l'Histoire Antillaise" Edouard
DELPINE, en 1978, alors qu'il
avait dj quitt le PCM, fait le
point de manire cinglante sur
certaines falsifications qui ont
course encore actuellement sur
l'mergence du 22 Mai
...) C'est au Secrtaire du Parti
Communiste Martiniquais que l'ont
doit d'avoir amorc la rupture avec la
,...rep-:in traditionnelle de l'histoire
de LAbolition. La publication de sa bro-
chure, "La Rvolution anti-esclavagis-
te de mai 1848 la Martinique", a
.i..:,i~ '. de ce point de vue un tour-
n~an dans l'approche de cette question
et un vnement autrement significa-
tqiif inauguration par le PPM en
mni 1971 de la Place du 22 mai

(..) C'st un fait pourtant, qu' notre
waro a~ra e du moins, la brochure
'':r.i'ii:i.; Nicof~la a t la premiere
ela~ti de darner une diffusion de
m une idf neuve pour l'poque


et ; mme, qu'on ne s'y trompe pas,
encore relativement neuve aujour-
d'hui : l'ide que les esclaves ont pris
une part decisive leur liberation sans
attendre l'arrive la Martinique du
Dcret du 27 avril qui devait lgale-
ment leur apporter l'mancipation.
Le PCM s'efforait depuis longtemps
dj de populariser cette ide dans les
mornes les plus reculs de la
Martinique, que le PPM en tait enco-
re psalmodier rituellement les
louanges de Victor Schoelcher Fort-
de-France, non seulement le 27 avril,
mais le 21 juillet, jour d'anniversaire
de la naissance du grand abolitionnis-
te, dans de traditionnels dfils qui
ressemblaient davantage des proces-
sions d'actions de grce qu' des mani-
festations rvolutionnaires la gloire
des esclaves rebelles.(...)"
(Extraits de "Questions sur l'Histoire
Antillaise" d'Edouard Delpine,
Dsormeaux 1978)


r.
'/.-



N. .
S : ." .. '*'?*.: : ,







III. La traite des Noirs et leur impor-
tation dans lesdites colonies auront
lieu, conformment aux lois et rgle-
ments existants avant ladite poque
de 1789.
IV. Nonobstant toutes lois antrieures,
le rgime des colonies est soumis, pen-
dant dix ans, aux rglements qui
seront faits par le gouvernement.
Collationn l'original, par nous prsi-
dent et secrtaires du corps lgislatif.
A Paris, le 30 floral, an X de la
Rpublique franaise. Sign Rabaut le
jeune, president ; Thiry, Bergier,
Tupinier, Rigal, secrtaires.
Soit la prsente loi revtue du sceau de
l'Etat, insr au Bulletin des lois, ins-
crite dans les registres des autorits
judiciaires et administrative, et le
ministry de la Justice charge d'en sur-
veiller la publication. A Paris, le 10
prairial, an X de la Rpublique.
Sign Bonaparte, premier consul.
Contresign, le secrtaire d'Etat,
Hugues B. Maret. Et scell du sceau de
l'Etat.
Vu, le minister de la Justice, sign
AbriaL


POLITIQUE


.,;.... 1
( i

~-~ i
....
,~....~Nn:.^c.. ..l....,,.....~u ..


J


S* Document * *

Esclavage

1802, Bonaparte rtablit l'esclavage
Loi relative la traite des Noirs et au regime des colonies.
Du 30 floral.
Au nom du people tiancis. Bona.parte, prcnin'- conL-suil. plroclanie lui de la
Rpublique le decret suivant, rnrelu par le Crrps legisiatifle 3S l1or'al an
X, contbrminiert 1 l propositiun raite par le gou'.rnLement l 27 dudit
moLs. onmmuninuec-e au tribl:unal le m-rme j, our.


A
.-**: '^


";
~









Jlefi 25 Mai 210'6 lstice o: 21- Page 7


:Ic. c

k *:::' c .;;:TTITTIri i|".::c

Ei Hronit dci .:u;iii *TP.P cuinpmlrr




'11 ,
nita~immnt te di4ux 1:ut i. ciommu-
mnita rilliami. lie ?"'.J' Ri t ]: 7'li] ai
: n ;,miy.' lbas I i l i :. ,-:-' v' u l::
dine ll dlitt- diu :ii :il.:tw:.t.-i.-::mn.uL

,.' ;nxi: iIl.ui ,:1. li.t'... *,:,li lt'
" .l ,,t: i ,,.lU l'.]l2','v,:. ti. ,lr- i.' l lll initlt.l





) IL' 11 lf ll





t **Ti 1 ---|T(I:

il a i itRtt il.' Lta: i.m .I mni:. fB m
Li :t ir .:.': i' i iti i. 'l .' j, t'-i ,I_ 11' ti :yr
di I'iSAu ('lun'uvannurt 'nr ife
.-: . i,. ;:n i ,, ,2.: l, i ..,-) .' a i u .u ,:'i ;.l. '
iltuis tie ;:l141 di lldIBl orat i dilii:ni.
.hlttfte WTUltiiXniiait i ili iiin.. -ni-iin i
1i ii .i' 'il' ;l lll : I' n L[ti l.TI'lt' .iit :;:'.ll'i:
rtmu' lih ,:.",,..:'Li'' d-ie .sr snitiassH
l.i..'li-l.' '::t"- oI itre lt i 'l_.i" ,
',[; |.,:* I' :: t L"-.' n ;' '. 0 .. ,': I1. u;"!t ---
u -' Il' .,]:1. :i : l\','nlr .l.u 'i..- l. : -. ,
2Qi6, (:tt. ctii filt lJlus dti 2IflDimott!,
,'.,nt: -' .' :*. [l >i(.i un.)i (' Il ,. uLll-: L i ii,
' i '.L .-illu |l) "'* ':':rr' II' I ;I Ll'.' ," ii *
lit lie.t' t, allow aitkie ]Ehli iie liti
uitti.. ;itll:f *.. ,',.." ir ,"t '* :' :,'*"' iii'
Iki meinxurintt-r ritntaet' ipiu
''"t..lii-.:n. 'hiteJ-QU iienffii m ,..L..i mpiir-
nitunrcnii. (t i tilndiii un ud]k.matlu
}inur s:4eX EtltU. 51milildintilet- u' -luwli
Ihttt rIctltr ll' iiin t-. .jlu llIur Y

I-n .il. dgi z, 1 l:.i:,'r.... zi hn;, s r, aI :.. l u-.
-.t*. 'inui li-: '. d e"'- ,'i h;ti ,l ia i i-
.-l. : .1- n ili i j.hiil' b !r v ',T *i' li !..m itm; -
tti ;!u ilt :i' .1) 1 r IIt.. i'ii1ilur '1it: i'.
iriiBui.:amEt.iz. ivtilta ..[l',i ce, t ll: It ta nj i.
lIillam di:" lhi .,..i-.ii dk aa sm -i',nu:: i.t-.
: ]rll:l' :itLi.

. t' 'il :.' ' [ l"t. .. 'iLli '1 : i. li1 l ', iL:'
i -'. ,1' l!li: l u L-: Il ,' I ..'LI i i ,l: '.. ',, (" .
.1,1: *'l '* L 'I L i: I .i 'cil. h , i .I **.*
..i -',:.i. n,. n'fc illani.f. ]}mib ilTnitt 0t
'*i.iT' -H ", . 1'., "_l li((" ': lllia l *.,
iffn i:, . l[ .'t LIt.i ;':, !,,lu'.'l- (aiiu it
.,it. 'i i f-, ui L [' i u:oTt. : ionl inu1
-`". (ilAiiYi lLRtU


gaur diiuoire de moiti ses molmnents
'.' pi ;:.'-i ..' qui sont passes de 30SQ01
' 1iD1011) bolivianos (environ 1.300
miatliaf. Les traitements des xparlema-
tair; es (oi galement t revus la
':,dit :" r.....i que les salaires des tra-
wvili~nis augmentaient, eux. de 7 ".-
Tire ass~Lemble constituante dMt: se
lm ~ituil- acOt pour prparer ia nas-
saminne dimn1e nouvelle Bolivie gara is;-
ut. iaie ir elle galit entire homes
ait im-Hr' et entire indignes ,LAg,r-ana
:', '7~.'i:~~ :: les autres B.olmves E:
cinc fiiLn sans doute grincer :iena des
iI-::.:. .Iui a et vote rprman, la
. ".".: -.i :.. '. un pays o les -pdn.U t
ranrims ."j.. iindl- de conm-re de
.i:a nLtctr.ts, illgaux en faveur des.
utmlhtn iibmailes,
l.i :.;i ..'r-'. :."''iii. ne s'est piaes i :
atemimx asneso I.'. .: i .. ld'une srie at-
tteitats qsdi cct fhit deux ramots, le -
n~a. i...-...., Paz. Un ULrguas -
art :. .i',.,IL' . iin ont t _a .s.
3jMu apzs, uairiasyt WLishinghokt zarznS
il.- mtnii .o
ML\'tas li I ... 'west pas ri,e. Le.
.., .:.,.... a I it i (mli| rent -mite--
murit. aw .': Un' vifite ca rpaLgi
timt itidl: : .1 ,l;' i,. I i .I ;,., a ,: "a .-
C't' ti i pt iirr .1 ..":,. o ,,1 i' l cT hait e
a ..in ,.. .. h' li e t a 4,'r e''-
.lu '' . ; ji. i lollivi;n sl, -ru-,e
;'ih:,l a .,.. .. i n'. ', l l u l, .r.h- l3!T 3-
lkinmti& 1dil. A bIjquoll jirtiipfE 32
, *_,, . . ... ,,.. y i '- : -

, . .. .jff. // dit a. o

',. '.* ,, Y. '... ,. ,t H.,:&,
t.. . ', K. t


V&iiiE i i m l



tcs t sii< Unis


'd< mLl:iia '1 I s&cesssion


U r, .. . .:.. :.. .I -.;;


... .- 3 -. ..- : 7 : o-a v'eut teut
pr;ixter que celui-dz me st rtc: a k
Eesi.d'ce k E.s:: --:- au mais

me .: ans c ntreL : ce a de
la secessi2n.
E ift us ao e u .. -.:
Rimcu:ai E.:.n .-:: a cr:rT.am
AprpT'arr-- 1 :: .- m.'_ ,re-
rizun d-esi. ia. spaer at ETSi du

d ' ,' ` .- c M -
7r .:- ... . -. -
,sTs c]t 6'-r.e a n s'et ea-i aE '.sse



rsavi zr .'l, 'e L ...:d. st ke
.7 - - -- -i
UES. st ione U'Eiat de !aE- nkizt 13,
ca.FG.ale '.t .'._ _-:. -.:c: est, p, Tus
.L2h dk -- y s: ,, soit s -sci es. : :Sih c. _



t' e, a e:s- : 7 -.. Des. de



QY e *...,. *: .,, e d .... E .Js1 S p en!i l.
b a, l -:' e: c .. est : n des ,- E

'lirasra: "i : du
E 'S dul ZLiB i ent s3jCin3i:5, LL
dmrmace adl .e te isL ds sL iai



m Lels .D .- r: .. q erui m erie




TEUt de -: aSpAera a La sei-a.a-
ii, -.. -.- 'er it la r'atiM des



f E:r.L: t -. :s;r- '-r ..- m. .. t-

Gewg EBh Lcetan*. lqe1 le
^'5^35L -a s T p er t-' dIc- e -y -


a .u EElirose








FRANCE


Jeudi 25 mai 2006 Justice n21 Page 8


Conspu Bamako


Sarkozy fait un bide en Afrique


-
9e~iB~,:
-~"';~ ''~ r
'd: i:
'"


rlak -
-

~:
i.....:: i
~i:
i$ C-:?
i
~Bi~arasSC~dhpaQ.. xuaar.


Au moment o Sarkozy a
fait adopter la nouvelle loi
sur l'immigration qui dur-
cit considrablement les
conditions d'entre en
France tant en organisant
le pillage des cerveaux, il
est parti au Mali, au Bnin
et au Niger le 18 mai pour
tenter de lgitimer cette
politique xnophobe. Et l
il a fait un bide complete.

Pour de nombreux africains cette visi-
te a t prssentie comme une "provo-
cation" et une "insulte". Sarkozy se
comporte comme un pillard sans foi ni
coeur. En effet, il n'a pas chapp aux
peuples africains que Nicolas Sarkozy
cherche les instrumentaliser dans sa
champagne prsidentielle franaise
visant conqurir l'lectorat franais
d'extrme droite.
"Sarkozy, xnophobe raciste; "Sarkozy
diviseur des peuples aliens et fran-
ais" tels sont les cris des manifestants
entendus Bamako o l'arrive de
chaque avion d'Air France est synony-
me d'expulsions avec des passages de


maliens menotts.
L'Association des expulss maliens
considre que la nouvelle loi Sarkozy
sur l'immigration choisie est une
"atteinte aux droits des travailleurs,
aux droits de l'homme et encourage le
racism et la discrimination".
Plusieurs personnalits afiicaines esti-
ment qu'au nom du pass colonial,
l'Afrique un "droit la France".
Autre argument : celui qui a trait au
sang vers par les combatants afri-
cains pendant les deux guerres mon-
diales. Or l'examen lucide du pass
colonial de la France est assimil par
Sarkozy de 'l'autoflagellation".
Les banderoles disent :"Non au
mpris, oui a une cooperation respec-
tueuse". Sarkozy n'a-t-il pas dclar le
9 mai dernier Nimes: "Faire de toute
la colonisation une entreprise criminel-
le, c'est commettre une faute lI'gard
cle la multitude des petites gens qui ont
travaill dur toute leur vie dans les
colonies sans jamais exploiter personnel
ou qui de boiine foi y ont implantl des
valeurs auxquelles elles croyaient (...).
Nicolas Sarkozy qui n'a pas reni la
"loi de honte" sur la colonisation positi-
ve a donc mrit la risposte de dignity
de nos f'ires afiicains.


!;Ai :Mt
-. '







faire du 22 mai une "fte d'amourde
frat t et de ccili et qu


tenant Sarkozy, il endorse costume
u rr d'h du c









Bien entendu "France-Antilles n voit
r i

;' .t 0 .a..i,+ .. : :, : "
*^ l -',..:- .:




Quant Yann Monplaisir, le Prtsident
de lump locale, 'qui brusquement veut
faire du 22 mai une "f0te d'amour de
fiaternit et de rcoAciliation" et qui
rcuse toute ide de rparation, en sou-
tenant Sarkoz3 il endosse le costume
du greur d'habitation, du complice
d'un colonialist patent.
Bien entendu, France-Antilles ne voit
dans la dmarche dle Sarkozy que la
volont de "changer leo s reltioentre
la France et l'Afrique" (F-A. 20,21 et
22 mai 2006).
Le fait est que l'Afriique a conspu
Sarkozy et celui-ci a fait un bide
Bamako comme il avait du renoncer a
son premier voyage Fort-de-France
en raison de ses positions rvisionistes
sur l'histoire. Dcidment, "Ng pa ka
jou pi Sarko l racis". Cela aurait du
lui servir de leon : on ne joue pas avec
la dignity des peuples, fussent-ils
pauvres ou faibles.
La France ne peut chapper ses res-
ponsabilits et au devoir de rparation
l'gard des peuples qu'elle a coloni-
ss.

Antoine Gilles











ANNONCES LGALES


Jeudi 25 Mai 2006 Justice n 21 Page 9


AVIS DE CONSTITUTION Sige social : Centre "Vert Acajc
LE LAMENTIN
Suivant acte sous seing priv du 13/04/06, a Objet social : La vente de meu
t constitute une socit : blants, pices d'architecture,
Denomination : SCI LA TOUR D'IVOIRE decoration intrieure et extrieu
Capital : 1.000 C Dure de la Socit : 50 ans c
Sige social : 24 Lot. La Colline 97233 la date de l'immatriculation de
SCHOELCHER au Registre du commerce et de
Objet : Acquisition, transformation, amna- Capital social : 20.000 E
gement, administration et location de tous Grance : Monsieur MADEIRA
biens et droits immobiliers A Chistophe associ, demeura
Dure: 99 ans France (97200), au 216
Grant: Mr MODESTE Thierry Redoute, assure la grance.
La socit sera immatricule au RCS de Immatriculation de la Socit a
Fort-de-France. du Commerce de Fort-de-Franc
Pour avis, la Grance Pour le Grant
Le Mandataire,
FA 6330 Cabinet JPT Consultant

APPORT DE FOND
AVIS D'APPEL PUBLIC
Je soussign, Monsieur MARIE-REINE CADIDATURE
Stphane n le 05/06/1981, domicili quar-
tier Desmartinires, immatricul au IDENTIFICATION DE L'ORGAI'
Rpertoire des Mtiers ayant pour numro PASSE LE MARCHE :
de SIRET: 441 386 216 00010 Code APE Nom de l'organisme : Commun
: 158 C apporte en nature l'ensemble de CLIN
mon fonds de commerce la SARL Personne Responsable du M;
"LABOULANGERIE" au capital de 34.323 E Maire de la Ville, Raymond OCI
sis au quarter Demartinires 97211 Adresse : 2, Rue Collignon -
RIVIRE-PILOTEpourunevaleurde32.323 VAUCLIN MARTINIQUE T
Cette valeur est ventile de la faon suivan- 0596 74 40 40 Tlcopie : 059
te : OBJET DU MARCH :
14 862 C pour les lments corporels Objet du march : FOURNI
17 461 E pour les lments incorporels BTON PRT L'EMPLOI
Soit au total la some de 32 323 C. Type de march de furniture :
Cette publication est faite par 'intress March bons de command
pour faire valoir ce que de droit. Lieu de livraison : l'ensemble c
Fait Fort-de-France, de la Commune du Vauclin
Le 12 Mai 2006 Caractristiques principales :
FA 6331 Fourniture de bton prt l'em
dant aux caractristiques suivai
AVIS DE DISSOLUTION ANTICIPE bton dos 300 Kg
bton dos 350 Kg
QUICK COIFF Quantits minimums et maximL
Capital 200f bton dos 300 Kg : min : 3
Sige social : Bois Jolimont Annexe n 3 800 m'
Pelletier bton dos 350 Kg : min 3
97232 LE LAMENTIN 200 m'
RCS : 488 262 0560 00010 Dure total du march : 24 m
CODE APE 930 D de reconduction comprise.
N Gestion : 0007106972 CONDITIONS RELATIVES AU
Modalits essentielles de finar
Aux terms d'une A.G.E. en date du 1er de pavement : Collectivit
mars 2006, il a t dcid la dissolution anti- CONDITIONS DE PARTCIPATI
cipe de ladite socit computer du 1. Critres de selection des car
01.01.06. Fournir l'ensemble des pices
Mademoiselle HONORE Marie-France l'appui des candidatures et n
demeurant Bois Jolimont Annexe 3 l'article 45 du code des march
Pelletier 97232 LAMENTIN est nomme Prsenter des garanties teci
liquidatrice. financires suffisantes par rapp
FA 6332 du march.
Le candidate devra fournir les
AVIS DE CONSTITUTION ments concernant sa situation
les formalits ncessaires poi
Par acte sous seing priv Sainte-Marie, en tion de sa capacity conomiqu
date du 24/04/2006, enregistr la Recette re et technique minimal requ
des Impts de TRINITE, Volume 6, Folio 13 ment :
Bordereau 235/6, il a t constitu une la lettre de candidature
socit prsentant les caractristiques sui- une declaration sur 'honnei
vantes : date et signe par le candidal
FORME: SARL fier :
DNOMINATION: SO VA EL a qu'il a satisfait aux obligatic
SIEGE SOCIAL : Quartier Tnos et sociales,
Charpentier 97230 SAINTE-MARIE b qu'il n'a pas faith l'objet d'une
OBJET : Fabrication d'aliment pour animaux de concourir,
DURE: 50 ans c qu'il n'a pas fait l'objet, au
CAPITAL : Quatorze mille euros (14.000 C), cinq dernires annes, d'une
divis en 200 parts de 70 euros, don't sept lion inscrite au bulletin n 2 du
mille euros (7.000 C) en apports en num- ciaire pour les infractions v
raires et sept mille euros (7.000 C) en apport articles L 324-9, 324-10, 341-1
en nature. 125-3 du Code du Travail.
GRANCE : M. Claude SOLIS, demeurant Si le candidate est en redress
Quarter Tnos Charpentier 97230 SAINTE-- ciaire, la copie du ou des juge
MARIE. noncs cet effect.
Avantages particuliers : Nant l'extrait K bis
IMMATRICULATION au RCS de FORT-DE- les documents relatifs aux poi
FRANCE. personnel habilite pour engage
FA 6333 se
le chiffre d'affaires hors taxe
AVIS DE CONSTITUTION dernires annes
les qualifications profession
Aux terms d'un acte sous seing priv en documents peuvent tre rem
date Fort-de-France du 12 mai 2006, il a toute autre mode de preuve
t constitu une socit prsentant les un tat en moyens humans
caractristiques suivantes : un tat indiquant l'outillage, le
Denomination social : MENDCNA l'quipement technique don't le
Forme social : Socit responsabilit ou l'entrepreneur dispose
limite les certificates fournis par des (


u" 97232 charges du contrle de la conformit aux
normes ou de verification de quality, ou
ibles meu- tout autre mode de preuve quivalents
articles de laisss la discretion de l'entreprise.CRI-
re. THERE D'ATTRIBUTION
;ompter de L'offre conomiquement la plus avanta-
la Socit geuse sera apprcie en function du crit-
s socits, re ci-dessous :
1 Prix le plus bas
MENDON- TYPE DE PROCEDURE
rnt Fort-de- March ngoci
Route de PUBLICATION RELATIVE A LA MEME
CONSULTATION
u Registre Date d'envoi du present avis au JOUE: le
e. 10/05/06
CONDITIONS DE DELAI
Date limited de reception des candidatures
: LE LUNDI 19 JUIN 2006 12H00
FA 6334 AUTRES RENSEIGNEMENTS :
1. Adresse auprs de laquelle des rensei-
C gnements peuvent tre obtenus :
SERVICE TECHNIQUE /LE RESPON-
SABLE DU SERVICE TECHNIQUE -
IISME QUI Mairie du Vauclin Tl.: 0596 74 40 40 -
Poste 212
e du VAU- 2. Adresse auprs de laquelle les candida-
tures doivent tre envoyes :
irch : Le Mairie du VAUCLIN 2, Rue Collignon -
COLIER. 97280 LE VAUCLIN
97280 LE Date d'envoi du present avis la publica-
lphone : tion : le mercredi 10 mai 2006.
6 74 44 11 FA 6335

TURE DE AVIS D'APPEL PUBLIC
A CANDIDATURE
ACHAT
IDENTIFICATION DE LORGANISME QUI
lu territoire PASSE LE MARCHE :
Nom de l'organisme : COMMUNE DU
VAUCLIN
ploi rpon- Personne Responsable du March : LE
ntes: MAIRE DE LA VILLE, Raymond OCCO-
LIER
Adresse: MAIRIE 2, RUE COLLIGNON -
ims: 97280 LE VAUCLIN MARTINIQUE -
m' max: Tlphone : 0596 74 40 40 Tlcopie :
05967444 11
ml max : OBJET DU MARCH:
Objet du march : TRAVAUX D'AMENA-
ois priode GEMENT DU FRONT DE MER DU VAU-
CLIN
MARCH : Type de march de travaux: EXCUTION
cement et Lieu d'excution : LE VAUCLIN
Caractristiques principles: March com-
ON : pregnant 3 branches : une ferme et deux
ididatures: conditionnelles
requises March divis en lot :
umres Lot 1,6 : March et carbets
s publics. Il sera trait prix global et forfaitaire
iniques et Les variantes et les options ne sont pas
ort l'objet autorises.
Date prvisionnelle de commencement
renseigne. des travaux : 1er juillet 2006.
Spropre et CONDITIONS RELATIVES AU MARCH :
jr l'valua- Modalits essentielles de financement et
e, financi- paiement : Subventions europennes et
ise notam- rgionales
CONDITIONS DE PARTICIPATION :
1. Critres de selection des candidatures :
ur, dment Fournir l'ensemble des pieces requises a
pour justi- l'appui des candidatures et numres
l'article 45 du code des marchs publics.
ins fiscales Prsenter des garanties techniques et
financires suffisantes par rapport l'objet
interdiction du march.
Le candidate devra fournir les renseigne-
cours des ments concernant sa situation propre et
condamna- les formalits ncessaires pour l'valua-
casier judi- tion de sa capacity conomique, financi-
'ises aux re et technique requise notamment :
6, 125-1 et la lettre de candidature DC4
la declaration du candidate DC5
cement judi- les declarations sur l'honneur prvues
ments pro- aux articles 45 et 46 du code des marchs
publics
attestation de non condemnation pour
ivoirs de la infraction au code du travail
er l'entrepri. Si le candidate est en redressement judi-
ciaire, la copie du ou des jugements pro-
s des trois noncs cet effect.
l'extrait K bis
nelles. Ces les documents relatifs aux pouvoirs de la
places par personnel habilite pour engage l'entrepri-
se
le chiffre d'affaires hors taxes ralis au
matriel et course des trois dernires annes
prestataire un tat des rfrences professionnelles
au course des trois dernires annes, en
organisms rapport avec l'objet du march


- Un tat indiquant l'outillage, le matriel et
l'quipement technique don't dispose le
prestataire ou l'entrepreneur
- les certificates de qualifications profes-
sionnelles
- les attestations d'assurance
- un tat des moyens humans don't le can-
didat dispose pour l'excution des travaux.
CRITERES D'ATTRIBUTION
L'offre conomiquement la plus avanta-
geuse sera apprcie en function des cri-
tres numrs ci-dessous avec leur pon-
dration :
1 La valeur technique de l'offre (45 %)
2 Le dlai d'excution (30 %)
3 Le prix (25 %)
TYPE DE PROCEDURE :
March ngoci
CONDITIONS DE DELAI :
1. Date limited de reception des candida-
tures : LE VENDREDI 02 JUIN 2006 12
HEURES
AUTRES RENSEIGNEMENTS:
1. Adresse auprs de laquelle des rensei-
gnements administratifs peuvent tre obte-
nus :
Mlle ELBENE Mairie du Vauclin Tl.:
0596 74 40 40 / poste 223
4. Adresse auprs de laquelle les candida-
tures doivent tre envoyes:
MAIRIE DU VAUCLIN 2, rue Collignon -
97280 LE VAUCLIN.
Date d'envoi du present avis la publica-
tion : le mercredi 10 mai 2006.
FA 6336
CACEM
COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION
DU CENTRE DE LA MARTINIQUE

AVIS DE MARCH

ENTITY ADJUDICATRICE :
Communaut d'Agglomration du Centre
de la Martinique (CACEM) Immeuble.
Cardinal Chateauboeuf Est B.P. 407 -
97204 Fort-de-France Cedex Tl. : 0596
75 82 72 Fax : 0596 75 87 06
Point de contact : M. Serge LETCHIMY,
President de la CACEM
Courrier lectronique :
infos@acem-mq.com
Adresse gnrale du pouvoir adjudicateur
(URL) : http://www.cacem.org
Adresse du profile acheteur (URL)
www.marchespublics.net
TYPE DE POUVOIR ADJUDICATEUR ET
ACTIVITY PRINCIPAL :
Collectivit territorial
Services gnraux des administrations
publiques
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compete d'autres pouvoirs adjudicateurs.
DESCRIPTION :
Objet : Curage des rseaux pluvieux et
entretien d'espaces pitonniers des villes
de Fort-de-France, du Lamentin, de Saint-
Joseph et de Schoelcher.
March de services catgorie n 16
Lieu principal de prestation : Territoire de
la CACEM Fort-de-France, Lamentin,
Saint-Joseph, Schoelchbr.
Code NUTS: FR920
L'avis implique un march public.
Description succinte du march : Les pres-
tations comprennent des prestations de
courage des rseaux pluviaux, faisant l'ob-
jet d'un forfait annuel. D'autres prestations
annexes (entretien d'espaces pitonniers,
courage des rseaux ouverts, contrle
camra, moto pompage, etc.) font l'objet
de bons de command.
Classification CPV : 90 31 51 00 9
March couvert par l'accord sur les mar-
chs publics (AMP).
Division en lots : Non
Des variantes ne seront pas prises en
consideration
QUANTITY OU TENDUE DU MARCH :
Le march est constitu d'un forfait annuel
d'intervention pour I'hydrocurage mensuel
de tous les caniveaux couverts des
centres de chaque ville membre : Fort-de-
France (environ 32.000 m), du Lamentin
(8.365 m), de Schoelcher (4.975 m) et de
Saint-Joseph (910 m).
Des bons de command sont mis pour
des prestations complmentaires effec-

Suite en page 10











ANNONCES LGALES


Jeudi 25 Mai 2006 Justice n" 21 Page 10


Suite de la page 9

tuer pour le courage ou le nettoyage d'es-
paces pitonniers.
Le montant minimum du march corres-
pond au forfait annuel d'entretien. Le mon-
tant maximum est obtenu en appliquant le
coefficient 3 ce montant minimum.
Options : oui -
Nombre de reconductions : 3
DURE DU MARCH OU DLAI
D'EXCUTION:
Jusqu'au 30/06/2007
MODALITS ESSENTIELLES DE FINAN-
CEMENT ET DE PAIEMENT:
Le financement est effectu sur les res-
sources propres de la CACEM
Dlai global de pavement : 45 jours
Modalits de paiement : article 86 98 du
code des marchs publics
FORME JURIDIQUE QUE DEVRA
REVETIR LE GROUPEMENT
D'OPRATEURS CONOMIQUES :
Groupement solidaire
L'excution du march n'est pas soumise
d'autres conditions particulires.
CONDITIONS DE PARTICIPATION :
Pices constitutives de la candidature
(article 45 du Code des Marchs Publics) :
- lettre de candidature en utilisant l'impri-
m DC4 (version 2005) ou un document
contenant les mmes renseignements ;
- la declaration du candidate en renseignant
intgralement l'imprim DC5 (version
2005) ou un document contenant les
mmes renseignements et attestations.
Les imprims DC4 et DC5 peuvent tre
tlchargs partir du site :
http://www.minefi.gouv.fr/themes/mar-
chespublics/formulaires/index.htm
rubrique "formulaires pour les candidates
un march public".
1) En application de l'article 52 du code
des marchs publics, suite l'ouverture de
la 1re envelope, pourront tre limins :
' Les candidates qui n'auront pas fourni
l'ensemble des dclarations, certificates ou
attestations demands dment complts,
dats et signs, y compris dans le dlai
supplmentaire ventuellement accord ;
' Les candidates don't les capacits tech-
niques et financires pour la ralisation
des prestations du march seront juges
insuffisantes, aprs analyse des lments
fournis dans la declaration du candidate et
dans les rfrences.
* Si la personnel responsible du march
constate que des pieces (dclarations,
certificates, etc.) don't la production tait
rclame sont absentes ou incompltes, il
peut dcider de demander aux candidates
concerns de produire ou complter ces
pices dans le dlai imparti par la PRM.
2) Capacity conomique et financire -
renseignements ncessaires pour valuer
si ces exigences sont remplies :
Rubriques D et H (en cas de sous-traitan-
ce pour cette dernire) de la Dclaration
du candidate (imprim DC5 version 2005 ou
quivalent).
3) Capacity technique renseignements
ncessaires pour valuer si ces exigences
sont remplies :
Rubriques E, F, G et H (en cas de sous-
traitance pour cette dernire) de la
Declaration du candidate (imprim DC5 ver-
sion 2005 ou quivalent).
CONDITIONS PROPRES AUX
MARCHES DE SERVICES :
Le march n'est pas rserv une profes-
sion particulire.
Les personnel morales ne sont pas
tenues d'indiquer les noms et qualifica-
tions professionnelles des membres du
personnel charges de la prestation.
TYPE DE PROCEDURE : Ouverte
CRITRE D'ATTRIBUTION :
Offre conomiquement la plus avantageu-
se apprcie en function des critres sui-
vants :
1. Prix: 6 0%
2. Valeur technique : 40 % don't :
moyens humans et organisation : 10%
measures de scurit, quality et formation :
10%
matriels proposs : 15 %
gestion de l'eau : 5%
RENSEIGNEMENTS D'ORDRE ADMI-


NISTRATIF :
- Numro de rfrence attribu par le pou-
voir adjudicateur: 2006/20/1/DENV/AO
- Publications antrieures concernant le
mme march : non
- Conditions d'obtention du cahier des
charges et des documents comp'men-
taires :
le cahier des charges sera remis gra-
tuitement aux candidates qui en front la
demand.
- Date limited de reception des offres : 13
JUILLET 2006 12 HEURES
- Langue pouvant tre utilise dans l'offre
ou la demand de participation: Franais
- Dlai de validit des offres : 120 jours
- Personnes autorises assister l'ou-
verture des offres : Non
RENSEIG N EVENTS
COMPLMENTAIRES:
- Le march ne s'inscrit pas dans un pro-
jet/programme finance par les fonds com-
munautaires.
- II ne s'agit pas d'un march priodique.
AUTRES INFORMATIONS :
Le present march est conclu pour une
dure allant de sa notification au 30 Juin
2007. Il est renouvelable 3 fois par recon-
duction express. Chaque renouvellement
couvre la priode allant du 1er juillet de
l'anne de renouvellement au 30 juin de
l'anne suivante.
Les offres sur support paper sont:
' Soit remises sur place contre rcpiss.
* Soit transmises par lettre recommande
avec avis de reception postal.
Les heures de dpt sont : les lundi, mardi
et jeudi de 8h 12h et de 14h 16h ; les
mercredi et vendredi de 8h 12h.
Conformment l'article 56 du Code des
marchs publics, la transmission des
offres par voie lectronique est autorise
l'adresse suivante : www.marchespu-
blics.net
Les contenus des plis de candidature et
d'offre sont dtaills dans le rglement de
la consultation.
Le dossier de consultation des en:reprises
est tlchargeable sur Internet sur le site
www.marchespublics.net.
PROCEDURES DE RECOURS :
- Instance charge des procedures de
recours et des renseignements relaiifs
l'introduction des recours : Tribunal
Administratif de Fort-de-France B.P. 683
- 97264 Fort-de-France Cedex Tl. :
0596 71 66 67 Fax : 0596 63 10 08.
- Introduction des recours :
Rfr prcontractuel: dans les 10 jours
suivant la notification du reject de l'offre.
Recours pour excs de pouvoir: dans les
2 mois de la notification ou de la publica-
tion de la decision attaque.
ADDRESSES SUPPLMENTAIRES ET
POINTS DE CONTACT:
- retrait et dpt des dossiers :
CACEM Service des Marchs Publics -
Immeuble Gros Bec Chateauboeuf Est -
B.P. 407 97204 Fort-de-France
Olga PEDRON
Tl. : 0596 75 82 72 Fax : 0596 75 54 58
- Renseignements complmentaires :
CACEM Service Propret Urbaine -
Chateauboeuf Est B.P. 407 97204 Fort-
de-France Cedex Tl. : 0596 75 38 05 -
Fax : 0596 75 87 06
Contact : M. Krier
DATE D'ENVOI DE L'AVIS : 16 MAI 2006.
FA 6337

AVIS D'APPEL PUBLIC
LA CONCURRENCE

RECTIFICATIF

NOM ET ADRESSE DE LA PERSONNEL
PUBLIQUE :
DEPARTMENT DE LA MARTINIQUE -
AVENUE DES CARAIBES B.P. 679 -
97264 FORT-DE-FRANCE TEL. : 0596
55 26 00 TELECOPIE : 0596 73 59 32
Achats@cg972.lr hltp://www.cg972.fr
MODE DE PASSATION :
March procedure adapte, article 30 du
code des marchs
OBJET DU MARCH :
Ralisation de plates-formes et d'outils
FOAD (Formalion Ouverte A Distance)
pour l'exprimentation de tIlloriation


mene par le Conseil Gnral de la TRAVAUX DE RHABILITATION DU
Martinique dans le cadre du project DIA- BTIMENT 14 AU LYCE DE TRINIT -
LECTIC. OPERATION N TRI-03-OPSB
ANNONCE FA 6228 N 17 JUSTICE DU Rfrence d'identification du march:
27avril 2006. TRI-03-OP5B
RECTIFICATIF Caractristiques principles:
DANS LA RUBRIQUE 14: "DATE LIMITE Etendue de la prestation.
DE RCEPTION DES OFFRES" : AU Les travaux concernent le btiment 14 de
LIEU DE "19 mai 2006 12 heures", LIRE type R+1 et portent sur :
"06 juin 2006 12 heures". Impermabilisation des faades traite-
FA 6338 ment des btons revtus de pte de verre
carrelage anti-drapant traitement des
AVIS DE tampons de regard VRD menuiseries
intrieures et extrieures (AEV) serrure-
CHANGEMENTS STATUTAIRES rie rfection avec isolation thermique des
toitures-terrasses.
Aux terms de decisions prises lors de Autres:
l'Assemble Gnrale de la SARL BEEP- Variantes : autorises
WAY du 27 Avril 2006: Transmission par voie dmatrialise :
1. Le sige social de la socit qui tait autorise
situ : Modalits de financement du march :
ZAC DE RIVIERE ROCHE BAT. D5 Budget du Conseil Rgional de Martinique
Bote 124 97252 FORT-DE-FRANCE a + FEDER
t transfr : Prestation divise en lots :
ZAC DE RIVIERE ROCHE BAT. F3 Lot 4 : Menuiserie-Serrurerie
Boite 124 97252 FORT-DE-FRANCE. Lieu d'excution des travaux :
2. Lactivit principal est la fabrication VILLE DE TRINIT
d'ordinateurs et d'autres quipements Dlai d'excution du march :
informatiques code NAF 300C ; PRIODE DE PRPARATION : 30
3. La nomination d'un nouveau Grant : Mr JOURS TRAVAUX : 16 SEMAINES POUR
ELISABETH Emmanuel. L'ENSEMBLE DES LOTS.
4. La modification de l'article 8 parts Adresse auprs de laquelle le dossier de
sociales. Suite une cession de 30 parts consultation peut tre obtenu :
sociales de Mr ELISABI lH Emmanuel Ce dossier sera remis gratuilement par le
Mr ELISABETH Erol : Conseil Rgional Service des Marchs et
Les parts sociales sont attributes et rpar- de la Commande Publique Rue Gaston
ties comme suit: Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
Monsieur Erol ELISABETH : 130 parts Tl.: 0596 59 63 91.
sociales Lors du retrait du DCE le candidate devra
Numrotes de 001 130 fournir tout lment d'identification permet-
Monsieur Emmanuel ELISABETH : 490 tant de le contacted en cas de besoin.
parts Ce dossier peut tre galement tlcharg
Numrotes de 131 620 l'adresse Internet sus indique.
Monsieur Eddie ELISABETH : 130 parts Conditions de participation :
sociales Critres de jugement des offres
Numrotes de 621 750 Valeur technique des offres
Madame Aime VIRAYE : 250 parts prix de la prestation
sociales Pices requises :
Numrotes de 751 1.000 11 s'agit en particulier de :
Total gal au nombre de parts composant Lettre de candidature et declaration du
le capital social : 1.000 parts sociales, candidate (modles joints au dossier de
Les status ont t modifis en cons- consultation),
quence. Moyens techniques affects l'opration
Pour avis Rfrences pour des travaux similaires
FA 6339 effectus durant les 3 dernires annes,
Elements permettant d'apprcier les
UNN AUTO SARL capacits techniques et financires du
Pelletier Route du Robert candidate.
97232 LE LAMENTIN Dlai de validit des offres : 180 jours
SIRET: 414 727 776 00018 Adresse auprs de laquelle les renseigne-
ments d'ordre administratif et technique
AVIS DE peuvent tre obtenus :
MISE EN LOCATION GERANCE Conseil Rgional de la Martinique (Service
des Marchs et de la Commande
Par acte sous seing priv en date du 10 Publique) ou en ligne l'adresse Internet
avril la SARL UNN AUTO. sis Pelletier, sus indique.
97232 LE LAMENTIN a confi la SARL Adresse auprs de laquelle les renseigne-
AUTOMOBILE CARIBEAN, iss Mapoux ments d'ordre technique peuvent tre
Baril A9 97232 LE LAMENTIN, la loca- obtenus :
tion-grance d'un fonds de commerce de Service Technique du Conseil Rgional -
Vente de Vhicules occasion exploit Tl. : 0596 59 64 24) ou en ligne l'adres-
Z.I. Petite Cocotte 97224 DUCOS, pour se Internet sus indique
une dure de 12 MOIS qui court computer Date limited de reception des offres :
du 01 AVRIL 2006, renouvelable chaque LE 06 JUIN 2006 12H00 (heure de
anne par tacite reconduction. Martinique)
Pour avis Adresse laquelle les offres doivent etre
Le reprsentant lgal envoyes :
FA 6340 Rception des offres, par pli recommand
ou contre rcpiss au Conseil Rgional
AVIS D'APPEL PUBLIC de la Martinique Service des Marchs et
LA CONCURRENCE de la command publique Rue Gaston
Delferre Cluny 97200 Fort-de-France -
Identification de l'organisme qui passe le MARTINIQUE ou en ligne a l'adresse
march : Internet sus indique.
CONSEIL RGIONAL DE LA MARTI- Dlai laiss au candidate attributaire pour
NIQUE Service des Marchs et de la produire les attestations sociales et lis-
commande publique Rue Gaston cales : 8 jours calendaires.
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France Autres renseignements :
Martinique Tl. : 0596 59 63 00 Procdure dematrialiso
Tlcopie : 0596 72 68 10 Le Conseil Rgional de Martinique met
Adresse Internet : http://www.cr-marti- gratuitement la disposition des candidates
nique.fr rubrique "Marchs Publics" une plate-forme de dmaterialisation
Personnel responsible du march : accessible via l'adresse Internet suivante :
Le Prsident du Conseil Rgional de http //w w cr-iartini]ue.fr rubrique "mar-
Martinique ches publics"
Procedure de passation : Cettl plate-forme permit notamment
March a procedure adapte (ait. 28 du (muni de la reference d identificll ion du
Code des Marches Publics (CMP)
Objet du march : Suite en page 11










ANNONCES LGALES


Jeudi 25 Mai 2006 Justice n 21 Page 11


Suite de la page 10 command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Forl-de-France -
Martinique Tl. : 0596 59 63 00 -
march porte au present avis d'appel Tlcopie : 0596 72 68 10.
public la concurrence) : Adresse Internet : http://www.cr-marti-
- la recherche des consultations passes nique.fr rubrique "Marchs Publics"
par la Rgion Martinique Personne responsible du march :
- le tlchargement des avis, rglement de Le Prsident du Conseil Rgional de la
consultation et DCE Martinique
- la transmission par voie lectronique des Procdure de passation:
dossiers d'offre. Procedure adapte (art. 28 du Code des
Pour le tlchargement du DCE les candi- Marchs Publics)
dats sont invits bien renseigner le Objet du March:
champ "e-mail" en ce sens que cette MAiTRISE D'UVRE RELATIVE AUX
adresse pourra tre utilise afin de les TRAVAUX D'AMNAGEMENT DE LA
informer des ventuelles modifications TRAVERSE D'AJOUPA-BOUILLON -
apportes au DCE. RN3
S'agissant de la transmission des offres Numro de rfrence du dossier :
par voie dmatrialise, la personnel habi- "N3AJOUPA-EG-06"
lite engager l'entit candidate doit tre Objectifs de l'tude :
titulaire d'un certificate lectronique de class Dfinir les caractristiques de 'amnage-
se 2 ou 3 dlivr par un prestataire agr ment de la traverse d'Ajoupa-Bouillon en
afin de signer son offre (voir liste des pres- tenant compete des lments suivants :
talaires agrs en page d'accueil de la l'amlioration de la scurit des riverains
plate-forme). et des usagers de la RN3,
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre embellissement du cadre de vie,
est autoris : les candidates ayant address la protection centre les risques naturels
l'empreinte de leur offre avant la date limi- par des travaux d'assainissement,
te de remise des offres auront un dlai de par des travaux d'assainissement,
16H00 compt partir de l'envoi de I'em- la mentrition la protection de 'envi-
preinte pour faire parvenir leur dossier Numro de nomenclature:
d'offre lui-mme dans le "coffre-fort lec- NFamile no 7 Maitre
tronique" de la Rgion. Famille n" 71-01 (Maltrise d'oeuvre)
tronique" de la Rgion. Contenu de la mission :
Date d'envoi de l'avis la publication : Etudes d'Avant-Proet (AVP),
Le 17Mai 2006.
FA 6341 Etudes de Projet (PRO),
Assistance pour la passation des contracts
de travaux (ACT)
VILLE DU VAUCLIDlai d'excution des prestations :

AMENAGEMENT DU FRONT DE MER AVP (y compris tude hydraulique et pho-
tomontages) : 4 mois
PRO (y compris photomontages) : 3 mois
AVIS D'ATTRIBUTION ACT: DCE 2 mois et Analyse des offres :
1 mois
A L'avis d'appel public la concurrence Comptences requires
a-t-il fait l'objet d'une publication ? Oui Le candidate devra presenter ses comp-
Parution n 47 / Annonce n" FA 5489 et FA tences n matire :
5490 du 24 novembre 2005 d'ngnierie Infrastructure routire et
B A-t-il fait l'objet d'une publication rectifi- hydraulique
cative ? NonRGANISME d'Architecture et d'urbanisme
1- IDENTIFICATION DE L'ORGANISME
QUI PASSE LE MARCHTION DE : d'amnagement paysager, pour l'en-
QUI PASSE LE MARCHE: semble de l'opration
La Ville du Vauclin de procedures juridiques et administra-
Personne responsible du march : Le ives
Maire A dfaut, il devra se constituer en groupe-
2, Rue Collignon 97280 LE VAUCLIN ment solidaire constitu de l'ensemble des
MARTINIQUE comptences. Dans ce cas, chacun des
OBJET DU MARCHE: membres du groupement aura prsenter
Travaux d'amnagement du front de mer les justifications produire quant ses
du Vauclin. qualits et ses capacits.
Attribution du lot n" 1 : "Terrassement-voi- Adresse auprs de laquelle le dossier de
rie-signalisation" consultation peut tre obtenu :
Nom du titulaire : CARAIB MOTER Ce dossier sera remis gratuilement par la
Montant H.T. : 2 419 189,75 C D.D.E. Subdivision de Saint-Pierre Rue
Date d'attribution : le 13/02/06 des Domaines 97250 Saint-Pierre Tl.:
Date d'envoi du present avis publication : 0596 78 36 33 Fax : 0596 78 38 17. tous
le 10 mai 2006. les jours ouvrables de 7h30 13h00.
S Lors du retrait du DCE le candidate devra
ANTICIPE fournir tout lment d'identification permet-
tant de le contacter en cas de besoin.
Ce dossier peut tre galement tlcharg
LOTO OX MISSION SARL l'adresse Internet sus-indique.
RCS Fort-de-France Modalits de financement du march:
407 916 394 N" de gestion : 96 B 568 Budget FIRT du Conseil regional de
au capital de 7622,45 C Martinique
115 Rue Franois Arago Dlai global de pavement : 45 jours
97200 FORT-DE-FRANCE Avance forfaitaire de 5 %: prvue
Cautionnement et garanties exiges:
Au terme du procs verbal de l'assemble Nant
gnrale du 15 octobre 2002, les associs Adresse auprs de laquelle des rensei-
ont approuv la dissolution anticipe de la nements d'ordre administration peuven
SARL LOTO CROIX MISSION avec ces- grements d'ordre administratif peuvent
SARL LOTO CROIX MISSION avec ces- tr obtenus :
tre obtenus :
station complete des activits au 15 Conseil Rgional de la Martinique (Service
Octobre 2002. des Marchs et de la Commande
Mme NESTORINE a t nomme liquida- Publique) ou en line l'adresse Internet
teur de la SARL computer du 15 octobre suiique
2002. sus-indique.
20 s ot t u ax l- Adresse auprs de laquelle les renseigne-
Tous pouvoirs ont t dlgu aux liqui- ments d'ordre technique peuvent tre
dateurs pour effectuer tous les dpots et obtenus:
formalits ncessaires. Services de l'Equipement, Service des
La Grante Routes, Subdivision de Saint-Pierre susvi-
S6343 se ou en ligne l'adresse Internet prci-
AVIS D'APPEL PUBLIC fe.
A LA CONCURRENCE Conditions de participation:
Critres de selection des candidatures
Identification de organsme qui passe Rfrences professionnels du candidate
Identification de organisme- Garanties techniques et financiers
CONSEIL REGIONAL DE LA MARTI- -Moyens
NSESri d Mrhs a ~Critres d'attribution des offres des trois
NIQUE Service des Marchs et de la ots :


Enoncs ci-dessous avec leur pondration
- Valeur technique des prestations : 65 %
- Prix des prestations : 35 %
Pices requises
Il s'agit en particulier:
* De la lettre de candidature et declaration
du candidate (conformes aux modles
joints au dossier de consultation),
* Des moyens techniques affects l'op-
ration.
' Des rfrences pour des prestations
similaires effectues durant les 3 dernires
annes
* Des lments permettant d'apprcier les
capacits techniques et financires du
candidate.
Dlai de validit des offres : 180 jours
Date limited de rception des offres :
LE JEUDI 8 JUIN 2006 12H00 (HEURE
MARTINIQUE)
Adresse laquelle les offres doivent tre
envoyes:
Reception des offres, par pli recommand
ou contre rcpiss au Conseil Rgional
de la Martinique Service des marchs et
de la command publique Rue Gaston
Defferre Cluny 97200 Fort-de-France -
MARTINIQUE ou en ligne l'adresse
Internet sus-indique.
Dlai laiss au candidate attributaire pour
produire les attestations sociales et fis-
cales : 8 jours calendaires
Autres renseignements :
Procedure dmatrialise
Le Conseil Rgional de Martinique met
gratuitement la disposition des candidates
une plate-forme de dmatrialisation
accessible via l'adresse Internet suivante :
http://www.cr-martinique.fr rubrique "mar-
chs publics"
Ce:te plate-forme permet notamment
(muni de la rfrence d'identification du
march porte au present avis d'appel
public la concurrence) :
- la recherche des consultations passes
par la Rgion Martinique
- le tlchargement des avis, rglement de
consultation et DCE
- la transmission par voie lectronique des
dossiers d'offre
Pour le tlchargement du DCE les candi-
dats sont invits bien renseigner le
champ "e-mail" en ce sens que cette
adresse pourra tre utilise afin de les
informer des ventuelles modifications
apportes au DCE.
S'agissant de la transmission des offres
par voie dmatrialise. la personnel habi-
lite engager l'entit candidate doit tre
titulaire d'un certificate lectronique de clas-
se 2 ou 3 dlivr par un prestataire agr
afin de signer son offre (voir liste des pres-
tataires agrs en page d'accueil de la
plate-forme).
L'envoi en deux temps des dossiers d'offre
est autoris : les candidates ayant adress
I'empreinte de leur offre avant la date limi-
te de remise des offres auront un dlai de
16H00 compt partir de l'envoi de l'em-
preinte pour faire parvenir leur dossier
d'offre lui-mme dans le "coffre-fort lec-
tronique" de la Rgion.
Date d'envoi de l'avis la publication :
Jeudi 18 Mai 2006
FA 6344

AVIS DE CONSTITUTION

Par acte SSP du 20 Avril 2006 Case-
Pilote, a t constitu une socit prsen-
tant les caractristiques suivantes :
Forme social : SCI
Denomination social: LA BALADINE
Sige social: Fond Bourlet 97222 CASE-
PILOTE
Objet social : La proprit, l'acquisition, la
construction, la gestion, l'amnagement,
et la location de tous biens immobiliers et
plus gnralement toutes operations pou-
vant se rattacher directement ou indirecte-
ment cet objet pourvu qu'elles ne modi-
fient pas le caractre civil de la socit.
Dure: 99 ans
Capital social : 1050 euros
Grant : Mr CLAUDE Patrick demeurant
Fond Bourlet, 97222 CASE-PILOTE.
La socit sera immatricule au RCS de
Fort-de-France.
FA 6345


L'Association CARYBS
organise un sjour
Marie-Galante du 3 au 5
juin 2006 l'occasion du
Muzik Festival "Creole
Blues"
Au programme : SalifKeta
(Mali) Culture (Jamaque)
- Acantha (USA) Emile
Antile (Guadeloupe)
Ronald Tulle (97-2) Ka
nou y (97-1)...
Dpart de Fort-de-France
le samedi 2 juin 9 heures
Retour Lundi de Pentecte
12 heures.Rserver au :
N 596 63 33 10
0696 72 94 94

Les Associations
CARYBS et Sainte-Lucie
Martinique Dominique
Ansanm
Causer-Dbat
Le Samedi 27 Mai 2006
19 heures
Sur les nouvelles lois
concernant les immigrs, et
leurs consequences dans la
Carabe.
Intervenants : Yves Fitte-
Duval et Wesner Morency
Cette rencontre aura lieu
Fort-de-France Quartier
Sainte-Thrse, l'ancien-
ne cole situe au 15 Rue
Emmanuel Charron
(entre au feu rouge prs du
magasin "Good Year" de
l'Avenue Maurice Bishop)



Dernire

minute


Nous venons d'ap-
prendre avec une gran-
de motion le dcs
Dijon (23 Mai 2006) du
camarade Andr
Belleville, membre du
Parti Communiste
Franais.
Andr Belleville a diri-
g pendant de longues
annes le Collectif du
PCF en charge des
questions touchant nos
pays (Guadeloupe,
Guyane, Martinique,
Runion).
Nous reviendrons la
semaine prochaine sur
la disparition de notre
camarade et ami.







leudi 25 Mai 2006 Justice n 21 Page 12


Prix des carburants

La Martinique encaisse


le choc de la
Les prix des carburants ont augment
pour la 4 fois depuis le dbut de cette
anne le 21 mai.
Plus de 3 centimes d'euro pour le super
sans plomb qui cote dsormais 1,36
le litre la pompe. Et la bouteille de
gaz familiale est fixe 21,08 euros.
La Prfecture announce qu'il s'agit de la
rpercussion des course du baril de
ptrole qui se sont envols en Avril
2006 plus de 70 dollars. "Justice" en
avait d'ailleurs parl (Justice n17 du
27 avril 2006). "France-Antilles"
semble dcouvrir que le ptrole flambe
et sort un special "Economie" en sup-
plment le 16 mai sur le ptrole. Ainsi,
il est annonc que, plus de 70 dollars
le baril, on est entr dans un re de
prix durablement levs. Les course du
ptrole ont augment de 80% depuis
janvier 2005, constate le quotidien, qui
indique que l'ont peut atteindre les 80
dollars si la saison cyclonique est aussi
active que l'an dernier, voire 100 dol-
lars le baril si Bush attaque l'Iran.
Dans le mme temps, France-Antilles
contradictoirement crit, s'agissant du
prix sur l'essence en Martinique qui
augmente : "Ne cherchez pas com-


flambe du ptrole d'avril
prendre, payez !" Et d'affirmer : "Si Certes on sait que la socit amricai-
vous voulez roulez, payez, mme si vous ne RSM Production Corporation, filia-
ne savez pas a qui et pourquoi". Si le de Grynberg Ptroleum, a obtenu du
France-Antilles ne le sait pas c'est qu'il Gouvernement franais un permis de
ne veut pas savoir... recherche de ptrole et de gaz au large
Bien entendu pas trace dans le dossier de la Martinique (Justice n8 du 23
des profits fabuleux raliss par les fvrier 2005) et cela sans que nos col-
entreprises ptrolires BP, Total, lectivits aient eu a dire leur mot. Le
Exxon Mobil, Chevron Texaco, royal Pays a le droit d'en savoir plus. Par
Dutchshell, etc... ailleurs, le Centre Technique de la
Ainsi, le franais Total a gagn en 2005 Canne et du Sucre (CTCS), sortant de
quelques 13 milliards d'euros de bn- sa lthargie, admet que la Martinique
fice, soit le triple de sa moyenne peut produire de l'thanol partir de
annuelle. canne. Un group d'investisseurs
L'Association des consommateurs serait en train de monter un project de
"Que choisir UFC", le PCF demandent construction d'une unit d'thanol
une taxation exceptionnelle de 40% pour tre additionn l'essence (RCI -
des ces bnfices don't le montant Batrice Vandevorde). Mais, pour
serait invest dans le dveloppement chapper la dictature des groups
qualitatif des transports en coimmun. ptroliers, la Martinique ne doit-elle
En Martinique, il faut acclrer les pas disposer d'un rel Pouvoir auto-
programmes de renovation des trans- nome pour rechercher adhrer au
ports en common : TSCP, transport project Petrocaribe lanc par Hugo
maritime, etc... Il faut savoir que dans Chavez ? Pour participer la construc-
les pires conditions, le cot rel d'un tion d'un nouvel ordre conomique
baril de ptrole est, selon l'Union fran- plus just.
aise des indutries ptrolires, de 14 M Antoine Gilles
dollars. Soit cinq fois moins que le
course actuel sur ces marchs !


QUE S'EST-IL PASSE LE 22 MAI 1848 ?


"Les esclaves avaient pour habitu-
de "grager le manioc", le soir, au son
du tambour.
Ce 20 mai 1848, malgr
l'interdiction du greur
de l'habitation Duchamp
Saint-Pierre, l'esclave
noir ROMAIN bat le
tambour pour accompa-
gner le travail des ses
compagnons : fermeture
de la gragerie, protesta-
tion des esclaves, empri- Y -
sonnement de ROMAIN,
mobilisation des esclaves
et travailleurs libres, de
Saint-Pierre d'abord,
puis de toute la region. (
La rdpre;-osIn s'organise
; por vilr ur n1iimassacre, PORY-
iVAP ,iiultl.re, adjoint nu maire de
intJ i rm'rei, r)pil)nmle de la poli-
' f Jil,, r iOMAIN.


Le calme semble pourtant se rta-
blir quand arrivent Saint-Pierre,


pour se fire soigner, des blesss de
la fusillade qui accueillit les
esclaves du Prcheur, de retour de
la manifestation de Saint-Pierre.


Alors la colre du people explose et
l'assassinat de MICHAUD, un
home du people, met le
feu aux poudres...
Le 22 mai, la rvolte anti-
esclavagiste est lance, se
rpandant rapidement
dans toute l'le.
Pour viter le pire, le gou-
S verneur accde le
S demand du Conseil
municipal de Saint-Pierre
et dcrte l'abolition de
l'esclavage le 23 mai 15
heures en indiquant
qu'aucune poursuite ne
serait intente contre les
rvolts".

"Histoire de la Martinique"
Armand NICOLAS


ECONOMIC


jri




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - Version 2.9.9 - mvs